paris minutes Coupe du monde 2006:l équipe de France face à une équation difficile Wallace et Gromit en inspecteurs poireaux

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "paris minutes Coupe du monde 2006:l équipe de France face à une équation difficile Wallace et Gromit en inspecteurs poireaux"

Transcription

1 minutes paris F. DURAND / SIPA grand paris Vuitton, le grand déballage Le malletier ouvre son plus grand magasin sur les Champs. Le luxe revient en force sur l avenue. P. 2 économie Prix bas, contrecoup social compris cinéma Un livre dénonce l impact sur l emploi de la course aux produits moins chers et met en lumière le rôle des acheteurs professionnels. P. 15 Wallace et Gromit en inspecteurs poireaux Coupe du monde 2006:l équipe de France face à une équation difficile Les Bleus devront battre Chypre, ce soir au Stade de France, et miser sur un faux pas de la Suisse en Irlande afin de se qualifier directement pour le Mondial allemand. P. 21 N 825 MERCREDI 12 OCTOBRE 2005 RÉCIDIVE «Le bracelet est fait pour insérer» Le garde des Sceaux, Pascal Clément, s exprime en exclusivité dans 20 Minutes alors que le projet de loi sur le traitement de la récidive revient à l Assemblée aujourd hui. Mesure phare : la mise en place du bracelet électronique. P. 6 DREAMWORK / AFP Nick Park envoie ses deux créatures de pâte à modeler arpenter les potagers sur la trace du lapin-garou. Une réussite. P. 25 météo 15 C le matin 20 C l après-midi THOMAS CAPLAIN / LIEU-DIT / 20 MINUTES lecteurs source: ISL-GfK, (Paris, Lille, Lyon, Marseille, Bordeaux et Toulouse) LNM publicité

2 2 grand paris MERCREDI 12 OCTOBRE 2005 Luxe Louis Vuitton ouvre aujourd hui sur les Champs-Elysées sa plus grande boutique au monde La valise Vuitton dévoile son contenu Ces derniers jours, les clientes trépignaient d impatience. Maintenues derrière Le trafic porterait sur au moins 1,4 million d euros de marchandises. La direction des douanes de Paris vient de saisir près de faux tee-shirts et faux sweats de marque Nike, Puma, Von Dutch, Com Eight Au moment du contrôle, articles avaient déjà été écoulés. des barricades, les personnes non munies d un carton VIP se faisaient gentiment refouler. Les fans seront donc soulagées de l ouverture au public, aujourd hui, de la «maison des Champs-Elysées», la plus grande boutique Vuitton du monde, inaugurée dimanche en présence du tout-paris et de stars hollywoodiennes. Cette boutique a été conçue comme «un hommage à la plus célèbre avenue du monde», selon Yves Carcelle, PDG de Louis Vuitton CIRCULATION Un accident bloque l A 86 Les Champs, meilleure vitrine des grandes enseignes Un accident impliquant trois poids lourds et une camionnette a bloqué hier l A 86 extérieure à Thiais (94). Deux des trois voies de la chaussée sont restées paralysées jusqu à 19 h, provoquant d importants encombrements. «A travers les époques, les Champs-Elysées ont toujours été la vitrine des tendances de la société», re- Il s appelle Ile-deFrance, est imprimé sur papier recyclable et sera distribué gratuitement, à partir du 15 octobre, dans 4,7 millions de foyers à Paris et en banlieue. Publié par le conseil régional, ce nouveau magazine sera «une vitrine de la vie quotidienne des Franciliens» a promis Jean-Paul Huchon, président (PS) du conseil régional. L intérieur du magasin. l intérieur du magasin, Vuitton a fait appel à des artistes contemporains qui livrent des œuvres surprenantes. Comme cet escalier mobile de 20 mètres de longueur, d où l on admire quelque points de fibres optiques du vidéaste américain Tim White-Sobieski. Bien conscient d avoir mené à bien «un projet incroyable», le PDG estime qu après avoir engagé Marc Jacobs, en 1998, pour lancer le prêtà-porter, «il fallait créer un univers pour faire découvrir tous les produits de la maison sous un même toit» : maroquinerie de luxe, prêt-à-porter, chaussures et nouvelle collection de lunettes en exclusivité. Le magasin devrait atteindre la rentabilité dans deux ans, selon LVMH. S. C. Les marques réinvestissent l avenue Les ouvertures récentes Cartier Mont Blanc Lido Queen Fnac Les chantiers Les incontournables Eldorauto A V. Drugstore Publicis Lancel Mauboussin D E S Virgin Mégastore C H A M (ouverture cet automne) Hugo Boss P S - É LY S É E S Vuitton (ouverture aujourd hui) Hôtel Fouquet s Barrière WAG PRESSE La région lance son gratuit marque Dominique Rodet, déléguée générale du Comité Champs-Elysées. Le retour de Louis Vuitton accompagne celui des marques de luxe sur «la plus belle avenue du monde», rénovée depuis Avant le célèbre malletier, Cartier et Mont Blanc ont investi le haut de l avenue, avec le Drugstore Publicis, dont la rénovation s est achevée l année dernière. Ladurée y tient aussi sa plus grande boutique-restaurant, tandis que le Fouquet s s adjoindra, fin 2006, un palace doté de la plus grande piscine privée de Paris. Les Champs sont bien l avenue de tous les records. Pour l industrie du luxe mais aussi pour des marques de grande consommation comme Sephora, Virgin, Eldorauto, Disney Store ou Mc Donald s, qui ont là leur plus grande ou plus belle boutique. Le comité tient à conserver cette «diversité» des Champs et ne souhaite pas marcher sur les plates-bandes de l avenue Montaigne, strictement dédiée au luxe. «Si les Malletier, marque leader du groupe LVMH, numéro un mondial du luxe. Le bâtiment, qui fait pratiquement face au tout premier magasin Vuitton, installé autrefois au numéro 70, «prolonge l avenue à l intérieur», d après son architecte, Eric Carlson. Ce dernier a découpé les volumes de cet immeuble art déco (classé Monument historique) et conçu un système de circulation multiniveau. Il a aussi créé un atrium central ouvert sur une hauteur de six étages. La galerie d art du septième niveau n ouvrira, elle, que l an prochain. Pour décorer S. MURATET / LOUIS VUITTON TRAFIC Faux tee-shirts de marque saisis Nike (ouverture fin 2006) Culture Bière Toyota LCL Champs vivent 24 h sur 24, c est grâce à la présence de restaurants, cinémas et boîtes de nuit», ajoute Dominique Rodet. Avec 100 millions de passants par an, l investissement est rentable, malgré des loyers exorbitants : les Champs sont la deuxième avenue la plus chère au monde au mètre carré pour des locaux commerciaux, selon un cabinet d études derrière la partie côt ép é im air pai r côt la plus chic de la 5e Avenue, à New York. «Le trottoir des numéros pairs, au soleil, a toujours été le plus cher, souligne Guy Delame, expert immobilier. L arrivée des en- seignes de luxe est en train de réduire la différence.» Revers de la médaille : les indépendants n ont plus les moyens de se payer un bout Sophie Caillat de trottoir. galeries Traditionnellement nombreuses sur les Champs, les galeries commerciales ont subi une désaffection depuis une dizaine d années, et en sous-sols, beaucoup de boutiques sont fermées. Pour rebondir, toutes ont entrepris des projets de rénovation.

3 MERCREDI 12 OCTOBRE 2005 grand paris 3 L enquête sur les fœtus se poursuit Pourquoi 351 corps d enfants, morts à la naissance ou in utero, ont-ils été conservés à l hôpital Saint-Vincentde-Paul (14 e ) pendant des années certains pendant plus de vingt ans? Les conclusions de l enquête administrative menée par l Igas (inspection générale des affaires sociales) depuis le mois d août sont attendues sur le bureau du Premier ministre ces prochaines semaines. L enquête judiciaire, elle, se poursuit. Et la chambre mortuaire de Saint-Vincent-de- Paul est toujours sous scellés. «Les familles attendent de commencer leur deuil, témoigne Caroline Lemoine, présidente de l association Petite Emilie, qui regroupe les parents confrontés à une interruption médicale de grossesse. Cette période est particulièrement glauque, les familles ont besoin de savoir le corps inhumé ou incinéré pour se débarrasser de leurs cauchemars.» Caroline Lemoine est à l origine du scandale de la découverte de la conservation des corps, au début du mois d août. «Trois ans après la Une semaine so british V. NEGROTTO / SIPA PITAMITZ / SIPA La chambre de commerce franco-britannique organise pour la première fois une«britishweek»àparis. Dès aujourd hui, un bus rouge londonien va parcourir la ville, faisant escale dans les boutiques les plus anglaises de la capitale. La balade est gratuite, avec un départ toutes les heures de Old England, 12, boulevard des Capucines (9 e ), jusqu à 18 h 30, tous les jours jusqu à samedi inclus. Un jeuconcours est organisé dans les boutiques participantes, avec à la clé des week-ends en Grande-Bretagne. Certaines enseignes proposeront aussi des animations. Dimanche, environ trentecinq voitures anglaises de collection des années 1960 s installeront pour la journée place des Vosges (4 e ). Deux taxis Barbour et Filofax et deux bus londoniens se joindront à l exposition. Liste des magasins participants : mort de mon fils, j ai eu besoin de savoir ce qu était devenu son corps après l autopsie, j ai alors appris avec effroi qu il avait été conservé», confie-t-elle. Depuis cette macabre découverte, l Assistance publique-hôpitaux de Paris (AP-HP) a ouvert un accueil pour les familles. Parmi les qui se sont manifestées, 27 ont appris que le corps de leur enfant avait été conservé à Saint-Vincent-de-Paul. Un suivi psychologique leur a été proposé. Le directeur de Saint-Vincent-de-Paul-Cochin, Olivier Colin, assure qu «une attestation de date de crémation ou d inhumation est désormais délivrée à ceux qui nous ont confié un corps». Sophie Caillat Un dabiste employé chargé de l alimentation des distributeurs automatiques de billets (DAB) a été agressé lundi à Suresnes (Hauts-de- Seine), a t-on appris hier. Quatre hommes l ont frappé à la nuque, emportant environ Des policiers gardent l entrée de l hôpital Saint-Vincent-de-Paul (14 e ), le 2 août. délai En cas de mort d un enfant avant sa naissance ou juste après, les familles ont dix jours pour décider si elles prennent en charge le corps ou le confient à l hôpital. Une réflexion pour étendre ce délai est en cours. Un dabiste agressé à Suresnes : euros en liquide volés c est dit! en liquide. La semaine dernière, la police avait déjà interpellé dix personnes pour des faits similaires dans des départements proches de Paris. Elle avait notamment mis la main sur des individus qui recyclaient l argent volé. Les Verts sont trop maximalistes, la Ville a une position plus réaliste. Jérôme, militant socialiste dans le 20 e, réagit après que les Verts se sont démarqués de la majorité municipale sur la question du logement à Paris (Le Parisien). SOCIAL Postiers en grève Environ deux tiers des postiers de nuit du centre de tri de Paris-Nord à Gonesse (95) étaient toujours en grève la nuit dernière. La direction locale a refusé de leur donner satisfaction sur une diminution du nombre de dimanches travaillés. Actuellement, ces salariés travaillent un week-end sur deux et réclament un week-end de travail sur trois. ENVIRONNEMENT Réunion citoyenne pour lutter contre la pollution L enquête publique sur le PPA (plan de protection de l atmosphère) s achève vendredi. Une réunion publique est organisée mercredi à l Ecole des mines de Paris, 60, bd Saint-Michel (6 e ), de 18 h 30 à 21 h. SCIENCES Le Forum «La science et nous» Le forum «La Science et nous», organisé dans le cadre de la Fête de la Science en Ile-de-France depuis dix-huit ans, sera cette année dédié à «L homme et la matière». Il s ouvre aujourd hui, à l Espace Jacques- Brel de Fontenaysous-Bois (94) et dure jusqu au 15 octobre.

4 4 grand paris MERCREDI 12 OCTOBRE 2005 TRANSPORTS Le directeur du Transilien teste les p tits gris Thierry Mignauw, le directeur du Transilien, participera aujourd hui à une opération de test des trains de banlieue d ancienne génération, dits «p tits gris». Il partira à 12 h 50 de la gare de Lyon pour se rendre à Montereau (77). SOLIDARITÉ Des formateurs en informatique recherchés Les centres sociaux de Paris recherchent des personnes bénévoles pour initier des enfants et des adultes à l informatique. Contacter le ou envoyer une candidature par mail à MÉMOIRE Pierre Lellouche réclame un square d Arménie Après avoir vu son vœu rejeté en conseil du 9 e arrondissement, l UMP Pierre Lellouche doit reproposer lundi, en Conseil de Paris, que le square Montholon soit rebaptisé «square d Arménie», en souvenir du génocide de La gauche a repoussé la proposition pour des questions de forme. La discrimination, une réalité quotidienne Des mal-logés investissent un immeuble vide de l Etat Des associations de mal-logés se sont mobilisées hier pour réclamer la réquisition des immeubles vides de l Etat. Dans la matinée, une centaine de membres des associations Droit au logement (DAL) et Droits devant, du Collectif des sans-logis et du Comité action logement (CAL) ont envahi un immeuble désaffecté du 7 e arrondissement appartenant au ministère de la Justice, et ont accroché trois banderoles en façade. «Cet immeuble était une annexe du ministère, mais il va être vendu à un consortium de banques et d assurances, explique Vincent, un membre du DAL. Des policiers sont postés devant, et on s attend à être évacués. Mais on ne S. POUZET / 20 MINUTES F. DURAND / SIPA Les discriminations, tout le monde en parle, mais combien en sont les victimes ou les témoins? Qui sont les acteurs les mieux à même de réagir? Ces questions ont été posées par 20 Minutes à Franciliens appartenant à son panel de lecteurs «20 UP». Une étude réalisée à l occasion de la soirée de lutte contre les discriminations, organisée samedi soir par la Mairie de Paris. Pour les personnes interrogées, les discriminations revêtent une notion beaucoup plus concrète qu on aurait pu le penser : 60 % des répondants disent en avoir été victimes et, en incluant amis et parents, le taux monte à 72 %. Les femmes se disent par ailleurs plus discriminées que les hommes. Pour 91 % des sondés, c est le plus souvent à l embauche que la discrimination se matérialise, surtout dans le secteur privé. Cela semble tenir à la méthode de recrutement : les entretiens d embauche sont prédominants dans le privé, alors que les recrutements sur concours ou dossier dominent dans le public, assurant donc un meilleur anonymat. En matière de lutte contre les discriminations, les sondés estiment que les associations jouent un rôle de premier plan et que les entreprises en font le moins. Mais ils considèrent que cette lutte doit faire l objet d une meilleure éducation, avec un rôle accru des pouvoirs publics. A noter : 71 % des personnes interrogées considèrent le traitement médiatique de la discrimination comme anecdotique. Service Grand Paris Hier, rue de Grenelle. sortira pas de plein gré si l on ne peut pas négocier avec le ministère.» A 17 h, une délégation s est rendue à quelques centaines de mètres de l Hôtel Matignon pour transmettre ses doléances à Jean- Louis Borloo, le ministre de la Cohésion sociale. La Mairie de Paris va réduire son offre de stationnement de plus de places sur les places de surface que compte la capitale. Près de places seront supprimées au profit des transporteurs de fonds et 900 réservées aux handicapés titulaires des macarons GIG (grand invalide de guerre) et GIC (grand invalide civil). Enfin, places s ajouteront aux déjà réquisitionnées afin de mettre la voirie aux normes «pompiers». Le tout avant «On est contraint», confiait hier Denis Baupin, adjoint (Verts) chargé des Transports. Le projet de réaménagement du parc parisien a Les femmes se disent plus discriminées que les hommes. surpoids La surcharge pondérale est citée comme la discrimination «la plus odieuse». Avec le racisme, elle apparaît comme «la plus fréquente», alors que l homophobie semble marginale dans la vie quotidienne. Bientôt places de parking en moins en effet vu le jour après une série de concertations entre la Mairie de Paris, la préfecture de police et les pompiers, en La Mairie a précisé hier qu elle avait alors négocié à la baisse le nombre de places requises par les différents services de sécurité. Denis Baupin souhaite par ailleurs compenser la perte d une partie de ces places. En rendant progressivement payantes les places aujourd hui gratuites à Paris, la municipalité espère «libérer l espace occupé par les voituresventouses et favoriser le stationnement résidentiel». Pauline Théveniaud

5 grand paris 5 MERCREDI 12 OCTOBRE 2005 Bataille pour l emploi au Champ-de-Mars Un grand chapiteau sur le Champ-de-Mars : tel sera le décor du troisième forum Paris pour l emploi, qui se déroulera demain et vendredi. Lors de cette grand-messe du recrutement, 300 entreprises proposeront en direct plus de postes. Près de offres d emplois enregistrées par l ANPE seront également accessibles via des bornes Internet. Pour assurer plus de visibilité aux PME, la chambre de commerce de Paris présentera leurs offres d emploi sur son stand. Après le franc succès de l édition 2004 (environ visiteurs et embauches à l issue de la manifestation), les organisateurs espèrent toucher un public plus large. Ils ont notamment mis l accent sur l accueil des J.-M. DE LEDREM / SIPA L édition 2004 du forum pour l emploi. personnes en voie de réinsertion. Pour assurer un plus grand suivi de ce forum, les CV des visiteurs seront récoltés dans une banque de données afin de permettre aux recruteurs qu ils n auraient pas rencontrés sur place de les recontacter dans un délai de trois mois. L enjeu de cette manifestation est de taille, puisque l Ile-de-France comptait en août dernier demandeurs d emploi. «Les seniors, les jeunes non qualifiés et les personnes discriminées en raison de leur origine ethnique ou de leur lieu d habitation restent les populations les plus touchées par le chômage», commente Jean-Marie Schirck, directeur régional adjoint de l ANPE d Ilede-France. Quelques lueurs d espoir viennent néanmoins éclaircir ce sombre tableau : «Sur les huit premiers mois de l année, les offres d emplois en Ile-de-France ont augmenté de 17 % par rapport à la même période en 2004», indique Jean-Marie Schirck. Certains secteurs tels que l hôtellerie-restauration, les services, le bâtiment, le commerce, le transport et l informatique ont même vu leurs besoins de recrutement augmenter cette année. Reste un problème de taille à résoudre : le manque d attractivité de certains métiers. Delphine Bancaud salon Rendez-vous demain et après-demain au Champ-de-Mars, de 9 h à 18 h. Métros les plus proches : Ecole- Militaire ou La Motte- Picquet Grenelle. Entrée gratuite sur présentation d un CV. Un service de halte-garderie d urgence est proposé aux parents. Pour préparer votre venue, vous pouvez déposer votre CV sur le site : Si vous n avez pas accès à Internet, appelez le en indiquant votre métier. Un message vocal vous indiquera les stands correspondant au poste recherché.

6 6 france MERCREDI 12 OCTOBRE 2005 SANTÉ Contre la tuberculose L Académie de médecine préconise une vaccination ciblée par le BCG des seuls enfants à risque, associée à «une vraie politique de lutte contre la tuberculose». SOCIAL Début et fin de grève à Eurotunnel Les salariés d Eurotunnel qui s étaient mis en grève hier ont mis fin à leur mouvement après avoir trouvé un accord avec la direction sur les plans de carrière. JUSTICE L incendie mortel ne sera jamais élucidé Les causes précises de l incendie accidentel du centre équestre de Lescheraines (Savoie), où huit jeunes ont trouvé la mort en 2004, ne seront jamais connues, a indiqué hier le parquet de Chambéry, après réception des dernières expertises. POLITIQUE Recaser Gaymard L ancien ministre de l Economie Hervé Gaymard, qui avait dû démissionner en février, a été reçu hier à Matignon. Selon Le Monde, il pourrait obtenir la présidence, non rémunérée, du Haut Conseil de la coopération internationale. Justice Pascal Clément s exprime en exclusivité dans «20 Minutes» alors que son projet Bracelet: une peine sur mesure Il aura fallu plus de deux ans pour que le projet de loi sur le traitement de la récidive parvienne dans sa forme quasi définitive aux députés (lire ci-contre) pour une seconde lecture. Deux ans de polémiques amplifiées par plusieurs affaires liées à des récidivistes. Ainsi, Patrick Gateau, déjà condamné en cour d assises, soupçonné d avoir tué Nelly Crémel en juin. Ou Patrick Trémeau, accusé d avoir à nouveau violé plusieurs femmes, alors que d anciennes victimes avaient alerté sur sa dangerosité. Pascal Clément Ministre de la Justice Le bracelet électronique mobile réservé aux condamnés à plus de dix ans pour des crimes ou des délits sexuels a fait l objet de violentes controverses. Il est notamment décrié par le Syndicat de la magistrature, qui conteste son utilité. Une semaine après sa proposition d appliquer la loi de manière rétroactive aux détenus déjà condamnés, Pascal Clément fait marche arrière pour éviter l inconstitutionnalité. Le bracelet ne sera donc pas une peine, qui ne pourrait s ajouter à une condamnation, mais une La libération conditionnelle reste la meilleure méthode de réinsertion. Entre le rapport parlementaire et la seconde lecture qui commence à l Assemblée, le projet de loi a été amendé. L actualité a-t-elle dicté ces changements? Pour traiter un tel dossier, il faut de la maturation. Les décisions ne se prennent pas dans la passion, l énervement ou la précipitation. L intérêt de ce projet de loi, c est que l Assemblée et le Sénat ont débattu et réfléchi. Aujourd hui, tout le monde est d accord. Nous aurons des votes largement conformes dans les deux Chambres. Quel est votre objectif à travers cette loi? Un tiers des délits sont commis par des récidivistes. On ne peut pas tout empêcher, mais si on diminue substantiellement les récidives, alors on aura fait un vrai travail dans l intérêt des Français. Ce que je veux, c est éviter les sorties sèches sans suivi. Votre meilleure arme, c est le bracelet électronique mobile? Le bracelet n est pas fait pour punir, il est fait pour insérer et éviter la récidive. Prenons le cas de Patrick Trémeau, violeur condamné et aujourd hui récidiviste présumé. Dans son dossier, il est marqué en toutes lettres qu il y a de fortes chances de récidive. Jusqu ici, la législation n avait rien à proposer en fin de peine. Une personne condamnée à quinze ans de réclusion criminelle peut être libre au bout de douze ans, réduction des peines aidant. Si elle n est pas sous le régime de la libération conditionnelle, elle est libre de toute contrainte. Le bracelet répond à ce vide. Combien de personnes sont-elles concernées par ce bracelet? mesure, qui peut s appliquer aux détenus déjà condamnés. Elle serait imposée dans le cadre d une surveillance judiciaire pour un détenu libéré avant le terme de sa peine initiale. Reste qu une fois sa peine purgée, ce dernier est libre de toute contrainte ou suivi. Certains demandent donc une mise à l écart définitive des individus dangereux. Un récent rapport suggère la création de «centres fermés de protection sociale». Une sorte de prison à vie, forcément inconstitutionnelle. D. C. «La condamnation purgée,nous ne pouvons rien faire» T. CAPLAIN / LIEU-DIT / 20 MINUTES Il y a personnes détenues pour plus de dix ans, pour des délits ou des crimes, susceptibles de se voir imposer un bracelet. Cette mesure ne s appliquera que pendant la durée de réduction de peine dont bénéficie un prisonnier et sera décidée par le tribunal d application des peines, après avis d une commission médicale. La loi modifie-t-elle le système de libération conditionnelle? Non. La libération conditionnelle reste la meilleure méthode de réinsertion, car c est celle qui implique le meilleur suivi social et judiciaire, le plus de contraintes et d injonctions thérapeutiques. Mais nous connaissons des cas de détenus qui refusent cette libération conditionnelle pour sortir sans contrainte. Jusqu ici, on n avait rien pour ces personnes. Nous aurons le bracelet. Et quand la personne a totalement purgé sa peine? Nous ne pouvons rien faire. Au-delà de la durée de peine initiale, si on veut imposer un suivi, la législation ne nous le permet pas et je ne suis pas convaincu que la Constitution nous le permettrait. Quelles autres mesures vous semblent essentielles? Pour les jeunes multirécidivistes, la loi va empêcher les sursis avec mise à l épreuve à répétition : deux au maximum, un seul pour les récidivistes violents. Les juges auront la possibilité de les incarcérer immédiatement à l issue du jugement. Car certains sont condamnés à de la prison ferme, mais relâchés, et on ne les revoit plus. N oublions pas que nous avons déjà mis en place quelque chose qui fonctionne très bien : les centres éducatifs fermés. La moitié des jeunes passés dans un centre n ont plus fait parler d eux. Recueilli par David Carzon

7 MERCREDI 12 OCTOBRE 2005 france 7 de loi sur le traitement de la récidive arrive aujourd hui en seconde lecture à l Assemblée Plus de sévérité et de contrôles contre la récidive Les mesures clés du projet de loi sur le traitement de la récidive portent à la fois sur une plus grande sévérité des sanctions et sur une prévention accrue. Sursis avec mise à l épreuve Il sera limité à deux pour les récidivistes et à un seul pour les récidivistes violents ou ayant commis des infractions à caractère sexuel. Surveillance judiciaire Outre le bracelet électronique mobile qui ne concernera que les délinquants les plus dangereux, la surveillance judiciaire pourra comprendre toute une série d obligations : examen médical, soins, interdictions de fréquenter certains lieux ou personnes Incarcérations Les récidivistes pourront être incarcérés à l audience s ils sont condamnés à de la prison ferme. Visite médicale Les détenus malades libérés pour raison de santé devront passer une visite médicale tous les six mois. Un amendement propose de prendre en compte la notion de trouble à l ordre public pour décider d une remise en liberté. Bracelet électronique. Libération conditionnelle La période durant laquelle un détenu ne peut pas obtenir de libération conditionnelle sera portée à dix-huit ans pour les condamnés à de la réclusion criminelle à perpétuité et à vingt-deux ans pour les récidivistes. Fichier Les criminels sexuels considérés comme les plus violents et ceux déclarés pénalement irresponsables seront inscrits aux fichiers des délinquants sexuels. Après leur libération, ils pourraient être tenus de pointer au commissariat ou au commissariat de police. Suivi Le ministre de la Justice a décidé lundi la création d une commission de suivi et d analyse de la récidive afin de mieux connaître l ampleur de ce phénomène. D. C. chiffres 31 % des crimes et délits sont commis par des récidivistes. En 2004, on dénombrait 24 cas de récidives pour des crimes sexuels et 1154 pour des délits sexuels. JUSTICE Quatre ans requis contre Marchiani Quatre ans de prison ferme ont été requis hier contre l expréfet Jean-Charles Marchiani pour «trafic d influence» dans une affaire de vente d armes. ÉDUCATION Les profs fatigués 58 % des enseignants estiment que leur rythme de travail et le bruit les fatiguent, selon une étude publiée hier par le syndicat Snes. Seuls 15 % disent n avoir aucun problème.

8 8 france MERCREDI 12 OCTOBRE 2005 ÉLECTIONS Les sénatoriales en septembre 2008 Le Sénat a adopté hier le projet de loi organique relatif à l organisation des élections sénatoriales qui reporte d un an, après les cantonales et les municipales, le scrutin prévu en septembre POLITIQUE Restructuration au FN Jean-Marie Le Pen, a remplacé hier le n 3 du parti d extrême droite, Carl Lang, par un de ses proches, Louis Aliot. Lang, avait refusé de voter les pleins pouvoirs à Le Pen pour exclure du bureau politique le maire d Orange, Jacques Bompard. Chirac monte, Villepin descend La cote de popularité de Jacques Chirac gagne 4 points en octobre, avec 42 % de Français déclarant approuver son action, tandis que celle de Dominique de Villepin baisse de 6 points avec 49 %, selon un sondage Ifop-Paris Match. Jospin esseulé 18 % des Français souhaiteraient que l ancien Premier ministre Lionel Jospin soit candidat à l élection présidentielle de 2007, selon un sondage BVA pour L Express. Profs, le casse-tête des remplacements Les profs répondrontils présents? La FSU, principal syndicat enseignant, les appelle aujourd hui à se rassembler un peu partout en France pour protester contre le dispositif des remplacements de courte durée. Le principe : quand un prof de collège ou de lycée est absent pour une courte durée, et que cette absence est prévisible (voyage scolaire, formation ), un collègue le remplace. «Un professeur de français absent peut être remplacé soit par un autre professeur de français, soit, par exemple, par un de ses collègues d anglais, qui dispensera un cours d anglais», explique le ministère. «Mais quand un prof prend en charge des élèves qui ne sont même pas les siens, sans réelle préparation, quel intérêt pédagogique y a-t-il?», critique Frédérique Rolet, de la FSU. «Nous avons le mérite de proposer une solution à un vrai problème», rétorque le ministère, qui souligne que cette mesure a l approbation de 71 % des parents d élèves, de 72 % de l opinion publique et de 78 % Les enseignants critiquent le manque d intérêt pédagogique du nouveau dispositif. Sarkozy attaque l AFP V. BAILLAIS / LIEU-DIT / 20 MINUTES Si depuis quelques semaines le microcosme journalistico-politique ne bruissait que de la «nouvelle vie» de Nicolas Sarkozy, c est une dépêche de l Agence France-Presse, envoyée très tôt mardi matin, qui a brisé l omerta. Et divulgué le nom de la nouvelle élue de Sarko, écrit noir sur blanc dans les colonnes de France Soir hier. Les proches du ministre de l Intérieur semblent avoir immédiatement organisé la riposte. «Nous venons d assigner France Soir et l AFP pour atteinte à la vie privée», ont-ils déclaré hier soir à 20 Minutes. De cette plainte, Serge Faubert, auteur de l article de France Soir, et Chantal Valette, chef adjointe du service culture-médias de l AFP, n avaient, hier soir, pas eu vent. Et préféraient parler d «intimidation». Quid enfin des photos du nouveau couple faisant des emplettes dans un magasin parisien? Ces images ont été proposées à plusieurs titres, dont Paris Match. «Ils ne les publieront pas», promettaient hier les proches de Sarkozy. Même écho du côté de Match : «Alain Genestar [directeur du magazine] a failli sauter, fin août, à la demande de Sarko, après la sortie des photos de Cécilia et de Richard Attias, son nouveau compagnon. Il jouera sûrement la prudence.» Et si, ultime rumeur, VSD dégainait ce scoop? des lycéens, selon un sondage CSA-ministère de l Education nationale. «Même la majorité des profs est en réalité d accord», assure l entourage de Gilles de Robien. «Pour une fois le ministère dit vrai», acquiesce Georges Dupon-Lahitte, patron des parents d élèves de la FCPE, favorable au dispositif. Jusqu au 1 er janvier, ces remplacements ne sont assurés que par des profs volontaires, payés en heures supplémentaires légèrement majorées. Mais en 2006, le chef d établissement «pourra désigner des enseignants pour assurer un remplacement de courte durée». Georges Dupon-Lahitte se demande néanmoins si ce battage est utile : «Puisque les chefs Un rapport récemment effectué par le Centre français de recherche sur le renseignement révèle la «pression islamiste» qui s exercerait dans des entreprises de la grande distribution et de la sécurité, notamment par le d établissement ont fait savoir qu ils ne réquisitionneront pas les profs contre leur gré, on va se retrouver avec des établissements fonctionnant comme avant. Car des profs volontaires qui remplacent leurs collègues absents pour formation ou voyage scolaire, ça fait longtemps que ça existe.» Stéphane Colineau Enquête sur le prosélytisme islamiste dans les entreprises françaises c est dit! biais d un prosélytisme militant. «Les exemples sont nombreux, même si peu d entreprises les évoquent ouvertement», souligne ce rapport, qui cite la découverte d «une dizaine de salles de prière clandestines à EuroDisney». Dès qu il était question de sexe son visage s éclairait, il avait l air épanoui. Le gendarme Pierre Cotti a raconté hier une garde à vue d Emile Louis, jugé en appel à Aix-en-Provence pour des viols avec torture sur son épouse et sa belle-fille.

9 MERCREDI 12 OCTOBRE 2005 france 9 Les stagiaires sortent de leur silence Les stagiaires en colère tentent de s organiser. Après avoir manifesté le 4 octobre, certains se retrouvent à Paris ce soir pour réfléchir à des actions futures. «Nous devons nous connaître autrement que par Internet avant d aller plus loin», témoigne Katy, 32 ans, à l origine du mouvement. Tout a commencé le 9 septembre quand la jeune femme, diplômée d un master artistique des Beaux-Arts et d un DESS de management, crée un blog dans lequel elle s indigne de continuer à enchaîner les stages non rémunérés. «Je suis bloquée dans l adolescence», raconte-t-elle en souriant. «Je souhaiterais m installer, construire une vie d adulte, et c est impossible.» Très P. PAVANI / AFP Manifestation des stagiaires, le 4 octobre à Paris. vite, le blog recense 700 visites et des dizaines de réactions, dont celle de Nicolas, diplômé d un IEP et titulaire d un DEA d économie, qui la rejoint et met en place le site Lors de la journée nationale d action du 4 octobre, ils ont manifesté masqué. «Nous n étions qu une vingtaine, précise Nicolas, mais les gens nous applaudissaient, c était très émouvant.» Depuis, l afflux de mails n a cessé et les premières revendications ont été définies : une loi pour interdire les stages non rémunérés, une meilleure définition de leur cadre, ainsi qu une étude sur l impact économique des stages sur l emploi. «Beaucoup d entreprises emploient des stagiaires qui ne coûtent rien, et qui occupent un poste pendant un an, avant de former un autre stagiaire, qui va le relayer», insiste Nicolas. Jean-Marie Chevalier, professeur d économie à Dauphine, qui soutient le mouvement, estime que stages ont lieu tous les ans, ce qui justifierait un encadrement législatif. Mais le combat est délicat : faire grève ou témoigner à visage découvert contre une entreprise est impossible. En attendant, ils ont mis une pétition en ligne et veulent déposer une proposition de loi «dès le printemps». Tiphaine Boucher-Casel chiffres 51% des diplômés en 2004 ont trouvé un emploi un an après la fin de leurs études. 9% d entre eux ont été embauchés à la suite d un stage et 78% par relation, candidature spontanée ou annonces (chiffres Apec). En 1978, une loi fixe le statut et la rémunération des stages. Les rémunérations de stages inférieures au smic sont alors exonérées d impôts. En 1986, le texte est révisé : le plafond est abaissé au tiers du smic.

10 10 france MERCREDI 12 OCTOBRE 2005 ENVIRONNEMENT Les sales sacs interdits en 2010 L Assemblée a interdit hier, à l unanimité, la commercialisation ou la distribution de sacs ou emballages en plastique non biodégradables sur le territoire français, à compter du 1 er janvier SANTÉ Grippe aviaire : réunion au sommet Le Premier ministre, Dominique de Villepin, «a décidé de tenir vendredi une réunion des ministres concernés» par le sujet de la grippe aviaire, a annoncé hier le ministère de l Agriculture. Le rein a sa journée Une Semaine nationale du rein est organisée pour la première fois du 15 au 23 octobre. Les maladies rénales, mal connues des Français, touchent 3 millions d entre eux. 8 millions d hypertendus Près de huit millions de Français sont atteints d hypertension artérielle, a révélé hier la Haute Autorité de santé. Sont conseillés : ne pas manger trop salé, pratiquer du sport, boire peu d alcool et ne pas fumer. SNCM Le groupe armé a menacé le préfet de Corse pour son rôle dans le bras de fer Le FLNC-UC pirate les négociations Le FLNC-Union des combattants (FLNC-UC) a menacé nommément le préfet de Corse, Pierre-René Lemas, en accusant hier «l Etat colonial français» de «brader» la SNCM au privé. Dans son communiqué, le FLNC-UC accuse le représentant de l Etat d avoir «retourné» un «parterre d élus soumis», faisant apparemment allusion aux dirigeants UMP de la collectivité territoriale de Corse (CTC). Ceux-ci ont rejeté l idée de transformer la SNCM en une compagnie corse à capitaux publics locaux. Les terroristes entendent signifier ainsi «aux yeux de l opinion publique corse, française et internationale, la responsabilité de l Etat français dans l actuel conflit social» de la SNCM. Le groupe armé revendique également le tir de roquette anti-char qui, le 29 septembre, a explosé à quelques mètres du bureau dans lequel travaillait le préfet, qualifié de «préfet de circonstance» et de «véritable inquisiteur». Cette menace contre un représentant de l Etat intervient sept ans après l assassinat du préfet Claude Erignac, en Le Premier ministre, Dominique de Villepin, a condamné hier ces menaces «avec la plus grande fermeté», en exprimant au préfet toute sa «confiance» Menace de liquidation et discussions au point mort La SNCM serait en cessation de paiement samedi au plus tard, a annoncé hier son PDG, Bruno Vergobbi, à l issue d une réunion du comité d entreprise (CE). Selon lui, si le travail ne reprend pas rapidement, la compagnie serait placée en liquidation judiciaire, conduisant au licenciement des salariés. La CGT- Marins a refusé hier de participer au CE, qui avait été reporté à 15 h et déplacé en préfecture de Marseille, plutôt qu au siège de la SNCM. Dans l après-midi, la CGT a demandé au préfet de Paca, Christian Frémont, de «reprendre immédiatement les négociations» sur l avenir de la compagnie, alors que des marins, à bord de trois chaloupes du ferry Méditerranée, G. JULIEN / AFP J-P. BELZIT / SIPA pour son «dévouement» et sa «compétence remarquable». Le député de Haute-Corse et maire de Bastia Emile Zuccarelli a, lui, parlé de «scandale» qui «montre bien le visage hideux de ces menées fascisantes». Il a précisé que «la mouvance nationaliste, qui était en perdition, à bout de souffle, essaie de se refaire une santé». A. S. Reconduction de la grève votée, hier à bord du Méditerranée. allaient manifester au milieu du Vieux-Port. La CGT a présenté hier un plan de reprise où la part publique serait majoritaire, en associant l Etat, la Caisse des dépôts et la SNCF. La CGC, troisième syndicat de la compagnie, a, elle, appelé à la reprise du travail. F. L. Le préfet de Corse, Pierre-René Lemas, le 29 septembre, après le tir de roquette contre la préfecture, revendiqué par le FLNC-UC. Le dépôt de bilan ferait-il le jeu du STC? Le Syndicat des travailleurs corses, comme les élus nationalistes de l île, milite depuis des années pour la mise sur pied d une société régionale corse qui assurerait uniquement les liaisons entre l île et le continent. Le syndicat avait déjà obtenu pour les Corses, en septembre 2004, une préférence à l embauche au sein de la SNCM sur certains emplois. La CGT, farouchement opposée à la régionalisation de la compagnie, avait menacé d attaquer en justice cet accord, qu elle jugeait «discriminatoire». La centrale avait aussi critiqué l attitude du STC et de l Etat, «qui ne s occupent pas de la Corsica Ferries [compagnie privée italienne, concurrente de la SNCM], alors qu elle n emploie aucun Corse». protégés Depuis l assassinat du préfet Erignac, les préfets de Corse et de Haute-Corse, sont soumis à la protection d au moins deux policiers d élite, comme les élus UMP de premier plan et quelques hauts fonctionnaires et magistrats. Les contradictions du STC Le plan de reprise avancé par le Syndicat des travailleurs corse prévoit que la compagnie soit cédée pour un euro symbolique à la collectivité territoriale de Corse et à la région Paca. Problème : les deux collectivités refusent toute régionalisation de la compagnie. De plus, scinder la compagnie pourrait se révéler économiquement contre-productif, les liaisons vers le Maghreb étant en pleine expansion, alors que le trafic vers la Corse se tasse suite à la baisse de la fréquentation touristique. Pour le moment, le STC n a pas présenté de plan alternatif avec d autres repreneurs. L équation est difficile : comme la CGT, le STC veut une majorité de fonds publics au sein du capital de la SNCM. Frédéric Legrand

11 monde MERCREDI 12 OCTOBRE «Si on nous laisse en plein désert, on est foutu» S. ARANDA / AFP Des émigrants africains errent dans le Sahara, à la frontière maroco-algérienne, le 8 octobre. Fadiga, 25 ans, connaît bien l aridité du Sahara. Il l a traversé pour se rendre de son pays, la Guinée Conakry, jusqu au nord du Maroc, via l Algérie. Il connaît bien aussi la forêt marocaine bordant l enclave espagnole de Ceuta. Il y a vécu plus d un an, dans des tentes de fortune, avec des centaines d autres Subsahariens. En survivant grâce à la charité des Marocains, et en priant pour que s ouvrent les portes de Ceuta, celles de l Union européenne. Et puis dans la nuit du 28 au 29 septembre, ils sont des centaines à se lancer à l assaut du double grillage frontalier protégeant l enclave. Deux cents d entre eux le passent, mais la garde civile espagnole et les militaires marocains ripostent violemment. Cinq émigrants meurent, certains touchés par des balles réelles. Fadiga se souvient d en avoir reçu une dans la jambe : «Je suis tombé entre les deux grillages, il y avait du sang partout.» Pas de chance, il est directement refoulé au Maroc et acheminé à l hôpital de Tétouan, ville marocaine la plus proche. «On est des êtres humains», insiste le jeune homme poussé par le rêve d une vie meilleure. Ses blessures à peine cicatrisées, il s est retrouvé dans un centre de détention, avec de nombreux camarades raflés par les forces de sécurité marocaines. «Si l UE ne veut pas de nous, elle n a qu à fermer le centre d accueil de Ceuta. Et si le Maroc veut nous expulser, qu il nous ramène dans notre pays», s énerve Fadiga. Il sait que, après négociations diplomatiques, des centaines de Maliens et Sénégalais sont rapatriés chez eux en avion. Depuis dimanche, lui est embarqué dans un convoi de bus roulant vers la Mauritanie. Joint sur son portable, objet précieux pour un migrant, il confie : «J ai peur. Si les militaires marocains nous laissent en plein désert, on est foutu.» Médecins sans frontières et l association espagnole SOS Racismo ont alerté l opinion publique internationale sur ces déplacements : de nombreux refoulés errent en plein désert, sans eau ni nourriture. Fadiga attend de connaître son sort, toujours en priant : «Si j en ai l occasion, je remonterai vers le Maroc pour retenter ma chance. Sinon, je rentrerai chez moi.» A Tétouan (Maroc), Lucie Badi refoulés Le Maroc a accéléré le rythme des expulsions hier en organisant de nouveaux vols pour Dakar et Bamako et des convois d autocars vers les frontières algérienne et mauritanienne. L Espagne et le Maroc ont décidé, mardi à Rabat, de réunir une conférence euro-africaine sur l immigration. Ils ont aussi prévu la création d «un comité mixte interministériel ad hoc».

12 12 monde MERCREDI 12 OCTOBRE 2005 GUATEMALA Tempête Stan : fin des recherches Les recherches «sont définitivement arrêtées» à Panabaj, à 180 km à l ouest de la capitale guatémaltèque, enseveli par des coulées de boue, et «les disparus sont considérés comme morts», a déclaré hier le porteparole des pompiers guatémaltèques. ISRAËL Le Qatar donne 6 millions pour un stade Le Qatar a fait don de 6 millions de dollars pour la construction d un stade à Sakhnine, une ville arabe du nord d Israël, une première pour une monarchie du Golfe, a annoncé hier un député israélien. Les rescapés dans l enfer de Muzaffarabad A Muzaffarabad, la capitale du Cachemire pakistanais, la situation est apocalyptique après le séisme qui a frappé la région samedi matin : les maisons détruites, des milliers de personnes encore ensevelies, des blessés qui errent, hagards, dans les rues, des sansabri partout qui ont tout perdu en un souffle. Les rares maisons qui ont résisté au choc sont si abîmées que leurs occupants n osent plus s aventurer à l intérieur. Les survivants cherchent désespérément à quitter cette cité, devenue un véritable enfer. Et pourtant, toute leur vie était là, dans cette grande ville de plus de habitants édifiée au creux d une belle vallée. Un homme montre ce qu il reste de son restaurant : le bâtiment s est effondré en quelques secondes. Les larmes aux yeux, il indique un minuscule espace où l on entend la petite voix d un enfant coincé sous les gravats : «C est mon fils, dit-il. Il y a une vingtaine de personnes encore prisonnières là-dessous. Ma famille, mes amis, mes employés. Et je ne peux rien faire.» Installé dans une tente de fortune devant l édifice, il attendait lundi les secours. L aide Elections au Liberia:Weah favori J. SAMAD / AFP n a commencé à arriver qu hier soir. Les Cachemiris dorment désormais dehors par 0 C. Ils ont faim et froid. Plusieurs dizaines de milliers de personnes sont dans cette situation. «Nous sommes tout seuls dans cette ville qui ne ressemble plus à rien. Nous n avons ni médicaments ni médecin», confiait lundi Les décombres d un magasin à Muzaffarabad (Pakistan), hier. Abdul Ahmed, qui a tout perdu. Le séisme a fait au moins morts confirmés, blessés et 2,5 millions de sans-abri, selon le gouvernement pakistanais. L ONU a lancé hier un appel de fonds de 272 millions de dollars sur six mois pour aider les victimes. A Muzaffarabad, Eric de Lavarène Scotland Yard démantèle un réseau géant de clandestins ULSTER Une bombe désamorcée Une bombe a été désamorcée hier par l armée britannique à l extérieur d une école primaire nord-irlandaise, a déclaré la police, accusant les groupes armés protestants de l avoir fabriquée. ALLEMAGNE Schröder à Paris Le chancelier allemand sortant Gerhard Schröder sera reçu vendredi soir par Jacques Chirac pour un dîner de travail, a annoncé hier l Elysée. N. BOTHMA / EPA / SIPA George Weah devant un bureau de vote en périphérie de la capitale Monrovia, hier. L ex-vedette du football George Weah faisait figure de favori pour l élection présidentielle au Liberia, qui se tenait hier. A 39 ans, celui qui a quitté l école avant la fin du secondaire a enthousiasmé l électorat. Mais vu la multiplication des candidatures et le scepticisme de certains électeurs sur ses compétences politiques, il sera sans doute contraint à un second tour, qui aura lieu le 8 novembre si aucun des vingt-deux candidats n obtient la majorité absolue. Weah doit aussi compter avec sa principale rivale, l ancienne économiste de l ONU et de la Banque mondiale Ellen Johnson Sirleaf. Quelque 200 observateurs internationaux ont surveillé le scrutin, qui se tenait en même temps que les élections parlementaires et devait refermer un cycle de quatorze ans de guerres civiles qui ont fait morts. Les résultats sont attendus le 25 octobre. La police de Londres, aidée par plusieurs services européens, a démantelé hier un gigantesque réseau d immigration clandestine. Celuici aurait permis à des dizaines de milliers de personnes, en majorité des Kurdes de Turquie, d entrer au Royaume- Uni. Les douze suspects, dont deux femmes, sont d origine kurde de Turquie et résident en Grande-Bretagne de c est dit! façon régulière, selon un des responsables de l opération. Le raid est, selon la police, la plus importante opération jamais menée par Scotland Yard contre un réseau d immigration clandestine. Elle conclut une enquête de deux ans impliquant 200 policiers britanniques, menée avec Europol et les polices française, italienne, néerlandaise, belge et danoise. Ce sera dur pour elle et je pense qu elle n y arrivera pas. Michael Müller, de l aile gauche des sociaux-démocrates allemands, à propos de la nouvelle chancelière, Angela Merkel (CDU-CSU). Les partis doivent entamer des négociations pour former le futur gouvernement de coalition.

13 MERCREDI 12 OCTOBRE 2005 santé 13 L ulcère en trois questions Le stress et le tabac parmi les causes Une révolution thérapeutique récompensée. La découverte de l Helicobacter pylori en 1982, présente chez 90% des patients souffrant d ulcères gastroduodénaux, a valu à deux chercheurs australiens de remporter le prix Nobel de médecine le 3 octobre. Cette bactérie spiralée qui se loge dans notre estomac depuis la nuit des temps est rendue responsable des ulcères gastro-duodénaux chroniques dont sont suceptibles de souffrir 5 à 10 % des Français et Françaises au cours de leur vie. L ulcère est une plaie creusante qui se développe dans la paroi de l estomac ou du duodénum. En cause, princupalement,le stress,un traitement par antiinflammatoires ou aspirine et le tabagisme. Comment se manifeste l ulcère? Par des douleurs abdominales situées au creux de l estomac, sous le sternum,et ressemblant à des crampes intenses ou à des torsions, quelques heures après un repas, en fin de matinée, dans l après-midi ou en milieu de nuit. Manger à nouveau va soulager temporairement les douleurs, qui AIRIO / LEHTIKUVA OY / SIPA évoluent par poussée. Plus rarement, l ulcère entraîne des vomissements, des brûlures ou une petite gêne. Quels sont les risques? S il n est pas traité, l ulcère peut s ouvrir dans l abdomen et provoquer une péritonite ou une hémorragie interne, à l origine parfois de décès (800 personnes en France par an). L ulcère gastrique peut aussi dégénérer en cancer dans 2% des cas. Quel en est le traitement? Après une fibroscopie pour détecter l ulcère et permettre de faire des biopsies afin d éliminer l hypothèse d un cancer, un traitement combinant deux antibiotiques pour éradiquer la bactérie et un médicament dit «antisécrétoire» permet d en venir à bout en deux semaines environ. Les gauchères plus exposées au cancer du sein Partant du principe que les hormones sexuelles prédisposeraient in utero à la latéralité, des chercheurs hollandais expliquent dans le Bristish Medical Journal of Medecine daté du 26septembre que les gauchères auraient eu une imprégnation hormonale excessive in utero, favorisant l apparition d un cancer du sein. Ne pas oublier de faire du sport Une activité physique modérée deux fois par semaine dès 50 ans pourrait diminuer le risque d Alzheimer, avancent des chercheurs finlandais dans la revue Lancet Neurology parue ce mois-ci. le chiffre 17 millions de personnes meurent chaque jour des conséquences d une maladie chronique, première cause de mortalité dans le monde, selon l OMS. SUPERSTOCK / SIPA Lever le tabou du bébé secoué «J étais excédé par ses pleurs. Je l ai secoué comme un prunier jusqu à ce qu il se taise.» C est pour sensibiliser les parents, mais aussi les nourrices et les assistantes maternelles, sur les conséquences gravissimes de ce geste d allure anodine qu une campagne de prévention et d information sur le syndrome du bébé secoué vient d être lancée en Ile-de-France. Une région où près de 450 cas ont été relevés depuis dix ans. Selon une enquête du Quotidien du médecin parue le 5octobre,39 % des femmes enceintes interrogées ne connaissent pas ce syndrome. Et pourtant,secouer violemment un enfant en bas âge (ou le lancer brutalement en l air pour l amuser) n est pas si rare et peut provoquer un véritable traumatisme cérébral. Sous l effet des secousses rapides de va-et-vient de la tête, le cerveau du bébé va percuter l intérieur de la boîte crânienne provoquant au passage des lésions cérébrales et des déchirures de vaisseaux responsables d hématomes. 10 % des enfants décédent rapidement. 50 % survivent mais souffrent de graves séquelles neurologiques (hémiplégie ou tétraplégie, cécité ). Quant à ceux qui semblent avoir récupéré, ils risquent de développer à long terme des troubles du comportement, des difficultés scolaires ou un retard mental. Le syndrome du bébé secoué, qui n épargne aucun groupe social, semble plus fréquent pour le premier enfant. Les bébés sont âgés de 3 à 14 mois en moyenne. Les «secoueurs», parents inexpérimentés pour la majorité, sont souvent des actifs âgés d environ 30 ans, stressés ou fatigués et vivant en couple. symptômes Les signes peuvent être discrets, se limitant à une pâleur ou à une apathie, ou être inquiétants d emblée : vomissements, somnolence, crise d épilepsie, troubles respiratoires Le livre, le site de la semaine Cet ouvrage écrit dans un langage clair par deux médecins hospitaliers est conçu comme un dictionnaire qui aborde toutes les pathologies, de A comme abcès à Z comme zona. On y retrouve aussi un index des maladies par catégories et, en annexe, des conseils pour les voyageurs ainsi qu un calendrier des vaccinations. Connaître et comprendre 1000 maladies de A à Z, 484 pages, 20 (éditions Vigot). Le site de l Institut national de recherche et de sécurité est une référence en matière de prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles. Véritable base de données, ce site propose aussi de nombreux dossiers sur des problématiques de santé au travail comme le stress, le bruit, le travail sur écran, l utilisation des solvants ou encore les cancers professionnels. Page réalisée par le Dr Jean-Marie Daniel

14 14 médias MERCREDI 12 OCTOBRE 2005 Magazine Les ventes de la presse people ont explosé cette année, même les lecteurs les plus aisés l achètent La France touchée par la «peoplemania» Révolu le temps où Voici et ses rejetons se feuilletaient sous le manteau. «Le people est entré dans les mœurs, analyse Sophie Renaud, directrice des études chez Carat. Avant, le lectorat était très populaire. Aujourd hui, même les classes les plus aisées assument leur goût pour cette presse.» Résultat, 2,5 millions de magazines écoulés chaque semaine, soit une hausse de 50 % en 15 ans, pour les sept titres en kiosque. Une diffusion dopée cet été par la saga Pernaut-Marquay : exemplaires vendus pour Voici (au lieu de en 2004) et, une diffusion boostée de 31,5 % pour Public ( exemplaires en 2004), le dernierné du groupe Hachette. Preuve de l élasticité de ce marché, l incroyable démarrage, en juin, de Closer (Emap). En trois mois, cet hebdo, débité à Pas de news sans rubriques «paillettes» et «cancans» Jamais sans ma rubrique people. Tel est le nouveau credo du mag d actu. Ainsi, le très respectable Express a-t-il fait sa une du 22 septembre dernier sur la séropositivité de Charlotte Valandrey. «J ai fait ce choix, car les lecteurs sont plus attentifs à ces problématiques si elles sont portées par des figures emblématiques», se justifie Denis Jeambart, directeur de la T. CAPLAIN / LIEU-DIT / 20 MINUTES rédaction. L argument porte. S y ajoute la volonté de dynamiser des ventes en chute de 10 %. Car les stars boostent les ventes. Aujourd hui, tous les news magazines y vont de leur page «cancans» et déclinent des articles «paillettes». Ainsi Le Point de cette semaine consacre-t-il une enquête à Stéphane Delajoux, neurochirurchien et compagnon d Isabelle Adjani. trash attitude Sang, sexe et people. Voilà les ingrédients de Choc. En 250 photos, l enfant terrible de Hachette surjoue la «trash attitude». Payant. Grâce à de mini coûts de production (15 salariés, un budget photo de par numéro), ce bimensuel vendu à exemplaires est bénéficiaire un an à peine après sa sortie. exemplaires, s est hissé à la troisième marche du podium de la presse people, derrière France-Dimanche et Voici. Pour tailler des croupières à ses concurrents, Closer a sorti l artillerie lourde : un concept de «quatre mags en un» (stars, vécus, mode et télé), des couleurs tape-àl œil et une inflation de titres racoleurs. De quoi raviver la course au trash alors que Voici s était assagi afin d alléger sa facture procès. Cette percée tient aussi à une offensive marketing tous azimuts. Fin juillet, Emap a investi 7,9 millions d euros en publicité, dont les trois quarts cartons exemplaires vendus (+ 30 %) pour le Closer du 1 er août, vendu à moitié prix % de ventes ( ex.) pour le Voici du 8 août titré «Jean-Pierre Pernaut, si Nathalie ne revenait pas» exemplaires écoulés pour le Gala du 10 août avec les Sarkozy en une ( ex. en 2004) + 30 % de ventes ( ex). pour le VSD du 1 er septembre titré «Nicolas Sarkozy brisé par son couple». 5 millions de lecteurs pour Choc qui, en dix-huit mois, entre dans le Top 10 des meilleures audiences. en spots TV. Soit, en un mois et demi, davantage que Voici sur sept mois (5 millions d euros). Autre attrappe-lecteur, une politique discount agressive. D abord distribué gratuitement à 1,2 million d unités adossées à Télé Star, Closer a été soldé quatre fois à moitié prix cet été. «Cette technique du prix yo-yo est inédite, précise Nathalie Godinot de l agence Zentih- Optimédia. Le but? Séduire les jeunes.» Pari réussi. Alors qu il cible les ans, l hebdo attire aussi «un tiers de moins de 24 ans». Cette guerre des prix est d autant plus cruciale que 80 % des ventes du secteur se font en kiosque. Pour l heure, seul Voici a contre-attaqué en bradant ses éditions du 11 juillet et du 5 septembre. Seule ombre à ce business juteux, la frilosité des annonceurs. Pour une diffusion quasi égale en 2004, Marie-Claire a engrangé quelque pages de pub contre 395 pour France-Dimanche. «Les marques craignent de s associer à de tels produits, note Sophie Renaud. Mais les courbes de vente vont bien finir par les convaincre.» «Faire rêver tout en humanisant les stars» Annie-Paule Quéré Directrice d études à Interdéco Expert, filiale de Hachette. Public compte 45 % de lecteurs de moins de 24 ans. Pourquoi un tel engouement des jeunes pour le people? Cela correspond à l émergence de stars de leur âge issues de la téléréalité. Les jeunes s identifient à ces modèles de réussite, ils s en sentent très proches parce que ces «vedettes» nourrissent l illusion que la gloire est à la portée de tous. La presse people joue sur cet effet miroir. Tout en faisant rêver sur leurs vies de paillettes, elle humanise ces vedettes en montrant qu elles aussi ont des boutons sur le nez. DR Au point de sérieusement écorner leur image Ce n est jamais méchant. Plutôt taquin. Cet humour potache sert surtout à rendre la lecture ludique. C est un «défouloir» indispensable, une récréation salutaire dans un monde qui n est pas toujours très drôle pour les jeunes. Page réalisée par Linda Bendali, agence Page 30

15 économie MERCREDI 12 OCTOBRE Consommation Un livre dénonce «l obsession» du plus bas prix, qui menace l industrie et l emploi en France L armée de l ombre de la mondialisation Comment un lecteur DVD peut-il coûter 35 ou un soutien-gorge 10? Chaque fois que le consommateur fait une bonne affaire, c est qu un «acheteur» a bien fait son travail, raconte Laurence Benhamou dans Le Grand Bazar mondial. Inconnu du grand public, l acheteur, un agent des marques et des enseignes de distribution, est partout. Il sillonne la planète pour débusquer les fournisseurs les moins chers. En France, un bataillon de professionnels est devenu l indispensable rouage de la mondialisation ordinaire, à laquelle chacun participe chaque jour sans y penser, loin des polémiques sur le nombre de délocalisations d usines. Le contenu même de nos assiettes est concerné. Ainsi, une poêlée de légumes Bonduelle contient des chouxfleurs polonais, des choux de Bruxelles du Guatemala, des poivrons turcs et des petits pois chinois. Autre exemple, le soutien-gorge Body One, fabriqué en Bulgarie avec du tissu italien et des dentelles turques, et brodé au Vietnam. Le métier d acheteur a profondément changédepuis une dizained années. Lacriseéconomique de 1974 a mis les consommateurs à l affût des baisses de prix, poussant les entreprises à resserrer les coûts. Elles se sont alors rendu compte qu il valait parfois mieux acheter que produire, une logique accélérée par l émergence des pays à bas coûts, en Asie ou ailleurs. Cheville ouvrière de cette évolution, l acheteur fait économiser plus de 20 % à son entreprise, selon les produits. Jadis dernière roue du carrosse, il devient un haut dirigeant globe-trotteur. Aujourd hui, le gratin de ces professionnels sort des grandes écoles d ingénieurs, et leurs salaires peuvent atteindre les par an. «Le système est absurde» Laurence Benhamou Journaliste à l AFP, auteure du Grand Bazar mondial (Bourin Editeur, 19 ) Quelle conclusion tirez-vous de votre enquête? Le système est absurde. La mondialisation multiplie les déplacements de bateaux et de camions qui accentuent la pollution et la dépense en énergie. Par exemple, quand un flacon de parfum fait Paris-Shanghai-Paris pour être décoré à la main. Vous parlez de la Chine comme d une menace. On n imagine pas ce qu on y trouve : des méga-usines ultramodernes avec des milliers de salariés, des villes dédiées à un produit, comme les décorations de Noël. Et les salaires sont tellement bas que certaines entreprises ne les prennent même plus en compte. Et la qualité? Les Chinois fournissent la qualité demandée. C est l entreprise qui commande qui fixe le cahier des charges. La qualité baisse car les objets deviennent jetables, sans valeur, c est un phénomène de société. Au moins, les consommateurs profitent des prix bas Cela va se retourner contre eux. Les prix baissent, mais les emplois partent : c est un cercle vicieux. La France perd ses usines : hier le textile, aujourd hui les meubles. Les pays à bas coûts, eux, se développent. Oui et non. Dès que les salaires montent, les acheteurs s en vont. Certains quittent déjà la Chine côtière pour l intérieur, plus pauvre. WAG Le B Twin de Décathlon, produit de la mondialisation Deux cent pièces d une dizaine de pays, assemblées en Union européenne (Portugal, Espagne et France) Garde-boue France Rayons France Dérailleur Irlande Selle Italie Ils sont fabriqués en Chine 99% des pinces à linge 99% des épingles à nourrice 97% des fers à friser 97% des poubelles de cuisine 95% des ouvre-boîtes électriques Pédales Taïwan Cadre 50 % Chine 50 % en Union européenne Source : Décathlon 95% des peluches Cent fois moins payés en Indonésie qu au Japon Etats-Unis 10 Salaires horaires moyens des ouvriers du secteur textile, en dollars. 3,5 Pologne France 2,5 Rép. Tchèque 10 Suisse 3,5 14 Hongrie 2,5 Turquie Maroc 2 2 Pakistan Tunisie 1 0,4 Egypte Inde 0,5 Freins Portugal Jantes Portugal Pneus Taïlande 93% des radiateurs électriques portatifs 92% des raquettes de badminton 92% des guirlandes de Noël 90% des vêtements en soie Chine 0,6 Sri Lanka 0,5 1 Maurice 0,4 Bangladesh 1 Thaïlande Japon 20 Indonésie 0,2 Source : Le Grand Bazar mondial, Laurence Benhamou

16 16 économie MERCREDI 12 OCTOBRE 2005 Santé Une polémique a éclaté sur la multiplication des «dépassements» d honoraires Des médecins ponctionnent trop leurs patients ARTISANAT Le CNE a la cote La moitié des artisans pourraient faire signer à leurs recrues des contrats nouvelles embauches (CNE), qui permet de licencier sans motif pendant deux ans, selon une enquête de l APCM, qui promeut l artisanat. CONSOMMATION Boom des chèques-cadeaux Le marché français des chèquescadeaux a représenté 1,3 milliard d euros en 2004, et croît de 15 % par an, ont indiqué hier les acteurs du marché. AGRICULTURE Colère française La France a rejeté hier les propositions américaines pour relancer les négociations sur l agriculture à l Organisation mondiale du commerce, les jugeant «irréalistes». Se faire soigner deviendraitil un luxe? Le Parisien a tiré la sonnette d alarme, hier, dans un article consacré aux dépassements d honoraires des médecins. Selon des chiffres confirmés par l Assurance-maladie (Cnamts), un chirurgien d Ile-de- France a facturé une opération de hernie ventrale, alors que le tarif officiel est de 171. Tous les professionnels de la santé sont concernés par ces abus. Les libéraux du secteur 2, bien sûr, puisqu ils fixent leurs prix, mais aussi ceux du secteur 1, qui n ont pas le droit de dépasser le tarif Sécu, sauf exception. Enfin, il y a les praticiens hospitaliers, dans le cadre d une consultation privée ou non. «Certains dépassements sont disproportionnés, mais tous les spécialistes n en pratiquent pas», relativisait hier la Cnamts. Et la Sécu assure que les médecins du secteur 1 respectent les tarifs à 99 % pour les généralistes, et à 97 % pour les spécialistes. Reste que les dépassements atteignent une part importante des revenus de certains spécialistes : 66 % pour les stomatologues en 2004, 29 % pour les ophtalmologues. Hier, le ministre de la Santé, Xavier Bertrand, a annoncé qu il allait rencontrer les syndicats de médecins la semaine prochaine, rappelant que les dépassements en secteur 2 doivent être effectués avec «tact et mesure». Mais le syndicat CSMF a répliqué que ces prélèvements étaient plus communs dans les hôpitaux, où les médecins sont fonctionnaires, que dans les cabinets. Angeline Benoit F. DURAND / SIPA Se repérer dans les différents types de tarifs Le maquis tarifaire peut donner la migraine à l heure de se rendre chez le médecin. 20 Minutes vous aide à vous y retrouver. Médecins en secteur 1 Cela concerne 90 % des cabinets de généralistes et 62 % des spécialistes. Ils doivent respecter un tarif fixé par la Sécu : 20 pour les généralistes, 27 pour les spécialistes. L assurance-maladie rembourse 70 % de ce montant, moins 1 depuis le 1 er janvier. Le reste (sauf 1 ) peut être pris en charge par une mutuelle ou une assurance complémentaire, en fonction du contrat souscrit. Le dépassement des tarifs Sécu est illégal. Vous pouvez le refuser, et signaler l abus à votre caisse d assurance-maladie. pour l emploi Entreprise en quête d ingénieurs Bonne nouvelle sur le front de l emploi : la société de services en ingénierie informatique (SSII) Sogeti-Transiciel, filiale de Cap Gemini, souhaite recruter 400 ingénieurs d ici à la fin de l année. Les jeunes diplômés et les profils plus expérimentés sont les bienvenus. L entreprise sera présente dans divers salons de l emploi à travers la France. Pour en savoir plus : (publicité) Médecins en secteur 2 Le dépassement est autorisé. Attention à l addition, le remboursement se fera toujours sur la base de 70 % de 20 (ou 27 ), sauf si votre mutuelle apporte un complément. En prenant rendez-vous, demandez les tarifs, qui doivent être affichés dans la salle d attente. Ces cabinets sont nombreux dans les grandes villes. A l hôpital Les tarifs sont fixés par la Sécu, mais certains professionnels ont le droit d y tenir des consultations privées. Le dépassement est illégal, mais les médecins contournent l obstacle en vous conviant à leurs consultations particulières. Vérifiez auparavant les tarifs et le remboursement. WAG

17 emploi 17 MERCREDI 12 OCTOBRE 2005 L entreprise qui vous aide à travailler en indépendant Un compromis pour plus d autonomie. Le portage salarial permet de voler de ses propres ailes, tout en conservant une sécurité. Ce mode de travail repose sur une relation triangulaire. Le travailleur indépendant est salarié d une entreprise de portage, qui facture ses prestations à ses clients. Au passage, la société de portage prélève une commission sur ses gains (de l ordre de 10 à 12 %). De son côté, le «porté» doit trouver ses clients et fixe luimême ses honoraires. Mais il est délesté des formalités administratives (déclarations fiscales et à l Urssaf, facturation, comptabilité ), bénéficie d une couverture sociale, cotise pour sa retraite et peut être indemnisé par l Assedic en cas de chômage s il remplit les conditions requises. En outre, le «porté» est accompagné par un conseiller, qui peut l aider à gérer sa carrière au mieux. Il peut aussi parfois bénéficier d un bureau équipé et d une salle de réunion mise à sa disposition par la société de portage. Enfin, comme tout salarié, le travailleur indépendant a la possibilité de se former. Le portage salarial est ouvert aux professionnels proposant des prestations intellectuelles dans le domaine des ressources humaines, la communication, la formation, l informatique, le secrétariat, les multimédia, la traduction, le journalisme, la logistique, la finance En revanche, il ne se prête pas aux professions réglementées (avocats, agents immobiliers ), ni aux métiers artisanaux, manuels ou commerçants Français travaillent actuellement en portage salarial. La majorité d entre eux sont des hommes résidant en région parisienne. en savoir plus Syndicat national des entreprises de portage salarial Il réunit une quinzaine de membres. 52, boulevard Sébastopol, Paris Fédération nationale du portage salarial Elle rassemble une trentaine de sociétés de portage. 149, avenue du Maine Paris Annuaire des sociétés de portage salarial et forum de discussion Revue de presse sur le sujet Rubrique actualités Comment repérer la société de portage adéquate Adressez-vous en priorité aux sociétés adhérant au Syndicat national des entreprises de portage salarial (Sneps) ou la Fédération nationale du portage salarial (Fenps), qui présentent certaines garanties : elles appliquent une charte de déontologie stricte, ont souscrit une assurance responsabilité civile professionnelle et ont mis en place une caution bancaire permettant le versement des salaires quelle que soit la situation de la société. Prenez rendez-vous dans diverses sociétés de portage pour comparer leurs prestations et n hésitez pas à faire jouer la concurrence pour négocier à la baisse les frais de gestion. Si aucune entreprise de portage située dans votre ville n est adhérente à l un de ces organismes, vérifiez impérativement la solvabilité de la structure avec laquelle vous souhaitez travailler. un tremplin pour la création Selon le Syndicat national des entreprises de portage salarial (Sneps), 60 % des «portés» ont l intention de créer leur propre entreprise et 30 % y parviennent. Dix-huit mois environ sont généralement nécessaires pour mener ce projet à terme. Un laps de temps idéal permettant au futur chef d entreprise de tester son concept, de trouver des clients Au-delà de de chiffre d affaires, les «portés» ont en effet tout intérêt à devenir leur propre patron. Philippe Joterat-Jacquier est devenu consultant en communication. «Je peux me consacrer à mes missions» Après avoir été directeur de la communication d un grand groupe industriel et avoir dirigé une agence de communication, je me suis retrouvé au chômage, raconte Philippe Joterat- Jacquier, 44 ans. Ne trouvant pas d offre d emploi correspondant à mes aspirations, j ai décidé de travailler en solo et de devenir consultant en communication. Le portage salarial m est alors apparu comme la solution idéale. Un ami m ayant vanté les mérites de la société de portage Alter & Co, je me suis adressé à elle. Cela fait déjà quatorze mois que j ai démarré cette nouvelle activité et j en suis pleinement satisfait. Libéré des soucis administratifs, je peux me consacrer pleinement aux missions qui me sont confiées ainsi qu à la prospection de nouveaux clients. Autre intérêt de la formule : je me sens soutenu, ce qui est particulièrement important lors des périodes où les missions se font plus rares. J ai déjà une dizaine de clients et mon volume d activité progresse sans cesse. Si cette tendance perdure, je pourrais peut-être retrouver mon niveau de rémunération annuelle (60000 ) d ici à quelques mois. Mais je ne compte pas m arrêter en si bon chemin et j envisage à moyen terme de créer une marque pour gagner en crédibilité vis-à-vis de mes clients et plus tard, ma propre entreprise. T. CAPLAIN / LIEU-DIT / 20 MINUTES Page réalisée par Delphine Bancaud

18 Tous les jours dans 20 Minutes. Du lundi au jeudi, retrouvez toutes les opportunités, toutes les clés du marché de l Emploi, dans toutes les villes. Prenez rendez-vous le vendredi pour consulter les annonces Formation. aujourd hui Vendre des voyages, du rêve ou des abonnements, animer un centre de loisirs, faire carrière dans la finance agenda Mercredi 19 octobre : Tout savoir sur le métier de responsable environnement vendre assurer/conseiller/financer pour passer une annonce

19 MERCREDI 12 OCTOBRE 2005 emploi Pour passer une annonce : assurer/conseiller/financer

20 emploi MERCREDI Pour passer une annonce : OCTOBRE 2005 autres compétences construire/aménager/maintenir accueillir/animer/partager recruter/former

VIOLENCES AU SEIN DU COUPLE LA LOI AVANCE. stop-violences-femmes.gouv.fr

VIOLENCES AU SEIN DU COUPLE LA LOI AVANCE. stop-violences-femmes.gouv.fr VIOLENCES AU SEIN DU COUPLE LA LOI AVANCE stop-violences-femmes.gouv.fr Les violences au sein du couple diffèrent des disputes ou conflits conjugaux où deux points de vue s opposent dans un rapport d égalité.

Plus en détail

LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES

LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES Tout à l heure, le Président de la République m a demandé, avec le Premier ministre, de vous apporter un certain nombre d éléments sur le contexte dans

Plus en détail

Que faire en cas: > d un événement pouvant survenir dans votre environnement quotidien

Que faire en cas: > d un événement pouvant survenir dans votre environnement quotidien Tous droits réservés Design Spirale Communication visuelle Que faire en cas: > d un événement pouvant survenir dans votre environnement quotidien > d un événement majeur Alerte à la bombe Violentes intempéries

Plus en détail

B A R O M È T R E 2 0 0 9 Voyage d affaires :

B A R O M È T R E 2 0 0 9 Voyage d affaires : B A R O M È T R E 2 0 0 9 Voyage d affaires : l état des lieux après un an de crise Observation Le baromètre 2009 poursuit la mission engagée l an dernier, à savoir : «comprendre et mesurer les attentes

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Contacts presse

DOSSIER DE PRESSE Contacts presse DOSSIER DE PRESSE Contacts presse : Bureau de la communication interministérielle - 02.48.67.34.36 pref-communication@cher.gouv.fr Préfecture du Cher - Place Marcel Plaisant CS 60022-18020 BOURGES Cedex

Plus en détail

CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES

CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES Recommandation Rec(2006)8 du Comité des Ministres aux Etats membres sur l assistance aux victimes d infractions (adoptée par le Comité des Ministres le 14 juin

Plus en détail

les principales infractions au code de la route et leurs sanctions

les principales infractions au code de la route et leurs sanctions Pour connaître le nombre de points sur votre permis, connectez-vous sur le site : www.interieur.gouv.fr les principales infractions au code de la route et leurs sanctions En savoir plus? www.securite-routiere.gouv.fr

Plus en détail

La mobilité en toute sécurité.

La mobilité en toute sécurité. La mobilité en toute sécurité. Mobilité, rapidité, confort et sécurité. Les CFF transportent environ un million de passagers, jour après jour. Car le train est fiable. Car voyager en train, c est pratique

Plus en détail

AZ A^kgZi Yj 8^idnZc

AZ A^kgZi Yj 8^idnZc Bienvenue à l âge de la majorité! l État vous présente vos droits et devoirs ainsi que les principes fondamentaux de la République à travers «Le Livret du Citoyen» Nom... Prénom... Date de naissance...

Plus en détail

La Constitution et l exercice des pouvoirs

La Constitution et l exercice des pouvoirs Thème La Constitution et l exercice des pouvoirs Instituée par le général de Gaulle en 958, et toujours en vigueur aujourd hui grâce à la souplesse des institutions qui ont su s adapter au fil du temps,

Plus en détail

MIEUX COMPRENDRE CE QU EST UN ACCIDENT VASCULAIRE CÉRÉBRAL AVC

MIEUX COMPRENDRE CE QU EST UN ACCIDENT VASCULAIRE CÉRÉBRAL AVC MIEUX COMPRENDRE CE QU EST UN ACCIDENT VASCULAIRE CÉRÉBRAL AVC SOMMAIRE UN QUIZ POUR FAIRE UN POINT SUR MES CONNAISSANCES Un quiz pour faire un point sur mes connaissances 3 Vrai Faux Qu est-ce que l on

Plus en détail

Intervention de Marisol Touraine. Ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes

Intervention de Marisol Touraine. Ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes Intervention de Marisol Touraine Ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes Remise du rapport du Dr Jean CARLET sur la préservation des antibiotiques Mercredi 23 septembre 2015

Plus en détail

Communiqué de presse gratuit : écrire, publier et diffuser gratuitement son communiqué de presse.

Communiqué de presse gratuit : écrire, publier et diffuser gratuitement son communiqué de presse. Page 1 sur 6 Accueil À propos Contact 1. Ecrire un communiqué de presse 2. Publier un communiqué de presse Tapez un mot et appuyez sur Entrée Recevoir les CP par RSS Recevoir les CP par email Recevoir

Plus en détail

Leçon n 3 : «Les mobilités humaines»

Leçon n 3 : «Les mobilités humaines» Leçon n 3 : «Les mobilités humaines» Introduction : Le XXè siècle a connu plus de déplacements de personnes qu aucune autre période. Les migrations peuvent être internes aux pays ou bien régionales et

Plus en détail

Élections fédérales. Formation 101

Élections fédérales. Formation 101 Élections fédérales Formation 101 Déroulement de la formation 1- Le parlement canadien 2- Rôle du député 3- Rôle du premier ministre 4- Les enjeux locaux en lien avec les élections fédérales 5- Comment,

Plus en détail

Entretien du professeur Dartigues, directeur de l unité Inserm U897 de l Université de Bordeaux

Entretien du professeur Dartigues, directeur de l unité Inserm U897 de l Université de Bordeaux Entretien du professeur Dartigues, directeur de l unité Inserm U897 de l Université de Bordeaux - Que pensez vous du débat suscité par l article paru dans Sciences et Avenir sur l association entre benzodiazépines

Plus en détail

ÉLECTIONS MUNICIPALES 2014 MODE D'EMPLOI

ÉLECTIONS MUNICIPALES 2014 MODE D'EMPLOI Supplément spécial ÉLECTIONS MUNICIPALES 2014 MODE D'EMPLOI Mairie-conseils décrypte pour vous les principaux changements apportés par la loi électorale du 17 mai 2013 : abaissement du seuil du scrutin

Plus en détail

Compte rendu : Bourse Explora Sup

Compte rendu : Bourse Explora Sup Compte rendu : Bourse Explora Sup J ai effectué un stage d un mois et demi passionnant au sein de l école de langue anglaise LTC à Brighton. J ai eu par la suite la chance d être embauchée durant un mois

Plus en détail

Accidents de travail, circonstances et prise en charge : Région de Boumerdès Algérie.

Accidents de travail, circonstances et prise en charge : Région de Boumerdès Algérie. Accidents de travail, circonstances et prise en charge : Région de Boumerdès Algérie. Fatima ABADLIA Médecin conseil, Caisse Nationale des Assurances Sociales (CNAS) 1. Définition Est considéré comme accident

Plus en détail

La justice et vous. Les acteurs de la Justice. Les institutions. S informer. Justice pratique. Vous êtes condamné

La justice et vous. Les acteurs de la Justice. Les institutions. S informer. Justice pratique. Vous êtes condamné La justice et vous Les acteurs de la Justice Les institutions S informer Justice pratique Vous êtes condamné VOUS ÊTES CONDAMNÉ PÉNALEMENT Le juge a statué sur votre cas et vous a condamné. Que vous reste-il

Plus en détail

Les stupéfiants sont, en droit français, des substances vénéneuses dont l usage, la détention, la culture, l importation et la cession sont interdits

Les stupéfiants sont, en droit français, des substances vénéneuses dont l usage, la détention, la culture, l importation et la cession sont interdits Les stupéfiants sont, en droit français, des substances vénéneuses dont l usage, la détention, la culture, l importation et la cession sont interdits ou réglementés. Cela concerne toutes les drogues illégales,

Plus en détail

Jeudi 8 mai 2014. Il y a 69 ans, l Allemagne hitlérienne capitulait.

Jeudi 8 mai 2014. Il y a 69 ans, l Allemagne hitlérienne capitulait. Jeudi 8 mai 2014 Cérémonie patriotique / Parvis de l Hôtel de Ville Discours de Karl Olive, Maire de Poissy, Conseiller général des Yvelines Monsieur le Ministre, Monsieur le Préfet, Madame la Conseillère

Plus en détail

La protection sociale obligatoire et complémentaire au cœur de notre bataille!

La protection sociale obligatoire et complémentaire au cœur de notre bataille! La protection sociale obligatoire et complémentaire au cœur de notre bataille! La protection sociale est un terme générique qui recouvre, la Sécurité Sociale (régime général obligatoire solidaire, géré

Plus en détail

Conseil de l Europe. Plan d action pour les personnes handicapées 2006 2015

Conseil de l Europe. Plan d action pour les personnes handicapées 2006 2015 Conseil de l Europe Plan d action pour les personnes handicapées 2006 2015 Un plan sur la façon d améliorer les choses pour les personnes handicapées en Europe Version facile à lire Information et Participation

Plus en détail

Allocution d ouverture M. Philippe Boillat, Directeur général, Direction générale Droits de l'homme et Etat de droit, Conseil de l'europe

Allocution d ouverture M. Philippe Boillat, Directeur général, Direction générale Droits de l'homme et Etat de droit, Conseil de l'europe SEUL LE PRONONCE FAIT FOI! 17.06.2014 Allocution d ouverture M. Philippe Boillat, Directeur général, Direction générale Droits de l'homme et Etat de droit, Conseil de l'europe 19 e Conférence du Conseil

Plus en détail

R E G L E M E N T D E S B O U Q U I N I S T E S D E S Q U A I S D E L A S E I N E - - - - - - - - - - - - -

R E G L E M E N T D E S B O U Q U I N I S T E S D E S Q U A I S D E L A S E I N E - - - - - - - - - - - - - Direction du Développement Economique, de l Emploi et de l Enseignement Supérieur Sous-Direction du Développement Economique Bureau du Commerce et du Tourisme 8, rue de Cîteaux 75012 Paris Mail : bouquinistesddee@paris.fr

Plus en détail

Action de l UE : défendre les droits des victimes

Action de l UE : défendre les droits des victimes défendre les droits des victimes Quel est le problème? Chaque année dans l UE, plus de 75 millions de personnes sont victimes de délits graves et 40 000 meurent dans des accidents de la route. Ces événements

Plus en détail

Choisir et décider ensemble

Choisir et décider ensemble Choisir et décider ensemble Catherine Ollivet Présidente de l'association France Alzheimer 93, coordinatrice du groupe de réflexion et de recherche "éthique et vieillesse", Espace éthique/ap-hp, membre

Plus en détail

Rapport bourse Explora

Rapport bourse Explora 05/09/2011 Rapport bourse Explora Stage de 3 mois au Brésil Raphaël BONSANG raphael.bonsang@ecl2012.ec-lyon.fr Ecole Centrale Lyon 1 Vie pratique - Logement : Lors de ma demande de stage, j ai demandé

Plus en détail

Le 31 octobre 2011, un Renault Trafic emprunte tranquillement et furtivement des petits chemins détournés, de la commune du Bugey.

Le 31 octobre 2011, un Renault Trafic emprunte tranquillement et furtivement des petits chemins détournés, de la commune du Bugey. ETUDE DU CAS N 1 Le 31 octobre 2011, un Renault Trafic emprunte tranquillement et furtivement des petits chemins détournés, de la commune du Bugey. A un croisement, les deux occupants sont contrôlés par

Plus en détail

École primaire publique 32, rue de Bérentzwiller 68130 JETTINGEN Tél. : 03 89 68 07 60 RÈGLEMENT INTÉRIEUR

École primaire publique 32, rue de Bérentzwiller 68130 JETTINGEN Tél. : 03 89 68 07 60 RÈGLEMENT INTÉRIEUR École primaire publique 32, rue de Bérentzwiller 68130 JETTINGEN Tél. : 03 89 68 07 60 RÈGLEMENT INTÉRIEUR l. HORAIRES De 8h à 11h30 et de 13h30 à 16h00 les lundi, mardi, jeudi et vendredi Classe maternelle

Plus en détail

Comité interministériel de la sécurité routière (CISR)

Comité interministériel de la sécurité routière (CISR) Comité interministériel de la sécurité routière (CISR) 8 novembre 2006 Permis à points : Sur la base des conclusions de la mission d évaluation du Préfet Aribaud COMITÉ INTERMINISTÉRIEL DE LA SÉCURITÉ

Plus en détail

Paye Bah. Ibrahim Touré

Paye Bah. Ibrahim Touré Mon pays est immense comme un continent A cause de la guerre, les gens sont mécontents. La guerre a tout détruit au nord Personne n ose sortir dehors Même les ampoules la nuit ne s allument plus Le jour

Plus en détail

ANNEXE 3 ASSISTANCE MÉDICALE

ANNEXE 3 ASSISTANCE MÉDICALE ANNEXE 3 ASSISTANCE MÉDICALE - 30 - ANNEXE N 3 ASSISTANCE MÉDICALE (Mutuelle Assistance International, Mutuelle Assistance France) I. CONDITIONS GÉNÉRALES En cas de besoin, chaque bénéficiaire peut, 24

Plus en détail

GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH) QUESTIONNAIRE POUR LES ENFANTS ET LES JEUNES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS

GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH) QUESTIONNAIRE POUR LES ENFANTS ET LES JEUNES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS Strasbourg, 17 février 2010 [cdcj/cdcj et comités subordonnés/ documents de travail/cj-s-ch (2010) 4F final] CJ-S-CH (2010) 4F FINAL GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH)

Plus en détail

SERVICE ENFANCE-JEUNESSE REGLEMENT INTERIEUR. 11-17 ans

SERVICE ENFANCE-JEUNESSE REGLEMENT INTERIEUR. 11-17 ans SERVICE ENFANCE-JEUNESSE REGLEMENT INTERIEUR «POINT ACCUEIL JEUNES DE LA VILLE DE BEAUGENCY» 11-17 ans Le Point Accueil Jeunes est géré par le Service Enfance-Jeunesse de la ville de Beaugency représenté

Plus en détail

Semestre d étude à l Université de Limerick

Semestre d étude à l Université de Limerick Camille DESTOMBES Rapport fin de séjour Semestre d étude à l Université de Limerick Année 2013-2014 J ai passé le semestre d automne 2013-2014 dans l université de Limerick dans le sud-ouest de l Irlande

Plus en détail

Procédures de requête et de plainte

Procédures de requête et de plainte 7 Procédures de requête et de plainte Cet outil explique diverses démarches de requêtes ou de plaintes que des personnes peuvent avoir à effectuer dans certaines situations. Il vise à démystifier ces démarches

Plus en détail

LES RESEAUX SOCIAUX SONT-ILS UNE MODE OU UNE REELLE INVENTION MODERNE?

LES RESEAUX SOCIAUX SONT-ILS UNE MODE OU UNE REELLE INVENTION MODERNE? LES RESEAUX SOCIAUX SONT-ILS UNE MODE OU UNE REELLE INVENTION MODERNE? Hugo Broudeur 2010/2011 2ieme année Télécom SudParis SOMMAIRE Introduction... 3 A) Des réseaux sociaux pour tout le monde... 4 1)

Plus en détail

Le Plan d Action sur 90 Jours 90 jours pour tout changer

Le Plan d Action sur 90 Jours 90 jours pour tout changer Le Plan d Action sur 90 Jours 90 jours pour tout changer Inspiré de «The 90 Day Game Plan» d Eric Worre www.leblogdumlmpro.com - Tous droits réservés - Le Plan d Action sur 90 Jours 90 jours pour tout

Plus en détail

LES DOCUMENTS DE TRAVAIL DU SÉNAT

LES DOCUMENTS DE TRAVAIL DU SÉNAT LES DOCUMENTS DE TRAVAIL DU SÉNAT Série LÉGISLATION COMPARÉE L INTERDICTION DE FUMER DANS LES RESTAURANTS n LC 142 Janvier 2005 - 3 - L INTERDICTION DE FUMER DANS LES RESTAURANTS Sommaire Pages NOTE DE

Plus en détail

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

Fiche n 1 : Quelques conseils avant le départ

Fiche n 1 : Quelques conseils avant le départ Fiche n 1 : Quelques conseils avant le départ Les conditions de sécurité à l étranger sont très variables d un pays à l autre et peuvent être très éloignées de celles rencontrées en France. Il est donc

Plus en détail

Mise en œuvre d'un dispositif de vidéosurveillance nocturne du cœur de ville

Mise en œuvre d'un dispositif de vidéosurveillance nocturne du cœur de ville CONSEIL MUNICIPAL 1 Séance du 06 décembre 2012 Mise en œuvre d'un dispositif de vidéosurveillance nocturne du cœur de ville Direction Solidarité Urbaine - Tranquillité Publique - Rapporteur(s) M. Christophe

Plus en détail

Chap 3 : Les autres régimes : fonctionnaires et indépendants. A. Les conditions d accès à la fonction publique

Chap 3 : Les autres régimes : fonctionnaires et indépendants. A. Les conditions d accès à la fonction publique Chap 3 : Les autres régimes : fonctionnaires et indépendants En France, l Administration emploie plus de cinq millions de personnes, réparties dans les trois grandes fonctions publiques : la fonction publique

Plus en détail

«La prison est la seule solution pour préserver la société.»

«La prison est la seule solution pour préserver la société.» «La prison est la seule solution pour préserver la société.» Nous n enfermons rien d autre en prison qu une partie de nous-mêmes, comme d autres abandonnent sur le bord de la route leurs souvenirs encombrants

Plus en détail

Livret. d information. MAIF Assistance pour couvrir tous les déplacements des associations et des collectivités. d assurance.

Livret. d information. MAIF Assistance pour couvrir tous les déplacements des associations et des collectivités. d assurance. maif.fr maif.fr de conseils Diagnostic des besoins de couverture généraux et spécifiques. Suivi actif des dossiers de sinistre. Guides pratiques gratuits en ligne. Engagement de la MAIF aux côtés du monde

Plus en détail

Madame le Maire, Monsieur le Maire, Chers Collègues,

Madame le Maire, Monsieur le Maire, Chers Collègues, Beauvais, le 24 octobre 2012 Dossier suivi par le cabinet de la Présidente Tél. - 03.44.15.68.27 - s.landry@beauvaisis.fr La Présidente, Madame le Maire, Monsieur le Maire, Chers Collègues, Vous le savez

Plus en détail

Bernier Léa 3 1. Rapport de stage. Sallard immobilier. Photo de Sallard immobilier

Bernier Léa 3 1. Rapport de stage. Sallard immobilier. Photo de Sallard immobilier Bernier Léa 3 1 Rapport de stage Sallard immobilier Photo de Sallard immobilier 1 Sommaire 1 e partie : Enquête sur l entreprise 1) Présentation de l entreprise... p.3 2) Situation de l entreprise... p3-4

Plus en détail

Pourtant, la preuve est faite, de manière scientifique, que le tabagisme passif comporte des risques réels pour la santé.

Pourtant, la preuve est faite, de manière scientifique, que le tabagisme passif comporte des risques réels pour la santé. Si plus des trois quarts des personnes se disent gênées par la fumée des autres, les risques liés au tabagisme passif restent largement sous-estimés : les non-fumeurs sont seulement 15 % à craindre, pour

Plus en détail

Extrait de la publication

Extrait de la publication LES OUBLIÉS DU MÊME AUTEUR DIT-IL, 1987 K. 622, 1989 L AIR, 1991 DRING, 1992 LES FLEURS, 1993 BE-BOP, 1995 ( double, n o 18) L INCIDENT, 1996 LES ÉVADÉS, 1997 LA PASSION DE MARTIN FISSEL-BRANDT, 1998 NUAGE

Plus en détail

mission Le conflit des «gars de Lapalme»,

mission Le conflit des «gars de Lapalme», composition Le conflit des «gars de Lapalme», à l origine du CIMM Le 1 er mai 1970, la CSN, la CEQ et la FTQ organisaient, à Montréal, une manifestation en appui aux travailleurs et à la travailleuse de

Plus en détail

Journée sans maquillage : une entrevue entre ÉquiLibre et ELLE Québec

Journée sans maquillage : une entrevue entre ÉquiLibre et ELLE Québec Journée sans maquillage : une entrevue entre ÉquiLibre et ELLE Québec Cette semaine, Fannie Dagenais, la directrice générale d ÉquiLibre, et Louise Dugas, la rédactrice en chef reportage, culture et style

Plus en détail

Le Livret du Citoyen

Le Livret du Citoyen Le Livret du Citoyen Bienvenue à l âge de la majorité! Vous venez d avoir 18 ans et à l occasion de la remise de votre carte d électeur, l État vous présente vos droits et devoirs ainsi que les principes

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR de l'ecole Française Internationale de Wuhan ANNEE SCOLAIRE 2015-2016

REGLEMENT INTERIEUR de l'ecole Française Internationale de Wuhan ANNEE SCOLAIRE 2015-2016 ! REGLEMENT INTERIEUR de l'ecole Française Internationale de Wuhan ANNEE SCOLAIRE 201-2016 EFIW Campus International, BO Xue Lu, WEDZ Hanyang 43006 WUHAN CHINE 1. Présentation de l école 2. Fonctionnement

Plus en détail

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript 2014 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text M: Bonjour Yasmine. Ça va? F: Ah bonjour! Oui, ça va bien. Écoute, ce weekend

Plus en détail

prévoyez un set d ampoules Des ampoules de réserves sont toujours pratiques, et par ailleurs obligatoires en Espagne et aux Pays-Bas.

prévoyez un set d ampoules Des ampoules de réserves sont toujours pratiques, et par ailleurs obligatoires en Espagne et aux Pays-Bas. Les vacances d été 2012 en toute sécurité Beaucoup d entre vous profiteront des mois d été qui se profilent pour prendre quelques jours voire quelques semaines de repos bien mérité. Si vous envisagez de

Plus en détail

L ORDONNANCE DU 2 FEVRIER 1945. Exposé des motifs

L ORDONNANCE DU 2 FEVRIER 1945. Exposé des motifs L ORDONNANCE DU 2 FEVRIER 1945 Exposé des motifs Il est peu de problèmes aussi graves que ceux qui concernent la protection de l enfance, et parmi eux, ceux qui ont trait au sort de l enfance traduite

Plus en détail

1. Prendre toutes les mesures raisonnables nécessaires pour assurer la protection du personnel, des clients, des biens et du public.

1. Prendre toutes les mesures raisonnables nécessaires pour assurer la protection du personnel, des clients, des biens et du public. Section C CONSIGNES DE SÉCURITÉ ET AUTRES À L INTENTION DES PERSONNES NON MEMBRES DU PERSONNEL CN APPELÉES À TRAVAILLER SUR UNE EMPRISE FERROVIAIRE (L «EMPRISE CN») Introduction Le présent document décrit

Plus en détail

Plan d Action de Ouagadougou contre la traite des êtres humains, en particulier des femmes et des enfants, tel qu adopté par la Conférence

Plan d Action de Ouagadougou contre la traite des êtres humains, en particulier des femmes et des enfants, tel qu adopté par la Conférence Plan d Action de Ouagadougou contre la traite des êtres humains, en particulier des femmes et des enfants, tel qu adopté par la Conférence ministérielle sur la migration et le développement. Plan d Action

Plus en détail

DOSSIER Technique de l'exposant. 20 e. congrès français de rhumatologie. 2 3 4 5 Décembre 2007

DOSSIER Technique de l'exposant. 20 e. congrès français de rhumatologie. 2 3 4 5 Décembre 2007 DOSSIER Technique de l'exposant 20 e congrès français de rhumatologie 2 3 4 5 Décembre 2007 P2 P3 / P4 P5 / P6 P7 P8 P9 P10 P11 / P12 P13 INFORMATIONS GÉNÉRALES ADRESSES UTILES STANDS ÉQUIPÉS PAR LA SOCIÉTÉ

Plus en détail

Guide Pratique. chef d entreprise. Salarié. Entreprise. Droit. Employeur. Délégués du Personnel. Législation. Congés Payés. Obligation...

Guide Pratique. chef d entreprise. Salarié. Entreprise. Droit. Employeur. Délégués du Personnel. Législation. Congés Payés. Obligation... Le Guide Pratique du SOCIAL chef d entreprise Délégués du Personnel Faut il faire une visite d embauche? Droit Quel contrat pour mon salarié? Entreprise La journée de solidarité, c est quand? Obligation...

Plus en détail

- définition du droit pénal des mineurs (ensemble de règles visant à réprimer les comportements délinquants des personnes de moins de 18 ans)

- définition du droit pénal des mineurs (ensemble de règles visant à réprimer les comportements délinquants des personnes de moins de 18 ans) Leçon introductive au droit pénal des mineurs - définition du droit pénal des mineurs (ensemble de règles visant à réprimer les comportements délinquants des personnes de moins de 18 ans) - textes régissant

Plus en détail

TEMPS D ACTIVITÉ PÉRISCOLAIRE (TAP) RÈGLEMENT INTÉRIEUR Commune de Mallemort

TEMPS D ACTIVITÉ PÉRISCOLAIRE (TAP) RÈGLEMENT INTÉRIEUR Commune de Mallemort TEMPS D ACTIVITÉ PÉRISCOLAIRE (TAP) RÈGLEMENT INTÉRIEUR Commune de Mallemort Année 2014-2015 Contact Service Éducation : 04 90 59 11 05 A. DISPOSITIONS GÉNÉRALES Article 1 - Objet du règlement A compter

Plus en détail

Bureau d assurance voyage inc.

Bureau d assurance voyage inc. Bureau d assurance voyage inc. Assurance voyage médicale 2014-2015 Plusieurs nouvelles prestations y compris une option sans franchise! Proposition en ligne disponible 24/7 Avez-vous pensé souscrire l

Plus en détail

SURVEILLANCE ÉLECTRONIQUE

SURVEILLANCE ÉLECTRONIQUE Strasbourg, 21 juin 2012 pc-cp\docs 2012\pc-cp (2012) 7 f rév PC-CP (2012) 7 rév COMITÉ EUROPÉEN POUR LES PROBLÈMES CRIMINELS (CDPC) Conseil de coopération pénologique (PC-CP) CHAMP D APPLICATION ET DÉFINITIONS

Plus en détail

E M. Management de la sûreté et de la sécurité. Executive Master. Janvier 2014. 30 jours de formation. Modules de 4 journées / mois.

E M. Management de la sûreté et de la sécurité. Executive Master. Janvier 2014. 30 jours de formation. Modules de 4 journées / mois. S C I E N C E S - P O G R E N O B L E F O R M A T I O N C O N T I N U E E M Executive Master Management de la sûreté et de la sécurité Janvier 2014 30 jours de formation Modules de 4 journées / mois Durée

Plus en détail

solidarité www.aulnay-sous-bois.fr

solidarité www.aulnay-sous-bois.fr bureau d aide aux solidarité www.aulnay-sous-bois.fr Violences conjugales Vol avec violence Accidents de circulation Harcèlement Viol Agression Agression, Viol, Vol avec violence, Discriminations, Violences

Plus en détail

ACAT-France. Et si la prison n était pas toujours la solution? SANCTIONNER AUTREMENT. Et si la prison n était pas toujours la solution?

ACAT-France. Et si la prison n était pas toujours la solution? SANCTIONNER AUTREMENT. Et si la prison n était pas toujours la solution? ACAT-France. Et si la prison n était pas toujours la solution? SANCTIONNER AUTREMENT Et si la prison n était pas toujours la solution? ACAT-France. Et si la prison n était pas toujours la solution? ACAT-France.

Plus en détail

Votre séjour à Paris en toute sécurité

Votre séjour à Paris en toute sécurité Votre séjour à Paris en toute sécurité Cité internationale universitaire de Paris 17, boulevard Jourdan 75014 Paris FONDATION NATIONALE RECONNUE D UTILITÉ PUBLIQUE PAR DÉCRET DU 6 JUIN 1925 www.ciup.fr

Plus en détail

Rapport de fin de séjour Mobilité en formation :

Rapport de fin de séjour Mobilité en formation : Rapport de fin de séjour Mobilité en formation : A. Vie pratique : J ai effectué mon Master 1 de droit public en Erasmus à Copenhague d août 2009 à fin mai 2010. Logement : Accès au logement : J ai pu

Plus en détail

CITÉ DU RISQUE SAINT-QUENTIN

CITÉ DU RISQUE SAINT-QUENTIN CITÉ DU RISQUE SAINT-QUENTIN Centre européen de sensibilisation et d éducation aux risques Le contexte français Toujours trop de victimes Chaque année en France, 11 millions d accidents de la vie courante

Plus en détail

Subordonnée circonstancielle de cause, de conséquence et de but

Subordonnée circonstancielle de cause, de conséquence et de but DE MATÉRIEL CONSÉQUENCE POUR ET DE BUTALLOPHONES 1 Notion de phrase Subordonnée circonstancielle de cause, de conséquence et de but 1 LA SUBORDONNÉE CIRCONSTANCIELLE DE CAUSE La subordonnée circonstancielle

Plus en détail

L'accessibilité en questions

L'accessibilité en questions L'accessibilité en questions ( ) c est notre société toute entière que nous aidons à respirer, à mieux vivre, à être plus humaine. Jacques Chirac Interview télévisée du 14 juillet 2002 Sommaire L éditorial

Plus en détail

Ligue de Défense des Conducteurs 23 avenue Jean Moulin, 75014 Paris Tél : 01 40 01 06 51 contact@liguedesconducteurs.org

Ligue de Défense des Conducteurs 23 avenue Jean Moulin, 75014 Paris Tél : 01 40 01 06 51 contact@liguedesconducteurs.org Avril 2014 Contact : Christiane Bayard Secrétaire générale 06 11 29 47 69 Contact : Christiane Bayard Secrétaire générale 06 11 29 47 69 Ligue de Défense des Conducteurs 23 avenue Jean Moulin, 75014 Paris

Plus en détail

Règlement intérieur de la restauration scolaire ville de TERGNIER

Règlement intérieur de la restauration scolaire ville de TERGNIER Règlement intérieur de la restauration scolaire ville de TERGNIER SOMMAIRE Chapitre 1 : Inscription 3 Article 1 : Organisation de la restauration scolaire... 3 Article 2 : Fréquentation. 3 Article 3 :

Plus en détail

Cahier d enquête. Suspect N 5. Reproduction interdite

Cahier d enquête. Suspect N 5. Reproduction interdite Cahier d enquête Suspect N 5 Reproduction interdite 1ère étape : dé découvrez votre suspect Le Gypaè Gypaète barbu À l aide du plan, trouvez le Gypaète barbu dans les expositions. Le Gypaète barbu est

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Sécurité routière

DOSSIER DE PRESSE Sécurité routière DOSSIER DE PRESSE Sécurité routière Le ministère de l Intérieur organise, du mercredi 8 au samedi 11 octobre 2014 inclus, les deuxièmes Rencontres de la sécurité sur l ensemble du territoire, en métropole

Plus en détail

CONFERENCE DE PRESSE DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE. Rabat Jeudi 4 avril 2013

CONFERENCE DE PRESSE DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE. Rabat Jeudi 4 avril 2013 PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE Service de presse CONFERENCE DE PRESSE DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE Rabat Jeudi 4 avril 2013 LE PRESIDENT : «Ce voyage et cette visite arrivent au terme de tous leurs moments

Plus en détail

PLAN DE CRISE ECOLE :..

PLAN DE CRISE ECOLE :.. Académie de Corse Direction des services départementaux de l'education nationale de Corse du Sud. PLAN DE CRISE ECOLE :.. Gestion des situations exceptionnelles Ce document doit disposer en annexe de la

Plus en détail

F a c e à l a p o l i c e

F a c e à l a p o l i c e Face à la police Si tu as besoin d aide. Parfois, les choses ne se passent pas comme nous l expliquons. En général, il y a moyen de réagir. Fais-toi aider. Une des premières personnes qui peut t aider

Plus en détail

BEPECASER ÉPREUVE DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES. 16 mai 2012

BEPECASER ÉPREUVE DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES. 16 mai 2012 J. 121300 MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR, DE L OUTRE-MER, DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES ET DE L IMMIGRATION BEPECASER ÉPREUVE DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES 16 mai 2012 Question 1 Le fait pour un conducteur

Plus en détail

RAPPORT D'ENQUÊTE DPI4063250 RAP0319223 RAPPORT D ENQUÊTE. Direction régionale de Montréal 3

RAPPORT D'ENQUÊTE DPI4063250 RAP0319223 RAPPORT D ENQUÊTE. Direction régionale de Montréal 3 EN003584 RAPPORT D ENQUÊTE Direction régionale de Montréal 3 Accident mortel survenu à une personne le 15 octobre 2005 sur le site du Stationnement Idéal inc. au 1225, rue Metcalfe à Montréal Nicole Dionne,

Plus en détail

Règlement intérieur du primaire

Règlement intérieur du primaire Règlement intérieur du primaire Préambule Le Lycée Français de Toronto est un lieu d apprentissage et de formation, où les élèves acquièrent des connaissances, mais aussi s imprègnent de principes de comportements

Plus en détail

Migration: un plus pour la Suisse Relations entre État social et migration: la position de Caritas

Migration: un plus pour la Suisse Relations entre État social et migration: la position de Caritas Migration: un plus pour la Suisse Relations entre État social et migration: la position de Caritas Prise de position de Caritas_mars 2011 Migration: un plus pour la Suisse En bref: Quel est l effet de

Plus en détail

HARCÈLEMENT CRIMINEL. Poursuivre quelqu un, ce n est pas l aimer!

HARCÈLEMENT CRIMINEL. Poursuivre quelqu un, ce n est pas l aimer! HARCÈLEMENT CRIMINEL Poursuivre quelqu un, ce n est pas l aimer! Qu est-ce que c est? Le harcèlement criminel est un crime. Généralement, il s agit d une conduite répétée durant une période de temps qui

Plus en détail

LA SCOLARISATION À LA MAISON. Orientations

LA SCOLARISATION À LA MAISON. Orientations LA SCOLARISATION À LA MAISON Orientations Gouvernement du Québec Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, 2010 ISBN 978-2-550-57703-4 (PDF) Dépôt légal - Bibliothèque et Archives nationales du

Plus en détail

Fiche pratique. Assurance Assistance Rapatriement et Hospitalisation dans le cadre de missions à l étranger et DOM TOM

Fiche pratique. Assurance Assistance Rapatriement et Hospitalisation dans le cadre de missions à l étranger et DOM TOM Fiche pratique Assurance Assistance Rapatriement et Hospitalisation dans le cadre de missions à l étranger et DOM TOM - Titulaire du marché : FILHET ALLARD ET CIE / CHARTIS - Echéance du marché : 1 er

Plus en détail

LA PLANETE BOUGE. Le scandale de «premier pocheton»

LA PLANETE BOUGE. Le scandale de «premier pocheton» Le scandale de «premier pocheton» La polémique enfle depuis le 1er mars, après la mise en ligne d une vidéo de rap aux paroles ultraviolentes et sexistes, où une dizaine de jeunes mineurs de Sarcelles

Plus en détail

TÂCHE 1 - INTERACTION FICHE Nº 1

TÂCHE 1 - INTERACTION FICHE Nº 1 TÂCHE 1 - INTERACTION FICHE Nº 1 Temps de préparation : 1 minute Intervention par couple : 4-5 minutes CANDIDAT A CADEAU D ANNIVERSAIRE Votre collègue et vous allez acheter un CADEAU D ANNIVERSAIRE pour

Plus en détail

PREAMBULE INSCRIPTION AUX SERVICES RESPONSABILITÉ - ASSURANCE HYGIENE ET SANTE

PREAMBULE INSCRIPTION AUX SERVICES RESPONSABILITÉ - ASSURANCE HYGIENE ET SANTE LES REGLEMENTS INTERIEURS RESTAURANT SCOLAIRE ACCUEIL PERISCOLAIRE ACTIVITES PERI-EDUCATIVES Délibéré en Conseil Municipal du 05 Juin 2014 PREAMBULE Les services périscolaires sont des prestations volontairement

Plus en détail

5 clés pour plus de confiance en soi

5 clés pour plus de confiance en soi ASSOCIATION JEUNESSE ET ENTREPRISES Club SEINE-ET- MARNE 5 clés pour plus de confiance en soi Extrait du guide : «Vie Explosive, Devenez l acteur de votre vie» de Charles Hutin Contact : Monsieur Jackie

Plus en détail

1- Présentation de la structure

1- Présentation de la structure 1- Présentation de la structure Cadre L école Paul Langevin se situe sur la commune de Pontivy, les locaux des classes de maternelle et d élémentaire se rejoignent par la cantine. L école maternelle compte

Plus en détail

Guide des. interventions Personnes en difficulté Personnes âgées de 60 ans et plus Personnes handicapées

Guide des. interventions Personnes en difficulté Personnes âgées de 60 ans et plus Personnes handicapées Guide des interventions Edition 2010 Mot du président Le Centre Communal d Action Sociale de Saint-Yrieix-sur-Charente est un outil majeur de la politique sociale de la municipalité. Au delà des aides

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE LA VILLE DE SAINT-CLOUD S OPPOSE A LA CONSTRUCTION SUR L HIPPODROME DE SAINT-CLOUD

DOSSIER DE PRESSE LA VILLE DE SAINT-CLOUD S OPPOSE A LA CONSTRUCTION SUR L HIPPODROME DE SAINT-CLOUD DOSSIER DE PRESSE LA VILLE DE SAINT-CLOUD S OPPOSE A LA CONSTRUCTION SUR L HIPPODROME DE SAINT-CLOUD Conférence de presse Samedi 14 mars 2015 Contact presse : Alexia Dana / 01 47 71 54 96 / 06 18 04 02

Plus en détail

L organisation des pouvoirs de la Vème République

L organisation des pouvoirs de la Vème République L organisation des pouvoirs de la Vème République I. Comment fonctionne la Vème République? A. La constitution P. 105 : Préambule de la Constitution de la Vème République : Qu est-ce qu une constitution?

Plus en détail

Ma vie Mon plan. Cette brochure appartient à :

Ma vie Mon plan. Cette brochure appartient à : Ma vie Mon plan Cette brochure est pour les adolescents(es). Elle t aidera à penser à la façon dont tes décisions actuelles peuvent t aider à mener une vie saine et heureuse, aujourd hui et demain. Cette

Plus en détail

Service Municipal d Accueil Postscolaire

Service Municipal d Accueil Postscolaire Service Municipal d Accueil Postscolaire Règlement intérieur 2013-2014 Direction de la Vie Scolaire et de la Petite Enfance 15 mail d Allagnat 63000 Clermont-Ferrand mail : dvspe-secretariat@ville-clermont-ferrand.fr

Plus en détail

Intervention de Monsieur le Préfet de police Réunion «Ambassadeurs visibles» Seul le prononcé fait foi

Intervention de Monsieur le Préfet de police Réunion «Ambassadeurs visibles» Seul le prononcé fait foi Intervention de Monsieur le Préfet de police Réunion «Ambassadeurs visibles» Seul le prononcé fait foi Madame la Maire du 8 ème arrondissement, Mesdames et Messieurs les élus, Mesdames, Messieurs, Bonjour

Plus en détail

SOUS RÉSERVE DE MODIFICATIONS

SOUS RÉSERVE DE MODIFICATIONS DÉCLARATION AUX MÉDIAS POUR LA PUBLICATION DU Rapport annuel 2013-2014 par François Boileau Commissaire aux services en français de l Ontario Jeudi 10 juillet 2014 11 h 00 Salle des médias Édifice de l

Plus en détail