Das Immer-besser-Prinzip

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Das Immer-besser-Prinzip"

Transcription

1 Das Immer-besser-Prinzip Rapport de gestion 2008

2

3 Sommaire Éditorial 5 10 années de fiabilité 7 10 années de partenariat 9 10 années d engagement constant 11 Conseil d administration et direction 12 Comptes annuels 13 Secteurs 25 Perspectives 33 3

4 «Aujourd hui, 10 ans après la fondation de l entreprise, le choix d une gestion selon» les principes de l économie privée apparaît comme la bonne décision. Fredy Isler Président du conseil d administration d Abraxas Informatique SA 4

5 Éditorial La société Abraxas Informatique SA a été fondée officiellement le 24 septembre 1998 et son activité opérationnelle a démarré en janvier Le rapport de gestion de l année 2008, publié en 2009, apparaît ainsi comme une édition anniversaire venant consacrer les 10 ans d existence de l entreprise. L exercice 2008 a été marqué par le changement et par un nouveau départ. D une part, nous avons dû nous affirmer sur un marché concurrentiel de plus en plus difficile et, d autre part, concevoir des stratégies d avenir en prenant les bonnes décisions, adaptées à la conjoncture. L une des décisions prises a consisté à réorganiser Abraxas en structure divisionnelle plus orientée clients. Pour pouvoir continuer à répondre de manière optimale aux besoins du marché et des clients, trois divisions ayant chacune la pleine responsabilité de leurs résultats ont été créées et leur activité a été lancée au 1er janvier Au sein de ces divisions, les différentes Business Units permettront d'accroître la transparence et la flexibilité dans tous les domaines de notre activité, en favorisant également un contact plus direct avec les clients. Les nouvelles collaborations mises en place et la conclusion de contrats importants nous ont permis de renforcer notre position en tant que fournisseur de technologies de l information et de la communication au service des administrations et des services publics. Ainsi, la mise en place de grands projets d infrastructures pour le canton de St-Gall et la police cantonale de Zurich a été une belle réussite. Dans le secteur de la santé, nous avons remporté un appel d offres important lancé par le réseau hospitalier du canton de St-Gall, ce qui représente une étape de développement essentielle pour ce secteur d activité relativement récent. En 2008 et pour la huitième fois déjà, nous avons mené une enquête de satisfaction auprès de nos clients qui, dans l ensemble, restent très satisfaits de nos prestations. Toutefois, nous avons également reçu des critiques que nous prenons très au sérieux. Notre devise «Nous devons tenir nos promesses» reflète notre approche autocritique. Réalisme, fiabilité et confiance sont les facteurs de réussite qui caractérisent notre quotidien. Nous voulons nous fixer des objectifs réalistes et nous ne ferons que les promesses que nous pourrons effectivement tenir. Il est clair que cela ne vaut pas seulement pour l exercice Dans le présent rapport de gestion, nous allons donc non seulement évoquer brièvement nos dix ans d existence mais également montrer, à travers les déclarations d intervenants clés que, chez Abraxas, ce principe est l expression de la culture d entreprise. L exercice 2008 a été marqué par des changements de personnes au sein du conseil d administration et de la direction. Yves Meili a en effet été élu représentant du canton de Zurich au conseil d administration. Thomas Flatt occupe désormais le poste de directeur général et l activité d outsourcing va bénéficier de l expérience de Martin Senn dans le domaine des infrastructures informatiques. Parallèlement à ces nouveautés réjouissantes, le début de cette année anniversaire a été assombri par le décès inattendu de notre cher collègue et ami Daniel Wettstein. Pendant de longues années, il a pris une part active au destin de la société Abraxas en tant que membre du conseil d administration, puis de la direction. Sur le plan financier, l exercice 2008 a été un beau succès, avec une nette augmentation de l ensemble des chiffres par rapport à l exercice précédent. En outre, et pour la première fois dans l'histoire d'abraxas, la barre de 100 millions de francs de chiffre d affaires sans les sociétés filles a été franchie. Dans le contexte de cette réussite 2008 et du dixième anniversaire de notre entreprise, nous tenons à adresser nos remerciements à nos clients pour la confiance qu'ils nous ont témoignée et pour ces longues années de collaboration fructueuse. Dans le même temps, nous souhaitons remercier nos collaborateurs et sommes fiers de pouvoir compter sur un si grand nombre de collègues compétents, engagés et motivés grâce auxquels, même en cette période économique difficile, nous pouvons aborder l'avenir avec confiance et optimisme. Merci à tous! Fredy Isler Président du conseil d administration Dr. Thomas Flatt Directeur général et délégué du conseil d administration 5

6 J éprouve toujours un grand plaisir «à être là pour nos clients.» J'aime que l'on identifie ma voix avec Abraxas et vice-versa. Après dix ans passés auprès de la société Abraxas Informatique SA, j ai toujours à cœur d être là pour nos clients et j en éprouve un grand plaisir. Ruth Hartmann La voix bien connue d Abraxas Informatique SA était présente dès le départ. 6

7 10 ans de fiabilité / On peut compter sur nous Une entreprise marquée par ses collaborateurs. À la fin des années 90, l idée «Abraxas» a commencé à prendre forme au terme d une sérieuse évaluation. On espérait beaucoup de la sous-traitance et de la fusion de l activité des services informatiques des cantons de St-Gall et Zurich : la diminution des coûts, une meilleure efficacité et de nouvelles synergies liées à la coopération intercantonale correspondaient tout à fait aux exigences du moment. Lorsque la société Abraxas Informatique SA a été fondée officiellement il y a plus de dix ans, le 24 septembre 1998, l objectif était clair : la nouvelle entreprise indépendante devait s imposer sur le marché L ampleur de ces défis n a toutefois pas réussi à effrayer la direction et les collaborateurs d Abraxas qui, au contraire, se sont attaqués aux tâches qui leur incombaient avec beaucoup d'énergie. La réussite d Abraxas repose essentiellement sur le savoir-faire et la motivation de ses collaborateurs, aussi compétents qu engagés. Abraxas étant un prestataire orienté client, le fait suivant était évident dès le départ : pour pouvoir assurer le succès de ses clients, il faut pouvoir compter sur des collaborateurs compétents. Ce sont eux en effet qui satisfont aux différentes attentes dans le cadre Des collaborateurs qui font la différence. Les collaborateurs d'abraxas assument leur responsabilité individuelle, participent à la réflexion, sont ouverts à la nouveauté et agissent toujours dans l intérêt de l entreprise. L informatique reste l un des secteurs les plus innovants au monde : le savoir y a une courte durée de vie. C est pourquoi nous encourageons de manière ciblée le développement personnel et professionnel des collaborateurs. Ces investissements sont nécessaires pour pouvoir relever les défis de l avenir. L équipe Abraxas réunit aujourd hui plus de 400 collaborateurs. Ce sont eux qui mettent en œuvre et vivent au quotidien les valeurs de notre entreprise. Ils sont Abraxas, font la différence et représentent l avenir. suisse des solutions pour la cyberadministration (E-Government) en tant que prestataire orienté vers une économie de marché. Dans la branche informatique, destinée à croître et à se transformer, cette compétence devait permettre d atteindre une position de leader et d assurer l expansion. Dès le départ, les attentes s accompagnèrent de promesses d envergure et il s avéra que la voie vers une entreprise d économie privée n était pas toujours simple. des projets et répondent en équipe à la confiance mise dans l entreprise Abraxas. C est par leur travail quotidien que les nombreux collaborateurs d Abraxas ont créé la base de confiance qui est à l origine des partenariats de longue date entre nous et nos clients. Que tous nos collaborateurs en soient sincèrement remerciés. 7

8 «Abraxas a toujours su s adapter aux clients Nous avons toujours très bien travaillé avec Abraxas, comme nous le faisions avant avec l AFI. Toutefois, au fil du temps, la collaboration a gagné en professionnalisme. Abraxas nous a notamment aidés lors de notre emménagement dans les nouveaux locaux et nous a surtout accompagnés lors du passage d une infrastructure hétérogène à un système homogène» standardisé en ce qui concerne le matériel, les logiciels et le réseau. À nos yeux, Abraxas a toujours su s adapter aux clients. Et si cela se poursuit à l avenir, il est certain que nous fêterons un nouvel anniversaire dans 10 ans. Franz Stähli Directeur de l organisme d assurance sociale (SVA) de Zurich. 8

9 10 ans de partenariat / Des dizaines d années d expérience Nous connaissons bien nos clients, n ignorons rien de leurs exigences et comprenons leurs besoins. S'il est vrai que la société Abraxas Informatique SA ne fut fondée qu en 1998, l histoire de notre entreprise remonte bien plus loin dans le temps : c est en effet en 1971 qu est née l AFI du canton de St-Gall, le service équivalent ayant été créé à Zurich dès les années 60. C est de la fusion de ces deux services qu est née Abraxas il y a dix ans. Les dix ans d histoire d Abraxas cachent donc une expérience beaucoup plus longue avec les services informatiques pour les administrations. Notre entreprise se caractérise par sa bonne connaissance des conditions et exigences posées par les services publics. Avec Abraxas, les mandants se sentent compris dans toute la diversité de leurs tâches, sachant qu ils peuvent compter sur nos connaissances très pointues. Nous offrons à nos clients un partenariat fiable qui tient compte de leurs besoins et repose sur des expériences communes. Au début, Abraxas était encore organisée en différents services d'exploitation disposant de leur propre centre informatique à St-Gall et Zurich. Par la suite, des investissements constants ont été consentis dans le développement de capacités autonomes. Au fil des années, Abraxas s'est transformée : elle a d'abord été un partenaire uniquement en outsourcing avant de devenir un fournisseur complet de technologies de l information et de la communication disposant d un savoir-faire exhaustif en matière de conseil, de solution et de secteur. Abraxas est aujourd hui une entreprise offrant à nos clients des solutions flexibles et professionnelles, parfaitement adaptées au marché. Son portefeuille d offres s adresse principalement aux administrations, aux services de la santé, aux organismes de droit public et aux services publics ainsi que, dans quelques segments, à des entreprises privées. Nos clients de longue date profitent eux aussi de ce développement car même en cas de grands changements ou agrandissements, ils savent qu ils bénéficieront du soutien compétent d Abraxas. Nos clients et partenaires savent pourquoi ils nous font confiance. Des partenariats de longue date qui en valent la peine. L organisme d assurance sociale (SVA) de Zurich est un client de la première heure. Abraxas gère pour lui les applications métier sur l IBM Host, la solution d archivage ELAR basée sur FileNet, les infrastructures de base, les services bureautiques et fournit diverses autres prestations. Cet organisme est par ailleurs membre du groupe informatique IGS de St-Gall, spécialisé dans les solutions logicielles destinées à l assurance sociale. Le groupe réunit aujourd hui les organismes d assurance sociale et caisses de compensation de 17 cantons suisses ainsi que la caisse d assurance vieillesse et succession du Liechtenstein. Nous proposons et gérons en outre certains des services susmentionnés pour l IGS et pour différents membres du groupe IGS. Au fil des années, un nombre croissant d organismes d assurance sociale ont rejoint le groupe. Le partenariat entre Abraxas et l IGS ne cesse donc de se développer et illustre la synergie potentielle des coopérations intercantonales dans le domaine informatique. 9

10 J aime beaucoup travailler avec Abraxas car, «ensemble, nous atteignons nos objectifs. J ai suivi de très près la fondation d Abraxas car, à l époque, j ai été impliqué sous une forme ou une autre dans quasiment tous les processus. Aujourd hui, je peux dire que j'aime beaucoup travailler avec Abraxas. À côté des innombrables» moments forts, nous avons dû surmonter quelques phases difficiles mais, ensemble, nous avons pu relever ces défis. Au final, nous avons toujours réussi à atteindre nos objectifs et, à mes yeux, c est ce qui compte le plus. Kurt Kengelbacher Responsable du service de planification informatique du canton de St-Gall. 10

11 10 ans d engagement constant / Nous tenons nos promesses Nous sommes animés par le principe du progrès permanent, au bénéfice de nos clients aujourd hui et demain. Aujourd hui, face à la concurrence qui règne entre les prestataires de technologies de l information et de la communication, seuls peuvent survivre ceux qui représentent un partenaire sûr et fiable pour leurs clients. Être durablement à la hauteur de ce rôle difficile constitue un défi important dans cet environnement dynamique. Cela suppose de vouloir véritablement participer au progrès technologique, d être sincèrement prêt à dialoguer avec les clients et de faire preuve de flexibilité et d aptitude à un développement constant. terme pour s'améliorer et mieux travailler, et proposer régulièrement sur le marché des services optimisés. Cela nécessite le développement permanent de l organisation, des processus et des personnes impliquées. Pour pouvoir se développer, il faut être ouvert à la nouveauté et prêt à emprunter de nouvelles voies. Nous concluons donc de nouveaux partenariats et renouvelons les collaborations stratégiques pour pouvoir offrir des solutions optimales. Avec le «principe du progrès permanent» introduit en 2004, Abraxas communique précisément sa volonté d optimiser et d améliorer constamment ses prestations. Ce principe directeur est l expression d un comportement autocritique de la part de la direction et des collaborateurs, donc de l ensemble de l entreprise. Il s agit d un engagement sur le long La clé d un développement réussi tient dans la capacité des collaborateurs d Abraxas à étendre leur savoir collectif et leurs capacités, au bénéfice des clients et de l entreprise. Nous savons que c est le seul moyen de répondre aux attentes de nos clients et de tenir nos promesses en matière de prestations. Ce sur quoi le canton de St-Gall peut compter. En 2001, le canton de St-Gall a chargé Abraxas de renouveler les infrastructures informatiques existantes au niveau de l administration centrale. C est ainsi qu a été mise en place «l infrastructure stratégique de base (ISB)» qui a ensuite été élargie à plusieurs reprises. L ISB apporte aujourd hui un plus incontestable en termes de stabilité, performance et disponibilité des différentes applications. Le succès de l ISB se manifeste également à travers le développement progressif observé depuis 2002 : dans un premier temps, l infrastructure informatique destinée aux 950 collaborateurs de l'administration centrale a été mise en place ; puis d autres unités organisationnelles et utilisateurs sont venus s y ajouter ultérieurement. Le nombre d utilisateurs a ainsi plus que doublé et cette tendance se poursuit. Parallèlement à un parfait fonctionnement, on a investi dans la transparence des coûts et dans une optimisation de la rentabilité. À l heure actuelle, Abraxas réalise la suite du projet (ISB 2008) pour le canton de St-Gall. Le projet prévoit le renouvellement complet et la migration des infrastructures de base, ainsi que leur mise en service fixée à Dans un proche avenir, d autres unités organisationnelles viendront se greffer et le nombre d utilisateurs devrait atteindre quelque 3'500 personnes. 11

12 Conseil d administration et direction de la société Abraxas Informatique SA Conseil d administration Direction Fredy Isler Président du conseil d administration Dr. Thomas Flatt Directeur général Prof. Dr. Beat Schmid Vice-président Roger Hodler Application Solutions Dr. Thomas Flatt Membre Martin Senn Outsourcing Solutions (depuis le ) Renato Resegatti Membre (représentant du canton de St-Gall) Félix Mauron Services centraux Yves Meili Membre (représentant du canton de Zurich depuis le ) Ernst-Jan Tolen Business Solutions 12

13 Comptes annuels Année 2008 : une croissance continue Pour 2008, les principaux chiffres-clé financiers de la société Abraxas Informatique SA attestent d un développement extrêmement favorable. Pour la première fois, le produit net de la société mère a dépassé les 100 millions de francs, avec un effet très positif sur le résultat. Malgré des amortissements et des corrections de valeurs uniques, le bénéfice annuel a nettement augmenté. Bilan Compte de résultat Commentaires Rapport de révision 13

14 Comptes annuels / Bilan Le total du bilan a augmenté de 3' francs. L actif immobilisé s est accru de 7,7 millions de francs, tandis que l actif circulant a diminué de 4 millions de francs. Par rapport à l exercice précédent, les liquidités ont diminué de 1'905'000 francs. Les flux financiers résultant de l activité commerciale n ont pas tout à fait suffi à financer les investissements encore très élevés cette année (22,9 millions de francs en tout). Par ailleurs, les dettes financières à long terme ont été réduites de 1,38 millions de francs nets. Par rapport à l exercice précédent, les créances clients et comptes rattachés ont augmenté dans le cadre de l augmentation du produit. La morale de paiement de nos clients reste très bonne. Le délai de paiement s est élevé en moyenne à 36 jours. Les pertes sur débiteurs ne se sont élevées qu à 9'000 francs. Il s agissait de créances à l égard de clients privés, dans le domaine du logiciel fiscal pebe. Le poste des créances clients et comptes rattachés ne présente aucun risque de perte, ce qui vaut également pour tous les autres postes du bilan. Tous les risques identifiables sont couverts par les provisions correspondantes. Nous avons regroupé sous la position des placements de capitaux nos participations Abraxas Juris SA et dans networkers interactive sa. Nous avons augmenté notre participation networkers interactive sa (de 66 2/3 % à 96,17 %). Les actions restantes sur lesquelles nous avons une option d achat sont encore détenues par les salariés. Abraxas Juris SA se développe conformément aux prévisions. Nous avons procédé à un léger amortissement pour arrondir la participation. Suite à une politique de valorisation prudente, nous avons été amenés à enregistrer une réévaluation pour networkers interactive sa en raison d un retard de livraison du logiciel cari. Veuillez vous référer aussi au commentaire sur les filiales. Les dettes fournisseurs et comptes rattachés ont baissé de francs, par contre, les autres dettes à court terme ont augmenté de francs. Pour le dernier trimestre, le décompte TVA était nettement plus élevé que celui de l exercice précédent. Suite à une diminution des régularisations pour les frais de licence et de maintenance déjà payés, les comptes de régularisation actifs ont baissé de 3' francs. Si l on prend en compte les installations en cours, les immobilisations corporelles (matériel et logiciels d exploitation, mobilier et aménagement intérieur, véhicules) ont augmenté de 5' francs. L augmentation des immobilisations corporelles en cours, qui s est élevée à 8' francs, s explique par de gros projets clients qui n ont pas pu être terminés. Pour cette catégorie d immobilisations, nous avons consenti un montant global d investissement de 14' francs, soit un tout petit peu moins que pour l'exercice précédent (14' francs). Notre volume d investissement dans le matériel et les logiciels d exploitation dépend du nombre de projets clients que nous préfinançons. Les immobilisations immatérielles, qui ont augmenté de 1,59 millions de francs concernent le développement interne de logiciels. À ces actifs on peut opposer les contrats clients qui génèrent les recettes de licences correspondantes. Il n a été procédé à aucune activation de logiciels n ayant pas été achetés. Les comptes de régularisation passifs ont enregistré une nette hausse de 2' francs ; cela s explique par des régularisations plus élevées pour les projets forfaitaires et par des factures fournisseurs impayées. En ce qui concerne les prêts de tiers, il s agit au terme de l exercice exclusivement de prêts de fournisseurs pour les projets clients. La réduction par rapport à l exercice précédent s explique principalement par le remboursement de la dette résiduelle sur l achat de Grah SA (Abraxas Juris SA). Le seul changement survenu au niveau des provisions à long terme est la diminution de 30'000 francs pour les travaux de transformation. Le capital social d un montant inchangé de 10 millions de francs est détenu pour moitié respectivement par les cantons de St-Gall et de Zurich. La part de capitaux propres est passée de 23,1 % à 25,8 %. Le renoncement à une distribution de dividendes a permis d augmenter les capitaux propres. Comme pour les années précédentes, le conseil d administration demande donc aux propriétaires de faire une proposition pour l affectation du bénéfice. 14

15 Comptes annuels / Bilan Bilan Actif Détails /- milliers CHF milliers CHF milliers CHF Actif circulant Liquidités Créances clients & comptes rattachés 1) Autres créances à court terme 2) Stocks Comptes de régularisation actifs Total Actif circulant Actif immobilisé Matériel et logiciels d exploitation Immobilisations corporelles en cours Mobilier et agencement Véhicules Travaux dans les locaux loués y compris dotation initiale pour mobilier du siège Immobilisations incorporelles en cours Immobilisations incorporelles Placements de capitaux Total Actif immobilisé Total Actif Passif Capitaux d emprunt Dettes fournisseurs & comptes rattachés 3) Dettes financières à court terme Autres dettes à court terme 4) Comptes de régularisation passifs Provisions à court terme 5) Total Dettes à court et moyen terme Prêts de tiers Prêts des actionnaires Provisions à long terme Total Dettes à long terme Total Capitaux d emprunt Capitaux propres Capital social Réserves générales Réserves facultatives Bénéfice/perte comptable Total Capitaux propres Total Passif

16 Comptes annuels / Compte de résultat 2008 a été à nouveau une année record. Avec 101' francs, le produit net des fournitures et services est supérieur de 5' francs à celui de l exercice précédent et franchit pour la première fois la barre des 100 millions de francs. Le bénéfice qui s élève à 3,2 millions de francs est lui aussi nettement supérieur à celui des années précédentes. Avec 18' francs (18,1 % du produit net des fournitures et services), la capacité d autofinancement dépasse nettement le niveau de l exercice passé (15' francs, soit 15,7 % du produit net des fournitures et services). Avec une augmentation de 4'934'000 francs (+ 5,3 %), le chiffre d affaires des prestations de services a atteint son niveau le plus élevé à ce jour (99,1 millions de francs). De son côté, le chiffre d affaires des produits commerciaux a augmenté de francs. Globalement, le produit net des fournitures et services a augmenté de 5' francs (+ 5,9 %). La position autre produit d'exploitation a également enregistré une augmentation, toutefois les commissions et remboursement des fournisseurs ainsi que les gains sur vente des de biens d'investissement de faible valeur (non activés) sont restés presque inchangé. L'augmentation s'explique par une note de crédit unique d'un fournisseur. Malgré un produit net beaucoup plus élevé, les dépenses pour les prestations n ont augmenté que de francs, ce qui a contribué au bon résultat enregistré. Les dépenses de personnel incluent les coûts des prestations de tiers qui viennent remplacer le personnel interne ou occupent les postes vacants. L augmentation de 2'186'000 francs (+ 4,7 %) est inférieure à l augmentation relative du produit net des fournitures et services. Au cours de l exercice, les ressources internes étaient toutefois insuffisantes et il a fallu faire appel à des tiers comme lors de l exercice précédent. La situation difficile sur le marché de l emploi a entraîné des dépenses élevées de recherche de personnel. Au 1er janvier 2009, les effectifs s élevaient à 335 personnes (contre 312 l année précédente). Les dépenses de locaux ont augmenté de francs. Les bureaux ont été en partie rénovés, les frais divers de locaux ont légèrement augmenté et il a fallu remettre à plus tard les frais de transformation. Les dépenses administratives qui ont augmenté de francs comprennent les dépenses extraordinaires relatives à des projets stratégiques tels que la restructuration de l entreprise au 1er janvier Les autres postes de cette catégorie de dépenses n ont quasiment pas bougé. C est l exploitation du système informatique interne, dont le coût a baissé de francs, qui représente le plus grand changement parmi les autres dépenses d exploitation (qui ont baissé de francs). Les frais de voyages et de transport ont augmenté de francs et les dépenses d énergie et d élimination des déchets de 151'000 francs ; cela s explique par l augmentation du prix de l énergie et par les transformations des locaux. Comme les années précédentes, les réserves élevées de liquidités ont permis d effectuer des placements de capitaux à court terme ; toutefois, en raison de la baisse constante des taux d intérêt pendant l exercice, les produits financiers ont enregistré une baisse de francs. Pour pouvoir financer nos investissements élevés côté clients, nous avons légèrement accru nos capitaux d emprunt, avec une augmentation parallèle des charges financières de francs. La vente des installations d un projet client, devenues inutiles, a engendré un résultat exceptionnel de la vente des immobilisations (216'000 francs). Le résultat des placements de capitaux inclut les amortissements et régularisations relatives aux participations dans les filiales. Bien que la pérennité de l investissement soit largement attestée, ces ajustements ont été effectués en vertu du principe de précaution. En 2008, la politique d amortissement est restée inchangée. Chaque année, nous vérifions très soigneusement la valeur de l ensemble des actifs et procédons, si nécessaire, à des amortissements supplémentaires. La diminution des amortissements (d un montant net de 2' francs) s explique par des amortissements plus faibles dans le secteur logiciel et dans le domaine des investissements clients. Malgré des coûts exceptionnels considérables liés aux placements financiers, Abraxas a enregistré le bénéfice le plus élevé de son histoire (3' francs pour l exercice, soit 1' francs de plus que l année passée). 16

17 Comptes annuels / Compte de résultat Compte de résultat Détails /- milliers CHF milliers CHF milliers CHF Produit Produit brut des fournitures et services Baisse du produit Total produit net des fournitures et services Autre produit d exploitation Produit d exploitation Dépenses pour les prestations Dépenses de personnel et prestations de tiers avec enregistrement des prestations 6) Bénéfice brut Charges d exploitation Charges de locaux Dépenses administratives Autres charges d exploitation Total Charges d exploitation Résultat financier Produits financiers Charges financières Total Résultat financier Autres résultats secondaires d exploitation + résultat exceptionnel Résultat vente immobilisations Résultat exceptionnel Résultat des placements de capitaux Total résultats secondaires d exploitation + résultat exceptionnel Impôts Total Impôts Résultat avant amortissements Amortissements Amortissements sur matériel et logiciels Autres amortissements Total Amortissements Résultat de l exercice

18 Comptes annuels / Détails et annexe Détails sur les termes du bilan Numéro /- milliers CHF milliers CHF milliers CHF 1) Créances clients & comptes rattachés vis-à-vis de tiers vis-à-vis de proches vis-à-vis des actionnaires Ducroire ) Autres créances à court terme envers des proches autres ) Dettes fournisseurs & comptes rattachés envers des tiers envers des proches envers les actionnaires ) Autres dettes à court terme envers des tiers envers des actionnaires autres ) Provisions à court terme Provisions pour personnel Autres provisions Détails sur le compte de résultat Numéro /- milliers CHF milliers CHF milliers CHF 6) Dépenses de personnel Salaires Assurances sociales Autres dépenses de personnel Prestations de tiers avec enregistrement des prestations

19 Comptes annuels / Détails et annexe Annexe relative aux comptes annuels /- milliers CHF milliers CHF milliers CHFF Valeur assurance incendie des immobilisations Informatique (matériel, supports de données) Produits et installations Dettes de leasing non portées au bilan Contrats de leasing en cours Participations Abraxas Juris AG, Wartstrasse 12, 8400 Winterthur Siège : Winterthur ZH Capital : CHF Objet : Conception, développement, fabrication et installation de produits électroniques, systèmes de production et logiciels 100 % 100 % networkers interactive sa 4, route d'yverdon, 1028 Préverenges Siège : Préverenges VD Capital : CHF Objet : Conseils et services dans le domaine informatique, commercialisation, acquisation, vente et exploitation de biens et produits informatique ainsi que de brevets et licences 96,17 % 66 2 /3 % Évaluation des risques 2008 Pour garantir la conformité du bilan annuel de l entreprise aux règles applicables et la régularité du rapport d entreprise, nous avons pris des dispositions internes. Elles concernent tout autant les systèmes et procédés de comptabilité modernes que l établissement du bilan annuel. Au cours de l exercice écoulé, nous n avons pas identifié de risques susceptibles de demander une correction importante du produit, de la situation financière et de l actif de l entreprise présentés dans le bilan annuel. Affectation du bénéfice comptable milliers CHF Demande du conseil d administration Report de l exercice précédent 527 Bénéfice de l exercice Bénéfice comptable à la disposition de l Assemblée générale Affectation aux réserves générales 175 Affectations aux réserves facultatives Report à nouveau

20 JURIS est parfait pour Abraxas. Tout le monde bénéficie de l intégration à Abraxas : les clients, les collaborateurs «et aussi le développement des produits. Notre application métier JURIS, destinée aux institutions judiciaires, et l ensemble des compétences et prestations d Abraxas sont parfaitement complémentaires. Les clients» actuels et à venir de JURIS ne sont pas les seuls à bénéficier de cette complémentarité et de cet enrichissement mutuel. Les collaborateurs et, surtout, le développement de nos produits, ne peuvent que profiter de l environnement Abraxas. Martin Grah Co-fondateur et associé de la société Grah SA de Winterthour, acquise en décembre 2006 par Abraxas et rebaptisée Abraxas Juris SA. Martin Grah dirige actuellement Abraxas Juris SA. 20

Sommaire. Editorial 5. Comptes annuels 2012 7. Filiales 14. Rapport de révision 15

Sommaire. Editorial 5. Comptes annuels 2012 7. Filiales 14. Rapport de révision 15 Rapport annuel 2012 Sommaire Editorial 5 Comptes annuels 2012 7 Filiales 14 Rapport de révision 15 Editorial Avec 102,98 millions CHF de produits consolidés, le groupe Abraxas enregistre comme prévu

Plus en détail

Associations Dossiers pratiques

Associations Dossiers pratiques Associations Dossiers pratiques Optimisez la gestion financière de votre association (Dossier réalisé par Laurent Simo, In Extenso Rhône Alpes) Les associations vivent et se développent dans un contexte

Plus en détail

Le vrai gain, c est ma liberté d action. Gestion des créances Logiciel de branche Mise en réseau

Le vrai gain, c est ma liberté d action. Gestion des créances Logiciel de branche Mise en réseau Le vrai gain, c est ma liberté d action Gestion des créances Logiciel de branche Mise en réseau Nos prestations Gestion des créances Logiciel de branche Saas Cybersanté Mise en réseau Conseil Services

Plus en détail

Communiqué de presse FY 2014-2015

Communiqué de presse FY 2014-2015 Communiqué de presse du 29 mai 2015 Huizingen, Belgique Confidentiel jusqu au 29 mai 2015 Communiqué de presse FY 2014-2015 (Résultats pour l exercice clôturé le 31 mars 2015) 1,8 de croissance du chiffre

Plus en détail

IV. comptabilité et révision

IV. comptabilité et révision IV. comptabilité et révision Vous devez tenir la comptabilité de votre entreprise Vous trouverez dans ce chapitre des renseignements sur les règles et usages en vigueur pour la comptabilité et la révision

Plus en détail

- Produit net bancaire : +14% à 2,3 milliards $EU ( 1 134 milliards FCFA )

- Produit net bancaire : +14% à 2,3 milliards $EU ( 1 134 milliards FCFA ) Le Groupe Ecobank présente de très bons résultats en 2014 : - Produit net bancaire : +14% à 2,3 milliards $EU ( 1 134 milliards FCFA ) - Résultat avant impôt : +134% à 519,5 millions $EU ( 258 milliards

Plus en détail

2. La croissance de l entreprise

2. La croissance de l entreprise 2. La croissance de l entreprise HEC Lausanne Vincent Dousse 2007 1 2.1. Les succursales Définition: Etablissement commercial qui, sous la dépendance d une entreprise dont elle fait juridiquement partie(établissement

Plus en détail

Sesam PME. Solutions globales de gestion pour petites et moyennes entreprises

Sesam PME. Solutions globales de gestion pour petites et moyennes entreprises Sesam PME Solutions globales de gestion pour petites et moyennes entreprises 02 03 Table des matières Au début il y avait 3 Structure, logique, convivialité 4 Lite, Standard, Professional 4 Solutions Packs

Plus en détail

(en millions d euros) 2013-2014 2014-2015 Ventes 247,1 222,9 Marge brute (55,7) (30,8) En pourcentage du chiffre d affaires -22,5 % -13,8 %

(en millions d euros) 2013-2014 2014-2015 Ventes 247,1 222,9 Marge brute (55,7) (30,8) En pourcentage du chiffre d affaires -22,5 % -13,8 % RESULTATS ANNUELS 2014-2015 Chiffre d affaires 2014-2015 consolidé : 222,9 millions d euros Perte opérationnelle courante 2014-2015 : 125,9 millions d euros Poursuite du recentrage stratégique sur le cœur

Plus en détail

La force du partenariat

La force du partenariat La force du partenariat Bienvenue Solutions en informatique de virtualisation et de Cloud Computing leader sur le marché, programmes primés, rentabilité maximale En rejoignant le réseau de partenaires

Plus en détail

Communiqué de presse S1 2014-2015

Communiqué de presse S1 2014-2015 Communiqué de presse 27 novembre 2014 Huizingen, Belgique Communiqué de presse S1 2014-2015 (Résultats pour le premier semestre clôturé le 30 septembre 2014) Le chiffre d affaires semestriel a connu une

Plus en détail

assureur de classe, engagé et efficace. Le rapport de gestion 2010 en abrégé

assureur de classe, engagé et efficace. Le rapport de gestion 2010 en abrégé Notre objectif: être un assureur de classe, engagé et efficace. Le rapport de gestion 2010 en abrégé Chiffres-clés Données en milliers de CHF 2010 2009 Effectif des assurés 882 023 830 115 Effectif du

Plus en détail

Compte d exploitation 2012. Assurance vie collective.

Compte d exploitation 2012. Assurance vie collective. Compte d exploitation 2012. Assurance vie collective. 2012 Votre assureur suisse. 1/12 Compte d exploitation Assurance vie collective 2012 2012: des résultats positifs et encore plus de transparence. Chère

Plus en détail

Tirez plus vite profit du cloud computing avec IBM

Tirez plus vite profit du cloud computing avec IBM Tirez plus vite profit du cloud computing avec IBM Trouvez des solutions de type cloud éprouvées qui répondent à vos priorités principales Points clés Découvrez les avantages de quatre déploiements en

Plus en détail

Chiffre d affaires 2014 pro forma : 3 370,1 M Résultat Net Part du Groupe pro forma : 92,8 M

Chiffre d affaires 2014 pro forma : 3 370,1 M Résultat Net Part du Groupe pro forma : 92,8 M Communiqué de presse Chiffre d affaires pro forma : 3 370,1 M Résultat Net Part du Groupe pro forma : 92,8 M Paris, le 19 mars 2015 Le Conseil d administration du Groupe Sopra Steria, réuni le 17 mars

Plus en détail

DEMANDE DE SUBVENTION Année 2016 Associations culturelles. Mairie de Saint-Julien-en-Genevois. Fiche d identité de l association

DEMANDE DE SUBVENTION Année 2016 Associations culturelles. Mairie de Saint-Julien-en-Genevois. Fiche d identité de l association DEMANDE DE SUBVENTION Année 2016 Associations culturelles Mairie de Saint-Julien-en-Genevois Nom et coordonnées de l association Fiche d identité de l association Nom de l'association Objet Adresse de

Plus en détail

Chapitre IV. La certification des comptes

Chapitre IV. La certification des comptes Chapitre IV La certification des comptes Aux termes de la Constitution, «les comptes des administrations publiques sont réguliers, sincères et donnent une image fidèle de leur gestion, de leur patrimoine

Plus en détail

IBM Tivoli Service Desk

IBM Tivoli Service Desk Déployer des services de qualité tout en maîtrisant les coûts IBM Tivoli Service Desk Points forts Rationalise la gestion des problèmes et des incidents afin de permettre la restauration rapide et économique

Plus en détail

Modernisation et gestion de portefeuilles d applications bancaires

Modernisation et gestion de portefeuilles d applications bancaires Modernisation et gestion de portefeuilles d applications bancaires Principaux défis et facteurs de réussite Dans le cadre de leurs plans stratégiques à long terme, les banques cherchent à tirer profit

Plus en détail

Rapport Annuel d'activités 2005

Rapport Annuel d'activités 2005 Rapport Annuel d'activités 2005 SOMMAIRE Conseil d'administration et Membres de la Direction 2 Assemblée Générale de Bâloise Assurances Luxembourg S.A. 3-5 Rapport de gestion du Conseil d'administration

Plus en détail

Guide sur les instruments financiers à l intention des entreprises à capital fermé et des organismes sans but lucratif du secteur privé

Guide sur les instruments financiers à l intention des entreprises à capital fermé et des organismes sans but lucratif du secteur privé juin 2011 www.bdo.ca Certification et comptabilité Guide sur les instruments financiers à l intention des entreprises à capital fermé et des organismes sans but lucratif du secteur privé Guide sur les

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE HOTEL D ENTREPRISE

DOSSIER DE CANDIDATURE HOTEL D ENTREPRISE DOSSIER DE CANDIDATURE HOTEL D ENTREPRISE 1 Le dossier de candidature proposé par l Ecopôle Périgord Aquitaine ne constitue pas un cadre rigide et doit bien entendu être adapté au projet de votre entreprise.

Plus en détail

11 170.511. 10038 Placements à court terme sur le marché monétaire. en monnaies étrangères

11 170.511. 10038 Placements à court terme sur le marché monétaire. en monnaies étrangères 11 170.511 Annexe 1: Plan comptable: bilan Les groupes de matières de 1 à 4 chiffres ont une portée obligatoire générale. Les groupes de matières de 5 chiffres indiqués ci-dessous sont obligatoires. 5

Plus en détail

Imagine Canada États financiers

Imagine Canada États financiers États financiers 31 décembre 2014 Table des matières Page Rapport de l auditeur indépendant 1-2 État des produits et des charges 3 État de l évolution des actifs nets 4 État de la situation financière

Plus en détail

Retour à la croissance

Retour à la croissance Après une forte amélioration de ses résultats au T4 2010 et la finalisation de ses programmes d investissement et de réorganisation, Eurofins réaffirme ses objectifs à moyen terme 28 janvier 2011 A l occasion

Plus en détail

NORME IAS 01 LA PRÉSENTATION DES ÉTATS FINANCIERS

NORME IAS 01 LA PRÉSENTATION DES ÉTATS FINANCIERS NORME IAS 01 LA PRÉSENTATION DES ÉTATS FINAIERS UNIVERSITE NAY2 Marc GAIGA - 2009 Table des matières NORME IAS 01 : LA PRÉSENTATION DES ÉTATS FINAIERS...3 1.1. LA PRÉSENTATION SUCCITE DE LA NORME...3 1.1.1.

Plus en détail

Résultats du premier trimestre 2012 1

Résultats du premier trimestre 2012 1 Résultats du premier trimestre 1 Luxembourg, 9 mai Faits marquants Taux de fréquence 2 en matière de santé et sécurité de 1,0 au 1 er trimestre contre 0,3 au 4 ème trimestre Expéditions de 433 milliers

Plus en détail

AUDIT. Le nouveau droit comptable. Comptes annuels illustratifs. kpmg.ch

AUDIT. Le nouveau droit comptable. Comptes annuels illustratifs. kpmg.ch AUDIT Le nouveau droit comptable Comptes annuels illustratifs kpmg.ch 2 KPMG Le nouveau droit comptable: comptes annuels illustratifs Table des matières Remarques préliminaires et hypothèses 3 Comptes

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE INNATE PHARMA ANNONCE SES RESULTATS POUR 2006 : FORTE CROISSANCE DE L ACTIVITE DE RECHERCHE ET DEVELOPPEMENT (+75%), ET NOTAMMENT DE LA CLINIQUE Marseille, le 20 mars 2007 Innate Pharma SA (la «Société»),

Plus en détail

Loterie Romande. Rapport financier

Loterie Romande. Rapport financier 2013 Loterie Romande Rapport financier Sommaire Sommaire Bilan au 31 décembre 2013 2 Compte de résultat 2013 3 Tableau de financement 2013 4 Tableau des fonds propres 5 Répartition 2013 5 Répartition 2013

Plus en détail

Préavis No 22-2006 au Conseil communal

Préavis No 22-2006 au Conseil communal VILLE DE PULLY Municipalité Direction Administration générale, finances et affaires culturelles Préavis No 22-2006 au Conseil communal Fixation du plafond d endettement et du plafond pour les cautionnements

Plus en détail

Rapport financier semestriel au 30 juin 2013 de BSB Rapport financier. Ajustement de l offre commerciale. Extension de l empreinte métier

Rapport financier semestriel au 30 juin 2013 de BSB Rapport financier. Ajustement de l offre commerciale. Extension de l empreinte métier Rapport financier semestriel 2013 Solife EBIT et EBITDA en hausse Nouveaux contrats majeurs Nouveau centre de développement Ajustement de l offre commerciale Extension de l empreinte métier Lancement d

Plus en détail

Résultats financiers du 1 er trimestre 2015 Numericable-SFR retrouve le chemin de la croissance avec un EBITDA en hausse de 21%

Résultats financiers du 1 er trimestre 2015 Numericable-SFR retrouve le chemin de la croissance avec un EBITDA en hausse de 21% Communiqué de presse Saint-Denis, le 12 mai 2015 Résultats financiers du 1 er trimestre 2015 Numericable-SFR retrouve le chemin de la croissance avec un EBITDA en hausse de 21% Leader sur le marché de

Plus en détail

Optimisez vos processus informatiques, maximisez le taux de rendement de vos actifs et améliorez les niveaux de service

Optimisez vos processus informatiques, maximisez le taux de rendement de vos actifs et améliorez les niveaux de service Solutions de gestion des actifs et services Au service de vos objectifs d entreprise Optimisez vos processus informatiques, maximisez le taux de rendement de vos actifs et améliorez les niveaux de service

Plus en détail

Résultats annuels 2013 en forte croissance

Résultats annuels 2013 en forte croissance Communiqué de presse - Clichy, 25 mars 2014, 18h Résultats annuels 2013 en forte croissance Chiffre d affaires en hausse de 5,3% à 420,7 M Résultat opérationnel en hausse de 31,7% à 43,4 M Résultat net

Plus en détail

Bruxelles le 31 août 2010 -

Bruxelles le 31 août 2010 - RENTABILIWEB Progression record du chiffre d affaires et des résultats au 1 er semestre 2010 Croissance organique très dynamique : CA +39% Excellente progression des performances opérationnelles : EBITDA

Plus en détail

Mesdames et messieurs, chers actionnaires,

Mesdames et messieurs, chers actionnaires, Allocution de monsieur Réal Raymond président et chef de la direction de la Banque Nationale du Canada Fairmont Le Reine Elizabeth Montréal, le 8 mars 2006 Mesdames et messieurs, chers actionnaires, Permettez-moi

Plus en détail

Notre stratégie de développement porte ses fruits

Notre stratégie de développement porte ses fruits Newsletter 2009/1 Editorial Notre stratégie de développement porte ses fruits Une fois encore, les clients de Win se déclarent particulièrement satisfaits des services offerts par notre entreprise et de

Plus en détail

Résultats semestriels au 30 juin 2010 SYSTEMAT S.A.

Résultats semestriels au 30 juin 2010 SYSTEMAT S.A. CONTACTS Martin Detry SYSTEMAT Tél.: +32 2 352 85 04 martin.detry@systemat.com SOUS EMBARGO JUSQU AU JEUDI 26 AOUT 2010, 17H40 Frédérique Jacobs Tél.: +32 479 42 96 36 frederique.jacobs@systemat.com Lasne,

Plus en détail

Comment optimiser l utilisation des ressources Cloud et de virtualisation, aujourd hui et demain?

Comment optimiser l utilisation des ressources Cloud et de virtualisation, aujourd hui et demain? DOSSIER SOLUTION Solution CA Virtual Placement and Balancing Comment optimiser l utilisation des ressources Cloud et de virtualisation, aujourd hui et demain? agility made possible La solution automatisée

Plus en détail

Construction modulaire et temporaire

Construction modulaire et temporaire Construction modulaire et temporaire Nous créons des espaces. Rapidité, flexibilité, respect des délais et fiabilité des coûts sont nos mots-clés. >Éducation >Sport >Banques >Bureaux et administration

Plus en détail

Rapport Annuel d'activités 2004

Rapport Annuel d'activités 2004 Bâloise Assurances Luxembourg S.A. 1,rue Emile Bian Boîte postale 28 L-2010 Luxembourg www.baloise.lu Rapport Annuel d'activités 2004 R.C.S. Luxembourg: B 68 065 Sommaire Conseil d'administration et Membres

Plus en détail

UNE PROTECTION OPTIMALE POUR VOTRE ENTREPRISE

UNE PROTECTION OPTIMALE POUR VOTRE ENTREPRISE Assurances pour entreprises UNE PROTECTION OPTIMALE POUR VOTRE ENTREPRISE 30.00.005/00 10/14 ASSURANCES POUR ENTREPRISES Une protection optimale pour votre entreprise Entreprendre, c est accepter d assumer

Plus en détail

RÉSULTATS ANNUELS 2008

RÉSULTATS ANNUELS 2008 RÉSULTATS ANNUELS 2008 SOMMAIRE Carte d identité L année 2008 2008 : des résultats en croissance Une situation financière solide Les atouts du groupe face à la crise Perspectives et conclusion 2 CARTE

Plus en détail

Compte d exploitation 2013. Prévoyance professionnelle Swiss Life Suisse

Compte d exploitation 2013. Prévoyance professionnelle Swiss Life Suisse Compte d exploitation 2013 Prévoyance professionnelle Swiss Life Suisse Editorial Chère lectrice, cher lecteur, En 2013, Swiss Life a une nouvelle fois fait la preuve éclatante de sa stabilité financière,

Plus en détail

Session Juin 2013 Gestion financière. Donnée de l examen

Session Juin 2013 Gestion financière. Donnée de l examen Porrentruy Gestion financière - SED3 EXAMEN Session Juin 2013 Gestion financière Donnée de l examen Nom : Prénom : Durée : 160 minutes (2 heures 40 minutes) Matériel autorisé : Calculatrice non programmable

Plus en détail

Intelligence d affaires nouvelle génération

Intelligence d affaires nouvelle génération Intelligence d affaires nouvelle génération Sept étapes vers l amélioration de l intelligence d affaires par l entremise de la recherche de données À PROPOS DE CETTE ÉTUDE Les approches traditionnelles

Plus en détail

-1 - Groupe SQLI Présentation des résultats semestriels 2004

-1 - Groupe SQLI Présentation des résultats semestriels 2004 -1 - Groupe SQLI Présentation des résultats semestriels 2004 Septembre 2004 -2 - Sommaire Présentation de SQLI Faits marquants et résultats semestriels Perspectives -3 - SQLI : les éléments clés Dates

Plus en détail

B - La lecture du bilan

B - La lecture du bilan 8.2 La lecture des comptes annuels B - La lecture du bilan Référence Internet Saisissez la «Référence Internet» dans le moteur de recherche du site www.editions-tissot.fr pour accéder à ce chapitre actualisé

Plus en détail

Insight Software Live

Insight Software Live Insight Live INSIGHT S SOFTWARE AS A SERVICE SOLUTION www.fr.insight.com 01 30167 29 30 software Sommaire as a Service (SaaS) : une alternative? 3 L Offre de Services Insight Live 4 L Offre en détails

Plus en détail

Faites l expérience d un monde où les interactions avec vos clients se portent de mieux en mieux.

Faites l expérience d un monde où les interactions avec vos clients se portent de mieux en mieux. Faites l expérience d un monde où les interactions avec vos clients se portent de mieux en mieux. NCR SERVICES Brochure Title Goes Here Gestion Sub-header proactive, / description maintenance goes here

Plus en détail

Services mondiaux d infrastructure Notre meilleure offre sur votre table

Services mondiaux d infrastructure Notre meilleure offre sur votre table Services mondiaux d infrastructure Notre meilleure offre sur votre table cgi.com 2 Grâce à notre modèle Mondial de presentation des services, nos clients bénéficient d un accès immédiat aux ressources

Plus en détail

Nouvelles exigences en matière de présentation des comptes et de révision

Nouvelles exigences en matière de présentation des comptes et de révision www.pwc.ch Nouvelles exigences en matière de présentation des comptes et de révision Aperçu des modifications du Code des obligations suisse Décembre 2011 Un document PwC destiné aux responsables de la

Plus en détail

Les instruments financiers

Les instruments financiers Comparaison des normes comptables tunisiennes avec les normes comptables internationales 1 Les instruments financiers L IAS 32 définit les instruments financiers comme étant tout contrat qui donne lieu

Plus en détail

Mesdames et Messieurs les Actionnaires,

Mesdames et Messieurs les Actionnaires, Achèvement des travaux de rénovation des chambres et résultat brut en augmentation de 15.6%. Les perspectives s annoncent positives pour le second semestre. Mesdames et Messieurs les Actionnaires, Voici

Plus en détail

La numérisation augmente l efficacité, la sécurité et la fiabilité des flux d informations et des processus commerciaux.

La numérisation augmente l efficacité, la sécurité et la fiabilité des flux d informations et des processus commerciaux. 1 Forte de son statut d expert dans la transmission des informations et de son savoir-faire technique, la Poste joue un rôle important. Elle met à disposition des composants d infrastructure sur trois

Plus en détail

Financement hypothécaire

Financement hypothécaire Financement hypothécaire Petit tour d horizon des possibilités de financement proposées par : Votre partenaire hypothèques Un projet d achat de votre propre logement? Vous avez déjà trouvé le logement

Plus en détail

RESULTATS ET ACTIVITE 2011 DE LA BANQUE POSTALE

RESULTATS ET ACTIVITE 2011 DE LA BANQUE POSTALE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 13 mars 2012 RESULTATS ET ACTIVITE 2011 DE LA BANQUE POSTALE Bonne résistance du PNB et du RBE en 2011, solidité financière confirmée, poursuite de la dynamique de développement

Plus en détail

Conseil d administration Genève, mars 2001 PFA

Conseil d administration Genève, mars 2001 PFA BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL GB.280/PFA/2 280 e session Conseil d administration Genève, mars 2001 Commission du programme, du budget et de l'administration PFA DEUXIÈME QUESTION À L ORDRE DU JOUR Suite

Plus en détail

ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4

ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4 409 ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4 Les tableaux suivants présentent les éléments nécessaires à la confection des documents de synthèse figurant au compte de gestion. Ils permettent d associer

Plus en détail

Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie

Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie Objectif Les informations concernant les flux de trésorerie d une entité sont utiles aux utilisateurs des états financiers car elles leur

Plus en détail

2. La définition du chiffre d affaires prévisionnel, traduisant par secteur, l estimation du volume d activité raisonnablement réalisable;

2. La définition du chiffre d affaires prévisionnel, traduisant par secteur, l estimation du volume d activité raisonnablement réalisable; Le plan financier (Pacioli N 87) 1. Le Tableau de financement Le tableau de financement est un outil conçu spécialement pour assurer l équilibre "besoins-ressources" de l entreprise pour une politique

Plus en détail

Assemblée générale mixte

Assemblée générale mixte Assemblée générale mixte Philippe BOUAZIZ, Président Stéphane CONRARD, DGD Finance 24 Juin 2015 SOMMAIRE PRESENTATION PRODWARE FAITS MARQUANTS 2014 RESULTATS ANNUELS 2014 EVENEMENTS POST CLOTURE PERSPECTIVES

Plus en détail

GROUPE. Comptes consolidés. Au 31décembre 2013

GROUPE. Comptes consolidés. Au 31décembre 2013 GROUPE Comptes consolidés Au 31décembre 2013 1 SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 BILAN CONSOLIDE... 3 COMPTE DE RESULTAT... 4 TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE... 5 PRINCIPES ET METHODES... 6 PRINCIPES ET METHODES DE

Plus en détail

État des résultats prospectif (non audité) 2015-2016

État des résultats prospectif (non audité) 2015-2016 État des résultats prospectif (non audité) 2015-2016 1. Mandat et objectifs La Commission canadienne des grains a été créée en 1912. Elle est l organisme fédéral qui administre les dispositions de la Loi

Plus en détail

COMPTES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2014

COMPTES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2014 COMPTES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2014 ca-des-savoie.fr Arrêtés par le Conseil d administration du Crédit Agricole des Savoie en date du 23 janvier 2015 soumis à l approbation de l Assemblée Générale Ordinaire

Plus en détail

Financement hypothécaire

Financement hypothécaire Financement hypothécaire Tour d horizon des possibilités de financement proposées par : Votre partenaire hypothèques Un projet d achat de votre propre logement? Vous avez déjà trouvé le logement de vos

Plus en détail

Norme comptable internationale 12 Impôts sur le résultat

Norme comptable internationale 12 Impôts sur le résultat Norme comptable internationale 12 Impôts sur le résultat Objectif L objectif de la présente norme est de prescrire le traitement comptable des impôts sur le résultat. La question principale en matière

Plus en détail

Ce que les élus vont trouver dans la BDES

Ce que les élus vont trouver dans la BDES Ce que les élus vont trouver dans la BDES La BDES doit être le support de la consultation sur la stratégie de l entreprise. Elle doit réunir d ici fin 2016 toutes les informations soumises jusque-là de

Plus en détail

Création d une agence de communication interne _Au cours de ces dernières années, l équipe Marketing-Communication de Galexis a dû faire face à d

Création d une agence de communication interne _Au cours de ces dernières années, l équipe Marketing-Communication de Galexis a dû faire face à d Création d une agence de communication interne _Au cours de ces dernières années, l équipe Marketing-Communication de Galexis a dû faire face à d importants changements. Dans le cadre de la gestion du

Plus en détail

Services en ligne : Leader du conseil SICAV & FCP sur internet, Compte-titres, Assurance-vie

Services en ligne : Leader du conseil SICAV & FCP sur internet, Compte-titres, Assurance-vie Choisir l avenir Distribution de produits financiers : Conseil et optimisation du patrimoine privé et professionnel Ingénierie Financière pour PME : Introduction en Bourse, levées de fonds, LBO Private

Plus en détail

Loterie Romande. financier

Loterie Romande. financier 2011 Rapport financier Société de la Loterie de la Suisse Romande 13, rue Marterey Case postale 6744 1002 Lausanne CH Tél. + 41 21 348 13 13 Fax + 41 21 348 13 14 info@loro.ch www.loro.ch Sommaire Bilan

Plus en détail

La gestion des données de référence ou comment exploiter toutes vos informations

La gestion des données de référence ou comment exploiter toutes vos informations La gestion des données de référence ou comment exploiter toutes vos informations La tour de Babel numérique La gestion des données de référence (appelée MDM pour Master Data Management) se veut la réponse

Plus en détail

Une rente sans rachat des engagements (aussi connue sous le nom «buy-in») vise à transférer

Une rente sans rachat des engagements (aussi connue sous le nom «buy-in») vise à transférer Solutions PD Parez au risque Rente sans rachat des engagements (Assurente MC ) Transfert des risques pour régimes sous-provisionnés Une rente sans rachat des engagements (aussi connue sous le nom «buy-in»)

Plus en détail

Canon Business Services 2013

Canon Business Services 2013 Canon Business Services 2013 Powering Business Transformation* * Au cœur de vos transformations Notre métier? Assurer le succès de votre entreprise. Canon Business Services redéfinit l externalisation

Plus en détail

Politique de capitalisation du Fonds d assurance automobile du Québec DATE DE MISE À JOUR 2015-03-19

Politique de capitalisation du Fonds d assurance automobile du Québec DATE DE MISE À JOUR 2015-03-19 Page 1 de 12 Politique de capitalisation du Fonds d assurance automobile du Québec DATE DE MISE À JOUR 2015-03-19 RÉSUMÉ La présente politique définit les caractéristiques de la politique de capitalisation

Plus en détail

Gérer les excédents de trésorerie Épargnes et placements

Gérer les excédents de trésorerie Épargnes et placements Gérer les excédents de trésorerie Épargnes et placements SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Établir un plan Mettre votre plan à exécution Penser à long terme SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Votre argent doit

Plus en détail

Atteindre la flexibilité métier grâce au data center agile

Atteindre la flexibilité métier grâce au data center agile Atteindre la flexibilité métier grâce au data center agile Aperçu : Permettre l agilité du data-center La flexibilité métier est votre objectif primordial Dans le monde d aujourd hui, les clients attendent

Plus en détail

DEPARTEMENT DES INSTITUTIONS ET DES RELATIONS EXTERIEURES

DEPARTEMENT DES INSTITUTIONS ET DES RELATIONS EXTERIEURES DEPARTEMENT DES INSTITUTIONS ET DES RELATIONS EXTERIEURES Service des communes et des relations institutionnelles Autorité cantonale de surveillance des finances communales (ASFICO) RECOMMANDATIONS EN

Plus en détail

Dossier Financier. La première partie décrit les hypothèses de fonctionnement retenues que ce soit d un point de vue organisationnel ou financier.

Dossier Financier. La première partie décrit les hypothèses de fonctionnement retenues que ce soit d un point de vue organisationnel ou financier. Dossier Financier Ce dossier complète notre dossier économique en apportant un éclairage financier sur notre projet. Il s appuie sur l organisation que nous avons mise en place et sur l expérience de démarrage

Plus en détail

Fonds Private Label. L essence de notre metier

Fonds Private Label. L essence de notre metier Fonds Private Label L essence de notre metier CONTENU 5 VOTRE PARTENAIRE POUR VOS SOLUTIONS PRIVATE LABELLING DEPUIS 20 ANS 7 CREEZ VOTRE PROPRE FONDS 9 LE SUCCES GRGRACE AU MELANGE ADEQUAT 11 CONSEIL

Plus en détail

Fondation Québec Philanthrope (antérieurement Fondation communautaire du grand Québec)

Fondation Québec Philanthrope (antérieurement Fondation communautaire du grand Québec) Fondation Québec Philanthrope (antérieurement Fondation communautaire du grand Québec) États financiers Au 31 décembre 2014 Accompagnés du rapport de l'auditeur indépendant Certification Fiscalité Services-conseils

Plus en détail

CONSULTING, BANQUE & ASSURANCE. axiwell LE SENS DE L ESSENTIEL

CONSULTING, BANQUE & ASSURANCE. axiwell LE SENS DE L ESSENTIEL CONSULTING, BANQUE & ASSURANCE axiwell LE SENS DE L ESSENTIEL SOMMAIRE Édito... page 3 Axiwell Financial Services... Exemples de missions réalisées... Nos offres spécifiques... Risques / Conformité / Réglementaire...

Plus en détail

COMPTES DE GROUPE Consolidation et présentation de participations

COMPTES DE GROUPE Consolidation et présentation de participations La nouvelle Swiss GAAP RPC 30 regroupe toutes les règles applicables aux comptes. Ce qui implique que toutes les autres Swiss GAAP RPC font référence aux comptes individuels. Quelles sont les questions

Plus en détail

L'avis précise les informations qu'il convient notamment d'indiquer en annexe :

L'avis précise les informations qu'il convient notamment d'indiquer en annexe : L'AVIS DE L'ORDRE DES EXPERTS COMPTABLES SUR LE TABLEAU DES FLUX DE TRÉSORERIE Hervé Stolowy, Professeur au Groupe HEC, diplômé d'expertise comptable L'avis n xx de l'oec "Le tableau des flux de trésorerie",

Plus en détail

LES ETAPES DE LA CREATION

LES ETAPES DE LA CREATION LES ETAPES DE LA CREATION LES ETAPES DE LA CREATION DE VOTRE ENTREPRISE L ELABORATION DU PROJET p. 13 A/ L étude commerciale p. 13 B/ L étude financière p. 18 C/ L étude juridique p. 27 LES FORMALITES

Plus en détail

GENWORTH FINANCIAL CANADA PROPOSITION PRÉBUDGETAIRE OCTOBRE 2006

GENWORTH FINANCIAL CANADA PROPOSITION PRÉBUDGETAIRE OCTOBRE 2006 1211122 GENWORTH FINANCIAL CANADA PROPOSITION PRÉBUDGETAIRE OCTOBRE 2006 RAPPORT SOMMAIRE Cette proposition présente les recommandations de Genworth Financial Canada («Genworth») au Comité permanent des

Plus en détail

Rapport intermédiaire. Comptes du Groupe au 30 juin 2015

Rapport intermédiaire. Comptes du Groupe au 30 juin 2015 Rapport intermédiaire Comptes du Groupe au 30 juin 2015 2 Message des présidents En présentant de très bons résultats semestriels dans un environnement global incertain, la BCV démontre une nouvelle fois

Plus en détail

DOSSIER DE GESTION. Sommaire

DOSSIER DE GESTION. Sommaire 102 Allée de Barcelone 31000 TOULOUSE Forme juridique : ENTREPRISE INDIVIDUELLE Régime fiscal : R. Simplifié Date exercice : 01/07/2012 au 30/06/2013-12 DOSSIER DE GESTION Sommaire Présentation de l'exploitation

Plus en détail

Chapitre 3 L interprétation des documents financiers et la planification financière

Chapitre 3 L interprétation des documents financiers et la planification financière Chapitre 3 L interprétation des documents financiers et la planification financière Réponses aux Questions et problèmes 1. Actif Passif Actif immobilisé Capitaux propres Machines 46 000 Capital social

Plus en détail

C e g e r e a l - R é s u l t a t s a n n u e l s 2013 : Une année de consolidation et de certifications

C e g e r e a l - R é s u l t a t s a n n u e l s 2013 : Une année de consolidation et de certifications Paris, le 14 février 2014 8h Information réglementée C e g e r e a l - R é s u l t a t s a n n u e l s 2013 : Une année de consolidation et de certifications Indicateurs clés : Loyers IFRS à 43,3 M (+12,1%)

Plus en détail

Alerte. «Les Organisations Syndicales doivent établir des comptes annuels pour 2009 ainsi que des comptes consolidés»

Alerte. «Les Organisations Syndicales doivent établir des comptes annuels pour 2009 ainsi que des comptes consolidés» Alerte «Les Organisations Syndicales doivent établir des comptes annuels pour 2009 ainsi que des comptes consolidés» La loi du 20 août 2008 portant rénovation de la démocratie sociale et réforme du temps

Plus en détail

Communiqué de presse 5 mars 2015

Communiqué de presse 5 mars 2015 RESULTATS ANNUELS 2014 : DYNAMIQUE DE CROISSANCE CONFIRMEE Accélération de la croissance organique des ventes Nouvelle progression du résultat opérationnel courant de +10,6% Hausse du résultat net des

Plus en détail

Communiqué de Presse. S1 2015 S1 2014 Exercice 2014

Communiqué de Presse. S1 2015 S1 2014 Exercice 2014 Contacts Relations Investisseurs : Patrick Gouffran +33 (0)1 40 67 29 26 pgouffran@axway.com Relations Presse : Sylvie Podetti +33 (0)1 47 17 22 40 spodetti@axway.com Communiqué de Presse Axway : croissance

Plus en détail

Comment avoir accès à la valeur de rachat de votre police d assurance vie universelle de RBC Assurances

Comment avoir accès à la valeur de rachat de votre police d assurance vie universelle de RBC Assurances Comment avoir accès à la valeur de rachat de votre police d assurance vie universelle de RBC Assurances Découvrez les avantages et désavantages des trois méthodes vous permettant d avoir accès à vos fonds.

Plus en détail

Conseil d administration Genève, mars 2007 PFA/ICTS POUR DÉCISION. Stratégie en matière de technologies de l information (2007-2009) Liens

Conseil d administration Genève, mars 2007 PFA/ICTS POUR DÉCISION. Stratégie en matière de technologies de l information (2007-2009) Liens BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL GB.298/PFA/ICTS/1 298 e session Conseil d administration Genève, mars 2007 Sous-comité des technologies de l'information et de la communication PFA/ICTS POUR DÉCISION PREMIÈRE

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. I. La comptabilité : une invention ancienne toujours en évolution... 17

TABLE DES MATIÈRES. I. La comptabilité : une invention ancienne toujours en évolution... 17 TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE 1 Histoire, définition et rôle de la comptabilité... 17 I. La comptabilité : une invention ancienne toujours en évolution... 17 A. Les origines antiques de la comptabilité...

Plus en détail

Avantage d'une migration vers une solution EDI externalisée

Avantage d'une migration vers une solution EDI externalisée Avantage d'une migration vers une solution EDI externalisée Description Problématique Infrastructure Ressources Logiciel Maintenance Conclusion Avantages d une migration vers une solution EDI externalisée

Plus en détail

Michael Bell Chef des finances Financière Manuvie. Assemblée annuelle Le 5 mai 2011. Merci, Madame la présidente. Bonjour à tous.

Michael Bell Chef des finances Financière Manuvie. Assemblée annuelle Le 5 mai 2011. Merci, Madame la présidente. Bonjour à tous. Michael Bell Chef des finances Financière Manuvie Assemblée annuelle Le 5 mai 2011 Merci, Madame la présidente. Bonjour à tous. Je suis heureux de pouvoir m adresser à vous à l occasion de cette assemblée

Plus en détail