Parc naturel régional du Luberon Opération «Jardiner au naturel» ARPE PACA 6 octobre 2014 Aix en Provence

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Parc naturel régional du Luberon Opération «Jardiner au naturel» ARPE PACA 6 octobre 2014 Aix en Provence"

Transcription

1 Parc naturel régional du Luberon Opération «Jardiner au naturel» ARPE PACA 6 octobre 2014 Aix en Provence

2 L engagement du Parc du Luberon dans cette opération

3 Un constat : forte consommation de pesticides en France, y compris par les particuliers la France est le premier consommateur européen de pesticides. Le quatrième mondial tonnes de produits phytosanitaires vendus en France chaque année (Source uipp 2011)

4 13 % des produits utilisés en «zone urbaine» mais près de 30 % de la pollution de l eau par les pesticides (Source Agence de l Eau) utilisation sur des surfaces imperméables zones à fort risque de ruissellement (trottoirs) milieux traités = milieux fréquentés = risque sanitaire

5 les désherbants = 40% des pesticides utilisés par les particuliers surdosage fréquent absence de protection lors de l application désinformation par la publicité et le marketing insuffisance de conseils sur les lieux de vente

6 L impact environnemental 93% des rivières françaises sont contaminées par des pesticides 100 molécules différentes de pesticides ont été identifiées dans nos cours d eaux régionaux! présence importante d herbicides(ampa, glyphosate, 2.4 D), molécules utilisées par les agriculteurs, mais aussi les communes et les particuliers 30% à 70% du produit pulvérisé n atteint pas la cible visée (sol, soleil, vent )

7

8

9 A RETENIR : PESTICIDE = DANGER 1 seul gramme de substance active suffit à polluer 10 km de fossé = m 3 d eau / norme de potabilité fixé à 0,1µg/l

10 Les pesticides : une atteinte à la biodiversité les insecticides représentent un véritable danger pour les auxiliaires du jardin les auxiliaires sont tout les animaux, dont beaucoup d insectes, qui assurent des missions considérées comme positives pour le jardinier (décomposeurs, pollinisateurs, prédateurs )

11 Les pesticides, un risque pour la santé les pesticides peuvent entraîner des intoxications aiguës ou chroniques affections respiratoires, cancers, parkinson, infertilité attention aux produits classés CMR!

12 Directive Cadre Européenne sur l eau : bon état écologique des eaux d ici 2015 Lois Grenelle I et II : plan écophyto 2018, réduction de l usage des pesticides Arrêté du 12 septembre 2006 : règles d utilisation des produits phytosanitaires

13 Arrêté du 27 juin 2011 relatif à l interdiction d utilisation de certains pesticides dans les cours de récréation, les crèches, les haltes garderies, les aires de jeux, les hôpitaux Loi du 6 février 2014 visant à interdire l utilisation des produits phytosanitaires (sauf bio-contrôle) pour les collectivités / 2020 la vente des produits phytosanitaires pour les particuliers /2022! Amendement n 2369 du 23/09/2014 projet de Loi sur la transition énergétique avance les délais d interdiction au 31/12/2016 pour les collectivités!

14 Motivation du Parc / opération lien avec les objectifs de la charte du Parc améliorer la qualité de l eau améliorer le traitement du végétal dans les villes et les villages opération en complément d actions déjà développées par la mission écologie urbaine du Parc auprès des services techniques municipaux depuis 15 ans formations sur la gestion raisonnée des espaces verts dans les collectivités réalisation d un guide des arbres et arbustes en Luberon

15 La mise en œuvre de l opération jardiner au naturel

16 objectif : réduire l utilisation des pesticides à destination des particuliers modalité: sensibiliserle grand public pour diminuer leur consommation de pesticides projet : travailler directement avec les magasins distributeurs (jardineries, bricolage, coopérative) en 2009 sur un territoire pilote : le nord Luberon (Vaucluse), avec 9 magasins en 2011 sur l ensemble du Parc avec 15 magasins

17 15 Jardineries engagées dans l opération

18 Solutions sans pesticides (charte) désherber et éviter les herbes indésirables solutions préventives : les paillis végétaux solutions curatives : désherbage mécanique prévenir les maladies et entretenir la croissance des plantes entretenir la fertilité des sols : amendement organique éviter le développement des maladies : soufre, cuivre contrôler et éviter les ravageurs solutions préventives : barrières, pièges solutions curatives : insecticide à base de Bacillus thuringiensis, Ferramol, insecticide naturel

19 Information et formation des distributeurs rencontre individuelle et sensibilisation de chaque magasin signature de la charte : «jardiner au naturel, ça coule de source» le 22 mars 2010 avec 9 magasins et en mars 2011 avec 6 nouveaux points de vente (15 au total)

20 Formation annuelle des vendeurs

21 Face aux questions des clients, le vendeur formé dans le cadre de cette opération est un atout capital! «Je peux l utiliser «pur» le désherbant?» «Je peux utiliser un arrosoir pour le passer?» «Je veux exactement le même bidon» «J ai un mariage chez moi, dans un mois, il faut faire propre!»

22 Suivi de l opération par le Parc passage régulier dans les 15 jardineries (environ 3 fois par an) rencontre avec le directeur du point de vente et le responsable du rayon mise à jour des outils de communication et remplacement des affiches

23 Mise en place des outils de communication dans chaque magasin Affiches «opération» «magasin» et affiche réglementation sur l eau

24 Mise en place dans chaque magasin des réglettes «rouges»

25 Mise en place dans chaque magasin des réglettes «vertes»

26 Mise en place dans chaque magasin des jardifiches ( Ex)

27 Mise en place dans chaque magasin des «panonceaux»

28 Distribution du livret guide «Jardiner sans pesticides» Livret tiré à exemplaires information sur le danger des pesticides sur la santé et l environnement les principes du jardinage sans pesticide : comment obtenir un sol fertile et vivant, maîtriser les herbes indésirables, éviter les maladies, limiter les ravageurs

29 Communication externe Affichage à Apt, Cavaillon, Robion et Manosque

30 Sensibilisation des jardiniers amateurs Réunion d information Visites de jardin pour les jardiniers amateurs exemplaire

31 EVALUATION QUANTITATIVE pas d indicateur chiffré ( C.A) exploitable pour la totalité des 15 points de vente difficulté pour les points de vente de donner ces chiffres pour diverses raisons maisunetendancedanslamajoritédesmagasinsàréduire la part des produits phytosanitaires(désherbant) à la vente exemple: Monsieur Bricolage Apt. Passagede3boxdeventedeglyphosateen2009à0en2014

32 EVALUATION QUALITATIVE enquête consommateur sur les conditions de vente dans les jardineries signataires de la charte passage de deux «clients mystères» en novembre et janvier 2013 afin de vérifier l engagement des magasins signataires sur les points suivants : apporter à chaque client demandeur une information sur les pesticides information sur les alternatives non chimiques

33 Un vendeur est il toujours disponible? Dans la majorité des jardineries visitées, le vendeur était facilement abordable

34 J ai un grand massif de rosiers et je commence à avoir des pucerons, que puis je faire? Les vendeurs préconisent majoritairement une solution naturelle sans pesticide et indiquent à 83% que le traitement peut être dangereux pour les autres insectes

35 Et pour le pied de mes rosiers, qu est ce que vous me conseillez pour désherber? Majoritairement, un outil mécanique proposé à la vente. Si proposition de désherbant chimique 80% des vendeurs indiquent que cela peut polluer l eau et proposent une alternative

36 Affiches entrée du magasin Majoritairement, affiches bien acceptées par les magasins Un passage plus fréquent est peut être nécessaire pour le contrôle de ce bon affichage

37 Présence de Réglettes rouges et vertes Toutes en places dans les magasins sauf pour un point de vente (Botanic) qui ne dispose pas de pesticides et donc de réglettes rouges

38 Présence de «stop produits» Tous présents dans les magasins

39 Présence du «box à jardifiches» Quelques présentoirs manquent de visibilité ou ne sont pas présents (manque de place)

40 Présence du livret «jardiner sans pesticide» Une bonne présence du livret guide «jardiner sans pesticides» dans les jardineries

41 Christophe : WELDOM Remy : BOTANIC pour nous cette opération est un réel + les jardifiches sensibilisent le client, il peut repartir avec, chez lui les fiches sont indispensables à la vente cette opération aide le client à jardiner au naturel mieux informer pour ne pas «surdoser» les désherbants augmentation des ventes de désherbeurs thermique à gaz augmentation des ventes de paillage

42 Julien : Mr Bricolage Maria: GAMM VERT les jardifiches sont des très bon outils de communication on essaye de proposer des produits alternatifs pour le désherbage, car on a plus de demande qu avant une campagne choc contre les désherbants serait nécessaire les stop-produits nous aident dans la vente à sélectionner un produit naturel forte demande de désherbeur thermique on a plus de demande de produits «bio»

43 Difficulté De nombreux magasins, disposent désormais de «préconisations d implantation» = recommandations d implantation des produits dans le rayon imposé par l enseigne = pas de possibilité de modifier la gamme de produits à la vente De nombreux particuliers encore adeptes du produit chimique notamment du désherbant

44 Bilan opération «jardiner au naturel» pour le porteur de projet intéressante, par sa finalité : réduire l utilisation de pesticides et promouvoir des solutions alternatives («bio» ou naturelles) disposant d outils de communication bien adaptés et étudiés pour les jardineries Intérêt de s appuyer sur les vendeurs (formations) transposable sur de nombreux territoires. nécessite un accompagnement régulier des jardineries et une mise en place personnelle des outils

45 Je vous remercie pour votre attention et reste à votre entière disposition pour tout renseignement complémentaire Nicolas Bouedec Eco-conseiller, service écologie urbaine Animateur de la démarche «zéro pesticide» Parc naturel régional du Luberon 60, place jean Jaurès, APT

Jardiner au naturel, ça coule de source!

Jardiner au naturel, ça coule de source! Jardiner au naturel, ça coule de source! Une charte pour sensibiliser les particuliers à la réduction de l usage des pesticides et promouvoir des solutions alternatives et durables 06 octobre 2014 Sommaire

Plus en détail

Discours de Chantal JOUANNO, Secrétaire d'état chargée de l'écologie

Discours de Chantal JOUANNO, Secrétaire d'état chargée de l'écologie Discours de Chantal JOUANNO, Secrétaire d'état chargée de l'écologie Signature de l accord-cadre sur les pesticides utilisés par des professionnels en zones non agricoles Mesdames et Messieurs Je suis

Plus en détail

L AGENCE DE L EAU RHONE MEDITERRANEE

L AGENCE DE L EAU RHONE MEDITERRANEE Mise en œuvre de la charte régionale «Vers une région sans pesticide, nos collectivités s engagent» Convention de partenariat Région/Agence de l Eau/Agence Régionale pour l Environnement et l Ecodéveloppement

Plus en détail

Jardiner au naturel, ça coule de source

Jardiner au naturel, ça coule de source Jardiner au naturel, ça coule de source Une charte pour sensibiliser les particuliers à la réduction de l usage des pesticides et promouvoir des solutions alternatives et durables CSP«Enjeu Eau» 07 novembre

Plus en détail

La gestion du désherbage dans les collectivités La Roche sur Yon (CDG85) 06 Novembre 2013

La gestion du désherbage dans les collectivités La Roche sur Yon (CDG85) 06 Novembre 2013 La gestion du désherbage dans les collectivités La Roche sur Yon (CDG85) 06 Novembre 2013 DATE DE PRESENTATION N 1 Sommaire 1 Présentation de Vendée Eau 2 Les enjeux de la qualité des eaux par rapport

Plus en détail

Le Plan Ecophyto dans les Pays de la Loire

Le Plan Ecophyto dans les Pays de la Loire Le Plan Ecophyto dans les Pays de la Loire Les objectifs nationaux Réduire et améliorer l utilisation des produits phytosanitaires Plan national décliné en région Plan national décliné en région 104 actions

Plus en détail

OBJECTIF ZERO PESTICIDE dans nos villes et villages de Bourgogne

OBJECTIF ZERO PESTICIDE dans nos villes et villages de Bourgogne OBJECTIF ZERO PESTICIDE dans nos villes et villages de Bourgogne Partenaires: Cette action est cofinancée par l Union européenne. L Europe s engage en Bourgogne avec le Fonds européen de développement

Plus en détail

communaux Version 2015 Rencontre des élus des BV de la SEICHE et du SEMNON Stéphane GOURMAUD service de l eau (CRB) 9 octobre 2015 - Janzé

communaux Version 2015 Rencontre des élus des BV de la SEICHE et du SEMNON Stéphane GOURMAUD service de l eau (CRB) 9 octobre 2015 - Janzé Charte d entretien d des espaces communaux Version 2015 Rencontre des élus des BV de la SEICHE et du SEMNON Stéphane GOURMAUD service de l eau (CRB) 9 octobre 2015 - Janzé Démarche partenariale des pouvoirs

Plus en détail

Gestion différenciée et 0 phyto

Gestion différenciée et 0 phyto Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr R3 Gestion différenciée et 0 phyto DESCRIPTION DE L ACTION La gestion différenciée des espaces verts consiste à ne pas gérer et entretenir de

Plus en détail

Les actions durables dans les jardins de Bayonne

Les actions durables dans les jardins de Bayonne Les actions durables dans les jardins de Bayonne Objectifs des actions menées par la ville -Protéger l environnement (limiter les pollutions, réduire son empreinte carbone) - Protéger les utilisateurs

Plus en détail

Jardiner au naturel, ça coule de source!

Jardiner au naturel, ça coule de source! Jardiner au naturel, ça coule de source! Une charte pour sensibiliser les particuliers à la réduction de l usage des pesticides et promouvoir des solutions alternatives et durables 2014 Sommaire 1. Constats

Plus en détail

Une opération ambitieuse : le retour au bon état écologique de la rivière et des milieux aquatiques associés (zones humides, plans d eau )

Une opération ambitieuse : le retour au bon état écologique de la rivière et des milieux aquatiques associés (zones humides, plans d eau ) Une opération ambitieuse : le retour au bon état écologique de la rivière et des milieux aquatiques associés (zones humides, plans d eau ) LES CHIFFRES CLÉS surface de 42 600 ha dont 70 % à vocation agricole

Plus en détail

Le#«#zéro#pesticide#»#dans## la#commune#! Le!cimetière!

Le#«#zéro#pesticide#»#dans## la#commune#! Le!cimetière! Le#«#zéro#pesticide#»#dans## la#commune#! Le!cimetière! Plan!de!désherbage! Inventaire!des!EV!où!un!désherbage!est!pratiqué!:! Type!de!revêtement,! Présence!d un!point!d eau!,!avaloir,!filet!d eau,! Superficie,!

Plus en détail

Chantepie 2013 «Zéro Phyto»

Chantepie 2013 «Zéro Phyto» Chantepie 2013 «Zéro Phyto» 1 Une évolution maîtrisée vers le «Zéro Phyto» 2 Une règlementation de plus en plus contraignante 3 Un outil d accompagnement : Le Plan de Désherbage 4 Les alternatives mises

Plus en détail

L Agence de l eau peut vous aider

L Agence de l eau peut vous aider A G E N C E D E L E A U R H Ô N E - M É D I T E R R A N É E E T C O R S E LUTTE CONTRE LA POLLUTION DIFFUSE ET PROTECTION DES RESSOURCES EN EAU 2007-2012 L Agence de l eau peut vous aider Collectivités,

Plus en détail

CONTEXTE SANTE ENVIRONNEMENT

CONTEXTE SANTE ENVIRONNEMENT CONTEXTE SANTE ENVIRONNEMENT Séverine KIRCHNER Société de Médecine et de Santé au Travail Dauphiné-Savoie 18 Annecy, 18 PAGE 1 Plan National Santé-Environnement 2009-2013 Plan national (PNSE 2) publié

Plus en détail

Une gestion des espaces verts en faveur de votre environnement

Une gestion des espaces verts en faveur de votre environnement Une gestion des espaces verts en faveur de votre environnement i N N La gestion différenciée, une gestion des espaces verts en faveur de votre environnement Votre commune s est engagée dans une démarche

Plus en détail

La gestion différenciée. et la gestion des déchets

La gestion différenciée. et la gestion des déchets La gestion différenciée et la gestion des déchets Qu est-ce que la GD? Gestion différenciée = Une intensité de gestion propres à chaque espace vert + Une gestion plus écologique des EV + Une réponse au

Plus en détail

PROGRAMME DÉPARTEMENTAL D AMÉLIORATION DES PRATIQUES DE DÉSHERBAGE DANS LES COMMUNES ET EPCI DE DORDOGNE

PROGRAMME DÉPARTEMENTAL D AMÉLIORATION DES PRATIQUES DE DÉSHERBAGE DANS LES COMMUNES ET EPCI DE DORDOGNE PROGRAMME DÉPARTEMENTAL D AMÉLIORATION DES PRATIQUES DE DÉSHERBAGE DANS LES COMMUNES ET EPCI DE DORDOGNE Contexte France : 1 er consommateur Européen de pesticides (85000 tonnes en 2008) source UIPP (

Plus en détail

ACTION 1.3 REALISER UN PLAN DE GESTION DIFFERENCIEE DES ESPACES VERTS PUBLICS

ACTION 1.3 REALISER UN PLAN DE GESTION DIFFERENCIEE DES ESPACES VERTS PUBLICS ACTION 1.3 REALISER UN PLAN DE GESTION DIFFERENCIEE DES ESPACES VERTS PUBLICS Référent Technique : Alain Alphonse Responsable bureaux d études Réunion du 12 Juillet Comité de suivi Agenda 21 La gestion

Plus en détail

Les règles d utilisation des. produits phytopharmaceutiques. en Zones Non Agricoles

Les règles d utilisation des. produits phytopharmaceutiques. en Zones Non Agricoles Les règles d utilisation des produits phytopharmaceutiques en Zones Non Agricoles DRAAF-SRAL 1/ Qu est-ce qu un produit phytopharmaceutique? Produit phytosanitaire = Produit phytopharmaceutique = pesticides

Plus en détail

PARTIE III LE PLAN DE DESHERBAGE

PARTIE III LE PLAN DE DESHERBAGE PARTIE III LE PLAN DE DESHERBAGE III.1 / LES OBJECTIFS DU PLAN DE DESHERBAGE : La contamination des eaux par les pesticides s'effectue essentiellement par ruissellement. Les études menées dans le cadre

Plus en détail

Commission Thématique «Gestion de la Ressource» Lundi 16 février 9h30 Péronne SOMMAIRE

Commission Thématique «Gestion de la Ressource» Lundi 16 février 9h30 Péronne SOMMAIRE C SAG COMMISSION LOCALE DE L EAU GE DE LA HAUTE-SOMME Commission Thématique «Gestion de la Ressource» Lundi 16 février 9h30 Péronne SOMMAIRE 1. Objectifs de la réunion......2 2. Les obligations du SAGE

Plus en détail

CONSEIL DE DEVELOPPEMENT DU PAYS D AIX. Rapport d étape sur la charte Développement Durable du pays d Aix

CONSEIL DE DEVELOPPEMENT DU PAYS D AIX. Rapport d étape sur la charte Développement Durable du pays d Aix CONSEIL DE DEVELOPPEMENT DU PAYS D AIX Rapport d étape sur la charte Développement Durable du pays d Aix Dans le prolongement de ses précédents avis sur la Charte de l Environnement qui portait sur la

Plus en détail

PROJET D ANIMATIONS SCIENTIFIQUES «PREVENTION ET GESTION DES RISQUES LIÉS A L EAU ET AUX ALIMENTS POUR LA SANTE HUMAINE»

PROJET D ANIMATIONS SCIENTIFIQUES «PREVENTION ET GESTION DES RISQUES LIÉS A L EAU ET AUX ALIMENTS POUR LA SANTE HUMAINE» PROJET D ANIMATIONS SCIENTIFIQUES «PREVENTION ET GESTION DES RISQUES LIÉS A L EAU ET AUX ALIMENTS POUR LA SANTE HUMAINE» A l attention des professeurs de SVT, Physique- Chimie et Histoire Géographie. Ecocène

Plus en détail

«Jardiner au naturel; ça coule de source» La mise en place sur le bassin versant de l Arc Lundi 6 octobre 2014

«Jardiner au naturel; ça coule de source» La mise en place sur le bassin versant de l Arc Lundi 6 octobre 2014 «Jardiner au naturel; ça coule de source» La mise en place sur le bassin versant de l Arc Lundi 6 octobre 2014 Sommaire - Présentation du bassin de l Arc - Contexte sur le bassin de l Arc : une pollution

Plus en détail

Les pesticides : état des lieux

Les pesticides : état des lieux Les différents pesticides Les pesticides : état des lieux > Herbicides : "mauvaises herbes" > Fongicides : champignons, maladies virales et bactériennes > Insecticides : insectes > Corvicides : oiseaux

Plus en détail

Désherber autrement dans le Grand Lyon

Désherber autrement dans le Grand Lyon Désherber autrement dans le Grand Lyon Mauvaises herbes? Et si l'herbe n'était ni mauvaise, ni sale? Pourquoi desherber? Quand on évoque les mauvaises herbes, pas besoin d être botaniste pour imaginer

Plus en détail

Conseil général de Seine-et-Marne

Conseil général de Seine-et-Marne Conseil général de Seine-et-Marne Hôtel du Département 77010 Melun Cedex www.seine-et-marne.fr http://eau.seine-et-marne.fr AQUI Brie Association de l Aquifère des calcaires de Champigny en Brie 2 avenue

Plus en détail

www.elephant-vert.com 1

www.elephant-vert.com 1 www.elephant-vert.com 1 L AGRICULTURE FACE À DES DÉFIS INÉDITS 3 L Afrique au cœur d un carrefour stratégique 1. 2. 3. 4. 5. Défi sanitaire: 1 Africain sur 4 souffre encore de malnutrition. Dans les pays

Plus en détail

«La ville jardin» Grande-Synthe (Nord)

«La ville jardin» Grande-Synthe (Nord) Valorisation des patrimoines bâti et naturel > Gestion différenciée des espaces verts Zones naturelles en périphérie de la ville : la gestion consiste en un fauchage une à deux fois par an avec enlèvement

Plus en détail

Association des. Objectifs. convivialité, réunir les habitants autour du jardinage. action sociale, action environnementale,

Association des. Objectifs. convivialité, réunir les habitants autour du jardinage. action sociale, action environnementale, Objectifs Association des convivialité, réunir les habitants autour du jardinage action sociale, création de jardins familiaux action environnementale, promouvoir un jardinage respectueux de l environnement

Plus en détail

Salon. Un événement organisé par : Partenaires de la Charte Régionale :

Salon. Un événement organisé par : Partenaires de la Charte Régionale : Salon Un événement organisé par : Partenaires de la Charte Régionale : La loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte interdit à partir du 1er janvier 2017 l utilisation des produits

Plus en détail

MARTIN Bertrand 1,2, GUTLEBEN Caroline 2, COLSON François 2

MARTIN Bertrand 1,2, GUTLEBEN Caroline 2, COLSON François 2 Aménagement et gestion des espaces verts pour produire, sous contraintes réglementaires, des bouquets de services écosystémiques : Témoignage de la ville de Rennes MARTIN Bertrand 1,2, GUTLEBEN Caroline

Plus en détail

Cap France et le label Chouette Nature. Le label, une solution au développement durable du tourisme?

Cap France et le label Chouette Nature. Le label, une solution au développement durable du tourisme? Cap France et le label Chouette Nature Le label, une solution au développement durable du tourisme? Historique de Cap France En 1949, naît la Fédération des Maisons Familiales regroupant des structures

Plus en détail

Gestion différenciée des espaces verts :

Gestion différenciée des espaces verts : Gestion différenciée des espaces verts : Une démarche environnementale et paysagère à coût maîtrisé pour les entreprises et parcs d activités www.econetwork.eu Sommaire de la présentation 1. Gestion traditionnelle

Plus en détail

Pesticides Mode d emploi. Protéger les végétaux, garantir la sécurité des utilisateurs et des consommateurs, préserver l environnement

Pesticides Mode d emploi. Protéger les végétaux, garantir la sécurité des utilisateurs et des consommateurs, préserver l environnement Pesticides Mode d emploi Protéger les végétaux, garantir la sécurité des utilisateurs et des consommateurs, préserver l environnement Que l on soit jardinier amateur, professionnel des espaces verts ou

Plus en détail

Protection des abeilles et des insectes pollinisateurs

Protection des abeilles et des insectes pollinisateurs Protection des abeilles et des insectes pollinisateurs Des alliées pour nos cultures La pollinisation améliore quantité et qualité des récoltes, Elle concerne 70% des espèces cultivées pour la consommation

Plus en détail

ATELIER 2 : Lutte contre l effet de serre. Habitat - logement

ATELIER 2 : Lutte contre l effet de serre. Habitat - logement Compte rendu de la deuxième réunion de travail - 3 octobre 2012 L atelier se déroule dans la salle du conseil municipal ATELIER 2 : Lutte contre l effet de serre Habitat - logement Madame Salfati, adjointe

Plus en détail

Plan d Action Territorial «Hers-Mort/ Girou»

Plan d Action Territorial «Hers-Mort/ Girou» Plan d Action Territorial «Hers-Mort/ Girou» Journée Arbres, Eau et Cours d eau 26 avril 2012 Aurin Avec le concours financier de Présentation de la zone d étude Superficie : 1555 km² Population : 250

Plus en détail

Plan de désherbage, plan de gestion différenciée : objectifs et mise en œuvre concrète, quelles sont les actions à mettre en place par les communes?

Plan de désherbage, plan de gestion différenciée : objectifs et mise en œuvre concrète, quelles sont les actions à mettre en place par les communes? 11 décembre Arles Plan de désherbage, plan de gestion différenciée : objectifs et mise en œuvre concrète, quelles sont les actions à mettre en place par les communes? Claire LAFON Benoit DUPUY Introduction

Plus en détail

La Direction des Espaces Verts et de l Environnement (DEVE) de la ville de Paris

La Direction des Espaces Verts et de l Environnement (DEVE) de la ville de Paris Direction des Espaces Verts et de l Environnement La réduction d usage en ville, exemple d une grande ville en gestion alternative économe en pesticide : La Direction des Espaces Verts et de l Environnement

Plus en détail

Le groupe Andermatt. s investit depuis 1988 dans le domaine de la protection biologique des plantes et pour une exploitation durable de la nature

Le groupe Andermatt. s investit depuis 1988 dans le domaine de la protection biologique des plantes et pour une exploitation durable de la nature Le groupe Andermatt s investit depuis 1988 dans le domaine de la protection biologique des plantes et pour une exploitation durable de la nature La Nature répond à de multiples règles fascinantes Dans

Plus en détail

Le Plan d Action Territorial de la nappe alluviale du gave de Pau

Le Plan d Action Territorial de la nappe alluviale du gave de Pau Le Plan d Action Territorial de la nappe alluviale du gave de Pau Plan d Action Territorial www.pat-gavedepau.fr Un programme d action pour lutter contre la pollution diffuse de l eau de la nappe alluviale

Plus en détail

Action 14 : Recenser et valoriser le patrimoine naturel

Action 14 : Recenser et valoriser le patrimoine naturel Objectif 3.1 Renforcer la connaissance du patrimoine naturel et historique pour mieux le protéger, le valoriser et faire de la pédagogie sur les richesses communales Pilote de l'action Direction des Affaires

Plus en détail

La réglementation liée aux produits phytosanitaires en ZNA

La réglementation liée aux produits phytosanitaires en ZNA Un contexte en constante évolution La réglementation liée aux produits phytosanitaires en ZNA Pauline Bodin, chargée de mission Ecophyto ZNA Direction régionale et interdépartementale de l alimentation,

Plus en détail

Vers une gestion durable et respectueuse de l environnement des espaces verts communaux

Vers une gestion durable et respectueuse de l environnement des espaces verts communaux Date :23 Octobre 2012 Intervenant : Christian Aubrée - Direction des Jardins Ville de Rennes Vers une gestion durable et respectueuse de l environnement des espaces verts communaux Les pratiques de la

Plus en détail

Un service indispensable à une politique énergétique maîtrisée

Un service indispensable à une politique énergétique maîtrisée Un service indispensable à une politique énergétique maîtrisée Maîtriser l énergie est un enjeu majeur pour nos territoires. Face à des réglementations encore plus strictes, à une augmentation sans cesse

Plus en détail

Bilan de l action 2013-2014

Bilan de l action 2013-2014 Bailleurs sociaux - entretien des espaces ouverts au public Opération de soutien technique des bailleurs sociaux de la région Auvergne sur l amélioration et la réduction de leur utilisation de produits

Plus en détail

II - Définition et objectifs

II - Définition et objectifs CAHIER DES CHARGES TYPE D ELABORATION D UN PLAN DE GESTION DIFFERENCIEE DES ESPACES PUBLICS OU D UNE DEMARCHE «OBJECTIF ZERO PESTICIDE» A L ECHELLE D UNE COMMUNE ou GROUPEMENT DE COMMUNES NOVEMBRE 2014

Plus en détail

2. Identification de l'organisme de formation : Adresse BP 7

2. Identification de l'organisme de formation : Adresse BP 7 Comité VIVEA sollicité : D042 Réf. interne : D042/2010/1012 - Attention dossier non encore envoyé à Vivea 1. Titre de l'action de formation : certiphyto 2. Identification de l'organisme de formation :

Plus en détail

environnementale pourlasanté environnementale

environnementale pourlasanté environnementale formations pourlasanté Modules 3 Qualité de l air Qualité de l eau Urbanisme durable et santé pourlasanté Pour renforcer les connaissances des professionnels et leur permettre de devenir des intervenants

Plus en détail

Actualités Ecophyto Franche-Comté

Actualités Ecophyto Franche-Comté Actualités Ecophyto Franche-Comté Lettre de liaison n 7 novembre 2012 Zones non agricoles Les agriculteurs ne sont pas les seuls concernés par l objectif général de baisse de l utilisation de pesticides

Plus en détail

La gestion BRAIVES différenciée à Braives : CIMETIERES SANS PESTICIDE Cimetière sans pesticide

La gestion BRAIVES différenciée à Braives : CIMETIERES SANS PESTICIDE Cimetière sans pesticide La gestion BRAIVES différenciée : à Braives : CIMETIERES SANS PESTICIDE Cimetière sans pesticide formation UVCW-Cimetières sans pesticide-30 avril 2015 Cimetières sans pesticide 1. Présentation de la Commune

Plus en détail

Synthèse du Programme Local de Prévention des Déchets de Chartres Métropole

Synthèse du Programme Local de Prévention des Déchets de Chartres Métropole Synthèse du Programme Local de Prévention des Déchets de Chartres Métropole Il n y a pas de petits gestes, si nous sommes 125 000 à les faire! PRÉAMBULE "La prévention de la production de déchets est l

Plus en détail

Enseigner le développement durable

Enseigner le développement durable Les enjeux Enseigner le développement durable Catalogue de nos outils pédagogiques Édition : octobre 2014 DES RESSOURCES PÉDAGOGIQUES pour les enseignants, animateurs de centres de loisirs et associations.

Plus en détail

TRAVAIL de l OCDE sur les pesticides et la lutte durable contre les ravageurs. Vision stratégique

TRAVAIL de l OCDE sur les pesticides et la lutte durable contre les ravageurs. Vision stratégique TRAVAIL de l OCDE sur les pesticides et la lutte durable contre les ravageurs Une approche coopérative globale de la réglementation des pesticides agricoles et de la lutte contre les ravageurs compatible

Plus en détail

Gestion des plantes envahissantes. Commune de Lausanne

Gestion des plantes envahissantes. Commune de Lausanne Gestion des plantes envahissantes Commune de Lausanne Service des Parcs et Domaines Sophie Dunand Martin, Répondante EED Forum ARPEA 26 juin 2014 Contexte lausannois Environ 4000 ha 140000 habitants 1

Plus en détail

Séminaire LCSQA "Épisodes de pollution et mesures d urgence"

Séminaire LCSQA Épisodes de pollution et mesures d urgence Séminaire LCSQA "Épisodes de pollution et mesures d urgence" Jeudi 22 mai 2014 Messages sanitaires Marie FIORI (chargée du dossier Qualité de l air extérieur) Sous-direction de la Prévention des risques

Plus en détail

Journées Des animateurs territoriaux d Ile de France. 22 & 23 novembre 2010, Paris

Journées Des animateurs territoriaux d Ile de France. 22 & 23 novembre 2010, Paris Journées Des animateurs territoriaux d Ile de France Coorganisées par la région Ile de France et l Agence de l eau Seine Normandie Journées des animateurs territoriaux d Ile de France Les CONTRATS avec

Plus en détail

Fiche conseil pour la matière active : Diméthoate (insecticide) Famille : organophosphorés Version du 20 septembre 2013

Fiche conseil pour la matière active : Diméthoate (insecticide) Famille : organophosphorés Version du 20 septembre 2013 Réseau National des Chambres d Agriculture du Niger Fiche conseil pour la matière active : Diméthoate (insecticide) Famille : organophosphorés Version du 20 septembre 2013 Rédaction équipe technique RECA

Plus en détail

Programme d économies d eau 2009-2012

Programme d économies d eau 2009-2012 Programme d économies d eau 2009-2012 Ville de Rennes L eau potable sur le bassin rennais Le Syndicat Mixte de Production d eau potable du Bassin Rennais (SMPBR) a les compétences suivantes : Production

Plus en détail

ATELIERS DU DEVELOPPEMENT DURABLE

ATELIERS DU DEVELOPPEMENT DURABLE ATELIERS DU DEVELOPPEMENT DURABLE THEME : LE JARDINAGE ECOLOGIQUE Mercredi 17 octobre 2012 Salle Faro 20h30 Contact Catherine LAFEUILLE, directrice de l Agenda 21 local Mairie de Massy 1, av. du Général

Plus en détail

5 ème forum régional «votre commune sans pesticides»

5 ème forum régional «votre commune sans pesticides» 5 ème forum régional «votre commune sans pesticides» Textes réglementaires relatifs à l utilisation des produits phytosanitaires Règlement européen 1107/2009 du 21 octobre 2009 -Concerne la mise sur le

Plus en détail

Bienvenue dans mon jardin en Bretagne 13 & 14 juin 2015. Dossier de presse

Bienvenue dans mon jardin en Bretagne 13 & 14 juin 2015. Dossier de presse Bienvenue dans mon jardin en Bretagne 13 & 14 juin 2015 Dossier de presse Sommaire CONTEXTE CONTEXTE - 2 Historique Les porteurs de l opération en Bretagne Le soutien financier OBJECTIFS - 6 Sensibiliser

Plus en détail

Orléans Le 24 janvier 2013

Orléans Le 24 janvier 2013 1 * La genèse du projet / Eléments du contexte * Le cadre européen (Directive 209/128/CE) * La déclinaison nationale : le plan Ecophyto * Présentation du portail ECOPHYTOPIC * ECOPHYTOPIC : Présentation

Plus en détail

LOI de santé 2015 Enjeux et perspectives pour la filière viti-vinicole

LOI de santé 2015 Enjeux et perspectives pour la filière viti-vinicole - LOI de santé 2015 Enjeux et perspectives pour la filière viti-vinicole QUELQUES REPÈRES La poids socio-économique de la filière viti-vinicole 500 000 emplois directs et indirects 87 000 exploitations

Plus en détail

Bulletin de Santé du Végétal (BSV) en Aquitaine : Résultats de l enquête de satisfaction GRANDES CULTURES

Bulletin de Santé du Végétal (BSV) en Aquitaine : Résultats de l enquête de satisfaction GRANDES CULTURES Bulletin de Santé du Végétal (BSV) en Aquitaine : Résultats de l enquête de satisfaction GRANDES CULTURES -1- Rappel dispositif BSV Dispositif cadré par la circulaire du 4 mars 2009 et complété par notes

Plus en détail

Vers une région sans pesticide, nos collectivités s engagent. Un dispositif, vous est proposé en région Provence Alpes Côte d Azur

Vers une région sans pesticide, nos collectivités s engagent. Un dispositif, vous est proposé en région Provence Alpes Côte d Azur Vers une région sans pesticide, nos collectivités s engagent Un dispositif, vous est proposé en région Provence Alpes Côte d Azur Un engagement politique : une charte régionale Valoriser l engagement des

Plus en détail

CERTIPHYTO. Inscription au 04.66.04.50.18

CERTIPHYTO. Inscription au 04.66.04.50.18 CERTIPHYTO Inscription au 04.66.04.50.18 CERTIPHYTO : COMMENT CA MARCHE? POURQUOI? Une obligation réglementaire Directive européenne traduite en droit français via le «Grenelle 2» + Plan ECOPHYTO 2018

Plus en détail

Du naturel dans nos espaces publics

Du naturel dans nos espaces publics Du naturel dans nos espaces publics Mémento pratique sur la gestion différenciée Les Actions Environnementales Du naturel dans nos espaces publics 2-3 Avant-propos L a préservation de la qualité de l eau

Plus en détail

Bureau élus Lundi 23 mai 2016

Bureau élus Lundi 23 mai 2016 Bureau élus Lundi 23 mai 2016 PRESENTATION DE LA DEMARCHE ZERO PHYTO CONTEXTE, REGLEMENTATION ET CHARTE D ENGAGEMENT Intervention Aurélien Transon, SABA L ACTION A21 DE FUVEAU «Gérer les espaces verts

Plus en détail

J adhère. au naturel. Des ateliers de jardinage gratuits. catalogue. Des rencontres, visites, événements. Un catalogue produits jardin.

J adhère. au naturel. Des ateliers de jardinage gratuits. catalogue. Des rencontres, visites, événements. Un catalogue produits jardin. Les avantages de votre carte Club Jardiniers de France Notre imprimeur agit pour l environnement Des ateliers de jardinage gratuits Des rencontres, visites, événements AVANTAGES CLUB Frais de port = sur

Plus en détail

Campagne de communication

Campagne de communication ACTIONS DE COMMUNICATION - PROTECTION DE CAPTAGES Journée des Campagne de communication 1. Contexte 2. Contenu de la campagne Syndicat mixte de production d eau potable de la région de Caen Territoire

Plus en détail

CONVENTION D ENGAGEMENT VOLONTAIRE EN FAVEUR DE LA LUTTE CONTRE LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE PAR LES DISTRIBUTEURS DU SECTEUR ALIMENTAIRE

CONVENTION D ENGAGEMENT VOLONTAIRE EN FAVEUR DE LA LUTTE CONTRE LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE PAR LES DISTRIBUTEURS DU SECTEUR ALIMENTAIRE CONVENTION D ENGAGEMENT VOLONTAIRE EN FAVEUR DE LA LUTTE CONTRE LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE PAR LES DISTRIBUTEURS DU SECTEUR ALIMENTAIRE ENTRE LA MINISTRE DE L ÉCOLOGIE, DU DEVELOPPEMENT DURABLE ET DE L

Plus en détail

Forum citoyen 28 septembre. La nature en Ville

Forum citoyen 28 septembre. La nature en Ville Forum citoyen 28 septembre La nature en Ville Forêt d Orléans Loire Loiret Sologne Orléans: Une ville inscrite dans un environnement remarquable Les espaces verts gérés par la Ville 9,4 % du territoire

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES TYPE D ELABORATION D UN PLAN GESTION DIFFERENCIEE A L ECHELLE D UNE COMMUNE. Contexte régional

CAHIER DES CHARGES TYPE D ELABORATION D UN PLAN GESTION DIFFERENCIEE A L ECHELLE D UNE COMMUNE. Contexte régional CAHIER DES CHARGES TYPE D ELABORATION D UN PLAN GESTION DIFFERENCIEE A L ECHELLE D UNE COMMUNE Contexte régional La Région Nord Pas de Calais est l une des régions françaises les plus artificialisées (14%

Plus en détail

«Entretenir durablement ses arbustes et son patrimoine arboré»

«Entretenir durablement ses arbustes et son patrimoine arboré» «Entretenir durablement ses arbustes et son patrimoine arboré» Calendrier de taille : Pour les arbustes à floraison printanière : Taille juste après la floraison. Pour les arbustes à floraison estivale

Plus en détail

Appropriation et mise en œuvre du plan cancer par les villes-santé de l OMS.

Appropriation et mise en œuvre du plan cancer par les villes-santé de l OMS. Appropriation et mise en œuvre du plan cancer par les villes-santé de l OMS. Francine MORAT-VUONG Boulogne-Billancourt Vice-présidente du réseau français des villes santé de l OMS. LES VILLES S IMPLIQUENT

Plus en détail

RESUME DU PLAN REGIONAL POUR LA QUALITE DE L AIR

RESUME DU PLAN REGIONAL POUR LA QUALITE DE L AIR RESUME DU PLAN REGIONAL POUR LA QUALITE DE L AIR Février 2010 1. CONTEXTE La Loi sur l Air et l Utilisation Rationnelle de l Energie (LAURE) n 96-1236 du 30 décembre 1996 et son décret d application du

Plus en détail

pendant le traitement,

pendant le traitement, 19 Pendant le traitement OBJECTIF Connaître et appliquer la réglementation et les bonnes pratiques phytosanitaires lors de l application du traitement afin d éviter des pollutions environnementales et

Plus en détail

LE CONTRAT DE BAIE DE LA RADE DE TOULON et DE SON BASSIN VERSANT

LE CONTRAT DE BAIE DE LA RADE DE TOULON et DE SON BASSIN VERSANT LE CONTRAT DE BAIE DE LA RADE DE TOULON et DE SON BASSIN VERSANT La rade de Toulon Toulon St Mandrier /Mer vue depuis le balcon La Seyne / naturel du mont Mer Faron. «Perle bleue méditerranéenne enchâssée

Plus en détail

Parcours vers la conversion : Découvrir l outil VISA pour le bio. Une initiative des

Parcours vers la conversion : Découvrir l outil VISA pour le bio. Une initiative des Parcours vers la conversion : Découvrir l outil VISA pour le bio Parcours vers la conversion : Découvrir l outil VISA pour le bio Animateur : Sylvie Dulenc - Chambre d agriculture de l Hérault Intervenants

Plus en détail

Etude sur les cadres règlementaires et leur efficacité à encourager les entreprises à améliorer leur efficacité énergétique et sur les mesures

Etude sur les cadres règlementaires et leur efficacité à encourager les entreprises à améliorer leur efficacité énergétique et sur les mesures Etude sur les cadres règlementaires et leur efficacité à encourager les entreprises à améliorer leur efficacité énergétique et sur les mesures complémentaires nécessaires Synthèse Avril 2015 Pourquoi

Plus en détail

Ruissellement pluvial et aménagement stratégie de gestion pour lutter contre les risques d inondation et de pollution

Ruissellement pluvial et aménagement stratégie de gestion pour lutter contre les risques d inondation et de pollution Ruissellement pluvial et aménagement stratégie de gestion pour lutter contre les risques d inondation et de pollution Elodie BRELOT Directeur du GRAIE Groupe de Recherche Rhône-Alpes sur les Infrastructures

Plus en détail

Appel à projets n 3 : Communication ECOPHYTO Guyane. Année 2015. Date limite de réponse : 30 avril 2015. Montant de l'enveloppe régionale : 32 980

Appel à projets n 3 : Communication ECOPHYTO Guyane. Année 2015. Date limite de réponse : 30 avril 2015. Montant de l'enveloppe régionale : 32 980 Appel à projets n 3 : Communication ECOPHYTO Guyane Année 2015 Date limite de réponse : 30 avril 2015 Montant de l'enveloppe régionale : 32 980 ECOPHYTO Appel à projets n 3 Communication 2015 1/8 CONTEXTE

Plus en détail

environnementale pourlasanté environnementale

environnementale pourlasanté environnementale formations pourlasanté Modules 3 Qualité de l air Qualité de l eau Urbanisme durable et santé pourlasanté Pour renforcer les connaissances des professionnels et leur permettre de devenir des intervenants

Plus en détail

Charte. Relative à la prévention des conduites à risque liées à la consommation d alcool chez les étudiant(e)s en Picardie

Charte. Relative à la prévention des conduites à risque liées à la consommation d alcool chez les étudiant(e)s en Picardie Charte Relative à la prévention des conduites à risque liées à la consommation d alcool chez les étudiant(e)s en Picardie La consommation excessive d alcool et les conduites à risque associées sont des

Plus en détail

«Défi Copro à Energie positive» Appel à candidature

«Défi Copro à Energie positive» Appel à candidature «République Française Ville de Saint-Cloud Développement durable «Défi Copro à Energie positive» Appel à candidature 1. Contexte et enjeux Avec 44% du bilan énergétique, le secteur du bâtiment est le plus

Plus en détail

12C Le désherbage thermique

12C Le désherbage thermique E - Lutter contres les indésirables : quels outils? 12C Le désherbage thermique OBJECTIF Connaître les techniques de désherbage thermique alternatives au désherbage chimique. + Fonctionnement par choc

Plus en détail

Devrait-on plutôt promulguer une loi empêchant l utilisation des pesticides dans toute la communauté?

Devrait-on plutôt promulguer une loi empêchant l utilisation des pesticides dans toute la communauté? Activité 11 Débat communautaire Niveau : 6 e année Matières scolaires : sciences, français Objectifs de l ERE : la prise de conscience, les connaissances, l état d esprit. Objectifs : Utiliser un logiciel

Plus en détail

Dispositif «Eté propre 2006» La propreté, c est l affaire de tous

Dispositif «Eté propre 2006» La propreté, c est l affaire de tous Dispositif «Eté propre 2006» La propreté, c est l affaire de tous 1 Sommaire Etat des lieux..page 3 Historique Objectifs de l équipe municipale Dispositif «Eté propre 2006»..page 4 Les moyens mis en place

Plus en détail

Indications de contenus, commentaires, recommandations pédagogiques,

Indications de contenus, commentaires, recommandations pédagogiques, Document d accompagnement du référentiel de formation Inspection de l'enseignement Agricole Diplôme : Certificat d'aptitude Professionnelle agricole «Jardinier paysagiste» Module : MP4- Travaux d'entretiens

Plus en détail

L ELABORATION D UN PLAN DE DESHERBAGE COMMUNAL POUR LA VILLE DE LA GRAND'CROIX 42320

L ELABORATION D UN PLAN DE DESHERBAGE COMMUNAL POUR LA VILLE DE LA GRAND'CROIX 42320 VILLE DE LA GRAND CROIX 2, rue Jean Jaurès 42320 LA GRAND'CROIX Tél : 04.77.73.22.43 Fax : 04.77.73.41.20 Mail : mairie-de-grand-croix@wanadoo.fr Site web : www.lagrandcroix.fr La Mairie de LA GRAND CROIX

Plus en détail

En continuité avec ses actions en faveur du développement durable, Caen la mer met en oeuvre une campagne de sensibilisation du public.

En continuité avec ses actions en faveur du développement durable, Caen la mer met en oeuvre une campagne de sensibilisation du public. 30/03/2007 Semaine du développement durable 2007 Préservation de la biodiversité et participation au programme Papillons & Jardin Signature d un partenariat avec Noé Conservation Dossier de presse Dans

Plus en détail

Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr

Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr Fiche E8 Démarche d'exemplarité des agents, services et communes COMMUNAUTE URBAINE DE STRASBOURG Monographie complète Communauté Urbaine de

Plus en détail

Journée de lancement 0 pesticides en PACA Réunion du 2 mai 2013

Journée de lancement 0 pesticides en PACA Réunion du 2 mai 2013 Journée de lancement 0 pesticides en PACA Réunion du 2 mai 2013 Les pesticides une question de santé publique. Etat des lieux sur l eau destinée à la consommation humaine Préparé par Hervé TERRIEN, Direction

Plus en détail

L AGENDA 21 CHU DE BREST

L AGENDA 21 CHU DE BREST L AGENDA 21 CHU DE BREST Une démarche stratégique : pour quels objectifs? comment et avec qui? pour quels résultats? LE CONTEXTE NATIONAL Une démarche hospitalière brestoise qui respecte : L engagement

Plus en détail

Eau, gestion et valorisation

Eau, gestion et valorisation Eau, gestion et valorisation plantasion Vision d une ville verte par une école du paysage Florian BURKHARD Johanna VOIBLET Année académique 2015-2016 Organisé par Eric Amos, Christian Betti & Sonia Rosello

Plus en détail

Séminaire Arceau. Enjeux de l eau en île-defrance, avec en perspective. le Grand Paris. Intervenant. Service Date

Séminaire Arceau. Enjeux de l eau en île-defrance, avec en perspective. le Grand Paris. Intervenant. Service Date Séminaire Arceau Enjeux de l eau en île-defrance, avec en perspective Intervenant le Grand Paris Service Date Direction Régionale et Interdépartementale de l'environnement et de l'énergie d'île-de-france

Plus en détail