Préparé par Martine Theveniaut et Peter Wollny, des P actes Européens.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Préparé par Martine Theveniaut et Peter Wollny, des P actes Européens."

Transcription

1 Apprendre les uns des autres Atelier 3-2ème Congrès RIPESS Europe - Lille, 5 et 6 juillet 2O13 Préparé par Martine Theveniaut et Peter Wollny, des P actes Européens. Le diagnostic du pourquoi (faire)? Les systèmes en place ont tendance à traiter les personnes et les lieux comme les variables d ajustement de la profitabilité, en occultant les menaces que cela fait peser sur la vie et sur la planète. La coresponsabilité pour sortir de cette impasse est devenue nécessaire dans un monde interdépendant. Il faut inventer les réponses et surtout comment les obtenir car cette situation est inédite. Malgré la multiplicité et la pertinence des dispositifs explorés par des promoteurs - notamment ceux de l économie solidaire - dans la plupart des champs de la vie économique et sociale, leurs potentiels d innovation sociale ainsi que l expertise obtenue à l usage restent méconnus, manquent de visibilité et d appui. Comment surmonter cet obstacle? Le choix politique de la mutualisation des acquis de l expérience pour faire quoi? Pour porter des propositions ensemble et réussir à changer l échelle des solutions Cet atelier s appuie sur l expérience du terrain, celle que les membres de l association ont consolidé depuis 1998 et leur volonté partagée de surmonter l obstacle du maintien dans la marge. Pour amorcer une politique de la preuve par l exemple, ils organisent depuis 2007 des Voyages Apprenants, une quinzaine en tout dans le cadre de 2 cycles de 18 mois chacun, en France et en Europe. Un Voyage Apprenant c est quoi? C est la visite sur place d un groupe de praticiens de plusieurs pays, tour à tour accueillant et accueilli. Les promoteurs de l organisation s exposent sur la thématique dont ils ont l expertise, dans leur cadre d activité, entourés de leurs associés et de leurs partenaires. Chacun est là pour s informer et se forger sa propre analyse, mieux comprendre, se comprendre et s entraider, faire connaître ces acquis et les démultiplier. En formalisant une grille de lecture de résultats rigoureux, comparables et transférables, l intention est de favoriser les conditions de coopérations en confiance. Car des pactes locaux, territorialisés à différentes échelles, existent dans le monde entier sur la base de valeurs largement communes et de caractéristiques bien identifiées : -apporter des réponses concrètes aux besoins essentiels de la vie de tous les jours, défendre les droits fondamentaux des plus vulnérables, ou promouvoir le bien-vivre -à contrario des systèmes dominants qui excluent pour maximiser des profits privés, ces coopérations «internalisent» la solidarité en inscrivant la participation dans le processus même d organisation des réponses -avec des résultats concrets : visibles et tangibles, chiffrables et immatériels Les participants de l atelier sont eux mêmes des acteurs au quotidien d une économie plus solidaire. Leur présence au congrès du RIPESS Europe de Lille signale leur intérêt, voire leur engagement dans une dimension européenne au-delà du local, avec en toile de fond la

2 préparation de la 5 Rencontre intercontinentale de globalisation des solidarités qui se tiendra à Manille aux Philippines, en octobre L objectif de cet atelier est de déboucher sur une collection d exemples, constats, analyses et propositions En mettant à profit les 4 heures ½ d échanges pour mutualiser les expériences des participants. Ils sont 10, venant de Catalogne, du Mali et de France, 5 hommes, 5 femmes, d âges et d activités variés. Chacun est invité à suivre un même fil conducteur pour contribuer à tirer des enseignements collectifs, utiles pour l action : À quels besoins l expérience essaye t-elle de répondre? Comment cela fonctionne? Quelle est l importance et quel est le rôle des différents partenaires? Quels types de difficultés sont à surmonter? Quels sont les résultats? Le tour de table a permis de choisir 3 exemples d un commun accord, en veillant à une diversité de situations, de pays et de contextes. Les notes, prises à plusieurs sur un même espace framapad sont projetées au mur en temps réel. Elles ont servi à l établissement du compte-rendu. Joan Lluis Jornet, XES, Catalogne : Dans le contexte de l après-franquisme des années 70, des avocats veulent travailler ensemble et s organisent en coopérative pour observer la réalité et l'évolution de leur environnement Les conditions auxquelles ils acceptent de s engager dans un dossier est le soutien au «faible». L'idée s impose que leur vision du monde est trop simpliste (les bons et les mauvais, les ouvriers et les patrons). D autres coopératives voient le jour dans les années 70 80, reprennent des entreprises. Ensemble ils découvrent le coopérativisme et ses valeurs de fédération qui croisent le travail extérieur avec le travail militant et la responsabilité. En 35 ans d existence, ils sont aujourd hui plus de 60 membres. Ils ont adapté l organisation interne, les services proposés en groupes de travail autour des questions de santé (et maladies non reconnues), sécurité sociale, droit à la retraite ( du fait du vide juridique), droit du travail, logement, pénal/civil, économie générale, coopérativisme. Chaque groupe décide des salaires, des activités, qui fait quoi et rend des comptes. Joan ne partage pas le point de vue selon lequel il faut dissocier amour et boulot. Il faut plutôt adapter ses comportements professionnels pour pouvoir les faire cohabiter : En matière de création d entreprise, il pose 3 questions à des ouvriers qui veulent reprendre une entreprise ou en créer une : 1- Voulez vous une bonne entreprise (c est-à-dire sans dettes)? S'ils disent non, la seule chose qui compte c est le résultat économique le plus lucratif, il sait qu elle ne sera pas viable, il ne prend pas l affaire. 2 Est-ce que vous-êtes "potes"? Si c est oui, il conseille la coopérative. 3- Pour éviter de s endetter, il les dirige vers ceux qui ont la compétence de vérifier que l activité est économiquement viable, dans le secteur envisagé.

3 Idrissa Sanogo : Dans le contexte de la décentralisation, le Mali a créé des collectivités aux échelles de communes, de cercles et de régions. Dans celle de Kayes, il accompagne des collectivités dans le développement local et voudrait aller vers l'ess. L atelier est une opportunité de mieux se situer et de mutualiser dans son propre contexte culturel où le collectif prédomine et où l'individu a peu de poids. Le projet sur lequel il travaille est en relation avec le Sénégal et la Mauritanie, et partenaire de plusieurs régions en France. Il n existe pas de hiérarchie ou de liens entre les 3 niveaux. Les partenaires ont besoin de se donner un canevas de répartitions pour travailler. Depuis 2010, il travaille à la mise en place d un dispositif d'appui au Développement Local. C est une stratégie de la région pour appuyer les autres niveaux et renforcer le dialogue. A quoi cela sert-il? à renforcer les développement économique local. Des potentialités existent dans les collectivités, mais elles ont peu de moyens et manquent de capacités pour déposer des dossiers et accompagner des porteurs de projet. Si on prend l exemple de la banane ou du baobab, l impossibilité de transformer fait que ça pourrit sur place! La région encourage des stratégies de filières avec des plans d'action, et un début de mise en oeuvre des actions. Cette recherche de solutions crée un dialogue qui progresse par l établissement de conventions. Comment ça fonctionne? Les signataires se retrouvent tous les 6 mois (ou plus souvent si besoin) et les techniciens sont en relations permanentes. Après une concertation à la base, les besoins sont inscrits dans des plans d'action quinquennaux. Les collectivités les font remonter pour accompagner des associations et des porteurs de projet. Tout le monde ne vient pas, mais néanmoins le dialogue est installé. Une 50ne projets sont remontés, un comité de sélection les valide avec un bureau d'études spécialisés et des représentants des bailleurs, dont l'ue. 6 cadres ont été recrutés sur les thèmes environnement, planification etc., pour être mis à disposition des projets. Mais lui-même cherche d abord les compétences disponibles sur place pour éviter d'avoir de l'argent à dépenser. Les filières sont conçues de A à Z, cartographiées, elles ont un site à disposition. Les moyens ne sont pas suffisants pour aller sur les 9 territoires concernés. Deux projets sont actuellement testés dans une inter-communauté de 15 communes. Les femmes sont subventionnées pour développer des activités de maraîchage et d élevage. Les comités locaux dans les villages sont inclus pour la cohabitation des légitimités. Idrissa travaille avec eux pour dynamiser les foires et les marchés par exemple, ménage des moments de dialogue entre le maire et les femmes etc. Il va falloir capitaliser les leçons apprises des 2 territoires test dans l objectif d accompagner tous les porteurs de projet. Quel transfert est possible? La connaissance du contexte propre à chaque pays est indispensable. Même avec des valeurs similaires, les méthodes diffèrent. La situation au Mali est difficile. Les gens ont parfois peur de venir. Et maintenant qu ils commencent à venir, les ressources ont diminué. Autre limite de ce système : les fonctionnaires des collectivités peuvent changer de stratégie et arrêter la dynamique. Avec la crise, dans les cas de conflits d'intérêt entre des personnes, il faut trouver les espaces de résolution. Les nouveaux pouvoirs ont voulu aller vite, mais il existe des pouvoirs traditionnels dont il faut tenir compte. Et, il y a le poids des bailleurs. Si le projet s'arrête, que feront les acteurs? Comment faire si les acteurs locaux ne s'approprient pas le système? C est encore trop tôt pour le dire. Peter Wollny : La mise en marche d une Fabrique citoyenne dans le Sud de l Aude, aux confins de l Ariège, dans un cadre coopératif.

4 Ce projet est en construction depuis 2 ans. Il n est pas encore opérationnel. Il part d un cabinet d'études en SCOP qui existe depuis plus de 20 ans et qui en a marre de répondre aux appels d'offres, car ils ne sont pas adaptés à la réalité des besoins. Trop peu de réalité, trop peu de réalisation possible derrière. D où la volonté de réintégrer une dynamique interne pour valoriser les compétences des membres de ce groupe en prenant en compte les spécificités territoriales de chacun à cheval sur les régions Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées: avec un pole culturel à Revel ; un pole coworking, consultance, fab lab conçu comme un laboratoire pour créer des processus (imprimante 3D) des objets, pour des TPE artisanales, créer des prototypes plus facilement, tester, à Pamiers. Un 3ème pole, développé par Peter vise l ouverture d un tiers lieu co-actif à Limoux. C est un espace numérique pour aider à surmonter les difficultés d'usage, s'approprier la technologie, former, mettre en place une coopérative d'activités avec portage salarial, apporter une aide juridique, acquérir les compétences nécessaires à son métier. La gestion se fera dans le cadre coopératif avec un infographiste, un musicien, un architecte et un (?...) et proposera une gamme de services complète. L idée est la professionnalisation, du débutant au spécialiste, dans une diversité de métiers, croisés avec l'outil informatique. Dans une dimension interpersonnelle de transmission âgés/jeunes, métiers, cultures, implantés dans un contexte territorial donné. Le démarrage est prévu en septembre. Le projet de tiers-lieu est en partenariat avec le club d'entrepreneurs du territoire. Il n a pas encore de collectivités intéressées. Cela fonctionnera par des adhésions, des achats d'heures, des services différents. Il va falloir continuer des études avant de pouvoir se salarier. C'est une phase de transition dans laquelle le modèle économique est en réflexion, avec une partie non monétaire. Les présentations ont été suivis d un temps de travail collectif dans l objectif de : -Se comprendre, c est le premier pas et pas le plus facile! le sens des mots, le dialogue, la construction de références partagées sont un temps incompressible pour installer des relations en confiance -Servir à chacun dans son propre contexte : comment?: sur le thème, l outil, la méthode de mise en œuvre, le réseautage -Servir à faire progresser collectivement des réponses, des propositions et améliorer la qualité des relations de coopération au sein du RIPESS Europe et dans un processus au long cours de globalisation des solidarités. Tour de table Idrissa Sanogo, GRDR Kayès 1) mettre certaines valeurs en pratique dans le travail collectif : impérativement, travailler ensemble 2) Mettre la coopération entre acteurs au coeur de tout, à d'autres niveaux (mêmes outils, autres types de compétences, et d acteurs : collectivités, entreprises 3- L'inclusivité des acteurs

5 4- Les 3 expériences ont besoin d aller à la rencontre d autres expériences pour partager et pour étalonner Ibrahim Sarr, Réseau des horticulteurs de Kayès, Mali : il découvre une diversité qu il n'imaginait pas, la complexité des informations, des situations... cela aide à plus de compréhension et c est diffusable. Il a du mal à intégrer le coworking. Par rapport aux Calalans, ça demande une forme de résistance et du courage! Madeleine Hersent, Mouvement de l Economie Solidaire: Des initiatives de plus en plus complexes se multiplient. Il est important de faire remonter collectivement les difficultés rencontrées pour qu'il y ait une facilitation des pouvoirs publics. On a créé le RIPESS pour ça. Nous restons assez faible sur la communication, sur ce qu'on fait et à quoi ça sert. La question, maintenant, c'est l'ouverture pour faire connaitre et reconnaître. Sophie Deriquehem, Master II Economie solidaire, Valenciennes retient: Audace, se lancer pour faire avancer des choses qui ne nous conviennent pas ; prise de risque; innovation mutualisée pour espérer réussir car il y a de moins en moins de moyens, en appeler à la solidarité, être accompagné et accompagnateur. C'est ça pour moi l'économie solidaire. Questions: comment fait-on à chaque fois pour ne pas tourner en rond? Il y a les créations d'emploi mais derrière ça quoi d'autre? De nouveaux projets? De la qualité? Des coopérations? Comment ça avance derrière? la reconnaissance juridique? le rôle des pouvoirs publics? Le RIPESS Europe a t il vocation a ne rassembler que l ESS ou bien à recevoir les critiques de l'extérieur venant des autres? Peter Wollny : Quand on se retrouve entre nous, entre acteurs ESS on découvre des choses nouvelles. Ce sera encore plus difficile avec les autres. Au moment où nous sommes, le va et vient de l'information, aller voir, s ouvrir, mieux expliquer, le faire régulièrement, aide à comprendre comment l autre pense même s il est différent de soi-même. Martine Theveniaut : coordination P actes Européens, a trouvé les échanges fructueux. Elle est contente, car elle et Peter ne savaient si le dispositif proposé produirait l envie de témoigner et des résultats.

Mutualisation des compétences

Mutualisation des compétences Premières Rencontres richesses humaines associatives 2 & 3 décembre 2014 ATELIER PROSPECTIF Mutualisation des compétences DEFINITIONS Mutualisation La mutualisation se définit comme la synergie entre deux

Plus en détail

ADESS Cornouaille. Forum de l Economie Sociale et Solidaire jeudi 26 novembre 2015

ADESS Cornouaille. Forum de l Economie Sociale et Solidaire jeudi 26 novembre 2015 ADESS Cornouaille Forum de l Economie Sociale et Solidaire jeudi 26 novembre 2015 1 L ADESS Cornouaille est un des quinze pôles de développement de l Economie Sociale et Solidaire (ESS) en Bretagne. C

Plus en détail

MASTER 2 MENTION SCIENCE POLITIQUE, PARCOURS OPÉRATEUR EN COOPÉRATION INTERNATIONALE ET DEVELOPPEMENT

MASTER 2 MENTION SCIENCE POLITIQUE, PARCOURS OPÉRATEUR EN COOPÉRATION INTERNATIONALE ET DEVELOPPEMENT MASTER 2 MENTION SCIENCE POLITIQUE, PARCOURS OPÉRATEUR EN COOPÉRATION INTERNATIONALE ET DEVELOPPEMENT RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine ministériel : Droit, Economie, Gestion

Plus en détail

Un projet d'entreprise sociale et solidaire?

Un projet d'entreprise sociale et solidaire? Un projet d'entreprise sociale et solidaire? Programme Qu'est-ce qu'une entreprise sociale et solidaire? Objectif : repérer les éléments fondateurs de ce type de projets Les réponses de l'adress Objectif

Plus en détail

COMMERCIALISATION ET COMMUNICATION DE PROJET

COMMERCIALISATION ET COMMUNICATION DE PROJET COMMERCIALISATION ET COMMUNICATION DE PROJET «On peut défendre des valeurs sociales, alternatives et solidaires et parvenir à produire, commercer, communiquer et prospérer sur un marché capitaliste. Pour

Plus en détail

ANNEXES AU TEXTE COURT

ANNEXES AU TEXTE COURT ANNEXES AU TEXTE COURT 1. La grille d analyse du «pacte local» (2001) Elle résulte d une démarche de mutualisation en constante évolution depuis 1998. C est la formulation générique d une organisation

Plus en détail

> Echanger et mutualiser des savoir-faire pour valoriser des compétences

> Echanger et mutualiser des savoir-faire pour valoriser des compétences F O R M A T I O N FORMATIONS En Développement Local Durable F O R M A T I O N FORMATIONS En Développement Local Durable Le lieu LAGRAPPE 75 rue Léon Gambetta 59000 Lille Renseignements / inscriptions :

Plus en détail

Programme d Appui à la Société Civile en Tunisie (PASC Tunisie)

Programme d Appui à la Société Civile en Tunisie (PASC Tunisie) Termes de Référence Evaluation Intermédiaire Programme d Appui à la Société Civile en Tunisie (PASC Tunisie) Composante géré par EPD Introduction Le Programme d'appui à la Société Civile en Tunisie (PASC

Plus en détail

Texte court pour le 4 ème Voyage Apprenant, Edinburgh, sept- 13. Introduction : Pourquoi ce texte?

Texte court pour le 4 ème Voyage Apprenant, Edinburgh, sept- 13. Introduction : Pourquoi ce texte? Texte court pour le 4 ème Voyage Apprenant, Edinburgh, sept- 13 Introduction : Pourquoi ce texte? L idée de ce texte s est formée en janvier 2013 pour approfondir la compréhension mutuelle de la transition,

Plus en détail

PROJET ASSOCIATIF Association études ET chantiers Midi-Pyrénées

PROJET ASSOCIATIF Association études ET chantiers Midi-Pyrénées PROJET ASSOCIATIF Association Contexte et Historique Le chantier, un outil de transformation de l'individu qui participe à un projet collectif et de transformation du territoire Les chantiers de jeunes

Plus en détail

Entreprendre Autrement avec l économie sociale et solidaire

Entreprendre Autrement avec l économie sociale et solidaire Entreprendre Autrement avec l économie sociale et solidaire L conomie sociale et solidaire regroupe un ensemble d entreprises de toutes tailles et de tous secteurs d. -Entreprise d insertion de menuiserie

Plus en détail

Bilan d'activité 2013

Bilan d'activité 2013 Coopérative d Activités et d Emploi généraliste d'ille et Vilaine Bilan d'activité 2013 Développement économique Création d'activités et d'entreprises Accompagnement de parcours Numéro SIRET : 437 827

Plus en détail

Femmes, création d'activité et ESS

Femmes, création d'activité et ESS Petit-déjeuner solidaire du 7 juillet 2011 Femmes, création d'activité et ESS Intervenants : Fatiha Legzouli (co-directrice de l'association Initiatives Plurielles), Benoît Boulnois (coordinateur de la

Plus en détail

Les jeunes et la création d activité dans l Economie Sociale et Solidaire en région Centre

Les jeunes et la création d activité dans l Economie Sociale et Solidaire en région Centre Les jeunes et la création d activité dans l Economie Sociale et Solidaire en région Centre Synthèse de l étude-action Entreprendre dans l ESS : une opportunité pour les jeunes Derrière le terme d Economie

Plus en détail

NEWSLETTER I.A.D.L (BULLETIN D INFORMATIONS TRIMESTRIEL) SEPTEMBRE 2014

NEWSLETTER I.A.D.L (BULLETIN D INFORMATIONS TRIMESTRIEL) SEPTEMBRE 2014 NEWSLETTER I.A.D.L (BULLETIN D INFORMATIONS TRIMESTRIEL) SEPTEMBRE 2014 Fondé en 2011, sous les cendres du Cabinet-Conseil PRACTIDEV-CONSULT qui avait déjà totalisé 20 ans d existence, L institut Africain

Plus en détail

Accord sur la formation professionnelle tout au long de la vie dans l'economie Sociale

Accord sur la formation professionnelle tout au long de la vie dans l'economie Sociale Accord sur la formation professionnelle tout au long de la vie dans l'economie Sociale 1 Préambule et principes de l accord 2 - Champ d application 3 Disposition d application immédiate 4 - Axes de progrès

Plus en détail

Pack d information courtier en formation

Pack d information courtier en formation Pack d information courtier en formation 1 EFFICOURS GLOBAL Réseau de courtier en formation Le réseau EFFICOURS vous permet de développer votre activité de conseiller en formation indépendant. Tel un franchisé,

Plus en détail

LE PÔLE D EXCELLENCE OUTIL DE STRUCTURATION ET DE PROFESSIONNALISATION DU SECTEUR DU TOURISME EN MARTINIQUE

LE PÔLE D EXCELLENCE OUTIL DE STRUCTURATION ET DE PROFESSIONNALISATION DU SECTEUR DU TOURISME EN MARTINIQUE LE PÔLE D EXCELLENCE OUTIL DE STRUCTURATION ET DE PROFESSIONNALISATION DU SECTEUR DU TOURISME EN MARTINIQUE Chantal LAMEYNARDIE Consultante chef de projets RH - Groupe MONPLAISIR Quelles compétences pour

Plus en détail

L Economie Sociale et Solidaire (ESS) Bertrand LANGEVIN, Chargé de mission CEAS 72

L Economie Sociale et Solidaire (ESS) Bertrand LANGEVIN, Chargé de mission CEAS 72 L Economie Sociale et Solidaire (ESS) Bertrand LANGEVIN, Chargé de mission CEAS 72 LE CEAS : Centre d étude et d action sociale de la Sarthe Association créée en 1937, secrétariat social, la première étude

Plus en détail

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014 Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville Août 2014 2014, année de la nouvelle loi de programmation pour la ville et la cohésion

Plus en détail

Grande Rencontre du Réseau Rural Régional Basse-Normandie 4 novembre 2013

Grande Rencontre du Réseau Rural Régional Basse-Normandie 4 novembre 2013 Grande Rencontre du Réseau Rural Régional Basse-Normandie 4 novembre 2013 L économie sociale et solidaire : de quoi parle-t-on? Une économie du quotidien, ancrée sur les territoires Des entreprises et

Plus en détail

Charte francilienne pour un Tourisme Responsable Ici et Là- bas

Charte francilienne pour un Tourisme Responsable Ici et Là- bas Charte francilienne pour un Tourisme Responsable Ici et Là- bas Préambule «Le voyage est pourtant d'abord une rencontre humaine, un cheminement vers soi et une quête de l'autre grâce au détour de l'ailleurs.

Plus en détail

d'animations Catalogue Mars-Avril-Mai 2014

d'animations Catalogue Mars-Avril-Mai 2014 Catalogue d'animations Mars-Avril-Mai 2014 ADESS Pays de Brest 7 rue de Vendée, 29200 Brest Tél : 02 98 42 42 76 Mail: laboussol@adesspaysdebrest.infini.fr Faite le plein d'informations et de rencontres

Plus en détail

La SENIORESCENCE ACTIVE

La SENIORESCENCE ACTIVE CENTRE RESSOURCES des INITIATIVES pour le DEVELOPPEMENT de l ECONOMIE LOCALE La SENIORESCENCE ACTIVE Avec le soutien de 1 Centre d Affaires ACTIV BURO 69120 Vaulx en Velin Permanences à MEYZIEU & VENISSIEUX

Plus en détail

Solidarités Besoins Défis Besoins Transformer Projets les idées innovantes en entreprises durables Innovations Emplois Solidarités Défis Besoins

Solidarités Besoins Défis Besoins Transformer Projets les idées innovantes en entreprises durables Innovations Emplois Solidarités Défis Besoins Besoins Idées Expertises Innovations Durables Solidarités Réseaux Partenaires Défis Projets Entreprises Emplois Besoins Idées Expertises Innovations Durables Idées Solidarités Réseaux Partenaires Défis

Plus en détail

2. Eléments de langage/speaking points

2. Eléments de langage/speaking points A10278 - Mme Quintin participe à la conférence "Gérer les transitions: l'orientation tout au long de la vie dans l'espace européen." Lyon, 17-18 septembre 2008 2. Eléments de langage/speaking points [Salutations

Plus en détail

Autopromotion/Habitat Participatif

Autopromotion/Habitat Participatif Autopromotion/Habitat Participatif L autopromotion est un regroupement de familles qui mutualisent leurs ressources pour concevoir réaliser et financer ensemble leur logement au sein d un bâtiment collectif,

Plus en détail

LANCEMENT DU GUIDE Entrepreneur responsable, pourquoi pas moi?

LANCEMENT DU GUIDE Entrepreneur responsable, pourquoi pas moi? LANCEMENT DU GUIDE Entrepreneur responsable, pourquoi pas moi? Vendredi 23 septembre 2011 à Bordeaux Dossier de presse de la Fédération Nationale des CREPI Contact presse : Guillaume BENOIT 06 19 47 37

Plus en détail

L économie sociale et solidaire

L économie sociale et solidaire Dossier L économie sociale et solidaire Un secteur porteur d emplois L Economie Sociale et Solidaire est-elle une alternative à notre économie en crise? A-t-elle le pouvoir de panser nos plaies en relançant

Plus en détail

Rendez-vous de l ESS régionale. Chambre Régionale de l Économie Sociale Poitou-Charentes 60-68 rue Carnot 86000 POITIERS www.cres-pch.

Rendez-vous de l ESS régionale. Chambre Régionale de l Économie Sociale Poitou-Charentes 60-68 rue Carnot 86000 POITIERS www.cres-pch. Rendez-vous de l ESS régionale Chambre Régionale de l Économie Sociale Poitou-Charentes 60-68 rue Carnot 86000 POITIERS www.cres-pch.org %! "! $!!" # % " Les entreprises d économie sociale et solidaire

Plus en détail

Création d'activité individuelle, projets collectifs : des solutions adaptées en coopératives ou associations

Création d'activité individuelle, projets collectifs : des solutions adaptées en coopératives ou associations Création d'activité individuelle, projets collectifs : des solutions adaptées en coopératives ou associations MIFE LOIRE SUD Dans le parcours de la création d entreprise, la MIFE Loire Sud se positionne

Plus en détail

REsolutions to Fund Cities

REsolutions to Fund Cities Supporting local authorities to access funding REsolutions to Fund Cities Rethinking Economic Solutions to Sustainably Fund Local Development REsolutions soutient la Campagne Urbaine Mondiale Résumé REsolutions,

Plus en détail

Jean-Paul Bouchet. Le rôle du manager La finalité de l entreprise en question

Jean-Paul Bouchet. Le rôle du manager La finalité de l entreprise en question Jean-Paul Bouchet Le rôle du manager La finalité de l entreprise en question Le cadre juridique ne peut pas tout régler. Pour permettre aux managers de tenir leur rôle, il faut s interroger sur la finalité

Plus en détail

Pédagogie du projet?

Pédagogie du projet? Pédagogie du projet? Toute pédagogie qui place l intérêt des apprenants comme levier des conduites éducatives est appelée «pédagogie fonctionnelle». Ainsi, la pédagogie du projet peut rentrer dans cette

Plus en détail

Projet. d espace de coworking. À Combronde / Puy-de-Dôme

Projet. d espace de coworking. À Combronde / Puy-de-Dôme Projet d espace de coworking À Combronde / Puy-de-Dôme CONTACT Si vous souhaitez nous rejoindre dans ce projet, nous sommes à votre disposition pour en discuter et vous apporter tout complément d information.

Plus en détail

Mise à jour le 28 mai 2013

Mise à jour le 28 mai 2013 Mise à jour le 28 mai 2013 Association District-Solidaire Association loi 1901, déclarée à la Préfecture du Rhône Tél. : (33) 670-939-939 coordination@district-solidaire.org www.district-solidaire.org

Plus en détail

Pack d information courtier en formation

Pack d information courtier en formation Pack d information courtier en formation 1 EFFICOURS GLOBAL Réseau de courtier en formation Le réseau EFFICOURS vous permet de développer votre activité de conseiller en formation indépendant. Tel un franchisé,

Plus en détail

POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017

POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017 LE PACTE : un outil pragmatique et partenarial au service des habitants et des acteurs économiques POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017 Depuis sa création Est Ensemble a fait du

Plus en détail

Étude relative au développement d l économie sociale et solidaire Dieppe-Maritime

Étude relative au développement d l économie sociale et solidaire Dieppe-Maritime Étude relative au développement d de l économie sociale et solidaire Dieppe-Maritime Présentation au Bureau Communautaire 6 octobre 2009 Ordre du jour 1. ESS de quoi parle-t-on? 2. Synthèse du profil ESS

Plus en détail

Création d'enercoop en Rhône-Alpes

Création d'enercoop en Rhône-Alpes Création d'enercoop en Rhône-Alpes Présentation et plan d avancement Mai 2009 Le Projet Créer une coopérative régionale ayant, entre autres activités, la commercialisation, en exclusivité, de l'offre Enercoop

Plus en détail

FORMATIONS. PROGRAMME Premier semestre 2012

FORMATIONS. PROGRAMME Premier semestre 2012 FORMATIONS A L'ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE PROGRAMME Premier semestre 2012 Avec le soutien du Conseil régional de Bourgogne La Chambre Régionale de l'economie Sociale et Solidaire de Bourgogne La CRESS

Plus en détail

Concours citoyen international «Agite Ta Terre!»

Concours citoyen international «Agite Ta Terre!» Concours citoyen international «Agite Ta Terre!» «Mon climat aujourd hui, mon climat dans 20 ans, et moi?» Qu est-ce que «Agite Ta Terre!»? Lancée en 2012 par l association ENERGIES 2050, l initiative

Plus en détail

CYCLE MANAGEMENT DE L INET

CYCLE MANAGEMENT DE L INET CYCLE MANAGEMENT DE L INET Conseiller formation : Anne GERARD Contact inscription : Delphine Marcangeli 03 83 19 22 05 Delphine.marcangeli@cnfpt.fr 1 CYCLE MANAGEMENT DE L INET OBJECTIFS DU CYCLE Ce cycle

Plus en détail

LA CONDUITE ET LE MANAGEMENT DU CHANGEMENT DANS LES PROJETS SIH

LA CONDUITE ET LE MANAGEMENT DU CHANGEMENT DANS LES PROJETS SIH LA CONDUITE ET LE MANAGEMENT DU CHANGEMENT DANS LES PROJETS SIH Pourquoi la conduite du changement? L entreprise avant et après le SIH Ensemble des processus de l hôpital Avant SIH Grande communauté de

Plus en détail

Une Gestion Prévisionnelle de l'emploi et des Compétences au sein d un réseau associatif environnementa l

Une Gestion Prévisionnelle de l'emploi et des Compétences au sein d un réseau associatif environnementa l Décembre 2011 Une Gestion Prévisionnelle de l'emploi et des Compétences au sein d un réseau associatif environnementa l L expérience du réseau des CPIE 1. Élaboration et mise en place d un programme avec

Plus en détail

APPRENTISSAGE EN SITUATION DE TRAVAIL

APPRENTISSAGE EN SITUATION DE TRAVAIL APPRENTISSAGE EN SITUATION DE TRAVAIL ET PRATIQUES DE TUTORAT Démarche d accompagnement des entreprises 1 2 Un outil de diagnostic flash Un guide d accompagnement au montage de projet 1 Tutorat et apprentissage

Plus en détail

sommaire Relevé de conclusions Séminaire 2015 - CRESS Auvergne avec la participation de la CRESS Rhône-Alpes 6 février 2015

sommaire Relevé de conclusions Séminaire 2015 - CRESS Auvergne avec la participation de la CRESS Rhône-Alpes 6 février 2015 Séminaire 2015 - avec la participation de la CRESS Rhône-Alpes Relevé de conclusions 6 février 2015 Sémaphore - Cébazat sommaire I. Continuité sur la construction du projet stratégique II. Echanges entre

Plus en détail

Observatoire des entreprises. Regards croisés de dirigeants et de salariés Sur le thème : le pacte social de l entreprise à l épreuve de la crise

Observatoire des entreprises. Regards croisés de dirigeants et de salariés Sur le thème : le pacte social de l entreprise à l épreuve de la crise Observatoire des entreprises Regards croisés de dirigeants et de salariés Sur le thème : le pacte social de l entreprise à l épreuve de la crise 2009 1 i Observatoire des entreprises Santé de l entreprise

Plus en détail

Contenu du programme. «Les sept métiers du Manager».

Contenu du programme. «Les sept métiers du Manager». Contenu du programme. «Les sept métiers du Manager». du programme : Les principaux objectifs de ce programme sont : Développer les compétences organisationnelles du manager : gérer les projets et les ressources

Plus en détail

EXPANDING SERVICES AND GROWING : INSTITUT AFRICAIN DE GESTION URBAINE

EXPANDING SERVICES AND GROWING : INSTITUT AFRICAIN DE GESTION URBAINE EXPANDING SERVICES AND GROWING : INSTITUT AFRICAIN DE GESTION URBAINE L IAGU est une ONG internationale spécialisée dans la recherche/action, l appui technique et l information dans le domaine de l environnement

Plus en détail

QUELLES PERSPECTIVES POUR LES TERRITOIRES?

QUELLES PERSPECTIVES POUR LES TERRITOIRES? L e s C a h i e r s d e l O b s e r v a t o i r e - n 7 CHAPITRE 3 QUELLES PERSPECTIVES POUR LES TERRITOIRES? Dans quelle mesure, les initiatives, expérimentations, réflexions, présentées dans les chapitres

Plus en détail

QUATRE CAS DE BLOCAGES ET CONFLITS LORS D ENTRETIENS PROFESSIONNELS JEU DE ROLE

QUATRE CAS DE BLOCAGES ET CONFLITS LORS D ENTRETIENS PROFESSIONNELS JEU DE ROLE http://mastermop.unblog.fr http://sciencespomanagement.unblog.fr Auteur : Lionel Honoré Professeur des Universités en Management Institut d Etupes Politiques de Rennes lionel.honore@sciencespo-rennes.fr

Plus en détail

Puisse, cette caisse à outils, vous apporter autant d efficacité qu elle en a apporté à ceux avec qui, et pour qui, nous les avons rassemblés ici.

Puisse, cette caisse à outils, vous apporter autant d efficacité qu elle en a apporté à ceux avec qui, et pour qui, nous les avons rassemblés ici. Introduction Cet ouvrage a été conçu à partir de sollicitations exprimées par des managers de terrain soucieux de donner une dimension plus opérationnelle à leur management au quotidien. Il rassemble des

Plus en détail

ACCORD DU 14 NOVEMBRE 2008

ACCORD DU 14 NOVEMBRE 2008 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES Accord national interprofessionnel GESTION PRÉVISIONNELLE DES EMPLOIS ET DES COMPÉTENCES

Plus en détail

L Emploi des jeunes dans l ESS Annexes. Questionnaire complet de l enquête en ligne

L Emploi des jeunes dans l ESS Annexes. Questionnaire complet de l enquête en ligne L Emploi des jeunes dans l ESS Annexes Questionnaire complet de l enquête en ligne Texte de présentation Le Conseil National des Chambres Régionales de l Economie Sociale et Solidaire (CNCRES) lance une

Plus en détail

à l'économie sociale et solidaire

à l'économie sociale et solidaire Guide des aides à l'économie sociale et solidaire en Haute-Normandie L'édito du président ÉDITO 2 Désireuse de redynamiser un tissu économique territorial parfois fragilisé, tout en encourageant localement

Plus en détail

GUIDE DE GESTION L IMAGE DE MARQUE DES ENTREPRISES D ÉCONOMIE SOCIALE AU BAS-SAINT-LAURENT

GUIDE DE GESTION L IMAGE DE MARQUE DES ENTREPRISES D ÉCONOMIE SOCIALE AU BAS-SAINT-LAURENT GUIDE DE GESTION L IMAGE DE MARQUE DES ENTREPRISES D ÉCONOMIE SOCIALE AU BAS-SAINT-LAURENT DÉCEMBRE 2009 1 Table des matières 1. Mise en contexte... 3 2. Qu est-ce qu une entreprise d économie sociale?...

Plus en détail

Expert International en Marketing et Commercialisation MAROC

Expert International en Marketing et Commercialisation MAROC Agence belge de développement, la CTB mobilise ses ressources et son expertise pour éliminer la pauvreté dans le monde. Contribuant aux efforts de la Communauté internationale, la CTB agit pour une société

Plus en détail

Ressources en ligne pour la mise en œuvre du Contrat de génération

Ressources en ligne pour la mise en œuvre du Contrat de génération Ressources en ligne pour la mise en œuvre du Contrat de génération www.contrat-generation.gouv.fr 1. Emploi des seniors et gestion des âges Outil-Ages RH Pour soutenir la compétitivité de l entreprise

Plus en détail

Consultation Publique Constitution du réseau national de la médiation numérique

Consultation Publique Constitution du réseau national de la médiation numérique Consultation Publique Constitution du réseau national de la médiation numérique Restitution synthétique "La France, face aux mutations de son temps, doit définir son propre modèle numérique, fondé sur

Plus en détail

Programme des Nations Unies pour le développement

Programme des Nations Unies pour le développement Programme des Nations Unies pour le développement AVIS DE RECRUTEMENT DE CONSULTANTS N ICN-004/2014 Date: 04/03/2014 Pays : Mauritanie Type de contrat : Contrat individuel Niveau du poste : Consultant

Plus en détail

30/10/2014. Thématique 2 «Je finance mon projet»

30/10/2014. Thématique 2 «Je finance mon projet» 1 Thématique 2 «Je finance mon projet» 3 2 Thématique 2 «Je finance mon projet» Le réseau Créo Vaucluse c est qui c est quoi? 30 structures spécialistes de l accompagnement des entrepreneurs (création,

Plus en détail

FORMEZ-VOUS AVEC LES CEMEA CONSEILLER/ÈRE EN INSERTION PROFESSIONNELLE. Un engagement professionnel pour l accompagnement des personnes

FORMEZ-VOUS AVEC LES CEMEA CONSEILLER/ÈRE EN INSERTION PROFESSIONNELLE. Un engagement professionnel pour l accompagnement des personnes CONSEILLER/ÈRE EN INSERTION PROFESSIONNELLE Un engagement professionnel pour l accompagnement des personnes FORMEZ-VOUS AVEC LES CEMEA 34 boulevard François Albert 86000 Poitiers Le métier de conseiller/ère

Plus en détail

Maison des Associations de Tourcoing

Maison des Associations de Tourcoing - Validées, à l unanimité, par le Conseil d Administration du 19 juin 2013 Maison des Associations de Tourcoing 100, rue de Lille 59200 TOURCOING tel. 03 20 26 72 38 fax 03 20 11 15 04 contact@mda-tourcoing.fr

Plus en détail

INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF :

INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF : INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF : Complément au chapitre VII «Valorisation du Patrimoine Régional et Projets Innovants» du cadre d intervention régional sur l habitat et le logement, adopté par délibération

Plus en détail

Expert(e) International(e) en santé publique Délégué(e) à la co-gestion de la composante «Appui à la demande de soins» Sénégal

Expert(e) International(e) en santé publique Délégué(e) à la co-gestion de la composante «Appui à la demande de soins» Sénégal Agence belge de développement, la CTB mobilise ses ressources et son expertise pour éliminer la pauvreté dans le monde. Contribuant aux efforts de la Communauté internationale, la CTB agit pour une société

Plus en détail

Synthèse Programme Opérationnel National du Fonds Social Européen «Pour l Emploi et l Inclusion Sociale en Métropole» 2014-2020

Synthèse Programme Opérationnel National du Fonds Social Européen «Pour l Emploi et l Inclusion Sociale en Métropole» 2014-2020 Union européenne Synthèse Programme Opérationnel National du Fonds Social Européen «Pour l Emploi et l Inclusion Sociale en Métropole» 2014-2020 Une nouvelle politique de cohésion en réponse aux défis

Plus en détail

Une loi de reconnaissance de l'economie Sociale et Solidaire

Une loi de reconnaissance de l'economie Sociale et Solidaire Une loi de reconnaissance de l'economie Sociale et Solidaire Ensemble, Entreprendre Autrement 1 1. Principes, périmètre et bonnes pratiques : ce que dit la loi Ensemble, Entreprendre Autrement 2 Des principes

Plus en détail

Développement rural territorial et sécurité alimentaire

Développement rural territorial et sécurité alimentaire Cette présentation revient sur les expériences de de la la FAO en en matière de de développement local, identifie les conditions pour promouvoir une approche territoriale du développement rural, fait des

Plus en détail

Programme Observatoire ESSpace

Programme Observatoire ESSpace Programme Observatoire ESSpace Observatoire ESSpace est un projet interrégional conduit par les 4 Chambres régionales de l économie sociale et solidaire (ESS) des régions de Franche-Comté et Rhône-Alpes

Plus en détail

DOSSIER de présentation

DOSSIER de présentation Projet d Habitat Participatif intergénérationnel et écologique DOSSIER de présentation 2015 Sommaire Mots d Ecoravissants Présentation d Ecoravie Donnez du sens à votre argent Chiffres et dates Contact

Plus en détail

repères pour agir et mettre en place un projet de consolidation des compétences de Base des Apprentis

repères pour agir et mettre en place un projet de consolidation des compétences de Base des Apprentis repères pour agir et mettre en place un projet de consolidation des compétences de Base des Apprentis Version 2 : 20 juillet 2012 L expérimentation conduite par l Agence nationale de lutte contre l illettrisme

Plus en détail

Devenir investisseur citoyen : Créer un club. Guide pratique à destination des futurs cigaliers

Devenir investisseur citoyen : Créer un club. Guide pratique à destination des futurs cigaliers Devenir investisseur citoyen : Créer un club CIGALES Guide pratique à destination des futurs cigaliers Jean-François MICHON Président de l Association des Cigales de Bretagne Loïc Rolland, Directeur régional

Plus en détail

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre Bac+4 certifié Niveau II J.O du 09 Août 2014 - code NSF 312

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre Bac+4 certifié Niveau II J.O du 09 Août 2014 - code NSF 312 REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre Bac+4 certifié Niveau II J.O du 09 Août 2014 - code NSF 312 1 REFERENTIEL DE FORMATION CHEF(FE) DE PROJETS MARKETING ET COMMERCIALE TITRE CERTIFIE

Plus en détail

SOMMAIRE 1. UNE CHARTE POUR FONDER UNE NOUVELLE HISTOIRE 2. DES RÉFÉRENCES IDENTITAIRES ET DES VOLONTÉS AFFINITAIRES

SOMMAIRE 1. UNE CHARTE POUR FONDER UNE NOUVELLE HISTOIRE 2. DES RÉFÉRENCES IDENTITAIRES ET DES VOLONTÉS AFFINITAIRES SOMMAIRE PAGE 5 1. UNE CHARTE POUR FONDER UNE NOUVELLE HISTOIRE PAGE 6 2. DES RÉFÉRENCES IDENTITAIRES ET DES VOLONTÉS AFFINITAIRES PAGE 7 3. DES AMBITIONS PARTAGEES ET DES OBJECTIFS COMMUNS PAGE 8 4.UN

Plus en détail

Alternative Assistance Informatique : une société de dépannage informatique à domicile

Alternative Assistance Informatique : une société de dépannage informatique à domicile DIESS Lille-Métropole Développement des Initiatives d'economie Sociale et Solidaire 1 bis place Charles Roussel 59200 TOURCOING Contact : Ignace Motte 03.20.24.39.03 ignacemotte@diess.fr OTeN - IRIS Observatoire

Plus en détail

Groupe de travail 3 : Emploi, formation, compétences

Groupe de travail 3 : Emploi, formation, compétences Groupe de travail 3 : Emploi, formation, compétences 24 octobre 2013 Ivry-sur-Seine Synthèse Groupe de travail 3 Emploi, formation, compétences Groupe animé par Patrick LOIRE, directeur des relations institutionnelles

Plus en détail

Syndicat Mixte du Pays de l Agenais. La Création d un OT de Pays par un Syndicat Mixte. Foire aux Questions. Elaboration du SLOT du Pays de l Agenais

Syndicat Mixte du Pays de l Agenais. La Création d un OT de Pays par un Syndicat Mixte. Foire aux Questions. Elaboration du SLOT du Pays de l Agenais Syndicat Mixte du Pays de l Agenais La Création d un OT de Pays par un Syndicat Mixte Foire aux Questions Elaboration du SLOT du Pays de l Agenais Recueil des questions posées lors des groupes de travail

Plus en détail

Agence Régionale des Territoires d'auvergne. Gérard Lombardi Marketing Territorial Relations entreprises Emploi

Agence Régionale des Territoires d'auvergne. Gérard Lombardi Marketing Territorial Relations entreprises Emploi Agence Régionale des Territoires d'auvergne Gérard Lombardi Marketing Territorial Relations entreprises Emploi En quelques mots L'Auverg ne L'Agence des Territoires d'auvergne L'accueil de nouvelles populations

Plus en détail

1 De la logique de l entreprise au projet managérial

1 De la logique de l entreprise au projet managérial De la logique de l entreprise au projet managérial Caisse à outils du manager en quête de performances managériales!. Rappel de ce qu est la logique de l entreprise Une entreprise se définit comme la somme

Plus en détail

TRAMONTANE est un service de l association CONVERGENCES 34, membre du Groupement d Associations Mutualisées d Economie Sociale à Montpellier GAMMES-

TRAMONTANE est un service de l association CONVERGENCES 34, membre du Groupement d Associations Mutualisées d Economie Sociale à Montpellier GAMMES- du Groupement d Associations Mutualisées d Economie Sociale à Montpellier GAMMES- Union des Associations du CSP-Espoir Vingt ans d expérience auprès des familles gitanes, du voyage, semi-sédentaires ou

Plus en détail

Proposer un parcours professionnel aux opérationnels des sociétés d Aménagement

Proposer un parcours professionnel aux opérationnels des sociétés d Aménagement Proposer un parcours professionnel aux opérationnels des sociétés d Aménagement Depuis quelques années la crise du logement entraîne un fort dynamisme de l emploi dans les secteurs de l aménagement et

Plus en détail

Une ville socialement responsable

Une ville socialement responsable Angoulême, une ville dynamique, attractive, apprenant et solidaire Une ville socialement responsable Des moyens nouveaux pour soutenir la recherche d emploi 5 objectifs : le soutien actif, la (re)motivation

Plus en détail

Objectifs de la présentation

Objectifs de la présentation Objectifs de la présentation Stimuler la réflexion des gestionnaires et des intervenants du secteur de la santé, autour de la problématique et des défis du suivi post formation Partager l expérience du

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE. RDV POINT PRESSE 17/10 à 10h20. Déjà la quatrième édition de la Journée du Volontariat Français

COMMUNIQUE DE PRESSE. RDV POINT PRESSE 17/10 à 10h20. Déjà la quatrième édition de la Journée du Volontariat Français COMMUNIQUE DE PRESSE RDV POINT PRESSE 17/10 à 10h20 Déjà la quatrième édition de la Journée du Volontariat Français Cette année, elle sera célébrée le vendredi 17 octobre à l Institut Français de Bobo-Dioulasso

Plus en détail

Thème 4 : Changer le comportement des banques sur les territoires

Thème 4 : Changer le comportement des banques sur les territoires Page : 1 / 6 Introduction Dans le cadre des Etats généraux de l ESS en juin 2010, le Labo a coordonné la rédaction de plus de 400 cahiers d espérances. Ils sont des témoins de la vitalité de l ESS et de

Plus en détail

Règlement du prix OCTOBRE 2014

Règlement du prix OCTOBRE 2014 Règlement du prix OCTOBRE 2014 Avec l'ambition de faire progresser la qualité de l emploi associatif et dans le cadre de la Grande cause nationale 2014, Le Mouvement associatif en partenariat avec l UDES,

Plus en détail

Cycle Diplômant en Ressources Humaines. Contenu du programme

Cycle Diplômant en Ressources Humaines. Contenu du programme Cycle Diplômant en Ressources Humaines «Management Spécialisé en R.H.» Contenu du programme Objectifs du programme : Cette formation a pour objet de préparer les participants à l ensemble des outils de

Plus en détail

Intervention de M. de Lamotte, président de la section sur l école et son interdépendance avec le marché

Intervention de M. de Lamotte, président de la section sur l école et son interdépendance avec le marché XXIII ème Assemblée régionale Europe Erevan, Arménie 3 au 7 mai 2010 Intervention de M. de Lamotte, président de la section sur l école et son interdépendance avec le marché Section Belgique/Communauté

Plus en détail

Document de consultation des entreprises

Document de consultation des entreprises Achat de prestations de formation par le GIP Corse Compétences dans le cadre de sa mission d appui aux politiques publiques dans le domaine de l emploi et de la formation Document de consultation des entreprises

Plus en détail

LETTRE de MISSION d EXPERT sur le PROJET XXXXXXX XXXXX DREIC

LETTRE de MISSION d EXPERT sur le PROJET XXXXXXX XXXXX DREIC o CONVENTION DE PARTENARIAT POUR LA CREATION D UN CENTRE D'EXCELLENCE FRANCO xxxxxxxxxxxx DE FORMATION AUX METIERS DE XXXXXXXXXX LETTRE de MISSION d EXPERT sur le PROJET XXXXXXX XXXXX DREIC A) MISSION

Plus en détail

Avis du CNCRES Projet de loi N 1536

Avis du CNCRES Projet de loi N 1536 Avis du CNCRES Projet de loi N 1536 ------------------------------------------------------------------------------------- Relatif à l économie sociale et solidaire Conseil National des Chambres Régionales

Plus en détail

Des réserves d énergies pour coopérer. Denis THIEBAUD

Des réserves d énergies pour coopérer. Denis THIEBAUD Denis THIEBAUD TPE & PME face aux enjeux énergétiques Construction neuve - rénovation Normes Labels Réglementation Innovations Besoin du client potentiel Capacités de réponse? Opportunités de marché 2

Plus en détail

JOURNÉE PORTES OUVERTES

JOURNÉE PORTES OUVERTES JOURNÉE PORTES OUVERTES Approfondir l utilisation d outils RH vers une gestion dynamique et prospective des RH 7 octobre 2014 Mission Conseils et Organisation RH Face aux contraintes d activités, l évolution

Plus en détail

Projet d école 2014-2018. Guide méthodologique

Projet d école 2014-2018. Guide méthodologique Projet d école 2014-2018 Guide méthodologique 1 SOMMAIRE INTRODUCTION... 3 LES TEXTES DE REFERENCES... 4 LES ETAPES D ELABORATION DU PROJET D ECOLE... 4 ETAPE 1 : BILAN DU PROJET, DIAGNOSTIC... 5 1. LE

Plus en détail

L Économie Sociale et Solidaire. en Moselle - 2014

L Économie Sociale et Solidaire. en Moselle - 2014 L Économie Sociale et Solidaire en Moselle - 2014 L économie SOCIALE ET SOLIDAIRE (ESS) Jusqu à la loi du 31 juillet 2014, l économie Sociale et Solidaire se fondait sur les principes fondateurs, édictés

Plus en détail

TABLEAU DE PRESENTATION DES PROJETS DES GROUPES THEMATIQUES NATIONAUX

TABLEAU DE PRESENTATION DES PROJETS DES GROUPES THEMATIQUES NATIONAUX TABLEAU DE PRESENTATION DES PROJETS DES GROUPES THEMATIQUES NATIONAUX FNCUMA Provence-Alpes-Côted'Azur, Pays de la Loire (sous, Nord-Pasde-Calais (sous L'entrepreneuriat collectif : quelles solutions pour

Plus en détail

BIENVENUE À LA On a tous une bonne raison de rejoindre la CFDT

BIENVENUE À LA On a tous une bonne raison de rejoindre la CFDT BIENVENUE À LA On a tous une bonne raison de rejoindre la CFDT www.cfdt.fr SOMMAIRE 4 5 6 7 8 9 10 11 ADHÉRER ME REPRÉSENTER ME DÉFENDRE COTISER / VOTER Rédaction, création et réalisation graphiques :

Plus en détail

Construire une identité professionnelle : Identités professionnelles et compétences

Construire une identité professionnelle : Identités professionnelles et compétences Construire une identité professionnelle : Identités professionnelles et compétences -> Synthèse des écrits des participants lors de l'animation d'accolades 3 questions : - Comment améliorer les pratiques

Plus en détail