E8 - Faire l exercice d entraînement : Surveillance des infections nosocomiales en maternité : Produire les résultats avec des programmes

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "E8 - Faire l exercice d entraînement : Surveillance des infections nosocomiales en maternité : Produire les résultats avec des programmes"

Transcription

1 E8 - Faire l exercice d entraînement : Surveillance des infections nosocomiales en maternité : Produire les résultats avec des programmes Temps estimé nécessaire à l entraînement 1 H 30 Objectifs à consolider visés 72. Sauvegarder un fichier programme (.PGM) 73. Ouvrir un programme existant. 74. Effacer un programme existant. 75. Faire exécuter un programme existant. 76. Créer un nouveau programme 77. Imprimer un programme existant. Le réseau de surveillance des infections nosocomiales (IN) en Maternité, MATER Sud Est, coordonné par le C.CLIN Sud Est existe depuis le 1 janvier Il propose une méthodologie standardisée de surveillance des IN (acquises à l hôpital) dans les maternités. Dans l exercice d entraînement E1, Vous avez créé l application EPI INFO 7 conforme au dictionnaire de données et aux écrans fournis. Dans l exercice E2, vous avez saisi quelques données dans cette application. Dans l exercice E3, vous avez renforcé les règles de contrôle (contraintes d intégrité) de votre application en vous servant d une version plus complète du dictionnaire des données fourni page 71. Dans l exercice E5, vous avez mis en évidence un certain nombre d atteintes aux règles d intégrité parce que les règles de contrôle ont été introduites après la saisie des données. Ceci vous a donné un ensemble de données que nous estimons propre. Vous les avez analysées en interactif dans l exercice E7. Nous allons maintenant reprendre les manœuvres effectuées aux exercices E5 et E7 pour en faire des programmes utilisables à volonté. Vous ferez deux programmes : le premier «MATECONTR» qui reprendra les manœuvres de l exercice E5 et le second «MATEANAL» qui reprendra les manœuvres de l exercice E7. REALISATION DE L EXERCICE Objectifs visés 1. Ouvrez le module «Analyse»» Créez un nouveau programme «MATECONTR» Ouvrez le projet «MATER» Faites produire la liste des données pour les patientes dont le champ «NUMERO» Numéro d'ordre de la patiente n est pas compris entre 0 et Faites produire la liste des données pour les patientes dont le champ «ANNAIS» Année de naissance de la patiente n est pas compris entre 53 et Faites produire la liste des données pour les patientes dont le champ «PARIT» Parité n est pas compris entre 1 et 20. Premiers pas dans Epi Info Louis AYZAC

2 6. Faites produire la liste des données pour les patientes dont le champ «SONDEVAC»Nombre de sondages évacuateurs n est pas compris entre 0 et 15 ou égal à 99 si inconnu. 7. Faites produire la liste des données pour les patientes dont le champ «BACTRIMIE» Bactériémie nosocomiale de la mère, n est pas vide si «INFACQ» 8. Faites produire la liste des données pour les patientes dont «DATEBACT» Date de la bactériémie est inférieur à «DATEDACCOU.» 9. Faites produire la liste des données pour les patientes dont le champ «DATEBACT» Date de la bactériémie est supérieur à «DATEDESORT» Faites produire la liste des données pour les patientes dont,«datebact» Date de la bactériémie, n est pas vide si «BACTRIMIE» 11. Faites produire la liste des données pour les patientes dont le champ «ENDOMETRITE» Endométrite, n est pas vide si «INFACQ» diffère de "oui". 12. Faites produire la liste des données pour les patientes dont le champ «DATEENDO» Date de l'endométrite, est inférieur à «DATEDACCOU.» 13. Faites produire la liste des données pour les patientes dont le champ «DATEENDO» Date de l'endométrite, est supérieur à «DATEDESORT» Faites produire la liste des données pour les patientes dont le champ «DATEENDO» Date de l'endométrite, n est pas vide si «ENDOMETRIE» 15. Faites produire la liste des données pour les patientes dont le champ «INFURINAIR» Bactériurie nosocomiale de la mère, n est pas vide si «INFACQ» 16. Faites produire la liste des données pour les patientes dont le champ «DATEINFURI» Date de la bactériurie, est inférieur à «DATEDACCOU». 17. Faites produire la liste des données pour les patientes dont le champ «DATEINFURI» Date de la bactériurie, est supérieur à «DATEDESORT» Faites produire la liste des données pour les patientes dont le champ «DATEINFURI» Date de la bactériurie, n est pas vide si «INFURINAIR» 19. Faites produire la liste des données pour les patientes dont le champ «INFSITOP» Infection du site opératoire (ISO) ou infection pelvienne, n est pas vide si INFACQ 20. Faites produire la liste des données pour les patientes dont le champ «DATEISO» Date de l'iso, est inférieur à «DATEDACCOU». 21. Faites produire la liste des données pour les patientes dont le champ «DATEISO» Date de l'iso, est supérieur à «DATEDESORT» Premiers pas dans Epi Info Louis AYZAC

3 22. Faites produire la liste des données pour les patientes dont le champ «DATEISO» Date de l'iso, n est pas vide si «INFSITOP» diffère de "oui". 23. Faites produire la liste des données pour les patientes dont le champ «TYPEISO» Type de l'iso (Code), n est pas vide si «INFSITOP» 24. Faites produire la liste des données pour les patientes dont le champ «NTYPEISO» Type de l'iso (en clair), n est pas vide si «INFSITOP» 25. Faites produire la liste des données pour les patientes dont le champ «INFCATHTER» Infection locale sur voie d'abord vasculaire (ILVAV), n est pas vide si «INFACQ» 26. Faites produire la liste des données pour les patientes dont le champ «DATEINFCAT» Date de l'ilvav, est inférieur à «DATEDACCOU». 27. Faites produire la liste des données pour les patientes dont le champ «DATEINFCAT» Date de l'ilvav, est supérieur à «DATEDESORT» Faites produire la liste des données pour les patientes dont le champ «DATEINFCAT» Date de l'ilvav, n est pas vide si «INFCATHTER» 29. Faites produire la liste des données pour les patientes dont le champ «INFSEIN» Infection du sein / lymphangite, n est pas vide si «INFACQ» 30. Faites produire la liste des données pour les patientes dont le champ «DATEINFSEI» Date de l'infection du sein / lymphangite, est inférieur à «DATEDACCOU.» 31. Faites produire la liste des données pour les patientes dont le champ «DATEINFSEI» Date de l'infection du sein / lymphangite, est supérieur à «DATEDESORT» Faites produire la liste des données pour les patientes dont le champ «DATEINFSEI» Date de l'infection du sein / lymphangite, n est pas vide si «INFSEIN» 33. Faites produire la liste des données pour les patientes dont le champ «SYNDINF» Syndrome infectieux non étiqueté, n est pas vide si «INFACQ» 34. Faites produire la liste des données pour les patientes dont le champ «DATESYNINF» Date du syndrome infectieux non étiqueté, est inférieur à «DATEDACCOU». 35. Faites produire la liste des données pour les patientes dont le champ «DATESYNINF» Date du syndrome infectieux non étiqueté, est supérieur à «DATEDESORT» Faites produire la liste des données pour les patientes dont le champ «DATESYNINF» Date du syndrome infectieux non étiqueté, n est pas vide si «SYNDIN F» Premiers pas dans Epi Info Louis AYZAC

4 37. Faites produire la liste des données pour les patientes dont le champ «INFCUTANE» Infection cutanée du bébé, n est pas vide si «INFBEBE» 38. Faites produire la liste des données pour les patientes dont le champ «INFOCULAIRE» Infection oculaire du bébé, n est pas vide si «INFBEBE» 39. Faites produire la liste des données pour les patientes dont le champ «INFOSTEOAR» Infection ostéo-articulaire du bébé, n est pas vide si «INFBEBE» 40. Faites produire la liste des données pour les patientes dont le champ «MENINGITE» Méningite du bébé, n est pas vide si «INFBEBE» 41. Faites produire la liste des données pour les patientes dont le champ «INFURIN» Infection urinaire du bébé, n est pas vide si «INFBEBE» 42. Faites produire la liste des données pour les patientes dont le champ «SEPTICEMIE» Septicémie du bébé, n est pas vide si «INFBEBE» 43. Faites produire la liste des données pour les patientes dont le champ «INFCORDON» Infection du cordon du bébé, n est pas vide si «INFBEBE» 45. Sauvegardez le programme «MATECONTR» Faites Exécuter le programme «MATECONTR» Imprimer le programme «MATECONTR» et archivez le dans votre 77 documentation de projet. 48. Créez un nouveau programme «MATEANAL» Faites produire le tableau de fréquence de «CESARIENNE» Faites produire le tableau de fréquence de «PROPH» Faites produire les caractéristiques de distribution de «AGE» Faites produire les caractéristiques de distribution de «PARIT» Faites calculer la nouvelle variable «DMSPOSTAC» durée de séjour 68, 69 après l accouchement c est à dire nombre de jours entre l accouchement et la sortie Faites produire les caractéristiques de distribution de 64 «DMSPOSTAC». 55. Faites sélectionner les patientes accouchées par voie basse. 54. Faites produire le tableau de fréquence de «PRIDUR» Faites produire le tableau de fréquence de «DELIVRART» Faites produire le tableau de fréquence de «FORCEPS» Faites produire le tableau de fréquence de «TV» Faites produire le tableau de fréquence de «DECLANCH» Faites calculer la nouvelle variable «CLSONDEVAC» classe du 68, 69 nombre de sondages évacuateurs qui vaudra 1,2,3 ou 4 pour une valeur respectivement de 1,2,3,ou 4 de «SONDEVAC» et 5 pour une valeur supérieure ou égale à 5 de «SONDEVAC». Premiers pas dans Epi Info Louis AYZAC

5 62. Faites produire le tableau de fréquence de «CLSONDEVAC» Faites sélectionner les patientes accouchées par césarienne. 48, Faites produire le tableau de fréquence de «PROPH» Faites produire le tableau de fréquence de «CESAR1» Faites produire le tableau de fréquence de «ANTIBIO» Faites produire le tableau de fréquence de «ANESTHG» Faites produire le tableau de fréquence de «SAD» Faire inactiver la sélection. 70. Faites produire les caractéristiques de distribution de 64 «NBRVIVANTS». 71. Faites produire les caractéristiques de distribution de «NBMUTS» Faites calculer la nouvelle variable «NBSURV» nombre de bébés 68, 70 surveillés qui vaudra «NBRVIVANTS» - «NBMUTS». 73. Faites produire les caractéristiques de distribution de «NBSURV» Faites produire le tableau de fréquence de «INFCUTANE» Faites produire le tableau de fréquence de «INFOCULAIRE» Faites produire le tableau de fréquence de «INFOSTEOAR» Faites produire le tableau de fréquence de «MENINGITE» Faites produire le tableau de fréquence de «INFURIN» Faites produire le tableau de fréquence de «SEPTICEMIE» Faites produire le tableau de fréquence de «INFCORDON» Faites produire le tableau de fréquence de «INFBEBE» Sauvegardez le programme «MATEANAL» Faites exécuter le programme «MATEANAL» Imprimer le programme «MATEANAL» et archivez le dans votre 77 documentation de projet. Premiers pas dans Epi Info Louis AYZAC

6 Premiers pas dans Epi Info Louis AYZAC

AUDIT ISO SUR CESARIENNE CH MACON

AUDIT ISO SUR CESARIENNE CH MACON AUDIT ISO SUR CESARIENNE CH MACON JOURNEE DU «RESEAU MATER» Jeudi 18 novembre 2010 C. Brunet M.P. Veuillet Sage-femme cadre I.D.E. hygiéniste PRESENTATION DU SERVICE MATERNITE CH MACON niveau 2B PERSONNELS

Plus en détail

Guide informatique AUDIT EVALUATION DE LA PRATIQUE DE L ANTIBIOPROPHYLAXIE EN MATERNITE

Guide informatique AUDIT EVALUATION DE LA PRATIQUE DE L ANTIBIOPROPHYLAXIE EN MATERNITE Guide informatique AUDIT EVALUATION DE LA PRATIQUE DE L ANTIBIOPROPHYLAXIE EN MATERNITE CCLIN Sud-Est Hôpital Henry Gabrielle - Villa Alice 20 Route de Vourles 69 230 Saint-Genis Laval Secrétariat réseau

Plus en détail

phase de destruction et d'élimination de débris

phase de destruction et d'élimination de débris LE POST PARTUM I ) Définition : c'est une période de 6 semaines allant de l'accouchement jusqu'au retour de couches (= règles). Pendant ce temps il est nécessaire d'effectuer une surveillance médicale

Plus en détail

La gestion des risques en hygiène hospitalière

La gestion des risques en hygiène hospitalière La gestion des risques en hygiène hospitalière Rappels des fondamentaux Dr J-L. Quenon Comité de Coordination de l Évaluation Clinique et de la Qualité en Aquitaine Séminaire de la SF2H, 19 novembre 2013,

Plus en détail

À compter de 2010 les codes du chapitre XVI ne doivent plus être employés au-delà de 2 ans. Créé le 1 er Mars 2011

À compter de 2010 les codes du chapitre XVI ne doivent plus être employés au-delà de 2 ans. Créé le 1 er Mars 2011 FASCICULE VI AFFECTIONS DU NOUVEAU-NÉ Emploi des codes du chapitre XVI Le chapitre XVI est celui de Certaines affections dont l origine se situe dans la période périnatale. La définition de la période

Plus en détail

Les fistules obstétricales sont des communications anormales entre les voies urinaires ou digestives et l'appareil génital. ou d une manœuvre abortive

Les fistules obstétricales sont des communications anormales entre les voies urinaires ou digestives et l'appareil génital. ou d une manœuvre abortive ROLE DE LA SAGE FEMME DANS LA PREVENTION, LE DIAGNOSTIC ET ORIENTATION DES FISTULES Présenté par Mme Atchoumi Annie Hortense Sage-femme DU épidémiologie-bordeaux CHU de Yaoundé Introduction Définition

Plus en détail

Campagne nationale pour l élimination des fistules obstétricales en Mauritanie

Campagne nationale pour l élimination des fistules obstétricales en Mauritanie Campagne nationale pour l élimination des fistules obstétricales en Mauritanie Contexte de la fistule obstétricale Situation en Mauritanie Progrès au niveau Pays/ Mise en œuvre Défis pour les années à

Plus en détail

Jean-Christophe Richard Véronique Merle CHU de Rouen

Jean-Christophe Richard Véronique Merle CHU de Rouen Gestion d un cas de portage d entérocoque résistant aux glycopeptides (ERG- ERV) Jean-Christophe Richard Véronique Merle CHU de Rouen IXème Journée régionale de Prévention des infections associées aux

Plus en détail

Indications de la césarienne programmée à terme

Indications de la césarienne programmée à terme Indications de la césarienne programmée à terme Janvier 2012 Quelles sont les indications de la césarienne programmée? Utérus cicatriciel Transmissions mère-enfant d infections maternelles Grossesse gémellaire

Plus en détail

BMR/ BHR en EHPAD Prise en charge des résidents

BMR/ BHR en EHPAD Prise en charge des résidents BMR/ BHR en EHPAD Prise en charge des résidents L. Grolier-Bois - Médecin hygiéniste Centre Hospitalier de Bretagne-Sud (56) Centre Hospitalier de Quimperlé (29) ARLIN BRETAGNE Journée Régionale de Formation

Plus en détail

ASSURANCES ET MANAGEMENT DES RISQUES / SANTE, SOCIAL ET MEDICO-SOCIAL. Proposition d assurance Professionnels libéraux

ASSURANCES ET MANAGEMENT DES RISQUES / SANTE, SOCIAL ET MEDICO-SOCIAL. Proposition d assurance Professionnels libéraux ASSURANCES ET MANAGEMENT DES RISQUES / SANTE, SOCIAL ET MEDICO-SOCIAL Proposition d assurance Professionnels libéraux Questionnaire de déclaration d activité professionnelle Tous les proposants, quelle

Plus en détail

La version électronique fait foi

La version électronique fait foi Page 1/6 Localisation : Classeur VERT Disponible sur Intranet A revoir : 10/2015 Objet : La présente procédure a pour objet de décrire les responsabilités et les principes pour la réalisation des prélèvements.

Plus en détail

Niveau d assurance de stérilité (NAS) Hôpital Neuchâtelois Sylvie Schneider Novembre 2007

Niveau d assurance de stérilité (NAS) Hôpital Neuchâtelois Sylvie Schneider Novembre 2007 Niveau d assurance de stérilité (NAS) Hôpital Neuchâtelois Sylvie Schneider Novembre 2007 Plan Objectif de la stérilisation Rappel théorique Niveau d Assurance Stérilité Conséquence Destruction des micro-organismes

Plus en détail

Césarienne pour toutes

Césarienne pour toutes Césarienne pour toutes Méthodologie Revue de la littérature : - PUBMED de 2003 à nos jours - Mots clefs: urinary incontinence AND cesarean section (210 publications) fecal incontinence AND cesarean section

Plus en détail

d une Dr Ei Eric Peterman

d une Dr Ei Eric Peterman d une Dr Ei Eric Peterman Implantations de MDM MALI: 1994-2010 TCHAD: 2009-2010 - 2-3 millions de fistules obstétricales dans le monde - 90% en Afrique (source OMS) MDM Yaoundé 2010 MOPTI MDM BERLIN 2010

Plus en détail

Questions/Réponses. Selfassurance Santé. 1. Souscrire une assurance santé

Questions/Réponses. Selfassurance Santé. 1. Souscrire une assurance santé Selfassurance Santé Questions/Réponses 1. Souscrire une assurance santé Les différents Régimes Obligatoires Le Régime Obligatoire d assurance maladie de Sécurité sociale française dont relève l assuré

Plus en détail

ASPECT ECHOGRAPHIQUE NORMAL DE LA CAVITE UTERINE APRES IVG. Dr D. Tasias Département de gynécologie, d'obstétrique et de stérilité

ASPECT ECHOGRAPHIQUE NORMAL DE LA CAVITE UTERINE APRES IVG. Dr D. Tasias Département de gynécologie, d'obstétrique et de stérilité Hôpitaux Universitaires de Genève ASPECT ECHOGRAPHIQUE NORMAL DE LA CAVITE UTERINE APRES IVG Dr D. Tasias Département de gynécologie, d'obstétrique et de stérilité Introduction (1) L IVG chirurgicale est

Plus en détail

Prêt pour un tour sur les possibilités de Gestomed?

Prêt pour un tour sur les possibilités de Gestomed? Prêt pour un tour sur les possibilités de Gestomed? Gestomed est conçu pour vous faciliter la tâche dans votre cabinet médical. Il peut être utilisé de façon intuitive et ne nécessite que peu de formation

Plus en détail

SUTURE D EPISIOTOMIE ET PRISE EN CHARGE DE LA CICATRICE; RECOMMANDATIONS AUX PATIENTES

SUTURE D EPISIOTOMIE ET PRISE EN CHARGE DE LA CICATRICE; RECOMMANDATIONS AUX PATIENTES SUTURE D EPISIOTOMIE ET PRISE EN CHARGE DE LA CICATRICE; RECOMMANDATIONS AUX PATIENTES M. BERLAND Université Claude Bernard Lyon 1 Faculté de Médecine et de Maïeutique Lyon Sud Charles Mérieux 1 METHODES

Plus en détail

Programme National de Prévention des infections associées aux soins en ES, 2009-2012

Programme National de Prévention des infections associées aux soins en ES, 2009-2012 Programme National de Prévention des infections associées aux soins en ES, 2009-2012 Pr Coordonnateur Groupe de Pilotage du Programme National de Lutte contre les Infections Nosocomiales Séminaire National

Plus en détail

N o d organisme. Rendement actuel Cible Justification de la cible

N o d organisme. Rendement actuel Cible Justification de la cible Plan qualité 2015-2016 pour Soins continus Bruyère Objectifs et initiatives d amélioration BUT Mesure Changement Initiatives prévues Dimension de la qualité Objectif Mesure/indicateur Unité/population

Plus en détail

Présentation générale du Programme

Présentation générale du Programme Contexte Le Propias fait suite à Plan stratégique national 2009-2013 de prévention des infections associées aux soins Programme national de prévention des infections nosocomiales 2009-2013 (Propin) Programme

Plus en détail

AGASC / BUREAU INFORMATION JEUNESSE 06700 Saint Laurent du Var - E mail : bij@agasc.fr / Tel : 04.93.07.00.66 CONSIGNE N 1 :

AGASC / BUREAU INFORMATION JEUNESSE 06700 Saint Laurent du Var - E mail : bij@agasc.fr / Tel : 04.93.07.00.66 CONSIGNE N 1 : CONSIGNE N 1 : Rédiger puis envoyer un nouveau message La fenêtre de la boîte de messagerie s affiche Cliquer sur «Ecrire» ou «Nouveau message» pour ouvrir cette nouvelle fenêtre. Ensuite, suivre cette

Plus en détail

Médecin Responsable volet hospitalier - Koulikouro - MALI

Médecin Responsable volet hospitalier - Koulikouro - MALI Médecin Responsable volet hospitalier - Koulikouro - MALI L ASSOCIATION ALIMA The Alliance for International Medical Action (ALIMA) est une organisation médicale internationale, fondée en 2009. ALIMA a

Plus en détail

DE MODIFICATION PROCEDURE ELYXBADGE APPLICATION. PI Électronique Restobadge

DE MODIFICATION PROCEDURE ELYXBADGE APPLICATION. PI Électronique Restobadge PROCEDURE DE MODIFICATION DE LA PROGRAMMATION DES T.V.A APPLICATION ELYXBADGE 1 Introduction Avant toute modification, veuillez procéder aux opérations suivantes : - Effectuer une fin de service - Effectuer

Plus en détail

La stratégie de maîtrise des BHRe est-elle coût-efficace? Gabriel Birgand

La stratégie de maîtrise des BHRe est-elle coût-efficace? Gabriel Birgand La stratégie de maîtrise des BHRe est-elle coût-efficace? Gabriel Birgand 1 Quelles questions se poser? 1. La stratégie de maîtrise des BHRe est-elle efficace? 2. Combien coûtent les colonisations/infections

Plus en détail

DE QUALITE GESTION DES RISQUES DEVELOPPEMENT DURABLE

DE QUALITE GESTION DES RISQUES DEVELOPPEMENT DURABLE PROJET DE QUALITE / GESTION DES RISQUES / DEVELOPPEMENT DURABLE

Plus en détail

Streptocoque B :apports des tests en fin de grossesse, nouvelles propositions.

Streptocoque B :apports des tests en fin de grossesse, nouvelles propositions. Streptocoque B :apports des tests en fin de grossesse, nouvelles propositions. Exemple d une étude prospective sur la place d un test de détection rapide du SGB. HONORAT Raphaële 1, ASSOULINE Corinne 1,

Plus en détail

Fiche FOCUS. Les téléprocédures. Créer un espace abonné SANS certificat (accessible avec une adresse électronique / un mot de passe)

Fiche FOCUS. Les téléprocédures. Créer un espace abonné SANS certificat (accessible avec une adresse électronique / un mot de passe) Fiche FOCUS Les téléprocédures Créer un espace abonné SANS certificat (accessible avec une adresse électronique / un mot de passe) Dernière mise à jour : juillet 2011 Sommaire 1.Présentation...3 1.1.Objet

Plus en détail

Maternité et activités sportives

Maternité et activités sportives Maternité et activités sportives L obstétricien est de plus en plus souvent interrogé sur les avantages et les risques de maintenir ou de débuter une APS ou de loisir pendant la grossesse. Transformations

Plus en détail

Cahier Technique La Demande de Remboursement Electronique (DRE)

Cahier Technique La Demande de Remboursement Electronique (DRE) Cahier Technique La Demande de Remboursement Electronique (DRE) Télévitale cahier technique : la demande de remboursement électronique (DRE) Page 1 / 9 Sommaire Introduction... 3 Le Dossier Patient...

Plus en détail

LA RÉTENTION URINAIRE DU POST-PARTUM

LA RÉTENTION URINAIRE DU POST-PARTUM LA RÉTENTION URINAIRE DU POST-PARTUM Prise en charge au CH de Pau Dr Sophie Rouleaud Service de médecine physique et de réadaptation Samedi 4 octobre 1 2 DEFINITION Définition 2003 Glavind K. et Bjork

Plus en détail

Utilisation du client de messagerie Thunderbird

Utilisation du client de messagerie Thunderbird Outlook express n existant plus sur les systèmes d exploitation sortis après Windows XP, nous préconisons désormais l utilisation du client de messagerie libre distribué gratuitement par la Fondation Mozilla.

Plus en détail

Il est bien établi que le réseau d eau hospitalier peut

Il est bien établi que le réseau d eau hospitalier peut Les micro-organismes de l eau impliqués dans les infections nosocomiales Depuis 2001 chez Pall, en charge de l information scientifique et réglementaire dans les domaines d applications couverts par la

Plus en détail

Fiche FOCUS. Les téléprocédures

Fiche FOCUS. Les téléprocédures Fiche FOCUS Les téléprocédures Créer un espace professionnel expert (accessible avec une adresse électronique / un mot de passe) Dernière mise à jour : avril 2015 Sommaire 1. Présentation...3 1.1.Objet

Plus en détail

Les Infections Associées aux Soins

Les Infections Associées aux Soins Les Infections Associées aux Soins Dr Catherine Sartor EOH Conception Assistance Publique Hôpitaux de Marseille Ecole IFSI, Marseille, 12 septembre 2014 Définitions 2007 Infection Nosocomiale (IN) 1999

Plus en détail

Gestion des épidémies en FAM et MAS. 2 ère réunion annuelle FAM/MAS 20 mars 2015

Gestion des épidémies en FAM et MAS. 2 ère réunion annuelle FAM/MAS 20 mars 2015 Gestion des épidémies en FAM et MAS 2 ère réunion annuelle FAM/MAS 20 mars 2015 Rappels En EMS, le risque infectieux est présent, avec cumul des différents aspects de ce risque: Infections communautaires:

Plus en détail

LA NORME RABC EN BLANCHISSERIE NOYONS SEPTEMBRE 2012

LA NORME RABC EN BLANCHISSERIE NOYONS SEPTEMBRE 2012 LA NORME RABC EN BLANCHISSERIE NOYONS SEPTEMBRE 2012 SOMMAIRE La norme RABC, qu est-ce que c est? Les grandes lignes La blanchisserie et la Fonction linge - incidences sur l application de la méthode Les

Plus en détail

Proposition de facture

Proposition de facture Module Fonction Carte Gestion du bureau Proposition de facture UR09110500 Proposition de facture Cette proposition affiche la liste des services et des dépenses qui doivent être facturés au client. Ce

Plus en détail

Mutuelle santé. Vous pourrez. toujours compter. sur votre mutuelle! Activance TNS

Mutuelle santé. Vous pourrez. toujours compter. sur votre mutuelle! Activance TNS Mutuelle santé Activance TNS Vous pourrez toujours compter sur votre mutuelle! Activance TNS Le haut de gamme pour les professionnels! Les Produit Prise en charge maximale pour l hospitalisation dès la

Plus en détail

CAISSE ENREGISTREUSE ELECTRONIQUE SE-G1

CAISSE ENREGISTREUSE ELECTRONIQUE SE-G1 AISSE ENREGISTREUSE ELETRONIQUE SE-G PROGRAMMATION SIMPLIFIEE 20/0/204 SOMMAIRE PROGRAMMATION SIMPLIFIEE.... Introduction... 2. Programmation... 4 Initialisation de la caisse :... 4 Programmation de base

Plus en détail

La campagne québécoise des soins sécuritaires volet prévention et contrôle des infections

La campagne québécoise des soins sécuritaires volet prévention et contrôle des infections La campagne québécoise des soins sécuritaires volet prévention et contrôle des infections Annie Laberge, CSSS Drummond et INSPQ Lise-Andrée Galarneau, CSSSTR présidente du CINQ Congrès annuel de l OIIQ,

Plus en détail

Leucémies de l enfant et de l adolescent

Leucémies de l enfant et de l adolescent Janvier 2014 Fiche tumeur Prise en charge des adolescents et jeunes adultes Leucémies de l enfant et de l adolescent GENERALITES COMMENT DIAGNOSTIQUE-T-ON UNE LEUCEMIE AIGUË? COMMENT TRAITE-T-ON UNE LEUCEMIE

Plus en détail

L assurance maternité des femmes chefs d entreprises et des conjointes collaboratrices. Édition 2013

L assurance maternité des femmes chefs d entreprises et des conjointes collaboratrices. Édition 2013 1 L assurance maternité des femmes chefs d entreprises et des conjointes collaboratrices Édition 2013 L assurance maternité Sommaire Les prestations maternité 3 Cas particuliers 8 Le congé paternité 11

Plus en détail

Ministère de la santé, de la jeunesse et des sports. Comité technique des infections nosocomiales et des infections liées aux soins

Ministère de la santé, de la jeunesse et des sports. Comité technique des infections nosocomiales et des infections liées aux soins Ministère de la santé, de la jeunesse et des sports. DIRECTION GENERALE DE LA SANTE DIRECTION DE L HOSPITALISATION ET DE L ORGANISATION DES SOINS Comité technique des infections nosocomiales et des infections

Plus en détail

PROCEDURE D EXPORT-IMPORT DU CERTIFICAT InVS INTERNET EXPLORER

PROCEDURE D EXPORT-IMPORT DU CERTIFICAT InVS INTERNET EXPLORER PROCEDURE D EXPORT-IMPORT DU CERTIFICAT InVS INTERNET EXPLORER FIREFOX Le certificat InVS, indispensable pour vous connecter au portail d authentification de l InVS, ne peut être récupéré qu une seule

Plus en détail

PROCEDURE ENREGISTREMENT

PROCEDURE ENREGISTREMENT Page 1 sur 7 ANNULE ET REMPLACE LES DOCUMENTS SUIVANTS référence 04/PR/001/02/V01 04/PR/001/02/V02 04/PR/001/02/V03 04/PR/001/02/V04 04/PR/001/02/V05 04/PR/001/02/V06 04/PR/001/02/V07 04/PR/001/02/V08

Plus en détail

FORMATION ACCESS 2007

FORMATION ACCESS 2007 FORMATION ACCESS 2007 Livret 1 Généralité sur les bases de données Niveau 1 Thierry TILLIER Retrouvez tous nos cours bureautiques sur http://www.e-presse.ca/ au Canada Sommaire Chapitre 1 INTRODUCTION...

Plus en détail

BILAN DE LA DAJ EN QUALITE D AUTO-ASSUREUR SUR LES RECLAMATIONS INDEMNITAIRES. Marjorie OBADIA/DAJ/10 janvier 2012

BILAN DE LA DAJ EN QUALITE D AUTO-ASSUREUR SUR LES RECLAMATIONS INDEMNITAIRES. Marjorie OBADIA/DAJ/10 janvier 2012 BILAN DE LA DAJ EN QUALITE D AUTO-ASSUREUR SUR LES RECLAMATIONS INDEMNITAIRES Marjorie OBADIA/DAJ/10 janvier 2012 Une place d auto-assureur unique en France : Rôle traditionnel de défense de l Institution

Plus en détail

SOMMAIRE COMMUNIQUÉ DE PRESSE. p. 3. p. 4 LE CESU. p. 5. Les outils. p. 6. Le centre de simulation. Quelques chiffres

SOMMAIRE COMMUNIQUÉ DE PRESSE. p. 3. p. 4 LE CESU. p. 5. Les outils. p. 6. Le centre de simulation. Quelques chiffres SOMMAIRE COMMUNIQUÉ DE PRESSE p. 3 LE CESU Les outils Le centre de simulation Quelques chiffres Un exemple : la formation à l emploi des infirmiers des services d urgences En annexe p. 4 p. 5 p. 6 p. 6

Plus en détail

Traitement des calculs urinaires par fragmentation (Lithotripsie par ondes de choc extracorporelle)

Traitement des calculs urinaires par fragmentation (Lithotripsie par ondes de choc extracorporelle) Traitement des calculs urinaires par fragmentation (Lithotripsie par ondes de choc extracorporelle) Le traitement des calculs urétéraux et rénaux a beaucoup changé depuis 1980 avec la venue d un appareil

Plus en détail

Ministère de la santé, de la jeunesse et des sports. Comité technique des infections nosocomiales et des infections liées aux soins

Ministère de la santé, de la jeunesse et des sports. Comité technique des infections nosocomiales et des infections liées aux soins Ministère de la santé, de la jeunesse et des sports. DIRECTION GENERALE DE LA SANTE DIRECTION DE L HOSPITALISATION ET DE L ORGANISATION DES SOINS Comité technique des infections nosocomiales et des infections

Plus en détail

Tel : +32.2.478.29.38 Fax : +32.2.478.56.40

Tel : +32.2.478.29.38 Fax : +32.2.478.56.40 MAFACT SPRL Avenue de l Araucaria, 108 1020 Bruxelles Belgique Tel : +32.2.478.29.38 Fax : +32.2.478.56.40 Http : www.mafact.com Email : sales@mafact.com Tab lle des mat iières Table des matières... 2

Plus en détail

Suivi de la grossesse et orientation des femmes enceintes en fonction des situations à risque identifiées

Suivi de la grossesse et orientation des femmes enceintes en fonction des situations à risque identifiées Suivi de la grossesse et orientation des femmes enceintes en fonction des situations à risque identifiées Grossesse a priori «normale» Quelle prise en charge? Sécurité médicale RPC EBM Opinion des usagers

Plus en détail

Site pilote de l IMBCI en Amérique du Nord

Site pilote de l IMBCI en Amérique du Nord CSSS La Pommeraie, Hôpital Brome Missisquoi Perkins certifié de l Initiative Ami des bébés 1999 Hôpital recertifié 2004 CLSC certifié 2005 CSSS certifié mai 2010 Site pilote de l IMBCI en Amérique du Nord

Plus en détail

SERVICES TECHNIQUES CENTRE HOSPITALIER. d AURILLAC. 1er congrès de l AFGRIS

SERVICES TECHNIQUES CENTRE HOSPITALIER. d AURILLAC. 1er congrès de l AFGRIS SERVICES TECHNIQUES CENTRE HOSPITALIER henri MONDOR d AURILLAC 1er congrès de l AFGRIS METHODE D ANALYSE ET DE PREVENTION DES RISQUES ET CERTIFICATION ISO 9002 Un couple pertinent pour les services techniques

Plus en détail

RAPPEL : La Dématérialisation n est pas à ce jour obligatoire

RAPPEL : La Dématérialisation n est pas à ce jour obligatoire FICHE DE CADRAGE PASSAGE AU PESV2 Etape dématérialisation RAPPEL : La Dématérialisation n est pas à ce jour obligatoire 1) CONTEXTE ET CONSTATS : Le passage au PES v2 DEMAT implique de joindre aux mandats

Plus en détail

Chapitre 1 : Introduction à la rééducation périnéale

Chapitre 1 : Introduction à la rééducation périnéale Chapitre 1 : Introduction à la rééducation périnéale 1. Historique. Kegel (1949). Bourcier (1970). 1985 : reconnaissance officielle d acte de MK. Développement de la MK périnéale : facteur éco/p sociale

Plus en détail

313-40013-B MIS À JOUR EN MARS 2013

313-40013-B MIS À JOUR EN MARS 2013 313-40013-B MIS À JOUR EN MARS 2013 SOMMAIRE 1 - La vaccination, comment ça marche? 3, 4 et 5 2 - Les vaccins détériorent-ils LA protection naturelle contre les maladies? 6 3 - Avec autant de vaccins,

Plus en détail

Le point de vue d une administration hospitalière Inka Moritz, Secrétaire générale

Le point de vue d une administration hospitalière Inka Moritz, Secrétaire générale Spécialistes en santé publique? Le point de vue d une administration hospitalière Inka Moritz, Secrétaire générale Le CHUV est l employeur de 10 000 personnes Budget 1,4 milliard de frs 2 1 des 5 Hôpitaux

Plus en détail

POST-PARTUM DR HADJI DR BELAHRACHE. janvier 2013 CHU PARNET

POST-PARTUM DR HADJI DR BELAHRACHE. janvier 2013 CHU PARNET POST-PARTUM DR HADJI DR BELAHRACHE janvier 2013 CHU PARNET DÉFINITION période qui s étend de l accouchement (après la délivrance) jusqu à la première menstruation -marquée par : o retour à la normale de

Plus en détail

GESTION DES RISQUES Cartographie COVIRISQ

GESTION DES RISQUES Cartographie COVIRISQ GESTION DES RISQUES Cartographie COVIRISQ PLAN Préambule Historique de la démarche Cartographie Organigramme Situation actuelle Constat Préambule OVE comprend : Un secteur social Un secteur médico-social

Plus en détail

SUGARCRM MODULE RAPPORTS

SUGARCRM MODULE RAPPORTS SUGARCRM MODULE RAPPORTS Référence document : SYNOLIA_Support_SugarCRM_Module_Rapports_v1.0.docx Version document : 1.0 Date version : 2 octobre 2012 Etat du document : En cours de rédaction Emetteur/Rédacteur

Plus en détail

Logiciels de gestion sur mesure Etude et développement. Logiciel de suivi des évènements indésirables dans les établissements hospitaliers

Logiciels de gestion sur mesure Etude et développement. Logiciel de suivi des évènements indésirables dans les établissements hospitaliers Logiciels de gestion sur mesure Etude et développement VIGITRACE Logiciel de suivi des évènements indésirables dans les établissements hospitaliers VIGITRACE Page 2 1. Préambule Le logiciel «Vigitrace»

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE OUVERTURE DU NOUVEL HOPITAL DE CANNES. Service Communication Tel. 04 93 69 75 70 Fax 04 93 69 70 09 Email : a.helbert@ch-cannes.

DOSSIER DE PRESSE OUVERTURE DU NOUVEL HOPITAL DE CANNES. Service Communication Tel. 04 93 69 75 70 Fax 04 93 69 70 09 Email : a.helbert@ch-cannes. Service Communication Tel. 04 93 69 75 70 Fax 04 93 69 70 09 Email : a.helbert@ch-cannes.fr DOSSIER DE PRESSE OUVERTURE DU NOUVEL HOPITAL DE CANNES Crédit Photo : Nicolas MASSON Cannes, le 6 avril 2011

Plus en détail

Incontinence anale du post-partum

Incontinence anale du post-partum Incontinence anale du post-partum Laurent Abramowitz Unité de proctologie médico-chirurgicale de l hôpital Bichat, Paris Et cabinet libéral Prévalence Inc anale France (1) : 11% > 45 ans Damon et al (2):Pop

Plus en détail

Site Internet. Tapez «www.loisirsactifamille.com» dans la barre d adresse d Internet Explorer

Site Internet. Tapez «www.loisirsactifamille.com» dans la barre d adresse d Internet Explorer Site Internet Tapez «www.loisirsactifamille.com» dans la barre d adresse d Internet Explorer Inscriptions en ligne Vous voici maintenant sur le site d inscriptions. C est ici que vous pouvez voir toutes

Plus en détail

CONTRACEPTION DU POST-PARTUM ET VISITE POST-NATALE

CONTRACEPTION DU POST-PARTUM ET VISITE POST-NATALE CONTRACEPTION DU POST-PARTUM ET VISITE POST-NATALE Présenté par JAOUEN Léna DIU Suivi gynécologique LE SCANFF Ghislaine DIU Périnalité Addictions Contraception du post-partum Une constatation: 5 % des

Plus en détail

Site Internet. Tapez «www.loisirsactifamille.com» dans la barre d adresse d Internet Explorer

Site Internet. Tapez «www.loisirsactifamille.com» dans la barre d adresse d Internet Explorer Site Internet Tapez «www.loisirsactifamille.com» dans la barre d adresse d Internet Explorer Inscriptions en ligne Vous voici maintenant sur le site d inscriptions. C est ici que vous pouvez voir toutes

Plus en détail

Note technique AbiFire5 Nouveau rapport 100

Note technique AbiFire5 Nouveau rapport 100 Note technique AbiFire5 Nouveau rapport 100 Dernière révision : 25 mars 2010 Table des matières 1 Introduction... 2 2 Etapes à suivre... 2 2.1 Avant conversion... 2 2.2 Conversion... 2 2.3 Initialisations...

Plus en détail

Date: Avant de commencer, nous aimerions savoir à qui nous devons un immense MERCI! pour t avoir référé à nous

Date: Avant de commencer, nous aimerions savoir à qui nous devons un immense MERCI! pour t avoir référé à nous 1 457 route 105, unité 2 Chelsea (QC) J9B 1L2 (819) 827-4499 Fax : (819) 827-4459 Drmartine4kids@hotmail.com www.chelseachiro.com Formulaire pour les nouveaux Petits Date: Avant de commencer, nous aimerions

Plus en détail

Manuel d utilisation du module GiftList Pro par Alize Web

Manuel d utilisation du module GiftList Pro par Alize Web Manuel d utilisation du module GiftList Pro par Alize Web DESCRIPTION 2 En tant que marchand 2 En tant que créateur 3 En tant que donateur 4 INSTALLER ET CONFIGURER LE MODULE (BACK OFFICE) 4 Télécharger

Plus en détail

NKGB - CNHB FCA Release 3.0

NKGB - CNHB FCA Release 3.0 Information relative à l'enregistrement et l'accès des médiateurs de dettes 1. Introduction / Documents Par la loi du 14/01/2013, publiée au Moniteur Belge du 01/03/2013, tous les médiateurs de dettes

Plus en détail

Après un an d enquête, 1176 femmes travaillant au C.H.U avaient répondu à notre questionnaire.

Après un an d enquête, 1176 femmes travaillant au C.H.U avaient répondu à notre questionnaire. Prévalence de l incontinence urinaire d effort selon le traumatisme obstétrical et la catégorie socio-. G. Philippe (1), I. Clément (2), I. Thaon (3) (1) Service d urologie C.H.U St jacques, Besançon (2)

Plus en détail

LA RECHERCHE INFIRMIERE: une exigence professionnelle / cas concret. La recherche infirmière. Cas concret : où se déroule-t-il?

LA RECHERCHE INFIRMIERE: une exigence professionnelle / cas concret. La recherche infirmière. Cas concret : où se déroule-t-il? LA RECHERCHE INFIRMIERE: une exigence professionnelle / cas concret 2ème journée infirmier(e)s / sages-femmes Université des Sciences de la Santé 20 novembre 2004 Stéphanie OGER 1 La recherche infirmière

Plus en détail

PREPARATION A LA PARENTALITE RYTHMES ET BESOINS DU NOUVEAU-NE. «Un bébé a besoin de tendresse, de chaleur, de contact et de lait»

PREPARATION A LA PARENTALITE RYTHMES ET BESOINS DU NOUVEAU-NE. «Un bébé a besoin de tendresse, de chaleur, de contact et de lait» Version 1- Nov. 2012 OBSTETRIQUE Fiche d information N 3 Page 1/8 Validation PREPARATION A LA PARENTALITE RYTHMES ET BESOINS DU NOUVEAU-NE Document 3-3 Condition «Un bébé a besoin de tendresse, de chaleur,

Plus en détail

PLAN D ACTION 2012 2016 POUR ACCELER LA REDUCTION DE LA MORTALITE MATERNELLE ET NEONATALE

PLAN D ACTION 2012 2016 POUR ACCELER LA REDUCTION DE LA MORTALITE MATERNELLE ET NEONATALE Royaume du Maroc Ministère de la Santé PLAN D ACTION 2012 2016 POUR ACCELER LA REDUCTION DE LA MORTALITE MATERNELLE ET NEONATALE Fin du Compte à rebours 2015 Avec l appui de Contexte En souscrivant aux

Plus en détail

va être opéré d un hypospadias

va être opéré d un hypospadias Votre enfant va être opéré d un hypospadias Introduction Le chirurgien urologue pédiatrique vous a confirmé le diagnostic d hypospadias et expliqué les avantages ainsi que les risques et complications

Plus en détail

INSTALLEZ VOTRE DISQUE DUR CANAL

INSTALLEZ VOTRE DISQUE DUR CANAL INSTALLEZ VOTRE DISQUE DUR CANAL Grâce à votre Disque Dur, bénéficiez : de l enregistrement HD de vos programmes de l enregistrement à distance de vos programmes du contrôle du direct Pour en profiter,

Plus en détail

Stratégies de dépistage des bactéries multirésistantes. Qui? Pourquoi? Comment? Après? L exemple des MRSA

Stratégies de dépistage des bactéries multirésistantes. Qui? Pourquoi? Comment? Après? L exemple des MRSA Stratégies de dépistage des bactéries multirésistantes à l hôpital et en MRS: Qui? Pourquoi? Comment? Après? L exemple des MRSA Prof. Dr. Youri Glupczynski Unité d Hygiène hospitalière & Laboratoire de

Plus en détail

EVALUER LA MAITRISE DU RISQUE INFECTIEUX EN EHPAD

EVALUER LA MAITRISE DU RISQUE INFECTIEUX EN EHPAD EVALUER LA MAITRISE DU RISQUE INFECTIEUX EN EHPAD Dr. Nathalie MAUBOURGUET Lundi 24 novembre 2008 Ministère de la Santé, Salle Laroque Séminaire National sur l Organisation de la Prévention des Infections

Plus en détail

Don d organes et mort cérébrale. Drs JL Frances & F Hervé Praticiens hospitaliers en réanimation polyvalente Hôpital Laennec, Quimper

Don d organes et mort cérébrale. Drs JL Frances & F Hervé Praticiens hospitaliers en réanimation polyvalente Hôpital Laennec, Quimper Don d organes et mort cérébrale Drs JL Frances & F Hervé Praticiens hospitaliers en réanimation polyvalente Hôpital Laennec, Quimper La mort cérébrale Cessation irréversible de toute fonction cérébrale

Plus en détail

Bulletin N 47 AU SOMMAIRE BLOC-NOTES ERRATUM. Octobre 2008 - Trimestriel. Bloc-Notes. Erratum. Annuaire web du CCLIN Ouest.

Bulletin N 47 AU SOMMAIRE BLOC-NOTES ERRATUM. Octobre 2008 - Trimestriel. Bloc-Notes. Erratum. Annuaire web du CCLIN Ouest. Bulletin N 47 Octobre 2008 - Trimestriel AU SOMMAIRE Bloc-Notes p. 1 Erratum p. 1 C.CLIN Ouest BLOC-NOTES Nouveautés du site http://www.cclinouest.com - Les résultats de la surveillance des Bactéries Muti-Résistantes

Plus en détail

La gestion des excreta en région Nord-Pas de Calais

La gestion des excreta en région Nord-Pas de Calais 14 besoins fondamentaux selon Virginia Henderson La gestion des excreta en région Nord-Pas de Calais Journée EHPAD Ile de France 03 avril 2014 Nouara Baghdadi pour le groupe de travail Nord Pas de Calais

Plus en détail

MANUEL L I A I S O N B A N C A I R E C O D A D O M I C I L I A T I O N S I S A B E L 6

MANUEL L I A I S O N B A N C A I R E C O D A D O M I C I L I A T I O N S I S A B E L 6 MANUEL L I A I S O N B A N C A I R E C O D A D O M I C I L I A T I O N S I S A B E L 6 1 Fonctionnement général Un certain nombre d opérations bancaires peuvent être automatisées de façon aisée. L introduction

Plus en détail

Création d'un questionnaire (sondage)

Création d'un questionnaire (sondage) Création d'un questionnaire (sondage) Le but de ce petit tuto est d'avoir les séquences pas à pas pour la création d'un questionnaire de façon à ne pas devoir rechercher la manière de procéder si l'outil

Plus en détail

Situation Agent Schéma posologique*

Situation Agent Schéma posologique* Le besoin d une antibioprophylaxie pour la prévention d une endocardite infectieuse et d une infection hématogène à la suite d une arthroplastie doit être envisagé sur une base individuelle et en collaboration

Plus en détail

Fièvre sans foyer chez l enfant de moins de 3 mois

Fièvre sans foyer chez l enfant de moins de 3 mois Fièvre sans foyer chez l enfant de moins de 3 mois Dr Sophie Blumental Service de Maladies Infectieuses Pédiatriques Hôpital Universitaire des Enfants Reine Fabiola Bruxelles INTRODUCTION Fièvre = symptôme

Plus en détail

14. Votre enfant a-t-il déjà souffert de :

14. Votre enfant a-t-il déjà souffert de : FORMULAIRE POUR ENFANT RENSEIGNEMENTS Nom du patient Prénom Sexe : M F Adresse Ville Code postal Tél. résidence ( ) Tél. travail parent ( ) Date de naissance / / année mois jour Âge an(s) mois Nom du parent

Plus en détail

Constructeur de confort

Constructeur de confort Constructeur de confort Sécurité des personnes et des biens Le groupe Constructions Electriques RV Métier : Conception, industrialisation et fabrication de matériels électroniques professionnels et grand

Plus en détail

PSDP et usage des pénicillines - ESAC

PSDP et usage des pénicillines - ESAC Plan National d alerte sur les Antibiotiques 2011/2016 Déclinaison régionale Pr Pierre DELLAMONICA CHU de Nice ARS 29/11/12 1 Plans précédents 2001/2005 et 2007/2010 «Menace de santé publique majeure»

Plus en détail

Visite test de certification V2014 Retour du CHU de Rennes GCS CAPPS Vendredi 12 juin 2015

Visite test de certification V2014 Retour du CHU de Rennes GCS CAPPS Vendredi 12 juin 2015 Visite test de certification V2014 Retour du CHU de Rennes GCS CAPPS Vendredi 12 juin 2015 CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE RENNES Le CHU de Rennes Etablissement MCO, SSR, SLD de 1860 lits et places

Plus en détail

Mise en place de référents grippe au sein d un centre hospitalier

Mise en place de référents grippe au sein d un centre hospitalier Mise en place de référents grippe au sein d un centre hospitalier Sophie FOUCAULT, IDE Hygiéniste, FFC Service ECLIN P.MIR, C.JACOB, Praticiens de Santé au Travail R.HUE, Praticien Hygiéniste, Service

Plus en détail

Europresse.com. Pour les bibliothèques publiques et de l enseignement. Votre meilleur outil de recherche en ligne. Guide version 1.

Europresse.com. Pour les bibliothèques publiques et de l enseignement. Votre meilleur outil de recherche en ligne. Guide version 1. Europresse.com Pour les bibliothèques publiques et de l enseignement Votre meilleur outil de recherche en ligne Guide version 1.5 CEDROM-SNi Comprendre la page d accueil 1. Bandeau de navigation 2. Espace

Plus en détail

Manuel d utilisation du Site Internet Professionnel

Manuel d utilisation du Site Internet Professionnel Manuel d utilisation du Site Internet Professionnel www.uni-presse.fr/pro UNI-Presse 112 rue Réaumur, 75080 Paris Cedex 02 France Tél : 01 42 78 37 72 Fax : 01 42 78 06 57 E-mail : servicepro@uni-presse.fr

Plus en détail

Modèle pour l auto-évaluation de la promotion et des pratiques d hygiène des mains au niveau de l établissement de soins

Modèle pour l auto-évaluation de la promotion et des pratiques d hygiène des mains au niveau de l établissement de soins Modèle pour l auto-évaluation de la promotion et des pratiques d hygiène des mains au niveau de l établissement de soins Introduction et instructions pour l utilisateur Le Modèle pour l auto-évaluation

Plus en détail

Module 2. De la conception à la naissance

Module 2. De la conception à la naissance Module 2. De la conception à la naissance ITEM 17. Principales complications de la grossesse Diagnostics différentiels d une hémorragie génitale Hématurie Rectorragie Diagnostics différentiels de l HTA

Plus en détail