Ö /HV0LQLVWqUHVGHO (TXLSHPHQWHWGHO,QGXVWULHV HQJDJHQWFRQMRLQWHPHQW«

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Ö /HV0LQLVWqUHVGHO (TXLSHPHQWHWGHO,QGXVWULHV HQJDJHQWFRQMRLQWHPHQW«"

Transcription

1 1ƒ±0DUV EDITORIAL Ö Les Ministères de l Equipement et de l Industrie s engagent conjointement VIE DE L ASSOCIATION Ö Le BATI-CLUB a 3 ans Ö Le haut débit au service de la mobilité ACTUALITE NATIONALE Ö Bat-i-bus, ça roule Ö et il sera présenté au Sénat lors du Colloque du 3 avril Ö Constitution d'un nouveau groupe de travail sur les appels d'offres électroniques Ö Projets pilotes IFC Ö Action BATIVEILLE : un instrument au service de la veille collaborative ACTUALITE INTERNATIONALE Ö L'Europe questionne les professionnels sur les priorités de R&D relatives à l'utilisation des TIC Ö Une «internationale» de plus! Ö IFD avec D comme Dictionnaire Ö Le forum econstruction Ö Participation aux séminaires IAI et IFC de Milan DOSSIER «TECHNO» Ö Les serveurs IFC sur la voie du logiciel libre AGENDA Ö Groupes projets Ö Manifestations Ö Réunions internationales (',725,$/ Cette lettre est la première des quatre lettres que Médiaconstruct vous fera parvenir cette année. Notre association veut vous fournir régulièrement les clés pour appréhender une situation en constante évolution. Vous pouvez également à tout moment, sur notre site, faire le point sur les grandes tendances de l informatique, les enjeux, l état des technologies. En effet, grâce au PUCA (Plan Urbanisme Construction et Architecture), Médiaconstruct a mené une action de «%DWLYHLOOHª qui est maintenant à la disposition de tous. L année 2003 va voir le développement de l usage de «maquette numérique» des bâtiments dans la pratique des projets. Une nouvelle avancée technologique se profile, avec la possibilité de représenter les produits industriels dans ces «maquettes numériques». Le Ministère de l Industrie soutient ce développement au travers de son appel d offre UCIP (Utilisation Collective d Internet par les PME). Le projet «3URGXLWVLQWHURSpUDEOHV» va démontrer l interopérabilité des produits et de leur description avec la représentation des bâtiments. L enjeu est considérable car il concerne aussi bien le déroulement des études que l appel d offre et la réponse à l appel d offre ou la gestion des bâtiments. Cela aura des conséquences aussi bien sur les échanges techniques que sur les échanges administratifs ou commerciaux. Tout au long de 2003 nous en suivrons les développements. %UXQR6ODPD, 3UpVLGHQWGH0pGLDFRQVWUXFW Ö /HV0LQLVWqUHVGHO (TXLSHPHQWHWGHO,QGXVWULHV HQJDJHQWFRQMRLQWHPHQW«La filière construction a su relever le défi de l informatique professionnelle. Tous les acteurs ont ainsi aujourd hui la possibilité de recourir à des applications performantes et leurs taux d équipement respectifs montrent bien qu il s agit-là d une réalité tangible. Lettre Mediaconstruct n sur 7

2 Cependant ce résultat mérite d être nuancé. Il faut bien constater en effet que la grande majorité des applications actuelles restent toujours cloisonnées ce qui freine les échanges de données. Cette situation est peu satisfaisante car elle ne facilite pas l interactivité des pratiques et des expertises métiers au bénéfice de la qualité du projet. Les ministères de l Equipement et de l Industrie ont donc décidé de mettre en synergie leurs capacités de soutien respectives dans le but d inverser cette tendance. Les grands chantiers en cours (ou pressentis) dans le cadre des consultations UCIP vont permettre d en montrer tout l intérêt. En effet ces chantiers sont d autant plus stratégiques qu ils s attachent à «démocratiser» - en étroite liaison avec les organisations professionnelles - l usage des NTIC dans la filière, depuis la gestion et le management en ligne du projet jusqu à sa simulation à partir de maquettes numériques, en passant par la prise en compte des caractéristiques des produits de construction. Cette stratégie commune aura pour effet de donner la priorité aux projets qui contribueront à faciliter le croisement des savoirs techniques et des expertises métiers par la transparence réciproque des applications correspondantes, pour faciliter les imports-exports d informations liées au projet. Elle se fixe aussi pour objectif d en mesurer concrètement les bénéfices en suscitant des expérimentations en vraie grandeur. Ö /H%$7,&/8%DDQV -HDQ0LFKHO'RVVLHU&KDUJpGHOD'LYLVLRQ%kWLPHQWVHW,QIUDVWUXFWXUHVDX0,1(), -HDQ<YHV5$0(//,FRQVHLOOHUWHFKQLTXHGX38&$ 9,('(/ $662&,$7,21 Le BATIClub regroupe des organisations professionnelles du BTP dans le but de gagner ensemble le pari du numérique : Union sociale pour l Habitat, UNSFA, SYNTEC Ingénierie, CICF, UNTEC, UNAPOC, COPREC, FFB, CAPEB, membres de MédiaConstruct pour la plupart. Comme les habitudes et les réticences naturelles des uns et des autres font que les «NTIC» restent encore une nébuleuse inconnue pour la majorité et soi-disant réservés aux initiés ou spécialistes de l informatique, le but du BATIClub est d œuvrer pour démocratiser l usage d Internet et changer les pratiques professionnelles. Il faut en effet lutter contre les à priori bien enracinés dans les mentalités alors que les outils mis à notre disposition sont relativement simples d utilisation mais plus complexes à mettre en pratique car tous les acteurs de la construction doivent modifier ensemble leur méthodologie de travail pour une meilleure efficacité et rentabilité. C est le cas des travaux menés depuis l an 2000 avec les projets «DEMO-WEB», «BAT-I-FORM» et aujourd hui «BAT-I-BUS». Ö /HKDXWGpELWDXVHUYLFHGHODPRELOLWp 7KLHUU\3DULQDXG8QVID Le club Médiaconstruct accueillait le 28 janvier une table ronde de grande qualité sur la réalité des services, et de leur utilisation, accessibles au travers des mobiles. Michel Hordé, architecte, présenta avec une grande dextérité l utilisation quotidienne de la messagerie électronique et de l accès aux services (DTU, Avis techniques, simulation de solutions ) à travers une simple liaison de type «GPRS-données». Eric Juin, directeur e-services de Bouygues Construction, dressa un bilan sans détours et donc passionnant des différentes expériences «maison», soulignant usages et solutions avec leurs limites et leurs axes de progrès. Enfin Collin Delavaud, pour Bouygues Telecom, et Christophe Naulleau, pour Orange, ont balayé pour les auditeurs du club Médiaconstruct les évolutions actuelles et accessibles pour tous qui laissent à penser que les solutions ne sont pas loin de rencontrer les besoins des femmes et des hommes «en mouvement» de notre secteur! %HUQDUG/RQJKL9LFHSUpVLGHQW0pGLDFRQVWUXFW Lettre Mediaconstruct n sur 7

3 Ö %DWLEXVoDURXOH«$&78$/,7(1$7,21$/( Le BATI-Club lance du 01 avril au 15 septembre 2003 l opération %$7,%86 : 10 régions et 30 villes visitées. Si tu ne vas pas à Lagardère, Lagardère ira à toi!. Cette célèbre maxime résume parfaitement cette initiative : en parcourant une trentaine de villes, ce cyber-bus itinérant va informer et former sur place de manière synchrone et interprofessionnelle, tous les acteurs de la construction, y compris s ils le désirent, les élus et les maîtres d ouvrage publics. Il s agit de porter la bonne parole numérique aux divers professionnels régionaux du BTP pour les initier tous ensemble aux nouvelles technologies et plus particulièrement à l apprentissage de l outil de gestion de projet. La Batibox a été conçue et développée comme un outil simple, basique, attractif et pédagogique permettant aux débutants de se familiariser avec le concept, aux indécis de tester la pertinence de ce nouveau type d échanges et aux petits chantiers de trouver un outil à leur mesure. Comme 90% des acteurs de la construction ne possèdent pas leurs permis de conduire pour surfer sur les autoroutes de l information et de la communication ; il est non seulement souhaitable mais vital de créer cette formation inter-professionnelle de l outil en allant aux devants des futurs utilisateurs. Alors, n oubliez pas de prendre le BAT-I-BUS Ö «HWLOVHUDSUpVHQWpDX6pQDWORUVGX&ROORTXHGXDYULO 7KLHUU\3DULQDXG8QVID L'Observatoire national de l'environnement internet des professions libérales (API-PL) soutient et accompagne le tour de France de l'association MédiaConstruct. Batibox est l'exemple même d'une réalisation pouvant inciter les professionnels libéraux et les collectivités locales à utiliser internet dans leurs relations réciproques. Créé en 1999, l'observatoire API-PL a déjà effectué deux tours de France en 2000 et 2002, le dernier ayant donné lieu à un Rapport au Premier ministre : "Internet et les professions libérales au cœur des régions". Thierry PARINAUD, vice-président de et délégué NTIC de la fédération des architectes, est invité par l'observatoire à présenter la batibox et le batibus lors de son colloque au Sénat le 3 avril 2003 sur le thème : internet, professions libérales et collectivités locales (voir agenda). 7KLHUU\%28&+$5'3UpVLGHQWGHO2EVHUYDWRLUH$3,3/ Ö &RQVWLWXWLRQGXQQRXYHDXJURXSHGHWUDYDLOVXUOHVDSSHOVGRIIUHVpOHFWURQLTXHV Le nouveau code des marchés publics autorise, et même encourage la dématérialisation des appels d'offres. A partir de 2005, il ne sera plus possible à un organisme public de refuser une soumission qui lui parviendrait par voie électronique. Aussi, des actions ponctuelles ont été menées par différents acteurs comme le Ministère de l Equipement avec le projet SAOMAP. Des réflexions sont également engagées au niveau national par la Mission pour l Economie Numérique aussi bien qu au niveau international en particulier par l UN/CEFACT. (lettre 2) Ce sujet ne pouvait laisser insensible Médiaconstruct, dont l une des missions historiques a toujours été de promouvoir les technologies facilitant les échanges électroniques entre acteurs de la filière BTP. Un groupe de travail s est donc constitué, réunissant principalement, pour l instant, des éditeurs de logiciels. L'une de ses premières actions va consister à mettre au point un schéma XML «universel» de modélisation des données d un appel d offres. Sera visé plus particulièrement le DQE (Descriptif Quantitatif Estimatif) afin de faciliter les EAI (Enterprise Application Integration) avec les logiciels de rédaction des marchés, ceux d études de prix et les ERP du secteur. La démarche choisie par le groupe consiste à se donner des objectifs réalistes et réalisables à court terme, débouchant sur des solutions qui pourront être adoptées et mises en œuvre rapidement et facilement par le plus grand nombre d'acteurs possible. Pour cela, il a été décidé de se doter d une première maquette afin de démontrer et d expliquer le procédé. En matière de nouvelles technologies, les progrès sont nettement plus rapides que l évolution des esprits. Aussi, il nous a semblé que la méthode «des petits pas» tendant à n avancer sur un nouveau sujet que quand le premier a été compris et adopté par le plus grand nombre était la seule qui permettrait de réaliser des avancées significatives. %HUQDUG'XFDVVH3KDURV Pour en savoir plus sur les appels d'offres électroniques Lettre Mediaconstruct n sur 7

4 Ö 3URMHWVSLORWHV,)& Le Groupe Archimen (ex groupe Archimede) inaugure cette nouvelle rubrique avec deux projets privés de type industriel (construction ou extension d usines) qui ont été gérés avec $FWLYHG (www.active3d.net). Cette plateforme web collaborative permet de partager une maquette IFC. Premier projet, l'usine SCHMALBACH qui récupère des bouteilles plastiques pour produire du polyéthylène qui servira à son tour à produire des nouvelles bouteilles : l architecte ne connaissait pas les IFC mais il a accepté de jouer le jeu avec son logiciel de CAO ALLPLAN. Bien qu'il n'ait pas l'habitude de pratiquer la modélisation 3D, il a été en mesure de fournir deux fichiers IFC, un pour l existant et l autre pour le projet futur. Ces fichiers ont été importés dans ARCHICAD puis transformés en IFC 2.0 qui est la version actuellement supportée par Active3d. Deuxième projet, l'usine STL DIJON CEREALES qui déshydrate des oignons : cette fois, l architecte avait entendu parler des IFC lors de réunions de l ordre des Architectes. Il a travaillé avec ARCHICAD V7 sur Macintosh et a produit un fichier IFC 2.0 intégrant l existant et les constructions futures. Quels enseignements peut-on retirer de ces deux opérations? - Les architectes ne pratiquent pas nécessairement la modélisation 3D et celle-ci doit respecter certaines règles pour que l export IFC se déroule bien, sans perte d informations - Le passage d'une version à une version 2.0 a posé quelques problèmes de compatibilité, mais ils devraient s'atténuer à l'avenir puisque la plupart des éditeurs de CAO ont adopté la version IFC 2x - Le maître d ouvrage a été satisfait dans les deux cas et s'avère en définitive le plus motivé. Il a notamment apprécié les retombées d'une modélisation 3D en matière de communication avec les élus, les collectivités et en interne et il voulait même faire intégrer les objets provenant de la modélisation du processus de fabrication. - Les architectes ont joué le jeu et les entreprises de travaux ont découvert les IFC à l'occasion de ces projets. Le bilan est positif et les IFC seront utilisées par le groupe Archimen dans d'autres projets. Les deux prochains leur permettront de tester des transferts à base d'ifc entre CAO et logiciels de calcul de thermique et de structure. Quant à la version IFC2x d'active3d, elle est prévue pour mai OLYLHU*DXGDUG Groupe $UFKLPHQ Ö $FWLRQ%$7,9(,//(XQLQVWUXPHQWDXVHUYLFHGHODYHLOOHFROODERUDWLYH Avec le soutien du Plan Urbanisme Construction et Architecture, Médiaconstruct met aujourd'hui en place un cadre destiné à soutenir et développer les actions de veille de l'association. Le site BATIVEILLE (www.mediaconstruct.org/projets/bativeille/) traite actuellement du travail collaboratif, des catalogues électroniques, de la maquette numérique, des appels d'offres électroniques, des places de marché et du commerce électronique, des infrastructures, et des technologies logicielles. Les domaines sélectionnés pour cette première version correspondent à ceux qui ont déjà fait l'objet de travaux ou d'études au sein de Médiaconstruct ou qui suscitent aujourd'hui interrogations et attentes du fait des perspectives entrevues... Aussi le site Bativeille a-t-il été conçu de façon à pouvoir être facilement étendu pour couvrir de nouveaux sujets. Les domaines sont présentés de façon homogène, selon cinq rubriques : - une introduction qui précise les limites du domaine en formulant quelques questionnements - un état des lieux en matière de pratiques, d'outils et de services, d'expériences, de projets - une revue des WHQGDQFHV et des pyroxwlrqv qui se profilent. - des propositions d'dfwlrqv - une sélection de références documentaires et de liens (HQVDYRLUSOXV Comme le site BATIVEILLE est destiné au plus grand nombre, nous avons tenté dans la mesure du possible d'éviter les termes trop techniques et les nombreux sigles. Un ensemble de fiches technologiques est néanmoins à la disposition du visiteur qui souhaiterait approfondir un sujet. Le contenu de ce site est G\QDPLTXH et il évoluera en fonction des contributions des visiteurs qui sont invités à s'exprimer de multiples façons : en réaction aux rubriques, en proposant de nouvelles références documentaires ou en commentant les références déjà en ligne, en participant aux forums ou en suscitant de nouveaux thèmes de discussion. Bonne visite et à vos claviers %HUQDUG)HUULqV/DXUHQWL Lettre Mediaconstruct n sur 7

5 $&78$/,7(,17(51$7,21$/( Ö /(XURSH TXHVWLRQQH OHV SURIHVVLRQQHOV VXU OHV SULRULWpV GH 5 ' UHODWLYHV j OXWLOLVDWLRQGHV7,& Le projet européen ROADCON a pour objet la définition des priorités en Recherche & Développement sur l'utilisation des TIC pour le secteur de la Construction (lettre 2). Une réunion a été organisée le 17 décembre 2002 avec MÉDIACONSTRUCT pour contribuer à la définition des attentes des professionnels. L'équipe a présenté une vision selon cinq domaines d'application : 1) ODGLIIXVLRQGHVFRQQDLVVDQFHV : généraliser les accès à l'information, faciliter la capitalisation, améliorer le partage des informations, développer la formation initiale et continue sur l'usage des TIC et promouvoir le transfert technologique entre industriels et acteurs 2) ODTXDOLWpHWODSHUIRUPDQFH : en phase amont avec les critères de développement durable, en développant le contrôle qualité et performance au cours du projet, et s'appuyer sur des standards (produits certifiés, labels,...) 3) XQHDSSURFKHHQF\FOHGHYLHJOREDO du bâtiment : mieux intégrer les besoins de la société et des usagers, prendre en compte l'exploitation et la démolition, améliorer la collaboration entre acteurs, développer des outils d'évaluation, de simulation et mettre en place des relations durables entre partenaires 4) DVSHFWVOpJDX[HWFRQWUDFWXHOV : instaurer un cadre légal support des transactions TIC, promouvoir le DD par un cadre contractuel adapté, développer des solutions standards pour les négociations contractuelles et les e-procédures avec l'administration 5) DVSHFWVFXOWXUHOVKXPDLQVHWRUJDQLVDWLRQQHOV : crédibiliser les TIC, lever les freins à leur utilisation, égaliser les chances dans leur usage et anticiper les changements de la société. Cette vision avait été déjà soumise à des architectes et des entreprises au cours d'entretien. Il a été recommandé à l'équipe de consulter également d'autres acteurs et notamment des maîtres d'ouvrages, AMO, CSPS et OPC. La réunion a contribué à développer les points suivants : - le nécessaire soutien du développement et de la diffusion des WHFKQRORJLHVREMHW" dans tout le cycle de vie de la construction - la UXSWXUH actuelle entre FRQVWUXFWHXU et H[SORLWDQW du bien qui nécessite des investigations - l'importance d'un ODQJDJHFRPPXQ nécessaire à l'établissement des bases de données SURGXLWV adaptées aux besoins des différents métiers, ou plutôt des différentes fonctions - l'intérêt pour toute solution qui facilite ODFFHVVLELOLWp aux techniques (plug & play, auto-apprentissage, etc.) pour éviter le recours à un "facilitateur ou coatcheur technologique" - la nécessité d'accroître la technicité et la capacité de la maîtrise d'ouvrage dans ces domaines, en raison des HIIHWVGHQWUDvQHPHQW qu'elle peut constituer Ö 8QH LQWHUQDWLRQDOHªGHSOXV 0LFKHO52&+$6$&5 Les projets dont nous avions parlé en décembre 2002 (lettre 2) progressent de façon prometteuse. Après les meetings de Paris du 27 au 30 janvier 2003, le Groupe Construction TGB6 de l'un/cefact s'est réuni à San Diego du 10 au 14 mars. Cette dernière session a confirmé : 1. l acceptation, au niveau international (standards ebxml) de la description standard des produits de Construction (projet «SDC» mené par la France) ; 2. l'intérêt pour une coopération avec l'iai dans le cadre des futurs travaux sur la liaison avec la «maquette numérique» ; 3. l avancée conjointe de nos amis européens et japonais sur la standardisation du contenu des données relatives aux appels d offres électroniques (projet «etendering») Notons qu un groupe de Médiaconstruct vient de se constituer pour travailler sur ce troisième thème. Ö,)'DYHF'FRPPH'LFWLRQQDLUH %HUQDUG/RQJKL3UpVLGHQW81&HIDFW&RQVWUXFWLRQ Dans la précédente lettre, nous avions évoqué les travaux conjoints de l'iai et de l'iso relatifs à une norme de description de concepts objets qui est bien adaptée aux caractéristiques techniques des produits. Médiaconstruct a accueilli le groupe de projet XM7 pour sa 4 ème réunion de travail, les 14 et 15 Lettre Mediaconstruct n sur 7

6 février. Les réunions ont rassemblé des membres du groupe de travail représentant la Norvège, le Royaume Uni, la Hollande et la France, ainsi que quelques invités. K. Woestenenk (STABU) avait participé aux réunions de l'un/cefact en janvier. En retour, B. Longui a présenté le projet SDC et son prolongement international. Un tel sujet pourrait être l'amorce d'une coopération entre l'iai et l'un/cefact qui sera proposée aux deux organisations à l'occasion des prochaines réunions internationales. J. Aas-Jakobsen (Norwegian Building Research Institute) a présenté le projet norvégien BARBI, initiative de l'industrie de la construction pour la constitution de catalogues. J. Wix (UK) a fait une démonstration d'insertion d'articles de catalogues dans un projet, à la fois avec Autocad et avec Architectural Desktop. F. Grand (BBS Slama) a présenté l'application de la norme au dictionnaire Edibatec (export du dictionnaire dans un format normalisé qui a été importé sans difficulté par l'équipe norvégienne) ainsi que des services Web pour l'accès à des catalogues Edibatec. F.X. Rocca a formalisé des propositions relatives au référencement de produits de catalogues électroniques depuis une maquette numérique. Ce sujet pourrait donner lieu à une suite du projet XM7 dont les résultats seront présentés à Washington au mois de mai Si les recommandations du groupe sont suivies, l'iai pourrait décider de la définition d'un IFD, nouveau sigle signifiant "International Framework Dictionary". Pour en savoir plus, la fiche Technologique Bativeille Ö /HIRUXPH&RQVWUXFWLRQ %HUQDUG)HUULqV/DXUHQWL La mise en œ uvre à grande échelle de plate-formes collaboratives et des places de marché électroniques nécessite de fédérer les initiatives de standardisation pour l ecommerce et l'ebusiness dans la Construction. Avec le soutien du projet ICCI (projet ayant vocation à fédérer, harmoniser, et aider à standardiser et promouvoir les résultats d un ensemble de projets de recherche européens, dont le projet econstruct), des acteurs majeurs de la construction en Europe, dont le CSTB et le TNO hollandais, soutiennent une approche de standardisation auprès du CEN/ISSS (CEN Information Society Standardisation System). Dénommée "econstruction Workshop", cette initiative (en fait un programme tournant de réunions physiques ou virtuelles, et avec des sessions plénières organisées avec le CEN) est un des mécanismes fondamentaux pour atteindre l'objectif suivant : une plateforme européenne pour l'harmonisation du domaine de l'econstruction, incluant l'ensemble des problématiques de communication, d'intégration et d'interopérabilité, ainsi que de définitions sémantiques de l'information, et ce pour l'ensemble des phases du cycle de vie d'un projet de Construction et des étapes de la chaîne d'approvisionnement. Cet effort de standardisation consiste en particulier à analyser, puis délivrer un ensemble de recommandations relatives à une architecture, un (ou des) schéma(s) conceptuels et une (ou des) ontologie(s) pour l'industrie du bâtiment, ainsi que la spécification fonctionnelle d'une suite logicielle à même de fournir les outils informatiques qui viendront demain supporter le travail des acteurs de la Construction. Cet atelier (workshop) a vocation à rassembler les acteurs et experts impliqués dans l'intégration de technologies de l'information et de la Communication en Europe, dans le secteur de la Construction. Pour en savoir plus : Ö 3DUWLFLSDWLRQDX[VpPLQDLUHV,$,HW,)&GH0LODQ $ODLQ=DUOL&67% Depuis le meeting de l'iai à TOKYO, le comité de promotion du futur chapitre Italien a adopté un statut d'observateur, en attendant de rallier un peu plus d'éditeurs locaux et d'entreprises à la cause de l'interopérabilité, ce qui leur permettra de fonder le chapitre Italien. Mais l'idée progresse, en même temps que les salons et conférences sur le thème des IFC. Médiaconstruct et BBS Slama apporteront leur concours en délégant Roland Billon et Frédéric Grand pour montrer des exemples d'échange lors d'une conférence à Milan le 6 mai 2003 : "Interoperabilita come valorizzazione del progetto". Le principal salon des Technologies de l'information en Italie, le "SMAU Exhibition" abritera sans doute, en Octobre 2003, le premier espace de l'iai Italien. 5RODQG%LOORQ.HRSV,QIRUPDWLTXH Lettre Mediaconstruct n sur 7

7 '266,(5 7(&+12ª Ö /HVVHUYHXUV,)&VXUODYRLHGXORJLFLHOOLEUH L'échange de fichiers IFC est la première étape sur le chemin de l'interopérabilité et de nombreux logiciels sont d'ores et déjà capables de lire et d'écrire des fichiers IFC. C'est déjà un grand progrès notamment pour l'équipe de maîtrise d'œ uvre qui évite de coûteuses ressaisies entre CAO et logiciels métier. Les limites de l'exercice sont néanmoins bien connues et la suite logique de l'échange de fichiers sera le partage d'une maquette numérique gérée par un serveur IFC. C'est la voie explorée par le VTT et Secom (Japon) depuis Cette coopération a donné naissance à IMSvr, un serveur IFC développé en 2SHQ VRXUFH. Ce serveur est accessible depuis un simple navigateur. Il est construit à partir de technologies et standards éprouvés (SQL Serveur, XML, SOAP) et se présente sous la forme de services Web. Plusieurs membres de l'iai ont retenu IMS comme base de leurs développements et le serveur a été notamment expérimenté au Japon, en Australie et en France. Une coopération avec le VTT s'est engagée en 2002 dans le cadre du projet Bâtiment Interopérable, pour intégrer les fonctionnalités du serveur au visualiseur CLAIRE. Pour en savoir plus sur les services Web et sur IMSvr Ö *URXSHVSURMHWV $*(1'$ 19 mars Bat-i-bus 31 mars Groupe Appels d'offres électroniques 15 avril, 6 mai, 10 juin Bati-Serveurs interopérables Ö 0DQLIHVWDWLRQV 1-3 avril Salon Micad, Porte de Versailles 3 avril Sénat %HUQDUG)HUULqV/DXUHQWL Colloque organisé par l'observatoire national de l'environnement internet des professions libérales :,QWHUQHWSURIHVVLRQVOLEpUDOHVHWFROOHFWLYLWpVORFDOHV ([HPSOHV SUDWLTXHV OHV UHODWLRQV GHV FROOHFWLYLWpV ORFDOHV HW GHV SURIHVVLRQVOLEpUDOHV(pré-programme) 16 avril Réunion de présentation des résultats du projet Bâtiment interopérable 29 avril Séminaire IFC (http://www.laurenti.com/services/ifc.htm) 4 Juin Rencontre enseignants professionnels 1 juillet Assemblée Générale et Conférence annuelle Ö 5pXQLRQVLQWHUQDWLRQDOHV mars UN/Cefact TBG6 (Groupe Construction), San Diego 6-7 mai Séminaires IAI organisés par le chapitre Italien à Milan mai Réunions IAI, Washington mai UN/Cefact TBG6 (Groupe Construction), Tokio Lettre Mediaconstruct n sur 7

EXPERT1 BIM MAQUETTE NUMÉRIQUE FICHE SIGNALÉTIQUE

EXPERT1 BIM MAQUETTE NUMÉRIQUE FICHE SIGNALÉTIQUE EXPERT1 BIM MAQUETTE NUMÉRIQUE FICHE SIGNALÉTIQUE FILIÈRE PORTEUR Thématique(s) Equipe BÂTIMENT MEDIACONSRUCT Co-design PLM SCM Traçabilité Dématérialisation Partage de données techniques à travers la

Plus en détail

Description des produits et systèmes. position des industries de produits de constuction en France. présentation Laurent Ortas

Description des produits et systèmes. position des industries de produits de constuction en France. présentation Laurent Ortas Description des produits et systèmes position des industries de produits de constuction en France présentation Laurent Ortas président commission dématérialisation de l'aimcc responsable nouvelles technologies

Plus en détail

PAYS INVITE D'HONNEUR :LA FRANCE

PAYS INVITE D'HONNEUR :LA FRANCE Note Conceptuelle PAYS INVITE D'HONNEUR :LA FRANCE La Tunisie renouvelle son engagement pour le développement et la prospérité de l'afrique et des pays arabes, par l'organisation de la 8ème édition de

Plus en détail

LICENCE PROFESSIONNELLE COLLECTIVITES TERRITORIALES DES METIERS TECHNIQUES DES. à la rentrée universitaire 2008/2009 au Campus Mazier - Saint-Brieuc

LICENCE PROFESSIONNELLE COLLECTIVITES TERRITORIALES DES METIERS TECHNIQUES DES. à la rentrée universitaire 2008/2009 au Campus Mazier - Saint-Brieuc LICENCE PROFESSIONNELLE DES METIERS TECHNIQUES DES COLLECTIVITES TERRITORIALES à la rentrée universitaire 2008/2009 au Campus Mazier - Saint-Brieuc Projet partenarial Naissance du projet régional Dans

Plus en détail

VOLUME I ETUDES DE CAS RELATIFS A DES PROJETS DE PASSATION ELECTRONIQUE DE MARCHES PUBLICS

VOLUME I ETUDES DE CAS RELATIFS A DES PROJETS DE PASSATION ELECTRONIQUE DE MARCHES PUBLICS RAPPORT DE SITUATION VOLUME I ETUDES DE CAS RELATIFS A DES PROJETS DE PASSATION ELECTRONIQUE DE MARCHES PUBLICS JUILLET 2004 Original document in English available at http://europa.eu.int/idabc/eprocurement

Plus en détail

RÉSUMÉ PLAN D'AFFAIRES

RÉSUMÉ PLAN D'AFFAIRES Open IT For Development Résumé - Page 1 / 6 ASSOCIATION OPEN IT FOR DEVELOPMENT RÉSUMÉ PLAN D'AFFAIRES Document: Résumé plan d'affaires, du 2012-05-24 Entreprise: Siège: Activités: Rédaction: Relecture:

Plus en détail

Votre partenaire CAO FM Facility Management & Gestion des surfaces

Votre partenaire CAO FM Facility Management & Gestion des surfaces Votre partenaire CAO FM Facility Management & Gestion des surfaces La gestion des Surfaces, des infrastructures/cvse devient : pratique, simple et abordable avec les nouveaux logiciels de CAO AutoCAD Revit

Plus en détail

Le Workflow comme moteur des projets de conformité

Le Workflow comme moteur des projets de conformité White Paper Le Workflow comme moteur des projets de conformité Présentation Les entreprises sont aujourd'hui soumises aux nouvelles régulations, lois et standards de gouvernance les obligeant à mettre

Plus en détail

NOTE DE POSITIONNEMENT EGF.BTP SUR LA NUMERISATION DE LA FILIERE BATIMENT

NOTE DE POSITIONNEMENT EGF.BTP SUR LA NUMERISATION DE LA FILIERE BATIMENT NOTE DE POSITIONNEMENT EGF.BTP SUR LA NUMERISATION DE LA FILIERE BATIMENT 1 ) Expérience et perception de la numérisation Les entreprises générales de BTP sont familiarisées avec la numérisation du bâtiment

Plus en détail

Le bâtiment dans la ville : nouveaux standards et pratiques émergentes pour faciliter la coopération avec les architectes.

Le bâtiment dans la ville : nouveaux standards et pratiques émergentes pour faciliter la coopération avec les architectes. Le bâtiment dans la ville : nouveaux standards et pratiques émergentes pour faciliter la coopération avec les architectes ᆲ Bernard FERRIES Enseignant à l'ecole Nationale Supérieure d'architecture de Toulouse

Plus en détail

Contexte : «l e-business» TECHNIQUES DE MARKETING EN LIGNE. Contexte : «l e-business» Création de valeur 02/02/12

Contexte : «l e-business» TECHNIQUES DE MARKETING EN LIGNE. Contexte : «l e-business» Création de valeur 02/02/12 Contexte : «l e-business» TECHNIQUES DE MARKETING EN LIGNE La notion «d E-Business» recouvre les différentes applications possibles de l'informatique faisant appel aux technologies de l'information et

Plus en détail

Projet partenarial - 1 er volet "Anticiper les opportunités d'emploi pour les femmes au sein de l'économie verte et verdissante"

Projet partenarial - 1 er volet Anticiper les opportunités d'emploi pour les femmes au sein de l'économie verte et verdissante Projet partenarial - 1 er volet "Anticiper les opportunités d'emploi pour les femmes au sein de l'économie verte et verdissante" Projet partenarial, piloté par l'arpe, en co-réalisation avec l'orm -observatoire

Plus en détail

Synthèse du «Schéma Directeur des Espaces Numériques de Travail» A l attention du Premier degré (doc réalisé par Les MATICE 76)

Synthèse du «Schéma Directeur des Espaces Numériques de Travail» A l attention du Premier degré (doc réalisé par Les MATICE 76) Synthèse du «Schéma Directeur des Espaces Numériques de Travail» A l attention du Premier degré (doc réalisé par Les MATICE 76) 1. Qu est-ce que le SDET : schéma directeur des espaces numériques de travail?

Plus en détail

Gepa et organismes de formation r é g i o n a u x: Conseils régionaux de l ordre des architectes et structures connexes

Gepa et organismes de formation r é g i o n a u x: Conseils régionaux de l ordre des architectes et structures connexes Gepa et organismes de formation r é g i o n a u x: Conseils régionaux de l ordre des architectes et structures connexes Le Gepa (Groupe pour l éducation permanente des architectes) est l organisme de formation

Plus en détail

SOMMAIRE. Bernard Longhi

SOMMAIRE. Bernard Longhi BTP 2015 Prouver les bénéfices de la dématérialisation des facturations de marchés publics de travaux Charleville-Mézières Signature pilote BTP 2015 4/12/2014 SOMMAIRE Qui sommes-nous? Rappel du projet

Plus en détail

scfi, créateur de Solutions Innovantes... 2 Contrat de Partenariat... 3 Concept... 3 Services... 4 Domaines... 4 Atouts... 5

scfi, créateur de Solutions Innovantes... 2 Contrat de Partenariat... 3 Concept... 3 Services... 4 Domaines... 4 Atouts... 5 SOMMAIRE scfi, créateur de Solutions Innovantes... 2 Contrat de Partenariat... 3 Concept... 3 Services... 4 Domaines... 4 Atouts... 5 Expertise & Consulting... 6 Définir et Architecturer votre Système

Plus en détail

Les nouvelles architectures des SI : Etat de l Art

Les nouvelles architectures des SI : Etat de l Art Les nouvelles architectures des SI : Etat de l Art Objectif Mesurer concrètement les apports des nouvelles applications SI. Être capable d'évaluer l'accroissement de la complexité des applications. Prendre

Plus en détail

Groupe de travail n 3. «Réseau de Relais Visio Accueil sur le Pays Marennes Oléron» 07 février 2014

Groupe de travail n 3. «Réseau de Relais Visio Accueil sur le Pays Marennes Oléron» 07 février 2014 Groupe de travail n 3 «Réseau de Relais Visio Accueil sur le Pays Marennes Oléron» 07 février 2014 Groupe Visio-Accueil 07/02/2014 Ordre du jour Présentation de l étude pour le déploiement d un réseau

Plus en détail

Appel à projets. Usages innovants des données numériques : partage, exploitation et valorisation. Règlement

Appel à projets. Usages innovants des données numériques : partage, exploitation et valorisation. Règlement Annexe délibération n 2014.320.SP Appel à projets Usages innovants des données numériques : partage, exploitation et valorisation Règlement L'appel à projet est constitué d'un Règlement et d'un Dossier

Plus en détail

Annonces internes Sonatrach recherche pour sa Direction Centrale IAP - CU :

Annonces internes Sonatrach recherche pour sa Direction Centrale IAP - CU : Annonces internes Sonatrach recherche pour sa Direction Centrale IAP - CU : DIRECTION DE L ECOLE D ARZEW : Un Chef de Département Pédagogique Gaz, Raffinage et Pétrochimie. DIRECTION ADMINISTRATION ET

Plus en détail

L'approche Dossier Patient Partagé en Aquitaine

L'approche Dossier Patient Partagé en Aquitaine GIE TéléSanté Aquitaine L'approche Dossier Patient Partagé en Aquitaine 28 mai 2008 Régis Rose GIE TéléSanté Aquitaine Mai 2008 A - OBJECTIFS 1 - Introduction Les prémisses du projet de dossier médical

Plus en détail

Mastère spécialisé. «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau De l idée à la mise en marché»

Mastère spécialisé. «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau De l idée à la mise en marché» Mastère spécialisé «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau De l idée à la mise en marché» I- Présentation détaillée du programme d enseignement Répartition par modules et crédits ECTS : Intitulé

Plus en détail

L IDENTITÉ NUMÉRIQUE MULTISERVICES EN FRANCE : LE CONCEPT IDÉNUM

L IDENTITÉ NUMÉRIQUE MULTISERVICES EN FRANCE : LE CONCEPT IDÉNUM L IDENTITÉ NUMÉRIQUE MULTISERVICES EN FRANCE : LE CONCEPT IDÉNUM Par Francis Bruckmann ISEP 1975 Directeur délégué à la promotion de la sécurité Orange Cet article est paru dans le numéro 103 de Signaux,

Plus en détail

Prisme : le nouvel Intranet Web 2.0 d'ifpen

Prisme : le nouvel Intranet Web 2.0 d'ifpen Énergies renouvelables Production éco-responsable Transports innovants Procédés éco-efficients Ressources durables Prisme : le nouvel Intranet Web 2.0 d'ifpen Plateforme pour la Recherche, l'innovation,

Plus en détail

Utilisation d'outils de WebMapping OpenSource dans une collectivité territoriale Communauté de Communes de l'agglomération Saint-Loise (CCASL)

Utilisation d'outils de WebMapping OpenSource dans une collectivité territoriale Communauté de Communes de l'agglomération Saint-Loise (CCASL) Utilisation d'outils de WebMapping OpenSource dans une collectivité territoriale Communauté de Communes de l'agglomération Saint-Loise (CCASL) SOMMAIR E 1. Présentation de la CCASL 2. Enjeux de la cartographie

Plus en détail

Depuis 2009, l'éducation nationale s'est déjà mobilisée pour développer des banques de stages et des outils associés.

Depuis 2009, l'éducation nationale s'est déjà mobilisée pour développer des banques de stages et des outils associés. Pôles de stages Mise en place dans les académies de pôles de stages NOR : MENE1505070C circulaire n 2015-035 du 25-2-2015 MENESR - DGESCO A2-2 Texte adressé aux rectrices et recteurs d'académie Que ce

Plus en détail

Base de données documentaires [financement ACSE]

Base de données documentaires [financement ACSE] Réseau Ressources pour l Égalité des Chances et l Intégration (RECI) Rapport d activité 2011 Le programme de travail 2011 s est décliné autour de quatre types d actions : des outils, de la production de

Plus en détail

Pôle de compétitivité Aerospace Valley CIBLAGE MARCHE INTERNATIONAL

Pôle de compétitivité Aerospace Valley CIBLAGE MARCHE INTERNATIONAL Pôle de compétitivité Aerospace Valley Prestation de consultant Action Collective CIBLAGE MARCHE INTERNATIONAL Cahier des charges Accompagnement de PME à l international Réf. AV-2014-271 AEROSPACE VALLEY

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE : L Eco-Center, nouvel investissement majeur pour faire de l Auvergne le nouveau monde du numérique

COMMUNIQUE DE PRESSE : L Eco-Center, nouvel investissement majeur pour faire de l Auvergne le nouveau monde du numérique Clermont-Ferrand, le 13 mai 2014 COMMUNIQUE DE PRESSE : L Eco-Center, nouvel investissement majeur pour faire de l Auvergne le nouveau monde du numérique Une centaine d acteurs du numérique auvergnat étaient

Plus en détail

Développement du numérique PROJET DE «FEUILLE DE ROUTE POUR UNE STRATEGIE NATIONALE DE DEPLOIEMENT DU TRES HAUT DEBIT» OBSERVATIONS DE LA FIEEC

Développement du numérique PROJET DE «FEUILLE DE ROUTE POUR UNE STRATEGIE NATIONALE DE DEPLOIEMENT DU TRES HAUT DEBIT» OBSERVATIONS DE LA FIEEC Développement du numérique PROJET DE «FEUILLE DE ROUTE POUR UNE STRATEGIE NATIONALE DE DEPLOIEMENT DU TRES HAUT DEBIT» OBSERVATIONS DE LA FIEEC Février 2013 Les infrastructures de réseaux très haut débit

Plus en détail

Université du Sud-Toulon Var IUT Toulon Var PROGRAMME DE LA FORMATION. Licence Professionnelle Management des Organisations

Université du Sud-Toulon Var IUT Toulon Var PROGRAMME DE LA FORMATION. Licence Professionnelle Management des Organisations Université du Sud-Toulon Var IUT Toulon Var PROGRAMME DE LA FORMATION Licence Professionnelle Management des Organisations Spécialité Ressources Humaines et Conduite de Projets Formation initiale/ Contrat

Plus en détail

une plate-forme de services administratifs pour le territoire bourguignon

une plate-forme de services administratifs pour le territoire bourguignon une plate-forme de services administratifs pour le territoire bourguignon Le territoire bourguignon : chiffres clés Un territoire à forte dominante rurale Nombre d habitants: 1 612 397 (1) Nombre de communes

Plus en détail

ISO/CEI 20000-1 NORME INTERNATIONALE. Technologies de l'information Gestion des services Partie 1: Exigences du système de management des services

ISO/CEI 20000-1 NORME INTERNATIONALE. Technologies de l'information Gestion des services Partie 1: Exigences du système de management des services NORME INTERNATIONALE ISO/CEI 20000-1 Deuxième édition 2011-04-15 Technologies de l'information Gestion des services Partie 1: Exigences du système de management des services Information technology Service

Plus en détail

CONFERENCE NATIONALE DU HANDICAP. Relevé des conclusions

CONFERENCE NATIONALE DU HANDICAP. Relevé des conclusions PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE Service de presse Paris, le 11 décembre 2014 CONFERENCE NATIONALE DU HANDICAP Relevé des conclusions A l occasion de la Conférence nationale du handicap du 11 décembre 2014,

Plus en détail

CONVENTION CADRE NATIONALE DE PARTENARIAT SUR LA CONDUITE ACCOMPAGNÉE DES APPRENTIS DU BÂTIMENT

CONVENTION CADRE NATIONALE DE PARTENARIAT SUR LA CONDUITE ACCOMPAGNÉE DES APPRENTIS DU BÂTIMENT PREMIER MINISTRE CONVENTION CADRE NATIONALE DE PARTENARIAT SUR LA CONDUITE ACCOMPAGNÉE DES APPRENTIS DU BÂTIMENT conclue entre l'état, la Caisse Nationale d'assurance Maladie des Travailleurs Salariés

Plus en détail

ÉVÉNEMENT «DYNAMISEZ VOTRE INTRANET» INTRANET, PANORAMA 2012 ET NOUVELLES TENDANCES WWW.CROSS-SYSTEMS.CH JÉRÔME BAILLY WWW.CROSS-SYSTEMS.

ÉVÉNEMENT «DYNAMISEZ VOTRE INTRANET» INTRANET, PANORAMA 2012 ET NOUVELLES TENDANCES WWW.CROSS-SYSTEMS.CH JÉRÔME BAILLY WWW.CROSS-SYSTEMS. ÉVÉNEMENT «DYNAMISEZ VOTRE INTRANET» INTRANET, PANORAMA 2012 ET NOUVELLES TENDANCES JÉRÔME BAILLY 10.10.2012 CONTACT JÉRÔME BAILLY CROSS AGENCY JBAILLY@CROSS-SYSTEMS.CH +41 78 878 78 26 SKYPE: JEROME.BAILLY

Plus en détail

ISTEX, vers des services innovants d accès à la connaissance

ISTEX, vers des services innovants d accès à la connaissance ISTEX, vers des services innovants d accès à la connaissance Synthèse rédigée par Raymond Bérard, directeur de l ABES, à partir du dossier de candidature d ISTEX aux Initiatives d excellence et des réunions

Plus en détail

La dématérialisation des procédures concerne plusieurs documents et plusieurs aspects :

La dématérialisation des procédures concerne plusieurs documents et plusieurs aspects : DEMATERIALISER LES PROCEDURES COMPTABLES ET FINANCIERES La dématérialisation des procédures comptables et financières s inscrit dans l évolution actuelle des collectivités locales car elle permet de gagner

Plus en détail

Mastère spécialisé MS : «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau

Mastère spécialisé MS : «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau Mastère spécialisé MS : «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau De l idée à la mise en marché» 1- Présentation détaillée du programme d enseignement Répartition par modules et crédits ECTS :

Plus en détail

«Les documents référencés ci-dessus étant protégés par les droits d auteur et soumis à la déclaration au Centre Français d exploitation du droit de

«Les documents référencés ci-dessus étant protégés par les droits d auteur et soumis à la déclaration au Centre Français d exploitation du droit de 1 2 «Les documents référencés ci-dessus étant protégés par les droits d auteur et soumis à la déclaration au Centre Français d exploitation du droit de Copie, seules les références bibliographiques peuvent

Plus en détail

Les 5, 6 et 7 avril 2011

Les 5, 6 et 7 avril 2011 Les 5, 6 et 7 avril 2011 Paris - Porte de Versailles - Pavillon 1 Demain, c est aujourd hui! Focus 2011 Enjeux énergétiques Interopérabilité Le moteur de recherche dédié au monde de l entreprise Un événement

Plus en détail

M1805 - Études et développement informatique

M1805 - Études et développement informatique Appellations (Métiers courants) Analyste décisionnel - Business Intelligence Analyste organique informatique Analyste-programmeur / Analyste-programmeuse informatique Chef de projet étude et développement

Plus en détail

AGEFOS PME Nord Picardie Appel à propositions MutEco Numérique Picardie 2015 1

AGEFOS PME Nord Picardie Appel à propositions MutEco Numérique Picardie 2015 1 APPEL A PROPOSITIONS MUTECO NUMERIQUE 2015 PICARDIE Le présent cahier des charges s adresse aux organismes de formation souhaitant se positionner sur le projet mutations économiques porté par AGEFOS PME

Plus en détail

DECLARATION ISO/CEI SUR LA PARTICIPATION DES CONSOMMATEURS AUX TRAVAUX DE NORMALISATION

DECLARATION ISO/CEI SUR LA PARTICIPATION DES CONSOMMATEURS AUX TRAVAUX DE NORMALISATION ISO/CEI/GEN 01:2001 DECLARATION ISO/CEI SUR LA PARTICIPATION DES CONSOMMATEURS AUX TRAVAUX DE NORMALISATION Avant-propos Parallèlement à l'essor rapide du commerce international des biens et services,

Plus en détail

En outre 2 PDD sont impliqués dans le développement de politiques locales destinées à favoriser l'insertion des personnes handicapées.

En outre 2 PDD sont impliqués dans le développement de politiques locales destinées à favoriser l'insertion des personnes handicapées. PHOES Version : 2.0 - ACT id : 3813 - Round: 2 Raisons et Objectifs Programme de travail et méthodologie Dispositions financières Dispositions organisationnelles et mécanismes décisionnels Procédures de

Plus en détail

Architecture d'entreprise : Guide Pratique de l'architecture Logique

Architecture d'entreprise : Guide Pratique de l'architecture Logique Guides Pratiques Objecteering Architecture d'entreprise : Guide Pratique de l'architecture Logique Auteur : Version : 1.0 Copyright : Softeam Equipe Conseil Softeam Supervisée par Philippe Desfray Softeam

Plus en détail

UNIVERSITÉ PARIS 1 PANTHÉON-SORBONNE CENTRE SAINT-CHARLES MASTER MULTIMÉDIA INTERACTIF 47, RUE DES BERGERS 75015 PARIS

UNIVERSITÉ PARIS 1 PANTHÉON-SORBONNE CENTRE SAINT-CHARLES MASTER MULTIMÉDIA INTERACTIF 47, RUE DES BERGERS 75015 PARIS UNIVERSITÉ PARIS 1 PANTHÉON-SORBONNE CENTRE SAINT-CHARLES MASTER MULTIMÉDIA INTERACTIF 47, RUE DES BERGERS 75015 PARIS 1 SOMMAIRE FORMATION 03 presentation 04 programme 05 enseignants 08 ÉTUDIANTS 10 les

Plus en détail

Gérez efficacement vos flux d entreprises.

Gérez efficacement vos flux d entreprises. Gérez efficacement vos flux d entreprises. g geai* répond au besoin de gestion des flux de données inter et intra-entreprises. Vous maîtrisez vos flux autour d une application centralisée. *EAI : Enterprise

Plus en détail

Annexe sur la maîtrise de la qualité

Annexe sur la maîtrise de la qualité Version du 09/07/08 Annexe sur la maîtrise de la qualité La présente annexe précise les modalités d'application, en matière de maîtrise de la qualité, de la circulaire du 7 janvier 2008 fixant les modalités

Plus en détail

Présentation du réseau documentaire régional en éducation pour la santé. Jeudi 4 juin 2009 BLOIS

Présentation du réseau documentaire régional en éducation pour la santé. Jeudi 4 juin 2009 BLOIS Présentation du réseau documentaire régional en éducation pour la santé Jeudi 4 juin 2009 BLOIS Programme de la journée 10h30 10h50 11h30 12h00 12h30 Etat des lieux 2008 des centres de ressources en éducation

Plus en détail

Urbanisation des SI. Des composants technologiques disponibles. Urbanisation des Systèmes d'information Henry Boccon Gibod 1

Urbanisation des SI. Des composants technologiques disponibles. Urbanisation des Systèmes d'information Henry Boccon Gibod 1 Urbanisation des SI Des composants technologiques disponibles Urbanisation des Systèmes d'information Henry Boccon Gibod 1 Plan de l'exposé Technologies à la mode disponibles. Bus de données, ETL et EAI

Plus en détail

RÉSUMÉ DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE RÉPERTOIRE)

RÉSUMÉ DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE RÉPERTOIRE) RÉSUMÉ DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE RÉPERTOIRE) Intitulé (cadre 1) Domaine : Sciences, Technologies, Santé Licence professionnelle : Dénomination Nationale «Systèmes informatiques et logiciels»

Plus en détail

Conseil en organisation et systèmes d information

Conseil en organisation et systèmes d information Charte Cigref - Syntec informatique Conseil en organisation et systèmes d information Avant-propos Le Cigref et Syntec informatique ont signé le 24 février 2003 une charte qui engage les deux associations

Plus en détail

M2 GST SPÉCIALITÉ CARTHAGÉO DESCRIPTIF DÉTAILLÉS DES ENSEIGNEMENTS

M2 GST SPÉCIALITÉ CARTHAGÉO DESCRIPTIF DÉTAILLÉS DES ENSEIGNEMENTS M2 GST SPÉCIALITÉ CARTHAGÉO DESCRIPTIF DÉTAILLÉS DES ENSEIGNEMENTS UE 1 : Tronc commun Carthagéo-Géoprisme Un certain nombre d enseignements de la formation professionnelle Carthagéo est mutualisée avec

Plus en détail

ISO 26000? Was ist das? C est quoi. che cosa è? Qué es? ? Hablas. Do you speak L ISO ? 26000. en 10 questions

ISO 26000? Was ist das? C est quoi. che cosa è? Qué es? ? Hablas. Do you speak L ISO ? 26000. en 10 questions ISO 26000 Kezako che cosa è C est quoi donc Qué es Was ist das Hablas ISO 26 000 Do you speak ISO 26000 26000 L ISO en 10 questions 7 Bonnes questions centrales Environnement pratiques des affaires SOMMAIRE

Plus en détail

Document d accompagnement pour le référentiel national du C2i niveau 2 Métiers de l environnement et de l aménagement durables

Document d accompagnement pour le référentiel national du C2i niveau 2 Métiers de l environnement et de l aménagement durables Document d accompagnement pour le référentiel national du C2i niveau 2 Métiers de l environnement et de l aménagement durables A - Compétences générales et transversales liées à l exercice des métiers

Plus en détail

Vous êtes porteur d un projet innovant dans la filière de la plasturgie et des composites?

Vous êtes porteur d un projet innovant dans la filière de la plasturgie et des composites? ner g a p Accom ets oj vos pr ialisation n o str i t u a d s i n l i d rcia e m m o et de c s nt a v o n in Juin 2015 Vous êtes porteur d un projet innovant dans la filière de la plasturgie et des composites?

Plus en détail

Fiche méthodologique Rédiger un cahier des charges

Fiche méthodologique Rédiger un cahier des charges Fiche méthodologique Rédiger un cahier des charges Plan de la fiche : 1 : Présentation de la fiche 2 : Introduction : les grands principes 3 : Contenu, 1 : positionnement et objectifs du projet 4 : Contenu,

Plus en détail

o Sensibiliser les jeunes et les familles à l'utilisation des TIC, o Permettre le développement de nouveaux usages au sein des établissements.

o Sensibiliser les jeunes et les familles à l'utilisation des TIC, o Permettre le développement de nouveaux usages au sein des établissements. CONTRIBUTIONS ATELIER N 4 EVALUATION DU PRAI (Plan Régional d Actions Innovatrices) de la Région Réunion Plan d action en deux volet un premier volet sur la formation et un second (qui sera l objet de

Plus en détail

Cercle de confiance Numérique des Industries Stratégiques

Cercle de confiance Numérique des Industries Stratégiques 1. Objectifs et enjeux Le numérique introduit des innovations de rupture. En permettant de réduire les cycles et les coûts il induit des transformations profondes. Le CNIS est un programme de l AFNeT dont

Plus en détail

E-commerce et gestion de la relation client 26 Mars, 8H30 Xavier Masclaux Pôle Numérique xmasclaux@pole-numerique.fr @xmasclaux

E-commerce et gestion de la relation client 26 Mars, 8H30 Xavier Masclaux Pôle Numérique xmasclaux@pole-numerique.fr @xmasclaux E-commerce et gestion de la relation client 26 Mars, 8H30 Xavier Masclaux Pôle Numérique xmasclaux@pole-numerique.fr @xmasclaux Un Pôle de ressources en Drôme Un Pôle de ressources et d'échanges pour :

Plus en détail

LES OUTILS DU TRAVAIL COLLABORATIF

LES OUTILS DU TRAVAIL COLLABORATIF LES OUTILS DU TRAVAIL COLLABORATIF Lorraine L expression «travail collaboratif» peut se définir comme «l utilisation de ressources informatiques dans le contexte d un projet réalisé par les membres d un

Plus en détail

DIALOGUE AVEC LES CONSTRUCTEURS DE VEHICULES

DIALOGUE AVEC LES CONSTRUCTEURS DE VEHICULES CONFÉRENCE EUROPÉENNE DES MINISTRES DES TRANSPORTS EUROPEAN CONFERENCE OF MINISTERS OF TRANSPORT 2 rue André Pascal, F-75775 PARIS CEDEX 16 TEL. 33 (0)1 45 24 97 10 / FAX: 33 (0)1 45 24 97 42 e-mail: ecmt.contact@oecd.org

Plus en détail

CONCEPTS ET MISE EN PRATIQUE POUR LA VALIDATION DE GRANDS SYSTÈMES

CONCEPTS ET MISE EN PRATIQUE POUR LA VALIDATION DE GRANDS SYSTÈMES MODEL-BASED TESTING (MBT) CONCEPTS ET MISE EN PRATIQUE POUR LA VALIDATION DE GRANDS SYSTÈMES Le Model-Based Testing est une pratique de test en plein développement dans l'industrie pour accroitre l'efficacité

Plus en détail

Développer la sensibilisation et la formation de tous les utilisateurs à la sécurité informatique

Développer la sensibilisation et la formation de tous les utilisateurs à la sécurité informatique PREMIER MINISTRE SECRÉTARIAT GÉNÉRAL DE LA DÉFENSE NATIONALE DOSSIER DE PRESSE PORTAIL D INFORMATION «TOUT PUBLIC» Développer la sensibilisation et la formation de tous les utilisateurs à la sécurité informatique

Plus en détail

Mastères Spécialisés. L ESTP Paris, L école des Grands Projets. Construire son avenir dans la construction et dans l immobilier

Mastères Spécialisés. L ESTP Paris, L école des Grands Projets. Construire son avenir dans la construction et dans l immobilier Mastères Spécialisés L ESTP Paris, L école des Grands Projets Parmi les 40.000 ingénieurs formés à l ESTP Paris depuis sa fondation en 1891, la majorité a participé aux plus grands projets de construction

Plus en détail

Intranet, ENT, ENS, Systèmes d information Quelles définitions, quels usages, quelles mises en place?

Intranet, ENT, ENS, Systèmes d information Quelles définitions, quels usages, quelles mises en place? Intranet, ENT, ENS, Systèmes d information Quelles définitions, quels usages, quelles mises en place? A l heure de la généralisation de l informatisation de notre société, notre école subit cette montée

Plus en détail

SYNTHESE DES BINOMES PRESELECTIONNES

SYNTHESE DES BINOMES PRESELECTIONNES SYNTHESE DES BINOMES PRESELECTIONNES ANNÉE 2008 Anyware Technologies propose des solutions logicielles avancées et des applications sur mesure à ses clients grands comptes industriels, PME ou Administrations.

Plus en détail

Table des matières CID 50... 3 CID 51... 3 CID 52... 4 CID 53... 4 CID 54... 5

Table des matières CID 50... 3 CID 51... 3 CID 52... 4 CID 53... 4 CID 54... 5 Critères des commissions interdisciplinaires du du Comité national mandat 2012-2016 Table des matières CID 50... 3 CID 51... 3 CID 52... 4 CID 53... 4 CID 54... 5 2 CID 50 Gestion de la recherche La CID

Plus en détail

Fiche de l'awt Rédiger un cahier des charges

Fiche de l'awt Rédiger un cahier des charges Fiche de l'awt Rédiger un cahier des charges Quels sont les éléments principaux dont il faut tenir compte pour la rédaction d'un cahier des charges dans le cadre d'un projet lié aux TIC (technologies de

Plus en détail

Urbanisation des Systèmes d Information

Urbanisation des Systèmes d Information Urbanisation des Systèmes d Information Introduction à un cours en Master 1 et Master 2 Miage Urbanisation des Systèmes d'information Henry Boccon Gibod 1 Organisation du cours Le cours est structuré selon

Plus en détail

RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM 9ÈME DECLARATION FINALE

RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM 9ÈME DECLARATION FINALE 9ÈME RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM La Valette 27 septembre 2012 DECLARATION FINALE page 1 A l invitation de S.E. George Pullicino,

Plus en détail

P : 1. March 26th, 2014 - Paris. 26 mars 2014

P : 1. March 26th, 2014 - Paris. 26 mars 2014 P : 1 26 mars 2014 Continuité Numérique : un enjeu d efficacité pour l industrie supporté par les standards Standard STEP AP 242 ISO 10303 : modèles CAO 3D avec tolérancement gérés en configuration P :

Plus en détail

La CETI, Cellule TICE de l'observatoire de Paris

La CETI, Cellule TICE de l'observatoire de Paris 6/6/2008 La CETI, Cellule TICE de l'observatoire de Paris 1. La CETI - Damien Guillaume - 2. Le projet Astrophysique sur Mesure 3. Sites grand public 4. Diffusion des outils réalisés 5. Les Universités

Plus en détail

IMMEUBLES A VIVRE BOIS UN PROJET EN MOUVEMENT

IMMEUBLES A VIVRE BOIS UN PROJET EN MOUVEMENT ACTIONS ADIVBOIS 2014-2017 Fonctionnement et communication Groupe de pilotage 3 ans 1 Suivi techno-administratif Equipe permanente, secrétariat des commissions + frais / Rétribution d'experts / Suivi /

Plus en détail

Développement d un réseau de prospection TUNIS, 29-30 - 31 Janvier 2003 Paola Morris, Ceipiemonte

Développement d un réseau de prospection TUNIS, 29-30 - 31 Janvier 2003 Paola Morris, Ceipiemonte Développement d un réseau de prospection TUNIS, 29-30 - 31 Janvier 2003 Paola Morris, Ceipiemonte 1 1. Le contexte international et les investissements à l étranger 2 Les dévelopements récents Plus de

Plus en détail

BOOK REFERENCES ERGONOMIQUES Gfi Informatique

BOOK REFERENCES ERGONOMIQUES Gfi Informatique 2014 BOOK REFERENCES ERGONOMIQUES Gfi Informatique SECTEUR INDUSTRIE-SERVICE CHORUS 2 : Refonte du référentiel des process Groupe Refondre le réferentiel des process Groupe grâce à la réalisation d un

Plus en détail

CATALOGUE DE SERVICES DE LA DIRECTION DU SYSTEME D INFORMATION DE L UNIVERSITE DE LIMOGES

CATALOGUE DE SERVICES DE LA DIRECTION DU SYSTEME D INFORMATION DE L UNIVERSITE DE LIMOGES CATALOGUE DE SERVICES DE LA DIRECTION DU SYSTEME D INFORMATION DE L UNIVERSITE DE LIMOGES Sommaire Fiche 1 : Gestion des identités : annuaires et authentification Fiche 2 : Connectez-vous en toute sécurité

Plus en détail

CONTACTS PRESSE : H&B

CONTACTS PRESSE : H&B HQE Aménagement Une démarche pour des opérations d aménagement durable Sommaire Communiqué de presse HQE Aménagement Une écriture collégiale au sein de l Association HQE L association HQE en questions

Plus en détail

Management - Ressources humaines Exemples de formations

Management - Ressources humaines Exemples de formations Management - Ressources humaines Exemples de formations Management - Ressources humaines - Animation d'équipes - Les entretiens professionnels d'évaluation - L'intégration de nouveaux salariés - Anticiper

Plus en détail

Digital Lëtzebuerg Conférence de presse du 20 octobre 2014

Digital Lëtzebuerg Conférence de presse du 20 octobre 2014 Digital Lëtzebuerg Conférence de presse du 20 octobre 2014 Initiative «Digital Lëtzebuerg» Pour la définition, l élaboration et la mise en œuvre d une stratégie numérique globale pour le Luxembourg 1.

Plus en détail

Service de presse R P O P C RÉPERTOIRE PERMANENT OUVRAGES-PRODUITS DE CONSTRUCTION. accessible sur www.qualiteconstruction.com

Service de presse R P O P C RÉPERTOIRE PERMANENT OUVRAGES-PRODUITS DE CONSTRUCTION. accessible sur www.qualiteconstruction.com Service de presse R P O P C RÉPERTOIRE PERMANENT OUVRAGES-PRODUITS DE CONSTRUCTION accessible sur www.qualiteconstruction.com La multiplication des textes de références, l introduction du marquage CE,

Plus en détail

Cours 10701A - Configuration et gestion de Microsoft SharePoint 2010

Cours 10701A - Configuration et gestion de Microsoft SharePoint 2010 Cours 10701A - Configuration et gestion de Microsoft SharePoint 2010 INTRODUCTION Ce cours apprend aux stagiaires comment installer, configurer et administrer SharePoint, ainsi que gérer et surveiller

Plus en détail

Modèle Cobit www.ofppt.info

Modèle Cobit www.ofppt.info ROYAUME DU MAROC Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail Modèle Cobit DIRECTION RECHERCHE ET INGENIERIE DE FORMATION SECTEUR NTIC Sommaire 1. Introduction... 2 2. Chapitre

Plus en détail

Conclusions de la 9ème réunion du Groupe Consultatif du SYGADE

Conclusions de la 9ème réunion du Groupe Consultatif du SYGADE Conclusions de la 9ème réunion du Groupe Consultatif du SYGADE Le Groupe consultatif du SYGADE soumet à l'attention du Secrétaire général de la CNUCED les conclusions suivantes formulées lors de sa 9ième

Plus en détail

CARTE HEURISTIQUE...1 ARCHITECTURES APPLICATIVES...2

CARTE HEURISTIQUE...1 ARCHITECTURES APPLICATIVES...2 Table des matières CARTE HEURISTIQUE...1 ARCHITECTURES APPLICATIVES...2 CLIENT/SERVEUR :... 2 Les principes de base...2 MIDDLEWARE... 3 VUE EN NIVEAUX... 3 1 Tier...3 2 Tier...3 3 Tier...3 n Tier...4 L'ÉVOLUTION

Plus en détail

OFFRE DE FORMATION L.M.D.

OFFRE DE FORMATION L.M.D. REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE OFFRE DE FORMATION L.M.D. MASTER PROFESSIONNEL ET ACADEMIQUE Systèmes d Information

Plus en détail

SYSTEMES DE GESTION DE DONNEES TECHNIQUES. Intégration logicielle et interfaçage CAO. Christophe MERLO Bordeaux, 28 novembre 2005

SYSTEMES DE GESTION DE DONNEES TECHNIQUES. Intégration logicielle et interfaçage CAO. Christophe MERLO Bordeaux, 28 novembre 2005 SYSTEMES DE GESTION DE DONNEES TECHNIQUES Intégration logicielle et interfaçage CAO Christophe MERLO Bordeaux, 28 novembre 2005 THEMES ABORDEES 3. INTEGRATION LOGICIEL ET INTERFACAGE XAO génération des

Plus en détail

Questions réponses sur e sidoc

Questions réponses sur e sidoc Questions réponses sur e sidoc Sommaire Questions sur la stratégie éditoriale des solutions documentaires du CRDP de Poitou-Charentes... 1 Questions sur les fonctionnalités d e-sidoc... 2 Questions sur

Plus en détail

Recueil d'avis sur le séminaire des chargés de mission Développement durable des Départements

Recueil d'avis sur le séminaire des chargés de mission Développement durable des Départements Recueil d'avis sur le séminaire des chargés de mission Développement durable des Départements 80 personnes ont participé au séminaire des chargés de mission Développement durable des Départements, qui

Plus en détail

Diagnostic Immobilier : bilan et perspectives. Diagnostic Immobilier : bilan et perspectives Etude préliminaire

Diagnostic Immobilier : bilan et perspectives. Diagnostic Immobilier : bilan et perspectives Etude préliminaire Diagnostic Immobilier : bilan et perspectives Etude préliminaire Avril 2011 1 1. RESUME Consciente de la nécessité de capitaliser sur le retour d expérience des 15 dernières années, la Fneci a engagé avec

Plus en détail

Déjeuner EIM 360 - Enterprise Information Management. Mardi 16 novembre 2010 Restaurant l Amourette Montreuil Thomas Dechilly CTO Sollan

Déjeuner EIM 360 - Enterprise Information Management. Mardi 16 novembre 2010 Restaurant l Amourette Montreuil Thomas Dechilly CTO Sollan Déjeuner EIM 360 - Enterprise Information Management Mardi 16 novembre 2010 Restaurant l Amourette Montreuil Thomas Dechilly CTO Sollan (Extract du livre blanc) Introduction... 2 Continuité des pratiques

Plus en détail

Le temps est venu d implanter un CRM et un système de gestion de la connaissance

Le temps est venu d implanter un CRM et un système de gestion de la connaissance LIVRE BLANC Le temps est venu d implanter un CRM et un système de gestion de la connaissance Une vision détaillée des fonctions de CRM etde Gestion de Connaissances dansl environnement commercial actuel.

Plus en détail

Guide sur les initiatives RSE sectorielles Fiche n 6 Engagements RSE dans le secteur des industries électriques, électroniques et de communication

Guide sur les initiatives RSE sectorielles Fiche n 6 Engagements RSE dans le secteur des industries électriques, électroniques et de communication MEDEF - ORSE octobre 2014 Guide sur les initiatives RSE sectorielles Fiche n 6 dans le secteur des industries électriques, électroniques et de communication Fédération des Industries Electriques, Electroniques

Plus en détail

UNITE U 6.2 : PROJET TECHNIQUE OBJET DE L'EPREUVE.

UNITE U 6.2 : PROJET TECHNIQUE OBJET DE L'EPREUVE. UNITE U 6.2 : PROJET TECHNIQUE OBJET DE L'EPREUVE. Cette épreuve permet de valider les compétences C1, C2, C3 et T2 du référentiel au travers de la démarche de projet 15 que le candidat aura mis en œuvre.

Plus en détail

Les acteurs de la carte d'achat

Les acteurs de la carte d'achat CHAPITRE 3 Les acteurs de la carte d'achat Pour mettre en œuvre une exécution des marchés publics par carte d achat, l acheteur et le gestionnaire public vont devoir s adresser à un fournisseur de services

Plus en détail