INVENTAIRE ORCHIDOPHILE. de St Sulpice de Favières à Boissy le Sec - Hameau de Venant

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "INVENTAIRE ORCHIDOPHILE. de St Sulpice de Favières à Boissy le Sec - Hameau de Venant"

Transcription

1 INVENTAIRE ORCHIDOPHILE de St Sulpice de Favières à Boissy le Sec - Hameau de Venant Ce document est un inventaire des orchidées sauvages sur plusieurs sites calcicoles pouvant présenter un intérêt de préservation et/ou de valorisation dans la Vallée de la Renarde, à proximité de la boucle de randonnée : «Sur les traces de la Renarde», valorisée en 2007 par le Conseil Général de l Essonne en collaboration avec les communes de : Boissy le Sec, Boissy sous St Yon, Breux-Jouy, La Forêt le Roi, Mauchamps, Richardville, Saint Sulpice de Favières, Saint Yon, Souzy la Briche et Villeconin. Pour ce faire, 3 communes présentant des pelouses calcaires ont été prospectées de mars à août Ces communes sont : - Saint Sulpice de Favières, - Villeconin, - Boissy le Sec, Hameau de Venant. Les objectifs de ces prospections sont : - d effectuer les relevés des orchidées présentes sur chaque site, - de recenser le nombre de pieds de chaque espèce d orchidée, - de les cartographier sur fond cadastral, - d identifier les menaces diverses pesant sur ces zones, - de proposer des solutions pour pérenniser et développer la richesse de ces niches écologiques auprès des différents acteurs locaux ou départementaux. CPN Les orchidées sauvages 1 /74

2 SOMMAIRE Introduction 3 St Sulpice de Favières 5 Lieu-dit La Vallée Thibaud 5 Lieux-dits Pet au Diable et Les Graviers 9 Lieu-dit Roche Fontaine 10 Annexes : Relevé des parcelles 11 Extraits du plan cadastral 12 Vues aériennes 16 Villeconin 19 Lieu-dit Les Guédonnes 19 Lieu-dit Le Fond de la Grange 24 Annexes : Relevé des parcelles 30 Extraits du plan cadastral 32 Vues aériennes 38 Boissy le Sec - Hameau de Venant 40 Lieu-dit La Garenne de Venant Bandes herbeuses le long du CR n 4 à l ouest du site Bois au sud du chemin sans issue Pelouse des globulaires Petite pelouse des Gymnadenia conopsea Pelouse des Ophrys apifera Grande pelouse des Gymnadenia conopsea Pelouse des Anacamptis morio Pelouse des lilas Pelouse des Himantoglossum hircinum Bois au nord de la station entre les 3 chemins 54 Lieu-dit Bois de la Rochellerie 56 Annexes : Relevé des parcelles 59 Extraits du plan cadastral 62 Vues aériennes 66 Conclusion 69 Tableau de concordance des noms latins et des noms français 71 Glossaire 72 Bibliographie 73 CPN Les orchidées sauvages 2 /74

3 INTRODUCTION Les différents sites visités sur les 3 communes traitées dans ce document présentent une remarquable valeur patrimoniale, tant sur le plan faunistique que floristique, surtout au regard de leur faible superficie. 14 espèces d orchidées sur les 32 espèces présentes dans le département de l Essonne seront déterminées. Les orchidées dépendent du milieu naturel dans lequel elles évoluent. Certaines s épanouissent en pleine lumière, elles sont dites héliophiles : - Anacamptis morio, - Himantoglossum hircinum, - Gymnadenia conopsea, - Ophrys apifera, - Ophrys aranifera. Certaines préfèrent les milieux ombragés, elles sont dites sciaphiles : - Cephalanthera damasonium, - Cephalanthera longifolia, - Epipactis helleborine, - Listera ovata, - Neottia nidus-avis, Tandis que d autres ont des exigences écologiques plus larges et elles se trouvent aussi bien en peine lumière qu en des lieux ombragés : - Ophrys insectifera, - Orchis mascula, - Orchis purpurea, - Platanthera chlorantha. Si les biotopes favorables aux orchidées sont assez nombreux, il existe toutefois plusieurs habitats préférentiels. Deux de ces écosystèmes sont présents sur les stations étudiées : - Les pelouses sèches, milieux relictuels en Essonne. Elles sont généralement situées à flanc de coteau ou sur des pentes douces. Ces pelouses sont situées sur des substrats calcaires, pauvres, peu profonds, et bien drainés car généralement en pentes. Elles bénéficient d un éclairement intense et subissent de fortes variations de température. La formation végétale est constituée de plantes herbacées vivaces basses et peu denses. Elle est caractérisée par le brome dressé, le brachypode penné et la présence quasi systématique de genévriers. C est le biotope privilégié des Ophrys et Himantoglossum. La dynamique naturelle de ces pelouses est lente jusqu à ce que le brachypode penné devienne envahissant et concurrence les orchidées, puis les prunelliers et les aubépines s installent et referment le milieu. CPN Les orchidées sauvages 3 /74

4 - Les pré-bois et les forêts claires sur sol calcaire. Ces boisements se situent généralement au-dessus des pelouses sèches, en haut des coteaux. La lumière dans les parties boisées parvient plus difficilement au niveau du sol. Le substrat est enrichi par l humus et les variations de température y sont relativement faibles. C est le biotope privilégié des Cephalanthera et des Epipactis qui s accommodent d un certain manque de lumière et apprécient l alternance de zones d ombre et de lumière. L évolution naturelle de ces milieux entraîne une diminution de plus en plus importante de la luminosité, qui lorsqu elle est insuffisante entraîne le déclin des différentes espèces d orchidées. La croissance des orchidées est lente, et du fait de la complexité de leur germination et de leur mode de vie symbiotique ; elles ont besoin de milieux stables. Les activités agro-pastorales (pâturages, prairies de fauche) leur sont favorables tandis que l industrialisation de l agriculture détruit une partie de leurs habitats. Depuis plusieurs décennies, l urbanisation, la mécanisation de l agriculture, l utilisation de plus en plus intense de fertilisants et d engrais, la mise en place de sylviculture productive, ont accru l emprise humaine sur le milieu naturel et conduit à la destruction des biotopes qui conviennent aux orchidées, ou en ont notablement modifié le substrat, ce qui ne convient pas aux orchidées qui sont extrêmement sensibles à tout changement du milieu. De même l abandon des activités rurales traditionnelles ont entraîné l arrêt de l entretien des parcelles, et les milieux naturels favorables aux orchidées disparaissent progressivement sous l effet de la recolonisation forestière spontanée. Afin de pallier à la disparition totale des orchidées, il convient de les protéger. Mais pour que la protection des orchidées puisse être efficace, il est nécessaire de protéger les milieux dans lesquels elles se développent. CPN Les orchidées sauvages 4 /74

5 COMMUNE DE SAINT SULPICE DE FAVIERES Il existe 3 biotopes différents sur la commune de St Sulpice de Favières : - un coteau calcaire au lieu-dit La Vallée Thibaud, - un sous-bois sur sol calcaire sur les lieux-dits : Pet du Diable et Les Graviers, - une zone humide au gué sur la Renarde au lieu-dit Roche Fontaine. Lieu-dit La Vallée Thibaud Ce site est représenté par une pelouse mésophile sur sol calcaire, à flanc de coteau, au-dessus de la rue du Four à Chaux, à la sortie du village, après la dernière maison en direction de Mauchamps. Cette zone est composée de plusieurs parcelles inoccupées et à l abandon depuis plusieurs années. Un suivi annuel de ce secteur depuis 2001 a mis en évidence un envahissement de cette pelouse à végétation rase par des graminées hautes et denses : le brachypode penné ; mais surtout des arbustes épineux : des prunelliers et des aubépines. Les prunelliers ont également colonisé tout l endroit en son centre et sur le bord de la carrière de sable à gauche. CPN Les orchidées sauvages 5 /74

6 La partie haute du coteau a partiellement gardé une végétation rase, et c est à cet endroit que se situent en majorité les orchidées. Le bas de la parcelle n abrite plus qu une seule espèce : Orchis purpurea, les Ophrys y ont disparu depuis Les sécheresses successives de ces dernières années (depuis 2003) ont marqué le déclin de nombre d espèces d orchidées sur toutes les pelouses calcicoles du département, ou du moins un manque de floraison par rapport aux rosettes observées au printemps. C est aussi le cas ici en ce qui concerne les Orchis purpurea dont la moitié des plantes n a pas fleuri. Par contre le nombre des Ophrys aranifera a progressé, et une nouvelle espèce est apparue en 2008 : Ophrys apifera. Espèces Quantités Qtés Qtés Parcelles Zone (Annexe 4) Himantoglossum hircinum 4 F (*) > 10 F 12 F En haut Ophrys apifera F En haut 274 Ophrys aranifera 13 F > 20 F 61 F En haut Orchis purpurea > 30 F > 50 F > 100 R < 100 H Surtout en bas sous les bosquets dont le sol est recouvert de Seulement 21 mousse, et le long des sentes 275 F d animaux où il n y a pas d herbe Platanthera chlorantha > 10 F 5 F 12 F En haut 273 (*) : R = Rosette n ayant pas donné de fleur H = Hampe non fleurie F = pied en Fleur Himantoglossum hircinum Ophrys apifera CPN Les orchidées sauvages 6 /74

7 Ophrys aranifera Orchis purpurea Platanthera chlorantha On observe aussi la végétation suivante : des violettes blanches le long du chemin en bas des parcelles, la marjolaine seule survivante au milieu du brachypode penné et l hippocrépide à toupet en haut sur le sable. On peut voir quelques reptiles et papillons affectionnant ce type de milieu (observations 2008) : - 5 lézards verts, - 1 vipère péliade, - > 50 argus bleu nacré et azurés, CPN Les orchidées sauvages 7 /74

8 - 1 aurore, - 1 paon-du-jour, - 1petit nacré. En 2000 et 2001, il y avait plus de fleurs sauvages, disparues avec l avancée du brachypode penné et on pouvait voir davantage de papillons. Il y a toujours beaucoup d orties et de ronces le long du chemin et de la mare en cours de rénovation en bas du coteau (nettoyage des berges et restauration du déversoir par la commune), qui peuvent servir de nourriture aux chenilles et de lieu de ponte. Cependant cette année nous n avons vu qu un seul paon-du-jour et un seul petit nacré, mais pas de vulcain, ni de flambé. Les principales menaces pesant sur cette station sont : - l avancée des ligneux qui apportent un couvert végétal empêchant à ce stade l accès de la lumière jusqu au sol, - l envahissement rapide par le brachypode penné, qui fournit une litière si épaisse qu elle ne laisse la place à aucune autre plante non ligneuse, dont les orchidées, - la renouée du Japon qui a colonisé tout le dessous du chemin jusqu à la route et la mare en 4 ans, et dont quelques touffes sont apparues en bas de la station au bord de la petite carrière. Il suffirait de peu de chose pour réhabiliter ces parcelles : couper tous les petits prunelliers, éclaircir ceux de grande taille en en supprimant les deux tiers, et enlever une partie des aubépines, laisser quelques petits chênes pubescents assez distants les uns des autres pour apporter un peu d ombre, sans trop. Et surtout faucher le brachypode penné en juillet en exportant les résidus de la fauche. CPN Les orchidées sauvages 8 /74

9 Lieux-dits Pet au Diable et Les Graviers Ces parcelles sont situées au sommet de la colline de chaque côté du GR1 au croisement avec un chemin privé. La station principale se situe sur les parcelles du lieu-dit Pet au Diable, en sous-bois. On observe ici une seule espèce d orchidée, un Orchis dont il reste quelques petites poches de peu d individus dans tout le département, excepté à St Chéron : Orchis mascula. La zone est très boisée et le bord du chemin est obscur à cause des arbustes qui ont grandi depuis 7 ans. Le sous-bois est partiellement envahi par les ronces et les troènes surtout à l angle nord-est de la station. Espèces Quantités Qtés Qtés Zone Orchis mascula > 100 F (*) > 60 F > 80 F 2 points principaux : - le long de la sente à gauche avant le croisement du GR1 et du chemin privé à droite - à gauche sous les arbres au croisement avec le chemin privé à droite Parcelles (Annexe 4) 417 De petites touffes très disséminées à droite du GR1, sous les arbres plus espacés (*) : R = Rosette n ayant pas donné de fleur H = Hampe non fleurie F = pied en Fleur Pour que cette station retrouve toute la population d Orchis d il y a une dizaine d années (> 200 plantes), il faudrait supprimer les troènes et les ronces, ainsi qu une partie des buissons en bord de chemin, et couper quelques arbres pour apporter de nouveau de la lumière. CPN Les orchidées sauvages 9 /74

10 Lieu-dit Roche Fontaine Quand on descend du village de St Sulpice de Favières jusqu à la Renarde, on peut traverser la rivière à gué quand l eau n est pas trop haute, ou passer par la passerelle. De l autre côté de la rivière, le sentier continue en sous-bois vers la commune de Breux-Jouy. De chaque côté du sentier, le sous-bois est recouvert de lierre et de mercuriale. En bordure de sentier, au plus près de la rivière, il y avait des Listera ovata. Espèces Quantités Qtés Qtés Parcelles Zone (Annexe 5) Listera ovata > 30 F (*) > 20 F Néant En bordure du sentier dans le lierre et la mercuriale vivace (*) : R = Rosette n ayant pas donné de fleur H = Hampe non fleurie F = pied en Fleur On observe ici un des dangers qui menacent certaines stations : - les VTT, - les motos, - et plus récemment les quads. Le sous-bois étant humide, lorsque le sentier est boueux, ces véhicules tous terrains empiètent sur les bordures puis rognent de plus en plus dans le sous-bois, en créant de nouveaux passages et en détruisant toute la végétation. A ce stade, quelles mesures adopter? On a vu par ailleurs que l installation de barrières ne fait que déplacer les zones de pénétration et de labourage du sol, le rendant stérile. La pose de petits panneaux didactiques pourrait peut-être sensibiliser ces usagers, et permettre un meilleur respect du milieu. CPN Les orchidées sauvages 10 /74

11 Annexe 1 : Relevé des parcelles Espèce Point GPS WGS84 GPS Lambert 1 Nord Section Lot Propriétaire La Vallée Thibaud (Voir Annexe 4) Orchis purpurea 8 B Mr Pierre Courtois La Chapellerie THOUARE SUR LOIRE 1 E 2 11'15.9" N 48 32'15.8" Ophrys apifera 2 E 2 11'16.7" N 48 32'17.2" Himantoglossum hircinum B Mr Edmond Pierre Picard Ker Jacques ST SULPICE DE FAVIERES 7 B Marcel Ouvrard Au Bourg ST SULPICE DE FAVIERES B Mr Edmond Pierre Picard Ker Jacques ST SULPICE DE FAVIERES 9 B Mr Pierre Courtois La Chapellerie THOUARE SUR LOIRE 3 E 2 11'16.5" N 48 32'18.1" B Mr Edmond Pierre Picard Ker Jacques ST SULPICE DE FAVIERES Platanthera chlorantha 9 B Mr Pierre Courtois La Chapellerie THOUARE SUR LOIRE Ophrys aranifera 4 E 2 11'18.6" N 48 32'17.4" B Mr Edmond Pierre Picard Ker Jacques ST SULPICE DE FAVIERES 10 B Mme Christine Namia 55 rue Boissonade PARIS Pet au Diable (Voir Annexe 4) Orchis mascula 5 E 2 11'14.9" N 48 32'27.5" 6 E 2 11'17.4" N 48 32'27.3" B Mme Marie ou Louise Bellet 27 rue Hension de Pansec B PARIS Les Graviers (Voir Annexe 4) Orchis mascula B Mme Denise Louise Jule épouse de Naeyer 9 Pas Piqueriote LA RICHARDIAIS 14 B Mr Edmond Pierre Picard Ker Jacques ST SULPICE DE FAVIERES Roche Fontaine (Voir Annexe 5) Listera ovata 15 A01 31 Commune A01 51 SC Agricole de Rochefontaine Jean-Christophe Picard Château de Segrez ST SULPICE DE FAVIERES CPN Les orchidées sauvages 11 /74

12 Annexe 2 : Commune de St Sulpice de Favières CPN Les orchidées sauvages 12 /74

13 Annexe 3 : St Sulpice de Favières - Feuille B1 - La Vallée Thibaud, Pet au Diable et Les Graviers CPN Les orchidées sauvages 13 /74

14 Annexe 4 : St Sulpice de Favières - Pointages sur La Vallée Thibaud, Pet au Diable et Les Graviers CPN Les orchidées sauvages 14 /74

15 Annexe 5 : St Sulpice de Favières - Extrait feuille A1 - Pointages sur Roche Fontaine CPN Les orchidées sauvages 15 /74

16 Annexe 6 : St Sulpice de Favières - Vues aériennes Zones à orchidées CPN Les orchidées sauvages 16 /74

17 La Vallée Thibaud Zone à orchidées Chantiers à envisager Zones envahie par la renouée du Japon CPN Les orchidées sauvages 17 /74

18 Pet au Diable et Les Graviers Zones à orchidées Chantiers à envisager Roche Fontaine CPN Les orchidées sauvages 18 /74

19 COMMUNE DE VILLECONIN Le GR11 monte depuis le village de Villeconin sur le plateau céréalier en direction de La Petite Beauce et de Saint Chéron, en traversant d anciennes pelouses qui ont vu au fil des années leur taille se réduire du fait de la reforestation. Il existe 4 petites pelouses rélictuelles sur la commune, de part et d autre du GR11 menant à Saint Chéron, sous la Tour de la Grange : - en bordure est du lieu-dit Les Guédones le long du Chemin rural n 4, - et en limite sud du lieu-dit Le Fond de la Grange. Lieu-dit Les Guédonnes Cette pelouse à flanc de coteau, le long du GR est de plus en plus envahie dans sa partie basse par le brachypode penné. Cette graminée haute et dense gagne de plus en plus vers le haut de la station, faisant disparaître les Orchis purpurea. Les bords du GR sont envahis quant à eux par les prunelliers et les aubépines, ainsi que par les ronces du côté du fossé. De ce côté, ce sont les Ophrys insectifera qui ont disparu. Les nouvelles maisons ont peu à peu grignoté du terrain, diminuant la zone accessible sur le coteau. Il reste cependant quelques petites enclaves avec des genévriers, et les animaux ont créé des sentes au milieu des pelouses, et c est à ces endroits que l on peut encore trouver quelques orchidées. Le suivi de cette parcelle depuis 2001 a démontré l appauvrissement de la station suite à l embroussaillement. La partie haute de la pelouse est complètement inaccessible à cause du nombre d arbustes qui ont poussé jusqu au bord du GR. Les Orchis purpurea n ont pas réussi à survivre sous les prunelliers, l ombre sous les fourrés est trop importante. L espace enherbé entre le GR et le fossé le long de la haie a été depuis 2003 recouvert par les ronces. De plus les années de sècheresse que nous venons de subir n ont pas été favorables aux orchidées, et en 2004 des sangliers ont foui partiellement la zone, déterrant certains bulbes. Seuls les Ophrys aranifera qui se situent au centre le la pelouse ont réussi à survivre le long des traces d animaux, au-dessus d un petit genévrier et dans une petite parcelle encore accessible derrière les arbres autour d un grand genévrier. CPN Les orchidées sauvages 19 /74

20 Espèces Quantités Qtés Qtés Zone Himantoglossum 6 F (*) > 6 F 12 F En bas du GR à la fin du fossé hircinum Au bord de la pelouse au-dessus du GR Ophrys aranifera 34 F 14 F 66 F Dans la pelouse au-dessus du petit genévrier Dans la petite pelouse autour du grand genévrier Ophrys insectifera 33 F 23 F 1 F Dans la pelouse au-dessus du petit genévrier Orchis purpurea > 10 F 51 F < 10 R 2 F Platanthera chlorantha > 10 F < 20 F > 10 R 1 F Le long du GR en haut de la côte En bas de la pelouse derrière un genévrier Une dizaine de rosettes n ont pas donné de hampe En bas de la pelouse au bord du GR Une dizaine de rosettes n ont pas donné de hampe Parcelles (Annexe 10) (*) : R = Rosette n ayant pas donné de fleur H = Hampe non fleurie F = pied en Fleur Il a du y avoir des Epipactis helleborine sur le coteau avant que les arbres et les buissons n aient pris trop d ampleur. Certaines propriétés sous le coteau ont des Epipactis dans leurs jardins ou en bordure, mais ils sont systématiquement tondus avant la floraison Himantoglossum hircinum Ophrys aranifera CPN Les orchidées sauvages 20 /74

21 Ophrys insectifera Orchis purpurea Platanthera chlorantha Il y a beaucoup de fleurs dans la pelouse et en bordure du GR. Au moment de la floraison, les arbustes attirent de nombreux insectes et papillons qui participent à la pollinisation des orchidées. Abeille charpentière Punaise Bombyle CPN Les orchidées sauvages 21 /74

22 Argus bleu nacré Céphale Demi-deuil Paon du jour Petite tortue Zygène de la Filipendule Le site n est pas en reste en ce qui concerne le gibier. Il est courant, malgré la proximité des maisons, de croiser des faisans, des lièvres, ou des chevreuils. On ne voit pas les sangliers, mais les traces de leurs passages sont souvent visibles. Les lézards verts sont en très grand nombre et facilement observables. Faisan de Colchide CPN Les orchidées sauvages 22 /74

23 Les menaces qui pèsent sur ce coteau sont principalement : - l envahissement par le brachypode penné, - la fermeture inexorable du milieu par le boisement, - les motos qui pendant un temps ont abîmé et élargi le chemin, puis créé un deuxième passage qui s est reboisé depuis 3 ans, - aujourd hui les motos sont remplacées par les quads qui roulent sur la pelouse au milieu des quelques orchidées survivantes. Il faudrait intervenir le plus rapidement possible : - en supprimant les prunelliers et une partie des aubépines, - garder quelques petits chênes pour ne pas supprimer trop brusquement l ombrage nécessaire dans un premier temps pour éviter que les plantes et le sol ne soient brûlés, et permettre ainsi la résurgence des Ophrys insectifera, des Orchis purpurea et des Platanthera chlorantha, - faucher l herbe en juillet, car il est impossible d enrayer l avancée du brachypode penné et retrouver la végétation rase et variée d il y a 7 ans, - supprimer les ronces le long du fossé pour permettre aux graines d Ophrys insectifera encore présentes dans le sol de germer. Ce site présente un exemple caractéristique de la flore et la faune des coteaux calcaires et il pourrait faire l objet de l implantation de panneaux didactiques sur les différentes espèces représentatives de ce milieu autant botaniques que faunistiques, de leur intérêt écologique et de la nécessité de leur préservation. On peut aussi espérer que de cette façon, les quads et les VTT seraient plus respectueux du site. CPN Les orchidées sauvages 23 /74

24 Lieu-dit Le Fond de la Grange La limite Sud-Ouest du Bois est bordée de 3 petites pelouses relictuelles exposées plein sud, et de sous-bois avec des essences variées. Elles seront différenciées pour faciliter leur inventaire, mais elles ne sont séparées que par quelques mètres : - Site A : Pelouse à genévriers et jeunes chênes pubescents, séparée du champ par une haie de chênes et de prunelliers. CPN Les orchidées sauvages 24 /74

25 Espèces Quantités Qtés Qtés Zone (*) 0 1 R En bordure de champ Himantoglossum hircinum Ophrys aranifera > 10 F 10 F 10 R 22 F Entre l accès au champ, le bas du talus et le premier petit chêne au centre de la pelouse Parcelles (Annexe 11) Ophrys insectifera 1 F 0 0 Sous les chênes au pied du talus 37 Orchis purpurea > 10 F < 10 R 11 R Sous les prunelliers qui bordent 37 2 F le champ Platanthera chlorantha > 10 F < 20 R 80 R 6 F Autour et sous les branches du grand genévrier au fond de la pelouse, et en bordure de la haie le long du champ (*) : R = Rosette n ayant pas donné de fleur H = Hampe non fleurie F = pied en Fleur Ophrys aranifera Orchis purpurea Platanthera chlorantha CPN Les orchidées sauvages 25 /74

26 Les principales menaces : - le site se referme de plus en plus à l ouest, la zone se reboise avec de nombreux prunelliers et des aubépines, - l herbe au fond de la pelouse est remplacée par du brachypode penné très dense, - les prunelliers ceinturent et étouffent les genévriers, seul le bas de la station reste propice aux Ophrys. - Site B : Petite pelouse ceinturée par les pins sylvestres sur 3 côtés, avec de nombreux genévriers. La végétation y est encore rase sauf en bordure de champ, où le brachypode penné commence à s implanter. Espèces Quantités Qtés Qtés Zone Ophrys aranifera 5 F (*) 4 F 15 F En haut de la pelouse dans la partie sableuse à végétation rase audessus et autour des genévriers Orchis purpurea 5 F < 10 F > 90 R 3 F Un semis de plantules en bordure de la trace qui descend de la forêt Et le long de la sente qui passe entre les deux pelouses Les fleurs sont en bas sous les pins en bordure de champ Parcelles (Annexe 11) Platanthera chlorantha 4 F > 10 F < 10 H Sous les arbres dans le passage 37 2 F entre les 2 pelouses (*) : R = Rosette n ayant pas donné de fleur H = Hampe non fleurie F = pied en Fleur CPN Les orchidées sauvages 26 /74

27 - Site C : Pelouse de taille médiane par rapport aux deux autres, envahie par le brachypode penné en sa partie basse en bordure de champ, avec de nombreux genévriers de tous âges mais semblant malades. Cette pelouse est bordée de pins sylvestres à l ouest et est surmontée par une jeune chênaie claire. Il n y a que des muscaris en grappe et muscaris à toupet qui poussent dans la chênaie en dehors des graminées. Espèces Quantités Qtés Qtés Zone Himantoglossum 4 F (*) 0 > 6 R En bas de pelouse près du hircinum champ 43 Ophrys aranifera F Au-dessus du plus haut genévrier 43 (coupé avant la fructification) Orchis purpurea R Sous les arbres entre les 2 1 F pelouses 43 Platanthera chlorantha 5 F 4 F > 20 R Derrière le genévrier le plus à 6 F l est 43 (*) : R = Rosette n ayant pas donné de fleur H = Hampe non fleurie F = pied en Fleur Animaux observés lors de l inventaire : - 1 orvet ou serpent de verre de plus de 30 cm, Parcelles (Annexe 11) - 1 lézard vert, - 1 paon-du-jour, - 2 faisans de Colchide, - 2 perdrix rouge, - 1 lézard des murailles. CPN Les orchidées sauvages 28 /74

28 Les menaces qui pèsent sur cette parcelle : - l avancée du brachypode penné depuis le bas de la station, - la disparition des populations de lapins et de lièvres, petits brouteurs efficaces. Propositions de gestion pour remédier à la fermeture progressive de cet habitat Les mesures de gestion appropriées pour sauvegarder l ensemble de ces pelouses, les sous-bois clairs et les genévriers, consisteraient en : - la suppression des prunelliers, excepté en bordure de parcelle, pour garder une haie contre le vent et les produits pulvérisés sur le champ, - la maîtrise des aubépines, - la fauche et l exportation du brachypode penné. Une gestion par pâturage extensif peut s avérer efficace, encore faut-il trouver la bonne quantité d animaux, par rapport à la taille du site et par rapport à la végétation à supprimer. Les bovins sont à proscrire, ces parcelles sont trop petites pour mettre plusieurs animaux, de plus ils sont trop lourds et ils détruiraient les bulbes des orchidées tout en laissant la plupart des plantes envahissantes, car ils sont trop sélectifs dans leur nourriture. Les chèvres sont le cheptel le mieux adapté car elles mangent tout, y compris les ronces et les buissons. Pendant la période de pâturage, on peut installer des panneaux explicatifs sur le bienfait de ce type de gestion, tant pour le milieu que pour la réhabilitation de certaines espèces de caprins (par exemple des chèvres des fossés). S il n est pas possible de pratiquer le pâturage (désaccord du ou des propriétaires, surveillance problématique des animaux ), pour éviter tout traitement chimique, il reste la taille des buissons. Celle-ci devra se faire au début de l été. Mais il faudra tenir compte des espèces animales présentes sur site afin de ne pas perturber les cycles de reproduction. La restauration du milieu passera par des opérations de gyrobroyage et de débroussaillement (par exemple chantiers de jeunes, ou appel à bénévolat dans le cadre des journées Essonne verte, Essonne propre) avec exportation des produits de coupe. Il faudra toutefois conserver quelques feuillus pour préserver l habitat de l entomofaune et de l avifaune qui les fréquentent. Dans les parties envahies par le brachypode penné, une fauche en juillet puis septembre avec exportation, semble nécessaire pour éviter que la végétation ne s appauvrisse, à défaut du retour des lapins. En ce qui concerne le prunellier, son extension peut-être contenue par le feu, mais sur ces parcelles avec du genévrier et des pins, cette méthode est à proscrire même en hiver, de plus elle a tendance à détruire une partie de la faune. CPN Les orchidées sauvages 29 /74

29 Annexe 7 : Relevés des parcelles Espèce Point GPS WGS84 Les Guédonnes (Voir Annexe 10) Himantoglossum hircinum 1 5 E 2 07'32.8" N 48 31'03.9" GPS Lambert 1 Nord Section Lot ZM Commune Propriétaire Ophrys aranifera 8 ZM 719 Mr Philippe Cornet 37 bd Pierre Raunet SUCY EN BRIE Mr Patrick Cornet 28 grande rue VILLECONIN 4 ZM Commune 2 E 2 07'31.7" N 48 31'03.5" Ophrys insectifera 2 E 2 07'31.7" N 48 31'03.5" ZM 721 Mr Christian Foucher 4 rue du Paradis VILLECONIN Mr Jean-Marc Foucher 10 route de Souzy VILLECONIN Mme Claude Foucher 4 rue du paradis VILLECONIN 7 ZM 722 Groupement Foncier Agricole (GFA) 1 route de Saudreville VILLECONIN ZM 721 Mr Christian Foucher 4 rue du Paradis VILLECONIN Mr Jean-Marc Foucher 10 route de Souzy VILLECONIN Mme Claude Foucher 4 rue du paradis VILLECONIN Orchis purpurea 6 ZM 720 Mme Camille Wiseur Au bourg VILLECONIN Platanthera chlorantha 3 ZM 719 Mr Philippe Cornet 37 bd Pierre Raunet SUCY EN BRIE Mr Patrick Cornet 28 grande rue VILLECONIN CPN Les orchidées sauvages 30 /74

30 Espèce Point GPS WGS84 Le Fond de la Grange (Voir Annexe 11) Site A Ophrys aranifera 9 E 2 07'38.6" N 48 31'07.6" Platanthera chlorantha GPS Lambert 1 Nord Section Lot Propriétaire AC 36 Mme Odette Bigno 157 rue de Normandie MAISONS-ALFORT 37 Mme Simone Durandet 12 chemin de St Chéron VILLECONIN AC 36 Mme Odette Bigno 157 rue de Normandie MAISONS-ALFORT 12 AC 37 Mme Simone Durandet 12 chemin de St Chéron VILLECONIN Orchis purpurea 11 AC 36 Mme Odette Bigno 157 rue de Normandie MAISONS-ALFORT Himantoglossum hircinum Site B Ophrys aranifera 14 E 2 07'37.7" N 48 31'07.6" 13 AC 37 Mme Simone Durandet 12 chemin de St Chéron VILLECONIN AC 42 Mr Philippe Cornet 37 bd Pierre Raunet SUCY EN BRIE Mr Patrick Cornet 28 grande rue VILLECONIN Orchis purpurea 15 AC 37 Mme Simone Durandet 12 chemin de St Chéron VILLECONIN Platanthera chlorantha 16 AC 37 Mme Simone Durandet 12 chemin de St Chéron VILLECONIN Site C Ophrys aranifera 17 E 2 07'31.7" N 48 31'03.5" AC 43 Orchis purpurea 19 AC 43 Mme Jeanne FREY 1 rue des Hautiers Platanthera chlorantha 19 AC MARINES Himantoglossum hircinum AC 43 CPN Les orchidées sauvages 31 /74

31 Annexe 8 : Commune de Villeconin CPN Les orchidées sauvages 32 /74

32 Annexe 9 : Villeconin - Extrait CPN Les orchidées sauvages 33 /74

33 Annexe 10 : Villeconin - Extrait feuille ZM - Pointages sur Les Guédonnes CPN Les orchidées sauvages 34 /74

34 Annexe 11 : Villeconin - Extrait feuille AC - Pointages sur Les Guédonnes - Gros plan CPN Les orchidées sauvages 35 /74

35 Annexe 12 : Villeconin - Extrait feuille AC - Pointages sur Le Fond de la Grange CPN Les orchidées sauvages 36 /74

36 Annexe 13 : Villeconin - Extrait feuille AC - Pointages sur Le Fond de la Grange - Gros plan CPN Les orchidées sauvages 37 /74

37 Annexe 14 : Villeconin - Vues aériennes Zones à orchidées CPN Les orchidées sauvages 38 /74

38 Les Guédonnes Zones à orchidées Chantiers à envisager Le Fond de la Grange CPN Les orchidées sauvages 39 /74

39 COMMUNE DE BOISSY LE SEC - HAMEAU DE VENANT Il existe deux zones riches en orchidées sur la commune de Boissy le Sec au Hameau de Venant : - un ensemble de bois et de pelouses au nord du hameau : lieu-dit La Garenne de Venant, - deux pelouses reliées par un couloir au sud du hameau : lieu-dit Bois de la Rochellerie. Lieu-dit La Garenne de Venant La première zone comprend une série de pelouses le long du GR, entrecoupées de parties boisées, de plus en plus envahies par le brachypode penné. Les parties de pelouses rases ont presque totalement disparu. Les grandes zones recouvertes d orpin âcre n existent plus depuis La superficie de La Garenne de Venant étant très étendue, il a été choisi de différencier chaque zone en lui donnant un nom spécifique en fonction du milieu ou des espèces d orchidées qu elle contient. Il y a ainsi 10 microsites de tailles différentes : 1 - Bandes herbeuses le long du CR n 4 à l ouest du site CPN Les orchidées sauvages 40 /74

40 Il s agit plus de bandes herbeuses le long du chemin rural n 4, que de pelouses xérophiles à proprement parler. Le sol est composé d un mélange de terre et de sable calcaire. Espèces Quantités Qtés Qtés Parcelles Zone (Annexe 16) Himantoglossum hircinum 0 (*) 0 7 F Sous les genêts à balai au coin du bois et du champ Ophrys apifera > 10 F > 10 F 16 F A l ouest du chemin avant la pelouse Ophrys aranifera > 30 F > 10 F 7 F Le long du chemin en bordure de la 101 petite pelouse Orchis purpurea 0 1 F 1 R A l entrée du chemin sans issue 101 Platanthera chlorantha 1 F 2 F 4 F En bordure des arbres 101 (*) : R = Rosette n ayant pas donné de fleur H = Hampe non fleurie F = pied en Fleur Himantoglossum hircinum Platanthera chlorantha Ophrys aranifera Ophrys apifera Les lézards verts sont très nombreux sur ces pelouses sur sable calcaire orientées plein sud, et peu farouches lors de la période des accouplements (mai). CPN Les orchidées sauvages 41 /74

41 2 - Bois au sud du chemin sans issue Dans le bois sous le chemin sans issue qui traverse la station. Environ 10 m avant que le chemin ressorte du bois, il faut descendre à droite dans le bois par une sente bien marquée par le gros gibier (essentiellement des chevreuils). Le début de la descente commence à être envahi par des ronces et des troènes). Puis la végétation devient très éparse. C est à cet endroit que se trouvent les Ophrys insectifera. Les Orchis purpurea quand à eux ont préféré la lisière avec la pelouse en limite du champ. Espèces Quantités Qtés Qtés Parcelles Zone (Annexe 16) Listera ovata 0 (*) 0 1 F Sous les Orchis purpurea 113 Ophrys insectifera > 100 F < 100 F 26 F Dans une partie du bois au milieu 90 du lierre entre deux sentes crées 113 par le gibier Orchis purpurea > 50 F < 100 F > 100 R En bordure de bois avant une H ancienne pelouse totalement F refermée 119 (*) : R = Rosette n ayant pas donné de fleur H = Hampe non fleurie F = pied en Fleur Ophrys insectifera Listera ovata Orchis purpurea CPN Les orchidées sauvages 43 /74

42 Deux menaces pèsent sur cette partie du sous-bois : - l avancée rapide des troènes qui descendent depuis le chemin qui surplombe la station, - l ombrage qui est plus intense car les arbres ont beaucoup grandi en 7 ans (la tempête de 1999 a fait peu de dégâts dans cette partie de la forêt). Si on pouvait enlever les troènes et couper quelques arbres en bordure Est du bois, cela permettrait à la lumière de pénétrer davantage dans le sous-bois, et l ancienne pelouse en bordure de champ pourrait s en trouver régénérée, car le manque d éclairage fait également dépérir les genévriers dont les orchidées apprécient la proximité. 3 - Pelouse des globulaires Petite parcelle sur sable calcaire, bordée de chênes au nord et à l ouest, et de genévriers à l Est. Cette zone avait au début des années 2000 une végétation très rase, avec quelques Ophrys aranifera, disparus depuis la canicule de Il ne subsiste plus aucune végétation hormis des globulaires (> 500), même l orpin âcre a disparu. Il y a peu de graminées. Cette zone a été assez remuée par les lapins, mais on ne peut pas les accuser de la disparition de la végétation. On observe donc ici les modifications naturelles dues aux changements climatiques de ces dernières années. Ce site ne nécessite aucune gestion. CPN Les orchidées sauvages 44 /74

43 Il faudrait supprimer tous les prunelliers, les petits buis, et les quelques ronces qui commencent à pousser dans la pelouse. De même, il faudrait faucher le brachypode penné tous les ans dans un premier temps, en espérant que la suppression de cette litière dense permettra la réapparition des Gymnadenia conopsea. On sait que cette espèce n aime pas la concurrence. Il n est pas souhaitable de supprimer la haie le long du chemin, car elle est composée d essences variées (même si certaines sont importées), et elle permet à la faune d y trouver un abri. Le chemin est fréquenté par quelques véhicules qui viennent stationner au bout du chemin et qui risquent d empiéter sur la pelouse si celle-ci devient trop accessible. Les Ophrys apifera qui se trouvent à la limite du bois à la fin du chemin en font les frais chaque année. 5 - Pelouse des Ophrys apifera Cette partie est constituée par deux pelouses reliées par un large couloir herbacé le long du chemin. La zone est entretenue par les chasseurs qui débroussaillent régulièrement quand les ronces et les robiniers faux-acacias envahissent trop la partie basse. Durant l hiver , un élagage des arbres en bordure de bois et une coupe partielle sur une dizaine de mètres a été opérée sur la partie centrale, ce qui a rouvert le milieu. Espèces Quantités Qtés Qtés Parcelles Zone (Annexe 16) Himantoglossum 0 < 10 H 5 R Entre le renfoncement et le bord du 131 hircinum chemin à l Est de la pelouse Ophrys apifera > 20 F > 10 F 3 F Dans la partie gauche de la pelouse avant la descente 31 Ophrys apifera var. 1 F 0 1 F Idem 129 aurita Ophrys apifera var F Idem 129 jurana Ophrys aranifera > 30 F 6 F 16 F Idem Platanthera chlorantha H Près du renfoncement (*) : R = Rosette n ayant pas donné de fleur H = Hampe non fleurie F = pied en Fleur CPN Les orchidées sauvages 46 /74

44 Ophrys apifera Ophrys apifera var. jurana Ophrys apifera var. aurita Ophrys aranifera Animaux observés : 1 lièvre, 1 lézard vert. 1 petite tortue 1 azuré bleu-céleste femelle Encore plus sur la zone Est de la station que sur les précédentes pelouses situées plus à l Est du site, le brachypode penné est la grande menace que rencontrent toutes les autres plantes. Il n y a plus que quelques orchidées qui ont subsisté grâce au gibier qui traverse les différentes parcelles en créant des sentes au bord desquelles les Ophrys réussissent encore à survivre. Dans la partie basse de la pelouse où se trouvaient la majorité des Ophrys apifera au début des années 2000, malgré les interventions des chasseurs, les ronces, les prunelliers, les robiniers et les clématites repoussent rapidement, et la litière herbacée n est plus composée que de brachypode penné. Il faudrait débroussailler et faucher toute la prairie pour retrouver une végétation rase. CPN Les orchidées sauvages 47 /74

45 6 Grande pelouse des Gymnadenia conopsea Cette zone est attenante à la pelouse précédente, mais elle en a été différenciée à cause de l espèce d orchidées prédominante qui en a fait son attrait jusqu en 2003, année depuis laquelle l espèce est en rapide régression. Elle sera considérée comme disparue en 2009 si la dégradation du site continue à le même vitesse et si les conditions climatiques ne lui sont pas plus favorables : il s agit de Gymnadenia conopsea. Cette pelouse est donc la suite de celle des Ophrys apifera, et comporte un petit renfoncement ceinturé de grands genévriers, avec une petite pelouse en surplomb, entourée de chênes pubescents et de genévriers. Espèces Gymnadenia conopsea Quantités 2002 > 90 F 1 blanc Qtés 2003 Qtés 2008 Zone 73 F 0 Pour moitié dans la pelouse du dessus et sur le talus, l autre moitié vers et dans le renfoncement Parcelles (Annexe 16) 31 Himantoglossum hircinum 0 < 10 H 10 F En bas du talus avec la pelouse du dessus Ophrys apifera 1 F 0 2 F Près du chemin 31 Ophrys aranifera 1 F 9 F 16 F Autour des jeunes chênes 31 Orchis purpurea > 60 4 F < 10 R Sous les chênes et sur la pelouse du 33 dessus Platanthera chlorantha 1 F 0 < 10 R Sous le talus, sous les prunelliers 31 1 H (*) : R = Rosette n ayant pas donné de fleur H = Hampe non fleurie F = pied en Fleur CPN Les orchidées sauvages 48 /74

46 Ophrys aranifera Platanthera chlorantha Himantoglossum hircinum Himantoglossum hircinum Animaux observés : 1 petite tortue, 1 céphale. Pour la première fois, il y a eu 2 Gymnadenia conopsea en fleurs en bordure de l ancien champ qui est en friche depuis 4 ans, de l autre côté du chemin et 10 Himantoglossum hircinum. Gymnadenia conopsea CPN Les orchidées sauvages 49 /74

47 L embroussaillement sur cette parcelle est beaucoup plus important que sur les autres zones. Les prunelliers et les troènes y sont tellement denses, que plus rien ne pousse dessous, et leur avancée est tellement rapide que toutes les Gymnadenia et tous les Orchis ont disparu. Ont peut espérer qu une rapide intervention au niveau des ligneux par la suppression totale des prunelliers et des troènes, et la maîtrise des petits chênes, pourra permettre au stock de graines des différentes orchidées présentes dans le sol de germer et recoloniser la pelouse, après fauchage du brachypode penné. 7 - Pelouse des Anacamptis morio C est la dernière pelouse, la plus à l est du site, sur le haut de la colline. C est un milieu très ouvert où on peut quelquefois apercevoir des chevreuils, ou les entendre aboyer dans le bois en dessous. Espèces Quantités Qtés Qtés Parcelles Zone (Annexe 16) Himantoglossum F A l entrée de la pelouse depuis le hircinum champ Anacamptis morio 11 F (*) 1 F 2 F En bordure de chemin, et près des chênes au milieu de la station Ophrys apifera F Au centre près du terrier 355 Ophrys apifera var F Près du nourrissoir pour le gibier 355 aurita Ophrys aranifera > 10 F 13 F 14 F Le long du talus au-dessus du chemin, et le long des deux traces crées par le gibier de chaque côté de la pelouse Orchis purpurea 5 F 0 0 En bordure du chemin 355 Platanthera chlorantha < 10 F < 10 F > 10 R 1 H Le long du bois, et sous les jeunes chênes (*) : R = Rosette n ayant pas donné de fleur H = Hampe non fleurie F = pied en Fleur CPN Les orchidées sauvages 50 /74

48 Anacamptis morio Ophrys apifera Ophrys aranifera Les sangliers ont retourné en 2003 la zone derrière les chênes pubescents et l églantier, puis les troènes ont envahi l emplacement où il y avait le plus grand nombre d Anacamptis morio. Depuis, les prunelliers et les jeunes chênes grignotent peu à peu la surface enherbée en lisière de forêt, et la litière créée par l accumulation du brachypode penné empêche l émergence des orchidées. En mai les derniers Anacamptis morio ont été coupés et le tracteur a roulé sur les rosettes qui ont été détruites. 8 lézards verts ont été observés dans les jeunes chênes en haut de la pelouse. Malgré la fauche du brachypode penné, il n est pas sûr de voir réapparaître les Ophrys aranifera en grand nombre. De même la suppression des troènes ne permettra certainement pas de voir ressortir les Anacamptis morio sous les chênes. Ce n est qu au bout de 2 ou 3 ans qu on pourra juger du bien fondé de cette gestion. Pour préserver les quelques plantes qui restent, il faudrait prendre contact avec les associations de chasseurs (voir le site internet de la mairie de Boissy le Sec) qui gèrent le secteur, pour les informer de la richesse floristique de l endroit afin qu ils en préservent les abords. 8 - Pelouse des lilas Pelouse enclavée entre le bas du bois et un champ cultivé jusqu en Cette parcelle a été aménagée en jardin avec l implantation de conifères, de lilas, d arbres fruitiers, de fleurs, puis laissée à l abandon. Depuis 3 ans, il y a eu une réhabilitation de cette pelouse avec la suppression des ronces, des prunelliers, de presque toute la haie de lilas, des arbres fruitiers morts, et la fauche de l herbe deux à trois fois dans l année. CPN Les orchidées sauvages 51 /74

49 Espèces Himantoglossum hircinum Quantités Qtés Qtés > 10 H > 5 R > 10 R 4 F Zone Fauche en avril, destruction des rosettes au-dessus et à droite du pierrier Tous petits, au fond près du champ Orchis purpurea > 10 R 2 F 0 En bordure sud de parcelle sous les lilas, dans le millepertuis horticole Platanthera chlorantha 0 0 < 10 R Fauche en avril, destruction des plantes, en limite de la parcelle avec le champ Parcelles (Annexe 16) (*) : R = Rosette n ayant pas donné de fleur H = Hampe non fleurie F = pied en Fleur 1 vipère dans le pierrier Le problème de la survie des orchidées sur cette parcelle est du à la méconnaissance de son propriétaire envers les plantes non horticoles qui parsèment son terrain. Une prise de contact, ainsi qu une information sur l existence de ces orchidées, avec un mode de gestion adapté à leur survie (fauche différée après la fructification à l automne), tout en continuant l entretien de sa parcelle pourrait permettre d accroître de nouveau la population de ces 3 espèces. 9 - Pelouse des Himantoglossum hircinum Parcelle dans le prolongement de la pelouse avec les résineux et les lilas, entre une propriété clôturée et un ancien champ, tous deux à l abandon. CPN Les orchidées sauvages 52 /74

50 Espèces Quantités 2002 Qtés 2003 Qtés 2008 > 150 F < 100 F > 200 R+H Zone Parcelles (Annexe 16) Himantoglossum hircinum Tout a été fauché en avril par les gens qui ont la parcelle en face avec les lilas 37 F Survivants en bordure Ophrys apifera 23 F 5 0 En bordure de chemin 137 Ophrys apifera var 1 F 0 3 F En bordure de chemin à l angle de 137 aurita la clôture (*) : R = Rosette n ayant pas donné de fleur H = Hampe non fleurie F = pied en Fleur Cette parcelle est en permanente évolution : Himantoglossum hircinum - tout d abord à l abandon, elle a fait l objet de dépôts de branchages de la part des chasseurs qui y ont déposé tous les produits de coupe des élagages qu ils ont fait dans le bois du dessus en 2003, - les branchages avaient tous été déposés en tas à l emplacement de la plus grosse concentration des Himantoglossum hircinum, - en 2004, ils y ont mis le feu au printemps, détruisant toutes les rosettes, - à la suite les sangliers sont passés sur la station et ils ont déterré une partie des tubercules restants, - en 2005, quelques rosettes sont réapparues, puis quelques hampes ont émergé, tout de suite fauchées par les propriétaires d en face qui ont recommencé à entretenir leur parcelle. CPN Les orchidées sauvages 53 /74

51 Depuis, on constate quelques gratis de lapins ou de lièvres qui mettent les tubercules à nu dans le sable. L ancien champ en dessous en limite du bois fait lui aussi l objet d un entretien bisannuel de la part des chasseurs, car il tend à s enfricher rapidement, surtout à cause des robiniers faux-acacias. Cet entretien permet d éviter la propagation des robiniers sur la zone des orchidées. Par contre la fauche régulière par le propriétaire de la parcelle de l autre côté du chemin rural n 3 tend à faire régresser la population des Himantoglossum hircinum. Un couple de faisans a été aperçu. Muscari en grappe Grillon champêtre De même que pour la parcelle précédente, il faudrait prendre contact avec le propriétaire et l association des chasseurs afin de les informer de l existence de ces orchidées, en leur demandant de ne plus intervenir sur cette zone entre le mois d octobre (moment où les rosettes sortent de terre) et le mois de juillet (moment de la dispersion des graines), tout en continuant l entretien des autres parcelles, pour faire accroître de nouveau la population de ces 3 espèces Bois au nord de la station entre les 3 chemins La zone prospectée est située entre les champs au nord et au sud, le chemin rural n 4 à l ouest et le chemin rural n 3 à l est. Les relevés y sont extrêmement compliqués, car il s agit d un enchevêtrement de 70 parcelles tout en longueur, dont certaines ne font que quelques mètres. Une partie de ces propriétés n a aucune orchidée (parcelles 53 à 63, 124 à 128, 132 et 133), ni aucune autre végétation en dehors des arbres et du lierre. En ce qui concerne la répartition des 5 espèces d orchidées présentes, il y a quelques concentrations bien précises pour chaque espèce, et des plantes disséminées dans l ensemble du bois avec quelquefois un seul pied sur une parcelle, ou à cheval sur 2 lots. CPN Les orchidées sauvages 54 /74

52 Cephalanthera damasonium Listera ovata Neottia nidus-avis Ophrys insectifera Ophrys insectifera Platanthera chlorantha Le secteur où se trouvent les orchidées n est pas menacé par l invasion d autres plantes. Les clématites sauvages et les troènes ne sont pas encore menaçants, même s il y a déjà des poches en lisière de forêt. Le principal problème réside dans le manque de luminosité. La suppression de quelques noisetiers et quelques arbres en bordure de bois pourrait apporter un éclairage bénéfique à la germination des orchidées de sous-bois. On constate effectivement depuis six ans la baisse non seulement du nombre de plantes, mais également une régression de la taille des plantes et une diminution des fleurs sur les inflorescences. Lieu-dit Bois de la Rochellerie La deuxième zone se situe au-dessus du Hameau de Venant, en face du lieu-dit de La Garenne de Venant, à flanc de colline en versant nord. Il s agit de deux pelouses sur sable calcaire, reliées entre elles par un couloir de 6 à 7 m de large, et du bois au-dessus. CPN Les orchidées sauvages 56 /74

53 La première pelouse est totalement envahie en bas par des chênes pubescents. La pelouse est encore préservée, sauf dans sa partie haute ou le passage se referme. La végétation y est très riche : ornithogales en ombelle, anémones pulsatilles, globulaires vulgaires, hélianthèmes des Apennins, hélianthèmes nummulaire, œillets des Chartreux, et quelques arméries faux-plantain. La deuxième partie est plus constituée d un large couloir en pente qui permet d atteindre une petite pelouse sableuse en bas de colline. Espèces Quantités Qtés Qtés Parcelles Zone (Annexe 17) Anacamptis morio 24 F (*) 8 F 33 F Répartis un peu partout dans les deux pelouses, mais surtout en haut en lisière du bois, dans les zones qui sont envahies par les prunelliers et les petits chênes Cephalanthera > 30 F 46 F < 30 F Dans le bois très sombre au-dessus de 277 damasonium la 1 ère pelouse Ophrys insectifera 1 F 6 F 4 F Dans le passage entre les pelouses 277 Platanthera chlorantha 25 F < 70 F 18 F Répartis un peu partout, mais surtout en 277 haut en lisière du bois (*) : R = Rosette n ayant pas donné de fleur H = Hampe non fleurie F = pied en Fleur Anacamptis morio Ophrys insectifera Cephalanthera damasonium Platanthera chlorantha CPN Les orchidées sauvages 57 /74

54 Anémone pulsatille Hélianthème nummulaire Armérie faux-plantain Œillet des chartreux Les principales menaces pesant sur cette station sont l embroussaillement par les prunelliers et les chênes pubescents en bas et en haut de la station. Le passage entre les deux pelouses se referme, il ne reste plus à un endroit que la trace crée par les chevreuils. Depuis l arrêt des pratiques de sport motos sur la station il y a trois ans, les emplacements où il y avait des orchidées en bas de la pelouse de droite n ont pas vu la réapparition des Anacamptis morio. Il faudrait faire avant deux ans un débroussaillage total de la partie haute des deux pelouses pour retrouver une population de plus de 100 pieds d Anacamptis d avant 2000, en enlevant tous les prunelliers et tous les petits chênes. Il faudrait également éclaircir la chênaie en bas de la première pelouse avant que l ombrage ne devienne trop important et ne nuise aux fleurs. Avis porté sur l ensemble du Hameau de Venant : S il était possible d avoir l aval de tous les propriétaires, l étendue du site regroupant La Garenne de Venant et le Bois de la Rochellerie, serait favorable à la création d un sentier nature et à l organisation de sorties naturalistes au moment de la floraison des orchidées. L installation de petits panonceaux en bordure du sentier, aux endroits où sont implantées les différentes espèces, permettrait aux randonneurs de les reconnaître lors de leurs promenades dans d autres lieux du département et de les préserver en ne les cueillant plus lors de leurs promenades. Sur ces panneaux, il pourrait figurer : - une courte présentation de l espèce avec sa répartition départementale, - les autres espèces végétales caractéristiques du milieu, - les insectes et reptiles partageant le même biotope, - les oiseaux présents sur le site CPN Les orchidées sauvages 58 /74

55 Annexe 15 : Relevé des parcelles Espèce Point GPS WGS84 La Garenne de venant (Voir Annexe 16) Cephalanthera longifolia E 2 05'17.7" N 48 30'31.5" 22 E 2 05'21.4" N 48 30'32.0" 21 E 2 05'22.7" N 48 30'32.5" 8 E 2 05'25.6" N 48 30'33.2" GPS Lambert 1 Nord Section Lot Propriétaire AI 96 Melle Annie Montagne 18 route d'odessa PARIS AI 95 Mr André Caillet 1 ave des Fosses AI AI MEUDON Mr Jean-Marc Lejars 21 route de gallardon AUNEAU Mme Simone Richer 37 route de Souzy VILLECONIN AI 90 Mr Cagnet père & Fils Rue du Noyer Sec BOISSY LE SEC AI 89 Mr Lucien Blondeau 5 bd des Alliés DOURDAN AI 78 Mr Lucien Blondeau 5 bd des Alliés DOURDAN AI 88 Mme Odette Binio 157 route de Normandie MAISONS-ALFORT AI 86 Melle Annie Montagne 18 route d'odessa PARIS AI 85 Mr Jean-Louis Thuriau 5 rue des chataigniers BOISSY LE SEC AI 83 Mr Basilide Chrétien 218 rue de l'université PARIS AI 82 Mr Gérard Notte 40 rue Gabriel Péri MONTROUGE AI 80 Melle Ginette Mauguin 21 Grande Rue - Blancheface SERMAISE AI 79 Mr Michel Sidhoum 21 route de Paris DORDIVES AI 77 Mr Félix Chevallier Le Rotoir BOISSY LE SEC AI 75 Mme Marie Baux Fourchainville VILLECONIN AI AI Service du Domaine 7 rue Lafayette CORBEIL 123 Service du Domaine 7 rue Lafayette CORBEIL CPN Les orchidées sauvages 59 /74

56 Espèce Point GPS WGS84 GPS Lambert 1 Nord Section Lot Propriétaire La Garenne de venant (Voir Annexe 16) Suite Epipactis helleborine 7 E 2 05'26.2" N 48 30'32.1" AI 123 Service du Domaine 7 rue Lafayette CORBEIL Gymnadenia conopsea 6 E 2 05'26.7" N 48 30'31.9" 13 E 2 05'37.5" N 48 30'37.4" 14 E 2 05'38.5" N 48 30'36.6" 18 E 2 05'39.5" N 48 30'38.0" Himantoglossum hircinum 9 E 2 05'33.2" N 48 30'30.7" 10 E 2 05'36.6" N 48 30'32.1" Neotia nidus avis 20 E 2 05'33.3" N 48 30'38.7" AI AI AI AI AI AI 122 Mr Gérard Notte 40 rue Gabriel Péri MONTROUGE 31 Melle Annie Montagne 18 route d'odessa PARIS 355 Mr Gérard Benoist 24 ave de Brimont CHATOU 138 Mme Danièle Lefebvre 28 bd de la Libération VINCENNES 137 Mr Bernard Le Goff 7 rue de la Renarde BOISSY LE SEC 26 AI 33 Mme Brigitte Chevallier 8 rue du Moulin Rocher SERMAISE AI 37 Melle Annie Montagne 18 route d'odessa PARIS AI 100 Ophrys apifera 1 E 2 05'18.9" N 48 30'25.8" Melle Annie Montagne 11 E 2 05'34.8" AI route d'odessa N 48 30'33.4" PARIS 12 E 2 05'35.0" AI 31 N 48 30'36.9" AI 122 Mr Gérard Notte 40 rue Gabriel Péri MONTROUGE 28 AI 137 Mr Bernard Le Goff 7 rue de la Renarde BOISSY LE SEC 17 E 2 05'40.1" N 48 30'38.2" Ophrys aranifera 2 E 2 05'18.3" N 48 30'26.8" 12 E 2 05'35.0" N 48 30'36.9" Ophrys insectifera 3 E 2 05'23.4" N 48 30'28.8" AI 355 Mr Gérard Benoist 24 ave de Brimont CHATOU AI 101 Melle Annie Montagne 18 route d'odessa AI PARIS 15 AI 355 Mr Gérard Benoist 24 ave de Brimont CHATOU AI 96 Melle Annie Montagne 18 route d'odessa PARIS CPN Les orchidées sauvages 60 /74

57 Espèce Point GPS WGS84 GPS Lambert 1 Nord Section Lot Propriétaire La Garenne de venant (Voir Annexe 16) Suite Anacamptis morio 15 E 2 05'39.6" N 48 30'37.6" 16 E 2 05'40.5" N 48 30'38.0" Orchis purpurea 4 E 2 05'24.8" N 48 30'29.2" E 2 05'39.1" N 48 30'37.8" Bois de la Rochellerie (Voir Annexe 17) Anacamptis morio 1 E 2 05'37.4" N 48 30'12.4" 2 E 2 05'39.1" N 48 30'11.4" AI AI AI AI AI AI 354 Mr James Robert Hameau de Chantelou AUVERS ST GEORGES 355 Mr Gérard Benoist 24 ave de Brimont CHATOU 90 Mr Cagnet Père & Fils Rue du Noyer Sec BOISSY LE SEC 91 Mr Jean-Marc Lejars 21 route de gallardon AUNEAU Melle Annie Montagne 18 route d'odessa PARIS 33 Mme Brigitte Chevallier 8 rue du Moulin Rocher SERMAISE AK 279 Mme Louise Maurau (décédée) Rue du Bon air BOISSY LE SEC 4 E 2 05'38.9" N 48 30'09.8" 5 E 2 05'38.7" N 48 30'09.5" 6 E 2 05'35.1" N 48 30'09.0" 7 E 2 05'34.2" N 48 30'10.0" Cephalanthera damasonium 3 E 2 05'40.2" N 48 30'11.3" Ophrys insectifera 4 E 2 05'38.9" N 48 30'09.8" AK Melle Annie Montagne 18 route d'odessa PARIS Platanthera chlorantha AK 279 Mme Louise Maurau (décédée) Rue du Bon air BOISSY LE SEC CPN Les orchidées sauvages 61 /74

58 Annexe 16 : Commune de Boissy le Sec CPN Les orchidées sauvages 62 /74

59 Annexe 17 : Commune de Boissy le Sec - Extrait - Hameau de Venant CPN Les orchidées sauvages 63 /74

60 Annexe 18 : Boissy le Sec - Hameau de Venant - Feuille AI - Pointages sur La Garenne de Venant CPN Les orchidées sauvages 64 /74

61 Annexe 19 : Boissy le Sec - Hameau de Venant - Feuille AK - Pointages sur le Bois de la Rochellerie CPN Les orchidées sauvages 65 /74

62 Annexe 20 : Boissy le Sec - Hameau de Venant - Vues aériennes Zones à orchidées CPN Les orchidées sauvages 66 /74

63 La Garenne de Venant Zones à orchidées Chantiers à envisager CPN Les orchidées sauvages 67 /74

64 Bois de la Rochellerie Zones à orchidées Chantiers à envisager La Garenne de Venant 7 CPN Les orchidées sauvages 68 /74

65 CONCLUSION Les pelouses mésophiles ont une origine anthropique et résultent du défrichement de stations forestières. Elles se développent sur des sols peu profonds (10 à 15 cm de terre meuble, voir plus) et sur des pentes faibles ou nulles, sans orientation préférentielle. De nombreuses espèces d orchidées colonisent ces pelouses. Après l abandon de l activité pastorale, les pelouses évoluent inexorablement vers un stade forestier et disparaissent, laissant quelquefois subsister des clairières plus ou moins vastes. L extension et l épaississement des fourrés épineux sont surtout le fait d arbustes thermophiles comme le prunellier et l aubépine. Bien qu encore riche de la présence de plusieurs espèces d orchidées, l habitat qui se développe sur ces petits sites, est dégradé. L embuissonnement gagne d année en année sur le milieu ouvert, et là où les arbustes ne se développent pas encore, le brachypode penné ou les graminées délaissées par les herbivores dominent dans la strate herbacée et concurrencent les espèces caractéristiques de cet habitat. Les orchidées sont étouffées et ne survivent, souvent à l état végétatif, que dans les trouées, le long des sentes et des chemins. L objectif poursuivi par la gestion est de stabiliser l évolution des pelouses qui sont encore en bon état et de restaurer les moins dégradées sur des surfaces suffisantes pour assurer le maintien des populations de plantes et d animaux qui y vivent. Dans la mesure du possible, la gestion doit s attacher à rétablir les communications entre les différents sites afin de permettre les échanges génétiques entre populations isolées et la colonisation des sites restaurés. Cette gestion peut se dérouler en deux phases : la restauration et l entretien qui peuvent faire appel à des techniques différentes. La première opération de restauration consiste à éliminer l ombrage porté par les arbres et les arbustes afin de reconstituer les conditions microclimatiques de sécheresse et d ensoleillement au niveau du sol. Il est donc nécessaire de dégager des surfaces suffisamment vastes. Le problème le plus aigu est celui de la gestion des rejets ligneux qui ne manquent pas d apparaître à la suite de la coupe. On peut tenter d épuiser les souches par des coupes répétées, de préférence en période de végétation. Les moutons rustiques et les chèvres conviennent aussi à cette tâche. La restauration des pelouses enfrichées nécessite aussi des interventions sur la strate herbacée afin de réduire la vitalité des graminées et l accumulation de litière, afin d éviter à long terme l eutrophisation du milieu. Plusieurs techniques d entretien sont envisageables : l incendie, le fauchage avec exportation de la litière et le pâturage. - L incendie est une technique rapide et peu coûteuse, mais dont l impact sur la flore et la faune est considérable. Beaucoup de pelouses sont situées dans un environnement forestier et le contrôle du feu y est délicat. De même, le feu provoque la régression des arbustes qui ne peuvent rejeter de souche comme le genévrier. Par contre, le feu favorise le brachypode penné, espèces dont on s efforce précisément de réduire la vitalité. Il peut aussi suivant son intensité et sa durée nuire à la banque de graines présente dans le sol, aux espèces animales en surface et enfouies à faible profondeur. En raison de la grande richesse entomologique et herpétologique des pelouses calcaires, ce mode d entretien non sélectif doit être écarté. CPN Les orchidées sauvages 69 /74

66 - Contre l envahissement par le Brachypode penné, la méthode la plus efficace consiste en une forte pression pendant plusieurs années consécutives, pour reconstituer des pelouses fleuries. Il faudra procéder pendant quelques années à une fauche 2 à 3 fois par an en période de végétation, puis une fauche tardive (en automne pour préserver les orchidées) permettra de conserver le caractère ouvert de l habitat. Pendant les périodes de fauche, il faudra également maintenir des zones refuges pour la faune et la flore, et conserver une certaine diversité sylvicole, en gardant quelques arbres, arbustes et buissons. Dans tous les cas une exportation des produits de coupe ou de fauche est indispensable. - Le pâturage ovin paraît la méthode la plus adéquate pour reconstituer les pelouses sèches. La principale difficulté réside dans la petite taille des sites, il faudra alors travailler avec de petits troupeaux. Le problème c est que les ovins délaissent généralement les rejets ligneux et les espèces coriaces ou peu appétissantes. Le pâturage printanier permet la régression des graminées, le pâturage d automne est quant à lui plus favorable aux orchidées, tandis qu un pâturage hivernal permet la régression des arbustes et la préservation des populations d insectes. Les caprins peuvent être associés aux ovins pour limiter l extension et la repousse des ligneux. Le mode de gestion en rotation consiste à ne traiter qu une fraction de la surface lors de chaque intervention, afin de permettre aux organismes qui y vivent de se réfugier dans les parties non traitées et d y réaliser leur cycle de développement. Pour mieux préserver, il faut d abord mieux connaître. Une meilleure connaissance du biotope et le la biocénose conduira à un meilleur respect de l habitat, et une plus grande protection des espèces qui y vivent. Mais la gestion du milieu et les mesures de protection ne suffisent pas à elles seules pour assurer la pérennité des espèces d orchidées. Si on veut agir à long terme, il faut q une large information soit mise en place. Une fois la restauration du milieu effectuée, il est possible d envisager d installer aux endroits stratégiques des panneaux d information à destination du public, représentant les espèces végétales et faunistiques caractéristiques de cet habitat. Il est également possible de réaliser un sentier de découverte avec de petits panneaux pédagogiques montrant chaque espèce d orchidée dans son milieu, avec quelques plantes et animaux présents sur chaque parcelle. Les sorties «nature» et les animations scolaires sont autant d initiatives qui permettent d obtenir l adhésion du public. CPN Les orchidées sauvages 70 /74

67 NOMS LATINS Anacamptis morio Cephalanthera damasonium Cephalanthera longifolia Epipactis helleborine Gymnadenia conopsea Himantoglossum hircinum Listera ovata Neottia nidus-avis Ophrys apifera Ophrys aranifera Ophrys insectifera Orchis mascula Orchis purpurea Platanthera chlorantha Armeria arenaria Crataegus monogyna Brachypodium pinatum Bromus erectus Buxus sempervirens Carex flacca Quercus robur Quercus humilis Quercus petraea Cirsium acaulis Clematis vitalba Sorbus domestica Picea arbies Acer campestre Acer platanoides Acer pseudoplatanus Festuca sp Cytisus scoparius Juniperus communis Globularia bisnagarica Helianthemum apenninum Helianthemum nummularium Hippocrepis comosa Hedera helix Origanum vulgare Mercurialis perennis Muscari comosum Muscari neglectum Corylus avellana Dianthus carthusianorum Ornithogalum umbellatum Sedum acre Urtica dioica Pinus sylvestris Malus sylvestris Prunus spinosa Reynoutria japonica Robinia pseudoacacia Rubus fruticosus Ligustrum vulgare Veronica prostrata Viola alba Viburnum lantana NOMS FRANÇAIS ORCHIDEES Orchis bouffon Céphalanthère à grandes fleurs Céphalanthère à longues feuilles Epipactis à larges feuilles Orchis moucheron Orchis bouc Listère ovale Néottie nid d oiseau Ophrys abeille Ophrys araignée Ophrys mouche Orchis mâle Orchis pourpre Platanthère verdâtre AUTRES VEGETAUX Armerie faux-plantain Aubépine à un style Brachypode penné Brome dressé Buis Carex glauque Chêne pédonculé Chêne pubescent Chêne sessile Cirse acaule Clématite des haies Cormier Epicea commun Erable champêtre Erable plane Erable sycomore Fétuque Genêt à balais Genévrier Globulaire vulgaire Hélianthème des Apennins Hélianthème nummulaire Hippocrépide à toupet Lierre grimpant Marjolaine Mercuriale vivace Muscari à toupet Muscari en grappe Noisetier Œillet des chartreux Ornithogale en ombelle Orpin âcre Ortie dioïque Pin sylvestre Pommier sauvage Prunellier Renouée du Japon Robinier faux-acacia Ronce commune Troène Véronique couchée Violette blanche Viorne lantane CPN Les orchidées sauvages 71 /74

68 NOMS LATINS Xylocopa violacea Polyommatus bellargus Polyommatus coridon Anthocharis cardamines Bombylius major Coenonympha arcania Melanargia galathea Phasianus colchicus Iphiclides podalirius Gryllus campestris Lacerta bilineata Podarcis muralis Anguis fragilis Inachis io Alectoris rufa Issoria lathonia Aglais urticae Piezodorus lituratus Vipera berus Vanessa atalanta Zygaena filipendulae NOMS FRANÇAIS DIVERS Abeille charpentière Azuré bleu-céleste Argus bleu-nacré Aurore Bombyle Céphale Demi-deuil Faisan de Colchide Flambé Grillon champêtre Lézard vert Lézard des murailles Orvet Paon-du-jour Perdrix rouge Petit nacré Petite tortue Punaise Vipère péliade Vulcain Zygène de la Filipendule GLOSSAIRE Anthropique : Biocénose : Biotope : Calcicole : Ecosystème : dû à l action de l homme. association équilibrée des animaux et des végétaux qui peuplent un même biotope. milieu dans lequel vivent un ensemble d espèces végétales et animales, défini par des conditions écologiques particulières : microclimat, nature du sol (synonyme : habitat). qui prospère sur un substrat riche en calcaire. ensemble complexe constitué par des organismes vivants et leur milieu. Eutrophisation : processus d enrichissement excessif du sol ou de l eau par apport important de substances nutritives (souvent nitrates et phosphates), modifiant profondément la nature des biocénoses et les fonctionnements des écosystèmes. Mésophile : Relictuelle : Station : Xérophile : végétation appréciant des conditions d humidité moyenne, généralement sur des pentes douces sans orientation particulière. qualifie un espace ou un habitat anciennement plus répandu et ayant persisté grâce à l existence très localisée de conditions stationnelles favorables. étendue de terrain délimitée, de superficie variable, où vit une espèce de plante précise. végétation rase aimant les terrains secs communément orientés plein sud. CPN Les orchidées sauvages 72 /74

69 BIBLIOGRAPHIE ARNAL Gérard, GUITTET Jean, 2004 Atlas de la flore sauvage du département de l Essonne Biotope, Collection Parthénope 608 p. BLAMEY Marjorie, GREY-WILSON Chistopher, 2000 La Flore d Europe Occidentale Flammarion 544 p. CHINERY Michel, 1988 Insectes de France et d Europe Occidentale Arthaud 320 p. DELESCAILLE Louis Marie, 2001 La gestion des pelouses sèches en Belgique. In : Actes du Séminaire de Bourges «Pelouses sèches relictuelles de France Connaissances scientifiques et gestion des sites» (30 mars 1 avril 2000) : p DELESCAILLE Louis Marie, 2005 La gestion des pelouses sèches en région Wallonne Biotechnol. Agron. Soc. Environ., volume 9 numéro 2 : /document.phd?id=1524 DOUX Yves, GIBEAUX Christian, 2007 Les Papillons de jour d Île-de-France et de l Oise Biotope, Collection Parthénope 288 p. DUSAK François et PERNOT Pascal, 2002 Les Orchidées sauvages d Île-de-France Biotope, Collection Parthénope 208 p. GRERIN Jean-Claude, MATHE Jean-Michel, MERLET André, 2007 Les Orchidées de Poitou- Charentes et de Vendée Biotope, Collection Parthénope 288 p. HUME Rob, LESAFFRE Guilhem, DUQUET Marc, 2004 Oiseaux de France et d Europe Larousse 448 p. JOUANDOUDET Frank, 2004 A la découverte des Orchidées sauvages d Aquitaine Biotope, Collection Parthénope 240 p. PERSUY Alain, 2004 Le coteau calcaire Belin 88 p. CPN Les orchidées sauvages 73 /74

70 Document réalisé en octobre 2008 par : Isabelle et Georges COLIN-TOCQUAINE CPN Les Orchidées Sauvages 22 Chemin des Grès SAINT CHERON CONNAÎTRE ET PROTEGER LA NATURE LES ORCHIDEES SAUVAGES 22 chemin des Grès ST CHERON Tél. : Pour le compte de : Fédération des clubs CPN (Connaître et Protéger la Nature) La Maison des CPN BOULT AUX BOIS Tél. : Internet : Dans le cadre du Contrat d Objectifs (2008-ENVT-017) signé le 10/06/08 avec : CONSEIL GENERAL DE L ESSONNE Conservatoire départemental des Espaces Naturels Sensibles Hôtel du département Boulevard de France EVRY Cedex CPN Les orchidées sauvages 74 /74

PLAN DE GESTION ET D AMENAGEMENT 2006-2010

PLAN DE GESTION ET D AMENAGEMENT 2006-2010 MASTER Ecologie, Biodiversité et Evolution PELOUSES CALCICOLES DU GATINAIS : SITES DES BUYS ET DE L EGLISE PLAN DE GESTION ET D AMENAGEMENT 2006-2010 Communes de Puiselet-le-Marais et Valpuiseaux (91 Essonne)

Plus en détail

Des haies pour demain

Des haies pour demain Collection «nature et forêts» n 1 Des haies pour demain Christiane Percsy Troisième édition revue et augmentée : Service public de Wallonie, 2008 Photos : C. & N. Percsy, excepté page 31, Commune de Lasne.

Plus en détail

Le Grand rhinolophe SYNTHÈSE BIBLIOGRAPHIQUE SUR LES DÉPLACEMENTS ET LES BESOINS DE CONTINUITÉS D ESPÈCES ANIMALES

Le Grand rhinolophe SYNTHÈSE BIBLIOGRAPHIQUE SUR LES DÉPLACEMENTS ET LES BESOINS DE CONTINUITÉS D ESPÈCES ANIMALES SYNTHÈSE BIBLIOGRAPHIQUE SUR LES DÉPLACEMENTS ET LES BESOINS DE CONTINUITÉS D ESPÈCES ANIMALES Le Grand rhinolophe Rhinolophus ferrumequinum (Schreber, 1774) Mammifères, Chiroptères, Rhinolophidés Photo

Plus en détail

Étape par étape. Sommaire

Étape par étape. Sommaire Introduction Tandis qu aujourd hui 80 % de la population française vit en ville, de nombreuses études s accordent à dire que l on connaît de moins en moins bien la nature qui nous entoure. Pourtant, cette

Plus en détail

UN JARDIN NATUREL ET CONVIVIAL. 100 conseils pour respecter l environnement et favoriser la biodiversité UN JARDIN NATUREL ET CONVIVIAL

UN JARDIN NATUREL ET CONVIVIAL. 100 conseils pour respecter l environnement et favoriser la biodiversité UN JARDIN NATUREL ET CONVIVIAL UN JARDIN NATUREL ET CONVIVIAL 100 conseils pour respecter l environnement et favoriser la biodiversité UN JARDIN NATUREL ET CONVIVIAL 1 SOMMAIRE AYEZ LA MAIN VERTE! 3 10 GESTES EN UN COUP D ŒIL 4 UN BEAU

Plus en détail

La Réserve naturelle nationale des vallées de la Grand-Pierre et de Vitain fête ses 30 ans

La Réserve naturelle nationale des vallées de la Grand-Pierre et de Vitain fête ses 30 ans 1979 2009 La Réserve naturelle nationale des vallées de la Grand-Pierre et de Vitain fête ses 30 ans CDPNE Comité Départemental de la Protection de la Nature et de l Environnement 1, avenue de la Butte

Plus en détail

Créer un atelier de volailles en Bio Poulets de chair et/ou poules pondeuses

Créer un atelier de volailles en Bio Poulets de chair et/ou poules pondeuses Créer un atelier de volailles en Bio Poulets de chair et/ou poules pondeuses Edition 2003 CIVAM Bio Gard Domaine de Puechlong 30610 Saint-Nazaire-des-Gardies tél.04.66.77.11.12. - Fax.04.66.77.10.83 g.deleuse@biogard.fr

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE LABEL GRAND SITE DE FRANCE

DOSSIER DE CANDIDATURE LABEL GRAND SITE DE FRANCE DOSSIER DE CANDIDATURE LABEL GRAND SITE DE FRANCE Juillet 2009 1 SOMMAIRE Déclaration d intention p 3, 4 Volet 1 : Etat des lieux du Grand Site du Marais poitevin 1. Un site protégé et emblématique p 6

Plus en détail

La Seymaz. La Seymaz. Une rivière prenant naissance près des ruines du château de Rouëlbeau et se jetant dans l Arve à Villette.

La Seymaz. La Seymaz. Une rivière prenant naissance près des ruines du château de Rouëlbeau et se jetant dans l Arve à Villette. Fiche-rivière n o 10 2 e édition La Seymaz Une rivière prenant naissance près des ruines du château de Rouëlbeau et se jetant dans l Arve à Villette. La Seymaz La Seymaz La Seymaz Fiche-rivière n o 10

Plus en détail

Entente sur le passage des lignes de transport en milieux agricole et forestier. Septembre 2014

Entente sur le passage des lignes de transport en milieux agricole et forestier. Septembre 2014 Entente sur le passage des lignes de transport en milieux agricole et forestier Septembre 2014 Table des matières INTRODUCTION...7 PARTIE 1 IMPACTS IMPACTS DES LIGNES ET DES POSTES D ÉNERGIE ÉLECTRIQUE....9

Plus en détail

L Observatoire de la Biodiversité du Nord - Pas-de-Calais Analyse des indicateurs 2010

L Observatoire de la Biodiversité du Nord - Pas-de-Calais Analyse des indicateurs 2010 L Observatoire de la Biodiversité du Nord - Pas-de-Calais Analyse des indicateurs 2010 CONTEXTE, MÉTHODE ET INTERPRÉTATION Contributions et origine des données Ce document a été élaboré avec l appui ou

Plus en détail

Cahier de recommandations environnementales n 4. Pourquoi la biodiversité est-elle indispensable?

Cahier de recommandations environnementales n 4. Pourquoi la biodiversité est-elle indispensable? Cahier de recommandations environnementales n 4 Pourquoi la biodiversité est-elle indispensable? M i e u x v i v r e n o t r e e n v i r o n n e m e n t Aujourd hui, nous vivons une grande crise de la

Plus en détail

RESUME NON TECHNIQUE DE L ETUDE D IMPACT

RESUME NON TECHNIQUE DE L ETUDE D IMPACT RESUME NON TECHNIQUE DE L ETUDE D IMPACT 1 SOMMAIRE AVANT PROPOS I. DESCRIPTION DU PROJET ET DE LA DEMANDE II. III. IV. RAISONS DU CHOIX DU PROJET - COMPATIBILITE AVEC L AFFECTATION DES SOLS ET AVEC LES

Plus en détail

Qu est-ce qu un arbre?

Qu est-ce qu un arbre? Qu est-ce qu un arbre? Définir un arbre permet d aborder différentes notions et perspectives. Si la définition d un arbre est d abord biologique, elle doit être complétée par la façon dont il est perçu

Plus en détail

Consensus Scientifique sur la. Biodiversité. et le bien-être humain

Consensus Scientifique sur la. Biodiversité. et le bien-être humain page 1/90 Consensus Scientifique sur la Biodiversité et le bien-être humain Source : EM (2005) Résumé & Détails: GreenFacts Niveau 2 - Détails sur la Biodiversité 1. Biodiversité: Qu est-ce que c est,

Plus en détail

CRÉER UNE MARE NATURELLE DANS SON JARDIN

CRÉER UNE MARE NATURELLE DANS SON JARDIN CRÉER UNE MARE NATURELLE DANS SON JARDIN Remplacer quelques mètres carrés de gazon aseptisé par un petit univers aquatique animé par le vol des libellules, les ébats des grenouilles et la palette multicolore

Plus en détail

VILLE DE NOISY LE GRAND

VILLE DE NOISY LE GRAND DEPARTEMENT DE SEINE SAINT DENIS VILLE DE NOISY LE GRAND MAILLE HORIZON NORD DOSSIER DE DECLARATION AU TITRE DE LA LOI SUR L EAU EN APPLICATION DES ARTICLES L 214 1 A L214 6 DU CODE DE L ENVIRONNEMENT

Plus en détail

Qu est-ce que la désertification?

Qu est-ce que la désertification? Qu est-ce que la désertification? Au sens commun du terme et selon les dictionnaires, la désertification c est la transformation d une région en désert. Le mot évoque l avancée du désert aussi bien que

Plus en détail

MANIFESTE POUR LA PRESERVATION DU GRAND TETRAS EN FRANCE

MANIFESTE POUR LA PRESERVATION DU GRAND TETRAS EN FRANCE MANIFESTE POUR LA PRESERVATION DU GRAND TETRAS EN FRANCE Photo Vincent Munier Oiseau symbole des forêts sauvages, nous devons sauvegarder le Grand Tétras Juillet 2007 GROUPE TETRAS FRANCE : CORA faune

Plus en détail

Etude pour la préservation et la valorisation de la vallée de la Dronne ANNEXES

Etude pour la préservation et la valorisation de la vallée de la Dronne ANNEXES Communauté de Communes d'aubeterre Saint Séverin Bazac Médillac Saint Quentin de Chalais Etude pour la préservation et la valorisation de la vallée de la Dronne ANNEXES Janvier 2009 Simethis Liste des

Plus en détail

Pour bien comprendre les résultats publiés

Pour bien comprendre les résultats publiés RÉSULTATS D INVENTAIRE FORESTIER MÉTHODOLOGIE Pour bien comprendre les résultats publiés Les résultats des campagnes d inventaire 2009 à 2013 Ce document peut être reproduit ou diffusé à des fins non commerciales

Plus en détail

AMÉNAGEMENT, ÉVALUATION ET ENTRETIEN DES SENTIERS PÉDESTRES AU QUÉBEC NORMES ET CRITÈRES

AMÉNAGEMENT, ÉVALUATION ET ENTRETIEN DES SENTIERS PÉDESTRES AU QUÉBEC NORMES ET CRITÈRES AMÉNAGEMENT, ÉVALUATION ET ENTRETIEN DES SENTIERS PÉDESTRES AU QUÉBEC NORMES ET CRITÈRES Septembre 2004 Fédération québécoise de la marche 4545, avenue Pierre-De Coubertin Case postale 1000, succursale

Plus en détail

Faire son compost et pailler son jardin

Faire son compost et pailler son jardin Les déchets AGIR! Faire son compost et pailler son jardin Réduire ses déchets de cuisine ou de jardin tout en nourrissant le sol Édition : novembre 2013 REDUISONS VITE NOS DECHETS ÇA DÉBORDE sommaire glossaire

Plus en détail

Les échanges parcellaires On a tous à y gagner. Guide pratique à l usage des agriculteurs, des propriétaires et des collectivités - Mai 2012

Les échanges parcellaires On a tous à y gagner. Guide pratique à l usage des agriculteurs, des propriétaires et des collectivités - Mai 2012 Les échanges parcellaires On a tous à y gagner Guide pratique à l usage des agriculteurs, des propriétaires et des collectivités - Mai 2012 Sommaire 1 - REGROUPER LE PARCELLAIRE, QUEL INTERÊT? 1.1 Le pâturage...

Plus en détail

Stratégie nationale pour la biodiversité 2011-2020

Stratégie nationale pour la biodiversité 2011-2020 Stratégie nationale pour la biodiversité 2011-2020 Sommaire Page 4 Introduction 6 Une vision pour agir 9 Une ambition commune 10 Agir ensemble 12 La biodiversité en France 15 Les 20 objectifs de la SNB

Plus en détail

SCHEMA DE COHERENCE TERRITORIALE COMMUNAUTE DE COMMUNES DU CANTON D OULCHY-LE-CHATEAU

SCHEMA DE COHERENCE TERRITORIALE COMMUNAUTE DE COMMUNES DU CANTON D OULCHY-LE-CHATEAU SCHEMA DE COHERENCE TERRITORIALE COMMUNAUTE DE COMMUNES DU CANTON D OULCHY-LE-CHATEAU Projet d Aménagement et de Développement Durable Vu pour être annexé à la délibération du Conseil Communautaire en

Plus en détail

Les indicateurs MCPFE sont-ils intéressants pour les forêts plantées?

Les indicateurs MCPFE sont-ils intéressants pour les forêts plantées? EFI Discussion Paper 16, 2011 Les indicateurs MCPFE sont-ils intéressants pour les forêts plantées? Jean-Louis Martres Jean-Michel Carnus Christophe Orazio Les indicateurs MCPFE sont-ils intéressants

Plus en détail

EIE. Volume I : Etude d'impact sur l'environnement et Etude d'impact Social. 190044.10 07 Juin 2008

EIE. Volume I : Etude d'impact sur l'environnement et Etude d'impact Social. 190044.10 07 Juin 2008 EIE 190044.10 07 Juin 2008 MMPHERHPEN Ministère des Mines, du Pétrole, des Hydrocarbures, de l'energie, des Ressources Hydrauliques et de la Promotion des Energies Nouvelles Gabon Projet Hydroélectrique

Plus en détail

LA GRAINE DE CHANVRE BIOLOGIQUE

LA GRAINE DE CHANVRE BIOLOGIQUE LA GRAINE DE CHANVRE BIOLOGIQUE Un guide de production pour l Est-du-Québec Réalisé dans le cadre du Programme Innovbio et en collaboration avec Olivier Lalonde (CEROM) Un guide de production pour l Est-du-Québec

Plus en détail

L ARBRE DE NOS BOURGS. carnet de santé. environnement. architecture environnement. architecture

L ARBRE DE NOS BOURGS. carnet de santé. environnement. architecture environnement. architecture L ARBRE DE NOS BOURGS carnet de santé architecture architecture environnement environnement L ARBRE DE NOS BOURGS CARNET DE SANTÉ SOMMAIRE PRÉAMBULE 5 L ARBRE JEUNE : LES QUINZE PREMIÈRES ANNÉES 7 LA

Plus en détail