hospindex perspectives 2011 / 2012 Dr méd. Pascale Schwander Responsable adjointe rédaction scientifique e-mediat SA et Documed SA

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "hospindex perspectives 2011 / 2012 Dr méd. Pascale Schwander Responsable adjointe rédaction scientifique e-mediat SA et Documed SA"

Transcription

1 hospindex perspectives 2011 / 2012 Dr méd. Pascale Schwander Responsable adjointe rédaction scientifique e-mediat SA et Documed SA Optimisation des processus en milieu hospitalier Jeudi 17 février 2011

2 LE MONDE SELON GALDAT UN CODE CENTRÉ SUR L ARTICLE GalDat as it is used ASCII (= ne soutient pas les améliorations) sans emballages & produits hospitaliers pas extensibles aux données internes non intégrées aux processus

3 ABSENCE D INTEROPÉRABILITÉ Situation 2008 dans un hôpital cantonal Catalogue suisse des médicaments «Galdat» Source: e-mediat Catalogue interne des médicaments Préparations internes Médicaments importés

4 Situation 2008 dans un hôpital cantonal Pharmacie de l hôpital Ordres médicaux Soins infirmiers Facturation

5 Situation 2008 dans un hôpital cantonal _ Sous-systèmes «autistes» _ Défaut d interconnexion, perte de données _ interne/externe _ interne/interne _ Médecins/prescription ne sont pas intégrés aux processus _ Prescription non connectée à des bases de données scientifiques _ Resources immobilisées dans des processus de base _ Problèmes de gestion et de gestion de la qualité

6 LE MONDE DES INDEX DES BESOINS DIFFÉRENTS UN CODE UNIQUE, BASE DE L INTEROPÉRABILITÉ Pharmacies Hôpitaux Médecins Drogeries Homes / Soins à domicile Caisses maladie gratuit Industrie

7 NOS BUTS Amélioration de l interopérabilité Amélioration de la sécurité de la médication

8 AMÉLIORATIONS APPORTÉES PAR hospindex _ Service sur mandat (référencement particulier/produits internes) _ >1000 emballages hospitaliers sans pharmacode parmi les produits enregistrés auprès de Swissmedic _ Principes actifs en français et en allemand ( en plus du latin) _ Données en format XML _ Séparation entre _ Données structurées à la place de prose _ «produit» (données cliniques, prescription) _ «article» (logistique, facturation)

9 hospindex CIBLÉ AUX BESOINS DE L HÔPITAL Produits hospitaliers et importés référencés Champs calculatoires Comparaison/substitution

10 Champs calculatoires hospindex Conversion pour la posologie/la facturation Quelle est la plus petite unité d administration? Quelle quantité de principe actif contient cette plus petite unité d administration? Combien d articles / d emballages (= pharmacode) y a-t-il pour ce produit? Combien d unités d administration y a-t-il par emballage?

11 QUOI DE NEUF EN 2011/2012? GTIN & Single dose

12 QUOI DE NEUF EN 2011/2012? Différenciation des voies d administration parentérale «SP» se différencie en. - Intramusculaire - Intraveineux - Sous-cutané - Intrathécal - Intracardiaque

13 QUOI DE NEUF EN 2011/2012? INTÉGRATION DES DONNÉES DE LA GSASA - Sécabilité - Pulvérisation - Compatibilité avec les perfusions

14 MODULE «hospindex Professionnal» _ En 2011 et 2012 seront mis à disposition par téléchargement et services Web: _ Doses maximales et doses usuelles d entretien _ Grossesse/Allaitement _ Allergie _ Adapatation posologique lors d insuffisance rénale ou hépatique

15 MODULE «DOSE MAXIMALE» Dose unitaire max.: 100 mg Dose journalière max.: 400 mg

16 MODULE «DOSE MAXIMALE» Dose unitaire max.: 100 mg = 2 capsules, dès 12 ans Dose journalière max.: 400 mg = 8 capsules, dès 12 ans

17 MODULE «GROSSESSE/ALLAITEMENT» Grossesse: Catégories selon SM Différenciation par trimestre Allaitement:

18 MODULE «ALLERGIE»

19 MODULE «ALLERGIE» Contient du lactose, contre-indiqué en cas d intolérance héréditaire au galactose Contient du saccharose, contre-indiqué en cas d intolérance héréditaire au fructose

20 MODULE «ADAPTATION POSOLOGIQUE LORS D INSUFFISANCE RÉNALE OU HÉPATIQUE» Rifampicine «Labatec» Insuffisance hépatique/adaptation de la posologie

21 PRINCIPE DU «GENERIC TREE» L exemple du «Bréviaire des Médicaments»

22 PRINCIPE DU «GENERIC TREE» L exemple du «Bréviaire des Médicaments»

23 MODULE «hospindex Professionnal» Élaboration et calendrier - Doses maximales et doses d entretien - Grossesse/Allaitement - Allergie - Adaptation posologique (insuffisance rénale ou hépatique) Release mai 2011 Proposition Définition des interfaces/modèle de données Release nov Modèle de données données test

24 MODULE «hospindex Professionnal» Élaboration et calendrier - Doses maximales et doses d entretien Release mai 2011 Release nov Release mai 2012 Release nov Grossesse/Allaitement - Allergie - Adaptation posologique (insuffisance rénale ou hépatique) Interfaces modèle de données Modèle données test Test à gde échelle Modèle Données

25 MERCI POUR VOTRE ATTENTION

PRESTATIONS ET PRIX 2014 / 2015

PRESTATIONS ET PRIX 2014 / 2015 PRESTATIONS ET PRIX 2014 / 2015 Nouveautés 2014 / 2015 _ Un plus grand nombre de médicaments concernés par une baisse de tarif _ Informations sur les modifications original / générique _ Information professionnelle

Plus en détail

PRESTATIONS ET TARIFS 2015 Produits avec informations professionnelles

PRESTATIONS ET TARIFS 2015 Produits avec informations professionnelles PRESTATIONS ET TARIFS 2015 Produits avec informations professionnelles Pour plus de sécurité dans la médication Situation: décembre 2014 MODULE DE BASE DOCUMED D-Module Nos prestations Contrôle et préparation

Plus en détail

PRESTATIONS ET TARIFS 2016 Produits avec informations professionnelles

PRESTATIONS ET TARIFS 2016 Produits avec informations professionnelles PRESTATIONS ET TARIFS 2016 Produits avec informations professionnelles Pour plus de sécurité dans la médication Situation: janvier 2016 D-MODULE Nos prestations Contrôle et préparation / publication d

Plus en détail

TOUT SIMPLEMENT UNE PRÉSENCE ACCRUE SUR LE MARCHÉ Regrouper les informations, étendre la portée, accroître les ventes

TOUT SIMPLEMENT UNE PRÉSENCE ACCRUE SUR LE MARCHÉ Regrouper les informations, étendre la portée, accroître les ventes TOUT SIMPLEMENT UNE PRÉSENCE ACCRUE SUR LE MARCHÉ Regrouper les informations, étendre la portée, accroître les ventes _ Vos informations produits sur tout le marché suisse de la santé _ NOUVEAU: avec vitavista,

Plus en détail

«OID» parlez-vous cybersanté?

«OID» parlez-vous cybersanté? «OID» parlez-vous cybersanté? Savoir de quoi on parle RefData propose un tour d horizon de la cybersanté Au service de la communauté de cybersanté RefData confie à e-mediat la mise en place et l exploitation

Plus en détail

Quelle valorisation pour l acte de santé publique en pharmacie d officine Le point de vue syndical Marie Josée Augé-Caumon Présidente du CPOPH

Quelle valorisation pour l acte de santé publique en pharmacie d officine Le point de vue syndical Marie Josée Augé-Caumon Présidente du CPOPH Quelle valorisation pour l acte de santé publique en pharmacie d officine Le point de vue syndical Marie Josée Augé-Caumon Présidente du CPOPH Missions, nouvelles missions, nouveaux rôles du pharmacien

Plus en détail

A toutes les sociétés de logiciels partenaires contractuels de careindex, drogindex, firmindex, hospindex, insureindex, logindex, medindex, pharmindex

A toutes les sociétés de logiciels partenaires contractuels de careindex, drogindex, firmindex, hospindex, insureindex, logindex, medindex, pharmindex toutes les sociétés de logiciels partenaires contractuels de careindex, drogindex, firmindex, hospindex, insureindex, logindex, medindex, pharmindex Sujet Berne, le 31 janvier 2013 1. Adaptations au 1

Plus en détail

Le Dossier Patient Informatisé

Le Dossier Patient Informatisé Le Dossier Patient Informatisé D.P.I Yann MORVEZEN DSIO CHU de Toulouse Le contexte ( 1 ) Le projet d établissement «centré sur le patient, le système d information prend place parmi les enjeux et les

Plus en détail

L'Évolution des DME et de leur interopérabilité Michel Hébert, M.D., directeur médical, TELUS Santé 11 octobre, 2012

L'Évolution des DME et de leur interopérabilité Michel Hébert, M.D., directeur médical, TELUS Santé 11 octobre, 2012 L'Évolution des DME et de leur interopérabilité Michel Hébert, M.D., directeur médical, TELUS Santé 11 octobre, 2012 Ordre du jour Définitions et repères de base Évolution des fonctionnalités DME et de

Plus en détail

À toutes les sociétés de logiciel partenaires contractuels de careindex, drogindex, firmindex, hospindex, insureindex, logindex, medindex, pharmindex

À toutes les sociétés de logiciel partenaires contractuels de careindex, drogindex, firmindex, hospindex, insureindex, logindex, medindex, pharmindex À toutes les sociétés de logiciel partenaires contractuels de careindex, drogindex, firmindex, hospindex, insureindex, logindex, medindex, pharmindex Sujet 1. Adaptations à partir du 1er mai 2012 1.1.

Plus en détail

Les Centres Hospitaliers de Saint-Lô et de Coutances se mobilisent!

Les Centres Hospitaliers de Saint-Lô et de Coutances se mobilisent! LES CENTRES HOSPITALIERS DE SAINT AINT-LÔ ET DE COUTANCES SE SONT MOBILISÉS! Les Centres Hospitaliers de Saint-Lô et de Coutances se mobilisent! Dans le cadre de la SERD et de leur politique de développement

Plus en détail

A la pointe du mouvement ehealth

A la pointe du mouvement ehealth Autres: HealthCare Information 44_ Autres: HealthCare Information Galenica rapport annuel 2009 Lionel Decrey _«Voilà longtemps déjà que nos bases de données et solutions logicielles sur mesure contribuent

Plus en détail

A toutes les maisons de software partenaires de careindex, drogindex, hospindex, insureindex, medindex et pharmindex

A toutes les maisons de software partenaires de careindex, drogindex, hospindex, insureindex, medindex et pharmindex A toutes les maisons de software partenaires de careindex, drogindex, hospindex, insureindex, medindex et pharmindex Sujet Berne, le 20 janvier 2010 1. Mesures de contrôle pour stupéfiants 2. Médicaments

Plus en détail

LA NOUVELLE OFFRE DE DOCUMED

LA NOUVELLE OFFRE DE DOCUMED LA NOUVELLE OFFRE DE DOCUMED Dr. Matthias Sonnenschein Business Development Peter Höchner Responsable Marketing et Vente «Compendium suisse des médicaments quo vadis?» Jeudi 6 octobre 2011 PERCEPTION «AVANT»

Plus en détail

Point de vue de l industriel Analyse de l'enquête SNITEM réalisée auprès des adhérents

Point de vue de l industriel Analyse de l'enquête SNITEM réalisée auprès des adhérents Point de vue de l industriel Analyse de l'enquête SNITEM réalisée auprès des adhérents Audrey GILBERT, Responsable Qualité et Affaires Réglementaires, ASEPTINMED Enquête SNITEM auprès des adhérents Enquête

Plus en détail

Dossier Patient Informatisé : L expérience Valaisanne

Dossier Patient Informatisé : L expérience Valaisanne Dossier Patient Informatisé : L expérience Valaisanne Hélène Hertzog Responsable du dossier patient informatisé Hôpital du Valais Sommaire L hôpital du Valais en quelques chiffres 1 ère ère : du papier

Plus en détail

NOTICE. HYDROCORTISONE UPJOHN 100 mg, préparation injectable HYDROCORTISONE UPJOHN 500 mg, préparation injectable

NOTICE. HYDROCORTISONE UPJOHN 100 mg, préparation injectable HYDROCORTISONE UPJOHN 500 mg, préparation injectable NOTICE 1. IDENTIFICATION DU MEDICAMENT a) DENOMINATION HYDROCORTISONE UPJOHN 100 mg, préparation injectable HYDROCORTISONE UPJOHN 500 mg, préparation injectable b) COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE

Plus en détail

Prescription médicamenteuse par téléphone (ou téléprescription) dans le cadre de la régulation médicale

Prescription médicamenteuse par téléphone (ou téléprescription) dans le cadre de la régulation médicale SYNTHÈSE DES RECOMMANDATIONS DE BONNES PRATIQUES PROFESSIONNELLES Prescription médicamenteuse par téléphone (ou téléprescription) dans le cadre de la régulation médicale Février 2009 MESSAGES CLÉS Ces

Plus en détail

Formation sur la sécurisation du circuit du médicament

Formation sur la sécurisation du circuit du médicament Formation sur la sécurisation du circuit du médicament Virginie Roué, Ingénieur Qualité-Risques Réseau AQuaREL Santé Dr Brigitte Paulmier, Pharmacien coordonnateur de la gestion des risques CH Saumur CONTEXTE

Plus en détail

LA DEMATERIALISATION A L UGAP

LA DEMATERIALISATION A L UGAP LA DEMATERIALISATION A L UGAP 1. Dématérialisation de la commande client 2. Dématérialisation des commandes et des factures avec les fournisseurs 3. Dématérialisation du paiement des clients La dématérialisation

Plus en détail

Acropole Acropole MRS Gestion du Nursing

Acropole Acropole MRS Gestion du Nursing Plan du document 1. Introduction de la matière et du rôle du logiciel 2. Descriptif fonctionnel du produit 3. Modules optionnels et programmes de la gamme Acropole pouvant être reliés à l'application 4.

Plus en détail

LE PORTAGE SALARIAL. Jean Michel RAUX. Présentation du 18 et 19 septembre 2014

LE PORTAGE SALARIAL. Jean Michel RAUX. Présentation du 18 et 19 septembre 2014 LE PORTAGE SALARIAL Jean Michel RAUX Présentation du 18 et 19 septembre 2014 3. Le groupe JAM en bref Leader dans son secteur, le groupe JAM (créé en 1991) a réalisé un CA de 35 M et a porté 4.000 salariés

Plus en détail

projet individuel de RH 1

projet individuel de RH 1 Comment évaluer la performance de RH? Application dans le cas de l amélioration de GRH des hôpitaux en Chine XIE Liying 16/01/2008 projet individuel de RH 1 Plan Résumé de l article et introduction du

Plus en détail

De l énergie pour toute la journée!

De l énergie pour toute la journée! De l énergie pour toute la journée! Une portion de couvre 100 % des besoins journaliers d un adulte en nutriments précieux Vitamines, sels minéraux et oligoéléments à l extrait de malt d orge Calcium,

Plus en détail

Découvrez la nouvelle version de HelpDesk! HelpDesk 3.4. www.artologik.com. De nouvelles fonctions, plus de contrôle, mais toujours aussi simple!

Découvrez la nouvelle version de HelpDesk! HelpDesk 3.4. www.artologik.com. De nouvelles fonctions, plus de contrôle, mais toujours aussi simple! Une gestion effective et puissante des tickets en interne comme en externe! HelpDesk 3.4 www.artologik.com Découvrez la nouvelle version de HelpDesk! De nouvelles fonctions, plus de contrôle, mais toujours

Plus en détail

OLICLINOMEL AVIS DE LA COMMISSION DE LA TRANSPARENCE OLICLINOMEL

OLICLINOMEL AVIS DE LA COMMISSION DE LA TRANSPARENCE OLICLINOMEL OLICLINOMEL AVIS DE LA COMMISSION DE LA TRANSPARENCE BAXTER_OLICLINOMEL-gamme-reinsc-Avis CT_16-07-2008.pdf BAXTER_OLICLINOMEL N4-550 E et N7-1000E_Avis CT_05-03-2003.pdf 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 COMMISSION

Plus en détail

PROGICIEL DE GESTION D ENTREPRISE

PROGICIEL DE GESTION D ENTREPRISE PARTENAIRES QUALIFIÉS ET COMPÉTENTS FORMATION PERSONNALISÉE DES UTILISATEURS LOGICIEL DÉVELOPPÉ PAR NOS INGÉNIEURS SERVICE DE MAINTENANCE EFFICACE GESTI PROGICIEL DE GESTION D ENTREPRISE LC LOGICIELS ET

Plus en détail

Le Hameau des Marguerites 751, Chemin de la Grotte Roxton Falls (Québec) J0H 1E0

Le Hameau des Marguerites 751, Chemin de la Grotte Roxton Falls (Québec) J0H 1E0 FICHE D INSCRIPTION Le Hameau des Marguerites 751, Chemin de la Grotte Roxton Falls (Québec) J0H 1E0 Tél. et Fax : 450-548-2356 Courrier : hameau@cooptel.qc.ca Site web : www.hameaumarguerites.com Photo

Plus en détail

TEMPO Outil de suivi des temps du CNRS. Julie MENARD _ CNRS _ Délégation Normandie

TEMPO Outil de suivi des temps du CNRS. Julie MENARD _ CNRS _ Délégation Normandie TEMPO Outil de suivi des temps du CNRS Julie MENARD _ CNRS _ Délégation Normandie Outil de suivi des temps : TEMPO : P. 03 I. Introduction point de situation TEMPO II. Les activités suivies III. Les déclarants

Plus en détail

CLINIMIX AVIS DE LA COMMISSION DE LA TRANSPARENCE

CLINIMIX AVIS DE LA COMMISSION DE LA TRANSPARENCE CLINIMIX AVIS DE LA COMMISSION DE LA TRANSPARENCE BAXTER_CLINIMIX N9G15 E et N12G20E_Avis CT_14-02-2007.pdf BAXTER_CLINIMIX N9G15E N12G20E N14G30 N17G35_Avis CT_12-12-2001.pdf BAXTER_CLINIMIX changement

Plus en détail

STODAL Sirop. Si vous avez d autres questions, si vous avez un doute, demandez plus d informations à votre médecin ou à votre pharmacien.

STODAL Sirop. Si vous avez d autres questions, si vous avez un doute, demandez plus d informations à votre médecin ou à votre pharmacien. STODAL Sirop Veuillez lire attentivement cette notice avant de prendre ce médicament. Elle contient des informations importantes pour votre traitement. Si vous avez d autres questions, si vous avez un

Plus en détail

Sound-alike Look-alike

Sound-alike Look-alike Sound-alike Look-alike Prof. Pascal BONNABRY GSASA Fondation pour la sécurité des patients Berne, 23 avril 2013 Exemple de la vie réelle Kaestli LK, SMW 2012 Sound-alike Exemples d incidents en 2012-13

Plus en détail

Gamme Santé Un remède innovant à vos préoccupations

Gamme Santé Un remède innovant à vos préoccupations Gamme Santé Un remède innovant à vos préoccupations Europ Assistance Santé : des solutions innovantes pour un secteur en mutation Le secteur de la santé fait face à des défis toujours plus nombreux. L

Plus en détail

Recherche d un logiciel de préparation magistrale non stérile. Catherine Lenoir en collaboration avec Marie-Astrid Cochet

Recherche d un logiciel de préparation magistrale non stérile. Catherine Lenoir en collaboration avec Marie-Astrid Cochet Recherche d un logiciel de préparation magistrale non stérile Catherine Lenoir en collaboration avec Marie-Astrid Cochet AFPHB Meux, 25 novembre 2010 Plan de l exposé Introduction Intérêt d un programme

Plus en détail

Introduction. pour ANTICIPER > Développement d un logiciel de gestion des actions de prévention pour les professionnels préventionnistes.

Introduction. pour ANTICIPER > Développement d un logiciel de gestion des actions de prévention pour les professionnels préventionnistes. Pour un meilleur accompagnement de votre parcours à domicile Introduction Mutualité Française Puy-de-Dôme a développé un nouveau système d information santé favorisant la coordination des acteurs de santé

Plus en détail

2/1/2014 agence-prd.ansm.sante.fr/php/ecodex/frames.php?specid=68269288&typedoc=n&ref=n0201658.htm NOTICE. TARDYFERON 80 mg, comprimé enrobé.

2/1/2014 agence-prd.ansm.sante.fr/php/ecodex/frames.php?specid=68269288&typedoc=n&ref=n0201658.htm NOTICE. TARDYFERON 80 mg, comprimé enrobé. NOTICE ANSM - Mis à jour le : 16/11/2011 Dénomination du médicament Encadré TARDYFERON 80 mg, comprimé enrobé Veuillez lire attentivement cette notice avant de prendre ce médicament. Elle contient des

Plus en détail

La douleur qu est-ce que c est?

La douleur qu est-ce que c est? La douleur qu est-ce que c est? Le plus souvent la douleur signale une blessure, une fracture, une maladie Dans ce cas, la douleur est nécessaire, elle est là pour nous alerter. Un signal d alarme Il permet

Plus en détail

CIRCUIT DU MEDICAMENT

CIRCUIT DU MEDICAMENT CIRCUIT DU MEDICAMENT A L EHPAD LA ROSERAIE 9 Allée de la Roseraie 85 140 CHAUCHE CONTEXTE ET MODALITÉS DE RÉALISATION POURQUOI? QUI? QUAND? COMMENT? Temps de travail infirmier très important : Environ

Plus en détail

Coopération Médecin Pharmacien Une nouvelle gouvernance clinique de proximité

Coopération Médecin Pharmacien Une nouvelle gouvernance clinique de proximité Coopération Médecin Pharmacien Une nouvelle gouvernance clinique de proximité EA SIS 4128 V. Siranyan Docteur en pharmacie 1 M. Chanelière Docteur en médecine La relation Médecin- Pharmacien Au quotidien

Plus en détail

QUALITE DES MEDICAMENTS GENERIQUES

QUALITE DES MEDICAMENTS GENERIQUES QUALITE DES MEDICAMENTS GENERIQUES Aspects réglementaires et pharmaceutiques DEMEB DQPh Unité génériques Anne DUNAND MEDEC 11 mars 2009 QUALITE - définition GARANTIR QUALITE EFFICACITE SECURITE 2 MISSIONS

Plus en détail

Entretiens Pharmaceutiques en Oncologie : Où en sommes nous en 2014, au CHPC

Entretiens Pharmaceutiques en Oncologie : Où en sommes nous en 2014, au CHPC Entretiens Pharmaceutiques en Oncologie : Où en sommes nous en 2014, au CHPC 2éme Journée des Infirmiers de Basse-Normandie Jeudi 9 Octobre 2014 Florence BANNIE, Pharmacien CHPC, CHERBOURG Déclarations

Plus en détail

FORMATION CONTINUE RECHERCHE APPLIQUÉE OUTILS PÉDAGOGIQUES. Promouvoir les soins pharmaceutiques

FORMATION CONTINUE RECHERCHE APPLIQUÉE OUTILS PÉDAGOGIQUES. Promouvoir les soins pharmaceutiques FORMATION CONTINUE RECHERCHE APPLIQUÉE OUTILS PÉDAGOGIQUES Promouvoir les soins pharmaceutiques PRÉSENTATION DE LA FORMATION Contexte Le métier du pharmacien est en pleine évolution. Un concept qui va

Plus en détail

Neuilly-lès-Dijon Accueil de loisirs Accueil jeunes NAP

Neuilly-lès-Dijon Accueil de loisirs Accueil jeunes NAP Neuilly-lès-Dijon Accueil de loisirs Accueil jeunes NAP Ufcv Bourgogne 29 rue Jean-Baptiste Baudin 21 000 Dijon Le dossier d inscription ❶ Qu est-ce que l inscription? L inscription d un enfant à un accueil

Plus en détail

Valoriser vos bases de connaissances avec AMI Help Desk. AMI Enterprise Discovery version 3.9

Valoriser vos bases de connaissances avec AMI Help Desk. AMI Enterprise Discovery version 3.9 Valoriser vos bases de connaissances avec AMI Help Desk AMI Enterprise Discovery version 3.9 Février 2005 Sommaire 1 Objectifs d AMI Help Desk...3 2 Principes de fonctionnement...3 2.1 Mode de travail

Plus en détail

Sensibiliser les étudiants infirmiers aux bonnes pratiques!

Sensibiliser les étudiants infirmiers aux bonnes pratiques! Session Qualité, gestion des risques, vigilance Sensibiliser les étudiants infirmiers aux bonnes pratiques!, (communication n 18) V. Villeneuve 1, E. Ledouget 2, S. Lemaître 3, S. Bréchet 2, G. Cance 2,

Plus en détail

STATUTS. I. Nom, forme juridique et siège

STATUTS. I. Nom, forme juridique et siège STATUTS GROUPE SUISSE DE CRIMINOLOGIE (GSC) I. Nom, forme juridique et siège Nom Siège Art. Le Groupe suisse de criminologie (GSC) est une association politiquement et confessionnellement neutre, au sens

Plus en détail

Questionnaire général (court)

Questionnaire général (court) 1 sur 6 29/12/2014 10:00 Questionnaire général (court) Il peut bien entendu être diffusé à des professionnels de votre connaissance pouvant être s par le projet. Les informations renseignées ont vocation

Plus en détail

Métier Bureau de Production. Spécialisation Musique

Métier Bureau de Production. Spécialisation Musique Métier Bureau de Production Domaine Artistique Spécialisation Musique Type Entrepreneur de spectacles vivants ENTREPRISE DE SPECTACLES VIVANTS Est entrepreneur de spectacles vivants toute personne qui

Plus en détail

Programme esanté Luxembourgeois Présentation générale. 1 Programme esanté

Programme esanté Luxembourgeois Présentation générale. 1 Programme esanté Luxembourgeois Présentation générale Agenda. esanté c est quoi? 2. Les piliers du programme esanté Contenu du programme esanté Démarche: une vision de long terme couplée à une approche pragmatique et progressive

Plus en détail

TEMPI LOGICIEL DE GESTION DU TEMPS

TEMPI LOGICIEL DE GESTION DU TEMPS PARTENAIRES QUALIFIÉS ET COMPÉTENTS FORMATION PERSONNALISÉE DES UTILISATEURS LOGICIEL DÉVELOPPÉ PAR NOS INGÉNIEURS SERVICE DE MAINTENANCE EFFICACE TEMPI LOGICIEL DE GESTION DU TEMPS LC LOGICIELS ET CONSEILS

Plus en détail

SERVICE DES DÎNERS ÉCOLE VICTOR-LAVIGNE. Tél: (514) 321-7194 Fax. : (514) 321-4311 victor-lavigne-sdg@cspi.qc.ca. Angéline Gaudreault

SERVICE DES DÎNERS ÉCOLE VICTOR-LAVIGNE. Tél: (514) 321-7194 Fax. : (514) 321-4311 victor-lavigne-sdg@cspi.qc.ca. Angéline Gaudreault SERVICE DES DÎNERS RÈGLES DE FONCTIONNEMENT 2014-2015 ÉCOLE VICTOR-LAVIGNE Tél: (514) 321-7194 Fax. : (514) 321-4311 victor-lavigne-sdg@cspi.qc.ca Angéline Gaudreault Technicienne-Responsable Yves Prévost

Plus en détail

Le contrôle interne dans les entreprises privées. Retour d expérience terrain

Le contrôle interne dans les entreprises privées. Retour d expérience terrain Le contrôle interne dans les entreprises privées Retour d expérience terrain M. Thomas Kortmoller Directeur général, Optimiso Group SA conferencetko-ceec_v2014_09_02 Optimiso Group SA, 1 Sommaire 1) Notre

Plus en détail

Politique d accès aux locaux du centre communautaire et culturel

Politique d accès aux locaux du centre communautaire et culturel Municipalité Saint-Marc-des-Carrières 1770 boulevard Bona-Dussault Saint-Marc-des-Carrières Tel. : (418) 268-3862 fax : (418) 268-5175 Courriel : loisirs@villestmarc.com Politique d accès aux locaux du

Plus en détail

Recommandations sur les mutualisations ISO 27001 ISO 20000 & ISO 27002 ITIL

Recommandations sur les mutualisations ISO 27001 ISO 20000 & ISO 27002 ITIL Recommandations sur les mutualisations ISO 27001 ISO 20000 & ISO 27002 ITIL Groupe de travail du Club 27001 Toulouse Présentation du 10 novembre 2011 Nicole Genotelle, Joris Pegli, Emmanuel Prat, Sébastien

Plus en détail

NOVARTIS. L assurance-maladie Suisse Offre réservée au personnel de NOVARTIS. POUR LA MEILLEURE DES MéDECINES. AUJOURD HUI ET DEMAIN.

NOVARTIS. L assurance-maladie Suisse Offre réservée au personnel de NOVARTIS. POUR LA MEILLEURE DES MéDECINES. AUJOURD HUI ET DEMAIN. NOVARTIS L assurance-maladie Suisse Offre réservée au personnel de NOVARTIS POUR LA MEILLEURE DES MéDECINES. AUJOURD HUI ET DEMAIN. Assurance de base L assurance-maladie obligatoire en Suisse. Dans le

Plus en détail

Evolution des SIH. Du dossier hospitalier au dossier patient territorial

Evolution des SIH. Du dossier hospitalier au dossier patient territorial Evolution des SIH Du dossier hospitalier au dossier patient territorial Maincare Solutions Une société Symphony Technology Group Société d investissement californienne spécialisée dans le secteur du logiciel

Plus en détail

GUIDE CONCERNANT L'ADMINISTRATION DES MÉDICAMENTS À L'INTÉRIEUR DES ÉCOLES PRIMAIRES

GUIDE CONCERNANT L'ADMINISTRATION DES MÉDICAMENTS À L'INTÉRIEUR DES ÉCOLES PRIMAIRES SERVICES ÉDUCATIFS GUIDE CONCERNANT L'ADMINISTRATION DES MÉDICAMENTS À L'INTÉRIEUR DES ÉCOLES PRIMAIRES Le 19 janvier 2007 Les Services éducatifs en collaboration avec le Centre de santé et de services

Plus en détail

Distribution de médicaments. dans les milieux scolaires

Distribution de médicaments. dans les milieux scolaires Distribution de médicaments dans les milieux scolaires Août 2013 Table des matières 1. DISTRIBUTION DE MÉDICAMENTS DANS LES MILIEUX SCOLAIRES... 3 2. DIRECTIVES À SUIVRE... 3 3. DIRECTIVES À SUIVRE (SITUATIONS

Plus en détail

Business Card BCVs. La carte de crédit pour PME

Business Card BCVs. La carte de crédit pour PME Business Card BCVs La carte de crédit pour PME Laissez-vous convaincre En adéquation avec vos besoins La performance économique et le pouvoir d innovation de la Suisse sont le plus souvent attribuables

Plus en détail

> Nouveaux services en ligne > avril 4 > Page #

> Nouveaux services en ligne > avril 4 > Page # > Nouveaux services en ligne > avril 4 > Page # Deux nouveaux services en ligne Principes (1/2) Engagé dans le déploiement de la stratégie pour faire entrer l école dans l ère du numérique, votre établissement

Plus en détail

Dr Buttard Service de cardiologie CH W.Morey Chalon sur saone.

Dr Buttard Service de cardiologie CH W.Morey Chalon sur saone. 1 Dr Buttard Service de cardiologie CH W.Morey Chalon sur saone. PLAN 1. SONDAGE 2. POURQUOI INFORMATISER LE CIRCUIT DU MEDICAMENT 3. EXPERIENCE CHALONNAISE 1. CONTEXTE 2. PRESENTATION DU LOGICIEL 3. UTILISATION

Plus en détail

Liège, le 7 juillet 2015. APPEL INTERNE et EXTERNE AUX CANDIDATURES N 2015/105

Liège, le 7 juillet 2015. APPEL INTERNE et EXTERNE AUX CANDIDATURES N 2015/105 Centre Hospitalier Universitaire de Liège Domaine Universitaire du Sart Tilman B35 4000 LIEGE 1 www.chuliege.be Département de Gestion des Ressources Humaines Service Recrutement Liège, le 7 juillet 2015

Plus en détail

du 14 septembre 2010 (Etat le 1 er septembre 2014)

du 14 septembre 2010 (Etat le 1 er septembre 2014) Ordonnance du SEFRI 1 sur la formation professionnelle initiale Aide-maçonne/Aide-maçon avec attestation fédérale de formation professionnelle (AFP) du 14 septembre 2010 (Etat le 1 er septembre 2014) 51007

Plus en détail

GUIDE D UTILISATION de CoHR (A l intention du collaborateur)

GUIDE D UTILISATION de CoHR (A l intention du collaborateur) GUIDE D UTILISATION de CoHR (A l intention du collaborateur) Sommaire I Co-HR : Où, Quand, Comment?... 3 1 Comment réaliser la saisie?... 3 2 Les avantages de Co-HR... 3 II Identification du collaborateur...

Plus en détail

En Direct réglementaire

En Direct réglementaire Centres de Santé & Etablissements de Santé Date : 28 septembre 2015 Contact : Pôle FIDES Bourgogne - Pôle Etablissements Côte d Or/Yonne - CPAM de la Côte d Or Téléphone : (du lundi au vendredi de 8h à

Plus en détail

Analyse prospective des risques: un support à la sécurisation des processus

Analyse prospective des risques: un support à la sécurisation des processus Analyse prospective des risques: un support à la sécurisation des processus Congrès «La sécurité des patients en Suisse» Le risque La cible à atteindre Le risque zéro n existe pas Déterminer le niveau

Plus en détail

Le risque La cible à atteindre. Analyse prospective des risques: un support à la sécurisation des processus. Le risque zéro n existe pas

Le risque La cible à atteindre. Analyse prospective des risques: un support à la sécurisation des processus. Le risque zéro n existe pas Analyse prospective des risques: un support à la sécurisation des processus Congrès «La sécurité des patients en Suisse» Le risque La cible à atteindre Le risque zéro n existe pas Déterminer le niveau

Plus en détail

S t a t u t s. de l Association des Médecins dirigeants d Hôpitaux de Suisse (AMDHS)

S t a t u t s. de l Association des Médecins dirigeants d Hôpitaux de Suisse (AMDHS) S t a t u t s de l Association des Médecins dirigeants d Hôpitaux de Suisse (AMDHS) 1. Nom/ siège Sous le nom d Association des Médecins Dirigeants d Hôpitaux de Suisse est constituée une association au

Plus en détail

La Réécriture de Requêtes XACML :

La Réécriture de Requêtes XACML : GEDSIP - INFORSID 2007 Perros-Guirec, le 22 mai 2007 La Réécriture de Requêtes XACML : Un mécanisme m pour assurer une sécurité adaptable pour les Systèmes de Gestion de Données Pervasifs Dana Al Kukhun,

Plus en détail

Centre pour la qualité et ANQ: Oeuvrer ensemble en faveur de l amélioration de la qualité et de la sécurité dans les hôpitaux suisses

Centre pour la qualité et ANQ: Oeuvrer ensemble en faveur de l amélioration de la qualité et de la sécurité dans les hôpitaux suisses Centre pour la qualité et ANQ: Oeuvrer ensemble en faveur de l amélioration de la qualité et de la sécurité dans les hôpitaux suisses Pascal Strupler, Directeur OFSP Medicine used to be simple, ineffective

Plus en détail

Règlement intérieur du CHSCT. de l Université d Aix-Marseille du 11-03-2015

Règlement intérieur du CHSCT. de l Université d Aix-Marseille du 11-03-2015 Conformément à l article 51 du décret 82-453 du 28 mai 1982 modifié relatif à l hygiène et la sécurité au travail ainsi qu à la prévention médicale de la fonction publique, le CHSCT de l Université d Aix

Plus en détail

Distribution de médicaments. dans les milieux scolaires

Distribution de médicaments. dans les milieux scolaires Distribution de médicaments dans les milieux scolaires Janvier 2014 Table des matières 1. DISTRIBUTION DE MÉDICAMENTS DANS LES MILIEUX SCOLAIRES... 3 2. DIRECTIVES À SUIVRE... 3 3. DIRECTIVES À SUIVRE

Plus en détail

Lubentyl, gelée orale en pot cire paraffinique, paraffine liquide, paraffine solide

Lubentyl, gelée orale en pot cire paraffinique, paraffine liquide, paraffine solide NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR Lubentyl, gelée orale en pot cire paraffinique, paraffine liquide, paraffine solide Veuillez lire attentivement cette notice avant de prendre ce médicament. Elle contient

Plus en détail

6 Rencontre Régionale d Oncogériatrie

6 Rencontre Régionale d Oncogériatrie 6 Rencontre Régionale d Oncogériatrie ANGOULEME le 16 Avril 2015 6ème Rencontre Régionale d Oncogériatrie 2 ème PARTIE Education thérapeutique chez le sujet âgé : thérapies orales L expérience du CHU de

Plus en détail

21:00 UN NOUVEL HORIZON POUR LE TRANSPORT L'OPTIMISATION LOGISTIQUE

21:00 UN NOUVEL HORIZON POUR LE TRANSPORT L'OPTIMISATION LOGISTIQUE 21:00 24:00 01:00 UN NOUVEL HORIZON POUR LE TRANSPORT L'OPTIMISATION LOGISTIQUE L exigence de temps réel prévalant au XXI e siècle, le monde du transport se transforme et devient plus compétitif et efficace

Plus en détail

PROPOSITION D INTERVENTION

PROPOSITION D INTERVENTION PROPOSITION D INTERVENTION PROJET D INTERVENTION MISSION DE RECRUTEMENT SOMMAIRE: 1. CONDITIONS GENERALES D INTERVENTION 2. METHODOLOGIE 3. HONORAIRES 4. PLANNING D INTERVENTION CONDITIONS GENERALES D

Plus en détail

Dispositif HORIZON EXPORT

Dispositif HORIZON EXPORT Dispositif HORIZON EXPORT Accompagnement et développement des entreprises à l international sur un marché cible : L Allemagne 1 Fort d une expérience de plus de 10 ans dans l accompagnement des entreprises

Plus en détail

Diagnostic branche professionnelle du Régime général de Sécurité sociale

Diagnostic branche professionnelle du Régime général de Sécurité sociale Diagnostic branche professionnelle du Régime général de Sécurité sociale En application des articles L.5121-10 et D.5121-27 du code du travail, un diagnostic sur l emploi des jeunes et des salariés âgés

Plus en détail

Modernisation et efficience du système de soins : la dématérialisation des ordonnances par les pharmaciens est engagée

Modernisation et efficience du système de soins : la dématérialisation des ordonnances par les pharmaciens est engagée Point d information 1 er décembre 2011 Modernisation et efficience du système de soins : la dématérialisation des ordonnances par les pharmaciens est engagée Faciliter les relations avec les professionnels

Plus en détail

Pour passer du rêve à la réalité

Pour passer du rêve à la réalité PRESENTATION DU PROGRAMME ASP LANCEMENT D UNE ENTREPRISE CODE 5264 Objectifs généraux du programme Acquérir les connaissances, les habiletés et les attitudes qui permettent : o de démarrer son entreprise,

Plus en détail

Acteurs des soins et du social dans la prise en charge des individus Les deux faces d une même pièce

Acteurs des soins et du social dans la prise en charge des individus Les deux faces d une même pièce Service des assurances sociales et de l hébergement (SASH) Acteurs des soins et du social dans la prise en charge des individus Les deux faces d une même pièce Fabrice Ghelfi, Chef du SASH Congrès intercantonal

Plus en détail

Vers une gestion intégrée et interactive de la médication

Vers une gestion intégrée et interactive de la médication 1 Vers une gestion intégrée et interactive de la médication Journée d'étude du Réseau des Comités Médicopharmaceutiques 13/11/2015 Luc Nicolas PFS Public Health Health telematics 2 Echanger ou partager

Plus en détail

Lycéens Franciliens, notre COP21. CliMates Réunion du 14 janvier 2015

Lycéens Franciliens, notre COP21. CliMates Réunion du 14 janvier 2015 Lycéens Franciliens, notre COP21 CliMates Réunion du 14 janvier 2015 Plan 1. Retour sur la COP20 et les notions clé a Vidéo de la COP20 b Retour sur les notions atténuation, adaptation, reporting c Retour

Plus en détail

NOTICE POUR LE PUBLIC

NOTICE POUR LE PUBLIC NOTICE POUR LE PUBLIC Dicynone 250 mg, Comprimés Dicynone 250 mg/2 ml, Solution injectable (Etamsylate) Veuillez lire attentivement cette notice avant de prendre ce médicament car elle contient des informations

Plus en détail

Rappels : Les structures d HAD sont soumises aux mêmes règles et obligations que les établissements de santé «classiques» en matière de qualité et de sécurité des soins, notamment dans le domaine pharmaceutique.

Plus en détail

INSTRUCTIONS AUX ETABLISSEMENTS HOSPITALIERS RELATIVES A LA FACTURATION ELECTRONIQUE DES SOINS DE SANTE RELATIFS À MEDIPRIMA phase 1

INSTRUCTIONS AUX ETABLISSEMENTS HOSPITALIERS RELATIVES A LA FACTURATION ELECTRONIQUE DES SOINS DE SANTE RELATIFS À MEDIPRIMA phase 1 INSTRUCTIONS AUX ETABLISSEMENTS HOSPITALIERS RELATIVES A LA FACTURATION ELECTRONIQUE DES SOINS DE SANTE RELATIFS À MEDIPRIMA phase 1 1. Procédure générale. Le tiers payant (dispensateur de soins/établissement)

Plus en détail

Le SPASAD. Service Polyvalent d Aide. & de Soins à Domicile 63. Logement-Foyer

Le SPASAD. Service Polyvalent d Aide. & de Soins à Domicile 63. Logement-Foyer Le SPASAD Logement-Foyer Service Polyvalent d Aide & de Soins à Domicile 63 Avoir besoin d aide à son domicile pour un soutien dans les tâches quotidiennes ou pour des soins médicaux peut arriver à tout

Plus en détail

N 1604 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI

N 1604 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI N 1604 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 TREIZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l Assemblée nationale le 8 avril 2009. PROPOSITION DE LOI permettant d améliorer l accompagnement

Plus en détail

ANNEXE I RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT

ANNEXE I RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT ANNEXE I RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT 1. DÉNOMINATION DU MÉDICAMENT ACADIONE 250 mg, comprimé dragéifié 2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE 3. FORME PHARMACEUTIQUE 4. DONNÉES CLINIQUES

Plus en détail

REPONSE A LA DEMANDE DE TRANSPORTS SORTIES D HOPITAUX. DHOS jeudi 28 mai 2009

REPONSE A LA DEMANDE DE TRANSPORTS SORTIES D HOPITAUX. DHOS jeudi 28 mai 2009 REPONSE A LA DEMANDE DE TRANSPORTS SORTIES D HOPITAU DHOS jeudi 28 mai 2009 Mise en place d un process de régulation de véhicules (ambulances et VSL) pour répondre aux demandes de transport dans le cadre

Plus en détail

La déclaration des emballages de service

La déclaration des emballages de service La déclaration des emballages de service Cette fiche d information est un complément à la brochure Pourquoi adhérer à Fost Plus? et contient des informations spécifiques à propos des emballages de service.

Plus en détail

Questionnaire RC Professionnelle Consultant en management

Questionnaire RC Professionnelle Consultant en management Ce questionnaire a pour objet de renseigner l Assureur sur le risque à garantir. Les réponses apportées aux questions posées ci-après ainsi que les documents à fournir serviront de base à l établissement

Plus en détail

Grille «Identito-vigilance» pour l auto-évaluation dans le cadre du contrat 2013

Grille «Identito-vigilance» pour l auto-évaluation dans le cadre du contrat 2013 Grille «Identito-vigilance» pour l auto-évaluation dans le cadre du contrat 2013 Les questions sont rés en différentes rubriques se rapportant au thème identito-vigilance. Il est prévu que les différents

Plus en détail

Rôle et place de l infirmière référente dans le suivi de la maladie de Parkinson à ses différents stades d évolution

Rôle et place de l infirmière référente dans le suivi de la maladie de Parkinson à ses différents stades d évolution Rôle et place de l infirmière référente dans le suivi de la maladie de Parkinson à ses différents stades d évolution Cheffe de projet Brigitte itt Victor, infirmière iè responsable d unité, service de

Plus en détail

POLE GERONTOLOGIQUE DU RIOU BLANC LIVRET D ACCUEIL EHPAD PUBLIC AUTONOME

POLE GERONTOLOGIQUE DU RIOU BLANC LIVRET D ACCUEIL EHPAD PUBLIC AUTONOME POLE GERONTOLOGIQUE DU RIOU BLANC + LIVRET D ACCUEIL EHPAD PUBLIC AUTONOME Les Résidences Un Pôle Gérontologique proposant une prise en charge adaptée aux différentes pathologies 2 Le Pôle gérontologique

Plus en détail

Gestion des violences dans un service des urgences

Gestion des violences dans un service des urgences Gestion des violences dans un service des urgences Patricia GUÉRIN, CSS psy adulte du centre hospitalier de Haute Marne, Sylvie PIERRE, IDE du CHHM au SAU du centre hospitalier général de Chaumont Delphine

Plus en détail

MANUEL QUALITE, SECURITE, ENVIRONNEMENT Domaine Skiable de Flaine Domaine Skiable du Giffre

MANUEL QUALITE, SECURITE, ENVIRONNEMENT Domaine Skiable de Flaine Domaine Skiable du Giffre 3.6++++++++++++++ Mise à jour février 2011 MANUEL QUALITE, SECURITE, ENVIRONNEMENT Domaine Skiable de Flaine Domaine Skiable du Giffre Domaine d activité : Conception et promotion de nouveaux produits,

Plus en détail

www.consommerautrement.fr

www.consommerautrement.fr CONCEPT DE L EVENEMENT TATOU JUSTE est un événement grand public dédié aux 3 domaines suivants : 6 ème édition Consommer habiter se déplacer grandir s informer travailler Autrement DEMANDE DE PARTICIPATION

Plus en détail

Smart Corridor Corridor intelligent

Smart Corridor Corridor intelligent Webinaire #1: L architecture STI comme élément de soutien à la conception de fonctionnement 12 Ordre du jour Introduction / Contexte Avancement du projet jusqu à présent Perspectives d utilisateurs / Concepts

Plus en détail

CONTACTS DE L ASSURANCE MALADIE AVEC LES MEDECINS GENERALISTES

CONTACTS DE L ASSURANCE MALADIE AVEC LES MEDECINS GENERALISTES 1 CONTACTS DE L ASSURANCE MALADIE AVEC LES MEDECINS GENERALISTES 1 ers RESULTATS CESSIM Sur le Chemin des D.A.M. «ou comment l Assurance Maladie met l efficacité de la visite médicale au service de ses

Plus en détail