Automation Engine 10. Integration d'applications

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Automation Engine 10. Integration d'applications"

Transcription

1 Automation Engine 10 ONE Automation Platform Integration d'applications Version: Date de Publication: Automic Software GmbH

2 ii Copyright Copyright Les logos Automic et Automic sont des marques déposées appartenant à Automic Software GmbH (Automic). L'utilisation de toutes les marques déposées nécessite une autorisation explicite écrite et est soumise aux conditions de la licence. Les logiciels et/ou le programme sont la propriété protégée d'automic Software. L'accès et l'utilisation de ces derniers sont soumis à des conditions de licence devant être approuvées par écrit. Les logiciels et/ou le programme sont également protégés par des droits de reproduction par des contrats internationaux ainsi que par les lois nationales et internationales. Un accès et/ou une utilisation non autorisés peuvent entraîner des poursuites civiles et pénales. La copie non autorisée et d'autres formes de reproduction partielle ou totale, la décompilation, la reproduction, la modification, ou le développement de produits dérivés du logiciel sont strictement interdits. Le nonrespect de ces conditions peut entraîner des poursuites pénales. Sous réserve de modifications. Aucune responsabilité ne sera acceptée pour toute modification, omission, erreur d'impression ou de production. Toute reproduction, totale ou partielle, est strictement interdite. Copyright Automic Software GmbH. Tous droits réservés.

3 Automation Engine iii Contents 1 CallAPI Généralités sur CallAPI Utilisation de CallAPI Plateformes pour les CallAPI CallAPI pour BS CallAPI pour GCOS CallAPI pour Java CallAPI pour NSK CallAPI pour OS/ CallAPI pour SAP CallAPI pour UNIX CallAPI pour VMS CallAPI pour VSE CallAPI pour Windows CallAPI pour z/os CallAPI et programme dédié C, C Cobol Java Visual Basic 20 2 Intégration dans Frameworks Connect for HP OpenView NNM Introduction Configuration d'evènement Evènements de post-traitement Installation d'connect for HP OpenView NNM (UNIX) Installation d'connect for HP OpenView NNM (Windows) Smart Plug-In for HP OpenView Operations Introduction 30 Architecture Surveillance du système AE Résumé des messages 32

4 iv Contents Outils AE Installation 35 Installation d'smart Plug-In for HP OpenView Operations (UNIX) 35 Conditions 35 Fichiers fournis 35 Résultat de l'installation 37 Installation d'smart Plug-In for HP OpenView Operations (Windows) 38 Conditions 39 Fichiers fournis 39 Résultat de l'installation 40 Fichier de configuration 41 Organisation du fichier UC4_SPI.CFG 41 Exemple de fichier INI 42 Désinstallation d'smart Plug-In (UNIX) 43 Désinstallation du Smart Plug-In (Windows) Knowledge Module for BMC Patrol Introduction Composants du système AE Surveillance du système AE 49 Configuration Traitement des avertissements et des alertes Paramètres et performances Commandes de l'automation Engine.KnowledgeModule 54 Infobox 55 Configuration 55 Configuration d'evènements 55 Restart 55 Trace 55 Configuration 56 Tuning 56 Prompt Discovery 56 Enable/Disable 56 Delete 56 Delete all 56

5 Automation Engine v Evènements générés Installation du KnowledgeModule for BMC Patrol Référence 60 Evènements 60 Job bloqué 60 STANDARD (STD, 0), STANDARD (STD, 0), STANDARD (STD, 0), 9 61 Autres Evènements 61 CallOperator 61 STANDARD (STD, 0), Autres Evènements 62 Interruption utilisateur 62 STANDARD (STD, 0), Autres Evènements 63 Configuration 64 Constantes symboliques 64 Signaux de statuts d'exception 64 Discovery 64 Types de CallOperator 64 Définitions d'hôtes 65 Traitement des erreurs 65 Traitement d'evènement 65 Traitement des avertissements et des alertes 66 Intervalle polling PlusModule for Tivoli Introduction Tâches et Jobs Gestion d'evènements Enterprise Surveillance des ressources Evènements SNMP Installation d'plusmodule for Tivoli 74 3 Programme - Exits Vérification externe de mot de passe 77

6 vi Contents 4 Rapid Automation Rapid Automation 80 5 Interface d'application Introduction Utilisation de l'interface Mode d'emploi de l'interface d'application Classes d'objets Classes de Workflows et de Schedules Classes d'activités Classes de statistiques et de rapports Classes de Supervision Système Démarrer/Arrêter les clients via l'interface d'application 92 6 Services Web AE Internal Introduction Utilisation du service Web 95 Méthode 1 : Utilisateur par défaut 95 Méthode 2 : session avec un Utilisateur quelconque 96 Remplissage de masques :READ 96 Traitement des erreurs Opérations du service Web 98 7 ResourceAdapter ResourceAdapter Release Manager Application Release Automation 106 Glossaire A B C D E F G H I 111

7 Automation Engine vii.10 J L M O P Q R S T U V W 118

8 1 Chapter 1 CallAPI 1 CallAPI 1.1 Généralités sur CallAPI CallAPI sert à exécuter un script AE sur un Client. Il offre donc la possibilité de faire appel à des traitements externes à partir du système AE. Avec le script AE, aucune limite n'est définie. Vous pouvez, par exemple, démarrer des objets activables, définir ou lire le contenu d'objets Variable, ou recevoir des informations précises sur le statut des Tâches. L'instruction de script :PUT_READ_BUFFER vous permet également de spécifier les Variables de script d'un objet activé. Les scripts démarrés par un CallAPI s'affichent dans la Fenêtre d'activités. Un enregistrement statistique, rapport compris, est bien sûr créé. Vous pouvez le rechercher dans les statistiques sélectives par type API ou de manière ciblée avec le RunID. Rubriques connexes : Utilisation de CallAPI 1.2 Utilisation de CallAPI CallAPI est disponible sur les plateformes les plus diverses et est très polyvalent. Pour en savoir plus sur son utilisation et sur les paramètres actifs, lisez les informations suivantes. La description de l'installation et des Fichiers INI du CallAPI se trouve dans le manuel administrateur. CallAPI peut être utilisé de deux manières différentes. Dans les deux cas, le script AE est limité à caractères. CallAPI et programmes tiers La première possibilité d'utilisation de CallAPI consiste à exécuter chacun de vos propres programmes. Ceux-ci peuvent être écrits dans les langages de programmation suivants : C, C++ Cobol Java Visual Basic

9 Automation Engine 2 Des exemples de cette utilisation de CallAPI sont fournis pour toutes les plateformes prises en charge. CallAPI et l'utilitaire La deuxième possibilité d'utilisation de CallAPI ne nécessite aucune connaissance de programmation. Un utilitaire est disponible pour chaque plateforme prise en charge. Il peut, par exemple, être exécuté à partir de Jobs, de procédures, de fichiers exécutables ou directement à partir de la ligne de commande. Les possibilités sont définies par le système d'exploitation. Ecrivez le script dans un fichier texte et transmettez-le en exécutant l'utilitaire. La syntaxe suivante s'applique à toutes les plateformes : fichier CallAPI SCRIPT=fichier de script [LOGON=Client, Utilisateur, [département [, mot de passe]]] [INI=fichier INI] Paramètres SCRIPT= facultatif : LOGON= INI= Description Chemin et nom du fichier de script Vous pouvez ignorer les données de connexion à l'exécution si celles-ci ont été incluses dans le fichier INI. Données de connexion Chemin et nom du fichier INI Si vous avez renommé le fichier INI ou que vous l'avez déplacé dans un autre répertoire, vous devez transmettre ce paramètre. Exemple d'exécution de CallAPI sous Windows : UCXBXXXC SCRIPT=C:\AE\CALLAPI\script.txt LOGON=98, HENRI, AE INI=C:\AE\CALLAPI\WINDOWS\ucxbxxxc.ini L'utilitaire propose divers codes retour vous permettant de suivre l'activation de script : Code retour Description 0 Le script AE a été activé sans erreur. 4 Le script AE a été activé, mais s'est terminé avec l'instruction de script :STOP MSG, 50, "Texte libre". 8 Erreur d'activation du script ou le script AE a été arrêté à l'aide de l'instruction de script STOP MSG, "Texte quelconque" ou :STOP, NOMSG. 12 Erreur lors de la connexion à l'automation Engine. 16 Erreur fatale : le fichier de script ne peut être ouvert ou lu. Attention : d'autres paramètres de démarrage doivent s'appliquer au Serveur RFC pour SAP! Ce Serveur ne possède qu'un paramètre nommé -I, qui permet d'indiquer le chemin vers le fichier INI. Exemple pour Windows : UCXBRXXC -IC:\AE\CALLAPI\SAP\UCXBRXXC.INI Exemple pour UNIX :

10 3 Chapter 1 CallAPI nohup./ucxsapc -I./ucxsapc.ini Veuillez noter que le code retour est affiché lorsque l'activation du script AE a été interrompue à cause d'une erreur (par ex. syntaxe ou nombre incorrect des paramètres de fonction). Certaines erreurs peuvent apparaître dans la Fenêtre des messages de l'interface Utilisateur et/ou dans le rapport, et ne pas interrompre le script AE (par ex. erreur dans les fonctions de script ACTIVATE_ UC_OBJECT et IMPORT). Dans ce cas, l'utilitaire s'achève toujours avec le code retour 0. Le RunID indiqué lors de l'exécution de l'utilitaire est celui du script CallAPI. Identification CallAPI requiert un Utilisateur AE valide pour se connecter au système AE. Les données de connexion, qui se composent d'un Client, d'un nom d'utilisateur, d'un département et d'un mot de passe, peuvent être saisies dans le fichier INI ou être transmises directement lors de l'exécution de CallAPI. On utilise principalement cette dernière possibilité lorsque les données de connexion sont conservées aux deux emplacements. L'Utilisateur qui permet au CallAPI de se connecter au système AE doit posséder le privilège "Connexion par le Call Interface". Lors de l'exécution du script, les droits de l'utilisateur AE sont bien sûr vérifiés. Vous pouvez encrypter le mot de passe avec le programme UCYBCRYP. Attention : la chaîne encryptée ne doit pas dépasser 64 caractères. Si vous le souhaitez, CallAPI peut être utilisé sans vérification du mot de passe. Avantage : le mot de passe n'est pas enregistré dans les programmes ou les procédures, ce qui évite de devoir les modifier à chaque fois qu'un nouveau mot de passe est attribué. Vous pouvez conserver la connexion automatique dans la Variable UC_USER_LOGON de l'automation Engine. Comme vous l'avez vu dans les descriptions précédentes, CallAPI se comporte comme une connexion manuelle au système AE. Il utilise donc une licence de dialogue libre pour chaque connexion. Dans la Variable UC_SYSTEMS_SETTINGS de l'automation Engine, qui se trouve dans le Client système 0000, vous pouvez réserver de nombreuses licences de dialogue pour les connexions CallAPI à l'aide de la Clef RESERVED_API_USERS. Ainsi, les connexions manuelles de l'utilisateur et celles de CallAPI ne se bloquent pas mutuellement. Connexion à l'automation Engine Pour activer le script dans le système AE souhaité, CallAPI requiert les informations de connexion du processus de communication correspondant. Intégrez ces informations de connexion dans le fichier INI. Lors de l'exécution de CallAPI dans votre propre programme, elles sont également transmises directement. Messages L'élément de script :STOP permet de transmettre les numéros de message et les textes à CallAPI qui sont enregistrés dans la Variable et qui peuvent donc être lus dans vos propres programmes. Ceux-ci sont stockés dans des Variables et peuvent ainsi être lus à partir de vos propres programmes. L'appellation de cette Variable dépend du langage de programmation ; vous pouvez la rechercher dans le chapitre "CallAPI et son programme". Exécutez l'utilitaire de CallAPI en utilisant un objet Job ; vous pouvez ainsi voir les messages dans le rapport.

11 Automation Engine 4 Selon la syntaxe utilisée pour la fonction script :STOP, le script s'interrompt ou continue à être exécuté. Rubriques connexes : Généralités sur CallAPI :STOP 1.3 Plateformes pour les CallAPI CallAPI pour BS2000 La description suivante contient des informations et des conseils relatifs à l'utilisation de CallAPI pour BS2000. Dans le fichier INI de CallAPI de BS2000, vous pouvez décider de la Table de Codes à utiliser. Dans le paramètre codetable= de la section [GLOBAL], entrez le nom de l'objet Table de Codes. 1. CallAPI et programme dédié Vous pouvez exécuter CallAPI à partir de votre propre programme. Il est pour cela nécessaire d'avoir des connaissances du langage de programmation dans lequel ce programme a été écrit. CallAPI et programme dédié Tous les paramètres requis sont transmis dans le programme. Il faut uniquement associer le grand module UCCALL ou le télécharger dynamiquement pour l'exécution. 2. CallAPI et l'utilitaire Sur le CD fourni se trouve l'utilitaire UCXBB2?C qui peut être utilisé dans les déroulements BS2000 ou dans les Jobs d'entrée. CallAPI et l'utilitaire Les données nécessaires pour se connecter au Automation Engine sont lues par l'utilitaire via SYSDTA. Le Script AE peut provenir d'un fichier ou directement de SYSDTA. Si l'on utilise pour cela un fichier, celui-ci doit être affecté avec le nom de concaténation de fichier UCSCRIPT avant l'appel du programme. Exemples Dans le premier exemple, aucun nom de chaîne de fichier UCSCRIPT n'est attribué. Le Script AE exécuté est lu jusqu'à la commande /EOF de SYSDTA. /FILE UCXBB22C.INI,LINK=INI /EXEC UCXBB22C 04,RS,PROG,PASSWORD :SET &RUNID = ACTIVATE_UC_OBJECT(JOBS,EXEMPLE1) :IF &RUNID = ' ' : SET &ERROR = SYS_LAST_ERR_NR : SET &ERROR = SYS_LAST_ERR_NR

12 5 Chapter 1 CallAPI : STOP MSG,51,'ERREUR LORS DE L'ACTIVATION: &ERROR' :ELSE : STOP NOMSG,50,'LE JOB A ETE DEMARRE AVEC RUNID &RUNID' :ENDIF /EOF Dans cet exemple, le Script à exécuter se trouve dans le fichier MON.FICHIER.SCRIPT. /FILE UCXBB22C.INI,LINK=INI /FILE MON.FICHIER.SCRIPT,LINK=UCSCRIPT /EXEC UCXBB22C 04,RS,PROG,PASSWORD L'exemple suivant fournit le RunID, le code d'erreur et le texte d'erreur du CallAPI. Ces trois valeurs sont enregistrées dans une Variable de Job. /CREATE-JV JV-NAME=#UC.RETCODE /SET-JV-LINK LINK-NAME=UCRETC,JV-NAME=#UC.RETCODE /CREATE-JV JV-NAME=#UC.RETTEXT /SET-JV-LINK LINK-NAME=UCRETT,JV-NAME=#UC.RETTEXT /CREATE-JV JV-NAME=#UC.RUNID /SET-JV-LINK LINK-NAME=UCRUNID,JV-NAME=#UC.RUNID /EXEC UCXBB23C *INI :SEND_MSG RS,DEV,'NACHRICHT DER BS2000 CALL-SCHNITTSTELLE &NAME.' /EOF /SHOW-JV JV-CONTENTS=*LINK(LINK-NAME=UCRUNNR) /STEP /SHOW-JV JV-CONTENTS=*LINK(LINK-NAME=UCRETC) /SHOW-JV JV-CONTENTS=*LINK(LINK-NAME=UCRETT) Rubriques connexes : Généralités sur CallAPI Utilisation de CallAPI CallAPI pour GCOS8 La description suivante contient des informations et des conseils relatifs à l'utilisation de CallAPI pourgcos8. 1. CallAPI et programme dédié Vous pouvez exécuter CallAPI à partir de votre propre programme. Il est pour cela nécessaire d'avoir des connaissances du langage de programmation dans lequel ce programme a été écrit. CallAPI et programme dédié Le programme ucxbxxxc.c est un code source C. La définition de structure correspondante se trouve dans le fichier uccall3.h. Actualisez l'exemple avec vos données. Adaptez les fichiers JCL à votre environnement. Vous pouvez donc créer un RU et tester CallAPI. 1. CallAPI et l'utilitaire

13 Automation Engine 6 Sur le CD fourni se trouve l'utilitaire ucxbgc8c qui peut être exécuté à partir d'un Job. CallAPI et l'utilitaire Les étapes de traitement définies par le Script AE sont lues dans l'entrée standard. Les fichiers INI et de Script peuvent également être définis avec un code fichier. Exemple Le premier exemple illustre l'exécution de CallAPI pour GCOS8. $$dismiss $ ident uc4 $ run rufile=uc4/callapi/exec/ucxbgc8c, $ etc runame=ucxbgc8c $ privity $ limits 9999,,,50k $ dmpopt savdmp=(mini) $ data cz $ ascii ucxbgc8c ini=uc4/callapi/data/ucxbgc8ci \ script=uc4/callapi/data/script $ endjob Le deuxième exemple illustre l'exécution de CallAPI lorsque les fichiers INI et de Script sont définis avec un code fichier. $$dismiss $ ident uc4 $ run rufile=uc4/callapi/exec/ucxbgc8c, $ etc runame=ucxbgc8c $ privity $ limits 9999,,,50k $ dmpopt savdmp=(mini) $ data cz $ ascii $ prmfl SC,r,s,uc4/callapi/data/script $ prmfl IN,r,s,uc4/callapi/data/ucxbgc8ci ucxbgc8c ini=fc*in script=fc*sc $ endjob Rubriques connexes : Généralités sur CallAPI Utilisation de CallAPI CallAPI pour Java La description suivante contient des informations et des conseils relatifs à l'utilisation du CallAPI pour Java. 1. CallAPI et programme dédié

14 7 Chapter 1 CallAPI Vous pouvez exécuter CallAPI à partir de votre propre programme Java. CallAPI et son programme Java 2. CallAPI et l'utilitaire Le fichier UCCALL3.JAR peut également être utilisé en exécutant la ligne de commande ou à partir d'un fichier batch. Un fichier modèle appelé UCCALL3.BAT est fourni dans ce cas. CallAPI et l'utilitaire Exemple CallAPI est exécuté avec les données de connexion du Client 98. L'accès se fait sans saisir de mot de passe. Le Script AE est conservé dans le fichier SCRIPT.TXT. java -jar uccall3.jar script=script.txt logon=98,henri,uc4 Rubriques connexes : Généralités sur CallAPI Utilisation de CallAPI CallAPI pour NSK La description suivante contient des informations et des conseils relatifs à l'utilisation du CallAPI pour NSK. 1. CallAPI et l'utilitaire Le CD fourni contient l'utilitaire UCXBNS1C, qui peut être exécuté par la ligne de commande du système d'exploitation, à partir d'un Script ou à partir d'un Job. CallAPI et l'utilitaire Exemples Exemple 1 Le premier exemple appelle l'utilitaire avec des données de connexion spécifiées sous forme de paramètres. L'utilitaire lit les instructions de traitement (Script AE) dans le fichier "SCRFILE", lequel est également spécifié comme paramètre. run ucxbns1c script=srcfile LOGON=1000,MEIER,UC4 Exemple 2 L'utilitaire est appelé avec le fichier Script spécifié sous forme de paramètre. Il lit les données de connexion ainsi que d'autres informations dans le fichier INI. run ucxbns1c script=srcfile INI=UCXBNS1I

15 Automation Engine 8 Rubriques connexes : Généralités sur CallAPI Utilisation de CallAPI CallAPI pour OS/400 La description suivante contient des informations et des conseils relatifs à l'utilisation de CallAPI pour OS/ CallAPI et programme dédié L'utilitaire peut, dans ce cas, être utilisé directement. 2. CallAPI et l'utilitaire Sur le CD fourni se trouve l'utilitaire UCXBO41C, dans la bibliothèque. Il peut être utilisé dans les scripts CL OS/400. CallAPI et l'utilitaire Le Script AE activable est lu dans un membre de fichier. Exemple Les bibliothèques doivent être adaptées à votre installation AE. CALL PGM(UC4/UCXBO41C) + PARM('INI=UC4/INI(UCXBO41C)' 'LOGON=4,RS,RS' 'SCRIPT=UC4/WRK(SCRIPT) ') Rubriques connexes : Généralités sur CallAPI Utilisation de CallAPI CallAPI pour SAP La description suivante contient des informations et des conseils relatifs à l'utilisation du CallAPI pour SAP. La transmission du Script au système AE est effectuée par le Serveur RFC. Il contient un module fonctionnel appelé AE que vous pouvez appeler dans vos programmes ABAP. Dans le dossier "sample" se trouvent des programmes d'exemples vous expliquant l'utilisation. Composante de base de la fonction AE Pour interpréter la description suivante, des connaissances d'abap/4 sont requises. Paramètres Description

16 9 Chapter 1 CallAPI Paramètre d'importation client(4) type c Client AE Paramètre d'exportation trcflg(1) type c userabtl(200) type c username(200) type c userpass(32) type c msg(255) type c run(10) type c Indicateur de trace Département de l'utilisateur de l'automation Engine Nom de l'utilisateur de l'automation Engine Mot de passe de l'utilisateur de l'automation Engine Message Numéro courant (RunID) du Script Tables script Table de Script (255 caractères au total par ligne) Exemple : data : uscript(80) type c occurs 30 with header line. Exceptions logon-failed La connexion à l'automation Engine a échoué others Autres erreurs Exemple d'appel call function 'UC4' destination 'UC4' exporting client = p_clint trcflg = '0' userabtl = p_usera username = p_usern userpass = p_userp importing msg = omessg run = orunnr tables Script = uscript exceptions logon_failed = 1 others = 99. Rubriques connexes : Généralités sur CallAPI Utilisation de CallAPI CallAPI pour UNIX La description suivante contient des informations et des conseils relatifs à l'utilisation de CallAPI pour UNIX.

17 Automation Engine CallAPI et programme dédié Vous pouvez exécuter CallAPI à partir de votre propre programme. Il est pour cela nécessaire d'avoir des connaissances du langage de programmation dans lequel ce programme a été écrit. CallAPI et programme dédié Le programme UCXBXXXC.c est un code source C. La définition de structure correspondante est conservée dans le fichier UCCALL3.h. Ces fichiers et le fichier Make destiné à la compilation de l'exemple se trouvent dans le répertoire /src. Actualisez l'exemple avec vos données. Adaptez le fichier Make MAKEFILE_EXAMPLE.??? à votre environnement. Renommez-le ensuite dans MAKEFILE pour qu'il ne soit pas remplacé par le fichier suivant. En outre, il peut être exécuté avec Make, car MAKEFILE est le nom par défaut. Vous pouvez donc créer un fichier exécutable et tester CallAPI. 2. CallAPI et l'utilitaire Le CD fourni comporte l'utilitaire UCXB???C qui peut être exécuté par la ligne de commande ou par un fichier exécutable. CallAPI et l'utilitaire Le Script AE permet de définir les étapes de traitement et de les transmettre sous forme d'entrées standard lors de l'exécution du programme : La commande < Nomdufichier lit le Script AE à partir du fichier indiqué. La commande <<EOF_SCRIPT lit le Script AE de la ligne de commande jusqu'à ce que le texte "EOF_SCRIPT" soit détecté. Exemple Dans l'exemple, l'utilitaire est exécuté pour que le Script AE soit lu à partir du fichier SCRIPT.TXT. Les données de connexion sont entièrement issues du fichier INI../UCXBUI5C SCRIPT=./script.txt Rubriques connexes : Généralités sur CallAPI Utilisation de CallAPI CallAPI pour VMS La description suivante contient des informations et des conseils relatifs à l'utilisation de CallAPI pour VMS 1. CallAPI et programme dédié Vous pouvez exécuter CallAPI à partir de votre propre programme. Il est pour cela nécessaire d'avoir des connaissances du langage de programmation dans lequel ce programme a été écrit. CallAPI et programme dédié

18 11 Chapter 1 CallAPI Le programme UCXBVXXC.C est un code source C. La définition de structure correspondante se trouve dans le fichier UCCALL3.H. Ces fichiers et un fichier de commandes destiné à la compilation de l'exemple se trouvent dans le répertoire /src. Actualisez-les avec vos données. Adaptez le fichier de commandes MAKEAMP.COM à votre environnement. Vous pouvez donc créer un fichier EXE et tester la CallAPI. 2. CallAPI et l'utilitaire Sur le CD fourni se trouve l'utilitaire UCXBV??C.EXE qui peut être exécuté à partir d'un fichier de commandes. CallAPI et l'utilitaire Les étapes de traitement définies par le Script AE sont lues dans l'entrée standard. Rubriques connexes : Généralités sur CallAPI Utilisation de CallAPI CallAPI pour VSE La description suivante contient des informations et des conseils relatifs à l'utilisation de CallAPI pour VSE. 1. CallAPI et l'utilitaire L'utilitaire CallAPI peut être exécuté par un Job VSE. Le Script AE peut transmettre l'utilitaire par SYSPT ou un fichier ou un élément de bibliothèque. Vous trouverez des exemples sur ce sujet dans les fichiers fournis "sample1.jcl" ainsi que "sample2.jcl". Vous trouverez des informations plus détaillées dans l'analyse de l'utilitaire. Les numéros Uxxxxxxx s'appliquent à des numéros de message AE. Rubriques connexes : Généralités sur CallAPI Utilisation de CallAPI CallAPI pour Windows La description suivante contient des informations et des conseils relatifs à l'utilisation de CallAPI pour Windows. 1. CallAPI et programme dédié Vous pouvez exécuter CallAPI à partir de votre propre programme. Il est pour cela nécessaire d'avoir des connaissances du langage de programmation dans lequel ce programme a été écrit. CallAPI et programme dédié

19 Automation Engine CallAPI et l'utilitaire Parmi les fichiers fournis se trouve l'utilitaire UCXBXXXC.EXE, qui peut par exemple être exécuté via la ligne de commande, dans une fenêtre MS-DOS ou un fichier batch. CallAPI et l'utilitaire Pour utiliser CallAPI via l'utilitaire, aucune installation particulière n'est requise. Vous devez uniquement veiller à ce que l'utilitaire soit accessible sur le fichier UCXBWI3C.DLL. Exemple L'exemple exécute l'utilitaire avec les données de connexion du Client 98. L'accès se fait sans saisir de mot de passe. Un Script AE, conservé dans le fichier SCRIPT.TXT, doit être activé. UCXBXXXC SCRIPT=SCRIPT.TXT LOGON=98,MEIER,AE Rubriques connexes : Généralités sur CallAPI Utilisation de CallAPI CallAPI pour z/os La description suivante contient des informations et des conseils relatifs à l'utilisation de CallAPI pour z/os. Dans le fichier INI de CallAPI-z/OS, vous pouvez décider du Tableau de Codes à utiliser. Dans le paramètre codetable= de la section [GLOBAL], entrez le nom de l'objet Table de Codes. La Table de Codes IBM par défaut est utilisée si le paramètre est vide. 1. CallAPI et programme dédié Vous pouvez exécuter CallAPI à partir de votre propre programme. Il est pour cela nécessaire d'avoir des connaissances du langage de programmation dans lequel ce programme a été écrit. CallAPI et programme dédié 2. CallAPI et l'utilitaire Sur le CD fourni se trouve l'utilitaire UCXBM25C, dans la bibliothèque de chargement ; il peut être utilisé dans le Job z/os. CallAPI et l'utilitaire Le Script AE, qui doit être exécuté sur le Automation Engine, est lu à partir de SYSIN. Au lieu du nom du jeu de données, vous pouvez également utiliser la définition des données (voir exemple). Si l'utilitaire est utilisé dans un Job, l'utilisateur doit disposer d'un droit de communication TCP/IP.

20 13 Chapter 1 CallAPI Exemple Les noms de jeu de données doivent être adaptés à leur installation UC4 ou à leur configuration z/os. //UC4JOB JOB... //UCCALL EXEC PGM=UCXBM25C,REGION=2M, // PARM='INI=UC4.UCXBM25C.INI LOGON=0004,MEIER,UC4' //STEPLIB DD DSN=UC4.UCXJM25.LOAD,DISP=SHR //* Instead of the PARM INI=uc4-inifile you can use //* the following command //*UCINI DD DSN=uc4-inifile,DISP=SHR //SYSIN DD * :SET &RUNID = ACTIVATE_UC_OBJECT(JOBS,BEISPIEL1) :IF &RUNID = ' ' : SET &ERROR = SYS_LAST_ERR_NR : STOP MSG,51,'ERREUR LORS DE L'ACTIVATION: &ERROR' :ELSE : STOP NOMSG,50,'LE JOB A ETE DEMARRE AVEC LA RUNID &RUNID' :ENDIF /* // Rubriques connexes : Généralités sur CallAPI Utilisation de CallAPI 1.4 CallAPI et programme dédié C, C++ CallAPI vous offre la possibilité d'exécuter des Scripts dans le système AE à partir de vos propres programmes C et C++. Pour ce faire, associez les fichiers uccall3.h et ucxbwi3c.lib. Attention : votre programme doit pouvoir accéder à la bibliothèque ucxbwi3c.dll. Les fichiers fournis contiennent également des exemples de programmes qui vous montrent comment une activation de Script peut être mise en œuvre. Le fichier uccall3.h fournit des renseignements précis sur la structure et les fonctions. Généralités Le processus d'activation de Script se déroule toujours dans l'ordre suivant : 1. Connexion au système AE 2. Transmission du Script au système AE 3. Déconnexion du système AE

21 Automation Engine 14 Vous pouvez bien sûr vous connecter simultanément à plusieurs systèmes AE et exécuter plusieurs Scripts. Une licence de dialogue est utilisée pour chaque connexion. Fonctions Vous pouvez utiliser les fonctions suivantes dans votre programme. Les fonctions indiquent le code retour 0 lorsque l'action a réussi ou un numéro de message en cas d'erreur. Description Connexion au système AE Activation d'un Script Déconnexion du système AE Fonction universelle Type de données du code retour long long long long Fonction UCCALL3_Logon (structure, données de connexion, lien) Type de données de la structure : UCCALL_PARAMS* Type des données de connexion : char* Type de données de la connexion : char* Format des données de connexion : Client, Utilisateur, [département, [mot de passe]] Format des données de connexion pour le processus de communication : nom DNS:numéro de port ou adresse TCP/IP:numéro de port UCCALL3_ActivateScript (structure, Script) Type de données de la structure : UCCALL_PARAMS* Type des données du Script : char* UCCALL3_Logoff (structure) Type de données de la structure : UCCALL_PARAMS* UCCALL3 (structures) Vous pouvez également exécuter UCCALL3 à la place des fonctions citées précédemment. Toutefois, il est ensuite nécessaire d'indiquer l'opcode dans la structure pour exécuter l'opération souhaitée. Type de données de la structure : UCCALL_PARAMS* Variables Certaines informations, comme le nom du système ou le RunID renvoyé du Script, s'affichent dans une structure intitulée UCCALL_PARAMS. Elle contient les Variables suivantes : Type de données Variable Description

22 15 Chapter 1 CallAPI char [4] copcode Code d'opération Cette Variable doit être définie lorsque la fonction universelle est utilisée. Valeurs autorisées : "OPC_LOGON" - Connexion au système AE "OPC_LOGOFF " - Déconnexion du système AE "OPC_ACTIVATE_SCRIPT" - Activation d'un Script char cerrorcode Le code d'erreur dans cerrorcode est défini automatiquement et peut contenir l'une des valeurs suivantes : " " - Aucune erreur ne s'est produite "P" - Paramètre(s) non valide(s) "O" - Opcode non valide "Q" - Echec de la connexion "R" - Echec de la mémoire "L" - Echec de la libération d'espace mémoire "S" - Erreur du connecteur "T" - Délai dépassé "U" - Message d'erreur du système AE char [3] cinterface Le numéro d'interface doit toujours contenir la valeur 3. char [8] csystemname Nom du système AE auquel la connexion doit être établie unsigned short stimeout Durée, en secondes, pendant laquelle CallAPI attend une confirmation du système AE char clanguage Langue utilisée dans les messages unsigned char cflag1 Selon la valeur définie, cet indicateur agit sur l'une des options de traitement suivantes : unsigned long [4] unsigned long unsigned long [4] lunused1 Output lunsued2 "CALL_FLAG1_INI_SERVER" - La connexion au processus de communication est déterminée à partir du fichier INI. "CALL_FLAG1_INI_LOGIN" - Les données de connexion sont déterminées à partir du fichier INI. "CALL_FLAG1_INI_USEMSL" - Convertit les Variables du message en texte. "CALL_FLAG1_INI_USEALL" - Les réglages de la section [GLOBAL] du fichier INI sont utilisés. "CALL_FLAG1_TRC_HANDLE" - uniquement pour le traitement CallAPI en interne "CALL_FLAG1_LOG_HANDLE" - uniquement pour le traitement CallAPI en interne "CALL_FLAG1_INI_FILE" - Nom du fichier INI "CALL_FLAG1_TRC_OUTPUT" - uniquement pour le traitement CallAPI en interne non utilisé non utilisé non utilisé

23 Automation Engine 16 unsigned long unsigned long lscriptrunnr lretcode RunID du Script Code retour de l'exécution du Script char [256] crettext Partie Variable du message qui explique l'arrière-plan du code retour char* pinifile Chemin et nom du fichier INI unsigned long unsigned long unsigned long unsigned long [11] hzulog hzutrc hzuhlp lunused3 uniquement pour le traitement interne de CallAPI uniquement pour le traitement interne de CallAPI uniquement pour le traitement interne de CallAPI non utilisé void* pownpointer uniquement pour le traitement interne de CallAPI Rubriques connexes : Généralités sur CallAPI Cobol CallAPI vous offre la possibilité d'exécuter des Scripts dans le système AE à partir de vos propres programmes Java. Les fichiers fournis contiennent également des exemples de programmes qui vous montrent comment une activation de Script peut être mise en œuvre. Généralités Le processus d'activation de Script se déroule toujours dans l'ordre suivant : 1. Connexion au système AE 2. Transmission du Script au système AE 3. Déconnexion du système AE Vous pouvez bien sûr vous connecter simultanément à plusieurs systèmes AE et exécuter plusieurs Scripts. Une licence de dialogue est utilisée pour chaque connexion. Appel Exécutez CallAPI à l'aide de la commande CALL UCCALL3. L'exécution indique le code retour 0 lorsque l'action a réussi ou un numéro de message en cas d'erreur. Description Appel

24 17 Chapter 1 CallAPI Connexion au système AE CALL UCCALL3 USING structure,données de connexion,connexion Format des données de connexion : Client, Utilisateur, [Département, [Mot de passe]] Activation d'un Script Déconnexion du système AE Format des données de connexion pour le processus de communication : nom DNS:numéro de port ou adresse TCP/IP:numéro de port CALL UCCALL3 USINGstructure, Script CALL UCCALL3 USING structure Variables Le programme d'exemple présente l'organisation de la structure UC4-RECORD. Elle contient les Variables suivantes : Variable UC- OPERATION UC-ERROR- CODE Type de données PIC X(4) PIC X Description Code d'opération Cette Variable doit être définie lorsque la fonction universelle est utilisée. Valeurs autorisées : "OPC_LOGON" - Connexion au système AE "OPC_LOGOFF " - Déconnexion du système AE "OPC_ACTIVATE_SCRIPT" - Activation d'un Script Le code d'erreur dans cerrorcode est défini automatiquement et peut contenir l'une des valeurs suivantes : UC- INTERFACE- NR UC- SYSTEM- NAME " " - Aucune erreur ne s'est produite "P" - Paramètre(s) non valide(s) "O" - Opcode non valide "I" - Echec de l'initialisation Q" - Echec de la connexion "R" - Echec de la mémoire "L" - Echec de la libération d'espace mémoire "S" - Erreur du connecteur "T" - Délai dépassé "U" - Message d'erreur du système AE PIC X(3) Le numéro d'interface doit toujours contenir la valeur 3. PIC X(8) Nom du système AE auquel la connexion doit être établie

25 Automation Engine 18 UC- TIMEOUT UC- LANGUAGE PIC 9(4) COMP-4 PIC X FILLER PIC X(2) non utilisé Durée, en secondes, pendant laquelle CallAPI attend une confirmation du système AE Langue utilisée dans les messages UC-FLAG1 PIC X Selon la valeur définie, cet indicateur agit sur l'une des options de traitement suivantes : FILLER PIC X(2) non utilisé UC- OUTPUT- LEN PIC 9(8) COMP-4 UC-RUNNR PIC 9(8) COMP-4 UC- RETURN- CODE UC- MESSAGE- TEXT PIC 9(8) COMP-4 PIC X (256) "CALL_FLAG1_INI_SERVER" - La connexion au processus de communication est déterminée à partir du fichier INI. "CALL_FLAG1_INI_LOGIN" - Les données de connexion sont déterminées à partir du fichier INI. "CALL_FLAG1_INI_USEMSL" - Convertit les Variables du message en texte. "CALL_FLAG1_INI_USEALL" - Les réglages de la section [GLOBAL] du fichier INI sont utilisés. "CALL_FLAG1_TRC_HANDLE" - uniquement pour le traitement CallAPI en interne "CALL_FLAG1_LOG_HANDLE" - uniquement pour le traitement CallAPI en interne "CALL_FLAG1_INI_FILE" - Nom du fichier INI "CALL_FLAG1_TRC_OUTPUT" - uniquement pour le traitement CallAPI en interne non utilisé RunID du Script Code retour de l'exécution du Script Partie Variable du message qui explique l'arrière-plan du code retour UC-PRT-INI PIC S9(8) uniquement pour le traitement interne de CallAPI UC-HND- LOG UC-HND- TRC UC-HND- HLP UC- POINTER PIC S9(8) PIC S9(8) PIC S9(8) PIC S9(8) FILLER PIC X(12) non utilisé uniquement pour le traitement interne de CallAPI uniquement pour le traitement interne de CallAPI uniquement pour le traitement interne de CallAPI uniquement pour le traitement interne de CallAPI UC-INIFILE PIC X(45) Chemin et nom du fichier INI

26 19 Chapter 1 CallAPI Rubriques connexes : Généralités sur CallAPI Java CallAPI vous offre la possibilité d'exécuter des Scripts dans le système AE à partir de vos propres programmes Java. Pour ce faire, importez la classe UCCALL3 du package com.uc4.uccall3. Les fichiers fournis contiennent également des exemples de programmes qui vous montrent comment une activation de Script peut être mise en œuvre. La documentation Java fournie contient des renseignements précis sur les classes. Généralités Le processus d'activation de Script se déroule toujours dans l'ordre suivant : 1. Connexion au système AE 2. Transmission du Script au système AE 3. Déconnexion du système AE Vous pouvez bien sûr vous connecter simultanément à plusieurs systèmes AE et exécuter plusieurs Scripts. Une licence de dialogue est utilisée pour chaque connexion. Méthodes Vous pouvez utiliser les fonctions suivantes dans votre programme. Description Type de données du code retour Fonction

27 Automation Engine 20 Connexion au système AE Détermination d'une erreur de connexion boolean java.lang.string logon() logon(client, Utilisateur, [Département, [Mot de passe]]) logon(paramètres) Type de données du Client : int Type de données de l'utilisateur : java.lang.string Type de données du département : java.lang.string Type de données du mot de passe : java.lang.string Type de données des paramètres : java.util.properties La classe Java "Properties" est utilisée pour les paramètres. Grâce à celle-ci, vous pouvez configurer les paramètres suivants : "system" - nom du système AE, auquel la connexion doit être établie "language" - langue d'affichage des messages "timeout" - délai (en secondes) d'attente d'une confirmation du système AE par CallAPI "Client" - Client "user" - Utilisateur "dept" - Département "pass" - Mot de passe "cpn_host" - nom DNS ou adresse TCP/IP de l'ordinateur sur lequel est exécuté le processus de communication "cpn_port" - numéro de port du processus de communication getconnectionerror() Définition du fichier INI void Activation d'un Script java.lang.string activatescript(script) setconfigurationfile(chemin et nom du fichier INI) Type de données du Script : java.lang.string Type de données du Script : java.lang.string Détermination du RunID du Script activé en dernier Déconnexion du système AE int void getrunnumber() logoff() Rubriques connexes : Généralités sur CallAPI Visual Basic CallAPI vous offre la possibilité d'exécuter des Scripts dans le système AE à partir de vos propres programmes VB.

28 21 Chapter 1 CallAPI La fonctionnalité se trouve dans l'objet COM intitulé UC4.Call3 que vous devez enregistrer. Exemple : regsvr32 c:\ae\callapi\windows\bin\ucxbwi3c.dll Les fichiers fournis contiennent également un exemple de programme qui vous montre comment une activation de Script peut être mise en œuvre. Généralités Le processus d'activation de Script se déroule toujours dans l'ordre suivant : 1. Connexion au système AE 2. Transmission du Script au système AE 3. Déconnexion du système AE Vous pouvez bien sûr vous connecter simultanément à plusieurs systèmes AE et exécuter plusieurs Scripts. Une licence de dialogue est utilisée pour chaque connexion. Méthodes Vous pouvez utiliser les fonctions suivantes dans votre programme. Les fonctions indiquent le code retour 0 lorsque l'action a réussi ou un numéro de message en cas d'erreur. Description Connexion au système AE Définition du fichier INI Connexion avec les données provenant du fichier INI Activation d'un Script Déconnexion du système AE Méthode ConnexionClient, Utilisateur, [département, [mot de passe]] SetIniFile chemin et nom du fichier INI LogonAsDefault ActivateScript Script Logoff Attributs Les informations sur l'exécution du Script sont conservées automatiquement dans les Variables. Type de données Variable Description Long lrunnr RunID du Script Long lretcode Code retour de l'exécution du Script String crettext Partie Variable du message qui explique l'arrière-plan du code retour Rubriques connexes : Généralités sur CallAPI

29 Automation Engine 22 2 Intégration dans Frameworks 2.1 Connect for HP OpenView NNM Introduction Connect for HP OpenView NNM permet de surveiller des composants et des objets d'un système AE au sein de la gestion d'alertes de HP OpenView NNM. L'Automation Engine utilise SNMP pour afficher la structure interne et le statut. La sous-arborescence de la MIB = iso.org.dod.internet.private.enterprises.sbb.uc4.vers1 sert à décrire les composants et les objets, ainsi que leurs relations. Les modifications de statut au sein d'un système AE déclenchent une interruption et sont enregistrées dans la MIB. Dorénavant, l'objet Alerte représente un outil très flexible, qui permet de comprendre les états d'exception. Au sein d'un système AE, il est possible de définir le type d'utilisation de divers composants (comme l'agent, par exemple). Il est donc possible de différencier les composants utilisés dans un environnement de test de ceux qui sont utilisés dans un environnement de production. Cette différence entre production et non production n'a aucune influence sur le comportement du système AE ; elle sert uniquement à définir des stratégies d'alertes dans BMC Patrol. Elle sert exclusivement à définir les stratégies d'alerte dans HP OpenView. Les paramètres du système AE constituent la base de la gestion des alertes. Dans la configuration d'evènement de la NNM, la gestion complémentaire est définie pour les états d'exception survenus. Attention : une alerte ou un avertissement correspondant ne peut qu'être émis lorsque le système AE met suffisamment d'informations à disposition de la NNM. Plus il y a d'informations fournies, plus la situation peut être évaluée. Rubriques connexes : L'Automation Engine et SNMP Structure de la MIB Interruptions SNMP générées Configuration d'evènement L'application de navigateur MIB est étendue aux définitions MIB de l'automation Engine. L'installation d'connect for HP OpenView NNM permet à la console NNM d'accéder aux MIB des systèmes AE installés. Grâce aux autres applications de la MIB, les attributs et états des composants et objets de l'automation Engine sont visibles et peuvent être modifiés. La commande de menu Job Scheduling a été ajoutée dans la console NNM à cette fin. Les applications MIB suivantes se trouvent à cet emplacement : BlockedJobs, CallOperators, Clients, Systems, Executors et Servers. Chacune de ces applications est disponible dans une table. Les instances sont présentées dans les lignes de la table et les attributs des composants ou des objets apparaissent dans les colonnes des tables.

30 23 Chapter 2 Intégration dans Frameworks Evènements de post-traitement La description suivante contient des informations sur le concept d'évènement de l'automation Engine pour HP OpenView NNM. Un Evènement est défini pour chaque interruption spécifique à l'automation Engine. Il sert à afficher des modifications d'état et des états d'exception dans le navigateur d'alertes de la NNM. L'application de Script AEPostProc.ovpl fait la différence entre les interruptions des environnements de test et de production et génère donc des Evènements supplémentaires. Cette distinction est prise en considération en raison des informations présentes dans la MIB et du "two level event system" ainsi lié. Ce système d'evènement contient 13 Evènements de base déclenchés directement par les interruptions AE. Les Evènements de premier niveau, qui sont caractérisés par le préfixe "UC_", exécutent le Script de post-traitement. Celui-ci indique si l'interruption provient d'un environnement de test ou de production à l'aide de la MIB. Ensuite, le Script déclenche un Evènement de second niveau correspondant (Evènement de post-traitement, préfixe "UCP_") qui est transféré au navigateur d'alertes. Les autres Evènements, caractérisés par le préfixe "UCS_", ne possèdent pas d'evènement de second niveau. Ils sont transférés directement au navigateur d'alertes (le paramètre par défaut est "Alerte"). S'il n'est par exemple pas nécessaire de différencier un Agent situé dans un environnement de production d'un Agent situé dans un environnement de test, l'evènement "UC_StopofExec" peut être transféré directement au navigateur d'alertes. Utilisez la "configuration d'evènement" de la console NNM pour procéder aux modifications correspondantes. Le schéma suivant présente le concept d'evènement.

31 Automation Engine 24 Evènements de base sans Evènement de post-traitement Event UCS_KernelError UCS_DBInaccess UCS_DBAccess UCS_UserDefined Description Erreur kernel d'un Automation Engine Tentative d'accès alors que la base de données n'était pas accessible Il est de nouveau possible d'accéder à la base de données Evènement défini par l'utilisateur

32 25 Chapter 2 Intégration dans Frameworks Evènements de base avec Evènement de post-traitement Event UC_StartofServer UC_StopofServerA UC_StopofServerN UC_StartofExecC UC_StartofExecW UC_StopofExec UC_OpCall Description Démarrage d'automation Engine Fermeture anormale d'automation Engine Fermeture normale d'automation Engine Démarrage à froid d'un Agent Démarrage d'un Agent Fermeture d'un Agent Appel d'un objet Alerte Evènements de post-traitement Event Environnement de production UCP_StartofPServer UCP_StartofPExec UCP_StopofPServer UCP_StopofPExec UCP_PCallOp Description Démarrage d'un Automation Engine Démarrage d'un Agent Fermeture d'un Automation Engine Fermeture d'un Agent Appel d'un objet Alerte Environnement de test UCP_StartofServer UCP_StartofExec UCP_StopofServer UCP_StopofExec UCP_CallOp Démarrage d'un Automation Engine Démarrage d'un Agent Fermeture d'un Automation Engine Fermeture d'un Agent Appel d'un objet Alerte Installation d'connect for HP OpenView NNM (UNIX) Le document suivant contient les instructions d'installation UNIX pour Connect pour HP OpenView NNM. Conditions Attention : toutes les Variables d'environnement concernant HP OpenViewNNM doivent être définies. HP OpenView NNM et l'automation Engine doivent être installés sur des ordinateurs différents.

33 Automation Engine 26 Fermez toutes les fenêtres des consoles NNM avant le début de l'installation. Pendant l'installation, les fichiers utilisés par les fenêtres des consoles NNM ouvertes sont accessibles. Fichiers fournis Les fichiers cryptés sont fournis dans le fichier NNM.zip.ucc du répertoire IMAGE:FRAMEWORK\HPOPENVIEWNNM. Nom du fichier UC4Vers2-MIB.mib UC4BlockedJobs UC4CallOperators UC4Clients UC4Executors UC4Servers UC4Systems UC4Events.conf UC4PostProc.ovpl UC4PostProc.sh UC4 UC4NNMIntegration.sh Description Description de la MIB Application de la MIB des Jobs bloqués Application de la MIB des objets Alerte Application de la MIB des Clients Application de la MIB des Agents Application de la MIB des Serveurs Application de la MIB des systèmes Définition d'evènement Script de post-traitement Script Shell pour le fichier UC4PostProc.ovpl Définition des commandes de confiance pour NNM Script Shell pour l'installation Déroulement 1. Décryptage du fichier fourni. Pour le décryptage du fichier NNM.zip.ucc, utilisez le programme UCYBCRYP.EXE qui se trouve sur le CD AE, dans le dossier IMAGE:\TOOLS\ENCRYPT. Exécutez maintenant le programme via la ligne de commande avec les paramètres suivants : UCYBCRYP.EXE -d -f NNM.zip.ucc -lfichier de licence Le fichier de licence vous est fourni par le Support (Numérodeclient.TXT). Vous obtenez le fichier compressé nommé NNM.ZIP. A. Installation à l'aide du script. Démarrage du fichier UC4NNMIntegration.sh. Le package d'intégration est installé automatiquement. UC4NNMIntegration.sh B. Installation manuelle.

34 27 Chapter 2 Intégration dans Frameworks Ajouter la configuration d'evènement UC4. /opt/ov/bin/xnmevents -merge $UC4_NNM/event/UC4events.conf Copier le script Perl. cp $UC4_NNM/script/unix/UC4PostProc* /opt/ov/bin/ Copier les applications de la MIB. cp $UC4_NNM/MIBappl/unix/* /etc/opt/ov/share/registration/c/ovmib/ Ajouter UC4 MIB aux MIB existantes. /opt/ov/bin/xnmloadmib mibdb /etc/opt/ov/share/conf/snmpmib load $UC4_ NNM/MIB/UC4Vers2-MIB.mib Copier les fichiers de définition des commandes de confiance : cp $UC4_NNM/trustedCmd/win/UC4 /etc/opt/ov/share/conf/trustedcmds.conf/ Résultat de l'installation Fichier Fichiers d'applications de la MIB Evènement spécifique à l'automation Engine MIB Script de post-traitement Définition des commandes de confiance Chemin /etc/opt/ov/share/registration/c/ovmib/uc4blockedjobs /etc/opt/ov/share/registration/c/ovmib/uc4calloperators /etc/opt/ov/share/registration/c/ovmib/uc4clients /etc/opt/ov/share/registration/c/ovmib/uc4executors /etc/opt/ov/share/registration/c/ovmib/uc4servers /etc/opt/ov/share/registration/c/ovmib/uc4systems /etc/opt/ov/share/conf/c/trapd.conf est complété par les Evènements spécifiques à l'automation Engine /etc/opt/ov/share/conf/c/snmpmib est complété par la MIB. /opt/ov/bin/uc4postproc.ovpl /opt/ov/bin/uc4postproc.bat /etc/opt/ov/share/conf/trustedcmds.conf/uc Installation d'connect for HP OpenView NNM (Windows) Le document suivant contient les instructions d'installation Windows pour Connect pour HP OpenView NNM.

35 Automation Engine 28 Conditions OpenView NNM et l'automation Engine doivent être installés sur des ordinateurs différents. Attention : toutes les Variables d'environnement concernant HP OpenViewNNM doivent être définies. Fermez toutes les consoles NNM avant le début de l'installation. Pendant l'installation, les fichiers utilisés par les consoles NNM ouvertes sont accessibles. Fichiers fournis Les fichiers cryptés sont fournis dans le fichier NNM.zip.ucc du répertoire IMAGE:FRAMEWORK\HPOPENVIEWNNM. Nom du fichier UC4Vers2-MIB.mib UC4BlockedJobs UC4CallOperators UC4Clients UC4Executors UC4Servers UC4Systems UC4Events.conf UC4PostProc.ovpl UC4PostProc.bat UC4 UC4NNMIntegration.bat Description Description de la MIB Application de la MIB des Jobs bloqués Application de la MIB des objets Alerte Application de la MIB des Clients Application de la MIB des Agents Application de la MIB des Serveurs Application de la MIB des systèmes Définition d'evènement Script de post-traitement Fichier de commandes pour l'automation EnginePostProc.ovpl Définition des commandes de confiance pour NNM Fichier de commandes pour l'installation Déroulement 1. Décryptage du fichier fourni. Pour le décryptage du fichier NNM.zip.ucc, utilisez le programme UCYBCRYP.EXE qui se trouve sur le CD AE, dans le dossier IMAGE:\TOOLS\ENCRYPT. Exécutez maintenant le programme via la ligne de commande avec les paramètres suivants : UCYBCRYP.EXE -d -f NNM.zip.ucc -lfichier de licence Le fichier de licence vous est fourni par le Support (Numérodeclient.TXT). Vous obtenez le fichier compressé nommé NNM.ZIP. A. Installation à l'aide du script. Démarrage du fichier UC4NNMIntegration.bat. Le package d'intégration est installé automatiquement.

36 29 Chapter 2 Intégration dans Frameworks UC4NNMIntegration.bat B. Installation manuelle. Ajoutez la configuration d'evènement UC4. xnmevents -merge %UC4_NNM%\event\UC4events.conf Copiez le script Perl. Copy %UC4_NNM%\script\win\UC4PostProc.* %OV_MAIN_PATH%\bin\ Copiez les applications MIB Copy %UC4_NNM%\MIBappl\win\*.* %OV_MAIN_PATH%\registration\c\ovmib\ Ajoutez UC4 MIB aux MIB existantes. xnmloadmib -mibdb %OV_MAIN_PATH%\conf\snmpmib -load %UC4_ NNM%\MIB\UC4Vers2-MIB.mib Copiez les fichiers de définition des commandes de confiance : copy %UC4_NNM%\trustedCmd\win\UC4 %OV_MAIN_PATH%\conf\trustedCmds.conf\ xnmevents event Contrôlez si le chemin comporte une référence à %OV_MAIN_PATH%\bin, et ajoutez-la au besoin. Résultat de l'installation Fichier Fichiers d'applications de la MIB Evènements spécifiques à UC4 MIB Script de post-traitement Chemin %OV_MAIN_PATH%\registration\c\ovmib\UC4BlockedJobs %OV_MAIN_PATH%\registration\c\ovmib\UC4CallOperators %OV_MAIN_PATH%\registration\c\ovmib\UC4Clients %OV_MAIN_PATH%\registration\c\ovmib\UC4Executors %OV_MAIN_PATH%\registration\c\ovmib\UC4Servers %OV_MAIN_PATH%\registration\c\ovmib\UC4Systems %OV_MAIN_PATH%\conf\c\trapd.conf est complété par les Evènements spécifiques à l'automation Engine %OV_MAIN_PATH%\conf\c\snmpmib est complété par la MIB. %OV_MAIN_PATH%\bin\UC4PostProc.ovpl %OV_MAIN_PATH%\bin\UC4PostProc.bat

37 Automation Engine 30 Définition des commandes de confiance %OV_MAIN_PATH%\conf\trustedCmds.conf\UC4 2.2 Smart Plug-In for HP OpenView Operations Introduction Smart Plug-In for HP OpenView Operations permet de surveiller les composants et objets d'un système AE au sein de la gestion des alertes de HP OpenView Operations. Pour cela, il a recours aux possibilités suivantes : SNMP L'Automation Engine utilise SNMP pour afficher la structure interne et le statut. La sousarborescence de la MIB = iso.org.dod.internet.private.enterprises.sbb.uc4.vers1 sert à décrire les composants et les objets, ainsi que leurs relations. Les modifications de statut au sein d'un système AE déclenchent une interruption et sont enregistrées dans la MIB. Fichiers log des composants Ces fichiers contiennent les informations concernant les exécutions des processus serveur et des Agents AE. Il s'agit ici de fichiers texte contenant des données en lignes relatives aux activités, aux erreurs et aux états d'exceptions. Automic ServiceManager Certains composants, comme les processus serveur ou les Agents peuvent être démarrés ou arrêtés avec l'automic ServiceManager. Vous pouvez ainsi accéder à ces programmes AE depuis un emplacement central. Les paramètres du système AE constituent la base de la gestion des alertes. Dans la configuration d'evènement d'ovo, la gestion complémentaire est définie pour les états d'exception survenus. Attention, une Alerte ou un avertissement correspondants ne peuvent être émis que lorsque le système AE met suffisamment d'informations à disposition de l'ovo. Plus il y a d'informations fournies, plus la situation peut être évaluée. Architecture L'illustration suivante présente le flux d'informations entre le Serveur de gestion OVO et le système AE. Smart Plug-In for HP OpenView Operations sert ici d'interface entre les deux. Cela permet de démarrer les composants et de reprendre les Tâches. En retour, les informations relatives à l'état du système AE sont transmises sous forme d'interruptions et de contenus de fichiers log au Serveur de gestion OVO. Les Agents OVO jouent dans ce dernier cas un rôle important.

38 31 Chapter 2 Intégration dans Frameworks Rubriques connexes : L'Automation Engine et SNMP Structure de la MIB Interruptions SNMP générées Surveillance du système AE Modifications de statut dans le système, comme par exemple la fin d'un processus serveur, déclenchent des Interruptions. HP OpenView Operations vous en montre les informations.

39 Automation Engine 32 Surveillance de Jobs bloqués Dans l'automation Engine, le blocage d'un Job ne crée pas d'interruption SNMP, mais seulement une note dans la table de la MIB. C'est pourquoi chaque Job bloqué est surveillé par une politique qui génère systématiquement un Evènement OVO. Ces Jobs bloqués sont transmis au serveur de gestion d'où leur reprise peut être exécutée. Pour cela, le CallAPI de l'automation Engine pour Windows est utilisé Résumé des messages Chaque Interruption AE a sa propre stratégie. Celle-ci convertit les valeurs reçues de l'automation Engine de façon lisible et génère un Evènement OVO. Remarques : Nœuds dans l'arborescence : Hôte du WP primaire (Exception pour la stratégie "Change of Primary" : le message est délivré par l'hôte actuel du WP primaire.) Application : UC4 Groupe : SNMP Description de l'interruption SNMP Numéro d'interruption Politique Degré de criticité Erreur de base de données 3536 Server DB Error Critique Base de données à nouveau disponible 3538 Server DB OK Normal Objet Alerte CallOperator General Normal Alerte acceptée Alerte transmise Alerte interrompue Alerte confirmée Alerte rejetée Alerte L'Alerte s'interrompt (Statut 1553) (Statut 1556) (Statut 1850) (Statut 1901) (Statut 1852) (Statut 1542) (Statut 1800) CallOperator Accepted CallOperator Escalated CallOperator Cancelled CallOperator Acknowledged CallOperator Rejected CallOperator Calling CallOperator Aborted Normal Majeur Critique Normal Majeur Normal Majeur

40 33 Chapter 2 Intégration dans Frameworks L'Alerte est interrompue par l'escalade Fin de l'alerte (Statut 1856) (Statut 1900) CallOperator Aborted By Escalation CallOperator Ended OK Majeur Normal L'Agent s'interrompt Executor aborted Majeur L'Agent démarre (à froid) Executor started cold Normal L'Agent démarre (à chaud) Executor started warm Normal L'Agent s'arrête Executor stopping Majeur Interruption définie par l'utilisateur xxxxxx User defined Trap Normal Erreur kernel Server Kernel error Critique L'Agent SAP a perdu la connexion au système SAP L'Agent SAP a rétabli la connexion au système SAP Changement du processus de travail primaire (PWP) Le AutomationEngine se termine normalement Le AutomationEngine se termine anormalement SAP Executor not connected SAP Executor reconnected Server Change of Primary Majeur Normal Avertissement 3401 Server ended normally Normal 3410 Server ended abnomally Majeur Le AutomationEngine démarre 3400 Server started Normal Pour Jobs bloqués Description du message Politique Degré de criticité Problème lors de la surveillance d'un Job bloqué Open Message Interface Avertissement Job bloqué déterminé Open Message Interface Majeur Outils AE Une gamme d'outils AE est disponible pour surveiller votre système AE. Les outils décrits ci-après utilisent le programme de ligne de commande du ServiceManager. Ils sont dans le répertoire "Installed Packages"\{GUID}\bin\instrumentation" (Windows) ou. "var/opt/uc4spi" (UNIX) du Serveur de gestion.. Visionneuse de processus AE La visionneuse de processus AE représente le statut des composants ("R" - Running, "S" - Stopped). Ouvrez une liste des états ayant les paramètres suivants : UCYBSMCL[.EXE] -c GET_PROCESS_LIST -h nom de la machine -n phrase Saisissez le nom de l'hôte comme nom de l'ordinateur sur lequel un ServiceManager a été installé. La phrase décrit un environnement ServiceManager qui rassemble les divers composants.

41 Automation Engine 34 Démarrage et arrêt des composants Cet outil sert à démarrer ou arrêter un composant (Automation Engine, par exemple). Utilisez les paramètres suivants : UCYBSMCL[.EXE] -c START_PROCESS -h Nom de l'ordinateur -n Phrase -s Nom des composants [-p Mot de passe] UCYBSMCL[.EXE] -c STOP_PROCESS -h Nom de l'ordinateur -n Phrase -s Nom des composants[-m Mode Arrêt][-p Mot de passe] Si un mot de passe a été défini pour Automic ServiceManager, il doit être utilisé dans la ligne de programme. En cas d'arrêt de composants, vous pouvez en outre définir le mode (la valeur par défaut est "C") : "C" = Close. Le composant s'est terminé normalement. "S" = Shutdown. Le composant se termine sans délai, indépendamment des activités en cours. "A" = Abnormally. Le composant se termine immédiatement. Cette commande ne doit être utilisée que lorsque les recherches de composants devant se terminer automatiquement ont échoué.

42 35 Chapter 2 Intégration dans Frameworks Visionneuses de fichiers log Les outils "Read 1st page of a logfile" et "Read last page of a logfile" permettent de visualiser le contenu des fichiers log. Définissez plusieurs visionneuses et attribuez-leur un ID. Le fichier de configuration UC4_SPI.cfg contient l'attribution d'un fichier de logging à une visionneuse, ainsi que d'autres réglages possibles. Rubriques connexes : ServiceManager Service ServiceManager Programme de dialogue ServiceManager Interface de ligne de commande Installation Installation d'smart Plug-In for HP OpenView Operations (UNIX) Vous trouverez ici une description de l'installation UNIX pour Smart Plug-In pour HP OpenView Operations. Réalisez l'installation sur les processus AutomationEngine en cours de chaque ordinateur. Conditions Selon la plateforme sur laquelle votre Automation Engine est exécuté, les correctifs HP Openview Operations suivants sont nécessaires : Pour HP OpenView Operations sur HP-UX : Correctif Description Plateforme de l'automation Engine PHSS_33692 Msg/Act Linux Agent A Suse Linux PHSS_33059 Perf Agent Linux A Suse Linux PHSS_32395 Msg/Act Agt HPUX 11 PA A HP-UX Pour HP OpenView Operations sur Sun Solaris : Correctif Description Plateforme de l'automation Engine ITOSOL_00453 Msg/Act Linux Agent A Suse Linux ITOSOL_00412 Perf Agent Linux A Suse Linux ITOSOL_00346 Msg/Act Agt HPUX 11 PA A HP-UX Fichiers fournis Les fichiers chiffrés sont fournis dans le fichier OVO.zip.ucc du répertoire IMAGE:FRAMEWORK\HPOPENVIEWOVO.

43 Automation Engine 36 Déroulement 1. Décryptage du fichier fourni Pour le décryptage du fichier OVO.zip.ucc, utilisez le programme UCYBCRYP.EXE qui se trouve sur le CD AE, dans le dossier IMAGE:\TOOLS\ENCRYPT. Exécutez maintenant le programme via la ligne de commande avec les paramètres suivants : UCYBCRYP.EXE -d -f OVO.zip.ucc -lfichier de licence Le fichier de licence vous est fourni par le Support (Numéro de Client.TXT). Vous obtenez un fichier compressé nommé OVO.ZIP. Décompressez-le. 2. Installation à l'aide du fichier SH Le fichier UC4InstallOVO.sh installe les fichiers fournis sur le serveur de gestion. UC4InstallOVO.sh Chemin vers les fichiers décompressés 3. Reprise des Jobs bloqués Le CallAPI fourni pour UNIX peut entreprendre une reprise des Jobs bloqués. Pour utiliser cette fonctionnalité, vous devez adapter son fichier INI ucxbxxxc.ini. Les paramètres suivants sont importants : system = nom du système AE Section [USER] - Données de connexion d'un Utilisateur AE Section [CP_LIST] - Adresse d'un processus de communication du système AE dans FormatNuméro de port=nom DNSou Numéro de port=adresse TCP/IP. Le fichier de configuration UC4_SPI.cfg contient les sections [RESTART_JP] et [BJ_ MONITOR] qui vous permettent de régler les blocages plus précisément. 4. Configuration des outils de fichiers log (facultatif) Pour afficher les fichiers log de vos composants (Agents par exemple), procédez selon les étapes suivantes : Créez des copies des outils "Read 1st page of a logfile" et "Read last page of a logfile" de l'automation Engine. Attribuez-leur ensuite un ID clair en intégrant la Variable $ViewerID. L'ID doit également apparaître dans le fichier de configuration UC4_SPI.cfg (section [LOGVIEW]). # configurable parameters # $ViewerID = "VE_B_host1"; #example # # end of configurable parameters

44 37 Chapter 2 Intégration dans Frameworks 5. Activation du SPI AE Sélectionnez l'élément de menu Actions -> Agents -> Attribuer modèles. Sélectionnez le modèle à utiliser. Déployez les paramètres et les fichiers exécutables des répertoires "actions" et "cmds" en sélectionnant les nœuds, puis Actions -> Agents -> Installer/Mettre à jour log. et config. dans le menu. Réalisez ensuite la modification dans le répertoire "/var/opt/ov/bin/opc/actions" et exécutez le script uc4spi_install.sh. Les paramètres doivent toujours être déployés sur le serveur de gestion. Activez toutes les politiques AE que vous voulez utiliser pour surveiller le système AE. Résultat de l'installation Fichiers /var/opt/ov/share/databases/opc/mgd_node/customer/hp/pa-risc/hp-ux11/actions BER.pm libgcc_s.sl.1 libstdc++.sl.5.0 libsysapi.sl libucxbhp1c.sl libucxbhp2c.sl libzu00132.sl SNMP_Session.pm SNMP_util.pm uc.msl UC4DetectBlockedJobs.pl UC4RestartBJ.pl uc4spi_install.sh UC4ViewFirstPart UC4ViewFirstPart.pl UC4ViewLastPart UC4ViewLastPart.pl uc4_spi.cfg ucx.msl UCXBHP1C UCXBHP1C.ini ucybsmcl ucybsmcl2 UC4Vers2-MIB.mib /var/opt/ov/share/databases/opc/mgd_node/customer/hp/pa-risc/hp-ux11/cmds UC4RestartBJ UC4DetectBlockedJobs /var/opt/ov/share/databases/opc/mgd_node/customer/linux/intel/linux24/actions

45 Automation Engine 38 BER.pm libstdc++-3libc so libsysapi.so libucxbli3c.so libzu00132.so SNMP_Session.pm SNMP_util.pm uc.msl UC4DetectBlockedJobs.pl UC4RestartBJ.pl uc4spi_install.sh UC4ViewFirstPart UC4ViewFirstPart.pl UC4ViewLastPart UC4ViewLastPart.pl uc4_spi.cfg ucx.msl UCXBLI3C UCXBXXXC.ini ucybsmcl ucybsmcl2 UC4Vers2-MIB.mib /var/opt/ov/share/databases/opc/mgd_node/customer/linux/intel/linux24/cmds UC4RestartBJ UC4DetectBlockedJobs La console OVO contient les outils suivants dans le groupe d'application "Outils de l'automation Engine" de la banque d'applications : Processus de la liste de l'automation Engine Read 1st page of a log file Read last page of a log file Start Process Stop Process La console OVO contient des modèles dans les modèles de sources de messages du groupe "SPI for Automation Engine" : voir Résumé des messages dans la colonne Politique Rubriques connexes : Désinstallation de Smart Plug-In (UNIX) Installation d'smart Plug-In for HP OpenView Operations (Windows) Vous trouverez ici la description de l'installation Windows d'smart Plug-In pour HP OpenView Operations. Réalisez l'installation sur les processus AutomationEngine en cours de chaque ordinateur.

46 39 Chapter 2 Intégration dans Frameworks Conditions Selon la plateforme sur laquelle votre Automation Engine est exécuté, les correctifs HP Openview Operations suivants sont nécessaires : Correctif Description Plateforme de l'automation Engine OVOW_00068 Perf Agent Linux A Suse Linux OVOW_00074 Agent HP-UX PA A HP-UX OVOW_00095 Mgmt Server/Console Suse Linux et HP-UX OVOW_00155 Msg/Act Agt HP-UX PA A HP-UX OVOW_00166 Mgmt Server/Console Suse Linux et HP-UX OVOW_00187 Msg/Act Agt Linux A Suse Linux Fichiers fournis Les fichiers chiffrés sont fournis dans le fichier OVO.zip.ucc du répertoire IMAGE:FRAMEWORK\HPOPENVIEWOVO. Déroulement 1. Décryptage du fichier fourni Pour le décryptage du fichier OVO.zip.ucc, utilisez le programme UCYBCRYP.EXE qui se trouve sur le CD AE, dans le dossier IMAGE:\TOOLS\ENCRYPT. Exécutez maintenant le programme via la ligne de commande avec les paramètres suivants : UCYBCRYP.EXE -d -f OVO.zip.ucc -lfichier de licence Le fichier de licence vous est fourni par le Support (Numéro de Client.TXT). Vous obtenez un fichier compressé nommé OVO.ZIP. Décompressez-le. 2. Installation à l'aide du fichier BAT Le fichier UC4InstallOVO.bat installe les fichiers fournis sur le serveur de gestion (entre autres %OvInstallDir\Instrumentation\Windows 2000\5.0\SPI_for_UC4) : UC4InstallOVO.bat Chemin vers les fichiers décompressés Pour les autres versions de Windows, les fichiers doivent être copiés dans les répertoires correspondants : "%OvInstallDir\Instrumentation\Windows NT\4.0\SPI_for_UC4" "%OvInstallDir\Instrumentation\Windows Server 2003\5.2\SPI_for_UC4" "%OvInstallDir\Instrumentation\Windows XP\5.1\SPI_for_UC4" Aux étapes suivantes, le fichier de configuration UC4_SPI.cfg doit être adapté. Attention : ce fichier doit se trouver dans tous les dossiers d'installation et donc être adapté dans le

47 Automation Engine 40 répertoire correspondant en fonction de l'environnement AE installé. Outre les répertoires cités précédemment, les suivants en font partie : "%OvInstallDir\Instrumentation\LINUX\SuSE 8.X\SPI_for_UC4" "%OvInstallDir\Instrumentation\HPUX\B.11.00\SPI_for_UC4" 3. Reprise des Jobs bloqués Le CallAPI fourni pour Windows peut entreprendre une reprise des Jobs bloqués. Pour utiliser cette fonctionnalité, vous devez adapter son fichier INI ucxbxxxc.ini. Les paramètres suivants sont importants : system = nom du système AE Section [USER] - Données de connexion d'un Utilisateur AE Section [CP_LIST] - Adresse d'un processus de communication du système AE dans FormatNuméro de port=nom DNSou Numéro de port=adresse TCP/IP. Le fichier de configuration UC4_SPI.cfg contient les sections [RESTART_JP] et [BJ_ MONITOR] qui vous permettent de régler les blocages plus précisément. 4. Configuration des outils de fichiers log (facultatif) Pour afficher les fichiers log de vos composants (Agents par exemple), procédez selon les étapes suivantes : Créez des copies des outils "UC4 Read 1st page of a logfile" et "UC4 Read last page of a logfile" de l'automation Engine. Attribuez-leur ensuite un ID clair en intégrant la Variable $ViewerID. L'ID doit également apparaître dans le fichier de configuration UC4_SPI.cfg (section [LOGVIEW]). # configurable parameters # $ViewerID = "VE_B_host1"; #example # # end of configurable parameters Activation du SPI Déployez les paramètres et les fichiers exécutables du dossier "SPI_for_UC4" en utilisant la politique "Config deployment". Les paramètres doivent toujours être déployés sur le serveur de gestion. Activez toutes les politiques AE que vous voulez utiliser pour surveiller le système AE. Résultat de l'installation Fichiers %OvInstallDir%\Instrumentation\Windows-Version\5.0\SPI_for_UC4

48 41 Chapter 2 Intégration dans Frameworks BER.pm SNMP_Session.pm SNMP_util.pm uc.msl UC4DetectBlockedJobs.bat UC4DetectBlockedJobs.pl UC4RestartBJ.bat UC4RestartBJ.pl UC4ViewFirstPart.bat UC4ViewFirstPart.pl UC4ViewLastPart.bat UC4ViewLastPart.pl uc4_spi.cfg UCxbwi3c.dll ucxbxxxc.exe ucxbxxxc.ini UCYBSMCl.exe zu00132.dll UC4Vers2-MIB.mib La console OVO contient dans le dossier "Tools\SPI for Automation Engine" les outils suivants : Processus de la liste de l'automation Engine Read 1st page of a log file Read last page of a log file Start Process Stop Process La console OVO contient dans le dossier "Policy managements\policy groups\spi for Automation Engine" les stratégies suivantes : voir Résumé des messages dans la colonne Politique Rubriques connexes : Désinstallation du Smart Plug-In (Windows) Fichier de configuration Organisation du fichier UC4_SPI.CFG Section/paramètre [LOGVIEW] Description Configuration des outils "UC4 Read 1st page of a logfile" et "UC4 Read last page of a logfile" de l'automation Engine. Chaque ligne de cette section contient les paramètres d'une visionneuse de fichier log. Indiquez son ID comme premier paramètre. Le deuxième paramètre comporte le chemin, ainsi que le nom du fichier log à lire. Saisissez le nombre de lignes à afficher comme troisième paramètre. Format : ID, chemin et nom du fichier, nombre de lignes

49 Automation Engine 42 [RESTART_JP] Chaque ligne de cette section définit un Workflow pour lequel une reprise peut être exécutée. Indiquez comme premier paramètre le nom du Workflow suivi du numéro de Client. Les autres paramètres sont l'utilisateur et le mot de passe. Si une reprise doit être autorisée pour tous les Workflows d'un Client, vous pouvez saisir "*". [BJ_MONITOR] Format : nom du Workflow ou *, Client, Utilisateur, mot de passe Configurations de la politique "UC4 PollBlockedJobs" Cette section contient les systèmes AE et leurs Clients qui doivent être surveillés. Le premier paramètre est le nom du système AE. Tous les paramètres suivants sont les numéros de Client. Utilisez "*" lorsque tous les Clients d'un système AE doivent être pris en compte dans la surveillance. Format : nom du système AE, Client, Client,... Exemple de fichier INI # Configuration for Tools and Policies # # configuration for logfile viewers # # ViewerId,path+file,pagesize # [LOGVIEW] VE_B_FSU,c:\UC4global\Temp\UCXJWI3_LOGG_01.TXT,300 VE_B_WGNTW23N,c:\xxx,300 VE_E_FSU,c:\UC4global\Temp\UCXJWI3_LOGG_01.TXT,200 VE_E_WGNTW23N,c:\xxx,200 # # Definition restartable JPs # # JPname,client,user,password # [RESTART_JP] *,23,HENRI,Mot de passe # # UC4 systems and clients to be monitored for blocked Jobs # # system,client,client,... # system,* # [MONITEUR_BJ] UC4PROD,* Rubriques connexes : Conseils d'adaptation des fichiers de configuration Outils AE

50 43 Chapter 2 Intégration dans Frameworks Désinstallation d'smart Plug-In (UNIX) La désinstallation des fichiers doit être réalisée manuellement comme suit. Déroulement 1. Suppression des modèles Commencez par supprimer les modèles que vous avez installés. Pour ce faire, démarrez la banque de nœuds VPO et sélectionnez l'élément de menu Action -> Agents -> Attribuer modèles... Effacez tous les modèles AE de la liste, puis cliquez sur OK. Maintenant, sélectionnez l'élément de menu Action -> Agents -> Installer/Mettre à jour log. et config. Sélectionnez les modèles, puis cliquez à nouveau sur OK. Tous les modèles AE sont désormais supprimées des nœuds gérés. Les modèles AE peuvent à présent être supprimés du serveur de gestion. Démarrez les modèles de sources de messages Windows. Sur la page de gauche, sélectionnez le groupe "SPI for Automation Engine" et dans la zone de droite, tous les modèles. Vous pouvez exécuter le processus de suppression en appuyant sur le bouton Supprimer de tous... Cliquez ensuite sur "OK". Puis, sélectionnez l'entrée "[Top Level]" sur la page de gauche et "SPI for Automation Engine" sur la page de droite. Sélectionnez ici aussi le bouton Supprimer de tous.., puis OK. 2. Suppression des outils de l'automation Engine Contrairement aux modèles, les outils de l'automation Engine ne sont chargés qu'en cas de besoin et ne sont pas enregistrés dans le nœud géré. C'est pourquoi vous ne devez que les supprimer du serveur de gestion. Pour ce faire, démarrez la banque d'applications VPO. Double-cliquez sur "Tools" où les cinq outils de l'automation Engine sont affichés. Chacun d'entre eux doit être supprimé avec la commande Supprimer du bouton droit de la souris. Cliquez ensuite sur le symbole de flèche vers le haut et effacez l'entrée "Tools" en cliquant également sur le bouton droit de la souris. 3. Suppression des fichiers installés Au cours du processus d'installation, divers fichiers ont été copiés. Selon la variation d'unix, supprimez les fichiers du répertoire d'installation se trouvant sur le serveur de gestion et sur les nœuds gérés : "/var/opt/ov/share/databases/opc/mgd_node/customer/ms/intel/nt/actions" "/var/opt/ov/share/databases/opc/mgd_node/customer/ms/intel/nt/cmds" "/var/opt/ov/share/databases/opc/mgd_node/customer/hp/pa-risc/hp-ux11/actions" "/var/opt/ov/share/databases/opc/mgd_node/customer/hp/pa-risc/hp-ux11/cmds" "/var/opt/ov/share/databases/opc/mgd_node/customer/linux/intel/linux24/actions" "/var/opt/ov/share/databases/opc/mgd_node/customer/linux/intel/linux24/cmds" Ces répertoires peuvent contenir des fichiers ne faisant pas partie de l'installation. Vous devez donc faire attention lors de la suppression! Au cours du processus de déploiement de la configuration de Smart Plug-In, le contenu du dossier "SPI_for_UC4" a été copié dans les répertoires suivants : "/var/opt/ov/bin/instrumentation" ou "/var/opt/ov/bin/opc/actions" et "/var/opt/ov/opc/cmds"

51 Automation Engine 44 Le Script uc4spi_install.sh a créé le répertoire "/var/opt/uc4spi" lors de l'installation. Les modèles étant supprimés, vous pouvez maintenant l'effacer. Les trois répertoires cités précédemment contiennent des fichiers du SPI AE à supprimer. Ces répertoires peuvent contenir des fichiers ne faisant pas partie de l'installation. Vous devez donc faire attention lors de la suppression! Désinstallation du Smart Plug-In (Windows) La désinstallation des fichiers doit être réalisée manuellement comme suit. Déroulement 1. Suppression des politiques Commencez par effacer les politiques que vous avez installées. Dans la console OVO de l'opérateur, sélectionnez toutes les politiques AE. Pour ce faire, cliquez sur les entrées sélectionnées du répertoire "Policy management\policy groups\spi for Automation Engine" avec le bouton droit de la souris, puis sélectionnez les commandes All Tasks et Uninstall from... Une fenêtre s'ouvre dans laquelle vous sélectionnez les nœuds desquels les politiques doivent être supprimées. Cliquez ensuite sur "OK". Toutes les politiques AE sont désormais supprimées des nœuds gérés. Les politiques AE peuvent à présent être supprimées du serveur de gestion. Sélectionnez le répertoire "Policy management\policy groups\spi for Automation Engine". Sélectionnez ensuite la commande Supprimer via le bouton droit de la souris. 2. Suppression des outils de l'automation Engine Contrairement aux politiques, les outils de l'automation Engine ne sont chargés qu'en cas de besoin et ne sont pas enregistrés dans le nœud géré. C'est pourquoi vous ne devez que les supprimer du serveur de gestion. Pour se faire, exécutez la procédure dans la fenêtre Configurer outils, menu Action -> Configurer -> Outils... -> ->. Effacez l'entrée "Tools" avec la commande Supprimer du bouton droit de la souris. 3. Suppression des fichiers installés Au cours du processus d'installation, divers fichiers ont été copiés. Effacez dans un premier temps les répertoires suivants : "%OvInstallDir%\Instrumentation\Windows 2000\5.0\SPI_for_UC4" "%OvInstallDir%\Instrumentation\HPUX\B.11.00\SPI_for_UC4" "%OvInstallDir%\Instrumentation\LINUX\SuSE 8.X\SPI_for_UC4" Selon la version de Windows, supprimez le répertoire d'installation qui se trouve sur le serveur de gestion et sur les nœuds gérés : "%OvInstallDir%\Instrumentation\Windows 2000\5.0\SPI_for_UC4" "%OvInstallDir%\Instrumentation\Windows NT\4.0\SPI_for_UC4" "%OvInstallDir%\Instrumentation\Windows Server 2003\5.2\SPI_for_UC4" "%OvInstallDir%\Instrumentation\Windows XP\5.1\SPI_for_UC4" Au cours du processus de déploiement de la configuration de Smart Plug-In, le contenu du dossier "SPI_for_UC4" a été copié dans les répertoires suivants :

52 45 Chapter 2 Intégration dans Frameworks "%OvAgentDir%\bin\instrumentation" ou "%OvAgentDir%\bin\OpC\actions" et "%OvAgentDir%\bin\OpC\cmds" Ces répertoires se trouvent sur tous les nœuds gérés et peuvent contenir des dossiers ne faisant pas partie de l'installation. Vous devez donc faire attention lorsque vous supprimez les fichiers! 2.3 Knowledge Module for BMC Patrol Introduction KnowledgeModule for BMC Patrol permet de surveiller des composants du système et des objets de systèmes AE au sein de la gestion des alertes de BMC Patrol. La topologie des systèmes AE est représentée dans Patrol. Les attributs des composants du système et des objets sont exécutables à cet emplacement. KnowledgeModule for BMC Patrol réagit aux interruptions déclenchées dans l'automation Engine. Il les affiche en tant qu'evènements dans l'agent ou la console Patrol. KnowledgeModule for BMC Patrol est donc un outil puissant qui permet de créer un système de gestion des alertes réfléchi. L'Automation Engine utilise SNMP pour l'intégration de BMC Patrol afin d'afficher la structure interne et le statut. La sous-arborescence de la MIB = iso.org.dod.internet.private.enterprises.sbb.uc4.vers1 sert à décrire les composants et les objets, ainsi que leurs relations. Les modifications de statut au sein d'un système AE déclenchent une interruption et sont enregistrées dans la MIB. Dorénavant, l'objet Alerte représente un outil très flexible, qui permet de comprendre les états d'exception. Au sein d'un système AE, il est possible de définir le type d'utilisation de divers composants (comme l'agent, par exemple). Il est donc possible de différencier les composants utilisés dans un environnement de test de ceux qui sont utilisés dans un environnement de production. Cette différence entre production et non production n'a aucune influence sur le comportement du système AE ; elle sert uniquement à définir des stratégies d'alertes dans BMC Patrol. Elle sert uniquement à la définition des stratégies d'alarme dans BMC Patrol. Les paramètres du système AE constituent la base de la gestion des alertes. Le traitement des avertissements et des Alertes est exécuté dans l'automation Engine.KnowledgeModule for BMC Patrol. Illustration du système AE dans BMC Patrol KnowledgeModule for BMC Patrol représente la topologie d'un système AE dans une arborescence. Elle reproduit la structure momentanée de ce système AE. L'affichage est actualisé régulièrement.

53 Automation Engine 46 Les avertissement et alarmes se répercutent aux niveaux supérieurs de l'arborescence. Ils sont ainsi identifiables au niveau le plus haut. Il est alors possible de suivre le signal du niveau le plus haut jusqu'au niveau déclencheur de l'avertissement ou de l'alarme. L'infobulle affiche les attributs de l'élément. Rubriques connexes : L'Automation Engine et SNMP Structure de la MIB Interruptions SNMP générées Composants du système AE L'arborescence comporte deux types de composants : des applications et des paramètres. Applications systèmes AE, AutomationEngine, Clients, Agents, Jobs bloqués, CallOperators, interruptions utilisateur et erreur kernel. A l'exception des erreurs kernel, ces applications sont rassemblées dans des groupes. Paramètre base de données : tous les paramètres ont un historique, représenté sous forme de graphique. Celui-ci présente les modifications des valeurs des paramètres sur une période donnée. Attributs des applications Toutes les applications possèdent des attributs, qui sont affichés dans l'infobox.

54 47 Chapter 2 Intégration dans Frameworks Application/Attribut Système Nom Système Start Time DB Product Name DB Version DB Name Description Nom du système AE Heure de début du premier AutomationEngine du système AE Nom de produit de la base de données Version de la base de données Nom de la base de données (retournée comme celle du système de gestion de base de données) Serveur Nom Système Server name Actuality Version Statut Started at Connected Servers Connected Executors Connected Dialogues Busy 01 Min Busy 10 Min Busy 60 Min Run Mode Nom du système AE auquel l'automation Engine est attribué Nom du AutomationEngine Marque horaire de la dernière modification des attributs Version du AutomationEngine Statut du AutomationEngine Heure de début du AutomationEngine Nombre de Serveurs AE liés à ce AutomationEngine Nombre d'agents liés à ce AutomationEngine Nombre d'agents liés à cette Interface Utilisateur Utilisation moyenne du AutomationEngine au cours de la dernière minute (avant le rafraîchissement) Utilisation moyenne du AutomationEngine au cours des 10 dernières minutes (avant le rafraîchissement) Utilisation moyenne du AutomationEngine au cours de la dernière heure (avant le rafraîchissement) Type de processus serveur (processus de communication et de travail) Clients Nom Système Client Actuality Statut Nom du système AE auquel le client AE est attribué Valeur numérique du Client Marque horaire de la dernière modification des attributs Statut du Client Executors Nom Système Server Name Executor Name Executor Type Nom du système AE auquel l'agent est attribué Nom du AutomationEngine auquel l'agent est lié Nom de l'agent Type de l'agent

55 Automation Engine 48 Actuality Host of Executor Executor Version Hardware of Host OS of Host OS Version JCL Type Last Connection Setup Executor State Last Ping Marque horaire de la dernière modification des attributs Nom de l'hôte sur lequel l'agent est exécuté Version de l'agent. Type de CPU de l'hôte sur lequel l'agent est exécuté Type de système d'exploitation de l'hôte sur lequel l'agent est exécuté Version du système d'exploitation Type de JCL de l'agent Marque horaire du dernier établissement de connexion Statut de l'agent Marque horaire du dernier ping CallOperator Nom Système Client Run Number Actuality Nom Type Texte Statut Nom du système AE auquel l'objet Alerte est attribué. Valeur numérique du Client auquel l'objet Alerte est attribué. Numéro courant (RunID) de l'objet Alerte. Marque horaire du dernier rafraîchissement Nom symbolique de l'objet Alerte Type d'alerte Texte d'information de l'objet Alerte Statut actuel de l'alerte Job bloqué Nom Système Client JobPlan Number Blocking Line Actuality JobPlan Name Object Type Object Name Object Run Number Nom du système AE auquel le Job bloqué est attribué Valeur numérique du Client auquel le Job bloqué est attribué Numéro courant (RunID) du workflow auquel le Job bloqué est attribué Numéro de ligne du blocage au sein du workflow Marque horaire du dernier rafraîchissement Nom du workflow auquel le Job bloqué est attribué Type de l'objet bloqué Nom du Job bloqué Numéro courant (RunID) du Job bloqué Interruption utilisateur Nom Système Client Severity Nom du système AE auquel l'interruption est attribuée Valeur numérique du Client auquel l'interruption utilisateur est attribuée Type d'interruption utilisateur Degré d'importance de l'interruption

56 49 Chapter 2 Intégration dans Frameworks Date et heure auxquelles l'interruption a été générée Durée de vie de l'interruption (compté à partir du moment où elle a été générée) Wstr2, la deuxième variable de chaîne de l'interruption Wstr3, la troisième variable de chaîne de l'interruption Wstr4, la quatrième variable de chaîne de l'interruption Wstr5, la cinquième variable de chaîne de l'interruption Wstr3, la troisième variable d'entier de l'interruption Wstr4, la quatrième variable d'entier de l'interruption Wstr5, la cinquième variable d'entier de l'interruption Surveillance du système AE Le traitement des avertissements et des alertes, ainsi que les hôtes sur lesquels Automation Engine est exécuté, doivent être définis. Dans ce cadre, il est important de déterminer un procédé entrant en action lorsqu'un ou plusieurs systèmes AE ne sont pas disponibles. Un KnowledgeModule for BMC Patrol permet de surveiller plusieurs systèmes AE. Configuration Les valeurs des éléments sont configurées dans l'agent Patrol. Il s'agit de paramètres globaux qui s'appliquent à tous les systèmes AE surveillés. Nom du champ /UC4_ SYST/SystemOnHost Description Noms des systèmes AE à surveiller au format : nom du système AE,nom du système AE... Si aucun nom n'est saisi ou que "*" est indiqué, chaque système AE est surveillé par Host1. Il est fortement conseillé de définir chaque système AE séparément. /UC4_ SYST/IpofFirstHost Liste des spécifications du premier hôte au format : nom de l'hôte, adresse IP,nom de l'hôte, adresse IP... Chaque saisie désigne un hôte sur lequel Automation Engine est installé. Les choix multiples sont interdits, y compris lorsque plusieurs systèmes AE se trouvent sur cette machine. Le nom de la machine est soit un nom symbolique pouvant être transformé en adresse TCP/IP via le DNS, soit directement l'adresse TCP/IP. /UC4_ SYST/IpofSecondHost Sert à surveiller les systèmes AE version 2.63 (serveur en veille).

57 Automation Engine 50 /UC4_ SYST/PortofFirstHost /UC4_ SYST/PortofSecondHost /UC4_ SYST/noSNMPPort /UC4_SYST/noUC4MIB Liste des numéros de port du premier hôte au format : Numéro de port, numéro de port... Cette liste décrit les numéros de port sur lesquels des Agents maîtres SNMP (sur l'hôte du serveur primaire) attendent les indications. Par défaut, il s'agit du port 161. Un numéro de port doit également être indiqué pour chaque premier hôte défini. Sert à surveiller les systèmes AE version 2.63 (serveur en veille). Traitement si aucun port SNMP n'est disponible sur l'hôte. Valeurs possibles : "SKIP" (valeur par défaut) ou "POLL" "SKIP" = aucune connexion à l'agent maître SNMP n'est attendue. "POLL" = une connexion à l'agent maître SNMP est attendue. Si aucun agent maître SNMP n'est actif sur l'hôte ou que l'adresse IP du port n'a pas été définie correctement, il est impossible d'établir une connexion à l'agent maître SNMP. Le paramètre "POLL" doit être sélectionné avec circonspection, car il interrompt la surveillance des autres hôtes. Traitement lorsque la MIB n'est pas disponible. Valeurs autorisées : "SKIP" (valeur par défaut) ou "POLL" "SKIP" = aucun accès à la MIB n'est attendu. "POLL" = un accès à la MIB est attendu. /UC4_SYST/hostRestart Si Automation Engine n'a pas été démarré ou que l'interface SNMP n'est pas installée et/ou configurée correctement, la MIB est inutilisable. "POLL" doit être sélectionné avec circonspection, car il interrompt la surveillance des autres hôtes. Traitement lorsque la surveillance d'un hôte a échoué. Valeurs autorisées : "YES" (valeur par défaut) ou "NO" "YES" = l'hôte continue à être surveillé. "NO" = l'hôte n'est plus surveillé. /UC4_SYST/errorDest Ce paramètre définit le fonctionnement d'un hôte dont la surveillance a échoué en raison de l'indisponibilité du port SNMP ou de la MIB. Destination des avertissements et alarmes. Valeurs autorisées : "SYSW" (valeur par défaut), "EVENT" ou "POPUPW" "SYSW" = le message s'affiche dans la fenêtre de sortie de la console Patrol. "EVENT" = génération d'un évènement Patrol. "POPUPW" = fenêtre POPUP séparée sur la console Patrol.

58 51 Chapter 2 Intégration dans Frameworks Traitement des avertissements et des alertes La corrélation entre le système AE et KnowledgeModule for BMC Patrol offre une base très flexible pour définir une stratégie de traitement des avertissements et des alertes. Au sein d'un système AE, il est possible de différencier les composants du système utilisés dans un environnement de test de ceux qui sont utilisés dans un environnement de production. Cela permet de définir des stratégies d'alertes dans BMC Patrol. Les objets Alerte offrent par ailleurs des possibilités de rapprochement flexibles des statuts exceptionnels. Les paramètres suivants doivent donc être respectés : Connexion SNMP Si cet attribut n'est pas activé dans l'objet Alerte, KnowledgeModul n'est pas prévenu en cas d'activation de l'objet Alerte. Environnement Ce paramètre définit le type d'environnement auquel l'objet Alerte est affecté (Test ou Production). Type d'alerte (Requête, Message, Alerte) Selon le type de message, différents traitements peuvent être définis. Texte du message Le début de la chaîne de texte du message détermine les actions qui peuvent y être associées. Les avertissements et les Alertes sont traités dans l'automation Engine.KnowledgeModule for BMC Patrol. Les paramètres du système AE fournissent uniquement la base de la Gestion des alarmes. Attention : une alerte ou un avertissement ne peut être émis que lorsque le système AE fournit suffisamment d'informations. Plus il y a d'informations fournies, plus la situation peut être évaluée. Les paramètres de l'automation Engine.KnowledgeModule for BMC Patrol permettent ensuite de restreindre la quantité d'informations aux vues nécessaires. Paramètres Le réglage des paramètres permet de définir la forme de traitement de l'evènement entré. Changements de statut observés Automation Engine dépasse n secondes et n'est pas disponible Erreur kernel dans Automation Engine Paramètres possibles NONE OFFLINE W_WARN (valeur par défaut) W_ALARM NONE WARN ALARM (valeur par défaut)

59 Automation Engine 52 La base de données n'est pas disponible Un Job d'un Client non productif est bloqué Un Job d'un Client productif est bloqué Un Agent productif est inactif Tous les Alertes du type {ANY, QUEST, MESS, ALARM, QUEST MESS, QUEST ALARM, MESS ALARM} {etou dont le texte du message commence par la chaîne {*, chaîne avec caractère générique} Les Alertes productives du type {ANY, QUEST, MESS, ALARM, QUEST MESS, QUEST ALARM, MESS ALARM} {etou dont le texte du message commence par la chaîne {*, chaîne avec caractère générique} NONE WARN ALARM W_WARN (valeur par défaut) NONE (valeur par défaut) WARN ALARM NONE (valeur par défaut) WARN ALARM NONE WARN ALARM W_WARN W_ALARM (valeur par défaut) NONE (valeur par défaut) WARN ALARM NONE (valeur par défaut) WARN ALARM Paramètres et performances Pour interroger la MIB régulièrement après des modifications, le système a besoin de capacités, notamment d'une horloge de machine. Pour palier une diminution des performances du système AE par l'agent Patrol, il est recommandé de ne pas installer ce dernier sur la même machine que celle où se trouve Automation Engine. L'exécution des Tâches de l'automation Engine.KnowledgeModule peut entraîner des retards d'automation Engine. L'approche consistant à augmenter l'actualité des informations en réduisant l'intervalle polling ne réussit pas toujours. Dans de nombreux cas, les interruptions SNMP servent à lire actuellement la MIB. Pour les systèmes très vastes, il est nécessaire de trouver un compromis entre la charge du système et l'actualité des données. Dans ce cadre, l'actualité correspond à l'intervalle de temps pendant lequel un avertissement ou une alerte survenu(e) s'affiche. Pour les divers types de surveillance, plusieurs intervalles de lecture des informations peuvent être entrés pour les KnowledgeModules.

60 53 Chapter 2 Intégration dans Frameworks L'Automation Engine envoie une interruption pour afficher la modification d'un statut du système ou de l'exécution d'un Job. Si Automation Engine a été installé et configuré avec l'option SNMP, l'interruption reçue par l'intermédiaire de l'automation Engine.KnowledgeModule entraîne la lecture immédiate de la partie correspondante des informations provenant de la MIB. Ainsi, le système n'attend pas de déroulement de l'intervalle défini. Etant donné que la forme actuelle du traitement SNMP ne garantit pas qu'une interruption envoyée apparaisse aussi dans le système à surveiller, il ne faut pas abandonner la lecture régulière des données actuelles provenant de la MIB. Les paramètres exécutés sont enregistrés en tant que Variables d'un fichier de configuration. L'agent Patrol utilise des noms structurés pour attribuer les Variables. Toutes les Variables de l'automation Engine.KnowledgeModule commencent par le préfixe /UC4_SYST/. Il existe une valeur prédéfinie et une valeur actuelle pour chaque Variable de configuration. L'Agent Patrol obtient les valeurs prédéfinies du fichier config.default. Les valeurs actuellement configurées sont sauvegardées dans un fichier de modifications. Le fichier config.default est un fichier texte qui peut être traité avec l'éditeur de votre choix. En revanche, le fichier de modification n'est qu'accessible via le programme de configuration Patrol wpconfig. KnowledgeModule évalue les informations suivantes de la MIB : Variable de configuration/ Utilisation systèmes AE /UC4_ SYST/PservDiscovery AutomationEngine /UC4_ SYST/PAExeDiscovery Exécuteurs de tâches en ligne /UC4_ SYST/PSExeDiscovery Exécuteurs de tâches hors ligne /UC4_ SYST/PPExeDiscovery Exécuteurs de tâches productifs /UC4_ SYST/PClientDiscovery Nouveaux Clients Description Lecture des informations relatives aux systèmes AE. L'intervalle de vérification régulière est déterminé par le réglage de l'agent Patrol. Il n'existe pas d'interruption pour actualiser ces informations. Vérification périodique de l'automation Engine d'un système AE. Les pannes d'automation Engine sont détectées. De plus, le statut de la base de données est vérifié. Des interruptions d'évaluation immédiate sont reçues. Vérification périodique de tous les Agents actifs. Les informations lues servent uniquement pour Supervision Système et ne jouent aucun rôle dans la surveillance. Au démarrage de la console Patrol, cette surveillance est inactive. Des interruptions d'évaluation immédiate sont reçues. Vérification périodique de tous les Agents inactifs. Les informations lues servent uniquement pour Supervision Système et ne jouent aucun rôle dans la surveillance. Au démarrage de la console Patrol, cette surveillance est inactive. Des interruptions d'évaluation immédiate sont reçues. Vérification périodique de tous les Agents identifiés comme productifs. Des interruptions d'évaluation immédiate sont reçues. Vérification périodique des nouveaux Clients. Il n'existe pas d'interruption pour actualiser ces informations.

61 Automation Engine 54 /UC4_ SYST/PJobDiscovery Chaînes de traitements bloquées /UC4_ SYST/PsystCallOper CallOperators Surveillance périodique des Workflows bloqués. Il n'existe pas d'interruption pour actualiser ces informations. Surveillance périodique des objets Alerte actifs. Il n'existe pas d'interruption pour actualiser ces informations. En principe, KnowledgeModule for BMC Patrol peut fonctionner sans paramètre. Il est donc recommandé d'entrer ou d'ajouter les valeurs prédéfinies de l'automation Engine directement dans le fichier de valeurs prédéfinies des agents Patrol. Les valeurs prédéfinies de l'automation Engine.KnowledgeModule for BMC Patrol se trouvent dans le fichier AE default. Vous pouvez, à tout moment, les adapter à vos besoins actuels. Il est toujours nécessaire de redémarrer les agents Patrol pour appliquer les modifications. Si aucune valeur prédéfinie n'est trouvée pour la configuration, les paramètres internes de l'automation Engine.KnowledgeModule sont utilisés. Les valeurs internes prédéfinies sont identiques aux paramètres du fichier AE default. Les valeurs actuelles de la configuration peuvent être définies de deux manières. La première permet de modifier la valeur des Variables directement avec le programme de configuration wpconfig. La seconde permet de modifier les paramètres automatiquement avec les commandes de l'automation Engine.KnowledgeModule interactives. Les valeurs ne pouvant pas être modifiées directement avec les commandes correspondent aux paramètres des systèmes AE à surveiller. Nous distinguons deux types de Variables de configuration. Il y a les paramètres globaux, qui s'appliquent à l'ensemble des KnowledgeModules et donc à tous les systèmes AE. Ils commencent par le préfixe /UC4_SYST/, suivi du nom de la Variable. Il y a également les Variables de configuration qui ne s'appliquent qu'aux systèmes AE individuels. Elles commencent par le préfixe /UC4_SYST/nom du système AE/, suivi du nom de la Variable. Rubriques connexes : Référence de configuration Commandes de l'automation Engine.KnowledgeModule La présentation suivante montre les commandes de l'automation Engine.KnowledgeModule et leur fonction. Attention : l'option "Reset to defaults" doit charger les valeurs prédéfinies du fichier config.defaults en tant que paramètres actuels. Si le fichier de valeurs prédéfinies n'existe pas où s'il ne contient pas de valeur pour les paramètres, les valeurs correspondantes sont fournies à partir des valeurs prédéfinies internes. Dans ce cas, le fichier de configuration lui-même n'est pas modifié. L'option "Make permanent" permet de reprendre les valeurs définies dans le fichier de configuration de Patrol. Les modifications s'appliquent juste après un redémarrage de l'agent Patrol ou l'exécution de la commande "Restart".

62 55 Chapter 2 Intégration dans Frameworks Infobox Cette instruction peut être exécutée par chaque objet de l'arborescence des systèmes AE. Les systèmes AE, l'automation Engine, les Agents, les Clients, les Jobs bloqués, les Alertes actives et les interruptions utilisateur font partie des ces objets. Les attributs actuels et le statut de l'objet exécuté s'affichent dans l'infobox. Commandes pour tous les systèmes AE Les commandes suivantes peuvent être exécutées au niveau de tous les systèmes AE. Configuration Cette commande permet de modifier les paramètres de la stratégie d'avertissement et d'alerte des systèmes AE, mais pas les paramètres des systèmes de machine. Vous ne pouvez pas modifier la configuration des systèmes de l'ordinateur avec cette commande. Ces valeurs ne peuvent être modifiées que par édition du fichier de préconfiguration config.defaults ou par le programme de configuration Patrol wpconfig. Configuration d'evènements La commande appelle une fenêtre de dialogue dans laquelle vous pouvez modifier les paramètres de configuration des Evènements. Restart Cette commande permet d'appliquer immédiatement les modifications apportées à la configuration. Pour éviter les statuts indéfinis, le fichier de configuration est seulement lu au départ par les KnowledgeModules. Les modifications apportées au fichier de configuration ne s'appliquent que lorsque les KnowledgeModules sont redémarrés. La commande Restart permet d'effacer les informations temporaires des systèmes AE et de les réorganiser à l'aide des paramètres du fichier de configuration. Trace Cette commande sert à obtenir plus d'informations sur le traitement des Scripts dans les KnowledgeModules. La fenêtre Patrol pour les informations système en affiche les résultats. Les options de trace ne peuvent pas être définies dans le fichier de configuration. Commandes pour les systèmes AE individuels Les commandes suivantes peuvent être exécutées au niveau d'un système AE.

63 Automation Engine 56 Configuration Cette commande permet de définir les paramètres de la stratégie d'avertissement et d'alerte. Les modifications concernent toujours le système AE sélectionné seulement. Tuning Les intervalles de rafraîchissements peuvent être modifiés à cet emplacement. Ces paramètres s'appliquent en premier lieu au système AE pour lequel ces paramètres ont été exécutés seulement. Si toutefois l'option "Make Permanent" est sélectionnée, ces paramètres sont repris comme valeurs actuelles pour tous les systèmes AE surveillés après un redémarrage de l'automation Engine.KnowledgeModule. Prompt Discovery Cette commande sert à actualiser immédiatement l'affichage d'un système AE et son statut. Elle peut également être appliquée séparément au AutomationEngine, aux Clients, aux objets Alerte et aux Jobs bloqués. Appelée au niveau d'automation Engine, cette commande fournit séparément le statut des Agents actifs et inactifs ainsi que ceux s'exécutant dans les environnements test et productifs. Commandes spécifiques aux objets Les commandes suivantes peuvent être exécutées au niveau des objets. Enable/Disable Ces commandes s'appliquent aux Agents en et hors ligne. Elles permettent d'en activer ou désactiver la surveillance. Contrairement aux Agents productifs, les Agents en et hors ligne ne peuvent pas déclencher d'avertissements ou d'alertes. Comme chaque Agent situé dans l'espace d'adresse de l'agent Patrol a besoin de place, il faut plus de ressources. Si la surveillance des Agents en et hors ligne est désactivée, la charge de travail du système est diminuée. Au démarrage du KnowledgeModule, la surveillance est désactivée par défaut. Delete La commande s'applique aux objets d'interruption utilisateur. Elle sert à effacer un objet de l'affichage. Delete all Cette commande s'applique aux objets conteneur des interruptions utilisateur. Elle efface toutes les interruptions utilisateur d'un conteneur.

64 57 Chapter 2 Intégration dans Frameworks Evènements générés Evènements générés automatiquement par l'agent Patrol Dans le cadre de la surveillance des activités de l'automation Engine, KnowledgeModule for BMC Patrol génère des objets Patrol et modifie régulièrement leur statut. Ainsi, des Evènements Patrol sont également générés pour des actions définies. Patrol Event Manager est responsable de la gestion et de l'archivage. Deux objets sont particulièrement importants dans ce contexte : Les CallOperators et les Job bloqués. Il est possible de suivre la génération et les modifications de statut de ces objets très facilement en recherchant l'evènement Patrol. Le champ "Origin" concerne l'id de l'objet dérivé de l'evènement. Les ID d'objet d'un Job bloqué et d'un CallOperator sont rassemblés comme suit : Knowledgemodul Composants UC4_JOB Nom du système AE ID du Client Nom du Workflow Nom du Job Numéro courant (RunID) du Workflow Numéro courant (RunID) du Job bloqué UC4_COP Nom du système AE ID du Client Nom d'objet Numéro courant (RunID) Evènements générés par l'automation Engine.KnowledgeModule Pour réaliser une surveillance basée sur un Evènement, comme Patrol Event Manager ou Patrol Enterprise Manager, KnowledgeModule for BMC Patrol peut générer des Evènements dans les cas suivants : Un objet Job bloqué a été créé (un Job bloqué a été détecté). Un objet Job bloqué a été supprimé (un Job bloqué se poursuit). Un objet CallOperator a été créé (un CallOperator a été détecté). Un objet CallOperator a été supprimé (un CallOperator a été confirmé). La commande "EventConf' de l'objet UC4_SYSTEMS sert à configurer les Evènements. Chaque type d'evènement possède une section individuelle : Champ Catalogue Class Origin Description Nom du catalogue contenant les définitions d'evènements. Désignation de l'evènement dans le catalogue. Informations détaillées sur l'origine de l'evènement.

65 Automation Engine 58 Les définitions d'evènement sont indépendantes les unes des autres. Il n'existe pas de valeur par défaut fixe indiquant le catalogue, la classe ou l'origine utilisés. Le catalogue et la classe peuvent être sélectionnés à partir d'une valeur par défaut propre à Patrol ou être définis par l'utilisateur. Le champ d'origine peut contenir une chaîne libre. Lorsqu'un Evènement défini par l'utilisateur est utilisé, il doit être entré comme "propriétaire" de l'automation Engine. Chaque Evènement possède ses propres informations qui s'appliquent parfois déjà à sa génération. Ces Evènements créés par l'automation Engine.KnowledgeModule contiennent en outre les attributs de l'objet qui a déclenché la génération de l'evènement dans le champ descriptif. La représentation des informations varie selon que l'evènement standard (STANDARD, 41), l'evènement spécial (STANDARD, 9 ; 11) ou un Evènement défini par l'utilisateur est utilisé. Le contenu est déterminé par l'objet ("CallOperator" ou "Job bloqué"). Rubriques connexes : Référence - Evènements Installation du KnowledgeModule for BMC Patrol Vous trouverez ici les conditions requises, remarques et déroulement pour l'installation de l'automation Engine.KnowledgeModule pour BMC Patrol. Conditions Le service SNMP doit déjà être installé et configuré Automation Engine a été installé avec l'option SNMP Si les deux conditions précédentes ne sont pas remplies, elles peuvent être créées ultérieurement en réalisant des entrées dans la base de données d'enregistrement et le fichier INI d'automation Engine. Vous trouverez des informations détaillées à ce sujet auprès du support technique. Les propriétés du service SNMP nécessitent la sécurité = public. Les systèmes de destination des agents avec KnowledgeModules pour les interruptions doivent être entrés. L'agent Patrol doit autoriser SNMP et être configuré correctement. La connexion entre l'agent Patrol et Automation Engine doit être garantie dans les deux sens. Des interruptions sont envoyées depuis Automation Engine et les informations sont lues par l'agent Patrol. Le fichier de paramètres par défaut AE defauts a été complété ou adapté à l'environnement et aux besoins. Les paramètres par défaut pour les KnowledgeModules ont été entrés dans le fichier de paramètres par défaut Patrol. Pour cela, tout le contenu du fichier de paramètres par défaut AE a été entré avant la dernière ligne du fichier de paramètres par défaut config.default. Fichiers fournis Les fichiers cryptés sont fournis dans le fichier PatrolKM.zip.ucc du répertoire IMAGE:FRAMEWORK\PATROL. Nom du fichier UC_MONIT.kml Description Liste des KnowledgeModules

66 59 Chapter 2 Intégration dans Frameworks UC4_SYST.km UC4_SERV.km UC4_GSERV.km UC4_DLGS.km UC4_DLG.km UC4_AEXS.km UC4_AEX.km UC4_PEXS.km UC4_PEX.km UC4_SEXS.km UC4_SEX.km UC4_JOB.km UC4_COP.km UC4_KER.km UC4_GLOB.km UC4_JOBS.km UC4_COPS.km UC4_DSERV.km UC4_UTRAP.km UC4_UTRAPS.km UC4KMConfig.default KnowledgeModule pour systèmes AE KnowledgeModule pour Automation Engine KnowledgeModule pour Automation Engine KnowledgeModule pour la détermination des clients Automic KnowledgeModule pour clients Automic KnowledgeModule pour le transfert des Agents actifs KnowledgeModule pour les Agents actifs KnowledgeModule pour le transfert des Agents productifs KnowledgeModule pour les Agents productifs KnowledgeModule pour le transfert des Agents inactifs KnowledgeModule pour les Agents inactifs KnowledgeModule pour les Workflows bloqués KnowledgeModule pour les Alertes KnowledgeModule pour erreur système KnowledgeModule pour les conteneurs des systèmes AE KnowledgeModule pour les conteneurs des Workflows KnowledgeModule pour les conteneurs des objets Alerte KnowledgeModule pour serveur en veille KnowledgeModule pour interruptions Utilisateur KnowledgeModule pour les conteneurs des interruptions Utilisateur Fichier de paramètres par défaut de l'automation Engine.Knowledgemodule Déroulement 1. Décryptage du fichier fourni Pour le décryptage du fichier PatrolKM.zip.ucc, utilisez le programme UCYBCRYP.EXE qui se trouve sur le CD AE, dans le dossier IMAGE:\TOOLS\ENCRYPT. Exécutez maintenant le programme via la ligne de commande avec les paramètres suivants : UCYBCRYP.EXE -d -f PatrolKM.zip.ucc -lfichier de licence Le fichier de licence vous est fourni par le Support (Numérodeclient.TXT). Vous obtenez le fichier compressé nommé PatrolKM.ZIP. 2. Copie de Knowledgemodule

67 Automation Engine 60 Copiez le KnowledgeModule dans chaque répertoire à partir duquel l'agent Patrol charge les Knowledgemodules Référence Evènements Contrairement à la définition d'evènement qui s'applique à tous les systèmes AE, le paramètre de génération d'evènement est spécifique au système AE. Les sections "Jobs bloqués" et "CallOperator" contiennent une case à cocher "Generate Event". Vous pouvez ainsi activer ou désactiver la création d'un Evènement. Le niveau d'avertissement de la section concernée détermine le type d'evènement utilisé. Niveau d'avertissement WARN, W_WARN ALARM, W_ALARM NONE Type d'evènement WARNING ALARM INFORMATION Job bloqué [Job bloqué] [CallOperator] [Interruption utilisateur] Les attributs d'un Job bloqué sont le nom du système AE, le numéro du Client, le nom du Workflow, le nom du Job, le numéro du Workflow et le numéro du Job. STANDARD (STD, 0), 41 L'Evènement 41 ne possède qu'un seul paramètre dans le champ descriptif qui contient les attributs : Champ Origin Contenu Nom du système AE ; numéro du Client ; nom du Workflow ; nom du Job STANDARD (STD, 0), 11 Chaque champ de cet Evènement est traité spécialement. Champ Contenu Origin Nom du Workflow Numéro du Client Catalogue STD Class 11 Type ALARM Severity 5

68 61 Chapter 2 Intégration dans Frameworks Argument L'Evènement 11 contient 7 paramètres dans le champ descriptif. Format du champ : %s of %s parameter '%s' triggered on '%s'. %d <= %f <= %d Paramètre : Par1 : Alerte #1 Par2 : global Par3 : Nom du Job Par4 : Nom du Workflow Numéro du Client Par5 : 0 Par6 : Numéro du Workflow - Numéro du Job Par7 : 0 STANDARD (STD, 0), 9 Chaque champ de cet Evènement est traité spécialement. Champ Origin Catalogue Class 9 Type Severity 3 Argument Contenu Nom du Workflow Numéro du Client STD CHANGE_STATUS L'Evènement 9 contient 3 paramètres dans le champ descriptif. Format du champ : Alert on '%s' from %s parameter '%s' cancelled; exception no longer exist. Paramètre : Par1 : Nom du Workflow Numéro du Client. Nom du Job Par2 : global Par3 : Nom du Job Autres Evènements On considère qu'il s'agit d'un Evènement défini par l'utilisateur contenant une spécification au format suivant dans le champ descriptif : Système = '%s', Client = '%s', Workflow = '%s', Job ='%s'. L'Evènement est généré avec 4 paramètres : Champ Origin Contenu Nom du système AE ; numéro du Client ; nom du Workflow ; nom du Job CallOperator [Job bloqué] [CallOperator][Interruption utilisateur]

69 Automation Engine 62 Les attributs d'un CallOperator sont le nom du système AE, le numéro du Client et le nom de l'objet Alerte. STANDARD (STD, 0), 41 L'Evènement 41 ne possède qu'un seul paramètre dans le champ descriptif qui contient les attributs : Champ Origin Contenu Nom du système AE ; numéro du Client ; nom de l'objet Alerte Autres Evènements On considère qu'il s'agit d'un Evènement défini par l'utilisateur contenant une spécification au format suivant dans le champ descriptif : System = '%s', Client = '%s', Name = '%s'. L'Evènement est généré avec 3 paramètres : Champ Origin Contenu Nom du système AE ; numéro du Client ; nom de l'objet Alerte Interruption utilisateur [Job bloqué] [CallOperator] [Interruption utilisateur] KnowledgeModule peut également générer des Evènements pour les interruptions utilisateur. Ce type d'interruption doit avoir la structure suivante : Paramètres TRAP NUMBER Description Numéro d'interruption AgentWorkSysID Chaque numéro, sauf les numéros d'interruption système, est autorisé. Valeur conseillée : Nom du système AE AgentWorkObject Indication du système AE et du AutomationEngine au format : AgentWorkString1 AgentWorkString2 AgentWorkString3 AgentWorkString4 AgentWorkString5 Nom du système AE. Nom d'automation Engine Numéro du client AE Chaîne libre Chaîne libre Chaîne libre Chaîne libre

70 63 Chapter 2 Intégration dans Frameworks AgentWorkInteger1 AgentWorkInteger2 AgentWorkInteger3 AgentWorkInteger4 AgentWorkInteger5 Type d'interruption Valeurs autorisées : INFORMATION (0) CHANGE_STATUS (1) ERROR (2) WARNING (3) ALARM (4) Degré d'importance de l'evènement Format : Entier Chaîne libre Chaîne libre Chaîne libre La commande "EventConf" de l'objet UC4_SYSTEMS permet de configurer les Evènements pour les interruptions utilisateur. Champ Catalogue Origin Description Nom du catalogue contenant les définitions d'evènements. Informations détaillées sur l'origine de l'evènement. Les définitions d'evènements pour les interruptions utilisateur ne possèdent pas de définition de classe. Cette dernière est entrée dans les paramètres spécifiques au système AE. Pour que KnowledgeModule puisse générer un Evènement, il a besoin d'informations provenant de trois sources : Le catalogue d'evènement et les informations sur l'origine de la référence d'evènement La classe d'evènement provenant de la définition d'interruption Le type d'interruption, son degré d'importance et ses paramètres Les attributs d'une interruption utilisateur sont le numéro du Client, le type d'interruption, le degré d'importance et les paramètres. AgentWorkString2, AgentWorkString3, AgentWorkString4, AgentWorkString5, AgentWorkInteger3, AgentWorkInteger4 et AgentWorkInteger5 font partie des paramètres. STANDARD (STD, 0), 41 L'Evènement 41 ne possède qu'un seul paramètre dans le champ descriptif qui contient les attributs : Champ Origin Contenu AgentWorkString2, AgentWorkString3, AgentWorkString4, AgentWorkString5, AgentWorkInteger3, AgentWorkInteger4, AgentWorkInteger5 Autres Evènements On considère qu'il s'agit d'un Evènement défini par l'utilisateur contenant une spécification au format suivant dans le champ descriptif : Par1= '%s',par2 = '%s',par3 = '%s',par4 ='%s',par5 ='%s',par6 ='%s',par7 ='%s' L'Evènement est généré avec 7 paramètres :

71 Automation Engine 64 Champ Origin Contenu AgentWorkString2, AgentWorkString3, AgentWorkString4, AgentWorkString5, AgentWorkInteger3, AgentWorkInteger4, AgentWorkInteger5 Configuration La liste suivante fournit un aperçu des possibilités de configuration. Configurations générales [Configuration générales] [Variables globales] [Variables spécifiques] Constantes symboliques Valeur SYSW EVENT POPUPW Description Le message s'affiche dans la fenêtre des tâches de la console Patrol. En cas d'erreur, un message d'evènement Patrol est généré. Le message d'erreur s'affiche dans une fenêtre pop-up. Le traitement des statuts est arrêté jusqu'à ce que la fenêtre pop-up soit fermée. Signaux de statuts d'exception Valeur NONE OFFLINE WARN ALARM W_ WARN W_ ALARM Discovery Valeur SKIP POLL Description La situation d'exception n'est pas traitée. La situation d'exception est traitée lorsque l'objet est terminé. La situation d'exception est traitée lorsque l'objet passe au statut "Avertissement". La situation d'exception est traitée lorsque l'objet passe au statut "Alerte". La situation d'exception est traitée lorsque l'objet passe au statut "Avertissement". A la fin du statut, la situation d'exception est reprise. La situation d'exception est traitée lorsque l'objet passe au statut "Alerte". A la fin du statut, la situation d'exception est reprise. Description Si une erreur se produit lors de la lecture des informations de statut d'un ordinateur, le traitement se poursuit avec l'ordinateur suivant. La lecture des informations de statut d'un ordinateur est parfois recherchée jusqu'à ce qu'elle puisse être exécutée sans erreur. Types de CallOperator Valeur ANY QUEST MESS ALARM NONE Description Tous les types d'alerte Alertes de type "Requête" seulement Alertes de type "Message" seulement Alertes de type "Alerte" seulement Pas d'alerte

72 65 Chapter 2 Intégration dans Frameworks Variables globales [Configuration générales] [Variables globales] [Variables spécifiques] Les variables globales s'appliquent à tous les systèmes AE. Définitions d'hôtes Nom des variables Valeurs Description /UC4_SYST/SystemOnHost /UC4_SYST/IpofFirstHost Nom du système AE * "" Nom d'hôte, adresse IP, hôte local Nom du système AE Hôte du serveur primaire /UC4_SYST/IpofSecondHost Nom d'hôte, adresse IP, 0 Hôte du serveur en veille /UC4_SYST/PortofFirstHost Numéro de port, 161 Port SNMP du serveur primaire /UC4_ SYST/PortofSecondHost Traitement des erreurs Numéro de port, 161 Nom des variables Valeurs Description /UC4_ SYST/noSNMPPort /UC4_ SYST/noUC4MIB /UC4_ SYST/hostRestart /UC4_SYST/errorDest SKIP (par défaut) POLL SKIP (par défaut) POLL YES (par défaut) NO SYSW (par défaut) EVENT POPUPW Traitement d'evènement Port SNMP du serveur en veille Traitement si aucun port SNMP n'est disponible sur l'hôte. Traitement lorsque la MIB n'est pas disponible. Traitement lorsque la surveillance d'un hôte a échoué. Destination des avertissements et des alertes. Type d'evènement Nom de la variable Valeurs Le Job est bloqué Catalogue de l'evènement /UC4_ SYST/BJsetCatalogue Désignation, STANDARD Classe de l'evènement /UC4_SYST/BJsetClass Nom de la classe, 41 Origine de l'evènement /UC4_SYST/BJsetOrigin Désignation, BJset Le Job bloqué se poursuit

73 Automation Engine 66 Catalogue de l'evènement /UC4_ SYST/BJresetCatalogue Désignation, STANDARD Classe de l'evènement /UC4_SYST/BJresetClass Nom de la classe, 41 Origine de l'evènement /UC4_SYST/BJresetOrigin Désignation, BJreset Objet Alerte actif Catalogue de l'evènement /UC4_ SYST/COsetCatalogue Désignation, STANDARD Classe de l'evènement /UC4_SYST/COsetClass Nom de la classe, 41 Origine de l'evènement /UC4_SYST/COsetOrigin Désignation, COset Alerte confirmée Catalogue de l'evènement Classe de l'evènement Origine de l'evènement /UC4_ SYST/COresetCatalogue /UC4_ SYST/COresetClass /UC4_ SYST/COresetOrigin Désignation, STANDARD Nom de la classe, 41 Désignation, BCOreet Une Interruption Utilisateur se produit Catalogue de l'evènement /UC4_SYST/UTCatalogue Désignation, STANDARD Origine de l'evènement /UC4_SYST/UTOrigin Désignation, interruption utilisateur La classe de l'evènement est spécifique au système AE et au numéro d'interruption. Variables spécifiques [Configuration générales] [Variables globales] [Variables spécifiques] Les variables spécifiques s'appliquent à un système AE. Traitement des avertissements et des alertes Nom des variables /UC4_SYST/nom du système AE/StandbyStopSign Valeur ou format de la valeur NONE OFFLINE W_WARN W_ALARM (par défaut) Description Fin du serveur en veille.

74 67 Chapter 2 Intégration dans Frameworks /UC4_SYST/nom du système AE/PrimaryTimeout /UC4_SYST/nom du système AE/PrimaryStopSign /UC4_SYST/nom du système AE/kernelErrorSign /UC4_SYST/nom du système AE/DBUnavail /UC4_SYST/nom du système AE/SDBDismountSign /UC4_SYST/nom du système AE/SDBUnavailSign /UC4_SYST/nom du système AE/genBlockedSign /UC4_SYST/nom du système AE/genBJEvent /UC4_SYST/nom du système AE/prodBlockedSign /UC4_SYST/nom du système AE/prodBJEvent Entier NONE OFFLINE W_WARN (valeur par défaut) W_ALARM NONE WARN ALARM (valeur par défaut) NONE WARN ALARM W_WARN W_ALARM (valeur par défaut) NONE WARN ALARM W_WARN (par défaut) W_ALARM NONE WARN ALARM W_WARN (par défaut) W_ALARM NONE (valeur par défaut) WARN ALARM 0 1 (par défaut) NONE (valeur par défaut) WARN ALARM 0 1 (par défaut) Intervalle de temps pendant lequel l'agent Patrol attend une réponse du serveur primaire. En cas de dépassement de l'intervalle, un Evènement correspondant est déclenché. Fin du serveur primaire. Erreur kernel de l'automation Engine. La base de données n'est pas disponible. La SDB n'est pas connectée. La SDB n'est pas disponible car une erreur est survenue. Un Job d'un environnement de test est bloqué. Génération d'un Evènement pour le Job bloqué. "0" = activé "1" = désactivé Un Job d'un environnement de production est bloqué. Génération d'un Evènement pour le Job bloqué. "0" = activé "1" = désactivé

75 Automation Engine 68 /UC4_SYST/nom du système AE/prodExeOffSign /UC4_SYST/nom du système AE/genCOType /UC4_SYST/nom du système AE/genCOOper /UC4_SYST/nom du système AE/genCOText /UC4_SYST/nom du système AE/genCOSign /UC4_SYST/nom du système AE/genCOEvent /UC4_SYST/nom du système AE/prodCOType /UC4_SYST/nom du système AE/prodCOOper /UC4_SYST/nom du système AE/prodCOText /UC4_SYST/nom du système AE/prodCOSign /UC4_SYST/nom du système AE/prodCOEvent NONE WARN ALARM W_WARN W_ALARM (valeur par défaut) ANY (par défaut) QUEST MESS ALARM QUEST MESS QUEST ALARM MESS ALARM NONE AND OR (par défaut) * Chaîne comportant des caractères génériques NONE (valeur par défaut) WARN ALARM 0 1 (par défaut) ANY (par défaut) QUEST MESS ALARM QUEST MESS QUEST ALARM MESS ALARM NONE AND OR (par défaut) * Chaîne comportant des caractères génériques NONE (par défaut) WARN ALARM 0 1 (par défaut) Un Agent d'un environnement de production est inactif. Type d'alerte d'un environnement de test. Opérateur logique. Première chaîne du texte du message. L'objet Alerte d'un environnement de test est actif. Génération d'un Evènement pour l'objet Alerte d'un environnement de test. "0" = activé "1" = désactivé Type d'alerte d'un environnement de production. Opérateur logique. Première chaîne du texte du message. L'objet Alerte d'un environnement de production est actif. Génération d'un Evènement pour l'objet Alerte d'un environnement de production. "0" = activé "1" = désactivé

76 69 Chapter 2 Intégration dans Frameworks /UC4_SYST/nom du système AE/UTDefs /UC4_SYST/nom du système AE/UTISign /UC4_SYST/nom du système AE/UTCSign /UC4_SYST/nom du système AE/UTESign /UC4_SYST/nom du système AE/UTWSign /UC4_SYST/nom du système AE/UTASign /UC4_SYST/nom du système AE/UTEvent Numéro d'interruption, classe d'evènement, durée de vie NONE WARN ALARM (par défaut) NONE WARN ALARM (par défaut) NONE WARN ALARM (par défaut) NONE WARN ALARM (par défaut) NONE WARN ALARM (par défaut) 0 1 (par défaut) Interruption utilisateur Information Modification de statut Erreur Avertissement Alarme Génération d'evènement pour les interruptions utilisateur. "0" = activé "1" = désactivé Intervalle polling Nom des variables /UC4_ SYST/PservDiscovery /UC4_ SYST/PAExeDiscovery /UC4_ SYST/PSExeDiscovery /UC4_ SYST/PPExeDiscovery /UC4_ SYST/PClientDiscovery /UC4_ SYST/PJobDiscovery /UC4_ SYST/PsystCallOper Format de la valeur Entier Entier Entier Entier Entier Entier Entier Description Vérification du serveur et des bases de données Vérification des Agents actifs Vérification des Agents inactifs Vérification des Agents d'un environnement de production Vérification des Clients Vérification des Jobs bloqués Vérification d'objets Alerte

77 Automation Engine PlusModule for Tivoli Introduction PlusModule for Tivoli intègre Automation Engine dans Tivoli Management Framework et propose donc Business Activity Monitoring pour les processus AE importants. Cette intégration permet de répartir et de gérer Automation Engine de manière centralisée dans un environnement multiplateformes. PlusModule for Tivoli propose les fonctions de gestion de Automation Engine suivantes : Moniteurs pour IBM Tivoli Monitoring Adaptateur SNMP pour interruptions spécifiques à Operations Manager Evènements Tivoli Enterprise Console et réajustement régulier des Tâches spécifiques à l'automation Engine Tâches et Jobs spéciaux pour les fonctions de ServiceManager Tous les objets d'plusmodule for Tivoli sont rassemblés dans une stratégie de région nommée région AE par défaut Tâches et Jobs PlusModule for Tivoli prépare une série de Tâches qui vous permettent d'exécuter des Jobs AE sur des machines différentes. Cet ensemble de Tâches, nommé tâches, est à votre disposition dès l'installation. Il contient les Jobs suivants : Job Start_UC4_Service_Manager_JOB Stop_UC4_Service_Manager_JOB Recover_UC4_Service_Manager_JOB Description Démarre le ServiceManager. Arrête le ServiceManager. Redémarre le ServiceManager.

78 71 Chapter 2 Intégration dans Frameworks Double-cliquez sur l'icône du Job concerné pour l'exécuter. Un dialogue s'ouvre dans lequel les noms du système AE et de l'environnement ServiceManager (phrase) sont entrés. La sortie du Job qui peut être enregistré dans un fichier s'affiche dans la fenêtre de sortie. Vous pouvez également modifier les paramètres du Job. Pour ce faire, utilisez la commande Edit Job dans le menu contextuel. Il suffit de sélectionner un point de destination sur lequel le Job est exécuté. Le Job ouvre en interne une Tâche exécutée sur le point de destination indiqué. Il est donc conseillé de ne modifier que le format de sortie et la destination de sortie. Rubriques connexes : ServiceManager Gestion d'evènements Enterprise A l'aide de Tivoli Enterprise Console, PlusModule prépare une série de filtres pour identifier des Evènements et propose des règles prédéfinies permettant de réagir automatiquement à des Evènements spéciaux. Un Evènement est une modification d'une ressource surveillée qui influence l'automation Engine ou le système sur lequel l'automation Engine est exécuté. Il s'agit par exemple du démarrage et de l'arrêt d'un processus ou d'une panne de machine. La gestion d'evènements permet d'identifier des problèmes potentiels et donc de réagir en conséquence afin d'éviter un arrêt du système. En cas d'échec d'un processus par exemple, Tivoli Enterprise Console peut le répéter automatiquement et avertir l'administrateur système. Quelques Evènements n'entraînent pas de réaction automatique, sauf l'affichage d'un message sur Tivoli Enterprise Console. Pour utiliser Tivoli Enterprise Console avec PlusModule, les conditions suivantes doivent être remplies : Serveur Tivoli Enterprise Console Reconnaît et accepte les Evènements de l'automation Engine Operations Manager. Réagit aux Evènements de l'automation Engine Operations Manager en fonction des règles prédéfinies. Notifie l'administrateur système concernant les Evènements reçus et les réactions produites. Adaptateur TEC SNMP Est configuré pour détecter les interruptions SNMP envoyées par l'automation Engine, mais aussi attribuer des Evènements TEC et les transmettre à Tivoli Enterprise Console. Configuration de Tivoli Enterprise Console Les étapes suivantes doivent être exécutées pour que Tivoli Enterprise Console puisse recevoir des Evènements d'plusmodule : Il est nécessaire d'ajouter de nouveaux fichiers BAROC et un nouvel ensemble de règles de la base de règles TEC. Pour cela, une base de règles doit déjà exister. Veuillez lire dans la documentation sur Tivoli Enterprise Console comment créer une nouvelle base de règles. Sélectionnez la commande Rule Bases... dans le menu contextuel du serveur d'evènements.

79 Automation Engine 72 Sélectionnez la base de règles que vous voulez modifier, puis la commande Import... dans son menu contextuel. Importation des ensembles de règles TEC. Entrez les informations suivantes dans la fenêtre d'importation. Cochez la case "Import Rule Set". Indiquez le nom de chemin absolu de l'ensemble de règles. Vous pouvez également entrer le nom de l'hôte en option. L'hôte du serveur d'evènements est accepté par défaut. L'ensemble de règles à importer s'appelle "uc4plus.rls" et se trouve dans le dossier "TEC" du fichier ZIP fourni. Il contient les règles des Evènements créés par l'adaptateur SNMP. Terminez le processus en appuyant sur le bouton "Import & Close". Importation des classes TEC. Entrez les informations suivantes dans la fenêtre d'importation. Cochez la case "Import Class Definitions". Indiquez le nom de chemin absolu du fichier BAROC. Le fichier BAROC à importer s'appelle uc4plus.baroc et se trouve dans le dossier "TEC" du fichier ZIP fourni. Il contient les définitions de classes des Evènements créés par ITM et l'adaptateur SNMP. Si vous voulez que les définitions de classes restent séparées, vous pouvez aussi importer les fichiers TMW_sx_genProcess.baroc (pur ITM) et uc4plus_snmp.baroc (pour l'adaptateur SNMP). Comme les définitions de classes d'uc4plus.baroc se basent sur chacun des fichiers tecad_snmp.baroc et Tmw2k.baroc, le fichier doit être placé à la suite. Si votre base de règles ne comporte pas encore ces deux fichiers, vous pouvez également les importer à partir du dossier "TEC". Terminez le processus en appuyant sur le bouton "Import & Close". Comme la base de règles a été modifiée, elle doit être compilée. Pour ce faire, sélectionnez la commande du même nom dans le menu contextuel de la base de règles. Chargez la base de règles à l'aide de la commande Load... du menu contextuel. Sélectionnez l'option Load, but activate only when server restarts, puis appuyez sur le bouton "Load & Close". Comme les fichiers BAROC ont été modifiés, la base de règles doit être redémarrée Surveillance des ressources PlusModule permet de surveiller des ressources clés (par ex. les processus serveur) avec IBM Tivoli Monitoring. Un nouveau modèle de ressource permet de définir individuellement le nombre minimum et maximum de processus serveur devant être exécutés pour chaque machine. La surveillance réalisée par ce modèle permet d'identifier et de réagir rapidement aux problèmes potentiels pour éviter un arrêt du système. Utilisation du profil de surveillance Pendant l'installation, un profil de surveillance a été généré dans le gestionnaire de profils "UC4- PM".

80 73 Chapter 2 Intégration dans Frameworks Pour exécuter les paramètres de chaque profil nommé "UC4-Monitors", vous devez commencer par l'ouvrir, puis double-cliquer sur le modèle de ressource "TMW_sx_genProcess Monitor". Appuyez ensuite sur le bouton "Parameters...". Vous pouvez créer une ligne distincte pour chaque processus serveur à surveiller. Voici le format de l'entrée : ucsrvcp ucsrvwp &Nom de l'ordinateur& Nombre min. de processus serveur &Nombre max. de processus serveur Vous pouvez également remplacer le nom de la machine par "*" pour que toutes les machines attribuées à ce profil soient surveillées. Exemples : ucsrvcp & host01 & 1 & 2 ucsrvwp & * & 1 & 1 Attribution du profil de surveillance Ouvrez le gestionnaire de profils "UC4-PMDL" et sélectionnez la commande Subscribers... dans le menu Profile Manager. Les systèmes à surveiller doivent être sélectionnés ici. Dans le profil "UC4-Monitors" (gestionnaire de profils "UC4-PM"), exécutez la commande Distribute... dans le menu Profile. Sélectionnez l'option All levels of subscribers. Assurez-vous que les systèmes précédemment sélectionnés sont également répertoriés. Utilisation de l'adaptateur SNMP pour l'automation Engine Pour pouvoir utiliser l'adaptateur SNMP pour l'automation Engine, le profil d'adaptateur "UC4- SNMP-ACP" doit être attribué à l'hôte de l'adaptateur SNMP souhaité. En l'occurrence, il est important de configurer les destinations des interruptions SNMP sur tous les Automation Engines de sorte qu'elles correspondent aux noms d'hôte de l'adaptateur SNMP. Ouvrez le gestionnaire de profils "UC4-SNMP-PMDL" et sélectionnez la commande Subscribers... dans le menu Profile Manager. Vous devez sélectionner ici le système sur lequel l'adaptateur SNMP doit être exécuté. Ouvrez l'adaptateur SNMP "UC4-SNMP-ACP" dans le gestionnaire de profils "UC4-SNMP-PM" et sélectionnez la commande Distribute... dans le menu Profile. Les options All levels of subscribers et Make each subscriber's profile an EXACT COPY of this profile doivent être sélectionnées. Assurez-vous que seul le gestionnaire de profils devant exécuter le système sur l'adaptateur SNMP est répertorié.

81 Automation Engine 74 Rubriques connexes : Evènements SNMP Evènements SNMP Le tableau suivant contient les Evènements d'operations Manager envoyés par l'adaptateur SNMP à Tivoli Enterprise Console. Description de l'interruption SNMP Numéro d'interruption Classe d'evènement TEC Degré de criticité Démarrage du Serveur 3400 UC4_Server_Start HARMLESS Arrêt du Serveur (normal) 3401 UC4_Server_Stop MINOR Arrêt du Serveur (interruption) 3410 UC4_Server_Abend CRITICAL La base de données n'est pas disponible. La base de données est à nouveau disponible UC4_DB_ Inaccessible 3538 UC4_DB_ Accessible_Again Démarrage à froid d'un Agent UC4_Exec_Cold_ Start Démarrage à chaud d'un Agent UC4_Exec_Warm_ Start CRITICAL HARMLESS HARMLESS HARMLESS Arrêt d'agents (normal) UC4_Exec_Stop MINOR Arrêt d'agents (interruption) UC4_Exec_Abend CRITICAL Connexion au système SAP interrompue UC4_SAP_Stop MINOR Erreur kernel du AutomationEngine UC4_Kernel_Failure CRITICAL Le serveur primaire a changé UC4_Server_Change HARMLESS Message d'un objet Alerte UC4_CallOp HARMLESS L'Evènement "SBB_UC4_DB_Accessible_Again" ferme tous les Evènements "SBB_UC4_ DB_Inaccessible" précédents Installation d'plusmodule for Tivoli Ce document contient les instructions d'installation pour PlusModule pour Tivoli. L'installation doit être réalisée sur la machine TMR (Tivoli Managed Region). Conditions IBM Tivoli Monitoring Tivoli Management Framework 4.1 (Fixpack 6)

82 75 Chapter 2 Intégration dans Frameworks Tivoli Enterprise Console 3.9 Rôles nécessaires à l'installation : senior et public Fichiers fournis Les fichiers chiffrés sont fournis dans le fichier IBM_Tivoli.zip.ucc du répertoire IMAGE:FRAMEWORK\TIVOLI. Déroulement 1. Décryptage du fichier fourni Pour le déchiffrement du fichier NNM.zip.ucc, utilisez le programme UCYBCRYP.EXE qui se trouve sur le CD AE, dans le dossier IMAGE:\TOOLS\ENCRYPT. Exécutez maintenant le programme via la ligne de commande avec les paramètres suivants : UCYBCRYP.EXE -d -f IBM_Tivoli.zip.ucc -l Fichier de licence Le fichier de licence vous est fourni par le Support (Numéro de Client.TXT). Vous obtenez le fichier compressé nommé IBM_Tivoli.zip. 2. Préparatifs de l'installation Windows Ouvrez un shell Bash avec le programme bash.exe situé dans le répertoire \bin\w32- ix86\tools de votre installation Tivoli. Entrez les commandes suivantes :. C:/WINNT/system32/drivers/etc/Tivoli/setup_env.sh UNIX Attention : respectez le point et l'espace avant le chemin! Exécutez la commande suivante :. /etc/tivoli/setup_env.sh Attention : respectez le point et l'espace avant le chemin! 3. Installation via la ligne de commande Sélectionnez maintenant le répertoire dans lequel vous avez décompressé le fichier IBM_ Tivoli.zip.ucc. L'installation démarre par la commande suivante :./install_uc4module.sh Pendant le processus d'installation, certaines informations sont indiquées : Nom de la région de stratégie (valeur par défaut : Région AE) Nom de l'administrateur Tivoli Nom du gestionnaire de profils dans lequel est créé le profil ITM (valeur par défaut : UC4-PM et UC4-PMDL) Nom du gestionnaire de profils dans lequel est créé le profil SNMP (valeur par défaut : UC4-SNMP-PM et UC4-SNMP-PMDL)

83 Automation Engine 76 Attention : divers gestionnaires de profils pour ITM et l'adaptateur SNMP doivent être créés, car, en général, plusieurs terminaux sont surveillés ; au contraire, l'adaptateur SNMP ne doit qu'être exécuté sur un terminal (les autres systèmes doivent être configurés pour lui envoyer leurs interruptions SNMP). Nom de l'adaptateur SNMP (valeur par défaut : UC4-SNMP-ACP) Nom du profil ITM (valeur par défaut : Moniteur AE) Rubriques connexes : Gestion d'evènements Entreprise

84 77 Chapter 3 Programme - Exits 3 Programme - Exits 3.1 Vérification externe de mot de passe Chaque Utilisateur possède des données de connexion, qui comprennent un Client, un nom, un département et un mot de passe. Lors de la connexion au système AE, les informations saisies sont comparées aux informations enregistrées. En fonction du résultat obtenu, une connexion est établie ou alors l'utilisateur est renvoyé à la page de connexion. L'Automation Engine met à votre disposition un "exit de mot de passe". Celui-ci vous permet de vérifier les connexions au système AE au moyen d'une bibliothèque de programmes créée par vos soins et de renvoyer éventuellement l'utilisateur à la page de connexion. L'exit de mot de passe est exécuté pour tout type de connexion Utilisateur à l'automation Engine (Interface Utilisateur, CallAPI, Interface Web). Lorsque vous utilisez les exits de mot de passe, les Utilisateurs doivent également être créés dans l'automation Engine et posséder les autorisations nécessaires. Conditions Une bibliothèque de programmes contenant les fonctions suivantes doit être mise en œuvre : Description Sera exécutée dans tous les processus de travail (WP) au démarrage du serveur. Si cette fonction se termine avec un code retour différent de 0, l'exit de mot de passe n'est pas actif et aucun autre appel n'est effectué. Type de données du code retour long Fonction C XUC4PASS_Open(système AE-, Paramètre, Fonction Callback) Type de données du système AE : char* Type de données des paramètres : char* Type de données de la fonction Callback : void* Sera exécutée dans tous les processus de travail à l'arrêt du serveur si l'exit a pu être ouvert correctement. long Utilisez la fonction Callback pour fournir des entrées de texte dans le fichier log de l'automation Engine. La fonction Callback doit être définie ainsi : typedef void (WINAPI *UC4_LOGTEXT) (char *ptext); XUC4PASS_Close()

85 Automation Engine 78 Sera exécutée dans le processus de travail primaire actuel à chaque connexion AE. Cette fonction doit renvoyer un des codes retour de la table suivante. long XUC4PASS_Execute(Client, nom Utilisateur, département, mot de passe, langue, nom de l'hôte, type de connexion, longueur du domaine de sortie, domaine de sortie) Type de données du Client : int Type de données du nom d'utilisateur : char* Type de données du département : char* Type de données du mot de passe : char* Type de données de la langue : char (Valeurs autorisées : "D", "E" et "F") Type de données du nom de l'hôte : char* Type de données du type de connexion : char (Valeurs autorisées : "D" - Dialogue, "C" - CallAPI, "W" - Interface Web, "A" - Interface d'applications, "U" - Utilitaire) Type de données de la longueur du domaine de sortie : int Type de données du domaine de sortie : char* Le domaine de sortie est un texte de votre choix qui sera affiché dans une fenêtre de message après une connexion réussie. Il ne sera affiché qu'après connexion par Interface Utilisateur ou Web, et sera lu par l'interface d'applications. Attention, la longueur du texte ne doit pas dépasser celle du domaine de sortie! La fonction XUC4PASS_Execute sera exécutée avec chaque connexion. Une longue durée de traitement dans cette fonction bloque le processus de travail pour d'autres Tâches. Code retour de la fonction XUC4PASS_Execute : Valeur Constante Description 0 XUC4PASS_EXECUTE_EXIT_OK XUC4PASS_EXECUTE_EXIT_ AUTHENTICATED 1 XUC4PASS_EXECUTE_EXIT_ DENIED 2 XUC4PASS_EXECUTE_EXIT_ DENIED_LOCK 3 XUC4PASS_EXECUTE_EXIT_ INACTIVE L'Utilisateur a été authentifié. L'Utilisateur n'a pas été authentifié (par ex : mot de passe erroné) Utilisateur est alors bloqué. L'exit de mot de passe n'a pas exécuté de vérification

86 79 Chapter 3 Programme - Exits Un exemple d'implémentation se trouve sur le CD fourni, dans le répertoire SystemExit\xuc4pass. Il contient des fichiers Makefiles devant être adaptés indépendamment de l'évolution de l'application. Si l'exit de mot de passe et la connexion LDAP sont activés, le premier a priorité. Dans les statuts "authenticated" et "access denied", la Connexion LDAP n'a pas été exécutée. Elle ne le sera que lorsque l'exit de mot de passe est inactif ou éteint. Déroulement de l'installation Une fois la bibliothèque de programmes créée, le fichier doit être copié sur tous les ordinateurs sur lesquels se trouvent des processus de travail. Attention : le chemin indiqué doit être le même pour tous, étant donné qu'il n'est défini qu'une seule fois dans la Variable UC_SYSTEM_SETTINGS de l'automation Engine. Nous vous conseillons de copier la bibliothèque créée dans le répertoire d'installation du serveur. Connexion au Client 0 avec l'interface Utilisateur dans le système AE Ouverture de la Variable "UC_SYSTEM_SETTINGS" de l'automation Engine pour modification. Si la Clef "PASSWORD_EXIT" n'existe pas encore, la saisir à nouveau. Saisir comme valeur le nom de la bibliothèque de programmes, y compris le chemin. Lorsqu'il faut transférer des paramètres, saisir à nouveau la Clef "PASSWORD_EXIT_PARAM". Redémarrez maintenant le système AE afin d'activer l'exit de mot de passe. Les informations sur l'exit de mot de passe figurent dans la Supervision Système. Rubriques connexes : Variable UC_SYSTEM_SETTINGS Chiffrement de mot de passe

87 Automation Engine 80 4 Rapid Automation 4.1 Rapid Automation "Rapid Automation" décrit une technologie générique prenant en charge et exécutant différentes solutions d'automatisation dans l'automation Engine. Les solutions sont réalisées par l'intermédiaire de Solutions RA. A l'aide d'un Agent RA, vous pouvez utiliser les fonctionnalités d'une Solution RA. N'hésitez pas à nous contacter si vous êtes intéressé par une Solution RA. Solutions RA Chaque Solution RA dispose de ses fonctions propres sur mesure. Même si les Solutions ont des éléments en commun, l'agent RA correspondant à une Solution RA requiert sa configuration particulière. C'est pourquoi chaque Solution RA contient un modèle de l'objet Agent à utiliser. Les données de connexion sont alors définies dans un ou plusieurs objets Connexion. La Solution RA en fournit ici aussi les modèles nécessaires. Il en va de même pour les objets Job. Chaque Solution contient un ou plusieurs types de Job avec lesquels vous exécutez les fonctions. Le contenu des objets dépend de la Solution RA considérée. Les Solutions sont fournies sous forme de fichier JAR et sont chargées dans la base de données avec AE DB.Load. L'Utilitaire lit le fichier JAR et crée les objets suivants dans le Client système 0000 : Un objet Solution RA dans le dossier "RA_SOLUTIONS" Un modèle de l'agent dans le dossier "TEMPLATE" Un ou plusieurs modèles des objets Connexion dans le dossier "TEMPLATE" Un ou plusieurs modèles des objets Job dans le dossier "TEMPLATE" AE DB.Load inscrit automatiquement les nouveaux modèles dans la Variable UC_OBJECT_ TEMPLATE. Type d'objet Solution RA Agent Connexion Job Elaboration du nom Nom de la Solution RA AGENT.Nom de la Solution RA CONN.Nom de la Solution RA.Nom technique de la connexion JOBS.Nom de la Solution RA.Nom technique du type de Job Utilisez AE DB Load pour charger une nouvelle version de la Solution RA. Elle remplacera automatiquement l'ancienne version. Pour supprimer une solution RA du système AE, effacez l'objet solution RA correspondant dans le Client 0 (dossier : RA_SOLUTIONS). Cet objet n'est alors pas déplacé dans la corbeille, mais entièrement supprimé avec toutes les entrées correspondantes de la base de données! Agent RA Un Agent RA ne peut se connecter qu'à une seule Solution RA. Si vous désirez faire l'usage de plusieurs Solutions RA, chacune doit disposer de son propre Agent RA.

88 81 Chapter 4 Rapid Automation Avant d'exécuter un Agent RA, vous devez créer un objet Agent dans le Client système Utilisez pour cela le modèle fourni. L'objet Agent contient entre autres un objet Connexion à utiliser lors de la connexion. Créez les objets Connexion en utilisant les modèles fournis. L'Agent RA contrôle si la Solution RA est enregistrée localement. Dans le cas contraire, il récupère le fichier JAR de la Solution RA de l'automation Engine. Il le décompresse dans le dossier "cache" dont vous aurez défini le chemin sous le paramètre cache_directory= dans le Fichier INI. Le nom du sous-dossier alors créé contient la date de la dernière modification de l'objet Solution RA. Le système vérifie au démarrage si cette marque horaire correspond à celui de la base de données. S'ils diffèrent dans le cas où une nouvelle version a été entre temps chargée dans la base de données, l'agent RA récupère le fichier JAR de la Solution et remplace la version locale. Jobs RA Les Jobs RA contiennent deux onglets correspondants chacun à un type d'objet. Le premier appelé "RA" contient les options de création et de transmission de rapports. Le nom du second est donné par la Solution RA. Il contient les paramètres particuliers au Job RA. S'il existe des attributs valables pour tous les types de Jobs, ils sont alors affichés dans un sous-onglet particulier. L'onglet contient alors 2 sous-onglets Un feu tricolore est affiché dans l'onglet dont le contenu est prévu par la Solution RA. Il représente le statut de la connexion à l'agent RA : Vert - Connexion établie Jaune - Demande de connexion envoyée Rouge - Pas de connexion, la demande a échoué ou le délai d'attente est dépassé Attention : le statut de connexion positif (feu vert) s'affiche uniquement si un Agent RA valide a été saisi. Il ne s'affiche pas dans les cas suivants : Groupe Agent saisi Pas d'indication Agent sélectionné non valide (par exemple : sélection d'un Agent FTP RA dans un Job VMWare RA) L'Agent utilisé est inactif Aucun objet Login ne doit être choisi dans les Job RA. Les données de connexion sont sauvegardées dans l'objet Agent. Pour ouvrir la documentation relative aux solutions RA, sélectionnez le bouton "Solution Help" dans le Job RA dans l'onglet "Solution" (RA Banner-Job) ou "FTP" (RA FTP-Job). Définition et récupération d'attributs de Job. Les noms et les règles des attributs présents dans d'autres objets Job, comme les index d'archivage ou le compte interne, sont identiques, que ce soit à leur création ou leur lecture via :PUT_ATT, GET_ATT et AE DB Change. Les attributs de l'onglet prévu par la Solution RA peuvent aussi être définis et récupérés via la fonction script. Pour modifier ces attributs via le programme de modification, suivez la description correspondante. Les noms des attributs RA s'affichent dans l'infobulle des champs concernés de l'interface Utilisateur. Vous pouvez également déterminer les noms d'attribut avec valeur en exécutant la commande suivante sur la base de données (il faut alors remplacer JOBNAME par le vrai nom d'objet du Job) : select OCV_VName,ocv_value from OCV,oh where OCV_OH_Idnr=OH_Idnr and oh_name='jobname'

89 Automation Engine 82 Vous pouvez également utiliser un objet VARA de type SQLI pour l'exécution de cette commande.

90 83 Chapter 5 Interface d'application 5 Interface d'application 5.1 Introduction ApplicationInterface est une interface qui permet d'accéder au système AE. Elle a été écrite en langage de programmation Java. Cette interface comporte des centaines de classes et de méthodes avec lesquelles vous pouvez exécuter un grand nombre des fonctions également disponibles dans l'interface Utilisateur. Parmi elles, on compte entres autres la création et le traitement d'objets, l'accès aux enregistrements statistiques, la lecture de rapports, le démarrage de Tâches, l'accès à la Supervision Système, etc. Toutes ces actions sont conçues pour les rapports de révision et sont répertoriées dans le Revision Report par l'utilitaire. Une liste de toutes les classes et méthodes se trouve dans la documentation Java fournie. Les applications d'applicationinterface sont diverses. Automatisez la création de nombreux objets en une fois ou libérez une seule étape de traitement pertinente pour les Utilisateurs, par exemple. Bien sûr, l'interface est également parfaitement adaptée à l'extension de vos programmes existants, ce qui vous garantit l'accès au système AE. L'accès par le biais d'applicationinterface nécessite un nom d'utilisateur AE et est accordé conformément au système d'autorisation. Les fonctionnalités d'applicationinterface peuvent varier d'une version Automation Engine à l'autre. Recommencez la traduction de votre projet à chaque changement de version. Ne confondez pas ApplicationInterface avec CallAPI pour Java. Il sert à exécuter un script AE dans le système AE. Attention : ApplicationInterface ne peut pas être exécutée à partir d'enterprise JavaBeans. Utilisez le cas échéant ResourceAdapter. Rubriques connexes : Utilisation de l'interface 5.2 Utilisation de l'interface Après avoir lié le fichier ae.jar dans votre programme Java, vous pouvez utiliser les classes et méthodes d'applicationinterface comme vous le souhaitez. L'échange de données entre le programme et le système AE est réalisé par le biais de requêtes. Pour les envoyer et les recevoir, vous devez commencer par établir une connexion au système AE, puis à un Client. Déroulement Quelle que soit la fonction de votre programme Java, vous devez toujours réaliser les étapes suivantes : 1. Etablissez une connexion au système AE.

91 Automation Engine 84 Connection uc4 = Connection.open("PC01", 2217); 2. Connectez-vous à l'aide d'un nom d'utilisateur au système AE. uc4.login(98,"henri","uc4",null,'d'); 3. Vous pouvez maintenant envoyer les requêtes souhaitées (par ex. : chercher un objet). Celles-ci sont envoyées de manière synchrone ou asynchrone à l'aide des méthodes "sendrequestandwait" et "sendrequest". uc4.sendrequestandwait(winjobs); uc4.sendrequest(winjobs, Handle); Accédez ensuite au résultat de la requête (par ex : résultat de la recherche). 4. Fermez la connexion à la fin. uc4.close(); Les requêtes sont toujours mises en application lorsque vous voulez demander des informations provenant du système AE ou lorsqu'une action doit être exécutée dans le système AE. Sur le CD fourni se trouvent quelques exemples vous permettant de mieux comprendre l'utilisation d'applicationinterface. Nous avons également exposé les classes importantes dans les documents suivants. Rubriques connexes : Classes d'objets Classes de Workflows et de Schedules Classes d'activités Classes de statistiques et de rapports Classes de Supervision Système 5.3 Mode d'emploi de l'interface d'application Pour l'utilisation d'applicationinterface, respectez certaines informations importantes. A faire Connexion Exécuter toutes les actions Déconnexion Ouvrir les objets en mode lecture seule lorsqu'aucune modification n'est exécutée. Modifier, au lieu de supprimer et créer à nouveau Ne rien utiliser qui ne soit absolument nécessaire Dans la mesure du possible, utiliser des fonctions en masse plutôt qu'un nombre d'actions individuelles (s'il n'existe pas de fonction en masse : demander au support Automic) Exécuter tout d'abord les modifications en masse complexes à l'aide de l'interface d'application dans un environnement AE non productif, puis transférer dans le système de production à l'aide des utilitaires. Choses à ne pas faire Boucles sans durée d'attente (spécialement pour les demandes de statut) Sauvegardes multiples lors de la création/modification d'un objet Recherches importantes ou nombreuses avec la classe "SearchObject"

92 85 Chapter 5 Interface d'application Remarques importantes L'interface d'application (ApplicationInterface) est principalement conçue pour automatiser les interactions Utilisateurs. Lors de la révision d'applications Java utilisant l'interface d'application, il est conseillé de se concentrer sur des processus récurrents, particulièrement dans les boucles de traitement, puisque c'est ici que les gains de performance les plus importants sont attendus. Lors du traitement de gros volumes avec l'interface d'application, il faut toujours se demander si le plus important est une exécution rapide ou la non-diminution des performances du système de production. Si la performance du système de production est privilégiée, l'interface d'application doit être utilisée de sorte que le traitement est réparti de façon homogène sur une période plus longue (par exemple, par des boucles d'attente). Le but recherché est d'envoyer le moins de demandes possible à l'automation Engine. Les méthodes Connection.sendRequest() et Connection.sendRequestAndWait() ne doivent pas être appelées inutilement trop souvent. Effets négatifs des applications Java mal conçues Les Utilisateurs Dialogue sont ralentis, car l'interface d'application utilise également les processus de dialogue. La performance de tout le système AE est affectée de manière négative dans la mesure où chaque appel de l'interface d'application constitue un accès en écriture à la base de données. Il en résulte un accès I/O important à la base de données. 5.4 Classes d'objets Partant des classes UC4Objects, il existe des classes dérivées qui vous permettent par exemple de créer et de traiter des objets. Création d'objets Commencez par rechercher la structure des dossiers du Client avec la classe "FolderTree". Comme il s'agit ici d'une requête, la méthode sendrequestandwait est exécutée. Déterminez ensuite le dossier dans lequel l'objet doit être créé. Les noms d'objets ne doivent contenir que certains caractères et sont donc mis en œuvre dans une classe distincte. Sélectionnez un nom d'objet via "UC4ObjectName". Le processus de création est réalisé à l'aide de la classe "CreateObject". Exécutez ensuite ici aussi la méthode sendrequestandwait pour transférer la requête au système AE. FolderTree tree = new FolderTree(); uc4.sendrequestandwait(tree); IFolder folder = tree.getfolder("/materialwirtschaft/tagesabschluss"); UC4ObjectName name = new UC4ObjectName("MAWI_ABSCHLUSS"); CreateObject create = new CreateObject(name, Template.JOBS_UNIX, folder); uc4prod.sendrequestandwait(create); Création de répertoires Les répertoires étant un type d'objet, leur création se rapproche de celle des objets.

93 Automation Engine 86 UC4ObjectName fname= new UC4ObjectName("PRODUKTION"); CreateObject create = new CreateObject(fname, Template.FOLD, folder); uc4.sendrequestandwait(create); Modification d'objets Afin de pouvoir modifier un objet, celui-ci doit être ouvert dans la classe "OpenObject". Pour traiter un objet, vous devez tout d'abord l'ouvrir avec la classe "OpenObject", qui propose également des méthodes permettant de demander des informations. Dans l'exemple suivant, on vérifie s'il s'agit d'un Job UNIX. Ensuite, vous pouvez définir les paramètres et les attributs dans l'objet Job à l'aide de la classe "Job". Attention : les noms d'objets Utilisateur, Agent et Fuseau horaire doivent être mis en œuvre dans des classes spéciales, car leurs conventions de noms sont différentes. Les attributs de l'hôte sont également séparés par type de Job et gérés dans des classes distinctes. Après avoir terminé le traitement de l'objet, il doit bien sûr être transmis et enregistré par requête. La classe "SaveObject" contient les méthodes nécessaires pour cela. N'oubliez pas non plus de fermer l'objet. OpenObject open = new OpenObject(name); uc4.sendrequestandwait(open); if (open.gettype().equalsignorecase("jobs_unix")) { Job Job = (Job) open.getuc4object(); Job.header().setArchiveKey1("Materialwirtschaft"); Job.attributes().setPriority(100); Job.attributes().setHost(new UC4HostName("UNIX01")); Job.setPostProcess(script); AttributesUnix hostattributes = (AttributesUnix) Job.hostAttributes(); hostattributes.setshell("csh"); hostattributes.setreportdatabase(true); hostattributes.setreporterroronly(true); SaveObject save = new SaveObject(Job); uc4.sendrequestandwait(save); uc4.sendrequestandwait(new CloseObject(Job)); } Suppression d'objets Utilisez la classe "DeleteObject" pour supprimer des objets. DeleteObject delete = new DeleteObject(name); uc4.sendrequestandwait(delete); Recherche d'objets La classe "SearchObject" vous permet de rechercher des objets. Comme dans l'interface Utilisateur, vous pouvez définir des paramètres de recherche. Par exemple, on recherche les Workflows dont le nom commence par "FIBU". La requête vous fournit un résultat qui peut être exécuté avec un itérateur. Pour chaque entrée du résultat, certaines informations sont transmises (par ex. : le nom de l'objet). SearchObject search = new SearchObject(); search.settypejobp(true); search.setname("fibu*");

94 87 Chapter 5 Interface d'application uc4.sendrequestandwait(search); if(search.size() > 0) { Iterator it = search.resultiterator(); while(it.hasnext()) { SearchResultItem result = (SearchResultItem) it.next(); System.out.println("Résultat : " + result.getname()); } } Rubriques connexes : Classes de Workflows et de Schedules Classes d'activités Classes de statistiques et de rapports Classes de Supervision Système 5.5 Classes de Workflows et de Schedules Les deux types d'objet administrent des Tâches. Grâce aux vastes possibilités de réglage, des classes particulières sont disponibles. Ajout de Tâches dans des Workflows Commencez par ouvrir le Workflow. Cherchez les Tâches que vous souhaitez ajouter dedans à l'aide de la classe "AddJobPlanTask". Il est ensuite nécessaire d'utiliser la classe "JobPlanTask" pour modifier d'autres propriétés. L'exemple suivant expose certaines des nombreuses méthodes. Par exemple, une condition de calendrier est ajoutée à la Tâche "FICHIER.ENTREE". Elle doit en outre avoir le statut ENDED_OK pour que la Tâche "GS.FIN" puisse commencer. Ces conditions préalables sont définies avec la méthode "adddependencies", qui associe également les deux Tâches. Les Tâches peuvent maintenant être intégrées dans le Workflow avec la méthode "addtask". La méthode "closejobplantasks" est particulièrement pratique, car elle associe les Tâches pour lesquelles vous n'avez pas encore défini de prédécesseur ou de successeur avec le début et la fin du Workflow. La méthode "format" permet d'obtenir une vue claire des Tâches. Pour des raisons de compatibilité, les noms des classes contiennent encore l'ancienne désignation "Chaîne de job" à la place du Workflow. OpenObject open = new OpenObject(new UC4ObjectName("MAWI.TAG")); uc4.sendrequestandwait(open); JobPlan jobplan = (JobPlan) open.getuc4object(); AddJobPlanTask add1 = new AddJobPlanTask(new UC4ObjectName ("DATEI.EINGANG")); uc4.sendrequestandwait(add1); AddJobPlanTask add2 = new AddJobPlanTask(new UC4ObjectName ("MAWI.ABSCHLUSS")); uc4.sendrequestandwait(add2); AddJobPlanTask add3 = new AddJobPlanTask(new UC4ObjectName ("MAWI.GRUPPE"));

95 Automation Engine 88 uc4.sendrequestandwait(add3); JobPlanTask task1 = add1.getjobplantask(); JobPlanTask task2 = add2.getjobplantask(); JobPlanTask task3 = add3.getjobplantask(); UC4ObjectName cale = new UC4ObjectName("FIRMENKALENDER"); UC4ObjectName calekey = new UC4ObjectName("ARBEITSTAGE"); CalendarCondition calecond = new CalendarCondition(cale, calekey); task1.calendar().addcalendarcondition(calecond); task2.dependencies().adddependency(task1,taskstate.ended_ok); jobplan.addtask(task1); jobplan.addtask(task2); jobplan.addtask(task3); jobplan.closejobplantasks(null); jobplan.format(); SaveObject save = new SaveObject(jobplan); uc4.sendrequestandwait(save); uc4.sendrequestandwait(new CloseObject(jobplan)); Ajout de Tâches dans des Schedules L'ajout de Tâches fonctionne comme pour le Workflow. Seuls les noms de classes et les méthodes diffèrent légèrement. OpenObject open = new OpenObject(new UC4ObjectName("JAPI_JSCH")); uc4.sendrequestandwait(open); Schedule schedule = (Schedule) open.getuc4object(); AddScheduleTask add1 = new AddScheduleTask(new UC4ObjectName ("GS.JOUR")); uc4.sendrequestandwait(add1); AddScheduleTask add2 = new AddScheduleTask(new UC4ObjectName ("GS.SEMAINE")); uc4.sendrequestandwait(add2); ScheduleTask task1 = add1.getscheduletask(); ScheduleTask task2 = add2.getscheduletask(); task1.setstarttime(new Time("08:00")); task2.setstarttime(new Time("10:30")); UC4ObjectName cale = new UC4ObjectName("AGENDA_ENTREPRISE"); UC4ObjectName calekey = new UC4ObjectName("JOURS_OUVRES"); CalendarCondition calecond = new CalendarCondition(cale, calekey); task1.calendar().addcalendarcondition(calecond); schedule.addtask(task1); schedule.addtask(task2);

96 89 Chapter 5 Interface d'application SaveObject save = new SaveObject(schedule); uc4.sendrequestandwait(save); uc4.sendrequestandwait(new CloseObject(schedule)); Rubriques connexes : Classes d'objets Classes d'activités Classes de statistiques et de rapports Classes de Supervision Système 5.6 Classes d'activités ApplicationInterface vous permet également d'accéder aux activités de votre système Automation Engine. Démarrage d'objets La classe "ExecuteObject" peut activer des objets et vous fournir des informations sur l'objet activé. ExecuteObject execute = new ExecuteObject(new UC4ObjectName ("GS.JOUR")); uc4.sendrequestandwait(execute); System.out.println("RunID de la Tâche activée :" + execute.getrunnumber()); Lecture de la Fenêtre d'activités Définissez ensuite un Filtre permettant de lire les activités avec la classe "TaskFilter". Puis, envoyez la requête au système Automation Engine par l'intermédiaire de la classe "ActivityList". Le résultat peut être lu avec un itérateur. TaskFilter filter = new TaskFilter(); filter.settypejsch(false); filter.setobjectname("gsi*"); ActivityList list = new ActivityList(Filter); uc4.sendrequestandwait(list); Iterator it = list.iterator(); if(list.size() > 0) { while(it.hasnext()) { Task task = (Task) it.next(); System.out.println("résultat : " + task.getname()); } } Arrêt, interruption, fin, etc. de Tâches Il existe une classe propre à chacune de ces actions. // Arrêter une Tâche SuspendTask stop = new SuspendTask (task1.getrunnumber(), false);

97 Automation Engine 90 uc4.sendrequestandwait(stop); // Redémarrer une Tâche ResumeTask go = new ResumeTask (task1.getrunnumber(), false); uc4.sendrequestandwait(go); // Terminer une Tâche QuitTask quit = new QuitTask (task1.getrunnumber()); uc4.sendrequestandwait(quit); // Désactiver une Tâche DeactivateTask deactivate = new DeactivateTask (task1.getrunnumber()); uc4.sendrequestandwait(deactivate); // Interrompre une Tâche CancelTask cancel = new CancelTask (task1.getrunnumber(), true); uc4.sendrequestandwait(cancel); Démarrer des tâches avec des invites Pour les tâches auxquelles ont été attribués un ou plusieurs objets PromptSet, vous pouvez définir les variables PromptSet avant le démarrage. Pour cela, utilisez la méthode "putpromptbuffer" de la classe "ExecuteObject". //Démarrer la tâche ExecuteObject exec = new ExecuteObject(new UC4ObjectName("GEN.SCRI_ PROMPT_DEMO")); //Définir le tampon d'invite exec.putpromptbuffer("firstpromptset1", "a"); exec.putpromptbuffer("firstpromptset2", "b"); exec.putpromptbuffer("secondpromptset1", "c"); exec.putpromptbuffer("secondpromptset2", "d"); System.out.println("RunID:"+exec.getRunID()); //Lire le rapport Report act = new Report(exec.getRunID(), "ACT"); System.out.println(act.getReport()); Rubriques connexes : Classes d'objets Classes de Workflows et de Schedules Classes de statistiques et de rapports Classes de Supervision Système

98 91 Chapter 5 Interface d'application 5.7 Classes de statistiques et de rapports Comme dans la Fenêtre d'activités, vous pouvez également lire les statistiques et les rapports. Lecture des enregistrements statistiques La classe "GenericStatistics" vous offre accès aux statistiques. Indiquez les enregistrements statistiques que vous voulez demander à l'aide des divers Filtres possibles. Ensuite, le résultat peut être lu avec un itérateur, par l'intermédiaire de la classe "StatisticSearchItem". GenericStatistics statistic = new GenericStatistics(); statistic.setobjectname("gs.fin"); statistic.settypejobs(true); uc4.sendrequestandwait(statistic); if(statistic.size() > 0) { Iterator it = statistic.resultiterator(); while(it.hasnext()) { StatisticSearchItem result = (StatisticSearchItem) it.next(); System.out.println("résultat : " + result.getparentrunnumber()); System.out.println("résultat : " + result.getreturncode()); System.out.println("résultat : " + result.getstatustext()); } } Lecture de rapports Pour lire des rapports, vous avez besoin de la classe "Report" et du RunID de l'exécution (fourni par la classe "LatestReport"). Vous recevez le contenu de rapport de chaque page sous forme de chaîne. Veuillez noter que chaque page séparée doit être demandée au moyen d'une requête. int i = 1; UC4ObjectName name = new UC4ObjectName("GS.FIN"); LatestReport runnumber = new LatestReport(name); uc4.sendrequestandwait(runnumber); Report report = new Report(runnumber.latestRunNumber(), "REP"); uc4.sendrequestandwait(report); while(i <= report.getnumberofpages()) { String page; System.out.println("page actuelle : " + report.getcurrentpage()); page = report.getreport(); if( (page.indexof("cd Temp"))!= -1) { System.out.println("trouvé"); } report.nextpage(i); uc4.sendrequestandwait(report);

99 Automation Engine 92 i++; } Rubriques connexes : Classes d'objets Classes de Workflows et de Schedules Classes d'activités Classes de Supervision Système 5.8 Classes de Supervision Système Informez-vous sur le statut du traitement grâce aux classes de Supervision Système. Lecture de la Supervision Système ApplicationInterface vous propose des classes permettant de lire des domaines de la Supervision Système. En font partie les classes du package com.uc4.api.systemoverview. Demandez d'abord le domaine concerné de la Supervision Système. Il sera livré dans son ensemble, sans que la définition de critères de Filtre soit nécessaire. Vous pouvez ensuite parcourir les cellules du tableau à l'aide d'un itérateur, comme d'habitude. L'exemple suivant illustre la lecture des processus serveur. ServerList list = new ServerList(); uc4.sendrequestandwait(list); Iterator it = list.iterator(); while(it.hasnext()) { ServerListItem item = (ServerListItem) it.next(); System.out.println(item.getName()); } Rubriques connexes : Classes d'objets Classes de Workflows et de Schedules Classes d'activités Classes de statistiques et de rapports 5.9 Démarrer/Arrêter les clients via l'interface d'application Le document suivant contient un programme d'exemple permettant, au moyen de l'interface d'application Java, de démarrer ou d'arrêter n'importe quel client. Vous pouvez reprendre le code Java ou l'adapter dans tous les modes. Pour appeler le programme d'exemple, utilisez les paramètres de ligne de commande suivants :

100 93 Chapter 5 Interface d'application java aeclientgostop <go/stop> <cp> <port> <client> <user> <dep> <pwd> <go/stop> Valeurs possibles : "go" ou "stop". "go" - Démarrer clients, "stop" - Arrêter clients <cp> = Adresse IP ou nom de l'ordinateur CP <port> = Numéro de port du CP <client> = Numéro de client à quatre caractères <user> = Nom de l'utilisateur AE <pwd> = Mot de passe de l'utilisateur Pour appeler le programme correctement, vous devez utiliser l'interface d'application Java (uc4.jar). import java.io.ioexception; import com.uc4.communication.connection; import com.uc4.communication.requests.createsession; import com.uc4.communication.requests.resumeclient; import com.uc4.communication.requests.suspendclient; import com.uc4.communication.requests.xmlrequest; public class aeclientgostop { public static void main(string[] args) throws IOException { new aeclientgostop().gostop(args); } private void gostop(string[] args) throws IOException { int count = args.length; if(count < 6){ System.err.println("not enough arguments: min = 6 -> found only: " + count); System.exit(1); } //System.err.println("arguments passed on: " + count); String action = null; String cp = null; String port = null; String client = null; String user = null; String dep = null; String pwd = null; if(count < 7){ action = args[0]; cp = args[1]; port = args[2]; client = args[3]; user = args[4]; dep = args[5]; pwd = ""; }else if(count == 7){ action = args[0]; cp = args[1]; port = args[2]; client = args[3];

101 Automation Engine 94 user = args[4]; dep = args[5]; pwd = args[6]; } //Create a connection to the Automation Engine Connection uc4 = Connection.open(cp, Integer.parseInt(port)); //Login CreateSession login = uc4.login(integer.parseint (client),user,dep,pwd,'e'); //Test if the login was successful if (!login.isloginsuccessful()) { System.err.println(login.getMessageBox().getText()); uc4.close(); System.exit(1); } XMLRequest rqr = null ; if (action.equals("go")){ rqr = new ResumeClient(); } else if (action.equals("stop")){ rqr = new SuspendClient(); } uc4.sendrequestandwait(rqr); if (rqr.getmessagebox()!= null) { System.err.println(rqr.getMessageBox().getText()); uc4.close(); System.exit(3); } uc4.close(); System.out.println("done action: " + action + " client: " + client); } };

102 95 Chapter 6 Services Web AE Internal 6 Services Web AE Internal 6.1 Introduction Le service Web Internal est un service Web qui vous permet d'accéder au système AE. Vous disposez pour cela de nombreuses opérations. Lancez par exemple des objets, accédez aux détails des Tâches ou lisez des zones dans la Supervision système. Le fichier WSDL uc4.wsdl fourni contient une description des opérations disponibles. Vous pouvez ainsi créer rapidement et en toute simplicité des Clients Web qui exécutent le service Web Internal. L'accès par le biais d'applicationinterface nécessite un nom d'utilisateur AE et est accordé conformément au système d'autorisation. Le service Web Internal est relié à un système AE donné. Déployez le service Web plusieurs fois si vous voulez l'utiliser dans plusieurs systèmes AE. Rubriques connexes : Utilisation du service Web 6.2 Utilisation du service Web Le service Web Internal constitue l'élément de jonction entre le Client Web et le système AE. Le client Web exécute les opérations du service Web. Ce dernier se sert d'un Utilisateur AE pour se connecter au système AE et exécuter les opérations. Le résultat est ensuite envoyé au Client Web. Il existe deux méthodes pour accéder au système AE via le service Web. Vous pouvez utiliser le langage de programmation de votre choix pour créer le Client Web. Les exemples ci-dessous sont écrits dans le langage Java. Méthode 1 : Utilisateur par défaut Indiquez dans l'interface Web de configuration un Utilisateur AE que vous voulez utiliser pour accéder au système AE. Le service Web se sert toujours de l'utilisateur par défaut lorsque le Client Web ne propose aucun ID de session (voir la seconde méthode). Un port de type "Uc4PortType" est d'abord utilisé pour communiquer avec le service Web : Uc4PortType port = new UC4Service().getUc4Port(); Vous pouvez exécuter les opérations du service Web par l'intermédiaire de ce port et, par exemple, obtenir une liste de tous les Agents du Client : List<AgentListItem> list = port.getagentlist();

103 Automation Engine 96 Méthode 2 : session avec un Utilisateur quelconque L'Utilisateur par défaut est limité à un Client. Si vous souhaitez accéder à plusieurs Clients ou utiliser plusieurs Utilisateurs pour vous connecter, vous devez créer une session. Un port de type "Uc4PortType" est à nouveau utilisé pour communiquer avec le service Web : Uc4PortType port = new UC4Service().getUc4Port(); Connectez-vous ensuite à l'aide de l'opération "logon". L'Utilisateur AE est transmis à l'aide du paramètre. Vous obtenez comme code retour un ID de session que vous pouvez définir dans l'entête HTTP. Il est ainsi automatiquement indiqué chaque fois qu'une opération est exécutée. try{ String sessionid = port.logon(100, "MEIER", "AE", "mot de passe rigoureusement confidentiel", (byte) 'D'); Map<String, List<String>> requestheaders = (Map<String, List<String>>) context.get(messagecontext.http_request_headers); if(requestheaders == null) { requestheaders = new HashMap<String, List<String>>(); context.put(messagecontext.http_request_headers, requestheaders); } requestheaders.put("id", Arrays.asList(sessionID)); } catch(uc4wsexception e){ System.out.println("ERROR: " + e.tostring()); } Vous pouvez exécuter les opérations du service Web via le port et, par exemple, lire les informations de la base de données à partir de la Supervision système : DatabaseInformation dbinfos = port.getdatabaseinfo(); String dbname = dbinfos.getdbname(); Terminez la session à l'aide de l'opération "logoff". port.logoff(sessionid); Le service Web ferme automatiquement les connexions qui ne sont pas utilisées sur une période donnée. Vous définissez la longueur de ce délai dans l'interface Web de configuration. Remplissage de masques :READ Le service Web contient, entre autres, une opération intitulée "executeobject" avec laquelle vous pouvez exécuter des objets. Un des paramètres vous permet de transmettre des valeurs pour des Variables de script dans des masques :READ. Voyons l'exemple suivant : Le Workflow MAWI.TAG contient le masque :READ suivant : :BEGINREAD "paramètre d'impression" :READ &UEBERSCHRIFT#,"00","Veuillez indiquer le remplacement" :READ &ANZAHL#,"0-5","Veuillez indiquer un nombre",,"n" :ENDREAD L'affectation de la valeur à la Variable de script ne s'effectue pas via le nom de la Variable, mais via la légende du champ de saisie. Examinons pour cela l'extrait suivant. Une liste devant contenir les

104 97 Chapter 6 Services Web AE Internal valeurs est d'abord créée. La valeur de la Variable de script &UEBERSCHRIFT# est ensuite définie. Votre légende s'intitule "Veuillez indiquer le remplacement". Elle doit contenir la valeur "règlement final". Cela s'applique également à la Variable de script &NOMBRE#. Enfin, l'opération "executeobject" est exécutée et la liste des valeurs est transmise. List<InputParameter> read = new ArrayList<InputParameter>(); InputParameter p1 = new InputParameter(); p1.setname("veuillez indiquer le remplacement"); p1.setvalue("règlement final"); read.add(p1); InputParameter p2 = new InputParameter(); p2.setname("veuillez indiquer un nombre"); p2.setvalue(2); read.add(p2); int runid = port.executeobject("mawi.tag", "", read, null, false); Même si l'objet comporte plusieurs masques :READ, vous n'avez besoin que d'une seule liste de valeurs. Dans la mesure où l'affectation de la valeur s'effectue via la légende, cette dernière ne doit être utilisée qu'une seule fois. Pour des raisons de performance, nous vous conseillons d'utiliser un seul gros masque :READ plutôt que plusieurs petits. Traitement des erreurs Trois types d'erreurs peuvent se produire : 1. Le service Web ne peut établir aucune connexion avec l'automation Engine (par exemple, le processus de communication n'est pas joignable, les données de connexion ne sont pas valables, etc.). 2. Une erreur de durée d'exécution est survenue lors de l'exécution de l'opération (par exemple, l'objet à exécuter n'existe pas). 3. Le message SOAP que le Client Web envoie au service Web n'est pas valable. Le service Web met à disposition une exception intitulée UC4WSException. Elle contient un champ d'informations qui vous permet d'accéder au numéro et au texte du message. Vous pouvez également obtenir ainsi le type de message. à savoir "CONNECT" lorsque l'erreur se produit lors de l'établissement de la connexion ou "REQUEST" lorsque l'opération n'est pas correctement exécutée. try{ String priority = port.gethighestnotificationpriority(); } catch(uc4wsexception e){ System.out.println("numéro de l'erreur : " + e.getfaultinfo().getid(); System.out.println("Fehlertext: " + e.getfaultinfo().getmessage); } La langue dans laquelle le texte du message est transmis au Client Web dépend du moment de l'erreur :

105 Automation Engine 98 Si l'erreur survient lors de la connexion, le texte est toujours en anglais. Si l'erreur survient une fois que la connexion est établie, le texte s'affiche dans la langue de connexion. Exception : les parties variables du message d'erreur peuvent être en anglais (par exemple, les exceptions). Les erreurs SOAP contiennent généralement du texte en anglais. Rubriques connexes : Opérations du service Web 6.3 Opérations du service Web Le fichier fourni uc4.wsdl contient également une description des opérations. Connexion et déconnexion Description Opération Paramètres Code retour Identification logon Client, nom d'utilisateur, département, mot de passe, langue Valeurs autorisées pour la langue : "D" (allemand), "E" (anglais), "F" (français) Déconnexion logoff ID de session - Informations relatives au système AE ID de session Description Opération Paramètres Code retour Déterminer la version Automation Engine accompagnée du numéro de correctif Déterminer les informations relatives à la base de données (voir Supervision Système - Base de données) getversion - version Automation Engine Exemple : 8.00A getdatabaseinfo - Type intitulé DatabaseInformation Informations relatives aux Clients Vous utilisez ce type pour demander des informations détaillées, par exemple le nom de la base de données Le Client système 0000 vous propose une liste de tous les Utilisateurs, Agents, etc. du système AE. Lorsque vous vous connectez à un Client défini par l'utilisateur, vous obtenez uniquement les objets du Client. La liste correspond à ce dernier dans la Supervision système.

106 99 Chapter 6 Services Web AE Internal Description Opération Paramètres Code retour Liste des processus serveur Liste par charge des processus serveur Liste des Clients getserverlist - Liste du type ServerListItem Vous utilisez ce type pour demander des informations détaillées, par exemple le nom du processus serveur getsystemworkload - Liste du type WorkLoadItem Vous utilisez ce type pour demander des informations détaillées, par exemple la moyenne getclientlist - Liste du type ClientListItem Liste des Utilisateurs Liste des Agents Liste des Groupes Agent Vous utilisez ce type pour demander des informations détaillées, par exemple le Fuseau horaire getuserlist - Liste du type UserListItem Vous utilisez ce type pour demander des informations détaillées, par exemple le nom getagentlist - Liste du type AgentListItem Vous utilisez ce type pour demander des informations détaillées, par exemple les rôles getagentgrouplist - Liste du type AgentGroupListItem Vous utilisez ce type pour demander des informations détaillées, par exemple le mode

107 Automation Engine 100 Description Opération Paramètres Code retour Contenu de la Fenêtre d'activités Priorité la plus élevée des Alertes< actives getactivitylist Filtre Le paramètre est du type TaskFilter Liste du type Task Vous utilisez ce type pour demander des Tâches individuelles gethighestnotificationpriority - Priorité la plus élevée de toutes les Alertes en cours. Démarrage et arrêt des Clients Valeurs possibles: "LOW" - Faible "MEDIUM" - Normal "HIGH" - Elevé Description Opération Paramètres Code retour Démarrer un Client resumeclient - - Arrêter un Client suspendclient - - Démarrer, terminer des Tâches, etc. Description Opération Paramètres Code retour Exécuter un objet executeobject Nom de l'objet, Fuseau horaire, Paramètre d'entrée pour les masques READ, Heure de début, Attend la libération manuelle Voir aussi Remplissage de masques :Read Le paramètre "Attend la libération manuelle" est de type booléen. RunID de la Tâche lancée

108 101 Chapter 6 Services Web AE Internal Description Opération Paramètres Code retour Démarrer une Tâche périodique executerecurring Nom de l'objet, Fuseau horaire, Fréquence, Fenêtre horaire, Jours, Zone Le paramètre "Fréquence" est de type ExecuteFrequency. Le paramètre "Fenêtre horaire" est de type ExecuteTimeFrame. Le paramètre "Jours" est de type ExecuteDays. RunID du conteneur de Périodes lancé Le paramètre "Zone" est de type ExecuteRange. Répéter la Tâche restarttask RunID de référence, Point de reprise, Conserver le type de démarrage, Attend la libération manuelle, Relancer uniquement les processus enfants en erreur Les paramètres 3, 4 et 5 sont de type booléen. Arrêt de la Tâche suspendtask RunID, Récursif - - Activer une Tâche arrêtée resumetask Le paramètre "Récursif" est de type booléen. RunID, Récursif Le paramètre "Récursif" est de type booléen. Fin de la Tâche quittask RunID - Interruption de la Tâche Désactivation de la Tâche Reprendre une Tâche canceltask RunID, Récursif Le paramètre "Récursif" est de type booléen. deactivatetask RunID - adopttask RunID - Tâches pendant leur exécution Description Opération Paramètres Code retour Recharger un Schedule à la prochaine heure de réinitialisation Ignorer les conditions Sync setreloadnextturnaround Nom du Schedule - ignoretasksynccondition RunID - - -

109 Automation Engine 102 Description Opération Paramètres Code retour Supprimer une entrée Définir l'heure de début d'une Tâche Définir le statut d'une Tâche unregistertask RunID - settaskstarttime settaskstate RunID, Heure de début, Fuseau horaire RunID, Ancien statut,nouveau statut - - Démarrer une Tâche immédiatement Lire les informations de la fenêtre de détails de la Tâche Indiquez le code retour système pour les deux paramètres de statut. starttaskimmediately RunID - gettaskdetails RunID Liste du type DetailGroup Vous utilisez le type DetailGroupItem pour demander des informations détaillées, par exemple le statut Workflow et Tâches du Workflow Description Opération Paramètres Code retour Positionner un point d'arrêt dans un Workflow Supprimer un point d'arrêt dans un Workflow Supprimer le blocage d'une Tâche dans un Workflow Activer une Tâche dans un Workflow Désactiver une Tâche dans un Workflow setprocessflowbreakpoint RunID - removeprocessflowbreakpoint RunID - unblockprocessflowtask RunID - setprocessflowtaskactive RunID - setprocessflowtaskinactive RunID -

110 103 Chapter 6 Services Web AE Internal Rubriques connexes : Utilisation du service Web

111 Automation Engine ResourceAdapter 7.1 ResourceAdapter ResourceAdapter vous permet d'utiliser l'interface d'application d'enterprise JavaBeans (EJB). En raison de restrictions techniques, il n'est pas possible d'utiliser directement l'interface d'application à partir d'un EJB. ResourceAdapter ne fonctionne pas dans le conteneur d'enterprise JavaBean et n'est donc pas lié à ces restrictions. L'utilisation d'resourceadapter diffère de l'utilisation de l'interface d'application sur seulement deux points : Etablissement de la connexion Identification Toutes les autres classes sont utilisées comme lors de l'accès direct à l'interface d'application. Etablissement de la connexion Le Serveur J2EE gère un pool de connexions dans Java Connector Architecture (JCA). L'EJB doit, si besoin, lui demander une connexion. Le Serveur J2EE peut soit utiliser une connexion adaptée à partir du pool ou, à partir d'resourceadapter, en créer une nouvelle qu'il place dans le pool après utilisation. Lors de l'établissement de la connexion à partir de l'interface d'application, l'ordinateur et le numéro de port d'un processus de communication sont nécessaires. Connection uc4 = Connection.open("PC01",2080); Lors de l'établissement de la connexion à partir d'resourceadapter, les deux paramètres font partie de la configuration. Vous obtenez ainsi une instance déjà configurée de ConnectionFactory à partir d'un lookup JNDI. Aucune connexion au processus de communication ne doit encore exister à ce moment-là. Context initctx = new InitialContext(); ConnectionFactory factory = (ConnectionFactory) initctx.lookup ("java:comp/env/eis/uc4"); Identification Il existe deux types d'identification dans la JCA : 1. Component managed sign on EJB indique les données d'identification. 2. Container managed sign on Le Serveur J2EE indique les données d'identification. L'EJB n'a besoin d'aucune donnée d'accès comme un nom d'utilisateur ou un mot de passe. Les données d'identification doivent être indiquées lors de l'établissement de la connexion à partir de l'interface d'application. La méthode isloginsuccessful vous permet de demander si l'identification a réussi. CreateSession login = uc4.login(98,"meier»,"ae","pass",'d'); if (!login.isloginsuccessful()) {... }

112 105 Chapter 7 ResourceAdapter Lors de l'établissement de la connexion à partir d'resourceadapter, utilisez la méthode getconnection d'une factory fournie par un lookup JNDI pour exécuter une connexion TCP/IP et une identification. Il existe les variantes suivantes : getconnection sans paramètre AdapterConnection uc4 = factory.getconnection(); Le Serveur, le port, le Client, le département et la langue sont utilisés depuis la configuration d'resourceadapter. Le Serveur J2EE indique le nom d'utilisateur et le mot de passe avec lesquels vous vous êtes connecté au Serveur J2EE (Single Sign-On). getconnection avec paramètre AdapterConnection uc4 = factory.getconnection(98, "DUPONT", "AE", "pass", 'D') Pour cette variante, toutes les données d'identification sont indiquées dans l'ejb. Elles sont prioritaires par rapport à la configuration d'resourceadapter. Si vous n'indiquez pas un ou plusieurs paramètres, la valeur correspondante de la configuration sera utilisée. Si l'identification n'a pas pu être effectuée, une ResourceException, dont le texte décrit l'erreur en détail, est déclenchée. getconnection avec paramètre mais sans nom d'utilisateur ni mot de passe AdapterConnection uc4 = factory.getconnection(98, "AE", 'D') Seuls le Client, le département et la langue doivent être indiqués dans l'ejb. Le nom d'utilisateur et le mot de passe sont fournis comme dans la variante 1 du Serveur J2EE. Utilisation A part pour l'établissement de la connexion, l'utilisation des classes Java de l'interface d'application est la même que si vous utilisiez directement l'interface d'application. Voici un exemple simple qui exécute un objet du nom de GS.JOUR dans le système AE. Context initctx = new InitialContext(); ConnectionFactory factory = (ConnectionFactory) initctx.lookup ("java:comp/env/eis/uc4"); AdapterConnection uc4 = factory.getconnection(); ExecuteObject execute = new ExecuteObject(new UC4ObjectName ("MAWI.TAG")); uc4.sendrequestandwait(execute);... uc4.close(); Rubriques connexes : Interface d'application

113 Automation Engine Release Manager 8.1 Application Release Automation Application Release Automation est une application Web utilisée pour la définition / l'activation de procédures d'installation d'applications au choix et pour la gestion de leurs versions. L'exécution des procédures de déploiement est assurée via des objets Workflow de Automation Engine, qui ont été spécialement configurés pour le déploiement. Le présent document établit la corrélation entre les produits Application Release Automation, Automation Engine et Enterprise Control Center (ECC) et les Workflows de déploiement. Automation Engine établit la condition pour l' et pour l'enterprise Control Center. Les deux composants exploitent l'utilisateur et le système d'autorisation d'automation Engine. La définition des Deployment-Workflows s'effectue via l'ecc ou l'interface Utilisateur Automation Engine. Les workflows doivent être définis de manière à ce qu'ils puissent être utilisés et activés par Application Release Automation. Si la définition passe par l'interface Utilisateur, vous devez configurer l'onglet Déploiement en conséquence pour chacun des workflows à utiliser comme Deployment-Workflow. La définition des Workflows de déploiement est possible uniquement dans les clients dont le paramètre DEPLOYMENT_CLIENT dispose de la valeur "Y" dans la variable UC_CLIENT_ SETTINGS. Après la création des Workflows de déploiement nécessaires, les procédures d'installation peuvent être activées via l'application Release Automation. Les paramètres des applications du Application Release Automation sont alors transmis à l'automation Engine et les Workflows de déploiement associés sont démarrés. Les Deployment-Workflows peuvent également être lancés directement via Automation Engine ou Enterprise Control Center. Dans ce cas, les données pertinentes sont extraites de Application Release Automation et le workflow est mis à jour.

Automation Engine 10. Plates-formes prises en charge

Automation Engine 10. Plates-formes prises en charge Automation Engine 10 ONE Automation Platform Plates-formes prises en charge : 10.0.4 Date de Publication: 2015-01 Automic Software GmbH ii Copyright Copyright Les logos Automic et Automic sont des marques

Plus en détail

SafeGuard Enterprise Guide de mise à niveau. Version du produit : 7

SafeGuard Enterprise Guide de mise à niveau. Version du produit : 7 SafeGuard Enterprise Guide de mise à niveau Version du produit : 7 Date du document : décembre 2014 Table des matières 1 À propos de ce guide...3 2 Vérification de la configuration système requise...4

Plus en détail

HP Data Protector Express Software - Tutoriel 4. Utilisation de Quick Access Control (Windows uniquement)

HP Data Protector Express Software - Tutoriel 4. Utilisation de Quick Access Control (Windows uniquement) HP Data Protector Express Software - Tutoriel 4 Utilisation de Quick Access Control (Windows uniquement) Que contient ce tutoriel? Quick Access Control est une application qui s'exécute indépendamment

Plus en détail

Guide d'installation de Citrix EdgeSight pour test de charge. Citrix EdgeSight pour test de charge 3.8

Guide d'installation de Citrix EdgeSight pour test de charge. Citrix EdgeSight pour test de charge 3.8 Guide d'installation de Citrix EdgeSight pour test de charge Citrix EdgeSight pour test de charge 3.8 Copyright L'utilisation du produit documenté dans ce guide est soumise à l'acceptation préalable du

Plus en détail

StreamServe Persuasion SP4 Control Center

StreamServe Persuasion SP4 Control Center StreamServe Persuasion SP4 Control Center Manuel utilisateur Rév. PA23 StreamServe Persuasion SP4 Control Center - Manuel utilisateur Rév. PA23 2001-2009 STREAMSERVE, INC. TOUS DROITS RESERVES Brevet américain

Plus en détail

Guide d'installation. Release Management pour Visual Studio 2013

Guide d'installation. Release Management pour Visual Studio 2013 1 Guide d'installation Release Management pour Visual Studio 2013 Le contenu de ce document est fourni «en l'état». Les informations et les points de vue contenus dans ce document, y compris les URL et

Plus en détail

SCOoffice Mail Connector for Microsoft Outlook. Guide d'installation Outlook 2002

SCOoffice Mail Connector for Microsoft Outlook. Guide d'installation Outlook 2002 SCOoffice Mail Connector for Microsoft Outlook Guide d'installation Outlook 2002 Rév 1.1 4 décembre 2002 SCOoffice Mail Connector for Microsoft Outlook Guide d'installation - Outlook XP Introduction Ce

Plus en détail

NetSupport Notify (v2.01) Guide de démarrage. Tous droits réservés. 2009 NetSupport Ltd

NetSupport Notify (v2.01) Guide de démarrage. Tous droits réservés. 2009 NetSupport Ltd NetSupport Notify (v2.01) Guide de démarrage Tous droits réservés 2009 NetSupport Ltd NETSUPPORT NOTIFY : PRÉSENTATION GÉNÉRALE NetSupport Notify est une solution mise au point spécifiquement pour permettre

Plus en détail

StreamServe Persuasion SP3

StreamServe Persuasion SP3 StreamServe Persuasion SP3 Manuel d installation Rév. PA1 StreamServe Persuasion SP3 - Manuel d installation Rév. PA1 2008 StreamServe, Inc. StreamServe est une marque commerciale de StreamServe, Inc.

Plus en détail

Sophos Virtualization Scan Controller Guide de l'utilisateur. Version du produit : 1.0

Sophos Virtualization Scan Controller Guide de l'utilisateur. Version du produit : 1.0 Sophos Virtualization Scan Controller Guide de l'utilisateur Version du produit : 1.0 Date du document : juillet 2011 (Révisé) Table des matières 1 À propos de ce guide...3 2 Qu'est-ce que le Virtualization

Plus en détail

Client Citrix ICA Windows CE Carte de référence rapide

Client Citrix ICA Windows CE Carte de référence rapide Client Citrix ICA Windows CE Carte de référence rapide Exigences Pour exécuter le client ICA Windows CE, vous devez disposer des éléments suivants : Un périphérique Windows CE Une carte d'interface réseau

Plus en détail

Guide d'installation et de configuration d'ibm SPSS Modeler Social Network Analysis 16

Guide d'installation et de configuration d'ibm SPSS Modeler Social Network Analysis 16 Guide d'installation et de configuration d'ibm SPSS Modeler Social Network Analysis 16 Remarque Certaines illustrations de ce manuel ne sont pas disponibles en français à la date d'édition. Table des matières

Plus en détail

IBM SPSS Collaboration and Deployment Services (C&DS) version 7

IBM SPSS Collaboration and Deployment Services (C&DS) version 7 Ce guide s'adresse aux administrateurs système qui configurent IBM SPSS Modeler Entity Analytics (EA) pour le déployer avec un des programmes suivants : IBM SPSS Collaboration and Deployment Services (C&DS)

Plus en détail

Dell Server PRO Management Pack 4.0 pour Microsoft System Center Virtual Machine Manager Guide d'installation

Dell Server PRO Management Pack 4.0 pour Microsoft System Center Virtual Machine Manager Guide d'installation Dell Server PRO Management Pack 4.0 pour Microsoft System Center Virtual Machine Manager Guide d'installation Remarques, précautions et avertissements REMARQUE : Une REMARQUE indique des informations importantes

Plus en détail

B6960-92043 B6960-92043

B6960-92043 B6960-92043 Les centres de recyclage de CD-ROM Hewlett-Packard dans le monde entier Hors Etats-Unis : Centre de reprise et de recyclage HP Dornierstr. 12 71034 Böblingen Allemagne hp OpenView works right now hp OpenView

Plus en détail

Symantec Backup Exec Remote Media Agent for Linux Servers

Symantec Backup Exec Remote Media Agent for Linux Servers Annexe I Symantec Backup Exec Remote Media Agent for Linux Servers Cette annexe traite des sujets suivants : A propos de Remote Media Agent Comment fonctionne Remote Media Agent Conditions requises pour

Plus en détail

L'application de bureau Novell Filr est prise en charge pour les versions suivantes du système d'exploitation Windows :

L'application de bureau Novell Filr est prise en charge pour les versions suivantes du système d'exploitation Windows : Fichier lisezmoi de l'application de bureau Novell Filr Avril 2015 1 Présentation du produit L'application de bureau Novell Filr permet de synchroniser vos fichiers Novell Filr avec le système de fichiers

Plus en détail

Sophos SafeGuard File Encryption pour Mac Guide de démarrage rapide. Version du produit : 7

Sophos SafeGuard File Encryption pour Mac Guide de démarrage rapide. Version du produit : 7 Sophos SafeGuard File Encryption pour Mac Guide de démarrage rapide Version du produit : 7 Date du document : décembre 2014 Table des matières 1 À propos de Sophos SafeGuard File Encryption pour Mac...3

Plus en détail

Création d'un package du logiciel TI-Nspire avec Microsoft SMS 2003

Création d'un package du logiciel TI-Nspire avec Microsoft SMS 2003 Création d'un package du logiciel TI-Nspire avec Microsoft SMS 2003 Vous trouverez dans ce document des instructions détaillées pour créer et déployer un package réseau TI-Nspire à l'aide de la plate-forme

Plus en détail

Instructions d'installation de IBM SPSS Modeler Server 16 for Windows

Instructions d'installation de IBM SPSS Modeler Server 16 for Windows Instructions d'installation de IBM SPSS Modeler Server 16 for Windows Table des matières Avis aux lecteurs canadiens...... v Instructions d'installation....... 1 Configuration requise........... 1 Installation...............

Plus en détail

Comment faire pour récupérer Windows XP à partir d'un Registre endommagé qui empêche le démarrage du système

Comment faire pour récupérer Windows XP à partir d'un Registre endommagé qui empêche le démarrage du système Comment faire pour récupérer Windows XP à partir d'un Registre endommagé qui empêche le démarrage du système Voir les produits auxquels s'applique cet article Ancien nº de publication de cet article :

Plus en détail

Application Launcher. Mode d'emploi A31003-P3010-U109-17-7719

Application Launcher. Mode d'emploi A31003-P3010-U109-17-7719 Application Launcher Mode d'emploi A31003-P3010-U109-17-7719 Our Quality and Environmental Management Systems are implemented according to the requirements of the ISO9001 and ISO14001 standards and are

Plus en détail

CA Desktop Migration Manager

CA Desktop Migration Manager CA Desktop Migration Manager Manuel de configuration du déploiement DMM Service Pack 12.8.01 La présente Documentation, qui inclut des systèmes d'aide et du matériel distribués électroniquement (ci-après

Plus en détail

Manuel Nero ControlCenter

Manuel Nero ControlCenter Manuel Nero ControlCenter Nero AG Informations sur le copyright et les marques Le manuel Nero ControlCenter et l'ensemble de son contenu sont protégés par un copyright et sont la propriété de Nero AG.

Plus en détail

et Groupe Eyrolles, 2006, ISBN : 2-212-11747-7

et Groupe Eyrolles, 2006, ISBN : 2-212-11747-7 Tsoft et Groupe Eyrolles, 2006, ISBN : 2-212-11747-7 OEM Console Java OEM Console HTTP OEM Database Control Oracle Net Manager 6 Module 6 : Oracle Enterprise Manager Objectifs Contenu A la fin de ce module,

Plus en détail

Licence et activation de MapInfo Professional 12.0

Licence et activation de MapInfo Professional 12.0 Licence et activation de Asie-Pacifique / Australie : Téléphone : +61 2 9437 6255 pbsoftware.australia@pb.com pbsoftware.singapore@pb.com www.pitneybowes.com.au/software Canada : Téléphone : +1 416 594

Plus en détail

1 Gestionnaire de Données WORD A4 F - USB / 2014-04-05 / 6020 Alco-Connect

1 Gestionnaire de Données WORD A4 F - USB / 2014-04-05 / 6020 Alco-Connect 1 Gestionnaire de Données WORD A4 F - USB / 2014-04-05 / 6020 Alco-Connect Introduction... 4 Comment décrire le logiciel Cosmos?... 4 Quelles sont les fonctions de ce logiciel PC?... 4 Est-il possible

Plus en détail

Automation Engine 10. Automation Engine et SAP

Automation Engine 10. Automation Engine et SAP Automation Engine 10 ONE Automation Platform Automation Engine et SAP Version: 10.0.4 Date de Publication: 2015-01 Automic Software GmbH ii Copyright Copyright Les logos Automic et Automic sont des marques

Plus en détail

Sage CRM. Sage CRM 7.3 Guide CTI

Sage CRM. Sage CRM 7.3 Guide CTI Sage CRM Sage CRM 7.3 Guide CTI Copyright 2014 Sage Technologies Limited, éditeur de ce produit. Tous droits réservés. Il est interdit de copier, photocopier, reproduire, traduire, copier sur microfilm,

Plus en détail

Instructions concernant l'installation et la durée d'exécution

Instructions concernant l'installation et la durée d'exécution SartoCollect v1.0 - Instructions concernant l'installation et la durée d'exécution Nous vous remercions d'avoir fait récemment l'acquisition de SartoCollect. Le logiciel SartoCollect permet de connecter

Plus en détail

FileMaker Server 11. Guide de la mise à jour des plug-ins

FileMaker Server 11. Guide de la mise à jour des plug-ins FileMaker Server 11 Guide de la mise à jour des plug-ins 2010 FileMaker, Inc. Tous droits réservés. FileMaker, Inc. 5201 Patrick Henry Drive Santa Clara, Californie 95054 FileMaker est une marque de FileMaker,

Plus en détail

Guide de déploiement Version du logiciel 7.0

Guide de déploiement Version du logiciel 7.0 Guide de déploiement Version du logiciel 7.0 Installation du logiciel - Table des matières Présentation du déploiement du logiciel CommNet Server Windows Cluster Windows - Serveur virtuel SNMP Enabler

Plus en détail

Configuration de la protection antivirus du côté utilisateur pour l OS Linux. Protégez votre univers

Configuration de la protection antivirus du côté utilisateur pour l OS Linux. Protégez votre univers Configuration de la protection antivirus du côté utilisateur pour l OS Linux Protégez votre univers Déploiement de la protection antivirus. Malheureusement, le système d'exploitation Linux n'inclut aucun

Plus en détail

Documentation utilisateur, manuel utilisateur MagicSafe Linux. Vous pouvez télécharger la dernière version de ce document à l adresse suivante :

Documentation utilisateur, manuel utilisateur MagicSafe Linux. Vous pouvez télécharger la dernière version de ce document à l adresse suivante : Documentation utilisateur, manuel utilisateur MagicSafe Linux. Vous pouvez télécharger la dernière version de ce document à l adresse suivante : http://www.hegerys.com/documentation/magicsafe-windows-doc.pdf

Plus en détail

STATISTICA - Version 10

STATISTICA - Version 10 STATISTICA - Version 10 Instructions d'installation de STATISTICA Entreprise pour une Utilisation sous Terminal Server et Citrix Remarques : 1. Ces instructions s'appliquent à une installation sous Terminal

Plus en détail

AUTOMATISATION DES PROCÉDÉS MANUEL INSTALLATION ET CONFIGURATION DE L'INTERFACE CONVENTIONNELLE DE COLLECTION DE DTM

AUTOMATISATION DES PROCÉDÉS MANUEL INSTALLATION ET CONFIGURATION DE L'INTERFACE CONVENTIONNELLE DE COLLECTION DE DTM AUTOMATISATION DES PROCÉDÉS MANUEL INSTALLATION ET CONFIGURATION DE L'INTERFACE CONVENTIONNELLE DE COLLECTION DE DTM Installation et configuration de l'interface conventionnelle de collection de DTM Les

Plus en détail

TecLocal 4.0. Manuel d'installation: Mode acheteur & multiutilisateurs

TecLocal 4.0. Manuel d'installation: Mode acheteur & multiutilisateurs Tec Local 4.0 Manuel d'installation : Mode acheteur & multi-utilisateurs (client) TecLocal 4.0 Manuel d'installation: Mode acheteur & multiutilisateurs (client) Version: 1.0 Auteur: TecCom Solution Management

Plus en détail

Guide d'utilisation du Serveur USB

Guide d'utilisation du Serveur USB Guide d'utilisation du Serveur USB Copyright 20-1 - Informations de copyright Copyright 2010. Tous droits réservés. Avis de non responsabilité Incorporated ne peut être tenu responsable des erreurs techniques

Plus en détail

Déclaration d'exportation Canadienne Automatisée (DECA) 2015 Version 15.00 Guide d installation

Déclaration d'exportation Canadienne Automatisée (DECA) 2015 Version 15.00 Guide d installation Déclaration d'exportation Canadienne Automatisée (DECA) 2015 Version 15.00 Guide d installation Exportations canadiennes qui ne sont pas destinées à la consommation aux É.-U. TABLE DES MATIÈRES Section

Plus en détail

plateformes prises en charge...5 Installation et activation...7 Intégration avec une plateforme SAP BusinessObjects...11

plateformes prises en charge...5 Installation et activation...7 Intégration avec une plateforme SAP BusinessObjects...11 2009-11-24 Copyright 2009 SAP AG. Tous droits réservés.sap, R/3, SAP NetWeaver, Duet, PartnerEdge, ByDesign, SAP Business ByDesign, et les autres produits et services SAP mentionnés dans ce document, ainsi

Plus en détail

Serveur de Licences Acronis. Guide Utilisateur

Serveur de Licences Acronis. Guide Utilisateur Serveur de Licences Acronis Guide Utilisateur TABLE DES MATIÈRES 1. INTRODUCTION... 3 1.1 Présentation... 3 1.2 Politique de Licence... 3 2. SYSTEMES D'EXPLOITATION COMPATIBLES... 4 3. INSTALLATION DU

Plus en détail

Guide de l'utilisateur de Crystal Reports. Installation de Crystal Reports XI

Guide de l'utilisateur de Crystal Reports. Installation de Crystal Reports XI Guide de l'utilisateur de Crystal Reports Installation de Crystal Reports XI Installation de Crystal Reports XI Installation de Crystal Reports XI L'Assistant d'installation de Crystal Reports fonctionne

Plus en détail

IBM SPSS Statistics Version 22. Instructions d'installation sous Windows (licence simultanée)

IBM SPSS Statistics Version 22. Instructions d'installation sous Windows (licence simultanée) IBM SPSS Statistics Version 22 Instructions d'installation sous Windows (licence simultanée) Table des matières Instructions d'installation....... 1 Configuration requise........... 1 Installation...............

Plus en détail

Guide d utilisation. Table des matières. Mutualisé : guide utilisation FileZilla

Guide d utilisation. Table des matières. Mutualisé : guide utilisation FileZilla Table des matières Table des matières Généralités Présentation Interface Utiliser FileZilla Connexion FTP Connexion SFTP Erreurs de connexion Transfert des fichiers Vue sur la file d'attente Menu contextuel

Plus en détail

Symantec Backup Exec 12.5 for Windows Servers. Guide d'installation rapide

Symantec Backup Exec 12.5 for Windows Servers. Guide d'installation rapide Symantec Backup Exec 12.5 for Windows Servers Guide d'installation rapide 13897290 Installation de Backup Exec Ce document traite des sujets suivants: Configuration requise Conditions préalables à l'installation

Plus en détail

WINDOWS 2003 SERVER SCRIPTS

WINDOWS 2003 SERVER SCRIPTS WINDOWS 2003 SERVER SCRIPTS Olivier DESPORT 1/5 L'interface graphique du serveur ou du client ne permet d'effectuer toutes les tâches. Certaines actions necessitent l'utilisation de scripts qui utilisent

Plus en détail

Guide de démarrage rapide

Guide de démarrage rapide Guide de démarrage rapide 1 Composants principaux Acronis vmprotect 6.0 contient les composants principaux suivants : Agent Windows d'acronis vmprotect (logiciel installé sur votre PC local). Appareil

Plus en détail

II Importation et retrait automatiques de

II Importation et retrait automatiques de II Importation et retrait automatiques de postes de travail Les services d'importation et de retrait automatiques de postes de travail de Novell ZENworks for Desktops (ZfD) permettent de gérer facilement

Plus en détail

Automation Engine et SAP

Automation Engine et SAP Automation Engine 11 ONE Automation Platform Automation Engine et SAP Version: 11.1.1 Date de Publication: 2015-08 Automic Software GmbH ii Copyright Copyright Les logos Automic et Automic sont des marques

Plus en détail

ORDONNANCER ET PROGRAMMER DES JOBS AVEC SAS

ORDONNANCER ET PROGRAMMER DES JOBS AVEC SAS ORDONNANCER ET PROGRAMMER DES JOBS AVEC SAS Depuis SAS Management Console, l administrateur de la plate-forme Open Metadata Architetcure (OMA) peut créer des flux et les ordonnancer : SAS se charge de

Plus en détail

Exemples et tutoriels Version 7.5. Tutoriel de l'exemple Recrutement de personnel pour IBM Process Designer

Exemples et tutoriels Version 7.5. Tutoriel de l'exemple Recrutement de personnel pour IBM Process Designer Exemples et tutoriels Version 7.5 Tutoriel de l'exemple Recrutement de personnel pour IBM Process Designer ii Exemple Recrutement de personnel Les manuels PDF et le centre de documentation Les manuels

Plus en détail

Acronis Backup & Recovery 11

Acronis Backup & Recovery 11 Acronis Backup & Recovery 11 Guide de démarrage rapide S'applique aux éditions suivantes : Advanced Server Virtual Edition Advanced Server SBS Edition Advanced Workstation Serveur pour Linux Serveur pour

Plus en détail

Documentation utilisateur, manuel utilisateur MagicSafe MacOS. Vous pouvez télécharger la dernière version de ce document à l adresse suivante :

Documentation utilisateur, manuel utilisateur MagicSafe MacOS. Vous pouvez télécharger la dernière version de ce document à l adresse suivante : Documentation utilisateur, manuel utilisateur MagicSafe MacOS. Vous pouvez télécharger la dernière version de ce document à l adresse suivante : http://www.hegerys.com/documentation/magicsafe-windows-doc.pdf

Plus en détail

Automation Engine. System Requirements. Version: 9.12.0. Date: 2015-03. Automic Software GmbH

Automation Engine. System Requirements. Version: 9.12.0. Date: 2015-03. Automic Software GmbH Automation Engine System Requirements Version: 9.12.0 Date: 2015-03 Automic Software GmbH ii Copyright Copyright La marque Automic et le logo Automic sont des marques déposées appartenant à Automic Software

Plus en détail

VII- GESTION DES IMPRESSIONS...

VII- GESTION DES IMPRESSIONS... TABLES DES MATIERES VII- GESTION DES IMPRESSIONS... 2 7.1- Introduction... 2 7.1.1- Terminologie... 2 7.1.2- Configuration minimum... 4 7.2- Configuration des imprimantes... 5 7.2.1- Périphérique d'impression

Plus en détail

Guide d utilisation de l utilitaire Intel One Boot Flash Update

Guide d utilisation de l utilitaire Intel One Boot Flash Update Guide d utilisation de l utilitaire Intel One Boot Flash Update Informations légales Ce, ainsi que le logiciel qu'il décrit est livré sous licence et peut uniquement être utilisé ou copié selon les termes

Plus en détail

DÉMARRAGE RAPIDE. Présentation et installation de NetStorage

DÉMARRAGE RAPIDE. Présentation et installation de NetStorage Novell NetStorage www.novell.com DÉMARRAGE RAPIDE Présentation et installation de NetStorage Novell NetStorage est une fonction de NetWare 6 qui permet d'accéder facilement, via Internet, au système de

Plus en détail

mode d'emploi installation

mode d'emploi installation euro-c@t mode d'emploi L'information contenue dans ce document peut être modifiée sans avis préalable. GMC n'écrit aucuns engagements ou responsabilité avec le contenu de ce document. Copier ce logiciel

Plus en détail

Sophos Virtualization Scan Controller Guide de l'utilisateur. Version du produit : 2.0

Sophos Virtualization Scan Controller Guide de l'utilisateur. Version du produit : 2.0 Sophos Virtualization Scan Controller Guide de l'utilisateur Version du produit : 2.0 Date du document : mai 2013 Table des matières 1 À propos de ce guide...3 2 Que fait Virtualization Scan Controller?...4

Plus en détail

Manuel d'installation de la licence AdRem NetCrunch 6

Manuel d'installation de la licence AdRem NetCrunch 6 Manuel d'installation de la licence AdRem NetCrunch 6 2012 AdRem Software, Inc. Ce document est rédigé par le logiciel AdRem et représente les vues et les opinions du logiciel AdRem quant à son contenu

Plus en détail

Microsoft OSQL OSQL ou l'outil de base pour gérer SQL Server

Microsoft OSQL OSQL ou l'outil de base pour gérer SQL Server Microsoft OSQL OSQL ou l'outil de base pour gérer SQL Server Suite à mon précédent article concernant MSDE, je me suis rendu compte à partir des commentaires que de nombreux utilisateurs avaient des problèmes

Plus en détail

IBM SPSS Modeler Entity Analytics - Configuration avancée

IBM SPSS Modeler Entity Analytics - Configuration avancée IBM SPSS Modeler Entity Analytics - Configuration avancée Introduction Ce guide s'adresse aux administrateurs système qui configurent IBM SPSS Modeler Entity Analytics (EA) pour le déployer avec l'un des

Plus en détail

2010 Ing. Punzenberger COPA-DATA GmbH. Tous droits réservés.

2010 Ing. Punzenberger COPA-DATA GmbH. Tous droits réservés. 2010 Ing. Punzenberger COPA-DATA GmbH Tous droits réservés. La distribution et/ou reproduction de ce document ou partie de ce document sous n'importe quelle forme n'est autorisée qu'avec la permission

Plus en détail

Sophos Mobile Control Guide d'utilisation pour Windows Phone 8. Version du produit : 4

Sophos Mobile Control Guide d'utilisation pour Windows Phone 8. Version du produit : 4 Sophos Mobile Control Guide d'utilisation pour Windows Phone 8 Version du produit : 4 Date du document : mai 2014 Table des matières 1 À propos de Sophos Mobile Control...3 2 À propos de ce guide...4 3

Plus en détail

Retrospect 9 pour Mac Manuel d'utilisation, addendum

Retrospect 9 pour Mac Manuel d'utilisation, addendum Retrospect 9 pour Mac Manuel d'utilisation, addendum 2 Retrospect 9 Manuel d'utilisation, addendum www.retrospect.com 2011 Retrospect, Inc. Tous droits réservés. Manuel d'utilisation de Retrospect 9, première

Plus en détail

McAfee Security-as-a-Service

McAfee Security-as-a-Service Guide Solutions de dépannage McAfee Security-as-a-Service Pour epolicy Orchestrator 4.6.0 Ce guide fournit des informations supplémentaires concernant l'installation et l'utilisation de l'extension McAfee

Plus en détail

Préparer la synchronisation d'annuaires

Préparer la synchronisation d'annuaires 1 sur 6 16/02/2015 14:24 En utilisant ce site, vous autorisez les cookies à des fins d'analyse, de pertinence et de publicité En savoir plus France (Français) Se connecter Rechercher sur TechNet avec Bing

Plus en détail

Scan to PC Desktop: Image Retriever 7

Scan to PC Desktop: Image Retriever 7 Scan to PC Desktop: Image Retriever 7 Scan to PC Desktop comprend Image Retriever, un module conçu pour surveiller l'enregistrement d'images numérisées dans un dossier spécifique, sur un lecteur local

Plus en détail

DirXML License Auditing Tool version 1.1 - Guide de l'utilisateur

DirXML License Auditing Tool version 1.1 - Guide de l'utilisateur DirXML License Auditing Tool version 1.1 - Guide de l'utilisateur Présentation Installation DirXML License Auditing Tool (DLAT) vous permet de déterminer le nombre de licences DirXML utilisées dans une

Plus en détail

STATISTICA Version 12 : Instructions d'installation

STATISTICA Version 12 : Instructions d'installation STATISTICA Version 12 : Instructions d'installation Réseau Classique en Licences Flottantes Remarques : 1. L'installation de la version réseau de STATISTICA s'effectue en deux temps : a) l'installation

Plus en détail

SimApp Server Licences - Installation - Maintenance Edition 21.12.2009

SimApp Server Licences - Installation - Maintenance Edition 21.12.2009 SimApp Server Licences - Installation - Maintenance Edition 21.12.2009 Index 1 Objet de ce document...2 2 Introduction...2 3 Licences concernées...3 3.1 Enterprise...3 3.2 Site...3 3.3 Floating...3 3.4

Plus en détail

Manuel de Nero MediaStreaming pour MCE

Manuel de Nero MediaStreaming pour MCE Manuel de Nero MediaStreaming pour MCE Nero AG Copyright et marques Le présent manuel et son contenu sont protégés par copyright et sont la propriété de Nero AG. Tous droits réservés. Ce manuel contient

Plus en détail

An Apple Subsidiary. Notes de publication des programmes d'installation et de mise à jour FileMaker Server 13.0v2

An Apple Subsidiary. Notes de publication des programmes d'installation et de mise à jour FileMaker Server 13.0v2 An Apple Subsidiary Notes de publication des programmes d'installation et de mise à jour FileMaker Server 13.0v2 Description du logiciel Le programme d'installation installe FileMaker Server 13.0v2 pour

Plus en détail

SafeGuard Native Device Encryption pour Mac Guide de démarrage rapide. Version du produit : 7

SafeGuard Native Device Encryption pour Mac Guide de démarrage rapide. Version du produit : 7 SafeGuard Native Device Encryption pour Mac Guide de démarrage rapide Version du produit : 7 Date du document : décembre 2014 Table des matières 1 À propos de SafeGuard Native Device Encryption pour Mac...3

Plus en détail

TeamViewer 9 Manuel Management Console

TeamViewer 9 Manuel Management Console TeamViewer 9 Manuel Management Console Rév 9.2-07/2014 TeamViewer GmbH Jahnstraße 30 D-73037 Göppingen www.teamviewer.com Sommaire 1 A propos de la TeamViewer Management Console... 4 1.1 A propos de la

Plus en détail

Guide d'intégration à ConnectWise

Guide d'intégration à ConnectWise Guide d'intégration à ConnectWise INTÉGRATION DE CONNECTWISE À BITDEFENDER CONTROL CENTER Guide d'intégration à ConnectWise Intégration de ConnectWise à Bitdefender Control Center Date de publication 2015.05.14

Plus en détail

Distribution d'application

Distribution d'application Distribution d'application I. Introduction : Les logiciels se présentent sous trois formes : Compiler : fichiers applications ou d'extension d'application :.exe,.com,.dll pour Windows. Type MIME application/x-executable

Plus en détail

Configuration avancée de IBM SPSS Modeler Entity Analytics

Configuration avancée de IBM SPSS Modeler Entity Analytics Configuration avancée de IBM SPSS Modeler Entity Analytics Introduction Ce guide s'adresse aux administrateurs système qui configurent IBM SPSS Modeler Entity Analytics (EA) pour le déployer avec un des

Plus en détail

Manuel Nero ImageDrive

Manuel Nero ImageDrive Manuel Nero ImageDrive Nero AG Copyright et marques Le manuel Nero ImageDrive et l'ensemble de son contenu sont protégés par copyright et sont la propriété de Nero AG. Tous droits réservés. Ce manuel contient

Plus en détail

Résolution des problèmes de connexion SSH de Reflection X

Résolution des problèmes de connexion SSH de Reflection X Résolution des problèmes de connexion SSH de Reflection X Dernière révision : 31 mars 2011 Remarque : Les informations les plus récentes sont dans un premier temps publiées dans la note technique rédigée

Plus en détail

Manuel d'utilisation Microsoft Apps

Manuel d'utilisation Microsoft Apps Manuel d'utilisation Microsoft Apps Édition 1 2 À propos de Microsoft Apps À propos de Microsoft Apps Avec Microsoft Apps, vous disposez des applications professionnelles Microsoft sur votre téléphone

Plus en détail

Dell PowerVault MD Storage Array Management Pack Suite version 6.0 pour Microsoft System Center Operations Manager Guide d'installation

Dell PowerVault MD Storage Array Management Pack Suite version 6.0 pour Microsoft System Center Operations Manager Guide d'installation Dell PowerVault MD Storage Array Management Pack Suite version 6.0 pour Microsoft System Center Operations Manager Guide d'installation Remarques, précautions et avertissements REMARQUE : Une REMARQUE

Plus en détail

STATISTICA Version 12 : Instructions d'installation

STATISTICA Version 12 : Instructions d'installation STATISTICA Version 12 : Instructions d'installation STATISTICA Entreprise (Small Business Edition) Remarques 1. L'installation de STATISTICA Entreprise (Small Business Edition) s'effectue en deux temps

Plus en détail

Q-Checker pour V6 Release 2.1

Q-Checker pour V6 Release 2.1 Q-Checker pour V6 Release 2.1 Guide d installation Erstellt am 2014-06-24 Conventions dans le manuel Marquages ATTENTION signale qu une action peut avoir des conséquences indésirables, tel que perte de

Plus en détail

Sophos Deployment Packager Guide de l'utilisateur. Version du produit : 5.1

Sophos Deployment Packager Guide de l'utilisateur. Version du produit : 5.1 Sophos Deployment Packager Guide de l'utilisateur Version du produit : 5.1 Date du document : juin 2012 Table des matières 1 À propos de ce guide...3 2 À propos du Deployment Packager...4 3 Configuration

Plus en détail

Drivers Manager Universel

Drivers Manager Universel Drivers Manager Universel Manuel d utilisation Lisez cette documentation attentivement pour procéder à une installation réussie des pilotes sur votre ordinateur. Compte tenu de l'énorme diversité des marques

Plus en détail

Guide de démarrage rapide de Novell Vibe Mobile

Guide de démarrage rapide de Novell Vibe Mobile Guide de démarrage rapide de Novell Vibe Mobile Mars 2015 Mise en route L'accès mobile au site Web de Novell Vibe peut avoir été désactivé par votre administrateur Vibe. Si vous ne parvenez pas à accéder

Plus en détail

Microsoft Windows 7 / Vista / XP / 2000 / Home Server. Guide de démarrage rapide

Microsoft Windows 7 / Vista / XP / 2000 / Home Server. Guide de démarrage rapide Microsoft Windows 7 / Vista / XP / 2000 / Home Server Guide de démarrage rapide ESET Smart Security assure une protection de pointe de votre ordinateur contre les codes malveillants. Basé sur le moteur

Plus en détail

Microsoft Windows 7 / Vista / XP / 2000 / Home Server. Guide de démarrage rapide

Microsoft Windows 7 / Vista / XP / 2000 / Home Server. Guide de démarrage rapide Microsoft Windows 7 / Vista / XP / 2000 / Home Server Guide de démarrage rapide ESET Smart Security apporte à votre ordinateur une excellente protection contre les codes malveillants. Fondé sur la technologie

Plus en détail

Consignes d installation des utilitaires Intel

Consignes d installation des utilitaires Intel Consignes d installation des utilitaires Intel Ces consignes concernent l installation des utilitaires Intel à partir du CD de solution d administration de systèmes Intel n 1. Ces consignes comprennent

Plus en détail

Microsoft Dynamics. Installation de Management Reporter for Microsoft Dynamics ERP

Microsoft Dynamics. Installation de Management Reporter for Microsoft Dynamics ERP Microsoft Dynamics Installation de Management Reporter for Microsoft Dynamics ERP Date : mai 2010 Table des matières Introduction... 3 Présentation... 3 Configuration requise... 3 Installation de Management

Plus en détail

Aide d'active System Console

Aide d'active System Console Aide d'active System Console Présentation... 1 Installation... 2 Affichage des informations système... 4 Seuils de surveillance système... 5 Paramètres de notification par courrier électronique... 5 Paramètres

Plus en détail

Guide de démarrage rapide

Guide de démarrage rapide Guide de démarrage rapide 1. À propos de ce guide Ce guide vous aide à installer et à commencer à utiliser BitDefender Security for Mail Servers. Pour des instructions détaillées, veuillez vous référer

Plus en détail

StreamServe Persuasion SP4

StreamServe Persuasion SP4 StreamServe Persuasion SP4 Manuel d installation Rév. A StreamServe Persuasion SP4 - Manuel d installation Rév. A 2001-2009 STREAMSERVE, INC. TOUS DROITS RESERVES Brevet américain n 7,127,520 Aucune partie

Plus en détail

FileMaker 13. Guide ODBC et JDBC

FileMaker 13. Guide ODBC et JDBC FileMaker 13 Guide ODBC et JDBC 2004-2013 FileMaker, Inc. Tous droits réservés. FileMaker, Inc. 5201 Patrick Henry Drive Santa Clara, Californie 95054 FileMaker et Bento sont des marques commerciales de

Plus en détail

Installation. Installation de MonitorMagic. Configuration requise. Introduction. Package logiciel MonitorMagic

Installation. Installation de MonitorMagic. Configuration requise. Introduction. Package logiciel MonitorMagic Installation de MonitorMagic Introduction Installer MonitorMagic est une procédure simple et directe. Quand vous disposez du logiciel,cela va vous prendre seulement 15 minutes pour complètement installer

Plus en détail

Automation Engine [[[Undefined variable Versions.ProductVersion]]] System Requirements. Version: 9.11.0. Date: 2014-11. Automic Software GmbH

Automation Engine [[[Undefined variable Versions.ProductVersion]]] System Requirements. Version: 9.11.0. Date: 2014-11. Automic Software GmbH Automation Engine [[[Undefined variable s.product]]] System Requirements : 9.11.0 Date: 2014-11 Automic Software GmbH ii Copyright Copyright La marque Automic et le logo Automic sont des marques déposées

Plus en détail

Logiciel Intel System Management. Guide de l'utilisateur du kit Intel Modular Server Management

Logiciel Intel System Management. Guide de l'utilisateur du kit Intel Modular Server Management Logiciel Intel System Management Guide de l'utilisateur du kit Intel Modular Server Management Avertissements LES INFORMATIONS DE CE DOCUMENT SUR LES PRODUITS INTEL ONT POUR OBJECTIF D'APPORTER UNE AIDE

Plus en détail