Audit Energétique En Maison Individuelle

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Audit Energétique En Maison Individuelle"

Transcription

1 V 1.03 Audit Energétique En Maison Individuelle Date : 14/06/2012 Réf: AR Prescripteur : OPERATION RENOV EE Mr CORBIN ARNAUD 50 Rue des Paras VANNES INOVEHA Bureau d Etudes Thermiques 5, rue Jean Marie Tullou PACE Tél : Fax : RCS Compagnie d assurance : HISCOX N HA RCP

2 Mr CORBIN ARNAUD 2 SOMMAIRE 1. Etat Actuel du bâtiment - Données d entrée (bâtiment et usages) - Enveloppe du bâtiment - Photos - Equipements et abonnements - Répartition des déperditions par le bâti - Consommations et coûts en énergie avant travaux - Etiquettes de consommation d énergie et d émission de GES 2. Etat Projeté du bâtiment poste par poste - Consommations et coûts en énergie - Etiquettes de consommation d énergie et d émission de GES - Préconisation de travaux 3. Etat Projeté du bâtiment avec cumul des postes - Répartition des déperditions par le bâti - Consommations et coûts en énergie après travaux - Etiquettes de consommation d énergie et d émission de GES - Récapitulatif 4. Approche financière - Investissements : chiffrage travaux - Crédit(s) d impôts - Eco Prêt à Taux Zéro - Bilan financier 5. Descriptif détaillé des travaux - Principe - Réglementation - Mise en œuvre - Avantages 6. Annexes - Les méthodes de calcul associées à la réglementation thermique - Comment financer votre projet? - Glossaire

3 Mr CORBIN ARNAUD 3

4 Mr CORBIN ARNAUD 4 1. Etat actuel du bâtiment Données d entrée Situation du bâtiment (bâti et usages) Département : MORBIHAN Type de bâtiment : Maison individuelle Age de la construction : 1955 Station météo : FOUESNANT Degrés Jours Unifiés (DJU) : 2043 Altitude : 11 m Zone climatique : H2a T base : -4 C Surface habitable : 166,00 m² Nombre d occupants : 4 Enveloppe du bâtiment Mur n 1 Murs extérieurs Uparoi Matériau Epaisseur cm Rth Structure Moellons 55,0 0,306 2,028 Enduit Enduit plâtre 1,0 0,018 Mur n 2 Murs intérieurs «sur garage / sur véranda / sur combles voisins» Uparoi Matériau Epaisseur cm Rth Structure Moellons 55,0 0,306 1,715 Enduit Enduit plâtre 1,0 0,018

5 Mr CORBIN ARNAUD 5 Planchers Plancher n 1 Plancher «Bois» sur vide sanitaire Uparoi Matériau Epaisseur cm Rth Structure Bois 3,0 0,150 2,041 Plancher n 2 Plancher «Béton» sur vide sanitaire Uparoi Matériau Epaisseur cm Rth Structure Dalle béton plein 16,0 0,091 2,318 Plancher n 3 Plancher sur garage Uparoi Matériau Epaisseur cm Rth Structure Bois 3,0 0,150 0,865 Isolation Polystyrène extrudé 4,0 0,667 Plafonds Plafond n 1 Rampants Uparoi Matériau Epaisseur cm Rth Structure Bois 3,0 0,150 3,448 Plafond n 2 Combles perdus Uparoi Matériau Epaisseur cm Rth Structure Bois 3,0 0,150 2,857 Parois vitrées Désignation Dimensions Huisserie Vitrage Uw Fermeture F 180*160 1,80 1,60 PVC Double 16 mm 1,90 Volet Roulant PVC PE 100*242 1,00 2,42 Bois Simple 5,05 Volet Roulant PVC PS 85*218 0,85 2,18 Bois 3,50 Véranda 97*243 0,97 2,43 PVC Double 16 mm 1,90 Sans fermeture F 127*162 1,27 1,62 PVC Double 16 mm 1,90 Sans fermeture F 60*50 0,60 0,50 Bois Simple 4,95 Sans fermeture F 108*151 1,08 1,51 Bois Simple 4,95 Sans fermeture F 168*155 1,68 1,55 Bois Simple 4,95 Sans fermeture F 168*155 pvc 1,68 1,55 PVC Double 16 mm 1,90 Volet Roulant PVC F 99*122 0,99 1,22 PVC Double 16 mm 1,90 Volet Roulant PVC F 108*112 1,08 1,12 Bois Simple 4,95 Sans fermeture F 168*125 1,68 1,25 Bois Double 16 mm 2,70 Persiennes Coulissantes FT 57*72 0,57 0,72 Bois Double 12 mm 2,80 Sans fermeture

6 Mr CORBIN ARNAUD 6 Equipements Programmation chauffage Sans horloge Chauffage 1 Chauffage 2 Chauffage 3 Energie Electrique Production Chauffage seul Emetteurs Accumulateurs électriques Surface chauffée 138,00 m² Energie Electrique Production Chauffage seul Emetteurs Convecteurs Electriques NF Surface chauffée 13,00 m² Energie Electrique Production Chauffage seul Emetteurs Radiateurs à inertie fluide Surface chauffée 15,00 m² Chauffage d appoint Energie Production Emetteurs Utilisation Bois Chauffage d appoint Insert Bois Occasionnelle Eau chaude sanitaire 1 Désignation Type d ECS Distribution 2 Chauffe-eau Gaz (Propane) Indépendant du chauffage En volume chauffé Ventilation Ventilation par ouvertures des fenêtres

7 Mr CORBIN ARNAUD 7 1. Etat actuel du bâtiment Photos Façade Sud Façade Nord Plancher sur garage

8 Mr CORBIN ARNAUD 8 Convecteur électrique Insert Bois Fenêtre de toit en Bois

9 Mr CORBIN ARNAUD 9 Répartition des déperditions par le bâti Plafonds 37,45% Ventilation 12,08% Murs intérieurs 5,00% Fenêtres 9,00% Murs extérieurs 21,28% Portes 0,41% Ponts thermiques 4,52% Planchers bas 10,26% T base ( C) -4 C U bât (W/m ². C -1 ) 2,355 Déperditions à l état initial 22,05 KW

10 Mr CORBIN ARNAUD 10 Consommations et Coûts en Energie Usages Consommations Energie finale en kwh/an Energie primaire en kwh EP /m 2.an Dépense en TTC/an Bois dur ,58 65,49 Electricité ,31 445,96 Total dépense chauffage 3 554,76 EAU CHAUDE SANITAIRE (Total) 197,02 Propane 4 133,27 24,90 197,02 ECLAIRAGE 949,52 14,76 106,47 TOTAL ,10 524, ,25 ABONNEMENTS EDF 130,51 Autres ABONNEMENTS 213,00 TOTAL DEPENSE ANNUEL 4 201,76 Etiquettes de consommations d énergie et d émissions de GES Consommations énergétiques : 525 kwh EP /m².an Emissions de Gaz à effet de serre : 39 kg eq CO 2 /m².an Les étiquettes ci-dessus ne peuvent en aucun cas se substituer à un DPE. Elles sont issues d un calcul utilisant des données standards pour les apports gratuits, la rigueur climatique, les températures de consigne et les périodes d occupation. Ce bilan est établi suivant des hypothèses de cout d'énergies et de mode de vie fixés à un moment donné. Il a pour but de permettre des comparatifs entre énergies et solutions techniques de chauffage, il ne constitue donc en aucune manière, ni directement ni indirectement un document contractuel engageant le bureau d études ou le ou les fabricants ou intermédiaires intervenants.

11 Mr CORBIN ARNAUD 11

12 Mr CORBIN ARNAUD 12 Proposition n 1 : Remplacement des fenêtres de toit par deux fenêtres F 118*114 et une fenêtre F 92*98 Consommations et Coûts en Energie Usages Consommations Energie finale en kwh/an Energie primaire en kwh EP /m 2.an Dépense en TTC/an Bois dur ,27 63,88 Electricité ,18 434,95 Total dépense chauffage 3 467,03 EAU CHAUDE SANITAIRE (Total) 197,02 Propane 4 133,27 24,90 197,02 ECLAIRAGE 949,52 14,76 106,47 TOTAL ,96 512, ,52 ABONNEMENTS EDF 130,51 Autres ABONNEMENTS 213,00 TOTAL DEPENSE ANNUEL 4 114,03 Etiquettes de consommations d énergie et d émissions de GES Consommations énergétiques : 513 kwh/m².an Emissions de Gaz à effet de serre : 38 kg eq CO 2 /m².an Les étiquettes ci-dessus ne peuvent en aucun cas se substituer à un DPE. Elles sont issues d un calcul utilisant des données standards pour les apports gratuits, la rigueur climatique, les températures de consigne et les périodes d occupation. Ce bilan est établi suivant des hypothèses de cout d'énergies et de mode de vie fixés à un moment donné. Il a pour but de permettre des comparatifs entre énergies et solutions techniques de chauffage, il ne constitue donc en aucune manière, ni directement ni indirectement un document contractuel engageant le bureau d études ou le ou les fabricants ou intermédiaires intervenants.

13 Mr CORBIN ARNAUD 13 En thermique, la création d ouvertures et l aménagement de pièces non chauffées sont considérés comme une extension. Nous ne sommes pas habilités à faire du chiffrage lors d une modification de grosœuvre, mais vous indiquons à titre informatif le coût de la menuiserie sur laquelle vous pourrez bénéficier, le cas échéant, d un crédit d impôt. Caractéristiques des fenêtres F 118*114 et F 92*98 : Désignation Dimensions Huisserie Vitrage Uw Fermeture V 118*114 1,18 1,14 Bois Double 16 mm 1,50 Volet Roulant PVC V 92*98 0,92 0,98 Bois Double 16 mm 1,50 Volet Roulant PVC Mise en place de fenêtres de toit, menuiserie bois, vitrage 4/16/4 à faible émissivité Menuiserie bois Vitrage isolant 4/16/4 faible émissivité Coefficient de transmission surfacique U w = 1,5 W/m².K Fixation et pose sur fond de joint et joint d'étanchéité Taux du crédit d impôts 0% CONFORT COÛT PERFORMANCE Coût de la fourniture : Taux du crédit d impôt 18% (si cumul de postes éligibles) * Le chiffrage de ces travaux n est que purement indicatif, elle n a donc aucune valeur contractuelle. Cette méthode de mise en œuvre peut engendrer des surcoûts non mesurables par nos services. Seul le devis d un artisan qualifié, permettra de connaître l enveloppe réelle des travaux. >> Les préconisations suivantes prennent en compte le remplacement des fenêtres de toit.

14 Mr CORBIN ARNAUD 14 Proposition n 2 : Changement des menuiseries à simple vitrage Consommations et Coûts en Energie Usages Consommations Energie finale en kwh/an Energie primaire en kwh EP /m 2.an Dépense en TTC/an Bois dur ,13 61,48 Electricité ,98 418,66 Total dépense chauffage 3 337,17 EAU CHAUDE SANITAIRE (Total) 197,02 Propane 4 133,27 24,90 197,02 ECLAIRAGE 949,52 14,76 106,47 TOTAL ,77 495, ,66 ABONNEMENTS EDF 130,51 Autres ABONNEMENTS 213,00 TOTAL DEPENSE ANNUEL 3 984,17 Etiquettes de consommations d énergie et d émissions de GES Consommations énergétiques : 495 kwh/m².an Emissions de Gaz à effet de serre : 37 kg eq CO 2 /m².an Les étiquettes ci-dessus ne peuvent en aucun cas se substituer à un DPE. Elles sont issues d un calcul utilisant des données standards pour les apports gratuits, la rigueur climatique, les températures de consigne et les périodes d occupation. Ce bilan est établi suivant des hypothèses de cout d'énergies et de mode de vie fixés à un moment donné. Il a pour but de permettre des comparatifs entre énergies et solutions techniques de chauffage, il ne constitue donc en aucune manière, ni directement ni indirectement un document contractuel engageant le bureau d études ou le ou les fabricants ou intermédiaires intervenants.

15 Mr CORBIN ARNAUD 15 Changement des menuiseries extérieures à simple vitrage >> Mise en place de menuiseries PVC 4/16/4 à faible émissivité Vitrage isolant 4/16/4 faible émissivité Coefficient de transmission surfacique U w = 1,4 W/m².K Fixation et pose sur fond de joint et joint d'étanchéité Taux du crédit d impôts=0% CONFORT COÛT PERFORMANCE Coût de la fourniture : HT Coût de la main d œuvre : 800 HT (Hors frais induits) Taux du crédit d impôt = 18% (si cumul des postes éligibles) * Le chiffrage de ces travaux n est que purement indicatif, elle n a donc aucune valeur contractuelle. Cette méthode de mise en œuvre peut engendrer des surcoûts non mesurables par nos services. Seul le devis d un artisan qualifié, permettra de connaître l enveloppe réelle des travaux. Mise en place d une porte d entrée en PVC Porte à âme isolante CONFORT Coefficient de transmission surfacique U d = 1,7 W/m².K Fixation et pose sur fond de joint et joint d'étanchéité Taux du crédit d impôts=0% COÛT PERFORMANCE Coût de la fourniture : HT Coût de la main d œuvre : 400 HT (Hors frais induits) Taux du crédit d impôt=18% (si cumul des postes éligibles) * Le chiffrage de ces travaux n est que purement indicatif, elle n a donc aucune valeur contractuelle. Cette méthode de mise en œuvre peut engendrer des surcoûts non mesurables par nos services. Seul le devis d un artisan qualifié, permettra de connaître l enveloppe réelle des travaux.

16 Mr CORBIN ARNAUD 16 Proposition n 3 : Isolation par l'intérieur des murs extérieurs «Nord et Sud» du rez-de-chaussée Consommations et Coûts en Energie Usages Consommations Energie finale en kwh/an Energie primaire en kwh EP /m 2.an Dépense en TTC/an Bois dur ,20 62,31 Electricité ,76 424,28 Total dépense chauffage 3 381,99 EAU CHAUDE SANITAIRE (Total) 197,02 Propane 4 133,27 24,90 197,02 ECLAIRAGE 949,52 14,76 106,47 TOTAL ,55 501, ,48 ABONNEMENTS EDF 130,51 Autres ABONNEMENTS 213,00 TOTAL DEPENSE ANNUEL 4 028,99 Etiquettes de consommations d énergie et d émissions de GES Consommations énergétiques : 501 kwh/m².an Emissions de Gaz à effet de serre : 37 kg eq CO 2 /m².an Les étiquettes ci-dessus ne peuvent en aucun cas se substituer à un DPE. Elles sont issues d un calcul utilisant des données standards pour les apports gratuits, la rigueur climatique, les températures de consigne et les périodes d occupation. Ce bilan est établi suivant des hypothèses de cout d'énergies et de mode de vie fixés à un moment donné. Il a pour but de permettre des comparatifs entre énergies et solutions techniques de chauffage, il ne constitue donc en aucune manière, ni directement ni indirectement un document contractuel engageant le bureau d études ou le ou les fabricants ou intermédiaires intervenants.

17 Mr CORBIN ARNAUD 17 Isolation par l'intérieur des murs extérieurs «Nord et Sud» du rez-de-chaussée avec une solution de laine de verre Nature de l isolant Laine minérale CONFORT Epaisseur de l isolant 120 mm Conductivité thermique de l isolant (λ) = 0,032 W/m.K COÛT Résistance thermique (R) = 3,75 m².k/w Surface à couvrir 35 m² Taux du crédit d impôts = 15% PERFORMANCE Coût = HT (hors frais induits) Taux du crédit d impôt = 23 % (si cumul des postes éligibles) * Le chiffrage de ces travaux n est que purement indicatif, elle n a donc aucune valeur contractuelle. Cette méthode de mise en œuvre peut engendrer des surcoûts non mesurables par nos services. Seul le devis d un artisan qualifié, permettra de connaître l enveloppe réelle des travaux.

18 Mr CORBIN ARNAUD 18 Proposition n 4 : Isolation par l'intérieur du pignon Ouest «1 er étage» Consommations et Coûts en Energie Usages Consommations Energie finale en kwh/an Energie primaire en kwh EP /m 2.an Dépense en TTC/an Bois dur ,56 63,46 Electricité ,83 432,13 Total dépense chauffage 3 444,57 EAU CHAUDE SANITAIRE (Total) 197,02 Propane 4 133,27 24,90 197,02 ECLAIRAGE 949,52 14,76 106,47 TOTAL ,62 509, ,06 ABONNEMENTS EDF 130,51 Autres ABONNEMENTS 213,00 TOTAL DEPENSE ANNUEL 4 091,57 Etiquettes de consommations d énergie et d émissions de GES Consommations énergétiques : 510 kwh/m².an Emissions de Gaz à effet de serre : 38 kg eq CO 2 /m².an Les étiquettes ci-dessus ne peuvent en aucun cas se substituer à un DPE. Elles sont issues d un calcul utilisant des données standards pour les apports gratuits, la rigueur climatique, les températures de consigne et les périodes d occupation. Ce bilan est établi suivant des hypothèses de cout d'énergies et de mode de vie fixés à un moment donné. Il a pour but de permettre des comparatifs entre énergies et solutions techniques de chauffage, il ne constitue donc en aucune manière, ni directement ni indirectement un document contractuel engageant le bureau d études ou le ou les fabricants ou intermédiaires intervenants.

19 Mr CORBIN ARNAUD 19 Isolation par l'intérieur du pignon Ouest «1 er étage» avec une solution de laine de verre Nature de l isolant Laine minérale CONFORT Epaisseur de l isolant 120 mm Conductivité thermique de l isolant (λ) = 0,032 W/m.K Résistance thermique (R) = 3,75 m².k/w Surface à couvrir 25 m² COÛT PERFORMANCE Taux du crédit d impôts=15% Coût = HT (hors frais induits) Taux du crédit d impôt = 23 % (si cumul des postes éligibles) * Le chiffrage de ces travaux n est que purement indicatif, elle n a donc aucune valeur contractuelle. Cette méthode de mise en œuvre peut engendrer des surcoûts non mesurables par nos services. Seul le devis d un artisan qualifié, permettra de connaître l enveloppe réelle des travaux. La surface déperditive est «3,9 m²» et l autre partie «16,83 m²» est mitoyenne, donc non déperditive >> 214,5 HT sont éligibles au crédit d impôt

20 Mr CORBIN ARNAUD 20 Proposition n 5 : Isolation par l'extérieur des murs extérieurs «Nord et Sud» du 1 er étage Consommations et Coûts en Energie Usages Consommations Energie finale en kwh/an Energie primaire en kwh EP /m 2.an Dépense en TTC/an Bois dur 9 578,81 57,70 Electricité ,33 392,93 Total dépense chauffage 3 132,06 EAU CHAUDE SANITAIRE (Total) 197,02 Propane 4 133,27 24,90 197,02 ECLAIRAGE 949,52 14,76 106,47 TOTAL ,12 467, ,55 ABONNEMENTS EDF 130,51 Autres ABONNEMENTS 213,00 TOTAL DEPENSE ANNUEL 3 779,06 Etiquettes de consommations d énergie et d émissions de GES Consommations énergétiques : 467 kwh/m².an Emissions de Gaz à effet de serre : 35 kg eq CO 2 /m².an Les étiquettes ci-dessus ne peuvent en aucun cas se substituer à un DPE. Elles sont issues d un calcul utilisant des données standards pour les apports gratuits, la rigueur climatique, les températures de consigne et les périodes d occupation. Ce bilan est établi suivant des hypothèses de cout d'énergies et de mode de vie fixés à un moment donné. Il a pour but de permettre des comparatifs entre énergies et solutions techniques de chauffage, il ne constitue donc en aucune manière, ni directement ni indirectement un document contractuel engageant le bureau d études ou le ou les fabricants ou intermédiaires intervenants.

21 Mr CORBIN ARNAUD 21 Isolation par l extérieur des murs extérieurs «Nord et Sud» du 1 er étage avec une solution de polystyrène expansé Nature de l isolant Polystyrène expansé CONFORT Epaisseur de l isolant 140 mm Conductivité thermique de l isolant (λ) = 0,038 W/m.K Résistance thermique (R) = 3,7 m².k/w Surface à couvrir 70 m² COÛT PERFORMANCE Taux du crédit d impôts=15% Coût = HT (hors frais induits) Taux du crédit d impôt = 23 % (si cumul des postes éligibles) * Le chiffrage de ces travaux n est que purement indicatif, elle n a donc aucune valeur contractuelle. Cette méthode de mise en œuvre peut engendrer des surcoûts non mesurables par nos services. Seul le devis d un artisan qualifié, permettra de connaître l enveloppe réelle des travaux.

22 Mr CORBIN ARNAUD 22 Proposition n 6 : Isolation par l'intérieur des murs intérieurs donnant sur les combles voisins Consommations et Coûts en Energie Usages Consommations Energie finale en kwh/an Energie primaire en kwh EP /m 2.an Dépense en TTC/an Bois dur ,27 62,65 Electricité ,75 426,58 Total dépense chauffage 3 400,33 EAU CHAUDE SANITAIRE (Total) 197,02 Propane 4 133,27 24,90 197,02 ECLAIRAGE 949,52 14,76 106,47 TOTAL ,54 503, ,82 ABONNEMENTS EDF 130,51 Autres ABONNEMENTS 213,00 TOTAL DEPENSE ANNUEL 4 047,33 Etiquettes de consommations d énergie et d émissions de GES Consommations énergétiques : 504 kwh/m².an Emissions de Gaz à effet de serre : 38 kg eq CO 2 /m².an Les étiquettes ci-dessus ne peuvent en aucun cas se substituer à un DPE. Elles sont issues d un calcul utilisant des données standards pour les apports gratuits, la rigueur climatique, les températures de consigne et les périodes d occupation. Ce bilan est établi suivant des hypothèses de cout d'énergies et de mode de vie fixés à un moment donné. Il a pour but de permettre des comparatifs entre énergies et solutions techniques de chauffage, il ne constitue donc en aucune manière, ni directement ni indirectement un document contractuel engageant le bureau d études ou le ou les fabricants ou intermédiaires intervenants.

23 Mr CORBIN ARNAUD 23 Isolation par l'intérieur des murs intérieurs donnant sur les combles voisins avec une solution de laine de verre Nature de l isolant Laine de verre CONFORT Epaisseur de l isolant 100 mm Conductivité thermique de l isolant (λ) = 0,035 W/m.K Résistance thermique (R) = 2,85 m².k/w Surface à couvrir 50 m² COÛT PERFORMANCE Poste non éligible au crédit d impôt Coût = HT (hors frais induits) * Le chiffrage de ces travaux n est que purement indicatif, elle n a donc aucune valeur contractuelle. Cette méthode de mise en œuvre peut engendrer des surcoûts non mesurables par nos services. Seul le devis d un artisan qualifié, permettra de connaître l enveloppe réelle des travaux.

24 Mr CORBIN ARNAUD 24 Proposition n 7 : Isolation par l'intérieur des murs intérieurs donnant sur le garage Consommations et Coûts en Energie Usages Consommations Energie finale en kwh/an Energie primaire en kwh EP /m 2.an Dépense en TTC/an Bois dur ,46 62,83 Electricité ,09 427,86 Total dépense chauffage 3 410,53 EAU CHAUDE SANITAIRE (Total) 197,02 Propane 4 133,27 24,90 197,02 ECLAIRAGE 949,52 14,76 106,47 TOTAL ,88 505, ,02 ABONNEMENTS EDF 130,51 Autres ABONNEMENTS 213,00 TOTAL DEPENSE ANNUEL 4 057,53 Etiquettes de consommations d énergie et d émissions de GES Consommations énergétiques : 505 kwh/m².an Emissions de Gaz à effet de serre : 38 kg eq CO 2 /m².an Les étiquettes ci-dessus ne peuvent en aucun cas se substituer à un DPE. Elles sont issues d un calcul utilisant des données standards pour les apports gratuits, la rigueur climatique, les températures de consigne et les périodes d occupation. Ce bilan est établi suivant des hypothèses de cout d'énergies et de mode de vie fixés à un moment donné. Il a pour but de permettre des comparatifs entre énergies et solutions techniques de chauffage, il ne constitue donc en aucune manière, ni directement ni indirectement un document contractuel engageant le bureau d études ou le ou les fabricants ou intermédiaires intervenants.

25 Mr CORBIN ARNAUD 25 Isolation par l'intérieur des murs intérieurs donnant sur le garage avec une solution de laine de verre Nature de l isolant Laine de verre CONFORT Epaisseur de l isolant 100 mm Conductivité thermique de l isolant (λ) = 0,035 W/m.K Résistance thermique (R) = 2,85 m².k/w Surface à couvrir 25 m² COÛT PERFORMANCE Poste non éligible au crédit d impôt Coût = HT (hors frais induits) * Le chiffrage de ces travaux n est que purement indicatif, elle n a donc aucune valeur contractuelle. Cette méthode de mise en œuvre peut engendrer des surcoûts non mesurables par nos services. Seul le devis d un artisan qualifié, permettra de connaître l enveloppe réelle des travaux.

26 Mr CORBIN ARNAUD 26 Proposition n 8 : Isolation des rampants Consommations et Coûts en Energie Usages Consommations Energie finale en kwh/an Energie primaire en kwh EP /m 2.an Dépense en TTC/an Bois dur 6 826,81 41,13 Electricité ,96 280,04 Total dépense chauffage 2 232,21 EAU CHAUDE SANITAIRE (Total) 197,02 Propane 4 133,27 24,90 197,02 ECLAIRAGE 949,52 14,76 106,47 TOTAL ,74 344, ,70 ABONNEMENTS EDF 130,51 Autres ABONNEMENTS 213,00 TOTAL DEPENSE ANNUEL 2 879,21 Etiquettes de consommations d énergie et d émissions de GES Consommations énergétiques : 344 kwh/m².an Emissions de Gaz à effet de serre : 27 kg eq CO 2 /m².an Les étiquettes ci-dessus ne peuvent en aucun cas se substituer à un DPE. Elles sont issues d un calcul utilisant des données standards pour les apports gratuits, la rigueur climatique, les températures de consigne et les périodes d occupation. Ce bilan est établi suivant des hypothèses de cout d'énergies et de mode de vie fixés à un moment donné. Il a pour but de permettre des comparatifs entre énergies et solutions techniques de chauffage, il ne constitue donc en aucune manière, ni directement ni indirectement un document contractuel engageant le bureau d études ou le ou les fabricants ou intermédiaires intervenants.

27 Mr CORBIN ARNAUD 27 Isolation par l intérieur des rampants avec une solution de ouate de cellulose Nature de l isolant Ouate de cellulose CONFORT Epaisseur de l isolant 240 mm Conductivité thermique de l isolant (λ) = 0,040 W/m.K Résistance thermique (R) = 6 m².k/w Surface à couvrir 110 m² COÛT PERFORMANCE Taux du crédit d impôts=15% Coût = HT (hors frais induits) Taux du crédit d impôt = 23 % (si cumul des postes éligibles) * Le chiffrage de ces travaux n est que purement indicatif, elle n a donc aucune valeur contractuelle. Cette méthode de mise en œuvre peut engendrer des surcoûts non mesurables par nos services. Seul le devis d un artisan qualifié, permettra de connaître l enveloppe réelle des travaux.

28 Mr CORBIN ARNAUD 28 Proposition n 9 : Isolation des combles perdus Consommations et Coûts en Energie Usages Consommations Energie finale en kwh/an Energie primaire en kwh EP /m 2.an Dépense en TTC/an Bois dur ,04 63,04 Electricité ,33 429,28 Total dépense chauffage 3 421,83 EAU CHAUDE SANITAIRE (Total) 197,02 Propane 4 133,27 24,90 197,02 ECLAIRAGE 949,52 14,76 106,47 TOTAL ,12 506, ,32 ABONNEMENTS EDF 130,51 Autres ABONNEMENTS 213,00 TOTAL DEPENSE ANNUEL 4 068,83 Etiquettes de consommations d énergie et d émissions de GES Consommations énergétiques : 507 kwh/m².an Emissions de Gaz à effet de serre : 38 kg eq CO 2 /m².an Les étiquettes ci-dessus ne peuvent en aucun cas se substituer à un DPE. Elles sont issues d un calcul utilisant des données standards pour les apports gratuits, la rigueur climatique, les températures de consigne et les périodes d occupation. Ce bilan est établi suivant des hypothèses de cout d'énergies et de mode de vie fixés à un moment donné. Il a pour but de permettre des comparatifs entre énergies et solutions techniques de chauffage, il ne constitue donc en aucune manière, ni directement ni indirectement un document contractuel engageant le bureau d études ou le ou les fabricants ou intermédiaires intervenants.

29 Mr CORBIN ARNAUD 29 Isolation des combles perdus avec une solution de ouate de cellulose Nature de l isolant Ouate de cellulose CONFORT Epaisseur de l isolant 300 mm Conductivité thermique de l isolant (λ) = 0,040 W/m.K Résistance thermique (R) = 7,50 m².k/w Surface à couvrir 7,0 m² COÛT PERFORMANCE Taux du crédit d impôts=15% Coût = 350 HT (hors frais induits) Taux du crédit d impôt = 23 % (si cumul des postes éligibles) * Le chiffrage de ces travaux n est que purement indicatif, elle n a donc aucune valeur contractuelle. Cette méthode de mise en œuvre peut engendrer des surcoûts non mesurables par nos services. Seul le devis d un artisan qualifié, permettra de connaître l enveloppe réelle des travaux.

30 Mr CORBIN ARNAUD 30 Proposition n 10 : Mise en place d'une VMC Hygro B Consommations et Coûts en Energie Usages Consommations Energie finale en kwh/an Energie primaire en kwh EP /m 2.an Dépense en TTC/an Bois dur ,48 60,47 Electricité ,53 411,78 Total dépense 3 282,36 chauffage EAU CHAUDE SANITAIRE (Total) 197,02 Propane 4 133,27 24,90 197,02 ECLAIRAGE 949,52 14,76 106,47 VENTILATEURS 131,40 2,04 14,73 TOTAL ,72 489, ,58 ABONNEMENTS EDF 130,51 Autres ABONNEMENTS 213,00 TOTAL DEPENSE ANNUEL 3 944,09 Etiquettes de consommations d énergie et d émissions de GES Consommations énergétiques : 490 kwh/m².an Emissions de Gaz à effet de serre : 37 kg eq CO 2 /m².an Les étiquettes ci-dessus ne peuvent en aucun cas se substituer à un DPE. Elles sont issues d un calcul utilisant des données standards pour les apports gratuits, la rigueur climatique, les températures de consigne et les périodes d occupation. Ce bilan est établi suivant des hypothèses de cout d'énergies et de mode de vie fixés à un moment donné. Il a pour but de permettre des comparatifs entre énergies et solutions techniques de chauffage, il ne constitue donc en aucune manière, ni directement ni indirectement un document contractuel engageant le bureau d études ou le ou les fabricants ou intermédiaires intervenants.

31 Mr CORBIN ARNAUD 31 Mise en place d'une VMC hygroréglable type B avec bouches de reprise Kit de VMC très basse consommation comprenant : CONFORT - Caisson de ventilation - 4 piquages sanitaires - 1 piquage cuisine - 1 piquage rejet vers l extérieur - bouches de sorties et gaines COÛT PERFORMANCE Coût : HT (hors frais induits) * Le chiffrage de ces travaux n est que purement indicatif, elle n a donc aucune valeur contractuelle. Cette méthode de mise en œuvre peut engendrer des surcoûts non mesurables par nos services. Seul le devis d un artisan qualifié, permettra de connaître l enveloppe réelle des travaux.

32 Mr CORBIN ARNAUD 32 Proposition n 11 : Mise en place d'un cumulus de 200L au rez-de-chaussée et d'un de 100L à l'étage Consommations et Coûts en Energie Usages Consommations Energie finale en kwh/an Energie primaire en kwh EP /m 2.an Dépense en TTC/an Bois dur ,27 63,88 Electricité ,18 434,95 Total dépense chauffage 3 467,03 EAU CHAUDE SANITAIRE (Total) 458,73 Electricité 3 982,05 61,89 458,73 ECLAIRAGE 949,52 14,76 106,47 TOTAL ,75 549, ,23 ABONNEMENTS EDF 130,51 TOTAL DEPENSE ANNUEL 4 162,74 Etiquettes de consommations d énergie et d émissions de GES Consommations énergétiques : 550 kwh/m².an Emissions de Gaz à effet de serre : 32 kg eq CO 2 /m².an Les étiquettes ci-dessus ne peuvent en aucun cas se substituer à un DPE. Elles sont issues d un calcul utilisant des données standards pour les apports gratuits, la rigueur climatique, les températures de consigne et les périodes d occupation. Ce bilan est établi suivant des hypothèses de cout d'énergies et de mode de vie fixés à un moment donné. Il a pour but de permettre des comparatifs entre énergies et solutions techniques de chauffage, il ne constitue donc en aucune manière, ni directement ni indirectement un document contractuel engageant le bureau d études ou le ou les fabricants ou intermédiaires intervenants.

33 Mr CORBIN ARNAUD 33 Mise en place de deux cumulus électriques CONFORT Volumes de stockage -200 litres -100 litres COÛT PERFORMANCE Coût du cumulus 200 L = 500 HT (hors frais induits) Coût du cumulus 100 L = 400 HT (hors frais induits) * Le chiffrage de ces travaux n est que purement indicatif, elle n a donc aucune valeur contractuelle. Cette méthode de mise en œuvre peut engendrer des surcoûts non mesurables par nos services. Seul le devis d un artisan qualifié, permettra de connaître l enveloppe réelle des travaux.

34 Mr CORBIN ARNAUD 34 Proposition n 12 : Mise en place d'un chauffe-eau thermodynamique Consommations et Coûts en Energie Usages Consommations Energie finale en kwh/an Energie primaire en kwh EP /m 2.an Dépense en TTC/an Bois dur ,27 63,88 Electricité ,18 434,95 Total dépense chauffage 3 467,03 EAU CHAUDE SANITAIRE (Total) 242,66 Electricité 2 106,45 32,74 242,66 ECLAIRAGE 949,52 14,76 106,47 TOTAL ,14 520, ,16 ABONNEMENTS EDF 130,51 TOTAL DEPENSE ANNUEL 3 946,67 Etiquettes de consommations d énergie et d émissions de GES Consommations énergétiques : 521 kwh/m².an Emissions de Gaz à effet de serre : 32 kg eq CO 2 /m².an Les étiquettes ci-dessus ne peuvent en aucun cas se substituer à un DPE. Elles sont issues d un calcul utilisant des données standards pour les apports gratuits, la rigueur climatique, les températures de consigne et les périodes d occupation. Ce bilan est établi suivant des hypothèses de cout d'énergies et de mode de vie fixés à un moment donné. Il a pour but de permettre des comparatifs entre énergies et solutions techniques de chauffage, il ne constitue donc en aucune manière, ni directement ni indirectement un document contractuel engageant le bureau d études ou le ou les fabricants ou intermédiaires intervenants.

35 Mr CORBIN ARNAUD 35 Mise en place d un chauffe-eau thermodynamique Volume de stockage = 285 L CONFORT COP = 2,64 à 7 C Puissance de l appoint électrique = 1,8 kw COÛT Système anti légionellose Taux du crédit d impôt =26% PERFORMANCE Taux du crédit d impôt =34% Si cumul des postes éligibles Coût du matériel = HT (hors frais induits) Coût de la main d œuvre = 800 HT * Le chiffrage de ces travaux n est que purement indicatif, elle n a donc aucune valeur contractuelle. Cette méthode de mise en œuvre peut engendrer des surcoûts non mesurables par nos services. Seul le devis d un artisan qualifié, permettra de connaître l enveloppe réelle des travaux.

36 Mr CORBIN ARNAUD 36 Proposition n 13 : Mise en place d un poêle à bois performant, avec des radiateurs à inertie en appoint (+Programmation) Consommations et Coûts en Energie Usages Consommations Energie finale en kwh/an Energie primaire en kwh EP /m 2.an Dépense en TTC/an Bois dur ,46 217,77 Electricité 4 692,22 72,93 Total dépense chauffage 1 647,84 EAU CHAUDE SANITAIRE (Total) 197,02 Propane 4 133,27 24,90 197,02 ECLAIRAGE 949,52 14,76 106,47 TOTAL ,26 243, ,33 ABONNEMENTS EDF 130,51 Autres ABONNEMENTS 213,00 TOTAL DEPENSE ANNUEL 2 294,84 Etiquettes de consommations d énergie et d émissions de GES Consommations énergétiques : 243 kwh/m².an Emissions de Gaz à effet de serre : 15 kg eq CO 2 /m².an Les étiquettes ci-dessus ne peuvent en aucun cas se substituer à un DPE. Elles sont issues d un calcul utilisant des données standards pour les apports gratuits, la rigueur climatique, les températures de consigne et les périodes d occupation. Ce bilan est établi suivant des hypothèses de cout d'énergies et de mode de vie fixés à un moment donné. Il a pour but de permettre des comparatifs entre énergies et solutions techniques de chauffage, il ne constitue donc en aucune manière, ni directement ni indirectement un document contractuel engageant le bureau d études ou le ou les fabricants ou intermédiaires intervenants.

37 Mr CORBIN ARNAUD 37 Mise en place d un poêle à bois performant en appoint Puissance 9 kw Rendement 78 % Taux du crédit d impôts pour le matériel = 15 % ou 26% pour le remplacement d un système de chauffage bois ou biomasse existant Taux du crédit d impôt = 23 % ou 34 % (si cumul des postes éligibles) Coût du matériel = HT Coût de la main d œuvre = 750 HT (hors frais induits) CONFORT COÛT PERFORMANCE * Le chiffrage de ces travaux n est que purement indicatif, elle n a donc aucune valeur contractuelle. Cette méthode de mise en œuvre peut engendrer des surcoûts non mesurables par nos services. Seul le devis d un artisan qualifié, permettra de connaître l enveloppe réelle des travaux. Mise en place de radiateurs à inertie fluide en appoint 3 émetteurs de 750 W CONFORT 1 émetteur de 1500 W COÛT Non éligible aux crédits d impôt PERFORMANCE Coût = HT (hors frais induits) * Le chiffrage de ces travaux n est que purement indicatif, elle n a donc aucune valeur contractuelle. Cette méthode de mise en œuvre peut engendrer des surcoûts non mesurables par nos services. Seul le devis d un artisan qualifié, permettra de connaître l enveloppe réelle des travaux.

38 Mr CORBIN ARNAUD 38 Mise en place d une programmation par fil pilote pour les radiateurs électriques CONFORT Taux du crédit d impôts pour le matériel = 15 % COÛT PERFORMANCE Coût du matériel = 4 00 HT Coût moyen de la main d œuvre = 200 HT (hors frais induits) * Le chiffrage de ces travaux n est que purement indicatif, elle n a donc aucune valeur contractuelle. Cette méthode de mise en œuvre peut engendrer des surcoûts non mesurables par nos services. Seul le devis d un artisan qualifié, permettra de connaître l enveloppe réelle des travaux.

39 Mr CORBIN ARNAUD 39

40 Mr CORBIN ARNAUD 40 Scénario n 1 01 Remplacement des fenêtres de toit par deux fenêtres F 118*114 et une fenêtre F 92*98 02 Changement des menuiseries à simple vitrage 03 Isolation par l'intérieur des murs extérieurs «Nord et Sud» du rez-de-chaussée 04 Isolation par l'intérieur du pignon Ouest «1 er étage» 05 Isolation par l'extérieur des murs extérieurs «Nord et Sud» du 1 er étage 06 Isolation par l'intérieur des murs intérieurs donnant sur les combles voisins 07 Isolation par l'intérieur des murs intérieurs donnant sur garage 08 Isolation des rampants 09 Isolation des combles perdus 10 Mise en place d'une VMC Hygro B 11 Mise en place d'un cumulus de 200L au rez-de-chaussée et d'un de 100 L à l étage 13 Mise en place d un poêle à bois performant, avec des radiateurs à inertie en appoint (+ Programmation) Fenêtre de toit Menuiseries en PVC Porte d entrée Isolation par l intérieur Isolation par l extérieur Isolation des rampants combles perdus VMC Hygro B Cumulus électrique Poêle à bois Radiateur à inertie Programmation

41 Mr CORBIN ARNAUD 41 Répartitions des déperditions par le bâti Plafonds 3,97% Ventilation 18,21% Murs intérieurs 3,95% Fenêtres 10,79% Murs extérieurs 19,91% Portes 1,18% Ponts thermiques 12,68% Planchers bas 29,32% T base ( C) -4 C U bât (W/m ². C -1 ) 0,781 Déperditions totales à l état projeté 7,70 KW

42 Mr CORBIN ARNAUD 42 Consommations et Coûts en Energie Usages Consommations Energie finale en kwh/an Energie primaire en kwh EP /m 2.an Dépense en TTC/an Bois dur ,55 69,96 Electricité 1 507,32 23,43 Total dépense chauffage 529,35 EAU CHAUDE SANITAIRE (Total) 458,73 Electricité 3 982,05 61,89 458,73 ECLAIRAGE 949,52 14,76 106,47 VENTILATEURS 131,40 2,04 14,73 TOTAL ,78 144, ,28 ABONNEMENTS EDF 130,51 TOTAL DEPENSE ANNUEL 1 239,79 Etiquettes de consommations d énergie et d émissions de GES Consommations énergétiques : 144 kwh EP /m².an Emissions de Gaz à effet de serre : 4 kg eq CO 2 /m².an Les étiquettes ci-dessus ne peuvent en aucun cas se substituer à un DPE. Elles sont issues d un calcul utilisant des données standards pour les apports gratuits, la rigueur climatique, les températures de consigne et les périodes d occupation. Ce bilan est établi suivant des hypothèses de cout d'énergies et de mode de vie fixés à un moment donné. Il a pour but de permettre des comparatifs entre énergies et solutions techniques de chauffage, il ne constitue donc en aucune manière, ni directement ni indirectement un document contractuel engageant le bureau d études ou le ou les fabricants ou intermédiaires intervenants.

43 Mr CORBIN ARNAUD 43 Scénario n 2 01 Remplacement des fenêtres de toit par deux fenêtres F 118*114 et une fenêtre F 92*98 02 Changement des menuiseries à simple vitrage 03 Isolation par l'intérieur des murs extérieurs «Nord et Sud» du rez-de-chaussée 04 Isolation par l'intérieur du pignon Ouest «1 er étage» 05 Isolation par l'extérieur des murs extérieurs «Nord et Sud» du 1 er étage 06 Isolation par l'intérieur des murs intérieurs donnant sur les combles voisins 07 Isolation par l'intérieur des murs intérieurs donnant sur garage 08 Isolation des rampants 09 Isolation des combles perdus 10 Mise en place d'une VMC Hygro B 12 Mise en place d'un chauffe-eau thermodynamique 13 Mise en place d un poêle à bois performant, avec des radiateurs à inertie en appoint (+Programmation) Fenêtre de toit Menuiseries en PVC Porte d entrée Isolation par l intérieur Isolation par l extérieur Isolation des rampants combles perdus VMC Hygro B Chauffe-eau Poêle à bois Radiateur à inertie Programmation

44 Mr CORBIN ARNAUD 44 Répartitions des déperditions par le bâti Plafonds 3,97% Ventilation 18,21% Murs intérieurs 3,95% Fenêtres 10,79% Murs extérieurs 19,91% Portes 1,18% Ponts thermiques 12,68% Planchers bas 29,32% T base ( C) -4 C U bât (W/m ². C -1 ) 0,781 Déperditions totales à l état projeté 7,70 KW

45 Mr CORBIN ARNAUD 45 Consommations et Coûts en Energie Usages Consommations Energie finale en kwh/an Energie primaire en kwh EP /m 2.an Dépense en TTC/an Bois dur ,55 69,96 Electricité 1 507,32 23,43 Total dépense chauffage 529,35 EAU CHAUDE SANITAIRE (Total) 242,66 Electricité 2 106,45 32,74 242,66 ECLAIRAGE 949,52 14,76 106,47 VENTILATEURS 131,40 2,04 14,73 TOTAL ,17 114,92 893,21 ABONNEMENTS EDF 130,51 TOTAL DEPENSE ANNUEL 1 023,72 Etiquettes de consommations d énergie et d émissions de GES Consommations énergétiques : 115 kwh EP /m².an Emissions de Gaz à effet de serre : 3 kg eq CO 2 /m².an Les étiquettes ci-dessus ne peuvent en aucun cas se substituer à un DPE. Elles sont issues d un calcul utilisant des données standards pour les apports gratuits, la rigueur climatique, les températures de consigne et les périodes d occupation. Ce bilan est établi suivant des hypothèses de cout d'énergies et de mode de vie fixés à un moment donné. Il a pour but de permettre des comparatifs entre énergies et solutions techniques de chauffage, il ne constitue donc en aucune manière, ni directement ni indirectement un document contractuel engageant le bureau d études ou le ou les fabricants ou intermédiaires intervenants.

46 Mr CORBIN ARNAUD 46 Récapitulatif Travaux proposés Remplacement des fenêtres de toit par deux fenêtres F 118*114 et une fenêtre F 92*98 Changement des menuiseries à simple vitrage Isolation par l'intérieur des murs extérieurs «Nord et Sud» du rez-de-chaussée Isolation par l'intérieur du pignon Ouest «1er étage» Isolation par l'extérieur des murs extérieurs «Nord et Sud» du 1er étage Isolation par l'intérieur des murs intérieurs donnant sur les combles voisins Isolation par l'intérieur des murs intérieurs donnant sur garage Consommations annuelles en kwh EP /m² Emissions C02 en kg/m² Coût annuel en TTC Economie réalisée en TTC ,03 87, ,17 217, ,99 172, ,57 110, ,06 422, ,33 154, ,53 144,23 Isolation des rampants , ,55 Isolation des combles perdus ,83 132,93 Mise en place d'une VMC Hygro B ,09 257,67 Mise en place d'un cumulus 200L au RDC et d'un de 100 L à l'étage Mise en place d'un chauffe-eau thermodynamique Mise en place d un poêle à bois performant, avec des radiateurs à inertie en appoint (+Programmation) ,74 39, ,67 255, , ,92 Scénario n , ,97 Scénario n , ,04

47 Mr CORBIN ARNAUD 47

48 Mr CORBIN ARNAUD Montage financier pour le Scénario n 1 (avec la solution crédit d impôt) Détails des investissements et coûts Coûts annuels actuels en énergie 4 201,76 Coûts annuels projetés en énergie 1 239,79 Economie annuelle prévue 2 961,97 TTC Investissement brut par poste * - Changement des menuiseries 7 000,00 - Isolation par l intérieur des murs extérieurs 3 400,00 - Isolation par l extérieur des murs extérieurs 9 800,00 - Isolation des murs sur garage et combles voisins 3 400,00 - Isolation des plafonds 6 950,00 - Mise en place d'une VMC Hygro B 1 750,00 - Mise en place de deux cumulus 900,00 - Mise en place d un poêle à bois performant 2 000,00 - Radiateurs à inertie 1 350,00 - Programmation 400,00 - Main d œuvre (Menuiseries +Programmation +Poêle) 2 150,00 TOTAL Investissement HT ,00 TVA (à 7,0 %) 2 737,00 TOTAL Investissement TTC ,00 TTC * Les prix mentionnés ci-dessus sont donnés uniquement à titre indicatif et n ont donc en aucun cas valeur de devis. Crédit(s) d impôts HT Montant éligible au Crédit d impôt ,00 TTC Poste Taux Montant par poste - Mise en place d un poêle à bois performant 34 % 727,60 - Isolation par l extérieur des murs extérieurs 23 % 2 411,78 - Isolation des plafonds 23 % 960,02 TOTAL Crédit d impôts 4 099,40 TTC Bilan financier Montant à financer restant ,60 Taux du prêt 4% Durée du prêt 10 ans Mensualités 382,07 Coût du prêt 8 111,38 TOTAL (par mois) 382,07 TTC

49 Mr CORBIN ARNAUD Montage financier pour le Scénario n 1 (avec la solution éco prêt à taux zéro) Détails des investissements et coûts Coûts annuels actuels en énergie 4 201,76 Coûts annuels projetés en énergie 1 239,79 Economie annuelle prévue 2 961,97 TTC Investissement brut par poste * - Changement des menuiseries 7 000,00 - Isolation par l intérieur des murs extérieurs 3 400,00 - Isolation par l extérieur des murs extérieurs 9 800,00 - Isolation des murs sur garage et combles voisins 3 400,00 - Isolation des plafonds 6 950,00 - Mise en place d'une VMC Hygro B 1 750,00 - Mise en place de deux cumulus 900,00 - Mise en place d un poêle à bois performant 2 000,00 - Radiateurs à inertie 1 350,00 - Programmation 400,00 - Main d œuvre (Menuiseries +Programmation +Poêle) 2 150,00 TOTAL Investissement HT ,00 TVA (à 7,0 %) 2 737,00 TOTAL Investissement TTC ,00 TTC * Les prix mentionnés ci-dessus sont donnés uniquement à titre indicatif et n ont donc en aucun cas valeur de devis. HT Eco Prêt à Taux Zéro (Option «Performance globale») Montant éligible à l Eco PTZ ,00 Mensualités de remboursement (sur 10 ans) 250,00 TTC Bilan financier Montant à financer restant ,00 Taux du prêt 4% Durée du prêt 10 ans Mensualités 119,84 Coût du prêt 2 544,26 TOTAL (par mois) 369,84 TTC

50 Mr CORBIN ARNAUD 50 ECO-PRET à TAUX ZERO de la MODIFICATION 14 TRAVAUX D ÉCONOMIES D ÉNERGIE PERMETTANT D ATTEINDRE UNE PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE GLOBALE MINIMALE Zone climatique : H2a Altitude : 11 m Coefficient a : 1,10 Coefficient b : 0,00 Cep initial = 502 kwh/m² > 180 x (a+b) = 198 kwh/m² Cep projet = 129 kwh/m² <= 150 x (a+b) =165 kwh/m² Projet pouvant bénéficier d'un ECO-Prêt à taux zéro d'une valeur maxi de euros Calcul effectué en conformité avec le Titre II de l'arrêté de 30 mars 2009 relatif aux conditions d'application de dispositions concernant les avances remboursables sans intérêt destinées au financement de travaux de rénovation afin d'améliorer la performance des logements anciens Calculs réalisés avec la méthode ThCEx ( V1.0.3 du 05/02/09 )

51 Mr CORBIN ARNAUD Montage financier pour le Scénario n 2 (avec la solution crédit d impôt) Détails des investissements et coûts Coûts annuels actuels en énergie 4 201,76 Coûts annuels projetés en énergie 1 023,72 Economie annuelle prévue 3 178,04 TTC Investissement brut par poste * - Changement des menuiseries 7 000,00 - Isolation par l intérieur des murs extérieurs 3 400,00 - Isolation par l extérieur des murs extérieurs 9 800,00 - Isolation des murs sur garage et combles voisins 3 400,00 - Isolation des plafonds 6 950,00 - Mise en place d'une VMC Hygro B 1 750,00 - Mise en place d un chauffe-eau thermodynamique 2 200,00 - Mise en place d un poêle à bois performant 2 000,00 - Radiateurs à inertie 1 350,00 - Programmation 400,00 - Main d œuvre (Menuiseries +Programmation +Poêle + Chauffe-eau) 2 950,00 TOTAL Investissement HT ,00 TVA (à 7,0 %) 2 884,00 TOTAL Investissement TTC ,00 TTC * Les prix mentionnés ci-dessus sont donnés uniquement à titre indicatif et n ont donc en aucun cas valeur de devis. Crédit(s) d impôts Montant éligible au Crédit d impôt ,00 TTC Poste Taux Montant par poste - Mise en place d un poêle à bois performant 34 % 727,60 - Mise en place d un chauffe-eau thermodynamique 34 % 800,36 - Isolation par l extérieur des murs extérieurs 23 % 2 411,78 - Isolation des plafonds 23 % 418,60 TTC TOTAL Crédit d impôts 4 358,34 Bilan financier HT Montant à financer restant ,66 Taux du prêt 4% Durée du prêt 10 ans Mensualités 402,20 Coût du prêt 8 538,70 TOTAL (par mois) 402,20 TTC

52 Mr CORBIN ARNAUD Montage financier pour le Scénario n 2 (avec la solution éco prêt à taux zéro) Détails des investissements et coûts Coûts annuels actuels en énergie 4 201,76 Coûts annuels projetés en énergie 1 023,72 Economie annuelle prévue 3 178,04 TTC Investissement brut par poste * - Changement des menuiseries 7 000,00 - Isolation par l intérieur des murs extérieurs 3 400,00 - Isolation par l extérieur des murs extérieurs 9 800,00 - Isolation des murs sur garage et combles voisins 3 400,00 - Isolation des plafonds 6 950,00 - Mise en place d'une VMC Hygro B 1 750,00 - Mise en place d un chauffe-eau thermodynamique 2 200,00 - Mise en place d un poêle à bois performant 2 000,00 - Radiateurs à inertie 1 350,00 - Programmation 400,00 - Main d œuvre (Menuiseries +Programmation +Poêle + Chauffe-eau) 2 950,00 TOTAL Investissement HT ,00 TVA (à 7,0 %) 2 884,00 TOTAL Investissement TTC ,00 TTC * Les prix mentionnés ci-dessus sont donnés uniquement à titre indicatif et n ont donc en aucun cas valeur de devis. HT Eco Prêt à Taux Zéro (Option «Performance globale») Montant éligible à l Eco PTZ ,00 Mensualités de remboursement (sur 10 ans) 250,00 TTC Bilan financier Montant à financer restant ,00 Taux du prêt 4% Durée du prêt 10 ans Mensualités 142,59 Coût du prêt 3 027,24 TOTAL (par mois) 392,59 TTC

53 Mr CORBIN ARNAUD 53 ECO-PRET à TAUX ZERO de la MODIFICATION 15 TRAVAUX D ÉCONOMIES D ÉNERGIE PERMETTANT D ATTEINDRE UNE PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE GLOBALE MINIMALE Zone climatique : H2a Altitude : 11 m Coefficient a : 1,10 Coefficient b : 0,00 Cep initial = 502 kwh/m² > 180 x (a+b) = 198 kwh/m² Cep projet = 126 kwh/m² <= 150 x (a+b) =165 kwh/m² Projet pouvant bénéficier d'un ECO-Prêt à taux zéro d'une valeur maxi de euros Calcul effectué en conformité avec le Titre II de l'arrêté de 30 mars 2009 relatif aux conditions d'application de dispositions concernant les avances remboursables sans intérêt destinées au financement de travaux de rénovation afin d'améliorer la performance des logements anciens Calculs réalisés avec la méthode ThCEx ( V1.0.3 du 05/02/09 )

54 Mr CORBIN ARNAUD 54

55 Mr CORBIN ARNAUD 55

56 Mr CORBIN ARNAUD 56 Changement des menuiseries extérieures Mise en place de fenêtres de toit bois 4/16/4 à faible émissivité 1- Certifications et caractérisations des menuiseries - Première évaluation des menuiseries selon le classement AEV, Perméabilité à l air (A) Etanchéité à l eau (E) Resistance au vent (V) A1 Perméabilité normale E1 Etanchéité normale V1 Resistance normale A2 Perméabilité renforcée E2 Etanchéité renforcée V2 Resistance renforcée A3 Perméabilité exceptionnelle E3 Etanchéité exceptionnelle V3 Resistance exceptionnelle - Caractérisation thermique des menuiseries. Bien que l on puisse distinguer Ug (coefficient de transmission thermique du vitrage), Uf (celui des montants et traverses) et Ѱg (coefficient des linéiques intercalaires des vitrages), on ne retiendra que le Uw qui englobe ces trois coefficients. Plus le Uw est faible et plus la menuiserie est isolante. Le label Acotherm est attribué par le CSTB pour toutes les menuiseries industrielles. Isolation Thermique Niveau Uw (W/m².K) Th 11 Uw < 1,4 Th 10 1,4< Uw < 1,6 Th 9 1,6< Uw < 1,8 Th 8 1,8< Uw < 2,0 Th 7 2,0< Uw < 2,2 Th 6 2,2< Uw < 2,5 2- Mise en œuvre - Quelque soit la modalité de pose choisie, le soin apporté à la mise en œuvre est fondamental. La suppression des courants d air dans l habitation (par l amélioration de la perméabilité à l air de l enveloppe du bâtiment) est un des facteurs du confort thermique.

57 Mr CORBIN ARNAUD Avantages - Les fenêtres de toit sont d importants dissipateurs de chaleur vers l extérieur. Le verre est un en effet un bon conducteur, et souvent avec le temps les joints se sont altérés créant des fuites d air autant autour du châssis qu au sein de la menuiserie. Le remplacement des menuiseries extérieures permet donc de limiter les déperditions thermiques des parois vitrées, et d améliorer l étanchéité des ouvrants, - Le bois est un bon isolant, - Le double vitrage faiblement émissif comporte en face intérieur un revêtement spécial (fine couche d oxyde métallique) piégeant les rayonnements infrarouges. Les pertes de chaleur sont alors réduites de 30% par rapport à un double vitrage standard. En été, cet oxyde diminue le facteur solaire en réfléchissant une partie de l énergie solaire. Vitrage isolant 4/16/4 faible émissivité Coefficient de transmission surfacique U w = 1,5 W/m².K Fixation et pose sur fond de joint et joint d'étanchéité Taux du crédit d impôts =0 % Taux du crédit d impôt = 18 % (si cumul des postes éligibles) matériel est un Uw 1,5) Coûts de la fourniture = HT * Le chiffrage de ces travaux n est que purement indicatif, elle n a donc aucune valeur contractuelle. Cette méthode de mise en œuvre peut engendrer des surcoûts non mesurables par nos services. Seul le devis d un artisan qualifié, permettra de connaître l enveloppe réelle des travaux.

58 Mr CORBIN ARNAUD 58 Changement des menuiseries à simple vitrage Mise en place de menuiseries PVC 4/16/4 à faible émissivité 1- Certifications et caractérisations des menuiseries - Première évaluation des menuiseries selon le classement AEV, Perméabilité à l air (A) Etanchéité à l eau (E) Resistance au vent (V) A1 Perméabilité normale E1 Etanchéité normale V1 Resistance normale A2 Perméabilité renforcée E2 Etanchéité renforcée V2 Resistance renforcée A3 Perméabilité exceptionnelle E3 Etanchéité exceptionnelle V3 Resistance exceptionnelle - Caractérisation thermique des menuiseries. Bien que l on puisse distinguer Ug (coefficient de transmission thermique du vitrage), Uf (celui des montants et traverses) et Ѱg (coefficient des linéiques intercalaires des vitrages), on ne retiendra que le Uw qui englobe ces trois coefficients. Plus le Uw est faible et plus la menuiserie est isolante. Le label Acotherm est attribué par le CSTB pour toutes les menuiseries industrielles. Isolation Thermique Niveau Uw (W/m².K) Th 11 Uw < 1,4 Th 10 1,4< Uw < 1,6 Th 9 1,6< Uw < 1,8 Th 8 1,8< Uw < 2,0 Th 7 2,0< Uw < 2,2 Th 6 2,2< Uw < 2,5 2- Mise en œuvre - Il y a quatre modes de pose courants en rénovation i. Pose de la menuiserie sur l ancien dormant, ii. En feuillure (la feuillure dans le mur agrandit la surface vitrée), iii. En applique intérieure (la menuiserie est posée au nu du mur intérieur ; en rénovation, il faut prévoir des tapées d isolation), iv. En tunnel (la menuiserie est posée dans l épaisseur du mur) - Quelque soit la modalité de pose choisie, le soin apporté à la mise en œuvre est fondamental. La suppression des courants d air dans l habitation (par l amélioration de la perméabilité à l air de l enveloppe du bâtiment) est un des facteurs du confort thermique.

59 Mr CORBIN ARNAUD Avantages - Les fenêtres, portes-fenêtres, portes et fenêtres de toit sont d importants dissipateurs de chaleur vers l extérieur. Le verre est un en effet un bon conducteur, et souvent avec le temps les joints se sont altérés créant des fuites d air autant autour du châssis qu au sein de la menuiserie. Le remplacement des menuiseries extérieures permet donc de limiter les déperditions thermiques des parois vitrées, et d améliorer l étanchéité des ouvrants. - Le PVC a le meilleur rapport performance thermique/prix. - Le double vitrage faiblement émissif comporte en face intérieur un revêtement spécial (fine couche d oxyde métallique) piégeant les rayonnements infrarouges. Les pertes de chaleur sont alors réduites de 30% par rapport à un double vitrage standard. En été, cet oxyde diminue le facteur solaire en réfléchissant une partie de l énergie solaire. - Le PVC a plutôt une bonne tenue dans le temps. Vitrage isolant 4/16/4 faible émissivité Coefficient de transmission surfacique U w = 1,4 W/m².K Fixation et pose sur fond de joint et joint d'étanchéité Taux du crédit d impôts=0 % Taux du crédit d impôt = 18 % (si cumul des postes éligibles) (S applique uniquement sur la fourniture, sous réserve que le matériel ait un Uw 1,4) Coûts de la fourniture = HT (hors frais induits) Coûts de la main d œuvre = 800 HT * Le chiffrage de ces travaux n est que purement indicatif, elle n a donc aucune valeur contractuelle. Cette méthode de mise en œuvre peut engendrer des surcoûts non mesurables par nos services. Seul le devis d un artisan qualifié, permettra de connaître l enveloppe réelle des travaux.

60 Mr CORBIN ARNAUD 60 Changement des menuiseries extérieures Mise en place d une porte PVC à âme isolante 1- Certifications et caractérisations des menuiseries - Première évaluation des menuiseries selon le classement AEV, Perméabilité à l air (A) Etanchéité à l eau (E) Resistance au vent (V) A1 Perméabilité normale E1 Etanchéité normale V1 Resistance normale A2 Perméabilité renforcée E2 Etanchéité renforcée V2 Resistance renforcée A3 Perméabilité exceptionnelle E3 Etanchéité exceptionnelle V3 Resistance exceptionnelle - Caractérisation thermique des menuiseries. Bien que l on puisse distinguer Ug (coefficient de transmission thermique du vitrage), Uf (celui des montants et traverses) et Ѱg (coefficient des linéiques intercalaires des vitrages), on ne retiendra que le Ud qui englobe ces trois coefficients. Plus le Ud est faible et plus la menuiserie est isolante. Le label Acotherm est attribué par le CSTB pour toutes les menuiseries industrielles. Isolation Thermique Niveau Ud (W/m².K) Th 11 Ud < 1,4 Th 10 1,4< Ud < 1,6 Th 9 1,6< Ud < 1,8 Th 8 1,8< Ud < 2,0 Th 7 2,0< Ud < 2,2 Th 6 2,2< Ud < 2,5 2- Mise en œuvre - Il y a quatre modes de pose courants en rénovation v. Pose de la menuiserie sur l ancien dormant, vi. En feuillure (la feuillure dans le mur agrandit la surface vitrée), vii. En applique intérieure (la menuiserie est posée au nu du mur intérieur ; en rénovation, il faut prévoir des tapées d isolation), viii. En tunnel (la menuiserie est posée dans l épaisseur du mur) - Quelque soit la modalité de pose choisie, le soin apporté à la mise en œuvre est fondamental. La suppression des courants d air dans l habitation (par l amélioration de la perméabilité à l air de l enveloppe du bâtiment) est un des facteurs du confort thermique.

61 Mr CORBIN ARNAUD Avantages - Les fenêtres, portes-fenêtres, portes et fenêtres de toit sont d importants dissipateurs de chaleur vers l extérieur. Le verre est un en effet un bon conducteur, et souvent avec le temps les joints se sont altérés créant des fuites d air autant autour du châssis qu au sein de la menuiserie. Le remplacement des menuiseries extérieures permet donc de limiter les déperditions thermiques des parois vitrées, et d améliorer l étanchéité des ouvrants. - Le PVC a le meilleur rapport performance thermique/prix. - Le double vitrage faiblement émissif comporte en face intérieur un revêtement spécial (fine couche d oxyde métallique) piégeant les rayonnements infrarouges. Les pertes de chaleur sont alors réduites de 30% par rapport à un double vitrage standard. En été, cet oxyde diminue le facteur solaire en réfléchissant une partie de l énergie solaire. - Le PVC a plutôt une bonne tenue dans le temps. Vitrage isolant 4/16/4 faible émissivité Coefficient de transmission surfacique U d = 1,7 W/m².K Fixation et pose sur fond de joint et joint d'étanchéité Taux du crédit d impôts=0 % Taux du crédit d impôt = 18 % (si cumul des postes éligibles) (S applique uniquement sur la fourniture, sous réserve que le matériel est un Ud 1,7) Coûts de la fourniture = HT (hors frais induits) Coûts de la main d œuvre = 400 HT * Le chiffrage de ces travaux n est que purement indicatif, elle n a donc aucune valeur contractuelle. Cette méthode de mise en œuvre peut engendrer des surcoûts non mesurables par nos services. Seul le devis d un artisan qualifié, permettra de connaître l enveloppe réelle des travaux.

62 Mr CORBIN ARNAUD 62 Isolation par l'intérieur des murs extérieurs «Nord et Sud» du rez-de-chaussée 1- Réglementations - L ACERMI (Association pour la CERtification des Matériaux Isolants) fait office d arbitre entre la multitude d isolants existants. Cette certification n est pas obligatoire mais est un gage de qualité. Elle définit le «classement ISOLE». Classement ISOLE Plus le chiffre est élevé, meilleure est la performance I Incompressibilité 1 à 5 S Stabilité dimensionnelle 1 à 4 O Comportement à l eau 1 à 3 L Limite des performances mécaniques en traction 1 à 4 E Perméabilité à la vapeur d eau 1 à 4 - Pour l isolation des murs par l'intérieur, l isolant doit répondre à ces exigences : I S O L Qu est ce qu une isolation? - Le principe de l isolation est d emprisonner l air dans des alvéoles les plus petites possibles pour réduire les mouvements de convection et les transferts par conduction. Si l eau vient à remplacer l air dans les pores d un matériau, par condensation ou par remontée capillaire par exemple, elle réduits considérablement sa résistance thermique. - Comment définir la performance d un isolant La conductivité thermique La résistance thermique R = é λ Unité : W/m.K Unité : m².k/w Plus λ est faible, plus le matériau est isolant Plus R est grand et plus le matériau est isolant Il dépend de la nature du matériau et de sa masse volumique La résistance est la relation entre l épaisseur et la conductivité 3- Les laines minérales - Les fibres de la laine de roche sont obtenues par la fonte de la roche diabase, ou roche volcanique. Elles sont liées à l'aide de résines synthétiques polymérisées pour former des rouleaux et des panneaux. Ceux-ci peuvent présenter différentes rigidités et finitions de surface. Elle est fort compressible et peut donc servir pour isoler les toitures terrasses.

63 Mr CORBIN ARNAUD 63 - Les fibres de laine de verre sont obtenues par la fonte de verre et de sable quartzeux, puis traitées par un produit hydrofuge. Elles sont liées à l'aide d'un produit thermodurcissant pour former des rouleaux et des panneaux. Ceux-ci peuvent présenter différentes rigidités et finitions de surface. La laine de verre a une composition uniforme. - Ces deux laines sont totalement perméables à la vapeur d'eau, ainsi qu à l air. Elles sont non capillaire (n'absorbent pas l'eau). Elles se caractérisent par une bonne stabilité thermique et un bon comportement au feu (supérieur dans le cas de laine de roche). 4- Mise en œuvre & avantages - Deux techniques s offrent à l artisan. La «pose collée» (si le mur est en bon état et qu il est relativement plan). Ou bien la pose par contre cloison sur ossature métallique, - Les déperditions par les murs donnant sur l extérieur représentent une part importante des pertes d un bâtiment. L isolation permet de limiter ces déperditions et de supprimer l effet de paroi froide des murs donnant sur ces locaux, - La finition est intégrée à l isolant, - Elle améliore le confort thermique, contribue grandement au confort d hiver, et permet d obtenir un gain de fraicheur de quelques degrés l été, - Amélioration du confort acoustique (réduction des bruits extérieurs). Nature de l isolant : Laine minérale et plaque de plâtre Epaisseur de l isolant = 120 mm Résistance thermique (R) = 3,75 m².k/w Surface à couvrir = 35 m² Conductivité thermique de l isolant (λ) = 0,032 W/m.K Taux du crédit d impôts=15% Taux du crédit d impôt = 23 % (si cumul des postes éligibles) (dans la limite d'un plafond de dépenses fixé à 100 TTC/m² de parois isolées, Avec R 3,7 m²k/w) Coût : HT (hors frais induits) * Le chiffrage de ces travaux n est que purement indicatif, elle n a donc aucune valeur contractuelle. Cette méthode de mise en œuvre peut engendrer des surcoûts non mesurables par nos services. Seul le devis d un artisan qualifié, permettra de connaître l enveloppe réelle des travaux.

64 Mr CORBIN ARNAUD Réglementations Isolation par l'intérieur du pignon Ouest «1 er étage» - L ACERMI (Association pour la CERtification des Matériaux Isolants) fait office d arbitre entre la multitude d isolants existants. Cette certification n est pas obligatoire mais est un gage de qualité. Elle définit le «classement ISOLE». Classement ISOLE Plus le chiffre est élevé, meilleure est la performance I Incompressibilité 1 à 5 S Stabilité dimensionnelle 1 à 4 O Comportement à l eau 1 à 3 L Limite des performances mécaniques en traction 1 à 4 E Perméabilité à la vapeur d eau 1 à 4 - Pour l isolation des murs par l'intérieur, l isolant doit répondre à ces exigences : I S O L Qu est ce qu une isolation? - Le principe de l isolation est d emprisonner l air dans des alvéoles les plus petites possibles pour réduire les mouvements de convection et les transferts par conduction. Si l eau vient à remplacer l air dans les pores d un matériau, par condensation ou par remontée capillaire par exemple, elle réduits considérablement sa résistance thermique. - Comment définir la performance d un isolant La conductivité thermique La résistance thermique R = é λ Unité : W/m.K Unité : m².k/w Plus λ est faible, plus le matériau est isolant Plus R est grand et plus le matériau est isolant Il dépend de la nature du matériau et de sa masse volumique La résistance est la relation entre l épaisseur et la conductivité 3- Les laines minérales - Les fibres de la laine de roche sont obtenues par la fonte de la roche diabase, ou roche volcanique. Elles sont liées à l'aide de résines synthétiques polymérisées pour former des rouleaux et des panneaux. Ceux-ci peuvent présenter différentes rigidités et finitions de surface. Elle est fort compressible et peut donc servir pour isoler les toitures terrasses.

65 Mr CORBIN ARNAUD 65 - Les fibres de laine de verre sont obtenues par la fonte de verre et de sable quartzeux, puis traitées par un produit hydrofuge. Elles sont liées à l'aide d'un produit thermodurcissant pour former des rouleaux et des panneaux. Ceux-ci peuvent présenter différentes rigidités et finitions de surface. La laine de verre a une composition uniforme. - Ces deux laines sont totalement perméables à la vapeur d'eau, ainsi qu à l air. Elles sont non capillaire (n'absorbent pas l'eau). Elles se caractérisent par une bonne stabilité thermique et un bon comportement au feu (supérieur dans le cas de laine de roche). 4- Mise en œuvre & avantages - Deux techniques s offrent à l artisan. La «pose collée» (si le mur est en bon état et qu il est relativement plan). Ou bien la pose par contre cloison sur ossature métallique, - Les déperditions par les murs donnant sur l extérieur représentent une part importante des pertes d un bâtiment. L isolation permet de limiter ces déperditions et de supprimer l effet de paroi froide des murs donnant sur ces locaux, - La finition est intégrée à l isolant, - Elle améliore le confort thermique, contribue grandement au confort d hiver, et permet d obtenir un gain de fraicheur de quelques degrés l été, - Amélioration du confort acoustique (réduction des bruits extérieurs). Nature de l isolant : Laine minérale et plaque de plâtre Epaisseur de l isolant = 120 mm Résistance thermique (R) = 3,75 m².k/w Surface à couvrir = 25 m² Conductivité thermique de l isolant (λ) = 0,032 W/m.K Taux du crédit d impôts=15% Taux du crédit d impôt = 23 % (si cumul des postes éligibles) (dans la limite d'un plafond de dépenses fixé à 100 TTC/m² de parois isolées, Avec R 3,7 m²k/w) Coût : HT (hors frais induits) * Le chiffrage de ces travaux n est que purement indicatif, elle n a donc aucune valeur contractuelle. Cette méthode de mise en œuvre peut engendrer des surcoûts non mesurables par nos services. Seul le devis d un artisan qualifié, permettra de connaître l enveloppe réelle des travaux.

66 Mr CORBIN ARNAUD Réglementation Isolation par l'extérieur des murs extérieurs «Nord et Sud» du 1 er étage - L ITE est un assemblage de plusieurs composants qui doivent être cohérents entre eux. Le système doit bénéficier d un ATE (Agrément Technique Européen) délivré par le CSTB, - Les travaux d ITE nécessitent d intervenir sur l aspect extérieur du bâtiment et sur son emprise au sol. Ceci a des conséquences au regard du droit de l urbanisme et des règles de droit privée. Une déclaration préalable aux services de la mairie ou de l équipement est obligatoire, - La notion d alignement est fondamentale : l empiètement sur l espace public (voieries notamment) ou privé (propriété voisine) est réglementé. Tout ce qu il faut savoir est précisé dans le PLU (Plan Local d Urbanisme). 2- Principe de mise en œuvre - Analyse du support (cohésion de l existant, planéité, remontées capillaires, valeur de résistance à l arrachement ), - Analyse de l environnement (exposition aux chocs, traitement de la mitoyenneté ), - Mode de fixation de l isolant (mécanique sur rail, entre chevron), - Traitement des points singuliers (toiture, appuis de fenêtre, tableaux des portes et fenêtres, ventilation, profilé de départ ou d arrêt ), - Pose des armatures (trames de verre ou métallique), - Enduits (hydraulique ou mince, choix de la couleur du revêtement en fonction de l altitude, les couleurs sombres sont à proscrire pour éviter les chocs thermiques). 3- Le polystyrène expansé (PSE) - Le polystyrène expansé dit «PSE» est obtenu par polymérisation du styrène et du pentane. Placé dans une cuve, on injecte de la vapeur d eau pour provoquer la «pré expansion» (la bille grossit jusqu à 30 fois son volume initial). Après un temps de repos, appelé «maturation», les billes sont introduites dans le moule avec injection de vapeur d eau : elles se soudent entre elles et prennent la forme désirée. Le polystyrène est un matériau alvéolaire. - Léger : le PSE est composé au final de 98% d air, - Protecteur : le PSE se comporte comme un coussin d air et il se déforme et absorbe les chocs, - Thermique : le PSE protège des changements brutaux des températures (du produit alimentaire aux murs des maisons), - Acoustique : le PSE comprime l effet sonore, il est utilisé dans l isolation des murs et des sols des maisons, - Fragile face au feu, le polystyrène expansé nécessite l'association d'un matériau incombustible tel que le plâtre. Lorsqu'il doit rester apparent, cet isolant doit être ignifugé.

67 Mr CORBIN ARNAUD Avantages - Réduction significative des dépenses de chauffage par l augmentation de la performance thermique globale du bâtiment, - Augmente l inertie thermique des murs avec incidence sur la Tic (Température Intérieure Conventionnelle) ainsi que le déphasage : confort d été accru, - Traitement des ponts thermiques structurelles (Isolant non interrompu aux diverses liaisons planchers/murs), - Bonne performance acoustique, - Pas de réduction de la surface habitable ni de décoration à refaire, - Protection du gros œuvre, étanchéité à la pluie, suppression des contraintes thermiques pour les parois, - Inclus le ravalement des façades (valorisation esthétique), - Occupation possible des locaux pendant les travaux. Nature de l isolant = Polystyrène expansé Surface à couvrir = 70 m² Epaisseur Isolant = 140 mm Conductivité thermique de l isolant (λ) = 0,038 W/m.K Taux du crédit d impôts=15% Résistance thermique Taux du crédit d impôt = 23 % (si cumul des postes éligibles) (R) = 3,7 m².k/w (dans la limite d'un plafond de dépenses fixé à 150 TTC/m² de parois isolées, Avec R 3,7 m²k/w) Coût : HT (hors frais induits) j* Le chiffrage de ces travaux n est que purement indicatif, elle n a donc aucune valeur contractuelle. Cette méthode de mise en œuvre peut engendrer des surcoûts non mesurables par nos services. Seul le devis d un artisan qualifié, permettra de connaître l enveloppe réelle des travaux.

68 Mr CORBIN ARNAUD 68 Isolation par l'intérieur des murs intérieurs donnant sur les combles voisins 1- Réglementations - L ACERMI (Association pour la CERtification des Matériaux Isolants) fait office d arbitre entre la multitude d isolants existants. Cette certification n est pas obligatoire mais est un gage de qualité. Elle définit le «classement ISOLE». Classement ISOLE Plus le chiffre est élevé, meilleure est la performance I Incompressibilité 1 à 5 S Stabilité dimensionnelle 1 à 4 O Comportement à l eau 1 à 3 L Limite des performances mécaniques en traction 1 à 4 E Perméabilité à la vapeur d eau 1 à 4 - Pour l isolation des murs par l extérieur, l isolant doit répondre à ces exigences : I S O L Qu est ce qu une isolation? - Le principe de l isolation est d emprisonner l air dans des alvéoles les plus petites possibles pour réduire les mouvements de convection et les transferts par conduction. Si l eau vient à remplacer l air dans les pores d un matériau, par condensation ou par remontée capillaire par exemple, elle réduits considérablement sa résistance thermique. - Comment définir la performance d un isolant La conductivité thermique La résistance thermique R = é λ Unité : W/m.K Unité : m².k/w Plus λ est faible, plus le matériau est isolant Plus R est grand et plus le matériau est isolant Il dépend de la nature du matériau et de sa masse volumique La résistance est la relation entre l épaisseur et la conductivité 3- Les laines minérales - Les fibres de la laine de roche sont obtenues par la fonte de la roche diabase, ou roche volcanique. Elles sont liées à l'aide de résines synthétiques polymérisées pour former des rouleaux et des panneaux. Ceux-ci peuvent présenter différentes rigidités et finitions de surface. Elle est fort compressible et peut donc servir pour isoler les toitures terrasses.

69 Mr CORBIN ARNAUD 69 - Les fibres de laine de verre sont obtenues par la fonte de verre et de sable quartzeux, puis traitées par un produit hydrofuge. Elles sont liées à l'aide d'un produit thermodurcissant pour former des rouleaux et des panneaux. Ceux-ci peuvent présenter différentes rigidités et finitions de surface. La laine de verre a une composition uniforme. - Ces deux laines sont totalement perméables à la vapeur d'eau, ainsi qu à l air. Elles sont non capillaire (n'absorbent pas l'eau). Elles se caractérisent par une bonne stabilité thermique et un bon comportement au feu (supérieur dans le cas de laine de roche). 4- Mise en œuvre & avantages - Une des techniques les plus répandues consiste à utiliser un complexe de doublage constitué d un panneau de laine de verre collé sur une plaque de plâtre de 13mm sans pare-vapeur. Ce complexe est directement collé au mur et jointé par des bandes adhésives, - Les déperditions par les murs donnant sur un local non chauffé peuvent représenter une part significative des pertes d un bâtiment. L isolation permet de limiter ces déperditions et de supprimer l effet de paroi froide des murs donnant sur ces locaux, - Elle améliore le confort thermique, contribue grandement au confort d hiver, et permet d obtenir un gain de fraicheur de quelques degrés l été, - Amélioration du confort acoustique (réduction des bruits extérieurs). Nature de l isolant : Laine minérale Surface à couvrir = 50 m² Epaisseur de l isolant = 100 mm Conductivité thermique de l isolant (λ) = 0,035 W/m.K Résistance thermique (R) = 2,85 m².k/w Ce poste n est pas éligible au crédit d impôts, et ne peut être intégré à un bouquet de travaux Coût : HT (hors frais induits) * Le chiffrage de ces travaux n est que purement indicatif, elle n a donc aucune valeur contractuelle. Cette méthode de mise en œuvre peut engendrer des surcoûts non mesurables par nos services. Seul le devis d un artisan qualifié, permettra de connaître l enveloppe réelle des travaux.

70 Mr CORBIN ARNAUD 70 Isolation par l'intérieur des murs intérieurs donnant sur garage 1- Réglementations - L ACERMI (Association pour la CERtification des Matériaux Isolants) fait office d arbitre entre la multitude d isolants existants. Cette certification n est pas obligatoire mais est un gage de qualité. Elle définit le «classement ISOLE». Classement ISOLE Plus le chiffre est élevé, meilleure est la performance I Incompressibilité 1 à 5 S Stabilité dimensionnelle 1 à 4 O Comportement à l eau 1 à 3 L Limite des performances mécaniques en traction 1 à 4 E Perméabilité à la vapeur d eau 1 à 4 - Pour l isolation des murs par l extérieur, l isolant doit répondre à ces exigences : I S O L Qu est ce qu une isolation? - Le principe de l isolation est d emprisonner l air dans des alvéoles les plus petites possibles pour réduire les mouvements de convection et les transferts par conduction. Si l eau vient à remplacer l air dans les pores d un matériau, par condensation ou par remontée capillaire par exemple, elle réduits considérablement sa résistance thermique. - Comment définir la performance d un isolant La conductivité thermique La résistance thermique R = é λ Unité : W/m.K Unité : m².k/w Plus λ est faible, plus le matériau est isolant Plus R est grand et plus le matériau est isolant Il dépend de la nature du matériau et de sa masse volumique La résistance est la relation entre l épaisseur et la conductivité 3- Les laines minérales - Les fibres de la laine de roche sont obtenues par la fonte de la roche diabase, ou roche volcanique. Elles sont liées à l'aide de résines synthétiques polymérisées pour former des rouleaux et des panneaux. Ceux-ci peuvent présenter différentes rigidités et finitions de surface. Elle est fort compressible et peut donc servir pour isoler les toitures terrasses.

71 Mr CORBIN ARNAUD 71 - Les fibres de laine de verre sont obtenues par la fonte de verre et de sable quartzeux, puis traitées par un produit hydrofuge. Elles sont liées à l'aide d'un produit thermodurcissant pour former des rouleaux et des panneaux. Ceux-ci peuvent présenter différentes rigidités et finitions de surface. La laine de verre a une composition uniforme. - Ces deux laines sont totalement perméables à la vapeur d'eau, ainsi qu à l air. Elles sont non capillaire (n'absorbent pas l'eau). Elles se caractérisent par une bonne stabilité thermique et un bon comportement au feu (supérieur dans le cas de laine de roche). 4- Mise en œuvre & avantages - Une des techniques les plus répandues consiste à utiliser un complexe de doublage constitué d un panneau de laine de verre collé sur une plaque de plâtre de 13mm sans pare-vapeur. Ce complexe est directement collé au mur et jointé par des bandes adhésives, - Les déperditions par les murs donnant sur un local non chauffé peuvent représenter une part significative des pertes d un bâtiment. L isolation permet de limiter ces déperditions et de supprimer l effet de paroi froide des murs donnant sur ces locaux, - Elle améliore le confort thermique, contribue grandement au confort d hiver, et permet d obtenir un gain de fraicheur de quelques degrés l été, - Amélioration du confort acoustique (réduction des bruits extérieurs). Nature de l isolant : Laine minérale Surface à couvrir = 25 m² Epaisseur de l isolant = 100 mm Conductivité thermique de l isolant (λ) = 0,035 W/m.K Résistance thermique (R) = 2,85 m².k/w Ce poste n est pas éligible au crédit d impôts, et ne peut être intégré à un bouquet de travaux Coût : HT (hors frais induits) * Le chiffrage de ces travaux n est que purement indicatif, elle n a donc aucune valeur contractuelle. Cette méthode de mise en œuvre peut engendrer des surcoûts non mesurables par nos services. Seul le devis d un artisan qualifié, permettra de connaître l enveloppe réelle des travaux.

72 Mr CORBIN ARNAUD Réglementations Insufflation d ouate de cellulose dans les rampants - L ACERMI (Association pour la CERtification des Matériaux Isolants) fait office d arbitre entre la multitude d isolants existants. Cette certification n est pas obligatoire mais est un gage de qualité. Elle définit le «classement ISOLE». - Classement ISOLE Plus le chiffre est élevé, meilleure est la performance I Incompressibilité 1 à 5 S Stabilité dimensionnelle 1 à 4 O Comportement à l eau 1 à 3 L Limite des performances mécaniques en traction 1 à 4 E Perméabilité à la vapeur d eau 1 à 4 - Pour l isolation des plafonds par l'intérieur, l isolant doit répondre à ces exigences : I S O L Qu est ce qu une isolation? - Le principe de l isolation est d emprisonner l air dans des alvéoles les plus petites possibles pour réduire les mouvements de convection et les transferts par conduction. Si l eau vient à remplacer l air dans les pores d un matériau, par condensation ou par remontée capillaire par exemple, elle réduits considérablement sa résistance thermique. - Comment définir la performance d un isolant La conductivité thermique La résistance thermique R = é λ Unité : W/m.K Unité : m².k/w Plus λ est faible, plus le matériau est isolant Plus R est grand et plus le matériau est isolant Il dépend de la nature du matériau et de sa masse volumique La résistance est la relation entre l épaisseur et la conductivité 3- La ouate de cellulose - Les produits isolants à base de cellulose sont fabriqués à partir de journaux recyclés ou encore des coupes de papier neuf d imprimerie. Le papier est moulu, puis reçoit un traitement antifongique, ignifuge, insecticide (sels de bore), - La ouate de cellulose est commercialisée en vrac pour épandage manuel ou insufflation mécanique. On peut également la trouver en panneaux.

Audit Energétique En Maison Individuelle

Audit Energétique En Maison Individuelle INOVEHA Bureau d Etudes Thermiques 5, rue Jean Marie Tullou 35740 PACE Tél : 02 99 85 16 45 Fax : 02 99 85 57 83 RCS : 494 300 619 Compagnie d assurance : GROUPAMA n 7950376/409 Audit Energétique En Maison

Plus en détail

CARACTERISTIQUES du BATIMENT

CARACTERISTIQUES du BATIMENT CARACTERISTIQUES du BATIMENT Type de bâtiment : Maison individuelle Année de construction : Entre 1948 et 1974 Forme du bâtiment : Avec décrochement Longueur : 1 m Largeur : 1 m Surface Shon : 202,40 m²

Plus en détail

CARACTERISTIQUES du BATIMENT. ENVELOPPE et BATI

CARACTERISTIQUES du BATIMENT. ENVELOPPE et BATI CARACTERISTIQUES du BATIMENT Type de bâtiment : Maison individuelle Année de construction : Entre 1948 et 1974 Forme du bâtiment : Longueur : 12,10 m Largeur : 6,10 m Surface Shon : 109,00 m² Surface hab.

Plus en détail

Rénovation thermique de votre logement

Rénovation thermique de votre logement Audits et conseils énergétiques Rénovation thermique de votre logement Réalisé par : Guy LAMOUR Pour : Mr et Mme LEFRANC à LANDAS Le : 19/03/2015 Guy Lamour : conseiller indépendant en rénovation thermique

Plus en détail

Commune de BRIGNOLES

Commune de BRIGNOLES Commune de BRIGNOLES RAPPORT DE DIAGNOSTIC D EVALUATION ENERGETIQUE Maison de village XXX ACDI Agence Centre-var Diagnostic Immobilier - S.A.R.L. au capital de 8 000 euros - R.C.S. de Brignoles n 50 4

Plus en détail

Projet JCE. MAISON MITOYENNE - Mr et Mme Guiquel. 22 rue de la pommerais - SAINT JACQUES DE LA LANDE

Projet JCE. MAISON MITOYENNE - Mr et Mme Guiquel. 22 rue de la pommerais - SAINT JACQUES DE LA LANDE Ecole des Métiers de l Environnement Campus de Ker Lann Rennes 35170 BRUZ Tél. : 02.99.05.88.00./ Fax. : 02.99.05.88.09. http://www.ecole-eme.com Auteurs : BOTREL Yohann Section : DEPS EREE DESGRANGES

Plus en détail

ETUDE ET DIAGNOSTIC THERMIQUE TECHNOLOGIE DOREAN

ETUDE ET DIAGNOSTIC THERMIQUE TECHNOLOGIE DOREAN ETUDE ET DIAGNOSTIC THERMIQUE TECHNOLOGIE DOREAN Bureau d Etudes Thermiques SCHLIENGER 45, rue de Mulhouse 68210 BALSCHWILLER Tél. 03.89.25.91.95 Fax 03.89.25.91.95 E-mail : sschlienger@free.fr SOMMAIRE

Plus en détail

La dynamique Grenelle et les outils incitatifs. Arno HOULLIERE, chargée de mission Patrimoine Environnement Métiers Matériaux CAPEB Rhône-Alpes

La dynamique Grenelle et les outils incitatifs. Arno HOULLIERE, chargée de mission Patrimoine Environnement Métiers Matériaux CAPEB Rhône-Alpes La dynamique Grenelle et les outils incitatifs Les aides financières (TVA à taux réduit) (Crédit d impôt développement durable) Eco PTZ, FEDER TVA à 5,5 % Travaux d isolation, changement de fenêtres Installation

Plus en détail

Eco-prêt à taux zéro

Eco-prêt à taux zéro Eco-prêt à taux zéro L'éco-prêt à taux zéro vous permet de financer la rénovation énergétique de votre logement et ainsi de réduire vos consommations d'énergie et vos émissions de gaz à effet de serre.

Plus en détail

Situation actuelle Préconisation 1 Préconisation 2

Situation actuelle Préconisation 1 Préconisation 2 Menuiserie : Double vitrage bois 4/12/4 + 2 Velux 4/8/4 + 2 "lucarnes" de toiture. Murs Situation actuelle Préconisation 1 Préconisation 2 Brique rouge alvéolaire 25cm + 7,5cm laine de verre + 7cm brique

Plus en détail

Récapitulatif de l audit énergétique de la copropriété «OBIER» 15 rue Claude Bernard NOGENT SUR OISE 31/03/14

Récapitulatif de l audit énergétique de la copropriété «OBIER» 15 rue Claude Bernard NOGENT SUR OISE 31/03/14 Récapitulatif de l audit énergétique de la copropriété «OBIER» 15 rue Claude Bernard NOGENT SUR OISE 31/03/14 Récapitulatif du l audit énergétique de NOGENT SUR OISE 1 Sommaire I. Introduction... 3 II.

Plus en détail

Energéticien Consultant Formateur

Energéticien Consultant Formateur 1 Energéticien Consultant Formateur 2 Cas 1 : maison contemporaine Maison individuelle 1972 Façade avant entrée Pignon jardin Façade arrière jardin 3 Description Présentation générale état initial 2 niveaux

Plus en détail

L Eco PTZ : le bouquet de travaux et la performance énergétique globale après travaux, Ou comment intervenir globalement en rénovation.

L Eco PTZ : le bouquet de travaux et la performance énergétique globale après travaux, Ou comment intervenir globalement en rénovation. L Eco PTZ : le bouquet de travaux et la performance énergétique globale après travaux, Ou comment intervenir globalement en rénovation. Pourquoi l éco prêt? La mise en place de l éco-prêt est là pour inciter

Plus en détail

Note technique : Rénovation thermique des gîtes de Tayac et Taurines

Note technique : Rénovation thermique des gîtes de Tayac et Taurines Note technique : Rénovation thermique des gîtes de Tayac et Taurines Réalisé par : Arnaud Larvol Conseiller énergie Pays Ruthénois 6, avenue de L Europe 12 000 Rodez 05.65.73.61.70 a.larvol@pays-ruthenois.f

Plus en détail

Les règles de l isolation

Les règles de l isolation 3 Les règles de l isolation Étape 1 : assurer une excellente isolation thermique des parois vitrées et opaques. En plus de jouer un rôle de barrière contre les déperditions thermiques, l isolation des

Plus en détail

Reproduction interdite. Propriété de BBC-EXPERTISE. Rénovation BBC Immeuble 10 lots 38 E [BBC-EXPERTISE] Labellisation BBC Effinergie

Reproduction interdite. Propriété de BBC-EXPERTISE. Rénovation BBC Immeuble 10 lots 38 E [BBC-EXPERTISE] Labellisation BBC Effinergie [BBC-EXPERTISE] Labellisation BBC Effinergie Rénovation BBC Immeuble 10 lots 38 E BBC-EXPERTISE Expert en Rénovation Enérgétique Certifié 1 Présentation Prestations [BBC-EXPERTISE] CHANGEMENT DE DESTINATION

Plus en détail

Rénovation en maison individuelle : le mix énergétique une solution efficace et abordable?

Rénovation en maison individuelle : le mix énergétique une solution efficace et abordable? Rénovation en maison individuelle : le mix énergétique une solution efficace et abordable? Mardi 7 février 2012 / 10H45-11H45 Maurice DI GIUSTO Président UNA CPC de la CAPEB Jean-Denis HASSENBOELHER Technicien

Plus en détail

FICHE CALCULS THERMIQUES "AVANT ET APRES TRAVAUX" INFORMATIONS GENERALES SOCIETE AGENCE CODE CITE ADRESSE CITE

FICHE CALCULS THERMIQUES AVANT ET APRES TRAVAUX INFORMATIONS GENERALES SOCIETE AGENCE CODE CITE ADRESSE CITE FICHE CALCULS THERMIQUES "AVANT ET APRES TRAVAUX" INFORMATIONS GENERALES SOCIETE AGENCE CODE CITE ADRESSE CITE TYPE DE LOGEMENT (collectif/individuel) MODE DE CHAUFFAGE (collectif/individuel) ENERGIE DE

Plus en détail

AUDIT ÉNERGÉTIQUE RÉSIDENCE DES ORMES À MONTREUIL

AUDIT ÉNERGÉTIQUE RÉSIDENCE DES ORMES À MONTREUIL Montreuil, le 10 mars 2014 AUDIT ÉNERGÉTIQUE RÉSIDENCE DES ORMES À MONTREUIL Réunion Intermédiaire Florent LOUSSOUARN DES TEXTES RÉGLEMENTAIRES Bâtiments avant 1974 1 er choc pétrolier RT 74 Décret affichage

Plus en détail

Maison Modèle BIG BOX Altersmith

Maison Modèle BIG BOX Altersmith Maison Modèle BIG BOX Altersmith SOLUTIONS D ENVELOPPE & DE SYSTÈMES PERFORMANCES RT 2005 & LABELS I. Présentation de la maison BIG BOX - T3...2 II. Enveloppes...3 1. Présentation de l enveloppe...3 2.

Plus en détail

La BAO PROMODUL version Pro Expert MI

La BAO PROMODUL version Pro Expert MI La BAO PROMODUL version Pro Expert MI Logiciel de diagnostic et de simulation pour l amélioration de la performance énergétique et du confort thermique dans la maison individuelle La BAO PROMODUL version

Plus en détail

Rénovation énergétique d une maison individuelle à Vanves

Rénovation énergétique d une maison individuelle à Vanves Bâtiments Matériaux Opérations Installations Rénovation énergétique d une maison individuelle à Vanves B ÂTIMENTS Une maison en briques des années 1920 à Vanves avec un petit jardin. Un cadre idéal, si

Plus en détail

PROJET. berrand. - Page 1/10 - 87430 VERNEUIL SUR VIENNE. Commentaires divers : Thierry BERRAND 6, rue de prasmounier 87430 VERNEUIL SUR VIENNE

PROJET. berrand. - Page 1/10 - 87430 VERNEUIL SUR VIENNE. Commentaires divers : Thierry BERRAND 6, rue de prasmounier 87430 VERNEUIL SUR VIENNE Logiciel référencé par la marque PROJET berrand 87430 VERNEUIL SUR VIENNE Date de l'étude : Commentaires divers : ARTISAN BERRAND SARL 24/02/2012 perso CLIENT Guy Berrand Thierry BERRAND 6, rue de prasmounier

Plus en détail

Rénovation thermique performante d une maison individuelle à Vanves

Rénovation thermique performante d une maison individuelle à Vanves Bâtiments Matériaux Opérations Installations Rénovation thermique performante d une maison individuelle à Vanves B ÂTIMENTS Afin d améliorer le confort thermique de leur maison d après-guerre, un couple

Plus en détail

L'éco-prêt, pour qui, pour quoi?

L'éco-prêt, pour qui, pour quoi? L'éco-prêt, pour qui, pour quoi? L'éco-prêt à taux zéro est un engagement du grenelle de l'environnement. Il permet, grâce à la rénovation énergétique de réduire les consommations d'énergie et les émissions

Plus en détail

Audit énergétique de la Copropriété

Audit énergétique de la Copropriété Audit énergétique de la Copropriété Sommaire SOMMAIRE Démarche de l étude A- Etat des lieux Recueil des données Présentation de la copropriété Enquête auprès des usagers Performances du bâti et éléments

Plus en détail

Bilan Thermique Simplifié DIALOGIE. 1) Données Générales. Date de la visite Conseiller. Mme et M. ROUBERTIES 7 traverse Hélène 13400 Aubagne

Bilan Thermique Simplifié DIALOGIE. 1) Données Générales. Date de la visite Conseiller. Mme et M. ROUBERTIES 7 traverse Hélène 13400 Aubagne Bilan Thermique Simplifié DIALOGIE 1) Données Générales Identité Date de la visite Conseiller 21/06/2011 Marc GLASS Nom de l'usager : Adresse : Mme et M. ROUBERTIES 7 traverse Hélène 13400 Aubagne Logement

Plus en détail

CHAPITRE 1 : CONNAISSANCES GENERALES ET CONNAISSANCES SIMPLES EN THERMIQUE

CHAPITRE 1 : CONNAISSANCES GENERALES ET CONNAISSANCES SIMPLES EN THERMIQUE Le QCM (questionnaire à choix multiple) a 40 questions piochées au hasard dans un potentiel de 400 questions environ, divisées en 4 chapitres repris ci-après. La liste des connaissances requises correspond

Plus en détail

PROJET. SCI LA PLUME ROUGE 538 rue Raymond Tellier 45200 AMILLY. - Page 1/9 - Damien LECLERC 1 rue du courtil cabot 45700 VILLEMANDEUR

PROJET. SCI LA PLUME ROUGE 538 rue Raymond Tellier 45200 AMILLY. - Page 1/9 - Damien LECLERC 1 rue du courtil cabot 45700 VILLEMANDEUR Logiciel référencé par la marque PROJET SCI LA PLUME ROUGE 538 rue Raymond Tellier 45200 AMILLY Date de l'étude : ARTISAN 05.01.2011 CLIENT SARL LECLERC Désiré SCI LA PLUME ROUGE Damien LECLERC 1 rue du

Plus en détail

Récapitulatif de l audit énergétique de la copropriété 1 relais de la Poste à RANTIGNY 25/11/13

Récapitulatif de l audit énergétique de la copropriété 1 relais de la Poste à RANTIGNY 25/11/13 Récapitulatif de l audit énergétique de la copropriété 1 relais de la Poste à RANTIGNY 25/11/13 Récapitulatif du l audit énergétique de RANTIGNY 1 Sommaire I. Introduction... 3 II. Visite du site... 4

Plus en détail

La thermique dans le bâtiment

La thermique dans le bâtiment La thermique dans le bâtiment I] Les modes de propagation de la chaleur : La conduction : La transmission de chaleur par conduction se fait à travers un ou plusieurs éléments en contact direct. Le flux

Plus en détail

Présentation du concept

Présentation du concept Label THPE RT 2005 2 niveaux d isolation disponibles Maisons INOV en clos couvert avec garantie décennale Version B du 11 mail 2009 SOMMAIRE Présentation du concept... 3 Descriptif du clos couvert des

Plus en détail

«Les exigences techniques et réglementaires d un bâtiment basse consommation»

«Les exigences techniques et réglementaires d un bâtiment basse consommation» Mercredi de l info du 22 février 2012 Conseil et Réseaux Bureau d études Bâtiment et Process «Les exigences techniques et réglementaires d un bâtiment basse consommation» Vincent DUBAR Chef de projets

Plus en détail

Fiche d Information - Étude Thermique

Fiche d Information - Étude Thermique Fiche d Information - Étude Thermique 7, Grande Rue 84370 BEDARRIDES Tél. : 04.90.22.85.30 Fax : 04.90.22.85.31 e-mail : new-tec@orange.fr Site : www.new-tec.fr Références constructeur ou code avantage

Plus en détail

Copropriétés des économies à tous les étages

Copropriétés des économies à tous les étages Copropriétés des économies à tous les étages Gaël BOGOTTO EIE Marseille Provence Programme Introduction Les avancés du Grenelle II de l Environnement Les économies d énergie en copropriété Solutions Démarche

Plus en détail

RT 2012. et maçonnerie en pierres massives pour la maison individuelle

RT 2012. et maçonnerie en pierres massives pour la maison individuelle CTMNC 17 rue Letellier 75 015 PARIS RT 2012 et maçonnerie en pierres massives pour la maison individuelle Indice 01 du 25 octobre 2013 Dossier : n 120 130 Chargé d étude : Baptiste FAUCHER baptiste.faucher@pouget-consultants.fr

Plus en détail

Maisons Individuelles THPE et BBC. Les solutions avec les produits manufacturés en béton.

Maisons Individuelles THPE et BBC. Les solutions avec les produits manufacturés en béton. Maisons Individuelles THPE et BBC Les solutions avec les produits manufacturés en béton. Principes des solutions étudiées dans le cadre de la Réglementation Thermique concernant les prestations courantes

Plus en détail

TOIT PAR TOI 41 route de Gencay 86000 POITIERS CONSTRUCTION DE 8 LOGEMENTS EN AUTO-CONSTRUCTION

TOIT PAR TOI 41 route de Gencay 86000 POITIERS CONSTRUCTION DE 8 LOGEMENTS EN AUTO-CONSTRUCTION TOIT PAR TOI 41 route de Gencay 86000 POITIERS CONSTRUCTION DE 8 LOGEMENTS EN AUTO-CONSTRUCTION MEMO ENERGIE - APS GUERINEAU Samuel - Architecte EIC ECONOMISTE ARCABOIS - BET STRUCTURE CLIMAT CONSEIL BET

Plus en détail

La pierre massive : nouvelles exigences, nouveaux outils - 27 juin 2013. concevoir autrement! Nantes/ Paris 01 42 59 53 64 www.pouget-consultants.

La pierre massive : nouvelles exigences, nouveaux outils - 27 juin 2013. concevoir autrement! Nantes/ Paris 01 42 59 53 64 www.pouget-consultants. RT2012 concevoir autrement! Nantes/ Paris 01 42 59 53 64 www.pouget-consultants.fr Sommaire RT2012, informations essentielles «On vient d où?» Visualisation bilan énergétique, rappels RT RT 2012 «C est

Plus en détail

ETUDE DE CAS SITE : Maison chauffage gaz condensation

ETUDE DE CAS SITE : Maison chauffage gaz condensation ETUDE DE CAS SITE : Maison chauffage gaz condensation Le 21 mars 2010 Référence : Etude Objet : Audit énergétique: Du 18 mars 2010. Bilan initial de l'existant. Bilan projeté des rénovations retenues Maitre

Plus en détail

RT2012. News. News. www.samse.fr. Ensemble pour la. Ensemble pour la. www.samse.fr. Avec SAMSE et ses partenaires

RT2012. News. News. www.samse.fr. Ensemble pour la. Ensemble pour la. www.samse.fr. Avec SAMSE et ses partenaires Vous devez fournir les attestations de PC et de fin de travaux Attestation au depôt de pc : 1 Votre extension doit respecter les exigences de la élément par élément Attestation fin de travaux : Cette attestation

Plus en détail

LA RENOVATION DE MON HABITAT

LA RENOVATION DE MON HABITAT Économie Plus de confort Factures en baisse meilleure isolation Plus de chaleur LA RENOVATION DE MON HABITAT OU COMMENT GAGNER EN CONFORT ET EN ÉCONOMIES AVEC BÂTILAND POURQUOI JE DOIS RÉNOVER MON HABITAT?

Plus en détail

Conférence de présentation RT 2012

Conférence de présentation RT 2012 Conférence de présentation RT 2012 Illustrations des exigences en immeuble collectif Marie-Christine ROGER Chef du bureau de la qualité et de la réglementation technique de la construction MEEDDM DGALN

Plus en détail

Rencontre de l habitat l

Rencontre de l habitat l Rencontre de l habitat l durable Les aides financières pour l habitat ancien Réunion du 27 Mai 2010 Arehn Daniel LEHUE ANAH Alain DEBADIER Notaire Romain DANTEL Catherine OTRAL-VOLLMER Espace Info Energie

Plus en détail

Critères d éligibilité techniques spécifiques à chaque équipement

Critères d éligibilité techniques spécifiques à chaque équipement Critères d éligibilité techniques spécifiques à chaque équipement Chaudières à basse température, individuelles ou collectives Les chaudières basse température ne sont plus éligibles au dispositif du crédit

Plus en détail

MAIRIE DE SAUVETERRE DE GUYENNE

MAIRIE DE SAUVETERRE DE GUYENNE MAIRIE DE SAUVETERRE DE GUYENNE COMMUNE DE SAUVETERRE DE GUYENNE (33540) Juin 2009 1 1 ) Bilan thermique du Bâtiment (état actuel) Adresse du logement : Coordonnées du propriétaire : Mairie de Sauveterre

Plus en détail

BILAN THERMIQUE SIMPLIFIE Rapport DIALOGIE

BILAN THERMIQUE SIMPLIFIE Rapport DIALOGIE BILAN THERMIQUE SIMPLIFIE Rapport DIALOGIE Ce Bilan thermique simplifié a été réalisé à l aide du logiciel DIALOGIE Il a permis d estimer, à partir des informations recueillies lors d une visite d un technicien

Plus en détail

Comment optimiser la performance énergétique de son logement?

Comment optimiser la performance énergétique de son logement? Comment optimiser la performance énergétique de son logement? Janvier 2014 AHF / J.M. VOGEL Plan de la présentation Contexte Objectifs Faire un premier bilan énergétique Les différents travaux d économies

Plus en détail

«l Eco-prêt à taux zéro» pour la rénovation thermique des logements

«l Eco-prêt à taux zéro» pour la rénovation thermique des logements «l Eco-prêt à taux zéro» pour la rénovation thermique des logements 14 / 34 Comment fonctionne l éco-prêt à taux zéro? Le programme de réduction des consommations énergétiques et des émissions de gaz à

Plus en détail

Chauffez votre maison pour 14 par mois sans réchauffer le climat

Chauffez votre maison pour 14 par mois sans réchauffer le climat Maison Basse mmation Chauffez votre maison pour 14 par mois sans réchauffer le climat Constructeur responsable et engagé dans la préservation de l environnement, Maisons Ericlor s est depuis longtemps

Plus en détail

Construction bois : la réponse adéquate pour la RT2012/RT2020

Construction bois : la réponse adéquate pour la RT2012/RT2020 Construction bois : la réponse adéquate pour la RT2012/RT2020 M. Delorme 1 Construction bois : la réponse adéquate pour la RT2012/RT2020 Marc Delorme Inter Forêt-Bois 42 FR-Saint Etienne 2 3 ème Forum

Plus en détail

15/05/2012 Etude réalisée sous ABATIA 1/7

15/05/2012 Etude réalisée sous ABATIA 1/7 Projet Nom Abatia Nom de la variante SHON 127 Haut. sous plafond 2.5 Détails du site Latitude 45.59 Longitude 5.63 Station météo Chambéry Catalogue des parois Nom Type Positionnement Composition Surface

Plus en détail

Travaux permettant de réaliser des économies d'énergie

Travaux permettant de réaliser des économies d'énergie Travaux permettant de réaliser des économies d'énergie Espace Info Energie de la CoVe eie.carpentras@aere-asso.com 0490362509 Avec le soutien de : Isolation par l'intérieur des murs extérieurs Isolation

Plus en détail

Version n 3 du 11 décembre 2009

Version n 3 du 11 décembre 2009 SYNTHESE de l étude thermique Projet de Maison Individuelle Basse Consommation Maîtres d ouvrage : M. et Mme Enjolras Lieu : La Bâtie Divisin (38) Version n 3 du 11 décembre 2009 SOMMAIRE : 1. Hypothèses

Plus en détail

TP N 14 : RÉDUCTION DE LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE D UN BÂTIMENT ETT 1.2.3

TP N 14 : RÉDUCTION DE LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE D UN BÂTIMENT ETT 1.2.3 Centres d'intérêt abordés Niveau d analyse Objectifs pédagogiques Connaissances Activités (3 H) Ressources matérielles Énergie Comportemental 1.2.3 Utilisation raisonnée des ressources Efficacité Réduction

Plus en détail

DOSSIER D ETUDE THERMIQUE REGLEMENTAIRE RT 2005

DOSSIER D ETUDE THERMIQUE REGLEMENTAIRE RT 2005 DOSSIER D ETUDE THERMIQUE REGLEMENTAIRE RT 2005 Projet de maison individuelle de Monsieur et Madame LORRAIN située à MONTLAUR 31450 Descriptif général L étude suivante a pour objet de présenter les calculs

Plus en détail

::: Le Crédit d impôt développement durable (CIDD)

::: Le Crédit d impôt développement durable (CIDD) n 29 Novembre 2013 BTP Ille-et-Vilaine ::: CRÉDIT D IMPOT DEVELOPPEMENT DURABLE (CIDD) ET ECO-PTZ : les changements attendus pour ::: Le Crédit d impôt développement durable (CIDD) Le projet de loi de

Plus en détail

PROJET SARL DESSAUD. INTERNET SITE jérémy CIZABUIROZ AV ADRIEN MAZET ZAC LA CARRAIRE. site internet miramas 14/02/2013. - Page 1/9 - 13140 MIRAMAS

PROJET SARL DESSAUD. INTERNET SITE jérémy CIZABUIROZ AV ADRIEN MAZET ZAC LA CARRAIRE. site internet miramas 14/02/2013. - Page 1/9 - 13140 MIRAMAS Evaluation thermique réalisée avec PROJET site internet miramas 13140 MIRAMAS Date de l'étude : ENTREPRISE CLIENT SARL DESSAUD INTERNET SITE jérémy CIZABUIROZ AV ADRIEN MAZET ZAC LA CARRAIRE 13140 MIRAMAS

Plus en détail

OSSATURE BOIS ET EFFICACITE ENERGETIQUE LES NOUVELLES SOLUTIONS

OSSATURE BOIS ET EFFICACITE ENERGETIQUE LES NOUVELLES SOLUTIONS OSSATURE BOIS ET EFFICACITE ENERGETIQUE LES NOUVELLES SOLUTIONS Michel Perrin Directeur opérationnel CNDB Un marché en pleine expansion Plus de 10 000 maisons et logements bois/an Une demande potentielle

Plus en détail

Fiche de synthèse Étude thermique RT 2012 (Bbio)

Fiche de synthèse Étude thermique RT 2012 (Bbio) Fiche de synthèse Étude thermique RT 2012 (Bbio) Votre construction devra respecter au minimum les performances énoncées ci-dessous. En cas de non-respect de ces points Les sanctions pourront être civiles

Plus en détail

Bilan d exploitation

Bilan d exploitation Rénovation Energétique du Bâtiment Municipal à UGINE 21/01/2009 Bilan d exploitation Réalisé le 19 Mars 2012 à Saint Etienne 14/10/2010 Période réalisation des travaux : du 15 Avril 2010 au 21 Octobre

Plus en détail

Annexe 2 : Plan d'occupation des locaux 2009-2010

Annexe 2 : Plan d'occupation des locaux 2009-2010 Annexe 2 : Plan d'occupation des locaux 2009-2010 08h. 12h. 13h. 17h. 18h. 22h. lundi mardi mercredi jeudi vendredi samedi dimanche École École École École École Clubs Manifestation École École Clubs École

Plus en détail

Tout savoir sur la Réglementation Thermique

Tout savoir sur la Réglementation Thermique Tout savoir sur la Réglementation Thermique 1 La RT pour le neuf La Réglementation Thermique 2005 s applique aux constructions neuves : Pour diminuer leur consommation d énergie Pour améliorer leur confort

Plus en détail

Les aides financières 2015. Espace INFO ÉNERGIE Nancy Grands Territoires nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr 03 83 37 25 87

Les aides financières 2015. Espace INFO ÉNERGIE Nancy Grands Territoires nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr 03 83 37 25 87 Les aides financières 2015 Espace INFO ÉNERGIE Nancy Grands Territoires nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr 03 83 37 25 87 1 Dans le neuf 2 PTZ + : Neuf Primo-accédant. Acquisition d une résidence principale.

Plus en détail

Actions élémentaires Isolation des parois opaques, fenêtres

Actions élémentaires Isolation des parois opaques, fenêtres Les Certificats d économies d énergie Bâtiments et Collectivités locales Actions élémentaires Isolation des parois opaques, fenêtres Charbonnier Sylvie Opérations élémentaires Isolation Sommaire : Opérations

Plus en détail

La rénovation. thermique. Rénover sa maison pour une isolation performante!

La rénovation. thermique. Rénover sa maison pour une isolation performante! PRÉFET La rénovation thermique Rénover sa maison pour une isolation performante! Diminution des besoins énergétiques au fil des ans Les réglementations thermiques successives ont permis l amélioration

Plus en détail

mesures fiscales 2013

mesures fiscales 2013 Économisez avec Le crédit d'impôt Pour vous aider à financer votre projet de rénovation de menuiseries et/ou d'isolation de votre toiture, l'état peut vous accorder un crédit d'impôt sur votre investissement

Plus en détail

R 7. Isolation en toiture-terrasse R 4,5 Isolation en rampants de toiture et combles aménagés R 6 18 %

R 7. Isolation en toiture-terrasse R 4,5 Isolation en rampants de toiture et combles aménagés R 6 18 % Crédit d impôt Crédit d impôt : pour qui? particulier locataire propriétaire occupant bailleur occupant à titre gratuit Quel montant de crédit d impôt? le crédit d impôt est calculé sur le montant TTC

Plus en détail

Crédit d impôt : pour qui? Quel montant de crédit d impôt? Conditions d attribution du crédit d impôt

Crédit d impôt : pour qui? Quel montant de crédit d impôt? Conditions d attribution du crédit d impôt Crédit d impôt : pour qui? particulier locataire propriétaire occupant bailleur occupant à titre gratuit Quel montant de crédit d impôt? le crédit d impôt est calculé sur le montant TTC des équipements

Plus en détail

Les réglementations thermiques dans les existants. Jacques Faucher - DREAL Limousin

Les réglementations thermiques dans les existants. Jacques Faucher - DREAL Limousin Les réglementations thermiques dans les existants Jacques Faucher - DREAL Limousin 1 RÉGLEMENTER SENSIBILISER INCITER RT existants : les grands principes À quel moment de la vie d un bâtiment? À l occasion

Plus en détail

LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE POUR LES BÂTIMENTS EXISTANTS. Après le 01/01/1948

LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE POUR LES BÂTIMENTS EXISTANTS. Après le 01/01/1948 LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE POUR LES BÂTIMENTS EXISTANTS Concerne les bâtiments terminés Après le 01/01/1948 Vendredi 24 avril 2009 ASTI 38950 St Martin le Vinoux a.s.t.i@orange.fr Gérard Maubleu le 20/04/2009

Plus en détail

Estimation des émissions :

Estimation des émissions : Diagnostic de performance énergétique logement (6.A) N : 13815DPE loc (#ADEME 1377L1000313J) Valable jusqu au : 06/08/2023 Type de bâtiment : Logement collectif Année de construction : 2011 Surface habitable

Plus en détail

Amanlis le 10 mai 2014 AUDIT THERMIQUE EHPAD LANGOURLA

Amanlis le 10 mai 2014 AUDIT THERMIQUE EHPAD LANGOURLA Amanlis le 10 mai 2014 AUDIT THERMIQUE EHPAD LANGOURLA Cet Audit de l existant a été effectué suite à la visite du 17/02/2014. Il prend en considération tous les points ayant un rattachement à la thermique

Plus en détail

LES ÉCONOMIES D ÉNERGIE DANS LE BÂTIMENT

LES ÉCONOMIES D ÉNERGIE DANS LE BÂTIMENT LES ÉCONOMIES D ÉNERGIE DANS LE BÂTIMENT LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE POUR LES BATIMENTS EXISTANTS et l'innovation Limoges Ester Technopole lundi 13 février 2012 Appel à projets "innovation en éco-réhabilitation

Plus en détail

Conception de 10 logements à Energie Positive: Retour d expérience projet «Les Aires»àPouzols(34) Maitre d Ouvrage FDI.

Conception de 10 logements à Energie Positive: Retour d expérience projet «Les Aires»àPouzols(34) Maitre d Ouvrage FDI. Conception de 10 logements à Energie Positive: Retour d expérience projet «Les Aires»àPouzols(34) Maitre d Ouvrage FDI Philippe Guigon 1 Qui sommes nous Un réseau d experts spécialisés en optimisation

Plus en détail

Les solutions URSA en neuf et en rénovation

Les solutions URSA en neuf et en rénovation www.ursa.fr www.pureone.fr URSA France SAS 35, Grande Allée du 12 février 1934 77 186 Noisiel Tél : 01.60.17.77.60 Fax : 01.60.17.47.70 Pour vos commandes : Service commandes URSA : 0 820 20 57 57 Fax

Plus en détail

Démarche passive - Illot bossuet. Principaux indicateurs de performance

Démarche passive - Illot bossuet. Principaux indicateurs de performance 1 Contexte et objectif Maitre d ouvrage : Résidences de l Orléanais Architecte : GA Architecture AMO passif : FIABITAT Concept > 5 maisons passives mitoyennes, 3 T4 + 2 T5 508 m² shab > Réalisation Orléans

Plus en détail

Isolation et confort thermique

Isolation et confort thermique Réglementation / Isolation et confort thermique Isolation et confort thermique Réglementation Soigner l isolation thermique et hygrothermique d un bâtiment a un double effet : assurer un confort d utilisation

Plus en détail

OPTIMISATION THERMIQUE PAR SIMULATION DYNAMIQUE

OPTIMISATION THERMIQUE PAR SIMULATION DYNAMIQUE OPTIMISATION THERMIQUE PAR SIMULATION DYNAMIQUE 1 OBJET L objet du présent document est l analyse et l optimisation de la thermique d'hiver d un projet de construction de maison individuelle à ossature

Plus en détail

Une réhabilitation en maison passive? L enjeux de l isolation par l extérieur.

Une réhabilitation en maison passive? L enjeux de l isolation par l extérieur. Une réhabilitation en maison passive? L enjeux de l isolation par l extérieur. Réduire par 10 les consommations de chauffage Bâtiments existants : besoins en chauffage de 180 à 300 kwh/m².an Objectif :

Plus en détail

SOFIA 2 juillet 2008 Le bâti ancien face au défi énergétique Analyse de la performance thermique des bâtiments du centre historique de Bayonne

SOFIA 2 juillet 2008 Le bâti ancien face au défi énergétique Analyse de la performance thermique des bâtiments du centre historique de Bayonne SOFIA 2 juillet 2008 Le bâti ancien face au défi énergétique Analyse de la performance thermique des bâtiments du centre historique de Bayonne Le bâtiment : un secteur énergivore Energie consommée (Mtep)

Plus en détail

Mise en place d une énergie renouvelable obligatoire en maison(s) individuelle et groupées

Mise en place d une énergie renouvelable obligatoire en maison(s) individuelle et groupées Besoin bioclimatique inférieur au Bbio max Attestation à remettre au permis de construire Consommation d énergie primaire inférieure au Cep max Etude à finaliser avant le début de la construction Température

Plus en détail

PLAN ISOLATION DES BATIMENTS PUBLICS

PLAN ISOLATION DES BATIMENTS PUBLICS PLAN ISOLATION DES BATIMENTS PUBLICS DEMANDE DE SUBVENTION REGIONALE DANS LE CADRE DU CONTRAT DE PAYS DE BOURGES IDENTIFICATION DE L OPERATION DANS LE CONTRAT REGIONAL DE PAYS Opération identifiée : oui/non*

Plus en détail

Rénovation thermique : Objectif «BBC rénovation», l un des premiers en France! à Trégueux

Rénovation thermique : Objectif «BBC rénovation», l un des premiers en France! à Trégueux Rénovation thermique : Objectif «BBC rénovation», l un des premiers en France! à Trégueux En se lançant dans ce projet de rénovation de leur maison des années 1970, les propriétaires ont choisi de faire

Plus en détail

en rénovation habitat Qualifications et certifications RGE Comprendre

en rénovation habitat Qualifications et certifications RGE Comprendre Qualifications et certifications RGE en rénovation Les qualifications et certifications RGE éligibles pour vos travaux de rénovation énergétique en métropole Le recours a un professionnel RGE est obligatoire

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE

DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE Décret n 2006-1147 du 14 septembre 2006 et arrêté du 15 septembre 2006 relatif au diagnostic de performance énergétique pour les bâtiments à usage principal d habitation

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE TERTIAIRE

DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE TERTIAIRE DATE : 10/11/2009 N AFFAIRE : 003387/2100252/1/1 ANNEE DE CONSTRUCTION : NON COMMUNIQUE SURFACE UTILE : 436 m2 TYPE DE BATIMENT : BATIMENT ANCIEN EN PIERRE TYPE D ACTIVITES : ADMINISTRATION ADRESSE DU

Plus en détail

SYNTHESE DE L AUDIT DE VOTRE HABITATION Bilan de l'existant

SYNTHESE DE L AUDIT DE VOTRE HABITATION Bilan de l'existant N/Ref Audit : Date de l audit : SYNTHESE DE L AUDIT DE VOTRE HABITATION Bilan de l'existant Bilan économique de l'existant Facture "eau énergie" actuelle 1 : 2 669 2 500 Budget par ressources 2 000 1 500

Plus en détail

Programme TSP sur la performance énergétique des bâtiments

Programme TSP sur la performance énergétique des bâtiments Programme TSP sur la performance énergétique des bâtiments Présentation des cas individuels Les cas présentés dans ce document visent à montrer des situations représentatives des s et ménages dans le parc

Plus en détail

Etude thermique réglementaire RT 2012 sur une extension d habitation Phénix

Etude thermique réglementaire RT 2012 sur une extension d habitation Phénix Etude thermique réglementaire RT 2012 sur une extension d habitation Phénix Par Jordi Hubert Ingénieur thermicien Bureau d études Pic Energie SCOP Ekidina 1 I. Objet de l étude L étude consiste en la réalisation

Plus en détail

En MIDI- PYRENEES SOIREE DREAL LES AIDES. Quercy Energies

En MIDI- PYRENEES SOIREE DREAL LES AIDES. Quercy Energies En MIDI- PYRENEES SOIREE DREAL LES AIDES Quercy Energies Le réseau EIE en Midi-Pyrénées 4 premiers EIE créés en novembre 2001, toute la région est couverte en 2007 avec 11 CIE dans 9 EIE En MIDI- PYRENEES

Plus en détail

Diagnostic Performance Energétique Page : 2/5

Diagnostic Performance Energétique Page : 2/5 19, avenue du Maréchal Foch BP 200 77508 Chelles CEDEX : 06 35 50 23 93 : njcdiagimmo@hotmail.fr Dossier N 1411111638NOULETMILOUDI- DPEELECERNT Date 14/11/2011 Page 1/5 RAPPORT DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE

Plus en détail

Présentation générale (Labels) Acteur du projet Données économiques Techniques constructives et équipements. Intégration Chantier

Présentation générale (Labels) Acteur du projet Données économiques Techniques constructives et équipements. Intégration Chantier Présentation générale (Labels) Acteur du projet Données économiques Techniques constructives et équipements Intégration Chantier Confort et santé Entretien et gestion Consommation Analyse du cycle de vie

Plus en détail

DANS QUELLES CONDITIONS PEUT-ON BENEFICIER DU CREDIT D IMPOT?

DANS QUELLES CONDITIONS PEUT-ON BENEFICIER DU CREDIT D IMPOT? Le crédit d impôt est une disposition fiscale permettant aux ménages de déduire de leur impôt sur le revenu une partie des dépenses réalisées pour certains travaux d amélioration énergétique réalisés dans

Plus en détail

Le crédit d impôt développement durable

Le crédit d impôt développement durable Le crédit d impôt développement durable Le crédit d impôt dédié au développement durable en vigueur concerne les dépenses de travaux payées à compter du 1er janvier 2014 (dispositions issues de l article

Plus en détail

aéraulix 2 Aides ventilez * Financières produit conforme rt 2012 Des économies d énergie en toutes saisons Un confort optimal Une intégration simple

aéraulix 2 Aides ventilez * Financières produit conforme rt 2012 Des économies d énergie en toutes saisons Un confort optimal Une intégration simple chauffe-eau thermodynamique sur air extrait : ventilation et eau chaude aéraulix BÉNÉFICES produit conforme rt 0 Des économies d énergie en toutes saisons Un confort optimal Une intégration simple ventilez

Plus en détail

TD de thermique de l habitat 1

TD de thermique de l habitat 1 TD de thermique de l habitat 1 - Td 3-1 Etude des déperditions d un pavillon F3 On étudie le pavillon F3, situé à Blois (41) dont le plan de masse est donné ci-dessous. La ventilation de ce pavillon est

Plus en détail

Synthèse de l'étude de diagnostic énergétique: immeubles. Propositions de la commission. AG spéciales des immeubles

Synthèse de l'étude de diagnostic énergétique: immeubles. Propositions de la commission. AG spéciales des immeubles Synthèse de l'étude de diagnostic énergétique: immeubles. Propositions de la commission AG spéciales des immeubles Rappel des objectifs et méthodes Pour les immeubles Faire un point du potentiel des techniques

Plus en détail

RT 2012 et Construction à Ossature Bois GIPEBLOR Nancy 19 novembre 2012

RT 2012 et Construction à Ossature Bois GIPEBLOR Nancy 19 novembre 2012 RT 2012 et Construction à Ossature Bois GIPEBLOR Nancy 19 novembre 2012 Institut technologique FCBA : Forêt, Cellulose, Bois - construction, Ameublement Cadre réglementaire Rappel : délai d application

Plus en détail

Réponses techniques existantes, généralités

Réponses techniques existantes, généralités Réponses techniques existantes, généralités Les bâtiments existants peuvent être construits de manières très différentes. De ce fait, il n existe pas une unique manière de réhabiliter. Il faut agir en

Plus en détail