Formation. L énergie dans les bâtiments durables. Bruxelles Environnement. AUDIT des INSTALLATIONS D ECLAIRAGE. Fiorenzo NAMECHE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Formation. L énergie dans les bâtiments durables. Bruxelles Environnement. AUDIT des INSTALLATIONS D ECLAIRAGE. Fiorenzo NAMECHE"

Transcription

1 Formation L énergie dans les bâtiments durables Bruxelles Environnement AUDIT des INSTALLATIONS D ECLAIRAGE Fiorenzo NAMECHE LIGHT TO LIGHT Lighting design & engineering

2 LIGHT TO LIGHT Bureau indépendant d étude et de conception en éclairage Conception d éclairage et de mise en lumière Diagnostic d éclairage public Plan lumière Conception de luminaires sur mesure Etude et suivi de projets (relighting / nouveaux) light to light,

3 LIGHT TO LIGHT Bureau indépendant d étude et de conception en éclairage Audits en éclairage - Analyse de la situation actuelle - Proposition d amélioration - Résultat, investissement, rentabilité - Liste des priorités Consultance neutre en éclairage - Analyse des offres en éclairage - Aide au dimensionnement (DIALUX) Avant Après light to light,

4 Objectif(s) de la présentation Ne plus jamais oublier les 3 fondements de l économie d énergie en éclairage! Détecter les gaspillages d énergie en éclairage Développer une vision critique sur les concepts d éclairage 4

5 Plan de l exposé Introduction Les 3 fondements de l économie d énergie en éclairage Exemples de la pratique Questions et réponses 5

6 Lumière et vue La lumière est une forme de rayonnement électromagnétique La lumière visible se situe entre 380 et 780 nm A chaque longueur d onde correspond une couleur qui va du rouge au violet en passant par l orange, le jaune, le vert et le bleu 6

7 C est quoi la couleur? No Colours! Only spectra & reflection characteristics Colour 7

8 Comptez les points noirs 8

9 Quelques notions de photométrie Flux [F] Lumen Intensité [I] Candela I=F/d Luminance [L] Candela/m² Eclairement [E] Lux E=F/dS E=I/d² 9

10 Les 3 fondements des économies en éclairage 1) Utilisation de sources lumineuses et de luminaires efficaces (et bien les entretenir!) 2) Eteindre ou dimmer l éclairage quand on n en a pas besoin (de façon intelligente! Favorisez l éclairage du jour) 3) Dimensionnement adéquat et planification (concept, normes, confort visuel ) 10

11 11

12 Comparatif des principales sources (lumière blanche) W/ Cool White LED Luminous efficacy [lm/w] Fluorescent Iodures métalliques En conditions labo! Warm White LED 50 Incandescent Halogène Time [Year] Source : DOE USA 2008/LABORELEC

13 PRINCIPAUX PARAMETRES CARACTERISANT LES LAMPES Caractéristiques électriques La puissance La tension d alimentation Le socquet Le système d amorçage Caractéristiques photométriques La quantité de lumière émise (le flux lumineux en lumen) L efficacité lumineuse = Flux/Puissance lampe (lm/w) (ballast non inclus) Caractéristiques spectrales Le spectre La température de couleur L indice de rendu de couleur L émission d UV/ Permitted Exposure Time PET / Dfc (damage factor) / Emission d IR Caractéristiques géométriques Position de fonctionnement Dimensions de la lampe et de la surface émettrice Caractéristiques de fonctionnement La température optimale de fonctionnement La durée de vie et de la dépréciation Le temps de préchauffage et de réallumage La résistance aux variations de tension 13

14 Les luminaires Optique & photométrie Mécanique (IP ) Electrotechnique Esthétique Rendement système = rendement source x rendement luminaire x rendement auxiliaires Important: allure de la courbe photométrique 14

15 Les luminaires Optique & photométrie Mécanique (IP, Ch ) Electrotechnique Esthétique Rendement système = rendement source x rendement luminaire x rendement auxiliaires La photométrie est plus importante que le rendement! 15

16 Les luminaires Avant - oppressant Après vivant light to light, 2013 light to light, 2013 La photométrie est plus importante que le rendement! 16

17 Aspects mécaniques Protection contre les influences externes (IP) 17

18 Quelques exemples de gaspillage en éclairage Mauvais entretien Luminaires à faible rendement Exemple: rendement downlight 2 x TC < rendement downlight 1 x TC

19 Les 3 fondements des économies en éclairage 1) Utilisation de sources lumineuses et de luminaires efficaces (et bien les entretenir!) 2) Eteindre ou dimmer l éclairage quand on n en a pas besoin (de façon intelligente! Favorisez l éclairage du jour) 19

20 Quelques exemples de gaspillage en éclairage Pas de gestion automatisée en fonction de la lumière du jour ou de l activité Eclairage extérieur utilisé en plein jour!

21 Les 3 fondements des économies en éclairage 1) Utilisation de sources lumineuses et de luminaires efficaces (et bien les entretenir!) 2) Eteindre ou dimmer l éclairage quand on n en a pas besoin (de façon intelligente! Favorisez l éclairage du jour) 3) Dimensionnement adéquat et planification (concept, normes, confort visuel ) 21

22 Dimensionnement de l éclairage p.ex. Logiciel de calcul de niveau d éclairement DIALUX Attention : utilisez uniquement des courbes photométriques des labos agréés! 22

23 Quelques exemples de gaspillage en éclairage Mauvais choix de luminaires ou concept Pas de calcul de dimensionnement light to light, 2013

24 light to light, 2013 Choix adéquat de luminaires ou concept

25 Eclairage fonctionnel Dimensionnement adéquat! EN «Lieux de travail intérieur» Attention au confort visuel. Eviter les éblouissements et les contrastes trop importants 25

26 Attention au confort visuel source d inconfort light to light, 2013 light to light, 2013 light to light, 2013 Eviter les éblouissements et les contrastes trop importants 26

27 Actions possibles Sensibilisation des utilisateurs Entretien correct de l installation d éclairage Gestion automatisée (de façon intelligente!) Relamping Relighting

28 Actions possibles Entretien correct de l installation d éclairage Lampes à changer (en groupe durée de vie moyenne!) Luminaires à nettoyer (facteur d entretien!)

29 Actions possibles Gestion automatisée (de façon intelligente!) Détecteurs de présence ou d absence (pas sur BM!) Cellule crépusculaire + horloge Gradation en fonction de la lumière du jour (par lampe, par groupe de lampes, centralisé...) Et aussi : Energy HARVESTING

30

31 Actions possibles Relamping Lampe non-économique à replacer par une lampe économique (dans luminaire efficace et en bon état) Relighting Système d éclairage complet à remplacer (si installation d éclairage en fin de durée de vie ou si en mauvais état, énergivore...)

32 Relamping (exemples) ECO/IRC LED ECO/IRC LED Halogène IRC = Infra-Red-Coating (Energysaver - ECO): - Puissance inférieure - Moins de production de chaleur - Complètement interchangeable Pour usage professionel : Mieux vaut prévoir un nouveau système d éclairage, adapté à la source (alimentation et température optimalisées). Les photos sont de mauvais exemples! 32

33 Il y a LED et LED Important! Driver et refroidissement adaptés!! 33

34 Exemple : Bureau Avant et après light to light, vieux luminaires 2x TL 58W sur ballast conventionnel (144W par luminaire)! light to light, luminaires 1x T5 35W = 39W par luminaire 34

35 Calcul de temps de retour TR Avant Nombre Type W/pc W h/an kwh/an /an Remarque 4 Vieille grille ,24 bruyant Après Nombre Type W/pc W u/an kwh/an /an 4 Nouveau ,44plus de confort Resultat W kwh/an /an Economie ,8 73% 73% Nombre /pc total TR Invest ans Remarque : mieux vaut calculer le TR sur le supplément URE 35

36 Dimensionnement simplifié sur base de 2,5 W/m²/100 lux (Uniquement pour locaux standards à hauteur standard et plan horizontal!!) W max = 2,5 W/m²/100 lux x 22 m² x (500/100) lux Longueur Largeur m² Lux souhaité W max W/lum Nombre de luminaires (!) 5, ! Luminaires efficaces à prévoir! Longueur Largeur m² Lux souhaité W max W/lum Nombre de luminaires (!) 5,

37 Exemple bâtiment type Plan du site avec indication des zones 37

38 Quelques photos Situation actuelle L65W/640 SA 38

39 Tableau URE Situation actuelle Immeuble de bureaux light to light,

40 Tableau URE Proposition Immeuble de bureaux light to light, 2013 Calcul DIALUX pour chaque local représentatif Choix optimal des luminaires et de la gestion! 40

41 Immeuble de bureaux Tableau URE Résultat light to light,

42 Tableau URE Résultat synthèse light to light, 2013 Graphique incluant les autres paramètres financiers 42

43 Le saviez vous? L amélioration de l éclairage représente : > 25 à 75% (et même plus!) d économie d énergie > 50% de diminution des frais de maintenance Il existe des subsides pour : - les audits - les travaux de réalisation (si < 2,5 W/m²/100 lux) Retour sur investissement : varie très fort! (fonction du nombre d heures de fonctionnement => Priorité aux locaux avec nombre d heures de fonctionnement élevé!) Nouveau projet = faire le bon choix en éclairage (TCO) Mieux vaut prévenir que guérir! LED? OUI! Mais pas n importe où et pas n importe comment!

44 Liens intéressants Lien «Energie +» sur le site de la RW Institut belge de l Eclairage «Code de bonne pratique» (uniquement en néerlandais) Document inspiré de la présentation de Ingrid Van Steenbergen (ODID) 44

45 A retenir de cette présentation L éclairage, c est visible - REGARDEZ Pas juste économie d énergie! Ne perdons pas de vue le confort visuel! Les 3 fondements de l économie d énergie en éclairage 2,5 W/m²/100 lux en W/m² 45

46 Questions? C est à vous! 46

47 Contact Fiorenzo NAMECHE Lighting designer Coordonnées : LIGHT TO LIGHT bvba-sprl Boulevard des Invalides 253 B 1160 Bruxelles : 0478/

Formation L énergie. dans les bâtiments durables. Bruxelles Environnement. AUDIT des INSTALLATIONS D ECLAIRAGE. Ingrid Van Steenbergen

Formation L énergie. dans les bâtiments durables. Bruxelles Environnement. AUDIT des INSTALLATIONS D ECLAIRAGE. Ingrid Van Steenbergen Formation L énergie dans les bâtiments durables Bruxelles Environnement AUDIT des INSTALLATIONS D ECLAIRAGE Ingrid Van Steenbergen ODID Bureau conseil indépendant Economie d énergie en éclairage Bureau

Plus en détail

Le LED permet-il réellement de réaliser des économies d'énergie? Le confort est-il assuré? Points d'attentions et cas vécus

Le LED permet-il réellement de réaliser des économies d'énergie? Le confort est-il assuré? Points d'attentions et cas vécus Séminaire à Namur - le 24 octobre 2014 Le LED permet-il réellement de réaliser des économies d'énergie? Le confort est-il assuré? Points d'attentions et cas vécus Ingrid Van Steenbergen Consultante en

Plus en détail

La performance de l'éclairage LED pour des usages professionnels. Fiorenzo Namèche LIGHT TO LIGHT Lighting design & engineering

La performance de l'éclairage LED pour des usages professionnels. Fiorenzo Namèche LIGHT TO LIGHT Lighting design & engineering La performance de l'éclairage LED pour des usages professionnels Fiorenzo Namèche LIGHT TO LIGHT Lighting design & engineering LIGHT TO LIGHT Audit relighting Diagnostic d éclairage public Conception de

Plus en détail

Le LUX en mode économie d énergie

Le LUX en mode économie d énergie Séminaire Bâtiment Durable : Le LUX en mode économie d énergie Le 5 mars 2015 Bruxelles Environnement Case Study : Relighting Exemples de relighting dans diverses applications Ingrid VAN STEENBERGEN, Gérante

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : ENERGIE

Formation Bâtiment Durable : ENERGIE Formation Bâtiment Durable : ENERGIE Bruxelles Environnement ECLAIRAGE ARTIFICIEL : INTRODUCTION THÉORIQUE Thomas GOETGHEBUER MATRICIEL Objectif de la présentation Notion de base de la photométrie Valeurs

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable :

Formation Bâtiment Durable : 1 Formation Bâtiment Durable : ENERGIE PASSIF/BASSE ENERGIE Bruxelles Environnement ECLAIRAGE ARTIFICIEL : INTRODUCTION THÉORIQUE Thomas GOETGHEBUER MATRICIEL Objectif de la présentation Notion de base

Plus en détail

Relighting : exemples de cas et méthode simplifiée d évaluation. Exemple : bureau «classique» Exemple : bureau «classique» Situation.

Relighting : exemples de cas et méthode simplifiée d évaluation. Exemple : bureau «classique» Exemple : bureau «classique» Situation. Relighting : exemples de cas et méthode simplifiée d évaluation. Présenté par Fiorenzo Namèche Tel. 0478/504798 Email: f.nameche@light-to-light.com 8 mai 2008 Exemple : bureau «classique» ancien éclairage

Plus en détail

Le LUX en mode économie d énergie

Le LUX en mode économie d énergie Séminaire Bâtiment Durable : Le LUX en mode économie d énergie 5 mars 2015 Bruxelles Environnement Panel technologique des systèmes d éclairage Jean-Michel DESWERT, Technology Manager - Lighting Laboratoire

Plus en détail

Session d information pratique électriciens. Eclairage Rénovation des installations d éclairage

Session d information pratique électriciens. Eclairage Rénovation des installations d éclairage Session d information pratique électriciens Eclairage Rénovation des installations d éclairage Arnaud Deneyer 21 mai 2014 Laboratoire Lumière & Bâtiment Centre Scientifique et Technique de la Construction

Plus en détail

Gestion de l'éclairage: audit et études de cas

Gestion de l'éclairage: audit et études de cas Formation Bâtiment Durable Gestion de l'éclairage: audit et études de cas Bruxelles Environnement Audit des installations d éclairage: énergie et confort visuel Fiorenzo NAMECHE, concepteur lumière Lighting

Plus en détail

LANTERNE VFL540 LED CARACTERISTIQUES TECHNIQUES

LANTERNE VFL540 LED CARACTERISTIQUES TECHNIQUES CARACTERISTIQUES TECHNIQUES IP66, étanche à l eau et à la poussière. Corps en fonte d aluminium injecté, dissipateur thermique intégré Traitement anti-corrosion titanium, visserie inox traitement PCS.

Plus en détail

Projet d éclairage d une salle de classe

Projet d éclairage d une salle de classe www.meleec.org Nom : Prénom : Classe / groupe : Date : Domaine bâtiment / tertiaire Projet d éclairage d une salle de classe Note dossier : / 20 Page : 1 sur 6 1. Problématique L AFE (Association Française

Plus en détail

Le LUX en mode économie d énergie

Le LUX en mode économie d énergie Séminaire Bâtiment Durable : Le LUX en mode économie d énergie Le 5 mars 2015 Bruxelles Environnement Les enjeux liés à l éclairage Ingrid VAN STEENBERGEN, Gérante Bureau conseil en éclairage ODID Remplacée

Plus en détail

Les clefs pour réaliser les bons choix

Les clefs pour réaliser les bons choix Les clefs pour réaliser les bons choix Benjamin MONTEIL Responsable de LED-fr.net Ingénieur développement chez Sammode Membre actif de l AFE (Association Française de l Eclairage) Mon parcours 2004 Vision

Plus en détail

Performances et évolution des technologies LED

Performances et évolution des technologies LED Performances et évolution des technologies LED Du composant à l application futur et perspectives Laurent MASSOL Expert AFE, président du centre régional Midi-Pyrénées de l AFE (Led Engineering Development)

Plus en détail

Chapitre 12 2012-2013. Détecteurs 24 V et modules de commande crépusculaires

Chapitre 12 2012-2013. Détecteurs 24 V et modules de commande crépusculaires Chapitre 12 2012-2013 Détecteurs 24 V et modules de commande crépusculaire Economisez de l énergie Allumer, éteindre et régler l éclairage de manière automatique. Les détecteurs offrent plus de confort

Plus en détail

Les sources de lumière.

Les sources de lumière. Les sources de lumière. 1. La lumière. La lumière fait partie des ondes électromagnétiques qui vont des rayons cosmiques aux ondes radar. Ces ondes se différencient par leur longueur d onde et par l énergie

Plus en détail

Partie C. Ce dossier. - 10 pages. à DT C10

Partie C. Ce dossier. - 10 pages. à DT C10 Partie C ÉCLAIRAGE DE L AUDITORIUM Étude d un projecteur de scène Association Projecteur / gradateur Pilotage d un gradateur par signal numérique DMX 512 Ce dossier est constitué de : - 9 pages numérotées

Plus en détail

Flare. Confort et rendement garantis par les LED

Flare. Confort et rendement garantis par les LED Flare Confort et rendement garantis par les LED Flare Downlights et spots à technologie LED Flare, un concept de design unique Mun* product design Flare est une famille complète de downlights et de spots

Plus en détail

PROJET D EFFICACITE ENERGETIQUE EN BÂTIMENT TERTIAIRE. ETUDE DU CAS DE LA MICROFINANCE CECAW. Lieu: Douala Marché Congo. Durée du projet: 2012 2014.

PROJET D EFFICACITE ENERGETIQUE EN BÂTIMENT TERTIAIRE. ETUDE DU CAS DE LA MICROFINANCE CECAW. Lieu: Douala Marché Congo. Durée du projet: 2012 2014. PROJET D EFFICACITE ENERGETIQUE EN BÂTIMENT TERTIAIRE. ETUDE DU CAS DE LA MICROFINANCE CECAW. Lieu: Douala Marché Congo. Durée du projet: 2012 2014. 1. Présentation du Projet. Objectif du projet: Réduire

Plus en détail

La gestion de l éclairage dans le bâtiment pour la performance

La gestion de l éclairage dans le bâtiment pour la performance La gestion de l éclairage dans le bâtiment pour la performance énergétique Hervé PLACKOWSKI 25 mars 2015 Molsheim La gestion de l éclairage c est la au là ou au lumière adaptée bon niveau il faut bon moment

Plus en détail

FORMATION ECLAIRAGE PUBLIC

FORMATION ECLAIRAGE PUBLIC FORMATION ECLAIRAGE PUBLIC DIR Centre Est Mâcon 22/23 Novembre 2007 L éclairage public Une installation d éclairage s appuie sur 3 grands principes : 1) Les configurations d éclairage 2) La lumière émise

Plus en détail

L application LED pour l éclairage des postes de travail. Séminaire IBE-BIV le 4 novembre 2010 Jan Van Riel TRILUX

L application LED pour l éclairage des postes de travail. Séminaire IBE-BIV le 4 novembre 2010 Jan Van Riel TRILUX L application LED pour l éclairage des postes de travail Séminaire IBE-BIV le 4 novembre 2010 Jan Van Riel TRILUX L application LED - postes de travail 1. Poste de travail 2. Eclairage idéal pour poste

Plus en détail

Fiche 8 (Analyse): Unités

Fiche 8 (Analyse): Unités Fiche 8 (Analyse): Unités Le rayonnement lumineux visible est un rayonnement électromagnétique de longueur d'onde compris entre 400 et 760 nanomètres, entre l'ultraviolet (

Plus en détail

Laurent MASSOL Led Engineering Development

Laurent MASSOL Led Engineering Development RESUME Technologies des LED Performances des LEDs actuelles de l intégration de cette technologie de la technologie LED du marché des LEDs - applications en éclairage public Retour sur le Rapport de l

Plus en détail

Lampes MASTER LED & Novallures Septembre 2011

Lampes MASTER LED & Novallures Septembre 2011 Lampes MASTER LED & Novallures Septembre 2011 GU5.3 GU10 GU4 E27 B22 Aujourd hui, MASTER LEDlamps c est: La gamme la plus large du marché. Le plus large choix de culots et de formes disponibles sur le

Plus en détail

Notions de base de l éclairagisme

Notions de base de l éclairagisme OSRAM - Technologies de base et produits Emission thermique Décharge basse pression + Lampes à incandescence substance fluorescente Lampes halogènes Lampes fluorescentes en différents diamètres Lampes

Plus en détail

Les avancées dans le domaine de l éclairage

Les avancées dans le domaine de l éclairage Les avancées dans le domaine de l éclairage Patrick Martineau, ing. 27 e congrès de l AQME 9 mai 2013 CONTENU DE LA PRÉSENTATION Avancées technologiques Survol des technologies Évolution des normes en

Plus en détail

Dossier technologiques

Dossier technologiques 1 STI2D Lycé Vauvenargues Les luminaires, Économies d énergie Enseignement Spécifique : Option Energies et Environnement Mini Projet Dossier technologiques Bâtiment à faible consommation d énergie : Etrium

Plus en détail

Rapport d Expertise. LED Horticoles Agrotek. Juillet 2015

Rapport d Expertise. LED Horticoles Agrotek. Juillet 2015 Rapport d Expertise LED Horticoles Agrotek Juillet 2015 Présentation Contexte et problématique: Les LED Horticoles proposent un très bon éclairement rapporté à leur consommation électrique. Elles ont vocation

Plus en détail

1 STI2D. LUMIERE et ECLAIRAGE. Enseignement Spécifique : Option Energies et Environnement. Lycé. Cours. 1- Comprendre la lumière

1 STI2D. LUMIERE et ECLAIRAGE. Enseignement Spécifique : Option Energies et Environnement. Lycé. Cours. 1- Comprendre la lumière 1 STI2D Lycé Vauvenargues LUMIERE et ECLAIRAGE Enseignement Spécifique : Option Energies et Environnement Cours 1- Comprendre la lumière D où vient la lumière? d un rayonnement. Tout corps solide, liquide

Plus en détail

La révolution de l éclairage : les DEL c est bien mais ce n est pas tout!

La révolution de l éclairage : les DEL c est bien mais ce n est pas tout! La révolution de l éclairage : les DEL c est bien mais ce n est pas tout! Patrick Martineau, ing. Colloque multi énergies de l AGPI 9 et 11 avril 2013 CONTENU DE LA PRÉSENTATION Avancées technologiques

Plus en détail

Éclairage efficace : quoi choisir parmi les équipements sur le marché?

Éclairage efficace : quoi choisir parmi les équipements sur le marché? Éclairage efficace : quoi choisir parmi les équipements sur le marché? Patrick Martineau, ing. Colloque des gestionnaires techniques du logement social et communautaire 12 mars 2014 CONTENU DE LA PRÉSENTATION

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable :

Formation Bâtiment Durable : Formation Bâtiment Durable : Les techniques (chaleur, ventilation, ECS): conception et régulation Bruxelles Environnement Systèmes d émission de chaleur : principes et enjeux Raphaël Capart ICEDD asbl

Plus en détail

Qu est-ce-que l Indice de Rendu des Couleurs?

Qu est-ce-que l Indice de Rendu des Couleurs? Qu est-ce-que l Indice de Rendu des Couleurs? La couleur: concrétisation de la lumière La propriété de la source lumineuse qui influence l aspect/l apparence des objets en terme de couleur est appelé «Le

Plus en détail

alura led LA LUMIÈRE VERTE

alura led LA LUMIÈRE VERTE LA LUMIÈRE VERTE Design : Michel Tortel ÉLÉGANCE INTEMPORELLE ET HAUTE PERFORMANCE CARACTÉRISTIQUES LUMINAIRE Etanchéité du bloc optique : IP 66 (*) Résistance aux chocs : IK 04 (**) (PMMA) IK 10 (**)

Plus en détail

Bruno LAFITTE Expert éclairage à l ADEME Service Bâtiment

Bruno LAFITTE Expert éclairage à l ADEME Service Bâtiment Bruno LAFITTE Expert éclairage à l ADEME Service Bâtiment Avis ADEME sur les LED Actions majeures de l ADEME sur l éclairage à LED PACTE LED CITADEL A.I.E. 4E - annex Les Avis de l ADEME L éclairage à

Plus en détail

ÉCLAIRAGE DE BUREAU POUR DES ESPACES DE TRAVAIL EFFICACES.

ÉCLAIRAGE DE BUREAU POUR DES ESPACES DE TRAVAIL EFFICACES. ÉCLAIRAGE DE BUREAU POUR DES ESPACES DE TRAVAIL EFFICACES. 02 03 Introduction 04 05 Éclairage optimal des bureaux Présentation 06 07 Plafonniers Neogrid 08 09 Plafonniers E-CORE LED Panel 2 10 11 E-CORE

Plus en détail

S éclairer avec des lampes à LED

S éclairer avec des lampes à LED S éclairer avec des lampes à LED Thèmes abordés 1. Introduction... 1 2. Notions de base d éclairage... 2 2.1. Intensité lumineuse... 2 2.2. Angle d'émission... 2 2.3. Chaleur ou température de couleur...

Plus en détail

L'ECLAIRAGE INTERIEUR DANS LES BÂTIMENTS COMMUNAUX

L'ECLAIRAGE INTERIEUR DANS LES BÂTIMENTS COMMUNAUX Syndicat Intercommunal de Gestion des Énergies de la Région Lyonnaise L'ECLAIRAGE INTERIEUR DANS LES BÂTIMENTS COMMUNAUX Par Boudin Florent Service Énergies 9 Février 2011 [1] Sommaire Introduction : l'éclairage

Plus en détail

EXIGENCES DE PERFORMANCE PHOTOMETRIQUE «CADRE REGLEMENTAIRE»

EXIGENCES DE PERFORMANCE PHOTOMETRIQUE «CADRE REGLEMENTAIRE» EXIGENCES DE PERFORMANCE PHOTOMETRIQUE «CADRE REGLEMENTAIRE» PRESENTATION 1 ASPECTS LEGISLATIF, REGLEMENTAIRE ET NORMATIF -Code Général des Collectivité Territoriale (CGCT) : -Article L2212-2 «L éclairage

Plus en détail

NORMES DE TRANSPORT CANADA SUR LES MODULES DE SIGNALISATION A DIODES ELECTROLUMINESCENTES (DEL) DE PASSAGES A NIVEAU RAIL-ROUTE NORMES

NORMES DE TRANSPORT CANADA SUR LES MODULES DE SIGNALISATION A DIODES ELECTROLUMINESCENTES (DEL) DE PASSAGES A NIVEAU RAIL-ROUTE NORMES NORMES DE TRANSPORT CANADA SUR LES MODULES DE SIGNALISATION A DIODES ELECTROLUMINESCENTES (DEL) DE PASSAGES A NIVEAU RAIL-ROUTE NORMES TC E-14 Norme approuvé le 10 octobre 2003 {R-14-2} TABLE DES MATIÈRES

Plus en détail

RefLED Superia MR16. RefLED Superia MR16 7W 460LM 830 40 SL APERÇU DU PRODUIT

RefLED Superia MR16. RefLED Superia MR16 7W 460LM 830 40 SL APERÇU DU PRODUIT 0026342 Caractéristiques de la gamme High light output of - 345 useful lumens = 35W MR16 Halogen, 430 useful lumens = 40W MR16 Halogen 80% Energy saving vs. halogen MR16 means fast payback Coolfit technology

Plus en détail

RÉFLECTEUR INDUSTRIEL FLUORESCENT POUR DES APPLICATIONS DE GRANDE HAUTEUR

RÉFLECTEUR INDUSTRIEL FLUORESCENT POUR DES APPLICATIONS DE GRANDE HAUTEUR RÉFLECTEUR INDUSTRIEL FLUORESCENT POUR DES APPLICATIONS DE GRANDE HAUTEUR RÉFLECTEUR INDUSTRIEL POUR DES APPLICATIONS DE GRANDE HAUTEUR Les réflecteurs industriels intégrant des tubes fluorescents T5 sont

Plus en détail

Mesures de PAR. Densité de flux de photons utiles pour la photosynthèse

Mesures de PAR. Densité de flux de photons utiles pour la photosynthèse Densité de flux de photons utiles pour la photosynthèse Le rayonnement lumineux joue un rôle critique dans le processus biologique et chimique de la vie sur terre. Il intervient notamment dans sur les

Plus en détail

Cahier technique. Eclairage

Cahier technique. Eclairage Cahier technique Eclairage RT 2012 Marché résidentiel : point d étape Focus sur la technologie led : les bénéfices Eclairage : les solutions de la performance Un éclairage performant Avantages des luminaires

Plus en détail

Éclairage naturel L5C 2009/2010. Aurore BONNET

Éclairage naturel L5C 2009/2010. Aurore BONNET Éclairage naturel L5C 2009/2010 Aurore BONNET Introduction : Les 2 aspects de l éclairage naturel : Introduction : Les 2 aspects de l éclairage naturel : l ensoleillement et l éclairage diffus L ENSOLEILLEMENT

Plus en détail

Présentation de la Plateforme 08/09/2014

Présentation de la Plateforme 08/09/2014 Présentation de la Plateforme 08/09/2014 Historique Plateforme technologique nationale indépendante, moteur du développement de la filière industrielle française de l éclairage Initiée par le CEA-Leti

Plus en détail

Commande d éclairage Niko

Commande d éclairage Niko Commande d éclairage Niko Solutions d économie d énergie et de confort d éclairage 1 1 Commande d éclairage Niko Solutions d économie d énergie et de confort d éclairage Grâce à un vaste choix de solutions

Plus en détail

Lampes LED. Eclairage LED vers un relamping facilité

Lampes LED. Eclairage LED vers un relamping facilité Lampes LED Eclairage LED vers un relamping facilité Lampes LED LAMPES LED ECLAIRAGE FUTUR PLUG & PLAY UN ÉCLAIRAGE TRÈS EFFICACE QUI RÉDUIT L'EMPRUNTE CARBONE DISPONIBLE EN DIFFÉRENTES TEMPÉRATURES DE

Plus en détail

Économies dans l éclairage

Économies dans l éclairage Marquain - jeudi 30 octobre 2014 Économies dans l éclairage L éclairage représente environ 30% de la facture d électricité dans le tertiaire Évolution des sources Tubes T12 65w + ballast ferro = 81w Tubes

Plus en détail

Fiche descriptive de l activité

Fiche descriptive de l activité Fiche descriptive de l activité Titre : Rendement du panneau solaire Classe : Terminale STI 2D Durée : 40 min Type d activité (expérimentale, documentaire, ) : activité documentaire Contexte d utilisation

Plus en détail

E-CORE HIGH LUMEN TUBE FICHE TECHNIQUE 1 /5

E-CORE HIGH LUMEN TUBE FICHE TECHNIQUE 1 /5 FICHE TECHNIQUE 1 /5 E-CORE E-CORE High lumen tube est votre meilleur partenaire pour tous les projets de changement d éclairage dans les hauts plafonds. Grâce à sa puissance d éclairage élevée et à son

Plus en détail

Mesure de Température par Caméra Infrarouge

Mesure de Température par Caméra Infrarouge Mesure de Température par Caméra Infrarouge INTRODUCTION La caméra infrarouge capte au travers d un milieu transmetteur (ex : l atmosphère) les rayonnements émis par une scène thermique. Le système radiométrique

Plus en détail

Les luminaires LED pour le tertiaire et l'industrie sur le grill

Les luminaires LED pour le tertiaire et l'industrie sur le grill Les luminaires LED pour le tertiaire et l'industrie sur le grill Jean-Michel Deswert Jean-michel.deswert@laborelec.com 0477/70 24 96 24-10-2014 Laborelec Laboratoire d éclairage Laboratoire accrédité ISO

Plus en détail

Éclairage LED pour grands espaces

Éclairage LED pour grands espaces Éclairage LED pour grands espaces Systèmes d éclairage en ligne à LED Avec E4, E5 et E7, ETAP propose une vaste gamme d éclairages à LED pour les espaces de grandes dimensions et avec une hauteur de plafond

Plus en détail

énergie en éclairage public

énergie en éclairage public Les économies d éd énergie en éclairage SMEPE Toulouse 6 Décembre 2012 Intervenant: Yacin LALA Ingénieur nieur Responsable Technique Chef de Secteur Syndicat Départemental d Electricité de Haute-Garonne

Plus en détail

Utilisation Rationnelle de l Energie en éclairage intérieur

Utilisation Rationnelle de l Energie en éclairage intérieur Utilisation Rationnelle de l Energie en éclairage intérieur Le 20 juin 2013 à Namur Ingrid Van Steenbergen - ODID Bureau conseil indépendant Economie d énergie en éclairage Onafhankelijk adviesbureau voor

Plus en détail

BTS SYSTEMES D ÉCLAIRAGE TP4.4. Harmocem. Éclairage domestique et industriel. ESSAIS DE SYSTÈMES ÉLECTROTECHNIQUE. Système : 1- RÉFÉRENTIEL

BTS SYSTEMES D ÉCLAIRAGE TP4.4. Harmocem. Éclairage domestique et industriel. ESSAIS DE SYSTÈMES ÉLECTROTECHNIQUE. Système : 1- RÉFÉRENTIEL BTS ÉLECTROTECHNIQUE TP4.4 2006-2007 SYSTEMES D ÉCLAIRAGE Système : Harmocem. Éclairage domestique et industriel. ESSAIS DE SYSTÈMES 1- RÉFÉRENTIEL Fonction 5 : ESSAI - MISE EN SERVICE - CONTRÔLE Tâche

Plus en détail

Le LUX en mode économie d énergie

Le LUX en mode économie d énergie Séminaire Bâtiment Durable : Le LUX en mode économie d énergie Bruxelles Environnement 5 mars 2015 Case Study : relamping LED: Relamping dans les écoles Mode de financement par tiers investisseur Didier

Plus en détail

Pour une gestion durable de l éclairage public

Pour une gestion durable de l éclairage public Pour une gestion durable de l éclairage public Mardi 6 décembre 2011 Amphi des 13-Vents CETE Méditerranée - Aix-en-Provence Centre d'études Techniques de l'équipement Méditerranée www.cete-mediterranee.fr

Plus en détail

Streetlight 30 LED SL30

Streetlight 30 LED SL30 www.osram.com Streetlight 30 LED SL30 OSR LUM OUT PM Sales Presentation Light is efficient 1. Domaines d applications 2. Information Produit 3. Contrôle 4. Efficacité 2 Applications 12 m Domaines d applications

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE ENERGIE «ECLAIRAGE»

FICHE TECHNIQUE ENERGIE «ECLAIRAGE» FICHE TECHNIQUE ENERGIE «ECLAIRAGE» Sources : syndicat de l éclairage et CNIDEP A. ETAT DE L ART 1. Caractéristiques générales L éclairage a pour vocation : - D assurer de bonnes conditions de travail,

Plus en détail

cpgedupuydelome.fr -PC Lorient

cpgedupuydelome.fr -PC Lorient Première partie Modèle scalaire des ondes lumineuses On se place dans le cadre de l optique géométrique 1 Modèle de propagation 1.1 Aspect ondulatoire Notion d onde électromagnétique On considère une onde

Plus en détail

be tween Un design épuré pour une colonne LED polyvalente et raffinée Caractéristiques - luminaire options

be tween Un design épuré pour une colonne LED polyvalente et raffinée Caractéristiques - luminaire options Design: Pearl Creative Caractéristiques - luminaire Etanchéité du bloc optique: IP 65 (*) Résistance aux chocs (verre): IK 08 (**) Tension nominale: 230V 50Hz Classe électrique: I ou II (*) Poids (module):

Plus en détail

PSA PEUGEOT - CITROËN. Normes Biens d'equipement ECLAIREMENT DES LOCAUX METHODEDECALCUL REGLES D'ENTRETIEN. Sans restriction d'utilisation

PSA PEUGEOT - CITROËN. Normes Biens d'equipement ECLAIREMENT DES LOCAUX METHODEDECALCUL REGLES D'ENTRETIEN. Sans restriction d'utilisation Normes Biens d'equipement ECLAIREMENT DES LOCAUX METHODEDECALCUL REGLES D'ENTRETIEN E0.0.0.G ICS : 9..0, 29..0 Sans restriction d'utilisation Page /9 AVANTPROPOS Le calcul des niveaux d éclairement se

Plus en détail

La solution d'éclairage la plus durable. Système d'éclairage à induction QL 55W

La solution d'éclairage la plus durable. Système d'éclairage à induction QL 55W La solution d'éclairage la plus durable Système d'éclairage à induction QL 55W Systèmes d'éclairage à induction QL L'éclairage à induction QL est utilisé pour des applications d'éclairage professionnelles,

Plus en détail

LEXIQUE ECLAIRAGE Les termes à connaître :

LEXIQUE ECLAIRAGE Les termes à connaître : LEXIQUE ECLAIRAGE Les termes à connaître : Abat-jour Accessoire en forme de cône décoratif qui habille généralement les lampes à poser et lampadaires (sert à la fois d habillage, de réflecteur et de paralume

Plus en détail

Journée Éclairage. K. Maeder Notions de base en éclairage energho 19 juin 2007

Journée Éclairage. K. Maeder Notions de base en éclairage energho 19 juin 2007 Journée Éclairage K. Maeder Notions de base en éclairage energho 19 juin 2007 Vocabulaire de l éclairage 1. Flux lumineux lm 2. Couleur de la lumière 3. Intensité cd 4. Luminance cd/m 2 5. Rendu des couleurs

Plus en détail

Ils peuvent être accrochés individuellement ou en ligne et sont disponibles en versions en plafonnier ou suspendue.

Ils peuvent être accrochés individuellement ou en ligne et sont disponibles en versions en plafonnier ou suspendue. E7 E7 - éclairage à LED pour les grands espaces E7 est une série de luminaires individuels et en ligne à LED pour l éclairage de grands espaces. La série exploite la technologie LED+LENS d ETAP et offre

Plus en détail

Paulmann PRO. Eclairage salle de bain

Paulmann PRO. Eclairage salle de bain Paulmann PRO. Eclairage salle de bain Les bons luminaires pour votre salle de bain La lumière nous accompagne du matin au soir. L éclairage de nos pièces peut avoir une influence sur notre humeur et sur

Plus en détail

TRITAN 365 DB. La reproduction de ce document n est autorisée que sous la forme de fac-similé photographique intégral.

TRITAN 365 DB. La reproduction de ce document n est autorisée que sous la forme de fac-similé photographique intégral. TRITAN 365 DB Phone +33 (0)130 808 182 - Fax. +33 (0)130 808 199 /15 rue des Frères Lumière - ZI des Ebisoires BP136-78374 PLAISIR Cedex www.babbco.fr Sommaire Mode d emploi 1/ DESCRIPTION ET APPLICATIONS

Plus en détail

Laser Blade Line to Circle

Laser Blade Line to Circle Laser Blade Line to Circle Nouveautés 2014 7 5 6 1 2 3 4 Laser Blade ( 1 ) High contrast Minimal ( 2 ) Orientable ( 3 ) General Lighting ( 4 ) Wall washer ( 5 ) in30 LED Low Contrast ( 6 ) in30 LED High

Plus en détail

Certifications LEED / HQE (Eclairage)

Certifications LEED / HQE (Eclairage) Sylumis 3, Rue Victor Cousin 77127 Lieusaint www.sylumis.com Certifications LEED / HQE (Eclairage) LEED HQE 7 Chapitres (5 principaux + 2 bonus) 14 Cibles 4 niveaux de performances 3 niveaux de performances

Plus en détail

rayons cosmiques www.ergonomie.chups.jussieu.fr Docteur Bronislaw KAPITANIAK longueur d onde en m km m mm μm nm pm 10 0 10-3 10-6 10-9 10-12

rayons cosmiques www.ergonomie.chups.jussieu.fr Docteur Bronislaw KAPITANIAK longueur d onde en m km m mm μm nm pm 10 0 10-3 10-6 10-9 10-12 Unité d Ergonomie Faculté de Médecine Pitié-Salpêtrière 91, bd de l Hôpital 75 634 Paris cedex 13 DIPLÔME D ERGONOMIE ET DE PHYSIOLOGIE DU TRAVAIL o p t i o n 3 Ergonomie des gestes et des postures www.ergonomie.chups.jussieu.fr

Plus en détail

1-10m BORA, UNE COLONNE DESIGN ET SÉCURISANTE. bora

1-10m BORA, UNE COLONNE DESIGN ET SÉCURISANTE. bora bora bora 1-10m BORA, UNE COLONNE DESIGN ET SÉCURISANTE Les bornes lumineuses Bora, déclinées en 4 tailles et équipées de LED intégrées dans une structure ajourée, constituent un mode d expression original.

Plus en détail

Compatibilité des lampes et des appareillages de commandes Eléments pour communication

Compatibilité des lampes et des appareillages de commandes Eléments pour communication Compatibilité des lampes et des appareillages de commandes Eléments pour communication Ce document, réalisé par un GT intersyndical Ignes / Syndicat de l éclairage, regroupe les éléments permettant aux

Plus en détail

Mise en pratique : Etude de spectres

Mise en pratique : Etude de spectres Mise en pratique : Etude de spectres Introduction La nouvelle génération de spectromètre à détecteur CCD permet de réaliser n importe quel spectre en temps réel sur toute la gamme de longueur d onde. La

Plus en détail

SL42-xx SL42: Gamme de contrôleurs intelligents pour éclairage public installation dans le mât

SL42-xx SL42: Gamme de contrôleurs intelligents pour éclairage public installation dans le mât SL42: Gamme de contrôleurs intelligents pour éclairage public installation dans le mât Les contrôleurs SL42 permettent de piloter des ballasts électroniques DALI ou 1 10V, ferromagnétique en tout ou rien

Plus en détail

La vidéo, l image et l éclairage : définition et utilisation

La vidéo, l image et l éclairage : définition et utilisation La vidéo, l image et l éclairage : définition et utilisation Christophe Savariaux IR CNRS au Gipsa-lab (Grenoble) christophe.savariaux@gipsa-lab.fr Plan 1 ère journée 1 ère partie : La vidéo l image Quelques

Plus en détail

Toshiba Lampes LED. Brochure 11/2014

Toshiba Lampes LED. Brochure 11/2014 Toshiba Lampes LED Brochure 11/2014 2 3 Qui d autre à part Toshiba? Lampes classiques Pourquoi les éclairages E-CORE LED sont-ils les favoris? L année dernière, des centaines de milliers de professionnels

Plus en détail

S-UV 419. La reproduction de ce document n est autorisée que sous la forme de fac-similé photographique intégral.

S-UV 419. La reproduction de ce document n est autorisée que sous la forme de fac-similé photographique intégral. S-UV 419 Rev : 1 du 08/13 Phone +33 (0)130 808 182 - Fax. +33 (0)130 808 199 /15 rue des Frères Lumière - ZI des Ebisoires BP136-78374 PLAISIR Cedex www.babbco.fr Sommaire Mode d emploi 1/ DESCRIPTION

Plus en détail

Manuel technique de l éclairage

Manuel technique de l éclairage Manuel technique de l éclairage Sommaire exécutif La problématique de l éclairage des bâtiments est assez complexe. Les préférences des usagers varient fortement en fonction de variables tant objectives

Plus en détail

16/05/2012. 15 et 16 mai 2012. Introduction. Terminologies. Fonctionnement des DEL. Energy Star/ LM79-LM80 / TM 21. Comparaisons

16/05/2012. 15 et 16 mai 2012. Introduction. Terminologies. Fonctionnement des DEL. Energy Star/ LM79-LM80 / TM 21. Comparaisons 15 et 16 mai 2012 Technologie d éclairage à efficacité énergétique Josée Bacon Introduction Terminologies Fonctionnement des DEL Energy Star/ LM79-LM80 / TM 21 Comparaisons Nouvelles réglementations Questions

Plus en détail

U7/R7 Un éclairage avancé dans un design unique

U7/R7 Un éclairage avancé dans un design unique U7/R7 U7/R7 Un éclairage avancé dans un design unique 2 ETAP U7/R7 Avec U7 et R7, faites entrer chez vous l éclairage du futur. Les luminaires utilisent la technologie LED+LENS et ont été mis au point

Plus en détail

ECLAIRAGE EXTERIEUR LUMINAIRE SOLAIRE COMPACT INTELLIGENT

ECLAIRAGE EXTERIEUR LUMINAIRE SOLAIRE COMPACT INTELLIGENT ECLAIRAGE EXTERIEUR LUMINAIRE SOLAIRE COMPACT INTELLIGENT ECLAIRAGE SOLAIRE DE RUE & JARDIN LUMINAIRE SOLAIRE LED COMPACT INTELLIGENT Eclairage tout intégré: panneau + batterie + LED + contrôleur Avantages

Plus en détail

Spectrophotomètre double faisceau modèle 6800

Spectrophotomètre double faisceau modèle 6800 Spectrophotomètre double faisceau modèle 6800 Spectrophotomètre double faisceau modèle 6800 Double faisceau avec optiques parfaitement stables. Bande passante 1,5 nm. Logiciel de navigation Jenway Flight

Plus en détail

Facilitateur URE - Article de Fond. Caractéristiques techniques de l'éclairage en industrie.

Facilitateur URE - Article de Fond. Caractéristiques techniques de l'éclairage en industrie. Facilitateur URE - Article de Fond Article de fond en vue d'une publication dans "Le REactif" Caractéristiques techniques de l'éclairage en industrie. Notes : Cet article s'applique à l'éclairage des espaces

Plus en détail

CHAUFFAGE INDUSTRIEL ECONOMIE D ENERGIE CHAUFFAGE DE LOCAUX INDUSTRIELS. Chauffage de locaux, poste de travail, terrasse.

CHAUFFAGE INDUSTRIEL ECONOMIE D ENERGIE CHAUFFAGE DE LOCAUX INDUSTRIELS. Chauffage de locaux, poste de travail, terrasse. CHAUFFAGE DE LOCAUX INDUSTRIELS APPLICATIONS Chauffage de locaux, poste de travail, terrasse. CHAUFFAGE INDUSTRIEL PRINCIPE Le rayonnement infrarouge traverse l air ambiant sans le réchauffer et se transforme

Plus en détail

neos led 1 2 3 Road & Urban

neos led 1 2 3 Road & Urban neos led 1 2 3 Road & Urban la lumière verte neos led 4-12 m Console simple (petit modèle) Neos 1-2-3 Une gamme de luminaires alliant esthétique et efficacité Console simple (grand modèle) Neos 2-3 Console

Plus en détail

Eco. Plus chères à l'achat, les ampoules faible consommation se révèlent très économiques au bout de quelques mois...

Eco. Plus chères à l'achat, les ampoules faible consommation se révèlent très économiques au bout de quelques mois... Eco consommation La mairie ou la société de remontée mécanique veillent à limiter et à réduire leur consommation d énergie pour l éclairage des locaux et de la station. Grâce à des gestes simples et les

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR DES MÉTIERS DE L AUDIOVISUEL OPTION MÉTIERS DU SON ÉPREUVE E3 : SCIENCES PHYSIQUES

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR DES MÉTIERS DE L AUDIOVISUEL OPTION MÉTIERS DU SON ÉPREUVE E3 : SCIENCES PHYSIQUES Repère : SESSION 2008 Durée : 3 H Page : 0/7 Coefficient : 2 BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR DES MÉTIERS DE L AUDIOVISUEL OPTION MÉTIERS DU SON ÉPREUVE E3 : SCIENCES PHYSIQUES Page : 1/7 Coefficient : 2

Plus en détail

Dôme- Structure Gonflable. Description technique

Dôme- Structure Gonflable. Description technique Dôme- Structure Gonflable Description technique Description générale Les structures gonflables, ou dômes gonflables, permettent de couvrir des enceintes sportives de façon temporaire ou permanente, quelle

Plus en détail

14.5'' (368mm) Courant typique à 120 V (A) Courant typique à 240 V (A)

14.5'' (368mm) Courant typique à 120 V (A) Courant typique à 240 V (A) EcoSwap Feuille de données techniques Pour luminaire sur fût 7'' (178mm) Pour luminaire suspendu 16.8'' (427mm) 14.5'' (368mm) EcoSwap est un engin DEL conçu spécialement pour les projets de conversion

Plus en détail

DuaLED Encastré à DEL doté de la technologie SpaceWise. Abordable. Automatisé. Sans fil

DuaLED Encastré à DEL doté de la technologie SpaceWise. Abordable. Automatisé. Sans fil DuaLED Encastré à DEL doté de la technologie SpaceWise Éclairage à DEL offrant des capteurs intégrés de mouvement et de récolte de lumière du jour Abordable. Automatisé. Sans fil Qu est-ce qu un encastré

Plus en détail

SPOTS ENCASTRÉS LUMIANCE

SPOTS ENCASTRÉS LUMIANCE SPOTS ENCASTRÉS LUMIANCE Un modèle d évolution Stello Comfort LED Spot encastré élégant à LED 12/13W avec collorette blanche LED placées en retrait pour assurer un confort visuel exceptionnel et limiter

Plus en détail

Conférence UTOPIES PARIS 17 mars 2009

Conférence UTOPIES PARIS 17 mars 2009 Performances environnementales Nouveaux enjeux de l éclairage Santé Ergonomie Qualité des ambiances Bernard Duval Délégué Général de l AFE Conférence UTOPIES PARIS 17 mars 2009 Développement durable et

Plus en détail

PRÉSENTATION. Grégory ANGUENOT sous la direction de M.PETRELLA IA IPR STI

PRÉSENTATION. Grégory ANGUENOT sous la direction de M.PETRELLA IA IPR STI PRÉSENTATION sous la direction de M.PETRELLA IA IPR STI Un bon éclairage est nécessaire pour créer des conditions visuelles optimums. En planifiant une installation d'éclairage un certain nombre de facteurs

Plus en détail

THORN THORN THORN THORN. Concept de luminance en éclairage routier. Concept de luminance : CIE 140 et EN 13-201

THORN THORN THORN THORN. Concept de luminance en éclairage routier. Concept de luminance : CIE 140 et EN 13-201 LUMINANCE ET MESURE DES REVÊTEMENTS ROUTIERS A L AIDE DE LUMINANCEMETRES NUMERIQUES Auteurs : Jean-Paul Rami Jacques Lecocq Retrouvez le programme et les autres présentations sur www.afe-eclairage.com.fr,

Plus en détail

Lampe intérieure à détecteur RS PRO 5002 LED

Lampe intérieure à détecteur RS PRO 5002 LED Lampe intérieure à détecteur RS PRO 5002 LED Texte d'info Une véritable centrale électrique y compris des LED puissantes! Lampe à détecteur hyper fréquence RS PRO 5002 LED Sensor idéale pour les parkings

Plus en détail