Les 36 nominés aux Victoires des Acteurs publics 2012

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les 36 nominés aux Victoires des Acteurs publics 2012"

Transcription

1 Les 36 nominés aux Victoires des Acteurs publics 2012 Communiqué de presse Jeudi 5 juillet 2012 Chaque année, la rédaction d Acteurs publics récompense les meilleures initiatives observées dans les trois fonctions publiques afin d honorer ceux qui sur le terrain agissent en faveur d un service public de qualité. Les 36 nominés aux Victoires des Acteurs publics seront présentés le 5 juillet 2012 à 18h lors d une cérémonie spéciale à l occasion des Rencontres des Acteurs publics au Conseil économique, social et environnemental. Les lauréats seront dévoilés en novembre. Les Victoires sont parrainées par IBM, Logica Business Consulting, Oracle et Orange. Liste de 36 nominés aux Victoires des Acteurs Publics : Fonction publique d Etat Des innovateurs au cœur de l Etat Commission de régulation de l énergie Contributions en ligne Grâce à une plate-forme de déclaration en ligne, les opérateurs qui doivent faire des déclarations relatives à la contribution au service public de l électricité sont dispensés d envoyer leurs formulaires papier à la Commission de régulation de l énergie ainsi qu à la Caisse des dépôts et consignations (CDC). Les informations déclarées en ligne sont transmises automatiquement à la CDC par voie numérique sécurisée. La mise en place de ce système permet de réduire les erreurs de saisie ou de calcul et de filtrer les demandes non éligibles. Contact : Anne MONTEIL, directrice de la communication )

2 Ministère de la Fonction publique Un portail «unique» Intégrer les contenus relatifs aux métiers et concours de divers ministères, renforcer l interministérialité (par un système de flux) et développer des partenariats avec les fonctions publiques territoriale et hospitalière, tels sont quelques-uns des objectifs de la refonte du portail Internet de la direction générale de l administration et de la fonction publique (DGAFP), qui vient d adapter l interface de son site pour le rendre accessible via les applications mobiles. Contact : Cécile Berson, directrice de la communication ) Ministère de l Éducation nationale Le réseau de l innovation Le ministère de l Éducation nationale a lancé son réseau social consacré à l innovation. Baptisé «Respire», il permet à ses membres d initier ou de participer à des discussions, de créer des groupes de travail et d accéder, de produire et de diffuser des informations, notamment sous forme de documents vidéo. L objectif : encourager les expérimentations et favoriser le dialogue entre innovateurs. En six mois, agents ont été séduits. Contact : Bénédicte Robert, Chef du département recherche-développement, innovation et expérimentation ) Ministère des Finances Simplifiez-vous la vigne! Afin de faciliter les démarches fiscales des viticulteurs et d améliorer l efficacité des activités de gestion et de contrôle notamment, la direction générale des douanes a mis au point une plate-forme multiservices pour l ensemble de la filière viti-vinicole, engageant de multiples partenaires dans une «approche client». Cet outil permet de réduire le coût des formalités fiscales, de soutenir la filière et de favoriser la consultation en temps réel des données économiques et statistiques utiles à la filière. Contact : Serge Pucetti, directeur de la communication Ministère des Finances Externalisation de la flotte auto Avec véhicules, dont véhicules particuliers, le parc automobile de l État et de ses principaux opérateurs est particulièrement dense. Et donc coûteux. Pour tenter d en améliorer la gestion, l État a créé en 2010 une mission interministérielle qui en moins de deux ans est parvenue à externaliser une grande partie de la gestion de l entretien de la flotte automobile de l État et de ses opérateurs. Contact : Carole Roseau, Chargée de communication - Ministère de l'économie et des finances/sae )

3 Ministère de la Défense Comprendre les restructurations Promouvoir une culture commune à tous les acteurs du reclassement du personnel civil. Tel est l objectif de la formation par «e-learning» de la direction des ressources humaines du ministère de la Défense. Élaboré conjointement par le centre de formation de la défense (CFD) et la mission d accompagnement des réorganisations (MAR), l outil, alternant explications et mise en situation, permet aux nouveaux acteurs de se familiariser avec le plan d accompagnement des restructurations. Un tutorat technique et pédagogique accompagne l agent durant sa formation. Contact : Ève Marie Ibghi, attachée de presse ) Ministère des Affaires sociales Rationaliser l aide aux handicapés Afin de réduire les disparités et de mieux connaître les évolutions du dispositif de l allocation adulte handicapé versée par les conseils généraux, la direction de la cohésion sociale a souhaité améliorer le pilotage territorial de l allocation de cette prestation auprès des acteurs concernés, issus des conseils généraux comme des services de l État. Des ateliers de travail ont été montés dans des départements pilotes pour identifier les sources d amélioration dans l attribution de cette aide. Contact : Mayalen Iron, Cheffe de projet ) Ministère de l Enseignement supérieur Un portail collaboratif sécurisé Afin de simplifier le quotidien des laboratoires et de fédérer les chercheurs et techniciens, le CNRS a mis au point une plate-forme commune offrant à l ensemble des laboratoires et à leurs partenaires, un espace de travail collaboratif et de partage sécurisé d information. Cette plate-forme est administrée en «24/24h, 7/7», sur des infrastructures privées et localisées en France, garantissant ainsi la confidentialité et la pérennité des données conformément aux recommandations de l État. Contact : Jean-Marc Voltini, Directeur des Systèmes d information ( Ademe Un cartable «sain» Dans leur cartable, les écoliers transportent sans le savoir de nombreux composants chimiques entrant dans la fabrication des crayons, des colles, des règles et de toutes sortes d objets en plastique. Soucieux de la santé des enfants, l Ademe et le conseil général de la Gironde se sont associés pour promouvoir l usage de fournitures «propres», sans solvants ni matériaux en PVC. Une saine initiative. Contact : Valérie Martin, directrice de la communication )

4 GIP Net-Entreprises Déclaration en ligne des accidents du travail Faciliter la diffusion des informations entre les entreprises et l assurance maladie. Telle était l ambition du service gratuit «Comptes accidents du travail et maladies professionnelles» lors de son lancement au printemps Mission accomplie, puisqu un an plus tard, plus de «comptes accidents du travail-maladies professionnelles» sont ouverts. Ou comment les nouvelles technologies permettent à l assurance maladie, souvent décriée pour la lourdeur de son formalisme administratif, d améliorer sensiblement ses prestations aux usagers. Contact : Joëlle Vaucelle, directrice de l information et de la communication ) Ministères de la Justice et du Budget Des saisies qui rapportent Spécialisée dans la traque des patrimoines illicites, sollicitée quotidiennement par les magistrats et les enquêteurs, l Agence de gestion et de recouvrement des avoirs saisis et confisqués (Agrasc) intervient pour tous les types de saisies : numéraires, comptes bancaires, saisies immobilières, voitures de luxe, tous les biens qu elle peut revendre pour éviter qu ils ne se déprécient Un an après sa création, l Agrasc peut se targuer d avoir un bilan positif : biens, représentant une valeur de 200 millions d euros ont ainsi été saisis. Contact : Elisabeth Pelsez, Directrice Générale ) Ministère de l Agriculture Rationalisation à FranceAgriMer Produit de la fusion de 5 offices agricoles, FranceAgriMer s est lancé dans une vaste refonte de ses processus de fonctionnement, concourant à une meilleure unité d action et à une plus grande performance. L office a procédé en trois grandes étapes : identification des sujets à traiter, élaboration de la cible avec une validation par les agents sur Intranet et élaboration du plan d action. Un comité de gouvernance suit chaque mois les plans d action. Contact : Clarisse Combes, directrice de la communication

5 Fonction publique territoriale Des collectivités pionnières Plateau de Saclay Maison de l environnement mobile Afin de sensibiliser la population aux enjeux du développement durable, la communauté d agglomération du Plateau de Saclay a inauguré une maison de l environnement mobile. Cette structure modulable permet d accueillir jusqu à 80 personnes. Elle est équipée de panneaux solaires, d une antenne satellite et de 7 ordinateurs en libre-service. Contact : Virginie HIS, Directrice de la communication ) Sdis 62 Des applications pour «smartphone» Le service départemental d incendie et de secours du Pas-de-Calais a développé un ensemble d applications interactives sur smartphone pour accompagner les acteurs du commandement dans leur quotidien opérationnel. Au 30 juin, quelque 200 personnes étaient équipées et formées pour ce nouveau dispositif baptisé MobilCOS. Contact : Commandant Bellengier, Sous-Direction Opérationnelle Groupement Prévision des Risques Conseil général du Cantal Une enquête «Climat social» Le conseil général du Cantal a mis en œuvre une démarche originale de médiation sociale. L enquête «Climat social» a permis de mesurer le degré de satisfaction et de bien-être au travail des fonctionnaires. Un médiateur social a, par ailleurs, été instauré pour des médiations en interne. Enfin, une médiation départementale «externe» est à l étude auprès de la population. Contact : Gilles Simbert, Chargé de mission auprès de la Direction Générale des Services Ville de Meylan Un capteur contre les mal-garés La commune de Meylan, en Isère, développe un prototype de capteurs capables de détecter et de signaler à distance les véhicules stationnés à des emplacements gênants empêchant, par exemple, le passage des pompiers. Des capteurs sont enfouis dans le sol, la masse métallique du véhicule faisant varier le champ magnétique et signalant à distance l indélicat. Contact : Olivier Ayet, Directeur de cabinet, directeur de la communication ( )

6 Ville de Cannes Un «jardin Alzheimer» La ville de Cannes a aménagé un jardin public pour stimuler les sens des malades d Alzheimer. Cette bulle de verdure est riche de nombreuses plantes aromatiques jasmin, thym, citron, seringat sur lesquelles s appuie l association locale Alzheimer trait d union pour ramener les patients «au cœur de la vie». Contact : Département communication ) Conseil régional de Poitou-Charentes Une banque d investissement Avec le soutien du Fonds européen de développement régional, le conseil régional de Poitou-Charentes a créé une banque régionale d investissement à destination des PME. Quelque 33 millions d euros de crédits régionaux sont mis à disposition de la banque pour les deux prochaines années, générant l apport d autres partenaires publics et privés. Contact : Valérie Courrech, Direction de la communication ) Conseil régional de Midi-Pyrénées Des panneaux photovoltaïques sur les lycées Le conseil régional de Midi-Pyrénées a lancé un vaste programme d installation de centrales photovoltaïques sur les toits des lycées. Il concerne plus de la moitié des 120 établissements de la région. En tout, quelque mètres carrés de panneaux doivent être posés. Contact : Direction de la communication ( ) Ville de Carcassonne Des agents vigilants Les fonctionnaires de la ville de Carcassonne s appuient sur les nouvelles technologies pour exploiter les données de la direction départementale des finances. Avec des logiciels spécialisés et des outils accessibles à tous, telles que des photos du territoire vu du ciel, ils scrutent les piscines non déclarées et autres logements vacants, assujettis à une taxe spéciale. Contact : Direction de la communication ) Communauté d agglomération de Caen-la-Mer «Smart Normandy» Recherche et développement, nouveaux usages dans le domaine des transports et de la mobilité, mais aussi dans la culture, le tourisme, le sport, ou l éducation. Tels sont les principaux axes de développement du «sans-contact» dans la cité caennaise, qui lui ont valu d être labellisée «Territoire leader du mobile sans contact» par le ministère de l Industrie en Contact : Direction de la communication ( )

7 Ville de Paris Dématérialisation des échanges comptables La mairie de Paris se lance dans l échange des documents nécessaires à l exécution de la dépense, soit l ensemble des pièces comptables justificatives, jusqu à la paie des fonctionnaires, et ce grâce à l utilisation d un nouveau standard au format XML, dénommé PESV2. Avantages : une réduction des échanges papier et des délais de traitement plus rapides. Contact : Nathalie Biquard, Sous-directrice à la Direction des Finances de la Ville de Paris et Stéphane Halbique, Directeur du pôle Gestion Publique secteur local à la DRFIP Conseil général de l Hérault Management par la qualité Afin d améliorer ses performances et de mieux satisfaire les attentes des usagers, le conseil général de l Hérault a décidé de donner la parole à ses agents afin de donner sens et repères à leurs actions. Une méthode de management participatif mené à travers des comités d usagers et des comités d élus, tables rondes et fiches d autoévaluation. Contact : Marie-Pierre Trouillet, Directrice Département Système d Information, Logistique-accueil, Appui à l Organisation des Services ) Région et départements d Alsace « = 1» Le 13 novembre 2011 est une date à marquer d une pierre blanche dans l histoire de l Alsace. Les deux départements Haut-Rhin et Bas-Rhin et la région Alsace ont signé une délibération commune par laquelle les présidents de l exécutif de ces trois collectivités s engagent à fusionner en une collectivité unique, selon le dispositif prévu par la loi sur la réforme territoriale de Une démarche unique en son genre. Contact : Direction de la communication ( )

8 Fonction publique hospitalière Des hôpitaux à la pointe CHRU de Montpellier Dossier patient informatisé Diagnostic, traitements en cours, suivi nutritionnel : toutes ces données sont rassemblées dans le dossier unique informatisé destiné aux patients mis en place par le centre hospitalier de Montpellier. Grâce à ce «dossier hôpital», les professionnels de santé peuvent disposer de l historique complet des soins prescrits à un patient. Contact : Guillaume du CHAFFAUT, Directeur des Affaires Générales, de la Communication et des Relations Internationales ) Hôpitaux de Marseille Accords-cadres NTIC La direction des services informatiques et de l organisation de l Assistance publique- Hôpitaux de Marseille coordonne les achats en matière de technologies de l information et de la communication (NTIC). Dans ce cadre, elle a mis en place une démarche de simplification des relations clients-fournisseurs qui permet, notamment, d optimiser les prix et de rendre les procédures plus efficaces. Contact : Julien MARTINEZ, Direction des Systèmes d'information et de l'organisation ) Centre hospitalier de Perpignan Décloisonnement ville-hôpital Le service d endocrinologie du centre hospitalier de Perpignan a développé une politique d ouverture sur la ville visant à optimiser le parcours de soins du patient diabétique en impliquant tous les acteurs de soins de proximité. La prise en charge est aujourd hui globale et transversale et non plus centrée principalement sur l hôpital. Contact : Direction des affaires médicales et de la communication ) Hospices civils de Lyon Des rappels par SMS La direction du système d information et de l informatique des Hospices civils de Lyon a automatisé le rappel des rendez-vous aux patients par SMS, après avoir évalué à plusieurs centaines de milliers d euros de pertes de recettes par an dans chacun de ses établissements l absence des patients aux rendez-vous. Aujourd hui, quelque SMS sont envoyés chaque mois, aucun service ne dépassant désormais les 10 % d absentéisme. Contact : Marion Chereul, responsable du service communication )

9 CHRU de Besançon Un Samu connecté Pour sécuriser la prise en charge des usagers par le Samu sur les trois départements qu il couvre, le centre hospitalier régional universitaire de Besançon s est doté d un système d information d aide à la décision. Lors de l intervention et du traitement d une urgence, tous les acteurs impliqués dans la prise en charge du patient sont mis en relation via cet outil intégré. Contact : Dr Jean-Marc Labourrey, responsable SAMU 25 - Centre ) Centre hospitalier de Metz-Thionville Un hôpital 2.0 Le centre hospitalier régional de Metz-Thionville, véritable hôpital 2.0, offre une gamme de prestations de service de haut niveau accompagnant le patient dans son parcours de soins. L établissement met l accent sur le confort hôtelier, l accessibilité des usagers via une approche interactive et facilite le travail du personnel, notamment grâce à des innovations en matière de télémédecine. Contact : Corinne ROLDO, Responsable du service Culture et Communication ) Hôpital Rothschild (AP-HP) Restaurer l autonomie fonctionnelle Établissement de soins de suite et de réadaptation, l hôpital Rothschild s est entièrement équipé de solutions domotiques permettant aux patients de contrôler leur environnement direct. L objectif : restaurer l autonomie fonctionnelle des patients dépendants ou en perte d autonomie pour permettre à terme leur retour à domicile. Contact : Sophia Sebille, Chargée de la communication externe et de la culture ) EHESP Des cours e-participatifs L Internet participatif s invite à l École des hautes études en santé publique (EHESP). Depuis le début de l année, les élèves de cet établissement qui forme les futurs directeurs des hôpitaux peuvent, dans certains cours en amphithéâtre, solliciter en temps réel leur professeur par des tweets. L EHESP expérimente par ailleurs des e- colloques. Contact : Nathalie Cavagni, responsable communication

10 Hôpital de Pont-Audemer Un numéro vert de santé Pour accompagner la réorganisation de son activité de chirurgie, devenue exclusivement ambulatoire, le centre hospitalier de la Risle, à Pont-Audemer (Eure), s est doté d un numéro d appel ouvert à l ensemble des professionnels de santé du territoire (médecins, pharmaciens, etc.). Au téléphone, un chirurgien les conseille et les dirige vers le centre hospitalier le plus adapté. Contact : Michèle LEGAY, Secrétariat de Direction ) CNG La formation des cadres hospitaliers innove Le Centre national de gestion des praticiens hospitaliers et des personnels de direction de la fonction publique (CNG) anticipe les évolutions du secteur public en favorisant la mobilité des cadres supérieurs de l hospitalière vers les deux autres versants de la fonction publique et en développant des formations ouvertes aux cadres de l État et de la territoriale. Contact : Séverine Parkouda-Boisfer, responsable de la communication ) CHU de Limoges Des professionnels de la dépendance La prise en charge de personnes dépendantes suppose des professionnels formés. Un besoin auquel répond le nouvel institut universitaire de formation aux métiers de la réadaptation, mis en place par le conseil régional du Limousin en collaboration avec le CHU de Limoges et l agence régionale de santé. Deux formations «sanitaire et social» y sont dispensées : ergothérapie et orthophonie. Contact : Sarah CUBAUT, responsable du service scolarité ) CHU de Bordeaux Un site unique en obstétrique Aliénor est le nouveau centre consacré aux soins de la femme, de l enfant et du couple. Implanté sur le site du groupe hospitalier Pellegrin, à Bordeaux, ce bâtiment d une capacité de 210 lits regroupe le pôle obstétrique, reproduction et gynécologie, ainsi que l une des deux unités de néonatalogie du pôle pédiatrie. Les 544 professionnels dont 33 médecins du site offrent aux femmes et nouveaunés accueillis chaque année des parcours de soins personnalisés. Contact : Frédérique ALBERTONI, Directrice de la communication )

11 Le programme complet des Rencontres d Acteurs Publics est disponible via le lien ci-dessous : A propos d Acteurs publics : Au coeur de l État, dans les coulisses du pouvoir, dans les territoires, aux côtés de ceux qui agissent dans la sphère publique, la rédaction d Acteurs publics décrypte, analyse, et commente les politiques publiques. Acteurs publics édite la Newsletter quotidienne d Acteurs publics ( destinataires) et le mensuel Acteurs publics (tirage ex). Acteurs publics organise également les Rencontres des Acteurs publics, les Rencontres des Territoires durables et le World e.gov Forum. Pour plus d informations : Pour plus d informations : Accréditation presse : Origine Communication Jennifer Bulcke : +33 (0)

Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social

Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social Avertissement Ce référentiel couvre les fonctions des directeurs exerçant dans les établissements du secteur médico-social et social

Plus en détail

Rapport d information. présenté par M. Jean MALLOT

Rapport d information. présenté par M. Jean MALLOT Rapport d information présenté par M. Jean MALLOT établi en conclusion des travaux de la mission d évaluation et de contrôle des lois de financement de la sécurité sociale (MECSS) sur «le fonctionnement

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE L HÔPITAL D ENFANTS. 60 rue Bertin BP 840 97400 SAINT DENIS DE LA RÉUNION

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE L HÔPITAL D ENFANTS. 60 rue Bertin BP 840 97400 SAINT DENIS DE LA RÉUNION COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE L HÔPITAL D ENFANTS 60 rue Bertin BP 840 97400 SAINT DENIS DE LA RÉUNION Octobre 2005 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION»... p.3 PARTIE 1 PRÉSENTATION

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS Ordonnance n o 2010-18 du 7 janvier 2010 portant création d une agence nationale chargée de la sécurité sanitaire de l

Plus en détail

Service-Public Local. Simplifi ez le quotidien de vos usagers, offrez-leur les services indispensables de l administration électronique

Service-Public Local. Simplifi ez le quotidien de vos usagers, offrez-leur les services indispensables de l administration électronique Service-Public Local Simplifi ez le quotidien de vos usagers, offrez-leur les services indispensables de l administration électronique La Caisse des Dépôts, au service de l intérêt général et du développement

Plus en détail

INAUGURATION DU CESU Centre d Enseignement des Soins d Urgence

INAUGURATION DU CESU Centre d Enseignement des Soins d Urgence Centre Hospitalier Universitaire Groupe Hospitalo-Universitaire Carémeau Place du Professeur R. Debré - 30009 Nîmes cedex 9-04 66 68 68 68 www.chu-nimes.fr INAUGURATION DU CESU Centre d Enseignement des

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Dématérialisation du paiement du stationnement à l échelle d une ville : en voirie et dans le parking République

DOSSIER DE PRESSE. Dématérialisation du paiement du stationnement à l échelle d une ville : en voirie et dans le parking République DOSSIER DE PRESSE Dématérialisation du paiement du stationnement à l échelle d une ville : en voirie et dans le parking République décembre 2012 Urbis Park 69-73 boulevard Victor Hugo 93400 SAINT OUEN

Plus en détail

L IDEX DE TOULOUSE EN BREF

L IDEX DE TOULOUSE EN BREF L IDEX DE TOULOUSE EN BREF Pourquoi des Initiatives D EXcellence (IDEX)? Depuis 18 mois, les universités, les grandes écoles et les organismes de recherche ont travaillé ensemble pour répondre à l appel

Plus en détail

ÉDITO. Regards croisés. s u r l a p r o t e c t i o n s o c i a l e

ÉDITO. Regards croisés. s u r l a p r o t e c t i o n s o c i a l e Regards croisés s u r l a p r o t e c t i o n s o c i a l e N 49-25 juillet 2014 Serge Lavagna Secrétaire national de la CFE-CGC Protection sociale ÉDITO Contact : Mireille Dispot Expert protection sociale

Plus en détail

Actions menées sur la thématique santé et autonomie

Actions menées sur la thématique santé et autonomie Actions menées sur la thématique santé et autonomie Mireille Campana, Sous-directrice des réseaux et des usages des technologies de l information et de la communication 1. L intérêt de la DGCIS pour la

Plus en détail

La Mutualité. Française. Rhône. dans le. Des services de soins et d accompagnement mutualistes pour une santé solidaire

La Mutualité. Française. Rhône. dans le. Des services de soins et d accompagnement mutualistes pour une santé solidaire La Mutualité Française Rhône dans le Des services de soins et d accompagnement mutualistes pour une santé solidaire Des valeurs qui font la différence Edito La Mutualité Française Responsabilité CHACUN

Plus en détail

PLF 2014 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : DIRECTION DE L ACTION DU GOUVERNEMENT

PLF 2014 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : DIRECTION DE L ACTION DU GOUVERNEMENT PLF 2014 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : DIRECTION DE L ACTION DU GOUVERNEMENT Version du 01/10/2013 à 16:02:01 PROGRAMME 401 : TRANSITION NUMÉRIQUE DE L ÉTAT ET MODERNISATION DE L ACTION

Plus en détail

La meilleure main-d œuvre d Europe pour les métiers de la production en salles blanches (pharma, chimie, agro-alimentaire )

La meilleure main-d œuvre d Europe pour les métiers de la production en salles blanches (pharma, chimie, agro-alimentaire ) Bientôt en Alsace : La meilleure main-d œuvre d Europe pour les métiers de la production en salles blanches (pharma, chimie, agro-alimentaire ) Création d une usine-école unique en Europe L Etat, dans

Plus en détail

EDF FAIT AVANCER LA MOBILITÉ ÉLECTRIQUE. Contact presse marie.allibert@edf.fr Tél. : 01.40.42.51.40

EDF FAIT AVANCER LA MOBILITÉ ÉLECTRIQUE. Contact presse marie.allibert@edf.fr Tél. : 01.40.42.51.40 DOSSIER DE presse 1 er octobre 2014 EDF FAIT AVANCER LA MOBILITÉ ÉLECTRIQUE Contact presse marie.allibert@edf.fr Tél. : 01.40.42.51.40 en bref En quelques décennies, les transports ont évolué pour desservir

Plus en détail

LES RENCONTRES DU MANAGEMENT DE PÔLES

LES RENCONTRES DU MANAGEMENT DE PÔLES LES RENCONTRES DU MANAGEMENT DE PÔLES Véronique ANATOLE TOUZET, Directrice Générale Elisabeth GLOAGUEN, Coordonnateur Général é ldes Soins Francis VENCHIARUTTI, Cadre Supérieur de Santé LA PLACE DES CADRES

Plus en détail

Loire et CHU : imaginons l hôpital de demain!

Loire et CHU : imaginons l hôpital de demain! Loire et CHU : imaginons l hôpital de demain! CHU de Nantes Envoyé le 13/03/2015 Le Centre Hospitalier Universitaire de Nantes est un établissement public de santé. Il a pour principales missions d assurer

Plus en détail

Projet de santé. Nom du site : N Finess : (Sera prochainement attribué par les services de l ARS) Statut juridique : Raison Sociale :

Projet de santé. Nom du site : N Finess : (Sera prochainement attribué par les services de l ARS) Statut juridique : Raison Sociale : Projet de santé Nom du site : N Finess : (Sera prochainement attribué par les services de l ARS) Statut juridique : Raison Sociale : Adresse du siège social : Téléphone : Mail : Version : Etablie en date

Plus en détail

CONFERENCE NATIONALE DU HANDICAP. Relevé des conclusions

CONFERENCE NATIONALE DU HANDICAP. Relevé des conclusions PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE Service de presse Paris, le 11 décembre 2014 CONFERENCE NATIONALE DU HANDICAP Relevé des conclusions A l occasion de la Conférence nationale du handicap du 11 décembre 2014,

Plus en détail

Les pratiques de gestion des ressources humaines et de formation

Les pratiques de gestion des ressources humaines et de formation Observatoire de l emploi, des métiers et des compétences de la fonction publique territoriale Les pratiques de gestion des ressources humaines et de formation Décembre 2010 Rapport sur la mise en œuvre

Plus en détail

proposant des formations et enseignements professionnels

proposant des formations et enseignements professionnels proposant des formations et enseignements professionnels proposant des formations et enseignements professionnels Sommaire Introduction 5 Le contexte et les enjeux 5 La cible du guide 6 La valeur-ajoutée

Plus en détail

Appel à projets Oenotourisme. co-financé par le FEADER. Document Régional de Développement Rural du Languedoc-Roussillon

Appel à projets Oenotourisme. co-financé par le FEADER. Document Régional de Développement Rural du Languedoc-Roussillon Appel à projets Oenotourisme co-financé par le FEADER Document Régional de Développement Rural du Languedoc-Roussillon 5 mars au 11 mai 2012 Sommaire Sommaire.... 2 1- Le contexte et les objectifs de l

Plus en détail

MF Maugourd, F. Ellien, P. Paranque Contexte

MF Maugourd, F. Ellien, P. Paranque Contexte Projet de permanence des soins gériatriques en EHPAD dans le sud de l Essonne MF Maugourd, F. Ellien, P. Paranque Contexte Le Sud de l Essonne accueille environ 3000 résidents en Etablissement d Hébergement

Plus en détail

La CNMSS solidaire de votre santé www.cnmss.fr

La CNMSS solidaire de votre santé www.cnmss.fr La CNMSS solidaire de votre santé www.cnmss.fr 12 avril 1949 Création du régime de sécurité sociale des militaires et de la CNMSS. Octobre 1949 Création des sections de paiement pour les armées Air, Gendarmerie,

Plus en détail

LA SANTÉ DE NOTRE SYSTÈME DE SANTÉ. Agence Régionale de Santé

LA SANTÉ DE NOTRE SYSTÈME DE SANTÉ. Agence Régionale de Santé AMÉLIORER LA SANTÉ DE LA POPULATION ET ACCROÎTRE L EFFIcacité DE NOTRE SYSTÈME DE SANTÉ Agence Régionale de Santé Une réforme indispensable, les ars pourquoi? Nos dépenses de santé ne cessent d augmenter,

Plus en détail

ARRÊTÉ du. relatif au cahier des charges de santé de la maison de santé mentionné à l article L. 6323-3 du code de la santé publique.

ARRÊTÉ du. relatif au cahier des charges de santé de la maison de santé mentionné à l article L. 6323-3 du code de la santé publique. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère du travail, de l emploi NOR : ARRÊTÉ du relatif au cahier des charges de santé de la maison de santé mentionné à l article L. 6323-3 du code de la santé publique. Le ministre

Plus en détail

Maître de cérémonie Christian Fillatreau, Président du Cluster TIC Aquitaine

Maître de cérémonie Christian Fillatreau, Président du Cluster TIC Aquitaine Challenge start-up Maître de cérémonie Christian Fillatreau, Président du Cluster TIC Aquitaine Sanilea Régulation des transports et des soins Performance, simplicité, connectivité, intuitivité, mobilité

Plus en détail

Centre d excellence Numérique en territoire rural

Centre d excellence Numérique en territoire rural «S adapter au numérique est une obligation mais aussi une opportunité pour la France, tant au niveau économique que social» Philippe Lemoine, président du Forum Action Modernités et Président de la FING

Plus en détail

Stratégie Régionale. envers les Jeunes. l Artisanat

Stratégie Régionale. envers les Jeunes. l Artisanat Stratégie Régionale de l Artisanat envers les Jeunes Stratégie Régionale de l Artisanat envers les Jeunes La Stratégie Régionale de l Artisanat envers les Jeunes (S.R.A.J.) constitue une offre globale

Plus en détail

INFRASTRUCTURES DE TELECOMMUNICATION

INFRASTRUCTURES DE TELECOMMUNICATION INFRASTRUCTURES DE TELECOMMUNICATION -Eléments dans le cadre de la GTEC du Pays de Figeac - Contenu de l analyse Cette fiche étudie l accessibilité et la qualité du réseau numérique sur le département

Plus en détail

Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle MISSIONS ET MÉTIERS

Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle MISSIONS ET MÉTIERS Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle MISSIONS ET MÉTIERS Version provisoire - Mars 2010 La Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle Placée sous l autorité

Plus en détail

Démarche TIC & Santé «Innovation pour l autonomie» Présentation des lauréats de l appel à projets 2010

Démarche TIC & Santé «Innovation pour l autonomie» Présentation des lauréats de l appel à projets 2010 Démarche TIC & Santé «Innovation pour l autonomie» Présentation des lauréats de l appel à projets 2010 Démarche TIC & Santé, l innovation pour l autonomie Le contexte global de la démarche TIC & Santé

Plus en détail

Management des risques

Management des risques ASSURANCES ET MANAGEMENT DES RISQUES Management des risques acteurs de la santé, du social et du médico-social «Enfin un assureur qui m accompagne dans la gestion des risques» Édito La mission de Sham

Plus en détail

Management des risques

Management des risques ASSURANCES ET MANAGEMENT DES RISQUES Management des risques acteurs de la santé, du social et du médico-social «Enfin un assureur qui m accompagne dans la gestion des risques» L information à disposition

Plus en détail

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER LE DISPOSITIF DE FINANCEMENT EUROPÉEN LEADER AU SERVICE DE L ATTRACTIVITÉ TERRITORIALE LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : Le programme LEADER est un outil au service de la mise en œuvre du projet de territoire

Plus en détail

Le salon des pratiques innovantes pour l amélioration de la relation de service

Le salon des pratiques innovantes pour l amélioration de la relation de service Le salon des pratiques innovantes pour l amélioration de la relation de service En présence de Monsieur Thierry Mandon, secrétaire d'etat chargé de la Réforme de l'etat et de la Simplification Le programme

Plus en détail

EXPLODING YOUR IDEA! DESTINATION EXPO MILANO 2015 [FAITES EXPLOSER VOTRE IDÉE! DESTINATION EXPO MILANO 2015]

EXPLODING YOUR IDEA! DESTINATION EXPO MILANO 2015 [FAITES EXPLOSER VOTRE IDÉE! DESTINATION EXPO MILANO 2015] EXPLODING YOUR IDEA! DESTINATION EXPO MILANO 2015 [FAITES EXPLOSER VOTRE IDÉE! DESTINATION EXPO MILANO 2015] DEUXIÈME CONCOURS INTERNATIONAL D IDÉES POUR LE DÉVELOPPEMENT DU PROGRAMME CULTUREL DU PAVILLON

Plus en détail

Le pôle logistique. & la blanchisserie. des Hôpitaux Universitaires de Strasbourg

Le pôle logistique. & la blanchisserie. des Hôpitaux Universitaires de Strasbourg Le pôle logistique & la blanchisserie des Hôpitaux Universitaires de Strasbourg Sommaire Présentation générale...3 L entrepôt...4 La pharmacie...5 L unité centrale de production culinaire...6 Le SAMU...7

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master 2 professionnel Soin, éthique et santé Mention Philosophie

www.u-bordeaux3.fr Master 2 professionnel Soin, éthique et santé Mention Philosophie www.u-bordeaux3.fr Master 2 professionnel Soin, éthique et santé Mention Philosophie Une formation approfondie à la réflexion éthique appliquée aux secteurs du soin et de la santé En formation continue,

Plus en détail

Mettre en place de plateformes inter-opérables mutualisées d informations et de services.

Mettre en place de plateformes inter-opérables mutualisées d informations et de services. 7 points pour garantir un bel avenir de la e-santé en France... by Morgan - Dimanche, janvier 30, 2011 http://www.jaibobola.fr/2011/01/avenir-de-la-e-sante-en-france.html La Recherche et le développement

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Contacts presse

DOSSIER DE PRESSE Contacts presse DOSSIER DE PRESSE Contacts presse : Bureau de la communication interministérielle - 02.48.67.34.36 pref-communication@cher.gouv.fr Préfecture du Cher - Place Marcel Plaisant CS 60022-18020 BOURGES Cedex

Plus en détail

Éditorial/ Sylvie Mansion Directrice de la CPAM du Bas-Rhin.

Éditorial/ Sylvie Mansion Directrice de la CPAM du Bas-Rhin. Rapport d activité Rapport d activité 02/ LA CPAM DU BAS-RHIN : REPÈRES 04/ GARANTIR A TOUS LES ASSURES UN ACCES REEL AUX DROITS ET AUX SOINS 06/ ASSURER UN SERVICE PERFORMANT ET UNE RELATION DE QUALITE

Plus en détail

I. PRINCIPALES MISSIONS DES SERVICES DU TRÉSOR TRÉSORERIE GÉNÉRALE DE LA RÉGION BOURGOGNE. Trésorier-Payeur Général : Mme Jacqueline ESCARD

I. PRINCIPALES MISSIONS DES SERVICES DU TRÉSOR TRÉSORERIE GÉNÉRALE DE LA RÉGION BOURGOGNE. Trésorier-Payeur Général : Mme Jacqueline ESCARD TRÉSORERIE GÉNÉRALE DE LA RÉGION BOURGOGNE Trésorier-Payeur Général : Mme Jacqueline ESCARD Adresse : 1 bis place de la Banque 21042 DIJON CEDEX Tél : 03 80 59 26 00 Fax : 03 80 50 14 75 Mail : tg21.contact@cp.finances.gouv.fr

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER DE RUMILLY. 23, rue Charles-de-Gaulle 74151 RUMILLY

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER DE RUMILLY. 23, rue Charles-de-Gaulle 74151 RUMILLY COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER DE RUMILLY 23, rue Charles-de-Gaulle 74151 RUMILLY FEVRIER 2006 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION»... p.3 PARTIE 1 PRÉSENTATION

Plus en détail

Arrêté du. fixant la nomenclature des mentions du diplôme national de licence professionnelle NOR :

Arrêté du. fixant la nomenclature des mentions du diplôme national de licence professionnelle NOR : RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l enseignement supérieur et de la recherche Arrêté du fixant la nomenclature des mentions du diplôme national de licence professionnelle NOR : La ministre de l enseignement

Plus en détail

LA MOBILITÉ ÉLECTRIQUE : UN NOUVEAU DÉFI

LA MOBILITÉ ÉLECTRIQUE : UN NOUVEAU DÉFI LA MOBILITÉ ÉLECTRIQUE : UN NOUVEAU DÉFI IIIIIIII IIIIII 2 III IIII DÉPLACEMENTS PRIVÉS OU PROFESSIONNELS, DA À UTILISER UN VÉHICULE ÉLECTRIQUE. 2 MILLIONS FRANÇAISES À L HORIZON 2020. C EST EN EFFET L

Plus en détail

Venez à la rencontre des employeurs du ministère de la Défense et de la fonction publique

Venez à la rencontre des employeurs du ministère de la Défense et de la fonction publique Venez à la rencontre des employeurs du ministère de la Défense et de la fonction publique Cercle Bellecour Quartier Général Frère 22 avenue Leclerc - Lyon 7 e Jeudi 15 novembre 2012 9h30-15h30 PROGRAMME

Plus en détail

Aide au recrutement, à l accueil et à l intégration des nouveaux entrants Professionnalisation et fidélisation d un salarié Tutorat

Aide au recrutement, à l accueil et à l intégration des nouveaux entrants Professionnalisation et fidélisation d un salarié Tutorat Objectifs : Être au plus près des entreprises et de leurs salariés en proposant des services et outils adaptés à leurs besoins. 12 fiches «service» synthétiques, répertoriées en 5 grands thèmes : PROFESSIONNALISATION

Plus en détail

METAMORPHOSE un projet pour Lausanne. Vevey / 20 mai 2008

METAMORPHOSE un projet pour Lausanne. Vevey / 20 mai 2008 METAMORPHOSE un projet pour Lausanne Vevey / 20 mai 2008 Programme de législature: une continuité Quatre thématiques principales : 1 Les équipements sportifs à Lausanne 2 Les quartiers à haute valeur environnementale

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE PAYER SON STATIONNEMENT AVEC SON MOBILE UN NOUVEAU SERVICE NUMÉRIQUE A SAINT JEAN DE LUZ CONTACTS PRESSE:

DOSSIER DE PRESSE PAYER SON STATIONNEMENT AVEC SON MOBILE UN NOUVEAU SERVICE NUMÉRIQUE A SAINT JEAN DE LUZ CONTACTS PRESSE: DOSSIER DE PRESSE PAYER SON STATIONNEMENT AVEC SON MOBILE UN NOUVEAU SERVICE NUMÉRIQUE A SAINT JEAN DE LUZ Point Presse du 17 août 2015 CONTACTS PRESSE: Chrystel Marty 05 59 51 61 30 chrystel.marty@saintjeandeluz.fr

Plus en détail

2.1 - Améliorer l offre de soins sur le Pays

2.1 - Améliorer l offre de soins sur le Pays Module 2 : Services à la population 2.1 - Améliorer l offre de soins sur le Pays réservée : 400 000 OBJECTIFS STRATÉGIQUES - Développer les solidarités locales et l'accessibilité de tous aux services (Axe

Plus en détail

Guide d'auto-évaluation des établissements d'enseignement supérieur

Guide d'auto-évaluation des établissements d'enseignement supérieur Guide d'auto-évaluation des établissements d'enseignement supérieur avril 2008 Les références européennes pour l auto-évaluation 1 Le processus de Bologne qui vise à créer un espace européen d enseignement

Plus en détail

RECOMMANDATIONS DÉPARTEMENTALES. Pour les Maisons d assistants maternels (MAM)

RECOMMANDATIONS DÉPARTEMENTALES. Pour les Maisons d assistants maternels (MAM) RECOMMANDATIONS DÉPARTEMENTALES Pour les Maisons d assistants maternels (MAM) Edition 2008 2013 CDAJE 38 Commission départementale de l accueil des jeunes enfants CDAJE 38 1 Par dérogation à l article

Plus en détail

CHARTE POUR L ACCUEIL DES INTERNES

CHARTE POUR L ACCUEIL DES INTERNES CHARTE POUR L ACCUEIL DES INTERNES Formalisation des engagements réciproques entre l EPS Ville-Evrard et les internes Ressources humaines médicales Delphine LEBIGRE AAH NOVEMBRE 2012 Objectifs L établissement

Plus en détail

L outil de pilotage du Patrimoine Hospitalier pour les établissements publics de santé

L outil de pilotage du Patrimoine Hospitalier pour les établissements publics de santé L outil de pilotage du Patrimoine Hospitalier pour les établissements publics de santé OPHELIE Emilie Gonzales, Sous direction du pilotage de la performance des acteurs de l offre de soins à la DGOS Bureau

Plus en détail

Le niveau 3 - alerte canicule correspond à une vigilance météorologique orange pour le paramètre canicule.

Le niveau 3 - alerte canicule correspond à une vigilance météorologique orange pour le paramètre canicule. ANNEXE FICHE 10 : NIVEAU 3 - ALERTE CANICULE Le niveau 3 - alerte canicule correspond à une vigilance météorologique orange pour le paramètre canicule. I. MESURES PRISES AU NIVEAU 3 - ALERTE CANICULE 1.

Plus en détail

La performance d un hôpital gériatrique de 320 lits et places : l organiser, la mesurer, l améliorer

La performance d un hôpital gériatrique de 320 lits et places : l organiser, la mesurer, l améliorer La performance d un hôpital gériatrique de 320 lits et places : l organiser, la mesurer, l améliorer Evelyne Gaussens Directrice générale de l HPGM (91) 24/05/2013 Présentation de l Hôpital gériatrique

Plus en détail

La protection sociale obligatoire du chef d entreprise indépendant

La protection sociale obligatoire du chef d entreprise indépendant La protection sociale obligatoire du chef d entreprise indépendant www.rsi.fr Le RSI a pour mission d assurer la protection sociale obligatoire de 6,1 millions de chefs d entreprise indépendants actifs

Plus en détail

LA COORDINATION DECISIONS DE REFORMES PORTANT SUR LA FISCALITE ET LA PARAFISCALITE

LA COORDINATION DECISIONS DE REFORMES PORTANT SUR LA FISCALITE ET LA PARAFISCALITE REPUBLIQUE DU CONGO -------------------------- LA COORDINATION DECISIONS DE REFORMES PORTANT SUR LA FISCALITE ET LA PARAFISCALITE Mai 2013 Sommaire Sommaire...2 A - La situation Congo avant des les réformes

Plus en détail

L expert-conseil en action

L expert-conseil en action L expert-conseil en action c est Un cabinet d expertise comptable et de commissariat aux comptes créé par Maurice Soued et Ketty Soued il y a plus de 20 ans. Une vingtaine de collaborateurs expérimentés

Plus en détail

«Politique des ARS pour les seniors»

«Politique des ARS pour les seniors» «Politique des ARS pour les seniors» Claude EVIN, Directeur Général de l Agence Régionale de Santé d Ile-de-France XX/XX/XX L ARS, acteur majeur de la politique de santé et d accompagnement au service

Plus en détail

Curriculum vitae Europass

Curriculum vitae Europass Curriculum vitae Europass Information personnelle Nom(s) / Prénom(s) Adresse(s) 37, rue d Engwiller, F 67350 La Walck France Téléphone(s) +33-6 85 01 58 92 Courrier(s) électronique(s) Télécopie(s) +33-3

Plus en détail

LES FORUMS Sur le risque professionnel

LES FORUMS Sur le risque professionnel LES FORUMS Sur le risque professionnel Organisés par la Mutuelle nationale des fonctionnaires des collectivités territoriales (MNFCT) «DIALOGUE SOCIAL ET SANTE AU TRAVAIL» Vendredi 30 octobre 2015 PARIS

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE CHIRURGICALE DE BORDEAUX-MÉRIGNAC. 9, rue Jean-Moulin 33700 MERIGNAC

COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE CHIRURGICALE DE BORDEAUX-MÉRIGNAC. 9, rue Jean-Moulin 33700 MERIGNAC COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE CHIRURGICALE DE BORDEAUX-MÉRIGNAC 9, rue Jean-Moulin 33700 MERIGNAC Août 2003 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU D ACCREDITATION»... p.3 PARTIE 1 PRESENTATION

Plus en détail

...... en quelques mots 1

...... en quelques mots 1 ... en quelques mots 1 Un nouveau Projet d'entreprise pourquoi faire? Le Projet d'entreprise 2006-2009 a porté l ambition de faire de l Assurance Maladie un assureur solidaire en santé reconnu en tant

Plus en détail

Effectifs territoriaux au 31 décembre 2012 Tableau de bord national

Effectifs territoriaux au 31 décembre 2012 Tableau de bord national Effectifs territoriaux au 31 décembre 2012 Tableau de bord national mars 2015 Observatoire de la FPT 1/29 Ce tableau de bord est conduit, sous la direction de Mohamed Amine, responsable de l Observatoire

Plus en détail

Les réseaux de santé Alain Grand

Les réseaux de santé Alain Grand Les réseaux de santé Alain Grand Section 1 : les réseaux de santé Devant le constat d un cloisonnement excessif du système de santé, susceptible d induire des «pertes de chance» vis-à-vis de certaines

Plus en détail

Stratégie de déploiement

Stratégie de déploiement Messageries Sécurisées de Santé (MSSanté) Mars 2014 Page 1 La présente note vise à éclairer la démarche de mise en place d un système de messageries sécurisées de santé en concertation avec l ensemble

Plus en détail

Référentiel métier de Directeur des Soins en établissement et en institut de formation mars 2010

Référentiel métier de Directeur des Soins en établissement et en institut de formation mars 2010 Référentiel métier de Directeur(trice) des soins Ce référentiel intègre à la fois le métier Directeur(trice) des soins en établissement et celui de Directeur(trice) des soins en institut de formation paramédicale.

Plus en détail

Le plan de lutte contre la crise en Région Pays de la Loire

Le plan de lutte contre la crise en Région Pays de la Loire Le plan de lutte contre la crise en Région Pays de la Loire Directeur général adjoint en charge des finances et services généraux du conseil régional des Pays de la Loire Contexte La région des Pays de

Plus en détail

Introduction à l enquête 2012 «Organisation fonctionnelle des équipes». ADBU

Introduction à l enquête 2012 «Organisation fonctionnelle des équipes». ADBU Introduction à l enquête 2012 «Organisation fonctionnelle des équipes». ADBU NB : les notes font référence au diaporama de synthèse de l enquête en ligne sur le site de l'adbu Comment les SCD tentent-ils

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE SAINT-DOMINIQUE. 18, avenue Henry-Dunant 06100 NICE

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE SAINT-DOMINIQUE. 18, avenue Henry-Dunant 06100 NICE COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE SAINT-DOMINIQUE 18, avenue Henry-Dunant 06100 NICE Octobre 2006 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION»... p.3 PARTIE 1 PRÉSENTATION DE L ÉTABLISSEMENT

Plus en détail

Créateur d opportunités

Créateur d opportunités Créateur d opportunités Climat, énergie & ressources naturelles Agriculture & développement rural Marchés de l emploi & développement du secteur privé Systèmes financiers Commerce & intégration régionale

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Contact Presse de Mutuelle Bleue

DOSSIER DE PRESSE. Contact Presse de Mutuelle Bleue Contact Presse de Mutuelle Bleue Stéphanie ARREGROS Responsable Communication Tél. : 01 64 71 39 74 Courriel : s.arregros@mutuellebleue.fr DOSSIER DE PRESSE Siège social : 68 rue du Rocher 75396 Paris

Plus en détail

LA DÉCLARATION SOCIALE NOMINATIVE

LA DÉCLARATION SOCIALE NOMINATIVE DOSSIER DE PRESSE LA DÉCLARATION SOCIALE NOMINATIVE mars 2015 CONTACTS PRESSE GIP-MDS / net-entreprises.fr Céline Tinot 01 58 10 47 05 celine.tinot@gip-mds.fr Agence Wellcom Sandra Ciavarella & Gaëlle

Plus en détail

DÉMATÉRIALISATION DES DOCUMENTS ET AUTOMATISATION DES PROCESSUS UN PREMIER PAS VERS LA BANQUE SANS PAPIER

DÉMATÉRIALISATION DES DOCUMENTS ET AUTOMATISATION DES PROCESSUS UN PREMIER PAS VERS LA BANQUE SANS PAPIER DÉMATÉRIALISATION DES DOCUMENTS ET AUTOMATISATION DES PROCESSUS UN PREMIER PAS VERS LA BANQUE SANS PAPIER Pour les banques, le papier devrait servir à imprimer des billets ; pas à en garder la trace dans

Plus en détail

APPEL A PROJETS DEPARTEMENTAL 2015

APPEL A PROJETS DEPARTEMENTAL 2015 CONSEIL DEPARTEMENTAL DU JURA APPEL A PROJETS DEPARTEMENTAL 2015 PON FSE 2014-2020 Axe 3 «Lutter contre la pauvreté et promouvoir l inclusion» Programme Départemental d Insertion 2015 Date de lancement

Plus en détail

LE DIETETICIEN AU SEIN DES COLLECTIVITES TERRITORIALES

LE DIETETICIEN AU SEIN DES COLLECTIVITES TERRITORIALES LE DIETETICIEN AU SEIN DES COLLECTIVITES TERRITORIALES Sommaire : Les missions page 2 Les secteurs d interventions page 2 Les contacts privilégiés page 3 Les cibles : A La restauration collective 1. Objectifs

Plus en détail

REFERENTIEL DE COMPETENCES-MISSIONS et ACTIVITE DES SAGES-FEMMES COORDINATRICES ET DE LEURS COLLABORATRICES

REFERENTIEL DE COMPETENCES-MISSIONS et ACTIVITE DES SAGES-FEMMES COORDINATRICES ET DE LEURS COLLABORATRICES REFERENTIEL DE COMPETENCES-MISSIONS et ACTIVITE DES SAGES-FEMMES COORDINATRICES ET DE LEURS COLLABORATRICES Ont participé à la réalisation de ce document, l Association Nationale des Sages-femmes Cadres,

Plus en détail

Optimiser la mobilité durable en ville

Optimiser la mobilité durable en ville Optimiser la mobilité durable en ville inventer la mobilité durable de demain ITS La technologie au service de la mobilité urbaine Les Intelligent Transport Systems correspondent à l utilisation des Technologies

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NANTES Page 1

CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NANTES Page 1 CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NANTES Page 1 En service au CHU de Nantes depuis 2009 Déployé sur les CHU de la DIRC HUGO 2012-2013 (Brest, Angers, Poitiers, Tours, Rennes) Acheté par l AP-HM Marseille,

Plus en détail

FONDATION D ENTREPRISE LISEA CARBONE

FONDATION D ENTREPRISE LISEA CARBONE FONDATION D ENTREPRISE LISEA CARBONE REGLEMENT D APPEL A PROJETS - 1 ère EDITION 2013 - «AMELIORATION DE LA PERFORMANCE ENERGETIQUE DU PATRIMOINE BATI» OUVERTURE DE L APPEL A PROJETS : 1 er juillet 2013

Plus en détail

Contrat d objectifs et de moyens relatif au développement de l apprentissage dans la région Languedoc Roussillon 2005-2009

Contrat d objectifs et de moyens relatif au développement de l apprentissage dans la région Languedoc Roussillon 2005-2009 Contrat d objectifs et de moyens relatif au développement de l apprentissage dans la région Languedoc Roussillon 2005-2009 Vu l article 52 de la loi n 93-1313 du 20 décembre 1993 relative au travail, à

Plus en détail

Le référentiel Marianne une garantie de qualité

Le référentiel Marianne une garantie de qualité MARS 2010 Le référentiel Marianne une garantie de qualité à l initiative d Eric Woerth, les services de l état disposent depuis la fin de l année 2007 d un standard commun de qualité de l accueil du public

Plus en détail

Les dispositifs d aides du Conseil général aux hébergements touristiques

Les dispositifs d aides du Conseil général aux hébergements touristiques Les dispositifs d aides du Conseil général aux hébergements touristiques Juin 2014 Édito Adopté en séance plénière de janvier 2014 suite à une large concertation avec les acteurs privés et publics de

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DU CENTRE ALMA SANTE

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DU CENTRE ALMA SANTE COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DU CENTRE ALMA SANTE Chemin de l Étrat BP 57 42210 MONTROND-LES-BAINS Février 2004 Agence nationale d accréditation et d évaluation en santé SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU

Plus en détail

Objet : Contrat Local Initiatives Climat (CLIC) : Charte climat du pays Sud Charente

Objet : Contrat Local Initiatives Climat (CLIC) : Charte climat du pays Sud Charente Objet : Contrat Local Initiatives Climat (CLIC) : Charte climat du pays Sud Charente Monsieur le Président explique que dans le cadre de l animation du Contrat Local Initiatives Climat, le Syndicat mixte,

Plus en détail

CHARTE DU BON USAGE DES RESSOURCES INFORMATIQUES et NOTE «INFOS SECURITE» Les informations qui suivent sont très importantes.

CHARTE DU BON USAGE DES RESSOURCES INFORMATIQUES et NOTE «INFOS SECURITE» Les informations qui suivent sont très importantes. Infos sécurité Charte d usage des TIC au sein de l Université de Bourgogne CHARTE DU BON USAGE DES RESSOURCES INFORMATIQUES et NOTE «INFOS SECURITE» Les informations qui suivent sont très importantes.

Plus en détail

Adjoint au Directeur des Ressources Humaines et de la Formation

Adjoint au Directeur des Ressources Humaines et de la Formation Fiche de poste de Directeur Adjoint Adjoint au Directeur des Ressources Humaines et de la Formation Centre hospitalier (ou direction commune) : Centre Hospitalier Régional Universitaire de Montpellier

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE L AMF ET RTE

CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE L AMF ET RTE CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE L AMF ET RTE CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE L ASSOCIATION DES MAIRES DE FRANCE ET RTE Entre L Association des Maires de France, sise 41 quai d Orsay, 75343 Paris cedex

Plus en détail

Institut d études Judiciaires

Institut d études Judiciaires Institut d études Judiciaires Année universitaire 01/013 MASTER «Droit privé et sciences criminelles» SECONDE ANNEE (M) MENTION PROFESSIONNELLE «PROFESSIONS JUDICIAIRES» Responsables de la formation E.

Plus en détail

IRMA 25207 / CREST / FEMTO-ST UMR 6174 CNRS

IRMA 25207 / CREST / FEMTO-ST UMR 6174 CNRS 1 The Montbéliard Radiation Protection Pilot Project: a global approach of radiation protection adressing occupational, public and patient exposures at the level of a large urban community I. NETILLARD

Plus en détail

LA LUTTE CONTRE LES DISCRIMINATIONS DANS LES CONTRATS DE VILLE DU LANGUEDOC-ROUSSILLON

LA LUTTE CONTRE LES DISCRIMINATIONS DANS LES CONTRATS DE VILLE DU LANGUEDOC-ROUSSILLON PREFET DE LA REGION LANGUEDOC ROUSSILLON Direction régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale Pôle Cohésion sociale Territoriale Montpellier, le 19 juin 2015 Dossier suivi par Rodolphe

Plus en détail

Valorisation des patrimoines. Conseil et accompagnement stratégique

Valorisation des patrimoines. Conseil et accompagnement stratégique Valorisation des patrimoines Conseil et accompagnement stratégique Dans un contexte d évolutions continues des règlementations et de recherche d optimisation, loin des grands programmes de constructions

Plus en détail

PARTENAIRE DES COLLECTIVITÉS ET DES ÉTABLISSEMENTS HOSPITALIERS

PARTENAIRE DES COLLECTIVITÉS ET DES ÉTABLISSEMENTS HOSPITALIERS PARTENAIRE DES COLLECTIVITÉS ET DES ÉTABLISSEMENTS HOSPITALIERS pour la protection sociale et la performance publique Assurances et services des collectivités locales Groupe Sofaxis Groupe Sofaxis Partenaire

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Borne électrique test. Installation de la 1 ère borne de rechargement électrique test à Arras

DOSSIER DE PRESSE Borne électrique test. Installation de la 1 ère borne de rechargement électrique test à Arras DOSSIER DE PRESSE Borne électrique test Installation de la 1 ère borne de rechargement électrique test à Arras SOMMAIRE UN PREMIER TEST 4 L UN DES TEMPS FORTS DES RENCONTRES CLIMAT 6 UN PROJET DE VILLE

Plus en détail

CHAPITRE I DISPOSITIONS GENERALES

CHAPITRE I DISPOSITIONS GENERALES Décret exécutif n 07-321 du 10 Chaoual 1428 correspondant au 22 octobre 2007 portant organisation et fonctionnement des établissements hospitaliers privés.... Le Chef du Gouvernement, Sur le rapport du

Plus en détail

Améliorer l organisation et la communication interne à l office de tourisme

Améliorer l organisation et la communication interne à l office de tourisme Les engagements La qualité est devenue une priorité de l'ensemble des acteurs du tourisme ainsi que de l Etat qui s engagent dans différents processus de qualité pour améliorer l'image de la France auprès

Plus en détail

Une offre complète de. Un nouveau Coeur de Ville à Toulouse. 60 boutiques. au cœur d un projet urbain ambitieux

Une offre complète de. Un nouveau Coeur de Ville à Toulouse. 60 boutiques. au cœur d un projet urbain ambitieux Un nouveau Coeur de Ville à Toulouse Une offre complète de 60 boutiques au cœur d un projet urbain ambitieux Toulouse Métropole une agglomération dynamique Croissance démographique la plus élevée d Europe

Plus en détail

Chaire Attractivité et Nouveau Marketing Territorial

Chaire Attractivité et Nouveau Marketing Territorial Chaire Attractivité et Nouveau Marketing Territorial Dossier de presse Contact Chaire : Joël Gayet Mobile : 00 33 6 09 51 15 70 Jgayet.chaire anmt@sciencespo aix.fr Contact Sciences Po Aix : Noëlline Souris

Plus en détail

VILLE DE BORDEAUX REALISATION DU NOUVEAU STADE

VILLE DE BORDEAUX REALISATION DU NOUVEAU STADE VILLE DE BORDEAUX REALISATION DU NOUVEAU STADE PROTOCOLE D ACCORD ENTRE : La Ville de Bordeaux, représentée par Monsieur Alain Juppé, maire, Ci-après désignée: «la Ville» ET : La Communauté urbaine de

Plus en détail