Ö /HV0LQLVWqUHVGHO (TXLSHPHQWHWGHO,QGXVWULHV HQJDJHQWFRQMRLQWHPHQW«

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Ö /HV0LQLVWqUHVGHO (TXLSHPHQWHWGHO,QGXVWULHV HQJDJHQWFRQMRLQWHPHQW«"

Transcription

1 1ƒ±0DUV EDITORIAL Ö Les Ministères de l Equipement et de l Industrie s engagent conjointement VIE DE L ASSOCIATION Ö Le BATI-CLUB a 3 ans Ö Le haut débit au service de la mobilité ACTUALITE NATIONALE Ö Bat-i-bus, ça roule Ö et il sera présenté au Sénat lors du Colloque du 3 avril Ö Constitution d'un nouveau groupe de travail sur les appels d'offres électroniques Ö Projets pilotes IFC Ö Action BATIVEILLE : un instrument au service de la veille collaborative ACTUALITE INTERNATIONALE Ö L'Europe questionne les professionnels sur les priorités de R&D relatives à l'utilisation des TIC Ö Une «internationale» de plus! Ö IFD avec D comme Dictionnaire Ö Le forum econstruction Ö Participation aux séminaires IAI et IFC de Milan DOSSIER «TECHNO» Ö Les serveurs IFC sur la voie du logiciel libre AGENDA Ö Groupes projets Ö Manifestations Ö Réunions internationales (',725,$/ Cette lettre est la première des quatre lettres que Médiaconstruct vous fera parvenir cette année. Notre association veut vous fournir régulièrement les clés pour appréhender une situation en constante évolution. Vous pouvez également à tout moment, sur notre site, faire le point sur les grandes tendances de l informatique, les enjeux, l état des technologies. En effet, grâce au PUCA (Plan Urbanisme Construction et Architecture), Médiaconstruct a mené une action de «%DWLYHLOOHª qui est maintenant à la disposition de tous. L année 2003 va voir le développement de l usage de «maquette numérique» des bâtiments dans la pratique des projets. Une nouvelle avancée technologique se profile, avec la possibilité de représenter les produits industriels dans ces «maquettes numériques». Le Ministère de l Industrie soutient ce développement au travers de son appel d offre UCIP (Utilisation Collective d Internet par les PME). Le projet «3URGXLWVLQWHURSpUDEOHV» va démontrer l interopérabilité des produits et de leur description avec la représentation des bâtiments. L enjeu est considérable car il concerne aussi bien le déroulement des études que l appel d offre et la réponse à l appel d offre ou la gestion des bâtiments. Cela aura des conséquences aussi bien sur les échanges techniques que sur les échanges administratifs ou commerciaux. Tout au long de 2003 nous en suivrons les développements. %UXQR6ODPD, 3UpVLGHQWGH0pGLDFRQVWUXFW Ö /HV0LQLVWqUHVGHO (TXLSHPHQWHWGHO,QGXVWULHV HQJDJHQWFRQMRLQWHPHQW«La filière construction a su relever le défi de l informatique professionnelle. Tous les acteurs ont ainsi aujourd hui la possibilité de recourir à des applications performantes et leurs taux d équipement respectifs montrent bien qu il s agit-là d une réalité tangible. Lettre Mediaconstruct n sur 7

2 Cependant ce résultat mérite d être nuancé. Il faut bien constater en effet que la grande majorité des applications actuelles restent toujours cloisonnées ce qui freine les échanges de données. Cette situation est peu satisfaisante car elle ne facilite pas l interactivité des pratiques et des expertises métiers au bénéfice de la qualité du projet. Les ministères de l Equipement et de l Industrie ont donc décidé de mettre en synergie leurs capacités de soutien respectives dans le but d inverser cette tendance. Les grands chantiers en cours (ou pressentis) dans le cadre des consultations UCIP vont permettre d en montrer tout l intérêt. En effet ces chantiers sont d autant plus stratégiques qu ils s attachent à «démocratiser» - en étroite liaison avec les organisations professionnelles - l usage des NTIC dans la filière, depuis la gestion et le management en ligne du projet jusqu à sa simulation à partir de maquettes numériques, en passant par la prise en compte des caractéristiques des produits de construction. Cette stratégie commune aura pour effet de donner la priorité aux projets qui contribueront à faciliter le croisement des savoirs techniques et des expertises métiers par la transparence réciproque des applications correspondantes, pour faciliter les imports-exports d informations liées au projet. Elle se fixe aussi pour objectif d en mesurer concrètement les bénéfices en suscitant des expérimentations en vraie grandeur. Ö /H%$7,&/8%DDQV -HDQ0LFKHO'RVVLHU&KDUJpGHOD'LYLVLRQ%kWLPHQWVHW,QIUDVWUXFWXUHVDX0,1(), -HDQ<YHV5$0(//,FRQVHLOOHUWHFKQLTXHGX38&$ 9,('(/ $662&,$7,21 Le BATIClub regroupe des organisations professionnelles du BTP dans le but de gagner ensemble le pari du numérique : Union sociale pour l Habitat, UNSFA, SYNTEC Ingénierie, CICF, UNTEC, UNAPOC, COPREC, FFB, CAPEB, membres de MédiaConstruct pour la plupart. Comme les habitudes et les réticences naturelles des uns et des autres font que les «NTIC» restent encore une nébuleuse inconnue pour la majorité et soi-disant réservés aux initiés ou spécialistes de l informatique, le but du BATIClub est d œuvrer pour démocratiser l usage d Internet et changer les pratiques professionnelles. Il faut en effet lutter contre les à priori bien enracinés dans les mentalités alors que les outils mis à notre disposition sont relativement simples d utilisation mais plus complexes à mettre en pratique car tous les acteurs de la construction doivent modifier ensemble leur méthodologie de travail pour une meilleure efficacité et rentabilité. C est le cas des travaux menés depuis l an 2000 avec les projets «DEMO-WEB», «BAT-I-FORM» et aujourd hui «BAT-I-BUS». Ö /HKDXWGpELWDXVHUYLFHGHODPRELOLWp 7KLHUU\3DULQDXG8QVID Le club Médiaconstruct accueillait le 28 janvier une table ronde de grande qualité sur la réalité des services, et de leur utilisation, accessibles au travers des mobiles. Michel Hordé, architecte, présenta avec une grande dextérité l utilisation quotidienne de la messagerie électronique et de l accès aux services (DTU, Avis techniques, simulation de solutions ) à travers une simple liaison de type «GPRS-données». Eric Juin, directeur e-services de Bouygues Construction, dressa un bilan sans détours et donc passionnant des différentes expériences «maison», soulignant usages et solutions avec leurs limites et leurs axes de progrès. Enfin Collin Delavaud, pour Bouygues Telecom, et Christophe Naulleau, pour Orange, ont balayé pour les auditeurs du club Médiaconstruct les évolutions actuelles et accessibles pour tous qui laissent à penser que les solutions ne sont pas loin de rencontrer les besoins des femmes et des hommes «en mouvement» de notre secteur! %HUQDUG/RQJKL9LFHSUpVLGHQW0pGLDFRQVWUXFW Lettre Mediaconstruct n sur 7

3 Ö %DWLEXVoDURXOH«$&78$/,7(1$7,21$/( Le BATI-Club lance du 01 avril au 15 septembre 2003 l opération %$7,%86 : 10 régions et 30 villes visitées. Si tu ne vas pas à Lagardère, Lagardère ira à toi!. Cette célèbre maxime résume parfaitement cette initiative : en parcourant une trentaine de villes, ce cyber-bus itinérant va informer et former sur place de manière synchrone et interprofessionnelle, tous les acteurs de la construction, y compris s ils le désirent, les élus et les maîtres d ouvrage publics. Il s agit de porter la bonne parole numérique aux divers professionnels régionaux du BTP pour les initier tous ensemble aux nouvelles technologies et plus particulièrement à l apprentissage de l outil de gestion de projet. La Batibox a été conçue et développée comme un outil simple, basique, attractif et pédagogique permettant aux débutants de se familiariser avec le concept, aux indécis de tester la pertinence de ce nouveau type d échanges et aux petits chantiers de trouver un outil à leur mesure. Comme 90% des acteurs de la construction ne possèdent pas leurs permis de conduire pour surfer sur les autoroutes de l information et de la communication ; il est non seulement souhaitable mais vital de créer cette formation inter-professionnelle de l outil en allant aux devants des futurs utilisateurs. Alors, n oubliez pas de prendre le BAT-I-BUS Ö «HWLOVHUDSUpVHQWpDX6pQDWORUVGX&ROORTXHGXDYULO 7KLHUU\3DULQDXG8QVID L'Observatoire national de l'environnement internet des professions libérales (API-PL) soutient et accompagne le tour de France de l'association MédiaConstruct. Batibox est l'exemple même d'une réalisation pouvant inciter les professionnels libéraux et les collectivités locales à utiliser internet dans leurs relations réciproques. Créé en 1999, l'observatoire API-PL a déjà effectué deux tours de France en 2000 et 2002, le dernier ayant donné lieu à un Rapport au Premier ministre : "Internet et les professions libérales au cœur des régions". Thierry PARINAUD, vice-président de et délégué NTIC de la fédération des architectes, est invité par l'observatoire à présenter la batibox et le batibus lors de son colloque au Sénat le 3 avril 2003 sur le thème : internet, professions libérales et collectivités locales (voir agenda). 7KLHUU\%28&+$5'3UpVLGHQWGHO2EVHUYDWRLUH$3,3/ Ö &RQVWLWXWLRQGXQQRXYHDXJURXSHGHWUDYDLOVXUOHVDSSHOVGRIIUHVpOHFWURQLTXHV Le nouveau code des marchés publics autorise, et même encourage la dématérialisation des appels d'offres. A partir de 2005, il ne sera plus possible à un organisme public de refuser une soumission qui lui parviendrait par voie électronique. Aussi, des actions ponctuelles ont été menées par différents acteurs comme le Ministère de l Equipement avec le projet SAOMAP. Des réflexions sont également engagées au niveau national par la Mission pour l Economie Numérique aussi bien qu au niveau international en particulier par l UN/CEFACT. (lettre 2) Ce sujet ne pouvait laisser insensible Médiaconstruct, dont l une des missions historiques a toujours été de promouvoir les technologies facilitant les échanges électroniques entre acteurs de la filière BTP. Un groupe de travail s est donc constitué, réunissant principalement, pour l instant, des éditeurs de logiciels. L'une de ses premières actions va consister à mettre au point un schéma XML «universel» de modélisation des données d un appel d offres. Sera visé plus particulièrement le DQE (Descriptif Quantitatif Estimatif) afin de faciliter les EAI (Enterprise Application Integration) avec les logiciels de rédaction des marchés, ceux d études de prix et les ERP du secteur. La démarche choisie par le groupe consiste à se donner des objectifs réalistes et réalisables à court terme, débouchant sur des solutions qui pourront être adoptées et mises en œuvre rapidement et facilement par le plus grand nombre d'acteurs possible. Pour cela, il a été décidé de se doter d une première maquette afin de démontrer et d expliquer le procédé. En matière de nouvelles technologies, les progrès sont nettement plus rapides que l évolution des esprits. Aussi, il nous a semblé que la méthode «des petits pas» tendant à n avancer sur un nouveau sujet que quand le premier a été compris et adopté par le plus grand nombre était la seule qui permettrait de réaliser des avancées significatives. %HUQDUG'XFDVVH3KDURV Pour en savoir plus sur les appels d'offres électroniques Lettre Mediaconstruct n sur 7

4 Ö 3URMHWVSLORWHV,)& Le Groupe Archimen (ex groupe Archimede) inaugure cette nouvelle rubrique avec deux projets privés de type industriel (construction ou extension d usines) qui ont été gérés avec $FWLYHG (www.active3d.net). Cette plateforme web collaborative permet de partager une maquette IFC. Premier projet, l'usine SCHMALBACH qui récupère des bouteilles plastiques pour produire du polyéthylène qui servira à son tour à produire des nouvelles bouteilles : l architecte ne connaissait pas les IFC mais il a accepté de jouer le jeu avec son logiciel de CAO ALLPLAN. Bien qu'il n'ait pas l'habitude de pratiquer la modélisation 3D, il a été en mesure de fournir deux fichiers IFC, un pour l existant et l autre pour le projet futur. Ces fichiers ont été importés dans ARCHICAD puis transformés en IFC 2.0 qui est la version actuellement supportée par Active3d. Deuxième projet, l'usine STL DIJON CEREALES qui déshydrate des oignons : cette fois, l architecte avait entendu parler des IFC lors de réunions de l ordre des Architectes. Il a travaillé avec ARCHICAD V7 sur Macintosh et a produit un fichier IFC 2.0 intégrant l existant et les constructions futures. Quels enseignements peut-on retirer de ces deux opérations? - Les architectes ne pratiquent pas nécessairement la modélisation 3D et celle-ci doit respecter certaines règles pour que l export IFC se déroule bien, sans perte d informations - Le passage d'une version à une version 2.0 a posé quelques problèmes de compatibilité, mais ils devraient s'atténuer à l'avenir puisque la plupart des éditeurs de CAO ont adopté la version IFC 2x - Le maître d ouvrage a été satisfait dans les deux cas et s'avère en définitive le plus motivé. Il a notamment apprécié les retombées d'une modélisation 3D en matière de communication avec les élus, les collectivités et en interne et il voulait même faire intégrer les objets provenant de la modélisation du processus de fabrication. - Les architectes ont joué le jeu et les entreprises de travaux ont découvert les IFC à l'occasion de ces projets. Le bilan est positif et les IFC seront utilisées par le groupe Archimen dans d'autres projets. Les deux prochains leur permettront de tester des transferts à base d'ifc entre CAO et logiciels de calcul de thermique et de structure. Quant à la version IFC2x d'active3d, elle est prévue pour mai OLYLHU*DXGDUG Groupe $UFKLPHQ Ö $FWLRQ%$7,9(,//(XQLQVWUXPHQWDXVHUYLFHGHODYHLOOHFROODERUDWLYH Avec le soutien du Plan Urbanisme Construction et Architecture, Médiaconstruct met aujourd'hui en place un cadre destiné à soutenir et développer les actions de veille de l'association. Le site BATIVEILLE (www.mediaconstruct.org/projets/bativeille/) traite actuellement du travail collaboratif, des catalogues électroniques, de la maquette numérique, des appels d'offres électroniques, des places de marché et du commerce électronique, des infrastructures, et des technologies logicielles. Les domaines sélectionnés pour cette première version correspondent à ceux qui ont déjà fait l'objet de travaux ou d'études au sein de Médiaconstruct ou qui suscitent aujourd'hui interrogations et attentes du fait des perspectives entrevues... Aussi le site Bativeille a-t-il été conçu de façon à pouvoir être facilement étendu pour couvrir de nouveaux sujets. Les domaines sont présentés de façon homogène, selon cinq rubriques : - une introduction qui précise les limites du domaine en formulant quelques questionnements - un état des lieux en matière de pratiques, d'outils et de services, d'expériences, de projets - une revue des WHQGDQFHV et des pyroxwlrqv qui se profilent. - des propositions d'dfwlrqv - une sélection de références documentaires et de liens (HQVDYRLUSOXV Comme le site BATIVEILLE est destiné au plus grand nombre, nous avons tenté dans la mesure du possible d'éviter les termes trop techniques et les nombreux sigles. Un ensemble de fiches technologiques est néanmoins à la disposition du visiteur qui souhaiterait approfondir un sujet. Le contenu de ce site est G\QDPLTXH et il évoluera en fonction des contributions des visiteurs qui sont invités à s'exprimer de multiples façons : en réaction aux rubriques, en proposant de nouvelles références documentaires ou en commentant les références déjà en ligne, en participant aux forums ou en suscitant de nouveaux thèmes de discussion. Bonne visite et à vos claviers %HUQDUG)HUULqV/DXUHQWL Lettre Mediaconstruct n sur 7

5 $&78$/,7(,17(51$7,21$/( Ö /(XURSH TXHVWLRQQH OHV SURIHVVLRQQHOV VXU OHV SULRULWpV GH 5 ' UHODWLYHV j OXWLOLVDWLRQGHV7,& Le projet européen ROADCON a pour objet la définition des priorités en Recherche & Développement sur l'utilisation des TIC pour le secteur de la Construction (lettre 2). Une réunion a été organisée le 17 décembre 2002 avec MÉDIACONSTRUCT pour contribuer à la définition des attentes des professionnels. L'équipe a présenté une vision selon cinq domaines d'application : 1) ODGLIIXVLRQGHVFRQQDLVVDQFHV : généraliser les accès à l'information, faciliter la capitalisation, améliorer le partage des informations, développer la formation initiale et continue sur l'usage des TIC et promouvoir le transfert technologique entre industriels et acteurs 2) ODTXDOLWpHWODSHUIRUPDQFH : en phase amont avec les critères de développement durable, en développant le contrôle qualité et performance au cours du projet, et s'appuyer sur des standards (produits certifiés, labels,...) 3) XQHDSSURFKHHQF\FOHGHYLHJOREDO du bâtiment : mieux intégrer les besoins de la société et des usagers, prendre en compte l'exploitation et la démolition, améliorer la collaboration entre acteurs, développer des outils d'évaluation, de simulation et mettre en place des relations durables entre partenaires 4) DVSHFWVOpJDX[HWFRQWUDFWXHOV : instaurer un cadre légal support des transactions TIC, promouvoir le DD par un cadre contractuel adapté, développer des solutions standards pour les négociations contractuelles et les e-procédures avec l'administration 5) DVSHFWVFXOWXUHOVKXPDLQVHWRUJDQLVDWLRQQHOV : crédibiliser les TIC, lever les freins à leur utilisation, égaliser les chances dans leur usage et anticiper les changements de la société. Cette vision avait été déjà soumise à des architectes et des entreprises au cours d'entretien. Il a été recommandé à l'équipe de consulter également d'autres acteurs et notamment des maîtres d'ouvrages, AMO, CSPS et OPC. La réunion a contribué à développer les points suivants : - le nécessaire soutien du développement et de la diffusion des WHFKQRORJLHVREMHW" dans tout le cycle de vie de la construction - la UXSWXUH actuelle entre FRQVWUXFWHXU et H[SORLWDQW du bien qui nécessite des investigations - l'importance d'un ODQJDJHFRPPXQ nécessaire à l'établissement des bases de données SURGXLWV adaptées aux besoins des différents métiers, ou plutôt des différentes fonctions - l'intérêt pour toute solution qui facilite ODFFHVVLELOLWp aux techniques (plug & play, auto-apprentissage, etc.) pour éviter le recours à un "facilitateur ou coatcheur technologique" - la nécessité d'accroître la technicité et la capacité de la maîtrise d'ouvrage dans ces domaines, en raison des HIIHWVGHQWUDvQHPHQW qu'elle peut constituer Ö 8QH LQWHUQDWLRQDOHªGHSOXV 0LFKHO52&+$6$&5 Les projets dont nous avions parlé en décembre 2002 (lettre 2) progressent de façon prometteuse. Après les meetings de Paris du 27 au 30 janvier 2003, le Groupe Construction TGB6 de l'un/cefact s'est réuni à San Diego du 10 au 14 mars. Cette dernière session a confirmé : 1. l acceptation, au niveau international (standards ebxml) de la description standard des produits de Construction (projet «SDC» mené par la France) ; 2. l'intérêt pour une coopération avec l'iai dans le cadre des futurs travaux sur la liaison avec la «maquette numérique» ; 3. l avancée conjointe de nos amis européens et japonais sur la standardisation du contenu des données relatives aux appels d offres électroniques (projet «etendering») Notons qu un groupe de Médiaconstruct vient de se constituer pour travailler sur ce troisième thème. Ö,)'DYHF'FRPPH'LFWLRQQDLUH %HUQDUG/RQJKL3UpVLGHQW81&HIDFW&RQVWUXFWLRQ Dans la précédente lettre, nous avions évoqué les travaux conjoints de l'iai et de l'iso relatifs à une norme de description de concepts objets qui est bien adaptée aux caractéristiques techniques des produits. Médiaconstruct a accueilli le groupe de projet XM7 pour sa 4 ème réunion de travail, les 14 et 15 Lettre Mediaconstruct n sur 7

6 février. Les réunions ont rassemblé des membres du groupe de travail représentant la Norvège, le Royaume Uni, la Hollande et la France, ainsi que quelques invités. K. Woestenenk (STABU) avait participé aux réunions de l'un/cefact en janvier. En retour, B. Longui a présenté le projet SDC et son prolongement international. Un tel sujet pourrait être l'amorce d'une coopération entre l'iai et l'un/cefact qui sera proposée aux deux organisations à l'occasion des prochaines réunions internationales. J. Aas-Jakobsen (Norwegian Building Research Institute) a présenté le projet norvégien BARBI, initiative de l'industrie de la construction pour la constitution de catalogues. J. Wix (UK) a fait une démonstration d'insertion d'articles de catalogues dans un projet, à la fois avec Autocad et avec Architectural Desktop. F. Grand (BBS Slama) a présenté l'application de la norme au dictionnaire Edibatec (export du dictionnaire dans un format normalisé qui a été importé sans difficulté par l'équipe norvégienne) ainsi que des services Web pour l'accès à des catalogues Edibatec. F.X. Rocca a formalisé des propositions relatives au référencement de produits de catalogues électroniques depuis une maquette numérique. Ce sujet pourrait donner lieu à une suite du projet XM7 dont les résultats seront présentés à Washington au mois de mai Si les recommandations du groupe sont suivies, l'iai pourrait décider de la définition d'un IFD, nouveau sigle signifiant "International Framework Dictionary". Pour en savoir plus, la fiche Technologique Bativeille Ö /HIRUXPH&RQVWUXFWLRQ %HUQDUG)HUULqV/DXUHQWL La mise en œ uvre à grande échelle de plate-formes collaboratives et des places de marché électroniques nécessite de fédérer les initiatives de standardisation pour l ecommerce et l'ebusiness dans la Construction. Avec le soutien du projet ICCI (projet ayant vocation à fédérer, harmoniser, et aider à standardiser et promouvoir les résultats d un ensemble de projets de recherche européens, dont le projet econstruct), des acteurs majeurs de la construction en Europe, dont le CSTB et le TNO hollandais, soutiennent une approche de standardisation auprès du CEN/ISSS (CEN Information Society Standardisation System). Dénommée "econstruction Workshop", cette initiative (en fait un programme tournant de réunions physiques ou virtuelles, et avec des sessions plénières organisées avec le CEN) est un des mécanismes fondamentaux pour atteindre l'objectif suivant : une plateforme européenne pour l'harmonisation du domaine de l'econstruction, incluant l'ensemble des problématiques de communication, d'intégration et d'interopérabilité, ainsi que de définitions sémantiques de l'information, et ce pour l'ensemble des phases du cycle de vie d'un projet de Construction et des étapes de la chaîne d'approvisionnement. Cet effort de standardisation consiste en particulier à analyser, puis délivrer un ensemble de recommandations relatives à une architecture, un (ou des) schéma(s) conceptuels et une (ou des) ontologie(s) pour l'industrie du bâtiment, ainsi que la spécification fonctionnelle d'une suite logicielle à même de fournir les outils informatiques qui viendront demain supporter le travail des acteurs de la Construction. Cet atelier (workshop) a vocation à rassembler les acteurs et experts impliqués dans l'intégration de technologies de l'information et de la Communication en Europe, dans le secteur de la Construction. Pour en savoir plus : Ö 3DUWLFLSDWLRQDX[VpPLQDLUHV,$,HW,)&GH0LODQ $ODLQ=DUOL&67% Depuis le meeting de l'iai à TOKYO, le comité de promotion du futur chapitre Italien a adopté un statut d'observateur, en attendant de rallier un peu plus d'éditeurs locaux et d'entreprises à la cause de l'interopérabilité, ce qui leur permettra de fonder le chapitre Italien. Mais l'idée progresse, en même temps que les salons et conférences sur le thème des IFC. Médiaconstruct et BBS Slama apporteront leur concours en délégant Roland Billon et Frédéric Grand pour montrer des exemples d'échange lors d'une conférence à Milan le 6 mai 2003 : "Interoperabilita come valorizzazione del progetto". Le principal salon des Technologies de l'information en Italie, le "SMAU Exhibition" abritera sans doute, en Octobre 2003, le premier espace de l'iai Italien. 5RODQG%LOORQ.HRSV,QIRUPDWLTXH Lettre Mediaconstruct n sur 7

7 '266,(5 7(&+12ª Ö /HVVHUYHXUV,)&VXUODYRLHGXORJLFLHOOLEUH L'échange de fichiers IFC est la première étape sur le chemin de l'interopérabilité et de nombreux logiciels sont d'ores et déjà capables de lire et d'écrire des fichiers IFC. C'est déjà un grand progrès notamment pour l'équipe de maîtrise d'œ uvre qui évite de coûteuses ressaisies entre CAO et logiciels métier. Les limites de l'exercice sont néanmoins bien connues et la suite logique de l'échange de fichiers sera le partage d'une maquette numérique gérée par un serveur IFC. C'est la voie explorée par le VTT et Secom (Japon) depuis Cette coopération a donné naissance à IMSvr, un serveur IFC développé en 2SHQ VRXUFH. Ce serveur est accessible depuis un simple navigateur. Il est construit à partir de technologies et standards éprouvés (SQL Serveur, XML, SOAP) et se présente sous la forme de services Web. Plusieurs membres de l'iai ont retenu IMS comme base de leurs développements et le serveur a été notamment expérimenté au Japon, en Australie et en France. Une coopération avec le VTT s'est engagée en 2002 dans le cadre du projet Bâtiment Interopérable, pour intégrer les fonctionnalités du serveur au visualiseur CLAIRE. Pour en savoir plus sur les services Web et sur IMSvr Ö *URXSHVSURMHWV $*(1'$ 19 mars Bat-i-bus 31 mars Groupe Appels d'offres électroniques 15 avril, 6 mai, 10 juin Bati-Serveurs interopérables Ö 0DQLIHVWDWLRQV 1-3 avril Salon Micad, Porte de Versailles 3 avril Sénat %HUQDUG)HUULqV/DXUHQWL Colloque organisé par l'observatoire national de l'environnement internet des professions libérales :,QWHUQHWSURIHVVLRQVOLEpUDOHVHWFROOHFWLYLWpVORFDOHV ([HPSOHV SUDWLTXHV OHV UHODWLRQV GHV FROOHFWLYLWpV ORFDOHV HW GHV SURIHVVLRQVOLEpUDOHV(pré-programme) 16 avril Réunion de présentation des résultats du projet Bâtiment interopérable 29 avril Séminaire IFC (http://www.laurenti.com/services/ifc.htm) 4 Juin Rencontre enseignants professionnels 1 juillet Assemblée Générale et Conférence annuelle Ö 5pXQLRQVLQWHUQDWLRQDOHV mars UN/Cefact TBG6 (Groupe Construction), San Diego 6-7 mai Séminaires IAI organisés par le chapitre Italien à Milan mai Réunions IAI, Washington mai UN/Cefact TBG6 (Groupe Construction), Tokio Lettre Mediaconstruct n sur 7

Etat des lieux, initiatives et retours d'expérience

Etat des lieux, initiatives et retours d'expérience Améliorer l'interopérabilité des logiciels pour faciliter la coopération des acteurs du secteur de la construction Etat des lieux, initiatives et retours d'expérience Bernard FERRIES, Coordonnateur technique

Plus en détail

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie.

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie. Appel d offres pour l accompagnement du Pôle Fibres-Energivie dans la mise en œuvre du service d accompagnement BIM IN ACTION auprès des équipes de Maitrise d Œuvre Cette consultation a pour objectif d

Plus en détail

La nouvelle norme d échange IFC Le bâtiment numérique

La nouvelle norme d échange IFC Le bâtiment numérique La nouvelle norme d échange IFC Le bâtiment numérique L informatique graphique au service de l enjeu du plan bâtiment Grenelle Jean-Yves BRESSON Administrateurde Médiaconstruct, Présidentdu Club des Usageset

Plus en détail

Maquette numérique BIM et nouvelles pratiques de collaboration

Maquette numérique BIM et nouvelles pratiques de collaboration Maquette numérique BIM et nouvelles pratiques de collaboration Bernard FERRIES Enseignant à l ENSA de Toulouse Coordonnateur technique BuildingSmart France 1 Plan Le BIM par l exemple Maquette numérique,

Plus en détail

Echanges : cartographie

Echanges : cartographie STRU Faciliter les échanges d'informations réglementaires et de performances grâce aux TIC : - structuration des informations DTH - l'aimcc partenaire de Médiaconstruct - Saint-Gobain, un exemple d'exploitation

Plus en détail

L'interopérabilité CAO/SIG, un enjeu important pour la maintenance et l exploitation de vos infrastructures. www.graphland.fr

L'interopérabilité CAO/SIG, un enjeu important pour la maintenance et l exploitation de vos infrastructures. www.graphland.fr L'interopérabilité CAO/SIG, un enjeu important pour la maintenance et l exploitation de vos infrastructures Présentation du Groupe GL Investissement Graph Land Polynésie Graph Land Graph Land Services

Plus en détail

La structuration des données: bibliothèques de composants et modèles. Journée d'étude BnF / AFNOR CG46 28 Mars 2008

La structuration des données: bibliothèques de composants et modèles. Journée d'étude BnF / AFNOR CG46 28 Mars 2008 La structuration des données: bibliothèques de composants et modèles Journée d'étude BnF / AFNOR CG46 28 Mars 2008 1 Questions posées et sommaire Dans le monde de l'administration: Comment la définition

Plus en détail

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie.

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie. Appel d offres pour l accompagnement du Pôle Fibres-Energivie dans la mise en œuvre du service d accompagnement BIM DATA auprès des collectivités et des bailleurs sociaux Cette consultation a pour objectif

Plus en détail

OFFRE DE STAGE 2011 XDEMAT

OFFRE DE STAGE 2011 XDEMAT OFFRE DE STAGE 2011 XDEMAT DEVELOPPEMENT DE LA NOUVELLE VERSION DE L APPLICATION ARCHE ET D UNE BASE DOCUMENTAIRE En partenariat avec Habitat Marseille Provence (HMP) XDEMAT 66, Avenue des champs Elysées

Plus en détail

Dossier de Présentation Forum Open- IPVideo

Dossier de Présentation Forum Open- IPVideo Dossier de Présentation Forum Open- IPVideo Association Loi de 1901-18 Rue Irénée Blanc 75020 Paris SIRET 520 224 734 00019 APE 9499Z http://www.open-ipvideo.org Page 2 sur 13 Sommaire 1. PREAMBULE...

Plus en détail

La solution pour gérer vos connaissances techniques et scientifiques

La solution pour gérer vos connaissances techniques et scientifiques La solution pour gérer vos connaissances techniques et scientifiques La solution pour gérer, sécuriser et réutiliser vos connaissances techniques et scientifiques TEEXMA est le premier outil collaboratif

Plus en détail

IAFACTORY. sommaire MATERIALIZE YOUR NEXT SUCCESS. étude marketing, expérience utilisateur, ergonomie audit statistique des performances.

IAFACTORY. sommaire MATERIALIZE YOUR NEXT SUCCESS. étude marketing, expérience utilisateur, ergonomie audit statistique des performances. sommaire principes p objectifs méthode prestation, livrable, tarif aperçu visuel à propos d MATERIALIZE YOUR NEXT SUCCESS conseil en architecture de l information www.iafactory.fr contact@iafactory.fr

Plus en détail

Préparé par Alessandro Candeloro, PNUE / PAM

Préparé par Alessandro Candeloro, PNUE / PAM Rapport de la mission d appui technique dans le cadre du projet ENPI-SEIS à l Observatoire National pour l Environnement et le Développement Durable (ONEDD), Alger, 11-13 Novembre 2014 (version préliminaire)

Plus en détail

Présentation du programme Open Law Europa

Présentation du programme Open Law Europa Présentation du programme Open Law Europa 1. PROGRAMME 1.1 Définition : La Direction de l Information Légale et Administrative (DILA), l association Open Law, le Droit Ouvert et le Groupement Français

Plus en détail

Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005

Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005 Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005 Association Rhône Alpes des professionnels des Développeurs Economiques Locaux 14 rue Passet 69007 Lyon Tél. : 04

Plus en détail

Kit d organisation des rencontres académiques

Kit d organisation des rencontres académiques Concertation nationale sur le numérique pour l éducation Kit d organisation des rencontres académiques Ce kit a été réalisé en coopération avec 1 Comment organiser une rencontre au sein de mon académie

Plus en détail

Appel à candidature pour une prestation de service en régie de consultant décisionnel expert sous Qlikview.

Appel à candidature pour une prestation de service en régie de consultant décisionnel expert sous Qlikview. Page 1 Appel à candidature pour une prestation de service en régie de consultant décisionnel expert en développement sous Qlikview à l Observatoire des Sciences et des Techniques (OST) 13 décembre 2013

Plus en détail

POLITIQUE SCIENCE, TECHNOLOGIE ET INNOVATION DE LA CEDEAO (ECOPOST)

POLITIQUE SCIENCE, TECHNOLOGIE ET INNOVATION DE LA CEDEAO (ECOPOST) POLITIQUE SCIENCE, TECHNOLOGIE ET INNOVATION DE LA CEDEAO Présenté par: Prof. Dr. Djénéba TRAORE Directrice Générale Institut de l Afrique de l Ouest Email: Djeneba.Traore@iao.gov.cv Site web: www.westafricainstitute.org

Plus en détail

EVALUATION FINALE CVE/071. Projet d appui au Programme national d Emploi et de Formation professionnelle

EVALUATION FINALE CVE/071. Projet d appui au Programme national d Emploi et de Formation professionnelle EVALUATION FINALE CVE/071 Projet d appui au Programme national d Emploi et de Formation professionnelle FICHE SYNTHÉTIQUE Pays Titre long du projet Titre court du projet Code LuxDev Cap-Vert Projet d appui

Plus en détail

2ans! Plateforme EUROCODE5. Dossier de presse Janvier 2015

2ans! Plateforme EUROCODE5. Dossier de presse Janvier 2015 ! Dossier de presse Janvier 2015 Plateforme La plateforme eurocode5 a été Lancée, avec Le soutien du codifab, il y a deux ans exactement, Le 16 janvier 2013. une initiative, une dynamique et un réseau

Plus en détail

Définir un nouveau modèle économique Présentation de l axe 4

Définir un nouveau modèle économique Présentation de l axe 4 Définir un nouveau modèle économique Présentation de l axe 4 Le développement du numérique dans la sphère de l édition, les mutations induites par la dématérialisation des supports ont profondément influencé

Plus en détail

Commission e-entreprise de la CGEM : le pari de la labellisation des sites e-commerce

Commission e-entreprise de la CGEM : le pari de la labellisation des sites e-commerce Commission e-entreprise de la CGEM : le pari de la labellisation des sites e-commerce 7 mars 203 Mehdi KETTANI Vice-président de la Commission R&D, e-entreprise et relation avec l Université Commission

Plus en détail

FICHE 13 RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE)

FICHE 13 RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) FICHE 13 RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) Intitulé (cadre 1) Ingénieur diplômé de l'ecole Centrale de Lille (ECLille) Autorité responsable de la certification (cadre 2) Ecole Centrale

Plus en détail

Notre modèle d engagement

Notre modèle d engagement Notre modèle d engagement 1. EVALUER L évaluation des compétences que vous souhaitez améliorer implique un vrai échange entre nos deux équipes, et une étude plus approfondie des écarts et des actions préalablement

Plus en détail

2015 c est demain comment s y préparer

2015 c est demain comment s y préparer 2015 c est demain comment s y préparer Yves-René Guillou, Avocat Associé, Cabinet Earth Avocats La dématérialisation : notions Dématérialisation des procédures de marchés publics = utilisation de la voie

Plus en détail

Description des produits et systèmes. position des industries de produits de constuction en France. présentation Laurent Ortas

Description des produits et systèmes. position des industries de produits de constuction en France. présentation Laurent Ortas Description des produits et systèmes position des industries de produits de constuction en France présentation Laurent Ortas président commission dématérialisation de l'aimcc responsable nouvelles technologies

Plus en détail

PVP. «Préparation à la vie professionnelle» Faculté des sciences Université de Poitiers

PVP. «Préparation à la vie professionnelle» Faculté des sciences Université de Poitiers PVP «Préparation à la vie professionnelle» Faculté des sciences Université de Poitiers Frédéric BADAWI Professeur des Universités Directeur du CIES Centre Chargé de mission 1 Projet Mise en place d un

Plus en détail

Evénement organisé par CESAMES en partenariat avec Thales Research & Technology & l IRT SystemX www.forum-ingenierie-collaborative.

Evénement organisé par CESAMES en partenariat avec Thales Research & Technology & l IRT SystemX www.forum-ingenierie-collaborative. Stratégies Collaboratives Management collaboratif de projets de construction Christophe MOREAU Directeur Projet Modernisation Métiers, Bouygues Construction Evénement organisé par CESAMES en partenariat

Plus en détail

Opération Régionale pour l Entreprise Etendue

Opération Régionale pour l Entreprise Etendue Opération Régionale pour l Entreprise Etendue L entreprise étendue appliquée en Rhône-Alpes Alban KARNAVOS Chef de projets OTEN / ARF // Paris // 4 mai 2007 Espace Numérique Entreprises // Les partenaires

Plus en détail

«Vous accompagner de l idée à la réalisation»

«Vous accompagner de l idée à la réalisation» Plan Climat des Alpes-Maritimes K. Daudin 15 Novembre 2013 «Vous accompagner de l idée à la réalisation» SOMMAIRE 1 Qu est-ce que le BIM? 2 Son concept 3 Son usage 4 Quelles sont les attentes? 5 Les enjeux

Plus en détail

Société Tetra-informatique 164 boulevard Delebecque BP 30099 59500 Douai. Projet Liberscol E.N.T Documentation parent

Société Tetra-informatique 164 boulevard Delebecque BP 30099 59500 Douai. Projet Liberscol E.N.T Documentation parent Société Tetra-informatique 164 boulevard Delebecque BP 30099 59500 Douai Projet Liberscol E.N.T Documentation parent Sommaire Contenu PREAMBULE... 3 Qu'est-ce que Liberscol?... 3 L'établissement numérique...

Plus en détail

Plan d Action de Gaborone sur les Activités des Noms Géographiques en Afrique

Plan d Action de Gaborone sur les Activités des Noms Géographiques en Afrique Distr.: GÉNÉRALE NATIONS UNIES CONSEIL ÉCONOMIQUE ET SOCIAL COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L AFRIQUE E/ECA/STATCOM/3/19 novembre 2011 FRANÇAIS Original : ANGLAIS Troisième réunion de la Commission africaine

Plus en détail

de formation cycles de formation professionnelle quand les talents grandissent, les collectivités progressent

de formation cycles de formation professionnelle quand les talents grandissent, les collectivités progressent Offre 2013 de formation cycles de formation professionnelle quand les talents grandissent, les collectivités progressent citoyenneté, culture et action éducative cycle de formation professionnelle restauration

Plus en détail

Et si votre carrière s inventait avec. mc 2 i Groupe? 5 RAISONS DE NOUS REJOINDRE - www.mc2i.fr

Et si votre carrière s inventait avec. mc 2 i Groupe? 5 RAISONS DE NOUS REJOINDRE - www.mc2i.fr Et si votre carrière s inventait avec mc 2 i Groupe? 5 RAISONS DE NOUS REJOINDRE - www.mc2i.fr mc 2 i Groupe Des missions de conseil en systèmes d information, à forte valeur ajoutée Depuis sa création

Plus en détail

Une solution PLM efficace pour les entreprises de taille moyenne : Personnalisée, agile et souple

Une solution PLM efficace pour les entreprises de taille moyenne : Personnalisée, agile et souple cenitspin Une solution PLM efficace pour les entreprises de taille moyenne : Personnalisée, agile et souple CONFIGURE YOUR PLM STANDARD www.cenit.com/fr/cenitspin Tout à portée de main grâce au PLM Desktop.

Plus en détail

TRAINFORTRADE EQUIPE CENTRALE

TRAINFORTRADE EQUIPE CENTRALE TRAINFORTRADE TRAINFORTRADE EQUIPE CENTRALE TRAINFORTRADE CNUCED Division de l infrastructure des services pour le développement et l efficacité commerciale (SITE) Palais des Nations CH-1211 Genève 10

Plus en détail

Processus et services pour le développement du BIM au sein des petites collectivités territoriales. Espelette

Processus et services pour le développement du BIM au sein des petites collectivités territoriales. Espelette Processus et services pour le développement du BIM au sein des petites collectivités territoriales Sommaire Description du projet Contexte Objectifs du projet Scenarii retenus pour le travail collaboratif

Plus en détail

L innovation dans l entreprise numérique

L innovation dans l entreprise numérique L innovation dans l entreprise numérique Toutes les entreprises ne sont pas à l aise avec les nouvelles configurations en matière d innovation, notamment avec le concept d innovation ouverte. L idée de

Plus en détail

Systèmes et réseaux d information et de communication

Systèmes et réseaux d information et de communication 233 DIRECTEUR DES SYSTÈMES ET RÉSEAUX D INFORMATION ET DE COMMUNICATION Code : SIC01A Responsable des systèmes et réseaux d information FPESIC01 Il conduit la mise en œuvre des orientations stratégiques

Plus en détail

Votre partenaire CAO FM Facility Management & Gestion des surfaces

Votre partenaire CAO FM Facility Management & Gestion des surfaces Votre partenaire CAO FM Facility Management & Gestion des surfaces La gestion des Surfaces, des infrastructures/cvse devient : pratique, simple et abordable avec les nouveaux logiciels de CAO AutoCAD Revit

Plus en détail

Le progiciel Open Source ENOSIS

Le progiciel Open Source ENOSIS Le progiciel Open Source ENOSIS NORMALISER ET SÉCURISER LES ÉCHANGES D INFORMATIONS DE SANTÉ Initiative analysée (monographie) dans le cadre du projet IRIS; Rédigée par Laubenheimer Michael publié le 18

Plus en détail

le Congrès annuel de l Union sociale pour l habitat : un événement d ampleur nationale

le Congrès annuel de l Union sociale pour l habitat : un événement d ampleur nationale Lille du 24 au 26 septembre 2013 74 e Congrès de l Union sociale pour l habitat le Congrès annuel de l Union sociale pour l habitat : un événement d ampleur nationale La préparation et l organisation du

Plus en détail

Pôle de compétitivité Aerospace Valley

Pôle de compétitivité Aerospace Valley Pôle de compétitivité Aerospace Valley Performances Industrielles Formations Collectives (PIFOCO) Cahier des charges pour une offre de sessions de formation lean. N 271 Sommaire Sommaire... 2 1-Aerospace

Plus en détail

SOeMAN SIRH Solution collaborative

SOeMAN SIRH Solution collaborative SOeMAN SIRH Solution collaborative La solution collaborative d aide à l organisation et au pilotage stratégique Reflex Training, entreprise d excellence OSEO 4 rue André Moinier 63000 Clermont Ferrand

Plus en détail

Séminaire Intersession du Groupe Francophone Jeudi 28 mai 2015, Hôtel Royal, Genève

Séminaire Intersession du Groupe Francophone Jeudi 28 mai 2015, Hôtel Royal, Genève COMPTE-RENDU Séminaire Intersession du Groupe Francophone Jeudi 28 mai 2015, Hôtel Royal, Genève SYNTHÈSE GÉNÉRALE En vue de préparer sa participation à la 29 e session du Conseil des droits de l Homme

Plus en détail

Les contrats de performance énergétique Synthèse générale

Les contrats de performance énergétique Synthèse générale Les contrats de performance énergétique générale Rapport à Madame Nathalie Kosciusko-Morizet, Ministre de l écologie, du développement durable, des transports et du logement Par Olivier Ortega, Avocat

Plus en détail

Avis du CCRE. Sur le plan d action européen 2011-2015 pour l administration en ligne

Avis du CCRE. Sur le plan d action européen 2011-2015 pour l administration en ligne COUNCIL OF EUROPEAN MUNICIPALITIES AND REGIONS CONSEIL DES COMMUNES ET REGIONS D EUROPE Inscrit au registre des représentants d intérêts de la Commission européenne. Numéro d inscription : 81142561702-61

Plus en détail

Présentation Limoux le 2 Décembre 2015 LES CONCEPTS FONDAMENTAUX DU BIM. Présentation de Stéphane IMBERT et Jérôme CORNU

Présentation Limoux le 2 Décembre 2015 LES CONCEPTS FONDAMENTAUX DU BIM. Présentation de Stéphane IMBERT et Jérôme CORNU Présentation Limoux le 2 Décembre 2015 LES CONCEPTS FONDAMENTAUX DU BIM Présentation de Stéphane IMBERT et Jérôme CORNU Présentation Limoux le 2 Décembre 2015 LES CONCEPTS FONDAMENTAUX DU BIM Quelques

Plus en détail

Développer la sensibilisation et la formation de tous les utilisateurs à la sécurité informatique

Développer la sensibilisation et la formation de tous les utilisateurs à la sécurité informatique PREMIER MINISTRE SECRÉTARIAT GÉNÉRAL DE LA DÉFENSE NATIONALE DOSSIER DE PRESSE PORTAIL D INFORMATION «TOUT PUBLIC» Développer la sensibilisation et la formation de tous les utilisateurs à la sécurité informatique

Plus en détail

Lecko. 15% de notre chiffre d'affaires est réalisé par des clients que nous n aurions jamais eu sans l utilisation de la plateforme bluekiwi

Lecko. 15% de notre chiffre d'affaires est réalisé par des clients que nous n aurions jamais eu sans l utilisation de la plateforme bluekiwi enterprise social software Lecko CAS CLIENT Arnaud 15% de notre chiffre d'affaires est réalisé par des clients que nous n aurions jamais eu sans l utilisation de la plateforme bluekiwi! Activité Lecko

Plus en détail

OFFRE DE STAGE 2011 XDEMAT

OFFRE DE STAGE 2011 XDEMAT OFFRES DE STAGES - XDEMAT - 2011 OFFRE DE STAGE 2011 XDEMAT DEVELOPPEMENT D UN INTRANET INTEGRANT DES FONCTIONS DE DEMATERIALISATION, DE GED ET DE WORKFLOW En partenariat avec Habitat Marseille Provence

Plus en détail

1. Présentation de l ADIE. 2. Approche e-sénegal. 3. Notre approche des formulaires 5. Conclusions

1. Présentation de l ADIE. 2. Approche e-sénegal. 3. Notre approche des formulaires 5. Conclusions 1. Présentation de l ADIE o Qu est ce que l ADIE? o Notre mission o Nos activités 2. Approche e-sénegal o o o Double Approche Approche e-gouvernement Approche e-citoyen 3. Notre approche des formulaires

Plus en détail

Prise en compte du développement durable dans les marchés publics :

Prise en compte du développement durable dans les marchés publics : Prise en compte du développement durable dans les marchés publics : Cahier des charges pour un programme de formation à l attention des agents des institutions publiques (Collectivités locales, services

Plus en détail

Master Mécanique et ingénieries

Master Mécanique et ingénieries Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Mécanique et ingénieries Université de Bordeaux (déposant) Arts et Métiers Paris Tech Ecole Nationale Supérieure d Architecture et de Paysage de Bordeaux

Plus en détail

ANNEXE N 1 A LA CONVENTION N 1337C0444 ANNEXE TECHNIQUE. Pour l ADEME, le suivi de l opération sera assuré par M. Samy GUYET

ANNEXE N 1 A LA CONVENTION N 1337C0444 ANNEXE TECHNIQUE. Pour l ADEME, le suivi de l opération sera assuré par M. Samy GUYET ANNEXE N 1 A LA CONVENTION N 1337C0444 ANNEXE TECHNIQUE Pour l ADEME, le suivi de l opération sera assuré par M. Samy GUYET 1) Contexte Constatant les difficultés rencontrées par les collectivités pour

Plus en détail

BTS Assistant de manager(s) LES FINALITES PROFESSIONNELLES

BTS Assistant de manager(s) LES FINALITES PROFESSIONNELLES BTS Assistant de manager(s) LES FINALITES PROFESSIONNELLES 1 FINALITÉ 1 Soutien à la communication et aux relations internes et externes L assistant facilite la communication à tous les niveaux (interpersonnel,

Plus en détail

LA MAISON RÉGIONALE DES ENTREPRISES

LA MAISON RÉGIONALE DES ENTREPRISES LA MAISON RÉGIONALE DES ENTREPRISES I. Présentation de l action La Région Guadeloupe a créé en 2007 une Agence régionale de développement économique (ARDE) afin de se doter d un outil performant capable

Plus en détail

Déjeuner EIM 360 - Enterprise Information Management. Mardi 16 novembre 2010 Restaurant l Amourette Montreuil Thomas Dechilly CTO Sollan

Déjeuner EIM 360 - Enterprise Information Management. Mardi 16 novembre 2010 Restaurant l Amourette Montreuil Thomas Dechilly CTO Sollan Déjeuner EIM 360 - Enterprise Information Management Mardi 16 novembre 2010 Restaurant l Amourette Montreuil Thomas Dechilly CTO Sollan (Extract du livre blanc) Introduction... 2 Continuité des pratiques

Plus en détail

BIM Journées de l Ecoconstruction

BIM Journées de l Ecoconstruction BIM Journées de l Ecoconstruction 09 octobre 2015 Lorraine Qualité Environnement Sommaire 1. Présentation du pôle Fibres Energivie 2. Qu est ce que le BIM 3. Les enjeux du BIM et de la transition numérique

Plus en détail

LETTRE de MISSION d EXPERT sur le PROJET XXXXXXX XXXXX DREIC

LETTRE de MISSION d EXPERT sur le PROJET XXXXXXX XXXXX DREIC o CONVENTION DE PARTENARIAT POUR LA CREATION D UN CENTRE D'EXCELLENCE FRANCO xxxxxxxxxxxx DE FORMATION AUX METIERS DE XXXXXXXXXX LETTRE de MISSION d EXPERT sur le PROJET XXXXXXX XXXXX DREIC A) MISSION

Plus en détail

I- L état des lieux fait le constat global d une offre de formation continue en design balbutiante, peu lisible et peu accessible.

I- L état des lieux fait le constat global d une offre de formation continue en design balbutiante, peu lisible et peu accessible. Mars 2010 Synthèse de l étude de faisabilité sur la mise en place d une offre structurée de formation continue en matière de design, répondant aux besoins des entreprises I- L état des lieux fait le constat

Plus en détail

RÉSUMÉ DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE RÉPERTOIRE)

RÉSUMÉ DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE RÉPERTOIRE) RÉSUMÉ DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE RÉPERTOIRE) Intitulé (cadre 1) Domaine : Sciences, Technologies, Santé Licence professionnelle : Dénomination Nationale «Systèmes informatiques et logiciels»

Plus en détail

Formation de DESSINATEUR CONCEPTEUR CAO DAO Bâtiment et Architecture

Formation de DESSINATEUR CONCEPTEUR CAO DAO Bâtiment et Architecture Formation aux métiers du Bureau d études Architecture Construction Décoration Intérieure Formation de DESSINATEUR CONCEPTEUR CAO DAO Bâtiment et Architecture (Conception - Permis de Construire - Métrés)

Plus en détail

libérales ou encore des particuliers. La société dispose ainsi d un portefeuille

libérales ou encore des particuliers. La société dispose ainsi d un portefeuille TEMOIGNAGE Temoignage Thierry Mazellier - APAVE Sudeurope Directeur Finance et Comptabilité Apave Sudeurope améliore la qualité de la gestion de son poste clients avec Igrec Au travers de son partenariat

Plus en détail

DÉCENNIE DES NATIONS UNIES POUR L ÉDUCATION EN VUE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE

DÉCENNIE DES NATIONS UNIES POUR L ÉDUCATION EN VUE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE Apprendre pour le travail, la citoyenneté et la durabilité DÉCENNIE DES NATIONS UNIES POUR L ÉDUCATION EN VUE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE Suggestions à l UNESCO pour la planification d actions en matière

Plus en détail

Le lycée pilote innovant de Poitiers

Le lycée pilote innovant de Poitiers Merci d'utiliser le titre suivant lorsque vous citez ce document : OCDE (1998), «Le lycée pilote innovant de Poitiers : Futuroscope - 10 ans déjà», PEB Échanges, Programme pour la construction et l'équipement

Plus en détail

Charte Bois Construction Rénovation Environnement Basse-Normandie

Charte Bois Construction Rénovation Environnement Basse-Normandie Charte Bois Construction Rénovation Environnement Basse-Normandie Un programme pour l environnement, par le développement de la Filière Bois Construction & Rénovation en Région Basse-Normandie 2015 2020

Plus en détail

BATIMAT 2015. Le BIM par Bouygues Bâtiment Habitat Social. Le BIM par Bouygues Bâtiment - Habitat Social. 3 novembre 2015

BATIMAT 2015. Le BIM par Bouygues Bâtiment Habitat Social. Le BIM par Bouygues Bâtiment - Habitat Social. 3 novembre 2015 BATIMAT 2015 Le BIM par Bouygues Bâtiment Habitat Social 3 novembre 2015 Introduction Le BIM chez Bouygues Bâtiment Île-de-France Habitat Social Avant de parler de BIM, une très rapide présentation de

Plus en détail

CADRE DECENNAL DE PROGRAMMATION CONCERNANT LES MODES DE CONSOMMATION ET DE PRODUCTION DURABLES (10YFP) RIO + 20 ADOPTE LE 10YFP

CADRE DECENNAL DE PROGRAMMATION CONCERNANT LES MODES DE CONSOMMATION ET DE PRODUCTION DURABLES (10YFP) RIO + 20 ADOPTE LE 10YFP CADRE DECENNAL DE PROGRAMMATION CONCERNANT LES MODES DE CONSOMMATION ET DE PRODUCTION DURABLES (10YFP) RIO + 20 ADOPTE LE 10YFP La Conférence des Nations Unies sur le développement durable (Rio +20) a

Plus en détail

COMMUNIC. D - Rapport scientifique D2 - Synthèse. Version du 10/12/2010

COMMUNIC. D - Rapport scientifique D2 - Synthèse. Version du 10/12/2010 PROJET ANR-06-RGCU-002 COMMUNIC D - Rapport scientifique D2 - Synthèse Version du 10/12/2010 COllaboration par la Maquette Multi-Usage Numérique et l Ingénierie Concourante Sommaire page Ambition et enjeux...

Plus en détail

equalogic Qualité contact@equalogic.fr - www.equalogic.fr

equalogic Qualité contact@equalogic.fr - www.equalogic.fr equalogic Qualité contact@equalogic.fr - www.equalogic.fr Présentation générale equalogic Qualité est un logiciel de gestion de la qualité. Il s adresse à toute entreprise, certifiée ou non, soucieuse

Plus en détail

La formation interministérielle

La formation interministérielle 1 La formation interministérielle La formation interministérielle mise en œuvre par la DGAFP s organise autour des trois axes suivants : La formation interministérielle déconcentrée dont les acteurs principaux

Plus en détail

PRINTEMPS AGILE 2016 DOSSIER DE PARTENARIAT

PRINTEMPS AGILE 2016 DOSSIER DE PARTENARIAT Club Agile Caen PRINTEMPS AGILE 2016 DOSSIER DE PARTENARIAT Club Agile Caen EN BREF ÊTRE AGILE C est maitriser les outils qui permettent de : - Lever les freins qui ralentissent les projets - Réagir rapidement

Plus en détail

CONSEIL STRATÉGIQUE. Services professionnels. En bref

CONSEIL STRATÉGIQUE. Services professionnels. En bref Services professionnels CONSEIL STRATÉGIQUE En bref La bonne information, au bon moment, au bon endroit par l arrimage des technologies appropriées et des meilleures pratiques. Des solutions modernes adaptées

Plus en détail

JOUR 1 - MATIN Première approche de l'architecture métier

JOUR 1 - MATIN Première approche de l'architecture métier Version du 0/0/202 JOUR - MATIN Première approche de l'architecture métier Présentation de la formation exceptionnelle Connaître le cadre de la formation Le contexte : la méthode publique Praxeme, l'initiative,

Plus en détail

MOTION CONSULAIRE RÉGIONALE TRÈS HAUT DÉBIT

MOTION CONSULAIRE RÉGIONALE TRÈS HAUT DÉBIT CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE BOURGOGNE Place des Nations Unies - B.P. 87009-21070 DIJON CEDEX Téléphone : 03 80 60 40 20 - Fax : 03 80 60 40 21 MOTION CONSULAIRE RÉGIONALE TRÈS HAUT DÉBIT Préambule

Plus en détail

Recommandations pour une diffusion du livre numérique par les bibliothèques publiques

Recommandations pour une diffusion du livre numérique par les bibliothèques publiques Recommandations pour une diffusion du livre numérique par les bibliothèques publiques Préambule Les pratiques culturelles des Français connaissent depuis plusieurs années déjà de profondes mutations 1.

Plus en détail

Programme de Développement concerté de l Administration Numérique Territoriale

Programme de Développement concerté de l Administration Numérique Territoriale Programme de Développement concerté de l Administration Numérique Territoriale Les 4 principes directeurs 4 principes directeurs pour développer l Administration numérique territoriale a. Une gouvernance

Plus en détail

CYCLE MANAGEMENT DE L INET

CYCLE MANAGEMENT DE L INET CYCLE MANAGEMENT DE L INET Conseiller formation : Anne GERARD Contact inscription : Delphine Marcangeli 03 83 19 22 05 Delphine.marcangeli@cnfpt.fr 1 CYCLE MANAGEMENT DE L INET OBJECTIFS DU CYCLE Ce cycle

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE LES PROFESSIONNELS S ORGANISENT POUR DOPER LA FILIÈRE DES SYSTÈMES D INFORMATION DE SANTÉ! Paris, le 19 juin 2012

COMMUNIQUE DE PRESSE LES PROFESSIONNELS S ORGANISENT POUR DOPER LA FILIÈRE DES SYSTÈMES D INFORMATION DE SANTÉ! Paris, le 19 juin 2012 Venant à l appui de concertations aussi bien au niveau du Lesiss, de Syntec Numérique avec le CIGREF, réseau de Grandes Entreprises, ainsi qu avec l Asinhpa et les collèges de DSIO de CHU et de CH, la

Plus en détail

Prise en compte du développement durable dans les marchés publics :

Prise en compte du développement durable dans les marchés publics : Prise en compte du développement durable dans les marchés publics : Cahier des charges pour un programme de formation à l attention des agents des institutions publiques soumises à l Ordonnance du 23 juillet

Plus en détail

Termes de références

Termes de références Forum African sur la Gouvernance de l Internet (AfIGF) http://afigf.uneca.org/ Termes de références Septembre 2012 Historique S inspirant des Objectifs du Millénaire pour le Développement des Nations Unies

Plus en détail

Catalogue de formations. Leadership & développement durable

Catalogue de formations. Leadership & développement durable Catalogue de formations Leadership & développement durable Table des matières La formatrice 3 L Art de prendre de bonnes décisions 4 Mieux communiquer pour mieux collaborer 5 Développer sa capacité d influence

Plus en détail

Forum panafricain sur le leadership et le management de l action gouvernementale. Forum des secrétaires généraux de gouvernement

Forum panafricain sur le leadership et le management de l action gouvernementale. Forum des secrétaires généraux de gouvernement Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le développement Fondation pour le Renforcement des Capacités en Afrique (ACBF) Forum panafricain sur le leadership et le management de

Plus en détail

DOUBLETRADE SOLUTION DE VEILLE COMMERCIALE SUR LES PROJETS & APPELS D OFFRES VOTRE PARTENAIRE DEPUIS 1998

DOUBLETRADE SOLUTION DE VEILLE COMMERCIALE SUR LES PROJETS & APPELS D OFFRES VOTRE PARTENAIRE DEPUIS 1998 DOUBLETRADE SOLUTION DE VEILLE COMMERCIALE SUR LES PROJETS & APPELS D OFFRES VOTRE PARTENAIRE DEPUIS 1998 WWW.DOUBLETRADE.COM Standard : 01 71 16 31 00 info@doubletrade.com T BUSINESS NAME LA SOLUTION

Plus en détail

Maquette numérique et interopérabilité

Maquette numérique et interopérabilité Maquette numérique et interopérabilité Bernard FERRIES Coordonnateur technique Mediaconstruct ferries@laurenti.com Programme Quelques définitions : interopérabilité, maquette numérique, BIM, IFC Pratiques

Plus en détail

Termes de références de l Appel d Offre National PAQ-CG N 01/2011

Termes de références de l Appel d Offre National PAQ-CG N 01/2011 MINISTERE DE L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE Programme d'appui à la Qualité - Capacité de Gestion (PAQ-CG) Intitulé du Projet: '' Programme d'harmonisation de l'administration,

Plus en détail

Programme Régional de formation des Acteurs de la Formation. La Validation des Acquis de l Expérience. La mise en dynamique par l approche collective

Programme Régional de formation des Acteurs de la Formation. La Validation des Acquis de l Expérience. La mise en dynamique par l approche collective Programme Régional de formation des Acteurs de la Formation La Validation des Acquis de l Expérience La mise en dynamique par l approche collective Mise en dynamique : L approche collective Trois expériences

Plus en détail

Responsable de l exploitation des applications de gestion (H/F)

Responsable de l exploitation des applications de gestion (H/F) Responsable de l exploitation des applications de gestion (H/F) Emploi type : Ingénieur en développement et déploiement d applications BAP : E Niveau : Ingénieur d études N concours : EPRIE02 Affectation

Plus en détail

Ouverture d une Pépinière dédiée à la finance 5 rue d UZès

Ouverture d une Pépinière dédiée à la finance 5 rue d UZès Ouverture d une Pépinière dédiée à la finance 5 rue d UZès Présentation à l attention des PME candidates Mercredi 30 juin 2010 www.finance-innovation.org 1 La création d une pépinière dédiée aux entreprises

Plus en détail

STAF17 - REALISATION D'UN DISPOSITIF DE FORMATION ENTIEREMENT OU PARTIELLEMENT A DISTANCE

STAF17 - REALISATION D'UN DISPOSITIF DE FORMATION ENTIEREMENT OU PARTIELLEMENT A DISTANCE STAF 2001-2002 STAF17 - REALISATION D'UN DISPOSITIF DE FORMATION ENTIEREMENT OU PARTIELLEMENT A DISTANCE Présentation du cours Responsable : Daniel Peraya Assistante : Nathalie Deschryver TABLE DES MATIERES

Plus en détail

CHECK-LIST. du label Valais excellence PHASE 2

CHECK-LIST. du label Valais excellence PHASE 2 CHECK-LIST du label Valais excellence PHASE 2 La check-list Valais excellence a pour objectif de compléter les exigences ISO 9001 et ISO 14001 par celles 1) de la création de richesse en Valais 2) correspondantes

Plus en détail

Appel à manifestation d intérêt

Appel à manifestation d intérêt Investissements d Avenir Développement de l Économie Numérique Appel à manifestation d intérêt Diffusion de la simulation numérique 2014 IMPORTANT ADRESSE DE PUBLICATION DE L APPEL A MANIFESTATION D INTERET

Plus en détail

FRYDMAN Réouven Année 2012-2013 Option : SISR. Fiche N 4 PPE

FRYDMAN Réouven Année 2012-2013 Option : SISR. Fiche N 4 PPE BTS SIO Services Informatiques aux Organisations Session 2012 2013 FRYDMAN Réouven Année 2012-2013 Option : SISR Fiche N 4 PPE NATURE DE L'ACTIVITE : Approche aux différentes plateformes collaboratives

Plus en détail

Groupe de travail n 3. «Réseau de Relais Visio Accueil sur le Pays Marennes Oléron» 07 février 2014

Groupe de travail n 3. «Réseau de Relais Visio Accueil sur le Pays Marennes Oléron» 07 février 2014 Groupe de travail n 3 «Réseau de Relais Visio Accueil sur le Pays Marennes Oléron» 07 février 2014 Groupe Visio-Accueil 07/02/2014 Ordre du jour Présentation de l étude pour le déploiement d un réseau

Plus en détail

Démarche de Choix de Progiciels (d'après le CXP)

Démarche de Choix de Progiciels (d'après le CXP) Démarche de Choix de Progiciels (d'après le CXP) Page 1 1. PRÉSENTATION DE LA DÉMARCHE...3 1.1 SPÉCIFICITÉS DE LA DÉMARCHE...3 1.2 LA DÉMARCHE...3 2 LES QUATRE ÉTAPES DE LA DÉMARCHE...4 2.1 EXPLORATION

Plus en détail

les pauses du renouvellement urbain NOTE DE CADRAGE Programme de travail 2013

les pauses du renouvellement urbain NOTE DE CADRAGE Programme de travail 2013 les pauses du renouvellement urbain NOTE DE CADRAGE Programme de travail 2013 CONTEXTE Les «pauses du renouvellement urbain», temps d'échange multipartenarial, se sont tenues tout au long de l année 2012.

Plus en détail

5 Evaluation simplifiée AFAQ 26000

5 Evaluation simplifiée AFAQ 26000 Le Groupe AFNOR et ses métiers www.afnor.org Comprendre la norme ISO 6000 Lignes directrices relatives à la Identifier, valoriser, évaluer, soutenir le déploiement & la diffusion de «solutions de référence»

Plus en détail

L élaboration de politique et pratiques gouvernementales pour éliminer le travail des enfants dans les mines de Kolwezi, sud-katanga

L élaboration de politique et pratiques gouvernementales pour éliminer le travail des enfants dans les mines de Kolwezi, sud-katanga PROJET DE BONNE GOUVERNANCE DANS LE SECTEUR MINIER COMME FACTEUR DE CROISSANCE (PROMINES) UNITE D EXECUTION DU PROJET ID Projet : P106982 IDA H589 ZR TF010744 L élaboration de politique et pratiques gouvernementales

Plus en détail

VOLUME I ETUDES DE CAS RELATIFS A DES PROJETS DE PASSATION ELECTRONIQUE DE MARCHES PUBLICS

VOLUME I ETUDES DE CAS RELATIFS A DES PROJETS DE PASSATION ELECTRONIQUE DE MARCHES PUBLICS RAPPORT DE SITUATION VOLUME I ETUDES DE CAS RELATIFS A DES PROJETS DE PASSATION ELECTRONIQUE DE MARCHES PUBLICS JUILLET 2004 Original document in English available at http://europa.eu.int/idabc/eprocurement

Plus en détail