LA FRANCE PASSE LE CAP DES 1,5 MILLION DE PISCINES EN 2010 : LE BOOM DES ESPACES BIEN ETRE A DOMICILE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LA FRANCE PASSE LE CAP DES 1,5 MILLION DE PISCINES EN 2010 : LE BOOM DES ESPACES BIEN ETRE A DOMICILE"

Transcription

1 DOSSIERDEPRESSE LAFRANCEPASSELECAP DES1,5MILLIONDEPISCINESEN2010: LEBOOMDESESPACESBIENETREADOMICILE En2010,leparcfrançaisdespiscinesprivéesadépassélenombrerecorddes1,5millionde bassins installés sur le territoire (+4,92% vs 2009), dont bassins enterrés et piscines horssol. En effet, il s est installé plus de 200 piscines chaque jour l an passéetlespremierschiffres2011confirmentlaprogressiondumarché. Sur le premier trimestre 2011, le chiffre d affaires relatif aux ventes de piscines est en croissancede+4%,parrapportàun1 er trimestre2010déjàenaugmentationde+13,5%. Ducôtédesventesauconsommateurounégoced équipementsetdeproduitsassociésà lapiscine,latendanceestégalementexcellente:+15,5%dechiffred affairessurlestrois premiers mois de l année. Le nombre de piscines signées affiche quant à lui une progression de +8% au premier trimestre Ces premières tendances confortent la dynamiquedereprisedusecteurinitiéeen Deuxième pays le plus équipé au monde, après les USA, la France est également la championnedesexportationsdepiscinesavecenviron20%duchiffred affairesdusecteur réalisés à l export. Ce marché de référence concerne en France près de emplois directspour4550entreprises,dont2500entreprisesspécialisées,etunchiffred affaires totalde1,289milliardd eurosen2009. Représentanteactivedusecteur,laFédérationdesProfessionnelsdelaPiscine(FPP)réunit plus de 870 spécialistes des piscines en France, concentrant environ 70% du chiffre d affairestotaldumarché(912millionsd euros).trèsperformantes,lesentreprisesdela FPP sont engagées, depuis plusieurs années, dans un important programme de professionnalisationpourfournirdesgagesdequalitéauxconsommateurs.sesadhérents s attachent à répondre aux attentes de qualité, de services et de conseils des consommateurs: le bienêtre se confie à des spécialistes! En effet, les chefs d entreprises adhérant à la FPP s intéressentàl actualitédeleursecteur, disposent d un niveau d information supérieur à la moyenne et d outils pratiques pour leurs relations contractuellesetd informationversleurs clients:cesontvraimentdesspécialistes! 1 Source des données : FPP / I+C AGENCE DOGNIN COMMUNICATION 11rueduCheminVert75011ParisTél: Fax.: Qualification:AgenceCertifiéeOPQCM

2 LAFRANCEPASSELECAPDES1,5MILLIONDEPISCINESEN2010: LEBOOMDESESPACESBIENETREADOMICILE LaFPP:870spécialistesdelapiscineréunis Pour aider les propriétaires et futurs propriétaires de bassins à repérer les offres correspondantàleursbesoinsetleurapporterunniveaudeprestationsoptimal,la Fédération des Professionnels de la Piscine (FPP) a développé un programme de structurationdelafilièrequiréunitaujourd huiplusde870spécialistesfrançaisdes piscines. Cesprofessionnelsengagéspourlaqualitéoffrenttouteslesgarantiesd unsavoir faire reconnu et des outils adaptés pour accompagner le choix et l entretien des équipements. LesspécialistesdelaFPPviennentnotammentdelanceruncarnetd entretien:pour un suivi précis et complet de la maintenance des piscines. Ce nouveau document complètelepuissantdispositifmisenplacepouraccompagnerlesconsommateurs: guided utilisationdelapiscine,marques,chartes,guidespapier,siteinternetgrand public (piscinebonheur.fr), conditions générales de vente, pv de réception de travaux... Avec les professionnels de la FPP, tout est mis en œuvre pour que les Françaisprofitentaumieuxdeleurspiscines,espacesbienêtreauxquelsilssonttrès attachés. Piscines:leboomdesespacesbienêtreàdomicile 200nouvellespiscinesinstalléeschaquejouren2010 Naturellementancréesaucœurdesnouvellestendancesdubienêtreàdomicile,les piscines offrent tous les bienfaits des activités pratiquées en milieu aquatique. Ces espacesdétentefavorisentainsil activitéphysiquedesenfantsetdesadultes,quece soit pour partager des instants ludiques en famille ou entre amisou des moments plussportifsensolo. L eaupermetnotammentaucorpsd êtreenapesanteurpourlimiterlescontraintes liées aux mouvements. Les activités aquatiques ont également un grand intérêt cardiovasculaire et la natation et l aquagym renforcent muscles, tendons et os. Nager est aussi un excellent moyen de diminuer le stress, de limiter les effets de l hypertension, de lutter contre le surpoids, etc. Pour accentuer encore ces effets bienêtre, les spécialistes des piscines proposent désormais de plus en plus d équipementsdetypebalnéoounageàcontrecourantpourlesbassins. 2/30

3 LAFRANCEPASSELECAPDES1,5MILLIONDEPISCINESEN2010: LEBOOMDESESPACESBIENETREADOMICILE SOMMAIRE LAFRANCE:PARMILESLEADERSMONDIAUXDESPISCINES Chiffres2010:lemarchéfrançaispoursuitsaprogression etleparcfranchitlecapdes1,5milliondepiscines LaFrance:leplusimportantparcdepiscinesd Europe Piscinesfrançaises:championnesdesexportations LespiscinesenFrance:unpoidséconomiqueimportant p.5 p.7 p.8 PISCINE:LEBIENETRESECONFIEADESSPECIALISTES Lancementducarnetd entretiendelafpp:pourunsuivicompletdela maintenancedespiscines GuidesdespiscinesetabrisdelaFPP:touteslesinformationsenmain pourbienchoisirsonéquipement piscinebonheur.fr:unsitewebpourfairelesbonschoix QualipiscineetCertipiscine:leprofessionnalismemisenexergue pardeuxmarques Chartes:lesprofessionnelsdelapiscineengagéspourdesprestations dequalité Formation:desfilièresadaptéesauxspécificitésdumétier p.9 p.12 p.14 p.16 p.18 p.20 p.25 Lesprofessionnelsdelapiscine:unengagementcontinu pourlaprévention p.26 PISCINE:LEBIENETREADOMICILE p.29 3/30

4 LAFRANCEPASSELECAPDES1,5MILLIONDEPISCINESEN2010: LEBOOMDESESPACESBIENETREADOMICILE LAFRANCE: PARMILESLEADERS MONDIAUXDESPISCINES 4/30

5 LAFRANCEPASSELECAPDES1,5MILLIONDEPISCINESEN2010: LEBOOMDESESPACESBIENETREADOMICILE Chiffres2010:lemarchépoursuitsaprogression lafrancefranchitlecap des1,5milliondepiscines 2010:plusde1,5milliondepiscinesprivéesenFrance Nombretotaldepiscinesprivéesen dontbassinsenterrés (+33000vs2009) dontpiscineshorssol (+39200vs2009) En2010,unemoyennede200nouvellespiscinesontétéinstalléeschaquejourenFrance Horssol Enterrées Total Horssol Enterrées Total /30

6 LAFRANCEPASSELECAPDES1,5MILLIONDEPISCINESEN2010: LEBOOMDESESPACESBIENETREADOMICILE 2010:+8,5%dechiffred affairesvs2009 Selonlesdernierschiffresdel ObservatoiredelaFédérationdesProfessionnelsdelaPiscine (FPP) 2,lechiffred affairesdusecteuraprogresséde+8,5%surl année2010parrapportà En2010,lenombredepiscinesconstruitesaprogresséde+7%parrapportaunombrede piscinesconstruitesen2009.lenombredepiscinessignéesaégalementprogresséde+7%, dépassantlargementleniveaudessignaturesde %vs2010 *2007=Annéederéférence SourceFPP/I+C 2 Source des données : FPP / I+C 6/30

7 LAFRANCEPASSELECAPDES1,5MILLIONDEPISCINESEN2010: LEBOOMDESESPACESBIENETREADOMICILE LaFrance:leplusimportantparc depiscinesd Europe Marchéfrançaisdespiscines:1 er eneurope et2 ème danslemonde Avecplusde1,5milliondepiscinesprivéesen2010et1,46en2009,laFrancecomptele plus grand nombre de piscines d Europe, devant l Espagne (env. 1,2 million de bassinsen 2009) et l Allemagne (env en 2009). Elle figure au 2 ème rang des pays les plus équipés du monde, juste après les USA (9,3 millions de piscines privées 5,1 millions enterréeset4,2millionshorssol en2009). 7/30

8 LAFRANCEPASSELECAPDES1,5MILLIONDEPISCINESEN2010: LEBOOMDESESPACESBIENETREADOMICILE Piscinesfrançaises:championnes desexportations Le savoirfaire français et la «french touch» sont les clés du succès des piscines à l exportation.en2010,lesecteuraréaliséenviron20%desonchiffred affairesenvendant deséquipementsàl étranger. Les principaux pays clients se situent en Europe. Il s agit, de l Italie, du Portugal, de l Espagne, du Benelux et de l Europe de l Est. D autres pays sont également acheteurs, notammentaumaghrebetaumoyenorient. Les principaux équipements exportés sont des piscines «industrialisées» ou en kit. Denombreuxabrispartentégalementpourl étrangerainsiquedeséquipementsdetypes filtres,coffretsélectriques,accessoires,robots, L esthétisme français, le savoirfaire technique et marketing, souvent à l origine de nombreuses innovations, sont en effet très recherchés par les clients étrangers. CedynamismeestnotammentduauxqualitésdesprestationsoffertesparlesgrandesPME familialesconstituantaujourd huimajoritairementcemarchéderéférence. LaFranceest,parailleurs,leadersurlessystèmesdesécuritépuisqu ils agitdupremierpays d Europeàavoirpromulguéuneloisurlasécuritédespiscines. 8/30

9 LAFRANCEPASSELECAPDES1,5MILLIONDEPISCINESEN2010: LEBOOMDESESPACESBIENETREADOMICILE LespiscinesenFrance: unpoidséconomiqueimportant Source:FPPetI+C InstitutEuropéend InformationsetdeConjoncturesProfessionnelles PMEPMIet28250emploisdirects SelonlesdernierschiffresFFP/I+C,untotalde4550entreprisesinterviennentsurlemarché des piscines. Elles emploient collaborateurs et ont réalisé un chiffre d affaires de 1,289 milliard d euros en Parmi cellesci, 350 fabriquent et distribuent du matériel (BtoB pour un CA de 400 millions d euros) et 4200 vendent des piscines et des services directementauprèsdesconsommateurs(btoc).parmicesdernières,2500sontspécialisées, c estàdire qu elles réalisent plus de 30% de leur CA dans le secteur des piscines. Ellesconcentrent881millionsd eurosdecadusecteur. Ventedepiscinesetdeservices:99%duCAréalisépar59% desentreprises Les entreprises spécialisées dans la vente aux consommateurs de produits et de servicesliésàl universdespiscinesontuneinfluencemajeuresurlemarché. Elles ont réalisé, à elles seules, 881millions d euros de C.A. HT en 2009, soit 99% du chiffre d affaires total des 4200 entreprises intervenant dans la vente de piscines et de services(889millionsd eurosht). Les 10 premiers vendeurs de piscines et de servicesréalisentunpeuplusdelamoitiédu chiffred affairesdeleursecteur. Dans la catégorie B 2 C, la FPP réunit 29% d entreprises spécialistes (725) réalisant 65% duchiffred affairesdumarché. 9/30

10 LAFRANCEPASSELECAPDES1,5MILLIONDEPISCINESEN2010: LEBOOMDESESPACESBIENETREADOMICILE Fabricationetdistributiondematériels: 350intervenantset400millions d eurosdeca Parmi les 4550 entreprises exerçant une activité sur le marché des piscines, 350 fabriquent et distribuentdumatériel. En 2009, elles ont réalisé un chiffre d affaires de 400millionsd euros,dont18%àl exportation. Les10premiersfabricantsetdistributeursde matérieldepiscinesréalisent73%duchiffre d affairesdeleursecteur. LaFPPreprésente43%dunombred entreprises(159)et84%ducaréaliséenb2b. 10/30

11 LAFRANCEPASSELECAPDES1,5MILLIONDEPISCINESEN2010: LEBOOMDESESPACESBIENETREADOMICILE PISCINE:LEBIENETRE SECONFIE ADESSPECIALISTES 11/30

12 LAFRANCEPASSELECAPDES1,5MILLIONDEPISCINESEN2010: LEBOOMDESESPACESBIENETREADOMICILE Lancementducarnetd entretiendelafpp: pourunsuivicompletdelamaintenance despiscines LaFédérationdesProfessionnelsdelaPiscinevientde créer le «Carnet d Entretien de votre piscine» pour accompagnerlesacquéreursdepiscinesdansl usage quotidiendeleurséquipements. Véritable carnet de bord, ce document de 60 pages seraremisauxnouveauxpropriétairesdepiscinespar lesprofessionnelsmembresdelafpp. Le Guide d Entretien fournit des informations nécessaires à la bonne maintenance de la piscine et permet aux propriétaires et professionnels de suivre lesinterventionseffectuéessurlesinstallationsaufur etàmesuredesannées. Undocumentcompletpour unsuivioptimal Le document comporte des informations pratiquesd entretienainsiquedesfiches àremplirparlesprofessionnelseffectuant des interventions sur la piscine et par le propriétaireprocédantàsonentretien. Facile à utiliser, le Guide d Entretien est découpéendifférentschapitres: 1. Identification 2. Applicationdesgaranties 3. Elémentscouvertsparlesgaranties 4. Eléments non couverts par les garanties 12/30

13 LAFRANCEPASSELECAPDES1,5MILLIONDEPISCINESEN2010: LEBOOMDESESPACESBIENETREADOMICILE 5. Commentbénéficierduservicedesgaranties 6. Caractéristiquestechniquesdevotrepiscine 7. Modification(s)technique(s)aprèslivraison 8. Planningd entretiendevotrepiscine 9. Carnetdevisitesannuellesdevotrepiscine 10. Quelquesrèglesàrespecter 11. Lesconseilsdesécurité 12. Annexe1:Lexique 13. Annexe2:Grilledecontrôledel eau En complément du Guide d Entretien, les professionnels de la piscine fournissent également un Guide d Utilisation, véritable «mode d emploi» des piscines. Conseils de sécurité, principes de fonctionnement, recommandations pour la filtration et le traitement de l eau, hivernage, informations sur les équipements complémentaires, lexique, sont quelquesuns des éléments contenus dans ce document. Comme le Guide d Entretien, le Guide d Utilisation est remis gratuitementauxnouveauxpropriétaires,lorsdelalivraisondeleurbassinparlesadhérentsdela FPP. 13/30

14 LAFRANCEPASSELECAPDES1,5MILLIONDEPISCINESEN2010: LEBOOMDESESPACESBIENETREADOMICILE GuidesdespiscinesetabrisdelaFPP: touteslesinformationsenmainspourbien choisirsonéquipement Pouraccompagneraumieuxlesconsommateursdanslechoixdeleurpiscineetdeleurabri, les professionnels de la FPP proposent des Guides Pratiques, rassemblant toutes les informationssurceséquipements.aprèsleguide«réussirvotreprojetpiscine»,lancél an passé, la FPP publie un nouveau document, dédié aux abris de piscines. Les deux publicationsserontdisponiblesauprèsdesprofessionnelsdelafppettéléchargeablessur: LeGuide«RéussirvotreProjetPiscine» Du fait de la multiplicité de l offre existante en termes de piscines,lafppaélaboréunguidesimpleleurpermettantde ciblerleurdésirdepiscineetdéfinirl usagequ ilsenferont. Publiéà10000exemplaires,cedocumentde4pagesseraà leurdispositiongratuitementauprèsdespisciniersadhérents àlafpp. «Réussir votre Projet Piscine» traduit la volonté des professionnelsd accompagneraumieuxlesfrançaispourleur permettredebénéficieraumaximumdeleurspiscines. Eneffet,ceguideoffreinformationsetconseilspouraiderles Françaisàdéterminerlebassinleplusadaptéàleursenvies.Il revientnotammentsurlesbienfaitsdespiscines,résumeles bonnes questions à se poser avant d acheter une piscine et expliquelesgarantiesetengagementsdesprofessionnelsde lapiscine. 14/30

15 LAFRANCEPASSELECAPDES1,5MILLIONDEPISCINESEN2010: LEBOOMDESESPACESBIENETREADOMICILE LeGuidedesAbris:toutsavoirpourprolongerlabaignade Les abris sont des équipements très appréciés des propriétaires de piscines. En effet, un abri permet de capter et de conserver la chaleur mais aussi de faciliter l entretiendelapiscine,évitantleschutesdefeuilles.les professionnelsproposentunemultituded abrisdifférents: dubasiqueausurmesure,toutestpossible. Pour aider les consommateurs à définir leurs besoins et trouverl abriquileurconviendra,lesprofessionnelsdela FPP publient un Guide. En 4 pages, le document résume touteslesinformationsquileurpermettrontdesedécider. Le Guide fait le point sur les avantages des abris, sur les idéesreçuesetlesétapesdeconceptionduprojet. Publiéà2000exemplaires,cedocumentde4pagesestà leurdispositiongratuitementauprèsdesspécialisteslafpp. Des outils spécifiques d information du client créés par la FPP spécialementpoursesadhérents La FPP publie également des mémentos à destination de ses adhérents pour les aider à apporterlesmeilleuresréponsesauxattentesdeleursclients.lafédérationmetégalement àleurdispositiontouslesdocumentspermettantderépondreàcetobjectif:desdevis,bons decommande,pland implantation,conditionsgénéralesdeventeetpvderéceptiondela piscine. 15/30

16 LAFRANCEPASSELECAPDES1,5MILLIONDEPISCINESEN2010: LEBOOMDESESPACESBIENETREADOMICILE piscinebonheur.fr: unsitewebpourfairelesbonschoix piscinebonheur.fr: tous les conseils des spécialistes delafpp LaFédérationdesProfessionnelsdelaPiscinearéunitouteslesinformationspratiquessur la piscine, sa construction, son entretien, sur un site internet facile à consulter: piscinebonheur.fr. Cesitederéférence,conçupardesspécialistesde lapiscine,leurapprendratouslestrucsetastuces pourprofiteraumaximumdeleursbassinstoutau longdel année. Le site grand public de la FPP, sans publicité, indépendant des marques et enseignes, fournit aux internautes toutes les clés d un placement bonheur réussi! Conçue de manière claire et précise, la navigation sur le site est articulée autourde4rubriquesprincipales: Unepiscine?5foisOUI Cetterubriquerépertorielesbonnesraisonsdesefaireconstruireunepiscine: 1. Une valeur ajoutée pour l immobilier: selon les régions, une piscine peut faire bondirlavaleurd unbienimmobilierjusqu à+20%. 2. Le confort et le bienêtre à domicile: les piscines offrent tous les bienfaits des activités pratiquées en milieu aquatique. De plus, elles s adaptent aux envies des Françaisens équipantdebalnéooudenageàcontrecourant. 3. Lemeilleurendroitpourapprendreànager:unepiscineréunittouteslesconditions poureffectuersespremièresbrassesdanslesmeilleuresconditions:pasdevague, pasdecourant,uneeaulimpide,parfoischauffée, 4. Lapiscineaucœurdeladécodujardin!Lespiscinescontribuentdeplusenplusà l esthétique générale du jardin. Matériaux, végétation, couleurs de liners, LED, les professionnels proposent un vaste choix de combinaisons pour que les consommateurspuissentadapterleurpiscineàleursenviesdedéco. 5. La convivialité d'un espace de vie supplémentaire: les piscines complètent les traditionnellespiècesdelamaisonetfontdésormaispartieintégrantedujardinoù les Français aiment de plus en plus se retrouver en famille ou entre amis pour partagerdesmomentsdeconvivialité.pourenprofiterdavantage,lesprofessionnels proposentabris,couvertureetchauffagepourprolongerlasaisondesbaignades. 16/30

17 LAFRANCEPASSELECAPDES1,5MILLIONDEPISCINESEN2010: LEBOOMDESESPACESBIENETREADOMICILE Jechoisisunprofessionnel Avec cette rubrique, l internaute a immédiatement accès aux professionnels de la piscine établisprèsdechezlui.illuisuffitdechoisirsarégiondanslemenudéroulantetlemoteur derechercheluidonnelescoordonnéesdesentrepriseslocalementimplantées.adressedes entreprises,numérosdetéléphone,mail,siteinternet,nomducontact:l annuaireinteractif de la FPP donne tous les renseignements utiles. Les internautes disposent ainsi d un interlocuteur proche de chez eux pour concrétiser leur projet de piscine et bénéficier de conseilssurmesure.cetoutilestégalementaccessibledèslapaged accueildusite. Jeconstruis Cet espace contient tous les conseils des professionnels pour réussir l installation d une piscine:choixd unprofessionnel,del emplacement, delaformeetdustyleouencoredesrevêtements et des filtres. Il permet également au futur propriétaire de mener une réflexion sur les équipements de sécurité et de protection les plus adaptésàsonstyledevieetlarubriquefaitaussiun focussurlesabris. J entretiens Conseils d entretien, informations pratiques sur les techniquesdechauffageetdétailssurlesactionsà effectuer pour réveiller une piscine dans les meilleuresconditionscomposentcetterubrique. Un lien direct vers l «Eautonomie Aquatique» Le site piscinebonheur.fr offre un lien direct avec le site dédié au DVD «l eautonomie aquatique».lafédérationdesprofessionnelsdelapiscineest,eneffet,partenairedecette vidéo visant à permettre aux adultes d apprendre aux enfants les gestes utiles en cas de chute accidentelle en eau calme. Cet outil, conçu defaçon la pluspédagogique et laplus ludique possible par deux maîtres nageurs sauveteurs, diplômés du Brevet d Etat d EducateurSportifdesActivitésdelaNatation(BEESAN),apourvocationdepermettreàun enfant d environ 5 ans et plus (ou à un adulte), d'apprendre des gestes utiles qui lui permettrontderejoindrelebordetdesortirdel'eau,encasdechuteaccidentelledansun pland'eaucalme(piscine,lac,étang,mare,etc.).cependant,lesprofessionnelsinsistentsur le fait que cette méthode ne doit en aucun cas dispenser de la surveillance active et rapprochéed unenfantaubordd unpointd eau,quelqu ilsoit. 17/30

18 LAFRANCEPASSELECAPDES1,5MILLIONDEPISCINESEN2010: LEBOOMDESESPACESBIENETREADOMICILE QualipiscineetCertipiscine: leprofessionnalismemisenexergue pardeuxmarques LaFédérationdesProfessionnelsdelaPiscineacréédeuxnouvellesmarquespermettant auxconsommateursderepérerladémarchequalitéengagéeparlesentreprisesauxquelles elles sont attribuées : «Qualipiscine» et «Certipiscine». Leur attribution, strictement réservéeauxadhérents,membresactifsoupartenairesdelafpp,estrenouvelablechaque année. Pour l obtenir, l entreprise doit détenir une qualification ou une certification délivréeparunorganismedecontrôleindépendantetnotoirementreconnu. Qualipiscine:distinguelesentreprisesjustifiantdurespectdecertains critères d organisation et de compétence pour la ou les activité(s) exercée(s). Lorsqu il est directement impliqué dans la réalisation de piscines privées, le professionnel doit justifier de la qualificationpiscinesprivées(n 7372)délivréeparlesservices dequalibat. Lorsqu il est directement impliqué dans la réalisation de piscines collectives et / ou privées, il devra justifier de la qualification spécifique aux piscines collectives et / ou privées délivréeparqualisport. Certipiscine: distingue les entreprises justifiant de leur capacité à mettreenœuvredesprocéduresdecontrôleetd améliorationdela qualitépourlaoulesactivité(s)exercée(s). L entreprise doit justifier d une attestation de conformité aux référentiels de management de l ISO 900, 1400, délivrée par un organismedecontrôleindépendantetnotoirementreconnu. Desmarquesfacilementrepérables Les consommateurs peuvent identifier les entreprises détentrices des marques «Qualipiscine»et«Certipiscine»grâceauxlogosapposéssurleursdocumentscontractuels et promotionnels. De plus, l attribution d une marque distinctive sera précisée par une mention spécifique sur la fiche de l adhérent publiée sur les sites internet bonheur.fretwww.propiscines.fr 18/30

19 LAFRANCEPASSELECAPDES1,5MILLIONDEPISCINESEN2010: LEBOOMDESESPACESBIENETREADOMICILE L assurancedécennale:unegarantieobligatoire Lorsqu unparticulierfaitconstruireunepiscineparunprofessionnel,lafpprecommande, avant d accepter l offre commerciale, de vérifier que l entreprise dispose d une assurance décennale et qu elle est à jour de ses cotisations d assurance en lui demandant une attestation. Lagarantiedécennale,dueparleprofessionnel,doitêtreobligatoirementcouverteparune assurance décennale. Cette assurance obligatoire engage en effet la responsabilité du constructeur sur les malfaçons qui compromettent la solidité et l'étanchéité d'un édifice, ou le rendent impropre à l'usage auquel il est destiné (Code Civil art. 1792). Avec cette garantie,lesconsommateurssontainsiassuréscontrelesvicesetmalfaçonspendantune duréede10ans. 19/30

20 LAFRANCEPASSELECAPDES1,5MILLIONDEPISCINESEN2010: LEBOOMDESESPACESBIENETREADOMICILE Chartes:lesprofessionnelsdelapiscineengagés pourdesprestationsdequalité Lorsqu ils décident de faire construire une piscine, les consommateurs ont besoin de s adresser à des professionnels de confiance, capables de leur fournir des garanties desérieux.lafppadonccréétroischartesengageantsesadhérentsselonleursactivités: lesconstructeursinstallateursdepiscines,lesentreprisesassurantdesservicespiscineset les fabricantsinstallateurs d abris. Les trois chartes sont consultables et téléchargeables surwww.piscinebonheur.fr. LaCharteduprofessionnelconstructeurinstallateurde piscinesdelafpp En adhérant à la section professionnelle des constructeursinstallateurs de Piscines de la FPP,lesmembress engagentàrespecterlachartedelafpprégissantleursactivités. Lesmembrescertifient: Qu ils respectent l ensemble des obligations légales résultant de l activité d entreprisedeconstructionetd installationdepiscines; Qu ilsrespectentlesrecommandationstechniquesprofessionnellesenvigueurselon lestypesdeconstruction; Qu ilsappliquent,pourlesproduitsqu ilsinstallent,lesprescriptionsdesfabricants deséquipementsetrevêtementsquiconditionnentlagarantiedufournisseur. Ilss engagent: Àassurerquelessoustraitantsauxquelsilssontamenésàrecourir,lecaséchéant, respectentégalementlestroispointssusdits; À formuler l ensemble des communications visant à assurer la promotion de leur entreprisedanslestermesquineprêtentàaucuneconfusion; À fournir à leurs clients,préalablement à lasignature dudevis de constructionou d installation,uneinformationloyale: Sur les obligations de déclaration qui leur échoient et sur leurs modalités d application; Surlescoûtsd entretienhabituelspourletypedepiscineproposé; 20/30

21 LAFRANCEPASSELECAPDES1,5MILLIONDEPISCINESEN2010: LEBOOMDESESPACESBIENETREADOMICILE À fournir à leurs clients, lors de la réception de leur piscine, une information complètesursonmoded exploitationetsurlesprocéduresàrespecterlorsdelamise eneauetdel hivernage; Àattirerl attentiondupropriétairedelapiscinesurlesprécautionsélémentairesà prendrepour assurer la sécurité despersonnes (en particulier desenfants) autour et danslebassin. Parce qu ils sont informés et peuvent s informer auprès de leur fédération des règles applicablesàlaprofession. 21/30

22 LAFRANCEPASSELECAPDES1,5MILLIONDEPISCINESEN2010: LEBOOMDESESPACESBIENETREADOMICILE LaChartedesEntreprisesassurantdesServicesPiscines Cettechartedéfinitlesprincipessurlesquelssefondel éthiquedes«entreprisesassurant desservicespiscines»adhérentesauprèsdelafédérationdesprofessionnelsdelapiscine (FPP). Elle constitue un cadre de référence visant à établir, dans le respect des lois et règlementsenvigueur,desrelationsdeconfianceentreleprofessionneletsonclient. LesentreprisesconcernéesparcetteChartepeuventêtre: des«entreprisesspécialiséesassurantdesservicespiscines»,quiinterviennentsur despiscinesachevéessansavoirétéimpliquéesdansleursréalisations. des«entreprisesdeconstructionassurantdesprestationsdeservices»,spécialisées danslaconstructionetassurantégalementdesprestationsdeservices. Acetitre,ellesassurentdesprestationscourantes,tellesque: L entretien/letraitementdel eau, Lamaintenance, LedépannageetleSAV, L installationd équipementscomplémentaires. 11engagementsàrespecterparlesentreprisesassurantdesservicespiscines L entreprise «assurant des services piscines», signataire de cette charte, prend l engagementde: 1. Se soumettre scrupuleusement à toutes les règles (juridiques, fiscales, sociales, techniques,assurancesetc.)ainsiquelestextesrégissantl activitéprofessionnelle. 2. Contracterunepoliced assurancesenresponsabilitécivileprofessionnelleadaptéeaux besoins de son activité et, le cas échéant, la ou les police(s) d assurances rendue(s) obligatoire(s)parvoie(s)législativeet/ourèglementaire. 3. Proposer des solutions adaptées dans le prolongement d une visite sur les lieux qui permettra,lecaséchéant,deformaliserunconstatécritsurl étatgénéraldesinstallations, ycompriscellesconcernantlasécuritétellesqueprévuesparlaloidu3janvier Soumettreundevisprécisetdétaillédesprestationsenvisagéesouuneinformationclaire surlestarifspratiqués. 5. Respecterlesdélaisetlesconditionsderéalisationprévuscontractuellement. 6. Mettre,àladispositiondesesclients,dupersonnelcompétentetrégulièrementformé auxtechniquesdelapiscine.sélectionnerdesproduitsetmatérielsdebonnequalité. 7. Faire une analyse de l ouvrage afin de ne préconiser que des produits et/ou services compatiblesavecceluicietseséquipements. 22/30

23 LAFRANCEPASSELECAPDES1,5MILLIONDEPISCINESEN2010: LEBOOMDESESPACESBIENETREADOMICILE 8. Toute intervention, qui serait réalisée durant la période de garantie des matériels existants,supposederespecterlesconditionsdegarantieattachéesaumatérielconcerné. 9. Remettre aux clients les informations, le bon d intervention ou le procès verbal de réceptionconcernantlesprestationsréalisées. 10. Communiquer au propriétaire, les conseils d utilisation et, le cas échéant, la documentation (guide d utilisation, fiche technique ) nécessaires à l utilisation, lamaintenanceetéventuellementàlagarantiedesmatérielsnouvellementinstallésoudes produitschimiquesvendus. 11. Compléter,s ilexiste,lecarnetd entretiendelapiscineet,àdéfautdecarnetexistant, proposerlafournitured uncarnetd entretien(ex.:carnetd entretienéditéparlafpp). 23/30

24 LAFRANCEPASSELECAPDES1,5MILLIONDEPISCINESEN2010: LEBOOMDESESPACESBIENETREADOMICILE LaChartedesfabricants/installateursd abris Lesmembresdelacommissiondesfabricants/installateursd abrisde la FPP ont créé une charte régissant leur activité. Elle constitue un cadrederéférencevisantàétablirdesrelationsdeconfianceentreles professionnelsetlesconsommateurs: CHARTEABRISDEPISCINES Sesoumettrescrupuleusementàtouteslesrègles(juridiques,fiscales,sociales, d urbanisme...),ainsiqu auxtextesrégissantl activitéprofessionnelle. 2. Préconiserleproduitlemieuxadaptéauxbesoinsdelaclientèleetrespecterle devoirdeconseil. 3. Soumettreundescriptifprécisetdétaillédesprestationsprévuesetuneinformation clairesurlestarifspratiqués. 4. Vendresurleterritoirefrançais,desabrisconformesàunmodèlebénéficiantd une attestation de conformité aux exigences de sécurité définies par la norme NFP90309/A1relativeauxabris. 5. Respecterlesdélaisetlesconditionsderéalisationsprévuscontractuellement. 6. Mettreàladispositiondesesclientsdupersonnelcompétentetrégulièrementformé auxtechniquesdel abri. 7. Remettreauclientlorsdelaréceptionundocumentcontenantlesconseils d utilisation,desécuritéetd entretienconcernantleproduitfourni. 8. Assurerlesgarantieslégalesetcontractuellesainsiqueleserviceaprèsvente(SAV) relatifsauxproduitsfourniset/ouinstallés. LaFPPexerceunesimpleinfluencemoralesurlessignatairesetnesauraitêtreconsidérée commeintervenant,àquelquetitrequecesoit,danslecadredesrelationscontractuelles liant directement ou indirectement le client à l adhérent, ni engager sa responsabilité. Toutefois la violation grave et/ou répétée de cette charte par un adhérent pourra, sur plainte adressée à la FPP (10 rue du Débarcadère Paris), entrainer, dans les conditionsdel articleprévuesauxtermesdel article8durèglementintérieurgénéraldela FPPetaprèsvérificationdesfaits,l exclusiondelafédérationsansaucundédommagement. 24/30

25 LAFRANCEPASSELECAPDES1,5MILLIONDEPISCINESEN2010: LEBOOMDESESPACESBIENETREADOMICILE Formation:desfilièresadaptées auxspécificitésdumétier LesecteurdelapiscineestunsecteurdynamiqueenfortdéveloppementenFrance.Devant les perspectives d emplois engendrées par ce succès, deux filières de formation ont été mises en place. L une concerne la formation professionnelle des jeunes et l autre la formationprofessionnelledesadultes. LaformationdesjeunesaumétierdeTechniciendelapiscine Laformationde"Techniciendelapiscine"parapprentissagepermetdepréparerlebrevet professionneldetechniciendelapiscine.cetteformationdeniveauiv(niveauéquivalent baccalauréat) est dispensée par 5 établissements en France: Bains les Bains, Grasse, Morcenx,Pierrelatte,PortdeBouc. CetteformationdiplômanteestaccessibleauxjeunesdéjàtitulairesdecertainsCAPetBEP. Leréférentieldeformationestharmoniséetlesexamensdecescinqécolessontidentiques. LaformationdesadultesaumétierdeTechniciendeconstructionet demaintenancedepiscines Certains des établissements de formation des jeunes assurent également des modules de formationpourlesadultes. La formation "Technicien de construction et de maintenance de piscines" s adresse à des salariés d entreprises, des stagiaires demandeurs d emploi, des stagiaires en congé de formation, et des stagiaires en contrat de qualification. Elle est assurée par l AFPA de Montaubanetd Angers. Elle forme des professionnels capables de concevoir, d installer, de mettre en service, de maintenir et de participer à l acte de vente des installations techniques de piscines intérieuresetextérieurespourlesparticuliersetlescollectivités. Cetteformationestconclueparunexamendevalidationdescompétencesprofessionnelles deniveauivethomologuéparleministèredutravaildepuisjuillet2003.chaquemodule donneunepartiedereconnaissancedesqualifications. Bonàsavoir:cettereconnaissancedusavoirfaireprofessionnelpeutaussiêtreobtenuepar validation des acquis professionnels dans le cadre de l activité professionnelle, sans avoir àsuivredeformation.ilfautsatisfaireàuneépreuvepratiquedevalidationdesacquisde l expérience(vae). 25/30

26 LAFRANCEPASSELECAPDES1,5MILLIONDEPISCINESEN2010: LEBOOMDESESPACESBIENETREADOMICILE Lesprofessionnelsdelapiscine: unengagementcontinupourlaprévention Les professionnels de la piscine travaillent depuis de nombreuses années à prévenir les risquesdenoyades.ilssesont,depuisleurorigine,associésauxcampagnesdeprévention pilotéesparlesorganismespublicsetontlargementparticipéàl applicationdelaloisurla sécuritédespiscinesde2003.lesprofessionnelsont,eneffet,toujoursrefusédefairedela «faussesécurité»etlafppajouéetcontinuedejouerunrôlemoteurdansleprocessus d applicationdecetteloietl élaborationdesnormespourlesdispositifsdesécurité. Cetengagementdesprofessionnelsauxcôtésdespouvoirspublicsapermisdediviserpar 4leratiodesnoyadesd enfantsdemoinsde5ansenpiscinesprivéesfamilialesen10ans. Pour information, il a été déploré 7 décès d enfants en 2010 en France pour un parc de enpiscinesfamiliales. 4dispositifsdesécuriténormaliséspourlalibertédechoixquine remplacerontjamaislavigilancedesadultes En élaborant la loi sur la sécurité des piscines, le législateur a décidé de laisser au consommateurledroitdechoisirsonsystèmedeprotection.poursonapplication,ledécret du 8 juin 2004 laisse aux propriétaires le choix entre des matériels de sécurité variés, adaptés à toutes les contraintes budgétaires et techniques (forme et implantation du bassin). Ainsi, pour être en conformité avec la loi, les propriétaires de piscines peuvent s'équiper,auchoix,del'undes4dispositifsdesécuritémentionnésparlaloietconformes auxnormes: lesbarrières(nfp90306),souplesourigides. lesalarmes(nfp903071)doiventêtreconformesaudécret du16juillet 2009s ils agitd alarmesparimmersion. lescouverturesdesécurité(nfp90308):couverturesautomatiques,fondsmobiles, couverturesàbarres,bâchestenduesaudessusdesmargelles(ànepasconfondre aveclescouverturesàbullesquinesontpasdesdispositifsdesécurité). lesabrisdepiscines(nfp90309),hautsoubas,télescopiques,relevables Ilestnécessairededemanderl attestationdeconformitédulaboratoireaufournisseur! L intervention d un adulte est requise en présence de tous les systèmes: après la baignade, il doit refermer la barrière, la couverture, l abri, vérifier laréactivationdel alarme. 26/30

27 LAFRANCEPASSELECAPDES1,5MILLIONDEPISCINESEN2010: LEBOOMDESESPACESBIENETREADOMICILE Préventionetvigilance:deuxpointsclépourlasécurité Quel que soit le système de protection utilisé et quel que soit le point d eau concerné, lapersonneadulteetresponsableestlaplusàmêmed assurerlasécuritédesesenfantspar la vigilance qu elle mettra en œuvre pour les surveiller, par l équipement de protection individuel qu elle va lui procurer, par l apprentissage précoce de la natation et par l éducationqu ellevaluiapporter.lasurveillanceauborddel eaudoitêtreeffectuéeparun seuladulteresponsableetnonpasparunfrèreouunesœurplusâgés. Quel que soit l endroit de la maison, la vigilance est toujours indispensable car un jeune enfantestaussiendangerdanslacuisine,danslesescaliers,danslavoiture,surletrottoir, au bord de l eau. La majorité des accidents domestiques se produisent à l intérieur de la maison. Les systèmes de protection ne sont qu une aide à la prévention mais n en constituentpasledispositifprincipal. Enrevanche,lapiscineestlemeilleurendroitpourapprendreànagercarl eauestpropre, calme,parfoischaufféeetlasurfaced eauassezpetitepourpouvoirêtresurveilléedanssa totalité. Enfin, les professionnels de la piscine sont convaincus que les campagnes de prévention constituentunoutilréellementefficacepouragirsurlaréductiondesaccidentsquelsqu ils soient. Lesenfantsetlapiscine:conseilsàsuivre Selon l INVS (Institut National de Veille Sanitaire), 50% des accidents concernant des jeunesenfantsontlieuaumomentdelabaignade,c estàdirequandtouslessystèmes deprotectionsontfranchis(source:rapportsurl année2006publiéeen2008). LaFPPrappelledonclesrèglesdesécuritéàrespecter,encomplémentdesdispositifsde sécuritétouspointsd eauconfondus: Nejamaislaisserunenfanttoutseulàproximitéd unpointd eau, Mieuxencore:partagerlesjoiesdelabaignadedansl eauaveclesenfants, Désignerunseuladulteresponsabledelasurveillance, Equiper l enfant de brassards (Acheter un équipement conforme à la directive EPI 89/686/CEE),d unmaillotdebainàflotteursdèsqu ilestàproximitédel eau, Apprendreànagerauxenfantsdèsl âgede4ansetleurfaireprendreconsciencedu danger, Seformerauxgestesquisauvent,parexempleauprèsdesorganismesdesecoursdesa régionestungesteutileetcitoyen. Conseilsspécifiquesàlapiscine: Après la baignade, sortir les objets flottants : jouets, bouées, objets gonflables et remettreenplaceledispositifdesécurité, Utilisersapiscinepourapprendreànageràsesenfantsetcomplétercetteformation en piscine publique auprès des maîtres nageurs. La piscine est le lieu privilégié d apprentissagedelanatation. 27/30

28 LAFRANCEPASSELECAPDES1,5MILLIONDEPISCINESEN2010: LEBOOMDESESPACESBIENETREADOMICILE PISCINE:LEBIENETRE ADOMICILE 28/30

29 LAFRANCEPASSELECAPDES1,5MILLIONDEPISCINESEN2010: LEBOOMDESESPACESBIENETREADOMICILE Piscine:lebienêtrepourtous parchristelleballestrero L immersion:sourcedebienêtreetdeplaisir Particulièrement plaisante, l immersion dans l eau présentedenombreuxavantagespourtous,àtousles âges. Elle offre notamment une sensation de détente immédiate et permet de relâcher les tensions accumulées tant physiques, au niveau musculaire, que psychiques. L immersion dans l eau est en effet assimilable au retour à l état fœtal, dans le liquide amniotique.parailleurs,lespersonnescomplexéessont parexempleplusàl aiselorsqu ellessontdansl eau. Les activités aquatiques, rarement contreindiquées, sont ainsi synonymes de plaisir mais égalementdebienêtreetderésultatspuisqu ellesentraînentdenombreuxbienfaitssurla santé. Ces bienfaits peuvent être renforcés par des équipements comme la balnéo, la nage à contrecourant,lesjetsstimulants, deplusenplusprésentsdanslespiscines. L apesanteurausecoursdesarticulations Lorsqu une personne s immerge jusqu au cou dansunepiscine,ellesedébarrassede90%de son poids corporel. Cela lui permet de ne pas sentir de point d appui douloureux, de bénéficier d une meilleure amplitude dans ses mouvements,derelâchersesmusclesposturaux (autourdurachis)etainsidemieuxsolliciterses autresgroupesmusculaires. Trèsagréablepourtous,cettesensationd apesanteurestenparticulieradaptée: encasdesurchargepondérale/obésité, encasdetraumatismearticulaire, enréadaptationdesathlètesdehautniveau, pourlespersonnesâgéesaveclamobilitéarticulairediminuée, pourlesfemmesenceintes. 29/30

30 LAFRANCEPASSELECAPDES1,5MILLIONDEPISCINESEN2010: LEBOOMDESESPACESBIENETREADOMICILE Lapressionhydrostatique:unecontentionnaturelle Enpiscine,lapressionhydrostatiqueagitcomme unecontentionquimaintientlesystèmeveineux plus ferme, moins relâché. Cette pression de l eau permet notamment de limiter la stase veineuse, de faciliter le retour veineux et d améliorerl oxygénationdestissusmusculaires. Lapressionhydrostatiqueestparticulièrement adaptée: encasd insuffisanceveineuse, encasdecellulite(multifactorielleetfavoriséeparuneinsuffisanteveineuse). Larésistanceàl eaudoubleletravailmusculaire Enpiscine,lemouvemententraîneundéplacementd eauetdoncunerésistancequisollicite touslesgroupesmusculaires(musclesagonistes/antagonistes).cetterésistanceprésente denombreuxavantagesparrapportàuneactivitépratiquéeausol: unerentabilitésupérieure(temps/travail), augmentationdeladépenseénergétique, renforcementdes«musclesfaibles», intensitélimitéedoncmoinsderisquede traumatismesetdecourbatures, lebrassagedel eauentraîneunmassageducorps quirelancelamicrocirculationetleséchanges cellulaires. L eauprotègelecœur Dans l eau, la fréquence cardiaqueest modérée ce qui permet d être moins essoufflé et d effectuer davantage d exercices musculaires. Cette fonction protectrice de l eau pour le cœur est particulièrement adaptée en cas de rééducationcardiorespiratoire(souscontrôle médical). L équipepressedelafpp FédérationdesProfessionnelsdelaPiscine Adocom RPvousremerciedevotreattention. Tél.: /30

«piscine protégée, faut quand même me surveiller».

«piscine protégée, faut quand même me surveiller». Dans un mois, le 21 juin marquera le début officiel de l été, annonçant la grande saison des baignades. A cette occasion, la Fédération des Professionnels de la Piscine tient à rappeler quelques règles

Plus en détail

www.propiscines.fr Rubrique : Trouver un Pro

www.propiscines.fr Rubrique : Trouver un Pro PISCINES PROPISCINES : 250 PROFESSIONNELS Avec le retour des beaux jours, les 1,7 million de piscines privées de France ont repris du service. Depuis leur construction jusqu à leur rénovation, en passant

Plus en détail

SPECIAL CANICULE PISCINE : LA FRAICHEUR A PORTEE DE PLONGEON!

SPECIAL CANICULE PISCINE : LA FRAICHEUR A PORTEE DE PLONGEON! SPECIAL CANICULE PISCINE : LA FRAICHEUR A PORTEE DE PLONGEON! En pleine période caniculaire, alors que tout le monde recherche le meilleur moyen de se rafraîchir, des millions de Français ont la chance

Plus en détail

ABRIS DE PISCINES : LE DYNAMISME D UN MARCHE «MADE IN FRANCE»

ABRIS DE PISCINES : LE DYNAMISME D UN MARCHE «MADE IN FRANCE» COMMUNIQUE DE PRESSE ABRIS DE PISCINES : LE DYNAMISME D UN MARCHE «MADE IN FRANCE» Très utiles pour allonger la saison des baignades, les abris de piscines multiplient les avantages en facilitant également

Plus en détail

Votre piscine est unique - S P A - H A M M A M - S A U N A

Votre piscine est unique - S P A - H A M M A M - S A U N A Votre piscine est unique P I S C I N E - S P A - H A M M A M - S A U N A Design naturel ou moderne, votre piscine est le reflet de votre personnalité et de vos envies. Pour assurer une intégration réussie,

Plus en détail

La sécurité des piscines privées

La sécurité des piscines privées Juin 2009 La sécurité des piscines privées Les obligations des propriétaires Des conseils de prévention et de prudence Ministère de l Écologie, de l Énergie, du Développement durable et de la Mer www.logement.gouv.fr

Plus en détail

ET AFFICHE UNE CROISSANCE DE +13,5% SUR LES DOUZE DERNIERS MOIS

ET AFFICHE UNE CROISSANCE DE +13,5% SUR LES DOUZE DERNIERS MOIS DOSSIERDEPRESSE PISCINES:LEMARCHECONFIRMESAREPRISEEN2010 ETAFFICHEUNECROISSANCE DE+13,5%SURLESDOUZEDERNIERSMOIS L année 2010 s annonce positive pour le marché des piscines. Selon les derniers chiffres

Plus en détail

Dossier de presse. Une carte d identité pour l entreprise artisanale

Dossier de presse. Une carte d identité pour l entreprise artisanale Dossier de presse Une carte d identité pour l entreprise artisanale Contact presse Elisabeth de Dieuleveult, Responsable des relations avec la presse 01 44 43 10 96 et 06 61 25 98 00 dieuleveult@apcma.fr

Plus en détail

ENQUETE : LA PISCINE, UN REVE POUR 4 FRANÇAIS SUR 10!

ENQUETE : LA PISCINE, UN REVE POUR 4 FRANÇAIS SUR 10! DOSSIERDEPRESSE ENQUETE:LAPISCINE, UNREVEPOUR4FRANÇAISSUR10! LEMARCHECONFIRMECETENGOUEMENTEN2011 4 Français sur 10 rêvent d avoir une piscine chez eux 1! C est ce que révèle l enquête exclusive TNS Sofres

Plus en détail

SALARIÉS INTÉRIMAIRES ET PERMANENTS FORMATION EN ENTREPRISE UTILISATRICE FICHES PRATIQUES «PLAN» v1-11/2013 - photo : gettyimages

SALARIÉS INTÉRIMAIRES ET PERMANENTS FORMATION EN ENTREPRISE UTILISATRICE FICHES PRATIQUES «PLAN» v1-11/2013 - photo : gettyimages L accord du 21 septembre 2012 a restreint les possibilités de formation des salariés intérimaires en entreprise utilisatrice (EU) dans le cadre du plan de formation. Les salariés intérimaires pourront

Plus en détail

expertise complète pour vos projets

expertise complète pour vos projets Choisissez une expertise complète pour vos projets d entrepreneur > Une vision globale pour bien assurer >toute l entreprise et la vie privée. > ASSURANCES DE PERSONNES ASSURANCES DES BIENS Obligations

Plus en détail

pour un été en toute sécurité

pour un été en toute sécurité pour un été en toute sécurité 02 Avant de vous jeter à l eau Choisissez les zones de baignade surveillées S Pour vous baigner, choisissez les zones surveillées où l intervention des équipes de secours

Plus en détail

La société. Notre mission

La société. Notre mission Générateur de partenariats dans l Union Européenne La société KomFort est une société de services qui vous accompagne pas à pas dans vos projets de coopération avec d autres entrepreneurs de l Union Européenne.

Plus en détail

PROCEDURE DE REALISATION DE LA VAE «Manager du déploiement opérationnel du Développement Durable»

PROCEDURE DE REALISATION DE LA VAE «Manager du déploiement opérationnel du Développement Durable» PROCEDURE DE REALISATION DE LA VAE «Manager du déploiement opérationnel du Développement Durable» Objet : Ce document a pour objectif de fournir au candidat les informations nécessaires pour réaliser une

Plus en détail

AGEFOS PME Ile-de-France. Appel d offres PLATE-FORME FORMATION INFORMATION. La GPEC au cœur des entreprises du Parc de Courtaboeuf.

AGEFOS PME Ile-de-France. Appel d offres PLATE-FORME FORMATION INFORMATION. La GPEC au cœur des entreprises du Parc de Courtaboeuf. AGEFOS PME Ile-de-France Appel d offres PLATE-FORME FORMATION INFORMATION La GPEC au cœur des entreprises du Parc de Courtaboeuf 17 décembre 2009 Contact : Christelle Soury AGEFOS PME IDF Délégation Sud

Plus en détail

Cadre légal de la formation des assistants maternels agréés

Cadre légal de la formation des assistants maternels agréés Cadre légal de la formation des assistants maternels agréés -Art. 421-14 de la loi du 27 juin 2005 : «Tout assistant maternel agréé doit suivre une formation dont les modalités de mise en œuvre par le

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3159 Convention collective nationale IDCC : 2596. COIFFURE ET PROFESSIONS CONNEXES AVENANT N 32 DU 19 FÉVRIER

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. Ecole de Natation Française CONSEIL INTERFEDERAL DES ACTIVITES AQUATIQUES

CAHIER DES CHARGES. Ecole de Natation Française CONSEIL INTERFEDERAL DES ACTIVITES AQUATIQUES CAHIER DES CHARGES Ecole de Natation Française CONSEIL INTERFEDERAL DES ACTIVITES AQUATIQUES Développer l E.N.F, c est s engager dans le cadre d une démarche partagée, à organiser le concept autour des

Plus en détail

Fiches métiers de la Vente Directe. développeurs de talents

Fiches métiers de la Vente Directe. développeurs de talents Fiches métiers de la Vente Directe développeurs de talents les métiers de la Vente Directe pour construire votre avenir La Fédération de la Vente Directe (FVD) créée en 1966 œuvre depuis de nombreuses

Plus en détail

Le service d appels d offres

Le service d appels d offres Le service d appels d offres Réponses aux demandes de devis Le site Mon-immeuble.com vous propose un service d appels d offres accessible par le menu «Appels d offres». Ce service est réservé aux membres

Plus en détail

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie.

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie. Appel d offres pour l accompagnement du Pôle Fibres-Energivie dans la mise en œuvre du service d accompagnement BIM DATA auprès des collectivités et des bailleurs sociaux Cette consultation a pour objectif

Plus en détail

La sécurité des piscines privées

La sécurité des piscines privées direction générale de l Urbanisme de l Habitat et de la Construction Guide d information La sécurité des piscines privées Trop d'enfants sont victimes, dans les piscines privées, d'accidents aux conséquences

Plus en détail

Annexe descriptive au diplôme

Annexe descriptive au diplôme Annexe descriptive au diplôme La présente annexe descriptive au diplôme (supplément au diplôme) suit le modèle élaboré par la Commission Européenne, le Conseil de l Europe et l UNESCO /CEPES. Elle vise

Plus en détail

Accidents de la vie courante. d accidents domestiques au domicile des personnes âgées

Accidents de la vie courante. d accidents domestiques au domicile des personnes âgées Accidents de la vie courante L outil de repérage des risques L outil de repérage des risques d accidents domestiques au domicile des personnes âgées Sommaire 1 Les accidents de la vie courante en France

Plus en détail

La Politique Qualité des Agences Selectour

La Politique Qualité des Agences Selectour La Politique Qualité des Agences Selectour Les agences Selectour : Avec près de 550 agences de voyages et 2 000 experts, nous offrons la garantie pour nos clients d être proches d un de nos points de vente

Plus en détail

e ntretien professionnel côté E m P loye ur

e ntretien professionnel côté E m P loye ur e ntretien professionnel côté E m P loye ur des réponses pour bien l appréhender Collection Entreprise EntrE tie n profe ssionne l une étape clé P our construire l ave n i r Moment clé rythmant la vie

Plus en détail

LICENCE PROFESSIONNELLE MENTION AGENT DE RECHERCHES PRIVEES

LICENCE PROFESSIONNELLE MENTION AGENT DE RECHERCHES PRIVEES LICENCE PROFESSIONNELLE MENTION AGENT DE RECHERCHES PRIVEES RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Licence professionnelle Domaine ministériel : Droit, Economie, Gestion Présentation La licence professionnelle

Plus en détail

Devenez partenaire QUALITOIT

Devenez partenaire QUALITOIT QUALITOIT Entreprise certifiée 2014 Devenez partenaire QUALITOIT Gagnez en visibilité sur internet Renforcez votre image Développez votre activité Avec www.toiture.fr , le créateur Cher collègue, je suis

Plus en détail

Devenez Expert Tertiaire Somfy. Et engagez vous sur la voie du succès!

Devenez Expert Tertiaire Somfy. Et engagez vous sur la voie du succès! Devenez Expert Tertiaire Somfy Et engagez vous sur la voie du succès! Valorisez votre savoir-faire et vos compétences avec l appui des chargés d affaires tertiaire Somfy qui s engagent à vos côtés. Votre

Plus en détail

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT DES LOISIRS SENIORS

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT DES LOISIRS SENIORS REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT DES LOISIRS SENIORS SOMMAIRE ARTICLE 1 : LES SORTIES ET LES ATELIERS... 3 1. Les conditions d accès... 3 2. Les modalités d inscription... 3 3. La confirmation des sorties et

Plus en détail

Version 2015. Producteurs et entreprises laitières s engagent dans une démarche RSE pour l avenir de la filière caprine

Version 2015. Producteurs et entreprises laitières s engagent dans une démarche RSE pour l avenir de la filière caprine Version 2015 Producteurs et entreprises laitières s engagent dans une démarche RSE pour l avenir de la filière caprine Responsabilité Sociétale et Env Responsabilité Sociétale et Environnementale de la

Plus en détail

CHARTE DE BONNES PRATIQUES DE LA SOUS-TRAITANCE

CHARTE DE BONNES PRATIQUES DE LA SOUS-TRAITANCE CHARTE DE BONNES PRATIQUES DE LA SOUS-TRAITANCE Cette charte a vocation à s appliquer lors de travaux effectués par une ou plusieurs entreprises, dites sous-traitantes, à l intérieur de l enceinte et des

Plus en détail

DDC (Déclarant en Douane et Conseil) par la VAE

DDC (Déclarant en Douane et Conseil) par la VAE DDC (Déclarant en Douane et Conseil) par la VAE Libellé de la certification : DECLARANT EN DOUANE ET CONSEIL Niveau : II Code(s) NSF : 311N Autorité(s) délivrant la certification : AFTRAL Publication au

Plus en détail

ENTREZ DANS LE PREMIER RÉSEAU D INDÉPENDANTS

ENTREZ DANS LE PREMIER RÉSEAU D INDÉPENDANTS ENTREZ DANS LE PREMIER RÉSEAU D INDÉPENDANTS Fédération Internationale des Logis VOUS SOUHAITEZ conserver votre identité et votre indépendance en vous appuyant sur une marque puissante?, c est 3 000 restaurateurs-hôteliers,

Plus en détail

PREDICA - ASSURANCES COLLECTIVES. Construisons ensemble votre projet de retraite collective

PREDICA - ASSURANCES COLLECTIVES. Construisons ensemble votre projet de retraite collective PREDICA - ASSURANCES COLLECTIVES Construisons ensemble votre projet de retraite collective Indemnités de fin de carrière, financement d une rente viagère ou d un complément de retraite, quel que soit le

Plus en détail

PARTIE 1 Le dispositif de validation des acquis de l expérience

PARTIE 1 Le dispositif de validation des acquis de l expérience PARTIE 1 Le dispositif de validation des acquis de l expérience 10952_VAE_p001p005.indd 5 22/05/08 11:47:18 FICHE 1 Le principe et les modalités de la VAE Faire reconnaître vos connaissances, aptitudes

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE PRESSE ENTREPRISES DES SERVICES AUTOMOBILES LES CLÉS POUR BIEN CHOISIR SA COMPLÉMENTAIRE SANTÉ COLLECTIVE

GUIDE PRATIQUE PRESSE ENTREPRISES DES SERVICES AUTOMOBILES LES CLÉS POUR BIEN CHOISIR SA COMPLÉMENTAIRE SANTÉ COLLECTIVE GUIDE PRATIQUE PRESSE ENTREPRISES DES SERVICES AUTOMOBILES LES CLÉS POUR BIEN CHOISIR SA COMPLÉMENTAIRE SANTÉ COLLECTIVE ÉDITO Dernière ligne droite pour les dirigeants d entreprise qui n ont pas encore

Plus en détail

RITUNE. Logiciel pour optimiser la consommation énergétique et les ressources dans les stations d épuration en s appuyant sur tous les processus

RITUNE. Logiciel pour optimiser la consommation énergétique et les ressources dans les stations d épuration en s appuyant sur tous les processus RITUNE Logiciel pour optimiser la consommation énergétique et les ressources dans les stations d épuration en s appuyant sur tous les processus «ENTRE 10 ET 25 % DES RESSOURCES QUI SONT NÉCESSAIRES DANS

Plus en détail

Rapport de transparence. Exercice clos le 30 juin 2014 Cabinet EXCO COTE D'AZUR

Rapport de transparence. Exercice clos le 30 juin 2014 Cabinet EXCO COTE D'AZUR Rapport de transparence Exercice clos le 30 juin 2014 Cabinet EXCO COTE D'AZUR Table des matières Préambule... 1 Présentation de Kreston International LTD... 2 Structure juridique et principaux chiffres...

Plus en détail

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie.

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie. Appel d offres pour l accompagnement du Pôle Fibres-Energivie dans la mise en œuvre du service d accompagnement BIM IN ACTION auprès des équipes de Maitrise d Œuvre Cette consultation a pour objectif d

Plus en détail

QU EST CE QU UN MARCHÉ PUBLIC?

QU EST CE QU UN MARCHÉ PUBLIC? QU EST CE QU UN MARCHÉ PUBLIC? - Un marché public est un contrat conclu à titre onéreux entre un pouvoir adjudicateur (collectivité territoriale, Etat ) et un opérateur économique public ou privé pour

Plus en détail

Après quatre tests d évaluation passés dans des pays différents (USA et Amérique latine), la norme SA 8000 a été validée et diffusée.

Après quatre tests d évaluation passés dans des pays différents (USA et Amérique latine), la norme SA 8000 a été validée et diffusée. LA NORME SA 8000 Les origines de la norme SA 8000 La norme SA 8000 est le résultat, entre autre, du constat de la multiplication des normes et des standards existants sur le marché. C est en octobre 1997

Plus en détail

INSTITUT INTERNATIONAL DE GESTION DU CYANURE

INSTITUT INTERNATIONAL DE GESTION DU CYANURE INSTITUT INTERNATIONAL DE GESTION DU CYANURE Rapport sommaire de l audit pour les sociétés de transport de cyanure Pour le Code international de gestion du cyanure www.cyanidecode.org Juin 2012 Le Code

Plus en détail

COMMENT COUVRIR LE RISQUE DÉPENDANCE?

COMMENT COUVRIR LE RISQUE DÉPENDANCE? COMMENT COUVRIR LE RISQUE DÉPENDANCE? LE RÔLE DES CONTRATS COLLECTIFS D ENTREPRISE La dépendance se caractérise par des restrictions dans la réalisation des activités de la vie quotidienne et sociale.

Plus en détail

Mme Catherine Malki - enseignante STMS - Lycée J Jaurès- Châtenay-Malabry

Mme Catherine Malki - enseignante STMS - Lycée J Jaurès- Châtenay-Malabry PRE-REQUIS DES BACHELIERS ST2S Pôle méthodologie : Comment les organisations sanitaires et sociales mettent en place un plan d action pour améliorer la santé ou le bien être social des populations? Notion

Plus en détail

Les certifications QMF : 4452-4453 Qualibat Métallerie Feu

Les certifications QMF : 4452-4453 Qualibat Métallerie Feu Les certifications QMF : 4452-4453 Qualibat Métallerie Feu Daniel JACQUEMOT Le 09 décembre 2013 La définition de la 4453 445 METALLERIE RESISTANT AU FEU 4453 Fabrication et mise en œuvre d'ouvrages de

Plus en détail

L entretien professionnel annuel

L entretien professionnel annuel L entretien professionnel annuel Informations-repères pour la mise en œuvre du décret du 17 septembre 2007 et de l arrêté du 10 avril 2008 portant sur l appréciation de la valeur professionnelle des fonctionnaires

Plus en détail

Colloque régional DIRECCTE Alsace. Prévention des risques professionnels dans les activités de services à la personne

Colloque régional DIRECCTE Alsace. Prévention des risques professionnels dans les activités de services à la personne Agence nationale des services à la personne Colloque régional DIRECCTE Alsace Prévention des risques professionnels dans les activités de services à la personne Strasbourg, 22 novembre 2010 La politique

Plus en détail

Évaluer la formation dans l entreprise

Évaluer la formation dans l entreprise L objectif de ce guide méthodologique est de dresser un bilan des actions de formation menées. L évaluation constitue la dernière étape du management de la formation. La démarche permet de : mesurer la

Plus en détail

Formation AFNOR CERTIFICATION EDWIGE GUERLIN. Photo non contractuelle. Toute reproduction interdite sans le consentement d AFNOR CERTIFICATION.

Formation AFNOR CERTIFICATION EDWIGE GUERLIN. Photo non contractuelle. Toute reproduction interdite sans le consentement d AFNOR CERTIFICATION. Formation Espace Sentein et certification AFNOR CERTIFICATION RÉFÉRENT(E) BIENTRAITANCE DANS LES SECTEURS SOCIAL, MÉDICO-SOCIAL ET SANITAIRE, CERTIFIÉ(E) AFNOR EDWIGE GUERLIN 54 31/01/2012 30/01/2015 RÉFÉRENT

Plus en détail

L ŒUF : ENQUETE CSA 2015

L ŒUF : ENQUETE CSA 2015 L ŒUF : ENQUETE CSA 2015 Un produit qui fait l «unanimité» : 97% de Français consommateurs De multiples qualités : culinaires pour 96% des Français, nutritionnelles (93%) naturelles (93%) et de préparation

Plus en détail

5 Actions d assistance dans les divers actes de la vie, de soutien, de soins et d accompagnement, y compris à Titre palliatif ;

5 Actions d assistance dans les divers actes de la vie, de soutien, de soins et d accompagnement, y compris à Titre palliatif ; Livre III Action sociale et médico-sociale mise en œuvre par des établissements et des services Titre Ier : Établissements et services soumis à autorisation Chapitre Ier : Dispositions générales Section

Plus en détail

Le compte AT/MP : un nouveau service en ligne pour gérer les risques professionnels

Le compte AT/MP : un nouveau service en ligne pour gérer les risques professionnels Le compte AT/MP : un nouveau service en ligne pour gérer les risques professionnels Contacts Presse Agence Wellcom pour net-entreprises.fr Amélie LEBRETON - 01 46 34 60 60, alb@wellcom.fr L Assurance Maladie

Plus en détail

Guide. du Correspondant Mutualiste

Guide. du Correspondant Mutualiste Guide du Correspondant Mutualiste Version 2 - Janvier 2011 La Mutuelle Nationale Territoriale - Mutuelle soumise aux dispositions du Code de la Mutualité - RNM 775 678 587 - Document non contractuel -

Plus en détail

Responsabilité Civile Professionnelle Contrat Groupe

Responsabilité Civile Professionnelle Contrat Groupe ASSURANCES ET MANAGEMENT DES RISQUES Responsabilité Civile Professionnelle Contrat Groupe DIRECTEURS D ÉTABLISSEMENTS «Enfin un assureur qui répond présent à tous les instants!» Une souscription facile

Plus en détail

Les cibles de ce dispositif sont les personnes de tous les âges ayant des objectifs de loisir, de santé.

Les cibles de ce dispositif sont les personnes de tous les âges ayant des objectifs de loisir, de santé. Janvier 2012 Le dispositif COACH ATHLE SANTE Fédération Française d Athlétisme Contexte Le dispositif COACH ATHLE SANTE a été lancé en septembre 2006 par la Fédération Française d Athlétisme dans le but

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. le 24 Juin 2014 www.cducentre.com. www.cducentre.com

DOSSIER DE PRESSE. le 24 Juin 2014 www.cducentre.com. www.cducentre.com DOSSIER DE PRESSE LANCEMENT OFFICIEL DU SITE INTERNET LANCEMENT OFFICIEL DU SITE INTERNET le 24 Juin 2014 www.cducentre.com www.cducentre.com Dossier de presse lancement site internet - Signature régionale

Plus en détail

Emetteur : Adocom Draft n 3 PISCINE PRIVEE : LES PROFESSIONNELS DEFIENT LA CRISE POUR VALORISER UN PLACEMENT TOUJOURS D ACTUALITE

Emetteur : Adocom Draft n 3 PISCINE PRIVEE : LES PROFESSIONNELS DEFIENT LA CRISE POUR VALORISER UN PLACEMENT TOUJOURS D ACTUALITE Emetteur : Adocom Draft n 3 PISCINE PRIVEE : LES PROFESSIONNELS DEFIENT LA CRISE POUR VALORISER UN PLACEMENT TOUJOURS D ACTUALITE Après 10 ans de forte croissance et un parc de piscines privées multiplié

Plus en détail

Validation des Acquis de l Expérience Notice concernant le Livret 2

Validation des Acquis de l Expérience Notice concernant le Livret 2 Validation des Acquis de l Expérience Notice concernant le Livret 2 Après le dépôt d un Livret 1, votre demande de validation a été déclarée recevable par un courrier du Rectorat. À partir de la date du

Plus en détail

CG conseil. Qualification de PNC - MEMBRE D ÉQUIPAGE DE CABINE Hôtesse/Steward DOCUMENT DE SYNTHESE. Janvier 2009. En collaboration avec

CG conseil. Qualification de PNC - MEMBRE D ÉQUIPAGE DE CABINE Hôtesse/Steward DOCUMENT DE SYNTHESE. Janvier 2009. En collaboration avec DOCUMENT DE SYNTHESE Qualification de PNC - MEMBRE D ÉQUIPAGE DE CABINE Hôtesse/Steward Janvier 2009 En collaboration avec CG conseil Fanny Montarello 1 - Définition de la qualification Les Personnels

Plus en détail

contrats en cours. 3 Les résultats présentés dans le présent rapport tiennent compte du chiffre d affaires des organismes sur le

contrats en cours. 3 Les résultats présentés dans le présent rapport tiennent compte du chiffre d affaires des organismes sur le Améliorer la lisibilité des contrats d assurance complémentaire santé : Engagements pris, engagements tenus! Première évaluation du dispositif instauré par les Fédérations membres de l UNOCAM 5 mars 2012

Plus en détail

transmission oseo.fr Pour financer et accompagner les PME

transmission oseo.fr Pour financer et accompagner les PME transmission oseo.fr OSEO Document non contractuel Réf. : 6521-02 Janvier 2007 Pour financer et accompagner les PME transmission oser pour gagner! Vous voulez reprendre une entreprise? Les opportunités

Plus en détail

ECAP : Le niveau Accréditation du programme d études des comptables généraux accrédités

ECAP : Le niveau Accréditation du programme d études des comptables généraux accrédités ECAP : Le niveau Accréditation du programme d études des comptables généraux accrédités Les connaissances comptables et financières, le professionnalisme et le leadership pour les besoins d aujourd hui

Plus en détail

L Action Commerciale Terrain

L Action Commerciale Terrain L Action Commerciale Terrain Environnement social légal et réglementaire de l activité Force de vente Janvier 2015 SORAP Alliance des Professionnels de l Action Commerciale Terrain 171 bis avenue C. de

Plus en détail

Avec vous, nous finançons. Services aux cotisants Études et statistiques Services aux partenaires Contrôle Ressources informatiques

Avec vous, nous finançons. Services aux cotisants Études et statistiques Services aux partenaires Contrôle Ressources informatiques Avec vous, nous finançons la solidarité nationale Services aux cotisants Études et statistiques Services aux partenaires Contrôle Ressources informatiques Assurer la collecte des cotisations avec efficacité

Plus en détail

réservé aux établissements sanitaires et sociaux privés. Pour protéger vos salariés consultez les experts.

réservé aux établissements sanitaires et sociaux privés. Pour protéger vos salariés consultez les experts. réservé aux établissements sanitaires et sociaux privés. Pour protéger vos salariés consultez les experts. une expertise issue de l union des deux leaders de la protection des professionnels de la santé

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES

MARCHE PUBLIC DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES MARCHE PUBLIC DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES Procédure adaptée Prestations de formation continue 11 janvier 2012 10 janvier 2014 CMA de l AVEYRON Procédure Marché Public Page 1 sur 5 1 - L acheteur

Plus en détail

Institut Régional de Formation Sanitaire et Sociale Auvergne

Institut Régional de Formation Sanitaire et Sociale Auvergne Secourisme IRFSS AUVERGNE Institut Régional de Formation Sanitaire et Sociale Auvergne Institut Régional de Formation Sanitaire et Sociale Auvergne 20 rue du Vert Galant BP 30401 03004 MOULINS CEDEX TEL:

Plus en détail

Charte de qualité pour les installateurs des systèmes photovoltaïques

Charte de qualité pour les installateurs des systèmes photovoltaïques PRÉFET D INDRE-ET-LOIRE Charte de qualité pour les installateurs des systèmes photovoltaïques Une ambition commune, des objectifs raisonnés, un engagement partagé PRÉAMBULE L adhésion des entreprises d

Plus en détail

Intégrer un salarié dans l entreprise

Intégrer un salarié dans l entreprise L objectif de ce guide est d aider les managers à optimiser l accueil et l intégration des nouveaux salariés dans l entreprise. Un autre guide Fafsea «Assurer la fonction de tuteur» est à la disposition

Plus en détail

Cahier des charges d achat de formation

Cahier des charges d achat de formation Cahier des charges d achat de formation MISE EN CONCURRENCE POUR : LES ACTIONS COLLECTIVES 2014 FORMATIONS PROFESSIONNELLES Région : MARTINIQUE Références : CDC-15-003-2014 FAFSEA Délégation Martinique

Plus en détail

Pressing CTTN. Métiers du. Formations et conseil aux entreprises. Expertise Ethique Indépendance

Pressing CTTN. Métiers du. Formations et conseil aux entreprises. Expertise Ethique Indépendance CTTN Formations et conseil aux entreprises Métiers du Pressing Réglementation des installations classées : nouveau texte - nouvelles mesures, Les évolutions technologiques, Parcours d excellence, Initiation,

Plus en détail

Valoriser durablement votre patrimoine immobilier en optimisant sa performance énergétique.

Valoriser durablement votre patrimoine immobilier en optimisant sa performance énergétique. Valoriser durablement votre patrimoine immobilier en optimisant sa performance énergétique. L audit de performance énergé Gérer son patrimoine, c est anticiper, analyser et agir! L immobilier représente

Plus en détail

Fiche d évolution. Fiche d évolution du MACRO métier. Infirmier/ière. Infirmier/ière

Fiche d évolution. Fiche d évolution du MACRO métier. Infirmier/ière. Infirmier/ière J1504 - Soins infirmiers spécialisés en bloc opératoire spécialisés en anesthésie J1507 - Soins infirmiers spécialisés 1 Les activités principales L infirmier doit assurer, sous l autorité des médecins,

Plus en détail

Prix AGIRC et ARRCO Faciliter l accès aux soins des personnes handicapées vieillissantes pour favoriser l autonomie

Prix AGIRC et ARRCO Faciliter l accès aux soins des personnes handicapées vieillissantes pour favoriser l autonomie APPEL À PROJETS Prix AGIRC et ARRCO Faciliter l accès aux soins des personnes handicapées vieillissantes pour favoriser l autonomie en partenariat avec le Comité national Coordination Action Handicap (CCAH)

Plus en détail

a pour objectif de faciliter les démarches administratives des membres des Conseils de quartier du 13e.

a pour objectif de faciliter les démarches administratives des membres des Conseils de quartier du 13e. Le pôle démocratie locale : Eric TAVER Adjoint au Maire chargé des questions relatives à la démocratie locale et aux Conseils de quartier erictaver@parisfr Charlotte DEBOEUF Chargée de mission Sécurité,

Plus en détail

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT DE LA LUDOTHEQUE

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT DE LA LUDOTHEQUE REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT DE LA LUDOTHEQUE La ludothèque a pour vocation de «donner à jouer» et de stimuler l activité ludique sans la contraindre. Comme elle se structure autour d un matériel ludique,

Plus en détail

Intégrer un salarié dans l entreprise

Intégrer un salarié dans l entreprise L objectif de ce guide est d aider les managers à optimiser l accueil et l intégration des nouveaux salariés dans l entreprise. Un autre guide Fafsea «Assurer la fonction de tuteur» est à la disposition

Plus en détail

ACQUI SITION ET DEVELOPPE M E N T DES COMPETE N C E S DES SALA RI E S DE BAS NIVEAU DE QUALIFICATIO N

ACQUI SITION ET DEVELOPPE M E N T DES COMPETE N C E S DES SALA RI E S DE BAS NIVEAU DE QUALIFICATIO N au réapprentissagedes savoirs debase Formations des M au ges rurales Organisme de formation de base de proximité, compétent dans l accompagnement et la formation des publics dits de faible niveau (V et

Plus en détail

Pouvoir adjudicateur. 574, rue Paul Claudel 38510 MORESTEL

Pouvoir adjudicateur. 574, rue Paul Claudel 38510 MORESTEL Pouvoir adjudicateur COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DES COULEURS 574, rue Paul Claudel 38510 MORESTEL DOSSIER DE PRESENTATION des TRAVAUX A REALISER MARCHE DE MAITRISE D ŒUVRE POUR LA REHABILIATION DE

Plus en détail

PROCESSUS DE CONTROLE du référentiel ECOCERT Being SPA Biologique & Ecologique

PROCESSUS DE CONTROLE du référentiel ECOCERT Being SPA Biologique & Ecologique PROCESSUS DE CONTROLE du référentiel ECOCERT Being SPA Biologique & Ecologique Version du 1 er juin 2012 Le référentiel est protégé par les dispositions du Code de la propriété intellectuelle, notamment

Plus en détail

Charte nationale de l accompagnement à la scolarité

Charte nationale de l accompagnement à la scolarité 1 Le droit à l éducation est un droit fondamental dans notre société. Cette exigence démocratique d une meilleure formation générale et d un haut niveau de qualification pour tous correspond aux besoins

Plus en détail

Ageas France. Votre partenaire en assurance

Ageas France. Votre partenaire en assurance Ageas France Votre partenaire en assurance Edito Ageas France est une société d assurance française, filiale du Groupe Ageas. Ageas est un groupe d assurance international riche de plus de 180 années d

Plus en détail

Choisir la référence, pour moi, c est une évidence.

Choisir la référence, pour moi, c est une évidence. Choisir la référence, pour moi, c est une évidence. Découvrez les solutions d assurance et les avantages exclusifs pour les professionnels de l immobilier, conçus par GALIAN, leader de la garantie financière.

Plus en détail

Alhéna PROPRETÉ. Le spécialiste de la propreté au service de votre réussite

Alhéna PROPRETÉ. Le spécialiste de la propreté au service de votre réussite Alhéna PROPRETÉ Le spécialiste de la propreté au service de votre réussite La propreté pour métier, votre satisfaction pour mission Le Groupe Alhéna est un acteur majeur de la propreté. Fort de ses 50

Plus en détail

PISCINE FAMILIALE : UN MARCHE CHAHUTE PAR LA METEO QUI RESTE STRUCTURELLEMENT PORTEUR ET SOUTENU PAR UN RESEAU DE PROFESSIONNELS ENGAGES

PISCINE FAMILIALE : UN MARCHE CHAHUTE PAR LA METEO QUI RESTE STRUCTURELLEMENT PORTEUR ET SOUTENU PAR UN RESEAU DE PROFESSIONNELS ENGAGES PISCINEFAMILIALE:UNMARCHECHAHUTEPARLAMETEO QUIRESTESTRUCTURELLEMENTPORTEUR ETSOUTENUPARUNRESEAUDEPROFESSIONNELSENGAGES Les premières tendances 2012 du secteur de la piscine familiale montrent une relative

Plus en détail

Les assurances de chantiers Une large gamme de solutions pour vos opérations de construction.

Les assurances de chantiers Une large gamme de solutions pour vos opérations de construction. Les assurances de chantiers Une large gamme de solutions pour vos opérations de construction. Faire face aux dommages à l ouvrage, pendant et après sa construction Protéger l ouvrage pendant la réalisation

Plus en détail

Legal & General (France) Les plus beaux patrimoines se façonnent dans l exigence

Legal & General (France) Les plus beaux patrimoines se façonnent dans l exigence (France) Les plus beaux patrimoines se façonnent dans l exigence Sommaire Un des plus grands groupes financiers européens...p3 en France Au service des Particuliers et des Entreprises...p4 en quelques

Plus en détail

Programme de formation Trois jours de 9h à 12h et 13h à 17h

Programme de formation Trois jours de 9h à 12h et 13h à 17h Innovation - Prévention conseil - accompagnement - formation Programme de formation Trois jours de 9h à 12h et 13h à 17h «Formation des Membres du C.H.S.C.T.» Avec Suivi et Accompagnement d un an Contact

Plus en détail

Fiche Action PME. Prévention des risques professionnels. Nos Objectifs. Démarche. Contexte. Partenaires et thèmes

Fiche Action PME. Prévention des risques professionnels. Nos Objectifs. Démarche. Contexte. Partenaires et thèmes Fiche Action PME Prévention des risques professionnels Nos Objectifs Permettre au dirigeant d entreprise d engager et de développer une démarche de prévention des risques professionnels dans l entreprise.

Plus en détail

DOMITYS exporte son modèle et renforce sa présence en France

DOMITYS exporte son modèle et renforce sa présence en France Résidences Services Seniors DOMITYS exporte son modèle et renforce sa présence en France Paris, le 11 avril 2014 Le groupe DOMITYS, leader des Résidences Services Seniors Nouvelle Génération, est le premier

Plus en détail

PLAN DE FORMATION BPJEPS

PLAN DE FORMATION BPJEPS PLAN DE FORMATION BPJEPS Technique de l Information et de la Communication LE METIER L animateur réalise des prestations d animation, d initiation, d accompagnement ou de médiation. Pour cela, il s appuie

Plus en détail

L Action Commerciale Terrain

L Action Commerciale Terrain L Action Commerciale Terrain Environnement social légal et réglementaire de l activité Force de vente Janvier 2014 SORAP Alliance des Professionnels de l Action Commerciale Terrain 171 bis avenue C. de

Plus en détail

CONVENTION AMILOR ACORIS MUTUELLES

CONVENTION AMILOR ACORIS MUTUELLES CONVENTION AMILOR ACORIS MUTUELLES La présente convention est conclue entre : AMILOR Association des Missions Locales de Lorraine 10 rue Mazagran BP 10676 54063 Nancy Cedex Représentée par Gilles DEVRET

Plus en détail

pour un été en toute sécurité

pour un été en toute sécurité pour un été en toute sécurité 02 Avant de vous jeter à l eau Choisissez les zones de baignade surveillées Pour vous baigner, choisissez les zones surveillées où l intervention des équipes de secours est

Plus en détail

Technicien conseil. motivation. formation. Devenez. Technicien conseil. en prestations familiales. La Caf de Paris. qualification

Technicien conseil. motivation. formation. Devenez. Technicien conseil. en prestations familiales. La Caf de Paris. qualification formation qualification motivation emploi Devenez Technicien conseil en prestations familiales La Caisse d'allocations familiales de Paris vous propose une formation une qualification un emploi La Caf

Plus en détail

Nouvelle version du site internet www.inrs.fr Questions / réponses

Nouvelle version du site internet www.inrs.fr Questions / réponses Nouvelle version du site internet www.inrs.fr Questions / réponses Créé en 1998, le site Internet de l INRS est aujourd hui le site de référence dans le domaine de la santé et de la sécurité au travail.

Plus en détail

JORF n 0103 du 4 mai 2010. Texte n 18

JORF n 0103 du 4 mai 2010. Texte n 18 Le 26 septembre 2011 JORF n 0103 du 4 mai 2010 Texte n 18 ARRETE Arrêté du 29 avril 2010 fixant les conditions de certification des installateurs de systèmes de vidéosurveillance NOR: IOCD0928681A Le ministre

Plus en détail

Ce PDF est dynamique, vous pouvez naviguer en cliquant sur les boutons du sommaire. Les outils d informations

Ce PDF est dynamique, vous pouvez naviguer en cliquant sur les boutons du sommaire. Les outils d informations Ce PDF est dynamique, vous pouvez naviguer en cliquant sur les boutons du sommaire. L expertise ESEF International AVEC HUMANIS, VOTRE ENTREPRISE PROFITE D UNE COMPLÉMENTAIRE SANTÉ SIMPLE ET EFFICACE.

Plus en détail

3 ème plan autisme : Point d étape, un an après son annonce

3 ème plan autisme : Point d étape, un an après son annonce 3 ème plan autisme : Point d étape, un an après son annonce «Le 3 ème plan autisme vise à répondre à la faiblesse criante de la prise en charge de l autisme en France tout en laissant le choix aux familles

Plus en détail