La qualité de l air intérieur (moisissures) dans les milieux scolaires

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La qualité de l air intérieur (moisissures) dans les milieux scolaires"

Transcription

1 La qualité de l air intérieur (moisissures) dans les milieux scolaires Formation aux dirigeants Chantal Bonneau, B. Sc., infirmière Diane Langlois, M. Sc., chimiste 15 novembre 2012

2 En manchette

3 Plan de la présentation Notions sur la QAI : moisissures Effets sur la santé Lois - normes - directives Démarches de résolution de problèmes Mesures préventives Responsabilités et rôles Importance de la collaboration

4 Pourquoi la DSP est-elle impliquée dans les problématiques de QAI? Les directeurs de santé publique ont la responsabilité de protéger la santé de la population des menaces à la santé causées par des agents biologiques, chimiques ou physiques susceptibles de causer une épidémie si la présence de ces agents n est pas contrôlée. La loi sur la Santé publique, L.R.Q., chapitre S-2.2 Des exemples d intervention de la DSP : Cas de maladies infectieuses rougeole H1N1 Cas d amiantose, asthme professionnel Signalement moisissures dans une école

5 Pourquoi se préoccupe-t-on de la QAI en 2012 dans les milieux scolaires? L école est le lieu où les enfants passent la majorité de leur temps Une mauvaise QAI peut entraîner ou aggraver des problèmes de santé La QAI a un impact sur la performance scolaire et sur l assiduité Enfants, enseignants et personnel scolaire Les contaminants peuvent être présents partout Établissements neufs ou âgés

6 Portrait des écoles du Québec En , étudiants fréquentaient, à temps plein ou partiel, le système d'éducation québécois Selon Statistique Canada, en 2008, l âge moyen des bâtiments des écoles primaires et secondaires : au Québec était de 24,2 ans au Canada était de 21 ans

7 Qu est-ce qu une bonne qualité de l air intérieur? N occasionne pas de problèmes de santé aigus ou chroniques pour tous les occupants La majorité des occupants sont satisfaits Correspond aux standards de pratiques nationaux et internationaux reconnus en la matière

8 Quels sont les types de contaminants dans l air intérieur? Physiques : poussières, radon, amiante, etc. Chimiques : CO, COV, formaldéhyde, etc. Biologiques : acariens, bactéries, virus, bioaérosols (moisissures), etc. Chacune de ces substances pourrait être nocive, selon : leur propriété leur concentration la durée d exposition la sensibilité des occupants

9 Les moisissures, pourquoi s en préoccuper? Plusieurs motifs pour s en préoccuper La QAI et la présence de moisissures font partie des préoccupations nationales et internationales La preuve démontrée des effets à la santé nombreuses évidences scientifiques recueillies depuis 2004 (INSPQ, CCNSE, Santé Canada, etc.) L application de mesures préventives et correctrices permet d éviter le développement des moisissures

10 Qu est-ce qu une moisissure? Organismes vivants, saprophytes Champignons microscopiques Constituants cellulaires Production de substances irritantes, immunogènes et allergènes mycotoxines, composés organiques volatils (COV), etc.

11 Qu est-ce qu une moisissure? Où retrouve-t-on les moisissures? Partout! (à l extérieur, à l intérieur) Dans les édifices neufs ou vieux Cycle de vie Réservoir naturel à l extérieur Production de spores à maturité servant à la reproduction pouvant être disséminées dans l air sur de grandes distances

12 Conditions indispensables à une prolifération de moisissures Présence d éléments nutritifs Matière organique (cellulose) Taux d humidité relative de plus de 65 % à la surface des matériaux Croissance à des températures entre 10 et 40 o C +

13 Particularités À noter Elles sont difficiles à détecter puisqu elles ne sont pas toujours visibles Elles peuvent demeurer inactives et conserver leurs propriétés, même après plusieurs années Certaines espèces résistent aux gels et aux incendies

14 Conditions favorisant la présence de moisissures Humidité excessive Condensation de l eau sur les surfaces, les fenêtres Infiltrations ou dégâts d eau non corrigés Inondations Présence de matériaux détériorés par l eau Malpropreté des lieux

15 Quels sont les impacts à la santé? Effets irritatifs Irritation des yeux, nez, gorge Symptômes respiratoires Toux Difficulté respiratoire Asthme et aggravation des symptômes Bronchite Effets allergiques Rhinite Pneumonite d hypersensibilité Alvéolite allergique Sinusite

16 Quels sont les impacts à la santé? Lors de nos enquêtes, plusieurs autres symptômes sont souvent évoqués : Congestion Maux de tête Fatigue importante Nausées, vomissements Baisse de concentration Irritation cutanée Urticaire

17 Signes pouvant indiquer un lien entre les symptômes et les moisissures Plusieurs personnes ont des symptômes similaires Plusieurs plaintes pour un même endroit Dès que les personnes quittent les lieux, les symptômes diminuent ou disparaissent Lors du retour dans le milieu, les symptômes réapparaissent En général, les personnes asthmatiques et allergiques sont plus sensibles et réagissent plus rapidement

18 Personnes vulnérables aux moisissures dans le milieu scolaire Les jeunes enfants Les personnes malades (immunosupprimées) Les personnes souffrant de problèmes respiratoires Les individus allergiques et/ou asthmatiques

19 Que faire lorsque des problèmes de santé sont rapportés Lors d intervention avec les plaignants, en présence de symptômes, référer : au service 811 Info-Santé au médecin traitant pour évaluation médicale à l infirmière scolaire à la direction de l école Il est important de recueillir ces informations

20 Lois - Normes - directives Valeurs de référence Institut nationale de santé publique Centre de collaboration national en santé environnementale Institut de recherche en santé et sécurité du travail Santé Canada Pour l instant, aucune norme ne permet d interpréter des résultats d une analyse de qualité de l air

21 Lois - Normes - directives «Les moisissures sont partout. [ ] Il n est pas possible d éliminer les expositions à toutes les moisissures, qui n ont pas toutes le même impact sur la santé.» 1 Du point de vue de la Santé publique, la prolifération visible de moisissures à l intérieur des bâtiments, indépendamment des espèces ou de la quantité, est inappropriée et doit être supprimée. 1. CCNSE, Évaluation des moisissures dans les environnements intérieurs Description des lignes directrices et éléments probants. MÉTAPHASE Health Research Consulting Inc., 14 mai 2010.

22 Démarche générale de résolution de problèmes en QAI Problème suspecté de QAI Investigation du problème Identification de la cause? Non Information Communication Oui Correctifs nécessaires Problème résolu? Oui Suivi Non Investigation approfondie Oui Cause identifiée? Non Expertise externe

23 Investigation du problème Historique des plaintes et de l état du bâtiment Fiche de plaintes, dossiers sur le bâtiment Inspecter les lieux (extérieur, intérieur) Inspection visuelle Évaluation de la cause ou de la contamination Lignes directrices

24 Investigation plus approfondie Inspection invasive PHOTOS Accès à la structure interne des murs, plancher et plafond Examiner les matériaux dans ces ouvertures peut se faire au moyen d un emporte-pièce

25 Mesures correctrices Élimination de la source Réparation des infiltrations, des fuites d eau Réparations des fissures, des joints, etc. Dilution des contaminants versus ventilation Réduction des contaminants Élimination des contaminants dès que cela est possible Nettoyage, désinfection et séchage Chaque situation est unique et doit être traitée individuellement

26 Problème non résolu? Poursuivre l investigation Rétroaction de la démarche Expertise externe MELS, autres commissions scolaires Les fédérations des commissions scolaires du Québec documentations CSST Firme privée ex. : échantillonnage En tout temps, vous pouvez contacter la DSP ex. : soutien-conseil, enquête, recommandations, formation

27 Les analyses d air Généralement non indiquées Mettre emphase sur l inspection visuelle et invasive Pas de normes établies pour les moisissures Complexes à réaliser Encore plus complexes à interpréter D autres méthodes plus avantageuses

28 Avant d échantillonner Il faut se demander : Que veut-on échantillonner spécifiquement? Pourquoi veut-on échantillonner? Quelle méthode utiliser? (s il en existe plusieurs) Comment interpréter les résultats? Est-ce que les résultats de laboratoire permettent de conclure sur l état de la situation?

29 Cas où l échantillonnage peut être utile Moisissure suspectée, mais non trouvée lors de l inspection - moisissures ou autre agent agresseur? échantillonnage de moisissures + - tests destructifs autre facteur QAI Identification des moisissures pour une évaluation médicale Retour diapo 26

30 Cas où l échantillonnage peut être utile (suite) Étude épidémiologique afin d examiner s il existe un lien entre l exposition aux moisissures et les effets à la santé Confirmation de la présence de moisissures (car incertain visuellement) Rencontre des besoins particuliers des organismes et autorités Retour diapo 26

31 Mesures préventives Traiter rapidement et sérieusement toutes les plaintes concernant la QAI Réagir instantanément à toute présence d eau dans un édifice en prenant des mesures appropriées Intervenir dans les meilleurs délais lorsqu un indice de croissance fongique est constaté Entretenir le bâtiment Inspection périodique Ventiler adéquatement T : entre o C et Hr : entre % Maintenir un environnement propre

32 Plan de communication Définir une procédure de traitement des plaintes Communiquer l information avant, pendant et après l enquête Intervenir rapidement Établir clairement les voies de communication entre les gestionnaires de bâtiments et : Les occupants de l école (direction, professeurs) Les parents (conseil d établissement) Les comités de santé-sécurité sur le lieu de travail Les représentants syndicaux La CSST Les médias Peuvent être informés par différentes sources et ce très rapidement

33 Responsabilités des milieux scolaires Assurer le bon état et la sécurité des écoles Empêcher que ne s aggrave un risque à la santé de la population En cas de situation problématique Limiter l exposition des élèves et des travailleurs aux agents potentiellement nocifs Relocaliser les activités/gens (si nécessaire) Adopter une stratégie de communication pour informer les enfants, leurs parents et le personnel S assurer de l application des mesures préventives et correctrices Signaler à la DSP les menaces à la santé non contrôlées

34 Responsabilités des DSP Protéger la santé de la population des menaces à la santé S assurer que la menace à la santé soit contrôlée Agir en soutien-conseil Émettre des recommandations, des avis

35 L importance de la collaboration Entre les services d une même organisation Responsables de la commission scolaire Responsables de l établissement concerné Entre les partenaires externes CSSS DSP : santé environnementale santé au travail et maladies transmissibles Partenariat entre le MSSS et MELS Élaboration d un guide technique concernant les moisissures (en cours)

36 Des questions?

37 Inspection invasive

38 Inspection invasive

DIANE LANGLOIS DIRECTION DE SANTÉ PUBLIQUE 1ER OCTOBRE 2014 DE LA MONTÉRÉGIE

DIANE LANGLOIS DIRECTION DE SANTÉ PUBLIQUE 1ER OCTOBRE 2014 DE LA MONTÉRÉGIE DIANE LANGLOIS DIRECTION DE SANTÉ PUBLIQUE DE LA MONTÉRÉGIE 1ER OCTOBRE 2014 2 Introduction Les préoccupations des gestionnaires Les conséquences possibles Des risques à la santé et au bien-être Le guide

Plus en détail

QUALITÉ DE L AIR INTÉRIEUR

QUALITÉ DE L AIR INTÉRIEUR QUALITÉ DE L AIR INTÉRIEUR La qualité de l air intérieur influence la santé et le bien-être. Les sources de pollution de l air intérieur responsables d effets sur la santé sont les agents physiques (ex.

Plus en détail

LA PRÉVENTION DE LA PROLIFÉRATION DES MOISISSURES DANS LES BÂTIMENTS

LA PRÉVENTION DE LA PROLIFÉRATION DES MOISISSURES DANS LES BÂTIMENTS LA PRÉVENTION DE LA PROLIFÉRATION DES MOISISSURES DANS LES BÂTIMENTS Les moisissures dans les bâtiments Qu est-ce que la moisissure? Les moisissures dans l environnement Champignons microscopiques à croissance

Plus en détail

Présence d amiante à l école J.F. Kennedy : évaluation des risques à la santé et recommandations Avis de santé publique

Présence d amiante à l école J.F. Kennedy : évaluation des risques à la santé et recommandations Avis de santé publique Présence d amiante à l école J.F. Kennedy : évaluation des risques à la santé et recommandations Avis de santé publique Monique Beausoleil, M.Sc., toxicologue 14 mai 2012 École J.F. Kennedy École située

Plus en détail

Vers une approche structurée de la Ville de Montréal dans les dossiers d'immeubles contaminés par les moisissures

Vers une approche structurée de la Ville de Montréal dans les dossiers d'immeubles contaminés par les moisissures Vers une approche structurée de la Ville de Montréal dans les dossiers d'immeubles contaminés par les moisissures Plan de présentation Le contexte L inspection municipale La recherche d indices Les outils

Plus en détail

Les conséquences sanitaires de l exposition aux moisissures

Les conséquences sanitaires de l exposition aux moisissures Les conséquences sanitaires de l exposition aux moisissures P. Germaud Les défis bâtiments & santé, 24 mai 2012 Prévention: objectif prioritaire Voies respiratoires particulièrement vulnérables Voies aériennes

Plus en détail

Épidémiologie et air intérieur : état des connaissances Mise en œuvre de nouvelles études Cas des moisissures : le projet ESMHA

Épidémiologie et air intérieur : état des connaissances Mise en œuvre de nouvelles études Cas des moisissures : le projet ESMHA Épidémiologie et air intérieur : état des connaissances Mise en œuvre de nouvelles études Cas des moisissures : le projet ESMHA Sabine HOST Observatoire régional de santé d Ile-de-France Journées Rsein-OQAI,

Plus en détail

La moisissure. Causes Prévention Combattre

La moisissure. Causes Prévention Combattre La moisissure Causes Prévention Combattre Moisissure La moisissure, qu est-ce que c est? Elément écologique indissociable de notre environnement naturel. Terme générique désignant une multitude d espèces

Plus en détail

La qualité de l air et les moisissures

La qualité de l air et les moisissures La qualité de l air et les moisissures Michel Legris Hygiéniste du travail Direction de santé publique de la Capitale-Nationale 14 mai 2014 Au programme Préambule Problème préoccupant? Diagnostic Comment

Plus en détail

Les moisissures: Pour mieux intervenir. Michel Legris Hygiéniste du travail consultant (formation)

Les moisissures: Pour mieux intervenir. Michel Legris Hygiéniste du travail consultant (formation) Les moisissures: Pour mieux intervenir Michel Legris Hygiéniste du travail consultant (formation) 13 Novembre 2014 Pour mieux prévenir Assècher rapidement les dégâts d eau et diminuer l humidité relative

Plus en détail

Améliorer les conditions de logement à Montréal : une. Norman King, M. Sc. Épidémiologie Louis Jacques, M.D. Secteur environnement urbain et santé

Améliorer les conditions de logement à Montréal : une. Norman King, M. Sc. Épidémiologie Louis Jacques, M.D. Secteur environnement urbain et santé Améliorer les conditions de logement à Montréal : une priorité pour la santé publique Norman King, M. Sc. Épidémiologie Louis Jacques, M.D. Secteur environnement urbain et santé Direction de santé publique

Plus en détail

Effets sanitaires liés à la pollution de l air dans les crèches et bâtiments scolaires Assises régionales de l air

Effets sanitaires liés à la pollution de l air dans les crèches et bâtiments scolaires Assises régionales de l air Effets sanitaires liés à la pollution de l air dans les crèches et bâtiments scolaires Assises régionales de l air Dorothée Grange et Sabine Host, ORS Île-de-France 03/12/2013 1 Enjeu de santé publique

Plus en détail

Séverine KIRCHNER. Qualité de l air intérieur : un enjeu de santé publique

Séverine KIRCHNER. Qualité de l air intérieur : un enjeu de santé publique >Journée scientifique bi-académique Académie nationale de Pharmacie et Académie des Technologies Qualité de l air : de l échelle locale à l échelle planétaire Compréhension implications 25 01 12 Qualité

Plus en détail

Cellule de conseil en santé et environnement intérieur

Cellule de conseil en santé et environnement intérieur Cellule de conseil en santé et environnement intérieur Laboratoire d hygiène de la Ville de Paris (LHVP) Béatrice Caullet Conseillère médicale en environnement intérieur 01.44.97.87.80 / beatrice.caullet@paris.fr

Plus en détail

JASP 2010 Québec 24 novembre 2010

JASP 2010 Québec 24 novembre 2010 Direction de santé publique L'éthique pour guider la réflexion et influencer l'élaboration des politiques publiques favorables à la santé: le cas des logements insalubres à Montréal JASP 2010 Québec 24

Plus en détail

Observatoire de la qualité de l air intérieur : Présentation de la campagne nationale dans les immeubles de bureaux

Observatoire de la qualité de l air intérieur : Présentation de la campagne nationale dans les immeubles de bureaux Observatoire de la qualité de l air intérieur : Présentation de la campagne nationale dans les immeubles de bureaux Club Bureaux, 13 novembre 2013 Pour toute information : corinne.mandin@cstb.fr L OQAI

Plus en détail

Expérience d une Cellule de Conseil en Santé et Environnement Intérieur à Paris Académie de Pharmacie 7 Mars 2012

Expérience d une Cellule de Conseil en Santé et Environnement Intérieur à Paris Académie de Pharmacie 7 Mars 2012 Expérience d une Cellule de Conseil en Santé et Environnement Intérieur à Paris Académie de Pharmacie 7 Mars 2012 Docteur Fabien Squinazi Directeur Laboratoire d hygiène de la ville de Paris fabien.squinazi@paris.fr

Plus en détail

Les risques à la santé associés à la présence de moisissures en milieu intérieur*

Les risques à la santé associés à la présence de moisissures en milieu intérieur* INSTITUT NATIONAL DE SANTÉ PUBLIQUE DU QUÉBEC Les risques à la santé associés à la présence de moisissures en milieu intérieur* DOCUMENT SYNTHÈSE INTRODUCTION La présence de moisissures en milieu intérieur

Plus en détail

La réglementation sur la gestion sécuritaire de l amiante

La réglementation sur la gestion sécuritaire de l amiante La réglementation sur la gestion sécuritaire de l amiante GRAND RENDEZ-VOUS 2013 MONTRÉAL, 5 NOVEMBRE 2013 par : Alain L Épicier, B.Sc., D.E.S.S., conseiller expert en prévention-inspection, Direction

Plus en détail

L EXPERTISE SANTÉ DANS LE BÂTIMENT. 8 mars 2012 Maison des énergies de Chambéry

L EXPERTISE SANTÉ DANS LE BÂTIMENT. 8 mars 2012 Maison des énergies de Chambéry AMÉLIORER LA QUALITÉDE L AIR INTÉRIEUR DANS NOS LOGEMENTS L EXPERTISE SANTÉ DANS LE BÂTIMENT 8 mars 2012 Maison des énergies de Chambéry Claire-Sophie COEUDEVEZ Accompagnement MEDIECO Formation & Conseil

Plus en détail

Pourquoi un CMEI? Les maladies chroniques (asthme, allergie ) sont en forte augmentation depuis 20 ans!

Pourquoi un CMEI? Les maladies chroniques (asthme, allergie ) sont en forte augmentation depuis 20 ans! Pourquoi un CMEI? Les maladies chroniques (asthme, allergie ) sont en forte augmentation depuis 20 ans! L air intérieur est plus pollué que l air extérieur! Nouveaux matériaux (bricolage, décoration, )

Plus en détail

Question. Quizz. L air intérieur en 10 questions. L air intérieur est toujours plus sain que l air extérieur. Vrai / Faux

Question. Quizz. L air intérieur en 10 questions. L air intérieur est toujours plus sain que l air extérieur. Vrai / Faux Quizz 1 L air intérieur en 10 questions Question L air intérieur est toujours plus sain que l air extérieur. Vrai / Faux Smog, particules fines, indice de qualité de l air extérieur, des informations qui

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES OMS RELATIVES À LA QUALITÉ DE L AIR À L INTÉRIEUR DES HABITATIONS: HUMIDITÉ ET MOISISSURES. Résumé exécutif

LIGNES DIRECTRICES OMS RELATIVES À LA QUALITÉ DE L AIR À L INTÉRIEUR DES HABITATIONS: HUMIDITÉ ET MOISISSURES. Résumé exécutif LIGNES DIRECTRICES OMS RELATIVES À LA QUALITÉ DE L AIR À L INTÉRIEUR DES HABITATIONS: HUMIDITÉ ET MOISISSURES Résumé exécutif Les demandes concernant les publications du Bureau régional sont à adresser

Plus en détail

La réglementation sur la gestion sécuritaire de l amiante

La réglementation sur la gestion sécuritaire de l amiante La réglementation sur la gestion sécuritaire de l amiante COLLOQUE ASP MINES SEPT-ÎLES 22 OCTOBRE 2013 par: Guy Chénard, inspecteur CSST Plan de la présentation Généralités sur le nouveau règlement Section

Plus en détail

oéëéáêéò=çé=äû~áê=ë~áå= Ç~åë=îçíêÉ=ã~áëçå Guide à l intention des consommateurs sur les investigations de la qualité de l air intérieur

oéëéáêéò=çé=äû~áê=ë~áå= Ç~åë=îçíêÉ=ã~áëçå Guide à l intention des consommateurs sur les investigations de la qualité de l air intérieur oéëéáêéò=çé=äû~áê=ë~áå= Ç~åë=îçíêÉ=ã~áëçå Guide à l intention des consommateurs sur les investigations de la qualité de l air intérieur Saviez-vous qu une piètre qualité de l air intérieur (QAI) dans votre

Plus en détail

RISQUES SANITAIRES LIÉS AUX MOISISSURES DE L HABITAT PICARD

RISQUES SANITAIRES LIÉS AUX MOISISSURES DE L HABITAT PICARD RISQUES SANITAIRES LIÉS AUX MOISISSURES DE L HABITAT PICARD Anne TOTET Professeur des universités praticien hospitalier Chef de service de Parasitologie et Mycologie médicales, CHU d Amiens Laboratoire

Plus en détail

Trousse d outils du CCNSE pour l enquête sur les moisissures

Trousse d outils du CCNSE pour l enquête sur les moisissures Trousse d outils du CCNSE pour l enquête sur les moisissures NOVEMBRE 2014 Examen des rapports d enquête microbiologique Sommaire Introduction... 2 Les rapports d enquête microbiologique... 2 Contenu commun

Plus en détail

Des logements salubres et accessibles

Des logements salubres et accessibles Direction de santé publique Des logements salubres et accessibles Louis Drouin et Louis Jacques JASPQ 2011 30 novembre 2011 15es Journées annuelles de santé publique 1 Louis Drouin, M.D. Direction de santé

Plus en détail

Contexte scientifique

Contexte scientifique Observatoire de la qualité de l air intérieur : Présentation de la campagne nationale dans les immeubles de bureaux Société de médecine de santé au travail, Dauphiné-Savoie 18 juin 2010 Corinne Mandin,

Plus en détail

dans le milieu de travail Un guide de base

dans le milieu de travail Un guide de base dans le milieu de travail Un guide de base Résumé Les moisissures sont une réalité incontournable. Elles se développent presque partout où des gens vivent et travaillent. Les moisissures sont reconnues

Plus en détail

Moisissures: un problème de qualité de l air intérieur (QAI) Laurent Groux, Ph.D. Chimiste Beaupré, le 9 mai 2014

Moisissures: un problème de qualité de l air intérieur (QAI) Laurent Groux, Ph.D. Chimiste Beaupré, le 9 mai 2014 Moisissures: un problème de qualité de l air intérieur (QAI) Laurent Groux, Ph.D. Chimiste Beaupré, le 9 mai 2014 Laurent Groux, Ph.D. Doctorat en Chimie (2003) de L université de Montréal Consultant en

Plus en détail

ÉCHANGEUR D AIR AVEC FILTRATION HEPA

ÉCHANGEUR D AIR AVEC FILTRATION HEPA ÉCHANGEUR D AIR AVEC FILTRATION HEPA HV-500 AVEC AROMATHÉRAPIE La poussière de notre maison Il est reconnu que l air de nos maisons est rempli de poussière, de pollen, de moisissures et de milliers d autres

Plus en détail

Aération et santé. L importance d une bonne aération. Débit de ventilation

Aération et santé. L importance d une bonne aération. Débit de ventilation Aération et santé Traduction de l article Luchtverversing en gezondheid, publié dans la revue Veiligheidsnieuws, n 181, p. 20-22 Auteurs: Maurits de Ridder et Tom Geens L arrêté royal du 10 octobre 2012

Plus en détail

Qualité de l air intérieur : enjeux sanitaires et réglementation

Qualité de l air intérieur : enjeux sanitaires et réglementation Qualité de l air intérieur : enjeux sanitaires et réglementation Hubert Boulanger ARS Lorraine Marylise Fleury DREAL Lorraine 1 Plan I) Enjeux sanitaires et principaux polluants II) Résultats de la campagne

Plus en détail

JOURNÉE DES PARTENAIRES ENSEMBLE ET BIEN LOGÉ! ENSEMBLE ON COLLABORE!

JOURNÉE DES PARTENAIRES ENSEMBLE ET BIEN LOGÉ! ENSEMBLE ON COLLABORE! JOURNÉE DES PARTENAIRES ENSEMBLE ET BIEN LOGÉ! ENSEMBLE ON COLLABORE! Robert Dussault, chef de service, Permis, inspections et environnement, Ville de Trois-Rivières Dre Marie-Claude Lacombe et Bruno Cossette,

Plus en détail

Version 2.0 : 17 décembre 2014

Version 2.0 : 17 décembre 2014 Gestion de la santé au travail : mesures à prendre pour le traitement des travailleurs de la santé qui ont eu des contacts ou des contacts étroits avec la maladie à virus Ebola (MVE) Version 2.0 : 17 décembre

Plus en détail

Cette expertise est surtout utilisée dans les bâtiments accueillants du public : école, local commercial, bureaux.

Cette expertise est surtout utilisée dans les bâtiments accueillants du public : école, local commercial, bureaux. Experts en environnement Certains experts sont sollicités pour effectuer des analyses de la qualité de l air et des surfaces des bâtiments. Pour ce faire, il cherche à identifier diverses substances telles

Plus en détail

Source : Qualité de l air intérieur CSRSE (2008)

Source : Qualité de l air intérieur CSRSE (2008) page 1/7 Source : Qualité de l air intérieur CSRSE (2008) Résumé & Détails: GreenFacts (2008) Contexte - La pollution de l'air tant intérieur qu extérieur est une préoccupation de santé majeure car elle

Plus en détail

A.- MÉTHODOLOGIE ET OBSERVATIONS

A.- MÉTHODOLOGIE ET OBSERVATIONS Granby, le 29 avril 2013 Monsieur Jean François D Amour Municipalité de Sutton 11 rue Principale Sud Sutton (Québec) JOE 2KO Objet : Analyse de la qualité d air 2ième étage, Hôtel de Ville 11 rue Principale,

Plus en détail

Impact positif des mesures de prévention en environnement intérieur sur les patients souffrant de pathologies allergiques et respiratoires

Impact positif des mesures de prévention en environnement intérieur sur les patients souffrant de pathologies allergiques et respiratoires Impact positif des mesures de prévention en environnement intérieur sur les patients souffrant de pathologies allergiques et respiratoires Laure Blanchon, Conseillère Médicale en Environnement Intérieur

Plus en détail

Les moisissures et votre santé

Les moisissures et votre santé Les moisissures et votre santé Ce que vous devez savoir pour une maison en santé Information à l intention des membres des communautés des Premières nations Les moisissures et votre santé - DVD Information

Plus en détail

Questions réponses Centre Meredith Décembre 2014

Questions réponses Centre Meredith Décembre 2014 Questions réponses Centre Meredith Décembre 2014 (Questions soumises par le comité de loisirs, culture et vie communautaire) Q1.Quelle est la nature des réparations requises à la section de l aréna du

Plus en détail

Marie Christine CHOQUART

Marie Christine CHOQUART Marie Christine CHOQUART La Maison du Souffle = association loi 1901 Le Conseil d Administration Président Docteur -Pierre ELETUFE (M généraliste) Vice - Présidente Mme Sylvie GRIFFOIN (attachée de direction

Plus en détail

Compte rendu, 56 e Rencontre

Compte rendu, 56 e Rencontre Compte rendu, 56 e Rencontre 6 mai 2014, Québec Ouverture de la rencontre Monsieur Bertrand Roy, de la Société d habitation du Québec, a d abord adressé un mot de bienvenue aux participants. Il a rappelé

Plus en détail

Un environnement sain dans nos écoles?

Un environnement sain dans nos écoles? Un environnement sain dans nos écoles? Namur, 14 mars 2012 Christelle Manette, chargée de projets Service d Analyse des Milieux Intérieurs (SAMI-Lux) Plan de l exposé Missions du SAMI-Lux Problématique

Plus en détail

Le métier de Conseiller Médical en Environnement Intérieur

Le métier de Conseiller Médical en Environnement Intérieur Le métier de Conseiller Médical en Environnement Intérieur Aurélien RIODEL - 07.60.92.13.52 - aurelien.riodel@chu-angers.fr Romain HABEAU 06.29.21.86.46 romain.habeau@chu-nantes.fr SOMMAIRE Pourquoi s

Plus en détail

In andout Air Strategies. From Climate Change to Microclimate. Library, Archives and Museum Preservation Issues

In andout Air Strategies. From Climate Change to Microclimate. Library, Archives and Museum Preservation Issues In andout Air Strategies. From Climate Change to Microclimate. Library, Archives and Museum Preservation Issues 5-6 March 2009 Bibliothèque nationale de France Nicolas Laudinet Claim Support Manager, Ing.

Plus en détail

Comment évaluer la qualité de l la qualité de l air intérieur? air intérieur? Wafa Wafa Sakr ,ing., Sakr h.d Ph.D

Comment évaluer la qualité de l la qualité de l air intérieur? air intérieur? Wafa Wafa Sakr ,ing., Sakr h.d Ph.D Comment évaluer la qualité de l air intérieur? Wafa Sakr,ing., Ph.D Qu est-ce que la qualité de l air intérieur? Caractéristiques physiques, chimiques et biologiques de l air intérieur dans les lieux où

Plus en détail

La qualité de l air en service de garde

La qualité de l air en service de garde Sylvain LeQuoc asstsas La qualité de l air en service de garde Le nez et les yeux irrités, la gorge sèche? Voilà quelques symptômes qui laissent supposer une mauvaise qualité de l air à l intérieur (QAI)

Plus en détail

Évaluations de la qualité de l'air intérieur : Moisissure

Évaluations de la qualité de l'air intérieur : Moisissure Évaluations de la qualité de l'air intérieur : Moisissure Daniel Fong Centre de collaboration nationale en santé environnementale Atelier sur la qualité de l'air intérieur Conférence nationale d éducation

Plus en détail

Tout ce que vous devriez savoir sur la qualité de l air intérieur et sur les moisissures Moisissures

Tout ce que vous devriez savoir sur la qualité de l air intérieur et sur les moisissures Moisissures Tout ce que vous devriez savoir sur la qualité de l air intérieur et sur les moisissures Moisissures Michel Legris Hygiéniste du travail Alliance des professeurs et professeures de Montréal 29 novembre

Plus en détail

ÉCHANGEUR D AIR AVEC FILTRATION HEPA

ÉCHANGEUR D AIR AVEC FILTRATION HEPA ÉCHANGEUR D AIR AVEC FILTRATION HEPA HV-500 AVEC AROMATHÉRAPIE La poussière de notre maison Il est reconnu que l air de nos maisons est rempli de poussière, de pollen, de moisissures et de milliers d autres

Plus en détail

Objet : Avis d expert concernant l article écrit par M. Eddie Vos paru dans le journal Brome County News le 11 juin 2013

Objet : Avis d expert concernant l article écrit par M. Eddie Vos paru dans le journal Brome County News le 11 juin 2013 Québec, le 2 juillet 2013 Objet : Avis d expert concernant l article écrit par M. Eddie Vos paru dans le journal Brome County News le 11 juin 2013 Nous souhaitons rectifier et préciser certains points

Plus en détail

GESTION SÉCURITAIRE DE L AMIANTE NOUVELLES DISPOSITIONS RÉGLEMENTAIRES

GESTION SÉCURITAIRE DE L AMIANTE NOUVELLES DISPOSITIONS RÉGLEMENTAIRES GESTION SÉCURITAIRE DE L AMIANTE NOUVELLES DISPOSITIONS RÉGLEMENTAIRES CONFÉRENCE AU 35 e CONGRÈS DE L AQHSST 2 MAI 2013 Par Alain L Épicier, B.Sc., D.E.S.S., Conseiller expert en préventioninspection,

Plus en détail

INTERVENANTS ET MÉCANISMES DE PARTICIPATION

INTERVENANTS ET MÉCANISMES DE PARTICIPATION FICHE TECHNIQUE #38 LÉGISLATION ET INTERVENANTS EN SANTÉ ET EN SÉCURITÉ DU TRAVAIL INTERVENANTS ET MÉCANISMES DE PARTICIPATION L efficacité en prévention passe inévitablement par l implication et la concertation

Plus en détail

Intervenir sur la qualité de l air intérieur dans le logement

Intervenir sur la qualité de l air intérieur dans le logement Intervenir sur la qualité de l air intérieur dans le logement Christiane Thibault, M. Sc. Agente de planification, de programmation et de recherche plomb pigeons fumée de tabac moisissures malpropreté

Plus en détail

La CSST Qui sommes nous? Charles Taschereau, conseiller DPI Olivier Lesquir, inspecteur

La CSST Qui sommes nous? Charles Taschereau, conseiller DPI Olivier Lesquir, inspecteur La CSST Qui sommes nous? Par : Charles Taschereau, conseiller DPI Olivier Lesquir, inspecteur Blainville 3 avril 2008 La Commission de la santé et de la sécurité du travail (CSST) Une compagnie d assurance

Plus en détail

La crise de la Légionellose et le gestionnaire immobilier. Bruno Turcotte Directeur Administration Placements immobiliers

La crise de la Légionellose et le gestionnaire immobilier. Bruno Turcotte Directeur Administration Placements immobiliers La crise de la Légionellose et le gestionnaire immobilier Bruno Turcotte Directeur Administration Placements immobiliers 1 Colloque annuel du comité énergie et gestion technique, 22 mars 2013 Votre partenaire

Plus en détail

Comment utiliser. votre test ALLERGENES D ACARIENS? DAILY DI AG

Comment utiliser. votre test ALLERGENES D ACARIENS? DAILY DI AG Comment utiliser votre test ALLERGENES D ACARIENS? Merci d avoir choisi un produit DAILY DIAG. Veuillez lire attentivement cette notice avant d effectuer le test. Une fois votre test effectué, rendez-vous

Plus en détail

Amiante dans les bâtiments au Québec Nouvelles exigences règlementaires

Amiante dans les bâtiments au Québec Nouvelles exigences règlementaires Amiante dans les bâtiments au Québec Nouvelles exigences règlementaires Van Hiep Nguyen, ing., M.Sc.A., M.A Vanhiep.nguyen@exp.com Les Services exp. Inc. Ordre de la présentation Historique de l amiante

Plus en détail

ENTRETIEN DES BÂTIMENTS ET SALUBRITÉ

ENTRETIEN DES BÂTIMENTS ET SALUBRITÉ ENTRETIEN DES BÂTIMENTS ET SALUBRITÉ Dany Moisan Inspecteur en environnement et salubrité Réglementation Entretien des bâtiments Salubrité Conclusion 2 RÉGLEMENTATION R.V.Q. 773 Règlement sur la salubrité

Plus en détail

Conférence «bâtiment-santé» 20 novembre 2013

Conférence «bâtiment-santé» 20 novembre 2013 Conférence «bâtiment-santé» 20 novembre 2013 L impact sanitaire d un habitat dégradé ou inadéquat XX/XX/XX La santé environnementale dans les ARS = évaluer, prévenir et gérer les risques sanitaires associés

Plus en détail

DANS LES ERP (Établissements recevant du public)

DANS LES ERP (Établissements recevant du public) DANS LES ERP (Établissements recevant du public) Chantal JOUANNO, secrétaire d État chargée de l écologie écrivait en 2010: «La qualité de l air intérieur est un axe majeur de progrès en terme de santé-environnement.

Plus en détail

Décontamination réussie d une école affectée par les moisissures

Décontamination réussie d une école affectée par les moisissures Décontamination réussie d une école affectée par les moisissures Présentation: AQHSST 8 mai 2014 Pierre-Yves Croteau, ing. pierre-yves.croteau@exp.com Des occupants malades dans des bâtiments malades La

Plus en détail

Moisissures, coquerelles et rongeurs :

Moisissures, coquerelles et rongeurs : SUR LA SANTÉ RESPIRATOIRE DES ENFANTS MONTRÉALAIS Moisissures, coquerelles et rongeurs : des menaces à la santé respiratoire des enfants En 2006, la Direction de santé publique de l Agence de la santé

Plus en détail

Humidité/Ventilation

Humidité/Ventilation Humidité/Ventilation Connaître le risque Vendredi 21 juin 2013 - Angers DPPS-DVSS et DT-SSPE Pays de la Loire 1 L humidité agit sur Connaître le risque la structure du bâti par un développement de moisissures

Plus en détail

Plan. Documenter et intervenir sur la problématique des moisissures et d insalubrité dans les logements en milieu défavorisé

Plan. Documenter et intervenir sur la problématique des moisissures et d insalubrité dans les logements en milieu défavorisé Documenter et intervenir sur la problématique des moisissures et d insalubrité dans les logements en milieu défavorisé Louis Jacques 1,2,3 et Norman King 1 1 DSP Montréal 2 Université de Montréal 3 Institut

Plus en détail

Rapport d hygiène pour le département du service d ambulance

Rapport d hygiène pour le département du service d ambulance Rapport d hygiène pour le département du service d ambulance Dans le cadre des exigences de qualité posées, l on aimerait savoir dans quelle mesure le nettoyage et la désinfection des ambulances suffisent

Plus en détail

Le point en recherche et développement La moisissure dans les sous-sols aménagés

Le point en recherche et développement La moisissure dans les sous-sols aménagés Le point en recherche et développement La moisissure dans les sous-sols aménagés 96-203 Série technique Introduction La recherche a établi une corrélation entre la santé humaine et la présence de moisissure

Plus en détail

Par : Christian Pilote

Par : Christian Pilote Par : Christian Pilote 1.1. Plainte d une première locataire pour problème de santé lié à son logement, rapport d un médecin de la DSP à l appui 1.2. Première expertise faite par la DSP (prélèvement d

Plus en détail

MONOMUR Terre cuite et santé

MONOMUR Terre cuite et santé MONOMUR Terre cuite et santé ÉTUDES ET TESTS Bâtir en préservant les conditions optimales du bien-être de l homme. Construire constitue un acte essentiel pour créer les conditions de vie dignes de l être

Plus en détail

Punaises de lit, logement et santé publique à Montréal

Punaises de lit, logement et santé publique à Montréal Punaises de lit, logement et santé publique à Montréal Stéphane Perron, M.D., M.Sc., F.R.C.P.C. Réunion de planification du CCNSE à Vancouver pour la lutte contre les punaises de lit 29 novembre 2013 Logement

Plus en détail

L OBSERVATOIRE DE LA Qualité de l Air Intérieur (OQAI) En partenariat avec la Région Poitou-Charentes et la Dreal Poitou-Charentes

L OBSERVATOIRE DE LA Qualité de l Air Intérieur (OQAI) En partenariat avec la Région Poitou-Charentes et la Dreal Poitou-Charentes L OBSERVATOIRE DE LA Qualité de l Air Intérieur (OQAI) Francis Allard Laboratoire des Sciences de l'ingénieur pour l'environnement - FRE CNRS 3474 UNIVERSITE DE LA ROCHELLE / OQAI En partenariat avec la

Plus en détail

Accompagner les collectivités pour la surveillance QAI dans les ERP

Accompagner les collectivités pour la surveillance QAI dans les ERP Accompagner les collectivités pour la surveillance QAI dans les ERP Air Intérieur : partenariats nationaux Ministère de l environnement (préparation à la réglementation) Campagne nationale Ecoles et crèches

Plus en détail

QUALITÉ DE L AIR INTÉRIEUR. Bilan des études réalisées dans le cadre d une convention entre AIR LR et l ARS DÉCEMBRE 2015

QUALITÉ DE L AIR INTÉRIEUR. Bilan des études réalisées dans le cadre d une convention entre AIR LR et l ARS DÉCEMBRE 2015 DÉCEMBRE 2015 QUALITÉ DE L AIR INTÉRIEUR Bilan des études réalisées dans le cadre d une convention entre AIR LR et l ARS 10, rue Louis Lépine - Parc de la Méditerranée - 34470 Pérols Tél. 04 67 15 96 60

Plus en détail

La grippe, l asthme et la vaccination

La grippe, l asthme et la vaccination La grippe, l asthme et la vaccination vaccin anti-grippe pris en charge à 100 % pour tous les asthmatiques Qu est-ce que la grippe? La grippe est une maladie infectieuse très contagieuse, d apparition

Plus en détail

La qualité de l air intérieur. Présentation Club Construction Durable 20/11/2013

La qualité de l air intérieur. Présentation Club Construction Durable 20/11/2013 La qualité de l air intérieur Présentation Club Construction Durable 20/11/2013 L air que nous respirons On respire : 24h/24h 12 000 L /jour (soit 15kg d air) pour 75m² de poumon (on mange et boit : 3

Plus en détail

Programme de qualité de l air intérieur

Programme de qualité de l air intérieur Programme de qualité de l air intérieur Version 1.0 - mars 2012 Préparé par le Service des ressources matérielles en collaboration avec la Direction de santé publique Table des matières Mise en contexte

Plus en détail

Informer. http://www.grippe-aviaire.gouv.fr/img/pdf/plan_pg_2009.pdf

Informer. http://www.grippe-aviaire.gouv.fr/img/pdf/plan_pg_2009.pdf Nouveau virus de grippe QUESTIONS / REPONSES 5 mai 2009 Fiche 5 Pour les réponses aux questions générales concernant la nature du virus ou les connaissances médicales et épidémiologiques disponibles, nous

Plus en détail

Nadia Droz, psychologue FSP-APSYTRA, Unité Santé Sécurité au Travail. La prévention des Risques psychosociaux au CHUV

Nadia Droz, psychologue FSP-APSYTRA, Unité Santé Sécurité au Travail. La prévention des Risques psychosociaux au CHUV Nadia Droz, psychologue FSP-APSYTRA, Unité Santé Sécurité au Travail La prévention des Risques psychosociaux au CHUV Objectifs 1. Définition des risques psychosociaux 2. La prévention des risques psychosociaux

Plus en détail

La qualité de l air dans les ERP petite enfance Un enjeu de santé publique, une obligation légale, comment agir? dexpert DEXPERT ALL RIGHTS RESERVED

La qualité de l air dans les ERP petite enfance Un enjeu de santé publique, une obligation légale, comment agir? dexpert DEXPERT ALL RIGHTS RESERVED + La qualité de l air dans les ERP petite enfance Un enjeu de santé publique, une obligation légale, comment agir? dexpert UN ENJEU DE SANTE PUBLIQUE, UNE OBLIGATION LEGALE 2 Les effets négatifs d une

Plus en détail

La participation de votre enfant à l étude Esteban. www.esteban.invs.sante.fr

La participation de votre enfant à l étude Esteban. www.esteban.invs.sante.fr La participation de votre enfant à l étude Esteban www.esteban.invs.sante.fr Esteban est une nouvelle étude nationale qui porte sur plusieurs aspects de la santé : l exposition à certaines substances de

Plus en détail

Qualité d air qualité de vie 10 ans de recherche. Séverine Kirchner

Qualité d air qualité de vie 10 ans de recherche. Séverine Kirchner Qualité d air qualité de vie 10 ans de recherche Séverine Kirchner Un observatoire unique des lieux de vie Hiérarchisation des polluants1 Plus de 1000 substances chimiques et particulaires classées sur

Plus en détail

Prolifération des moisissures Normalisation: les options possibles

Prolifération des moisissures Normalisation: les options possibles Rencontre du RTHQ Prolifération des moisissures Normalisation: les options possibles Paul Gardon ing. Coordonnateur, normalisation Date 6 mai 2014 CRIQ - Tous droits réservés Le BNQ, processus de normalisation

Plus en détail

PROGRAMME DE PRÉVENTION EN SANTÉ ET SÉCURITÉ DU TRAVAIL 2013-2016

PROGRAMME DE PRÉVENTION EN SANTÉ ET SÉCURITÉ DU TRAVAIL 2013-2016 PROGRAMME DE EN SANTÉ SÉCURITÉ DU TRAVAIL 2013-2016 Document préparé par : Comité de la santé et de la sécurité du travail Objectif : Éliminer à la source même les dangers pour la santé, la sécurité et

Plus en détail

PRÉFET DE LA MAYENNE. La surveillance de la qualité de l air intérieur dans certains établissements recevant du public (ERP)

PRÉFET DE LA MAYENNE. La surveillance de la qualité de l air intérieur dans certains établissements recevant du public (ERP) PRÉFET DE LA MAYENNE Direction départementale des Territoires Dossier de presse 8 juillet 2014 La surveillance de la qualité de l air intérieur dans certains établissements recevant du public (ERP) I -

Plus en détail

ENJEUX RELATIFS À LA GESTION DE LA COMMUNICATION DES

ENJEUX RELATIFS À LA GESTION DE LA COMMUNICATION DES ENJEUX RELATIFS À LA GESTION DE LA COMMUNICATION DES INFORMATIONS LORS D UNE ENQUÊTE POUR TOXI-INFECTION ALIMENTAIRE Retour sur une expérience de la direction de la santé publique et de l évaluation de

Plus en détail

le gaz naturel... en toute sécurité

le gaz naturel... en toute sécurité le gaz naturel... en toute sécurité 1 CONTENU Une énergie présente 3 Une source d énergie sécuritaire 4 Gaz Métro : une équipe à votre service 5 Une énergie propre 6-7 Les bases de la prévention 8-9 Vous

Plus en détail

Parents Note H1N1 : n o 3

Parents Note H1N1 : n o 3 École primaire Laurentia Parents Note H1N1 : n o 3 Destinataires : Tous les parents de L ÉCOLE PRIMAIRE LAURENTIA Date : Le 16 novembre 2009 Objet : Expéditrice : Transport des élèves vers les centres

Plus en détail

Fiche Contenu 14-1 : Vue d ensemble de la gestion des problèmes

Fiche Contenu 14-1 : Vue d ensemble de la gestion des problèmes Fiche Contenu 14-1 : Vue d ensemble de la gestion des problèmes Rôle dans le système de gestion de la qualité Gérer les problèmes, ou traiter les erreurs est important pour que le laboratoire offre un

Plus en détail

Qualité de l air intérieur

Qualité de l air intérieur Qualité de l air intérieur 1 Présentation Air PACA Association Agréée de Surveillance de la Qualité de l Air (AASQA) Association loi 1901 à but non lucratif Surveillance de la région PACA 40 ans d expérience

Plus en détail

LES RISQUES BIOLOGIQUES DANS LA COLLECTE DES DÉCHETS MÉNAGERS ET ASSIMILÉS >>

LES RISQUES BIOLOGIQUES DANS LA COLLECTE DES DÉCHETS MÉNAGERS ET ASSIMILÉS >> LES RISQUES BIOLOGIQUES DANS LA COLLECTE DES DÉCHETS MÉNAGERS ET ASSIMILÉS >> Qui est concerné? les équipages de collecte, les agents de nettoyage des bennes, les techniciens de maintenance, toute personne

Plus en détail

Allergique ou non? Patient Diagnostics Tests Rapides d Allergies

Allergique ou non? Patient Diagnostics Tests Rapides d Allergies Allergique ou non? Patient Diagnostics Tests Rapides d Allergies Les tests rapides d allergies exceptionnels à utiliser chez soi Test allergie général (IgE) Test allergie aux oeufs Test intolérance au

Plus en détail

La santé et la sécurité du travail, il faut s en occuper Oui, mais comment?

La santé et la sécurité du travail, il faut s en occuper Oui, mais comment? La santé et la sécurité du travail, il faut s en occuper Oui, mais comment? Audrey Lacasse, conseillère-experte en prévention-inspection Direction générale de la prévention-inspection 30 septembre 2015

Plus en détail

COMMENT REALISER DES MESURES

COMMENT REALISER DES MESURES COMMENT REALISER DES MESURES DE QUALITE DE L AIR INTERIEUR? Ce guide pratique a été conçu et réalisé par Kudzu Science spécialiste dans le domaine de la Qualité de l Air Intérieur (QAI). L objectif de

Plus en détail

VILLE DE JOLIETTE POLITIQUE EN MATIÈRE DE SURVEILLANCE VIDÉO

VILLE DE JOLIETTE POLITIQUE EN MATIÈRE DE SURVEILLANCE VIDÉO VILLE DE JOLIETTE POLITIQUE EN MATIÈRE DE SURVEILLANCE VIDÉO Adoptée à la séance du 21 janvier 2013 par la résolution G2013-00-18 TABLE DES MATIÈRES Page 1. INTRODUCTION... 3 2. CADRE JURIDIQUE... 3 3.

Plus en détail

Fiche Action 6.A.4. Conseil Médical en Environnement Intérieur

Fiche Action 6.A.4. Conseil Médical en Environnement Intérieur Fiche Action 6.A.4 Conseil Médical en Environnement Intérieur Objectif général 4 : améliorer la qualité de l habitat Objectif spécifique 4.2 : Mieux prendre en compte la qualité de l air intérieur Axe

Plus en détail

Qualité de l air intérieur Gros plan sur la contamination fongique

Qualité de l air intérieur Gros plan sur la contamination fongique Qualité de l air intérieur Gros plan sur la contamination fongique Marie-France Corre, experte associée Groupe Construction Durable 17/03/09 - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Plus en détail

Diplôme Universitaire de Conseiller habitat et santé Année Universitaire 2012/2013

Diplôme Universitaire de Conseiller habitat et santé Année Universitaire 2012/2013 SERVICE DE LA SCOLARITE Bureau des diplômes d université Réf. / GS/CP/ML Tél. : 04.91.32.43.26 Courriel : campagne.habilitation.du@medecine.univmed.fr Diplôme Universitaire de Conseiller habitat et santé

Plus en détail

Interventions dans les immeubles: -Quels enjeux face à l amiante? - Donneur d Ordre, diagnostiqueur, entreprise, quel est votre rôle?

Interventions dans les immeubles: -Quels enjeux face à l amiante? - Donneur d Ordre, diagnostiqueur, entreprise, quel est votre rôle? Conférence 2014 Interventions dans les immeubles: -Quels enjeux face à l amiante? - Donneur d Ordre, diagnostiqueur, entreprise, quel est votre rôle? Page 1 Introduction Jardinière en fibrociment Page

Plus en détail