Le Climat et sa modélisation

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le Climat et sa modélisation"

Transcription

1 Le Climat et sa modélisation Introduction - le système climatique Sources naturelles de variabilité climatique Principes de la modélisation du climat La validation des modèles de climat D après les supports de Serge Planton, David Salas Météo-France, CNRM-GAME

2 Le climat : une définition Le climat se définit à partir de statistiques sur les évènements météorologiques et donc sur des états atmosphériques. Spatialement, un climat est caractéristique d une région plus ou moins étendue suivant que l on considère les climats zonaux, généraux ou régionaux. Le premier type de climat concerne une bande de latitude et dépend principalement de l inclinaison du rayonnement solaire au sommet de l atmosphère. Etymologiquement, le terme climat signifie d ailleurs «inclinaison». Il y a deux à trois types de climats généraux par bandes de latitudes, tandis que les climats régionaux couvrent des domaines atteignant plusieurs millions de kilomètres carrés de superficie. Temporellement, les statistiques sont généralement établies sur une période de 30 ans, mais le climat varie sur des échelles de temps allant de quelques semaines à plusieurs millions d années.

3 Le système climatique et les facteurs de forçage du climat Atmosphère Rayonnement Solaire Gaz à effet de serre (H 2 O, CO2, CH 4, N 2 O, CFCs, ) Particules Volcanisme Banquises Activités Humaines Glaciers Calottes Biosphère Océans Surfaces continentales Rivières et lacs Tectonique

4 Bilan d énergie au début du XXI e siècle (Wild et al, 2013) déséquilibre du bilan radiatif au sommet de l atmosphère de 0.6 W/m 2 Énergie supplémentaire reçue par le système climatique

5 Temps caractéristiques des échanges dans le système climatique

6 Bilan radiatif du système Terre-atmosphère Hémisphère Nord Hémisphère Sud Le bilan radiatif par cercle de latitude (Gill, 1982) Courbe rouge : rayonnement solaire moyen reçu au sommet de l atmosphère par cercle de latitude Courbe verte : rayonnement IR moyen émis vers l espace. Courbe bleue : rayonnement solaire absorbé

7 Bilan radiatif annuel observé par ERBE (Trenberth et Stepaniak, 2003) Moyennes annuelle en W/m2

8 Rayonnement net et transport d énergie Transport d énergie

9 Transport méridien d énergie La part de l océan La part de l atmosphère Courbe rouge : transport d énergie total nécessaire pour équilibrer le bilan énergétique moyen. Surface sous la courbe bleue : part d énergie transportée par l atmosphère. Surface entre les deux courbes : part d énergie transportée par les océans. (Gill, 1982)

10 Les circulations méridienne et de Walker

11 Cellules de Hadley 1 D après : Malardel Fondamentaux de météorologie Moyennes annuelles de vent méridien et de vitesse verticale. Les flèches résument, sur les zones de maximums, l info des champs superposés.

12 Cellules de Hadley 2 déc. janv. fév. Moyennes saisonnières de vent méridien et de vitesse verticale. juin juillet août Seule la cellule de l hémisphère d hiver est bien marquée. D après : Malardel Fondamentaux de météorologie

13 Vent zonal en moyenne saisonnière Décembre Janvier février Juin Juillet août D après : Malardel Fondamentaux de météorologie Moyenne zonale du champ de vent zonal (m.s 1) entre hpa et 100 hpa sur les 44 ans de réanalyse ERA40

14 La circulation thermohaline mondiale Transfert de chaleur vers atm. Courant chaud de surface Courant profond froid et salé Re-circulation profonde

15 Les changements climatiques Introduction - le système climatique Sources naturelles de variabilité climatique Principes de la modélisation du climat La validation des modèles de climat D après les supports de Serge Planton, David Salas Météo-France, CNRM-GAME

16 Le Dernier Maximum Glaciaire (il y a ans)

17 Forçage naturel: les paramètres orbitaux (Milankovitch, 1920) Précession lent changement de direction de l axe de rotation de la terre Inclinaison S Excentricité

18 Forçage naturel: la variabilité solaire Rayonnement solaire reconstitué = activité solaire qui est proportionnelle au nombre de taches solaires. Corrélation et lien de cause à effet entre la variabilité solaire et la température reconstituée. L activité solaire est une source de variabilité du climat mais de faible intensité.

19 Forçage naturel: évolution des températures expliquée par le volcanisme Températures de la basse stratosphère Températures de la troposphère

20 Variabilité interne du système climatique Un cas dans les tropiques: conditions normales

21 Variabilité interne du système climatique Un cas dans les tropiques: conditions El Niño

22 Variabilité interne du système climatique Un cas aux latitudes moyennes: conditions NAO positive -> NAO + : zone barocline moyenne + intense et décalée vers le Nord

23 Variabilité interne du système climatique Un cas aux latitudes moyennes: conditions NAO négative -> NAO - : zone barocline moyenne - intense et décalée vers le Sud

24 L effet de serre : source naturelle et anthropique de variabilité climatique

25 L effet de serre : source naturelle et anthropique de variabilité climatique ACTIVITE N 1

26 Les changements climatiques Introduction - le système climatique Sources naturelles de variabilité climatique Principes de la modélisation du climat La validation des modèles de climat D après les supports de Serge Planton, David Salas Météo-France, CNRM-GAME

27 Comment modéliser le climat futur? U t 2 U.

28 Comment modéliser le climat futur? Un exemple de «système-terre» (CNRM-GAME) Collaboration CNRM-GAME/Cerfacs Aérosols Gaz à effet de serre Insolation Atmosphère ARPEGE-Climat v5.2 (1.4, 31 niveaux) Interface SURFEX OASIS v3 24h Glace de mer GELATO v5 Océan NEMO v3.2 (1, 42 niveaux) Surfaces continentales ISBA 24h 24h Routage Fleuves TRIP

29 Les principes de la modélisation du climat Le calcul de l évolution des variables qui décrivent le climat nécessite d appliquer les lois de la physique qui régissent le comportement de l atmosphère, mais aussi des autres composantes du système climatique qui interagissent avec elle. La prise en compte de processus chimiques et biologiques peut aussi s avérer nécessaire pour certaines applications. Les lois utilisées résultent des connaissances théoriques accumulées depuis plusieurs siècles, mais certaines d entre elles font encore l objet de recherches parce que les processus qui les sous-tendent sont encore mal connus ou mal observés. Une résolution complète de l ensemble des équations nécessite une approche numérique dont les premiers jalons ont été posés dans le domaine de la prévision du temps.

30 Jeu typique de variables définissant l état du climat dans un modèle climatique Composante atmosphérique: composantes horizontales du vent, température et humidité sur l ensemble de la troposphère et parfois la stratosphère jusque vers 50km d altitude; concentrations de gaz (CO2, CH4, N2O, O3, ) et de particules (sulfates, ) Surfaces continentales: température, contenu en eau des sols sur une épaisseur de quelques mètres, couverture et épaisseur de neige, propriétés de surface (relief, rugosité, albédo, couverture et types de végétation, types de sol, ) Composante océanique: composantes horizontales des courants, température et salinité sur l ensemble des océans de la surface jusqu au fond. Banquise: température, couvertures et épaisseurs de plusieurs types de glace, couverture et épaisseur de neige.

31 Jeu typique d équations utilisées dans la partie «dynamique» des modèles atmosphérique et océaniques Conservation de la masse de l air, de l eau dans l océan, de la masse des constituants minoritaires équilibrant la variation de masse avec les sources et les puits (exemple: conservation de l eau atmosphérique avec source par évaporation et puits par condensation). Relation fondamentale de la dynamique ou deuxième loi de Newton mettant en relation l accélération de la particule d air ou d eau avec la résultantes des forces (pression, gravité, inertie, frottement). Premier principe de la thermodynamique (ou conservation de l énergie) mettant en relation la variation de température avec le travail des forces de pression et les sources de chaleur. Équation d état mettant en relation, température, pression et densité dans l atmosphère, température, salinité et densité dans l océan.

32 Traitement numérique des équations: grille tri-dimensionnelle d un modèle atmosphérique La valeur d un champ en un point de grille est représentative de la moyenne du champ continu sur une boite de dimension caractérisées par la taille des mailles horizontales et niveaux verticaux de la grille.

33 Le relief vu par les modèles climatiques Modèle CNRM-CM3 (2004, GIEC 2007) Topographie à 350km de résolution

34 Le relief vu par les modèles les modèles climatiques Modèle ARPEGE-Climat (2004) Topographie à 50km de résolution

35 Le relief vu par les modèles les modèles climatiques Modèle ALADIN-Climat (2010) Topographie à 10km de résolution

36 La partie «physique» des modèles atmosphériques De nombreux processus sont d échelle d espace inférieure à la taille de la maille des modèles atmosphériques. Ils sont principalement physiques: rayonnement, changements de phase de l eau dont les précipitations et les nuages, convection, mais parfois aussi dynamiques: turbulence, génération d ondes par le relief, diffusion horizontale par les mouvements d échelle inférieure à la maille. Comme ils ne peuvent pas être calculés à partir des variables d état de l atmosphère, on fait appel à des paramétrisations: il s agit de calculer l effet de ces processus «sous-maille» sur l évolution des variables d état résolues sur la grille du modèle.

37 Le développement des modèles couplés

38 L utilisation des calculateurs Un modèle climatique couplant un modèle atmosphérique et de surface continentale à un modèle océanique, comprend typiquement plusieurs dizaines de millions de variables décrivant l état du climat à chaque pas de temps de calcul du modèle. Depuis une trentaine d année, la puissance de calcul des ordinateurs suit sensiblement une courbe exponentielle avec un doublement de la puissance environ tous les 18 mois.

39 Croissance de la capacité de calcul

40 Les changements climatiques Introduction - le système climatique Sources naturelles de variabilité climatique Principes de la modélisation du climat La validation des modèles de climat D après les supports de Serge Planton, David Salas Météo-France, CNRM-GAME

41 Validation des modèles climatiques La validation des modèles est l opération par laquelle les résultats de simulations sont évalués en les comparant à des résultats théoriques s ils sont connus, à des observations si elles sont disponibles, ou à des résultats de modèles supposés plus réalistes. Dans le cas des modèles de prévision du temps, la confrontation aux observations est possible chaque jour permettant ainsi de définir des scores objectifs d évaluation. Dans le cas des modèles de climat, la confrontation aux observations n est pas possible à toutes les échelles de temps et la validation des simulations du climat futur n est possible qu à l échelle des prévisions climatiques faites pour les mois suivants.

42 Ecart moyen entre modèle et observations Températures estivales ( C) Modèle ARPEGE-Climat 2,8 X2,8 Modèle ARPEGE-Climat maille variable comparaison entre des moyennes de température simulées pour l été pour le climat passé récent ( ) et les températures moyennes réellement observées sur cette période. Modèle global Modèle régional

43 Ecart moyen entre modèle et observations Précipitations hivernales (mm/jour) Modèle ARPEGE-Climat 2,8 X2,8 Modèle ARPEGE-Climat maille variable écarts entre précipitations (pluie et neige) en hiver simulées et observées.

44 La validation des modèles de climat ACTIVITE N 2

45 Simulation du dernier maximum glaciaire comparé à des observations paléoclimatiques changements de température simulés par différents modèles climatiques entre le climat actuel et le dernier maximum glaciaire, en moyenne sur les continents (axe horizontal) et en moyenne sur les océans (axe vertical).

46 Précipitations observées (Xie et Arkin, )

47 Précipitations observées (moyenne CMIP3, )

48 Comparaison modèles / observations (GIEC, 2013) Corrélations spatiales des moyennes sur la période

Changement. Certitudes et incertitudes. David Salas y Mélia, Centre National de Recherches Météorologiques 12 mars 2007, Observatoire de Meudon

Changement. Certitudes et incertitudes. David Salas y Mélia, Centre National de Recherches Météorologiques 12 mars 2007, Observatoire de Meudon Changement Climatique Certitudes et incertitudes David Salas y Mélia, Centre National de Recherches Météorologiques 12 mars 2007, Observatoire de Meudon Sommaire Prévision du temps et prévision saisonnière

Plus en détail

BILAN RADIATIF DU SYSTEME TERRE-ATMOSPHERE

BILAN RADIATIF DU SYSTEME TERRE-ATMOSPHERE BILAN RADIATIF DU SYSTEME TERRE-ATMOSPHERE Courbe rouge : rayonnement solaire moyen reçu au sommet de l atmosphère par cercle de latitude Courbe bleue : rayonnement solaire absorbé Hémisphère Nord EQUATEUR

Plus en détail

BILAN RADIATIF DU SYSTEME TERRE-ATMOSPHERE

BILAN RADIATIF DU SYSTEME TERRE-ATMOSPHERE BILAN RADIATIF DU SYSTEME TERRE-ATMOSPHERE Courbe rouge : rayonnement solaire moyen reçu au sommet de l atmosphère par cercle de latitude Hémisphère Nord Hémisphère Sud Courbe bleue : rayonnement solaire

Plus en détail

1/15. Modèles de climat. design des modèles, différences avec modèles météo types de simulations, le GIEC services climatiques.

1/15. Modèles de climat. design des modèles, différences avec modèles météo types de simulations, le GIEC services climatiques. Modèles de climat 1/15 design des modèles, différences avec modèles météo types de simulations, le GIEC services climatiques Modèles de climat Modèles météorologiques: représenter le système tel qu il

Plus en détail

Scénarios climatiques à l'échelle régionale et décennale

Scénarios climatiques à l'échelle régionale et décennale Scénarios climatiques à l'échelle régionale et décennale Serge Planton Météo-France, CNRM/GAME La simulation du climat: du global au régional Les scénarios climatiques Scénarios climatiques à l'échelle

Plus en détail

Les bases scientifiques du changement climatique

Les bases scientifiques du changement climatique Les bases scientifiques du changement climatique Introduction sur le GIEC Observations du changement climatique Attribution des causes du changement climatique Projections du changement climatique futur

Plus en détail

UE libre UBO CLIMAT : Plan du chapitre N 2 ~ 78 % O 2 ~ 21 % Ar ~ 1 % H 2 0 ~ 0.5 % CO 2 ~ 0.04 % Chapitre 4 Circulation atmosphérique

UE libre UBO CLIMAT : Plan du chapitre N 2 ~ 78 % O 2 ~ 21 % Ar ~ 1 % H 2 0 ~ 0.5 % CO 2 ~ 0.04 % Chapitre 4 Circulation atmosphérique UE libre UBO CLIMAT : Passé,, présent, futur Plan du chapitre Comprendre comment la pression et la température atmosphérique sont reliées entre elles Établir les forces motrices responsables du mouvement

Plus en détail

Météo et changements climatiques

Météo et changements climatiques Météo et changements climatiques Observations des changements climatiques Attribution des causes des changements climatiques Scénarios des changements climatiques futurs Météo et changements climatiques

Plus en détail

Le Changement Climatique Observé dans l Océan

Le Changement Climatique Observé dans l Océan Journée Océanographique Christian Le Provost Saint-Brieuc, 25 mai 2012 Le Changement Climatique Observé dans l Océan Gaël ALORY gael.alory@legos.obs-mip.fr Océan + Atmosphère = Climat Echanges d énergie:

Plus en détail

Les changements climatiques

Les changements climatiques Les changements climatiques Les projections climatiques à échelle globale Les projections climatiques à échelle régionale Les extrêmes D après les supports de David Salas, Michel Deque, Samuel Somot Météo-France,

Plus en détail

LE RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE ET SES CONSEQUENCES METEORLOGIQUES POUR LA CARAIBE. J.F. Guérémy Météo-France/CNRM

LE RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE ET SES CONSEQUENCES METEORLOGIQUES POUR LA CARAIBE. J.F. Guérémy Météo-France/CNRM LE RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE ET SES CONSEQUENCES METEORLOGIQUES POUR LA CARAIBE J.F. Guérémy Météo-France/CNRM PLAN 1) Introduction sur le GIEC 2) Observations du changement climatique 3) Attribution des

Plus en détail

Apparition de la première feuille de marronnier à Genève (Suisse)

Apparition de la première feuille de marronnier à Genève (Suisse) Apparition de la première feuille de marronnier à Genève (Suisse) Source: MeteoSuisse Plus longue série phénologique de Suisse (1808->) Nette tendance à la précocité de ce stade phénologique Observations

Plus en détail

Partie I : Un état des lieux des changements climatiques : les conclusions du dernier rapport du GIEC.

Partie I : Un état des lieux des changements climatiques : les conclusions du dernier rapport du GIEC. Partie I : Un état des lieux des changements climatiques : les conclusions du dernier rapport du GIEC. Marc Delmotte, LSCE/IPSL (CNRS-CEA-UVSQ), Univ. Paris-Saclay Formation «climat» des enseignants, MNHM,

Plus en détail

Climat depuis l An Mil

Climat depuis l An Mil Climat depuis l An Mil Pascal Yiou LSCE - IPSL CoNRS 29/09/2010 1 Une nouvelle discipline? A l interface entre Histoire Géochimie & Physique Modélisation Statistiques CoNRS 29/09/2010 2 Un Pont entre les

Plus en détail

Distribution des polluants, échelles de la pollution atmosphérique

Distribution des polluants, échelles de la pollution atmosphérique Distribution des polluants, échelles de la pollution atmosphérique Mécanismes Fiche détaillée Niveau (A partir de la 2nd) I. Le mélange des polluants dans l atmosphère La concentration d un constituant

Plus en détail

! " #$% $ % % % % & # ' # ( ) # ( )* )

!  #$% $ % % % % & # ' # ( ) # ( )* ) ! "#$%%% &# ' #())* +(# #, -./00$ Le réchauffement global en surface est compris entre 0,4C à 0,8C depuis la fin du XIX ième siècle. Les années les plus récentes sont probablement les plus chaudes du millénaire.

Plus en détail

Présentation à l échelle du globe

Présentation à l échelle du globe Présentation à l échelle du globe Le vent : On distingue le vent zonal u (>0 pour un vent d Ouest) et le vent méridien v (>0 pour un vent de Sud) Profil méridien de la moyenne zonale et verticale du vent

Plus en détail

ARPEGE-Climat v4 [Déqué et al., 1994]. LMDZ-4 [Hourdin et al., 2006] 1,9 x1,9 (T63) 45 ISBA [Mahfouf et al., 1995]

ARPEGE-Climat v4 [Déqué et al., 1994]. LMDZ-4 [Hourdin et al., 2006] 1,9 x1,9 (T63) 45 ISBA [Mahfouf et al., 1995] Atmosphère: Référence: Résolution horizontale (en de latitude et longitude): Nombre de niveaux verticaux: Surface-végétation: référence Résolution horizontale identique à celle de l'atmosphère Océan: Référence:

Plus en détail

Changement climatique: état des lieux Valérie Masson-Delmotte

Changement climatique: état des lieux Valérie Masson-Delmotte Changement climatique: état des lieux Valérie Masson-Delmotte Laboratoire des Sciences du Climat et de l Environnement (CEA-CNRS-UVSQ) Institut Pierre Simon Laplace, Gif-sur-Yvette, France Physique des

Plus en détail

Evolutions du modèle couplé du CNRM- GAME : d un GIEC à l autre. CNRM-GAME et Cerfacs Journées MISSTERRE Paris 12/05/09

Evolutions du modèle couplé du CNRM- GAME : d un GIEC à l autre. CNRM-GAME et Cerfacs Journées MISSTERRE Paris 12/05/09 Evolutions du modèle couplé du CNRM- GAME : d un GIEC à l autre CNRM-GAME et Cerfacs Journées MISSTERRE Paris 12/05/09 Introduction Disposer d un modèle couplé : CNRM-CM Coeur couplé: OPA / ARPEGE-Climat

Plus en détail

Introduction à la circulation atmosphérique

Introduction à la circulation atmosphérique Introduction à la circulation atmosphérique Laboratoire des Sciences du Climat et de l! environnement Université de Versailles Saint Quentin en Yvelines Plan Contraste tropiques / moyennes latitudes Circulation

Plus en détail

Changement climatique: état des lieux Valérie Masson-Delmotte

Changement climatique: état des lieux Valérie Masson-Delmotte Changement climatique: état des lieux Valérie Masson-Delmotte Laboratoire des Sciences du Climat et de l Environnement (CEA-CNRS-UVSQ) Institut Pierre Simon Laplace, Gif-sur-Yvette, France Physique des

Plus en détail

Etude de la variabilité décennale des dépressions en Atlantique Nord au cours du XX ème siècle et de leur réponse au réchauffement climatique

Etude de la variabilité décennale des dépressions en Atlantique Nord au cours du XX ème siècle et de leur réponse au réchauffement climatique Etude de la variabilité décennale des dépressions en Atlantique Nord au cours du XX ème siècle et de leur réponse au réchauffement climatique Encadrants : - Emilia Sanchez, CERFACS - Fabrice Chauvin, CNRM-GAME

Plus en détail

Les variations climatiques et le rôle des activités humaines

Les variations climatiques et le rôle des activités humaines Les variations climatiques et le rôle des activités humaines Jean Louis Dufresne Pôle de modélisation de l'institut Pierre Simon Laplace (IPSL) Laboratoire de Météorologie Dynamique (LMD) dufresne@lmd.jussieu.fr

Plus en détail

Le Climat du futur. Pascale DELECLUSE

Le Climat du futur. Pascale DELECLUSE Le Climat du futur Pascale DELECLUSE Le climat en 2010 L Observation du Changement Climatique «Le réchauffement du système climatique est sans équivoque, car il est maintenant évident dans les observations

Plus en détail

Cliquez pour modifier le style du titre. Climatologie et. sous-titres du masque Canopé Alsace 25 novembre 2015

Cliquez pour modifier le style du titre. Climatologie et. sous-titres du masque Canopé Alsace 25 novembre 2015 Cliquez pour modifier le style du titre Climatologie et changement climatique Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque Canopé Alsace 25 novembre 2015 1 Aspects abordés Présentation de Météo-France,

Plus en détail

Les bases scientifiques du changement climatique. Christophe PIN Délégué Départemental METEO FRANCE Loire-Atlantique

Les bases scientifiques du changement climatique. Christophe PIN Délégué Départemental METEO FRANCE Loire-Atlantique Les bases scientifiques du changement climatique Christophe PIN Délégué Départemental METEO FRANCE Loire-Atlantique Plan Introduction sur le GIEC Observations du changement climatique Attribution des causes

Plus en détail

La prévision saisonnière

La prévision saisonnière La prévision saisonnière Christian Viel, Jean-Michel Soubeyroux, Pierre Etchevers Météo-France Direction de la Climatologie et des Services Climatiques Rencontres Météo et Energie Toulouse, 22 septembre

Plus en détail

Le système Atmosphère Océan. Jean-Philippe Perrillat Bât Géode R3

Le système Atmosphère Océan. Jean-Philippe Perrillat Bât Géode R3 Le système Atmosphère Océan Jean-Philippe Perrillat Bât Géode R3 jean-philippe.perrillat@univ-lyon1.fr Le système Atmosphère Océan Objectif : Comprendre comment les circulations atmosphériques et océaniques

Plus en détail

La physique du climat et des changements climatiques

La physique du climat et des changements climatiques Photo NASA La physique du climat et des changements climatiques Martin Beniston Chaire de Climatologie Martin.Beniston@unige.ch Séminaire de Physique, Genève, le 08.05.2007 Aperçu de la présentation Introduction

Plus en détail

Turbulence Environnementale M2R DET parcours MFE

Turbulence Environnementale M2R DET parcours MFE Turbulence Environnementale M2R DET parcours MFE Frédéric MOULIN Maître de conférence UPS / IMFT https://www.imft.fr/frederic-moulin fmoulin@imft.fr Turbulence environnementale Coordonnées Frédéric MOULIN

Plus en détail

METEOROLOGIE HIVERNALE Spécificités urbaines. Rouen, CNFPT 25 septembre E. JAKOB/Météo-France/Lille /Division Prévision

METEOROLOGIE HIVERNALE Spécificités urbaines. Rouen, CNFPT 25 septembre E. JAKOB/Météo-France/Lille /Division Prévision METEOROLOGIE HIVERNALE Spécificités urbaines Rouen, CNFPT 25 septembre 2018 E. JAKOB/Météo-France/Lille /Division Prévision PLAN DE LA PRESENTATION - Les moyens de mesure et la Prévision Numérique - L

Plus en détail

Changement climatique : état des lieux Valérie Masson-Delmotte

Changement climatique : état des lieux Valérie Masson-Delmotte Changement climatique : état des lieux Valérie Masson-Delmotte Laboratoire des Sciences du Climat et de l Environnement (CEA-CNRS-UVSQ) Institut Pierre Simon Laplace, Gif-sur-Yvette, France Le climat change

Plus en détail

Les effets des activités humaines sur le climat

Les effets des activités humaines sur le climat Les effets des activités humaines sur le climat Jean Louis Dufresne Pôle de modélisation de l'institut Pierre Simon Laplace (IPSL) Laboratoire de Météorologie Dynamique (LMD) dufresne@lmd.jussieu.fr www.lmd.jussieu.fr/~jldufres

Plus en détail

L'effet de serre et les conséquences de ses variations

L'effet de serre et les conséquences de ses variations L'effet de serre et les conséquences de ses variations Jean Louis Dufresne Institut Pierre Simon Laplace Laboratoire de Météorologie Dynamique CNRS/ENS/X/UPMC Plan 1.Découverte et physique de l'effet de

Plus en détail

Les projections climatiques

Les projections climatiques Les projections climatiques Valentine CHATEL Ingénieure d études, Division «Études et Climatologie» 20.02.2018 GT Adaptation Hauts-de-France, Saint-Quentin Sommaire 1. Généralités sur les projections climatiques

Plus en détail

Tableau 1.1 Composition de l atmosphère au niveau du sol (d après Junge, 1963; Andrews et al., 1966; rapport IPCC 2001).

Tableau 1.1 Composition de l atmosphère au niveau du sol (d après Junge, 1963; Andrews et al., 1966; rapport IPCC 2001). 1 L ATMOSPHERE 1.1 CONSTITUTION DE L ATMOSPHERE L enveloppe gazeuse de la terre, environnement dans lequel la vie subsiste, correspond à la sphère la plus dynamique et instable de cette planète. Ce milieu

Plus en détail

Qu est-ce que le changement climatique? Quelles en sont les causes? Projections pour les 100 prochaines années Impacts et incertitudes

Qu est-ce que le changement climatique? Quelles en sont les causes? Projections pour les 100 prochaines années Impacts et incertitudes Qu est-ce que le changement climatique? Quelles en sont les causes? Projections pour les 100 prochaines années Impacts et incertitudes Observations de température Température Augmentation de la température

Plus en détail

L2 STEP, UE L homme et la Planète, J. Gaillardet Cours 2 (29/10/2007) Le climat de la Terre est-il en train de changer?

L2 STEP, UE L homme et la Planète, J. Gaillardet Cours 2 (29/10/2007) Le climat de la Terre est-il en train de changer? L2 STEP, UE L homme et la Planète, J. Gaillardet (gaillardet@ipgp.jussieu.fr) Cours 2 (29/10/2007) Le climat de la Terre est-il en train de changer? 1 les variations de la température mondiale au cours

Plus en détail

Météorologie COURS 3 DYNAMIQUE ATMOSPHÈRIQUE

Météorologie COURS 3 DYNAMIQUE ATMOSPHÈRIQUE Météorologie COURS 3 DYNAMIQUE ATMOSPHÈRIQUE L3 et prédoctorat Sciences de la Planète Terre B. Legras, legras@lmd.ens.fr, http://www.lmd.ens.fr/legras 1 I. Les ordres de grandeur dans les équations du

Plus en détail

La dynamique du climat, d hier à demain

La dynamique du climat, d hier à demain La dynamique du climat, d hier à demain Sylvie Joussaume Directeur de Recherche CNRS, climatologue Institut Pierre Simon Laplace Laboratoire des Sciences du Climat et de l Environnement Auteur du livre

Plus en détail

MP115 : Physique de l environnement Épreuve du 13 janvier 2014 (session 1) Deux parties indépendantes : rayonnement et océanographie.

MP115 : Physique de l environnement Épreuve du 13 janvier 2014 (session 1) Deux parties indépendantes : rayonnement et océanographie. MP115 : Physique de l environnement Épreuve du 13 janvier 2014 (session 1) Deux parties indépendantes : rayonnement et océanographie Rayonnement Durée recommandée : 1h 45 Aucun document autorisé Calculatrice

Plus en détail

CHAPITRE 3 : LES ORIGINES DES VARIATIONS CLIMATIQUES

CHAPITRE 3 : LES ORIGINES DES VARIATIONS CLIMATIQUES CHAPITRE 3 : LES ORIGINES DES VARIATIONS CLIMATIQUES Nous avons pu montrer que les climats ont changés au cours du temps. La planète est passée par des périodes glaciaires et interglaciaires. Nous sommes

Plus en détail

La terre chauffe! Scenarii des conséquences

La terre chauffe! Scenarii des conséquences La terre chauffe! Scenarii des conséquences Bilan du 4 ème rapport du GIEC Jean-Francois Soussana Directeur de Recherche INRA, UR Ecosystème Prairial Clermont-Ferrand Expertise scientifique internationale

Plus en détail

Marie Minvielle. 14 septembre Thèse effectuée au CERFACS sous l'encadrement de Laurent TERRAY et Christophe CASSOU

Marie Minvielle. 14 septembre Thèse effectuée au CERFACS sous l'encadrement de Laurent TERRAY et Christophe CASSOU 1 Méthode de désagrégation statistico-dynamique adaptée aux forçages atmosphériques pour la modélisation de l'océan Atlantique développement, validation et application au climat présent Marie Minvielle

Plus en détail

Plan de l intervention

Plan de l intervention Plan de l intervention 1. Portraits d atmosphère 2. Les lois physiques qui régissent les mouvements atmosphériques 3. Les perturbations des moyennes latitudes 4. La convection Les phénomènes convectifs

Plus en détail

THEME 1 : Du passé géologique à l évolution future de la planète Classe : Terminales S SPECIALITE Durée conseillée : 7 semaines Nombre de TP :

THEME 1 : Du passé géologique à l évolution future de la planète Classe : Terminales S SPECIALITE Durée conseillée : 7 semaines Nombre de TP : THEME 1 : Du passé géologique à l évolution future de la planète Classe : Terminales S SPECIALITE Durée conseillée : 7 semaines Nombre de TP : En rouge : les objectifs En bleu : les activités pratiques

Plus en détail

Description et structure de l atmosphère

Description et structure de l atmosphère Laboratoire des Sciences du Climat et de l! environnement Université de Versailles Saint Quentin en Yvelines Plan Composition de l atmosphère actuelle Comment classer les composés atmosphériques? Pression

Plus en détail

Thème 1: Atmosphère, hydrosphère, climats: Du passé à l avenir. Chapitre 3 : De l évolution récente du climat au climat de demain

Thème 1: Atmosphère, hydrosphère, climats: Du passé à l avenir. Chapitre 3 : De l évolution récente du climat au climat de demain Thème 1: Atmosphère, hydrosphère, climats: Du passé à l avenir. Chapitre 3 : De l évolution récente du climat au climat de demain Thème 1: Atmosphère, hydrosphère, climats: Du passé à l avenir. Chapitre

Plus en détail

Le changement climatique en France : diagnostic et projections

Le changement climatique en France : diagnostic et projections Le changement climatique en France : diagnostic et projections Nathalie Rouchy L observation du changement climatique La modélisation pour comprendre et prévoir le changement climatique La régionalisation

Plus en détail

Les tendances du changement climatique en cours et envisagé sur le sud-ouest de la France.

Les tendances du changement climatique en cours et envisagé sur le sud-ouest de la France. Les tendances du changement climatique en cours et envisagé sur le sud-ouest de la France. Support de présentation Dominique VRECOURT Date: Novembre 2015 Evolution des températures Laruns minimales 2 Evolution

Plus en détail

ETUDE DE DOCUMENTS N 4 Quelle est la cause des successions de périodes glaciaires et interglaciaires au cours du quaternaire?

ETUDE DE DOCUMENTS N 4 Quelle est la cause des successions de périodes glaciaires et interglaciaires au cours du quaternaire? 15 ETUDE DE DOCUMENTS N 4 Quelle est la cause des successions de périodes glaciaires et interglaciaires au cours du quaternaire? Document 1 - Une idée de mahématicien :la théorie astronomique du climat

Plus en détail

Scénarios d'enneigement sur les Alpes à échelle du massif. validation sur la période M. Rousselot, Y. Durand, L. Mérindol, G.

Scénarios d'enneigement sur les Alpes à échelle du massif. validation sur la période M. Rousselot, Y. Durand, L. Mérindol, G. Scénarios d'enneigement sur les Alpes à échelle du massif validation sur la période 1961-1990 M. Rousselot, Y. Durand, L. Mérindol, G. Giraud Centre d Etudes de la Neige CNRM GAME, Météo-France marie.rousselot@meteo.fr

Plus en détail

Les bases physiques, mathématiques et numériques des modèles de circulation générale

Les bases physiques, mathématiques et numériques des modèles de circulation générale Les bases physiques, mathématiques et numériques des modèles de circulation générale Olivier Talagrand, Thomas Dubos, Guillaume Lapeyre Laboratoire de Météorologie Dynamique (et beaucoup d autres ) Comité

Plus en détail

LE CLIMAT DE L AUBRAC À L HORIZON 2050 BILAN ACTUEL ET MODÈLES DE PRÉDICTION

LE CLIMAT DE L AUBRAC À L HORIZON 2050 BILAN ACTUEL ET MODÈLES DE PRÉDICTION LE CLIMAT DE L AUBRAC À L HORIZON 2050 BILAN ACTUEL ET MODÈLES DE PRÉDICTION 13 Sources : Climats d Aubrac années 1970 à 2055 Jean-Pierre LEMARCHAND Ingénieur météo honoraire Climats d Aubrac INTRO: Météo

Plus en détail

Variabilité climatique hivernale aux latitudes extratropicales de l'hémisphère nord:

Variabilité climatique hivernale aux latitudes extratropicales de l'hémisphère nord: Variabilité climatique hivernale aux latitudes extratropicales de l'hémisphère nord: importance d'une stratosphère réaliste dans le modèle ARPEGE - Climat Gaëlle Ouzeau Motivations 2 Influence de la stratosphère

Plus en détail

De l évolution récente du climat au climat de demain. Le système climatique terrestre.

De l évolution récente du climat au climat de demain. Le système climatique terrestre. De l évolution récente du climat au climat de demain Le système climatique terrestre. I- Les paramètres orbitaux. L énergie incidente reçue au sommet de l atmosphère est différente de l énergie reçue au

Plus en détail

Retrouvez le ministère de la Transition écologique et solidaire sur

Retrouvez le ministère de la Transition écologique et solidaire sur DÉCOUVREZ LES PRINCIPAUX ASPECTS DU CHANGEMENT CLIMATIQUE GRÂCE À L EXPOSITION CONÇUE PAR L OBSERVATOIRE NATIONAL SUR LES EFFETS DU RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE, EN PARTENARIAT AVEC L INSTITUT PIERRE SIMON

Plus en détail

de l évolution récente et future du climat par les modèles du CNRM et de l IPSL. La

de l évolution récente et future du climat par les modèles du CNRM et de l IPSL. La Simulation de l évolution récente et future du climat par les modèles du CNRM et de l IPSL Jean-Louis Dufresne, David Salas y Mélia, Sébastien Denvil, S. Tyteca, O. Arzel, Sandrine Bony, Pascale Braconnot,

Plus en détail

CLIMAT. Quel temps fait-on demain? ou Les nouvelles projections du climat, et le rôle des Villes dans les négociations internationales

CLIMAT. Quel temps fait-on demain? ou Les nouvelles projections du climat, et le rôle des Villes dans les négociations internationales ou Les nouvelles projections du climat, et le rôle des Villes dans les négociations internationales 14h30 Présentation détaillée des nouveaux scénarios CLIMAT par Serge Planton responsable de l unité de

Plus en détail

Mécanismes des changements climatiques : du passé vers le futur

Mécanismes des changements climatiques : du passé vers le futur Mécanismes des changements climatiques : du passé vers le futur Pascale Braconnot Valérie Masson Delmotte Laboratoire des Sciences du Climat & de l Environnement Institut Pierre Simon Laplace/CEA CNRS

Plus en détail

Chapitre 3. équilibre radiatif de l'atmosphère

Chapitre 3. équilibre radiatif de l'atmosphère Chapitre 3 Forces et contraintes agissant sur l'océan Equilibre radiatif terrestre Echanges océan-atmosphère Transport de chaleur par l'océan équilibre radiatif de l'atmosphère Comment le système Océan

Plus en détail

Projet VULCAIN : scénarios climatiques obtenus pour les périodes et à partir des modèles de climat

Projet VULCAIN : scénarios climatiques obtenus pour les périodes et à partir des modèles de climat Projet VULCAIN : scénarios climatiques obtenus pour les périodes 2020-40 et 2040-60 à partir des modèles de climat Eric Martin, David Salas y Melia CNRM-GAME Cette note décrit de manière succincte la méthode

Plus en détail

Impacts du changement climatique sur le cycle de l'eau en Alsace

Impacts du changement climatique sur le cycle de l'eau en Alsace Impacts du changement climatique sur le cycle de l'eau en Alsace P. Ackerer, S. Lecluse Laboratoire d Hydrologie et de Géochimie de Strasbourg Université de Strasbourg - CNRS 1. Quelques généralités sur

Plus en détail

Chapitre 6 : Océan et climat

Chapitre 6 : Océan et climat Chapitre 6 : Océan et climat - le réchauffement climatique - le phénomène El Nino et l'oscillation australe - l'oscillation nord-atlantique (NAO) - variations de la circulation océanique climat : ensemble

Plus en détail

GÉOLOGIE : LE MINIMUM VITAL

GÉOLOGIE : LE MINIMUM VITAL GÉOLOGIE : LE MINIMUM VITAL Deuxième partie : La Terre anthropisée II-4 Le changement climatique Hubert Bril, Université de Limoges 1 Le changement climatique aujourd hui à toutes les sauces est invoqué

Plus en détail

L évolution du climat au XXI e siècle sur la zone «Provence littorale»

L évolution du climat au XXI e siècle sur la zone «Provence littorale» L évolution du climat au XXI e siècle sur la zone «Provence littorale» Les points de grille DRIAS (cf annexe 1) pris pour illustrer l évolution sur cette zone sont ceux les plus proches d Aix-en-Provence

Plus en détail

Les représentations du niveau de la mer dans les modèles de circulation générale de l océan et du climat

Les représentations du niveau de la mer dans les modèles de circulation générale de l océan et du climat Les représentations du niveau de la mer dans les modèles de circulation générale de l océan et du climat Philippe Rogel (Cerfacs) Journées REFMAR, UNESCO, Paris, 4 février 2016 rogel@cerfacs.fr Motivations

Plus en détail

Conclusions du GIEC sur le volume I : Les bases physiques du changement climatique

Conclusions du GIEC sur le volume I : Les bases physiques du changement climatique Conclusions du GIEC sur le volume I : Les bases physiques du changement climatique Yann Arthus-Bertrand / Altitude Serge Planton (Météo-France) www.ipcc.ch Le 5 e rapport du GIEC : Les éléments scientifiques

Plus en détail

Le Changement Climatique et Moi

Le Changement Climatique et Moi L avenir Avenir climatique : Comment le prévoir? Comment le gérer? Comment ça fonctionne? Sur quoi avons-nous prise? 1 L avenir Avenir climatique «machine Climat» modèles notre comportement scénarios futuribles

Plus en détail

Atmosphère, hydrosphère, climats : du passé à l avenir

Atmosphère, hydrosphère, climats : du passé à l avenir Atmosphère, hydrosphère, climats : du passé à l avenir 1 Chapitre I Evolutions récentes du climat et de l atmosphère 2 - I - La glace, mémoire récente du climat Plus la vapeur d eau s éloigne de la zone

Plus en détail

Quel sera le climat demain?

Quel sera le climat demain? Quel sera le climat demain? Jean-Louis Dufresne Laboratoire de Météorologie Dynamique (CNRS, UPMC, ENS, X) Institut Pierre Simon Laplace. UTL Essonnes, 6 mars 2018 Plan I. Qu'est-ce que le climat? II.

Plus en détail

SCENARIOS à CLIMAT CONSTANT

SCENARIOS à CLIMAT CONSTANT SCENARIOS à CLIMAT CONSTANT Rencontres Nationales Météorologie-Énergie 22 septembre 2016 Météo France Direction des services météorologiques Département Etudes et Conseil Martine Veysseire martine.veysseire@meteo.fr

Plus en détail

2. Les cycles de Milankovitch INTRODUCTION : b) Où nous situons-nous aujourd hui dans l échelle de température? Que laisse présage r le graphique?

2. Les cycles de Milankovitch INTRODUCTION : b) Où nous situons-nous aujourd hui dans l échelle de température? Que laisse présage r le graphique? Géographie 5 ème 2013-2014 page 30 2. Les cycles de Milankovitch INTRODUCTION : En vous basant sur le schéma des saisons (disposition de la Terre et du soleil), cherchez les éléments naturels qui pourraient

Plus en détail

Changement climatique : état des lieux

Changement climatique : état des lieux Un climat, des Hommes et de nouveaux défis Changement climatique : état des lieux Un climat, des Hommes et de nouveaux défis Valérie Masson-Delmotte Laboratoire des Sciences du Climat et de l Environnement

Plus en détail

L'utilisation des modèles intégrés de climat pour l'étude des changements climatiques récents et futurs.

L'utilisation des modèles intégrés de climat pour l'étude des changements climatiques récents et futurs. L'utilisation des modèles intégrés de climat pour l'étude des changements climatiques récents et futurs. Pôle de modélisation de l'ipsl Jean Louis Dufresne contrib. Y.Balkanski, S. Bony, L. Bopp, P. Braconnot,

Plus en détail

Les bilans énergétiques (2) CO1 Climatologie et hydrologie

Les bilans énergétiques (2) CO1 Climatologie et hydrologie Les bilans énergétiques (2) CO1 Climatologie et hydrologie Le plan du TD Les variations du bilan énergétique à l échelle annuelle Les variations du bilan énergétique à l échelle diurne A retenir Exercices

Plus en détail

Modèles climatiques: certitudes, incertitudes, perspectives

Modèles climatiques: certitudes, incertitudes, perspectives 03/11/2010 Modèles climatiques: certitudes, incertitudes, perspectives Hervé Le Treut http://www.clermont.inra.fr/urep/accae 03/11/2010 Plan de l exposé: -Le problème des gaz à effet de serre: un problème

Plus en détail

L évolution du climat au XXI e siècle. sur la zone «Vallée du Rhône»

L évolution du climat au XXI e siècle. sur la zone «Vallée du Rhône» L évolution du climat au XXI e siècle sur la zone «Vallée du Rhône» Les points de grille DRIAS (cf annexe 1) pris pour illustrer l évolution sur cette zone sont ceux les plus proches de Marignane (Bouches-du-Rhône)

Plus en détail

Changement Climatique Travaux du GIEC Conséquences pour le futur

Changement Climatique Travaux du GIEC Conséquences pour le futur Changement Climatique Travaux du GIEC Conséquences pour le futur François-Marie Bréon Laboratoire des Sciences du Climat et de l Environnement CEA-CNRS-UVSQ Le GIEC, c est quoi? Etabli en 1988 par l Organisation

Plus en détail

Les climats passés de la planète

Les climats passés de la planète Chapitre 1 Les climats passés de la planète I. Les changements du climat des 700 000 dernières années A. Les carottes de glace forées dans les calottes polaires et les carottes sédimentaires des fonds

Plus en détail

Potentiel des prévisions saisonnières météorologiques. Frédéric Gayrard, Météo-France Paris, 14/01/2019

Potentiel des prévisions saisonnières météorologiques. Frédéric Gayrard, Météo-France Paris, 14/01/2019 Potentiel des prévisions saisonnières météorologiques Frédéric Gayrard, Météo-France Paris, 14/01/2019 Introduction La prévision saisonnière donne une information statistique du climat pour les prochains

Plus en détail

Cours de météorologie ENPC. David POLLACK Mars 2013

Cours de météorologie ENPC. David POLLACK Mars 2013 Cours de météorologie ENPC David POLLACK david.pollack@meteo.fr Mars 2013 3H Bibliographie [De Moor et Veyre, 1991] De Moor, G. and Veyre, P. (1991). Les bases de la météorologie dynamique. Cours et manuels.

Plus en détail

Climats froids et soleil jeune

Climats froids et soleil jeune Climats froids et soleil jeune Francis Codron (LOCEAN) Benjamin Charnay, François Forget, Robin Wordsworth, Jérémy Lecomte, Ehouarn Millour, Aymeric Spiga (LMD) JGR, 2013 Franck Selsis (Obs. Bordeaux)

Plus en détail

SFEN/GR21 18 septembre Le GIEC. Qu est-ce que le GIEC? Quelle est sa mission? Les observations météorologiques

SFEN/GR21 18 septembre Le GIEC. Qu est-ce que le GIEC? Quelle est sa mission? Les observations météorologiques 1 SFEN/GR21 18 septembre 2014 Le GIEC Exposé de Valérie MASSON-DELMOTTE - Laboratoire des Sciences du Climat et de l Environnement du CEA (LSCE) Institut Pierre Simon Laplace (CEA-CNRS-UVSQ) Qu est-ce

Plus en détail

Simulations de la Circulation Générale de l'atmosphère

Simulations de la Circulation Générale de l'atmosphère Simulations de la Circulation Générale de l'atmosphère Travaux de Modélisation et de Simulation de la Majeure 2 "SEISM" François Lott, Ecole Normale Supérieure, flott@lmd.ens.fr 1)Climatologies de la circulation

Plus en détail

Effet de serre et Changement Climatique

Effet de serre et Changement Climatique Commission Particulière du Débat Public Politique des transports Vallée du Rhône - Arc languedocien Effet de serre et Changement Climatique Lyon - 19 avril 2006 Marie-Antoinette MELIERES Laboratoire de

Plus en détail

Température. Température

Température. Température Portraits de l atmosphère 83 Au 30N, la cassure correspondant à la tropopause dans le profil moyen de température se trouve vers 100 hpa et la couche isotherme est moins épaisse qu aux moyennes et hautes

Plus en détail

Le changement climatique et ses impacts

Le changement climatique et ses impacts Le changement climatique et ses impacts Yann Arthus-Bertrand / Altitude Serge Planton (Météo-France) Messages clés 19 points Résumé pour Décideurs ~14,000 mots 14 Chapitres Atlas des projections 54,677

Plus en détail

L évolution du climat au XXIe siècle sur la zone «Côte d Azur»

L évolution du climat au XXIe siècle sur la zone «Côte d Azur» L évolution du climat au XXIe siècle sur la zone «Côte d Azur» Les points de grille DRIAS (cf annexe 1) pris pour illustrer l évolution sur cette zone sont ceux les plus proches de Fréjus (Var) et de Nice

Plus en détail

Qu est-ce que le système climatique?

Qu est-ce que le système climatique? Qu est-ce que le système climatique? Un ensemble de composantes Le système climatique est constitué de cinq composantes : l atmosphère (couche gazeuse enveloppant la Terre), l hydrosphère (mers et océans,

Plus en détail

Recherche multidisciplinaire sur l impact du changement climatique sur la qualité de l air. Avantages et difficultés de cette pluridisciplinarité

Recherche multidisciplinaire sur l impact du changement climatique sur la qualité de l air. Avantages et difficultés de cette pluridisciplinarité Recherche multidisciplinaire sur l impact du changement climatique sur la qualité de l air. Avantages et difficultés de cette pluridisciplinarité PHYSICOCHIMIE DES PROCESSUS DE COMBUSTION ET DE L'ATMOSPHERE

Plus en détail

TD de modélisation numérique en océanographie côtière

TD de modélisation numérique en océanographie côtière FOUSSARD Alexis LE GLAND Guillaume TD de modélisation numérique en océanographie côtière Introduction au modèle ROMS Au cours de ce TP, nous avons utilisé un modèle de circulation côtière codéveloppé par

Plus en détail

Le rayonnement tellurique et atmosphérique, l effet de serre. CO1 Climatologie et hydrologie

Le rayonnement tellurique et atmosphérique, l effet de serre. CO1 Climatologie et hydrologie Le rayonnement tellurique et atmosphérique, l effet de serre CO1 Climatologie et hydrologie Le plan du TD Le rayonnement infrarouge L infrarouge sur les images satellites La température d équilibre de

Plus en détail

Rayonnement terrestre et atmosphérique 1. La température d équilibre 2. L effet de serre 3. L effet de serre additionnel 4. Conclusion 5.

Rayonnement terrestre et atmosphérique 1. La température d équilibre 2. L effet de serre 3. L effet de serre additionnel 4. Conclusion 5. Rayonnement terrestre et atmosphérique 1 La température d équilibre 2 L effet de serre 3 L effet de serre additionnel 4 Conclusion 5 Exercices 6 addi3onnel Le rayonnement infrarouge - le rayonnement terrestre

Plus en détail

1. Observations des changements climatiques

1. Observations des changements climatiques Bilan 2013 des Changements climatiques: les éléments scientifiques (5 ème rapport d évaluation du GIEC volume 1) Principaux messages du «Résumé à l intention des décideurs» La contribution du Groupe de

Plus en détail

Chap1 : structure thermique de l'atmosphère

Chap1 : structure thermique de l'atmosphère Chap1 : structure thermique de l'atmosphère I - Température de surface des planètes du système solaire II - Profil vertical moyen de l'atmosphère terrestre III - Equilibre radiatif de la Terre généralités

Plus en détail

Informations Spatiales. Patrick Santurette Direction de la Prévision

Informations Spatiales. Patrick Santurette Direction de la Prévision Informations Spatiales et Prévisions MétéorologiquesM Patrick Santurette Direction de la Prévision PLAN La prévision, le cœur de métier de Météo-France Pas de météorologie, pas de prévision, sans observations

Plus en détail

Météorologie / Climatologie

Météorologie / Climatologie CLIMATOLOGIE METEOROLOGIE L2 Terre-Environnement Pierre Camberlin cyclone Sandy, 28-10-12 Déroulement des cours / TD Introduction - climatologie, météorologie : définitions 1 Les variables météorologiques

Plus en détail

CORRIGÉ Science-tech au secondaire Chapitre 10

CORRIGÉ Science-tech au secondaire Chapitre 10 LE FLUX D ÉNERGIE ÉMIS PAR LE SOLEIL 1. Donnez le flux d énergie émis par les éléments suivants : a) La glace sèche (CO2 solide), à 80 C ; 79 W/m 2. b) La surface du sol en hiver, à 10 C ; 271 W/m 2. c)

Plus en détail