Traitement des micropolluants: aspects technique

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Traitement des micropolluants: aspects technique"

Transcription

1 Traitement des micropolluants: aspects technique Mise en œuvre des filières de traitement des micropolluants Didier Rubin

2 Les filières de traitement Filières principales en eaux usées communales Ozonation Charbon actif: Réacteur contact décantation (classique ou lamellaire) filtration (filtres à sable, mécanique ou ultrafiltration) Dosage direct de CAP dans la biologie Dosage direct de CAP en amont ou sur des filtres à sable Dosage en amont de membranes d ultrafiltration Procédés propriétaires: ActifloCarb (CAP) Carboplus (CAP ou micro-grain) Pulsagreen Filtres à charbon actif en grain OTV- Veolia Stéreau Degrémont Combinaisons possibles AOP: procédés d oxydation avancés (peroxyde d hydrogène, Fenton, etc ) (filières plus marginale applications principalement industrielles) 2

3 Concept filière ozonation Filière ozonation Préparation du gaz Génération d ozone Diffusion mise en contact Destructeur d ozone 3

4 Ozone: production à partir d oxygène Source d oxygène Air sec Oxygène liquide (Lox) PSA Air Conditionnement nécessaire (air sec, sous pression) Installation intérieure Taille dimensionnement de l ozoneur Alternative si livraison oxygène difficile O 3 4

5 Ozone: production à partir d oxygène Oxygène liquide (Lox) Stockage en citerne Livraison maximale environ l Citerne l Installation extérieure possible Distance de sécurité Comburant pas de combustible dans un rayon de 10m (y compris asphalte, graisse, etc ) 5

6 Ozone: production PSA (pressure swing adsorption) production sur place d oxygène Caractéristique Procédé adapté au grande installation Bruyant 6

7 Ozone: production d ozone Ozoneur 7

8 Ozone: production d ozone 8

9 Ozone: Conception des réacteurs Dimensionnement Temps de contact ~20 min à Q TS pte Besoins O 3 = f(cod, NO 2 ) Conceptions Injection O 3 à contre-courant Flux piston Zone confinée Entrée / sortie type siphons Destruction ozone résiduelle 9

10 Ozone: Diffusion Diffusions Disque poreux céramique Diffuseur radial Possible mais pas nécessaire en EU 10

11 Ozone: régulation Dosage proportionnel au débit d eau traité Dosage proportionnel à la charge COD Asservissement de la concentration d O 3 dans le réacteur sur la base de la valeur résiduelle à maintenir Asservissement de la concentration d O 3 sur la différence d absorption d UV 254 entre l eau entrant et sortant du réacteur Asservissement de la concentration d O3 sur la base du potentiel Redox présent dans le réacteur COD O 3 O 3 O 3 O3 UV 254 UV 254 O 3 O 3 Δ redox 11

12 Ozone: destruction de l ozone résiduelle 12

13 Ozone: Sous produits issus de l ozonation Un traitement biologiquement actif (par exemple un filtre à sable) est recommandé après l ozonation pour faciliter la dégradation biologique des composés partiellement oxydés et réduire les risques engendrés par les sous-produits de réaction. (Traitement des micropolluants dans les eaux usées Rapport final sur les essais pilote à la STEP de Vidy janvier 2011) 13

14 Concept filière charbon actif Filière charbon actif en poudre (CAP) Stockage Dosage Réacteur contact Séparation Élimination 14

15 CAP: stockage Aspects sécurité Zone EX: Remplissage Silo Filtre à air sortie Source d ignition possible Équipement conforme EX 21 avec certificat de conformité global Point chaud Détection infrarouge non applicable Détection combustion au CO Extinction au N 2 ou CO 2 (pas d eau) 15

16 CAP: Stockage Stockage Densité tassement / humidité Silos en surpression air sec (point de rosé) fluidisation Soutirage silos formation de ponts Vibreurs mécaniques Fluidisation par air 16

17 CAP: Dosage Dosage Volumique investissements plus économique précision dosage plus faible (densité) coûts exploitation plus élevé Massique Balance avec compensation du poids par ressorts (tarage mécanique) Précision atteignable +/- 0.7% 17

18 CAP: mise en solution - dosage Confiner Boucle de dosage solution mère Attention au ph Attention concentration arrêt pompage 18

19 CAP: réacteurs contact coagulation - floculation Dimensionnement Âge de boues (charbon): 4 jours Concentration: 3 g/l Coagulation: 2 minutes Floculation 10 minutes Conceptions Agitation du réacteur de contact Zone de coagulation / floculation ajustable (+) 19

20 CAP: Séparation - extraction Décantation classique Valeur cible vitesse ascensionnelle : 0.8 m/h à Q TP pte Décantation lamellaire Valeur cible vitesse ascensionnelle : 4 m/h à Q TP pte Filtration membranaire (CAP direct sur membrane) Essais pilotes STEP Vidy Filtration mécanique Filtres à sable ou filtre mécanique Recirculation dans la biologie type boues activées et extraction avec les boues en excès Elimination incinération avec les boues Régénération possible pour le CAG ou micro-grain 20

21 Procédé propriétaire Pulsagreen (Degrémont) Principe de pulsation: effet d expansion suivi d un effet de décantation du CAP qui permet de maintenir le lit en expansion homogène Fonctionne sans ou avec polymère Vitesse : ~4m/h à 12 m/h 21

22 Procédé propriétaire Carboplus (Stéreau) CAP ou Grain mg CAP /l Vitesse = 8-12 m/h Très compact Les avantages du réacteur en poudre Grande surface de contact CA / Eau Efficacité constante par le renouvellement continu du CA Adaptation des dosages aux besoins Les avantages du réacteur en grain Simplicité d exploitation Pas de réactif => pas de réglage autre que la quantité de CA μgrain récupéré séparément : pas de charbon actif dans les boues 22

23 Procédé propriétaire Actiflow Carb (OTV) mg CAP /l Vitesse = m/h Très compact Dosage coagulant et polymère Essais pilotes concluants sur la STEP de Cham 23

24 Exemple ozonation : ARA Neugut Dübendorf 1 ère ozonation en ERU à taille industrielle en Suisse EH 24

25 Exemple CAP : Sindelfingen Capacité 1 m 3 /s 25

26 Merci de votre attention! Micropolluants dans les eaux: «Puisque la pharmacie est fermée, le médecin a dit que tu devais boire trois verres d eau» 26

La chloration de l eau potable. Solutions alternatives

La chloration de l eau potable. Solutions alternatives La chloration de l eau potable Solutions alternatives Inconvenients de la chloration Goût et odeur Addition d une substance chimique Formation des sous-produits Pas efficace contre les protozoaires Applications

Plus en détail

LES TECHNOLOGIES DE TRAITEMENT DES MICROPOLLUANTS DANS LES EAUX USÉES

LES TECHNOLOGIES DE TRAITEMENT DES MICROPOLLUANTS DANS LES EAUX USÉES LES TECHNOLOGIES DE TRAITEMENT DES MICROPOLLUANTS DANS LES EAUX USÉES Novembre 2014 Le terme micropolluants désigne des substances, d origine naturelle ou synthétique, susceptibles d avoir une action toxique

Plus en détail

Eau sur mesure pour l industrie alimentaire

Eau sur mesure pour l industrie alimentaire Eau sur mesure pour l industrie alimentaire Jean Pierre Bas Process development manager jp.bas@spawater.com 0032 (0) 87794254 Structure de l exposé Principes de classification Prétraitements de l eau Traitements

Plus en détail

LES TECHNOLOGIES DE TRAITEMENT ET D ANALYSE DES EAUX USÉES EN VUE DE LEUR RÉUTILISATION («REUSE»)

LES TECHNOLOGIES DE TRAITEMENT ET D ANALYSE DES EAUX USÉES EN VUE DE LEUR RÉUTILISATION («REUSE») LES TECHNOLOGIES DE TRAITEMENT ET D ANALYSE DES EAUX USÉES EN VUE DE LEUR RÉUTILISATION («REUSE») Novembre 2014 Problématique et solutions Le recyclage des eaux usées traitées («Reuse» ou «Reut») est pratiquée

Plus en détail

Nanomatériaux pour applications environnementales et énergétiques

Nanomatériaux pour applications environnementales et énergétiques Nanomatériaux pour applications environnementales et énergétiques Arnaud Delebarre, Laurence Le Coq, Pascaline Pré, Albert Subrenat Ecole des Mines de Nantes Arnaud.Delebarre@emn.fr 1 La recherche au Département

Plus en détail

Station d épuration d Avenches-Faoug Présentation de la STEP et du cycle des eaux usées

Station d épuration d Avenches-Faoug Présentation de la STEP et du cycle des eaux usées Présentation de la STEP et du cycle des eaux usées 1 Dans un ménage en Suisse, La consommation moyenne est de 162 litres d eau par jour et par personne 1 Cycles de traitement des eaux usées 2 Relevage

Plus en détail

Plateforme VSA : Etat des connaissances

Plateforme VSA : Etat des connaissances Verband Schweizer Abwasser-und Gewässerschutzfachleute Association suisse des professionnels de la protection des eaux Associazione svizzera dei professionisti della protezione delle acque Swiss Water

Plus en détail

1.0 SYSTÈME BIONEST MD. 1.1 Description et fonctionnement du système

1.0 SYSTÈME BIONEST MD. 1.1 Description et fonctionnement du système 1.0 SYSTÈME BIONEST MD 1.1 Description et fonctionnement du système Le système de traitement BIONEST utilise un procédé biologique au moyen d'une culture microbienne fixée sur un support synthétique appelé

Plus en détail

DIMENSIONNEMENT DES SYSTÈMES D ÉPURATION INDIVIDUELLE EN RÉGION WALLONNE

DIMENSIONNEMENT DES SYSTÈMES D ÉPURATION INDIVIDUELLE EN RÉGION WALLONNE DIMENSIONNEMENT DES SYSTÈMES D ÉPURATION INDIVIDUELLE EN RÉGION WALLONNE Michel LEJEUNE Président Comité d experts chargés de l examen des demandes d agrément de SEI Agrément wallon depuis 2001 du système

Plus en détail

MANUEL D UTILISATION Coagulation Floculation - Décantation 07-1055A

MANUEL D UTILISATION Coagulation Floculation - Décantation 07-1055A Concepteur de solutions et de services pour la recherche et le développement COAGULATION FLOCULATION - DECANTATION MANUEL D UTILISATION Coagulation Floculation - Décantation 07-1055A BP46 Route d Heyrieux

Plus en détail

SOLUTIONS MOBILES DE TRAITEMENT DE L EAU. Des solutions flexibles et économiques pour garantir la continuité de votre production

SOLUTIONS MOBILES DE TRAITEMENT DE L EAU. Des solutions flexibles et économiques pour garantir la continuité de votre production SOLUTIONS MOBILES DE TRAITEMENT DE L EAU Des solutions flexibles et économiques pour garantir la continuité de votre production Janvier 2013 SOMMAIRE Le savoir-faire de Degrémont Industry au service des

Plus en détail

Préparation d échantillons. La gamme. ::: Clear Solutions in Sample Preparation

Préparation d échantillons. La gamme. ::: Clear Solutions in Sample Preparation Préparation d échantillons La gamme ::: Clear Solutions in Sample Preparation Multiwave PRO Le maîtrise de la préparation d'échantillons Le four à micro-ondes Multiwave PRO offre la solution dont vous

Plus en détail

Substitution des sels d aluminium par des sels de fer

Substitution des sels d aluminium par des sels de fer Substitution des sels d aluminium par des sels de fer Retours d expériences sur plusieurs usines d eau potable Cédric HELMER, CIRSEE Pôle Eau Potable 00/00/00 Presentation title 1 Situation actuelle Risque

Plus en détail

Schneider Electric Vers des process plus économes Francis NICOLAS 1

Schneider Electric Vers des process plus économes Francis NICOLAS 1 Schneider Electric Vers des process plus économes Francis NICOLAS 1 «Le contrôle avancé pour des process plus économes» L expertise contrôle avancé Pour améliorer la performance de vos procédés Respect

Plus en détail

Traitement du Biogaz : solutions, résultats et intérêt économique. «Le traitement n est pas un coût, c est une source de revenus supplémentaires»

Traitement du Biogaz : solutions, résultats et intérêt économique. «Le traitement n est pas un coût, c est une source de revenus supplémentaires» Traitement du Biogaz : solutions, résultats et intérêt économique «Le traitement n est pas un coût, c est une source de revenus supplémentaires» Les principaux polluants Humidité le biogaz est naturellement

Plus en détail

Les meilleures solutions de traitement des eaux

Les meilleures solutions de traitement des eaux Les meilleures solutions de traitement des eaux Des solutions de pointe pour le traitement des eaux ZEOLIS est le nouveau système de recyclage d eau créé pour aider nos clients à améliorer la gestion de

Plus en détail

TRAITEMENT DES LIXIVIATS PAR UN COUPLAGE DE PROCEDES

TRAITEMENT DES LIXIVIATS PAR UN COUPLAGE DE PROCEDES TRAITEMENT DES LIXIVIATS PAR UN COUPLAGE DE PROCEDES 1. Contexte de l étude + Objectifs 2. Caractérisation des lixiviats 3. Performances du couplage de procédés 4. Conclusion générale Étude menée au STRI/LHC

Plus en détail

La gestion de l eau à Limoges : historique et techniques

La gestion de l eau à Limoges : historique et techniques Direction de l eau Direction de l assainissement La gestion de l eau à Limoges : historique et techniques Pierre Poumarat Sommaire Historique de la Direction de l eau et de l assainissement Etapes de la

Plus en détail

Journée technique Forbach-Farebersviller, 1 er avril 2014. Condensation des fumées sur des installations bois énergie

Journée technique Forbach-Farebersviller, 1 er avril 2014. Condensation des fumées sur des installations bois énergie Journée technique Forbach-Farebersviller, 1 er avril 2014 sur des installations bois énergie Jean-Pierre TACHET, Conseiller technique du CIBE, animateur de la commission «REX» Comité Interprofessionnel

Plus en détail

Groupe de travail «options techniques», réunion 2, 20 mai 2013

Groupe de travail «options techniques», réunion 2, 20 mai 2013 Groupe de travail «options techniques», réunion 2, 20 mai 2013 Phase 1 État des lieux Octobre 2012 Phase 2 Options stratégiques Février 2013 Phase 3 Formulation Mai 2013 Phase 4 Mesures d accompagnement

Plus en détail

Quels moyens pour garantir une eau potable de qualité? L ultrafiltration

Quels moyens pour garantir une eau potable de qualité? L ultrafiltration Quels moyens pour garantir une eau potable de qualité? L ultrafiltration Membratec SA - Emmanuel Bonvin AFSR, Yverdon le 21 1 Présentation de la société Société suisse indépendante, fondée en 1997, siège

Plus en détail

Les zones à environnement contrôlé : conception, mise en place et maintien de zones à environnement contrôlé :

Les zones à environnement contrôlé : conception, mise en place et maintien de zones à environnement contrôlé : Les zones à environnement contrôlé : conception, mise en place et maintien de zones à environnement contrôlé : partie II : Les exigences du contrôle de qualité Prof. P.ODOU Institut de Pharmacie du CHRU

Plus en détail

Epuration du biogaz. Muriel Schibler 06 99 07 85 96. muriel.schibler@gdfsuez.com

Epuration du biogaz. Muriel Schibler 06 99 07 85 96. muriel.schibler@gdfsuez.com Epuration du biogaz Muriel Schibler 06 99 07 85 96 muriel.schibler@gdfsuez.com CARTOGRAPHIE DES SITES QUI INJECTENT EN OCTOBRE 2014 3 membranes 1 lavage à l eau 1 PSA Et après!!!! 140113 WIN Briefing meeting

Plus en détail

Développement de procédés de recyclage du phosphore sous une forme valorisable en agriculture. Les enjeux du recyclage à partir d effluents chargés

Développement de procédés de recyclage du phosphore sous une forme valorisable en agriculture. Les enjeux du recyclage à partir d effluents chargés Développement de procédés de recyclage du phosphore sous une forme valorisable en agriculture Les enjeux du recyclage à partir d effluents chargés Contexte et objectif Recycler le P comme engrais phosphaté

Plus en détail

Incidence des conditions de stockage des BIB

Incidence des conditions de stockage des BIB Incidence des conditions de stockage des BIB Julien DUCRUET Ce projet est financé par la Commission pour les Technologie et l Innovation de la confédération Suisse (No. 12820.1). Dr Julien Ducruet Professeur

Plus en détail

L entretien de votre système de traitement de l eau

L entretien de votre système de traitement de l eau Environnement et Travail Gestion de l environnement et des aires naturelles L eau de votre puits L entretien de votre système de traitement de l eau 5 Cette série de brochures décrit ce que les propriétaires

Plus en détail

CM2E 2014. Colloque Martinique Energie Environnement. Production d électricité renouvelable : La méthanisation comme agent de régulation

CM2E 2014. Colloque Martinique Energie Environnement. Production d électricité renouvelable : La méthanisation comme agent de régulation CM2E 2014 Colloque Martinique Energie Environnement Production d électricité renouvelable : La méthanisation comme agent de régulation M. Torrijos, Laboratoire de Biotechnologie de l Environnement, INRA-LBE,

Plus en détail

TRAITEMENT BIOLOGIQUE

TRAITEMENT BIOLOGIQUE Référent : Service SEET Direction DPED ADEME (Angers) TRAITEMENT BIOLOGIQUE Juillet 2014 Les polluants concernés par la technique de traitement biologique sont les composés odorants et les Composés Organiques

Plus en détail

KITCHEN ADVANCED PURIFICATION SOLUTIONS

KITCHEN ADVANCED PURIFICATION SOLUTIONS KITCHEN ADVANCED PURIFICATION SOLUTIONS CUISINES UNE SOLUTION POUR ÉLIMINER LES GRAISSES ET RÉDUIRE LES ODEURS DANS LES CONDUITS DE VENTILATION DE CUISINES ÉLIMINATION DES GRAISSES EN CONTINU RÉDUCTION

Plus en détail

Boues activées : dépenses énergétiques, comment les réduire?

Boues activées : dépenses énergétiques, comment les réduire? Boues activées : dépenses énergétiques, comment les réduire? Jeudi 11 juillet 2013 CIS de Besançon Stéphanie LARDET Chargée de missions Environnement ASCOMADE www.ascomade.org STEP de MONTREUX-CHATEAU

Plus en détail

FICHE D ÉVALUATION TECHNIQUE DU COMITÉ SUR LES TECHNOLOGIES DE TRAITEMENT EN EAU POTABLE. Degrémont NF-Azur. Niveau de développement :

FICHE D ÉVALUATION TECHNIQUE DU COMITÉ SUR LES TECHNOLOGIES DE TRAITEMENT EN EAU POTABLE. Degrémont NF-Azur. Niveau de développement : FICHE D ÉVALUATION TECHNIQUE DU COMITÉ SUR LES TECHNOLOGIES DE TRAITEMENT EN EAU POTABLE Degrémont NF-Azur Niveau de développement : EN VALIDATION À L ÉCHELLE RÉELLE Janvier 2011 1- DONNÉES GÉNÉRALES Nom

Plus en détail

Oxydation à l'ozone dans les applications de traitement de l'eau potable. Conception technique & Expertise

Oxydation à l'ozone dans les applications de traitement de l'eau potable. Conception technique & Expertise Oxydation à l'ozone dans les applications de traitement de l'eau potable Conception technique & Expertise Oxydation à l'ozone dans les applications de traitement de l'eau potable L'ozone est communément

Plus en détail

Plateforme «Techniques de traitement des micropolluants» du VSA Objectifs et projets actuels

Plateforme «Techniques de traitement des micropolluants» du VSA Objectifs et projets actuels Verband Schweizer Abwasser- und Gewässerschutzfachleute Association suisse des professionnels de la protection des eaux Associazione svizzera dei professionisti della protezione delle acque Swiss Water

Plus en détail

La valorisation du digestat

La valorisation du digestat La valorisation du digestat EREP SA Chemin du Coteau 28 CH - 1123 Aclens Tél. : +41 21 869 98 87 Fax : +41 21 869 01 70 Courriel : info@erep.ch www.erep.ch Le traitement et la gestion du digestat 1. Propriétés

Plus en détail

EXCAVATION PUIS TRAITEMENT PAR VENTING ET OXYDATION CHIMIQUE IN-SITU

EXCAVATION PUIS TRAITEMENT PAR VENTING ET OXYDATION CHIMIQUE IN-SITU USINE DE FABRICATION D EMULSION A SAULGE (86) CONTEXTE Origine des travaux : Enjeux Le site a accueilli une société de fabrication d émulsion bitume. Une pollution des sols et des eaux souterraines au

Plus en détail

MODÉLISATION ET DÉVELOPPEMENT D UN CODE DE CALCUL POUR LA SIMULATION DE CONVERTISSEURS SO 2 /SO 3

MODÉLISATION ET DÉVELOPPEMENT D UN CODE DE CALCUL POUR LA SIMULATION DE CONVERTISSEURS SO 2 /SO 3 MODÉLISATION ET DÉVELOPPEMENT D UN CODE DE CALCUL POUR LA SIMULATION DE CONVERTISSEURS SO 2 /SO 3 Belkacem Abdous, Lhachmi Kamar, Omari Lhoussaine Direction de Recherche et Développement, OCP S.A. SOMMAIRE

Plus en détail

Les différentes classes de boues

Les différentes classes de boues Chapitre 13: Traitement des boues Les procédés de traitement biologique ou physico-chimique entraînent la production de boues boues= effluents liquides fortement chargés en matières solides (avec des concentrations

Plus en détail

Brochure produit. Wilo-Sevio ACT, le traitement innovant des eaux usées.

Brochure produit. Wilo-Sevio ACT, le traitement innovant des eaux usées. Brochure produit Wilo-Sevio ACT, le traitement innovant des eaux usées. 2 Traitement innovant des eaux usées Optimisation des performances de traitement grâce aux technologies innovantes Wilo. Les exploitants

Plus en détail

AUTOMATISME ELECTROTECH

AUTOMATISME ELECTROTECH GENIE MECANIQUE AUTOMATISME ELECTROTECH GENIE DES PROCEDES Mécanique et Technologie Mécanique du solide Mécanique des fluides Aérodynamique Energétique Energies renouvelables Hydraulique (huile) Automatismes

Plus en détail

De la goutte au poudre de la suspension aux granules. Traitement innovateur des liquides dans les sécheurs en lit fluidisé

De la goutte au poudre de la suspension aux granules. Traitement innovateur des liquides dans les sécheurs en lit fluidisé De la goutte au poudre de la suspension aux granules Traitement innovateur des liquides dans les sécheurs en lit fluidisé Transformez vos suspensions et pâtes sortie d air Ce sont les techniques de séchage

Plus en détail

Présenté par J-L. Böhm Equipe de Recherche en Physico-Chimie et Biotechnologies (ERPCB) EA 3914

Présenté par J-L. Böhm Equipe de Recherche en Physico-Chimie et Biotechnologies (ERPCB) EA 3914 BIORÉACTEUR A MEMBRANE ASSOCIANT UN LIT FIXÉ ANAÉROBIE ET UNE UNITÉ D ULTRAFILTRATION Études de laboratoire financées par Ademe et Région Basse-Normandie Étude sur pilote industriel financée par Oseo ANVAR

Plus en détail

MSR 4-840 Sécheurs frigorifiques

MSR 4-840 Sécheurs frigorifiques MSR 4-840 Sécheurs frigorifiques Solide, simple, intelligent. Fiabilité accrue de l air comprimé. facilité D ENTRETIEN facilité D ENTRETIEN Les atouts de notre gamme Installation simple - Conception peu

Plus en détail

Usine de traitement d'eau de Saint-Hyacinthe Document explicatif pour la visite Appareils et équipements servant au traitement

Usine de traitement d'eau de Saint-Hyacinthe Document explicatif pour la visite Appareils et équipements servant au traitement Usine de traitement d'eau de Saint-Hyacinthe Document explicatif pour la visite Appareils et équipements servant au traitement Une usine de traitement d'eau doit pouvoir fournir une eau potable d'une qualité

Plus en détail

Pompes WANGEN Vos experts pour boues déshydratées

Pompes WANGEN Vos experts pour boues déshydratées Pompes WANGEN Vos experts pour boues déshydratées Pompes WANGEN l entreprise La société Wangen GmbH a été créée en 1969. En tant que constructeur de pompes à vis excentriques de très grande qualité, de

Plus en détail

Journée d information & d échanges des fontainiers. La désinfection de l eau

Journée d information & d échanges des fontainiers. La désinfection de l eau Journée d information & d échanges des fontainiers La désinfection de l eau La désinfection de l eau Le but de la désinfection La désinfection par le Chlore Les méthodes Le dosage Mesurer la teneur en

Plus en détail

Développement d un procédé de précipitation des phosphates sous forme de STRUVITE

Développement d un procédé de précipitation des phosphates sous forme de STRUVITE Développement d un procédé de précipitation des phosphates sous forme de STRUVITE Naskeo Environnement Créé en 2005 25 employés 3 sites 2 Naskeo: une entreprise innovante Le Laboratoire de Biotechnologie

Plus en détail

Bioréacteur à membrane HUBER VRM Ultrafiltration sur membrane rotative

Bioréacteur à membrane HUBER VRM Ultrafiltration sur membrane rotative Bioréacteur à membrane HUBER VRM Ultrafiltration sur membrane rotative VRM Membrane rotative d ultrafiltration Membranes plaques pour le traitement des eaux La solution du futur conçue pour répondre aux

Plus en détail

Traitement de l'air par oxydation photocatalytique Application à l'élimination des composés organiques volatils

Traitement de l'air par oxydation photocatalytique Application à l'élimination des composés organiques volatils Congrès européen Ecotechnologies pour le futur Atelier Qualité de l'air Gaëlle BULTEAU Département Climatologie Aérodynamique Pollution Epuration Traitement de l'air par oxydation photocatalytique Application

Plus en détail

LE LAVAGE DES SOLS ET SEDIMENTS POLLUES

LE LAVAGE DES SOLS ET SEDIMENTS POLLUES LE LAVAGE DES SOLS ET SEDIMENTS POLLUES Une alternative de gestion pour optimiser les chantiers Solutions environnementales clé en main pour une valorisation active de sites VALGO - Copyright 2009 SOMMAIRE

Plus en détail

VENTILATION et REFROIDISSEMENT

VENTILATION et REFROIDISSEMENT VENTILATION et REFROIDISSEMENT DES SERRES Par Jean-Marc Boudreau Février 2004 1 REFROIDISSEMENT DES SERRES Ventilation Ombrage Refroidissement par évaporation d eau Possibilité de combinaison 2 SERRE REFROIDISSEMENT

Plus en détail

Assurance qualité. Thermographies Test «Blower-Door» Calcul de ponts thermiques. Energie am grénge Beräich

Assurance qualité. Thermographies Test «Blower-Door» Calcul de ponts thermiques. Energie am grénge Beräich Assurance qualité Thermographies Test «Blower-Door» Calcul de ponts thermiques Energie am grénge Beräich GESTION DE L ENERGIE CONSEIL EN ENERGIE FORMATIONS C Analyse thermographique 3 Analyse thermographique

Plus en détail

LIGNO LIGNO DEDUST PRO UNIVERSEL ET ÉCONOME EN ÉNERGIE

LIGNO LIGNO DEDUST PRO UNIVERSEL ET ÉCONOME EN ÉNERGIE LIGNO LIGNO DEDUST PRO UNIVERSEL ET ÉCONOME EN ÉNERGIE 2 5 6 1 3 LIGNO DEDUST PRO 4 PUISSANT, EFFICACE ET FIABLE 1 Entrée de gaz brut Le développement de l entrée de gaz brut a été guidé par des simulations

Plus en détail

Oxydation par voie Humide : Expérience de Toulouse

Oxydation par voie Humide : Expérience de Toulouse XII ème Colloque AQUATECH LIMOGES 13 octobre 2005 Oxydation par voie Humide : Expérience de Toulouse Merzak BELKHODJA Direction Technique Veolia Water Principe Principe Oxydation thermique en phase liquide

Plus en détail

Utilisation d un contacteur gaz / liquide type éjecteur tubulaire pour l ozonation de l acide p-coumarique

Utilisation d un contacteur gaz / liquide type éjecteur tubulaire pour l ozonation de l acide p-coumarique laboratoire de Chimie Industrielle - Génie des Procédés O. CHEDEVILLE, M. DEBACQ, C. PORTE Utilisation d un contacteur gaz / liquide type éjecteur tubulaire pour l ozonation de l acide p-coumarique Présentation

Plus en détail

TSA - Diffuseur à jet rotatif TSA. Diffuseur à jet rotatif

TSA - Diffuseur à jet rotatif TSA. Diffuseur à jet rotatif TSA Diffuseur à jet rotatif Jet d air horizontal avec effet de plafond pour rafraîchissement ou jet compact hélicoïdal vertical pour application en chauffage Adapté aux locaux de grandes hauteurs La forme

Plus en détail

L épuration par boues activées. Journée technique Clermont Ferrand - 8 juin 2010 -

L épuration par boues activées. Journée technique Clermont Ferrand - 8 juin 2010 - L épuration par boues activées Journée technique Clermont Ferrand - 8 juin 2010 - L étude technico-économique SCOT Réflexion intercommunale SAGE SDAGE DCE PLU - Carte communale Programme de mesures Projet

Plus en détail

Le service de L eau potable SYNDICAT Intercommunal DU STANGER

Le service de L eau potable SYNDICAT Intercommunal DU STANGER Le service de L eau potable SYNDICAT Intercommunal DU STANGER PRODUCTION ET TRANSFert d eau potable Plan de situation Usine production eau potable Note pour une mission d assistance à maîtrise d ouvrage

Plus en détail

Assainissement Non Collectif

Assainissement Non Collectif séminaire assainissement des eaux usées domestiques Assainissement Non Collectif Jacques LESAVRE lesavre.jacques@aesn..fr L assainissement non collectif (ANC): pourquoi? Directive européenne (91/271) du

Plus en détail

Principes et procédés d épuration du biométhane pour l injection dans les réseaux de gaz naturel. Phase : Faisabilité du projet d injection

Principes et procédés d épuration du biométhane pour l injection dans les réseaux de gaz naturel. Phase : Faisabilité du projet d injection Principes et procédés d épuration du biométhane pour l injection dans les réseaux de gaz naturel Phase : Faisabilité du projet d injection Etape : Considérations générales 11 pages version 19/08/2011 Sommaire

Plus en détail

Projet AUTOMATIQUE Analyse et commande d un incinérateur de boues en vue de la maîtrise des émissions de NOx

Projet AUTOMATIQUE Analyse et commande d un incinérateur de boues en vue de la maîtrise des émissions de NOx Projet AUTOMATIQUE Analyse et commande d un incinérateur de boues en vue de la maîtrise des émissions de NOx Extrait de la thèse de Shi LI - GIPSA-lab - Département Automatique sous la direction de Catherine

Plus en détail

CARACTERISTIQUES DE CONSTRUCTION CARACTERISTIQUES TECHNIQUES CARACTERISTIQUES DIMENSIONNELLES MONTAGE

CARACTERISTIQUES DE CONSTRUCTION CARACTERISTIQUES TECHNIQUES CARACTERISTIQUES DIMENSIONNELLES MONTAGE REDUCTEUR DE PRESSION A MEMBRANE RINOX CT0051 2014 * GAMME DE PRODUCTION REDUCTEUR DE PRESSION A MEMBRANE RINOX Code Mesure Fixation P max amont P de réglage (aval) Préréglage 51.04.70* G 1/2 51.05.70*

Plus en détail

La fosse septique : Performances, entretien et utilisation

La fosse septique : Performances, entretien et utilisation La fosse septique : Performances, entretien et utilisation Schéma d un ANC Eaux usées Fosse septique Epandage Ou Lit filtrant drainé Infiltration ou rejet 5,2 millions de fosses septiques en France Ce

Plus en détail

Préserver l avenir ensemble

Préserver l avenir ensemble Préserver l avenir ensemble STEP Bruxelles-Sud Préserver l avenir ensemble Depuis 1980, CFE EcoTech conçoit, construit et met en service des installations de traitement des eaux et des installations de

Plus en détail

FILTRATION à SABLE A/G

FILTRATION à SABLE A/G FILTRATION à SABLE A/G Le média filtrant A/G Le sable A/G est unanimement reconnu pour ses excellentes qualités de filtration, bien supérieures à celles d un traditionnel sable de Loire par exemple. Cela

Plus en détail

TURNOMAP. Lignes de peintures automatiques DESCRIPTION

TURNOMAP. Lignes de peintures automatiques DESCRIPTION DESCRIPTION TURNOMAP Lignes de peintures automatiques Les applications de peintures et vernis sur les machines a tourettes TURNOMAP THIMECA sont aisées grâce a l efficacité du convoyeur. Vitesse de chaine,

Plus en détail

Appareils de traitement et de mesure de gaz SF 6

Appareils de traitement et de mesure de gaz SF 6 Appareils de traitement et de mesure de gaz SF 6 Concept DILO pour la réutilisation de gaz SF 6 Maniement du gaz SF 6 selon la technologie la plus moderne 1 2 5 3 1. Mesure de la qualité de gaz avec un

Plus en détail

Réunion Information- Formation. À l attention des professionnels

Réunion Information- Formation. À l attention des professionnels Réunion Information- Formation À l attention des professionnels A.N.C. Assainissement Non Collectif Par >, on désigne: tout système d'assainissement effectuant la collecte,

Plus en détail

Comment assurer la sécurité d un laboratoire utilisant des nanoparticules et des substances hautement actives?

Comment assurer la sécurité d un laboratoire utilisant des nanoparticules et des substances hautement actives? Comment assurer la sécurité d un laboratoire utilisant des nanoparticules et des substances hautement actives? Adrien Bisel Institut Suisse de Promotion de la Sécurité, WRO-1055.5.51, CH-4002 Bâle adrien.bisel@swissi.ch;

Plus en détail

Aquameris AQ2. Microstation MONOCUVE 3 EN 1. Robustesse Simplicité Efficacité. à culture fixée. agrément ministériel 2014-020

Aquameris AQ2. Microstation MONOCUVE 3 EN 1. Robustesse Simplicité Efficacité. à culture fixée. agrément ministériel 2014-020 Microstation à culture fixée Aquameris AQ2 MONOCUVE 3 EN 1 agrément ministériel 2014-020 Conforme à l arrêté ANC du 7 septembre 2009 modifié Robustesse Simplicité Efficacité CARACTÉRISTIQUES Performances

Plus en détail

METAL FINISHING HIGH PERFORMANCE CLEANING TECHNOLOGY QUEL EST VOTRE PROBLEME? ECOLOGICAL CLEANING CONCEPT SWISS QUALITY ISO 9001

METAL FINISHING HIGH PERFORMANCE CLEANING TECHNOLOGY QUEL EST VOTRE PROBLEME? ECOLOGICAL CLEANING CONCEPT SWISS QUALITY ISO 9001 CLEANING TECHNOLOGY HIGH PERFORMANCE QUEL EST VOTRE PROBLEME? ISO 9001 CERTIFICAT SQS No. 11443 ISO 14001/ OHSAS 18001 CERTIFICAT SQS No. 30865 SWISS QUALITY ECOLOGICAL CLEANING CONCEPT Quel est votre

Plus en détail

UTILISATION DES SÉDIMENTS VALORISÉS : exemple de la plate-forme expérimentale SOLINDUS pour le pré-traitement des produits de dragage

UTILISATION DES SÉDIMENTS VALORISÉS : exemple de la plate-forme expérimentale SOLINDUS pour le pré-traitement des produits de dragage UTILISATION DES SÉDIMENTS VALORISÉS : exemple de la plate-forme expérimentale SOLINDUS pour le pré-traitement des produits de dragage Dr H. Bréquel, Responsable département Recherche 1 1 /20 CONTEXTE ET

Plus en détail

ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF BIOROCK La filière d assainissement compacte

ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF BIOROCK La filière d assainissement compacte BIOROCK Documentation technique FOURNISSEUR DE SOLUTIONS POUR A.N.C. DESCRIPTION DE LA FILIERE COMPACTE Une filière compacte est conçue pour traiter les effluents domestiques (les eaux ménagères et les

Plus en détail

modulys ta compo Nos gammes de CTA pour traiter vos locaux intègrent aussi de la récupération d énergie www.france-air.com RT 2012

modulys ta compo Nos gammes de CTA pour traiter vos locaux intègrent aussi de la récupération d énergie www.france-air.com RT 2012 Nos gammes de CTA pour traiter vos locaux intègrent aussi de la récupération d énergie modulys ta compo RT 2012 Rue des Barronnières Beynost 01708 Miribel Cedex Fax : +33 [0]4 78 55 25 63 Accueil Clients

Plus en détail

de traitement et de recyclage des eaux

de traitement et de recyclage des eaux WWW.NISKAE.FR Station de traitement et de recyclage des eaux SW1000 - Débit 1000L/H SIMPLICITE DE FONCTIONNEMENT ET D ENTRETIEN - Coagulation, floculation et décantation Station de traitement et de recyclage

Plus en détail

Chloroforme ENVIRONNEMENT INDUSTRIE. Synthèse spécifique au secteur d activité Agroalimentaire

Chloroforme ENVIRONNEMENT INDUSTRIE. Synthèse spécifique au secteur d activité Agroalimentaire ENVIRONNEMENT INDUSTRIE Chloroforme Synthèse spécifique au secteur d activité Agroalimentaire I. Description et Composés II. Origine et Présence dans l environnement III. Secteur d utilisation IV. Valeurs

Plus en détail

POUMON : Dispositif de charge

POUMON : Dispositif de charge POUMON : Dispositif de charge d un véhicule en R134a SODEREL Plus de 30 ans à votre service Version 07/2007 Présentation Le poumon : Ce dispositif est constitué de deux chambres à volume variable, le volume

Plus en détail

Renovent Sky 150 et 300

Renovent Sky 150 et 300 Ventilation double flux haut rendement compacte NOUVEAU Centrales de ventilation mécanique double flux haut rendement idéales pour les projets neufs en logements collectifs ou de rénovation en maisons

Plus en détail

Dépollution des eaux pluviales des routes et parkings : Problématique et solution

Dépollution des eaux pluviales des routes et parkings : Problématique et solution Dépollution des eaux pluviales des routes et parkings : Problématique et solution POLLUTEC Lyon, le 1 er décembre 2010 Plan de la présentation Présentation du syndicat ISGH Pollution des eaux pluviales

Plus en détail

Puissant et écologique à la fois

Puissant et écologique à la fois Puissant et écologique à la fois La technologie innovante de désinfection et d oxydation à l ozone économique et écologique www.prominent.com L ozone Un puissant désinfectant La plus-value à la clé : une

Plus en détail

Microstation AQUAMÉRIS

Microstation AQUAMÉRIS Microstation AQUAMÉRIS à culture fixée gamme de 5 à 21 Équivalents Habitants AGRÉMENT MINISTÉRIEL 2012-030 Modèles 5, 8 et 10 Équivalents Habitants Les microstations sont conformes à la norme CE 12566-3

Plus en détail

Centre Régional Loire Auvergne PLATE-FORME DE COMPOSTAGE TERRES D ALLAGNON CHAMBEZON (43) Dossier de Présentation

Centre Régional Loire Auvergne PLATE-FORME DE COMPOSTAGE TERRES D ALLAGNON CHAMBEZON (43) Dossier de Présentation Centre Régional Loire Auvergne PLATE-FORME DE COMPOSTAGE TERRES D ALLAGNON CHAMBEZON (43) Dossier de Présentation SOMMAIRE 1 Introduction et présentation generale... 3 2 Presentation technique... 4 2.1

Plus en détail

TRAITEMENT DES EAUX CONTENANT DES NORM Pour la PRODUCTION d EAU POTABLE

TRAITEMENT DES EAUX CONTENANT DES NORM Pour la PRODUCTION d EAU POTABLE Les eaux destinées à la consommation humaine TRAITEMENT DES EAUX CONTENANT DES NORM Pour la PRODUCTION d EAU POTABLE Société Française de Radioprotection (SFRP) Eau, Radioactivité et Environnement 3 et

Plus en détail

L utilisation des gazomètres en Biotechnologie. C. Prier, Merck-Serono Aubonne

L utilisation des gazomètres en Biotechnologie. C. Prier, Merck-Serono Aubonne L utilisation des gazomètres en Biotechnologie C. Prier, Merck-Serono Aubonne 1 Agenda Présentation de la à Merck Serono Importance des gazomètres pour la 1 an dans le département 2 Agenda Présentation

Plus en détail

Sécheurs par adsorption à régénération par chaleur

Sécheurs par adsorption à régénération par chaleur Sécheurs par adsorption à régénération par chaleur Des Systèmes Complets Innovants Pourquoi l air comprimé sec et propre est-il important? Dans la majorité des industries, l air comprimé est un fluide

Plus en détail

Le méthane (CH4) Polluants. Fiche détaillée Niveau. (A partir de la 2nd)

Le méthane (CH4) Polluants. Fiche détaillée Niveau. (A partir de la 2nd) Le méthane (C4) Polluants Fiche détaillée Niveau (A partir de la 2nd) I. La molécule de Méthane C Le méthane est un hydrocarbure de la famille des alcanes de formule brute C4. C'est un gaz que l'on trouve

Plus en détail

DELPHIN container. Installations mobiles de traitement des eaux. Fabriqué en Allemagne

DELPHIN container. Installations mobiles de traitement des eaux. Fabriqué en Allemagne DELPHIN container Installations mobiles de traitement des eaux DELPHIN Water Systems GmbH & Co. KG Les experts d épuration sur lit fixe Fabriqué en Allemagne Installations mobiles de traitement des eaux

Plus en détail

Schéma d une station d épuration

Schéma d une station d épuration Schéma d une station d épuration 14 2 11 1 9 1 Relevage - dégrillage 2 Dessableur - déshuileur 3 Réacteur biologique 4 Clarificateur 5 Cuve à eau de service 6 Cave à boues 7 Dégazeur 6 7 8 4 Toutes nos

Plus en détail

AEROTHERMES GAZ MODULANTS A CONDENSATION AGMC

AEROTHERMES GAZ MODULANTS A CONDENSATION AGMC FABRICANT D AEROTHERMES, ROOF-TOP, GENERATEURS D AIR CHAUD, TUBES RADIANTS N Constructeur : AQP 0027 AEROTHERMES GAZ MODULANTS A CONDENSATION Performances et Rendements Elevés (jusqu à 105%) Pas d émission

Plus en détail

Inspections périodiques des installations de climatisation et de pompes à chaleur réversibles

Inspections périodiques des installations de climatisation et de pompes à chaleur réversibles Inspections périodiques des installations de climatisation et de pompes à chaleur réversibles Mardi 26 novembre 2013 Thierry Palisson Ludovic Soleansky - Copyright Bureau Veritas Principe de fonctionnement

Plus en détail

Pollution automobile. Normes et dépollution

Pollution automobile. Normes et dépollution Pollution automobile Normes et dépollution Cycle ECE X 4 Cycle EUDC C a r a c t é r i s t i q u e s U n i t é E C E 1 5 E U D C D i s t a n c e k m 4 1. 0 1 3 = 4. 0 5 2 6. 9 5 5 D u r é e s 4 1 9 5 =

Plus en détail

Extinction sèche Azote

Extinction sèche Azote Extinction sèche Azote Alexandre Andreini Ingénieur et responsable des ventes Pour votre sécurité Ce que personne n espère mais peut malheureusement arriver! Contenu Objectifs de protection Le feu L incendie

Plus en détail

Les chloramines dans les piscines 30 juin 2011

Les chloramines dans les piscines 30 juin 2011 Les chloramines dans les piscines 30 juin 2011 ARS Ile de France - Délégation Territoriale des Yvelines Service Contrôle et Sécurité Sanitaires des Milieux 2 Que sont les chloramines? Chlore (ions hypochlorite

Plus en détail

L enjeu de la ventilation

L enjeu de la ventilation L enjeu de la ventilation Laurent Cabau France Air L enjeu de la ventilation Sous deux aspects: Réglementaire et Sanitaire Besoins, débits Techniquement et réglementaire Simple flux autoréglable Simple

Plus en détail

PASSION, MAITRISE, INNOVATION

PASSION, MAITRISE, INNOVATION PASSION, MAITRISE, INNOVATION L INDUSTRIE PROCESS AUTOCAD, SOLIDWORKS Manutention du cuve Sanofi Pasteur, Marcy l étoile, France Global Process Industry réalise 65% de son activité dans le secteur de la

Plus en détail

Série G Quand résistance signifie performance...

Série G Quand résistance signifie performance... Série G Quand résistance signifie performance... Pompes doseuses à membrane mécanique simples et robustes Pompes doseuses Série G Trois modèles de pompes doseuses, compactes et légères (de 7 à 40 kg),

Plus en détail

L entretien d une installation d Assainissement Non Collectif : Critère de choix et condition de pérennité

L entretien d une installation d Assainissement Non Collectif : Critère de choix et condition de pérennité L entretien d une installation d Assainissement Non Collectif : Critère de choix et condition de pérennité Introduction sur les filières d ANC Les filières d ANC Les filières d ANC Qu est ce qu une installation

Plus en détail

La valorisation du biogaz par stations de cogénération

La valorisation du biogaz par stations de cogénération La valorisation du biogaz par stations de cogénération Frank Steenhaut Séminaire sur la BIOMETHANISATION 26 janvier 2006 - TOURNAI Les secteurs d activités Secteurs d'activités Fabrication Ingénierie Stations

Plus en détail

Le calorimètre de Junkers et la mesure de la masse moléculaire par effusiométrie

Le calorimètre de Junkers et la mesure de la masse moléculaire par effusiométrie Manipulation 1 Le calorimètre de Junkers et la mesure de la masse moléculaire par effusiométrie Consignes de sécurité Soyez prudent en utilisant le gaz naturel. Dans le cas d une odeur de gaz, fermez la

Plus en détail

Séminaire des Doctorants «Ecotechnologies» de l ARC ENVIRONNEMENT RHONE-ALPES. STIMULATION et MAÎTRISE ÉLECTROCHIMIQUE DE LA BIOREMÉDIATION DES EAUX

Séminaire des Doctorants «Ecotechnologies» de l ARC ENVIRONNEMENT RHONE-ALPES. STIMULATION et MAÎTRISE ÉLECTROCHIMIQUE DE LA BIOREMÉDIATION DES EAUX Séminaire des Doctorants «Ecotechnologies» de l ARC ENVIRONNEMENT RHONE-ALPES STIMULATION et MAÎTRISE ÉLECTROCHIMIQUE DE LA BIOREMÉDIATION DES EAUX Doctorant Lucas JOBIN Thèse financée par Région Rhône-Alpes

Plus en détail

L essentiel en un coup d œil

L essentiel en un coup d œil L essentiel en un coup d œil Bien choisir sa chaudière La chaudière est le moteur de votre chauffage central. Chaudière au gaz, au fioul, à bois, ou au GPL, il y en a pour tous les goûts et toutes les

Plus en détail