Cadre légal des CLD. Au Canada le développement socioéconomique relève de la juridiction des provinces

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Cadre légal des CLD. Au Canada le développement socioéconomique relève de la juridiction des provinces"

Transcription

1 Banque de terres Simon Ouellet Agent de développement rural Un outil pour le développement territorial CLD des Collines-de-l Outaouais Emmanuel Roy Agent de développement écologique

2 Cadre légal des CLD Au Canada le développement socioéconomique relève de la juridiction des provinces Au Québec c est la loi du MDEIE qui confie cette responsabilité aux MRC La MRC confie l aspect du développement socioéconomique aux Centre local de développement (CLD) La MRC est d abord et avant tout responsable de la planification de l aménagement (Loi sur l aménagement et l urbanisme)

3 Rôle du CLD Aide aux démarrages ou consolidation d entreprise Aide au développement social du territoire Répond aux attentes signifiées de la MRC Favorise la création de nouvelles économies Outils à la disposition du CLD Gestion de fonds Plan d action local pour l économie et l emploi (PALÉE)

4 Caractérisation du territoire MRC des Collines-de-l Outaouais km 2 7 municipalités 23 noyaux villageois MRC périurbaine Population d environ citoyens Croissance significative (2 500 citoyens de plus par année) Distribution de la richesse inégale

5 MRC-ECO Attente signifiée de la MRC Tendre vers une foresterie certifiée et une agriculture biologique Réaction à plusieurs constats sur le territoire 6 projets structurants ayant objectifs et indicateurs: Banque de terres Patrimoine agricole Foresterie certifiée Filière bovine et horticole Village agricole modèle de Notre-Dame-de-la-Salette Banque de semences

6 Réalité agricole Petites superficies agricoles Exception de la municipalité de Pontiac Pression urbaine Augmentation de la valeur foncière "Gentlemen farmer" Beaucoup de terres à potentiel agricole élevé non travaillées 23% des superficies ayant été exploitées sont en friche Environ 50% de la zone agricole n est pas en culture

7 Terres en friche Terre à vocation agricole dont les activités d exploitation ne sont plus en cours. Arbustive Appropriation graduelle de la flore forestière sur le site Herbacée

8 Les défis! Assurer une relève agricole sur le territoire Coût et accessibilité des terres Dynamiser l économie agricole Diminuer les terres en friche Créer une économie sociale Identité agricole Faciliter l accès aux ressources agricoles Mettre en valeur les activités agricoles sur le territoire

9 Une réponse aux besoins Création d un outil de développement territorial (Banque de terres) Avantages Compilations de différentes données sous une même plateforme informatique (SIG) Possibilités de croiser ces données Anticipation de scénarios Possibilité de compiler des bases de données lourdes Limites N assure pas une interprétation exacte de la réalité (besoin d une validation terrain) Manque d informations crée une marge d erreur

10 L outil Banque de terres L outil Couches shapefile Étude terres en friche

11 L outil Banque de terres Données: Aménagement Limites municipales Affectations sol MRC Zone agricole (CPTAQ) Réseau routier Pédologique Classification ARDA Pédologie Étude terres en friche (Analyse photographies aériennes de 2003) Terres en friche Terres en production Hydrographie Cours d eau Surfaces d eau

12 Les clientèles visées : 1 : Propriétaires de lot désirant démarrer un projet agricole calcaire, loam et connaître sableux, près le de potentiel agricole de leur 40 acres, etc.) propriété. Offre de service du CLD 2 : Personnes désirant trouver un terrain propice à leur culture. Requête selon les paramètres demandés par le promoteur pour trouver les propriétés correspondant aux critères (exemple : présence de l autoroute, une superficie de plus de Caractérisation de la propriété (un fascicule est offert au propriétaire) Données pouvant être traitées par un professionnel (exemple : agronome)

13 La suite Amélioration de l outil Ajouter les données météorologiques (diminuer la marge d erreur quant à l interprétation des résultats) Accessibilité de l outil sur une plate-forme web (atteindre une plus grande clientèle) Refaire l étude sur les terres en friche et en production (Suivi sur l état des terres en friche) Appliquer la méthodologie pour d autres territoires Développement de partenariats Appliquer la méthodologie pour créer un outil similaire aux différents besoins de la MRC (culture, tourisme, socio-économique, etc.)

La Plate-forme agricole de L Ange-Gardien. Une initiative du CREDETAO

La Plate-forme agricole de L Ange-Gardien. Une initiative du CREDETAO La Plate-forme agricole de L Ange-Gardien Une initiative du CREDETAO Table des matières 1. Mise en contexte et solutions apportées 2. Fonctionnement de la Plate-forme agricole de L Ange-Gardien 3. Historique

Plus en détail

Politique concernant le financement des ouvrages pour la réfection et l entretien des chemins forestiers du domaine de l État.

Politique concernant le financement des ouvrages pour la réfection et l entretien des chemins forestiers du domaine de l État. Politique concernant le financement des ouvrages pour la réfection et l entretien des chemins forestiers du domaine de l État. Territoire non organisé de la Municipalité régionale de comté de Pontiac TNO

Plus en détail

L EXCLUSION D UN LOT DE LA ZONE AGRICOLE : LES MEILLEURES PRATIQUES

L EXCLUSION D UN LOT DE LA ZONE AGRICOLE : LES MEILLEURES PRATIQUES L EXCLUSION D UN LOT DE LA ZONE AGRICOLE : 23 avril 2015 Par : François Montfils, associé! INTRODUCTION! HISTORIQUE ET DÉFINITION! Bref historique de la LPTAA et des dispositions portant sur l exclusion!

Plus en détail

Produire une carte thématique: l exemple du Cahier des Habitats Fauniques de la Forêt Modèle du Bas-Saint-Laurent. Ateliers

Produire une carte thématique: l exemple du Cahier des Habitats Fauniques de la Forêt Modèle du Bas-Saint-Laurent. Ateliers Produire une carte thématique: l exemple du Cahier des Habitats Fauniques de la Forêt Modèle du Bas-Saint-Laurent Ateliers Sur la conservation des milieux naturels / 16 et 17 mars 2007, Montréal Par Catherine

Plus en détail

Projet Banque de Terres (PDZA, Projet 1) Rencontre du 23 septembre 2014 par Julie Bourgon, Agente au développement rural et municipal

Projet Banque de Terres (PDZA, Projet 1) Rencontre du 23 septembre 2014 par Julie Bourgon, Agente au développement rural et municipal Projet Banque de Terres (PDZA, Projet 1) Rencontre du 23 septembre 2014 par Julie Bourgon, Agente au développement rural et municipal Objectif de la rencontre Définir ensemble la mise en place de l outil

Plus en détail

Orientation 1 : Un grand Montréal avec des milieux de vie durable Les objectifs et les critères d aménagement et de développement :

Orientation 1 : Un grand Montréal avec des milieux de vie durable Les objectifs et les critères d aménagement et de développement : Mémoire présenté aux audiences publiques de la Communauté métropolitaine de Montréal relativement à la consultation publique portant sur le Plan métropolitain d aménagement et de développement (PMAD)-octobre

Plus en détail

RÉSUMÉ DU PLAN D URBANISME

RÉSUMÉ DU PLAN D URBANISME RÉSUMÉ DU PLAN D URBANISME La démarche poursuivie pour la réalisation du plan d urbanisme de la Ville de Saguenay se divise en différentes parties. Grandes orientations d aménagement et d urbanisme Les

Plus en détail

Politique de soutien aux entreprises MRC de La Nouvelle Beauce

Politique de soutien aux entreprises MRC de La Nouvelle Beauce Politique de soutien aux entreprises MRC de La Nouvelle Beauce Préparé par : Pour : 1 Table des matières 1. FONDEMENT DE LA POLITIQUE... 2 2. CLIENTÈLES ADMISSIBLES... 2 3. LES SERVICES OFFERTS... 3 3.1

Plus en détail

Plan de gestion des milieux humides et hydriques:

Plan de gestion des milieux humides et hydriques: Plan de gestion des milieux humides et hydriques: intégration de paramètres «urbains» dans l évaluation de la valeur écologique Juin 2013 Par Virginie Dumont, biol. 1 Plan de présentation 1. Règlementation

Plus en détail

Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire

Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire PROJET D ÉNONCÉ DE VISION STRATÉGIQUE OCTOBRE 2014 TABLE DES MATIÈRES POURQUOI UN ÉNONCÉ DE VISION STRATÉGIQUE?...

Plus en détail

De par ses actions structurantes, le CLDVG a contribué à renforcer le partenariat entre les divers organismes.

De par ses actions structurantes, le CLDVG a contribué à renforcer le partenariat entre les divers organismes. Présent dans la Vallée-de-la-Gatineau depuis 1998, le Centre local de développement s est impliqué fortement dans son milieu pour combler les besoins collectifs. De par ses actions structurantes, le CLDVG

Plus en détail

Révision de l hydrographie : réglementer le réel. Centre Raymond Blais, 13 mai 2015

Révision de l hydrographie : réglementer le réel. Centre Raymond Blais, 13 mai 2015 Révision de l hydrographie : réglementer le réel Centre Raymond Blais, 13 mai 2015 Population de 142 000 personnes Territoire de 444 km² Plus de 850 km de cours d eau 25 % du territoire constitué de milieux

Plus en détail

WT54 La gestion des sols et politiques foncières

WT54 La gestion des sols et politiques foncières Session 1 La vision chinoise Différence fondamentale entre foncier urbain (propriété de l Etat, pouvant être soumis aux lois du marché) et foncier rural (de propriété collective, sur lequel les paysans

Plus en détail

Province de Québec. Municipalité Régionale de Comté de L Amiante. Règlement intitulé :

Province de Québec. Municipalité Régionale de Comté de L Amiante. Règlement intitulé : Province de Québec Municipalité Régionale de Comté de L Amiante Règlement intitulé : Règlement numéro 99 modifiant le schéma d aménagement révisé numéro 75 afin d agrandir l affectation de villégiature

Plus en détail

La construction résidentielle en zone agricole. Entente à portée collective Article 59 de la LPTAA

La construction résidentielle en zone agricole. Entente à portée collective Article 59 de la LPTAA La construction résidentielle en zone agricole Entente à portée collective Article 59 de la LPTAA Plan de la présentation 1. Mise en contexte 2. Les différents régimes 3. Les normes d implantation 4. Bilan

Plus en détail

Parc régional du Haut-Pays de Kamouraska. Mise en oeuvre du projet

Parc régional du Haut-Pays de Kamouraska. Mise en oeuvre du projet Parc régional du Haut-Pays de Kamouraska Mise en oeuvre du projet MRC de Kamouraska Profil démographique Baisse de la population 24 500 en 1986 22 000 en 2009 25 000 24 500 24 000 23 500 23 000 Population

Plus en détail

Chapitre premier. 1. Le territoire de la MRC de L Islet. 1.1 La description du territoire

Chapitre premier. 1. Le territoire de la MRC de L Islet. 1.1 La description du territoire Chapitre premier 1. Le territoire de la MRC de L Islet 1.1 La description du territoire 1.1.1 Localisation La MRC de L Islet est située sur la rive sud du fleuve Saint Laurent à l extrémité est de la région

Plus en détail

DOSSIER D INFORMATION NOTIFICATION DU PUBLIC PROJET D IMPLANTATION D UNE TOUR DE TÉLÉCOMMUNICATION 105, RANG ST-MARC LES ÉBOULEMENTS, QUÉBEC

DOSSIER D INFORMATION NOTIFICATION DU PUBLIC PROJET D IMPLANTATION D UNE TOUR DE TÉLÉCOMMUNICATION 105, RANG ST-MARC LES ÉBOULEMENTS, QUÉBEC DOSSIER D INFORMATION NOTIFICATION DU PUBLIC PROJET D IMPLANTATION D UNE TOUR DE TÉLÉCOMMUNICATION 105, RANG ST-MARC LES ÉBOULEMENTS, QUÉBEC LE 26 AVRIL 2011 1- L objectif de couverture cellulaire Rogers

Plus en détail

ORLY-SUR-MORIN PLU PROJET D'AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLES ÉTUDES

ORLY-SUR-MORIN PLU PROJET D'AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLES ÉTUDES ORLY-SUR-MORIN PLU PROJET D'AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLES ÉTUDES Document Établi le 25 juillet 2013 La Loi Engagement National pour l'environnement a défini le contenu du Projet d'aménagement

Plus en détail

VISION STRATÉGIQUE D AMÉNAGEMENT ET DE DÉVELOPPEMENT «LAC-SIMON 2035»

VISION STRATÉGIQUE D AMÉNAGEMENT ET DE DÉVELOPPEMENT «LAC-SIMON 2035» VISION STRATÉGIQUE D AMÉNAGEMENT ET DE DÉVELOPPEMENT 1 «LAC-SIMON 2035» Contexte de la démarche Révision du plan et des règlements d urbanisme de Lac-Simon Révision en cours du Schéma d aménagement et

Plus en détail

La modélisation urbaine : Enjeux et action de l ADEME

La modélisation urbaine : Enjeux et action de l ADEME La modélisation urbaine : Enjeux et action de l ADEME JOURNÉE PROSPECTIVE ET D'ÉMERGENCE DE PROJETS SUR LA MODÉLISATION URBAINE ADVANCITY - 23 SEPTEMBRE 2015 THÈME 3 : COMMENT DÉPLOYER LES APPROCHES DE

Plus en détail

En cours ou en continu PLAN D ACTION VOLET SOCIOCOMMUNAUTAIRE

En cours ou en continu PLAN D ACTION VOLET SOCIOCOMMUNAUTAIRE Réalisé En cours ou en continu À faire PLAN D ACTION VOLET SOCIOCOMMUNAUTAIRE Étudier la possibilité de réaménager ou de déménager les bureaux municipaux Offrir des services municipaux de qualité Mettre

Plus en détail

Table des matières - I - Choix du thème de recherche 13 Les objectifs 14 Question principale 14 Les hypothèses 15

Table des matières - I - Choix du thème de recherche 13 Les objectifs 14 Question principale 14 Les hypothèses 15 Table des matières - I - Table des matières Avant-propos...3 Introduction...9 Problématique...13 Choix du thème de recherche 13 Les objectifs 14 Question principale 14 Les hypothèses 15 Méthodologie...17

Plus en détail

TEXTE POUR LA S.I.A.Q.

TEXTE POUR LA S.I.A.Q. TEXTE POUR LA S.I.A.Q. Ce texte se veut un condensé de la conférence du 15 novembre 2007, donnée par Robert Langlois, Contremaître en foresterie urbaine et Directeur du C.E.R.V.E.A.U à la ville de Boisbriand.

Plus en détail

La valorisation des terres en friche

La valorisation des terres en friche La valorisation des terres en friche Les plans de développement de la zone agricole et la mise en valeur des terres en friche La valorisation des terres en friche constitue assurément un des moyens d atteindre

Plus en détail

Les territoires ruraux en Wallonie. Leur situation démographique actuelle et future. Thierry Eggerickx

Les territoires ruraux en Wallonie. Leur situation démographique actuelle et future. Thierry Eggerickx Les territoires ruraux en Wallonie. Leur situation démographique actuelle et future Thierry Eggerickx " 1. La définition des territoires ruraux en Wallonie 2. Diversité et évolution démographique récente

Plus en détail

LA GESTION ET L EXPLOITATION FORESTIÈRE DANS LE CANTON DE WENTWORTH

LA GESTION ET L EXPLOITATION FORESTIÈRE DANS LE CANTON DE WENTWORTH JOURNÉE DE L ENVIRONNEMENT DU CANTON DE WENTWORTH 10 août 2013 par Eric Pelletier, ingénieur forestier MRC d Argenteuil Portrait du territoire 9 municipalités Population = 32 500 Superficie = 1300 km carrés

Plus en détail

CONSULTATION PUBLIQUE SUR LES ORIENTATIONS GOUVERNEMENTALES ET LES ENJEUX EN MATIÈRE DE CHANGEMENTS CLIMATIQUES

CONSULTATION PUBLIQUE SUR LES ORIENTATIONS GOUVERNEMENTALES ET LES ENJEUX EN MATIÈRE DE CHANGEMENTS CLIMATIQUES CONSULTATION PUBLIQUE SUR LES ORIENTATIONS GOUVERNEMENTALES ET LES ENJEUX EN MATIÈRE DE CHANGEMENTS CLIMATIQUES Avis Présenté au ministère du Développement durable, de l Environnement et des Parcs du Québec

Plus en détail

Contexte du projet de paysage humanisé pour l ouest de l île Bizard (Ville de Montréal)

Contexte du projet de paysage humanisé pour l ouest de l île Bizard (Ville de Montréal) Contexte du projet de paysage humanisé pour l ouest de l île Bizard (Ville de Montréal) L Île Bizard est située au nord-ouest de l archipel montréalais. Elle est reconnue pour sa qualité de vie, son magnifique

Plus en détail

FAVORISER L EXPRESSION DE LA CULTURE EN MILIEU RURAL. Conférence dans le cadre de l Université rurale québécoise 2003

FAVORISER L EXPRESSION DE LA CULTURE EN MILIEU RURAL. Conférence dans le cadre de l Université rurale québécoise 2003 FAVORISER L EXPRESSION DE LA CULTURE EN MILIEU RURAL Conférence dans le cadre de l Université rurale québécoise 2003 Patrick Bouillé, 18 août 2003 1 Description du territoire de la MRC de Portneuf : -

Plus en détail

L immobilier d entreprise artisanale

L immobilier d entreprise artisanale e s c a L immobilier d entreprise artisanale n l B e E n j e u x L i v r S t r a t é g i P r o p o s i t i o n s Ile-de-France Rhône-Alpes Le Livre Blanc de l immobilier d entreprise artisanale Pourquoi?

Plus en détail

JEUNE CONSEIL DE MONTRÉAL

JEUNE CONSEIL DE MONTRÉAL JEUNE CONSEIL DE MONTRÉAL XXVII e Édition Règlement n o 2014-02 : Règlement sur le développement des toits verts et l agriculture urbaine PRÉSENTATION Présenté par M. Charles Marois, membre du comité exécutif,

Plus en détail

URBASOFT-AUTORISATION Gestion des processus des permis et autorisations

URBASOFT-AUTORISATION Gestion des processus des permis et autorisations URBASOFT-AUTORISATION Gestion des processus des permis et autorisations Pour qui? URBASOFT-AUTORISATION assiste le gestionnaire municipal dans le cadre des démarches administratives des activités d urbanisme

Plus en détail

AUBERGE DE JEUNESSE JUILLET 2013

AUBERGE DE JEUNESSE JUILLET 2013 COOPÉRATIVE D HÉBERGEMENT AUBERGE DE JEUNESSE DE G AT I N E A U JUILLET 2013 1 TABLE DES MATIÈRE 1. PRÉSENTATION DU PROJET 3 2. GROUPE DE PROMOTEURS 4 3. DESTINATION GATINEAU 5 4. APERÇU DU MARCHÉ 6 2

Plus en détail

INTRODUCTION. Arrêté no. 24 1/20

INTRODUCTION. Arrêté no. 24 1/20 INTRODUCTION Le plan d aménagement municipal se veut l'outil de travail de premier ordre qui permettra au village de Maisonnette de mieux planifier la façon dont va s'orienter le développement au cours

Plus en détail

Intervenant : Séverin Poutrel, BURGEAP

Intervenant : Séverin Poutrel, BURGEAP Capacités d accueil, aménagements commerciaux, mutabilité foncière : des outils concrets pour construire un SCOT intégrant les vulnérabilités énergétiques et climatique Intervenant : Séverin Poutrel, BURGEAP

Plus en détail

Le schéma d aménagement et de développement Deuxième génération MRC d Arthabaska. Le résumé

Le schéma d aménagement et de développement Deuxième génération MRC d Arthabaska. Le résumé Le schéma d aménagement et de développement Deuxième génération MRC d Arthabaska Le résumé Dernière mise à jour 23 mars 2009 INTRODUCTION Le 19 mai 2004, le Conseil de la MRC d Arthabaska adoptait le règlement

Plus en détail

DEsign de COllectivité Durable Nouveau langage de conservation pour les lotissements

DEsign de COllectivité Durable Nouveau langage de conservation pour les lotissements DEsign de COllectivité Durable Nouveau langage de conservation pour les lotissements Séminaire Module 1 Présenté par Daniel Savard Ministère de l Environnement La province du Nouveau-Brunswick tient à

Plus en détail

Comptes des terres au Québec : projet pilote pour la région de Chaudière-Appalaches

Comptes des terres au Québec : projet pilote pour la région de Chaudière-Appalaches Comptes des terres au Québec : projet pilote pour la région de Chaudière-Appalaches Stéphanie Uhde Colloque de l ACFAS sur l économie de la biodiversité et des services rendus par les écosystèmes Québec,

Plus en détail

«Préfiguration d un SCOT rural : accompagnement du Pays Midi-Quercy vers l élaboration d un Schéma de Cohérence Territoriale»

«Préfiguration d un SCOT rural : accompagnement du Pays Midi-Quercy vers l élaboration d un Schéma de Cohérence Territoriale» SYNDICAT MIXTE DU PAYS MIDI-QUERCY «Préfiguration d un SCOT rural : accompagnement du Pays Midi-Quercy vers l élaboration d un Schéma de Cohérence Territoriale» VISITES SUR SITE ET ECHANGES AUTOUR DU PROJET

Plus en détail

Financement pour les entreprises d économie sociale

Financement pour les entreprises d économie sociale Financement pour les entreprises d économie sociale Nom : Pacte rural Nom du produit Nature MRC Abitibi Pour un projet local, le projet se doit d être en lien avec le plan d action de la municipalité.

Plus en détail

Conseil syndical du SCOT des Monts du Lyonnais mardi 3 février 2015. Débat sur le Projet d aménagement et de développement durables (Padd)

Conseil syndical du SCOT des Monts du Lyonnais mardi 3 février 2015. Débat sur le Projet d aménagement et de développement durables (Padd) Conseil syndical du SCOT des Monts du Lyonnais mardi 3 février 2015 Débat sur le Projet d aménagement et de développement durables (Padd) 1. Le rôle du Padd dans le Schéma de cohérence territoriale 2.

Plus en détail

PLAN D'ACTION NOUS JOINDRE SOCIÉTÉ DE DÉVELOPPEMENT DU TÉMISCAMINGUE

PLAN D'ACTION NOUS JOINDRE SOCIÉTÉ DE DÉVELOPPEMENT DU TÉMISCAMINGUE SOCIÉTÉ DE DÉVELOPPEMENT DU TÉMISCAMINGUE PLAN 2015 D'ACTION Le présent document propose des priorités d aux membres du conseil d administration de la SDT (SADCT CLDT) pour 2015 uniquement. Ces s ont été

Plus en détail

Programme MASTERE 1 ère Année PTP A- Enseignement théorique : (200 heures)

Programme MASTERE 1 ère Année PTP A- Enseignement théorique : (200 heures) Programme MASTERE 1 ère Année PTP A- Enseignement théorique : (200 heures) Module 1- Paysage, art et culture (25 heures) - Evolution de la pensée dans la vie en société (espace urbain, espace rural) -

Plus en détail

bords route, v. ferrées, chemins, canaux prairies plans d eau plages peupleraies pelouses calcaires mares marais, vasières jardins privatifs haies friches espaces verts, parcs/jardins publics dunes cours

Plus en détail

PARC ÉOLIEN COMMUNAUTAIRE LE GRANIT. Saint-Robert Bellarmin

PARC ÉOLIEN COMMUNAUTAIRE LE GRANIT. Saint-Robert Bellarmin PARC ÉOLIEN COMMUNAUTAIRE LE GRANIT Saint-Robert Bellarmin D où vient cet intérêt de la MRC du Granit pour l éolien? Une énergie qui ne cause pas de pollution, gaz à effet de serre ou autres. Qui ne menace

Plus en détail

Présenté par M. Benjamin Tanguay Ministre des affaires municipales et de la gestion du territoire

Présenté par M. Benjamin Tanguay Ministre des affaires municipales et de la gestion du territoire Le Parlement Jeunesse du Québec PARLEMENT JEUNESSE DU QUÉBEC 57 E LÉGISLATURE Projet de loi n 4 Loi sur l étalement urbain Présenté par M. Benjamin Tanguay Ministre des affaires municipales et de la gestion

Plus en détail

Les néo ruraux et leurs rapports àla gouvernance : quels enjeux? quelles actions?

Les néo ruraux et leurs rapports àla gouvernance : quels enjeux? quelles actions? Les néo ruraux et leurs rapports àla gouvernance : quels enjeux? quelles actions? Myriam Simard, professeure INRS UCS Julie Vézina, assistante de recherche INRS UCS Séminaire, 30 mai 2012 «Contrastes au

Plus en détail

Fonds Départemental de Gestion de l Espace Rural

Fonds Départemental de Gestion de l Espace Rural Fonds Départemental de Gestion de l Espace Rural ETAT MEMBRE : REGION : FRANCE Provence-Alpes-Côte d Azur Département des Bouches-du-Rhône INTITULE DU REGIME D AIDE : Fonds Départemental de Gestion de

Plus en détail

Déploiement d une approche unique d innovation collaborative en agriculture. Mémoire Sommet économique 2015. Le 1 er avril 2015

Déploiement d une approche unique d innovation collaborative en agriculture. Mémoire Sommet économique 2015. Le 1 er avril 2015 Déploiement d une approche unique d innovation collaborative en agriculture Mémoire Sommet économique 2015 Le 1 er avril 2015 Déploiement d une approche unique d innovation collaborative en agriculture

Plus en détail

Les programmes d aide financière pour l industrie

Les programmes d aide financière pour l industrie Les programmes d aide financière pour l industrie Séminaire sur la transformation des bois résineux au Québec Défis, stratégies et innovations 28 et 29 septembre 2010 Véronique Gilbert, ing. Ministère

Plus en détail

LES FORETS AU BURKINA FASO

LES FORETS AU BURKINA FASO LES FORETS AU BURKINA FASO Background Paper Présenté à l atelier sur le Dialogue Forestier 12 au 15 septembre 2011 Ouagadougou/ Burkina Faso Sylvestre Bangré OUEDRAOGO Coordonnateur Régional de TREE AID

Plus en détail

PLAN DE DÉVELOPPEMENT DE LA ZONE AGRICOLE CONTEXTE DE PLANIFICATION REGARD HISTORIQUE À AUJOURD HUI

PLAN DE DÉVELOPPEMENT DE LA ZONE AGRICOLE CONTEXTE DE PLANIFICATION REGARD HISTORIQUE À AUJOURD HUI PLAN DE DÉVELOPPEMENT DE LA ZONE AGRICOLE CONTEXTE DE PLANIFICATION REGARD HISTORIQUE À AUJOURD HUI La Ville-MRC de Mirabel se situe à l intérieur du secteur géographique de la Couronne Nord de la Communauté

Plus en détail

INDEX DES MODIFICATIONS RELATIF AU PLAN D URBANISME

INDEX DES MODIFICATIONS RELATIF AU PLAN D URBANISME PLAN D'URBANISME Réalisation : Septembre 2011 INDEX DES MODIFICATIONS RELATIF AU PLAN D URBANISME Ce règlement a été mis à jour le 17 octobre 2013 et intègre les règlements de modification indiqués ci-dessous.

Plus en détail

VetAgro Sup. Campus agronomique de Clermont. www.vetagro-sup.fr

VetAgro Sup. Campus agronomique de Clermont. www.vetagro-sup.fr VetAgro Sup Campus agronomique de Clermont www.vetagro-sup.fr VetAgro Sup Campus agronomique de Clermont 400 étudiants 120 ingénieurs diplômés par an 4 masters et 3 licences professionnelles 35 enseignants-chercheurs

Plus en détail

Description des différents comités et fonds liés au développement local et entrepreneurial

Description des différents comités et fonds liés au développement local et entrepreneurial SERVICE DE DÉVELOPPEMENT LOCAL ET ENTREPRENEURIAL (SDLE) Description des différents comités et fonds liés au développement local et entrepreneurial 28 septembre 2015 1 Mise en contexte À la suite de l

Plus en détail

Faciliter l accès à la propriété pour les nouvelles populations rurales : exemples d initiatives québécoises

Faciliter l accès à la propriété pour les nouvelles populations rurales : exemples d initiatives québécoises Faciliter l accès à la propriété pour les nouvelles populations rurales : exemples d initiatives québécoises Laurie Guimond Doctorante en géographie, Université d Ottawa Coordonnatrice de recherche, Institut

Plus en détail

PROGRAMME D ANALYSE DES INCIDENTS ET DE SENSIBILISATION DU PUBLIC

PROGRAMME D ANALYSE DES INCIDENTS ET DE SENSIBILISATION DU PUBLIC PROGRAMME D ANALYSE DES INCIDENTS ET DE SENSIBILISATION DU PUBLIC Janvier 2014 AVANT-PROPOS Dans un service de sécurité incendie, il y a de nombreuses mesures par lesquelles nous pouvons évaluer l efficacité

Plus en détail

Stratégie du Développement du Gouvernorat de Béja

Stratégie du Développement du Gouvernorat de Béja et de la Planification Stratégie du Développement du Gouvernorat de Béja Entrer 1 Sommaire I - Ressources II - Opportunités III - Filières Economiques 2 I - Ressources oressources naturelles: Des terres

Plus en détail

Programmes spéciaux d'assistance financière pour les propriétaires de boisés endommagés par la tempête de verglas de janvier 1998 (programmes Verglas)

Programmes spéciaux d'assistance financière pour les propriétaires de boisés endommagés par la tempête de verglas de janvier 1998 (programmes Verglas) Programmes spéciaux d'assistance financière pour les propriétaires de boisés endommagés par la tempête de verglas de janvier 1998 (programmes Verglas) Nelson Fréchette, ing.f., biol., Responsable du volet

Plus en détail

Hugo Mc Dermott, Jacques Demers, Marie-Josée Beauregard, Jean-François Morin, Lise Bachand et Vincent Perron.

Hugo Mc Dermott, Jacques Demers, Marie-Josée Beauregard, Jean-François Morin, Lise Bachand et Vincent Perron. Province de Québec MRC des Maskoutains Municipalité de Saint-Dominique Procès-verbal de la séance ordinaire du Conseil de la municipalité de Saint- Dominique, tenue le 2 juin 2015, à 20 h, à la salle du

Plus en détail

MÉCANISMES DE CAPTATION DE LA VALEUR: PRINCIPES ET APPLICATION EN CONTEXTE MONTRÉALAIS

MÉCANISMES DE CAPTATION DE LA VALEUR: PRINCIPES ET APPLICATION EN CONTEXTE MONTRÉALAIS MÉCANISMES DE CAPTATION DE LA VALEUR: PRINCIPES ET APPLICATION EN CONTEXTE MONTRÉALAIS Ludwig Desjardins, Ph.D. Directeur Planification stratégique par interim Planification & Innovations 31 mars 2015

Plus en détail

La caractérisation des milieux humides : vers un outil de planification à Shawinigan! 2e Colloque Eau et municipalités 26 février 2015

La caractérisation des milieux humides : vers un outil de planification à Shawinigan! 2e Colloque Eau et municipalités 26 février 2015 La caractérisation des milieux humides : vers un outil de planification à Shawinigan! 2e Colloque Eau et municipalités 26 février 2015 Jescika Lavergne, biologiste Responsable de l environnement Ville

Plus en détail

Pour un aménagement de votre territoire cohérent, durable et concerté

Pour un aménagement de votre territoire cohérent, durable et concerté Élus locaux Pour un aménagement de votre territoire cohérent, durable et concerté La Safer vous accompagne dans la mise en œuvre de vos projets Constat Besoins alimentaires et énergétiques croissants Altération

Plus en détail

Le suivi des écosystèmes forestiers, une démarche indispensable à l approche écosystémique

Le suivi des écosystèmes forestiers, une démarche indispensable à l approche écosystémique Le suivi des écosystèmes forestiers, une démarche indispensable à l approche écosystémique Atelier Aménagement écosystémique : s inspirer des perturbations naturelles - Gaspésie Rock Ouimet, Ing.f., Ph.D.

Plus en détail

La nature, excellence et base économique de l agglomération

La nature, excellence et base économique de l agglomération 3491-INTERIEUR_ANGERS_thème 25/09/03 12:27 Page 14 Thème 1 La nature, excellence et base économique Thème 1 Le Projet d agglomération 2015 Angers, laboratoire de l économie du futur Les performances économiques

Plus en détail

L ASSOCIATION POUR LA PROTECTION DU BOIS ANGELL

L ASSOCIATION POUR LA PROTECTION DU BOIS ANGELL COMMISSION DE L AMÉNAGEMENT DE LA COMMUNAUTÉ MÉTROPOLITAINE DE MONTRÉAL PORTANT SUR LE PROJET DE PLAN MÉTROPOLITAIN D AMÉNAGEMENT ET DE DÉVELOPPEMENT MÉMOIRE DE : L ASSOCIATION POUR LA PROTECTION DU BOIS

Plus en détail

La DDT Nos missions : l Économie Agricole et le Développement Rural : instruction des aides de la politique agricole commune La Forêt, l Eau et l

La DDT Nos missions : l Économie Agricole et le Développement Rural : instruction des aides de la politique agricole commune La Forêt, l Eau et l La DDT Nos missions : l Économie Agricole et le Développement Rural : instruction des aides de la politique agricole commune La Forêt, l Eau et l Environnement : préservation de la ressource en eau, qualité

Plus en détail

Gestion d un monument historique cité: l exemple de la maison Mary-Dorothy-Molson

Gestion d un monument historique cité: l exemple de la maison Mary-Dorothy-Molson Gestion d un monument historique cité: l exemple de la maison Mary-Dorothy-Molson Gestion d un monument historique cité: le cas de la maison Mary-Dorothy-Molson José Froment, 12 juin 2009 Denise Caron,

Plus en détail

CONSEIL D ADMINISTRATION

CONSEIL D ADMINISTRATION VIEUX-MOULIN CONSEIL D ADMINISTRATION Procès-verbal de la cinquième assemblée ordinaire de l année 2011, tenue le mardi 20 septembre 2011, au ROSC de Beauport, 2100, avenue Deblois. PRÉSENCES Membres avec

Plus en détail

GÉOGRAPHIE BACCALAURÉAT MAJEURE MINEURE

GÉOGRAPHIE BACCALAURÉAT MAJEURE MINEURE » BACCALAURÉAT MAJEURE MINEURE PROGRAMME CAMPUS ADMISSION RÉGIME 1 Baccalauréat Rimouski automne hiver TC TP Majeure Rimouski automne hiver TC TP Mineure Rimouski automne hiver TC TP BACCALAURÉAT MAJEURE

Plus en détail

La géomatique au service de la zone agricole

La géomatique au service de la zone agricole La géomatique au service de la zone agricole Karl Gingras Montréal Mars 2016 Qui sommes-nous? Organisme décisionnel et autonome constitué en 1978 Lois appliquées -Loi sur la protection du territoire et

Plus en détail

La forêt privée : L AUTRE RÉALITÉ

La forêt privée : L AUTRE RÉALITÉ Association des Éleveurs de Bovins de Boucherie Saguenay - Lac-St-Jean - Côte Nord 440 Lac Sébastien, Falardeau, Qc, GOV 1C0. Tél./Fax : (418) 673-7401 Echo-Bœuf, Printemps 2004 Comité Anti-Reboisement

Plus en détail

Le Plan Nord et les «travailleurs forestiers» MARS 2012

Le Plan Nord et les «travailleurs forestiers» MARS 2012 Le Plan Nord et les «travailleurs forestiers» MARS 2012 Plan de présentation : 1) Conférence régionale des élus (CRÉ) et Commission régionale sur les ressources naturelles et le territoire (CRRNT)? 2)

Plus en détail

One Acre Fund. Les exploitants avant tout. www.oneacrefund.org

One Acre Fund. Les exploitants avant tout. www.oneacrefund.org One Acre Fund Les exploitants avant tout www.oneacrefund.org One Acre Fund - Contexte Nous sommes au service des familles vivant de l agriculture de subsistance en Afrique de l Est Nous investissons et

Plus en détail

ÉTUDE DE FAISABILITÉ POUR LA MISE EN ŒUVRE D UN PROGRAMME D ASSURANCE RÉCOLTE DANS LES PAYS DE L UEMOA

ÉTUDE DE FAISABILITÉ POUR LA MISE EN ŒUVRE D UN PROGRAMME D ASSURANCE RÉCOLTE DANS LES PAYS DE L UEMOA ÉTUDE DE FAISABILITÉ POUR LA MISE EN ŒUVRE D UN PROGRAMME D ASSURANCE RÉCOLTE DANS LES PAYS DE L UEMOA ATELIER DE VALIDATION DES RÉSULTATS DE LA PHASE II 20 ET 21 JUILLET 2011 . Introduction La BOAD a

Plus en détail

Présentation de l entreprise

Présentation de l entreprise Présentation de l entreprise Notre Mission La mission de la SSHG est de fournir les services nécessaires à l aménagement des forêts pour assurer leur renouvellement. Depuis 1978, la Société Sylvicole de

Plus en détail

SCoTEMS Démarche / Contexte

SCoTEMS Démarche / Contexte SCoTEMS Démarche / Contexte EMS : Communauté de Communes Eure Madrie Seine 23 communes 30 000 habitants 1 Le SCoTEMS Démarche entamée en 2006 Le SCoTa été validé le 28 septembre 2010 Rapport de Présentation

Plus en détail

Sites pollués, comment réinvestir nos villes?

Sites pollués, comment réinvestir nos villes? Réhabilitation de Friches Industrielles Sites pollués, comment réinvestir nos villes? V 01.1 07/2005 Reporting December 2009 LandForse Copyright 2009 LF (Constat) SITES POLLUÉS, Besoins croissants en terrain

Plus en détail

Paquet Mobilité Urbaine Soutien aux actions des autorités locales dans l élaboration de plans de mobilité locale durables

Paquet Mobilité Urbaine Soutien aux actions des autorités locales dans l élaboration de plans de mobilité locale durables Paquet Mobilité Urbaine Soutien aux actions des autorités locales dans l élaboration de plans de mobilité locale durables COM(2013) 913 final - Ensemble vers une mobilité urbaine compétitive et économe

Plus en détail

Conception et aménagement du «Réseau Beaufays bis» à Chaudfontaine

Conception et aménagement du «Réseau Beaufays bis» à Chaudfontaine Commune de Chaudfontaine Conception et aménagement du «Réseau Beaufays bis» à Chaudfontaine Réseau des Conseillers en Mobilité (CeM) Formation continuée «Des réseaux de mobilité douce pour les déplacements

Plus en détail

Questionnaire à destination des professionnels de l urbanisme, mandataires et organisations

Questionnaire à destination des professionnels de l urbanisme, mandataires et organisations Questionnaire à destination des professionnels de l urbanisme, mandataires et organisations DÉFIS Climat 1. Pensez-vous que ce soit utile de réduire nos déplacements afin de lutter contre les changements

Plus en détail

PLAN DE TRAVAIL 2014-2019. Pacte rural de la MRC des Laurentides

PLAN DE TRAVAIL 2014-2019. Pacte rural de la MRC des Laurentides PLAN DE TRAVAIL 2014-2019 Pacte rural de la MRC des Laurentides Août 2014 Table des matières Introduction... 3 1. État de situation... 4 Le territoire et la population... 4 Projection démographique...

Plus en détail

Étude sur la caractérisation des marchés publics du Québec. Sommaire exécutif

Étude sur la caractérisation des marchés publics du Québec. Sommaire exécutif Sommaire exécutif 1. Introduction Fondée en 2005, l Association des marchés publics du Québec a pour objectif de faire la promotion des marchés publics du Québec comme moyen alternatif de mise en marché

Plus en détail

Aspects juridiques des projets de pipelines au Québec

Aspects juridiques des projets de pipelines au Québec Aspects juridiques des projets de pipelines au Québec Présenté aux citoyens du Bas-Saint-Laurent Par Alexandre Desjardins, avocat Centre québécois du droit de l environnement Alexandre Desjardins, juillet

Plus en détail

Plan préliminaire d intervention pour la conservation des milieux naturels dans la gestion territoriale au Centre-du-Québec

Plan préliminaire d intervention pour la conservation des milieux naturels dans la gestion territoriale au Centre-du-Québec Plan préliminaire d intervention pour la conservation des milieux naturels dans la gestion territoriale au Centre-du-Québec Andréanne Blais biologiste, chargée de projet 4 décembre 2012 Ordre de la présentation

Plus en détail

Ordonnance sur les parcs d importance nationale

Ordonnance sur les parcs d importance nationale Projet du 0 janvier 007 Ordonnance sur les parcs d importance nationale (Ordonnance sur les parcs, OParcs) du... Le Conseil fédéral suisse, vu les art. k et 6 de la loi fédérale du er juillet 966 sur la

Plus en détail

Projet de Règlement de contrôle intérimaire relatif à l implantation d équipements de production d énergie éolienne à des fins commerciales

Projet de Règlement de contrôle intérimaire relatif à l implantation d équipements de production d énergie éolienne à des fins commerciales P Chartierville 10 juin 2013 Projet de Règlement de contrôle intérimaire relatif à l implantation d équipements de production d énergie éolienne à des fins commerciales Détails de la présentation Pourquoi

Plus en détail

France et Maroc au Cœur. Projet de Jardin-école agroécologique. El Hamri, Chichaoua, Maroc

France et Maroc au Cœur. Projet de Jardin-école agroécologique. El Hamri, Chichaoua, Maroc France et Maroc au Cœur Projet de Jardin-école agroécologique El Hamri, Chichaoua, Maroc France et Maroc au Cœur France et Maroc au cœur, créée en août 2011, a pour objet la création et l aide à la création

Plus en détail

Laval Profil statistique. au Québec

Laval Profil statistique. au Québec Laval Profil statistique au Québec L habitation au Québec Profil statistique de l habitation Laval Réalisé par la Société d habitation du Québec Les contenus de cette publication ont été mis au point et

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme Commune d Allenjoie

Plan Local d Urbanisme Commune d Allenjoie Plan Local d Urbanisme Commune d Allenjoie La traduction du projet communal dans la vie quotidienne. Réunion publique 1 Sommaire Rappel des grands moments de l élaboration du dossier du P.L.U. d Allenjoie.

Plus en détail

Plus de logements abordables, c'est possible!

Plus de logements abordables, c'est possible! Plus de logements abordables, c'est possible! Grandson _ 25 novembre 2015 Xavier Fischer et Filip Uffer Plus de logements abordables, c est possible! GRANDSON 25.11.2015 1 Trouver un logement, la galère!

Plus en détail

La géomatique au service des archives 10 ans d expérience dans les collectivités Havraises

La géomatique au service des archives 10 ans d expérience dans les collectivités Havraises La géomatique au service des archives 10 ans d expérience dans les collectivités Havraises Nicolas de Soyres Ville du Havre Communauté de l agglomération havraise 2 Un SIG mutualisé Créé en 1991 Une équipe

Plus en détail

Eléments d intervention CNIS 18 novembre 2008

Eléments d intervention CNIS 18 novembre 2008 Eléments d intervention CNIS 18 novembre 2008 Nouvelles tendances de localisation de population et des activités sur le territoire I - Artisanat et territoire 1. Les artisans sont présents sur tout le

Plus en détail

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés. Lorraine

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés. Lorraine Tournée régionale ADCF / ADGCF Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés Lorraine 1. Caractéristiques géographiques et démographiques 1 1. Caractéristiques

Plus en détail

LES ÉCO-QUARTIERS, POUR UNE QUALITÉ DE VIE DURABLE

LES ÉCO-QUARTIERS, POUR UNE QUALITÉ DE VIE DURABLE LES ÉCO-QUARTIERS, POUR UNE QUALITÉ DE VIE DURABLE Par définition, un éco-quartier est un milieu de vie, circonscrit dans un territoire donné, qui respecte et applique les principes du développement durable.

Plus en détail

Le vendredi 14 mars La juste valeur marchande d un bien naturel Théorie et cas pratiques

Le vendredi 14 mars La juste valeur marchande d un bien naturel Théorie et cas pratiques Le vendredi 14 mars 2008 La juste valeur marchande d un bien naturel Théorie et cas pratiques par Pierre Laliberté, É.A., AACI et Mathieu Collette, É.A., AACI Introduction 1. Le travail d expertise 1.

Plus en détail

La gestion intégrée des zones côtières pour une meilleure gestion de l environnement au bénéfice des populations

La gestion intégrée des zones côtières pour une meilleure gestion de l environnement au bénéfice des populations La gestion intégrée des zones côtières pour une meilleure gestion de l environnement au bénéfice des populations Exemple du développement d un mode de gestion des risques côtiers adaptés à Ouvéa, îles

Plus en détail

Carte Communale Saint-Ennemond

Carte Communale Saint-Ennemond Carte Communale Saint-Ennemond La Carte Communale en bref Le ou les documents graphiques délimitent les zones où les constructions sont autorisées (zones C). A l extérieur des zones C, les constructions

Plus en détail

Àl avant-gardedel économiequébécoise, aucoeurd unimmenseparcnaturel. Schémad aménagementet dedéveloppementrévisé Pland action

Àl avant-gardedel économiequébécoise, aucoeurd unimmenseparcnaturel. Schémad aménagementet dedéveloppementrévisé Pland action Àl avant-gardedel économiequébécoise, aucoeurd unimmenseparcnaturel. Schémad aménagementet dedéveloppementrévisé Pland action Adoptéle6juin2011 Schéma d aménagement et de développement Plan d action Table

Plus en détail