Le TDAH. Guide pour les parents. Inclus : Un quizz Un témoignage

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le TDAH. Guide pour les parents. Inclus : Un quizz Un témoignage"

Transcription

1 Le TDAH Guide pour les parents Inclus : Un quizz Un témoignage

2 1 Ce guide a été créé pour des parents ayant un enfant atteint de TDAH. Il a pour but de les informer sur les démarches à réaliser et de leur donner des conseils sur leur vie quotidienne.

3 SOMMAIRE Comprendre... 4 TDAH... 5 Agir Agir Conseils Les règles de base Vivre au quotidien Conseils à suivre Pièges à éviter Bonus Témoignages Quizz

4 3

5 Comprendre C O Source : M P R E N D R E 4

6 Source : TDAH TDAH LE TDAH, C EST QUOI? Trouble Déficitaire de l Attention avec ou sans Hyperactivité «Les personnes atteintes d un trouble de déficit de l'attention avec ou sans hyperactivité ont des difficultés à se concentrer, à être attentives et à mener à terme des tâches peu complexes. Elles ont souvent du mal à rester en place, à attendre leur tour et agissent fréquemment de façon impulsive.» 1 Le TDAH est une pathologie naissant d un dysfonctionnement neurologique, généralement héréditaire, certains facteurs peuvent amplifier les symptômes. Attention de ne pas confondre enfant dit «hyperactif» avec un enfant «agité». Quelle est, alors, la différence entre un enfant «agité» et un enfant atteint du TDAH? Le maitre mot de la pathologie TDAH est le trouble de l attention. Si votre enfant n est pas sujet à ce type de trouble, il est très peu probable qu il soit atteint du TDAH et il faudra alors chercher un autre diagnostic. De plus, à un certain âge, il est normal qu un enfant soit «agité» il n y a rien de rare dans ce phénomène. Un enfant «agité» n est pas forcément un enfant atteint du TDAH, mais un enfant non agité peut avoir un trouble de l attention. 1 Passeportsante.net, 5

7 TDAH, QUELLES SONT LES CAUSES? L origine du TDAH est d ordre génétique et biologique : il n y a pas de lésions cérébrales mais des modifications cérébrales par rapport à un enfant non atteint. Ce sont les différentes parties du cerveau qui fonctionnent moins et posent par la suite des problèmes. D après Rusell A. Barkley, psychiatre reconnu pour ses recherches sur le TDAH, on peut comparer le cerveau à un tamis qui effectue le tri des informations : celles qui sont essentielles ou non. Ainsi, les mailles du tamis d un enfant atteint du TDAH sont trop grosses : toutes les informations lui arrivent et l enfant a du mal à faire le choix entre les informations importantes ou non. C est pourquoi il a tendance à vouloir tout faire en même temps. Source : Le trouble est généralement héréditaire. Des études sont toujours en cours afin de déterminer si oui ou non, plusieurs gènes sont impliqués dans la cause du TDAH. Il peut y avoir également d autres causes en lien avec le TDAH comme la consommation de tabac, d alcool et de drogue chez la femme enceinte. En effet, les femmes enceintes qui fument courent un risque plus important d avoir des enfants atteints de TDAH. L impact de ces facteurs est actuellement à l étude. Certains évènements comme la dépression maternelle, le deuil ou le divorce des parents peuvent créer des troubles psychoaffectifs chez l enfant. Ressemblant au comportement d un enfant atteint du TDAH, ces troubles ne sont pourtant pas associés à cette pathologie car ils ne durent pas dans le temps. On parlera alors d «hyperactivité réactionnelle». Attention aux idées préconçues Elles peuvent renforcer la pathologie mais ne la provoquent pas : - L éducation donnée par les parents - Un divorce des parents pouvant induire des différences de règles entre les deux maisons - Trop de sucre, manque de fer - Les jeux vidéo, la télévision - La nourriture, l alimentation 6

8 LE TDAH, QUELS SONT LES SYMPTOMES? Inattention - Impulsivité - Agitation incessante Inattention : Faible attention sélective et soutenue. C'est-à-dire que l enfant aura des difficultés à maintenir son attention sur des longues périodes (plus de 10 minutes). Il aura également plus de mal à trier les informations disponibles et à sélectionner les éléments pertinents et ainsi mettre de côté les autres. Quels comportements peuvent être signes d inattention? Difficulté générale de concentration : facilement distrait (par l environnement extérieur) Etourderie dans les devoirs scolaires Ne prête pas attention aux détails Semble ne pas écouter, même quand on lui parle Difficulté à suivre les consignes Difficulté à terminer les tâches en cours (scolaire, domestique, jeux) Passe d une activité à une autre sans en terminer aucune Difficulté d organisation (des tâches, des activités) Cherche à éviter les tâches qui demandent un effort mental (comme les devoirs) Perte des objets personnels (jouets, livres, crayons) Impulsivité : Défaut de contrôle. En effet, l impulsivité entraine un comportement perturbateur voir dangereux pour l enfant. Il ne va pas apprendre de ses erreurs, ne prenant pas toujours conscience des conséquences de ses actes : il ne parvient pas à penser de manière séquentielle. Quels comportements peuvent être signes d impulsivité? Laisse échapper des réponses avant même que la question ne soit complète Difficulté à attendre son tour Interruption fréquente des conversations (parle beaucoup), coupe la parole Irruption dans les jeux sans attendre une nouvelle partie Agit avant de réfléchir Saute d humeur et caractère changeant Mise en situations dangereuses, à risques, n ayant pas pris le temps d analyser les dangers potentiels. 7

9 Agitation incessante ou l hyperactivité (motrice et intellectuelle) : Incapacité à inhiber une activité motrice excessive. L enfant est agité tant le jour que la nuit. Cela ne se ressent pas uniquement physiquement, mais également mentalement ses pensées passent du «coq à l âne». Quels comportements peuvent être signes d hyperactivité? Remue les mains, les pieds, se tortille Difficulté à rester assis, ne tient pas en place Court, grimpe partout (même là où cela n est pas approprié) Difficulté à jouer tranquillement Tripote, renverse les objets Les enfants atteints du TDAH ont généralement été qualifiés de «bébé très tonique» par leur pédiatre. En effet, l hyperactivité commence très tôt, il est important d être attentif. Cependant, la période la plus «compliquée» à gérer commence dès l entrée en primaire. Altération de 6 grandes fonctions :! La capacité à fixer des priorités, à les organiser.! La capacité à définir et maintenir la cible de son attention! La capacité à être réactif! La capacité à réguler ses émotions surtout en cas de frustration.! La mémoire de travail! La capacité à surveiller ses propres actions, s assurer de bien les avoir réalisées. LE TDAH, QUELQUES CHIFFRES o 3 à 5% des enfants âgés de 6 à 12 ans sont atteints du TDAH. 2 o Les garçons sont trois fois plus susceptibles d être diagnostiqué du TDAH que les filles. 3 o Jusqu à 60 % des enfants atteints de TDAH continuent de présenter des symptômes significatifs à l âge adulte. 4 o Il existe 30 à 50 % de risques d être en échec scolaire pour ces enfants. 5 o L hyperactivité touche environ un enfant par classe. 6 2 MédecinDirect : 20/Trouble_du_déficit_de_l_attention_avec_ou_sans_hyperactivité_TDAH.aspx 3 Voxpress : 4 HyperSupers : 5 Dysmoi : 8

10 LE TDAH, ET SES TROUBLES ASSOCIES L enfant peut avoir, dans 50% des cas, des troubles de l apprentissage. Les enfants hyperactifs ne sont pas moins intelligents que les enfants non hyperactifs, cependant ils se retrouvent en difficulté lorsque les tâches scolaires sollicitent une attention soutenue. Le trouble de l apprentissage regroupe différents troubles spécifiques comme :! la dyslexie : difficulté à lire, à identifier les lettres et les syllabes,! la dyspraxie : difficulté à coordonner les gestes,! la dyscalculie : difficulté à calculer des opérations mathématiques. Le trouble oppositionnel avec provocation (TOP) est également associé au TDAH. Le trouble est marqué par un comportement agressif voire violent entrainant des difficultés d intégration. Les troubles anxieux peuvent être développés au cours de la croissance de l enfant : ¼ des enfants présentent ces troubles. Environ 10% des enfants peuvent être dépressifs. 7 Il est nécessaire de dépister et de traiter certains troubles (comme précédemment cités) qui peuvent s associer au TDAH. Le comportement des enfants atteints du TDAH peut se retrouver dans le comportement d autres enfants. Cependant, il est anormalement prononcé et prolongé pour les enfants atteints et se retrouve tout au long de leur quotidien quelque soit l activité ou le lieu. Depuis quand? Toujours ou depuis au moins 6 mois et avant 7 ans Où? Partout : à l'école, au domicile, pendant les loisirs Comment? Excessif par rapport à son âge Fonctionnement scolaire et social altéré 6 Conseil Local FCPE Brumath : 7 Chiffres tirés du diaporama : «Trouble du déficit de l attention avec hyperactivité» du Dr David Da Fonseca, pédopsychiatre. 9

11 10

12 Agi Source : A G I R 11

13 Source : AGIR Comment fonctionne le TDAH? F ONCTIONNEMENT GENERAL Agir Le cerveau humain est constitué de neurones. Il y a des neurones emetteurs et des neurones transmetteurs. Entre ces deux types de neurones, il y a l échange d un message nerveux. Ce message nerveux est transmis grâce à la libération de messagers chimiques qui sont des neurotransmetteurs. Ces messagers chimiques influent sur de nombreux paramètres physiologiques et psychologiques. Source : Groupe HyperISSBA 12

14 F ONCTIONNEMENT DU TDAH : La pathologie du TDAH entraine un blocage de la libération de ces messagers chimiques chez les personnes atteintes. C est donc le blocage de cette libération de messagers chimiques qui est à l origine du message nerveux perturbé. Dans le cas du TDAH, ce message nerveux perturbé influe sur des paramètres physiologiques tels que l hypertension, le système nerveux central, les tremblements ou encore l anxiété et l humeur. Source : Groupe HyperISSBA Il y a trois messagers chimiques (ou neurotransmetteurs) qui sont principalement concernés. Il s agit de la dopamine, la noradrénaline et enfin la sérotonine (moindre impact). Les effets de ces neurotransmetteurs :! La dopamine est un neurotransmetteur ayant un impact sur le système nerveux central (SNC) et les tremblements! La noradrénaline à un impact sur l hypertension! La sérotonine touche l anxiété et l humeur générale de l individu. L élément responsable du message nerveux perturbé est l enzyme Mono Amine Oxydase (MAO) qui intervient dans la dégradation moléculaire des neurotransmetteurs cités ci-dessus. 13

15 Schéma récapitulatif du fonctionnement nerveux d un individu atteint de TDAH Source : Troubles du TDAH : Le trouble du TDAH concerne principalement une production faible (ou blocage de la libération) de la noradrénaline, dopamine et sérotonine. Causes du TDAH : Les principales raisons physico-chimiques de la pathologie du TDAH sont :! une production trop faible de ces neurotransmetteurs.! une enzyme MAO surexprimée entrainant de fortes pertes de neurotransmetteurs dans l espace synaptique. 14

16 Quelles sont les démarches à effectuer, qui aller voir? Voici un schéma présentant l ensemble des professionnels de santé impliqués dans le dépistage, la pose du diagnostic et le traitement du TDAH. Ce schéma présente de façon synthétique les professionnels que les enfants atteints du TDAH pourront être amenés à rencontrer. 8 8 Les professionnels de santé spécialistes du trouble, comme les neuropédiatres, sont peu nombreux. Il est important que le médecin généraliste réalise un diagnostique précis afin que tous les enfants ne soient pas envoyés chez les neuropédiatres. 15

17 Il existe plusieurs configurations dans le dépistage du TDAH chez l enfant. Dans le cas présent, nous nous intéressons à l enfant âgé de 6 à 12 ans. Cette tranche d âge étant relative à l entrée à l école primaire, donc à un apprentissage plus cognitif et une construction sociale plus complexe. LE DEPISTAGE Les premières personnes qui interviennent dans le dépistage du TDAH sont les parents, néanmoins du fait de l entrée de l enfant dans un système scolaire ce dernier peut être amené à être en contact, outre les instituteurs, avec des professionnels de santé tels que les orthophonistes et médecins scolaires. Ceux-ci suspectant un trouble mettent en garde les parents qui devront alors consulter leur médecin généraliste ou leur pédiatre afin de confirmer ou non leurs soupçons. A la suite de cette consultation, le médecin généraliste ou le pédiatre qui s est entretenu avec l enfant, décide s il l oriente vers un neuropédiatre (praticien hospitalier). Dans ce cas, il fournira une lettre explicative aux parents à remettre au neuropédiatre. Le neuropédiatre et le pédopsychiatre posent le diagnostic de TDAH. Une fois ce dernier posé l enfant est envoyé vers un neuropsychologue afin d être soumis à une série de tests dans le but de déterminer le niveau/degré d hyperactivité. Une fois le TDAH avéré, le neuropédiatre met en place un traitement. Le suivi sera fait par le médecin généraliste et/ou le pédiatre et/ou un psychologue et/ou un orthophoniste spécialisé dans les troubles du comportement. Le premier rendez-vous avec le médecin? Votre premier rendez-vous sera avec votre médecin de famille ou un pédiatre. Comment se préparer au rendez-vous avec le médecin? Notez les difficultés que votre enfant rencontre aussi bien à la maison, à l école ou durant les activités parascolaires. Notez les événements marquants qui ont pu arriver ces derniers temps. Listez les médicaments que votre enfant prend. Rédigez les questions que vous souhaitez poser au médecin. En effet, le temps de rendez-vous avec le médecin est généralement limité, optimisez le temps disponible. Voici des exemples de questions qui peuvent être posées : (le médecin répondra à certaines d entre elles sans même que vous les posiez) - D autres causes que le TDAH peuvent-elles expliquer le comportement de mon enfant? - De quels types de tests mon enfant a-t-il besoin? - Quels sont les traitements proposés? - Que me conseillez-vous pour améliorer le quotidien de mon enfant? - Mon enfant devrait-il consulter un spécialiste? 16

18 Que pouvez-vous attendre de ce rendez-vous? Le médecin vous posera un certain nombre de questions, il faut être prêt à y répondre. Voici quelques exemples de questions que votre médecin pourrait vous poser : - Quand avez-vous remarqué des problèmes de comportement chez votre enfant? - Ces troubles du comportement se retrouve-t-il partout ou seulement dans certaines situations? A la maison? A l école? - Qu est ce qui semble aggraver, améliorer le comportement de votre enfant? - Quelles sont les heures de sommeil de votre enfant? - Votre enfant a-t-il des difficultés à lire? - Quelle discipline ou quelle méthode utilisez-vous à la maison? Sont-elles efficaces? - Quelle est votre routine typique à la maison? Quels sont les traitements? LE TRAITEMENT THERAPEUTIQUE : Après la pose d un diagnostic, différents suivis du TDAH sont possibles, en général ces enfants sont orientés vers des psychologues ou orthophonistes (spécialistes des troubles du comportement). Les suivis prennent souvent la forme de thérapies : thérapie comportementale Les enseignants et les parents peuvent apprendre le comportement changeant des stratégies pour faire face aux situations difficiles. Ces stratégies peuvent inclurent des systèmes de récompenses symboliques et des délais. Psychothérapie Cela permet aux enfants atteints du TDAH de parler des questions qui les préoccupent, d explorer les comportements négatifs et d'apprendre à faire face à leurs symptômes. Compétences parentales Cela peut aider les parents à développer des moyens pour comprendre et guider le comportement de leur enfant. Thérapie familiale La thérapie familiale peut aider les parents, les frères et sœurs qui traitent avec le stress de vivre avec quelqu un qui est atteint du TDAH. 9 9 Informations tirées du site : 17

19 LE TRAITEMENT MEDICAMENTEUX : Les médicaments qui peuvent être prescrits sont des stimulants cérébraux qui ont comme principe d activer la sécrétion des neurotransmetteurs comme la dopamine. Ce sont des médicaments de la classe thérapeutique utilisés en neurologie-psychiatrie. Ce sont des stimulants du Système Nerveux Central, proche des amphétamines. Paradoxalement ces stimulants du SNC permettent de réguler l'hyperactivité pathologique de certains enfants. Ces médicaments sont utilisés pour traiter certains TDAH, mais ils ne peuvent être utilisés que chez certains enfants : ceux-ci doivent être âgés de 6 ans minimum et n'être atteints d'aucun trouble psychiatrique. Ces médicaments ne peuvent être délivrés que par la prescription initiale d un neuropédiatre (praticien hospitalier). Cette prescription peut être renouvelée par le Médecin Généraliste par la suite. 18

20 CONSEILS 19

21 C O Source : https://www.isere.fr/social/enfance-et-famille/devenir-parent/ N S E I L S 20

22 Source : LES REGLES DE BASE Comment dois-je fonctionner, agir avec mon enfant? INSTAURER UNE ROUTINE Les règles de base Votre enfant a besoin de limites et surtout d un cadre dans lequel il pourra évoluer. Ce cadre lui permettra d améliorer son contrôle interne. Il aura besoin d une routine avec des habitudes et des horaires définis. De plus, cette routine doit être renforcée et maintenue sans relâche pour ne pas déboussoler votre enfant. L environnement de vie de l enfant doit être un milieu stable où il y aura le moins possible de stress et de changements. Exemple : Il peut y avoir la mise en place d un emploi du temps dans lequel seront indiquées les tâches que doit réaliser votre enfant tous les jours. Certains éléments peuvent venir perturber la routine, vous devez prévoir au maximum ces événements afin d agir en conséquence. L enfant est très sensible aux changements. Il a du mal à se contrôler intérieurement car il est impulsif, il réagit de manière intense à tout ce qui est nouveau et à toutes stimulations (bruit, stress, joie). Il sera important de prévenir ses réactions. Conseils : Lors d un changement d emploi du temps, il est préférable de prévenir votre enfant pour qu il ne soit pas surpris. Pour prévenir les changements inattendus, il faut pouvoir prévoir ses réactions afin de savoir comment réagir et de prévoir votre intervention. Afin d éviter toutes stimulations inutiles, il est conseillé de diminuer la présence d éléments déclencheurs de l excitation tels que les cris, la cacophonie ou les bruits superflus. 21

23 N attendez pas qu une situation se dégrade, anticipez la de manière efficace. Vous parviendrez ainsi à empêcher qu un petit conflit ne dégénère en détournant l attention de votre enfant ou en lui imposant un temps de retour au calme. Essayez d éviter les situations qui créent automatiquement des problèmes ou des conflits. «SITUATIONS DELICATES» Endroit contraignant Musée Activités diverses Si vous emmenez votre enfant dans un endroit où il lui sera demandé de ne toucher à rien, de ne pas courir, de ne pas crier cela va vous exposer d office à des difficultés. Lors d excursion comme une visité au musée, il est préférable de choisir une heure de basse fréquentation, un temps court et un musée qui intéressera votre enfant. Pour toute activité à laquelle votre enfant assistera, il faut anticiper ce qu il pourra faire ou ne pas faire et lui expliquer. Situations inhabituelles Lors de changements inhabituels mais qui pourront se répéter, entrainez votre enfant à réagir comme il se doit (exemple : visite chez le médecin). Préparation Anticipation Attention, il faut rester réaliste : - Le TDAH n est pas une excuse au comportement excessif de votre enfant. - Pour mieux adapter vos attentes et évaluer les réussites il faut comprendre et accepter le TDAH de votre enfant. - Ne portez pas de jugements, votre enfant réagit différemment de ses frères et sœurs ou des autres enfants, il peut avoir besoin de plus d attention, acceptez que cela fasse partie des tâches supplémentaires. - Divisez les étapes d apprentissage et graduez les défis pour que votre enfant s adapte plus facilement. - En encourageant les petits succès, vous donnerez de la confiance à votre enfant. - Progressivité : Il ne faut pas vouloir tout changer d un coup mais débuter par ce qui semple le plus abordable pour votre enfant, là où il fera des progrès. «Une complète victoire ne s obtient que par des succès partiels» Sénèque 47 ap. J.-C. 22

24 M ETTRE EN PLACE DES REGLES SIMPLES Pour que votre enfant puisse s organiser et s orienter dans sa vie, il lui faut des points de repères qui seront définis par des règles de conduites claires, constantes, réalistes et cohérentes. L enfant atteint de TDAH cherche à connaître ses limites, ces règles lui donneront un sentiment de sécurité. Règles : - Elles doivent être en nombre limité et adaptées aux capacités et aux besoins de votre enfant. - Elles doivent être formulées clairement pour que votre enfant comprenne exactement ce que vous lui demandez. - Elles doivent être stables et cohérentes. - Elles doivent être les mêmes pour les deux parents Demandes claires et courtes : Les instructions sont données une à une, lorsqu il a réussi la première vous pouvez le féliciter et vous passer à la seconde. Elles ne sont pas trop complexes. Exemple : Décomposer la demande globale en plusieurs demandes plus claires et plus courtes qui seront des étapes pour arriver à la demande entière. Prenons comme exemple un enfant qui est en train de jouer à un jeu vidéo, vous lui demandez d effectuer une ou plusieurs tâches, comment faut-il vous y prendre pour qu il les exécutent. Voici les choses à éviter et ce qu il est suggéré. Attitudes à éviter : Demande : «Je vais faire une lessive tout à l heure, peux-tu apporter ton linge après ton jeu vidéo? Mais avant va porter ton assiette dans le lave vaisselle.» Réaction de l enfant : «Oui, oui», sans pour autant décrocher de son jeu vidéo. La demande est ainsi inefficace, car il y a 2 consignes dont une qui doit être effectuée plus tard. Une demande efficace se formulera de la façon suivante : Attitudes suggérées : Demande : «Mets ton jeu sur pause! Regarde moi! Je veux que tu ailles immédiatement porter ton assiette dans le lave vaisselle.» Réaction de l enfant : il exécute la consigne. 23

25 Les caractéristiques d une consigne qui fonctionne : Le comportement qui va avec la consigne Comment faire passer la consigne? Il est préférable de se mettre à la hauteur de votre enfant, de capter son regard et de le regarder droit dans les yeux pendant l'explication. Faites appel aux 5 sens de votre enfant, en mettant votre main sur son épaule pour le stimuler, en utilisant un support écrit. L'enfant pourra stocker l'information de différentes manières. Faites répéter la consigne par votre enfant, pour qu'il l'assimile plus facilement et vérifier qu'il a bien écouté jusqu'au bout. Utiisez un ton positif et affirmatif comme "Arrêtes de jouer avec la cuillère" plutôt que "Ne touches pas à la cuillère". Le contenu de la consigne Soyez bref et concis dans votre demande. Utilisez un vocabulaire clair et concret pour ne pas compliquer la consigne. Soyez créatifs : Un des points les plus difficiles est de réussir à introduire de la nouveauté tout en restant dans la routine. Un enfant TDAH aime passer d une activité à une autre, il faut entretenir son intérêt et sa motivation, en inventant de nouvelles formes d actions et d activités. Que dois-je faire en réponse à ses actes? U TILISER DES RECOMPENSES «Encouragement = motivation» Féliciter l enfant le plus souvent possible et immédiatement après le comportement souhaité : le comportement souhaité aura de grande chance de se répéter. Ne pas différer les récompenses car d autres problèmes peuvent intervenir entre temps. Matérialiser les récompenses : compliments, autocollants, jetons afin de mieux associer la cause à la conséquence. Paroles : félicitations Matérielle : acquisition de gommettes, d étoiles 24

26 Sanctions immédiates et non différées : préférez un temps de retour au calme immédiat ou ôtez-lui un privilège pour le soir même. Favoriser l estime de soi de l enfant : un des symptômes du TDAH est la perte de l estime de soi de l enfant. Plus vite vous l aidez à faire face à son trouble, plus tôt vous empêchez une dégradation de son estime de soi. Exemples d encouragement : - Reconnaissez votre enfant pour ce qu il est - Reconnaissez ses besoins - Aidez le à s intégrer dans la société - Faites lui vivre des succès - Montrez lui comment résoudre les problèmes Méthode à utiliser : LE SYSTEME DE JETONS, GOMMETTES OU POINTS. Cette méthode a été élaborée par des professionnels et vous pourrez l adapter à votre enfant et à votre environnement, si celui-ci, suis un traitement médicamenteux (sinon cela risque d être compliqué). Grâce à cette méthode vous découvrirez un autre dialogue basé sur la négociation et l économie. Le but est de récompenser par des jetons, des gommettes ou des points les activités quotidiennes et/ou les bonnes actions de votre enfant. Votre enfant pourra échanger ce qu il a obtenu immédiatement, ou plus tard, ce qui lui fera découvrir la notion d économie. Première étape : Créer un tableau semainier avec les activités et actions quotidiennes. Tâches Lun Mar Mer Jeu Vend Sam Dim Total Rester assis pendant le repas Faire ses devoirs pendant 1h sans s énerver Faire son lit Divers Deuxième étape : Tous les jours coller des gommettes, mettre des points. Lorsque votre enfant réalise bien sa tâche, collez une gommette verte en ajoutant des paroles positives. Cependant lorsqu il ne le fait pas, collez une gommette rouge. Ceci est applicable également avec des points ou des smileys. La partie «Divers» pourra vous servir à rajouter des gommettes ou des points, lorsque votre enfant réalise une bonne action qui n était pas prévue ou pas demandée. Ce qui permettra de l encourager à prendre des initiatives. Vous pouvez également ajouter des dessins pour rendre le tableau plus ludique. 25

27 Troisième étape : À la fin de la semaine, faire le total. Vous réalisez à la fin de la semaine, le total de toutes les gommettes vertes ou des points afin que votre enfant puisse avoir sa récompense. Puis vous pouvez établir un tableau pour la semaine suivante, en changeant les activités, en les faisant évoluer en quantité ou en qualité. Au préalable : Etablir une grille de correspondance avec les points, gommettes en fonction des récompenses. Avec votre enfant, avant de mettre en place la méthode, réalisez un tableau ou une liste de récompenses. Les récompenses dépendent de la motivation de l enfant et de la tâche à réaliser. Il faut que la récompense soit attractive. Exemple : Un paquet d autocollants = 10 gommettes ; une boite de crayons de couleur = 20 points ; un DVD pour le week-end = 30 points ; etc. Lors de l échange, même si votre enfant a été odieux dans la journée, vous devez lui donner sa récompense. Les deux premières semaines faites gagner votre enfant. Ne pas retirer des points obtenus, sinon les efforts seront anéantis. U TILISER LE RENFORCEMENT POSITIF AVANT LES PUNITIONS Il faut faire attention aux punitions chez un enfant atteint de TDAH, car trop de punitions peuvent engendrer du découragement chez lui. Afin d éviter ce sentiment, il est conseillé d utiliser le renforcement positif. Votre enfant reçoit déjà un grand nombre de rejets, de réprimandes et de punitions de la part de ceux qui ne comprennent pas son trouble. Les récompenses et les paroles positives sont importantes pour l aider à apprendre ce que vous attendez de lui. La punition peut encourager les comportements indésirables. Si votre enfant se rend compte que vous le remarquez plus lorsqu il a un mauvais comportement, il voudra répéter ce comportement afin d obtenir de manière efficace votre attention. N entretenez pas les comportements négatifs! Des réponses inadaptées ou apporter une attention excessive à un comportement négatif, vont l entretenir. Votre enfant adoptera ce mode relationnel s il a l impression qu un comportement de désobéissance ou de mise en danger attire plus votre attention qu un comportement souhaité et adapté. Exemple : Le fait de dire «merci» à la dame n est pas forcément suivi d une récompense alors que le fait de traverser la route sans regarder engendre une réaction et une sanction. 26

28 Ignorer les provocations Si certains comportements vous mettent hors de vous, il est probable que votre enfant le sache et en abuse. Vous devez faire attention à ne pas rentrer dans son jeu afin d'éviter la confrontation qui peut se terminer en conflit. Soyez capable d'ignorer les réponses de votre enfant lorsqu'il cherche à avoir le dernier mot ou qu'il cherche à vous énerver. Définissez vos priorités Donnez la priorité aux comportements les plus importants ou les plus dérangeants et ignorez les autres afin de ne pas donner à votre enfant l'impression qu'il ne fait jamais rien de bon. Utilisez des valeurs importantes que vous voulez transmettre à votre enfant pour cibler ce qui est important.! Il est très important d être attentif aux efforts déployés et aux bonnes actions de votre enfant. Il prendra confiance en lui si vous lui dites que vous êtes fière de lui et que vous le félicitez.! Remarquer les points positifs pourra redonner l envie d aller plus loin et de persévérer.! L effort aussi mérite vos encouragements et pas seulement le résultat, comme un effort d attention ce qui est important pour un enfant atteint de TDAH. Il faut 5 messages positifs pour contrecarrer un commentaire négatif. Le renforcement positif est très important pour un enfant atteint de TDAH cependant les punitions, dans certains cas, restent inévitables. Il faut arriver à moduler ces sanctions sans les rendre trop sévères, parfois lorsqu un comportement est mauvais mais non dangereux l ignorance est un début de solution. Il existe trois types de punitions : 27 Punitions logiques naturelles Il s agit de la punition la plus simple et la plus facile à comprendre. Elle correspond, de façon logique, au comportement inadéquat. Exemple : SI votre enfant renverse sa tasse de chocolat, la conséquence logique naturelle pour lui sera de nettoyer ce qu il a sali.

La chronique de Katherine Lussier, psychoéducatrice M.Sc. Psychoéducation.

La chronique de Katherine Lussier, psychoéducatrice M.Sc. Psychoéducation. 1 La chronique de Katherine Lussier, psychoéducatrice M.Sc. Psychoéducation. Édition d avril 2009 Thème : Le trouble déficitaire de l attention avec ou sans hyperactivité (TDA/H) Références : www.comportement.net

Plus en détail

Questionnaire pour les enseignant(e)s

Questionnaire pour les enseignant(e)s info@educatout123.fr www.educatout123.fr +31 614303399 L enfant qui bouge beaucoup! C est un fait, un enfant bouge beaucoup, il a besoin de se dépenser. Il arrive même parfois qu on n arrive plus à tenir

Plus en détail

Conseils. pour les enfants, les adolescents et les adultes atteints de TDAH

Conseils. pour les enfants, les adolescents et les adultes atteints de TDAH Conseils pour les enfants, les adolescents et les adultes atteints de TDAH Conseils pour aider votre enfant atteint de TDAH Même si le traitement par VYVANSE peut permettre de gérer les symptômes du TDAH,

Plus en détail

Le trouble oppositionnel avec. provocation ou par réaction?

Le trouble oppositionnel avec. provocation ou par réaction? Le trouble oppositionnel avec provocation ou par réaction? Emmanuelle Pelletier, M.Ps., L.Psych. Psychologue scolaire Octobre 2004 Trouble oppositionnel avec provocation ou par réaction? La personne oppositionnelle

Plus en détail

L enfant sensible. Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et. d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est

L enfant sensible. Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et. d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est L enfant sensible Qu est-ce que la sensibilité? Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est de le surprotéger car il se

Plus en détail

LE Module 04 : SOMMEIL Module 04 :

LE Module 04 : SOMMEIL Module 04 : Module 04 : le sommeil Module 04 : le sommeil Ce module comprend les sections suivantes : Messages clés Problèmes de sommeil courants Les médicaments et le sommeil Conseils provenant de familles sur les

Plus en détail

Le bilan neuropsychologique du trouble de l attention. Ania MIRET Montluçon le 4-12- 2009

Le bilan neuropsychologique du trouble de l attention. Ania MIRET Montluçon le 4-12- 2009 Le bilan neuropsychologique du trouble de l attention Ania MIRET Montluçon le 4-12- 2009 Introduction L attention est une fonction de base dont l intégrité est nécessaire au bon fonctionnement cognitif

Plus en détail

Les troubles spécifiques des apprentissages

Les troubles spécifiques des apprentissages Les troubles spécifiques des apprentissages www.apedys78-meabilis.fr En collaboration avec L. Denariaz, psychologue cognitiviste Points clefs Définitions et repérage Quelle est l origine du trouble? Vers

Plus en détail

Questions / Réponses. Troubles du sommeil : stop à la prescription systématique de somnifères chez les personnes âgées

Questions / Réponses. Troubles du sommeil : stop à la prescription systématique de somnifères chez les personnes âgées Questions / Réponses Troubles du sommeil : stop à la prescription systématique de somnifères chez les personnes âgées Quelques chiffres sur les troubles du sommeil et la consommation de benzodiazépines

Plus en détail

Devoirs, leçons et TDA/H1 Gaëtan Langlois, psychologue scolaire

Devoirs, leçons et TDA/H1 Gaëtan Langlois, psychologue scolaire Devoirs, leçons et TDA/H1 Gaëtan Langlois, psychologue scolaire Pourquoi traiter des devoirs et leçons avec les TDA/H? Parce que c est un des problèmes le plus souvent rencontrés avec les enfants hyperactifs

Plus en détail

I. LE CAS CHOISI PROBLEMATIQUE

I. LE CAS CHOISI PROBLEMATIQUE I. LE CAS CHOISI Gloria est une élève en EB4. C est une fille brune, mince avec un visage triste. Elle est timide, peureuse et peu autonome mais elle est en même temps, sensible, serviable et attentive

Plus en détail

Association Suisse romande de Parents d Enfants et d adultes concernés par le trouble du Déficit d Attention / Hyperactivité

Association Suisse romande de Parents d Enfants et d adultes concernés par le trouble du Déficit d Attention / Hyperactivité accompagner Association Suisse romande de Parents d Enfants et d adultes concernés par le trouble du Déficit d Attention / Hyperactivité préface table des matières 1 / Définition P. 4 2 / Manifestations

Plus en détail

Le TDAH, c est quoi?

Le TDAH, c est quoi? Le TDAH, c est quoi? Brochure d information pour les enfants atteints du TDAH LE TDAH, C EST QUOI? L abréviation TDAH veut dire «Trouble déficitaire de l attention avec hyperactivité». On l'appelle aussi

Plus en détail

ANAMNÈSE - 1 - Création : Dre Josée Douaire, psychologue

ANAMNÈSE - 1 - Création : Dre Josée Douaire, psychologue ANAMNÈSE - 1 - (N.B. : le carnet de santé de votre enfant peut vous être utile pour remplir ce questionnaire) Nom de la personne qui complète ce questionnaire : Informations générales Nom de l enfant :

Plus en détail

Quels sont les indices observés chez les enfants présentant un trouble de traitement auditif?

Quels sont les indices observés chez les enfants présentant un trouble de traitement auditif? Le trouble de traitement auditif _TTA Entendre n est pas comprendre. Détecter les sons représente la première étape d une série de mécanismes auditifs qui sont essentiels pour la compréhension de la parole

Plus en détail

Voyage au pays du sommeil

Voyage au pays du sommeil Service de prévention et d éducation à la santé - 2014 Voyage au pays du sommeil Séance 1 : Le soir à la maison 1- En GS, votre enfant à besoin de 11h de sommeil chaque nuit. Cependant, il existe des petits

Plus en détail

LE SOMMEIL: TRAITEMENT DE L'INSOMNIE

LE SOMMEIL: TRAITEMENT DE L'INSOMNIE LE SOMMEIL: TRAITEMENT DE L'INSOMNIE Avant d aborder le sujet de l amélioration du sommeil, permettez-moi de vous présenter quelques faits concernant le sommeil. Plusieurs études ont démontré qu on a besoin

Plus en détail

Appel à initiatives de l AFPSSU 2013 Page 1

Appel à initiatives de l AFPSSU 2013 Page 1 Appel à initiatives de l AFPSSU 2013 Page 1 BULLE D AIR Auteurs 1. Référent contact Responsable du projet: Mme BOISSEAU Béatrice Intervenante bien-être Mme PESCHARD Aurélie Enseignante EPS et professeur

Plus en détail

Formation ABA par Caroline Peters, BCABA 2014-2015

Formation ABA par Caroline Peters, BCABA 2014-2015 Formation ABA par Caroline Peters, BCABA 2014-2015 Notre programme se compose d'une formation de base (4 journées) et six formations en profondeur (le weekend, (samedi et dimanche). Vous pouvez vous inscrire

Plus en détail

Stratégies favorisant ma réussite au cégep

Stratégies favorisant ma réussite au cégep Source de l image :daphneestmagnifique.blogspot.ca Stratégies favorisant ma réussite au cégep par Services adaptés du Cégep de Sainte-Foy Table des matières UN GUIDE POUR TOI!... 2 STRATÉGIES DE GESTION

Plus en détail

A1 Parler avec quelqu un Je peux dire qui je suis, où je suis né(e), où j habite et demander le même type d informations à quelqu un. Je peux dire ce que je fais, comment je vais et demander à quelqu un

Plus en détail

QUELQUES CONSEILS AU PROFESSEUR STAGIAIRE POUR ASSEOIR SON AUTORITE

QUELQUES CONSEILS AU PROFESSEUR STAGIAIRE POUR ASSEOIR SON AUTORITE QUELQUES CONSEILS AU PROFESSEUR STAGIAIRE POUR ASSEOIR SON AUTORITE Le premier contact avec vos élèves est déterminant, il y a de nombreux éléments à prendre en compte pour le réussir. Un professeur doit

Plus en détail

La prise en charge d un trouble dépressif récurrent ou persistant

La prise en charge d un trouble dépressif récurrent ou persistant G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge d un trouble dépressif récurrent ou persistant Vivre avec un trouble dépressif Septembre 2010 Pourquoi ce guide? Votre médecin

Plus en détail

DONNÉES PRÉLIMINAIRES POUR L ENSEIGNANTE OU L ENSEIGNANT

DONNÉES PRÉLIMINAIRES POUR L ENSEIGNANTE OU L ENSEIGNANT Guide d enseignement et Feuilles d activité de l élève DONNÉES PRÉLIMINAIRES POUR L ENSEIGNANTE OU L ENSEIGNANT Qu est-ce que l intimidation (bullying)? L intimidation est le fait de tourmenter de façon

Plus en détail

Compétences pour vivre chez soi (exemple d Arnaud)

Compétences pour vivre chez soi (exemple d Arnaud) Compétences pour vivre chez soi (exemple d Arnaud) Arnaud Arnaud a 32 ans. Il présente de l'autisme et une déficience intellectuelle modérée. Arnaud vit seul dans sa maison. En journée, il va dans un service

Plus en détail

Rentrée 2015. Charte du restaurant scolaire

Rentrée 2015. Charte du restaurant scolaire Rentrée 2015 Charte du restaurant scolaire Délibération du conseil municipal du 22 mai 2014 Mairie de Marcy L étoile Préambule Merci de bien vouloir prendre connaissance en famille, avec vos enfants, du

Plus en détail

CONTRAT D ACCUEIL. Parents Assistant(e)s Maternel(le)s. Proposé par les Relais Assistantes Maternelles du Haut-Rhin

CONTRAT D ACCUEIL. Parents Assistant(e)s Maternel(le)s. Proposé par les Relais Assistantes Maternelles du Haut-Rhin CONTRAT D ACCUEIL Parents Assistant(e)s Maternel(le)s Proposé par les Relais Assistantes Maternelles du Haut-Rhin Parents, assistant(e) maternel(le), L enfant est au cœur de vos préoccupations, la qualité

Plus en détail

Avec un nouveau bébé, la vie n est pas toujours rose

Avec un nouveau bébé, la vie n est pas toujours rose Avec un nouveau bébé, la vie n est pas toujours rose Le «blues du post-partum» est FRÉQUENT chez les nouvelles mères. Quatre mères sur cinq auront le blues du post-partum. LE «BLUES DU POST-PARTUM» La

Plus en détail

Ma vie Mon plan. Cette brochure appartient à :

Ma vie Mon plan. Cette brochure appartient à : Ma vie Mon plan Cette brochure est pour les adolescents(es). Elle t aidera à penser à la façon dont tes décisions actuelles peuvent t aider à mener une vie saine et heureuse, aujourd hui et demain. Cette

Plus en détail

SECTION 3 Les outils pour la personne

SECTION 3 Les outils pour la personne SECTION 3 Les outils pour la personne DISCUTER AVEC MON OU MA MÉDECIN/PSYCHIATRE : DÉVELOPPER DES STRATÉGIES POUR REGAGNER DU POUVOIR 1 Le moment de la consultation avec le ou la psychiatre/médecin dans

Plus en détail

SNAP-IV Instructions pour la cotation

SNAP-IV Instructions pour la cotation SNAP-IV Instructions pour la cotation La SNAP-IV est une version modifiée du questionnaire de Swanson, Nolan & Pelham (SNAP ; Swanson et al., 1983). Les items du DSM-IV (1994) du Trouble Déficitaire de

Plus en détail

TDAH et adaptations scolaires - niveau primaire et secondaire-

TDAH et adaptations scolaires - niveau primaire et secondaire- Le trouble du déficit de l'attention avec ou sans hyperactivité (TDAH) est un problème neurologique qui peut entraîner des difficultés à moduler les idées (inattention), les gestes (bougeotte physique),

Plus en détail

Livret d accueil. Edition : Août 2015 UNITÉ PÉDOPSYCHIATRIQUE D ACCUEIL ET D HOSPITALISATION. Psychiatrie infanto-juvénile U.P.A.H

Livret d accueil. Edition : Août 2015 UNITÉ PÉDOPSYCHIATRIQUE D ACCUEIL ET D HOSPITALISATION. Psychiatrie infanto-juvénile U.P.A.H Psychiatrie infanto-juvénile UNITÉ PÉDOPSYCHIATRIQUE D ACCUEIL ET D HOSPITALISATION Edition : Août 2015 Franck RENAUDIN U.P.A.H Pavillon «l Orme» 20 avenue du 19 mars 1962 72703 ALLONNES Cédex 02.43.43.51.20

Plus en détail

Édition des Mutualités libérales. TDA/H chez l enfant. guide pratique pour les parents

Édition des Mutualités libérales. TDA/H chez l enfant. guide pratique pour les parents Édition des Mutualités libérales TDA/H chez l enfant guide pratique pour les parents 2 Introduction Ces derniers temps, le nombre d enfants diagnostiqués TDA/H a tellement augmenté qu il semble s agir

Plus en détail

Trucs et astuces pour les devoirs et leçons

Trucs et astuces pour les devoirs et leçons Trucs et astuces pour les devoirs et leçons Pour les Parents Établissez une routine Identifiez avec votre enfant le moment le plus propice (ex : avant ou après le souper) ; Identifiez avec votre enfant

Plus en détail

Epilepsies : Parents, enseignants, comment accompagner l enfant pour éviter l échec scolaire?

Epilepsies : Parents, enseignants, comment accompagner l enfant pour éviter l échec scolaire? Epilepsies : Parents, enseignants, comment accompagner l enfant pour éviter l échec scolaire? L épilepsie concerne plus de 500 000 personnes en France, dont la moitié sont des enfants ou des adolescents.

Plus en détail

Circonscription de. Valence d Agen

Circonscription de. Valence d Agen Circonscription de Valence d Agen Pourquoi ce guide? Depuis des décennies, le sujet des devoirs à la maison est discuté dans et hors de l école. Nous avons souhaité faire le point sur ce sujet afin de

Plus en détail

Politique du sommeil

Politique du sommeil Politique du sommeil Centre de la Petite Enfance Beauce-Sartigan Politique du sommeil Novembre 2012 Objectif; L objectif de cette politique est de guider le personnel éducateur et d informer les parents

Plus en détail

PROGRAMME VI-SA-VI VIvre SAns VIolence. Justice alternative Lac-Saint-Jean

PROGRAMME VI-SA-VI VIvre SAns VIolence. Justice alternative Lac-Saint-Jean PROGRAMME VI-SA-VI VIvre SAns VIolence Justice alternative Lac-Saint-Jean Printemps 2013 OBJECTIFS Démystifier la problématique violence. Promouvoir les solutions pacifiques en matière de résolution de

Plus en détail

Stratégie d intervention auprès des élèves présentant des comportements et attitudes scolaires inappropriés

Stratégie d intervention auprès des élèves présentant des comportements et attitudes scolaires inappropriés Stratégie d intervention auprès des élèves présentant des comportements et attitudes scolaires inappropriés IEN/CTR ASH 2011-2012 Comportements inappropriés / Troubles de la conduite et du comportement

Plus en détail

Prévention du syndrome d épuisement professionnel (ou syndrome de burn-out) Dr Agnès Martineau-Arbes Colloque du 26/09/2012

Prévention du syndrome d épuisement professionnel (ou syndrome de burn-out) Dr Agnès Martineau-Arbes Colloque du 26/09/2012 Prévention du syndrome d épuisement professionnel (ou syndrome de burn-out) Dr Agnès Martineau-Arbes Colloque du 26/09/2012 Syndrome d Epuisement Professionnel et Risques Psycho-Sociaux Le syndrome d épuisement

Plus en détail

SYSTÈME D ENCADREMENT DES ÉLÈVES

SYSTÈME D ENCADREMENT DES ÉLÈVES SYSTÈME D ENCADREMENT DES ÉLÈVES OBJECTIFS : Développer des comportements de non-violence et de respect. Amener l élève à développer des habiletés dans la résolution de ses conflits interpersonnels. Assurer

Plus en détail

Guide à l intention des familles AU COEUR. du trouble de personnalité limite

Guide à l intention des familles AU COEUR. du trouble de personnalité limite Guide à l intention des familles AU COEUR du trouble de personnalité limite À propos du trouble de personnalité limite Ce document a été élaboré en 2001 par madame France Boucher, infirmière bachelière,

Plus en détail

Se libérer de la drogue

Se libérer de la drogue Chacun doit savoir qu il peut se libérer de la drogue à tout moment. Se libérer de la drogue Je ne maîtrise plus la situation Longtemps encore après la première prise de drogue, le toxicomane croit pouvoir

Plus en détail

Règlement Intérieur. Restauration scolaire Centres de loisirs et d accueil périscolaire

Règlement Intérieur. Restauration scolaire Centres de loisirs et d accueil périscolaire Règlement Intérieur Restauration scolaire Centres de loisirs et d accueil périscolaire Service de la Restauration Scolaire Tél : 02 96 71 05 20 Restaurant Scolaire Règlement intérieur Pour la plupart des

Plus en détail

S ickness Impact Profile (SIP)

S ickness Impact Profile (SIP) Nom : Prénom : Date de naissance : Service : Hôpital/Centre MPR : Examinateur : Date du jour : Étiquettes du patient S ickness Impact Profile (SIP) Il présente le même problème de droit d auteur (pour

Plus en détail

5172, des Ramiers Québec QC G1G 1L3 (418) 622-1593 c.sanfacon@videotron.ca

5172, des Ramiers Québec QC G1G 1L3 (418) 622-1593 c.sanfacon@videotron.ca 5172, des Ramiers Québec QC G1G 1L3 (418) 622-1593 LES TECHNIQUES D INTERVENTION Accepter mes propres émotions, éviter l affrontement, respecter l image du jeune. Ce n est pas toujours évident d intervenir

Plus en détail

Transcription Webémission Questionner pour favoriser l amélioration de l apprentissage

Transcription Webémission Questionner pour favoriser l amélioration de l apprentissage Transcription Webémission Questionner pour favoriser l amélioration de l apprentissage 00 : 00 ANIMATEUR : Bienvenue à cette série de quatre vidéos portant sur l évaluation du rendement. Depuis de nombreuses

Plus en détail

Chapitre 15. La vie au camp

Chapitre 15. La vie au camp Chapitre 15. La vie au camp Chapitre 15. La vie au camp 227 1. Intensité de la vie du camp 230 2. Loin de la maison 230 A. Sentiment de sécurité 230 B. Les coups de cafard de l enfant 231 227 Un camp,

Plus en détail

La migraine : quelle prise de tête!

La migraine : quelle prise de tête! La migraine : quelle prise de tête! Introduction La migraine est une véritable «prise de tête» pour les personnes qui en souffrent! Bien au-delà d un mal physique, cette réelle maladie engendre également

Plus en détail

POURQUOI RESSENTONS-NOUS DES ÉMOTIONS?

POURQUOI RESSENTONS-NOUS DES ÉMOTIONS? POURQUOI RESSENTONS-NOUS DES ÉMOTIONS? Pourquoi vivons-nous des émotions? Voilà une excellente question! Avez-vous pensé: «Les émotions nous rendent humains» ou : «Elles nous permettent de sentir ce qui

Plus en détail

Le Leadership. Atelier 1. Guide du formateur. Atelier 1 : Le Leadership. Objectifs

Le Leadership. Atelier 1. Guide du formateur. Atelier 1 : Le Leadership. Objectifs Guide du formateur Atelier 1 Objectifs Obtenir un premier contact avec le groupe; présenter la formation Jeune Leader; transmettre des connaissances de base en leadership; définir le modèle de leader du

Plus en détail

Comprendre les différentes formes de communication

Comprendre les différentes formes de communication Chapitre 2 Communiquer de façon professionnelle 2. Lisez la mise en situation ci-dessous. Ensuite, nommez les attitudes favorisant la communication qui n ont pas été mises en pratique et expliquez votre

Plus en détail

Traumatisme crânien léger (TCL) et scolarité

Traumatisme crânien léger (TCL) et scolarité Document destiné aux enseignants, aux médecins et aux infirmières scolaires H.Touré pour l'équipe du CSI (Centre de Suivi et d Insertion pour enfant et adolescent après atteinte cérébrale acquise), M.Chevignard,

Plus en détail

Survie de fin de session

Survie de fin de session Services-conseils il Survie de fin de session Conceptrice : France Landry, PhD Conseillère au soutien à l'apprentissage Adaptation : Annélie Anestin Psy.D, Sara Savoie, orthopédagogue & Cynthia Guillemette,

Plus en détail

Centre de la petite enfance Le Petit Réseau inc. PROGRAMME D ACTIVITÉS 4 ans à 5 ans

Centre de la petite enfance Le Petit Réseau inc. PROGRAMME D ACTIVITÉS 4 ans à 5 ans Centre de la petite enfance Le Petit Réseau inc. PROGRAMME D ACTIVITÉS 4 ans à 5 ans Juin 2010 TABLE DES MATIÈRES 1. CARACTÉRISTIQUES GÉNÉRALES 4 2. OBJECTIFS DE DÉVELOPPEMENT ENFANTS DE 4 ANS À 5 ANS

Plus en détail

Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive

Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive Transcription et traduction de la communication de Verity DONNELLY colloque Éducation inclusive, la question

Plus en détail

Analyse Appliquée du Comportement. Christine PHILIP, Maître de conférences, INS HEA

Analyse Appliquée du Comportement. Christine PHILIP, Maître de conférences, INS HEA Analyse Appliquée du Comportement Christine PHILIP, Maître de conférences, INS HEA Qu est-ce que l ABA? «Applied Behavior Analysis» (Analyse appliquée du comportement) C est une méthode inspirée de Skinner

Plus en détail

la maladie d Alzheimer

la maladie d Alzheimer Prévenir... les difficultés de vie avec un proche atteint de la maladie d Alzheimer 27 La maladie d Alzheimer n est pas la maladie d une seule personne 800 000 français sont atteints par la maladie d Alzheimer

Plus en détail

Ces différentes déclinaisons ont aussi pour but de former l enfant :

Ces différentes déclinaisons ont aussi pour but de former l enfant : La municipalité d Amboise a mené une réflexion afin d améliorer la qualité de l accueil périscolaire du matin et du soir, au sein des écoles maternelles et élémentaires de la commune. A partir de cette

Plus en détail

ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION

ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION L auxiliaire de vie sociale réalise une intervention sociale visant à compenser un état de fragilité, de dépendance

Plus en détail

ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION

ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION L auxiliaire de vie sociale réalise une intervention sociale visant à compenser un état de fragilité, de dépendance

Plus en détail

La prise en charge d un trouble bipolaire

La prise en charge d un trouble bipolaire GUIDE - AFFECTION DE LONGUE DURÉE La prise en charge d un trouble bipolaire Vivre avec un trouble bipolaire Décembre 2010 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant vous a remis ce guide pour vous informer

Plus en détail

GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH) QUESTIONNAIRE POUR LES ENFANTS ET LES JEUNES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS

GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH) QUESTIONNAIRE POUR LES ENFANTS ET LES JEUNES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS Strasbourg, 17 février 2010 [cdcj/cdcj et comités subordonnés/ documents de travail/cj-s-ch (2010) 4F final] CJ-S-CH (2010) 4F FINAL GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH)

Plus en détail

Parent avant tout Parent malgré tout. Comment aider votre enfant si vous avez un problème d alcool dans votre famille.

Parent avant tout Parent malgré tout. Comment aider votre enfant si vous avez un problème d alcool dans votre famille. Parent avant tout Parent malgré tout Comment aider votre enfant si vous avez un problème d alcool dans votre famille. Edition: Addiction Suisse, Lausanne 2012 Que vous soyez directement concerné-e ou que

Plus en détail

Organisation / Gestion du temps

Organisation / Gestion du temps Organisation / Gestion du temps Séquence 4 : La gestion de l agenda La transition entre le collège et le lycée pose de nombreuses questions. Au collège 1, le premier élément expliquant l échec scolaire

Plus en détail

Les programmes des Services éducatifs complémentaires. Juin 2006 R A. Services éducatifs particuliers et complémentaires

Les programmes des Services éducatifs complémentaires. Juin 2006 R A. Services éducatifs particuliers et complémentaires E Les programmes des Services éducatifs complémentaires X Juin 2006 T Services éducatifs particuliers et complémentaires R A OBJECTIF 3.1 Accompagner l élève, de façon continue, dans la construction de

Plus en détail

Les petits pas. Pour favoriser mon écoute. Où le placer dans la classe? Procédurier. Adapter les directives. Référentiel Présentation des travaux

Les petits pas. Pour favoriser mon écoute. Où le placer dans la classe? Procédurier. Adapter les directives. Référentiel Présentation des travaux Tombe facilement dans la lune (distraction interne) Compenser les déficits d attention des élèves ayant un TDAH : des moyens simples à proposer aux enseignants Line Massé Département de psychoéducation,

Plus en détail

Droits de l enfant. Consultation des 6/18 ans MON ÉDUCATION, MES LOISIRS MA VIE DE TOUS LES JOURS MA SANTÉ JE SUIS UN ENFANT, J AI DES DROITS

Droits de l enfant. Consultation des 6/18 ans MON ÉDUCATION, MES LOISIRS MA VIE DE TOUS LES JOURS MA SANTÉ JE SUIS UN ENFANT, J AI DES DROITS Droits de l enfant LES JOURS MON ÉDUCATION, MES LOISIRS MA VIE DE TOUS ENFANT / JEUNE N d ordre Consultation des 6/18 ans 2014 MA SANTÉ JE SUIS UN ENFANT, J AI DES DROITS B onjour, Sais-tu que tu as des

Plus en détail

Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle

Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle I. Communiquer avec efficacité A. Intégrer les processus d influence sociale 1. La personnalité Les métaprogrammes sont les traits de personnalité qui, gravés

Plus en détail

CCPQ. AIDE AUX PERSONNES (M/F) (À domicile, en maisons de repos, en maisons de repos et de soins) PROFIL DE QUALIFICATION 1/9

CCPQ. AIDE AUX PERSONNES (M/F) (À domicile, en maisons de repos, en maisons de repos et de soins) PROFIL DE QUALIFICATION 1/9 CCPQ Bd Pachéco - 19 - boîte 0 1010 Bruxelles Tél. : 02 210 50 65 Fax : 02 210 55.33 Email : ccpq@profor.be www.enseignement.be SERVICES AUX PERSONNES AIDE AUX PERSONNES AIDE AUX PERSONNES (M/F) (À domicile,

Plus en détail

Les Français et leur sommeil Dossier de presse Mars 2008

Les Français et leur sommeil Dossier de presse Mars 2008 Les Français et leur sommeil Dossier de presse Mars 2008 1 Sommaire Enquête sur les représentations, les attitudes, les connaissances et les pratiques du sommeil des jeunes adultes en France...3 Les durées

Plus en détail

DOMAINE 7 RELATIONS ET RÔLES

DOMAINE 7 RELATIONS ET RÔLES DOMAINE 7 RELATIONS ET RÔLES 327 Allaitement maternel inefficace (00104) 327 Allaitement maternel interrompu (00105) 328 Motivation à améliorer l allaitement maternel (00106) 329 Tension dans l exercice

Plus en détail

L Intégrale de l Humour ***

L Intégrale de l Humour *** Un enfant va dans une épicerie pour acheter des bonbons. Comme l épicier n en vend généralement pas beaucoup, il les range tout en haut d une étagère très haute. Le garçon demande : 1 euro de bonbons s

Plus en détail

Inventaire Symptomatique de la Dépression et du Trouble Affectif Saisonnier Auto-évaluation (IDTAS-AE)

Inventaire Symptomatique de la Dépression et du Trouble Affectif Saisonnier Auto-évaluation (IDTAS-AE) Inventaire Symptomatique de la Dépression et du Trouble Affectif Saisonnier Auto-évaluation (IDTAS-AE) Ce questionnaire vous aidera à juger si vous devez consulter un clinicien pour votre dépression, si

Plus en détail

En quoi consistera ce jeu?

En quoi consistera ce jeu? 1 Projet Comité d Education à la Santé et à la Citoyenneté inter degré Création jeu par les élèves de l école du Gliesberg, de l école Martin Schongauer et du collège Hans Arp de Strasbourg Création d

Plus en détail

Journal de la migraine

Journal de la migraine Sandoz Pharmaceuticals SA Hinterbergstrasse 24 6330 Cham 2 Tél. 041 748 85 85 Fax 041 748 85 86 www.generiques.ch a Novartis company 50001252/mars 2008 Journal de la migraine avec le questionnaire sur

Plus en détail

Un gâteau au yaourt pour le goûter!

Un gâteau au yaourt pour le goûter! Un gâteau au yaourt pour le goûter! (adapté de la séquence pédagogique "Let's make scones!" publiée sur le site Primlangues) http://www.primlangues.education.fr/php/sequence_detail.php?id_sequence=83 Niveau

Plus en détail

Introduction à l évaluation des besoins en compétences essentielles

Introduction à l évaluation des besoins en compétences essentielles Introduction à l évaluation des besoins en compétences essentielles Cet outil offre aux conseillers en orientation professionnelle : un processus étape par étape pour réaliser une évaluation informelle

Plus en détail

Affirmation de soi, confiance en soi, estime de soi

Affirmation de soi, confiance en soi, estime de soi Affirmation de soi, confiance en soi, estime de soi Estime de soi MOI Affirmation de soi AUTRES Confiance en soi ACTION Contexte Règles fondamentales de la communication 1) On ne peut pas décider, par

Plus en détail

La politique de l entreprise (esprit et incitation au challenge) implique :

La politique de l entreprise (esprit et incitation au challenge) implique : Introduction Image classique = Cadre supérieur + grande responsabilité Mais aussi le bas de l échelle Zéro défauts, l excellence a un prix = Le Stress I Définition Interaction entre un environnement et

Plus en détail

Le test de dépistage qui a été pratiqué à la

Le test de dépistage qui a été pratiqué à la élever CommenT UN enfant phénylcétonurique Le test de dépistage qui a été pratiqué à la maternité vient de révéler que votre bébé est atteint de phénylcétonurie. Aujourd'hui votre enfant va bien mais vous

Plus en détail

Le prince Olivier ne veut pas se laver

Le prince Olivier ne veut pas se laver Le prince Olivier ne veut pas se laver Il était une fois un roi, une reine et leurs deux enfants. Les habitants du pays étaient très fiers du roi Hubert, de la reine Isabelle et de la princesse Marinette,

Plus en détail

Information au patient

Information au patient Information au patient Hôpital de jour médico-chirurgical Je vais subir une intervention chirurgicale en hôpital de jour, cela signifie que l intervention et le retour à domicile s effectueront le même

Plus en détail

Les «devoirs à la maison», une question au cœur des pratiques pédagogiques

Les «devoirs à la maison», une question au cœur des pratiques pédagogiques Les «devoirs à la maison», une question au cœur des pratiques pédagogiques Parmi les trois domaines d activités proposés aux élèves volontaires dans le cadre de l accompagnement éducatif, «l aide aux devoirs

Plus en détail

Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique

Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique BUT : Découvrir ton profil préférentiel «Visuel / Auditif / Kinesthésique» et tu trouveras des trucs

Plus en détail

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique A R D E Q A F Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique 1.1 Définition de la profession et du contexte de l intervention p. 2 1.2 Le référentiel d activités du Diplôme

Plus en détail

Questionnaire aux parents sur l autonomie et l indépendance de l enfant au domicile

Questionnaire aux parents sur l autonomie et l indépendance de l enfant au domicile Questionnaire aux parents sur l autonomie et l indépendance de l enfant au domicile Ce questionnaire a pour but de mieux connaître les difficultés auxquelles sont confrontés dans leur famille les enfants

Plus en détail

DEBAT PHILO : L HOMOSEXUALITE

DEBAT PHILO : L HOMOSEXUALITE Ecole d Application STURM Janvier-Février 2012 CM2 Salle 2 Mme DOUILLY DEBAT PHILO : L HOMOSEXUALITE Sujet proposé par les élèves et choisi par la majorité. 1 ère séance : définitions et explications Réflexion

Plus en détail

LES MATINALES DE LA FONDATION

LES MATINALES DE LA FONDATION LES MATINALES DE LA FONDATION «Point du vue d un pédopsychiatre sur l autisme aujourd hui» Conférence du Professeur Pierre DELION, Pédopsychiatre, Chef du Service Psychiatrie de l Enfant et de l Adolescent,

Plus en détail

Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan. Album de baptême

Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan. Album de baptême Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan Album de baptême L'album de mon baptême Cet album est celui de:... Né(e) le:... à:... 1 Quoi de neuf? Il est tout petit, mais... il a déjà sa personnalité,

Plus en détail

Événements de vie, pathologie réactionnelle et stress. Dr N. Lafay

Événements de vie, pathologie réactionnelle et stress. Dr N. Lafay Événements de vie, pathologie réactionnelle et stress Dr N. Lafay Introduction Stress = événements de vie Stress, bases physiologiques Événements de vie, bases épidémiologiques Adaptation du sujet à une

Plus en détail

TROUBLES ENVAHISSANTS DU COMPORTEMENT (TEC)

TROUBLES ENVAHISSANTS DU COMPORTEMENT (TEC) TROUBLES ENVAHISSANTS DU COMPORTEMENT (TEC) Comprendre, prévenir et prendre en charge la clinique du mouvement et de l agir de l enfant Pierre Delion 1. Actualité Les enfants sont préoccupants sur ce point

Plus en détail

Conseil général du Lot. Le Conseil général, plus proche de vous, plus solidaire.

Conseil général du Lot. Le Conseil général, plus proche de vous, plus solidaire. Conseil général du Lot é t e r p o La pr chez l enfant s n a 6 à 0 de Le Conseil général, plus proche de vous, plus solidaire. La propreté, cela ne s apprend pas! Maman, je vais certainement te surprendre,

Plus en détail

Synthèse Mon projet d emploi

Synthèse Mon projet d emploi Synthèse Mon projet d emploi Nom : Date : Complété par : TÉVA Estrie 2012 La synthèse permet de recueillir les informations notées dans les questionnaires et de constater les ressemblances et les différences

Plus en détail

Le psychiatre face aux risques psycho-sociaux. sociaux. Gestion des conflits en entreprise.

Le psychiatre face aux risques psycho-sociaux. sociaux. Gestion des conflits en entreprise. Le psychiatre face aux risques psycho-sociaux. sociaux. Gestion des conflits en entreprise. Docteur David ATTAL. Psychiatre. Praticien Hospitalier. Centre Hospitalier Régional Universitaire de Marseille.

Plus en détail

Gina Sanders. Troubles du sommeil : banal... mais pas fatal!

Gina Sanders. Troubles du sommeil : banal... mais pas fatal! Gina Sanders Troubles du sommeil : banal... mais pas fatal! Tous concernés! De quoi s agit-il? encontrer ponctuellement des dif cultés pour s endormir, se réveiller en pleine nuit ou se retrouver debout

Plus en détail

La rue. > La feuille de l élève disponible à la fin de ce document

La rue. > La feuille de l élève disponible à la fin de ce document La rue Grandir, qu est-ce que cela signifie vraiment? Un jeune qui a vécu isolé dans les rues de Paris témoigne. Cette fiche pédagogique propose de découvrir une réalité peu connue de la France d aujourd

Plus en détail

L HYGIENE. Fiche connaissances pour l enseignant

L HYGIENE. Fiche connaissances pour l enseignant Fiche connaissances pour l enseignant L HYGIENE Ce qu il faut savoir Il est capital d avoir une hygiène corporelle appropriée pour éviter de tomber malade ou de rendre malade les autres. Donc on se lave

Plus en détail