Alternative Assistance Informatique : une société de dépannage informatique à domicile

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Alternative Assistance Informatique : une société de dépannage informatique à domicile"

Transcription

1 DIESS Lille-Métropole Développement des Initiatives d'economie Sociale et Solidaire 1 bis place Charles Roussel TOURCOING Contact : Ignace Motte OTeN - IRIS Observatoire des Territoires Numériques 57 rue Brillat-Savarin PARIS Alternative Assistance Informatique : une société de dépannage informatique à domicile Contact : Emmanuel Vandamme Site OTeN IRIS IRIS Europe : ANIS Association Nord Internet Solidaire 139 rue des Arts ROUBAIX Contact : Julie Bailleul Création et développement d une coopérative de services à la personne Site ANIS : Document disponible en ligne à l'adresse suivante : 1

2 Résumé Initiative analysée (monographie) dans le cadre du projet IRIS; par Flodrops Hélène le 25 mars Description du projet : Création et développement d une coopérative de services à la personne spécialisée dans l informatique. - Type d'initiative : Coopérative de services à la personne spécialisée dans l informatique. - Territoire de projet : Alsace - Porteur(s) du projet : Matthieu Mark, fondateur d'alternative Assistance Informatique. - Date de lancement : 10/ Date de recueil de l'information : Février Avancement (à la date de recueil) : Opérationnel - Cible : Grand public Mots-clés Région : Alsace Projet : IRIS Thème ou domaine d'action : action économique et emploi, éducation formation recherche Type de cibles : grand public et particuliers Niveau de territoire : régional Type de porteur de projet : structure d'économie sociale et solidaire Mots-clés outils : site web, équipement informatique Mots-clés transversaux : travail collaboratif, marketing territorial Date de lancement du projet : Octobre

3 Table des matières Résumé...2 Mots-clés Contexte et objectifs du projet Contexte et origine du projet Objectifs et enjeux Description et organisation du projet Les acteurs du projet Les services proposés Les publics bénéficiaires La dimension financière...5 La mise en oeuvre du projet Les étapes de mise en oeuvre Les méthodes Les moyens techniques Les moyens humains La communication sur le projet Bilan et perspectives Les éléments de bilan Les objectifs réalisés La réponse aux attentes des usagers Les points forts du projet Les points faibles du projet Les perspectives d'évolution Appréciation du porteur de projet Appréciation du porteur de projet Conseils aux futurs porteurs de projet similaire Critères d évaluation Innovation Impact Reproductibilité Pérennité...9 Ressources ou compléments d'information

4 1- Contexte et objectifs du projet 1.1 Contexte et origine du projet Le projet de lancer une coopérative d assistance informatique repose sur deux constats majeurs : Les services à la personne connaissent un fort potentiel de développement, particulièrement dans le domaine de l informatique. La nécessité d apporter une réponse alternative aux besoins de support informatique à domicile pour les particuliers. La volonté de créer la société sous la forme d une coopérative a différentes causes : Il s agit d un projet personnel du fondateur qui souhaitait de créer quelque chose au sein de l économie sociale et solidaire. Elle s inscrit également dans une perspective de motivation des intervenants par leur statut particulier (ce sont des entrepreneurs salariés, voués à devenir associés de la coopérative). Car la motivation de ces derniers semble particulièrement importante dans le domaine des services à la personne où le contact avec le client est direct et où la satisfaction de celui-ci dépend non seulement de la qualité de la prestation effectuée mais aussi du contact établi avec la personne. 1.2 Objectifs et enjeux Les objectifs au lancement de la coopérative Alternative Assistance Informatique étaient les suivants : Créer et développer une activité économique (création de richesses économiques et d emplois) via un projet alternatif permettant à des personnes au profil d entrepreneur de créer leur emploi. Répondre aux besoins en matière de services informatique à domicile pour les particuliers. Atteindre et maintenir un niveau d excellence dans la qualité des prestations de service. 2- Description et organisation du projet 2.1 Les acteurs du projet Actuellement cinq personnes travaillent pour Alternative Assistance Informatique. Elles ont le statut d entrepreneur salarié et sont (ou sont vouées à devenir) associés de la coopérative. 2.2 Les services proposés Les services proposés sont (toujours dans le domaine informatique) : dépannage ; formations ; conseils. En somme tout ce qui est autorisé par le cadre juridique très précis des services à la personne (Plan Borloo). 4

5 2.3 Les publics bénéficiaires Les publics bénéficiaires d Alternative Assistance Informatique ne peuvent être que des particuliers, dans la mesure où la coopérative s est engagée par un contrat d exclusivité avec l État à n effectuer que des services à la personne. 2.4 La dimension financière La coopérative n a bénéficié de subventions que lors de son lancement. Ces dernières étaient : une subvention de la Région Alsace équivalente au prêt contracté auprès de l A.D.I.E. (Association pour le Droit à l Initiative Economique) soit euros ; une subvention de la Fondation Macif pour les opérations de communication de euros. Quant aux autres financements du projet : euros ont été apportés par le fondateur principal du projet ; euros par l ensemble des associés. La mise en oeuvre du projet 3.1 Les étapes de mise en oeuvre Janvier 2006 : démarrage du projet : le fondateur se forme en management, gestion, droit grâce à l A.F.P.A. (Association nationale pour la Formation Professionnelle des Adultes). Phase d étude de marché et de montage du projet. Développement du site internet et du logiciel de la coopérative. Octobre 2006 : date de démarrage officielle, création de la S.C.O.P. (Société Coopérative de Production). Période de communication. Novembre 2006 : début des activités en clientèle. 3.2 Les méthodes De manière générale, la méthode utilisée pour la mise en oeuvre du projet diffère peu de la méthode classique de création d entreprise : étude de marché, montage d un business plan, dépôt des différents statuts Le choix de statut SCOP implique évidemment une connaissance du fonctionnement, des avantages et inconvénients de ce dernier. 3.3 Les moyens techniques Les principaux moyens techniques : La création en amont du site internet et le travail sur son référencement (support de communication). Le développement sur ce site d un logiciel qui permet de gérer les interventions des techniciens, les plannings, les demandes de renseignement ou d intervention etc. Cet outil permet de fédérer les activités et de garantir certains aspects juridiques dans la mesure où, par exemple, le gérant doit qualifier et valider les demandes d interventions prises en charge par les intervenants salariés. 5

6 Ce logiciel n est pas indispensable compte tenu du volume d activité de la société (un fichier Excel aurait pu suffire), mais la profession initiale du porteur de projet a rendu sa création naturelle. Enfin, il faut noter le moyen de transport des salariés de la coopérative est généralement leur voiture personnelle, leur travail s effectuant au domicile des clients. 3.4 Les moyens humains Au départ deux personnes travaillent dans la coopérative. Aujourd hui (février 2008), on compte cinq personnes. Le recrutement des personnes est l aspect le plus sensible du projet et a connu une évolution au fil du temps : Au départ le fondateur recherchait surtout des informaticiens qui souhaitaient développer une activité complémentaire en réalisant au sein de la coopérative des services informatiques à la personne, mais de plus en plus, il recherche des personne susceptibles de s investir dans la coopérative et prêtes à se lancer dans la création de leur emploi et le développement d un territoire. Dans tous les cas, la personne ne doit pas être dans une recherche de salariat mais d entreprenariat, et doit donc être sensibilisé à la démarche de création de son entreprise. Les personnes recrutées répondent donc à un profil précis : ce sont des informaticiens expérimentés (aucun diplôme adapté ne permet de sélectionner les candidats), souhaitant monter leur propre activité dans le domaine des services informatiques à la personne. 3.5 La communication sur le projet Divers supports de communication ont été utilisés : presse, télévision, CE d entreprise, flyers, etc. Le site Internet reste aussi un très bon moyen de communication, ainsi que la présence sur les salons qui permet d aller à la rencontre des gens et d expliquer l activité d Alternative Assistance Informatique et ses particularités. Cette communication a permis à la coopérative d être visible mais n a pas vraiment été une source d activité (le bouche à oreille est une source bien plus importantes). 4- Bilan et perspectives 4.1 Les éléments de bilan Les objectifs réalisés Au niveau financier : Pour la première année, en termes strictement financiers, les objectifs réalisés étaient inférieurs aux prévisions. Le résultat reste néanmoins positif puisque la coopérative a engendré des bénéfices (Chiffre d affaires d environ euros), et qu il faut prendre en compte le fait qu elle n a pas eu de financements importants pour démarrer. L objectif pour l année à venir est de doubler le chiffre d affaires. 6

7 Au niveau de la visibilité : Peu à peu la coopérative, structure de l économie sociale et solidaire, est reconnue comme efficace (100% des clients satisfaits), et il y a fort à penser que le bouche à oreille sera ici particulièrement fort pour faire connaître la coopérative au niveau régional La réponse aux attentes des usagers Alternative Assistance Informatique répond à une demande croissante de services informatiques à domicile (liée aux avantages fiscaux permis par le plan Borloo pour les services à la personne et au développement de l équipement informatique en général). Les services allant du simple conseil pour l achat de matériel au dépannage en passant par la formation permettent de couvrir l ensemble de la demande des particuliers. De plus, cette réponse réalisée par un acteur de l économie sociale et solidaire se fait avec un soucis réel concernant la qualité des prestations assurées Les points forts du projet Les points forts d Alternative Assitance Informatique sont les suivants : Au niveau du fonctionnement de la société en elle-même, il s agit d une coopérative, ce qui implique donc un fonctionnement démocratique. La coopérative fonctionne sans subventions (autres que celles reçues pour le lancement), ce qui lui confère une grande autonomie. Les entrepreneurs salariés sont rémunérés en fonction des gains produits (d où une forte motivation et implication de la part de ces derniers et un risque moindre d endettement de la coopérative) Les points faibles du projet Les points faibles d Alternative Assistance Informatique sont les suivants : Difficultés de recrutement : l entrepreneur salarié de la coopérative doit non seulement être un bon informaticien mais les services à la personne impliquent aussi qu il soit pédagogue et à l écoute des besoins de ses clients. De plus l entrepreneur salarié doit être un entrepreneur à la base : la coopérative ne forme pas ses salariés à l entreprenariat comme cela pourrait être le cas dans une Coopérative d Activité et d Emploi (qui reçoit des subventions pour mener à bien ce projet), elle l accompagne par contre dans le travail de communication nécessaire au développement de son activité dans une zone donnée. Forte implication nécessaire des candidats, et donc difficultés à trouver les personnes capables de se lancer dans la création de leurs emplois. Les services informatiques à la personne nécessitent un forte disponibilité et peuvent facilement empiéter sur la sphère privée (appel tardifs ou les week-end, prestations parfois urgentes ) Le temps de développer son réseau peut être long (> 1 an) avant que l activité ne soit viable pour la personne. 7

8 4.1.5 Les perspectives d'évolution Alternative Assistance Informatique doit chercher à développer son chiffre d affaires par l augmentation de son volume d activité (recherche de nouveaux clients et partenariats). La coopérative projette aussi de développer son projet sur d autres territoires que la région Alsace (projet délicat, un faible nombre de demandes de personnes intéressées correspondant au profil recherché). 4.2 Appréciation du porteur de projet Appréciation du porteur de projet Une structure de L ESS peut-elle s inspirer des entreprises de portage salarial et des franchiseurs? La question peut surprendre tant ces mondes sont éloignés et pourtant c est bien le positionnement de notre coopérative. La réponse à cette question est alors : Oui en n y prenant que le meilleur vis-à-vis des intervenants et des usagers tout en oeuvrant dans un secteur qui s y prête particulièrement bien : les services à la personne. Les services à la personne constituaient un secteur économique initialement pourvu par les acteurs de l ESS. Le Plan Borloo l a rendu attractif aux entreprises de l économie marchande qui innovent et se développent en consommant la plus grande partie de la forte croissance du secteur. Pour rester leader sur ce secteur, les structures de l ESS mériteraient non seulement de faire reconnaître l adéquation de leurs valeurs avec les activités de services aux personnes, mais aussi de démontrer leurs capacités à innover. Je tente d y contribuer avec ce projet permettant à la fois de développer une activité de service où l ESS est quasi absente et surtout de permettre à des personnes de créer leur propre emploi en limitant au maximum leur prise de risque Conseils aux futurs porteurs de projet similaire Si une personne souhaite créer une activité de services à la personne dans le domaine de l informatique et sous statut SCOP, le porteur de projet l invite à contacter le réseau d Alternative Assistance Informatique, qui pourra lui apporter son soutien et ses compétences. Le porteur de projet reste disponible pour tout renseignement complémentaire. 8

9 5- Critères d évaluation 5.1 Innovation Alternative Assistance Informatique innove : c est la première coopérative de France à se lancer dans les services informatiques à la personne ; et elle le fait aussi avec la possibilité de permettre à des gens de développer leur activité en son sein. 5.2 Impact La coopérative est trop jeune pour parler d impact réel dans la région Alsace. Cependant il semble que la coopérative, par son mode de fonctionnement et son domaine d activité novateurs, soit vouée à servir de modèle. De plus la coopérative se voit déjà reconnue dans le milieu de l économie sociale et solidaire. 5.3 Reproductibilité Il n est pas forcément intéressant de reproduire le projet dans un autre territoire, puisqu il suffirait de se rallier au projet et de l étendre. 5.4 Pérennité La coopérative n'a pas de limite de développement, dans la mesure où il s'agit de télétravail, l'augmentation du nombre de salariés entrepreneurs entrainerait simplement un nécessaire outillage supplémentaire. De plus, son autonomie financière (Alternative Assistance ne reçoit pas de subvention), lui permet de ne pas dépendre d'une tendance politique. Cependant la pérennité du projet se voit limité dans le temps par les domaines sur lesquels il est axé : le service à la personne bénéficie à l'heure actuel d'un fort soutien des pouvoirs publics (c.f. : le plan Borloo sur les services à la personne), et semble être «à la mode», ce qui ne sera peut être plus le cas dans quelques années ; le cadre juridique des services à la personne pourrait très bien évoluer et ne plus inclure les services informatiques ; l'informatique est un domaine peu prévisible : personne ne peut assurer que dans une dizaine d'année l'utilisation de l'ordinateur soit basé sur des choses qui nécessitent l'intervention à domicile d'informaticiens. Mais il faut cependant noter que la coopérative peut évoluer en modifiant son coeur de travail (par exemple en ne faisant que de la formation) et qu'elle pourra si elle le souhaite, sortir du cadre du service à la personne si ce dernier ne s'avérait plus intéressant pour elle. 9

10 Ressources ou compléments d'information Contact : MARK Matthieu, Fondateur et gérant d'alternative-assistance Informatique Adresse : 63 route du Général de Gaulle Schiltigheim Téléphone : Site : 10

Alternative Assistance Informatique : une société de dépannage informatique à domicile

Alternative Assistance Informatique : une société de dépannage informatique à domicile Alternative Assistance Informatique : une société de dépannage informatique à domicile CRÉATION ET DÉVELOPPEMENT D UNE COOPÉRATIVE DE SERVICES À LA PERSONNE SPÉCIALISÉE DANS L INFORMATIQUE. Initiative

Plus en détail

Centre de Ressources Informatiques de Rezé l'informatique pour tous

Centre de Ressources Informatiques de Rezé l'informatique pour tous DIESS Lille-Métropole Développement des Initiatives d'economie Sociale et Solidaire 1 bis place Charles Roussel 59200 TOURCOING Contact : Ignace Motte 03.20.24.39.03 ignacemotte@diess.fr OTeN - IRIS Observatoire

Plus en détail

Webu. Une SARL Coopérative spécialisée dans la communication Internet. DIESS Lille-Métropole. OTeN - IRIS ANIS

Webu. Une SARL Coopérative spécialisée dans la communication Internet. DIESS Lille-Métropole. OTeN - IRIS ANIS DIESS Lille-Métropole Développement des Initiatives d'economie Sociale et Solidaire 1 bis place Charles Roussel 59200 TOURCOING Contact : Ignace Motte 03.20.24.39.03 ignacemotte@diess.fr OTeN - IRIS Observatoire

Plus en détail

Port Parallèle : une C.A.E. (Coopérative d Activité et d Emploi) dédiée aux métiers des TIC

Port Parallèle : une C.A.E. (Coopérative d Activité et d Emploi) dédiée aux métiers des TIC DIESS Lille-Métropole Développement des Initiatives d'economie Sociale et Solidaire 1 bis place Charles Roussel 59200 TOURCOING Contact : Ignace Motte 03.20.24.39.03 ignacemotte@diess.fr OTeN - IRIS Observatoire

Plus en détail

Au service de toutes celles et ceux qui ont envie d entreprendre

Au service de toutes celles et ceux qui ont envie d entreprendre Au service de toutes celles et ceux qui ont envie d entreprendre Business plan Formation Financement BPE Création Finances Commerce Édito Com des images / Région Picardie Les efforts réalisés depuis plusieurs

Plus en détail

BULLETIN D INSCRIPTION Réponse souhaitée pour le 30 octobre 2014 dernier délai par mail à l adresse suivante : aurelie.rojewski@artoiscomm.

BULLETIN D INSCRIPTION Réponse souhaitée pour le 30 octobre 2014 dernier délai par mail à l adresse suivante : aurelie.rojewski@artoiscomm. DIRECTION DU DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE BULLETIN D INSCRIPTION Réponse souhaitée pour le 30 octobre 2014 dernier délai par mail à l adresse suivante : aurelie.rojewski@artoiscomm.fr FORMATION RELATIVE AUX

Plus en détail

CLÉS. pour réussir votre création d entreprise en Ardèche

CLÉS. pour réussir votre création d entreprise en Ardèche E 7 CLÉS pour réussir votre création d entreprise en Ardèche 1 Etre un créateur dans l âme Créer puis gérer une entreprise demande de solides qualités personnelles : Désir d entreprendre Engagement fort

Plus en détail

1. LA STRUCTURE DE LA FONCTION COMMERCIALE 3. DEFINITION DES EMPLOIS COMMERCIAUX TYPES

1. LA STRUCTURE DE LA FONCTION COMMERCIALE 3. DEFINITION DES EMPLOIS COMMERCIAUX TYPES Secrétaire commerciale Module 1 : Fiches de commerce Chapitre 2 : Les métiers commerciaux Plan du Chapitre 2 : Les métiers commerciaux 1. LA STRUCTURE DE LA FONCTION COMMERCIALE 2. ANALYSE D'UNE OFFRE

Plus en détail

OFFRE D EMPLOI. 2.1 La définition du poste

OFFRE D EMPLOI. 2.1 La définition du poste OFFRE D EMPLOI 1 Introduction Définir une offre d emploi type n est pas un processus anodin à sous-estimer. En effet, l offre que l entreprise va communiquer représente la proposition d emploi vacant.

Plus en détail

Le réseau d entreprises : s associer et rester indépendant!

Le réseau d entreprises : s associer et rester indépendant! Le réseau d entreprises : s associer et rester indépendant! Regroupés autour d une enseigne commune, les commerçants associés sont des distributeurs grâce à une organisation amont forte et structurée qui

Plus en détail

Classification et accords de salaires pour les salariés des entreprises du paysage CCN du 10 octobre 2008 étendue le 25 mars 2009

Classification et accords de salaires pour les salariés des entreprises du paysage CCN du 10 octobre 2008 étendue le 25 mars 2009 Classification et accords de salaires pour les salariés des entreprises du paysage CCN du 10 octobre 2008 étendue le 25 mars 2009 Les entreprises du paysage de la CNATP ont 6 mois après la date d extension

Plus en détail

REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS

REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS Référentiel d activités Le référentiel d activités décline les activités rattachées aux six fonctions exercées par l encadrement

Plus en détail

Appel à manifestation d intérêts Economie numérique

Appel à manifestation d intérêts Economie numérique Appel à manifestation d intérêts Economie numérique CONTEXTE La Région considère comme prioritaire le secteur numérique, vecteur essentiel de performance, de modernité et d attractivité du territoire,

Plus en détail

COMPTE ÉPARGNE TEMPS Parce que le temps est une vraie valeur

COMPTE ÉPARGNE TEMPS Parce que le temps est une vraie valeur COMPTE ÉPARGNE TEMPS Parce que le temps est une vraie valeur Nous confier votre Compte Épargne Temps, c est gagner bien plus que du temps. Le Compte Épargne Temps est pour l entreprise une véritable opportunité.

Plus en détail

Le tertiaire supérieur : Un potentiel de création de 20 000 emplois sur la métropole d ici 2020?

Le tertiaire supérieur : Un potentiel de création de 20 000 emplois sur la métropole d ici 2020? Le tertiaire supérieur : Un potentiel de création de 20 000 emplois sur la métropole d ici 2020? 28 novembre 2013 Le Tertiaire Supérieur sur Lille Métropole? Les sources? Le Contrat d Etude Prospective

Plus en détail

Appel à manifestation d intérêt

Appel à manifestation d intérêt Investissements d Avenir Développement de l Économie Numérique Appel à manifestation d intérêt Diffusion de la simulation numérique 2014 IMPORTANT ADRESSE DE PUBLICATION DE L APPEL A MANIFESTATION D INTERET

Plus en détail

Avant de commencer, merci de renseigner les données suivantes :

Avant de commencer, merci de renseigner les données suivantes : Le questionnaire ci dessous a pour objectif de faire le point sur le RESSOL, sur notre dernière action à savoir le mois de l Economie Sociale et Solidaire et sur nos pistes d évolution. Ce questionnaire

Plus en détail

RESSOURCES HUMAINES. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain.

RESSOURCES HUMAINES. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain. Solutions de gestion RESSOURCES HUMAINES Parce que votre entreprise est unique, parce que

Plus en détail

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES SEILLER EMPLOIV CONSEILLER EMPLOI FORMATION INSERTION REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES FONCTION 1 : INTERVENTION AUPRÈS DES PERSONNES ÉLABORATION DE PROJETS ET ACCOMPAGNEMENT DE PARCOURS D INSERTION

Plus en détail

EDUKLAB. Le crowdfunding pour votre école

EDUKLAB. Le crowdfunding pour votre école EDUKLAB Le crowdfunding pour votre école Le crowdfunding dans l éducation Nos offres pour les écoles Ils nous font confiance Qui nous sommes Nous contacter Le crowdfunding dans l éducation Le crowdfunding

Plus en détail

Cahier des charges atelier de formation DE L ETUDE DE MARCHE A LA STRATEGIE COMMERCIALE

Cahier des charges atelier de formation DE L ETUDE DE MARCHE A LA STRATEGIE COMMERCIALE Cahier des charges atelier de formation DE L ETUDE DE MARCHE A LA STRATEGIE COMMERCIALE 2015 1-Présentation de La Miel Dans le cadre du soutien aux créateurs et dirigeants d entreprises implantés sur le

Plus en détail

LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Les dispositifs statutaires de mobilité interne

LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Les dispositifs statutaires de mobilité interne LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE La loi n 2009-972 du 3 août 2009 relative à la mobilité et aux parcours professionnels dans la fonction publique

Plus en détail

Les avantages de travailler avec des collaborateurs freelance

Les avantages de travailler avec des collaborateurs freelance Liberté, flexibilité, rapport qualité-prix Les avantages de travailler avec des collaborateurs freelance CONTENU 2 Introduction 2 La plus-value d un collaborateur free-lance 5 Conclusion Introduction En

Plus en détail

LES PARTICULARITÉS DE LA COOPÉRATIVE DE SOLIDARITÉ

LES PARTICULARITÉS DE LA COOPÉRATIVE DE SOLIDARITÉ Vous envisagez de vous lancer en affaires sous la formule «Coopérative»? Une coopérative est une personne morale regroupant des personnes ou sociétés qui ont des besoins économiques, sociaux ou culturels

Plus en détail

Date limite de dépôt des candidatures : Lundi 2 novembre 2015, à 12 : 00

Date limite de dépôt des candidatures : Lundi 2 novembre 2015, à 12 : 00 Cahier des charges de l Appel à Projets communautaire 2015 «Actions d animations sportives» Le présent cahier des charges porte à la connaissance des porteurs de projets les conditions de sélection des

Plus en détail

COMETIK, le partenaire incontournable de la communication Web

COMETIK, le partenaire incontournable de la communication Web COMETIK, le partenaire incontournable de la communication Web Dossier de presse 2012-2013 Réussite, Dynamisme, Prospérité COMETIK en 3 mots Réussite, proximité et dynamisme REUSSITE Cometik est une agence

Plus en détail

AGEFOS PME Ile-de-France. Appel d offres PLATE-FORME FORMATION INFORMATION. La GPEC au cœur des entreprises du Parc de Courtaboeuf.

AGEFOS PME Ile-de-France. Appel d offres PLATE-FORME FORMATION INFORMATION. La GPEC au cœur des entreprises du Parc de Courtaboeuf. AGEFOS PME Ile-de-France Appel d offres PLATE-FORME FORMATION INFORMATION La GPEC au cœur des entreprises du Parc de Courtaboeuf 17 décembre 2009 Contact : Christelle Soury AGEFOS PME IDF Délégation Sud

Plus en détail

Article 2 Participants

Article 2 Participants Prix de l innovation sociale 2015 en Essonne Règlement de l Appel à Initiatives Article 1 Présentation Le prix de l innovation sociale est organisé par le Conseil général de l Essonne, en collaboration

Plus en détail

Proservia se mobilise aux côtés de ses collaborateurs pour leur permettre de révéler leurs talents.

Proservia se mobilise aux côtés de ses collaborateurs pour leur permettre de révéler leurs talents. PROSERVIA DOSSIER DE PRESSE MARS 2013 PRÉAMBULE Depuis sa création, Proservia démontre par ses actions que la mise en œuvre d une véritable gestion des Ressources Humaines au sein d une SSII est compatible

Plus en détail

Comment réussir ses recrutements en gestion, comptabilité et finance?

Comment réussir ses recrutements en gestion, comptabilité et finance? Comment réussir ses recrutements en gestion, comptabilité et finance? Pour de nombreuses entreprises, la rentrée scolaire marque le début d un trimestre propice aux prises de décision. Dans le domaine

Plus en détail

Dossier de Candidature

Dossier de Candidature Dossier de Candidature Concours de création d entreprise en création numérique 2 MODE D EMPLOI Pour compléter votre dossier de candidature, nous vous invitons à suivre la démarche suivante : 1. Téléchargez

Plus en détail

ACTIONS GLOBALES. Optimisation des trajets de véhicules de moins de 3,5 tonnes ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES

ACTIONS GLOBALES. Optimisation des trajets de véhicules de moins de 3,5 tonnes ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES FICHE ACTIONS Réseau Coursiers ACTIONS GLOBALES Optimisation des trajets de véhicules de moins de 3,5 tonnes ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES Sensibilisation des clients aux risques de pollution liés aux

Plus en détail

«L art d accompagner les dirigeants» COACHING CROISÉ ACCOMPAGNEMENT DE DIRIGEANTS ET MENTORAT. Le partenaire de votre réussite

«L art d accompagner les dirigeants» COACHING CROISÉ ACCOMPAGNEMENT DE DIRIGEANTS ET MENTORAT. Le partenaire de votre réussite «L art d accompagner les dirigeants» COACHING CROISÉ ACCOMPAGNEMENT DE DIRIGEANTS ET MENTORAT F A I S O N S CONNAISSANCE > VOUS ÊTES Dirigeant d une petite ou moyenne entreprise Repreneur d une entreprise

Plus en détail

Colloque régional DIRECCTE Alsace. Prévention des risques professionnels dans les activités de services à la personne

Colloque régional DIRECCTE Alsace. Prévention des risques professionnels dans les activités de services à la personne Agence nationale des services à la personne Colloque régional DIRECCTE Alsace Prévention des risques professionnels dans les activités de services à la personne Strasbourg, 22 novembre 2010 La politique

Plus en détail

Table des matières. Introduction

Table des matières. Introduction Table des matières Introduction A la suite de l obtention de mon baccalauréat économique et social mention assez bien, je me suis dirigée vers la formation Gestion des Entreprises et des Administrations

Plus en détail

De Particulier à Particulier

De Particulier à Particulier De Particulier à Particulier Mon Aide Immobilière en quelques mots Société de CONSEIL et de COMMUNICATION IMMOBILIERE née en 2013 à Bordeaux. Positionnée sur un marché jusque là inexploité en France, Mon

Plus en détail

ASSOCIATION et Chantiers d Insertion par l Activité Economique. Michel Boudol Responsable Atelier DEEE

ASSOCIATION et Chantiers d Insertion par l Activité Economique. Michel Boudol Responsable Atelier DEEE ASSOCIATION et Chantiers d Insertion par l Activité Economique Michel Boudol Responsable Atelier DEEE 1 Créée en 1985 Implantée dans une ZUS de l agglomération Grenobloise Action Sociale, Environnementale

Plus en détail

Appel à Projet Innovation Sociale - Cahier des charges. APPEL A PROJETS INNOVATION SOCIALE. Octobre 2011 Stratégie Régionale Innovation

Appel à Projet Innovation Sociale - Cahier des charges. APPEL A PROJETS INNOVATION SOCIALE. Octobre 2011 Stratégie Régionale Innovation APPEL A PROJETS INNOVATION SOCIALE Octobre 2011 Stratégie Régionale Innovation E Collectivité Territoriale de Corse propose un modèle économique qui peut jouer un rôle de vecteur de omiques des dimensions

Plus en détail

Capital Pharma Consulting accompagne les pharmaciens dans le développement

Capital Pharma Consulting accompagne les pharmaciens dans le développement Du conseil à l excellence entrepreneuriale Capital Pharma Consulting accompagne les pharmaciens dans le développement et l'optimisation de la rentabilité de leur officine. Chaque officine, chaque entreprise

Plus en détail

Dossier de candidature

Dossier de candidature Dossier de candidature Bourse Charles Foix édition 2015 Le dossier est à retourner avant le vendredi 24 juillet 2015 à minuit par mail ou par courrier (le cachet faisant foi) à : S I L V E R V A L L E

Plus en détail

Atelier de professionnalisation dans le BTS TOURISME au Lycée Colbert, Lyon

Atelier de professionnalisation dans le BTS TOURISME au Lycée Colbert, Lyon Atelier de professionnalisation dans le BTS TOURISME au Lycée Colbert, Lyon Le nouveau a été mis en place en septembre 2012 pour remplacer les BTS : AGTL (Animation et gestion du tourisme local) et VPT

Plus en détail

Charte des ressources humaines

Charte des ressources humaines Charte des ressources humaines ANTICIPER Pour être acteurs stratégiques du changement ACCUEILLIR Savoir identifier, attirer, choisir et fidéliser les collaborateurs RECONNAÎTRE Apprécier les compétences

Plus en détail

OPEN a très vite intégré les réseaux sociaux dans son dispositif de recrutement afin d être en phase avec la génération de candidats recherchés.

OPEN a très vite intégré les réseaux sociaux dans son dispositif de recrutement afin d être en phase avec la génération de candidats recherchés. Avec plus de 3 000 collaborateurs, OPEN se positionne comme un acteur de la Transformation et de la Performance des Directions Informatiques des grandes entreprises. Elle figure parmi les premières Entreprises

Plus en détail

[LE BUSINESS PLAN] Chambre de Commerce et d industrie de Lyon. Novacité

[LE BUSINESS PLAN] Chambre de Commerce et d industrie de Lyon. Novacité Chambre de Commerce et d industrie de Lyon Novacité [LE BUSINESS PLAN] Le Centre Européen d'entreprise et d'innovation Novacité (CEEI Novacité) est une structure animée par la Chambre de Commerce et d'industrie

Plus en détail

Valoriser son parcours professionnel

Valoriser son parcours professionnel Module - 1 Valoriser son parcours professionnel Vous devez vous préparez à intégrer le marché du travail. Pour cela, vous allez devoir apprendre à parler de vos études en termes professionnels et non disciplinaires.

Plus en détail

PARCOURS FORMATION 2014

PARCOURS FORMATION 2014 Branche des commerces de détail de papeterie, fournitures de bureau, bureautique et informatique APPEL A PROPOSITIONS A L ATTENTION DES ORGANISMES DE FORMATION PARCOURS FORMATION 2014 Maxime MARION Fédération

Plus en détail

Exclusive Restaurant se lance en franchise

Exclusive Restaurant se lance en franchise Dossier de Presse / Décembre 2012 Exclusive Restaurant se lance en franchise Parce qu un bon moment peut faire toute la différence. Ex c l usi ve R esta u ran ts - SAS au capital de 44 560 - RCS Par i

Plus en détail

Observatoire de la performance des PME-ETI

Observatoire de la performance des PME-ETI Observatoire de la performance des PME-ETI 30 ème édition Octobre 2013 OpinionWay 15 place de la République 75003 Paris. Charles-Henri d Auvigny, Matthieu Cassan, Emmanuel Kahn & pour Méthodologie Méthodologie

Plus en détail

L'outil numérique moyen de reconnaissance et de mutualisation dans le Pays du Grand Bergeracois

L'outil numérique moyen de reconnaissance et de mutualisation dans le Pays du Grand Bergeracois L'outil numérique moyen de reconnaissance et de mutualisation dans le Pays du Grand Bergeracois Youenn HUON, directeur Le Pays du Grand Bergeracois Le Pays du Grand Bergeracois Le paysage intercommunal

Plus en détail

2. Ayant une activité dans les secteurs de la haute technologie, du numérique ou des sciences de la vie;

2. Ayant une activité dans les secteurs de la haute technologie, du numérique ou des sciences de la vie; Dispositif d avance remboursable financé avec le concours du programme des Investissements d Avenir dans le cadre d un accompagnement du French Tech Hub Mode d emploi* En 2014, l Etat a décidé de soutenir

Plus en détail

Présentation du Réseau de Revendeurs & Intégrateurs Informatiques

Présentation du Réseau de Revendeurs & Intégrateurs Informatiques Présentation du Réseau de Revendeurs & Intégrateurs Informatiques Dossier de présentation Page 1 sur 6 La Franchise INFOLYS Vous souhaitez exploiter un magasin de vente de matériel informatique, nous vous

Plus en détail

Edito. Romain BUCHÉ Dirigeant fondateur INWIN

Edito. Romain BUCHÉ Dirigeant fondateur INWIN 1 Edito L enseigne INWIN offre à ses franchisés l opportunité de proposer sur un territoire exclusif, un catalogue exhaustif de solutions digitales. Ils bénéficient en plus de l expérience et du savoir-faire

Plus en détail

APPEL A MANIFESTATION D INTERET RECHERCHE DE PRESTATAIRES POUR LES DLA DE MIDI-PYRENEES POUR LA PERIODE 2014/2016

APPEL A MANIFESTATION D INTERET RECHERCHE DE PRESTATAIRES POUR LES DLA DE MIDI-PYRENEES POUR LA PERIODE 2014/2016 APPEL A MANIFESTATION D INTERET RECHERCHE DE PRESTATAIRES POUR LES DLA DE MIDI-PYRENEES POUR LA PERIODE 2014/2016 Principes de fonctionnement du DLA -Mai 2014- PROCEDURE DE GESTION DES PRESTATAIRES 1 Contexte

Plus en détail

FICHE DE FONCTION - 04

FICHE DE FONCTION - 04 FICHE DE FONCTION - 04 ANIMATEUR/EDUCATEUR de classe 1 INTITULE DE LA FONCTION : animateur/éducateur RELATIONS HIERARCHIQUES L animateur/éducateur de classe 1 exerce ses fonctions sous la responsabilité

Plus en détail

Projet de cahier des charges

Projet de cahier des charges Projet de cahier des charges Appel à candidatures d organismes de formation portant sur la mise en œuvre des formations «La prévention des risques professionnels dans l économie sociale et solidaire :

Plus en détail

du Commercial Profil d activités

du Commercial Profil d activités Activités des salariés permanents des agences d intérim Profil d activités du Commercial Activités type Développer et suivre le chiffre d affaire et la rentabilité du portefeuille confié par des actions

Plus en détail

transmission oseo.fr Pour financer et accompagner les PME

transmission oseo.fr Pour financer et accompagner les PME transmission oseo.fr OSEO Document non contractuel Réf. : 6521-02 Janvier 2007 Pour financer et accompagner les PME transmission oser pour gagner! Vous voulez reprendre une entreprise? Les opportunités

Plus en détail

Description Master General Management

Description Master General Management Description Master General Management L intérêt de ce master, qui s appuie sur un partenariat entre d un côté l école d ingénieur Polytech Annecy Chambéry et de l autre l Institut de Management de l Université

Plus en détail

Entreprendre en franchise

Entreprendre en franchise Imprimé avec des encres végétales sur du papier PEFC par une imprimerie détentrice de la marque Imprim vert, label qui garantit la gestion des déchets dangereux dans les filières agréées. La certification

Plus en détail

Salon des services à la personne

Salon des services à la personne Salon des services à la personne Le Salon des services à la personne 3 ème édition Conférence La professionnalisation, un enjeu de taille dans le secteur des Services à la personne Organisée par MERCI+

Plus en détail

Temps partagé. La nouvelle solution emploi des PME et PMI performantes. Mutualisons les compétences Dynamisez votre entreprise

Temps partagé. La nouvelle solution emploi des PME et PMI performantes. Mutualisons les compétences Dynamisez votre entreprise Temps partagé La nouvelle solution emploi des PME et PMI performantes. Mutualisons les compétences Dynamisez votre entreprise Le Geyvo vous donne les moyens d intégrer la compétence que vous cherchez.

Plus en détail

ORANGE : Consultez le détail des offres ci-après. Typologie Nombre d offres Poste / Domaine ALTERNANCES 2 STAGES 2. Page 1/ 5. - Contrôle de gestion

ORANGE : Consultez le détail des offres ci-après. Typologie Nombre d offres Poste / Domaine ALTERNANCES 2 STAGES 2. Page 1/ 5. - Contrôle de gestion ORANGE : Consultez le détail des offres ci-après Typologie Nombre d offres Poste / Domaine ALTERNANCES 2 - Contrôle de gestion - Ressources humaines STAGES 2 - Ressources humaines - Marketing Page 1/ 5

Plus en détail

L achat de formation en 3 étapes :

L achat de formation en 3 étapes : L achat de formation en 3 étapes : 1- La définition du besoin de formation L origine du besoin en formation peut avoir 4 sources : Une évolution des choix stratégiques de l entreprise (nouveau métier,

Plus en détail

CONCOURS PHOTOS. Photographier le travail dans l'économie sociale et solidaire

CONCOURS PHOTOS. Photographier le travail dans l'économie sociale et solidaire CONCOURS PHOTOS Photographier le travail dans l'économie sociale et solidaire Photographier le travail dans l'économie sociale et solidaire Partenaires historiques du secteur de l économie sociale en protection

Plus en détail

Enquête sur l innovation. wallonnes

Enquête sur l innovation. wallonnes Enquête sur l innovation chez les TPE/PME wallonnes 7 TPE/PME wallonnes sur 10 innovent Lorsqu elles innovent et qu elles se font aider pour cela, elles enregistrent une croissance de 27,5% de leurs marges

Plus en détail

Demain s écrit aujourd hui

Demain s écrit aujourd hui exigence INSTITUT RÉGIONAL D ÉTUDES DE TECHNIQUES APPLIQUÉES implication résultats Demain s écrit aujourd hui www.irta.fr Pour un jeune, choisir IRTA c est adopter un état d esprit responsable et s impliquer

Plus en détail

Le tableau de bord de la DSI : un outil pour mieux piloter son informatique.

Le tableau de bord de la DSI : un outil pour mieux piloter son informatique. Le tableau de bord de la DSI : un outil pour mieux piloter son informatique. Introduction Face à l évolution constante des besoins fonctionnels et des outils informatiques, il est devenu essentiel pour

Plus en détail

Cahier des Charges / formation «Mieux vendre avec le Plan d'actions Commerciales»

Cahier des Charges / formation «Mieux vendre avec le Plan d'actions Commerciales» Cahier des Charges / formation «Mieux vendre avec le Plan d'actions Commerciales» Entité : CARINNA (Agence pour la Recherche et l Innovation en Champagne- Ardenne) Contact : Franck MOREL Chargé d affaires

Plus en détail

Dossier de presse. E-R-Plus 2010 Logiciel de gestion d entreprise et gestion de production pour les métiers du métal.

Dossier de presse. E-R-Plus 2010 Logiciel de gestion d entreprise et gestion de production pour les métiers du métal. Dossier de presse E-R-Plus 2010 Logiciel de gestion d entreprise et gestion de production pour les métiers du métal Septembre 2010 Contacts Presse Emmanuel ROHMER-SADOUN Tél : +33 (0)3 88 68 09 63 emmanuel@excellens.fr

Plus en détail

APPEL A PROJETS INNOVATION SOCIALE PROJETS ELIGIBLES AU FONDS POUR L'INNOVATION SOCIALE EN RHONE-ALPES (FISO RA) CAHIER DES CHARGES

APPEL A PROJETS INNOVATION SOCIALE PROJETS ELIGIBLES AU FONDS POUR L'INNOVATION SOCIALE EN RHONE-ALPES (FISO RA) CAHIER DES CHARGES APPEL A PROJETS INNOVATION SOCIALE PROJETS ELIGIBLES AU FONDS POUR L'INNOVATION SOCIALE EN RHONE-ALPES (FISO RA) CAHIER DES CHARGES Investissements d avenir Action : «Rhône-Alpes FISO Programme d investissements

Plus en détail

Mise en œuvre du plan de soutien à l Économie Sociale et Solidaire

Mise en œuvre du plan de soutien à l Économie Sociale et Solidaire Mise en œuvre du plan de soutien à l Économie Sociale et Solidaire Axe 2 : Accompagner l émergence d activités nouvelles, soutenir le développement de projets : Appel à projets 2015 «entreprendre autrement»

Plus en détail

Créer son entreprise lorsqu on est demandeur d emploi

Créer son entreprise lorsqu on est demandeur d emploi FÉVRIER 2015 ENTREPRENEURS N 15 ENTREPRENDRE LES MINI-GUIDES BANCAIRES lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Créer son entreprise lorsqu on est demandeur d emploi Ce guide

Plus en détail

ET AMÉLIORER LA SITUATION FINANCIÈRE DE L ENTREPRISE

ET AMÉLIORER LA SITUATION FINANCIÈRE DE L ENTREPRISE DAMIEN PÉAN ET AMÉLIORER LA SITUATION FINANCIÈRE DE L ENTREPRISE LES GUIDES PRATIQUES GESTION - COMPTABILITÉ - FINANCE Comprendre les comptes annuels et améliorer la situation financière de l entreprise

Plus en détail

OptimHome recherche des centaines de conseillers en immobilier indépendants

OptimHome recherche des centaines de conseillers en immobilier indépendants DOSSIER DE PRESSE OptimHome recherche des centaines de conseillers en immobilier indépendants www.optimhome-recrutement.com Contact presse : SHAN - Laetitia Baudon-Civet Tél. : 01 44 50 58 79 mail : laetitia.baudon@shan.fr

Plus en détail

LAURADOM ACCOMPAGNEMENT DES AUTO-ENTREPRENEURS. Parce que l administratif n est pas votre métier...

LAURADOM ACCOMPAGNEMENT DES AUTO-ENTREPRENEURS. Parce que l administratif n est pas votre métier... LAURADOM ACCOMPAGNEMENT DES AUTO-ENTREPRENEURS Parce que l administratif n est pas votre métier.... Consacrez-vous à votre activité en toute sérénité. Faites appel à un professionnel pour démarrer votre

Plus en détail

PACK ON DEMAND. Solution SaaS pour PME

PACK ON DEMAND. Solution SaaS pour PME PACK ON DEMAND Solution SaaS pour PME 1 Yourcegid RH Pack On Demand : Solution de gestion de la Paie et des Ressources Humaines, dédiée aux PME, en mode SaaS. Un grand souffle sur les ressources humaines

Plus en détail

Le premier réseau d affaires en France, en Europe et dans le monde

Le premier réseau d affaires en France, en Europe et dans le monde Le premier réseau d affaires en France, en Europe et dans le monde QU EST-CE QUE BNI? (Business Network Intenational) BNI, c est un ensemble d équipes de Métiers diff érents ayant Une volonté de croissance

Plus en détail

LA DEFINITION D UNE STRATEGIE

LA DEFINITION D UNE STRATEGIE LA DEFINITION D UNE STRATEGIE ACTIONNARIALE : UNE NECESSITE POUR TOUS LES DIRIGEANTS D ENTREPRISE Si les dirigeants d entreprise ont une vision stratégique à long terme de leur activité, ce même constat

Plus en détail

Janvier 2011. Mode d emploi des prêts accordés aux structures d utilité sociale dans le cadre du Grand Emprunt national.

Janvier 2011. Mode d emploi des prêts accordés aux structures d utilité sociale dans le cadre du Grand Emprunt national. Associations s i o s : comment m bénéficier é i des apports p financiers n i du programme r m investissement i s s e e n t d avenir (PIA)? Mode d emploi des prêts accordés aux structures d utilité sociale

Plus en détail

2 Quels usages peut-on faire du focus group? Encadré 1 L utilisation du focus group en évaluation. Explicitation Restitution. Usages du focus group

2 Quels usages peut-on faire du focus group? Encadré 1 L utilisation du focus group en évaluation. Explicitation Restitution. Usages du focus group LE FOCUS GROUP 1 Pourquoi utiliser cet outil en évaluation? Un focus group est un type d entretien de groupe composé de personnes concernées par une politique de développement ou une intervention. Il est

Plus en détail

LA TECHNOLOGIE DU LENDEMAIN

LA TECHNOLOGIE DU LENDEMAIN LA TECHNOLOGIE DU LENDEMAIN Société : VNEXT est une société de conseil et d expertises technologiques dans le domaine de l infrastructure IT, le développement des logiciels et la formation professionnelle.

Plus en détail

RÉSUMÉ DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION ÉVALUATION DES PRIX ET DES BOURSES SPÉCIALES DU CRSH

RÉSUMÉ DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION ÉVALUATION DES PRIX ET DES BOURSES SPÉCIALES DU CRSH RÉSUMÉ DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION ÉVALUATION DES PRIX ET DES BOURSES SPÉCIALES DU CRSH Juillet 2012 Contexte Les prix et les bourses spéciales du Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH) forment

Plus en détail

De Particulier à Particulier

De Particulier à Particulier De Particulier à Particulier Mon Aide Immobilière en quelques mots Nous sommes une société de CONSEIL et de COMMUNICATION IMMOBILIERE née en 2013 à Bordeaux. Positionnée sur un marché jusque là inexploité

Plus en détail

PROGRAMME de COOPÉRATION VOLONTAIRE (PCV) - HAÏTI APPUI à la GOUVERNANCE, à l ÉDUCATION et au DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE

PROGRAMME de COOPÉRATION VOLONTAIRE (PCV) - HAÏTI APPUI à la GOUVERNANCE, à l ÉDUCATION et au DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE PROGRAMME de COOPÉRATION VOLONTAIRE (PCV) - HAÏTI APPUI à la GOUVERNANCE, à l ÉDUCATION et au DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE Le Programme de coopération volontaire (PCV) est géré par un consortium de quatre

Plus en détail

Avec TesterTout.com, découvrez vos envies

Avec TesterTout.com, découvrez vos envies Dossier de presse Avril 2010 Avec TesterTout.com, découvrez vos envies Lancement de TesterTout.com Agence Marketing Editrice du 1 er programme gratuit d envoi de cadeaux pour tous Contact Aurélien Deschodt

Plus en détail

SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION

SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION Rapport d évaluation final de l Initiative de la nouvelle économie (INÉ) Date : le 17 mars 2010 Programme de l INÉ : contexte Dans le cadre du plan du gouvernement

Plus en détail

FRANCE_ MAROC_ BACHELORS 1 BAC+3_ E.LEARNING_ RÉSEAU

FRANCE_ MAROC_ BACHELORS 1 BAC+3_ E.LEARNING_ RÉSEAU TITRES CERTIFIÉS, RECONNUS PAR L ÉTAT FRANÇAIS NIVEAU II BAC + 3 180 CRÉDITS ECTS EUROPEAN CREDIT TRANSFER SYSTEM TITRES CERTIFIÉS, RECONNUS PAR L ÉTAT NIVEAU II BAC + 3 180 CRÉDITS ECTS EUROPEAN CREDIT

Plus en détail

Évaluer pour progresser

Évaluer pour progresser REFERENTIEL Février 2012 FONCTIONNEMENT ASSOCIATIF Évaluer pour progresser LE RÉFÉRENTIEL ASSOCIATIF : MODE D EMPLOI Présentation Pourquoi un référentiel? Le référentiel associatif est destiné aux associations

Plus en détail

Outil de veille environnementale

Outil de veille environnementale Outil de veille environnementale Qu est ce que la veille? «Activité continue et en grande partie itérative visant à une surveillance active de l environnement pour en anticiper les évolutions» Définition

Plus en détail

PRESENTATION. HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63

PRESENTATION. HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63 PRESENTATION HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63 Zone aéroparc2 Contact : M Jean-Claude REBISCHUNG 3 rue des Cigognes Email : info@hrexcellium.fr 67960 Strasbourg-aéroport Site web : www.hrexcellium.fr (en

Plus en détail

Class code. Former les Éducateurs À l'informatique pour notre Société Numérique. MagicMakers MagicMakers 1

Class code. Former les Éducateurs À l'informatique pour notre Société Numérique. MagicMakers MagicMakers 1 Class code Former les Éducateurs À l'informatique pour notre Société Numérique. MagicMakers MagicMakers 1 I. UNE VISION 2 En 2016 Madame la Maire de Villeneuve-les-Bois a été convaincue de l intérêt de

Plus en détail

INOP'S : un modèle prometteur

INOP'S : un modèle prometteur INOP'S : un modèle prometteur Décembre 2012 92 avenue de Wagram 75017 Paris Tel : +33 (0)1 56 56 63 33 info-france@pac-online.com Eric Monnoyer VP Consulting e.monnoyer@pac-online.com Le marché de l expertise

Plus en détail

L entrepreneur. 1. Qu est ce que l entrepreneur?

L entrepreneur. 1. Qu est ce que l entrepreneur? L 1. Qu est ce que l? Un est celui qui observe son environnement, identifie les opportunités qui se présentent eu plan économique ou social, réunit les moyens nécessaires, met en œuvre l activité et en

Plus en détail

Le financement de l ESS par la BPI en France

Le financement de l ESS par la BPI en France 1 Le financement de l ESS par la BPI en France Encourager un moteur du développement urbain local Cette fiche utile se propose de revenir sur l importance de l Economie Sociale et Solidaire pour les territoires

Plus en détail

LA PERFORMANCE DANS LE MEDICO-SOCIAL, ENJEUX, OUTILS, RÔLE DE L ANAP

LA PERFORMANCE DANS LE MEDICO-SOCIAL, ENJEUX, OUTILS, RÔLE DE L ANAP LA PERFORMANCE DANS LE MEDICO-SOCIAL, ENJEUX, OUTILS, RÔLE DE L ANAP Assises de l autonomie 10/06/10 PARIS Agence Nationale d Appui à la Performance des établissements de santé et médico-sociaux L Agence

Plus en détail

Investissements d Avenir Premier bilan du FSN PME, le Fonds Ambition Numérique, fonds dédié aux PME innovantes du domaine numérique,

Investissements d Avenir Premier bilan du FSN PME, le Fonds Ambition Numérique, fonds dédié aux PME innovantes du domaine numérique, MINISTERE DELEGUEE CHARGEE DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES, DE L INNOVATION ET DE L ECONOMIE NUMERIQUE COMMISSARIAT GENERAL A L INVESTISSEMENT C o m m u n i q u é d e p r e s s e C o m m u n i q u

Plus en détail

Quel contexte pour la gestion des ressources humaines?

Quel contexte pour la gestion des ressources humaines? Quel contexte pour la gestion des ressources humaines? Dans le contexte actuel, les PME-PMI subissent de nombreuses contraintes : la mondialisation et la concurrence internationale, la nécessité d être

Plus en détail

1 I NTRODUCTION La franchise se développe en France depuis les années soixante La franchise, stratégie commerciale, évolue avec son temps

1 I NTRODUCTION La franchise se développe en France depuis les années soixante La franchise, stratégie commerciale, évolue avec son temps 1INTRODUCTION La franchise se développe en France depuis les années soixante. Elle comptait, fin 2007, plus de 1150 réseaux actifs dans tous les secteurs d activité (commerce de détail aussi bien que services)

Plus en détail

Entreprendre Autrement avec l économie sociale et solidaire

Entreprendre Autrement avec l économie sociale et solidaire Entreprendre Autrement avec l économie sociale et solidaire L conomie sociale et solidaire regroupe un ensemble d entreprises de toutes tailles et de tous secteurs d. -Entreprise d insertion de menuiserie

Plus en détail

Programme IMPACT BOUSSOLE

Programme IMPACT BOUSSOLE Prendre le temps de réfléchir au long terme lorsqu on est pris dans la gestion de son organisation au quotidien n est pas chose aisée. Il faut pourtant s assurer que la stratégie de développement soit

Plus en détail