«Quel travail dans 20 ans?» Démarche prospective conduite par ARAVIS. Laurent BALAS Directeur ARAVIS

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "«Quel travail dans 20 ans?» Démarche prospective conduite par ARAVIS. Laurent BALAS Directeur ARAVIS l.balas@aravis.aract.fr"

Transcription

1 «Quel travail dans 20 ans?» Démarche prospective conduite par ARAVIS Laurent BALAS Directeur ARAVIS

2 Sommaire La démarche conduite par ARAVIS Résultat : 5 scénarios d avenir Les grandes tendances autour desquelles se cherchent de nouveaux équilibres

3 La démarche Aravis a marqué 2010, l année de ses vingt ans, en engageant une démarche de prospective sur le thème «Quel travail dans 20 ans?» L objectif : Mettre à disposition des acteurs politiques, économiques et sociaux, une réflexion sur l évolution du travail et mettre en évidence des enjeux à moyen et long terme. La démarche : La méthodologie du cabinet Futuribles : La méthode des scénarios Une démarche collective avec différents points de vue (80 acteurs de la régions mobilisés ) 3 étapes : La définition du sujet avec l identification de 21 variables clefs L exploration des évolutions possibles de chaque variable La construction des scénarios exploratoires

4 Les variables Thème 1 : Contexte socio-économique 1 La division internationale du travail 2 Le rôle des acteurs publics dans l économie 3 Le marché du travail en France 4 Changements technologiques majeurs 5 La couverture des risques sociaux Thème 2 : Entreprises et activités économiques 6 Les modèles de consommation 7 Nature des activités productives et répartition sectorielle de l activité 8 Modes de gouvernance des entreprises 9 Relation des entreprises entre elles Thème 3 : Organisation du travail 10 Organisation de la production 11 Formes d emploi et contrat de travail 12 La place de l encadrement dans l organisation 13 GRH de l entreprise Thème 4 : Les régulations du travail 14 les objets de la régulation 15 les formes de la régulation 16 les acteurs de la régulation 17 les cadres de la régulation Thème 5 : La valeur Travail 18 Valeur du travail pour la personne 19 Articulation vie prof, vie perso, vie sociale 20 Les parcours professionnels 21 Place du travail dans la société 28/09/2012 N 4

5 La fin des collectifs de travail Responsabilité sociétale Des normes à tous les niveaux Le devoir de travail Produire hors emploi

6 2 scénarios tendanciels 1. La fin des collectifs de travail vers une judiciarisation des relations professionnelles Pour garantir leur place dans un modèle hyper compétitif, les entreprises structurent leur fonctionnement autour d'une individualisation du travail poussée à son paroxysme. Le modèle de contractualisation employeurs/salariés s'apparente aux modèles commerciaux clients/ fournisseurs. La notion de collectif de travail s'efface devant celle de collection d'individus. On assiste à une judiciarisation des relations professionnelles et à un éclatement des processus de régulations sociales. Le travail ne joue plus son rôle de construction sociale et la réalisation de soi par le travail est devenue un luxe réservé à une minorité.

7 2 ème scénario tendanciel 4.Le devoir de travail accepté pour préserver un minima social dans le scénario 1 l'etat se désengage progressivement d'une politique d'appui au développement économique et de protection sociale, dans celui-ci, l'etat impose "un devoir de travail», face à une liste de risques sociaux qui a plutôt tendance à s'allonger (notamment sous l effet du vieillissement de la population) Pour les demandeurs d'emploi, on est passé d'une obligation de recherche active d'emploi à une obligation de travail en mettant en place différents niveaux d'incitation et de sanction. La population, qui comprend une part grandissante de séniors, accepte ce marché pour se garantir une "sécurité sociale" minimale.

8 3 Scénarios de ruptures (1/3) 2. Responsabilité sociétale L'engagement de tous sur le territoire La prise de conscience des dysfonctionnements du monde du travail et de ses excès se conjugue à des tendances plus positives telles que la consommation éthique et responsable, le développement des modes collaboratifs en réseau, le développement de modes de management plus participatifs Elle ne remet pas en cause le système économique actuel mais permet d'envisager un futur fait de multiples ajustements : L'approche locale et des dynamiques territoriales deviennent prépondérantes. Les notions de responsabilité des entreprises en matière d'environnement, de responsabilité sociale, de sécurisation des parcours... s imposent

9 2 ème scénario de rupture (2/3) 3. Des normes à tous les niveaux Pour un "modèle social et environnemental européen" Après une crise sociale d'envergure, l'europe, sous l'impulsion de plusieurs grands états, développe des mesures protectionnistes en s'accordant sur des politiques normatives. L Etat reprend la main et construit un modèle socio-économique en éditant des règles, lois, normes pour affirmer le droit à un travail décent pour tous : une standardisation des modèles de gestion, un contrôle accru et des pénalités conséquentes en cas de non respect des règles. Le bonheur est orchestré, les individus abandonnent toute forme d'accomplissement individuel au profit d'une "sécurité sociale" accrue.

10 3 ème Scénario de ruptures (3/3) 5. «Produire hors emploi» quand "le prix à payer" pour travailler s'avère trop élevé Une rupture forte s est produite, résultant d'un double phénomène : Le dysfonctionnement de la sphère travail : conflits violents liés à la précarité de l'emploi et à la dégradation des conditions de travail. Le souhait de réinvestir sa vie personnelle. Pour une frange de plus en plus importante de personnes, le travail en entreprise n'est plus la priorité L activité prend le pas sur le travail salarié. On assiste à une limitation des dépenses en instaurant des modes de fonctionnement mutualisés et à un modèle économique parallèle (Réseau d entraide, troc, dons.). Les liens sociaux sont investis en priorité : Les espaces de temps ne sont pas pensés en fonction du salaire mais des «formes de sociabilité». Pour lutter contre un risque d'éclatement de la société civile et du monde économique, les acteurs du territoire tentent de développer, à leur niveau, un véritable dialogue sociétal.

11 Grandes tendances pour de nouveaux équilibres 1. L'individualisation du travail 2. La perméabilité des frontières entre la sphère professionnelle et la sphère privée 3. L évolution des modèles de contractualisation 4. Une fracture sociale entre salariés 5. Le renouvellement et l élargissement du cercle des acteurs de la régulation 6. Des intentions éthiques et des contraintes par la norme, les règles

12 L'individualisation du travail organisation du travail : éclatement des collectifs de travail lié notamment à la montée en puissance des services, au développement du télétravail, de nouvelles technologies : les outils de travail nomades (perte d'unité de temps et de lieux), responsabilisation des salariés, individualisation des objectifs GRH : individualisation de la rémunération, du temps de travail, diversité des modes de contractualisation (type de contrat, durée ), évaluation individuelle, formation (DIF) De droit du travail : avec le passage de protections et de garanties collectives à de plus en plus de place à la négociation individuelle

13 Individualisation : conséquences Il en résulte une tension entre : D'un côté, la revendication d'une culture du choix, chacun affirmant son autonomie, sa capacité d orienter son action sans être contrôlé et contraint. De l'autre, les risques liés à l'individualisation (isolement, inéquité ou ségrégation liés à la capacité de négociation, compétition, perte de la dimension sociale, difficile solidarité ) Par ailleurs, on peut supposer que la forte individualisation du travail vient percuter une des attentes majeures /travail autour de la relation sociale, les relations avec les collègues, l'attachement au collectif de travail

14 La perméabilité des frontières entre la sphère professionnelle et la sphère privée Remodelage des temps de travail : Concentration du travail sur une période de vie de plus en plus courte (25/55 ans) pendant laquelle il faut tout concilier (difficulté pour les femmes), Evolution de l'organisation du temps de travail : horaires "atypiques», allongement des journées de travail notamment pour la population cadres et techniciens supérieurs, horaires imprévisibles (travail à l'appel) ou journées hachées (caissières), TIC Nouvel aménagement de lieux de travail : Dans les trains, les gares, les aéroports, les hôtels, les cafés mais aussi par la création de mobilier à usage multiple (table de salon qui se transforme en bureau chez Ikéa ou Vétra ) Développement de projets notamment concernant la "Qualité de vie au travail" ou "Bien être au travail" qui intègrent un certain nombre de facteurs parmi lesquels le fait de pouvoir concilier vie au travail et vie privée.

15 La perméabilité des frontières, conséquences Une aspiration collective de mieux concilier vie au travail et vie privée (enquête EVS) Des frontières de plus en plus floues entre vie au travail et vie privée du fait notamment d'un temps et des lieux de travail de moins en moins marqués.

16 L évolution des modèles de contractualisation de nouvelles formes d emplois «hybrides» entre travail salarié et travail indépendant. Des formes d emplois «triangulées» : intérim, portage salariale, groupement d'employeurs Un passage du contrat de travail au contrat commercial : contrat d'exclusivité dans le secteur assurance/banque/immobilier, sous-traitance d'activité précédemment salariée à des auto-entrepreneurs (changement de statut pour un même individu) Des stages en tout genre au sein de projets de formation, en début ou en cours de parcours professionnels, qui permettent de «mettre un pied» dans l emploi et institutionnalisent un quasi salariat, Des cumuls de temps partiels voire très partiels, avec des statuts de salariés qui pourraient s'apparenter à des statuts d'indépendants Des frontières entre statuts de plus en plus floues. Ce qui fait dire à Jean-Daniel Reynaud (La théorie de la régulation sociale Sociologue) : «Ces politiques modifient en effet en profondeur les termes de l échange salarial : l échange traditionnel (stabilité de l emploi contre subordination) est remplacé par celui de l employabilité contre la performance de l entreprise.»

17 Contractualisation, conséquences Dans un contexte de crise économique et de l'emploi, il en résulte une tension entre : Les attentes des individus (besoin de sécurité et besoin d'autonomie) et des entreprises (performance, sécurisation de la ressources...) Les termes de l'échange liés au contrat qui lient les parties.

18 Une fracture sociale entre salariés un noyau de travailleurs salariés «stables» qui se réduit, et une main d'œuvre d'appoint de travailleurs temporaires, intérimaires, à temps partiels, voire très partiels. L'émergence de formes particulières d emploi, notamment pour les moins qualifiés mais aussi pour l'entrée en emploi ou les fins de carrière Le développement des temps partiels avec une augmentation du sous-emploi Des parcours de plus en plus subis Une fracture renforcée par la représentation syndicale qui varie avec le statut d emploi (TS 9,5 % pour les CDI temps plein, 6,1% pour les CDI temps partiel, 2,4% pour les CDD et intérim) La constitution d'une sorte de banlieue du travail salarié dans lequel on retrouve un nombre croissant d'exclus volontaires ou involontaires.

19 La fracture sociale, des questions Le rôle du travail dans la construction individuelle et sociale en matière d identité professionnelle (rapport à l'œuvre), d'apprentissage des rapports sociaux (faire ensemble), de formation, de capacité de projection une fracture intergénérationnelle (les seniors défendent plus fortement la valeur travail) et de nouveaux positionnements politiques (workfare travail contre prestation) Des modalités d'inclusion/exclusion du travail qui interrogent les politiques de sélection et d'accompagnement à l'intégration de l'entreprise.

20 Le renouvellement et élargissement du cercle des acteurs de la régulation Un élargissement des signataires potentiels d'accords collectifs Une judiciarisation des conflits : des plaintes auprès des services de travail, des procédures juridiques TIG, saisines des conseils de prud'hommes Un recours croissant à des tiers (experts consultants, organismes de certification, coachs, médiateurs) / complexification du droit du travail et des obligations, nouveaux thèmes de travail (TMS, RPS) mal maitrisés par les acteurs internes de l'entreprise, besoin de prise de distance L entrée en scène d acteurs extérieurs au système de relations professionnelles qui viennent peser de manière plus informelle sur sa régulation : ONG, associations, agences de notation sociale qui agissent en dénonçant les conditions de réalisation de l activité productive et leurs conséquences sur les salariés, l environnement, les économies locales, etc.

21 Le renouvellement et élargissement du cercle des acteurs de la régulation Il en résulte : Une complexification du système d'acteurs et une difficulté à organiser le système de régulation Une difficulté des acteurs internes à prendre toute leur place en matière de régulation

22 Des intentions éthiques et des contraintes par la norme, les règles Le nouvel environnement économique international amène un climat éthique dans l entreprise et le besoin d adapter les pratiques managériales. Des concepts développés par les organismes internationaux : "Travail décent", "la RSE/RSO", "Qualité du travail et de l'emploi", De nouvelles normes (Iso 26000), Une obligation de négocier ou d'impliquer l'ensemble des acteurs, imposée par l'état ou les pouvoirs publics territoriaux Des rapports, démarches et outillages proposés par des intervenants externes : Bien être et efficacité (Rapport Lachmann), baromètre du bienêtre au travail (Bernard Julhiet/IPSOS/La tribune), Guide d'éthique organisationnelle (centre d'expertise GRH, Québec), SQVT (Réseau ANACT)

23 Normes et éthique Une tension pour l'entreprise entre : Un devoir d'éthique : "L entreprise doit se comporter de manière responsable vis-à-vis de l environnement et ses partenaires tout en restant économiquement efficace«. Et une mise "en musique" sur le terrain qui nécessite une élaboration collective et un débat régulier pour arbitrer, prioriser, faire des choix entre des dimensions quelque fois contradictoires à un temps donné. Ces mises en débat nécessitent des règles mais aussi des compétences pointues (gouvernance de projet, temporalité, système de concertation/décision, diversité de points de vue, égalité des acteurs ) pour rendre efficientes ces approches participatives.

24 Pour retrouver ces éléments : et aussi :

Les évolutions du lien salarial dans les organisations contemporaines. François PICHAULT HEC-Ecole de gestion de l ULg/ ESCP-EAP, Paris

Les évolutions du lien salarial dans les organisations contemporaines. François PICHAULT HEC-Ecole de gestion de l ULg/ ESCP-EAP, Paris Les évolutions du lien salarial dans les organisations contemporaines François PICHAULT HEC-Ecole de gestion de l ULg/ ESCP-EAP, Paris Plan 0. La fin d'un modèle de référence 1. Développement des nouvelles

Plus en détail

Atelier débat du 14 Février 2013! Inovallée - Aravis

Atelier débat du 14 Février 2013! Inovallée - Aravis Atelier débat du 14 Février 2013! Inovallée - Aravis Les différentes formes atypiques d emploi et de travail : innovation sociale? Chantal Prina Anne Guibert www.aravis.aract.fr ! Formes d emploi et de

Plus en détail

Direction Générale du Travail. COE Intervention du 19 novembre 2013 Jean-Denis COMBREXELLE

Direction Générale du Travail. COE Intervention du 19 novembre 2013 Jean-Denis COMBREXELLE Direction Générale du Travail COE Intervention du 19 novembre 2013 Jean-Denis COMBREXELLE Direction Générale du Travail Les nouvelles formes d emploi Introduction Une évolution forte du travail de ces

Plus en détail

La Qualité de Vie au Travail, Pourquoi aujourd hui? C est quoi? Pour faire quoi? Comment? Jeudi 5 février 2015 Rencontre Prévention - STSM

La Qualité de Vie au Travail, Pourquoi aujourd hui? C est quoi? Pour faire quoi? Comment? Jeudi 5 février 2015 Rencontre Prévention - STSM La Qualité de Vie au Travail, Pourquoi aujourd hui? C est quoi? Pour faire quoi? Comment? Jeudi 5 février 2015 Rencontre Prévention - STSM Organisation générale Une association paritaire Un conseil d administration

Plus en détail

Evolution des formes d emploi et politiques publiques. Emmanuelle Wargon. Conseil d Orientation pour l Emploi. Jeudi 23 janvier 2014

Evolution des formes d emploi et politiques publiques. Emmanuelle Wargon. Conseil d Orientation pour l Emploi. Jeudi 23 janvier 2014 Evolution des formes d emploi et politiques publiques Emmanuelle Wargon Déléguée Générale à l Emploi et à la Formation Professionnelle Conseil d Orientation pour l Emploi Jeudi 23 janvier 2014 Plan de

Plus en détail

Démarche Compétences - JY LE ROUX

Démarche Compétences - JY LE ROUX 1 Pratiques RH Pratiques de Présélection Résultat chez les employés Résultat dans l entreprise Avantage compétitif Planification Analyse de poste Pratiques de Sélection Recrutement Sélection Pratiques

Plus en détail

La prévention du stress et des risques psychosociaux

La prévention du stress et des risques psychosociaux Le point sur La prévention du stress et des risques psychosociaux Avec plus de 20% de salariés se déclarant stressés au travail, les entreprises doivent faire face à un enjeu majeur de santé, mais aussi

Plus en détail

L EVOLUTION DES FORMES D EMPLOI : SYNTHESE DU RAPPORT

L EVOLUTION DES FORMES D EMPLOI : SYNTHESE DU RAPPORT 1 RAPPORT DU CONSEIL D ORIENTATION POUR L EMPLOI 8 AVRIL 2014 L EVOLUTION DES FORMES D EMPLOI : SYNTHESE DU RAPPORT LES «FORMES D EMPLOI : DES REALITES TRES DIVERSES ET EN PLEINE EVOLUTION, QUI DESSINENT

Plus en détail

ORIENTATIONS POLITIQUES STRATEGIE DE RENFORCEMENT DES RESSOURCES HUMAINES : MIEUX ANTICIPER ET GERER LE CHANGEMENT 8 octobre 2013

ORIENTATIONS POLITIQUES STRATEGIE DE RENFORCEMENT DES RESSOURCES HUMAINES : MIEUX ANTICIPER ET GERER LE CHANGEMENT 8 octobre 2013 Introduction : ORIENTATIONS POLITIQUES STRATEGIE DE RENFORCEMENT DES RESSOURCES HUMAINES : MIEUX ANTICIPER ET GERER LE CHANGEMENT 8 octobre 2013 1. Dans sa réponse au Livre vert de la Commission européenne

Plus en détail

CONFÉRENCE SOCIALE 2015

CONFÉRENCE SOCIALE 2015 CONFÉRENCE SOCIALE 2015 SOMMAIRE LA DÉLÉGATION DE LA CFDT RENCONTRE AVEC LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE Intervention de Laurent Berger TABLE-RONDE 1 La sécurisation des parcours professionnels et la création

Plus en détail

MIEUX ANTICIPER ET GÉRER LE CHANGEMENT

MIEUX ANTICIPER ET GÉRER LE CHANGEMENT EUPAE AISBL / European Public Administration Employers TUNED Trade Union s National and European Delegation ORIENTATIONS POLITIQUES STRATÉGIES DE RENFORCEMENT DES RESSOURCES HUMAINES MIEUX ANTICIPER ET

Plus en détail

TRAVAUX DE LA COMMISSION DES DRH DE L URIOPSS ILE DE FRANCE. 1/ Position de la Commission des DRH de l URIOPSS Ile de France

TRAVAUX DE LA COMMISSION DES DRH DE L URIOPSS ILE DE FRANCE. 1/ Position de la Commission des DRH de l URIOPSS Ile de France TRAVAUX DE LA COMMISSION DES DRH DE L URIOPSS ILE DE FRANCE 1/ Position de la Commission des DRH de l URIOPSS Ile de France La rencontre des employeurs et des syndicats salariés dans les organisations

Plus en détail

Un ANI pour Innover " Julien Pelletier, Anact!

Un ANI pour Innover  Julien Pelletier, Anact! Un ANI pour Innover Julien Pelletier, Anact Fréquences des modalités d indicateurs de vécu au travail Performance= E+C+O Tensions au travail et pression psychologique Mon travail demande de travailler

Plus en détail

LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES AU SEIN DES PETITES ENTREPRISES

LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES AU SEIN DES PETITES ENTREPRISES Stéphanie JALLUT 19/01/2005 Dominique BOURDIAU LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES AU SEIN DES PETITES ENTREPRISES Les petites et très petites entreprises représentent un enjeu majeur en termes de développement

Plus en détail

LE SYSTÈME DE RETRAITE

LE SYSTÈME DE RETRAITE LE SYSTÈME DE RETRAITE Le contexte Les questions posées Les réponses Les enjeux syndicaux > Le contexte Un système universel mais disparate 100 ans pour étendre la couverture vieillesse de base à toute

Plus en détail

ateliers Aravis - les ateliers Aravis - les ateliers Aravis les ateliers Aravis - les ateliers Aravis Formes d emploi et de travail atypiques

ateliers Aravis - les ateliers Aravis - les ateliers Aravis les ateliers Aravis - les ateliers Aravis Formes d emploi et de travail atypiques Formes d emploi et de travail atypiques GLOSSAIRE document de travail A------------------------------------------------------------------------------------------------------ Auto-entrepreneur DEFINITION

Plus en détail

Mettre en place le télétravail : un projet qui se construit

Mettre en place le télétravail : un projet qui se construit 1 20 juillet 2015 TITRE DE LA PRÉSENTATION POWERPOINT Mettre en place le télétravail : un projet qui se construit Commission du Débat public Réseau Express Grand Lille PRÉSENTATION DE L ARACT NORD PAS

Plus en détail

REUNION PARITAIRE DU 12 OCTOBRE 2007 SUR LA MODERNISATION DU MARCHE DU TRAVAIL LE RETOUR A L'EMPLOI. Note de problématiques

REUNION PARITAIRE DU 12 OCTOBRE 2007 SUR LA MODERNISATION DU MARCHE DU TRAVAIL LE RETOUR A L'EMPLOI. Note de problématiques 12/10/2007 REUNION PARITAIRE DU 12 OCTOBRE 2007 SUR LA MODERNISATION DU MARCHE DU TRAVAIL LE RETOUR A L'EMPLOI Note de problématiques Les travaux des groupes paritaires de la délibération sociale ont fait

Plus en détail

Section 1 La primauté de la règle internationale et ses principes conventionnels... 14

Section 1 La primauté de la règle internationale et ses principes conventionnels... 14 Liste des abréviations... 7 Introduction générale... 13 La primauté de la règle internationale et ses principes conventionnels... 14 1 Les normes universelles de l OIT... 14 2 Les normes régionales européennes...

Plus en détail

Emploi. FRANCE ENTIÈRE (2003) (2001) Bénéficiaires en emploi (DOETH) 38 621 224 000 Poids région/national (2000) 12 16 % ILE-DE-FRANCE

Emploi. FRANCE ENTIÈRE (2003) (2001) Bénéficiaires en emploi (DOETH) 38 621 224 000 Poids région/national (2000) 12 16 % ILE-DE-FRANCE Emploi Rappel des dernières données disponibles Données clefs ILE-DE-FRANCE FRANCE ENTIÈRE (2003) (2001) Bénéficiaires en emploi (DOETH) 38 621 224 000 Poids région/national (2000) 12 16 % Evolution annuelle

Plus en détail

Licence professionnelle Gestion des ressources humaines & TIC

Licence professionnelle Gestion des ressources humaines & TIC IUT Institut Universitaire de Technologie Licence professionnelle Gestion des ressources humaines & TIC 9/ Lieu de formation : Aurillac Objectifs de cette licence professionnelle : Préparer en un an des

Plus en détail

TRAVAIL ET GESTION DE L EMPLOI?

TRAVAIL ET GESTION DE L EMPLOI? INDICATIONS COMPLÉMENTAIRES E n s e l i m i t a n t à u n e présentation graphique simple et en insistant sur les déterminants de l'offre et de la demande, on expliquera l'analyse néoclassique du fonctionnement

Plus en détail

Guide méthodologique sur le télétravail Premiers repères

Guide méthodologique sur le télétravail Premiers repères Octobre 2015 Guide méthodologique sur le télétravail Premiers repères Ce guide est cofinancé par l Union européenne Union européenne I Aujourd hui en France 2 le télétravail Définition du télétravail 3

Plus en détail

I. La société salariale et son effritement

I. La société salariale et son effritement Le contrat salarial : transformations ou déclin? Emmanuelle PUISSANT, ADEES Rhône-Alpes, Juin 2012 La «société salariale 1» a été le socle du compromis social ayant forgé les régulations et protections

Plus en détail

LE COMPTE PERSONNEL D'ACTIVITÉ, DE L'UTOPIE AU CONCRET

LE COMPTE PERSONNEL D'ACTIVITÉ, DE L'UTOPIE AU CONCRET Commission Compte personnel d'activité 9 oct. 2015 LE COMPTE PERSONNEL D'ACTIVITÉ, DE L'UTOPIE AU CONCRET DOSSIER DE PRÉSENTATION 3 avril 2015 Le président de la République annonce la mise en place du

Plus en détail

L adoption des politiques de rémunération en entreprise : un choix sous contrainte

L adoption des politiques de rémunération en entreprise : un choix sous contrainte D. Brochard Université Paris I L adoption des politiques de rémunération en entreprise : un choix sous contrainte Contexte théorique et empirique Depuis le début des années 80, dans un contexte de mutations

Plus en détail

Rapport Mettling : Quid de l «uberisation» du travail?

Rapport Mettling : Quid de l «uberisation» du travail? Rapport Mettling : Quid de l «uberisation» du travail? Sollicité par l ancien Ministre du Travail, François Rebsamen, Bruno Mettling, DRH d Orange, a rendu aujourd hui ses propositions pour réformer le

Plus en détail

Enquête d image des ETI auprès des salariés français

Enquête d image des ETI auprès des salariés français Enquête d image des ETI auprès des salariés français Mars 202 Contact : Steeve FLANET Directeur d études Corporate Tel : 0 80 48 30 85 Email : sflanet@opinion-way.com Note méthodologique Étude réalisée

Plus en détail

LE BIEN VIEILLIR EN WALLONIE, UNE SOCIÉTÉ PAR, POUR ET AVEC LES AÎNÉS

LE BIEN VIEILLIR EN WALLONIE, UNE SOCIÉTÉ PAR, POUR ET AVEC LES AÎNÉS Journée d étude 1 er octobre 2015 LE BIEN VIEILLIR EN WALLONIE, UNE SOCIÉTÉ PAR, POUR ET AVEC LES AÎNÉS Avec le soutien du Département des Affaires sociales de la Province de Liège Des professionnels qualifiés

Plus en détail

MASTER 1 MANAGEMENT PUBLIC ENVIRONNEMENTAL CONTENU DES ENSEIGNEMENTS

MASTER 1 MANAGEMENT PUBLIC ENVIRONNEMENTAL CONTENU DES ENSEIGNEMENTS MASTER 1 MANAGEMENT PUBLIC ENVIRONNEMENTAL CONTENU DES ENSEIGNEMENTS Le Master 1 : Management Public Environnemental forme aux spécialités de Master 2 suivantes : - Management de la qualité o Parcours

Plus en détail

I. BILAN 2013 ET PROSPECTIVE 2014

I. BILAN 2013 ET PROSPECTIVE 2014 OBSERVATOIRE DYNAMIQUE DES METIERS DE LA BRANCHE I. BILAN 2013 ET PROSPECTIVE 2014 TENDANCES D EVOLUTION ET COMPETENCES EMERGENTES I.3. SECTEUR ETUDES & CONSEIL OPIIEC 25 Quai Panhard et Levassor 75013

Plus en détail

LE SCHÉMA DIRECTEUR DES RESSOURCES HUMAINES Adapter la GRH aux projets de développement de votre entreprise et à l évolution de son environnement

LE SCHÉMA DIRECTEUR DES RESSOURCES HUMAINES Adapter la GRH aux projets de développement de votre entreprise et à l évolution de son environnement BOÎTE À OUTILS GRH EN PME DOSSIER N 2 LE SCHÉMA DIRECTEUR DES RESSOURCES HUMAINES Adapter la GRH aux projets de développement de votre entreprise et à l évolution de son environnement Financée par le Conseil

Plus en détail

Proposition pour le site de UD CGT 35 La CGT propose la conquête d un nouveau statut du travail salarié (NSTS)

Proposition pour le site de UD CGT 35 La CGT propose la conquête d un nouveau statut du travail salarié (NSTS) Proposition pour le site de UD CGT 35 la conquête d un nouveau statut du travail salarié (NSTS) L insécurité dans et au travail est une réalité qui affecte un nombre sans cesse grandissant de salariés.

Plus en détail

Parcours Dyn@mique RH. Réunion thématique du 8 juin 2010. La gestion prévisionnelle des emplois et des compétences

Parcours Dyn@mique RH. Réunion thématique du 8 juin 2010. La gestion prévisionnelle des emplois et des compétences Parcours Dyn@mique RH Réunion thématique du 8 juin 2010 La gestion prévisionnelle des emplois et des compétences Sommaire Définition Les enjeux La démarche En pratique: comment identifier les fonctions

Plus en détail

Mutualisation des compétences

Mutualisation des compétences Premières Rencontres richesses humaines associatives 2 & 3 décembre 2014 ATELIER PROSPECTIF Mutualisation des compétences DEFINITIONS Mutualisation La mutualisation se définit comme la synergie entre deux

Plus en détail

Quel climat social chez les assistantes en 2012? Enquête menée auprès de plus de 1 000 assistantes en février/mars 2012

Quel climat social chez les assistantes en 2012? Enquête menée auprès de plus de 1 000 assistantes en février/mars 2012 Une enquête de l Observatoire Cegos Quel climat social chez les assistantes en 2012? Enquête menée auprès de plus de 1 000 assistantes en février/mars 2012 Méthodologie de l enquête 2 - L Observatoire

Plus en détail

Les évolutions du travail et de l'emploi

Les évolutions du travail et de l'emploi Séminaire du 21 Avril 2011 «Anticipations des mutations socio-économiques et appropriation syndicale» Les évolutions du travail et de l'emploi Hervé CHARMETTANT, Maître de Conférences UPMF - Grenoble 2

Plus en détail

Licence professionnelle Gestion opérationnelle et comptabilité de la paie

Licence professionnelle Gestion opérationnelle et comptabilité de la paie Promotion 22/23 Situation au er mars 24 Site : Clermont-Ferrand / Aubière Licence professionnelle Gestion opérationnelle et comptabilité de la paie Objectif de cette licence professionnelle : L'objectif

Plus en détail

Licence professionnelle Carrières de la banque et de l'assurance

Licence professionnelle Carrières de la banque et de l'assurance Faculté des Sciences Economiques et de Gestion IAE Licence professionnelle Carrières de la banque et de l'assurance 9/ Lieu de formation : Clermont Ferrand Objectifs de cette licence professionnelle Cette

Plus en détail

Evolution des formes de travail et d emploi: Vers une nouvelle réalité du travail Denis Pennel Conseil d Orientation pour l Emploi 10 décembre 2013

Evolution des formes de travail et d emploi: Vers une nouvelle réalité du travail Denis Pennel Conseil d Orientation pour l Emploi 10 décembre 2013 Evolution des formes de travail et d emploi: Vers une nouvelle réalité du travail Denis Pennel Conseil d Orientation pour l Emploi 10 décembre 2013 La nouvelle réalité du travail - Denis Pennel - 1 Pourquoi

Plus en détail

MODULE DE GRH : PILOTER LE CAPITAL HUMAIN

MODULE DE GRH : PILOTER LE CAPITAL HUMAIN MODULE DE GRH : PILOTER LE CAPITAL HUMAIN CHAPITRE VII : CLIMAT SOCIAL : OUTILS DE DETECTION, COMPRENDRE LES MECANISMES D AMPLIFICATIONS DES TENSIONS SOCIALES INTRODUCTON Le climat social est l ambiance,

Plus en détail

SALMON et Associés Avocats à la Cour

SALMON et Associés Avocats à la Cour SALMON et Associés Avocats à la Cour Philippe SALMON Avocat DESS Droit des Affaires DJCE Certificat de Spécialisation en droit du Travail Et droit de la distribution REUNION D INFORMATION CGPME 5 Juin

Plus en détail

La qualité de l emploi dans l économie sociale et solidaire: analyse et enjeux. une enquête en Alsace et en Lorraine

La qualité de l emploi dans l économie sociale et solidaire: analyse et enjeux. une enquête en Alsace et en Lorraine La qualité de l emploi dans l économie sociale et solidaire: analyse et enjeux Les associations et la question de la qualité de l emploi: une enquête en Alsace et en Lorraine Etude réalisée pour la DIIESES

Plus en détail

Directeur du Département des Ressources Humaines. - Profil de poste -

Directeur du Département des Ressources Humaines. - Profil de poste - Directeur du Département des Ressources Humaines - Profil de poste - Cotation du poste : 2,7 1. Informations institutionnelles relatives au CHRU de Lille Etablissement : CHRU de Lille 2 avenue Oscar Lambret

Plus en détail

Réduire la précarité de l emploi et améliorer la compétitivité des entreprises : principes d une flexicurité à la française.

Réduire la précarité de l emploi et améliorer la compétitivité des entreprises : principes d une flexicurité à la française. 1.8 2 2.2 2.4 2.6 Réduire la précarité de l emploi et améliorer la compétitivité des entreprises : principes d une flexicurité à la française Marc Ferracci 1. Introduction : constats et objectifs Depuis

Plus en détail

Licence professionnelle Métiers de l'immobilier

Licence professionnelle Métiers de l'immobilier Faculté de Droit et de Science Politique / Licence professionnelle Métiers de l'immobilier Lieu de formation : Clermont Ferrand Cette licence professionnelle a ouvert à la rentrée 8/, nous étudions donc

Plus en détail

Sondage pour la Semaine pour la Qualité de Vie au Travail 10 e édition. «La Qualité de Vie au Travail, c est quoi?» ANACT QVT

Sondage pour la Semaine pour la Qualité de Vie au Travail 10 e édition. «La Qualité de Vie au Travail, c est quoi?» ANACT QVT Sondage pour la Semaine pour la Qualité de Vie au Travail 10 e édition «La Qualité de Vie au Travail, c est quoi?» Julie.coquille@tns-sofres.com / 01 40 92 66 03 Mathilde.tommy-martin@tns-sofres.com 01

Plus en détail

L évolution des formes

L évolution des formes L évolution des formes d emploi 5 décembre 2014 Conseil d orientation pour l emploi Plan de la présenta-on I. Les formes d emploi: un paysage en évolution et de plus en plus complexe II. Les causes de

Plus en détail

Licence professionnelle Assistant juridique

Licence professionnelle Assistant juridique Faculté de Droit et de Science Politique 9/ Licence professionnelle Assistant juridique Lieu de formation : Clermont Ferrand Objectifs de cette licence professionnelle La licence professionnelle assistant

Plus en détail

DEVOIR N 2 économie d entreprise

DEVOIR N 2 économie d entreprise DEVOIR N 2 économie d entreprise PROGRAMME : Les systèmes et la gestion de production L'évolution de la production La logistique et l approvisionnement L activité financière Les fondements de la GRH La

Plus en détail

Table des matières. Partie I RH pour l entreprise

Table des matières. Partie I RH pour l entreprise Table des matières Biographies des auteurs... III Tables des Focus et des Exemples.... XIX Introduction (à la 4 e édition).... XXV Partie I RH pour l entreprise Chapitre 1 Gérer les ressources humaines....

Plus en détail

Que pensez-vous des formes atypiques d emploi, notamment du portage salarial et de l auto-entreprenariat

Que pensez-vous des formes atypiques d emploi, notamment du portage salarial et de l auto-entreprenariat Entretien avec Ivan Béraud et Christian Janin Des formes d emploi à encadrer Pour une sécurisation des parcours professionnels La CFDT et la fédération Culture, Conseil, Communication (F3C) ne sont pas

Plus en détail

Agir pour le travail? L Agence nationale pour l amélioration des conditions de travail (Anact) et la promotion de la santé au travail

Agir pour le travail? L Agence nationale pour l amélioration des conditions de travail (Anact) et la promotion de la santé au travail Agir pour le travail? L Agence nationale pour l amélioration des conditions de travail (Anact) et la promotion de la santé au travail Anne-Sophie Bruno historienne, Université Paris 13 Sylvie Célérier

Plus en détail

Licence professionnelle Qualité-Sécurité-Environnement

Licence professionnelle Qualité-Sécurité-Environnement Promotion 21/214 Enquête à moins d'un an du diplôme Site : Le Puy-en-Velay Licence professionnelle Qualité-Sécurité-Environnement Objectif de cette licence professionnelle : La Licence Professionnelle

Plus en détail

Sommaire. Aménager, dynamiser et stimuler les fins de carrières

Sommaire. Aménager, dynamiser et stimuler les fins de carrières Fiche 8 Bonnes pratiques des entreprises en matière de maintien et de retour en activité professionnelle des seniors. Guide pour l action Aménager, dynamiser et stimuler les fins de carrières Aménager,

Plus en détail

Le point sur l accord national interprofessionnel du 14 décembre 2013 relatif à la formation professionnelle

Le point sur l accord national interprofessionnel du 14 décembre 2013 relatif à la formation professionnelle Le point sur l accord national interprofessionnel du 14 décembre 2013 relatif à la formation professionnelle 08/01/2014 La négociation nationale sur la formation professionnelle engagée entre les organisations

Plus en détail

Métiers d avenir Recueil Prospectif

Métiers d avenir Recueil Prospectif Métiers d avenir Recueil Prospectif La méthode Objectifs Effets Résultats Tendances Contribuer à la régulation offre/demande emploi et compétences sur le marché: informer et adapter l offre de services

Plus en détail

Accord sur le financement de 1a-- continue dans le Bâti-lent

Accord sur le financement de 1a-- continue dans le Bâti-lent n accore présentes ont éte orocédé ASSEMBLACT Fi.0 chant toute sunstrtunon ou don et sont seulement Accord sur le financement de 1a-- continue dans le Bâti-lent Entre : d'une part, les organisations professionnelles

Plus en détail

1 Portage Salarial p 3. 2 Procédure p 4. 3 Contrat de travail p 5. 4 Complémentaire santé individuelle p 5. 5 Frais professionnels p 5.

1 Portage Salarial p 3. 2 Procédure p 4. 3 Contrat de travail p 5. 4 Complémentaire santé individuelle p 5. 5 Frais professionnels p 5. 1 Portage Salarial p 3 2 Procédure p 4 3 Contrat de travail p 5 4 Complémentaire santé individuelle p 5 5 Frais professionnels p 5 6 Extranet p 6 7 Responsabilité civile professionnelle p 6 8 Garantie

Plus en détail

L impact du Congé individuel de formation. Seconde évaluation nationale SYNTHESE DES RESULTATS DE L ENQUETE REALISEE

L impact du Congé individuel de formation. Seconde évaluation nationale SYNTHESE DES RESULTATS DE L ENQUETE REALISEE L impact du Congé individuel de formation Seconde évaluation nationale SYNTHESE DES RESULTATS DE L ENQUETE REALISEE PAR IPSOS SUR LES PARCOURS ACHEVES EN 2010 Sommaire Préambule... 1 Le contexte... 2 Les

Plus en détail

Le Référentiel Management/Encadrement

Le Référentiel Management/Encadrement répertoire des métiers Le Référentiel Management/Encadrement Le management/encadrement est vu comme une fonction transversale liée à l organisation et à l ensemble des familles professionnelles. Le référentiel

Plus en détail

DISSERTATION. I La stratégie des RH peut servir l objectif de compétitivité de la stratégie globale

DISSERTATION. I La stratégie des RH peut servir l objectif de compétitivité de la stratégie globale DISSERTATION INTRODUCTION L évolution du contexte économique, technique et socioculturel amène les entreprises à adopter une stratégie qui leur permettra d établir des axes de développement afin de rester

Plus en détail

LE PACTE DE RESPONSABILITE ET DE SOLIDARITE

LE PACTE DE RESPONSABILITE ET DE SOLIDARITE LE PACTE DE RESPONSABILITE ET DE SOLIDARITE 21/10/2014 Unité territoriale de Paris 21/10/2014 2 Qu est ce que le pacte de responsabilité et de solidarité? Un engagement réciproque de l Etat et des partenaires

Plus en détail

Éthique. Comment s y retrouver? Social/Sociétal Morale. Valeurs. Compliance. Entreprise citoyenne. Déontologie. Responsabilité sociale (RSE)

Éthique. Comment s y retrouver? Social/Sociétal Morale. Valeurs. Compliance. Entreprise citoyenne. Déontologie. Responsabilité sociale (RSE) Ethique & RSE : enjeux & questionnements Samuel MERCIER, Professeur en Sciences de gestion, Responsable Master GRH, Directeur IAE Dijon Université de Bourgogne (samuel.mercier@u samuel.mercier@u-bourgogne.fr)

Plus en détail

Ambiguïtés, opportunités et défis pour les syndicats

Ambiguïtés, opportunités et défis pour les syndicats NOTES NOTES ÉDUCATION ÉDUCATION PERMANENTE PERMANENTE N N 18 7 OCTOBRE - AVRIL 2006 2005 ASSOCIATION ASSOCIATION POUR POUR UNE UNE FONDATION FONDATION TRAVAIL-UNIVERSITÉ CHAUSSÉE DE HAECHT, 579 B-1031

Plus en détail

Réunion du Groupe de travail sur la diversité des formes d emploi à l épreuve de la statistique. Conseil national de l information statistique

Réunion du Groupe de travail sur la diversité des formes d emploi à l épreuve de la statistique. Conseil national de l information statistique La mesure des formes d emploi Monica Castillo Chef de l unité sur les normes et méthodes statistiques Département de statistique du BIT castillom@ilo.org Réunion du Groupe de travail sur la diversité des

Plus en détail

REGARDS CROISES SUR L IMAGE SOCIALE DES ENTREPRISES

REGARDS CROISES SUR L IMAGE SOCIALE DES ENTREPRISES REGARDS CROISES SUR L IMAGE SOCIALE DES ENTREPRISES SOMMAIRE I - VIVIENNE16 ET L IMAGE SOCIALE DES ENTREPRISES... 3 II - METHODOLOGIE... 4 III - LA NOTION D IMAGE SOCIALE DES ENTREPRISES EST PRIORITAIREMENT

Plus en détail

Etude prospective sur l évolution des emplois et des métiers de la métallurgie

Etude prospective sur l évolution des emplois et des métiers de la métallurgie Etude prospective sur l évolution des emplois et des métiers de la métallurgie Synthèse - Septembre 2012 Une étude pour anticiper les besoins en compétences à horizon 2015-2020 Contexte économique et opportunités

Plus en détail

L emploi atypique n est pas forcément synonyme de mal-être accru au travail. L exemple du type de contrat de travail en France

L emploi atypique n est pas forcément synonyme de mal-être accru au travail. L exemple du type de contrat de travail en France L emploi atypique n est pas forcément synonyme de mal-être accru au travail. L exemple du type de contrat de travail en France Baggio, S. & Sutter, PE. Résumé de la communication orale présentée au colloque

Plus en détail

Management des Ressources Humaines Source : http//mc3rh.unblog.fr/tag/documents/ Management et Gestion des Ressources Humaines : stratégies, acteurs et pratiques Etudiant : Romain Desnos Enseignant : Jacques

Plus en détail

PROJET. Accord cadre relatif à l activité de portage salarial

PROJET. Accord cadre relatif à l activité de portage salarial PROJET Accord cadre relatif à l activité de portage salarial Préambule Le présent accord cadre a pour finalité de fixer un cadre général de l activité du portage salarial et sera complété, en tant que

Plus en détail

Démarches prospectives : du positionnement stratégique à l identification des métiers d avenir.

Démarches prospectives : du positionnement stratégique à l identification des métiers d avenir. 5èmes rencontres Céreq Dares Réseau Carif - Oref Démarches prospectives : du positionnement stratégique à l identification des métiers d avenir. Basilio Napoli Basilio NAPOLI Nantes, le 16 juin 2015 Nantes,

Plus en détail

Qualité de Vie au Travail Un facteur clé de performance. Septembre 2014 - Yves-Michel Nalbandian

Qualité de Vie au Travail Un facteur clé de performance. Septembre 2014 - Yves-Michel Nalbandian Qualité de Vie au Travail Un facteur clé de performance Septembre 2014 - Yves-Michel Nalbandian Des RPS à la QVT «Des RPS à la QVT» ne suppose pas un prolongement de l action ni un élargissement mais un

Plus en détail

Master Chef de projet en développement de produits pour la pharmacie

Master Chef de projet en développement de produits pour la pharmacie Faculté de pharmacie Master Chef de projet en développement de produits pour la pharmacie Lieu de formation : Clermont Ferrand 7/8 Références de l'enquête : diplômés issus de la promotion 8 de ce (9 femmes

Plus en détail

L'ESS au sein du territoire de la Métropole Européenne de Lille : Une économie au service des habitants

L'ESS au sein du territoire de la Métropole Européenne de Lille : Une économie au service des habitants L'ESS au sein du territoire de la Métropole Européenne de Lille : Une économie au service des habitants Conférence de presse du 18 février 2015 Benoît Werquin (Insee) Une économie au service des habitants

Plus en détail

Marie-Claire SEPULCHRE, Marie JENNEQUIN (FESAD) Namur, le 16 mai 2013 1

Marie-Claire SEPULCHRE, Marie JENNEQUIN (FESAD) Namur, le 16 mai 2013 1 Comment l évolution des modes de subvention des pouvoirs publics modifie-t-elle la gestion de l activité des services et la relation aux usagers? L'expérience du secteur de l'aide à domicile Marie-Claire

Plus en détail

LA RÉFORME DES RÉGIMES DE RETRAITE VUE PAR LA CGEM

LA RÉFORME DES RÉGIMES DE RETRAITE VUE PAR LA CGEM LA RÉFORME DES RÉGIMES DE RETRAITE VUE PAR LA CGEM Commission Emploi et Relations Sociales Commission Emploi et Relations Sociales 1 SOMMAIRE SOMMAIRE INTRODUCTION ETAT DES LIEUX Architecture des régimes

Plus en détail

Licence professionnelle Carrière de la banque et de l'assurance

Licence professionnelle Carrière de la banque et de l'assurance Promotion / Enquête à mois du diplôme Site : Clermont-Ferrand Licence professionnelle Carrière de la banque et de l'assurance Objectif de cette licence professionnelle : Cette licence professionnelle permet

Plus en détail

De la rupture vers l innovation : Les nouvelles formes de Management dédiées à la Responsabilité Sociale de l Entreprise

De la rupture vers l innovation : Les nouvelles formes de Management dédiées à la Responsabilité Sociale de l Entreprise De la rupture vers l innovation : Les nouvelles formes de Management dédiées à la Responsabilité Sociale de l Entreprise Colloque parrainé par le Ministère MIPMEPI et organisé le 10-11 Octobre 2011 Grand

Plus en détail

CONVERGENCE RH. pourrait-t-il avoir avoir. Pluridisciplinaires des des Services Services

CONVERGENCE RH. pourrait-t-il avoir avoir. Pluridisciplinaires des des Services Services Révélateur compétences Pourquoi Pourquoi un un expert expert en en Management s s Ressources Humaines Humaines pourrait-t-il avoir avoir sa sa place place dans dans les les Equipes Equipes Pluridisciplinaires

Plus en détail

Loi du 17 août 2015 relative au dialogue social et à l emploi

Loi du 17 août 2015 relative au dialogue social et à l emploi Loi du 17 août 2015 relative au dialogue social et à l emploi Version 2 Fiche n 8 en entreprise Quelques éléments de contexte L objectif de simplification de la loi Rebsamen passait aussi par une rationalisation

Plus en détail

LA RSE, levier d action syndicale

LA RSE, levier d action syndicale Confédération Française de l Encadrement - CGC LA RSE, levier d action syndicale Dialogue social Gouvernance Développement humain Respect de l écosystème de l entreprise Nouvelle boussole pour la performance

Plus en détail

Présentation dans le cadre du séminaire Handicap et Dépendance (Medips/Modapa) 2 juillet 2015

Présentation dans le cadre du séminaire Handicap et Dépendance (Medips/Modapa) 2 juillet 2015 Principaux résultats du rapport réalisé au CEE, programmé dans le cadre de l Agence d Objectifs de l IRES, à la demande de la CFDT : Alexandra Garabige (dir.), Bernard Gomel et Loïc Trabut, 2015, «Dynamiques

Plus en détail

REGARD SUR LES STRATÉGIES ET LES ORGANISATIONS DANS LES COLLECTIVITÉS ET LEURS IMPACTS SUR LES RPS. Rennes, le 14 février 2013

REGARD SUR LES STRATÉGIES ET LES ORGANISATIONS DANS LES COLLECTIVITÉS ET LEURS IMPACTS SUR LES RPS. Rennes, le 14 février 2013 REGARD SUR LES STRATÉGIES ET LES ORGANISATIONS DANS LES COLLECTIVITÉS ET LEURS IMPACTS SUR LES RPS Rennes, le 14 février 2013 Un contexte institutionnel et managérial en mutations Modernisation de l Action

Plus en détail

Générations. Anticipation de l Évolution des Carrières Professionnelles. Des Repères pour l Action. Toutes les

Générations. Anticipation de l Évolution des Carrières Professionnelles. Des Repères pour l Action. Toutes les Toutes les Générations www.toutes-les-generations-en-entreprise.com Direction Départementale du Travail, de l Emploi et de la Formation Professionnelle du Val d Oise PLAN ÉGALITÉ ACCÈS À L EMPLOI ET DANS

Plus en détail

Débat national sur les valeurs, missions et métiers de la Fonction publique. Synthèse des contributions des participants au débat public 25/02/2008

Débat national sur les valeurs, missions et métiers de la Fonction publique. Synthèse des contributions des participants au débat public 25/02/2008 Débat national sur les valeurs, missions et métiers de la Fonction publique Synthèse des contributions des participants au débat public 25/02/2008 Sommaire 1. Périmètre du débat et méthodologie des contributions

Plus en détail

La convention collective des cabinets d avocats

La convention collective des cabinets d avocats Lexbase La convention collective des cabinets d avocats N Lexbase E4883ATZ Brochure JO 3078 Éditions d Organisation, 2005 ISBN : 2-7081-3284-9 Introduction...1 Mode d emploi...9 PREMIÈRE PARTIE Convention

Plus en détail

Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012»)

Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012») Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012») Axes / Mesures / Sous-mesures Axe 1 : Contribuer à

Plus en détail

!!! Formes d emploi et de travail atypiques!! Pour mutualiser les ressources humaines? # Avec quels effets?# # 02/10/2012!!!!!

!!! Formes d emploi et de travail atypiques!! Pour mutualiser les ressources humaines? # Avec quels effets?# # 02/10/2012!!!!! www.aravis.aract.fr Formes d emploi et de travail atypiques Pour mutualiser les ressources humaines? # Avec quels effets?# # 02/10/2012 N 1 Atelier 1- avril 2012 3 exemples de formes d emploi et de travail

Plus en détail

Audit de la Responsabilité Sociale du Réseau des Caisses d Epargne

Audit de la Responsabilité Sociale du Réseau des Caisses d Epargne Audit de la Responsabilité Sociale du Réseau des Caisses d Epargne OBJECTIFS DE LA MISSION Le Groupe Caisse d Epargne a demandé à VIGEO d évaluer sa démarche de responsabilité sociale sur le périmètre

Plus en détail

Parcours de formation modulaire

Parcours de formation modulaire Parcours de formation modulaire CQPM 0264 : Coordinateur (trice) du développement des ressources humaines de l entreprise Public concerné Assistant(e) RH débutant dans le poste ou personne chargée de la

Plus en détail

Colloque «Responsabilité sociale et compétitivité : un nouveau modèle pour l entreprise?»

Colloque «Responsabilité sociale et compétitivité : un nouveau modèle pour l entreprise?» Paris, le 1 er février 2012 Colloque «Responsabilité sociale et compétitivité : un nouveau modèle pour l entreprise?» Mercredi 1 er février 2012 Ouverture du Colloque par Vincent Chriqui, Directeur général

Plus en détail

Aménager, dynamiser et stimuler les fins de carrières

Aménager, dynamiser et stimuler les fins de carrières Aménager, dynamiser et stimuler les fins de carrières Fiche 8 Enjeux Au regard du contexte économique et démographique actuel, l augmentation du taux d emploi des seniors revêt un enjeu important. Dans

Plus en détail

L évolution des formes

L évolution des formes L évolution des formes d emploi Présentation du rapport du COE du 8 avril 2014 Commission «emploi, qualification et revenus du travail» CNIS 14 novembre 2014 Conseil d orientation pour l emploi Plan de

Plus en détail

des essources umaines

des essources umaines chéma irecteur des essources umaines 2013-2014 www.cramif.fr Le mot du Directeur Général Huit mots-clés pour ouvrir les portes du nouveau SDRH 2013-2014 qui s inscrit dans la continuité du précédent,

Plus en détail

Le RSE de BEDEL. Responsabilité sociale de l'entreprise. BEDEL est une entreprise socialement responsable.

Le RSE de BEDEL. Responsabilité sociale de l'entreprise. BEDEL est une entreprise socialement responsable. Le RSE de BEDEL Responsabilité sociale de l'entreprise. BEDEL est une entreprise socialement responsable. Notre démarche commerciale ne découle pas seulement d une maximisation des profits, mais exige

Plus en détail

LE TITRE PROFESSIONNEL ASSISTANT(E) RESSOURCES HUMAINES : PARCOURS DE FORMATION

LE TITRE PROFESSIONNEL ASSISTANT(E) RESSOURCES HUMAINES : PARCOURS DE FORMATION LE TITRE PROFESSIONNEL ASSISTANT(E) RESSOURCES HUMAINES : PARCOURS DE FORMATION Le titre professionnel Assistant(e) RH est une Titre de niveau III, reconnu par l état qui vous permettra d assister le responsable

Plus en détail

LES PRINCIPALES MESURES DE LA LOI RELATIVE À LA

LES PRINCIPALES MESURES DE LA LOI RELATIVE À LA LES PRINCIPALES MESURES DE LA LOI RELATIVE À LA FORMATION PROFESSIONNELLE À L EMPLOI ET LA DÉMOCRATIE SOCIALE IMPACTANT LES MISSIONS SOCIALES DES CABINETS Nicolas GALLISSOT Responsable social Infodoc-Experts

Plus en détail

Le travail au projet, nouveau modèle d emploi? Que nous enseigne le cas des artistes?

Le travail au projet, nouveau modèle d emploi? Que nous enseigne le cas des artistes? Parole d experts Le travail au projet, nouveau modèle d emploi? Que nous enseigne le cas des artistes? Marc Moura, SMartbe, et Virgine Xhauflair, ULg - Centre d Economie Sociale En collaboration avec la

Plus en détail

Licence professionnelle Management du logement social (MLS)

Licence professionnelle Management du logement social (MLS) IUT - Institut Universitaire de Technologie 2/2 Licence professionnelle Management du logement social (MLS) Objectifs de cette licence professionnelle : Lieu de formation : Clermont-Ferrand Cette formation,

Plus en détail