Le système nerveux et ses atteintes. Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le système nerveux et ses atteintes. Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados"

Transcription

1 Le système nerveux et ses atteintes Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados

2 Objectifs : A la fin de la séquence, vous serez capable de : décrire le système nerveux d expliquer son fonctionnement de faire le bilan associé de connaître les conduites à tenir

3 Quelles sont les causes possibles d une détresse du système nerveux?

4 Sommaire I II Définitions Description III Fonctionnement IV V Bilan Détresses et conduites à tenir

5 Définition du système nerveux L ensemble des organes : Qui nous mettent en relation avec l extérieur I Définition Qui régulent l activité des organes fonctionnant indépendamment de notre volonté.

6 Le système nerveux Composé de deux parties : le système nerveux central le système nerveux périphérique II Description

7 Système nerveux central Constitué de deux parties : l encéphale contenu dans la boîte crânienne la moelle épinière contenue dans la colonne vertébrale Ces deux structures baignent dans le liquide céphalo-rachidien et sont protégées par des enveloppes appelées méninges II Description

8 L encéphale Constitué de trois parties : le cerveau (hémisphères droit et gauche) le cervelet le tronc cérébral II Description

9 L encéphale Le cerveau : II Description

10 L encéphale Le cervelet : II Description

11 L encéphale Le tronc cérébral : II Description

12 L encéphale Humain Chat Singe II Description

13 La moelle épinière La moelle épinière : fait suite au tronc cérébral descend jusqu aux vertèbres lombaires diamètre adulte : environ 1 cm II Description

14 La moelle épinière La moelle épinière dans une vertèbre en coupe : II Description

15 Système nerveux périphérique Constitué par un ensemble de nerfs : les nerfs crâniens qui naissent de l encéphale ( 12 paires) les nerfs rachidiens qui naissent de la moelle épinière ( 31 paires) II Description

16 Fonctionnement Deux modes de fonctionnements : le système nerveux de la vie de relation le système nerveux de la vie végétative III Fonctionnement

17 Fonctionnement III Fonctionnement Le système nerveux de la vie de relation : l ensemble de nos activités conscientes et volontaires : j entend, je bouge, je parle. il est principalement contrôlé par le cerveau

18 Fonctionnement Trajet des influx nerveux cerveau peau III Fonctionnement côté gauche côté droit muscles

19 Fonctionnement Le système nerveux de la vie végétative : régule l ensemble de nos activités inconscientes et involontaires : la fréquence cardiaque, température, etc. Il est composé de deux sous systèmes : le système sympathique (accélérateur) le système parasympathique (freinateur) III Fonctionnement

20 Fonctionnement Il faut bien distinguer trois situations : le sujet conscient le sujet en sommeil le sujet inconscient Pour cela nous avons besoin de définir deux notions : le tonus musculaire les reflexes de sécurité III Fonctionnement

21 Lexique Le tonus musculaire : état de contraction minimum des muscles de l organisme lié à l activité du cerveau. Les reflexes de sécurité : déglutition et toux. III Fonctionnement

22 Fonctionnement Perception spontanée de l environnement Tonus musculaire Réflexes de sécurité conscient oui oui oui sommeil non oui oui inconscient non non non III Fonctionnement

23 Bilan Le système nerveux est responsable de : l état de conscience la motricité la sensibilité IV Bilan

24 Bilan Evaluation de l état de conscience : Perte de Connaissance Initiale évaluée : soit par les premiers témoins soit par l amnésie de la victime concernant l événement IV Bilan

25 Etat de conscience observation des yeux par l ouverture des yeux soit spontanée soit à la demande soit à la stimulation douloureuse soit pas du tout par l observation des pupilles recherche d une asymétrie des pupilles IV Bilan Pupilles symétriques Pupilles asymétriques

26 Etat de conscience évaluation de la réponse verbale : soit bien orientée (temps et espace) soit désorientée soit inappropriée soit incompréhensible (gémissement, grognement) soit pas du tout

27 Etat de conscience évaluation de la réponse motrice : soit spontanée soit à la demande soit à la stimulation douloureuse : adaptée Inadaptée IV Bilan Pas du tout

28 Bilan Evaluation de la motricité : remuer les doigts et les orteils Evaluation de la sensibilité : aux extrémités dos de la main et dos du pied IV Bilan

29 Motricité et sensibilité recherche de l anomalie de l extension des membres supérieurs IV Bilan

30 Motricité et sensibilité recherche d une asymétrie du visage recherche d une anomalie de la parole IV Bilan

31 Les détresses Crise convulsive généralisée : définition : c est une perte de connaissance s accompagnant de mouvements anormaux et désordonnés de l ensemble du corps; elle traduit toujours une souffrance cérébrale. V Détresses

32 La crise convulsive généralisée Traumatisme crânien Les causes Toxiques : drogues, médicaments, CO, Médicales : épilepsie, hypoglycémie, V Détresses

33 La crise convulsive généralisée Les signes spécifiques Cinq phases successives : perte de connaissance brutale entraînant une chute raideur généralisée contractions anormales et désordonnées de l ensemble du corps avec parfois morsure de la langue et perte d urine coma avec respiration bruyante phase de réveil avec troubles de la conscience, désorientation et amnésie de la crise V Détresses

34 La crise convulsive généralisée Conduite à tenir spécifique pendant la crise protéger la victime Glisser une couverture sous la tête Libérer si possible les voies aériennes Écarter tout objet traumatisant ne rien mettre dans la bouche pas de contention de la victime V Détresses

35 La crise convulsive généralisée Conduite à tenir spécifique après la crise mettre en PLS aspirer les mucosités oxygéner V Détresses

36 La crise convulsive généralisée Conduites à tenir particulières : Si la crise persiste plus de cinq minutes ou si elle se répète Appeler le SAMU immédiatement Si crise convulsive du nourrisson dans un contexte de fièvre : déshabiller, refroidir hors contexte de fièvre Appeler le SAMU immédiatement V Détresses

37 Accident vasculaire cérébral définition LE SYSTEME NERVEUX Accident Vasculaire Cérébral Soudain vaisseaux cerveau Il se bouche : 85% des cas. Souffrances des cellules cérébrales par manque d irrigation V Détresses ou Il se déchire : 15% des cas. Souffrance des cellules cérébrales par compression.

38 Accident vasculaire cérébral Les causes Hypertension artérielle Tabagisme Diabète Obésité Hyperlipidémie Alcool Contraceptifs oraux V Détresses

39 Accident vasculaire cérébral Apparition brutale d un signe neurologique : Les signes spécifiques troubles sensitifs et/ou moteurs d une partie du corps asymétrie de l expression du visage troubles du langage ou de la compréhension troubles de l équilibre et de la marche pouvant ressembler à un état d ivresse troubles de la vision V Détresses L apparition d un de ces signes (même transitoire) doit entraîner une hospitalisation dans un établissement désigné par le médecin régulateur du SAMU

40 Accident vasculaire cérébral Conduite à tenir spécifique Ne pas perdre de temps +++ Passer un bilan rapidement V Détresses

41 Les détresses Crise de tétanie et spasmophilie : définition : crise, survenant le plus souvent dans un contexte conflictuel, se manifestant principalement par des contractions musculaires des extrémités V Détresses

42 Crise de tétanie et de spasmophilie Les causes Le plus souvent, facteur psychologique déclenchant (conflit professionnel, familial, sentimental, Parfois manque de calcium dans le sang V Détresses

43 Crise de tétanie et de spasmophilie Conscient ou simulant l inconscience Les signes spécifiques Contractions en extension des extrémités Ventilation rapide et superficielle V Détresses

44 Crise de tétanie et de spasmophilie Isoler la victime Conduite à tenir spécifique Rassurer et calmer Pas d O² Faire respirer dans un sac après avis médical V Détresses

45 Les détresses autres détresses : Intoxications : Médicamenteuses Drogues Alcool Fumées V Détresses

Le système ventilatoire et ses atteintes. Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados

Le système ventilatoire et ses atteintes. Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados Le système ventilatoire et ses atteintes Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados Objectif: A la fin de la séquence, vous serez capable de : 1. décrire le système ventilatoire 2. d expliquer

Plus en détail

LE SYSTEME NERVEUX EN PLONGEE

LE SYSTEME NERVEUX EN PLONGEE LE SYSTEME NERVEUX EN PLONGEE Dans les prérogatives du niveau 4 figure la possibilité d amener des plongeurs jusqu à la zone lointaine. Sur un plan de la sécurité, cela requiert de nouvelles contraintes.

Plus en détail

OXYGENOTHERAPIE / DEFIBRILLATION PROGRAMME DU COURS

OXYGENOTHERAPIE / DEFIBRILLATION PROGRAMME DU COURS OXYGENOTHERAPIE / DEFIBRILLATION PROGRAMME DU COURS Préambule: rôle du secouriste niveau 2 Les détresses respiratoires 1-1- Rôle de la ventilation 1-2- Anatomie 1-3- Principales causes des détresses respiratoires

Plus en détail

C.A.P. Petite Enfance

C.A.P. Petite Enfance C.A.P. Petite Enfance Biologie Date :.. /.. /.... Cours n 6: LE SYSTEME NERVEUX ET L' ACTIVITE SENSORIELLE objectifs: définir le système nerveux- citer à partir d'un schéma le système nerveux cérébro-spinal-définir

Plus en détail

B ILAN et ALERTE. Formation Continue Secouristes 2005-2006. Dr Laurence Nivet - ANMSM Dr Thierry Sécheresse - SAMU 73

B ILAN et ALERTE. Formation Continue Secouristes 2005-2006. Dr Laurence Nivet - ANMSM Dr Thierry Sécheresse - SAMU 73 B ILAN et ALERTE Formation Continue Secouristes 2005-2006 Dr Laurence Nivet - ANMSM Dr Thierry Sécheresse - SAMU 73 1 B ilan s ur le terrain : pourquoi? Plan d examen de la victime (éviter les oublis)

Plus en détail

Appel au secours. Gestes de secours Chapitre 5. Comment appeler l hélicoptère! Ce qu il faut faire

Appel au secours. Gestes de secours Chapitre 5. Comment appeler l hélicoptère! Ce qu il faut faire Gestes de secours Chapitre 5 Appel au secours Comment appeler l hélicoptère! Ce qu il faut faire Ce qu il ne faut pas faire Utiliser les signes conventionnels Choisir un endroit dégagé pour être repéré.

Plus en détail

LE SYSTEME CIRCULATOIRE ET SES ATTEINTES. Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados

LE SYSTEME CIRCULATOIRE ET SES ATTEINTES. Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados LE SYSTEME CIRCULATOIRE ET SES ATTEINTES Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados A la fin de la séquence, vous serez capable : de décrire le système circulatoire d'expliquer son fonctionnement

Plus en détail

Contenu de la formation PSE1et PSE2 (Horaires à titre indicatif)

Contenu de la formation PSE1et PSE2 (Horaires à titre indicatif) Contenu de la formation PSE1et PSE2 (Horaires à titre indicatif) Contenu de la formation PSE1 LE SECOURISTE : 1 h 30 Indiquer le rôle et les responsabilités d un secouriste. Indiquer les connaissances

Plus en détail

La surveillance neurologique en réanimation médicale

La surveillance neurologique en réanimation médicale CONGRES ANNUEL DU CIRNE «L approche neurologique en réanimation» 11 OCTOBRE 2013 La surveillance neurologique en réanimation médicale Réanimation Médicale HCC Aurélie Baudesson Aurore Bihin Delphine Rué

Plus en détail

La prise en charge de votre artérite des membres inférieurs

La prise en charge de votre artérite des membres inférieurs G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre artérite des membres inférieurs Vivre avec une artérite des membres inférieurs Novembre 2007 Pourquoi ce guide? Votre

Plus en détail

UNITE DE VALEUR DE FORMATION SECOURS A PERSONNE SAP 1 EMPLOI EQUIPIER

UNITE DE VALEUR DE FORMATION SECOURS A PERSONNE SAP 1 EMPLOI EQUIPIER SCHEMA NATIONAL DES FORMATIONS DES SAPEURS-POMPIERS UNITE DE VALEUR DE FORMATION SECOURS A PERSONNE SAP 1 EMPLOI EQUIPIER ADRESSE POSTALE : PLACE BEAUVAU 75800 PARIS CEDEX 08 STANDARD 01 49 27 49 27-01

Plus en détail

Traumatismes Crâniens Recommandations générales

Traumatismes Crâniens Recommandations générales Traumatismes Crâniens Recommandations générales Cf. conférence de consensus SRLF (Tours. 1990). En Général 1 Tout traumatisme crânien doit être classé selon son risque évolutif d'après les groupes de Masters.

Plus en détail

LA VICTIME EST INCONSCIENTE ET NE RESPIRE PAS

LA VICTIME EST INCONSCIENTE ET NE RESPIRE PAS LA VICTIME EST INCONSCIENTE ET NE RESPIRE PAS Mettre en œuvre une réanimation cardio-pulmonaire (R.C.P.) et réaliser une défibrillation pour une victime qui ne respire pas. OBSERVER / PROTEGER / SAIGNEMENT?

Plus en détail

la noyade qui survient en plongée, ne présente aucune spécificité si ce n'est qu'elle complique le plus souvent un autre accident de plongée.

la noyade qui survient en plongée, ne présente aucune spécificité si ce n'est qu'elle complique le plus souvent un autre accident de plongée. LA NOYADE la noyade qui survient en plongée, ne présente aucune spécificité si ce n'est qu'elle complique le plus souvent un autre accident de plongée. Les causes des noyades : noyade dite "primaire" :

Plus en détail

Situation 6 1 LA VICTIME SE PLAINT D UNE DOULEUR AU DOS APRÈS UNE CHUTE

Situation 6 1 LA VICTIME SE PLAINT D UNE DOULEUR AU DOS APRÈS UNE CHUTE Reconnaître une situation d urgence Connaître les règles de base pour porter secours Situation 6 : LA VICTIME SE PLAINT D UNE DOULEUR AU DOS APRÈS UNE CHUTE Minimum à savoir (enseignant) Définition : traumatisme

Plus en détail

Aide aux devoirs Les AVC

Aide aux devoirs Les AVC Le cerveau et les AVC Le cerveau est l organe le plus complexe de votre corps. Il commande tout ce que vous faites, pensez, ressentez et dites! Il possède plus de 100 milliards de cellules nerveuses spéciales

Plus en détail

Système nerveux et toxicité des gaz

Système nerveux et toxicité des gaz Système nerveux et toxicité des gaz Cours N4 03/02/2014 François KERISIT E2 AS Areva 03/02/2014 N4 - Système nerveux 1 Objectif Comprendre influence : De la plongée sur le système nerveux du système nerveux

Plus en détail

Les effets de l alcool sur l embryon et le fœtus

Les effets de l alcool sur l embryon et le fœtus Les effets de l alcool sur l embryon et le fœtus I/ L alcool, ennemi du fœtus p2 II/ Les dommages causés par l alcool sur l embryon et le fœtus III/ L atteinte du système nerveux IV/ Les structures cérébrales

Plus en détail

MIEUX COMPRENDRE CE QU EST UN ACCIDENT VASCULAIRE CÉRÉBRAL AVC

MIEUX COMPRENDRE CE QU EST UN ACCIDENT VASCULAIRE CÉRÉBRAL AVC MIEUX COMPRENDRE CE QU EST UN ACCIDENT VASCULAIRE CÉRÉBRAL AVC SOMMAIRE UN QUIZ POUR FAIRE UN POINT SUR MES CONNAISSANCES Un quiz pour faire un point sur mes connaissances 3 Vrai Faux Qu est-ce que l on

Plus en détail

MODULE 6 Le système nerveux central et périphérique. Le neurone : L unité de base

MODULE 6 Le système nerveux central et périphérique. Le neurone : L unité de base MODULE 6 Le système nerveux central et périphérique Le neurone : L unité de base Le neurone est une cellule spécialisée dans la production et le transport d un influx nerveux (signal ou message) Cette

Plus en détail

Réanimation cardio-pulmonaire (RCP)

Réanimation cardio-pulmonaire (RCP) Réanimation cardio-pulmonaire (RCP) Chacun peut être confronté à une personne en arrêt cardio-respiratoire (ACR). Cela peut survenir lors de la pratique d un sport mais également sur la voie publique ou

Plus en détail

Dissolution des Gaz & Accidents de décompression

Dissolution des Gaz & Accidents de décompression Dissolution des Gaz & Accidents de décompression 1 Plan du cours Introduction Rappels Pression Composition de l air Pression partielle Courbe de sécurité Anatomie Dissolution des Gaz (Loi de Henry) Mise

Plus en détail

Epilepsie. Catherine Lamy Service de neurologie Hôpital Sainte-Anne, Paris

Epilepsie. Catherine Lamy Service de neurologie Hôpital Sainte-Anne, Paris Epilepsie Catherine Lamy Service de neurologie Hôpital Sainte-Anne, Paris DU prise en charge des situations d urgence médico-chirurgicales Paris, novembre 2013 Les crises: un symptôme L épilepsie: une

Plus en détail

Les accidents vasculaires cérébraux *

Les accidents vasculaires cérébraux * D r Bertrand Brugerolle Médecin-chef, Institut régional de réadaptation de Nancy, Centre de réadaptation et de préorientation de Gondreville. Les accidents vasculaires cérébraux * Les accidents vasculaires

Plus en détail

PREMIERS SECOURS EN ÉQUIPE DE NIVEAU 1

PREMIERS SECOURS EN ÉQUIPE DE NIVEAU 1 PARTIE 8 L ARRÊT CARDIAQUE 1. OBJECTIFS A la fin de cette partie, vous serez capable de prendre en charge, seul ou au côté d un équipier secouriste, avec ou sans matériel minimum de premiers secours, une

Plus en détail

Conduite à tenir face à une brûlure1

Conduite à tenir face à une brûlure1 Conduite à tenir face à une brûlure1 Les brûlures peuvent être causées par : des liquides des vapeurs des objets chauds (ou très froids) du soleil des frottements des courants électriques des produits

Plus en détail

Les souffrances psychiques et les comportements inhabituels

Les souffrances psychiques et les comportements inhabituels Premiers secours en équipe Les souffrances psychiques et les comportements inhabituels Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados A la fin de cette partie vous serez capable : de prendre

Plus en détail

Les accidents vasculaires cérébraux (AVC) et la sclérose en plaques (SEP) : deux affections pourvoyeuses de handicap en Neurologie

Les accidents vasculaires cérébraux (AVC) et la sclérose en plaques (SEP) : deux affections pourvoyeuses de handicap en Neurologie Les accidents vasculaires cérébraux (AVC) et la sclérose en plaques (SEP) : deux affections pourvoyeuses de handicap en Neurologie M. Benabdeljlil, S. Aïdi, M. El Alaoui Faris Service de Neurologie A et

Plus en détail

L anesthésie de votre enfant. Informations utiles

L anesthésie de votre enfant. Informations utiles L anesthésie de votre enfant Informations utiles La consultation d anesthésie Quel objectif? Cette brochure vous donne toutes les informations utiles sur l anesthésie proposée à votre enfant afin que celle-ci

Plus en détail

LIVRET RAPPEL PSC1. Validé par l équipe académique de Formateur de formateur à partir du document de MR BEAUGRAND Christophe.

LIVRET RAPPEL PSC1. Validé par l équipe académique de Formateur de formateur à partir du document de MR BEAUGRAND Christophe. LIVRET RAPPEL PSC1 Validé par l équipe académique de Formateur de formateur à partir du document de MR BEAUGRAND Christophe. L ALERTE ET PROTECTION DES POPULATIONS Signal National d'alerte Réaction Immédiate

Plus en détail

Notes d'études secondaires. Sciences et technologie 316 Le système nerveux

Notes d'études secondaires. Sciences et technologie 316 Le système nerveux Notes d'études secondaires Sciences et technologie 316 Le système nerveux Nom: Prénom: Groupe: Date: Localisation et aspect du système nerveux - il est délocalisé, c est à dire qu il sillonne tout le corps

Plus en détail

10 Novembre 2010. Nathalie PERON pn.peron@laposte.net

10 Novembre 2010. Nathalie PERON pn.peron@laposte.net Froid, noyade 10 Novembre 2010 Nathalie PERON pn.peron@laposte.net Le froid Le froid L homme = homéotherme : Thermostat pour le maintien de la température centrale T centrale 37 C normalement T cutanée

Plus en détail

Module 2 L état clinique d une personne

Module 2 L état clinique d une personne Hospices Civils de Beaune Module 2 L état clinique d une personne Institut de formation d aides-soignants Promotion 2015-2016 Date : 30/10/15 Durée : 3h30 Anatomie-Physiologie Le système nerveux Les organes

Plus en détail

Livret imagé de la SEP

Livret imagé de la SEP Les Cahiers Pratisep Collection Livret imagé de la SEP P r Thibault Moreau service de neurologie, chu de dijon Livret imagé de la SEP P r Thibault Moreau service de neurologie, chu de dijon SOMMAIRE Qui

Plus en détail

Introduction... 9. N 86. Trouble aigu de la parole. Dysphonie... 11 Caractériser le trouble du langage...12 Déterminer la cause...

Introduction... 9. N 86. Trouble aigu de la parole. Dysphonie... 11 Caractériser le trouble du langage...12 Déterminer la cause... Sommaire Introduction... 9 N 86. Trouble aigu de la parole. Dysphonie... 11 Caractériser le trouble du langage...12 Déterminer la cause...14 N 89. Déficit neurologique récent (voir item 335)... 15 Caractériser

Plus en détail

DOSSIER FORMATION PREMIERS SECOURS COLLEGES. DUBOIS Jean-François septembre 2007

DOSSIER FORMATION PREMIERS SECOURS COLLEGES. DUBOIS Jean-François septembre 2007 DOSSIER FORMATION PREMIERS SECOURS COLLEGES P.S.C. 1 A.P.S 1 PSC 1 Cette formation financée par le Conseil Général de Saône et Loire, est destinée aux élèves de 4 ème. Une convention signée entre les 5

Plus en détail

Développement physique du trottineur

Développement physique du trottineur 4.1 Formatif 1- Lecture et faire un résumé d UN sujet : o Ouïe et vision p.105 et 106 o o Réflexes p.110-111 p.111-113 2- SANS les notes de cours, échanger l information comprise avec un autre élève de

Plus en détail

1/ Conduites à risque chez l enfant et l adolescent

1/ Conduites à risque chez l enfant et l adolescent SEMESTRE 2 UE 4.5.S2 Soins infirmiers et gestion des risques 1/ Conduites à risque chez l enfant et l adolescent Qu appelle-t-on conduite à risque? Mise en danger probable de sa vie ou de celle d autrui

Plus en détail

Le mésencéphale (pédoncules cérébraux et colliculus), le pont et le bulbe rachidien.

Le mésencéphale (pédoncules cérébraux et colliculus), le pont et le bulbe rachidien. BIOLOGIE 101-A82-SF ANATOMIE ET PHYSIOLOGIE 2 EXERCICES : LE SYSTÈME NERVEUX 2 1. Quelle est la différence entre l encéphale et le cerveau? L encéphale est constitué de tout le contenu de la boîte crânienne.

Plus en détail

Le corps à l école. Animation pédagogique 12 janvier 2015 ANGLET. Isabelle Legros, CP EPS Anglet

Le corps à l école. Animation pédagogique 12 janvier 2015 ANGLET. Isabelle Legros, CP EPS Anglet Le corps à l école Animation pédagogique 12 janvier 2015 ANGLET Isabelle Legros, CP EPS Anglet SCHEMA CORPOREL Pas de définition qui fasse l unanimité, varie selon l angle d approche, De manière générale,

Plus en détail

Echelle NIHSS ( National Institute of Health Stroke Score)

Echelle NIHSS ( National Institute of Health Stroke Score) Echelle NIHSS ( National Institute of Health Stroke Score) 1a. Niveau de conscience 0 Eveillé, réactivité vive Choisir une réponse, même si une évaluation complète est impossible du fait d une intubation,

Plus en détail

Plongée et système nerveux

Plongée et système nerveux Cours Guide de Palanquée - Niveau 4 28 janvier 2015 Plongée et système nerveux Frédéric LETERME - MF2 Ce que dit le Manuel de Formation Technique Notions sur le système nerveux: Définir le cerveau, cervelet,

Plus en détail

Organisation du cours

Organisation du cours Cours de 4OS 1 Organisation du cours 4 heures par semaine : 2 heures de théorie et 2 heures de pratique Evaluation : Une récitation la semaine du 15 au 19 septembre (?) Une lecture d article 1 épreuve

Plus en détail

déclarations d assurabilité en cas d accident (invalidité ou soins hospitaliers)

déclarations d assurabilité en cas d accident (invalidité ou soins hospitaliers) 1 Nom Prénom Date de naissance (AAAA/MM/JJ) N o de proposition ou de contrat 1. renseignements médicaux Renseignements Oui Non médicaux 1. Prenez-vous des médicaments? Cocher OUI ou NON. 2. Au cours des

Plus en détail

Malaises du nourrisson

Malaises du nourrisson Malaises du nourrisson Journées des urgences pédiatriques du Sud Ouest 26 et 27 novembre 2010 Delphine Lamireau Réanimation pédiatrique Bordeaux Motif fréquent - de sortie pédiatrique SMUR - de consultation

Plus en détail

«Premiers gestes» Formation de base pour les enseignants

«Premiers gestes» Formation de base pour les enseignants «Premiers gestes» Formation de base pour les enseignants (extrait d «Apprendre à porter secours» MEN 2006, disponible sur http://eduscol.education.fr/d0118) Objectifs de la formation Démarche générale

Plus en détail

Fibrillation & défibrillation cardiaques

Fibrillation & défibrillation cardiaques Fibrillation & défibrillation cardiaques Le coeur, un circuit électrique Le cœur est un muscle qui se contracte selon un rythme régulier, d environ 60 à 100 battements par minute. Chaque battement est

Plus en détail

Narcolepsie. Informations et conseils. Narcolepsy

Narcolepsie. Informations et conseils. Narcolepsy Ministère de la Santé et des Solidarités Direction Générale de la Santé Informations et conseils Narcolepsie Narcolepsy Lisez attentivement ce document et conservez-le soigneusement avec la carte de soins.

Plus en détail

Lexique : Petit glossaire de terminologie épileptique et neurologique

Lexique : Petit glossaire de terminologie épileptique et neurologique Lexique : Petit glossaire de terminologie épileptique et neurologique Asthénie : fatigue Céphalée : mal de tête Comitialité : épilepsie Co-morbidité : association de deux maladies Cortex : partie du cerveau

Plus en détail

Le système nerveux central et le système nerveux périphérique

Le système nerveux central et le système nerveux périphérique Le système nerveux central et le système nerveux périphérique L anatomie du système nerveux Le système nerveux se compose de deux parties : le système nerveux (SNC) qui comprend l et la. le système nerveux

Plus en détail

QU EST CE QU EST UNE HERNIE DISCALE LOMBAIRE?

QU EST CE QU EST UNE HERNIE DISCALE LOMBAIRE? QU EST CE QU EST UNE HERNIE DISCALE? La colonne vertébrale est constituée d un empilement de vertèbres. Les cinq vertèbres du bas constituent la colonne lombaire ou rachis lombaire qui repose sur le sacrum.

Plus en détail

MEMENTO DU SAUVETEUR SOMMAIRE

MEMENTO DU SAUVETEUR SOMMAIRE MEMENTO DU SAUVETEUR Prévention et Secours Civiques niveau 1 MEMENTO DU SAUVETEUR SOMMAIRE 1-Alerte des populations. 3 2-Protection.... 4 3-Alerter les secours.... 5 4-Obstruction des voies aériennes..

Plus en détail

Thème 3B Neurone et fibre musculaire : la communication nerveuse MOTRICITE ET FONCTIONNEMENT CEREBRAL Fiche sujet candidat (1/2)

Thème 3B Neurone et fibre musculaire : la communication nerveuse MOTRICITE ET FONCTIONNEMENT CEREBRAL Fiche sujet candidat (1/2) Fiche sujet candidat (1/2) Mise en situation et recherche à mener Si le réflexe myotatique sert d'outil diagnostique pour identifier d'éventuelles anomalies du système neuromusculaire local (éventuelle

Plus en détail

Déficience motrice. Mon élève :...

Déficience motrice. Mon élève :... Déficience motrice Mon élève :.. Les caractéristiques des déficiences motrices Informations extraites du guide Handiscol «Guide pour les enseignants qui accueillent un élève présentant une déficience motrice»

Plus en détail

APPRENDRE À PORTER SECOURS (A.P.S.) Programme pédagogique pour l'enseignement des gestes de premiers secours dans les écoles primaires

APPRENDRE À PORTER SECOURS (A.P.S.) Programme pédagogique pour l'enseignement des gestes de premiers secours dans les écoles primaires (A.P.S.) Programme pédagogique pour l'enseignement des gestes de premiers secours dans les écoles primaires LIVRET ELEVE - CYCLE 3 Les gestes de premiers secours appris Une fois que j ai protégé pour agir

Plus en détail

Annexe I : Anamnèse de l athlète

Annexe I : Anamnèse de l athlète Annexe I : Anamnèse de l athlète 1. Renseignements nominatifs Nom et prénom de l athlète : Date de naissance : Date de l entrevue : Âge au moment de l entrevue : Sexe : Masculin Féminin Numéro de téléphone

Plus en détail

Guide bébé. Premiers pas, premiers bobos : guide de premiers secours chez les 0 à 3 ans

Guide bébé. Premiers pas, premiers bobos : guide de premiers secours chez les 0 à 3 ans Guide bébé Premiers pas, premiers bobos : guide de premiers secours chez les 0 à 3 ans Avec les bébés et les enfants, avoir des yeux dans le dos est presque une deuxième nature. Ils échappent malheureusement

Plus en détail

QUI PEUT CONTRACTER LA FA?

QUI PEUT CONTRACTER LA FA? MODULE 1 : COMPRENDRE LA FIBRILLATION AURICULAIRE 16 QUI PEUT CONTRACTER LA FA? La FA est plus fréquente chez les personnes âgées. Par contre, la FA dite «isolée» (c.-à-d. sans qu il y ait de maladie du

Plus en détail

Thème 2 : Corps humain, sport et santé. Chapitre 6 : La régulation nerveuse de la pression artérielle.

Thème 2 : Corps humain, sport et santé. Chapitre 6 : La régulation nerveuse de la pression artérielle. Thème : Corps humain, sport et santé Chapitre : La régulation nerveuse de la pression artérielle. - La notion de pression artérielle : La pression artérielle (ou tension artérielle) correspond à la force

Plus en détail

PROBLÈMES NEURO-COGNITIFS ASSOCIÉS À L ALCOOL PIERRE LAUZON MD MÉDECINE DES TOXICOMANIES CHUM FÉVRIER 2014

PROBLÈMES NEURO-COGNITIFS ASSOCIÉS À L ALCOOL PIERRE LAUZON MD MÉDECINE DES TOXICOMANIES CHUM FÉVRIER 2014 PROBLÈMES NEURO-COGNITIFS ASSOCIÉS À L ALCOOL PIERRE LAUZON MD MÉDECINE DES TOXICOMANIES CHUM FÉVRIER 2014 Aquarium. CRDM. «Cerveau fragilisé»: la somme d événements adverses en plus de l exposition à

Plus en détail

PSE1 Premiers Secours en Equipe Niveau 1

PSE1 Premiers Secours en Equipe Niveau 1 PSE1 Premiers Secours en Equipe Niveau 1 Objectif : La formation a pour objet l'acquisition des connaissances nécessaires à la bonne exécution des gestes de secours seul ou au côté d'un équipier secouriste,

Plus en détail

LA MORT CÉRÉBRALE. Présenté par : Dre Catherine Bégin. Département clinique de médecine générale

LA MORT CÉRÉBRALE. Présenté par : Dre Catherine Bégin. Département clinique de médecine générale LA MORT CÉRÉBRALE Présenté par : Dre Catherine Bégin Département clinique de médecine générale Octobre 2001 La mort cérébrale Définition légale : Perte irréversible de la capacité de conscience associée

Plus en détail

Comprendre la mort cérébrale

Comprendre la mort cérébrale Comprendre la mort cérébrale Imprimeur de la Reine pour l Ontario, 2010. Adaptation et reproduction autorisées. 1 Comprendre la mort cérébrale Il est difficile d imaginer une expérience plus douloureuse

Plus en détail

PRÉVENTION ET SECOURS CIVIQUES DE NIVEAU 1

PRÉVENTION ET SECOURS CIVIQUES DE NIVEAU 1 PARTIE 4 LA VICTIME SAIGNE ABONDAMMENT 1. OBJECTIFS A la fin de cette partie, vous serez capable : En présence d une personne qui présente un saignement abondant, de réaliser une compression directe de

Plus en détail

Chapitre 10. REGULATION DE LA PRESSION ARTERIELLE Objectifs spécifiques :

Chapitre 10. REGULATION DE LA PRESSION ARTERIELLE Objectifs spécifiques : Chapitre 10 REGULATION DE LA PRESSION ARTERIELLE Objectifs spécifiques : Expliquer les réflexes régulateurs d une hypertension et d une hypotension Expliquer la régulation hormonale de la pression artérielle

Plus en détail

Formation à l'utilisation du défibrillateur semi-automatique

Formation à l'utilisation du défibrillateur semi-automatique Formation à l'utilisation du défibrillateur semi-automatique Grilles d'évaluation Conformes au Guide national de référence GRILLE D'ÉVALUATION FORMATIVE DSA FE1 - RCP de base en équipe (sans DSA) Situation

Plus en détail

Le diabète et ses complications

Le diabète et ses complications Le diabète et ses complications Toujours plus de diabétiques De quoi s agit-il? On est diabétique lorsqu on a trop de sucre dans le sang. Normalement, notre taux de sucre dans le sang (glycémie) à jeûn

Plus en détail

A-L'organisation de la circulation entre les poumons et les muscles

A-L'organisation de la circulation entre les poumons et les muscles Problème:Comment est organisé l'appareil circulatoire pour apporter davantage de dioxygène et nutriments aux muscles lors d'un effort? III- L organisation de la circulation permet d approvisionne efficacement

Plus en détail

Situation 7: LA VICTIME EST INCONSCIENTE ET RESPIRE

Situation 7: LA VICTIME EST INCONSCIENTE ET RESPIRE CYCLE 3 Reconnaître une situation d urgence Connaître les règles de base pour porter secours Situation 7: LA VICTIME EST INCONSCIENTE ET RESPIRE Il est préférable d aborder ce cas en deux temps : vérifier

Plus en détail

Le point de vue de la médecine du travail : l examen médical en pratique

Le point de vue de la médecine du travail : l examen médical en pratique Le point de vue de la médecine du travail : l examen médical en pratique Dr Edelhart Y. Kempeneers Directeur médical Flandre & Bruxelles SPMT-AristA Matinée d étude du 8 octobre 2015 Situation Groupe 1

Plus en détail

Quelles analyses de sang avant la prise de la pilule contraceptive?

Quelles analyses de sang avant la prise de la pilule contraceptive? Quelles analyses de sang avant la prise de la pilule contraceptive? Pourquoi une analyse du sang avant la prise de la pilule? En France 10% de la population est porteuse de mutations génétiques d hypercoagulabilité,

Plus en détail

L APS ET LE DIABETE. Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie.

L APS ET LE DIABETE. Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie. 1. Qu est-ce que le diabète? L APS ET LE DIABETE Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie. Cette hyperglycémie est avérée si à 2 reprises

Plus en détail

L ŒIL. à la loupe... substance transparente et visqueuse qui remplit le globe oculaire et amortit les chocs éventuels

L ŒIL. à la loupe... substance transparente et visqueuse qui remplit le globe oculaire et amortit les chocs éventuels ACMS œil (def) 15/05/03 16:18 Page 3 L ŒIL à la loupe... Principales structures de l œil Cornée : coupole transparente par laquelle pénètrent les images de l environnement Humeur aqueuse : liquide transparent

Plus en détail

Les troubles non moteurs de la maladie de Parkinson. Comprendre la maladie de Parkinson

Les troubles non moteurs de la maladie de Parkinson. Comprendre la maladie de Parkinson Les troubles non moteurs de la maladie de Parkinson Comprendre la maladie de Parkinson La maladie de Parkinson se définit classiquement par des troubles moteurs. Néanmoins, de nombreux autres symptômes,

Plus en détail

SENSIBILISATION ALCOOL

SENSIBILISATION ALCOOL SENSIBILISATION ALCOOL PLACE DE L ALCOOL DANS L HISTOIRE DANS LA RELIGION DANS LA GASTRONOMIE DANS LA CULTURE DANS L ECONOMIE LA CONSOMMATION D ALCOOL DES FRANCAIS 14 % des Français sont des consommateurs

Plus en détail

Diabète Type 2. Épidémiologie Aspects physiques Aspects physiologiques

Diabète Type 2. Épidémiologie Aspects physiques Aspects physiologiques Diabète Type 2 Épidémiologie Aspects physiques Aspects physiologiques Épidémiologie 90% de tous les cas de diabètes Environ 1 personne sur 20 est atteinte Diabète gras Facteur de risque majeur pour les

Plus en détail

Qu est-ce que la fibrillation auriculaire? (FA)

Qu est-ce que la fibrillation auriculaire? (FA) Qu est-ce que la fibrillation auriculaire? (FA) Qu est-ce que la fibrillation auriculaire? La fibrillation auriculaire (FA) est le trouble du rythme le plus répandu. Certains signaux du cœur deviennent

Plus en détail

FORMATION INITIALE NOTIONS D ALCOOLOGIE

FORMATION INITIALE NOTIONS D ALCOOLOGIE POINTS ABORDÉS : L ALCOOLÉMIE LES EFFETS DE L ALCOOL LA DÉPENDANCE PSYCHOLOGIQUE LA DÉPENDANCE PHYSIQUE LES IDÉES REÇUES 1 L ALCOOLÉMIE : LES ÉQUIVALENCES 2 L ALCOOLÉMIE : NOMBRE DE VERRES (ÉQUIVALENTS)

Plus en détail

Pharmacie et protocoles d urgence

Pharmacie et protocoles d urgence Pharmacie et protocoles d urgence SOMMAIRE Fiche.0 : Composition de la trousse de secours Fiche. : Soin d une petite plaie Fiche. : Soin d une petite brûlure thermique ou chimique Fiche. : Conduite à tenir

Plus en détail

Les effets de la fumée sur le corps

Les effets de la fumée sur le corps Fiche pédagogique Thème : Tabac, cannabis Niveau : Ecole (CM2), collège (5 ème ) Durée : 30 Les effets de la fumée sur le corps Personnes ressources : Enseignant de SVT, Infirmier scolaire, CESC l Référence

Plus en détail

Pour toutes les personnes qui veulent en savoir plus sur l incontinence

Pour toutes les personnes qui veulent en savoir plus sur l incontinence Pour toutes les personnes qui veulent en savoir plus sur l incontinence Texte: Inkontinenscentrum i Västra Götaland Photographie: Kajsa Lundberg Layout: Svensk Information Avez-vous des difficultés à vous

Plus en détail

Guide de Palanquée N4. Système Nerveux. Béatrice GEOFFROY _ Janvier 2016

Guide de Palanquée N4. Système Nerveux. Béatrice GEOFFROY _ Janvier 2016 Guide de Palanquée N4 Système Nerveux Béatrice GEOFFROY _ Janvier 2016 Sommaire 2 Généralités Système Nerveux Central (SNC) : Cerveau, Cervelet, Tronc Cérébral, Moelle Système Nerveux Périphérique (SNP)

Plus en détail

en wat je kan doen. Fièvre & douleur Wat je moet weten Votre enfant reçoit-il un traitement approprié? Kinderziekten

en wat je kan doen. Fièvre & douleur Wat je moet weten Votre enfant reçoit-il un traitement approprié? Kinderziekten Wat je moet weten en wat je kan doen. Fièvre & douleur Kinderziekten Votre enfant reçoit-il un traitement approprié? Fièvre & douleur Contenu Les médicaments les plus utilisés contre la fièvre et la douleur

Plus en détail

L accident Vasculaire Cérébral «AVC»

L accident Vasculaire Cérébral «AVC» L accident Vasculaire Cérébral «AVC» Conception-Rédaction : Dr Ludovic MORIN, service de neurologie, C. H. Sainte Anne - 75 674 Paris Relecture : Pr Jean-Louis MAS, Dr Catherine LAMY, Dr Valérie DOMIGO,

Plus en détail

26.8.2009 Journal officiel de l Union européenne L 223/31

26.8.2009 Journal officiel de l Union européenne L 223/31 26.8.2009 Journal officiel de l Union européenne L 223/31 DIRECTIVE 2009/113/CE DE LA COMMISSION du 25 août 2009 modifiant la directive 2006/126/CE du Parlement européen et du Conseil relative au permis

Plus en détail

Les thèmes abordés sont :

Les thèmes abordés sont : Ceci est un protocole réalisé afin de vous guider dans les démarches à suivre en cas de soins à apporter à un enfant. Si un enfant se blesse ou tombe malade dans l établissement, les parents doivent obligatoirement

Plus en détail

LE SYSTÈME NERVEUX AUTONOME ET LES FONCTIONS VITALES. Dr. Walter S. Marcantoni

LE SYSTÈME NERVEUX AUTONOME ET LES FONCTIONS VITALES. Dr. Walter S. Marcantoni LE SYSTÈME NERVEUX AUTONOME ET LES FONCTIONS VITALES Dr. Walter S. Marcantoni OBJECTIFS Définir l homéostasie Expliquer comment l hypothalamus assure le contrôle homéostatique Décrire la fonction du système

Plus en détail

LES SCIATALGIES ET LES CRURALGIES

LES SCIATALGIES ET LES CRURALGIES LES SCIATALGIES ET LES CRURALGIES Les sciatalgies (sciatiques) et les cruralgies sont des atteintes des nerfs périphériques. Ces atteintes peuvent soit provenir d une irritation au niveau de la racine

Plus en détail

o Anxiété o Dépression o Trouble de stress post-traumatique (TSPT) o Autre

o Anxiété o Dépression o Trouble de stress post-traumatique (TSPT) o Autre Page 1 Garantie Responsabilité civile - Lésions corporelles de l assurance automobile - Étude des dossiers de demande d indemnisation fermés en Ontario Descriptions des blessures Élaborées à partir des

Plus en détail

PRISE EN CHARGE INFIRMIERE D UN TRAUMATISE CRANIEN GRAVE. PIEL Christelle BOUVIER Sylvain CH. Ploërmel

PRISE EN CHARGE INFIRMIERE D UN TRAUMATISE CRANIEN GRAVE. PIEL Christelle BOUVIER Sylvain CH. Ploërmel PRISE EN CHARGE INFIRMIERE D UN TRAUMATISE CRANIEN GRAVE DU PREHOSPITALIER AU DECHOCAGE PIEL Christelle BOUVIER Sylvain CH. Ploërmel 1 ère JPMU Décembre 2007 QU EST CE QU UN TRAUMATISE CRANIEN GRAVE (TCG)

Plus en détail

Le Tabac, Mon Cœur et la e-cigarette?

Le Tabac, Mon Cœur et la e-cigarette? Le Tabac, Mon Cœur et la e-cigarette? Pr Alain FURBER Chef de Service de Cardiologie CHU Angers Président régional de la Fédération Française de Cardiologie Les Facteurs de risque essentiels des Maladies

Plus en détail

2 ème PARTIE : FONCTIONNEMENT DU SYSTEME NERVEUX

2 ème PARTIE : FONCTIONNEMENT DU SYSTEME NERVEUX 2 ème PARTIE : FONCTIONNEMENT DU SYSTEME NERVEUX INTRODUCTION cliquez : UNE ANIMATION POUR COMPRENDRE LE ROLE DES MUSCLES DANS LA MOUVEMENT Je ne donne pas de réponse à la 4/ car c'est votre hypothèse

Plus en détail

Premiers soins. Fiche 12 Hémorragies. A. Saignement par une plaie. Compression manuelle. Arrêter un saignement abondant.

Premiers soins. Fiche 12 Hémorragies. A. Saignement par une plaie. Compression manuelle. Arrêter un saignement abondant. Fiche 12 Hémorragies Arrêter un saignement abondant. Premiers soins A. Saignement par une plaie Attention : une hémorragie peut être masquée par les vêtements. Compression manuelle 1. Allonger le patient.

Plus en détail

Janvier 2011. Département Formation

Janvier 2011. Département Formation Janvier 2011 Département Formation PLAN D INTERVENTION SST 2 PREVENIR Face à une situation de travail, le SST doit être capable de : Repérer des dangers, des situations dangereuses, des risques. Identifier

Plus en détail

Cours formation théorique

Cours formation théorique Programme du cours de premier cycle Cours formation théorique Anatomie, physiologie, biologie, pathologie Bases de la biologie 1. Qu est-ce que la vie 2. Organisation d un être humain 3. Plans du corps

Plus en détail

AIDE MÉMOIRE SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL

AIDE MÉMOIRE SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL Les textes et pictogrammes sont extraits de l aide mémoire SST de l INRS AIDE MÉMOIRE SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL Cet aide-mémoire est téléchargeable sur notre site internet http://www.formenpreve-formations.fr/

Plus en détail

Elle demande l enchaînement de moyens, d actions, de gestes techniques, de connaissances, d analyse, de gestion et de coordination, dans un contexte

Elle demande l enchaînement de moyens, d actions, de gestes techniques, de connaissances, d analyse, de gestion et de coordination, dans un contexte APRIAM FORMATIONS Elle demande l enchaînement de moyens, d actions, de gestes techniques, de connaissances, d analyse, de gestion et de coordination, dans un contexte de stress souvent marqué et d une

Plus en détail

A. Migraine et/ou céphalée:

A. Migraine et/ou céphalée: Nom :... Prénom :... Date de naissance :... Adresse :...... Téléphone :... E-mail :... 1 A. Migraine et/ou céphalée: 1. Depuis quel âge souffrez-vous de migraines et/ou céphalées? (Dates).... 2. Décrivez

Plus en détail

Qu est-ce que l anesthésie?

Qu est-ce que l anesthésie? Qu est-ce que l anesthésie? Le mot «Anesthésie» signifie «insensibilité à la douleur et autres sensations» provoquées par les actes diagnostiques ou thérapeutiques. L anesthésie, en réalité, n est pas

Plus en détail

ACTION NATIONALE DE SENSIBILISATION AU RISQUE CARDIOVASCULAIRE

ACTION NATIONALE DE SENSIBILISATION AU RISQUE CARDIOVASCULAIRE ACTION NATIONALE DE SENSIBILISATION AU RISQUE CARDIOVASCULAIRE LE RISQUE CARDIOVASCULAIRE Commission nationale sport santé Qu est ce qu un accident cardio-vasculaire? Et quelle en est la cause? L athérosclérose

Plus en détail