La Bible des jeunes diplômés Les fonctions Commerciales en Banque & Assurances

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La Bible des jeunes diplômés Les fonctions Commerciales en Banque & Assurances"

Transcription

1 1

2 2

3 Rappel Sectoriel et Conjoncturel Dans un premier temps, il nous semble pertinent de faire un point sur l organisation des secteurs de la Banque et de l Assurances, ainsi que de revenir sur le contexte particulier du marché de l emploi dans ces deux industries. 1. Le secteur bancaire : a) Organigramme «classique» d une banque moderne Avant de se plonger dans les méandres du secteur bancaire, il convient de rappeler en quelques lignes comment est organisée une banque «moderne», i.e. une banque du 21 ème siècle. Cet organigramme n a rien de définitif et n a pour vocation que de «vulgariser pour vous aider à mieux comprendre». Banque Fonctions Centrales & Risk Management Banque de Détail ou de Réseau Banque Privée Banque de Financement et d Investissement Société de Gestion Services aux Investisseurs 3

4 Banque de Détail : o C est pour vous, la «banque de tous les jours», elle exerce une activité de crédit et propose des offres de placements auprès de clientèles individuelles, entreprises, associations et collectivité locales. o De plus en plus, les groupes bancaires proposent aussi à leurs clients des produits d Assurances, d où la notion de BancAssurances, sur laquelle nous reviendrons plus tard. o C est aussi la fameuse «Agence Bancaire», une agence en pleine mutation : avec une modernisation importante, mais aussi le développement de plus en plus important de «Centres d affaires» regroupant les Conseillers en charge de la clientèle Entreprises. o C est dans le «réseau» (autre nom de la Banque de détail) que l on va trouver la grande majorité des fonctions commerciales : près de 70%! Banque Privée : o C est la «Banque de tous les jours» pour les clients les plus fortunés de la Banque. o La principale différence avec la Banque de Détail réside dans l éventail de produits beaucoup plus large proposés aux clients et la personnalisation des services, ainsi que l importance réservé aux services d optimisation fiscale et patrimoniale. o Il existe aussi des fonctions commerciales (ou de conseil) dans cette branche, mais bien moins importante en terme de Volume. Banque de Financement et d Investissement : o Les clients de la BFI sont ce que l on appelle les «Grands Comptes» : grandes entreprises, investisseurs institutionnels (Compagnies d Assurances, Fonds de Pension...), mais aussi les États. o La BFI regroupe généralement 2 activités principales : Activités de Marchés (Capital Markets) : les salles de marchés jouent le rôle d appareil de production de produits financiers (actions, obligations, dérivés ) et interviennent donc de manière prépondérante dans les transactions de ces produits. Finance d Entreprise (Corporate Finance) : introductions en Bourse, émissions de dette, fusions/acquisitions 4

5 o Côté fonctions commerciales, il en existe au sein des «Activités de Marché», avec en particulier le métier de «Sales». En revanche côté «Finance d Entreprise» il n y a pas de rôle à forte composante commerciale, les jobs étant avant tout des fonctions de «techniciens», gérant la relation avec les clients une fois une certaine «seniorité» atteinte. o Comme nous le verrons, toutes les Banques n ont pas de branche «BFI». Société de Gestion : o Plus connue sous le nom d Asset Manager, la Société de Gestion gère des actifs (mobiliers ou immobiliers) pour le compte de Tiers (i.e. des investisseurs, individuels ou institutionnels qui lui confient la gestion de leur argent) avec pour objectif de générer un rendement en respectant des règles de gestion pré-établies. o Il existe bien entendu des fonctions commerciales dans cette activité, dont l objectif principal est d attirer de nouveaux investisseurs. o Tous les groupes bancaires n ont pas forcément de filiale Asset Management, certains peuvent aussi détenir des participations, l exemple le plus connus est celui d Amundi, détenu à part égal par les groupes Société Générale et Crédit Agricole. Services aux Investisseurs : o Probablement l activité la moins connue et la moins «parlante», elle est néanmoins présente dans presque tous les grands groupes bancaires. Ces activités regroupent une large gamme de services financiers : services de compensation, de conservation, de banque dépositaire, d administration de fonds... Les clients sont donc en générales des sociétés n ayant pas de «statut bancaire» et/ou souhaitant «sous-traiter» tout ou partie de leurs fonctions supports. Fonctions Centrales & Risk Management : o Indépendants des lignes «Business», les Fonctions Centrales et le Risk Management veillent au respect des réglementations et à la bonne application par les opérationnels de la politique interne souhaitée par la Direction. o Pas de fonctions commerciales puisque ces fonctions sont uniquement tournées vers l interne. 5

6 b) Le secteur bancaire en quelques chiffres Pour bien remettre les choses dans leur contexte et se rendre mieux compte du poids du secteur bancaire en générale, mais surtout du poids relatif de chacune des activités évoquées ci-dessus, il convient de présenter le secteur bancaire français en quelques chiffres : o 425 entreprises bancaires o Plus de agences o 73 millions de comptes (source Banque de France) o 3,4 millions d entreprises clientes des banques o L un des premiers employeurs privés : plus de collaborateurs Avec près de 70 % des effectifs dans les métiers de la banque de détail Plus de 50 % dans les métiers en relation avec les clients Des femmes et des hommes : 56,3 % des effectifs sont des femmes en 2011 Répartition de l effectif par secteurs de l activité bancaire : Banque de Financement et d'investissement 15,40 % Autres 14,40 % Banque de Détail 70,20 % 6

7 Répartition de l effectif par grandes catégories de métiers Supports 22% Force de vente 51% Traitement des opérations 27% c) Les principaux acteurs du secteur bancaire français Vous retrouverez ci-après la liste des principaux groupes bancaires français (ou étrangers possédant une banque de détail en France) ainsi qu un état des lieux de leurs principales activités. Comme vous pourrez le constater, le secteur bancaire est relativement concentré. La France compte aujourd hui 6 grands groupes bancaires nés de rapprochements et d une forte dynamique de marché : BNP Paribas, le groupe BPCE, le Groupe Crédit Agricole, le Groupe Crédit Mutuel-CIC et la Société Générale, auxquels il faut ajouter La Banque Postale. Sont volontairement absentes de ce tableau, les filiales bancaires des groupes d Assurances que sont : Axa Banque, Groupama Banque et Allianz Banque. Nous détaillerons dans un second temps ces activités. De la même manière, les activités Assurances des Groupes bancaires cidessous ne sont pas non plus détaillées. 7

8 Nom du Groupe Banque de Détail et Banque en ligne Banque Privée B.F.I. Asset Manager Services aux Investisseurs Groupe Société Générale Société Générale Crédit du Nord Boursorama Banque Société Générale Private Banking Société Générale CIB Amundi TCW Société Générale Securities Services Partenaire WallFinance Crédit Agricole LCL Crédit Agricole Banque Privée LCL Banque Privée BforBank CFM Monaco Crédit Agricole CIB Amundi CPR Asset Management CACEIS Groupe BPCE Banque Populaire Caisse d Epargne Banque Palatine Banque Privée 1818 Natixis Private Banking Natixis Natixis Global Asset Management Groupe BNP Paribas BNP Banque de Détail en France Cortal Consors BNP Paribas Wealth Management BNP Paribas CIB BNP Paribas Investment Partners BNP Paribas Securities Services Partenaire WallFinance La Banque Postale La Banque Postale Gestion Privée (J.V. avec Oddo) La Banque Postale Asset Management Groupe CM CIC Crédit Mutuel Arkea CIC Fortuneo Banque Privée Européenne CIC Banque Privée HSBC HSBC HSBC Private Bank HSBC Barclays Bank Barclays Barclays Banque Privée CM-CIC Securities HSBC Asset Management Procapital ING Direct ING DIrect 8

9 2. Le secteur de l Assurances : a) Présentation Le secteur de l'assurances est le secteur économique qui regroupe les activités de conception, de production et de commercialisation de l ensemble des produits d Assurances. Pour rappel, une Assurances est un service qui fournit une prestation lors de la survenance d'un risque. La prestation, généralement financière, peut être destinée à un individu, une association ou une entreprise, en échange de la perception d'une cotisation ou prime. Qu assure-t-on? On peut assurez à peu près tout, mais les services d Assurances les plus répandus sont : Assurances de personnes : Assurances Vie, Santé, Dépendance, Retraite Assurances de bien et de responsabilité : automobile, habitation, entreprise, civile professionnel, protection juridique Assurances Transport : navire, aviation, marchandise Du point de vue de l emploi, le secteur de l Assurances regroupe quelque salariés (chiffre 2010) dont plus de 43 % de cadres. L âge moyen y est de 42 ans. En terme de notoriété auprès des étudiants et des jeunes diplômés, c est un secteur qui souffre d une image peu dynamique et poussiéreuse, ce qui est dû en partie au caractère à priori peu «attractif» des produits vendus, à la moyenne d âge assez élevée des employés ainsi qu à l image éculé du vendeur d Assurances en porte à porte. Heureusement, la réalité est bien loin de ces clichés, et le secteur de l Assurances est plus que jamais : Dynamique : considérablement lié à l évolution de la législation, des modes de consommation, et plus largement de la société, le secteur de l Assurances est en constante mutation. Technique : les produits d Assurances sont techniques et couvrent des problématiques financières réelles. 9

10 Fonctions supports La Bible des jeunes diplômés Les fonctions Commerciales en Banque & Assurances Plein d opportunités : alors que les grands groupes bancaires français ont souffert et continuent à souffrir de la crise, les grandes compagnies d Assurances recrutent toujours avec constance dans les métiers commerciaux bien entendu mais aussi dans de nombreuses autres fonctions. b) Organigramme d une Compagnie d Assurances classique Compagnie d Assurance Fonctions propres à l Assurance Conception & Adaptation des Produits Gestion des Risques, IT, RH, Communication, Gestion des Produits Souscripteur Gestionnaire Actuariat Etude Marketing Distribution & Commercialisation des Produits Agent Général Conseiller Financier Conseiller Prévoyance Santé Inspecteur Développement 10

11 c) Les principales Compagnies d Assurances en France Plusieurs familles d entreprises, régies par trois codes de droit distincts, peuvent opérer sur le marché français de l Assurances. Il s agit : Des entreprises d Assurances - soit sociétés anonymes (S.A.), soit sociétés d Assurances mutuelles (S.A.M.), soit sociétés mutuelles d Assurances (S.M.A.) - qui relèvent du Code des Assurances ; Des mutuelles (groupements) régies par le Code de la mutualité ; Des institutions de prévoyance, dont les activités sont réglementées par le Code de la sécurité sociale ou bien par le Code rural (opérations d Assurances effectuées dans le domaine rural). Au-delà de leur activité d Assurances pure, certaines compagnies ont développé depuis plusieurs années maintenant des activités : Bancaires : pour pouvoir venir sur le «terrain» des banques et proposer à leurs clients une véritable offre «BancAssurances». C est le cas en France de groupes comme Groupama, Allianz et Axa. D Asset Mangement : le business model même de l Assurances implique que les Compagnies soient «cash rich» (les liquidités provenant des cotisations des assurés), et donc l idée de faire «travailler» cet argent a fait naitre au sein même des Compagnie d Assurances des filiales d Asset Management investissant et gérant les liquidités de la Compagnie mais aussi de Tiers. Ainsi, les sociétés telles qu Allianz Global Investors, Axa Investment Managers, ou Groupama Asset Management sont des Asset Managers importants et reconnus. 11

12 12

13 3. Rappel Conjoncturel : entre crise et pyramide des âges En dépit de la crise, avec plus de embauches annuelles au total, les secteurs de la banque et de l'assurances recrutent, en particulier des commerciaux et des jeunes diplômés. En effet, ces deux industries sont probablement les secteurs les plus exposés au vieillissement de leurs employés et donc se pose un double challenge : Bien entendu veiller au bon remplacement des départs en retraite, malgré une augmentation de ces derniers. Rajeunir des effectifs «vieillissants». En effet, ce vieillissement peut avoir comme effet néfaste de diminuer l attractivité de certaines fonctions, en particulier les fonctions commerciales. Selon l Association française des banques, 80 % des personnes engagées ont moins de 30 ans et plus de 50 % des embauches actuelles concerneraient les moins de 25 ans! Il est vrai qu entre 2008 et 2012, les volumes d embauches ont connu si ce n est une diminution, au moins une stagnation. Ceci est particulièrement vrai pour les Groupes Bancaires, mais si on regarde de plus près on se rend compte que : Les fonctions commerciales ont toujours continué et continuent à recruter massivement et en particulier des Jeunes Diplômés Ce sont plutôt les filiales Banque de Financement et d Investissement, Banque Privée et Asset Management qui ont pour ainsi dire stoppé leur recrutement, le «gèle» de leurs effectifs étant monnaie courante dans bon nombre de Banques. Concernant l Assurances, on peut dire que, même si d un point de vue «performance économique», les Compagnies n ont pas été insensibles à la crise, les recrutements ont eux été moins touchés. 13

14 Approche Macro des Fonctions Commerciales Avant de rentrer dans le détail des jobs en tant que tels, nous proposons une cartographie des différents métiers avec plusieurs référentiels afin de les classer les un par rapport aux autres. 1. Panorama des fonctions et de leurs caractéristiques principales Faites pour des diplômés Bac+2 à Bac+5, présentant des degrés de «technicités financières» très variables, offrant ou non une véritable dimension terrain, les 15 fonctions commerciales clé des secteurs de la Banque et de l Assurances décryptées dans ce guide offrent une diversité de rôles très intéressante. Malheureusement, cette diversité participe souvent à une relative confusion chez les étudiants et les jeunes diplômés quand à la réalité du métier. Décryptage 14

15 Domaine Nom du métier* Niveau de Formation Technique Financière Terrain Tendance Recrutement Banque de Détail Conseiller Bancaire Particulier Bac +2/3 19 Banque de Détail Conseiller Spécialisé en Patrimoine Bac + 2 à Bac+5 20 Banque de Détail Conseiller en Gestion de Patrimoine Bac +4/5 ou Bac+2 avec exp. 21 Banque de Détail Conseiller Pro / TPE Bac + 2/3 22 Banque de Détail Conseiller Entreprise PME/PMI Bac+4/5 22 Pages Banque de Détail Banque Entreprise Chargé d Affaire Entreprises Bac+4/5 spé. Finance d Entreprise / Audit = 23 Banque Privée BanquierPrivé Bac+4 / 5 spé Gestion de Patrimoine 28 B.FI. Sales Bac+4/5 spé Finance de Marché 26 Asset Management Commercial Bac+4/5 spé Finance de Marché 30 Service aux Investisseurs Account Manager Bac+4/5 Spe Finance 32 Assurance Conseiller Clientèle Particulier Bac+2/3 Assurance 37 Assurance Conseiller Prévoyance Santé Bac+2/3 Assurance 37 Assurance Conseiller Financier en Patrimoine Bac+4/5 Banque / Finance / Assurance / Patrimoine 37 Assurance Agent Général Indépendant de la formation = 37 Assurance Inspecteur Développement Bac+4/5 Assurance ou plusieurs année d expérience «terrain» N/A = 38 15

16 2. Approche pyramidale des fonctions commerciales bancaires Degré de Complexité des problématiques financières Vers Banque Privée *CGP CAE* BFI (côté Corporate Finance) Conseiller Spécialisé en Patrimoine Conseiller Entreprises PME / PMI Conseiller Bancaire Particulier Conseiller Pro / TPE Clientèle Particuliers Clientèle Entreprises *CGP : conseiller Gestion de Patrimoine *CAE : Chargé d Affaires Entreprises Cette approche est une vulgarisation et donc par essence imparfaite. Néanmoins, elle permet de donner un peu de perspective et de «voir plus loin que le bout de son nez». Trois «leçons» peuvent être tirées de cette pyramide : Plus on monte, plus on traite des problématiques complexes : En effet, plus on monte, plus les clients particuliers desquels on s occupe on une «surface financière» importante et donc des problématiques financières complexes. Métier Type de Client Problématiques Conseiller Bancaire Particulier Etudiants / Jeunes actifs Salariés Gestion Financement simple (immobilier, voiture, ) Conseiller Spécialisé en Patrimoine Cadres Retraités Gestion Financement Investissement Conseilleren Gestion de Patrimoine Cadres Supérieurs Dirigeants Retraités CSP++ Gestion Financement Investissement Transmission 16

17 Pour les entreprises, la problématique est différente mais revient au même : plus on monte, plus les entreprises génèrent un Chiffre d Affaires et une activité importants, donc plus les problématiques sont complexes, allant pour les Grands Comptes jusqu à des problématiques nécessitant une collaboration avec la B.F.I. (Fusion, Acquisitions, Financements Structurés ). Globalement, plus le «PNB» potentiel d un client est important (Produit Net Bancaire, i.e. plus il rapporte à la Banque), plus la palette de services qui lui est proposée est large et plus l approche «sur-mesure» du conseil est importante. Chaque banque a ses propres critères pour attribuer les clients à un type de Conseiller, mais il est commun que la «surface financière» du client particulier ou le Chiffre d affaire de l entreprises soient les principaux curseurs. Plus on monte, moins on a de clients : Là où un Conseiller Bancaire peut avoir entre 200 et 300 clients individuels, un Conseiller en Gestion de Patrimoine va concentrer sont activité sur quelques dizaines de clients. Les services proposés, la qualité de service et la nature de la relation ne sont pas les mêmes. Plus on monte, plus les passerelles existent : Il est vrai que les postes au sommet de notre pyramide permettent d accéder à d autres entités de la banque. Le poste de CGP est clairement une des meilleures voix pour intégrer la filiale Banque Privée. En effet, il est, surtout en ces temps de crise, souvent compliqué d atteindre directement la Banque Privée. Quelques années dans le réseau, en commençant Conseiller Spécialisé Patrimoine, puis CGP, peuvent permettre de franchir le cap. De même côté Clientèle Entreprises. Quand, en temps que Chargé d Affaires Entreprises, on commence à gérer des entreprises dites Grands Comptes (plusieurs dizaines de million d euros de chiffre d affaires), on traite de plus en plus avec les équipes de la Banque de Financement et d Investissement. Certains Chargés d Affaires Entreprise sont même directement rattaché à la BFI, c est ce que l on appelle le plus souvent le «Coverage». 17

18 1. Dans la Banque de Détail Quelque soit la typologie de clientèle suivie, les Conseillers en Banque de Détail poursuivent tous un double objectif : Développer le PNB (produit net bancaire) généré par leurs clients déjà en portefeuille, Générer du PNB supplémentaire via l acquisition de nouveaux clients. Bien entendu, ce double objectif doit toujours être réalisé dans la le respect de la déontologie et la satisfaction de la Relation Client. Retrouvez tous les métiers de la Banque de Détail en vidéo avec notre partenaire La Banque Postale dans notre Cité des Métiers 18

19 a) Conseiller Bancaire Particulier Rôle Environnement Formations Stages SkillSet Comme son nom l indique, et ceci est valable pour l ensemble des métiers commerciaux de la Banque et de l Assurances, il conseille ses clients et propose les produits et solutions financières adaptés à leurs besoins. Le Conseiller Bancaire a donc 2 missions principales, toujours tournées vers le client : Installer une relation durable et de confiance (écoute et connaissance du client). Conseiller le client en lui proposant des produits et services financiers, d épargne, d Assurances (pour les Banques-Assurances) ou pour gérer son argent au quotidien. Concrètement, les problématiques principales des clients vont être la gestion «au quotidien» de leur(s) compte(s), ainsi que des problématiques d épargne et de financement peu complexes (livret A, achat premier logement, ). Le Conseiller bancaire travaille en Agence Bancaire et est au contact des clients, en face à face, ou par téléphone. En interne, il peut être amené à travailler avec les Conseillers spécialisés en Patrimoine ou en Immobilier pour traiter les demandes plus complexes ; et les équipes de traitement des opérations bancaires (Middle et Back Office). Les principaux «fournisseurs» de ces fonctions sont les BTS Banque (Bac + 2). Pour Accéder à plus de 600 BTS Finance, c est ici Une première expérience n est pas indispensable. Comme évoqué, un stage n est pas indispensable. Néanmoins, l alternance est un mode d intégration de plus en plus privilégié. Ce sont surtout les qualités personnelles qui font la différence : sens du service et de la satisfaction client, aisance relationnelle et capacité de conviction, culture du résultat, rigueur et organisation. Côté connaissance fonctionnelles : maîtrise des produits financiers et des techniques et réglementations bancaires. Pour tout connaitre sur le métier de Conseiller Bancaire, cliquez ici 19

20 b) Conseiller Spécialisé en Patrimoine Rôle C est l échelon supérieur en termes de clientèle par rapport au Conseiller Bancaire Particulier. La clientèle est une population de cadres, professions libérales ou retraités commençant à avoir des problématiques d investissement et de financement. Le Conseiller Spécialisé en Patrimoine identifie les besoins et apporte un conseil adapté à sa clientèle dite «patrimoniale». Il réalise des bilans patrimoniaux et élabore par exemple les projets de financement immobiliers. Il propose les meilleures solutions en matière de gestion patrimoniale ou de financement de projet : de «premier niveau». Conseille aussi le client en lui proposant des produits et services en matière d optimisation fiscale, juridique et patrimoniale adaptés à ses besoins. Environnement Formations Stages Généralement, le Conseiller Spécialisé Patrimoine travaille en Agence Bancaire. Il est au contact des clients, en face à face, ou par téléphone. En interne, il peut être amené à travailler en support des Conseillers Bancaires ; et avec les équipes de traitement des opérations bancaires (Middle et Back Office). Deux principales voix pour accéder à ce job : BTS Banque (Bac + 2) avec première expérience en tant que Conseiller Bancaire. En tant que jeune diplômé après un Bac+4/5 spécialisé en Banque / Finance. Accéder à notre moteur de recherche formation ici Ici aussi, l alternance est un mode d intégration de plus en plus privilégié. SkillSet Ce sont relativement les mêmes que pour les métiers de Conseiller Bancaire : Sens du service et de la satisfaction client, aisance relationnelle et capacité de conviction, culture du résultat, rigueur et organisation. Maîtrise des produits financiers et des techniques et réglementation bancaires. Pour tout connaitre sur le métier de Conseiller Spécialisé en Patrimoine, cliquez ici 20

21 c) Conseiller en Gestion de Patrimoine Rôle Environnement Formations Stages SkillSet Le Conseiller en Gestion de Patrimoine développe, gère et fidélise un portefeuille de clients patrimoniaux par des conseils personnalisés sur l optimisation de leur patrimoine et apporte une assistance juridique et fiscale permanente. Les clients sont essentiellement des cadres dirigeants, des gérants d entreprises ou des retraités «csp++». Le Conseiller se doit d assurer auprès de ses clients une mission de conseil personnalisé sur la transmission, la valorisation, la fiscalité et le juridique : Investissement et Epargne Optimisation fiscale Préparation de la transmission Etant donnée la complexité des problématiques, et les évolutions des environnements légaux, fiscaux et financiers, il se doit de maintenir son niveau d expertise dans l ensemble de ces domaines. Les liens avec La Banque Privée sont à considérer. Le Conseiller en Gestion de Patrimoine rencontre la plupart du temps ses clients à leur domicile ou sur leur lieu de travail. En interne, il travaille avec les Conseillers spécialisés en patrimoine, les filières Immobilier, mais aussi les Conseillers Entreprises (conseil aux dirigeants). Bac+5 (Master 2 Gestion Patrimoniale ou Ecole de Commerce) avec généralement une première expérience en conseil auprès d une clientèle patrimoniale. Bac+2 avec expérience significative en conseil bancaire. Accéder à notre moteur de recherche formation ici Les stages en Gestion de Patrimoine sont surtout des stages «d appuie» aux Conseillers. L Alternance en M1 et M2 reste aussi ici une voie à privilégier aujourd hui. Le niveau de maitrise technique, étant donnée la complexité des situations et des montages, est supérieur aux postes précédents. En plus de la connaissance des produits financiers et de la réglementation bancaire, les connaissances fiscales et juridiques sont ici primordiales. Pour tout connaitre sur le métier de Conseiller en Gestion de Patrimoine, cliquez ici 21

22 d) Conseiller Pro / TPE ; Conseiller PME et PMI Nous avons décidé de regrouper ces deux typologies de Conseiller. Nous aurions pu par ailleurs faire de même pour les métiers de Conseiller Bancaire et Conseiller Spécialisé en Patrimoine. Rôle Environnement Formations Stages SkillSet Selon les Groupes, ce Conseiller peut se focaliser sur un ou plusieurs typologies de clientèles : association, artisans, professions libérales, start-up, PME, Interlocuteur privilégié des clients Pro ou Entreprises, le Conseiller développe et fidélise sa clientèle en conseillant et proposant à ses clients la gamme de produits et services dédiés pour les accompagner dans leurs projets : Flux : gestion des comptes aux quotidiens Placements & Financements de «premier niveau» : les clients PME n ont pas accès à la même gamme de services que les Grands Comptes, voir ci-après Ingénierie sociale & épargne salariale Comme on peut facilement l imaginer, les problématiques financières et de gestion d un Artisan Boucher ne sont pas les mêmes que celles d une PMI exportatrice faisant quelques millions d euros de Chiffre d Affaires. Généralement, le Conseiller Pro / TPE travaille en Agence Le Conseiller PME / PMI travaille en Agence ou en Espace Entreprises, cela dépend des groupes Bancaires Bac+3/4 avec une spécialisation dans les métiers de la Banque Bac+2 avec expérience de 2 ans minimum dans le conseil de produits bancaires auprès des entreprises. Accéder à notre moteur de recherche formation ici L Alternance en M1 et M2 reste aussi ici une voie à privilégier aujourd hui Les stages de fin d études ont une bonne chance de déboucher sur une embauche En plus des traditionnelles qualités commerciales, de la connaissance des produits financiers et de la réglementation bancaire, les connaissances de l organisation et du fonctionnement des entreprises ainsi que la comptabilité sont primordiales. Pour tout connaitre sur le métier de Conseiller Spécialisé en Entreprises, cliquez ici 22

23 e) Chargé d Affaires Entreprise (Grands Comptes) Rôle Environnement Formations Comme pour les Conseillers aux particuliers, la frontières entre Conseiller PME/Entreprises et Chargé d Affaires Entreprises (ou Grands Comptes) dépend de l organisation de chacun des groupes bancaires. Le Chargé d Affaire intervient : Pour la gestion courante et quotidienne de ses clients, il propose des solutions adaptées à leurs besoins : crédits, placements, moyens de paiement Son client peut le solliciter sur des sujets variés (investissement dans une usine, une machine, implantation à l étranger, gestion de la trésorerie, restructuration d une ligne de crédit ). Dans ce cas, le Chargé d Affaires Entreprises met à profit ses compétences techniques pour analyser la situation financière de l entreprise et évaluer les risques du projet de son client. Dans les groupes bancaires possédant une BFI, le Chargé d Affaires Grands Compte joue très souvent le rôle de trait d union entre le client et les équipes de la Banque de Financement et d Investissement (M&A, ECM, DCM, ) pour toutes les problématiques d Ingénierie Financière, mais aussi de Marché (exemple : couverture Taux de change) Le Chargé de Clientèle Entreprises travaille généralement dans un Centre d affaires spécialisé, dans une grande agence ou au siège selon l organisation de la Banque et la taille des entreprises qu il gère. Il est en contact permanent avec de nombreux services de la Banque (sa hiérarchie, les Analystes Crédit, la BFI, les fiscalistes ), avec ses clients bien évidemment, où il est généralement en contact avec les Dirigeants et Directeurs Financiers. Grandes Écoles de Commerce et d Ingénieurs avec première expérience clientèle entreprise ou «dans le métier» (Exe : BFI). Expérience significative en Banque de réseau clientèle pro / entreprises Accéder à notre moteur de recherche formation ici Stages SkillSet L Alternance en M1 et M2 reste aussi ici une voie à privilégier aujourd hui Connaissances généralistes en finance, comptabilité mais aussi en matière fiscale et juridique Capacités d analyse et de synthèse Sens commerciale prononcé 23

24 2. En Banque de Financement et d Investissement a) Petit Rappel Sectoriel On a déjà établi en introduction, que la Banque de Financement et d Investissement se structurait autour de 2 silos principaux : les Activités de Marchés d un côté et les Activités «Corporate» de l autre. Il est aussi établi qu il n existe pas de fonctions «commerciales» à proprement parlé côté Corporate puisque les collaborateurs y sont avant tout des techniciens (M&A, ECM, DCM,..) et ne développent la dimension «relation client» qu au bout d un certain nombre d années. En revanche, il existe un rôle à forte composante commerciale au sein de la Salle de marchés qu on appelle «Sales» ou encore «Vendeur». Avant de détailler les fonctions exactes de ce job, il convient de contextualiser un peu. Rappel sur la Finance de Marché : Pour rappel, la Finance de Marché regroupe l ensemble des activités entrainant des transactions de produits financiers. L éventail de ces derniers est très large, puisque regroupant tout aussi bien les produits plus simples comme les actions ou les obligations comme les produits les plus complexes comme les produits structurés multi sous-jacents. Quoiqu il en soit, comme dans toute transaction de produits, nous avons un acheteur et un vendeur ; mais étant donné la complexité du secteur, nous pouvons rencontrer un certain nombre d acteurs intervenant de manière directe ou indirecte dans les prise de décisions d achat ou de vente émanant des «intervenants de marchés», i.e. ceux qui prennent les décisions d acheter ou de vendre, que ce soit pour leur propre compte ou pour ceux de leurs clients. 24

Dossier de presse Contact presse Aude Ballade 05 49 37 87 80 aude.ballade@banques-en-ligne.fr D ossier de Presse Banques-en-ligne.fr - Février 2010 1

Dossier de presse Contact presse Aude Ballade 05 49 37 87 80 aude.ballade@banques-en-ligne.fr D ossier de Presse Banques-en-ligne.fr - Février 2010 1 Dossier de presse Contact presse Aude Ballade 05 49 37 87 80 aude.ballade@banques-en-ligne.fr Dossier de Presse Banques-en-ligne.fr - Février 2010 1 SOMMAIRE Qu est-ce qu une banque en ligne? 3 Les avantages

Plus en détail

Club Asset Management N 4

Club Asset Management N 4 Club Asset Management N 4 Mardi 20 juin 2006 José DEGLI ESPOSTI Directeur Commercial Cardif Assurance-Vie Animation Epargne Financière du Réseau BDDF Pour le compte d AMS BNP PAM 1 Club Asset Management

Plus en détail

Une gamme complète de solutions d investissement et de services à destination des investisseurs

Une gamme complète de solutions d investissement et de services à destination des investisseurs Une gamme complète de solutions d investissement et de services à destination des investisseurs LA FRANCAISE GLOBAL INVESTMENT SOLUTIONS La Française GIS est une des 3 entités du Groupe La Française et

Plus en détail

l intermédiation actions les dérivés actions l asset management

l intermédiation actions les dérivés actions l asset management TALENTS F RST PROFIL du Groupe Créée en 1990, Exane est une entreprise d investissement spécialisée sur trois métiers : l i n t e r m é d i at i o n ac t i o n s, exercée sous la marque Exane BNP Paribas,

Plus en détail

SOCIETE GENERALE BANK & TRUST À VOS CÔTÉS POUR DONNER DE L ÉLAN À VOS PROJETS

SOCIETE GENERALE BANK & TRUST À VOS CÔTÉS POUR DONNER DE L ÉLAN À VOS PROJETS SOCIETE GENERALE BANK & TRUST À VOS CÔTÉS POUR DONNER DE L ÉLAN À VOS PROJETS VOUS ÊTES UN PARTICULIER FORTUNÉ ÉVOLUANT DANS UN ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL NOUS CONSTRUISONS POUR VOUS DES SOLUTIONS HAUT

Plus en détail

Baromètre des courtiers de proximité APRIL/OpinionWay

Baromètre des courtiers de proximité APRIL/OpinionWay Baromètre des courtiers de proximité APRIL/OpinionWay Edition 2012 Toute publication, même partielle de cette étude, est soumise à autorisation de la part d APRIL Courtage Contactez Nathalie RAVET nravet@april.fr

Plus en détail

SOMMAIRE DOMAINE ECONOMIE - GESTION

SOMMAIRE DOMAINE ECONOMIE - GESTION SOMMAIRE DOMAINE ECONOMIE - GESTION Mention Assurance, Banque, Finance Spécialité Chargé de la clientèle bancassurance... 1 Spécialité Valorisation des actifs financiers : Métiers du back-office... 12

Plus en détail

Welcome. un état d esprit

Welcome. un état d esprit * Bienvenue. Welcome * un état d esprit Plus qu un message de bienvenue, Welcome c est la promesse d ouverture que nous faisons à chaque collaborateur, dès son arrivée dans le Groupe et tout au long de

Plus en détail

Communiqué de presse. Fonds Stratégique de Participations : un nouvel investissement de long terme dans le capital d un fleuron industriel français

Communiqué de presse. Fonds Stratégique de Participations : un nouvel investissement de long terme dans le capital d un fleuron industriel français Communiqué de presse Paris le 1 er juin 2015 Fonds Stratégique de Participations : un nouvel investissement de long terme dans le capital d un fleuron industriel français Le Fonds Stratégique de Participations

Plus en détail

Décision n 10-DCC-128 du 30 septembre 2010 relative à la prise de contrôle exclusif de Sodelem par le CIC

Décision n 10-DCC-128 du 30 septembre 2010 relative à la prise de contrôle exclusif de Sodelem par le CIC RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 10-DCC-128 du 30 septembre 2010 relative à la prise de contrôle exclusif de Sodelem par le CIC L Autorité de la concurrence, Vu le dossier de notification adressé complet

Plus en détail

Formacode 11.0 Thésaurus de l offre de formation

Formacode 11.0 Thésaurus de l offre de formation Thésaurus de l offre de formation Champs sémantiques Listes annexes Des types de certifications/diplômes/titres Des pays Des logiciels Des publics Des mots-outils Correspondances Formacode Formacode Présentation

Plus en détail

Apsydia. Qu est ce que la Gestion d Actifs. Cabinet de Conseil et d Assistance à Maîtrise d Ouvrage. Une heure avec

Apsydia. Qu est ce que la Gestion d Actifs. Cabinet de Conseil et d Assistance à Maîtrise d Ouvrage. Une heure avec Apsydia Auteur : Philippe André Version : v1.0 24 février 2010 Cabinet de Conseil et d Assistance à Maîtrise d Ouvrage Une heure avec Qu est ce que la Gestion d Actifs Agenda Cartographie Générale Organisation

Plus en détail

Assurance automobile : défis et perspectives des compagnies d assurances

Assurance automobile : défis et perspectives des compagnies d assurances Assurance automobile : défis et perspectives des compagnies d assurances Une analyse de fond des forces en présence et des impacts en matière de développement pour les compagnies d assurances Un écosystème

Plus en détail

demandez plus à votre Banque Privée

demandez plus à votre Banque Privée demandez plus à votre Banque Privée 2009125E LCL_COUV_brochure.qxd 21/09/09 10:35 Page 2 Nos implantations Lcl Banque Privée Vous êtes unique demandez plus à votre Banque Privée Chez LCL Banque Privée,

Plus en détail

Le réseau du Groupe Primonial : des conseillers dédiés pour des solutions sur-mesure

Le réseau du Groupe Primonial : des conseillers dédiés pour des solutions sur-mesure Le réseau du Groupe Primonial : des conseillers dédiés pour des solutions sur-mesure ANDRÉ CAMO PRÉSIDENT DE GROUPE PRIMONIAL «NOTRE INDÉPENDANCE CAPITALISTIQUE GARANTIT NOTRE INDÉPENDANCE D ESPRIT. NOUS

Plus en détail

L empreinte carbone des banques françaises. Résultats commentés

L empreinte carbone des banques françaises. Résultats commentés L empreinte carbone des banques françaises Résultats commentés Le cabinet de conseil Utopies et l association Les Amis de la Terre publient le 22 novembre 2010 l empreinte carbone des groupes bancaires

Plus en détail

Cabinet CAPTEO PRESENTATION GENERALE. Octobre 2012 CAPTEO 2012 1

Cabinet CAPTEO PRESENTATION GENERALE. Octobre 2012 CAPTEO 2012 1 Cabinet CAPTEO PRESENTATION GENERALE Octobre 2012 1 Identité du Cabinet CAPTEO Cabinet de Conseil en Stratégie, en Organisation et en Management exclusivement dédié à la Finance Notre expertise La Banque

Plus en détail

BTS Assurance. Diplôme Données sur l emploi Offres d emploi Se documenter. diplôme qualification insertion emploi

BTS Assurance. Diplôme Données sur l emploi Offres d emploi Se documenter. diplôme qualification insertion emploi diplôme qualification insertion emploi diplôme qualification insertion emploi NOVEMBRE 2007 BTS Assurance Diplôme Données sur l emploi Offres d emploi Se documenter INFOS UTILISATEURS diplôme qualification

Plus en détail

Carte d'identité Juillet 2012 BANQUE DE FINANCEMENT & D INVESTISSEMENT / ÉPARGNE / SERVICES FINANCIERS SPÉCIALISÉS

Carte d'identité Juillet 2012 BANQUE DE FINANCEMENT & D INVESTISSEMENT / ÉPARGNE / SERVICES FINANCIERS SPÉCIALISÉS Carte d'identité Juillet 2012 BANQUE DE FINANCEMENT & D INVESTISSEMENT / ÉPARGNE / SERVICES FINANCIERS SPÉCIALISÉS 2 PROFIL NATIXIS, AU CŒUR DU GROUPE BPCE Natixis est la banque de financement, de gestion

Plus en détail

Décision n 11-DCC-11 du 27 janvier 2011 relative au rapprochement du Groupe Aprionis et du Groupe Vauban Humanis

Décision n 11-DCC-11 du 27 janvier 2011 relative au rapprochement du Groupe Aprionis et du Groupe Vauban Humanis RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 11-DCC-11 du 27 janvier 2011 relative au rapprochement du Groupe Aprionis et du Groupe Vauban Humanis L Autorité de la concurrence, Vu le dossier de notification adressé

Plus en détail

Connaissez-vous GROUPAMA BANQUE?

Connaissez-vous GROUPAMA BANQUE? Groupama Banque - Direction de la communication externe - Groupama participe à la protection de l'environnement en utilisant un site imprim vert et des papiers issus des forêts gérées durablement et en

Plus en détail

VIE ET STAGE liés aux Risques

VIE ET STAGE liés aux Risques VIE ET STAGE liés aux Risques Stage Contrôle de gestion - H/F Référence: SGBTDGDEFIN15012015 Date de publication: 16-01-2015 Métier Finance d'entreprise / Comptabilité Activité Banque privée Type de contrat

Plus en détail

QU EST-CE QU UNE BANQUE? 1 RE PARTIE Questions et réponses sur le thème des banques

QU EST-CE QU UNE BANQUE? 1 RE PARTIE Questions et réponses sur le thème des banques Les banques en tant qu intermédiaires financiers Qu est-ce qu une banque? Une banque est une entreprise dont l activité principale consiste à recevoir l épargne en dépôt, à accorder des crédits et à fournir

Plus en détail

Sommaire. Informations clés... 04. Profil... 06. Corporate et Institutional Banking... 08. Retail Banking... 10. Private Banking...

Sommaire. Informations clés... 04. Profil... 06. Corporate et Institutional Banking... 08. Retail Banking... 10. Private Banking... _ FR Sommaire Informations clés... 04 Profil... 06 Corporate et Institutional Banking... 08 Retail Banking... 10 Private Banking... 12 Treasury et Financial Markets... 14 La BIL à votre service depuis

Plus en détail

Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes

Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes N 7 bis du 15 septembre 2006 C2006-66 / Lettre du ministre de l économie, des finances et de l industrie du 13 juillet

Plus en détail

SPECIALISATIONS DU MASTER GRANDE ECOLE

SPECIALISATIONS DU MASTER GRANDE ECOLE SPECIALISATIONS DU MASTER GRANDE ECOLE Finance, Contrôle des Organisations Cette spécialisation se fonde sur la nécessité de prendre des décisions et/ou d organiser les différents processus au cœur de

Plus en détail

WBanque // Finance // Assurance //

WBanque // Finance // Assurance // WBanque // Finance // Assurance // Exclusively I.T - exclusively finance Le groupe Objectware accompagne efficacement et durablement les grands acteurs de la Finance. Il leur permet de faire évoluer leurs

Plus en détail

Les banques en ligne et les services bancaires par internet modèle économique et évolution des plaintes de consommateurs de 2008 à 2012

Les banques en ligne et les services bancaires par internet modèle économique et évolution des plaintes de consommateurs de 2008 à 2012 N 15 Juin 2013 Service du soutien au réseau Sous-direction de la communication, programmation et veille économique Bureau de la veille économique et des prix Les banques en ligne et les services bancaires

Plus en détail

L ESSENTIEL CARREFOUR BANQUE

L ESSENTIEL CARREFOUR BANQUE CARREFOUR BANQUE PLUS DE 30 ANS D EXPÉRIENCE AU SERVICE DES CLIENTS Carrefour Banque commercialise des solutions de paiement, de financement, d épargne et d assurance. Depuis le lancement de la première

Plus en détail

PRINCIPES ET VALEURS EN MATIÈRE DE PLACEMENTS. Régime de pension de l Université d Ottawa (1965)

PRINCIPES ET VALEURS EN MATIÈRE DE PLACEMENTS. Régime de pension de l Université d Ottawa (1965) PRINCIPES ET VALEURS EN MATIÈRE DE PLACEMENTS Régime de pension de l Université d Ottawa (1965) Objectif du fonds Réalisation de l objectif Continuité de l exploitation Rôles et responsabilités L objectif

Plus en détail

Banque des Entreprises au Luxembourg Des experts au cœur de vos projets

Banque des Entreprises au Luxembourg Des experts au cœur de vos projets Banque des Entreprises au Luxembourg Des experts au cœur de vos projets Communication Marketing Juin 2011 bgl.lu Sommaire BGL BNP Paribas au service des entreprises 5 Un interlocuteur dédié 6 Un interlocuteur

Plus en détail

Fonctions Informatiques et Supports Opérationnels

Fonctions Informatiques et Supports Opérationnels Fonctions Informatiques et Supports Opérationnels Nos métiers par activité Nos métiers de l informatique comprennent d une part un volet études et d autre part la gestion des infrastructures ; les fonctions

Plus en détail

COURTIER ET AGENT D ASSURANCE

COURTIER ET AGENT D ASSURANCE COURTIER ET AGENT D ASSURANCE SOMMAIRE LE MARCHÉ DU COURTIER ET AGENT D ASSURANCE... 2 LA RÉGLEMENTATION DU COURTIER ET AGENT D ASSURANCE... 4 L'ACTIVITÉ DU COURTIER ET AGENT D ASSURANCE... 7 LES POINTS

Plus en détail

LE COURTAGE D ASSURANCE

LE COURTAGE D ASSURANCE Programme 1ère conférence : l éthique du courtier 2ème conférence : la profession du courtier Courtage et environnement concurrentiel Le cadre de l activité L activité La responsabilité des courtiers d

Plus en détail

ACCORD DU 8 MARS 2010

ACCORD DU 8 MARS 2010 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA FONCTION PUBLIQUE CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3161 Convention collective nationale IDCC : 2120. BANQUE ACCORD DU 8 MARS 2010 RELATIF AUX CLASSIFICATIONS

Plus en détail

Techniques bancaires 2015/2016. 6 e édition. > L environnement bancaire > Produits d épargne > Marchés financiers > Fiscalité > Crédits

Techniques bancaires 2015/2016. 6 e édition. > L environnement bancaire > Produits d épargne > Marchés financiers > Fiscalité > Crédits Philippe Monnier Sandrine Mahier-Lefrançois Techniques bancaires 2015/2016 > L environnement bancaire > Produits d épargne > Marchés financiers > Fiscalité > Crédits 6 e édition Compléments en ligne Comment

Plus en détail

Enquête d'insertion. Master 2 - Gestion d'actifs Asset Management 222

Enquête d'insertion. Master 2 - Gestion d'actifs Asset Management 222 Enquête d'insertion Master 2 - Gestion d'actifs Asset Management 222 Enquête réalisée de décembre 21 à février 2 auprès des diplômés de la promotion 21/211 M2 Gestion d'actifs Asset Management - Promotion

Plus en détail

1. Les risques individuels (corporates et institutions financières)

1. Les risques individuels (corporates et institutions financières) Gestion des Risques Nos métiers par activité La Gestion des Risques consiste principalement à maîtriser et à contrôler l ensemble des risques de Crédit Agricole CIB afin de minimiser le coût du risque

Plus en détail

Présentation des résultats 2006. 15 mars 2007

Présentation des résultats 2006. 15 mars 2007 Présentation des résultats 2006 15 mars 2007 Préambule Le intègre dans son périmètre la création de Natixis intervenue le 17 novembre. Les données financières présentées sont issues des comptes pro forma

Plus en détail

Responsable mécénat/ partenariats entreprises

Responsable mécénat/ partenariats entreprises N 4 - RESPONSABLE MÉCÉNAT/ PARTENARIATS ENTREPRISES RESPONSABLE MÉCÉNAT (DÉNOMINATION DAVANTAGE UTILISÉE DANS LA CULTURE), RESPONSABLE PARTENARIATS ENTREPRISES Le responsable Mécénat/partenariats entreprises

Plus en détail

étude de fonctions & rémunérations Assurance

étude de fonctions & rémunérations Assurance 2010 2011 étude de fonctions & rémunérations Assurance SOMMAIRE Avant-propos Introduction Remarques méthodologiques Tendances les FONCTIONS COMMERCIALES 1 - Conseiller commercial en assurance vie p. 12

Plus en détail

À VOS CÔTÉS LE GROUPE BNP PARIBAS AU LUXEMBOURG. Données chiffrées au 31/12/2012

À VOS CÔTÉS LE GROUPE BNP PARIBAS AU LUXEMBOURG. Données chiffrées au 31/12/2012 BGL BNP Paribas S.A. (50, avenue J.F. Kennedy L-2951 Luxembourg R.C.S. Luxembourg : B6481) Communication Mars 2013 LE GROUPE BNP PARIBAS AU LUXEMBOURG À VOS CÔTÉS 2013 Données chiffrées au 31/12/2012 Le

Plus en détail

Cardif Lux Vie en bref

Cardif Lux Vie en bref Cardif Lux Vie en bref Compagnie d assurance née de la fusion de deux acteurs historiques au Luxembourg, Cardif Lux International et Fortis Luxembourg Vie. - Depuis le 31 décembre 2011, Cardif Lux Vie

Plus en détail

I. Les entreprises concernées et l opération

I. Les entreprises concernées et l opération RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 11-DCC-32 du 22 février 2011 relative à la prise de contrôle conjoint du groupe La Poste par la Caisse des Dépôts et Consignations et l État français L Autorité de la concurrence,

Plus en détail

Mastère Spécialisé Analyse Financière Internationale

Mastère Spécialisé Analyse Financière Internationale Antoine DEGARDIN Actuellement en stage en fusions-acquisitions chez BNP Paribas, je dois bien évidemment rendre hommage à cette formation ainsi qu au corps professoral de qualité qui l entoure. L ensemble

Plus en détail

SAVOIRS EN ACTION. Établissement supérieur privé de commerce

SAVOIRS EN ACTION. Établissement supérieur privé de commerce Établissement supérieur privé de commerce Autorisé par le Ministère de l Enseignement Supérieur par décision n 25/88 du 18/10/1988 SAVOIRS EN ACTION Guide d admission Bac + 5 Administration et Stratégie

Plus en détail

À quoi sert une banque?

À quoi sert une banque? À quoi sert une banque? Trois fonctions clés La banque remplit trois fonctions essentielles. Elle collecte, gère vos dépôts, et vous fournit des moyens de paiement (chéquier, carte bancaire, ordre de virement

Plus en détail

Respecter le Passé, gérer le Présent et préparer l'avenir.

Respecter le Passé, gérer le Présent et préparer l'avenir. MASSALIA FINANCE MASSALIA FINANCE Fondé en 2000, Massalia Finance, Cabinet Indépendant en Gestion de Patrimoine met à votre disposition ses compétences en : Conseil patrimonial, Conseil en placements financiers,

Plus en détail

TERTIAIRE BAC PRO GESTION ADMINISTRATION

TERTIAIRE BAC PRO GESTION ADMINISTRATION BAC PRO GESTION ADMINISTRATION Poste administratif en TPE, PME/PMI, collectivités territoriales, administrations et associations Employé administratif Gestionnaire administratif, commercial, du personnel

Plus en détail

MASTER 2 FINANCE Spécialité «Banque et Finance Européennes»

MASTER 2 FINANCE Spécialité «Banque et Finance Européennes» FORMATION EN ALTERNANCE MASTER 2 FINANCE Spécialité «Banque et Finance Européennes» PARCOURS : CHARGÉ D AFFAIRES PROFESSIONNELS RESPONSABLES DE LA FORMATION Responsables pédagogiques : Monsieur Alexandre

Plus en détail

Village des Métiers, de la Formation et de l Emploi

Village des Métiers, de la Formation et de l Emploi FORMATIONS PROPOSÉES PAR LES EXPOSANTS Immobilier Banque Assurances Pour plus d informations, retrouvez l ensemble des formations sur : www.lorpm.eu Gardien d immeubles IMMOBILIER - Il participe à la gestion

Plus en détail

pprentissage MASTER Formation initiale, formation continue et formation en apprentissage INGÉNIERIE ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE

pprentissage MASTER Formation initiale, formation continue et formation en apprentissage INGÉNIERIE ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE MASTER ÉCONOMIE ET INGÉNIERIE FINANCIÈRE INGÉNIERIE ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE PARCOURS 272 Une formation moderne, pour maîtriser les savoirs et les méthodes des métiers de la finance d aujourd hui. Formation

Plus en détail

conseiller banque en ligne h/f

conseiller banque en ligne h/f FICHES DE POSTES conseiller banque en ligne h/f Conseiller Banque en Ligne H/F Vos missions Accueillir et orienter les clients et les prospects Assurer un appui commercial à la clientèle du réseau d agences

Plus en détail

Acogepi. de la famille, fiscalité. assurance vie, particulier et entreprise. Données chiffrées si disponible Condition d admission des membres

Acogepi. de la famille, fiscalité. assurance vie, particulier et entreprise. Données chiffrées si disponible Condition d admission des membres Acogepi Date de création 1981 Forme juridique du groupement Association loi 1901 à but non lucratif. Chaque cabinet est indépendant. Nombre de cabinets adhérents à fin juin 12 2012 Rémunération de la structure

Plus en détail

Les internautes face aux services financiers

Les internautes face aux services financiers Les internautes face aux services financiers Banque, Finance, Assurance & Crédit en ligne 4 4ème baromètre des comportements multicanaux des internautes pour la gestion, la recherche d information et la

Plus en détail

FiNANCE - BANQUE - ASSURANCE

FiNANCE - BANQUE - ASSURANCE FiNANCE - BANQUE - ASSURANCE DEES Chargé(e) de Clientèle de Particuliers - DEESBANQUE DEES Marché de Professionnels - DEESBANQUE DEES Finance - DEESFi DEES Gestion du Patrimoine, assurance, Banque - DEESPAB

Plus en détail

Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes

Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes N 5 bis du 31 mai 2007 C2007-07 / Lettre du ministre de l économie, des finances et de l industrie du 3 avril 2007,

Plus en détail

2010 Directives concernant le mandat de gestion de fortune

2010 Directives concernant le mandat de gestion de fortune 2010 Directives concernant le mandat de gestion de fortune Les présentes Directives ont été adoptées par le Conseil d administration de l Association suisse des banquiers dans le but de promouvoir et de

Plus en détail

I. Les entreprises concernées et l opération

I. Les entreprises concernées et l opération RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 12-DCC-93 du 29 juin 2012 relative à la fusion du Groupe Mornay, du Groupe D&O et de la Fédération Mutualiste Interdépartementale de la Région Parisienne L Autorité de la

Plus en détail

I. Les entreprises concernées et l opération

I. Les entreprises concernées et l opération RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 14-DCC-181 du 9 décembre 2014 relative à la prise de contrôle exclusif des sociétés du Groupe Desk et de Holding Lease France par Naxicap Partners L Autorité de la concurrence,

Plus en détail

UDSG CLASSIFICATION DOSSIER DOCUMENTAIRE

UDSG CLASSIFICATION DOSSIER DOCUMENTAIRE UDSG CLASSIFICATION DOSSIER DOCUMENTAIRE 2 SOMMAIRE I. LES FAMILLES PROFESSIONNELLES... 5 II. LES FONCTIONS GENERIQUES... 12 FAMILLE ETUDES ET CONCEPTION......... 15 ASSISTANT D ETUDES ET CONCEPTION...16

Plus en détail

B Qui sont les propriétaires et les gestionnaires des entreprises?

B Qui sont les propriétaires et les gestionnaires des entreprises? B Qui sont les propriétaires et les gestionnaires des entreprises? a) L entrepreneur individuel trepreneur individuel Nombre de propriétaires = 1 seul Responsabilité sur ses biens propres = illimitée Activités

Plus en détail

Intérim Bancaire Banque, de l Assurance, des Mutuelles et du Secteur Financier connaissance approfondie du secteur pertinence efficacité

Intérim Bancaire Banque, de l Assurance, des Mutuelles et du Secteur Financier connaissance approfondie du secteur pertinence efficacité L Intérim BancAire, une mission d Experts Filiale du groupe Carrières Bancaires, Intérim Bancaire a été créée pour répondre aux besoins spécifiques en travail temporaire du secteur de la Banque, de l Assurance,

Plus en détail

' () ) * +, $0! *-"-*- - "!3''-2-3-.-*2 /3- '!.1*- /-3! -.!'22-3-.-"/*3!./!1./*.-*-2/ 2!'--'! *!'-2"!3''-2-3-.-*202--2 /3- '!.1*-/-3! -*."!.

' () ) * +, $0! *--*- - !3''-2-3-.-*2 /3- '!.1*- /-3! -.!'22-3-.-/*3!./!1./*.-*-2/ 2!'--'! *!'-2!3''-2-3-.-*202--2 /3- '!.1*-/-3! -*.!. !"#$%#$%#$ ) ) * +, -*"! Attaché Commercial BTS Assurance BTS Négociation et Relation Client Deust Banque, organismes financiers et de prévoyance Diplôme d expert automobile DUT Carrières juridiques -!1

Plus en détail

LES MÉTIERS DE LA BANQUE CONSTRUCTION DES MÉTIERS EN DÉVELOPPEMENT UN DOMAINE À DÉCOUVRIR

LES MÉTIERS DE LA BANQUE CONSTRUCTION DES MÉTIERS EN DÉVELOPPEMENT UN DOMAINE À DÉCOUVRIR LES MÉTIERS DU DE LA SECTEUR CONSTRUCTION DE LA BANQUE DES MÉTIERS EN DÉVELOPPEMENT UN DOMAINE À DÉCOUVRIR APEC Référentiel des métiers cadres du secteur de la banque 1 INTRODUCTION EntrepriseS et cadres

Plus en détail

LEXIQUE - A A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z. Actuaires / Actuariat. Actifs représentatifs

LEXIQUE - A A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z. Actuaires / Actuariat. Actifs représentatifs LEXIQUE - A Actuaires / Actuariat Un actuaire est un professionnel spécialiste de l'application du calcul des probabilités et de la statistique aux questions d'assurances, de finance et de prévoyance sociale.

Plus en détail

Grâce à son dynamisme et à sa solidité, La Banque Postale conforte son développement et sa profitabilité

Grâce à son dynamisme et à sa solidité, La Banque Postale conforte son développement et sa profitabilité COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 9 septembre 2010 Grâce à son dynamisme et à sa solidité, La Banque Postale conforte son développement et sa profitabilité Au 30 juin 2010 : PNB consolidé : 2 640 millions

Plus en détail

Master "Comptabilité, finance, fiscalité et patrimoine" Répertoire des emplois occupés au 1er décembre 2011 par les diplômés 2008/2009

Master Comptabilité, finance, fiscalité et patrimoine Répertoire des emplois occupés au 1er décembre 2011 par les diplômés 2008/2009 Master " finance, fiscalité et " Spécialité Intitulé de Missions dans Contrat de travail Niveau de Compétences complémentaires en informatique Consultant en risque de crédit Rédaction de la note de cadrage

Plus en détail

I. Les entreprises concernées et l opération

I. Les entreprises concernées et l opération RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 10-DCC-172 du 29 novembre 2010 relative à la prise de contrôle exclusif de la société Crédit Foncier et Communal d Alsace et de Lorraine Banque par la société Crédit Mutuel

Plus en détail

Créer des valeurs, les vivre et les faire vivre. Études des solutions de financement online. Dossier de presse

Créer des valeurs, les vivre et les faire vivre. Études des solutions de financement online. Dossier de presse Créer des valeurs, les vivre et les faire vivre Études des solutions de financement online Dossier de presse La première plateforme en ligne de recherche de financements publics et bancaires à destination

Plus en détail

Qu est-ce que la Gestion des Ressources Humaines?

Qu est-ce que la Gestion des Ressources Humaines? Qu est-ce que la Gestion des Ressources Humaines? Chapitre 1 La gestion des ressources humaines (GRH) peut être définie comme la gestion des hommes au travail dans des organisations (Martory et Crozet,

Plus en détail

FORMATION BANCAIRE ET FINANCIERE F I N A N C E CONSULTING

FORMATION BANCAIRE ET FINANCIERE F I N A N C E CONSULTING FORMATION BANCAIRE ET FINANCIERE ORGANISME DE FORMATION POUR LES PROFESSIONNELS DE LA BANQUE ET DE LA FINANCE, L OFFRE DE FINANCE SE VEUT EVOLUTIVE ET TOTALEMENT ADAPTEE AUX BESOINS DES PROFESSIONNELS

Plus en détail

AXA Réunion d information

AXA Réunion d information AXA Réunion d information Toulouse 8 décembre 2009 Christian Rabeau Directeur de la Gestion AXA Investment Managers Paris 1 1 Avertissement Certaines déclarations figurant dans cette présentation contiennent

Plus en détail

Conjuguez immobilier d entreprise et démarche environnementale

Conjuguez immobilier d entreprise et démarche environnementale L anticipation des nouvelles normes environnementales Lors de la constitution d un patrimoine immobilier à travers la création d une nouvelle SCPI, PERIAL Asset Management s efforcera de prendre en compte

Plus en détail

Note de présentation Intermédiaire et conseils de l assurance et du patrimoine

Note de présentation Intermédiaire et conseils de l assurance et du patrimoine Code Apporteur : Note de présentation et du patrimoine Nom de la personne physique ou morale exerçant l activité dont il est demandé la garantie ci-après dénommée l entreprise :..... Adresse de l établissement

Plus en détail

OFFRE PUBLIQUE DE RETRAIT portant sur les actions de la société. (anciennement dénommée FORINTER) OFI PE Commandité

OFFRE PUBLIQUE DE RETRAIT portant sur les actions de la société. (anciennement dénommée FORINTER) OFI PE Commandité OFFRE PUBLIQUE DE RETRAIT portant sur les actions de la société (anciennement dénommée FORINTER) initiée par OFI PE Commandité présentée par INFORMATIONS RELATIVES AUX CARACTÉRISTIQUES DE OFI PE Commandité

Plus en détail

étude de fonctions & rémunérations Assurance

étude de fonctions & rémunérations Assurance étude de fonctions & rémunérations Assurance L Argus de l Assurance membre du réseau - www.largusdelassurance.com/emploi Le site de recrutement des professionnels de l Assurance Ë Toutes les offres d emploi

Plus en détail

Présentation du 30 septembre 2010 «SÉMINAIRE ET RENCONTRES D AFFAIRES MAROC : Le réseau de Finances et Conseil Méditerranée au service du

Présentation du 30 septembre 2010 «SÉMINAIRE ET RENCONTRES D AFFAIRES MAROC : Le réseau de Finances et Conseil Méditerranée au service du Présentation du 30 septembre 2010 «SÉMINAIRE ET RENCONTRES D AFFAIRES MAROC : Le réseau de Finances et Conseil Méditerranée au service du développement des PME» Le Groupe Crédit du Maroc 1 Le Groupe Crédit

Plus en détail

20 ans de savoir-faire dans l immobilier, la finance et l asset management

20 ans de savoir-faire dans l immobilier, la finance et l asset management 45, Avenue George V - 75008 PARIS - 01 42 56 66 06 - www.pegasepartners.com 20 ans de savoir-faire dans l immobilier, la finance et l asset management Nos principales références sont : UCB CARNEGI KLERIM

Plus en détail

Lic. Pro Assurance, banque, finance / Développement et gestion des clientèles professionnelles

Lic. Pro Assurance, banque, finance / Développement et gestion des clientèles professionnelles Nombre de diplômés 101 Nombre de répondants 85 Situation au 01/12/11 En emploi 81 En études 2 Recherche d'emploi 2 85 Activités de services administratifs et de soutien Chargé de mission Charge de la gestion

Plus en détail

Europimmo LFP. SCPI d entreprise, immobilier européen AVERTISSEMENT

Europimmo LFP. SCPI d entreprise, immobilier européen AVERTISSEMENT LFP Europimmo SCPI d entreprise, immobilier européen AVERTISSEMENT Les parts de SCPI sont des supports de placement à long terme et doivent être acquises dans une optique de diversification de votre patrimoine.

Plus en détail

Présentation d Aforge Degroof Finance

Présentation d Aforge Degroof Finance Nom du document Confidentiel Le jour mois année Présentation d Aforge Degroof Finance Degroof, banque d affaires et patrimoniale européenne indépendante, accompagne le développement de ses clients depuis

Plus en détail

DOSSIER DE PRESENTATION

DOSSIER DE PRESENTATION DOSSIER DE PRESENTATION Ce dossier est destiné à vous présenter à la fois l activité du cabinet de courtage A2C GROUPE, les services mis à la disposition de ses partenaires. Ce dossier se présente sous

Plus en détail

Préparation à la vente

Préparation à la vente Alain Schockert Administrateur-Délégué 30 mars 2011 - Namur Agenda Quand et pourquoi? A qui? Comment et spécificités de la transaction? Processus type Phase préparatoire Modes de cession Etapes d un processus

Plus en détail

Insertion des diplômés du Master 2 Chargé d'affaires Entreprises et Institutions

Insertion des diplômés du Master 2 Chargé d'affaires Entreprises et Institutions Insertion des diplômés du Master 2 Chargé d'affaires Entreprises et Institutions ENQUETE INSERTION 2012 Auteur CCI Caen Normandie Nom du filtre M2 Chargé d'affaires Entreprises et Institutions Date de

Plus en détail

Les atouts de Sélection 1818 pour accompagner vos clients. Marseille 9 octobre 2013

Les atouts de Sélection 1818 pour accompagner vos clients. Marseille 9 octobre 2013 Les atouts de Sélection 1818 pour accompagner vos clients Sommaire 1. Présentation de Sélection 1818 2. Les expertises 3. L offre globale 4. L offre bancaire 5. L offre assurance 6. L offre Luxembourgeoise

Plus en détail

RESULTATS ET ACTIVITE 2011 DE LA BANQUE POSTALE

RESULTATS ET ACTIVITE 2011 DE LA BANQUE POSTALE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 13 mars 2012 RESULTATS ET ACTIVITE 2011 DE LA BANQUE POSTALE Bonne résistance du PNB et du RBE en 2011, solidité financière confirmée, poursuite de la dynamique de développement

Plus en détail

Banque de détail. Dynamiser votre réseau de distribution et accroître son efficacité commerciale

Banque de détail. Dynamiser votre réseau de distribution et accroître son efficacité commerciale Banque de détail Dynamiser votre réseau de distribution et accroître son efficacité commerciale L évolution de l environnement et les enjeux dans la Banque de détail CENTRES D'APPELS Intensification du

Plus en détail

Une innovation majeure dans le secteur de l assurance santé au Maroc

Une innovation majeure dans le secteur de l assurance santé au Maroc Une innovation majeure dans le secteur de l assurance santé au Maroc Une couverture exceptionnelle pour les particuliers au Maroc ASSUR-PLUS Santé International est un contrat d assurance santé international

Plus en détail

Conférence d ouverture «Oséades de la création d entreprise»

Conférence d ouverture «Oséades de la création d entreprise» DOSSIER DE PRESSE Conférence d ouverture «Oséades de la création d entreprise» Vendredi 8 novembre 2013 CONTACTS PRESSE : CG74 LESLIE GROS 04 50 33 49 89 CCI MAGALI SERRANO 04 50 33 71 30 CMA SYLVAIN POULLET

Plus en détail

Hôtellerie & Tourisme

Hôtellerie & Tourisme SALARY SURVEY 2014 & & Sélection et approche directe de cadres confirmés www.michaelpage.fr INTRODUCTION Michael Page & est une division de Michael Page, leader du conseil en recrutement, spécialiste de

Plus en détail

VOUS ACCOMPAGNER DURABLEMENT. Pour tous vos projets personnels et professionnels

VOUS ACCOMPAGNER DURABLEMENT. Pour tous vos projets personnels et professionnels VOUS ACCOMPAGNER DURABLEMENT Pour tous vos projets personnels et professionnels 2 LA BANQUE PALATINE LES PRINCIPAUX INDICATEURS (données consolidées au 31/12/2013) (1) 307,7 M PRODUIT NET BANCAIRE 124,4

Plus en détail

RECRUTEMENT. Vous recherchez un emploi? ARVAL, filiale de BNP Paribas recrute!

RECRUTEMENT. Vous recherchez un emploi? ARVAL, filiale de BNP Paribas recrute! Vous recherchez un emploi? ARVAL, filiale de BNP Paribas recrute! Des postes de Chargé de clientèle Assurances, Gestionnaire service client, Souscripteur assurances et Gestionnaire carburant sont à pourvoir!

Plus en détail

Nomenclatures 2008 NAF rév. 2 - CPF rév. 2. Section K Division 66

Nomenclatures 2008 NAF rév. 2 - CPF rév. 2. Section K Division 66 Nomenclatures 2008 NAF rév. 2 - CPF rév. 2 Section K Division 66 66 ACTIVITÉS AUXILIAIRES DE SERVICES FINANCIERS ET D'ASSURANCE Cette division comprend la prestation de services connexes des services financiers

Plus en détail

Banques en ligne : où faut-il souscrire?

Banques en ligne : où faut-il souscrire? Banques en ligne : où faut-il souscrire? Par Léa Billon pour VotreArgent.fr, publié le 11/07/2013 Les banques en ligne séduisent d'abord par leurs services à moindre coût, voire gratuits. Leurs livrets

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Conseiller-Gestionnaire de clientèle de l Université Paris-Est Créteil Val de Marne - UPEC Vague E 2015-2019 Campagne

Plus en détail

Edition 2015. Nomenclatures d activités et de produits françaises NAF rév. 2 - CPF rév. 2.1 Section K Division 64

Edition 2015. Nomenclatures d activités et de produits françaises NAF rév. 2 - CPF rév. 2.1 Section K Division 64 Edition 2015 Nomenclatures d activités et de produits françaises NAF rév. 2 - CPF rév. 2.1 Section K Division 64 Section K : ACTIVITÉS FINANCIÈRES ET D ASSURANCE Cette section comprend les activités des

Plus en détail