Table des matières I. INTRODUCTION II. INTERROGATOIRE III. EXAMEN CLINIQUE Question n 15, Module 2. De la conception à la naissance

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Table des matières I. INTRODUCTION II. INTERROGATOIRE III. EXAMEN CLINIQUE Question n 15, Module 2. De la conception à la naissance"

Transcription

1 Table des matières CHAPITRE 1 EXAMEN GYNÉCOLOGIQUE...17 I. INTRODUCTION II. INTERROGATOIRE III. EXAMEN CLINIQUE...18 CHAPITRE 2 EXAMEN PRÉNUPTIAL...22 Question n 15, Module 2. De la conception à la naissance I. INTRODUCTION...22 II. OBJECTIFS DE LA CONSULTATION PRÉCONCEPTIONNELLE...22 III. SITUATIONS À RISQUE...22 IV. CONDUITE DE LA CONSULTATION PRÉNUPTIALE...24 V. RÉDACTION DU CERTIFICAT...24 CHAPITRE 3 GROSSESSE NORMALE. BESOINS NUTRITIONNELS D UNE FEMME ENCEINTE...26 Question n 16, Module 2. De la conception à la naissance I. INTRODUCTION...26 II. SURVEILLANCE DURANT LES 3 PREMIERS MOIS DE LA GROSSESSE...27 III. SURVEILLANCE AU COURS DU DEUXIÈME ET TROISIÈME TRIMESTRE...34 IV. EXAMEN DU 9 e MOIS...36 V. PRÉPARATION À LA NAISSANCE...38 VI. BESOINS NUTRITIONNELS DE LA FEMME ENCEINTE...39 BASES DE L EXAMEN ÉCHOGRAPHIQUE OBSTÉTRICAL...45 CHAPITRE 4 DIABÈTE GESTATIONNEL...52 Question n 17, Module 2. De la conception à la naissance I. DÉFINITIONS...52 II. ÉPIDÉMIOLOGIE...52 III. DIAGNOSTIC ET DÉPISTAGE...53 IV. PRISE EN CHARGE THÉRAPEUTIQUE...54 V. PRISE EN CHARGE OBSTÉTRICALE...55 VI. PRINCIPALES COMPLICATIONS...57 DIABÈTE ANTÉRIEUR À LA GROSSESSE...60

2 8 Gynécologie / obstétrique CHAPITRE 5 PRINCIPALES COMPLICATIONS DE LA GROSSESSE. HTA-PRÉ-ÉCLAMPSIE. SYNDROME PRÉ-ÉCLAMPTIQUE...65 Question n 17, Module 2. De la conception à la naissance I. DÉFINITIONS...65 II. ÉPIDÉMIOLOGIE...66 III. PHYSIOPATHOLOGIE...67 IV. DIAGNOSTIC ET DÉPISTAGE...67 V. PRISE EN CHARGE THÉRAPEUTIQUE...70 VI. ÉVOLUTION AU LONG COURS...72 VII. CONCLUSION...72 CHAPITRE 6 PRINCIPALES COMPLICATIONS DE LA GROSSESSE. FIÈVRE ET GROSSESSE...75 Question n 17, Module 2. De la conception à la naissance I. INTRODUCTION...75 II. DIAGNOSTIC : EXAMEN CLINIQUE ET BILAN PARACLINIQUE...76 III. PRISE EN CHARGE THÉRAPEUTIQUE EN L ABSENCE D ORIENTATION DIAGNOSTIQUE...80 CHAPITRE 7 PRINCIPALES COMPLICATIONS DE LA GROSSESSE. HÉMORRAGIE GÉNITALE. INTERRUPTION DE GROSSESSE...82 Question n 17, Module 2. De la conception à la naissance I. INTRODUCTION...82 II. ORIENTATION DIAGNOSTIQUE...83 III. MÉTRORRAGIES DU 1 er TRIMESTRE DE GROSSESSE...83 IV. MÉTRORRAGIES DU 3 e TRIMESTRE DE LA GROSSESSE...92 V. HÉMORRAGIES DU 2 e TRIMESTRE DE LA GROSSESSE IMMUNISATION SANGUINE FŒTO-MATERNELLE (IFM) CHAPITRE 8 MENACE D ACCOUCHEMENT PRÉMATURÉ. PRÉMATURITÉ Questions n 17 et n 21, Module 2. De la conception à la naissance I. INTRODUCTION-DÉFINITIONS II. ÉPIDÉMIOLOGIE III. FACTEURS DE RISQUE ET ÉTIOLOGIES DES ACCOUCHEMENTS PRÉMATURÉS IV. DIAGNOSTIC ET DÉPISTAGE V. PRISE EN CHARGE THÉRAPEUTIQUE D UNE MAP ENTRE 24 ET 35 SA VI. PRISE EN CHARGE THÉRAPEUTIQUE D UNE MAP AU-DELÀ DE 35 SA VII. PRÉVENTION DE LA MAP...127

3 Table des matières 9 CHAPITRE 9 GROSSESSE EXTRA-UTÉRINE Question n 18, Module 2. De la conception à la naissance I. INTRODUCTION II. ÉPIDÉMIOLOGIE III. PHYSIOPATHOLOGIE IV. DIAGNOSTIC V. PRISE EN CHARGE THÉRAPEUTIQUE VI. FERTILITÉ ULTÉRIEURE CHAPITRE 10 TROUBLES PSYCHIQUES DE LA GROSSESSE ET DU POST-PARTUM Question n 19, Module 2. De la conception à la naissance I. INTRODUCTION II. TROUBLES PSYCHIATRIQUES ANTÉRIEURS À L ACCOUCHEMENT III. TROUBLES PSYCHOPATHOLOGIQUES AU COURS DE LA GROSSESSE IV. TROUBLES PSYCHOPATHOLOGIQUES DURANT LE POST-PARTUM CHAPITRE 11 PRÉVENTION DES RISQUES FŒTAUX : INFECTION, MÉDICAMENTS, TOXIQUES, IRRADIATION Question n 20, Module 2. De la conception à la naissance I. INFECTIONS II. MÉDICAMENTS III. TOXIQUES, IRRADIATION CHAPITRE 12 INFECTIONS URINAIRES DE L ENFANT ET DE L ADULTE. LEUCOCYTURIE. (PARTICULARITÉS CHEZ LA FEMME ENCEINTE)..181 Question n 93, Module 7. Santé et environnement Maladies transmissibles I. INTRODUCTION II. INTERROGATOIRE ET EXAMEN CLINIQUE III. VARIÉTÉS CLINIQUES, COMPLICATIONS, DIAGNOSTICS DIFFÉRENTIELS IV. TRAITEMENT CHAPITRE 13 RETARD DE CROISSANCE INTRA-UTÉRIN Question n 21, Module 2. De la conception à la naissance I. INTRODUCTION II. DÉFINITIONS ET COURBES III. ÉTIOLOGIES IV. DIAGNOSTIC ET BILAN D UN RCIU V. SURVEILLANCE ET PRISE EN CHARGE VI. PRÉVENTION

4 10 Gynécologie / obstétrique CHAPITRE 14 ACCOUCHEMENT, DÉLIVRANCE ET SUITES DE COUCHES NORMALES Question n 22, Module 2. De la conception à la naissance I. INTRODUCTION-DÉFINITIONS II. RAPPELS ANATOMIQUES III. ACCUEIL DE LA PATIENTE EN SALLE DE NAISSANCE IV. SURVEILLANCE DU DÉROULEMENT DU TRAVAIL V. SUITES DE COUCHES NORMALES VI. L ACCOUCHEMENT INOPINÉ À DOMICILE ÉTUDE DU RYTHME CARDIAQUE FŒTAL CHAPITRE 15 HÉMORRAGIE DE LA DÉLIVRANCE Question n 25, Module 2. De la conception à la naissance I. INTRODUCTION II. ÉPIDÉMIOLOGIE III. ÉTIOLOGIES IV. DIAGNOSTIC V. PRÉVENTION VI. PRINCIPES DU TRAITEMENT VII. COMPLICATIONS CHAPITRE 16 SUITES DE COUCHES PATHOLOGIQUES : PATHOLOGIE MATERNELLE DANS LES 40 JOURS..230 Question n 25, Module 2. De la conception à la naissance I. INTRODUCTION II. INTERROGATOIRE ET EXAMEN CLINIQUE III. COMPLICATIONS DU POST-PARTUM, BILAN ET TRAITEMENT CHAPITRE 17 ALLAITEMENT ET COMPLICATIONS Question n 24, Module 2. De la conception à la naissance I. INTRODUCTION II. DÉROULEMENT DE L ALLAITEMENT, ARRÊT DE LA LACTATION III. CONTRE-INDICATIONS ET SUSPENSION DE L ALLAITEMENT IV. COMPLICATIONS RENCONTRÉES AU COURS DE L ALLAITEMENT ET TRAITEMENTS V. CONCLUSION CHAPITRE 18 ANOMALIES DU CYCLE MENSTRUEL. MÉTRORRAGIES Question n 26, Module 2. De la conception à la naissance I. INTRODUCTION II. DÉROULEMENT DU CYCLE MENSTRUEL NORMAL III. EXPLORATION DU CYCLE MENSTRUEL IV. PRINCIPAUX TROUBLES DU CYCLE V. ÉTIOLOGIES DES MÉTRORRAGIES VI. EXAMENS COMPLÉMENTAIRES EN CAS DE MÉTRORRAGIES VII. SYNDROME PRÉMENSTRUEL ET DYSMÉNORRHÉE...244

5 Table des matières 11 CHAPITRE 19 CONTRACEPTION Question n 27, Module 2. De la conception à la naissance I. INTRODUCTION-DÉFINITIONS II. CONTRACEPTION ŒSTROPROGESTATIVE III. CONTRACEPTION HORMONALE PAR PROGESTATIFS IV. DISPOSITIFS INTRA-UTÉRINS (DIU) V. CONTRACEPTION LOCALE VI. CONTRACEPTION PAR MÉTHODES NATURELLES VII. CONTRACEPTION D URGENCE VIII. SITUATIONS PARTICULIÈRES IX. STÉRILISATION FÉMININE ET MASCULINE CHAPITRE 20 INTERRUPTION VOLONTAIRE DE GROSSESSE Question n 28, Module 2. De la conception à la naissance I. ÉPIDÉMIOLOGIE II. MODALITÉS RÉGLEMENTAIRES III. CONDITIONS LÉGALES ET INFORMATIONS DE LA FEMME IV. CONDITIONS LÉGALES POUR LE MÉDECIN V. CONDITIONS LÉGALES POUR L ÉTABLISSEMENT VI. CONDITIONS LÉGALES HORS ÉTABLISSEMENT VII. TARIFS ET REMBOURSEMENT PAR L ASSURANCE MALADIE VIII. COMPLICATIONS ET RÉPERCUSSIONS DE L IVG IX. VISITE APRÈS TRAITEMENT CHAPITRE 21 STÉRILITÉ DU COUPLE : CONDUITE DE LA PREMIÈRE CONSULTATION Question n 29, Module 2. De la conception à la naissance I. INTRODUCTION II. ÉPIDÉMIOLOGIE III. FACTEURS DE RISQUE ET CAUSES D INFERTILITÉ IV. DIAGNOSTIC V. EXEMPLES DE CONDUITES DIAGNOSTIQUES CHAPITRE 22 ASSISTANCE MÉDICALE À LA PROCRÉATION. PRINCIPAUX ASPECTS BIOLOGIQUES, MÉDICAUX ET ÉTHIQUES Question n 30, Module 2. De la conception à la naissance I. INTRODUCTION II. INDUCTION SIMPLE DE L OVULATION III. INSÉMINATION ARTIFICIELLE (IA) IV. FÉCONDATION IN VITRO (FIV) V. INJECTION INTRACYTOPLASMIQUE DU SPERMATOZOÏDE (ICSI) VI. DON D OVOCYTES VII. DON DE SPERME VIII. CRYOCONSERVATION DES EMBRYONS, OVAIRES OU SPERMATOZOÏDES IX. ÉTHIQUE ET ASPECTS LÉGAUX...284

6 12 Gynécologie / obstétrique CHAPITRE 23 PROBLÈMES POSÉS PAR LES MALADIES GÉNÉTIQUES À PROPOS D UNE MALADIE D INSTABILITÉ : LE SYNDROME DE L X FRAGILE Question n 31, Module 2. De la conception à la naissance I. INTRODUCTION II. GÉNÉTIQUE III. DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE PRÉLÈVEMENT SANGUIN IV. DIAGNOSTIC CLINIQUE V. CONSEIL GÉNÉTIQUE VI. DIAGNOSTIC PRÉNATAL VII. PRISE EN CHARGE CHAPITRE 24 PROBLÈMES POSÉS PAR LES MALADIES GÉNÉTIQUES À PROPOS D UNE MALADIE GÉNIQUE : LA MUCOVISCIDOSE Question n 31, Module 2. De la conception à la naissance I. INTRODUCTION II. PHYSIOPATHOLOGIE III. GÉNÉTIQUE MOLÉCULAIRE IV. DIAGNOSTIC V. CONSEIL GÉNÉTIQUE VI. BASES DE LA PRISE EN CHARGE D UN ENFANT ATTEINT DE MUCOVISCIDOSE CHAPITRE 25 PROBLÈMES POSÉS PAR LES MALADIES GÉNÉTIQUES À PROPOS D UNE MALADIE CHROMOSOMIQUE : LA TRISOMIE Question n 31, Module 2. De la conception à la naissance I. INTRODUCTION II. STRATÉGIES DE DÉPISTAGE DE LA TRISOMIE III. DIAGNOSTIC ANTÉNATAL IV. DIAGNOSTIC NÉONATAL ET ÉVOLUTION DE L ENFANT V. LE CONSEIL GÉNÉTIQUE EN MÉDECINE FŒTALE VI. DEMANDE D INTERRUPTION MÉDICALE DE GROSSESSE CHAPITRE 26 MÉNOPAUSE Question n 55, Module 5. Vieillissement I. INTRODUCTION II. INTERROGATOIRE ET EXAMEN CLINIQUE III. TRAITEMENT

7 Table des matières 13 CHAPITRE 27 PROLAPSUS ET INCONTINENCE URINAIRE I. INTRODUCTION II. ÉPIDÉMIOLOGIE III. PHYSIOPATHOLOGIE IV. DIAGNOSTIC V. PRISE EN CHARGE THÉRAPEUTIQUE VI. TRAITEMENT CHIRURGICAL DU PROLAPSUS VII. TRAITEMENT CHIRURGICAL DE L INCONTINENCE URINAIRE D EFFORT CHAPITRE 28 INFECTIONS GÉNITALES DE LA FEMME (SALPINGITE) Question n 88, Module 7. Santé et environnement Maladies transmissibles I. INTRODUCTION II. ÉPIDÉMIOLOGIE III. PHYSIOPATHOLOGIE ET GERMES EN CAUSE IV. DIAGNOSTIC V. COMPLICATIONS VI. PRISE EN CHARGE THÉRAPEUTIQUE CHAPITRE 29 LEUCORRHÉES Question n 88, Module 7. Santé et environnement Maladies transmissibles I. PHYSIOPATHOLOGIE II. DIAGNOSTIC III. ÉTIOLOGIES ET PRISE EN CHARGE THÉRAPEUTIQUE IV. FORMES CLINIQUES CHAPITRE 30 DÉPISTAGE DES ÉTATS PRÉCANCÉREUX DU COL DE L UTÉRUS Question n 147, Module 10. Cancérologie Oncohématologie I. INTRODUCTION II. ÉPIDÉMIOLOGIE III. PHYSIOPATHOLOGIE IV. TECHNIQUES DE FROTTIS V. CONDUITE À TENIR APRÈS FROTTIS ANORMAL VI. SURVEILLANCE...345

8 14 Gynécologie / obstétrique CHAPITRE 31 CANCER DU COL UTÉRIN Question n 147, Module 10. Cancérologie Oncohématologie I. INTRODUCTION II. ÉPIDÉMIOLOGIE III. PHYSIOPATHOLOGIE IV. ANATOMOPATHOLOGIE V. DIAGNOSTIC VI. PRISE EN CHARGE THÉRAPEUTIQUE VII. COMPLICATIONS VIII. SURVEILLANCE IX. PRÉVENTION CHAPITRE 32 CANCER DE L ENDOMÈTRE Question n 147, Module 10. Cancérologie Oncohématologie I. INTRODUCTION II. ÉPIDÉMIOLOGIE III. PHYSIOPATHOLOGIE IV. DIAGNOSTIC V. PRISE EN CHARGE THÉRAPEUTIQUE VI. RÉCIDIVE VII. PRÉVENTION CHAPITRE 33 FIBROMES Question n 147, Module 10. Cancérologie Oncohématologie I. INTRODUCTION II. ÉPIDÉMIOLOGIE III. PHYSIOPATHOLOGIE IV. DIAGNOSTIC V. PRISE EN CHARGE THÉRAPEUTIQUE CHAPITRE 34 TUMEURS BÉNIGNES DE L OVAIRE Question n 153, Module 10. Cancérologie Oncohématologie I. INTRODUCTION II. PHYSIOPATHOLOGIE III. ÉTIOLOGIES IV. DIAGNOSTIC V. COMPLICATIONS DES KYSTES OVARIENS VI. PRISE EN CHARGE THÉRAPEUTIQUE VII. CAS PARTICULIERS DES FEMMES ENCEINTES...381

9 Table des matières 15 CHAPITRE 35 CANCER DE L OVAIRE Question n 153, Module 10. Cancérologie Oncohématologie I. INTRODUCTION II. PHYSIOPATHOLOGIE III. ÉPIDÉMIOLOGIE IV. DIAGNOSTIC V. PRISE EN CHARGE THÉRAPEUTIQUE VI. CAS PARTICULIERS VII. PRONOSTIC VIII. SURVEILLANCE CHAPITRE 36 CANCER DU SEIN Question n 159, Module 10. Cancérologie Oncohématologie I. INTRODUCTION II. ÉPIDÉMIOLOGIE III. PHYSIOPATHOLOGIE IV. DÉPISTAGE V. DIAGNOSTIC VI. FORMES CLINIQUES VII. FACTEURS DE MAUVAIS PRONOSTIC VIII. PRISE EN CHARGE THÉRAPEUTIQUE IX. SURVEILLANCE X. RÉSULTATS DU TRAITEMENT CHAPITRE 37 LÉSIONS BÉNIGNES DU SEIN Question n 159, Module 10. Cancérologie Oncohématologie I. INTRODUCTION II. TUMEURS BÉNIGNES III. PRISE EN CHARGE THÉRAPEUTIQUE IV. SURVEILLANCE CHAPITRE 38 DOULEUR ABDOMINALE AIGUË CHEZ UNE FEMME ENCEINTE Question n 196, Module 11. Synthèse clinique et thérapeutique de la plainte du patient à la décision thérapeutique urgences I. INTRODUCTION II. INTERROGATOIRE, EXAMEN CLINIQUE III. EXAMENS COMPLÉMENTAIRES IV. ÉTIOLOGIES CHAPITRE 39 HÉMORRAGIE GÉNITALE CHEZ LA FEMME Question n 243. Deuxième partie. Maladies et grands syndromes I. INTRODUCTION II. ÉTIOLOGIES III. BILAN IV. ATTITUDE THÉRAPEUTIQUE...421

10 16 Gynécologie / obstétrique CHAPITRE 40 ALGIES PELVIENNES CHEZ LA FEMME Question n 292, Troisième partie. Orientations diagnostiques I. INTRODUCTION II. INTERROGATOIRE ET EXAMEN CLINIQUE III. ÉTIOLOGIES CHAPITRE 41 AMÉNORRHÉE Question n 296, Troisième partie. Orientations diagnostiques I. INTRODUCTION II. PHYSIOPATHOLOGIE III. ÉTIOLOGIES IV. DIAGNOSTIC CHAPITRE 42 TUMÉFACTION PELVIENNE CHEZ LA FEMME Question n 342, Troisième partie. Orientations diagnostiques I. INTRODUCTION II. DIAGNOSTIC III. ÉTIOLOGIES...437

Fécondation in vitro avec don d ovocytes

Fécondation in vitro avec don d ovocytes Fécondation in vitro avec don d ovocytes Ref. 155 / abril 2009 Service de Médecine de la Reproduction Gran Vía Carlos III 71-75 08028 Barcelona Tel. (+34) 93 227 47 00 Fax. (+34) 93 491 24 94 international@dexeus.com

Plus en détail

19 thèmes dans 10 villes

19 thèmes dans 10 villes SATISFAIRE À VOS OBLIGATION DE DPC FACILEMENT GRÂCE AU CNGOF DPC réalisés par le CNGOF et financée par l Agrément CNGOF : 11 75 32 07 175 - FMC 100 098 Indemnité de 345 par jour et prise en charge hôtellerie

Plus en détail

F us u ses c ouc u he h s s po p nt n a t né n es J. L J. an sac CHU H T ou

F us u ses c ouc u he h s s po p nt n a t né n es J. L J. an sac CHU H T ou Fausses couches spontanées J Lansac CHU Tours Définition Avortement : expulsion produit de conception avant 22SA ou enfant

Plus en détail

Projet de grossesse : informations, messages de prévention, examens à proposer

Projet de grossesse : informations, messages de prévention, examens à proposer DOCUMENT D INFORMATION POUR LES PROFESSIONNELS Projet de grossesse : informations, messages de prévention, examens à proposer Septembre 2009 DÉFINITION ET OBJECTIF Dès lors qu ils expriment un projet de

Plus en détail

Module 2. De la conception à la naissance

Module 2. De la conception à la naissance Module 2. De la conception à la naissance ITEM 17. Principales complications de la grossesse Diagnostics différentiels d une hémorragie génitale Hématurie Rectorragie Diagnostics différentiels de l HTA

Plus en détail

Suivi de la grossesse et orientation des femmes enceintes en fonction des situations à risque identifiées

Suivi de la grossesse et orientation des femmes enceintes en fonction des situations à risque identifiées Suivi de la grossesse et orientation des femmes enceintes en fonction des situations à risque identifiées Grossesse a priori «normale» Quelle prise en charge? Sécurité médicale RPC EBM Opinion des usagers

Plus en détail

Biométrie foetale. Comité éditorial pédagogique de l'uvmaf. Date de création du document 01/071011. - Support de Cours (Version PDF) -

Biométrie foetale. Comité éditorial pédagogique de l'uvmaf. Date de création du document 01/071011. - Support de Cours (Version PDF) - Biométrie foetale Comité éditorial pédagogique de l'uvmaf Date de création du document 01/071011 Table des matières I Techniques de biométrie...3 I.1 Mesure de la longueur cranio-caudale...3 I.2 Mesure

Plus en détail

ECHOGRAPHIE EN GYNECOLOGIE ET EN OBSTETRIQUE

ECHOGRAPHIE EN GYNECOLOGIE ET EN OBSTETRIQUE ECHOGRAPHIE EN GYNECOLOGIE ET EN OBSTETRIQUE (Diplôme Interuniversitaire National d ) 17/02/2015 avec Bordeaux, Brest, Lille, Lyon, Marseille, Nantes, Paris V et XII, Toulouse et Tours Objectifs : Formation

Plus en détail

Gynécologie Obstétrique

Gynécologie Obstétrique Gynécologie Obstétrique Chez le même éditeur Dans la même collection Anatomie pathologique, par le Collège français des pathologistes (CoPath), 2013, 416 pages. Cardiologie, par le Collège National des

Plus en détail

Grossesse et HTA. J Potin. Service de Gynécologie-Obstétrique B Centre Olympe de Gouges CHU de Tours

Grossesse et HTA. J Potin. Service de Gynécologie-Obstétrique B Centre Olympe de Gouges CHU de Tours Grossesse et HTA J Potin Service de Gynécologie-Obstétrique B Centre Olympe de Gouges CHU de Tours HTA et grossesse Pathologie fréquente : 2 à 5 % des grossesses (2 à 3 % des multipares, 4 à 8 % des primipares)

Plus en détail

Contraception après 40 ans

Contraception après 40 ans Contraception après 40 ans Stratégies de choix des méthodes contraceptives chez la femme. Recommandations pour la pratique clinique Décembre 2004. ANAES/AFSSAPS Un vaste choix contraceptif Contraception

Plus en détail

GUIDE D INFORMATION À L INTENTION DES RÉCIPIENDAIRES DE DON D OVULES DES RÉPONSES À VOS QUESTIONS

GUIDE D INFORMATION À L INTENTION DES RÉCIPIENDAIRES DE DON D OVULES DES RÉPONSES À VOS QUESTIONS GUIDE D INFORMATION À L INTENTION DES RÉCIPIENDAIRES DE DON D OVULES DES RÉPONSES À VOS QUESTIONS Cette brochure a été conçue dans le but de répondre à vos questions et vous aider à prendre une décision

Plus en détail

La planification familiale

La planification familiale La planification familiale après l avortement spontané ou provoqué Introduction Les grossesses non désirées sont l une des principales raisons pour lesquelles les femmes choisissent d avorter. Beaucoup

Plus en détail

Mais pourquoi je ne suis pas enceinte?

Mais pourquoi je ne suis pas enceinte? Mais pourquoi je ne suis pas? On a beau vouloir très fort un bébé, la nature ne nous obéit pas toujours au doigt et à l œil Ce qu il faut savoir pour être au top de sa fertilité et tomber plus facilement!...

Plus en détail

Exploration et Prise en charge d un couple infertile

Exploration et Prise en charge d un couple infertile Exploration et Prise en charge d un couple infertile Florence LESOURD Pôle d Obstétrique, Gynécologie et Médecine de la Reproduction CHU Paule de Viguier - Toulouse DIU de Médecine de la Reproduction-Gynécologie

Plus en détail

L endométriose. souvent méconnue. Brochure d information destinée aux femmes atteintes et aux personnes

L endométriose. souvent méconnue. Brochure d information destinée aux femmes atteintes et aux personnes L endométriose une maladie gynécologique évolutive, souvent méconnue Brochure d information destinée aux femmes atteintes et aux personnes intéressées Groupe d experts de l endométriose de la Société d

Plus en détail

S o m m a i r e 1. Sémiologie 2. Thérapeutique

S o m m a i r e 1. Sémiologie 2. Thérapeutique Sommaire 1. Sémiologie... 1 Auscultation cardiaque... 1 Foyers d auscultation cardiaque... 1 Bruits du cœur... 1 Souffles fonctionnels... 2 Souffles organiques... 2 Souffle cardiaque chez l enfant... 3

Plus en détail

HTA et grossesse. Dr M. Saidi-Oliver chef de clinique-assistant CHU de Nice

HTA et grossesse. Dr M. Saidi-Oliver chef de clinique-assistant CHU de Nice HTA et grossesse Dr M. Saidi-Oliver chef de clinique-assistant CHU de Nice Définition HTA gravidique: Après 20 SA Systole> 140mmHg et/ou Diastole>90mmHg A 2 reprises séparées de plus de 6 heures Résolutive

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DES PRE ECLAMPSIES. Jérôme KOUTSOULIS. IADE DAR CHU Kremlin-Bicêtre. 94 Gérard CORSIA. PH DAR CHU Pitié-Salpétrière.

PRISE EN CHARGE DES PRE ECLAMPSIES. Jérôme KOUTSOULIS. IADE DAR CHU Kremlin-Bicêtre. 94 Gérard CORSIA. PH DAR CHU Pitié-Salpétrière. PRISE EN CHARGE DES PRE ECLAMPSIES Jérôme KOUTSOULIS. IADE DAR CHU Kremlin-Bicêtre. 94 Gérard CORSIA. PH DAR CHU Pitié-Salpétrière. 75 Pas de conflits d intérêts. Définitions Pré éclampsie Définitions

Plus en détail

PLAN D ACTION 2012 2016 POUR ACCELER LA REDUCTION DE LA MORTALITE MATERNELLE ET NEONATALE

PLAN D ACTION 2012 2016 POUR ACCELER LA REDUCTION DE LA MORTALITE MATERNELLE ET NEONATALE Royaume du Maroc Ministère de la Santé PLAN D ACTION 2012 2016 POUR ACCELER LA REDUCTION DE LA MORTALITE MATERNELLE ET NEONATALE Fin du Compte à rebours 2015 Avec l appui de Contexte En souscrivant aux

Plus en détail

Maternité et activités sportives

Maternité et activités sportives Maternité et activités sportives L obstétricien est de plus en plus souvent interrogé sur les avantages et les risques de maintenir ou de débuter une APS ou de loisir pendant la grossesse. Transformations

Plus en détail

L assistance médicale à la procréation en France en 2010. Dossier de presse

L assistance médicale à la procréation en France en 2010. Dossier de presse L assistance médicale à la procréation en France en 2010 Dossier de presse Mars 2010 1 SOMMAIRE Communiqué de synthèse page 3 PARTIE I AMP : ce qu il faut retenir page 5 Fiche 1 - L AMP : une réponse possible

Plus en détail

Brochure d information

Brochure d information Centre de stérilité masculine et Centre d Études et de Conservation des Œufs et du Sperme humain CECOS Midi-Pyrénées Hôpital Paule de Viguier 330 avenue de Grande-Bretagne CHU de Toulouse 2005 Brochure

Plus en détail

SERVICE DE GYNECOLOGIE OBSTETRIQUE - CLINIQUE DE FERTILITE

SERVICE DE GYNECOLOGIE OBSTETRIQUE - CLINIQUE DE FERTILITE 1 TABLE DES MATIERES 1. Un petit mot d introduction 2. En quoi consiste le don d ovocyte? 3. A qui s adresse le don d'ovocyte? 4. Les différents types de don d ovocyte A. Le don anonyme B. Le don dirigé

Plus en détail

Leucémies de l enfant et de l adolescent

Leucémies de l enfant et de l adolescent Janvier 2014 Fiche tumeur Prise en charge des adolescents et jeunes adultes Leucémies de l enfant et de l adolescent GENERALITES COMMENT DIAGNOSTIQUE-T-ON UNE LEUCEMIE AIGUË? COMMENT TRAITE-T-ON UNE LEUCEMIE

Plus en détail

CRITERES DE REMPLACEMENT

CRITERES DE REMPLACEMENT ANATOMIE ET CYTOLOGIE PATHOLOGIQUES - 7 semestres dans des services agréés pour le DES d anatomie et cytologie pathologiques, dont au moins 5 doivent être accomplis dans des services hospitalouniversitaires

Plus en détail

LES CONSÉQUENCES. tricales. Juridiques

LES CONSÉQUENCES. tricales. Juridiques LES CONSÉQUENCES Médicales, Gynécologiques et Obstétricales tricales Juridiques Les complications Complications médicales m immédiates Hémorragie (section art clitoridienne) : cataclysmique ou secondaire

Plus en détail

des banques pour la recherche

des banques pour la recherche ADN, cellules, tissus... des banques pour la recherche FÉVRIER 2009 Les banques d échantillons de matériel biologique (tissus, cellules, ADN ), appelées biobanques, mettent à disposition des chercheurs

Plus en détail

Les différentes maladies du coeur

Les différentes maladies du coeur Auteur : Dr Pascal AMEDRO Les différentes maladies du coeur 1. Le cœur normal L oxygène capté dans l air va dans les poumons, où le sang «bleu» est alors oxygéné et devient «rouge». Il est conduit par

Plus en détail

NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR. JAYDESS 13,5 mg, système de diffusion intra-utérin. Lévonorgestrel

NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR. JAYDESS 13,5 mg, système de diffusion intra-utérin. Lévonorgestrel NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR JAYDESS 13,5 mg, système de diffusion intra-utérin Lévonorgestrel Ce médicament fait l objet d une surveillance supplémentaire qui permettra l identification rapide

Plus en détail

Le programme complémentaire santé le plus complet: Meuhedet See

Le programme complémentaire santé le plus complet: Meuhedet See Le programme complémentaire santé le plus complet: Meuhedet See Chers adhérents, Le programme de la complémentaire santé Meuhedet See est à la fois complet et révolutionnaire, il a pour but de procurer

Plus en détail

8 èmes journées franco-marocaines

8 èmes journées franco-marocaines Journées franco-marocaines de gynécologie obstétrique et fertilité 2014 8 èmes journées franco-marocaines Gynécologie, Obstétrique et fertilité Président d honneur Professeur Patrick Madelenat Marrakech

Plus en détail

la grossesse de la grossesse Ce qui a précédé Les débuts Les conditions de «mise en route» de la grossesse

la grossesse de la grossesse Ce qui a précédé Les débuts Les conditions de «mise en route» de la grossesse FICHE ACTION N o 1 Ce qui a précédé la grossesse Les débuts de la grossesse Comprendre pour agir Les conditions de «mise en route» de la grossesse D après l enquête nationale périnatale 2003 (1), quand

Plus en détail

ASPECT ECHOGRAPHIQUE NORMAL DE LA CAVITE UTERINE APRES IVG. Dr D. Tasias Département de gynécologie, d'obstétrique et de stérilité

ASPECT ECHOGRAPHIQUE NORMAL DE LA CAVITE UTERINE APRES IVG. Dr D. Tasias Département de gynécologie, d'obstétrique et de stérilité Hôpitaux Universitaires de Genève ASPECT ECHOGRAPHIQUE NORMAL DE LA CAVITE UTERINE APRES IVG Dr D. Tasias Département de gynécologie, d'obstétrique et de stérilité Introduction (1) L IVG chirurgicale est

Plus en détail

I - CLASSIFICATION DU DIABETE SUCRE

I - CLASSIFICATION DU DIABETE SUCRE I - CLASSIFICATION DU DIABETE SUCRE 1- Définition : Le diabète sucré se définit par une élévation anormale et chronique de la glycémie. Cette anomalie est commune à tous les types de diabète sucré, mais

Plus en détail

AVIS N 75. Questions éthiques soulevées par le développement de l'icsi

AVIS N 75. Questions éthiques soulevées par le développement de l'icsi Comité Consultatif National d Ethique pour les Sciences de la Vie et de la Santé AVIS N 75 Questions éthiques soulevées par le développement de l'icsi Le CCNE a été saisi par Claire Brisset, Défenseure

Plus en détail

Préface. Les étudiants de l Association des Médecins et Pharmaciens du Coeur (AMPC)

Préface. Les étudiants de l Association des Médecins et Pharmaciens du Coeur (AMPC) Préface Notre association regroupe les énergies bénévoles d étudiants en médecine et en pharmacie, avec pour objectif d aider et accompagner enfants, adolescents et jeunes adultes confrontés à la maladie.

Plus en détail

Lundis de la Santé - Brest 12 Décembre 2005. Tabac et Grossesse M. COLLET

Lundis de la Santé - Brest 12 Décembre 2005. Tabac et Grossesse M. COLLET Lundis de la Santé - Brest 12 Décembre 2005 Tabac et Grossesse M. COLLET Tabac et grossesse Problème majeur de santé publique 25 à 33 % des femmes fument pendant la grossesse Nombreuses conséquences obstétricales

Plus en détail

Prolapsus génital et incontinence urinaire chez la femme Professeur Pierre BERNARD Septembre 2002

Prolapsus génital et incontinence urinaire chez la femme Professeur Pierre BERNARD Septembre 2002 Prolapsus génital et incontinence urinaire chez la femme Professeur Pierre BERNARD Septembre 2002 Pré-Requis : Connaissance de bases : Anatomie du pelvis Classification des troubles de la statique génitale

Plus en détail

Indications de la césarienne programmée à terme

Indications de la césarienne programmée à terme Indications de la césarienne programmée à terme Janvier 2012 Quelles sont les indications de la césarienne programmée? Utérus cicatriciel Transmissions mère-enfant d infections maternelles Grossesse gémellaire

Plus en détail

INTERVENTIONS CHIRURGICALES EN GYNÉCOLOGIE

INTERVENTIONS CHIRURGICALES EN GYNÉCOLOGIE INTERVENTIONS CHIRURGICALES EN GYNÉCOLOGIE Informations générales pour la convalescence Pour vous, pour la vie Ce feuillet est destiné à mieux vous renseigner sur les points à observer après une opération

Plus en détail

COMPÉTENCES EN SOINS AUX ADULTES COMPÉTENCES GÉNÉRALES. Le médecin de famille est un clinicien compétent et efficace

COMPÉTENCES EN SOINS AUX ADULTES COMPÉTENCES GÉNÉRALES. Le médecin de famille est un clinicien compétent et efficace À la fin de sa résidence, le résident : COMPÉTENCES EN SOINS AUX ADULTES 1. Prodigue à une clientèle adulte (homme et femme) des soins de santé globaux (préventifs et curatifs) et continus avec comme objectifs

Plus en détail

UEMS - OB/GYN SECTION LA FORMATION DU SPECIALISTE EN GYNECOLOGIE OBSTETRIQUE PROPOSITIONS DU GROUPE DE TRAVAIL DE L' EBCOG 1.

UEMS - OB/GYN SECTION LA FORMATION DU SPECIALISTE EN GYNECOLOGIE OBSTETRIQUE PROPOSITIONS DU GROUPE DE TRAVAIL DE L' EBCOG 1. UEMS - OB/GYN SECTION Board et Collège Européen de Gynécologie et d' Obstétrique ( EBCOG) LA FORMATION DU SPECIALISTE EN GYNECOLOGIE OBSTETRIQUE PROPOSITIONS DU GROUPE DE TRAVAIL DE L' EBCOG 1. ADOPTEES

Plus en détail

Infection VIH et Grossesse Rédigée par : Laurichesse Hélène, C Jacomet

Infection VIH et Grossesse Rédigée par : Laurichesse Hélène, C Jacomet Procédure qualité : «VIH et grossesse» Page 1 sur 6 CHU de Clermont-Ferrand Service de Gynécologie-obstétrique Pôle Gynécologie-Obstétrique biologie de la reproduction Procédure médicale Infection VIH

Plus en détail

Principales complications de la grossesse Hypertension artérielle gravidique Item 17 - Module 2

Principales complications de la grossesse Hypertension artérielle gravidique Item 17 - Module 2 Objectifs : Principales complications de la grossesse Hypertension artérielle gravidique Item 17 - Module 2 Diagnostiquer et connaître les principes de prévention et de prise en charge de l hypertension

Plus en détail

Parcours médical des nouveau-nés dans leur premier mois de vie :

Parcours médical des nouveau-nés dans leur premier mois de vie : Année : 2010 N : UNIVERSITE PARIS XI FACULTE DE MEDECINE PARIS SUD Thèse pour le Doctorat en Médecine Présentée par Sandra PARETS épouse QUILLARD Née le 12-06-1981 à Chatenay-Malabry (92) Parcours médical

Plus en détail

Carte de soins et d urgence

Carte de soins et d urgence Direction Générale de la Santé Carte de soins et d urgence Emergency and Healthcare Card Porphyries Aiguës Hépatiques Acute Hepatic Porphyrias Type de Porphyrie* Déficit en Ala déhydrase Ala Dehydrase

Plus en détail

phase de destruction et d'élimination de débris

phase de destruction et d'élimination de débris LE POST PARTUM I ) Définition : c'est une période de 6 semaines allant de l'accouchement jusqu'au retour de couches (= règles). Pendant ce temps il est nécessaire d'effectuer une surveillance médicale

Plus en détail

Le dépistage des cancers

Le dépistage des cancers Le dépistage des cancers G R A N D P U B L I C Octobre 2009 Le dépistage des cancers Détecter tôt certains cancers permet de les traiter mieux, c'est-à-dire de proposer des traitements moins lourds, et

Plus en détail

Atelier N 2. Consultation de patientes porteuses d une maladie générale

Atelier N 2. Consultation de patientes porteuses d une maladie générale Atelier N 2 Consultation de patientes porteuses d une maladie générale Contre indica,ons à la grossesse Hypertension artérielle pulmonaire >30mmHg Maladie de Marfan (dilatation aortique>4 cm) Rétrécissement

Plus en détail

MANUEL DE FORMATION DES RELAIS COMMUNAUTAIRES EN SANTE MATERNELLE ET NEONATALE ET EN TECHNIQUES DE COMMUNICATION

MANUEL DE FORMATION DES RELAIS COMMUNAUTAIRES EN SANTE MATERNELLE ET NEONATALE ET EN TECHNIQUES DE COMMUNICATION REPUBLIQUE DU NIGER Fraternité - Travail - Progrès ----------- MINISTERE DE LA SANTE PUBLIQUE ----------- DIRECTION GENERALE DE LA SANTE PUBLIQUE ----------- DIRECTION DE LA SANTE DE LA MERE ET DE L ENFANT

Plus en détail

Référentiel Officine

Référentiel Officine Référentiel Officine Inscrire la formation dans la réalité et les besoins de la pharmacie d officine de demain - Ce référentiel décrit dans le cadre des missions et des activités du pharmacien d officine

Plus en détail

Session Diagnostic. organisme gestionnaire du développement professionnel continu. www.cardiosleep.fr

Session Diagnostic. organisme gestionnaire du développement professionnel continu. www.cardiosleep.fr Session Diagnostic organisme gestionnaire du développement professionnel continu www.cardiosleep.fr UN CONSTAT 1 patient sur 3 est atteint de Troubles Respiratoires du Sommeil (TRS) en cardiologie. Les

Plus en détail

DIU DE REEDUCATION PELVI-PERINEALE. Responsables de l enseignement :

DIU DE REEDUCATION PELVI-PERINEALE. Responsables de l enseignement : DIU de rééducation pelvi-périnéale DIU DE REEDUCATION PELVI-PERINEALE Responsables de l enseignement : Pr. Gérard AMARENCO (UPMC), Pr. Michel COSSON (CHU Lille), Pr. Gilberte ROBAIN (UPMC) 1. Cible La

Plus en détail

Infirmieres libérales

Infirmieres libérales Détail des programmes- Feuillets complémentaires à la plaquette générale Infirmieres libérales Stages courts 2012 Durées et dates disponibles sur un calendrier en annexe Santé formation Formations gratuites

Plus en détail

PLEINS FEUX SUR LE RC EXAMENS SYSTEMATIQUES ET PREVENTION

PLEINS FEUX SUR LE RC EXAMENS SYSTEMATIQUES ET PREVENTION PLEINS FEUX SUR LE RC SFMG - 2009 EXAMENS SYSTEMATIQUE ET PREVENTION est le résultat de consultation le plus fréquemment relevé par les médecins généralistes de l OMG. Voir là. Pour mieux vous familiariser

Plus en détail

Incontinence anale du post-partum

Incontinence anale du post-partum Incontinence anale du post-partum Laurent Abramowitz Unité de proctologie médico-chirurgicale de l hôpital Bichat, Paris Et cabinet libéral Prévalence Inc anale France (1) : 11% > 45 ans Damon et al (2):Pop

Plus en détail

RÉFÉRENCES ET RECOMMANDATIONS MEDICALES

RÉFÉRENCES ET RECOMMANDATIONS MEDICALES CHAPITRE VI RÉFÉRENCES ET RECOMMANDATIONS MEDICALES I - Situation juridique La notion de références médicales opposables (RMO) est apparue dans la convention nationale des médecins de 1993. La réforme

Plus en détail

Conférence de Presse 11/09/2013. «Système de Surveillance de la Santé Périnatale au Luxembourg»

Conférence de Presse 11/09/2013. «Système de Surveillance de la Santé Périnatale au Luxembourg» Conférence de Presse 11/09/2013 «Système de Surveillance de la Santé Périnatale au Luxembourg» La Santé Périnatale au Luxembourg Etat des lieux Présentation de deux rapports : Surveillance de la Santé

Plus en détail

chronique La maladie rénale Un risque pour bon nombre de vos patients Document destiné aux professionnels de santé

chronique La maladie rénale Un risque pour bon nombre de vos patients Document destiné aux professionnels de santé Document destiné aux professionnels de santé Agence relevant du ministère de la santé La maladie rénale chronique Un risque pour bon nombre de vos patients Clés pour la dépister et ralentir sa progression

Plus en détail

AVIS N 112. Une réflexion éthique sur la recherche sur les cellules d origine embryonnaire humaine, et la recherche sur l embryon humain in vitro

AVIS N 112. Une réflexion éthique sur la recherche sur les cellules d origine embryonnaire humaine, et la recherche sur l embryon humain in vitro Comité Consultatif National d'éthique pour les Sciences de la Vie et de la Santé AVIS N 112 Une réflexion éthique sur la recherche sur les cellules d origine embryonnaire humaine, et la recherche sur l

Plus en détail

Après un an d enquête, 1176 femmes travaillant au C.H.U avaient répondu à notre questionnaire.

Après un an d enquête, 1176 femmes travaillant au C.H.U avaient répondu à notre questionnaire. Prévalence de l incontinence urinaire d effort selon le traumatisme obstétrical et la catégorie socio-. G. Philippe (1), I. Clément (2), I. Thaon (3) (1) Service d urologie C.H.U St jacques, Besançon (2)

Plus en détail

Un test Pap pourrait vous sauver la vie

Un test Pap pourrait vous sauver la vie Un test Pap pourrait vous sauver la vie Un test Pap pourrait vous sauver la vie Vous avez 21 ans ou plus et êtes sexuellement active? Passez un test Pap! Si vous saviez qu un test Pap, qui prend 5 minutes,

Plus en détail

Chapitre 1 : Introduction à la rééducation périnéale

Chapitre 1 : Introduction à la rééducation périnéale Chapitre 1 : Introduction à la rééducation périnéale 1. Historique. Kegel (1949). Bourcier (1970). 1985 : reconnaissance officielle d acte de MK. Développement de la MK périnéale : facteur éco/p sociale

Plus en détail

Les avantages du programme complémentaire santé Meuhedet Adif

Les avantages du programme complémentaire santé Meuhedet Adif Les avantages du programme complémentaire santé Meuhedet Adif Chers adhérents, C est avec le souci de procurer un mieux-être à ses adhérents que Meuhedet a mis au point son programme complémentaire santé

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES CLINIQUES TOUT AU LONG DU CONTINUUM DE SOINS : Objectif de ce chapitre. 6.1 Introduction 86

LIGNES DIRECTRICES CLINIQUES TOUT AU LONG DU CONTINUUM DE SOINS : Objectif de ce chapitre. 6.1 Introduction 86 LIGNES DIRECTRICES CLINIQUES TOUT AU LONG DU CONTINUUM DE SOINS : ÉTABLISSEMENT DE LIENS ENTRE LES PERSONNES CHEZ QUI UN DIAGNOSTIC D INFECTION À VIH A ÉTÉ POSÉ ET LES SERVICES DE SOINS ET DE TRAITEMENT

Plus en détail

INCONTINENCE URINAIRE

INCONTINENCE URINAIRE INCONTINENCE URINAIRE Généralités Perte involontaire d'urine par l'urètre. Symptôme fréquent (2,5 millions de personnes en France). Nombre sous estimé. Risque 2 fois plus élevé pour les femmes que pour

Plus en détail

Ce dont on ne parle pas

Ce dont on ne parle pas 1 2 Pour de nombreux jeunes gens, l entrée dans l âge adulte s accompagne de profondes transformations. Il en résulte de nombreuses possibilités nouvelles, mais aussi bien des incertitudes, tout aussi

Plus en détail

LE GRAND LIVRE Du. Pr Jean-Jacques Altman Dr Roxane Ducloux Dr Laurence Lévy-Dutel. Prévenir les complications. et surveiller la maladie

LE GRAND LIVRE Du. Pr Jean-Jacques Altman Dr Roxane Ducloux Dr Laurence Lévy-Dutel. Prévenir les complications. et surveiller la maladie Pr Jean-Jacques Altman Dr Roxane Ducloux Dr Laurence Lévy-Dutel LE GRAND LIVRE Du diabète Vivre avec le diabète à tout âge Traiter et surveiller la maladie Prévenir les complications, 2012 ISBN : 978-2-212-55509-7

Plus en détail

Quel apport de l imagerie dans les traitements anti-angiogéniques?

Quel apport de l imagerie dans les traitements anti-angiogéniques? Quel apport de l imagerie dans les traitements anti-angiogéniques? L Fournier, D Balvay, CA Cuénod Service de radiologie, Hôpital Européen Georges Pompidou Laboratoire de Recherche en Imagerie, Equipe

Plus en détail

La déchirure. Les risques. Troubles périnéaux du post-partum. La déchirure

La déchirure. Les risques. Troubles périnéaux du post-partum. La déchirure Troubles périnéaux du post-partum La déchirure T. Linet La déchirure Les risques Entre 2 et 6 % de périnée complet mais TRES sous diagnostiqué car ± rupture du sphincter interne sur périnée semblant intact

Plus en détail

MÉDECINE FAMILIALE. Préparer des médecins de famille pour le Québec de demain. Objectifs du stage de médecine familiale (abrégés)

MÉDECINE FAMILIALE. Préparer des médecins de famille pour le Québec de demain. Objectifs du stage de médecine familiale (abrégés) Objectifs du stage de médecine familiale (abrégés) Préparer des médecins de famille pour le Québec de demain Programme de résidence en médecine familiale MÉDECINE FAMILIALE 2006 1. Connaissance du milieu

Plus en détail

Découvrez L INSTITUT UNIVERSITAIRE DU CANCER DE TOULOUSE

Découvrez L INSTITUT UNIVERSITAIRE DU CANCER DE TOULOUSE Découvrez L INSTITUT UNIVERSITAIRE DU CANCER DE TOULOUSE 2014 L INSTITUT UNIVERSITAIRE DU CANCER DE TOULOUSE L Institut universitaire du cancer de Toulouse (IUCT) est un nouveau modèle français d organisation

Plus en détail

CENTRE D UROLOGIE PRADO-LOUVAIN. Prolapsus génital

CENTRE D UROLOGIE PRADO-LOUVAIN. Prolapsus génital CENTRE D UROLOGIE PRADO-LOUVAIN Prolapsus génital Qu est-ce que c est? Le prolapsus génital est une affection féminine. Il se définit par une saillie des organes pelviens (vessie, utérus, rectum) à travers

Plus en détail

INSUFFISANCE CARDIAQUE «AU FIL DES ANNEES»

INSUFFISANCE CARDIAQUE «AU FIL DES ANNEES» INSUFFISANCE CARDIAQUE «AU FIL DES ANNEES» v On ne guérit pas ( en général ) d une insuffisance cardiaque, mais on peut la stabiliser longtemps, très longtemps à condition v Le patient insuffisant cardiaque

Plus en détail

Un poste à votre mesure!

Un poste à votre mesure! Titre du poste : INFIRMIÈRE PRATICIENNE EN SOINS DE PREMIÈRE LIGNE (IPSPL) Direction : Direction des soins infirmiers Statut : Temps complet - 35 heures/semaine Quart : Jour LIBELLÉ DU TITRE D EMPLOI Personne

Plus en détail

DOSSIER DE PRÉSENTATION

DOSSIER DE PRÉSENTATION DOSSIER DE PRÉSENTATION GUSTAVE ROUSSY ET LE CANCER DU SEIN OCTOBRE 2013 Gustave Roussy et le cancer du sein octobre 2013 page 1 DOSSIER DE PRÉSENTATION Gustave Roussy et le cancer du sein GUSTAVE ROUSSY,

Plus en détail

Pour l'instant, les connaissances actuelles ne permettent pas d'empêcher un cancer du sein de survenir.

Pour l'instant, les connaissances actuelles ne permettent pas d'empêcher un cancer du sein de survenir. Dépistage Pour l'instant, les connaissances actuelles ne permettent pas d'empêcher un cancer du sein de survenir. Par contre, nous pouvons tenter de le dépister plus tôt afin d'avoir plus de chances de

Plus en détail

Hématome rétro-placentaire ( HRP )

Hématome rétro-placentaire ( HRP ) Hématome rétro-placentaire ( HRP ) L hématome rétroplacentaire (HRP) ou abruptio placentae correspond au décollement prématuré d un placenta normalement inséré (DPPNI). La lésion anatomique est formée

Plus en détail

Manuel Bioéthique. des Jeunes NOUVELLE ÉDITION ACTUALISÉE ET AUGMENTÉE

Manuel Bioéthique. des Jeunes NOUVELLE ÉDITION ACTUALISÉE ET AUGMENTÉE Manuel Bioéthique des Jeunes NOUVELLE ÉDITION ACTUALISÉE ET AUGMENTÉE Manuel Bioéthique des Jeunes Quoi de plus intime à la vie que la vie elle-même, l'histoire de nos premiers et de nos derniers instants?

Plus en détail

L agénésie isolée du corps calleux

L agénésie isolée du corps calleux L agénésie isolée du corps calleux Agénésie calleuse Dysgénésie du corps calleux La maladie Le diagnostic Les aspects génétiques Le traitement, la prise en charge, la prévention Vivre avec En savoir plus

Plus en détail

A l Assistance Publique - Hôpitaux de Marseille, Octobre Rose est l occasion de mettre en valeur la filière de soins dédiée au cancer du sein.

A l Assistance Publique - Hôpitaux de Marseille, Octobre Rose est l occasion de mettre en valeur la filière de soins dédiée au cancer du sein. OCTOBRE ROSE 2013 La campagne Octobre Rose a pour but d inciter les femmes de 50 à 74 ans à participer au dépistage organisé du cancer du sein. Une femme sur trois ne se fait pas dépister ou pas de manière

Plus en détail

Donner naissance au Canada. Les coûts

Donner naissance au Canada. Les coûts Donner naissance au Canada Les coûts Le contenu de cette publication peut être reproduit en totalité ou en partie pourvu que ce ne soit pas à des fins commerciales et que l Institut canadien d information

Plus en détail

La migraine. Foramen ovale perméable. Infarctus cérébral (surtout chez la femme)

La migraine. Foramen ovale perméable. Infarctus cérébral (surtout chez la femme) La migraine 1/Introduction : Céphalée primaire (sans lésion sous-jacente). Deux variétés principales: Migraine sans aura (migraine commune). Migraine avec aura (migraine accompagnée). Diagnostic: interrogatoire

Plus en détail

compaction ventriculaire gauche sur la fonction ventriculaire chez l adulte

compaction ventriculaire gauche sur la fonction ventriculaire chez l adulte Influence des paramètres de non compaction ventriculaire gauche sur la fonction ventriculaire chez l adulte C. Defrance, K. Warin-Fresse, G. Fau, P. Guérin, B. Delasalle, P.D. Crochet La non compaction

Plus en détail

Fondation PremUp. Mieux naître pour mieux vivre

Fondation PremUp. Mieux naître pour mieux vivre Fondation PremUp Mieux naître pour mieux vivre Une fondation de coopération scientifique initiée par les pouvoirs publics en 2007 6 membres fondateurs : L Assistance Publique des Hôpitaux de Paris, l Inserm,

Plus en détail

Le test de dépistage qui a été pratiqué à la

Le test de dépistage qui a été pratiqué à la élever CommenT UN enfant ayant une drépanocytose Q Le test de dépistage qui a été pratiqué à la maternité vient de révéler que votre bébé est atteint de drépanocytose. Aujourd hui, votre enfant va bien,

Plus en détail

Femmes enceintes ayant une complication au cours de leur grossesse : transferts en urgence entre les établissements de santé

Femmes enceintes ayant une complication au cours de leur grossesse : transferts en urgence entre les établissements de santé RECOMMANDATION DE BONNE PRATIQUE Femmes enceintes ayant une complication au cours de leur grossesse : transferts en urgence entre Méthode «Recommandations pour la pratique clinique» RECOMMANDATIONS Novembre

Plus en détail

SP QUÉBEC PRINTEMPS/ÉTÉ 2013 LE SUPPLÉMENT WEB

SP QUÉBEC PRINTEMPS/ÉTÉ 2013 LE SUPPLÉMENT WEB GROSSESSE ET REPRODUCTION La SP se manifeste plus fréquemment chez les femmes en âge de procréer que dans tout autre groupe de personnes. Au moment où elles reçoivent un diagnostic de SP, les femmes touchées

Plus en détail

info ROACCUTANE Brochure d'information sur la contraception destinée aux patientes traitées par Roaccutane Roaccutane

info ROACCUTANE Brochure d'information sur la contraception destinée aux patientes traitées par Roaccutane Roaccutane Roaccutane isotrétinoïne Brochure d'information sur la contraception destinée aux patientes traitées par Roaccutane info ROACCUTANE RM SM MANAGEMENT Programme de prévention de la grossesse SOMMAIRE 3.

Plus en détail

Troubles psychiques de la grossesse et du post-partum Q19. Psychiatrie adulte Module D Pr Jean Louis Senon Année universitaire 2002-2003

Troubles psychiques de la grossesse et du post-partum Q19. Psychiatrie adulte Module D Pr Jean Louis Senon Année universitaire 2002-2003 Troubles psychiques de la grossesse et du post-partum Q19 Psychiatrie adulte Module D Pr Jean Louis Senon Année universitaire 2002-2003 Plans et objectifs Pendant la grossesse Troubles mineurs, dépressions

Plus en détail

B06 - CAT devant une ischémie aiguë des membres inférieurs

B06 - CAT devant une ischémie aiguë des membres inférieurs B06-1 B06 - CAT devant une ischémie aiguë des membres inférieurs L ischémie aiguë est une interruption brutale du flux artériel au niveau d un membre entraînant une ischémie tissulaire. Elle constitue

Plus en détail

Le reflux gastro-oesophagien (280) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003

Le reflux gastro-oesophagien (280) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003 Pré-Requis : Corpus Médical Faculté de Médecine de Grenoble Le reflux gastro-oesophagien (280) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003 Sécrétion acide et peptique de l estomac Motricité œsophagienne et gastrique

Plus en détail

Les tests génétiques à des fins médicales

Les tests génétiques à des fins médicales Les tests génétiques à des fins médicales Les tests génétiques à des fins médicales Nous avons tous hérité d une combinaison unique de gènes de la part de nos parents. Cette constitution originale et l

Plus en détail

Campagne nationale pour l élimination des fistules obstétricales en Mauritanie

Campagne nationale pour l élimination des fistules obstétricales en Mauritanie Campagne nationale pour l élimination des fistules obstétricales en Mauritanie Contexte de la fistule obstétricale Situation en Mauritanie Progrès au niveau Pays/ Mise en œuvre Défis pour les années à

Plus en détail

Réflexions sur les possibilités de réponse aux demandes des chirurgiens orthopédistes avant arthroplastie

Réflexions sur les possibilités de réponse aux demandes des chirurgiens orthopédistes avant arthroplastie Bull. Acad. Natle Chir. Dent., 2007, 50 113 Commission de l exercice professionnel et Groupe de réflexion Réflexions sur les possibilités de réponse aux demandes des chirurgiens orthopédistes avant arthroplastie

Plus en détail

dossier de presse nouvelle activité au CHU de Tours p a r t e n a r i a t T o u r s - P o i t i e r s - O r l é a n s

dossier de presse nouvelle activité au CHU de Tours p a r t e n a r i a t T o u r s - P o i t i e r s - O r l é a n s dossier de presse nouvelle activité au CHU de Tours lat ransplantation hépatique p a r t e n a r i a t T o u r s - P o i t i e r s - O r l é a n s Contact presse Anne-Karen Nancey - Direction de la communication

Plus en détail

Cet article a été transmis par le Pr Madélénat à l association EndoFrance pour une utilisation qui lui réservée

Cet article a été transmis par le Pr Madélénat à l association EndoFrance pour une utilisation qui lui réservée PRISE EN CHARGE DE L'ENDOMETRIOSE Patrick Madélénat Hôpital Bichat Juin 2007 L'endométriose est une maladie difficile. Avant tout elle est difficile à vivre pour celles qui en souffrent, mais elle est

Plus en détail

La mienne est. La mienne est. en comprimés

La mienne est. La mienne est. en comprimés La mienne est dans mon bras La mienne est au cuivre La mienne est en latex La mienne est sans ordonnance La mienne dure 3 ans La mienne n est pas contraignante La mienne est remboursée La mienne est en

Plus en détail