Performances Veille. Système d Information. Semaine 25 du 18 au 24 juin Numéro 228

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Performances Veille. Système d Information. Semaine 25 du 18 au 24 juin 2012. Numéro 228"

Transcription

1 Performances Veille Système d Information Semaine 25 du 18 au 24 juin 2012 Numéro 228

2 TABLE DES MATIÈRES LA GÉNÉRATION Y DÉFIE LA DSI... 2 SOLUTIONS LINUX : BIG DATA ET BI OPEN SOURCE FONT BON MÉNAGE 01 NET ENTREPRISES, MAI PATIENT 2.0 : UN CHANGEMENT PROFOND DE LA RELATION MÉDECIN-PATIENT AYANT UN IMPACT SUR LE SECTEUR DE LA SANTÉ PATIENT 2.0 : UN CHANGEMENT PROFOND DE LA RELATION MÉDECIN-PATIENT AYANT UN IMPACT SUR LE SECTEUR DE LA SANTÉ

3 LA GÉNÉRATION Y DÉFIE LA DSI 01 net Entreprises, Juin 2012 Le phénomène du BYOD (Bring Your Own Device), ou l utilisation de matériel personnel dans le cadre de l activité professionnelle, touche toutes les typologies d entreprises, et tous les profils de salariés. Mais une étude Fortinet, menée dans 15 pays dont la France entre les mois de mai et juin 2012, montre une spécificité liée à la génération Y. En effet, il ressort de cette étude que les salariés de 20 à 29 ans, en CDI, utilisant un appareil mobile personnel dans l entreprise (smartphone, tablette ou ordinateur portable) prennent beaucoup de libertés avec la politique de la DSI. Près de 70 % des répondants considèrent que l utilisation de leur appareil personnel au travail n est pas un privilège, mais un droit. Un droit d accéder au travers du réseau d'entreprise à tout moment à leurs réseaux sociaux et à leur communication privée, qu ils s octroient eux même le plus souvent. Et dans le cas où la société accepterait cet usage à la condition de mettre en œuvre dans ces appareils des solutions de sécurité, 69 % des répondants considèrent que ce n est pas à la société de s occuper de la sécurité de leur appareil, mais à eux-mêmes. Et si les répondants sont conscients des enjeux de sécurité lié au phénomène du BYOD (perte de données, vols ), près d un tiers (30 %) se disent prêts à contourner la politique de sécurité de l entreprise, même si celle-ci visait à interdire tout simplement l usage des terminaux personnels. Par ailleurs, 25 % des répondants se disent prêt à transgresser les directives de l entreprise pour utiliser des applications non certifiées par la DSI (Skype, par exemple). La résistance de la génération Y face à la politique de la DSI visant à encadrer le phénomène du BYOD est donc importante, alors même qu il s agit pour une grande partie d entre elle d obtenir un confort personnel plus important, et pas uniquement de gagner en performance et en autonomie (avec un accès au système d'information facilité par l usage de terminaux mobiles). 2

4 SOLUTIONS LINUX : BIG DATA ET BI OPEN SOURCE FONT BON MÉNAGE 01 NET ENTREPRISES, MAI Entreprise, Juin 2012 Qu il s agisse du framework Hadoop ou des bases NoSQL, les nouvelles infrastructures du big data suscitent une attention particulière des ténors du décisionnel open source. Au-delà de l affinité qui les lie (ils sont, eux aussi, issus du libre), ces nouveaux socles représentent, pour les éditeurs de BI, la promesse de nouvelles sources de données à transformer ou à restituer. Le salon Solutions Linux aura donc permis de découvrir les nombreux ponts récemment érigés entre le reporting et le big data. DES PASSERELLES VERS L ENTREPÔT DE DONNÉES En mars dernier, Talend s ouvrait ainsi aux trois principaux fournisseurs d Hadoop. intégrer l entrepôt de données aux différents points d entrée d Hadoop (son système de fichiers HDFS, son modèle de programmation Map Reduce, les langages Hive et Pig..). Sa solution servira notamment à réinjecter dans l entrepôt de données les traitements analytiques effectués dans Hadoop. Ketle, l ETL de Pentaho, n est pas en reste. Non seulement il dispose de connecteurs équivalents, mais il va plus loin en annonçant aujourd hui, avec Dell, une appliance big data. Laquelle associe, dans un serveur, sa pile décisionnelle avec la distribution Hadoop de Cloudera. QUAND LA BI ATTAQUE DIRECTEMENT HADOOP De son côté, Jaspersoft (qui embarque la plate-forme d intégration de Talend) a rendu ses outils de requêtage et d analyse compatibles avec plusieurs bases big data. Il s est ainsi ouvert aux langages de Hive (qui utilise une syntaxe proche du SQL pour requêter HDFS), de Cassandra (base orientée colonne), de MongoDB ou de CouchDB (deux bases orientées document). Il a même créé de nouveaux langages, notamment pour Hbase, la base orientée colonne intégrée dans la pile Hadoop. A terme, ces différentes passerelles développées pour le big data devraient progressivement contribuer à ouvrir ces nouvelles infrastructures, encore isolées, sur les reste du SI. 3

5 PATIENT 2.0 : UN CHANGEMENT PROFOND DE LA RELATION MÉDECIN-PATIENT AYANT UN IMPACT SUR LE SECTEUR DE LA SANTÉ. 01 Entreprises, Juin 2012 La révolution numérique est à l origine d une véritable métamorphose de notre société. Tous les jours, chacun d entre nous vit à l heure du numérique. Pour se déplacer, on regarde le plan du métro ou d un quartier sur une application sur le smartphone. On se connecte à ses amis ou à ses followers sur les réseaux sociaux pour partager avec eux des photos, des textes, des vidéos. L entreprise, la ville, la maison sont devenus des espaces numériques. Ces bouleversements ont été depuis plusieurs années décrits, commentés, analysés, dans des articles de presse ou des ouvrages dédiés. Mais il reste un secteur dans lequel le numérique est moins déchiffré, celui de la santé. LE PASSAGE AU E-PATIENT La première mutation majeure provient d un changement de comportement des patients, qui sont devenus des e-patients. De 30 % à 60 % des Français (Baromètre Orange, février 2011) ont recherché de l information de santé sur le web. Et la santé est leur septième raison de fréquenter le web (Ipsos Public Affairs, 2010). 89 % des individus cherchant de l information de santé sur le web sont responsables des achats de médicaments pour leur foyer (GFK, Juin 2010), et un quart environ souffrent d une maladie chronique. Le e-patient ne cherche pas que des informations sur une maladie, des médicaments ou des techniques pour rester en bonne santé, il est aussi en demande de dialogue plus approfondi avec son médecin. Ainsi, 17 % des internautes recherchant de l information de santé veulent être capables de poser des questions précises à leur médecin avant d aller le voir. On constate un changement de comportement depuis deux ans. En 2010, les internautes recherchaient des informations de santé sur le web sans aucun lien avec une visite médicale, alors qu en janvier 2012 (Viavoice pour Pasteur Mutuelle), 50 % le font après avoir consulté un professionnel de santé, et 40 % avant de le consulter. Les conséquences sur les consultations ne sont pas neutres. 25 % des individus affirment ne pas avoir demandé l avis d un professionnel de santé parce que l information trouvée sur internet leur était suffisante. Cela révèle un phénomène croissant d autodiagnostic via le web, et 4

6 cela va même plus loin. 14 % des internautes (Baromètre Orange Terrafemina vague 5, 2011) affirment aller chercher des informations sur internet pour choisir médicaments et traitements sans avis médical,signifiant ainsi leur aptitude à l automédication. Enfin, le web 2.0 est aussi devenu un lieu d échange sur les questions de santé. Selon une étude de GfK (2010), quatre qualités sont reconnues aux réseaux sociaux par les internautes en quête d information de santé : ils sont anonymes et faciles d accès ; ils constituent un supplément d information, celle-ci étant à la fois utile, complète, efficace et adaptée ; ils ont de plus une fonction d accompagnement et créent un lien plus régulier que la seule visite ponctuelle chez un médecin ; enfin, l information sur les réseaux sociaux est considérée comme actualisée, fiable et provenant de sources auxquelles on peut faire confiance. QU EN DISENT LES SOCIOLOGUES? Dans un rapport remis au Conseil général de l industrie, de l énergie et des technologies (CGIET), à la demande du ministère de la Santé, et intitulé «LES CONDITIONS DE CRÉATION DE VALEUR DES LOGICIELS SOCIAUX EN SANTÉ ET AUTONOMIE», les sociologues Gérard Dubey et Sylvie Craipeau analysent la valeur potentielle des réseaux sociaux dans le secteur de la santé. D emblée, ceux-ci précisent que l enjeu est majeur : «IL EST CRUCIAL DE S INTÉRESSER AUX MODALITÉS DE DÉVELOPPEMENT DE CES PRATIQUES AINSI QU À LEURS CONSÉQUENCES, AFIN, NOTAMMENT, DE SE POSER LA QUESTION DE L OPPORTUNITÉ D UNE MODÉRATION ET/OU D UNE RÉGULATION DE CES ACTIVITÉS PAR LA PUISSANCE PUBLIQUE, LES PROFESSIONNELS, LES INTÉRESSÉS.» Les deux sociologues auteurs du rapport soulignent les informations anxiogènes et les propos parfois violents circulant sur internet sur la santé, sans aucune modération. Ils mettent en avant deux types de savoirs sur le sujet. Les savoirs «experts», généralement médicaux, fournissent des informations scientifiques sur les maladies et leurs traitements. Ils se propagent de plus en plus sur internet et modifient le rôle du médecin qui était jusqu à présent le seul à détenir de telles connaissances. Parallèlement, un savoir «profane» se construit, pratique et complémentaire du savoir «expert» des médecins. Il se développe sur les forums, les réseaux sociaux et les communautés d associations de patients. Il est constitué d expériences vécues de patients atteints de maladie, et les internautes s échangent alors des bonnes pratiques, des conseils, trouvent un accompagnement sur la durée, parfois traitent de sujets plus intimes. Le rapport de Gérard Dubey et Sylvie Craipeau défend la nécessaire convergence des savoirs experts des médecins et des savoirs profanes des patients, dans un système régulé. 5

7 UN DOUBLE SAVOIR «PROFANE» ET «EXPERT» QUI POSE AUSSI PROBLÈME AUX ENTREPRISES En conclusion, cette évolution vers le patient 2.0 donne un éclairage intéressant à de nombreux marchés, organisations ou entreprises. Dans bien des cas autres que la santé, on constate une croissance du contenu d internautes (les fameux «User Generated Content») et une confiance plus importante des consommateurs envers un contenu sur le web fourni par d autres consommateurs qu envers un autre créé par des entreprises, parfois plus techniques ou commerciales dans leur approche. Aujourd hui, le web est donc un mélange de ces savoirs, qu on peut aussi qualifier de profanes, et de contenus officiels d organisations et d entreprises. Le problème est qu on fait de plus en plus confiance aux premiers, et de moins en moins aux seconds. Un rapprochement de ces savoirs pourrait être la solution à cette perte de confiance, et certaines organisations l ont déjà bien compris. L objectif est de coconstruire du contenu, constitué d une part par des entreprises, des organisations, des experts, et d autre part par le grand public. Mais une question demeure : comment réguler un tel système d information? 6

8 PATIENT 2.0 : UN CHANGEMENT PROFOND DE LA RELATION MÉDECIN-PATIENT AYANT UN IMPACT SUR LE SECTEUR DE LA SANTÉ. 01 Entreprise, Juin 2012 La révolution numérique est à l origine d une véritable métamorphose de notre société. Tous les jours, chacun d entre nous vit à l heure du numérique. Pour se déplacer, on regarde le plan du métro ou d un quartier sur une application sur le smartphone. On se connecte à ses amis ou à ses followers sur les réseaux sociaux pour partager avec eux des photos, des textes, des vidéos. L entreprise, la ville, la maison sont devenus des espaces numériques. Ces bouleversements ont été depuis plusieurs années décrits, commentés, analysés, dans des articles de presse ou des ouvrages dédiés. Mais il reste un secteur dans lequel le numérique est moins déchiffré, celui de la santé. LE PASSAGE AU E-PATIENT La première mutation majeure provient d un changement de comportement des patients, qui sont devenus des e-patients. De 30 % à 60 % des Français (Baromètre Orange, février 2011) ont recherché de l information de santé sur le web. Et la santé est leur septième raison de fréquenter le web (Ipsos Public Affairs, 2010). 89 % des individus cherchant de l information de santé sur le web sont responsables des achats de médicaments pour leur foyer (GFK, Juin 2010), et un quart environ souffrent d une maladie chronique. Le e-patient ne cherche pas que des informations sur une maladie, des médicaments ou des techniques pour rester en bonne santé, il est aussi en demande de dialogue plus approfondi avec son médecin. Ainsi, 17 % des internautes recherchant de l information de santé veulent être capables de poser des questions précises à leur médecin avant d aller le voir. On constate un changement de comportement depuis deux ans. En 2010, les internautes recherchaient des informations de santé sur le web sans aucun lien avec une visite médicale, alors qu en janvier 2012 (Viavoice pour Pasteur Mutuelle), 50 % le font après avoir consulté un professionnel de santé, et 40 % avant de le consulter. Les conséquences sur les consultations ne sont pas neutres. 25 % des individus affirment ne pas avoir demandé l avis d un professionnel de santé parce que l information trouvée sur internet leur était suffisante. Cela révèle un phénomène croissant d autodiagnostic via le web, et 7

9 cela va même plus loin. 14 % des internautes (Baromètre Orange Terrafemina vague 5, 2011) affirment aller chercher des informations sur internet pour choisir médicaments et traitements sans avis médical,signifiant ainsi leur aptitude à l automédication. Enfin, le web 2.0 est aussi devenu un lieu d échange sur les questions de santé. Selon une étude de GfK (2010), quatre qualités sont reconnues aux réseaux sociaux par les internautes en quête d information de santé : ils sont anonymes et faciles d accès ; ils constituent un supplément d information, celle-ci étant à la fois utile, complète, efficace et adaptée ; ils ont de plus une fonction d accompagnement et créent un lien plus régulier que la seule visite ponctuelle chez un médecin ; enfin, l information sur les réseaux sociaux est considérée comme actualisée, fiable et provenant de sources auxquelles on peut faire confiance. QU EN DISENT LES SOCIOLOGUES? Dans un rapport remis au Conseil général de l industrie, de l énergie et des technologies (CGIET), à la demande du ministère de la Santé, et intitulé «LES CONDITIONS DE CRÉATION DE VALEUR DES LOGICIELS SOCIAUX EN SANTÉ ET AUTONOMIE», les sociologues Gérard Dubey et Sylvie Craipeau analysent la valeur potentielle des réseaux sociaux dans le secteur de la santé. D emblée, ceux-ci précisent que l enjeu est majeur : «IL EST CRUCIAL DE S INTÉRESSER AUX MODALITÉS DE DÉVELOPPEMENT DE CES PRATIQUES AINSI QU À LEURS CONSÉQUENCES, AFIN, NOTAMMENT, DE SE POSER LA QUESTION DE L OPPORTUNITÉ D UNE MODÉRATION ET/OU D UNE RÉGULATION DE CES ACTIVITÉS PAR LA PUISSANCE PUBLIQUE, LES PROFESSIONNELS, LES INTÉRESSÉS.» Les deux sociologues auteurs du rapport soulignent les informations anxiogènes et les propos parfois violents circulant sur internet sur la santé, sans aucune modération. Ils mettent en avant deux types de savoirs sur le sujet. Les savoirs «experts», généralement médicaux, fournissent des informations scientifiques sur les maladies et leurs traitements. Ils se propagent de plus en plus sur internet et modifient le rôle du médecin qui était jusqu à présent le seul à détenir de telles connaissances. Parallèlement, un savoir «profane» se construit, pratique et complémentaire du savoir «expert» des médecins. Il se développe sur les forums, les réseaux sociaux et les communautés d associations de patients. Il est constitué d expériences vécues de patients atteints de maladie, et les internautes s échangent alors des bonnes pratiques, des conseils, trouvent un accompagnement sur la durée, parfois traitent de sujets plus intimes. Le rapport de Gérard Dubey et Sylvie Craipeau défend la nécessaire convergence des savoirs experts des médecins et des savoirs profanes des patients, dans un système régulé. 8

10 UN DOUBLE SAVOIR «PROFANE» ET «EXPERT» QUI POSE AUSSI PROBLÈME AUX ENTREPRISES En conclusion, cette évolution vers le patient 2.0 donne un éclairage intéressant à de nombreux marchés, organisations ou entreprises. Dans bien des cas autres que la santé, on constate une croissance du contenu d internautes (les fameux «User Generated Content») et une confiance plus importante des consommateurs envers un contenu sur le web fourni par d autres consommateurs qu envers un autre créé par des entreprises, parfois plus techniques ou commerciales dans leur approche. Aujourd hui, le web est donc un mélange de ces savoirs, qu on peut aussi qualifier de profanes, et de contenus officiels d organisations et d entreprises. Le problème est qu on fait de plus en plus confiance aux premiers, et de moins en moins aux seconds. Un rapprochement de ces savoirs pourrait être la solution à cette perte de confiance, et certaines organisations l ont déjà bien compris. L objectif est de coconstruire du contenu, constitué d une part par des entreprises, des organisations, des experts, et d autre part par le grand public. Mais une question demeure : comment réguler un tel système d information? 9

Présentation de la solution SAP SAP Technology SAP Afaria. La mobilité d entreprise comme vecteur d avantage concurrentiel

Présentation de la solution SAP SAP Technology SAP Afaria. La mobilité d entreprise comme vecteur d avantage concurrentiel Présentation de la solution SAP SAP Technology SAP Afaria La mobilité d entreprise comme vecteur d avantage concurrentiel des périphériques et des applications des périphériques et des applications La

Plus en détail

Webinar EBG Nouvelles perspectives d'exploitation des données clients avec le big data

Webinar EBG Nouvelles perspectives d'exploitation des données clients avec le big data Webinar EBG Nouvelles perspectives d'exploitation des données clients avec le big data Approches & opportunités face aux enjeux de volume, variété et vélocité France, 2012-2014 28 mars 2013 Ce document

Plus en détail

Edito : Cybersudoe Innov : Un réseau d experts en innovation par le numérique du Sud-Ouest européen

Edito : Cybersudoe Innov : Un réseau d experts en innovation par le numérique du Sud-Ouest européen Edito : Cybersudoe Innov : Un réseau d experts en innovation par le numérique du Sud-Ouest européen Un des objectifs principaux du projet européen Cybersudoe innov est la création d une base de données

Plus en détail

BYOD : LES TERMINAUX PERSONNELS AU SERVICE DE L ENTREPRISE

BYOD : LES TERMINAUX PERSONNELS AU SERVICE DE L ENTREPRISE Il est commun, pour un salarié, d utiliser son véhicule personnel pour ses déplacements professionnels. Et s il en était ainsi pour le matériel informatique? De nombreuses entreprises ont adopté ce concept

Plus en détail

Dossier Spécial ECUEILS À ÉVITER DANS LES PROJETS BIG DATA

Dossier Spécial ECUEILS À ÉVITER DANS LES PROJETS BIG DATA Dossier Spécial ECUEILS À ÉVITER DANS LES PROJETS BIG DATA L e Big Data est une opportunité à saisir à laquelle la technologie Hadoop répond bien. Reste à éviter les écueils, souvent plus culturels que

Plus en détail

pour Une étude LES DÉFIS DES DSI Avril 2013

pour Une étude LES DÉFIS DES DSI Avril 2013 Une étude pour LES DÉFIS DES DSI Avril 2013 Présentation de l étude Objectifs : Faire le point sur les orientations IT des DSI : cloud, mobilité, sécurité, poste de travail Identifier les principaux défis

Plus en détail

E-tourisme : Dans la valise des voyageurs connectés

E-tourisme : Dans la valise des voyageurs connectés Observatoire Orange Terrafemina vague 17 E-tourisme : Dans la valise des voyageurs connectés Sondage de l institut CSA Fiche technique du sondage L institut CSA a réalisé pour Orange et Terrafemina la

Plus en détail

UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE

UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE LIVRE BLANC UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE Comment choisir un CRM qui répondra à toutes les attentes de vos commerciaux www.aptean..fr LIVRE BLANC UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE

Plus en détail

Réseaux et médias sociaux dans le tourisme. Comment développer sa visibilité et optimiser sa présence en ligne?

Réseaux et médias sociaux dans le tourisme. Comment développer sa visibilité et optimiser sa présence en ligne? Réseaux et médias sociaux dans le tourisme Comment développer sa visibilité et optimiser sa présence en ligne? Préface La popularité grandissante des réseaux sociaux sur le Web bouscule le modèle traditionnel

Plus en détail

Dossier Spécial DE NOUVELLES PERSPECTIVES POUR UNE BUSINESS INTELLIGENCE AGILE

Dossier Spécial DE NOUVELLES PERSPECTIVES POUR UNE BUSINESS INTELLIGENCE AGILE Dossier Spécial DE NOUVELLES PERSPECTIVES POUR UNE BUSINESS INTELLIGENCE AGILE L es utilisateurs du décisionnel réclament plus de souplesse. Les approches mixtes, classiques et liées aux Big Data, répondent

Plus en détail

Comment optimiser le traitement de l information pour servir la fonction RH?

Comment optimiser le traitement de l information pour servir la fonction RH? Jeudi 03 Avril 2014 Session n 15 12h20-13h15 Comment optimiser le traitement de l information pour servir la fonction RH? Comment gérer le sourcing, la planification des besoins de recrutement et la gestion

Plus en détail

Cancer et Travail : Comment lever les tabous?

Cancer et Travail : Comment lever les tabous? Communiqué de presse 3 décembre 2013 1 er Baromètre Cancer@Work 2013 Cancer et Travail : Comment lever les tabous? A quelques semaines de l annonce du Plan cancer 2014-2018 par le Président de la République,

Plus en détail

La nouvelle version du réseau social Ecovibio

La nouvelle version du réseau social Ecovibio La nouvelle version du réseau social Ecovibio Ecovibio a le plaisir de vous annoncer la sortie de la nouvelle version du site du réseau social de l éco-habitat, dont nous vous invitons à découvrir les

Plus en détail

Professionnels. Services et accompagnements

Professionnels. Services et accompagnements Professionnels Services et accompagnements Professionnels Notre offre de services aux professionnels Des temps d accès pour les professionnels : pour obtenir de l'aide, du conseil, de l'accompagnement

Plus en détail

La transformation numérique : facteur de convergence pour les professionnels de l information

La transformation numérique : facteur de convergence pour les professionnels de l information La transformation numérique : facteur de convergence pour les professionnels de l information Florence GICQUEL Directrice des Etudes florence.gicquel@ebd.fr 10 octobre LA TRANSFORMATION NUMERIQUE 2 La

Plus en détail

L innovation dans l entreprise numérique

L innovation dans l entreprise numérique L innovation dans l entreprise numérique Toutes les entreprises ne sont pas à l aise avec les nouvelles configurations en matière d innovation, notamment avec le concept d innovation ouverte. L idée de

Plus en détail

Quelle est l utilité d une veille commerciale pour la prospection? livre blanc

Quelle est l utilité d une veille commerciale pour la prospection? livre blanc Quelle est l utilité d une veille commerciale pour la prospection? livre blanc Vecteur Plus N 1 français de l information commerciale qualifiée juin 2009 SOMMAIRE 1/ En quoi consiste une veille commerciale?

Plus en détail

Transformation numérique et cybersécurité : Thales accompagne les Opérateurs d Importance Vitale

Transformation numérique et cybersécurité : Thales accompagne les Opérateurs d Importance Vitale www.thalesgroup.com SYSTÈMES D INFORMATION CRITIQUES ET CYBERSÉCURITÉ Transformation numérique et cybersécurité : Thales accompagne les Opérateurs d Importance Vitale Dans le contexte de l interconnexion

Plus en détail

Transformation digitale

Transformation digitale La plateforme bancaire internationale. Pour chaque métier. décembre 2015 Transformation digitale Les défis de la distribution bancaire Par Olivier Cruanès, Responsable Marketing SOMMAIRE 1 La révolution

Plus en détail

Participer à l activité en ligne d un groupe. Michel Futtersack, Faculté de Droit, Université Paris Descartes, Sorbonne Paris Cité

Participer à l activité en ligne d un groupe. Michel Futtersack, Faculté de Droit, Université Paris Descartes, Sorbonne Paris Cité Participer à l activité en ligne d un groupe Michel Futtersack, Faculté de Droit, Université Paris Descartes, Sorbonne Paris Cité Coopération et collaboration Travail coopératif : la tâche est divisée

Plus en détail

LES ENTREPRISES A L HEURE DE LA MOBILITÉ

LES ENTREPRISES A L HEURE DE LA MOBILITÉ Marketing Services LES ENTREPRISES A L HEURE DE LA MOBILITÉ Une étude réalisée en collaboration avec ! Objectif L ÉTUDE Ø Faire le point sur l utilisation des terminaux mobiles en entreprise par des populations

Plus en détail

Transformation IT de l entreprise ANALYTIQUE: L ÈRE WATSON

Transformation IT de l entreprise ANALYTIQUE: L ÈRE WATSON Transformation IT de l entreprise ANALYTIQUE: L ÈRE WATSON L analytique joue un rôle désormais primordial dans la réussite d une entreprise. Les pouvoirs qu elle délivre sont incontestables, cependant

Plus en détail

Projet Bring your own device

Projet Bring your own device Projet Bring your own device Apportez votre appareil numérique" Mai 2015 Jean-Jacques GOINEAU Professeur - COTIC Introduction : Que signifie Bring your own device? Il s agit de permettre aux usagers, en

Plus en détail

accompagner la transformation digitale grâce au Big & Fast Data Orange Business Services Confidentiel 02/10/2014

accompagner la transformation digitale grâce au Big & Fast Data Orange Business Services Confidentiel 02/10/2014 accompagner la transformation digitale grâce au Big & Fast Data Orange Business Services Confidentiel 02/10/2014 Big Data au-delà du "buzz-word", un vecteur d'efficacité et de différenciation business

Plus en détail

Partie I Organisations, management et systèmes d information... 1

Partie I Organisations, management et systèmes d information... 1 Liste des cas d entreprise............................................................ Liste des figures..................................................................... Liste des tableaux...................................................................

Plus en détail

stimuler son développement commercial grâce au digital ETUDE DE CAS NORAKER

stimuler son développement commercial grâce au digital ETUDE DE CAS NORAKER stimuler son développement commercial grâce au digital ETUDE DE CAS NORAKER QUELS ENJEUX POUR NORAKER? UNE JEUNE ENTREPRISE DE POINTE EN QUÊTE DE DÉVELOPPEMENT Noraker est une entreprise scientifique :

Plus en détail

Introduction... 3 1/ En quoi consiste une veille commerciale?... 4 2/ Quel est son rôle?... 5 3/ Quels sont les bénéfices au niveau de l organisation

Introduction... 3 1/ En quoi consiste une veille commerciale?... 4 2/ Quel est son rôle?... 5 3/ Quels sont les bénéfices au niveau de l organisation Introduction... 3 1/ En quoi consiste une veille commerciale?... 4 2/ Quel est son rôle?... 5 3/ Quels sont les bénéfices au niveau de l organisation commerciale?... 6 A. Le temps... 6 B. La productivité...

Plus en détail

NOUVEAUX USAGES IT, NOUVEAUX DÉFIS

NOUVEAUX USAGES IT, NOUVEAUX DÉFIS Une étude pour NOUVEAUX USAGES IT, NOUVEAUX DÉFIS Juin 2013 Présentation de l étude Objectifs : Faire le point sur la manière dont les utilisateurs sont en train de modifier leurs usages de l informatique.

Plus en détail

NewPoint IT Consulting BIG DATA WHITE PAPER. NewPoint Information Technology Consulting

NewPoint IT Consulting BIG DATA WHITE PAPER. NewPoint Information Technology Consulting NewPoint IT Consulting BIG DATA WHITE PAPER NewPoint Information Technology Consulting Contenu 1 Big Data: Défi et opportunité pour l'entreprise... 3 2 Les drivers techniques et d'entreprise de BIG DATA...

Plus en détail

Bring Your Own Device (BYOD)

Bring Your Own Device (BYOD) Bring Your Own Device (BYOD) Membres du groupe : Nicolas BOUTET Philippe DURIX Thomas KERHERVE Sébastien MONTET Marc STEFFANN Sami ZEROUTA Coaché par : Valérian COURTILLON Comment sécuriser les usages

Plus en détail

Les réseaux sociaux. ViGlob Informatique Inc. 400 boulevard Saint-Marin Ouest, bureau 206 Laval (Québec) H7M 3Y8

Les réseaux sociaux. ViGlob Informatique Inc. 400 boulevard Saint-Marin Ouest, bureau 206 Laval (Québec) H7M 3Y8 Les réseaux sociaux TABLE DES MATIÈRES TABLE DES MATIÈRES... 2 LES RÉSEAUX SOCIAUX... 3 Gestion des contacts... 4 Comment fonctionnent les forums dans les réseaux sociaux?... 5 Pourquoi exploiter les réseaux

Plus en détail

Visez le ciel grâce. aux services en nuage SURF. Guide pratique de Rogers sur les services en nuage et votre entreprise

Visez le ciel grâce. aux services en nuage SURF. Guide pratique de Rogers sur les services en nuage et votre entreprise Visez le ciel grâce aux services en nuage Guide pratique de Rogers sur les services en nuage et votre entreprise Visez le ciel grâce aux services en nuage... 01 L histoire et l évolution des services en

Plus en détail

3 Les bénéfices tirés au quotidien d une solution de communications unifiées

3 Les bénéfices tirés au quotidien d une solution de communications unifiées 1 Analyse des nouveaux besoins de vos collaborateurs 2 Les nouvelles méthodes pour gagner en productivité 3 Les bénéfices tirés au quotidien d une solution de communications unifiées 4 Questions / Réponses

Plus en détail

ibelem Solutions d EMM : l accompagnement d un partenaire expert, clef du succès du projet Livre blanc IBELEM - Enterprise Mobility Management

ibelem Solutions d EMM : l accompagnement d un partenaire expert, clef du succès du projet Livre blanc IBELEM - Enterprise Mobility Management ibelem ENJOY MOBILITY Solutions d EMM : l accompagnement d un partenaire expert, clef du succès du projet Livre blanc IBELEM - Enterprise Mobility Management De l art de bien choisir «Devine, si tu peux,

Plus en détail

OBSERVATOIRE DE LA m-santé

OBSERVATOIRE DE LA m-santé OBSERVATOIRE DE LA m-santé La m-santé, de nouvelles perspectives pour le bien-être et la santé Qu il s agisse de surveiller son poids ou son alimentation, d arrêter de fumer, de mesurer son activité physique

Plus en détail

dans le peloton européen

dans le peloton européen 1 résultats européens La Belgique : dans le peloton européen L enquête Mediappro, menée parallèlement dans neuf pays européens (Belgique, Danemark, Estonie, France, Grèce, Italie, Pologne, Portugal et

Plus en détail

Participants table ronde. Florence Durand, Directrice Centrale Paris Executive Education. Renaud Daussy Directeur Commercial Global Knowledge

Participants table ronde. Florence Durand, Directrice Centrale Paris Executive Education. Renaud Daussy Directeur Commercial Global Knowledge Participants table ronde Florence Durand, Directrice Centrale Paris Executive Education Renaud Daussy Directeur Commercial Global Knowledge Participants table ronde François Xavier Marquis Directeur Général

Plus en détail

Transformation Digitale Challenges et Opportunités

Transformation Digitale Challenges et Opportunités Transformation Digitale Challenges et Opportunités anys.boukli@sword-group.com Sword Group 1 - Pourquoi la transformation Digitale? Se rapprocher des Métiers Valoriser l IT Connecter Innover Sword Group

Plus en détail

Transformation IT de l entreprise COMMENT PROTÉGER VOS DONNÉES ET APPLICATIONS À L ÈRE DE LA MOBILITÉ?

Transformation IT de l entreprise COMMENT PROTÉGER VOS DONNÉES ET APPLICATIONS À L ÈRE DE LA MOBILITÉ? Transformation IT de l entreprise COMMENT PROTÉGER VOS DONNÉES ET APPLICATIONS À L ÈRE DE LA MOBILITÉ? L a montée en puissance des fuites de données en tout genre et l explosion des volumes de données

Plus en détail

ASSEMBLEE GENERALE 2013 BISCARROSSE NUMERIQUE

ASSEMBLEE GENERALE 2013 BISCARROSSE NUMERIQUE ASSEMBLEE GENERALE 2013 BISCARROSSE NUMERIQUE LES OUTILS NUMERIQUES LES SMARTPHONES 33,4% d équipement en France en 2011 46,6% en 2012, la progression est rapide Source : Médiamétrie LES CHIFFRES DU SMARTPHONE

Plus en détail

REFERENTIEL D AMENAGEMENT DES ESPACES DE BUREAU DE LA MAIRIE DE PARIS

REFERENTIEL D AMENAGEMENT DES ESPACES DE BUREAU DE LA MAIRIE DE PARIS REFERENTIEL D AMENAGEMENT DES ESPACES DE BUREAU DE LA MAIRIE DE PARIS V2. 3/23/2011 1 / 7 SOMMAIRE DU REFERENTIEL INTRODUCTION PREAMBULE POURQUOI UN REFERENTIEL D AMENAGEMENT DES ESPACES DE BUREAU? P.

Plus en détail

Lumesse Avis d expert. Agile Learning Etes-vous prêt au changement?

Lumesse Avis d expert. Agile Learning Etes-vous prêt au changement? Lumesse Avis d expert Agile Learning Etes-vous prêt au changement? Dans l univers sans cesse mouvant de la Gestion des Talents, nous observons un nouveau changement fondamental en matière de développement

Plus en détail

RESSOURCES HUMAINES. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain.

RESSOURCES HUMAINES. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain. Solutions de gestion RESSOURCES HUMAINES Parce que votre entreprise est unique, parce que

Plus en détail

PRESENTATION DU SITE WEB www.ivoirebiomedicale.com Site web d information Biomédicale en Côte d Ivoire

PRESENTATION DU SITE WEB www.ivoirebiomedicale.com Site web d information Biomédicale en Côte d Ivoire Ingénierie Biomédicale Ingénierie Electronique Formation Edition PRESENTATION DU SITE WEB www.ivoirebiomedicale.com Site web d information Biomédicale site web: www.ivoirebiomedicale.com Une production

Plus en détail

Dossier Spécial GOUVERNANCE DES DONNÉES

Dossier Spécial GOUVERNANCE DES DONNÉES Dossier Spécial GOUVERNANCE DES DONNÉES L explosion des volumes, particulièrement pour les données non structurées, et l ouverture des SI se traduisent par un accroissement des risques comme des coûts

Plus en détail

Outils numériques personnels

Outils numériques personnels Outils numériques personnels Netbooks, APN, Smartphones, Tablettes Sylvain DENIS Pedago-TIC 03 février 2014 Sylvain DENIS (Pedago-TIC) Outils numériques personnels 03 février 2014 1 / 19 Plan 1 Outils

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

DIRECCTE. Édito. La VAE pour les titres professionnels du ministère chargé de l emploi : Enquête sur les retombées professionnelles et personnelles

DIRECCTE. Édito. La VAE pour les titres professionnels du ministère chargé de l emploi : Enquête sur les retombées professionnelles et personnelles aria DIRECCTE A Q U I T A I N E Collection «Études» N 09 Juin 2011 DIRECTION RÉGIONALE DES ENTREPRISES, DE LA CONCURRENCE, DE LA CONSOMMATION, DU TRAVAIL ET DE L EMPLOI SERVICE ÉTUDES, STATISTIQUES, ÉVALUATION

Plus en détail

OUTILS ACHATS & FONCTIONNALITES COLLABORATIVES

OUTILS ACHATS & FONCTIONNALITES COLLABORATIVES Sujets d actualité, débats, perspectives, enjeux Tendances Achats vous donne la parole et analyse pour vous le monde des Achats. OUTILS ACHATS & FONCTIONNALITES COLLABORATIVES «La réussite des directions

Plus en détail

Se former à l usage des TIC et à la gestion de l information

Se former à l usage des TIC et à la gestion de l information Se former à l usage des TIC et à la gestion de l information Agriculteurs, agricultrices, groupements, organisations professionnelles agricoles Vous souhaitez profiter des nouvelles technologies pour mieux

Plus en détail

LIVRE BLANC ENJEUX DES APPLICATIONS DE GESTION EN MODE SAAS

LIVRE BLANC ENJEUX DES APPLICATIONS DE GESTION EN MODE SAAS LIVRE BLANC ENJEUX DES APPLICATIONS DE GESTION EN MODE SAAS SOMMAIRE I. Pourquoi héberger ses applications de gestion?... 3 a. La disponibilité b. Actualisations du logiciel c. Simplicité d. Coût II. SaaS

Plus en détail

PRENEZ VOS APPAREILS PERSONNELS. Comment vous protéger lorsque vos employés utilisent leurs appareils personnels au travail?

PRENEZ VOS APPAREILS PERSONNELS. Comment vous protéger lorsque vos employés utilisent leurs appareils personnels au travail? PRENEZ VOS APPAREILS PERSONNELS Comment vous protéger lorsque vos employés utilisent leurs appareils personnels au travail? Prenez vos appareils personnels: Nouvelle approche en matière de mobilité En

Plus en détail

Des collaborateurs mobiles sans infrastructure sur site complexe et coûteuse

Des collaborateurs mobiles sans infrastructure sur site complexe et coûteuse Présentation de la solution SAP SAP Afaria, édition cloud Objectifs Des collaborateurs mobiles sans infrastructure sur site complexe et coûteuse Un faible investissement à forte rentabilité Objectifs Un

Plus en détail

INFORMATIQUE - PROJET DE DEVELOPPEMENT INTERNET/INTRANET

INFORMATIQUE - PROJET DE DEVELOPPEMENT INTERNET/INTRANET MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION INFORMATIQUE

Plus en détail

LOGICIEL BAJOO DOSSIER DE PRESSE. Copyright Linea sarl Siret 528 568 132 00013 1005 route des Fontaines 38110 St Clair de la Tour - 1

LOGICIEL BAJOO DOSSIER DE PRESSE. Copyright Linea sarl Siret 528 568 132 00013 1005 route des Fontaines 38110 St Clair de la Tour - 1 LOGICIEL BAJOO DOSSIER DE PRESSE 1 INTRODUCTION Vous avez plusieurs ordinateurs, smartphones, tablettes, et vous commencez à ne plus pouvoir gérer les transferts de vos fichiers entre ces différents équipements?

Plus en détail

Devenir rédacteur pour Ecrire-un-roman.com

Devenir rédacteur pour Ecrire-un-roman.com Devenir rédacteur pour Ecrire-un-roman.com À l origine, en 2011, je voulais créer le site sous la forme d une communauté interactive. Plusieurs rédacteurs pour partager des conseils sur l écriture et la

Plus en détail

Résultats de l enquête Besoins Informatiques des Entreprises de Région Midi-Pyrénées

Résultats de l enquête Besoins Informatiques des Entreprises de Région Midi-Pyrénées Résultats de l enquête Besoins Informatiques des Entreprises de Région Midi-Pyrénées Objectifs et méthodologie: La Commission Emploi - Formation - Education de La Mêlée a pour vocation de connaître, entre

Plus en détail

Convention de partenariat pour la promotion d une rénovation performante et accessible

Convention de partenariat pour la promotion d une rénovation performante et accessible Convention de partenariat pour la promotion d une rénovation performante et accessible Entre : La Régie Régionale du Service Public de l Efficacité Energétique, 11 mail Albert 1er, 80000 Amiens, représentée

Plus en détail

Quelles sont les règles d or : réseaux sociaux, référencement, CGV, plate-forme, site e-commerce

Quelles sont les règles d or : réseaux sociaux, référencement, CGV, plate-forme, site e-commerce ////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////// Peut-on encore réussir sur internet en 2014? //////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

Plus en détail

Étude : Les PME à l heure du travail collaboratif et du nomadisme

Étude : Les PME à l heure du travail collaboratif et du nomadisme Étude : Les PME à l heure du travail collaboratif et du nomadisme Synthèse des principaux enseignements Octobre 2012 sfrbusinessteam.fr FICHE TECHNIQUE DE L ETUDE Echantillon : 300 entreprises de 20 à

Plus en détail

LE COACHING Soirée animée par la Fédération Francophone de Coaching

LE COACHING Soirée animée par la Fédération Francophone de Coaching AFITEP SOIREE MANAGEMENT DE PROJET LE 19 mai 2003 LE COACHING Soirée animée par la Fédération Francophone de Coaching 1 QUELQUES CHIFFRES Aujourd hui en France, on compte environ 2 000 coachs (40 000 dans

Plus en détail

FORMATION HADOOP Développeur pour Hadoop (Apache)

FORMATION HADOOP Développeur pour Hadoop (Apache) FORMATION HADOOP Développeur pour Hadoop (Apache) Ce document reste la propriété du Groupe Cyrès. Toute copie, diffusion, exploitation même partielle doit faire l objet d une demande écrite auprès de Cyrès.

Plus en détail

Dossier Spécial BIG DATA, DÉMARRAGE À RISQUES

Dossier Spécial BIG DATA, DÉMARRAGE À RISQUES Dossier Spécial BIG DATA, DÉMARRAGE À RISQUES L es projets Big Data peuvent buter sur des difficultés, manque de compétences sur le marché, financements réduits... HP propose des solutions pour lever tous

Plus en détail

Dossier de Présentation Forum Open- IPVideo

Dossier de Présentation Forum Open- IPVideo Dossier de Présentation Forum Open- IPVideo Association Loi de 1901-18 Rue Irénée Blanc 75020 Paris SIRET 520 224 734 00019 APE 9499Z http://www.open-ipvideo.org Page 2 sur 13 Sommaire 1. PREAMBULE...

Plus en détail

Concepteur WEB Option - Web Marketing 1200 Heures

Concepteur WEB Option - Web Marketing 1200 Heures Cette formation propose aux étudiants la connaissance et la maîtrise du marketing du web et des outils et techniques sur Internet. Elle sensibilise aux règles à respecter pour fidéliser et promouvoir les

Plus en détail

Transformation IT de l entreprise LE PAAS EST-IL VRAIMENT L APANAGE DU CLOUD PUBLIC?

Transformation IT de l entreprise LE PAAS EST-IL VRAIMENT L APANAGE DU CLOUD PUBLIC? Transformation IT de l entreprise LE PAAS EST-IL VRAIMENT L APANAGE DU CLOUD PUBLIC? D on Boulia, Vice Président chargé de la stratégie IBM WebSphere et privé, explique comment le concept ne doit pas être

Plus en détail

Note d information pour la direction

Note d information pour la direction Big Data et l analyse métier pour le client et l entreprise Les volumes impressionnants et toujours croissants des données obligent les entreprises de certains secteurs à changer la manière dont elles

Plus en détail

Profil de l entreprise

Profil de l entreprise Profil de l entreprise Caron, Trépanier & associés inc., firme d experts comptables ayant sa place d affaires à Sherbrooke depuis plus de 25 ans, a pour mission : D offrir à sa clientèle, composée de petites

Plus en détail

Présentation de l étude et résultats principaux

Présentation de l étude et résultats principaux Première étude conduite par Telecom Ecole de Management Présentation de l étude et résultats principaux Telecom Ecole de Management a conduit une première étude sur l évolution des compétences des salariés

Plus en détail

Bilan et attentes des PME françaises

Bilan et attentes des PME françaises Bilan et attentes des PME françaises Une étude pour Juin 2013 Présentation de l étude Cette étude fait le point sur : La perception qu ont les décideurs de leurs télécoms ; Le recours à la VoIP et les

Plus en détail

Big Data : se préparer au Big Bang

Big Data : se préparer au Big Bang Big Data : se préparer au Big Bang Initialement confinées au cœur des moteurs de recherche et des réseaux sociaux, les technologies du Big Data s'exportent désormais avec succès dans de nombreux secteurs

Plus en détail

Gestion de documents. Découvrez HYDMedia. Système de gestion électronique de documents médicaux

Gestion de documents. Découvrez HYDMedia. Système de gestion électronique de documents médicaux Gestion de documents Découvrez HYDMedia Système de gestion électronique de documents médicaux Découvrez HYDMedia HYDMedia d Agfa HealthCare permet aux hôpitaux et aux établissements de soins de toute taille

Plus en détail

étude de cas comment accélérer son développement commercial grâce à la prospection digitale? notoriété, nouveaux marchés

étude de cas comment accélérer son développement commercial grâce à la prospection digitale? notoriété, nouveaux marchés étude de cas comment accélérer son développement commercial grâce à la prospection digitale? notoriété, nouveaux marchés 1 Quelles difficultés rencontrait l entreprise LDP? Le client L entreprise (appelons

Plus en détail

I - HR Access en bref

I - HR Access en bref I - HR Access en bref Fort de 40 ans d innovation dans le secteur privé et public, HR Access accompagne la fonction RH et Paie dans la mise en œuvre et la production de ses solutions de gestion. Spécialiste

Plus en détail

LES ENTREPRISES A L HEURE DE LA MOBILITÉ

LES ENTREPRISES A L HEURE DE LA MOBILITÉ Marketing Services LES ENTREPRISES A L HEURE DE LA MOBILITÉ Une étude réalisée en collaboration avec Objectif L ÉTUDE Faire le point sur l utilisation des terminaux mobiles en entreprise par des populations

Plus en détail

Appel à manifestation d intérêt

Appel à manifestation d intérêt Investissements d Avenir Développement de l Économie Numérique Appel à manifestation d intérêt Diffusion de la simulation numérique 2014 IMPORTANT ADRESSE DE PUBLICATION DE L APPEL A MANIFESTATION D INTERET

Plus en détail

3 ème édition du Baromètre Ciel de l Auto-Entrepreneur Après l engouement du nouveau régime, comment transformer l essai?

3 ème édition du Baromètre Ciel de l Auto-Entrepreneur Après l engouement du nouveau régime, comment transformer l essai? Paris, le 22 novembre 2010 3 ème édition du Baromètre Ciel de l Auto-Entrepreneur Après l engouement du nouveau régime, comment transformer l essai? Ciel, n 1 en France des logiciels de gestion et des

Plus en détail

Contenu de la Présentation

Contenu de la Présentation Contenu de la Présentation I. Introduction II. L Augmentation des menaces et une vulnérabilité plus forte III. Le marché de la SSI : les enjeux financiers et économiques IV. Répondre aux enjeux économiques

Plus en détail

La société. Service professionnel, flexible et sécurisé

La société. Service professionnel, flexible et sécurisé www.netexplorer.fr La société Service professionnel, flexible et sécurisé NetExplorer accompagne de nombreux clients au travers d une solution SaaS clé en main développée en interne depuis 2007. NetExplorer

Plus en détail

La Révolution Numérique Au Service De l'hôpital de demain. 18-19 JUIN 2013 Strasbourg, FRANCE

La Révolution Numérique Au Service De l'hôpital de demain. 18-19 JUIN 2013 Strasbourg, FRANCE La Révolution Numérique Au Service De l'hôpital de demain 18-19 JUIN 2013 Strasbourg, FRANCE David Pronier Country Manager Europe du Sud Motion Computing Pascal Detemmerman CEO SwissEnov Sommaire La Mobilité

Plus en détail

Transformation IT de l entreprise MOBILITÉ : ACCOMPAGNEZ L OUVERTURE DE VOTRE SI

Transformation IT de l entreprise MOBILITÉ : ACCOMPAGNEZ L OUVERTURE DE VOTRE SI Transformation IT de l entreprise MOBILITÉ : ACCOMPAGNEZ L OUVERTURE DE VOTRE SI Q ue ce soit avec leurs clients ou leurs partenaires, les entreprises ont commencé à ouvrir leur système d information.

Plus en détail

SYSTÈME DE GESTION DE L APPRENTISSAGE (SGA) EST-CE QUE LA PLATEFORME MOODLE EST SANS RISQUE?

SYSTÈME DE GESTION DE L APPRENTISSAGE (SGA) EST-CE QUE LA PLATEFORME MOODLE EST SANS RISQUE? SYSTÈME DE GESTION DE L APPRENTISSAGE (SGA) EST-CE QUE LA PLATEFORME MOODLE EST SANS RISQUE? Moodle est un projet mondial à code source libre élaboré littéralement par des centaines de programmeurs. S

Plus en détail

quelques chiffres clés

quelques chiffres clés d i v i s i o n d u g r o u p e Pa r t e n a i r e d e v o t r e t ra n s fo r m a t i o n v e r s l e " M o b i l e I T " quelques chiffres clés 15 ans d expérience 140 collaborateurs U N E T R A N S

Plus en détail

Smart Cloud Filer. Smart Cloud Filer. Un produit CIRRUS, The Cloud Factory

Smart Cloud Filer. Smart Cloud Filer. Un produit CIRRUS, The Cloud Factory Un produit CIRRUS, The Cloud Factory Les Directions des systèmes d information soulèvent aujourd hui la nécessité pour les professionnels de tous secteurs d avoir accès à leurs fichiers au travail, à la

Plus en détail

SERVICE PUBLIC & ORGANISMES GOUVERNEMENTAUX

SERVICE PUBLIC & ORGANISMES GOUVERNEMENTAUX LES SECTEURS Leader Européen sur le marché des contrôleurs d accès haute performance, Communications sécurise les réseaux IP à destination des utilisateurs nomades, visiteurs ou employés (BYOD). Les solutions

Plus en détail

Hey Doctor, le premier réseau social médical et paramédical

Hey Doctor, le premier réseau social médical et paramédical Hey Doctor, le premier réseau social médical et paramédical Discipline millénaire aux institutions centenaires, la médecine occupe une place majeure dans nos sociétés. Et à l'ère numérique et des réseaux

Plus en détail

La e-santé pour communiquer

La e-santé pour communiquer GCS e-santé BRETAGNE Professionnels de la santé, du médico-social, en structure ou en libéral... La e-santé pour communiquer Présentation des services e-santé en Bretagne BIPS², réseau très haut débit

Plus en détail

Méré Aurélien FIIFO1 RAPPORT DE STAGE

Méré Aurélien FIIFO1 RAPPORT DE STAGE Méré Aurélien FIIFO1 RAPPORT DE STAGE Avril 2001 Préambule J ai effectué un stage du 1 er au 23 avril 2001, dans l entreprise E.C.E.L.I. dont le siège se situe à Luisant (Eure-Et-Loir). Ce rapport détaillera

Plus en détail

7 INNOVATIONS QUI TRANSFORMENT LES SERVICES PAIE ET RH

7 INNOVATIONS QUI TRANSFORMENT LES SERVICES PAIE ET RH 7 INNOVATIONS QUI TRANSFORMENT LES SERVICES PAIE ET RH LES 7 INNOVATIONS QUI TRANSFORMENT LES RH C est en 1970 qu apparurent les premiers logiciels destinés au monde des ressources humaines et plus particulièrement

Plus en détail

COMMUNICATION ET LA GESTION DE L INFORMATION CE QUE JE DOIS RETENIR

COMMUNICATION ET LA GESTION DE L INFORMATION CE QUE JE DOIS RETENIR 6 - Les en TECHNOLOGIE 6 ème Nom : Prénom : groupe : page 1/5 CONNAISSANCES : Serveurs. Postes de travail. Terminaux mobiles. Périphériques. Logiciels. Acquisition et restitution des données. Stockage

Plus en détail

Christophe Pagezy Directeur Général christophe.pagezy@provenrun.com Mob: 06 2101 6218

Christophe Pagezy Directeur Général christophe.pagezy@provenrun.com Mob: 06 2101 6218 Christophe Pagezy Directeur Général christophe.pagezy@provenrun.com Mob: 06 2101 6218 77, avenue Niel, 75017 Paris, France Prove & Run - CONFIDENTIEL 1 La sécurité des objets connectés : problématiques

Plus en détail

PRENEZ VOS APPAREILS PERSONNELS. Comment vous protéger lorsque vos employés utilisent leurs appareils personnels au travail?

PRENEZ VOS APPAREILS PERSONNELS. Comment vous protéger lorsque vos employés utilisent leurs appareils personnels au travail? PRENEZ VOS APPAREILS PERSONNELS Comment vous protéger lorsque vos employés utilisent leurs appareils personnels au travail? Prenez vos appareils personnels: Nouvelle approche en matière de mobilité En

Plus en détail

EPREUVE INTEGREE DE LA SECTION : BACHELIER EN INFORMATIQUE DE GESTION

EPREUVE INTEGREE DE LA SECTION : BACHELIER EN INFORMATIQUE DE GESTION MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION EPREUVE

Plus en détail

A vos côtés pour gérer vos risques professionnels

A vos côtés pour gérer vos risques professionnels ACCIDENTS DU TRAVAIL & MALADIES PROFESSIONNELLES A vos côtés pour gérer vos risques professionnels est le partenaire de votre entreprise en cas d accidents du travail et de maladies professionnelles Un

Plus en détail

Drive your success. «Un écosystème complexe implique une capacité de gestion temps réel des aléas» www.imagina-international.com

Drive your success. «Un écosystème complexe implique une capacité de gestion temps réel des aléas» www.imagina-international.com Drive your success «Un écosystème complexe implique une capacité de gestion temps réel des aléas» www.imagina-international.com ATEN, dix avantages au service de votre entreprise Qualité de mise en œuvre

Plus en détail

Quand et pourquoi utiliser une base de données NoSQL?

Quand et pourquoi utiliser une base de données NoSQL? Quand et pourquoi utiliser une base de données NoSQL? Introduction Les bases de données NoSQL sont devenues un sujet très à la mode dans le milieu du développement web. Il n est pas rare de tomber sur

Plus en détail

Thibault Denizet. Introduction à SSIS

Thibault Denizet. Introduction à SSIS Thibault Denizet Introduction à SSIS 2 SSIS - Introduction Sommaire 1 Introduction à SQL Server 2008 Integration services... 3 2 Rappel sur la Business Intelligence... 4 2.1 ETL (Extract, Transform, Load)...

Plus en détail

Colruyt industrialise sa gestion des risques avec MEGA

Colruyt industrialise sa gestion des risques avec MEGA industrialise sa gestion des risques avec MEGA Principaux objectifs Industrialiser l évaluation, le suivi et le contrôle des risques opérationnels. Disposer d un référentiel unique d informations fiables,

Plus en détail

Adopter une approche unifiée en matière d`accès aux applications

Adopter une approche unifiée en matière d`accès aux applications Adopter une approche unifiée en matière d`accès aux applications Présentée par Jean-Steve Shaker Architecte de solutions - Virtualisation 2012 Technologies Metafore Inc. L évolution 2012 Technologies Metafore

Plus en détail

4 conseils pour une production informatique multiplateforme et sécurisée

4 conseils pour une production informatique multiplateforme et sécurisée 4 conseils pour une production informatique multiplateforme et sécurisée Livre Blanc Les données présentes dans le datacenter peuvent contenir de nombreuses informations stratégiques sur l activité et

Plus en détail