Alternative Assistance Informatique : une société de dépannage informatique à domicile

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Alternative Assistance Informatique : une société de dépannage informatique à domicile"

Transcription

1 DIESS Lille-Métropole Développement des Initiatives d'economie Sociale et Solidaire 1 bis place Charles Roussel TOURCOING Contact : Ignace Motte OTeN - IRIS Observatoire des Territoires Numériques 57 rue Brillat-Savarin PARIS Alternative Assistance Informatique : une société de dépannage informatique à domicile Contact : Emmanuel Vandamme Site OTeN IRIS IRIS Europe : ANIS Association Nord Internet Solidaire 139 rue des Arts ROUBAIX Contact : Julie Bailleul Création et développement d une coopérative de services à la personne Site ANIS : Document disponible en ligne à l'adresse suivante : 1

2 Résumé Initiative analysée (monographie) dans le cadre du projet IRIS; par Flodrops Hélène le 25 mars Description du projet : Création et développement d une coopérative de services à la personne spécialisée dans l informatique. - Type d'initiative : Coopérative de services à la personne spécialisée dans l informatique. - Territoire de projet : Alsace - Porteur(s) du projet : Matthieu Mark, fondateur d'alternative Assistance Informatique. - Date de lancement : 10/ Date de recueil de l'information : Février Avancement (à la date de recueil) : Opérationnel - Cible : Grand public Mots-clés Région : Alsace Projet : IRIS Thème ou domaine d'action : action économique et emploi, éducation formation recherche Type de cibles : grand public et particuliers Niveau de territoire : régional Type de porteur de projet : structure d'économie sociale et solidaire Mots-clés outils : site web, équipement informatique Mots-clés transversaux : travail collaboratif, marketing territorial Date de lancement du projet : Octobre

3 Table des matières Résumé...2 Mots-clés Contexte et objectifs du projet Contexte et origine du projet Objectifs et enjeux Description et organisation du projet Les acteurs du projet Les services proposés Les publics bénéficiaires La dimension financière...5 La mise en oeuvre du projet Les étapes de mise en oeuvre Les méthodes Les moyens techniques Les moyens humains La communication sur le projet Bilan et perspectives Les éléments de bilan Les objectifs réalisés La réponse aux attentes des usagers Les points forts du projet Les points faibles du projet Les perspectives d'évolution Appréciation du porteur de projet Appréciation du porteur de projet Conseils aux futurs porteurs de projet similaire Critères d évaluation Innovation Impact Reproductibilité Pérennité...9 Ressources ou compléments d'information

4 1- Contexte et objectifs du projet 1.1 Contexte et origine du projet Le projet de lancer une coopérative d assistance informatique repose sur deux constats majeurs : Les services à la personne connaissent un fort potentiel de développement, particulièrement dans le domaine de l informatique. La nécessité d apporter une réponse alternative aux besoins de support informatique à domicile pour les particuliers. La volonté de créer la société sous la forme d une coopérative a différentes causes : Il s agit d un projet personnel du fondateur qui souhaitait de créer quelque chose au sein de l économie sociale et solidaire. Elle s inscrit également dans une perspective de motivation des intervenants par leur statut particulier (ce sont des entrepreneurs salariés, voués à devenir associés de la coopérative). Car la motivation de ces derniers semble particulièrement importante dans le domaine des services à la personne où le contact avec le client est direct et où la satisfaction de celui-ci dépend non seulement de la qualité de la prestation effectuée mais aussi du contact établi avec la personne. 1.2 Objectifs et enjeux Les objectifs au lancement de la coopérative Alternative Assistance Informatique étaient les suivants : Créer et développer une activité économique (création de richesses économiques et d emplois) via un projet alternatif permettant à des personnes au profil d entrepreneur de créer leur emploi. Répondre aux besoins en matière de services informatique à domicile pour les particuliers. Atteindre et maintenir un niveau d excellence dans la qualité des prestations de service. 2- Description et organisation du projet 2.1 Les acteurs du projet Actuellement cinq personnes travaillent pour Alternative Assistance Informatique. Elles ont le statut d entrepreneur salarié et sont (ou sont vouées à devenir) associés de la coopérative. 2.2 Les services proposés Les services proposés sont (toujours dans le domaine informatique) : dépannage ; formations ; conseils. En somme tout ce qui est autorisé par le cadre juridique très précis des services à la personne (Plan Borloo). 4

5 2.3 Les publics bénéficiaires Les publics bénéficiaires d Alternative Assistance Informatique ne peuvent être que des particuliers, dans la mesure où la coopérative s est engagée par un contrat d exclusivité avec l État à n effectuer que des services à la personne. 2.4 La dimension financière La coopérative n a bénéficié de subventions que lors de son lancement. Ces dernières étaient : une subvention de la Région Alsace équivalente au prêt contracté auprès de l A.D.I.E. (Association pour le Droit à l Initiative Economique) soit euros ; une subvention de la Fondation Macif pour les opérations de communication de euros. Quant aux autres financements du projet : euros ont été apportés par le fondateur principal du projet ; euros par l ensemble des associés. La mise en oeuvre du projet 3.1 Les étapes de mise en oeuvre Janvier 2006 : démarrage du projet : le fondateur se forme en management, gestion, droit grâce à l A.F.P.A. (Association nationale pour la Formation Professionnelle des Adultes). Phase d étude de marché et de montage du projet. Développement du site internet et du logiciel de la coopérative. Octobre 2006 : date de démarrage officielle, création de la S.C.O.P. (Société Coopérative de Production). Période de communication. Novembre 2006 : début des activités en clientèle. 3.2 Les méthodes De manière générale, la méthode utilisée pour la mise en oeuvre du projet diffère peu de la méthode classique de création d entreprise : étude de marché, montage d un business plan, dépôt des différents statuts Le choix de statut SCOP implique évidemment une connaissance du fonctionnement, des avantages et inconvénients de ce dernier. 3.3 Les moyens techniques Les principaux moyens techniques : La création en amont du site internet et le travail sur son référencement (support de communication). Le développement sur ce site d un logiciel qui permet de gérer les interventions des techniciens, les plannings, les demandes de renseignement ou d intervention etc. Cet outil permet de fédérer les activités et de garantir certains aspects juridiques dans la mesure où, par exemple, le gérant doit qualifier et valider les demandes d interventions prises en charge par les intervenants salariés. 5

6 Ce logiciel n est pas indispensable compte tenu du volume d activité de la société (un fichier Excel aurait pu suffire), mais la profession initiale du porteur de projet a rendu sa création naturelle. Enfin, il faut noter le moyen de transport des salariés de la coopérative est généralement leur voiture personnelle, leur travail s effectuant au domicile des clients. 3.4 Les moyens humains Au départ deux personnes travaillent dans la coopérative. Aujourd hui (février 2008), on compte cinq personnes. Le recrutement des personnes est l aspect le plus sensible du projet et a connu une évolution au fil du temps : Au départ le fondateur recherchait surtout des informaticiens qui souhaitaient développer une activité complémentaire en réalisant au sein de la coopérative des services informatiques à la personne, mais de plus en plus, il recherche des personne susceptibles de s investir dans la coopérative et prêtes à se lancer dans la création de leur emploi et le développement d un territoire. Dans tous les cas, la personne ne doit pas être dans une recherche de salariat mais d entreprenariat, et doit donc être sensibilisé à la démarche de création de son entreprise. Les personnes recrutées répondent donc à un profil précis : ce sont des informaticiens expérimentés (aucun diplôme adapté ne permet de sélectionner les candidats), souhaitant monter leur propre activité dans le domaine des services informatiques à la personne. 3.5 La communication sur le projet Divers supports de communication ont été utilisés : presse, télévision, CE d entreprise, flyers, etc. Le site Internet reste aussi un très bon moyen de communication, ainsi que la présence sur les salons qui permet d aller à la rencontre des gens et d expliquer l activité d Alternative Assistance Informatique et ses particularités. Cette communication a permis à la coopérative d être visible mais n a pas vraiment été une source d activité (le bouche à oreille est une source bien plus importantes). 4- Bilan et perspectives 4.1 Les éléments de bilan Les objectifs réalisés Au niveau financier : Pour la première année, en termes strictement financiers, les objectifs réalisés étaient inférieurs aux prévisions. Le résultat reste néanmoins positif puisque la coopérative a engendré des bénéfices (Chiffre d affaires d environ euros), et qu il faut prendre en compte le fait qu elle n a pas eu de financements importants pour démarrer. L objectif pour l année à venir est de doubler le chiffre d affaires. 6

7 Au niveau de la visibilité : Peu à peu la coopérative, structure de l économie sociale et solidaire, est reconnue comme efficace (100% des clients satisfaits), et il y a fort à penser que le bouche à oreille sera ici particulièrement fort pour faire connaître la coopérative au niveau régional La réponse aux attentes des usagers Alternative Assistance Informatique répond à une demande croissante de services informatiques à domicile (liée aux avantages fiscaux permis par le plan Borloo pour les services à la personne et au développement de l équipement informatique en général). Les services allant du simple conseil pour l achat de matériel au dépannage en passant par la formation permettent de couvrir l ensemble de la demande des particuliers. De plus, cette réponse réalisée par un acteur de l économie sociale et solidaire se fait avec un soucis réel concernant la qualité des prestations assurées Les points forts du projet Les points forts d Alternative Assitance Informatique sont les suivants : Au niveau du fonctionnement de la société en elle-même, il s agit d une coopérative, ce qui implique donc un fonctionnement démocratique. La coopérative fonctionne sans subventions (autres que celles reçues pour le lancement), ce qui lui confère une grande autonomie. Les entrepreneurs salariés sont rémunérés en fonction des gains produits (d où une forte motivation et implication de la part de ces derniers et un risque moindre d endettement de la coopérative) Les points faibles du projet Les points faibles d Alternative Assistance Informatique sont les suivants : Difficultés de recrutement : l entrepreneur salarié de la coopérative doit non seulement être un bon informaticien mais les services à la personne impliquent aussi qu il soit pédagogue et à l écoute des besoins de ses clients. De plus l entrepreneur salarié doit être un entrepreneur à la base : la coopérative ne forme pas ses salariés à l entreprenariat comme cela pourrait être le cas dans une Coopérative d Activité et d Emploi (qui reçoit des subventions pour mener à bien ce projet), elle l accompagne par contre dans le travail de communication nécessaire au développement de son activité dans une zone donnée. Forte implication nécessaire des candidats, et donc difficultés à trouver les personnes capables de se lancer dans la création de leurs emplois. Les services informatiques à la personne nécessitent un forte disponibilité et peuvent facilement empiéter sur la sphère privée (appel tardifs ou les week-end, prestations parfois urgentes ) Le temps de développer son réseau peut être long (> 1 an) avant que l activité ne soit viable pour la personne. 7

8 4.1.5 Les perspectives d'évolution Alternative Assistance Informatique doit chercher à développer son chiffre d affaires par l augmentation de son volume d activité (recherche de nouveaux clients et partenariats). La coopérative projette aussi de développer son projet sur d autres territoires que la région Alsace (projet délicat, un faible nombre de demandes de personnes intéressées correspondant au profil recherché). 4.2 Appréciation du porteur de projet Appréciation du porteur de projet Une structure de L ESS peut-elle s inspirer des entreprises de portage salarial et des franchiseurs? La question peut surprendre tant ces mondes sont éloignés et pourtant c est bien le positionnement de notre coopérative. La réponse à cette question est alors : Oui en n y prenant que le meilleur vis-à-vis des intervenants et des usagers tout en oeuvrant dans un secteur qui s y prête particulièrement bien : les services à la personne. Les services à la personne constituaient un secteur économique initialement pourvu par les acteurs de l ESS. Le Plan Borloo l a rendu attractif aux entreprises de l économie marchande qui innovent et se développent en consommant la plus grande partie de la forte croissance du secteur. Pour rester leader sur ce secteur, les structures de l ESS mériteraient non seulement de faire reconnaître l adéquation de leurs valeurs avec les activités de services aux personnes, mais aussi de démontrer leurs capacités à innover. Je tente d y contribuer avec ce projet permettant à la fois de développer une activité de service où l ESS est quasi absente et surtout de permettre à des personnes de créer leur propre emploi en limitant au maximum leur prise de risque Conseils aux futurs porteurs de projet similaire Si une personne souhaite créer une activité de services à la personne dans le domaine de l informatique et sous statut SCOP, le porteur de projet l invite à contacter le réseau d Alternative Assistance Informatique, qui pourra lui apporter son soutien et ses compétences. Le porteur de projet reste disponible pour tout renseignement complémentaire. 8

9 5- Critères d évaluation 5.1 Innovation Alternative Assistance Informatique innove : c est la première coopérative de France à se lancer dans les services informatiques à la personne ; et elle le fait aussi avec la possibilité de permettre à des gens de développer leur activité en son sein. 5.2 Impact La coopérative est trop jeune pour parler d impact réel dans la région Alsace. Cependant il semble que la coopérative, par son mode de fonctionnement et son domaine d activité novateurs, soit vouée à servir de modèle. De plus la coopérative se voit déjà reconnue dans le milieu de l économie sociale et solidaire. 5.3 Reproductibilité Il n est pas forcément intéressant de reproduire le projet dans un autre territoire, puisqu il suffirait de se rallier au projet et de l étendre. 5.4 Pérennité La coopérative n'a pas de limite de développement, dans la mesure où il s'agit de télétravail, l'augmentation du nombre de salariés entrepreneurs entrainerait simplement un nécessaire outillage supplémentaire. De plus, son autonomie financière (Alternative Assistance ne reçoit pas de subvention), lui permet de ne pas dépendre d'une tendance politique. Cependant la pérennité du projet se voit limité dans le temps par les domaines sur lesquels il est axé : le service à la personne bénéficie à l'heure actuel d'un fort soutien des pouvoirs publics (c.f. : le plan Borloo sur les services à la personne), et semble être «à la mode», ce qui ne sera peut être plus le cas dans quelques années ; le cadre juridique des services à la personne pourrait très bien évoluer et ne plus inclure les services informatiques ; l'informatique est un domaine peu prévisible : personne ne peut assurer que dans une dizaine d'année l'utilisation de l'ordinateur soit basé sur des choses qui nécessitent l'intervention à domicile d'informaticiens. Mais il faut cependant noter que la coopérative peut évoluer en modifiant son coeur de travail (par exemple en ne faisant que de la formation) et qu'elle pourra si elle le souhaite, sortir du cadre du service à la personne si ce dernier ne s'avérait plus intéressant pour elle. 9

10 Ressources ou compléments d'information Contact : MARK Matthieu, Fondateur et gérant d'alternative-assistance Informatique Adresse : 63 route du Général de Gaulle Schiltigheim Téléphone : Site : 10

Port Parallèle : une C.A.E. (Coopérative d Activité et d Emploi) dédiée aux métiers des TIC

Port Parallèle : une C.A.E. (Coopérative d Activité et d Emploi) dédiée aux métiers des TIC DIESS Lille-Métropole Développement des Initiatives d'economie Sociale et Solidaire 1 bis place Charles Roussel 59200 TOURCOING Contact : Ignace Motte 03.20.24.39.03 ignacemotte@diess.fr OTeN - IRIS Observatoire

Plus en détail

Entreprendre Autrement avec l économie sociale et solidaire

Entreprendre Autrement avec l économie sociale et solidaire Entreprendre Autrement avec l économie sociale et solidaire L conomie sociale et solidaire regroupe un ensemble d entreprises de toutes tailles et de tous secteurs d. -Entreprise d insertion de menuiserie

Plus en détail

30/10/2014. Thématique 2 «Je finance mon projet»

30/10/2014. Thématique 2 «Je finance mon projet» 1 Thématique 2 «Je finance mon projet» 3 2 Thématique 2 «Je finance mon projet» Le réseau Créo Vaucluse c est qui c est quoi? 30 structures spécialistes de l accompagnement des entrepreneurs (création,

Plus en détail

Les jeunes et la création d activité dans l Economie Sociale et Solidaire en région Centre

Les jeunes et la création d activité dans l Economie Sociale et Solidaire en région Centre Les jeunes et la création d activité dans l Economie Sociale et Solidaire en région Centre Synthèse de l étude-action Entreprendre dans l ESS : une opportunité pour les jeunes Derrière le terme d Economie

Plus en détail

Mise à jour le 28 mai 2013

Mise à jour le 28 mai 2013 Mise à jour le 28 mai 2013 Association District-Solidaire Association loi 1901, déclarée à la Préfecture du Rhône Tél. : (33) 670-939-939 coordination@district-solidaire.org www.district-solidaire.org

Plus en détail

Mutualisation des compétences

Mutualisation des compétences Premières Rencontres richesses humaines associatives 2 & 3 décembre 2014 ATELIER PROSPECTIF Mutualisation des compétences DEFINITIONS Mutualisation La mutualisation se définit comme la synergie entre deux

Plus en détail

Rêvez, Osez, Créez! Check-list

Rêvez, Osez, Créez! Check-list Rêvez, Osez, Créez! Check-list En complément du guide «Rêvez, Osez, Créez! Les clés de l entreprise sociale» (disponible sur up-conferences.fr), vous trouverez dans ce petit livret des conseils pour avancer

Plus en détail

DANS LES ENTREPRISES DE SERVICES

DANS LES ENTREPRISES DE SERVICES VALORISER ET POURVOIR LES EMPLOIS DANS LES ENTREPRISES DE SERVICES À LA PERSONNE Découvrez les services de l ANPE pour fiabiliser vos recrutements Les Services Entreprises de l ANPE Il y a ceux qui pensent

Plus en détail

Coopérative pour le Développement de l Emploi dans les Services A la Personne CDE SAP

Coopérative pour le Développement de l Emploi dans les Services A la Personne CDE SAP Coopérative pour le Développement de l Emploi dans les Services A la Personne CDE SAP Gérant : Laurent BONNET Directeur : Thierry SARKISSIAN Coordonnées : cde-sap@orange.fr - 04.91.93.54.75 Siège social

Plus en détail

Perception des jeunes sur l emploi dans l économie sociale et solidaire

Perception des jeunes sur l emploi dans l économie sociale et solidaire SYNTHÈSE D ÉTUDE Perception des jeunes sur l emploi dans l économie sociale et solidaire Étude Avise-CESOD - avril 2014 PARTENAIRES FONDATEURS DE JEUN ESS AVEC LE SOUTIEN DE : Contact Avise : Claire Gadebois,

Plus en détail

: aujourd hui, un véritable succès et demain, quel avenir?

: aujourd hui, un véritable succès et demain, quel avenir? Paris, le 07 octobre 2009 er Baromètre Ciel Auto uto-entrepreneur : aujourd hui, un véritable succès et demain, quel avenir? 1 er Contexte du 1 er Baromètre Ciel Auto-Entrepreneur En mars dernier, Ciel,

Plus en détail

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014 Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville Août 2014 2014, année de la nouvelle loi de programmation pour la ville et la cohésion

Plus en détail

BULLETIN D INSCRIPTION Réponse souhaitée pour le 30 octobre 2014 dernier délai par mail à l adresse suivante : aurelie.rojewski@artoiscomm.

BULLETIN D INSCRIPTION Réponse souhaitée pour le 30 octobre 2014 dernier délai par mail à l adresse suivante : aurelie.rojewski@artoiscomm. DIRECTION DU DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE BULLETIN D INSCRIPTION Réponse souhaitée pour le 30 octobre 2014 dernier délai par mail à l adresse suivante : aurelie.rojewski@artoiscomm.fr FORMATION RELATIVE AUX

Plus en détail

Appel à manifestation d intérêts Economie numérique

Appel à manifestation d intérêts Economie numérique Appel à manifestation d intérêts Economie numérique CONTEXTE La Région considère comme prioritaire le secteur numérique, vecteur essentiel de performance, de modernité et d attractivité du territoire,

Plus en détail

Solidarités Besoins Défis Besoins Transformer Projets les idées innovantes en entreprises durables Innovations Emplois Solidarités Défis Besoins

Solidarités Besoins Défis Besoins Transformer Projets les idées innovantes en entreprises durables Innovations Emplois Solidarités Défis Besoins Besoins Idées Expertises Innovations Durables Solidarités Réseaux Partenaires Défis Projets Entreprises Emplois Besoins Idées Expertises Innovations Durables Idées Solidarités Réseaux Partenaires Défis

Plus en détail

vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national innover et entreprendre créer son emploi

vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national innover et entreprendre créer son emploi vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national de S l économie ociale & olidaire entrée libre innover et entreprendre créer son emploi FondeR son association epargner

Plus en détail

ComparEthic, un outil de MèTIS, Fonds de dotation

ComparEthic, un outil de MèTIS, Fonds de dotation ComparEthic, un outil de MèTIS, Fonds de dotation MèTIS est un fonds de dotation à But Non Lucratif au service du financement de l Economie Sociale et Solidaire 15 rue Buffon 75005 Paris jftaieb@hotmail.com

Plus en détail

Avis du CNCRES Projet de loi N 1536

Avis du CNCRES Projet de loi N 1536 Avis du CNCRES Projet de loi N 1536 ------------------------------------------------------------------------------------- Relatif à l économie sociale et solidaire Conseil National des Chambres Régionales

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE AMGE industrie, 28 salariés en Haute-Normandie. reprennent leur entreprise en Scop!

DOSSIER DE PRESSE AMGE industrie, 28 salariés en Haute-Normandie. reprennent leur entreprise en Scop! DOSSIER DE PRESSE AMGE industrie, 28 salariés en Haute-Normandie reprennent leur entreprise en Scop! SOMMAIRE L entreprise AMGE industrie L accompagnement du réseau Scop La Scop AMGE accompagnée dans le

Plus en détail

Le FEDER interviendra plus spécifiquement sur des actions de formation individuelles et élaborées suite à un diagnostic précis.

Le FEDER interviendra plus spécifiquement sur des actions de formation individuelles et élaborées suite à un diagnostic précis. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER : QUELLE PLACE POUR L ESS? Version étudiée : version adoptée par la Commission européenne le 11/12/2014. ALSACE PRÉSENTATION GÉNÉRALE Le Programme

Plus en détail

Groupe Alain Guiboud

Groupe Alain Guiboud Groupe Alain Guiboud A chacun ses objectifs, A chacun son opportunité. Frédéric M, Leader depuis 25 ans en vente directe dans le secteur des Produits de Beauté Naturels, du bien-être, des Parfums et des

Plus en détail

L emploi des jeunes dans les entreprises de l économie sociale et solidaire

L emploi des jeunes dans les entreprises de l économie sociale et solidaire L emploi des jeunes dans les entreprises de l économie sociale et solidaire Contexte régional Créé en 2010 par l Atelier Centre de ressources régional de l économie sociale et solidaire et la Chambre régionale

Plus en détail

APPEL A PROJETS INNOVATION SOCIALE PROJETS ELIGIBLES AU FONDS POUR L'INNOVATION SOCIALE EN RHONE-ALPES (FISO RA) CAHIER DES CHARGES

APPEL A PROJETS INNOVATION SOCIALE PROJETS ELIGIBLES AU FONDS POUR L'INNOVATION SOCIALE EN RHONE-ALPES (FISO RA) CAHIER DES CHARGES APPEL A PROJETS INNOVATION SOCIALE PROJETS ELIGIBLES AU FONDS POUR L'INNOVATION SOCIALE EN RHONE-ALPES (FISO RA) CAHIER DES CHARGES Investissements d avenir Action : «Rhône-Alpes FISO Programme d investissements

Plus en détail

Retour des réponses avant le 11 Janvier 2015 (minuit)

Retour des réponses avant le 11 Janvier 2015 (minuit) 2015 Dans le cadre du renouvellement pour l'année 2015, La Miel lance des appels d'offres pour l'animation des ateliers de formation sur les thématiques suivantes: DE L ETUDE DE MARCHE A LA STRATEGIE COMMERCIALE...

Plus en détail

Présentation dans le cadre du séminaire Handicap et Dépendance (Medips/Modapa) 2 juillet 2015

Présentation dans le cadre du séminaire Handicap et Dépendance (Medips/Modapa) 2 juillet 2015 Principaux résultats du rapport réalisé au CEE, programmé dans le cadre de l Agence d Objectifs de l IRES, à la demande de la CFDT : Alexandra Garabige (dir.), Bernard Gomel et Loïc Trabut, 2015, «Dynamiques

Plus en détail

Communication Opérationnelle Franchises et Réseaux

Communication Opérationnelle Franchises et Réseaux Communication Opérationnelle Franchises et Réseaux Matérialiser votre concept CONSTRUCTION DE L IMAGE ET DE LA COMMUNICATION Traduire votre concept en véritable projet d entreprise >> Confirmer votre offre

Plus en détail

Création d'activité individuelle, projets collectifs : des solutions adaptées en coopératives ou associations

Création d'activité individuelle, projets collectifs : des solutions adaptées en coopératives ou associations Création d'activité individuelle, projets collectifs : des solutions adaptées en coopératives ou associations MIFE LOIRE SUD Dans le parcours de la création d entreprise, la MIFE Loire Sud se positionne

Plus en détail

DEES. Cycle de Formation de Dirigeant d Entreprise de l Économie Sociale DOSSIER DE PRÉSENTATION

DEES. Cycle de Formation de Dirigeant d Entreprise de l Économie Sociale DOSSIER DE PRÉSENTATION Cycle de Formation de Dirigeant d Entreprise de l Économie Sociale DEES * DOSSIER DE PRÉSENTATION *Certification Professionnelle Dirigeant d Entreprise de l Économie Sociale Niveau I -enregistré au RNCP

Plus en détail

Évolution de l emploi dans l Économie Sociale et Solidaire en région Centre

Évolution de l emploi dans l Économie Sociale et Solidaire en région Centre Octobre 2013 N 7 Évolution de l emploi dans l Économie Sociale et Solidaire en région Centre L ESS, un gain d emploi pour la région Centre Les effectifs salariés de l Economie Sociale et Solidaire (ESS)*

Plus en détail

LES ENJEUX DE LA REPRÉSENTATION DES EMPLOYEURS DE L ECONOMIE SOCIALE EN REGION REPRESENTATION MISSIONS EMPLOYEURS QUALITE DE L EMPLOI INSTANCES

LES ENJEUX DE LA REPRÉSENTATION DES EMPLOYEURS DE L ECONOMIE SOCIALE EN REGION REPRESENTATION MISSIONS EMPLOYEURS QUALITE DE L EMPLOI INSTANCES LES ENJEUX DE LA REPRÉSENTATION DES EMPLOYEURS DE L ECONOMIE SOCIALE EN REGION MISSIONS EMPLOYEURS REGION STRUCTURATION QUALITE DE L EMPLOI TERRITOIRES DELEGATION INSTANCES SYNDICATS ENJEUX REPRESENTATION

Plus en détail

Prix : 40. Rédaction : Laure HUGUENIN. Juin 2011

Prix : 40. Rédaction : Laure HUGUENIN. Juin 2011 4 bis rue Jules Favre B.P. 41028 37010 TOURS cedex 1 Tél. : 02 47 47 20 45 Fax : 02 47 66 41 54 Rédaction : Laure HUGUENIN Juin 2011 Prix : 40 Un partenariat Conseil Général d Indre-et-Loire, Chambre de

Plus en détail

ASSOCIATIONS ET ENTREPRISES SOLIDAIRES DES SOLUTIONS DE FINANCEMENT POUR L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

ASSOCIATIONS ET ENTREPRISES SOLIDAIRES DES SOLUTIONS DE FINANCEMENT POUR L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE ASSOCIATIONS ET ENTREPRISES SOLIDAIRES DES SOLUTIONS DE FINANCEMENT POUR L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE Avec le soutien FRANCE ACTIVE Association Loi 1901 créée en 1988 Fondateurs : Caisse des dépôts

Plus en détail

INTRODUCTION... 1 1. ENTREPRENDRE AUTREMENT... 2 1.1. REPERES HISTORIQUES : UN MOUVEMENT DEJA ANCIEN... 2 1.2. VALEURS FONDATRICES : L HUMAIN AU CŒUR

INTRODUCTION... 1 1. ENTREPRENDRE AUTREMENT... 2 1.1. REPERES HISTORIQUES : UN MOUVEMENT DEJA ANCIEN... 2 1.2. VALEURS FONDATRICES : L HUMAIN AU CŒUR INTRODUCTION... 1 1. ENTREPRENDRE AUTREMENT... 2 1.1. REPERES HISTORIQUES : UN MOUVEMENT DEJA ANCIEN... 2 1.2. VALEURS FONDATRICES : L HUMAIN AU CŒUR DE L ECONOMIE... 8 1.3. QUATRE CATEGORIES JURIDIQUES

Plus en détail

APPEL A PROJET SOUTIEN A LA CRÉATION DE SOCIÉTÉS COOPÉRATIVES DINTÉRÊT COLLECTIF (SCIC) DOSSIER DE CANDIDATURE

APPEL A PROJET SOUTIEN A LA CRÉATION DE SOCIÉTÉS COOPÉRATIVES DINTÉRÊT COLLECTIF (SCIC) DOSSIER DE CANDIDATURE APPEL A PROJET SOUTIEN A LA CRÉATION DE SOCIÉTÉS COOPÉRATIVES DINTÉRÊT COLLECTIF (SCIC) DOSSIER DE CANDIDATURE 2015 A retourner à la Communauté d'agglomération jusqu'au 15 septembre au plus tard, par voie

Plus en détail

Appel à Projet Innovation Sociale - Cahier des charges. APPEL A PROJETS INNOVATION SOCIALE. Octobre 2011 Stratégie Régionale Innovation

Appel à Projet Innovation Sociale - Cahier des charges. APPEL A PROJETS INNOVATION SOCIALE. Octobre 2011 Stratégie Régionale Innovation APPEL A PROJETS INNOVATION SOCIALE Octobre 2011 Stratégie Régionale Innovation E Collectivité Territoriale de Corse propose un modèle économique qui peut jouer un rôle de vecteur de omiques des dimensions

Plus en détail

Un projet d'entreprise sociale et solidaire?

Un projet d'entreprise sociale et solidaire? Un projet d'entreprise sociale et solidaire? Programme Qu'est-ce qu'une entreprise sociale et solidaire? Objectif : repérer les éléments fondateurs de ce type de projets Les réponses de l'adress Objectif

Plus en détail

Programmation 2014 Appel à projets pour le Plan Local pour l Insertion et l Emploi Grand Tarbes et Lourdes

Programmation 2014 Appel à projets pour le Plan Local pour l Insertion et l Emploi Grand Tarbes et Lourdes Programmation 2014 Appel à projets pour le Plan Local pour l Insertion et l Emploi Grand Tarbes et Lourdes Note de cadrage Dans le cadre de la construction de la programmation européenne 2014-2020, l année

Plus en détail

REGLEMENT APPEL A PROJETS D ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN SEINE-SAINT-DENIS ANNEE 2013

REGLEMENT APPEL A PROJETS D ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN SEINE-SAINT-DENIS ANNEE 2013 REGLEMENT APPEL A PROJETS D ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN SEINE-SAINT-DENIS ANNEE 2013 ARTICLE 1 : CONTEXTE Dans le prolongement de son Agenda 21 qui s intègre dans une logique de développement durable,

Plus en détail

Entreprendre autrement: Introduction à l économie sociale et solidaire et à l Entrepreneuriat social

Entreprendre autrement: Introduction à l économie sociale et solidaire et à l Entrepreneuriat social Entreprendre autrement: Introduction à l économie sociale et solidaire et à l Entrepreneuriat social Université de Caen - Master 2 : Entrepreneuriat UFR - Sciences Economiques et de Gestion Février 2009

Plus en détail

La qualité de l emploi dans l économie sociale et solidaire: analyse et enjeux. une enquête en Alsace et en Lorraine

La qualité de l emploi dans l économie sociale et solidaire: analyse et enjeux. une enquête en Alsace et en Lorraine La qualité de l emploi dans l économie sociale et solidaire: analyse et enjeux Les associations et la question de la qualité de l emploi: une enquête en Alsace et en Lorraine Etude réalisée pour la DIIESES

Plus en détail

Salon des services à la personne

Salon des services à la personne Salon des services à la personne Le Salon des services à la personne 3 ème édition Conférence La professionnalisation, un enjeu de taille dans le secteur des Services à la personne Organisée par MERCI+

Plus en détail

PROJET D ELECTRIFICATION SOLAIRE D UNE DIZAINE DE LOCALITES DE LA RÉGION DU CENTRE-EST (BURKINA FASO) PRÉSENTATION SOMMAIRE

PROJET D ELECTRIFICATION SOLAIRE D UNE DIZAINE DE LOCALITES DE LA RÉGION DU CENTRE-EST (BURKINA FASO) PRÉSENTATION SOMMAIRE PROJET D ELECTRIFICATION SOLAIRE D UNE DIZAINE DE LOCALITES DE LA RÉGION DU CENTRE-EST (BURKINA FASO) PRÉSENTATION SOMMAIRE Mai - Juin 2008 CONTEXTE BURKINABE Fondation Énergies pour le Monde 1 PROJET

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE CREATION, TRANSMISSION, FINANCEMENT : LA REGION ACCOMPAGNE LES ENTREPRENEURS À CHAQUE ETAPE

DOSSIER DE PRESSE CREATION, TRANSMISSION, FINANCEMENT : LA REGION ACCOMPAGNE LES ENTREPRENEURS À CHAQUE ETAPE DOSSIER DE PRESSE Contacts presse Région Rhône-Alpes Clémence CAPRON 04 26 73 49 57 06 87 56 05 48 + CREATION, TRANSMISSION, FINANCEMENT : LA REGION ACCOMPAGNE LES ENTREPRENEURS À CHAQUE ETAPE SALON DES

Plus en détail

Fiche - projet Comité de programmation 25 mars 2010. Projet présenté pour programmation

Fiche - projet Comité de programmation 25 mars 2010. Projet présenté pour programmation Fiche - projet Comité de programmation 25 mars 2010 Date de rédaction de la fiche 08/03/2010 Maître d'ouvrage : Fiche-action : Numéro Osiris 41309G070000023 Postes de dépenses Recettes Montant Engagement

Plus en détail

OptimHome recherche des centaines de conseillers en immobilier indépendants

OptimHome recherche des centaines de conseillers en immobilier indépendants DOSSIER DE PRESSE OptimHome recherche des centaines de conseillers en immobilier indépendants www.optimhome-recrutement.com Contact presse : SHAN - Laetitia Baudon-Civet Tél. : 01 44 50 58 79 mail : laetitia.baudon@shan.fr

Plus en détail

4 bis rue Jules Favre B.P. 41028 37010 TOURS cedex 1 Tél. : 02 47 47 20 45 Fax : 02 47 66 41 54. Août 2013. Prix : 40

4 bis rue Jules Favre B.P. 41028 37010 TOURS cedex 1 Tél. : 02 47 47 20 45 Fax : 02 47 66 41 54. Août 2013. Prix : 40 4 bis rue Jules Favre B.P. 41028 37010 TOURS cedex 1 Tél. : 02 47 47 20 45 Fax : 02 47 66 41 54 Août 2013 Prix : 40 1 SOMMAIRE CHAMP DE L ETUDE ET METHODOLOGIE 4 INTRODUCTION 8 SYNTHESE 9 PARTIE I 11 Les

Plus en détail

SOMMAIRE. Communiqué de presse...2. Comment participer à l appel à projets?...3

SOMMAIRE. Communiqué de presse...2. Comment participer à l appel à projets?...3 SOMMAIRE Communiqué de presse...2 Comment participer à l appel à projets?...3 La SCOP Reprotechnique...4 Un bel exemple de reprise d entreprise grâce au soutien du Conseil général Rouge Basilic...5 Le

Plus en détail

Grande Rencontre du Réseau Rural Régional Basse-Normandie 4 novembre 2013

Grande Rencontre du Réseau Rural Régional Basse-Normandie 4 novembre 2013 Grande Rencontre du Réseau Rural Régional Basse-Normandie 4 novembre 2013 L économie sociale et solidaire : de quoi parle-t-on? Une économie du quotidien, ancrée sur les territoires Des entreprises et

Plus en détail

L Economie Sociale et Solidaire (ESS) par Benjamin Coudriet

L Economie Sociale et Solidaire (ESS) par Benjamin Coudriet L Economie Sociale et Solidaire (ESS) par Benjamin Coudriet Introduction Définitions L Economie Sociale Les familles Les principes communs L Economie Solidaire : filiation historique Le mouvement ouvrier

Plus en détail

LE PARI D UN EMPLOI FAMILIAL DECLARE, ORGANISE ET PROFESSIONNALISE

LE PARI D UN EMPLOI FAMILIAL DECLARE, ORGANISE ET PROFESSIONNALISE LE PARI D UN EMPLOI FAMILIAL DECLARE, ORGANISE ET PROFESSIONNALISE EN EUROPE : VERS LA CONSTRUCTION D UNE UNION PLUS COMPETITIVE, PLUS SOCIALE ET PLUS SOLIDAIRE. 15 JANVIER 2010 FAIRVALUE Corporate & Public

Plus en détail

ADESS Cornouaille. Forum de l Economie Sociale et Solidaire jeudi 26 novembre 2015

ADESS Cornouaille. Forum de l Economie Sociale et Solidaire jeudi 26 novembre 2015 ADESS Cornouaille Forum de l Economie Sociale et Solidaire jeudi 26 novembre 2015 1 L ADESS Cornouaille est un des quinze pôles de développement de l Economie Sociale et Solidaire (ESS) en Bretagne. C

Plus en détail

La Franchise. Filière Franchise & Réseaux

La Franchise. Filière Franchise & Réseaux La Franchise Filière Franchise & Réseaux 2015 La Franchise et ses principes «La Franchise est un mode de collaboration entre deux entreprises juridiquement et financièrement indépendantes (Franchiseur

Plus en détail

Document édité par S.P. DPE FREDERICM Groupe AX101 pour reseau83 site info : www.reseau38.com

Document édité par S.P. DPE FREDERICM Groupe AX101 pour reseau83 site info : www.reseau38.com Document édité par S.P. DPE FREDERICM Groupe AX101 pour reseau83 site info : www.reseau38.com A chacun ses objectifs, A chacun son opportunité. Frédéric M, Leader depuis 25 ans en vente directe dans le

Plus en détail

L Economie Sociale et Solidaire

L Economie Sociale et Solidaire 1 L Economie Sociale et Solidaire L ESS EST UNE ÉCONOMIE QUI SE VEUT ÊTRE DIFFÉRENTE DE L ÉCONOMIE CLASSIQUE. DES PRINCIPES FONDAMENTAUX ONT ÉTÉ DÉFINIS ET CONSTITUENT LES PILIERS DE CE SECTEUR. 2 LES

Plus en détail

AGENCE ÉVÉNEMENTIELLE. ajoutée. valeur HUMAINE. ALTERNACOM est une entreprise du Groupe SOS

AGENCE ÉVÉNEMENTIELLE. ajoutée. valeur HUMAINE. ALTERNACOM est une entreprise du Groupe SOS AGENCE ÉVÉNEMENTIELLE ajoutée à valeur HUMAINE ALTERNACOM est une entreprise du Groupe SOS Une agence au cœur de l innovation sociale Agence de communication événementielle responsable, Alternacom a fait

Plus en détail

CONSTRUIRE VOTRE BUSINESS PLAN SOCIAL AU FORMAT GSVC PARTIE 1 : LA STRUCTURE DU BUSINESS PLAN POUR LA GSVC SELON BERKELEY

CONSTRUIRE VOTRE BUSINESS PLAN SOCIAL AU FORMAT GSVC PARTIE 1 : LA STRUCTURE DU BUSINESS PLAN POUR LA GSVC SELON BERKELEY CONSTRUIRE VOTRE BUSINESS PLAN SOCIAL AU FORMAT GSVC Selon les critères de la GSVC établis par la Haas School of Business de Berkeley, à la différence d un business plan classique, un business plan social

Plus en détail

Université de Lyon 21.01.2011 Essaim: Incubateur de la Chambre genevoise de l ESS

Université de Lyon 21.01.2011 Essaim: Incubateur de la Chambre genevoise de l ESS Université de Lyon 21.01.2011 Essaim: Incubateur de la Chambre genevoise de l ESS Un projet novateur en Suisse, inspiré des bonnes pratiques internationales, en lien étroit avec les autres acteurs publics

Plus en détail

L Economie Sociale et Solidaire (ESS) Bertrand LANGEVIN, Chargé de mission CEAS 72

L Economie Sociale et Solidaire (ESS) Bertrand LANGEVIN, Chargé de mission CEAS 72 L Economie Sociale et Solidaire (ESS) Bertrand LANGEVIN, Chargé de mission CEAS 72 LE CEAS : Centre d étude et d action sociale de la Sarthe Association créée en 1937, secrétariat social, la première étude

Plus en détail

Objectifs. Pour agir, il faut connaître : quels sont les contours de l Économie Sociale et Solidaire dans la région des Pays de la Loire?

Objectifs. Pour agir, il faut connaître : quels sont les contours de l Économie Sociale et Solidaire dans la région des Pays de la Loire? 30 mars 2009 Objectifs Pour agir, il faut connaître : quels sont les contours de l Économie Sociale et Solidaire dans la région des Pays de la Loire? Les établissements de la région : leur nombre, le nombre

Plus en détail

Article 2 Participants

Article 2 Participants Prix de l innovation sociale 2015 en Essonne Règlement de l Appel à Initiatives Article 1 Présentation Le prix de l innovation sociale est organisé par le Conseil général de l Essonne, en collaboration

Plus en détail

Au service de toutes celles et ceux qui ont envie d entreprendre

Au service de toutes celles et ceux qui ont envie d entreprendre Au service de toutes celles et ceux qui ont envie d entreprendre Business plan Formation Financement BPE Création Finances Commerce Édito Com des images / Région Picardie Les efforts réalisés depuis plusieurs

Plus en détail

Charte des ressources humaines

Charte des ressources humaines Charte des ressources humaines ANTICIPER Pour être acteurs stratégiques du changement ACCUEILLIR Savoir identifier, attirer, choisir et fidéliser les collaborateurs RECONNAÎTRE Apprécier les compétences

Plus en détail

Evaluation du dispositif de Volontariat de Solidarité Internationale. Résumé MAEE

Evaluation du dispositif de Volontariat de Solidarité Internationale. Résumé MAEE MAEE RAPPORT FINAL Evaluation du dispositif de Volontariat de Solidarité Internationale Résumé Agnès Lambert, Raphaël Beaujeu, Helena Stucky de Quay, Didier Beaufort, Moctar Ahmed, Riad Bensouiah, Ralison

Plus en détail

UN RESEAU COOPERATIF COHERENT SOLIDAIRE ET DURABLE

UN RESEAU COOPERATIF COHERENT SOLIDAIRE ET DURABLE DOSSIER DE PRESSE ADOM'ETHIC MAI 2010 p 1 INTRODUCTION UN RESEAU COOPERATIF COHERENT SOLIDAIRE ET DURABLE Le secteur des services à la personne a connu une croissance rapide ces quatre dernières années,

Plus en détail

Vers une nouvelle solidarité Ou «L Economie Sociale et solidaire comme lieu d innovations»

Vers une nouvelle solidarité Ou «L Economie Sociale et solidaire comme lieu d innovations» Paris, le 23 mai 2001 Vers une nouvelle solidarité Ou «L Economie Sociale et solidaire comme lieu d innovations» Emetteurs : Collège des actrices et acteurs français, Paul Picard, Rémi Laurent Objet :

Plus en détail

Les départs à la retraite des effectifs salariés de l ESS en région Centre

Les départs à la retraite des effectifs salariés de l ESS en région Centre Décembre 2011 N 4 Les départs à la retraite des effectifs salariés de l ESS en région Centre Un vieillissement important des actifs de l ESS Objectif de ce panorama A travers la présentation des chiffres

Plus en détail

Dossier de Partenariat

Dossier de Partenariat L Entrepreneuriat des jeunes en milieu rural Partenaire officiel Sponsor officiel Dossier de Partenariat CONTEXTE Au niveau mondial, l Organisation Internationale du Travail publia le 12 août 2010, jour

Plus en détail

Le réseau national. Louis Schweitzer, Président d Initiative France. Au service de l économie française

Le réseau national. Louis Schweitzer, Président d Initiative France. Au service de l économie française Le réseau national Au service de l économie française Initiative Nièvre est l une des 230 plateformes qui constituent Initiative France, premier réseau associatif d appui et de financement des créateurs

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE -2014

DOSSIER DE PRESSE -2014 RESEAU DE CONSEILLERS EN IMMOBILIER INDEPENDANTS Compétences des conseillers - Sécurité absolue des transactions DOSSIER DE PRESSE -2014 Pour en savoir plus : www.optimhome.com Contact presse Agence Shan

Plus en détail

Associations Dossiers pratiques

Associations Dossiers pratiques Associations Dossiers pratiques La loi ESS, enjeux et opportunités (Dossier réalisé par Michèle Lorillon, In Extenso) La loi relative à l Economie Sociale et Solidaire (ESS), qui était tant attendue par

Plus en détail

Création d activité : chacun a-t-il sa chance? Tours 8 juillet 2009

Création d activité : chacun a-t-il sa chance? Tours 8 juillet 2009 Création d activité : chacun a-t-il sa chance? 1 Objectifs Améliorer la lisibilité des structures d aide à la création d activité : rôles et spécificités Comprendre comment les publics plus fragiles, mais

Plus en détail

EMPLOIS d AVENIR Dossier de presse

EMPLOIS d AVENIR Dossier de presse EMPLOIS d AVENIR Dossier de presse Contact > Florence Bailleul 01 53 02 13 87 fbailleul@uniformation.fr Uniformation, l Organisme paritaire collecteur agréé de l économie sociale Dossier de presse SOMMAIRE

Plus en détail

Les salariés de l économie sociale : un profil particulier

Les salariés de l économie sociale : un profil particulier Les salariés de l économie sociale : un profil particulier Avec près de 220 000 contrats en 2006, l économie sociale régionale rassemble plus de 11% des contrats de l ensemble du secteur privé et semi-public.

Plus en détail

1. BUTS DU PROGRAMME ET INTENTIONS ÉDUCATIVES LOCALES

1. BUTS DU PROGRAMME ET INTENTIONS ÉDUCATIVES LOCALES ATTESTATION D'ÉTUDES COLLÉGIALES DÉVELOPPEMENT ET GESTION D ENTREPRISES COLLECTIVES (JWW.0M) Résumé du programme d études 1. BUTS DU PROGRAMME ET INTENTIONS ÉDUCATIVES LOCALES 1.1 INTRODUCTION Les entreprises

Plus en détail

Mon métier, mon parcours

Mon métier, mon parcours Mon métier, mon parcours Les métiers de l Electronique Le domaine Sciences, Technologies, Santé Xavier, ingénieur en domotique diplômé d un Master Automatique et informatique industrielle Ce fascicule

Plus en détail

Collectif ), vous trouverez à la fin de cet email, les URLS nécessaires pour consulter les propositions

Collectif ), vous trouverez à la fin de cet email, les URLS nécessaires pour consulter les propositions Cet email est envoyé à toutes les personnes qui ont été en rapport avec le projet NeoSkills, ou avec ses membres depuis plus de 2 ans que ce projet se développe lentement. Dorénavant les conditions nécessaires

Plus en détail

Rendez-vous de l ESS régionale. Chambre Régionale de l Économie Sociale Poitou-Charentes 60-68 rue Carnot 86000 POITIERS www.cres-pch.

Rendez-vous de l ESS régionale. Chambre Régionale de l Économie Sociale Poitou-Charentes 60-68 rue Carnot 86000 POITIERS www.cres-pch. Rendez-vous de l ESS régionale Chambre Régionale de l Économie Sociale Poitou-Charentes 60-68 rue Carnot 86000 POITIERS www.cres-pch.org %! "! $!!" # % " Les entreprises d économie sociale et solidaire

Plus en détail

INITIATIVE FORMATION (Hors Création et Reprise d Entreprise)

INITIATIVE FORMATION (Hors Création et Reprise d Entreprise) INITIATIVE FORMATION (Hors Création et Reprise d Entreprise) Foire aux questions (FAQ) Dispositif mis en œuvre à compter du 25 juin 2013 (délibération du 24 juin 2013) Le dispositif Initiative Formation

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières. Formation Continue avril 2009

Cahier des Clauses Techniques Particulières. Formation Continue avril 2009 Cahier des Clauses Techniques Particulières Formation Continue avril 2009 Objet du Marché Contenus formatifs des prestations Déroulement des actions de formation 1 Il est attendu des candidats à ce marché

Plus en détail

Examen par les pairs: l économie sociale préparer le terrain pour des réponses innovantes face aux défis actuels

Examen par les pairs: l économie sociale préparer le terrain pour des réponses innovantes face aux défis actuels Add title 2 préparer le terrain pour des réponses innovantes face aux défis actuels L examen par les pairs tenu à Paris (France) les 10 et 11 décembre 2012 était organisé par la Direction générale française

Plus en détail

Une loi de reconnaissance de l'economie Sociale et Solidaire

Une loi de reconnaissance de l'economie Sociale et Solidaire Une loi de reconnaissance de l'economie Sociale et Solidaire Ensemble, Entreprendre Autrement 1 1. Principes, périmètre et bonnes pratiques : ce que dit la loi Ensemble, Entreprendre Autrement 2 Des principes

Plus en détail

ADhÉRer au RÉseaU AdomiS... le choix de la performance sociale comme moteur de la performance économique

ADhÉRer au RÉseaU AdomiS... le choix de la performance sociale comme moteur de la performance économique ADhÉRer au RÉseaU AdomiS... le choix de la performance sociale comme moteur de la performance économique ADOMIS ET LE SERVICE À LA PERSONNE À l origine, un engagement humain fort...3 Un concept éprouvé

Plus en détail

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE A LA MARTINIQUE : un secteur très féminisé qui représente 9 % de l emploi salarié total

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE A LA MARTINIQUE : un secteur très féminisé qui représente 9 % de l emploi salarié total Panorama de l Economie Sociale et Solidaire à la Martinique L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE A LA MARTINIQUE : un secteur très féminisé qui représente 9 % de l emploi salarié total Février 2012 En 2009,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE OCTOBRE 2011

DOSSIER DE PRESSE OCTOBRE 2011 Accélérateur de croissance DOSSIER DE PRESSE OCTOBRE 2011 Contact presse : Johann Fourmond Tél. : 02 99 65 05 47 - Port. : 06 07 89 09 44 j.fourmond@releasepresse.com Sommaire Communiqué de presse p 3-4

Plus en détail

Le tertiaire supérieur : Un potentiel de création de 20 000 emplois sur la métropole d ici 2020?

Le tertiaire supérieur : Un potentiel de création de 20 000 emplois sur la métropole d ici 2020? Le tertiaire supérieur : Un potentiel de création de 20 000 emplois sur la métropole d ici 2020? 28 novembre 2013 Le Tertiaire Supérieur sur Lille Métropole? Les sources? Le Contrat d Etude Prospective

Plus en détail

Plan en faveur de l Economie Sociale et Solidaire. présenté à l occasion du Lancement du mois de l Economie Sociale et Solidaire 2010

Plan en faveur de l Economie Sociale et Solidaire. présenté à l occasion du Lancement du mois de l Economie Sociale et Solidaire 2010 Plan en faveur de l Economie Sociale et Solidaire présenté à l occasion du Lancement du mois de l Economie Sociale et Solidaire 2010 - Dossier de presse Mardi 19 octobre 2010 1 «Une économie qui place

Plus en détail

FORMATIONS. PROGRAMME Premier semestre 2012

FORMATIONS. PROGRAMME Premier semestre 2012 FORMATIONS A L'ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE PROGRAMME Premier semestre 2012 Avec le soutien du Conseil régional de Bourgogne La Chambre Régionale de l'economie Sociale et Solidaire de Bourgogne La CRESS

Plus en détail

des essources umaines

des essources umaines chéma irecteur des essources umaines 2013-2014 www.cramif.fr Le mot du Directeur Général Huit mots-clés pour ouvrir les portes du nouveau SDRH 2013-2014 qui s inscrit dans la continuité du précédent,

Plus en détail

Convention cadre pour le Développement de la médiation sociale en Région Nord Pas de Calais pour 2013 2015

Convention cadre pour le Développement de la médiation sociale en Région Nord Pas de Calais pour 2013 2015 Convention cadre pour le Développement de la médiation sociale en Région Nord Pas de Calais pour 2013 2015 Entre L Etat, Représenté par le Préfet de région Et Le Conseil régional Nord-Pas de Calais Représenté

Plus en détail

> Echanger et mutualiser des savoir-faire pour valoriser des compétences

> Echanger et mutualiser des savoir-faire pour valoriser des compétences F O R M A T I O N FORMATIONS En Développement Local Durable F O R M A T I O N FORMATIONS En Développement Local Durable Le lieu LAGRAPPE 75 rue Léon Gambetta 59000 Lille Renseignements / inscriptions :

Plus en détail

Création d entreprise, mode d emploi 13/11/14 2

Création d entreprise, mode d emploi 13/11/14 2 13/11/14 1 Création d entreprise, mode d emploi 13/11/14 2 Les intervenants Séverine GERVAIS CCI Caen Normandie Boris FLECHE Fédération Française de la Franchise Yvon BEAUFILS Cabinet Tacher Isabelle ANDRIES-LAUDAT

Plus en détail

!"##""" $%$ &"'$# 1. Modéliser et qualifier la relation entre les tuteurs et les formateurs

!## $%$ &'$# 1. Modéliser et qualifier la relation entre les tuteurs et les formateurs !"##""" $%$ &"'$# F.S.E. Demandé F.S.E. Accordé 1. CONTEXTE Le projet collectif relation / Entreprises par l approche compétences vise à donner une suite et créer de nouveaux liens transversaux entre les

Plus en détail

EcoSenS : système partenarial de développement de l Economie sociale et solidaire

EcoSenS : système partenarial de développement de l Economie sociale et solidaire EcoSenS : système partenarial de développement de l Economie sociale et solidaire Parler d économie sociale et solidaire n est plus aujourd hui ni une incongruité, ni une affirmation écoutée avec commisération

Plus en détail

5 e ÉDITION DU CONCOURS

5 e ÉDITION DU CONCOURS REGLEMENT EKILIBRE Pour concourir valablement, le dossier doit : - remplir les conditions d éligibilité fixées à l article 3 ; - doit être complet (voir article 4) ; - doit être présenté selon le format

Plus en détail

Création d une crèche interentreprises de 40 berceaux

Création d une crèche interentreprises de 40 berceaux Dossier de presse Exemple de crèche réalisée par la société crèche attitude Création d une crèche interentreprises de 40 berceaux Lieu : Ilot M5 - rue d Hozier Marseille (quartier Joliette) - surface 360

Plus en détail

Construire une identité professionnelle : Identités professionnelles et compétences

Construire une identité professionnelle : Identités professionnelles et compétences Construire une identité professionnelle : Identités professionnelles et compétences -> Synthèse des écrits des participants lors de l'animation d'accolades 3 questions : - Comment améliorer les pratiques

Plus en détail

NORD PAS- DE- CALAIS et l Economie Sociale et Solidaire

NORD PAS- DE- CALAIS et l Economie Sociale et Solidaire NORD PAS- DE- CALAIS et l Economie Sociale et Solidaire Evolution et Gouvernance Depuis 1996, la région Nord Pas- de- Calais soutient des initiatives à caractère économique dans le secteur des services

Plus en détail

Cahier de l OPEQ n 136 Avril 2007. OPEQ Chambre Régionale de Commerce et d'industrie Champagne-Ardenne 10 rue de Chastillon BP 537

Cahier de l OPEQ n 136 Avril 2007. OPEQ Chambre Régionale de Commerce et d'industrie Champagne-Ardenne 10 rue de Chastillon BP 537 LA PROFESSION D AMBULANCIER EN CHAMPAGNE-ARDENNE Cahier de l OPEQ n 136 Avril 2007 OPEQ Chambre Régionale de Commerce et d'industrie Champagne-Ardenne 10 rue de Chastillon BP 537 51011 Châlons en Champagne

Plus en détail