Das Immer-besser-Prinzip

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Das Immer-besser-Prinzip"

Transcription

1 Das Immer-besser-Prinzip Rapport de gestion 2008

2

3 Sommaire Éditorial 5 10 années de fiabilité 7 10 années de partenariat 9 10 années d engagement constant 11 Conseil d administration et direction 12 Comptes annuels 13 Secteurs 25 Perspectives 33 3

4 «Aujourd hui, 10 ans après la fondation de l entreprise, le choix d une gestion selon» les principes de l économie privée apparaît comme la bonne décision. Fredy Isler Président du conseil d administration d Abraxas Informatique SA 4

5 Éditorial La société Abraxas Informatique SA a été fondée officiellement le 24 septembre 1998 et son activité opérationnelle a démarré en janvier Le rapport de gestion de l année 2008, publié en 2009, apparaît ainsi comme une édition anniversaire venant consacrer les 10 ans d existence de l entreprise. L exercice 2008 a été marqué par le changement et par un nouveau départ. D une part, nous avons dû nous affirmer sur un marché concurrentiel de plus en plus difficile et, d autre part, concevoir des stratégies d avenir en prenant les bonnes décisions, adaptées à la conjoncture. L une des décisions prises a consisté à réorganiser Abraxas en structure divisionnelle plus orientée clients. Pour pouvoir continuer à répondre de manière optimale aux besoins du marché et des clients, trois divisions ayant chacune la pleine responsabilité de leurs résultats ont été créées et leur activité a été lancée au 1er janvier Au sein de ces divisions, les différentes Business Units permettront d'accroître la transparence et la flexibilité dans tous les domaines de notre activité, en favorisant également un contact plus direct avec les clients. Les nouvelles collaborations mises en place et la conclusion de contrats importants nous ont permis de renforcer notre position en tant que fournisseur de technologies de l information et de la communication au service des administrations et des services publics. Ainsi, la mise en place de grands projets d infrastructures pour le canton de St-Gall et la police cantonale de Zurich a été une belle réussite. Dans le secteur de la santé, nous avons remporté un appel d offres important lancé par le réseau hospitalier du canton de St-Gall, ce qui représente une étape de développement essentielle pour ce secteur d activité relativement récent. En 2008 et pour la huitième fois déjà, nous avons mené une enquête de satisfaction auprès de nos clients qui, dans l ensemble, restent très satisfaits de nos prestations. Toutefois, nous avons également reçu des critiques que nous prenons très au sérieux. Notre devise «Nous devons tenir nos promesses» reflète notre approche autocritique. Réalisme, fiabilité et confiance sont les facteurs de réussite qui caractérisent notre quotidien. Nous voulons nous fixer des objectifs réalistes et nous ne ferons que les promesses que nous pourrons effectivement tenir. Il est clair que cela ne vaut pas seulement pour l exercice Dans le présent rapport de gestion, nous allons donc non seulement évoquer brièvement nos dix ans d existence mais également montrer, à travers les déclarations d intervenants clés que, chez Abraxas, ce principe est l expression de la culture d entreprise. L exercice 2008 a été marqué par des changements de personnes au sein du conseil d administration et de la direction. Yves Meili a en effet été élu représentant du canton de Zurich au conseil d administration. Thomas Flatt occupe désormais le poste de directeur général et l activité d outsourcing va bénéficier de l expérience de Martin Senn dans le domaine des infrastructures informatiques. Parallèlement à ces nouveautés réjouissantes, le début de cette année anniversaire a été assombri par le décès inattendu de notre cher collègue et ami Daniel Wettstein. Pendant de longues années, il a pris une part active au destin de la société Abraxas en tant que membre du conseil d administration, puis de la direction. Sur le plan financier, l exercice 2008 a été un beau succès, avec une nette augmentation de l ensemble des chiffres par rapport à l exercice précédent. En outre, et pour la première fois dans l'histoire d'abraxas, la barre de 100 millions de francs de chiffre d affaires sans les sociétés filles a été franchie. Dans le contexte de cette réussite 2008 et du dixième anniversaire de notre entreprise, nous tenons à adresser nos remerciements à nos clients pour la confiance qu'ils nous ont témoignée et pour ces longues années de collaboration fructueuse. Dans le même temps, nous souhaitons remercier nos collaborateurs et sommes fiers de pouvoir compter sur un si grand nombre de collègues compétents, engagés et motivés grâce auxquels, même en cette période économique difficile, nous pouvons aborder l'avenir avec confiance et optimisme. Merci à tous! Fredy Isler Président du conseil d administration Dr. Thomas Flatt Directeur général et délégué du conseil d administration 5

6 J éprouve toujours un grand plaisir «à être là pour nos clients.» J'aime que l'on identifie ma voix avec Abraxas et vice-versa. Après dix ans passés auprès de la société Abraxas Informatique SA, j ai toujours à cœur d être là pour nos clients et j en éprouve un grand plaisir. Ruth Hartmann La voix bien connue d Abraxas Informatique SA était présente dès le départ. 6

7 10 ans de fiabilité / On peut compter sur nous Une entreprise marquée par ses collaborateurs. À la fin des années 90, l idée «Abraxas» a commencé à prendre forme au terme d une sérieuse évaluation. On espérait beaucoup de la sous-traitance et de la fusion de l activité des services informatiques des cantons de St-Gall et Zurich : la diminution des coûts, une meilleure efficacité et de nouvelles synergies liées à la coopération intercantonale correspondaient tout à fait aux exigences du moment. Lorsque la société Abraxas Informatique SA a été fondée officiellement il y a plus de dix ans, le 24 septembre 1998, l objectif était clair : la nouvelle entreprise indépendante devait s imposer sur le marché L ampleur de ces défis n a toutefois pas réussi à effrayer la direction et les collaborateurs d Abraxas qui, au contraire, se sont attaqués aux tâches qui leur incombaient avec beaucoup d'énergie. La réussite d Abraxas repose essentiellement sur le savoir-faire et la motivation de ses collaborateurs, aussi compétents qu engagés. Abraxas étant un prestataire orienté client, le fait suivant était évident dès le départ : pour pouvoir assurer le succès de ses clients, il faut pouvoir compter sur des collaborateurs compétents. Ce sont eux en effet qui satisfont aux différentes attentes dans le cadre Des collaborateurs qui font la différence. Les collaborateurs d'abraxas assument leur responsabilité individuelle, participent à la réflexion, sont ouverts à la nouveauté et agissent toujours dans l intérêt de l entreprise. L informatique reste l un des secteurs les plus innovants au monde : le savoir y a une courte durée de vie. C est pourquoi nous encourageons de manière ciblée le développement personnel et professionnel des collaborateurs. Ces investissements sont nécessaires pour pouvoir relever les défis de l avenir. L équipe Abraxas réunit aujourd hui plus de 400 collaborateurs. Ce sont eux qui mettent en œuvre et vivent au quotidien les valeurs de notre entreprise. Ils sont Abraxas, font la différence et représentent l avenir. suisse des solutions pour la cyberadministration (E-Government) en tant que prestataire orienté vers une économie de marché. Dans la branche informatique, destinée à croître et à se transformer, cette compétence devait permettre d atteindre une position de leader et d assurer l expansion. Dès le départ, les attentes s accompagnèrent de promesses d envergure et il s avéra que la voie vers une entreprise d économie privée n était pas toujours simple. des projets et répondent en équipe à la confiance mise dans l entreprise Abraxas. C est par leur travail quotidien que les nombreux collaborateurs d Abraxas ont créé la base de confiance qui est à l origine des partenariats de longue date entre nous et nos clients. Que tous nos collaborateurs en soient sincèrement remerciés. 7

8 «Abraxas a toujours su s adapter aux clients Nous avons toujours très bien travaillé avec Abraxas, comme nous le faisions avant avec l AFI. Toutefois, au fil du temps, la collaboration a gagné en professionnalisme. Abraxas nous a notamment aidés lors de notre emménagement dans les nouveaux locaux et nous a surtout accompagnés lors du passage d une infrastructure hétérogène à un système homogène» standardisé en ce qui concerne le matériel, les logiciels et le réseau. À nos yeux, Abraxas a toujours su s adapter aux clients. Et si cela se poursuit à l avenir, il est certain que nous fêterons un nouvel anniversaire dans 10 ans. Franz Stähli Directeur de l organisme d assurance sociale (SVA) de Zurich. 8

9 10 ans de partenariat / Des dizaines d années d expérience Nous connaissons bien nos clients, n ignorons rien de leurs exigences et comprenons leurs besoins. S'il est vrai que la société Abraxas Informatique SA ne fut fondée qu en 1998, l histoire de notre entreprise remonte bien plus loin dans le temps : c est en effet en 1971 qu est née l AFI du canton de St-Gall, le service équivalent ayant été créé à Zurich dès les années 60. C est de la fusion de ces deux services qu est née Abraxas il y a dix ans. Les dix ans d histoire d Abraxas cachent donc une expérience beaucoup plus longue avec les services informatiques pour les administrations. Notre entreprise se caractérise par sa bonne connaissance des conditions et exigences posées par les services publics. Avec Abraxas, les mandants se sentent compris dans toute la diversité de leurs tâches, sachant qu ils peuvent compter sur nos connaissances très pointues. Nous offrons à nos clients un partenariat fiable qui tient compte de leurs besoins et repose sur des expériences communes. Au début, Abraxas était encore organisée en différents services d'exploitation disposant de leur propre centre informatique à St-Gall et Zurich. Par la suite, des investissements constants ont été consentis dans le développement de capacités autonomes. Au fil des années, Abraxas s'est transformée : elle a d'abord été un partenaire uniquement en outsourcing avant de devenir un fournisseur complet de technologies de l information et de la communication disposant d un savoir-faire exhaustif en matière de conseil, de solution et de secteur. Abraxas est aujourd hui une entreprise offrant à nos clients des solutions flexibles et professionnelles, parfaitement adaptées au marché. Son portefeuille d offres s adresse principalement aux administrations, aux services de la santé, aux organismes de droit public et aux services publics ainsi que, dans quelques segments, à des entreprises privées. Nos clients de longue date profitent eux aussi de ce développement car même en cas de grands changements ou agrandissements, ils savent qu ils bénéficieront du soutien compétent d Abraxas. Nos clients et partenaires savent pourquoi ils nous font confiance. Des partenariats de longue date qui en valent la peine. L organisme d assurance sociale (SVA) de Zurich est un client de la première heure. Abraxas gère pour lui les applications métier sur l IBM Host, la solution d archivage ELAR basée sur FileNet, les infrastructures de base, les services bureautiques et fournit diverses autres prestations. Cet organisme est par ailleurs membre du groupe informatique IGS de St-Gall, spécialisé dans les solutions logicielles destinées à l assurance sociale. Le groupe réunit aujourd hui les organismes d assurance sociale et caisses de compensation de 17 cantons suisses ainsi que la caisse d assurance vieillesse et succession du Liechtenstein. Nous proposons et gérons en outre certains des services susmentionnés pour l IGS et pour différents membres du groupe IGS. Au fil des années, un nombre croissant d organismes d assurance sociale ont rejoint le groupe. Le partenariat entre Abraxas et l IGS ne cesse donc de se développer et illustre la synergie potentielle des coopérations intercantonales dans le domaine informatique. 9

10 J aime beaucoup travailler avec Abraxas car, «ensemble, nous atteignons nos objectifs. J ai suivi de très près la fondation d Abraxas car, à l époque, j ai été impliqué sous une forme ou une autre dans quasiment tous les processus. Aujourd hui, je peux dire que j'aime beaucoup travailler avec Abraxas. À côté des innombrables» moments forts, nous avons dû surmonter quelques phases difficiles mais, ensemble, nous avons pu relever ces défis. Au final, nous avons toujours réussi à atteindre nos objectifs et, à mes yeux, c est ce qui compte le plus. Kurt Kengelbacher Responsable du service de planification informatique du canton de St-Gall. 10

11 10 ans d engagement constant / Nous tenons nos promesses Nous sommes animés par le principe du progrès permanent, au bénéfice de nos clients aujourd hui et demain. Aujourd hui, face à la concurrence qui règne entre les prestataires de technologies de l information et de la communication, seuls peuvent survivre ceux qui représentent un partenaire sûr et fiable pour leurs clients. Être durablement à la hauteur de ce rôle difficile constitue un défi important dans cet environnement dynamique. Cela suppose de vouloir véritablement participer au progrès technologique, d être sincèrement prêt à dialoguer avec les clients et de faire preuve de flexibilité et d aptitude à un développement constant. terme pour s'améliorer et mieux travailler, et proposer régulièrement sur le marché des services optimisés. Cela nécessite le développement permanent de l organisation, des processus et des personnes impliquées. Pour pouvoir se développer, il faut être ouvert à la nouveauté et prêt à emprunter de nouvelles voies. Nous concluons donc de nouveaux partenariats et renouvelons les collaborations stratégiques pour pouvoir offrir des solutions optimales. Avec le «principe du progrès permanent» introduit en 2004, Abraxas communique précisément sa volonté d optimiser et d améliorer constamment ses prestations. Ce principe directeur est l expression d un comportement autocritique de la part de la direction et des collaborateurs, donc de l ensemble de l entreprise. Il s agit d un engagement sur le long La clé d un développement réussi tient dans la capacité des collaborateurs d Abraxas à étendre leur savoir collectif et leurs capacités, au bénéfice des clients et de l entreprise. Nous savons que c est le seul moyen de répondre aux attentes de nos clients et de tenir nos promesses en matière de prestations. Ce sur quoi le canton de St-Gall peut compter. En 2001, le canton de St-Gall a chargé Abraxas de renouveler les infrastructures informatiques existantes au niveau de l administration centrale. C est ainsi qu a été mise en place «l infrastructure stratégique de base (ISB)» qui a ensuite été élargie à plusieurs reprises. L ISB apporte aujourd hui un plus incontestable en termes de stabilité, performance et disponibilité des différentes applications. Le succès de l ISB se manifeste également à travers le développement progressif observé depuis 2002 : dans un premier temps, l infrastructure informatique destinée aux 950 collaborateurs de l'administration centrale a été mise en place ; puis d autres unités organisationnelles et utilisateurs sont venus s y ajouter ultérieurement. Le nombre d utilisateurs a ainsi plus que doublé et cette tendance se poursuit. Parallèlement à un parfait fonctionnement, on a investi dans la transparence des coûts et dans une optimisation de la rentabilité. À l heure actuelle, Abraxas réalise la suite du projet (ISB 2008) pour le canton de St-Gall. Le projet prévoit le renouvellement complet et la migration des infrastructures de base, ainsi que leur mise en service fixée à Dans un proche avenir, d autres unités organisationnelles viendront se greffer et le nombre d utilisateurs devrait atteindre quelque 3'500 personnes. 11

12 Conseil d administration et direction de la société Abraxas Informatique SA Conseil d administration Direction Fredy Isler Président du conseil d administration Dr. Thomas Flatt Directeur général Prof. Dr. Beat Schmid Vice-président Roger Hodler Application Solutions Dr. Thomas Flatt Membre Martin Senn Outsourcing Solutions (depuis le ) Renato Resegatti Membre (représentant du canton de St-Gall) Félix Mauron Services centraux Yves Meili Membre (représentant du canton de Zurich depuis le ) Ernst-Jan Tolen Business Solutions 12

13 Comptes annuels Année 2008 : une croissance continue Pour 2008, les principaux chiffres-clé financiers de la société Abraxas Informatique SA attestent d un développement extrêmement favorable. Pour la première fois, le produit net de la société mère a dépassé les 100 millions de francs, avec un effet très positif sur le résultat. Malgré des amortissements et des corrections de valeurs uniques, le bénéfice annuel a nettement augmenté. Bilan Compte de résultat Commentaires Rapport de révision 13

14 Comptes annuels / Bilan Le total du bilan a augmenté de 3' francs. L actif immobilisé s est accru de 7,7 millions de francs, tandis que l actif circulant a diminué de 4 millions de francs. Par rapport à l exercice précédent, les liquidités ont diminué de 1'905'000 francs. Les flux financiers résultant de l activité commerciale n ont pas tout à fait suffi à financer les investissements encore très élevés cette année (22,9 millions de francs en tout). Par ailleurs, les dettes financières à long terme ont été réduites de 1,38 millions de francs nets. Par rapport à l exercice précédent, les créances clients et comptes rattachés ont augmenté dans le cadre de l augmentation du produit. La morale de paiement de nos clients reste très bonne. Le délai de paiement s est élevé en moyenne à 36 jours. Les pertes sur débiteurs ne se sont élevées qu à 9'000 francs. Il s agissait de créances à l égard de clients privés, dans le domaine du logiciel fiscal pebe. Le poste des créances clients et comptes rattachés ne présente aucun risque de perte, ce qui vaut également pour tous les autres postes du bilan. Tous les risques identifiables sont couverts par les provisions correspondantes. Nous avons regroupé sous la position des placements de capitaux nos participations Abraxas Juris SA et dans networkers interactive sa. Nous avons augmenté notre participation networkers interactive sa (de 66 2/3 % à 96,17 %). Les actions restantes sur lesquelles nous avons une option d achat sont encore détenues par les salariés. Abraxas Juris SA se développe conformément aux prévisions. Nous avons procédé à un léger amortissement pour arrondir la participation. Suite à une politique de valorisation prudente, nous avons été amenés à enregistrer une réévaluation pour networkers interactive sa en raison d un retard de livraison du logiciel cari. Veuillez vous référer aussi au commentaire sur les filiales. Les dettes fournisseurs et comptes rattachés ont baissé de francs, par contre, les autres dettes à court terme ont augmenté de francs. Pour le dernier trimestre, le décompte TVA était nettement plus élevé que celui de l exercice précédent. Suite à une diminution des régularisations pour les frais de licence et de maintenance déjà payés, les comptes de régularisation actifs ont baissé de 3' francs. Si l on prend en compte les installations en cours, les immobilisations corporelles (matériel et logiciels d exploitation, mobilier et aménagement intérieur, véhicules) ont augmenté de 5' francs. L augmentation des immobilisations corporelles en cours, qui s est élevée à 8' francs, s explique par de gros projets clients qui n ont pas pu être terminés. Pour cette catégorie d immobilisations, nous avons consenti un montant global d investissement de 14' francs, soit un tout petit peu moins que pour l'exercice précédent (14' francs). Notre volume d investissement dans le matériel et les logiciels d exploitation dépend du nombre de projets clients que nous préfinançons. Les immobilisations immatérielles, qui ont augmenté de 1,59 millions de francs concernent le développement interne de logiciels. À ces actifs on peut opposer les contrats clients qui génèrent les recettes de licences correspondantes. Il n a été procédé à aucune activation de logiciels n ayant pas été achetés. Les comptes de régularisation passifs ont enregistré une nette hausse de 2' francs ; cela s explique par des régularisations plus élevées pour les projets forfaitaires et par des factures fournisseurs impayées. En ce qui concerne les prêts de tiers, il s agit au terme de l exercice exclusivement de prêts de fournisseurs pour les projets clients. La réduction par rapport à l exercice précédent s explique principalement par le remboursement de la dette résiduelle sur l achat de Grah SA (Abraxas Juris SA). Le seul changement survenu au niveau des provisions à long terme est la diminution de 30'000 francs pour les travaux de transformation. Le capital social d un montant inchangé de 10 millions de francs est détenu pour moitié respectivement par les cantons de St-Gall et de Zurich. La part de capitaux propres est passée de 23,1 % à 25,8 %. Le renoncement à une distribution de dividendes a permis d augmenter les capitaux propres. Comme pour les années précédentes, le conseil d administration demande donc aux propriétaires de faire une proposition pour l affectation du bénéfice. 14

15 Comptes annuels / Bilan Bilan Actif Détails /- milliers CHF milliers CHF milliers CHF Actif circulant Liquidités Créances clients & comptes rattachés 1) Autres créances à court terme 2) Stocks Comptes de régularisation actifs Total Actif circulant Actif immobilisé Matériel et logiciels d exploitation Immobilisations corporelles en cours Mobilier et agencement Véhicules Travaux dans les locaux loués y compris dotation initiale pour mobilier du siège Immobilisations incorporelles en cours Immobilisations incorporelles Placements de capitaux Total Actif immobilisé Total Actif Passif Capitaux d emprunt Dettes fournisseurs & comptes rattachés 3) Dettes financières à court terme Autres dettes à court terme 4) Comptes de régularisation passifs Provisions à court terme 5) Total Dettes à court et moyen terme Prêts de tiers Prêts des actionnaires Provisions à long terme Total Dettes à long terme Total Capitaux d emprunt Capitaux propres Capital social Réserves générales Réserves facultatives Bénéfice/perte comptable Total Capitaux propres Total Passif

16 Comptes annuels / Compte de résultat 2008 a été à nouveau une année record. Avec 101' francs, le produit net des fournitures et services est supérieur de 5' francs à celui de l exercice précédent et franchit pour la première fois la barre des 100 millions de francs. Le bénéfice qui s élève à 3,2 millions de francs est lui aussi nettement supérieur à celui des années précédentes. Avec 18' francs (18,1 % du produit net des fournitures et services), la capacité d autofinancement dépasse nettement le niveau de l exercice passé (15' francs, soit 15,7 % du produit net des fournitures et services). Avec une augmentation de 4'934'000 francs (+ 5,3 %), le chiffre d affaires des prestations de services a atteint son niveau le plus élevé à ce jour (99,1 millions de francs). De son côté, le chiffre d affaires des produits commerciaux a augmenté de francs. Globalement, le produit net des fournitures et services a augmenté de 5' francs (+ 5,9 %). La position autre produit d'exploitation a également enregistré une augmentation, toutefois les commissions et remboursement des fournisseurs ainsi que les gains sur vente des de biens d'investissement de faible valeur (non activés) sont restés presque inchangé. L'augmentation s'explique par une note de crédit unique d'un fournisseur. Malgré un produit net beaucoup plus élevé, les dépenses pour les prestations n ont augmenté que de francs, ce qui a contribué au bon résultat enregistré. Les dépenses de personnel incluent les coûts des prestations de tiers qui viennent remplacer le personnel interne ou occupent les postes vacants. L augmentation de 2'186'000 francs (+ 4,7 %) est inférieure à l augmentation relative du produit net des fournitures et services. Au cours de l exercice, les ressources internes étaient toutefois insuffisantes et il a fallu faire appel à des tiers comme lors de l exercice précédent. La situation difficile sur le marché de l emploi a entraîné des dépenses élevées de recherche de personnel. Au 1er janvier 2009, les effectifs s élevaient à 335 personnes (contre 312 l année précédente). Les dépenses de locaux ont augmenté de francs. Les bureaux ont été en partie rénovés, les frais divers de locaux ont légèrement augmenté et il a fallu remettre à plus tard les frais de transformation. Les dépenses administratives qui ont augmenté de francs comprennent les dépenses extraordinaires relatives à des projets stratégiques tels que la restructuration de l entreprise au 1er janvier Les autres postes de cette catégorie de dépenses n ont quasiment pas bougé. C est l exploitation du système informatique interne, dont le coût a baissé de francs, qui représente le plus grand changement parmi les autres dépenses d exploitation (qui ont baissé de francs). Les frais de voyages et de transport ont augmenté de francs et les dépenses d énergie et d élimination des déchets de 151'000 francs ; cela s explique par l augmentation du prix de l énergie et par les transformations des locaux. Comme les années précédentes, les réserves élevées de liquidités ont permis d effectuer des placements de capitaux à court terme ; toutefois, en raison de la baisse constante des taux d intérêt pendant l exercice, les produits financiers ont enregistré une baisse de francs. Pour pouvoir financer nos investissements élevés côté clients, nous avons légèrement accru nos capitaux d emprunt, avec une augmentation parallèle des charges financières de francs. La vente des installations d un projet client, devenues inutiles, a engendré un résultat exceptionnel de la vente des immobilisations (216'000 francs). Le résultat des placements de capitaux inclut les amortissements et régularisations relatives aux participations dans les filiales. Bien que la pérennité de l investissement soit largement attestée, ces ajustements ont été effectués en vertu du principe de précaution. En 2008, la politique d amortissement est restée inchangée. Chaque année, nous vérifions très soigneusement la valeur de l ensemble des actifs et procédons, si nécessaire, à des amortissements supplémentaires. La diminution des amortissements (d un montant net de 2' francs) s explique par des amortissements plus faibles dans le secteur logiciel et dans le domaine des investissements clients. Malgré des coûts exceptionnels considérables liés aux placements financiers, Abraxas a enregistré le bénéfice le plus élevé de son histoire (3' francs pour l exercice, soit 1' francs de plus que l année passée). 16

17 Comptes annuels / Compte de résultat Compte de résultat Détails /- milliers CHF milliers CHF milliers CHF Produit Produit brut des fournitures et services Baisse du produit Total produit net des fournitures et services Autre produit d exploitation Produit d exploitation Dépenses pour les prestations Dépenses de personnel et prestations de tiers avec enregistrement des prestations 6) Bénéfice brut Charges d exploitation Charges de locaux Dépenses administratives Autres charges d exploitation Total Charges d exploitation Résultat financier Produits financiers Charges financières Total Résultat financier Autres résultats secondaires d exploitation + résultat exceptionnel Résultat vente immobilisations Résultat exceptionnel Résultat des placements de capitaux Total résultats secondaires d exploitation + résultat exceptionnel Impôts Total Impôts Résultat avant amortissements Amortissements Amortissements sur matériel et logiciels Autres amortissements Total Amortissements Résultat de l exercice

18 Comptes annuels / Détails et annexe Détails sur les termes du bilan Numéro /- milliers CHF milliers CHF milliers CHF 1) Créances clients & comptes rattachés vis-à-vis de tiers vis-à-vis de proches vis-à-vis des actionnaires Ducroire ) Autres créances à court terme envers des proches autres ) Dettes fournisseurs & comptes rattachés envers des tiers envers des proches envers les actionnaires ) Autres dettes à court terme envers des tiers envers des actionnaires autres ) Provisions à court terme Provisions pour personnel Autres provisions Détails sur le compte de résultat Numéro /- milliers CHF milliers CHF milliers CHF 6) Dépenses de personnel Salaires Assurances sociales Autres dépenses de personnel Prestations de tiers avec enregistrement des prestations

19 Comptes annuels / Détails et annexe Annexe relative aux comptes annuels /- milliers CHF milliers CHF milliers CHFF Valeur assurance incendie des immobilisations Informatique (matériel, supports de données) Produits et installations Dettes de leasing non portées au bilan Contrats de leasing en cours Participations Abraxas Juris AG, Wartstrasse 12, 8400 Winterthur Siège : Winterthur ZH Capital : CHF Objet : Conception, développement, fabrication et installation de produits électroniques, systèmes de production et logiciels 100 % 100 % networkers interactive sa 4, route d'yverdon, 1028 Préverenges Siège : Préverenges VD Capital : CHF Objet : Conseils et services dans le domaine informatique, commercialisation, acquisation, vente et exploitation de biens et produits informatique ainsi que de brevets et licences 96,17 % 66 2 /3 % Évaluation des risques 2008 Pour garantir la conformité du bilan annuel de l entreprise aux règles applicables et la régularité du rapport d entreprise, nous avons pris des dispositions internes. Elles concernent tout autant les systèmes et procédés de comptabilité modernes que l établissement du bilan annuel. Au cours de l exercice écoulé, nous n avons pas identifié de risques susceptibles de demander une correction importante du produit, de la situation financière et de l actif de l entreprise présentés dans le bilan annuel. Affectation du bénéfice comptable milliers CHF Demande du conseil d administration Report de l exercice précédent 527 Bénéfice de l exercice Bénéfice comptable à la disposition de l Assemblée générale Affectation aux réserves générales 175 Affectations aux réserves facultatives Report à nouveau

20 JURIS est parfait pour Abraxas. Tout le monde bénéficie de l intégration à Abraxas : les clients, les collaborateurs «et aussi le développement des produits. Notre application métier JURIS, destinée aux institutions judiciaires, et l ensemble des compétences et prestations d Abraxas sont parfaitement complémentaires. Les clients» actuels et à venir de JURIS ne sont pas les seuls à bénéficier de cette complémentarité et de cet enrichissement mutuel. Les collaborateurs et, surtout, le développement de nos produits, ne peuvent que profiter de l environnement Abraxas. Martin Grah Co-fondateur et associé de la société Grah SA de Winterthour, acquise en décembre 2006 par Abraxas et rebaptisée Abraxas Juris SA. Martin Grah dirige actuellement Abraxas Juris SA. 20

Sommaire. Editorial 5. Comptes annuels 2012 7. Filiales 14. Rapport de révision 15

Sommaire. Editorial 5. Comptes annuels 2012 7. Filiales 14. Rapport de révision 15 Rapport annuel 2012 Sommaire Editorial 5 Comptes annuels 2012 7 Filiales 14 Rapport de révision 15 Editorial Avec 102,98 millions CHF de produits consolidés, le groupe Abraxas enregistre comme prévu

Plus en détail

Culture familiale et ouverture sur le monde

Culture familiale et ouverture sur le monde > Culture familiale et ouverture sur le monde Il est dans notre culture d entreprendre, d investir dans de nouveaux projets, de croître internationalement. Location automobile à court terme CHIFFRES CLÉS

Plus en détail

IV. comptabilité et révision

IV. comptabilité et révision IV. comptabilité et révision Vous devez tenir la comptabilité de votre entreprise Vous trouverez dans ce chapitre des renseignements sur les règles et usages en vigueur pour la comptabilité et la révision

Plus en détail

GROUPE. Comptes consolidés. Au 31décembre 2013

GROUPE. Comptes consolidés. Au 31décembre 2013 GROUPE Comptes consolidés Au 31décembre 2013 1 SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 BILAN CONSOLIDE... 3 COMPTE DE RESULTAT... 4 TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE... 5 PRINCIPES ET METHODES... 6 PRINCIPES ET METHODES DE

Plus en détail

Le nouveau droit comptable

Le nouveau droit comptable Le nouveau droit comptable Présentation structurée et explication des principales nouveautés pour le 1er janvier 2015 Lausanne, le 1er décembre 2014 Agenda Introduction Comptabilité et présentation des

Plus en détail

Communiqué de presse. Premier semestre 2015 Résultat solide dans un contexte difficile. Berne, le 7 août 2015

Communiqué de presse. Premier semestre 2015 Résultat solide dans un contexte difficile. Berne, le 7 août 2015 Berne, le 7 août 2015 Communiqué de presse Premier semestre 2015 Résultat solide dans un contexte difficile Au cours du premier semestre 2015, la Banque Cantonale Bernoise (BCBE) a développé ses cœurs

Plus en détail

Règlement interne de la Société suisse de crédit hôtelier (SCH)

Règlement interne de la Société suisse de crédit hôtelier (SCH) Règlement interne de la Société suisse de crédit hôtelier (SCH) (Règlement interne SCH) du xx décembre 2014 L administration de la SCH, vu l art. 10 de la loi fédérale du 20 juin 2003 sur l encouragement

Plus en détail

Règlement interne de la Société suisse de crédit hôtelier

Règlement interne de la Société suisse de crédit hôtelier Règlement interne de la Société suisse de crédit hôtelier (Règlement interne de la SCH) du 26 février 2015 Approuvé par le Conseil fédéral le 18 février 2015 L administration de la Société suisse de crédit

Plus en détail

Services Professionnels Centre de Contacts Mitel

Services Professionnels Centre de Contacts Mitel Services Professionnels Centre de Contacts Mitel Débutez un voyage vers la modernisation et l évolutivité : Elevez le niveau de votre performance commerciale Pour moderniser votre centre de contact : Passez

Plus en détail

Analyse financière détaillée

Analyse financière détaillée Analyse financière détaillée L analyse financière détaillée réintègre le cadre comptable de la comptabilité générale. En particulier les hypothèses introduites dans l analyse sommaire sont levées. Cela

Plus en détail

Guide pour la réalisation de projets de cyberadministration

Guide pour la réalisation de projets de cyberadministration Comment Guide pour la réalisation de projets de cyberadministration dans les communes Six étapes pour réussir les projets de cyberadministration dans des petites et moyennes communes avec la méthode de

Plus en détail

L air pur où il fait bon vivre!

L air pur où il fait bon vivre! L air pur où il fait bon vivre! Un partenariat empreint de confiance Conjointement avec deux sociétés partenaires installées en Allemagne et en Autriche, l entreprise fondée en 1978 fabrique des produits

Plus en détail

Bienvenue dans votre FIBENligne

Bienvenue dans votre FIBENligne Bienvenue dans votre FIBENligne Retrouvez dans votre FIBENligne toutes les nouveautés FIBEN et l ensemble des services que la Banque de France met à votre disposition pour vous aider dans votre maîtrise

Plus en détail

Finance Comptabilité. Brevet Fédéral de Spécialiste en Finance et Comptabilité (BF FC) COURS PRÉPARATOIRES

Finance Comptabilité. Brevet Fédéral de Spécialiste en Finance et Comptabilité (BF FC) COURS PRÉPARATOIRES Finance Comptabilité Brevet Fédéral de Spécialiste en Finance et Comptabilité (BF FC) COURS PRÉPARATOIRES LE MOT DU CENTRE PATRONAL Donnez un coup d accélérateur à votre carrière! A u service des entreprises

Plus en détail

Accès au financement

Accès au financement Accès au financement Objectif de cette enquête L accès au financement est d une importance cruciale pour la réussite d une entreprise et un facteur important de la croissance économique en Europe suite

Plus en détail

R a p p o r t A n n u e l 2 0 0 5 w w w. t h e m a r k e t i n g r o u p. c o m

R a p p o r t A n n u e l 2 0 0 5 w w w. t h e m a r k e t i n g r o u p. c o m Rapport Annuel 2005 w w w. t h e m a r k e t i n g r o u p. c o m ... The Marketingroup La relation client est aujourd hui plurimédia. Pour leurs actions de conquête et de fidélisation, les marques doivent

Plus en détail

GROUPE ZWAHLEN & MAYR SA

GROUPE ZWAHLEN & MAYR SA GROUPE ZWAHLEN & MAYR SA RAPPORT SEMESTRIEL AU 30 JUIN 2005 A nos actionnaires et partenaires financiers (chiffres clés en milliers de CHF) INTRODUCTION Malgré les difficultés conjoncturelles principalement

Plus en détail

ALLEMAGNE. AM021f-Y 1

ALLEMAGNE. AM021f-Y 1 ALLEMAGNE AM021f-Y 1 M. Levin Holle, Directeur de section, Chef de la délégation allemande Discours de la délégation allemande à l occasion de l Assemblée annuelle 2013 de la BERD Nous sommes heureux que

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SESSION 2015 SÉRIE : SCIENCES ET TECHNOLOGIES DU MANAGEMENT ET DE LA GESTION SPÉCIALITÉ : GESTION ET FINANCE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SESSION 2015 SÉRIE : SCIENCES ET TECHNOLOGIES DU MANAGEMENT ET DE LA GESTION SPÉCIALITÉ : GESTION ET FINANCE BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SESSION 2015 SÉRIE : SCIENCES ET TECHNOLOGIES DU MANAGEMENT ET DE LA GESTION SPÉCIALITÉ : GESTION ET FINANCE ÉLÉMENTS INDICATIFS DE CORRIGÉ Ce dossier comporte des éléments de

Plus en détail

AGO BIAT du 28 Mai 2010. de Monsieur le Président du Conseil

AGO BIAT du 28 Mai 2010. de Monsieur le Président du Conseil AGO BIAT du 28 Mai 2010 Allocution d ouverture Allocution d ouverture de Monsieur le Président du Conseil Chers Actionnaires, Mesdames, Messieurs : L année 2009 a été globalement une année très positive

Plus en détail

Prenez la main sur votre espace de travail et maitrisez le stockage

Prenez la main sur votre espace de travail et maitrisez le stockage Prenez la main sur votre espace de travail et maitrisez le stockage DÉFENSE ET SÉCURITÉ Un bon ordonnancement mène à la réussite Qu elles soient de terre, marines ou aériennes, les forces armées d aujourd

Plus en détail

Changement dans les achats de solutions informatiques

Changement dans les achats de solutions informatiques Changement dans les achats de solutions informatiques Ce que cela signifie pour l informatique et les Directions Métiers Mai 2014 Le nouvel acheteur de technologies et la nouvelle mentalité d achat Un

Plus en détail

Le vrai gain finalement,

Le vrai gain finalement, Le vrai gain finalement, c est ma liberté d action curabill s occupe de la facturation de mes prestations et m ouvre ainsi des espaces de liberté tant sur le plan professionnel que personnel. Au cabinet

Plus en détail

Le nouveau droit comptable Comptabilité ordinaire ou «décompte de carnet du lait» pour PME?

Le nouveau droit comptable Comptabilité ordinaire ou «décompte de carnet du lait» pour PME? Le nouveau droit comptable Comptabilité ordinaire ou «décompte de carnet du lait» pour PME? Herbert Schaller Etapes Décision du parlement le 23.12.2011 Délai référendaire échu le 13.04.2012 Première partie

Plus en détail

Commissions nettes reçues ( M ) 159,3 142,2-11% Résultat d exploitation ( M ) 38,8 22,7-41% Résultat net consolidé ( M ) 25,3 15,2-40%

Commissions nettes reçues ( M ) 159,3 142,2-11% Résultat d exploitation ( M ) 38,8 22,7-41% Résultat net consolidé ( M ) 25,3 15,2-40% COMMUNIQUE de Presse PARIS, LE 18 FEVRIER 2013 Résultats 2012. L UFF enregistre un résultat net consolidé de 15,2 M et une collecte nette de 49 M Une activité stable, grâce à une bonne adaptation de l

Plus en détail

Copyright 2006 Rockwell Automation, Inc. Tous droits réservés. Imprimé aux Etats-Unis.

Copyright 2006 Rockwell Automation, Inc. Tous droits réservés. Imprimé aux Etats-Unis. Publication EMSE00-BR371A-FR-E Avril 2006 Copyright 2006 Rockwell Automation, Inc. Tous droits réservés. Imprimé aux Etats-Unis. EXPERTISE EN GESTION DE PROJET VOUS POUVEZ COMPTER SUR DES SERVICES DE GESTION

Plus en détail

Charte des investisseurs en capital

Charte des investisseurs en capital Juin 2008 Charte des investisseurs en capital Au cours des dernières années, les investisseurs en capital sont devenus des acteurs majeurs de l économie par leur présence dans l actionnariat d un nombre

Plus en détail

Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise?

Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise? Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise? Les décideurs ont beaucoup à gagner de l intégration des données de gestion externes et internes, afin d assurer la disponibilité des informations

Plus en détail

Résultats du premier trimestre 2012 1

Résultats du premier trimestre 2012 1 Résultats du premier trimestre 1 Luxembourg, 9 mai Faits marquants Taux de fréquence 2 en matière de santé et sécurité de 1,0 au 1 er trimestre contre 0,3 au 4 ème trimestre Expéditions de 433 milliers

Plus en détail

Il était une fois WiSEED

Il était une fois WiSEED Il était une fois WiSEED En 2008, le financement participatif en capital des startups ou de toute autre entreprise n existait nulle part dans le monde. 2 hommes décidèrent de réinventer l économie et créèrent

Plus en détail

Les expériences d ERNI dans l univers du management, des processus et des technologies. Experience N 52. Mars 2012 Pas à pas vers de bonnes exigences

Les expériences d ERNI dans l univers du management, des processus et des technologies. Experience N 52. Mars 2012 Pas à pas vers de bonnes exigences Les expériences d ERNI dans l univers du management, des processus et des technologies Experience N 52 Mars 2012 OutsourcINg Pas à pas vers de bonnes exigences Outsourcing 10 11 Pas à pas vers de bonnes

Plus en détail

A B A C U S R E S E A R C H A G Ecknauer+Schoch ASW

A B A C U S R E S E A R C H A G Ecknauer+Schoch ASW ABACUS RESEARCH AG Continuité ABACUS l entreprise Compétence ABACUS l équipe Professionnalisme ABACUS l infrastructure Engagement ABACUS l aide à l utilisateur Partenariat ABACUS les revendeurs Intégration

Plus en détail

Informatique en nuage

Informatique en nuage Services d infrastructure, solutions et services-conseils Solutions Informatique en nuage Jusqu à maintenant, la gestion de l infrastructure des TI consistait à négocier les limites : puissance de traitement,

Plus en détail

Définitions des principaux concepts

Définitions des principaux concepts Définitions des principaux concepts Achats de marchandises : achats de marchandises destinées à être revendues en l état. Achats de matières premières : achats de produits incorporés aux constructions.

Plus en détail

La Politique Qualité des Agences Selectour

La Politique Qualité des Agences Selectour La Politique Qualité des Agences Selectour Les agences Selectour : Avec près de 550 agences de voyages et 2 000 experts, nous offrons la garantie pour nos clients d être proches d un de nos points de vente

Plus en détail

PRINCIPAUX INDICATEURS

PRINCIPAUX INDICATEURS 30 juin 2006 RESULTAT DE L DE L EXERCICE 2005 2005-200 2006 (Période du 1 er avril 2005 au 31 mars 2006) PRINCIPAUX INDICATEURS Chiffres Chiffres Chiffres En millions d euros consolidés consolidés consolidés

Plus en détail

Utiliser la bonne solution, tout simplement.

Utiliser la bonne solution, tout simplement. Grandes Entreprises Utiliser la bonne solution, tout simplement. De nouvelles perspectives pour votre entreprise. Bien accompagné en toute simplicité notre éventail de prestations. Consulting Bienvenue

Plus en détail

La planification financière

La planification financière La planification financière La planification financière est une phase fondamentale dans le processus de gestion de l entreprise qui lui permet de limiter l incertitude et d anticiper l évolution de l environnement.

Plus en détail

Formation de professionnels de la vente chez Würth AG

Formation de professionnels de la vente chez Würth AG Formation de professionnels de la vente chez Würth AG Formation de professionnels de la vente 1 Le monde Würth est grand. Permettez-nous de nous présenter. Würth AG est une entreprise commerciale du secteur

Plus en détail

PRÉSENTATION DES ÉTATS FINANCIERS IAS 1. Mr ABBOUDI MED

PRÉSENTATION DES ÉTATS FINANCIERS IAS 1. Mr ABBOUDI MED PRÉSENTATION DES ÉTATS FINANCIERS IAS 1 Mr ABBOUDI MED Presentations des etats financiers 1 Objectifs et composants 2 Principe de préparations des E F 3 Principe d identifications des E F 4 Période couverte

Plus en détail

Bases de l économie d entreprise Examen

Bases de l économie d entreprise Examen Examen modulaire SVF-ASFC Edition Printemps 2010 Bases de l économie d entreprise Examen Durée de l examen: 60 minutes Moyens auxiliaires autorisés: Calculatrice standard non programmable Collez ici votre

Plus en détail

L exercice en bref 09

L exercice en bref 09 L exercice en bref 09 Introduction PKRück poursuit son succès PKRück peut se montrer plus que satisfaite de son évolution. Au terme de son cinquième exercice, l entreprise enregistre déjà 10 % de part

Plus en détail

Témoignage client. Optimisation de la performance et gains de productivité

Témoignage client. Optimisation de la performance et gains de productivité Témoignage client Optimisation de la performance et gains de productivité performances Faciliter les revues de La réputation d Imec repose sur la qualité du travail de ses scientifiques, chercheurs, ingénieurs

Plus en détail

L expérience des Hommes

L expérience des Hommes L expérience des Hommes audia est un cabinet d expertise comptable et de commissariat aux comptes, fort d une équipe qualifiée et experte installée au Maroc à Casablanca. Notre cabinet vous apportera l

Plus en détail

- 03 - Analyse du tableau de résultat Les Soldes Intermédiaires de Gestion (SIG)

- 03 - Analyse du tableau de résultat Les Soldes Intermédiaires de Gestion (SIG) - 03 - Analyse du tableau de résultat Les Soldes Intermédiaires de Gestion (SIG) Objectif(s) : o Méthode d'évaluation des Soldes Intermédiaires de Gestion, o Interprétation des Soldes Intermédiaires de

Plus en détail

RÉSULTATS ANNUELS 2008

RÉSULTATS ANNUELS 2008 RÉSULTATS ANNUELS 2008 SOMMAIRE Carte d identité L année 2008 2008 : des résultats en croissance Une situation financière solide Les atouts du groupe face à la crise Perspectives et conclusion 2 CARTE

Plus en détail

JOURNEE MONDIALE DE LA STATISTIQUE UNE MEILLEURE STATISTIQUE AU SERVICE DE LA POLITIQUE MONETAIRE ET DE LA STABILITE FINANCIERE

JOURNEE MONDIALE DE LA STATISTIQUE UNE MEILLEURE STATISTIQUE AU SERVICE DE LA POLITIQUE MONETAIRE ET DE LA STABILITE FINANCIERE JOURNEE MONDIALE DE LA STATISTIQUE UNE MEILLEURE STATISTIQUE AU SERVICE DE LA POLITIQUE MONETAIRE ET DE LA STABILITE FINANCIERE Abdellatif Jouahri Wali de Bank Al-Maghrib Rabat, 20 octobre 2015 1 Je tiens

Plus en détail

Groupe PwC Audit. États financiers consolidés Exercice de 12 mois clos le 30 juin 2007

Groupe PwC Audit. États financiers consolidés Exercice de 12 mois clos le 30 juin 2007 États financiers consolidés Exercice de 12 mois clos le 30 juin 2007 Sommaire 01 Bilan consolidé 5 02 Compte de résultat consolidé 6 03 Tableau de variation des capitaux propres consolidés 7 04 Tableau

Plus en détail

REJOIGNEZ NOTRE RÉSEAU

REJOIGNEZ NOTRE RÉSEAU REJOIGNEZ NOTRE RÉSEAU PRÉSENTATION DU GROUPE Présent depuis plus de 17 ans en région Rhône Alpes où il a acquis une position de leader sur son marché, le Groupe CFI a élaboré, développé et modélisé avec

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse Communiqué de presse Résultat annuel du groupe CREALOGIX: encore une bonne performance pour l ebusiness et une année de consolidation pour l ERP. Pour l exercice 2006/2007, le groupe CREALOGIX affiche

Plus en détail

COMPTABILITE : NOTIONS DE BASE

COMPTABILITE : NOTIONS DE BASE Fiche technique réglementaire Version du 18 juillet 2008 COMPTABILITE : NOTIONS DE BASE 1. DEFINITION La comptabilité peut être définie comme une technique normalisée d enregistrement des flux (achats

Plus en détail

Conseil d administration Genève, novembre 2006 PFA POUR DÉCISION. Les normes comptables internationales pour le secteur public

Conseil d administration Genève, novembre 2006 PFA POUR DÉCISION. Les normes comptables internationales pour le secteur public BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL GB.297/PFA/6 297 e session Conseil d administration Genève, novembre 2006 Commission du programme, du budget et de l administration PFA POUR DÉCISION SIXIÈME QUESTION À

Plus en détail

LES SOLUTIONS MES HUMAINES METTENT EN AVANT LES INDIVIDUS

LES SOLUTIONS MES HUMAINES METTENT EN AVANT LES INDIVIDUS LIVRE BLANC LES SOLUTIONS MES HUMAINES METTENT EN AVANT LES INDIVIDUS Une collaboration entre homme et machine LIVRE BLANC LES SOLUTIONS MES HUMAINES METTENT EN AVANT LES INDIVIDUS 2 A PROPOS Les hommes

Plus en détail

RÉFLEXION STRATÉGIQUE QUANT À LA MISE EN PLACE D'UN PROJET E-BUSINESS

RÉFLEXION STRATÉGIQUE QUANT À LA MISE EN PLACE D'UN PROJET E-BUSINESS RÉFLEXION STRATÉGIQUE QUANT À LA MISE EN PLACE D'UN PROJET E-BUSINESS REMARQUES PRÉLIMINAIRES Ces questions ont un double objectif. D'une part, mieux cerner les tenants et aboutissants de votre projet

Plus en détail

Mesdames et Messieurs les Actionnaires,

Mesdames et Messieurs les Actionnaires, Comme anticipé, les travaux de rénovation des chambres de l aile Palace impactent les résultats du premier semestre 2013. Toutefois, la saison estivale s avère excellente! Mesdames et Messieurs les Actionnaires,

Plus en détail

Révisions ISO. ISO Revisions. ISO 9001 Livre blanc. Comprendre les changements. Aborder le changement

Révisions ISO. ISO Revisions. ISO 9001 Livre blanc. Comprendre les changements. Aborder le changement Révisions ISO ISO 9001 Livre blanc Comprendre les changements Aborder le changement ISO 9001 en bref Comment fonctionne ISO 9001? ISO 9001 peut s appliquer à tous les types et tailles d organisations et

Plus en détail

We lock your IT business

We lock your IT business Accelerating Your Success We lock your IT business Financement IT pour vous et votre client finance solutions Un travail sur mesure pour chaque projet Dans le climat économique actuel très difficile, il

Plus en détail

Comité du programme et budget

Comité du programme et budget F WO/PBC/18/12 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 12 JUILLET 2011 Comité du programme et budget Dix-huitième session Genève, 12 16 septembre 2011 RAPPORT SUR L ÉTAT D AVANCEMENT DE LA MISE EN ŒUVRE D UN SYSTÈME

Plus en détail

Le GRAND CONSEIL de la République et canton de Genève décrète ce qui suit :

Le GRAND CONSEIL de la République et canton de Genève décrète ce qui suit : Secrétariat du Grand Conseil PL 11476 Projet présenté par le Conseil d Etat Date de dépôt : 11 juin 2014 Projet de loi de bouclement de la loi 10112 ouvrant un crédit de 5 405 000 F destiné à financer

Plus en détail

COMPTES DE GROUPE Consolidation et présentation de participations

COMPTES DE GROUPE Consolidation et présentation de participations La nouvelle Swiss GAAP RPC 30 regroupe toutes les règles applicables aux comptes. Ce qui implique que toutes les autres Swiss GAAP RPC font référence aux comptes individuels. Quelles sont les questions

Plus en détail

Résultats semestriels au 30 juin 2010 SYSTEMAT S.A.

Résultats semestriels au 30 juin 2010 SYSTEMAT S.A. CONTACTS Martin Detry SYSTEMAT Tél.: +32 2 352 85 04 martin.detry@systemat.com SOUS EMBARGO JUSQU AU JEUDI 26 AOUT 2010, 17H40 Frédérique Jacobs Tél.: +32 479 42 96 36 frederique.jacobs@systemat.com Lasne,

Plus en détail

Sommaire. Introduction Gestion des liquidités Planification financières. Rencontre de l incubateur The Ark 10.04.2008

Sommaire. Introduction Gestion des liquidités Planification financières. Rencontre de l incubateur The Ark 10.04.2008 Rencontre de l incubateur The Ark 10.04.2008 Les outils de la planification financière Sommaire Introduction Gestion des liquidités Planification financières 1 Jean-Daniel Favre Licence en sciences économiques

Plus en détail

MODIFICATIONS DU CODE DES OBLIGATIONS

MODIFICATIONS DU CODE DES OBLIGATIONS MODIFICATIONS DU CODE DES OBLIGATIONS 1920 MARTIGNY 1951 SION 3963 CRANS-MONTANA 1870 MONTHEY 3960 SIERRE 1205 GENÈVE www.fidag-sa.ch TABLE DES MATIERES 1. Droit de la révision comptable... 3 2. Droit

Plus en détail

Résultats consolidés au 31 décembre 2007. Proposition de distribution d un dividende de 9,20 dirhams/action, soit 100% du résultat distribuable

Résultats consolidés au 31 décembre 2007. Proposition de distribution d un dividende de 9,20 dirhams/action, soit 100% du résultat distribuable Communiqué Rabat, le 22 février 2008 Résultats consolidés au 31 décembre 2007 Forte hausse des résultats consolidés en 2007 o Chiffre d affaires : +21,7% o Résultat opérationnel : +21,8% o Résultat net

Plus en détail

Résultats semestriels 2007 & Perspectives. 31 octobre 2007

Résultats semestriels 2007 & Perspectives. 31 octobre 2007 Résultats semestriels 2007 & Perspectives 31 octobre 2007 Agenda Identité, marchés et philosophie Les modèles économiques du groupe Freelance.com Activité et résultats semestriels 2007 Stratégie et perspectives

Plus en détail

Experience N 52. Les expériences d ERNI dans l univers du management, des processus et des technologies. Mars 2012

Experience N 52. Les expériences d ERNI dans l univers du management, des processus et des technologies. Mars 2012 Les expériences d ERNI dans l univers du management, des processus et des technologies Experience N 52 Mars 2012 MIGRATIONS Garder la maîtrise lors de migrations GARdER la maîtrise LORS de migrations Lors

Plus en détail

Épreuves d admissibilité ÉPREUVE PRATIQUE À OPTION : GESTION COMPTABLE ET FINANCIÈRE DES ENTREPRISES

Épreuves d admissibilité ÉPREUVE PRATIQUE À OPTION : GESTION COMPTABLE ET FINANCIÈRE DES ENTREPRISES R É P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E CONCOURS D'ADMINISTRATEUR DU SÉNAT 2012 DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA FORMATION Épreuves d admissibilité ÉPREUVE PRATIQUE À OPTION : GESTION COMPTABLE

Plus en détail

Après l analyse du compte de résultat à l aide du tableau des soldes intermédiaires de gestion, nous nous intéressons maintenant à l analyse du bilan.

Après l analyse du compte de résultat à l aide du tableau des soldes intermédiaires de gestion, nous nous intéressons maintenant à l analyse du bilan. CHAPITRE 13 L ANALYSE DU BILAN : STRUCTURE ET EQUILIBRE FINANCIER Après l analyse du compte de résultat à l aide du tableau des soldes intermédiaires de gestion, nous nous intéressons maintenant à l analyse

Plus en détail

Optimisez vos chances de réussite avec un dossier bien élaboré. Animé par : Patrice LUCE, Associé au cabinet GEIREC

Optimisez vos chances de réussite avec un dossier bien élaboré. Animé par : Patrice LUCE, Associé au cabinet GEIREC Optimisez vos chances de réussite avec un dossier bien élaboré Animé par : Patrice LUCE, Associé au cabinet GEIREC SOMMAIRE Le dossier financier : Qu est ce que c est? Dans quel but? Les facteurs clés

Plus en détail

-1 - Groupe SQLI Présentation des résultats semestriels 2004

-1 - Groupe SQLI Présentation des résultats semestriels 2004 -1 - Groupe SQLI Présentation des résultats semestriels 2004 Septembre 2004 -2 - Sommaire Présentation de SQLI Faits marquants et résultats semestriels Perspectives -3 - SQLI : les éléments clés Dates

Plus en détail

Stratégie de gestion financière. Communication des résultats pour l exercice terminé le 31 mars 2013

Stratégie de gestion financière. Communication des résultats pour l exercice terminé le 31 mars 2013 Stratégie de gestion financière Communication des résultats pour l exercice terminé le 31 mars 2013 Communication des résultats / 1 La Stratégie de gestion financière annuelle de la Province du Manitoba

Plus en détail

RÉSUMÉ La présente politique définit les caractéristiques de la politique de capitalisation du Fonds d assurance automobile du Québec (le Fonds).

RÉSUMÉ La présente politique définit les caractéristiques de la politique de capitalisation du Fonds d assurance automobile du Québec (le Fonds). Politique de capitalisation du Fonds d assurance automobile du Québec 08.01.0 Page 1 de 8 DATE DE MISE À JOUR 2015-07-15 RÉSUMÉ La présente politique définit les caractéristiques de la politique de capitalisation

Plus en détail

2014/2015 : Rétrospective et perspectives. Epargne mobilière pour comptes Epargne 3 et de libre passage

2014/2015 : Rétrospective et perspectives. Epargne mobilière pour comptes Epargne 3 et de libre passage 2014/2015 : Rétrospective et perspectives Epargne mobilière pour comptes Epargne 3 et de libre passage Rétrospective 2014 L annonce, l année dernière, par la Réserve fédérale américaine (Fed) de réduire

Plus en détail

RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL

RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL 2015 S O M M A I R E 1. ATTESTATION DU RESPONSABLE DU RAPPORT FINANCIER... 4 2. RAPPORT SEMESTRIEL D ACTIVITES... 5 2.1 FAITS MARQUANTS... 5 2.2 COMMENTAIRES SUR L ACTIVITÉ

Plus en détail

Politique de placements

Politique de placements Politique de placements Le 7 octobre 2010 Politique de placements Table des matières 1. La mission de la Fondation pour le développement des coopératives en Outaouais 2. Les principes de la gouvernance

Plus en détail

LISTE DES PRINCIPAUX INDICATEURS UTILISES DANS L ANALYSE DES DOCUMENTS DE SYNTHESE

LISTE DES PRINCIPAUX INDICATEURS UTILISES DANS L ANALYSE DES DOCUMENTS DE SYNTHESE LISTE DES PRINCIPAUX INDICATEURS UTILISES DANS L ANALYSE DES DOCUMENTS DE SYNTHESE RATIOS DE STRUCTURE = Ratios qui mettent en rapport les éléments stables du bilan et dont l évolution traduit les mutations

Plus en détail

Politique de capitalisation du Fonds d assurance automobile du Québec DATE DE MISE À JOUR 2015-03-19

Politique de capitalisation du Fonds d assurance automobile du Québec DATE DE MISE À JOUR 2015-03-19 Page 1 de 12 Politique de capitalisation du Fonds d assurance automobile du Québec DATE DE MISE À JOUR 2015-03-19 RÉSUMÉ La présente politique définit les caractéristiques de la politique de capitalisation

Plus en détail

Nouveau Centre de service de MAN Truck & Bus Deutschland GmbH Mannheim basée à Hirschberg (Allemagne) Un gain de volume de plus de 1 100 m³

Nouveau Centre de service de MAN Truck & Bus Deutschland GmbH Mannheim basée à Hirschberg (Allemagne) Un gain de volume de plus de 1 100 m³ SSI SCHAEFER LOCATION STORE MANAGEMENT (LSM) Nouveau Centre de service de MAN Truck & Bus Deutschland GmbH Mannheim basée à Hirschberg (Allemagne) Un gain de volume de plus de 1 100 m³ Nouvel entrepôt

Plus en détail

3 - Sélection des fournisseurs... 4. 4 Marche courante... 5. 4.1 Conditionnement Transport... 5. 4.2 Livraison... 5

3 - Sélection des fournisseurs... 4. 4 Marche courante... 5. 4.1 Conditionnement Transport... 5. 4.2 Livraison... 5 1 SOMMAIRE 1 Introduction... 3 2 Principes... 3 3 - Sélection des fournisseurs... 4 4 Marche courante... 5 4.1 Conditionnement Transport... 5 4.2 Livraison... 5 4.3 - Garantie qualité / Conformité... 5

Plus en détail

Médecins Sans Frontières Luxembourg (a.s.b.l.)

Médecins Sans Frontières Luxembourg (a.s.b.l.) Médecins Sans Frontières Luxembourg (a.s.b.l.) Comptes annuels révisés au 31 décembre 2013 68, rue de Gasperich L-1617 Luxembourg R.C.S. Luxembourg : F4090 Bilan au 31 décembre 2013 (exprimé en Euros)

Plus en détail

Les documents soumis à consultation eu auxquels nous nous référons dans ce courrier sont les suivants :

Les documents soumis à consultation eu auxquels nous nous référons dans ce courrier sont les suivants : CONSEIL D ETAT Château cantonal 1014 Lausanne Unité de stratégie informatique de la Confédération (USIC) Domaine de la cyberadministration Friedheimweg 14 3003 Berne Réf. : PM/14013575 Lausanne, le 22

Plus en détail

Annexe 1. Tableau de bord de la société Armand Ratio Calcul Valeur société Armand année N

Annexe 1. Tableau de bord de la société Armand Ratio Calcul Valeur société Armand année N ÉNONCÉ 1 Analyse globale Créée en N-5, la société Armand est devenue sous-traitante d une entreprise qui gère une librairie électronique. Armand assure la logistique de cette entreprise : elle achète,

Plus en détail

Communiqué de Presse. S1 2015 S1 2014 Exercice 2014

Communiqué de Presse. S1 2015 S1 2014 Exercice 2014 Contacts Relations Investisseurs : Patrick Gouffran +33 (0)1 40 67 29 26 pgouffran@axway.com Relations Presse : Sylvie Podetti +33 (0)1 47 17 22 40 spodetti@axway.com Communiqué de Presse Axway : croissance

Plus en détail

BANQUE ROYALE DU CANADA POLITIQUE SUR L INDÉPENDANCE DES ADMINISTRATEURS

BANQUE ROYALE DU CANADA POLITIQUE SUR L INDÉPENDANCE DES ADMINISTRATEURS BANQUE ROYALE DU CANADA POLITIQUE SUR L INDÉPENDANCE DES ADMINISTRATEURS La grande majorité des membres du conseil d administration de la Banque seront indépendants au sens de la présente politique. Le

Plus en détail

Livre Blanc Oracle Juin 2009. Gérer avec succès les risques des contrats pour établir une relation «gagnant-gagnant»

Livre Blanc Oracle Juin 2009. Gérer avec succès les risques des contrats pour établir une relation «gagnant-gagnant» Livre Blanc Oracle Juin 2009 Gérer avec succès les risques des contrats pour établir une relation «gagnant-gagnant» Préambule Ce livre blanc met en avant certains risques impliqués dans les travaux liés

Plus en détail

www.comptazine.fr DCG session 2012 UE6 Finance d entreprise Corrigé indicatif

www.comptazine.fr DCG session 2012 UE6 Finance d entreprise Corrigé indicatif DCG session 2012 UE6 Finance d entreprise Corrigé indicatif DOSSIER 1 DIAGNOSTIC FINANCIER 1. Compléter le tableau de financement 2011 Affectation du bénéfice 2010 : Bénéfice 2010 359 286 Affectation en

Plus en détail

Rapport de gestion 2012

Rapport de gestion 2012 Rapport de gestion 2012 Sommaire 2012 Année d expansion 3 Projets et perspectives 4 Bilan 6 Compte de résultats 7 Rapport d audit 8 Organisation au 31.12.2012 9 NewIndex Rapport de gestion 2012 2 2012

Plus en détail

Enthousiasme? «J envisage l avenir avec sérénité.»

Enthousiasme? «J envisage l avenir avec sérénité.» Enthousiasme? «J envisage l avenir avec sérénité.» De bonnes perspectives avec la Prévoyance privée. Quels que soient vos projets, nous sommes à vos côtés. Votre assureur suisse. 1/7 Helvetia PV-Prospectus

Plus en détail

PROFIL DE LA SOCIÉTÉ. Société indépendante de services profeprofessionnels et financiers

PROFIL DE LA SOCIÉTÉ. Société indépendante de services profeprofessionnels et financiers PROFIL DE LA SOCIÉTÉ Société indépendante de services profeprofessionnels et financiers BIENVENUE Notre priorité est de comprendre les problèmes et les besoins de nos clients Merci d avoir pris le temps

Plus en détail

Société fiduciaire. Lausanne. Le nouveau droit comptable

Société fiduciaire. Lausanne. Le nouveau droit comptable Société fiduciaire Lausanne Le nouveau droit comptable Le nouveau droit comptable -2- Le nouveau droit comptable -3- Table des matières Petite rétrospective Nouvelle structure au niveau du Code des obligations

Plus en détail

GROUPE GIROUX MÉNARD. Roger Giroux, CPA, CA Associé fondateur. Éric Laprés, CPA, CA Associé fondateur. Josée Charbonneau, CPA, CA Associée fondatrice

GROUPE GIROUX MÉNARD. Roger Giroux, CPA, CA Associé fondateur. Éric Laprés, CPA, CA Associé fondateur. Josée Charbonneau, CPA, CA Associée fondatrice GROUPE GIROUX MÉNARD Le Groupe Giroux Ménard vous offre des services en certification, en fiscalité et en financement ainsi que des services-conseils. La firme peut également vous conseiller en matière

Plus en détail

COMPTES INDIVIDUELS. Situation intermédiaire au 30 juin 2013 PAGE N 1/14

COMPTES INDIVIDUELS. Situation intermédiaire au 30 juin 2013 PAGE N 1/14 COMPTES INDIVIDUELS Situation intermédiaire au 30 juin 2013 PAGE N 1/14 SOMMAIRE Note 1 - Principes comptables... 6 a) Immobilisations corporelles... 6 b) Titres de participation... 6 c) Opérations en

Plus en détail

Dossier de presse 2009

Dossier de presse 2009 Dossier de presse 2009 Contacts Presse : 3d Communication 01 46 05 87 87 Daniel Margato dmargato@3dcommunication.fr Dora Delaporte ddelaporte@3dcommunication.fr 1 Table des matières 1 TABLE DES MATIERES...

Plus en détail

LA DEFINITION D UNE STRATEGIE

LA DEFINITION D UNE STRATEGIE LA DEFINITION D UNE STRATEGIE ACTIONNARIALE : UNE NECESSITE POUR TOUS LES DIRIGEANTS D ENTREPRISE Si les dirigeants d entreprise ont une vision stratégique à long terme de leur activité, ce même constat

Plus en détail

ORACLE PRIMAVERA PORTFOLIO MANAGEMENT

ORACLE PRIMAVERA PORTFOLIO MANAGEMENT ORACLE PRIMAVERA PORTFOLIO MANAGEMENT FONCTIONNALITÉS GESTION DE PORTEFEUILLE Stratégie d approche permettant de sélectionner les investissements les plus rentables et de créer de la valeur Paramètres

Plus en détail

PROGRAMMES DE GESTION

PROGRAMMES DE GESTION RÉPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTÈRE DE L ÉDUCATION DIRECTION GÉNÉRALE DU CYCLE PREPARATOIRE & DE L'ENSEIGNEMENT SECONDAIRE Direction de la Pédagogie & des Normes du cycle préparatoire et de l'enseignement

Plus en détail

PROGRAMMES DE GESTION 3 ème année & 4 ème année de l Enseignement secondaire

PROGRAMMES DE GESTION 3 ème année & 4 ème année de l Enseignement secondaire RÉPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTÈRE DE L ÉDUCATION & DE LA FORMATION DIRECTION GÉNÉRALE DES PROGRAMMES & DE LA FORMATION CONTINUE Direction des Programmes & des Manuels Scolaires PROGRAMMES DE GESTION 3 ème

Plus en détail

Chers actionnaires, Joël COUDERC Président Directeur Général.

Chers actionnaires, Joël COUDERC Président Directeur Général. Chers actionnaires, Les chiffres de l exercice 2002 présentent des produits d exploitation en augmentation de 22% pour un résultat net de 3%. Ces résultats mitigés sont dûs, d une part, aux tensions en

Plus en détail

Sage 100. La solution de gestion innovante pour les PME à l avenir prometteur

Sage 100. La solution de gestion innovante pour les PME à l avenir prometteur Sage 100 La solution de gestion innovante pour les PME à l avenir prometteur Sage 100, la solution innovante pour les PME à l avenir prometteur Une PME a des besoins de gestion spécifiques, parfois sophistiqués,

Plus en détail

i n f o r m a t i o n s

i n f o r m a t i o n s i n f o r m a t i o n s Paris, le 6 septembre 2005 Communiqué de Presse RESULTATS CONSOLIDES AU 30 JUIN 2005 Solides performances au 1 er semestre 2005 Le Conseil de Surveillance d Air Liquide, qui s est

Plus en détail