Tous droits strictement réservés. Reproduction ou communication à des tiers interdite sous quelque forme que ce soit sans autorisation écrite du

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Tous droits strictement réservés. Reproduction ou communication à des tiers interdite sous quelque forme que ce soit sans autorisation écrite du"

Transcription

1

2 SOMMAIRE 1 - VOLET TECHNIQUE LES GRANDS AXES DE RENOVATION ENERGETIQUE DANS L EXISTANT ANCIEN DEFINITION INSTALLATION PRODUCTION COLLECTIVE BIOMASSE GRANULES LE COMBUSTIBLE LES CONTRAINTES DE LIVRAISON PAR CAMION SOUFLEUR... 10

3 1 - VOLET TECHNIQUE LES GRANDS AXES DE RENOVATION ENERGETIQUE DANS L EXISTANT ANCIEN Améliratin de l envelppe : Les murs dnnant sur les circulatins divent impérativement être islés. Les murs de façade devrnt être islés seln leur rientatin : Mur rienté Nrd : islatin laine minérale R=4.3 m2k/w Mur rienté Sud : islatin laine minérale sit enduit chaux-chanvre pur anéantir l effet de pari fride. Les murs mityens ne divent pas être islés afin de cnserver l inertie de ces paris (cnfrt d été). Les cmbles divent impérativement être islés grâce à de la laine minérale. Les planchers sur sus-sl divent également être islés avec de la laine minérale. Les menuiseries sernt changées dans la mesure du pssible par des menuiseries bis duble vitrage perfrmant (vir triple vitrage au Nrd). Un cncept de duble fenêtre simple vitrage peut être envisagé pur les cas ù n l n est dans l impssibilité de changer les menuiseries (aspect esthétique des façades). Il faut alrs cnserver les menuiseries simples vitrage en façade et installer une autre fenêtre simple vitrage au Nrd au nu intérieur du mur (dans le cas ù l épaisseur du mur est cnséquente). Prductin et distributin de chaleur et d eau chaude sanitaire : Favriser les prductins cllectives.

4 1.2 - DEFINITION INSTALLATION PRODUCTION COLLECTIVE BIOMASSE GRANULES Evaluatin des besins : La prductin bis créée alimentera en chauffage et eau chaude sanitaire l ensemble des 18 lgements réhabilités aux numérs 11, 13, 15, 17 de la rue Saint James à Brdeaux. Les besins de chauffage snt estimés à partir des ratis de cnsmmatin de chauffage 50 kwh/m².an pur les lgements réhabilités et DJU base 18 C égale Ces appels de puissance de chauffage évluent linéairement en fnctin de la température extérieure. La puissance requise pur la prductin d eau chaude sanitaire est évaluée à partir de ratis myens de 30 kwh/m².an pur les puisages ECS et 13 kwh/m².an pur le buclage. Les appels de puisage snt crrélés à un prfil AICVF. Le vlume de stckage ECS est fixé à 30 L par lgement. Puissance calrifique prévisinnelle Chauffage et ECS : A partir de ce mdèle, la mntne ci-dessus est extraite. Elle représente les puissances calrifiques appelées pur le chauffage et l ECS des 18 lgements tut au lng de l année. Ces puissances snt classées de la plus grande à la plus petite. Puissance calrifique maximum = 53 kw

5 Déterminatin de la mntne Bis - Gaz et calcul du taux enr. Cmpte tenu de tutes les dnnées d entrées, des lis de puissances chauffage (Pmax = 53 kw pur Text =-5 C et P = 0 kw pur Text =18 C), et des prfils ECS (prfil ECS lgements), nus avns déterminé la mntne des besins de puissances du site. Le graphique ci-dessus représente les puissances nécessaires en fnctin de leur durée d apparitin classées par rdre décrissant. La curbe ci-dessus est calculée à partir des DJU base 18 C (2019). kw Heures Cette curbe crrespnd à l installatin d une chaudière bis de 20 kw et à une puissance maximum d appint de 33 kw. La chaudière bis de 20 kw (mdulatin 8 20 kw) permet de cuvrir 80% des cnsmmatins calrifiques (chauffage et ECS). L appint permet de traiter les puissances de pinte (supérieures à 20 kw) et les plus faibles appels de puissances (inférieures à 8 kw).

6 Synptique général de l installatin

7 1.3 - LE COMBUSTIBLE 7 bnnes raisns de chisir le granulé Les granulés snt des cylindres de sciure cmpressée entièrement naturels (sans liant chimique). Ils se caractérisent par un très frt puvir énergétique et une cmbustin prpre. Les granulés snt une ressurce lcale, renuvelable et, cntrairement aux énergies fssiles, snt dispnibles pur les génératins futures. Les granulés snt une ressurce indépendante des crises énergétiques mndiales et de l'évlutin glbale du prix des énergies. Les granulés nt un frt puvir calrifique et un bilan carbne neutre. L'utilisatin de granulés de bis cntribue dnc à la réductin de ns émissins de gaz à effet de serre La livraisn du granulé est facile et prpre. Un camin suffleur remplit annuellement vtre sil sans interventin manuelle de vtre part. Le stckage des granulés prend deux fis mins de place que sus frme de bûches. La filière granulée est génératrice d'activité écnmique lcale et créatrice de nmbreux emplis. La fabricatin du granulé n'implique pas l'explitatin supplémentaire de la frêt mais la réutilisatin des déchets de l'industrie du bis.

8 Prpriétés en détails / nrmes Suivant l'utilisatin (installatin industrielle u individuelle) les nrmes des pellets de bis varient légèrement. Ceci s'explique essentiellement par une plus grande tlérance au cmbustible des unités industrielles! Autrement dit: un pêle à pellets de 10kW fnctinnant en intermittence est plus sensible à la qualité du cmbustible qu'un brûleur de 500kW fnctinnant en cntinu! Pur les pellets destinés aux particuliers - Origine: bis nn traité chimiquement. - Humidité: M08 (< 8% relative). - Durabilité: DU97,5 (ce qui signifie qu'apres un tamisage, vir "En savir plus", 97,5% u plus des pellets divent rester intacts). - Diamètre: D06 u D08 (6 u 8 mm). - Lngueur: < 4 u 5 fis le diamètre sit 30 mm maxi pur D06. - Teneur en cendre: < A0,5 (< 0,5% vlume) - Sufre: < S0,02 - Azte: < N0,3 - Clre: < Cl0,01 - PCI: >= Q16.9 (sit 16.9 MJ/kg sit 4,69 kwh/kg) - Masse vlumique en vrac MMV: BD650 (> 650 kg/m3)

9 Prix DU COMBUSTIBLE Pur le granulé : Prix myen : 220 TTC la Tnne Puvir Calrifique Inférieur, PCI: entre 4,5 et 5 kwh/kg. Sit un prix de 45 eurs TTC le mwh Pur cmparaisn avec le bis déchiqueté : Prix myen : 74 TTC la Tnne Puvir Calrifique Inférieur, PCI: 3 et 3.4 kwh/kg. Sit un prix de 24 eurs TTC le mwh 9,00 8,00 7,00 6,00 5,00 4,00 3,00 2,00 1,00 0,00 centime d' TTC Bis déchiqueté Granulé Gaz naturel Electriité Prix au kwh fnctin énergie utilisée Evlutin du prix des énergies

10 1.4 - LES CONTRAINTES DE LIVRAISON PAR CAMION SOUFFLEUR

PROBLEMATIQUE ET ENJEUX DE L ENERGIE

PROBLEMATIQUE ET ENJEUX DE L ENERGIE Pur décuvrir la nuvelle versin 2016 du Guide Bâtiment Durable en ligne, Rendez-vus sur: http://www.guidebatimentdurable.brussels - - PROBLEMATIQUE ET ENJEUX DE L ENERGIE Impact énergétique du secteur de

Plus en détail

OPTIMISER LE RESEAU DE DISTRIBUTION DE CHAUFFAGE

OPTIMISER LE RESEAU DE DISTRIBUTION DE CHAUFFAGE GUIDE PRATIQUE POUR LA CONSTRUCTION ET LA RENOVATION DURABLES DE PETITS BATIMENTS - - OPTIMISER LE RESEAU DE DISTRIBUTION DE CHAUFFAGE Amélirer le rendement glbal de l installatin de chauffage en assurant

Plus en détail

INSTALLER UN CHAUFFE-EAU SOLAIRE

INSTALLER UN CHAUFFE-EAU SOLAIRE - - INSTALLER UN CHAUFFE-EAU SOLAIRE Chauffer une partie de l eau chaude au myen d une installatin slaire thermique. PRINCIPES DEMARCHE La cnsmmatin d énergie pur le chauffage de l eau peut être réduite

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DU CHAUFFE-EAU SOLAIRE

GUIDE PRATIQUE DU CHAUFFE-EAU SOLAIRE GUIDE PRATIQUE DU CHAUFFE-EAU SOLAIRE Qui smmes nus? Nus smmes une petite sciété artisanale implantée sur Cuers. Ntre démarche est de prmuvir les énergies renuvelables. Nus essayns à travers ce guide de

Plus en détail

CHOISIR UN CORPS DE CHAUFFE ADEQUAT

CHOISIR UN CORPS DE CHAUFFE ADEQUAT - - CHOISIR UN CORPS DE CHAUFFE ADEQUAT PRINCIPES DEMARCHE Chisir un mde d émissin de chaleur efficace et écnme. Avec le mde de prductin de chaleur, la qualité de la distributin et l efficacité de la régulatin,

Plus en détail

Atelier : la maitrise des charges de chauffage

Atelier : la maitrise des charges de chauffage Atelier : la maitrise des charges de chauffage Thibaut Debeauvais, chargé de prjets «eau, énergie et rénvatin», ARC 19/10/2015 1 L Assciatin des Respnsables de Cprpriété 14 000 cprpriétés adhérentes Une

Plus en détail

Guide de projet solaire thermique pour les bâtiments collectifs

Guide de projet solaire thermique pour les bâtiments collectifs Avec le sutien de : Avec le sutien de : Guide de prjet slaire thermique pur les bâtiments cllectifs Ce guide vus explique : dans quel cntexte se dévelppe le slaire thermique cmment ça marche ses usages

Plus en détail

AMELIORER LA PRODUCTION D EAU CHAUDE SANITAIRE

AMELIORER LA PRODUCTION D EAU CHAUDE SANITAIRE GUIDE PRATIQUE POUR LA CONSTRUCTION ET LA RENOVATION DURABLES DE PETITS BATIMENTS - - AMELIORER LA PRODUCTION D EAU CHAUDE SANITAIRE Chauffer, distribuer et puiser de l eau chaude sanitaire en tenant cmpte

Plus en détail

Règlementation Thermique des Bâtiments Neufs 1 2

Règlementation Thermique des Bâtiments Neufs 1 2 Fiche d applicatin : Systèmes saisnniers de prductin d eau chaude sanitaire Date Mdificatin Versin 1 er mars 2013 Versin initiale 1 1/7 Préambule Cette fiche d applicatin présente la méthde de prise en

Plus en détail

GUIDE DE LECTURE DU REFERENTIEL PAPIER TOILETTE BP X30-323-8. Sommaire. Introduction 2

GUIDE DE LECTURE DU REFERENTIEL PAPIER TOILETTE BP X30-323-8. Sommaire. Introduction 2 GUIDE DE LECTURE DU REFERENTIEL PAPIER TOILETTE BP X30-323-8 Smmaire Intrductin 2 Cntexte 2 Principes de l affichage envirnnemental 2 Objectif du guide de lecture 2 Présentatin du prduit cncerné par le

Plus en détail

ACTIONS GLOBALES ACTIONS ENVIRONNEMENTALES

ACTIONS GLOBALES ACTIONS ENVIRONNEMENTALES FICHE ACTIONS CRUARD Charpente-Cnstructin bis ACTIONS GLOBALES Maintien et prgrès de la démarche du dévelppement durable par la réductin des impacts envirnnementaux, le respect des enjeux techniques, écnmiques

Plus en détail

Energie et bâtiments (3)

Energie et bâtiments (3) Energie et bâtiments (3) L islatin des paris une rentabilité surprenante! Dans le précédent article des NUG (le dernier numér mis à part puisque exceptinnellement cnsacré à un sujet d actualité le certificat

Plus en détail

Comprendre sa facture d e lectricite

Comprendre sa facture d e lectricite Cmprendre sa facture d e lectricite Décmpsitin de la facture d électricité française La structure du prix payé par le client se décmpse en deux parts : une part fixe, qui crrespnd à un abnnement, exprimé

Plus en détail

Maîtriser les charges d'eau en copropriété

Maîtriser les charges d'eau en copropriété Maîtriser les charges d'eau en cprpriété Bastien Willet, chargé de prjets «eau, énergie et rénvatin» Assciatin des Respnsables de Cprpriété Intrductin Répartir les charges au prrata des cnsmmatins Principe

Plus en détail

Certification de bâtiments passifs à usage d habitation FFCP

Certification de bâtiments passifs à usage d habitation FFCP Certificatin de bâtiments passifs à usage d habitatin FFCP La certificatin est destinée aux entreprises : adhérentes à la Fédératin Française de la Cnstructin Passive à jur de ctisatin frmées à la cnstructin

Plus en détail

RESPECTS DES EXIGENCES

RESPECTS DES EXIGENCES RESPECTS DES EXIGENCES DE LA RT 2012 Les perfrmances de L envelppe SOMMAIRE Cntexte réglementaire Perfrmances de l envelppe Les enjeux réglementaires de demain 2 CONTEXTE RÉGLEMENTAIRE Evlutin de la réglementatin

Plus en détail

CONTRAT D ENTRETIEN ET DE GESTION DES ENERGIES PETIT BATIMENT - VERSION SIMPLIFIEE. Concerne : Nom du Bâtiment Adresse : Entre : Nom Client Adresse :

CONTRAT D ENTRETIEN ET DE GESTION DES ENERGIES PETIT BATIMENT - VERSION SIMPLIFIEE. Concerne : Nom du Bâtiment Adresse : Entre : Nom Client Adresse : CONTRAT D ENTRETIEN ET DE GESTION DES ENERGIES PETIT BATIMENT - VERSION SIMPLIFIEE Cncerne : Nm du Bâtiment Entre : Nm Client Ci-après dénmmé «CLIENT» ET : Nm sciété Ci-après dénmmé «EXPLOITANT» Il a été

Plus en détail

REGLES TECHNIQUES APPLICABLES AUX BÂTIMENTS NEUFS FAISANT L OBJET D UNE DEMANDE DE LABEL effinergie+ (Validées par le CA du 3 juin 2014)

REGLES TECHNIQUES APPLICABLES AUX BÂTIMENTS NEUFS FAISANT L OBJET D UNE DEMANDE DE LABEL effinergie+ (Validées par le CA du 3 juin 2014) 1. Objet REGLES TECHNIQUES APPLICABLES AUX BÂTIMENTS NEUFS FAISANT L OBJET D UNE DEMANDE DE LABEL effinergie (Validées par le CA du 3 juin 2014) Les présentes Règles Techniques établies par l assciatin

Plus en détail

KDJHU HQHUJ\ manuel de l'xwlolvdteur tebis

KDJHU HQHUJ\ manuel de l'xwlolvdteur tebis manuel de l' teur tebis SOMMAIRE SOMMAIRE Page 1. PRESENTATION GENERALE DU SITE HAGER-ENERGY... 2 2. CONNEXION AU SITE... 3 3.... 4 3.1 COMPTE... 4 3.2 PAGE D ACCUEIL... 5 3.3 APPAREILS... 5 3.4 MON LOGEMENT...

Plus en détail

NOTE DE CADRAGE SUR LE CONTENU CO 2 DU KWh PAR USAGE EN FRANCE

NOTE DE CADRAGE SUR LE CONTENU CO 2 DU KWh PAR USAGE EN FRANCE NOTE DE CADRAGE SUR LE CONTENU CO 2 DU KWh PAR USAGE EN FRANCE 14 janvier 2005 1. Le cntexte Le calcul du cntenu en carbne de l électricité représente en France un enjeu imprtant pur l évaluatin des actins

Plus en détail

Directive relative au concept énergétique de bâtiment

Directive relative au concept énergétique de bâtiment RÉPUBLIQUE ET CANTON DE GENÈVE Département de la sécurité, de la plice et de l'envirnnement Service de l'énergie Versin n 1 Validée le 5 aût 2010 Directive relative au cncept énergétique de bâtiment Cntenu

Plus en détail

Les prix de l électricité en France : évolutions passées et perspectives

Les prix de l électricité en France : évolutions passées et perspectives Les prix de l électricité en France : évlutins passées et perspectives A l heure ù la Cmmissin Eurpéenne vient de publier un rapprt cmplet sur les prix de l énergie en Eurpe, présentant leur évlutin sur

Plus en détail

Projet de méthanisation à la ferme

Projet de méthanisation à la ferme Prjet de méthanisatin à la ferme Exercice d étude de cas Pôle de Lanaud (Haute-Vienne) Cntact Slagr : Jérémie PRIAROLLO jeremie.priarll@slagr.ass.fr 05 67 69 69 69 Slag r 75, vie du TOEC - 31076 Tuluse

Plus en détail

GERER AU MIEUX LA «VENTILATION MANUELLE»

GERER AU MIEUX LA «VENTILATION MANUELLE» - - GERER AU MIEUX LA «VENTILATION MANUELLE» Savir quand et cmbien de temps aérer les lcaux en l abscence de ventilatin hygiénique rganisée. PRINCIPES CONTEXTE La qualité de l air dépend de la cncentratin

Plus en détail

2013 : LES 30 ANS D ACERMI

2013 : LES 30 ANS D ACERMI ACERMI BATIMAT 2013 2013 : LES 30 ANS D ACERMI LA MARQUE DE CERTIFICATION DES ISOLANTS AU SERVICE DES PROFESSIONNELS ACERMI BATIMAT 2013 ACERMI, UNE CERTIFICATION QUI S ADAPTE AUX ÉVOLUTIONS ET TENDANCES

Plus en détail

Eco-conditionnalité des aides publiques : Formation obligatoire pour accéder aux marchés de la rénovation énergétique

Eco-conditionnalité des aides publiques : Formation obligatoire pour accéder aux marchés de la rénovation énergétique Circulaire N 3 0007/2014 du 20/06/2014 Ec-cnditinnalité des aides publiques : Frmatin bligatire pur accéder aux marchés de la rénvatin énergétique Dès lrs que l éc-cnditinnalité entrera en vigueur, les

Plus en détail

Une cheminée est un conduit vertical pouvant être installé dans différents types de bâtiments.

Une cheminée est un conduit vertical pouvant être installé dans différents types de bâtiments. Une cheminée est un cnduit vertical puvant être installé dans différents types de bâtiments. Sa fnctin est d évacuer les gaz et fumées txiques prvqués par le feu brulant à l intérieur de la cheminée, dans

Plus en détail

CHOISIR LE MEILLEUR MODE DE PRODUCTION DE CHALEUR

CHOISIR LE MEILLEUR MODE DE PRODUCTION DE CHALEUR - - CHOISIR LE MEILLEUR MODE DE PRODUCTION DE CHALEUR Chisir un mde de prductin de chaleur cmbinant un bn rendement énergétique et un faible impact envirnnemental. PRINCIPES DEMARCHE Avec la qualité de

Plus en détail

Cabinet LUTZ. Résidence DE LATTRE DE TASSIGNY. La Chaufferie

Cabinet LUTZ. Résidence DE LATTRE DE TASSIGNY. La Chaufferie Cabinet LUTZ Résidence DE LATTRE DE TASSIGNY La Chaufferie La résidence de Lattre de Tassigny 200 lgements «haut de gamme» cnstruits en 1972 Une cnversin fiul / gaz en 1987 Depuis une demande de cnfrt

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES ADEME D'UN DIAGNOSTIC ÉNERGÉTIQUE DANS L INDUSTRIE

CAHIER DES CHARGES ADEME D'UN DIAGNOSTIC ÉNERGÉTIQUE DANS L INDUSTRIE CAHIER DES CHARGES ADEME D'UN DIAGNOSTIC ÉNERGÉTIQUE DANS L INDUSTRIE INTRODUCTION Dans le cadre de la relance de la plitique de maîtrise de l énergie, l ADEME suhaite inciter les acteurs industriels à

Plus en détail

LA MONNAIE ET LE MARCHE MONETAIRE

LA MONNAIE ET LE MARCHE MONETAIRE LA MONNAIE ET LE MARCHE MONETAIRE Intrductin : Imprtance de la mnnaie pur les échanges de biens et de services sur un marché. Evlutin vers une dématérialisatin de plus en plus imprtante Passage du trc

Plus en détail

SYSTÈME TOUT AIR, À DÉBIT CONSTANT, MONO-GAINE

SYSTÈME TOUT AIR, À DÉBIT CONSTANT, MONO-GAINE TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR Tâche T4.2 : Mise en service des installatins Cmpétence C1.2 : Classer, interpréter, analyser Thème : S5 : Technlgie des installatins frigrifiques Séquence

Plus en détail

Le CAHIER NORMATIF pour les travaux de construction. 4. Mécanique 4.4 Ventilation

Le CAHIER NORMATIF pour les travaux de construction. 4. Mécanique 4.4 Ventilation Le CAHIER NORMATIF pur les travaux de cnstructin 4. Mécanique 4.4 Ventilatin Le 18 nvembre 2013 TABLE DES MATIÈRES 4. Mécanique... 1 4.4 Ventilatin... 1 4.4.1 Prescriptins générales... 1 4.4.2 Salle de

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES C.C.T.P. INSTALLATION DE CHAUDIÈRES PÉDAGOGIQUES & PRODUCTION SOLAIRE D EAU CHAUDE SANITAIRE

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES C.C.T.P. INSTALLATION DE CHAUDIÈRES PÉDAGOGIQUES & PRODUCTION SOLAIRE D EAU CHAUDE SANITAIRE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES C.C.T.P. MARCHE ADAPTÉ A PROCÉDURE ADAPTÉE ÉTABLI EN APPLICATION DU CODE DES MARCHES PUBLICS RELATIF A : INSTALLATION DE CHAUDIÈRES PÉDAGOGIQUES & PRODUCTION

Plus en détail

FORMATIONS A LA MAITRISE DE L ENERGIE

FORMATIONS A LA MAITRISE DE L ENERGIE FORMATIONS A LA MAITRISE DE L ENERGIE Frmatin «Référent Energie» PACK 1 : «Efficacité énergétique liée au prcess» PACK 2 : «Efficacité énergétique liée au bâti» 4 Jurs 3 Jurs 3 Jurs PACK 3 : «Efficacité

Plus en détail

Comparaison des impacts environnementaux des gobelets dans l évènementiel

Comparaison des impacts environnementaux des gobelets dans l évènementiel F Cmparaisn des impacts envirnnementaux des gbelets dans l évènementiel Cmparaisn par Analyse de Cycle de Vie (ACV) Gbelet jetable et réutilisable en Plyprpylène (PP), gbelet en Acide Plylactique (PLA)

Plus en détail

Centre e-learning HES-SO

Centre e-learning HES-SO Installer le lgiciel Ht Ptates - Décmpresser le fichier winhtpt60.zip - Lancer le Setup - Suivre la prcédure prpsée par l assistant Chisir le type d exercice Ht Ptates Ce lgiciel prpse cinq types de questinnaires

Plus en détail

UNE CHAUDIÈRE ACIER À ÉQUIPER FIOUL AVEC LA PRODUCTION D EAU CHAUDE SANITAIRE INTÉGRÉE.

UNE CHAUDIÈRE ACIER À ÉQUIPER FIOUL AVEC LA PRODUCTION D EAU CHAUDE SANITAIRE INTÉGRÉE. Chaudières fiul MUTINE ÉVOLUTION N OUVELLE MUTINE MUTINE ÉVOLUTION UNE CHAUDIÈRE ACIER À ÉQUIPER FIOUL AVEC LA PRODUCTION D EAU CHAUDE SANITAIRE INTÉGRÉE. un design élégant et mderne, un cnfrt eau chaude

Plus en détail

Non-papier Mise en place d un corridor de prix dans le cadre du marché carbone européen

Non-papier Mise en place d un corridor de prix dans le cadre du marché carbone européen Nn-papier Mise en place d un crridr de prix dans le cadre du marché carbne eurpéen Le marché carbne eurpéen (EU ETS) a jusqu ici rempli avec succès sn rôle de plafnner près de la mitié des émissins de

Plus en détail

Quels indicateurs pour l analyse de la consommation foncière?

Quels indicateurs pour l analyse de la consommation foncière? Sessin : Territires cherchent indicateurs pertinents Quels indicateurs pur l analyse de la cnsmmatin fncière? Pierre ALBERT pierre.albert@amenis.fr 12 juin 2013 Plan de l interventin Un rappel du cntexte

Plus en détail

Convention de prestations de services pour l accompagnement à l efficacité énergétique du patrimoine

Convention de prestations de services pour l accompagnement à l efficacité énergétique du patrimoine Cnventin de prestatins de services pur l accmpagnement à l efficacité énergétique du patrimine N La cnventin suivante est passée entre : La Cmmune/Cllectivité de représentée par dûment habilité(e) à la

Plus en détail

Label guide Version: 11 2014

Label guide Version: 11 2014 Label guide Versin: 11 2014 Le ClimatePartner Label guide 2 Sur ClimatePartner ClimatePartner est l'un des furnisseurs leaders en matière de slutins d'entreprises pur la prtectin du climat et aide les

Plus en détail

Diviser par 3 la consommation énergétique d un bâtiment

Diviser par 3 la consommation énergétique d un bâtiment RT : Nuveauté Diviser par 3 la cnsmmatin énergétique d un bâtiment RT 2005 : 150 kwh/m².an RT : 50 kwh/m².an 3 exigences Cnceptin biclimatique Faible cnsmmatin d énergie Bn cnfrt d été Le maître d uvrage

Plus en détail

Le dispositif de qualification OPQIBI pour les audits énergétiques (réglementaires)

Le dispositif de qualification OPQIBI pour les audits énergétiques (réglementaires) Le dispsitif de qualificatin OPQIBI pur les audits énergétiques (réglementaires) (01/12/14) 1. Rappel du cntexte réglementaire Depuis le 1 er juillet 2014, cnfrmément à la Li n 2013-619 du 16 juillet 2013

Plus en détail

Programme de surveillance : Développement professionnel Document explicatif

Programme de surveillance : Développement professionnel Document explicatif Prgramme de surveillance : Dévelppement prfessinnel Dcument explicatif DÉVELOPPEMENT PROFESSIONNEL Questinnaire d aut-inspectin«(qai) Plan d atteinte des standards (PAS) Plan de prise en charge du patient

Plus en détail

Le service 3 D Secure sert à sécuriser vos paiements sur Internet en vous demandant de vous authentifier

Le service 3 D Secure sert à sécuriser vos paiements sur Internet en vous demandant de vous authentifier A qui sert le service 3 D Secure VISA et MasterCard? Le service 3 D Secure sert à sécuriser vs paiements sur Internet en vus demandant de vus authentifier lrs de chaque paiement afin de s'assurer que vus

Plus en détail

Obj100 APPEL A PROJETS «BÂTIMENT EXEMPLAIRE»

Obj100 APPEL A PROJETS «BÂTIMENT EXEMPLAIRE» Obj100 APPEL A PROJETS «BÂTIMENT EXEMPLAIRE» SOMMAIRE Dans le cadre de la mise en œuvre du PRERURE, la Régin Guadelupe et l ADEME lancent un appel à prjets prtant sur des bâtiments à perfrmances exemplaires.

Plus en détail

Fiche pratique N 5. «Elaboration des outils d évaluation des compétences» De quoi s agit-il? 1. Démarche de mise en œuvre

Fiche pratique N 5. «Elaboration des outils d évaluation des compétences» De quoi s agit-il? 1. Démarche de mise en œuvre Fiche pratique N 5 «Elabratin des utils d évaluatin des cmpétences» De qui s agit-il? 1 Evaluer des cmpétences cnsiste, en un instant T, à apprécier le niveau d acquisitin u de maîtrise des cmpétences

Plus en détail

C est en 2007 qu a été établie la première réglementation thermique sur l existant.

C est en 2007 qu a été établie la première réglementation thermique sur l existant. Aide à la cnceptin C est en 2007 qu a été établie la première réglementatin sur l existant. Objectif principal : Faire diminuer les dépenses énergétiques et les émissins de gaz à effet de serre. Respnsabilité

Plus en détail

PALIERS TYPE 1. o o. Le modèle de palier Type 1 est validé par le BUREAU VERITAS et approuvé CE.

PALIERS TYPE 1. o o. Le modèle de palier Type 1 est validé par le BUREAU VERITAS et approuvé CE. PALIERS TYPE 1 Dessinés pur des bateaux jusqu'à 13M, le palier TYPE 1 est cmpsé d'une rtule en Ertalyte mntée dans une cage aluminium. Le résultat est un palier de safran aut alignant simple, léger, rbuste

Plus en détail

Manuel d installation et d utilisation

Manuel d installation et d utilisation Versin 1.14 Manuel d installatin et d utilisatin HDM 13 rue des Frères Lumière 38230 TIGNIEU TEL 04 78 32 07 20 FAX 04 78 32 07 30 Mail cntact.hdm@wanad.fr Tables des matières I Cncept EcMax... 3 II EcMax

Plus en détail

CHOISIR UN MODE DE VENTILATION ENERGETIQUEMENT EFFICACE

CHOISIR UN MODE DE VENTILATION ENERGETIQUEMENT EFFICACE - - PRINCIPES CONTEXTE CHOISIR UN MODE DE VENTILATION ENERGETIQUEMENT EFFICACE Assurer la qualité de l air au mindre cût énergétique. Pur assurer la qualité de l air, il est nécessaire de mettre en place

Plus en détail

Cycle d informations et d échanges

Cycle d informations et d échanges La gestin financière des établissements d enseignement supérieur et de recherche Fiche n 8 : Les cmptables publics : l agent cmptable principal, les agents cmptables secndaires et les régisseurs Ainsi

Plus en détail

Directive relative au concept énergétique de bâtiment

Directive relative au concept énergétique de bâtiment REPUBLIQUE ET CANTON DE GENEVE Département de l'aménagement, du lgement et de l'énergie Office cantnal de l'énergie Versin n 1 Validée le 5 aût 2010; màj 2014 Directive relative au cncept énergétique de

Plus en détail

La production mondiale d'électricité, l'énergie nucléaire et les marchés du pétrole

La production mondiale d'électricité, l'énergie nucléaire et les marchés du pétrole La prductin mndiale d'électricité, l'énergie nucléaire et les marchés du pétrle Seln les analystes, l'énergie nucléaire cmpte pur près d'un tiers dans l'augmentatin de la prductin mndiale d'électricité

Plus en détail

ZAC METAIRIE COUËRON (44)

ZAC METAIRIE COUËRON (44) ZAC METAIRIE COUËRON (44) CAHIER DES RECOMMANDATIONS ENERGETIQUES Nvembre 2014 Aménageur Urbaniste de la ZAC Bureau d études énergétique LOIRE OCEAN DEVELOPPEMENT, 1, Bd du Zénith 44821 ST HERBLAIN Cedex

Plus en détail

Madame A. XXXX XXXX XXXX

Madame A. XXXX XXXX XXXX Madame A. Paris, le 21 février 2013 Dssier suivi par : Tél. : Curriel : recmmandatins@energie-mediateur.fr N de saisine : N de recmmandatin : 2013-0207 Objet : Recmmandatin du médiateur sur vtre saisine

Plus en détail

Développement Durable et Énergies Renouvelables

Développement Durable et Énergies Renouvelables Dévelppement Durable et Énergies Renuvelables Vus êtes artisan, cmmerçant, prfessin libérale, rganisme de lgements sciaux, cllectivité lcale, assciatin, entreprise, agriculteur, prpriétaire de lcaux prfessinnels

Plus en détail

Évaluation des ATEX. Mise à jour avril 2006. Page 1 sur 6. La réglementation ATEX / Détermination des ATEX

Évaluation des ATEX. Mise à jour avril 2006. Page 1 sur 6. La réglementation ATEX / Détermination des ATEX Mise à jur avril 2006 Évaluatin des ATEX La réglementatin ATEX / Déterminatin des ATEX 1 Rappel Réglementaire Directive 1999/92/CE du Parlement Eurpéen et du Cnseil du 16 décembre 1999 cncernant les prescriptins

Plus en détail

- 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES. Outils de gestion prévisionnelle, d'analyse financière et du contrôle de gestion. TABLE DES MATIERES

- 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES. Outils de gestion prévisionnelle, d'analyse financière et du contrôle de gestion. TABLE DES MATIERES - 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES Objectif(s) : Pré requis : Mdalités : Présentatin du tableau de brd, Principes de la remntée des cmptes. Outils de gestin prévisinnelle, d'analyse financière

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DU PRODUCTEUR D ELECTRICITE

GUIDE PRATIQUE DU PRODUCTEUR D ELECTRICITE GUIDE PRATIQUE DU PRODUCTEUR D ELECTRICITE Qui smmes nus? Nus smmes une sciété artisanale implantée sur Cuers. Ntre démarche est de prmuvir les énergies renuvelables. Nus essayns à travers ce guide de

Plus en détail

Fiche technique ADVERTISING SPECIFICATIONS

Fiche technique ADVERTISING SPECIFICATIONS Dimensins : DIMENSIONS Fiche technique Frmat rgné du magazine (LxH) : 225mm x 297mm Finitin : Piqûre métal Type d impressin : Héli /prfil impératif : PSR_SC_Plus_V2_PT Sur-cuverture : Offset!"##%&'()*+,

Plus en détail

GT énergie et patrimoine communal n 8 Compte rendu de la réunion du 16 juin 2014

GT énergie et patrimoine communal n 8 Compte rendu de la réunion du 16 juin 2014 GT énergie et patrimine cmmunal n 8 Cmpte rendu de la réunin du 16 juin 2014 1. RAPPEL ORGANISATION ET ORDRE DU JOUR 1.1 ORGANISATION Date de la réunin 17 juin 2014 Hraire 09h30-12h00 Lieu de la réunin

Plus en détail

www.shelter-solution.fr

www.shelter-solution.fr www.shelter-slutin.fr Impasse Luis Blérit, P.A. de la Guerche, 44250 Saint-Brévin les Pins - France Tel: +33 604 190 553 // mail: Ntre expertise au service de vs spécificités Frce de prpsitin pur le chix

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières commun à tous les lots

Cahier des Clauses Techniques Particulières commun à tous les lots MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES Syndicat Intercmmunal de Chauffage de Sannis, Ermnt et Francnville -- En mairie de Francnville 11 rue de la Statin BP 90043 95132 FRANCONVILLE cedex

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières commun à tous les lots

Cahier des Clauses Techniques Particulières commun à tous les lots MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES Syndicat Intercmmunal de Chauffage de Sannis, Ermnt et Francnville -- En mairie de Francnville 11 rue de la Statin BP 90043 95132 FRANCONVILLE cedex

Plus en détail

Déroulement de la certification énergétique PEB de votre bâtiment

Déroulement de la certification énergétique PEB de votre bâtiment Dérulement de la certificatin énergétique PEB de vtre bâtiment La certificatin énergétique de vtre habitatin se dérulera en 2 étapes : visite de vtre habitatin et relevé de ses caractéristiques ensuite,

Plus en détail

Proposition de services. ZAC de la Tuque Tél. 05 53 68 52 66 Fax 05 53 67 57 26 www.da47.fr

Proposition de services. ZAC de la Tuque Tél. 05 53 68 52 66 Fax 05 53 67 57 26 www.da47.fr Prpsitin de services ZAC de la Tuque Tél. 05 53 68 52 66 Fax 05 53 67 57 26 www.da47.fr 1 Smmaire DA 47 Distributin Autmatique Histrique Parc et Références Clients Engagements Ntre prestatin de service

Plus en détail

Séquence simplifiée des comptes

Séquence simplifiée des comptes Séquence simplifiée des cmptes Présentatin Les cmptes d'un agent écnmique présentent d'abrd ses pératins, c'est-à-dire les flux qu'il décide u accepte et qui affectent sit le niveau, sit la cmpsitin, de

Plus en détail

Changez pour Gas Natural Fenosa en toute liberté et en toute simplicité

Changez pour Gas Natural Fenosa en toute liberté et en toute simplicité Changez pur Gas Natural Fensa en tute liberté et en tute simplicité Savez-vus que depuis 2004 vus puvez chisir vtre furnisseur de gaz naturel? Le marché du gaz naturel pur les prfessinnels a été libéralisé

Plus en détail

STACKTON Mur de Soutènement BLOC-G

STACKTON Mur de Soutènement BLOC-G STACKTON Mur de Sutènement BLOC-G Directive Spécifique 1. Général : 1.1 But Les travaux tiennent cmpte de la livraisn et de l installatin des blcs mdulables pur le mur de sutènement, cnfrmément au plan

Plus en détail

COVED / Centre de traitement des DEEE de Riom / Dossier de demande d autorisation d exploiter / Résumé non technique Etude de dangers

COVED / Centre de traitement des DEEE de Riom / Dossier de demande d autorisation d exploiter / Résumé non technique Etude de dangers RESUME NON TECHNIQUE R005-6076855-V01 5 février 2014 Page 1 L étude de dangers a pur bjet d identifier les phénmènes dangereux majeurs qui purraient se prduire sur le site et de vérifier que les mesures

Plus en détail

FROID EFFICACE EN LR. FROID et AGROALIMENTAIRE. en Languedoc-Roussillon. Paul Rivet AF Consulting

FROID EFFICACE EN LR. FROID et AGROALIMENTAIRE. en Languedoc-Roussillon. Paul Rivet AF Consulting FROID EFFICACE EN LR FROID et AGROALIMENTAIRE en Languedc-Russilln Paul Rivet AF Cnsulting FROID et AGROALIMENTAIRE en LANGUEDOC-ROUSSILLON Réunin du 2 ctbre 2009 - Mntpellier Rappel des bjectifs de l

Plus en détail

VERS UN ECO-QUARTIER : CHARTE DE DEVELOPPEMENT DURABLE ET GRILLE D EVALUATION DES PROJETS POUR L ECO-QUARTIER BAUDENS A BOURGES

VERS UN ECO-QUARTIER : CHARTE DE DEVELOPPEMENT DURABLE ET GRILLE D EVALUATION DES PROJETS POUR L ECO-QUARTIER BAUDENS A BOURGES VERS UN ECO-QUARTIER : CHARTE DE DEVELOPPEMENT DURABLE ET GRILLE D EVALUATION DES PROJETS POUR L ECO-QUARTIER BAUDENS A BOURGES PIERRE BALLAIRE, CONSEIL GENERAL DU CHER, CATHERINE CHARLOT-VALDIEU, ASSOCIATION

Plus en détail

Projet de renouvellement de l infrastructure informatique de la Mairie de Châtel-Guyon. Cahier des charges

Projet de renouvellement de l infrastructure informatique de la Mairie de Châtel-Guyon. Cahier des charges Prjet de renuvellement de l infrastructure infrmatique de la Mairie de Châtel-Guyn Cahier des charges SOMMAIRE Chapitre I : Présentatin du prjet 02 Chapitre II : Infrastructure existante 03 Chapitre III

Plus en détail

Décapage de revêtements par induction Méthode RPR

Décapage de revêtements par induction Méthode RPR Décapage de revêtements par inductin Méthde RPR Le système innvant et breveté de décapage par inductin RPR repse sur un prcédé très écnmique et extrêmement efficace, permettant de décaper les revêtements

Plus en détail

L efficacité est-elle soluble dans la formation?

L efficacité est-elle soluble dans la formation? L efficacité est-elle sluble dans la frmatin? Diagnstic, enjeux et perspectives du cncept d efficacité en frmatin 10 e Université d Hiver de la Frmatin prfessinnelle Arles, 23 janvier 2008 Françis-Marie

Plus en détail

DOCUMENT DE TRAVAIL. Financer le transport en commun dans le Grand Montréal. Sommaire

DOCUMENT DE TRAVAIL. Financer le transport en commun dans le Grand Montréal. Sommaire Financer le transprt en cmmun dans le Grand Mntréal Smmaire Mémire de la Sciété de transprt de Laval, en cllabratin avec la Ville de Laval Présenté à la cmmissin du transprt de la Cmmunauté métrplitaine

Plus en détail

www.lacentraledupoele.com Auteur: Christian MARTENOT cmt@sas-lcdp.com

www.lacentraledupoele.com Auteur: Christian MARTENOT cmt@sas-lcdp.com www.lacentraledupoele.com Auteur: Christian MARTENOT cmt@sas-lcdp.com 1 ère partie : Qui sommes-nous? Nos activités Se chauffer avec du granulé : Qu est-ce que le granulé? Pourquoi utiliser du granulé

Plus en détail

Table des matières. Liste des figures. Figure 1 : Localisation potentielle de grilles de ventilation du parking du bloc C... 8.6. Liste des tableaux

Table des matières. Liste des figures. Figure 1 : Localisation potentielle de grilles de ventilation du parking du bloc C... 8.6. Liste des tableaux Table des matières 8. Qualité de l air... 8.1 8.1. Aire gégraphique... 8.1 8.2. Situatin existante et future (sans prjet)... 8.1 8.3. Situatin prjetée : analyse des incidences du prjet... 8.2 8.3.1. Estimatin

Plus en détail

2. L application territoriale de ce principe de neutralité carbone

2. L application territoriale de ce principe de neutralité carbone PREMIER MINISTRE MINISTERE DE L ECOLOGIE, DE L ENERGIE, DU DEVELOPPEMENT DURABLE ET DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE SECRETARIAT D ETAT A L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE DÉLÉGATION INTERMINISTÉRIELLE À L AMÉNAGEMENT

Plus en détail

Réglementation Thermique 2012

Réglementation Thermique 2012 Réglementatin Thermique 2012 Cadre standard de présentatin du «Récapitulatif Standardisé d'etude Thermique» Opératin :_Bâtiment Etude thermique du :15/04/2014 Lgiciel et versin :E4tech sftware SA, Lessai,

Plus en détail

TITRE 6 DISPOSITIONS APPLICABLES EN ZONE HACHUREE

TITRE 6 DISPOSITIONS APPLICABLES EN ZONE HACHUREE TITRE 6 DISPOSITIONS APPLICABLES EN ZONE HACHUREE C'est une zne qui crrespnd aux débrdements des eaux de crue, dans la partie urbaine de la Ville de Saint Etienne, du fait des capacités insuffisantes des

Plus en détail

DEMANDE DE PERMIS DE TOURNAGE

DEMANDE DE PERMIS DE TOURNAGE DEMANDE DE PERMIS DE TOURNAGE (MAISON DE PRODUCTION) (ADRESSE) Identifiée ci-après cmme Ici dûment représentée par (Nm en lettres mulées du respnsable de la demande) Cnvient et s engage

Plus en détail

Gestion des Prospects : Adresses à exporter

Gestion des Prospects : Adresses à exporter Gestin des Prspects : Adresses à exprter 2 Tables des matières 1. Intrductin : Adresses à exprter p 3 2. Que signifie une adresse qualifiée? p4 2.1 Particulier = le client final 2.2 Cnducteur lié à une

Plus en détail

Projet de domaine Center Parcs Le Rousset / Saône-et-Loire. Etude d opportunité pour l approvisionnement énergétique 17-06-2015.

Projet de domaine Center Parcs Le Rousset / Saône-et-Loire. Etude d opportunité pour l approvisionnement énergétique 17-06-2015. Prjet de dmaine Center Parcs Le Russet / Saône-et-Lire 17-06-2015 Etude d pprtunité pur l apprvisinnement énergétique Réf Date Auteur V1 27/05/2015 ELAN V2 03/06/2015 ELAN V3 05/06/2015 ELAN V4 11/06/2015

Plus en détail

ARGUMENTAIRE. Evolution des contrats CSM 2012

ARGUMENTAIRE. Evolution des contrats CSM 2012 ARGUMENTAIRE Evlutin des cntrats CSM Préambule Ce dcument vient cmpléter ce qui a été cmmuniqué dans l Actualité Fédérale n 31 du 5 janvier. Il a pur bjectif d apprter les répnses et les explicatins aux

Plus en détail

DEDELIBERATION N CR 06-15

DEDELIBERATION N CR 06-15 1 CR 06-15 DEDELIBERATION N CR 06-15 DU 13 FEVRIER 2015 Plitique culturelle Evlutin du sutien réginal à la restauratin du patrimine bâti. LE CONSEIL REGIONAL D ILE-DE-FRANCE VU le règlement (UE) n 651/2014

Plus en détail

CARACTERISTIQUES du BATIMENT. ENVELOPPE et BATI

CARACTERISTIQUES du BATIMENT. ENVELOPPE et BATI CARACTERISTIQUES du BATIMENT Type de bâtiment : Maison individuelle Année de construction : Entre 1948 et 1974 Forme du bâtiment : Longueur : 12,10 m Largeur : 6,10 m Surface Shon : 109,00 m² Surface hab.

Plus en détail

Renseignements concernant la contrefaçon des billets de banque au Canada et ses effets sur les victimes et la société

Renseignements concernant la contrefaçon des billets de banque au Canada et ses effets sur les victimes et la société Renseignements cncernant la cntrefaçn des billets de banque au Canada et ses effets sur les victimes et la sciété Table des matières 1. Le rôle de la Banque du Canada dans la prspérité écnmique du Canada...

Plus en détail

L Industrie cimentière belge. Exposé de principe

L Industrie cimentière belge. Exposé de principe L Industrie cimentière belge Expsé de principe 1. Un des fndamentaux du paysage écnmique walln. L industrie du ciment est un des «fndamentaux» du paysage industriel belge et walln en particulier avec ses

Plus en détail

Module pour la solution e-commerce Hybris

Module pour la solution e-commerce Hybris Mdule pur la slutin e-cmmerce Hybris smmaire 1. Intrductin... 3 1.1. Objet du dcument... 3 1.2. Liste des dcuments de référence... 3 1.3. Avertissement... 3 1.4. Cntacts... 3 1.5. Histrique des révisins...

Plus en détail

Chapitre 4. DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE UE

Chapitre 4. DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE UE Chapitre 4. DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE UE ARTICLE UE 1 / OCCUPATIONS ET UTILISATIONS DU SOL INTERDITES Dans tute la zne snt interdites les ccupatins et utilisatins du sl suivantes : 1. Les cnstructins,

Plus en détail

Note à l attention des agents de droit public et des salariés sous statut CANSSM de la Caisse des dépôts et consignations

Note à l attention des agents de droit public et des salariés sous statut CANSSM de la Caisse des dépôts et consignations www.caissedesdepts.fr DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES 03 SEPTEMBRE 2009 DE L ETABLISSEMENT PUBLIC Pôle gestin Administrative DHGA30 secteur du temps, des absences De la maladie et des accidents de service

Plus en détail

Détail des qualifications OPQIBI bénéficiant de la reconnaissance «RGE»

Détail des qualifications OPQIBI bénéficiant de la reconnaissance «RGE» Détail des qualificatins OPQIBI bénéficiant de la recnnaissance «RGE» (01/01/15) 1. Qualificatins liées à la perfrmance énergétique des bâtiments 1.1. Qualificatins existantes mises à jur 1.1.1. Qualificatin

Plus en détail

La filière bois énergie en Bretagne

La filière bois énergie en Bretagne La filière bois énergie en Bretagne 2012 En Bretagne, une ressource àla fois abondante et limitée Total : 3.8 millions de tep la ressource en bois couvre entre 5 et 10% des besoins actuels en énergie :

Plus en détail

Leçon 4 : L économie d énergie à l école. Feuille de travail de l élève 1 e Partie

Leçon 4 : L économie d énergie à l école. Feuille de travail de l élève 1 e Partie Leçn 4 : L écnmie d énergie à l écle Feuille de travail de l élève 1 e Partie Cmbien d énergie tn écle écnmise t elle actuellement? Questin Oui Nn Cmmentaires 1 Est ce que tu sais cmbien d énergie tn écle

Plus en détail

Chauffage au bois déchiqueté POLEYMIEUX BATIMENTS PUBLICS Chaufferie de 150 kw Le bois : une énergie renouvelable? Cycle du bois (Doc AGEDEN) 3 Le bois : une spécificité Française? Consommations bois-énergie

Plus en détail

Accompagnement. des projets d investissement

Accompagnement. des projets d investissement Accmpagnement des stratégies Dévelppement internatinal Assistance technique - Organisatin Accmpagnement des prjets d investissement Viabilité écnmique et financière BK CONSULTANTS 2002-2014 NECESSITE D

Plus en détail

COMPTE RENDU DE REUNION Réunion du 21 septembre 2012

COMPTE RENDU DE REUNION Réunion du 21 septembre 2012 Chantier Financements Innvants de l efficacité énergétique Présents : Mme Gantier Shift Capital M Suchn Delitte M Garrel Acfi M Estienne Lb-p M Darrel Gdf Suez ( call cnférence) Melle Buhalassa Green Prperty

Plus en détail