Mécanique & Industries 3 (2002) Nantes, France b SNECMA Moteurs, Centre de Villaroche, Moissy-Cramayel, France

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Mécanique & Industries 3 (2002) 147 152. 44321 Nantes, France b SNECMA Moteurs, Centre de Villaroche, 77750 Moissy-Cramayel, France"

Transcription

1 Mécanique & Industries 3 (2002) État de l art sur l accessibilité et l étude de l ergonomie en réalité virtuelle Accessibility and ergonomics study with virtual reality, a state of the art Patrick Chedmail a, Bruno Maille b,, Edouard Ramstein b a IRCCyN (UMR n 6597, École Centrale de Nantes, Université de Nantes, École des mines de Nantes, CNRS), École Centrale de Nantes, 1, rue de la Noë, Nantes, France b SNECMA Moteurs, Centre de Villaroche, Moissy-Cramayel, France Reçu le 15 novembre 2001; accepté le 7 décembre 2001 Résumé Le développement de l utilisation de la maquette numérique et de la réalité virtuelle dans l industrie s accompagne de l émergence et du développement d outils permettant la validation de la conception sans avoir recours à la maquette physique. Dans cet article, nous nous intéressons plus particulièrement à la validation, à l aide de la réalité virtuelle, de la montabilité et de la maintenabilité des éléments d un ensemble mécanique et à l étude de l ergonomie de ces opérations d un point de vue du monteur ou du mécanicien réalisant la tâche. Nous comparons les différentes méthodes permettant de réaliser cette validation, d une part la simulation de la tâche à l aide d un mannequin, et d autre part la manipulation directe par immersion en réalité virtuelle. Notre conclusion est qu actuellement, pour valider l accessibilité d éléments mécaniques et l ergonomie d une tâche, il est judicieux d utiliser une approche par mannequin virtuel pourvu de comportements Éditions scientifiques et médicales Elsevier SAS. All rights reserved. Abstract The development and the use of DMU (Digital Mock-Up) and virtual reality in industry enhance the design of new tools for testing and validating virtual prototypes. This paper deals with the problem of mountability and maintenability analysis of parts in encumbered environments by virtual human operators (namely, manikins). This analysis is performed in relation with some ergonomic constraints from the operator point of view. There exist two main methods for performing such task. The first one consists in immersing the designer in the virtual world of the mechanical system; the second one takes advantage of a semi-automatic approach where the manikins are controlled through a predefined kinematical and ergonomic behaviour. We propose a comparison of these two methods Éditions scientifiques et médicales Elsevier SAS. All rights reserved. Mots-clés : Accessibilité ; Réalité virtuelle ; Ergonomie ; Immersion ; Collaboration Keywords: Accessibility; Virtual reality; Ergonomics; Immersion; Collaboration 1. Introduction L utilisation croissante de la conception assistée par ordinateur (CAO) et plus généralement de la maquette numérique dans l industrie renforce le développement des outils informatiques permettant de valider la conception à partir de modèles numériques. Le principal avantage * Correspondance et tirés à part. Adresses (P. Chedmail), (B. Maille), (E. Ramstein). de l utilisation de ces outils est la possibilité de limiter l utilisation de maquettes physiques, dont la fabrication est particulièrement onéreuse et qui a le grand inconvénient d augmenter de manière importante la durée du cycle de conception [1,2] et son coût [3]. Dans cet article, nous nous intéressons à la validation, à l aide de la réalité virtuelle, de la montabilité et de la maintenabilité des éléments d un ensemble, et à l étude de l ergonomie de ces opérations d un point de vue du monteur ou du mécanicien réalisant cette tâche. La pertinence industrielle de cette question est aujourd hui indéniable en relation avec les gains de productivité qui lui sont associés [4] /02/$ see front matter 2002 Éditions scientifiques et médicales Elsevier SAS. All rights reserved. PII: S (02)01151-X

2 148 P. Chedmail et al. / Mécanique & Industries 3 (2002) Nous ferons d abord un rapide état de l art de la génération de trajectoire d objet exempte de collision, qui est une première vérification de la montabilité ou de la maintenabilité. Cependant, cette approche n assurant pas la montabilité ou la maintenabilité de l élément considéré par un opérateur (problème d accessibilité de l opérateur), nous nous intéresserons ensuite aux différentes approches utilisées pour résoudre ce problème. La première consiste à utiliser un mannequin virtuel et à lui faire réaliser la tâche à étudier, la deuxième à immerger un opérateur dans l environnement virtuel représentant les modèles de la tâche à étudier et à lui faire réaliser la tâche en liant ses mouvements à ceux d un mannequin virtuel. Fig. 1. Action séquentielle d un opérateur et d algorithmes. 2. La génération de trajectoire d un objet La première vérification de tâches de montage ou de maintenance à l aide de la maquette numérique consiste à vérifier que les pièces considérées par l opération peuvent être extraites ou montées sans collision. Il s agit d un problème classique de génération de trajectoire. Les différentes approches sont décrites ci-dessous La génération de trajectoire par manipulation directe L opérateur manipule l objet considéré à l aide de la souris, d un tableau de boutons sur le logiciel ou d un périphérique de manipulation dans l espace comme une SpaceMouse (Logitech), une SpaceBall (Spacetec) ou des gants munis de capteurs de position (Virtual Technologies) comme dans [2]. Les collisions sont alors détectées lors des déplacements et sont signalées par un changement de couleur de l objet manipulé et parfois par un signal sonore. Cette approche, la plus couramment utilisée, a pour avantage sa simplicité et sa rapidité de mise en œuvre, mais pour inconvénient principal le fait que les collisions ne soient pas évitées mais seulement signalées, ce qui rend la génération de trajectoire dans un environnement très encombré très laborieuse Génération de trajectoire automatique Pour la génération de trajectoire automatique, différentes méthodes sont utilisées : des méthodes utilisant une perception locale de l environnement [5], rapides mais dont l inconvénient principal est le risque de bloquer sur un minimum local, et des méthodes utilisant une perception globale de l environnement [6 8] qui mènent toujours à une solution si elle existe, mais dont la vitesse de calcul peut s avérer rédhibitoire pour des environnements très encombrés. Des méthodes mixtes sont aussi développées [9] La génération de trajectoire assistée En combinant les deux approches locales et globales décrites ci-dessus, il est possible d éviter un certain nombre Fig. 2. Action simultanée d un opérateur et d algorithmes. d inconvénients de chacune de ces méthodes, tout en en combinant les avantages. Dans l approche présentée par Hwang [10], l opérateur définit un certain nombre de cibles intermédiaires qu il juge nécessaires, puis un outil de génération de trajectoire automatique relie ces cibles à l aide d un algorithme utilisant une approche locale. Cette approche combine une approche globale (vision globale de l opérateur qui place des cibles intermédiaires) et locale (génération de trajectoire entre ces cibles intermédiaires) de façon séquentielle (Fig. 1). L utilisation du système multi-agent défini par Chedmail et al. [11] peut se faire de deux façons, en modifiant les taux d activité des différents agents : une manipulation directe avec assistance par des algorithmes (agents attraction et glisseur) qui permettent à l objet d avoir une tendance à aller vers le point d arrivée tout en évitant les collisions en glissant sur l environnement, ou une génération de trajectoire automatique (agents attraction et glisseur) autorisant une action ponctuelle de l opérateur pour favoriser une direction ou éviter un minimum local. Dans ces deux cas d utilisation, cette approche combine une approche locale (évitement de collision par glissement) et globale (vision globale de l opérateur) en parallèle (Fig. 2). Dans le cas de la manipulation directe avec retour d effort [12], l opérateur manipule l objet à l aide d un bras articulé pourvu d articulations actives comme le Phantom (SensAble). Des algorithmes de détection de collision permettent alors le calcul des efforts à appliquer aux articulations actives du bras articulé en cas de contact entre l objet manipulé et l environnement, de façon à empêcher l utilisateur de faire rentrer l objet manipulé en collision avec l environnement. Ce cas correspond lui aussi à une intégration en parallèle des contributions de l opérateur et d algorithmes, mais cette fois les algorithmes envoient leurs informations à l opérateur par le biais du retour d effort (Fig. 3).

3 P. Chedmail et al. / Mécanique & Industries 3 (2002) Mannequin en manipulation directe Fig. 3. Action simultanée d un opérateur et d algorithmes dans le cadre du retour d effort Conclusion Cette génération de trajectoire permet de vérifier le passage de l objet dans l environnement en montage ou en démontage. Cependant, elle ne permet pas de vérifier si l opérateur qui manipule l objet peut avoir accès à l objet au cours sa trajectoire, et ne donne aucune notion sur les conditions ergonomiques de cette opération. Nous allons maintenant nous intéresser à l utilisation d un mannequin virtuel pour résoudre ce problème. Deux méthodes sont principalement utilisées pour générer la simulation d une tâche avec un mannequin. La première consiste à programmer la tâche à effectuer, la deuxième consiste à immerger un opérateur dans l environnement virtuel et à lui faire effectuer la tâche en reproduisant ses mouvements. C est l objet des deux chapitres suivants. 3. Simulation a l aide d un mannequin par programmation de la tache Cette approche est couramment utilisée dans les logiciels de réalité virtuelle, de CAO et de CAO en robotique qui permettent la simulation de tâches de maintenance ou de montage à l aide d un mannequin, comme entre autres Mockup de PTC, Jack d EAI, Robcad de Tecnomatix ou Delmia de Dassault Systèmes Étude de l ergonomie Les logiciels de manipulation de mannequin proposent des outils qui permettent une analyse ergonomique à partir des variables articulaires du mannequin et de la masse de l objet transporté. On peut citer entre autres les méthodes RULA [13] et OWAS [14], les équations du NIOSH [15], les équations de Garg [16] et l outil de calcul d efforts 3DSSP [17]. La manipulation directe de mannequin permet de décomposer la tâche à effectuer en opérations élémentaires qui sont programmées en utilisant une interface de simulation. Il s agit alors de décrire chacune de ces tâches élémentaires, en en donnant les conditions, comme par exemple le fait qu il transporte ou non l objet manipulé et si oui de quelle façon (1 ou 2 mains), la cible du regard du mannequin..., puis en définissant le point de départ et d arrivée de l élément manipulé lors de cette tâche élémentaire, qui seront reliés linéairement. Lors de cette génération, les collisions peuvent être signalées et il est possible de modifier la trajectoire de façon à les éviter. Cette modification s effectue le plus souvent manuellement. Ces différentes opérations élémentaires sont ensuite agencées à l aide d un diagramme de Gant, et la simulation peut alors être jouée. C est lors de cette simulation que l on peut analyser et évaluer l ergonomie de la tâche et valider l absence de collisions Mannequin pourvu de comportements Chedmail et Le Roy [18,19] ont défini un système multi-agent qui permet la manipulation d objet avec un mannequin, ces éléments étant pourvus de comportements définis à l aide d agents. La main manipulée du mannequin est attirée par un repère placé sur l objet par action non seulement sur les degrés de liberté internes du mannequin, ce qui est usuellement utilisé par les logiciels de manipulation de mannequin, mais aussi sur la position et l orientation globale du mannequin. Lors du suivi de la trajectoire, d autres comportements sont utilisés, pour, non seulement éviter les collisions par action sur les degrés de liberté internes et externes du mannequin, mais aussi assurer au mannequin une attitude cohérente. Un exemple de trajectoire ainsi obtenue est présenté Fig. 4. L intérêt de cette approche est que lorsqu une trajectoire est trouvée, on est alors certain qu il n y a pas de collision au cours de cette trajectoire. L ergonomie peut alors être étudiée à partir des données articulaires et des efforts calculés à partir de modèles cinématiques Exemples d utilisation L approche par utilisation d un mannequin en manipulation directe est la plus couramment utilisée dans l industrie. On peut citer par exemple l utilisation de Envision de Delmia par Toyota pour étudier la facilité du montage des différentes pièces lors de la conception de certains nouveaux véhicules [20]. Jack est utilisé par l US Air Force pour étudier les forces et faiblesses des différents avions de combats [21]. John Deere utilise aussi ce logiciel pour simuler des montages délicats de pièces avec différentes anthropométries pour valider ou modifier la conception [22].

4 150 P. Chedmail et al. / Mécanique & Industries 3 (2002) (a) (b) (c) Fig. 4. Exemple de génération de trajectoire d objet et de mannequin pourvus de comportements [18]. 4. Approche par manipulation directe par immersion en réalité virtuelle La seconde approche considérée pour étudier l accessibilité d un élément et valider l ergonomie de la tâche associée est la manipulation directe par immersion en réalité virtuelle. Les principales techniques d immersion (immersion visuelle, capture de mouvements, retour d efforts), sont présentées en [23]. Bien qu attractive, la mise en œuvre de chacune de ces techniques est complexe en elle-même Validation de l accessibilité et étude de l ergonomie par immersion et utilisation d un mannequin Cette approche peut être utilisée avec différents logiciels de réalité virtuelle ou de commande de mannequin, comme entre autres Jack (EAI), dv/manikin (PTC), Safework (Dassault Systèmes). L immersion simple d un opérateur qui réaliserait la tâche en immersion sans mannequin ne permettrait pas de valider l accessibilité dans l environnement réel. En effet les collisions entre l environnement et l opérateur ne sont alors pas prises en compte car elles ne peuvent pas être calculées Détection des collisions Le mannequin virtuel représenté dans la scène permet un calcul de collisions entre l opérateur réel et l environnement virtuel. Cependant, cette approche ne permet que la signalisation des collisions. L opérateur n a ainsi pas de retour d informations tactiles sur l environnement, qui lui permettrait de mieux appréhender celui-ci. Ce problème peut être réglé en ajoutant des retours d efforts sur les différents membres ce qui permettrait de bloquer les articulations nécessaires pour éviter la pénétration. Cependant, on est limité pour l instant à des retours d efforts seulement sur quelques articulations (les doigts ou le bras principalement). Ces sys-

5 P. Chedmail et al. / Mécanique & Industries 3 (2002) tèmes sont encore peu répandus, et le temps de calcul de collision est encore trop important pour calculer un retour d effort en temps réel sur tous les membres avec un environnement encombré non simplifié [24] Étude de l ergonomie L immersion d un opérateur dans la scène virtuelle permet une première étude de l ergonomie. En effet, l opérateur peut donner son impression sur les postures qu il adopte au cours de la tâche, et il peut aussi valider l accès visuel à différents éléments. Cependant, un retour d effort sur les différents membres de l opérateur est nécessaire pour permettre une meilleure approche de l ergonomie au niveau de ses sensations et des efforts qu il exerce. Malheureusement, les techniques de retour d effort ne permettent pas encore un retour d effort complet sur l opérateur immergé. Cela dit, un retour d effort complet poserait de gros problèmes de sécurité, comme le souligne Burdea [24]. De plus, certains effets dynamiques ne peuvent être pris en compte à moins d introduire l opérateur dans un simulateur dynamique, ce qui se révèle apriorilourd et complexe. L ajout de capteurs de mouvements sur l opérateur permet de connaître la posture et les mouvements de l opérateur immergé et de commander le mannequin virtuel. Une étude des variables articulaires du mannequin permet alors une quantification du confort de la posture et des efforts devant être exercés grâce aux critères usuels d évaluation de l ergonomie vus au paragraphe 3.1. Cette méthode a par exemple été utilisée par John Deere pour étudier l ergonomie des éléments de la console d une cabine de tracteur avec Virtual Anthropos [25]. 5. Conclusion L immersion totale c est-à-dire aussi bien visuelle que tactile d un opérateur dans l environnement virtuel n est pas réaliste, pour des raisons techniques (temps de calcul, prise en compte des collisions, conflit entre dispositifs d immersion...), mais aussi plus profondément en considérant que le raffinement de l immersion conduit finalement à reconstruire autour de l opérateur un ensemble de dispositifs sensés reproduire le monde réel, comme un double de celui-ci, pour un coût qui tend à se rapprocher de celui de la maquette physique. Cela dit, une telle immersion permettrait une étude très complète de l ergonomie d une tâche, par les appréciations de l opérateur, mais aussi grâce au mannequin virtuel couplé à l opérateur immergé (nécessaire au calcul de collisions). L approche classiquement utilisée dans l industrie consistant à programmer les mouvements d un mannequin virtuel en manipulation directe est intéressante au niveau de l étude des collisions et l étude ergonomique qu elle permet sur le mannequin. Cependant, cette approche est relativement longue à mettre en œuvre, particulièrement lorsque l environnement est encombré. Cela est principalement dû au fait que les collisions ne sont pas automatiquement évitées. L approche multi-agent développée par Chedmail et al. [18] semble être une alternative satisfaisante à ces deux méthodes, par sa rapidité et sa simplicité de mise en œuvre, et par la possibilité de simuler complètement, dans un futur très proche, les comportements de l opérateur. L étude de l ergonomie d une tâche se fera ensuite à partir des données articulaires du mannequin et des charges transportées. Références [1] A. Gomes de Sà, G. Zachmann, Virtual reality as a tool for verification of assembly and maintenance process, Computer & Graphics 23 (3) (June 1999) [2] A. Gomes de Sà, G. Zachmann, Integrating virtual reality for virtual prototyping, in : Proceedings of DETC 98, 1998 ASME Design Engineering Technical Conference, Atlanta, GA, September 13 16, [3] P.A. Chevrin, F. Demouzon, Cost reduction through digital mock-up, in : Proc. of the ASME Turbo Expo Conferences, Stockholm, Sweden, June 2 5, 1998, paper 98-GT-262. [4] A. Shikdar, B. Das, R. Hall, Ergonomics and worker productivity : A study with a repetitive manufacturing task, in : Productivity ergonomics and safety The total package conference, Conrad Jupiters, Gold Coast, [5] O. Khatib, Real time obstacle avoidance for manipulators and mobile robots, International Journal Robotics Research 5 (1) (1986) [6] J.D. Boissonnat, B. Faverjon, J.P. Merlet, Perception et planification, Traité des nouvelles technologies, Série Robotique, Hermès, Paris, France, [7] T. Lozano-Pérez, M.A. Wesley, An algorithm for planning collisionfree paths among polyhedral obstacles, Comm. ACM 22 (10) (1979) [8] P. Tournassoud, Géométrie et intelligence artificielle pour les robots, Hermès, Paris, France, [9] L.E. Kavraki, J.-C. Latombe, R. Motwani, P. Raghavan, Randomized query processing in robot path planning, [10] Y.K. Hwang, K.R. Cho, S. Lee, S.M. Park, S. Kang, Human computer cooperation in interactive motion planning, in : ICAR 97, Monterey, CA, July 7 9, [11] P. Chedmail, T. Damay, C. Le Roy, Réalité virtuelle, maquette numérique du produit, outils de distribution et partage de la conception, Séance plénière, in : Priméca, La Plagne, France, 7 9 avril [12] E. Chen, Six degree-of-freedom haptic system for desktop virtual prototyping applications, in : Colloque Scientifique International, Réalité Virtuelle et prototypage, Laval, France, 3 et 4 juin 1999, pp [13] L. Mcatamney, E.N. Corlette, RULA : a survey method for the investigation of work-related upper limb disorders, Applied Ergonomics 24 (2) (April 1993) [14] O. Karhu, P. Kansi, I. Kuorinka, Correcting working postures in industry : A practical method for analysis, Applied Ergonomics 8 (1977) [15] T.R. Waters, V. Putz-Anderson, A. Garg, Application manual for the revised NIOSH lifting equation, US Department of Health and Human Services, DHHS (NIOSH) Publication N , [16] A. Garg, D.B. Chaffin, G.D. Herin, Prediction of metabolic rates for manual materials handling jobs, American Industrial Hygiene Journal 8 (39) (1978) [17] M. Stevenson, Using the 3-dimensional static strength prediction program, Version 4.0 in the study of a patient lifting task, Ergonomics Australia On-Line 12 (5) (October 1998) [18] P. Chedmail, C. Le Roy, A distributed approach for accessibility and maintainability check with a manikin, in : ASME Design Engineering Technical Conferences, Las Vegas, NV, September 12 15, 1999.

6 152 P. Chedmail et al. / Mécanique & Industries 3 (2002) [19] C. Le Roy, Accessibilité et aptitude au montage, réalité virtuelle et approche multi-agent, Thèse, École Centrale de Nantes, [20] D. Normile, Toyota takes auto assembly digital, Global Design News (October 2000) 60. [21] L. Boyd, Striving to be top gun, Computer Graphics World 21 (9) (September 1998) [22] L. Boyd, Digital factories, Computer Graphics World 21 (5) (May 1998). [23] P. Fuchs, Les interfaces de la réalité virtuelle, in : Interfaces Les journées de Montpellier, [24] G.C. Burdea, Keynote address : The challenge of large-volume haptics, in : VRIC 2000 Proceedings, Virtual Reality International Conference, Laval, France, May 2000, pp [25] J. Deisinger, R. Breining, A. Rößler, J. Höfle, D. Rückert, Immersive ergonomic analyses of console elements in a tractor cabin, in : 4th Immersive Projection technologies Workshop, Ames, IA, June 19 20, 2000.

Journées PERF-RV 14-15 Octobre 2004. B. Arnaldi http://www.perfrv.org

Journées PERF-RV 14-15 Octobre 2004. B. Arnaldi http://www.perfrv.org 1 Journées PERF-RV 14-15 Octobre 2004 B. Arnaldi http://www.perfrv.org Objectifs de PERF-RV Plate-forme exploratoire Début des travaux : février 2001 Fin des travaux : août 2004 La réalité virtuelle, contexte

Plus en détail

LO12. Chap 1 1. 1. Introduction UTC A2006. 1.1 Présentation de l'uv. Bases de l infographie et Images de synthèse. Objectifs

LO12. Chap 1 1. 1. Introduction UTC A2006. 1.1 Présentation de l'uv. Bases de l infographie et Images de synthèse. Objectifs UTC A2006 1. Introduction 1.1 Présentation de l'uv Objectifs Bases de l infographie et Images de synthèse savoir se repérer dans l espace, comprendre les principaux algorithmes d infographie (leur puissance

Plus en détail

CONCEPTION NUMÉRIQUE 3D

CONCEPTION NUMÉRIQUE 3D INGÉNIEUR EN CONCEPTION NUMÉRIQUE 3D - PAR LA VOIE DE L APPRENTISSAGE - INFORMATIQUE & RÉALITÉ VIRTUELLE MAQUETTE NUMÉRIQUE INGÉNIERIE CONCOURANTE SIMULATION Édition du 20/01/10 Le profil du candidat en

Plus en détail

HAPTION. La simulation physique au service du montage et de la maintenance

HAPTION. La simulation physique au service du montage et de la maintenance 1 HAPTION La simulation physique au service du montage et de la maintenance Une approche interactive qui révolutionne la maquette numérique Les industries mécaniques conçoivent chaque jour des produits

Plus en détail

Réalité Virtuelle Immersive pour la conception de postes de travail. Alexandre BOUCHET Responsable R&D

Réalité Virtuelle Immersive pour la conception de postes de travail. Alexandre BOUCHET Responsable R&D Réalité Virtuelle Immersive pour la conception de postes de travail Alexandre BOUCHET Responsable R&D Installé à Laval (Mayenne 53) depuis 1999, CLARTE est : un centre d ingénierie et d expertise en réalité

Plus en détail

PLAN. De la C.A.O. à la Production. Systèmes informatiques d'aide à la conception. I Présentation de la CFAO. I - Présentation de la C.F.A.O.

PLAN. De la C.A.O. à la Production. Systèmes informatiques d'aide à la conception. I Présentation de la CFAO. I - Présentation de la C.F.A.O. PLAN De la C.A.O. à la Production I - Présentation de la C.F.A.O. II - Modélisation géométrique III - La F.A.O. : principes IV - Lancer une production sur m.o.c.n. I Présentation de la CFAO d aide à la

Plus en détail

UN MANNEQUIN «PHYSIQUE» POUR L ERGONOMIE DES POSTES DE TRAVAIL. claude.andriot@cea.fr Paul.evrard@cea.fr Alain.micaelli@cea.fr

UN MANNEQUIN «PHYSIQUE» POUR L ERGONOMIE DES POSTES DE TRAVAIL. claude.andriot@cea.fr Paul.evrard@cea.fr Alain.micaelli@cea.fr UN MANNEQUIN «PHYSIQUE» POUR L ERGONOMIE DES POSTES DE TRAVAIL claude.andriot@cea.fr Paul.evrard@cea.fr Alain.micaelli@cea.fr MANUFACTURING AVANCÉ Réalité Mixte Simulation Analyse ergonomique Prototypage

Plus en détail

Usine Numérique Intégration Produit Production

Usine Numérique Intégration Produit Production Usine Numérique Intégration Produit Production Bernard Hoessler Manufacturing Business Group EMEA Paris 25 Novembre 2010 Du monde virtuel au monde réél Page 2 Stratégie développée dans l industrie Exploiter

Plus en détail

Dimensionnement d une roue autonome pour une implantation sur un fauteuil roulant

Dimensionnement d une roue autonome pour une implantation sur un fauteuil roulant Dimensionnement d une roue autonome pour une implantation sur un fauteuil roulant I Présentation I.1 La roue autonome Ez-Wheel SAS est une entreprise française de technologie innovante fondée en 2009.

Plus en détail

L ANALYSE DES TÂCHES VARIÉES : UNE DÉMARCHE CENTRÉE SUR LE TRAVAIL PLUS QUE SUR LE FACTEUR DE RISQUE

L ANALYSE DES TÂCHES VARIÉES : UNE DÉMARCHE CENTRÉE SUR LE TRAVAIL PLUS QUE SUR LE FACTEUR DE RISQUE L ANALYSE DES TÂCHES VARIÉES : UNE DÉMARCHE CENTRÉE SUR LE TRAVAIL PLUS QUE SUR LE FACTEUR DE RISQUE ST-VINCENT, MARIE; CHICOINE, DENISE; TELLIER, CHANTAL Institut de recherche en santé et en sécurité

Plus en détail

Evitement d obstacles

Evitement d obstacles Evitement d obstacles Version 1.0 POBTechnology Thème général Eviter les obstacles avec le robot POB Capacités Récupérer des données depuis un robot Analyser des données et les traiter pour éviter un obstacle

Plus en détail

RIF@PARIS-SACLAY. Pascale Betinelli CEA LIST. Demi-journée d'information ECHORD++ 20 avril 2015 - M.E.N.E.S.R

RIF@PARIS-SACLAY. Pascale Betinelli CEA LIST. Demi-journée d'information ECHORD++ 20 avril 2015 - M.E.N.E.S.R European Clearing House for Open Robotics Development Plus Plus RIF@PARIS-SACLAY Pascale Betinelli CEA LIST Demi-journée d'information ECHORD++ 20 avril 2015 - M.E.N.E.S.R 1 Experiments Robotics Innovation

Plus en détail

Simulation à bord d un véhicule moteur existant

Simulation à bord d un véhicule moteur existant Simulation à bord d un véhicule moteur existant Pour la simulation, un poste de conduite d un véhicule moteur prêt au service est utilisé. Il va de soi que le véhicule doit être bloqué et la chaîne de

Plus en détail

IA54 Compte-rendu «STATIONNEMENT AUTOMATIQUE DE VEHICULE»

IA54 Compte-rendu «STATIONNEMENT AUTOMATIQUE DE VEHICULE» IA54 Compte-rendu «STATIONNEMENT AUTOMATIQUE DE VEHICULE» Henri Payno - Cyril Bailly 1/12/2011 SOMMAIRE 1. Introduction... 3 2. Contraintes... 3 3. Architecture globale... 4 4. Interface... 5 A. Scène

Plus en détail

Méthode et outil pour la robotisation d une cellule de fabrication de pièces en matériaux composites

Méthode et outil pour la robotisation d une cellule de fabrication de pièces en matériaux composites Méthode et outil pour la robotisation d une cellule de fabrication de pièces en matériaux composites B. ARNAULT, T. SORIANO, M. ZERELLI Laboratoire d Ingénierie des Systèmes Mécaniques et des MAtériaux

Plus en détail

Documentation utilisateur FReg.NET

Documentation utilisateur FReg.NET Epitech Documentation utilisateur FReg.NET Document réservé aux utilisateurs souhaitant comprendre rapidement le fonctionnement du logiciel FReg.NET Lago_a, schehl_c, narcis_m, clique_x, tran-p_n 5/14/2010

Plus en détail

Bras télémanipulateur PYTHON MISE A JOUR : 02/2013

Bras télémanipulateur PYTHON MISE A JOUR : 02/2013 Bras télémanipulateur PYTHON MISE A JOUR : 02/2013 PRESENTATION DU PYTHON Le Python est un bras motorisé à pilotage entièrement électronique, conçu spécialement pour effectuer un grand nombre d opérations

Plus en détail

ZOLLER INSPECTION SOLUTIONS. La solution pour la numérisation 3D de pièces et d outils. 3dCheck

ZOLLER INSPECTION SOLUTIONS. La solution pour la numérisation 3D de pièces et d outils. 3dCheck La solution pour la numérisation 3D de pièces et d outils 3dCheck 02 03 Enregistrer des objets complexes en toute précision et les analyser avec flexibilité»3dcheck«la»3dcheck«de est la machine d inspection

Plus en détail

Concevez les prototypes des armoires électriques en 3D

Concevez les prototypes des armoires électriques en 3D Concevez les prototypes des armoires électriques en 3D Société EPLAN Software & Service développe et commercialise des solutions pluridisciplinaires d ingénierie électromécanique et conseille les entreprises

Plus en détail

Exemples d utilisation

Exemples d utilisation Exemples d utilisation Afin de vous donner une indication de la puissance de Librex, voici quelques exemples de la façon dont le logiciel peut être utilisé. Ces exemples sont des cas réels provenant de

Plus en détail

Découvrez le prototypage virtuel avec LabVIEW NI SoftMotion et SolidWorks

Découvrez le prototypage virtuel avec LabVIEW NI SoftMotion et SolidWorks Découvrez le prototypage virtuel avec LabVIEW NI SoftMotion et SolidWorks Maxime RENAUD Ingénieur marketing, National Instruments Sommaire Les défis de la mécatronique Prototypage virtuel Avantages économiques

Plus en détail

Conception multi-agent d un système d aide à la décision collective

Conception multi-agent d un système d aide à la décision collective Conception multi-agent d un système d aide à la décision collective Justification automatique pour la confrontation des opinions Maxime Morge Philippe Beaune Équipe SMA / Centre SIMMO École Nationale Supérieure

Plus en détail

L approche Bases de données

L approche Bases de données L approche Bases de données Cours: BD. Avancées Année: 2005/2006 Par: Dr B. Belattar (Univ. Batna Algérie) I- : Mise à niveau 1 Cours: BDD. Année: 2013/2014 Ens. S. MEDILEH (Univ. El-Oued) L approche Base

Plus en détail

INTRODUCTION. A- Modélisation et paramétrage : CHAPITRE I : MODÉLISATION. I. Paramétrage de la position d un solide : (S1) O O1 X

INTRODUCTION. A- Modélisation et paramétrage : CHAPITRE I : MODÉLISATION. I. Paramétrage de la position d un solide : (S1) O O1 X INTRODUCTION La conception d'un mécanisme en vue de sa réalisation industrielle comporte plusieurs étapes. Avant d'aboutir à la maquette numérique du produit définitif, il est nécessaire d'effectuer une

Plus en détail

Interaction Homme/Machine Part. III

Interaction Homme/Machine Part. III Interaction Homme/Machine Part. III Notion d Interaction 3D multi-utilisateurs en RV et RA Samir OTMANE (PR UEVE), Frédéric DAVESNE (IGR UEVE) samir.otmane@ibisc.univ-evry.fr, frederic.davesne@ibisc.univ-evry.fr

Plus en détail

Beamex. Calibration White Paper. www.beamex.com info@beamex.com. Configuration et étalonnage des instruments intelligents

Beamex. Calibration White Paper. www.beamex.com info@beamex.com. Configuration et étalonnage des instruments intelligents Beamex Calibration White Paper info@beamex.com Configuration et étalonnage des instruments intelligents Configuration et étalonnage des instruments intelligents Les instruments intelligents sont de plus

Plus en détail

Conduite et Gestion de Projet Professionnel Cahier des charges Projet: Robot

Conduite et Gestion de Projet Professionnel Cahier des charges Projet: Robot Conduite et Gestion de Projet Professionnel Cahier des charges Projet: Robot Makhlouf OUBACHA Salima OUZZMAN Stevens RABEHAJA Armelle HOUNDJO Mercredi 04 février 2015 1 Table des matières 1 But du projet

Plus en détail

Intempora S.A. présente le

Intempora S.A. présente le Intempora S.A. présente le logiciel de prototypage RT Maps Gilles MICHEL +33 1 41 90 03 59 - +33 6 07 48 84 82 gilles.michel@intempora.com 1 De la recherche à l industrie Le logiciel RT Maps est un puissant

Plus en détail

ICARO Industrial Cooperative Assistant Robotics

ICARO Industrial Cooperative Assistant Robotics ICARO Industrial Cooperative Assistant Robotics Dr. Adolfo SUAREZ ROOS Ingénieur de Recherche Airbus Group Coordinateur du Projet ICARO PROJET : ANR-10-CORD-0025 Mars 2011 Décembre 2014 1 Partenaires LAAS-CNRS

Plus en détail

Etude. de cas. Hydro-Québec. gagne plus de trois ans sur son programme de rénovation grâce aux solutions PLM d IBM et de Dassault Systèmes

Etude. de cas. Hydro-Québec. gagne plus de trois ans sur son programme de rénovation grâce aux solutions PLM d IBM et de Dassault Systèmes Hydro-Québec gagne plus de trois ans sur son programme de rénovation grâce aux solutions PLM d IBM et de Dassault Systèmes Etude de cas Hydro-Québec gagne plus de trois ans sur son programme de rénovation

Plus en détail

Périphériques haptiques et simulation d objets, de robots et de mannequins dans un environnement de CAO-Robotique : em-virtual Desktop

Périphériques haptiques et simulation d objets, de robots et de mannequins dans un environnement de CAO-Robotique : em-virtual Desktop Périphériques haptiques et simulation d objets, de robots et de mannequins dans un environnement de CAO-Robotique : em-virtual Desktop D. Chablat 1, F. Bennis 1, B. Hoessler 2, M. Guibert 2 (1) : Institut

Plus en détail

Approche sismique par une Lattice Method, code Mka3D.

Approche sismique par une Lattice Method, code Mka3D. Approche sismique par une Lattice Method, code Mka3D. Christian Mariotti, Françoise Le Piver Laboratoire de Détection et de Géophysique CEA/DAM/DASE BP12 91680 Bruyères le Châtel christian.mariotti@cea.fr

Plus en détail

Processus et Outils S&OP

Processus et Outils S&OP Technical paper Processus et Outils S&OP 1. Processus et Outils S&OP 1.1 Vocabulaire S&OP désigne «Sales and Operations Planning» en anglais. L équivalent Français est le PIC «Plan Industriel et Commercial».

Plus en détail

Périphériques haptiques et simulation d objets, de. robots et de mannequins dans un environnement de. CAO-Robotique : em-virtual Desktop

Périphériques haptiques et simulation d objets, de. robots et de mannequins dans un environnement de. CAO-Robotique : em-virtual Desktop Périphériques haptiques et simulation d objets, de robots et de mannequins dans un environnement de CAO-Robotique : em-virtual Desktop Haptic devices and objects, robots and mannequin simulation in a CAD-CAM

Plus en détail

FÊTE DE LA SCIENCE 2005 (Village des Sciences)

FÊTE DE LA SCIENCE 2005 (Village des Sciences) FÊTE DE LA SCIENCE 2005 (Village des Sciences) Présentation des applications de réalité virtuelle et augmentée présentées par le Laboratoire LISA les samedi 15 et dimanche 16 octobre 2005 à l Ecole Supérieure

Plus en détail

BACCALAUREAT PROFESSIONNEL. Etude et Définition de Produits Industriels. Épreuve : E1 - Unité U 11.

BACCALAUREAT PROFESSIONNEL. Etude et Définition de Produits Industriels. Épreuve : E1 - Unité U 11. BACCALAUREAT PROFESSIONNEL Etude et Définition de Produits Industriels Épreuve : E1 - Unité U 11. Etude du comportement mécanique d'un système technique. Durée : 3 heures Coefficient: 3 Compétences et

Plus en détail

Études de bachelor en informatique

Études de bachelor en informatique 1 Études de bachelor en informatique Informatique A notre époque, il n y a pratiquement plus aucune activité qui puisse se passer de l ordinateur. On ne le trouve pas seulement sur les bureaux et dans

Plus en détail

Architecture Orientée Objet Pour l Ingénierie des SIP application à l Entreprise SAFCER

Architecture Orientée Objet Pour l Ingénierie des SIP application à l Entreprise SAFCER Architecture Orientée Objet Pour l Ingénierie des SIP application à l Entreprise SAFCER Dounia Mansouri, Mohammed Mostefai, Yasmina Bella Laboratoire d Automatique de Sétif E-mail: mostefai@univ-setif.dz

Plus en détail

«Livre blanc» Chambres de Commerce et d Industrie Septembre 2012

«Livre blanc» Chambres de Commerce et d Industrie Septembre 2012 Fax Application integration Video Chat All Presences «Livre blanc» Chambres de Commerce et d Industrie Septembre 2012 Telephony landline/mobile @2012 Corebridge NG Toute reproduction interdite sauf autorisation

Plus en détail

Utilisation du logiciel CATIA V5. Exemple d assemblage Le système bielle-piston

Utilisation du logiciel CATIA V5. Exemple d assemblage Le système bielle-piston Utilisation du logiciel CATIA V5 Exemple d assemblage Le système bielle-piston Ce scénario vous permettra de vous familiariser avec le module Assembly Design. L assemblage que vous allez réaliser est représenté

Plus en détail

DISQUE DUR. Figure 1 Disque dur ouvert

DISQUE DUR. Figure 1 Disque dur ouvert DISQUE DUR Le sujet est composé de 8 pages et d une feuille format A3 de dessins de détails, la réponse à toutes les questions sera rédigée sur les feuilles de réponses jointes au sujet. Toutes les questions

Plus en détail

Formation CATIA V5. Exine3D - 2011. Contact : Adrien MAILLOT. Action soutenue par l Incubateur d Entreprises Innovantes de Franche-Comté (IEI.

Formation CATIA V5. Exine3D - 2011. Contact : Adrien MAILLOT. Action soutenue par l Incubateur d Entreprises Innovantes de Franche-Comté (IEI. Formation CATIA V5 Exine3D - 2011 Action soutenue par l Incubateur d Entreprises Innovantes de Franche-Comté (IEI.FC) : Contact : Adrien MAILLOT Président Exine3D Avec l appui de : IEI.FC - Immeuble Numérica

Plus en détail

Intégration de la plateforme de simulation SOFA dans un simulateur de chirurgie laparoscopique

Intégration de la plateforme de simulation SOFA dans un simulateur de chirurgie laparoscopique Intégration de la plateforme de simulation SOFA dans un simulateur de chirurgie laparoscopique Darina Dimitrova Laboratoire Recherche et Développement de l IRCAD (Institut National de Recherche contre

Plus en détail

Analyse des bruits de clavier d ordinateur

Analyse des bruits de clavier d ordinateur Analyse des bruits de clavier d ordinateur Introduction 1 Enregistrement des bruits de clavier 2 Analyse des bruits de clavier 3 Analyse du niveau de pression acoustique vs. temps 4 Sonie vs. temps 4 Acuité

Plus en détail

Logiciel de métrologie complet pour MMT à CN, manuelles et portables

Logiciel de métrologie complet pour MMT à CN, manuelles et portables CMM-Manager Logiciel de métrologie complet pour MMT à CN, manuelles et portables nikon metrology I vision beyond precision Facilité d utilisation et nombreuses fonctionnalités CMM-Manager3.0 pour Windows

Plus en détail

Système adaptatif d aide à la génération de requêtes de médiation

Système adaptatif d aide à la génération de requêtes de médiation Système adaptatif d aide à la génération de requêtes de médiation Dimitre Kostadinov Verónika Peralta Assia Soukane Xiaohui Xue Laboratoire PRiSM, Université de Versailles 45 avenue des Etats-Unis 78035

Plus en détail

Evolution et état de l art des mannequins pour la simulation ergonomique

Evolution et état de l art des mannequins pour la simulation ergonomique Journée technique INRS sur mannequins virtuels Evolution et état de l art des mannequins pour la simulation ergonomique Xuguang Wang Laboratoire de Biomécanique et Mécanique des Chocs (LBMC), UMR_T9406

Plus en détail

Déterminer la robustesse de l équilibre d une structure soumise à des forces extérieures

Déterminer la robustesse de l équilibre d une structure soumise à des forces extérieures Déterminer la robustesse l équilibre soumise à s forces extérieures François Guay 1 Philippe Cardou 1 Ana Lucia Cruz Ruiz 2 Stéphane Caro 3 1 Laboratoire du département génie mécanique, université, Québec

Plus en détail

Synergies entre Artisan Studio et outils PLM

Synergies entre Artisan Studio et outils PLM SysML France 13 Novembre 2012 William Boyer-Vidal Regional Sales Manager Southern Europe Synergies entre Artisan Studio et outils PLM 2012 2012 Atego. Atego. 1 Challenges & Tendances Complexité des produits

Plus en détail

DETERMINER LE ROLE DU CONTACTEUR SUR LA CAME

DETERMINER LE ROLE DU CONTACTEUR SUR LA CAME DETERMINER LE ROLE DU CONTACTEUR SUR LA CAME Compétences associées A3 : Identifier les composants réalisant les fonctions Acquérir A3 : Décrire et analyser le comportement d un système A3 : Justifier la

Plus en détail

Découverte de l ordinateur. Explorer l ordinateur et gérer ses fichiers

Découverte de l ordinateur. Explorer l ordinateur et gérer ses fichiers Découverte de l ordinateur Explorer l ordinateur et gérer ses fichiers SOMMAIRE I L ORDINATEUR ET L EXPLORATEUR... 3 1.1 : PRESENTATION ET GENERALITES... 3 1.2 : CONNAÎTRE LES PROPRIETES D UN ELEMENT...

Plus en détail

UE 8 Systèmes d information de gestion Le programme

UE 8 Systèmes d information de gestion Le programme UE 8 Systèmes d information de gestion Le programme Légende : Modifications de l arrêté du 8 mars 2010 Suppressions de l arrêté du 8 mars 2010 Partie inchangée par rapport au programme antérieur Indications

Plus en détail

La Société Inn-PACT est une émanation du créé en 01/2000 Dont les activités et principaux domaines d intervention sont :

La Société Inn-PACT est une émanation du créé en 01/2000 Dont les activités et principaux domaines d intervention sont : CLUB TMS CARSAT LR 16 AVRIL 2013 La Société Inn-PACT est une émanation du créé en 01/2000 Dont les activités et principaux domaines d intervention sont : Prévention des Risques Professionnels et de la

Plus en détail

RAPPORT DE CONCEPTION UML :

RAPPORT DE CONCEPTION UML : Carlo Abi Chahine Sylvain Archenault Yves Houpert Martine Wang RAPPORT DE CONCEPTION UML : Bamboo Ch@t Projet GM4 Juin 2006 Table des matières 1 Introduction 2 2 Présentation du logiciel 3 2.1 Précisions

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies Conseil économique et social Distr. générale 30 mars 2010 Français Original: anglais ECE/CES/2010/15 Commission économique pour l Europe Conférence des statisticiens européens Cinquante-huitième

Plus en détail

Catalogue des Sujets de PFE 2015

Catalogue des Sujets de PFE 2015 Catalogue des Sujets de PFE 2015 P é p i n i è r e d e n t r e p r i s e S o f t T e c h T e c h n o p o l e d e S o u s s e R o u t e d e l a C e i n t u r e, B P : 2 4 S o u s s e 4 0 5 9 - T u n i s

Plus en détail

Introduction à la Vision 3D

Introduction à la Vision 3D à la Vision 3D David Fofi Le2i UMR CNRS 6306 IUT Le Creusot Les applications présentées sont le fruit d une collaboration entre le Le2i et le laboratoire VICOROB de l Université de Gérone (Espagne). Les

Plus en détail

Evelina NASONOVA. Introduction :

Evelina NASONOVA. Introduction : MEMOIRE SCHEMA DIRECTEUR DEVELOPPEMENT DURABLE POUR UNE USINE RENAULT DANS LE MONDE SOUTENU LE 21 NOVEMBRE 2006 A L ECOLE NATIONALE DES PONTS ET CHAUSSEES Evelina NASONOVA Ce travail a été réalisé au sein

Plus en détail

L Avenue Digital Media. Visualisation de processus industriels par l image 3D. créateur de mondes virtuels

L Avenue Digital Media. Visualisation de processus industriels par l image 3D. créateur de mondes virtuels L Avenue Digital Media Visualisation de processus industriels par l image 3D créateur de mondes virtuels L Avenue Digital Media En quelques mots L Avenue Digital Media est spécialisée dans les créations

Plus en détail

Une diversité d espace

Une diversité d espace Qu est ce que c est? Une question complexe? La signalétique oriente, aide à localiser, informe et sécurise l usager au sein d un espace. On distingue les signalétiques directionnelle et culturelle. Elle

Plus en détail

Sciences et Technologies de l Industrie et du Développement Durable Formation des enseignants parcours : ET24 Modèle de comportement d un système

Sciences et Technologies de l Industrie et du Développement Durable Formation des enseignants parcours : ET24 Modèle de comportement d un système Variables partagées et réseau. ET 24 : Modèle de comportement d un système Sciences et Technologies de l Industrie et du Développement Durable Formation des enseignants parcours : ET24 Modèle de comportement

Plus en détail

Conception et développement d une interface à retour d effort sur les doigts

Conception et développement d une interface à retour d effort sur les doigts Conception et développement d une interface à retour d effort sur les doigts Application aux interactions manuelles en réalité virtuelle ACTION A5 SP1 PERF RV 1 Motivation Participation à l Action 5 du

Plus en détail

PRÉSENTATION TRAVAIL EN COURS - APPRENTISSAGE INTERACTIF. Ianis Lallemand, 21 janvier 2013

PRÉSENTATION TRAVAIL EN COURS - APPRENTISSAGE INTERACTIF. Ianis Lallemand, 21 janvier 2013 PRÉSENTATION TRAVAIL EN COURS - APPRENTISSAGE INTERACTIF Ianis Lallemand, 21 janvier 2013 APPRENTISSAGE INTERACTIF definition Contours encore assez flous dans le champ de l apprentissage automatique. Néanmoins,

Plus en détail

L ANALYSE DU RISQUE DE FAILLITE PAR LE BIAIS DES SYSTÈMES DE L INTELLIGENCE ARTIFICIELLE

L ANALYSE DU RISQUE DE FAILLITE PAR LE BIAIS DES SYSTÈMES DE L INTELLIGENCE ARTIFICIELLE L ANALYSE DU RISQUE DE FAILLITE PAR LE BIAIS DES SYSTÈMES DE L INTELLIGENCE ARTIFICIELLE Paul Pașcu, Assist Prof, PhD, Ștefan cel Mare University of Suceava Abstract: This article aims to present a number

Plus en détail

FORMALISATION DE CONNAISSANCES ERGONOMIQUES DANS LE DOMAINE DE L'ERGONOMIE DE CONCEPTION D'INTERFACES GRAPHIQUES HOMME-MACHINE

FORMALISATION DE CONNAISSANCES ERGONOMIQUES DANS LE DOMAINE DE L'ERGONOMIE DE CONCEPTION D'INTERFACES GRAPHIQUES HOMME-MACHINE Une version de cet article a été publiée dans : Actes du XXVIème Congrès de la SELF "Méthodologie et outils d'intervention et de recherche en ergonomie", Montréal, Canada, 3-6 Octobre, 1990. FORMALISATION

Plus en détail

CMS Modules Dynamiques - Manuel Utilisateur

CMS Modules Dynamiques - Manuel Utilisateur CMS Modules Dynamiques - Manuel Utilisateur 1. Introduction Le modèle CMS Le modèle des «Content Management Systems» proposé par MUM est un type particulier de sites web dynamiques, ayant comme avantage

Plus en détail

Utilisation de l ingénierie des modèles pour la conception collaborative de produits mécaniques

Utilisation de l ingénierie des modèles pour la conception collaborative de produits mécaniques Utilisation de l ingénierie des modèles pour la conception collaborative de produits mécaniques Mathias Kleiner Laboratoire des Sciences de l Information et des Systèmes (LSIS) - UMR CNRS 7296 Projet Ingenierie

Plus en détail

INITIATION AUX SIMULATIONS DES CONTRAINTES ET DEFORMATIONS D UNE STRUCTURE

INITIATION AUX SIMULATIONS DES CONTRAINTES ET DEFORMATIONS D UNE STRUCTURE DOSSIER : CHARIOT PORTE PALAN INITIATION AUX SIMULATIONS DES CONTRAINTES ET DEFORMATIONS D UNE STRUCTURE ATELIER CATIA V5: GENERATIVE STRUCTURAL ANALYSIS OBJECTIFS : L objectif de cette étude consiste

Plus en détail

Scénario n 24 : QUOI FAIRE AVEC MON BAC PRO TRANSPORT /LOGISTIQUE?

Scénario n 24 : QUOI FAIRE AVEC MON BAC PRO TRANSPORT /LOGISTIQUE? Scénario n 24 : QUOI FAIRE AVEC MON BAC PRO TRANSPORT /LOGISTIQUE? SUJET(S) : Production par les élèves de ressources numériques / Former à la veille et à la diffusion de l information / Collaborer avec

Plus en détail

LOGICIEL. dans le. à effectuer. réparations. et planifiées. sien.

LOGICIEL. dans le. à effectuer. réparations. et planifiées. sien. Les nouvelles fonctions à connaître La gestion d atelier Cette nouvelle fonction permet au réparateur de disposer d une visibilité globale sur la charge de travail de l atelier et de visualiser rapidement

Plus en détail

SUGARCRM MODULE RAPPORTS

SUGARCRM MODULE RAPPORTS SUGARCRM MODULE RAPPORTS Référence document : SYNOLIA_Support_SugarCRM_Module_Rapports_v1.0.docx Version document : 1.0 Date version : 2 octobre 2012 Etat du document : En cours de rédaction Emetteur/Rédacteur

Plus en détail

INGENIERIE COLLABORATIVE, ELLE A TOUT D'UNE GRANDE...

INGENIERIE COLLABORATIVE, ELLE A TOUT D'UNE GRANDE... INGENIERIE COLLABORATIVE, ELLE A TOUT D'UNE GRANDE... Article rédigé pour les Etats généraux 2008 du MICADO, par Yannick BOUDIER. Résumé : L ingénierie collaborative est souvent prise pour un système d

Plus en détail

Robotique d assistance

Robotique d assistance Robotique d assistance Manipulation et préhension Etienne COLLE ecolle@cemif.univ-evry.fr Directeur adjoint LSC-FRE2494 CNRS www.univ-evry.fr Université d Evry Val d Essonne 1 Plan Robotique d assistance

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE. INITIATION DES CADRES DE LA DNEEP ET DU MMG AUX LOGICIELS EXCEL, EVIEWS, SPSS et STATA

TERMES DE REFERENCE. INITIATION DES CADRES DE LA DNEEP ET DU MMG AUX LOGICIELS EXCEL, EVIEWS, SPSS et STATA REPUBLIQUE DE UINEE Travail Justice Solidarité MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES DIRECTION NATIONALE DES ETUDES ECONOMIQUES ET DE LA PREVISION (DNEEP) TERMES DE REFERENCE INITIATION DES CADRES DE

Plus en détail

Extended Communication server

Extended Communication server Extended Communication server P-5288 : Backup / Restore Juin, 2007 Alcatel-Lucent Office Offer - All Rights Reserved Alcatel-Lucent 2007 INTRODUCTION...3 NOUVEAUTES DU BACKUP/RESTORE...3 SAUVEGARDE...3

Plus en détail

Capteurs de vibration

Capteurs de vibration Capteurs de vibration Dans le monde industriel actuel, connaitre l état de santé de ses équipements offre à tout gestionnaire de maintenance la possibilité de maitriser les arrêts non-planifiés de ces

Plus en détail

"Le design orienté objet" 2006

Le design orienté objet 2006 Jean-Christophe Carius Création internet & management web conseil conception design réalisation 8, rue Lucien Leuwen 75020 Paris 06 07 58 82 82 jccarius@newsyntax.com "Le design orienté objet" 2006 INSTITUTION

Plus en détail

LeadBTP Logiciel de pilotage destiné aux entreprises du BTP

LeadBTP Logiciel de pilotage destiné aux entreprises du BTP LeadBTP Logiciel de pilotage destiné aux entreprises du BTP Module : Planning LeadBTP Planning Gestion des Ressources Humaines www.leadbtp.com À propos LeadBTP est le premier véritable outil de pilotage

Plus en détail

6.1 Méthode des champs de potentiel

6.1 Méthode des champs de potentiel Chapitre 6 Évitement d obstacles L évitement d obstacles est un comportement de base présent dans quasiment tous les robots mobiles. Il est indispensable pour permettre au robot de fonctionner dans un

Plus en détail

Cytoscape pour la visualisation et le traitement de grands graphes

Cytoscape pour la visualisation et le traitement de grands graphes Cytoscape pour la visualisation et le traitement de grands graphes Laurent Risser CNRS, Institut de Mathématiques de Toulouse 01/16 1) Principaux logiciels Outils libres pour la visualisation et traitement

Plus en détail

GIND5439 Systèmes Intelligents. Septembre 2004

GIND5439 Systèmes Intelligents. Septembre 2004 GIND5439 Systèmes Intelligents Septembre 2004 Contenu du cours Introduction aux systèmes experts Intelligence artificielle Représentation des connaissances Acquisition de connaissances Systèmes à base

Plus en détail

Interaction Personne-Machine

Interaction Personne-Machine Interaction Personne-Machine Techniques d Interaction 1 Techniques d Interaction La mise en place d interactions peut se faire dans une démarche organisée, dans laquelle on s appuie sur trois niveaux bien

Plus en détail

Installer le patch P-2746 et configurer le Firewall avancé

Installer le patch P-2746 et configurer le Firewall avancé Installer le patch P-2746 et configurer le Firewall avancé SOMMAIRE INTRODUCTION... 2 PRE-REQUIS... 2 MIGRATION DE DONNEES ET DE CONFIGURATION... 2 INSTALLATION... 2 PRINCIPALES EVOLUTIONS FONCTIONNELLES

Plus en détail

Mise en place des sprints

Mise en place des sprints 101 Chapitre 4 Mise en place des sprints 1. Introduction Mise en place des sprints Afin de parvenir à une mise en place efficace de ses sprints, l équipe doit prendre en compte divers facteurs, qui vont

Plus en détail

LIVRE BLANC COMMUNICATIONS MARKETING ET CRM

LIVRE BLANC COMMUNICATIONS MARKETING ET CRM LIVRE BLANC COMMUNICATIONS MARKETING ET CRM LIVRE BLANC COMMUNICATIONS MARKETING ET CRM 2 À PROPOS De nos jours, il est essentiel pour les entreprises de définir une stratégie marketing précise et efficace.

Plus en détail

1 Objectif : étudier l écoulement autour d un véhicule type Camion, Pickup ou Truck, et calculer la traînée

1 Objectif : étudier l écoulement autour d un véhicule type Camion, Pickup ou Truck, et calculer la traînée Projet: initiation à Gambit et Fluent - Master 1 Le projet peut être réalisé soit individuellement ou en binôme. 1 Objectif : étudier l écoulement autour d un véhicule type Camion, Pickup ou Truck, et

Plus en détail

Télé-expert robotisé. Les robots de téléprésence ABB au service de la maintenance

Télé-expert robotisé. Les robots de téléprésence ABB au service de la maintenance Télé-expert robotisé Les robots de téléprésence ABB au service de la maintenance ELINA VARTIAINEN, VERONIKA DOMOVA Pratiquement tous les secteurs industriels sont confrontés à un manque d experts et cherchent

Plus en détail

RÉALISATION ET INTÉGRATION LE TEST POUR CONTRÔLER L ÉPAISSEUR EN UTILISANT LES TIC GUIDE DE L ÉLÈVE

RÉALISATION ET INTÉGRATION LE TEST POUR CONTRÔLER L ÉPAISSEUR EN UTILISANT LES TIC GUIDE DE L ÉLÈVE RÉALISATION ET INTÉGRATION LE TEST POUR CONTRÔLER L ÉPAISSEUR EN UTILISANT LES TIC GUIDE DE L ÉLÈVE Mise à jour Mars 2014 RÉALISATION LE TEST POUR CONTRÔLER L ÉPAISSEUR EN UTILISANT LES TIC Résolution

Plus en détail

ergonomie de conception de postes de travail

ergonomie de conception de postes de travail Unité d Ergonomie Faculté de Médecine Pitié-Salpêtrière 91, bd de l Hôpital 75 634 Paris cedex 13 www.ergonomie.chups.jussieu.fr DIPLÔME D ERGONOMIE ET DE PHYSIOLOGIE DU TRAVAIL o p t i o n 4 Ergonomie

Plus en détail

PLATEFORME REGIONALE D INNOVATION CISNA 2.0. Projets industriels-étudiants

PLATEFORME REGIONALE D INNOVATION CISNA 2.0. Projets industriels-étudiants Projets industriels-étudiants Etude du comportement d un concept de module avant de moto innovant Concept de Jean Bertrand BRUNEAU (JBB) Modèle de 27 pièces Identification des zones contraintes Propositions

Plus en détail

FoFdation. The Foundation for the Sustainable Factory of the Future. Vers une nouvelle génération de Machines à Commande Numérique Intelligentes

FoFdation. The Foundation for the Sustainable Factory of the Future. Vers une nouvelle génération de Machines à Commande Numérique Intelligentes FoFdation The Foundation for the Sustainable Factory of the Future Vers une nouvelle génération de Machines à Commande Numérique Intelligentes Matthieu Rauch Jean Yves Hascoët Gilles Carabin Ecole Centrale

Plus en détail

Le réglage mécanique virtuel

Le réglage mécanique virtuel Le réglage mécanique virtuel Didier LE PAPE [1] Un réglage mécanique est une modification de la configuration d un mécanisme, sans changement de la définition des pièces, réalisée afin de satisfaire une

Plus en détail

EXPERIENCE DE COUPLAGE DE MODELES ALTARICA AVEC DES INTERFACES METIERS EXPERIMENT OF COUPLING ALTARICA MODELS WITH SPECIALIZED INTERFACES

EXPERIENCE DE COUPLAGE DE MODELES ALTARICA AVEC DES INTERFACES METIERS EXPERIMENT OF COUPLING ALTARICA MODELS WITH SPECIALIZED INTERFACES EXPERIENCE DE COUPLAGE DE MODELES ALTARICA AVEC DES INTERFACES METIERS EXPERIMENT OF COUPLING ALTARICA MODELS WITH SPECIALIZED INTERFACES PERROT Benoit, PROSVIRNOVA Tatiana, RAUZY Antoine, SAHUT D IZARN

Plus en détail

Impression réseau Mise en œuvre

Impression réseau Mise en œuvre SERVEURS D IMPRESSION ARTICLE Impression réseau Mise en œuvre Created: June 2, 2005 Last updated: June 2, 2005 Rev:.0 Sommaire INTRODUCTION 3 INFRASTRUCTURE D IMPRESSION RESEAU 3. Impression en mode poste

Plus en détail

Cellule de Développement Robotique 6 axes Cellule robotisée conçue pour la mise en œuvre de projets avec un robot industriel 6 axes KUKA

Cellule de Développement Robotique 6 axes Cellule robotisée conçue pour la mise en œuvre de projets avec un robot industriel 6 axes KUKA Cellule de Développement Robotique 6 axes Cellule robotisée conçue pour la mise en œuvre de projets avec un robot industriel 6 axes KUKA Descriptif du support technologique La Cellule de développement

Plus en détail

STAGES. VISION PAR ORDINATEUR Perception 3D Réalité Augmentée

STAGES. VISION PAR ORDINATEUR Perception 3D Réalité Augmentée STAGES VISION PAR ORDINATEUR Perception 3D Réalité Augmentée Le CEA-LIST Les activités de recherche du CEA LIST sont centrées sur les systèmes à logiciel prépondérant. Ces activités s articulent autour

Plus en détail

LES LE CAPTEUR SOUPLE ECA DANS LE MONDE INDUSTRIEL TUDES ET DE RECHERCHECHRISTIAN MARCEAU LABORATOIRE D ETUDES ET DE RECHERCHE

LES LE CAPTEUR SOUPLE ECA DANS LE MONDE INDUSTRIEL TUDES ET DE RECHERCHECHRISTIAN MARCEAU LABORATOIRE D ETUDES ET DE RECHERCHE LES LE CAPTEUR SOUPLE ECA DANS LE MONDE INDUSTRIEL TUDES ET DE RECHERCHECHRISTIAN MARCEAU LABORATOIRE D ETUDES ET DE RECHERCHE P. CABANIS, OLYMPUS - OISE Résumé Aujourd hui les industriels tendent à utiliser

Plus en détail

SOMMAIRE 1 INTRODUCTION 3 2 NOTION DE TORSEUR 3. 2.1 Définition 3 2.1.1 Propriétés liées aux torseurs 4 2.1.2 Produit ou comoment de deux torseurs 4

SOMMAIRE 1 INTRODUCTION 3 2 NOTION DE TORSEUR 3. 2.1 Définition 3 2.1.1 Propriétés liées aux torseurs 4 2.1.2 Produit ou comoment de deux torseurs 4 SOAIRE 1 INTRODUCTION 3 2 NOTION DE TORSEUR 3 2.1 Définition 3 2.1.1 Propriétés liées aux torseurs 4 2.1.2 Prouit ou comoment e eux torseurs 4 2.2 Torseurs élémentaires 4 2.2.1 Torseur couple 4 2.2.2 Torseur

Plus en détail

Introduction aux Bases de Données

Introduction aux Bases de Données Introduction aux Bases de Données I. Bases de données I. Bases de données Les besoins Qu est ce qu un SGBD, une BD Architecture d un SGBD Cycle de vie Plan du cours Exemples classiques d'applications BD

Plus en détail

Invitation Conférence

Invitation Conférence Invitation Conférence ATELIERS PLM OUEST-ATLANTIQUE > 22 septembre 2009 Amphi S de l École Centrale de Nantes - IRCCyN Le PLM est dans un sens complexe dans la mesure où il concerne des niveaux très différents

Plus en détail