Présentation du groupement de compétences. Énergie appliquée aux processus industriels textiles

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Présentation du groupement de compétences. Énergie appliquée aux processus industriels textiles"

Transcription

1 Présentation du groupement de compétences Énergie appliquée aux processus industriels textiles Présentation équipe projet 1/21

2 Table des matières 1 Fiche de synthèse 3! 2 Équipe projet Groupement Solidaire 4! 2.1 Bernard AUROUSSEAU 5! 2.1.A INFRATEX 5! 2.1.B CV Bernard AUROUSSEAU 6! 2.1.C Quelques références industrielles dans le domaine des études d économies d énergie dans les procédés d ennoblissement textile et des autres industries 8! 2.2 Emmanuel PRETET 10! 2.2.A CARBONETEX 10! 2.2.B CV Emmanuel PRETET 11! 2.2.C Références 13! 2.3 Serge CRUTEL 14! 2.3.A TEXTEL 14! 2.3.B CV Serge CRUTEL 15! 2.3.C Références 16! 2.4 Focus sur quelques réalisations dans le domaine de l énergie 18! Présentation équipe projet 2/21

3 1 Fiche de synthèse Présentation équipe projet TEXTILE & ÉNERGIE INFRATEX 2 allée des Seringas MOUVAUX SIRET : Représenté par Bernard AUROUSSEAU Gérant Ingénieur Textile Tél / Fax : Mobile : CARBONETEX 34 rue du Pays Porte B ROUBAIX SIRET : Représenté par Emmanuel PRETET Gérant Ingénieur Textile Tél : Mobile : TEXTEL 17 rue Princesse Appartement LILLE Représenté par Serge CRUTEL Ingénieur conseil Ingénieur Textile Tél : Mobile : Sous signe TEXTEL. Agissant sous le support juridique REACTIF CONSULTANTS (Portage Salarial), Association Loi 1901 déclarée à la Préfecture du Nord sous le n W , SIRET , dont le siège social est situé au 200 rue du Pont Rompu - rue Victor Baltard - TOURCOING (59200), représentée par Monsieur Patrick VANDAMME, Président. Notre intervention globale est fondée sur la règle fondamentale des 4C (somme des Connaissances, Compétences et Capacités des 3 consultants textiliens répondant à cet appel d offre, le tout en Cohérence avec les exigences du donneur d ordre et du cahier des charges). Présentation équipe projet 3/21

4 2 Équipe projet Groupement Solidaire L équipe projet regroupe 3 ingénieurs textiles : l expérience cumulée de l équipe projet dans le secteur industriel textile est de 70 années (analyses technicoéconomiques, audits, conseil, énergie, production, process, environnement, etc.) L équipe projet est composée des membres suivants : Bernard AUROUSSEAU, société INFRATEX, ingénieur textile. Emmanuel PRETET, société CarboneTex, ingénieur textile. Serge CRUTEL, sigle TEXTEL, ingénieur textile. Les 3 membres du groupement interviennent ensemble ou en complémentarité dans chaque entreprise, chacun apportant ses connaissances, compétences et savoir-faire. Bernard! AUROUSSEAU! INFRATEX! Emmanuel! PRETET! CARBONETEX! Serge!! CRUTEL! TEXTEL! Présentation équipe projet 4/21

5 2.1 Bernard AUROUSSEAU 2.1.A INFRATEX La Société INFRATEX existe depuis 1998 et parmi ses activités développe des actions d études et de conseil en économies d énergie dans les PMI-PME : Études d économies d énergie sur séchoirs, fours, machines thermiques, chaufferies, réseaux fluides et vapeurs, machines d ennoblissement, Réalisation d audits qualitatifs des procédés de séchage et traitements thermiques, Études et réalisation de solutions d économies d énergie, Études globales d économies d énergie, Études de nouveaux procédés de fabrication intégrant des économies d énergie et d eau dans les secteurs textile et ennoblissement Conseil en stratégie de choix des modes d énergie. INFRATEX intervient dans les entreprises et réalise des diagnostics techniques et thermiques de rames, séchoirs, fours de traitements thermiques, machines d ennoblissement, process d ennoblissement, réseaux fluides et électriques par : l analyse des consommations d énergie et d eau l optimisation du fonctionnement et des réglages machines la participation à l amélioration qualitative du produit la mise en œuvre des solutions d économie d énergie et d eau la formation et la sensibilisation du personnel. INFRATEX utilise des outils performants comme la technologie de THERMOGRAPHIE INFRAROUGE pour étudier les déperditions thermiques selon les normes en vigueur (thermographie d analyse d isolation). Présentation équipe projet 5/21

6 2.1.B CV Bernard AUROUSSEAU Bernard AUROUSSEAU Ingénieur Textile Expériences professionnelles Depuis Novembre 1998 INFRATEX Gérant Spécialiste des études d économies d énergie et d eau, notamment dans l industrie textile Ingénierie Études des procédés industriels Janvier 1996 / Décembre 1997 JAGA Ingénieur technico-commercial Produits de chauffage haut de gamme Prospection, prescription, mise en réseau de distribution Participation aux projets de R&D et développement Études thermiques de dimensionnement des installations de chauffage avec des systèmes plus économiques en énergie Juillet 1995 / Novembre 1995 GELLIS INDUSTRIE Directeur de site Démarrage de la nouvelle usine (tricotage circulaire et rectiligne, teinture, finition, coupe et confection de pulls, t-shirts et survêtements Suivi des travaux et de la mise en place des machines, formation du personnel Mise en place de récupération d énergie sur réseau vapeur et eaux de refroidissement process Mars 1994 / Juin 1995 CARPENTIER & PREUX / DYLCO Directeur production et R&D Production de tissus techniques (guipure, tricotage, guipure, teinture, finition, grattage, confection) Chargé de nouvelles orientations de l entreprise Lancement et suivi des programmes de modernisation de la teinture et de la finition pour optimiser les procédés et formulations du process dans un but d économie d énergie Mars 1988 / Décembre 1993 CAULLIEZ-FRÈRES Responsable technique et ingénierie 250 personnes, société intégrée en filature, teinture bobines, teinture bourre, tricotage Responsabilités en maintenance, services techniques, R&D, production Développement de produits techniques à base de Kevlar, Nomex, Aramides Développement avec les USA d un système spécifique de contrôle qualité on-line de fil teint Nombreuses actions d économies d énergie et d eau sur réseau vapeur condensats, réseau récupération eaux de refroidissement, réseau air comprimé, réseau électrique Automatisation du traitement de l eau Optimisation des processus de teinture, de la climatisation et du traitement de l air Formation du personnel et sensibilisation aux économies d énergie Juin 1984 / Décembre 1987 SOCETEC/SOFRESID Ingénieur d affaires Société d ingénierie internationale, 200 personnes Réalisation de nombreuses études d économies d énergie en ennoblissement aidées par l Ademe Pour SAIC VELCOREX et TIBERGHIEN : étude globale du réseau vapeur condensats et des process continus pour réaliser des économies d énergie Pour PEIGNAGE AMEDEE PROUVOST : étude globale des séchoirs et dimensionnement d un nouveau type de batteries de chauffe Présentation équipe projet 6/21

7 Septembre 1982 / Juin 1984 INSTITU TEXTILE DE France NORD Ingénieur d affaires Service Ennoblissement et Énergie Coordination et développement de projets Transferts technologiques Expertises, diagnostics en ennoblissement Études d économies d énergie et études des procédés pour diverses sociétés d ennoblissement (Cousin, Groupe Boussac, Teinturerie de Frelinghien, Jalla, Descamps, Blanchisserie du Pont de Nieppe, Sofranfil, Teinturerie des Francs, H&G Barbry Aout 1981 /Juillet 1982 ANVAR Lille (Agence Nationale de Valorisation de la Recherche) Gestion et instruction des dossiers d innovation des entreprises (notamment Dounor, Roquette Frère, Cousin Composites, etc.) Formation 1981 Ingénieur Textile Ecole Nationale Supérieure des Arts et Industries Textiles Option Textiles et Techniques Pratique de l anglais (lu et parlé). Présentation équipe projet 7/21

8 2.1.C Quelques références industrielles dans le domaine des études d économies d énergie dans les procédés d ennoblissement textile et des autres industries BALSAN (2012) Étude et expertise d un séchoir Babcock grande largeur (5m). Bilans thermiques par références de produits. Expertise de l aéraulique interne. Chiffrage de solutions d économies d énergie et impact sur la qualité et sur le rendement globale de la chaufferie fluide thermique et du réseau électrique. BRASSERIE (2011) Diagnostic complet du réseau vapeur condensats dans le but de réaliser des économies d énergie. LAINIÈRE DE PICARDIE (2010 et 2011) Étude d économie d énergie sur 7 fours de traitement thermique et séchage. Réglage d une rame Montfort et traitement thermique pour réaliser des économies d énergie. Étude d une solution technique pour récupérer les eaux de refroidissement des autoclaves et chiffrage des économies d énergie. Étude et expertise sur des échangeurs eau/vapeur. SOMMER NEEDLEPUNCH (2009) Diagnostic thermique complet d une rame 22 compartiments de traitement thermique de moquettes. Étude des solutions techniques d économie d énergie. RYSSEN ALCOOLS (2009) Étude thermique et diagnostic par thermographie d une colonne de rectification d alcool. Étude des solutions d économie d énergie. FEUTRIE (2008) Amélioration du fonctionnement d une rame de séchage Babcock. Étude des solutions d économies d énergie. SOMMER NEEDLEPUNCH (2007) Diagnostic thermique d une rame Artos 22 compartiments et réglage de l aéraulique dans le but de faire des économies d énergie. SI LESAFFRE (2007) Diagnostic thermique par thermographie d un stérilisateur. TEXTILE DE LA THIÉRACHE (2006) Analyse globale par thermographie du réseau de distribution électrique jusqu aux moteurs des machines, dans le but de proposer des solutions d économies d énergie électrique. Présentation équipe projet 8/21

9 FILATURE DE DEMANGEVELLE (2005) Analyse globale par thermographie du réseau de distribution électrique jusqu aux moteurs des machines, dans le but de proposer des solutions d économies d énergie électrique. TARKETT SOMMER (2004 et 2003) Bilan thermique ligne de pré-sèche et thermo-fixation. Étude thermique et aéraulique d une rame Artos dans le but d optimiser le fonctionnement et réduire sa consommation énergétique. Étude des solutions d économies d énergie. GLAVERBEL (2001) Étude globale par thermographie d un four et des flux d air s intégrant dans un programme global d économies d énergie. BLANCHISSERIE DU CHR D ARMENTIÈRES (2000) Étude globale d économie d énergie sur les séchoirs et la climatisation. TEINTURERIE BENOIT (2000) Étude globale réseau de vapeur condensats en utilisant la thermographie. Solutions et chiffrage des économies d énergie. CIFRAN TEXMAILLE (1999) Étude globale d économie d énergie et bilans thermiques des rames et séchoirs. TEINTURERIE DES FRANC (1998) Étude globale d économie d énergie sur réseau vapeur, machines de teinture et séchoirs. Présentation équipe projet 9/21

10 2.2 Emmanuel PRETET 2.2.A CARBONETEX CarboneTex est un bureau d études environnementales, spécialisé dans l industrie textile (textiles techniques et fonctionnels, matériaux composites, habillement, textiles de maison). Son gérant-fondateur, Emmanuel PRETET, est un ingénieur textile diplômé de l ENSAIT (École Nationale Supérieure des Arts et Industries Textiles), 1 ère école d ingénieurs textiles en Europe. Il possède ainsi une bonne connaissance du secteur industriel textile, des technologies de production, des matériaux mis en œuvre dans cette filière. Le bureau d études intervient notamment par la réalisation de diagnostics d Émissions de Gaz à Effet de Serre (Bilan Carbone ), de plan de réduction d émissions de GES, des prestations en Analyse du Cycle de Vie des produits textile et en Éco-Conception, de gestion des déchets et de recyclage. Le bureau d études est basé à Roubaix et interviens sur le plan national. CarboneTex est membre de : Membre de l Association des Professionnels en Conseil Carbone (APCC) Membre de Création Développement EcoEntreprises (cd2e) Membre de [avnir] plateforme pour l Analyse de Cycle de Vie Présentation équipe projet 10/21

11 2.2.B CV Emmanuel PRETET Emmanuel PRETET Ingénieur Textile Expériences professionnelles Depuis Novembre 2009 CARBONETEX Gérant du bureau d études Bureau d études environnementales spécialisé dans l industrie du Textile et de l Habillement (textiles techniques et fonctionnels, habillement, textiles de maison) Réalisation d études techniques et d ingénierie liées à l environnement Diagnostics et accompagnement de projets Prestation de services en Bilan Carbone, Analyse de Cycle de Vie, Eco-conception, Gestion des déchets Groupe de travail ADEME/AFNOR Affichage Environnemental : participation active aux travaux du groupe de travail n 5 Textile, Linge de Maison pour l élaboration du référentiel textile nécessaire à la mise en œuvre de l affichage environnemental des produits de grande consommation en France Membre fondateur du collectif Valoritex : groupement d entrepreneurs visant à faire émerger et à soutenir les projets de valorisation, recyclage et transferts de matériaux auprès des industriels Sourcing Veille réglementaire, benchmark sur les matériaux et les aspects environnementaux Enseignement de l Analyse du Cycle de Vie à l IUT Chimie de Lyon et Polytech Lille Enseignement de l Analyse du Cycle de Vie et du Bilan Carbone à l IUT de Bordeaux et Chalon-sur-Saône Membre de l APCC, du cd2e et d AvniR (plateforme pour l ACV) Audit Gestion de la Qualité SOLSTISS Audit de Situation Industrielle COLOR BIOTECH TEINTURERIE Formation Audit énergétique MAILLE VERTE DES VOSGES Octobre 2006 / Octobre 2009 FAURECIA (08) Apprenti Ingénieur textile R&D Développement de revêtements textiles pour les constructeurs automobiles Proposition, développement et validation du cahier des charges technique des fibres synthétiques Standardisation de la méthode de mesure de la couleur avec les fournisseurs de fibres Suivi des essais coloris sur sites de productions des fournisseurs de fibres en Europe Développement d une méthode innovante de mesure de la résilience des fibres synthétiques Analyse du Cycle de Vie: participation à une étude interne en Recherche et Développement relative à l analyse de cycle de vie d un revêtement textile automobile nouvelle génération développé par l équipementier Faurecia (1 er équipement automobile européen) et comparaison des performances environnementales par rapport à un revêtement de référence. Eco-conception: Participation au comité technique de mise en œuvre d une démarche d écoconception des revêtements textiles pour l automobile avec objectif de recyclabilité 100% dans le cadre d un vaste programme initié par les groupes Faurecia et PSA (Peugeot-Citroën). Présentation équipe projet 11/21

12 Formations 2010 Formation à la réalisation d Analyse du Cycle de Vie et à l Eco-conception de produits Habilitation à la réalisation d ACV sur le logiciel SimaPro Sensibilisé aux logiciels SIEC (ACV+), GaBi (PE International), OpenLCA Formation Bilan Carbone Habilitation à la réalisation de diagnostic de Gaz à Effet de Serre avec l outil Bilan Carbone de l ADEME Membre de l Association des Professionnels en Conseil Carbone (APCC) 2010 Master 2 Entrepreneuriat et Management des Innovations (IAE Lille, 59) Création d entreprise : Bureau d études environnementales pour l industrie textile 2009 Ingénieur Textile Ecole Nationale Supérieure des Arts et Industries Textiles 3 années d apprentissage FAURECIA R&D (industrie automobile) Formation au métier d ingénieur textile capable d innover, de concevoir, de fabriquer et de tester de nouveaux matériaux, de nouvelles technologies et de nouveaux process 2006 DUT Sciences et Génie des Matériaux (Chalon-sur-Saône, 71) Matières significatives : Composites, Métallurgie, Chimie, Résistance des matériaux, Polymères, Plasturgie, Contrôle Qualité, Céramique, Verres Langues et informations Anglais lu, parlé, écrit de niveau medium (level C1 Bulats score 87) Espagnol lu, parlé, écrit de niveau basique Maîtrise des outils informatiques généraux Trésorier de l AIENSAIT (Association des Ingénieurs diplômés de l ENSAIT) Mobilité géographique nationale et internationale Présentation équipe projet 12/21

13 2.2.C Références Présentation équipe projet TEXTILE & ÉNERGIE COLOR BIOTECH (2012) Audit de situation industrielle de la teinturerie, en co-traitance avec Textel Analyse de l outil et des processus industriels, situation par ateliers. Analyse qualité des produits sortants, revue des non-qualités et des causes associées. Identification de la problématique qualitative et des récurrences. Analyse des procédures et méthodes, de la traçabilité des informations et du retour d information. Revue des procédures qualités, revue des interactions avec les clients (données, procédures, cahiers des charges, aspects contractuels). Système informatique et outil de gestion et de suivi. Revue des fiches de production, des cahiers des charges et des engagements. Revue des rapports de contrôles qualité. Revue des normes. Suivi papier et informatisé (système documentaire). Positionnement des postes : revue des ressources humaines à chaque poste et des compétences associées. SOLSTISS (2012) Audit qualité, en co-traitance avec Textel Analyse des méthodes déployées pour réaliser la gestion de la qualité des produits sortants. Revue des procédures qualité en place. Système informatique et outils de gestion et de suivi de la qualité. Revue des fiches techniques des produits sortants. Revue des cahiers des charges clients et des cahiers des charges Solstiss. Revue des rapports de contrôles qualités. Revue des normes. Le suivi papier et informatisé. Lʼappréhension de la gestion qualité des produits sortants par rapport à la fonction du personnel commercial. Affichage Environnemental (depuis 2010) Plateforme ADEME AFNOR GT5 Participation active aux travaux du groupe de travail (GT5, sous-groupe Textile/Linge de maison) depuis janvier 2010 et participation à toutes les réunions depuis cette date. Aide à l élaboration du référentiel textile (chemise homme) lors des réunions du GT. Analyse de Cycle de Vie / Éco-conception Participation à une étude interne d analyse du cycle de vie d un revêtement textile automobile nouvelle génération développé par l équipementier Faurecia (1er équipementier automobile européen), et comparaison avec un revêtement de référence. Participation au comité technique de mise en œuvre d une démarche d éco-conception des revêtements textiles pour l automobile avec objectif de recyclabilité 100% dans le cadre d un vaste programme initié par les groupes Faurecia et PSA (Peugeot-Citroën). Enseignement/Formation Enseignement de l Analyse de Cycle de Vie des produits à l Université de Lyon 1 IUT de Chimie Licence Professionnelle MAIRYC (Maîtrise de Risques Chimiques Tout au Long du Cycle de vie des produits, à Polytech Lille, à IUT SGM Bordeaux et IUT SGM Chalon-sur-Saône Enseignement du Bilan Carbone à l IUT SGM Bordeaux Formation professionnelle sur le thème de l énergie Maille Verte des Vosges Présentation équipe projet 13/21

14 2.3 Serge CRUTEL 2.3.A TEXTEL TEXTEL existe depuis 1999 d abord sous forme de SARL basée sur Paris, et aujourd hui sous forme de sigle agissant sous le support juridique REACTIF CONSULTANTS (Portage Salarial). Ses activités sont notamment : Développement de nouveaux procédés pour le compte de groupes industriels ou de PME intégrant des économies d énergie et d eau dans les secteurs textile et ennoblissement Réalisation d audits des procédés du secteur ennoblissement Réalisation d audits en matière de qualité Études globales d implantation de laboratoire ou d atelier d ennoblissement Études de nouveaux procédés de fabrication intégrant le recyclage des matériaux Conseil en stratégie de choix des matériaux textiles Conseil en matière de sécurité en particulier dans le domaine de la chimie Analyse des besoins en matière de ressources humaines. TEXTEL réalise des diagnostics techniques des procédés d ennoblissement en relation avec les énergies utilisées comme la HF, vapeur, air chaud : l analyse de l impact du choix énergétique sur la qualité textile la participation à l amélioration qualitative du produit la mise en œuvre des solutions d économie d énergie et d eau la formation et la sensibilisation du personnel. Présentation équipe projet 14/21

15 2.3.B CV Serge CRUTEL Serge CRUTEL Ingénieur Textile Expériences professionnelles Depuis Novembre TEXTEL Fondateur Expert chimiste textilien des procédés d ennoblissement, préparation, teinture, impression, finissage, enduction, complexage. Ingénierie Chef de projet transfert recherche-industrie Études des procédés industriels Professeur vacataire au CNAM de Paris et Valenciennes (Chimie textile) ANVAR Lille (Agence Nationale de Valorisation de la Recherche) Gestion et instruction des dossiers d innovation des entreprises (Emmanuel Lang, teinturerie BUREL, etc.) Expert international en matière d ingénierie de formation du secteur ennoblissement textile Mise en place des référentiels- formation bac +2 et + 5 Mise en route du secteur ennoblissement de l Ecole d ingénieur de CASABLANCA, ESITH Professeur du cadre des ENSAM Génie chimique application textile Responsable du secteur ennoblissement de l ENSAIT Direction et encadrement de projet de fin d étude bac +5 et bac +6 Suivi collégial doctoral Direction de formation continue Réalisation du concept alternance ingénieur Chef de projet recherche industrielle Administrateur institutionnel (ENSAIT ACIT COFREET CTTN) Formations 2010 Entrepreneuriat et Gestion CNAM 1979 DEA Chimie des Polymères 1978 Ingénieur Textile Ecole Nationale Supérieure des Arts et Industries Textiles Langues et informations Anglais (niveau courant) Allemand (notions) Président de JOBSTORY (Association de cadres) Ancien Président de l ACIT (Association des Chimistes de l Industrie Textile) au niveau régional et national Ancien Vice-Président de la Fédération Internationale des Chimistes et Coloristes Textiles Présentation équipe projet 15/21

16 2.3.C Références Présentation équipe projet TEXTILE & ÉNERGIE COLOR BIOTECH (2012) Audit de situation industrielle de la teinturerie, en co-traitance avec CARBONETEX Analyse de l outil et des processus industriels, situation par ateliers. Analyse qualité des produits sortants, revue des non-qualités et des causes associées. Identification de la problématique qualitative et des récurrences. Analyse des procédures et méthodes, de la traçabilité des informations et du retour d information. Revue des procédures qualités, revue des interactions avec les clients (données, procédures, cahiers des charges, aspects contractuels). Système informatique et outil de gestion et de suivi. Revue des fiches de production, des cahiers des charges et des engagements. Revue des rapports de contrôles qualité. Revue des normes. Suivi papier et informatisé (système documentaire). Positionnement des postes : revue des ressources humaines à chaque poste et des compétences associées. SOLSTISS (2012) Audit qualité, en co-traitance avec CARBONETEX Analyse des méthodes déployées pour réaliser la gestion de la qualité des produits sortants. Revue des procédures qualité en place. Système informatique et outils de gestion et de suivi de la qualité. Revue des fiches techniques des produits sortants. Revue des cahiers des charges clients et des cahiers des charges Solstiss. Revue des rapports de contrôles qualités. Revue des normes. Le suivi papier et informatisé. Lʼappréhension de la gestion qualité des produits sortants par rapport à la fonction du personnel commercial. YAMANA ( ) Accompagnement de l association YAMANA, représentant 80% des metteurs en marché du vêtement professionnel. Expertise transfert de matériaux textiles des articles en fin de vie de type vêtement professionnel Participation à l étude soutenue par l ADEME, le Conseil général du TARN en matière de cartographie du gisement du secteur vêtement professionnel et orientation en matière de recyclage. Organisation des journées techniques et animation de groupes de travail. Filatures du Parc ( ) Assistance technique en matière de matériaux textiles recyclés 100%. Mise en place d un dossier soutenu par ECOTLC (Eco-organisme textile à des fins de structuration de la filière textile) pour la mise en place d une technique de défibrage de chaine et trame à des fins de fabrication de nouveaux fils. Recherche et Développement Chargé de mission dans le cadre de création d entreprises textile Mise en place de traitements d écheveaux sur une machine de teinture de conception innovante et présentée dans le cadre du salon international ITMA, Société LEONARD SYSTEM- DIJON Démarrage d une ligne d enduction au rideau et développement du process dans le cadre de traitement de châssis recouverts de lin, lin-polyester, coton-polyester pour le marché toile d artiste peintre et plafond suspendu, Société CRYSTAL FLERS Conseiller technique auprès de multiples sociétés Chef de projet dans les domaines scientifiques et techniques, mise en place de méthodes, animation de groupes de travail pour les sociétés BÉATEX, RHOVAL, SOLVAY. Présentation équipe projet 16/21

17 Directeur de recherche Fonction de Directeur de recherche dans le cadre de mémoires de fin d étude de niveau bac + 5 et 6 en collaboration très étroite avec le milieu industriel et les laboratoires de recherche universitaire ou de centre technique nationaux et européens. Expertise Chargé de mission pour le ministère de l Industrie dans le cadre de dossiers ANVAR. Responsable de projet comme expert européen pour la mise en place des contenus pédagogiques, des structures de recherche appliquées dans le cadre du développement du MAROC. Cabinet conseil TEXTEL Divers domaines de compétences dans l industrie textile : formation, recrutement de jeunes cadres, échantillonneur, Recherche et Développement nouveaux produits, suivi de production SOMMER, COLOR BIOTECH, SOLSTISS, TISSAGE EDLER LEPAVEC, LES FILATURES DU PARC, TISSAGE FERRARI, YAMANA FIBRE CITOYENNE, ETS HENRI PLO, Enseignement Professeur en titre du cadre des Arts et Métiers Ecole Nationale Supérieure des Arts et Industries Textiles (ENSAIT, Roubaix) 20 années d enseignement Vacataire CNAM Paris et Valencienne Enseignement textile Présentation équipe projet 17/21

18 2.4 Focus sur quelques réalisations dans le domaine de l énergie Nous vous commentons quelques réalisations récentes des membres du groupement. Ces expériences ont permis d aborder les différents secteurs de l Industrie Textile et de participer aux programmes d investissement intégrant les études technico-économiques et les stratégies de choix des énergies. Dans certains secteurs textiles le process impose parfois le choix de l énergie et non l inverse (exemple : traitement vapeur). De 1988 à 1994 : construction d une nouvelle usine modèle en terme de productivité et d optimisation des consommations d énergie. Au sein d une équipe pluridisciplinaire, le rôle a été de coordonner tous les choix stratégiques en terme de : énergie électrique : force motrice générale et éclairage, air comprimé, système de dépoussiérage/climatisation avec système de refroidissement adiabatique, force motrice des machines, enveloppe du bâtiment : chauffage électrique d appoint uniquement dans certains cas de figure car excédent de calories même en hiver, exploitation des installations avec formation du personnel. Des choix stratégiques ont notamment été réalisés sur les machines en choisissant des systèmes à variation de vitesse avec récupération de l air chaud résiduel qui était réintégré vers la climatisation. La climatisation avec une force motrice absorbant 20% de la consommation totale d électricité a été optimisée pour consommer le moins possible d énergie. Ces choix ont été réalisés en simulant les évolutions des prix de l énergie sur 10 ans qui était la durée d amortissement prévisionnelle de l entreprise. Le rôle a été au niveau de ces utilités industrielles de : chiffrer les investissements, estimer la durée globale de vie de l équipement en intégrant le coût d investissement, le coût de maintenance, le coût de fonctionnement, calculer le temps de retour de l investissement : ma partie était intégrée dans le coût global d amortissement, intégrer l évolution du prix de l énergie : ici énergie électrique, un choix avait également été réalisé pour avoir une autonomie énergétique vis à vis des distributeurs : en cas de rupture d approvisionnement électrique par le distributeur l usine devenait autonome en autoproduction. Présentation équipe projet 18/21

19 Une autre action clé de 1988 à 1994 comme responsable Services techniques et travaux neufs a été la modernisation du service ennoblissement et l optimisation des consommations d énergie et d eau. Des investissements importants de modernisation intégrant les économies d énergie et d eau ont été entrepris en ennoblissement : étude, choix des solutions, consultations et négociations avec fournisseurs, suivi des travaux, mise en route et suivi des performances pendant un an. travaux d optimisation du réseau vapeur/condensats, meilleure récupération des eaux de refroidissement, transformation des systèmes de contrôle commande des machines par des systèmes d automates avec variation de vitesse sur moteurs de pompe, mise en place de régulations de chauffage progressives et PID, optimisation des systèmes de séchage BIPHASIQUE (vide + pression + chauffage) entraînant un gain important en énergie et productivité, mise en place de systèmes d amélioration de la qualité du réseau électrique tant au niveau consommation qu au niveau sécurité, qu au niveau autonomie : une auto-production interne de puissance 6000 KVA assurait l autonomie d approvisionnement électrique. formation du personnel aux économies d énergie et d eau, à l amélioration de la sécurité, et aux systèmes de prévention et maintenance, et aux nouveaux procédés et formulation de process ennoblissement, passage d une chaufferie fioul au gaz (10tonne/h de vapeur) avec étude juridique de contrats d exploitation par des tiers et analyse de l évolution des législations (rejets de fumées, sécurité gaz, sécurité chaufferie) mise en place d une comptabilité précise par secteur des consommations d énergie et d eau avec seuils d alarme, tableaux journaliers, semestriels et mensuels de comptabilité analytique de l énergie et tableaux évolutifs pour une optimisation continue des consommations. Cette analyse a notamment permis d optimiser les process de teinture en consommant moins d eau, en rationalisant les quantités de produits chimiques, en optimisant les produits textiles, en optimisant le chauffage et par conséquent d aboutir à une diminution de la consommation d énergie. Tous ces travaux ont été réalisés au sein d une équipe pluridisciplinaire, moi-même étant un des animateurs clé de ces équipes, les objectifs étant d optimiser au maximum le prix de revient donc les consommations d énergie, bien entendu en tenant compte des process existants. UNE AUTRE REALISATION CLE DE MA CARRIERE A ETE LA PARTICIPATION A LA CONSTRUCTION D UNE USINE ULTRA-MODERNE EN TEXTILE DE AOUT A NOVEMBRE 1995 DANS LA REGION MARSEILLAISE. Au départ la problématique énergétique n était pas une préoccupation première. Celle-ci a été étudiée dans la nouvelle usine car devant intégrer l ennoblissement qui était au préalable sous-traité et fort consommateur d énergie. La mise en place de nouvelles machines intégrant dès le départ l optimisation des procédés et les économies d énergie a permis d optimiser le dimensionnement des installations. La production de vapeur, l énergie électrique, les besoins d eau chaude, la production d air comprimé, le chauffage du bâtiment, le traitement des effluents ont été intégrés dans ce programme global d optimisation. Présentation équipe projet 19/21

20 Un très gros travail de formation a été entrepris pour mettre en place une maintenance préventive afin d optimiser la production et de par ce fait réduire les consommations d énergie. Toutes les machines avaient des moteurs sur variation de vitesse si ceux-ci devant être sollicités à des vitesses variables. Les longueurs de câbles électriques et les raccordements ont été optimisés afin de réduire au maximum les pertes en ligne par effet joule et un système autonome de production d électricité a été mis en place. L éclairage a été optimisé pour les postes de travail et les contraintes de fonctionnement en 3 postes. Des plannings précis devaient être tenus du fait des congés, du transfert de machines dans la nouvelle usine aux congés et du fait que l entreprise avait des commandes fermes au démarrage en septembre. Cette usine fabriquait du t-shirt, des pulls techniques (vêtement de travail), des survêtements en tricotage circulaire et rectiligne dans différentes jauges. Une réalisation de 2010 est une étude technico-économique sur la récupération des eaux de refroidissement dans des process d ennoblissement : La problématique : usine a grandi, les utilités n ont pas suivi et un excès d eau chaude est rejeté à l extérieur faute de stockage suffisant et faute de besoin. On est ici dans un process avec un excédent d eau chaude. L étude a permis de : bien cerner les besoins exacts en dialoguant avec le personnel et en recoupant par calcul, bien compter tous les besoins en eau : mise en place de comptages complémentaires, dimensionner les besoins en eau chaude à différentes températures, dimensionner la nouvelle installation : cuve, pompes, tuyaux, régulation, étude d un système de refroidissement innovant car l eau trop chaude ne convenait pas au début du process, optimiser les consommations d eau (diminution) en intervenant sur certains organes des machines, chiffrer l investissement, calculer l économie par la suppression des rejets et la suppression de l excédent d eau chaude et de ce fait la consommation de vapeur est diminuée et on consomme moins de gaz en chaufferie : chiffrage de l économie, analyser le PAY-BACK tout en se projetant dans l avenir avec simulation d évolution du coût de l énergie intégrer la problématique réglementaire, le contexte économique d évolution des produits de l entreprise présenter, proposer et dialoguer avec la Direction et le personnel pour convaincre. Présentation équipe projet 20/21

Étiquetage environnemental Secteur textile

Étiquetage environnemental Secteur textile Étiquetage Secteur textile Sandrine Pesnel Equipe de recherche GEMTEX (ENSAIT) du projet ACVTEX 28/04/2010 1 Le projet ACVTex Le projet : Partenaires : Débuté en 2008 projet de 4 ans Programme transfrontalier

Plus en détail

> Chef de projets. > Les activités. Les missions. > Les qualités et compétences requises. > Les caractéristiques du métier. Le niveau de formation

> Chef de projets. > Les activités. Les missions. > Les qualités et compétences requises. > Les caractéristiques du métier. Le niveau de formation > Chef de projets Identifier les besoins et définir les objectifs, les moyens, les actions et les résultats attendus du projet en collaboration avec les autres acteurs du projet. Gérer les ressources humaines

Plus en détail

Rencontres d affaires FEDER Les économies d énergies dans les entreprises Méthode Exemples - Aides. 11/03/2013 Isabelle Soulat

Rencontres d affaires FEDER Les économies d énergies dans les entreprises Méthode Exemples - Aides. 11/03/2013 Isabelle Soulat Rencontres d affaires FEDER Les économies d énergies dans les entreprises Méthode Exemples - Aides Les enjeux énergétique de l industrie du Limousin L industrie : 21 % des consommations régionales Baisse

Plus en détail

DEMANDE D ATTESTATION

DEMANDE D ATTESTATION NOTICE FORMULAIRE EXPLICATIVE CEB-2 DEMANDE D ATTESTATION POUR INVESTISSEMENTS ECONOMISEURS D ENERGIE I.B.G.E Département «Primes Energie» Gulledelle 100 1200 Bruxelles Tél : 02/775.75.75 Email : info@bruxellesenvironnement.be

Plus en détail

Pôle de Compétitivité FIBRES CIM-ECO - Développement de compétences en éco-conception

Pôle de Compétitivité FIBRES CIM-ECO - Développement de compétences en éco-conception Pôle de Compétitivité FIBRES CIM-ECO - Développement de compétences en éco-conception Daniel MERINO Chef de Projets Eco-Conception et Développement Durable Coordinateur du programme CIM-ECO 06 67 85 54

Plus en détail

Formations. Transition énergétique

Formations. Transition énergétique Formations Transition énergétique Se former à la transition énergétique Anticipez les mutations de votre métier et les attentes de vos clients et prospects en vous formant dès aujourd hui aux enjeux de

Plus en détail

Filtration. Schéma de principe de la filtration

Filtration. Schéma de principe de la filtration Filtration textes : R. Gregori, service gestion des fluides Photos/S. Elmosnino panneau 1 Le traitement de l eau est une des parties techniques parmi les plus importantes pour le bon fonctionnement d une

Plus en détail

Atelier CCI Midi Pyrénées LA GESTION DE L ENERGIE EN ENTREPRISE. 15 Janvier 2016 Guillaume CALMETTES Chef de projet

Atelier CCI Midi Pyrénées LA GESTION DE L ENERGIE EN ENTREPRISE. 15 Janvier 2016 Guillaume CALMETTES Chef de projet Atelier CCI Midi Pyrénées LA GESTION DE L ENERGIE EN ENTREPRISE 15 Janvier 2016 Guillaume CALMETTES Chef de projet 1 Ordre du jour La comptabilité énergétique en entreprise - Définition - Objectif / Enjeux

Plus en détail

Présentation du 04 décembre 2014 CONFERENCE POLLUTEC

Présentation du 04 décembre 2014 CONFERENCE POLLUTEC Présentation du 04 décembre 2014 CONFERENCE POLLUTEC Retour d expérience : Exemples concrets de mises en oeuvre de solutions suite à des audits énergétiques dont celui d une Pompe A Chaleur Haute Température

Plus en détail

Mode chauffage. Mode refroidissement ou dégivrage par inversion de cycle (Vanne quatre voies active)

Mode chauffage. Mode refroidissement ou dégivrage par inversion de cycle (Vanne quatre voies active) Documentation technique Pompes à chaleur piscine Polytropic, une société du groupe CTA Polytropic Créée en 2003, Polytropic met à profit le savoir-faire industriel et commercial du groupe CTA pour proposer

Plus en détail

LICENCE PRO. IUT de Bordeaux. Maîtrise de l énergie et confort dans le bâtiment

LICENCE PRO. IUT de Bordeaux. Maîtrise de l énergie et confort dans le bâtiment LICENCE PRO IUT de Bordeaux Maîtrise de l énergie et confort dans le bâtiment Qu est-ce que la maîtrise de l énergie et du confort? La maîtrise de l énergie et du confort est un enjeu majeur de tous les

Plus en détail

GÉOTHERMIE CAHIER DES CHARGES TYPE D UNE ÉTUDE DE FAISABILITÉ (CAS D'UNE OPÉRATION AVEC RÉSEAU DE CHALEUR)

GÉOTHERMIE CAHIER DES CHARGES TYPE D UNE ÉTUDE DE FAISABILITÉ (CAS D'UNE OPÉRATION AVEC RÉSEAU DE CHALEUR) GÉOTHERMIE CAHIER DES CHARGES TYPE D UNE ÉTUDE DE FAISABILITÉ (CAS D'UNE OPÉRATION AVEC RÉSEAU DE CHALEUR) 1 RENSEIGNEMENTS SUR LE COMMANDITAIRE DE L ETUDE - Raison sociale du demandeur et statut juridique,

Plus en détail

CHARVET et l Environnement

CHARVET et l Environnement CHARVET et l Environnement L entreprise Charvet est située au bord du lac de Paladru, à deux pas du massif de la Chartreuse. Dans un territoire protégé, au milieu d une commune rurale, Charvet a depuis

Plus en détail

FONDATION D ENTREPRISE LISEA CARBONE

FONDATION D ENTREPRISE LISEA CARBONE FONDATION D ENTREPRISE LISEA CARBONE REGLEMENT D APPEL A PROJETS - 1 ère EDITION 2013 - «AMELIORATION DE LA PERFORMANCE ENERGETIQUE DU PATRIMOINE BATI» OUVERTURE DE L APPEL A PROJETS : 1 er juillet 2013

Plus en détail

Camfil Saint-Martin-Longueau, une démarche d efficacité énergétique pour la certification ISO 50 001

Camfil Saint-Martin-Longueau, une démarche d efficacité énergétique pour la certification ISO 50 001 FICHE OPÉRATION INDUSTRIE Camfil Saint-Martin-Longueau, une démarche d efficacité énergétique pour la certification ISO 50 001 CAS PRATIQUE Activité : produits et service dans le domaine de la filtration

Plus en détail

www.esith.ac.ma 6 Fonction de travail et formation Travail avec méthode Vérification de la qualité de la matière Mise en œuvre des opérations de filature 1 : Processus Mise en œuvre des opérations

Plus en détail

Centre ressource et d expertise collaboratif en Analyse en Cycle de Vie en région Nord-Pas de Calais. www.avnir.org

Centre ressource et d expertise collaboratif en Analyse en Cycle de Vie en région Nord-Pas de Calais. www.avnir.org Centre ressource et d expertise collaboratif en Analyse en Cycle de Vie en région Nord-Pas de Calais. www.avnir.org La plateforme [avnir] a pour objectif de favoriser l intégration de l ACV dans les démarches

Plus en détail

Etude de faisabilité

Etude de faisabilité Etude de faisabilité Modèle de cahier des charges pour réseaux de chaleur Ce modèle de cahier des charges d étude de faisabilité a été réalisé dans le cadre de la Mission Régionale Bois-Energie Il est

Plus en détail

Audit énergétique des Installations Thermiques Industrielles Pour Ingénieur Exploitant

Audit énergétique des Installations Thermiques Industrielles Pour Ingénieur Exploitant Durée : 5 jours Audit énergétique des Installations Thermiques Industrielles Pour Ingénieur Exploitant Réf : (Energ.01) Montrer aux participants comment procéder à un audit énergétique et le rôle d un

Plus en détail

Système de management de l énergie selon la norme ISO 50001

Système de management de l énergie selon la norme ISO 50001 Système de management de l énergie selon la norme ISO 50001 «Efficience Energétique et Management de l Energie» 18 Octobre 2012 CCI de l Aveyron -RODEZ Denis DAVID Complémentarité dans les métiers du marketing

Plus en détail

Apporter de la valeur ajoutée aux démarches d efficacité énergétique et environnementale

Apporter de la valeur ajoutée aux démarches d efficacité énergétique et environnementale 2014 Apporter de la valeur ajoutée aux démarches d efficacité énergétique et environnementale Donner du sens AD FINE, en latin : «afin de, dans le sens de» 2 Domaines d intervention Accompagnement Conseil

Plus en détail

Etude de faisabilité

Etude de faisabilité Etude de faisabilité Modèle de cahier des charges pour chaufferie dédiée Ce modèle de cahier des charges d étude de faisabilité a été réalisé dans le cadre de la Mission Régionale Bois-Energie Il est un

Plus en détail

LA PERFORMANCE ENERGETIQUE LES FONDAMENTAUX. Alain GANNE, Délégué ATEE Midi-Pyrénées

LA PERFORMANCE ENERGETIQUE LES FONDAMENTAUX. Alain GANNE, Délégué ATEE Midi-Pyrénées LA PERFORMANCE ENERGETIQUE LES FONDAMENTAUX Alain GANNE, Délégué ATEE Midi-Pyrénées 1 Groupe de travail ENERGIE ET ENVIRONNEMENT Rassemble, Informe et Propose des mesures et techniques pour faire progresser

Plus en détail

Une étude économique a démontré que l éco conception était économique rentable pour les PME

Une étude économique a démontré que l éco conception était économique rentable pour les PME Développer des éco-produits Page 1 La réussite r par l innovation l à la portée e des PME-PMI PMI Une étude économique a démontré que l éco conception était économique rentable pour les PME «si elles adoptent

Plus en détail

Efficacité énergétique dans l industrie Contexte Solutions Energy Class Factory 31 Mars 2015 - Paris

Efficacité énergétique dans l industrie Contexte Solutions Energy Class Factory 31 Mars 2015 - Paris Efficacité énergétique dans l industrie Contexte Solutions Energy Class Factory 31 Mars 2015 - Paris Julien ADAM, Chargé de Mission Maitrise de l énergie - j.adam@atee.fr 1 Maitrise de l énergie dans l

Plus en détail

Le diagnostic énergétique d une entreprise du secteur textile

Le diagnostic énergétique d une entreprise du secteur textile agence intergouvernementale de la francophonie Le diagnostic énergétique d une entreprise du secteur textile Problématique L industrie textile constitue un secteur aux activités industrielles multiples.

Plus en détail

IUT de POITIERS Département Génie Thermique et Energie 14 allée jean Monnet BP 389 86010 POITIERS cedex

IUT de POITIERS Département Génie Thermique et Energie 14 allée jean Monnet BP 389 86010 POITIERS cedex IUT de POITIERS Département Génie Thermique et Energie 14 allée jean Monnet BP 389 86010 POITIERS cedex Tél / Fax : 05 49 45 34 14 / 34 06 iutp.gte@univ-poitiers.fr Le Génie Thermique et Energie, c'est

Plus en détail

AUDIT ÉNERGÉTIQUE EN 16247. Nour DIAB nour.diab@afnor.org 01.41.62.80.25 06.07.66.03.45

AUDIT ÉNERGÉTIQUE EN 16247. Nour DIAB nour.diab@afnor.org 01.41.62.80.25 06.07.66.03.45 AUDIT ÉNERGÉTIQUE EN 16247 Nour DIAB nour.diab@afnor.org 01.41.62.80.25 06.07.66.03.45 Une méthodologie pour des audits énergétiques de qualité dans des secteurs spécifiques Une norme en 5 parties EN 16247-1

Plus en détail

Récupération et valorisation des calories des réseaux d assainissement 05/11/2010

Récupération et valorisation des calories des réseaux d assainissement 05/11/2010 Récupération et valorisation des calories des réseaux d assainissement 05/11/2010 Philosophie Constat : Les eaux usées recèlent de grandes quantités d'énergie. La source de chaleur se trouve à proximité

Plus en détail

Formation en alternance

Formation en alternance Formation en alternance EN CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION EN CONTRAT D APPRENTISSAGE En raison des coûts et de l impact environnemental de l énergie, les secteurs utilisateurs d énergie (industrie, agriculture,

Plus en détail

- Wärmetower - La récupération de la chaleur des eaux usées

- Wärmetower - La récupération de la chaleur des eaux usées - Wärmetower - La récupération de la chaleur des eaux usées Clean Tuesday la Rochelle 7 février 2012 www.ecopole.de Ecopôle Innovation, écologie, performance >> Immatriculation en 2010 >> Deux associés

Plus en détail

Formation en alternance

Formation en alternance Formation en alternance EN CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION EN CONTRAT D APPRENTISSAGE En raison des couts et de l impact environnemental de l énergie, les secteurs utilisateurs d énergie (industrie, agriculture,

Plus en détail

L audit énergétique dans l entreprise

L audit énergétique dans l entreprise L audit énergétique dans l entreprise ASSOCIATION TECHNIQUE ENERGIE ENVIRONNEMENT Entreprises petites ou moyennes, la question de la maîtrise de l énergie revêt pour vous une importance décisive. Le groupe

Plus en détail

Réduire sa consommation d énergie dans les entreprises industrielles

Réduire sa consommation d énergie dans les entreprises industrielles Martina Kost Réduire sa consommation d énergie dans les entreprises industrielles B4E 80 rue Voltaire BP 17 93121 La Courneuve cedex Joseph Irani www.b4e.fr Tél: 01.48.36.04.10 Fax: 01.48.36.08.65 Réduire

Plus en détail

POURQUOI NOUS CHOISIR?

POURQUOI NOUS CHOISIR? AWITECH est spécialisée dans l étude, la conception et la réalisation clé en main d installations de traitement d air industriel, dans les disciplines suivantes : Dépoussiérage Industriel, Nettoyage Centralisé

Plus en détail

IDENTIFIER LES ELEMENTS CLES D UNE OFFRE GLOBALE D AMELIORATION ENERGETIQUES DES BATIMENTS (MODULE 1)

IDENTIFIER LES ELEMENTS CLES D UNE OFFRE GLOBALE D AMELIORATION ENERGETIQUES DES BATIMENTS (MODULE 1) IDENTIFIER LES ELEMENTS CLES D UNE OFFRE GLOBALE D AMELIORATION ENERGETIQUES DES BATIMENTS (MODULE 1) Public visé Chefs d entreprise Artisans Chargés d affaire Conducteurs de travaux Personnels de chantier

Plus en détail

Bases du dépannage et maintenance des chaudières et centrales thermiques

Bases du dépannage et maintenance des chaudières et centrales thermiques Durée : 5 jours Bases du dépannage et maintenance des chaudières et centrales thermiques Réf : (Therm.01) - Permettre au personnel ayant la pratique, d'exploiter une installation comportant des générateurs

Plus en détail

Forum Territorial PCET de l U.C.C.S.A Session du 23 mars

Forum Territorial PCET de l U.C.C.S.A Session du 23 mars Forum Territorial PCET de l U.C.C.S.A Session du 23 mars Agriculture et industrie Consommations d énergie finale et émissions de GES Industrie : ¼ des consommations d énergie Plus de 30% si l on cumule

Plus en détail

De nouvelles chaudières sur la plateforme de Balan : conjuguer environnement et performance industrielle

De nouvelles chaudières sur la plateforme de Balan : conjuguer environnement et performance industrielle Le 29 octobre 2015 De nouvelles chaudières sur la plateforme de Balan : conjuguer environnement et performance industrielle Le site KEM ONE de Balan a installé deux nouvelles chaudières de production de

Plus en détail

Production / Qualité / Maintenance / Méthodes. Garantir un haut niveau de production

Production / Qualité / Maintenance / Méthodes. Garantir un haut niveau de production Garantir un haut niveau de production 1 - Ingénieur industrialisation 2 - Ingénieur maintenance 3 - Ingénieur méthodes 4 - Ingénieur production 5 - Ingénieur qualité projet 6 - Ingénieur résident qualité

Plus en détail

DPE OU AUDIT ENERGETIQUE, QUELLES DIFFÉRENCES?

DPE OU AUDIT ENERGETIQUE, QUELLES DIFFÉRENCES? DPE OU AUDIT ENERGETIQUE, QUELLES DIFFÉRENCES? DOSSIER N 5 MARS 2013 DPE OU AUDIT ENERGETIQUE, QUELLES DIFFERENCES? POURQUOI RÉALISER UN DPE? Qui réalise un DPE? Le Diagnostic de Performance Energétique

Plus en détail

Etude de marché de la gazéification en Languedoc Roussillon Présentation Séminaire BioénergieSud du 26 Novembre 2013

Etude de marché de la gazéification en Languedoc Roussillon Présentation Séminaire BioénergieSud du 26 Novembre 2013 Présentation Séminaire BioénergieSud du 26 Novembre 2013 Document produit par ENEA Consulting I 89 rue Réaumur, 75002 Paris I +33 (0) 1 82 83 83 83 I www.enea-consulting.com Sommaire ENEA : qui sommes-nous?

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT A LA MISE EN ŒUVRE D UN PROGRAMME D EFFICACITE ENERGETIQUE

ACCOMPAGNEMENT A LA MISE EN ŒUVRE D UN PROGRAMME D EFFICACITE ENERGETIQUE ACCOMPAGNEMENT A LA MISE EN ŒUVRE D UN PROGRAMME D EFFICACITE ENERGETIQUE TERMES DE RÉFÉRENCE 1- OBJET... 2 2- CONSISTANCE DE LA MISSION... 2 3- RESULTATS ATTENDUS DE LA MISSION... 2 4- ACTIVITES A REALISER...

Plus en détail

SOMMAIRE - PRESENTATION DU PROJET DU PARTENARIAT - GENERALITES SUR LE CHANVRE - OBJECTIFS -RESULTATS OBTENUS - TRANSFERT TECHNOLOGIQUE

SOMMAIRE - PRESENTATION DU PROJET DU PARTENARIAT - GENERALITES SUR LE CHANVRE - OBJECTIFS -RESULTATS OBTENUS - TRANSFERT TECHNOLOGIQUE SOMMAIRE - PRESENTATION DU PROJET DU PARTENARIAT - GENERALITES SUR LE CHANVRE - OBJECTIFS -RESULTATS OBTENUS - TRANSFERT TECHNOLOGIQUE - CONCLUSIONS - PERSPECTIVES PROJET EUROPEEN PROJET EUROPEEN, PROGRAMME

Plus en détail

Obligations et rôles des collectivités en terme d économies d énergie et d éco-construction

Obligations et rôles des collectivités en terme d économies d énergie et d éco-construction l'image est endommagée. Redémarrez l'ordinateur, puis ouvrez à nouveau le fichier. Si le x rouge est toujours affiché, vous devrez peut -être supprimer l'image avant de la réinsérer. Obligations et rôles

Plus en détail

Opération EDEL. La maîtrise des coûts énergétiques. Energie Durable dans les Entreprises de la Loire. Un partenariat sur l ensemble du département 42

Opération EDEL. La maîtrise des coûts énergétiques. Energie Durable dans les Entreprises de la Loire. Un partenariat sur l ensemble du département 42 Opération EDEL Energie Durable dans les Entreprises de la Loire La maîtrise des coûts énergétiques Un partenariat sur l ensemble du département 42 Soutenu par EDEL : Un accompagnement dans la démarche

Plus en détail

L EXEMPLE DE CHATEAUROUX (36) Colloque Bois-Energie «Montage de projets et accompagnement des Maîtres d ouvrage»

L EXEMPLE DE CHATEAUROUX (36) Colloque Bois-Energie «Montage de projets et accompagnement des Maîtres d ouvrage» L EXPLOITATION D UNE CHAUFFERIE BOIS L EXEMPLE DE CHATEAUROUX (36) Colloque Bois-Energie «Montage de projets et accompagnement des Maîtres d ouvrage» Lempdes, le 13 octobre 2006 Landry GROSSIN - ELYO SES

Plus en détail

Projet INDEED. Institut National pour le Développement des Écotechnologies et des Énergies Décarbonées. Bioproduits

Projet INDEED. Institut National pour le Développement des Écotechnologies et des Énergies Décarbonées. Bioproduits Projet INDEED Institut National pour le Développement des Écotechnologies et des Énergies Décarbonées Usine du Futur Économie circulaire Utilités Optimisation des énergies et valorisation énergétique de

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. www.europe-en-aquitaine.eu POUR LES ENTREPRISES DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES INNOVATION

GUIDE PRATIQUE. www.europe-en-aquitaine.eu POUR LES ENTREPRISES DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES INNOVATION DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES GUIDE PRATIQUE POUR LES ENTREPRISES Programme compétitivité régionale et emploi 2007-2013 INNOVATION www.europe-en-aquitaine.eu 1 2 3 L Aquitaine avance, l Europe

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURE ACCOMPAGNEMENT A LA DEFINITION DU PROJET DE RECUPERATION DE CHALEUR FATALE ET DE SA VALORISATION APPEL A PROJETS

APPEL A CANDIDATURE ACCOMPAGNEMENT A LA DEFINITION DU PROJET DE RECUPERATION DE CHALEUR FATALE ET DE SA VALORISATION APPEL A PROJETS APPEL A CANDIDATURE ACCOMPAGNEMENT A LA DEFINITION DU PROJET DE RECUPERATION DE CHALEUR FATALE ET DE SA VALORISATION APPEL A PROJETS SOUTIEN AUX INVESTISSEMENTS D EQUIPEMENTS PERFORMANTS DE VALORISATION

Plus en détail

PMAX SA, Rue Ancienne Pointe 24, CH-1920 Martigny 1/17

PMAX SA, Rue Ancienne Pointe 24, CH-1920 Martigny 1/17 PMAX SA, Rue Ancienne Pointe 24, CH-1920 Martigny 1/17 PMAX SA, Rue Ancienne Pointe 24, CH-1920 Martigny Tél : +41 (0)27 723 12 92, Fax : +41 (0)27 723 12 94 Domaines d activités : CHIMIE PHARMACIE - ALIMENTAIRE

Plus en détail

www-chimie.ujf-grenoble.fr/iup Licence & Master GSI Une formation scientifique, technologique et professionnelle

www-chimie.ujf-grenoble.fr/iup Licence & Master GSI Une formation scientifique, technologique et professionnelle www-chimie.ujf-grenoble.fr/iup Licence & Master GSI Une formation scientifique, technologique et professionnelle 3 spécialités ENERGIE ENVIRONNEMENT FORMULATION Filière GSI = Résulte de l intégration dans

Plus en détail

EFFICACITE ENERGETIQUE : COMMENT FAIRE BENEFICIER VOS ADHERENTS DE PRIMES CEE

EFFICACITE ENERGETIQUE : COMMENT FAIRE BENEFICIER VOS ADHERENTS DE PRIMES CEE EFFICACITE ENERGETIQUE : COMMENT FAIRE BENEFICIER VOS ADHERENTS DE PRIMES CEE 03/11/2011 Présentation CertiNergy 1 Sommaire Le partenariat entre la Fédération de la Plasturgie et CertiNergy Le dispositif

Plus en détail

La solution 100 % énergie renouvelable

La solution 100 % énergie renouvelable Chauffe-eau thermodynamique pour le résidentiel Gamme Eau Chaude Sanitaire La solution 100 % énergie renouvelable (1) Par rapport à un chauffe-eau traditionnel. MAISONS INDIVIDUELLES NEUVES OU À RÉNOVER

Plus en détail

QU EST-CE QU UN CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE?

QU EST-CE QU UN CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE? QU EST-CE QU UN CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE? > Le chauffe-eau thermodynamique est un appareil de production d eau chaude sanitaire. Il se compose d une pompe à chaleur et d une cuve disposant d une isolation

Plus en détail

JOURNEE ATEE LILLE DU 25 JUIN 2015 AUDITS ENERGETIQUES

JOURNEE ATEE LILLE DU 25 JUIN 2015 AUDITS ENERGETIQUES JOURNEE ATEE LILLE DU 25 JUIN 2015 AUDITS ENERGETIQUES Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque MANAGEMENT DE L ENERGIE A LA PAPETERIE STORAENSO CORBEHEM Stora Enso Printing and Stora Reading,

Plus en détail

Présentation générale du pôle wallon de compétitivité GreenWin. Mars 2011

Présentation générale du pôle wallon de compétitivité GreenWin. Mars 2011 Présentation générale du pôle wallon de compétitivité GreenWin Mars 2011 Un pôle: c est quoi? Un pôle de compétitivité est un outil de développement économique régional axé sur 5 domaines d activités R&D

Plus en détail

AQUACIAT2 HYBRID LA SOLUTION BI-ÉNERGIES COMPACTE PAC & CHAUDIÈRE GAZ. Puissances frigorifiques et calorifiques de 45 à 80 kw

AQUACIAT2 HYBRID LA SOLUTION BI-ÉNERGIES COMPACTE PAC & CHAUDIÈRE GAZ. Puissances frigorifiques et calorifiques de 45 à 80 kw COMMERCIALISATION 2 ÈME TRIMESTRE 2014 C O N F O R T Q U A L I T É D A I R O P T I M I S A T I O N É N E R G É T I Q U E PAC & CHAUDIÈRE GAZ AQUACIAT2 HYBRID Puissances frigorifiques et calorifiques de

Plus en détail

PARTIE 1 : Bilan d émissions de gaz à effet de serre

PARTIE 1 : Bilan d émissions de gaz à effet de serre BILAN D EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE conformément à l article 75 de la loi n 2010-788 du 12 juillet 2010 portant engagement national pour l environnement Société RLST SAS (Régionale de Location et

Plus en détail

DETAIL DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE

DETAIL DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE DETAIL DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE EASYTAIRM 20 rue Angélina Faity 79000 NIORT N d enregistrement : 54 79 00883 79 Type d action de formation Intitulé de la formation «Les techniques de calculs appliquées

Plus en détail

JECO. journée des éco-entreprises. L éco-conception expliquée. Présentation de l événement ATELIER AT02

JECO. journée des éco-entreprises. L éco-conception expliquée. Présentation de l événement ATELIER AT02 JECO ATELIER AT02 L éco-conception expliquée journée des éco-entreprises Présentation de l événement PRESENTATION Définition et principes de l écoconception (Stéphanie CAPDEVILLE - EcoConcevoir) Définition

Plus en détail

FICHES BONNES PRATIQUES

FICHES BONNES PRATIQUES REF : 7270 - novembre 2011 Secteur tertiaire, industriel et agricole FICHES BONNES PRATIQUES ÉNERGÉTIQUES EN ENTREPRISE ar application 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12 13 14 15 16 S par application

Plus en détail

d études Etude comparative des choix de Master 2 Gestion des Ressources Naturelles et de l Environnement

d études Etude comparative des choix de Master 2 Gestion des Ressources Naturelles et de l Environnement Rapport de stage de fin d études Etude comparative des choix de desserte énergétique Antoine GEFFROY Master 2 Gestion des Ressources Naturelles et de l Environnement Plan de la soutenance Introduction

Plus en détail

La gestion intelligente des bâtiments

La gestion intelligente des bâtiments La gestion intelligente des bâtiments Les différentes possibilités pour rendre les bâtiments plus efficaces énergétiquement Mardi 1 avril 2014 Sommaire 0/ Le contexte général 1/ Le jeu de rôle de la construction

Plus en détail

Achats Industriels Efficacité et Sécurité

Achats Industriels Efficacité et Sécurité Achats Industriels Efficacité et Sécurité Mes domaines d intervention Achat de maintenance Achat investissement Achat de sous-traitance Mon expertise en achats industriels Elaboration de cahiers des charges

Plus en détail

Page 1 Innover en mécanique niq

Page 1 Innover en mécanique niq Page 1 Innover en mécanique Page 2 L efficacité énergétique des produits et procédés de l industrie mécanique Présentation de la vision et des projets suivis par le Cetim Thierry Ameye Contenu de la présentation

Plus en détail

PRODUCTION. Pilote de ligne. Conducteur de machine. Opérateur de production. de production. de production. Chef d équipe

PRODUCTION. Pilote de ligne. Conducteur de machine. Opérateur de production. de production. de production. Chef d équipe PRODUCTION Opérateur de production Chef d équipe de production Spécialiste planning de production Conducteur de machine de production Responsable d atelier de fabrication Responsable de production Pilote

Plus en détail

BILAN ENERGIE FONCIA

BILAN ENERGIE FONCIA BILAN ENERGIE FONCIA (Immeuble collectif) Ce document vous présente le résultat du bilan énergie réalisé sur votre immeuble. Il a pour objectif de vous faire connaître simplement le comportement énergétique

Plus en détail

FROM PROJECT TO SUCCESS. Énergie PRODUCTION CONSOMMATION

FROM PROJECT TO SUCCESS. Énergie PRODUCTION CONSOMMATION FROM PROJECT TO SUCCESS Énergie PRODUCTION CONSOMMATION À propos d ERAS ERAS est une société d ingénierie multispécialiste dédiée aux industries des procédés, forte de 500 ingénieurs et techniciens. Elle

Plus en détail

Efficacité Energétique Diminuez vos coûts de production. Programme Energy Action pour l industrie

Efficacité Energétique Diminuez vos coûts de production. Programme Energy Action pour l industrie Efficacité Energétique Diminuez vos coûts de production Programme Energy Action pour l industrie Un programme d économies d énergie. Les solutions Energy Action de Schneider Electric. Des économies d énergie

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION ESITH 2013

PROGRAMME DE FORMATION ESITH 2013 PROGRAMME DE FORMATION ESITH 0 THEMES ET ACTIONS RESULTATS ATTENDUS DUREE EN JOURS/Groupe I MARKETING ET COMMERCIAL I. Gestion de projet I. Marketing industriel et plan d action commercial I. Merchandising

Plus en détail

Efficacité énergétique dans l industrie Les nouvelles technologies et les activités de Gaz de France

Efficacité énergétique dans l industrie Les nouvelles technologies et les activités de Gaz de France Efficacité énergétique dans l industrie Les nouvelles technologies et les activités de Gaz de France By Philippe BUCHET Philippe.buchet@gazdefrance.com RESEARCH AND DEVELOPMENT DIVISION AFG congrès- septembre

Plus en détail

Le diplôme d ingénieur spécialité «Energétique» Parcours «Thermique du bâtiment» CYC 27 (ouverture en Septembre 2012) (www.cnam.

Le diplôme d ingénieur spécialité «Energétique» Parcours «Thermique du bâtiment» CYC 27 (ouverture en Septembre 2012) (www.cnam. Le diplôme d ingénieur spécialité «Energétique» Parcours «Thermique du bâtiment» CYC 27 (ouverture en Septembre 2012) (www.cnam.fr) Infos Ingénieur HTT Energétique/Génie Climatique et Froid 1 Première

Plus en détail

Stages et relations industrielles

Stages et relations industrielles UNIVERSITÉ DE TECHNOLOGIE DE COMPIÈGNE UTC Génie des procédés L ingénieur en Génie des Procédés est en prise directe avec les grands défis de notre siècle : maîtrise de l énergie, utilisation optimale

Plus en détail

Programme Véhicule du futur Le programme Véhicule du futur dispose d un milliard d euros

Programme Véhicule du futur Le programme Véhicule du futur dispose d un milliard d euros «é» Le programme Véhicule du futur dispose d un milliard d euros Il couvre 3 grands secteurs : Automobile (voitures, camions, bus, 2 roues..) Ferroviaire Naval, maritime et fluvial Le programme vise à

Plus en détail

Fiche d application du Titre V Système RT2012 «Chauffe-eau thermodynamique Cylia EAU / Xiros EAU» Validé le 1 er décembre 2014

Fiche d application du Titre V Système RT2012 «Chauffe-eau thermodynamique Cylia EAU / Xiros EAU» Validé le 1 er décembre 2014 Fiche d application du Titre V Système RT2012 Validé le 1 er décembre 2014 Xiros EAU - 100 L - 150 L Cylia EAU - 200 L - 300 L 1. Le PRINCIPE Les chauffe-eau thermodynamiques Xiros EAU et Cylia EAU, captent

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURE DIAGNOSTIC ENERGETIQUE AFIN DE MODERNISER LES SYSTEMES FROID DANS LES INDUSTRIELS EN BRETAGNE ANNEE 2015

APPEL A CANDIDATURE DIAGNOSTIC ENERGETIQUE AFIN DE MODERNISER LES SYSTEMES FROID DANS LES INDUSTRIELS EN BRETAGNE ANNEE 2015 APPEL A CANDIDATURE DIAGNOSTIC ENERGETIQUE AFIN DE MODERNISER LES SYSTEMES FROID DANS LES INDUSTRIELS EN BRETAGNE ANNEE 2015 FORMULAIRE DE CANDIDATURE 1 CONTEXTE ACTUEL : Le froid représente une part importante

Plus en détail

AUDIT ÉNERGÉTIQUE ET SYSTÈMES DE MANAGEMENT DE L ÉNERGIE ISO 50001: Quels sont les liens et comment évoluer de l un à l autre?

AUDIT ÉNERGÉTIQUE ET SYSTÈMES DE MANAGEMENT DE L ÉNERGIE ISO 50001: Quels sont les liens et comment évoluer de l un à l autre? Réunion CCI Franche-Comté - Besançon 13 mai 2014 AUDIT ÉNERGÉTIQUE ET SYSTÈMES DE MANAGEMENT DE L ÉNERGIE ISO 50001: Quels sont les liens et comment évoluer de l un à l autre? Paule.nusa @afnor.org Nour.diab@afnor.org

Plus en détail

Une expérience, un diplôme, un métier

Une expérience, un diplôme, un métier Une expérience, un diplôme, un métier SOMMAIRE 4 agroalimentaire, viticulture 5 AMéNAGEMENT, ENVIRONNEMENT, qualité, risques 7 hôtellerie, tourisme 7 art, culture, communication 9 commerce, marketing 10

Plus en détail

Impacts des variations de la qualité du gaz H dans les usages industriels

Impacts des variations de la qualité du gaz H dans les usages industriels Impacts des variations de la qualité du gaz H dans les usages industriels Rémy Cordier GDF SUEZ / CRIGEN Impacts des variations de la qualité du gaz H dans les usages industriels La GAD ne s applique pas

Plus en détail

par L intelligence environnementale au service de la croissance économique durable Plan de Progrès de Performance Economique et Environnementale

par L intelligence environnementale au service de la croissance économique durable Plan de Progrès de Performance Economique et Environnementale Perform-EE par Plan de Progrès de Performance Economique et Environnementale L intelligence environnementale au service de la croissance économique durable PERFORM-EE par Suez Environnement 1 Au XXI siècle,

Plus en détail

de faible capacité (inférieure ou égale à 75 litres) doivent être certifiés et porter la marque NF électricité performance.

de faible capacité (inférieure ou égale à 75 litres) doivent être certifiés et porter la marque NF électricité performance. 9.5. PRODUCTION D EAU CHAUDE sanitaire Les équipements doivent être dimensionnés au plus juste en fonction du projet et une étude de faisabilité doit être réalisée pour les bâtiments collectifs d habitation

Plus en détail

PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT D UNE INSTALLATION DE CLIMATISATION CENTRALISEE

PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT D UNE INSTALLATION DE CLIMATISATION CENTRALISEE PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT D UNE INSTALLATION DE CLIMATISATION CENTRALISEE 1. Introduction Une installation de climatisation centralisée est constituée d un ensemble de matériels ayant les fonctions suivantes

Plus en détail

INDUSTRIELS, DES ÉTUDES AUX INVESTISSEMENTS L ADEME FINANCE VOS PROJETS DE MAÎTRISE DE L ÉNERGIE

INDUSTRIELS, DES ÉTUDES AUX INVESTISSEMENTS L ADEME FINANCE VOS PROJETS DE MAÎTRISE DE L ÉNERGIE INDUSTRIELS, DES ÉTUDES AUX INVESTISSEMENTS L ADEME FINANCE VOS PROJETS DE MAÎTRISE DE L ÉNERGIE principales modalités l ademe finance vos projets de maîtrise de l énergie PASSEZ À L ACTION : MANAGEZ L

Plus en détail

Juillet 2014 FORMATIONS UNIVERSITAIRES EN APPRENTISSAGE

Juillet 2014 FORMATIONS UNIVERSITAIRES EN APPRENTISSAGE Juillet 2014 FORMATIONS UNIVERSITAIRES EN APPRENTISSAGE ///////////////////////////////////////////////////////////////////////// DIPLÔME UNIVERSITAIRE DE TECHNOLOGIE BAC +2 p. 4 à 5 LICENCE PROFESSIONNELLE

Plus en détail

Optimisation du fonctionnement de la chaudière et de l open buffer

Optimisation du fonctionnement de la chaudière et de l open buffer Optimisation du fonctionnement de la chaudière et de l open buffer E. BRAJEUL D. LESOURD, A. GRISEY (Ctifl) T. BEAUSSE (Gaz de France) Serres horticoles et énergie, quel avenir? 30 et 31 janvier 2008 1

Plus en détail

SOLAIRE THERMIQUE. Production solaire d eau chaude sanitaire individuelle & collective

SOLAIRE THERMIQUE. Production solaire d eau chaude sanitaire individuelle & collective SOLAIRE THERMIQUE Production solaire d eau chaude sanitaire individuelle & collective OBJECTIFS - Connaître le principe de fonctionnement d'une installation individuel CESI - Maitriser le principe de fonctionnement

Plus en détail

Ingénieur-e en performance énergétique. Nouveauté 2013. Formation par apprentissage. en partenariat avec

Ingénieur-e en performance énergétique. Nouveauté 2013. Formation par apprentissage. en partenariat avec Nouveauté 2013 en partenariat avec Formation par apprentissage Ingénieur-e en performance énergétique ÉCOLE PUBLIQUE D INGÉNIEUR-E-S Institut National des Sciences Appliquées de Rouen Performance énergétique

Plus en détail

Plan PME - ENVIRONNEMENT ACCES Rhône-Alpes- CAP ENERGIE. CONSULTATION EXPERTS en Efficacité énergétique des sites industriels et des procédés

Plan PME - ENVIRONNEMENT ACCES Rhône-Alpes- CAP ENERGIE. CONSULTATION EXPERTS en Efficacité énergétique des sites industriels et des procédés Consultation de sociétés d Expert en Efficacité énergétique des sites industriels et des procédés, pour la réalisation d interventions auprès des PME/PMI dans le cadre du programme CAP ENERGIE Contexte

Plus en détail

Yutampo La solution 100 % énergie renouvelable

Yutampo La solution 100 % énergie renouvelable Chauffe-eau thermodynamique pour le résidentiel Yutampo La solution 100 % énergie renouvelable MAISONS INDIVIDUELLES NEUVES OU À RÉNOVER YUTAMPO u Idéal pour l eau chaude sanitaire Meilleur chauffe-eau

Plus en détail

Au Cœur de l Electricité

Au Cœur de l Electricité Au Cœur de l Electricité Au Cœur de l Electricité > 1 Une structure ADAPTEE pour une réactivité MAXIMALE MPelec propose ses services dans tous les domaines de l électricité liés à l industrie et au tertiaire.

Plus en détail

Chauffage à la biomasse : la bonne énergie à la bonne place

Chauffage à la biomasse : la bonne énergie à la bonne place Chauffage à la biomasse : la bonne énergie à la bonne place Présenté par: Catherine-Anne Renaud, ing., CEM Associée écologique LEED Vice-présidente R+O Énergie Plan de la présentation 1. Mise en contexte

Plus en détail

DIPLÔMES D INGÉNIEUR PAR APPRENTISSAGE Cultiver son sens du concret

DIPLÔMES D INGÉNIEUR PAR APPRENTISSAGE Cultiver son sens du concret DIPLÔMES D INGÉNIEUR PAR APPRENTISSAGE Cultiver son sens du concret Votre choix Bachelor de Technologie Diplôme d ingénieur Diplôme d ingénieur par apprentissage Master Recherche Mastère Spécialisé & MBA

Plus en détail

Métiers d études, recherche & développement dans l industrie

Métiers d études, recherche & développement dans l industrie Les fiches Métiers de l Observatoire du Travail Temporaire Emploi, compétences et trajectoires d intérimaires cadres Métiers d études, recherche & développement dans l industrie R&D Production Ingénieur

Plus en détail

6 Octobre 2015 Atelier AIR COMPRIME

6 Octobre 2015 Atelier AIR COMPRIME 6 Octobre 2015 Atelier AIR COMPRIME Club AIRM Intervenante : Fabienne ANSELIN CAP-50 cap-50@orange.fr 06 48 30 93 50 1 Atelier AIR COMPRIME OPTIMISATION DES INSTALLATIONS D AIR COMPRIME AC : environ 10

Plus en détail

COGENERATION : appel d offres, comparaison et choix de l entrepreneur

COGENERATION : appel d offres, comparaison et choix de l entrepreneur A chaque établissement sa cogénération rentable! IBGE, 2009-10-08 COGENERATION : appel d offres, comparaison et choix de l entrepreneur Exemple du Palais de Justice de Bruxelles Régie des Bâtiments ir.

Plus en détail

Juillet 2014 FORMATIONS UNIVERSITAIRES EN APPRENTISSAGE

Juillet 2014 FORMATIONS UNIVERSITAIRES EN APPRENTISSAGE Juillet 2014 FORMATIONS UNIVERSITAIRES EN APPRENTISSAGE ///////////////////////////////////////////////////////////////////////// CHARTRES DIPLÔME UNIVERSITAIRE DE TECHNOLOGIE BAC +2 p. 4 à 5 LICENCE PROFESSIONNELLE

Plus en détail

FICHE 1 Fiche à destination des enseignants TS 18 Economies d énergie et bâtiment

FICHE 1 Fiche à destination des enseignants TS 18 Economies d énergie et bâtiment FICHE 1 Fiche à destination des enseignants TS 18 Economies d énergie et bâtiment Type d'activité Activité avec étude documentaire Notions et contenus du programme de Terminale S Compétences exigibles

Plus en détail

Classification des actions d efficacité énergétique

Classification des actions d efficacité énergétique Gestion active des bâtiments Classification des actions d efficacité énergétique dans le cadre de la rénovation des bâtiments existants Les bâtiments représentent à eux seuls 4% de la consommation d énergie

Plus en détail