PROTOCOLE D ACCORD DE L INDUSTRIE PETROLIERE CONCERNANT LA DEFENSE CONTRE L INCENDIE ET SON ANNEXE TECHNIQUE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PROTOCOLE D ACCORD DE L INDUSTRIE PETROLIERE CONCERNANT LA DEFENSE CONTRE L INCENDIE ET SON ANNEXE TECHNIQUE"

Transcription

1 PROTOCOLE D ACCORD DE L INDUSTRIE PETROLIERE CONCERNANT LA DEFENSE CONTRE L INCENDIE ET SON ANNEXE TECHNIQUE 4, AVENUE HOCHE PARIS FAX :

2 PROTOCOLE D'ACCORD DE L INDUSTRIE PETROLIERE CONCERNANT LA DEFENSE CONTRE L'INCENDIE Les sociétés propriétaires ou exploitantes d'installations de raffinage ou de dépôts d'hydrocarbures, signataires du présent protocole et de son annexe, décident de mettre en commun des moyens de lutte contre l'incendie dans le cadre des "plans d'opération internes" et des "plans particuliers d'intervention" afin de se porter assistance mutuelle. Les problèmes de responsabilité civile et d'assurances, du fait de cette assistance, sont réglés conformément aux dispositions ci-dessous. Les signataires se portent fort d'obtenir l'accord de leurs assureurs sur ces dispositions. Les principes fondamentaux de cette assistance mutuelle sont les suivants : - la société assistée, dans le cadre de la direction des opérations qui lui est impartie, assume normalement l'entière responsabilité de la participation de son propre personnel et du personnel des sociétés assistantes et de la mise en oeuvre des matériels et produits nécessaires, - les actes des personnels de chaque société sont couverts, aux clauses et conditions des polices d'assurances souscrites par les dites sociétés, - les produits et matériels consommés ou endommagés dans le cadre d'une intervention sont à la charge de la société assistée. Article I Le personnel des sociétés assistantes qui participe aux opérations de lutte contre l'incendie effectue, dès son arrivée sur les lieux du sinistre, un "travail en commun" sous la direction unique de la société assistée. Chaque société supporte seule les conséquences de ses fautes inexcusables ou intentionnelles à l'origine d'un accident du travail survenu au cours de ces opérations, ainsi que les conséquences des fautes lourdes ou actes de malveillance de son personnel. Sous réserve d'acceptation par la sécurité sociale, les accidents corporels, survenus au personnel des sociétés assistantes pendant les opérations de lutte contre l'incendie, doivent être considérés comme des accidents du travail. Les accidents de chargement au départ et de trajet restent sous la responsabilité des sociétés assistantes. Article II Sauf en cas de faute lourde ou d'acte de malveillance du personnel de la société assistante, la société assistée prend en charge les frais des produits consommés et de réparation ou de remplacement du matériel endommagé dans le cadre de l'intervention. Ces frais sont fixés d'un commun accord ou, à défaut, à dire d'expert désigné par la société assistante. Les frais d expertise sont dans ces conditions partagés entre les deux parties. Cette disposition n est toutefois pas applicable dans le cas d'exercices en commun de lutte contre l'incendie. Septembre

3 Article III La société assistée est seule responsable des dommages causés à des tiers du fait de la mise en oeuvre des moyens de défense sur les lieux du sinistre ou dans le cas d'exercices en commun de lutte contre l'incendie, sauf en cas de faute avérée d une société assistante. Article IV Si un sinistre survient ou si un cas d'urgence nécessite une action immédiate dans les propres installations d'une société assistante, son personnel et son matériel sont immédiatement libérés. Dès lors, la société assistée renonce à recours contre la société assistante fondé sur ce retrait Article V Les modalités de mise à disposition des moyens d'intervention sont précisées dans l'annexe technique jointe au présent protocole. Article VI Les parties soumettent à l'union Française des Industries Pétrolières toute difficulté qui pourrait survenir quant à l'interprétation ou à l'exécution du présent protocole. Article VII Le protocole entre en vigueur le 1 er janvier Il est établi pour une durée de trois ans renouvelable à chaque échéance de 3 ans par tacite reconduction. Dans l'intervalle, il peut être modifié afin de tenir compte des enseignements tirés de sa mise en oeuvre, des évolutions de la réglementation ou des changements dans les moyens de lutte contre l'incendie. Article VIII Un exemplaire du présent protocole et de son annexe, paraphés et signés par chaque société, est conservé par l'union Française des Industries Pétrolières. Signature pour adhésion aux termes du présent protocole Fait à... le... par... cachet de l entreprise :... signature : Septembre

4 ANNEXE TECHNIQUE AU PROTOCOLE D'ACCORD DE L INDUSTRIE PETROLIERE CONCERNANT LA DEFENSE CONTRE L'INCENDIE 1. OBJET La présente annexe complète l'article V du protocole. Elle définit les moyens et les modalités de leur mise à disposition. Elle ne se substitue pas, le cas échéant, aux clauses techniques des conventions locales d'assistance mutuelle. 2. DEFINITIONS 2.1 Plan d'opération interne (P.O.I.) Toute raffinerie et tout dépôt contenant plus de tonnes d'hydrocarbures de catégorie B ou tonnes d'hydrocarbures de catégorie C sont classés «Seveso seuil haut», et donc soumis à P.O.I. De plus, de nombreux sites classés «Seveso seuil bas», voire soumis à simple autorisation, rédigent également un P.O.I. Le P.O.I. est rédigé par le chef d'établissement en liaison étroite avec les pouvoirs publics (service départemental d'incendie et de secours, inspection des installations classées,...). Il couvre les domaines suivants: - connaissance et évaluation des risques, - estimation des besoins (eau, émulseurs, canons, personnels,...) - connaissance et évaluation des moyens des secours publics ou privés, - mise en oeuvre prévisionnelle de ces moyens, c'est à dire définition des missions en vue de réaliser l'intervention dans les meilleures conditions, - procédure d'établissement, de diffusion et d'utilisation d'un "laisser-passer au feu". Il est illustré par la courbe de montée en puissance (C.M.P.) dont un guide du GESIP (Groupe d Etude de Sécurité des Industries Pétrolières et Chimiques) donne les principes et les lignes directrices pour son établissement. Septembre

5 2.2 Plan Particulier d'intervention (P.P.I.) Le Décret n 1158 du 13 septembre 2005 relatif aux plans d'urgence précise dans son chapitre II les règles concernant l'établissement des Plans Particuliers d'intervention (P.P.I.). Préparé après consultation des maires, des exploitants concernés et des services départementaux, le P.P.I. est arrêté et, le cas échéant, déclenché par le Préfet qui assure dès lors la direction des opérations. 3 PRINCIPES GENERAUX DE DEFINITION DES MOYENS ET DES ZONES D'ACTION DANS LE CADRE DE L'APPLICATION DU PROTOCOLE 3.1 Moyens en matériels Assistance par une raffinerie Le signataire du protocole s'engage à mettre à disposition des confrères les moyens en canons à mousse et en émulseurs indiqués dans l'inventaire ci-joint Assistance par un dépôt 3.2 Zone d'action Le chef de dépôt met à la disposition de l'établissement assisté tout ou partie de ses canons à mousse et de sa réserve d'émulseurs. Ces moyens sont ceux figurant dans l'inventaire ci-joint. Il conserve impérativement dans son dépôt les moyens nécessaires à sa propre protection. Les moyens mobilisables sont ceux situés dans une zone déterminée pour chaque cas en fonction : - des temps maximaux d'acheminement de ces moyens en tenant compte des modalités définies en 4.3 ci-après, - des moyens déjà existants dans la zone du sinistre, et de ceux nécessaires à la mise en oeuvre du P.O.I. dans les meilleures conditions. Septembre

6 4 MISE A DISPOSITION 4.1 Information mutuelle Un accord mutuel signé entre assistant et assisté permet de mieux gérer le P.O.I. lors de l'élaboration de celui-ci. Toute modification des moyens chez un assistant est portée à la connaissance du ou des assistés et de l'ufip. 4.2 Appel des secours Les demandes d'assistance sont faites par l'assisté lui-même selon les procédures prévues au P.O.I. et communiquées aux assistants. L'assistance peut être volontaire. Pour les exercices, en particulier pour s'assurer des délais et problèmes liés à l'acheminement des secours, des accords préalables interviennent entre les chefs d'établissements concernés ou leurs délégués. 4.3 Acheminement des moyens L'acheminement des moyens et la mise à disposition au profit de l'assisté peut se faire soit : - par l'établissement assistant lui-même, - par les sapeurs pompiers devant intervenir directement et/ou en renfort - par un tiers dans le cadre d'un accord ou d'un contrat de transport passé par l'établissement assisté ou assistant, avec une procédure clairement définie. Quel que soit le mode d'acheminement, l'efficacité reste l'objectif principal à poursuivre. 5. UTILISATION DES MOYENS DE SECOURS La mise en oeuvre des moyens recensés est effectuée sous l'entière responsabilité du chef d'établissement assisté selon les modalités prévues au P.O.I. Septembre

7 Fichier de consolidation répertoriant l implantation des établissements et l inventaire Taux expérimentaux retenus par le Comité de Pilotage pour les feux d hydrocarbures :. 2 litres/m².mn. 2,5 litres/m².mn. 3 litres/m².mn Septembre

CONVENTION DE GESTION ET DE REGLEMENT (CORRESPONDANT)

CONVENTION DE GESTION ET DE REGLEMENT (CORRESPONDANT) CONVENTION DE GESTION ET DE REGLEMENT (CORRESPONDANT) à partir du 1 er août 2014 Entre le BCF des sociétés d assurances contre les accidents d automobile, 1 Rue Jules Lefebvre, 75431 PARIS CEDEX 09, et,

Plus en détail

MANDAT DE GESTION ET DE REGLEMENT POUR LE COMPTE DU BCF (Mandataire)

MANDAT DE GESTION ET DE REGLEMENT POUR LE COMPTE DU BCF (Mandataire) (Mandataire 2014) MANDAT DE GESTION ET DE REGLEMENT POUR LE COMPTE DU BCF (Mandataire) Entre le BCF des sociétés d assurances contre les accidents d automobile, 1, Rue Jules Lefebvre, 75431 PARIS CEDEX

Plus en détail

Convention de mobilité européenne. Elève d un pays de l Union Européenne effectuant une mobilité en France

Convention de mobilité européenne. Elève d un pays de l Union Européenne effectuant une mobilité en France Convention de mobilité européenne. Elève d un pays de l Union Européenne effectuant une mobilité en France Préambule : Les présentes dispositions sont applicables aux périodes de formation effectuées durant

Plus en détail

Convention relative aux conditions d'utilisation du logiciel LEXIC / OVIDE

Convention relative aux conditions d'utilisation du logiciel LEXIC / OVIDE Convention relative aux conditions d'utilisation du logiciel LEXIC / OVIDE Vu le Code général des collectivités territoriales et notamment ses articles L.1321-1 à L.1321-8 ; Vu le code de la propriété

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières

Cahier des Clauses Techniques Particulières MARCHE DE PRESTATIONS ET DE FOURNITURES DE SERVICE Vérifications techniques règlementaires Des bâtiments et équipements publics Cahier des Clauses Techniques Particulières Désignation de la personne publique

Plus en détail

CONVENTION DE STAGE. la ville d'angoulême, représentée par le Maire :...

CONVENTION DE STAGE. la ville d'angoulême, représentée par le Maire :... CONVENTION DE STAGE AGENT DE SERVICE POLYVALENT AGENT DE RESTAURATION SCOLAIRE ARTICLE 1 : Entre la ville d'angoulême, représentée par le Maire :... Et le centre de formation :... Adresse :...... N Tél

Plus en détail

(En France) Approuvée par le Conseil d Administration du 13 Février2001

(En France) Approuvée par le Conseil d Administration du 13 Février2001 Annexe 1 : charte des stages Annexe 2 : attestation de responsabilité civile fournie par l étudiant Année universitaire 2008-2009 ENTRE LES DEUX PARTIES : CONVENTION DE PROJET TUTORE (En France) Approuvée

Plus en détail

Journée d études Nationales 2011

Journée d études Nationales 2011 Journée d études Nationales 2011 Appliquer la nouvelle règlementation ERP pour les équipements sportifs : quelle méthode pour le service des sports? Alexandre CHEVAILLER, Ville de Montbéliard (25) Capitaine

Plus en détail

CONVENTION DE STAGE. Faculté des Sciences de l'umons Master en sciences..., Finalité..., Année académique...

CONVENTION DE STAGE. Faculté des Sciences de l'umons Master en sciences..., Finalité..., Année académique... CONVENTION DE STAGE Faculté des Sciences de l'umons Master en sciences..., Finalité..., Année académique... Entre : L'Université de Mons, dont le siège est établi à 7000 Mons, place du Parc 20, et représentée

Plus en détail

INSTITUT DEPARTEMENTAL ALBERT CALMETTE ROUTE DE WIDEHEM BP 129 62176 CAMIERS

INSTITUT DEPARTEMENTAL ALBERT CALMETTE ROUTE DE WIDEHEM BP 129 62176 CAMIERS CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Désignation et adresse de l établissement qui passe le marché : INSTITUT DEPARTEMENTAL ALBERT CALMETTE ROUTE DE WIDEHEM BP 129 62176 CAMIERS Objet du marché

Plus en détail

CONVENTION D AUTORISATION D USAGE DE TERRAINS EN VUE DE LA PRATIQUE DU CANYONISME propriétaire privé / site sportif

CONVENTION D AUTORISATION D USAGE DE TERRAINS EN VUE DE LA PRATIQUE DU CANYONISME propriétaire privé / site sportif 1 ENTRE LES SOUSSIGNES : CONVENTION D AUTORISATION D USAGE DE TERRAINS EN VUE DE LA PRATIQUE DU CANYONISME propriétaire privé / site sportif! Monsieur demeurant : ci après désigné le propriétaire ET! LA

Plus en détail

CONVENTION DE STAGE EN ENTREPRISE EN FRANCE MÉTROPOLITAINE ANNÉE SCOLAIRE... /...

CONVENTION DE STAGE EN ENTREPRISE EN FRANCE MÉTROPOLITAINE ANNÉE SCOLAIRE... /... CONVENTION DE STAGE EN ENTREPRISE EN FRANCE MÉTROPOLITAINE ANNÉE SCOLAIRE... /... Concernant le stagiaire: Nom : Prénom : Adresse : Date de naissance : Nationalité : Formation : Entre: Nom et adresse complète

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE SERVICES. MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE Passé en application de l article 28 du code des marchés publics

MARCHE PUBLIC DE SERVICES. MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE Passé en application de l article 28 du code des marchés publics PREFET DU HAUT-RHIN MARCHE PUBLIC DE SERVICES MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE Passé en application de l article 28 du code des marchés publics CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES (CCP) ASSURANCE RESPONSABILITE

Plus en détail

CONVENTION DE STAGE. Article 1 : Objet

CONVENTION DE STAGE. Article 1 : Objet CONVENTION DE STAGE Préliminaire : stages hors administrations et établissement publics de l État ne présentant pas un caractère industriel et commercial : Les signataires de la présente convention de

Plus en détail

Convention de mise à disposition d un apprenti d un Etat membre de l Union européenne auprès d une entreprise/d un organisme d accueil en France.

Convention de mise à disposition d un apprenti d un Etat membre de l Union européenne auprès d une entreprise/d un organisme d accueil en France. Convention de mise à disposition d un apprenti d un Etat membre de l Union européenne auprès d une entreprise/d un organisme d accueil en France. Préambule La présente convention est conclue en application

Plus en détail

CONTRAT DE GARDE D'ARCHIVES ET DE NUMERISATION

CONTRAT DE GARDE D'ARCHIVES ET DE NUMERISATION 15, Avenue Marcelin Berthelot TÉL. : 01 47 92 99 99 92390 VILLENEUVE LA GARENNE FAX : 01 47 92 99 59 e.mail : suivi@archiveco.fr CONTRAT DE GARDE D'ARCHIVES ET DE NUMERISATION Entre les soussignés, ARCHIVECO

Plus en détail

Code de la Sécurité Sociale

Code de la Sécurité Sociale Code de la Sécurité Sociale Section 2 : Chirurgiens-dentistes, sages-femmes et auxiliaires médicaux Sous-section 2 : Conventions départementales. Article R162-2 A défaut de convention nationale, les tarifs

Plus en détail

CONVENTION DE STAGE. Entre la ville de :... représentée par le Maire :...

CONVENTION DE STAGE. Entre la ville de :... représentée par le Maire :... Logo de la direction académique CONVENTION DE STAGE CAP Petite enfance Baccalauréat professionnel agricole Services aux personnes et aux territoires Baccalauréat professionnel Accompagnement, Soins et

Plus en détail

ASSURANCE GROUPEMENTS SPORTIFS

ASSURANCE GROUPEMENTS SPORTIFS Exemplaire destiné à l assuré Sport(s) pratiqué(s) par l assuré Exemplaire destiné à la société Sport(s) pratiqué(s) par l assuré Exemplaire destiné à l intermédiaire Sport(s) pratiqué(s) par l assuré

Plus en détail

ANNEXE 2 : CONVENTION DE STAGE D IMMERSION EN LYCEE PROFESSIONNEL (LP) OU EN CENTRE DE FORMATION D'APPRENTIS (CFA) ELEVES DE PLUS DE 14 ans

ANNEXE 2 : CONVENTION DE STAGE D IMMERSION EN LYCEE PROFESSIONNEL (LP) OU EN CENTRE DE FORMATION D'APPRENTIS (CFA) ELEVES DE PLUS DE 14 ans Le dispositif ««B.R.A.V.O» «Bloquer les Ruptures, Accompagner Vers l Orientation» est une action collective financée par le FSE, menée par la commission insertion du district de Saverne dans le cadre de

Plus en détail

CONTRAT DE MAINTENANCE TECHNIQUE "ECOLES"

CONTRAT DE MAINTENANCE TECHNIQUE ECOLES CONTRAT DE MAINTENANCE TECHNIQUE "ECOLES" ENTRE LE SYNDICAT INFORMATIQUE DE CHARENTE-MARITIME ET LA COMMUNE DE Année : 2015 / 2016 Toute utilisation ou reproduction intégrale ou partielle faite sans le

Plus en détail

MAINTENANCE ET ASSISTANCE TECHNIQUE DU SITE INTERNET WWW.CILGERE.FR

MAINTENANCE ET ASSISTANCE TECHNIQUE DU SITE INTERNET WWW.CILGERE.FR MARCHE : 15.004 MAINTENANCE ET ASSISTANCE TECHNIQUE DU SITE INTERNET WWW.CILGERE.FR CONVENTION DE PRESTATIONS Page n 1/6 CONTRACTANTS Entre d'une part, CILGERE - Association régie par la Loi du 1 er juillet

Plus en détail

Contrat de sous-traitance (construction, bâtiment, BTP)

Contrat de sous-traitance (construction, bâtiment, BTP) Contrat de sous-traitance (construction, bâtiment, BTP) ENTRE LES SOUSSIGNES : [Nom de la Société], [Forme juridique de la Société] Au capital social de [Montant] euros, Dont le siège social se situe au

Plus en détail

CONTRAT DE CESSION DU DROIT D'EXPLOITATION D'UN SPECTACLE (*) 2011/2012. Raison sociale de l entreprise :... Numéro de SIRET :... Numéro GUSO :...

CONTRAT DE CESSION DU DROIT D'EXPLOITATION D'UN SPECTACLE (*) 2011/2012. Raison sociale de l entreprise :... Numéro de SIRET :... Numéro GUSO :... Contrat 1 CONTRAT DE CESSION DU DROIT D'EXPLOITATION D'UN SPECTACLE (*) 2011/2012 ENTRE LES SOUSSIGNES : Raison sociale de l entreprise :... Numéro de SIRET :... Numéro GUSO : Numéro URSSAF :... Numéro

Plus en détail

Organisation de la gestion de crise à Mayotte. Préfecture de Mayotte- SIDPC Mise à jour août 2011

Organisation de la gestion de crise à Mayotte. Préfecture de Mayotte- SIDPC Mise à jour août 2011 Organisation de la gestion de crise à Mayotte Préfecture de Mayotte- SIDPC Mise à jour août 2011 SOMMAIRE INTRODUCTION AVANT LA CRISE PENDANT LA CRISE APRES LA CRISE 2 Service interministériel de défense

Plus en détail

Contrat de télétravailleur pendulaire (embauche directe en télétravail pendulaire)

Contrat de télétravailleur pendulaire (embauche directe en télétravail pendulaire) Contrat de télétravailleur pendulaire (embauche directe en télétravail pendulaire) Entre les soussignés La Société, Adresse : N o URSSAF : URSSAF Code NAF : Représentée par Monsieur agissant en qualité

Plus en détail

GESTION DES SINISTRES

GESTION DES SINISTRES GESTION DES SINISTRES Notion de sinistre et limites Un sinistre est un évènement accidentel dont la nature est garantie par le contrat. Un sinistre est indemnisable uniquement s il provoque un dommage.

Plus en détail

MANDAT DE GESTION ET DE REGLEMENT POUR LE COMPTE DU BUREAU CENTRAL FRANÇAIS (Mandataire ) -----------------------------------

MANDAT DE GESTION ET DE REGLEMENT POUR LE COMPTE DU BUREAU CENTRAL FRANÇAIS (Mandataire ) ----------------------------------- 01/07/2006-mandataire MANDAT DE GESTION ET DE REGLEMENT POUR LE COMPTE DU BUREAU CENTRAL FRANÇAIS (Mandataire ) ----------------------------------- Entre le Bureau central français des sociétés d assurances

Plus en détail

L'APPLICATION DANS LE TEMPS DES ASSURANCES DE RESPONSABILITE CIVILE

L'APPLICATION DANS LE TEMPS DES ASSURANCES DE RESPONSABILITE CIVILE L'APPLICATION DANS LE TEMPS DES ASSURANCES DE RESPONSABILITE CIVILE 1 - L'APPLICATION DE LA GARANTIE DANS LE TEMPS (Application de la garantie dans le temps dans les assurances de responsabilité avant

Plus en détail

Journal officiel de l'union européenne

Journal officiel de l'union européenne L 321/26 6.12.2003 DIRECTIVE 2003/110/CE DU CONSEIL du 25 novembre 2003 concernant l'assistance au transit dans le cadre de mesures d'éloignement par voie aérienne LE CONSEIL DE L'UNION EUROPÉENNE, vu

Plus en détail

FACULTE DE PHARMACIE. Stage légal officine Stage complémentaire MA 2

FACULTE DE PHARMACIE. Stage légal officine Stage complémentaire MA 2 CONVENTION DE STAGE FACULTE DE PHARMACIE Stage légal officine Stage complémentaire MA 2 Officine Recherche Industrie Biologie clinique Clinique Erasmus Coopération G3 ENTRE : 1. L Université libre de Bruxelles,

Plus en détail

CONVENTION DE STAGE. entre L'OBSERVATOIRE DE PARIS L'ORGANISME D'ACCUEIL. ci-après désigné :

CONVENTION DE STAGE. entre L'OBSERVATOIRE DE PARIS L'ORGANISME D'ACCUEIL. ci-après désigné : CONVENTION DE STAGE entre L'OBSERVATOIRE DE PARIS et L'ORGANISME D'ACCUEIL ci-après désigné : en vue de l'organisation des STAGES OBLIGATOIREMENT INCLUS dans la formation conduisant au MASTER DE RECHERCHE

Plus en détail

GESTION DE CRISE : Le rôle du maire

GESTION DE CRISE : Le rôle du maire GESTION DE CRISE : Le rôle du maire Introduction : Le risque zéro n existe pas L actualité montre que de nombreux événements soudains et dramatiques peuvent survenir en France (d origine naturelle, technologique,

Plus en détail

Contrat de Maintenance d'installation de Climatisation

Contrat de Maintenance d'installation de Climatisation Contrat de Maintenance d'installation de Climatisation Entre les soussignés d'une part d'autre part, Nom ou raison sociale l Entreprise : Adresse : n d'inscription au registre préfectoral (2) Qualifiée

Plus en détail

L ASSISTANCE INFORMATIQUE DÉLOCALISÉE DE L ACADÉMIE DE TOULOUSE CONVENTION A DESTINATION DES ÉCOLES DU LOT

L ASSISTANCE INFORMATIQUE DÉLOCALISÉE DE L ACADÉMIE DE TOULOUSE CONVENTION A DESTINATION DES ÉCOLES DU LOT L ASSISTANCE INFORMATIQUE DÉLOCALISÉE DE L ACADÉMIE DE TOULOUSE CONVENTION A DESTINATION DES ÉCOLES DU LOT Elle s insère dans la politique académique de développement des Technologies d Information et

Plus en détail

Exemple de protocole d'accord Secteur privé.

Exemple de protocole d'accord Secteur privé. Exemple de protocole d'accord Secteur privé. Ce document devra être adapté en fonction de la configuration de votre expérimentation et des modalités validées par la direction. Vu la décision de (nom de

Plus en détail

PROTOCOLE D'ACCORD ENTRE

PROTOCOLE D'ACCORD ENTRE PROTOCOLE D'ACCORD ENTRE L'INSTITUT GÉOGRAPHIQUE NATIONAL (IGN) Établissement Public de l État à Caractère Administratif représenté par son Directeur Général et domicilié 136, bis Rue de Grenelle, 75700

Plus en détail

FÉDÉRATION FRANÇAISE DE LA MONTAGNE ET DE L ESCALADE

FÉDÉRATION FRANÇAISE DE LA MONTAGNE ET DE L ESCALADE FÉDÉRATION FRANÇAISE DE LA MONTAGNE ET DE L ESCALADE 8-10 quai de la marne 75019 PARIS Téléphone : 01 40 18 75 50 Fax : 01 40 18 75 59 web : www.ffme.fr - e-mail : info@ffme.fr CONVENTION AUTORISATION

Plus en détail

Contrat de maintenance

Contrat de maintenance Contrat de maintenance Conditions générales EGF.BTP Octobre 2008 ENTREPRISES GENERALES DE FRANCE.BTP 9, rue La Pérouse, 75784 PARIS CEDEX 16 Tél : 01.40.69.52.78 Fax : 01.47.20.76.50 E-mail : syndicat@egfbtp.com

Plus en détail

Contrat type de location d'un véhicule industriel avec conducteur pour le transport routier de marchandises

Contrat type de location d'un véhicule industriel avec conducteur pour le transport routier de marchandises Décret n 2002-566 du 17 avril 2002 - J.O. n 96 du 24 avril 2002 page 7302 Contrat type de location d'un véhicule industriel avec conducteur pour le transport routier de marchandises Version consolidée

Plus en détail

La procédure V.E.I. (Véhicules Economiquement Irréparables) Renforcer la sécurité routière en empêchant un véhicule ayant subi des dommages importants

La procédure V.E.I. (Véhicules Economiquement Irréparables) Renforcer la sécurité routière en empêchant un véhicule ayant subi des dommages importants La procédure V.E.I. (Véhicules Economiquement Irréparables) Objectifs de la procédure Renforcer la sécurité routière en empêchant un véhicule ayant subi des dommages importants d'utiliser sans contrôle

Plus en détail

Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale

Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Circulaire CNAMTS MMES et MM les Directeurs Date : 27/07/94 des Caisses Primaires d'assurance Maladie et des Etablissements

Plus en détail

Sécurité industrielle 70%

Sécurité industrielle 70% Sécurité industrielle 70% de PPRT approuvés (285 sur 407 PPRT à l échelle nationale). L objectif du Ministère de l Ecologie est d approuver 95% des PPRT à fin 2014. La gestion de la sécurité et son amélioration

Plus en détail

Location du minibus et convention de mise à disposition 2015

Location du minibus et convention de mise à disposition 2015 Location du minibus et convention de mise à disposition 2015 L OSCAL a le plaisir de mettre à la disposition de ses associations, un minibus 9 places de marque FORD. Pour faire une demande de réservation,

Plus en détail

Contrat de Prestation De Service

Contrat de Prestation De Service 8, Rue des Goncourt - 75011 PARIS Tél: 01 48 07 19 83 - Fax: 01 48 07 00 22 Contrat de Prestation De Service La Société DOMI, au capital de 15245, ayant son siège social au 8, Rue des Goncourt à Paris

Plus en détail

Convention fixant les modalités de prise en charge et le tarif journalier en lieu de vie et d'accueil pour mineurs

Convention fixant les modalités de prise en charge et le tarif journalier en lieu de vie et d'accueil pour mineurs Convention type «lieu de vie et d accueil» Convention fixant les modalités de prise en charge et le tarif journalier en lieu de vie et d'accueil pour mineurs Entre, d'une part, le Conseil général des Vosges,

Plus en détail

Conventions de stage (pour un stage en FRANCE) Exemplaire à remettre à l Organisme d Accueil

Conventions de stage (pour un stage en FRANCE) Exemplaire à remettre à l Organisme d Accueil Conventions de stage (pour un stage en FRANCE) Exemplaire à remettre à l Organisme d Accueil Entre, d une part, l Ecole Spéciale d Architecture (ESA), 254 boulevard Raspail, 75014 PARIS, représentée par

Plus en détail

ACCORD ADMINISTRATIF. La Commission des opérations de bourse (COB) et la Commission des Valeurs Mobilières du Québec (CVMQ) ;

ACCORD ADMINISTRATIF. La Commission des opérations de bourse (COB) et la Commission des Valeurs Mobilières du Québec (CVMQ) ; 1992-07 REPUBLIQUE FRANÇAISE COMMISSION DES OPERATIONS DE BOURSE COMMISSION DES VALEURS MOBILIÈRES DU QUEBEC ACCORD ADMINISTRATIF La Commission des opérations de bourse (COB) et la Commission des Valeurs

Plus en détail

LES DIFFERENTS RISQUES ET LES MESURES DE BONNE GESTION

LES DIFFERENTS RISQUES ET LES MESURES DE BONNE GESTION LES DIFFERENTS RISQUES ET LES MESURES DE BONNE GESTION Une entreprise présente différents type de risque. Les conséquences peuvent être plus ou moins graves. De simples précautions peuvent éviter ou limiter

Plus en détail

PRÉFET DE LA REUNION DIRECTION DE LA JEUNESSE, DES SPORTS ET DE LA COHESION SOCIALE DE LA REUNION ---------

PRÉFET DE LA REUNION DIRECTION DE LA JEUNESSE, DES SPORTS ET DE LA COHESION SOCIALE DE LA REUNION --------- PRÉFET DE LA REUNION DIRECTION DE LA JEUNESSE, DES SPORTS ET DE LA COHESION SOCIALE DE LA REUNION --------- CONVENTION D ACCUEIL relative aux séjours vacances d enfants mineurs organisés à l étranger,

Plus en détail

CONVENTION CONSTITUTIVE

CONVENTION CONSTITUTIVE DU GROUPEMENT DE COMMANDES POUR L ACHAT D'ÉLECTRICITÉ Approuvée le Par délibération du... en date du : Préambule : Depuis le 1er juillet 2004, le marché de l énergie est ouvert à la concurrence. Cette

Plus en détail

Bulletin officiel n 5444 du 8 rejeb 1427 (3-8-2006).

Bulletin officiel n 5444 du 8 rejeb 1427 (3-8-2006). Arrêté du ministre des finances et de la privatisation n 2241-04 du 14 kaada 1425 (27 décembre 2004) relatif à la présentation des opérations d assurances. Bulletin officiel n 5292 du 8 maharrem 1426 (17-2-2005).

Plus en détail

PRÉFET DE L EURE. Direction de la prévention et de la sécurité civile Boulevard Georges Chauvin CS 92201-27022 EVREUX cedex

PRÉFET DE L EURE. Direction de la prévention et de la sécurité civile Boulevard Georges Chauvin CS 92201-27022 EVREUX cedex PRÉFET DE L EURE Direction de la prévention et de la sécurité civile Boulevard Georges Chauvin CS 92201-27022 EVREUX cedex FORMULAIRE DE DEMANDE D AUTORISATION DE MANIFESTATION SPORTIVE AVEC VEHICULES

Plus en détail

Convention: Stage d'observation en milieu professionnel

Convention: Stage d'observation en milieu professionnel !1!! Convention: Stage d'observation en milieu professionnel Vu le code du travail, et notamment son article L.211-1 Vu le code de l'éducation, et notamment ses articles L.313-1, L331-4, L.332-3, L335-2,

Plus en détail

ARRETE DU 18 NOVEMBRE 2004. relatif à l entretien des installations d ascenseurs

ARRETE DU 18 NOVEMBRE 2004. relatif à l entretien des installations d ascenseurs ARRETE DU 18 NOVEMBRE 2004 relatif à l entretien des installations d ascenseurs Le ministre d Etat, ministre de l économie, des finances et de l industrie, le ministre de l emploi du travail et de la cohésion

Plus en détail

CONVENTION D ADHESION AU SERVICE HYGIENE ET SECURITE DU CENTRE DE GESTION DE VAUCLUSE

CONVENTION D ADHESION AU SERVICE HYGIENE ET SECURITE DU CENTRE DE GESTION DE VAUCLUSE CONVENTION D ADHESION AU SERVICE HYGIENE ET SECURITE DU CENTRE DE GESTION DE VAUCLUSE ENTRE : Le Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale de Vaucluse - 80 Rue Marcel Demonque - AGROPARC CS

Plus en détail

Convention pour la restauration scolaire, la garderie périscolaire et le centre de loisirs sans hébergement de la commune de Villebéon

Convention pour la restauration scolaire, la garderie périscolaire et le centre de loisirs sans hébergement de la commune de Villebéon Convention pour la restauration scolaire, la garderie périscolaire et le centre de loisirs sans hébergement de la commune de Villebéon Article 1: formation de la convention La commune de Villebéon ci après

Plus en détail

mai 2012 1. OBJECTIFS

mai 2012 1. OBJECTIFS mai 2012 CODE DE CONDUITE VISANT À LA MISE EN PLACE DANS LES ENTREPRISES D'UN SYSTÈME DE SURVEILLANCE DES PRÉCURSEURS CHIMIQUES ET DES ÉQUIPEMENTS SUSCEPTIBLES D'ÊTRE DÉTOURNÉS EN VUE DE LA PRODUCTION

Plus en détail

CONVENTION DE STAGE 2014-2015 CRFPA

CONVENTION DE STAGE 2014-2015 CRFPA Institut d Etudes Judiciaires Jean DOMAT 12, place du Panthéon 75005 PARIS UFR - Droit des affaires / Tél : 01.44.07.76.43 CONVENTION DE STAGE 2014-2015 CRFPA Article 1 er : Objet de la convention La présente

Plus en détail

Clinique vétérinaire 58, Avenue du Docteur Arnold Netter 75012 PARIS

Clinique vétérinaire 58, Avenue du Docteur Arnold Netter 75012 PARIS RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE PARIS Paris, le 7 février 2014 N/Réf. : CODEP-PRS-2014-004998 Clinique vétérinaire 58, Avenue du Docteur Arnold Netter 75012 PARIS Objet : Inspection sur le thème de la

Plus en détail

CONTRAT DE PRÊT DE TERRAIN

CONTRAT DE PRÊT DE TERRAIN CONTRAT DE PRÊT DE TERRAIN Exemplaire emprunteur ENTRE LES SOUSSIGNES Monsieur et/ou Madame. (nom, prénom, adresse, code postal) Ci-après dénommé(e) «le PRETEUR», d une part Ayant, si nécessaire, pour

Plus en détail

Le dispositif d accueil a été enrichi et adapté à la diversité des situations individuelles des

Le dispositif d accueil a été enrichi et adapté à la diversité des situations individuelles des Protocole d'accord DPM/OMI /FASILD relatif à la mise en œuvre du service public de l'accueil et du contrat d'accueil et d'intégration du 16 mars 2005 1. Préambule La réussite de l accueil des étrangers

Plus en détail

Assurance Responsabilité Civile Exploitation et Professionnelle et Protection Juridique

Assurance Responsabilité Civile Exploitation et Professionnelle et Protection Juridique Assurance Responsabilité Civile Exploitation et Professionnelle et Protection Juridique pour les professionnels de l informatique, du numérique et des télécommunications Notice d information Risques. Réassurance.

Plus en détail

Le Délégué à la Sécurité du Personnel

Le Délégué à la Sécurité du Personnel GRAND-DUCHE DE LUXEMBOURG Luxembourg, le 30 novembre 1995 ITM-AM 153.1 Le Délégué à la Sécurité du Personnel Bases: - Loi modifiée du 18 mai 1979 portant réforme des délégations du personnel. - Loi du

Plus en détail

CONDITIONS PARTICULIERES «MULTIRISQUE BATIMENT» DES ORGANISMES D HLM

CONDITIONS PARTICULIERES «MULTIRISQUE BATIMENT» DES ORGANISMES D HLM CONDITIONS PARTICULIERES «MULTIRISQUE BATIMENT» DES ORGANISMES D HLM Le présent contrat est régi par: le Code des Assurances Les présentes conditions particulières les Conventions Spéciales Modèle HLM

Plus en détail

Convention de stage : Formation en milieu professionnel

Convention de stage : Formation en milieu professionnel Logo Établissement République Tunisienne ----------- ------------ Ministère de l Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique, des Technologies de l Information et de la Communication -----------

Plus en détail

CCTP Lot 2 «RESPONSABILITE CIVICE ET RISQUES ANNEXES»

CCTP Lot 2 «RESPONSABILITE CIVICE ET RISQUES ANNEXES» Marché d assurances garantissant «les dommages aux biens et risques annexes», «la responsabilité civile et risques annexes», «protection juridique et risques annexes» et «flotte automobile et risques annexes»

Plus en détail

Annexe 2 CONVENTION DE STAGE ENTRE LA BANQUE CENTRALE DES ÉTATS DE L'AFRIQUE DE L'OUEST (BCEAO) MADAME/MADEMOISELLE/MONSIEUR...

Annexe 2 CONVENTION DE STAGE ENTRE LA BANQUE CENTRALE DES ÉTATS DE L'AFRIQUE DE L'OUEST (BCEAO) MADAME/MADEMOISELLE/MONSIEUR... Direction Générale des Ressources Humaines et de la Formation Direction de la Gestion des Ressources Humaines Service du Développement des Compétences Annexe 2 CONVENTION DE STAGE ENTRE LA BANQUE CENTRALE

Plus en détail

Adresse :. e.mail :. Tél :. Fax :. Elle concerne le stage de formation professionnelle effectué par : M...

Adresse :. e.mail :. Tél :. Fax :. Elle concerne le stage de formation professionnelle effectué par : M... CONVENTION DE STAGE Article 1 er : Objet de la convention La présente convention règle les rapports entre : L'Université Paris 1 Panthéon Sorbonne, représentée par son Président et, par délégation, par

Plus en détail

Planification opérationnelle. Objectifs. Introduction

Planification opérationnelle. Objectifs. Introduction Planification opérationnelle Introduction Objectifs A la fin de la séquence, le stagiaire sera capable de se positionner dans l ensemble de la planification opérationnelle. 1. Introduction : Feyzin FEYZIN

Plus en détail

CHARTE DE FONCTIONNEMENT DE L UTILISATION DES SALLES. Maison des associations

CHARTE DE FONCTIONNEMENT DE L UTILISATION DES SALLES. Maison des associations CHARTE DE FONCTIONNEMENT DE L UTILISATION DES SALLES Maison des associations Préambule L occupation et l utilisation des salles sont soumises aux dispositions réglementaires, objet des articles suivants.

Plus en détail

5. INSPECTION COMMUNE PREALABLE ET PLAN DE PREVENTION

5. INSPECTION COMMUNE PREALABLE ET PLAN DE PREVENTION 1. OBJET Le décret n 92-158 du 20 février 1992 s'applique dès lors qu'une entreprise extérieure intervient dans un établissement d'une collectivité ou dans ses dépendances ou chantiers. 2. REGLEMENTATION

Plus en détail

ATTESTATION D ASSURANCE. Votre attestation d assurance doit être conforme au code du sport.

ATTESTATION D ASSURANCE. Votre attestation d assurance doit être conforme au code du sport. ATTESTATION D ASSURANCE Votre attestation d assurance doit être conforme au code du sport. Article R331-10 Modifié par Décret n 2010-773 du 8 juillet 2010 - art. 3 L'autorisation ne peut être accordée

Plus en détail

CONVENTION RELATIVE AUX STAGES D APPLICATION EN MILIEU PROFESSIONNEL DANS LE CADRE DU DIMA

CONVENTION RELATIVE AUX STAGES D APPLICATION EN MILIEU PROFESSIONNEL DANS LE CADRE DU DIMA CONVENTION RELATIVE AUX STAGES D APPLICATION EN MILIEU PROFESSIONNEL DANS LE CADRE DU DIMA Application des textes réglementaires en vigueur Vu la directive 94/33/CE du Conseil de l union européenne du

Plus en détail

A cet effet, un exemplaire des présentes Conditions est annexé à toute Offre Commerciale émise par A.M.O.I.

A cet effet, un exemplaire des présentes Conditions est annexé à toute Offre Commerciale émise par A.M.O.I. Article 1 : Définitions A.M.O.I. SARL (ciaprès dénommée «A.M.O.I.») est une société de prestations de services informatiques intervenant dans le domaine des réseaux informatiques et des nouvelles technologies

Plus en détail

Centre d'initiatives & de Ressources Associatives

Centre d'initiatives & de Ressources Associatives Centre d'initiatives & de Ressources Associatives CONVENTION S&G N :... Dispositif d accompagnement à la gestion et au pilotage financier des associations régies par la loi du 1er juillet 1901 Préambule

Plus en détail

CODE RURAL ET DE LA PÊCHE MARITIME. Chapitre Ier : Organisation de la gestion des risques en agriculture

CODE RURAL ET DE LA PÊCHE MARITIME. Chapitre Ier : Organisation de la gestion des risques en agriculture CODE RURAL ET DE LA PÊCHE MARITIME Titre VI : Gestion des risques en agriculture Chapitre Ier : Organisation de la gestion des risques en agriculture Section 4 : Mutualisation des risques sanitaires et

Plus en détail

Audit, Conseil et Assistance

Audit, Conseil et Assistance Audit, Conseil et Assistance Experto Risk vous apporte son expertise pour vous accompagner dans le domaine de la sécurité Vous vous interrogez sur vos obligations en matière de sécurité. Vous souhaitez

Plus en détail

DIRECTION DES RELATIONS SOCIALES ET DES RESSOURCES HUMANS

DIRECTION DES RELATIONS SOCIALES ET DES RESSOURCES HUMANS DIRECTION DES RELATIONS SOCIALES ET DES RESSOURCES HUMANS ACCORD RELATIF AU VOTE PAR VOIE ELECTRONIQUE SUR PLACE POUR LES ELECTIONS PROFESSIONNELLES DES DELEGUES DU PERSONNEL ET DES MEMBRES DU COMITE D'ETABLISSEMENT

Plus en détail

Convention de stage. Entre. d une part, Et, d autre part, Concernant le stage effectué par l étudiant(e) :

Convention de stage. Entre. d une part, Et, d autre part, Concernant le stage effectué par l étudiant(e) : Convention de stage Entre L École supérieure d art et de design d Orléans, établissement public de coopération culturelle, sis 14 rue Dupanloup 45000 Orléans, représentée par Madame Béatrice BARRUEL, Présidente

Plus en détail

EXTRAIT DU CODE DU SPORT ARTICLES R. 331-6 à R. 331-17-2, A. 331-1 à A.331-4, A331-24 et A.331-25

EXTRAIT DU CODE DU SPORT ARTICLES R. 331-6 à R. 331-17-2, A. 331-1 à A.331-4, A331-24 et A.331-25 EXTRAIT DU CODE DU SPORT ARTICLES R. 331-6 à R. 331-17-2, A. 331-1 à A.331-4, A331-24 et A.331-25 Article R331-6 Les manifestations sportives qui constituent des épreuves, courses ou compétitions comportant

Plus en détail

Règlementation pour l utilisation des bâtiments communaux par les associations Commune de Montfleur

Règlementation pour l utilisation des bâtiments communaux par les associations Commune de Montfleur Règlementation pour l utilisation des bâtiments communaux par les associations Commune de Montfleur 1 1 Réglementation pour la commune de Montfleur L attribution annuelle sera faite par demande écrite

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE LE DEPARTEMENT DES ALPES-MARITIMES ET LA VILLE DE CAGNES-SUR-MER POUR L ENREGISTREMENT ET LE TRAITEMENT

CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE LE DEPARTEMENT DES ALPES-MARITIMES ET LA VILLE DE CAGNES-SUR-MER POUR L ENREGISTREMENT ET LE TRAITEMENT CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE LE DEPARTEMENT DES ALPES-MARITIMES ET LA VILLE DE CAGNES-SUR-MER POUR L ENREGISTREMENT ET LE TRAITEMENT DES IMAGES DES CAMERAS DE VIDEOSURVEILLANCE INSTALLEES DANS LES COLLEGES

Plus en détail

Contrat de fourniture de prévisions saisonnières

Contrat de fourniture de prévisions saisonnières ENTRE : M. DUPONT Cyril Auto-entrepreneur SIRET N : 510 500 259 00013 TVA intracommunautaire : non assujetti à la TVA Domicilié à : 13 rue Pitre Chevalier - 44000 Nantes Téléphone : 02 53 00 67 46 e-mail

Plus en détail

GUIDE DE LECTURE DE LA REGLEMENTATION SUR LE STOCKAGE ET LE CHARGEMENT/ DECHARGEMENT DE LIQUIDES INFLAMMABLES

GUIDE DE LECTURE DE LA REGLEMENTATION SUR LE STOCKAGE ET LE CHARGEMENT/ DECHARGEMENT DE LIQUIDES INFLAMMABLES Page 1/36 RAPPORT 2011/01 - GUIDE DE LECTURE DE LA REGLEMENTATION 21/09/2011 PROTECTION INCENDIE Groupe d Étude de Sécurité des Industries Pétrolières et Chimiques GUIDE DE LECTURE DE LA REGLEMENTATION

Plus en détail

L E S E M U L S E U R S

L E S E M U L S E U R S L E S E M U L S E U R S A QUOI CA SERT? Pour les sapeurs pompiers les émulseurs mélangés à l'eau + l'air servent à produire de la mousse "physique" aux lances et aux canons. Cette mousse "physique" et

Plus en détail

DÉCLARATION DE SINISTRE

DÉCLARATION DE SINISTRE DÉCLARATION DE SINISTRE Consignes destinées aux Déclarants (à lire attentivement avant de remplir la déclaration) I. COMMENT UTILISER LA DÉCLARATION? - Cette déclaration doit être utilisée pour tous les

Plus en détail

CONVENTION CADRE DE PARTENARIAT

CONVENTION CADRE DE PARTENARIAT Logos Sdis Inspection Union académique départementale CONVENTION CADRE DE PARTENARIAT La présente convention intervient : entre Le Service Départemental d Incendie et de Secours de représenté par :, Président

Plus en détail

CONTRAT DE MAINTENANCE "Matériel informatique"

CONTRAT DE MAINTENANCE Matériel informatique FF-CONCEPT M.Frédéric TRANCHART 426, rue de Visse AIGNEVILLE, 80210 Téléphone: 0322605550 Télécopie: 0821916134 Adresse de messagerie: frederictranchart@ff-concept.com Site Web : www.ff-concept.com CONTRAT

Plus en détail

Conditions générales de vente - individuel

Conditions générales de vente - individuel Conditions générales de vente - individuel Article 1 : Information préalable au contrat. Le présent document constitue l information préalable à l engagement du client. Des modifications peuvent toutefois

Plus en détail

Phoenix K Systems Informatique

Phoenix K Systems Informatique CONTRAT D ASSISTANCE INFORMATIQUE Phoenix K Systems Informatique Le présent contrat d assistance informatique est conclu entre La société D une part, ci-après dénommée «le client», Et La société PHOENIX

Plus en détail

POLICE D ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC F.P.Q. N O 7 FORMULE D ASSURANCE EXCÉDENTAIRE DE LA RESPONSABILITÉ CIVILE

POLICE D ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC F.P.Q. N O 7 FORMULE D ASSURANCE EXCÉDENTAIRE DE LA RESPONSABILITÉ CIVILE POLICE D ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC F.P.Q. N O 7 FORMULE D ASSURANCE EXCÉDENTAIRE DE LA RESPONSABILITÉ CIVILE 1 er mars 2001 Aux intéressés : Vous trouverez ci-joint le texte révisé de la police d'assurance

Plus en détail

RÈGLEMENT DES STAGES SCIENCES PO BORDEAUX Conseil d Administration du 28.06.2013

RÈGLEMENT DES STAGES SCIENCES PO BORDEAUX Conseil d Administration du 28.06.2013 RÈGLEMENT DES STAGES SCIENCES PO BORDEAUX Conseil d Administration du 28.06.2013 Textes de référence : Régime général Loi n 2006 396 du 31 mars 2006 relatif à l égalité des chances (article 9 modifié par

Plus en détail

Convention relative : - aux échanges de données d'exploitation et de sécurité routière - à la gestion des crises routières. pour le département de

Convention relative : - aux échanges de données d'exploitation et de sécurité routière - à la gestion des crises routières. pour le département de Convention relative : - aux échanges de données d'exploitation et de sécurité routière - à la gestion des crises routières pour le département de entre L'État, représenté par M.., Préfet d., et La Direction

Plus en détail

NOTE DE SERVICE DE TRAVAIL ET POUR LES BESOINS DU SERVICE. DISPOSITIONS A PRENDRE EN MATIERE D'ASSURANCE

NOTE DE SERVICE DE TRAVAIL ET POUR LES BESOINS DU SERVICE. DISPOSITIONS A PRENDRE EN MATIERE D'ASSURANCE Réf. : DH/620 Date : 30/12/98 Article n B Manuel de gestion du personnel HORS STATUT TRANSPORT - IK - MISSIONS NOTE DE SERVICE OBJET : UTILISATION DE VOITURES PERSONNELLES POUR LES TRAJETS DOMICILE-LIEU

Plus en détail

DÉCLARATION DE SINISTRE

DÉCLARATION DE SINISTRE DÉCLARATION DE SINISTRE Consignes destinées aux Déclarants (à lire attentivement avant de remplir la déclaration) I. COMMENT UTILISER LA DÉCLARATION? - Cette déclaration doit être utilisée pour tous les

Plus en détail

Exemplaires : Université - Organisme d accueil - Etudiant

Exemplaires : Université - Organisme d accueil - Etudiant Année universitaire 2015/2016 Vu les articles L. 124-1 à L. 124-20 du Code de l Education Vu les articles D. 124-1 à D. 124-9 du Code de l Education CONVENTION DE STAGE ENTRE L établissement d enseignement

Plus en détail

LA MUNICIPALITÉ DE NOTRE-DAME-DE-LA-SALETTE,

LA MUNICIPALITÉ DE NOTRE-DAME-DE-LA-SALETTE, RÉGLEMENT NUMÉRO 2004-02 ENTENTE RELATIVE CONTRE L INCENDIE ET PRÉVOYANT LA FOURNITURE MUTUELLE DE SERVICE CONCERNANT LES RISQUES MOYENS, ÉLEVÉS ET TRÈS ÉLEVÉS D INCENDIE ENTRE LES MUNICIPALITÉS DE VAL-DES-BOIS,

Plus en détail