Avis sur la remontée d eau à Vaudreching (57) Lorraine

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Avis sur la remontée d eau à Vaudreching (57) Lorraine"

Transcription

1 Avis sur la remontée d eau à Vaudreching (57) Lorraine Mars 2010 Fourniguet G.

2 Étude réalisée dans le cadre des opérations de Service public du BRGM 10EAUG16 «Appui à l exercice de la police des eaux». Ce document a été vérifié par : Rouxel E. date : 03/03/2010 Approbateur : Nom : Midot D. Date : 07/04/10 Signature : Le système de management de la qualité du BRGM est certifié AFAQ ISO 9001:2000. Mots clés : lehm, eau de surface, eau souterraine, remontée capillaire, Vaudreching, département 57, Lorraine. En bibliographie, ce rapport sera cité de la façon suivante : Fourniguet G. (2010) Avis sur la remontée d eau à Vaudreching (57), Lorraine. Rapport BRGM/RP FR, 18 p., 1 ill., 4 ann. BRGM, 2010, ce document ne peut être reproduit en totalité ou en partie sans l autorisation expresse du BRGM.

3 Synthèse La MISE de la Moselle a sollicité le BRGM dans le cadre de son appui à la police de l eau pour qu il lui donne un avis concernant la remontée d eau vis-à-vis d une zone d habitations de la commune de Vaudreching (57), tout en transmettant un courrier communal dans lequel le Maire indique que «depuis la finalisation de la construction de la maison de Monsieur [ ] Rue des Prés, un quartier entier de mon village se plaint de remontées d eau, humidité supplémentaire, niveau de la nappe phréatique.». A partir d une visite de terrain sur le secteur de la Rue des Prés à Vaudreching et des éléments collectés dans la documentation (carte géologique et BSS), il apparaît que le terrain naturel en place (lehm) du quartier est de nature a priori semi-perméable à imperméable, qu il contient des eaux souterraines subaffleurantes et qu il favorise aussi le ruissellement des eaux de surface. L humidité des terrains du secteur peut s expliquer par la topographie peu marquée associée à la nature argileuse des terrains et à la proximité de la nappe des alluvions de la Nied. Il n existe pas à disposition de mesures piézométriques qui permettent de confirmer les témoignages recueillis sur place qui mentionnaient que les eaux souterraines étaient remontées d une cinquantaine de centimètres. Les traces d humidité relevées sur les murs d une des maisons vues pendant la visite (celle pour laquelle des désordres étaient apparents) étaient situées au-dessus du niveau de ces eaux souterraines et pourraient correspondre à des remontées d eau par capillarité. De plus, la présence de bacs de plantation pourrait avoir une incidence sur ces traces d humidité puisqu ils peuvent contenir de l eau. Nous recommandons soit de mettre en place un drain tout autour de la maison sous réserve qu il n y ait pas présence d argile gonflante susceptible de provoquer un phénomène de retrait-gonflement, soit de traiter directement les murs contre l humidité afin d assainir la construction. Le dimensionnement et le suivi des travaux devront être conduits par un bureau d études spécialisé. 3

4 Sommaire 1. Introduction Observations et désordres constatés PREMIERE MAISON DU COTE DROIT DE LA RUE DES PRES DEUXIEME MAISON DU COTE DROIT DE LA RUE DES PRES TROISIEME MAISON DU COTE DROIT DE LA RUE DES PRES PARCELLE SUIVANTE Contextes géographique, géologique et hydrogéologique CONTEXTE GEOGRAPHIQUE CADRES GEOLOGIQUE ET HYDROGEOLOGIQUE DONNEES OBTENUES SUR LE TERRAIN Diagnostic et recommandations Conclusion Liste des illustrations Illustration 1 : Plan d implantation (extrait du cadastre)...5 Liste des annexes Annexe 1 : demande d appui à la police de l eau et courrier transmis...11 Annexe 2 : extrait topographique du secteur d étude...13 Annexe 3 : extrait de la carte géologique du secteur d étude...14 Annexe 4 : photographies prises sur place

5 1. Introduction La Mission InterServices de l Eau (MISE) de la Moselle a sollicité le BRGM dans le cadre de son appui à la police de l eau pour qu il lui donne un avis concernant la remontée d eau visà-vis d une zone d habitations de la commune de Vaudreching du département de la Moselle. La demande de l Administration est reportée en annexe 1 du présent rapport. Une copie d un courrier de la commune adressé à la Direction Départementale de l Agriculture et de la Forêt de la Moselle a été jointe à la demande faite au BRGM (elle est aussi reportée en annexe 1). Dans ce courrier, Monsieur le Maire de Vaudreching indique que «depuis la finalisation de la construction de la maison de Monsieur [ ] Rue des Prés, un quartier entier de mon village se plaint de remontées d eau, humidité supplémentaire, niveau de la nappe phréatique.». Une visite de terrain sur le secteur de la rue des Prés à Vaudreching (57), a eu lieu le 6 janvier Elle a été faite par Monsieur Fourniguet du BRGM, en présence de Monsieur Kopp, Maire de la commune, et de deux membres de la municipalité, puis de riverains rencontrés sur place, et en fin de visite, d un membre de la famille du propriétaire d une maison de la rue. 2. Observations et désordres constatés Une visite sur le site a permis d inventorier les désordres visibles. Nous étions guidés par le maire. Le plan ci-après, extrait du cadastre communal, indique l implantation des maisons vues, notées 1, 2 et 3 (cette dernière n étant pas encore présente car de construction récente) avec les noms des rues et les délimitations des parcelles. Quelques photographies prises sont jointes en annexe 4. La première fournit une vue d ensemble des maisons du secteur Illustration 1 : Plan d implantation (extrait du cadastre). 5

6 2.1. PREMIERE MAISON DU COTE DROIT DE LA RUE DES PRES Cette maison (dont l adresse est le 40 rue de Metz), est située dans la parcelle cadastrale 113 de la section 6 située à l angle de la rue de Metz et de la rue des Prés. Il s agit d un pavillon entouré d un terrain. La construction de la maison aurait été réalisée vers 1950 et sa réhabilitation aurait été effectuée en 1995 d après les indications obtenues sur place. Le pavillon est constitué d un sous-sol avec garage dont le plancher est surbaissé par rapport au niveau de la rue (accès par une descente, cf. la photographie 2), tandis que le niveau habité est plus haut que la rue (accès par une rampe et un escalier). Le terrain entourant la maison (visiblement remanié par rapport à l état initial avant construction) présente des niveaux altimétriques variables. L aspect extérieur général indique globalement un très bon entretien. Cependant, sur les quatre côtés extérieurs du pavillon, des traces d humidité en bas des murs étaient visibles pendant notre visite, et ce, sur une hauteur variant de 10 à 55 cm par rapport au niveau du sol quelque soit son niveau altimétrique. Dans le détail, nous avons fait les observations suivantes : - Du côté de l entrée principale, située rue de Metz, le terrain est surélevé par rapport à la route et les traces d humidité étaient visibles notamment près de la porte d entrée jusqu'à une hauteur proche du plafond du sous-sol (identifié extérieurement par le changement de la nature du crépi, cf. photographie 3). La plus grande hauteur des traces du niveau d humidité était observée de part et d autre de la porte d entrée. A noter que des plantations existent de part et d autre de la porte avec de la terre posée directement au contact du mur. - Du côté du pignon opposé à l entrée, le sol est en pente et les traces d humidité étaient visibles sur une hauteur plus faible. - Du côté de la rue des Prés, une partie du terrain est à hauteur de celui présent du côté de l entrée rue de Metz, une autre partie étant pavée et plus basse que la route (accès au garage et au sous sol, cf. photographies 4 et 5). Des traces d humidité étaient visibles de part et d autre des portes du garage sur une hauteur de 55 cm à gauche de la porte du garage, au niveau de la gouttière verticale d évacuation des eaux pluviales. De l eau était présente sur les pavés. Un drain formé d une canalisation surmontée d une grille est situé au point le plus bas. Il contenait de l eau et était alimenté par un tuyau à niveau du côté droit de la porte du garage, dont de l eau s écoulait. Cette arrivée d eau nous a été signalée comme étant un phénomène se produisant de façon récurrente depuis seulement 2 à 3 ans. Du côté droit, de l eau était aussi présente sur les pavés. - Du côté opposé à la rue des Prés («arrière de la maison»), les traces d humidité étaient visibles au-dessus du niveau du sol sur quelques dizaines de centimètres. A l intérieur du sous-sol auquel nous avons eu accès en fin de visite, des traces d humidité étaient visibles. Leur ampleur était croissante du côté de la rue de Metz, la hauteur des traces d humidité semblant correspondre à celle observée à l extérieur. 6

7 2.2. DEUXIEME MAISON DU COTE DROIT DE LA RUE DES PRES Cette maison construite à la fin des années 1980 (permis de construire accordé en juin 1988) est surélevée, comprend un sous-sol dont le plancher est approximativement à niveau de la rue et est entourée d une cour pavée. Aucun désordre n a été vu. Le terrain situé à l arrière, de même niveau que la rue et semble-t-il «naturel» était globalement très humide, avec des flaques d eau localisées, même si certaines zones y étaient sèches. Un regard, fermé par une plaque mais que le propriétaire a ouvert, situé sur ce terrain à proximité de la limite avec la maison précédente, contenait de l eau jusqu au niveau du sol TROISIEME MAISON DU COTE DROIT DE LA RUE DES PRES Cette maison est récente (cf. photographie 6). Son permis de construire date du 19/08/2006. Il s agit de la nouvelle construction citée dans le courrier de la commune. Le terrain sur lequel a été construite la maison a été globalement remblayé et surélevé, ainsi que le terrain autour du bâtiment, mais avec une moindre ampleur. Aucun désordre n a été vu sur la maison PARCELLE SUIVANTE Le 4 ème terrain de la rue des Prés appartient à un pépiniériste et des serres sont présentes vers le fond. Le terrain apparaissait humide, mais plus accessible que le terrain de la 2 ème maison citée précédemment. 3. Contextes géographique, géologique et hydrogéologique 3.1. CONTEXTE GEOGRAPHIQUE Le secteur étudié se situe sur un terrain relativement plat, en limite d agglomération, dans la vallée de la Nied (plaine alluviale), à une altitude de 200 m d après la carte topographique de l IGN à 1/ e. La Nied coule approximativement à 450 m au nord-ouest (confer la carte de localisation en annexe 2) à une altitude voisine de 196 m. La zone d Aléa inondation-couche de synthèse, affichée dans la Cartographie des risques en Moselle Information Acquéreurs Locataires (confer la source du Ministère en charge de l environnement accessible sur le site est située à 150 m au nord-ouest de la 1 ère maison de la rue des Prés. On note sur la carte la présence de ruisseaux, dont l un, appelé le Fossé, prend sa source dans le bois de Vaudreching du sud de l agglomération pour rejoindre le village, le traverser, passer sous la route (D3) et rejoindre la Nied parallèlement à la rue des Prés, à 100 m à l est-nord-est de cette dernière. 7

8 3.2. CADRES GEOLOGIQUE ET HYDROGEOLOGIQUE D après la carte géologique du secteur étudié (n 139 de Boulay, confer l extrait de la feuille géologique reporté en annexe 3), la géologie au droit du secteur est constituée de «lehm». Ce terme est donné à des roches argileuses à grain fin, de teinte blanche ou jaunâtre, de faible épaisseur. Ce sont des produits d altération du soubassement à proportion d éléments éoliens pouvant être importante. La formation géologique des alluvions actuelles de la Nied est très proche et supporte une nappe d eau souterraine d importance variable. L ouvrage de la Banque des données du Sous-Sol (BSS) du BRGM le plus proche du secteur d étude, de code national 01391X0040/F, situé à environ 570 m (confer la localisation sur la carte de l annexe 3), ne comporte pas de coupe géologique et donc ne peut confirmer la nature de la formation géologique présente. L ouvrage de code 01391X0015/S situé plus au nord, à environ 860 m, comporte une coupe géologique où est indiquée la présence d une formation récente du Quaternaire de 0,00 à 4,85 m de profondeur (limon), puis de marnes dolomitiques de couleur vert-violet (Marnes bariolées) de la Lettenkohle de 4,85 à 7,55 m de profondeur. Cette formation géologique, qui correspond à celle présente sous les alluvions actuelles et le «lehm» du secteur étudié, est imperméable. Sur la carte géologique, en amont du secteur d étude, à l est, se trouve une formation géologique appelée Marnes à sel gemme et gypse (Salz-u. Gipskeuper) qui peut contenir des eaux salées. Ces dernières peuvent rejoindre les points bas (plaine alluviale) par gravité et se retrouver en partie dans le secteur d étude. Il est constaté que le ruisseau appelé le Fossé évoqué ci-avant pourrait recueillir notamment une partie de ces eaux. Rappelons que la «Cartographie de l aléa retrait-gonflement des sols argileux pour le département de la Moselle. Rapport BRGM/RP FR» de septembre 2008 a conduit à classer la formation des limons à laquelle appartient le «lehm» en susceptibilité faible vis-àvis du retrait-gonflement et à classer la formation sous-jacente des Marnes de la Lettenkohle en susceptibilité moyenne vis-à-vis du retrait-gonflement. Le secteur est classé en zone d aléa faible. Dans le cadre de ladite étude cartographique départementale, aucun sinistre n a été recensé sur le territoire communal. Aucun arrêté ministériel reconnaissant l état de catastrophe naturelle pour la commune de Vaudreching au titre des mouvements de terrain différentiels consécutifs à la sécheresse et à la réhydratation des sols n a été publié DONNEES OBTENUES SUR LE TERRAIN Sur le terrain de la 1 ère maison, soumise aux désordres, un puits recouvert d une dalle de béton est présent. Ce puits, situé du côté opposé à l entrée du garage, a été ouvert pour procéder à des mesures. La profondeur de l eau par rapport au sol, relevée à l aide d une sonde piézométrique manuelle, a été évaluée à 1 m. Il nous a été signalé que le niveau habituel d eau dans le puits avant la constatation des désordres par les propriétaires de la maison, il y a environ 2 à 3 ans, était environ 50 cm plus bas. 8

9 Le sol est situé à une altitude inférieure de 1,02 m à la limite de changement de la nature du crépi de la maison (correspondant approximativement à la limite du plafond du sous-sol). La profondeur de l eau dans le puits était donc approximativement lors de notre visite de 2,02 m par rapport à cette limite. Cette limite sert de référence pour le niveau horizontal. En effet du côté opposé (entrée garage et sous-sol) le point le plus bas (drain sous forme d une canalisation surmontée d une grille) est situé 2,10 m plus bas que la limite, donc à un niveau plus bas de quelques centimètres que le niveau d eau dans le puits. Ceci pourrait expliquer la présence d eau à cet endroit. D autre part deux autres puits ont été localisés, l un dans la 4 ème parcelle de la rue (utilisée par un pépiniériste) et l autre dans le pré situé à gauche du chemin prolongeant la rue (à 140 m environ de la 1 ère maison en direction de la Nied) avec une profondeur de l eau mesurée à 39 cm du sol. 4. Diagnostic et recommandations Au vu des éléments collectés dans la documentation (carte géologique et BSS) et des observations de terrain réalisées lors de notre visite, il apparaît que : - Etant donné la nature semi-perméable à imperméable des terrains (lehm argileux), les eaux d origine météorique (pluies) s écoulent préférentiellement en surface par ruissellement, ce qui explique la présence de plusieurs ruisseaux dans les environs. Localement, la topographie étant très peu marquée, les eaux tendent aussi à «stagner» sur les terrains observés. - Malgré la nature argileuse des terrains, ceux-ci permettent également la percolation des eaux de surface dans la mesure où ils ne sont pas déjà gorgés d eau. Ces eaux s étant alors infiltrées dans le sous-sol, elles constituent des eaux souterraines. - La proximité des alluvions de la Nied contenant une nappe dont le niveau est vraisemblablement très proche de la surface (profondeur inférieure à 1 m, cf. le paragraphe 3.3) pourrait en plus contribuer à maintenir l humidité des terrains qu elles touchent. L humidité des terrains du secteur peut donc s expliquer par la topographie peu marquée associée à la nature argileuse des terrains et à la proximité de la nappe des alluvions de la Nied. Dans ce contexte, une modification de la topographie pourrait avoir une incidence sur les écoulements d eaux de surface et souterraines, sous réserve d une vérification par des mesures spécifiques sur le terrain et par la réalisation de calculs appropriés qui pourraient s avérer être forts complexes (éventuelle mise en œuvre d une modélisation numérique par exemple). Les témoignages recueillis sur place ont mentionné que les eaux souterraines étaient remontées d une cinquantaine de centimètres. Il n existe pas à disposition de mesures piézométriques qui permettent de le confirmer. 9

10 Par ailleurs, les traces d humidité qui ont été relevées lors de la visite sur les murs de la première maison étaient situées au-dessus du niveau des eaux souterraines (niveau mesuré dans le puits attenant). Les traces pourraient correspondre à des remontées d eau par capillarité. Les traces d humidité observées à proximité des bacs de plantations, de part et d autre de la porte d entrée (confer la photographie 3 en annexe 4), pourraient aussi être dues à la présence d eau dans ces bacs. Nous recommandons de mettre en place un drain tout autour de la maison de façon à évacuer les eaux vers un exutoire situé en aval topographique, sous réserve de vérifier que le terrain encaissant la maison ne comporte pas d argile gonflante susceptible de générer un phénomène de retrait-gonflement. En effet, la cartographie de l aléa retrait-gonflement, bien qu indiquant un aléa faible, n a pas la précision suffisante pour pouvoir exclure cet aléa localement. En cas de risque de retrait-gonflement confirmé, un traitement de la partie basse des murs contre les remontées d eau par capillarité est recommandé. Tant le dimensionnement des drains que le traitement des murs contre l humidité ne relèvent pas de la compétence du BRGM, mais doivent être réalisés par un bureau d études spécialisé. 5. Conclusion Dans le cadre de l appui du BRGM aux services de l Etat pour l exercice de la police de l eau, nous avons réalisé une visite de terrain sur le secteur de la Rue des Prés à Vaudreching pour répondre à la demande de la MISE de la Moselle. A partir de cette visite et des éléments collectés dans la documentation (carte géologique et BSS), il apparaît que le terrain naturel en place (lehm) du quartier est de nature semi-perméable à imperméable. Par conséquent, il contient des eaux souterraines subaffleurantes (difficultés de percolation) et favorise aussi le ruissellement des eaux de surface. L humidité des terrains du secteur s explique donc par la topographie peu marquée associée à la nature argileuse des terrains et à la proximité de la nappe des alluvions de la Nied. Il n existe pas à disposition de mesures piézométriques qui permettent de confirmer les témoignages recueillis sur place qui mentionnaient que les eaux souterraines étaient remontées d une cinquantaine de centimètres. Les traces d humidité relevées sur les murs d une des maisons vues pendant la visite (celle pour laquelle des désordres sont apparents) étaient situées au-dessus du niveau de ces eaux souterraines et pourraient correspondre à des remontées d eau par capillarité. De plus, la présence de bacs de plantations pourrait avoir une incidence sur ces traces d humidité puisqu ils peuvent contenir de l eau. Nous recommandons soit de mettre en place un drain tout autour de la maison sous réserve qu il n y ait pas d argile gonflante, soit de traiter directement les murs contre l humidité afin d assainir la construction. Le dimensionnement et le suivi des travaux devront être faits par un bureau d études spécialisé. 10

11 Annexe 1 : demande d appui à la police de l eau et courrier transmis 11

12 12

13 Annexe 2 : extrait topographique du secteur d étude Extrait de la carte topographique à 1/ e (IGN). Le secteur étudié est indiqué par un point rouge. 13

14 Annexe 3 : extrait de la carte géologique du secteur d étude Extrait de la feuille géologique du BRGM à 1/ e vectorisée de Boulay (Théobald N., Lemoine M., Goguel J.,1955). Le secteur étudié est indiqué par un point rouge et les limites communales sont tracées. 14

15 Annexe 4 : photographies prises sur place Photographie 1 : vue générale des trois maisons de la rue des Prés. 15

16 Photographie 2 : première maison, côté rue des Prés. Photographie 3 : façade de la première maison avec désordres observés, côté rue de Metz. 16

17 Photographie 4 : première maison. Photographie 5 : première maison (entrée du garage et désordres observés, côté rue des Prés). 17

18 Photographie 6 : troisième maison et son terrain vus du terrain de la deuxième maison. 18

19 Centre scientifique et technique 3, avenue Claude-Guillemin BP Orléans Cedex 2 France Tél. : Service géologique régional Lorraine 1, allée du Parc de Brabois Vandoeuvre-lès-Nancy France Tél. :

Rapport d expertise :

Rapport d expertise : Rapport d expertise : Saint-Ferjeux (25) Découverte d une cavité karstique sur un site RTE BRGM/RP-61330-FR janvier 2011 Cadre de l expertise : Appuis aux administrations Appuis à la police de l eau Date

Plus en détail

Rapport d expertise :

Rapport d expertise : Rapport d expertise : Cadre de l expertise : Avis sur le dimensionnement d ouvrages hydrauliques au droit du collège de Bandrélé BRGM/RP-61292-FR Juin, 2012 Appuis aux administrations Appuis à la police

Plus en détail

ANNEXES. Plans de zonage des Eaux Usées Extrait des délibérations Quelques points clés des Filières d Assainissement Non Collectif

ANNEXES. Plans de zonage des Eaux Usées Extrait des délibérations Quelques points clés des Filières d Assainissement Non Collectif Communauté d Agglomération de Marne et Gondoire Commune de LESCHES Zonage d assainissement EU Notice d enquête publique ANNEXES Annexe 1 : Annexe 2 : Annexe 3 : Plans de zonage des Eaux Usées Extrait des

Plus en détail

POUR TOUTE INFORMATION

POUR TOUTE INFORMATION Installation d Assainissement Non Collectif Fiche de renseignements Mairie de PLOUGOURVEST Bourg 29400 PLOUGOURVEST Téléphone : 02 98 68 53 49 Télécopie : 02 98 68 55 89 mairie.plougourvest@wanadoo.fr

Plus en détail

RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES

RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES Document valable jusqu au : 2 octobre 2012 RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES DOSSIER D INFORMATION REGLEMENTAIRE DES ACQUEREURS ET LOCATAIRES SOMMAIRE - Déclaration de l état des risques naturels et technologiques

Plus en détail

Création d un site internet sur les eaux souterraines en Ile-de-France

Création d un site internet sur les eaux souterraines en Ile-de-France Création d un site internet sur les eaux souterraines en Ile-de-France Rapport final BRGM/RP-53826-FR Mars 2005 Création d un site internet sur les eaux souterraines en Ile-de-France Rapport final BRGM/RP-53826-FR

Plus en détail

Sommaire INTRODUCTION... 2. 1/ Le contexte général de la commune...3. 2/ L état des réseaux...3. 3/ Le diagnostic des ouvrages d épuration...

Sommaire INTRODUCTION... 2. 1/ Le contexte général de la commune...3. 2/ L état des réseaux...3. 3/ Le diagnostic des ouvrages d épuration... 1 Sommaire INTRODUCTION... 2 1/ Le contexte général de la commune...3 2/ L état des réseaux...3 3/ Le diagnostic des ouvrages d épuration...3 4/ Les solutions retenues par la commune...5 CONCLUSION Carte

Plus en détail

Résumé Non Technique ORIGINAL N OTRE-DA ME - D OE

Résumé Non Technique ORIGINAL N OTRE-DA ME - D OE M ISE A JOUR D U ZONAGE D A SSAINISSEMENT DE LA COMMUNE DE N OTRE-DA ME - D OE ORIGINAL Tours 3 cour du 56 avenue Marcel Dassault 37205 Tours Cedex 3 Tel. : +33 (0)2 47 71 12 50 Fax : +33 (0)2 47 71 12

Plus en détail

DEMANDE D AUTORISATION POUR L INSTALLATION D UN DISPOSITIF D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF RENSEIGNEMENTS GENERAUX DEMANDEUR

DEMANDE D AUTORISATION POUR L INSTALLATION D UN DISPOSITIF D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF RENSEIGNEMENTS GENERAUX DEMANDEUR SERVICE PUBLIQUE D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF TOPO ETUDES 108, route d Orbec 14100 LISIEUX Tél. : 02 31 48 60 20 Email : yann.billois@topo-etudes.fr Référence du dossier :... Date de dépôt à la communauté

Plus en détail

DOSSIER COMMUNAL D INFORMATIONS

DOSSIER COMMUNAL D INFORMATIONS PREFECTURE DE LA MEUSE SERVICE INTERMINISTERIEL DE DEFENSE ET DE PROTECTION CIVILE DOSSIER COMMUNAL D INFORMATIONS A destination des acquéreurs et des locataires de biens immobiliers sur les risques naturels

Plus en détail

APTITUDE A L INFILTRATION SUR LE TERRITOIRE DE LA COMMUNAUTE URBAINE DE BORDEAUX

APTITUDE A L INFILTRATION SUR LE TERRITOIRE DE LA COMMUNAUTE URBAINE DE BORDEAUX Communauté urbaine de Bordeaux APTITUDE A L INFILTRATION SUR LE TERRITOIRE DE LA COMMUNAUTE URBAINE DE BORDEAUX CAHIER DES CHARGES DES RECONNAISSANCES ET ETUDES DE SOL A REALISER SEPIA CONSEILS - 53, rue

Plus en détail

COMMUNE DE BUSSANG Lotissement Communal «Derrière chez Blau» REGLEMENT (Version modifiée au 6 décembre 2012)

COMMUNE DE BUSSANG Lotissement Communal «Derrière chez Blau» REGLEMENT (Version modifiée au 6 décembre 2012) Article 1 : Exposé COMMUNE DE BUSSANG Lotissement Communal «Derrière chez Blau» REGLEMENT (Version modifiée au 6 décembre 2012) La Commune est propriétaire sur la commune de BUSSANG de terrains cadastrés

Plus en détail

Demande de citation ou de création de site du patrimoine. Ville de Montréal

Demande de citation ou de création de site du patrimoine. Ville de Montréal Demande de citation ou de création de site du patrimoine Ville de Montréal Le présent formulaire permet de réaliser une demande de citation ou de constitution d un site du patrimoine. Vous trouverez en

Plus en détail

GUIDE POUR LA REALISATION D UN BRANCHEMENT «EAUX USEES» AU RESEAU PUBLIC D ASSAINISSEMENT

GUIDE POUR LA REALISATION D UN BRANCHEMENT «EAUX USEES» AU RESEAU PUBLIC D ASSAINISSEMENT GUIDE POUR LA REALISATION D UN BRANCHEMENT «EAUX USEES» AU RESEAU PUBLIC D ASSAINISSEMENT PREAMBULE Le principe de l assainissement collectif est d organiser la collecte des eaux usées depuis les logements

Plus en détail

Nom - Prénom :... Code postal - Ville :... Objet : demande de subvention installation d un système de géothermie par forage vertical

Nom - Prénom :... Code postal - Ville :... Objet : demande de subvention installation d un système de géothermie par forage vertical Nom - Prénom :... Adresse :... Code postal - Ville :... Tel :... Monsieur le Président Communauté de Communes de Cattenom et Environs 2 av. du général de Gaulle 57570 CATTENOM Objet : demande de subvention

Plus en détail

LOTISSEMENT Im Kleesgruendchen ESCH-SUR-ALZETTE

LOTISSEMENT Im Kleesgruendchen ESCH-SUR-ALZETTE LOTISSEMENT Im Kleesgruendchen ESCH-SUR-ALZETTE PARTIE ÉCRITE Sommaire : Art. 1 BUT DU REGLEMENT Art. 2 PORTEE DU REGLEMENT Art. 3 AFFECTATIONS Art. 4 SURFACES CONSTRUCTIBLES Art. 5 ALIGNEMENTS OBLIGATOIRES

Plus en détail

DEMANDE D AUTORISATION D INSTALLATION D UN DISPOSITIF D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF

DEMANDE D AUTORISATION D INSTALLATION D UN DISPOSITIF D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Service Public d Assainissement Non Collectif (SPANC) Communauté de Communes du Grand Langres 46 avenue Turenne BP 142 52206 LANGRES CEDEX Tél : 03.25.87.99.54 Fax : 03.25.87.07.04 spanc@grand-langres.fr

Plus en détail

Demande d autorisation d installation d un dispositif D assainissement non collectif Neuf ou réhabilitation.

Demande d autorisation d installation d un dispositif D assainissement non collectif Neuf ou réhabilitation. Cadre réservé à la mairie du lieu du projet La présente demande a été reçue à la mairie Le Cachet de la mairie Demande d autorisation d installation d un dispositif D assainissement non collectif Neuf

Plus en détail

Communauté de Communes Rives de Moselle 1, Place de la Gare 57280 MAIZIERES-LES-METZ

Communauté de Communes Rives de Moselle 1, Place de la Gare 57280 MAIZIERES-LES-METZ Communauté de Communes Rives de Moselle 1, Place de la Gare 57280 MAIZIERES-LES-METZ DEMANDE D AUTORISATION D INSTALLATION D UN DISPOSITIF D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Demande à compléter par le propriétaire

Plus en détail

Rapport d expertise :

Rapport d expertise : Rapport d expertise : Avis hydrogéologique suite aux inondations par remontée de nappe dans le cadre d une demande de reconnaissance de l état de catastrophe naturelle sur la commune de Plouédern (29)

Plus en détail

1 si oui, les risques naturels pris en compte sont liés à : inondation crue torrentielle mouvements de terrain X Avalanches

1 si oui, les risques naturels pris en compte sont liés à : inondation crue torrentielle mouvements de terrain X Avalanches Etat des risques naturels, miniers et technologiques en application des articles L 125-5 et R 125-26 du Code de l'environnement 1. Cet état, relatif aux obligations, interdictions, servitudes et prescriptions

Plus en détail

Le dossier est complet, l ensemble des pièces est joint (Pièces à fournir par le demandeur et par la Mairie)

Le dossier est complet, l ensemble des pièces est joint (Pièces à fournir par le demandeur et par la Mairie) Les renseignements demandés dans ce document ont pour but de permettre la vérification de la comptabilité du projet d assainissement avec l habitation et le terrain. Un dossier complet raccourcira le délai

Plus en détail

DOSSIER COMMUNAL D'INFORMATIONS

DOSSIER COMMUNAL D'INFORMATIONS DOSSIER COMMUNAL D'INFORMATIONS ACQUÉREURS - LOCATAIRES COMMUNE DU BEAUSSET Direction départementale des territoires et de la mer du Var 244, avenue de l'infanterie de Marine BP 501-83041 TOULON CEDEX

Plus en détail

OBJET DE L ETUDE ET NIVEAU DE PRESTATION

OBJET DE L ETUDE ET NIVEAU DE PRESTATION CE CAHIER DES CHARGES TYPE A POUR OBJECTIF DE DEFINIR LE CONTENU TECHNIQUE MINIMUM DU RAPPORT REMIS EN FIN D ETUDE AU PARTICULIER DEMANDEUR. OBJET DE L ETUDE ET NIVEAU DE PRESTATION L objet de l étude

Plus en détail

POUR TOUTE INFORMATION

POUR TOUTE INFORMATION Installation d Assainissement Non Collectif Fiche de renseignements (à remplir recto/verso) Communauté de Communes du Pays Léonard, 29 rue des Carmes, B.P. 116, 29250 Saint Pol de Léon Téléphone : 02.98.69.10.44

Plus en détail

CHAPITRE II : DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE N

CHAPITRE II : DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE N CHAPITRE II : APPLICABLES A LA ZONE N Caractère de la zone : Il s agit d une zone naturelle et forestière protégée en raison soit de la qualité des sites, des milieux naturels, des paysages et de leur

Plus en détail

SERVICE PUBLIC DE L ASSAINISSEMENT NON-COLLECTIF

SERVICE PUBLIC DE L ASSAINISSEMENT NON-COLLECTIF SERVICE PUBLIC DE L ASSAINISSEMENT De Type : NON-COLLECTIF Dossier de Déclaration et de Réhabilitation d un Assainissement Non Collectif A ETABLIR EN 3 EXEMPLAIRES Contact : Frédéric LUC : 04.86.52.60.51

Plus en détail

Fissuration sur une habitation située en sommet de falaise, parcelle G 80, Commune de Donville-les-Bains (Manche) Avis du Brgm.

Fissuration sur une habitation située en sommet de falaise, parcelle G 80, Commune de Donville-les-Bains (Manche) Avis du Brgm. Fissuration sur une habitation située en sommet de falaise, parcelle G 80, Commune de Donville-les-Bains (Manche) Avis du Brgm Rapport final BRGM/RP-56478-FR Juin 2008 Fissuration sur une habitation située

Plus en détail

DEPARTEMENT DU CHER COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DE BOURGES BOURGES PLUS ENQUETE PUBLIQUE

DEPARTEMENT DU CHER COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DE BOURGES BOURGES PLUS ENQUETE PUBLIQUE DEPARTEMENT DU CHER COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DE BOURGES BOURGES PLUS ENQUETE PUBLIQUE Sur la demande pour le rejet des eaux pluviales collectées sur le site de la ZAC Technopôle Lahitolle sur la commune

Plus en détail

Mail (pour une réponse plus rapide) : Souhaitez-vous recevoir une copie courrier : Oui Non. Adresse des travaux :

Mail (pour une réponse plus rapide) : Souhaitez-vous recevoir une copie courrier : Oui Non. Adresse des travaux : Pour tous renseignements s adresser à : CCSA Service SPANC Espace loisirs «Les Etangs» - 81710 SAIX Tél. : 05.63.72.84.88 / Fax. : 05.63.72.84.80 Mail : spanc@communautesoragout.fr + infos : www.communautesoragout.fr

Plus en détail

Demande relative à l installation ou à la réhabilitation d un dispositif d assainissement non collectif

Demande relative à l installation ou à la réhabilitation d un dispositif d assainissement non collectif Demande relative à l installation ou à la réhabilitation d un dispositif d assainissement non colctif Cadre réservé à la mairie et aux services du SPANC COMMUNAUTE DE COMMUNES MAINE 301 dossier n réceptionné

Plus en détail

Annexe 3 du règlement de service Cahiers des charges «étude à la parcelle»

Annexe 3 du règlement de service Cahiers des charges «étude à la parcelle» Annexe 3 du règlement de service Cahiers des charges «étude à la parcelle» ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Guide de préconisations relatives à la réalisation des études de Conception des Systèmes d assainissement

Plus en détail

Les critères d'évaluation

Les critères d'évaluation ORDONNANCE N 2013-889 du 3 octobre 2013 relative au développement de la construction de logement FICHE N 2 : Construction de logements en dépassement de la hauteur autorisée au PLU LES DEROGATIONS AU DOCUMENT

Plus en détail

REGLEMENT DU SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF (SPANC) DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNE DU BERNAVILLOIS

REGLEMENT DU SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF (SPANC) DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNE DU BERNAVILLOIS REGLEMENT DU SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF (SPANC) DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNE DU BERNAVILLOIS CHAPITRE 1 : DISPOSITIONS GENERALES Article 1 : OBJET DU REGLEMENT L objet du présent règlement

Plus en détail

COMMUNE D AUMETZ 6 Place de l hôtel de ville BP18 57 710 AUMETZ Tél. : 03 82 91 90 63 Fax : 03 82 91 99 91 N AFFAIRE : 15084A B A MODIFICATION

COMMUNE D AUMETZ 6 Place de l hôtel de ville BP18 57 710 AUMETZ Tél. : 03 82 91 90 63 Fax : 03 82 91 99 91 N AFFAIRE : 15084A B A MODIFICATION COMMUNE D AUMETZ 6 Place de l hôtel de ville BP18 57 710 AUMETZ Tél. : 03 82 91 90 63 Fax : 03 82 91 99 91 COMMUNE D AUMETZ rues d Ottange, de l Eglise, des Prés, Saint-Martin et place de l Hôtel de Ville

Plus en détail

L assainissement non collectif. (ou assainissement individuel)

L assainissement non collectif. (ou assainissement individuel) L assainissement non collectif (ou assainissement individuel) Chaque jour, vous utilisez de l eau pour la vaisselle, la douche, la lessive, les WC Ce sont les eaux usées domestiques. Après usage, ces eaux

Plus en détail

GUIDE-FORMULAIRE pour la création de sondages, de forages, de puits, d ouvrages souterrains et le prélèvement d eaux souterraines dans une I.C.P.E.

GUIDE-FORMULAIRE pour la création de sondages, de forages, de puits, d ouvrages souterrains et le prélèvement d eaux souterraines dans une I.C.P.E. Direction de la cohésion sociale et du développement durable ------- Bureau de l environnement et du développement durable ------- GUIDE-FORMULAIRE pour la création de sondages, de forages, de puits, d

Plus en détail

L ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF

L ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF L ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Qu'est-ce que l'assainissement Non Collectif? Chaque jour, vous utilisez de l eau pour la douche, la vaisselle, les WC, la lessive Après usage, ces eaux sont polluées et

Plus en détail

10,74 +5,05 +3,00 6,37 7,59. Télécom EDF

10,74 +5,05 +3,00 6,37 7,59. Télécom EDF Dossier HABITAT - Les contraintes de l objet technique Les contraintes 2010-2011 Le Situation de départ : Nous avons décidé de quitter notre maison en location pour construire un pavillon. Peut-on construire

Plus en détail

OUTILS D AIDE A LA REALISATION D INVENTAIRES LOCAUX DE ZONES HUMIDES

OUTILS D AIDE A LA REALISATION D INVENTAIRES LOCAUX DE ZONES HUMIDES OUTILS D AIDE A LA REALISATION D INVENTAIRES LOCAUX DE ZONES HUMIDES Note d accompagnement OUTILS D AIDE A LA REALISATION D INVENTAIRES LOCAUX DE ZONES HUMIDES Note d accompagnement 1 Contexte et objectifs

Plus en détail

1 si oui, les risques naturels pris en compte sont liés à : inondation crue torrentielle mouvements de terrain Avalanches

1 si oui, les risques naturels pris en compte sont liés à : inondation crue torrentielle mouvements de terrain Avalanches Etat des risques naturels, miniers et technologiques en application des articles L 125-5 et R 125-26 du Code de l'environnement 1. Cet état, relatif aux obligations, interdictions, servitudes et prescriptions

Plus en détail

SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF (SPANC)

SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF (SPANC) SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF (SPANC) Demande d attestation de conformité du projet d assainissement individuel dans le cadre d une demande d urbanisme Accueil du public 1 boulevard Maréchal

Plus en détail

Commune : Déposé en Mairie le :

Commune : Déposé en Mairie le : Syndicat Intercommunal de la Vallée d Abondance Lieu dit les Granges 74360 Abondance Tel : 04 50 73 57 31 Email : spanc.abondance@orange.fr Commune : Déposé en Mairie le : Transmis au SPANC le : Dossier

Plus en détail

ATELIER D ARCHITECTURE JCBA Sarl

ATELIER D ARCHITECTURE JCBA Sarl ATELIER D ARCHITECTURE JCBA Sarl 22, RUE LA FAYETTE 67100 STRASBOURG TEL : 03.88.43.35.74 MEL : contact@jcba.fr Objet : Projet de réhabilitation d'un immeuble situé aux n 28, 30 et 31 rue Dietrich à OBERNAI.

Plus en détail

Alignements et Accès garages dans bâtisses existantes

Alignements et Accès garages dans bâtisses existantes . Aménagement de garages individuels dans ou à côté de constructions existantes.1. L échéance d une deuxième procédure.1.1..1.2..1.3..1.3.1..1.3.1.1..1.3.1.2..1.3.2. Pour l aménagement de garages dans

Plus en détail

Forages Domestiques. Documentation à destination des Mairies et services de l Etat Déclaration en ligne. BRGM/RP09-169-FR Janvier 2010

Forages Domestiques. Documentation à destination des Mairies et services de l Etat Déclaration en ligne. BRGM/RP09-169-FR Janvier 2010 Forages Domestiques Documentation à destination des Mairies et services de l Etat Déclaration en ligne BRGM/RP09-169-FR Janvier 2010 Forages Domestiques Documentation à destination des Mairies et services

Plus en détail

Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de surélévation : les plans à fournir

Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de surélévation : les plans à fournir Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de surélévation : les plans à fournir Janvier 2013 Hôtel de Ville - 107 Avenue de la République - 77340 Pontault-Combault

Plus en détail

RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES

RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES Port Haut 78 130 LES MUREAUX RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES DOSSIER D INFORMATION REGLEMENTAIRE DES ACQUEREURS ET LOCATAIRES Document valable jusqu au : 10 janvier 2016 UBYRISK Consultants 8, le bourg

Plus en détail

Fiche de renseignement

Fiche de renseignement Demande d autorisation d assainissement individuel Fiche de renseignement REÇU EN MAIRIE Dossier N Cette fiche doit être remise au service Urbanisme de votre commune, dûment complétée et accompagnée des

Plus en détail

Demande d Installation d un dispositif d Assainissement Non Collectif

Demande d Installation d un dispositif d Assainissement Non Collectif COMMUNAUTE DE COMMUNES DU TARDENOIS Un territoire, une volonté Demande d Installation d un dispositif Ce document est à remplir par le pétitionnaire et à remettre à la Mairie du lieu où se situe l habitation.

Plus en détail

www.aprona.net 1. «Outils Nappe» 2. «Documentation» > www.aprona.net

www.aprona.net 1. «Outils Nappe» 2. «Documentation» > www.aprona.net www.aprona.net Procédure de récupération des données piézométriques via le site Internet de l APRONA > www.aprona.net «Outils Nappe» La nappe en direct, l Accès aux données et la Carte interactive sont

Plus en détail

Copyright 2014 Strikto.fr Tommy REDOR

Copyright 2014 Strikto.fr Tommy REDOR Copyright 2014 Strikto.fr Tommy REDOR Première étape de la conception de votre maison, la réglementation est riche et variée. Ce livret à pour objectif de lever le voile sur les éléments qui la composent

Plus en détail

Yves Baret Traiter l humidité

Yves Baret Traiter l humidité Yves Baret Traiter l humidité 2 e édition, 2011 Groupe Eyrolles, 2007-2011 ISBN 13 : 978-2-212-13223-6 III Sources de l humidité / Sources externes constantes ou naturelles Sources externes constantes

Plus en détail

Observations et recommandations suite à deux effondrements de terrain. Commune de Grandvilliers (Oise) Compte rendu de la visite du 20 septembre 2006

Observations et recommandations suite à deux effondrements de terrain. Commune de Grandvilliers (Oise) Compte rendu de la visite du 20 septembre 2006 Observations et recommandations suite à deux effondrements de terrain Commune de Grandvilliers (Oise) Compte rendu de la visite du 20 septembre 2006 Rapport final BRGM/RP-54943-FR novembre 2006 Observations

Plus en détail

État des RISQUES Naturels et Technologiques

État des RISQUES Naturels et Technologiques État des RISQUES Naturels et Technologiques Pays Basque : Résidence PHAROS 7 Bis, Rue du Pont de l Aveugle 64600 ANGLET Tél : 05.59.52.20.93 Fax : 05.59.42.05.65 Page 1 / 10 Art. L. 125-5 I du Code de

Plus en détail

N de permis de construire :... N de la parcelle :

N de permis de construire :... N de la parcelle : DEMANDE D AUTORISATION D INSTALLATION D UN DISPOSITIF D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF DANS LE CADRE D UNE CONSTRUCTION NEUVE A DEMANDEUR NOM et PRENOM du propriétaire :. Adresse : TEL : /. /. /. /. PORT

Plus en détail

PIECES PRINCIPALES = nombre de chambres + 2 PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT

PIECES PRINCIPALES = nombre de chambres + 2 PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT Le filtre à sable vertical drainé est utilisé dans le cas où le sol ne permet pas l épuration des eaux prétraitées provenant de la fosse toutes eaux. Cela concerne les sols de

Plus en détail

RAPPORT. Passage piétons souterrain. Gare SNCF de Clamart SERVICE HYGIENE ARCHITECTE CONSEIL MAIRIE DE CLAMART. NSE architecture

RAPPORT. Passage piétons souterrain. Gare SNCF de Clamart SERVICE HYGIENE ARCHITECTE CONSEIL MAIRIE DE CLAMART. NSE architecture MAIRIE DE CLAMART SERVICE HYGIENE NSE architecture ARCHITECTE CONSEIL Place Maurice GUNSBOURG Tél : 01-46-62-35-35 Fax : 01-46-62-35-68 Tél : 01.46.62.36.47 34 rue de TURIN 75008 PARIS Tél : 09 54 79 33

Plus en détail

DEPARTEMENT DU CALVADOS COMMUNE DE BANNEVILLE SUR AJON ENQUETE PUBLIQUE N E13000217/14

DEPARTEMENT DU CALVADOS COMMUNE DE BANNEVILLE SUR AJON ENQUETE PUBLIQUE N E13000217/14 DEPARTEMENT DU CALVADOS COMMUNE DE BANNEVILLE SUR AJON ENQUETE PUBLIQUE N E13000217/14 Enquête publique conjointe préalable à la déclaration d utilité publique et à l enquête parcellaire Projet de création

Plus en détail

Classement au bruit des baies : BR1 BR2 BR3

Classement au bruit des baies : BR1 BR2 BR3 Fiche d application : Classement au bruit des baies : BR1 BR2 BR3 Date Contenu de la mise à jour Version 7 janvier 2009 2 Préambule : La détermination des classes BR1, BR2 BR3 s effectue en fonction du

Plus en détail

Cahier des charges pour les études de filière en vue de l installation d un ANC

Cahier des charges pour les études de filière en vue de l installation d un ANC Cahier des charges pour les études de filière en vue de l installation d un ANC Objectifs : - Proposer une forme commune pour les études de filière aux bureaux d études qui, en s engageant dans la charte,

Plus en détail

GESTION DES EAUX PLUVIALES DANS LES PROJETS D AMENAGEMENT : GUIDE A L ATTENTION DU SERVICE URBANISME

GESTION DES EAUX PLUVIALES DANS LES PROJETS D AMENAGEMENT : GUIDE A L ATTENTION DU SERVICE URBANISME COMMUNE D AVEIZIEUX GESTION DES EAUX PLUVIALES DANS LES PROJETS D AMENAGEMENT : GUIDE A L ATTENTION DU SERVICE URBANISME Annexe 5 du rapport de diagnostic et de zonage pluvial Affaire A-11.143 Janvier

Plus en détail

Zone Ri1. Pour les bâtiments existants, quelle que soit la nature de leur occupation actuelle, sont admis :

Zone Ri1. Pour les bâtiments existants, quelle que soit la nature de leur occupation actuelle, sont admis : Zone Ri1 Le règlement de la présente zone concerne les secteurs urbanisés soumis à un aléa fort. On distingue 5 catégories de constructions ou (et) d équipements à savoir : 1 les constructions à usage

Plus en détail

COMMUNE DE OBJET : CONVENTION D ENTRETIEN DES OUVRAGES D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF. Entre : ET :

COMMUNE DE OBJET : CONVENTION D ENTRETIEN DES OUVRAGES D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF. Entre : ET : COMMUNE DE OBJET : CONVENTION D ENTRETIEN DES OUVRAGES D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF M Demeurant Entre : Téléphone : Désigné ci-après par l appellation : «l usager», ET : La Communauté de Communes du

Plus en détail

Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de garage : les plans à fournir

Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de garage : les plans à fournir Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de garage : les plans à fournir Janvier 2013 Hôtel de Ville - 107 Avenue de la République - 77 340 Pontault-Combault

Plus en détail

Relocalisation des services de proximité Rive gauche

Relocalisation des services de proximité Rive gauche Relocalisation des services de proximité Rive gauche 1- Présentation du projet - Localisation La ville d Amiens souhaite regrouper différentes activités du Secteur Rive Gauche aujourd hui «éclatées» sur

Plus en détail

Guide de clôtures de piscine

Guide de clôtures de piscine Guide de clôtures de piscine ottawa.ca/enceintesdepiscine Le présent guide vous aidera à obtenir un permis pour l enceinte qui entoure votre piscine (voir la définition plus bas). En vertu du Règlement

Plus en détail

Guide pour la constitution du dossier de déclaration préalable de travaux nécessaire à l installation d un loft my Garden Loft

Guide pour la constitution du dossier de déclaration préalable de travaux nécessaire à l installation d un loft my Garden Loft 1 Guide pour la constitution du dossier de déclaration préalable de travaux nécessaire à l installation d un loft my Garden Loft Avant d engager toute démarche administrative, mieux vaut vous assurer que

Plus en détail

Service Public d Assainissement Non Collectif

Service Public d Assainissement Non Collectif Service Public d Assainissement Non Collectif Demande d installation d un dispositif d assainissement autonome Date de la demande : / /20 IDENTIFICATION : Demandeur : Nom, Prénom :... Adresse :... Ville

Plus en détail

DEMANDE D AUTORISATION D INSTALLATION D UN DISPOSITIF D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF DANS LE CADRE D UNE REHABILITATION

DEMANDE D AUTORISATION D INSTALLATION D UN DISPOSITIF D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF DANS LE CADRE D UNE REHABILITATION DEMANDE D AUTORISATION D INSTALLATION D UN DISPOSITIF D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF DANS LE CADRE D UNE REHABILITATION A DEMANDEUR NOM et PRENOM du propriétaire : Adresse : Adresse du chantier : N de

Plus en détail

Compte rendu n 1 de la Réunion du 07/10/14 COMMISSION PERMIS DE CONSTRUIRE

Compte rendu n 1 de la Réunion du 07/10/14 COMMISSION PERMIS DE CONSTRUIRE Secteur Commission Mandat Avril 2014 Avril 2020 Rédacteur : Laurent BACH (3 ème Adjoint) Saint Sauveur-sur-Ecole, le 07/10/14 Compte rendu n 1 de la Réunion du 07/10/14 COMMISSION PERMIS DE CONSTRUIRE

Plus en détail

SPANC Service Public d Assainissement Non Collectif COMMUNAUTÉ DE COMMUNES ISLES DU DOUBS 1

SPANC Service Public d Assainissement Non Collectif COMMUNAUTÉ DE COMMUNES ISLES DU DOUBS 1 SPANC Service Public d Assainissement Non Collectif COMMUNAUTÉ DE COMMUNES ISLES DU DOUBS 1 L ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF : ANC Objectifs : Protection de la santé et de la salubrité publique Préservation

Plus en détail

Certificat d urbanisme

Certificat d urbanisme MINISTÈRE CHARGÉ Demande de Certificat d urbanisme N 13410*02 1/4 Vous pouvez utiliser ce formulaire pour : Connaître le droit de l urbanisme applicable sur un terrain Savoir si l opération que vous projetez

Plus en détail

5 e. Sols et structures. Comment a-t-on construit ici? Habitat et ouvrages. FONDATION EFB SOLS ET STRUCTURES Page 1/22.

5 e. Sols et structures. Comment a-t-on construit ici? Habitat et ouvrages. FONDATION EFB SOLS ET STRUCTURES Page 1/22. Habitat et ouvrages Sols et structures Comment a-t-on construit ici? DOCUMENT PROFESSEUR 5 e novembre 2010 FONDATION EFB SOLS ET STRUCTURES Page 1/22 Mise en situation : Quelle remarque faites-vous en

Plus en détail

Formulaire V.Juillet 2015-Demande d installation d un assainissement non collectif. Commune de : DEMANDE D INSTALLATION

Formulaire V.Juillet 2015-Demande d installation d un assainissement non collectif. Commune de : DEMANDE D INSTALLATION Commune de : DEMANDE D INSTALLATIN D UN ASSAINISSEMENT NN CLLECTIF collecte traitement Vous allez construire ou améliorer un logement : traiter et évacuer vos eaux usées est une obligation. Si votre terrain

Plus en détail

infiltration dans un appartement

infiltration dans un appartement I ) P r é a m b u l e : infiltration dans un appartement Madame ROMIEU IMMODEFRANCE 20, rue Treilhard 75415 PARIS CEDEX 08 Copropriété : 16, bvd Pereire 75017 PARIS Appartement de M. et Mme AMIAND Nous

Plus en détail

OBLIGATION D INSTALLATION D UN GARDE-CORPS

OBLIGATION D INSTALLATION D UN GARDE-CORPS 2 CHAPITRE OBLIGATION D INSTALLATION D UN GARDE-CORPS 2.1. CAS GÉNÉRAL L installation d un garde-corps est obligatoire lorsque la hauteur de chute comptée à partir de la zone de stationnement normal (ZSN)

Plus en détail

Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de comble et velux : les plans à fournir

Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de comble et velux : les plans à fournir Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de comble et velux : les plans à fournir Janvier 2013 Hôtel de Ville - 107 Avenue de la République 77 340 Pontault-Combault

Plus en détail

Etude thermographique

Etude thermographique Etude thermographique DONNEUR D'ORDRE CONSTRUCTEUR adresse code postal - ville Téléphone ADRESSE DU BIEN Maison individuelle de Monsieur et Madame MODELE 2 rue Rabelais 86240 SMARVES Opérateur : Franck

Plus en détail

Le Journal de COUCY N 15 Juin 2006

Le Journal de COUCY N 15 Juin 2006 Le Journal de COUCY N 15 Juin 2006 SPECIAL ASSAINISSEMENT Une réunion publique sur le thème de l assainissement s est tenue en juin à la salle des fêtes de Coucy. L objectif de cette rencontre était de

Plus en détail

SPANC & SIGREDA. Ma commune a transféré sa compétence SPANC au Sigreda, dans quel cadre intervient il?

SPANC & SIGREDA. Ma commune a transféré sa compétence SPANC au Sigreda, dans quel cadre intervient il? SPANC & SIGREDA Ma commune a transféré sa compétence SPANC au Sigreda, dans quel cadre intervient il? Au préalable Le SIGREDA Le SIGREDA Syndicat Intercommunal de la Gresse, du Drac et de leurs Affluents

Plus en détail

MUSEE DEPARTEMENTAL DES ANTIQUITES MUSEUM MUNICIPAL D HISTOIRE NATURELLE

MUSEE DEPARTEMENTAL DES ANTIQUITES MUSEUM MUNICIPAL D HISTOIRE NATURELLE MUSEE DEPARTEMENTAL DES ANTIQUITES MUSEUM MUNICIPAL D HISTOIRE NATURELLE CONVENTION D UTILISATION COMMUNE DES INSTALLATIONS DETECTION-INCENDIE et INTRUSION 2 MUSEE DEPARTEMENTAL DES ANTIQUITES MUSEUM MUNICIPAL

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme

Plan Local d Urbanisme Plan Local d Urbanisme Mode d emploi Ville de Mâcon Direction du Développement et de l Urbanisme Le PLU : mode d emploi Le dossier du P.L.U. est composé de 5 pièces. Il est disponible et consultable à

Plus en détail

Document 1 : modélisation d un appareil photographique

Document 1 : modélisation d un appareil photographique PCSI1-Lycée Michelet 2014-2015 APPROCHE DOCUMENTAIRE : appareil photo numérique Extrait du programme : en comparant des images produites par un appareil photographique numérique, discuter l influence de

Plus en détail

Indicateur : population présente tout au long de l année dans les départements littoraux métropolitains

Indicateur : population présente tout au long de l année dans les départements littoraux métropolitains Indicateur : population présente tout au long de l année dans les départements littoraux métropolitains Contexte Les communes littorales métropolitaines hébergent plus de 6 millions d habitants et ont

Plus en détail

REGLEMENT D ASSAINISSEMENT DE DOMONT. Date de l enquête :. Heure : Technicien :.. N :...Voie, Rue :... Complément adresse :... CP... Commune...

REGLEMENT D ASSAINISSEMENT DE DOMONT. Date de l enquête :. Heure : Technicien :.. N :...Voie, Rue :... Complément adresse :... CP... Commune... N de dossier : RESULTAT : CONFORME / NON-CONFORME (rayer la mention inutile) Date de l enquête :. Heure : Technicien :.. I. Informations générales 1. Adresse de la visite N :...Voie, Rue :...... Complément

Plus en détail

LE PERMIS DE CONSTRUIRE D'UNE MAISON INDIVIDUELLE

LE PERMIS DE CONSTRUIRE D'UNE MAISON INDIVIDUELLE LE PERMIS DE CONSTRUIRE D'UNE MAISON INDIVIDUELLE INTRODUCTION Quand peut-on démarrer les travaux d'aménagements ou de construction? Certains projets sont dispensés de formalité, d autres sont obligatoirement

Plus en détail

RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES

RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES 24-26 quai d Austerlitz 75 013 PARIS RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES DOSSIER D INFORMATION REGLEMENTAIRE DES ACQUEREURS ET LOCATAIRES Document valable jusqu au : 10 janvier 2016 UBYRISK Consultants

Plus en détail

GUIDE TECHNIQUE DE L ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF

GUIDE TECHNIQUE DE L ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Page 1/5 GUIDE TECHNIQUE DE L ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF L assainissement non collectif est une technique d épuration des eaux usées domestiques simple, durable et efficace, à condition de respecter

Plus en détail

SODEJE Assurances & Patrimoine

SODEJE Assurances & Patrimoine PROCEDURE DE TRAITEMENT DES RECLAMATIONS SARL SODEJE ASSURANCES ET PATRIMOINE Actualisée en date du 16/04/2015 SOMMAIRE : Introduction I- Définir une réclamation II- III- IV- Modalités de saisine du cabinet

Plus en détail

Etat des risques naturels et technologiques

Etat des risques naturels et technologiques Etat des risques naturels et technologiques En application des articles L125-5 et R125-26 du code de l'environnement. Commande n 5404 Mode EDITION** Réalisé par David BARDY Pour le compte de KINAXIA Date

Plus en détail

COMMUNE DE LA PLANCHE. RAPPORT ANNUEL 2008 Du Service Public D Assainissement Non Collectif

COMMUNE DE LA PLANCHE. RAPPORT ANNUEL 2008 Du Service Public D Assainissement Non Collectif COMMUNE DE LA PLANCHE RAPPORT ANNUEL 2008 Du Service Public D Assainissement Non Collectif SPANC Commune de La Planche 1 Place de la Mairie 44140 LA PLANCHE Téléphone : 02.40.31.92.76 Fax : 02.40.31.98.20

Plus en détail

DEMANDE D AUTORISATION D INSTALLATION D UN SYSTEME D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF

DEMANDE D AUTORISATION D INSTALLATION D UN SYSTEME D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF DEMANDE D AUTORISATION D INSTALLATION D UN SYSTEME D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF IDENTIFICATION DU DEMANDEUR Propriétaire Autre : PROPRIETAIRE AUTRE : Nom : Nom : Adresse : Adresse : privé : professionnel

Plus en détail

DEMANDE DE CONTROLE DE CONCEPTION ET D IMPLANTATION D UN PROJET D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF

DEMANDE DE CONTROLE DE CONCEPTION ET D IMPLANTATION D UN PROJET D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF DEMANDE DE CONTROLE DE CONCEPTION ET D IMPLANTATION D UN PROJET D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Le présent dossier est à remplir par le demandeur. Il sera vérifié par le SPANC et permettra d établir le

Plus en détail

TITRE II CHAPITRE V DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE UX

TITRE II CHAPITRE V DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE UX TITRE II CHAPITRE V DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE UX CARACTERE ET VOCATION DE LA ZONE UX Il s agit d une zone d activité créée à l Est de l agglomération, sous la forme d un lotissement dont les règles

Plus en détail

RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES

RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES 7 rue Mercure 94 700 MAISONS-ALFORT RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES DOSSIER D INFORMATION REGLEMENTAIRE DES ACQUEREURS ET LOCATAIRES Document valable jusqu au : 10 janvier 2016 UBYRISK Consultants 8,

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme

Plan Local d Urbanisme Communauté d Agglomération Chalon Val de Bourgogne Commune de Givry Plan Local d Urbanisme 1.1 Additif au rapport de présentation Modification simplifiée n 1 Vu pour être annexé à notre délibération en

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE LA DECLARATION DE PROJET

NOTICE DESCRIPTIVE DE LA DECLARATION DE PROJET DECLARATION DE PROJET PORTANT SUR L INTERET GENERAL DU PÔLE FIDUCIAIRE FRANCILIEN DE LA BANQUE DE FRANCE ET EMPORTANT LA MISE EN COMPATIBILITE DU SCOT DE PLAINE COMMUNE NOTICE DESCRIPTIVE DE LA DECLARATION

Plus en détail

Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande d abri de jardin : les plans à fournir

Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande d abri de jardin : les plans à fournir Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande d abri de jardin : les plans à fournir Janvier 2013 Hôtel de Ville - 107 Avenue de la République - 77340 Pontault-Combault

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE D AUTORISATION UNIQUE CHAPITRE 2 : LDD + DAT + AR. 4. Avis Réglementaires

DOSSIER DE DEMANDE D AUTORISATION UNIQUE CHAPITRE 2 : LDD + DAT + AR. 4. Avis Réglementaires SAS DU PARC EOLIEN DU HAUT PERCHE DOSSIER DE DEMANDE D AUTORISATION UNIQUE CHAPITRE 2 : LDD + DAT + AR 4. Avis Réglementaires CHAPITRE 2-04 : AVIS RÉGLEMENTAIRES SOMMAIRE 1 - Avis des propriétaires sur

Plus en détail