Neurophysiologie Somesthésie et nociception II. Système nerveux périphérique III. Réflexes médullaires IV. Cortex moteur et voies motrices

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Neurophysiologie Somesthésie et nociception II. Système nerveux périphérique III. Réflexes médullaires IV. Cortex moteur et voies motrices"

Transcription

1 Neurophysiologie Dr P Sauleau I. Somesthésie et nociception II. III. IV. Système nerveux périphérique Réflexes médullaires Cortex moteur et voies motrices V. Noyaux gris centraux et cervelet VI. Audition et système vestibulaire VII. Vision VIII. Eveil et sommeil IX. Mémoire Site aphysionado : Adresse: https://sites.google.com/site/aphysionado/home

2 1. Représentation générale de la motricité La coordination des contractions musculaires dépend de la synchronisation des décharges des motoneurones sur certains muscles de l'absence d'activité neuronale sur d'autres muscles Contrôle moteur en partie volontaire mais réalisé pour l'essentiel par des mécanismes réflexes et des mécanismes inconscients

3 Relations des structures impliquées dans le mouvement Cortex préfrontal Cortex prémoteur Cortex pariétal postérieur Cortex moteur primaire Cortex somesthésique Primaire Cervelet et NGC Thalamus Thalamus Tronc cérébral Moelle spinale Muscles Récepteurs - 3 -

4 Etapes des commandes motrices Avant que les commandes motrices ne soient envoyées aux centres d'exécution, elles doivent être organisées au niveau cortical

5 Intégration sensorielle 1 e étape: Intégration des données sensorielles relatives au milieu interne et externe, à tous les étages du SN, pour susciter des réponses appropriées Moelle spinale: réflexes simples Tronc cérébral: réponses plus complexes Cerveau : réponses les plus élaborées Retour de l'information périphérique vers le cortex moteur via les voies somesthésiques et le cortex somesthésique les voies visuelles et le cortex occipital

6 Etapes des commandes motrices 2 e étape: Planification de l'action motrice, au sein du cortex préfrontal Schéma moteur incluant les muscles qui doivent être contractés, la force et la séquence des contractions musculaires 3 e étape: Transmission du plan moteur aux centres exécutifs de la moelle ou du tronc cérébral, via les voies motrices descendantes

7 Etapes des commandes motrices 4 e étape: Contrôle du mouvement Noyaux gris centraux et cervelet Modulation continue du plan moteur et de son exécution par l'intermédiaire de boucles cortico-sous-corticales et corticocérébelleuses Cervelet Noyaux gris centraux

8 Exécution 5 e étape: Exécution Au final, les mouvements sont sous le contrôle direct de motoneurones segmentaires (2 e motoneurone) dont le corps cellulaire est situé dans la substance grise de la moelle les noyaux moteurs du tronc cérébral

9 Au final: trois sous-ensembles de structures interactifs 1. Les motoneurones supra-segmentaires Le cortex moteur Le tronc cérébral 2. Les systèmes de contrôle supra-segmentaires Les noyaux gris centraux Le système cérébelleux 3. Les circuits moteurs médullaires

10 2. Cortex moteur Pour certains mouvements volontaires (mouvements précis des doigts et des mains), le cortex moteur agit directement sur les motoneurones de la moelle Pratiquement tous les mouvements volontaires sont réalisés par l activation de programmes moteurs qui préexistent au niveau des NGC, du cervelet, du tronc cérébral et de la moelle Le cortex moteur est subdivisé en régions possédant leur propre représentation topographique des groupes musculaires des fonctions motrices spécifiques Essentielles pour planification, initiation, coordination, guidage et arrêt des mouvements volontaires

11 Cortex moteur Le cortex moteur primaire (A4) L'aire motrice supplémentaire (A6) L'aire prémotrice (A6) Régions motrices spécialisées Aire de Broca Aires corticales des mouvements oculaires "volontaires" Aire de rotation de la tête Aire d'habileté manuelle Bear, Connors, Paradisio (Neurosciences)

12 Aire prémotrice et Aire motrice supplémentaire (AMS) Fonctions proches et fonctionnement de concert 1. Programmation motrice Planification du mouvement 2. Coordination de la posture et des mouvements volontaires Positionnement des différents segments corporels, de la musculature axiale, de la tête et des yeux... pour fournir un support au contrôle fin des mouvements des bras et des mains Ex: positionner les épaules et les bras de façon que les mains se trouvent bien placées pour effectuer une tâche précise

13 Aire prémotrice et Aire motrice supplémentaire (AMS) Développent une image motrice de la totalité du mouvement musculaire projeté Cette image déclenche ensuite une succession de "programmes" d'activités musculaires L AMS est active lorsque le sujet réalise effectivement le geste ou lorsqu'il pense activement au geste Le cortex moteur primaire n est actif que lorsque le mouvement est effectivement réalisé Lésion des aires prémotrices = apraxie (difficulté à réaliser des gestes volontaires complexes alors que réalisation normale des gestes simples)

14 Cortex moteur primaire Exécution proprement dite du mouvement L'excitation d'un neurone cortical unique donne naissance plutôt à un mouvement caractéristique qu'à la contraction d'un muscle particulier Séquences de contraction des différents muscles Ces neurone stimulent, selon "un modèle", plusieurs muscles qui apportent chacun une direction et une force propre au mouvement

15 Cortex moteur primaire Représentation topographique des groupes musculaires du corps = organisation somatotopique du cortex moteur = homonculus moteur (idem cortex somatosensoriel) Carte de Penfield et Rasmussen : surface des régions proportionnelle à la finesse du contrôle moteur 19th century engraving of Homunculus from Goethe's Faust part II Représentation de la face et des mains (contrôle précis) plus importante que celle des muscles du tronc (contrôle moteur moins précis) Cortex somesthésique moteur primaire

16 Organisation cellulaire du cortex moteur Neurones en 6 couches cellulaires et en colonnes verticales de plusieurs milliers de neurones (idem cortex somesthésique et visuel) Chaque colonne = unité fonctionnelle capable d activer un groupe de muscles synergiques Les motoneurones corticaux codent la force musculaire développée lors du mouvement plutôt que le déplacement articulaire lui-même Les motoneurones d'une colonne ont une direction de mouvement privilégiée

17 Afférences du cortex moteur Cortex frontal Aires adjacentes du cortex frontal Aires motrices homologues de l'hémisphère controlatéral, via le corps calleux Cortex sensoriel Cortex somesthésiques primaire et secondaire. Directement ou indirectement, via le cortex pariétal postérieur Cortex visuel et auditif. Via le cortex pariétal postérieur Thalamus Thalamus somesthésique. Signaux cutanés tactiles et proprioceptifs des articulations et des muscles Thalamus moteur. Signaux de modulation des noyaux gris centraux et du cervelet. Coordination du mouvement

18 Rôle des afférences somesthésiques dans le contrôle moteur Au cours de la contraction musculaire, retour de signaux périphériques vers le cortex moteur, par boucle réflexe Rétrocontrôle positif des signaux épicritiques Ex: le contact provoqué avec un objet saisi augmente la force de la contraction musculaire par la main Servocontrôle positif des signaux proprioceptifs des fuseaux neuromusculaires Ex: adaptation de la force de contraction si le mouvement programmé par le cortex est contrarié par une cause extérieure

19 3. Tronc cérébral Trois segments 1) Mésencéphale 2) Pont ou Protubérance 3) Bulbe ou moelle allongée Mésencéphale Pont Bulbe

20 Tronc cérébral 1. Noyaux moteurs et sensitifs pour la face et la tête 2. Centre de relais des signaux émanant des autres structures encéphaliques 3. Fonctions spécifiques Régulation de la veille et du sommeil Contrôle respiratoire, cardio-vasculaire et gastro-intestinal Contrôle moteur Réalisation de nombreux mouvements stéréotypés Contrôle de l'équilibre et de la posture Contrôle de la locomotion Contrôle des mouvements oculaires

21 4. Efférences motrices Cortex préfrontal Cortex prémoteur Cortex pariétal postérieur Cortex moteur primaire Cortex somesthésique Primaire Cervelet et NGC Thalamus Thalamus Tronc cérébral Moelle spinale Muscles Récepteurs

22 4. 1. Efférences du cortex moteur 1. Aires motrices controlatérales, via le corps calleux 2. Noyaux gris centraux 3. Moelle via le faisceau cortico-spinal 4. Noyaux moteurs du tronc cérébral via le faisceau cortico-bulbaire 5. Noyaux du tronc cérébral (substance réticulée, noyaux vestibulaires ) d'où partent les faisceaux vers la moelle et le cervelet

23 Organisation des efférences du cortex moteur Système pyramidal (pour les projections directes) Système extrapyramidal (pour les circuits des noyaux gris centraux) Projections indirectes en cas de relais par le tronc cérébral Les voies «non pyramidales» correspondent aux voies de la motricité involontaire Mouvements automatiques associés (ex: positionnement des bras pour la préhension) ou non (ex: marche) aux mouvements volontaires Mouvements réflexes Contrôle du tonus musculaire

24 Système pyramidal Uniquement chez raton laveur, singe, homme et mature vers 7-8 ans Le cortex moteur primaire et les aires prémotrices influencent directement Les circuits spinaux par le faisceau cortico-spinal Les circuits moteurs du tronc cérébral par le faisceau cortico-bulbaire Pour le contrôle des mouvements fins = contrôle individualisé de groupes musculaires Main et doigts (moelle) Muscles de la face inférieure et de la langue (tronc cérébral)

25 Faisceau cortico-spinal 80% des axones croisent la ligne médiane et forment le faisceau cortico-spinal latéral Contrôle des muscles des mouvements fins (mains et doigts) 20% des axones descendent directement dans la moelle dans le cordon ventral ipsilatéral, sans croiser la ligne médiane et forment le faisceau cortico-spinal ventral. Les projections de cette voie sont bilatérales Contrôlent la musculature proximale des membres et la musculature axiale (muscles de la nuque et du tronc) Maintien de l'équilibre et de la posture

26 Faisceau cortico-spinal Décussation à la partie inférieure du bulbe Contingent controlatéral: Faisceau corticospinal latéral Contingent homolatéral: Faisceau corticospinal ventral

27 Voies motrices descendantes Décussation bulbaire Purves, Augustine, Fitzpatrick, Katz, LaMantia, McNamara (Neurosciences)

28 Projections du faisceau cortico-spinal Principalement sur des interneurones médullaires Au niveau du renflement médullaire cervical, directement au contact des motoneurones de la corne antérieure Liaison directe entre cortex moteur et commande de la contraction musculaire Contrôle précis des mouvements des doigts Purves, Augustine, Fitzpatrick, Katz, LaMantia, McNamara (Neurosciences)

29 IRM, coupes horizontales Flair. Hypersignal des faisceaux cortico- spinaux, bilatéral plus marqué à gauche

30 Exploration électrophysiologique du faisceau cortico-spinal Potentiels évoqués moteurs Ex. recueil muscles hypothénariens D Stimulation magnétique corticale et radiculaire (cervicale MS et lombaire MI) Réponse motrice controlatérale Différence de latence entre les réponses corticales et radiculaires = temps de conduction central TCT D TCP D TCC Lat (ms) Stimulateur magnétique

31 Ex. altération unilatérale de la voie pyramidale médullaire Réponse corticale retardée et d amplitude diminuée Côté sain TCT G TCP G TCC Lat (ms) Amp. cortex 3 mv Côté pathologique TCT D TCP D TCC Lat (ms) Amp. cortex 0.3 mv

32 Faisceau cortico-bulbaire Contrôle des muscles de tête et du cou Organisé de manière superposable au faisceau cortico-spinal Innerve les noyaux moteurs des nerfs crâniens Ces axones se terminent de manière controlatérale ou bilatérale (le plus souvent) Projections controlatérales: noyau de l'hypoglosse (XII, langue) et partie inférieure du noyau du facial (VII, musculature de la face inférieure) Projections bilatérales: autres noyaux moteurs ex: noyau trigéminal (V), noyau du glosso-pharyngien (IX)

33 Nerfs crâniens V Projections bilatérales VII IX Projections unilatérales XII

34 4. 2. Efférences motrices du tronc cérébral Mouvements d'orientation du corps, tête et yeux Equilibre et posture par action sur Musculature axiale et des ceintures (muscles proximaux des membres) Activités réflexes médullaires Principalement par la formation réticulée et le noyau vestibulaire Intègrent les informations sensorielles vestibulaires, somesthésiques et visuelles Relaient les informations issues du cortex moteur vers la moelle via les faisceaux cortico-vestibulo-spinal et cortico-réticulo-spinal le cervelet via les faisceaux réticulo-cérébelleux et vestibulo-cérébelleux

35 Le faisceau réticulo-spinal La formation réticulée est constituée d'un amas de neurones disséminés dans un réseau complexe de filets nerveux situés au centre du tronc cérébral 2 groupes principaux: noyaux réticulés protubérantiels et noyaux réticulés bulbaires Ces deux groupes de noyaux ont des rôles moteurs antagonistes Groupe protubérantiel excitateur des muscles antigravitaires (luttant contre la pesanteur) = muscles de la colonne vertébrale et muscles extenseurs proximaux des membres Groupe bulbaire inhibiteur de ces mêmes muscles

36 Substance réticulée

37 Le faisceau réticulo-spinal : contrôle supra-segmentaire des réflexes spinaux Cortex Réticulée protubérantielle - Réticulée bulbaire - Faisceau réticulo-spinal dorsal Bulbaire Inhibiteur des réflexes spinaux + Faisceau réticulo-spinal ventral Protubérantiel Excitateur des réflexes spinaux

38 Le faisceau réticulo-spinal Le système réticulé bulbaire et le système réticulé protubérantiel collaborent, sous le contrôle du cortex et des autres centres moteurs, au maintien du tonus Contrôle de la posture Inhibition de certains groupes musculaires lors de l'exécution de tâches motrices Lors d un mouvement, il est nécessaire de "libérer" certains muscles qui empêcheraient la réalisation du mouvement

39 Le faisceau vestibulo-spinal Les noyaux vestibulaires participent, en association avec les noyaux réticulés protubérantiels à la stimulation des muscles antigravitaires Fonction spécifique des noyaux vestibulaires = ajuster les stimulations des muscles antigravitaires en fonction des informations sensorielles fournies par l'appareil vestibulaire Informations relatives à la position et aux mouvements de la tête dans l'espace (informations statiques et dynamiques)

40 Rôle des projections motrices du tronc cérébral Le noyau vestibulaire et la formation réticulée travaillent de concert pour assurer le maintien de la posture face aux modifications de la stabilité du corps, dues à l'environnement ou à l'individu lui-même Deux mécanismes d'adaptation adaptations réactionnelles à des perturbations inattendues de la stabilité (réponses rétroactives) adaptations anticipées par rapport au mouvement volontaires (réponses proactives): contrôle proactif de la posture (mouvements occasionnés par l'anticipation d'un changement de la stabilité du corps) Ex: Tirer sur une lourde porte

41 Implication clinique Après le stade aigu d atteinte du cortex moteur ou des fibres passant par la capsule interne, S installe le phénomène de spasticité caractérisée par une augmentation du réflexe d étirement La spasticité est responsable d une position fixée de la jambe en extension et du bras en flexion (elle prédomine sur les extenseurs aux MI et sur les fléchisseurs aux MS) La spasticité n est pas due à une lésion de la voie directe mais à une lésion associée des voies efférentes indirectes qui inhibent normalement les noyaux vestibulaires et réticulés moteurs du tronc cérébral La levée de l inhibition de ces noyaux libère une activité spontanée qui aboutit à l exagération du tonus musculaire

42 5. Moelle spinale Cordon intrarachidien d où partent les racines motrices antérieures (efférences) et arrivent les racines sensitives postérieures (afférences) Substance blanche = cordons médullaires (fibres ascendantes et descendantes) Substance grise = motoneurones et interneurones Racine antérieure Ganglion spinal Racine postérieure Trou de conjugaison

43 IRM T1 Gadolinium Vertèbre L1 Queue de cheval T12 L1 Neurinome ou schwannome radiculaire en regard de T12-L1 S1-43 -

44 31 paires de racines spinales 8 cervicales 12 thoraciques 5 lombaires 5 sacrées 1 coccygienne Purves, Augustine, Fitzpatrick, Katz, LaMantia, McNamara (Neurosciences)

45 Moelle spinale

46 Organisation de la moelle spinale Cordons médullaires (substance blanche) Substance grise Cordon dorsal Cordon latéral Corne dorsale Apex S. extéroceptive Isthme S. proprioceptive Base S. intéroceptive Base Zone viscéromotrice Apex Zone somatomotrice Corne ventrale Cordon ventral

47 Organisation des voies médullaires motrices Système latéral Faisceau cortico-spinal latéral (croisé) (Faisceau pyramidal) Faisceau réticulo-spinal bulbaire (latéral) Système ventral Faisceau vestibulo-spinal Faisceau réticulo-spinal pontique (ventral) Faisceau cortico-spinal ventral (non croisé) (Faisceau pyramidal)

48 5. 1. Rôle moteur de la moelle La moelle contient les motoneurones (2 e motoneurone) directement connectés aux muscles Le rôle moteur de la moelle se situe sur 3 niveaux 1) Transmet l ordre moteur issu des centres supra-spinaux 2) Mise en jeu des réflexes médullaires (ex. réflexes myotatiques et de flexion) 3) Coordination médullaire des schémas moteurs de la locomotion

49 Rôle moteur de la moelle Cortex préfrontal Cortex prémoteur Cortex pariétal postérieur Cortex moteur primaire Cortex somesthésique Primaire Cervelet et NGC Thalamus Thalamus Tronc cérébral Moelle spinale Muscles Récepteurs

50 5. 2. Motoneurones médullaires «Deuxième» motoneurone = motoneurone alpha Motoneurones de la corne ventrale de la moelle destinés aux muscles squelettiques Idem motoneurones des noyaux moteurs du tronc cérébral contrôlant la musculature de la tête et du cou Transmission des commandes motrices volontaires ou réflexes aux effecteurs du mouvement, les muscles squelettiques

51 Motoneurones médullaires Double organisation somatotopique des motoneurones, selon l'axe longitudinal de la moelle l'axe médio-latéral de la moelle

52 Organisation somatotopique longitudinale Les motoneurones destinés aux membres supérieurs sont situés dans le renflement cervical de la moelle inférieurs sont situés dans le renflement lombosacré Le pool de motoneurones d un muscle se rassemble en amas cellulaires cylindriques (colonnes) s'étageant sur un ou plusieurs segments parallèlement à l'axe longitudinal de la moelle Purves, Augustine, Fitzpatrick, Katz, LaMantia, McNamara (Neurosciences)

53 Organisation somatotopique médio-latérale Les motoneurones des membres sont dans l apex de la corne antérieure de la moelle Les motoneurones destinés aux muscles des membres sont disposés de plus en plus latéralement pour des muscles de plus en plus distaux les motoneurones des muscles proximaux sont plus médians que les motoneurones des extrémités distales Base Zone viscéromotrice Apex Zone somatomotrice

54 5. 3. Interneurones médullaires Chaîne d interneurones Surtout situés dans la zone intermédiaire de la moelle zone d'origine de la plupart des afférences que reçoivent les motoneurones de la corne antérieure Reçoivent des afférences sensorielles primaires Coordinations réflexes entre les groupes musculaires indispensables aux mouvements des projections descendantes des centres supérieurs

55 Projections descendantes sur les interneurones spinaux Terminaisons des voies descendantes des centres supra-spinaux (cortex et tronc cérébral) Contrôle des muscles axiaux Projections étendues sur plusieurs segments médullaires et bilatérales Contrôle des muscles des membres Projections plus focalisées, limitées à quelques segments

56 Projections descendantes sur les interneurones spinaux Au niveau de la terminaison des voies sensorielles afférentes (corne postérieure de la moelle) Inhibition présynaptique des interneurones Au niveau des interneurones spinaux reliant les voies sensorielles afférentes aux motoneurones Inhibition ou excitation postsynaptique au sein de la chaîne d interneurones Au niveau des motoneurones Excitation directe des motoneurones

57 Efférences des interneurones médullaires Muscles axiaux: connexions étendues et bilatérales Contrôle coordonné de plusieurs groupes de muscles axiaux nécessaires au support postural Muscles des membres: connexions restreintes et unilatérales Axones courts (ne dépassant pas 5 segments) qui restent majoritairement ipsilatéraux Ces connexions restreintes permettent un contrôle fin et individualisé des mouvements des extrémités

58 5. 4. Schémas moteurs de la locomotion Mouvements volontaires Les ordres volontaires émanant du cortex moteur déclencheraient la locomotion par activation d'un centre locomoteur mésencéphalique De ce centre, les ordres seraient transmis à la moelle via la substance réticulée par le faisceau réticulospinal Mouvements automatiques Adaptations posturales lors de la locomotion effectuées par les muscles posturaux en réponse aux ordres transmis par le faisceau réticulospinal Mouvements réflexes Afférences sensitives >> adaptation des générateurs de locomotion spinaux (Ex: adaptation rapide lors de la course / modifications de terrain)

59 Schémas moteurs de la locomotion Circuits spinaux générateurs de mouvements de locomotion Contrôle de la chronologie et de la coordination des schémas moteurs complexes Ajustement en réponse aux changements de situation Interconnexion des générateurs entre eux >> coordination des membres lors de la locomotion: cycle locomoteur Mouvements d'un membre pendant la locomotion = phase d'appui et phase de transfert Séquences motrices propres aux différentes vitesses de locomotion

60 Schémas moteurs de la locomotion Schémas spinaux de la locomotion organisés au niveau spinal par des générateurs centraux de rythme Rôle important chez les animaux quadrupèdes Rôle moindre chez l'homme la locomotion bipède nécessite probablement davantage d'implication des contrôles supramédullaires afin de maintenir la posture verticale

61 Pour bien bouger, il faut du muscle (un peu) et des neurones (beaucoup)

Neurophysiologie. Dr P Sauleau. I. Somesthésie et nociception. II. Système nerveux périphérique. III. Réflexes médullaires

Neurophysiologie. Dr P Sauleau. I. Somesthésie et nociception. II. Système nerveux périphérique. III. Réflexes médullaires Neurophysiologie Dr P Sauleau I. Somesthésie et nociception II. Système nerveux périphérique III. Réflexes médullaires IV. Cortex moteur et voies motrices V. Noyaux gris centraux et cervelet VI. Audition

Plus en détail

MOTRICITE VOLONTAIRE

MOTRICITE VOLONTAIRE SERVICE DE NEUROPHYSIOLOGIE CLINIQUE EXPLORATIONS FONCTIONNELLES DU SYSTEME NERVEUX CHU TLEMCEN FACULTE DE MÉDECINE DE TLEMCEN COURS NEUROPHYSIOLOGIE : ohammed yyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyy

Plus en détail

Le fonctionnement neuromoteur inclue des réflexes situés au niveau de la moelle épinière mais modulé par le SNC

Le fonctionnement neuromoteur inclue des réflexes situés au niveau de la moelle épinière mais modulé par le SNC Le fonctionnement neuromoteur inclue des réflexes situés au niveau de la moelle épinière mais modulé par le SNC Il existe 3 types de motoneurones dans la corne ventrale antérieure de la moelle épinière

Plus en détail

Les voies motrices descendantes

Les voies motrices descendantes Les voies motrices descendantes Voies motrices descendantes («Les fils électriques qui raccordent les hémisphères cérébraux et la moelle épinière») Comment le cerveau communique-t-il avec les motoneurones

Plus en détail

CHAPITRE 9 COMMUNICATION NERVEUSE. Le système nerveux forme dans l organisme un réseau de communication qui permet à la fois :

CHAPITRE 9 COMMUNICATION NERVEUSE. Le système nerveux forme dans l organisme un réseau de communication qui permet à la fois : CHAPITRE 9 COMMUNICATION NERVEUSE Le système nerveux forme dans l organisme un réseau de communication qui permet à la fois : De recueillir des informations en provenance de l environnement et des structures

Plus en détail

Chapitre III Les principales voies efférentes motrices

Chapitre III Les principales voies efférentes motrices Chapitre III Les principales voies efférentes motrices Le système moteur est le système qui, en réponse à une information sensorielle, va être à l origine du mouvement. Il permet la réalisation des comportements

Plus en détail

IV/ La motricité. Contrôle spinal Contrôle central : voies motrices descendantes pyramidales (cortex cérébral) non pyramidales (tronc cérébral)

IV/ La motricité. Contrôle spinal Contrôle central : voies motrices descendantes pyramidales (cortex cérébral) non pyramidales (tronc cérébral) IV/ La motricité Contrôle spinal Contrôle central : voies motrices descendantes pyramidales (cortex cérébral) non pyramidales (tronc cérébral) le cervelet et les ganglions de la base Contrôle spinal du

Plus en détail

Sur le plan histologique, le néocortex est formé de 6 couches.

Sur le plan histologique, le néocortex est formé de 6 couches. Sur le plan histologique, le néocortex est formé de 6 couches. Plusieurs types de neurones : neurones de projection (glutamatergiques) et interneurones (gabaergiques) Leur prédominance indique le role

Plus en détail

Thème 3-B Neurone et fibre musculaire : la communication nerveuse Chapitre 1 : Le réflexe myotatique, un exemple de commande réflexe du muscle

Thème 3-B Neurone et fibre musculaire : la communication nerveuse Chapitre 1 : Le réflexe myotatique, un exemple de commande réflexe du muscle Thème 3-B Neurone et fibre musculaire : la communication nerveuse Chapitre 1 : Le réflexe myotatique, un exemple de commande réflexe du muscle La posture, ou position de notre corps dans l espace, est

Plus en détail

Contrôle moteur et planification SÉANCE 2. Emmanuel Guigon (guigon@ccr.jussieu.fr)

Contrôle moteur et planification SÉANCE 2. Emmanuel Guigon (guigon@ccr.jussieu.fr) Contrôle moteur et planification Organisation anatomophysiologique du contrôle moteur SÉANCE 2 Emmanuel Guigon (guigon@ccr.jussieu.fr) Le muscle Muscle = ensemble de fibres musculaires Fibre musculaire

Plus en détail

Contrôle de la motricité volontaire par le cervelet et les noyaux gris centraux. Dr Valérie Cochen De Cock

Contrôle de la motricité volontaire par le cervelet et les noyaux gris centraux. Dr Valérie Cochen De Cock Contrôle de la motricité volontaire par le cervelet et les noyaux gris centraux Dr Valérie Cochen De Cock Introduction Cervelet et noyaux gris centraux Sont en dérivation des voies qui vont des aires corticomotrices

Plus en détail

Le système nerveux: contrôle du mouvement

Le système nerveux: contrôle du mouvement Le système nerveux: contrôle du mouvement Contrôle spinal du mouvement - Moelle épinière. Contrôle des mouvements stéréotypés telles que la marche et la course sans obstacles. Contrôle descendant du mouvement

Plus en détail

Comportement moteur, système nerveux et APSA

Comportement moteur, système nerveux et APSA LCOM100 : Semestre 1 / Unité 1 / 10h CM / 2 ECTS Comportement moteur, système nerveux et APSA L. Bringoux & A. Guillaume 2. Relation SNC & motricité: Illustration au travers des APSA 2.2. Le tronc cérébral

Plus en détail

La posture est un arrangement des segments corporels qui reflète la géométrie segmentaire à un temps donné. Chez l homme 60% de la musculature est

La posture est un arrangement des segments corporels qui reflète la géométrie segmentaire à un temps donné. Chez l homme 60% de la musculature est 1 La posture est un arrangement des segments corporels qui reflète la géométrie segmentaire à un temps donné. Chez l homme 60% de la musculature est dédiée à la résistance à la gravité. Tout mouvement

Plus en détail

Fonction de conduction de la moelle épinière. Dr F. TOUMI

Fonction de conduction de la moelle épinière. Dr F. TOUMI Fonction de conduction de la moelle épinière Dr F. TOUMI I. GENERALITES : Communication Moelle avec les centres supra spinaux Communication Intra segmentaire (ipsilatérale / controlatérale) Communication

Plus en détail

Synapses non obligatoires :

Synapses non obligatoires : Synapses non obligatoires : Un seul PA arrivant en zone présynaptique ne peut déclencher un PA en zone post- synaptique - Un PA génère un potentiel post synaptique excitateur (PPSE) dure 15 msec; Si un

Plus en détail

LA SOMESTHESIE : SENSIBILITES TACTILE, THERMIQUE ET DOULOUREUSE. Plan du cours. B/ Sensibilité différentielle de la surface du corps

LA SOMESTHESIE : SENSIBILITES TACTILE, THERMIQUE ET DOULOUREUSE. Plan du cours. B/ Sensibilité différentielle de la surface du corps LA SOMESTHESIE : SENSIBILITES TACTILE, THERMIQUE ET DOULOUREUSE Plan du cours I LA SENSIBILITE TACTILE A/ Les mécanorécepteurs B/ Sensibilité différentielle de la surface du corps C/ Les voies somesthésiques

Plus en détail

II. Les Réflexes Spinaux. A. Le Réflexe Myotatique

II. Les Réflexes Spinaux. A. Le Réflexe Myotatique II. Les Réflexes Spinaux Les réflexes spinaux sont des mouvements consécutifs mis en oeuvre indépendamment de la volonté et qui constituent une réaction rapide, et pré-déterminée, à l apparition d un stimulus

Plus en détail

Etude d un réflexe à point de départ cutanée Objectifs spécifiques

Etude d un réflexe à point de départ cutanée Objectifs spécifiques Etude d un réflexe à point de départ cutanée Objectifs spécifiques Identification des éléments mis en jeu dans l acte réflexe Définir les potentiels de repos et d action Préciser l origine ionique de ces

Plus en détail

Proprioception. Définition :

Proprioception. Définition : Proprioception Définition : La proprioception est la perception du corps et des membres, de leur position (1) et de leur mouvement(2) dans l'espace, sans que l'individu ait besoin de les vérifier avec

Plus en détail

CHAPITRE IV LE CONTRÔLE REFLEXE DE LA MOTRICITE LES REFLEXES SPINAUX

CHAPITRE IV LE CONTRÔLE REFLEXE DE LA MOTRICITE LES REFLEXES SPINAUX CHAPITRE IV LE CONTRÔLE REFLEXE DE LA MOTRICITE LES REFLEXES SPINAUX I. La notion de réflexer Un réflexe est une réponse rapide, prévisible, automatique et involontaire à un stimulus Un réflexe peut être

Plus en détail

«Au début était l action»

«Au début était l action» Le Système Moteur 1 «Au début était l action» Logique et Constitution du Système Nerveux La phylogenèse a incrémenté le système moteur depuis la périphérie jusqu au niveau central. 2 3 «Au début était

Plus en détail

Chapitre 1 : Le système somesthésique

Chapitre 1 : Le système somesthésique Neurophysiologie Chapitre 1 : Le système somesthésique Docteur Colin DERANSART MED@TICE PCEM1 - Année 2006/2007 Faculté de Médecine de Grenoble - Tous droits réservés. Le système somesthésique 1. Généralités

Plus en détail

Contrôle central du mouvement

Contrôle central du mouvement Contrôle central du mouvement Contrôle spinal du mouvement - Moelle épinière. Contrôle des mouvements stéréotypés telles que la marche et la course sans obstacles. Contrôle descendant du mouvement Cerveau.

Plus en détail

Perception. Bases neurophysiologiques de la vision

Perception. Bases neurophysiologiques de la vision Perception Bases neurophysiologiques de la vision Anatomie de l œil Vaisseaux sanguins rétinaux Paupière Cornée Nerf optique Muscles extraocculaires Rétine Anatomie de l œil cornée Pupille Liquide aqueux

Plus en détail

Organisation fonctionnelle de la moelle épinière

Organisation fonctionnelle de la moelle épinière Organisation fonctionnelle de la épinière La épinière est constituée de matière grise et blanche qui ont une organisation et des fonctions différentes. La première permet la transmission de l influx nerveux

Plus en détail

Le cortex cérébral et la plasticité du SNC

Le cortex cérébral et la plasticité du SNC 1 CHAPITRE D Le cortex cérébral et la plasticité du SNC 2 Les précédents chapitres nous ont permis de constater que le SN est organisé comme un réseau très complexe de neurones, au sein duquel circulent

Plus en détail

PHYSIOLOGIE DE LA MOTRICITE

PHYSIOLOGIE DE LA MOTRICITE PHYSIOLOGIE DE LA MOTRICITE I- Mises en évidences des fonctions motrices : 1- Enjeux de la motricité : Il existe globalement deux enjeux majeurs de la motricité : - lutter contre la pesanteur et en même

Plus en détail

LES NEURONES : APPROCHES

LES NEURONES : APPROCHES LES NEURONES : APPROCHES STRUCTURELLE ET FONCTIONNELLE I Généralités Un neurone est une cellule dite «excitable» qui est la brique élémentaire du systèm nerveux. Ces cellules possèdent deux propriétés

Plus en détail

Mouvement, motricité : Introduction. Licence 2 psychologie Semestre 4 Agnès Nadjar

Mouvement, motricité : Introduction. Licence 2 psychologie Semestre 4 Agnès Nadjar Neurobiologie Intégrative Mouvement, motricité : Introduction Licence 2 psychologie Semestre 4 Agnès Nadjar 1 Mouvement, motricité : introduction Système moteur = ensemble formé par la musculature du corps

Plus en détail

Atteintes neurologiques

Atteintes neurologiques DU Soins infirmiers Paris V Atteintes neurologiques Plan du module - Anatomie générale : ostéologie système nerveux central - Les méninges et le LCR : anatomie physiologie - La circulation cérébrale :

Plus en détail

Thème 3B : Corps humain et santé Chapitre 1 : LE RÉFLEXE MYOTATIQUE, UN EXEMPLE DE COMMANDE RÉFLEXE DU MUSCLE

Thème 3B : Corps humain et santé Chapitre 1 : LE RÉFLEXE MYOTATIQUE, UN EXEMPLE DE COMMANDE RÉFLEXE DU MUSCLE Thème 3B : Corps humain et santé Chapitre 1 : LE RÉFLEXE MYOTATIQUE, UN EXEMPLE DE COMMANDE RÉFLEXE DU MUSCLE 1- RAPPELS ET DEFINITIONS Cortex cérébral Cervelet Moelle épinière Nerfs Tronc cérébral Schéma

Plus en détail

Motricité globale DÉVELOPPEMENT PSYCHOMOTEUR DE L ENFANT: LA MOTRICITÉ GLOBALE LE DÉVELOPPEMENT PROGRESSIF DES HABILETÉS MOTRICES DES ENFANTS

Motricité globale DÉVELOPPEMENT PSYCHOMOTEUR DE L ENFANT: LA MOTRICITÉ GLOBALE LE DÉVELOPPEMENT PROGRESSIF DES HABILETÉS MOTRICES DES ENFANTS DÉVELOPPEMENT PSYCHOMOTEUR DE L ENFANT: LA MOTRICITÉ GLOBALE Rigal Robert Motricité globale Activités motrices sollicitant plusieurs ou l ensemble des parties du corps (marche, course, sauts, lancer, natation,

Plus en détail

HISTOLOGIE DU SYSTEME NERVEUX CENTRAL

HISTOLOGIE DU SYSTEME NERVEUX CENTRAL HISTOLOGIE DU SYSTEME NERVEUX CENTRAL 1 HISTOLOGIE DU SYSTEME NERVEUX CENTRAL Première partie: HISTOLOGIE DU TISSU NERVEUX CENTRAL 1) Les cellules du système nerveux (rappel!) 2) Les tissus nerveux (Histologie

Plus en détail

Le mésencéphale (pédoncules cérébraux et colliculus), le pont et le bulbe rachidien.

Le mésencéphale (pédoncules cérébraux et colliculus), le pont et le bulbe rachidien. BIOLOGIE 101-A82-SF ANATOMIE ET PHYSIOLOGIE 2 EXERCICES : LE SYSTÈME NERVEUX 2 1. Quelle est la différence entre l encéphale et le cerveau? L encéphale est constitué de tout le contenu de la boîte crânienne.

Plus en détail

Anatomie de la moelle épinière

Anatomie de la moelle épinière Anatomie de la moelle épinière La moelle épinière fait partie du système nerveux central. Elle est contenue dans le canal rachidien (ou canal vertébral) limité en avant par le corps vertébral, latéralement

Plus en détail

Thème 3: Corps humain et santé. Thème 3B: Neurone et fibre musculaire: la communication nerveuse

Thème 3: Corps humain et santé. Thème 3B: Neurone et fibre musculaire: la communication nerveuse Thème 3: Corps humain et santé Thème 3B: Neurone et fibre musculaire: la communication nerveuse Thème : Corps humain et santé : Neurone et fibre musculaire : la communication nerveuse Rappels : - Muscles

Plus en détail

CHAPITRE 16 LE CORTEX SENSORIEL ET LA PLASTICITÉ DU SYSTÈME NERVEUX CENTRAL

CHAPITRE 16 LE CORTEX SENSORIEL ET LA PLASTICITÉ DU SYSTÈME NERVEUX CENTRAL CHAPITRE 16 LE CORTEX SENSORIEL ET LA PLASTICITÉ DU SYSTÈME NERVEUX CENTRAL Malgré la mise en place d un plan d organisation du système nerveux commun à tous les vertébrés (2 nd ) et le contrôle génétique

Plus en détail

LA FONCTION MOTRICE : CONTRÔLE CORTICAL DE LA MOTRICITE

LA FONCTION MOTRICE : CONTRÔLE CORTICAL DE LA MOTRICITE LA FONCTION MOTRICE : CONTRÔLE CORTICAL DE LA MOTRICITE I- INTRODUCTION La motricité regroupe l'ensemble des mécanismes qui permettent de maintenir les postures, d'assurer l'équilibre et de mouvoir le

Plus en détail

Comportement moteur, système nerveux et APSA

Comportement moteur, système nerveux et APSA LCOM100 : Semestre 1 / Unité 1 / 10h CM / 2 ECTS Comportement moteur, système nerveux et APSA L. Bringoux & A. Guillaume Bibliographie COLLET C. (2001) Mouvements et cerveau : neurophysiologie des APS.

Plus en détail

Organisation du système nerveux. porcher@inmed.univ-mrs.fr

Organisation du système nerveux. porcher@inmed.univ-mrs.fr Organisation du système nerveux porcher@inmed.univ-mrs.fr Plan du cours A. GENERALITES B. VOIES AFFERENTES OU DE LA SENSIBILITE VEGETATIVE C. CENTRES VEGETATIFS D. VOIES EFFERENTES E. PARTICULARITES DU

Plus en détail

Neurologiques gq Centrales EMPR LE NORMANDY GRANVILLE

Neurologiques gq Centrales EMPR LE NORMANDY GRANVILLE La Marche dans les Affections Neurologiques gq Centrales S Injeyan JL Isambert Y Bebin S Le Doze M Cano P Fages W Loisel La Marche Fonction complexe Organisée hiérarchiquement au niveau spinal Contrôlée

Plus en détail

Moelle Epinière & Nerfs périphériques

Moelle Epinière & Nerfs périphériques Moelle Epinière & Nerfs périphériques Photo from Haley Titus-Mitchell, Alvarez FJ lab, Wright State University, Dayton, Ohio Professeur M.L. MARTIN NEGRIER La moelle épinière - Introduction Plan - Rappels

Plus en détail

TRAITEMENT DE L INFORMATION SENSORIELLE : PRINCIPES GENERAUX. Plan du cours I ORGANISATION GENERALE DU SYSTEME NERVEUX CENTRAL

TRAITEMENT DE L INFORMATION SENSORIELLE : PRINCIPES GENERAUX. Plan du cours I ORGANISATION GENERALE DU SYSTEME NERVEUX CENTRAL TRAITEMENT DE L INFORMATION SENSORIELLE : PRINCIPES GENERAUX Plan du cours I ORGANISATION GENERALE DU SYSTEME NERVEUX CENTRAL 1. Principe général du fonctionnement cérébral 2. Notions de base en physiologie

Plus en détail

Chapitre I La commande réflexe du muscle. -I -Le réflexe myotatique : organisation macroscopique

Chapitre I La commande réflexe du muscle. -I -Le réflexe myotatique : organisation macroscopique Chapitre I La commande réflexe du muscle -I -Le réflexe myotatique : organisation macroscopique 1 Tableau présentant les résultats des expériences de démédullation, sections et stimulations électriques

Plus en détail

Le Mouvement : Analyse et Pathologie. Le Mouvement : Analyse et Pathologie. Le Mouvement : Analyse et Pathologie. Le Mouvement : Analyse et Pathologie

Le Mouvement : Analyse et Pathologie. Le Mouvement : Analyse et Pathologie. Le Mouvement : Analyse et Pathologie. Le Mouvement : Analyse et Pathologie Lésions variées, Addition de plusieurs mécanismes Différents «aspects cliniques» / analyse stricte : Contrôle moteur volontaire force, sélection, précision, coordination Tonus des membres Spasticité, dystonies

Plus en détail

Le stretching. 3 Le stretching. 1. Définition. 2. Répertoire gestuel. Etirements de la chaîne postérieure au sol

Le stretching. 3 Le stretching. 1. Définition. 2. Répertoire gestuel. Etirements de la chaîne postérieure au sol 3 Le stretching 1. Définition Le stretching, traduction anglaise pour étirement est une technique de préparation du corps, de maintien ou de remise en forme basée sur l amélioration des amplitudes articulaires

Plus en détail

Chapitre IV Le contrôle nerveux des mouvements volontaires ou De l intention à l acte

Chapitre IV Le contrôle nerveux des mouvements volontaires ou De l intention à l acte Chapitre IV Le contrôle nerveux des mouvements volontaires ou De l intention à l acte Mouvement volontaire? Acte moteur conscient + ou dirigé vers un but. Ne nécessite pas obligatoirement un stimulus externe

Plus en détail

Chapitre 16 Motricité volontaire et plasticité cérébrale. Comment sont commandés les mouvements volontaires?

Chapitre 16 Motricité volontaire et plasticité cérébrale. Comment sont commandés les mouvements volontaires? Chapitre 16 Motricité volontaire et plasticité cérébrale Comment sont commandés les mouvements volontaires? Chapitre 15 Motricité volontaire et plasticité cérébrale Comment sont commandés les mouvements

Plus en détail

Douleur = perception pénible d une stimulation sensitive. Nociception = processus sensoriel à l'origine du message nerveux qui provoque la douleur

Douleur = perception pénible d une stimulation sensitive. Nociception = processus sensoriel à l'origine du message nerveux qui provoque la douleur Page1 Dr CAILLOCE Prépa IADE 2009 Les voies de la douleur La douleur est une impression anormale et pénible reçue par une partie vivante et perçue par le cerveau. C'est une expérience sensorielle et émotionnelle

Plus en détail

Le corps à l école. Animation pédagogique 12 janvier 2015 ANGLET. Isabelle Legros, CP EPS Anglet

Le corps à l école. Animation pédagogique 12 janvier 2015 ANGLET. Isabelle Legros, CP EPS Anglet Le corps à l école Animation pédagogique 12 janvier 2015 ANGLET Isabelle Legros, CP EPS Anglet SCHEMA CORPOREL Pas de définition qui fasse l unanimité, varie selon l angle d approche, De manière générale,

Plus en détail

Chapitre 11. L activité musculaire volontaire: le contrôle moteur. Rigal Robert. L activité musculaire volontaire

Chapitre 11. L activité musculaire volontaire: le contrôle moteur. Rigal Robert. L activité musculaire volontaire Chapitre 11 L activité musculaire volontaire: le contrôle moteur Rigal Robert L activité musculaire volontaire Toute action motrice volontaire est de nature perceptivo-motrice: d abord s informer du contexte

Plus en détail

Comportement moteur, système nerveux et APSA

Comportement moteur, système nerveux et APSA LCOM055 : Semestre 2 / Unité 2 / 12h CM / 1 ECTS Comportement moteur, système nerveux et APSA L. Bringoux & J. De Graaf Année universitaire 2008-2009 Bibliographie COLLET C. (2001) Mouvements et cerveau

Plus en détail

TUTORAT UE Anatomie Séance n 3 Semaine du 17/02/2014

TUTORAT UE Anatomie Séance n 3 Semaine du 17/02/2014 TUTORAT UE 5 2013-2014 Anatomie Séance n 3 Semaine du 17/02/2014 Système nerveux Pr. PRAT Séance préparée par Charles PONZIO et Justine COUSIN (TSN) QCM n 1 : Concernant les généralités sur le système

Plus en détail

Thème : Corps humain et santé : Neurone et fibre musculaire : la communication nerveuse. Rappels : - Muscles et mouvements

Thème : Corps humain et santé : Neurone et fibre musculaire : la communication nerveuse. Rappels : - Muscles et mouvements Thème : Corps humain et santé : Neurone et fibre musculaire : la communication nerveuse Rappels : - Muscles et mouvements Un mouvement (flexion ou extension) est dû à la contraction d un muscle squelettique

Plus en détail

DEFINITIONS DES MOUVEMENTS

DEFINITIONS DES MOUVEMENTS DEFINITIONS DES MOUVEMENTS L ostéopathe, qui se veut être un spécialiste du mouvement en restituant la mobilité des structures qu il traite quotidiennement, se doit de posséder la terminologie adéquate.

Plus en détail

CHAPITRE 1: Le réflexe myotatique, un exemple de commande réflexe du muscle

CHAPITRE 1: Le réflexe myotatique, un exemple de commande réflexe du muscle Thème 3-B Neurone et fibre musculaire : la communication nerveuse 1 Introduction : activité à faire https://www.education-et-numerique.fr/0.3/activity/embed.html?id=535a33fe3361eb112e6fa814 Système nerveux

Plus en détail

PHYSIOLOGIE DE LA MOTRICITE (1 ère partie) C. Massé Service de Physiologie Faculté Médecine de Montpellier

PHYSIOLOGIE DE LA MOTRICITE (1 ère partie) C. Massé Service de Physiologie Faculté Médecine de Montpellier PHYSIOLOGIE DE LA MOTRICITE (1 ère partie) C. Massé Service de Physiologie Faculté Médecine de Montpellier 1 INTRODUCTION La motricité ou capacité de mouvement : Intègre la notion de contraction musculaire

Plus en détail

Par Catherine Lacombe et Amélie St-Arneault

Par Catherine Lacombe et Amélie St-Arneault Par Catherine Lacombe et Amélie St-Arneault Anatomie macroscopique et protection 0Environ 42 cm de longueur et 1,8 cm d épaisseur 0En dessous du bulbe rachidien jusqu à la 1ère ou 2e vertèbre lombaire

Plus en détail

2 ème PARTIE : FONCTIONNEMENT DU SYSTEME NERVEUX

2 ème PARTIE : FONCTIONNEMENT DU SYSTEME NERVEUX 2 ème PARTIE : FONCTIONNEMENT DU SYSTEME NERVEUX INTRODUCTION cliquez : UNE ANIMATION POUR COMPRENDRE LE ROLE DES MUSCLES DANS LA MOUVEMENT Je ne donne pas de réponse à la 4/ car c'est votre hypothèse

Plus en détail

C.A.P. Petite Enfance

C.A.P. Petite Enfance C.A.P. Petite Enfance Biologie Date :.. /.. /.... Cours n 6: LE SYSTEME NERVEUX ET L' ACTIVITE SENSORIELLE objectifs: définir le système nerveux- citer à partir d'un schéma le système nerveux cérébro-spinal-définir

Plus en détail

Anatomie fonctionnelle du tronc cérébral Les nerfs crâniens

Anatomie fonctionnelle du tronc cérébral Les nerfs crâniens Anatomie fonctionnelle du tronc cérébral Les nerfs crâniens Le tronc cérébral fait partie de l encéphale et donc du système nerveux central. Il est situé dans la fosse crânienne postérieure sous le cerveau

Plus en détail

L appareil locomoteur :

L appareil locomoteur : L appareil locomoteur : Constitué du squelette (les os), des muscles squelettiques permettant la locomotion et tous les mouvements La fonction locomotrice : - Intervient dans le maintien de la posture

Plus en détail

Noyaux gris centraux D. Hasboun 2006-2007 1

Noyaux gris centraux D. Hasboun 2006-2007 1 Noyaux gris centraux 2006-2007 1 IRM T1 Définitions Archéostriatum : amygdale Paléostriatum : pallidum Globus pallidus interne (GPi) Globus pallidus externe (Gpe) Néostriatum : Noyau caudé Putamen Corps

Plus en détail

Neurosciences I- Anatomie du système nerveux

Neurosciences I- Anatomie du système nerveux Université Paris 8 - Master Technologie et Handicap Neurosciences I- Anatomie du système nerveux Jérôme Dupire dupire@cnam.fr Neurosciences - Programme 1 Anatomie du système nerveux 2 Le neurone 3 Bases

Plus en détail

LE SYSTEME NERVEUX EN PLONGEE

LE SYSTEME NERVEUX EN PLONGEE LE SYSTEME NERVEUX EN PLONGEE Dans les prérogatives du niveau 4 figure la possibilité d amener des plongeurs jusqu à la zone lointaine. Sur un plan de la sécurité, cela requiert de nouvelles contraintes.

Plus en détail

Anatomie interne du cerveau

Anatomie interne du cerveau Anatomie interne du cerveau La morphologie interne du cerveau est complexe, sous le cortex on trouve la substance blanche dans laquelle on trouve de volumineux noyaux. Ce sont des amas de corps cellulaire

Plus en détail

Les muscles et le système nerveux

Les muscles et le système nerveux Les muscles et le système nerveux 2 e volet cours Neurophysiologie Pauline Neveu, PhD 1 Plan «Les muscles et le système nerveux» 1-Innervation des muscles 2-Innervation motrice des muscles 2 1-Innervation

Plus en détail

POURQUOI FAUT-IL S'ECHAUFFER?

POURQUOI FAUT-IL S'ECHAUFFER? POURQUOI FAUT-IL S'ECHAUFFER? Il faut s'échauffer pour: être en sécurité dès le début : une activité physique progressivement plus intense est indispensable pour ne pas mettre son coeur, ses artères, ses

Plus en détail

Module 2 L état clinique d une personne

Module 2 L état clinique d une personne Hospices Civils de Beaune Module 2 L état clinique d une personne Institut de formation d aides-soignants Promotion 2015-2016 Date : 30/10/15 Durée : 3h30 Anatomie-Physiologie Le système nerveux Les organes

Plus en détail

traumatismes du rachis Dr Anne FONTANEL SAU CH Annecy

traumatismes du rachis Dr Anne FONTANEL SAU CH Annecy traumatismes du rachis Dr Anne FONTANEL SAU CH Annecy rappels schéma 1 n 7 cours d anatomie le rachis ou colonne vertébrale - 24 vertèbres mobiles: - 7 vertèbres cervicales (C1 à C7) - 12 vertèbres dorsales

Plus en détail

NEURO-PHYSIOLOGIE DE LA DOULEUR. La Transmission du Message Douloureux

NEURO-PHYSIOLOGIE DE LA DOULEUR. La Transmission du Message Douloureux NEURO-PHYSIOLOGIE DE LA DOULEUR Claude MANN, Centre anti-douleur CHU de Montpellier La Transmission du Message Douloureux Le message nociceptif part de la périphérie au niveau de nocicepteurs, chemine

Plus en détail

Le contrôle moteur: mieux comprendre les contributions musculosquelettique et neurologique pour améliorer nos programmes de rééducation motrice.

Le contrôle moteur: mieux comprendre les contributions musculosquelettique et neurologique pour améliorer nos programmes de rééducation motrice. Le contrôle moteur: mieux comprendre les contributions musculosquelettique et neurologique pour améliorer nos programmes de rééducation motrice. Laurent Bouyer, Ph.D. Professeur agrégé département de réadaptation

Plus en détail

Motricité et Neuroplasticité

Motricité et Neuroplasticité Motricité et Neuroplasticité Valérie Gaveau, CRNL Equipe ImpAct Formavie 2012 5-6 Avril 2012 Ifé / ENS de Lyon La chronophotographie «Le mouvement est l'acte le plus important en ce que toutes les fonctions

Plus en détail

Mode d action du système nerveux. Mémoire

Mode d action du système nerveux. Mémoire LE SYSTEME NERVEUX Mode d action du système nerveux Mémoire 1. Réception de l information Milieu interne Milieu extérieur 2. Intégration 3. Action Organes végétatifs Muscles volontaires (comportement)

Plus en détail

L'apprentissage. La majeure partie des conduites sociales n est pas innée mais acquise par apprentissage.

L'apprentissage. La majeure partie des conduites sociales n est pas innée mais acquise par apprentissage. L'apprentissage 1 Définitions a. Approche globale La majeure partie des conduites sociales n est pas innée mais acquise par apprentissage. Un apprentissage est l acquisition d un nouveau savoir. Dans la

Plus en détail

VOIES ASCENDANTES ET DESCENDANTES

VOIES ASCENDANTES ET DESCENDANTES VOIES ASCENDANTES ET DESCENDANTES INTRODUCTION C est l'étude des circuits et des voies fonctionnelles. On distingue : des voies ascendantes sensitives qui recueillent les informations en périphérie et

Plus en détail

Peddy CALIARI. Formation commune 1er degré Sciences humaines

Peddy CALIARI. Formation commune 1er degré Sciences humaines Peddy CALIARI Formation commune 1er degré Sciences humaines 1 Objectifs du cours L objectif de la formation est d acquérir un certain nombre de connaissances (apprentissage moteur, traitement de l information,

Plus en détail

Bases neurophysiologiques des états de veille et de sommeil

Bases neurophysiologiques des états de veille et de sommeil Bases neurophysiologiques des états de veille et de sommeil Yves DAUVILLIERS Département de Physiologie Neurologie CHU Montpellier Objectifs du cours Décrire l organisation normale du sommeil sur les 24

Plus en détail

Thème 3C de l œil au cerveau: quelques aspects de la vision. Chapitre 2 : cerveau et vision: aires cérébrales et plasticité

Thème 3C de l œil au cerveau: quelques aspects de la vision. Chapitre 2 : cerveau et vision: aires cérébrales et plasticité Thème 3C de l œil au cerveau: quelques aspects de la vision Chapitre 2 : cerveau et vision: aires cérébrales et plasticité Le message nerveux généré au niveau de la rétine est conduit jusqu'au cerveau.

Plus en détail

Réflexes médullaires, circuits locaux et locomotion

Réflexes médullaires, circuits locaux et locomotion Réflexes médullaires, circuits locaux et locomotion 2 e volet cours Neurophysiologie Pauline Neveu, PhD 1 Plan «Réflexes médullaires, circuits locaux et locomotion» 1-Notion de réflexe 2.2-L organe tendineux

Plus en détail

CONCEPT GENERAL D EQUILIBRE STATIQUE EQUILIBRE ET PLATEFORMES DE FORCES CONTRÔLE NEUROLOGIQUE DE LA STATION DEBOUT DE LA STATION DEBOUT

CONCEPT GENERAL D EQUILIBRE STATIQUE EQUILIBRE ET PLATEFORMES DE FORCES CONTRÔLE NEUROLOGIQUE DE LA STATION DEBOUT DE LA STATION DEBOUT EQUILIBRE ET PLATEFORMES DE FORCES Philippe THOUMIE Hôpital Rothschild CONCEPT GENERAL D EQUILIBRE STATIQUE CENTRE DE GRAVITE POLYGONE DE SUSTENTATION MODELE BIOMECANIQUE PENDULE INVERSE (Gurfinkel) MODELE

Plus en détail

Les troubles des fonctions d alimentation : Que faire? Quand et comment?

Les troubles des fonctions d alimentation : Que faire? Quand et comment? R4P Réseau Régional de Rééducation et de Réadaptation Pédiatrique en Rhône-Alpes Les troubles des fonctions d alimentation : Que faire? Quand et comment? Clotilde Rivier, pédiatre, CAMSP CH Villefranche

Plus en détail

ANATOMIE CLINIQUE. Généralités page 2. La moelle épinière page 4. Le tronc cérébral page 23. Vascularisation du tronc cérébral et du cervelet page 49

ANATOMIE CLINIQUE. Généralités page 2. La moelle épinière page 4. Le tronc cérébral page 23. Vascularisation du tronc cérébral et du cervelet page 49 Laurent RIFFAUD Service de Neurochirurgie CHU de Rennes ANATOMIE CLINIQUE DU SYSTÈME NERVEUX CENTRAL Généralités page 2 La moelle épinière page 4 Le tronc cérébral page 23 Le cervelet page 43 Vascularisation

Plus en détail

PCEM2 EIA NEUROLOGIE PSYCHIATRIE

PCEM2 EIA NEUROLOGIE PSYCHIATRIE Année universitaire 2012/2013 PCEM2 EIA NEUROLOGIE PSYCHIATRIE Anatomie fonctionnelle Université Pierre et Marie Curie Faculté de Médecine Pierre et Marie Curie Neuroanatomie Fonctionnelle D. Hasboun

Plus en détail

Le cortex moteur et les aires motrices

Le cortex moteur et les aires motrices Le cortex moteur et les aires motrices Aire 4: Cortex moteur primaire Aire 6: Cortex moteur secondaire : 2 divisions Cortex moteur primaire Somatotopie- Homonculus de Penfield Effet de l apprentissage

Plus en détail

Chapitre 2 : De la rétine au cerveau

Chapitre 2 : De la rétine au cerveau Chapitre 2 : De la rétine au cerveau Document illusions d optique Les illusions d'optique nous montrent que l'image que nous percevons ne correspond pas toujours à la réalité. En fait, l'œil reçoit les

Plus en détail

MODULE 6 Le système nerveux central et périphérique. Le neurone : L unité de base

MODULE 6 Le système nerveux central et périphérique. Le neurone : L unité de base MODULE 6 Le système nerveux central et périphérique Le neurone : L unité de base Le neurone est une cellule spécialisée dans la production et le transport d un influx nerveux (signal ou message) Cette

Plus en détail

TUTORAT UE Anatomie Séance n 6 Semaine du 07/03/2016

TUTORAT UE Anatomie Séance n 6 Semaine du 07/03/2016 TUTORAT UE 5 2015-2016 Anatomie Séance n 6 Semaine du 07/03/2016 Neuroanatomie 1 Pr Prat Séance préparée par Romain LOPEZ et JB ROUSSEL (ATM²) QCM n 1 : Concernant les généralités sur le système nerveux,

Plus en détail

NEUROPHYSIOLOGIE. - Licence STAPS - Semestre 4 - Stéphane TANGUY. Département STAPS Université d Avignon et des pays de Vaucluse

NEUROPHYSIOLOGIE. - Licence STAPS - Semestre 4 - Stéphane TANGUY. Département STAPS Université d Avignon et des pays de Vaucluse NEUROPHYSIOLOGIE - Licence STAPS - Semestre 4 - Stéphane TANGUY Département STAPS Université d Avignon et des pays de Vaucluse BIBLIOGRAPHIE OUVRAGES Disponibles à la B.U. de l UAPV Les neurones, les synapses

Plus en détail

Mouvement volontaire 1

Mouvement volontaire 1 Mouvement volontaire 1 COMPRENDRE LE FONCTIONNEMENT DU CERVEAU 2 La compréhension des zones cérébrales impliquées dans la motricité a avancé en se basant sur : Dissection post-mortem de sujet sain ou malade

Plus en détail

Anatomie fonctionnelle du tronc cérébral Les systèmes modulateurs diffus

Anatomie fonctionnelle du tronc cérébral Les systèmes modulateurs diffus Anatomie fonctionnelle du tronc cérébral Les systèmes modulateurs diffus Le tronc cérébral fait partie de l encéphale et donc du système nerveux central. Il est situé dans la fosse crânienne postérieur

Plus en détail

Chapitre 14 : mouvement volontaire et plasticité cérébrale.

Chapitre 14 : mouvement volontaire et plasticité cérébrale. Chapitre 14 : mouvement volontaire et plasticité cérébrale. Si le réflexe myotatique sert d'outil diagnostique pour identifier d'éventuelles anomalies du système neuromusculaire local, il n'est pas suffisant

Plus en détail

Dr Zenasni. - SERVICE D ANATOMIE NORMALE CHU ORAN- ANNEE UNIVERSITAIRE LA MOELLE EPINIERE

Dr Zenasni. - SERVICE D ANATOMIE NORMALE CHU ORAN- ANNEE UNIVERSITAIRE LA MOELLE EPINIERE Dr Zenasni. - SERVICE D ANATOMIE NORMALE CHU ORAN- ANNEE UNIVERSITAIRE 2013-2014 LA MOELLE EPINIERE I. DEFINITION : La moelle épinière est la partie caudale du système nerveux central; contenue dans le

Plus en détail

Prise en charge rééducative du sportif lombalgique. Luc Sénégas Décembre 05

Prise en charge rééducative du sportif lombalgique. Luc Sénégas Décembre 05 Prise en charge rééducative du sportif lombalgique Luc Sénégas Décembre 05 Les pathologies lombaires se développent le plus souvent chez les personnes non adaptées physiquement Actif Sédentaire Exemple

Plus en détail

NEUROLOGIE GUIDE DE SURVIE DE L EXTERNE. SOS pratique pour l hôpital. Renaud DESBARBIEUX Robert FAHED. Collection dirigée par L.

NEUROLOGIE GUIDE DE SURVIE DE L EXTERNE. SOS pratique pour l hôpital. Renaud DESBARBIEUX Robert FAHED. Collection dirigée par L. GUIDE DE SURVIE DE L EXTERNE SOS pratique pour l hôpital Collection dirigée par L. LE NEUROLOGIE Renaud DESBARBIEUX Robert FAHED 99 bd de l Hôpital Editions Vernazobres-Grego 75013 Paris - Tél. : 01 44

Plus en détail

TISSU NERVEUX. Sommaire : CELLULES - Histologie. CELLULES NERVEUSES - Anatomie - Physiologie. CELLULES GLIALES - Anatomie - Physiologie

TISSU NERVEUX. Sommaire : CELLULES - Histologie. CELLULES NERVEUSES - Anatomie - Physiologie. CELLULES GLIALES - Anatomie - Physiologie TISSU NERVEUX Sommaire : CELLULES - Histologie CELLULES NERVEUSES - Anatomie - Physiologie CELLULES GLIALES - Anatomie - Physiologie SUBSTANCE GRISE et BLANCHE - Anatomie - Physiologie NEURONES et NERFS

Plus en détail

SFEHRE - REIMS - 26 mai 2009

SFEHRE - REIMS - 26 mai 2009 SFEHRE - REIMS - 26 mai 2009 La stimulation électrique fonctionnelle chez l enfant marchant atteint de paralysie cérébrale: orthèse active ou éveil proprioceptif? Valérie Achache MK / thèse de doctorat

Plus en détail

Application pratique de l anatomie humaine

Application pratique de l anatomie humaine Ahmed Mellal Application pratique de l anatomie humaine Tome 2 - Appareils de relation Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié

Plus en détail