Présentation du groupement de compétences. Énergie appliquée aux processus industriels textiles

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Présentation du groupement de compétences. Énergie appliquée aux processus industriels textiles"

Transcription

1 Présentation du groupement de compétences Énergie appliquée aux processus industriels textiles Présentation équipe projet 1/21

2 Table des matières 1 Fiche de synthèse 3! 2 Équipe projet Groupement Solidaire 4! 2.1 Bernard AUROUSSEAU 5! 2.1.A INFRATEX 5! 2.1.B CV Bernard AUROUSSEAU 6! 2.1.C Quelques références industrielles dans le domaine des études d économies d énergie dans les procédés d ennoblissement textile et des autres industries 8! 2.2 Emmanuel PRETET 10! 2.2.A CARBONETEX 10! 2.2.B CV Emmanuel PRETET 11! 2.2.C Références 13! 2.3 Serge CRUTEL 14! 2.3.A TEXTEL 14! 2.3.B CV Serge CRUTEL 15! 2.3.C Références 16! 2.4 Focus sur quelques réalisations dans le domaine de l énergie 18! Présentation équipe projet 2/21

3 1 Fiche de synthèse Présentation équipe projet TEXTILE & ÉNERGIE INFRATEX 2 allée des Seringas MOUVAUX SIRET : Représenté par Bernard AUROUSSEAU Gérant Ingénieur Textile Tél / Fax : Mobile : CARBONETEX 34 rue du Pays Porte B ROUBAIX SIRET : Représenté par Emmanuel PRETET Gérant Ingénieur Textile Tél : Mobile : TEXTEL 17 rue Princesse Appartement LILLE Représenté par Serge CRUTEL Ingénieur conseil Ingénieur Textile Tél : Mobile : Sous signe TEXTEL. Agissant sous le support juridique REACTIF CONSULTANTS (Portage Salarial), Association Loi 1901 déclarée à la Préfecture du Nord sous le n W , SIRET , dont le siège social est situé au 200 rue du Pont Rompu - rue Victor Baltard - TOURCOING (59200), représentée par Monsieur Patrick VANDAMME, Président. Notre intervention globale est fondée sur la règle fondamentale des 4C (somme des Connaissances, Compétences et Capacités des 3 consultants textiliens répondant à cet appel d offre, le tout en Cohérence avec les exigences du donneur d ordre et du cahier des charges). Présentation équipe projet 3/21

4 2 Équipe projet Groupement Solidaire L équipe projet regroupe 3 ingénieurs textiles : l expérience cumulée de l équipe projet dans le secteur industriel textile est de 70 années (analyses technicoéconomiques, audits, conseil, énergie, production, process, environnement, etc.) L équipe projet est composée des membres suivants : Bernard AUROUSSEAU, société INFRATEX, ingénieur textile. Emmanuel PRETET, société CarboneTex, ingénieur textile. Serge CRUTEL, sigle TEXTEL, ingénieur textile. Les 3 membres du groupement interviennent ensemble ou en complémentarité dans chaque entreprise, chacun apportant ses connaissances, compétences et savoir-faire. Bernard! AUROUSSEAU! INFRATEX! Emmanuel! PRETET! CARBONETEX! Serge!! CRUTEL! TEXTEL! Présentation équipe projet 4/21

5 2.1 Bernard AUROUSSEAU 2.1.A INFRATEX La Société INFRATEX existe depuis 1998 et parmi ses activités développe des actions d études et de conseil en économies d énergie dans les PMI-PME : Études d économies d énergie sur séchoirs, fours, machines thermiques, chaufferies, réseaux fluides et vapeurs, machines d ennoblissement, Réalisation d audits qualitatifs des procédés de séchage et traitements thermiques, Études et réalisation de solutions d économies d énergie, Études globales d économies d énergie, Études de nouveaux procédés de fabrication intégrant des économies d énergie et d eau dans les secteurs textile et ennoblissement Conseil en stratégie de choix des modes d énergie. INFRATEX intervient dans les entreprises et réalise des diagnostics techniques et thermiques de rames, séchoirs, fours de traitements thermiques, machines d ennoblissement, process d ennoblissement, réseaux fluides et électriques par : l analyse des consommations d énergie et d eau l optimisation du fonctionnement et des réglages machines la participation à l amélioration qualitative du produit la mise en œuvre des solutions d économie d énergie et d eau la formation et la sensibilisation du personnel. INFRATEX utilise des outils performants comme la technologie de THERMOGRAPHIE INFRAROUGE pour étudier les déperditions thermiques selon les normes en vigueur (thermographie d analyse d isolation). Présentation équipe projet 5/21

6 2.1.B CV Bernard AUROUSSEAU Bernard AUROUSSEAU Ingénieur Textile Expériences professionnelles Depuis Novembre 1998 INFRATEX Gérant Spécialiste des études d économies d énergie et d eau, notamment dans l industrie textile Ingénierie Études des procédés industriels Janvier 1996 / Décembre 1997 JAGA Ingénieur technico-commercial Produits de chauffage haut de gamme Prospection, prescription, mise en réseau de distribution Participation aux projets de R&D et développement Études thermiques de dimensionnement des installations de chauffage avec des systèmes plus économiques en énergie Juillet 1995 / Novembre 1995 GELLIS INDUSTRIE Directeur de site Démarrage de la nouvelle usine (tricotage circulaire et rectiligne, teinture, finition, coupe et confection de pulls, t-shirts et survêtements Suivi des travaux et de la mise en place des machines, formation du personnel Mise en place de récupération d énergie sur réseau vapeur et eaux de refroidissement process Mars 1994 / Juin 1995 CARPENTIER & PREUX / DYLCO Directeur production et R&D Production de tissus techniques (guipure, tricotage, guipure, teinture, finition, grattage, confection) Chargé de nouvelles orientations de l entreprise Lancement et suivi des programmes de modernisation de la teinture et de la finition pour optimiser les procédés et formulations du process dans un but d économie d énergie Mars 1988 / Décembre 1993 CAULLIEZ-FRÈRES Responsable technique et ingénierie 250 personnes, société intégrée en filature, teinture bobines, teinture bourre, tricotage Responsabilités en maintenance, services techniques, R&D, production Développement de produits techniques à base de Kevlar, Nomex, Aramides Développement avec les USA d un système spécifique de contrôle qualité on-line de fil teint Nombreuses actions d économies d énergie et d eau sur réseau vapeur condensats, réseau récupération eaux de refroidissement, réseau air comprimé, réseau électrique Automatisation du traitement de l eau Optimisation des processus de teinture, de la climatisation et du traitement de l air Formation du personnel et sensibilisation aux économies d énergie Juin 1984 / Décembre 1987 SOCETEC/SOFRESID Ingénieur d affaires Société d ingénierie internationale, 200 personnes Réalisation de nombreuses études d économies d énergie en ennoblissement aidées par l Ademe Pour SAIC VELCOREX et TIBERGHIEN : étude globale du réseau vapeur condensats et des process continus pour réaliser des économies d énergie Pour PEIGNAGE AMEDEE PROUVOST : étude globale des séchoirs et dimensionnement d un nouveau type de batteries de chauffe Présentation équipe projet 6/21

7 Septembre 1982 / Juin 1984 INSTITU TEXTILE DE France NORD Ingénieur d affaires Service Ennoblissement et Énergie Coordination et développement de projets Transferts technologiques Expertises, diagnostics en ennoblissement Études d économies d énergie et études des procédés pour diverses sociétés d ennoblissement (Cousin, Groupe Boussac, Teinturerie de Frelinghien, Jalla, Descamps, Blanchisserie du Pont de Nieppe, Sofranfil, Teinturerie des Francs, H&G Barbry Aout 1981 /Juillet 1982 ANVAR Lille (Agence Nationale de Valorisation de la Recherche) Gestion et instruction des dossiers d innovation des entreprises (notamment Dounor, Roquette Frère, Cousin Composites, etc.) Formation 1981 Ingénieur Textile Ecole Nationale Supérieure des Arts et Industries Textiles Option Textiles et Techniques Pratique de l anglais (lu et parlé). Présentation équipe projet 7/21

8 2.1.C Quelques références industrielles dans le domaine des études d économies d énergie dans les procédés d ennoblissement textile et des autres industries BALSAN (2012) Étude et expertise d un séchoir Babcock grande largeur (5m). Bilans thermiques par références de produits. Expertise de l aéraulique interne. Chiffrage de solutions d économies d énergie et impact sur la qualité et sur le rendement globale de la chaufferie fluide thermique et du réseau électrique. BRASSERIE (2011) Diagnostic complet du réseau vapeur condensats dans le but de réaliser des économies d énergie. LAINIÈRE DE PICARDIE (2010 et 2011) Étude d économie d énergie sur 7 fours de traitement thermique et séchage. Réglage d une rame Montfort et traitement thermique pour réaliser des économies d énergie. Étude d une solution technique pour récupérer les eaux de refroidissement des autoclaves et chiffrage des économies d énergie. Étude et expertise sur des échangeurs eau/vapeur. SOMMER NEEDLEPUNCH (2009) Diagnostic thermique complet d une rame 22 compartiments de traitement thermique de moquettes. Étude des solutions techniques d économie d énergie. RYSSEN ALCOOLS (2009) Étude thermique et diagnostic par thermographie d une colonne de rectification d alcool. Étude des solutions d économie d énergie. FEUTRIE (2008) Amélioration du fonctionnement d une rame de séchage Babcock. Étude des solutions d économies d énergie. SOMMER NEEDLEPUNCH (2007) Diagnostic thermique d une rame Artos 22 compartiments et réglage de l aéraulique dans le but de faire des économies d énergie. SI LESAFFRE (2007) Diagnostic thermique par thermographie d un stérilisateur. TEXTILE DE LA THIÉRACHE (2006) Analyse globale par thermographie du réseau de distribution électrique jusqu aux moteurs des machines, dans le but de proposer des solutions d économies d énergie électrique. Présentation équipe projet 8/21

9 FILATURE DE DEMANGEVELLE (2005) Analyse globale par thermographie du réseau de distribution électrique jusqu aux moteurs des machines, dans le but de proposer des solutions d économies d énergie électrique. TARKETT SOMMER (2004 et 2003) Bilan thermique ligne de pré-sèche et thermo-fixation. Étude thermique et aéraulique d une rame Artos dans le but d optimiser le fonctionnement et réduire sa consommation énergétique. Étude des solutions d économies d énergie. GLAVERBEL (2001) Étude globale par thermographie d un four et des flux d air s intégrant dans un programme global d économies d énergie. BLANCHISSERIE DU CHR D ARMENTIÈRES (2000) Étude globale d économie d énergie sur les séchoirs et la climatisation. TEINTURERIE BENOIT (2000) Étude globale réseau de vapeur condensats en utilisant la thermographie. Solutions et chiffrage des économies d énergie. CIFRAN TEXMAILLE (1999) Étude globale d économie d énergie et bilans thermiques des rames et séchoirs. TEINTURERIE DES FRANC (1998) Étude globale d économie d énergie sur réseau vapeur, machines de teinture et séchoirs. Présentation équipe projet 9/21

10 2.2 Emmanuel PRETET 2.2.A CARBONETEX CarboneTex est un bureau d études environnementales, spécialisé dans l industrie textile (textiles techniques et fonctionnels, matériaux composites, habillement, textiles de maison). Son gérant-fondateur, Emmanuel PRETET, est un ingénieur textile diplômé de l ENSAIT (École Nationale Supérieure des Arts et Industries Textiles), 1 ère école d ingénieurs textiles en Europe. Il possède ainsi une bonne connaissance du secteur industriel textile, des technologies de production, des matériaux mis en œuvre dans cette filière. Le bureau d études intervient notamment par la réalisation de diagnostics d Émissions de Gaz à Effet de Serre (Bilan Carbone ), de plan de réduction d émissions de GES, des prestations en Analyse du Cycle de Vie des produits textile et en Éco-Conception, de gestion des déchets et de recyclage. Le bureau d études est basé à Roubaix et interviens sur le plan national. CarboneTex est membre de : Membre de l Association des Professionnels en Conseil Carbone (APCC) Membre de Création Développement EcoEntreprises (cd2e) Membre de [avnir] plateforme pour l Analyse de Cycle de Vie Présentation équipe projet 10/21

11 2.2.B CV Emmanuel PRETET Emmanuel PRETET Ingénieur Textile Expériences professionnelles Depuis Novembre 2009 CARBONETEX Gérant du bureau d études Bureau d études environnementales spécialisé dans l industrie du Textile et de l Habillement (textiles techniques et fonctionnels, habillement, textiles de maison) Réalisation d études techniques et d ingénierie liées à l environnement Diagnostics et accompagnement de projets Prestation de services en Bilan Carbone, Analyse de Cycle de Vie, Eco-conception, Gestion des déchets Groupe de travail ADEME/AFNOR Affichage Environnemental : participation active aux travaux du groupe de travail n 5 Textile, Linge de Maison pour l élaboration du référentiel textile nécessaire à la mise en œuvre de l affichage environnemental des produits de grande consommation en France Membre fondateur du collectif Valoritex : groupement d entrepreneurs visant à faire émerger et à soutenir les projets de valorisation, recyclage et transferts de matériaux auprès des industriels Sourcing Veille réglementaire, benchmark sur les matériaux et les aspects environnementaux Enseignement de l Analyse du Cycle de Vie à l IUT Chimie de Lyon et Polytech Lille Enseignement de l Analyse du Cycle de Vie et du Bilan Carbone à l IUT de Bordeaux et Chalon-sur-Saône Membre de l APCC, du cd2e et d AvniR (plateforme pour l ACV) Audit Gestion de la Qualité SOLSTISS Audit de Situation Industrielle COLOR BIOTECH TEINTURERIE Formation Audit énergétique MAILLE VERTE DES VOSGES Octobre 2006 / Octobre 2009 FAURECIA (08) Apprenti Ingénieur textile R&D Développement de revêtements textiles pour les constructeurs automobiles Proposition, développement et validation du cahier des charges technique des fibres synthétiques Standardisation de la méthode de mesure de la couleur avec les fournisseurs de fibres Suivi des essais coloris sur sites de productions des fournisseurs de fibres en Europe Développement d une méthode innovante de mesure de la résilience des fibres synthétiques Analyse du Cycle de Vie: participation à une étude interne en Recherche et Développement relative à l analyse de cycle de vie d un revêtement textile automobile nouvelle génération développé par l équipementier Faurecia (1 er équipement automobile européen) et comparaison des performances environnementales par rapport à un revêtement de référence. Eco-conception: Participation au comité technique de mise en œuvre d une démarche d écoconception des revêtements textiles pour l automobile avec objectif de recyclabilité 100% dans le cadre d un vaste programme initié par les groupes Faurecia et PSA (Peugeot-Citroën). Présentation équipe projet 11/21

12 Formations 2010 Formation à la réalisation d Analyse du Cycle de Vie et à l Eco-conception de produits Habilitation à la réalisation d ACV sur le logiciel SimaPro Sensibilisé aux logiciels SIEC (ACV+), GaBi (PE International), OpenLCA Formation Bilan Carbone Habilitation à la réalisation de diagnostic de Gaz à Effet de Serre avec l outil Bilan Carbone de l ADEME Membre de l Association des Professionnels en Conseil Carbone (APCC) 2010 Master 2 Entrepreneuriat et Management des Innovations (IAE Lille, 59) Création d entreprise : Bureau d études environnementales pour l industrie textile 2009 Ingénieur Textile Ecole Nationale Supérieure des Arts et Industries Textiles 3 années d apprentissage FAURECIA R&D (industrie automobile) Formation au métier d ingénieur textile capable d innover, de concevoir, de fabriquer et de tester de nouveaux matériaux, de nouvelles technologies et de nouveaux process 2006 DUT Sciences et Génie des Matériaux (Chalon-sur-Saône, 71) Matières significatives : Composites, Métallurgie, Chimie, Résistance des matériaux, Polymères, Plasturgie, Contrôle Qualité, Céramique, Verres Langues et informations Anglais lu, parlé, écrit de niveau medium (level C1 Bulats score 87) Espagnol lu, parlé, écrit de niveau basique Maîtrise des outils informatiques généraux Trésorier de l AIENSAIT (Association des Ingénieurs diplômés de l ENSAIT) Mobilité géographique nationale et internationale Présentation équipe projet 12/21

13 2.2.C Références Présentation équipe projet TEXTILE & ÉNERGIE COLOR BIOTECH (2012) Audit de situation industrielle de la teinturerie, en co-traitance avec Textel Analyse de l outil et des processus industriels, situation par ateliers. Analyse qualité des produits sortants, revue des non-qualités et des causes associées. Identification de la problématique qualitative et des récurrences. Analyse des procédures et méthodes, de la traçabilité des informations et du retour d information. Revue des procédures qualités, revue des interactions avec les clients (données, procédures, cahiers des charges, aspects contractuels). Système informatique et outil de gestion et de suivi. Revue des fiches de production, des cahiers des charges et des engagements. Revue des rapports de contrôles qualité. Revue des normes. Suivi papier et informatisé (système documentaire). Positionnement des postes : revue des ressources humaines à chaque poste et des compétences associées. SOLSTISS (2012) Audit qualité, en co-traitance avec Textel Analyse des méthodes déployées pour réaliser la gestion de la qualité des produits sortants. Revue des procédures qualité en place. Système informatique et outils de gestion et de suivi de la qualité. Revue des fiches techniques des produits sortants. Revue des cahiers des charges clients et des cahiers des charges Solstiss. Revue des rapports de contrôles qualités. Revue des normes. Le suivi papier et informatisé. Lʼappréhension de la gestion qualité des produits sortants par rapport à la fonction du personnel commercial. Affichage Environnemental (depuis 2010) Plateforme ADEME AFNOR GT5 Participation active aux travaux du groupe de travail (GT5, sous-groupe Textile/Linge de maison) depuis janvier 2010 et participation à toutes les réunions depuis cette date. Aide à l élaboration du référentiel textile (chemise homme) lors des réunions du GT. Analyse de Cycle de Vie / Éco-conception Participation à une étude interne d analyse du cycle de vie d un revêtement textile automobile nouvelle génération développé par l équipementier Faurecia (1er équipementier automobile européen), et comparaison avec un revêtement de référence. Participation au comité technique de mise en œuvre d une démarche d éco-conception des revêtements textiles pour l automobile avec objectif de recyclabilité 100% dans le cadre d un vaste programme initié par les groupes Faurecia et PSA (Peugeot-Citroën). Enseignement/Formation Enseignement de l Analyse de Cycle de Vie des produits à l Université de Lyon 1 IUT de Chimie Licence Professionnelle MAIRYC (Maîtrise de Risques Chimiques Tout au Long du Cycle de vie des produits, à Polytech Lille, à IUT SGM Bordeaux et IUT SGM Chalon-sur-Saône Enseignement du Bilan Carbone à l IUT SGM Bordeaux Formation professionnelle sur le thème de l énergie Maille Verte des Vosges Présentation équipe projet 13/21

14 2.3 Serge CRUTEL 2.3.A TEXTEL TEXTEL existe depuis 1999 d abord sous forme de SARL basée sur Paris, et aujourd hui sous forme de sigle agissant sous le support juridique REACTIF CONSULTANTS (Portage Salarial). Ses activités sont notamment : Développement de nouveaux procédés pour le compte de groupes industriels ou de PME intégrant des économies d énergie et d eau dans les secteurs textile et ennoblissement Réalisation d audits des procédés du secteur ennoblissement Réalisation d audits en matière de qualité Études globales d implantation de laboratoire ou d atelier d ennoblissement Études de nouveaux procédés de fabrication intégrant le recyclage des matériaux Conseil en stratégie de choix des matériaux textiles Conseil en matière de sécurité en particulier dans le domaine de la chimie Analyse des besoins en matière de ressources humaines. TEXTEL réalise des diagnostics techniques des procédés d ennoblissement en relation avec les énergies utilisées comme la HF, vapeur, air chaud : l analyse de l impact du choix énergétique sur la qualité textile la participation à l amélioration qualitative du produit la mise en œuvre des solutions d économie d énergie et d eau la formation et la sensibilisation du personnel. Présentation équipe projet 14/21

15 2.3.B CV Serge CRUTEL Serge CRUTEL Ingénieur Textile Expériences professionnelles Depuis Novembre TEXTEL Fondateur Expert chimiste textilien des procédés d ennoblissement, préparation, teinture, impression, finissage, enduction, complexage. Ingénierie Chef de projet transfert recherche-industrie Études des procédés industriels Professeur vacataire au CNAM de Paris et Valenciennes (Chimie textile) ANVAR Lille (Agence Nationale de Valorisation de la Recherche) Gestion et instruction des dossiers d innovation des entreprises (Emmanuel Lang, teinturerie BUREL, etc.) Expert international en matière d ingénierie de formation du secteur ennoblissement textile Mise en place des référentiels- formation bac +2 et + 5 Mise en route du secteur ennoblissement de l Ecole d ingénieur de CASABLANCA, ESITH Professeur du cadre des ENSAM Génie chimique application textile Responsable du secteur ennoblissement de l ENSAIT Direction et encadrement de projet de fin d étude bac +5 et bac +6 Suivi collégial doctoral Direction de formation continue Réalisation du concept alternance ingénieur Chef de projet recherche industrielle Administrateur institutionnel (ENSAIT ACIT COFREET CTTN) Formations 2010 Entrepreneuriat et Gestion CNAM 1979 DEA Chimie des Polymères 1978 Ingénieur Textile Ecole Nationale Supérieure des Arts et Industries Textiles Langues et informations Anglais (niveau courant) Allemand (notions) Président de JOBSTORY (Association de cadres) Ancien Président de l ACIT (Association des Chimistes de l Industrie Textile) au niveau régional et national Ancien Vice-Président de la Fédération Internationale des Chimistes et Coloristes Textiles Présentation équipe projet 15/21

16 2.3.C Références Présentation équipe projet TEXTILE & ÉNERGIE COLOR BIOTECH (2012) Audit de situation industrielle de la teinturerie, en co-traitance avec CARBONETEX Analyse de l outil et des processus industriels, situation par ateliers. Analyse qualité des produits sortants, revue des non-qualités et des causes associées. Identification de la problématique qualitative et des récurrences. Analyse des procédures et méthodes, de la traçabilité des informations et du retour d information. Revue des procédures qualités, revue des interactions avec les clients (données, procédures, cahiers des charges, aspects contractuels). Système informatique et outil de gestion et de suivi. Revue des fiches de production, des cahiers des charges et des engagements. Revue des rapports de contrôles qualité. Revue des normes. Suivi papier et informatisé (système documentaire). Positionnement des postes : revue des ressources humaines à chaque poste et des compétences associées. SOLSTISS (2012) Audit qualité, en co-traitance avec CARBONETEX Analyse des méthodes déployées pour réaliser la gestion de la qualité des produits sortants. Revue des procédures qualité en place. Système informatique et outils de gestion et de suivi de la qualité. Revue des fiches techniques des produits sortants. Revue des cahiers des charges clients et des cahiers des charges Solstiss. Revue des rapports de contrôles qualités. Revue des normes. Le suivi papier et informatisé. Lʼappréhension de la gestion qualité des produits sortants par rapport à la fonction du personnel commercial. YAMANA ( ) Accompagnement de l association YAMANA, représentant 80% des metteurs en marché du vêtement professionnel. Expertise transfert de matériaux textiles des articles en fin de vie de type vêtement professionnel Participation à l étude soutenue par l ADEME, le Conseil général du TARN en matière de cartographie du gisement du secteur vêtement professionnel et orientation en matière de recyclage. Organisation des journées techniques et animation de groupes de travail. Filatures du Parc ( ) Assistance technique en matière de matériaux textiles recyclés 100%. Mise en place d un dossier soutenu par ECOTLC (Eco-organisme textile à des fins de structuration de la filière textile) pour la mise en place d une technique de défibrage de chaine et trame à des fins de fabrication de nouveaux fils. Recherche et Développement Chargé de mission dans le cadre de création d entreprises textile Mise en place de traitements d écheveaux sur une machine de teinture de conception innovante et présentée dans le cadre du salon international ITMA, Société LEONARD SYSTEM- DIJON Démarrage d une ligne d enduction au rideau et développement du process dans le cadre de traitement de châssis recouverts de lin, lin-polyester, coton-polyester pour le marché toile d artiste peintre et plafond suspendu, Société CRYSTAL FLERS Conseiller technique auprès de multiples sociétés Chef de projet dans les domaines scientifiques et techniques, mise en place de méthodes, animation de groupes de travail pour les sociétés BÉATEX, RHOVAL, SOLVAY. Présentation équipe projet 16/21

17 Directeur de recherche Fonction de Directeur de recherche dans le cadre de mémoires de fin d étude de niveau bac + 5 et 6 en collaboration très étroite avec le milieu industriel et les laboratoires de recherche universitaire ou de centre technique nationaux et européens. Expertise Chargé de mission pour le ministère de l Industrie dans le cadre de dossiers ANVAR. Responsable de projet comme expert européen pour la mise en place des contenus pédagogiques, des structures de recherche appliquées dans le cadre du développement du MAROC. Cabinet conseil TEXTEL Divers domaines de compétences dans l industrie textile : formation, recrutement de jeunes cadres, échantillonneur, Recherche et Développement nouveaux produits, suivi de production SOMMER, COLOR BIOTECH, SOLSTISS, TISSAGE EDLER LEPAVEC, LES FILATURES DU PARC, TISSAGE FERRARI, YAMANA FIBRE CITOYENNE, ETS HENRI PLO, Enseignement Professeur en titre du cadre des Arts et Métiers Ecole Nationale Supérieure des Arts et Industries Textiles (ENSAIT, Roubaix) 20 années d enseignement Vacataire CNAM Paris et Valencienne Enseignement textile Présentation équipe projet 17/21

18 2.4 Focus sur quelques réalisations dans le domaine de l énergie Nous vous commentons quelques réalisations récentes des membres du groupement. Ces expériences ont permis d aborder les différents secteurs de l Industrie Textile et de participer aux programmes d investissement intégrant les études technico-économiques et les stratégies de choix des énergies. Dans certains secteurs textiles le process impose parfois le choix de l énergie et non l inverse (exemple : traitement vapeur). De 1988 à 1994 : construction d une nouvelle usine modèle en terme de productivité et d optimisation des consommations d énergie. Au sein d une équipe pluridisciplinaire, le rôle a été de coordonner tous les choix stratégiques en terme de : énergie électrique : force motrice générale et éclairage, air comprimé, système de dépoussiérage/climatisation avec système de refroidissement adiabatique, force motrice des machines, enveloppe du bâtiment : chauffage électrique d appoint uniquement dans certains cas de figure car excédent de calories même en hiver, exploitation des installations avec formation du personnel. Des choix stratégiques ont notamment été réalisés sur les machines en choisissant des systèmes à variation de vitesse avec récupération de l air chaud résiduel qui était réintégré vers la climatisation. La climatisation avec une force motrice absorbant 20% de la consommation totale d électricité a été optimisée pour consommer le moins possible d énergie. Ces choix ont été réalisés en simulant les évolutions des prix de l énergie sur 10 ans qui était la durée d amortissement prévisionnelle de l entreprise. Le rôle a été au niveau de ces utilités industrielles de : chiffrer les investissements, estimer la durée globale de vie de l équipement en intégrant le coût d investissement, le coût de maintenance, le coût de fonctionnement, calculer le temps de retour de l investissement : ma partie était intégrée dans le coût global d amortissement, intégrer l évolution du prix de l énergie : ici énergie électrique, un choix avait également été réalisé pour avoir une autonomie énergétique vis à vis des distributeurs : en cas de rupture d approvisionnement électrique par le distributeur l usine devenait autonome en autoproduction. Présentation équipe projet 18/21

19 Une autre action clé de 1988 à 1994 comme responsable Services techniques et travaux neufs a été la modernisation du service ennoblissement et l optimisation des consommations d énergie et d eau. Des investissements importants de modernisation intégrant les économies d énergie et d eau ont été entrepris en ennoblissement : étude, choix des solutions, consultations et négociations avec fournisseurs, suivi des travaux, mise en route et suivi des performances pendant un an. travaux d optimisation du réseau vapeur/condensats, meilleure récupération des eaux de refroidissement, transformation des systèmes de contrôle commande des machines par des systèmes d automates avec variation de vitesse sur moteurs de pompe, mise en place de régulations de chauffage progressives et PID, optimisation des systèmes de séchage BIPHASIQUE (vide + pression + chauffage) entraînant un gain important en énergie et productivité, mise en place de systèmes d amélioration de la qualité du réseau électrique tant au niveau consommation qu au niveau sécurité, qu au niveau autonomie : une auto-production interne de puissance 6000 KVA assurait l autonomie d approvisionnement électrique. formation du personnel aux économies d énergie et d eau, à l amélioration de la sécurité, et aux systèmes de prévention et maintenance, et aux nouveaux procédés et formulation de process ennoblissement, passage d une chaufferie fioul au gaz (10tonne/h de vapeur) avec étude juridique de contrats d exploitation par des tiers et analyse de l évolution des législations (rejets de fumées, sécurité gaz, sécurité chaufferie) mise en place d une comptabilité précise par secteur des consommations d énergie et d eau avec seuils d alarme, tableaux journaliers, semestriels et mensuels de comptabilité analytique de l énergie et tableaux évolutifs pour une optimisation continue des consommations. Cette analyse a notamment permis d optimiser les process de teinture en consommant moins d eau, en rationalisant les quantités de produits chimiques, en optimisant les produits textiles, en optimisant le chauffage et par conséquent d aboutir à une diminution de la consommation d énergie. Tous ces travaux ont été réalisés au sein d une équipe pluridisciplinaire, moi-même étant un des animateurs clé de ces équipes, les objectifs étant d optimiser au maximum le prix de revient donc les consommations d énergie, bien entendu en tenant compte des process existants. UNE AUTRE REALISATION CLE DE MA CARRIERE A ETE LA PARTICIPATION A LA CONSTRUCTION D UNE USINE ULTRA-MODERNE EN TEXTILE DE AOUT A NOVEMBRE 1995 DANS LA REGION MARSEILLAISE. Au départ la problématique énergétique n était pas une préoccupation première. Celle-ci a été étudiée dans la nouvelle usine car devant intégrer l ennoblissement qui était au préalable sous-traité et fort consommateur d énergie. La mise en place de nouvelles machines intégrant dès le départ l optimisation des procédés et les économies d énergie a permis d optimiser le dimensionnement des installations. La production de vapeur, l énergie électrique, les besoins d eau chaude, la production d air comprimé, le chauffage du bâtiment, le traitement des effluents ont été intégrés dans ce programme global d optimisation. Présentation équipe projet 19/21

20 Un très gros travail de formation a été entrepris pour mettre en place une maintenance préventive afin d optimiser la production et de par ce fait réduire les consommations d énergie. Toutes les machines avaient des moteurs sur variation de vitesse si ceux-ci devant être sollicités à des vitesses variables. Les longueurs de câbles électriques et les raccordements ont été optimisés afin de réduire au maximum les pertes en ligne par effet joule et un système autonome de production d électricité a été mis en place. L éclairage a été optimisé pour les postes de travail et les contraintes de fonctionnement en 3 postes. Des plannings précis devaient être tenus du fait des congés, du transfert de machines dans la nouvelle usine aux congés et du fait que l entreprise avait des commandes fermes au démarrage en septembre. Cette usine fabriquait du t-shirt, des pulls techniques (vêtement de travail), des survêtements en tricotage circulaire et rectiligne dans différentes jauges. Une réalisation de 2010 est une étude technico-économique sur la récupération des eaux de refroidissement dans des process d ennoblissement : La problématique : usine a grandi, les utilités n ont pas suivi et un excès d eau chaude est rejeté à l extérieur faute de stockage suffisant et faute de besoin. On est ici dans un process avec un excédent d eau chaude. L étude a permis de : bien cerner les besoins exacts en dialoguant avec le personnel et en recoupant par calcul, bien compter tous les besoins en eau : mise en place de comptages complémentaires, dimensionner les besoins en eau chaude à différentes températures, dimensionner la nouvelle installation : cuve, pompes, tuyaux, régulation, étude d un système de refroidissement innovant car l eau trop chaude ne convenait pas au début du process, optimiser les consommations d eau (diminution) en intervenant sur certains organes des machines, chiffrer l investissement, calculer l économie par la suppression des rejets et la suppression de l excédent d eau chaude et de ce fait la consommation de vapeur est diminuée et on consomme moins de gaz en chaufferie : chiffrage de l économie, analyser le PAY-BACK tout en se projetant dans l avenir avec simulation d évolution du coût de l énergie intégrer la problématique réglementaire, le contexte économique d évolution des produits de l entreprise présenter, proposer et dialoguer avec la Direction et le personnel pour convaincre. Présentation équipe projet 20/21

Camfil Saint-Martin-Longueau, une démarche d efficacité énergétique pour la certification ISO 50 001

Camfil Saint-Martin-Longueau, une démarche d efficacité énergétique pour la certification ISO 50 001 FICHE OPÉRATION INDUSTRIE Camfil Saint-Martin-Longueau, une démarche d efficacité énergétique pour la certification ISO 50 001 CAS PRATIQUE Activité : produits et service dans le domaine de la filtration

Plus en détail

FONDATION D ENTREPRISE LISEA CARBONE

FONDATION D ENTREPRISE LISEA CARBONE FONDATION D ENTREPRISE LISEA CARBONE REGLEMENT D APPEL A PROJETS - 1 ère EDITION 2013 - «AMELIORATION DE LA PERFORMANCE ENERGETIQUE DU PATRIMOINE BATI» OUVERTURE DE L APPEL A PROJETS : 1 er juillet 2013

Plus en détail

Présentation du 04 décembre 2014 CONFERENCE POLLUTEC

Présentation du 04 décembre 2014 CONFERENCE POLLUTEC Présentation du 04 décembre 2014 CONFERENCE POLLUTEC Retour d expérience : Exemples concrets de mises en oeuvre de solutions suite à des audits énergétiques dont celui d une Pompe A Chaleur Haute Température

Plus en détail

Etude de faisabilité

Etude de faisabilité Etude de faisabilité Modèle de cahier des charges pour chaufferie dédiée Ce modèle de cahier des charges d étude de faisabilité a été réalisé dans le cadre de la Mission Régionale Bois-Energie Il est un

Plus en détail

IDENTIFIER LES ELEMENTS CLES D UNE OFFRE GLOBALE D AMELIORATION ENERGETIQUES DES BATIMENTS (MODULE 1)

IDENTIFIER LES ELEMENTS CLES D UNE OFFRE GLOBALE D AMELIORATION ENERGETIQUES DES BATIMENTS (MODULE 1) IDENTIFIER LES ELEMENTS CLES D UNE OFFRE GLOBALE D AMELIORATION ENERGETIQUES DES BATIMENTS (MODULE 1) Public visé Chefs d entreprise Artisans Chargés d affaire Conducteurs de travaux Personnels de chantier

Plus en détail

Apporter de la valeur ajoutée aux démarches d efficacité énergétique et environnementale

Apporter de la valeur ajoutée aux démarches d efficacité énergétique et environnementale 2014 Apporter de la valeur ajoutée aux démarches d efficacité énergétique et environnementale Donner du sens AD FINE, en latin : «afin de, dans le sens de» 2 Domaines d intervention Accompagnement Conseil

Plus en détail

Réduire sa consommation d énergie dans les entreprises industrielles

Réduire sa consommation d énergie dans les entreprises industrielles Martina Kost Réduire sa consommation d énergie dans les entreprises industrielles B4E 80 rue Voltaire BP 17 93121 La Courneuve cedex Joseph Irani www.b4e.fr Tél: 01.48.36.04.10 Fax: 01.48.36.08.65 Réduire

Plus en détail

QU EST-CE QU UN CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE?

QU EST-CE QU UN CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE? QU EST-CE QU UN CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE? > Le chauffe-eau thermodynamique est un appareil de production d eau chaude sanitaire. Il se compose d une pompe à chaleur et d une cuve disposant d une isolation

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. Etude de faisabilité : Version septembre 2011. Chaufferie bois. Agence de l'environnement et de la Maîtrise de l'energie

CAHIER DES CHARGES. Etude de faisabilité : Version septembre 2011. Chaufferie bois. Agence de l'environnement et de la Maîtrise de l'energie CAHIER DES CHARGES Etude de faisabilité : Version septembre 2011 Chaufferie bois Agence de l'environnement et de la Maîtrise de l'energie Direction Régionale Ile de France Page 1/8 SOMMAIRE A.- OBJECTIFS

Plus en détail

Efficacité Energétique Diminuez vos coûts de production. Programme Energy Action pour l industrie

Efficacité Energétique Diminuez vos coûts de production. Programme Energy Action pour l industrie Efficacité Energétique Diminuez vos coûts de production Programme Energy Action pour l industrie Un programme d économies d énergie. Les solutions Energy Action de Schneider Electric. Des économies d énergie

Plus en détail

Formation en alternance

Formation en alternance Formation en alternance EN CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION EN CONTRAT D APPRENTISSAGE En raison des couts et de l impact environnemental de l énergie, les secteurs utilisateurs d énergie (industrie, agriculture,

Plus en détail

Atelier ACTENA. La qualification des bureaux d études et la réalisation d un audit énergétique

Atelier ACTENA. La qualification des bureaux d études et la réalisation d un audit énergétique Présentation du 31 mars 2015 Atelier ACTENA Samuel CARRE Marc EGLIN La qualification des bureaux d études et la réalisation d un audit énergétique Sujets de la présentation Présentation QCS et CORETEC

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER DE PERIGUEUX CHAUFFERIE BIOMASSE -

CENTRE HOSPITALIER DE PERIGUEUX CHAUFFERIE BIOMASSE - CENTRE HOSPITALIER DE PERIGUEUX CHAUFFERIE BIOMASSE - Définition des enjeux - Disposer à la fin des grosses opérations de construction en cours (Tranche 1 et 2 du Plan Directeur MCO-Plateau Technique/Pôle

Plus en détail

Réduction des consommations d hydrocarbures par pré-traitement physique

Réduction des consommations d hydrocarbures par pré-traitement physique Réduction des consommations d hydrocarbures par pré-traitement physique Florent PERRIN Responsable région Rhône Alpes CleanTuesday Rhône-Alpes Juin 2010 CONTEXTE ENVIRONNEMENTAL Le GIEC a confirmé que

Plus en détail

Le chauffe-eau à pompe à chaleur: fiche technique à l intention des installateurs

Le chauffe-eau à pompe à chaleur: fiche technique à l intention des installateurs Le chauffe-eau à pompe à chaleur: fiche technique à l intention des installateurs 1. Bases 1.1. Fonctionnement du chauffe-eau à pompe à chaleur (CEPAC) Comme son nom l indique, un chauffe-eau pompe à chaleur

Plus en détail

Yutampo La solution 100 % énergie renouvelable

Yutampo La solution 100 % énergie renouvelable Chauffe-eau thermodynamique pour le résidentiel Yutampo La solution 100 % énergie renouvelable MAISONS INDIVIDUELLES NEUVES OU À RÉNOVER YUTAMPO u Idéal pour l eau chaude sanitaire Meilleur chauffe-eau

Plus en détail

PLAN: Les puis canadiens. Les pompes à chaleur. Les capteurs solaires et ballon d eau chaude. Plancher, plafond, et mur chauffant.

PLAN: Les puis canadiens. Les pompes à chaleur. Les capteurs solaires et ballon d eau chaude. Plancher, plafond, et mur chauffant. PLAN: Les puis canadiens. Les pompes à chaleur. Les capteurs solaires et ballon d eau chaude. Les panneaux photovoltaïques. Plancher, plafond, et mur chauffant. Les puits canadiens: sert à la fois de chauffage

Plus en détail

SOLAIRE THERMIQUE. Production solaire d eau chaude sanitaire individuelle & collective

SOLAIRE THERMIQUE. Production solaire d eau chaude sanitaire individuelle & collective SOLAIRE THERMIQUE Production solaire d eau chaude sanitaire individuelle & collective OBJECTIFS - Connaître le principe de fonctionnement d'une installation individuel CESI - Maitriser le principe de fonctionnement

Plus en détail

Forum Territorial PCET de l U.C.C.S.A Session du 23 mars

Forum Territorial PCET de l U.C.C.S.A Session du 23 mars Forum Territorial PCET de l U.C.C.S.A Session du 23 mars Agriculture et industrie Consommations d énergie finale et émissions de GES Industrie : ¼ des consommations d énergie Plus de 30% si l on cumule

Plus en détail

EFFICACITE ENERGETIQUE : COMMENT FAIRE BENEFICIER VOS ADHERENTS DE PRIMES CEE

EFFICACITE ENERGETIQUE : COMMENT FAIRE BENEFICIER VOS ADHERENTS DE PRIMES CEE EFFICACITE ENERGETIQUE : COMMENT FAIRE BENEFICIER VOS ADHERENTS DE PRIMES CEE 03/11/2011 Présentation CertiNergy 1 Sommaire Le partenariat entre la Fédération de la Plasturgie et CertiNergy Le dispositif

Plus en détail

Sommaire. Chauffage et PEB en Région wallonne

Sommaire. Chauffage et PEB en Région wallonne Chauffage et PEB en Région wallonne Exigences, enjeux, solutions techniques ir. Nicolas SPIES Conseiller énergie à la CCW Le 13 mai 2009 Sommaire 1. La conjoncture énergétique 2. Nouvelle réglementation

Plus en détail

AUDIT ÉNERGÉTIQUE ET SYSTÈMES DE MANAGEMENT DE L ÉNERGIE ISO 50001: Quels sont les liens et comment évoluer de l un à l autre?

AUDIT ÉNERGÉTIQUE ET SYSTÈMES DE MANAGEMENT DE L ÉNERGIE ISO 50001: Quels sont les liens et comment évoluer de l un à l autre? Réunion CCI Franche-Comté - Besançon 13 mai 2014 AUDIT ÉNERGÉTIQUE ET SYSTÈMES DE MANAGEMENT DE L ÉNERGIE ISO 50001: Quels sont les liens et comment évoluer de l un à l autre? Paule.nusa @afnor.org Nour.diab@afnor.org

Plus en détail

Pratique du chauffage

Pratique du chauffage Pratique du chauffage EN 26 FICHES-OUTILS Jack Bossard Jean Hrabovsky Philippe Ménard Dunod, 2014 5 rue Laromiguière, 75005 Paris www.dunod.com ISBN 978-2-10-057799-6 PRÉFACE Au nom de l AICVF, Association

Plus en détail

APPEL A PROJETS R&D 2015

APPEL A PROJETS R&D 2015 APPEL A PROJETS R&D 2015 CONTEXTE ET PRESENTATION L agrément de l éco organisme Eco TLC a été renouvelé pour six ans par l arrêté ministériel des ministères de l écologie et du redressement productif du

Plus en détail

Optimisation du fonctionnement de la chaudière et de l open buffer

Optimisation du fonctionnement de la chaudière et de l open buffer Optimisation du fonctionnement de la chaudière et de l open buffer E. BRAJEUL D. LESOURD, A. GRISEY (Ctifl) T. BEAUSSE (Gaz de France) Serres horticoles et énergie, quel avenir? 30 et 31 janvier 2008 1

Plus en détail

de faible capacité (inférieure ou égale à 75 litres) doivent être certifiés et porter la marque NF électricité performance.

de faible capacité (inférieure ou égale à 75 litres) doivent être certifiés et porter la marque NF électricité performance. 9.5. PRODUCTION D EAU CHAUDE sanitaire Les équipements doivent être dimensionnés au plus juste en fonction du projet et une étude de faisabilité doit être réalisée pour les bâtiments collectifs d habitation

Plus en détail

Etude de marché de la gazéification en Languedoc Roussillon Présentation Séminaire BioénergieSud du 26 Novembre 2013

Etude de marché de la gazéification en Languedoc Roussillon Présentation Séminaire BioénergieSud du 26 Novembre 2013 Présentation Séminaire BioénergieSud du 26 Novembre 2013 Document produit par ENEA Consulting I 89 rue Réaumur, 75002 Paris I +33 (0) 1 82 83 83 83 I www.enea-consulting.com Sommaire ENEA : qui sommes-nous?

Plus en détail

Fiches Techniques Bâtiment

Fiches Techniques Bâtiment Fiches Techniques Bâtiment Bâti Comment faire des économies? Aide Les déperditions par le bâti comptent jusqu à 50% de la consommation énergétique des bâtiments. La performance énergétique est donc une

Plus en détail

FICHE OX «CHAUDIERES A CONDENSATION EN REHABILITATION DE CHAUFFERIES»

FICHE OX «CHAUDIERES A CONDENSATION EN REHABILITATION DE CHAUFFERIES» 1 FICHE OX «CHAUDIERES A CONDENSATION EN REHABILITATION DE CHAUFFERIES» 1. Contexte Enjeux La technologie des chaudières à condensation permet une augmentation conséquente des performances des chaudières

Plus en détail

Formations d'ingénieurs en Partenariat

Formations d'ingénieurs en Partenariat 27/11/09 12:03 Page 1 Arts et Métiers ParisTech (Ecole Nationale Supérieure d'arts et Métiers) est une Grande Ecole d'ingénieurs. Elle forme des ingénieurs aux disciplines du génie mécanique, du génie

Plus en détail

AQUACIAT2 HYBRID LA SOLUTION BI-ÉNERGIES COMPACTE PAC & CHAUDIÈRE GAZ. Puissances frigorifiques et calorifiques de 45 à 80 kw

AQUACIAT2 HYBRID LA SOLUTION BI-ÉNERGIES COMPACTE PAC & CHAUDIÈRE GAZ. Puissances frigorifiques et calorifiques de 45 à 80 kw COMMERCIALISATION 2 ÈME TRIMESTRE 2014 C O N F O R T Q U A L I T É D A I R O P T I M I S A T I O N É N E R G É T I Q U E PAC & CHAUDIÈRE GAZ AQUACIAT2 HYBRID Puissances frigorifiques et calorifiques de

Plus en détail

Classification des actions d efficacité énergétique

Classification des actions d efficacité énergétique Gestion active des bâtiments Classification des actions d efficacité énergétique dans le cadre de la rénovation des bâtiments existants Les bâtiments représentent à eux seuls 43% de la consommation d énergie

Plus en détail

DPE OU AUDIT ENERGETIQUE, QUELLES DIFFÉRENCES?

DPE OU AUDIT ENERGETIQUE, QUELLES DIFFÉRENCES? DPE OU AUDIT ENERGETIQUE, QUELLES DIFFÉRENCES? DOSSIER N 5 MARS 2013 DPE OU AUDIT ENERGETIQUE, QUELLES DIFFERENCES? POURQUOI RÉALISER UN DPE? Qui réalise un DPE? Le Diagnostic de Performance Energétique

Plus en détail

FUEL / GAZ / ÉLECTRIQUE

FUEL / GAZ / ÉLECTRIQUE EPA Environnement Peinture et Application ÉTUVES POUR SÉCHAGE CUISSON PEINTURE OU POUDRE AVEC ÉCHANGEUR FUEL / GAZ / ÉLECTRIQUE 200 C 95 C 0 à 95 C pour peinture liquide / colle 0 à 200 C pour peinture

Plus en détail

EDEN Ingénierie est un bureau d étude spécialisé en maîtrise de l énergie et intégration d énergies renouvelables.

EDEN Ingénierie est un bureau d étude spécialisé en maîtrise de l énergie et intégration d énergies renouvelables. Nos moyens humains et techniques Nos moyens humains : EDEN Ingénierie est un bureau d étude spécialisé en maîtrise de l énergie et intégration d énergies renouvelables. Notre équipe multi-technique et

Plus en détail

Cahier des charges pour le diagnostic d un réseau de chaleur

Cahier des charges pour le diagnostic d un réseau de chaleur Union sociale pour l habitat - ADEME AMORCE HABITAT ET TERRITOIRES CONSEIL Cahier des charges pour le diagnostic d un réseau de chaleur CONTRAT N T266 01 887 HABITAT ET TERRITOIRES CONSEIL Affaire suivie

Plus en détail

GLEIZE ENERGIE SERVICE

GLEIZE ENERGIE SERVICE GLEIZE ENERGIE SERVICE Page 1 sur 17 #/ -#0/.1# 2 1# 11 - " 1 GLEIZE ENERGIE SERVICE -1 " " #/ / &3 %$". 1! "#$$ %" & "# '%# () *+, -". GLEIZE ENERGIE SERVICE Page 2 sur 17 SOMMAIRE 1. Introduction - Rappel...

Plus en détail

Une expérience, un diplôme, un métier

Une expérience, un diplôme, un métier Une expérience, un diplôme, un métier SOMMAIRE 4 agroalimentaire, viticulture 5 AMéNAGEMENT, ENVIRONNEMENT, qualité, risques 7 hôtellerie, tourisme 7 art, culture, communication 9 commerce, marketing 10

Plus en détail

Après un Bac technologique STI Energie et environnement

Après un Bac technologique STI Energie et environnement Après un Bac technologique STI Energie et environnement Après le bac STI Filières SÉLECTIVES À L ENTRÉE IUT STS CPGE bulletins de première admission sur dossier notes des épreuves anticipées de français

Plus en détail

Rapport d évaluation EMPREINTE CARBONE COMPARATIVE D UNE SOLUTION CONSTRUCTIVE BOIS + + + + + COMMANDITAIRE : SYBOIS Groupe Millet Industrie

Rapport d évaluation EMPREINTE CARBONE COMPARATIVE D UNE SOLUTION CONSTRUCTIVE BOIS + + + + + COMMANDITAIRE : SYBOIS Groupe Millet Industrie EMPREINTE CARBONE COMPARATIVE D UNE SOLUTION CONSTRUCTIVE BOIS Rapport d évaluation + + + + + ACV et Evaluation environnementale Outils logiciels R&D Transfert de compétences Eco-conception Eco-communication

Plus en détail

Classification des actions d efficacité énergétique

Classification des actions d efficacité énergétique Gestion active des bâtiments Classification des actions d efficacité énergétique dans le cadre de la rénovation des bâtiments existants Les bâtiments représentent à eux seuls 4% de la consommation d énergie

Plus en détail

GENIE DES SYSTEMES INDUSTRIELS

GENIE DES SYSTEMES INDUSTRIELS MASTER SCIENCES, TECHNOLOGIES, SANTE/STAPS GENIE DES SYSTEMES INDUSTRIELS Spécialité Risques Industriels et Maintenance www.univ-littoral.fr OBJECTIFS DE LA FORMATION L objectif du master régional GSI

Plus en détail

Chaudière à gaz à condensation

Chaudière à gaz à condensation Chaudière à gaz à condensation UltraGas Une technique de condensation au gaz avec l alufer breveté D une grande efficacité, combustion propre et facile à entretenir. 1 UltraGas (15-2000D). Vos avantages.

Plus en détail

MASTER MANAGEMENT STRATEGIE, SPECIALITE CONSULTANT EN MANAGEMENT, ORGANISATION, STRATÉGIE

MASTER MANAGEMENT STRATEGIE, SPECIALITE CONSULTANT EN MANAGEMENT, ORGANISATION, STRATÉGIE MASTER MANAGEMENT STRATEGIE, SPECIALITE CONSULTANT EN MANAGEMENT, ORGANISATION, STRATÉGIE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine ministériel : Droit, Economie, Gestion Mention :

Plus en détail

Babcock Wanson. Bienvenue. L expertise thermique au service de l environnement dans l industrie

Babcock Wanson. Bienvenue. L expertise thermique au service de l environnement dans l industrie Babcock Wanson Bienvenue L expertise thermique au service de l environnement dans l industrie BABCOCK WANSON INTERNATIONAL L expertise thermique au service de l environnement dans l industrie Le Groupe

Plus en détail

I. Etapes du service et procédés utilisés

I. Etapes du service et procédés utilisés I. Etapes du service et procédés utilisés Réception des vêtements Détachage des vêtements Nettoyage à sec des vêtements Lavage des vêtements Essorage des vêtements Séchage des vêtements Repassage des vêtements

Plus en détail

Juillet 2014 FORMATIONS UNIVERSITAIRES EN APPRENTISSAGE

Juillet 2014 FORMATIONS UNIVERSITAIRES EN APPRENTISSAGE Juillet 2014 FORMATIONS UNIVERSITAIRES EN APPRENTISSAGE ///////////////////////////////////////////////////////////////////////// DIPLÔME UNIVERSITAIRE DE TECHNOLOGIE BAC +2 p. 4 à 5 LICENCE PROFESSIONNELLE

Plus en détail

L HABITAT. Technologie 5ème

L HABITAT. Technologie 5ème L HABITAT LES FONCTIONS CLORE: air, eau RESISTER: poids propre, charges d exploitation, charges climatiques (neige, vent) ISOLER: thermique, acoustique CHAUFFER l hiver RAFFRAICHIR l été PROCURER: hygiène,

Plus en détail

Métiers d études, recherche & développement dans l industrie

Métiers d études, recherche & développement dans l industrie Les fiches Métiers de l Observatoire du Travail Temporaire Emploi, compétences et trajectoires d intérimaires cadres Métiers d études, recherche & développement dans l industrie R&D Production Ingénieur

Plus en détail

Juillet 2014 FORMATIONS UNIVERSITAIRES EN APPRENTISSAGE

Juillet 2014 FORMATIONS UNIVERSITAIRES EN APPRENTISSAGE Juillet 2014 FORMATIONS UNIVERSITAIRES EN APPRENTISSAGE ///////////////////////////////////////////////////////////////////////// CHARTRES DIPLÔME UNIVERSITAIRE DE TECHNOLOGIE BAC +2 p. 4 à 5 LICENCE PROFESSIONNELLE

Plus en détail

L offre DualSun pour l eau chaude sanitaire (CESI)

L offre DualSun pour l eau chaude sanitaire (CESI) L offre DualSun pour l eau chaude sanitaire (CESI) CESI signifie Chauffe-eau Solaire Individuel. L offre CESI est adaptée à tous les bâtiments qui ont des besoins en eau chaude sanitaire. L installation

Plus en détail

DUT Statistique et Traitement Informatique des Données (S.T.I.D.)

DUT Statistique et Traitement Informatique des Données (S.T.I.D.) UNIVERSITÉ DE LILLE 2 IUT DE ROUBAIX DÉPARTEMENT STATISTIQUE ET TRAITEMENT INFORMATIQUE DES DONNÉES DUT Statistique et Traitement Informatique des Données OBJECTIFS : (S.T.I.D.) Il s agit d une formation

Plus en détail

H1302 - Management et ingénierie Hygiène Sécurité Environnement -HSE- industriels

H1302 - Management et ingénierie Hygiène Sécurité Environnement -HSE- industriels Appellations Adjoint / Adjointe au responsable environnement-hygiène-sécurité en industrie Ingénieur / Ingénieure en traitement des déchets industriels Chargé / Chargée de l'hygiène et de la sécurité du

Plus en détail

Pôle Performance Industrielle Durable. Page 1 Rencontre SEE Le 20/05/2014 Lille. Innover

Pôle Performance Industrielle Durable. Page 1 Rencontre SEE Le 20/05/2014 Lille. Innover Page 1 Innover en mécanique Page 2 Rencontre Solutions Energie Entreprises Lille le 20 mai 2014 Atelier : «Audit énergétique obligatoire : quelles sont les entreprises concernées?» Eric SENECHAL-CETIM

Plus en détail

Séminaire: «Maitriser ses coûts de fonctionnement énergétiques»

Séminaire: «Maitriser ses coûts de fonctionnement énergétiques» Monitoring Energétique Gestion de sites à distance Séminaire: «Maitriser ses coûts de fonctionnement énergétiques» JP Puissant, 28 mai 2015 Jean-Pierre Puissant 0492/73 36 74 Enersolutions sprl 2011 Expertise

Plus en détail

2.0. Ballon de stockage : Marque : Modèle : Capacité : L. Lien vers la documentation technique : http://

2.0. Ballon de stockage : Marque : Modèle : Capacité : L. Lien vers la documentation technique : http:// 2.0. Ballon de stockage : Capacité : L Lien vers la documentation technique : http:// Retrouver les caractéristiques techniques complètes (performances énergétiques et niveau d isolation, recommandation

Plus en détail

Proximité Ethique Responsabilité

Proximité Ethique Responsabilité Qu est-ce que le développement durable à l échelle de ma TPE-PME? Proximité Ethique Responsabilité cgpme-idf@wanadoo.fr-tel: 01 56 89 09 30 www.cgpme-idf.fr Salon Entreprise Durable 20 octobre 2009 Qu

Plus en détail

La gare ferroviaire de demain. Ecodurabilité - Ecomobilité - Multimodalité

La gare ferroviaire de demain. Ecodurabilité - Ecomobilité - Multimodalité La gare ferroviaire de demain Ecodurabilité - Ecomobilité - Multimodalité Direction XXXX, le XX/XX/2011 Plan de présentation La recherche de la performance des gares SNCF L exemple des haltes éco-durables

Plus en détail

SOLUTIONS TECHNOLOGIQUES D AVENIR

SOLUTIONS TECHNOLOGIQUES D AVENIR CPTF et CSC CYCLES COMBINES A GAZ (CCG) COGÉNÉRATION DÉVELOPPEMENT DES RENOUVELABLES SOLUTIONS DE STOCKAGE CPTF ET CSC Le parc thermique est un outil essentiel pour ajuster l offre et la demande, indispensable

Plus en détail

LES CONTRATS D ENTRETIEN ET D EXPLOITATION DE CHAUFFAGE J-M R. D-BTP

LES CONTRATS D ENTRETIEN ET D EXPLOITATION DE CHAUFFAGE J-M R. D-BTP LES CONTRATS D ENTRETIEN ET D EXPLOITATION DE CHAUFFAGE J-M R. D-BTP 2006 1 Généralités Terminologie Les solutions pour le client Les marchés La prestation L évaluation des postes Les entreprises Durée

Plus en détail

11/2006 - Photos : VWS - Photothèque VE. www.veoliaeaust.com Consulter nos experts : info@veoliawater.com. ISO 14001 de votre exploitation.

11/2006 - Photos : VWS - Photothèque VE. www.veoliaeaust.com Consulter nos experts : info@veoliawater.com. ISO 14001 de votre exploitation. chemise 20/02/07 16:49 Page 1 VEOLINK Votre contact : tout au long de votre projet VEOLINK Com VEOLINK Tech VEOLINK Advanced Control VEOLINK Star VEOLINK Data Base VEOLINK Maintenance VEOLINK Pro VEOLINK

Plus en détail

Achats Industriels Efficacité et Sécurité

Achats Industriels Efficacité et Sécurité Achats Industriels Efficacité et Sécurité Mes domaines d intervention Achat de maintenance Achat investissement Achat de sous-traitance Mon expertise en achats industriels Elaboration de cahiers des charges

Plus en détail

Présentation. Histoire...3 Moyens humains & matériels.4 Situation géographique..5 Références...6. Instrumentation...7

Présentation. Histoire...3 Moyens humains & matériels.4 Situation géographique..5 Références...6. Instrumentation...7 Sommaire Présentation Histoire...3 Moyens humains & matériels.4 Situation géographique..5 Références...6 Activités Instrumentation...7 Electricité.8 Génie électrique. 9 Courant faible.10 Maîtrise de l

Plus en détail

HeatMaster 25 C 25 TC 35 TC 45 TC 70 TC 85 TC 120 TC. With the future in mind

HeatMaster 25 C 25 TC 35 TC 45 TC 70 TC 85 TC 120 TC. With the future in mind made in Belgium With the future in mind HeatMaster 25 C 25 TC 35 TC 45 TC 70 TC 85 TC 120 TC Chaudière au gaz à condensation, à fonction double HeatMaster TC à condensation pour le chauffage central HeatMaster

Plus en détail

BILAN ÉNERGÉTIQUE DE LOGEMENTS DANS UN QUARTIER PILOTE DE SCHAERBEEK

BILAN ÉNERGÉTIQUE DE LOGEMENTS DANS UN QUARTIER PILOTE DE SCHAERBEEK 1 BILAN ÉNERGÉTIQUE DE LOGEMENTS DANS UN QUARTIER PILOTE DE SCHAERBEEK Les problématiques environnementales dues à une trop grande consommation d énergie ne peuvent plus être négligées aujourd hui. La

Plus en détail

Se raccorder à un réseau de chaleur

Se raccorder à un réseau de chaleur L habitat COMPRENDRE Se raccorder à un réseau de chaleur Le chauffage urbain peut-il être un moyen de diminuer la facture énergétique? Édition : décembre 2013 Pourquoi pas le raccordement À UN RÉSEAU DE

Plus en détail

La Synergie Lavogez Filière courte : de l arbre à l établi

La Synergie Lavogez Filière courte : de l arbre à l établi La Synergie Lavogez Filière courte : de l arbre à l établi Une démarche de développement durable Coupe en forêts locales Charpentiers du Conception en bureau d études chez CSB Assemblage et taille en atelier

Plus en détail

Technicien - Expert en performance thermique de bâtiments neufs ou existants

Technicien - Expert en performance thermique de bâtiments neufs ou existants PARCOURS COMPLET DE PROFESSIONNALISATION Technicien - Expert en performance thermique de bâtiments neufs ou existants proposer un ensemble de prestations liées à l amélioration de la performance thermique

Plus en détail

Fiche d application : Saisie des systèmes solaires thermiques

Fiche d application : Saisie des systèmes solaires thermiques Fiche d application : Saisie des systèmes solaires thermiques Historique des versions : Date Contenu de la mise à jour Version 10 mars 2008 1 Préambule : Cette fiche d application présente les différents

Plus en détail

H1301 - Inspection de conformité

H1301 - Inspection de conformité Appellations (Industrie - Support / Maintenance) Inspecteur / Inspectrice de contrôle de conformité Technicien / Technicienne de contrôle de conformité Définition Réalise des inspections et des vérifications

Plus en détail

Optimisations énergétiques sur un réseau vapeur

Optimisations énergétiques sur un réseau vapeur Optimisations énergétiques sur un réseau vapeur Table des Matières A. Utilisations de la vapeur et terminologie Chaleur latente,chaleur sensible La boucle vapeur Le prix de la vapeur B. Optimisation de

Plus en détail

Pourquoi? Faire connaître le chauffage aux granulés, Pour les projets collectifs et tertiaires

Pourquoi? Faire connaître le chauffage aux granulés, Pour les projets collectifs et tertiaires Pourquoi? Faire connaître le chauffage aux granulés, Pour les particuliers, Pour les projets collectifs et tertiaires Etre un outil de communication pour l ensemble de la filière granulés Objectifs Apporter

Plus en détail

Élargissez vos compétences en intégrant une formation Bac +6 répondant aux enjeux de l'éco-innovation

Élargissez vos compétences en intégrant une formation Bac +6 répondant aux enjeux de l'éco-innovation Mastère Spécialisé Économie circulaire : les outils de l Écologie industrielle et de l Éco-conception Bac +6 Élargissez vos compétences en intégrant une formation Bac +6 répondant aux enjeux de l'éco-innovation

Plus en détail

1) Campagnes de mesures

1) Campagnes de mesures campagnes de mesures 1) Campagnes de mesures P.1... - Mesures sur 1 an et 3 mois d assistance à la mise au point des installations CVC sur 30 logement à Joues les Tours (37) P.2... - Mesures sur 3 mois

Plus en détail

Atelier énergies. Usage direct des énergies renouvelables : les enjeux sociétaux et environnementaux, moteurs de l innovation technologique

Atelier énergies. Usage direct des énergies renouvelables : les enjeux sociétaux et environnementaux, moteurs de l innovation technologique CONGRÈS DES ECO-TECHNOLOGIES POUR LE FUTUR 2012 Atelier énergies Usage direct des énergies renouvelables : les enjeux sociétaux et environnementaux, moteurs de l innovation technologique 14 juin 2012 Lille

Plus en détail

Domaine : Sciences, Technologies et Santé Mention : Nutrition, Sciences des aliments, Agroalimentaire

Domaine : Sciences, Technologies et Santé Mention : Nutrition, Sciences des aliments, Agroalimentaire Contexte Domaine : Sciences, Technologies et Santé Mention : Nutrition, Sciences des aliments, Agroalimentaire Fédération des spécialités de Master des 5 pôles universitaires partenaires de la région Nord-Pas-de-Calais

Plus en détail

Le partenaire de votre innovation technologique

Le partenaire de votre innovation technologique w w w.. s y n e r r v v i a i a. f. r f r Quelques chiffres Création en 2002 Association loi 1901 20 salariés 17 Ingénieurs et techniciens experts dans leurs domaines et présents dans les centres de compétences

Plus en détail

Centre Hospitalier de SAINT AFFRIQUE. Bilan des émissions de Gaz à Effet de Serre (GES) pour l exercice 2012

Centre Hospitalier de SAINT AFFRIQUE. Bilan des émissions de Gaz à Effet de Serre (GES) pour l exercice 2012 CH SAINT-AFFRIQUE- Bilan des émissions des GES 2012 Centre Hospitalier de SAINT AFFRIQUE Bilan des émissions de Gaz à Effet de Serre (GES) pour l exercice 2012 En application de la Méthode pour la réalisation

Plus en détail

Génie climatique Production de froid Installation - Réalisation Électricité

Génie climatique Production de froid Installation - Réalisation Électricité Génie climatique Production de froid Installation - Réalisation Électricité Préambule Venir chez SE2M, c est vous faire profiter de notre expertise de plus de 10 ans d expérience dans l exercice de notre

Plus en détail

Economies d énergie en élevage de porcs

Economies d énergie en élevage de porcs Economies d énergie en élevage de porcs Michel Marcon Auteurs dont principal en couleur SPACE - 2009 1 Contexte et enjeux? Contexte Augmentation du prix des énergies Le prix du fioul a été doublé en 8

Plus en détail

Audition ADEME. au Conseil d Orientation pour l Emploi. 24 novembre 2009 *** Matthieu ORPHELIN Directeur de cabinet de la Présidence de l ADEME

Audition ADEME. au Conseil d Orientation pour l Emploi. 24 novembre 2009 *** Matthieu ORPHELIN Directeur de cabinet de la Présidence de l ADEME udition DEME au Conseil d Orientation pour l Emploi 24 novembre 2009 *** Matthieu ORPHELIN Directeur de cabinet de la Présidence de l DEME Plan de la présentation Connaître et préparer l évolution des

Plus en détail

Réseau de chaleur Cantagrelh. Commune d Onet-le-Château

Réseau de chaleur Cantagrelh. Commune d Onet-le-Château Réseau de chaleur Cantagrelh Commune d Onet-le-Château Maître d ouvrage : Mairie d Onet-le-château 12, rue des Coquelicots BP 5-12850 Onet le Château Télécopie : 05 65 78 00 91 - www.onet-le-chateau.fr

Plus en détail

Gestion Technique et Energétique du Bâtiment

Gestion Technique et Energétique du Bâtiment Gestion Technique et Energétique du Bâtiment Jean VINTOUSKY Philippe CÔTE Sommaire I. Présentation Société ABELIC et TREND II. Pourquoi investir dans une GTEB III.La GTEB IV.Exemples concrets : GUILLIN

Plus en détail

PACK ÉCO-CONCEPTION. Responsable : Catherine GIRAUD-MAINAND Co-titulaire à l École Centrale de Lyon de la Chaire Éco-Emballages

PACK ÉCO-CONCEPTION. Responsable : Catherine GIRAUD-MAINAND Co-titulaire à l École Centrale de Lyon de la Chaire Éco-Emballages PACK ÉCO-CONCEPTION Participants : Directeurs, responsables ou chef de projets marketing Service achat, qualité Responsable : Catherine GIRAUD-MAINAND Co-titulaire à l de Lyon de la Chaire Éco-Emballages

Plus en détail

SPECIALITE INSTALLATEUR, DEPANNEUR EN FROID ET CONDITIONNEMENT D AIR DE BREVET PROFESSIONNEL

SPECIALITE INSTALLATEUR, DEPANNEUR EN FROID ET CONDITIONNEMENT D AIR DE BREVET PROFESSIONNEL SPECIALITE INSTALLATEUR, DEPANNEUR EN FROID ET CONDITIONNEMENT D AIR DE BREVET PROFESSIONNEL SOMMAIRE DES ANNEXES ANNEXE I : pages Référentiel des activités professionnelles.. 3 Référentiel de certification....

Plus en détail

Récapitulatif de l audit énergétique de la copropriété 1 relais de la Poste à RANTIGNY 25/11/13

Récapitulatif de l audit énergétique de la copropriété 1 relais de la Poste à RANTIGNY 25/11/13 Récapitulatif de l audit énergétique de la copropriété 1 relais de la Poste à RANTIGNY 25/11/13 Récapitulatif du l audit énergétique de RANTIGNY 1 Sommaire I. Introduction... 3 II. Visite du site... 4

Plus en détail

Eau chaude sanitaire FICHE TECHNIQUE

Eau chaude sanitaire FICHE TECHNIQUE FICHE TECHNIQUE Eau chaude sanitaire 2 5 6 6 CONNAÎTRE > Les besoins d eau chaude sanitaire > Les modes de production > La qualité de l eau > Les réseaux de distribution > La température de l eau REGARDER

Plus en détail

Visuels de références

Visuels de références Visuels de références ENERCOBAT SARL Siège: 640 route du Martelet 74300 Châtillon sur Cluses 04 50 96 02 14 Centre Technique : 3 rue du pré Bénévix 74300 Cluses 04 50 34 79 48 / 06 33 33 44 49 www.enercobat.com

Plus en détail

Haute-Normandie. Conservatoire National des Arts et Métiers OFFRE DE FORMATION EN ALTERNANCE. www.cnam-haute-normandie.com

Haute-Normandie. Conservatoire National des Arts et Métiers OFFRE DE FORMATION EN ALTERNANCE. www.cnam-haute-normandie.com Haute-Normandie Conservatoire National des Arts et Métiers 2014 2015 OFFRE DE FORMATION EN ALTERNANCE www.cnam-haute-normandie.com Le Conservatoire National des Arts et Métiers Le Conservatoire National

Plus en détail

Les référentiels et les formations de la fonction Maintenance

Les référentiels et les formations de la fonction Maintenance Les référentiels et les formations de la fonction Assurer le bon fonctionnement grâce à une préventive et curative performante en : - organisant les services techniques en conséquence, - encadrant l'entretien

Plus en détail

Conseil Interrégional des Chambres des Métiers de la GR 2

Conseil Interrégional des Chambres des Métiers de la GR 2 Initiative du CICM Proposition au Sommet de la GR "Green Deal en vue d une politique énergétique et climatique efficiente dans la GR en coopération avec les PME de l artisanat" L Artisanat de la Grande

Plus en détail

Chaudière à gaz à condensation UltraGas

Chaudière à gaz à condensation UltraGas Chaudière à gaz à condensation UltraGas Une technique de condensation au gaz avec l alufer breveté D une grande efficacité, combustion propre et facile à entretenir. 1 UltraGas (15-2000D) Vos avantages

Plus en détail

Géothermie dans les Ardennes

Géothermie dans les Ardennes Géothermie dans les Ardennes Comment initier et monter efficacement son projet 26 septembre 2013 Poix- Terron / Charleville- Mézières Méthodologie d un projet Choix des systèmes, outils d aide à la décision,

Plus en détail

Les formations pour le bâtiment en Picardie

Les formations pour le bâtiment en Picardie 2nd semestre 2013 Les formations pour le bâtiment en Picardie ECONOMIE D ENERGIE NOUVELLES ENERGIES CONSTRUIRE DURABLEMENT DIRECTION D ENTREPRISE IFRB PICARDIE 33, Mail Albert 1er - CS 51 111-80011 AMIENS

Plus en détail

Métiers de la Production/ Logistique

Métiers de la Production/ Logistique Les fiches Métiers de l Observatoire du Travail Temporaire Emploi, compétences et trajectoires d intérimaires cadres Métiers de la Production/ Logistique R & D Production Ingénieur de recherche Responsable

Plus en détail

Les écoles d ingénieurs de la région Nord-Pas de Calais

Les écoles d ingénieurs de la région Nord-Pas de Calais Les établissements publics Centrale Lille École Centrale de Lille Cité scientifique BP 48 59651 Villeneuve d Ascq Cedex Tél. 03 20 33 53 53 Fax 03 20 33 54 99 www.ec-lille.fr Droits d inscription : 564

Plus en détail

H1301 - Inspection de conformité

H1301 - Inspection de conformité Appellations Inspecteur / Inspectrice de conformité d'ascenseurs Inspecteur / Inspectrice de conformité de matériel Inspecteur / Inspectrice de conformité d'équipements sous pression Inspecteur / Inspectrice

Plus en détail

1 Intitulé du diplôme

1 Intitulé du diplôme Répertoire National des Certifications Professionnelles Résumé descriptif de la certification (préparation de l'évaluation CTI 2010) 1 Intitulé du diplôme Ingénieur de l Institut Supérieur de l Automobile

Plus en détail

data center conception intégration maintenance en conditions opérationnelles

data center conception intégration maintenance en conditions opérationnelles data center conception intégration maintenance en conditions opérationnelles Des solutions dédiées aux data centers urbanisation salle IT L urbanisation d une salle informatique est un élément majeur pour

Plus en détail

Formations d'ingénieurs en Partenariat

Formations d'ingénieurs en Partenariat Formations d'ingénieurs en Partenariat Arts et Métiers ParisTech, Devenir ingénieur par l'apprentissage Devenir Ingénieur par la voie de l'apprentissage 4Centres d'enseignement et de Recherche (CER) d'arts

Plus en détail