INDICATIONS DE LA PROTHESE CONVENTIONNELLE, DE L IMPLANT D OREILLE MOYENNE ET DE L IMPLANT COCHLEAIRE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "INDICATIONS DE LA PROTHESE CONVENTIONNELLE, DE L IMPLANT D OREILLE MOYENNE ET DE L IMPLANT COCHLEAIRE"

Transcription

1 INDICATIONS DE LA PROTHESE CONVENTIONNELLE, DE L IMPLANT D OREILLE MOYENNE ET DE L IMPLANT COCHLEAIRE La perte auditive induit une modification de la plasticité cérébrale par réorganisation tonotopique du cortex auditif primaire. En d autres termes, en cas de surdité, l aire auditive sera réduite. La simple réhabilitation auditive permet le maintien d un encodage cortical et donc permet de garder une bonne perception d un son. On distingue la prothèse auditive classique à transmission aérienne (AA conventionnels), à transmission osseuse (Softband, prothèses à ancrage osseux ), les implants d oreille moyenne et les implants cochléaires. Nous ne parlerons pas des implants du tronc cérébral dont les indications restent actuellement rarissimes. Le choix de la réhabilitation auditive se fait selon la perte auditive (courbe audiométrique), l otoscopie et le choix du patient 1. AA conventionnels (prothèse auditive classique à transmission aérienne) Ils sont composés : - d un microphone ; ce dernier capte le signal acoustique et le transforme en signal électrique - d un amplificateur (analogique) ou d un microprocesseur (numérique) ; ces derniers transforment le ssignal délivré par le microphone et l adaptent en intensité et en fréquence à la perte auditive. - d un écouteur qui est un transducteur car il transforme le signal électrique (modifié par l amplificateur) en signal acoustique émis en conduction aérienne. - d un système d alimentation (pile)

2 On distingue différents types que sont : - les contours d oreille (tout est rassemblé dans un boitier derrière l oreille) - les intra-auriculaires dont les différents composants sont placés soit dans la conque (intra-conque), soit à l entrée du conduit (intra-canalaire), soit dans le conduit (intraprofond). L audiométrie tonale et l audiométrie vocale sont les deux examens à réaliser par l ORL avant de prévoir des AA. L audiométrie tonale sert à connaitre le seuil auditif et permet de différencier les surdités de perception et de transmission. L audiométrie vocale permet : - un affinement du diagnostic : la dégradation de l intelligibilité à forte intensité signe un recrutement évocateur d une surdité endocochléaire. De même, une discordance entre seuil tonal liminaire moyen et seuil d intelligibilité suspecte une atteinte rétrocohléaire. - D évaluer l intelligibilité de la parole donc le retentissement social de la surdité. - De donner une valeur pronostic. Ainsi, la présence de distorsions vocales est de mauvais pronostic. Les indications principales des AA sont: - toute surdité de perception endocochléaire ou rétrocochléaire - toute surdité de transmission ou mixte qu elles soient chroniques ou transitoires (avant un geste de réhabilitation chirurgicale), uni ou bilatérales (afin de rétablir la stéréophonie). 2. prothèse auditive à transmission osseuse Le principe de ces prothèses est le suivant : cette prothèse va stimuler les deux oreilles internes par conduction osseuse. L information auditive se transmettra alors aux liquides cochléaires grâce à un «ébranlement» de la boite crânienne.

3 Il existe deux types de prothèse auditive à transmission osseuse : o Les vibrateurs externes Softband BAHA : utilisé chez l enfant. Ce bandeau comprend un adaptateur qui permet de clipper la partie externe de la BAHA (la BAHA étant contre indiqué à cause principalement d une voute crânienne trop mince) Lunettes à conduction osseuse : de moins en moins proposée, l extrémité des lunettes est au contact de la mastoïde. La transmission peut donc se faire directement à l oreille interne. o Appareillage partiellement implanté (type BAHA) Cette prothèse stimule directement la cochlée via l os crânien. Cette transmission n est pas atténuée par la peau car le vibrateur est directement couplé à une partie ostéointégrée. Les patients susceptibles de bénéficier de cette prothèse sont: - ceux présentant une surdité de transmission dont la CO est supérieure à 45 db, et pour lequel l appareillage par CA n est pas possible (CAE atrésique, otorrhée profuse ) - ceux présentant une cophose unilatérale 3. Implant d oreille moyenne (IOM) Un IOM est un dispositif partiellement ou totalement implantable. Il sera proposé aux patients présentant : - Soit une surdité de perception légère à moyenne dite en pente de ski (VSB) - Soit une surdité moyenne à sévère (MET)) - Soit une surdité de transmission ne pouvant être appareillée par des AA (atrésie du CAE, sténose du CAE, otites chroniques otorrhéiques ou récidivantes bilatérale) - Soit une surdité bilatérale si la différence interaurale ne dépasse pas 15dB en moyenne.

4 Il existe deux systèmes : - système piézoélectrique Ce système fait appel à la propriété des céramiques de se déformer de façon réversible lors de l application d un champ électrique. Il existe l Implant totalement implantable dont le capteur est sur le corps de l enclume et l amplificateur sur la tête de l étrier. - Système électromagnétique Ce système induit une vibration/aimant sur lequel transite un courant électrique (transducteur incorporé ou à distance de la bobine). Les différents systèmes sont le Vibrant Sound Bridge (VSB) commercialisé par symphonix puis par Medel, le système Middle Ear Transducer (MET) fabriqué par otologics. Les avantages des IOM sont: - La réduction des distorsions sonores - La Suppression de l effet larsen et de l effet d occlusion du CAE - L appareillage des surdités en pente de ski - Le gain esthétique (implant totalement implantable) - La possibilité de réhabilitation prothétique malgré la présence de problèmes locaux du CAE 4. Implant cochléaire Il est composé : - d une partie interne, partie qui sera implantée chirurgicalement. Elle comprend une antenne de réception, un récepteur-stimulateur et un porte électrode - d une partie externe amovible qui comprend un microphone, un processeur vocal, une antenne de transmission et le système d alimentation. Fonctionnement : le microphone capte l information acoustique et la convertit en signal électronique. Ce signal est envoyé au processeur vocal. Ce dernier va convertir ce signal électronique en signaux électriques (codés en fréquence et intensité) qui seront transmis à la partie interne reliée directement au nerf afférent, lui-même en rapport avec le nerf cochléaire. En France, il existe qu atre fabricants (Neurelec, Advanced Bionics, Cochlear, Medel). Le prix est d environ euros Les patients pouvant bénéficier d un IC sont : - Des enfants présentant une surdité neurosensorielle sévère à profonde bilatérale, avec un test d intelligibilité en liste ouverte inférieur à 30 % dont l appareillage auditif n a pas permis une acquisition du langage suffisante, dont la privation auditive

5 est inférieure à 10 ans, dont le mode d éducation est à dominance orale, qui ne présentent pas de CI médicale et radiologique à l implantation ; - Des adultes présentant une surdité profonde acquise dont le seuil d intelligibilité est supérieur à 65dB ; c'est-à-dire un score de perception de la parole émise à 60 db inférieur à 50 %, sans l aide de la lecture labiale, avec AA amplificatrices bilatérales bien adaptées. Les patients susceptibles de recevoir un IC bilatéral sont les patients présentant une surdité post méningitique (risque d ossification), un syndrome d Usher (déficit visuel associé) ou une surdité bilatérale post traumatique. Chaque patient doit bénéficier d un bilan pré-implant (bilan orthophonique, bilan radiologique, bilan neuropsychologique, bilan étiologique..).

Item!49.!Evaluation!clinique!et!fonctionnelle!d un!handicap! sensoriel!:!la!surdité!! Objectifs pédagogiques

Item!49.!Evaluation!clinique!et!fonctionnelle!d un!handicap! sensoriel!:!la!surdité!! Objectifs pédagogiques Item!49.!Evaluation!clinique!et!fonctionnelle!d un!handicap! sensoriel!:!la!surdité!!! I.! Les surdités :! II.! Le handicap sensoriel chez l enfant.! III.! Le handicap sensoriel chez l adulte :! IV.! Le

Plus en détail

Prothèse auditive par conduction osseuse, à ancrage osseux et à peau fermée ALPHA (société Collin SA)

Prothèse auditive par conduction osseuse, à ancrage osseux et à peau fermée ALPHA (société Collin SA) Prothèse auditive par conduction osseuse, à ancrage osseux et à peau fermée ALPHA (société Collin SA) Indications ALPHA Malformations - Patients âgés de plus de 5 ans présentant une aplasie d oreille majeure

Plus en détail

Item 49 : Évaluation clinique et fonctionnelle d un handicap sensoriel : la surdité

Item 49 : Évaluation clinique et fonctionnelle d un handicap sensoriel : la surdité Item 49 : Évaluation clinique et fonctionnelle d un handicap sensoriel : la surdité Collège Français d'orl Date de création du document 2010-2011 Table des matières ENC :...2 SPECIFIQUE :...2 I Surdités...4

Plus en détail

CONCLUSIONS. HIRES 90K ADVANTAGE, implant cochléaire. AVIS DE LA CNEDiMTS 14 Mai 2013. Demandeur : ADVANCED BIONICS SARL (France)

CONCLUSIONS. HIRES 90K ADVANTAGE, implant cochléaire. AVIS DE LA CNEDiMTS 14 Mai 2013. Demandeur : ADVANCED BIONICS SARL (France) COMMISSION NATIONALE D EVALUATION DES DISPOSITIFS MEDICAUX ET DES TECHNOLOGIES DE SANTE AVIS DE LA CNEDiMTS 14 Mai 2013 CONCLUSIONS HIRES 90K ADVANTAGE, implant cochléaire Demandeur : ADVANCED BIONICS

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS Arrêté du 2 mars 2009 relatif à l inscription de systèmes d implants cochléaires et du tronc cérébral au chapitre 3 du

Plus en détail

Incursion dans le monde des prothèses auditives numériques

Incursion dans le monde des prothèses auditives numériques Incursion dans le monde des prothèses auditives numériques Gada Kalil et Sam J. Daniel Rémi souffre d un début de presbyacousie, état intrinsèquement lié au vieillissement du système auditif. Il est très

Plus en détail

Implantation cochléaire

Implantation cochléaire Implantation cochléaire Service d ORL, Unité Otologie, implants auditifs, chirurgie de la base du crâne, Pitié-Salpêtrière, APHP, Paris UMR-S 1159, Université Paris 6 Pierre et Marie Curie / Inserm "Réhabilitation

Plus en détail

Les déficiences auditives

Les déficiences auditives Les déficiences auditives Le système auditif est un système très perfectionné qui permet à l individu à la fois d être en alerte constante au niveau de son environnement, de recevoir et de traiter les

Plus en détail

Audition et dépistage de la surdité

Audition et dépistage de la surdité 4 Audition et dépistage de la surdité L ESSENTIEL La fonction auditive comme tous les sens permet de percevoir le monde extérieur et d accéder à l information, à la communication, à la fonction hédonique

Plus en détail

Appareillage auditif conventionnel par voie aérienne

Appareillage auditif conventionnel par voie aérienne 2-18-C-1 1 2 Appareillage auditif conventionnel par voie aérienne 6 7 8 9 12 1 1 1 16 17 G. Lina-Granade, S. Gallego, Hung Thai-Van, É. Truy Les aides auditives par voie aérienne représentent l immense

Plus en détail

PLAN GENERAL L AIDE AUDITIVE. COURS AUDIO/ORTHO 1 ère ANNEE S. GRENIER

PLAN GENERAL L AIDE AUDITIVE. COURS AUDIO/ORTHO 1 ère ANNEE S. GRENIER 1 PLAN GENERAL I DEFINITIONS 1 L audioprothésiste 2 L aide auditive 3 La déficience auditive 4 Le champ dynamique auditif 5 Le gain acoustique 6 Le gain prothétique 7 L effet Larsen II HISTORIQUE III LES

Plus en détail

La surdité. de la connaissance du problème à l analyse ciblée de la surdité chez l enfant

La surdité. de la connaissance du problème à l analyse ciblée de la surdité chez l enfant La surdité de la connaissance du problème à l analyse ciblée de la surdité chez l enfant Consultantes en insertion handicap : LE COCQUEN Régine COUM Nadège FONCTIONNEMENT DE L OREILLE Quand nous parlons,

Plus en détail

LES DOSSIERS DU GÉNÉRALISTE - SURDITÉS : N 2138-VENDREDI 21 SEPTEMBRE 2001

LES DOSSIERS DU GÉNÉRALISTE - SURDITÉS : N 2138-VENDREDI 21 SEPTEMBRE 2001 LES DOSSIERS DU GÉNÉRALISTE - SURDITÉS : N 2138-VENDREDI 21 SEPTEMBRE 2001 Surdités : ce diagnostic est le vôtre Pr Pierre Bonfils* JOUBERT/PHANIE L'exploration d'une surdité ne doit pas être l'apanage

Plus en détail

Exploration d une surdité

Exploration d une surdité Exploration d une surdité Surdité Terminologie : Surdité : atteinte de l audition quelle qu en soit la sévérité Hypoacousie : baisse modérée Cophose : surdité totale Toute impression de mauvaise audition

Plus en détail

2 ème stage estival Besançon, 29 aout 2015. Laurent TAVERNIER Oto-rhino-laryngologiste Praticien hospitalier Professeur des universités

2 ème stage estival Besançon, 29 aout 2015. Laurent TAVERNIER Oto-rhino-laryngologiste Praticien hospitalier Professeur des universités 2 ème stage estival Besançon, 29 aout 2015 Laurent TAVERNIER Oto-rhino-laryngologiste Praticien hospitalier Professeur des universités 1. Anatomie de l oreille 2. Fonctionnement de l oreille 3. Consultation

Plus en détail

Troubles auditifs chez le sujet

Troubles auditifs chez le sujet Troubles auditifs chez le sujet âgé Les fonctions de l audition La fonction d alerte et de repère spatial et temporel (écoute permanente de l environnement). La fonction de communication: directe ou à

Plus en détail

La candidature à l'implant cochléaire : critères de sélection 2010. Catherine Garneau, audiologiste Suzie Gobeil, orthophoniste

La candidature à l'implant cochléaire : critères de sélection 2010. Catherine Garneau, audiologiste Suzie Gobeil, orthophoniste La candidature à l'implant cochléaire : critères de sélection 2010 Catherine Garneau, audiologiste Suzie Gobeil, orthophoniste Aperçu de la présentation Critères actuels d acceptation de candidature à

Plus en détail

Item 127 (ex item 60) : Déficit neurosensoriel chez le sujet âgé : surdité et vertige Collège Français d'orl et de Chirurgie Cervico-faciale

Item 127 (ex item 60) : Déficit neurosensoriel chez le sujet âgé : surdité et vertige Collège Français d'orl et de Chirurgie Cervico-faciale Item 127 (ex item 60) : Déficit neurosensoriel chez le sujet âgé : surdité et vertige Collège Français d'orl et de Chirurgie Cervico-faciale 2014 1 Table des matières 1. Surdités du sujet âgé... 3 1.1.

Plus en détail

Guide. Appareillage. 45 rue de la Tour de Beurre 76000 Rouen. www.dyapason.fr

Guide. Appareillage. 45 rue de la Tour de Beurre 76000 Rouen. www.dyapason.fr 45 rue de la Tour de Beurre 76000 Rouen www.dyapason.fr Libre Cours Caen. Photos : Goodshoot, PhotoAlto - Imp. Alfa B Caen - Déc. 2009 Guide Appareillage * Bienvenue dans le réseau Dypason Le réseau Dyapason

Plus en détail

Surdités de l enfant Implantation Cochléaire

Surdités de l enfant Implantation Cochléaire Surdités de l enfant Implantation Cochléaire Cours d Imagerie d de l Oreille l Moyenne 30 et 31 mars 2007 Dr. Valérie Franco Vidal, Dr. Sandrine Molinier Dr. Xavier Barreau Surdités s de l Enfantl Surdité

Plus en détail

IMPLANT COCHLEAIRE. Docteur Catherine Kolski Service ORL et CCF CHU Amiens

IMPLANT COCHLEAIRE. Docteur Catherine Kolski Service ORL et CCF CHU Amiens IMPLANT COCHLEAIRE Docteur Catherine Kolski Service ORL et CCF CHU Amiens Bref historique en 1957, C.Eyriès,, otologiste parisien, et A. Djourno, professeur de physique médicale, m les premiers redonnent

Plus en détail

Présentation préparée par: Dr: S. DIFFALLAH biophysique médicale. Dr H.IBRAHIM ORL. Service ORL,CHU Mustapha Pr DJENNAOUI

Présentation préparée par: Dr: S. DIFFALLAH biophysique médicale. Dr H.IBRAHIM ORL. Service ORL,CHU Mustapha Pr DJENNAOUI Présentation préparée par: Dr: S. DIFFALLAH biophysique médicale. Dr H.IBRAHIM ORL Service ORL,CHU Mustapha Pr DJENNAOUI Au quotidien: - enfants de différents âges. - Retard de langage. - Suspicion de

Plus en détail

Appareillage auditif: les actualités. Didier Bouccara, Isabelle Mosnier, Arach Madjlessi Service ORL GH Pitié Salpêtrière AP-HP SOFRESC

Appareillage auditif: les actualités. Didier Bouccara, Isabelle Mosnier, Arach Madjlessi Service ORL GH Pitié Salpêtrière AP-HP SOFRESC Appareillage auditif: les actualités Didier Bouccara, Isabelle Mosnier, Arach Madjlessi Service ORL GH Pitié Salpêtrière AP-HP SOFRESC Les troubles de l audition 1/1000 naît avec une surdité sévère ou

Plus en détail

Contact SCD Nancy 1 : memoires@scd.uhp-nancy.fr

Contact SCD Nancy 1 : memoires@scd.uhp-nancy.fr AVERTISSEMENT Ce document est le fruit d'un long travail approuvé par le jury de soutenance et mis à disposition de l'ensemble de la communauté universitaire élargie. Il est soumis à la propriété intellectuelle

Plus en détail

COMPLEMENTARITE IMPLANT COCHLEAIRE PROTHESE AUDITIVE?

COMPLEMENTARITE IMPLANT COCHLEAIRE PROTHESE AUDITIVE? COMPLEMENTARITE IMPLANT COCHLEAIRE PROTHESE AUDITIVE? Etude multicentrique sur un groupe d adultes. Centres de Bruxelles, Liège, Marseille, Montpellier, Tours, Toulouse. Remerciements:S. Boisseleau, B.

Plus en détail

Surdité (294) Docteur Dinh-Qui NGUYEN Novembre 2005

Surdité (294) Docteur Dinh-Qui NGUYEN Novembre 2005 Surdité (294) Docteur Dinh-Qui NGUYEN Novembre 2005 Pré-requis : Polycopié d ORL, Pr Reyt, Pr Charachon Précis d ORL. M. Portmann, Ed. Masson 1982 Décision en ORL, F. Chabolle, E-N Garabédian, Ed. Vigot

Plus en détail

REFLEXION AUTOUR DES SUPPORTS DE FORMATION ET D INFORMATION EN AUDIOMETRIE ADULTE

REFLEXION AUTOUR DES SUPPORTS DE FORMATION ET D INFORMATION EN AUDIOMETRIE ADULTE REFLEXION AUTOUR DES SUPPORTS DE FORMATION ET D INFORMATION EN AUDIOMETRIE ADULTE Mme Joëlle SERRES, Infirmière Mme Dominique SZELIGA, Cadre de santé Consultations ORL Service du Professeur V. DARROUZET

Plus en détail

Trisomie 21 et atteintes ORL

Trisomie 21 et atteintes ORL Dépistage, diagnostic et surveillance des troubles auditifs Dr C. BLANCHET, Dr F. ARTIERES, Pr M. MONDAIN Service ORL, C.H.U. de Montpellier Trisomie 21 et atteintes ORL 1 Rappel Rappel 2 Atteintes otologiques

Plus en détail

I.E.S Joseph Cressot 15 Avenue Jean Mermoz 52000 CHAUMONT Tél : 03 25 02 92 41 ies-sessad@adpep-52.fr

I.E.S Joseph Cressot 15 Avenue Jean Mermoz 52000 CHAUMONT Tél : 03 25 02 92 41 ies-sessad@adpep-52.fr I.E.S Joseph Cressot 15 Avenue Jean Mermoz 52000 CHAUMONT Tél : 03 25 02 92 41 ies-sessad@adpep-52.fr NOTRE OREILLE Constituée de trois parties L oreille externe : - Le pavillon - Le conduit auditif oreille

Plus en détail

Formation A.V.S. Lundi 06 janvier 2014. La Surdité

Formation A.V.S. Lundi 06 janvier 2014. La Surdité Formation A.V.S. Lundi 06 janvier La Surdité Table des matières I) La surdité Qu est ce que l audition? Les différentes surdités Les différents appareillages et leurs répercussions sur l audition II)

Plus en détail

Iaocf. Chirurgie de la surdité. Actualités en ORL. Docteur Frédéric BRACCINI www.braccini.net. Préambule

Iaocf. Chirurgie de la surdité. Actualités en ORL. Docteur Frédéric BRACCINI www.braccini.net. Préambule Iaocf Actualités en ORL Docteur Frédéric BRACCINI www.braccini.net Chirurgie de la surdité Préambule La surdité ou hypoacousie représente un motif de consultation très fréquent Les causes en sont très

Plus en détail

La réadaptation après un implant cochléaire

La réadaptation après un implant cochléaire La réadaptation après un implant cochléaire Ginette Diamond, chef en réadaptation Sophie Roy, audiologiste Colloque CRDP InterVal 2009 But de la présentation Sensibiliser les participant(e)s à un outil

Plus en détail

audition lequel nous vivons moyenne, interne) qui capte les vibrations acoustiques ! Fonction qui nous informe sur le milieu dans

audition lequel nous vivons moyenne, interne) qui capte les vibrations acoustiques ! Fonction qui nous informe sur le milieu dans otologie audition! Fonction qui nous informe sur le milieu dans lequel nous vivons! 2 elements essentiels : 1. Organe périphérique : (oreille externe, moyenne, interne) qui capte les vibrations acoustiques

Plus en détail

L implant cochléaire Informations de base

L implant cochléaire Informations de base 20 CI IG Schweiz Impressum CI Interessengemeinschaft Schweiz Edition: Communauté d intérêt suisse IC L implant cochléaire Informations de base Relecture: PD Dr. med. Thomas Linder, Lucerne Traduction française:

Plus en détail

pilier 12 PONTO, prothèse auditive processeu 08 avril 2014 Demandeur Les modèles Indications retenus : aérienne ou Service Attendu (SA) : des surdités

pilier 12 PONTO, prothèse auditive processeu 08 avril 2014 Demandeur Les modèles Indications retenus : aérienne ou Service Attendu (SA) : des surdités COMMISSION NATIONALE D EVALUATION DES DISPOSITIFS MEDICAUX ET DES TECHNOLOGIES DEE SANTE AVIS DE LA CNEDiMTS 08 avril 2014 CONCLUSIONS PONTO, prothèse auditive ostéo-intégrée (implant large, processeu

Plus en détail

Item 60. Déficit neuro sensoriel chez le sujet âgé : surdité et vertige. Objectifs pédagogiques

Item 60. Déficit neuro sensoriel chez le sujet âgé : surdité et vertige. Objectifs pédagogiques Item 60. Déficit neuro sensoriel chez le sujet âgé : surdité et vertige I. Les surdités du sujet âgé II. Vertiges et troubles de l équilibre du sujet âgé Objectifs pédagogiques -- Les objectifs nationaux

Plus en détail

A.R. 29.4.2008 En vigueur 1.7.2008 M.B. 15.5.2008

A.R. 29.4.2008 En vigueur 1.7.2008 M.B. 15.5.2008 A.R. 29.4.2008 En vigueur 1.7.2008 M.B. 15.5.2008 Article 31 DES ACOUSTICIENS Modifier Insérer Enlever 2. Les prestations visées au 1 ne sont remboursées que lorsqu'elles sont prescrites par un médecin,

Plus en détail

Fonctionnement et récents développements technologiques

Fonctionnement et récents développements technologiques Fonctionnement et récents développements technologiques Sabrina LENGLET HUG - CHUV Plan 1ère partie : Mesures techniques effectuées pendant la chirurgie 2ème partie : Définition du son : Toute variation

Plus en détail

Déficit sensoriel du sujet âgé

Déficit sensoriel du sujet âgé Déficit sensoriel du sujet âgé Troubles de l audition et de l équilibre Frédéric Venail CCA Service ORL B Voies auditives Mécanotransduction Neurones primaires Cellules ciliées Homéostasie ionique Strie

Plus en détail

Le renouvellement du processeur vocal chez l adulte implanté cochléaire

Le renouvellement du processeur vocal chez l adulte implanté cochléaire Le renouvellement du processeur vocal chez l adulte implanté cochléaire Estelle Demotes-Mainard, Claire Gauthier To cite this version: Estelle Demotes-Mainard, Claire Gauthier. Le renouvellement du processeur

Plus en détail

Impédance. A. Vocale

Impédance. A. Vocale SURDITES Déficit de l audition Ressentie ou non par le patient Causes variables Diagnostic rapide chez l enfant Prise en charge adéquate Que faire? Objectiver l hypoacousie ressentie Cibler le terrain

Plus en détail

L audioprothésiste et le médecin généraliste

L audioprothésiste et le médecin généraliste L audioprothésiste et le médecin généraliste 10 décembre 2013 Chloé DELORME, Audioprothésiste D.E. L Isle d Abeau et Saint Jean de Bournay La population La baisse de l audition concerne environ 5 millions

Plus en détail

Mieux comprendre la surdité

Mieux comprendre la surdité Mieux comprendre la surdité Comment entendons-nous? L oreille se divise en 3 parties : l oreille externe, l oreille moyenne et l oreille interne. L oreille externe capte, amplifie et transmet le son jusqu

Plus en détail

Neurosciences V- L audition

Neurosciences V- L audition Université Paris 8 - Master Technologie et Handicap Neurosciences V- L audition Jérôme Dupire dupire@cnam.fr Plan général 1 Anatomie du système nerveux 2 Concept de neurone 3 Bases cellulaires de la communication

Plus en détail

Implants cochléaires dans les surdités sévères à profondes Actualités en Médecine Gériatrique Isabelle Mosnier

Implants cochléaires dans les surdités sévères à profondes Actualités en Médecine Gériatrique Isabelle Mosnier Implants cochléaires dans les surdités sévères à profondes Actualités en Médecine Gériatrique Isabelle Mosnier Unité Otologie, Implants auditifs et Chirurgie de la base du crâne Département d ORL, Pôle

Plus en détail

PATHOLOGIES O.R.L et TRISOMIE 21

PATHOLOGIES O.R.L et TRISOMIE 21 PATHOLOGIES O.R.L et TRISOMIE 21 Prise en charge des troubles auditifs Françoise Artières, Gabriel Niango Service Audiophonologie -Institut-st-Pierre 5 février 2010 PATHOLOGIES O.R.L et TRISOMIE 21 : Pathologies

Plus en détail

Mon enfant est malentendant. Guide pour les parents

Mon enfant est malentendant. Guide pour les parents Mon enfant est malentendant Guide pour les parents 2 Donna S. Wayner, Ph.D., auteur de Hearing and Learning: A Guide for Helping Children, a préparé le contenu de ce livret. Ses différents ouvrages sur

Plus en détail

Newsletter n 11 L appareillage bimodal

Newsletter n 11 L appareillage bimodal 2016 4 Rue de la paroisse 78000 Versailles www.centreaudioversailles.fr Newsletter n 11 L appareillage bimodal Le meilleur de deux mondes ABionics Cochlear Oticon Médical Phonak Resound - Oticon Implant

Plus en détail

QCM Enseignement Post-Universitaire 2007

QCM Enseignement Post-Universitaire 2007 QCM Enseignement Post-Universitaire 2007 «L APPAREIILLAGE DE L ENFANT» Les auteurs des communications données au cours de l EPU 2006 avaient formulé quelques questions sur le thème «Mesures et correction

Plus en détail

DEFICIENTS AUDITIFS : QUELLES AIDES FINANCIERES?

DEFICIENTS AUDITIFS : QUELLES AIDES FINANCIERES? DEFICIENTS AUDITIFS : QUELLES AIDES FINANCIERES? Sommaire 1 ère partie : Les aides techniques I. Appareils de correction auditive & implant d oreille moyenne (dont le BAHA) 1. Les prestations pour tous

Plus en détail

MIEUX ENTENDRE, C EST MIEUX VIVRE. Par Nathalie BARONE, audioprothésiste D.E. De l AUDITION AUXERROISE

MIEUX ENTENDRE, C EST MIEUX VIVRE. Par Nathalie BARONE, audioprothésiste D.E. De l AUDITION AUXERROISE MIEUX ENTENDRE, C EST MIEUX VIVRE Par Nathalie BARONE, audioprothésiste D.E. De l AUDITION AUXERROISE 1 ère partie AUDITION ET PERTE AUDITIVE Comment entendons-nous? L oreille se compose de 3 parties :

Plus en détail

Réhabilitation auditive Didier Bouccara, Paul Avan, Isabelle Mosnier, Alexis Bozorg Grayeli, Évelyne Ferrary, Olivier Sterkers

Réhabilitation auditive Didier Bouccara, Paul Avan, Isabelle Mosnier, Alexis Bozorg Grayeli, Évelyne Ferrary, Olivier Sterkers MEDECINE/SCIENCES 2005 ; 21 : 190-7 > Les modalités de la réhabilitation auditive dépendent de la cause et de la sévérité de la surdité. Les surdités rattachées à des atteintes de l oreille moyenne peuvent

Plus en détail

Handicaps sensoriels La surdité

Handicaps sensoriels La surdité La surdité 1 2. Classification des différents types de handicap Handicaps sensoriels La surdité La surdité est un état pathologique caractérisé par une perte partielle ou complète de l ouïe. Dans le langage

Plus en détail

TRAITEMENT DE LA SURDITÉ

TRAITEMENT DE LA SURDITÉ TRAITEMENT DE LA SURDITÉ PAR POSE D IMPLANTS COCHLÉAIRES OU D IMPLANTS DU TRONC CÉRÉBRAL Classement CCAM : 03.04.02 Codes : CCGA001, CDLA002, CDLA003, CDMP002 MAI 2007 Service évaluation des dispositifs

Plus en détail

APPAREILS ELECTRONIQUES CORRECTEURS DE SURDITE

APPAREILS ELECTRONIQUES CORRECTEURS DE SURDITE APPAREILS ELECTRONIQUES CORRECTEURS DE SURDITE RÉVISION DES DESCRIPTIONS GÉNÉRIQUES DE LA LISTE DES PRODUITS ET PRESTATIONS REMBOURSABLES AVRIL 2008 Service évaluation des dispositifs 2, avenue du Stade

Plus en détail

REFERENTIEL DE BON USAGE DE DMI

REFERENTIEL DE BON USAGE DE DMI Date : Rédaction Date : Vérification- Approbation-Mise à jour Nom(s) : Pr Christophe Vincent, chirurgien ORL Hélène Bachelet, pharmacien Benjamin Valentin, interne en pharmacie Nom(s) : Groupe Expert Dispositifs

Plus en détail

ECU E27 SL Semestre 2

ECU E27 SL Semestre 2 ECU E27 SL Semestre 2 ECUPréparation aux études d orthophonie Christelle Dodane Tel. 04-67-14-26-37 Courriel : christelle.dodane@univ-montp3.fr Plan général de l enseignement 1) L orthophonie : présentation

Plus en détail

Mar-07. Siemens Audiologie

Mar-07. Siemens Audiologie Siemens Audiologie Siemens Audiologie en France Siemens Audiologie France appartient à la maison Siemens, un des plus grands groupes industriels dans le Monde (2 ème détenteur de brevets). Un effectif

Plus en détail

Système Phonak CROS Une solution innovante en cas de surdité unilatérale

Système Phonak CROS Une solution innovante en cas de surdité unilatérale Système Phonak CROS Une solution innovante en cas de surdité unilatérale Introduction Causes des surdités unilatérales Les surdités unilatérales, sont des pertes auditives totales dans une oreille avec

Plus en détail

BOCCRF Bulletin officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des fraudes

BOCCRF Bulletin officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des fraudes Page 1 sur 5 BOCCRF Bulletin officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des fraudes Sommaire N 03 du 07 mars 2000 Avis du Conseil national de la consommation relatif aux prothèses

Plus en détail

J.O. Numéro 104 du 4 Mai 2002 J.O. disponibles Alerte par mail Lois,décrets codes AdmiNet. Texte paru au JORF/LD page 08346

J.O. Numéro 104 du 4 Mai 2002 J.O. disponibles Alerte par mail Lois,décrets codes AdmiNet. Texte paru au JORF/LD page 08346 Arrêté du 23 avril 2002 relatif aux appareils électroniques de surdité inscrits au chapi... Page 1 sur 12 J.O. Numéro 104 du 4 Mai 2002 J.O. disponibles Alerte par mail Lois,décrets codes AdmiNet Texte

Plus en détail

Les engrenages d une éolienne

Les engrenages d une éolienne De nombreux objets et mécanismes comportent des engrenages ou des poulies. Identifie, dans l illustration ci-contre, les machines ou les objets qui, selon toi, sont munis d un système de poulies ou d engrenages.

Plus en détail

LES IMPLANTS COCHLEAIRES. Document réalisé par les membres du GEORRIC. Edité dans la monographie numéro 33 du CCA Groupe

LES IMPLANTS COCHLEAIRES. Document réalisé par les membres du GEORRIC. Edité dans la monographie numéro 33 du CCA Groupe LES IMPLANTS COCHLEAIRES Document réalisé par les membres du GEORRIC Edité dans la monographie numéro 33 du CCA Groupe LES IMPLANTS COCHLÉAIRES CHEZ L ENFANT ET L ADULTE SOURD PROFOND OU SÉVÈRE F. Artières,

Plus en détail

Prise en charge de la surdité de l enfant et données actuelles au Maroc

Prise en charge de la surdité de l enfant et données actuelles au Maroc Prise en charge de la surdité de l enfant et données actuelles au Maroc El Kohen A., Amarouch N.*, Kzadri M. Service d ORL et de Chirurgie cervicofaçiale Hôpital des Spécialités CHU de Rabat * Hôpital

Plus en détail

PLAN. I. Quelques chiffres sur les porteurs d aides auditives. II.Les Aides auditives. III.Accessoires pour appareils auditifs. IV.

PLAN. I. Quelques chiffres sur les porteurs d aides auditives. II.Les Aides auditives. III.Accessoires pour appareils auditifs. IV. PLAN I. Quelques chiffres sur les porteurs d aides auditives II.Les Aides auditives III.Accessoires pour appareils auditifs IV.Entretien V.Aides et remboursement VI.Audition Solidarité I. Quelques chiffres

Plus en détail

EP2 : prise en charge de l usager

EP2 : prise en charge de l usager Se former tout au long de la vie SECRÉTAIRE MÉDICAL(E) ET MÉDICOSOCIAL(E) EXAMEN SESSION 2012 EP2 : prise en charge de l usager Sur 60 points Durée de l épreuve : 2 heures SUJET - Les feuilles de réponses

Plus en détail

Manuel d entraînement à l éducation auditivo-verbale de l adulte sourd implanté cochléaire

Manuel d entraînement à l éducation auditivo-verbale de l adulte sourd implanté cochléaire Université de Lille II Institut d Orthophonie «Gabriel Decroix» Manuel d entraînement à l éducation auditivoverbale de l adulte sourd implanté cochléaire Mémoire présenté par CARDON Mélanie COLLET Caroline

Plus en détail

Altération de la fonction auditive

Altération de la fonction auditive I-00-Q000 III-Q294 Orientation diagnostique D r Benoît Theoleyre, P r Bruno Frachet Service ORL et chirurgie cervico-faciale, hôpital Avicenne, 93009 Bobigny Cedex benoit.theoleyre@avc.ap-hop-paris.fr

Plus en détail

Prise en charge de l enfant sourd profond ou sévère. Les fonctions de l audition. Généralités. Perception de l environnement sonore

Prise en charge de l enfant sourd profond ou sévère. Les fonctions de l audition. Généralités. Perception de l environnement sonore Prise en charge de l enfant sourd profond ou sévère Les fonctions de l audition Perception de l environnement sonore fonction d alerte la structuration temporo-spatiale La communication orale la boucle

Plus en détail

Guide des Bonnes Pratiques en Audiométrie de l Adulte. Audiogrammes commentés

Guide des Bonnes Pratiques en Audiométrie de l Adulte. Audiogrammes commentés Guide des Bonnes Pratiques en Audiométrie de l Adulte Audiogrammes commentés La solution intelligente qui répond à vos besoins Itera Audiométrie vocale Boutons rotatifs intelligents Tests spéciaux Simulateur

Plus en détail

L implantation cochléaire bilatérale et les nouveautés. Richard Bussières, ORL Pour l AICQ, Grand Hôtel TIMES Le 23 janvier 2012

L implantation cochléaire bilatérale et les nouveautés. Richard Bussières, ORL Pour l AICQ, Grand Hôtel TIMES Le 23 janvier 2012 L implantation cochléaire bilatérale et les nouveautés Richard Bussières, ORL Pour l AICQ, Grand Hôtel TIMES Le 23 janvier 2012 Plan L implantation cochléaire bilatérale La surdité asymétrique La surdité

Plus en détail

POLLUTION SONORE ET ÉCOLOGIE AUDITIVE

POLLUTION SONORE ET ÉCOLOGIE AUDITIVE POLLUTION SONORE ET ÉCOLOGIE AUDITIVE Jean-Baptiste Lemasson Audioprothésiste D.E. Audiologie D.U. Vendredi 3 avril 2015 TRAVAIL AUTOUR DE LA COCHLÉE 1. Introduction 2. Notions & épidémiologie 3. Fatigue

Plus en détail

Commission d examen AKUSTIKA et VHS. INSTRUCTIONS RELATIVES À L EXAMEN PROFESSIONNEL pour devenir audioprothésiste

Commission d examen AKUSTIKA et VHS. INSTRUCTIONS RELATIVES À L EXAMEN PROFESSIONNEL pour devenir audioprothésiste Commission d examen AKUSTIKA et VHS Zugerstrasse 25 Postfach 25 6314 Unterägeri Tel 041 750 90 00 Fax 041 750 90 03 E-Mail; info@akustika.ch INSTRUCTIONS RELATIVES À L EXAMEN PROFESSIONNEL pour devenir

Plus en détail

Référentiel d activités

Référentiel d activités Diplôme d Etat AUDIOPROTHESISTE Référentiel d activités Les référentiels d activités et de compétences du métier d audioprothésiste ne se substituent pas au cadre réglementaire. En effet, un référentiel

Plus en détail

Introduction 3. L audition 4. La perte auditive 9. L amplification 13

Introduction 3. L audition 4. La perte auditive 9. L amplification 13 P E R T E A U D I T I V E Introduction 3 L audition 4 Le son 4 L oreille 4 L audiologie 6 L audiogramme 6 La perte auditive 9 Les types de perte auditive 9 Le degré de la perte auditive 11 Les personnes

Plus en détail

Guide des Bonnes Pratiques de l Audiométrie

Guide des Bonnes Pratiques de l Audiométrie Guide des Bonnes Pratiques de l Audiométrie V O C A L E N 1 mondial des fabricants Performance Excellence Nouvelle technologie www.siemens.fr/audiologie Vos patients méritent la qualité Siemens. Depuis

Plus en détail

Systèmes d écoute TV sans fil Ecoutez vos émissions préférées au volume sonore qui vous convient, avec un confort inégalé et sans compromis

Systèmes d écoute TV sans fil Ecoutez vos émissions préférées au volume sonore qui vous convient, avec un confort inégalé et sans compromis Systèmes d écoute TV sans fil Ecoutez vos émissions préférées au volume sonore qui vous convient, avec un confort inégalé et sans compromis HUMANTECHNIK SMS Audio Electronique vos partenaires pour les

Plus en détail

AURICAL Plus audiologie en réseau et adaptation

AURICAL Plus audiologie en réseau et adaptation AURICAL Plus audiologie en réseau et adaptation Plus de fonctions. Plus d ergonomie. Plus de flexibilité. HMO (mutuelle) Avec plus de 10 000 systèmes installés dans le monde, MADSEN Aurical est devenu

Plus en détail

Activité Intitulé de l'activité Volume horaire

Activité Intitulé de l'activité Volume horaire Informations de l'unité d'enseignement Implantation Institut Libre Marie Haps Cursus de Bachelier en audiologie Audiologie prothétique - Module 1 A2020 Cycle 1 Bloc 2 Quadrimestre 1 Pondération 1 Nombre

Plus en détail

Accompagner un élève déficient auditif. Avril 2009 ASH 04

Accompagner un élève déficient auditif. Avril 2009 ASH 04 Accompagner un élève déficient auditif Avril 2009 ASH 04 1 Les différents types de déficiences d auditives La déficience auditive se caractérise par l absence, la diminution ou la déformation de la perception

Plus en détail

Caisse Nationale de l'assurance Maladie

Caisse Nationale de l'assurance Maladie Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Circulaire CNAMTS MMES et MM les Directeurs Date : - des Caisses Primaires d Assurance Maladie 10/06/97 - des Caisses

Plus en détail

Les aides de correction auditive à ancrage osseux AGENCE D ÉVALUATION DES TECHNOLOGIES ET DES MODES D INTERVENTION EN SANTÉ

Les aides de correction auditive à ancrage osseux AGENCE D ÉVALUATION DES TECHNOLOGIES ET DES MODES D INTERVENTION EN SANTÉ Les aides de correction auditive à ancrage osseux AGENCE D ÉVALUATION DES TECHNOLOGIES ET DES MODES D INTERVENTION EN SANTÉ 41 Les aides de correction auditive à ancrage osseux Rapport préparé pour l AETMIS

Plus en détail

www.audika.com Mon audition, mes parents et moi!

www.audika.com Mon audition, mes parents et moi! www.audika.com Mon audition, mes parents et moi! Édito Madame, Monsieur, Le diagnostic de surdité vient d être posé pour votre enfant. Spécialiste de l audition depuis plus de 35 ans, Audika s est entouré

Plus en détail

Association pour la Recherche en Audio-Phonologie Et en Orthophonie

Association pour la Recherche en Audio-Phonologie Et en Orthophonie Association pour la Recherche en Audio-Phonologie Et en Orthophonie Guide d information pour les parents d enfants déficients auditifs EPDSAE Institut de Réhabilitation de la Parole et de l Audition 1,

Plus en détail

Pour les professionnels. Le Bonebridge tm Système d implant à conduction osseuse

Pour les professionnels. Le Bonebridge tm Système d implant à conduction osseuse Pour les professionnels Le Bonebridge tm Système d implant à conduction osseuse 1 Une nouvelle ère dans la stimulation par conduction osseuse Bonebridge tm le premier système d implant actif à conduction

Plus en détail

Système d implant à conduction osseuse. Bonebridge tm. Une avancée technologique dans les systèmes auditifs

Système d implant à conduction osseuse. Bonebridge tm. Une avancée technologique dans les systèmes auditifs Système d implant à conduction osseuse Bonebridge tm Une avancée technologique dans les systèmes auditifs 1 Ma vie a changé avec le Bonebridge! Karin, Allemagne Le premier implant actif à conduction osseuse

Plus en détail

Audiométrie objective de l enfant et dépistage néonatal des troubles de l audition

Audiométrie objective de l enfant et dépistage néonatal des troubles de l audition Audiométrie objective de l enfant et dépistage néonatal des troubles de l audition Audiométrie objective de l enfant PEA ++ Otoémissions, PEAA Electrocochléographie Principes méthode Intérêt Limites Impédencemétrie

Plus en détail

Pour les candidats. Comprendre les Implants Cochléaires

Pour les candidats. Comprendre les Implants Cochléaires Pour les candidats Comprendre les Implants Cochléaires 1 Comprendre les Implants Cochléaires Bienvenue. Vous vous demandez si l option d un implant cochléaire est le meilleur choix pour vous ou pour un

Plus en détail

Les pertes de. surdité chez l enfant : j ournée. pas une minute à perdre! Le diagnostic et le traitement de la

Les pertes de. surdité chez l enfant : j ournée. pas une minute à perdre! Le diagnostic et le traitement de la Le diagnostic et le traitement de la surdité chez l enfant : pas une minute à perdre! Dr Ted Tewfik, MD, FRCSC Les types de surdités Les pertes de l audition touchent dix enfants sur mille en Amérique

Plus en détail

Les résultats fonctionnels de la chirurgie de l otospongiose : à propos de 50 cas

Les résultats fonctionnels de la chirurgie de l otospongiose : à propos de 50 cas Les résultats fonctionnels de la chirurgie de l otospongiose : à propos de 50 cas Service d ORL et de Chirurgie cervico-faciale CHU Mohammed VI, Marrakech, MAROC. Introduction L otospongiose est une ostéodystrophie

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS SANTÉ

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS SANTÉ MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS Direction de l hospitalisation et de l organisation des soins Mission de l observation, de la prospective et de la recherche clinique Direction générale de la santé

Plus en détail

La surdité. Chen Ying IFMT P5

La surdité. Chen Ying IFMT P5 La surdité Chen Ying IFMT P5 1 Épidémiologie La surdité est un handicap invisible plutôt méconnu du grand public. 17 % de la population mondiale est affectée par la surdité à degrés divers 250 M de personnes

Plus en détail

BIGEARD-MANDON, Laure (CC BY-NC-ND 2.0)

BIGEARD-MANDON, Laure (CC BY-NC-ND 2.0) Creative commons : Paternité - Pas d Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.0 France (CC BY- NC-ND 2.0) http://creativecommons.org/licenses/by nc nd/2.0/fr/ INSTITUT DES SCIENCES ET TECHNIQUES

Plus en détail

DEFICIENTS AUDITIFS : QUELLES AIDES FINANCIERES?

DEFICIENTS AUDITIFS : QUELLES AIDES FINANCIERES? DEFICIENTS AUDITIFS : QUELLES AIDES FINANCIERES? Sommaire 1 ère partie : Les aides techniques I. Appareils de correction auditive et implants d oreille moyenne (dont le BAHA) 1. Les prestations pour tous

Plus en détail

micropower La puissance prend une nouvelle dimension

micropower La puissance prend une nouvelle dimension micropower La puissance prend une nouvelle dimension Embarquement immédiat pour la puissance micro miniaturisée Avec le système micropower révolutionnaire de Phonak, vos patients atteints de pertes auditives

Plus en détail

Ne tirez pas comme un sourd

Ne tirez pas comme un sourd Ne tirez jamais sans protection Ne tirez pas comme un sourd Accompagnateurs, public, tireurs à air comprimé vous êtes également concernés Page 1 sur 7 Vestibule (organe de l'équilibre) Marteau Enclume

Plus en détail

Phonak CROS Guide de vérification à la sonde des appareillages CROS et Bi-CROS

Phonak CROS Guide de vérification à la sonde des appareillages CROS et Bi-CROS Phonak CROS Guide de vérification à la sonde des appareillages CROS et Bi-CROS Introduction Une approche habituelle de traitement des malentendants atteints d une perte auditive non appareillable d un

Plus en détail

QUAND METTRE EN PLACE UN PROGRAMME D INTERVENTION?

QUAND METTRE EN PLACE UN PROGRAMME D INTERVENTION? S Y N T H È S E D E S R E C O M M A N D A T IONS D E B O N N E P R A T I Q U E Surdité de l enfant : accompagnement des familles et suivi de l enfant de 0 à 6 ans - hors accompagnement scolaire - Décembre

Plus en détail

I. LISTE DES PRESTATIONS ENTRANT EN LIGNE DE COMPTE POUR UN REMBOURSEMENT

I. LISTE DES PRESTATIONS ENTRANT EN LIGNE DE COMPTE POUR UN REMBOURSEMENT "Remplacé par A.R. 22.10.2012 (M.B. 29.10.2012) E.V. 01.12.2012" «Art. 31. Sont considérés comme relevant de la compétence des audiciens (S) : I. LISTE DES PRESTATIONS ENTRANT EN LIGNE DE COMPTE POUR UN

Plus en détail

1- La conduction du son :

1- La conduction du son : SITE INTERNET LES OUTILS DE COMPENSATION INDISPENSABLES A L ACCESSIBILITE DU MESSAGE ORAL Les aides auditives, indispensables pour un meilleur accès au son, ne font pas des «oreilles neuves». Elles permettent

Plus en détail