2. De la Grâce à l action de Grâces Ph 1.3-7

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "2. De la Grâce à l action de Grâces Ph 1.3-7"

Transcription

1 De la Gâce à l action de Gâces Philippiens De la Gâce à l action de Gâces Ph Intoduction Cette semaine, j ai eu l occasion de emecie Dieu pou avoi pu appécie sa gâce en action. En fait, je me touvais au estauant univesitaie avec des étudiants et au fil de note convesation, une étudiante (nonchétienne) m a avoué des choses su des membes de l Eglise (étudiants du FEU) qui ont vaiment éjoui mon cœu. Elle m a dit à peu pès ceci : «Tu sais Fanck, quand je me touve avec vote goupe je me sens bien, acceptée. Les gens m appécient pou ce que je suis et non pou mon appaence. Ils ont l ai vaiment sincèes et difféents des autes. Je vois que ceux qui vivent leu foi à 100% sont vaiment épanouis et qu ils ayonnent de joie. Je ne suis vaiment pas choquée qu ils me palent de leu foi et de Jésus pace que je vois que cela fait patie intégante de leu vie. Tu sais, si je découvais quelque chose d extaodinaie qui change ma vie, je feais la même chose...» Encouageant n est- ce pas! Au taves de ce témoignage, j ai éalisé combien note témoignage de vie était impotant. Non seulement pou les gens qui nous entouent, mais aussi pou ceux qui tavaillent à plein temps dans l œuve de Dieu. C est un pofond stimulant pou mon ministèe d entende de tels témoignages. Je vois que Dieu est à l œuve dans la vie des uns et des autes et qu il manifeste sa pésence au taves de nos paoles, de nos actes, de note style de vie. Le fait de voi la Gâce de Dieu en action éjouis mon cœu et me pousse à le emecie pou l œuve qu il est en tain d accompli dans le cœu de mes fèes et sœus. C est le même sentiment qu épouvait l apôte Paul quand il pensait aux Philippiens : Lectue de Philippiens «3 Je ends gâce à mon Dieu toutes les fois que je me souviens de vous ; 4 je ne cesse, dans toutes mes pièes pou vous tous, de pie avec joie, 5 à cause de la pat que vous penez à l'évangile depuis le pemie jou jusqu'à maintenant. 6 Je suis pesuadé que celui qui a commencé en vous une œuve bonne, en pousuiva l'achèvement jusqu'au jou du Chist- Jésus. 7 Il 13

2 De la Gâce à l action de Gâces Philippiens est juste que j'aie pou vous de telles pensées, pace que je vous pote dans mon cœu, et que, dans mes chaînes comme dans la défense et l'affemissement de l'évangile, vous paticipez tous à la même gâce que moi.» Voi la Gâce en action nous pousse à l action de gâces. 1. L action de gâces (v. 3-4) 3 Je ends gâce à mon Dieu toutes les fois que je me souviens de vous Apès avoi écit l en tête de la lette, mentionné le nom et la fonction de l auteu, et pécisé les destinataies, Paul ente dans le vif du sujet. Il end gâce à son Dieu chaque fois qu il se souvient des Philippiens. En fait l action de gâce, ou plus exactement ende gâce (Euchaisteo en Gec) signifie ête econnaissant, essenti de la econnaissance, emecie. Cela vient du mot Chais qui signifie don. Euchaisteo = bien- donne Quelqu un qui end gâce edonne à Dieu ce qu il vient de écolte. C est pouquoi nous endons gâce à Dieu avant de mange. On econnaît, avant de se jete su la nouitue, que tout ce qu il y a dans note assiette est une gâce de Dieu. En endant gâce nous econnaissons note petitesse devant le céateu et bienfaiteu de l humanité. Comme Jacques nous econnaissons que : Jacques 1.17 «tout don excellent et tout cadeau pafait viennent d'enhaut, du Pèe des lumièes, chez lequel il n'y a ni changement, ni ombe de vaiation.» L apôte est econnaissant pou le souveni qu il a des Philippiens. Un souveni qui éjouit son cœu d apôte et «d implanteu» d Eglise, mais qui ne détoune pas ses yeux du bienfaiteu. Paul a conscience que l Eglise de Philippes n est pas le fuit de son tavail, même s il en est le pincipal ouvie. Paul est un seviteu, un homme qui met ses dons au sevice de Dieu, son donateu. Et il ne ped jamais de vue cette éalité. Ce n est pas son Eglise, mais celle de Chist. Si jamais il me venait d oublie cette éalité fondamentale, n hésitez pas à me la appele. OK? C est un bon moyen d évite les chutes vetigineuses! 4 je ne cesse, dans toutes mes pièes pou vous tous, de pie avec joie La pièe, voilà une aute activité que Paul exeçait pou tous les Philippiens. Non seulement il emecie Dieu pou l œuve accomplie mais en plus il intecède pou eux avec JOIE. Philippiens «3 Je ends gâce à mon Dieu toutes les fois que je me souviens de vous ; 4 je ne cesse, dans toutes mes pièes pou vous tous, de pie avec joie,» 14

3 De la Gâce à l action de Gâces Philippiens L insistance de Paul su le tous et toutes monte que l ensemble de l Eglise de Philippes était un sujet de joie. Ce qui est loin d ête le cas pou toutes les Eglises. 2 Cointhiens 2.4 «C'est dans une gande affliction, le cœu seé, avec beaucoup de lames, que je vous ai écit, non pou vous attiste, mais pou que vous connaissiez l'amou extême que j'ai pou vous.» Galates 1.6 «Je m'étonne que vous vous détouniez si vite de celui qui vous a appelés pa la gâce de Chist, pou passe à un aute évangile.» Pou les Philippiens, il dit lui- même : «Je n'épouve aucun ennui à vous écie les mêmes choses, et pou vous, c'est une sécuité» (Ph. 3.1). La sécuité vient du fait qu il n y avait pas de déive à Philippes, contaiement à Cointhe (libetinage et immoalité) où en Galatie (légalisme). Il n y a pas de epoche sévèe dans sa lette. Simplement des encouagements et des exhotations à avance, à pogesse et à pesévée dans difféentes sphèes. Regadons maintenant l objet de cette joie, de ces actions de gâces. 2. La Gâce en action (v. 5-7) 1. Se manifeste dans l engagement et la pesévéance (v. 5) 5 à cause de la pat que vous penez à l'évangile depuis le pemie jou jusqu'à maintenant. Paul se éjouit de voi l engagement et la pesévéance des Philippiens Dans l annonce de l Evangile En effet, en Ph 1.27 et 4.3 nous voyons que les Philippiens étaient engagés dans l annonce de l Evangile. Paul pale d un combat pou l Evangile : Philippiens «2 J'exhote Évodie et j'exhote Syntyche à avoi une même pensée dans le Seigneu. 3 Et toi aussi, fidèle collègue, oui, je te demande de les aide, elles qui ont combattu côte à côte avec moi pou l'évangile, avec Clément et mes autes compagnons d œuves dont les noms sont dans le live de vie.» Philippiens 1.27 «Seulement, conduisez- vous d'une manièe digne de l'évangile du Chist, afin que, soit que je vienne vous voi, soit que je este absent, j'entende die de vous que vous demeuez femes dans un même espit, combattant d'une même âme pou la foi de l'évangile.» Il fait cetainement allusion aux difficultés que pouvaient enconte les Philippiens dans l annonce de l Evangile. En effet, quand on voit comment ont été taités Paul et Silas los de leu 1 e séjou à Philippes, on compend mieux pouquoi il pale de combat : Actes «16 Comme nous allions au lieu de pièe, une sevante qui avait un espit de Python et qui, pa ses divinations, pocuait un gand pofit à ses maîtes, vint à note enconte. 17 Elle se mit à nous suive, Paul et nous, et ciait : Ces hommes sont les seviteus du Dieu Tès- Haut, et ils vous annoncent la voie du salut. 18 Elle fit cela pendant plusieus jous. Paul, 15

4 De la Gâce à l action de Gâces Philippiens excédé, se etouna et dit à l'espit : Je t'odonne, au nom de Jésus- Chist, de soti d'elle. Et il sotit à l'heue même. 19 Les maîtes de la sevante, qui voyaient dispaaîte l'espoi de leu pofit, saisient Paul et Silas et les taînèent su la place publique ves les magistats.» Un commentateu de la Bible (Godet) fait emaque la chose suivante : «Le nom de «Python» était celui du sepent de Delphes, le célèbe sanctuaie où se endaient des oacles. Aux dies de Plutonique, on considéait spécialement les ventiloques comme possédés d'un espit de Python. Gâce à cet espit, ils avaient la pétendue faculté de devine ou de pédie l'aveni.» On peut en déduie logiquement que Philippes était une ville où il y avait cetaines patiques occultes ce qui ne favoisait pas la pénétation de l Evangile. Ce combat, qui était avant tout spiituel, ejaillissait focément dans le monde physique. Quelques vesets plus loin, nous voyons que Paul et Silas sont jetés en pison, oués de coups puis chassés comme des malfats de la ville. (Act 16.23) Les Philippiens penaient donc pat à ce combat spiituel pa la foi, c est pouquoi Paul les exhote à demeue femes pou (ou pa) la foi : Philippiens 1.27 «[ ] demeuez femes dans un même espit, combattant d'une même âme pou (ou pa) la foi de l'évangile» Dans le soutien des seviteus Il y avait un aute domaine ou les Philippiens excellaient. C est d ailleus un des motifs de la édaction de cette lette et aussi un sujet de joie pou l apôte : Philippiens 4:14-16 «14 Cependant vous avez bien fait de pende pat à ma tibulation. 15 Vous le savez vous- mêmes, Philippiens, au commencement (de la pédication) de l'évangile, quand j'ai quitté la Macédoine, aucune Église, si ce n'est la vôte, n'enta en compte avec moi pou ce qu'elle donnait et ecevait ; 16 vous avez été les seuls à le faie,» Depuis le pemie jou jusqu à maintenant, les Philippiens penaient soin de Paul. Quelle fidélité! Je touve cela extaodinaie. Ils ont donné avec généosité dès le dépat, cetainement tout de suite apès leu convesion. C est une véitable maque de la gâce. En Fance je me demande s il ne faudait pas plutôt pie pou une convesion des pote- monnaie! En tant que seviteu de Dieu à plein temps, je peux vous assue que c est pécieux d avoi des fèes et des sœus qui vous soutiennent fidèlement chaque mois. La fidélité en généal, mais sutout la fidélité dans le soutien financie démontent une véitable matuité. Comme l apôte Paul, je peux emecie Dieu et pie avec joie pou la pat concète que vous penez à l Evangile. C est pou moi une manifestation de la gâce de Dieu dans vos cœus. Pou moi, l engagement et la pesévéance dans tous ces domaines sont une maque évidente que la gâce coule dans les veines de ces Philippiens. C est aussi l avis de l apôte aux vesets 6 et 7 : 16

5 De la Gâce à l action de Gâces Philippiens Accompagne chaque jou le coyant (v. 6-7) 6 Je suis pesuadé que celui qui a commencé en vous une œuve bonne, en pousuiva l'achèvement jusqu'au jou du Chist- Jésus. 7 Il est juste que j'aie pou vous de telles pensées, pace que je vous pote dans mon cœu, et que, dans mes chaînes comme dans la défense et l'affemissement de l'évangile, vous paticipez tous à la même gâce que moi. Quand Paul voit le tavail que Dieu a déjà opéé dans le cœu des Philippiens, il peut die avec confiance que Dieu achèvea, enda pafaite l œuve qu il a commencée. Cette œuve bonne n est aute que l œuve de la gâce dont il pale au veset 7 : «vous paticipez tous à la même gâce que moi.» Compende et saisi cette gâce avait tansfomé sa vie. Ce n est pas su un coup de tête que Paul avait choisi de sevi Dieu. Mais c est devant la compéhension de la gâce qu il a capitulé et décidé de suive Jésus. Aujoud hui encoe, il vivait et dépendait de cette gâce chaque jou. Mais au fait, c est quoi cette gâce? Essai de définition de la gâce La Bible définit la gâce, dans son sens généal, comme une faveu imméitée. Mais dans de nombeux endoits elle désigne l assistance que Dieu pête pa son Saint- Espit. A vai die même cette assistance est une gâce imméitée. La gâce est une notion difficile à compende pou l Homme pace que la plupat des choses qu il fait sont basées su le pincipe du méite. Si un enfant fait une bêtise ou un capice il méite une sanction. Si au contaie il fait le ménage à l Eglise pou paye son W- E de ski, il méite une écompense. Si tu as une voitue, c est pace que tu l as gagnée à la sueu de ton font. Si tu as un diplôme, c est pace que tu as bien tavaillé à l école Le poblème est que l on applique la même ègle pou le salut. J entends souvent die que pou ête sauvé il suffit de n avoi tué pesonne, d avoi fait le bien toute sa vie, d avoi fait des bonnes œuves En fait, pou la plupat des gens le salut n est qu une écompense pou ce que l on a fait ou pas fait. Pouquoi pas? Mais à pati de combien d œuves peut- on ête sû d ête sauvé? De plus, si le salut dépendait de nos popes effots je touve que ce seait vaiment injuste. Cetains pa leu éducation ou leu envionnement hautement moal pouaient l ête et d autes pas. Quelqu un de paalysé ou un handicapé, ne pouaient poduie des œuves. Dans tous ces cas je pense que le poblème vient du fait que c est toujous l homme qui pend l initiative et qui définit lui- même les moyens et les conditions du salut. Vouloi atteinde le ciel en faisant des œuves seait la même chose que de vouloi empile des chaises pou alle su la Lune. C est une entepise péilleuse! La Bible nous monte que le salut ne s obtient pas de la même façon qu un diplôme. Si c était le cas, nous seions tous ecalés, pace que dans le 17

6 De la Gâce à l action de Gâces Philippiens oyaume de Dieu il n y a pas un cm 2 ésevé pou le mal, le mensonge, l ogueil, l égoïsme, la vantadise, la médisance, la malhonnêteté L exigence de Dieu, c est la pefection! Ni plus, ni moins. Inutile de faie un sondage dans l assemblée ce matin pou le véifie. Peut- ête connaissezvous quelqu un de pafait. Si c est le cas je seais cuieux de le enconte. Si Dieu exige la pefection, alos pesonne ne peut ête sauvé. C est d une logique implacable. C est la pemièe étape : éalise que pesonne n est assez bien ou bon pou éponde aux citèes de Dieu (bibliques) et accéde au salut. Ensuite, il nous faut compende la gâce : Ephésiens «8 C'est pa la gâce en effet que vous êtes sauvés, pa le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c'est le don de Dieu. 9 Ce n'est point pa les œuves, afin que pesonne ne se gloifie.» Dans ce texte, nous voyons que le salut s obtient pa la gâce qui est un don (cadeau) de Dieu. Pa conséquent pesonne ne peut le méite ou l achete. Il est offet gatuitement. Vouloi l achete seait d une pat inutile et d aute pat, cela ne feait que démonte note efus de le ecevoi gatuitement. Il ne vous viendait pas à l idée d essaye de achete le cadeau que l on vient de vous offi pou vote annivesaie n est- ce pas? Ce seait une offense pou le donateu! C est la même chose pou le salut. Si tu veux l achete, c est une offense pou Dieu. Supposons que vous ayez un fils de six ans que vous aimez tendement. Un jou vous découvez, de façon tagique, que vote fils a été hoiblement assassiné. Apès une longue echeche, les enquêteus touvent le meutie. Vous avez le choix : Si vous utilisez tous les moyens que vous possédez pou tue le meutie, on palea de vengeance. Si vous vous contentez d attende et de laisse la justice suive son cous et ende le jugement convenable, un pocès juste, une plaidoiie de culpabilité, la peine capitale, on palea de justice. Enfin, si vous plaidez pou le padon du meutie, si vous lui padonnez entièement, si vous l invitez dans vote maison et si vous l adoptez comme vote pope fils, on palea alos de gâce. Vous compenez maintenant pouquoi la gâce est si difficile à saisi et à accepte! Tès peu de pesonnes, sinon aucune, agiaient ainsi avec joie et attention. O Dieu agit de cette façon chaque jou avec ceux qui lui font confiance. Si vous econnaissez vote incapacité et vote impefection devant Dieu et que vous acceptez ce cadeau et saisissez cette gâce pa la foi, alos la Bible vous déclae sauvé. A cet instant vous changez d identité. Vous devenez un enfant de Dieu. Vous devenez paticipant de la natue divine. Dieu vient dépose une patie de lui- même (Saint- Espit) dans vote cœu. La Bible dit que vous êtes une nouvelle céatue. Il se passe une sote de métamophose spiituelle. Vous passez de l état d insecte ampant à celui d insecte volant. D une chenille à un papillon. La Bible appelle cela la nouvelle naissance. C est une étape indispensable. On ne peut pas ête sauvé spiituellement si on n est pas né spiituellement. C est logique! 18

7 De la Gâce à l action de Gâces Philippiens R égéné a tion Sanctification Amou Joie Paix Patience Bonté Bienveillance Fidélité Douceu Maîtise de soi Dans note texte, Paul est pesuadé que celui qui a commencé la métamophose la enda pafaite. En paaphasant on pouait die : «Je suis pesuadé que celui qui vous a déjà tansfomé en papillon vous pefectionnea jusqu à l heue de son etou.» Ce qui est cetain, c est que le papillon estea toujous un papillon et ne poua plus jamais edeveni une chenille. Une fois papillon, je este papillon. Plus de cainte de pede mon salut. Comme Paul voyait les Philippiens vole et butine su les bonnes fleus, il était pesuadé qu ils étaient papillons et pa conséquent, que Dieu les endait toujous plus poches du papillon modèle, Chist. Où est la place de l homme dans tout ce pocessus? Le schéma suivant ésume le tavail de Dieu et note esponsabilité : Ponctuelle et définitive Régénéation Œuve du Saint-Espit Constante et pogessive Sanctification Œuve du Saint-Espit Coopéation de l homme Pou simplifie, nous dions que l homme coopèe avec Dieu dans le pocessus de sanctification. Nous savons que : 1. C est Dieu qui nous sanctifie. 2. C est Dieu qui nous donne la nouitue (les fleus). 3. C est Dieu qui nous donne les outils. 19

8 De la Gâce à l action de Gâces Philippiens C est Dieu qui nous donne la volonté et le dési d obéi à sa paole. 5. C est Dieu qui nous donne la foce pou accompli ses œuves. 6. C est encoe Dieu qui nous conduit dans la véité Pa conte, nous savons aussi que : 1. C est nous qui choisissons d utilise les outils qu il met à note disposition. 2. C est nous qui choisissons de nous noui de feuilles (chenille) ou de pollen (papillon). 3. C est nous qui choisissons d obéi ou de désobéi à sa paole écite. 4. C est nous qui choisissons de fui devant des situations compomettantes. 5. C est encoe nous qui annonçons le message du salut Nous voyons que Dieu nous pend du dépat jusqu à la fin, mais que dans son amou et sa gâce, il ne viole pas note espit et ne nous sanctifie pas de foce! Cela veut die qu il nous laisse pafaitement libes de le suive ou de ne pas le suive. C est le isque que pend Dieu en nous donnant sa gâce. Conclusion On aconte l histoie d un couple qui vivait d une façon tès paticulièe. Lui était militaie de caièe et elle était femme au foye. Chacun avait des tâches bien pécises à accompli tout au long de la jounée. Le mai, qui était un homme tès odonné, méthodique et méticuleux, établissait une liste des tâches que devait accompli sa femme dans la jounée. Cette denièe accomplissait tant bien que mal les exigences de son mai. Le soi, il se endait dans la cuisine et véifiait scupuleusement que sa femme avait accompli les tâches, faute de quoi il lui faisait de sévèes emontances et aguait du fait qu elle n avait que ça à faie en étant toute la jounée à la maison. Puis un jou cet homme mouut dans un accident de voitue. Quelques années plus tad, sa femme se emaia. Elle était toujous mèe au foye et accomplissait les tâches ménagèes couantes, comme elle le faisait jadis, mais son mai lui laissait l entièe esponsabilité de faie ayonne son foye et de l agence comme elle le souhaitait. Un matin, alos qu elle faisait le ménage elle tomba su l une de ses vieilles listes de devois ménages. Elle la pit, l obseva attentivement, la compaa avec sa nouvelle liste, puis se dit : «Finalement, aujoud hui ma liste est beaucoup plus longue qu avant, mais je n ai aucune difficulté à l accompli» Mes amis, voilà ce que poduit la gâce dans un cœu. Quand on se sait aimé, gacié, padonné, cela poduit des fuits extaodinaies. C est ça vive pa la gâce! Accompli la liste n était plus un poblème pou elle pace qu elle a compis la manièe dont son mai l aimait. D une manièe inconditionnelle. Elle n a pas pofité de cette libeté pou faie n impote quoi. Elle agissait pa amou et econnaissance enves son mai, et non plus pou essaye de gagne ses faveus. 20

9 De Fanck Segonne, Pasteu à Dijon. Nous écie à Un poisson dans le net, Vous pouvez utilise ce texte pesonnellement ou en petits goupes. Autoisation vous est donnée de le diffuse (en moins de 300 exemplaies) su des suppots papie gatuits en pécisant " Un poisson dans le net, ". Toute aute utilisation nécessite note autoisation.

4. Un regard différent sur les circonstances Ph 1.12-14

4. Un regard différent sur les circonstances Ph 1.12-14 Un egad difféent su les ciconstances Philippiens 1.12-14 4. Un egad difféent su les ciconstances Ph 1.12-14 Intoduction N 1 Il y a quelques semaines, j ai eçu ce couie dans ma boîte aux lettes électonique.

Plus en détail

Serveur vidéo IP. caméras analogiques PC serveur. PC Client 1. Serveur de stockage ( optionnel )

Serveur vidéo IP. caméras analogiques PC serveur. PC Client 1. Serveur de stockage ( optionnel ) Sony RealShot Manage V3 Info Poduit Mas 2005 RealShot Manage V3.0 Logiciel de gestion des caméas IP MJPEG, MPEG-4, Audio, il sait tout enegiste! Une nouvelle vesion du logiciel RealShot Manage de Sony

Plus en détail

Po ur d o nne r un é lan à vo tre re traite

Po ur d o nne r un é lan à vo tre re traite Po u d o nne un é lan à vo te e taite ez a p é P aite t e e vot joud'hui dès au E N EN T TR RE E N NOOUUSS,, CC EESSTT FFAA CC I I LL EE DD EE SS EE O M M PP RR EE NN DDRRE E CC O Toutes les gaanties de

Plus en détail

INITIATION A LA MESURE ----

INITIATION A LA MESURE ---- INITIATION A LA MSUR ---- Le but de ce TP est : - de mesue la foce électomotice et la ésistance intene d'une pile, - d'évalue, en tenant compte des incetitudes de mesue et des caactéistiques de l'appaeil

Plus en détail

FINANCE Mathématiques Financières

FINANCE Mathématiques Financières INSTITUT D ETUDES POLITIQUES 4ème Année, Economie et Entepises 2005/2006 C.M. : M. Godlewski Intéêts Simples Définitions et concepts FINANCE Mathématiques Financièes L intéêt est la émunéation d un pêt.

Plus en détail

Système d ouverture de porte de TGV

Système d ouverture de porte de TGV Le sujet se compose de : TD MP-PSI REVISION CINEMATIQUE Système d ouvetue de pote de TGV 6 pages dactylogaphiées ; 2 pages d annexe ; 2 pages de document éponse Objet de l étude Le tanspot feoviaie, concuencé

Plus en détail

Association Presse Purée - 58 rue Castetnau - 64 000 Pau pressepuree64@orange.fr / www.pressepuree64.fr 05 59 30 90 30 / 06 83 51 66 92

Association Presse Purée - 58 rue Castetnau - 64 000 Pau pressepuree64@orange.fr / www.pressepuree64.fr 05 59 30 90 30 / 06 83 51 66 92 Dossie d insciption Association Pesse Puée - 58 ue Castetnau - 64 000 Pau pessepuee64@oange.f / www.pessepuee64.f 05 59 30 90 30 / 06 83 51 66 92 Identification de la stuctue exposante SOUSCRIPTEUR Etes-vous

Plus en détail

Chapitre 6: Moment cinétique

Chapitre 6: Moment cinétique Chapite 6: oment cinétique Intoduction http://www.youtube.com/watch?v=vefd0bltgya consevation du moment cinétique 1 - angula momentum consevation 1 - Collège éici_(360p).mp4 http://www.youtube.com/watch?v=w6qaxdppjae

Plus en détail

Permis de feu. Travail par point chaud. r Soudage r Brasage. r Découpage r Tronçonnage. r Meulage r Autres. r Poste à souder r Tronçonneuse

Permis de feu. Travail par point chaud. r Soudage r Brasage. r Découpage r Tronçonnage. r Meulage r Autres. r Poste à souder r Tronçonneuse Pemis de feu Tavail pa point chaud Patage vote engagement Ce document doit ête établi avant tout tavail pa point chaud (soudage, découpage, meulage, ) afin de péveni les isques d incendie et d explosion

Plus en détail

11.5 Le moment de force τ (tau) : Production d une accélération angulaire

11.5 Le moment de force τ (tau) : Production d une accélération angulaire 11.5 Le moment de foce τ (tau) : Poduction d une accéléation angulaie La tige suivante est soumise à deux foces égales et en sens contaie: elle est en équilibe N La tige suivante est soumise à deux foces

Plus en détail

E G A E E M. e v i t e. i t. Guide méthodologique à destination des chefs cuisiniers, des intendants, des acheteurs, de toute personne ayant un projet

E G A E E M. e v i t e. i t. Guide méthodologique à destination des chefs cuisiniers, des intendants, des acheteurs, de toute personne ayant un projet E G A L L I P S A E G R I e l A e T i N u E M Red I e v i t AL collec e n e n o i t a stau Guide méthodologique à destination des chefs cuisinies des intendants des acheteus de toute pesonne ayant un pojet

Plus en détail

Le fabricant qui rend la piscine accessible à tous. ans. d ec en n a. is e. a n. i n e. piscines

Le fabricant qui rend la piscine accessible à tous. ans. d ec en n a. is e. a n. i n e. piscines Le fabicant qui end la piscine accessible à tous. ga antie 10 ans e d ec en n a l f fab ication a ç is e u di ect s i n e piscines w w w. p i s c i n e s - o p l u s. c o m DES PRODUITS INNOVANTS piscines

Plus en détail

Créer un observatoire de la concurrence. Créer un observatoire de la concurrence. Démarche. ntérêt. C aractéristiques.

Créer un observatoire de la concurrence. Créer un observatoire de la concurrence. Démarche. ntérêt. C aractéristiques. Cée un obsevatoie de la concuence poblématique I Quelle est l'étendue d'un maché? Quelle pat du maché, une entepise peut-elle espée pende? Quels sont les atouts des entepises pésentes su le maché? ntéêt

Plus en détail

Guide de l acheteur de logiciel de Paie

Guide de l acheteur de logiciel de Paie Note pespicacité Pivilégie les essouces humaines Guide de l acheteu de logiciel de Paie Table des matièes Intoduction Tendances écentes de Paie L automation de Paie avec libe-sevice pou employés Analyse

Plus en détail

Rencontrez votre filleul... au Bangladesh

Rencontrez votre filleul... au Bangladesh Rencontez vote filleul... au Bangladesh Vote guide de visite Afin d oganise au mieux vote visite et de péveni l équipe locale ainsi que vote filleul de vote aivée, Contactez-nous 2 mois avant il est impotant

Plus en détail

TRAVAUX DIRIGÉS DE M 6

TRAVAUX DIRIGÉS DE M 6 D M 6 Coection PCSI 1 013 014 RVUX DIRIGÉS DE M 6 Execice 1 : Pemie vol habité (pa un homme) Le 1 avil 1961, le commandant soviétique Y Gagaine fut le pemie cosmonaute, le vaisseau spatial satellisé était

Plus en détail

ARBRES BINAIRES DE RECHERCHE

ARBRES BINAIRES DE RECHERCHE ARBRES BINAIRES DE RECHERCHE Table de smbole Recheche : opéation fondamentale données : éléments avec clés Tpe abstait d une table de smboles (smbol table) ou dictionnaie Objets : ensembles d objets avec

Plus en détail

BoxInternet :choisir le bon forfait

BoxInternet :choisir le bon forfait Au-delà En Tout Chez En D Aute Ce BoxIntenet :choisi le bon fofait Lesoffes «tiple play se» démocatisent gâce aux boîties d opéateus délivant l accès à Intenet dans tout le foye avec des communications

Plus en détail

où «p» représente le nombre de paramètres estimés de la loi de distribution testée sous H 0.

où «p» représente le nombre de paramètres estimés de la loi de distribution testée sous H 0. 7- Tests d austement, d indépendance et de coélation - Chapite 7 : Tests d austements, d indépendance et de coélation 7. Test d austement du Khi-deux... 7. Test d austement de Kolmogoov-Sminov... 7.. Test

Plus en détail

Principes du traitement pharmacologique Dix-sept considérations dans le choix du traitement pharmacologique du TDAH 209

Principes du traitement pharmacologique Dix-sept considérations dans le choix du traitement pharmacologique du TDAH 209 Chapite 7: TRAITEMENT PHARMACOLOGIQUE DU TDAH Pincipes du taitement phamacologique Dix-sept considéations dans le choix du taitement phamacologique du TDAH 209 1. Âge et vaiations individuelles 2. Duée

Plus en détail

SOMMAIRE F.1 SERVICES EXTERIEURS... 2 F.1.1 CATEGORIES DE SERVICES VISES... 2 F.2 FORMATION... 4 F.2.1 NATURE DES FORMATIONS... 4

SOMMAIRE F.1 SERVICES EXTERIEURS... 2 F.1.1 CATEGORIES DE SERVICES VISES... 2 F.2 FORMATION... 4 F.2.1 NATURE DES FORMATIONS... 4 F MODULE F PRESTATIONS ET MISSIONS SOMMAIRE F MODULE F PRESTATIONS ET MISSIONS... 1 F.1 SERVICES EXTERIEURS... 2 F.1.1 CATEGORIES DE SERVICES VISES... 2 F.1.2 SERVICES PERMANENTS... 2 F.1.3 SERVICES PONCTUELS...

Plus en détail

ARBRES BINAIRES DE RECHERCHE

ARBRES BINAIRES DE RECHERCHE ARBRES BINAIRES DE RECHERCHE Table de smboles Recheche : opéation fondamentale données : éléments avec clés Tpe abstait d une table de smboles (smbol table) ou dictionnaie Objets : ensembles d objets avec

Plus en détail

DiaDent Group International

DiaDent Group International www.diagun.co.k DiaDent Goup Intenational Dispositif de compactage sans fil à chaleu intégée Copyight 2010 DiaDent Goup Intenational www.diadent.com Dispositif de compactage sans fil à chaleu intégée w

Plus en détail

Voyez la réponse à cette question dans ce chapitre. www.retronaut.com/2013/01/rotor-rides/

Voyez la réponse à cette question dans ce chapitre. www.retronaut.com/2013/01/rotor-rides/ Dans un manège tel que celui monté su la figue, quelle est la péiode de otation maximale que doit aoi le manège pou que les pesonnes ne glissent pas es le bas de la paoi si le coefficient de fiction ente

Plus en détail

M F. F O Unité: [m. N] La norme du moment de force peut se calculer en introduit le bras de levier d

M F. F O Unité: [m. N] La norme du moment de force peut se calculer en introduit le bras de levier d Chapite 2: But: connaîte les lois auxquelles doit obéi un cops solide en équilibe. Ceci pemet de décie la station debout ainsi que les conditions nécessaies pou teni une tasse dans la main, souleve une

Plus en détail

SYSTÈME D ALARME ET PRODUITS TRANSMETTEURS

SYSTÈME D ALARME ET PRODUITS TRANSMETTEURS SYSTÈME D ALARME ET PRODUITS TRANSMETTEURS NOTICE D UTILISATION Vous venez d acquéi un système de sécuité DAITEM adapté à vos besoins de potection et nous vous en emecions. Quelques pécautions L'installation

Plus en détail

CIRCULAIRE N 02/04. Elle précise les méthodes de valorisation des titres de capital et des titres de créances contenus dans les actifs de l OPCVM.

CIRCULAIRE N 02/04. Elle précise les méthodes de valorisation des titres de capital et des titres de créances contenus dans les actifs de l OPCVM. Rabat, le 02 juillet 2004 CIRCULIRE N 02/04 RELTIVE UX CONDITIONS D ÉVLUTION DES VLEURS PPORTÉES À UN ORGNISME DE PLCEMENT COLLECTIF EN VLEURS MOBILIÈRES OU DÉTENUES PR LUI La pésente ciculaie vient en

Plus en détail

CONVERSION DE PUISSANCE

CONVERSION DE PUISSANCE Spé y 2004-2005 Devoi n 6 CONVERSION DE PUISSANCE Une alimentation de d odinateu de bueau est assez paticulièe, elle doit founi des tensions de +5, +12, 5 et 12 volts avec une puissance moyenne de quelques

Plus en détail

D'CLICS CONSO. ayez les bons réflexes! Logement, téléphonie, mobilité, budget : soyez acteur de votre consommation! www.crij.org.

D'CLICS CONSO. ayez les bons réflexes! Logement, téléphonie, mobilité, budget : soyez acteur de votre consommation! www.crij.org. n 26 2013/2014 Jounal du Cente Régional d Infomation Jeunesse Midi-Pyénées D'CLICS CONSO ayez les bons éflexes! d o s s i e Logement, téléphonie, mobilité, budget : soyez acteu de vote consommation! www.cij.og

Plus en détail

GESTION DES RELATIONS HUMAINES ET COMPÉTENCES

GESTION DES RELATIONS HUMAINES ET COMPÉTENCES GESTION DES RELATIONS HUMAINES ET COMPÉTENCES DEMANDE D INFORMATION Vous souhaitez ecevoi de l infomation elative aux solutions de la thématique Gestion des elations humaines et des compétences? Photocopiez

Plus en détail

tudes & documents ÉCONOMIE ET ÉVALUATION L assurance habitation dans les départements d Outre Mer n 24 Juin 2010

tudes & documents ÉCONOMIE ET ÉVALUATION L assurance habitation dans les départements d Outre Mer n 24 Juin 2010 COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 24 Juin 2010 É tudes & documents L assuance habitation dans les dépatements d Oute Me RISQUES ÉCONOMIE ET ÉVALUATION Sevice de l économie, de l évaluation

Plus en détail

Pour obtenir le grade de. Arrêté ministériel : 7 août 2006

Pour obtenir le grade de. Arrêté ministériel : 7 août 2006 THÈSE Pou obteni le gade de DOCTEUR DE L UNIVERSITÉ DE GRENOBLE Spécialité : Infomatique Aêté ministéiel : 7 août 2006 Pésentée pa Luc Michel Thèse diigée pa Fédéic Pétot et encadée pa Nicolas Founel pépaée

Plus en détail

CHAPITRE VI : Le potentiel électrique

CHAPITRE VI : Le potentiel électrique CHPITRE VI : Le potentiel électiue VI. 1 u chapite III, nous avons vu ue losu'une foce est consevative, il est possible de lui associe une énegie potentielle ui conduit à une loi de consevation de l'énegie.

Plus en détail

LA CONVERSION DE DONNÉES HISTORIQUES SELON UN NOUVEAU SYSTÈME DE CLASSIFICATION POUR L ENQUÊTE MENSUELLE SUR LE COMMERCE DE GROS ET DE DÉTAIL

LA CONVERSION DE DONNÉES HISTORIQUES SELON UN NOUVEAU SYSTÈME DE CLASSIFICATION POUR L ENQUÊTE MENSUELLE SUR LE COMMERCE DE GROS ET DE DÉTAIL Assemblée annuelle de la SSC, juin 2003 Recueil de la Section des méthodes d enquête LA CONVERSION DE DONNÉES HISTORIQUES SELON UN NOUVEAU SYSTÈME DE CLASSIFICATION POUR L ENQUÊTE MENSUELLE SUR LE COMMERCE

Plus en détail

SOMMAIRE B.1 CADRE REGLEMENTAIRE... 2 B.1.1 RAPPEL DES TEXTES DE REFERENCE... 2

SOMMAIRE B.1 CADRE REGLEMENTAIRE... 2 B.1.1 RAPPEL DES TEXTES DE REFERENCE... 2 B MODULE B GESTION DU PERSONNEL SOMMAIRE B MODULE B GESTION DU PERSONNEL... 1 B.1 CADRE REGLEMENTAIRE... 2 B.1.1 RAPPEL DES TEXTES DE REFERENCE... 2 B.1.2 ORGANISMES SOCIAUX... 2 B.1.3 ORGANISMES DE CONTROLE...

Plus en détail

D'CLICS CONSO. ayez les bons réflexes! Logement, téléphonie, mobilité, budget : soyez acteur de votre consommation! www.crij.org.

D'CLICS CONSO. ayez les bons réflexes! Logement, téléphonie, mobilité, budget : soyez acteur de votre consommation! www.crij.org. n 26 2013/2014 Jounal du Cente Régional d Infomation Jeunesse Midi-Pyénées D'CLICS CONSO ayez les bons éflexes! d o s s i e Logement, téléphonie, mobilité, budget : soyez acteu de vote consommation! www.cij.og

Plus en détail

SOMMAIRE. ATRACOM-Centrafrique Manuel de Procédures Administratives Financiers et Comptables

SOMMAIRE. ATRACOM-Centrafrique Manuel de Procédures Administratives Financiers et Comptables ATRACOM-Centafique Manuel de Pocédues Administatives Financies et Comptables G MODULE G GESTION DE LA TRESORERIE SOMMAIRE G MODULE G GESTION DE LA TRESORERIE... 1 G.1 COMPOSANTES DE LA TRESORERIE... 2

Plus en détail

Gérard Debionne dimanche 20 mai 2012. Quasar 95. La Mesure de G. Présentation : 18 mai 2012

Gérard Debionne dimanche 20 mai 2012. Quasar 95. La Mesure de G. Présentation : 18 mai 2012 Géad Debionne dimanche 0 mai 01 Quasa 95 La Mesue de G Pésentation : 18 mai 01 La mécanique céleste pemet de calcule les mouvements des planètes autou d une étoile en unités elatives. Pou avoi des valeus

Plus en détail

Chapitre I. Description des milieux continus

Chapitre I. Description des milieux continus Chapite I Desciption des milieu continus OBJET Ce chapite est consacé à la desciption des milieu continus. On intoduia les notions fondamentales de desciption du mouvement au sens de Lagange et d Eule,

Plus en détail

AVERTISSEMENT. Contact SCD INPL: mailto:scdinpl@inpl-nancy.fr LIENS

AVERTISSEMENT. Contact SCD INPL: mailto:scdinpl@inpl-nancy.fr LIENS AVERTISSEMENT Ce document est le fuit d un long tavail appouvé pa le juy de soutenance et mis à disposition de l ensemble de la communauté univesitaie élagie. Il est soumis à la popiété intellectuelle

Plus en détail

Mutuelle santé. Auto-entrepreneur Lancez-vous en toute sérénité

Mutuelle santé. Auto-entrepreneur Lancez-vous en toute sérénité Mutull anté Auto-ntpnu Lancz-vou n tout éénité Vou voilà lancé n tant qu auto-ntpnu Bavo! C égim va vou pmtt d complét vo vnu n xçant un avoi fai ou un activité qui vou tint à cœu! Avc c nouvau dépat,

Plus en détail

( Codes : voir verso du feuillet 3 ) SPECIMEN

( Codes : voir verso du feuillet 3 ) SPECIMEN Aide demandeu d emploi Pojet pesonnalisé d accès à l emploi Pesciption de Pô emploi RFPE AREF CRP - CTP ou d un patenaie de Pô emploi Pécisez : N d AIS Concene de naissance Pénom Né(e) Inscit(e) depuis

Plus en détail

Que fait l Église pour le monde?

Que fait l Église pour le monde? Leçon 7 Que fait l Église pour le monde? Dans notre dernière leçon, nous avons vu que les croyants ont des responsabilités vis-à-vis des autres croyants. Tous font partie de la famille de Dieu. Les chrétiens

Plus en détail

VALORISATION D INVESTISSEMENTS ET D ACTIONS PAR OPTIONS REELLES

VALORISATION D INVESTISSEMENTS ET D ACTIONS PAR OPTIONS REELLES CLUB FINANCE ALORISATION D INESTISSEMENTS ET D ACTIONS PAR OPTIONS REELLES LES ETUDES DU CLUB N 98 DECEMBRE 03 ALORISATION D INESTISSEMENTS ET D ACTIONS PAR OPTIONS REELLES LES ETUDES DU CLUB N 98 DECEMBRE

Plus en détail

Mécanique du point : forces Newtoniennes (PCSI)

Mécanique du point : forces Newtoniennes (PCSI) écanique du oint : foces Newtoniennes (PCSI Question de cous On admet que, losqu'il est soumis à une foce Newtonienne F K u, la tajectoie d'un cos est lane et décite a mc K +e cosθ où C θ est une constante

Plus en détail

Modélisation des actions mécaniques Statique des solides indéformables Puissance et rendement

Modélisation des actions mécaniques Statique des solides indéformables Puissance et rendement Modélisation des actions mécaniques, statique des solides indéfomables, puissance et endement Les actions mécaniques. Définition On appelle action mécanique toute cause susceptible de : 4modifie le mouvement

Plus en détail

couleurs... Laquenexy de nouvelles l unique Jardin des Premières Nations réalisé en dehors de l Amérique du Nord.

couleurs... Laquenexy de nouvelles l unique Jardin des Premières Nations réalisé en dehors de l Amérique du Nord. catalogue 20 11 www.domaine-de-couson.f Les jounées des plantes DOMAINE DE COURSON 91680 Couson-Monteloup (Essonne) Tél. 01 64 58 90 12 Gold Veitch Memoial Medal 1992 de nouvelles couleus... l unique Jadin

Plus en détail

SOMMAIRE. ATRACOM-Centrafrique Manuel de Procédures Administratives Financiers et Comptables

SOMMAIRE. ATRACOM-Centrafrique Manuel de Procédures Administratives Financiers et Comptables E MODULE E GESTION DES BIENS SOMMAIRE E MODULE E GESTION DES BIENS... 1 E.1 DEFINITIONS... 2 E.2 PRINCIPES DE GESTION... 3 E.2.1 OBJECTIFS POURSUIVIS... 3 E.2.2 DESTINATION FINALE DES BIENS MIS A DISPOSITION...

Plus en détail

I. Présentation de l'atelier. Lecture de l'engagement pédagogique.

I. Présentation de l'atelier. Lecture de l'engagement pédagogique. IMEP. Cous : Méthodologie spécialisée pou l enseignement de la fomation musicale (MD1& MD2 FM, AESI 1&2 option FM, AESI3, AESS FM). ATELIER CHANSON Année 2011-2012. Michel Jaspa. Séance 1 (4/10/11) I.

Plus en détail

www.tapisdumonde.ca Cahier spécial 2866 ch. Saint-Louis 418 650-6996 (angle route de l Église) vitroplus.com www.weblocal.ca/vitroplus 21 janvier 2010

www.tapisdumonde.ca Cahier spécial 2866 ch. Saint-Louis 418 650-6996 (angle route de l Église) vitroplus.com www.weblocal.ca/vitroplus 21 janvier 2010 3230575 Aveni chagé d espoi Épagnée pa la cise qui a ébanlé l économie mondiale en 2009, la égion de Québec/Chaudièe-Appalaches peut entevoi avec optimisme l année 2010 qui s annonce pometteuse à plus

Plus en détail

DEMANDE D OUVERTURE D UN COMPTE EPARGNE REMUNERE (Réservé aux particuliers) Exemplaire Client (à conserver)

DEMANDE D OUVERTURE D UN COMPTE EPARGNE REMUNERE (Réservé aux particuliers) Exemplaire Client (à conserver) GE Money Bank DEMANDE D OUVERTURE D UN COMPTE EPARGNE REMUNERE (Résevé aux paticulies) Exemplaie Client (à conseve) Vote Conseille Cachet du Conseille Le (date de l offe) O l'offe. N de poposition : N

Plus en détail

programme connect Mars 2015 ICF-Léman

programme connect Mars 2015 ICF-Léman programme connect Mars 2015 ICF-Léman Déroulement des soirées 19:00-19:30 Accueil 19:30-20:00 Repas 20:00-20:05 Fin de repas / nettoyages 20:05-20:15 Annonces / infos 20:15-20:45 Programme vidéo ou étude

Plus en détail

Dossier Partenaires. Contact : Anne-Laurence Loubigniac

Dossier Partenaires. Contact : Anne-Laurence Loubigniac www.voyagesimaginaies.f Dossie Patenaies Contact : Anne-Lauence Loubigniac AGENCE DE VOYAGES IMAGINAIRES/ Cie Philippe Ca 2 oute du Beau Soleil, l Estaque // 13016 Maseille Tél : + 33 (0) 4 91 51 23 37

Plus en détail

MAISON DE L ARSLA 75 AVENUE DE LA REPUBLIQUE 75011 PARIS 28/03/2014

MAISON DE L ARSLA 75 AVENUE DE LA REPUBLIQUE 75011 PARIS 28/03/2014 MAISON DE L ARSLA 75 AVENUE DE LA REPUBLIQUE 7511 PARIS 28/3/214 D BUDGET PREVISIONNEL 214 Le budget pévisionnel 214, d un ontant de 1 8 en dépenses et en ecettes, epend, hos éléents exceptionnels, les

Plus en détail

Que chaque instant de cette journée contribue à faire régner la joie dans ton coeur

Que chaque instant de cette journée contribue à faire régner la joie dans ton coeur Que chaque instant de cette journée contribue à faire régner la joie dans ton coeur Des souhaits pour une vie des plus prospères et tous les voeux nécessaires pour des saisons extraordinaires! Meilleurs

Plus en détail

Maman Je t aime - Askip

Maman Je t aime - Askip Maman Je t aime - Askip (Badra, Selma, Médine, Yusra) Elle est ma mère, Elle est ma flamme, Oui mon bonheur, C'est elle qui m'a donné la vie, Elle est au plus profond de moi Oui elle fait partie de moi,

Plus en détail

Vers toi Tim Project 2007

Vers toi Tim Project 2007 Vers toi Tu me sondes et me connaît, Tu sais tout de moi, non rien ne t est caché Chaque jour tu éclaires ma vie Tu gardes mes pas, tu me conduis Je veux te louer C est vers toi que je me tourne, Tu m

Plus en détail

ACTIVITE ANNUELLE GESTION RISQUE 2010

ACTIVITE ANNUELLE GESTION RISQUE 2010 ACTIVITE ANNUELLE GESTION RISQUE 2010 Cette documentation est réservée à l usage du personnel et des médecins du Centre de santé et de services sociaux de Port-Cartier. Les autres lecteurs doivent évaluer

Plus en détail

Gestion dynamique de contexte pour l informatique diffuse * Dynamic context management for pervasive computing

Gestion dynamique de contexte pour l informatique diffuse * Dynamic context management for pervasive computing Gestion dynamique de pou l infomatique diffuse * Dynamic context management fo pevasive computing Jéôme Euzenat 1 Jéôme Pieson 2 Fano Rampaany 2 1 INRIA Rhône-Alpes 2 Fance Telecom R&D Jeome.Euzenat@inialpes.f,

Plus en détail

Année scolaire 2012-2013

Année scolaire 2012-2013 Année scolaie 2012-2013 Pogammes des études (Fomation sous statut étudiant) ommaie Pogamme de 1 e année (L3) 3 Pogamme de 2 e année (M1) 4 Pogamme de 3 e année (M2) 5 Domaines d appofondissement - Éco-Activités

Plus en détail

Sébastien Charnoz & Adrian Daerr Université Paris 7 Denis Diderot CEA Saclay

Sébastien Charnoz & Adrian Daerr Université Paris 7 Denis Diderot CEA Saclay Algoithmes de minimisation Sébastien Chanoz & Adian Dae Univesité Pais 7 Denis Dideot CEA Saclay De nombeux poblèmes nécessitent de minimise une onction : -Minimise la distance (HI ente des points de mesues

Plus en détail

MEILLEURS AMIS... PEUT-ÊTRE? Producent Gabriella Thinsz Sändningsdatum: 23/11 2004

MEILLEURS AMIS... PEUT-ÊTRE? Producent Gabriella Thinsz Sändningsdatum: 23/11 2004 MEILLEURS AMIS... PEUT-ÊTRE? Producent Gabriella Thinsz Sändningsdatum: 23/11 2004 Salut! Est-ce que tu as un bon copain? Un meilleur ami? Est-ce que tu peux parler avec lui ou avec elle de tout? Est-ce

Plus en détail

COMMENT DÉCOUVRIR SA VOCATION

COMMENT DÉCOUVRIR SA VOCATION Stephen Wang COMMENT DÉCOUVRIR SA VOCATION Mariage, sacerdoce, vie consacrée, diaconat permanent, célibat «Petits Traités Spirituels» Série III «Bonheur chrétien» éditions des Béatitudes Ava n t-p r o

Plus en détail

Le Baptême de notre enfant

Le Baptême de notre enfant Le Baptême de notre enfant Baptême de notre enfant : Le à l église de Ce même jour, ils ont également reçu le baptême 1 Chers parents, Déroulement de la célébration (p 3-8) 1. Accueil et entrée dans l

Plus en détail

Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan. Album de baptême

Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan. Album de baptême Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan Album de baptême L'album de mon baptême Cet album est celui de:... Né(e) le:... à:... 1 Quoi de neuf? Il est tout petit, mais... il a déjà sa personnalité,

Plus en détail

Mylène a besoin d aide!

Mylène a besoin d aide! ER ER Cahier de l élève Mylène a besoin d aide! Enseignement religieux 5 e année Nom de l élève 5 e année 1 Mylène a besoin d aide Description de tâche Dans cette tâche, tu examineras la situation de Mylène

Plus en détail

Chante le matin. Chansonnier p. 33

Chante le matin. Chansonnier p. 33 de Yves Duteil Chante le matin Chante le matin qui vient te réveiller, Chante le soleil qui vient te réchauffer, Chante le ruisseau dans le creux du rocher, Le cri de l oiseau dans le ciel l été. La, la,

Plus en détail

C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS.

C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS. C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS. MAIS UN JOUR IL PARTIT PLUS AU NORD POUR DÉCOUVRIR LE MONDE. IL MARCHAIT, MARCHAIT, MARCHAIT SANS S ARRÊTER.IL COMMENÇA

Plus en détail

Roulements à billes et à rouleaux

Roulements à billes et à rouleaux Fo New Technology Netwok R copoation Roulements à billes et à ouleaux CAT. NO. 222-VIII/F Manuel technique A- Roulements à billes à goges pofondes B- Roulements miniatues B- 1 Roulements à billes à contact

Plus en détail

Microfondements du canal étroit du crédit bancaire : le motif de précaution

Microfondements du canal étroit du crédit bancaire : le motif de précaution Micofondements du canal étoit du cédit bancaie : le motif de pécaution Modèle de compotement d une banque confontée à un isque de liquidité et à une offe de financement extene impafaitement élastique Julio

Plus en détail

contes licencieux des provinces de france

contes licencieux des provinces de france Jean Quatorze-Coups Tout près d ici, vivait il y a déjà longtemps une veuve dont le fils était chasse-marée, autrement dit, domestique dans un moulin. Jean c était le nom du jeune homme avait vingt-quatre

Plus en détail

Conseil Diocésain de Solidarité et de la Diaconie. 27 juin 2015. «Partager l essentiel» Le partage est un élément vital.

Conseil Diocésain de Solidarité et de la Diaconie. 27 juin 2015. «Partager l essentiel» Le partage est un élément vital. 27 juin 2015 Le partage est un élément vital. Notre démarche Notre chemin Dans un premier temps, nous sommes partis de mots qui expriment ce qui est essentiel pour nous, indispensable pour bien vivre.

Plus en détail

Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant. Texte de la comédie musicale. Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques

Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant. Texte de la comédie musicale. Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant Texte de la comédie musicale Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques Les Serruriers Magiques 2013 2 Sommaire Intentions, adaptations, Droits

Plus en détail

Solennité de MARIE, Mère de Dieu Journée mondiale de la paix Paroisse catholique francophone

Solennité de MARIE, Mère de Dieu Journée mondiale de la paix Paroisse catholique francophone St Thomas d Aquin Solennité de MARIE, Mère de Dieu Journée mondiale de la paix Paroisse catholique francophone 1 er janvier 2014 Entrée Peuple louez Marie Ref/ Peuple louez Marie (Ave Marie) la mère au

Plus en détail

Homélie Fête Patronale du séminaire Sainte Thérèse de l'enfant Jésus

Homélie Fête Patronale du séminaire Sainte Thérèse de l'enfant Jésus Homélie Fête Patronale du séminaire Sainte Thérèse de l'enfant Jésus Chers fidèles du Christ, Chers séminaristes, La fête de Sainte Thérèse de l Enfant Jésus, patronne de votre séminaire, permet chaque

Plus en détail

La carte de mon réseau social

La carte de mon réseau social La carte de mon réseau social Avant de commencer Un réseau social, c est quoi? Dans ta vie, tu es entouré de plusieurs personnes. Certaines personnes sont très proches de toi, d autres le sont moins. Toutes

Plus en détail

Guide 2005 GESTION. des solutions partenaires logiciels. IBM Software. commerciale (CRM) comptable et financière logistique marketing de la qualité

Guide 2005 GESTION. des solutions partenaires logiciels. IBM Software. commerciale (CRM) comptable et financière logistique marketing de la qualité IBM Softwae Guide 2005 des solutions patenaies logiciels GESTION commeciale (CRM) comptable et financièe logistique maketing de la qualité des elations humaines et compétences documentaie (GED) des appels,

Plus en détail

LE LOGEMENT AU NUNAVIK

LE LOGEMENT AU NUNAVIK SOCIÉTÉ D HABITATION DU QUÉBEC LE LOGEMENT AU NUNAVIK DOCUMENT D INFORMATION WWW.HABITATION.GOUV.QC.CA Coodination du contenu et édaction Diection des affaies integouvenementales et autochtones Coodination

Plus en détail

MISSION INSTRUCTIONS : LIVRAISON DEMANDÉE LE A H SPECIMEN. Reproduction Interdite

MISSION INSTRUCTIONS : LIVRAISON DEMANDÉE LE A H SPECIMEN. Reproduction Interdite Valide en cochant la case intéessée A défaut de convention écite ente les paties au contat de tanspot ou de déclaation de valeu spécifiée pa le donneu d ode, la esponsabilité du tanspoteu, en cas de pete

Plus en détail

French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript

French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript 2013 H I G H E R S C H O O L C E R T I F I C A T E E X A M I N A T I O N French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text FEMALE: MALE: FEMALE: MALE: FEMALE: Salut,

Plus en détail

«Si quelqu un veut venir après moi qu il renonce à lui-même, qu il se charge chaque jour de sa croix et qu il me suive» Luc 9 : 23.

«Si quelqu un veut venir après moi qu il renonce à lui-même, qu il se charge chaque jour de sa croix et qu il me suive» Luc 9 : 23. «Si quelqu un veut venir après moi qu il renonce à lui-même, qu il se charge chaque jour de sa croix et qu il me suive» Luc 9 : 23. Pour faire suite au récit des disciples sur le chemin d Emmaüs et pour

Plus en détail

Roulements à rotule sur deux rangées de rouleaux en deux parties

Roulements à rotule sur deux rangées de rouleaux en deux parties Roulements à otule su deux angées de ouleaux en deux paties Réduction des coûts gâce au changement apide du oulement difficilement accessible Contenu Changement apide du oulement 2 Réduction des coûts

Plus en détail

Christina 1994 - Quelqu'un m'attendait quelque part...

Christina 1994 - Quelqu'un m'attendait quelque part... Christina 1994 - Quelqu'un m'attendait quelque part... - Collection Littérature humoristique - Retrouvez cette oeuvre et beaucoup d'autres sur http://www.atramenta.net 1994 - Quelqu'un m'attendait quelque

Plus en détail

Louise, elle est folle

Louise, elle est folle Leslie Kaplan Louise, elle est folle suivi de Renversement contre une civilisation du cliché la ligne Copi-Buñuel-Beckett P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6 e pour Élise et Fred tu m as trahie

Plus en détail

LBE Ordinateurs et Internet Programme 8. Auteur: Richard Lough Rédaction: Maja Dreyer Traduction : Yann Durand

LBE Ordinateurs et Internet Programme 8. Auteur: Richard Lough Rédaction: Maja Dreyer Traduction : Yann Durand LBE Ordinateurs et Internet Programme 8 Auteur: Rédaction: Maja Dreyer Traduction : Yann Durand Personnages: Beatrice (fille adolescente), John (garçon adolescent), Ordinateur (voix électronique off) Clips

Plus en détail

GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH) QUESTIONNAIRE POUR LES ENFANTS ET LES JEUNES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS

GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH) QUESTIONNAIRE POUR LES ENFANTS ET LES JEUNES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS Strasbourg, 17 février 2010 [cdcj/cdcj et comités subordonnés/ documents de travail/cj-s-ch (2010) 4F final] CJ-S-CH (2010) 4F FINAL GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH)

Plus en détail

Le petit bonhomme en pain d épices

Le petit bonhomme en pain d épices Le petit bonhomme en pain d épices Robert Gaston Herbert Le petit bonhomme en pain d épices Conte anglais Adaptation réalisée par Marie-Laure Besson pour «Le Cartable Fantastique» Robert Gaston Herbert

Plus en détail

Emmanuel, Dieu avec nous

Emmanuel, Dieu avec nous Emmanuel, Dieu avec nous Jésus, un homme comme nous, dans une chair de péché Texte : Matthieu 1:18-23 (Ce que croit les Ad7J, p. 103, 55) Connaissez-vous la généalogie de Jésus? Luc 3:31 - Fils de David

Plus en détail

Le Cauchemar révélateur

Le Cauchemar révélateur Le Cauchemar révélateur Hier c était le départ de ma mère. On l emmena à l aéroport. Elle devait partir pour son travail. Quand l avion dans lequel elle était décolla, il passa au-dessus de nos têtes.

Plus en détail

EXERCICIOS AUTOAVALIABLES

EXERCICIOS AUTOAVALIABLES EXERCICIOS AUTOAVALIABLES 1.- Transforme les phrases au passé récent a) Il a changé de travail b) Nous avons pris une décision importante c) Elle a téléphoné à Jean d) J ai envoyé un SMS à ma collègue

Plus en détail

L Intégrale de l Humour ***

L Intégrale de l Humour *** Un enfant va dans une épicerie pour acheter des bonbons. Comme l épicier n en vend généralement pas beaucoup, il les range tout en haut d une étagère très haute. Le garçon demande : 1 euro de bonbons s

Plus en détail

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

L Annonciation Dialogue pastoral Auteure Ghislaine Rigolt Beaudoin

L Annonciation Dialogue pastoral Auteure Ghislaine Rigolt Beaudoin Catéchèse 1 Apprendre que Dieu parle au fond de notre cœur Découvrir le récit de l Annonciation 1 Accueil et chant Encore un peu de temps de Christiane Gaud et Jean Humenry Activité de bricolage «Comment

Plus en détail

22 Nous Reconnaissons la force du pardon

22 Nous Reconnaissons la force du pardon 22 Nous Reconnaissons la force du pardon 23 Par le rite pénitentiel, les chrétiens se tournent vers Dieu pour lui demander son pardon. Dieu nous reçoit tels que nous sommes et nous pardonne pour que nous

Plus en détail

yvoi$c Diffici Opticiens lucratif,le bien des vocations Essilor dicte sa loi marché a suscité Munid'une ordonnance, notre client mystère Très

yvoi$c Diffici Opticiens lucratif,le bien des vocations Essilor dicte sa loi marché a suscité Munid'une ordonnance, notre client mystère Très Opticiens l i ô i Diffici Munid'une odonnance, note client mystèe a visité 7 magasins dbptique et 6 sitesweb spécialisés. Opacité des taifs, pix vaiant du simple au quaduple, infomation pacellaie... Pas

Plus en détail

CONSTANTES DIELECTRIQUES

CONSTANTES DIELECTRIQUES 9 E7 CONTANTE DIELECTRIQUE I. INTRODUCTION Dans cette expéience, nous étuieons es conensateus et nous éiveons les popiétés e iélectiques tels que l'ai et le plexiglas. II. THEORIE A) Conensateus et iélectiques

Plus en détail

Je viens vous préparer à cet évènement : L illumination des consciences

Je viens vous préparer à cet évènement : L illumination des consciences Je viens vous préparer à cet évènement : L illumination des consciences Cette révélation est donnée en français à Sulema, une femme née en 1954 au Salvador. Depuis plus de 30 ans, elle vit au Canada avec

Plus en détail

NOTRE PERE JESUS ME PARLE DE SON PERE. idees-cate

NOTRE PERE JESUS ME PARLE DE SON PERE. idees-cate NOTRE PERE JESUS ME PARLE DE SON PERE idees-cate 16 1 L'EVANGILE DE SAINT LUC: LE FILS PRODIGUE. Luc 15,11-24 TU AS TERMINE LE LIVRET. PEUX-TU DIRE MAINTENANT, QUI EST LE PERE POUR TOI? Un Père partage

Plus en détail

Correction des accords des verbes

Correction des accords des verbes DES ACCORDS VERBES 1 Accord du verbe Correction des accords des verbes En cliquant sur le bouton «Rubrique grammaticale» dans notre site, vous pourrez, au besoin, consulter les notions théoriques suivantes

Plus en détail