Schématiser et légender un spermatozoïde observé au plus fort grossissement. Indiquer le rôle des différents constituants et parties.

Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Schématiser et légender un spermatozoïde observé au plus fort grossissement. Indiquer le rôle des différents constituants et parties."

Transcription

1 PRODUCT IION ET RÔLE DE LA TESTOSTÉRONE TP 2 - Régulation de la fonction reproductrice chez l homme Compétences mises en œuvre et évaluées (A B C) Observation au microscope : choix de la région à observer, avec le bon grossissement et avec le bon éclairage. Analyse et interprétation d un document. Schématisation bilan d un fonctionnement Maîtrise d une prise de vue, de l insertion dans un document et de l exploitation. Maîtrise de la mise en commun des documents pour résoudre une problématique On complétera au fur et à mesure de la séance de T.P. le schéma sur la communication de la page 6. A. Recherche du rôle de testostérone Compléter les légendes : Rappel Coupe de testicule Que produisent les tubes séminifères? Coupe de testicule de rat au microscope. Quel peut être le rôle de la structure 6 associée à 7? On dit que le testicule remplit deux fonctions. Quelles sont ces deux fonctions? 2. Observation microscopique de spermatozoïdes humains. Aide : manuel p Schématiser et légender un spermatozoïde observé au plus fort grossissement. Indiquer le rôle des différents constituants et parties. TP2-Procreation-Homme.doc J-P Berger d après M-J Pellerin - 11/03/11

2 3. On cherche à expliquer un cas de stérilité d un individu mâle B ayant des caractères sexuels secondaires normaux. On observe les coupes transversales des testicules de deux individus masculins : A normal et B atteint de cryptorchidie, c est-à-dire dont les testicules sont restés dans la cavité intra abdominale au lieu de descendre 2 mois avant la naissance dans le scrotum. Suivre le protocole proposé sur la fiche «TP2-Fich_Protocol_Results.doc» disponible sur le bureau dans le répertoire «TP2_Sterilite» (utiliser la version G1 ou G2 selon votre groupe). Bilan : identifier l individu stérile et indiquer la cause de sa stérilité. Proposer une hypothèse pour expliquer l existence de caractères sexuels secondaires normaux chez l individu stérile. B. Mode d'action de la testostérone On réalise les expériences ci-contre: Masse des vésicules séminales de rats Rats témoins Rats castrés Rats castrés greffés Rats castrés injectés 1,5 g 0,22 g 1,5 g 1,75 g 1,6 g 0,41 g 1,57 g 1,63 g 1,62 g 0,27 g 1,62 g 1,93 g Déduire de ces expériences le mode de communication entre les testicules et les vésicules séminales Les résultats figurent dans le tableau TP2-Procreation-Homme.doc J-P Berger d après M-J Pellerin - 11/03/11

3 C. Sur quelles cellules cibles agit la testostérone? On détruit sélectivement chez des rats les différentes populations cellulaires des testicules par application de doses variables de rayons X exprimées en Roentgen (r) Observations Traitements Irradiation (400 r) chez l animal prépubère Irradiation ( r) chez l adulte Cellules de la lignée germinale Aspect normal Détruites Cellules de Sertoli Aspect normal Détruites Cellules de Leydig Détruites Maintenues Caractères sexuels primaires et secondaires Arrêt de leur développement Maintenus Aptitude à la reproduction Fertilité si injection d extrait testiculaire Stérilité Exploiter les données du document pour expliquer comment les différentes populations cellulaires du testicule participent à la mise en place et à l'entretien des caractères sexuels nécessaires à la fonction reproductrice. D. Comment le message hormonal fonctionne t-il? On a pesé les testicules et mesuré le diamètre des tubes séminifères de rats dont les cellules interstitielles ont été détruites par l'eds (éthane diméthane sulfonate). Ces rats reçoivent ensuite des injections de testostérone tous les trois jours durant 3 semaines. Poids des testicules Diamètre des tubes séminifères Rats témoins Rats + EDS Rats + EDS + 25 mg de testostérone Rats + EDS + 5 mg de testostérone Rats + EDS + 1 mg de testostérone 1780 mg 980 mg 1740 mg 1635 mg 1070 mg 325 µm 180 µm 315 µm 304 µm 260 µm Quel est le taux de testostérone du rat + EDS? Interpréter les données des expériences pour mettre en évidence la nature et le code du message. TP2-Procreation-Homme.doc J-P Berger d après M-J Pellerin - 11/03/11

4 Quel rôle de la testostérone, mis en évidence au C, a été confirmé par les résultats de l expérience? Quelles sont les conséquences de la particularité du message hormonal dans le mode de communication entre les organes d un être vivant? E. La testostérone est libérée de manière pulsatile 1. Le taux de testostérone produite par l'homme varie Par une interprétation comparée des deux graphes ci-contre, proposer une explication concernant mode de sécrétion. TP2-Procreation-Homme.doc J-P Berger d après M-J Pellerin - 11/03/11

5 2. Quelle peut être l origine de telles fluctuations? On enregistre chez le bélier les variations des taux sanguins de 3 hormones : GnRH, LH et testostérone. Les prélèvements sanguins sont réalisés au niveau de la tige hypophysaire (ou pituitaire) pour le graphe 1 et dans la circulation générale pour les graphes 2 et 3. On indique que GnRH est sécrétée par l hypothalamus et LH par l hypophyse. Se reporter au schéma du complexe hypothalamo-hypophysaire (doc. 2 de la page 156 du manuel). Tirer de l'observation de ces documents des arguments montrant que ces sécrétions hormonales sont liées et interpréter les variations observées entre les 3 modes de sécrétions. Traduire par une phrase le problème posé par ces observations en relation avec la sécrétion de l hormone de la testostérone. TP2-Procreation-Homme.doc J-P Berger d après M-J Pellerin - 11/03/11

6 F. Bilan Exposer brièvement ce qu'est la testostérone et quel est son rôle. Compléter le schéma sur la communication Schéma général sur la communication Compléter le schéma général sur la communication pour le message étudié lors de cette séance. Titre Message Concernant le message Nom du message : Récepteurs RECEVEUR (S) ÉMETTEUR Nature du message : Code du message : Décodage Réponse (s) STIMULUS Milieu de transport : TP2-Procreation-Homme.doc J-P Berger d après M-J Pellerin - 11/03/11

TP2. Pb: Quel sont les rôles des testicules chez l Homme? Comment est régulée la fonction de reproduction chez l Homme?

TP2. Pb: Quel sont les rôles des testicules chez l Homme? Comment est régulée la fonction de reproduction chez l Homme? TP2 Pb: Quel sont les rôles des testicules chez l Homme? Comment est régulée la fonction de reproduction chez l Homme? Lycée E. Delacroix 1 ère S Programme 2011 Activité 1 : diagnostic d un cas de stérilité

Plus en détail

CHAPITRE 1 : L ACTIVITE GENITALE DE L HOMME ET SON CONTROLE

CHAPITRE 1 : L ACTIVITE GENITALE DE L HOMME ET SON CONTROLE CHAPITRE 1 : L ACTIVITE GENITALE DE L HOMME ET SON CONTROLE I] La production des spermatozoïdes Rappel : Les premiers signes du fonctionnement de l appareil génital masculin sont les premières émissions

Plus en détail

La fonction de reproduction chez l homme. I. Le testicule produit des spermatozoïdes et une hormone : la testostérone.

La fonction de reproduction chez l homme. I. Le testicule produit des spermatozoïdes et une hormone : la testostérone. La fonction de reproduction chez l homme Introduction On étudie le fonctionnement de l appareil génital chez l homme adulte. Problématiques : Comment fonctionne l appareil génital de l homme adulte? Son

Plus en détail

Chapitre 2 Les rôles des testicules et la régulation de l hormone sexuelle mâle.

Chapitre 2 Les rôles des testicules et la régulation de l hormone sexuelle mâle. Chapitre 2 Les rôles des testicules et la régulation de l hormone sexuelle mâle. I. Les deux rôles des testicules. 1) Le rôle exocrine. A la puberté, la paroi des tubes séminifères s épaissie car les spermatogonies

Plus en détail

A. AMH B. Testostérone C. Canaux de Wolff D. Canaux de Muller E. Gène SRY F. Protéine TDF G. Ovaire H. Testicule PROCREATION

A. AMH B. Testostérone C. Canaux de Wolff D. Canaux de Muller E. Gène SRY F. Protéine TDF G. Ovaire H. Testicule PROCREATION PROCREATION DU SEXE GENETIQUE AU SEXE PHENOTYPIQUE A. AMH B. Testostérone C. Canaux de Wolff D. Canaux de Muller E. Gène SRY F. Protéine TDF G. Ovaire H. Testicule 1 A. AMH B. Testostérone C. Canaux de

Plus en détail

CH1 LA PROCREATION PLAN I. PRODUCTION DES SPERMATOZOÏDES COMMUNICATION HORMONALE II. PRODUCTION DES OVULES

CH1 LA PROCREATION PLAN I. PRODUCTION DES SPERMATOZOÏDES COMMUNICATION HORMONALE II. PRODUCTION DES OVULES CH1 LA PROCREATION INTRODUCTION Les organes génitaux produisent des gamètes, ovules et spermatozoïdes qui se rencontrent lors de la fécondation, dans les trompes utérines. Chez la femme, le cycle menstruel

Plus en détail

Devoir de contrôle n 1

Devoir de contrôle n 1 Lycée Gaafour 2 Professeur : MESSAOUDI Mohsen Devoir de contrôle n 1 Matière : S.V.T 12/11/2011 4 ème Sc.Exp Durée : 2 heures Partie I (12 points) Exercice I Sur votre copie, reportez le numéro de chaque

Plus en détail

Régulation physiologique de l'axe gonadotrope chez l'homme. Coupe de testicule de rat observée au microscope, grossissement x 400

Régulation physiologique de l'axe gonadotrope chez l'homme. Coupe de testicule de rat observée au microscope, grossissement x 400 Régulation physiologique de l'axe gonadotrope chez l'homme Coupe de testicule de rat observée au microscope, grossissement x 400 Cortex cérébral Hypothalamus ige pituitaire Hypophyse antérieure Bulbe rachidien

Plus en détail

Chap. 6 : ÊTRE CAPABLE DE TRANSMETTRE LA VIE

Chap. 6 : ÊTRE CAPABLE DE TRANSMETTRE LA VIE Chap. 6 : ÊTRE CAPABLE DE TRANSMETTRE LA VIE La puberté est une période de transition entre l enfance et l âge adulte. Elle est caractérisée par un ensemble de transformations qui vont faire d un enfant

Plus en détail

Thème 3: Féminin, masculin. Chapitre 1: devenir un homme ou une femme

Thème 3: Féminin, masculin. Chapitre 1: devenir un homme ou une femme Thème 3: Féminin, masculin Chapitre 1: devenir un homme ou une femme L identité sexuelle ou identité de genre L identité sexuelle est le fait de se sentir totalement homme ou femme. Cette identité de genre

Plus en détail

2010 - Nouvelle Calédonie. Le complexe hypothalamo-hypophysaire est impliqué dans un grand nombre de régulations dans l'organisme.

2010 - Nouvelle Calédonie. Le complexe hypothalamo-hypophysaire est impliqué dans un grand nombre de régulations dans l'organisme. PROCREATION Leçon 2 : REGULATION DE L'AXE PHYSIOLOGIQUE GONADOTROPE CHEZ L HOMME ROC 2010 - Nouvelle Calédonie Le complexe hypothalamo-hypophysaire est impliqué dans un grand nombre de régulations dans

Plus en détail

T-NORM CGY 25 Régulateur physiologique naturel hormonal et musculaire

T-NORM CGY 25 Régulateur physiologique naturel hormonal et musculaire T-NORM CGY 25 Régulateur physiologique naturel hormonal et musculaire La prévention du bien-être, de la forme et santé de l âge mûr masculin Testostérone et andropause De plus en plus d exposés médicaux

Plus en détail

ANATOMIE (30 points) Toute légende est à reporter dans l ordre numérique.

ANATOMIE (30 points) Toute légende est à reporter dans l ordre numérique. SESSION 2002 ANATOMIE ET PHYSIOLOGIE HUMAINES Durée : 4 heures Coefficient : 3 (Anatomie : 1.5 et physiologie : 1.5) 1- La région abdominale (15 points) L usage de la calculatrice est interdite ANATOMIE

Plus en détail

TITRE : DES CHROMOSOMES AUX CARACTERES DE L INDIVIDU

TITRE : DES CHROMOSOMES AUX CARACTERES DE L INDIVIDU TITRE : DES CHROMOSOMES AUX CARACTERES DE L INDIVIDU classe :3ème durée : 1h 30 la situation-problème. Mickaël vient d apprendre que son cousin de 28 ans, avec qui, il s entend si bien, a un caryotype

Plus en détail

l UNiVERSITÉ DE NANTES

l UNiVERSITÉ DE NANTES l UNiVERSITÉ DE NANTES U.F.R. DE :MEDECINE ET TECHNIQUES J\tIEDICALES CERTIFICAT DE CAPACITE D'ORTHOPTIE 1, rue Gaston Veil- 44035 NANTES Cédex 1 SUJET DE SCIENCES DE LA VIE DUREE: 2 Heures - Le sujet

Plus en détail

SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE

SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2012 SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE Série S Durée de l'épreuve : 3h30 Coefficient : 6 ENSEIGNEMENT OBLIGATOIRE L'usage de la calculatrice n'est pas autorisé. Dès que le

Plus en détail

I.6 PROCREATION (6 semaines)

I.6 PROCREATION (6 semaines) I.6 PROCREATION (6 semaines) Les mécanismes de la méiose et de la fécondation sont apparus au cours du temps en association avec des phénomènes physiologiques et comportementaux (reproduction sexuée et

Plus en détail

1. Analysez ces résultats 2. Proposez une nouvelle hypothèse à tester. 3. Imaginer des expériences sur le poulet :

1. Analysez ces résultats 2. Proposez une nouvelle hypothèse à tester. 3. Imaginer des expériences sur le poulet : TD 3 la régulation de la sécrétion des hormones sexuelles : Partie 1 : chez l Homme. Connaissances de départ : On sait qu à partir de la puberté - Les testicules produisent des spermatozoïdes (paroi des

Plus en détail

Chapitre 5 : devenir apte à se reproduire

Chapitre 5 : devenir apte à se reproduire Chapitre 5 : devenir apte à se reproduire Mais, que dois-je savoir? Pour rattraper un cours manquant, retrouve-le sur le site du collège dans la rubrique «enseignements» : Contrat-élève 4 ème Chapitre

Plus en détail

Capacités Connaissances Attitudes Recenser, extraire et organiser des informations

Capacités Connaissances Attitudes Recenser, extraire et organiser des informations Préparer une «Situation complexe disciplinaire», situation d apprentissage et/ou d évaluation TITRE : L ADN, molécule support de l information génétique classe : 2 nde durée : 60 minutes Capacités Connaissances

Plus en détail

Le fonctionnement de l'appareil reproducteur féminin.

Le fonctionnement de l'appareil reproducteur féminin. Chapitre 3 : Le fonctionnement de l'appareil reproducteur féminin. OC : A partir de la puberté, le fonctionnement des organes reproducteurs est cyclique chez la femme jusqu à la ménopause. A chaque cycle,

Plus en détail

DISCIPLINES ET DOMAINES D ACTIVITÉ de la discipline

DISCIPLINES ET DOMAINES D ACTIVITÉ de la discipline N 327 TITRE DE L ACTIVITÉ : Le futur bébé dans le ventre maternel DISCIPLINES ET DOMAINES D ACTIVITÉ de la discipline - Sciences expérimentales : le fonctionnement du corps humain - Maîtrise de la langue

Plus en détail

Thème 3 A: Féminin, masculin. Sexualité et procréation.

Thème 3 A: Féminin, masculin. Sexualité et procréation. Thème 3 A: Féminin, masculin Sexualité et procréation. I- La double fonction des glandes génitales A- l activité testiculaire. Les testicules sont constitués de nombreux tubes séminifères et d un tissu

Plus en détail

Correction de la série d exercices leçon 2. Testostérone et régulation de la fonction endocrine

Correction de la série d exercices leçon 2. Testostérone et régulation de la fonction endocrine Correction de la série d exercices leçon 2. Testostérone et régulation de la fonction endocrine Interprétez les résultats de chaque exercice. Exercice 1. Je suis une souris, les chercheurs m ont utilisé

Plus en détail

Ressources pour le lycée général et technologique

Ressources pour le lycée général et technologique éduscol Ressources pour le lycée général et technologique Ressources pour la classe de première série sciences et technologies de laboratoire Chimie, biochimie, sciences du vivant Thème 2 Évaluation sommative

Plus en détail

Fiche de présentation

Fiche de présentation Fiche de présentation Classe : 1 ère ou Terminale Enseignement : Chimie-biochimie-sciences du vivant THEME du programme : 3 Sous-thème : 3.2 Les systèmes vivants utilisent deux grandes voies de communication

Plus en détail

Hypogonadisme. Axe gonadotrope

Hypogonadisme. Axe gonadotrope Hypogonadisme Axe gonadotrope Différentiation sexuelle pré-natale chez le fœtus male Activité de l axe Gonadotrope Testostérone Période fœtale 1 à 6 mois «mini puberté» 29 Septembre 2010 Puberté / Adulte

Plus en détail

DS Procréation. Correction OBLIGATOIRE.

DS Procréation. Correction OBLIGATOIRE. DS Procréation. Correction 04/09 Partie 2.1 : (3 points) Procréation OBLIGATOIRE. La différenciation sexuelle débute au cours de la vie embryonnaire et se termine à la puberté. Elle est sous contrôle génétique

Plus en détail

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2012 SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE. Série S ENSEIGNEMENT OBLIGATOIRE ENSEIGNEMENT DE SPÉCIALITÉ

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2012 SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE. Série S ENSEIGNEMENT OBLIGATOIRE ENSEIGNEMENT DE SPÉCIALITÉ BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 202 SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE Série S ENSEIGNEMENT OBLIGATOIRE ENSEIGNEMENT DE SPÉCIALITÉ Corrigé et barème indicatifs 2VTSCOMEAG - cor / 2VTSCSMEAG - cor Plan/ forme

Plus en détail

SVT 4ème Sc. Reproduction masculine Mr. Saïd Mounir. a. Légendez le document 1. b. Faites un schéma de détail annoté de l élément n 7.

SVT 4ème Sc. Reproduction masculine Mr. Saïd Mounir. a. Légendez le document 1. b. Faites un schéma de détail annoté de l élément n 7. SVT 4ème Sc. Reproduction masculine Mr. Saïd Mounir Série n 1 Exercice n 1 : Pour chaque item suivant (de 1 à 5), il peut y avoir une ou deux réponse(s) exacte(s). Indiquez pour chaque cas la (ou les)

Plus en détail

BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTE ET DU SOCIAL BIOLOGIE ET PHYSIOPATHOLOGIE HUMAINES SESSION 2010

BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTE ET DU SOCIAL BIOLOGIE ET PHYSIOPATHOLOGIE HUMAINES SESSION 2010 BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTE ET DU SOCIAL BIOLOGIE ET PHYSIOPATHOLOGIE HUMAINES SESSION 2010 Durée : 3 h 30 Coefficient : 7 Avant de composer, le candidat s assurera

Plus en détail

Comment expliquer nos ressemblances et nos différences?

Comment expliquer nos ressemblances et nos différences? Chez l espèce humaine, comme chez toute espèce, il existe des ressemblances et des différences entre les individus, y compris à l intérieur d une même famille. Comment expliquer nos ressemblances et nos

Plus en détail

Doc1 (à gauche). Un testicule vu en coupe longitudinale. Belin TS Doc2 (à droite). Coupe de tube séminifère. Bordas 1ES 2001, modifié 01/05

Doc1 (à gauche). Un testicule vu en coupe longitudinale. Belin TS Doc2 (à droite). Coupe de tube séminifère. Bordas 1ES 2001, modifié 01/05 I.6 Procréation 2/6. Le contrôle de la fonction reproductrice chez l homme Chez les mammifères, les structures et la fonctionnalité des appareils sexuels mâle et femelle sont acquises en quatre étapes

Plus en détail

EXERCICES : MECANISMES DE L IMMUNITE : pages 406 407 408 409 410

EXERCICES : MECANISMES DE L IMMUNITE : pages 406 407 408 409 410 EXERCICES : MECANISMES DE L IMMUNITE : pages 406 407 408 409 410 EXERCICE 1 PAGE 406 : EXPERIENCES A INTERPRETER Question : rôles respectifs du thymus et de la moelle osseuse dans la production des lymphocytes.

Plus en détail

Corps humain et santé : l exercice physique. Partie 1 : l adaptation physiologique lors d un effort physique.

Corps humain et santé : l exercice physique. Partie 1 : l adaptation physiologique lors d un effort physique. Corps humain et santé : l exercice physique. Partie 1 : l adaptation physiologique lors d un effort physique. Au cours de l activité physique, les muscles ont des besoins accrus. La couverture de ces besoins

Plus en détail

I Les caractères de l'individu :

I Les caractères de l'individu : Partie 1, Chapitre 1 LES CARACTÈRES DE L'INDIVIDU ET LEUR TRANSMISSION Rappels : Un être vivant : c'est un être qui naît, grandit, mange, rejete des déchets, se reproduit et meurt. Il est constitué de

Plus en détail

Transmission héréditaire d'une maladie métabolique

Transmission héréditaire d'une maladie métabolique المدة: 180min الصف: SV المادة:. Biologie ExerciceI : ( 7 pts ) Transmission héréditaire d'une maladie métabolique Pascal T., 4 ans, a présenté à 6 mois d'intervalle deux crises de dysurie (difficulté à

Plus en détail

SÉRIE N 1. La fonction reproductrice chez l homme.

SÉRIE N 1. La fonction reproductrice chez l homme. Mbarka Harbawi L.S.Regueb. SÉRIE N 1 La fonction reproductrice chez l homme. 4SC EXERCICE N 1 : Définir les mots et les expressions suivants : Glande endocrine. Glande exocrine. Cellule cible. Spermatogenèse.

Plus en détail

BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTE ET DU SOCIAL BIOLOGIE ET PHYSIOPATHOLOGIE HUMAINES SESSION 2010

BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTE ET DU SOCIAL BIOLOGIE ET PHYSIOPATHOLOGIE HUMAINES SESSION 2010 BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTE ET DU SOCIAL BIOLOGIE ET PHYSIOPATHOLOGIE HUMAINES SESSION 2010 Durée : 3 h 30 Coefficient : 7 Avant de composer, le candidat s assurera

Plus en détail

AGREGATION CONCOURS INTERNE ET CAER

AGREGATION CONCOURS INTERNE ET CAER EAI SVT 1 Repère à reporter sur la copie SESSION 2010 AGREGATION CONCOURS INTERNE ET CAER Section : SCIENCES DE LA VIE - SCIENCES DE LA TERRE ET DE L UNIVERS COMPOSITION À PARTIR D UN DOSSIER Durée : 5

Plus en détail

Thème 3 : Corps humain et santé Chap. 3 «FONCTIONNEMENT DES APPAREILS ET SEXUALITE»

Thème 3 : Corps humain et santé Chap. 3 «FONCTIONNEMENT DES APPAREILS ET SEXUALITE» Thème 3 : Corps humain et santé Chap. 3 «FONCTIONNEMENT DES APPAREILS ET SEXUALITE» TP 11 : «LE CONTROLE DU FONCTIONNEMENT DE L APPAREIL REPRODUCTEUR MASCULIN» On cherche à mettre en évidence les mécanismes

Plus en détail

Les courbes traduisent les variations des taux plasmatiques des hormones observées au cours de l'expérience.

Les courbes traduisent les variations des taux plasmatiques des hormones observées au cours de l'expérience. PROCRÉATION SUJET 1 Chez la femelle de Mammifères, les gonadostimulines sont sécrétées de façon cyclique. On observe un taux très bas de gonadostimulines durant presque tout le cycle, excepté un pic de

Plus en détail

Restitution des connaissances. Bac S - Sujet de SVT - Session 2009 - Amérique du Nord. Bac S - Sujet de SVT - Session 2007 - Asie

Restitution des connaissances. Bac S - Sujet de SVT - Session 2009 - Amérique du Nord. Bac S - Sujet de SVT - Session 2007 - Asie Restitution des connaissances Bac S - Sujet de SVT - Session 2009 - Amérique du Nord Chez les femmes, à partir de la puberté, les activités ovariennes et utérines sont cycliques au cours du temps. Présentez

Plus en détail

la régulation de la sécrétion des hormones sexuelles CORRECTION

la régulation de la sécrétion des hormones sexuelles CORRECTION TD 4 la régulation de la sécrétion des hormones sexuelles CORRECTION Partie 1 : chez l Homme. Connaissances de départ : On sait qu à partir de la puberté - Les testicules produisent des (paroi des tubes

Plus en détail

CONDITIONS MATÉRIELLES Les élèves manipulent par binôme mais les productions écrites sont individuelles. COIN LABORATOIRE

CONDITIONS MATÉRIELLES Les élèves manipulent par binôme mais les productions écrites sont individuelles. COIN LABORATOIRE Partie du programme : corps humain et santé Niveau : première Titre de la séance : Le fonctionnement de l appareil reproducteur et son contrôle. EXTRAIT DU PROGRAMME. Chez l homme et la femme, le fonctionnement

Plus en détail

1- Interpréter les résultats du document 1. 2- L adjudine est considérée comme pilule

1- Interpréter les résultats du document 1. 2- L adjudine est considérée comme pilule Matière : Biologie Classe : SV Traiter les exercices suivants: Exercice 1: Fonctions des cellules de Sertoli Le testicule a deux fonctions : produire de la testostérone (hormone mâle) et produire des spermatozoïdes.

Plus en détail

Chapitre 3 : conserver ou transmettre l information génétique.

Chapitre 3 : conserver ou transmettre l information génétique. Chapitre 3 : conserver ou transmettre l information génétique. Mais, que dois-je savoir? Pour rattraper un cours manquant, retrouve-le sur le site du collège dans la rubrique «enseignements» : http://colleges.acrouen.fr/courbet/spipuser/

Plus en détail

Activité N X. Paramétrer un ordinateur de type PC pour accéder à Internet.

Activité N X. Paramétrer un ordinateur de type PC pour accéder à Internet. Activité N X Paramétrer un ordinateur de type PC pour accéder à Internet. Objectif : Etre capable de paramétrer un ordinateur de type PC pour qu il accède à Internet. Mise en situation / problématique

Plus en détail

Groupements d entreprises offre globale: retours d expériences

Groupements d entreprises offre globale: retours d expériences Groupements d entreprises offre globale: retours d expériences NORDBAT 2012 Qu est ce qu un groupement permanent d entreprises d offre globale? - Notion de groupement permanent Un certain nombre d entreprises

Plus en détail

LYCÉES DE NABEUL: MAHMOUD EL MESSADI, ALI BALAHOUANE Professeurs : Mzid ; Daghfous ; Selmane ; Jazi ; Garaali

LYCÉES DE NABEUL: MAHMOUD EL MESSADI, ALI BALAHOUANE Professeurs : Mzid ; Daghfous ; Selmane ; Jazi ; Garaali LYCÉES DE NABEUL: MAHMOUD EL MESSADI, ALI BALAHOUANE Professeurs : Mzid ; Daghfous ; Selmane ; Jazi ; Garaali NIVEAU : 4 ème SCIENCES EXPÉRIMENTALES ÉPREUVE : SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE DURÉE :

Plus en détail

COMPETENCES TERMINALES ET SAVOIRS REQUIS EN SCIENCES ECONOMIQUES SCIENCES SOCIALES HUMANITES GENERALES ET TECHNOLOGIQUES

COMPETENCES TERMINALES ET SAVOIRS REQUIS EN SCIENCES ECONOMIQUES SCIENCES SOCIALES HUMANITES GENERALES ET TECHNOLOGIQUES Ministère de la Communauté française COMPETENCES TERMINALES ET SAVOIRS REQUIS EN SCIENCES ECONOMIQUES ET SCIENCES SOCIALES 2000 TABLE DES MATIÈRES Sciences économiques Compétences Objets pour l'enseignement

Plus en détail

Quelle infrastructure de recharge pour une Agglomération de 500 000 habitants?

Quelle infrastructure de recharge pour une Agglomération de 500 000 habitants? LYCÉE JULES VIETTE MONTBELIARD 1STI2D Enseignement transversal Quelle infrastructure de recharge pour une Agglomération de 500 000 habitants? Thème SOCIETE ET DEVELOPPEMENT DURABLE Objectifs de formation.

Plus en détail

La prise en charge du diabète de type 1 chez l enfant et l adolescent

La prise en charge du diabète de type 1 chez l enfant et l adolescent GUIDE - AFFECTION DE LONGUE DURÉE La prise en charge du diabète de type 1 chez l enfant et l adolescent Vivre avec un diabète de type 1 Avril 2007 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant vous remet ce

Plus en détail

Correction TP 7 : L organisation de la plante et ses relations avec le milieu

Correction TP 7 : L organisation de la plante et ses relations avec le milieu Correction TP 7 : L organisation de la plante et ses relations avec le milieu (TP multiposte : groupes de 4 élèves qui se répartissent sur les 4 postes une fois chaque poste travaillé, un bilan sera établi

Plus en détail

Nom de la séquence : RESOLUTION DE PROBLEMES = CHOISIR LA BONNE OPERATION

Nom de la séquence : RESOLUTION DE PROBLEMES = CHOISIR LA BONNE OPERATION DISCIPLINE : MATHEMATIQUES Nom de la séquence : RESOLUTION DE PROBLEMES = CHOISIR LA BONNE OPERATION NIVEAU DE CLASSE : CM1 ITEM S SEANCE 1 Découverte et construction de la notion SEANCE 2 Construction

Plus en détail

TP - Alarme de voiture / Approche fonctionnelle

TP - Alarme de voiture / Approche fonctionnelle TP - Alarme de voiture / Approche fonctionnelle Tous les objets techniques, même les plus compliqués, sont étudiés à l aide d une méthode appelée : étude fonctionnelle ou systémique. 1/ Présentation du

Plus en détail

Partie 2 : La reproduction humaine La reproduction humaine

Partie 2 : La reproduction humaine La reproduction humaine Partie 2 : La reproduction humaine La reproduction humaine Qu est ce que la reproduction humaine? Quelles sont les étapes nécessaires à la conception d un enfant? L' Homme est-il toujours en capacité de

Plus en détail

La physiologie de la reproduction caprine

La physiologie de la reproduction caprine La physiologie de la reproduction caprine Une bonne compréhension des mécanismes de la physiologie de la reproduction est un préalable indispensable pour optimiser la gestion de la reproduction dans son

Plus en détail

insémination artificielle pour les élevages cunicoles en Algérie

insémination artificielle pour les élevages cunicoles en Algérie Intérêt de l insl insémination artificielle pour les élevages cunicoles en Algérie François LEBAS Directeur de Recherches honoraire à l INRA Association Cuniculture - France Atelier de travail sur la création

Plus en détail

Grille «Identito-vigilance» pour l auto-évaluation dans le cadre du contrat 2013

Grille «Identito-vigilance» pour l auto-évaluation dans le cadre du contrat 2013 Grille «Identito-vigilance» pour l auto-évaluation dans le cadre du contrat 2013 Les questions sont rés en différentes rubriques se rapportant au thème identito-vigilance. Il est prévu que les différents

Plus en détail

LYCEÉ PILOTE DE MÉDENINE

LYCEÉ PILOTE DE MÉDENINE ANNÉE SCOLAIRE 2011-2012 PROFESSEURS : Belhiba Souad Ezzeddini Mohamed LYCEÉ PILOTE DE MÉDENINE LYCEÉ SIDI MAKHLOUF Epreuve : SVT Classe : 4 ème Sc-Exp Durée : 3 Heures PREMIÉRE PARTIE (8 points) A-QCM

Plus en détail

Leçon 4 : Rencontre des gamètes et début de grossesse

Leçon 4 : Rencontre des gamètes et début de grossesse Leçon 4 : Rencontre des gamètes et début de grossesse I. LES PROCESSUS BIOLOGIQUES ABOUTISSANT A UNE GROSSESSE. A. Comportement reproducteur. 1) Chez les mammifères non hominidés. Chez les mammifères non

Plus en détail

Physiologie des testicules

Physiologie des testicules Plan généralg Physiologie des testicules PC 2 Module endocrinologie J.O. Fortrat Explorations Fonctionnelles Vasculaires CHU d'angers 1. Androgè testiculaires 2. Régulation Axe hypothalamo-hypophysaire

Plus en détail

DIPLOME NATIONAL DU BREVET SESSION 2013 EPREUVE DE SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE. Série Générale

DIPLOME NATIONAL DU BREVET SESSION 2013 EPREUVE DE SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE. Série Générale REPÈRE 13DNBGENSVTIN1 DIPLOME NATIONAL DU BREVET SESSION 2013 Série Générale DUREE : 45 minutes COEFFICIENT : 1 2 points seront attribués à l orthographe et à la présentation de votre composition. L usage

Plus en détail

Partie 2, Chapitre 2, TP 3 : LES PHENOTYPES DIABETIQUES

Partie 2, Chapitre 2, TP 3 : LES PHENOTYPES DIABETIQUES Partie 2, Chapitre 2, TP 3 : LES PHENOTYPES DIABETIQUES CONSIGNE GENERALE : A partir, des documents suivants, construire un tableau présentant les deux types de diabète, en précisant les phénotypes (moléculaire

Plus en détail

AMH et testostérone chez l homme de l âge fœtal à l âge adulte, dosage plasmatique

AMH et testostérone chez l homme de l âge fœtal à l âge adulte, dosage plasmatique cristal de proprionate de testostérone Différenciation sexuelle embryonnaire et fœtale La Recherche hors série n nov.00 homme semaines /: différenciation des cordons séminifères et des cellules de Sertoli

Plus en détail

Analyse de certains paramètres pouvant influencer les résultats d insémination artificielle chez la brebis.

Analyse de certains paramètres pouvant influencer les résultats d insémination artificielle chez la brebis. Analyse de certains paramètres pouvant influencer les résultats d insémination artificielle chez la brebis. Un article de Jean-Loup Bister, Marianne Raes, Centre d Insémination et de Sélection Ovines Depuis

Plus en détail

PARTIE 1: UNITE ET DIVERSITE DES ETRES HUMAINS. CHAPITRE 3 : Reproduction sexuée et diversité génétique

PARTIE 1: UNITE ET DIVERSITE DES ETRES HUMAINS. CHAPITRE 3 : Reproduction sexuée et diversité génétique PARTIE 1: UNITE ET DIVERSITE DES ETRES HUMAINS. CHAPITRE 3 : Reproduction sexuée et diversité génétique Rappel : Nous héritons notre programme génétique de nos parents. Pourtant, il existe des différences

Plus en détail

BREVET D ÉTUDES PROFESSIONNELLES AGRICOLES SUJET

BREVET D ÉTUDES PROFESSIONNELLES AGRICOLES SUJET SESSION 2010 France métropolitaine Option : élevage canin et félin BREVET D ÉTUDES PROFESSIONNELLES AGRICOLES ÉPREUVE E DU DEUXIÈME GROUPE Durée : 2 heures Matériel(s) et document(s) autorisé(s) : Calculatrice

Plus en détail

Chapitre 3. La complexité des relations entre gènes, phénotypes et environnement.

Chapitre 3. La complexité des relations entre gènes, phénotypes et environnement. Chapitre 3. La complexité des relations entre gènes, phénotypes et environnement. Les gènes gouvernent la synthèse des protéines qui participent à la réalisation du phénotype mais d'autres éléments, comme

Plus en détail

Lames préparées (pancréas) Indicateur de glycémie et bandelette d analyse Dispositif de prélèvement sanguin

Lames préparées (pancréas) Indicateur de glycémie et bandelette d analyse Dispositif de prélèvement sanguin LA GLYCÉMIE But Comprendre l histologie du pancréas. Établir des liens entre l histologie et la physiologie glandulaire. Observer les effets de l insuline sur le contrôle du sucre sanguin. Expliquer les

Plus en détail

THÈME 3 : DU GÉNOTYPE AU PHÉNOTYPE. CHAPITRE 1 : la relation entre ADN et protéines

THÈME 3 : DU GÉNOTYPE AU PHÉNOTYPE. CHAPITRE 1 : la relation entre ADN et protéines THÈME 3 : DU GÉNOTYPE AU PHÉNOTYPE CHAPITRE 1 : la relation entre ADN et protéines Les caractères d un individu dépendent de plusieurs facteurs : certains dépendent des caractères présents dans la famille

Plus en détail

THEME 2 : CORPS HUMAIN ET SANTE : L EXERCICE PHYSIQUE

THEME 2 : CORPS HUMAIN ET SANTE : L EXERCICE PHYSIQUE THEME 2 : CORPS HUMAIN ET SANTE : L EXERCICE PHYSIQUE Introduction générale : L Homme, pour vivre, a besoin de se nourrir. La nutrition fait appel à différentes fonctions que sont l alimentation, la respiration

Plus en détail

Exposé 1 : Habitudes alimentaires et santé

Exposé 1 : Habitudes alimentaires et santé Exposé 1 : Habitudes alimentaires et santé Certains comportements (manque d activité physique, excès de graisses, de sucre et de sel dans l alimentation) peuvent favoriser l obésité et l apparition de

Plus en détail

TP 2 Organisation structurale de la rétine

TP 2 Organisation structurale de la rétine TP 2 Organisation structurale de la rétine Problème : Quelles sont les caractéristiques des différentes régions de la rétine? Activité 1 : Observation microscopique d une coupe de rétine 1- A partir du

Plus en détail

Connaissances Capacités Attitudes - maîtriser des connaissances sur l'homme : l'organisation et le fonctionnement du corps humain.

Connaissances Capacités Attitudes - maîtriser des connaissances sur l'homme : l'organisation et le fonctionnement du corps humain. PRÉPARER UNE «SITUATION COMPLEXE DISCIPLINAIRE», SITUATION D APPRENTISSAGE ET/OU D ÉVALUATION TITRE : L'origine des règles classe : 4ème durée : 50 minutes I - Choisir des objectifs dans les textes officiels.

Plus en détail

Centre International de Développement et de Recherche

Centre International de Développement et de Recherche Publication UNGANA 65 CIDR Tous droits de reproduction réservés Centre International de Développement et de Recherche Module de formation des villageois sur les procédures d adhésion, dépôt et crédit d

Plus en détail

Chapitre 2 Les défenses de l organisme : le fonctionnement du système immunitaire

Chapitre 2 Les défenses de l organisme : le fonctionnement du système immunitaire Chapitre 2 Les défenses de l organisme : le fonctionnement du système immunitaire Problème n 1 : Comment le corps réagit-il lors d une infection? Rappel : une infection se caractérise par la multiplication

Plus en détail

UN EXEMPLE D EVALUATION DISCIPLINAIRE : EN ECONOMIE-GESTION (Droit)

UN EXEMPLE D EVALUATION DISCIPLINAIRE : EN ECONOMIE-GESTION (Droit) UN EXEMPLE D EVALUATION DISCIPLINAIRE : EN ECONOMIE-GESTION (Droit) Apportant un complément indispensable aux enseignements d'économie, de management des organisations et de sciences de gestion, l enseignement

Plus en détail

A- Exploiter des animations pour repérer une mutation et étudier son mécanisme de réparation.

A- Exploiter des animations pour repérer une mutation et étudier son mécanisme de réparation. THEME 1A : Expression, stabilité et variation du patrimoine génétique Chapitre 2 : Variabilité Génétique et Mutation de l ADN TP-3-: Réparation de l ADN, mutations et polyallélisme Les mutations de l ADN

Plus en détail

LA PUBERTE NORMALE. Economique : difficultés nutritionnelles, carence d'apport. II/ Les étapes cliniques de la puberté chez la fille

LA PUBERTE NORMALE. Economique : difficultés nutritionnelles, carence d'apport. II/ Les étapes cliniques de la puberté chez la fille LA PUBERTE NORMALE I/ Généralités 1.Définition Période où le corps se transforme physiquement (taille, sexuellement) et où il y a un changement psychologique, affectif, mental. Dure plusieurs années. 2.Age

Plus en détail

I/ L information génétique se trouve dans les chromosomes du noyau.

I/ L information génétique se trouve dans les chromosomes du noyau. Chapitre 2 : localisation et organisation de l information génétique Mais, que dois-je savoir? Pour rattraper un cours manquant, retrouve-le sur le site du collège dans la rubrique «enseignements» : http://colleges.acrouen.fr/courbet/spipuser/

Plus en détail

LA CONDUITE DE PROJET Plan détaillé du cours

LA CONDUITE DE PROJET Plan détaillé du cours LA CONDUITE DE PROJET Plan détaillé du cours Chapitre 1 Notions de projet informatique et de schéma directeur Objectifs : - Définir des notions de projet informatique et de schéma directeur - Décrire à

Plus en détail

Office national de l énergie Dossier : OF-AF-SAC-01 Demande de renseignements n o Gr2 COM 1

Office national de l énergie Dossier : OF-AF-SAC-01 Demande de renseignements n o Gr2 COM 1 Page 1 sur 5 Crescent Point Energy Corp. (CPEC) : d approbation des processus et mécanisme envisagés pour le prélèvement des fonds de cessation d exploitation de pipelines Déposée le 30 mai 2013 Office

Plus en détail

SERVICE DE VALIDATION DES TITRES DE COMPÉTENCE (SVTC) MARCHE À SUIVRE POUR SOUMETTRE UNE DEMANDE DE VALIDATION DE PROGRAMME

SERVICE DE VALIDATION DES TITRES DE COMPÉTENCE (SVTC) MARCHE À SUIVRE POUR SOUMETTRE UNE DEMANDE DE VALIDATION DE PROGRAMME SERVICE DE VALIDATION DES TITRES DE COMPÉTENCE (SVTC) MARCHE À SUIVRE POUR SOUMETTRE UNE DEMANDE DE VALIDATION DE PROGRAMME Pour obtenir des renseignements, veuillez communiquer avec : Service de l assurance

Plus en détail

TP Etude d un vertébré, la souris : correction. Pb : Quels sont les caractères communs à tous les vertébrés

TP Etude d un vertébré, la souris : correction. Pb : Quels sont les caractères communs à tous les vertébrés TP Etude d un vertébré, la souris : correction. Pb : Quels sont les caractères communs à tous les vertébrés Pour étudier méthodiquement les animaux, on étudie leur construction dans l espace : leur plan

Plus en détail

Sémiologie endocrinienne masculine. Pr Patrick VEXIAU Endocrinologie Diabétologie Hôpital Saint-Louis

Sémiologie endocrinienne masculine. Pr Patrick VEXIAU Endocrinologie Diabétologie Hôpital Saint-Louis Sémiologie endocrinienne masculine Pr Patrick VEXIAU Endocrinologie Diabétologie Hôpital Saint-Louis Anatomie génitale masculine a-scrotum btesticules cépididyme d-canal déférent eglandes de Cowper fvésicules

Plus en détail

Modèle objet/classe. Sommaire

Modèle objet/classe. Sommaire Modèle objet/classe Sommaire Pourquoi un tel modèle ; Sa place dans le processus de développement ; Les premiers concepts ; Comment construire un diagramme de classes. Sa place dans le processus de développement

Plus en détail

Examen de Statistique Appliquée I

Examen de Statistique Appliquée I Université de Strasbourg Master Éthologie-Écophysiologie 1ère année Examen de Statistique Appliquée I ************************************************************** Le cours, les exercices de travaux dirigés,

Plus en détail

1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. 10. 11. 12. 13. 14. 15. 16.

1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. 10. 11. 12. 13. 14. 15. 16. 1. Indiquer ce qu est un gène. 2. Décrire la structure de la molécule d ADN. 3. Indiquer ce que sont les allèles d un gène. 4. Indiquer ce qu est le génotype. 5. Indiquer ce qu est le phénotype. 6. Citer

Plus en détail

La revalorisation des droits à la retraite avant leur liquidation différences entre les régimes de base et les régimes complémentaires

La revalorisation des droits à la retraite avant leur liquidation différences entre les régimes de base et les régimes complémentaires CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 11 février 2015 à 9 h 30 «La revalorisation des pensions et des droits à la retraite : problématique et résultats de projection» Document N 5 Document

Plus en détail

Formation de formateur en entreprise

Formation de formateur en entreprise Cégep régional de Lanaudière Service de la formation continue https://formation-continue.cegep-lanaudiere.qc.ca/ 450-470-0977 ou 450-759-6528 Objectifs de la formation Objectif général : Acquérir et mettre

Plus en détail

Chapitre 4 : devenir apte à se reproduire

Chapitre 4 : devenir apte à se reproduire Chapitre 4 : devenir apte à se reproduire Quelles transformations se produisent à la puberté? I/ A la puberté apparaissent les caractères sexuels secondaires et la capacité de se reproduire. Voir activité

Plus en détail

Journée pédagogique des stagiaires 1 octobre 2014

Journée pédagogique des stagiaires 1 octobre 2014 Journée pédagogique des stagiaires 1 octobre 2014 LP Blaise Pascal COLMAR Retour d expériences Choisir 2 images qui témoignent de votre ressenti dans votre prise de fonction Restitution au groupe LE REFERENTIEL

Plus en détail

Statistique Descriptive I (M1102)

Statistique Descriptive I (M1102) Illustration du cours de Statistique Descriptive I (M1102) Année scolaire 2013/2014 Université de Perpignan Via Domitia, IUT STatistique et Informatique Décisionnelle (STID) Table des matières 1 Généralités

Plus en détail

Les chiroptères : des mammifères extraordinaires!

Les chiroptères : des mammifères extraordinaires! COUVERT Atelier 10 Les chiroptères : des mammifères extraordinaires! Thème La chauve-souris Cycle visé : 1 er cycle du secondaire Résumé de l atelier Permettre aux élèves d approfondir leurs connaissances

Plus en détail

DIPLOME NATIONAL DU BREVET SESSION 2013 EPREUVE DE SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE. Série Générale

DIPLOME NATIONAL DU BREVET SESSION 2013 EPREUVE DE SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE. Série Générale REPÈRE 13DNBGENSVTAN1 DIPLOME NATIONAL DU BREVET SESSION 2013 Série Générale DUREE : 45 minutes COEFFICIENT : 1 2 points seront attribués à l orthographe et à la présentation de votre composition. L usage

Plus en détail

ÉCOLE : cycle 3 (CM2) Sciences de la vie et de la Terre S INFORMER : organiser l information Classer, trier, assembler, grouper, distinguer

ÉCOLE : cycle 3 (CM2) Sciences de la vie et de la Terre S INFORMER : organiser l information Classer, trier, assembler, grouper, distinguer NIVEAU DISCIPLINE CAPACITÉ COMPÉTENCE MOTS CLÉS ÉCOLE : cycle 3 (CM2) Sciences de la vie et de la Terre S INFORMER : organiser l information Classer, trier, assembler, grouper, distinguer 1. TITRE : TRIER

Plus en détail

Résultats d une analyse de sang effectué sur un enfant atteint d une déficience innée

Résultats d une analyse de sang effectué sur un enfant atteint d une déficience innée Chap. 7- Doc. 2 Déterminez le rôle et l origine des lymphocytes Pour cela : - Comparez la quantité de lymphocytes chez un enfant bulle et chez un individu normal. - Mettez en relation le nombre de lymphocytes

Plus en détail