Vous gagnez euros. Carrières. les directeurs financiers. RÉMUNÉRATION - Ce que gagnent

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Vous gagnez 86 000 euros. Carrières. les directeurs financiers. RÉMUNÉRATION - Ce que gagnent"

Transcription

1

2 RÉMUNÉRATION - Ce que gagnent les directeurs financiers L Association Nationale des directeurs financiers et de contrôle de gestion (DFCG), le cabinet de recrutement Michael Page et Option Finance viennent de mener une grande enquête sur la rémunération des directions financières et de leurs principales fonctions. Au total, professionnels de la fonction finance d entreprise ont été interrogés sur la base de critères non seulement quantitatifs mais aussi qualitatifs, afin de mesurer plus largement leur appréhension de la gestion des équipes et leurs perspectives d évolution. Le premier volet de ce baromètre des fonctions financières, qui en comprend quatre, est consacré aux directions financières. L étude se poursuivra en octobre avec les auditeurs, puis en novembre avec les trésoriers, et enfin en décembre avec les contrôleurs de gestion. Vous gagnez euros en fixe, mais 10 % de plus grâce à une prime variable, vous disposez d une voiture de fonction, vous êtes satisfait de votre poste actuel mais aimeriez que votre vie professionnelle et votre vie personnelle soient plus équilibrées, et vous vous voyez bien un jour directeur général? Pas de doute, vous devez être directeur financier! Tel est en effet très résumé le portrait-robot que l on pourrait dresser à la lecture de l étude menée par la DFCG, Michael Page et Option Finance sur les rémunérations des financiers d entreprise. Réalisé auprès de 588 directeurs financiers, issus de groupes, de filiales et d entreprises indépendantes (c est-à-dire appartenant à des capitaux privés, familles ou investisseurs financiers), ce baromètre illustre bien l évolution de la profession. «De plus en plus, la population des directeurs financiers se scinde en deux groupes : d un côté ceux qui ont un champ d action large, dont la rémunération est indexée à titre personnel et qui sont préparés à aller vers des postes opérationnels ; de l autre, des profils plus orientés vers la mise en place et le suivi des normes et des procédures, et dont la rémunération et le parcours restent plus classiques», souligne Johann Van Nieuwenhuyse, directeur senior chez Michael Page Finance et Comptabilité. Une rémunération variable qui monte en puissance Pour la plupart des directeurs financiers interrogés (41 %), la rémunération fixe représente entre et euros par an. Sans surprise, ce sont les groupes qui offrent les salaires les plus importants : en moyenne, celui-ci atteint euros, contre pour les directeurs financiers de sociétés indépendantes. 16 % des directeurs financiers de groupes gagnent Option Finance n Lundi 10 septembre

3 Le baromètre des fonctions financières DFCG - Michael Page - Option Finance Quel est votre niveau de rémunération fixe? Moins de brut par an Entre 60 et par an Entre 90 et par an Entre 120 et par an Entre 150 et par an Plus de par an Quelle est la part de variable? Moins de 5 % Entre 5 et 10 % Entre 10 et 15 % Entre 15 et 20 % Entre 20 et 25 % Plus de 25 % Quel type de prime variable avez-vous? Bonus liés à des objectifs individuels Bonus liés à des objectifs d entreprise Prime de fin d année non liée à des critères quantitatifs Prime de fin d année liée à des objectifs d équipe / de service 24 % 2 Disposez-vous d une rémunération additionnelle? Participation Intéressement 41 % De quels autres avantages liés à votre fonction disposez-vous? Véhicule de fonction Retraite additionnelle BSPE SO 1 % 10 % 8 % 6 % 16 % 15 % 16 % 22 % 8 % Aucune rémunération additionnelle 4 20 % 25 % 34 % 40 % 46 % 56 % 62 % plus de euros, dont 8 % plus de euros, contre respectivement 8 % et 1 % pour les sociétés indépendantes. Dans la plupart des entreprises, le salaire est désormais complété par une part variable : «La rémunération est de moins en moins statutaire et de plus en plus fondée sur des résultats quantifiables, liés tant à l évolution de l entreprise qu à la performance personnelle, prévient Johann Van Nieuwenhuyse. On est encore loin toutefois de certains pays où la part variable peut atteindre 50 à 60 %.» Rien de tel encore en France. En moyenne, la part variable atteint 11,4 % dans les groupes, et ne dépasse pas 9,5 % pour les sociétés indépendantes et 6,4 % dans les filiales. Dans les deux premières catégories, c est la tranche inférieure à 5 % de part variable qui concerne le plus de directeurs financiers (20 % environ), tandis que, dans les filiales, elle représente entre 5 et 10 % pour 25 % des directeurs financiers. C est aussi dans les filiales que l on trouve le plus de directeurs financiers (18 %) bénéficiant d une rémunération variable supérieure à 20 %. A l inverse, les sociétés indépendantes se distinguent par la proportion élevée (3) de directeurs financiers qui ne reçoivent aucune part variable. Dans sa grande majorité, la prime variable est constituée de bonus liés à des objectifs individuels. C est encore plus le cas au sein des filiales, où le chiffre atteint 70 %. La proportion de primes de fin d année non liée à des critères quantitatifs est plus élevée chez les directeurs financiers de sociétés indépendantes (3) et chez ceux de groupe (32 %) que chez les DAF de filiales (20 %). Par ailleurs, les mécanismes classiques d incitation (intéressement et participation essentiellement) ne sont pas si répandus : 4 des directeurs financiers interrogés ne perçoivent aucune rémunération additionnelle, et cette proportion monte même à 51 % chez les DAF de groupes et à 55 % chez ceux de sociétés indépendantes. C est dans les filiales que la participation et l intéressement sont le plus largement diffusés (respectivement 51 % et 4). Enfin, parmi les autres éléments de rémunération (retraite additionnelle, stock options...), le véhicule de fonction est toujours de très loin favorisé. Il semble toutefois plus facile de l obtenir dans les groupes et leurs filiales, où 55 % des DAF interrogés en possèdent un, que dans les sociétés indé- 54 Option Finance n Lundi 10 septembre 2012

4 pendantes, où le chiffre tombe à 29 %. C est aussi dans cette dernière catégorie que l on trouve le nombre de directeurs financiers le plus élevé (5) à ne bénéficier d aucun avantage de ce type. La comptabilité, cible des recrutements Face à l importance prise par les normes IFRS, la comptabilité est massivement privilégiée au sein des directions financières en termes de recrutement. Dans les groupes, un directeur financier sur deux affirme même avoir recruté dans cette fonction au cours des douze derniers mois. fonction recherchée, celle de contrôleur de gestion puisque 32 % des directeurs financiers dans les groupes et 35 % dans les filiales ont renforcé leurs équipes dans ce domaine, tandis que 10 % d entre eux ont également recruté dans le domaine du contrôle financier. Au sein du contrôle de gestion, les contrôleurs de gestion commerciaux, industriels ou ceux en central ou corporate sont particulièrement recherchés. A noter que, chez les DAF de sociétés indépendantes, 52 % n ont procédé à aucun recrutement, contre 30 % des DAF de grands groupes. «La rémunération est de moins en moins statutaire et de plus en plus fondée sur des résultats quantifiables, liés tant à l évolution de l entreprise qu à la performance personnelle.» Johann Van Nieuwenhuyse, directeur senior, Michael Page Finance et Comptabilité Un faible turn over Les directions financières offrent visiblement des postes attractifs puisque le turn over semble y être faible : 64 % des directeurs financiers interrogés ne rencontrent aucun problème de fidélisation des équipes, proportion qui monte même à 72 % chez les DAF de sociétés indépendantes. Les compétences en matière de contrôle de gestion et de comptabilité étant les plus recherchées, c est dans ces départements que le turn over est le plus élevé : 16 % des directions financières de sociétés indépendantes et de groupes ont un problème de fidélisation en comptabilité, tandis que celles de filiales ont plus de mal à retenir leurs équipes de contrôle de gestion. Dans l ensemble, néanmoins, les équipes restent en place relativement longtemps : si la durée de présence moyenne est de quatre ans, dans plus de la moitié des entreprises interrogées, elle est de plus de cinq ans, en particulier dans les groupes (58 %). Cette fidélité trouve son corollaire dans la faible mobilité des équipes : au cours des douze derniers mois, aucune mobilité n a été constatée par une très large majorité (66 %) de directeurs financiers, et par quasiment tous ceux des sociétés indépendantes (80 %). Les directeurs financiers de groupes et de filiales sont cependant plus nombreux que les entreprises indépendantes à offrir des promotions vers un poste de niveau supérieur. En France, c est dans le domaine de la comptabilité que l offre de mobilité est la plus grande, particulièrement chez les sociétés indépendantes (56 %), devant le contrôle de gestion, et dans une moindre mesure le contrôle financier (21 % dans les groupes). Ces deux derniers prennent le pas à l étranger dans les grands groupes et leurs filiales. Des perspectives d évolution contrastées au sein de la direction financière Le contrôle de gestion et le contrôle financier sont indéniablement les voies royales Quelle a été votre augmentation en...? 4,1 % 2,8 % 2,9 % 2,2 % Y a-t-il eu des mobilités dans votre service durant les 12 derniers mois? Mobilité vers un poste de niveau similaire 1 Promotion vers un poste de niveau supérieur 21 % Pas de mobilité durant les 12 derniers mois 66 % Sur quelles fonctions avez-vous offert ces mobilités? 12 % 3 financier 39 % 46 % 51 % de gestion 28 % 9 % 2 % 0 % 4 % 4 % 4 % 0 % 2 % Comptabilité Consolidation Trésorerie et Financement En France A l étranger Audit Fusions - Acquisitions 16 % 11 % Option Finance n Lundi 10 septembre

5 Quels sont les métiers permettant le plus de promotions / évolutions dans vos services? 26 % 42 % financier 50 % 39 % de gestion 19 % 5 % 8 % 8 % En France Comptabilité Consolidation Trésorerie et Financement A l étranger 16 % 18 % 15 % 11 % 8 % 9 % Audit Fusions - Acquisitions 1 % 2 32 % Ne sait pas pour être promu au sein de la direction financière : c est particulièrement le cas en France au sein des filiales et des groupes, où respectivement 5 et 51 % des directeurs financiers le mettent en avant. A l étranger, le contrôle financier arrive en tête dans les directions financières de filiales (49 %) et dans une moindre mesure dans celles de sociétés indépendantes (31 %), tandis que dans les groupes, c est encore le contrôle de gestion qui offre les possibilités d évolution les plus importantes, devant le contrôle financier (35 %). En revanche, il reste difficile d évoluer en dehors de la direction financière : 58 % des directeurs financiers interrogés affirment qu il n y a pas de mobilité vers d autres départements. Une proportion qui passe même à 6 dans les groupes! Lorsque promotion il y a, elle s effectue avant tout vers la direction générale, en particulier pour les membres des directions financières de sociétés indépendantes (2) et ceux de groupe (24 %). Les financiers ont encore du mal à évoluer dans des directions opérationnelles puisque seuls 19 % des responsables évoquent la direction d un centre de profit. A deux nuances près : les DAF de filiales, déjà plus près du terrain, sont plus nombreux à envisager cette option (24 %), tout comme les directeurs financiers de sociétés cotées (29 %). «Il y a là une évolution très nette. Avant, les directeurs financiers évoluaient directement vers la direction générale, comme c est encore le cas dans les sociétés non cotées, rappelle Johann Van Nieuwenhuyse. Pour être directeur général dans une société cotée, il faut maintenant avoir une vision plus large que strictement financière, bien connaître l activité et les clients.» Pour être promu vers les services opérationnels, une seule voie pour 76 % des directeurs financiers interrogés : celle du contrôle de gestion! C est particulièrement vrai dans les sociétés indépendantes (71 %) et plus encore dans les filiales, où la proportion grimpe à 81 %. Le contrôle financier constitue également une bonne rampe de lancement vers l opérationnel dans les groupes (50 %) et les filiales (55 %). Dans les sociétés indépendantes, les promotions vers l opérationnel semblent plus ouvertes à différentes fonctions : l audit (2) n arrive pas très loin Des différences entre sociétés cotées et non cotées Sans surprise, l étude souligne le fait que les rémunérations sont moins avantageuses dans les sociétés non cotées : les directeurs financiers y gagnent en moyenne, selon l étude, euros, soit euros de moins que leurs confrères du côté ( euros). En outre, 28 % des directeurs d entreprises non cotées gagnent moins de euros bruts par an, contre 11 % dans les sociétés cotées. La part de variable est également moins élevée : 2 n en reçoivent pas (contre seulement 6 % dans les sociétés cotées) et, lorsqu elle existe, elle ne dépasse pas 5 % pour 1 d entre eux (contre 12 % dans les entreprises cotées)! A l inverse, ils ne sont que à recevoir une part variable comprise entre 20 et 25 % et 5 % seulement à bénéficier d un variable supérieur à 25 %, contre respectivement 1 et 10 % dans les entreprises cotées. Les primes variables sont également nettement moins individualisées et segmentées que dans les entreprises cotées. De même, 38 % de directeurs financiers dans le non-coté ne perçoivent aucun avantage de type voiture de fonction, retraite additionnelle, stock options contre 29 % pour leurs confrères du coté. Et en 2012, 48 % n ont pas été augmentés, contre 28 % dans le coté. Les directeurs financiers de sociétés non cotées peuvent se consoler en constatant en revanche qu ils ont moins de problèmes de fidélisation (69 % n en rencontre aucun contre 52 % dans les sociétés cotées) et ce sur tous les postes. Et 72 % d entre eux n ont pas enregistré de mobilité dans les douze derniers mois, contre 5 des entreprises cotées. Ils sont également plus nombreux (18 % contre 1) à se projeter à la tête d une direction générale. Une perspective qui explique peut-être que, en dépit d une rémunération un peu moins élevée, les DAF du non-coté soient à peine moins nombreux (65 %) que leurs confrères du coté (71 %) à être satisfaits de leur sort. «L enquête montre qu ils sont également moins préoccupés par la gestion du stress et la reconnaissance de leur travail, souligne Johan Van Nieuwenhuyse. Un résultat sans doute dû au fait que les entreprises cotées sont souvent de plus grande taille, et leurs équipes soumises à une pression plus importante du fait des contraintes de la cotation.» 56 Option Finance n Lundi 10 septembre 2012

6 du contrôle financier (2) et devant la comptabilité (19 %). A noter que, dans les directions financières de groupe, les fusions-acquisitions peuvent aussi offrir des passerelles vers l opérationnel (22 %). Des directeurs financiers qui aiment leur métier Concernant leur propre évolution, les directeurs financiers se voient à une écrasante majorité (70 %) rester dans la fonction finance. Mais pas au sein de leur entreprise : ils sont un sur deux à envisager de poursuivre leur carrière au même poste ailleurs! C est particulièrement le cas dans les sociétés indépendantes et dans les filiales alors que la proportion tombe à 42 % dans les groupes. Très peu de directeurs financiers visent par ailleurs des postes opérationnels tels que directeur de business unit. Les directeurs financiers de groupes sont toutefois plus ambitieux que leurs confrères puisqu ils sont plus nombreux à espérer devenir directeur général de leur propre entreprise (10 %), et plus encore d une autre (16 %). S ils sont nombreux à souhaiter rester dans la fonction finance, c est sans doute parce que les directeurs financiers sont en majorité satisfaits de leur poste. «Le pourcentage de satisfaction est beaucoup plus élevé que dans d autres fonctions de l entreprise!» souligne Johann Van Nieuwenhuyse. La proportion d insatisfaits grimpe tout de même à 41 % dans les sociétés indépendantes. Les motifs d insatisfaction les plus couramment cités par l ensemble des professionnels interrogés sont le manque de perspectives sur leur poste actuel et l envie de changer. La conjoncture difficile, une rémunération jugée insuffisante et des désaccords avec leur hiérarchie figurent aussi parmi les griefs évoqués. Quelle que soit la catégorie de directeurs financiers interrogés, les améliorations à apporter à leur fonction sont les mêmes pour tous les directeurs financiers : si la formation, les relations avec la hiérarchie et la charge de travail sont importantes, les deux critères majeurs, toutes catégories d entreprises confondues, sont pour eux la reconnaissance de leur travail et plus encore l équilibre vie personnelle/vie professionnelle. Un élément particulièrement important pour les DAF de groupes qui sont même 52 % à le plébisciter. Valérie Nau Vers quels autres départements votre service permet-il le plus de promotions / évolutions? Direction générale Direction centre de profit Direction de la stratégie et du développement Pas de mobilité vers d autres départements 6 % Quels sont les métiers finance permettant d évoluer vers les services opérationnels? financier de gestion Comptabilité Consolidation Trésorerie & Financement Audit Fusions et Acquisitions Vers quel poste envisagez-vous d évoluer? Directeur financier dans une autre entreprise Directeur financier dans la même société avec un périmètre élargi Directeur général dans une autre entreprise Directeur général dans la même société Projet entrepreneurial Directeur de business unit / filiale dans une autre entreprise Directeur de business unit / filiale dans la même société 2 19 % 11 % 4 % 9 % 22 % 1 10 % 18 % 45 % 51 % Quels sont les éléments que vous souhaiteriez voir s améliorer dans votre quotidien? Equilibre vie personnelle / vie professionnelle Reconnaissance de votre travail Charge de travail Relation avec votre hiérarchie Gestion du stress Formation 5 % 4 % 48 % 40 % 29 % 2 26 % 26 % 58 % 76 % Option Finance n Lundi 10 septembre

7 Abonnez-vous au magazine de référence de tous les professionnels de la finance Tous les lundis Tous les soirs Toute l année L Hebdomadaire et la lettre Entreprise & Expertise + Dans votre boîte mail, + Le Quotidien Des hors séries thématiques et les suppléments Family Finance et les Rencontres d Option Finance L agence de Presse Bulletin d abonnement privilège A compléter et à retourner à : Service abonnements : 18-24, quai de la Marne Paris Cedex 19. Tél Fax Oui, je souscris à l abonnement privilège au prix de 499 E par an TTC (TVA 2,10 %). Compris dans l abonnement privilège : L hebdomadaire Option Finance et la Lettre Entreprise & Expertise (48 numéros) Le quotidien 1 2 Mes coordonnées M. Mme Melle Nom : Prénom : Fonction :..... Société : Adresse Professionnelle Personnelle Code Postal : Ville : Tél. : Mode de règlement Je joins mon règlement de... E TTC par chèque à l ordre de Option Finance. Je règle à réception de facture. Les Hors-séries et suppléments Family Finance et les Rencontres d Option Finance Merci d indiquer votre adresse mail pour recevoir le quotidien «OF à 18h»... Date et signature (obligatoires) * Pour l étranger, frais de port en sus (consultez le service abonnements au ). Conformément à la Loi Informatique et LIbertés du , vous disposez d un droit d accès aux données personnelles vous concernant. Par notre intermédiaire, vous pouvez être amené à recevoir des propositions d autres sociétés ou associations. Si vous ne le souhaitez pas, il vous suffit de nous écrire en nous indiquant vos nom, prénom, adresse, et si possible votre référence client.

Alors que les postes de contrôleurs. Carrières. de gestion : une rémunération à géométrie variable. ENQUÊTE - Contrôleurs

Alors que les postes de contrôleurs. Carrières. de gestion : une rémunération à géométrie variable. ENQUÊTE - Contrôleurs Carrières ENQUÊTE - Contrôleurs de gestion : une rémunération à géométrie variable Le baromètre des fonctions financières DFCG - Michael Page - Option Finance Combien d années d ancienneté avez-vous dans

Plus en détail

L emploi à temps partiel et les parcours professionnels des salariés dans la branche de la pharmacie d officine Synthèse

L emploi à temps partiel et les parcours professionnels des salariés dans la branche de la pharmacie d officine Synthèse L emploi à temps partiel et les parcours professionnels des salariés dans la branche de la pharmacie d officine Synthèse Observatoire des métiers des Professions Libérales 52-56 rue Kléber - 92309 LEVALLOIS-PERRET

Plus en détail

LES CADRES ET LEUR CARRIÈRE : PROJETS ET CONSEILS

LES CADRES ET LEUR CARRIÈRE : PROJETS ET CONSEILS LES CADRES ET LEUR CARRIÈRE : PROJETS ET CONSEILS Novembre 11 Plus de la moitié des cadres en poste envisage une mobilité professionnelle dans un avenir proche, que ce soit un changement de poste dans

Plus en détail

INSERTION DES JEUNES DIPLOMES Groupe ESC DIJON BOURGOGNE Enquête 2011*

INSERTION DES JEUNES DIPLOMES Groupe ESC DIJON BOURGOGNE Enquête 2011* INSERTION DES JEUNES DIPLOMES Groupe ESC DIJON BOURGOGNE Enquête 2011* La 19me enquête «Insertion des jeunes Diplômés» de la Conférence des Grandes Écoles s intéresse aux conditions d insertion professionnelle

Plus en détail

fiches pratiques Pour bien comprendre et mieux accompagner la réforme de la formation Les de la formation continue

fiches pratiques Pour bien comprendre et mieux accompagner la réforme de la formation Les de la formation continue Pour bien comprendre et mieux accompagner la réforme de la formation le seul ouvrage de référence! fiches Les pratiques de la formation continue 204 HT 236,80 TTC Tout le nouveau droit de la formation!

Plus en détail

Sondage de l institut CSA

Sondage de l institut CSA Observatoire Orange Terrafemina édition hors-série Journée de la femme digitale Sondage de l institut CSA En partenariat avec l SOUS EMBARGO JUSQU AU VENDREDI 8 MARS 2013 1 Fiche technique du sondage L

Plus en détail

CONJONCTURE ET STRATÉGIES PROFESSIONNELLES DES CADRES BAROMÈTRE SEMESTRIEL N 6

CONJONCTURE ET STRATÉGIES PROFESSIONNELLES DES CADRES BAROMÈTRE SEMESTRIEL N 6 CONJONCTURE ET STRATÉGIES PROFESSIONNELLES DES CADRES BAROMÈTRE SEMESTRIEL N 6 Juillet 11 OBJECTIF DE L ENQUÊTE Tous les six mois, l Apec interroge un échantillon représentatif de 1 cadres du secteur privé

Plus en détail

INSTITUT D ETUDES POLITIQUES DE STRASBOURG LE DEVENIR DES DIPLOMÉS 2013 MASTERS :

INSTITUT D ETUDES POLITIQUES DE STRASBOURG LE DEVENIR DES DIPLOMÉS 2013 MASTERS : INSTITUT D ETUDES POLITIQUES DE STRASBOURG LE DEVENIR DES DIPLOMÉS 2013 MASTERS : Finance d entreprise et pratique des marchés financiers Stratégie et finance d'entreprise en Europe Gestion financière

Plus en détail

Crédit immobilier. > Bilan d activité 2012 : une excellente année malgré un contexte économique difficile > Perspectives 2013 > À propos de ACE crédit

Crédit immobilier. > Bilan d activité 2012 : une excellente année malgré un contexte économique difficile > Perspectives 2013 > À propos de ACE crédit Crédit immobilier BAROMETRE DES TAUX DU MOIS DE MARS 2013 EVOLUTION DES TAUX DEPUIS 10 ANS LE PORTRAIT-ROBOT DE L EMPRUNTEUR EN ILE-DE-FRANCE ET EN PROVINCE QUELLES PERSPECTIVES POUR LES MOIS A VENIR?

Plus en détail

MARKETING RH : CONSTRUIRE ET PROMOUVOIR SON OFFRE RH

MARKETING RH : CONSTRUIRE ET PROMOUVOIR SON OFFRE RH MARKETING RH : CONSTRUIRE ET PROMOUVOIR SON OFFRE RH Animée par Christophe LEPARQ «Les aspects du Marketing RH deviennent stratégiques pour les employeurs, qui n'ont pas de talent à perdre! Au cœur de

Plus en détail

Observatoire social de l Entreprise Ipsos / Logica Business Consulting Pour le CESI et en partenariat avec Le Figaro et BFM

Observatoire social de l Entreprise Ipsos / Logica Business Consulting Pour le CESI et en partenariat avec Le Figaro et BFM Observatoire social de l Entreprise Ipsos / Logica Business Consulting Pour le CESI et en partenariat avec Le Figaro et BFM Regards croisés des dirigeants et des salariés Thème de la vague 4 : Les jeunes

Plus en détail

Lamy Droit Immobilier

Lamy Droit Immobilier Adoptez la référence de tous les spécialistes en droit de l immobilier! URBANISME CONSTRUCTION VENTE COPROPRIÉTÉ BAUX FISCALITÉ Madame, Monsieur, Maître, La vente d immeubles, les opérations d aménagement

Plus en détail

Etude sur la mobilité locative

Etude sur la mobilité locative pour Etude sur la mobilité locative Septembre 2011 1 La méthodologie 2 2 Note méthodologique Etude réalisée pour : PERL Echantillons : Echantillon de 502 actifs, locataires et éligibles au logement social,

Plus en détail

Le profil socioprofessionnel du communicant territorial

Le profil socioprofessionnel du communicant territorial Enquête Métiers Cap Com - Occurrence 2011 en partenariat avec le 1 ère Partie Le profil socioprofessionnel du communicant territorial Formation, statut, mobilité, rémunération, motivation Introduction.

Plus en détail

Investir dans des projets d entreprises à travers un mandat de gestion

Investir dans des projets d entreprises à travers un mandat de gestion OFFRE ISF 2013 Investir dans des projets d entreprises à travers un mandat de gestion D 123Club PME 2013 UN INVESTISSEMENT PERMETTANT DE BéNEFICIER DE 50% DE RéDUCTION D ISF JUSQU à 45 000 (cf. risques

Plus en détail

VOTRE MANDAT DE GESTION

VOTRE MANDAT DE GESTION VOTRE MANDAT DE GESTION PRÉSENTATION DU MANDAT DE GESTION La souscription au capital d une PME offre 2 avantages fiscaux : / Une réduction d ISF à hauteur de 50% dans la limite de 45 000 Le souscripteur

Plus en détail

LE DEVENIR PROFESSIONNEL DES SALARIÉS BÉNÉFICIAIRES

LE DEVENIR PROFESSIONNEL DES SALARIÉS BÉNÉFICIAIRES LE DEVENIR PROFESSIONNEL DES SALARIÉS BÉNÉFICIAIRES DE CONGÉS INDIVIDUELS DE FORMATION ÉTAT DES LIEUX DE LA SATISFACTION ET DES ATTENTES DES BÉNÉFICIAIRES DE CIF Une enquête du Fongecif Rhône-Alpes Pourquoi

Plus en détail

BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME

BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME pour BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME - Vague 5 - Contacts : Frédéric Dabi / Flore-Aline Colmet Daâge Avril 2010 Note méthodologique Etude réalisée pour : KPMG et CGPME Echantillon

Plus en détail

Ecole régionale. de la 2 e chance Midi-Pyrénées. Enquête de satisfaction des élèves. Résultats 2008 UNION EUROPÉENNE

Ecole régionale. de la 2 e chance Midi-Pyrénées. Enquête de satisfaction des élèves. Résultats 2008 UNION EUROPÉENNE PREFECTURE DE LA REGION MIDI-PYRENEES Profils & Parcours Ecole régionale de la 2 e chance Midi-Pyrénées Enquête de satisfaction des élèves Résultats 2008 Mars 2009 UNION EUROPÉENNE Sommaire 1 - Champ

Plus en détail

Dossier de candidature

Dossier de candidature Pour participer il vous suffit de retourner votre dossier de candidature accompagné d une copie de vos cartes d étudiant, diplôme ou attestation du statut étudiant entrepreneur avant le lundi 15 décembre

Plus en détail

Observatoire de la performance des PME-ETI 16 ème édition avril 2012. OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges

Observatoire de la performance des PME-ETI 16 ème édition avril 2012. OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges Observatoire de la performance des PME-ETI 16 ème édition avril 2012 OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Méthodologie Étude quantitative

Plus en détail

Fidéliser ses clients

Fidéliser ses clients Marketing stratégique Fidéliser ses clients Connaître et évaluer sa clientèle (BDD...) Optimiser le service clients CRM et e-crm : les facteurs clés Mardi 20 et mercredi 21 janvier 2009 DE L INFORMATION

Plus en détail

Enquête sur. rémunération

Enquête sur. rémunération Enquête sur les juristes d entreprise et leur rémunération Cette note de synthèse est le résultat d une enquête sur le métier de Juriste d entreprise, menée conjointement par l AFJE, Association Française

Plus en détail

mercredi 07 mai 2014

mercredi 07 mai 2014 La lettre du Syndicat des enseignants de l Essonne Merci aux directeurs de bien vouloir faire suivre à leurs adjoints mercredi 07 mai 2014 Notre équipe est à votre écoute au 01.60.79.10.05. Lundi, mardi,

Plus en détail

N 5 Février 2008. La profession d infirmiers à la Réunion Enquête sur le parcours d une cohorte d infirmiers diplômés en 1999, 2000, 2001

N 5 Février 2008. La profession d infirmiers à la Réunion Enquête sur le parcours d une cohorte d infirmiers diplômés en 1999, 2000, 2001 N 5 Février 2008 La profession d infirmiers à la Réunion Enquête sur le parcours d une cohorte d infirmiers diplômés en 1999, 2000, 2001 Le nombre d infirmiers exerçant à la Réunion ne cesse d augmenter,

Plus en détail

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises Institut CSA pour Metlife Novembre 2014 Sommaire Fiche technique 3 Profil de l échantillon

Plus en détail

Les usages et besoins TIC des entreprises d Indre et Loire en 2012

Les usages et besoins TIC des entreprises d Indre et Loire en 2012 Les usages et besoins TIC des entreprises d Indre et Loire en 2012 Laure BERTHELEMY Mars 2013 L enquête : Le développement de l usage des Technologies de l Information et de la Communication (TIC) au sein

Plus en détail

RÈGLEMENT N O 10 SUR LE STATIONNEMENT

RÈGLEMENT N O 10 SUR LE STATIONNEMENT RÈGLEMENT N O 10 SUR LE STATIONNEMENT Adopté par le conseil d administration le 22 mai 2001 Modification entérinée par le conseil d administration le 10 février 2015 TABLE DES MATIÈRES 1. Droit de stationnement...

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE

DOSSIER DE CANDIDATURE NOM DU LYCEE :.. COMMUNE DU LYCEE :. Photo : NOM de L ELEVE CANDIDAT(E) :.. PRENOM :.. Boursier(e) : oui non DOSSIER DE CANDIDATURE PROGRAMME PEI PREMIERE 2015-2016 Décision finale : Admis(e) Refusé(e)

Plus en détail

CREDIT MANAGEMENT SURVEY 2015

CREDIT MANAGEMENT SURVEY 2015 2 CREDIT MANAGEMENT SURVEY 2015 L étude de la gestion du risque clients par secteur d activité MÉTHODOLOGIE DE L ÉTUDE OBJECTIFS DE L ÉTUDE Bon nombre de professionnels de la relation financière clients

Plus en détail

DIRECCTE. Édito. La VAE pour les titres professionnels du ministère chargé de l emploi : Enquête sur les retombées professionnelles et personnelles

DIRECCTE. Édito. La VAE pour les titres professionnels du ministère chargé de l emploi : Enquête sur les retombées professionnelles et personnelles aria DIRECCTE A Q U I T A I N E Collection «Études» N 09 Juin 2011 DIRECTION RÉGIONALE DES ENTREPRISES, DE LA CONCURRENCE, DE LA CONSOMMATION, DU TRAVAIL ET DE L EMPLOI SERVICE ÉTUDES, STATISTIQUES, ÉVALUATION

Plus en détail

1 Portage Salarial p 3. 2 Procédure p 4. 3 Contrat de travail p 5. 4 Complémentaire santé individuelle p 5. 5 Frais professionnels p 5.

1 Portage Salarial p 3. 2 Procédure p 4. 3 Contrat de travail p 5. 4 Complémentaire santé individuelle p 5. 5 Frais professionnels p 5. 1 Portage Salarial p 3 2 Procédure p 4 3 Contrat de travail p 5 4 Complémentaire santé individuelle p 5 5 Frais professionnels p 5 6 Extranet p 6 7 Responsabilité civile professionnelle p 6 8 Garantie

Plus en détail

LA CONFIANCE DES DIRIGEANTS DE PME/ETI PROGRESSE ENCORE LA CAMPAGNE ELECTORALE A UN IMPACT LIMITE SUR L ACTIVITE

LA CONFIANCE DES DIRIGEANTS DE PME/ETI PROGRESSE ENCORE LA CAMPAGNE ELECTORALE A UN IMPACT LIMITE SUR L ACTIVITE Paris, le 19 avril 2012 LA CONFIANCE DES DIRIGEANTS DE PME/ETI PROGRESSE ENCORE LA CAMPAGNE ELECTORALE A UN IMPACT LIMITE SUR L ACTIVITE La Banque Palatine, Banque des moyennes entreprises et des ETI au

Plus en détail

CONFERENCE DE PRESSE MARDI 22 OCTOBRE 2013

CONFERENCE DE PRESSE MARDI 22 OCTOBRE 2013 22 et 23 novembre 2013 CONFERENCE DE PRESSE MARDI 22 OCTOBRE 2013 «Le comportement d épargne des français et des investisseurs actifs & leur perception des dispositifs visant à promouvoir le financement

Plus en détail

FIDELITY PERCO. Conférence de presse 22 mai 2008. Présentation F. Chassagne Résultats Enquête TNS Sofres

FIDELITY PERCO. Conférence de presse 22 mai 2008. Présentation F. Chassagne Résultats Enquête TNS Sofres FIDELITY PERCO Conférence de presse 22 mai 2008 Présentation F. Chassagne Résultats Enquête TNS Sofres Fiche technique Échantillon : Cible : DRH et DAF en entreprises d au moins 200 salariés Échantillon

Plus en détail

GEF. Le parcours professionnel des diplômé(e)s de grandes écoles. Regards croisés hommes/femmes. Grandes Écoles au Féminin

GEF. Le parcours professionnel des diplômé(e)s de grandes écoles. Regards croisés hommes/femmes. Grandes Écoles au Féminin Ipsos Public Affairs / GEF Février 2007 Le parcours professionnel des diplômé(e)s de grandes écoles Regards croisés hommes/femmes GEF Qui sommes-nous? Créé en janvier 2002, GEF regroupe 9 associations

Plus en détail

Le prix et les conditions commerciales

Le prix et les conditions commerciales CHAPITRE 5 Le prix et les conditions commerciales CONTEXTE p. 41 Mission 1 Comprendre les conditions commerciales (annexe 1) 1. Calculez les taux de réduction accordés grâce aux cartes pour chaque durée

Plus en détail

Les Français et les retraites Volet 4 : la santé

Les Français et les retraites Volet 4 : la santé Les Français et les retraites Volet 4 : la santé Sondage réalisé par pour et Publié le jeudi 11 décembre 2014 Levée d embargo le mercredi 10 décembre 23H00 Méthodologie Recueil Enquête réalisée auprès

Plus en détail

Etude candidats. Recrutement en comptabilité et finance : attirer, rémunérer, fidéliser. France

Etude candidats. Recrutement en comptabilité et finance : attirer, rémunérer, fidéliser. France Etude candidats France Recrutement en comptabilité et finance : attirer, rémunérer, fidéliser Recrutement en comptabilité et finance : attirer, rémunérer, fidéliser Fed Finance / bureaux en France Méthodologie

Plus en détail

E-mail**: Date de naissance : / /

E-mail**: Date de naissance : / / vos coordonnées Mme Mlle M. Nom : Prénom : Adresse : Code postal : Ville : Téléphone : Mobile*: E-mail**: Date de naissance : / / Pour recevoir un accusé de réception de votre demande d abonnement, merci

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE 2015 TROPHEES ENTREPRENEURIAT AU FEMININ OSEZ!

DOSSIER DE CANDIDATURE 2015 TROPHEES ENTREPRENEURIAT AU FEMININ OSEZ! Confédération Générale des Petites et Moyennes Entreprises DOSSIER DE CANDIDATURE 2015 TROPHEES ENTREPRENEURIAT AU FEMININ OSEZ! Nom :............. Département :...... Région :........... Nom de l entreprise

Plus en détail

Introduction à la solution Business Intelligence (BI) pour l industrie automobile

Introduction à la solution Business Intelligence (BI) pour l industrie automobile Introduction à la solution Business Intelligence (BI) pour l industrie automobile Votre bulletin d information quotidien. Votre solution pour chaque service. Prenez des décisions plus avisées pour développer

Plus en détail

3 ans d existence, 1 million d auto-entrepreneurs inscrits! Bilan et perspectives

3 ans d existence, 1 million d auto-entrepreneurs inscrits! Bilan et perspectives 4 ème édition Paris, le 27 janvier 2012 3 ans d existence, 1 million d auto-entrepreneurs inscrits! Bilan et perspectives Les points clés Le régime de l auto-entrepreneur, un potentiel énorme de croissance

Plus en détail

Baromètre Ressources Humaines des collectivités locales 2012

Baromètre Ressources Humaines des collectivités locales 2012 Baromètre Ressources Humaines des collectivités locales 2012 Prudence dans la fonction publique territoriale Sur fond de stabilisation des effectifs, une collectivité sur deux remplacera l intégralité

Plus en détail

Focus. Lien entre rémunération du travail et allocation de chômage

Focus. Lien entre rémunération du travail et allocation de chômage Focus Lien entre rémunération du travail et allocation de chômage Introduction Le travailleur qui devient chômeur et qui est admissible sur base de prestations de travail se voit, en application du principe

Plus en détail

Offre d adhésion exclusive! Forfait Services juridiques

Offre d adhésion exclusive! Forfait Services juridiques Février 2015 Offre d adhésion exclusive! Forfait Services juridiques Bonjour, Il nous fait plaisir de vous transmettre une proposition d adhésion aux services juridiques personnalisés de l AQCPE. Ces services

Plus en détail

P.1 LES FORMATIONS PRIORITAIRES : PLUS COURTES, ET S ADRESSANT PLUS QUE LES AUTRES FORMATIONS À DES DEMANDEURS D EMPLOI DE NIVEAU CAP/BEP

P.1 LES FORMATIONS PRIORITAIRES : PLUS COURTES, ET S ADRESSANT PLUS QUE LES AUTRES FORMATIONS À DES DEMANDEURS D EMPLOI DE NIVEAU CAP/BEP ÉCLAIRAGES ET SYNTHÈSES SEPTEMBRE 2015 N 17 SOMMAIRE P.1 LES FORMATIONS PRIORITAIRES : PLUS COURTES, ET S ADRESSANT PLUS QUE LES AUTRES FORMATIONS À DES DEMANDEURS D EMPLOI DE NIVEAU CAP/BEP P.3 6 PERSONNES

Plus en détail

BTS NRC Session 2009 MGAC Corrigé ALTICLIC

BTS NRC Session 2009 MGAC Corrigé ALTICLIC BTS NRC Session 2009 MGAC Corrigé ALTICLIC Partie 1 : Évaluer le marché (21 points) 1. Établir un diagnostic de ces deux segments de marché. Conclure. (11 points) Diagnostic : 8 points. Marché du bâtiment

Plus en détail

Des salariés peu informés et plutôt sceptiques quant aux bénéfices du futur dispositif de couverture santé

Des salariés peu informés et plutôt sceptiques quant aux bénéfices du futur dispositif de couverture santé Communiqué de Presse E Information sous embargo jusqu au 4/09 à 9h A trois mois de la généralisation de la complémentaire santé collective Des salariés peu informés et plutôt sceptiques quant aux bénéfices

Plus en détail

Bulletin de paie commenté

Bulletin de paie commenté EXTRAIT GRATUIT DU GUIDE PRATIQUE RESPONSABLE & GESTIONNAIRE PAIE Bulletin de paie commenté Retrouvez tous les bulletins de paie traités dans «Responsable et Gestionnaire paie» dans le cadre de l abonnement,

Plus en détail

MA MOBILITE PROFESSIONNELLE & MOI. Résultats de notre enquête 2014/5 en partenariat avec Ithaque Coaching

MA MOBILITE PROFESSIONNELLE & MOI. Résultats de notre enquête 2014/5 en partenariat avec Ithaque Coaching + MA MOBILITE PROFESSIONNELLE & MOI Résultats de notre enquête 2014/5 en partenariat avec Ithaque Coaching Sommaire 2 Objectifs de l enquête. Méthodologie Profil des répondants Résultats Mobilité professionnelle..

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE

DOSSIER DE CANDIDATURE Lundi 23 mars 2015 5 e NUIT DE L ENTREPRISE NUMERIQUE «Les technologies à travers la performance de l entreprise et l amélioration de la vie de ses collaborateurs» DOSSIER DE CANDIDATURE 1 Vos coordonnées

Plus en détail

Observatoire de la performance des PME-ETI 7 ème édition juin 2011. OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges

Observatoire de la performance des PME-ETI 7 ème édition juin 2011. OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges Observatoire de la performance des PME-ETI 7 ème édition juin 2011 OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Méthodologie Étude quantitative

Plus en détail

Les Français et le transport partagé

Les Français et le transport partagé Les Français et le transport partagé Institut CSA pour Uber Novembre 2014 Fiche technique Interrogation Echantillon national représentatif de 1000 personnes âgées de 18 ans et plus Constitution de l échantillon

Plus en détail

Enquête sur la formation initiale dans l industrie du jeux vidéo en France. Résultats

Enquête sur la formation initiale dans l industrie du jeux vidéo en France. Résultats Enquête sur la formation initiale dans l industrie du jeux vidéo en France Résultats Le jeu vidéo est, à travers le monde, la première industrie culturelle devant les secteurs du cinéma et de la musique.

Plus en détail

Conseils. Financement. Date limite de dépôt des dossiers : 13 décembre 2013 Informations et dotations sur www.petitpoucet.fr.

Conseils. Financement. Date limite de dépôt des dossiers : 13 décembre 2013 Informations et dotations sur www.petitpoucet.fr. Conseils pendant 3 ans Financement jusqu'à 500 000 Hébergement dans la Maison des Petits Poucets Conception : Benjamin Péré - bneuh.net Date limite de dépôt des dossiers : 13 décembre 2013 Informations

Plus en détail

Enquête annuelle de satisfaction des agences de voyage françaises vis-à-vis de leurs fournisseurs

Enquête annuelle de satisfaction des agences de voyage françaises vis-à-vis de leurs fournisseurs Enquête annuelle de satisfaction des agences de voyage françaises vis-à-vis de leurs fournisseurs Tours-opérateurs - Transporteurs - Hôteliers Croisiéristes - Loueurs - Assureurs - GDS Promotions Site

Plus en détail

Analyse financière. + de 20 fiches de cours + de 160 QCM commentés + de 40 exercices corrigés. L essentiel. 2 e ÉDITION LES INDISPENSABLES VUIBERT

Analyse financière. + de 20 fiches de cours + de 160 QCM commentés + de 40 exercices corrigés. L essentiel. 2 e ÉDITION LES INDISPENSABLES VUIBERT LES INDISPENSABLES VUIBERT Analyse financière 2 e ÉDITION Emmanuelle Plot-Vicard Madeleine Deck-Michon L essentiel + de 20 fiches de cours + de 160 QCM commentés + de 40 exercices corrigés Sommaire Mode

Plus en détail

MERCI D ÉCRIRE EN LETTRES CAPITALES

MERCI D ÉCRIRE EN LETTRES CAPITALES B u l l e t i n d i n s c r i p t i o n Marketing stratégique La mesure sur Internet Les 26 et 27 novembre 2008 MERCI D ÉCRIRE EN LETTRES CAPITALES Demande d inscription Coordonnées de la personne à inscrire

Plus en détail

Etude statistique des données fournies par la CCIJP

Etude statistique des données fournies par la CCIJP Etude statistique des données fournies par la CCIJP Sommaire Introduction : Stagnation du nombre de cartes accordées en 2012... 4 1. Dans quels secteurs d activité les journalistes encartés travaillent-ils?

Plus en détail

Demande d autorisation parentale pour l embauche d un mineur

Demande d autorisation parentale pour l embauche d un mineur Procéder aux formalités générales d embauche Demande d autorisation parentale pour l embauche d un mineur Référence Internet FBC.01.2.100 FBC.01.2.100 A Vous souhaitez recruter un mineur durant ses vacances

Plus en détail

Présentation de l édition 2013

Présentation de l édition 2013 Présentation de l édition 2013 Pour commander l étude : 01 82 69 69 09 ou mobicadres.fr p. 1 5 818 décideurs, en hausse constante depuis la création de l étude en 2007 MobiCadres 60% du panel appartient

Plus en détail

CRÉATION OU REPRISE D ENTREPRISE

CRÉATION OU REPRISE D ENTREPRISE CRÉATION OU REPRISE D ENTREPRISE CRÉATION OU REPRISE D ENTREPRISE DE L IDÉE À LA RÉALISATION, Construisez votre projet avec la Chambre de Métiers et de l Artisanat ÉTAPE 1 La Matinée du Futur Artisan La

Plus en détail

RAPPORT DE TRANSPARENCE PREVU PAR L ARTICLE R 823-21 DU CODE DE COMMERCE RELATIF A L EXERCICE CLOS AU 31 DECEMBRE 2013

RAPPORT DE TRANSPARENCE PREVU PAR L ARTICLE R 823-21 DU CODE DE COMMERCE RELATIF A L EXERCICE CLOS AU 31 DECEMBRE 2013 RAPPORT DE TRANSPARENCE PREVU PAR L ARTICLE R 823-21 DU CODE DE COMMERCE RELATIF A L EXERCICE CLOS AU 31 DECEMBRE 2013 RAPPEL Les Commissaires aux Comptes, désignés auprès de personnes ou entités faisant

Plus en détail

Parcours d acquisition de la résidence principale :

Parcours d acquisition de la résidence principale : www.creditfoncier.com U N E É T U D E D U C R É D I T F O N C I E R Parcours d acquisition de la résidence principale : du rêve à la réalité JUIN 2015 sommaire PAGE 02 synthèse PAGE 04 Du rêve à la réalité

Plus en détail

ENSEMBLE, MIEUX SERVIR VOS CLIENTS. SOCIAL CLUB la rencontre des expertises

ENSEMBLE, MIEUX SERVIR VOS CLIENTS. SOCIAL CLUB la rencontre des expertises ENSEMBLE, MIEUX SERVIR VOS CLIENTS SOCIAL CLUB la rencontre des expertises le social club, partenaire des expertscomptables Votre ambition : fournir le meilleur conseil social et patrimonial à vos clients.

Plus en détail

Enquête de satisfaction Épargnants 2013 BANQUE DE GRANDE CLIENTÈLE / ÉPARGNE / SERVICES FINANCIERS SPÉCIALISÉS

Enquête de satisfaction Épargnants 2013 BANQUE DE GRANDE CLIENTÈLE / ÉPARGNE / SERVICES FINANCIERS SPÉCIALISÉS Enquête de satisfaction Épargnants 2013 BANQUE DE GRANDE CLIENTÈLE / ÉPARGNE / SERVICES FINANCIERS SPÉCIALISÉS Enquête de satisfaction épargnants 2013 Renforcer la qualité des relations entretenues avec

Plus en détail

COMMENT MANAGER LE CHSCT?

COMMENT MANAGER LE CHSCT? COMMENT MANAGER LE CHSCT? Intervenant : Me Sylvain NIEL Avocat Associé FIDAL Formation Jeudi 12 Avril 2012 9h00 à 17h30 Objectif : Alors que le droit devrait être un outil de dialogue, il est utilisé,

Plus en détail

BP 50135 75263 PARIS Cedex 06

BP 50135 75263 PARIS Cedex 06 Pour participer il vous suffit de retourner votre dossier de candidature accompagné d une copie de vos cartes d étudiant, diplôme ou attestation du statut étudiant entrepreneur avant le mardi 15 décembre

Plus en détail

Baromètre Défis RH 2013

Baromètre Défis RH 2013 Baromètre Défis RH 2013 Petit-déjeuner conférence Etude Andrh Inergie pour Entreprise & Carrières Mardi 21 mai 2013 Pierre Havet Jean-Paul Coulange Luc Vidal Président Directeur des rédactions Directeur

Plus en détail

NOM :... PRENOM :... Date de naissance : JJ/MM/AAAA :.../.../... Nationalité :..

NOM :... PRENOM :... Date de naissance : JJ/MM/AAAA :.../.../... Nationalité :.. ANNEXE 4 RAPPORT DÉTAILLÉ PRÉSENTÉ PAR L ÉTUDIANT À L ÉTABLISSEMENT 2009-2010 Stage en entreprise Erasmus Remarque à l attention de l étudiant : le présent rapport destiné à relater votre expérience fournira

Plus en détail

Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2015

Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2015 Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2015 Mémoire de l'alliance canadienne des associations étudiantes Résumé Depuis 2008, le gouvernement du Canada

Plus en détail

Dossier de Presse DOSSIER DE PRESSE. Janvier 2006. Place de marché en ligne dédiée à la Reprise Transmission d entreprise INVESTISSEUR

Dossier de Presse DOSSIER DE PRESSE. Janvier 2006. Place de marché en ligne dédiée à la Reprise Transmission d entreprise INVESTISSEUR Place de marché en ligne dédiée à la Reprise Transmission d entreprise DOSSIER DE PRESSE Dossier de Presse Janvier 2006 SOMMAIRE 1. LE CONCEPT FONDATEUR 2. FUSACQ AUJOURD HUI 3. FUSACQ EN 3 POINTS 4. A

Plus en détail

Nouvelles tendances des clients loisir & affaires observées par les Agents de voyages en 2014"

Nouvelles tendances des clients loisir & affaires observées par les Agents de voyages en 2014 Description & Bon de commande de l étude Nouvelles tendances des clients loisir & affaires observées par les Agents de voyages en 2014" Objectifs de l'étude L'évolution du tourisme de loisir et des déplacements

Plus en détail

ETUDE EMPRUNTIS SUR LE CREDIT

ETUDE EMPRUNTIS SUR LE CREDIT ETUDE EMPRUNTIS SUR LE CREDIT A l'attention de Mael Rasch et Alain Cornu MARKET AUDIT 78 bd Leclerc Les Paraboles II BP 30515-59059 ROUBAIX cedex 1 Tél : 03 595 695 00 - Fax : 03 595 695 09 E-mail : Contact@Marketaudit.fr

Plus en détail

Bien-être et performance au travail

Bien-être et performance au travail Bien-être et performance au travail Synthèse des résultats de l enquête «Parlons bienêtre au travail» en Suisse romande Cette enquête porte sur 723 employés de Suisse romande. Elle s est déroulée sous

Plus en détail

Résultats du sondage réalisé par Sodie sur la mise en place du Conseil en Evolution Professionnelle (CEP) et du Compte Personnel de Formation (CPF)

Résultats du sondage réalisé par Sodie sur la mise en place du Conseil en Evolution Professionnelle (CEP) et du Compte Personnel de Formation (CPF) Résultats du sondage réalisé par Sodie sur la mise en place du Conseil en Evolution Professionnelle (CEP) et du Compte Personnel de Formation (CPF) Réalisé par le Service Etudes et Diagnostics de Sodie

Plus en détail

Baromètre de confiance à l égard des professionnels de santé

Baromètre de confiance à l égard des professionnels de santé Baromètre de confiance à l égard des professionnels de santé Sondage Viavoice pour le Groupe Pasteur Mutualité VIAVOICE «Mieux comprendre l opinion pour agir» Études et conseil en opinions 9 rue Huysmans

Plus en détail

OFFRE D EMPLOI. 2.1 La définition du poste

OFFRE D EMPLOI. 2.1 La définition du poste OFFRE D EMPLOI 1 Introduction Définir une offre d emploi type n est pas un processus anodin à sous-estimer. En effet, l offre que l entreprise va communiquer représente la proposition d emploi vacant.

Plus en détail

L accès à l emploi et les seniors

L accès à l emploi et les seniors L accès à l emploi et les seniors Rapport d une étude menée entre octobre 2013 & mars 2014 Avec le soutien de Regionsjob, le Centre des Jeunes Dirigeants & le Medef Ile de France De L utilité de cette

Plus en détail

«Security Manager» 2014

«Security Manager» 2014 Dossier de candidature Cycle d expertise «Security Manager» 2014 Institut National des Hautes Études de LA Sécurité et de la justice Cycle d expertise «Security Manager» 2014 C y c l e d expertise «Security

Plus en détail

Enquête annuelle de satisfaction des agences de voyage suisses. www.invescomm.com

Enquête annuelle de satisfaction des agences de voyage suisses. www.invescomm.com Enquête annuelle de satisfaction des agences de voyage suisses Promotions Site B to B Qualité Workshops Attaché commercial Rémunération Publicités Incentives Brochures Affichettes Technologie Produits

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION

PROGRAMME DE FORMATION PROGRAMME DE FORMATION PILOTER LES RESSOURCES HUMAINES (OUTILS & OBLIGATIONS) OBJECTIFS DE LA FORMATION OBJECTIF GENERAL Piloter les ressources humaines pour optimiser la performance et le développement

Plus en détail

Extension Retraite Supplémentaire. Pour que chacun y gagne : vous, vos collaborateurs, votre entreprise LES SOLUTIONS ASSURANCES DES PROFESSIONNELS

Extension Retraite Supplémentaire. Pour que chacun y gagne : vous, vos collaborateurs, votre entreprise LES SOLUTIONS ASSURANCES DES PROFESSIONNELS LES SOLUTIONS ASSURANCES DES PROFESSIONNELS COMPLÉMENT DE RETRAITE Février 2006 Extension Retraite Supplémentaire Pour que chacun y gagne : vous, vos collaborateurs, votre entreprise Extension Retraite

Plus en détail

fåëíáíìí=k~íáçå~ä=çéë=e~ìíéë= íìçéë=çé=i^=p Åìêáí =Éí=ÇÉ=ä~=àìëíáÅÉ

fåëíáíìí=k~íáçå~ä=çéë=e~ìíéë= íìçéë=çé=i^=p Åìêáí =Éí=ÇÉ=ä~=àìëíáÅÉ 2011 Dossier de candidature Cycle d expertise «Security Manager» fåëíáíìí=k~íáçå~ä=çéë=e~ìíéë= íìçéë=çé=i^=p Åìêáí =Éí=ÇÉ=ä~=àìëíáÅÉ L analyse de l environnement global de l activité des entreprises démontre

Plus en détail

Résumé de l ouvrage : Egalité professionnelle entre les femmes et les hommes

Résumé de l ouvrage : Egalité professionnelle entre les femmes et les hommes Résumé de l ouvrage : Egalité professionnelle entre les femmes et les hommes L égalité professionnelle entre hommes et femmes est un enjeu historique. En effet, il fait l objet de toutes les attentions

Plus en détail

Identité, posture et «marque personnelle» : créer les conditions de votre Leadership!

Identité, posture et «marque personnelle» : créer les conditions de votre Leadership! Présentation et objectifs Le Leadership, par définition personnel et unique, n est pas pour autant «tombé du ciel». Si certains individus semblent disposer d atouts indéniables, il est toujours le résultat

Plus en détail

OBSERVATOIRE DU REGROUPEMENT DE CREDITS - Sondage PollingVox pour Bourse des Crédits -

OBSERVATOIRE DU REGROUPEMENT DE CREDITS - Sondage PollingVox pour Bourse des Crédits - OBSERVATOIRE DU REGROUPEMENT DE CREDITS - Sondage PollingVox pour Bourse des Crédits - PollingVox 67, rue Saint-Jacques 75005 Paris pollingvox.com SOMMAIRE Note technique... 3 Synthèse des résultats...

Plus en détail

SYSTEME DE REMUNERATION : CONSTRUCTION ET PILOTAGE

SYSTEME DE REMUNERATION : CONSTRUCTION ET PILOTAGE SYSTEME DE REMUNERATION : CONSTRUCTION ET PILOTAGE Formation Jeudi 25 novembre 2010 de 9h00 à 17h30 Intervenant : Sylvain NIEL-, Avocat Associé Cabinet FIDAL Contact & Inscription : Virginie ARNOULT Tél.

Plus en détail

CONCOURS PETIT POUCET BP 50135 75263 PARIS Cedex 06

CONCOURS PETIT POUCET BP 50135 75263 PARIS Cedex 06 Pour participer il vous suffit de retourner votre dossier de candidature accompagné d une copie de vos cartes étudiants avant le mardi 15 décembre 2009 (cachet de la Poste faisant foi) par courrier à :

Plus en détail

Formation professionnelle continue

Formation professionnelle continue Formation professionnelle continue > De nouveaux droits pour les salariés Intègre les dispositions de la Loi de mai 2004 Formation professionnelle continue > De nouveaux droits pour les salariés Dans une

Plus en détail

Calculer le «TCO» de sa flotte automobile

Calculer le «TCO» de sa flotte automobile Calculer le «TCO» de sa flotte automobile On en parle beaucoup plus qu on ne l utilise réellement! C est pourtant l outil privilégié de la gestion d une flotte automobile. Cette fiche technique permet

Plus en détail

Alliez liberté et sécurité

Alliez liberté et sécurité Alliez liberté et sécurité des missions indépendantes un statut de salarié Chagall Portage Salarial 5 rue de Gutenberg- BP 22 91071 BONDOUFLE Cedex 21 rue Edouard Jacques 75014 Paris Tel. 01 69 11 68 97

Plus en détail

Le portage salarial caractéristiques et avantages

Le portage salarial caractéristiques et avantages LE PORTAGE SALARIAL Le portage salarial caractéristiques et avantages Le portage salarial consiste à transformer des honoraires en salaires. Il permet: De bénéficier d un statut de salarié : continuité

Plus en détail

Conseils pour votre recherche d entreprise

Conseils pour votre recherche d entreprise Conseils pour votre recherche d entreprise BPC-ESC Freyming BPC-ESC Metz 2 rue de Savoie 57800 FREYMING-MERLEBACH 03 87 94 54 98 06 19 73 07 63 www.bpc-esc.com contact@bpc-esc.fr Suivez notre page :Bpc-esc

Plus en détail

DOSSIERS TRAITÉS EN 2016 :

DOSSIERS TRAITÉS EN 2016 : KIT MÉDIA 2016 Depuis 1922 La revue «NPI - Navigation, Ports & Intermodalité» demeure depuis 1922 Le magazine de référence de l actualité portuaire et fluviale en Europe. Chaque numéro comprend un dossier

Plus en détail

Le Club Avis. Avec le Club Avis, louez aux meilleurs prix! www.avis.fr

Le Club Avis. Avec le Club Avis, louez aux meilleurs prix! www.avis.fr Le Club Avis Avec le Club Avis, louez aux meilleurs prix! www.avis.fr Le Club Avis 2 ans de réductions et d avantages exclusifs réservés aux membres du Club Avis Envie de bouger? Le Club Avis répond à

Plus en détail

Les artisans et leur banque

Les artisans et leur banque Chambre de métiers et de l artisanat de Région Nord - Pas de Calais Les artisans et leur banque Analyse des relations entre les artisans et leur banquier Enquête réalisée en août et septembre 2013 Octobre

Plus en détail

L ENQUETE DE SATISFACTION 2007 AUPRES DES EMPLOYEURS

L ENQUETE DE SATISFACTION 2007 AUPRES DES EMPLOYEURS L ENQUETE DE SATISFACTION 2007 AUPRES DES EMPLOYEURS L ACOSS, caisse nationale des Urssaf, vous a interrogé en 2007 afin d évaluer la qualité de service de la branche du recouvrement. Retour sur l enquête

Plus en détail

Niveau de service et accessibilité aux réseaux numériques des entreprises en Haute-Marne. Mars 2014

Niveau de service et accessibilité aux réseaux numériques des entreprises en Haute-Marne. Mars 2014 Niveau de service et accessibilité aux réseaux numériques des entreprises en Haute-Marne Mars 2014 Contexte et objectif de l enquête Contexte : - Démarrage effectif d internet en 1992-93. - Développement

Plus en détail