Depuis le 12 octobre,

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Depuis le 12 octobre,"

Transcription

1 Formation Prime Meryl-Fiber Constellium Syndicat n 1372 Prime dividendes. Les négociations concernant la prime sur les dividendes, qui s achèveront le 31 octobre prochain, s avèrent difficiles et bien décevantes. Les négociations achoppent sur les montants proposés. Le point sur les discussions en cours. >> Lire page 2. À la Une Élections professionnelles. S il est vrai que perdre des heures de délégation et son siège à la table des négociations est un coup dur, il existe toujours des opportunités de sortir la tête de l eau. En voici un nouvel exemple, commenté par la PEP s CFTC. >> Lire page 3. Élections dans la Fonction publique. Quelque postiers sont appelés à élire pour la première fois leurs représentants aux comités techniques et, comme lors des élections professionnelles précédentes, leurs représentants aux commissions administratives et consultatives paritaires. >> Lire page 4. Constellium : Négociations au point mort. Après sept mois de dialogue de sourds avec la direction, les syndicats de Constellium saisissent la justice pour démonter la note économique du PSE. >> Lire page 7. Réunis, sous un même toit Depuis le 12 octobre, date de l inauguration Dominante Avec la Maison de la Maison commune, commune, la CFTC et après une période de se donne les moyens transition que nous nous de ses ambitions sommes efforcés de réduire le plus possible, en prenant soin surtout de ne pas engendrer trop de désagréments, tous les services de la Confédération sont en ordre de bataille, prêts à relever les défis qui attendent la CFTC, à commencer par celui de la représentativité syndicale. Des services confédéraux opérationnels, mais aussi des locaux fonctionnels, des moyens techniques derniers cris, de nouvelles offres, des Fédérations et des Unions rassemblées sous un même toit pour rationaliser les déplacements et mutualiser les outils le tout au service des militants, telle est la philosophie qui a inspiré le transfert de nos locaux et présidé au regroupement de plusieurs structures CFTC sous un même toit. Et ce n est pas fini! 400 m 2 sont encore disponibles pour accueillir les Fédérations qui le souhaiteraient. Je voudrais illustrer mon propos en m appuyant sur deux exemples concrets. Les délégués syndicaux qui avaient l habitude de venir s approvisionner en outils de communication au service diffusion de notre ancien siège parisien seront maintenant accueillis dans un véritable espace de vente, la Boutique CFTC. Les stagiaires qui suivent les formations prodiguées dans le cadre de l ISF, auront, eux, le sentiment d entrer de plain-pied dans le XXI e siècle quand ils découvriront nos nouvelles salles de réunion : le jour et le nuit avec les anciennes salles du 13 qui, de l avis de tous, étaient obsolètes. Seuls le doute et le manque de confiance auraient pu nous empêcher de réaliser notre projet. Enfin, avec la Maison commune, la CFTC se donne les moyens de ses ambitions, s offre la possibilité d exploiter tout son potentiel, permet à ses militants d être fiers de la CFTC, une organisation syndicale moderne, dynamique, foisonnante, et qui franchira, à n en pas douter, un nouveau cap de son développement. PHILIPPE LOUIS, SECRÉTAIRE GÉNÉRAL, PANTIN, LE 13 OCTOBRE ISSN un Rendez-vous Faisons pencher la balance du bon côté! Retrouvez, encartée dans ce numéro, une nouvelle affiche à d apposer dans l espace affichage syndical de votre entreprise et sur les murs de vos structures! >> Lire page 5. Questions d Actu 51 e Congrès confédéral. Dans un mois, du 15 au 18 novembre, la région Poitou-Charentes accueillera au Futuroscope de Poitiers le 51 e Congrès confédéral de la CFTC. C est une première pour la région et une première pour les militants CFTC qui ont répondu présents en nombre et s affairent à faire de cet événement une réussite. Jean-Claude Lartigue, Président de l Union régionale CFTC du Poitou- Charentes, nous dit où en sont les préparatifs. >> Lire son portraittémoignage page 6. Retrouvez les dernières informations sur ce 51 e Congrès en page 5 ou sur

2 Syndicat Jeudi 13 Comité national Vendredi 14 - J. Voisin : rendez-vous avec Armand Minet, président du Syndicat CFTC pénitentiaire de Lille - P. Louis, P. Mencès, P. Coton, J. Thouvenel : journée d étude La CFTC, histoire et présence d un syndicalisme d inspiration chrétienne, à Paris Une semaine avec les dirigeants Lundi 17 - J. Voisin, P. Louis, P. Coton : rendez-vous avec la ministre Roselyne Bachelot, Claude Greff, secrétaire d'état chargée de la Famille et Marie-Anne Montchamp, secrétaire d'état, au ministère des Solidarités et de la Cohésion sociale - P. Coton : audition à l Assemblée nationale par Yves Bur, rapporteur, sur le PLFSS J. Thouvenel : Conseil général de la CSI, à Elewijt en Belgique (jusqu au 18) Mardi 18 - J. Voisin, P. Louis, P. Mencès, P. Coton, B. Sagez : Conférence de presse de la CFTC Mercredi 19 - J. Voisin, P. Louis : rendez-vous avec le DRH du groupe Areva - P. Louis : rencontre avec le DRH et le Directeur des Relations sociales du groupe Total Actuel Formation professionnelle Le rapport qui veut en finir avec l obligation de formation Formation professionnelle : pour en finir avec les réformes inabouties : le titre du rapport publié le 3 octobre par l Institut Montaigne, cercle de réflexion libéral, ne cache pas les intentions des auteurs. Celles de liquider l obligation de formation faite aux entreprises et de casser la réforme de la formation de 2009 à peine mise en œuvre. Ce n est pas nouveau. Les économistes Pierre Cahuc, André Zylberberg et Marc Ferracci avaient déjà en 2006 rédigé une étude dont les propositions sont aujourd hui reprises dans le rapport. Les auteurs préconisent de remplacer la participation obligatoire des employeurs par un système de subventions à travers des déductions fiscales. Une cotisation sociale dédiée à la formation devrait être créée selon ce rapport, d un taux inférieur à l actuelle obligation légale et collectée par les Urssaf. Les auteurs proposent purement et simplement de supprimer les OPCA, organismes paritaires collecteurs agréés, ou de les cantonner à un rôle de conseil. La CFTC dénonce cette volonté de confisquer aux partenaires sociaux leur prérogative de gestion des fonds de formation. Rappelons que la loi du 24 novembre 2009 relative à l'orientation et à la formation tout au long de la vie a instauré, entre autres avancées, la portabilité du DIF (Droit individuel à la formation), la création d un Obligations de l employeur En matière de formation professionnelle, deux obligations incombent à l employeur : - participer à son financement, par le biais fonds de sécurisation des parcours professionnels, la d une contribution dont le taux varie selon préparation opérationnelle à l emploi (POE) pour les la taille de l entreprise ; demandeurs d emploi. Actuellement les employeurs ont l obligation de payer de 0,55 % (entreprises de moins de 10 salariés) à 1,6 % (entreprises de plus de 20 salariés) de leur masse salariale pour financer la formation professionnelle continue. - consulter les représentants du personnel sur la mise en œuvre de la formation dans l entreprise ; dans certains cas, l employeur peut être dans l obligation de former les salariés. (Art. L , L à -40, L , R à -4 et D à -7 Code trav). Des montants dérisoires Prime dividendes Comme le craignait la CFTC, les négociations concernant la prime sur les dividendes, qui s achèveront le 31 octobre prochain, s avèrent difficiles (cf. LC n 1368). À quatre semaines de cette échéance, seule une entreprise concernée sur trois avait entamé les discussions et une sur dix a conclu un accord, selon le cabinet Towers Watson, spécialiste en rémunération. Les négociations achoppent sur les montants proposés, souvent dérisoires : 200 euros en moyenne, selon Towers Watson ; entre 150 et 300 euros selon le cabinet Deloitte. Chez Axa, là où la CFTC demandait 1200 euros de prime par salarié (correspondant au seuil d exonérations de charges sociales prévu par la loi), la direction a tranché : la prime dividendes sera de 100 euros. Si bien que la CFTC d Axa propose de reverser la somme à une association caritative. Et que dire de la société Securitas qui propose moins de 10 euros de prime! Pourtant, la circulaire du 29 juillet de la Direction générale du Travail précise bien que le montant de cette prime ne saurait être symbolique. Autre point d inquiétude : l impact sur les futures négociations salariales. Bien que la loi du 28 juillet 2011 prévoit que la prime dividendes doit être distincte de - 2 -

3 tout élément salarial, plus d un tiers des DRH envisagerait de réduire l enveloppe d augmentation des salaires d un montant correspondant à la moitié environ du coût de cette prime, selon le cabinet Deloitte. En outre, les syndicats et les salariés ne seraient pas à l abri de tentatives de contournement de la loi : 22 % des entreprises seraient tentées de modifier leur future politique de distribution des dividendes, toujours selon Deloitte. Les subterfuges pour éviter de continuer à payer cette prime se dessinent déjà : chez Schneider Electric, qui finalement a obtenu une prime de 200 euros, au lieu de 150 (cf. LC n 1371), la direction prévoit l an prochain de diviser par deux la valeur nominale de l action, réduisant ainsi de moitié les dividendes, à bénéfice égal! Droit syndical L Intranet est à tout le monde! Élections professionnelles Bonne nouvelle pour les syndicats qui perdent leur représentativité. S il est vrai que perdre des heures de délégation et son siège à la table des négociations est un coup dur, il existe toujours des opportunités de sortir la tête de l eau. En voici un nouvel exemple, commenté par la PEP s CFTC. Dans la longue et foisonnante jurisprudence relative à la représentativité, le cas des nouvelles technologies de l information et de la communication était encore en suspens. Un récent arrêt de la chambre sociale de la Cour de cassation (Cass. soc., 21 septembre 2011, n ), vient apporter des éléments de réponse aux questions que se posaient les RSS, les Responsables de sections syndicales. Les syndicats même non représentatifs dans l entreprise, pourront s exprimer via ces nouvelles technologies de l information et de la communication. De même qu ils peuvent le faire sur les panneaux syndicaux attribués à la section, ils pourront s afficher sur l Intranet (ou équivalent selon l entreprise) au même titre que les syndicats représentatifs. La Cour de cassation pose comme seule et unique condition qu une section syndicale ait bien été constituée. Dès lors, si vous n êtes plus représentatifs et que votre entreprise met à disposition des syndicats un espace de communication électronique, vous devez exiger d y avoir un espace de même importance que ceux des autres organisations syndicales. Si l arrêt ne précise rien sur l envoi de courriels, dès lors qu ils sont autorisés par accord, on est en droit de penser que la même règle pourrait s imposer. Vous pouvez, en tout cas, toujours demander À l heure de la mondialisation de l économie et de l éparpillement de la communauté de travail, ces nouveaux outils d information et de communication sont devenus indispensables. Servez-vous-en! >> Pour toute question ou précision sur cet arrêt, contactez la Plateforme élections professionnelles (PEP s) au les Rendez-vous Congrès à venir 9 novembre : congrès du SICSTI-CFTC, syndicat CFTC pour les services informatiques, le conseil et l'ingénierie, à Paris >> N oubliez-pas de nous envoyer les dates et lieux de vos congrès afin qu ils figurent dans La Lettre confédérale! Contact : Anne Feugereux ( La situation est préoccupante Accès aux soins Ils étaient 11% en 2009, 23% en 2010, ils sont aujourd hui 30%! Près d un Français sur trois, faute de moyens, renonce à se soigner ou reporte ses soins*. Médecins du Monde, qui côtoie les personnes laissées sur le bas côté du chemin, s alarme du krach sanitaire ** qui menace la France. Les soins reportés ou auxquels les patients renoncent sont des soins courants, surtout des soins dentaires ou des lunettes, mais aussi l achat de médicaments, ou encore des - 3 -

4 Syndicat Formation. Les salariés préfèrent les formations techniques organisées par l'entreprise, selon une récente enquête Ifop / Kelformation. En haut de la liste, l informatique et l apprentissage/ le perfectionnement des langues étrangères, puis la gestion/ le commerce, le marketing/ la communication. Les résultats sont consultables sur en Bref Rayonnements ionisants. Les travailleurs exposés dans le cadre de leurs activités professionnelles ont reçu en 2010 une dose collective inférieure de 5% à 2009, et le nombre de travailleurs surveillés a augmenté (+3,6%), selon le dernier bilan de l'institut de radioprotection et de sûreté nucléaire. La prévention progresse. Arrêt maladie. Le salarié qui profite d'un arrêt maladie pour faire un autre travail ne commet pas toujours une faute vis-à-vis de son patron. Il y aurait une faute et une cause de licenciement si cette activité clandestine causait un préjudice à l'employeur ou à l'entreprise, a précisé la Cour de cassation (Cass. soc, 12/10/2011, n 2006). Le bulletin de paie. L'Assemblée a voté le 18 octobre la simplification du bulletin de paie. Concrètement, il s'agit de réduire le nombre de mentions relatives aux cotisations et contributions sociales sur la feuille de salaire. Nous vous en dirons plus dans le prochain numéro. soins lourds (opération, examens ou traitements coûteux). Pas étonnant dès lors que 51% des Français considèrent que l égalité dans l accès aux soins n est aujourd hui pas assurée, et que pour 54% d entre eux, les inégalités dans l accès aux soins constituent une menace très importante dans les années à venir pour le système de santé. Le PLFSS, Projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2012, ne devrait pas les rassurer, avec son cortège de mesures inégalitaires : réduction des indemnités journalières (IJ) pour maladie et maternité calculées sur la base du salaire net au lieu du brut, hausse de la taxe sur les complémentaires santé et déremboursement de médicaments jugés inutiles (cf. LC n 1370, 1369, 1366). Autre enseignement, les programmes de prévention sont relativement peu connus. Seulement 48% des Français disent avoir entendu parler des programmes de surveillance de la santé tout au long de la vie, qui comportent des consultations de prévention et un suivi annuel personnalisé. Quant à la santé au travail, lorsqu ils sont interrogés sur leurs souhaits en matière de programmes de prévention, les salariés expriment une attente dans le domaine du mal de dos (73%), du stress (62%) et des risques liés à la consommation d alcool et de tabac (41%). * 5 ème édition du Baromètre Cercle Santé Europ Assistance-CSA publié le 30 septembre. ** L accès aux soins des plus démunis en 2011, Médecins du Monde,. Postez-vous bien! ÉlectionsdanslaFonctionpublique Le 18 octobre, quelque postiers* sont appelés à élire pour la première fois leurs représentants aux comités techniques (CT) et, comme lors des élections professionnelles précédentes, leurs représentants aux commissions administratives et consultatives paritaires (CAP/CCP). Les slogans de la campagne CFTC veulent afficher l énergie et la combativité de nos militants dans un contexte de mal-être des personnels causé par de multiples restructurations (cf. LC n 1370). Les résultats dans les CT nationaux et locaux donneront la mesure de la représentativité des organisations syndicales à La Poste et détermineront quelles sont celles qui négocieront les accords. Seront représentatives celles qui obtiendront au moins un siège au CT. Alain Triboult, le président de la Fédération CFTC des Postes et Télécommunications (www.cftc-postelecom.org) est confiant : Nous visons le double objectif d être représentatif à l échelle nationale et d augmenter la présence de la CFTC dans les CT locaux. En 2007, la CFTC a recueilli 5 % de l ensemble des suffrages et obtenu des sièges dans une trentaine de CT locaux. Cette année, il nous faut atteindre au moins 6 % pour décrocher un siège au CT national et nous voulons être présents dans une quarantaine de CT locaux. Durant sa campagne, la CFTC continue à mettre l accent sur l amélioration des conditions de travail des facteurs qui pâtissent de la diminution des effectifs et de l annualisation du temps de travail ; sur la reconnaissance des métiers de la banque pour les employés des services financiers ; et, dans tous les métiers, sur la prise en compte de l ancienneté des CDD enchaînés lorsqu un salarié décroche enfin un CDI. Chacun d entre nous connaît un postier. À quelques jours de ce scrutin déterminant, que chacun incite son facteur, son conseiller financier, le guichetier de son bureau de poste, à voter CFTC le 18 octobre prochain! * Fonctionnaires, agents contractuels et salariés de droit privé (CDI et CDD ayant plus de 3 mois d ancienneté) de tous les métiers de La Poste. >> Continuez à diffuser cette vidéo CFTC autour de vous : Public-Elections_v135.html - 4 -

5 Nouvelle affiche Faisons pencher la balance du bon côté! L emploi est la première des préoccupations des salariés en cette rentrée sociale, bien avant les salaires. C est vous qui le dites. C est du moins ce qui ressort d un récent sondage Facebook CFTC (www.facebook.com/ syndicatcftc ) mis en place suite au tchat du 12 septembre dernier. Souvenez-vous, Bernard Sagez répondait aux questions des délégués syndicaux en direct, pendant une heure, lors d un tchat ayant pour thème les préoccupations du mouvement et des salariés en cette rentrée (cf. LC n 1369). Pour faire suite à ce tchat et tenter de hiérarchiser les priorités (nombreuses) des délégués, un sondage Facebook CFTC a ensuite été mis en place, révélant la première des préoccupations des salariés : l emploi, bien avant les salaires ou encore le logement. Une préoccupation peu étonnante, quand on sait que le taux de chômage ne recule pas, que la crise financière menace toujours et qu une nouvelle crise, celle de la dette, n a fait qu accroître les inquiétudes des salariés. Délégués, défendre l emploi des salariés est votre pain quotidien. Pour vous aider dans cette tâche, la Confédération met à votre disposition une nouvelle affiche (un exemplaire est encarté dans ce numéro) qui reprend et développe cette problématique. Son slogan : Rééquilibrons les forces, unissons les nôtres! Allez au devant des salariés, continuez à écouter ce qu ils ont à vous dire. Expliquez-leur votre rôle et les actions que vous menez pour défendre leurs intérêts (leurs emplois en particulier), proposez-leur de venir rejoindre la CFTC! Et n oubliez pas, bien sûr, d apposer cette affiche dans l espace affichage syndical de votre entreprise et sur les murs de vos structures! Portage salarial L extension de l accord retardé Le rapport de l Inspection générale des affaires sociales (Igas), présenté le 5 octobre dernier, conclut en toute mauvaise foi à l impossibilité d étendre l accord du 24 juin 2010 relatif au portage salarial. Ce rapport fait, en effet, état d une prise en compte incomplète de l ensemble des relations contractuelles ou encore d une prise en compte des cadres uniquement, en contradiction avec la jurisprudence de la Cour de cassation. Rappelons d abord que le portage salarial est une relation complexe de travail ou un salarié porté travaille dans le cadre d une mission pour une entreprise cliente tout en restant subordonné à l entreprise de portage qui l emploie. Pour de nombreux salariés portés dont la situation juridique restait très incertaine depuis quelques années, l heure semblait pourtant à l éclaircissement du droit. Après de nombreuses années sans règlementation, cette forme de travail avait enfin été consacrée en 2008, d abord de manière conventionnelle et ensuite de manière légale. Il aura fallu toutefois attendre deux ans pour que le Prisme (l organisation patronale du travail temporaire chargée de mener ces négociations) accepte les revendications de la CFTC et signe l accord relatif à l activité de portage salarial, le 24 juin 2010 (cf. LC n 1314). L Unedic, malgré une présomption de salariat à l égard de ces travailleurs, refusait jusqu à peu leur indemnisation. Pourtant, contre toute attente, le conseil d administration de l Unedic est revenu sur ses précédentes décisions et a finalement accepté d indemniser ces salariés en situation de chômage. Gageons que ce refus d extension ne viendra pas ternir les quelques avancées existantes. D autant que nous entrons en période pré-électorale. Il faudrait alors attendre longtemps avant qu un ministre du Travail ne se penche de nouveau sur cette extension Le Web des militants fans. La page Facebook de la CFTC vient de franchir les J'aime!. Vous n êtes pas encore fan? Qu attendez-vous! syndicatcftc à Noter 51 e congrès confédéral (15-18 novembre, Poitiers- Futuroscope). Le dossier complet du 51 e Congrès est téléchargeable sur le site Internet dédié Parmi les nouveautés : la liste des candidats classés selon le vote du Comité national du 13 octobre dernier ( liste préférentielle des candidats ), le projet de motion financière, l ordre du jour réactualisé, la liste des amendements au rapport programme avec avis du Conseil confédéral, une note exposant les modalités de composition du futur Conseil confédéral, Par ailleurs, nous vous rappelons que le 25 octobre 2011 est la date limite d envoi des pouvoirs et délégations de pouvoir pour le 51 e Congrès, le cachet de la Poste faisant foi

6 Une semaine, une actu, vue par Crédit photo : Isabelle Robak Dans un mois, du 15 au 18 novembre, vous accueillerez dans votre région le 51 e Congrès confédéral de la CFTC. C est une première. Comment avez-vous préparé cet événement? Jean-Claude Lartigue Président de l UR Poitou-Charentes Un Congrès confédéral à Poitiers? C était impensable il y a quelques années. Et pourquoi pas! Nous nous sommes lancé ce défi, avec Pascal Chauvin, le Secrétaire général de notre Union régionale, lors du dernier congrès, à Strasbourg en Notre petite région n avait a priori pas les qualités requises. Avec nos adhérents et une petite cinquantaine de syndicats, la CFTC en Poitou-Charentes est bien moins implantée qu ailleurs. Mais les apparences sont parfois trompeuses. Notre région a plein d autres atouts, comme celui d avoir su valoriser sa ruralité et de se tourner vers l avenir. Nos militants sont appréciés pour leur générosité, leurs sens de l accueil, leur esprit de solidarité et se sont distingués lors des élections professionnelles cette année, par exemple chez Veolia propreté dans la Vienne et en Charente-Maritime, au collège Jeanne d Arc de Civray, toujours dans la Vienne, ou encore dans la société Anett-Un à Sainte-Radegonde dans les Deux-Sèvres. Nos arguments ont convaincu et nous accueillons dans quelques semaines le 51 e Congrès de la CFTC au Futuroscope, le parc européen de l image, à proximité de Poitiers. Un parc résolument tourné vers l avenir. Tout un symbole! Nous n aurions manqué ce rendez-vous pour rien au monde. Nous y avons cru. D autres très vite nous ont suivis. Quelque 140 bénévoles, des Poitevins, des Picto-charentais bien sûr, mais aussi des militants d autres départements et régions limitrophes, du Maine-et-Loire, d Indre-et-Loire, de Gironde, et même du Limousin, nous ont prêté main-forte. Ils ont donné de leur temps, ont communiqué leur enthousiasme autour d eux. Embarquant dans cette aventure humaine unique leurs conjoints, enfants, cousins et amis, simples sympathisants à la CFTC. Toute la grande famille CFTC s est retroussé les manches pour préparer au mieux ce congrès et faire de ce grand moment de la vie de notre syndicat une réussite. Ils seront encore là, pendant toute la durée de ce congrès, pour rendre aux congressistes ce séjour le plus agréable possible. À leur arrivée en gare ou à l aéroport, au Palais des congrès du Futuroscope, à l accueil, au vestiaire. Dans les coulisses pour la décoration, l intendance ou la sécurité. Ils porteront fièrement les trois couleurs du 51 e congrès bleu, rose et vert en écharpe ou en nœud de cravate. Nous tenons, une nouvelle fois, à remercier tous ceux qui ont contribué de près et de loin à faire en sorte que cet événement puisse avoir lieu chez nous. Nous avons hâte que le rideau se lève.

7 Micro-social Méryl-Fiber Une réorganisation du travail imposée Pour faire face à des grosses difficultés financières, la société de polymères de Saint-Laurent-Blangy (Pas-de-Calais) Méryl-Fiber, a décidé sans consultation du CHSCT ni concertation de bousculer son organisation du travail. Mais les 340 salariés ne comptent pas se laisser faire. Le 1 er octobre, l'intersyndicale appelait à une grève. Alertée par des bruits de couloir, l'intersyndicale a dû envoyer un courrier à la direction demandant un rendez-vous explique Gilbert Oboeuf, DS CFTC et secrétaire du CHSCT. Méryl-Fiber, née dans le giron de Rhône-Poulenc textile, vit aux rythmes des 3X8, 2X8 et permanences de nuit. Avec cette réorganisation, tout est remis à plat, et ce sont 120 personnes au niveau des rythmes de travail et 120 sur les horaires qui vont en faire les frais. Le délégué ne mâche pas ces mots : La majorité des salariés de nuit ont plus de 50 ans, ils sont dans cette unité depuis 17 ans et leur ancienneté est beaucoup plus importante que les autres. La direction ne se soucie pas des problèmes médicaux sur leur horloge biologique ni des problèmes sociaux et familiaux que cette réorganisation va engendrer!. La direction a convoqué un par un ces salariés. Sous la pression, certains ont signé un avenant à leur contrat par peur du licenciement, sans suivre nos conseils, et sans délai de réflexion... L'intersyndicale a assigné l'entreprise en référé pour faire suspendre cette décision et mettre en place, avec la médecine du travail et le CHSCT, un groupe de travail qui réfléchirait à de nouvelles modalités. Pour la CFTC, les conditions de vie et d'emploi des salariés doivent être respectées, même quand l entreprise va mal! Négociations au point mort Constellium Après sept mois de dialogue de sourds avec la direction, les syndicats de Constellium saisissent la justice pour démonter la note économique du PSE. Depuis l annonce en février dernier de 127 suppressions de postes sur le site de Ham, dans la Somme, qui produit des profilés aluminium, les négociations n ont guère avancé. Depuis le début la direction refuse d étudier notre projet de reprise des trois sites (Saint-Florentin dans l Yonne, et Nuits-Saint-Georges en Côte-d Or sont les deux autres, NDLR) par un industriel français, elle préfère supprimer des emplois plutôt que vendre, alors même qu elle a bénéficié de fonds publics via le fonds stratégique d investissement, martèle Benoît Merelle, délégué CFTC, nous soutenons que ce plan social est injustifié et que l activité est viable. L intersyndicale, craignant que le PSE ne soit qu une étape avant une fermeture définitive dans un an, réclame par ailleurs des garanties de la direction sur la pérennité du site. Garanties qu elle n a pas obtenues. La situation s est tendue récemment avec la séquestration de plusieurs dirigeants à la mi-septembre, suivie d une réunion le 22 septembre sur le volet social du PSE, qui n a pas abouti. Nous demandons euros d indemnités et la direction nous en propose , rappelle Benoît Merelle. Du coup la négociation est suspendue et les salariés nous demandent de dénoncer la note économique. Le délégué, inquiet pour le devenir des salariés du site dont 60% ont plus de 50 ans, espère maintenant que la justice donnera raison aux syndicats sur la viabilité du site, comme l a déjà fait l expertise. les Élections Encore une nouvelle implantation réussie! Le 30 septembre dernier, le 1 er tour de l élection des membres titulaires du CE à l Hôpital privé Clairval à Marseille (qui emploie plus de 500 salariés) a fait de la CFTC une organisation représentative dans l établissement, avec 13,33 % des suffrages. à Noter UD de la Marne. Opération tractage réussie, le 11 octobre dernier à Reims. Les militants ont distribué de bon matin près de tracts au rond-point situé en face de la société de vins et de spiritueux Vranken-Pommery pour dénoncer les effets du plan de rigueur sur les salariés. Sur les tracts, nous avons repris des slogans de la CFTC, comme "halte aux niches fiscales", notre désapprobation face à la vie chère et à l'augmentation des mutuelles explique Éric Douez, président de l'ud de la Marne. Le rendez-vous, annoncé par la presse locale, a aussi été l'occasion de joindre crayons et stylos CFTC aux 4000 tracts., l hebdomadaire de la Confédération Française des Travailleurs Chrétiens Directeur de la publication : Jacques Voisin 128, avenue Jean Jaurès Pantin Cedex Rédactrice en chef : Hélène Foucteau Tél. : Fax : Rédacteurs : Patrice Le Roué, Maximilien Meurs, Julie Mézières, Charlotte Mathias, Monique Feldstein, Anita Reinhardt CPPAP 0214 S Imprimerie de la Centrale Parc d activités Les Oiseaux, rue des Colibris, BP 78, Lens Cedex - 7 -

8 Bon de commande Syndicat Agendas 2012 Nouveauté 2012 Cette année, les agendas ont été personnalisés aux couleurs de la CFTC. Un agenda de poche avec une couverture valorisant la Web TV, le journal Web de la CFTC, et pour l agenda de bureau une couverture bleue en simili-cuir. Un clin d œil sur la journée du dimanche dans le semainier. Retrouvez également les informations pratiques et juridiques et le répertoire CFTC de nos fédérations, syndicats nationaux, unions régionales et départementales. Agenda de Poche 2012 Prix unitaire TTC Sur place Expédié À partir d 1 exemplaire 1,58 e 1,74 e Agenda de Bureau 2012 Prix unitaire TTC Sur place Expédié À partir d 1 exemplaire 3,69 e 3,84 e Nombre d'exemplaires commandés Nombre d'exemplaires commandés À retourner à : La Boutique CFTC 128 avenue Jean Jaurès PANTIN CEDEX Tél. : Fax : ATTENTION! À partir de 50 exemplaires, pas de livraison possible en boîte postale. Montant TTC Montant TTC Nom et adresseoù doit êtreexpédiéela commande: CP :... Ville:... N Tél :... N Portable:... N Fax :... Adresse ... Nom et adresse de facturation si différente de celle de l expédition : CP :... Ville:... N Tél :... N Portable:... N Fax :... Adresse ... Règlement : chèque bancaire ou postal débit d'office uniquement pour les FD, UD et UR dont le compte est positif

Guide Pratique. chef d entreprise. Salarié. Entreprise. Droit. Employeur. Délégués du Personnel. Législation. Congés Payés. Obligation...

Guide Pratique. chef d entreprise. Salarié. Entreprise. Droit. Employeur. Délégués du Personnel. Législation. Congés Payés. Obligation... Le Guide Pratique du SOCIAL chef d entreprise Délégués du Personnel Faut il faire une visite d embauche? Droit Quel contrat pour mon salarié? Entreprise La journée de solidarité, c est quand? Obligation...

Plus en détail

ÉDITO. Regards croisés. s u r l a p r o t e c t i o n s o c i a l e

ÉDITO. Regards croisés. s u r l a p r o t e c t i o n s o c i a l e Regards croisés s u r l a p r o t e c t i o n s o c i a l e N 49-25 juillet 2014 Serge Lavagna Secrétaire national de la CFE-CGC Protection sociale ÉDITO Contact : Mireille Dispot Expert protection sociale

Plus en détail

Cette sur-taxation ne vise pas les CDD qui ont pour finalité les remplacements maladie, maternité, congés payés et les contrats saisonniers.

Cette sur-taxation ne vise pas les CDD qui ont pour finalité les remplacements maladie, maternité, congés payés et les contrats saisonniers. LETTRE D INFORMATION SOCIALE AOÛT 2013 La loi sur la Sécurisation de l Emploi n 2013-504 du 14 juin 2013 amène plusieurs modifications juridiques et techniques sur la gestion du personnel. Il nous semble

Plus en détail

Le Contrat à Durée Déterminée d Insertion (CDDI)

Le Contrat à Durée Déterminée d Insertion (CDDI) Le Contrat à Durée Déterminée d Insertion (CDDI) 1 Définition du CDDI un contrat de travail à durée déterminée dont le motif de recours est spécifique : favoriser le recrutement de certaines catégories

Plus en détail

Aux Secrétaires généraux Aux administrateurs Aux membres Circulaire n 96-2009 Secteur Retraites

Aux Secrétaires généraux Aux administrateurs Aux membres Circulaire n 96-2009 Secteur Retraites Paris, le 18 mai 2009 Aux Secrétaires généraux : des Unions départementales des Fédérations Pour information : Aux administrateurs : Retraite et Prévoyance CNAV, CRAM, CRAV, CGSS Aux membres : - du Comité

Plus en détail

Mise en place des élections des Délégués du Personnel

Mise en place des élections des Délégués du Personnel Les fiches pratiques de législation Mise en place des élections des Délégués du Personnel Chambre de Commerce et d Industrie de Rouen Espace Emploi Compétences Quai de la Bourse BP 641 76007 ROUEN Cedex

Plus en détail

LES REPONSES À VOS QUESTIONS. ZOOM Qu est-ce que la contribution au FNCIP-HT ACTUALITÉ AGENDA

LES REPONSES À VOS QUESTIONS. ZOOM Qu est-ce que la contribution au FNCIP-HT ACTUALITÉ AGENDA Le magazine des informations sociales de la Fédération Nationale de l Habillement LES REPONSES À VOS QUESTIONS Complémentaire santé : une nouvelle obligation pour les employeurs janvier février mars 2015

Plus en détail

Livret d accueil. Sommaire. Présentation Pages 1 à 3. Nos services Pages 4 à 9. Vos intérêts Page 10

Livret d accueil. Sommaire. Présentation Pages 1 à 3. Nos services Pages 4 à 9. Vos intérêts Page 10 Fédération Indépendante du Rail et des Syndicats des Transports Livret d accueil Sommaire Présentation Pages 1 à 3 Nos services Pages 4 à 9 Vos intérêts Page 10 FiRST, notre histoire La Fédération Indépendante

Plus en détail

A LA UNE JANVIER 2015

A LA UNE JANVIER 2015 JANVIER 2015 Toute notre équipe vous souhaite une belle et heureuse année 2015 et vous remercie, toutes et tous, pour votre fidélité sans laquelle nous ne serions pas là. Nous voici donc repartis pour

Plus en détail

L IMPACT DE LA LOI DE SECURISATION DE L EMPLOI SUR LES ENTREPRISES DE

L IMPACT DE LA LOI DE SECURISATION DE L EMPLOI SUR LES ENTREPRISES DE L IMPACT DE LA LOI DE SECURISATION DE L EMPLOI SUR LES ENTREPRISES DE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE La Loi n 2013-504 du 14 juin 2013 relative à la sécurisation de l'emploi a été publiée au Journal officiel

Plus en détail

ACCORD SUR LE DROIT DES INSTANCES REPRESENTATIVES DU PERSONNEL ET DES ORGANISATIONS SYNDICALES DE LA CAISSE D EPARGNE AQUITAINE POITOU-CHARENTES

ACCORD SUR LE DROIT DES INSTANCES REPRESENTATIVES DU PERSONNEL ET DES ORGANISATIONS SYNDICALES DE LA CAISSE D EPARGNE AQUITAINE POITOU-CHARENTES ACCORD SUR LE DROIT DES INSTANCES REPRESENTATIVES DU PERSONNEL ET DES ORGANISATIONS SYNDICALES DE LA CAISSE D EPARGNE AQUITAINE POITOU-CHARENTES ENTRE LES SOUSSIGNES : La Caisse d Epargne Aquitaine Poitou-Charentes,

Plus en détail

VOTRE PROGRAMME DE FORMATION SYNDICALE. WWW.CFTC-SANTESOCIAUX.FR facebook/cftcsantesoc - twitter :@CFTCsantesoc SYNDICAT

VOTRE PROGRAMME DE FORMATION SYNDICALE. WWW.CFTC-SANTESOCIAUX.FR facebook/cftcsantesoc - twitter :@CFTCsantesoc SYNDICAT SYNDICAT SANTÉ SOCIAUX Pour améliorer la vie, défendons la vôtre VOTRE PROGRAMME DE FORMATION SYNDICALE 2014 WWW.CFTC-SANTESOCIAUX.FR facebook/cftcsantesoc - twitter :@CFTCsantesoc formation syndicale

Plus en détail

Réduire la précarité de l emploi et améliorer la compétitivité des entreprises : principes d une flexicurité à la française.

Réduire la précarité de l emploi et améliorer la compétitivité des entreprises : principes d une flexicurité à la française. 1.8 2 2.2 2.4 2.6 Réduire la précarité de l emploi et améliorer la compétitivité des entreprises : principes d une flexicurité à la française Marc Ferracci 1. Introduction : constats et objectifs Depuis

Plus en détail

Le guide. juridique. www.menages-prevoyants.fr LA MUTUELLE QUI VA BIEN!

Le guide. juridique. www.menages-prevoyants.fr LA MUTUELLE QUI VA BIEN! Le guide juridique www.menages-prevoyants.fr LA MUTUELLE QUI VA BIEN! sommaire Contexte de l évolution de la «Loi Fillon»... 3 Comment bénéficier des avantages de la «Loi Fillon»?... La participation de

Plus en détail

Fin du contrat : quelles sont vos obligations administratives?

Fin du contrat : quelles sont vos obligations administratives? 1 sur 5 29/09/2014 09:21 Fin du contrat : quelles sont vos obligations administratives? Fiche rédigée par l équipe éditoriale de WebLex En collaboration avec Cécile Gilbert, Avocat au Barreau de l'eure,

Plus en détail

CAHIER REVENDICATIF DES PERSONNELS DU CONSEIL GENERAL DU PUY DE DÔME

CAHIER REVENDICATIF DES PERSONNELS DU CONSEIL GENERAL DU PUY DE DÔME SYNDICAT LA CGT DU PERSONNEL DÉPARTEMENTAL Clermont-Ferrand, le 16 décembre 2010 CAHIER REVENDICATIF DES PERSONNELS DU CONSEIL GENERAL DU PUY DE DÔME Validé par la Commission Exécutive du 7 décembre 2010

Plus en détail

1- Une situation économique et politique dégradée

1- Une situation économique et politique dégradée Le 9 Avril 2015 Intervention Elisabeth Le Gac Assemblée générale URI CFDT Rhône-Alpes Préambule : L activité présentée n est pas exhaustive du travail réalisé par l interpro en Rhône-Alpes. La présentation

Plus en détail

A LA UNE. L indemnisation due en cas de licenciement nul pour violation du statut protecteur est plafonnée à trente mois

A LA UNE. L indemnisation due en cas de licenciement nul pour violation du statut protecteur est plafonnée à trente mois NEWSLETTER SOCIALE M A I 2 0 1 5 A LA UNE L indemnisation due en cas de licenciement nul pour violation du statut protecteur est plafonnée à trente mois La loi du 2 août 2005 a porté la durée des mandats

Plus en détail

Le CDI intermittent (CDII) Extrait du Guide Pratique Animation - décembre 2012

Le CDI intermittent (CDII) Extrait du Guide Pratique Animation - décembre 2012 Le CDI intermittent (CDII) Extrait du Guide Pratique Animation - décembre 2012 CNEA 88 rue Marcel Bourdarias CS 70014 94146 Alfortville cedex Tél. 01 41 79 59 59 courriel : cnea@cnea-syn.org adresse internet

Plus en détail

LETTRE CIRCULAIRE N 2008-081

LETTRE CIRCULAIRE N 2008-081 Montreuil, le 16/10/2008 ACOSS DIRECTION DE LA REGLEMENTATION DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE DIRRES LETTRE CIRCULAIRE N 2008-081 OBJET : Loi n 2008-596 du 25 juin 2008 portant modernisation du marché du

Plus en détail

Que pensez-vous des formes atypiques d emploi, notamment du portage salarial et de l auto-entreprenariat

Que pensez-vous des formes atypiques d emploi, notamment du portage salarial et de l auto-entreprenariat Entretien avec Ivan Béraud et Christian Janin Des formes d emploi à encadrer Pour une sécurisation des parcours professionnels La CFDT et la fédération Culture, Conseil, Communication (F3C) ne sont pas

Plus en détail

Sommaire. L entrée en vigueur de l avenant n 21 sur les salaires minima au 1 er novembre 2013

Sommaire. L entrée en vigueur de l avenant n 21 sur les salaires minima au 1 er novembre 2013 informations sociales octobre novembre décembre 2013 Dans le cadre du mandat qu elle reçoit du FNCIP-HT, la Fédération Nationale de l Habillement informe chaque trimestre les entreprises à jour de paiement

Plus en détail

La représentativité syndicale Loi n 2008-789 du 20 août 2008 portant rénovation d e la démocratie sociale

La représentativité syndicale Loi n 2008-789 du 20 août 2008 portant rénovation d e la démocratie sociale La représentativité syndicale Loi n 2008-789 du 20 août 2008 portant rénovation d e la démocratie sociale Quelles sont les nouvelles règles pour la CFTC? 1 A RETENIR : Désormais 2 conditions pour rester

Plus en détail

Communication : de quels droits disposez - vous?

Communication : de quels droits disposez - vous? FORMATION ASSISTANCE EXPERTISE CONSEIL Communication : de quels droits disposez - vous? Siège social : 20, rue Martin Bernard 75647 Paris Cedex 13 Tel : 01 55 56 62 18 Fax : 01 55 56 62 11 Introduction

Plus en détail

2 - Situation actuelle. 3 Santé de l élève : 1 - État civil & coordonnées. Photo. Identité PIECES OBLIGATOIRES À JOINDRE AU DOSSIER :

2 - Situation actuelle. 3 Santé de l élève : 1 - État civil & coordonnées. Photo. Identité PIECES OBLIGATOIRES À JOINDRE AU DOSSIER : 30 rue des Berceaux 62630 ETAPLES : 03 21 94 57 36 www.enseignement-prive-etaples.com Centre de Formation Continue Dispensateur de Formation N 31620218262 Dossier de Candidature BTS MANAGEMENT DES UNITÉS

Plus en détail

NEGOCIATIONS EN COURS...2 EVOLUTIONS LEGISLATIVES ET REGLEMENTAIRES...2 A RETENIR...3 CONTACTS...4 SITE CFTC...5

NEGOCIATIONS EN COURS...2 EVOLUTIONS LEGISLATIVES ET REGLEMENTAIRES...2 A RETENIR...3 CONTACTS...4 SITE CFTC...5 Tous les mois, l actualité en bref de la Confédération sur l emploi et le chômage SOMMAIRE NEGOCIATIONS EN COURS...2 Signature Convention tripartite triennale 2012/2014: abstention de la CFTC... 2 Auditions

Plus en détail

Le contrat de professionnalisation à l Université Paul Sabatier GUIDE DES STAGIAIRES DE LA FORMATION CONTINUE MISSION FORMATION «POLE ALTERNANCE»

Le contrat de professionnalisation à l Université Paul Sabatier GUIDE DES STAGIAIRES DE LA FORMATION CONTINUE MISSION FORMATION «POLE ALTERNANCE» GUIDE DES STAGIAIRES DE LA FORMATION CONTINUE Le contrat de professionnalisation à l Université Paul Sabatier MISSION FORMATION CONTINUE ET APPRENTISSAGE «POLE ALTERNANCE» LE CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES REGLEMENTANT LE PRET DE MAIN- D ŒUVRE ENTRE ENTREPRISES

CONDITIONS GENERALES REGLEMENTANT LE PRET DE MAIN- D ŒUVRE ENTRE ENTREPRISES CONDITIONS GENERALES REGLEMENTANT LE PRET DE MAIN- D ŒUVRE ENTRE ENTREPRISES Le prêt de main d œuvre est pratiqué de longue date dans le secteur du Bâtiment. Il consiste, de la part d un entrepreneur,

Plus en détail

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective IDCC : 2622. CRÉDIT MARITIME MUTUEL

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective IDCC : 2622. CRÉDIT MARITIME MUTUEL MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3342 Convention collective IDCC : 2622. CRÉDIT MARITIME MUTUEL ACCORD DU 23 JUIN 2005 RELATIF À LA COUVERTURE

Plus en détail

Siège national. L'UNSA et internet. Les délégués du personnel. UNSA 21, rue Jules Ferry 93177 Bagnolet Cedex Tél : 01 48 18 88 00 Fax : 01 48 18 88 99

Siège national. L'UNSA et internet. Les délégués du personnel. UNSA 21, rue Jules Ferry 93177 Bagnolet Cedex Tél : 01 48 18 88 00 Fax : 01 48 18 88 99 Siège national UNSA 21, rue Jules Ferry 93177 Bagnolet Cedex Tél : 01 48 18 88 00 Fax : 01 48 18 88 99 L'UNSA et internet Le site web www.unsa.org Le courriel unsa@unsa.org page 2 les délégués du personnel

Plus en détail

Le comité d entreprise

Le comité d entreprise Le comité d entreprise En bref Dans les entreprises de 50 salariés et plus, le chef d entreprise est tenu d organiser la mise en place d un comité d entreprise (CE) composé de représentants élus du personnel

Plus en détail

ANIMATION / Prévoyance

ANIMATION / Prévoyance ANIMATION / Prévoyance C5-012 Remplace C5-010 et C5-011 La mise en place de la complémentaire santé dans la branche Animation La loi du 14 juin 2013 de Sécurisation de l emploi a généralisé la couverture

Plus en détail

mode d emploi(s) , source de ressources twitter.com/dtalents

mode d emploi(s) , source de ressources twitter.com/dtalents mode d emploi(s) twitter.com/dtalents, source de ressources 2 MODES D EMPLOI(S) 1. Sans Dtalents 2. Avec Dtalents Les 4 atouts principaux de Dtalents : Un engagement social total : garantie et paiement

Plus en détail

CONFERENCE MANPOWER Mardi 8 octobre

CONFERENCE MANPOWER Mardi 8 octobre CONFERENCE MANPOWER Mardi 8 octobre Revisitez votre politique de flexibilité au regard des nouvelles dispositions issues de la loi de sécurisation de l emploi du 14 juin 2013 IAE de Toulouse Conférence

Plus en détail

Thalesflaytheon ys e PROTOCOLE D ACCORD PRE- ELECTORÂL. Elections 2013 des Membres du Comité d Entreprise et des Délégués du Personnel

Thalesflaytheon ys e PROTOCOLE D ACCORD PRE- ELECTORÂL. Elections 2013 des Membres du Comité d Entreprise et des Délégués du Personnel Thalesflaytheon ys e s PROTOCOLE D ACCORD PRE- ELECTORÂL Elections 2013 des Membres du Comité d Entreprise et des Délégués du Personnel Entre: LA SOCIETE THALES RAYTHEON SYSTEMS COMPANY SAS d une part,

Plus en détail

MODE D EMPLOI LOI POUR LE POUVOIR D ACHAT : Rachat de jours de repos, déblocage anticipé de la participation, prime exceptionnelle...

MODE D EMPLOI LOI POUR LE POUVOIR D ACHAT : Rachat de jours de repos, déblocage anticipé de la participation, prime exceptionnelle... MODE D EMPLOI Valérie Coutteron LOI POUR LE POUVOIR D ACHAT : Rachat de jours de repos, déblocage anticipé de la participation, prime exceptionnelle... LA LOI N 2008-111 DU 8 FÉVRIER 2008 pour le pouvoir

Plus en détail

L impact du projet de loi relatif à la sécurisation de l emploi dans les SIAE

L impact du projet de loi relatif à la sécurisation de l emploi dans les SIAE L impact du projet de loi relatif à la sécurisation de l emploi dans les SIAE Le projet de loi sur la sécurisation de l emploi, transposant l accord national interprofessionnel du 11 janvier 2013 1, comporte

Plus en détail

ACCORD DU 24 JUIN 2010

ACCORD DU 24 JUIN 2010 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA FONCTION PUBLIQUE CONVENTIONS COLLECTIVES Accord professionnel MODERNISATION DU MARCHÉ DU TRAVAIL (Portage salarial) ACCORD DU 24 JUIN 2010 RELATIF AU PORTAGE

Plus en détail

Référentiel de conservation Syndicats

Référentiel de conservation Syndicats Intitulé : Référentiel de conservation - Syndicats Date : mai 2014 Version : 1 Rédacteur : EM Nombre de pages : 7 Référentiel de conservation Syndicats Rédigé par le service des Archives de la CFDT Version

Plus en détail

COMMISSION PARITAIRE REGIONALE EMPLOI FORMATION D ILE DE FRANCE SEANCE DU 4 FEVRIER 2014. Ordre du jour

COMMISSION PARITAIRE REGIONALE EMPLOI FORMATION D ILE DE FRANCE SEANCE DU 4 FEVRIER 2014. Ordre du jour COMMISSION PARITAIRE REGIONALE EMPLOI FORMATION Présents : CFDT, CFE-CGC, CFTC, CGT, FO, GIM, UIMM 77 D ILE DE FRANCE SEANCE DU 4 FEVRIER 2014 Ordre du jour 1. Adoption du compte-rendu de la séance du

Plus en détail

Lettre d'information SOMMAIRE. Petit rappel des nouveautés en matière de portabilité de la prévoyance depuis le 1 er juin 2015 : I.

Lettre d'information SOMMAIRE. Petit rappel des nouveautés en matière de portabilité de la prévoyance depuis le 1 er juin 2015 : I. Lettre d'information en JUILLET droit 2015 social SOMMAIRE I LES REFORMES - Portabilité de la prévoyance : Nouvelles règles applicables depuis le 1 er juin 2015 - Le portage salarial II EN BREF - Charge

Plus en détail

Proposition de loi pour le développement de l alternance, la sécurisation des parcours professionnels et le partage de la valeur ajoutée

Proposition de loi pour le développement de l alternance, la sécurisation des parcours professionnels et le partage de la valeur ajoutée Proposition de loi pour le développement de l alternance, la sécurisation des parcours professionnels et le partage de la valeur ajoutée Présentée par Gérard Cherpion, Bernard Perrut, Jean -Charles Taugourdeau

Plus en détail

COMPTE-RENDU REUNION JEUDI 9 JUIN 2011

COMPTE-RENDU REUNION JEUDI 9 JUIN 2011 COMPTE-RENDU REUNION JEUDI 9 JUIN 2011 Invité : Monsieur Laurent DUC - Président national des hôteliers de l Umih et négociateur de la mutuelle au nom de l Umih Etaient présents : Mr Patrick JACQUIER Mr

Plus en détail

UGICT - CGT Ingénieurs Cadres Techs La Lettre N 489 - Austérité n ayons pas peur des mots

UGICT - CGT Ingénieurs Cadres Techs La Lettre N 489 - Austérité n ayons pas peur des mots UGICT - CGT Ingénieurs Cadres Techs La Lettre N 489 - Austérité n ayons pas peur des mots N 489 - Semaine du 22 avril 2014 Austérité n ayons pas peur des mots Tout son poids dans la balance François Hollande

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale IDCC : 1619. CABINETS DENTAIRES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale IDCC : 1619. CABINETS DENTAIRES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3255 Convention collective nationale IDCC : 1619. CABINETS DENTAIRES ACCORD DU 28 FÉVRIER 2014 RELATIF AU TEMPS

Plus en détail

Agenda annuel des informations / consultations du CE

Agenda annuel des informations / consultations du CE La question du DRH Agenda annuel des informations / consultations du CE Un certain nombre d informations et/ou consultations annuelles ou trimestrielles obligatoires doivent être mises en œuvre par l employeur,

Plus en détail

Le présent document a pour objet de définir les modalités d organisation de l élection des délégués du personnel (ou du C E) de

Le présent document a pour objet de définir les modalités d organisation de l élection des délégués du personnel (ou du C E) de Le présent document a pour objet de définir les modalités d organisation de l élection des délégués du personnel (ou du C E) de Article 1 er : Effectif de l entreprise Nombre de sièges à pourvoir L effectif

Plus en détail

La Journée de solidarité

La Journée de solidarité La Journée de solidarité En vue d assurer le financement des actions en faveur de l autonomie des personnes âgées ou handicapées, la loi du 30 juin 2004 a mis en place une journée de solidarité : les salariés

Plus en détail

Comment accompagner le chef d entreprise dans les relations sociales?

Comment accompagner le chef d entreprise dans les relations sociales? L EXPERT-COMPTABLE PILOTE DES MISSIONS DE CONSEIL SOCIAL : QUELS OUTILS, POUR QUELLES MISSIONS? Comment accompagner le chef d entreprise dans les relations sociales? P.1 COMMENT ACCOMPAGNER LE CHEF D ENTREPRISE

Plus en détail

Portage salarial : effets de l ordonnance n 2015-380 du 2 avril 2015

Portage salarial : effets de l ordonnance n 2015-380 du 2 avril 2015 CIRCULAIRE N 2015-10 DU 11 JUIN 2015 Direction des Affaires Juridiques INSX011-ACE Titre Portage salarial : effets de l ordonnance n 2015-380 du 2 avril 2015 Objet Suppression de l attestation spécifique

Plus en détail

Bulletin d information édité par le SNFOCOS Sous le N de Commission Paritaire 3 941 D 73 S Alain POULET, Directeur Gérant

Bulletin d information édité par le SNFOCOS Sous le N de Commission Paritaire 3 941 D 73 S Alain POULET, Directeur Gérant Bulletin d information édité par le SNFOCOS Sous le N de Commission Paritaire 3 941 D 73 S Alain POULET, Directeur Gérant 15 année N 642 Hebdomadaire Le 18.01.2008 N 003-08 REUNION PARITAIRE NATIONALE

Plus en détail

INFOS N 5. Veille Jurisprudentielle IRP :

INFOS N 5. Veille Jurisprudentielle IRP : 1 INFOS N 5 Information du CE sur la déclaration du nombre de travailleurs handicapés «L'employeur porte à la connaissance du comité d'entreprise ou, à défaut, des délégués du personnel la déclaration

Plus en détail

Tous les mois, l actualité en bref de Pôle emploi

Tous les mois, l actualité en bref de Pôle emploi Tous les mois, l actualité en bref de Pôle emploi SOMMAIRE INFORMATIONS RESEAU CFTC... 2 Rencontre nationale des mandatés chômage à la Confédération... 2 Suite des réunions de suivi des formations prioritaires

Plus en détail

(r) assurez-vous sur LA COMPLÉMENTAIRE SANTÉ OBLIGATOIRE DANS TOUTES ENTREPRISES. Plus de temps à perdre! GUIDE PRATIQUE SPÉCIAL «SANTÉ COLLECTIVE»

(r) assurez-vous sur LA COMPLÉMENTAIRE SANTÉ OBLIGATOIRE DANS TOUTES ENTREPRISES. Plus de temps à perdre! GUIDE PRATIQUE SPÉCIAL «SANTÉ COLLECTIVE» (r) assurez-vous sur LA COMPLÉMENTAIRE SANTÉ OBLIGATOIRE DANS TOUTES ENTREPRISES Plus de temps à perdre! GUIDE PRATIQUE SPÉCIAL «SANTÉ COLLECTIVE» 2 INTRODUCTION SOMMAIRE SOMMAIRE INTRO Transformez une

Plus en détail

Les étapes des élections des délégués du personnel

Les étapes des élections des délégués du personnel C est à l employeur qu il appartient, lorsque le seuil d effectif est dépassé puis une fois tous les 4 ans, d organiser les élections des délégués du personnel. Il doit alors préparer les élections en

Plus en détail

mode d emploi Représentativité des syndicats

mode d emploi Représentativité des syndicats mode d emploi Représentativité des syndicats LA LOI DU 20 AOUT 2008 transpose dans le Code du travail les règles sur la représentativité et la négociation collective, telles que définies par les partenaires

Plus en détail

CONTRAT COLLECTIF OBLIGATOIRE

CONTRAT COLLECTIF OBLIGATOIRE Salarié-es de droit privé CONTRAT COLLECTIF OBLIGATOIRE Complémentaire : frais de santé invalidité/arrêt de travail décès Sommaire Page 2-3 : présentation de l accord Page 4-5 : arrêt maladie/invalidité

Plus en détail

Pour COMPRENDRE ET ANTICIPER LA Généralisation de la complémentaire santé dans votre entreprise

Pour COMPRENDRE ET ANTICIPER LA Généralisation de la complémentaire santé dans votre entreprise Si vous avez déjà un contrat santé dans votre entreprise vérifiez bien votre conformité avec nos conseils du chapitre 6 Pour éviter un eventuel redressement urssaf votre PASS ANI Pour COMPRENDRE ET ANTICIPER

Plus en détail

Mieux comprendre la protection sociale

Mieux comprendre la protection sociale Mieux comprendre la protection sociale www.cnrs.fr Direction des ressources humaines Service du développement social Septembre 2010 1 - En préambule Premier volet : ma protection sociale en quelques lignes

Plus en détail

E D I T O L A L E T T R E N 3 0. De l intérêt d un syndicat employeur

E D I T O L A L E T T R E N 3 0. De l intérêt d un syndicat employeur E D I T O Sommaire P1 L édito P2 Révision des classifications et rémunérations minimales : Accord à l unanimité P3 Suite révision des classifications P4 Accord sur la sécurisation de l emploi et le temps

Plus en détail

RENCONTRE TRIPARTITE DU 18 FEVRIER 2009 : 30 MESURES URGENTES POUR FAIRE FACE A LA CRISE

RENCONTRE TRIPARTITE DU 18 FEVRIER 2009 : 30 MESURES URGENTES POUR FAIRE FACE A LA CRISE RENCONTRE TRIPARTITE DU 18 FEVRIER 2009 : 30 MESURES URGENTES POUR FAIRE FACE A LA CRISE La CFTC demande l organisation d un marathon social. Il s agira d élaborer une liste lors de cette réunion du 18

Plus en détail

LE PROTOCOLE D ACCORD PREELECTORAL (PAP)

LE PROTOCOLE D ACCORD PREELECTORAL (PAP) LE PROTOCOLE D ACCORD PREELECTORAL (PAP) Le protocole d accord se négocie entre le chef d entreprise ou son représentant (dument mandaté à cet effet) et les organisations syndicales (OS) représentatives.

Plus en détail

Édition du 4 mars 2011 Annule et remplace l édition précédente

Édition du 4 mars 2011 Annule et remplace l édition précédente 1 Édition du 4 mars 2011 Annule et remplace l édition précédente TOUT SAVOIR SUR LE CONTRAT D APPRENTISSAGE 2 TOUT SAVOIR SUR LE CONTRAT D APPRENTISSAGE SOMMAIRE Qui peut embaucher un apprenti et quelles

Plus en détail

Cet accord est la première illustration de l application de la loi du 31 janvier 2007 de modernisation du dialogue social.

Cet accord est la première illustration de l application de la loi du 31 janvier 2007 de modernisation du dialogue social. Ministère du travail, des relations sociales, de la famille, de la solidarité et de la ville Direction générale du travail Sous-direction des relations individuelles du travail Bureau des relations individuelles

Plus en détail

LETTRE D INFO SOCIAL

LETTRE D INFO SOCIAL & Salmon & Associés AVOCATS Droit immobilier Droit de la construction Droit commercial Droit de la famille Droit du travail Jean-Jacques SALMON Philippe SALMON Christine BAUGE David ALEXANDRE AUDIT EXPERTISE

Plus en détail

Négociation relative à la qualité et à l efficacité du dialogue social dans l entreprise et à l amélioration de la représentation des salariés

Négociation relative à la qualité et à l efficacité du dialogue social dans l entreprise et à l amélioration de la représentation des salariés Séance du 21 novembre 2014 Négociation relative à la qualité et à l efficacité du dialogue social dans l entreprise et à l amélioration de la représentation des salariés Préambule La qualité et l efficacité

Plus en détail

Les conséquences du franchissement de seuil d effectifs de personnel

Les conséquences du franchissement de seuil d effectifs de personnel Mois AAAA Mois AAAA Mise à jour décembre 2008 de seuil d effectifs de personnel En bref Une opération de restructuration s accompagne en général d une modification des effectifs des entités concernées

Plus en détail

L'EXERCICE DU DROIT SYNDICAL DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Année 2015

L'EXERCICE DU DROIT SYNDICAL DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Année 2015 MA/SL/GB/GL P.S.J L'EXERCICE DU DROIT SYNDICAL DANS LA Année 2015 Le droit syndical constitue l'une des garanties accordées à l'ensemble des fonctionnaires et agents non titulaires par le statut général

Plus en détail

Habiter. Le travail illégal FICHE 15

Habiter. Le travail illégal FICHE 15 FICHE 15 Habiter Le travail illégal Sont interdits par la loi : > le travail dissimulé : absence de déclarations obligatoires, de remises de bulletin de paie, dissimulation d heures de travail ; > le prêt

Plus en détail

Cabinets dentaires. Un soutien financier pour la formation professionnelle des salariés

Cabinets dentaires. Un soutien financier pour la formation professionnelle des salariés Cabinets dentaires 2006 Un soutien financier pour la formation professionnelle des salariés L OPCA PL......................................................................... 1 La formation des jeunes

Plus en détail

Réformes socio-économiques

Réformes socio-économiques Réformes socio-économiques Le 27 novembre 2011, suite à la dégradation de la note belge par l agence Standard & Poor s, les six partis ont conclu, dans l urgence, un accord sur le budget et sur la réforme

Plus en détail

Gwendoline Aubourg Employer quelqu un chez soi

Gwendoline Aubourg Employer quelqu un chez soi Gwendoline Aubourg Employer quelqu un chez soi Groupe Eyrolles, 2004, ISBN 2-7081-3541-4 Chapitre 1 L embauche directe En tant que particulier employant du personnel de maison (une femme de ménage, une

Plus en détail

Juin. Modernisation du Marché du Travail

Juin. Modernisation du Marché du Travail Juin Modernisation du Marché du Travail 2008 les fiches argumentaires du medef Les dispositions de l accord national interprofessionnel du 11 janvier 2008, dont la mise en œuvre requiert un support législatif,

Plus en détail

La loi du 25 juin 2008 portant modernisation du marché du travail

La loi du 25 juin 2008 portant modernisation du marché du travail Le point sur ALLER PLUS LOIN DANS VOTRE ACTUALITÉ SOCIALE SOCIAL Juillet 2008 La loi du 25 juin 2008 portant modernisation du marché du travail Les partenaires sociaux ont signé un accord national interprofessionnel

Plus en détail

A Absence lors de la journée de solidarité... 3

A Absence lors de la journée de solidarité... 3 Partie 1 - L actualité 2011.... 1 A Absence lors de la journée de solidarité... 3 Absence pour maladie sans justification... 9 Absences répétées pour maladie et évolution professionnelle.... 10 Accident

Plus en détail

BIENVENUE À LA On a tous une bonne raison de rejoindre la CFDT

BIENVENUE À LA On a tous une bonne raison de rejoindre la CFDT BIENVENUE À LA On a tous une bonne raison de rejoindre la CFDT www.cfdt.fr SOMMAIRE 4 5 6 7 8 9 10 11 ADHÉRER ME REPRÉSENTER ME DÉFENDRE COTISER / VOTER Rédaction, création et réalisation graphiques :

Plus en détail

Information AIDES AU FINANCEMENT DES FORMATIONS diagnostic immobilier, prévention des risques professionnels.

Information AIDES AU FINANCEMENT DES FORMATIONS diagnostic immobilier, prévention des risques professionnels. Information AIDES AU FINANCEMENT DES FORMATIONS diagnostic immobilier, prévention des risques professionnels. Salariés, demandeurs d emploi, professions libérales et commerçants, intérimaires, et travailleurs

Plus en détail

ORDONNANCE. relative au portage salarial. NOR : ETST1503259R/Bleue-1 ------ RAPPORT AU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE

ORDONNANCE. relative au portage salarial. NOR : ETST1503259R/Bleue-1 ------ RAPPORT AU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social TEXTE SOUMIS A LA DELIBERATION DU CONSEIL DES MINISTRES ORDONNANCE relative au portage salarial

Plus en détail

Notice : Cotisations cabinets d économistes de la construction métreurs-vérificateurs

Notice : Cotisations cabinets d économistes de la construction métreurs-vérificateurs Notice : Cotisations cabinets d économistes de la construction métreurs-vérificateurs Quels sont les employeurs concernés par ces cotisations? Seuls, les employeurs de métropole et des départements d outre-mer

Plus en détail

Document de réflexion - RACHETER OU NE PAS RACHETER?

Document de réflexion - RACHETER OU NE PAS RACHETER? Document de réflexion - RACHETER OU NE PAS RACHETER? Version janvier 2015 Ce document est destiné aux personnes participantes du Régime et vise à les aider à déterminer si le rachat d une rente pour service

Plus en détail

PROJET. Accord cadre relatif à l activité de portage salarial

PROJET. Accord cadre relatif à l activité de portage salarial PROJET Accord cadre relatif à l activité de portage salarial Préambule Le présent accord cadre a pour finalité de fixer un cadre général de l activité du portage salarial et sera complété, en tant que

Plus en détail

EN LIGNE. EMPLOYEUR Pôle emploi

EN LIGNE. EMPLOYEUR Pôle emploi Août 2012 GUIDE PRATIQUE Guide de SAISIE EN LIGNE de l ATTESTATION EMPLOYEUR Pôle emploi Depuis le 1 er janvier 2012 les entreprises de plus de 10 salariés doivent transmettre leur attestation employeur

Plus en détail

Élections municipales de 2014. Communes de moins de 1000 habitants

Élections municipales de 2014. Communes de moins de 1000 habitants Élections municipales de 2014 Communes de moins de 1000 habitants Introduction présentation générale de la réforme Importantes modifications du code électoral introduites par la loi du 17 mai 2013 et son

Plus en détail

La nouvelle convention relative au contrat de sécurisation professionnelle

La nouvelle convention relative au contrat de sécurisation professionnelle les infos DAS - n 035 12 février 2015 La nouvelle convention relative au contrat de sécurisation professionnelle Le 26 janvier 2015, les partenaires sociaux ont conclu une nouvelle convention relative

Plus en détail

Les obligations sociales des employeurs

Les obligations sociales des employeurs Animateur : Benoît BOUMARD Réunion information 28 Mars 2013 Les obligations sociales des employeurs Les formalités incontournables de l embauche Le formalisme des contrats particuliers Les obligations

Plus en détail

CHAPITRE I ER NÉGOCIATION DE BRANCHE

CHAPITRE I ER NÉGOCIATION DE BRANCHE MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Convention collective IDCC : 1468. CRÉDIT MUTUEL (29 juin 1987) AVENANT DU 24 SEPTEMBRE

Plus en détail

Document de réflexion - RACHETER OU NE PAS RACHETER?

Document de réflexion - RACHETER OU NE PAS RACHETER? Document de réflexion - RACHETER OU NE PAS RACHETER? Version fin mai 2012 Ce document est destiné aux personnes participantes du Régime et vise à les aider à déterminer si le rachat d une rente pour service

Plus en détail

NEGOCIATIONS ANNUELLES OBLIGATOIRES GrandOptical PROCES VERBAL d accord - 12 décembre 2006

NEGOCIATIONS ANNUELLES OBLIGATOIRES GrandOptical PROCES VERBAL d accord - 12 décembre 2006 NEGOCIATIONS ANNUELLES OBLIGATOIRES GrandOptical PROCES VERBAL d accord - 12 décembre 2006 Les négociations annuelles obligatoires ont donné lieu à 4 rencontres entre la Direction et les Partenaires Sociaux

Plus en détail

Lettre Entreprise Info. N 11 / Avril 2013. Lettre Entreprise Info. N 11 / Avril 2013 / 1

Lettre Entreprise Info. N 11 / Avril 2013. Lettre Entreprise Info. N 11 / Avril 2013 / 1 N 11 / Avril 2013 Lettre Entreprise Info N 11 / Avril 2013 / 1 Sommaire Actu L ANI du 11 janvier 2013 page 1 Fiscalité Le préfinancement du Crédit d Impôt pour la Compétitivité et l Emploi (CICE) est lancé

Plus en détail

Principales mesures issues de la loi de Sécurisation de l emploi du 14 juin 2013

Principales mesures issues de la loi de Sécurisation de l emploi du 14 juin 2013 Principales mesures issues de la loi de Sécurisation de l emploi du 14 juin 2013 CDD : COTISATIONS SUPPLEMENTAIRES POUR LES CDD DE COURTE DUREE À partir du 1er juillet 2013, la cotisation patronale d assurance

Plus en détail

Service juridique CSFV

Service juridique CSFV Service juridique LE CALENDRIER DES OPERATIONS ELECTORALES Les délais mentionnés dans cet exemple le sont à titre purement indicatif, dans le respect des minima et maxima imposés par le code du travail.

Plus en détail

enmodesocial LES REPONSES À VOS QUESTIONS Régime de prévoyance : les impacts de la loi du 14 juin 2013

enmodesocial LES REPONSES À VOS QUESTIONS Régime de prévoyance : les impacts de la loi du 14 juin 2013 enmodesocial Le magazine des informations sociales de la Fédération Nationale de l Habillement LES REPONSES À VOS QUESTIONS Régime de prévoyance : les impacts de la loi du 14 juin 2013 octobre novembre

Plus en détail

ATELIERS ET CHANTIERS D INSERTION ET CONVENTIONS COLLECTIVES

ATELIERS ET CHANTIERS D INSERTION ET CONVENTIONS COLLECTIVES ATELIERS ET CHANTIERS D INSERTION ET CONVENTIONS COLLECTIVES Fiche technique à destination des SIAE Août 2013 SOMMAIRE 1 2 3 4 5 Introduction Éclairages sur les conventions collectives Panorama des conventions

Plus en détail

Accord collectif national relatif aux élections des représentants du personnel au Conseil de Discipline National. du 14 octobre 2003 du 15.04.

Accord collectif national relatif aux élections des représentants du personnel au Conseil de Discipline National. du 14 octobre 2003 du 15.04. Accord collectif national relatif aux élections des représentants du personnel au Conseil de Discipline National du 14 octobre 2003 du 15.04.03 Article I : principes généraux Les élections des représentants

Plus en détail

LES FRANÇAIS ET LA COMPLEMENTAIRE SANTE

LES FRANÇAIS ET LA COMPLEMENTAIRE SANTE Centre de Recherche pour l Etude et l Observation des Conditions de Vie LES FRANÇAIS ET LA COMPLEMENTAIRE SANTE Anne LOONES Marie-Odile SIMON Août 2004 Département «Evaluation des Politiques Sociales»

Plus en détail

Accord relatif à l activité de portage salarial

Accord relatif à l activité de portage salarial Accord relatif à l activité de portage salarial Préambule Le présent accord a pour finalité d organiser l activité de portage salarial. Les personnes portées sont titulaires d un contrat de travail conclu

Plus en détail

Le pacte de responsabilité et de solidarité

Le pacte de responsabilité et de solidarité Le pacte de responsabilité et de solidarité Direccte CENTRE Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l emploi Qu est ce que le pacte de responsabilité

Plus en détail

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3257 Convention collective nationale IDCC : 1601. BOURSE (3 e édition. Juin 2004) ACCORD DU 8 JUILLET 2005

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR 2015

REGLEMENT INTERIEUR 2015 REGLEMENT INTERIEUR 2015 A compter du 1 er janvier 2015 REGLEMENT INTERIEUR 2015 Mutuelle et Sections Dénomination et siège social de la mutuelle Une Mutuelle dénommée ENTRAIN est située : 5, boulevard

Plus en détail