Une intensification des mobilités entre zones proches.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Une intensification des mobilités entre zones proches."

Transcription

1 Brique Observation partie 3 Une intensification des mobilités entre zones proches. Avril 2011

2 2

3 Sommaire : Des échanges migratoires intenses entre les territoires régionaux..4 Des mobilités domicile-travail de plus en plus intense entre les zones d emploi de la région Un accroissement de la distance des déplacements domicile-travail contraint en partie par le marché du logement... 8 Une intensification des relations transfrontalières Les déplacements professionnels ne sont plus les plus nombreux. 12 Contact : Dossier suivi par Stéphane Humbert, Service «Observation et Prospective Régionale», Direction du Développement Durable, de la Prospective et de l Évaluation. mail : Téléphone : Consultable sur : 3

4 Des échanges migratoires intenses entre les territoires régionaux. A l échelle des échanges interrégionaux, le Nord Pas de Calais apparaît comme une région avec un faible taux de mobilité : 2,8 % de la population régionale en 2006 habitait dans une autre région en 2001, contre 6,3 % en moyenne nationale. Si les départs sont plus nombreux que les arrivées, la région Nord Pas de Calais est également la région que l on quitte le moins avec des départs représentant près de 1% de la population régionale par an. Dans ces échanges entre régions, le Nord Pas de Calais a un déficit particulièrement important avec l Île-de-France et les régions du sud de la France. Avec l Île-de-France, le déficit est concentré sur les ans avec un déficit annuel de 0,5%. Ce déficit concerne surtout les cadres et les employés. Avec les régions du sud de la France, le déficit est réparti sur l ensemble des tranches d âge. Les échanges sont également nombreux mais équilibré avec la Picardie avec en particulier une attractivité du Nord Pas de Calais chez les étudiants. Si les migrations résidentielles entre le Nord Pas de Calais et les autres régions françaises sont peu fréquentes, les échanges sont particulièrement nombreux entre les différents territoires régionaux. Ainsi, près de 31% des habitants du Nord Pas de Calais en 2006 ont changé de logement depuis 2001 et 20% n habitaient pas dans la même commune. A l échelle des territoires, les aires urbaines de Lille et de Douai-Lens sont les deux zones ayant le plus d échanges entre elles en nombre et en intensité parmi les grandes aires urbaines de France de Chiffres Clés. 20% des habitants du Nord Pas de Calais ont changé de commune de résidence entre 2001 et 006. province. Plus généralement, les échanges sont particulièrement nombreux entre la métropole lilloise et les autres territoires régionaux : 44% des déménagements entre territoires concernent le Scot de Lille alors qu il ne regroupe que 30% de la population régionale. La métropole lilloise attire les jeunes des autres territoires mais également d autres régions. A l inverse, les classes d âge actives quittent massivement la métropole selon des logiques différentes selon leur destination. Les départs vers les autres régions semblent liés à une logique professionnelle avec en particulier de nombreux départs vers l Île-de-France et une logique résidentielle pour les familles allant s installer dans les territoires voisins tout en gardant le plus souvent leur emploi dans la métropole. En dehors de la métropole, les échanges les plus importants concernent des territoires limitrophes dans une logique de déplacement de proximité. Les échanges les plus nombreux s opèrent au sein du bassin minier avec une situation particulière du Scot de Lens-Liévin Hénin-Carvin qui perd des habitants avec les autres Scot du bassin minier tandis que le territoire attire de nombreuses personnes en provenance du Scot de Lille-Métropole. Sur le Littoral, les échanges entre territoires sont moins nombreux qu au sein de l aire métropolitaine de Lille. 4

5 Carte 21 : principaux flux intérieurs des territoires du Nord Pas de Calais entre 2001 et 2006 et taux annuel de migration net interne à la région. Source : Insee, recensement de la population. Regard sur Les migrations résidentielles en Nord-Pas-de-Calais. Dans le cadre d un partenariat entre la Région, l Insee Nord Pas de Calais a mis en évidence l importance des migrations résidentielles au sein du territoire régional. Entre 2001 et 2006, ces migrations représentent globalement un déficit de 4 personnes pour habitants par an vers l extérieur du Nord Pas de Calais. Les disparités sont fortes au sein de la région : pour les échanges internes, les territoires du Montreuillois, de Marquion-Osartis ou au sud d'arras sont les plus bénéficiaires au regard de la taille de leur population. A l'inverse, dans le Dunkerquois ou en Sambre-Avesnois, les départs sont bien plus nombreux que les arrivées. Ce dossier permet également de mettre en évidence l importance des parcours de vie dans les comportements migratoires. Ainsi, les mobilités sont nombreuses chez les jeunes en lien avec l évolution de leur situation professionnelle et familiale tandis que les seniors sont moins nombreux à changer de commune de résidence. L attractivité des territoires varie également en fonction de ces cycles de vie avec une forte attractivité de la métropole lilloise pour les étudiants tandis que les territoires périphériques attire davantage les couples avec enfants et les territoires du Montreuillois ou des Sept Vallées attirent davantage les seniors. Retrouvez la publication sur le site de l Insee : 5

6 Des mobilités domicile-travail de plus en plus intense entre les zones d emploi de la région. En 2006, 1,5 million d actifs occupés résident dans le Nord Pas de Calais. Parmi eux, 27% ne travaillent pas dans la zone d emploi dans laquelle ils travaillent : près de 2% travaillent en Belgique, 2% travaillent dans une autre région française et 23% travaillent dans une autre zone d emploi de la région. Chiffres Clés. La part des actifs changeant quotidiennement de zone d emploi au sein de la région pour travailler a ainsi augmenté de 3 points entre 1999 et Cette hausse est la conséquence d une augmentation de 25% des personnes ayant une zone de résidence différente dans leur zone de travail au sein de la région tandis que la population occupant un emploi augmentait de 10%. Entre 1999 et 2006, les actifs travaillant en dehors de leur zone de résidence ont augmenté de 25%. La hausse des échanges entre zones d emploi s est traduite par une intensification de la quasi-totalité des échanges entre les zones d emploi de la région. Les échanges les plus nombreux se concentrent autour de la métropole Lilloise avec une intensification des échanges entre la zone d emploi de Lille et les zones limitrophes en entrée comme en sortie de la zone centrale. En dehors de la métropole Lilloise, les flux quotidiens s intensifient particulièrement autour du Valenciennois avec une hausse de plus de 40% des personnes venant travailler dans cette zone sans y habiter. Une analyse à l échelle des communes montre que l influence du pôle de Valenciennes s étend en particulier sur les franges des territoires limitrophes avec en particulier une intensification des liens avec les espaces périurbains situés au sud de ce pôle et qui s étendent dans le Cambrésis et l Avesnois. L analyse des flux montre également des échanges nombreux entre l Arrageois et les zones d emplois limitrophes de l ex bassin minier ou encore les échanges importants entre zones proches de ce bassin traduisant la continuité de cet ensemble urbain. Au sein de l espace littoral, le Dunkerquois apparaît comme le territoire attirant le plus d actifs de l extérieur pour y travailler avec des liens important avec l est du Calaisis et dans une moindre mesure avec la zone de Flandre-Lys. L aire d influence du pôle d emploi de Calais semble également s étendre sur le territoire de la Terre des deux Caps à la fois sous l attractivité de Calais et Boulogne. L importance des flux entre zones d emploi varie en fonction de la catégorie socioprofessionnelle avec des flux plus important pour les cadres et les professions intermédiaires. Les ouvriers apparaissent également plus mobile que les employés avec des changements de zones d emploi proche de la moyenne régionale et des changements de commune plus fréquent qui peut s expliquer par la plus forte concentration de l appareil productif. Les flux varient également en fonction de l âge avec des distances plus longues pour les personnes ayant entre 21 et 39 ans. 6

7 Carte 22 : principaux flux entre les zones d emploi du Nord Pas de Calais en 2006 et évolution entre 1999 et Regard sur Les déplacements domicile-travail en Nord Pas de Calais. En association avec la DREAL, la DIRECCTE, l agence d urbanisme de Lille, la Mission Bassin Minier et la Région, l Insee réalise un dossier sur les migrations domicile-travail et domicile-étude à l échelle de la région Nord Pas de Calais. Ce dossier permet tout d abord de mettre en évidence l allongement des déplacements avec en particulier une augmentation des déplacements de moyenne distance et des échanges entre zones d emploi au sein de la région et de montrer quelles sont les populations les plus concernées par ces déplacements. Il permet également de mettre en évidence les principaux pôles d emploi du Nord Pas de Calais et leur aire d influence. Ainsi l aire d influence du pôle d emploi de Lille s étend sur une large bande allant de la Flandre au Pévèlois mais reste limitée au nord par la présence du pôle de Roubaix-Tourcoing. Il montre également l évolution de l attractivité du pôle de Valenciennes qui s étend progressivement sur sa partie sud dans les zones du Cambrésis et de l Avesnois. Retrouvez la publication sur le site de l Insee : 7

8 Un accroissement de la distance des déplacements domiciletravail contraint en partie par le marché du logement. Entre 1999 et 2006, les liens entre les zones d emploi de la région se sont renforcés à la fois par un accroissement du nombre de déménagement entre ces territoires et du nombre de personnes changeant quotidiennement de zone pour se rendre de leur domicile à leur territoire de travail. L accroissement des mobilités quotidiennes entre zones d emploi peut traduire soit une amélioration de la fluidité du marché du travail à l échelle du territoire avec des actifs raisonnant à grande échelle pour rechercher un travail, soit par une augmentation de la taille du marché du logement avec des actifs occupés s éloignant de leur lieu de travail pour trouver leur logement. Ainsi, parmi les actifs occupés ayant quitté la zone d emploi de Lille entre 2001 et 2006, un peu plus de la moitié travaillent sur la métropole Lilloise. Si le recensement de la population ne permet pas de dire si ces actifs occupaient déjà un emploi dans la zone de Lille en 2006, l importance de cette situation incite à penser que l augmentation des déplacements domicile-travail est en partie liée à des choix résidentiels et pas seulement à une meilleure intégration du marché du travail à une échelle plus large. Partant de ce constat, l Insee a réalisé une modélisation de l augmentation des déplacements domicile-travail entre zones d emploi en distinguant l effet des migrations résidentielles de l effet du marché du travail. Selon cette modélisation, deux tiers de l augmentation des déplacements domicile-travail entre 1999 et 2006 sont à imputer à des migrations résidentielles car correspondant à des personnes ayant déménagé et occupant encore un emploi dans leur ancienne zone de résidence. Par différence, l allongement du marché du travail n expliquerait qu un tiers de la hausse du nombre de migrations quotidiennes. Chiffres Clés. Les déménagements expliquent deux tiers de l augmentation des déplacements domicile-travail entre zones d emploi. Ces résultats diffèrent toutefois selon les territoires de la région. Ainsi pour la zone de Lille, les migrations résidentielles expliquent à elles seules 95% de la hausse des entrées de navetteurs en provenance des autres zones. A l inverse, les zones de Valenciennes et de Boulogne-sur-Mer sont caractérisées par des hausses très fortes des entrées de navetteurs qui s expliquent majoritairement par la contribution du marché du travail. Pour ces deux zones, la zone de recrutement semble donc s étendre et de plus en plus dépasser les limites de la zone d emploi. Les zones de Sambre-Avesnois et de Béthune se caractérisent quant à elle par un rétrécissement du marché du travail avec une faible hausse du nombre de navetteur et un effet négatif du marché de l emploi sur cette évolution. L effet des migrations résidentielles est donc supérieur à la hausse globale des navetteurs mais il est malgré tout inférieur à la moyenne régionale. 8

9 Carte 23 : part des migrants de l arrondissement de Lille vers les autres territoires du Nord Pas de Calais travaillant dans l arrondissement de Lille. Regard sur Simulations des contributions des migrations résidentielles et du marché du travail sur l augmentation des navettes domicile-travail. Dans le cadre du dossier sur les migrations alternantes réalisé en partenariat avec la DREAL, la DIRECCTE, l agence d urbanisme de Lille, la Mission Bassin Minier et la Région, l Insee propose une simulation permettant d expliquer l augmentation des échanges entre zones selon qu elles soient liées à l évolution du marché du travail ou à des migrations résidentielles de plus en plus grande. Cette approche innovante est née de la contradiction apparente entre des politiques de l emploi cherchant à faciliter la mobilité sur le marché du travail et des objectifs environnementaux visant à limiter l étalement urbain qui contribuent entre autre à augmenter les déplacements domicile-travail et donc les émissions de Gaz à Effet de Serre. Selon cette méthodologie, l augmentation des échanges entre zones d emploi entre 1999 et 2006 relève pour deux tiers de stratégies résidentielles des habitants du Nord Pas de Calais s éloignant de leur lieu de travail pour trouver un logement adapté à leurs attente et pour un tiers d un accroissement du marché du travail. Retrouvez la publication sur le site de l Insee : 9

10 Une intensification des relations transfrontalières. Si les déplacements domicile-travail ont augmenté entre les zones d emploi de la région, ils ont également augmenté à une échelle interrégionale et transfrontalière. En 2006, 4% des actifs occupés vivant dans le Nord Pas de Calais travaillent en dehors de la région dont près de 2% travaillent en Belgique. Selon les estimations réalisées par l Insee, la hausse du nombre de résidents de la région travaillant en Belgique est continue depuis 1990 et semble même s accélérer sur les dernières années. Le nombre de résidents du Nord Pas de Calais travaillant en Belgique est ainsi passé d environ en 1990 à en 1999 et près de en Le Nord Pas de Calais est la principale région d échange avec la Belgique puisque plus de 70% des résidents français travaillant en Belgique vivent dans la région. Comme pour les échanges entre zones d emplois, ces déplacements domicile-travail internationales correspondent essentiellement à des échanges entre zones proches. Ainsi, plus du tiers des travailleurs frontaliers régionaux habitent dans la métropole lilloise et se dirigent vers les arrondissements voisins de Mouscron, Courtrai et Tournai. De même plus de frontaliers habitent dans chacune des zones d emploi de Valenciennes et de Sambre-Avesnois et se dirigent principalement vers les arrondissements de Mons, Tournai et Charleroi. Du côté des Flandres, les frontaliers vivant dans les zones d emploi de Dunkerque et de Flandre- Lys se dirigent principalement vers les arrondissements de Furnes et d Ypres. Le poids des travailleurs transfrontaliers est par contre marginal dans les zones d emploi non frontalières de la région. Chiffres Clés. En 2007, habitants du Nord Pas de Calais travaillent en Belgique soit 1,7% de la population active. Le nombre de frontalier a été multiplié par 2,3 entre 1999 et Les travailleurs frontaliers occupent pour la majorité d entre eux un emploi d ouvrier à temps complet ayant un contrat à durée indéterminée. Cette surreprésentation des ouvriers est liée à l importance de l industrie dans l emploi frontalier qui est le principal secteur d activité pour les travailleurs frontaliers de la région : 44% d entre eux travaillent dans ce secteur alors que seuls 17% des actifs régionaux ont un emploi dans ce secteur. Les services sont moins représentés dans les emplois frontaliers avec 35% d emplois dans ce secteur contre 61% des emplois régionaux. Conséquence de l importance des emplois industriels, les frontaliers sont essentiellement des hommes. Les cadres et professions intermédiaires ne représentent pour leur part que 25% des travailleurs frontaliers soit un poids moindre que dans l ensemble des actifs occupés régionaux (37%) mais leur poids est en hausse depuis 1999 puisque leur nombre a triplé entre 1999 et 2007 tandis que le nombre de frontalier a été multiplié par 2,3. 10

11 Graphique 2 : Évolution de l emploi frontalier Franco-belge. Regard sur L emploi frontalier vers la Belgique progresse et se diversifie. En partenariat avec EuresChannel, l Insee a réalisé une étude permettant d estimer et de caractériser l importance du travail frontalier entre le Nord Pas de Calais et la Belgique. Cette étude met en évidence l impact de la convention fiscale franco-belge mise en place en 1964 qui a limité l intérêt du travail frontalier pour les résidents belges entrainant une baisse du nombre de résidents belges travaillant en France. Cette baisse a été continue jusqu en 1995 avant d atteindre un palier à un niveau très bas depuis cette date. A l inverse, le nombre de résidents français travaillant en Belgique a augmenté très rapidement à partir de 1985 et le rythme de croissance semble se prolonger. Ces travailleurs sont particulièrement concentrés dans les cantons limitrophes bénéficiant de la convention fiscale entre les deux pays. L étude permet également de caractériser les travailleurs frontaliers vivant dans le Nord Pas de Calais en fonction de leur zone de résidence et en fonction de leur zone de travail. Retrouvez la publication sur le site de l Insee : 11

12 Les déplacements professionnels ne sont plus les plus nombreux. Si les déplacements domicile-travail apparaissent comme un élément important de la structuration des territoires, ils ne constituent pas en nombre l essentiel des déplacements quotidiens des habitants de la région. Selon l enquête régionale mobilité-déplacement, le travail représente seulement 23% des motifs de déplacements de la semaine des personnes 11 ans et plus. Si cette part est bien sûr minorée par le fait que moins de la moitié de la population considérée est active, les déplacements domicile-travail représentent également moins de la moitié des motifs de déplacement pour les actifs. Les déplacements pour se rendre sur son lieu de travail ont par contre la particularité d être plus long que les autres avec un temps moyen de 24,4 minutes contre 17,5 minutes pour l ensemble des déplacements. Les deux autres principaux motifs de déplacement sont les achats qui concernent 20% des mobilités quotidiennes et l accompagnement d autres personnes qui concernent 18% des mobilités en semaine. Ces accompagnements correspondent par exemple à l accompagnement d enfants à l école. En semaine, les déplacements effectués dans le cadre de loisirs ou de visites rendues à d autres personnes concernent respectivement 11% des déplacements des habitants du Nord Pas de Calais de 11 ans ou plus. La non-prise en compte du week-end dans l enquête tend sans doute à minorer l importance de ces déplacements. Chiffres Clés. En semaine, 23% des déplacements sont liés au travail, 20% sont liés à des achats. 18% concernent un accompagnement. La voiture est le mode de transport dominant pour l ensemble des déplacements puisqu elle est utilisée dans deux tiers des déplacements mais sa part varie en fonction du motif du déplacement. L utilisation de la voiture est maximale pour se rendre à son travail ou pour accompagner une autre personne avec 77% des déplacements concernés tandis que ce mode représente moins d un tiers des déplacements effectués par les élèves ou les étudiant pour se rendre sur leur lieu d étude. Pour les achats, le type de magasin influence le choix du mode de transport : 72% des déplacements pour des achats en grand magasin se font en voiture contre 57% pour les achats en petit et moyen commerce et 45% pour les marchés. A l inverse le poids relatifs des déplacements à pied ou en transport en commun augmente avec le degré de proximité du magasin. Au final, un habitant de la région de 11 ans ou plus effectue en moyenne 3,9 déplacements par jour en semaine et consacre plus d une heure de la journée à se déplacer. Les déplacements représentent ainsi le troisième «lieu» où les habitants de la région passent le plus de temps derrière la maison et le travail. 12

13 Graphique 3 : répartition de la population régionale de 11 ans et plus au cours d une journée en fonction de son activité. Note de lecture : à 10 heures du matin, 45% de la population régionale est à son domicile, 27% est sur son lieu de travail, 9% effectue un déplacement. Regard sur L Enquête Régionale mobilité-déplacement L enquête Régionale Mobilité et déplacements est un dispositif regroupant un ensemble d enquête qui une fois assemblées donne une vision la plus cohérente et la plus exhaustive possible de la mobilité et des déplacements au sein des territoires régionaux à une date donnée. Ce dispositif s appuie ainsi les enquêtes ménages déplacements réalisées par 9 agglomérations de la région au cours des dernières années. En complément, une enquête a été réalisée en 2009 sur le territoire régional qui n était pas couvert jusqu alors par ces enquêtes. Les enquêtes ménages anciennes ont fait l objet d une actualisation en utilisant des données statistiques de référence tel que le recensement de la population afin de donner une vision d ensemble en Cette enquête menée sur l ensemble des personnes de 11 ans et plus permet de mesurer un taux de mobilité moyen de 3,89 déplacements par personne en semaine. Elle montre l importance des déplacements dans le temps quotidien avec environ 68 minutes par jour passé dans les transports. Elle permet également de caractériser ces déplacements en fonction du mode de transport, du motif du déplacement, des caractéristiques des personnes mais également de la zone géographique. Retrouvez prochainement la note D2DPE sur ces travaux sur le site de la Région : rubrique Publication. 13

L OBSERVATOIRE. Qui travaille où? Zoom sur les actifs entrants et sortants du Valenciennois

L OBSERVATOIRE. Qui travaille où? Zoom sur les actifs entrants et sortants du Valenciennois N 4 Janvier 2014 L OBSERVATOIRE Lettre d informations de la Direction de la Prospective Territoriale Qui travaille où? Zoom sur les actifs entrants et sortants du Valenciennois Qui travaille où? Zoom sur

Plus en détail

Brique Observation partie 4. Une métropolisation diffuse.

Brique Observation partie 4. Une métropolisation diffuse. Brique Observation partie 4 Une métropolisation diffuse. Avril 2011 1 Sommaire : Des espaces coopérations transfrontalières qui deviennent des territoires concrets....3 Un dynamisme Lillois dans le développement

Plus en détail

Les migrations alternantes. Définitions et sources. Jusqu au nouveau recensement

Les migrations alternantes. Définitions et sources. Jusqu au nouveau recensement Les migrations alternantes PIVER 03/12/2009 Définitions et sources Mobilités alternantes = Mobilités domicile travail + Mobilités domicile étude Source privilégiée : Recensement de la population - commune

Plus en détail

ATLAS NOUVELLE RÉGION NORD-PAS DE CALAIS - PICARDIE. de la. Tome 1. Population

ATLAS NOUVELLE RÉGION NORD-PAS DE CALAIS - PICARDIE. de la. Tome 1. Population ATLAS de la NOUVELLE RÉGION NORD-PAS DE CALAIS - PICARDIE Tome 1 Population Atlas de la nouvelle région Nord-Pas de Calais - Picardie Tome 1 Population Directeurs de Publication : Yves DURUFLÉ - Denis

Plus en détail

B. L ATTRACTIVITÉ DU BASSIN HAVRAIS EN QUESTION

B. L ATTRACTIVITÉ DU BASSIN HAVRAIS EN QUESTION B. L ATTRACTIVITÉ DU BASSIN HAVRAIS EN QUESTION Un niveau de fécondité élevé Le recul démographique du bassin havrais ne s explique pas par un manque de vitalité de sa démographie «naturelle». En effet,

Plus en détail

T andis que le flux de travailleurs frontaliers de la

T andis que le flux de travailleurs frontaliers de la T andis que le flux de travailleurs frontaliers de la Belgique vers la France s est stabilisé depuis une dizaine d années aux environs de 5 500, le flux inverse ne cesse de progresser depuis 1987, en particulier

Plus en détail

Vieillissement du parc de logements et hausse du nombre de ménages stimulent la demande potentielle de logements à l horizon 2030

Vieillissement du parc de logements et hausse du nombre de ménages stimulent la demande potentielle de logements à l horizon 2030 Vieillissement du parc de logements et hausse du nombre de ménages stimulent la demande potentielle de logements à l horizon 2030 Elisabeth VILAIN, Véronique BRUNIAUX, Rémi CAPOT, Insee Olivier GAUCHET,

Plus en détail

Enquête globale transport

Enquête globale transport Enquête globale transport N 15 Janvier 2013 La mobilité en Île-de-France Modes La voiture L EGT 2010 marque une rupture de tendance importante par rapport aux enquêtes précédentes, en ce qui concerne les

Plus en détail

L automobile dans l espace européen et français

L automobile dans l espace européen et français L automobile dans l espace européen et français Fin 2004, l industrie automobile emploie 2,54 millions de salariés 1 dans l Union européenne des 25. Ces salariés se répartissent pour 1,12 million dans

Plus en détail

La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine. Analyses 2001-2007

La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine. Analyses 2001-2007 La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine Analyses 2001-2007 Nantes Métropole et l aire urbaine de Nantes Nantes Métropole - AURAN Le contexte général Une année

Plus en détail

Population LA VILLE ET L HOMME

Population LA VILLE ET L HOMME Saint-Jean-de-la-Ruelle constate aujourd hui une diminution de sa population. Ce phénomène est le résultat conjugué d un solde migratoire négatif la croissance urbaine touche à présent les communes les

Plus en détail

Note D2DPE n 31. Le logement en Nord Pas de Calais : Du constat aux besoins à l horizon 2030.

Note D2DPE n 31. Le logement en Nord Pas de Calais : Du constat aux besoins à l horizon 2030. Note D2DPE n 31 Le logement en Nord Pas de Calais : Du constat aux besoins à l horizon 2030. Mars 2010 Résumé Selon les projections réalisées par l Insee, la population régionale devrait rester stable

Plus en détail

La construction de maisons individuelles en Champagne-Ardenne en 2012

La construction de maisons individuelles en Champagne-Ardenne en 2012 DREAL Champagne- Ardenne Juin 2014 OBSERVATION ET STATISTIQUES Le logement en chiffres La construction de maisons individuelles en Champagne-Ardenne en 2012 En 2012, 2 191 permis ont été délivrés en Champagne-Ardenne

Plus en détail

La mobilité résidentielle : parcours dominants et tendances nouvelles

La mobilité résidentielle : parcours dominants et tendances nouvelles 6 La mobilité résidentielle : parcours dominants et tendances nouvelles Orha Nord-Pas-de-Calais 54 Les Cahiers de l Orha - Avril 24 La mobilité résidentielle : parcours dominants et tendances nouvelles

Plus en détail

Partie II : les déplacements domicile-travail

Partie II : les déplacements domicile-travail Des distances de déplacement différentes selon le profil des actifs Au delà des logiques d accessibilité, les distances parcourues pour se rendre au travail se déclinent différemment selon le sexe, l âge,

Plus en détail

METROPOLE DE LYON ET NOUVEAU RHONE

METROPOLE DE LYON ET NOUVEAU RHONE DIRECCTE Service ESE Février 2015 METROPOLE DE LYON ET NOUVEAU RHONE Situation socio-économique Direccte Service étude, statistique, évaluation Février 2015 DIRRECTE Service ESE Février 2015 Sommaire Bref

Plus en détail

Observatoire de l Aire urbaine. Mobilité. septembre 2011. Belfort - Montbéliard - Héricourt - Delle

Observatoire de l Aire urbaine. Mobilité. septembre 2011. Belfort - Montbéliard - Héricourt - Delle septembre 2011 Observatoire de l Aire urbaine Belfort - Montbéliard - Héricourt - Delle Mobilité Avec 307 766 habitants, l Aire urbaine Belfort - Montbéliard - Héricourt - Delle s organise dans une configuration

Plus en détail

II. LA DIVERSITE DE L'OCCUPATION DU TERRITOIRE

II. LA DIVERSITE DE L'OCCUPATION DU TERRITOIRE II. LA DIVERSITE DE L'OCCUPATION DU TERRITOIRE A. DEMOGRAPHIE 1. Evolution démographique 1.1. Dynamisme démographique 1.2. Structure de la population 1.3. Structure des ménages 2. Hypothèses d'évolution

Plus en détail

Les Franciliens consacrent 1 h 20 par jour à leurs déplacements

Les Franciliens consacrent 1 h 20 par jour à leurs déplacements Île-de- Les Franciliens consacrent 1 h 20 par jour à leurs déplacements Yann Caenen, Insee Île-de- Christine Couderc, Dreif Jérémy Courel, IAU île-de- Christelle Paulo et Thierry Siméon, Stif Avec 3,4

Plus en détail

Les territoires ruraux en Wallonie. Leur situation démographique actuelle et future. Thierry Eggerickx

Les territoires ruraux en Wallonie. Leur situation démographique actuelle et future. Thierry Eggerickx Les territoires ruraux en Wallonie. Leur situation démographique actuelle et future Thierry Eggerickx " 1. La définition des territoires ruraux en Wallonie 2. Diversité et évolution démographique récente

Plus en détail

Enquête globale transport

Enquête globale transport Enquête globale transport N 21 Avril 215 La mobilité en Île-de-France Le stationnement, un levier majeur des politiques de déplacements Les voitures à disposition des ménages franciliens ne circulent en

Plus en détail

Evolution du nombre de logements neufs et anciens acquis à l'aide d'un PTZ en Isère entre 1999 et 2009

Evolution du nombre de logements neufs et anciens acquis à l'aide d'un PTZ en Isère entre 1999 et 2009 L accession à la propriété en Isère aidée par un PTZ L accession à la propriété en Isère aidée par un PTZ ADIL DE L ISERE 2 boulevard Maréchal Joffre 38000 GRENOBLE 04 76 53 37 30 Page 1 Une hausse de

Plus en détail

FICHE SIGNALETIQUE. Cœur de Flandre. 1. Profil Territoire. 2 Profil Fiscal

FICHE SIGNALETIQUE. Cœur de Flandre. 1. Profil Territoire. 2 Profil Fiscal FICHE SIGNALETIQUE Pays Cœur de Flandre Consultable sur www.sigale.nordpasdecalais.fr Le pays a été reconnu le 9 mars 2004 et le premier contrat a été signé le 15 décembre 2004. Il comporte 45 communes

Plus en détail

Diagnostic. Programme Local de l Habitat. Communauté urbaine de Dunkerque

Diagnostic. Programme Local de l Habitat. Communauté urbaine de Dunkerque 1 2013 2018 Communauté urbaine de Dunkerque Sommaire Introduction 4-5 Les périmètres d analyse 6-7 Chapitre I Démographie : population - phénomènes migratoires - emplois - ménages 9 I. Approche macro-territoriale

Plus en détail

Consommateurs & commerces drômois : comment ça fonctionne? Juin 2014. Service commerce Tel 04 75 75 70 34

Consommateurs & commerces drômois : comment ça fonctionne? Juin 2014. Service commerce Tel 04 75 75 70 34 Consommateurs & commerces drômois : comment ça fonctionne? Juin 2014 Service commerce Tel 04 75 75 70 34 L observatoire du commerce et de la consommation Objectifs : La connaissance de l offre commerciale

Plus en détail

ENQUÊTE SUR L OCCUPATION

ENQUÊTE SUR L OCCUPATION ENQUÊTE SUR L OCCUPATION DU PARC SOCIAL EN RÉGION NORD-PAS-DE-CALAIS 15 octobre 2015 Le cadre réglementaire Une enquête triennale rendue obligatoire en 1996 Les renseignements doivent être transmis pour

Plus en détail

Commission Populations - Equipements

Commission Populations - Equipements Commission Populations - Equipements Synthèse du diagnostic stratégique Septembre 2010 Document de travail usage et diffusion soumis à l accord du SEBB Commission populations équipements synthèse du diagnostic

Plus en détail

Chambre de métiers et de l artisanat de région Nord - Pas-de-Calais

Chambre de métiers et de l artisanat de région Nord - Pas-de-Calais Chambre de métiers et de l artisanat de région Nord - Pas-de-Calais L artisanat de la région Nord - Pas de Calais CHIFFRES CLÉS 2013 Éditorial du Président de la Chambre de métiers et de l artisanat de

Plus en détail

L évolution des parts modales des déplacements domicile-travail

L évolution des parts modales des déplacements domicile-travail Thème : Transport durable Orientation : Faire évoluer les pratiques de mobilité L évolution des parts modales des déplacements domicile-travail par aire urbaine et département hors aires urbaines La part

Plus en détail

EDVM SCoT Nord 54 et CCPHVA

EDVM SCoT Nord 54 et CCPHVA EDVM SCoT Nord 54 et CCPHVA Rapport intermédiaire 16 décembre 2014 Landres Méthodologie L enquête :» Réalisée par téléphone du 7 novembre 2013 au 15 janvier 2014» 124 communes» 22 secteurs de tirage» Selon

Plus en détail

LES MENAGES ACTIFS DE LA ZONE D EMPLOI DU GENEVOIS FRANÇAIS FACE AU TRAVAIL FRONTALIER

LES MENAGES ACTIFS DE LA ZONE D EMPLOI DU GENEVOIS FRANÇAIS FACE AU TRAVAIL FRONTALIER LES MENAGES ACTIFS DE LA ZONE D EMPLOI DU GENEVOIS FRANÇAIS FACE AU TRAVAIL FRONTALIER Dans la zone d emploi du Genevois français, un «ménage actif» sur deux est concerné par le travail frontalier. Les

Plus en détail

La mobilité des ménages accélère le changement social en Ile-de-France

La mobilité des ménages accélère le changement social en Ile-de-France ILE-DE-FRANCE à la page à la page N 364 - Juillet 2011 Population La mobilité des ménages accélère le changement social en Ile-de-France Les déménagements des Franciliens à l intérieur de la région, leurs

Plus en détail

A. Les déplacements. 1. La mobilité. Partie 3 Infrastructures et déplacements. A - Contexte national

A. Les déplacements. 1. La mobilité. Partie 3 Infrastructures et déplacements. A - Contexte national A. Les déplacements 1. La mobilité A - Contexte national Avec les enjeux liés à l'environnement et au changement climatique, les déplacements sont au cœur des préoccupations : indispensable à nos modes

Plus en détail

Les études supérieures sont un des principaux motifs de mobilité dans

Les études supérieures sont un des principaux motifs de mobilité dans Les études supérieures sont un des principaux motifs de mobilité dans la vie. Le départ des jeunes, redouté dans de nombreux territoires, commence souvent pour des raisons de poursuites d études. À l échelle

Plus en détail

LES HABITUDES DE DEPLACEMENTS DES HABITANTS

LES HABITUDES DE DEPLACEMENTS DES HABITANTS LES HABITUDES DE DEPLACEMENTS DES HABITANTS Principaux résultats de l enquête ménages déplacements de la Communauté urbaine d Arras - 2014 Introduction Cette enquête a été réalisée de janvier à février

Plus en détail

RAPPEL DES ENJEUX ET PRECONISATIONS

RAPPEL DES ENJEUX ET PRECONISATIONS SCHEMA DE DEVELOPPEMENT COMMERCIAL 2006-2012 RAPPEL DES ENJEUX ET PRECONISATIONS Le Roannais apparaît comme un territoire homogène constitué autour d un pôle d attraction central : l agglomération de Roanne.

Plus en détail

Migrations d étudiants, pôles d enseignement supérieur et bassins de recrutement

Migrations d étudiants, pôles d enseignement supérieur et bassins de recrutement Migrations d étudiants, pôles d enseignement supérieur et bassins de recrutement Un déficit important dû pour une large part aux migrations des familles Entre et, la Champagne-Ardenne a perdu beaucoup

Plus en détail

Enquête Besoins en Main-d Oeuvre 2014 20 700 projets de recrutement en Belgique frontalière

Enquête Besoins en Main-d Oeuvre 2014 20 700 projets de recrutement en Belgique frontalière ÉCLAIRAGES ET SYNTHÈSES JUIN 2014 n 01 SOMMAIRE P.1 un établissement sur cinq envisage de recruter en 2014 P.2 Sept projets de recrutement sur dix se situent en Flandre P.2 Plus de besoins dans le Tertiaire

Plus en détail

LE «logement idéal» vu par les consultants

LE «logement idéal» vu par les consultants LE «logement idéal» vu par les consultants de l ADIL-Espace Info Energie du Loiret 2012 Du 3 e trimestre 2011 au 1 er trimestre 2012, l ADIL-Espace Info Energie du Loiret a interrogé ses consultants, quel

Plus en détail

Les besoins en logements des ménages

Les besoins en logements des ménages Conflans-Sainte-Honorine Mantes-la-Jolie Les Mureaux Observatoire Seine Aval Les besoins en logements des ménages de Seine Aval Poissy La Note n 3 Des ménages plus nombreux, des besoins en logements accrus

Plus en détail

ARTISANAT. 1 Résumé de l étude Insee sur les marges de progression pour l artisanat en Nord-Pas-de-Calais

ARTISANAT. 1 Résumé de l étude Insee sur les marges de progression pour l artisanat en Nord-Pas-de-Calais CPRDFP Document d orientation État 1/5 ARTISANAT 1 Résumé de l étude Insee sur les marges de progression pour l artisanat en Nord-Pas-de-Calais 1.1 Panorama des métiers de l artisanat Les coiffeurs, les

Plus en détail

La précarité énergétique des ménages dans leur logement sur le SCOT de l Angoumois

La précarité énergétique des ménages dans leur logement sur le SCOT de l Angoumois La précarité énergétique des ménages dans leur logement sur le SCOT de l Angoumois Avril 2013 1. Carte d identité du territoire et chiffres-clefs Nombre d habitants SCOT (2012) : 139 345 Nombre de communes

Plus en détail

Les parcs de logements et leur occupation. dans l Aire Urbaine de Lille et sa zone d influence. Situation 2005 et évolution 1999-2005

Les parcs de logements et leur occupation. dans l Aire Urbaine de Lille et sa zone d influence. Situation 2005 et évolution 1999-2005 Les parcs de logements et leur occupation dans l Aire Urbaine de Lille et sa zone d influence Situation 2005 et évolution 1999-2005 Décembre 2008 Le territoire d étude 2 Agence de développement et d urbanisme

Plus en détail

Comment se déplace-t-on aujourd hui dans l Agglomération Nantaise et son bassin de vie? tendances 2008

Comment se déplace-t-on aujourd hui dans l Agglomération Nantaise et son bassin de vie? tendances 2008 Comment se déplace-t-on aujourd hui dans l Agglomération Nantaise et son bassin de vie? tendances 2008 novembre 2009 Objectif : connaître les déplacements en 2008 Les objectifs du Plan de Déplacements

Plus en détail

TRAFIC AUX ECHANGEURS

TRAFIC AUX ECHANGEURS TRAFIC AUX ECHANGEURS On constate sur les échangeurs de l A2 dont nous avons les données une grande variation du trafic supporté. A titre d exemple, l échangeur 21, véritable porte d entrée sud sur la

Plus en détail

Pays de Retz Stratégie de développement économique. Cahier3. Emploi & Formation. octobre 2015

Pays de Retz Stratégie de développement économique. Cahier3. Emploi & Formation. octobre 2015 Pays de Retz Stratégie de développement économique Emploi & Formation octobre 2015 Cahier3 Édito Le syndicat mixte du SCoT (Schéma de Cohérence Territoriale) a décidé de conduire une étude de stratégie

Plus en détail

Migrations Professionnelles en Plaine de France : les Navettes Domicile Travail. Analyse de l Exploitation Complémentaire du Recensement de 2006

Migrations Professionnelles en Plaine de France : les Navettes Domicile Travail. Analyse de l Exploitation Complémentaire du Recensement de 2006 Migrations Professionnelles en Plaine de France : les Navettes Domicile Travail Analyse de l Exploitation Complémentaire du Recensement de 2006 Novembre 2009 Sommaire 1. Introduction : les caractéristiques

Plus en détail

Les conditions de logement des ménages à bas revenus en 2010

Les conditions de logement des ménages à bas revenus en 2010 COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 291 Février 212 Les conditions de logement des ménages à bas revenus en 21 OBSERVATION ET STATISTIQUES LOGEMENT - CONSTRUCTION En 21, le parc social loge

Plus en détail

Bellevue - Chantenay - Sainte-Anne

Bellevue - Chantenay - Sainte-Anne Mendès France Croix Bonneau - Bourderies auriers Mairie de Chantenay Plessis Cellier - Roche Maurice Boucardière - MallèveJean Macé Salorges - Cheviré - zone portuaire E QUARTIER Sainte- Anne, contrasté,

Plus en détail

Les communes de des quartiers aux profils

Les communes de des quartiers aux profils Les communes de des quartiers aux profils Les quartiers qui composent les cinq communes de l Ouest présentent des caractéristiques très contrastées : des zones denses d habitat social quasiment saturées,

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco - n 194 Semaine du 16 au 20 février 2015

MEDEF Actu-Eco - n 194 Semaine du 16 au 20 février 2015 MEDEF Actu-Eco - n 194 Semaine du 16 au 2 février 215 SOMMAIRE FRANCE 1. Financement des ETI et des grandes entreprises en février 215 : situation de trésorerie d exploitation inchangée 2. Créations d

Plus en détail

des ménages en 2012 Montant moyen dépensé (en euros)

des ménages en 2012 Montant moyen dépensé (en euros) COMMISSARIAT GénéRAl au développement durable n 645 Juin 2015 Consommations énergétiques des ménages en 2012 OBSERVATION ET STATISTIQueS logement - CONSTRuCTION En 2012, la dépense moyenne annuelle en

Plus en détail

L INSEE EN BREF. L Insee en bref. Le recensement de la population. À quoi sert le recensement de la population? Combien sommes nous? Qui sommes nous?

L INSEE EN BREF. L Insee en bref. Le recensement de la population. À quoi sert le recensement de la population? Combien sommes nous? Qui sommes nous? L INSEE EN BREF L Insee en bref Le recensement de la population À quoi sert le recensement de la population? Combien sommes nous? Qui sommes nous? La population des 36 680 communes françaises Quelles régions

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARIAT Général au développement durable n 590 Décembre 2014 La mobilité à longue distance des Français en 2013 OBSERVATION ET STATISTIQUES TRANSPORT En 2013, la mobilité à longue distance des personnes

Plus en détail

Repères & Analyses Études

Repères & Analyses Études Décembre 2013 - Hors série service études, veille et prospective Repères & Analyses Études Direction régionale Nord - Pas de Calais Sommaire Dynamisme économique Analyse Chiffres clés Démographie des établissements

Plus en détail

SAINT-LOUIS ET MILE-END À LA LOUPE

SAINT-LOUIS ET MILE-END À LA LOUPE SAINT-LOUIS ET MILE-END À LA LOUPE PROFIL SOCIO-ÉCONOMIQUE 2001 Ce profil est appuyé par les données issues du recensement de Statistique Canada pour les années 1991, 1996 et 2001. UNE POPULATION HAUTEMENT

Plus en détail

Les salariés des particuliers-employeurs en 2006

Les salariés des particuliers-employeurs en 2006 Les salariés des particuliers-employeurs en 2006 Claire Marbot, Valérie Dejonghe et Véronique Bruniaux* Sur l ensemble de l année 2006, plus de 1,6 million de salariés ont été employés directement par

Plus en détail

15.2. LES BÉNÉFICIAIRES DES AIDES AU LOGEMENT

15.2. LES BÉNÉFICIAIRES DES AIDES AU LOGEMENT 15.2. LES BÉNÉFICIAIRES DES AIDES AU LOGEMENT Les aides au logement (allocation de logement familiale (ALF), allocation de logement sociale (ALS) et aide personnalisée au logement (APL)) permettent de

Plus en détail

les évolutions récentes

les évolutions récentes DE L ADEUS les évolutions récentes dans le BAS-RHIN : des territoires plus spécialisés et plus interdépendants 92 DéCEMBRE 2012 TRANSVERSAL Illustration : ADEUS, 2012 Depuis le milieu des années 1970,

Plus en détail

COMMISSION DÉPLACEMENT DU SCOT DE LA RÉGION GRENOBLOISE

COMMISSION DÉPLACEMENT DU SCOT DE LA RÉGION GRENOBLOISE 12 nov. 2014 COMMISSION DÉPLACEMENT DU SCOT DE LA RÉGION GRENOBLOISE Elu référent : Luc Rémond Le 12 novembre 2014 Voreppe Hôtel de ville Sommaire de l intervention 1. Chiffres-clé sur les déplacements

Plus en détail

Aeux seuls, les sept sites de production automobile

Aeux seuls, les sept sites de production automobile Aeux seuls, les sept sites de production automobile emploient 22 800 salariés, soit 10% de l'emploi industriel régional, fin 2006. Les sept sites passent des commandes auprès de plus de 600 établissements

Plus en détail

Regards croisés Lyon-Marseille

Regards croisés Lyon-Marseille JEUDI 28 MAI 2015 Regards croisés Lyon-Marseille Deux territoires face aux tendances récentes REGARDS CROISÉS LYON-MARSEILLE Démographie Zoom sur les dynamiques démographiques des métropoles. Habitat Les

Plus en détail

la création d entreprise en nord-pas de calais

la création d entreprise en nord-pas de calais Nord-Pas de Calais N 184 SEPTEMBRE 2014 la création d entreprise en nord-pas de calais Près de 24 000 créations d entreprise en 2013 en Nord-Pas de Calais En 2013, les créations ont légèrement baissé en

Plus en détail

L année a incontestablement été marquée par l impact de

L année a incontestablement été marquée par l impact de Une année marquée par l'impact de Lille 2004 L année a incontestablement été marquée par l impact de «Lille 2004 - Capitale européenne de la culture». Cet évènement a eu des répercussions très importantes

Plus en détail

Flux Domicile Travail Quelques données locales Données DADS 2007 (source INSEE traitement MDE PMC) Flux Domicile Travail Chiffres DADS 2007

Flux Domicile Travail Quelques données locales Données DADS 2007 (source INSEE traitement MDE PMC) Flux Domicile Travail Chiffres DADS 2007 Flux Domicile Travail Quelques données locales Données DADS 2007 (source INSEE traitement MDE PMC) I. La source La DADS pour mesurer les flux domicile travail DADS : Déclaration Annuelle de Données Sociales

Plus en détail

A u cours du dernier quart de

A u cours du dernier quart de n 91 - mars 2001 Les personnes âgées en Basse-Normandie 475 000 SENIORS À L HORIZON 2020 A u cours du dernier quart de siècle la population âgée basnormande (c est-à-dire les 60 ans et plus) a augmenté

Plus en détail

M0Z-Employés et opérateurs de l'informatique. Synthèse

M0Z-Employés et opérateurs de l'informatique. Synthèse M0Z-Employés et opérateurs de l'informatique Synthèse Les employés et opérateurs de l informatique sont chargés des manipulations sur ordinateurs et leurs périphériques, ou de l information des utilisateurs.

Plus en détail

conférence permanente du bassin minier

conférence permanente du bassin minier les travaux du pôle observation-prospective de la mission bassin minier conférence permanente du bassin minier Diagnostic territorial du bassin minier mars 2013 SOMMAIRE Un ralentissement de la baisse

Plus en détail

Points forts LES MIGRATIONS INTER ARCHIPELS ENTRE 2007 ET 2012 ÉTUDES. De la Polynésie française INSTITUT DE LA STATISTIQUE DE LA POLYNÉSIE FRANÇAISE

Points forts LES MIGRATIONS INTER ARCHIPELS ENTRE 2007 ET 2012 ÉTUDES. De la Polynésie française INSTITUT DE LA STATISTIQUE DE LA POLYNÉSIE FRANÇAISE Points forts 3 De la Polynésie française INSTITUT DE LA STATISTIQUE DE LA POLYNÉSIE FRANÇAISE LES MIGRATIONS INTER ARCHIPELS ENTRE 27 ET 212 Points forts De la Polynésie française Parmi les 268 personnes

Plus en détail

D ans le Nord-Pas-de-Calais, le nombre de ménages

D ans le Nord-Pas-de-Calais, le nombre de ménages D ans le Nord-Pas-de-Calais, le nombre de ménages augmenterait de 16% entre 2005 et 2030. Cette hausse irait de pair avec une baisse de leur taille et un vieillissement. C'est dans la métropole lilloise

Plus en détail

La nouvelle région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine compte vingt aires urbaines dont le pôle

La nouvelle région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine compte vingt aires urbaines dont le pôle N 18 Septembre 20 Les grandes aires urbaines d ACAL : la croissance démographique tirée par les couronnes des grands pôles La nouvelle région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine compte vingt aires urbaines

Plus en détail

L hôtellerie de tourisme en 2008

L hôtellerie de tourisme en 2008 Ministère de l économie, des finances et de l emploi Direction du Tourisme N 2008 2 Département de la stratégie, de la prospective, de l évaluation et des statistiques Mars 2008 L hôtellerie de tourisme

Plus en détail

Enquête globale transport

Enquête globale transport Enquête globale transport N 1 Septembre 2012 La mobilité en Île-de-France 2001-2010 : 3,87 déplacements par personne et par jour Une portée moyenne de 4,4 km 41 millions de déplacements quotidiens 70 %

Plus en détail

Les chirurgiensdentistes

Les chirurgiensdentistes E Les chirurgiensdentistes n France métropolitaine, on dénombre 40 648 chirurgiens-dentistes au 1 er janvier 2003. Le Nord Pas-de- Calais en compte à cette date 1 926 ; ce qui représente près de 5 % de

Plus en détail

Accompagnement de la deuxième phase de la démarche de prospective territoriale «Savoie 2040»

Accompagnement de la deuxième phase de la démarche de prospective territoriale «Savoie 2040» Accompagnement de la deuxième phase de la démarche de prospective territoriale «Savoie 2040» 1 Programme de l après-midi 1. Pourquoi cette démarche? 2. Approche systémique de la Savoie 3. Les travaux en

Plus en détail

Enquête globale transport

Enquête globale transport Enquête globale transport N 20 Janvier 2013 La mobilité en Île-de-France Week-end Les déplacements du week-end Samedi Transports collectifs Voiture 3,33 déplacements par jour et par personne 35,3 millions

Plus en détail

Le revenu fiscal moyen des ménages rapporté à l unité de consommation (UC) est légèrement plus

Le revenu fiscal moyen des ménages rapporté à l unité de consommation (UC) est légèrement plus ACTIVITÉS ÉCONOMIQUES LITTORALES ET MARITIMES Revenu fiscal des Ménages dans les métropolitains Les risques A RETENIR Le revenu fiscal moyen des ménages rapporté à l unité de consommation (UC) est légèrement

Plus en détail

Les salariés de l économie sociale : un profil particulier

Les salariés de l économie sociale : un profil particulier Les salariés de l économie sociale : un profil particulier Avec près de 220 000 contrats en 2006, l économie sociale régionale rassemble plus de 11% des contrats de l ensemble du secteur privé et semi-public.

Plus en détail

BULLETIN SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL RÉGION MÉTROPOLITAINE DE RECENSEMENT DE MONTRÉAL 1 2014

BULLETIN SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL RÉGION MÉTROPOLITAINE DE RECENSEMENT DE MONTRÉAL 1 2014 BULLETIN SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL RÉGION MÉTROPOLITAINE DE RECENSEMENT DE MONTRÉAL 1 2014 ANALYSE DES GRANDS INDICATEURS DU MARCHÉ DU TRAVAIL L emploi Le taux d emploi des personnes âgées de 15 à 64 ans

Plus en détail

La filière Soins et accompagnement (hors AOP) dans la convention collective UGEM

La filière Soins et accompagnement (hors AOP) dans la convention collective UGEM La filière Soins et accompagnement (hors AOP) dans la convention collective UGEM Etude basée sur l enquête «bilan social 2014 données 2013» M. Ejnès Rodolphe 113 rue Saint-Maur, 75011 Paris - Téléphone

Plus en détail

Les déplacements dans l Aube pour l accès à l emploi et aux équipements

Les déplacements dans l Aube pour l accès à l emploi et aux équipements Les déplacements dans l Aube pour l accès à l emploi et aux équipements Juin 2012 Rapport d étude AVERTISSEMENT Le recensement de la population permet de connaître la population de la France, dans sa diversité

Plus en détail

Milieux humides et surface en eau. Forêts et milieux ouverts. Prairies. Terres cultivées. Espaces Artificialisés

Milieux humides et surface en eau. Forêts et milieux ouverts. Prairies. Terres cultivées. Espaces Artificialisés FICHE SIGNALETIQUE CA Hénin-Carvin Consultable sur www.sigale.nordpasdecalais.fr L EPCI a été créé le 26 décembre 2000 et comporte 14 communes au 1 er janvier 2010. L EPCI appartient au Scot de Lens-Liévin

Plus en détail

En 2011, 483 000 enfants de

En 2011, 483 000 enfants de Octobre 13 N 411 Une diversité des familles à, avec plus de foyers monoparentaux qu ailleurs et moins de familles Population A, 32 enfants de moins de 25 ans, soit 7 % des enfants parisiens, vivent dans

Plus en détail

Répartition de la population et des infirmiers par bassin de vie (en %)

Répartition de la population et des infirmiers par bassin de vie (en %) L Les infirmiers e Nord Pas-de-Calais compte, au 1 er janvier 2003, 20 347 infirmiers. Ils ne représentent que 4,9 % des effectifs nationaux alors que la population de la région équivaut à 7 % de celle

Plus en détail

Le contexte économique général

Le contexte économique général Le contexte économique général La confiance des consommateurs à nouveau au rendez-vous. En France, au 2 ème trimestre 2015, le PIB, la confiance des ménages et le taux de chômage se stabilisent : - Le

Plus en détail

territoire Portrait de La CAP, territoire de vie : population, logement, emploi DEMOGRAPHIE, LOGEMENT ET COMPOSITION SOCIALE

territoire Portrait de La CAP, territoire de vie : population, logement, emploi DEMOGRAPHIE, LOGEMENT ET COMPOSITION SOCIALE Portrait de territoire L AGGLOMERATION DANS LE GRAND OUEST DEMOGRAPHIE, LOGEMENT ET COMPOSITION SOCIALE DEVELOPPEMENT URBAIN ET MOBILITE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET EMPLOI CADRE DE VIE ET ENVIRONNEMENT

Plus en détail

LES DEPLACEMENTS EN LIEN AVEC LE TRAVAIL. Constats et Éléments de réflexions

LES DEPLACEMENTS EN LIEN AVEC LE TRAVAIL. Constats et Éléments de réflexions LES DEPLACEMENTS EN LIEN AVEC LE TRAVAIL Constats et Éléments de réflexions Direction Cadre de Vie, Octobre 2009 L ENQUETE DEPLACEMENTS 2006 : ELEMENTS DE CADRAGE SUR LA MOBILITE Les «Enquêtes Ménages

Plus en détail

La population immigrante dans la région métropolitaine de Montréal

La population immigrante dans la région métropolitaine de Montréal Portraits démographiques La population immigrante dans la région métropolitaine de Montréal Division des affaires économiques et institutionnelles Mars 2010 République populaire de Chine Algérie Maroc

Plus en détail

Le contexte économique général

Le contexte économique général Le contexte économique général Les signaux positifs relevés au cours du 2 nd semestre 2013 se sont confirmés mais la reprise s avère timide. En France, au 1 er semestre 2014, le contexte économique est

Plus en détail

Population. 1. Une démographie dynamique. Une forte croissance démographique

Population. 1. Une démographie dynamique. Une forte croissance démographique 1 La ville connaît, depuis les années 1980, un dynamisme démographique qui ne semble pas près de faiblir : le solde naturel, croissant, compense nettement le solde migratoire négatif. L accroissement rapide

Plus en détail

Etude Habitat - Cadre de vie Foncier

Etude Habitat - Cadre de vie Foncier Bassin de vie De Nailloux Etude Habitat - Cadre de vie Foncier Diagnostic et enjeux septembre 2011 Sommaire Evolutions démographiques et économiques Dynamiques démographiques et économiques Mobilités domicile-travail

Plus en détail

Depuis 2005 et l extension à l ancien sans travaux, le prêt à 0% connaît un succès sans précédent, alors que l ancien dispositif s essoufflait.

Depuis 2005 et l extension à l ancien sans travaux, le prêt à 0% connaît un succès sans précédent, alors que l ancien dispositif s essoufflait. Préambule Évoquée de façon générale dans la note de cadrage initiale (étude n 1 «L Habitat dans l Allier Constats et Enjeux» mars 2007), l accession sociale à la propriété (ou l accession aidée) fait ici

Plus en détail

Enquête globale transport

Enquête globale transport Enquête globale transport N 1 Juillet 2012 La mobilité en Île-de-France 2001-2010 : 3,87 déplacements par personne et par jour Une portée moyenne de 4,4 km 41 millions de déplacements quotidiens 70 % des

Plus en détail

L ors des élections municipales de 2008,

L ors des élections municipales de 2008, L ors des élections municipales de 2008, l abstention régionale est restée plus élevée qu en France prolongeant ainsi le décrochage mesuré en 2002. Pour ce type d élection locale, les abstentionnistes

Plus en détail

Dans le sillage de Toulouse, les villes moyennes proches renforcent leur attractivité

Dans le sillage de Toulouse, les villes moyennes proches renforcent leur attractivité pages n 154 perspectives observatoire partenarial économie / décembre 2013 villes Dans le sillage de Toulouse, les villes moyennes proches renforcent leur attractivité Le graphique ci-contre représente

Plus en détail

Incohérences entre le Rapport URC ECO SSIAD et le système de tarification proposé

Incohérences entre le Rapport URC ECO SSIAD et le système de tarification proposé Incohérences entre le Rapport URC ECO SSIAD et le système de tarification proposé P.16 Les SSIAD de l échantillon représentent environ 1.8% des SSIAD et 2.4% des places installées. Les tarifs des soins

Plus en détail

Les non-salariés pluri-actifs permanents

Les non-salariés pluri-actifs permanents Les non-salariés pluri-actifs Franck Evain* Les pluri-actifs, c est-à-dire les personnes qui cumulent de manière permanente activité salariée (hors fonction publique d État) et activité non salariée, sont

Plus en détail

Synthèse de l étude sur le travail de nuit à Paris

Synthèse de l étude sur le travail de nuit à Paris Synthèse de l étude sur le travail de nuit à Paris Novembre 2010 La Nuit à Paris recouvre des enjeux importants pour les pouvoirs publics, notamment en termes d activité économique, d activité culturelle,

Plus en détail

E-ASSURÉS RECHERCHE LE PROFIL DES PERSONNES ASSURANCE SANTÉ DES A LA SUR INTERNET D UNE PUBLIÉ PAR. 23 e ÉDITION

E-ASSURÉS RECHERCHE LE PROFIL DES PERSONNES ASSURANCE SANTÉ DES A LA SUR INTERNET D UNE PUBLIÉ PAR. 23 e ÉDITION L OBSERVATOIRE PUBLIÉ PAR LE PROFIL DES PERSONNES A LA RECHERCHE DES D UNE E-ASSURÉS 23 e ÉDITION SEPTEMBRE NOVEMBRE ASSURANCE SANTÉ SUR INTERNET QUI SOMMES-NOUS? PRÉSENTATION DE cmonassurance est un e-courtier,

Plus en détail

Synthèse. Dynamique de l emploi. J0Z-Ouvriers non qualifiés de la manutention

Synthèse. Dynamique de l emploi. J0Z-Ouvriers non qualifiés de la manutention J0Z-Ouvriers non qualifiés de la manutention Synthèse Les ouvriers non qualifiés de la manutention assurent le chargement, le déchargement, le tri, l emballage et l expédition de marchandises. Ils sont

Plus en détail