SECURIX. Simulation de gestion d entreprise. Univers A Entreprise 4. SIJOBERT Benoît (TIS) GUILLOT Jordan (3I) GUILLOT Clothilde

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SECURIX. Simulation de gestion d entreprise. Univers A Entreprise 4. SIJOBERT Benoît (TIS) GUILLOT Jordan (3I) GUILLOT Clothilde"

Transcription

1 SIJOBERT Benoît (TIS) GUILLOT Jordan (3I) GUILLOT Clothilde (GEO) LEVEQUE Florian (RICM) SECURIX Simulation de gestion d entreprise Univers A Entreprise 4 Année

2 Sommaire Introduction - Stratégie Initiale... 3 Période Période Période Période Synthèse Conclusion... Erreur! Signet non défini. ANNEXES

3 Introduction - Stratégie Initiale Membre de la direction d une filière récemment créée, nous appartenons à un important groupe industriel en électronique grand public. La société mère détient 100% des parts notre SA et nous a mandaté pour gérer l entreprise pendant 5 ans. Au terme de cette période, nous devrons rendre des comptes aux actionnaires. La société mère décidera alors de notre maintien à la tête de l entreprise ou d une réorganisation de la direction. Localisée dans un pays industrialisé et dans un contexte économique stable, notre entreprise produit et commercialise des alarmes dont la demande est en déclin, et des interphones dont la courbe est à maturité. Ces deux produits sont connus du public. Au cours de la troisième période, nous comptons lancer un nouveau produit afin de dynamiser l activité «sécurité». Ces centrales pourront être caractérisées par un indice représentatif de leur qualité. Nous devons donc planifié notre stratégie à long terme en prenant compte des potentiels de ce marché futur. Notre objectif est d obtenir un chiffre d affaire significatif afin de couvrir toutes les dépenses et de faire du bénéfice qui pourra être réinvesti. Nous comptons nous implanter dans les trois catégories de produits afin de répondre de la totalité de la demande et de rester compétitif par rapport aux entreprises concurrentes. 3

4 Organisation de l entreprise Direction générale Production Commercialisation Administration Finance Alarmes Interphones Centrales Direction générale Production Commercialisation Administration, Finance Etudes de marché Choix des prix de vente Décisions générales (achat/vente de machines ) Calcul du chiffre d affaire Calcul des coûts de revient Quantités de production Nombres de machines nécessaires Pourcentages d entretien des machines Evalue les budgets qualité, budgets publicité, budgets promotion Nombre de vendeurs affectés par produit Optimisation des heures de travail, gestion des heures supplémentaires. Ressources humaines (indice des salaires, commission aux vendeurs, budgets de formation ) Crédits clients 4

5 5

6 Stratégie Période 1 Le capital social initial de de la maison mère a été utilisé pour l achat de 10 équipements de production à l une. Avec ces 10 machines initiales, notre entreprise a une capacité de production de h. La production potentielle avec ces 10 machines est alors inférieure à la demande. Pour nous placer dans la fourchette de la demande, nous avons planifié une production de alarmes et de interphones. Pour obtenir cette production, 16 machines sont nécessaires. Nous avons alors choisi d investir les restant du capital initial dans l achat de deux nouvelles machines. Afin d acheter les 4 machines supplémentaires, nous avons contracté un emprunt de à amortissement constant sur 5 ans. Cet emprunt effectué en début de période pourra ainsi être remboursé en fin de cycle. Lors de la production de nos futurs produits, les centrales, au cours de l année 3, cet équipement nous sera nécessaire. Nous avons dorénavant 16 machines de production à notre disposition. Leur utilisation à 100% de leur capacité nécessite l embauche de 18 ouvriers supplémentaires. L évolution de la demande d alarme est en déclin alors que celle des interphones est à maturité. Les 16 machines à notre disposition ont une capacité productive de h. Nous avons choisi une répartition 1/3, 2/3. Ainsi nous avons consacré h à la production d alarme et h à celle des interphones. Constats en fin de période Les stocks d alarmes ont été intégralement vendus au cours de la période 1. Toutefois, 4050 interphones n ont pas été vendus et restent ainsi en stocks. Les études de concurrence montrent une part de marché d interphone d environ 13% et d environ 18% pour les alarmes. Nos parts de marchés semblent donc insuffisantes par rapport à notre production d interphones. Nous pouvons relever que le résultat de l exercice étant positif et à la hauteur de mais avec des concours bancaires assez importants. 6

7 Période 2 Stratégie Aux vues des stocks assez conséquents d interphones invendus, nous devons revoir notre méthode de vente. En effet, la demande de ce produit étant à maturité, nous avons été trop audacieux en employant peu de vendeurs en pensant que nous avions déjà une clientèle. Le budget direct de qui nous semblait suffisant par inexpérience, s est révélé trop faible. Au cours de cette période, nous devons revoir notre production en tenant compte des stocks. Notre première démarche était de continuer une production soutenue grâce à nos 16 machines. Nous aurions alors constitué des stocks importants en fin de période afin de nous concentrer sur la production de centrale en période 3 tout en continuant de vendre des alarmes et des interphones. Cependant, compte tenu que la demande prévisionnelle des centrales n est pas si conséquente, le choix d une stratégie en flux tendu pour les alarmes et les interphones s est avéré plus pertinent. Nous devons toutefois engendrer assez de bénéfice afin d acheter la licence nécessaire à la commercialisation des centrales au cours de la période suivante. D après la demande prévue ( interphones et alarmes), nous pouvons effectuer le calcul suivant : parts du marché*demande prévue = nombre de produits à vendre. Cela nous permet de quantifier la production pour la deuxième période. Donc en prenant en compte les 4500 interphones invendus et en exploitant 10 machines, la quantité offerte sera cohérente avec la demande. Avec un raisonnement identique pour les alarmes, nous avons décidé de faire travailler 5 machines afin de minimiser la quantité de produits invendus. Cela implique la vente d une machine et le licenciement de 3 ouvriers. Cependant, nous avons mis un indice 102 aux salaires des ouvriers. La deuxième phase de notre stratégie consiste à augmenter la publicité et la force de vente afin de récupérer une part plus importante du marché. Nous doublons donc le nombre de vendeurs sur les interphones et nous passons à 7% du CA pour le budget direct dédié aux interphones. Enfin, pour pallier les dettes, nous avons décidé d effectuer un escompte client à 70%. Constat en fin de période Grâce à notre stratégie, nous n avons plus de concours bancaires et une petite disponibilité de en fin de deuxième période. De plus, les stocks ont quand même diminué mais il reste encore interphones. De plus, les ouvriers sont plus productifs et mettent moins de temps pour la réalisation des deux produits. Cependant, nous avons dû mal calculer les heures de productions car le taux d utilisation des machines créant des alarmes est descendu à 83%, puis le logiciel a viré 5 employés à cause du manque d utilisation des machines. 7

8 Période 3 Stratégie Au cours de cette période, nous avons voulu écouler la totalité de notre stock d interphones tout en continuant notre production. De plus, nous avons lancé sur le marché un nouveau produit, les centrales. Le temps de production de ce produit est relativement long, d autant plus que nous voulons augmenter la qualité ce qui permettrait de les vendre plus cher sur un marché en croissance soutenue. Nous ne voulons pas abandonner la production d alarme car la demande, bien qu en baisse, est de produits environ. De plus, nous n avons pas engendré autant de bénéfice que souhaité. Nos disponibilité étant d environ , nous avons contracté un emprunt de afin d acquérir la licence de nécessaire à la commercialisation des centrales. Cet investissement était nécessaire au développement de notre entreprise et à son implantation définitive dans le marché. De plus, nous pourrons rentabiliser cette dépense grâce aux bénéfices que nous comptons obtenir à l aide d une bonne campagne publicitaire et un groupe de vendeurs motivés et de s imposer sur un marché en plein essor et prometteur. La difficulté est alors de répartir nos 16 machines sur ces différentes productions, tout restant dans la demande et en augmentant nos parts de marché. La solution est donc de calculer le nombre de produits en fonction de notre part de marché et de la demande effective d après l étude de marché. Nos calculs ont abouti à 5 machines pour la production d alarmes et 8 pour les interphones. Il nous restait alors seulement 2 machines pour la production des centrales. Etant donné que nous voulions une qualité supérieure, il nous fallait plus de temps et donc plus de machine à consacrer aux centrales. Nous avons choisi d utiliser une machine de moins pour chacun des anciens produits et de faire tourner 4 machines sur les centrales. Cette stratégie nous permettra d écouler l ensemble des stocks en alarmes et en interphones et de nous lancer sur le marché des centrales sans prendre trop de risques. De plus, nous devons réembaucher 5 employés pour remplacer les démissionnaires. Pour cette période, nous allons augmenter les salaires des ouvriers et des vendeurs, afin d optimiser la production et d écouler l ensemble du stock et des productions. De plus, pour améliorer la qualité de vie en entreprise, nous avons une fois de plus décidé d augmenter le budget social en plus de l augmentation des salaires. 8

9 Constant en fin d année - problème de logiciel - Aux vues des résultats relativement proches entre les deux bilans de 2012, nous avons continué notre stratégie sur la base des nouveaux résultats. Nous avons réussi à diminuer notre stock notamment celui des interphones en accord avec notre stratégie de déstockage et de flux tendus. Nous remarquons tout de même un faible stock d alarmes, qui peut être interprété à cause de notre diminution des budgets commerciaux et communication afin de répartir les fonds sur les interphones et le développement des centrales, produits ayant un plus grand avenir commercial. La marge nette due à la production de centrales est faiblement négative. La qualité choisie était inférieure à celle de la concurrence, et nous n avions pas assez produit de centrales. Ce déficit a toutefois été absorbé par les produits déjà lancés sur le marché. Mais cette commercialisation a permis de nous implanter sur le marché des centrales. De plus, nous avons triplé nos disponibilités grâce à une forte vente et un déstockage massif. Nous avons dorénavant environ

10 Période 4 Stratégie Grâce à nos disponibilités, nous voulons augmenter la qualité des centrales tout en ayant une production soutenue. Nous avons placé ce produit à l indice 140. Afin de réaliser cette production plus longue, nous avons acheté une nouvelle machine. Grâce à l étude de la concurrence et notamment à la position de notre entreprise, nous avons optimisé les prix afin de vendre nos produits. Cependant, il faut tenir compte de notre position par rapport à la concurrence du budget direct, des crédits clients et des salaires. Dans la continuité de notre politique salariale, nous avons augmenté les salaires des ouvriers et des vendeurs. L entreprise et les produits étant déjà lancés, nous pouvons nous focalisé sur l affinement des dépenses, des prix et des budgets. Notre stratégie a permis de stabiliser notre marché. Nous pouvons alors nous lancer dans la prise de parts de marché des centrales dans le but d augmenter notre capital. Constat en fin de période Nous avons toujours un résultat d exercice positif et hausse par rapport à l année précédente, ainsi que des disponibilités qui nous permettraient des investissements futurs. Néanmoins, notre part des marchés s est révélé plus faible que prévu. De plus, nos bénéfices sont en hausse. 10

11 Synthèse Stratégie de notre entreprise Au cours de la première période, nous n avons pas hésité à contracter un emprunt auprès de la banque afin d investir dans l achat de machines supplémentaires. Nous avons ainsi pu accroitre notre production dès le début du cycle. De plus, ces machines nous ont servi à la production des centrales en période 3. A long terme, cet investissement a été rentabilisé. Notre politique sociale était au départ de fixer le budget social à 2% du CA, mais nous avons choisi de l augmenter à 4% du CA pour les périodes suivantes. De plus, nous avons augmenté progressivement les salaires afin de créer une ambiance productive au sein de l entreprise. Nous avons développé une politique commerciale assez faible pour les alarmes, produits déjà installés sur le marché et avec une courbe en déclin. Par contre, nous avons consacré un fort budget direct pour les interphones. Ce produit étant à maturité nous avons tenté de récupérer des parts de marché. Pour attirer un maximum de clients sans pénaliser la trésorerie de l entreprise, nous avons fixé la durée des crédits clients et fournisseurs à 60 jours. 11

12 Schéma stratégique de prise de décision Résultat année précedente : Stock restant? OUI NON Quantité à produire = (part de marché * demande effective) - STOCK Quantité à produire = part de marché * demande effective Nombre d'heures disponibles suffisants? OUI NON Achat de machines / Embauche de 3 employés par machine supp. Etude de la concurrence : prix? budget direct? crédit? qualité? Décision 12

13 Fin de la mission et pour la suite? Compte tenu du déclin des alarmes, on peut imaginer qu à plus ou moins court terme les machines dédiées à leurs fabrications soient utilisées pour fabriquer les centrales. Globalement, le marché des interphones est resté relativement stable sur les 5 dernières années, on peut imaginer que l offre diminue progressivement. Le marché des centrales étant en plein essor, il sera nécessaire de financer le département R&D pour rester compétitif. Les machines vont vieillir, il faudra envisager un renouvellement du parc. Cependant, la trésorerie de l entreprise a eu tendance à se stabiliser au cours des 5 dernières années, avec une réserve d argent croissante, et un emprunt de moins en moins important. 13

14 Pourcentage ANNEXES Malgré les problèmes informatiques, nos résultats semblent cohérents par rapport à nos décisions. Nous avons quand même tracé les graphiques représentant l évolution de notre entreprise au cours de ces cinq ans Disponibilités bancaires Nos disponibilités bancaires sont en augmentation croissante sur le cycle de production. Lors de la première période, nous sommes en déficit mais ceci est dû au lancement de d une production importante. 25,00 Parts de marché 20,00 15,00 10,00 5,00 Alarmes Interphones Centrales 0, Nous nous trouvons au sein d un marché concurrentiel avec des produits grand public et une diversité de produits par entreprise, les parts du marché fluctuent donc tout en restant autour de valeurs moyennes. 14

15 Résultats de l'exercice La chute de la deuxième période est due aux dettes de la première année qu il a fallu combler grâce à l escompte Chiffre d'affaire Alarmes Interphones Centrales Le chiffre d affaire relatif aux alarmes diminue car ce produit est en déclin, nous avons donc baissé le nombre de produits fabriqués et leurs prix. Le chiffre d affaire des alarmes est en hausse car nous avons développé ce produit en première période avec l achat de machine de production. Ensuite, cette courbe est en déclin car nous avons privilégié la production et la commercialisation des centrales. 15

16 5 000 Stockage Alarmes Interphones Centrales Grâce une gestion optimale du stock à partir de l année 2012, nous avons réussi à fonctionner en flux tendu. 16

Simulation Entreprise - Tecstrat

Simulation Entreprise - Tecstrat Simulation Entreprise - Tecstrat Compte-rendu Univers C Entreprise 4 Clémence AITELLI Benoît SIJOBERT Maxime ROBERT Ségolène PEIGNET Tuteur : malek.bouhaouala@ujf-grenoble.fr Introduction Durant deux jours,

Plus en détail

DU RESULTAT AUX FLUX DE TRESORERIE. de comprendre comment se forme la trésorerie dans une entreprise industrielle en création.

DU RESULTAT AUX FLUX DE TRESORERIE. de comprendre comment se forme la trésorerie dans une entreprise industrielle en création. DU RESULTAT AU FLU DE TRESORERIE Cette étude a pour objet : de comprendre comment se forme la trésorerie dans une entreprise industrielle en création. de faire des simulations à partir d un tableur et

Plus en détail

L ANALYSE DU BILAN FONCTIONNEL. Les grandes masses du bilan fonctionnel

L ANALYSE DU BILAN FONCTIONNEL. Les grandes masses du bilan fonctionnel L ANALYSE DU BILAN FONCTIONNEL Le bilan comptable renseigne sur l état du patrimoine de l entreprise. Il peut être défini comme étant la «photographie comptable de l entreprise à une date donnée». Le bilan

Plus en détail

PROGRAMMES DE GESTION 3 ème année & 4 ème année de l Enseignement secondaire

PROGRAMMES DE GESTION 3 ème année & 4 ème année de l Enseignement secondaire RÉPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTÈRE DE L ÉDUCATION & DE LA FORMATION DIRECTION GÉNÉRALE DES PROGRAMMES & DE LA FORMATION CONTINUE Direction des Programmes & des Manuels Scolaires PROGRAMMES DE GESTION 3 ème

Plus en détail

PROGRAMMES DE GESTION

PROGRAMMES DE GESTION RÉPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTÈRE DE L ÉDUCATION DIRECTION GÉNÉRALE DU CYCLE PREPARATOIRE & DE L'ENSEIGNEMENT SECONDAIRE Direction de la Pédagogie & des Normes du cycle préparatoire et de l'enseignement

Plus en détail

ECG 2014. Shadow Manager. Confort de Chauffe ... Simulation de gestion d entreprise d électronique industrielle. Manuel du participant

ECG 2014. Shadow Manager. Confort de Chauffe ... Simulation de gestion d entreprise d électronique industrielle. Manuel du participant Shadow Manager ECG 2014 Confort de Chauffe.......... Simulation de gestion d entreprise d électronique industrielle Manuel du participant Fernando Acosta et Georges Bessis www.simulnet.com Introduction

Plus en détail

Domotix ... ShadowManager. Manuel du participant. Simulation de gestion d entreprise d électronique grand public

Domotix ... ShadowManager. Manuel du participant. Simulation de gestion d entreprise d électronique grand public ShadowManager Domotix.......... Simulation de gestion d entreprise d électronique grand public Manuel du participant Fernando Acosta et Georges Bessis 2007 www.simulnet.com Introduction Vous allez participer

Plus en détail

Annexe 1. Tableau de bord de la société Armand Ratio Calcul Valeur société Armand année N

Annexe 1. Tableau de bord de la société Armand Ratio Calcul Valeur société Armand année N ÉNONCÉ 1 Analyse globale Créée en N-5, la société Armand est devenue sous-traitante d une entreprise qui gère une librairie électronique. Armand assure la logistique de cette entreprise : elle achète,

Plus en détail

PRIX DE VENTE À L EXPORTATION GESTION ET STRATÉGIES

PRIX DE VENTE À L EXPORTATION GESTION ET STRATÉGIES PRIX DE VENTE À L EXPORTATION GESTION ET STRATÉGIES Direction du développement des entreprises et des affaires Préparé par Jacques Villeneuve, c.a. Conseiller en gestion Publié par la Direction des communications

Plus en détail

Pérennisation de l entreprise. Participation au contrôle de gestion

Pérennisation de l entreprise. Participation au contrôle de gestion btsag.com 1/15 26/09/2011 Pérennisation de l entreprise Auteur : C. Terrier; mailto:webmaster@btsag.com ; http://www.btsag.com Utilisation: Reproduction libre pour des formateurs dans un cadre pédagogique

Plus en détail

Analyse financière détaillée

Analyse financière détaillée Analyse financière détaillée L analyse financière détaillée réintègre le cadre comptable de la comptabilité générale. En particulier les hypothèses introduites dans l analyse sommaire sont levées. Cela

Plus en détail

LISTE DES PRINCIPAUX INDICATEURS UTILISES DANS L ANALYSE DES DOCUMENTS DE SYNTHESE

LISTE DES PRINCIPAUX INDICATEURS UTILISES DANS L ANALYSE DES DOCUMENTS DE SYNTHESE LISTE DES PRINCIPAUX INDICATEURS UTILISES DANS L ANALYSE DES DOCUMENTS DE SYNTHESE RATIOS DE STRUCTURE = Ratios qui mettent en rapport les éléments stables du bilan et dont l évolution traduit les mutations

Plus en détail

www.comptazine.fr DCG session 2012 UE6 Finance d entreprise Corrigé indicatif

www.comptazine.fr DCG session 2012 UE6 Finance d entreprise Corrigé indicatif DCG session 2012 UE6 Finance d entreprise Corrigé indicatif DOSSIER 1 DIAGNOSTIC FINANCIER 1. Compléter le tableau de financement 2011 Affectation du bénéfice 2010 : Bénéfice 2010 359 286 Affectation en

Plus en détail

. Le résumé est la dernière partie à rédiger.. Résumé concis et convaincant.

. Le résumé est la dernière partie à rédiger.. Résumé concis et convaincant. Plan d élaboration du PLAN D AFFAIRES Avant de réaliser votre projet, élaborez votre plan d affaires selon le modèle suivant : RESUME :. Le résumé est la dernière partie à rédiger.. Résumé concis et convaincant.

Plus en détail

Déterminer et financer le cycle d exploitation

Déterminer et financer le cycle d exploitation 14-15 octobre 2010 - Parc Expo RENNES Aéroport - Bruz Déterminer et financer le cycle d exploitation Animé par : Didier RENAULT, Expert-Comptable Déterminer et financer le cycle d exploitation Pourquoi

Plus en détail

Épreuves d admissibilité ÉPREUVE PRATIQUE À OPTION : GESTION COMPTABLE ET FINANCIÈRE DES ENTREPRISES

Épreuves d admissibilité ÉPREUVE PRATIQUE À OPTION : GESTION COMPTABLE ET FINANCIÈRE DES ENTREPRISES R É P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E CONCOURS D'ADMINISTRATEUR DU SÉNAT 2012 DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA FORMATION Épreuves d admissibilité ÉPREUVE PRATIQUE À OPTION : GESTION COMPTABLE

Plus en détail

Gestion de trésorerie

Gestion de trésorerie Gestion de trésorerie Prévisions financières modes de financement et de placement à court terme Nathalie gardes Maitre de conférence en gestion Objectifs Connaître les principales composantes de la gestion

Plus en détail

Plan de trésorerie : savoir évaluer, gérer et financer ses besoins

Plan de trésorerie : savoir évaluer, gérer et financer ses besoins Les Journées Régionales de la Création & Reprise d Entreprise 5 et 6 octobre 2006 - Parc Expo Rennes Aéroport - Bruz Plan de trésorerie : savoir évaluer, gérer et financer ses besoins Animé par : Valérie

Plus en détail

Plan financier automatisé : Utilisation

Plan financier automatisé : Utilisation Plan financier automatisé : Utilisation 1. Introduction Le plan financier d Excel vous permet d encoder des données afin qu elles soient traitées et mises en forme pour donner un plan financier abouti

Plus en détail

Rapport de simulation de gestion : l entreprise Agilor

Rapport de simulation de gestion : l entreprise Agilor Rapport de simulation de gestion : l entreprise Agilor Plan 1. La phase du démarrage de l activité 2. La phase d industrialisation 3. La Phase d indépendance financière 4. La Phase de diversification 5.

Plus en détail

Bec Fin ... Shadow Manager. Manuel du participant. Simulation de gestion d entreprise agro-alimentaire

Bec Fin ... Shadow Manager. Manuel du participant. Simulation de gestion d entreprise agro-alimentaire Shadow Manager Bec Fin.......... Simulation de gestion d entreprise agro-alimentaire Manuel du participant Fernando Acosta et Georges Bessis 2011 www.bessis.com Introduction Vous allez participer à une

Plus en détail

Rapport de Post- Campagne 1

Rapport de Post- Campagne 1 Rapport de Post- Campagne 1 Résumé - La campagne Adwords que nous avons mené pour Galerie Photo-Originale a duré 21 jours (5.05-26.05) et nous a coûté $250,18. L objectif principal est en premier de stimuler

Plus en détail

CREATION D ENTREPRISE. Séminaire dirigé par M. Jean-Baptiste BESSON

CREATION D ENTREPRISE. Séminaire dirigé par M. Jean-Baptiste BESSON CREATION D ENTREPRISE Séminaire dirigé par M. Jean-Baptiste BESSON PLAN DU COURS Partie 1 : Qu est-ce qu un entrepreneur? Qu est-ce qu entreprendre? Partie 2 : L'idée Partie 3 : Le projet personnel Partie

Plus en détail

Introduction aux documents financiers

Introduction aux documents financiers Introduction aux documents financiers 3 questions ==> 3 documents Une photo instantanée : quelle est la situation actuelle de l entreprise? Bilan Deux films : L entreprise a-t-elle vendu à profit? Compte

Plus en détail

J ai une belle opportunité de développement

J ai une belle opportunité de développement CF 002 Avril 2010 w w w. lesclesdelabanque.com Le site d informations pratiques sur la banque et l argent w w w.franceac tive.org Financeur solidaire pour l emploi J ai une belle opportunité de développement

Plus en détail

Le besoin de trésorerie

Le besoin de trésorerie OCTOBRE 2015 ENTREPRENEURS N 3 lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent FINANCEMENT LES MINI-GUIDES BANCAIRES & aveclespme.fr Le nouveau site pratique de la Fédération Bancaire

Plus en détail

Gestion des liquiditøs ElØments pratiques et conseils

Gestion des liquiditøs ElØments pratiques et conseils Gestion des liquiditøs ElØments pratiques et conseils PrØsentation au Petit døjeuner du SELT Yverdon le 19.11.2010 Trésor...erie Liquid..ité 1 er cas La bonne vieille méthode de mon père Patron d une entreprise

Plus en détail

La société «MEUBLENA» est spécialisée dans la fabrication et la vente de chaises de luxe.

La société «MEUBLENA» est spécialisée dans la fabrication et la vente de chaises de luxe. INRODUCION Activité (Activité de démarrage) La société «MEUBLENA» est spécialisée dans la fabrication et la vente de chaises de luxe. Cette entreprise artisanale est implantée depuis quelques années en

Plus en détail

Le besoin de trésorerie

Le besoin de trésorerie JUIN 2013 ENTREPRENEURS N 3 lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent FINANCEMENT LES MINI-GUIDES BANCAIRES & banques-sepa.fr les banques accompagnent les entreprises pour le

Plus en détail

De : Les comptables. I- Le taux de rentabilité interne

De : Les comptables. I- Le taux de rentabilité interne De : Les comptables A : La direction de Moréa Annexe : Le compte de résultat prévisionnel du projet Date : 21/09/2009 Objet : L impact des résultats financiers RAPPORT Nous avons réalisé un compte de résultat

Plus en détail

Chapitre 6 L analyse comptable des flux : Les tableaux de flux de trésorerie

Chapitre 6 L analyse comptable des flux : Les tableaux de flux de trésorerie Chapitre 6 L analyse comptable des flux : Les tableaux de flux de trésorerie 1 Plan (Chapitre 13 de l ouvrage de référence) Introduction Le tableau des flux de trésorerie : principes généraux Méthodologie

Plus en détail

Exercice du cours Gestion Financière : «Plan de trésorerie, bilan et compte de résultat»

Exercice du cours Gestion Financière : «Plan de trésorerie, bilan et compte de résultat» Exercice du cours Gestion Financière : «Plan de trésorerie, bilan et compte de résultat» L objet de cet exercice est d établir des prévisions de trésorerie et de comptes d entreprise à un horizon d un

Plus en détail

LA DECISION DE FINANCEMENT

LA DECISION DE FINANCEMENT o o o o o o o Séance 1 : Les critères de sélection des modes de financement. Séance : Exercices sur le coût d une source de financement. Séance 3 : Contrôle. Séance 4 : Le choix d une structure optimale

Plus en détail

DCG session 2010 UE4 Finance d entreprise Corrigé indicatif. Dossier 1 - Diagnostic financier

DCG session 2010 UE4 Finance d entreprise Corrigé indicatif. Dossier 1 - Diagnostic financier DCG session 2010 UE4 Finance d entreprise Corrigé indicatif Dossier 1 - Diagnostic financier 1. Intérêt des tableaux de flux de trésorerie - Analyse de l évolution de la trésorerie Les tableaux de flux

Plus en détail

ENTREPRISE BESSEY Charpente couverture Eléments de corrigé

ENTREPRISE BESSEY Charpente couverture Eléments de corrigé MARCHE DES PROFESSIONNELS ANALYSE FINANCIERE APPLIQUEE Cas d application ENTREPRISE BESSEY Charpente couverture Eléments de corrigé Nom du client : André BESSEY Activité: Couverture Charpente Duréee de

Plus en détail

Après l analyse du compte de résultat à l aide du tableau des soldes intermédiaires de gestion, nous nous intéressons maintenant à l analyse du bilan.

Après l analyse du compte de résultat à l aide du tableau des soldes intermédiaires de gestion, nous nous intéressons maintenant à l analyse du bilan. CHAPITRE 13 L ANALYSE DU BILAN : STRUCTURE ET EQUILIBRE FINANCIER Après l analyse du compte de résultat à l aide du tableau des soldes intermédiaires de gestion, nous nous intéressons maintenant à l analyse

Plus en détail

Fiche conseil. Nom du Document : FAITES LE BILAN A L HEURE DES COMPTES OU COMMENT LIRE SON BILAN ET INTERPRETER SON SON RESULTAT

Fiche conseil. Nom du Document : FAITES LE BILAN A L HEURE DES COMPTES OU COMMENT LIRE SON BILAN ET INTERPRETER SON SON RESULTAT FAITES LE BILAN A L HEURE DES COMPTES OU COMMENT LIRE SON BILAN ET INTERPRETER SON RESULTAT Fiche conseil Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions : Comptables

Plus en détail

Résultats comptables et situation financière des PME de l industrie manufacturière

Résultats comptables et situation financière des PME de l industrie manufacturière Résultats comptables et situation financière des PME de l industrie manufacturière Faits marquants en 2008-2009 - La rentabilité économique recule mais demeure satisfaisante - L investissement ralentit

Plus en détail

La planification financière

La planification financière La planification financière La planification financière est une phase fondamentale dans le processus de gestion de l entreprise qui lui permet de limiter l incertitude et d anticiper l évolution de l environnement.

Plus en détail

Le contrôle budgétaire. Le contrôle budgétaire 1. Définition. Le contrôle budgétaire 1. Définition

Le contrôle budgétaire. Le contrôle budgétaire 1. Définition. Le contrôle budgétaire 1. Définition Le contrôle budgétaire Définition Les différents budgets, leur enchaînement La validation des budgets Le Contrôle budgétaire Le contrôle budgétaire 1. Définition Un budget est établi à partir d une prévision,

Plus en détail

EXERCICE 1 : Le plan de financement (cours du 05/06/2004)

EXERCICE 1 : Le plan de financement (cours du 05/06/2004) EXERCICE 1 : Le plan de financement (cours du 05/06/2004) L examen du vendredi 18 juin requiert une connaissance du principe de fonctionnement d un plan de financement. Pour rappel, l exercice de résolution

Plus en détail

Gestion de la trésorerie 3-211-02

Gestion de la trésorerie 3-211-02 Gestion de la trésorerie 3-211-02 Séance 1 Introduction aux cours Qu est que la gestion de trésorerie???? Notion peu enseignée dans les écoles de gestion au Canada. Néanmoins, il s agit d un sujet d une

Plus en détail

Titre du Projet. Nom(s) et Prénom(s) Adresses(s) du Promoteur(s) Nombre du Projet : Université : Date de réalisation : Exemple de Plan d Affaires

Titre du Projet. Nom(s) et Prénom(s) Adresses(s) du Promoteur(s) Nombre du Projet : Université : Date de réalisation : Exemple de Plan d Affaires Titre du Projet Nom(s) et Prénom(s) Adresses(s) du Promoteur(s) Nombre du Projet : Université : Date de réalisation : Exemple de Plan d Affaires 2 Concours 2009 2010 des meilleurs plans d affaires Exemple

Plus en détail

Nom du Document : FAITES LE BILAN A L HEURE DES COMPTES OU COMMENT LIRE SON BILAN ET INTERPRETER SON RESULTAT

Nom du Document : FAITES LE BILAN A L HEURE DES COMPTES OU COMMENT LIRE SON BILAN ET INTERPRETER SON RESULTAT OU COMMENT LIRE SON BILAN ET INTERPRETER SON FICHE CONSEIL Page : 1/9 INTERPRETER SON Vous connaissez chaque année le résultat de votre activité lors de l élaboration de vos comptes annuels. Vous pouvez

Plus en détail

Executive Summary. Résultats clés: Performance globale au 19/05/2015 :

Executive Summary. Résultats clés: Performance globale au 19/05/2015 : Executive Summary Vue d'ensemble de la campagne : Margouillaprod est une société de production de films institutionnels et publicitaires, elle propose des prestations de film pour des évènements tels que

Plus en détail

Plan d affaires. Nom de l'entreprise. Nom du promoteur. par. Fait en collaboration avec le. Adresse complète. No de téléphone.

Plan d affaires. Nom de l'entreprise. Nom du promoteur. par. Fait en collaboration avec le. Adresse complète. No de téléphone. Nom de l'entreprise par Nom du promoteur Fait en collaboration avec le Adresse complète No de téléphone No de télécopie Courriel Site Internet Date SOMMAIRE EXÉCUTIF Description de l entreprise (ou du

Plus en détail

Conseils pour l'élaboration du plan d affaires "business plan"

Conseils pour l'élaboration du plan d affaires business plan Conseils pour l'élaboration du plan d affaires "business plan" Appelé également «étude de faisabilité» ou «business plan», le plan d affaires est un document qui reprend les éléments fondamentaux d un

Plus en détail

Les choix d investissement et de financement

Les choix d investissement et de financement Les choix d investissement et de financement L investissement sera-t-il rentable? Un investissement sera considéré comme rentable s il fait apparaître des capacités d autofinancement (recettes) supérieures

Plus en détail

MONTER SON BUSINESS PLAN

MONTER SON BUSINESS PLAN MONTER SON BUSINESS PLAN Le plan de développement («business plan» en anglais) est la description quantitative et qualitative du projet de votre entreprise à moyen terme. C est donc un document fondamental

Plus en détail

QU EST-CE QUE LE DECISIONNEL?

QU EST-CE QUE LE DECISIONNEL? La plupart des entreprises disposent d une masse considérable d informations sur leurs clients, leurs produits, leurs ventes Toutefois ces données sont cloisonnées par les applications utilisées ou parce

Plus en détail

Techniques des prévisions de ventes

Techniques des prévisions de ventes Techniques des prévisions de ventes Introduction Les techniques des prévisions de ventes servent à : Anticiper, à éviter les risques et à maitriser au mieux l avenir dans un contexte concurrentiel. PLAN

Plus en détail

SEANCE 1 : GARAGE DU CHESNAY

SEANCE 1 : GARAGE DU CHESNAY SEANCE 1 : GARAGE DU CHESNAY 1. ETATS FINANCIERS Bilan au 01/09/N Actif immobilisé Fonds commercial 1 Bâtiment Equipement Actif Actif circulant Stocks voitures neuves Stocks voitures d occasion Stock essence,

Plus en détail

Les différentes catégories de charges

Les différentes catégories de charges Coûts variables - Seuil de rentabilité Les différentes catégories de charges Devant la difficulté à répartir certaines charges dans les coûts, la solution qui peut être retenue est celle des coûts partiels

Plus en détail

Master en Droit et Economie / Automne 2015 / Prof. F. Alessandrini. Chapitre 1 : principes. 2 ème partie : la valeur temps de l argent 23.09.

Master en Droit et Economie / Automne 2015 / Prof. F. Alessandrini. Chapitre 1 : principes. 2 ème partie : la valeur temps de l argent 23.09. Chapitre 1 : principes 2 ème partie : la valeur temps de l argent 23.09.2015 Plan du cours Arbitrage et décisions financières valeur actuelle arbitrage loi du prix unique Valeur temps valeur actuelle et

Plus en détail

- Le Fonds de roulement disponible au début de l année N est de 7 500 000 Dh et restera stable durant toute l année - Le taux de TVA est de 18%

- Le Fonds de roulement disponible au début de l année N est de 7 500 000 Dh et restera stable durant toute l année - Le taux de TVA est de 18% / le fonds de roulement normatif Exercice 1 Une entreprise spécialisée dans la production des fauteuils pour bureau envisage de réaliser au début de l année N un programme d investissement de croissance

Plus en détail

Dossier de candidature

Dossier de candidature Dossier de candidature Introduction: Avant d entreprendre la création d une entreprise, mais également à l occasion du développement d une nouvelle activité, il est absolument conseillé d élaborer un business

Plus en détail

Piloter son entreprise : Le suivi de l activité

Piloter son entreprise : Le suivi de l activité 10/505N/05/A. 1. Piloter son entreprise : Le suivi de l activité Comprendre et maîtriser l évolution du BFR 10/505N/05/A. 2. Piloter son entreprise : Le suivi de l activité Le suivi de l activité : constats

Plus en détail

Formation PME Comptabilité analytique (ou comptabilité d exploitation)

Formation PME Comptabilité analytique (ou comptabilité d exploitation) Formation PME Comptabilité analytique (ou comptabilité d exploitation) Fit for Business (PME)? Pour plus de détails sur les cycles de formation PME et sur les businesstools, aller sous www.banquecoop.ch/business

Plus en détail

Canevas de l étude de faisabilité

Canevas de l étude de faisabilité Canevas de l étude de faisabilité Comment évaluer un projet? Créer de nouvelles richesses, satisfaire les besoins de consommation et d équipement et créer de l emploi dépend systématiquement de la promotion

Plus en détail

MODULE 4 - Exploitation

MODULE 4 - Exploitation - Introduction 54 Résultats visés... 54 Compétences en recherche 55 Notes à l intention du formateur 56 Production 57 Stocks... 57 Planification 59 Frais d administration. 59 Ressources humaines.. 60 Distribution

Plus en détail

Accès au financement

Accès au financement Accès au financement Objectif de cette enquête L accès au financement est d une importance cruciale pour la réussite d une entreprise et un facteur important de la croissance économique en Europe suite

Plus en détail

Le Business Plan : le Dossier Financier

Le Business Plan : le Dossier Financier 1 Le Business Plan : le Dossier Financier Le Business Plan (BP) est un document de marketing et de communication : c'est-à-dire votre meilleur outil de vente. A ce titre, il s adresse aux partenaires.

Plus en détail

Priorités de l ACIC. pour le budget fédéral de 2015. La croissance dépend de notre compétitivité : pourquoi la DAA est essentielle à notre économie

Priorités de l ACIC. pour le budget fédéral de 2015. La croissance dépend de notre compétitivité : pourquoi la DAA est essentielle à notre économie Priorités de l ACIC pour le budget fédéral de 2015 La croissance dépend de notre compétitivité : pourquoi la DAA est essentielle à notre économie Mémoire présenté au Comité permanent des finances Association

Plus en détail

Epreuve 4 DECF 2004 Gestion financière

Epreuve 4 DECF 2004 Gestion financière Epreuve 4 DECF 2004 Gestion financière Le sujet comporte trois dossiers indépendants : - un diagnostic financier basé sur le besoin en fonds de roulement normatif et le tableau de flux de trésorerie de

Plus en détail

Les soldes intermédiaires de gestion

Les soldes intermédiaires de gestion Les soldes intermédiaires de gestion Fiche 6 Objectifs Identifier les soldes intermédiaires de gestion. Pré-requis Fiches 1, 2 et 3. Mots-clés Soldes intermédiaires de gestion, tableau des soldes intermédiaires

Plus en détail

INTRODUCTION. OCTOBRE 2012 «BILAN DE SANTÉ» Prise VI ÉTUDE POINTS DE VUE BDC Recherche et intelligence de marché de BDC TABLE DES MATIÈRES

INTRODUCTION. OCTOBRE 2012 «BILAN DE SANTÉ» Prise VI ÉTUDE POINTS DE VUE BDC Recherche et intelligence de marché de BDC TABLE DES MATIÈRES OCTOBRE 2012 «BILAN DE SANTÉ» Prise VI ÉTUDE POINTS DE VUE BDC Recherche et intelligence de marché de BDC TABLE DES MATIÈRES Faits saillants du sondage 2 Méthode de sondage 3 Profil des répondants 3 Santé

Plus en détail

ELEMENTS FINANCIERS PREVISIONNELS. «En affaires, le dernier mot est toujours un chiffre...»

ELEMENTS FINANCIERS PREVISIONNELS. «En affaires, le dernier mot est toujours un chiffre...» ELEMENTS FINANCIERS PREVISIONNELS «En affaires, le dernier mot est toujours un chiffre...» DE QUOI S AGIT AGIT-IL IL? Prévoir les investissements et anticiper les mouvements d argent pour les premières

Plus en détail

Corrigé des exercices. 1. Calcul le FR, le BFR, et la trésorerie. Puis commenter les résultats.

Corrigé des exercices. 1. Calcul le FR, le BFR, et la trésorerie. Puis commenter les résultats. Corrigé des exercices 1. Calcul le FR, le BFR, et la trésorerie. Puis commenter les résultats. On utilise le bilan. A. Calcul du FR Objectif : On veut évaluer si la structure dispose de ressources stables

Plus en détail

Rédaction d un Plan d affaires

Rédaction d un Plan d affaires Rédaction d un Plan d affaires Catherine Raymond 2001 INTRODUCTION Raisons qui ont motivé la rédaction du plan d affaires Personnes ou organismes qui ont collaboré à l élaboration du plan d affaires Sommaire

Plus en détail

RAPPORT DE GESTION Comptes Consolidés Exercice 2008

RAPPORT DE GESTION Comptes Consolidés Exercice 2008 SOCIETE OBER Société Anonyme au Capital de 2 061 509 Euros. 31, rue de Bar 55000 LONGEVILLE EN BARROIS RCS Bar le Duc B 382 745 404 RAPPORT DE GESTION Comptes Consolidés Exercice 2008 Le groupe OBER a

Plus en détail

Le découvert : le montant est déterminé en fonction des besoins mais n excède pas, en principe, 1 mois de chiffre d affaires

Le découvert : le montant est déterminé en fonction des besoins mais n excède pas, en principe, 1 mois de chiffre d affaires INTRODUCTION : LES TYPES DE CREDITS DE TRESORERIE : Les facilités de trésorerie sont accordées aux entreprises pour satisfaire leurs besoins temporaires en capitaux dus au décalage entre les dépenses et

Plus en détail

ETUDE ET ANALYSE DU PRIX DE VENTE. Calculs de bénéfice Étude de positionnement commercial Comparaison de plusieurs politiques commerciales

ETUDE ET ANALYSE DU PRIX DE VENTE. Calculs de bénéfice Étude de positionnement commercial Comparaison de plusieurs politiques commerciales ETUDE ET ANALYSE DU PRIX DE VENTE La notion de prix de vente Les objectifs financiers Les objectifs commerciaux Les remises et rabais Exercice et corrigé Calculs de bénéfice Étude de positionnement commercial

Plus en détail

PRINCIPAUX INDICATEURS

PRINCIPAUX INDICATEURS 30 juin 2006 RESULTAT DE L DE L EXERCICE 2005 2005-200 2006 (Période du 1 er avril 2005 au 31 mars 2006) PRINCIPAUX INDICATEURS Chiffres Chiffres Chiffres En millions d euros consolidés consolidés consolidés

Plus en détail

Établir son plan de financement

Établir son plan de financement P009 www.lesclesdelabanque.com Le site d informations pratiques sur la banque et l argent Établir son plan de financement LES MINI- GUIDES BANCAIRES DES PROFESSIONNELS FBF - 18 rue La Fayette - 75009 Paris

Plus en détail

LE TABLEAU DE BORD DE SUIVI DE L ACTIVITE

LE TABLEAU DE BORD DE SUIVI DE L ACTIVITE TABLEAU DE BORD LE TABLEAU DE BORD DE SUIVI DE L ACTIVITE DEFINITION Le tableau de bord est un support (papier ou informatique) qui sert à collecter de manière régulière des informations permettant de

Plus en détail

ALES GROUPE ETATS FINANCIERS CONSOLIDES AU 30 JUIN 2012. Comptes non audités

ALES GROUPE ETATS FINANCIERS CONSOLIDES AU 30 JUIN 2012. Comptes non audités ALES GROUPE ETATS FINANCIERS CONSOLIDES AU 30 JUIN 2012 Comptes non audités COMPTES CONSOLIDES AU 30 JUIN 2012 Bilan Actif Montants en milliers d'euros Montants Amortissements Montants Montants Bruts et

Plus en détail

Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur

Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur DCG UE06 FINANCE D ENTREPRISE - session 2013 Proposition de CORRIGÉ Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur DOSSIER 1 DIAGNOSTIC FINANCIER - 11 points 1. Complétez le

Plus en détail

QUELS PLACEMENTS POUR VOTRE ARGENT? ACTUALISATION 2015

QUELS PLACEMENTS POUR VOTRE ARGENT? ACTUALISATION 2015 QUELS PLACEMENTS POUR VOTRE ARGENT? ACTUALISATION 2015 A INTERVENANTS Nicolas Bouzou Directeur fondateur d Asterès Hervé Hatt Président de Meilleurtaux.com I NOTRE DÉMARCHE II LES PLACEMENTS ÉTUDIÉS III

Plus en détail

Analyse de la structure financière d une entreprise.

Analyse de la structure financière d une entreprise. Analyse de la structure financière d une entreprise. Il n existe pas de structure financière type. Il existe par contre des structures plus ou moins dangereuse pour l autonomie voire la survie d une entreprise.

Plus en détail

Rapport de gestion pour l exercice clos Le 31 décembre 2012

Rapport de gestion pour l exercice clos Le 31 décembre 2012 Rapport de gestion pour l exercice clos Le 31 décembre 2012 Les faits caractéristiques de l exercice : L exercice 2012 a été marqué par les faits suivants : La DTN a quitté ses fonctions en septembre 2012,

Plus en détail

PREMIERE PARTIE 5points

PREMIERE PARTIE 5points Lycée secondaire de Haffouz DEVOIR DE CONTROLE N 3 NIVEAU : 3 ème ECONOMIE & GESTION 3 & 1 ANNEE SCOLAIRE 2014-2015 EPREUVE : GESTION 02Heures COEF : 4 Professeurs : HABLI SALAH Première partie : Exercice1

Plus en détail

LE BUDGET DE TRÉSORERIE ET LES ÉTATS FINANCIERS PRÉVISIONNELS

LE BUDGET DE TRÉSORERIE ET LES ÉTATS FINANCIERS PRÉVISIONNELS R Cordier LE BUDGET DE TRÉSORERIE ET LES ÉTATS FINANCIERS PRÉVISIONNELS 1 ) Le bouclage de la construction budgétaire Chaque entreprise se doit d'anticiper ses flux financiers afin d'assurer sa solvabilité

Plus en détail

Sommaire. Introduction 3. Aller toujours plus loin 21

Sommaire. Introduction 3. Aller toujours plus loin 21 Vos ratios en poche Sommaire Introduction 3 Les bases pour comprendre les ratios 4 Les ratios de rentabilité 8 Les ratios de valeur ajoutée 11 Les ratios de liquidité 14 Les ratios de solvabilité 17 Aller

Plus en détail

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de l Isère. Suivez l activité NOUVELLE DÉGRADATION DE L ACTIVITÉ. 1er trimestre 2015

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de l Isère. Suivez l activité NOUVELLE DÉGRADATION DE L ACTIVITÉ. 1er trimestre 2015 Suivez l activité des entreprises de l Isère NOTE DE CONJONCTURE 1er trimestre NOUVELLE DÉGRADATION DE L ACTIVITÉ Des prévisions pessimistes confirmées en ce début d année, hormis pour les entreprises

Plus en détail

GESTION COMPTABLE ET FINANCIÈRE DES ENTREPRISES

GESTION COMPTABLE ET FINANCIÈRE DES ENTREPRISES CONCOURS OUVERTS LES 26, 27, 28 et 29 MAI 2015 POUR L ADMISSION AU CYCLE DE FORMATION DES ÉLÈVES DIRECTEURS D HÔPITAL CONCOURS EXTERNE, CONCOURS INTERNE ET TROSIEME CONCOURS VENDREDI 29 MAI 2015 4 ème

Plus en détail

FIL CONDUCTEUR (Session principale 2006)

FIL CONDUCTEUR (Session principale 2006) FIL CONDUCTEUR (Session principale 2006) PREMIERE PARTIE Etude de rentabilité des produits P1 et P2 «Méthode des coûts partiels» Constatation de la non rentabilité du produit P2 Décision d investissement

Plus en détail

Formation Atmansoft :

Formation Atmansoft : La particularité de la mise en place d une gestion de trésorerie, c'est-à-dire afin de devancer ses engagements, de connaître ses besoins et de respecter ses lignes d autorisations de découvert est devenu

Plus en détail

LA TRESORERIE. mois. Cette donnée est importante pour établir le budget de trésorerie prévisionnel. TOTAL 30 000

LA TRESORERIE. mois. Cette donnée est importante pour établir le budget de trésorerie prévisionnel. TOTAL 30 000 LA TRESORERIE 1. Présentation des composantes de la trésorerie 3.2. La TVA à décaisser 1.1. Qu est ce que la trésorerie 2. Les encaissements : de la prévision des ventes au budget prévisionnel des recettes

Plus en détail

GESTION DES VENTES - ECARTS SUR VENTES

GESTION DES VENTES - ECARTS SUR VENTES GESTION DES VENTES - ECARTS SUR VENTES Objectif(s) : o Analyse des écarts sur chiffre d'affaires : Pré requis : o Modalités : o o écart sur prix de vente, écart sur quantité. évaluation du chiffre d'affaires.

Plus en détail

Le Business Plan : le Dossier Financier

Le Business Plan : le Dossier Financier 1 Le Business Plan : le Dossier Financier Le Business Plan (BP) est un document de marketing et de communication : c'est-à-dire votre meilleur outil de vente. A ce titre, il s adresse aux partenaires.

Plus en détail

Portes et Fenêtres Design ltée 1

Portes et Fenêtres Design ltée 1 Portes et Fenêtres Design ltée 1 Le 15 janvier 2007, Robert Lemeilleur, président et chef de la direction de Portes et Fenêtres Design ltée (PFD) est sorti tout content de la réunion du conseil d administration.

Plus en détail

Gestion d entreprise Jeu d'entreprise Win Firme Pro. Sanaa AIT DAOUD ATER à Polytech'Montpellier Université Montpellier II Laboratoire MRM-CREGOR-SI

Gestion d entreprise Jeu d'entreprise Win Firme Pro. Sanaa AIT DAOUD ATER à Polytech'Montpellier Université Montpellier II Laboratoire MRM-CREGOR-SI Gestion d entreprise Jeu d'entreprise Win Firme Pro Sanaa AIT DAOUD ATER à Polytech'Montpellier Université Montpellier II Laboratoire MRM-CREGOR-SI Distribué par Frere Tuck Plan Définition de l entreprise

Plus en détail

COMPRENDRE SON DOSSIER DE GESTION

COMPRENDRE SON DOSSIER DE GESTION CENTRE LORRAIN DE GESTION Des Métiers et Professions Indépendantes COMPRENDRE SON DOSSIER DE GESTION Siège : 1, Avenue Foch 57000 METZ Tel : 03.87.74.20.51 - Fax : 03.87.36.52.73 * Site Internet : www.cglor.fr

Plus en détail

RAPPORT D'EVALUATION Exemple

RAPPORT D'EVALUATION Exemple RAPPORT D'EVALUATION Exemple Rapport d'évaluation 2/7 Nous souhaitons attirer l'attention sur le fait que les informations contenus dans ce rapport (chiffres, tableaux, hypothèses) ont été élaborées à

Plus en détail

Présentation des termes et ratios financiers utilisés

Présentation des termes et ratios financiers utilisés [ annexe 3 Présentation des termes et ratios financiers utilisés Nous présentons et commentons brièvement, dans cette annexe, les différents termes et ratios financiers utilisés aux chapitres 5, 6 et 7.

Plus en détail

Introduction au pilotage de la. performance

Introduction au pilotage de la. performance Introduction au pilotage de la performance Evaluation des Résultats et des Performances Anne-Laurence Lafont 1 Définition de la performance Qu'est, d'après vous, la performance? 2 Définition de la performance

Plus en détail

NOM DE L ENTREPRISE NO, RUE MUNICIPALITÉ (QUÉBEC) CODE POSTAL Téléphone d entreprise

NOM DE L ENTREPRISE NO, RUE MUNICIPALITÉ (QUÉBEC) CODE POSTAL Téléphone d entreprise NOM DE L ENTREPRISE NO, RUE MUNICIPALITÉ (QUÉBEC) CODE POSTAL Téléphone d entreprise Nom du promoteur Terminé le : insérer DATE TABLE DES MATIÈRES NOTE AU LECTEUR...4 1. LE PROJET...5 1.1 RÉSUMÉ DU PROJET...5

Plus en détail

DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE

DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE BUSINESS PLAN Partie 2 : Le dossier financier 1 Vous êtes prêt à créer votre entreprise? Ce dossier va vous permettre de préciser et de mettre en forme votre projet de

Plus en détail

Document d accompagnement du référentiel de formation

Document d accompagnement du référentiel de formation Document d accompagnement du référentiel de formation Inspection de l'enseignement Agricole Diplôme : BTSA DARC Module : M 53 Gestion économique et financière de l entreprise agricole Objectif général

Plus en détail