Action Tesla Motors Inc.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Action Tesla Motors Inc."

Transcription

1 Université Libre de Bruxelles Solvay Brussels School of Economics and Management Action Tesla Motors Inc. Analyse d un produit d investissement dans le cadre du cours d Investment Travail présenté par Matthieu Loos et Pierre Verhelst Année académique Titulaire du cours : Serge Peffer 1

2 Sommaire 1 Introduction Présentation de Tesla Motors et son environnement L histoire de Tesla et sa stratégie Le bilan comptable de Tesla Organe de gestion Le conseil d administration L organe de gestion Quelques personnalités de Tesla Motors Les actionnaires Contexte économique et évolution Secteur de l automobile en général Secteur de niche Evolution du cours et perspectives L historique du cours Les facteurs d influences du cours de l action Facteurs macroéconomiques Facteurs spécifiques Facteurs incertains Les volumes de transaction Tendances par analyse graphique Les droites de support et de résistance Moyennes mobiles Prédictions Etude de la valeur de l investissement La valeur de l action Tesla Motors TSLA L évolution de quelques indicateurs Les dividendes Les augmentations de capital Résumé de la valeur boursière La valeur comptable Les autres valeurs Actualisation des dividendes Discounted Cash Flows [18] Etude de rentabilité et ses risques Rentabilité La marge nette

3 5.1.2 La marge d exploitation La rentabilité des fonds propres La rentabilité des capitaux employés Le taux de capitalisation des profits Evaluation de la liquidité et de son impact Approche statique Approche dynamique Bid-ask Analyse des risques Lancement de la production de la Model S L acceptation du marché pour ses nouveaux produits (Model S, Model X) Le public doit vouloir adopter les véhicules électriques Contrôler les coûts opérationnels de la production, ventes, etc Le passé de pertes de Tesla Le prêt du United States Department of Energy Le modèle de distribution innovant n est peut-être pas adapté Les bénéfices des Superchargers ne pourraient pas être rencontrés Le système de réservation comporte des risques Présentation des frais liés à l investissement Les taxes La taxe sur les opérations de bourse La taxe sur les plus-values L impôt sur les dividendes Les frais Conclusions Bibliographie Annexe A Résumé des comptes consolidés Annexe B - Les chartes du conseil d administration Annexe C Les actionnaires Les actionnaires directs Les actionnaires institutionnelles Les actionnaires FCP Annexe C Calcul de rentabilité et des ratios

4 1 Introduction Le cours d Investment nous propose d étudier le produit d investissement de notre choix. Nous avons choisi d étudier une action échangée sur le Nasdaq. Les actions viennent d une entreprise Californienne qui design et construit des voitures électriques Haut de gammes. Le nom de cette société est Tesla Motors Incorporated. C est une jeune entreprise fondée en 2003 qui se démarque fortement de ses concurrents notamment par le type de propulsion des véhicules mais aussi dans sa façon de fonctionner, d aborder les problèmes et de distribuer ses véhicules aux clients. Cela faisait 54 ans qu un constructeur automobile américain n était plus rentré en bourse. Nous nous interrogeons donc sur les possibilités et la rémunération qu une entreprise si particulière peut procurer. Ce rapport présente en cinq chapitres l étude de la société et l intérêt d un investissement en actions. Premièrement, la société Tesla Motors est présentée; ses produits, le contexte économique dans lequel elle évolue et son organe de gestion sont décrits. Les produits de Tesla Motors sont peu nombreux car construire un véhicule demande énormément de recherches et développements et de capitaux. Malgré tout, son plan à moyen terme est bien décrit et son ambition est clairement de devenir un grand industriel du secteur automobile de demain. Les actions de la société sont échangées sur le Nasdaq, elle doit donc suivre des règles de gouvernance et de transparence précises expliquées dans ce rapport. Le deuxième chapitre étudie la valeur de l investissement, comme l action est cotée, une valeur presque instantanée peut lui être attribuée mais d autres chiffres peuvent être comparés afin de justifier ou de comprendre le prix du marché. Des modèles théoriques utilisant l actualisation des dividendes ou l actualisation des flux de trésorerie permettent d anticiper ou de donner un prix pour une action. La troisième partie analyse l évolution du cours depuis son introduction en bourse au milieu des années Sur base de cette analyse, des perspectives sont proposées utilisant notamment l analyse graphique avec les droites de soutien et de résistance mais également les moyennes mobiles. Une prévision est ensuite suggérée sur base de ces analyses. Quatrièmement, la rentabilité de l investissement est examinée sur base des conclusions des autres chapitres mais également en introduisant une analyse financière des comptes de Tesla Motors et en présentant les risques auxquels la société pourrait être confrontée. En cinquième chapitre, tous les aspects administratifs liés à l achat d actions Tesla Motors sont présentés notamment les frais liés à son achat, sa revente ainsi que les aspects fiscaux. Une conclusion résume en fin de rapport notre étude avec nos perspectives et notre appréciation de l action et de la société. Toutes les réponses aux questions du cours d Investment sont dans les cinq chapitres. Les calculs et détails de nos affirmations sont souvent mis en annexe afin d offrir au lecteur le document le plus clair possible avec le maximum d information disponible. 4

5 2 Présentation de Tesla Motors et son environnement Avant de commencer l étude d un investissement, il est important de s intéresser à l histoire de la société, son fonctionnement, son but et sa stratégie. Ce chapitre présente l histoire de Tesla Motors depuis sa fondation ainsi que son plan à court et moyen terme. Un survol du bilan comptable depuis 2004 jusque maintenant est présenté. L organe de gestion est ensuite présenté, son fonctionnement et ses obligations envers les actionnaires. Enfin la dernière partie de ce chapitre présente le contexte économique dans lequel Tesla Motors évolue. 2.1 L histoire de Tesla et sa stratégie Tesla Motors a été fondée en 2003 dans la Silicon Valley de Californie. Son but est de produire des véhicules électriques avec comme ambition long terme de réduire les coûts des voitures électriques de qualité pour qu elles deviennent accessible au grand public. Sa stratégie pour y arriver est de vendre des voitures haut de gamme de qualité dans ces débuts. Le but est de développer les connaissances, le savoir faire et de breveter de nombreuses technologies spécifiques à la propulsion électriques. Les cash flows récoltés par ces véhicules haut gamme (forte marge) permettront ensuite de financer la recherche et le développement de véhicule moyen de gamme utilisant une grande partie des outils développés lors de la mise au point des premières voitures (marge plus faible mais rotation des actifs plus importantes). Les premières années de la société furent surtout consacrées à la recherche de cashs et d investisseurs afin d augmenter le capital de la société tout en faisant le développement du premier véhicule «le Roadster». Ainsi de nombreux grands investisseurs ont contribué au capital de Tesla comme par exemple ; Sergey Brin et Larry Page (Google), Jeff Skoll (ebay), Nick Pritzker (Hyatt hotel) et Elon Musk (PayPal). Tout semble bien parti pour la start-up mais fin 2007, la société est obligée de licencier 10% de son personnel car elle brûle du cash beaucoup trop vite. Un des investisseurs de départ s investit complètement dans la société en devenant CEO en octobre 2008 et en recapitalisant personnellement la société par ajout de 70 millions de dollars américain [1]. Le premier véhicule de Tesla Motors est lancé en 2006 et un roadster basé sur le châssis de la Lotus Elise. Son autonomie est de 393 km bien qu un utilisateur ait atteint les 501 km lors d un concours en Californie [2]. Elle passe de 0 à 97 km/h (0-60mph) en 3.9 secondes (3.7 secondes pour le model «Sport») et possède des batteries d ordinateurs portable Panasonic. En 2008, Tesla sort un nouveau modèle du roadster en utilisant l expérience acquise durant les deux dernières années de production. La voiture fut donc beaucoup mieux adaptée au besoin d une voiture électrique notamment un nouveau groupe moteur-propulseur et la régénération au freinage. Début janvier 2012, Tesla arrête la vente du Roadster car son contrat de 2500 châssis avec Lotus a été rempli. Un nouveau roadster est annoncé pour 2014 sur un châssis 100% Tesla. Ces premières années ont permis à Tesla d identifier les nombreux besoins d une voiture électrique performante et de breveter ses inventions. En 2008, grâce à l expérience acquise, la société annonce la sortie en mi-2012 d une Sedan haut de gamme ; la «Model S». Un clin d œil à la «Model T» d Henry Ford qui avait révolutionné l automobile de son temps. Entre temps, la société 5

6 développe également des contrats avec d autres fabricants comme Daimler AG pour lui fournir le train électrique de sa future Smart EV et de la Mercedes class-e. Tesla reçoit ensuite 465 millions de dollars du ministère de l énergie sous forme de prêt à intérêt très bas (pour l anecdote, ce prêt a été accordé par l administration Bush). Elle s allie également avec Toyota pour du conseil et de la collaboration dans le développement d une RAV4 EV. La «model S» a, selon le modèle, une autonomie entre 260 km et 480 km et développe une puissance de 310 kw (416 chevaux) pour le modèle Performance, le modèle standard développant 270 kw (362 chevaux). Le véhicule est conçu et construit entièrement par Tesla, c est-à-dire qu il n y a plus de partenaire comme Lotus pour leur fournir le châssis ou autre. Grâce au prêt du ministère de l énergie, la société a pu construire une usine à Fremont en Californie. C est la première voiture pensée depuis le début comme voiture électrique (contrairement aux autres fabricants qui se base sur un modèle existant et l adapte). Ainsi, le centre de gravité de la voiture est extrêmement bas car toutes les batteries sont dans le bas de caisse. Son coefficient de trainé est également le plus faible des véhicules commercialisés [3]. D après le CEO de Tesla, Elon Musk, ce véhicule devrait permettre à la société d être cash flow positive en 2013 et devrait lui permettre de continuer sa stratégie. Fin 2012, la modèle S est sacrée meilleure voiture de l année par de nombreux magasines [4]. En 2010, Tesla Motors fait un grand bond en avant en s introduisant sur le Nasdaq. Son entrée en bourse lui permet de lever 226 millions de dollars. Plus aucune société de production de voitures n était rentrée en bourse depuis 1956 (Ford). Début 2012, Tesla annonce un deuxième véhicule qui sera produit en C est un SUV du nom de «Model X». Elle est basée sur la même base de batterie que la «Model S» et utilise plus de 60% du même contenu, ce qui permet à Tesla d économiser beaucoup en coût de développement [5]. Sa spécificité de propulsion électrique lui donne un volume d espace libre énorme avec un coffre à l avant et à l arrière (2 fois le volume celui de l Audi Q7) avec les performances d une Porsche avec un passage de 0 à 60 mph en 4.4 secondes (Porsche Cayenne 5.7 secondes). Elle possède également des portes dites «Falcon wings» lui donnant un look particulier. Son prix annoncé est entre et dollars américains. En septembre 2012, la société annonce qu elle va construire des stations de recharges rapides pour ses voitures électriques. Ces stations alimentées par panneaux solaires (SolarCity) permettent de recharger 2 véhicules simultanément et de fournir 300km d autonomie en 30 minutes. La société est ambitieuse car elle compte couvrir tous les 6

7 k$ grands axes américains en 2 ans. De plus, la recharge est gratuite pour les clients Tesla [6]. La stratégie de Tesla Motors est de gérer toute la chaîne de gestion d une voiture. Le but est également de rassurer les consommateurs qui sont inquiets notamment vis-à-vis de l autonomie des voitures électriques. La société a déclaré qu il serait possible de voyager partout dans les Etats-Unis avec leur véhicule dans 5 ans. 2.2 Le bilan comptable de Tesla Un résumé des comptes consolidés de 2004 jusqu en 2011 figure en annexe A. De 2004 à 2007, Tesla Motors a investi dans la recherche et le développement sans vendre un seul véhicule. En trois ans, la société a dépensé plus de 44 millions de dollars avant de vendre le moindre voiture. En 2007 les coûts de recherche et développement ont explosé et atteignent plus de 62 millions de dollars. Cette année là, un premier véhicule a été vendu car dollars apparaissent dans le compte des ventes et cela correspond au prix du roadster. Les pertes nettes de la société triple à peu près. En 2008 et 2009, le volume de roadster vendu augmente significativement bien que les coûts de ventes augmentent également et la recherche et développement réduit ses coûts. Le quadrimestre de juillet est d ailleurs le seul quadrimestre où Tesla fut cash flow positive. Sur les bilans annuels, la société brûle toujours du cash avec des pertes d environ 70 millions par an. Durant cette période, les coûts des ventes, d opération et d administration augmentent énormément, ce qui montre que la société est en train d évoluer et quitte progressivement son statu de start-up. En 2010 et 2011, la recherche et développement repart à la hausse, notamment pour développer le nouveau «Model S», son usine de fabrication, etc. Bien que la vente de véhicules continue d augmenter et atteint les 62 millions de dollars de profit des ventes, la société est toujours en négatif avec une perte de 254 millions de dollars en L arrivée du compte de 2012 devrait légèrement changer la tendance actuelle de la société car la vente du nouveau modèle a commencé depuis mi juillet. Le CEO de la société, Elon Musk ayant annoncé que Tesla pourrait devenir cash-flow positive d ici la fin de l année. Un petit récapitulatif des coûts des postes importants depuis la création de la société est illustré par la figure suivante Compte consolidé résumé Année Ventes de véhicule R&D Frais généraux Perte nette Coût des ventes Figure 1: Evolution des différents comptes depuis

8 2.3 Organe de gestion Le conseil d administration Le conseil d administration impose de hauts standards aux employés de la société ainsi qu aux directeurs. Son but est l importance d une saine gouvernance de la société [7]. Ils supervisent l organe de gestion de Tesla Motors. Le conseil d administration est composé des huit personnes suivantes (la biographie de chaque personne est disponible sur le site de la société) : - Elon Musk (CEO) - Brad W. Buss - Ira Ehrenpreis - Antonio J. Gracias - Steve Jurvetson - Prof. Dr. Herbert Kohler - Kimbal Musk - Larry W. Sonsini Le conseil d administration doit suivre des directives précises rédigées afin de définir précisément son rôle. Ces directives sont divisées en trois chartes (comité d audit, rémunération et gouvernance) détaillées en Annexe B. Le conseil d administration adhère également à un code de conduite et d éthique portant sur la sécurité des employés, les conflits d intérêts, les délits d initié, la discrimination, la confidentialité et de nombreux autres points L organe de gestion L organe de gestion est en quelque sorte le nerf central de la société. Ils sont nommés par le conseil d administration pour gérer la société au jour le jour. Chez Tesla Motors, celui-ci est composé de sept personnes : - Elon Musk (CEO, Product Architect, Chairman) : Il doit superviser la stratégie des produits de la société notamment par la gestion du design des véhicules, leur ingénierie et leur construction dans le but d obtenir des véhicules électriques de plus en plus abordables pour les consommateurs. - JB Straubel (CTO) : Il supervise les aspects techniques et d ingénieries des véhicules, notamment les problèmes de batteries, moteurs, électroniques de puissances et de software. Il évalue les nouvelles technologies et gère les phases de tests et les problèmes techniques avec les vendeurs. - Deepak Ahuja (CFO) : Il apporte ses 15 ans d expériences dans le secteur automobile à la société. Comme son titre l indique il s occupe de tous les aspects financiers de la société que ce soit en marketing, ventes, trésoreries, etc.. - Gilbert Passin (Vice President, Manufacturing) : Avec 23 ans d expérience dans le secteur automobile, il s occupe de la section production. - Franz Von Holzhausen (Chief Designer) : Il s occupe de la direction que doit prendre Tesla dans le style de ses véhicules en accordance avec la vision de la société. - Arnnon Geshuri (Vice President, Human Resources) : Gère la partie recrutement et tout ce qui touche aux ressources humaines. - Diarmuid O connell (Vice President of Business Development) : Gère la partie commerciale et les affaires avec les gouvernements (Octroi de prêts avantageux, régulations, etc.) 8

9 2.3.3 Quelques personnalités de Tesla Motors Parmi les membres du conseil d administration et de l organe de gestion, certaines personnalités semblent être extrêmement importantes pour la vision de la société et sa stratégie. Elon Musk : JB Straubel : Elon Musk est le cofondateur de Tesla dans les années En 2008, la crise le force à recapitaliser Tesla et à s investir en temps que CEO dans la société. Il est devenu multi millionnaire en lançant les sociétés Paypal et Zip2. Il fonde également la société SpaceX qui développe et produit des lanceurs spatiaux. Concernant Tesla Motors, il est principalement responsable de la stratégie long terme de Tesla (voiture cher comme premier produit puis mass market ensuite) Jeffrey B. Straubel est passionné d électricité, à l âge de 14 ans, il s est amusé à démonter et reconstruire un kart de golf électrique. Il est également cofondateur de Tesla et supervise les aspects techniques des véhicules. Avant le lancement de Tesla, JB a cofondé une société aérospatiale «Volacom» qui a conçu un appareil électrique volant à haute altitude. Il a breveté une propulsion hybride électrique and a conçu un onduleur première génération de 150kW pour contrôler les machines électriques. Il possède un bachelier en énergie et a obtenu son master à Stanford. Il continue désormais sa passion en électrisant tout type de moyen de transport (vélo, Porsche, etc.). Franz Von Holzhausen : Franz Von Holzhausen a d abord travaillé chez Mazda comme designer avant d entrer chez Tesla Motors. Il a notamment participé au design de la MX-4 chez Mazda. Au début de sa carrière, il a aussi travaillé pour General Motors en dessinant la Pontiac Solstice, la Saturn Sky et pour VW avec la New Beetle. 9

10 2.3.4 Les actionnaires On peut diviser l actionnariat en trois parties; les actionnaires directs, les actionnaires institutionnelles et les actionnaires FCP (Fonds Commun de Placement). Les actions détenues par les institutionnels et les gérants de FCP possède environ 67% du total et sont environ 223 à en détenir. La capitalisation boursière de Tesla est d environ 3.17 milliards de dollars. La liste des différents actionnaires peut être trouvée en annexe C. Les principaux actionnaires directs sont tous membres du conseil d administration, ce sont les fondateurs ou des personnes rentrées très tôt dans la société. D après Yahoo Finance, Elon Musk possède actions. Celui-ci était déjà l investisseur principal de Tesla Motors avant son entrée en bourse. Il l a recapitalisée en 2008 suite aux gros problèmes financiers dans le monde [1]. Les actionnaires institutionnelles sont de nombreuses banques détiennent des actions Tesla Motors mais aussi d autres investisseurs comme Toyota et Daimler ont des parts dans la société et sont intéressés par la technologie développée par Tesla. Concernant les FCPs, l acronyme correspond à «Fonds Commun de Placement», ces fonds rassemblent les actifs de plusieurs investisseurs pour les placer dans plusieurs valeurs mobilières. Pour le détail, ces FCPs ne sont pas des sociétés et n ont pas de statut juridique propre. C est une copropriété de valeurs mobilières. C est différent d une SICAV qui possède le statut de société (à capital variable). Les quatre principaux FCP qui détiennent Tesla Motors Inc sont Fidelity OTC Portfolio, Fidelity contrafund Inc, Fidelity Blue Chip Growth fund et Smallcap World fund. 2.4 Contexte économique et évolution L économie mondiale semble doucement se redresser bien qu elle reste faible. Une croissance faible voir nulle est attendue en Cette situation émane principalement de la crise de la dette souveraine en Europe et des problèmes budgétaires ailleurs dans le monde. Tout comme l Europe, les Etats-Unis font face à un chômage élevé, au faible niveau de confiance des ménages et des entreprises ainsi qu à la fragilité du secteur bancaire Secteur de l automobile en général Cependant cette tendance générale de l activité économique en générale ne correspond pas à celle du secteur automobile mondiale. Sur le marché américain, pour l année 2012, les ventes de General Motors et Ford ont progressées respectivement de 5% et de 4,7%. Cependant les marques de voiture de luxe tel que Cadillac et Lincoln sont en recul de 1,7% et de 4,1%. La croissance la plus spectaculaire sur le marché américain est celle de Volkswagen avec un bon de 35,1%. La Chine a augmenté ses ventes de véhicules de 4.3% sur l ensemble de Cette croissance est loin des taux à deux chiffres de 2009 et Ford s attend à ce que la tendance de 2013 soit similaire à celles de 2012 avec 21,5 millions de véhicules vendus en Chine. Contrairement à la croissance américaine et chinoise, le marché européen enregistre pour 2012 une diminution de production pour la cinquième année consécutive. Cette baisse est principalement due à une diminution de 13.4% des ventes en France. Pour 2013 il est prévu que les ventes devraient rester stables vis-à-vis de 2012 (12,4 millions d unités). Cependant les mesures d austérité risquent encore d aggraver la situation Europe. 10

11 En conclusion nous pouvons nous attendre au niveau mondial à un gain de 4% pour Cette croissance est principalement due à la forte augmentation de l emploi dans les pays en développement et au bilan des ménages américains qui s est sensiblement amélioré Secteur de niche Les modèles de Tesla sont aussi bien des voitures électriques que des voitures sportives. Or ces deux secteurs de niche ne suivent pas spécialement la tendance générale du secteur automobile Voitures hybrides et électriques Les ventes de voiture électrique et hybride peuvent être dissociées des traditionnelles. En effet, la croissance des ventes est bien supérieure et atteint les 18%. Cet engouement pour les voitures électriques est principalement dû à l envolée des prix du baril de pétrole et à la tendance écolo qui est de plus en plus en vogue dans les pays développés et aux différents incitants gouvernementaux dans le monde Voiture sportive Il peut être intéressant de voir les tendances de Porche qui vend exclusivement des voitures sportives ou des SUV de haute gamme. Nous remarquons la croissance des ventes pour 2012 atteint les 28%. Le constructeur pense encore augmenter de 8% son nombre de vente de véhicule. L exemple de Porsche n est à prendre qu à titre informatif car Tesla ne possède pas le même prestige et la même renommée. Le secteur semble donc relativement encourageant pour Tesla Motors avec un marché probablement en croissance. 11

12 3 Evolution du cours et perspectives L analyse de l évolution du cours de l action se fait de manière graphique et non pas en analysant les comptes de la société. Le but est de dégager des tendances qu importe le type de bien. Grâce à cette étude, on peut déterminer à très court terme l évolution probable du prix de l action. Différentes techniques existent comme l analyse par les droites de support et de résistance et le calcul de moyennes mobiles. 3.1 L historique du cours L action de Tesla Motors Inc. est cotée sur le Nasdaq depuis 2010 sous la référence TSLA US88160R1014. Son historique est représenté par la figure ci-dessous. Les chiffres sont des références concernant les facteurs d influences discutés plus bas. L entrée en bourse fut effectuée le 29 juin 2010 à 17 dollars et gagne 40% pour clôturer à dollars. Les actionnaires étaient donc bien plus fervents de cette action que ne l avait anticipé les banques qui auraient pu rentrer en bourse bien plus haut que 17 dollars. Cette première émission d action permit à la société d obtenir 100 millions de dollars de cash. 1 2 Figure 2: Historique de l'action Tesla Son sommet fut atteint le 3 avril 2012 avec une valeur de dollars et son plus bas fut le 9 juillet 2010 peu après l entrée en bourse à dollars plus bas que son entrée. Cette chute semble être une chute de l euphorie et une reprise de la réalité de la société qui n a pas encore fait de profit et l annonce des autres constructeurs automobiles de vendre également des véhicules électriques [9]. Une seconde émission d actions a été faite en mai 2011 où la société a vendu 5.3 million d actions pour obtenir plus de 190 millions de dollars. Le but de cette émission est de pouvoir financer le développement du cross over Model X [10]. En 2011, les passifs de Tesla Motors venaient de : millions par des fonds venture capitalistes millions par l IPO millions par les autres émissions d action millions de dollars de prêt à bas intérêt par le département de l énergie américain. La société vaut donc plus d un milliard de dollar alors qu elle n a même pas vendu 2000 véhicules, ce qui montre la difficulté et l importance de ce secteur à l accès au capital. 12

13 Une troisième émission d actions a eu lieu en septembre La société a émis 8 million d actions à dollars pour récupérer 225 millions de dollars. Cette émission possède moins d explications à part le fait de s assurer que Tesla puisse correctement financer son activité et sa transition à un producteur en série. L action est très volatile, une des raisons est que Tesla est surtout échangé par des ventes à découvert qui représente environ 70% du volume. 3.2 Les facteurs d influences du cours de l action La valeur d une action varie selon de nombreux facteurs sur un marché public. Elle dépend notamment des dividendes versés, du contexte macroéconomique, des décisions prises par l entreprise, etc. Dans notre cas, nous avons divisé les facteurs en trois types ; les facteurs macroéconomique, les facteurs incertains et les facteurs spécifiques à Tesla Motors. Certains de ces facteurs ne sont pas directement visibles sur le prix de l action, d autant que la société est rentrée sur le Nasdaq il y a seulement deux ans. Cependant, certains facteurs nous semblent malgré tout influencer la valeur de Tesla Motors vu sa stratégie, nous avons tenté de valider nos hypothèses un maximum avec l information que nous trouvons (notamment les rapports annuels) Facteurs macroéconomiques Les facteurs macroéconomiques sont des impacts sur le cours de l action qui s observent dans tout le secteur automobile et donc à Tesla Motors mais également à ces concurrents. Contexte économique Les sociétés sont généralement sensibles au contexte économique. Tesla a été introduit en bourse en 2010 mais a subi des problèmes de capitaux lors de la crise de Si l action était déjà cotée, nous aurions probablement observé une chute du prix de l action car la consommation diminue ce qui réduit les ventes d une entreprise. La plupart des constructeurs automobiles ont d ailleurs vu une chute de leur cours lors de la crise de Inflation L augmentation progressive du prix des biens impactent les entreprises car elles achètent leurs matières premières de plus en plus cher et doivent répercuter cette hausse sur leur produit ou réduire leur bénéfice. D ailleurs Tesla Motors a annoncé une hausse du prix de sa modèle S à partir de Cette hausse est sensible pour la société car elle compare d ailleurs cette hausse avec celle de ses concurrents. Taux de change Tesla Motors vend ses véhicules dans une grande partie du monde et dans des monnaies différentes. Ainsi l évolution du taux de change peut lui être favorable comme il peut lui être défavorable Facteurs spécifiques Les facteurs spécifiques sont les conséquences des décisions faites par la société sur le prix de l action. Ainsi les gestionnaires donnent des prévisions, des objectifs et des stratégies que les investisseurs peuvent évaluer et intégrer dans le prix de l action par une augmentation des offres d achats ou de ventes. 13

14 Ces facteurs ont un impact immédiat sur le prix de l action notamment par la publication de rapports ou de communiqués Facteurs incertains Les facteurs incertains sont des choses intangibles intégrées dans le prix d une action. Ainsi la confiance qu on les investisseurs dans la société ou les prévisions supposées sont comprises dans la valeur de l action. Confiance Le marché automobile est déjà un marché très fragile dans l époque à laquelle nous vivons ; le marché américain a énormément souffert en 2008 (GM sauvé par l administration Obama), il commence doucement à se reprendre et l Europe est en surproduction actuellement [11], ce qui risque d avoir énormément de conséquence à l avenir (Peugeot, Ford Genk, etc.). Tesla Motors tente de modifier ce marché avec ces véhicules électriques. Le risque est donc énorme et la société se doit d instaurer une confiance au près de ces actionnaires afin de pouvoir se procurer du capital si nécessaire. C est ce qui semble être chose faite mais elle peut extrêmement vite s éroder en cas de mauvaises nouvelles. Un exemple très illustratif de ce facteur est montré par le point 1 de la figure 2. En effet, le 14 janvier 2012 deux cadres s occupant du projet du nouveau véhicule (Model S) démissionnent [12]. Tesla Motors misant tout sur ce nouveau model, le marché réagit rapidement et l action perd 20% en moins d une heure. L organe de gestion de Tesla a du faire une conférence de presse pour expliquer aux actionnaires que la démission des cadres étaient connues depuis longtemps et que tout a été mis en place pour une transmission correcte du management. L action s est ensuite redressée le jour même ou le lendemain à son niveau précédent l incident. Cet exemple est une preuve de l importance de la confiance ainsi que la démonstration de sa fragilité pour une société comme Tesla Motors qui prend énormément de risque dans son business. Prévisions Dire qu une action reflète le prix d une société n est pas totalement vrai. En effet, les investisseurs cherchent la moindre opportunité pour prédire la valeur future de la société et faire une plus value sur le titre. Un exemple de changement brusque arrive lorsque la société donne ses prévisions de ventes. Le 25 septembre par exemple (indiqué par le point 2 sur le graphique de la figure 2) alors que le marché ne l avait pas anticipé. Tesla Motors a révisé ses prévisions de marge suite à ces ventes entre 44 et 46 millions d USD alors que les analystes avaient anticipés un gain de 83.1 millions d USD [13]. Le titre a donc chuté à cette séance comme on le voit sur la figure ci-dessous. 3.3 Les volumes de transaction Concernant les volumes de transaction, ceux-ci représentent clairement le sentiment des actionnaires. Certains pics sont d ailleurs souvent dus à de grands volumes d échange suite à une annonce de la société ou une rumeur. 14

15 Figure 3: Volume de transactions depuis son entrée en bourse Les premiers mois de l entrée en bourse, de nombreux volumes d actions ont été effectuées. Les volumes se sont ensuite stabilisés pour être à une moyenne de 1.4 millions par jour. Durant le premier mois, les volumes étaient plus importants et ont montrés un écart type plus significatif sur le prix de l action qui s est réduit petit à petit. 3.4 Tendances par analyse graphique Les droites de support et de résistance Les tendances sont la combinaison de deux droites, la première relie deux ou trois pics et s appellent droite de résistance. La deuxième relie deux ou trois creux et s appelle droite de support. Le cours évolue donc entre ces deux droites pendant une certaine durée. Ces droites peuvent prendre plusieurs aspects, elles peuvent être parallèle et former un canal en croissance, décroissance ou stable. Elles peuvent également ne pas être parallèle et former un triangle, l amplitude de l action va donc diminuer jusqu à extraction du triangle. Cette analyse a été faite depuis l introduction en bourse de Tesla Motors, des canaux et un triangle ont pu être identifiés avec une durée relativement courte variant entre 1 et 8 mois. Figure 4: Droites de support et de résistance depuis l'entrée en bourse de Tesla Motors La première tendance dessinée sur la figure ci-dessus est un triangle, lors du lancement l action relativement volatile. D ailleurs les volumes furent plus élevés au début et sont progressivement 15

16 descendu à leur niveau actuel, ce qui a probablement réduit la volatilité de l action. Suit alors une forte hausse suite à l annonce de plusieurs nouvelles par la société (notamment le partenariat avec Toyota et la publication de rapport d analyste sur l avenir de la société [14]). Ensuite le marché s est calmé et l action est progressivement redescendue au niveau de fin octobre pour repartir plus progressivement à la hausse. Il y a donc un ensemble de canaux à la hausse puis à la baisse sur des périodes relativement courtes mais une tendance plus générale peut se faire en considérant un seul grand canal (en vert pointillé) qui est une tendance à la hausse. Les canaux 5, 6, 7 et 8 forment un ensemble de drapeaux haussier et baissier en huit mois. A posteriori, il aurait été intéressant d acheter l action à la fin du canal 5, revendre au début du 7 et racheter à la fin du Moyennes mobiles L étude par moyenne mobile permet de filtrer le cours de bourse pour en dégager la tendance. Ci-dessous est illustré les moyennes sur 20 jours (bleu), 50 jours (rose) et 100 jours (jaune). Ces courbes vont se recouper entre elles ou avec le cours réel. En général, ces recoupements sont des signaux d achats ou de ventes. En effet, un recoupement est en fait un changement de tendance et comme la variation d une moyenne dépend du nombre de valeurs qu elle utilise, les variations ne se font pas ressentir de la même manière. La figure ci-dessous indique quelques recoupements. Certains d entre eux ont été sélectionnés pour être discutés Figure 5: Moyennes mobiles à 20 jours (bleu), 50 jours (rouge) et 100 jours (jaunes) Trois recoupements sont sélectionnés et la discussion de ces trois cas peut être extrapolée aux restes des recoupements. Le recoupement 1 est le croisement entre la moyenne mobile à 20 jours et la moyenne mobile à 50 jours. Ce croisement intervient lors d une croissance de la moyenne mobile à 50 jours et le changement de tendance de la moyenne mobile à 20 jours. Il s en suit une chute du cours déjà amorcée plusieurs jours avant. Des intersections avec le cours peuvent également donner des 16

17 signaux d achats ou de ventes mais ceux-ci peuvent être plus sensible et être donc des signaux à très court terme comme on le voit lors des moments de légères croissances ou décroissances indiquées par les tendances définies plus haut. Le croisement 2 est le recoupement entre la moyenne mobile à 50 jours et la moyenne mobile à 100 jours. Ils indiquent en effet la tendance baissière mais le moment du recoupement indique presque la fin de cette tendance. En effet, la longueur des moyennes est trop grande pour être sensible aux trop courtes fluctuations du cours. Cela se retrouve également pour les autres fluctuations du même ordre de grandeur. Un autre croisement se fait avec la moyenne à 20 jours un peu plus tôt mais la conclusion est relativement la même. Le troisième recoupement est de nouveau la moyenne mobile à 20 jours coupant la moyenne mobile à 50 jours. 3.5 Prédictions Suite à toutes les analyses graphiques et l étude des facteurs faites précédemment, des prédictions à court terme peuvent être faites. Concernant les canaux, le dernier canal est plus long que d habitude et est décroissant, un prochain moment de croissance devrait probablement apparaître. L action est passée d un maximum historique de dollars le 29 mars 2012 et est retombé à un plus haut de dollars le 21 novembre Nous sommes cependant à un point clef car les moyennes mobiles se croisent ce qui montrerait qu on remonte dans une période de croissance. Tout cela concorde avec les bonnes nouvelles venant de la société concernant le passage de marché de niche à producteur de masse avec la Model S. La transition semble s être faite et Tesla est sur le chemin pour atteindre une production annuelle de véhicules par an. Si tout continue à se passer bien, l action semble être partie pour continuer à monter. Cependant si Tesla Motors n atteint pas ces objectifs ambitieux alors l action ne pourrait augmenter voir même chuter car le risque envers la société s agrandirait. Dans le cas contraire, si tout se passe bien, le risque exposé à la société va se réduire et le cours devrait alors monter. 17

18 4 Etude de la valeur de l investissement Ce chapitre analyse la valeur de l action Tesla Motors et étudie quelques ratios. Ensuite certains modèles théoriques sont utilisés pour prédire une possible valeur future d action. Ces modèles utilisent l actualisation des dividendes ou des flux de trésorerie. 4.1 La valeur de l action Tesla Motors TSLA L action Tesla Motors fut introduite sur le marché Nasdaq 29 juin 2010 au prix de 17 dollars. Le jour même, l action clôturait à dollars [8]. Aucun dividende n a été versé depuis l entrée en bourse et nous analysons depuis ce qu un actionnaire a pu retirer de son action par rapport aux comptes de la société L évolution de quelques indicateurs Earning per share L EPS est négatif car aucun bénéfice n a encore été fait, il vaut dollars ce qui signifie que pour chaque action, la société a perdu 3.69 dollars sur une année. Par exemple, au troisième quadrimestre, Tesla Motors a déclaré une perte de 97 million de dollars (en non-gaap) ce qui fait 0.92$ par action sur une base de millions d action en moyenne (si on prend la comptabilité US GAAP, on arrive à 1.05 $ par action avec une perte net de 111 millions de dollars). L évolution de l EPS et une estimation pour 2013 est illustrée à la figure suivante. On voit que l année prochaine se clé pour Tesla Motors avec un redressement de l EPS. Price per earning ratio Figure 6: Historique et estimation du earning per share On peut également calculer le PER «price-per-earning ratio», c est-à-dire combien de fois la bourse paie l EPS de Tesla pour détenir une action. Cependant, la société ne faisant pas encore de bénéfice, il n a pas beaucoup de sens. D après une estimation de «Zacks Investment Research», l EPS pourrait devenir positif en 2014 et atteindre les On remarque une grande chute en 2013, cela pourrait s interpréter par le fait que la société ne fasse toujours pas de bénéfice mais les actionnaires l anticipent et mettent déjà un prix d action équivalent au de

19 P/S Tsla Price sales ratio Figure 7: Estimation du PER jusqu'en 2014 Pour les sociétés qui ne font pas encore de profit, un autre ratio est généralement utilisé, le «price-sales ratio» qui correspond à la capitalisation boursière de la société divisée par son chiffre d affaire. Pour Tesla Motors, ce ratio est d environ 15.2 c est-à-dire que la bourse paie 15.2 $ par action pour un dollar de vente. L évolution du P/S a été tracée sur la figure ci-dessous, l anticipation des futurs bénéfices et du commencement des ventes du Model S semblent faire grimper ce ratio nov juin déc juil janv.-13 Figure 8: Historique du PS depuis l'entrée en bourse de Tesla Motors Les dividendes La société dit clairement dans ses rapports que Tesla Motors ne comptent pas verser de dividendes dans le futur «prévisible» [15]. Elle prévient d ailleurs que les actionnaires désirant un dividende ne devraient pas acheter d actions. Vu la croissance de la société, il nous semble normal que le cash qu elle génère doit être utilisé pour financer sa croissance ainsi que continuer ses investissements dans la recherche et le développement pour atteindre ses objectifs de qualité de produits et de taille critique. 19

20 4.1.3 Les augmentations de capital Comme expliqué dans le chapitre précédent, il y a eu deux émissions d actions après l entrée en bourse. Ce qui fait en moyenne d une émission par an. La société est en grand besoin de capital, elle a d ailleurs déclaré qu elle aurait probablement besoin d autres augmentations [16]. Cela s observe bien car en décembre 2009, le passif de la société était de millions de dollars. En septembre 2012, il est de millions de dollars c est-à-dire une progression de 620 % en 3 ans alors que la troisième émission d actions n a pas été prise en compte. Jusqu en 2012, Tesla Motors vendaient très peu de véhicules ; seulement le roadster dont ils avaient seulement 2500 châssis de Lotus. Le cash généré par les ventes du roadster ne permet donc pas de financer la recherche et le développement des nouveaux véhicules (Model S et Model X) et de l usine de production. D après Tesla, la première émission d actions a permis de financer la recherche et le développement du Model S. La deuxième émission d actions a permis de financer la recherche et le développement du Model X. Le prêt du département de l énergie américain a servi à construire l usine de production. Quant à la troisième émission d actions, aucune raison n est claire mis à part une sécurité en cas de problème avec la production du Model S ou une renégociation du remboursement du prêt fait par le département de l énergie américain ; Tesla souhaite rembourser le prêt plus rapidement qu initialement prévu afin d obtenir quelques flexibilité concernant la gestion de la société. En effet, l accord limite le ratio dette sur capitaux propres de la société. Le fait de devoir rembourser le prêt plus rapidement pourrait expliquer cette troisième émission Résumé de la valeur boursière La valeur boursière est une valeur qui évolue tous les jours selon la simple loi d offre et de demande. Pour étudier la valeur boursière, il est intéressant de comparer l action avec son secteur d activité et ces concurrents. Cette valeur de marché permet également de calculer la valeur ou le prix de la société si jamais quelqu un veut la racheter. Si une personne veut prendre le contrôle de la société elle doit acheter pour plus de 50% des parts afin d obtenir la majorité des droits de vote. Le tableau ci-dessous montre l évolution fulgurante de la société depuis son introduction en bourse. La société n a fait que grossir ces dernières années afin de pouvoir arriver à la talle suffisante pour être un constructeur automobile de masse. Le tableau ci-dessous fait une estimation de la valeur boursière de la société basé sur la valeur moyenne quadrimestrielle d actions : Tableau 1: Valeur boursière de la société à des points clés Date Valeur de l action Valeur TM 31 décembre 2009 Pas sur le marché 0.13 Milliards de dollars 31 décembre dollars Milliards de dollars 30 septembre dollars Milliards de dollars 30 décembre dollars Milliards de dollars 30 mars dollars Milliards de dollars 29 juin dollars Milliards de dollars 28 septembre dollars Milliards de dollars 5 décembre dollars 3.84 Milliards de dollars 20

Théorie Financière 4E 4. Evaluation d actions et td d entreprises

Théorie Financière 4E 4. Evaluation d actions et td d entreprises Théorie Financière 4E 4. Evaluation d actions et td d entreprises Objectifs de la session 1. Introduire le «dividend discount model» (DDM) 2. Comprendre les sources de croissance du dividende 3. Analyser

Plus en détail

Fondements de Finance

Fondements de Finance Programme Grande Ecole Fondements de Finance Chapitre 5 : L évaluation des actions Cours proposé par Fahmi Ben Abdelkader Version étudiants Mars 2012 Valorisation des actifs financiers 1 Les taux d intérêt

Plus en détail

GLOBAL ANALYZER. Guide de l utilisateur du

GLOBAL ANALYZER. Guide de l utilisateur du Guide de l utilisateur du GLOBAL ANALYZER LES «RAPPORTS» 1 La partie «Signalétique» 1 La partie «Diagnostic» 1 La partie«conclusions» 1 Le profil de la société 2 Les autres mesures : 2 LA SECTION VALORISATION

Plus en détail

DISCOUNTED CASH-FLOW

DISCOUNTED CASH-FLOW DISCOUNTED CASH-FLOW Principes généraux La méthode des flux futurs de trésorerie, également désignée sous le terme de Discounted Cash Flow (DCF), est très largement admise en matière d évaluation d actif

Plus en détail

L INVESTISSEMENT JOUE À «CASH-CASH»

L INVESTISSEMENT JOUE À «CASH-CASH» 193-202.qxp 09/11/2004 17:19 Page 193 L INVESTISSEMENT JOUE À «CASH-CASH» Département analyse et prévision de l OFCE La rentabilité des entreprises s'est nettement redressée en 2003 et 2004. Amorcée aux

Plus en détail

CAISSE REGIONALE DU CREDIT AGRICOLE MUTUEL DE CENTRE LOIRE

CAISSE REGIONALE DU CREDIT AGRICOLE MUTUEL DE CENTRE LOIRE CAISSE REGIONALE DU CREDIT AGRICOLE MUTUEL DE CENTRE LOIRE Eléments d appréciation du prix de rachat des CCI émis par la CRCAM Centre Loire dans le cadre de l approbation par l'assemblée générale des sociétaires,

Plus en détail

CAISSE REGIONALE DU CREDIT AGRICOLE MUTUEL D AQUITAINE

CAISSE REGIONALE DU CREDIT AGRICOLE MUTUEL D AQUITAINE CAISSE REGIONALE DU CREDIT AGRICOLE MUTUEL D AQUITAINE Eléments d appréciation du prix de rachat des CCI émis par la CRCAM d Aquitaine dans le cadre de l approbation par l'assemblée générale des sociétaires,

Plus en détail

Finance internationale : 04 Analyse d un cas concret : EADS Romain BAYLE Page n 2 / 10

Finance internationale : 04 Analyse d un cas concret : EADS Romain BAYLE Page n 2 / 10 FIN-INTER-05 ANALYSE D UN CAS CONCRET : EADS Public concerné : Etudiants niveau Bac + 2. Durée indicative : 8 heures. Objectifs : o Utiliser les acquis des cours précédents sur un cas concret. Pré requis

Plus en détail

Safari des produits financiers qu est-ce qui s échange sur la planète finance?

Safari des produits financiers qu est-ce qui s échange sur la planète finance? CHAPITRE 1 Safari des produits financiers qu est-ce qui s échange sur la planète finance? Plongeons au cœur du sujet ami lecteur, et pour cela imaginezvous à la tête d une entreprise, la GlobalCo. Pour

Plus en détail

ACTIONS ET OBLIGATIONS Les placements financiers en quelques mots

ACTIONS ET OBLIGATIONS Les placements financiers en quelques mots Aperçu des actions et des obligations Qu est-ce qu une action? Une action est une participation dans une entreprise. Quiconque détient une action est copropriétaire (actionnaire) de l entreprise (plus

Plus en détail

Chapitre 20. Les options

Chapitre 20. Les options Chapitre 20 Les options Introduction Les options financières sont des contrats qui lient deux parties. Les options existent dans leur principe depuis plusieurs millénaires, mais elles connaissent depuis

Plus en détail

Investir à long terme

Investir à long terme BMO Gestion mondiale d actifs Fonds d investissement Investir à long terme Conservez vos placements et réalisez vos objectifs Concentrez-vous sur l ENSEMBLE de la situation Le choix des bons placements

Plus en détail

COMPRENDRE LA BOURSE

COMPRENDRE LA BOURSE COMPRENDRE LA BOURSE Les positions vendeuses sur les options, ou vente d options Ce document pédagogique n est pas un document de conseils pour investir en bourse. Les informations données dans ce document

Plus en détail

Méthodes de la gestion indicielle

Méthodes de la gestion indicielle Méthodes de la gestion indicielle La gestion répliquante : Ce type de gestion indicielle peut être mis en œuvre par trois manières, soit par une réplication pure, une réplication synthétique, ou une réplication

Plus en détail

Analyse Financière Les ratios

Analyse Financière Les ratios Analyse Financière Les ratios Présenté par ACSBE Traduit de l anglais par André Chamberland andre.cham@sympatico.ca L analyse financière Les grandes lignes Qu est-ce que l analyse financière? Que peuvent

Plus en détail

Signaux mitigés en provenance de la Fed?

Signaux mitigés en provenance de la Fed? Signaux mitigés en provenance de la Fed? La semaine dernière fut particulièrement intense sur les marchés, avec plusieurs thèmes centraux pour les opérateurs boursiers. Une fois ces thématiques relativement

Plus en détail

PROJET DE GESTION PORTEFEUILLE. Evaluation d une Stratégie de Trading

PROJET DE GESTION PORTEFEUILLE. Evaluation d une Stratégie de Trading PROJET DE GESTION PORTEFEUILLE Evaluation d une Stratégie de Trading Encadré par M. Philippe Bernard Master 1 Economie Appliquée-Ingénierie Economique et Financière Taylan Kunal 2011-2012 Sommaire 1) Introduction

Plus en détail

Et si l on revenait aux fondamentaux? Réunion APAI du 10/02/2014 Rappel du rôle de la Bourse Quand investir en actions? Quel montant de son

Et si l on revenait aux fondamentaux? Réunion APAI du 10/02/2014 Rappel du rôle de la Bourse Quand investir en actions? Quel montant de son Et si l on revenait aux fondamentaux? Réunion APAI du 10/02/2014 Rappel du rôle de la Bourse Quand investir en actions? Quel montant de son patrimoine y investir? Choisir les types de support adaptés à

Plus en détail

Faurecia : un premier semestre 2015 en très forte progression ; guidance annuelle révisée à la hausse

Faurecia : un premier semestre 2015 en très forte progression ; guidance annuelle révisée à la hausse Nanterre, le 24 juillet 2015 Faurecia : un premier semestre 2015 en très forte progression ; guidance annuelle révisée à la hausse Chiffre d affaires total en hausse de 12,6% à 10,51 milliards d euros

Plus en détail

Valoriser dans une optique de développement: réussir une levée de fonds

Valoriser dans une optique de développement: réussir une levée de fonds ENTREPRISE ET PATRIMOINE RDV TransmiCCIon 23 mai 2013 Valoriser dans une optique de développement: réussir une levée de fonds Conseil en fusions-acquisitions et ingénierie financière Intégrité indépendance

Plus en détail

Principes de rémunération des plans d intéressement long terme

Principes de rémunération des plans d intéressement long terme Principes de rémunération des plans d intéressement long terme Le présent document a pour objet de préciser les principes de rémunération mis en œuvre dans les plans d intéressement à long terme («LTI»)

Plus en détail

Taux de change : Le dollar canadien au-dessus de la parité?

Taux de change : Le dollar canadien au-dessus de la parité? Taux de change : Le dollar canadien au-dessus de la parité? Introduction On se souvient que le dollar canadien avait dépassé le seuil de la parité en 2008 avant la crise financière sous l impulsion de

Plus en détail

MARCHÉS FINANCIERS ET INVESTISSEMENTS INDUSTRIELS SEPTEMBRE 2015

MARCHÉS FINANCIERS ET INVESTISSEMENTS INDUSTRIELS SEPTEMBRE 2015 MARCHÉS FINANCIERS ET INVESTISSEMENTS INDUSTRIELS SEPTEMBRE 2015 DES TAUX D INTÉRÊT TRÈS BAS DEPUIS LONGTEMPS SANS REDÉCOLLAGE SENSIBLE DE LA CROISSANCE MONDIALE Les taux d intérêt réels à court et moyen

Plus en détail

Mardi 23 octobre 2007. Séminaire. Schumann-bourse

Mardi 23 octobre 2007. Séminaire. Schumann-bourse Mardi 23 octobre 2007 Séminaire Schumann-bourse La Bourse : environnement économique et monétaire Définition de la bourse et de son rôle dans l'économie Influence des taux d'intérêts Déterminer les cycles

Plus en détail

TURBOS WARRANTS CERTIFICATS. Les Turbos Produits à effet de levier avec barrière désactivante. Produits non garantis en capital.

TURBOS WARRANTS CERTIFICATS. Les Turbos Produits à effet de levier avec barrière désactivante. Produits non garantis en capital. TURBOS WARRANTS CERTIFICATS Les Turbos Produits à effet de levier avec barrière désactivante. Produits non garantis en capital. 2 LES TURBOS 1. Introduction Que sont les Turbos? Les Turbos sont des produits

Plus en détail

Les avantages d une gestion de portefeuille cœur-satellite

Les avantages d une gestion de portefeuille cœur-satellite Les avantages d une gestion de portefeuille cœur-satellite Table des matières 1 Cœur-satellite : une méthode de placement efficace 3 Avantages d une gestion indicielle pour le cœur du portefeuille 6 La

Plus en détail

Placements IA Clarington inc. Dan Bastasic Gestionnaire de portefeuille des Fonds IA Clarington stratégiques

Placements IA Clarington inc. Dan Bastasic Gestionnaire de portefeuille des Fonds IA Clarington stratégiques Placements IA Clarington inc. Dan Bastasic Gestionnaire de portefeuille des Fonds IA Clarington stratégiques Je ne caractériserais pas la récente correction du marché comme «une dégringolade». Il semble

Plus en détail

Manuel de référence Options sur devises

Manuel de référence Options sur devises Manuel de référence Options sur devises Groupe TMX Actions Bourse de Toronto Bourse de croissance TSX TMX Select Equicom Produits dérivés Bourse de Montréal CDCC Marché climatique de Montréal Titres à

Plus en détail

C O M M U N I Q U É D E P R E S S E

C O M M U N I Q U É D E P R E S S E C O M M U N I Q U É D E P R E S S E DEXIA ANNONCE LES RÉSULTATS DE LA REVUE STRATÉGIQUE DE FSA FSA QUITTE LE SECTEUR DES ABS ET SE CONCENTRE SUR LE MARCHÉ DES SERVICES FINANCIERS AU SECTEUR PUBLIC RENFORCEMENT

Plus en détail

SECTEUR. Constructeurs Automobiles. Analyse et synthèse - Monde. 7 janvier 2014

SECTEUR. Constructeurs Automobiles. Analyse et synthèse - Monde. 7 janvier 2014 SECT Analyse et synthèse - Monde 7 janvier 2014 (WO) Comparatif [8 janvier 2013-7 janvier 2014] 37.5% 30. 22.5% 15. 7.5% 0. mars-13 mai-13 juil-13 sept-13 nov-13 janv-14-7.5% Constructeurs Automo Automobile

Plus en détail

LE GUIDE DE L INVESTISSEUR

LE GUIDE DE L INVESTISSEUR LE GUIDE DE L INVESTISSEUR Nous avons élaboré un guide des principes de base en investissement. Si vous les comprenez bien et les respectez, vous obtiendrez plus de succès dans vos investissements et par

Plus en détail

5 raisons d investir dans des fonds d actions américaines

5 raisons d investir dans des fonds d actions américaines 5 raisons d investir dans des fonds d actions américaines Avec toute la volatilité qui règne sur les marchés ces derniers temps, nombreux sont les investisseurs qui cherchent à diversifier leur portefeuille.

Plus en détail

Société Française des Evaluateurs

Société Française des Evaluateurs Strictement confidentiel Société Française des Evaluateurs L évaluation dans le secteur bancaire : particularités, limites et changements post-crise 2008. PwC Valuation & Business Modelling Juin 2015 Projet

Plus en détail

BOURBON. Intervention de Jacques de Chateauvieux Président du conseil d administration Assemblée Générale mixte - 21 mai 2015 BOURBONOFFSHORE.

BOURBON. Intervention de Jacques de Chateauvieux Président du conseil d administration Assemblée Générale mixte - 21 mai 2015 BOURBONOFFSHORE. BOURBON Intervention de Jacques de Chateauvieux Président du conseil d administration Assemblée Générale mixte - 2 mai 205 BOURBONOFFSHORE.COM _ BOURBON DEMAIN Mesdames, Messieurs, chers Actionnaires Ceux

Plus en détail

Compte rendu Cogefi Rendement Conférence téléphonique du 13/03/15 avec Lucile Combe (gérant)

Compte rendu Cogefi Rendement Conférence téléphonique du 13/03/15 avec Lucile Combe (gérant) Compte rendu Cogefi Rendement Conférence téléphonique du 13/03/15 avec Lucile Combe (gérant) Présentation Cogefi Gestion est la société de gestion, filiale à 100% de la maison mère Cogefi. Elle fait partie

Plus en détail

entreprises. Ensuite, la plupart des options d achat d actions émises par Corporation

entreprises. Ensuite, la plupart des options d achat d actions émises par Corporation 28RE_chap_EP4.qx:quark de base 7/16/09 7:37 PM Page 858 Troisième partie : Le financement des ressources Les principales caractéristiques des travaux suggérés Questions de révision (N os 1 à 25) Exercices

Plus en détail

Ask : Back office : Bar-chart : Bear : Bid : Blue chip : Bond/Junk Bond : Bull : Call : Call warrant/put warrant :

Ask : Back office : Bar-chart : Bear : Bid : Blue chip : Bond/Junk Bond : Bull : Call : Call warrant/put warrant : Parlons Trading Ask : prix d offre ; c est le prix auquel un «market maker» vend un titre et le prix auquel l investisseur achète le titre. Le prix du marché correspond au prix le plus intéressant parmi

Plus en détail

Comment aborder l Investment Challenge dans les meilleures conditions?

Comment aborder l Investment Challenge dans les meilleures conditions? en collaboration avec Comment aborder l Investment Challenge dans les meilleures conditions? Vous participez au concours organisé par l association Transaction l Investment Challenge, et vous avez bien

Plus en détail

Épargne et investissement. L épargne...

Épargne et investissement. L épargne... Épargne et investissement Les marchés financiers en économie fermée V2.3 Adaptépar JFB des notes de Germain Belzile L épargne... Une personne désire se lancer en affaires (bureau de services comptables)

Plus en détail

La méthode des scores, particulièrement de la Banque de France

La méthode des scores, particulièrement de la Banque de France La méthode des scores, particulièrement de la Banque de France Devant la multiplication des défaillances d entreprises au cours des années 80 et début des années 90, la Banque de France a produit des travaux

Plus en détail

Chapitre 4 Comment s opère le financement de l économie mondiale?

Chapitre 4 Comment s opère le financement de l économie mondiale? CONCEPTION ET MISE EN PAGE : PAUL MILAN 18 décembre 2014 à 14:22 Chapitre 4 Comment s opère le financement de l économie mondiale? Ce chapitre ne fait plus partie du programme, mais il est conseillé de

Plus en détail

4- Marché boursier, théorie des anticipations rationnelles et hypothèse d'efficience des marchés

4- Marché boursier, théorie des anticipations rationnelles et hypothèse d'efficience des marchés 4- Marché boursier, théorie des anticipations rationnelles et hypothèse d'efficience des marchés Mishkin (2007), Monnaie, Banque et marchés financiers, Pearson Education, ch. 7 1- Évaluer le prix d'une

Plus en détail

Activité et Résultats annuels 2014

Activité et Résultats annuels 2014 Activité et Résultats annuels 2014 Simon Azoulay Chairman and Chief Executive Officer Bruno Benoliel Deputy Chief Executive Officer Paris, le 25 février 2015 AVERTISSEMENT «Cette présentation peut contenir

Plus en détail

TURBOS Votre effet de levier sur mesure

TURBOS Votre effet de levier sur mesure TURBOS Votre effet de levier sur mesure Société Générale attire l attention du public sur le fait que ces produits, de par leur nature optionnelle, sont susceptibles de connaître de fortes fluctuations,

Plus en détail

Expansion des dépôts en devises à Taiwan: facteurs explicatifs

Expansion des dépôts en devises à Taiwan: facteurs explicatifs Ben S. C. Fung (+852) 2878 718 ben.fung@bis.org Robert N. McCauley (+852) 2878 71 robert.mccauley@bis.org Expansion des dépôts en devises à Taiwan: facteurs explicatifs La demande de comptes bancaires

Plus en détail

Erreurs les plus classiques en Bourse. TradMaker.com - 2013 Tous droits réservés Tel: 01 79 97 46 16 - CS@TRADMAKER.COM

Erreurs les plus classiques en Bourse. TradMaker.com - 2013 Tous droits réservés Tel: 01 79 97 46 16 - CS@TRADMAKER.COM 20 Erreurs les plus classiques en Bourse TradMaker.com - 2013 Tous droits réservés Tel: 01 79 97 46 16 - CS@TRADMAKER.COM De ne jours, la Bourse est à la portée de tous, le volume d échange et le nombre

Plus en détail

Economie Générale Initiation Ecole des Ponts - ParisTech

Economie Générale Initiation Ecole des Ponts - ParisTech Economie Générale Initiation Ecole des Ponts - ParisTech Stéphane Gallon Caisse des Dépôts stephane.gallon@caissedesdepots.fr https://educnet.enpc.fr/course/view.php?id=2 1 Macroéconomie : croissance à

Plus en détail

Instruments financiers

Instruments financiers FR 20130311 Instruments financiers 1. Les obligations Il s agit de titres à revenu fixe, remboursables à l échéance finale, à un prix connu au moment de l émission (sauf pour les emprunts avec options

Plus en détail

L or est-il réellement à un plus haut niveau depuis 25 ans?

L or est-il réellement à un plus haut niveau depuis 25 ans? Texte originel de Adam Hamilton (Zeal Intelligence) Publié le 13 janvier 2006 http://www.zealllc.com/essays.htm traduit et résumé par LS L or est-il réellement à un plus haut niveau depuis 25 ans? Les

Plus en détail

Présentation Macro-économique. Mai 2013

Présentation Macro-économique. Mai 2013 Présentation Macro-économique Mai 2013 1 Rendement réel des grandes catégories d actifs Janvier 2013 : le «sans risque» n était pas une option, il l est moins que jamais Rendement réel instantané 2,68%

Plus en détail

OPERA FRANCE FCP RAPPORT ANNUEL 2012

OPERA FRANCE FCP RAPPORT ANNUEL 2012 OPERA FRANCE FCP RAPPORT ANNUEL 2012 DEGROOF GESTION 1 rond-point des Champs Elysées 75008 PARIS tél. 33 (0)1 45 61 55 55 - www.degroof.fr CARACTERISTIQUES DE L OPCVM Classification : Actions françaises

Plus en détail

B - La lecture du bilan

B - La lecture du bilan 8.2 La lecture des comptes annuels B - La lecture du bilan Référence Internet Saisissez la «Référence Internet» dans le moteur de recherche du site www.editions-tissot.fr pour accéder à ce chapitre actualisé

Plus en détail

Synthèse des entretiens première partie : valorisation des titres et communication financière.

Synthèse des entretiens première partie : valorisation des titres et communication financière. Synthèse des entretiens première partie : valorisation des titres et communication financière. Gestionnaire de fonds Analyste financier 1 (secteur des télécommunications) Analyste financier 2 (secteur

Plus en détail

Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie

Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie Objectif Les informations concernant les flux de trésorerie d une entité sont utiles aux utilisateurs des états financiers car elles leur

Plus en détail

4. Les options Une option donne à son propriétaire le droit d acheter ou de vendre un contrat à terme à un prix et une échéance prédéterminés.

4. Les options Une option donne à son propriétaire le droit d acheter ou de vendre un contrat à terme à un prix et une échéance prédéterminés. 4. Les options Une option donne à son propriétaire le droit d acheter ou de vendre un contrat à terme à un prix et une échéance prédéterminés. C est un droit et non une obligation. L acheteur d une option

Plus en détail

4,50 % Obligation Crédit Mutuel Arkéa Mars 2020. par an (1) pendant 8 ans. Un placement rémunérateur sur plusieurs années

4,50 % Obligation Crédit Mutuel Arkéa Mars 2020. par an (1) pendant 8 ans. Un placement rémunérateur sur plusieurs années Obligation Crédit Mutuel Arkéa Mars 2020 4,50 % par an (1) pendant 8 ans Souscrivez du 30 janvier au 24 février 2012 (2) La durée conseillée de l investissement est de 8 ans. Le capital est garanti à l

Plus en détail

Cadrer la stratégie boursière

Cadrer la stratégie boursière Chapitre 1 Cadrer la stratégie boursière Chercher la valeur dans tout investissement Qu est-ce que la stratégie boursière? Elle consiste à «chercher la valeur», nom technique utilisé par les analystes

Plus en détail

5.5.4. Evaluation du Conseil d administration, de ses Comités et de ses administrateurs individuels. 5.5.5. Autres rémunérations

5.5.4. Evaluation du Conseil d administration, de ses Comités et de ses administrateurs individuels. 5.5.5. Autres rémunérations 5.5.4. Evaluation du Conseil d administration, de ses Comités et de ses administrateurs individuels Sous la direction de son Président, le Conseil d administration évalue régulièrement sa taille, sa composition

Plus en détail

Comment évaluer une banque?

Comment évaluer une banque? Comment évaluer une banque? L évaluation d une banque est basée sur les mêmes principes généraux que n importe quelle autre entreprise : une banque vaut les flux qu elle est susceptible de rapporter dans

Plus en détail

NE PAS DISTRIBUER LE PRÉSENT COMMUNIQUÉ AUX AGENCES DE TRANSMISSION AMÉRICAINES ET NE PAS LE DIFFUSER AUX ÉTATS-UNIS

NE PAS DISTRIBUER LE PRÉSENT COMMUNIQUÉ AUX AGENCES DE TRANSMISSION AMÉRICAINES ET NE PAS LE DIFFUSER AUX ÉTATS-UNIS NE PAS DISTRIBUER LE PRÉSENT COMMUNIQUÉ AUX AGENCES DE TRANSMISSION AMÉRICAINES ET NE PAS LE DIFFUSER AUX ÉTATS-UNIS NEUF DES PLUS GRANDES INSTITUTIONS FINANCIÈRES ET CAISSES DE RETRAITE CANADIENNES PRÉSENTENT

Plus en détail

Au second semestre 2010 : Sur l année 2010 : Perspectives 2011 :

Au second semestre 2010 : Sur l année 2010 : Perspectives 2011 : 11.05 Valeo : résultat net de 365 millions d euros en 2010, soit 3,8 % du chiffre d affaires ; performance opérationnelle en avance sur le plan stratégique présenté en mars 2010 Au second semestre 2010

Plus en détail

Commentaires. Michael Narayan. Les taux de change à terme

Commentaires. Michael Narayan. Les taux de change à terme Commentaires Michael Narayan L étude de Levin, Mc Manus et Watt est un intéressant exercice théorique qui vise à extraire l information contenue dans les prix des options sur contrats à terme sur le dollar

Plus en détail

La Banque Nationale divulgue des résultats record au premier trimestre de 2014

La Banque Nationale divulgue des résultats record au premier trimestre de 2014 COMMUNIQUÉ PREMIER TRIMESTRE 2014 La Banque Nationale divulgue des résultats record au premier trimestre de 2014 L information financière contenue dans le présent document est basée sur les états financiers

Plus en détail

Catherine Tremblay, CA, EEE, ASA Richard M. Wise, FCA, FEEE, FASA, CA EJC, Arb.A

Catherine Tremblay, CA, EEE, ASA Richard M. Wise, FCA, FEEE, FASA, CA EJC, Arb.A L INSTITUT CANADIEN NOTIONS DE MBA POUR AVOCATS Québec STRATÉGIES D ÉVALUATION DE LA VALUER D UNE ENTREPRISE POUR MAXIMISER LES RETOMBÉES DE VOS TRANSACTIONS ET NÉGOCIATIONS par Richard M. Wise, FCA, FEEE,

Plus en détail

Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du Fonds Pour la période de six mois close le 30 septembre 2013

Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du Fonds Pour la période de six mois close le 30 septembre 2013 Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du Fonds Pour la période de six mois close le 30 septembre 2013 Le présent rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du Fonds renferme

Plus en détail

Perspectives: un exercice 2015 exigeant

Perspectives: un exercice 2015 exigeant Communiqué de presse Cicor enregistre une nouvelle croissance et augmente encore son résultat opérationnel au titre de l exercice 2014 Cicor nomme Dr. Jürg Dübendorfer nouveau CEO Zurich, le 11 mars 2015.

Plus en détail

L OBSERVATOIRE DES CRÉDITS AUX MÉNAGES. Tableau de bord. 25 ème rapport annuel. Michel Mouillart Université Paris Ouest 29 Janvier 2013

L OBSERVATOIRE DES CRÉDITS AUX MÉNAGES. Tableau de bord. 25 ème rapport annuel. Michel Mouillart Université Paris Ouest 29 Janvier 2013 L OBSERVATOIRE DES CRÉDITS AUX MÉNAGES 25 ème rapport annuel Tableau de bord Michel Mouillart Université Paris Ouest 29 Janvier 2013 La photographie des ménages détenant des crédits que propose la 25 ième

Plus en détail

Principes de Finance

Principes de Finance Principes de Finance 12. Théorie des options I Daniel Andrei Semestre de printemps 211 Principes de Finance 12. Théorie des options I Printemps 211 1 / 43 Plan I Introduction II Comprendre les options

Plus en détail

Résultats annuels 2013 en forte croissance

Résultats annuels 2013 en forte croissance Communiqué de presse - Clichy, 25 mars 2014, 18h Résultats annuels 2013 en forte croissance Chiffre d affaires en hausse de 5,3% à 420,7 M Résultat opérationnel en hausse de 31,7% à 43,4 M Résultat net

Plus en détail

Obligation structurée

Obligation structurée Obligation structurée Introduction Une obligation structurée, également connue sous la dénomination de Structured Note, a les caractéristiques principales d une obligation : un émetteur, une durée déterminée,

Plus en détail

FIRST ASSET REIT INCOME FUND. Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du Fonds pour la période du 1 er janvier 2013 au 30 juin 2013

FIRST ASSET REIT INCOME FUND. Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du Fonds pour la période du 1 er janvier 2013 au 30 juin 2013 FIRST ASSET REIT INCOME FUND Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du Fonds pour la période du 1 er janvier 2013 au 30 juin 2013 Fonds : First Asset REIT Income Fund Titres :, Période

Plus en détail

CORRIGES DES CAS TRANSVERSAUX. Corrigés des cas : Emprunts

CORRIGES DES CAS TRANSVERSAUX. Corrigés des cas : Emprunts CORRIGES DES CAS TRANSVERSAUX Corrigés des cas : Emprunts Remboursement par versements périodiques constants - Cas E1 Objectifs : Construire un échéancier et en changer la périodicité, Renégocier un emprunt.

Plus en détail

Toujours pionnier, Opel fait progresser la mobilité électrique

Toujours pionnier, Opel fait progresser la mobilité électrique Toujours pionnier, Opel fait progresser la mobilité électrique MeRegioMobil : l illustration tangible de l énergie du futur Meriva électrique : stockage mobile pour le réseau intelligent d électricité

Plus en détail

Rapport semestriel de la direction sur le rendement du Fonds

Rapport semestriel de la direction sur le rendement du Fonds Rapport semestriel de la direction sur le rendement du Fonds pour l exercice clos le 30 juin 2015 Fonds d investissement à court terme parts de catégorie O, parts de catégorie P, parts de catégorie F Gérant

Plus en détail

Épargne et investissement. L épargne...

Épargne et investissement. L épargne... Épargne et investissement Les marchés financiers en économie fermée V2.2 Adaptépar JFB des notes de Germain Belzile L épargne... Une personne désire se lancer en affaires (bureau de services comptables)

Plus en détail

Cours de calculs nanciers. Chapitre 7 : Evaluation des actions

Cours de calculs nanciers. Chapitre 7 : Evaluation des actions Cours de calculs nanciers Chapitre 7 : Evaluation des actions L2 Economie et Gestion Vincent Bouvatier vbouvatier@u-paris10.fr Université de Paris 10 - Nanterre Année universitaire 2008-2009 Modèle d actualisation

Plus en détail

Marchés Financiers. Cours appliqué de finance de marché. Actions

Marchés Financiers. Cours appliqué de finance de marché. Actions Marchés Financiers Cours appliqué de finance de marché Actions Aoris Conseil - Emmanuel Laffort 1 Actions - Généralités Caractéristiques Partie du capital Participants Banques (comptes propres, comptes

Plus en détail

Années 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 TOTAL 45 35 38 37 38 Moyenne europ. 42 37 37 36 34 Moyenne mond. 54 55 56 54 52

Années 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 TOTAL 45 35 38 37 38 Moyenne europ. 42 37 37 36 34 Moyenne mond. 54 55 56 54 52 Quelques ratios boursiers couramment utilisés comme données de l élaboration du benchmarking du groupe Total : Total (avant les fusions avec Fina puis Elf) comparé aux moyennes des pétroliers (européenne

Plus en détail

Nature et risques des instruments financiers

Nature et risques des instruments financiers 1) Les risques Nature et risques des instruments financiers Définition 1. Risque d insolvabilité : le risque d insolvabilité du débiteur est la probabilité, dans le chef de l émetteur de la valeur mobilière,

Plus en détail

OBJECTIF INVESTISSEMENT LES CERTIFICATS D INVESTISSEMENT DE UNICREDIT. Publication marketing : ce document est destiné à l information commerciale.

OBJECTIF INVESTISSEMENT LES CERTIFICATS D INVESTISSEMENT DE UNICREDIT. Publication marketing : ce document est destiné à l information commerciale. OBJECTIF INVESTISSEMENT LES CERTIFICATS D INVESTISSEMENT DE UNICREDIT Publication marketing : ce document est destiné à l information commerciale. SOMMAIRE UNICREDIT MARKETS & INVESTMENT BANKING 4 OBJECTIF

Plus en détail

STATE STREET INVESTMENT ANALYTICS ANNONCE LES RÉSULTATS DE SON INDICE DES CAISSES DE PENSION SUISSES AU QUATRIÈME TRIMESTRE

STATE STREET INVESTMENT ANALYTICS ANNONCE LES RÉSULTATS DE SON INDICE DES CAISSES DE PENSION SUISSES AU QUATRIÈME TRIMESTRE STATE STREET INVESTMENT ANALYTICS ANNONCE LES RÉSULTATS DE SON INDICE DES CAISSES DE PENSION SUISSES AU QUATRIÈME TRIMESTRE L indice des caisses de pension suisses affiche un rendement en baisse de 8,79

Plus en détail

Catégorie Fidelity Actions américaines de la Société de Structure de Capitaux Fidelity

Catégorie Fidelity Actions américaines de la Société de Structure de Capitaux Fidelity Catégorie Fidelity Actions américaines de la Société de Structure de Capitaux Fidelity Rapport annuel de la direction sur le rendement du Fonds 30 novembre 2014 Mise en garde à l égard des énoncés prospectifs

Plus en détail

(en millions d euros) 2013-2014 2014-2015 Ventes 247,1 222,9 Marge brute (55,7) (30,8) En pourcentage du chiffre d affaires -22,5 % -13,8 %

(en millions d euros) 2013-2014 2014-2015 Ventes 247,1 222,9 Marge brute (55,7) (30,8) En pourcentage du chiffre d affaires -22,5 % -13,8 % RESULTATS ANNUELS 2014-2015 Chiffre d affaires 2014-2015 consolidé : 222,9 millions d euros Perte opérationnelle courante 2014-2015 : 125,9 millions d euros Poursuite du recentrage stratégique sur le cœur

Plus en détail

Master Poly Trader. Manuel d utilisateur. Group IV Benoît Perroud Marius Erni Lionel Matthey David Wenger Lotfi Hussami

Master Poly Trader. Manuel d utilisateur. Group IV Benoît Perroud Marius Erni Lionel Matthey David Wenger Lotfi Hussami Master Poly Trader Manuel d utilisateur Group IV Benoît Perroud Marius Erni Lionel Matthey David Wenger Lotfi Hussami MasterPoly Trader est un logiciel réalisé dans le cadre d un projet de génie logiciel.

Plus en détail

Fiche info-financière Assurance-vie pour une combinaison des branches 21 et 23. Top Rendement 1. Type d assurance-vie

Fiche info-financière Assurance-vie pour une combinaison des branches 21 et 23. Top Rendement 1. Type d assurance-vie Fiche info-financière Assurance-vie pour une combinaison des branches 21 et 23 Top Rendement 1 Type d assurance-vie Assurance-vie individuelle avec taux d intérêt garanti (branche 21). En ce qui concerne

Plus en détail

L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES. Tableau de bord. 26 ème rapport annuel. Michel Mouillart Université Paris Ouest 4 février 2014

L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES. Tableau de bord. 26 ème rapport annuel. Michel Mouillart Université Paris Ouest 4 février 2014 L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES 26 ème rapport annuel Tableau de bord Michel Mouillart Université Paris Ouest 4 février 2014 La photographie des ménages détenant des crédits que propose la 26 ième

Plus en détail

Qu est-ce que la croissance économique? Quels sont ses moteurs?

Qu est-ce que la croissance économique? Quels sont ses moteurs? Qu est-ce que la croissance économique? Quels sont ses moteurs? En ces temps de crise économique et de crise des dettes souveraines (ou publiques), tous les hommes politiques de gauche comme de droite

Plus en détail

Le WACC est-il le coût du capital?

Le WACC est-il le coût du capital? Echanges d'expériences Comptabilité et communication financière Dans une évaluation fondée sur la méthode DCF, l objectif premier du WACC est d intégrer l impact positif de la dette sur la valeur des actifs.

Plus en détail

La dette extérieure nette du Canada à la valeur marchande

La dette extérieure nette du Canada à la valeur marchande N o 11 626 X au catalogue N o 018 ISSN 1927-5048 ISBN 978-1-100-99873-2 Document analytique Aperçus économiques La dette extérieure nette du Canada à la valeur marchande par Komal Bobal, Lydia Couture

Plus en détail

(10 points) ACIIA Questions Examen Final I Mars 2006 page 1 / 11

(10 points) ACIIA Questions Examen Final I Mars 2006 page 1 / 11 Question 1: Economie (40 points) a) Depuis ces dernières années, la Chine connaît de très forts taux de croissance de son produit intérieur brut (GDP) et de ses exportations. Dans le même temps, la Chine

Plus en détail

Résultats du 1er Trimestre 2009 Une bonne performance financière dans un environnement difficile

Résultats du 1er Trimestre 2009 Une bonne performance financière dans un environnement difficile Résultats du 1er Trimestre 2009 Une bonne performance financière dans un environnement difficile PARIS, France le 14 mai 2009 CGGVeritas (ISIN: 0000120164 NYSE: CGV) annonce ce jour les résultats consolidés,

Plus en détail

Changement de moteur

Changement de moteur (CEPII) Présentation de l économie mondiale 2008 On l attendait depuis longtemps! Le déséquilibre de la croissance et les global imbalances Chaque année, commentaire du creusement continu du déficit courant

Plus en détail

L activité financière des sociétes d assurances

L activité financière des sociétes d assurances L activité financière des sociétes d assurances L année 2002 est de nouveau marquée par une forte baisse des marchés financiers. Celle-ci entraîne une diminution des plus-values latentes et des produits

Plus en détail

UNIVERSITÉ DU LITTORAL CÔTE D'OPALE Laboratoire Redéploiement Industriel et Innovation DOCUMENTS DE TRAVAIL. N 73 Mars 2004

UNIVERSITÉ DU LITTORAL CÔTE D'OPALE Laboratoire Redéploiement Industriel et Innovation DOCUMENTS DE TRAVAIL. N 73 Mars 2004 Lab.RII UNIVERSITÉ DU LITTORAL CÔTE D'OPALE Laboratoire Redéploiement Industriel et Innovation DOCUMENTS DE TRAVAIL N 73 Mars 24 La Bourse en Chine : éléments clés Peng YANG 1 La Bourse en Chine : éléments

Plus en détail

GE Capital. Principaux faits nouveaux. Perspectives sectorielles. Survol des tendances de l industrie : Automobile

GE Capital. Principaux faits nouveaux. Perspectives sectorielles. Survol des tendances de l industrie : Automobile Principal indicateur de la rentabilité du secteur Survol des tendances de l industrie : Automobile Principaux faits nouveaux En février, les ventes de véhicules légers au Canada ont été fortes, soit 18

Plus en détail

Norme comptable internationale 18 Produits des activités ordinaires

Norme comptable internationale 18 Produits des activités ordinaires Norme comptable internationale 18 Produits des activités ordinaires Objectif Les produits sont définis dans le Cadre pour la préparation et la présentation des états financiers 1 comme les accroissements

Plus en détail

Communiqué de presse 5 mars 2015

Communiqué de presse 5 mars 2015 RESULTATS ANNUELS 2014 : DYNAMIQUE DE CROISSANCE CONFIRMEE Accélération de la croissance organique des ventes Nouvelle progression du résultat opérationnel courant de +10,6% Hausse du résultat net des

Plus en détail

0592 Les contrats à terme de taux d intérêt

0592 Les contrats à terme de taux d intérêt Le 12 avr. 2012 Les crises.fr - Des images pour comprendre 0592 Les contrats à terme de taux d intérêt Ce billet fait suite à celui présentant les produits dérivés. Les futures, sur taux d intérêt Les

Plus en détail

Actions Propres et Consolidation

Actions Propres et Consolidation Actions Propres et Consolidation igmaconso Allen White Les actions propres d une société sont des actions émises et ultérieurement détenues par celle ci, en vue soit de les annuler soit de les revendre.

Plus en détail

AS Equities Opportunity Switzerland (CHF)

AS Equities Opportunity Switzerland (CHF) AS Investment Management (CHF) Rapport annuel 2011 Philosophie d investissement AS Equities - Opportunity Switzerland est un fonds long-short en actions suisses, avec une faible corrélation au marché suisse.

Plus en détail