1 n paramètres d ambiance

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "1 n paramètres d ambiance"

Transcription

1 pour u eviroemet aratir u eviroemet physique sai G est essetiel à court et à log terme pour la saté des efats. Et tout particulièremet au sei de leurs milieux de vie, où les polluats peuvet se cocetrer et être resposables de l apparitio de symptômes tels que maux de tête, difficultés de cocetratio, troubles du sommeil, irritabilité, troubles digestifs, difficultés respiratoires, fatigue... Les relatios etre l eviroemet et la saté iterpellet de plus e plus e raiso de l augmetatio importate de certaies maladies telles que les maifestatios allergiques comme l asthme, dot la fréquece a doublé e 10 as, et les cacers de l efat (leucémies, tumeurs cérébrales) dot l icidece augmete de 2 % chaque aée. Cosciete de la vulérabilité particulière de l efat vis-à-vis des polluats, l OMS Europe a défii e 2004 u pla d actio ciblé sur les efats (NEHAPE). La vigilace est doc de mise e matière d eviroemet das les lieux occupés par ceux-ci (domicile, écoles et autres structures d accueil) afi de limiter autat que faire se peut les cotacts avec les allergèes, les irritats et polluats. 1 paramètres d ambiace Doez régulièremet à boire de l eau, même si l efat e réclame pas. 11 Le rado est u gaz radioactif s échappat aturellemet du sous-sol de certaies régios : etre autres les arrodissemets de Bastoge, de Neufchâteau et de Verviers aisi que Court-Sait-Etiee et Villers-la-Ville. pour u eviroemet réglage de la température et du degré d humidité D ue maière géérale, la température idéale de l air itérieur se situe etre 18 et 20 das les pièces de vie. L humidité relative doit se situer idéalemet etre 40 et 60 %. E dessous de 40 %, il fait trop sec pour les voies respiratoires. Au-delà de 70 %, le risque de développemet de moisissures et d acaries augmete. De plus, la moiteur de l air ambiat etraîe ue sesatio de froid obligeat à surchauffer les locaux. L emploi d humidificateurs électriques est décoseillé. Les simples humidificateurs près du chauffage sot préférables mais ils doivet être lavés très régulièremet, voire traités à l eau de Javel (efficace cotre les moisissures). reouvellemet d air quotidie O peut parfois observer des développemets de moisissures sur des murs et plafods. Das certais cas, ces développemets résultet d u phéomèe de codesatio qui est lui-même la coséquece d ue vetilatio iadéquate. Si ue pollutio chimique devait avoir lieu (émissio de composés orgaiques volatils, formaldéhyde, mooxyde de carboe...), la vetilatio systématique et adéquate e réduirait cosidérablemet les effets éfastes, même chose pour le rado 11. Reouveler l air est ue pratique idispesable pour assurer u eviroemet itérieur sai. Cela se fait e vetilat ou e aérat la pièce c est-à-dire e faisat etrer l air du dehors. Chaque local devrait disposer d ue feêtre ouvrate ou au mois oscillate ou d u système de vetilatio (saitaires). Idéalemet, les locaux sot équipés de maière à assurer ue circulatio d air cotiue. E été, la vetilatio peut être permaete mais e hiver, l aératio s effectue e ouvrat ue ou plusieurs feêtres (e foctio du volume de la pièce) durat 15 miutes maximum pour éviter que la vapeur d eau e se codese sur les murs refroidis. Trois miutes suffiset si l o peut créer u courat d air efficace. Das les chambres et les dortoirs, la feêtre sera ouverte 15 miutes avat chaque période de repos et après celle-ci. Das la cuisie, ue hotte à évacuatio vers l extérieur doit foctioer lors de la préparatio des repas de faço à évacuer l humidité et les gaz de cuisso. Il existe des systèmes mécaiques de vetilatio où des grilles sot placées aux feêtres et u système d extractio d air permet so reouvellemet. Ce type de système doit être régulièremet etreteu pour être opératioel. recommadatios e cas de vague de chaleur Les jeues efats sot particulièremet à risque de coup de chaleur et de déshydratatio. Par ailleurs, les vagues de chaleur sot parfois associées à u pic d ozoe, qui peut iduire des maifestatios telles que difficultés respiratoires, irritatio des yeux et de la gorge, et apparitio de maux de tête (voir chapitre bosses et bobos). Recommadatios e cas de vague de chaleur Gardez les rideaux tirés ou utilisez les protectios extérieures (plus efficaces) et fermez les feêtres pedat les heures chaudes, aérez le mati tôt et e fi de jourée. Doez régulièremet à boire, de préférece de l eau, même si l efat e réclame pas. Doez à boire davatage e cas de vomissemets, diarrhée ou fièvre. Utilisez les solutios de réhydratatio, sachets à diluer das de l eau, e cas de diarrhées fréquetes et/ou abodates. Restez le plus possible à l itérieur aux momets les plus chauds de la jourée. 31

2 1 paramètres d ambiace Évitez que les efats e jouet au soleil Évitez que les efats e jouet au soleil, choisissez ou améagez u edroit ombragé et bie vetilé (parasol, toelle...). Veillez à ce qu ils s habillet légèremet. Demadez-leur de porter ue casquette, u chapeau ou u foulard sur la tête, e cas de sortie à l extérieur. Veillez à ce qu ils se protèget la peau cotre les coups de soleil e reouvelat régulièremet l applicatio de crème : préférez les écras miéraux aux filtres chimiques (précisé sur la compositio), utilisez des produits prévus pour les efats : émulsio E/H c est-à-dire avec phase grasse majoritaire (plutôt que de l huile solaire fluide) plus résistate à la traspiratio, à l eau et au sable. Choisissez u idice de protectio élevé : FPS 30 miimum, FPS 50 pour les plus jeues ou les phototypes sesibles (peau et cheveux clairs). Attetio l «écra total» existe pas : e prologez pas l expositio au soleil même avec u idice de protectio élevé! Suivez scrupuleusemet les mesures d hygièe alimetaire puisque le développemet des bactéries das les alimets et l eau est beaucoup plus rapide par temps chaud. Les vetilateurs peuvet offrir ue protectio relative cotre les problèmes dus à la vague de chaleur, mais attetio à les garder hors de portée des efats. E cas de pic d ozoe Eviter les activités physiques iteses. Pour les efats présetat ue affectio respiratoire, il est préférable de rester à l itérieur où les cocetratios sot plus basses. Ces reseigemets et les prévisios météorologiques sot dispoibles sur les sites et Pour e savoir plus 2 lutte cotre les polluats pour u eviroemet l améagemet ou la réovatio des locaux L améagemet ou la réovatio des locaux doit se faire e teat compte du risque d itroduire, au cours des travaux, des polluats qui persistet logtemps après ceux-ci. Pricipes gééraux : Vider le plus possible la pièce durat les travaux de réovatio : certais polluats peuvet s accumuler das les textiles... Predre coaissace des précautios d usage (otées sur l emballage ou la fiche techique du produit) : otammet le temps de séchage, l aératio écessaire, les dosages, la écessité de porter des vêtemets de protectio, des gats et/ou u masque, le temps coseillé avat la réoccupatio des lieux. Rager toujours les produits das leur emballage d origie hors de portée des efats. Les peitures : privilégier les peitures sas adjuvats (ou avec adjuvats végétaux), composées à majorité d igrédiets d origie aturelle, respectat la directive européee e matière de composés orgaiques volatils (COV). Ne pas utiliser ou récupérer de vieux pots de peitures qui e répodet pas aux ormes actuelles (plomb...) ou qui sot destiées à d autres usages (peitures pour bateaux...). Éviter les couleurs vives dues à des pigmets coteat plus souvet des métaux lourds ocifs pour la saté. Le revêtemet de sol doit être lisse et facilemet lavable : PVC, lioléum (soit o collé et clipsable, soit collé avec ue colle EC1), parquet vitrifié ou veri, revêtemet e stratifié, carrelage. Le tapis plai et autres tapis (ou carpettes) sot vivemet décoseillés. L ameublemet : privilégier le bois aturel (ou le métal). Si ce est pas possible, choisir du bois aggloméré à faible taux d émissio de formaldéhyde (paeaux de classe E1) ou appliquer du veris étache (solvat aqueux). Eviter l utilisatio de colles riches e COV; peser plutôt à clouer ou visser. Les modules et jouets : outre l aspect sécurité physique, à produit égal, privilégier celui qui metioe «coviet aux efats de mois de trois as» car il respecte des ormes plus sévères du poit de vue toxicité (absece de certais phtalates...). Les matières plastiques, souvet riches e COV, émettet des odeurs après déballage : si possible les laisser aérer quelques semaies (miimum 15 jours) avat leur itroductio das les lieux de vie des efats. Les textiles (tetures, coussis...) : choisir des textiles lavables à 60 (pour élimier les acaries, laver au miimum 4 à 6 fois par a). 32

3 2 lutte cotre les polluats pour u eviroemet les acaries et les moisissures Il est souhaitable d éviter l expositio à des taux élevés d allergèes tels que les acaries et les moisissures. O pourrait aisi éviter ou, e tout cas, retarder les maifestatios allergiques chez les efats prédisposés. La surface des murs e doit pas comporter de taches ou moisissures. Les plithes doivet être ettoyées. L usage d u chiffo humide pour etreteir meubles et sol cotribue à e pas disperser la poussière. Les matelas et les couvertures devraiet être e matière sythétique. Il faut éviter la laie et les plumes de même que la literie imprégée de produits ati-acaries (voir étiquetage). Das le cas d ue aciee literie, l usage de ces produits est aussi à bair car ils sot potetiellemet toxiques et totalemet iefficaces puisqu ils elèvet pas les excrémets allergisats. De maière géérale, la literie devra être propre, e bo état et remplacée régulièremet. Les lits de camp et les matelas peumatiques poset mois de problèmes à ce iveau. Pour préveir le développemet de moisissures, il s agit avat tout de maîtriser le problème d humidité. Si l humidité est liée à des phéomèes de codesatio, u reouvellemet d air régulier peut répodre à la questio. E cas d ifiltratio ou d humidité ascesioelle, le recours aux professioels est écessaire. Il est recommadé de favoriser u séchage rapide du lige et des surfaces humides. Pour empêcher les moisissures de s istaller derrière les meubles et les objets, il faut éviter d adosser ceux-ci cotre les murs froids et aérer régulièremet les armoires. Pour élimier les moisissures : Si leur développemet est pas trop étedu (iférieur à 1 m 2 ), vous pouvez ettoyer les surfaces cotamiées d abord de faço approfodie avec u déterget habituel puis avec de l eau de Javel diluée 5 fois (1 dose d eau de Javel pour 4 doses d eau). Choisissez les présetatios d eau de Javel o parfumée, prête à l emploi soit à 12. Le ettoyage doit être effectué avec ue époge sythétique jusqu à disparitio complète des moisissures et il sera suivi d u riçage à l eau claire. Pesez à porter masque et gats et à aérer le local pedat le ettoyage. Recommecez l opératio si les moisissures réapparaisset et vérifiez l efficacité des travaux effectués. Si la surface coloisée se révèle supérieure à 1 m 2, vous devez faire veir ue etreprise spécialisée das ce domaie. Ce traitemet devra être réalisé e l absece des efats car pedat le ettoyage les spores de moisissures risquet d être e cocetratio importate das l air itérieur. Voir aussi : le tabagisme Il est iterdit de fumer à l itérieur de locaux pouvat accueillir des efats. Les feêtres ouvertes e permettet pas d élimier tous les produits toxiques coteus das la fumée de tabac. Ces produits restet présets das l air durat de ombreuses heures (48 heures pour ue cigarette fumée). Si vous fumez à l extérieur, e le faites jamais e présece des efats. l emploi de pesticides Les pesticides sot des produits chimiques vedus sous différets coditioemets (solutio, poudre, diffuseurs, shampooig ati-poux, colliers pour aimaux domestiques...). Ils sot destiés à lutter cotre les orgaismes vivats idésirables (isecticides, ati-acaries, fogicides, herbicides...). Ils ous cotamiet par voie cutaée, respiratoire mais aussi alimetaire. Ils peuvet être présets das les locaux de maière plus isidieuse comme les produits ati-acaries qui imprèget matelas et housses, les produits d etretie du bois qui cotieet des fogicides... Il est tout à fait décoseillé d employer des pesticides e présece d efats ou de femmes eceites, que ce soit à l itérieur ou à l extérieur de la structure. Leur emploi (et leur présece) das les lieux de vie doit égalemet être bai puisque le problème est pas seulemet lié au momet de leur emploi mais au fait qu ils se répadet facilemet (car certais sot volatils) et persistet au sei de l habitat. Les efats et les adolescets sot plus sesibles aux effets secodaires de ces substaces. L expositio chroique à ces produits peut provoquer des symptômes gééraux tels que maux de tête, ausées, fatigue mais aussi de l irritatio (muqueuses oculaires et respiratoires). Ils peuvet être à l origie de réactios allergiques aisi que de perturbatios du système hormoal (baisse de la fertilité, puberté précoce) et/ou du système immuitaire, voire même de cacers. Il existe des méthodes alteratives pour préveir et lutter cotre les orgaismes vivats idésirables. Ces méthodes doivet être utilisées e priorité : moustiquaires et essece de citroelle, peige (électrique), viaigre et essece de lavade cotre les poux, bois de cèdre ou orage piquée de clous de girofle cotre les mites, vetilatio régulière, systèmes hermétiques pour les déchets... À oter que l emploi d huiles essetielles, substaces très cocetrées, doit rester limité et écessite de lire attetivemet les otices. 33

4 2 lutte cotre les polluats pour u eviroemet Le recours aux pesticides deviet dès lors tout à fait exceptioel (si la situatio le justifie) e cas d échec des autres méthodes. Das ces situatios, il est préférable d utiliser des vaporisateurs plutôt que des sprays, des solutios aqueuses plutôt que des solvats volatils. Il est idispesable de respecter les précautios d usage : suivre les directives du fabricat (doses précoisées), couvrir les alimets, le matériel de cuisie, les jouets, aérer u maximum après utilisatio, e pas réoccuper les lieux trop rapidemet, se laver les mais après utilisatio et stocker les produits hors de portée des efats, sous clé, das leur emballage d origie. Das le cas d ifestatio d élémets trasportables comme des matelas, des couvertures, il est préférable, si vous avez pas de solutio alterative, d effectuer le traitemet à l extérieur le plus logtemps possible avat leur utilisatio et de les laisser aérer u maximum avat de les réitroduire das les locaux. Pour e savoir plus et Biocides et pesticides : pas sas risques!, SPF Saté publique, Sécurité de la chaîe alimetaire et Eviroemet, Bruxelles Téléchargeable sur le portail : belgium.be>home>publicatios >eviroemet les désodorisats et diffuseurs de parfum Les parfums et désodorisats (sprays...) sot égalemet très irritats et peuvet provoquer des maux de tête voire des migraies aisi que des allergies (ORL, respiratoires et cutaées). Leur emploi est proscrit das les lieux de vie des efats. N oublios pas que le reouvellemet d air est le meilleur remède cotre les odeurs désagréables. les autres substaces chimiques dagereuses Il s agit essetiellemet des produits d etretie (détachats, dégraissats, cires...), de bricolage (colles, peitures...) et des désifectats (dettol d ailleurs peu efficace, eau de javel...) : ils libèret des composés orgaiques volatils qui peuvet provoquer des irritatios et accetuer des maifestatios allergiques. Mais surtout, certais (comme le bezèe et le formaldéhyde) sot cosidérés comme cacérigèes. Lors de leur emploi, e l absece des efats, preez le temps de lire la otice d utilisatio et d appliquer les protectios recommadées (gats, masque...), respectez les dosages, aérez suffisammet et attedez le temps requis avat de réoccuper les locaux. Ces produits doivet être ragés das leur emballage d origie, das u local fermé, iaccessible aux efats. Les substaces utilisées e présece des efats (bricolages...) serot choisies selo le critère de qualité «o toxique, spécifique pour les jeues efats» même si elles sot plus oéreuses (marqueurs et peitures à l eau...) De même, ue série de matériaux utilisés das le cadre de l améagemet (tapis-puzzle, coussis...) peuvet être toxiques soit parce qu ils dégaget des composés volatils soit parce qu ils cotieet des produits tels que les retardateurs de flamme bromés, des pesticides... Il est prudet de vérifier les composats au momet de l achat de ces articles (lire la otice repreat la compositio et les istructios de sécurité). Après déballage, il est préférable de les laisser aérer pedat plusieurs semaies (miimum 15 jours) das u edroit iaccessible aux efats et de toujours stocker les emballages e-dehors des pièces de vie des efats. Ces articles sot à remplacer si des fragmets s e détachet (usure). le mooxyde de carboe (co) Les siges cliiques d itoxicatio sot idetiques chez l efat et l adulte : maux de tête, vertiges, fatigue, ausées, vomissemets, voire perte de coaissace, coma. Le mooxyde de carboe est émis suite à la combustio icomplète de tout combustible carboé par ue uité de productio d eau chaude (chauffe-eau) ou par u chauffage (chaudière, chauffage d appoit, four au gaz). L obstructio de l arrivée d air de la chaufferie empêche ue combustio complète du carburat et favorise doc la libératio de CO. De même les foyers et les fours de cuisiières au gaz dot la combustio est mal réglée. Les causes les plus fréquetes d itoxicatio au CO sot le chauffe-eau défectueux das la salle de bais et le poêle à bois. Comme coseils de prévetio, il coviet de vérifier que le service icedie ait déclaré les istallatios coformes ; de vérifier qu il y ait eu u cotrôle récet (edéas l aée); de cotrôler régulièremet la perméabilité des grilles d aératio basse (vetilatio d air frais) et haute (évacuatio d u évetuel gaz toxique) de la chaufferie. Les chauffages d appoit iadéquats sot à proscrire (brasero, appareils d appoit foctioat 24 heures sur 24, chauffage à pétrole lampat...) surtout quad la vetilatio est isuffisate. 34

5 2 lutte cotre les polluats De maière géérale, recommadez aux efats de e pas igérer de fruits i de champigos au cours des promeades et activités extérieures. pour u eviroemet le plomb Actuellemet, das otre pays, l itoxicatio au plomb chez l efat (< 6 as) est le plus souvet cosécutive à l ihalatio et l igestio de poussières chargées de plomb (écailles de vieilles peitures, poussières libérées lors de travaux de réovatio ou par l humidité, proximité de certaies idustries) ou l absorptio d eau chargée e plomb (aciees tuyauteries). Les sources de plomb doivet être recherchées surtout das les habitatios costruites avat les aées 50 et o ecore réovées. Des travaux de réovatio doivet être réalisés lorsque les peitures sot écaillées et/ou s il y a des tuyauteries e plomb. Pour éviter ue cotamiatio par le plomb, il coviet de : s assurer que les efats aiet le mois possible accès à des peitures écaillées (particulièremet au iveau des feêtres et des radiateurs); ettoyer régulièremet les carrelages et les sols à l eau (e pas utiliser de balai i d aspirateur, même préalablemet) car les poussières se disperset avec le plomb qu elles peuvet coteir, et laver les jouets régulièremet ; aérer régulièremet (pour chasser l humidité); demader aux efats de se laver les mais avat chaque repas ; faire écouler l eau du robiet quelques istats avat cosommatio, si les caalisatios sot susceptibles d être e plomb (remplir u seau d eau le mati avat d utiliser l eau comme boisso); laver soigeusemet les légumes et les fruits ; e pas employer pour l alimetatio de la vaisselle à usage décoratif, o expressémet prévue pour u usage alimetaire. la pollutio de l eau Outre les problèmes déjà metioés liés à la présece de plomb das les tuyaux d adductio d eau alimetaire, l eau peut être cotamiée par des micro-orgaismes. Assurez-vous que l eau que vous employez pour la cuisie et comme boisso soit de l eau potable (robiets extérieurs, puits, sources...). Si u adoucisseur est braché sur l eau froide, il est décoseillé de la boire. Cosommez l eau rapidemet ou placez-la au réfrigérateur pedat maximum 24 heures. E l absece de réfrigérateur, coservez l eau das u edroit frais ou, si possible, e immergeat le récipiet hermétiquemet fermé das u cours d eau. Tout récipiet destié à coserver de l eau doit être soigeusemet ettoyé et ricé, si écessaire avec de l eau bouillate (jerricaes, bidos...). Le cas échéat, avat leur réemploi, les récipiets d aspect douteux peuvet être stérilisés, après u ettoyage correct, avec u procédé de stérilisatio à froid (comprimés vedus e pharmacie...) mais ils doivet être soigeusemet ricés. Les procédés de filtratio de l eau e costituet pas ue garatie car, mal utilisés, ils peuvet égalemet être cotamiés (développemet de bactéries). L eau e bouteille est pas stérile : il est égalemet coseillé de la coserver au réfrigérateur (ou du mois au frais) et de la cosommer das les 24 heures après ouverture. Cocerat les baigades, privilégiez les bais das de l eau courate plutôt que das de l eau stagate. E été, certais lacs et cours d eau peuvet cepedat être cotamiés etre autres par des salmoelles et des etérobactéries. Ces microbes provoquet des gastroetérites. Reseigez-vous préalablemet sur les lieux de baigade auprès de l Admiistratio Commuale. l espace extérieur Soyez attetifs aux sources de polluats de l espace extérieur : zoes de trafic itese ou idustries. Choisissez des lieux plus distats et/ou à l abri de vets domiats qui porteraiet les polluats. Reseigez-vous le cas échéat à l Admiistratio Commuale. Certaies plates, fruits ou baies peuvet être toxiques e cas d igestio (if, cytise, arum, belladoe...) mais parfois même par cotact (lierre grimpat, troèe, thuya...) : vous pouvez obteir des reseigemets précis auprès du Cetre Atipoisos ( ou Certais fruits, ramassés au sol ou à faible hauteur, peuvet être cotamiés par les matières fécales d aimaux ifectés (reards, chies...) : mûres, myrtilles, fraises des bois, framboises... De maière géérale, recommadez aux efats de e pas igérer de fruits i de champigos au cours des promeades et activités extérieures. U attetio particulière doit être portée aux bacs à sable qui peuvet deveir ue source d ifectios, surtout parasitaires (larves présetes das les excrémets de chats ou de chies, certaies variétés de champigos...). Par ailleurs les particules fies peuvet être des irritats oculaires et des irritats respiratoires. Pour les coseils d etretie des bacs à sable, voir page 21. l évacuatio des déchets Les déchets attiret les uisibles (rogeurs, fourmis, guêpes...). Dès lors, ils serot triés et stockés hors des lieux de vie, das des poubelles hermétiques garies de sacs-poubelles résistats. 35

6 2 lutte cotre les polluats Ces poubelles serot vidées et ettoyées régulièremet. Reseigez-vous auprès du propriétaire ou de la Commue sur les possibilités d évacuatio des sacs-poubelles. Pour aller plus loi «Il était ue fois... ma chambre, mo uivers, ma saté : Guide d accompagemet pour les professioels de la saté» Ceres, éditio Eco-coso asbl : / adresse : rue Nao, Namur/Tél : /mail : Fédératio Iter-Eviroemet Walloie : Espace eviroemet : (fiches pratiques : / adresse : rue de Motigy, Charleroi/ Tél : / mail : Site : documets téléchargeables tels que «L air de rie, chageos d air». pour u eviroemet 36

Quand BÉBÉ VOYAGE. Guide pratique sur les précautions à prendre

Quand BÉBÉ VOYAGE. Guide pratique sur les précautions à prendre Quad BÉBÉ VOYAGE Guide pratique sur les précautios à predre Vous partez bietôt pour u log voyage avec votre jeue efat. Quelques précautios sot à predre avat, pedat le déplacemet et durat votre séjour.

Plus en détail

Fiche n 1: Précautions standard Prévention de la transmission des agents infectieux. Ventilateurs, climatiseurs

Fiche n 1: Précautions standard Prévention de la transmission des agents infectieux. Ventilateurs, climatiseurs 14/10/2010 11:31 Page 1 Fiches de précoisatio des mesures d hygièe das les lieux de vie des efats Ces fiches ot été élaborées par u groupe de travail de professioels du départemet du Rhôe e collaboratio

Plus en détail

>I Assainissement I. Sommaire. Assainissement non collectif. Entretien. Assainissement collectif. Formulaire de demande. Développement durable

>I Assainissement I. Sommaire. Assainissement non collectif. Entretien. Assainissement collectif. Formulaire de demande. Développement durable >I Assaiissemet I Sommaire Assaiissemet o collectif Formulaire de demade Coceptio Produits Texte de référece Mise e œuvre Etretie Assaiissemet collectif Développemet durable Cahier des clauses techiques

Plus en détail

en 2014, je deviens rge guide pratique tous métiers travaux d amélioration énergétique énergies renouvelables

en 2014, je deviens rge guide pratique tous métiers travaux d amélioration énergétique énergies renouvelables e 2014, je devies rge tous métiers travaux d amélioratio éergétique éergies reouvelables e 2014, je devies rge rge, c est quoi? Vous avez sas doute déjà etedu parler de la metio RGE. Ce sige de qualité

Plus en détail

hygiène est un ensemble de principes et de pratiques ayant pour but de préserver et d améliorer la santé.

hygiène est un ensemble de principes et de pratiques ayant pour but de préserver et d améliorer la santé. l hygièe 1 techiques d hygièe hygièe est u esemble de pricipes et de pratiques ayat pour but de préserver et d améliorer la saté. L hygièe des locaux L applicatio des règles d hygièe a ue place essetielle

Plus en détail

NOTICE D INSTALLATION DES TUBES LED RELAMPING GAMME ST ET SX

NOTICE D INSTALLATION DES TUBES LED RELAMPING GAMME ST ET SX OTICE D ISTALLATIO DES TUBES LED RELAMPIG GAMME ST ET SX SOMMAIRE. ISTRUCTIOS DE SÉCURITÉ IMPORTATES. MESURES DE SÉCURITÉ GÉÉRALES. COMPATIBILTÉ. PRÉSETATIO DES TUBES LED ST ET SX. DESCRIPTIO. CARACTÉRISTIQUES

Plus en détail

Accueil chez l assistante maternelle

Accueil chez l assistante maternelle Accueil chez l assistate materelle 2 Ce livret a été réalisé par u groupe d assistates materelles idépedates qui se réuisset régulièremet pour réfléchir à leurs pratiques professioelles. Ce groupe est

Plus en détail

Sommaire. Edito. Préface. Bien vivre en ville avec un chien Le ramassage individuel Les espaces chiens Les interventions des services municipaux

Sommaire. Edito. Préface. Bien vivre en ville avec un chien Le ramassage individuel Les espaces chiens Les interventions des services municipaux Sommaire Edito Préface Bie vivre e ville avec u chie Le ramassage idividuel Les espaces chies Les itervetios des services muicipaux A l école de la vie caie Où promeer so chie L idetité du chie So alimetatio

Plus en détail

Le SyStème mag. Nettoyage du sol

Le SyStème mag. Nettoyage du sol FR Le SyStème mag Nettoyage du sol Le Système Mag Cocept U pour tout! Ue chose qui avait ecore jamais existé: avec le Système Mag le support est adapté à tous les modèles de frages. Aisi, il est possible

Plus en détail

B) CHAÎNES DE SOLIDES

B) CHAÎNES DE SOLIDES Chaîes de solides B) CHAÎNES DE SOLIDES Objectifs Cette théorie a pour but d'aalyser les comportemets statique et ciématique d'u mécaisme à partir d'u modèle défii par le schéma ciématique du mécaisme.

Plus en détail

ASSOCIATION POUR LA CERTIFICATION DES MATERIAUX ISOLANTS

ASSOCIATION POUR LA CERTIFICATION DES MATERIAUX ISOLANTS Idice de Révisio Date de mise e applicatio B 01/09/2014 Cahier Techique 1 ASSOCIATION POUR LA CERTIFICATION DES MATERIAUX ISOLANTS 4, aveue du Recteur-Poicarré, 75782 Paris Cedex 16 Tel. 33.(0)1.64.68.84.97

Plus en détail

Les infections des voies urinaires

Les infections des voies urinaires Les ifectios des voies uriaires L A F O N D A T I O N C A N A D I E N N E D U R E I N 1 Les ifectios des voies uriaires Commet le système uriaire foctioe-t-il? Le système uriaire compred les reis, les

Plus en détail

RÉALISER L ÉTANCHÉITÉ DU CARRELAGE DANS DES DOUCHES ET DES LOCAUX HUMIDES

RÉALISER L ÉTANCHÉITÉ DU CARRELAGE DANS DES DOUCHES ET DES LOCAUX HUMIDES RÉALISER L ÉTANCHÉITÉ DU CARRELAGE DANS DES DOUCHES ET DES LOCAUX HUMIDES 5 COMPOSITION DU SYSTÈME Sols et murs. Carrelable rapidemet! Assure ue étachéité à l humidité parfaite et ue désolidarisatio sous

Plus en détail

Divisée en compartiments pour ranger le matériel de premiers secours exigé par la réglementation.

Divisée en compartiments pour ranger le matériel de premiers secours exigé par la réglementation. FICHE NUMÉRO 2 Trousse de premiers secours A. Das les Établissemets «L employeur doit muir so établissemet d u ombre adéquat de trousses. Les trousses doivet être situées das u edroit facile d accès, situées

Plus en détail

Ce que les Afro-Américains atteints de diabète ou d hypertension artérielle doivent savoir

Ce que les Afro-Américains atteints de diabète ou d hypertension artérielle doivent savoir Ce que les Afro-Américais atteits de diabète ou d hypertesio artérielle doivet savoir Faites-vous examier pour les maladies réales Natioal Kidey Disease Educatio Program Que puis-je faire pour garder mes

Plus en détail

Mode d emploi. Booster B-3. No. d article: 40-19327. tams elektronik

Mode d emploi. Booster B-3. No. d article: 40-19327. tams elektronik Mode d emploi No. d article: 40-19327 tams elektroik Sommaire 1. Pourquoi u amplificateur de puissace (booster)?...3 2. Premier pas...3 3. Coseils cocerat la sécurité...6 4. Le B-3...7 5. Diviser le réseau

Plus en détail

Annuaire Professionnel des NTIC. Présentation aux Membres du Club.Sénat.fr Octobre 2002

Annuaire Professionnel des NTIC. Présentation aux Membres du Club.Sénat.fr Octobre 2002 Auaire Professioel des NTIC Présetatio aux Membres du Club.Séat.fr Octobre 2002 NOUVELLES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION DEVENEZ RESPONSABLE DE THEME OU SPECIALISTE DE LA PREMIERE

Plus en détail

Guide pour la petite entreprise : Rudiments de la protection de la vie privée

Guide pour la petite entreprise : Rudiments de la protection de la vie privée Commissariat à la protectio de la vie privée du Caada LPRPDE Guide pour la petite etreprise : Rudimets de la protectio de la vie privée Miser sur la protectio de la vie privée Ue gestio adéquate des préoccupatios

Plus en détail

Professional 90 Mixte Mode d Emploi

Professional 90 Mixte Mode d Emploi Professioal 90 Mixte Mode d Emploi & Istructios d Istallatio et d Etreties U110247B - 02 Table des Matières 1. Cosiges de Sécurité Importates 1 E Cas d Icedie 1 Prévetio des Dommages Causés par l Icedie

Plus en détail

Pierre Composite Polie RENFORT FIBRE

Pierre Composite Polie RENFORT FIBRE Pierre Composite Polie RENFORT FIBRE FICHES TECHNIQUE, ENTRETIEN et INFORMATIONS ENVIRONNEMENTALES www.sigaturemurale.com SARL au capital de 25 000 Euros - 21 rue des Miimes 92 400 COURBEVOIE - Tél. :

Plus en détail

6. r e n f o r c e m e n t P o s i t i f

6. r e n f o r c e m e n t P o s i t i f 6. r e f o r c e m e t P o s i t i f La faço dot o offre u reforcemet positif est plus importate que la quatité. (traductio libre) B.F. Skier Nous avos tous besoi de reforcemet positif. Que ous e soyos

Plus en détail

sçíêé=ã~áëçå L ABC des fenêtres

sçíêé=ã~áëçå L ABC des fenêtres sçíêé=ã~áëçå CF 58 L ABC des feêtres Les feêtres remplisset ue foctio importate das la maiso. E plus d e rehausser l esthétique, elles permettet d assurer u apport d air frais et la vetilatio, d éclairer

Plus en détail

Emballages papier-carton et contact alimentaire

Emballages papier-carton et contact alimentaire Emballage papier-carto et eviroemet L utilisatio des papiers et cartos, seuls ou associés à d autres matériaux, pour emballer des derées alimetaires et/ou être mis à leur cotact, relève d ue logue expériece,

Plus en détail

relatif à la transmission d ordres par fax et téléphone

relatif à la transmission d ordres par fax et téléphone Règlemet Télé-Equity relatif à la trasmissio d ordres par fax et téléphoe (Cliets de détail) 02541 Pour des raisos d efficacité et de rapidité, le Cliet peut trasmettre ses ordres par fax et/ou téléphoe

Plus en détail

Quel métier pour demain Avec un BTS

Quel métier pour demain Avec un BTS Quel métier pour demai Avec u BTS Dessiateur-projeteur CAO-DAO (e bureau d'études ou bureau des méthodes). Techico-commercial à haut iveau de techicité. Cotrôle-sécurité (orgaismes de certificatio). Services

Plus en détail

Isolant thermique en matelas. COMFORTBATT de Roxul. Isolant thermique en matelas pour la construction résidentielle et commerciale

Isolant thermique en matelas. COMFORTBATT de Roxul. Isolant thermique en matelas pour la construction résidentielle et commerciale Isolat thermique e matelas COMFORTBATT de Roxul Isolat thermique e matelas pour la costructio résidetielle et commerciale ComfortBatt de Roxul L isolat ROXUL cotribue à ue performace supérieure de l eveloppe

Plus en détail

Les PAVÉS DE PARIS en Bois de Bout Situation dans son marché

Les PAVÉS DE PARIS en Bois de Bout Situation dans son marché Les PAVÉS DE PARIS e Bois de Bout Situatio das so marché Les plachers aspect bois ot vécu ue forte progressio ces dix derières aées au détrimet des revêtemets de sols textiles. Les plachers usuellemet

Plus en détail

Votre compte Manuvie Un peut continuer à travailler... même lorsque vous ne le pouvez pas L ASSURANCE CRÉDIT MANUVIE UN

Votre compte Manuvie Un peut continuer à travailler... même lorsque vous ne le pouvez pas L ASSURANCE CRÉDIT MANUVIE UN Votre compte Mauvie U peut cotiuer à travailler... même lorsque vous e le pouvez pas L ASSURANCE CRÉDIT MANUVIE UN Sas reveu, auriez-vous ecore ue maiso? Si vous avez des dettes à rembourser, ue blessure

Plus en détail

Système constructif avec isolation par l extérieur

Système constructif avec isolation par l extérieur Système costructif avec isolatio par l extérieur Eco-costruire e Bloc Moomur Isolat HERMIBLOC Matériau durable par ature pour des Habitats Basse Cosommatio www.thermibloc.fr LE «BÉON DE BOIS» Le matériau

Plus en détail

TECHNIQUE: Distillation

TECHNIQUE: Distillation TECHNIQUE: Distillatio 1 Utilité La distillatio est u procédé permettat la séparatio de différetes substaces liquides à partir d u mélage. Les applicatios usuelles de la distillatio sot : l élimiatio d

Plus en détail

Le chef d entreprise développe les services funéraires de l entreprise, en

Le chef d entreprise développe les services funéraires de l entreprise, en Le chef d etreprise développe les services fuéraires de l etreprise, e assurat lui-même tout ou partie des activités de vete et e ecadrat directemet le persoel techique et commercial et d exploitatio.

Plus en détail

Mieux informé sur les maux de tête et la migraine

Mieux informé sur les maux de tête et la migraine Guide destié aux patiets Mieux iformé sur les maux de tête et la migraie Les médicamets à l arc-e-ciel Tous les guides de Mepha sot dispoibles sur www.mepha.ch Pour pouvoir scaer le «QR-Code» avec le smartphoe,

Plus en détail

DOSSIER TECHNIQUE AMIANTE

DOSSIER TECHNIQUE AMIANTE Dossier établi pour le compte de : DDFIP RHONE ALPES Adresse: Serv.Exéc. Des DP : FAC0000069, CNTFE, CS 80168 53102 MAYENNE CEDEX Date de visite : 07 octobre 2014 Coclusio : Das le cadre de la missio décrit

Plus en détail

Chapitre 3 : Transistor bipolaire à jonction

Chapitre 3 : Transistor bipolaire à jonction Chapitre 3 : Trasistor bipolaire à joctio ELEN075 : Electroique Aalogique ELEN075 : Electroique Aalogique / Trasistor bipolaire U aperçu du chapitre 1. Itroductio 2. Trasistor p e mode actif ormal 3. Courats

Plus en détail

chaudières murales à condensation hyper modulante de 0,8 à 28 kw

chaudières murales à condensation hyper modulante de 0,8 à 28 kw chaudières murales à codesatio hyper modulate de 0,8 à 28 kw e u q i u e sur l é h marc MC3 12 MC3 24 MC3 12.12 Cofort + Cofort + MA B20 MC3 12 HP MC3 24 HP MC3 12.12 Cofort + HP Cofort + HP HP MA HP B20

Plus en détail

Paquet Hygiène, Plan de Maîtrise Sanitaire : Le Plan HACCP

Paquet Hygiène, Plan de Maîtrise Sanitaire : Le Plan HACCP PLAN DE MAITRISE SANITAIRE -3- Paquet Hygièe, Pla de Maîtrise Saitaire : Le Pla HACCP Après avoir cosidéré les BPH, abordos maiteat le Pla HACCP E préambule, rappelos quelques défiitios : dager : aget

Plus en détail

Système constructif avec isolation par l extérieur

Système constructif avec isolation par l extérieur Le bloc de costructio isolat mois d éergie, plus de bie-être! Système costructif avec isolatio par l extérieur Eco-costruire e Bloc Moomur Isolat HERMIBLOC Bloc à bacher Avec isolatio par l extérieur itégrée

Plus en détail

PERFORMANCE CONTACT vous présente son LOGICIEL de PRISE de RENDEZ-VOUS

PERFORMANCE CONTACT vous présente son LOGICIEL de PRISE de RENDEZ-VOUS PERFORMANCE CONTACT vous présete so LOGICIEL de PRISE de RENDEZ-VOUS OBTENEZ sas effort LES RENDEZ-VOUS que vous SOUHAITEZ SIMPLICITÉ ET EFFICACITÉ Spécialisée das la prise de redez-vous depuis de ombreuses

Plus en détail

Knauf Brio La chape sèche innovante à base de fibroplâtre

Knauf Brio La chape sèche innovante à base de fibroplâtre Frace Chape sèche 01/2012 Kauf Brio La chape sèche iovate à base de fibroplâtre KNAUF-BRIO_pres-broch_FR.idd 1 04-04-2008 15:04:57 Kauf, votre parteaire e matière de parachèvemet à sec Kauf produit des

Plus en détail

Corrigé du baccalauréat Polynésie 16 juin 2014 STI2D STL spécialité SPCL

Corrigé du baccalauréat Polynésie 16 juin 2014 STI2D STL spécialité SPCL Corrigé du baccalauréat Polyésie 6 jui 4 STID STL spécialité SPCL EXERCICE 4 poits Cet eercice est u questioaire à choi multiples. Pour chacue des questios suivates, ue seule des quatre réposes proposées

Plus en détail

Gérer les applications

Gérer les applications Gérer les applicatios E parcourat les rayos du Widows Phoe Store, vous serez e mesure de compléter les services de base de votre smartphoe à travers plus de 10 000 applicatios. Gratuites ou payates, ces

Plus en détail

Correction Bac ES France juin 2010

Correction Bac ES France juin 2010 Correctio Bac ES Frace jui 010 Exercice 1 (4 poits) (Commu à tous les cadidats) Pour ue meilleure compréhesio, les réposes serot justifiées das ce corrigé. Questio 1 Le ombre 3 est solutio de l équatio

Plus en détail

Merci à Dolorès Dupuis pour nous avoir permis d utiliser sa photo.

Merci à Dolorès Dupuis pour nous avoir permis d utiliser sa photo. 1 La sclérodermie est ue maladie mécoue et chroique diagostiquée chez eviro quatre persoes par 10000 habitats. O estime qu il y a plusieurs milliers de persoes qui souffret de sclérodermie au Québec. Elle

Plus en détail

Une action! Un message!

Une action! Un message! Ue actio! U message! Cotact Master est u service exclusif de relaces automatiques de vos actes vers vos cliets, par SMS, messages vocaux, e-mails, courrier... Il se décleche lorsque vous réalisez ue actio

Plus en détail

trouve ton équilibre

trouve ton équilibre trouve to équilibre www.bee-secure.lu FR Trouver so équilibre Es-tu allé à u cocert ou à la piscie récemmet? A quad remote ta derière recotre avec des amis? Combie de temps passes-tu sur les réseaux sociaux?

Plus en détail

UNIVERSITE MONTESQUIEU BORDEAUX IV. Année universitaire 2006-2007. Semestre 2. Prévisions Financières. Travaux Dirigés - Séances n 4

UNIVERSITE MONTESQUIEU BORDEAUX IV. Année universitaire 2006-2007. Semestre 2. Prévisions Financières. Travaux Dirigés - Séances n 4 UNVERSTE MONTESQUEU BORDEAUX V Licece 3 ère aée Ecoomie - Gestio Aée uiversitaire 2006-2007 Semestre 2 Prévisios Fiacières Travaux Dirigés - Séaces 4 «Les Critères Complémetaires des Choix d vestissemet»

Plus en détail

CARRELER SUR DES SUPPORTS CRITIQUES

CARRELER SUR DES SUPPORTS CRITIQUES CARRELER SUR DES SUPPORTS CRITIQUES 6 5 4 3 1 COMPOSITION DU SYSTÈME Sol. Carrelable rapidemet! Natte de désolidarisatio pour ue applicatio sous u carrelage Faible épaisseur de 0,87 mm seulemet. Uiquemet

Plus en détail

PORTAVIE. Série Standard : sans joint Série Hermetic : avec joint.

PORTAVIE. Série Standard : sans joint Série Hermetic : avec joint. PORTAVIE PORTAVIE sur pivot et sur paumelles se réaliset avec les séries 40 et 50 Stadard et Hermetic, avec ou sas poteau techique, à u vatail ou deux vataux et à simple ou double actios. Série Stadard

Plus en détail

Fiche standardisée pour plan tarifaire mobile à prépayement

Fiche standardisée pour plan tarifaire mobile à prépayement Fiche stadardisée pour pla tarifaire mobile à prépayemet Opérateur Mobile Vikigs Pla tarifaire 10 Date de derière mise à jour 27/05/2015 Date de limite de validité Ne s applique pas Valeur de recharge

Plus en détail

ACRYLIC SHEET. Altuglas EI. Plaques extrudées choc

ACRYLIC SHEET. Altuglas EI. Plaques extrudées choc ACRYLIC SHEET Altuglas EI Plaques extrudées choc Altuglas EI est la gamme de plaques acryliques extrudées (PMMA) développée par Altuglas Iteratioal pour répodre à des applicatios exigeat ue importate résistate

Plus en détail

Demandes de prêt REER FAQ

Demandes de prêt REER FAQ Demades de prêt REER FAQ Commet soumettre des demades de prêt REER e lige 1. Commet puis-je accéder à l outil e lige? Pour accéder à l outil e lige, redez-vous à l adresse mauvie.ca/pretreer. Etrez votre

Plus en détail

Teneur en mg/1. maximale. minimale 0,1. 4 Al. Mo 0,5. 50 Ba Ça 0,05 0,1 0,05 0,05 0,01 0,5 PRINCIPE

Teneur en mg/1. maximale. minimale 0,1. 4 Al. Mo 0,5. 50 Ba Ça 0,05 0,1 0,05 0,05 0,01 0,5 PRINCIPE CETAMA ANALYSE DE L 1 EAU- DOS AGE D'ELEMENTS PAR ABSORPTION ATOMIQUE N 47 OCTOBRE 1 97 OBJET ET DOMAINE D'APPLICATION Le préset documet a pour objet la descriptio schématique d'ue méthode de dosage des

Plus en détail

Solution pour gérer votre éclairage de sécurité. Mobilisez vos données n importe où, n importe quand

Solution pour gérer votre éclairage de sécurité. Mobilisez vos données n importe où, n importe quand Solutio pour gérer votre éclairage de sécurité Mobilisez vos doées importe où, importe quad Mobilisez vos doées importe où, importe quad Votre solutio e-lige pour la gestio et la maiteace de votre éclairage

Plus en détail

Traitement de l air en piscines couvertes

Traitement de l air en piscines couvertes Traitement de l air en piscines couvertes Notions générales Le confort thermique: L objectif du traitement de l air est d assurer le confort thermique des personnes, tout en minimisant la dépense énergétique.

Plus en détail

COLUMBUS McKINNON CORPORATION

COLUMBUS McKINNON CORPORATION COLUMBUS McKINNON CORPORATION MAN GUARD AVEC UNE CAPACITÉ JUSQU À 3 TONNES Le pala à chaîe électrique CM Ma Guard est très préset das l idustrie de la maipulatio de matériaux, recou pour sa performace

Plus en détail

Deuxième partie : LES CONTRATS D ASSURANCE VIE CLASSIQUES

Deuxième partie : LES CONTRATS D ASSURANCE VIE CLASSIQUES DEUXIEME PARTIE Deuième partie : LES CONTRATS D ASSURANCE VIE CLASSIQUES Chapitre. L assurace de capital différé Chapitre 2. Les opératios de retes Chapitre 3. Les assuraces décès Chapitre 4. Les assuraces

Plus en détail

Constantin Opris / Dreamstime.com

Constantin Opris / Dreamstime.com SANTÉ ET ENVIRONNEMENT L eau, source de vie! Parfois de maladies La saté eviroemetale au cœur des sois ifirmiers : ue visio holistique pour évaluer rapidemet les risques et mettre e place des itervetios

Plus en détail

Chèque Isolation. Le Petit Guide Pratique du. Des questions? Contacter l Espace Info Energie du Conseil Général des Pyrénées-Orientales 04.68.85.82.

Chèque Isolation. Le Petit Guide Pratique du. Des questions? Contacter l Espace Info Energie du Conseil Général des Pyrénées-Orientales 04.68.85.82. Le Petit Guide Pratique du Chèque Isolatio Des questios? Cotacter l Espace Ifo Eergie du Coseil Gééral des Pyréées-Orietales 04.68.85.82.18 www.cg66.fr > L Accet Catala de la République Fraçaise Le mot

Plus en détail

Questions Chapitre 2 L approche statistique de la réalité 1

Questions Chapitre 2 L approche statistique de la réalité 1 Questios Chapitre 2 L approche statistique de la réalité 1 Expliquer la otio de variable et défiir les différets types de variables Décrire les échelles de classificatio et trasformer les doées pour passer

Plus en détail

Bac Blanc Terminale L - Février 2015 Épreuve de Spécialité Mathématiques (durée 3 heures)

Bac Blanc Terminale L - Février 2015 Épreuve de Spécialité Mathématiques (durée 3 heures) Exercice 1 (5 poits) Bac Blac Termiale L - Février 015 Épreuve de Spécialité Mathématiques (durée 3 heures) Questio 1 : La populatio d'ue ville baisse de 1 % tous les as pedat 10 as. Elle est doc multipliée

Plus en détail

Bâtiment n Relevage n Pompes. Pour le relevage et l assainissement, je choisis KSB! Ama-Drainer N Evamatic-Box N

Bâtiment n Relevage n Pompes. Pour le relevage et l assainissement, je choisis KSB! Ama-Drainer N Evamatic-Box N Bâtimet Relevage Pompes Pour le relevage et l assaiissemet, je choisis KSB! Ama-Draier N Evamatic-Box N 2 Relevage / Pompes Les bos produits fot les bos projets Das le relevage, chaque chatier a ses caractéristiques

Plus en détail

CONCOURS EXTERNE POUR l ACCÈS AU GRADE D INSPECTEUR DES FINANCES PUBLIQUES AFFECTÉ AU TRAITEMENT DE L INFORMATION EN QUALITÉ D ANALYSTE

CONCOURS EXTERNE POUR l ACCÈS AU GRADE D INSPECTEUR DES FINANCES PUBLIQUES AFFECTÉ AU TRAITEMENT DE L INFORMATION EN QUALITÉ D ANALYSTE J. 3 398 CONCOURS EXTERNE POUR l ACCÈS AU GRADE D INSPECTEUR DES FINANCES PUBLIQUES AFFECTÉ AU TRAITEMENT DE L INFORMATION EN QUALITÉ D ANALYSTE ANNÉE 04 ÉPREUVE ÉCRITE D ADMISSIBILITÉ N 3 Durée : 3 heures

Plus en détail

Été 2007 l Numéro 1. Division des enquêtes spéciales. Un mot de la rédactrice... 2. ELNEJ disponible en ligne!... 2. Coup d oeil sur les cycles

Été 2007 l Numéro 1. Division des enquêtes spéciales. Un mot de la rédactrice... 2. ELNEJ disponible en ligne!... 2. Coup d oeil sur les cycles Été 2007 l Numéro 1 Divisio des equêtes spéciales U mot de la rédactrice... 2 ELNEJ dispoible e lige!... 2 Coup d oeil sur les cycles.. Cycle 6...3.. Cycle 7...3.. Cycle 8... 3 Faits saillats.. La dispositio

Plus en détail

Les Cahiers de PRED CONSEIL

Les Cahiers de PRED CONSEIL Les Cahiers de PRED CONSEIL Série Savoir Faire & Agir N 2 Comment assainir son habitation? Introduction Azote, produits volatils toxiques, formaldéhyde Ces produits dangereux ont envahi nos maisons! Pièce

Plus en détail

Ventiler. Aérer. Prévenir

Ventiler. Aérer. Prévenir Aérer Ventiler Prévenir Avec le soutien financier du Conseil régional de Picardie Projet d actions de sensibilisation et d information en santé environnement INTRODUCTION Longtemps négligée, la pollution

Plus en détail

Comment utiliser ce que vous POSSÉDEZ pour réduire ce que vous DEVEZ

Comment utiliser ce que vous POSSÉDEZ pour réduire ce que vous DEVEZ Commet utiliser ce que vous POSSÉDEZ pour réduire ce que vous DEVEZ Survol du compte Mauvie U La majorité des Caadies gèret leurs fiaces comme suit : 1. Ils déposet leur reveu et autres actifs à court

Plus en détail

Chap. 5 : Les intérêts (Les calculs financiers)

Chap. 5 : Les intérêts (Les calculs financiers) Chap. 5 : Les itérêts (Les calculs fiaciers) Das u cotrat de prêt, le prêteur met à la dispositio de l empruteur, à u taux d itérêt doé, ue somme d arget (le capital) qu il devra rembourser à ue certaie

Plus en détail

Mise en place du système HACCP dans une unité de fabrication de boisson aux fruits à Madagascar

Mise en place du système HACCP dans une unité de fabrication de boisson aux fruits à Madagascar Mise e place du système HACCP das ue uité fabricatio boisso aux fruits à Madagascar Rijalalaia Rakotosaoa * (1), Riaasoambolaoro Rakotosaoa (2), Edouard Adriaariso (1), Jea Dieu Ramaroso (3), Oliva Adriaaivoraveloa

Plus en détail

LE DÉVELOPPEMENT DOMICILIAIRE EN MILIEU BOISÉ. Intervenir autrement pour mieux réussir

LE DÉVELOPPEMENT DOMICILIAIRE EN MILIEU BOISÉ. Intervenir autrement pour mieux réussir LE DÉVELOPPEMENT DOMICILIAIRE EN MILIEU BOISÉ Iterveir autremet pour mieux réussir Iterveir autremet pour mieux réussir Costruire sa maiso das u eviroemet boisé est u rêve pour plusieurs citadis préoccupés

Plus en détail

L achat d une maison avec un puits et une installation septique. il faut prendre trois éléments en considération :

L achat d une maison avec un puits et une installation septique. il faut prendre trois éléments en considération : sçíêé=ã~áëçå CF 40 L achat d ue maiso avec u puits et ue istallatio septique E milieu rural, bie des maisos e sot pas raccordées au réseau muicipal d approvisioemet e eau et d évacuatio des eaux usées.

Plus en détail

Conseils pour l éviction des Acariens

Conseils pour l éviction des Acariens Conseils pour l éviction des Acariens 1/ Température entre 18 et 20 C surtout dans les chambres Aérer tous les jours pendant au moins 15 minutes car il faut maintenir le taux d humidité entre 40 et 50%.

Plus en détail

le bardeau de châtaignier fendu

le bardeau de châtaignier fendu HABITAT d aujourd hui le bardeau de châtaigier fedu e vete ici u matériau durable, esthétique performat et respectueux de l eviroemet Les bardeaux e bois de châtaigier sot ue traditio séculaire. Leur exigece

Plus en détail

Chères lectrices, chers lecteurs,

Chères lectrices, chers lecteurs, Brasseries Des solutios ovatrices pour votre succès Chères lectrices, chers lecteurs, Le brassage de la bière est u art e soi. E tat que brasseur, vous êtes teu d obteir des mesures précises et fiables

Plus en détail

Intoxications au monoxyde de carbone : prudence

Intoxications au monoxyde de carbone : prudence Communiqué de presse Intoxications au monoxyde de carbone : prudence Le monoxyde de carbone est un gaz asphyxiant indétectable : il est invisible, inodore et non irritant. Il résulte d une mauvaise combustion

Plus en détail

Donnez une nouvelle dimension à votre gestion. Gagnant sur toute la ligne

Donnez une nouvelle dimension à votre gestion. Gagnant sur toute la ligne Doez ue ouvelle dimesio à votre gestio Gagat sur toute la lige 74 Bd des Etats-Uis 60200 COMPIEGNE Tél. 03 44 86 36 36 Pour augmeter votre retabilité et réduire vos frais fiaciers, itroduisez cette souris

Plus en détail

Entretien de votre logement : Qui fait quoi?

Entretien de votre logement : Qui fait quoi? Entretien de votre logement : Qui fait quoi? Entretien de votre logement : Qui fait quoi? L annexe à votre contrat intitulé «Les Réparations Locatives» reprend en détail les parties et installations de

Plus en détail

Résidences mobiles de loisirs. 4 saisons. www.nautilhome.fr

Résidences mobiles de loisirs. 4 saisons. www.nautilhome.fr Résideces mobiles de loisirs 4 saisos www.autilhome.fr VOUS LES AVIEZ IMAGINÉS NOUS LES AVONS RÉALISÉS Colibri Salo cetral - 2 à 4 persoes 1 chambre 19,5 m 2 7,26 m x 2,70 m p. 14/15 752 29 m 2 7,50 m

Plus en détail

Un environnement sain dans nos écoles?

Un environnement sain dans nos écoles? Un environnement sain dans nos écoles? Namur, 14 mars 2012 Christelle Manette, chargée de projets Service d Analyse des Milieux Intérieurs (SAMI-Lux) Plan de l exposé Missions du SAMI-Lux Problématique

Plus en détail

La calculatrice est autorisée. Le sujet comporte un total de 5 exercices. ( ) ( ) ( )

La calculatrice est autorisée. Le sujet comporte un total de 5 exercices. ( ) ( ) ( ) Aée 01-013 Mathématiques Décembre 01 Durée : 3 heures BAC blac N 1 La calculatrice est autorisée. Le sujet comporte u total de 5 exercices. Les élèves e suivat pas l eseigemet de spécialité traiterot les

Plus en détail

Tablettes de fenêtres Une qualité, un partenaire experimenté.

Tablettes de fenêtres Une qualité, un partenaire experimenté. Tablettes de feêtres Ue qualité, u parteaire experimeté. L'histoire Passé Préset Futur Depuis 40 as SFS est le spécialiste et le parteaire idéal pour vos tablettes de feêtres. Aujourd'hui la tablette de

Plus en détail

ié=éçáåí=éå=êéåüéêåüé

ié=éçáåí=éå=êéåüéêåüé ié=éçáåí=éå=êéåüéêåüé Décembre 2007 Série techique 07-116 Essais de performace de récupérateurs de chaleur des eaux domestiques au CCTR fåíêççìåíáçå La récupératio de la chaleur des eaux domestiques est

Plus en détail

SOURCES DE POLLUTION DANS NOTRE ENVIRONNEMENT INTERIEUR : diagnostics et solutions

SOURCES DE POLLUTION DANS NOTRE ENVIRONNEMENT INTERIEUR : diagnostics et solutions SOURCES DE POLLUTION DANS NOTRE ENVIRONNEMENT INTERIEUR : diagnostics et solutions Cécile RAMON, Conseillère Médicale en Environnement Intérieur, Atmo Picardie Introduction Présentation d Atmo Picardie

Plus en détail

L autosurveillance glycémique

L autosurveillance glycémique L autosurveillace glycémique Le prélèvemet capillaire Tout patiet diabétique doit être capable de réaliser u prélèvemet capillaire au bout du doigt. Tout patiet diabétique doit être capable de : 1. effectuer

Plus en détail

«Une fenêtre en bois polyvalente, écologique et économique»

«Une fenêtre en bois polyvalente, écologique et économique» «Ue feêtre e bois polyvalete, écologique et écoomique» 34 rue Brocard 10000 TROYES Tél. : 03 25 76 23 60 Fax : 03 25 76 23 75 www.sati.pro Fabricatio fraçaise POLY-BOIS Dispoible e épaisseur 58 et 68 mm

Plus en détail

Corrigés TD Chapitre 2 : Variables aléatoires sur un univers fini 0 0 0 1/6 0 0 1 0 1/4 0 1/4 0 4 1/6 0 0 0 1/6

Corrigés TD Chapitre 2 : Variables aléatoires sur un univers fini 0 0 0 1/6 0 0 1 0 1/4 0 1/4 0 4 1/6 0 0 0 1/6 Corrigés TD Chapitre : Variables aléatoires sur u uivers fii Exercice : Soit X la VAR défiie par le tableau suivat : x i - - 0 p 6 4 6 4 6 i O ote Y = X ) Détermier la loi cooite de X et Y ) Détermier

Plus en détail

COMMENT REALISER DES MESURES

COMMENT REALISER DES MESURES COMMENT REALISER DES MESURES DE QUALITE DE L AIR INTERIEUR? Ce guide pratique a été conçu et réalisé par Kudzu Science spécialiste dans le domaine de la Qualité de l Air Intérieur (QAI). L objectif de

Plus en détail

LES PRODUITS CONSOMMABLES UTILISES EN SALLE ET AMBIANCE PROPRES

LES PRODUITS CONSOMMABLES UTILISES EN SALLE ET AMBIANCE PROPRES LES PRODUITS CONSOMMABLES UTILISES EN SALLE ET AMBIANCE PROPRES 1 Sommaire Itroductio Quelques ambiaces Le corps humai : pricipale source de cotamiatio Les cosommables Les gats Les accessoires d habillemet

Plus en détail

le billet vert Autocall EUR/USD investir n Profiter d une possible appréciation du dollar américain

le billet vert Autocall EUR/USD investir n Profiter d une possible appréciation du dollar américain ivestir Autocall EUR/USD Feu vert pour le billet vert Profiter d ue possible appréciatio du dollar américai U coupo uique évetuel de 8% brut la 1 re aée à 40% brut la 5 e aée U capital garati à 100% à

Plus en détail

Requalification des espaces publics de Beaulieu, Puilboreau

Requalification des espaces publics de Beaulieu, Puilboreau Requalificatio des espaces publics de, Lagord ieul-sur-mer La Rochelle Périgy Sait-Xadre ompierre/ mer La Rochelle Route atioale Rue du juillet Rue du 8 Jui90 R o u t e a t i o a l e Filade 0 00 m. Périmètre

Plus en détail

La fonction de la maîtrise des vitesses est d assurer un temps

La fonction de la maîtrise des vitesses est d assurer un temps sas frotière OÎTE À OUTILS Guide de dimesioemet La maîtrise des vitesses hydrauliques JEN ROUSSEU 1 La oîte à outils du précédet uméro de Techologie traitait du choix d u distributeur pour l actioeur hydraulique.

Plus en détail

LOUER SON PREMIER LOGEMENT AU CANADA Ce que les nouveaux arrivants doivent savoir

LOUER SON PREMIER LOGEMENT AU CANADA Ce que les nouveaux arrivants doivent savoir LOUER SON PREMIER LOGEMENT AU CANADA Ce que les ouveaux arrivats doivet savoir AU CŒUR DE L HABITATION U logemet bie à vous Si vous veez d arriver au Caada, ue des premières choses que vous devrez probablemet

Plus en détail

I. (2 points) III. (2 points)

I. (2 points) III. (2 points) ère S Cotrôle du vedredi 7 mars 05 (0 mi) Préom : Nom : Note : / 0 II ( poits) Soit ABC u triagle isocèle e A tel que AB AC 8 cm et BC 5 cm O ote I le milieu de [AC] Calculer BI (valeur exacte) I ( poits)

Plus en détail

Les Polymères. A-1-1. importance économique et principaux domaines d utilisation

Les Polymères. A-1-1. importance économique et principaux domaines d utilisation Les polymères (Nutraceutique L3) Pla du cours -1. Gééralités - défiitios -1-1. importace écoomique et pricipaux domaies d utilisatio -1-2. classificatio -1-3. défiitios -1-4. exemples de polymères courats,

Plus en détail

Application du logiciel Excel

Application du logiciel Excel Applicatio du logiciel Ecel Utilisatio du Solver du logiciel Ecel Table de matiers Lacemet du logiciel... Optimisatios... Programmatio liéaire... Problème du trasport... 8 Problème de programmatio quadratique...

Plus en détail

G U I D E DE LA CANDIDATE ET DU CANDIDAT 2016 FORMATION INITIALE POUR LES CLASSES ENFANTINES ET PRIMAIRES. www.hepvs.ch. e a p. r e nd. n e.

G U I D E DE LA CANDIDATE ET DU CANDIDAT 2016 FORMATION INITIALE POUR LES CLASSES ENFANTINES ET PRIMAIRES. www.hepvs.ch. e a p. r e nd. n e. t e x t e a p s b p z f y l r e d e r e FORMATION INITIALE POUR LES CLASSES ENFANTINES ET PRIMAIRES G U I D E DE LA CANDIDATE ET DU CANDIDAT 2016 u r r e c d i d m La Haute Ecole Pédagogique du Valais

Plus en détail

Projet Habitat-Santé Comment nettoyer et décontaminer une maison où il y a des moisissures?

Projet Habitat-Santé Comment nettoyer et décontaminer une maison où il y a des moisissures? Projet Habitat-Santé Comment nettoyer et décontaminer une maison où il y a des moisissures? Les moisissures se reconnaissent par des taches souvent noires. Les cernes et les gondolements indiquent la présence

Plus en détail

FEUILLE DE RENSEIGNEMENTS :

FEUILLE DE RENSEIGNEMENTS : Infopunaisesdeslits.ca RENSEIGNEMENTS SUR LA LUTTE ANTIPARASITAIRE FEUILLE DE RENSEIGNEMENTS : FAIRE APPEL À UNE ENTREPRISE DE DÉSINSECTISATION, TRAVAILLER AVEC ELLE ET SE PRÉPARER La meilleure façon de

Plus en détail

Le pari de l avenir. Norme EnOcean : la garantie des bâtiments durables.

Le pari de l avenir. Norme EnOcean : la garantie des bâtiments durables. Le pari de l aveir. Norme EOcea : la garatie des bâtimets durables. Efficacité éergétique. Iteropérabilité. Solutios éprouvées. La techique radio sas pile d EOcea. Ue techologie d avat-garde ENOCEAN EST

Plus en détail

Bâtiment Relevage Pompes. Pour le relevage et l assainissement, je choisis KSB! Ama-Drainer Evamatic-Box

Bâtiment Relevage Pompes. Pour le relevage et l assainissement, je choisis KSB! Ama-Drainer Evamatic-Box Bâtimet Relevage Pompes Pour le relevage et l assaiissemet, je choisis KSB! Ama-Draier Evamatic-Box 2 Relevage / Pompes Les bos produits fot les bos projets Das le relevage, chaque chatier a ses caractéristiques

Plus en détail

Compte Sélect Banque Manuvie Guide du débutant

Compte Sélect Banque Manuvie Guide du débutant GUIDE DU DÉBUTANT Compte Sélect Baque Mauvie Guide du débutat Besoi d aide? Preez quelques miutes pour lire attetivemet votre Guide du cliet. Le préset Guide du débutat vous facilitera l utilisatio de

Plus en détail