Avant-propos 5. Première partie La satisfaction clients : un enjeu prioritaire pour les entreprises françaises 6. Les entreprises relèvent le défi 27

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Avant-propos 5. Première partie La satisfaction clients : un enjeu prioritaire pour les entreprises françaises 6. Les entreprises relèvent le défi 27"

Transcription

1

2

3

4 Avant-propos 5 Première partie La satisfaction clients : un enjeu prioritaire pour les entreprises françaises 6 La «voix du client», une source de valeur 6 Un environnement de plus en plus exigeant pour les entreprises 13 Des entreprises qui ont compris et travaillent à s améliorer en permanence 19 Sommaire Deuxième partie Bonnes pratiques Comment traiter efficacement l insatisfaction des clients? 26 Les entreprises relèvent le défi 27 Bonne pratique 1 Faire de la satisfaction clients un enjeu pour toute l entreprise 28 Bonne pratique 2 Maîtriser les processus et motiver les équipes 35 Bonne pratique 3 Faciliter les contacts des clients 48 Bonne pratique 4 Anticiper l insatisfaction 58 Bonne pratique 5 Mesurer la satisfaction clients 61 Bonne pratique 6 Aller au devant des clients sur Internet 68 Conclusion 78 Annexes 79

5 Avant-propos La satisfaction clients est la raison d être et la condition de pérennité des entreprises. Qui pourrait imaginer en effet une entreprise sans clients? C est pourquoi les entreprises s engagent au quotidien pour assurer et développer la satisfaction des consommateurs, laquelle repose sur : la qualité de l offre de produits et services qui est la base de la satisfaction des consommateurs, source de valeur ajoutée et justification du prix ; la qualité de la relation individuelle avec les consommateurs, qu il s agisse de communication, de fidélisation, de réponse à leurs questions ou de traitement des différends ; la qualité du dialogue avec les parties prenantes de la consommation, associations de consommateurs en premier lieu, institutions françaises et européennes, médias... Aujourd hui, la satisfaction des consommateurs est un enjeu majeur pour les entreprises ; en effet, l écoute du client, l anticipation de ses demandes, la bonne gestion de ses réclamations sont sources de valeur pour elles. Un client insatisfait n aide-t-il pas à détecter très tôt des dysfonctionnements de l entreprise? Un client satisfait n est-il pas plus fidèle? Ne peut-il pas même devenir ambassadeur de la marque? Les entreprises l ont bien compris, relèvent le défi, et déploient aujourd hui toute une palette de stratégies en matière de services clients. Le résultat? Une amélioration constante, perçue par les consommateurs dont la confiance devient un enjeu de compétitivité. L optimisation des services clients nécessite des investissements croissants en organisation, en technologie et en formation ; la montée en puissance d Internet, véritable caisse de résonnance des insatisfactions, impose aux entreprises de réagir toujours plus rapidement. Comment appréhender cet enjeu stratégique et poursuivre une démarche de progrès? Comment s organiser pour faire face aux nouvelles attentes des consommateurs? Quelles bonnes pratiques mettre en œuvre pour gérer au mieux leurs attentes? Le Livre Blanc du MEDEF analyse ces enjeux stratégiques et propose aux entreprises des différents secteurs des bonnes pratiques pour y répondre. S appuyant sur des exemples concrets, issus des meilleures pratiques développées par des entreprises pionnières en matière de relation client en France, il démontre l engagement des professionnels pour la satisfaction des consommateurs. Ghislaine Colella Présidente du Comité relation avec les consommateurs Loïc Armand Président de la Commission consommation La satisfaction clients - Six bonnes pratiques d'entreprises pour un résultat gagnant-gagnant 5

6 01 La satisfaction clients : un enjeu prioritaire pour les entreprises françaises La «voix du client», une source de valeur

7 Prenez soin de vos clients, ils vous le rendront au centuple. Les entreprises performantes ont compris aujourd hui que la satisfaction de leurs clients est un véritable levier de fidélisation et une opportunité de multiplier les ambassadeurs de leur marque. Voyages-sncf.com, AXA et Carglass vous font partager leur expérience. «La direction de la relation clients est un service dans lequel on investit, car un client satisfait achète plus et crée du buzz positif autour de lui», indique ainsi Béatrice Grenade, directrice marketing et communication de Voyages-sncf.com. C est d ailleurs souvent dans les contextes les plus difficiles qu une entreprise a la possibilité de faire de ses clients des avocats. Un exemple très parlant est celui des tempêtes Klaus et Xynthia, comme l explique Jérôme Droesch, directeur général de la région Sud-Ouest d AXA France : «C est un trait fondamental du métier d assureur que d être présent en cas de traumatisme, pas seulement de manière contractuelle et financière mais aussi en termes de soutien psychologique. A l issue de ces catastrophes, une enquête de satisfaction a été menée, qui a montré que 95 % de nos clients étaient satisfaits. Le taux de résiliation de contrats dans les mois qui ont suivi a été deux fois moins élevé que chez les clients n ayant pas subi de catastrophe, ce qui confirme que des clients bien traités quand ils ont de gros problèmes sont fortement fidélisés. Quelques semaines après Xynthia, AXA a par ailleurs lancé une assez grosse opération commerciale : les meilleurs résultats sont venus de Charente- Maritime, ce qui confirme qu un excellent traitement des clients dans des conditions difficiles a non seulement pour effet de les fidéliser mais également de créer un bouche à oreille très positif». La satisfaction clients - Six bonnes pratiques d'entreprises pour un résultat gagnant-gagnant 7

8 Cet exemple tiré de l expérience de la société Carglass est également très parlant : à l issue du traitement de son dossier de réclamation par le service consommateurs, un client devenu «promoteur» de l enseigne a écrit : «Je suis très satisfait de la qualité et du sérieux du service consommateur, le protocole mis en place pour le suivi des réclamations est très efficace. Le plus satisfaisant et le plus marquant pour un client, audelà de l'écoute et de la qualité des réponses proposées, est d être appelé rapidement : c'est un élément fort qui met en confiance le client. Félicitations aux équipes et aux décideurs». Ce résultat n est pas dû au hasard mais à une démarche volontariste de l entreprise, comme l explique Line Vissot-Weil, directrice commerciale et marketing de Carglass : «Grâce à notre outil NPS de mesure continue de la satisfaction, nous rappelons 20 % des détracteurs sous 48 heures et nous arrivons à transformer 40 % d entre eux en promoteurs». 8 La satisfaction clients - Six bonnes pratiques d'entreprises pour un résultat gagnant-gagnant

9 Vos clients mettent le doigt sur vos dysfonctionnements : profitez-en! Une entreprise peut utiliser l insatisfaction de ses clients pour améliorer ses produits et services. Bill Gates, PDG de Microsoft, n a-t-il pas déclaré que «les clients les plus mécontents sont les meilleures sources d information»? L Oréal, Carglass et Hermès sont du même avis. Les clients manifestant leur mécontentement permettent en effet aux marques d identifier et de résoudre plus rapidement les défauts dans leurs produits ou leurs services, comme le confirme Sébastien Larmignat, responsable du centre conseils consommateurs France de L Oréal : «Un consommateur qui nous contacte nous rend service. Il nous donne une information utile». Il ajoute à titre d exemple : «Cela a été le cas récemment avec une gamme de déodorants. De nombreuses remontées ont généré une modification du pack. Côté service consommateurs, dès que les nouvelles productions ont été livrées, nous avons adressé à chaque consommateur ayant fait part de ce problème un déodorant de la nouvelle production. Pour un produit de coloration, un élément du kit a été modifié suite à de nombreuses remontées consommateurs transmises au fournisseur. Nous avons diminué ces réclamations de 75 % en un an». Ces exemples confortent les entreprises dans l idée qu elles ont tout intérêt à encourager leurs clients à s exprimer et à s organiser pour tirer de leurs commentaires les enseignements les plus profitables, et ainsi «transformer le pépin en pépite», comme l indique Line Vissot- Weil pour Carglass en reprenant le slogan de l AMARC. La satisfaction clients - Six bonnes pratiques d'entreprises pour un résultat gagnant-gagnant 9

10 Encore faut-il que les entreprises adaptent leurs organisations pour prendre en compte la «voix du client». Pierre-Alexandre Bapst, directeur des relations client Groupe Hermès International, précise par exemple : «Avoir regroupé la gestion des réclamations et le SAV nous permet d avoir une vision plus complète, une meilleure fluidité avec les magasins, qui ont un seul interlocuteur en central, et donc d offrir un meilleur service aux clients. Cela permet aussi un retour d expérience plus riche vers nos manufactures, le cas échéant». Aujourd hui, des entreprises vont même plus loin, en consultant leurs clients dès la conception des produits : un excellent moyen de maximiser leur satisfaction future! 10 La satisfaction clients - Six bonnes pratiques d'entreprises pour un résultat gagnant-gagnant

11 L insatisfaction génère des pertes financières. En avez-vous conscience? Les clients insatisfaits coûtent très cher aux entreprises, qui savent que le coût de recrutement d un nouveau client est en général cinq fois plus élevé que le coût de rétention d un client acquis. Il est donc largement préférable de s employer à garder ses clients que de s épuiser à en recruter de nouveaux pour remplacer ceux qui s en vont. Il est aujourd hui démontré, comme le confirme l étude Accenture «2009 satisfaction report» diffusée sur Internet, que nombre de clients mécontents d un service clients renoncent aux prestations de l entreprise (voir tableau page 12). Par ailleurs, une étude réalisée par Genesys Laboratories (groupe Alcatel-Lucent) en novembre 2009 a permis d évaluer, en France, les pertes de chiffre d affaires liées à un mauvais traitement des réclamations clients : 9,5 milliards d euros (4,4 milliards au total pour l ensemble de l industrie et 5,1 milliards au total pour les entreprises en cause) (voir tableau page 12). Ces chiffres impressionnants confirment que le traitement des insatisfactions des clients ne doit plus être considéré seulement comme un coût mais plutôt comme un investissement. Jacques-Antoine Granjon, fondateur de Vente-privee.com, l expliquait clairement dans Le Nouvel Economiste de juin 2010 : «Le service client a certes un coût, mais c est avant tout un investissement. Il s agit d instaurer une stratégie à long terme». La satisfaction clients - Six bonnes pratiques d'entreprises pour un résultat gagnant-gagnant 11

12 Pourcentage des clients qui ont quitté une société ou une industrie du fait d un service client déficient dans les 12 derniers mois Tous Marchés émergents vs matures Global % 69 % Marchés émergents % 87 % Global % 67 % Marchés émergents % 90 % Global % 59 % Marchés matures % 64 % N ont pas quitté Ont quitté Marchés matures % 60 % Pertes globales du fait d un service client déficient : 9,5 milliards d euros 4,4 milliards d euros perdus pour l ensemble de l industrie 4,4 milliards 5,1 milliards 5,1 milliards d euros perdus pour les entreprises en cause Pertes pour l'industrie (en milliards) Services financiers Câble / satellite TV Lignes fixes Lignes sans fil Fournisseurs de services internet Compagnies aériennes Hôtels Agences gouvernementales Services médicaux Produits de consommation Assurances Services Autres Souscriptions 12 La satisfaction clients - Six bonnes pratiques d'entreprises pour un résultat gagnant-gagnant

13 01 La satisfaction clients : un enjeu prioritaire pour les entreprises françaises Un environnement de plus en plus exigeant pour les entreprises

14 Vos clients évoluent et deviennent de plus en plus matures et exigeants. Ces dernières années, les consommateurs se sont approprié les nouveaux moyens de communication que constituent la téléphonie mobile et Internet, et ont pris l habitude d un accès rapide à l information. Ils attendent des entreprises la même accélération, tout en étant de plus en plus exigeants sur la qualité des réponses obtenues. Selon une étude réalisée par l Observatoire de la relation client Webhelp Opinionway en 2009, on assiste à «des relations plus complexes, des questions plus pointues et des exigences d efficacité renforcées de la part du client vis-àvis de son service client (si mon service clients a le même niveau d information que moi, à quoi me sertil? Et si je le contacte, c est que j attends qu il m aide à résoudre une problématique que je n ai pu résoudre de façon autonome ou avec les médias en libre service à ma disposition). Question satisfaction, l efficacité de la solution proposée n obtient qu un taux de satisfaction de 58 %, alors qu il s agit du critère le plus important pour 74 % des sondés». En effet, l étude Accenture 2009 Satisfaction report montre que les consommateurs se déclarent euxmêmes de plus en plus exigeants, et liste leurs principales attentes en matière de service clients (voir tableaux ci-contre). Sébastien Larmignat confirme que cette évolution des consommateurs se ressent dans un groupe comme L Oréal, et constitue un défi pour le service consommateurs : «Les consommateurs sont de mieux en mieux informés de leurs droits et on constate une tendance au recours juridique. Toutefois, certains déclarent préférer discuter avec la marque et son service consommateurs. Ils comprennent très bien que nous les prenons en charge». 14 La satisfaction clients - Six bonnes pratiques d'entreprises pour un résultat gagnant-gagnant

15 Comment les attentes vis-à-vis des services clients ont-elles évolué avec le temps? Les attentes augmentent, en particulier sur les marchés émergents 80 % 76 % 54 % 42 % Comparé à il y a 12 mois 41 % 34 % 31 % 31 % Beaucoup / légèrement plus bas Légèrement plus haut Idem Beaucoup plus haut 29 % 29 % 28 % 19 % Chine Marchés émergents Inde Singapour Afrique du sud Brésil Allemagne Belgique France Royaume Uni Comparé à il y a 12 mois Marchés matures USA Australie Canada 10 % 30 % 44 % 15 % 10 % 60 % 25 % 5 % 89 % 87 % 80 % 59 % Comparé à il y a 5 ans 56 % 55 % 52 % 52 % 51 % Beaucoup / légèrement plus bas Légèrement plus haut Idem Beaucoup plus haut 50 % 42 % 40 % Chine Inde Singapour Afrique du sud Brésil Allemagne Belgique France Royaume Uni USA Australie Canada Comparé à il y a 5 ans Marchés émergents Marchés matures 14 % 11 % 36 % 39 % 18 % 31 % 34 % 17 % Comment les attentes des clients ont-elles augmenté (mentions multiples)? En tant que client, j attends Plus de facilité à obtenir le service client Un service client commercial pour être mieux informé Un service client plus rapide 74 % 75 % 73 % 67 % 70 % 61 % 66 % 61 % 76 % Un service client spécialisé pour les bons clients Plus d options pour le traitement de mes commandes personnelles Un service client commercial qui me connaisse mieux 31 % 27 % 19 % 17 % 23 % 39 % 36 % 40 % 47 % Plus d options pour obtenir le service 64 % 62 % 67 % Autre 3 % 4 % 1 % Global 2009 Marchés matures Marchés émergents Base : les personnes interrogées qui ont augmenté leurs attentes vis-à-vis du service client La satisfaction clients - Six bonnes pratiques d'entreprises pour un résultat gagnant-gagnant 15

16 Attention, sur Internet les insatisfactions trouvent une véritable caisse de résonnance! Internet joue un rôle de plus en plus important dans l échange d informations sur les marques et les produits entre consommateurs. 44 % des internautes cherchent régulièrement ou de temps en temps (contre 25 % en 2005) des avis d autres consommateurs, et 21 % donnent des avis sur des produits ou des services. Ces avis constituent l une des deux principales sources d information, avec les revues spécialisées (source Credoc). Ce rôle de plus en plus important d Internet est très bien illustré par les propos de Joël de Rosnay (2020 les scénarios du futurs, éditeur Véronique Anger. Des idées et des hommes) : «Les consommateurs, de passifs, deviennent déjà en tout cas ceux qui le souhaitent ou le peuvent des «consomm-auteurs». Des talents existent. La communication transversale (tous vers tous), la comparaison et la recommandation mutuelle les font émerger». Ou encore par ceux d Eric Lemaire, directeur de la communication d AXA France : «Les Français passent de plus en plus de temps sur Internet et s informent sur AXA à travers les médias sociaux. Les marques sont petit à petit dépossédées de leur pouvoir de communication (56 % des internautes français disent ne pas avoir confiance dans l information publiée sur les sites d entreprises). C est ce qui nous a poussés à investir les médias sociaux. Pour AXA, c est une nouvelle façon de créer du lien avec nos clients et de véhiculer nos trois attitudes de marque : disponible, attentionné et fiable». Pour recueillir cette communication transversale émanant des internautes consommateurs, de nombreux sites ont ouvert des forums de discussion qui atteignent des taux de fréquentation élevés : Doctissimo (7,6 millions de visiteurs uniques chaque mois), Au Féminin (6,7 millions), CIAO (6,4 millions), Tripadvisor (14,7 millions de visiteurs uniques US chaque mois), Cityvox (3,2 millions), Restoaparis ( ), mais aussi 16 La satisfaction clients - Six bonnes pratiques d'entreprises pour un résultat gagnant-gagnant

17 Lafourchette ou Testntrust, dont le fondateur, Thierry Spencer, affirme que «le client est devenu multiple. Présent à plusieurs endroits sous une forme différente, c est un individu fragmenté auquel les marketeurs doivent désormais faire face» (sensduclient.blogspot.com, «Les 10 tendances du sens du client 2010», 13 janvier 2010). Parmi eux, ciao.fr a réalisé, en juillet 2009, une enquête en ligne auprès des utilisateurs de son site, dont certains résultats sont très révélateurs de l influence d Internet et confirment les chiffres du Credoc (voir tableau page 18 - Source : http ://www.ciao.fr/). Ces multiples possibilités et l usage de la communication transversale sur Internet par les consommateurs peuvent avoir des répercussions importantes sur les entreprises. Ainsi Marks & Spencer, après avoir refusé de vendre un soutien-gorge de grande taille au même prix que les autres tailles à une cliente, a-t-il été obligé de battre en retraite et de s excuser dans les médias («We boobed») après que la cliente ait créé sur Facebook un groupe «Busts 4 justice», tandis que United Airlines, après avoir cassé la guitare d un artiste connu et avoir très mal traité la réclamation, s est vu brocarder sur Internet par une chanson, United break guitars, visionnée par des millions d internautes. Plus près de nous, Elisabeth Véron, responsable du service consommateurs de Carrefour, révèle que «Carrefour effectue une veille permanente de l Internet, de façon à détecter le plus tôt possible les signaux faibles de mécontentement. L expérience nous a montré que les sujets qui apparaissent dans les discussions entre consommateurs sur Internet se manifestent quelques jours plus tard dans les appels au service consommateurs. En faisant de la veille sur Internet, nous pouvons préparer plus efficacement les réponses à apporter aux consommateurs». Raphaël Colas, responsable satisfaction clients à la direction de la qualité du Groupe La Poste, confirme quant à lui l importance de développer tous les moyens de contacts avec les clients sur Internet : «Le portail reçoit chaque mois 10 millions de visiteurs uniques. Le service consommateurs en ligne, extrêmement visible dès la page d accueil, reçoit visiteurs uniques par mois. Ce qui est important, c est que sur notre site nous avons mis les liens avec nos sites La Poste Mobile (accessible par tous les smartphones), Facebook, et même Twitter sur lequel les clients peuvent désormais suivre leurs courriers et colis et recevoir des réponses à leurs questions». La satisfaction clients - Six bonnes pratiques d'entreprises pour un résultat gagnant-gagnant 17

18 Avez-vous déjà modifié votre décision d achat suite à la lecture d avis? Oui 78 % Non 22 % Dans combien de réseaux sociaux (communautés en ligne) êtes-vous actif? 0 29 % % % 5+ 3 % Laquelle de ces affirmations vous correspond le plus? (plusieurs réponses possibles) J utilise les communautés pour être en contact avec mes amis 54 % J utilise essentiellement les communautés pour les contacts professionnels 10 % J utilise les communautés pour élargir mon réseau social 22 % J utilise les communautés pour prendre mes décisions d achat 47 % (organisation d un voyage, achat en ligne) Depuis quand utilisez-vous Ciao? + de 5 ans 8 % 3-5 ans 17 % 1-2 ans 13 % 6 mois-1 an 9 % - de 6 mois 53 % Rédigez-vous des avis? Oui 40 % Non 60 % La publicité influence-t-elle votre décision d achat ou le choix de la marque? Oui 50 % Non 50 % 18 La satisfaction clients - Six bonnes pratiques d'entreprises pour un résultat gagnant-gagnant

19 01 La satisfaction clients : un enjeu prioritaire pour les entreprises françaises Des entreprises qui ont compris et travaillent à s améliorer en permanence

20 Quel meilleur témoignage que celui des clients eux-mêmes? Plusieurs études récentes révèlent l importance que les entreprises accordent à «la voix du client» et à l amélioration régulière de leurs performances. Selon l étude Mercuri-Urval de février 2010, réalisée auprès de 844 dirigeants d entreprises européens, 90 % des dirigeants français interrogés sur les leviers de croissance durable pour leur entreprise ont mentionné l écoute des clients, pour 84 % mentionnant la consolidation du capital humain de l entreprise. Par ailleurs, le classement 2010 de la relation client, réalisé fin 2009 par la société de conseil et de formation en stratégie Human Consulting Group (HCG) auprès de 200 entreprises, démontre que la qualité de l accueil clients dans les entreprises s est améliorée entre 2009 et 2010, et ce malgré la crise : la note globale de qualité de l'accueil a augmenté d un demi-point, passant de 12,80/20 à 13,24/20. Parmi les 19 secteurs testés, le luxe affiche la meilleure qualité d accueil client (16,97/20), suivi par le secteur des cosmétiques (14,87/20) et les banques / assurances (14,01/20). L observatoire BVA des services clients 2010 note quant à lui que «pour 47 % des français, la qualité de service est restée stable au cours des 12 derniers mois. 37 % estiment qu elle s est améliorée et 16 % constatent au contraire une dégradation. Ce dernier chiffre baisse de 10 points par rapport aux résultats 2008 et témoigne d une évolution favorable dans la qualité perçue des services clients». Toujours selon cette étude, la satisfaction des consommateurs par rapport aux services clients ressort à un niveau très honorable (voir graphique ci-contre). On voit donc que grâce aux investissements importants qu elles ont consentis, que ce soit en effectifs, en formation ou en technologie, les entreprises françaises sont passées en quelques années d une gestion réactive à une gestion plus organisée et plus participative à la fois. 20 La satisfaction clients - Six bonnes pratiques d'entreprises pour un résultat gagnant-gagnant

21 Perception de la qualité des contacts avec les services clients (Observatoire des services clients 2010 BVA) Au cours des 12 derniers mois, diriez-vous que la qualité des services clients : S est nettement améliorée 6 % S est légèrement améliorée 31 % S est améliorée 30 % N a pas évolué 47 % S est légèrement dégradée 10 % S est nettement dégradée 6 % S est dégradée 16 % Perception de la qualité des contacts avec les services clients (Observatoire des services clients 2010 BVA) Globalement, diriez-vous que la qualité de vos contacts avec les services clients est très satisfaisante, plutôt, plutôt pas ou pas du tout satisfaisante? Contact en face à face Téléphone Consultation du site Internet 2 % 7 % 62 % 29 % 2 % 15 % 61 % 17 % 6 % 18 % 58 % 18 % 8 % 17 % 61 % 14 % Courrier postal 8 % 22 % 52 % 18 % Satisfaisante 91 % 77 % 76 % 75 % 70 % Pas du tout satisfaisante Plutôt pas satisfaisante Plutôt satisfaisante Très satisfaisante La satisfaction clients - Six bonnes pratiques d'entreprises pour un résultat gagnant-gagnant 21

22 Un deuxième révélateur de la motivation des entreprises : leur démarche de certification. C est à la demande de professionnels décidés à prendre de réels engagements vis-à-vis de leurs clients qu AFAQ AFNOR Certification a développé la marque NF Service «Centre de relation client», qui distingue les entreprises qui privilégient la relation avec les clients comme vecteur de satisfaction. Une certification qui s élargit aujourd hui au niveau européen pour faire évoluer les exigences en fonction des besoins des clients. 31 mars 2010 Communiqué de presse Centre de relation client (CRC) : une certification NF Service à l échelle européenne. «Services après-vente, hot line technique, changement de contrat ou simple renseignement, ces démarches peuvent se révéler un véritable cauchemar pour les particuliers. Pour éviter ces désagréments, AFNOR Certification a développé, à la demande des professionnels, la marque NF Service «Centre de relation client» qui distingue les entreprises qui privilégient la relation avec les clients comme vecteur de satisfaction. Aujourd hui, cette certification s élargit au niveau européen pour faire évoluer les exigences en fonction des besoins des clients. 108 centres de relation client (CRC) bénéficient de la marque NF Service. Pour s adapter aux besoins et attentes des clients, la norme 22 La satisfaction clients - Six bonnes pratiques d'entreprises pour un résultat gagnant-gagnant

23 française, sur laquelle se base la marque NF Service «Centre de relation client» est devenue européenne (NF EN 15838). Celle-ci constitue une grande avancée dans le domaine de la relation client. Elle allie les exigences de management et de performance du service avec une notion de sensibilité sociale. L amélioration de la qualité du service rendu et des conditions de travail devient une véritable priorité. Les exigences ont évolué. Aujourd hui, tous les types de contacts clients à distance (téléphonique, internet, courrier ) peuvent se faire certifier. La satisfaction clients reste au cœur de la certification. Pour cela, les compétences du métier de conseiller sont valorisées à travers des critères sociaux. La marque NF Service est le fruit d une démarche volontaire de professionnels décidés à prendre de réels engagements vis-à-vis de leurs clients». La satisfaction clients - Six bonnes pratiques d'entreprises pour un résultat gagnant-gagnant 23

24 Des associations permettent déjà d échanger les idées et les bonnes pratiques! Pour continuer à s améliorer, les entreprises françaises se sont regroupées dans des associations, notamment : l Association française de la relation client (AFRC) et l Association pour le management de la relation client (AMARC). L AFRC Créée en 1998, elle représente plus de 300 entreprises (chiffres 2009) issues de tous les secteurs d activité. L association compte cinq commissions de travail pour «analyser, échanger et avancer», regroupées dans des communautés d'intérêt. Regroupés au sein de l AFRC, plus d un millier de professionnels de la relation client, représentant près de 70 % des emplois du secteur, peuvent échanger, s informer à travers ces commissions de travail encadrant les réflexions et travaux menés tout au long de l année par l AFRC (commission Ressources humaines, commission Innovation et technologies de la relation client, commission Institutions et territoires, commission Juridique, commission Qualité). Des rendez-vous thématiques sont organisés sur des thèmes transversaux de la relation client autour de ces commissions, dans un but d information, d analyse et de prospective. L association intègre également un cercle de dirigeants de la relation client et des ateliers adhoc : pilotage de la performance, la relation client en face à face, etc. Elle a en outre créé «Les palmes de la relation client», un prix qui récompense chaque année un certain nombre d entreprises. Pour plus d information, consulter le site Internet de l association : 24 La satisfaction clients - Six bonnes pratiques d'entreprises pour un résultat gagnant-gagnant

25 L AMARC Créée en 2004 par 10 fondateurs, elle compte aujourd hui plus de 250 entreprises membres (chiffres 2009). Elle propose à ses adhérents de se réunir dans le cadre de groupes de travail pour approfondir des thématiques liées au traitement et au management de la réclamation client. Les conclusions et les outils élaborés par les groupes sont présentés et mis à la disposition des adhérents. L association organise annuellement trois conventions au sein d entreprises adhérentes, qui rassemblent quelque 200 professionnels. Créée en 2006, l Université AMARC propose douze modules de formation destinés aux responsables et collaborateurs des services relation et réclamation clients. Ces formations sont renouvelées chaque trimestre. En 2006, l association s est dotée d un prix pour challenger ses adhérents et évaluer la qualité des services clients : «Les pépites d or» permettent ainsi d identifier les bonnes pratiques et les tendances de la profession. Pour plus d information, consulter le site Internet de l association : La satisfaction clients - Six bonnes pratiques d'entreprises pour un résultat gagnant-gagnant 25

26 02 Bonnes pratiques Comment traiter efficacement l insatisfaction des clients?

27 Les entreprises relèvent le défi. La satisfaction clients est devenue aujourd hui un enjeu majeur. Les entreprises françaises ont développé toute une gamme de bonnes pratiques pour gérer efficacement les insatisfactions et assurer la qualité de la relation avec leurs clients. Participant à une démarche de progrès pour favoriser une compétitivité équitable, le MEDEF a identifié six bonnes pratiques dont l analyse est mise à la disposition des entreprises souhaitant optimiser leur relation client : Bonne pratique 1 : Faire de la satisfaction clients un enjeu pour toute l entreprise. Bonne pratique 2 : Maîtriser les processus et motiver les équipes. Bonne pratique 3 : Faciliter les contacts des clients. Bonne pratique 4 : Anticiper l insatisfaction. Bonne pratique 5 : Mesurer la satisfaction clients. Bonne pratique 6 : Aller au-devant des clients sur Internet. La satisfaction clients - Six bonnes pratiques d'entreprises pour un résultat gagnant-gagnant 27

Customer feedback management Management de la satisfaction client

Customer feedback management Management de la satisfaction client Customer feedback management Management de la satisfaction client La meilleure des publicités est un client satisfait. Vos clients les plus mécontents sont votre plus grande source d'enseignement. Bill

Plus en détail

CRM MANAGER LES SOLUTIONS POUR BOOSTER VOTRE RELATION CLIENT

CRM MANAGER LES SOLUTIONS POUR BOOSTER VOTRE RELATION CLIENT CRM MANAGER S SOLUTIONS POUR BOOSTER VOTRE RELATION CLIENT CRM MANAGER plus que jamais, un outil d actualité et de conquête Votre connaissance du et de vos clients est fondamentale pour assurer vos succès.

Plus en détail

ENQUÊTE DE SATISFACTION

ENQUÊTE DE SATISFACTION Département CRM ENQUÊTE DE SATISFACTION 3 QUI SOMMES-NOUS? CUSTOMER RELATIONSHIP MANAGEMENT (CRM) Ensemble de mesures prises pour optimiser la relation et la fidélisation client dans le but d augmenter

Plus en détail

Relations banques et clients Fidélité, vous avez dit fidélité?

Relations banques et clients Fidélité, vous avez dit fidélité? Relations banques et clients Fidélité, vous avez dit fidélité? 4 e édition Avril 2014 Sommaire Baromètre Confiance 2014 : statu quo Fidélité clients : mythe ou réalité? 2 Relations banques et clients édition

Plus en détail

La gestion de la relation client. Le terme de la Gestion de la Relation Client ou de marketing "One to one"

La gestion de la relation client. Le terme de la Gestion de la Relation Client ou de marketing One to one La gestion de la relation client Introduction Le terme de la Gestion de la Relation Client ou de marketing "One to one" apparaît en France en 1997. Mais le concept est né au début des années 1990, pour

Plus en détail

Clément ALBRIEUX (69)

Clément ALBRIEUX (69) Pratique 20 : Une nouvelle identité entrepreneuriale 287 Le témoin : Clément ALBRIEUX (69) 30 collaborateurs Comment est définie et gérée l innovation dans votre cabinet? Les collaborateurs du cabinet

Plus en détail

Hospitality Awards 2012 Meilleure opération de communication

Hospitality Awards 2012 Meilleure opération de communication Hospitality Awards 2012 Meilleure opération de communication hotelbb.com Rejoignez-nous sur une problématique STRATéGIE : Faire de b&b hôtels, une marque «brand friend» Quelle communication de challenger

Plus en détail

Les Français, les hôteliers et les sites de réservation d hébergement en ligne

Les Français, les hôteliers et les sites de réservation d hébergement en ligne Les Français, les hôteliers et les sites de réservation d hébergement en ligne Rapport rédigé par : Jean-Daniel Lévy, Directeur du Département Politique Opinion Magalie Gérard, Directrice de clientèle

Plus en détail

ENQUETE QUALITE AUPRES DES DIRIGEANTS PME / PMI. Contribuer à la performance de l entreprise. Novembre 1999. GT015-rev octobre 2002

ENQUETE QUALITE AUPRES DES DIRIGEANTS PME / PMI. Contribuer à la performance de l entreprise. Novembre 1999. GT015-rev octobre 2002 GT015-rev octobre 2002 ENQUETE QUALITE AUPRES DES DIRIGEANTS PME / PMI Enquête IPSOS Novembre 1999 Contribuer à la performance de l entreprise 153 rue de Courcelles 75817 Paris cedex 17 Tél. 01 44 15 60

Plus en détail

Réussir la transformation. Ensemble. Les défis de l expérience client différenciante. Delivering Transformation. Together.

Réussir la transformation. Ensemble. Les défis de l expérience client différenciante. Delivering Transformation. Together. Réussir la transformation. Ensemble. Les défis de l expérience client différenciante Delivering Transformation. Together. Sopra Steria Consulting est l activité Conseil du Groupe Sopra Steria. Présent

Plus en détail

Malgré une image des banques entachée par la crise, les Français restent très attachés à leur agence bancaire

Malgré une image des banques entachée par la crise, les Français restent très attachés à leur agence bancaire Résultats de l enquête Ifop/Wincor sur les relations des Français à leur agence bancaire Malgré une image des banques entachée par la crise, les Français restent très attachés à leur agence bancaire -

Plus en détail

Tour Franklin, 100-101 Terrasse Boieldieu, La Défense 8 92042 Paris La Défense Cedex Tél. : 01 49 03 25 00 Fax. : 01 49 03 25 01 www.solucom.

Tour Franklin, 100-101 Terrasse Boieldieu, La Défense 8 92042 Paris La Défense Cedex Tél. : 01 49 03 25 00 Fax. : 01 49 03 25 01 www.solucom. Tour Franklin, 00-0 Terrasse Boieldieu, La Défense 8 92042 Paris La Défense Cedex Tél. : 0 49 03 25 00 Fax. : 0 49 03 25 0 www.solucom.fr Tous droits réservés - crédits photos : Fotolia - ISBN 978-2-98872-00-9

Plus en détail

Les entreprises familiales vues par les actifs Français.

Les entreprises familiales vues par les actifs Français. Les entreprises familiales vues par les actifs Français. Janvier 2014 Chaire Entrepreneuriat Familial et Société entre pérennité et changement Contacts : Noémie Lagueste Chargée d études Chaire Entrepreneuriat

Plus en détail

Une étude sur : «La Supply Chain comme facteur clé de compétitivité» Jeudi 27 juin 2013 Au Grand Hôtel Opéra, Paris

Une étude sur : «La Supply Chain comme facteur clé de compétitivité» Jeudi 27 juin 2013 Au Grand Hôtel Opéra, Paris Jeudi 27 juin 2013 Au Grand Hôtel Opéra, Paris Une étude sur : «La Supply Chain comme facteur clé de compétitivité» A l'initiative de Réalisée par Pour le compte de Une étude basée sur un nombre significatif

Plus en détail

avec Etude exclusive Le Club des Annonceurs & l Institut QualiQuanti «Le Brand Content : au cœur du pilotage de la marque»

avec Etude exclusive Le Club des Annonceurs & l Institut QualiQuanti «Le Brand Content : au cœur du pilotage de la marque» avec Communiqué de presse Paris, le 22 octobre 2014 Etude exclusive Le Club des Annonceurs & l Institut QualiQuanti «Le Brand Content : au cœur du pilotage de la marque» «A l heure où la marque devient

Plus en détail

La RSE au service de la stratégie de l entreprise et de la création de valeur

La RSE au service de la stratégie de l entreprise et de la création de valeur La RSE au service de la stratégie de l entreprise et de la création de valeur La RSE est aujourd hui un enjeu de première importance pour les entreprises : il reflète la prise de conscience grandissante

Plus en détail

Observatoire des métiers de la communication dans l enseignement supérieur Enquête auprès des membres de l ARCES

Observatoire des métiers de la communication dans l enseignement supérieur Enquête auprès des membres de l ARCES Observatoire des métiers de la communication dans l enseignement supérieur Enquête auprès des membres de l ARCES Vague 4 Mai 2011 Synthèse Occurrence est certifiée ISO 9001:2000 depuis 2004 Sommaire Page

Plus en détail

Tellia. Centre de Relation Client. à votre Relation Client. Donnez de nouvelles dimensions DÉCOUVRIR COMPRENDRE FIDÉLISER

Tellia. Centre de Relation Client. à votre Relation Client. Donnez de nouvelles dimensions DÉCOUVRIR COMPRENDRE FIDÉLISER Tellia Centre de Relation Client DÉCOUVRIR COMPRENDRE FIDÉLISER Donnez de nouvelles dimensions à votre Relation Client Tellia Née de l expertise d Apria, Tellia est une offre de service qui défend une

Plus en détail

Accompagner le changement et mieux communiquer

Accompagner le changement et mieux communiquer Accompagner le changement et mieux communiquer Catalogue Formations 2009/2010 Dédiées aux acteurs du monde de la communication Management opérationnel des équipes de communication Manager efficacement

Plus en détail

Pour rappel, l entretien annuel est un acte de management qui recouvre trois principales fonctions :

Pour rappel, l entretien annuel est un acte de management qui recouvre trois principales fonctions : L entretien annuel d évaluation : mode d emploi De quoi parlons-nous? Après avoir montré que l évaluation est un acte de management chargé d enjeux pour l ensemble des acteurs de l entreprise (cf. Fiche

Plus en détail

Angle mort organisationnel : Le rôle des processus métiers documentaires dans la croissance du chiffre d affaires

Angle mort organisationnel : Le rôle des processus métiers documentaires dans la croissance du chiffre d affaires Livre blanc IDC réalisé pour Ricoh Septembre 2012 Synthèse Angle mort organisationnel : Le rôle des processus métiers documentaires dans la croissance du chiffre d affaires Angèle Boyd // Joseph Pucciarelli

Plus en détail

satisfaction client Relation client : satisfaction? fidélisation?

satisfaction client Relation client : satisfaction? fidélisation? Relation client : satisfaction? fidélisation? Un pilier fondamental de la GRC : la satisfaction client La gestion de la relation client Les missions de l entreprise Créer de la valeur pour les clients

Plus en détail

IBM Social Media Analytics

IBM Social Media Analytics IBM Social Media Analytics Analysez les données des média sociaux afin d améliorer vos résultats commerciaux Les points clés Développez votre activité en comprenant le sentiment des consommateurs et en

Plus en détail

«Le Leadership en Suisse»

«Le Leadership en Suisse» «Le Leadership en Suisse» Table des matières «Le Leadership en Suisse» Une étude sur les valeurs, les devoirs et l efficacité de la direction 03 04 05 06 07 08 09 11 12 13 14 «Le Leadership en Suisse»

Plus en détail

VENDRE : LES 7 REFLEXES GAGNANTS

VENDRE : LES 7 REFLEXES GAGNANTS LA PROSPECTION TELEPHONIQUE S approprier les nouvelles s et outils pour rendre sa prospection téléphonique plus efficace Renforcer sa compétence de prise de rendez-vous par téléphone Etre capable de maintenir

Plus en détail

TechnologyFast50 Baromètre des candidats et lauréats 2006-2012. Novembre 2012

TechnologyFast50 Baromètre des candidats et lauréats 2006-2012. Novembre 2012 TechnologyFast50 Baromètre des candidats et lauréats 2006-2012 Novembre 2012 Sommaire 3 7 9 12 14 19 25 27 31 Présentation du baromètre Profil des entreprises Contexte économique Ressources humaines Financement

Plus en détail

ENQUÊTE SALARIÉS. VIAVOICE Mieux comprendre l opinion pour agir 178 rue de Courcelles 75 017 Paris + 33 (0)1 40 54 13 90 www.institut-viavoice.

ENQUÊTE SALARIÉS. VIAVOICE Mieux comprendre l opinion pour agir 178 rue de Courcelles 75 017 Paris + 33 (0)1 40 54 13 90 www.institut-viavoice. Délégation interministérielle à la Famille ENQUÊTE SALARIÉS Baromètre de l Observatoire de la parentalité en entreprise, en partenariat avec la Délégation interministérielle à la famille et l Union nationale

Plus en détail

Le catalyseur de vos performances

Le catalyseur de vos performances MCRM Consulting, 43 Rue Tensift Agdal Rabat Maroc Tel: 212 (0) 5 37 77 77 41 Fax: 212 (0) 5 37 77 77 42 Email: Contact@mcrmconsulting.com Site: www.mcrmconsulting.com P e r f o r m a n c e c o m m e r

Plus en détail

EXPÉRIENCE CLIENT. Saison 3 : le e-commerce. Baromètre Akio

EXPÉRIENCE CLIENT. Saison 3 : le e-commerce. Baromètre Akio EXPÉRIENCE CLIENT Baromètre Akio Saison 3 : le e-commerce Etude réalisée par INIT Marketing pour Akio Software en juillet 2014 sur un échantillon représentatif de la population française de 1001 panélistes

Plus en détail

Baromètre des courtiers de proximité APRIL/OpinionWay

Baromètre des courtiers de proximité APRIL/OpinionWay Baromètre des courtiers de proximité APRIL/OpinionWay Edition 2012 Toute publication, même partielle de cette étude, est soumise à autorisation de la part d APRIL Courtage Contactez Nathalie RAVET nravet@april.fr

Plus en détail

Chapitre I : Introduction

Chapitre I : Introduction Chapitre I : Introduction 1.1) Problématique A partir des années soixante, l environnement des entreprises a connu une mutation capitale, sans précédant historique dans le climat des affaires. Ces changements

Plus en détail

Je gère ma relation client. Le 8 septembre 2015

Je gère ma relation client. Le 8 septembre 2015 Je gère ma relation client Le 8 septembre 2015 Je gère ma relation client On se présente! Qu est ce que la Gestion de la Relation Client? Définition La Gestion Relation Client (GRC) : C est l ensemble

Plus en détail

Le temps est venu d implanter un CRM et un système de gestion de la connaissance

Le temps est venu d implanter un CRM et un système de gestion de la connaissance LIVRE BLANC Le temps est venu d implanter un CRM et un système de gestion de la connaissance Une vision détaillée des fonctions de CRM etde Gestion de Connaissances dansl environnement commercial actuel.

Plus en détail

Les dirigeants face à l innovation

Les dirigeants face à l innovation Les dirigeants face à l innovation Vague 2 FACD N 111164 Contact Ifop : Flore-Aline Colmet Daâge Directrice d Etudes Département Opinion et Stratégies d'entreprise flore-aline.colmet-daage@ifop.com Mai

Plus en détail

M-Tourisme et réseaux sociaux : les pratiques des clientèles européennes

M-Tourisme et réseaux sociaux : les pratiques des clientèles européennes M-Tourisme et réseaux sociaux : les pratiques des clientèles européennes SOMMAIRE LES CONSTATS... 3 LA METHODOLOGIE... 3 CE QU IL FAUT RETENIR... 4 Google? Oui, mais pas que...4 Connectés, même en vacances!...4

Plus en détail

LES MEILLEURES TECHNIQUES DE PROSPECTION

LES MEILLEURES TECHNIQUES DE PROSPECTION Appelez nous au 04 78 89 54 43 contact@ceresdeveloppement.fr LES MEILLEURES TECHNIQUES DE PROSPECTION Livre blanc Vous êtes gérant, indépendant ou commercial ; vous savez qu une partie de votre travail

Plus en détail

Observatoire des Services Clients 2014

Observatoire des Services Clients 2014 Observatoire des Services Clients 2014 Septembre 2014 Contact BVA Marie-Laure SOUBILS - marie-laure.soubils@bva.fr 06 20 26 22 50 Contact Viséo Conseil Ludovic NODIER lnodier@viseoconseil.com 00 33 1 71

Plus en détail

Chap 14 : La fidélisation de la clientèle et la mercatique après-vente. I. La fidélisation. A. Les enjeux de la fidélisation

Chap 14 : La fidélisation de la clientèle et la mercatique après-vente. I. La fidélisation. A. Les enjeux de la fidélisation Chap 14 : La fidélisation de la clientèle et la mercatique après-vente I. La fidélisation A. Les enjeux de la fidélisation B. La mesure de la satisfaction des clients dans les unités commerciales physiques

Plus en détail

Comportement client et promesse des marques sur les réseaux sociaux

Comportement client et promesse des marques sur les réseaux sociaux Comportement client et promesse des marques sur les réseaux sociaux secteurs d activité multiculturels. Le Customer Experience Lab -«CX Lab»- de Teleperformance ouvert en 2013 à Lisbonne, mène des recherches

Plus en détail

Octobre 2013. Contact Inergie. Luc Vidal Directeur général lvidal@inergie.com 01 41 09 05 45

Octobre 2013. Contact Inergie. Luc Vidal Directeur général lvidal@inergie.com 01 41 09 05 45 Baromètre Afci ANDRH Inergie 2013 sur la Communication Managériale 4 ème édition «L implication des managers dans une communication de proximité avec leurs équipes» Octobre 2013 Contact Inergie Toute publication

Plus en détail

CCI DE GRENOBLE ECOBIZ E-REPUTATION. Alain Bouveret 15.05.2014

CCI DE GRENOBLE ECOBIZ E-REPUTATION. Alain Bouveret 15.05.2014 CCI DE GRENOBLE ECOBIZ E-REPUTATION Alain Bouveret 15.05.2014 LE MENU Intro 3 Le multicanal 5 Les vertus de l insatisfaction & le bad buzz 8 Points de réflexion 14 Exemple : Mon avis 20 Compléments et

Plus en détail

72% des Français prêts à payer plus cher un produit fabriqué en France. Mais pas à n importe quel prix!

72% des Français prêts à payer plus cher un produit fabriqué en France. Mais pas à n importe quel prix! Communiqué de presse 21 novembre 2011 Une étude CEDRE/Ifop 1 propose le regard croisé des consommateurs et des chefs d entreprises français sur le «Made in France» 72% des Français prêts à payer plus cher

Plus en détail

OBSERVATOIRE UFF / IFOP DE LA CLIENTÈLE PATRIMONIALE

OBSERVATOIRE UFF / IFOP DE LA CLIENTÈLE PATRIMONIALE OBSERVATOIRE UFF / IFOP DE LA CLIENTÈLE PATRIMONIALE Edition 2014 Perception du risque et comportement d investissement 3 décembre 2014 Pourquoi un Observatoire UFF/IFOP de la clientèle patrimoniale? Parce

Plus en détail

Novembre 2013. Regard sur service desk

Novembre 2013. Regard sur service desk Novembre 2013 Regard sur service desk édito «reprenez le contrôle grâce à votre service desk!» Les attentes autour du service desk ont bien évolué. Fort de la riche expérience acquise dans l accompagnement

Plus en détail

«L Entreprise et le numérique : Qui influence Qui?»

«L Entreprise et le numérique : Qui influence Qui?» «L Entreprise et le numérique : Qui influence Qui?» 7 juin 2012 Note méthodologique Étude réalisée auprès de trois cibles : Un échantillon de 301 chefs représentatif de l ensemble des chefs français à

Plus en détail

Les usages pédagogiques du numérique

Les usages pédagogiques du numérique Les usages pédagogiques du numérique Septembre 2013 Contact : Bruno Jeanbart Directeur Général adjoint Tel : 01 78 94 90 14 Email : bjeanbart@opinion-way.com Méthodologie Echantillon de 1004 étudiants

Plus en détail

Etude des stratégies de distribution multi-canal des assureurs français

Etude des stratégies de distribution multi-canal des assureurs français Etude des stratégies de distribution multi-canal des assureurs français Copyright Copyright 2010 2010 Accenture All Rights All Rights Reserved. Accenture, its logo, and High Performance Delivered are trademarks

Plus en détail

ASSEMBLEE GENRALE 2015

ASSEMBLEE GENRALE 2015 ASSEMBLEE GENRALE 2015 Réponse du conseil d Administration du 29 avril 2015 (articles L. 225-108 et R 225-84 du Code de commerce) QUESTIONS ECRITES D ACTIONNAIRE posée le 17 avril 2015 par EUROPEAN WOMEN

Plus en détail

BAROMÈTRE DE L ÉCONOMIE NUMERIQUE

BAROMÈTRE DE L ÉCONOMIE NUMERIQUE BAROMÈTRE DE L ÉCONOMIE NUMERIQUE Chaire Économie numérique de Paris-Dauphine Réalisé par Médiamétrie Première édition - 4 e trimestre 2011 Un nouvel outil : Initié par la chaire Économie numérique de

Plus en détail

Principales tendances touchant l activité des conseillers clientèle

Principales tendances touchant l activité des conseillers clientèle Principales tendances touchant l activité des conseillers clientèle UNE HAUSSE DU NIVEAU D EXIGENCE ENVERS LES CONSEILLERS CLIENTÈLES SUR LES SAVOIRS DE BASE Compétences relationnelles à l oral et à l

Plus en détail

LE CONTRÔLE DES CHARGES DE PERSONNEL Ce diaporama est consacré à l étude des moyens de contrôle de gestion dont on dispose pour la deuxième

LE CONTRÔLE DES CHARGES DE PERSONNEL Ce diaporama est consacré à l étude des moyens de contrôle de gestion dont on dispose pour la deuxième LE CONTRÔLE DES CHARGES DE PERSONNEL Ce diaporama est consacré à l étude des moyens de contrôle de gestion dont on dispose pour la deuxième composante du «prime cost» (coût principal), les charges de personnel.

Plus en détail

V1112 FIDELISER PAR LA GESTION DE LA RELATION CLIENT AU QUOTIDIEN

V1112 FIDELISER PAR LA GESTION DE LA RELATION CLIENT AU QUOTIDIEN V1112 FIDELISER PAR LA GESTION DE LA RELATION CLIENT AU QUOTIDIEN OBJECTIF FINAL Faire prendre conscience au collaborateur des enjeux de la relation client (satisfaction, fidélisation ) pour l entreprise

Plus en détail

La gestion des ressources humaines, un enjeu incontournable

La gestion des ressources humaines, un enjeu incontournable Petit-Matin RH Adecco : «Les défis d avenir de la gestion des ressources humaines» par Florent Francoeur, CRHA Le premier Petit-Matin RH 2013 organisé par Adecco s est déroulé le 21 février dernier au

Plus en détail

ENTREPRENEURS CONSEIL MBS. Etude ROI Navision. Vers une rationalisation du choix d ERPet une tangibilisationde ses bénéfices

ENTREPRENEURS CONSEIL MBS. Etude ROI Navision. Vers une rationalisation du choix d ERPet une tangibilisationde ses bénéfices ENTREPRENEURS CONSEIL MBS Etude ROI Navision Vers une rationalisation du choix d ERPet une tangibilisationde ses bénéfices * Vers une rationalisation du choix d ERP et une tangibilisation de ses bénéfices

Plus en détail

WHY CONSULTING. Performance Commerciale en B2B

WHY CONSULTING. Performance Commerciale en B2B É t u d e WHY CONSULTING Performance Commerciale en B2B La performance commerciale d une entreprise est un sujet complexe qui emprunte des chemins différents selon les organisations et les marchés, car

Plus en détail

Le profit est-il une priorité? Faites de l ISO 9001 de BSI votre premier choix.

Le profit est-il une priorité? Faites de l ISO 9001 de BSI votre premier choix. Le profit est-il une priorité? Faites de l ISO 9001 de BSI votre premier choix. Pourquoi BSI? Parce que nous savons reconnaître une bonne ISO 9001 quand nous en voyons une. Nous pouvons vous aider à avoir

Plus en détail

Offices de tourisme et bonnes pratiques Internet. Evaluation comparative de sites Internet

Offices de tourisme et bonnes pratiques Internet. Evaluation comparative de sites Internet Offices de tourisme et bonnes pratiques Internet Evaluation comparative de sites Internet Quoi? Ce document est un résumé des résultats de l étude menée sur une quinzaine de sites Internet dans le domaine

Plus en détail

Performance 2010. Eléments clés de l étude

Performance 2010. Eléments clés de l étude Advisory, le conseil durable Consulting / Operations Performance 2010 Eléments clés de l étude Ces entreprises qui réalisent deux fois plus de croissance. Une enquête sur les fonctions ventes et marketing.

Plus en détail

1 Pourquoi mesurer la satisfaction de vos clients?

1 Pourquoi mesurer la satisfaction de vos clients? A l heure où la compétitivité est exacerbée, conquérir un client représente un investissement, le fidéliser également. L un des objectifs majeurs consiste à bien répartir vos investissements afin de capitaliser

Plus en détail

Conférence e-business jeudi 22 mars 2012. Edouard Pihet - Associé. Francis Lelong - Associé

Conférence e-business jeudi 22 mars 2012. Edouard Pihet - Associé. Francis Lelong - Associé Conférence e-business jeudi 22 mars 2012 Edouard Pihet - Associé Francis Lelong - Associé Francis Lelong Entrepreneur dans l âme, Francis est le fondateur de plusieurs sociétés dans le web, dont Sarenza,

Plus en détail

Assurance Vie en Ligne

Assurance Vie en Ligne Synthèse - Mars 2014 Benchmark concurrentiel de l expérience client en ligne e Assurance Vie en Ligne 6 sites d acteurs de référence de l Assurance Vie en Ligne plus de 7.000 internautes mobilisés www.observatoire-eperformance.com

Plus en détail

CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013

CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013 1 CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013 2 Groupama Asset Management s engage par le biais de cette présente Charte à appliquer et promouvoir une politique de Responsabilité Sociale de

Plus en détail

Prospecteur de richesses humaines

Prospecteur de richesses humaines Prospecteur de richesses humaines Coaching Recrutement Formation Édito Avec des centaines de missions de coaching et de recrutement à son actif, notre cabinet Lectia a acquis une maturité et un savoir-faire

Plus en détail

Etude Afci Andrh Inergie sur la communication managériale (3 ème édition)

Etude Afci Andrh Inergie sur la communication managériale (3 ème édition) Etude Afci Andrh Inergie sur la communication managériale (3 ème édition) L appropriation de la stratégie et sa démultiplication par les managers Juillet 2011 Contact Inergie Luc Vidal DGA Directeur associé

Plus en détail

87% e-commerce+ INTERNET DES ACHETEURS PASSENT COMMANDE E-COMMERCE BTOB : LES ENJEUX SPÉCIFIQUES CHIFFRES CLÉS BTOB ET REGARD D'EXPERT

87% e-commerce+ INTERNET DES ACHETEURS PASSENT COMMANDE E-COMMERCE BTOB : LES ENJEUX SPÉCIFIQUES CHIFFRES CLÉS BTOB ET REGARD D'EXPERT e-commerce+ Magazine d information d Octave n 13 - Février 2015 87% SURB2B DES ACHETEURS PASSENT COMMANDE INTERNET CHIFFRES CLÉS BTOB ET REGARD D'EXPERT E-COMMERCE BTOB : LES ENJEUX SPÉCIFIQUES édito Le

Plus en détail

COMMISSION COACHING ENQUÊTE SUR LES ATTENTES. Septembre 2011 DES ENTREPRISES ET DES CADRES EN MATIÈRE DE COACHING

COMMISSION COACHING ENQUÊTE SUR LES ATTENTES. Septembre 2011 DES ENTREPRISES ET DES CADRES EN MATIÈRE DE COACHING COMMISSION COACHING ENQUÊTE SUR LES ATTENTES DES ENTREPRISES ET DES CADRES EN MATIÈRE DE COACHING Septembre 2011 SYNTEC Coaching 3, rue Léon Bonnat 75016 Paris Tel. : 01 44 30 49 00 www.syntec.evolution-professionnelle.com

Plus en détail

Les Français et la banque en ligne

Les Français et la banque en ligne Les Français et la banque en ligne 11 Objectifs et Méthodologie Objectifs : Analyse du profil sociodémographique des clients des banques en ligne Historique et détention de produits financiers dans des

Plus en détail

Les Français et la banque en ligne

Les Français et la banque en ligne Les Français et la banque en ligne Rapport d étude réalisé pour monabanq. Décembre 2010 CREDOC / 17 mai 2011 1 Synthèse 1 Internet a modifié la relation des Français avec leurs banques en s imposant comme

Plus en détail

Atelier Communication Managériale Entreprises & Médias 7 février 2014

Atelier Communication Managériale Entreprises & Médias 7 février 2014 Baromètre Afci ANDRH Inergie 2013 sur la Communication Managériale 4 ème édition «L implication des managers dans une communication de proximité avec leurs équipes» Atelier Communication Managériale Entreprises

Plus en détail

BAROMÈTRE DE L ÉCONOMIE NUMÉRIQUE

BAROMÈTRE DE L ÉCONOMIE NUMÉRIQUE BAROMÈTRE DE L ÉCONOMIE NUMÉRIQUE Chaire Économie numérique de Paris-Dauphine Réalisé par Médiamétrie Sixième édition 1 er trimestre 2013 Un outil : Initié par la chaire Économie numérique de l Université

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE Emploi et développement des Hommes

DOSSIER DE CANDIDATURE Emploi et développement des Hommes DOSSIER DE CANDIDATURE Emploi et développement des Hommes Date limite de renvoi des dossiers complétés : 6 novembre 2013, par mail à l adresse contact@grandprix-distributionresponsable.com Nom de l initiative:

Plus en détail

Taille d entreprise Moins de 50 salariés 0% De 50 à 250 salariés 40% De 251 à 5 000 salariés 40% Plus de 5 000 salariés 20%

Taille d entreprise Moins de 50 salariés 0% De 50 à 250 salariés 40% De 251 à 5 000 salariés 40% Plus de 5 000 salariés 20% Baromètre mené en juin 2014 auprès de 1 000 salariés d entreprises et 300 dirigeants/managers impliqués dans le pilotage des réseaux sociaux et du digital pour leurs entreprises de plus de 50 salariés.

Plus en détail

Campagne de Communication Prévisionnelle. Web Intelligence & Réputation Internet

Campagne de Communication Prévisionnelle. Web Intelligence & Réputation Internet Campagne de Communication Prévisionnelle Web Intelligence & Réputation Internet 1 Sommaire 1. Introduction... 3 2. Détail de la prestation de gestion de réputation online... 5 2.1 Sélection des mots, thématiques

Plus en détail

Charte des ressources humaines

Charte des ressources humaines Charte des ressources humaines ANTICIPER Pour être acteurs stratégiques du changement ACCUEILLIR Savoir identifier, attirer, choisir et fidéliser les collaborateurs RECONNAÎTRE Apprécier les compétences

Plus en détail

ecrm : Multiplicité des données clients D où proviennent les informations et quelles sont-elles?

ecrm : Multiplicité des données clients D où proviennent les informations et quelles sont-elles? ecrm : Multiplicité des données clients D où proviennent les informations et quelles sont-elles? Livre Blanc Cabestan Des sources de données disparates Il existe autant d'approches pour reconnaître un

Plus en détail

Notre stratégie de développement porte ses fruits

Notre stratégie de développement porte ses fruits Newsletter 2009/1 Editorial Notre stratégie de développement porte ses fruits Une fois encore, les clients de Win se déclarent particulièrement satisfaits des services offerts par notre entreprise et de

Plus en détail

SPÉCIALISTE DE LA FORMATION

SPÉCIALISTE DE LA FORMATION SPÉCIALISTE DE LA FORMATION Contact presse Joy SULITZER j.sulitzer@acticall.com +33 (0)1 53 56 75 37 @JSulitzer PRÉSENTATION DE LEARNING CRM Learning CRM est une société de conseil et de formation, spécialiste

Plus en détail

Baromètre de la Maturité numérique des dirigeants. Edition 2013. IDC France - Syntec Numérique Top Management France

Baromètre de la Maturité numérique des dirigeants. Edition 2013. IDC France - Syntec Numérique Top Management France Baromètre de la Maturité numérique des dirigeants Edition 2013 IDC France - Syntec Numérique Top Management France Didier Krainc Karim Bahloul Sébastien Lamour Structure de l échantillon Taille des entreprises

Plus en détail

Prospection. Laurent Dorey

Prospection. Laurent Dorey Prospection Laurent Dorey Mercredi 17 Sep 2014 Programme : Appel ca. 05 Concepts abordés Prospection Calcom CI processus commercial données empiriques raisons de fidéliser philosophie types de clients

Plus en détail

n 7 OPTIMISATION DU TUNNEL DE COMMANDE Etes-vous sûrs d avoir déjà tout testé?

n 7 OPTIMISATION DU TUNNEL DE COMMANDE Etes-vous sûrs d avoir déjà tout testé? n 7 OPTIMISATION DU TUNNEL DE COMMANDE Etes-vous sûrs d avoir déjà tout testé? Le tunnel de commande, correspond aux différentes étapes que suit l acheteur, de son arrivée sur le site e-commerçant à la

Plus en détail

de vue MANAGEMENT ET GESTION DES HOMMES Le rôle de la DRH dans la conduite du changement

de vue MANAGEMENT ET GESTION DES HOMMES Le rôle de la DRH dans la conduite du changement point de vue MANAGEMENT ET GESTION DES HOMMES Le rôle de la DRH dans la conduite du changement La conduite du changement est une dimension essentielle de tout grand projet de transformation des entreprises.

Plus en détail

RENFORCE LA CHAÎNE DE VALEUR AJOUTÉE DE SES PARTENAIRES

RENFORCE LA CHAÎNE DE VALEUR AJOUTÉE DE SES PARTENAIRES LA GARANTIE DE L AUTOMOBILE LA COMPAGNIE AUTOMOBILE D ASSURANCE ET DE REASSURANCE ASSOCIÉES est une société de souscription et de gestion en assurance et en réassurance qui RENFORCE LA CHAÎNE DE VALEUR

Plus en détail

Enquête sur le financement des TPE-PME du MEDEF Situations, perspectives et outils de financement des TPE-PME en 2014

Enquête sur le financement des TPE-PME du MEDEF Situations, perspectives et outils de financement des TPE-PME en 2014 des TPE-PME du MEDEF Situations, perspectives et outils de financement des TPE-PME en 2014 MEDEF Actu-Eco semaine du 16 au 20 juin 2014 1 Introduction Contexte Le MEDEF suit avec une grande attention la

Plus en détail

Digital Trends Morocco 2015. Moroccan Digital Summit 2014 #MDSGAM - Décembre 2014

Digital Trends Morocco 2015. Moroccan Digital Summit 2014 #MDSGAM - Décembre 2014 Moroccan Digital Summit 2014 #MDSGAM - Décembre 2014 Sommaire 04 Objectifs de la démarche 07 Méthodologie 05 Parties prenantes 09 Résultats de l étude 06 Objectifs de l étude 37 Conclusion 02 Contexte

Plus en détail

Les enjeux et clés de succès des entreprises familiales. kpmg.fr

Les enjeux et clés de succès des entreprises familiales. kpmg.fr Les enjeux et clés de succès des entreprises familiales kpmg.fr 1 Les enjeux et clés de succès des entreprises familiales Les enjeux et clés de succès des entreprises familiales 2 La gestion de la trésorerie,

Plus en détail

SOCIAL CRM: DE LA PAROLE À L ACTION

SOCIAL CRM: DE LA PAROLE À L ACTION LIVRE BLANC SOCIAL CRM: DE LA PAROLE À L ACTION Découvrez comment le Social CRM peut travailler pour vous LIVRE BLANC SOCIAL CRM: DE LA PAROLE À L ACTION 2 À PROPOS Au cours des dernières années, vous

Plus en détail

Etude sur la formation professionnelle des personnes handicapées

Etude sur la formation professionnelle des personnes handicapées Etude sur la formation professionnelle des personnes handicapées Rappel méthodologique Contexte & objectifs 1 2 Semaine pour l emploi des personnes handicapées : après avoir longtemps centré le regard

Plus en détail

Baromètre 2010 Publi-News - Solucom de la relation banque / client LES ENQUÊTES SOLUCOM. The power of simplicity. Juillet 2010

Baromètre 2010 Publi-News - Solucom de la relation banque / client LES ENQUÊTES SOLUCOM. The power of simplicity. Juillet 2010 Juillet 2010 LES ENQUÊTES SOLUCOM Baromètre 2010 Publi-News - Solucom de la relation banque / client The power of simplicity «Ce qui est simple est fort» Baromètre banque / client 2010 Sommaire Avant-propos

Plus en détail

Auteur : Françoise NICOLAS, Responsable Qualité. Approuvé par : Michel ROUVELLAT, Président. Dernière date de mise à jour : 01 avril 2015

Auteur : Françoise NICOLAS, Responsable Qualité. Approuvé par : Michel ROUVELLAT, Président. Dernière date de mise à jour : 01 avril 2015 Manuel Qualité Auteur : Françoise NICOLAS, Responsable Qualité Approuvé par : Michel ROUVELLAT, Président Dernière date de mise à jour : 01 avril 2015 CIS Valley Manuel Qualité- MAQ_V08 page 1/16 Engagement

Plus en détail

Exprimer sa reconnaissance

Exprimer sa reconnaissance Atelier - le 30 juin 2010 dans le management au quotidien :, consultante RH Une rencontre organisée par Les principaux besoins par rapport au travail 1 TABLEAU RÉCAPITULATIF SUR LES SIGNES DE RECONNAISSANCE

Plus en détail

Comment sensibiliser ses collaborateurs à la e- réputation de son entreprise? Netexplo 04 décembre 2012

Comment sensibiliser ses collaborateurs à la e- réputation de son entreprise? Netexplo 04 décembre 2012 Comment sensibiliser ses collaborateurs à la e- réputation de son entreprise? Netexplo 04 décembre 2012 1 1 La e-réputation en 5 points Avec le développement exponentiel d Internet, la question de l e-reputation

Plus en détail

LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Anne DIETRICH Frédérique PIGEYRE 2005, repères, La découverte

LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Anne DIETRICH Frédérique PIGEYRE 2005, repères, La découverte LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Anne DIETRICH Frédérique PIGEYRE 2005, repères, La découverte La GRH constitue une préoccupation permanente de toute entreprise, de tout dirigeant, qu il s agisse de

Plus en détail

DIRECTION DES ACHATS RESPONSABILITÉ SOCIALE ET ENVIRONNEMENTALE. Ensemble, agissons pour des achats responsables

DIRECTION DES ACHATS RESPONSABILITÉ SOCIALE ET ENVIRONNEMENTALE. Ensemble, agissons pour des achats responsables DIRECTION DES ACHATS RESPONSABILITÉ SOCIALE ET ENVIRONNEMENTALE Ensemble, agissons pour des achats responsables CONVICTIONS De l intention à l action systématique André SÉPANIAK Directeur des achats Le

Plus en détail

Évolution des réseaux sociaux dans la banque (US et France) et place dans la distribution multicanale

Évolution des réseaux sociaux dans la banque (US et France) et place dans la distribution multicanale conseil organisation management Réussir ensemble Évolution des réseaux sociaux dans la banque (US et France) et place dans la distribution multicanale Salon e-commerce, Paris, 14 septembre 2011 csa consulting

Plus en détail

4. Les relations avec les banques : difficultés rencontrées et mobilisation des dispositifs

4. Les relations avec les banques : difficultés rencontrées et mobilisation des dispositifs 4. Les relations avec les banques : difficultés rencontrées et mobilisation des dispositifs 4.1 Les contacts avec la banque et la connaissance du fonctionnement bancaire 4.1.1 Les contacts avec la banque

Plus en détail

Débat national sur les valeurs, missions et métiers de la Fonction publique. Synthèse des contributions des participants au débat public 25/02/2008

Débat national sur les valeurs, missions et métiers de la Fonction publique. Synthèse des contributions des participants au débat public 25/02/2008 Débat national sur les valeurs, missions et métiers de la Fonction publique Synthèse des contributions des participants au débat public 25/02/2008 Sommaire 1. Périmètre du débat et méthodologie des contributions

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Contacts presse Stéphanie BERTRAND s.bertrand@learning-crm.com 01 53 56 75 75

DOSSIER DE PRESSE. Contacts presse Stéphanie BERTRAND s.bertrand@learning-crm.com 01 53 56 75 75 Contacts presse Stéphanie BERTRAND s.bertrand@learning-crm.com 01 53 56 75 75 Philippe RIVERON p.riveron@learning-crm.com 01 53 56 75 31 / 06 19 52 03 46 DOSSIER DE PRESSE Sommaire LEARNING CRM 3 1.1 Présentation

Plus en détail

ASSURANCES ET MANAGEMENT DES RISQUES / SANTé, social ET MéDICO-SOCIAL. Partageons plus que l assurance

ASSURANCES ET MANAGEMENT DES RISQUES / SANTé, social ET MéDICO-SOCIAL. Partageons plus que l assurance ASSURANCES ET MANAGEMENT DES RISQUES / SANTé, social ET MéDICO-SOCIAL Partageons plus que l assurance Partageons plus que l assurance Plus d accompagnement Les établissements de santé sont aujourd hui

Plus en détail

CREATIVE WORK VALORISATION DE LA PI

CREATIVE WORK VALORISATION DE LA PI CREATIVE WORK VALORISATION DE LA PI ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES REGION TOULOUSE MIDI-PYRENEES Julien DUFFAU, Expert-Comptable Les facteurs de croissance et de compétitivité de nos PME se déplacent aujourd

Plus en détail