Action Tesla Motors Inc.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Action Tesla Motors Inc."

Transcription

1 Université Libre de Bruxelles Solvay Brussels School of Economics and Management Action Tesla Motors Inc. Analyse d un produit d investissement dans le cadre du cours d Investment Travail présenté par Matthieu Loos et Pierre Verhelst Année académique Titulaire du cours : Serge Peffer 1

2 Sommaire 1 Introduction Présentation de Tesla Motors et son environnement L histoire de Tesla et sa stratégie Le bilan comptable de Tesla Organe de gestion Le conseil d administration L organe de gestion Quelques personnalités de Tesla Motors Les actionnaires Contexte économique et évolution Secteur de l automobile en général Secteur de niche Evolution du cours et perspectives L historique du cours Les facteurs d influences du cours de l action Facteurs macroéconomiques Facteurs spécifiques Facteurs incertains Les volumes de transaction Tendances par analyse graphique Les droites de support et de résistance Moyennes mobiles Prédictions Etude de la valeur de l investissement La valeur de l action Tesla Motors TSLA L évolution de quelques indicateurs Les dividendes Les augmentations de capital Résumé de la valeur boursière La valeur comptable Les autres valeurs Actualisation des dividendes Discounted Cash Flows [18] Etude de rentabilité et ses risques Rentabilité La marge nette

3 5.1.2 La marge d exploitation La rentabilité des fonds propres La rentabilité des capitaux employés Le taux de capitalisation des profits Evaluation de la liquidité et de son impact Approche statique Approche dynamique Bid-ask Analyse des risques Lancement de la production de la Model S L acceptation du marché pour ses nouveaux produits (Model S, Model X) Le public doit vouloir adopter les véhicules électriques Contrôler les coûts opérationnels de la production, ventes, etc Le passé de pertes de Tesla Le prêt du United States Department of Energy Le modèle de distribution innovant n est peut-être pas adapté Les bénéfices des Superchargers ne pourraient pas être rencontrés Le système de réservation comporte des risques Présentation des frais liés à l investissement Les taxes La taxe sur les opérations de bourse La taxe sur les plus-values L impôt sur les dividendes Les frais Conclusions Bibliographie Annexe A Résumé des comptes consolidés Annexe B - Les chartes du conseil d administration Annexe C Les actionnaires Les actionnaires directs Les actionnaires institutionnelles Les actionnaires FCP Annexe C Calcul de rentabilité et des ratios

4 1 Introduction Le cours d Investment nous propose d étudier le produit d investissement de notre choix. Nous avons choisi d étudier une action échangée sur le Nasdaq. Les actions viennent d une entreprise Californienne qui design et construit des voitures électriques Haut de gammes. Le nom de cette société est Tesla Motors Incorporated. C est une jeune entreprise fondée en 2003 qui se démarque fortement de ses concurrents notamment par le type de propulsion des véhicules mais aussi dans sa façon de fonctionner, d aborder les problèmes et de distribuer ses véhicules aux clients. Cela faisait 54 ans qu un constructeur automobile américain n était plus rentré en bourse. Nous nous interrogeons donc sur les possibilités et la rémunération qu une entreprise si particulière peut procurer. Ce rapport présente en cinq chapitres l étude de la société et l intérêt d un investissement en actions. Premièrement, la société Tesla Motors est présentée; ses produits, le contexte économique dans lequel elle évolue et son organe de gestion sont décrits. Les produits de Tesla Motors sont peu nombreux car construire un véhicule demande énormément de recherches et développements et de capitaux. Malgré tout, son plan à moyen terme est bien décrit et son ambition est clairement de devenir un grand industriel du secteur automobile de demain. Les actions de la société sont échangées sur le Nasdaq, elle doit donc suivre des règles de gouvernance et de transparence précises expliquées dans ce rapport. Le deuxième chapitre étudie la valeur de l investissement, comme l action est cotée, une valeur presque instantanée peut lui être attribuée mais d autres chiffres peuvent être comparés afin de justifier ou de comprendre le prix du marché. Des modèles théoriques utilisant l actualisation des dividendes ou l actualisation des flux de trésorerie permettent d anticiper ou de donner un prix pour une action. La troisième partie analyse l évolution du cours depuis son introduction en bourse au milieu des années Sur base de cette analyse, des perspectives sont proposées utilisant notamment l analyse graphique avec les droites de soutien et de résistance mais également les moyennes mobiles. Une prévision est ensuite suggérée sur base de ces analyses. Quatrièmement, la rentabilité de l investissement est examinée sur base des conclusions des autres chapitres mais également en introduisant une analyse financière des comptes de Tesla Motors et en présentant les risques auxquels la société pourrait être confrontée. En cinquième chapitre, tous les aspects administratifs liés à l achat d actions Tesla Motors sont présentés notamment les frais liés à son achat, sa revente ainsi que les aspects fiscaux. Une conclusion résume en fin de rapport notre étude avec nos perspectives et notre appréciation de l action et de la société. Toutes les réponses aux questions du cours d Investment sont dans les cinq chapitres. Les calculs et détails de nos affirmations sont souvent mis en annexe afin d offrir au lecteur le document le plus clair possible avec le maximum d information disponible. 4

5 2 Présentation de Tesla Motors et son environnement Avant de commencer l étude d un investissement, il est important de s intéresser à l histoire de la société, son fonctionnement, son but et sa stratégie. Ce chapitre présente l histoire de Tesla Motors depuis sa fondation ainsi que son plan à court et moyen terme. Un survol du bilan comptable depuis 2004 jusque maintenant est présenté. L organe de gestion est ensuite présenté, son fonctionnement et ses obligations envers les actionnaires. Enfin la dernière partie de ce chapitre présente le contexte économique dans lequel Tesla Motors évolue. 2.1 L histoire de Tesla et sa stratégie Tesla Motors a été fondée en 2003 dans la Silicon Valley de Californie. Son but est de produire des véhicules électriques avec comme ambition long terme de réduire les coûts des voitures électriques de qualité pour qu elles deviennent accessible au grand public. Sa stratégie pour y arriver est de vendre des voitures haut de gamme de qualité dans ces débuts. Le but est de développer les connaissances, le savoir faire et de breveter de nombreuses technologies spécifiques à la propulsion électriques. Les cash flows récoltés par ces véhicules haut gamme (forte marge) permettront ensuite de financer la recherche et le développement de véhicule moyen de gamme utilisant une grande partie des outils développés lors de la mise au point des premières voitures (marge plus faible mais rotation des actifs plus importantes). Les premières années de la société furent surtout consacrées à la recherche de cashs et d investisseurs afin d augmenter le capital de la société tout en faisant le développement du premier véhicule «le Roadster». Ainsi de nombreux grands investisseurs ont contribué au capital de Tesla comme par exemple ; Sergey Brin et Larry Page (Google), Jeff Skoll (ebay), Nick Pritzker (Hyatt hotel) et Elon Musk (PayPal). Tout semble bien parti pour la start-up mais fin 2007, la société est obligée de licencier 10% de son personnel car elle brûle du cash beaucoup trop vite. Un des investisseurs de départ s investit complètement dans la société en devenant CEO en octobre 2008 et en recapitalisant personnellement la société par ajout de 70 millions de dollars américain [1]. Le premier véhicule de Tesla Motors est lancé en 2006 et un roadster basé sur le châssis de la Lotus Elise. Son autonomie est de 393 km bien qu un utilisateur ait atteint les 501 km lors d un concours en Californie [2]. Elle passe de 0 à 97 km/h (0-60mph) en 3.9 secondes (3.7 secondes pour le model «Sport») et possède des batteries d ordinateurs portable Panasonic. En 2008, Tesla sort un nouveau modèle du roadster en utilisant l expérience acquise durant les deux dernières années de production. La voiture fut donc beaucoup mieux adaptée au besoin d une voiture électrique notamment un nouveau groupe moteur-propulseur et la régénération au freinage. Début janvier 2012, Tesla arrête la vente du Roadster car son contrat de 2500 châssis avec Lotus a été rempli. Un nouveau roadster est annoncé pour 2014 sur un châssis 100% Tesla. Ces premières années ont permis à Tesla d identifier les nombreux besoins d une voiture électrique performante et de breveter ses inventions. En 2008, grâce à l expérience acquise, la société annonce la sortie en mi-2012 d une Sedan haut de gamme ; la «Model S». Un clin d œil à la «Model T» d Henry Ford qui avait révolutionné l automobile de son temps. Entre temps, la société 5

6 développe également des contrats avec d autres fabricants comme Daimler AG pour lui fournir le train électrique de sa future Smart EV et de la Mercedes class-e. Tesla reçoit ensuite 465 millions de dollars du ministère de l énergie sous forme de prêt à intérêt très bas (pour l anecdote, ce prêt a été accordé par l administration Bush). Elle s allie également avec Toyota pour du conseil et de la collaboration dans le développement d une RAV4 EV. La «model S» a, selon le modèle, une autonomie entre 260 km et 480 km et développe une puissance de 310 kw (416 chevaux) pour le modèle Performance, le modèle standard développant 270 kw (362 chevaux). Le véhicule est conçu et construit entièrement par Tesla, c est-à-dire qu il n y a plus de partenaire comme Lotus pour leur fournir le châssis ou autre. Grâce au prêt du ministère de l énergie, la société a pu construire une usine à Fremont en Californie. C est la première voiture pensée depuis le début comme voiture électrique (contrairement aux autres fabricants qui se base sur un modèle existant et l adapte). Ainsi, le centre de gravité de la voiture est extrêmement bas car toutes les batteries sont dans le bas de caisse. Son coefficient de trainé est également le plus faible des véhicules commercialisés [3]. D après le CEO de Tesla, Elon Musk, ce véhicule devrait permettre à la société d être cash flow positive en 2013 et devrait lui permettre de continuer sa stratégie. Fin 2012, la modèle S est sacrée meilleure voiture de l année par de nombreux magasines [4]. En 2010, Tesla Motors fait un grand bond en avant en s introduisant sur le Nasdaq. Son entrée en bourse lui permet de lever 226 millions de dollars. Plus aucune société de production de voitures n était rentrée en bourse depuis 1956 (Ford). Début 2012, Tesla annonce un deuxième véhicule qui sera produit en C est un SUV du nom de «Model X». Elle est basée sur la même base de batterie que la «Model S» et utilise plus de 60% du même contenu, ce qui permet à Tesla d économiser beaucoup en coût de développement [5]. Sa spécificité de propulsion électrique lui donne un volume d espace libre énorme avec un coffre à l avant et à l arrière (2 fois le volume celui de l Audi Q7) avec les performances d une Porsche avec un passage de 0 à 60 mph en 4.4 secondes (Porsche Cayenne 5.7 secondes). Elle possède également des portes dites «Falcon wings» lui donnant un look particulier. Son prix annoncé est entre et dollars américains. En septembre 2012, la société annonce qu elle va construire des stations de recharges rapides pour ses voitures électriques. Ces stations alimentées par panneaux solaires (SolarCity) permettent de recharger 2 véhicules simultanément et de fournir 300km d autonomie en 30 minutes. La société est ambitieuse car elle compte couvrir tous les 6

7 k$ grands axes américains en 2 ans. De plus, la recharge est gratuite pour les clients Tesla [6]. La stratégie de Tesla Motors est de gérer toute la chaîne de gestion d une voiture. Le but est également de rassurer les consommateurs qui sont inquiets notamment vis-à-vis de l autonomie des voitures électriques. La société a déclaré qu il serait possible de voyager partout dans les Etats-Unis avec leur véhicule dans 5 ans. 2.2 Le bilan comptable de Tesla Un résumé des comptes consolidés de 2004 jusqu en 2011 figure en annexe A. De 2004 à 2007, Tesla Motors a investi dans la recherche et le développement sans vendre un seul véhicule. En trois ans, la société a dépensé plus de 44 millions de dollars avant de vendre le moindre voiture. En 2007 les coûts de recherche et développement ont explosé et atteignent plus de 62 millions de dollars. Cette année là, un premier véhicule a été vendu car dollars apparaissent dans le compte des ventes et cela correspond au prix du roadster. Les pertes nettes de la société triple à peu près. En 2008 et 2009, le volume de roadster vendu augmente significativement bien que les coûts de ventes augmentent également et la recherche et développement réduit ses coûts. Le quadrimestre de juillet est d ailleurs le seul quadrimestre où Tesla fut cash flow positive. Sur les bilans annuels, la société brûle toujours du cash avec des pertes d environ 70 millions par an. Durant cette période, les coûts des ventes, d opération et d administration augmentent énormément, ce qui montre que la société est en train d évoluer et quitte progressivement son statu de start-up. En 2010 et 2011, la recherche et développement repart à la hausse, notamment pour développer le nouveau «Model S», son usine de fabrication, etc. Bien que la vente de véhicules continue d augmenter et atteint les 62 millions de dollars de profit des ventes, la société est toujours en négatif avec une perte de 254 millions de dollars en L arrivée du compte de 2012 devrait légèrement changer la tendance actuelle de la société car la vente du nouveau modèle a commencé depuis mi juillet. Le CEO de la société, Elon Musk ayant annoncé que Tesla pourrait devenir cash-flow positive d ici la fin de l année. Un petit récapitulatif des coûts des postes importants depuis la création de la société est illustré par la figure suivante Compte consolidé résumé Année Ventes de véhicule R&D Frais généraux Perte nette Coût des ventes Figure 1: Evolution des différents comptes depuis

8 2.3 Organe de gestion Le conseil d administration Le conseil d administration impose de hauts standards aux employés de la société ainsi qu aux directeurs. Son but est l importance d une saine gouvernance de la société [7]. Ils supervisent l organe de gestion de Tesla Motors. Le conseil d administration est composé des huit personnes suivantes (la biographie de chaque personne est disponible sur le site de la société) : - Elon Musk (CEO) - Brad W. Buss - Ira Ehrenpreis - Antonio J. Gracias - Steve Jurvetson - Prof. Dr. Herbert Kohler - Kimbal Musk - Larry W. Sonsini Le conseil d administration doit suivre des directives précises rédigées afin de définir précisément son rôle. Ces directives sont divisées en trois chartes (comité d audit, rémunération et gouvernance) détaillées en Annexe B. Le conseil d administration adhère également à un code de conduite et d éthique portant sur la sécurité des employés, les conflits d intérêts, les délits d initié, la discrimination, la confidentialité et de nombreux autres points L organe de gestion L organe de gestion est en quelque sorte le nerf central de la société. Ils sont nommés par le conseil d administration pour gérer la société au jour le jour. Chez Tesla Motors, celui-ci est composé de sept personnes : - Elon Musk (CEO, Product Architect, Chairman) : Il doit superviser la stratégie des produits de la société notamment par la gestion du design des véhicules, leur ingénierie et leur construction dans le but d obtenir des véhicules électriques de plus en plus abordables pour les consommateurs. - JB Straubel (CTO) : Il supervise les aspects techniques et d ingénieries des véhicules, notamment les problèmes de batteries, moteurs, électroniques de puissances et de software. Il évalue les nouvelles technologies et gère les phases de tests et les problèmes techniques avec les vendeurs. - Deepak Ahuja (CFO) : Il apporte ses 15 ans d expériences dans le secteur automobile à la société. Comme son titre l indique il s occupe de tous les aspects financiers de la société que ce soit en marketing, ventes, trésoreries, etc.. - Gilbert Passin (Vice President, Manufacturing) : Avec 23 ans d expérience dans le secteur automobile, il s occupe de la section production. - Franz Von Holzhausen (Chief Designer) : Il s occupe de la direction que doit prendre Tesla dans le style de ses véhicules en accordance avec la vision de la société. - Arnnon Geshuri (Vice President, Human Resources) : Gère la partie recrutement et tout ce qui touche aux ressources humaines. - Diarmuid O connell (Vice President of Business Development) : Gère la partie commerciale et les affaires avec les gouvernements (Octroi de prêts avantageux, régulations, etc.) 8

9 2.3.3 Quelques personnalités de Tesla Motors Parmi les membres du conseil d administration et de l organe de gestion, certaines personnalités semblent être extrêmement importantes pour la vision de la société et sa stratégie. Elon Musk : JB Straubel : Elon Musk est le cofondateur de Tesla dans les années En 2008, la crise le force à recapitaliser Tesla et à s investir en temps que CEO dans la société. Il est devenu multi millionnaire en lançant les sociétés Paypal et Zip2. Il fonde également la société SpaceX qui développe et produit des lanceurs spatiaux. Concernant Tesla Motors, il est principalement responsable de la stratégie long terme de Tesla (voiture cher comme premier produit puis mass market ensuite) Jeffrey B. Straubel est passionné d électricité, à l âge de 14 ans, il s est amusé à démonter et reconstruire un kart de golf électrique. Il est également cofondateur de Tesla et supervise les aspects techniques des véhicules. Avant le lancement de Tesla, JB a cofondé une société aérospatiale «Volacom» qui a conçu un appareil électrique volant à haute altitude. Il a breveté une propulsion hybride électrique and a conçu un onduleur première génération de 150kW pour contrôler les machines électriques. Il possède un bachelier en énergie et a obtenu son master à Stanford. Il continue désormais sa passion en électrisant tout type de moyen de transport (vélo, Porsche, etc.). Franz Von Holzhausen : Franz Von Holzhausen a d abord travaillé chez Mazda comme designer avant d entrer chez Tesla Motors. Il a notamment participé au design de la MX-4 chez Mazda. Au début de sa carrière, il a aussi travaillé pour General Motors en dessinant la Pontiac Solstice, la Saturn Sky et pour VW avec la New Beetle. 9

10 2.3.4 Les actionnaires On peut diviser l actionnariat en trois parties; les actionnaires directs, les actionnaires institutionnelles et les actionnaires FCP (Fonds Commun de Placement). Les actions détenues par les institutionnels et les gérants de FCP possède environ 67% du total et sont environ 223 à en détenir. La capitalisation boursière de Tesla est d environ 3.17 milliards de dollars. La liste des différents actionnaires peut être trouvée en annexe C. Les principaux actionnaires directs sont tous membres du conseil d administration, ce sont les fondateurs ou des personnes rentrées très tôt dans la société. D après Yahoo Finance, Elon Musk possède actions. Celui-ci était déjà l investisseur principal de Tesla Motors avant son entrée en bourse. Il l a recapitalisée en 2008 suite aux gros problèmes financiers dans le monde [1]. Les actionnaires institutionnelles sont de nombreuses banques détiennent des actions Tesla Motors mais aussi d autres investisseurs comme Toyota et Daimler ont des parts dans la société et sont intéressés par la technologie développée par Tesla. Concernant les FCPs, l acronyme correspond à «Fonds Commun de Placement», ces fonds rassemblent les actifs de plusieurs investisseurs pour les placer dans plusieurs valeurs mobilières. Pour le détail, ces FCPs ne sont pas des sociétés et n ont pas de statut juridique propre. C est une copropriété de valeurs mobilières. C est différent d une SICAV qui possède le statut de société (à capital variable). Les quatre principaux FCP qui détiennent Tesla Motors Inc sont Fidelity OTC Portfolio, Fidelity contrafund Inc, Fidelity Blue Chip Growth fund et Smallcap World fund. 2.4 Contexte économique et évolution L économie mondiale semble doucement se redresser bien qu elle reste faible. Une croissance faible voir nulle est attendue en Cette situation émane principalement de la crise de la dette souveraine en Europe et des problèmes budgétaires ailleurs dans le monde. Tout comme l Europe, les Etats-Unis font face à un chômage élevé, au faible niveau de confiance des ménages et des entreprises ainsi qu à la fragilité du secteur bancaire Secteur de l automobile en général Cependant cette tendance générale de l activité économique en générale ne correspond pas à celle du secteur automobile mondiale. Sur le marché américain, pour l année 2012, les ventes de General Motors et Ford ont progressées respectivement de 5% et de 4,7%. Cependant les marques de voiture de luxe tel que Cadillac et Lincoln sont en recul de 1,7% et de 4,1%. La croissance la plus spectaculaire sur le marché américain est celle de Volkswagen avec un bon de 35,1%. La Chine a augmenté ses ventes de véhicules de 4.3% sur l ensemble de Cette croissance est loin des taux à deux chiffres de 2009 et Ford s attend à ce que la tendance de 2013 soit similaire à celles de 2012 avec 21,5 millions de véhicules vendus en Chine. Contrairement à la croissance américaine et chinoise, le marché européen enregistre pour 2012 une diminution de production pour la cinquième année consécutive. Cette baisse est principalement due à une diminution de 13.4% des ventes en France. Pour 2013 il est prévu que les ventes devraient rester stables vis-à-vis de 2012 (12,4 millions d unités). Cependant les mesures d austérité risquent encore d aggraver la situation Europe. 10

11 En conclusion nous pouvons nous attendre au niveau mondial à un gain de 4% pour Cette croissance est principalement due à la forte augmentation de l emploi dans les pays en développement et au bilan des ménages américains qui s est sensiblement amélioré Secteur de niche Les modèles de Tesla sont aussi bien des voitures électriques que des voitures sportives. Or ces deux secteurs de niche ne suivent pas spécialement la tendance générale du secteur automobile Voitures hybrides et électriques Les ventes de voiture électrique et hybride peuvent être dissociées des traditionnelles. En effet, la croissance des ventes est bien supérieure et atteint les 18%. Cet engouement pour les voitures électriques est principalement dû à l envolée des prix du baril de pétrole et à la tendance écolo qui est de plus en plus en vogue dans les pays développés et aux différents incitants gouvernementaux dans le monde Voiture sportive Il peut être intéressant de voir les tendances de Porche qui vend exclusivement des voitures sportives ou des SUV de haute gamme. Nous remarquons la croissance des ventes pour 2012 atteint les 28%. Le constructeur pense encore augmenter de 8% son nombre de vente de véhicule. L exemple de Porsche n est à prendre qu à titre informatif car Tesla ne possède pas le même prestige et la même renommée. Le secteur semble donc relativement encourageant pour Tesla Motors avec un marché probablement en croissance. 11

12 3 Evolution du cours et perspectives L analyse de l évolution du cours de l action se fait de manière graphique et non pas en analysant les comptes de la société. Le but est de dégager des tendances qu importe le type de bien. Grâce à cette étude, on peut déterminer à très court terme l évolution probable du prix de l action. Différentes techniques existent comme l analyse par les droites de support et de résistance et le calcul de moyennes mobiles. 3.1 L historique du cours L action de Tesla Motors Inc. est cotée sur le Nasdaq depuis 2010 sous la référence TSLA US88160R1014. Son historique est représenté par la figure ci-dessous. Les chiffres sont des références concernant les facteurs d influences discutés plus bas. L entrée en bourse fut effectuée le 29 juin 2010 à 17 dollars et gagne 40% pour clôturer à dollars. Les actionnaires étaient donc bien plus fervents de cette action que ne l avait anticipé les banques qui auraient pu rentrer en bourse bien plus haut que 17 dollars. Cette première émission d action permit à la société d obtenir 100 millions de dollars de cash. 1 2 Figure 2: Historique de l'action Tesla Son sommet fut atteint le 3 avril 2012 avec une valeur de dollars et son plus bas fut le 9 juillet 2010 peu après l entrée en bourse à dollars plus bas que son entrée. Cette chute semble être une chute de l euphorie et une reprise de la réalité de la société qui n a pas encore fait de profit et l annonce des autres constructeurs automobiles de vendre également des véhicules électriques [9]. Une seconde émission d actions a été faite en mai 2011 où la société a vendu 5.3 million d actions pour obtenir plus de 190 millions de dollars. Le but de cette émission est de pouvoir financer le développement du cross over Model X [10]. En 2011, les passifs de Tesla Motors venaient de : millions par des fonds venture capitalistes millions par l IPO millions par les autres émissions d action millions de dollars de prêt à bas intérêt par le département de l énergie américain. La société vaut donc plus d un milliard de dollar alors qu elle n a même pas vendu 2000 véhicules, ce qui montre la difficulté et l importance de ce secteur à l accès au capital. 12

13 Une troisième émission d actions a eu lieu en septembre La société a émis 8 million d actions à dollars pour récupérer 225 millions de dollars. Cette émission possède moins d explications à part le fait de s assurer que Tesla puisse correctement financer son activité et sa transition à un producteur en série. L action est très volatile, une des raisons est que Tesla est surtout échangé par des ventes à découvert qui représente environ 70% du volume. 3.2 Les facteurs d influences du cours de l action La valeur d une action varie selon de nombreux facteurs sur un marché public. Elle dépend notamment des dividendes versés, du contexte macroéconomique, des décisions prises par l entreprise, etc. Dans notre cas, nous avons divisé les facteurs en trois types ; les facteurs macroéconomique, les facteurs incertains et les facteurs spécifiques à Tesla Motors. Certains de ces facteurs ne sont pas directement visibles sur le prix de l action, d autant que la société est rentrée sur le Nasdaq il y a seulement deux ans. Cependant, certains facteurs nous semblent malgré tout influencer la valeur de Tesla Motors vu sa stratégie, nous avons tenté de valider nos hypothèses un maximum avec l information que nous trouvons (notamment les rapports annuels) Facteurs macroéconomiques Les facteurs macroéconomiques sont des impacts sur le cours de l action qui s observent dans tout le secteur automobile et donc à Tesla Motors mais également à ces concurrents. Contexte économique Les sociétés sont généralement sensibles au contexte économique. Tesla a été introduit en bourse en 2010 mais a subi des problèmes de capitaux lors de la crise de Si l action était déjà cotée, nous aurions probablement observé une chute du prix de l action car la consommation diminue ce qui réduit les ventes d une entreprise. La plupart des constructeurs automobiles ont d ailleurs vu une chute de leur cours lors de la crise de Inflation L augmentation progressive du prix des biens impactent les entreprises car elles achètent leurs matières premières de plus en plus cher et doivent répercuter cette hausse sur leur produit ou réduire leur bénéfice. D ailleurs Tesla Motors a annoncé une hausse du prix de sa modèle S à partir de Cette hausse est sensible pour la société car elle compare d ailleurs cette hausse avec celle de ses concurrents. Taux de change Tesla Motors vend ses véhicules dans une grande partie du monde et dans des monnaies différentes. Ainsi l évolution du taux de change peut lui être favorable comme il peut lui être défavorable Facteurs spécifiques Les facteurs spécifiques sont les conséquences des décisions faites par la société sur le prix de l action. Ainsi les gestionnaires donnent des prévisions, des objectifs et des stratégies que les investisseurs peuvent évaluer et intégrer dans le prix de l action par une augmentation des offres d achats ou de ventes. 13

14 Ces facteurs ont un impact immédiat sur le prix de l action notamment par la publication de rapports ou de communiqués Facteurs incertains Les facteurs incertains sont des choses intangibles intégrées dans le prix d une action. Ainsi la confiance qu on les investisseurs dans la société ou les prévisions supposées sont comprises dans la valeur de l action. Confiance Le marché automobile est déjà un marché très fragile dans l époque à laquelle nous vivons ; le marché américain a énormément souffert en 2008 (GM sauvé par l administration Obama), il commence doucement à se reprendre et l Europe est en surproduction actuellement [11], ce qui risque d avoir énormément de conséquence à l avenir (Peugeot, Ford Genk, etc.). Tesla Motors tente de modifier ce marché avec ces véhicules électriques. Le risque est donc énorme et la société se doit d instaurer une confiance au près de ces actionnaires afin de pouvoir se procurer du capital si nécessaire. C est ce qui semble être chose faite mais elle peut extrêmement vite s éroder en cas de mauvaises nouvelles. Un exemple très illustratif de ce facteur est montré par le point 1 de la figure 2. En effet, le 14 janvier 2012 deux cadres s occupant du projet du nouveau véhicule (Model S) démissionnent [12]. Tesla Motors misant tout sur ce nouveau model, le marché réagit rapidement et l action perd 20% en moins d une heure. L organe de gestion de Tesla a du faire une conférence de presse pour expliquer aux actionnaires que la démission des cadres étaient connues depuis longtemps et que tout a été mis en place pour une transmission correcte du management. L action s est ensuite redressée le jour même ou le lendemain à son niveau précédent l incident. Cet exemple est une preuve de l importance de la confiance ainsi que la démonstration de sa fragilité pour une société comme Tesla Motors qui prend énormément de risque dans son business. Prévisions Dire qu une action reflète le prix d une société n est pas totalement vrai. En effet, les investisseurs cherchent la moindre opportunité pour prédire la valeur future de la société et faire une plus value sur le titre. Un exemple de changement brusque arrive lorsque la société donne ses prévisions de ventes. Le 25 septembre par exemple (indiqué par le point 2 sur le graphique de la figure 2) alors que le marché ne l avait pas anticipé. Tesla Motors a révisé ses prévisions de marge suite à ces ventes entre 44 et 46 millions d USD alors que les analystes avaient anticipés un gain de 83.1 millions d USD [13]. Le titre a donc chuté à cette séance comme on le voit sur la figure ci-dessous. 3.3 Les volumes de transaction Concernant les volumes de transaction, ceux-ci représentent clairement le sentiment des actionnaires. Certains pics sont d ailleurs souvent dus à de grands volumes d échange suite à une annonce de la société ou une rumeur. 14

15 Figure 3: Volume de transactions depuis son entrée en bourse Les premiers mois de l entrée en bourse, de nombreux volumes d actions ont été effectuées. Les volumes se sont ensuite stabilisés pour être à une moyenne de 1.4 millions par jour. Durant le premier mois, les volumes étaient plus importants et ont montrés un écart type plus significatif sur le prix de l action qui s est réduit petit à petit. 3.4 Tendances par analyse graphique Les droites de support et de résistance Les tendances sont la combinaison de deux droites, la première relie deux ou trois pics et s appellent droite de résistance. La deuxième relie deux ou trois creux et s appelle droite de support. Le cours évolue donc entre ces deux droites pendant une certaine durée. Ces droites peuvent prendre plusieurs aspects, elles peuvent être parallèle et former un canal en croissance, décroissance ou stable. Elles peuvent également ne pas être parallèle et former un triangle, l amplitude de l action va donc diminuer jusqu à extraction du triangle. Cette analyse a été faite depuis l introduction en bourse de Tesla Motors, des canaux et un triangle ont pu être identifiés avec une durée relativement courte variant entre 1 et 8 mois. Figure 4: Droites de support et de résistance depuis l'entrée en bourse de Tesla Motors La première tendance dessinée sur la figure ci-dessus est un triangle, lors du lancement l action relativement volatile. D ailleurs les volumes furent plus élevés au début et sont progressivement 15

16 descendu à leur niveau actuel, ce qui a probablement réduit la volatilité de l action. Suit alors une forte hausse suite à l annonce de plusieurs nouvelles par la société (notamment le partenariat avec Toyota et la publication de rapport d analyste sur l avenir de la société [14]). Ensuite le marché s est calmé et l action est progressivement redescendue au niveau de fin octobre pour repartir plus progressivement à la hausse. Il y a donc un ensemble de canaux à la hausse puis à la baisse sur des périodes relativement courtes mais une tendance plus générale peut se faire en considérant un seul grand canal (en vert pointillé) qui est une tendance à la hausse. Les canaux 5, 6, 7 et 8 forment un ensemble de drapeaux haussier et baissier en huit mois. A posteriori, il aurait été intéressant d acheter l action à la fin du canal 5, revendre au début du 7 et racheter à la fin du Moyennes mobiles L étude par moyenne mobile permet de filtrer le cours de bourse pour en dégager la tendance. Ci-dessous est illustré les moyennes sur 20 jours (bleu), 50 jours (rose) et 100 jours (jaune). Ces courbes vont se recouper entre elles ou avec le cours réel. En général, ces recoupements sont des signaux d achats ou de ventes. En effet, un recoupement est en fait un changement de tendance et comme la variation d une moyenne dépend du nombre de valeurs qu elle utilise, les variations ne se font pas ressentir de la même manière. La figure ci-dessous indique quelques recoupements. Certains d entre eux ont été sélectionnés pour être discutés Figure 5: Moyennes mobiles à 20 jours (bleu), 50 jours (rouge) et 100 jours (jaunes) Trois recoupements sont sélectionnés et la discussion de ces trois cas peut être extrapolée aux restes des recoupements. Le recoupement 1 est le croisement entre la moyenne mobile à 20 jours et la moyenne mobile à 50 jours. Ce croisement intervient lors d une croissance de la moyenne mobile à 50 jours et le changement de tendance de la moyenne mobile à 20 jours. Il s en suit une chute du cours déjà amorcée plusieurs jours avant. Des intersections avec le cours peuvent également donner des 16

17 signaux d achats ou de ventes mais ceux-ci peuvent être plus sensible et être donc des signaux à très court terme comme on le voit lors des moments de légères croissances ou décroissances indiquées par les tendances définies plus haut. Le croisement 2 est le recoupement entre la moyenne mobile à 50 jours et la moyenne mobile à 100 jours. Ils indiquent en effet la tendance baissière mais le moment du recoupement indique presque la fin de cette tendance. En effet, la longueur des moyennes est trop grande pour être sensible aux trop courtes fluctuations du cours. Cela se retrouve également pour les autres fluctuations du même ordre de grandeur. Un autre croisement se fait avec la moyenne à 20 jours un peu plus tôt mais la conclusion est relativement la même. Le troisième recoupement est de nouveau la moyenne mobile à 20 jours coupant la moyenne mobile à 50 jours. 3.5 Prédictions Suite à toutes les analyses graphiques et l étude des facteurs faites précédemment, des prédictions à court terme peuvent être faites. Concernant les canaux, le dernier canal est plus long que d habitude et est décroissant, un prochain moment de croissance devrait probablement apparaître. L action est passée d un maximum historique de dollars le 29 mars 2012 et est retombé à un plus haut de dollars le 21 novembre Nous sommes cependant à un point clef car les moyennes mobiles se croisent ce qui montrerait qu on remonte dans une période de croissance. Tout cela concorde avec les bonnes nouvelles venant de la société concernant le passage de marché de niche à producteur de masse avec la Model S. La transition semble s être faite et Tesla est sur le chemin pour atteindre une production annuelle de véhicules par an. Si tout continue à se passer bien, l action semble être partie pour continuer à monter. Cependant si Tesla Motors n atteint pas ces objectifs ambitieux alors l action ne pourrait augmenter voir même chuter car le risque envers la société s agrandirait. Dans le cas contraire, si tout se passe bien, le risque exposé à la société va se réduire et le cours devrait alors monter. 17

18 4 Etude de la valeur de l investissement Ce chapitre analyse la valeur de l action Tesla Motors et étudie quelques ratios. Ensuite certains modèles théoriques sont utilisés pour prédire une possible valeur future d action. Ces modèles utilisent l actualisation des dividendes ou des flux de trésorerie. 4.1 La valeur de l action Tesla Motors TSLA L action Tesla Motors fut introduite sur le marché Nasdaq 29 juin 2010 au prix de 17 dollars. Le jour même, l action clôturait à dollars [8]. Aucun dividende n a été versé depuis l entrée en bourse et nous analysons depuis ce qu un actionnaire a pu retirer de son action par rapport aux comptes de la société L évolution de quelques indicateurs Earning per share L EPS est négatif car aucun bénéfice n a encore été fait, il vaut dollars ce qui signifie que pour chaque action, la société a perdu 3.69 dollars sur une année. Par exemple, au troisième quadrimestre, Tesla Motors a déclaré une perte de 97 million de dollars (en non-gaap) ce qui fait 0.92$ par action sur une base de millions d action en moyenne (si on prend la comptabilité US GAAP, on arrive à 1.05 $ par action avec une perte net de 111 millions de dollars). L évolution de l EPS et une estimation pour 2013 est illustrée à la figure suivante. On voit que l année prochaine se clé pour Tesla Motors avec un redressement de l EPS. Price per earning ratio Figure 6: Historique et estimation du earning per share On peut également calculer le PER «price-per-earning ratio», c est-à-dire combien de fois la bourse paie l EPS de Tesla pour détenir une action. Cependant, la société ne faisant pas encore de bénéfice, il n a pas beaucoup de sens. D après une estimation de «Zacks Investment Research», l EPS pourrait devenir positif en 2014 et atteindre les On remarque une grande chute en 2013, cela pourrait s interpréter par le fait que la société ne fasse toujours pas de bénéfice mais les actionnaires l anticipent et mettent déjà un prix d action équivalent au de

19 P/S Tsla Price sales ratio Figure 7: Estimation du PER jusqu'en 2014 Pour les sociétés qui ne font pas encore de profit, un autre ratio est généralement utilisé, le «price-sales ratio» qui correspond à la capitalisation boursière de la société divisée par son chiffre d affaire. Pour Tesla Motors, ce ratio est d environ 15.2 c est-à-dire que la bourse paie 15.2 $ par action pour un dollar de vente. L évolution du P/S a été tracée sur la figure ci-dessous, l anticipation des futurs bénéfices et du commencement des ventes du Model S semblent faire grimper ce ratio nov juin déc juil janv.-13 Figure 8: Historique du PS depuis l'entrée en bourse de Tesla Motors Les dividendes La société dit clairement dans ses rapports que Tesla Motors ne comptent pas verser de dividendes dans le futur «prévisible» [15]. Elle prévient d ailleurs que les actionnaires désirant un dividende ne devraient pas acheter d actions. Vu la croissance de la société, il nous semble normal que le cash qu elle génère doit être utilisé pour financer sa croissance ainsi que continuer ses investissements dans la recherche et le développement pour atteindre ses objectifs de qualité de produits et de taille critique. 19

20 4.1.3 Les augmentations de capital Comme expliqué dans le chapitre précédent, il y a eu deux émissions d actions après l entrée en bourse. Ce qui fait en moyenne d une émission par an. La société est en grand besoin de capital, elle a d ailleurs déclaré qu elle aurait probablement besoin d autres augmentations [16]. Cela s observe bien car en décembre 2009, le passif de la société était de millions de dollars. En septembre 2012, il est de millions de dollars c est-à-dire une progression de 620 % en 3 ans alors que la troisième émission d actions n a pas été prise en compte. Jusqu en 2012, Tesla Motors vendaient très peu de véhicules ; seulement le roadster dont ils avaient seulement 2500 châssis de Lotus. Le cash généré par les ventes du roadster ne permet donc pas de financer la recherche et le développement des nouveaux véhicules (Model S et Model X) et de l usine de production. D après Tesla, la première émission d actions a permis de financer la recherche et le développement du Model S. La deuxième émission d actions a permis de financer la recherche et le développement du Model X. Le prêt du département de l énergie américain a servi à construire l usine de production. Quant à la troisième émission d actions, aucune raison n est claire mis à part une sécurité en cas de problème avec la production du Model S ou une renégociation du remboursement du prêt fait par le département de l énergie américain ; Tesla souhaite rembourser le prêt plus rapidement qu initialement prévu afin d obtenir quelques flexibilité concernant la gestion de la société. En effet, l accord limite le ratio dette sur capitaux propres de la société. Le fait de devoir rembourser le prêt plus rapidement pourrait expliquer cette troisième émission Résumé de la valeur boursière La valeur boursière est une valeur qui évolue tous les jours selon la simple loi d offre et de demande. Pour étudier la valeur boursière, il est intéressant de comparer l action avec son secteur d activité et ces concurrents. Cette valeur de marché permet également de calculer la valeur ou le prix de la société si jamais quelqu un veut la racheter. Si une personne veut prendre le contrôle de la société elle doit acheter pour plus de 50% des parts afin d obtenir la majorité des droits de vote. Le tableau ci-dessous montre l évolution fulgurante de la société depuis son introduction en bourse. La société n a fait que grossir ces dernières années afin de pouvoir arriver à la talle suffisante pour être un constructeur automobile de masse. Le tableau ci-dessous fait une estimation de la valeur boursière de la société basé sur la valeur moyenne quadrimestrielle d actions : Tableau 1: Valeur boursière de la société à des points clés Date Valeur de l action Valeur TM 31 décembre 2009 Pas sur le marché 0.13 Milliards de dollars 31 décembre dollars Milliards de dollars 30 septembre dollars Milliards de dollars 30 décembre dollars Milliards de dollars 30 mars dollars Milliards de dollars 29 juin dollars Milliards de dollars 28 septembre dollars Milliards de dollars 5 décembre dollars 3.84 Milliards de dollars 20

Simulation Entreprise - Tecstrat

Simulation Entreprise - Tecstrat Simulation Entreprise - Tecstrat Compte-rendu Univers C Entreprise 4 Clémence AITELLI Benoît SIJOBERT Maxime ROBERT Ségolène PEIGNET Tuteur : malek.bouhaouala@ujf-grenoble.fr Introduction Durant deux jours,

Plus en détail

COMPRENDRE LA BOURSE

COMPRENDRE LA BOURSE COMPRENDRE LA BOURSE Les positions vendeuses sur les options, ou vente d options Ce document pédagogique n est pas un document de conseils pour investir en bourse. Les informations données dans ce document

Plus en détail

Couleurs Epargne 18 Interview de Romain Dion, Rédacteur en chef, Le Revenu. Les valeurs à dividende et comment les choisir

Couleurs Epargne 18 Interview de Romain Dion, Rédacteur en chef, Le Revenu. Les valeurs à dividende et comment les choisir Couleurs Epargne 18 Interview de Romain Dion, Rédacteur en chef, Le Revenu Les valeurs à dividende et comment les choisir Qu est-ce qu un dividende et comment une entreprise le verse-t-elle? Le dividende

Plus en détail

Chapitre 3 : l évaluation des actions

Chapitre 3 : l évaluation des actions Chapitre 3 : l évaluation des actions 11.10.2013 Plan du cours Modèle d actualisation des dividendes rendement, gain en capital et rentabilité modèle d actualisation des dividendes Application du modèle

Plus en détail

COMPRENDRE LA BOURSE

COMPRENDRE LA BOURSE COMPRENDRE LA BOURSE Les options Ce document pédagogique n est pas un document de conseils pour investir en bourse. Les informations données dans ce document sont à titre informatif. Vous êtes seul responsable

Plus en détail

QUELS PLACEMENTS POUR VOTRE ARGENT? ACTUALISATION 2015

QUELS PLACEMENTS POUR VOTRE ARGENT? ACTUALISATION 2015 QUELS PLACEMENTS POUR VOTRE ARGENT? ACTUALISATION 2015 A INTERVENANTS Nicolas Bouzou Directeur fondateur d Asterès Hervé Hatt Président de Meilleurtaux.com I NOTRE DÉMARCHE II LES PLACEMENTS ÉTUDIÉS III

Plus en détail

La planification financière

La planification financière Chapitre 7 La planification financière Introduction Analyser, classer et sélectionner des projets d investissement en s assurant de leur capacité à créer de la valeur pour l entreprise. Planification financière

Plus en détail

ACTIONS ET OBLIGATIONS Les placements financiers en quelques mots

ACTIONS ET OBLIGATIONS Les placements financiers en quelques mots Aperçu des actions et des obligations Qu est-ce qu une action? Une action est une participation dans une entreprise. Quiconque détient une action est copropriétaire (actionnaire) de l entreprise (plus

Plus en détail

Épargne et investissement. L épargne...

Épargne et investissement. L épargne... Épargne et investissement Les marchés financiers en économie fermée V2.3 Adaptépar JFB des notes de Germain Belzile L épargne... Une personne désire se lancer en affaires (bureau de services comptables)

Plus en détail

SEANCE 1 : GARAGE DU CHESNAY

SEANCE 1 : GARAGE DU CHESNAY SEANCE 1 : GARAGE DU CHESNAY 1. ETATS FINANCIERS Bilan au 01/09/N Actif immobilisé Fonds commercial 1 Bâtiment Equipement Actif Actif circulant Stocks voitures neuves Stocks voitures d occasion Stock essence,

Plus en détail

Culture familiale et ouverture sur le monde

Culture familiale et ouverture sur le monde > Culture familiale et ouverture sur le monde Il est dans notre culture d entreprendre, d investir dans de nouveaux projets, de croître internationalement. Location automobile à court terme CHIFFRES CLÉS

Plus en détail

DISCOUNTED CASH-FLOW

DISCOUNTED CASH-FLOW DISCOUNTED CASH-FLOW Principes généraux La méthode des flux futurs de trésorerie, également désignée sous le terme de Discounted Cash Flow (DCF), est très largement admise en matière d évaluation d actif

Plus en détail

Introduction aux Principes d Economie

Introduction aux Principes d Economie Université de Rennes 1 Année 2000-2001 Examen AES 1 ère année Introduction aux Principes d Economie Session de septembre Thierry PENARD (Durée : 2 heures) Correction Exercice 1 : Le marché des téléphones

Plus en détail

Principes de rémunération des plans d intéressement long terme

Principes de rémunération des plans d intéressement long terme Principes de rémunération des plans d intéressement long terme Le présent document a pour objet de préciser les principes de rémunération mis en œuvre dans les plans d intéressement à long terme («LTI»)

Plus en détail

UNIVERSITE DE SFAX Ecole Supérieure de Commerce

UNIVERSITE DE SFAX Ecole Supérieure de Commerce UNIVERSITE DE SFAX Ecole Supérieure de Commerce Année Universitaire 2003 / 2004 Auditoire : Troisième Année Etudes Supérieures Commerciales & Sciences Comptables DECISIONS FINANCIERES Note de cours N 2

Plus en détail

L équilibre Macro-Economique

L équilibre Macro-Economique L équilibre Macro-Economique Jean-Pierre Damon, octobre 1985. La position de départ des théoriciens est la situation d équilibre qui permet à la totalité de la production d être soit consommée, soit utilisée

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SESSION 2015 SÉRIE : SCIENCES ET TECHNOLOGIES DU MANAGEMENT ET DE LA GESTION SPÉCIALITÉ : GESTION ET FINANCE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SESSION 2015 SÉRIE : SCIENCES ET TECHNOLOGIES DU MANAGEMENT ET DE LA GESTION SPÉCIALITÉ : GESTION ET FINANCE BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SESSION 2015 SÉRIE : SCIENCES ET TECHNOLOGIES DU MANAGEMENT ET DE LA GESTION SPÉCIALITÉ : GESTION ET FINANCE ÉLÉMENTS INDICATIFS DE CORRIGÉ Ce dossier comporte des éléments de

Plus en détail

LE PROCESSUS D OCTROI D UN CREDIT COMMERCIAL ET LES CRITERES DE DECISION

LE PROCESSUS D OCTROI D UN CREDIT COMMERCIAL ET LES CRITERES DE DECISION LE PROCESSUS D OCTROI D UN CREDIT COMMERCIAL ET LES CRITERES DE DECISION Marija Vukmanovic, Director, chef de secteur clientèle entreprises Office de Promotion Economique du Canton de Genève Petit-déjeuner

Plus en détail

Performance comparée des classes d'actifs au niveau national

Performance comparée des classes d'actifs au niveau national 4 ème Journée du Capital Investissement Performance comparée des classes d'actifs au niveau national Décembre 2014 Rapport sur le Capital Investissement AMIC 2013 1 ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE NATIONAL ET

Plus en détail

Présentation des termes et ratios financiers utilisés

Présentation des termes et ratios financiers utilisés [ annexe 3 Présentation des termes et ratios financiers utilisés Nous présentons et commentons brièvement, dans cette annexe, les différents termes et ratios financiers utilisés aux chapitres 5, 6 et 7.

Plus en détail

Ensemble de la production vendue par une entreprise sur une période donnée

Ensemble de la production vendue par une entreprise sur une période donnée Lexique Chiffre d affaires Ensemble de la production vendue par une entreprise sur une période donnée > Le chiffre d affaires est un concept très simple qui permet de mesurer l activité d une entreprise

Plus en détail

Priorité au texte prononcé M. Jeffrey Schwartz Vice-président directeur, chef de la direction des finances et secrétaire

Priorité au texte prononcé M. Jeffrey Schwartz Vice-président directeur, chef de la direction des finances et secrétaire Priorité au texte prononcé M. Jeffrey Schwartz Vice-président directeur, chef de la direction des finances et secrétaire Les Industries Dorel Inc. Assemblée annuelle et extraordinaire des actionnaires

Plus en détail

Analyse Financière Les ratios

Analyse Financière Les ratios Analyse Financière Les ratios Présenté par ACSBE Traduit de l anglais par André Chamberland andre.cham@sympatico.ca L analyse financière Les grandes lignes Qu est-ce que l analyse financière? Que peuvent

Plus en détail

Chapitre II: VARIATIONS DU BILAN NOTION DE RESULTAT

Chapitre II: VARIATIONS DU BILAN NOTION DE RESULTAT Chapitre II: VARIATIONS DU BILAN NOTION DE RESULTAT I. MOUVEMENTS COMPTABLES Nous avons vu que le Bilan représente la photographie de la situation de l entreprise à une date donnée : chaque opération nouvelle

Plus en détail

Diagnostic financier - Corrigé

Diagnostic financier - Corrigé Diagnostic financier - Corrigé Nous effectuerons ce diagnostic financier en présentant d abord une étude de rentabilité et de profitabilité du groupe Nestor, ensuite une étude de la structure financière

Plus en détail

Êtes-vous prêt à vivre votre retraite autrement?

Êtes-vous prêt à vivre votre retraite autrement? Êtes-vous prêt à vivre votre retraite autrement? Portefeuilles de retraite TD La nouvelle réalité de la retraite Le paysage de la retraite a changé, et les marchés aussi. Êtes-vous préparé? Si vous êtes

Plus en détail

Communiqué 21 octobre 2009

Communiqué 21 octobre 2009 Communiqué 21 octobre 2009 Les surcoûts du programme d électricité éolienne et photovoltaïque doivent être compensés par une politique industrielle ambitieuse. La France a consommé en 2008 environ 485

Plus en détail

L équilibre Ressources Emplois de biens et services schématisé par une balance

L équilibre Ressources Emplois de biens et services schématisé par une balance IV) l équilibre ressources - emplois et son interprétation Cet article fait suite à ceux du 19 janvier et du 18 février 2013. Il en est le complément logique sur les fondamentaux macro- économiques d un

Plus en détail

L analyse boursière avec Scilab

L analyse boursière avec Scilab L analyse boursière avec Scilab Introduction La Bourse est le marché sur lequel se traitent les valeurs mobilières. Afin de protéger leurs investissements et optimiser leurs résultats, les investisseurs

Plus en détail

Taux fixe, taux variable ou les deux : Comment choisir le type de taux hypothécaire qui vous convient?

Taux fixe, taux variable ou les deux : Comment choisir le type de taux hypothécaire qui vous convient? Financement immobilier Taux fixe, taux variable ou les deux : Comment choisir le type de taux hypothécaire qui vous convient? L une des décisions les plus importantes que doivent prendre les propriétaires

Plus en détail

Analyse financière détaillée

Analyse financière détaillée Analyse financière détaillée L analyse financière détaillée réintègre le cadre comptable de la comptabilité générale. En particulier les hypothèses introduites dans l analyse sommaire sont levées. Cela

Plus en détail

Chapitre 4 : cas Transversaux. Cas d Emprunts

Chapitre 4 : cas Transversaux. Cas d Emprunts Chapitre 4 : cas Transversaux Cas d Emprunts Échéanciers, capital restant dû, renégociation d un emprunt - Cas E1 Afin de financer l achat de son appartement, un particulier souscrit un prêt auprès de

Plus en détail

Sommaire. Introduction 3. Aller toujours plus loin 21

Sommaire. Introduction 3. Aller toujours plus loin 21 Vos ratios en poche Sommaire Introduction 3 Les bases pour comprendre les ratios 4 Les ratios de rentabilité 8 Les ratios de valeur ajoutée 11 Les ratios de liquidité 14 Les ratios de solvabilité 17 Aller

Plus en détail

RÉSULTATS ANNUELS 2008

RÉSULTATS ANNUELS 2008 RÉSULTATS ANNUELS 2008 SOMMAIRE Carte d identité L année 2008 2008 : des résultats en croissance Une situation financière solide Les atouts du groupe face à la crise Perspectives et conclusion 2 CARTE

Plus en détail

Analyse financière. + de 20 fiches de cours + de 160 QCM commentés + de 40 exercices corrigés. L essentiel. 2 e ÉDITION LES INDISPENSABLES VUIBERT

Analyse financière. + de 20 fiches de cours + de 160 QCM commentés + de 40 exercices corrigés. L essentiel. 2 e ÉDITION LES INDISPENSABLES VUIBERT LES INDISPENSABLES VUIBERT Analyse financière 2 e ÉDITION Emmanuelle Plot-Vicard Madeleine Deck-Michon L essentiel + de 20 fiches de cours + de 160 QCM commentés + de 40 exercices corrigés Sommaire Mode

Plus en détail

Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses 3 e trimestre 2013

Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses 3 e trimestre 2013 Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses 2013 (à ce jour): 4,14% : 1,63% Bonne performance en juillet et en septembre Nouvelle augmentation des liquidités Progression de la quote-part du franc

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse Communiqué de presse Zurich, le 1 er octobre 2010 Clôture annuelle du groupe CREALOGIX CREALOGIX: hausse du bénéfice en dépit du recul du chiffre d affaires En dépit du recul de son chiffre d affaires,

Plus en détail

Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement

Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement ONTARIO : 215-224 L investissement dans le secteur de la construction de l Ontario croîtra à moyen terme, parallèlement à de nombreux

Plus en détail

Options. Brochure destinée aux investisseurs particuliers BASIC. Société du groupe KBC. Publié par KBC Securities en collaboration avec Euronext

Options. Brochure destinée aux investisseurs particuliers BASIC. Société du groupe KBC. Publié par KBC Securities en collaboration avec Euronext Brochure destinée aux investisseurs particuliers Publié par KBC Securities en collaboration avec Euronext p. 2 Index 1. Options call et put 3 2. Acheteur et vendeur 4 3. Standardisation 5 Valeur sous-jacente

Plus en détail

Résultats du premier semestre 2011. Paris - 21 juillet 2011

Résultats du premier semestre 2011. Paris - 21 juillet 2011 Résultats du premier semestre 2011 Paris - 21 juillet 2011 Données de gestion et indicateurs d activité Zoom sur le 1 er semestre 2011 Compte d exploitation Indicateurs de marché Croissance organique Bilan

Plus en détail

Les règles de base de fonctionnement d un marché

Les règles de base de fonctionnement d un marché C HAPITRE 1 Les règles de base de fonctionnement d un marché Qu est-ce qu un marché? Un marché est un endroit matérialisé ou non où peuvent se rencontrer des agents économiques qui ont des besoins complémentaires,

Plus en détail

Optimiser la Gestion des réserves ou des excédents de trésorerie des Entreprises et des Associations

Optimiser la Gestion des réserves ou des excédents de trésorerie des Entreprises et des Associations Optimiser la Gestion des réserves ou des excédents de trésorerie des Entreprises et des Associations L opportunité pour l Expert- Comptable de proposer un audit financier aux clients concernés Au sommaire

Plus en détail

INGENIERIE FINANCIERE DE PROJETS

INGENIERIE FINANCIERE DE PROJETS INGENIERIE FINANCIERE DE PROJETS Référence : Agnès DALLOZ Date de dernière mise à jour : 30/07/2004 Etat : Définitif Auteur : Objet du document : Destinataires Agnès DALLOZ Simone SCHARLY Objet de la diffusion

Plus en détail

Gillig Philippe Faculté des Sciences sociales

Gillig Philippe Faculté des Sciences sociales SO00DM24 Approches socio-économiques de la croissance TD 7 : Décrypter les liens entre productivité et rentabilité (d après J-P Piriou, Nouveau manuel de SES, éd. La découverte) Objectifs du TD : 1) analyser

Plus en détail

Résultats du premier semestre 2009. Résistance des ventes Résultat net impacté par des charges non courantes La transformation est en cours

Résultats du premier semestre 2009. Résistance des ventes Résultat net impacté par des charges non courantes La transformation est en cours Résultats du premier semestre 2009 Résistance des ventes Résultat net impacté par des charges non courantes La transformation est en cours Bonne résistance des ventes au S1, des résultats impactés par

Plus en détail

STATE STREET INVESTMENT ANALYTICS ANNONCE LES RÉSULTATS DE SON INDICE DES CAISSES DE PENSION SUISSES AU QUATRIÈME TRIMESTRE

STATE STREET INVESTMENT ANALYTICS ANNONCE LES RÉSULTATS DE SON INDICE DES CAISSES DE PENSION SUISSES AU QUATRIÈME TRIMESTRE STATE STREET INVESTMENT ANALYTICS ANNONCE LES RÉSULTATS DE SON INDICE DES CAISSES DE PENSION SUISSES AU QUATRIÈME TRIMESTRE L indice des caisses de pension suisses affiche un rendement en baisse de 8,79

Plus en détail

- 01 - GESTION DES INVESTISSEMENTS RENTABILITE ECONOMIQUE

- 01 - GESTION DES INVESTISSEMENTS RENTABILITE ECONOMIQUE - 01 - GESTION DES INVESTISSEMENTS RENTABILITE ECONOMIQUE Objectif(s) : o Choix des investissements et rentabilité économique : Capacité d'autofinancement prévisionnelle ; Flux nets de trésorerie ; Evaluations.

Plus en détail

Chapitre I :Seuil de rentabilité. Encadré par: Dr. HOURIA ZAAM

Chapitre I :Seuil de rentabilité. Encadré par: Dr. HOURIA ZAAM Chapitre I :Seuil de rentabilité Encadré par: Dr. HOURIA ZAAM PLA N I- Introduction II- Charges 1- Charges variables 2- Charges fixes 3- Charges mixtes III- Le compte de résultat différentiel IV- Seuil

Plus en détail

0592 Les contrats à terme de taux d intérêt

0592 Les contrats à terme de taux d intérêt Le 12 avr. 2012 Les crises.fr - Des images pour comprendre 0592 Les contrats à terme de taux d intérêt Ce billet fait suite à celui présentant les produits dérivés. Les futures, sur taux d intérêt Les

Plus en détail

La création monétaire, la politique monétaire et les prix : Le rôle de la Banque nationale suisse

La création monétaire, la politique monétaire et les prix : Le rôle de la Banque nationale suisse La création monétaire, la politique monétaire et les prix : Le rôle de la Banque nationale suisse Iconomix Journée d économie politique Lausanne, 22 novembre 2013 Michel Peytrignet, Consultant Ancien chef

Plus en détail

Rapport de Post- Campagne 1

Rapport de Post- Campagne 1 Rapport de Post- Campagne 1 Résumé - La campagne Adwords que nous avons mené pour Galerie Photo-Originale a duré 21 jours (5.05-26.05) et nous a coûté $250,18. L objectif principal est en premier de stimuler

Plus en détail

Introduction aux documents financiers

Introduction aux documents financiers Introduction aux documents financiers 3 questions ==> 3 documents Une photo instantanée : quelle est la situation actuelle de l entreprise? Bilan Deux films : L entreprise a-t-elle vendu à profit? Compte

Plus en détail

IOGS 1A. TD Economie Les bases du marché boursier

IOGS 1A. TD Economie Les bases du marché boursier IOGS 1A TD Economie Les bases du marché boursier 1 -Une bourse est un marché où s échangent des biens et services - La bourse des valeurs est un marché où s échangent valeurs financières - Il ne s agit

Plus en détail

COMPTABILITE : NOTIONS DE BASE

COMPTABILITE : NOTIONS DE BASE Fiche technique réglementaire Version du 18 juillet 2008 COMPTABILITE : NOTIONS DE BASE 1. DEFINITION La comptabilité peut être définie comme une technique normalisée d enregistrement des flux (achats

Plus en détail

2.1 NATURE DE LA PARTICIPATION FINANCIÈRE : INVESTISSEMENTS RÉCUPÉRABLES

2.1 NATURE DE LA PARTICIPATION FINANCIÈRE : INVESTISSEMENTS RÉCUPÉRABLES POLITIQUE DE RÉCUPÉRATION : VOLET EXPÉRIMENTAL En vigueur en date du 1er avril 2013 1. INTRODUCTION La présente politique s applique à tous les projets qui bénéficient de la participation financière du

Plus en détail

MONTER SON BUSINESS PLAN

MONTER SON BUSINESS PLAN MONTER SON BUSINESS PLAN Le plan de développement («business plan» en anglais) est la description quantitative et qualitative du projet de votre entreprise à moyen terme. C est donc un document fondamental

Plus en détail

L évolution de l immobilier au cours des 30 dernières années

L évolution de l immobilier au cours des 30 dernières années PUBLICATION JLR 2016 L évolution de l immobilier au cours des 30 dernières années www.jlr.ca FAITS SAILLANTS Depuis 1986, le prix réel des unifamiliales dans la RMR de Montréal a augmenté de 121 %. Le

Plus en détail

Les ratios financiers de l industrie alimentaire : définitions et évolution comparative à long terme

Les ratios financiers de l industrie alimentaire : définitions et évolution comparative à long terme Commission Consultative Spéciale Alimentation CCE 2005-822 JPT/NB 12 septembre 2005 Les ratios financiers de l industrie alimentaire : définitions et évolution comparative à long terme Le présent document

Plus en détail

Téléphonie mobile : le gouvernement contre le consommateur

Téléphonie mobile : le gouvernement contre le consommateur Téléphonie mobile : le gouvernement contre le consommateur par Bruno LUNDI Le gouvernement est en passe de renoncer à ouvrir une quatrième licence de téléphonie mobile de troisième génération en France.

Plus en détail

Perspectives des FNB canadiens en 2014. Janvier 2014

Perspectives des FNB canadiens en 2014. Janvier 2014 Perspectives des FNB canadiens en 2014 Janvier 2014 Monthly Strategy Report October 2011 Perspectives des FNB canadiens de BMO Gestion mondiale d actifs en 2014 2 Encore une année exceptionnelle pour le

Plus en détail

Épargne et investissement. L épargne...

Épargne et investissement. L épargne... Épargne et investissement Les marchés financiers en économie fermée V2.2 Adaptépar JFB des notes de Germain Belzile L épargne... Une personne désire se lancer en affaires (bureau de services comptables)

Plus en détail

GLOBAL ANALYZER. Guide de l utilisateur du

GLOBAL ANALYZER. Guide de l utilisateur du Guide de l utilisateur du GLOBAL ANALYZER LES «RAPPORTS» 1 La partie «Signalétique» 1 La partie «Diagnostic» 1 La partie«conclusions» 1 Le profil de la société 2 Les autres mesures : 2 LA SECTION VALORISATION

Plus en détail

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de l Isère. Suivez l activité NOUVELLE DÉGRADATION DE L ACTIVITÉ. 1er trimestre 2015

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de l Isère. Suivez l activité NOUVELLE DÉGRADATION DE L ACTIVITÉ. 1er trimestre 2015 Suivez l activité des entreprises de l Isère NOTE DE CONJONCTURE 1er trimestre NOUVELLE DÉGRADATION DE L ACTIVITÉ Des prévisions pessimistes confirmées en ce début d année, hormis pour les entreprises

Plus en détail

De : Les comptables. I- Le taux de rentabilité interne

De : Les comptables. I- Le taux de rentabilité interne De : Les comptables A : La direction de Moréa Annexe : Le compte de résultat prévisionnel du projet Date : 21/09/2009 Objet : L impact des résultats financiers RAPPORT Nous avons réalisé un compte de résultat

Plus en détail

A. La distinction entre marchés primaire et secondaire. 1. Le marché financier et ses deux compartiments : le marché primaire et le marché secondaire

A. La distinction entre marchés primaire et secondaire. 1. Le marché financier et ses deux compartiments : le marché primaire et le marché secondaire Chap 2 : Le marché financier et son rôle économique Les marchés de capitaux assurent le financement de l économie. Sur ces marchés se confrontent des agents à la recherche de financements et d autres à

Plus en détail

Le courrier publicitaire adressé en Belgique Chiffres clés de Janvier à Juin 2010

Le courrier publicitaire adressé en Belgique Chiffres clés de Janvier à Juin 2010 Le courrier publicitaire adressé en Belgique Chiffres clés de Janvier à Juin 2010 Un premier semestre en deux temps : recul au premier trimestre et stabilisation au second semestre. Les investissements

Plus en détail

Chiffres secteur des OPC 2ème trimestre 2011

Chiffres secteur des OPC 2ème trimestre 2011 Association Belge des Asset Managers Communiqué de presse Chiffres secteur des OPC 2ème trimestre 2011 Léger redressement au cours du deuxième trimestre de 2011. Executive Summary Au cours du premier trimestre

Plus en détail

LES FONDS D INVESTISSEMENT. La façon la plus accessible de diversifier vos placements

LES FONDS D INVESTISSEMENT. La façon la plus accessible de diversifier vos placements LES FONDS D INVESTISSEMENT La façon la plus accessible de diversifier vos placements Gestion professionnelle, diversification et liquidité De plus en plus de gens prennent conscience de la différence entre

Plus en détail

Investissez maintenant dans un avenir durable.

Investissez maintenant dans un avenir durable. Investissez maintenant dans un avenir durable. Investissez dans la croissance de la Banque Triodos À la Banque Triodos, votre argent contribue à une société durable dans laquelle une place centrale est

Plus en détail

STRATÉGIE MARKETING VO COMMENT LA DÉVELOPPER, COMMENT LA CONTRÔLER

STRATÉGIE MARKETING VO COMMENT LA DÉVELOPPER, COMMENT LA CONTRÔLER CHAPITRE 2 STRATÉGIE MARKETING VO COMMENT LA DÉVELOPPER, COMMENT LA CONTRÔLER Ce que Vous allez apprendre dans ce chapitre Les premiers pas de la stratégie VO Le fonctionnement de la matrice de stockage

Plus en détail

Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes?

Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes? 1 Numéro 200, juin 2013 Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes? I) Un taux de détention en baisse La détention au plus bas historique A la fin de l année 2012, seulement 48,6%

Plus en détail

Pas d installations ou d équipement particuliers.

Pas d installations ou d équipement particuliers. COURS FIN1010 : Niveau : Préalable : Description : Paramètres : INFORMATION FINANCIÈRE PERSONNELLE Débutant Aucun L élève explore les concepts qui touchent aux finances des particuliers, y compris le code

Plus en détail

Baromètre 2012 Croissance x Rentabilité des groupes d assurance en France

Baromètre 2012 Croissance x Rentabilité des groupes d assurance en France COMMUNIQUE DE PRESSE (V1.10 au 24 août 2012) Baromètre 2012 Croissance x Rentabilité des groupes d assurance en France (réalisé sur les comptes arrêtés fin 2010) Analyse stratégique du marché et Mise en

Plus en détail

Economie Générale Initiation Ecole des Ponts - ParisTech

Economie Générale Initiation Ecole des Ponts - ParisTech Economie Générale Initiation Ecole des Ponts - ParisTech Stéphane Gallon Caisse des Dépôts stephane.gallon@caissedesdepots.fr https://educnet.enpc.fr/course/view.php?id=2 1 Macroéconomie : croissance à

Plus en détail

Chapitre 4 : construction de portefeuille (I)

Chapitre 4 : construction de portefeuille (I) Chapitre 4 : construction de portefeuille (I) 25.10.2013 Plan du cours Risque et rentabilité : un premier aperçu Mesures traditionnelles du risque et rentabilité Rentabilité historique des actifs financiers

Plus en détail

Questionnaire sur le profil d investisseur. Nom du client : Nom du conseiller : Date : Objectif financier : 4728-00F-JUIN15

Questionnaire sur le profil d investisseur. Nom du client : Nom du conseiller : Date : Objectif financier : 4728-00F-JUIN15 Questionnaire sur le profil d investisseur Nom du client : Nom du conseiller : Date : Objectif financier : 4728-00F-JUIN15 Questionnaire 1. Quand aurez-vous besoin de toucher à ce portefeuille de placement,

Plus en détail

Investir de manière équilibrée? Trouvez le bon équilibre entre rendement et risque, sans devoir vous en préoccuper.

Investir de manière équilibrée? Trouvez le bon équilibre entre rendement et risque, sans devoir vous en préoccuper. Investir de manière équilibrée? Trouvez le bon équilibre entre rendement et risque, sans devoir vous en préoccuper. Vous recherchez à la fois le rendement et la sécurité pour vos investissements, sans

Plus en détail

Un outil pour les entreprises en réseau

Un outil pour les entreprises en réseau STRATEGIE COMMERCIALE : LA «MONTGOLFIERE», UN OUTIL D ANALYSE DE LA PERFORMANCE COMMERCIALE DES ENTREPRISES EN RESEAU Executive summary La stratégie commerciale mise en place par les points de vente des

Plus en détail

CARTOGRAPHIE. des moyens de paiement scripturaux. Bilan de la collecte 2014 (données 2013)

CARTOGRAPHIE. des moyens de paiement scripturaux. Bilan de la collecte 2014 (données 2013) 213 CARTOGRAPHIE des moyens de paiement scripturaux Bilan de la collecte 214 (données 213) Banque de France 39, rue Croix-des-Petits-Champs 751 PARIS Directeur de la publication : Denis Beau, directeur

Plus en détail

PLAN D AFFAIRE PROJET AUTEUR. Date. Modèle de plan d affaire 1 welcome@efcom-conseil.com

PLAN D AFFAIRE PROJET AUTEUR. Date. Modèle de plan d affaire 1 welcome@efcom-conseil.com PLAN D AFFAIRE PROJET AUTEUR Date Modèle de plan d affaire 1 welcome@efcomconseil.com SOMMAIRE SOMMAIRE...2 LE PORTEUR...4 L IDEE DE DEPART...5 L ETUDE DE MARCHE...6 Le marché et son environnement...6

Plus en détail

Piloter son entreprise : Le suivi de l activité

Piloter son entreprise : Le suivi de l activité 10/505N/05/A. 1. Piloter son entreprise : Le suivi de l activité Comprendre et maîtriser l évolution du BFR 10/505N/05/A. 2. Piloter son entreprise : Le suivi de l activité Le suivi de l activité : constats

Plus en détail

Certificats Cappés (+) et Floorés (+)

Certificats Cappés (+) et Floorés (+) Certificats Cappés (+) et Floorés (+) Produits présentant un risque de perte en capital, à destination d investisseurs avertis. Pour investir avec du Levier sur les indices CAC 40 ou DAX Même dans un contexte

Plus en détail

L apport d une créance en présence d un passif net 1

L apport d une créance en présence d un passif net 1 L apport d une créance en présence d un passif net 1 Claude Janssens Expert-comptable, analyste financier et économiste d entreprises Comme dans le numéro 4/2007, nous allons vous présenter un exemple

Plus en détail

COMPTES INDIVIDUELS. Situation intermédiaire au 30 juin 2013 PAGE N 1/14

COMPTES INDIVIDUELS. Situation intermédiaire au 30 juin 2013 PAGE N 1/14 COMPTES INDIVIDUELS Situation intermédiaire au 30 juin 2013 PAGE N 1/14 SOMMAIRE Note 1 - Principes comptables... 6 a) Immobilisations corporelles... 6 b) Titres de participation... 6 c) Opérations en

Plus en détail

LE RETOUR SUR INVESTISSEMENT (ROI)

LE RETOUR SUR INVESTISSEMENT (ROI) LE RETOUR SUR INVESTISSEMENT (ROI) de La Gestion des Talents L impact de la Gestion des Talents sur l entreprise 23 % 4,6 % d augmentation d augmentation du chiffre d affaires par employé de la capitalisation

Plus en détail

RÉUNION ACTIONNAIRES Toulouse, 2 décembre 2010

RÉUNION ACTIONNAIRES Toulouse, 2 décembre 2010 RÉUNION ACTIONNAIRES Toulouse, 2 décembre 2010 Présentation du Groupe Jean-Hugues Duban Responsable Relations Investisseurs Chiffres clés PSA Peugeot Citroën Deux marques puissantes, différenciées et complémentaires

Plus en détail

Consommation de flotte (1989 2012)

Consommation de flotte (1989 2012) Bases et méthodologie de comparaison L Association des importateurs suisses d automobiles «auto-suisse» établit chaque année la consommation moyenne des voitures de tourisme vendues appelée consommation

Plus en détail

ECOLE DES HAUTES ETUDES COMMERCIALES DE L UNIVERSITE DE LAUSANNE. Professeur Matière Session. A. Ziegler Principes de Finance Automne 2005

ECOLE DES HAUTES ETUDES COMMERCIALES DE L UNIVERSITE DE LAUSANNE. Professeur Matière Session. A. Ziegler Principes de Finance Automne 2005 ECOLE DES HAUTES ETUDES COMMERCIALES DE L UNIVERSITE DE LAUSANNE Professeur Matière Session A. Ziegler Principes de Finance Automne 2005 Date: Lundi 12 septembre 2005 Nom et prénom:... Note:... Q1 :...

Plus en détail

Existe-t-il une norme pour le prix nominal des actions aux Etats-Unis?

Existe-t-il une norme pour le prix nominal des actions aux Etats-Unis? Existe-t-il une norme pour le prix nominal des actions aux Etats-Unis? Résumé : - Le prix des actions sur le marché américain fluctue autour des $30 depuis les années 1930, ceci grâce à la pratique régulière

Plus en détail

Mardi 23 octobre 2007. Séminaire. Schumann-bourse

Mardi 23 octobre 2007. Séminaire. Schumann-bourse Mardi 23 octobre 2007 Séminaire Schumann-bourse La Bourse : environnement économique et monétaire Définition de la bourse et de son rôle dans l'économie Influence des taux d'intérêts Déterminer les cycles

Plus en détail

Dissertation. Introduction. I - Les relations de sous-traitance traditionnelles

Dissertation. Introduction. I - Les relations de sous-traitance traditionnelles Dissertation Introduction Les différents liens que les entreprises peuvent établir entre elles sont indispensables pour leur expansion et leur compétitivité. L organisation de tels liens est capitale et

Plus en détail

Environnement économique et gestion des risques Association des producteurs d arbres de Noël du Québec

Environnement économique et gestion des risques Association des producteurs d arbres de Noël du Québec Environnement économique et gestion des risques Association des producteurs d arbres de Noël du Québec Avril 2016 Banque Nationale du Canada Strictement privé et confidentiel Agenda Contenu de la présentation:

Plus en détail

La comptabilité d entreprise Deuxième partie: Les notions élémentaires de la comptabilité d entreprise. 17 janvier 2004

La comptabilité d entreprise Deuxième partie: Les notions élémentaires de la comptabilité d entreprise. 17 janvier 2004 La comptabilité d entreprise Deuxième partie: Les notions élémentaires de la comptabilité d entreprise 17 janvier 2004 1. Distinction stocks et flux 2. Une situation financière 3. Le bilan 4. Le compte

Plus en détail

Explication des principales obligations d information prévues dans les chapitres 3862 et 1532 du Manuel de l ICCA

Explication des principales obligations d information prévues dans les chapitres 3862 et 1532 du Manuel de l ICCA Explication des principales obligations d information prévues dans les chapitres 3862 et 1532 du Manuel de l ICCA Les paragraphes qui suivent présentent les principaux changements en ce qui a trait aux

Plus en détail

Bonjour, Matthieu, pouvez-vous nous expliquer le concept de Nuukik?

Bonjour, Matthieu, pouvez-vous nous expliquer le concept de Nuukik? Bonjour, Matthieu, pouvez-vous nous expliquer le concept de Nuukik? Nuukik est un moteur de recommandation de produit aidant les e-commerçants à dynamiser et personnaliser leur offre commerciale afin de

Plus en détail

Bilan de vos dettes : si les taux d intérêt augmentent, courezvous un risque?

Bilan de vos dettes : si les taux d intérêt augmentent, courezvous un risque? BUDGET ET GESTION DES FINANCES PERSONNELLES Bilan de vos dettes : si les taux d intérêt augmentent, courezvous un risque? Les taux d intérêt n ont jamais été aussi bas au Canada, mais il faut s attendre

Plus en détail

BAYARD FINANCE Les cycles économiques au service de votre patrimoine. Argumentaire d investissement sur les minières Or

BAYARD FINANCE Les cycles économiques au service de votre patrimoine. Argumentaire d investissement sur les minières Or Argumentaire d investissement sur les minières Or I/ Situation du marché de l or Physique 1/ Evolution sur les trois dernières années. Après avoir profité d une situation de stress importante sur l économie

Plus en détail

SIMULATEUR DE NÉGOCIATION TMX GUIDE PRATIQUE. Reshaping Canada s Equities Trading Landscape

SIMULATEUR DE NÉGOCIATION TMX GUIDE PRATIQUE. Reshaping Canada s Equities Trading Landscape SIMULATEUR DE NÉGOCIATION TMX GUIDE PRATIQUE Reshaping Canada s Equities Trading Landscape OCTOBER 2014 Horaire des marchés Toutes les données de marché du simulateur sont différées de 15 minutes (sauf

Plus en détail

L investissement en fonction du passif : qu est-ce qui a changé depuis un an?

L investissement en fonction du passif : qu est-ce qui a changé depuis un an? GROUPE DE RECHERCHE SUR LES PRATIQUES DE GESTION DES RÉGIMES DE RETRAITE L investissement en fonction du passif : qu est-ce qui a changé depuis un an? SOMMAIRE Le Groupe de recherche sur les pratiques

Plus en détail

Le budget de trésorerie

Le budget de trésorerie Le budget de trésorerie Dans la première section, nous verrons les principes généraux de construction d'un budget de trésorerie. Dans la deuxième, nous appliquerons ces principes à un cas particulier et

Plus en détail