Wieland-Werke AG, Ulm, Allemagne Février 2012

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Wieland-Werke AG, 89070 Ulm, Allemagne Février 2012"

Transcription

1 Wieln-Werke AG, Ulm, Allemgne Février 2012 Conitions générles e livrison 1. Conitions ontrtuelles, roit pplile Nous livrons et fournissons es presttions onformément à notre onfirmtion e ommne érite et à es Conitions générles e livrison. Des onitions ontrires ou érogtoires à es Conitions e livrison ne eviennent fermes pour nous que si nous les reonnissons expressément pr érit. L réeption e l mrhnise livrée est onsiérée omme une reonnissne e nos onitions. Le roit e l Répulique féérle 'Allemgne est pplile à tous les rpports juriiques ve nous; l'pplition e l Convention es Ntions Unies sur les ontrts e vente interntionle e mrhnises u est exlue. 2. Prix, piement, séurité Nos offres sont sns enggement. Toutes les txes reltives à nos livrisons et presttions ues ns le pys e réeption et utres reevnes sont à l hrge e l'uteur e l ommne, pour utnt qu une utre onvention n it ps été onlue. Lors 'une moifition essentielle e nos prix e fçonnge, nous pouvons proéer à un justement pproprié es prix. Les fixtions es prix es métux ne peuvent être moifiées ultérieurement. L exéution u ontrt est soumise à l onition qu il ne s y opposent ps ostles reltifs à es réglementtions ntionles ou interntionles u roit éonomique extérieur insi qu uun emrgo et/ou utres sntions. Suf onvention ifférente, le prix ht est à pyer ns les 30 jours qui suivent l te e fturtion. Nous n'orons 'esompte que sur or et ps vnt le règlement e toutes nos utres rénes ues. Les élis e piement et 'esompte émrrent à ompter e l te e fturtion; le jour e l rentrée u piement est éterminnt qunt u respet es élis. Les fris et éours sont à l hrge e l'uteur e l ommne. Nous n'eptons es trites qu près onvention prélle et en lieu exéution. Nous pouvons éterminer elles e nos rénes uxquelles les piements entrnts oivent être ffetés. L insription u réit e trites et e hèques est sous réserve e l enissement. A prtir e l éhéne, nous sommes en roit e fturer es intérêts mortoires 'un montnt e 8 % supérieur u tux 'intérêts e se pulié ns le Bunesnzeiger (ulletin féérl es nnones offiielles).

2 e f Une imputtion et une retenue pr l uteur e l ommne ne sont missiles que si l ontre-prétention été onsttée sous forme juriiquement exéutoire et si elle est inontestée. Si l'exéution u ontrt est menée en rison 'une pité e presttion éfiiente e l'uteur e l ommne qui existe églement lors 'une rition e l limite e réit 'une ssurne réit mrhnises, nous pouvons refuser l presttion et, e plus, révoquer tous les élis e piement orés et exiger un piement ntiipé à titre e sûreté. Prllèlement, nous vons lors le roit e résilier le ontrt. Si l'uteur e l ommne est en retr e piement, nous sommes en roit e reprenre l mrhnise et 'entrer à et effet ns l'exploittion e l'uteur e l ommne. Nous pouvons pr illeurs interire l revente, le tritement ultérieur et l'enlèvement e l mrhnise livrée. 3. Contrts métux Si un lient nous ommne u prix tuellement en vigueur es métux pour un usinge ultérieur pr nos soins («ontrt métux»), le ontrt est onlu suite à notre onfirmtion uit ontrt ns lquelle nous onfirmons l tégorie, l quntité, le prix et l te éhéne e l fixtion. Le lient est tenu e nous trnsmettre un on e ommne pour le prouit souhité ns le éli ttriution iniqué sur l onfirmtion u ontrt en vue une livrison ns le éli e réeption ; e on e ommne oit omprenre les spéifitions propres u prouit (prouit, quntité, éli e livrison). Le prix est omposé u prix es métux éfini ns le ontrt métux et u prix usinge en vigueur à l te e l ommne. Après expirtion u éli e réeption, nous sommes en roit e fturer un supplément e prix e 1% pr mois entmé sur l quntité non réeptionnée. Après l expirtion u éli e réeption, nous sommes à tout momenten roit e fturer u lient les quntités non réeptionnées pour piement imméit, e même que les intérêts umulés. L quntité e métux pyés est portée u réit u ompte métux éjà ouvert ou à ouvrir (ompte e remniement) selon un rpport 1 : 1. Si le tritement pr le iis un ompte métux s vère impossile, notmment sur es mrhés étrngers éterminés ou pour es onuites tuulires estinées à l omotique, ou si un tel tritement ne orrespon ps à nos intérêts légitimes, nous sommes en roit, à l issue u éli e réeption, exiger u lient pr une mise en emeure érite l exéution e l ommne ns un éli e sept jours. Si le lient lisse psser e éli sns résultt, nous sommes en roit nnuler l fixtion et e fturer u lient l ifférene entre le prix fixé onformément à l onfirmtion u ontrt et le prix es métux ux prix u jour e l LME à l te e l nnultion e l ommne, e même que les intérêts umulés et les éventuels fris enourus

3 e Si nous evons fournir une sûreté u ourtier en e qui onerne le ontrt métux, nous sommes en roit exiger ette sûreté u lient à montnt égl et à l même te. Si, pennt l urée un ontrt métux, une proéure olletive ou une proéure similire est ouverte ontre le lient sur son ptrimoine, et si le liquiteur éie e ne ps poursuivre ontrt, toutes nos rénes pour piement e métux enore non livrés et/ou pour lesquels l propriété n ps enore été trnsférée eviennent imméitement exigiles ve effet rétrotif à l te introution e l proéure olletive. 4. Affires e trnsformtion. L ouverture es métux pour ommnes e trnsformtion oit être à isposition sur le ompte es métux u plus tr 6 semines vnt l te e livrison. Seules nos mesures sont éterminntes pour l étermintion u pois es métux mis à isposition. Lors e ivergenes pr rpport ux initions u lient, nous justifierons les résultts u pesge pr es ouments orresponnts. Nous nous réservons le roit e éuire éventuelles rénes en souffrne à l enontre u lient e son voir sur les métux livrés ux prix u jour respetivement en vigueur. Le lient grntit une teneur en humiité qui stisfit ux normes DIN et EN respetives qunt ux métux qu il met à isposition. Lors une teneur en humiité supérieure, une éution e pois orresponnte est ppliquée. 5. Risque, livrison, luses ommeriles, normes offiielles Tout risque est trnsféré à l'uteur e l ommne u plus tr lorsque l mrhnise quitte l mison expéitrie, est signlée prête pour l enlèvement ou l expéition. L'uteur e l ommne ne peut refuser les livrisons prtielles. Lors 'un envoi, nous éterminons le ommissionnire e trnsport, le trnsporteur et l voie 'expéition. Les INCOTERMS 2010 sont ppliles à toutes les luses ommeriles. L'éition respetivement en vigueur e l norme oit être ppliquée ux normes ntionles et interntionles iniquées ns le texte e l ommne

4 6. Dte e livrison, empêhement e livrer, retr e Les élis et tes e livrison ésignent invrilement uniquement l te e livrison pproximtive à prtir e l'usine ou e l'entrepôt. Notre oligtion en mtière e livrison est ssujettie à l réserve 'une propre livrison orrete et ns les élis, en prtiulier en s e trvil à fçon, à moins que nous ne soyons responsles e l livrison hors élis ou trive ou e l'sene e livrison. Si l livrison est retrée pr es s e fore mjeure, une prolongtion u éli e livrison ptée ux ironstnes est orée. Cette isposition est pplile inépenmment e l question si l rison u retr intervient vnt le éli e livrison onvenu ou à une te à lquelle le prtenire ontrtuel onerné se trouve en retr. On enten églement pr s e fore mjeure les troules ns l'entreprise, les pertes e frition, les iffiultés 'pprovisionnement, les luttes u trvil et 'utres ironstnes qui nous renent l livrison sensilement plus iffiile. Nous sommes en retr ns tous les s uniquement si près l te 'éhéne nous ne fournissons ps l presttion ns un éli supplémentire pproprié pour es risons ont nous sommes responsles et e près une mise en emeure érite e l'uteur e l ommne. L'utre onition est que l'uteur e l ommne ne soit ps en retr ns son enggement issu e l reltion ommerile. Si notre retr repose sur une légère négligene, notre responsilité en mtière e ommges et intérêts est exlue, à moins qu'il ne s'gisse e préjuies vitux, physiques ou usés à l snté. A titre uxiliire, nous limitons notre responsilité pour retr u sinistre typiquement prévisile en s e négligene légère. 7. Pois, nomre 'unités, imensions, étts, lliges, ivergenes Une ivergene e pois, 'unités ou e spéifitions e l mrhnise livrée pr rpport à nos initions sur le on e livrison et sur l fture oit être prouvée pr l'uteur e l ommne. Selon l nture es moèles e frition, nous sommes en roit e proéer à es livrisons supérieures ou inférieures e jusqu'à 10 % sur les pois onvenus ou le nomre 'unités. Pour les vleurs presrites, les tolérnes e l'éition DIN respetivement pplile, sinon les ivergenes missiles 'usge ns le ommere, sont vlles. Les référenes ux normes, les fihes tehniques e mtériux, les ttesttions e ontrôle en usine et utres ne sont ps es grnties qunt ux propriétés e l mrhnise

5 8. Réserve e l propriété L mrhnise emeure notre propriété jusqu'à l'omplissement éfinitif e tous les roits présents et futurs issus e l reltion ommerile ve l'uteur e l ommne. Lors e l trnsformtion e nos mrhnises pr l'uteur e l ommne, nous sommes onsiérés en tnt que frint, sns qu il en résulte es oligtions à notre hrge, et nous quérons l propriété sur les mrhnises nouvellement réées. Si le tritement lieu en liison ve 'utres mtériux, nous quérons l o-propriété selon le rpport entre l vleur fturée e nos mrhnises et elles es utres mtériux. Si, en s e liison ou e mélnge e nos mrhnises ve un ien e l'heteur, es mrhnises oivent être onsiérées en tnt que ien prinipl, l opropriété sur le ien nous est trnsmise selon le rpport entre l vleur fturée e notre mrhnise et l vleur fturée ou en l'sene 'une vleur fturée e l vleur ommerile u ien prinipl. Dns es s, l'uteur e l ommne est onsiéré omme étnt le épositire. L'uteur e l ommne nous èe ès à présent toutes les rénes issues e l vente e mrhnises sur lesquelles nous vons es roits e propriété selon l'mpleur e notre prt e propriété sur les mrhnises venues en tnt que sûreté. L'uteur e l ommne est en roit e isposer es mrhnises qui nous pprtiennent ns le re es opértions ommeriles régulières et e reouvrir les rénes éées tnt qu'il exéute ns les élis ses oligtions issues e l reltion ommerile ve nous notmment tnt qu'il respete les onitions e piement et qu'un risque pour nos roits e réserve e l propriété prît exlu. Dns le s ontrire, nous sommes en roit, y ompris sns exerer une résilition et sns fixtion 'un éli supplémentire, 'exiger ux fris e l'uteur e l ommne l remise provisoire es mrhnises qui sont notre propriété. A notre emne, l'uteur e l ommne oit nous utoriser l'ès pour relevé 'inventire et prise e possession e nos mrhnises. Pr illeurs, nous sommes en roit e révoquer le roit e reouvrement e rénes. e f A notre emne, l'uteur e l ommne oit onner tous les renseignements néessires sur l'étt es mrhnises qui nous pprtiennent et sur les rénes qui nous ont été i-essus éées et informer ses lients e l ession. Si l vleur es sûretés épsse nos rénes e plus e 20 %, nous liérerons es sûretés e notre hoix à l emne e l'uteur e l ommne

6 9. Grntie L mrhnise oit être imméitement exminée selon rtile 377 u HGB (Coe e ommere llemn). Les vies mtériels, les erreurs e livrison et les quntités éfiienes oivent être imméitement iniquées pr érit, ns l mesure où ils peuvent être onsttés ns le re 'exmens risonnles, et e u plus tr toutefois 2 semines près réeption e l mrhnise. Si un éfut non reonnissle lors u premier exmen est onstté plus tr ve l suspension imméite 'un éventuel tritement ou 'une éventuelle trnsformtion, il oit être imméitement iniqué pr érit, u plus tr toutefois 2 semines près l éouverte. Si l'uteur e l ommne omet e proéer à l onstttion ns les élis, l mrhnise est onsiérée omme pprouvée onernnt le vie. Il en est e même si l'uteur e l ommne ne nous onne ps l possiilité e proéer à un ontrôle professionnel u éfut imméitement près que nous le emnions. Si l'uteur e l ommne trite ou trnsforme l mrhnise, nous onsiérons que l mrhnise est ptée u moe 'utilistion e l'uteur e l ommne. Lors e vies mtériels et juriiques non insignifints, nous sommes, en omplément es ispositions légles, utorisés à proéer omme suit. Nous sommes en roit e proéer à 2 retouhes. S'il ressort e l nture u ien ou u vie ou 'utres ironstnes que l'méliortion ultérieure n' ps enore été vouée à un éhe et que el peut être exigé e l'uteur e l ommne, nous sommes utorisés à proéer à 'utres méliortions. Si l'méliortion s'vère être un éhe, le prtenire ontrtuel est en roit e proéer à une iminution ou, selon son hoix, e résilier le ontrt. L'uteur e l ommne ne peut éuire es roits sur les utres livrisons prtielles pour use e livrisons prtielles éfiientes. 10. Conseil tehnique, grntie Nous onnons es onseils tehniques u mieux e nos onnissnes et pités. Les onseils tehniques sont toutefois exempts e tout enggement et ne lièrent ps l'uteur e l ommne e ses propres ontrôles et essis. L'uteur e l ommne est responsle u respet es réglementtions légles et offiielles et ministrtives ns le re e l'utilistion e nos mrhnises. Les initions reltives u volume e livrison, ux imensions, ux pois, ux mtériux, à l'spet et ux presttions servent à ésigner l'ojet e l livrison et ne sont ps une grntie e onstitution et e urilité. Une prise en hrge e l grntie oit être émise expressément et pr érit pour être juriiquement vlle. Si une telle propriété e l grntie fit éfut à l mrhnise u moment u trnsfert u risque, les roits e l uteur e l ommne sont éterminés exlusivement pr les ispositions légles

7 11. Limite générles e l responsilité e f g Si notre oligtion e verser es ommges et intérêts repose uniquement sur un mnquement pr légère négligene à es oligtions ontrtuelles essentiels, nous limitons notre responsilité en mtière e ommges et intérêts, insi que elle e nos représentnts légux ou uxiliires 'exéution, u ommge prévisile et typique u ontrt, à moins qu'il ne s'gisse e préjuies vitux, physiques ou usés à l snté. Si notre oligtion e verser es ommges et intérêts repose uniquement sur un mnquement pr légère négligene à es oligtions essoires non essentielles, nous exluons notre responsilité insi que elle e nos représentnts légux ou uxiliires 'exéution à moins qu'il ne s'gisse e préjuies vitux, physiques ou usés à l snté. Dns tous les utres s reltifs à notre responsilité en mtière e ommges et intérêts en rison un mnquement à nos oligtions en rison e négligene,, quelle que soit l sitution juriique, notre responsilité est limitée ux ommges et intérêts portnt sur le ommge typique u ontrt et que nous pouvions prévoir. A titre uxiliire, nous exluons notre responsilité en mtière e ommges et intérêts insi que elle e nos représentnts légux et e nos uxiliires 'exéution ns l mesure où un mnquement pr négligene légère nous est imputle, mnquement qui e pr s nture et ses onséquenes ne mene ps le l ojet u ontrt, à moins qu'il ne s'gisse e préjuies vitux, physiques ou usés à l snté. Les ispositions i-essus ne sont ps ppliles ux roits issus e l loi en mtière e responsilité u prouit. Si nous fisons l'ojet 'une revenition en mtière e ommges et intérêts en vertu e l responsilité u prouteur onformément u 823 BGB (Coe ivil llemn), nous limitons notre responsilité u-elà es ispositions i-essus à l'inemnité e notre ssureur en responsilité ivile. Le montnt e l ouverture est onlu sous forme typique u ommge, u ontrt et e l'ffire. Dns l mesure où l'ssurne n'intervient ps ou ps omplètement, notre responsilité, limitée u montnt e l ouverture, emeure intte. Si le montnt e l ouverture n'est ps onlu sous forme typique u ommge, u ontrt et e l'ffire, nous limitons notre responsilité ns es s u montnt u sinistre typique u ommge, u ontrt et/ou e l'ffire. L'uteur e l ommne est tenu e fire en sorte, imméitement près l éouverte 'un vie, que 'utres ommges soient impértivement évités. Ave l'vis sur le vie, l'uteur e l ommne oit hiffrer le montnt u ommge uquel il s'tten. Imméitement près l'intervention e ironstnes qui peuvent influer sur le montnt u ommge, l'uteur e l ommne nous en informer pr érit. Si l'uteur e l ommne n'émet - 7 -

8 ps ette inition, nous ne sommes ps tenus e remourser le ommge péuniire à rison e e montnt. 12. Presription Tous les roits à l grntie et à es ommges et intérêts quelle qu'en soit l rison juriique sont presrits en 12 mois à prtir e l livrison ou presttion, lors e l expirtion un éli e grntie plus long s il été onvenu, pour utnt que l loi ne presrive ps impértivement es élis plus longs onformément ux rt. 438, liné 1, n 2, 479, liné 1 et 634, liné 1 u BGB (Coe ivil llemn). 13. Droits e protetion e tiers, roits sur outils, onfientilité Si, lors e livrisons sur essins ou utres initions e l'uteur e l ommne, es roits e propriété intelletuelle e tiers ne sont ps respetés, l'uteur e l ommne nous lière e toute revenition. Pr rémunértion omplète ou prtielle e fris 'outils, l'uteur e l ommne n'quiert ps e roit sur les outils. Toutes les informtions résultnt e nos ouments, telles que, pr exemple, esquisses, moèles, luls es prix e revient, ne oivent ps être renues essiles à es tiers, à moins qu il n existe une utilistion onforme ou que nous yons onné u prélle notre pprotion formelle et érite à et effet. 14. Lieu 'exéution, ompétene juiiire Le lieu exéution pour l livrison est le siège e notre mison expéitrie respetive. Le lieu exéution pour le piement est notre siège soil. Si l'uteur e l ommne est un négoint à prt entière, le triunl 'Ulm (Dnue) est seul ompétent

FONDATION CLEMENTINE ET MAURICE ANTILLE

FONDATION CLEMENTINE ET MAURICE ANTILLE FONDATION CLEMENTINE ET MAURICE ANTILLE Règlement d ttriution de ourses et de prêts d études et de formtion du déemre 006 Artile premier Ojet et hmp d pplition Le présent règlement est étli en pplition

Plus en détail

Adiameris. Stratégie d investissement

Adiameris. Stratégie d investissement Aimeris Strtégie investissement B Aimeris Formulire e sousription n Strtégie investissement (à ompléter pr Privte Estte Life) Nom u gestionnire 1. Profil investisseur Les informtions i-essous permettront

Plus en détail

le spécialiste cheminée

le spécialiste cheminée le spéiliste DES CHAPEAUX de 2 BASTEN LE SPÉCIALISTE DES CHAPEAUX DE CHEMINÉE Cel fit mintennt 70 ns que les produits BASTEN protègent des s en Suisse et dns toute l Europe. Le hpeu de BASTEN reveté doit

Plus en détail

Exemples de questions HERMES 5.1 Advanced

Exemples de questions HERMES 5.1 Advanced Exemples e questions HERMES 5.1 Avne Tle es mtières 2 Introution 3 Exmen HERMES est un stnr ouvert e l ministrtion féérle suisse. L Conféértion suisse, représentée pr l unité e pilotge informtique e l

Plus en détail

Convention-cadre du Conseil de l'europe sur la valeur du patrimoine culturel pour la société

Convention-cadre du Conseil de l'europe sur la valeur du patrimoine culturel pour la société 200 er Beilgen XXV. GP - Sttsvertrg - Rhmenüereinkommen in frnzösisher Sprhfssung (Normtiver Teil) 1 von 10 Prémule Convention-re u Conseil e l'europe sur l vleur u ptrimoine ulturel pour l soiété Les

Plus en détail

Série des traités européens - n 108 CONVENTION POUR LA PROTECTION DES PERSONNES À L'ÉGARD DU TRAITEMENT AUTOMATISÉ DES DONNÉES À CARACTERE PERSONNEL

Série des traités européens - n 108 CONVENTION POUR LA PROTECTION DES PERSONNES À L'ÉGARD DU TRAITEMENT AUTOMATISÉ DES DONNÉES À CARACTERE PERSONNEL Série des trités européens - n 108 CONVENTION POUR LA PROTECTION DES PERSONNES À L'ÉGARD DU TRAITEMENT AUTOMATISÉ DES DONNÉES À CARACTERE PERSONNEL Strsourg, 28.I.1981 STE 108 Tritement utomtisé des données

Plus en détail

Outils pour un. partenariat. renouvelé. entre propriétaires et gestionnaires. résidences sociales et logements-foyers

Outils pour un. partenariat. renouvelé. entre propriétaires et gestionnaires. résidences sociales et logements-foyers Outils pour un prtenrit renouvelé entre propriétires et gestionnires résienes soiles et logements-foyers éition septemre 2011 Outils pour un prtenrit renouvelé entre propriétires et gestionnires résienes

Plus en détail

NCCI : Conception et calcul initial de poutres mixtes

NCCI : Conception et calcul initial de poutres mixtes NCCI : Coneption et lul initil e poutres mixtes SN022-FR-EU NCCI : Coneption et lul initil e poutres mixtes Ce oument fournit es reommntions reltives à l séletion e poutres mixtes priniples et seonires

Plus en détail

Techniques d analyse de circuits

Techniques d analyse de circuits Chpitre 3 Tehniques d nlyse de iruits Ce hpitre présente différentes méthodes d nlyse de iruits. Ces méthodes permettent de simplifier l nlyse de iruits ontennt plusieurs éléments. Bien qu on peut résoudre

Plus en détail

La plateforme Next Generation Mini guide

La plateforme Next Generation Mini guide L plteforme Next Genertion Mini guie Ce guie onis été réé pour vous permettre e vous fmiliriser rpiement ve les nomreuses fontionnlités et outils isponiles sur l plteforme Next Genertion. Apprenez où trouver

Plus en détail

Strasbourg, 12 novembre 2013 (projet) T-CY (2013) 26. Comité de la Convention Cybercriminalité (T-CY)

Strasbourg, 12 novembre 2013 (projet) T-CY (2013) 26. Comité de la Convention Cybercriminalité (T-CY) www.coe.int/tcy Strsourg, 12 novemre 2013 (projet) T-CY (2013) 26 Comité de l Convention Cyercriminlité (T-CY) Note d orienttion n 8 du T-CY Otention, dns le cdre d une enquête pénle, de données reltives

Plus en détail

Dossier de demande de subvention

Dossier de demande de subvention Assocition Demnde de subvention n 12156*01 Loi du 1 er juillet 1901 reltive u contrt d ssocition Dossier de demnde de subvention Vous trouverez dns ce dossier tout ce dont vous vez besoin pour étblir votre

Plus en détail

DÉCLARATION CE DE CONFORMITÉ PRÉCAUTIONS POUR L INSTALLATEUR

DÉCLARATION CE DE CONFORMITÉ PRÉCAUTIONS POUR L INSTALLATEUR DÉCLRTION CE DE CONFORMITÉ Frint: resse: Délre que: FC S.p.. Vi Benini, 1-40069 Zol Preos BOLOGN - ITLIE L opérteur mo. TM 58 M est onforme ux exigenes essentielles es iretives CEE suivntes: - 73/23/CEE

Plus en détail

Statuts ASF Association Suisse Feldenkrais

Statuts ASF Association Suisse Feldenkrais Sttuts ASF Assocition Suisse Feldenkris Contenu Pge I. Nom, siège, ojectif et missions 1 Nom et siège 2 2 Ojectif 2 3 Missions 2 II. Memres 4 Modes d ffilition 3 5 Droits et oligtions des memres 3 6 Adhésion

Plus en détail

ARRANGEMENT EUROPÉEN POUR LA PROTECTION DES ÉMISSIONS DE TÉLÉVISION

ARRANGEMENT EUROPÉEN POUR LA PROTECTION DES ÉMISSIONS DE TÉLÉVISION Série des Trités européens - n 34 ARRANGEMENT EUROPÉEN POUR LA PROTECTION DES ÉMISSIONS DE TÉLÉVISION Strsourg, 22.VI.1960 Texte révisé conformément ux dispositions du Protocole (STE n 54), entré en vigueur

Plus en détail

McAfee Firewall Enterprise Control Center

McAfee Firewall Enterprise Control Center Guie e émrrge rpie Révision A MAfee Firewll Enterprise Control Center version 5.3.1 Ce guie e émrrge rpie fournit es instrutions générles sur l onfigurtion e MAfee Firewll Enterprise Control Center. 1

Plus en détail

United Nations Educational Scientific and Cultural Organization and International Atomic Energy Agency

United Nations Educational Scientific and Cultural Organization and International Atomic Energy Agency XA0101357 IC/IR/2001/8 INTERNAL REPORT (Limite Distriution) Unite Ntions Eutionl Sientifi n Culturl Orgniztion n Interntionl Atomi Energy Ageny THE ABDUS SALAM INTERNATIONAL CENTRE FOR THEORETICAL PHYSICS

Plus en détail

TD CHAPITRE 5 : STEREOCHIMIE DES MOLECULES ORGANIQUES

TD CHAPITRE 5 : STEREOCHIMIE DES MOLECULES ORGANIQUES Lefèvre 0-05 CAPITRE 5 : STERECIMIE DES MLECULES RGANIQUES PARTIE / DESCRIPTEURS STERECIMIQUES Ce qu il fut svoir : Notion e hirlité Stéréoisomérie e onfigurtion : énntiomérie et istéréoisomérie Ce qu

Plus en détail

COMMUNE D YVONAND Règlement communal sur l'épuration et l'évacuation des eaux usées et claires

COMMUNE D YVONAND Règlement communal sur l'épuration et l'évacuation des eaux usées et claires COMMUNE D YVONAND Règlement ommunl sur l'épurtion et l'évution des eux usées et lires I. DISPOSITION GENERALE Artile 1 Artile 2 Artile 3 II. Artile 4 Bse juridique L ollete, l'épurtion des eux pluviles

Plus en détail

3.2 Succession d intégrales simples - Théorème de Fubini

3.2 Succession d intégrales simples - Théorème de Fubini 8 Intégrle oule. Suession intégrles simples - Théorème e Fuini Soit R = [, [, (

Plus en détail

edatenq est une application qui permet aux entreprises de compléter et d'envoyer leurs déclarations statistiques par internet.

edatenq est une application qui permet aux entreprises de compléter et d'envoyer leurs déclarations statistiques par internet. Sttistique mensuelle tourisme et hôtellerie Introduction edatenq est une ppliction qui permet ux entreprises de compléter et d'envoyer leurs déclrtions sttistiques pr internet. Il s'git d'une ppliction

Plus en détail

uanacia pour le trimestre terminé le 31 décembre 2013

uanacia pour le trimestre terminé le 31 décembre 2013 * I1 # Office ntionl Ntionl Energy Bord Rpport finncier trimestriel Compte rendu soulignnt les résultts, les risques et les chngements importnts qunt u fonctionnement, u personnel et ux progrmmes Introduction

Plus en détail

Conditions Générales d Assurances Edition 2012.10

Conditions Générales d Assurances Edition 2012.10 Assurne ménge Etudints Conditions Générles d Assurnes Edition 2012.10 Index Pge Art. A Couverture de se...... 2 Choses ssurées, risques ssurles... 2 Presttions et sommes d ssurne....... 4 Art. B Couverture

Plus en détail

au plus tard le 3 avril 2015

au plus tard le 3 avril 2015 Serétrit générl u gouvernement Diretion e l formtion professionnelle ontinue Servie ertifition, uit et ontrôle Setion ontrôle et uit 19, venue u Mréhl FOCH B.P. 110-98845 NOUMEA CEDEX Courriel : e.fp@gouv.n

Plus en détail

McAfee Firewall Enterprise, Multi Firewall Edition

McAfee Firewall Enterprise, Multi Firewall Edition Guie e émrrge rpie Révision A MAfee Firewll Enterprise, Multi Firewll Eition version 8.3.x Ce guie e émrrge rpie fournit es instrutions générles sur l onfigurtion e MAfee Firewll Enterprise, Multi Firewll

Plus en détail

CONVENTION EUROPÉENNE POUR LA RÉPRESSION DES INFRACTIONS ROUTIÈRES

CONVENTION EUROPÉENNE POUR LA RÉPRESSION DES INFRACTIONS ROUTIÈRES Série des Trités européens - n 52 CONVENTION EUROPÉENNE POUR LA RÉPRESSION DES INFRACTIONS ROUTIÈRES Strsourg, 30.XI.1964 STE 52 Répression des infrctions routières, 30.XI.1964 2 Prémule Les Etts memres

Plus en détail

Chapitre 3 Intégrale double

Chapitre 3 Intégrale double Chpitre 3 Intégrle oule Nous llons supposer le pln usuel muni un repère orthonormé (O,i,j). 3. Aperçu e l éfinition formelle e l intégrle oule Soit =[, [, (

Plus en détail

Une gamme de formes et de coloris

Une gamme de formes et de coloris Une gmme de formes et de oloris 8 oloris Brun Flmmé Rouge Flmmé Vert Flmmé Rouge Noir Ardoisé Gris Lihen Terre Cuite MASTER 4 oloris Gris Pierre Brun Noyer Ardoisé Brun Liège QUEUE DE CASTOR 4 oloris Ardoisé

Plus en détail

Zelio Logic 2 Interface de communication SR2COM01 Aide à l'utilisation du Dossier d'exploitation 11/2005

Zelio Logic 2 Interface de communication SR2COM01 Aide à l'utilisation du Dossier d'exploitation 11/2005 Zelio Logi 2 Interfe de ommunition SR2COM01 Aide à l'utilistion du Dossier d'exploittion 11/2005 1606327 Aide à l'utilistion du Dossier d'exploittion Aperçu Introdution Le Dossier d'exploittion est un

Plus en détail

1. Contribution au raccordement

1. Contribution au raccordement TARIFS 215 CHAUFFAGE A DISTANCE CONTRIBUTIONS AU RACCORDEMENT 1. Contribution u rccordement 1.1 L contribution u rccordement est clculée en fonction des kw th souscrits dns le cdre des puissnces normlisées.

Plus en détail

Aspect comptable de l affectation du résultat d une société en non collectif :

Aspect comptable de l affectation du résultat d une société en non collectif : Aspet omptle de l ffettion du résultt d une soiété en non olletif : Pour ppréhender l spet omptle de l ffettion du résultt d une soiété en non olletif, on v proéder à détérminer les éritures omptles de

Plus en détail

Commencer. Guide d'installation rapide DCP-9055CDN. l appareil et vérifier les composants AVERTISSEMENT ATTENTION

Commencer. Guide d'installation rapide DCP-9055CDN. l appareil et vérifier les composants AVERTISSEMENT ATTENTION Guie instlltion rpie Commener DCP-9055CDN Avnt utiliser l ppreil pour l première fois, lisez le présent Guie 'instlltion rpie fin e le onfigurer et e l instller. Pour ffiher le Guie 'instlltion rpie ns

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION 2016 / associations Loi du 1 er juillet 1901, relative au contrat d association

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION 2016 / associations Loi du 1 er juillet 1901, relative au contrat d association DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION 2016 / ssocitions Loi du 1 er juillet 1901, reltive u contrt d ssocition Nom de l ssocition : Dte limite de retour des dossiers / 31 jnvier 2016 Pr courrier : Mirie de

Plus en détail

Commencer. Guide d'installation rapide HL-4570CDW HL-4570CDWT. l appareil et vérifiez les composants AVERTISSEMENT ATTENTION.

Commencer. Guide d'installation rapide HL-4570CDW HL-4570CDWT. l appareil et vérifiez les composants AVERTISSEMENT ATTENTION. Guie instlltion rpie Commener (UE uniquement) HL-4570CDW HL-4570CDWT Avnt utiliser et ppreil pour l première fois, lisez le présent Guie 'instlltion rpie fin e le onfigurer et e l instller. Pour onsulter

Plus en détail

McAfee Firewall Enterprise Control Center

McAfee Firewall Enterprise Control Center Guie e émrrge rpie Révision A MAfee Firewll Enterprise Control Center version 5.3.x Ce guie e émrrge rpie fournit es instrutions e hut niveu pour l onfigurtion e MAfeeMAfee Firewll Enterprise Control Center

Plus en détail

Ecole Normale Supérieure de Cachan 61 avenue du président Wilson 94230 CACHAN. Concours d admission en 3 ème année Informatique.

Ecole Normale Supérieure de Cachan 61 avenue du président Wilson 94230 CACHAN. Concours d admission en 3 ème année Informatique. C39211 Ecole Normle Supérieure de Cchn 61 venue du président Wilson 94230 CACHAN Concours d dmission en 3 ème nnée Informtique Session 2009 INFORMATIQUE 1 Durée : 5 heures «Aucun document n est utorisé»

Plus en détail

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 110 22 mai 2009. A N 157 12 août 2014. S o m m a i r e CYBERCRIMINALITÉ LOI; CONVENTION ET PROTOCOLE

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 110 22 mai 2009. A N 157 12 août 2014. S o m m a i r e CYBERCRIMINALITÉ LOI; CONVENTION ET PROTOCOLE MEMORIAL Journl Officiel du Grnd-Duché de Luxemourg 2405 1623 MEMORIAL Amtsltt des Großherzogtums Luxemurg RECUEIL DE LEGISLATION A N 110 22 mi 2009 A N 157 12 oût 2014 S o m m i r e CYBERCRIMINALITÉ LOI;

Plus en détail

INSTRUCTIONS POUR L INSTALLATION ET LE FONCTIONNEMENT DES SERRURES À POIGNÉE BÉQUILLE

INSTRUCTIONS POUR L INSTALLATION ET LE FONCTIONNEMENT DES SERRURES À POIGNÉE BÉQUILLE INSTRUCTIONS POUR L INSTALLATION ET LE FONCTIONNEMENT DES SERRURES À POIGNÉE BÉQUILLE POUR LES SERRURES D ENTRÉE À CLÉ EXTÉRIEURES VERROUILLABLES, À POIGNÉE DE BRINKS HOME SECURITY. POUR LES PORTES DE

Plus en détail

Cours de «concepts avancés de compilation» Travaux pratiques. Auteur : F. Védrine

Cours de «concepts avancés de compilation» Travaux pratiques. Auteur : F. Védrine Cours de «onepts vnés de ompiltion» Trvux prtiques Auteur : F. Védrine Les utomtes et les expressions régulières Les utomtes sont onstitués d étts et de trnsitions. Un étt définit l vnée dns l reonnissne

Plus en détail

SQUARE VERTICAL NOUVELLE VERSION Radiateur entièrement réalisé en aluminium

SQUARE VERTICAL NOUVELLE VERSION Radiateur entièrement réalisé en aluminium SQUARE VERTICA NOUVEE VERSION Rditeur entièrement rélisé en luminium W EXEMPE DE COMMANDE Pour psser orretement l ommnde de e modèle suivre l exemple i-dessous : PRODUIT SQV2#IDR200056 9010 R12 SQV2#IDR200056

Plus en détail

Assemblages angulaires de plans de travail de cuisine d'une largeur de 60 cm

Assemblages angulaires de plans de travail de cuisine d'une largeur de 60 cm N 529 Assemlges ngulires de plns de trvil de cuisine d'une lrgeur de 60 cm A Description Le grit de frisge APS 900 et une défonceuse Festool, p. ex. l défonceuse OF 1400, permettent de réliser rpidement

Plus en détail

Commencer MFC-J4410DW

Commencer MFC-J4410DW Guie instlltion rpie Commener MFC-J440DW MFC-J460DW Veuillez lire le Guie e séurité u prouit vnt 'instller l'ppreil. Lisez ensuite e Guie 'instlltion rpie pour onnître l proéure e onfigurtion et 'instlltion

Plus en détail

COMPARAISON MULTIPLICATIVE DE GRANDEURS. schéma CE2 CM1 CM2

COMPARAISON MULTIPLICATIVE DE GRANDEURS. schéma CE2 CM1 CM2 référé ou orne supérieure référent ou orne inférieure COMPARAISON MULTIPLICATIVE DE GRANDEURS shém CE2 CM1 CM2 x : x : Il y 5 fois plus e hises à l ntine que ns l lsse. Il y en 25 ns l lsse. Comien y -t-il

Plus en détail

BASE DE BIOÉTHIQUE SECTION 1 : SYLLABUS PROGRAMME D ÉDUCATION EN ÉTHIQUE

BASE DE BIOÉTHIQUE SECTION 1 : SYLLABUS PROGRAMME D ÉDUCATION EN ÉTHIQUE COURS DE BASE DE BIOÉTHIQUE SECTION 1 : SYLLABUS PROGRAMME D ÉDUCATION EN ÉTHIQUE Seteur es sienes soiles et humines Division e l éthique es sienes et es tehnologies Design & Proution: Juli Cheftel SHS/EST/EEP/2008/PI/1

Plus en détail

WEBDOC DEMANDE D ASSURANCE SOCIALE EN CAS DE FAILLITE OU DE CESSATION FORCÉE

WEBDOC DEMANDE D ASSURANCE SOCIALE EN CAS DE FAILLITE OU DE CESSATION FORCÉE WEBDOC DEMANDE D ASSURANCE SOCIALE EN CAS DE FAILLITE OU DE CESSATION FORCÉE FORMULAIRE À RENVOYER PAR RECOMMANDÉ À : ACERTA CAS, BP 24000, 1000 Bruxelles (Centre de Monnie) Cse destinée à Acert Dte de

Plus en détail

Demande de prêt à l'amélioration. de l'habitat 14073*01. Assistant(e) Maternel(le)

Demande de prêt à l'amélioration. de l'habitat 14073*01. Assistant(e) Maternel(le) snté Demnde de prêt à l'méliortion fmille de l'hbitt 14073*01 retrite services Assistnt(e) Mternel(le) Merci de compléter églement un formulire de déclrtion de sitution Article L.542-9 du code de de l

Plus en détail

INFLUENCE DU MODE DE PLANTATION DE CÈDRES 1 + O G (SACS DE POLYÉTHYLÈNE) SUR LEUR REPRISE ET LEUR CROISSANCE INITIALE ÉTUDE MENÉE EN PÉPINIÈRE (1)

INFLUENCE DU MODE DE PLANTATION DE CÈDRES 1 + O G (SACS DE POLYÉTHYLÈNE) SUR LEUR REPRISE ET LEUR CROISSANCE INITIALE ÉTUDE MENÉE EN PÉPINIÈRE (1) INFLUENCE DU MODE DE PLANTATION DE CÈDRES 1 + O G (SACS DE POLYÉTHYLÈNE) SUR LEUR REPRISE ET LEUR CROISSANCE INITIALE ÉTUDE MENÉE EN PÉPINIÈRE (1) J.-Ch VALETTE Les reoisements en région méiterrnéenne

Plus en détail

IFT 615 : Devoir 4 Travail individuel

IFT 615 : Devoir 4 Travail individuel IFT 615 : Devoir 4 Trvil individuel Remise : 1 vril 01, 16h0 (u plus trd) 1. [ points] Dns le cours, nous vons vu différents types de problèmes d intelligence rtificielle insi que plusieurs solutions possibles

Plus en détail

clés de Les l'apprentissage

clés de Les l'apprentissage Réseu des centres publics de formtion professionnelle et pr pprentissge du Ministère de l Agriculture en Midi-Pyrénées clés de l'apprentissge Les c+5 B u du CAP L'Employeur L pprentissge constitue un excellent

Plus en détail

STI2D Logique binaire SIN. L' Algèbre de BOOLE

STI2D Logique binaire SIN. L' Algèbre de BOOLE L' Algère de BOOLE L'lgère de Boole est l prtie des mthémtiques, de l logique et de l'électronique qui s'intéresse ux opértions et ux fonctions sur les vriles logiques. Le nom provient de George Boole.

Plus en détail

Classeur courtier d assurance. Comment organiser son activité et se préparer à un contrôle

Classeur courtier d assurance. Comment organiser son activité et se préparer à un contrôle Clsseur courtier d ssurnce Comment orgniser son ctivité et se préprer à un contrôle 67, venue Pierre Grenier 92517 BOULOGNE-BILLANCOURT CEDEX Tél : 01.46.10.43.80 Fx : 01.47.61.14.85 www.streevocts.com

Plus en détail

INSPECTION GÉNÉRALE DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Luxembourg, le 3 septembre 2002

INSPECTION GÉNÉRALE DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Luxembourg, le 3 septembre 2002 Grnd-Duché de Luxembourg MINISTÈRE DE LA SÉCURITÉ SOCIALE INSPECTION GÉNÉRALE DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Luxembourg, le 3 septembre 2002 Réf. : 9007/ Lettre circulire N 2002/02 à l ttention des gestionnires

Plus en détail

TRAPPE DE PLAFOND et TRAPPE DE VISITE

TRAPPE DE PLAFOND et TRAPPE DE VISITE www.nioll.fr TRAPPE DE PLAFOND et TRAPPE DE VISITE Guie e presription GPTAP09 La réglementation fait évoluer votre métier. Lors u protoole e Kyoto en 2005, la Frane s est engagée à ramener ses émissions

Plus en détail

Pondération : 1 2 3 4 5 6 7 Total 30 10 30 30 10 10 10 130

Pondération : 1 2 3 4 5 6 7 Total 30 10 30 30 10 10 10 130 Université e Sherrooe, Déprtement inormtique IGL50 : Méthoes ormelles en génie logiiel, Exmen inl Proesseur : Mr Frppier, Luni 6 éemre 0, 9h00 à h00, lol D-0 Doumenttion permise. Appreil életronique interit.

Plus en détail

l'appareil et vérifiez les composants Cartouches d'encre de démarrage Cordon d'alimentation Les câbles peuvent varier d'un pays à l'autre.

l'appareil et vérifiez les composants Cartouches d'encre de démarrage Cordon d'alimentation Les câbles peuvent varier d'un pays à l'autre. Guie instlltion rpie Commener MFC-J825DW Veuillez lire le Guie e Séurité u Prouit vnt 'instller l'ppreil. Veuillez ensuite lire e Guie 'instlltion rpie pour onnître l proéure e onfigurtion et 'instlltion

Plus en détail

Contrat individuel d'assurance-vie libellé en unités de compte et/ou euros Bulletin de versements libres programmés

Contrat individuel d'assurance-vie libellé en unités de compte et/ou euros Bulletin de versements libres programmés Contrt individuel d'ssurnce-vie libellé en unités de compte et/ou euros Bulletin de versements libres progrmmés Identité (données obligtoires) Numéro du Contrt Souscripteur/Assuré Monsieur Mdme Mdemoiselle

Plus en détail

Série TL83* numérique

Série TL83* numérique Série TL83* numérique Frnçis Sommire INSTALLATION DU TÉLÉVISEUR Consignes e séurité... 4 Instlltion et informtions importntes... 5 Téléommne... 8 Insertion es piles et portée... 8 CONNEXION DE VOTRE TÉLÉVISEUR

Plus en détail

Calculs d incertitudes

Calculs d incertitudes Cluls d inertitudes Déinitions - Erreur solue - Inertitude solue Soit l vleur doptée près mesure de l grndeur A. On ppelle erreur solue l diérene entre l vleur vrie n et l vleur mesurée : Erreur solue

Plus en détail

essais dossier Oser s équi Prothèses auditives

essais dossier Oser s équi Prothèses auditives essis dossier u LES AUDIOPROTHÉSISTES AU BANC D ESSAI p. 46 u UN APPAREIL ADAPTÉ À VOS BESOINS p. 50 u FAIRE BAISSER LA FACTURE? PAS SI SIMPLE p. 52 Prothèses uditives Oser s équi AUDIOPROTHÉSISTES Fe

Plus en détail

4. Logique séquentielle asynchrone

4. Logique séquentielle asynchrone Liene d Informtique MARSEILLELUMINY. Logique séquentielle synhrone. Introdution.. Représenttion de fontionnement : les étts.. Équivlene et pseudoéquivlene d étts.. Rédution du système.. Attriution de vriles

Plus en détail

Cf. Document : Les différents modes de financement des entreprises

Cf. Document : Les différents modes de financement des entreprises / 7 3 e rtie : Les modes de finncement (à moyen et long terme) Cf. Document : Les différents modes de finncement des entrerises Cf. Fiche conseil.37 : Les modes de finncement des investissements - L utofinncement

Plus en détail

distance parcourue temps mis pour la parcourir

distance parcourue temps mis pour la parcourir CH IV VITESSE - DEBIT - MASSE VOLUMIQUE - DENSITE RAPPELS DE COURS QUESTION 26 Conversion de m/s en km/h : il fut à l fois onvertir les mètres en kilomètres et les seondes en heures. On : 1 m = 0, 001

Plus en détail

C.A.E.S.C Questions juridiques

C.A.E.S.C Questions juridiques C.A.E.S.C Questions juridiques Clu: DOMVAST CANIN CLUB Mettre votre réponse dns le crré situé en fce de chque question, près voir imprimé le document. 1. L identifiction pr implnt électronique ou ttouge

Plus en détail

RadioCommunications CDMA

RadioCommunications CDMA Conservtoire tionl es Arts et Métiers Cours u Conservtoire tionl es Arts et Métiers RioCommunitions CDMA (Version 7) Mihel Terré terre@nmfr Eletronique C4 / Conservtoire tionl es Arts et Métiers Les performnes

Plus en détail

Questionnaire de législation Permis d animer

Questionnaire de législation Permis d animer Questionnire de législtion Permis d nimer Un jeu réé pr l équipe du entre de loisirs de Lnnilis Vous trouverez dns ette fihe : - L règle du jeu - Les questions et les réponses (ve explitions) - Le ontenu

Plus en détail

Vérin électrique ETH. Parker High Force Electro Thrust Cylinder

Vérin électrique ETH. Parker High Force Electro Thrust Cylinder Vérin életrique ETH Prker High Fore Eletro Thrust Cyliner AVERTISSEMENT RESPONSABILITE DE L UTILISATEUR LA DÉFECTUOSITÉ OU LA SÉLECTION OU L USAGE ABUSIF DES PRODUITS DÉCRITS DANS LE PRÉSENT DOCUMENT OU

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANÇAISE EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL DE LA COMMUNE DE F L O I R AC

REPUBLIQUE FRANÇAISE EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL DE LA COMMUNE DE F L O I R AC DEPARTEMENT DE LA GIRONDE ARRONDISSEMENT DE BORDEAUX CANTON DE FLOIRAC COMMUNE DE FLOIRAC Objet : Gestion de l dette délégtion de pouvoirs du conseil municipl u Mire REPUBLIQUE FRANÇAISE EXTRAIT DU REGISTRE

Plus en détail

TD : Arbres Binaires de Recherche (A.B.R.)

TD : Arbres Binaires de Recherche (A.B.R.) TD : Arres Binires de eherhe (A.B..) Olivier ynud rynud@isim.fr http ://www.isim.fr/rynud ésumé Dns e Td nous proposons trois exeries. Le premier est onsré à l implémenttion du T.D.A. Ensemles dynmiques

Plus en détail

2.1 Comment implanter en C un reconnaisseur de mots? Aut2 q 0 q 1

2.1 Comment implanter en C un reconnaisseur de mots? Aut2 q 0 q 1 Lngges Automtes Non-déterminisme Grmmires Attiuées et Génértives Expressions régulières Correction Prtielle de Progrmmes Ceci n'est ps un cours de Lngge C++ 2.1 Comment implnter en C un reconnisseur de

Plus en détail

Chapitre 2 Le problème de l unicité des solutions

Chapitre 2 Le problème de l unicité des solutions Université Joseph Fourier UE MAT 127 Mthémtiques nnée 2009-2010 Chpitre 2 Le prolème de l unicité des solutions 1 Le prolème et quelques réponses : 1.1 Un exemple Montrer que l éqution différentielle :

Plus en détail

Toyota Assurances Toujours la meilleure solution

Toyota Assurances Toujours la meilleure solution Toyot Assurnces Toujours l meilleure solution De quelle ssurnce vez-vous besoin? Vous roulez déjà en Toyot ou vous ttendez s livrison. Votre voiture est neuve ou d occsion. Vous vlez les kilomètres ou

Plus en détail

Test provincial de compétences linguistiques

Test provincial de compétences linguistiques CAHIER Mrs 2011 1 Test provinil e ompétenes linguistiques 1 re SÉANCE TEXTES DE LECTURE ET QUESTIONS DE TEST DIFFUSÉS Test provinil e ompétenes linguistiques 1 re séne Prtie I : Leture Test provinil e

Plus en détail

Les Dossiers Du Mois. 006 Janvier 2013

Les Dossiers Du Mois. 006 Janvier 2013 Les Dossiers Du Mois No. 006 Jnvier 2013 DÉVELOPPEMENT DE LA POLICE NATIONALE D'HAÏTI: cp sur 2016 Le Gouvernement hïtien doté s police ntionle d'un pln quinquennl de développement pour l période 2012-2016.

Plus en détail

Commencer MFC-J6910DW

Commencer MFC-J6910DW Guie instlltion rpie Commener MFC-J6910DW Veuillez lire le livret Séurité et réglementtion vnt 'instller l'ppreil. Lisez ensuite e Guie 'instlltion rpie pour onnître l proéure e onfigurtion et 'instlltion

Plus en détail

Mathématiques discrètes Chapitre 4 : relations binaires

Mathématiques discrètes Chapitre 4 : relations binaires U.P.S. I.U.T. A, Déprtement Informtique Année 2009-2010 Mthémtiques isrètes Chpitre 4 : reltions inires 1. Générlités Définition Soient E 1, E 2,...E n es ensemles. Une reltion n-ire est l onnée un sous-ensemle

Plus en détail

638604 CTC Generic 815446 LITHO FLEXO. PANTONE 000 05a mm/dd/yy xxxxxx. PANTONE 000 06a mm/dd/yy xxxxxx PANTONE 000. 07a mm/dd/yy xxxxxx.

638604 CTC Generic 815446 LITHO FLEXO. PANTONE 000 05a mm/dd/yy xxxxxx. PANTONE 000 06a mm/dd/yy xxxxxx PANTONE 000. 07a mm/dd/yy xxxxxx. Trez un erle de po (5, mm) de dimètre u entre du ord de l porte. " /" 9/6" /8" 5 5 0 5 POUR DISTANCE D ENTRÉE de /8 po (60 mm) Pliez e grit sur l ligne pointillée et plez elle-i sur l ngle de l porte POUR

Plus en détail

SOLUTIONS POUR L EXTéRIEUR FAÇADES. Pensez Trespa

SOLUTIONS POUR L EXTéRIEUR FAÇADES. Pensez Trespa SOLUTIONS POUR L EXTéRIEUR FAÇADES Pensez Tresp 1 Arh. Mosiro, Espgne Sommire Tresp Meteon : un pnneu unique et spéil 5 Crteristiques tehniques de Tresp Meteon 9 L fçde ventilée : une solution qui fit

Plus en détail

Calcul de la rugosité surfacique

Calcul de la rugosité surfacique VI èmes Journées d Etudes Techniques 200 The Interntionl congress for pplied mechnics L mécnique et les mtériux, moteurs du développement durble du 05 u 07 mi 200, Mrrkech Mroc Clcul de l rugosité surfcique

Plus en détail

Restauration active d une forêt sèche : Pointe Maa. Analyse statistique des données collectées de 2006 à 2008.

Restauration active d une forêt sèche : Pointe Maa. Analyse statistique des données collectées de 2006 à 2008. Resturtion tive d une forêt sèhe : Pointe M. Anlyse sttistique des données olletées de 2006 à 2008. Rpport n 1/2009 Resturtion tive d une forêt sèhe : Pointe M. Anlyse sttistique des données olletées de

Plus en détail

S il ne peut être déterminé en raison d'excavations et de remblais antérieurs, la référence est le terrain naturel environnant.

S il ne peut être déterminé en raison d'excavations et de remblais antérieurs, la référence est le terrain naturel environnant. Annexe A MESSAGE TYPE 8. COMMENTAIRES DES DEFINITIONS DE L ANNEXE NOTIONS ET METHODES DE MESURE 1. TERRAIN DE RÉFÉRENCE 1.1 Terrin de référence Le terrin de référence équivut u terrin nturel. S il ne peut

Plus en détail

Le guide du covoiturage

Le guide du covoiturage Le covoiturge en Meurthe-et-Moselle Le guide du covoiturge Rédction et PAO CG54 E.Pinze - visuels Y. Husson - photo E.Pinze - Nov. 2013 Avec, covoiturez simplement et en toute sécurité! Comment est né

Plus en détail

Warmup Snowcable Solution déneigment. sol SOLUTION POUR APPLICATION EXTERIEURE. Plancher chauffant électrique simple et confortable

Warmup Snowcable Solution déneigment. sol SOLUTION POUR APPLICATION EXTERIEURE. Plancher chauffant électrique simple et confortable Plnher huffnt életrique simple et onfortle Wrmup Snowle Solution éneigment SOLUTION POUR sol APPLICATION EXTERIEURE www.wrmupfrne.fr Câle huffnt pour solution e éneigement Les pplitions sol En hiver, l

Plus en détail

Automates finis. porte

Automates finis. porte utomtes finis Il s git d un modèle très souple, qui s dpte à des domines très différents en informtique. D une fçon générle, il sert à représenter les divers étts d un système (mécnique, électronique ou

Plus en détail

Pour développer votre entreprise LES LOGICIELS EN LIGNE, VOUS ALLEZ DIRE OUI!

Pour développer votre entreprise LES LOGICIELS EN LIGNE, VOUS ALLEZ DIRE OUI! Pour développer votre entreprise Gestion Commercile Gérez le cycle complet des chts (demnde de prix, fcture fournisseur), des stocks (entrée, sortie mouvement, suivi) et des ventes (devis, fcture, règlement,

Plus en détail

Les langages de programmations.

Les langages de programmations. Communiction technique: L utomte progrmmle industriel (les lngges) Leçon Les lngges de progrmmtions. Introduction : L écriture d un progrmme consiste à créer une liste d instructions permettnt l exécution

Plus en détail

Chapitre VI Contraintes holonomiques

Chapitre VI Contraintes holonomiques 55 Chpitre VI Contrintes holonomiques Les contrintes isopérimétriques vues u chpitre précéent ne sont qu un eemple prticulier e contrintes sur les fonctions y e notre espce e fonctions missibles. Dns ce

Plus en détail

TUBES ET PROFILS CREUX

TUBES ET PROFILS CREUX TUBES GAZ SOUDÉS SÉRIE LÉGÈRE DITS «TARIF 1 et 2» Norme de référene : NF EN 10255 (ex NF A 49-145) Nune : S195T Étt de surfe : noir ou glvnisé ÉPAISSEUR DÉNOMINATION en poues Tubes noirs lisses MASSE LINÉIQUE

Plus en détail

MANUEL DE L UTILISATEUR. Série numérique L73** Série numérique M83**

MANUEL DE L UTILISATEUR. Série numérique L73** Série numérique M83** MANUEL DE L UTILISATEUR Série numérique L73** Série numérique M83** Frnçis Contenu INSTALLATION DU TÉLÉVISEUR Consignes e séurité...4 Instlltion et informtions importntes...5 Téléommne...7 Insertion es

Plus en détail

Notice d instructions originales 11/2010. à conserver pour une utilisation ultérieure. Bac de rangement. Réf. 583010000. Les techniciens du coffrage

Notice d instructions originales 11/2010. à conserver pour une utilisation ultérieure. Bac de rangement. Réf. 583010000. Les techniciens du coffrage 11/2010 Notice d instructions originles 999281403 fr à conserver pour une utilistion ultérieure c de rngement Réf. 583010000 escription du produit escription e c de rngement ok est un ccessoire de levge

Plus en détail

Site web de réservations de voyages mettant en relation des clients voyageurs, des prestataires de services leur gestionnaire de

Site web de réservations de voyages mettant en relation des clients voyageurs, des prestataires de services leur gestionnaire de Usger Gérer session utilisteur Client Système comptble Client fidélisé Gérer Suivi Rés Administrteur site de réservtion Gestionnire fidélité Gérer Fidélité Gestionnire Hotels Gérer Hotels Site web de réservtions

Plus en détail

10 ASPECTS FINANCIERS ET BASES LEGALES

10 ASPECTS FINANCIERS ET BASES LEGALES 10 ASPECTS FINANCIERS ET BASES LEGALES En Suisse, l loi fédérle du 18 décemre 1970 sur l lutte contre les mldies trnsmissiles de l homme (dite loi sur les épidémies) et l loi fédérle du 13 juin 1928 sur

Plus en détail

Eléments pour transporteurs à chaînes

Eléments pour transporteurs à chaînes Eléments pour trnsporteurs à hînes HEKO Ketten GmH Sommire pge 1.0 Orienttion et générlités 3 2.0 Chînes mrines 4 2.1 Tritement thermique 4 2.2 Informtions tehniques sur les hînes mrines 5 2.3 Dimensions

Plus en détail

PROCEDURE DE SOUSCRIPTION SPIRICA ALPHA SOLIS. Pour souscrire un contrat d assurance vie SPIRICA Alpha Solis, suivez le mode d'emploi ci dessous :

PROCEDURE DE SOUSCRIPTION SPIRICA ALPHA SOLIS. Pour souscrire un contrat d assurance vie SPIRICA Alpha Solis, suivez le mode d'emploi ci dessous : PROCEDURE DE SOUSCRIPTION SPIRICA ALPHA SOLIS Pour souscrire un contrt d ssurnce vie SPIRICA Alph Solis, suivez le mode d'emploi ci dessous : Le dossier de souscription Complétez et signez le bulletin

Plus en détail

#Guide jeunes. @étudiant @demandeur d emploi @travailleur. L accès à la santé pour tous!

#Guide jeunes. @étudiant @demandeur d emploi @travailleur. L accès à la santé pour tous! #Guide jeunes @étudint @demndeur d emploi @trvilleur MUTUALITE SOIALISTE DU BRABANT L ccès à l snté pour tous! rembourse 40 /n L Mutulité sociliste pour t contrception Love4you.be by Mutulité Sociliste

Plus en détail

LES CONIQUES. 1) Différentes approches des «coniques». page 2. 2) Equation focale d une conique.. page 4

LES CONIQUES. 1) Différentes approches des «coniques». page 2. 2) Equation focale d une conique.. page 4 LES CONIQUES Tle des mtières COURS ) Différentes pprohes des «oniques». pge ) Eqution fole d une onique.. pge 4 3) Axe fol de Γ. pge 6 4) Sommets de Γ. pge 6 5) Equtions rtésiennes réduites d une prole.

Plus en détail

6 apprentissages supplémentaires

6 apprentissages supplémentaires 6 pprentissges supplémentires pour être polybâtisseur étnchéité couverture construction de fçdes Construction d échfudges systèmes de protection solire Ferblntier T crrière! Polybâtisseur des métiers vec

Plus en détail

Lisez attentivement ce Guide d'installation rapide pour connaître la procédure de configuration et d'installation avant d'utiliser l'appareil.

Lisez attentivement ce Guide d'installation rapide pour connaître la procédure de configuration et d'installation avant d'utiliser l'appareil. Guie instlltion rpie Commener MFC-790CW MFC-990CW Lisez ttentivement e Guie 'instlltion rpie pour onnître l proéure e onfigurtion et 'instlltion vnt 'utiliser l'ppreil. AVERTISSEMENT Les vertissements

Plus en détail

Product Code (Référence du produit) : 882-U73

Product Code (Référence du produit) : 882-U73 Prout Coe (Référene u prouit) : 882-U73 Visitez notre site http://solutions.rother.om pour otenir les ooronnées u servie près-vente et onsulter l Foire ux questions (FAQ). INSTRUCTIONS DE SECURITE IMPORTANTES

Plus en détail

Le traitement de l édenté complet est bien codifié, il

Le traitement de l édenté complet est bien codifié, il Une tehnique simple et préitile pour traiter l éenté total au sourire gingival Mithriae Davarpanah, Philippe Rajzaum, Georgy Demurashvili, Serge Szmukler-Monler Patients et pratiiens attenent e la thérapie

Plus en détail