Jakobson, Aspects linguistiques de la traduction

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Jakobson, Aspects linguistiques de la traduction"

Transcription

1 Jakobson, Aspects linguistiques de la traduction Selon Bertrand Russell, il faut avoir eu une expérience non linguistique d un mot pour comprendre son sens. Que pensez-vous de cette idée? 1

2 Mot (signe) <> Objet Le sens d un fromage n a ni goût ni odeur. «Il n y a pas de signifié sans signe.» L objet désigné par un mot ne représente pas son sens. (L insuffisance de montrer qqch du doigt.) On ne représente le sens que par une traduction au sens large (paraphrase ou transposition dans une autre langue). 2

3 Les trois façons de «traduire» 1. La traduction intralinguale 2. La traduction interlinguale 3. La traduction intersémiotique 3

4 Parallèles entre la traduc. intralinguale et interlinguale Intralinguale: Pas de synonymie parfaite. Interlinguale: Pas d équivalence interlinguale parfaite. 4

5 En traduction interlinguale, pas de «mot à mot» On traduit non pas des unités lexicales, mais des messages entiers. Il s agit d une forme de discours indirect, rapporté. 5

6 «L équivalence dans la différence» Pour interpréter un signe linguistique, il faut recourir à d autres signes, du même système ou d un autre système. Donc la traduction interlinguale a une importance pratique ET théorique pour la linguistique. 6

7 La traduction véritable est-elle impossible? Position relativiste: oui (B. Whorf) Réfutation: nous ne sommes pas prisonniers de notre langue: p. ex. le «lever» et le «coucher» du soleil. 7

8 Les opérations métalinguistiques Pour parler une langue, il faut savoir parler de cette langue. L emploi d un mot et l aptitude à l expliquer se complètent. P. ex. chaque terme technique doit se prêter à une définition non technique. 8

9 Tout est traduisible Que faire pour traduire un concept technologique dans une langue d une société moins avancée? Métaphores (boîte parlante pour téléphone ), calques (gratte-ciel), néologismes (logiciel, didacticiel, courriel), déplacements sémantiques (convivial user-friendly, vie psychique mentally active life ) circonlocutions (dispositif de pointage à boule trackball ) 9

10 Et les différences grammaticales? Exprimer le grammatical par le lexical (p. ex. ajout d un adverbe de temps pour compenser le manque d un temps verbal) Si la langue d arrivée a une distinction grammaticale obligatoire inexistante dans la langue de départ, il faut résoudre l ambiguïté avant de traduire ou laisser le choix à l auditeur. P. ex. The reporter arrived. 10

11 Boas: Grammaire = catégories obligatoires de l expérience p. ex. le contraste simple past / present perfect en anglais 11

12 Pouvoir exprimer <> Devoir exprimer Les langues sont sur un pied d égalité en matière d expressivité. Ce que chaque langue doit exprimer est particulier à cette langue. 12

13 Le cognitif <> Le grammatical Il n y a pas de pensée inexprimable, qu on ne puisse pas interpréter, à savoir, recoder ou traduire. C est surtout le fonds commun cognitif qui permet de traduire dans une autre langue. On «s échappe» de la structure de la langue de départ. 13

14 Le grand défi du traducteur ce qui est basé étroitement sur la façon de parler, p. ex. les calembours, la poésie, est plus difficile à traduire car il est limité par définition à un code donné. 14

15 Même la grammaire a un sens Les catégories purement formelles, comme le genre, peuvent prendre des connotations et donc posséder un contenu sémantique. P. ex.: la personnification des jours de la semaine en russe 15

16 Finalement, la poésie Qu est-ce qui distingue la poésie de la prose? 16

17 Les éléments de forme grammaticale et phonologique (p. ex. genre, aspects esthétiques des sons) 17

18 Questions: (pour la semaine du 27 janvier) 1. Expliquez: «Il ne faut pas confondre le sens d un mot avec l objet auquel il réfère.» 2. Comparez la traduction interlinguale et la traduction intralinguale. 3. Qu est-ce que c est qu une opération métalinguistique? Pourquoi le métalinguistique est-il indispensable à la traduc? 4. Si une langue d arrivée manque d expressions pour traduire un certain concept, quels moyens le traducteur peut-il employer pour remédier à cette lacune? 18

19 5. Expliquez: «Les langues diffèrent non par ce qu elles peuvent exprimer mais par ce qu elles doivent exprimer.» 6. Quel est le rôle du cognitif dans la traduction? 7. Pourquoi est-ce que les jeux de mots et la poésie présentent-ils les plus grandes difficultés de traduction? 19

20 Devoirs Traduire les paragraphes 3 et 4 de Le scientifique et le philosophe. Le contrôle contiendra un extrait de Le monde n est pas un village OU Le scientifique et le philosophe. 20

SECTION DE MATURITE PLAN D ETUDE-CADRE ANGLAIS

SECTION DE MATURITE PLAN D ETUDE-CADRE ANGLAIS 6. LYCEE JEAN-PIAGET NEUCHATEL SECTION DE MATURITE PLAN D ETUDE-CADRE ANGLAIS I. Objectifs généraux L apprentissage de l anglais, comme celui de toute autre langue étrangère, permet à l élève d acquérir

Plus en détail

SYLLABUS ISIT. OPTION 1 : Traduction 1. Module 1 : Traduction. Traduction spécialisée vers A. Nombre de crédits. Objectifs généraux :

SYLLABUS ISIT. OPTION 1 : Traduction 1. Module 1 : Traduction. Traduction spécialisée vers A. Nombre de crédits. Objectifs généraux : Traduction spécialisée vers A Module 1 : Traduction 5 ECTS généraux : Acquérir la méthodologie de la traduction de textes techniques dans divers domaines de spécialité : recherche documentaire, élaboration

Plus en détail

BORS EDIT TRADUCTION EN CLASSE DE LANGUE

BORS EDIT TRADUCTION EN CLASSE DE LANGUE BORS EDIT TRADUCTION EN CLASSE DE LANGUE Bien qu elle ait été bannie pendant longtemps de la pédagogie des langues, la traduction est cependant une activité que nous pratiquons tous naturellement. On traduit

Plus en détail

L ITALIEN EN SITUATIONS PROFESSIONNELLES

L ITALIEN EN SITUATIONS PROFESSIONNELLES L ITALIEN EN SITUATIONS PROFESSIONNELLES Durée : 120H Formateur : Animateur de langue maternelle italienne. Formation linguistique Objectifs : Maîtriser les outils linguistiques indispensables à une bonne

Plus en détail

MAITRISE DU LANGAGE ET DE LA LANGUE FRANCAISE au cycle 2 (programmes 2007)

MAITRISE DU LANGAGE ET DE LA LANGUE FRANCAISE au cycle 2 (programmes 2007) MAITRISE DU LANGAGE ET DE LA LANGUE FRANCAISE au cycle 2 (programmes 2007) Ces tableaux reprennent les compétences des programmes 2007. Ils servent de référentiel commun à tous les enseignants du cycle

Plus en détail

Séance 2 : Quelques types de produits publicitaires

Séance 2 : Quelques types de produits publicitaires Séance 2 : Quelques types de produits publicitaires 1- Situation 1 2-Corriges 1- Situation 1 Les procédés publicitaires - Quelles remarques faites vous sur le texte suivant (document 5)? - Qu est-ce qui

Plus en détail

SYLLABUS ISIT. OPTION 2 : Traduction 2. Module 1 : Traduction. Traduction générale vers A. Nombre de crédits

SYLLABUS ISIT. OPTION 2 : Traduction 2. Module 1 : Traduction. Traduction générale vers A. Nombre de crédits Traduction générale vers A Module 1 : Traduction 5 ECTS généraux : Acquérir la méthodologie et les techniques de la traduction Approfondir la connaissance de la langue source. spécifiques : Parfaire la

Plus en détail

LICENCE LANGUES ETRANGERES APPLIQUEES. Semestre 1

LICENCE LANGUES ETRANGERES APPLIQUEES. Semestre 1 Semestre 1 Institutions et sociétés Economie et sociétés Grammaire théorique et 18 CM : traduction théorique et Acquisition lexicale et grammaticale Compréhension L étudiant se familiarise avec le vocabulaire

Plus en détail

Gouvernement du Québec Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, 2005 05-00037 ISBN 2-550-44268-7

Gouvernement du Québec Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, 2005 05-00037 ISBN 2-550-44268-7 Gouvernement du Québec Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, 2005 05-00037 ISBN 2-550-44268-7 Dépôt légal Bibliothèque nationale du Québec, 2005 TABLE DES MATIÈRES Présentation... 1 1 Conséquences

Plus en détail

DIFFERENCIER EN FONCTION DES NIVEAUX. Domaine Typologie des différences Fonctions Modalités Volume Nature (support/document) Thème

DIFFERENCIER EN FONCTION DES NIVEAUX. Domaine Typologie des différences Fonctions Modalités Volume Nature (support/document) Thème contenus DIFFERENCIER EN FONCTION DES NIVEAUX Domaine Typologie des différences Fonctions Modalités Volume Nature (support/document) Thème Prendre en compte niveau des élèves motivation des élèves besoins

Plus en détail

L ORTHOGRAPHE GRAMMATICALE

L ORTHOGRAPHE GRAMMATICALE L ORTHOGRAPHE GRAMMATICALE L orthographe est l une des plus grandes difficultés de la langue française. Voici un petit mémo de tous les accords principaux à savoir et à appliquer. I. ACCORD DE L ATTRIBUT

Plus en détail

Atelier sur la traduction juridique

Atelier sur la traduction juridique Atelier sur la traduction juridique à l intention des membres de l Association des traducteurs et interprètes de l Ontario (troisième partie) Toronto, 18 janvier 2014 Ottawa, 25 janvier 2014 Louis Beaudoin,

Plus en détail

CALENDRIER SUIVI DE FORMATION À DISTANCE (ANNÉES 2014-2015 / 2015-2016) MODALITÉ NORMALE

CALENDRIER SUIVI DE FORMATION À DISTANCE (ANNÉES 2014-2015 / 2015-2016) MODALITÉ NORMALE CALENDRIER SUIVI DE FORMATION À DISTANCE (ANNÉES -2015 / 2015-2016) MODALITÉ NORMALE MATÉRIELS 00 LA RS Exercice préalable de traduction : traduction conventionnelle vs. traduction appliquée aux nouvelles

Plus en détail

eurotext des traducteurs et des interprètes pour toutes les langues de l UE

eurotext des traducteurs et des interprètes pour toutes les langues de l UE eurotext des traducteurs et des interprètes pour toutes les langues de l UE Com pé ten ce eurotext des pros à Heidelberg Que vous demandiez de l anglais, du français ou toute autre langue de l Union Européenne,

Plus en détail

PARCOURS DISCIPLINAIRES option Traitement Automatique des Langues PREMIERE ANNEE

PARCOURS DISCIPLINAIRES option Traitement Automatique des Langues PREMIERE ANNEE PARCOURS DISCIPLINAIRES option Traitement Automatique des Langues PREMIERE ANNEE SEMESTRE 1 JGUA200 : Initiation au Traitement Automatique des Langues (36h) resp. I. Thomas - Traitement Automatique des

Plus en détail

Anglais CAHIER- PROGRAMME

Anglais CAHIER- PROGRAMME Anglais CAHIER- PROGRAMME Dans le présent document, le masculin est utilisé sans aucune discrimination et uniquement dans le but d alléger le texte. NOTE : Tous les renseignements contenus dans ce document

Plus en détail

Table des matières. Remerciements...i

Table des matières. Remerciements...i Table des matières Remerciements...i CHAPITRE 1...1 Introduction générale...1 1.1 La traduction : moyen de communication, d expression et de développement économique et social...3 1.2 Communication et

Plus en détail

Chacun peut-il penser ce qu il veut? - Chacun : concerne l individu, pas la collectivité - Peut-il : a) a-t-il la capacité? b) a-t-il le droit?

Chacun peut-il penser ce qu il veut? - Chacun : concerne l individu, pas la collectivité - Peut-il : a) a-t-il la capacité? b) a-t-il le droit? Chacun peut-il penser ce qu il veut? - Chacun : concerne l individu, pas la collectivité - Peut-il : a) a-t-il la capacité? b) a-t-il le droit? - Penser : a) avoir des idées, des opinions b) raisonner,

Plus en détail

upepf Formules usuelles employées dans les certificats de travail

upepf Formules usuelles employées dans les certificats de travail INFO upepf union du personnel du domaine des epf Formules usuelles employées dans les certificats de travail Les certificats de travail contiennent davantage d informations qu il n y paraît à première

Plus en détail

Évaluation et implémentation des langages

Évaluation et implémentation des langages Évaluation et implémentation des langages Les langages de programmation et le processus de programmation Critères de conception et d évaluation des langages de programmation Les fondations de l implémentation

Plus en détail

REVERSION LICENCE 3 LLCE ANGLAIS. Lire attentivement ce qui suit avant de procéder aux inscriptions

REVERSION LICENCE 3 LLCE ANGLAIS. Lire attentivement ce qui suit avant de procéder aux inscriptions REVERSION LICENCE 3 LLCE ANGLAIS Lire attentivement ce qui suit avant de procéder aux inscriptions Attention : Ce cursus ne s adresse qu aux étudiants de L3 AJAC ou Ajournés et non aux étudiants dont c

Plus en détail

Word est multilingue

Word est multilingue Microsoft Word, Tous les programmes Office, Live Messenger et Internet Explorer Word est multilingue Si vous avez lu Word a du vocabulaire, beaucoup de vocabulaire et Word a réponse à tout, ou presque,

Plus en détail

CALENDRIER DE SUIVI À DISTANCE

CALENDRIER DE SUIVI À DISTANCE CALENDRIER DE SUIVI À DISTANCE (ANNEES UNIVERSITAIRES 2015-2016 / 2016-2017) SUIVI DES COURS A TEMPS PLEIN (UN AN) LA RS MATÉRIELS 01 Exercice préalable de traduction : traduction conventionnelle vs. traduction

Plus en détail

«Les P.S. L* dans la Formation de

«Les P.S. L* dans la Formation de Université Mouloud MAMMERI de Tizi-Ouzou Faculté des Lettres et des Sciences Humaines Département de Traduction et d Interprétariat Journée Pédagogique sur les P.S.L (10/02/2010) Communication présentée

Plus en détail

Sites web éducatifs et ressources en français

Sites web éducatifs et ressources en français Sites web éducatifs et ressources en français Exercices en ligne pour le primaire Écriture Exercices sur les majuscules : http://grammaire.reverso.net/test.asp?q=test_majuscules Exercice de vocabulaire

Plus en détail

Master européen en traduction spécialisée. Syllabus - USAL

Master européen en traduction spécialisée. Syllabus - USAL Master européen en traduction spécialisée Syllabus - USAL L Université de Salamanque propose une spécialisation en Traduction éditoriale et technique au cours du premier semestre TRADUCTION EDITORIALE

Plus en détail

L évaluation décortiquée

L évaluation décortiquée Évaluation-01 27/06/05 11:53 age 7 Chapitre 1 L évaluation décortiquée ETIT TEST our chacune des notions suivantes, indiquez par une croix si vous pouvez en donner une définition pertinente 1. Compétence

Plus en détail

Cours de langue vivante : objectifs linguistiques

Cours de langue vivante : objectifs linguistiques I.E.P. TOULOUSE Cours de langue vivante : objectifs linguistiques ANGLAIS 1A, 2A, 4A & 5A E. DI PAOLANTONIO 01/11/2015 Cadre européen commun de référence pour les langues - grille d'autoévaluation - «Le

Plus en détail

Les supports d enregistrement et de diffusion sont multiples : ordinateur, baladeur MP3, Cdrom, tablette, site Internet

Les supports d enregistrement et de diffusion sont multiples : ordinateur, baladeur MP3, Cdrom, tablette, site Internet La baladodiffusion Présentation de l outil La baladodiffusion, ou podcast en Anglais, est à l origine un moyen d écouter de manière différée de la musique au format MP3 sur des supports numériques tels

Plus en détail

PLAN DE COURS CADRE ANG2154. Grammar I

PLAN DE COURS CADRE ANG2154. Grammar I PLAN DE COURS CADRE course ANG2154 Grammar I PLAN DE COURS CADRE Les plans de cours type ont pour but d informer les étudiants ainsi que le personnel enseignant sur les balises minimales tant au niveau

Plus en détail

Moyens d intervention en fonction des objectifs

Moyens d intervention en fonction des objectifs Commission Scolaire des Samares DVE Plan d intervention Moyens d intervention en fonction des objectifs DOMAINE LANGAGIER L élève améliorera ses habiletés en conscience phonologique. L'élève développera

Plus en détail

Table des matières. ISBN 978-2-7535-2089-9 Presses universitaires de Rennes, 2012, www.pur-editions.fr. «Traductologie pour LEA», Thomas Lenzen

Table des matières. ISBN 978-2-7535-2089-9 Presses universitaires de Rennes, 2012, www.pur-editions.fr. «Traductologie pour LEA», Thomas Lenzen Avant-propos... 9 Chapitre 1 La discipline traductologique ; son importance pour la filière LEA... 11 Réflexions sur la traduction avant la constitution d une discipline traductologique... 11 Les apports

Plus en détail

Master «Formation d enseignants pour le supérieur»

Master «Formation d enseignants pour le supérieur» Spécialité «DASP» (didactique de l anglais spécialisé) Site de formation : Cachan Etablissements co-habilités : - Responsables de la formation : Anthony SABER Maître de Conférence ENS Cachan Equipe pédagogique

Plus en détail

SE PRESENTER ET PRESENTER SON ENTREPRISE

SE PRESENTER ET PRESENTER SON ENTREPRISE ANGLAIS COMMERCIAL LES CONNAISSANCES DE BASE EN ANGLAIS SE PRESENTER ET PRESENTER SON ENTREPRISE ACCUEIL ET VENTE ANGLAIS ET MOYENS DE COMMUNICATION LES CONNAISSANCES DE BASE EN ANGLAIS Objectif général

Plus en détail

ACADEMIE DE MONTPELLIER. ANNEE 2012-2013. PLANNING DE LA SEQUENCE N /

ACADEMIE DE MONTPELLIER. ANNEE 2012-2013. PLANNING DE LA SEQUENCE N / COMMANDE DU CERCLE : "Elaboration d'une séquence d EGLS avec évaluation en B1, incluant les TICE. ACADEMIE DE MONTPELLIER. ANNEE 2012-2013. PLANNING DE LA SEQUENCE N / (Sur une progression en 3 ans de

Plus en détail

Activités de production et stratégies (pages 49-54) Production orale Production écrite

Activités de production et stratégies (pages 49-54) Production orale Production écrite Dans ce document vous trouverez, premièrement, des tableaux qui résument les activités langagières communicatives qu un(e) usager(ère) de français avec un niveau C1 peut mettre en oeuvre, ainsi que les

Plus en détail

Pilier 1 du socle commun: la maîtrise de la langue française

Pilier 1 du socle commun: la maîtrise de la langue française Pilier 1 du socle commun: la maîtrise de la langue française Présentation des programmes 2007: nouveautés par rapport à 2002 Objectif prioritaire: savoir lire, écrire et s exprimer oralement dans toutes

Plus en détail

Ressources pour l école élémentaire

Ressources pour l école élémentaire Ressources pour l école élémentaire Français éduscol Progressions pour le cours préparatoire et le cours élémentaire première année Ces documents peuvent être utilisés et modifiés librement dans le cadre

Plus en détail

Patrick Binisti UPEC-IUFM de Créteil Formation ASH Laboratoire Modyco sciences du langage 1

Patrick Binisti UPEC-IUFM de Créteil Formation ASH Laboratoire Modyco sciences du langage 1 sciences du langage 1 Comment l enfant acquiert la parole? sciences du langage 2 Partie I 1. Comment l enfant acquiert la parole? Partie II 2. A quel moment du processus d acquisition de la parole intervient

Plus en détail

TEXTES LIRE ECRIRE. Savoir repérer des effets : Réconter pour décrire ou pour émouvoir Raconter pour faire rêver Raconter pour faire peur

TEXTES LIRE ECRIRE. Savoir repérer des effets : Réconter pour décrire ou pour émouvoir Raconter pour faire rêver Raconter pour faire peur NOUVEAUX PROGRAMMES Objectifs de la classe de 6 e : tableaux récapitulatifs Lecture : Compétences et applications Textes issus de l héritage antique - La Bible - Homère, L Odyssée - Virgile, L Énéide -

Plus en détail

Introduction : stratégies de communication

Introduction : stratégies de communication Introduction : stratégies de communication A. RAISONS DE CE MODULE Un des objectifs de la recherche «Outils diagnostiques et stratégies de remédiation» était d adapter des outils créés dans le cadre de

Plus en détail

CATALOGUE FORMATIONS

CATALOGUE FORMATIONS CATALOGUE DE FORMATIONS 2015 Association Départementale des Pupilles de l Enseignement Public de l Essonne 16 rue Thibaud de Champagne 91090 Tel : 01 69 11 23 83 Fax : 01 60 86 16 36 Site : www.adpep91.org

Plus en détail

Le parcours «langues étrangères appliquées»

Le parcours «langues étrangères appliquées» Le parcours «langues étrangères appliquées» Assises universitaires de français Kévin Bacquet Université d État de la région de Moscou Les langues étrangères dans l enseignement supérieur en 3 options :

Plus en détail

Les modèles technologiques de la localisation

Les modèles technologiques de la localisation Les modèles technologiques de la localisation Les modèles technologiques de la localisation Cécile Martin Université Rennes 2 Avant d entrer en détails dans les modèles technologiques de la localisation,

Plus en détail

http://www.sup.adc.education.fr/btslst 1) Deux parties distinctes composent l évaluation des épreuves orales :

http://www.sup.adc.education.fr/btslst 1) Deux parties distinctes composent l évaluation des épreuves orales : Nantes, le 27 mars 2007 Epreuves orales d anglais des BTS Electrotechnique et Industries Plastiques Europlastic Les épreuves finales de BTS Electrotechnique et Industries Plastiques Europlastic ont changé

Plus en détail

Formation générale Anglais. Fiches descriptives

Formation générale Anglais. Fiches descriptives Formation générale Anglais Fiches descriptives Reconnaissance des acquis et des compétences Nom : Juin 2015 F ICHE DE S CR IPTIVE NIVE AU IV T R AITE R E N ANGL AIS D ŒUVRES LITTÉRAIRES ET DE SUJETS À

Plus en détail

EPREUVE DE LANGUES VIVANTES A. Durée : 3 heures ALLEMAND

EPREUVE DE LANGUES VIVANTES A. Durée : 3 heures ALLEMAND EPREUVE DE LANGUES VIVANTES A Durée : 3 heures ALLEMAND PRÉSENTATION DU SUJET Le texte du concours 2009 abordait une problématique de la vie des candidats, à savoir l utilisation d Internet et plus particulièrement

Plus en détail

Liens de correspondance entre la maquette actuelle et la nouvelle maquette (rentrée 2014)

Liens de correspondance entre la maquette actuelle et la nouvelle maquette (rentrée 2014) Semestre : 1 - Grammaire-Thème - Français - UE 4 Méthodologie - Méthodo. Linguistique - Méthodo. Littérature - Méthodo. Civilisation UE1 : Fondamentaux de langue UE2 : Langue orale UE6 : Technique d expression

Plus en détail

Langage et communication d enfants avec autisme

Langage et communication d enfants avec autisme Langage et communication d enfants avec autisme Estelle Petit Orthophoniste Troubles autistiques Triade autistique : Trouble des interactions sociales Trouble de la communication Intérêts restreints, stéréotypés

Plus en détail

À quoi sert la traducon?... 2. Que traduisent les traducteurs?... 3

À quoi sert la traducon?... 2. Que traduisent les traducteurs?... 3 PUBLICITÉ Économie Internet Commerce Documents officiels Droit Santé À QUOI SERT LA TRADUCTION? Guide pour le grand public Énergie Informatique Assurance TABLE DES MATIÈRES À quoi sert la traducon?...

Plus en détail

Présentation. Linguistique et traduction : réflexions théoriques et applications par Maryvonne BOISSEAU et Hélène CHUQUET

Présentation. Linguistique et traduction : réflexions théoriques et applications par Maryvonne BOISSEAU et Hélène CHUQUET Cet article est disponible en ligne à l adresse : http://www.cairn.info/article.php?id_revue=rfla&id_numpublie=rfla_141&id_article=rfla_141_0005 Présentation. Linguistique et traduction : réflexions théoriques

Plus en détail

Des souvenirs, des émotions... Les maisons dans lesquelles nous avons vécus en recellent. Bénabar l'exprime en chanson, et dans son vidéo clip.

Des souvenirs, des émotions... Les maisons dans lesquelles nous avons vécus en recellent. Bénabar l'exprime en chanson, et dans son vidéo clip. Des souvenirs, des émotions... Les maisons dans lesquelles nous avons vécus en recellent. Bénabar l'exprime en chanson, et dans son vidéo clip. Niveaux : A2 à B2 Public : adolescents / adultes Objectif

Plus en détail

Du conventionnel au digital : un site web en vue d une évaluation des compétences linguistiques

Du conventionnel au digital : un site web en vue d une évaluation des compétences linguistiques PANOS ARVANITIS, CATHERINE KIYITSIOGLOU-VLACHOU & PANOS PANAGIOTIDIS PANOS ARVANITIS Université Aristote de Thessalonique Grèce CATHERINE KIYITSIOGLOU-VLACHOU Université Aristote de Thessalonique Grèce

Plus en détail

Stage New Delhi octobre 2012 «L école du socle : donner du sens et des contenus à la continuité pédagogique» Enseignement de l Anglais

Stage New Delhi octobre 2012 «L école du socle : donner du sens et des contenus à la continuité pédagogique» Enseignement de l Anglais Stage New Delhi octobre 2012 «L école du socle : donner du sens et des contenus à la continuité pédagogique» Enseignement de l Anglais Analyse croisée des programmes d anglais du cycle 3 de l école primaire

Plus en détail

Enquêtes Juriforum Bonnes pratiques. Comment bien travailler avec son traducteur?

Enquêtes Juriforum Bonnes pratiques. Comment bien travailler avec son traducteur? Enquêtes Juriforum Bonnes pratiques Comment bien travailler avec son traducteur? Comment choisir son traducteur? Comment procèdent les avocats et les juristes? Quelques précautions s imposent tant au niveau

Plus en détail

PLACE DE LA MATERNELLE DANS L APPRENTISSAGE DU CODE LA DECOUVERTE DU PRINCIPE ALPHABETIQUE

PLACE DE LA MATERNELLE DANS L APPRENTISSAGE DU CODE LA DECOUVERTE DU PRINCIPE ALPHABETIQUE PLACE DE LA MATERNELLE DANS L APPRENTISSAGE DU CODE LA DECOUVERTE DU PRINCIPE ALPHABETIQUE - Quelle est la place de la maternelle dans l apprentissage du code? Autrement dit : - En fonction de leur âge,

Plus en détail

Questions à se poser suite à l intégration des TIC

Questions à se poser suite à l intégration des TIC Questions à se poser suite à l intégration des TIC (Technologies de l Information et de la Communication) Table des matières A. La méthode d enseignement... B. Les conditions de l intégration... C. Les

Plus en détail

Pouvons-nous citer votre nom et celui de votre entreprise sur le site ou désirez-vous rester anonyme?

Pouvons-nous citer votre nom et celui de votre entreprise sur le site ou désirez-vous rester anonyme? Pouvons-nous citer votre nom et celui de votre entreprise sur le site ou désirez-vous rester anonyme? Je m appelle Julie Remfort et je travaille au Ministère des Finances à Paris. Quel métier faites-vous

Plus en détail

Curriculum vitae. 1. Renseignements personnels Prénom : CHRAIM Prénom du père : Michel Nom : Joseph

Curriculum vitae. 1. Renseignements personnels Prénom : CHRAIM Prénom du père : Michel Nom : Joseph Curriculum vitae 1. Renseignements personnels Prénom : CHRAIM Prénom du père : Michel Nom : Joseph Prénom et nom de la mère : Maryam Nationalité(s) : Libanaise et Française Date de naissance :02/09/1948

Plus en détail

Dialogue naturel comme un service dans contexte multi-applicatif

Dialogue naturel comme un service dans contexte multi-applicatif Dialogue naturel comme un service dans contexte multi-applicatif Bertrand Gaiffe, Frédéric Landragin & Matthieu Quignard Loria {Bertrand.Gaiffe, Frederic.Landragin, Matthieu.Quignard}@loria.fr Plan Le

Plus en détail

QUESTIONNAIRE AU TITULAIRE

QUESTIONNAIRE AU TITULAIRE Date d envoi : Date de réception : QUESTIONNAIRE AU TITULAIRE Demande d admission - Niveau secondaire Ce document doit être complété par le titulaire de classe ou par l orthopédagogue Nom de l élève :

Plus en détail

QUESTIONNAIRE ANONYME

QUESTIONNAIRE ANONYME QUESTIONNAIRE ANONYME Crèche ARC-EN-CIEL Octobre 2011 Nous souhaiterions connaître vos impressions sur la structure et votre ressenti en tant que parent. De ce fait, nous vous proposons de compléter et

Plus en détail

Difficultés et opportunités de TIC en Afrique centrale

Difficultés et opportunités de TIC en Afrique centrale Kigali 3rd EuroAfriCa-ICT Awareness Workshop Difficultés et opportunités de TIC en Afrique centrale «cas de la RD CONGO» Par Benjamin MURHESA CIBALONZA IT Manager / Radio Maendemeo Bukavu DR Congo 1 Introduction

Plus en détail

QUELQUES CONCEPTS INTRODUCTIFS

QUELQUES CONCEPTS INTRODUCTIFS ESIEE Unité d'informatique IN101 Albin Morelle (et Denis Bureau) QUELQUES CONCEPTS INTRODUCTIFS 1- ARCHITECTURE ET FONCTIONNEMENT D UN ORDINATEUR Processeur Mémoire centrale Clavier Unité d échange BUS

Plus en détail

STAGES INTENSIFS : REMISE À NIVEAU EN ANGLAIS

STAGES INTENSIFS : REMISE À NIVEAU EN ANGLAIS SPECIAL: STAGES INTENSIFS : REMISE À NIVEAU EN ANGLAIS Demandeur d emploi Faciliter la recherche d emploi Tests d anglais, CV en anglais, entretiens en anglais, les recruteurs sont de plus en plus exigeants

Plus en détail

Questionnaires. Les questions pour les dirigeants d entreprises ou d une équipe sont les suivantes :

Questionnaires. Les questions pour les dirigeants d entreprises ou d une équipe sont les suivantes : Annexe No.2 Questionnaires Premier objectif Les questions pour les dirigeants d entreprises ou d une équipe sont les suivantes : 1. Dans votre entreprise ou dans votre service, pensez-vous que la gestion

Plus en détail

Foire aux questions : Services en français

Foire aux questions : Services en français Foire aux questions : Services en français 1. Pourquoi tient-on compte des compétences en français dans la politique de recrutement et d embauche de l Hôpital communautaire de Cornwall? Deux raisons expliquent

Plus en détail

Livret scolaire. Cours moyen 2

Livret scolaire. Cours moyen 2 Inspection de l Éducation nationale 21 ème circonscription 24 avenue Jeanne d'arc 92160 Antony Livret scolaire Cours moyen 2 Prénom : Nom : Date de naissance : Année scolaire Classe Enseignant(s) Ce livret

Plus en détail

Les contrats de passation de marché public pour un site Internet : la clause de propriété intellectuelle

Les contrats de passation de marché public pour un site Internet : la clause de propriété intellectuelle Les contrats de passation de marché public pour un site Internet : la clause de propriété intellectuelle Préambule Ce document est réalisé dans le cadre du PRAI (Programme régional d actions innovatrices)

Plus en détail

Les inspecteurs en santé publique passent à l action en matière d équité en santé et de déterminants sociaux de la santé

Les inspecteurs en santé publique passent à l action en matière d équité en santé et de déterminants sociaux de la santé Les inspecteurs en santé publique passent à l action en matière d équité en santé et de déterminants sociaux de la santé Congrès national de l ICISP 16 septembre 2015 Dianne Oickle, spécialiste du transfert

Plus en détail

TRADUCTION JURIDIQUE: TRADUCTION D UN TEXTE INTRADUISIBLE? RODOLFO SACCO *

TRADUCTION JURIDIQUE: TRADUCTION D UN TEXTE INTRADUISIBLE? RODOLFO SACCO * TRADUCTION JURIDIQUE: TRADUCTION D UN TEXTE INTRADUISIBLE? RODOLFO SACCO * 1. Le droit rencontre la langue. 2. La traduction, le concept, la signification du texte légal. 3. La découverte de la traduction

Plus en détail

Plan d études 2015-2016 du Baccalauréat (Ba) en communication multilingue

Plan d études 2015-2016 du Baccalauréat (Ba) en communication multilingue Plan d études 2015-2016 du Baccalauréat (Ba) en communication multilingue Répartition des crédits obligatoires en BA et progression des modules Modules de l enseignement Crédits 1. Langue A 20 2. Langues

Plus en détail

Anglais intensif Préparation au TOEIC

Anglais intensif Préparation au TOEIC ASSOCIATION DE DEVELOPPEMENT DE PROJETS ECOLOGIQUES - ADPE Centre de Formation Professionnelle Association loi 1901 contact@association-adpe.com Programme Pédagogique Anglais intensif Préparation au TOEIC

Plus en détail

BASES DU RAISONNEMENT

BASES DU RAISONNEMENT BASES DU RAISONNEMENT P. Pansu 10 septembre 2006 Rappel du programme officiel Logique, différents types de raisonnement. Ensembles, éléments. Fonctions et applications. Produit, puissances. Union, intersection,

Plus en détail

La traduction médicale à l université

La traduction médicale à l université La traduction médicale à l université Journée de la traduction médicale Groupe Traduction (Rx&D) - Université de Montréal Sylvie Vandaele Département de linguistique et de traduction Université de Montréal

Plus en détail

«SEMAINE EN IMMERSION» «BRITISH WEEK» Sous l impulsion de Geneviève COMBES, CPD Langues vivantes et avec le soutien du Rectorat de Toulouse.

«SEMAINE EN IMMERSION» «BRITISH WEEK» Sous l impulsion de Geneviève COMBES, CPD Langues vivantes et avec le soutien du Rectorat de Toulouse. «SEMAINE EN IMMERSION» «BRITISH WEEK» Sous l impulsion de Geneviève COMBES, CPD Langues vivantes et avec le soutien du Rectorat de Toulouse. Une classe de l école élémentaire ou de 6eme est accueillie

Plus en détail

N importe qui possédant un code MS valide peut initier la rencontre. Néanmoins, il serait préférable de laisser cette

N importe qui possédant un code MS valide peut initier la rencontre. Néanmoins, il serait préférable de laisser cette Le produit SECURE MEETING permet notamment à un utilisateur de résoudre rapidement à distance un problème d un autre utilisateur en toute sécurité. Ce logiciel dessert les utilisateurs des plateformes

Plus en détail

«La carte dialogique de l interaction» : un exemple d analyse séquentielle

«La carte dialogique de l interaction» : un exemple d analyse séquentielle Rodica Ailincai 1 «La carte dialogique de l interaction» : un exemple d analyse séquentielle 1. Contexte et questions de recherche Au travers de cette contribution, nous proposons un exemple d analyse

Plus en détail

Travailler efficacement avec votre avocate ou avocat

Travailler efficacement avec votre avocate ou avocat Travailler efficacement avec votre avocate ou avocat (Traduction du webinaire www.lawhelpontario.org/videos/webcast.132633- Working_Effectively_With_Your_Lawyer) Travailler avec une avocate ou un avocat

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE AUX SERVICES DE TRADUCTION

POLITIQUE RELATIVE AUX SERVICES DE TRADUCTION POLITIQUE RELATIVE AUX SERVICES DE TRADUCTION Affaires intergouvernementales Division des affaires acadiennes et francophones C.P. 58 Wellington (PE) C0B 2E0 Téléphone : 902-854-7442 Télécopieur : 902-854-7255

Plus en détail

Aide-mémoire. La Charte de la langue française dans les ministères et les organismes et la politique linguistique gouvernementale

Aide-mémoire. La Charte de la langue française dans les ministères et les organismes et la politique linguistique gouvernementale Aide-mémoire La Charte de la langue française dans les ministères et les organismes et la politique linguistique gouvernementale AIDE-MÉMOIRE La Charte de la langue française dans les ministères et les

Plus en détail

Le multimédia à l école élémentaire

Le multimédia à l école élémentaire Le multimédia à l école élémentaire 1. Evolution de la problématique Notre interrogation initiale concernait la connaissance de l équipement des écoles et, plus particulièrement, des usages générés par

Plus en détail

Privilégier les activités orales en cours de langue

Privilégier les activités orales en cours de langue Privilégier les activités orales en cours de langue -Réception (écouter, compréhension de l oral) -Production (parler en interaction, parler en continu) Travailler par compétences: Distinguer les 5 activités

Plus en détail

PROGRAMME DE LATIN. Écoles Européennes Bureau du Secrétaire général du Conseil Supérieur. Réf. : 97-D-224-fr-2 Orig.

PROGRAMME DE LATIN. Écoles Européennes Bureau du Secrétaire général du Conseil Supérieur. Réf. : 97-D-224-fr-2 Orig. Écoles Européennes Bureau du Secrétaire général du Conseil Supérieur Unité pédagogique Réf. : 97-D-224-fr-2 Orig. : FR Version : FR PROGRAMME DE LATIN Approuvé par le Conseil supérieur lors de sa réunion

Plus en détail

Évaluation du retard de développement. Lignes directrices

Évaluation du retard de développement. Lignes directrices Évaluation du retard de développement Lignes directrices Aucun instrument de mesure n est légalement réservé à un professionnel ou à un autre. Par contre, dans ce domaine, des règles de compétence s appliquent,

Plus en détail

Stage New Delhi octobre 2012

Stage New Delhi octobre 2012 Stage New Delhi octobre 2012 «L école du socle : donner du sens et des contenus à la continuité pédagogique» Enseignement de la langue française École : BO n 3-19 juin 2008 / BO n 1 du 5 janvier 2012 programmes

Plus en détail

ECE/TRANS/WP.1/2015/4. Conseil économique et social. Nations Unies. Commission économique pour l Europe Comité des transports intérieurs

ECE/TRANS/WP.1/2015/4. Conseil économique et social. Nations Unies. Commission économique pour l Europe Comité des transports intérieurs Nations Unies Conseil économique et social ECE/TRANS/WP.1/2015/4 Distr. générale 12 janvier 2015 Français Original: anglais Commission économique pour l Europe Comité des transports intérieurs Groupe de

Plus en détail

Formations organisées par l ALPC * pour les intervenants auprès de jeunes sourds

Formations organisées par l ALPC * pour les intervenants auprès de jeunes sourds Formations organisées par l ALPC * pour les intervenants auprès de jeunes sourds La Langue française Parlée Complétée (LfPC) Approche technique et théorique Accompagnement à la mise en place d'ateliers

Plus en détail

Marie-Claude L Homme Université de Montréal

Marie-Claude L Homme Université de Montréal Évaluation de logiciels d extraction de terminologie : examen de quelques critères Plan Marie-Claude L Homme Université de Montréal Unités recherchées et problèmes de base Catégories de critères Critères

Plus en détail

Recueil, constitution, préparation et test d un corpus lexicométrique (CORDIAL, HYPERBASE, LEXICO, WEBLEX, ALCESTE) CORRIGE

Recueil, constitution, préparation et test d un corpus lexicométrique (CORDIAL, HYPERBASE, LEXICO, WEBLEX, ALCESTE) CORRIGE Recueil, constitution, préparation et test d un corpus lexicométrique (CORDIAL, HYPERBASE, LEXICO, WEBLEX, ALCESTE) CORRIGE 1. Récupérer dans la base TEXTOPOL les trois débats Bush-Kerry dans la version

Plus en détail

BTS FED Option : Froid et Conditionnement d Air

BTS FED Option : Froid et Conditionnement d Air 1 BTS FED Option : Froid et Conditionnement d Air Programme de formation Durée : 2 ans 1100 heures Alternance : 2 semaines en centre 3 semaines en entreprise Lieu : Lyon 7 e Type de contrat : Professionnalisation

Plus en détail

chapitre 1 Décrire la langue

chapitre 1 Décrire la langue chapitre 1 Décrire la langue 1 Du langage à la langue Quelques dé nitions préalables Le langage est cette faculté, que l homme est seul à posséder, de s exprimer par la parole et par l écriture. Elle lui

Plus en détail

Norme de qualité. Catégorie 2 : Services de traduction du français à l anglais

Norme de qualité. Catégorie 2 : Services de traduction du français à l anglais Norme de qualité Catégorie 2 : Services de traduction du français à l anglais Définitions aux fins de la norme de qualité Les expressions et mots suivants, utilisés dans le cadre de la norme de qualité,

Plus en détail

Un exemple de démarche EFMC pour le travail sur les codes

Un exemple de démarche EFMC pour le travail sur les codes Un exemple de démarche EFMC pour le travail sur les codes Etape 0: repérage des difficultés dans les productions des élèves pour atteindre la norme scolaire en français Évaluation diagnostique (test de

Plus en détail

L origine du Français sur objectifs spécifiques

L origine du Français sur objectifs spécifiques Du Français de spécialité au Français langue Professionnel L origine du Français sur objectifs spécifiques Une approche basée sur la lexicographie VGOS : Vocabulaire général d orientation scientifique

Plus en détail

La mémoire (en bref)

La mémoire (en bref) Lamémoire(enbref) Les modèles développés en psychologie cognitive conçoivent l individu comme une «entité»quitraitedel information.danscestraitements,lamémorisationtientuneplace particulièrement importante

Plus en détail

Programme Arts et lettres COURS COMMUNS AUX TROIS PROFILS

Programme Arts et lettres COURS COMMUNS AUX TROIS PROFILS Programme Arts et lettres COURS COMMUNS AUX TROIS PROFILS LES INSTITUTIONS CULTURELLES AU QUÉBEC 502-JAL-03 Pondération : 1-2-3 Compétences : 01D0 (c) Ce cours pose les bases d une connaissance critique

Plus en détail

Théorie de la traduction ESIT

Théorie de la traduction ESIT Théorie de la traduction ESIT Daniel Gile daniel.gile@yahoo.com www.cirinandgile.com Gile Theortrad 1 Objectifs du cours (1) ESIT : formation à la traduction professionnelle. Différences par rapport à

Plus en détail

Compte rendu : Entretiens Utilisateurs

Compte rendu : Entretiens Utilisateurs Compte rendu : Entretiens Utilisateurs Entretien 1 : Yvan Quelle est votre tranche d âge Celle de vos parents et grands-parents Yvan : < 60 ans, Mère : environ 50 ans, Grand-mère : environ 80 ans Combien

Plus en détail

Ry Moran Directeur de la consignation des déclarations de la CVR, responsable du Centre national de recherches

Ry Moran Directeur de la consignation des déclarations de la CVR, responsable du Centre national de recherches Compte rendu de la deuxième conférence téléphonique : Appel de propositions pour héberger en permanence le Centre national de recherches sur les pensionnats indiens Date : Mercredi 11 janvier 2012 Endroit

Plus en détail