Quelques solutions très pratiques pour réduire le risque d erreur médicamenteuse. Dr Bénédicte GOURIEUX, Pharmacien

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Quelques solutions très pratiques pour réduire le risque d erreur médicamenteuse. Dr Bénédicte GOURIEUX, Pharmacien"

Transcription

1 Quelques solutions très pratiques pour réduire le risque d erreur médicamenteuse Dr Bénédicte GOURIEUX, Pharmacien

2 Patient à traiter Achat Référencement Approvisionnement Réception Stockage à la pharmacie Délivrance Transport Réception Stockage dans l unité de soins Anamnèse et diagnostic Décision thérapeutique Formalisation de la prescription Analyse pharmaceutique Préparation galénique Délivrance Préparation infirmière Administration Enregistrement Surveillance Patient pris en charge Le circuit du médicament en établissement de santé Processus clinique Information du patient et des professionnels de santé Entrée Sortie Processus logistique Retour des médicaments non utilisés, périmés, retirés

3 L objectif cible le bon médicament au bon patient (règle des 5B) Comment? Sécuriser le flux des informations : prescription, préparation, administration Sécuriser le flux des médicaments : dispensation, rangement, prélèvement Sécuriser les pratiques professionnelles : organisation, protocolisation, réflexes professionnels

4 L objectif cible le bon médicament au bon patient (règle des 5B) Au quotidien, les acteurs Les professionnels des unités de soins et des plateaux médicotechniques Les professionnels de la pharmacie

5 Le regard des professionnels de santé enquête d opinion réalisée en 2013

6 Contexte - objectifs Objectifs de la démarche globale Réaliser un état des lieux du stockage des produits pharmaceutiques dans les plateaux médicotechniques Identifier points forts et points d amélioration des organisations Identifier les besoins des professionnels de santé en termes de sécurité de conditions de stockage et d accessibilité Valider, harmoniser les pratiques et organisation Former les personnels impliqués au quotidien dans cette activité Actions développées et élaboration d un programme DPC Enquête d opinion développée de juillet à septembre 2013 Visite des armoires à pharmacie développée et mise en conformité depuis septembre 2013 par les préparateurs en pharmacie

7 Résultats modalités de prescription Comment prescrivez-vous? Dénomination Commune Internationale (DCI) 15% Noms commerciaux pour toutes les spécialités 27% Mixte selon les spécialités prescrites 61% 0% 20% 40% 60% 80% 100%

8 Résultats modalités de prescription Si mixte, selon quels critères? En fonction de la prescription médicale 24% En fonction de la connaissance de la DCI 36% En fonction de la classe pharmacologique En fonction des produits disponibles dans les dispositifs de rangement (armoires, Autre critère 9% 18% 70% 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% 90% 100%

9 Résultats modalités de traçabilité de l administration Comment enregistrez-vous? Dénomination Commune Internationale (DCI) 10% Noms commerciaux pour toutes les spécialités 26% Mixte selon les spécialités prescrites 68% 0% 20% 40% 60% 80% 100%

10 Résultats modalités de traçabilité de l administration Si mixte, selon quels critères? En fonction de la prescription médicale 51% En fonction de la connaissance de la DCI 29% En fonction de la classe pharmacologique En fonction des produits disponibles dans les dispositifs de rangement (armoires, étagères, Autre critère 8% 5% 55% 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% 90% 100%

11 Résultats modalités de rangement des stocks Quelles sont les conditions optimales de rangement dans les armoires à pharmacie? Par ordre alphabétique Par classe pharmacologique Par nom des spécialités pharmaceutiques livrées par la pharmacie Par Dénomination Commune Internationale (DCI) En séparant ou identifiant certaines spécialités (veuillez préciser) 67% 32% 6% 13% 20% 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% 90% 100%

12 Résultats modalités de rangement des stocks Quelles sont les conditions optimales de rangement dans les chariots d anesthésie? Par ordre alphabétique Par classe pharmacologique Par nom des spécialités pharmaceutiques livrées par la pharmacie Par Dénomination Commune Internationale (DCI) En séparant ou identifiant certaines spécialités (veuillez préciser) 52% 39% 4% 9% 26% 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% 90% 100%

13 Résultats modalités de rangement des stocks Quelles sont les conditions optimales de rangement dans les réfrigérateurs? Par ordre alphabétique Par classe pharmacologique Par nom des spécialités pharmaceutiques livrées par la pharmacie Par Dénomination Commune Internationale (DCI) En séparant ou identifiant certaines spécialités (veuillez préciser) 42% 42% 10% 9% 12% 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% 90% 100%

14 Résultats vos attentes globales Travailler en Dénomination Commune Internationale (DCI) Travailler en noms commerciaux Séparer certains médicaments "à risque" Séparer certains médicaments d'utilisation régulière Séparer les médicaments avec une traçabilité financière et/ou sanitaire Améliorer l'ergonomie générale (ex: rangements, bacs,...) Etre formé sur les bonnes pratiques 11% 16% 21% 37% 45% 46% 49% 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% 90% 100%

15 Résultats les suggestions : extraits choisis Diminuer les délais d'approvisionnement des médicaments urgents, en particuliers : produits dérivés du sang et antibiotiques à introduire en urgence Etiquettes pour rangements fournis par pharmacie Rangements fournis par pharmacie (selon bonnes pratiques) Suggestion de quantité de stock nécessaire basée sur commandes (-> recevoir un rapport mensuel ou annuel des quantités commandées) Travailler en DCI car souvent même molécule mais noms commerciaux changent. Garder un rangement identique dans chaque salle : Même rangement, par ordre alphabétique et en DCI, dans toutes les armoires à pharmacie Continuer à séparer les antibiotiques du reste des spécialités. Garder médicaments de l'anesthésie séparés des médicaments de réanimation. Contrôle des péremptions Entretien des armoires de pharmacie Suivi des évolutions des médicaments

16 Résultats les suggestions : extraits choisis Présentation des ampoules de certains spécialités qui prêtent très facilement à confusion Différencier au maximum les formes et les inscriptions sur les ampoules pour diminuer au maximum les risques d'erreur. Exemples : phényléphrine (500 mg/10ml) et éphédrine (30 mg/10ml). Uniformiser les noms des médicaments. Pas un certains nombres en DCI et certains en noms commerciaux. Choisir soit DCI soit noms commerciaux = uniformiser Voir si adoption DCI pour tous les médicaments. Suis d'accord de travailler en "DCI" mais possibilité de noter le nom commercial également sur l'étiquette (recherche + rapide du médicament). Si passage en DCI prévoir un étiquetage mixte précisant le nom commercial du médicament. Au début risque de perdre du temps pour chercher le médicament surtout si les prescriptions sont encore faites en "nom commercial".

17 Quelques solutions pratiques tout au long du circuit du médicament

18 Quelques solutions pratiques Sécurisation de la prescription (informatisation +++) Support unique Maîtrise des interfaces (transfert patient) Paramétrage des médicaments (libellés, protocoles, MHR)

19 Quelques solutions pratiques Préparation Double contrôle : toutes les préparations, préparations à risque? Etiquetage des médicaments administrés par voie IV Préparations hospitalières en pharmacie : exemple en néonatalogie

20 Quelques solutions pratiques

21 Quelques solutions pratiques Administration Surveillance identitovigilance

22 Quelques solutions pratiques Rangement et gestion des stocks : identification MHR

23 Quelques solutions pratiques Rangement et gestion des stocks : avant/après

24 Quelques solutions pratiques Rangement et gestion des stocks : organisation des chariots d anesthésie

25 Les regards croisés : rencontres sur le terrain Développement de visites de risques dans les unités de soins Groupe direction qualité + direction des soins (binôme) Grille de visite ciblée sur certains points critiques (exemples : MHR, traitements personnels, morphiniques, préparation des médicaments injectables) Entretien et observation sur le terrain Retour aux équipes dans la même journée + plan d actions Bilan : démarche structurante, responsabilisante et efficace! Démarche validée par la COMEDIMS

26 Les retours d expérience et revues d erreurs médicamenteuses

27 Les interventions des professionnels de la pharmacie! Circuit clinique et logistique Pharmacie clinique Achat (définition du besoin) : prise en compte des risques de confusion ; seringues préremplies (à associer obligatoirement avec une analyse des pratiques) Intégration de la DC (dénomination commune) dans le circuit du médicament et cohérence pour les étapes suivantes : prescription, rangement, administration Production, rangement de doses sécurisées de médicaments Dispensation nominative (ciblée / généralisée)

28 Développons la culture sécurité! Formation et information

29 Formation et information

30 Développons la culture sécurité! Centre Universitaire de Santé, McGill Montréal

Projet d évaluation «SECURISATION DU CIRCUIT DU MEDICAMENT» Groupe de travail «Démarche Qualité»

Projet d évaluation «SECURISATION DU CIRCUIT DU MEDICAMENT» Groupe de travail «Démarche Qualité» Projet d évaluation «SECURISATION DU CIRCUIT DU MEDICAMENT» Groupe de travail «Démarche Qualité» Rédaction : Avril 2006 Version définitive : Août 2006 1 . FICHE D EVALUATION PRESCRIPTION Liste des prescripteurs

Plus en détail

SÉCURISATION DU CIRCUIT DU MÉDICAMENT en SSR, SLD et EHPAD.

SÉCURISATION DU CIRCUIT DU MÉDICAMENT en SSR, SLD et EHPAD. Strasbourg les 25 et 26 mai 2010. SÉCURISATION DU CIRCUIT DU MÉDICAMENT en SSR, SLD et EHPAD. Pascal Barreau Préparateur en pharmacie hospitalière Technicien supérieur Hospitalier Hôpital des collines

Plus en détail

Points faibles des Rapports d Étape 2007 des cibles d amélioration

Points faibles des Rapports d Étape 2007 des cibles d amélioration Commission «Assurance Qualité de la Prescription à l Administration» I. Hermelin - Jobet (CHR Orléans) N. Mabs (Clinique Reine Blanche Orléans) Points faibles des Rapports d Étape 2007 des cibles d amélioration

Plus en détail

«Revue d une erreur médicamenteuse : comment trouver le remède à l erreur?»

«Revue d une erreur médicamenteuse : comment trouver le remède à l erreur?» «Revue d une erreur médicamenteuse : comment trouver le remède à l erreur?» Cas clinique «XYLOCAÏNE» Thomas BAUM CH de Lunéville Journée APHAL 24 septembre 2013 Présentation du cas Caractérisation de l

Plus en détail

SÉCURISER LA PRISE EN CHARGE MÉDICAMENTEUSE. (2 jours 14 heures)

SÉCURISER LA PRISE EN CHARGE MÉDICAMENTEUSE. (2 jours 14 heures) SÉCURISER LA PRISE EN CHARGE MÉDICAMENTEUSE (2 jours 14 heures) OBJECTIFS Être en mesure de comprendre la réglementation concernant le circuit du médicament, sa prescription, sa délivrance et son administration

Plus en détail

10/ Le circuit du médicament

10/ Le circuit du médicament SEMESTRE 1 UE 2.11.S1 Pharmacologie et thérapeutiques I. Généralités 10/ Le circuit du médicament Le circuit du médicament comporte 2 circuits Clinique: prescription - validation et dispensation - administration

Plus en détail

DISPENSATION NOMINATIVE HEBDOMADAIRE (non informatisée) SSR : 23 Lits CSG : 15 Lits USP : 7 Lits. CH FOUGERES Béatrice MARIE DIT-DINARD

DISPENSATION NOMINATIVE HEBDOMADAIRE (non informatisée) SSR : 23 Lits CSG : 15 Lits USP : 7 Lits. CH FOUGERES Béatrice MARIE DIT-DINARD DISPENSATION NOMINATIVE HEBDOMADAIRE (non informatisée) SSR : 23 Lits CSG : 15 Lits USP : 7 Lits CH FOUGERES Béatrice MARIE DIT-DINARD Services de soins Médecin Infirmière de nuit Prescrit pour les patients

Plus en détail

Hôpital Intercommunal du Pays de Retz : Journée Retour d Expériences 19 avril 2018

Hôpital Intercommunal du Pays de Retz : Journée Retour d Expériences 19 avril 2018 Véronique PACAUD, Pharmacien Hospitalier Valérie LEBRETON, Préparatrice en pharmacie Pascale CADIOU, IDE service de Médecine/SSR Hôpital Intercommunal du Pays de Retz 44 210 Pornic Hôpital Intercommunal

Plus en détail

Dispensation nominative manuelle, semi-automatisée et automatisée

Dispensation nominative manuelle, semi-automatisée et automatisée Conférence régionale des pharmaciens des EDS de Bretagne Dispensation nominative manuelle, semi-automatisée et automatisée ATELIERS Juin 2011 CH PLOERMEL Sommaire Objectifs de la dispensation nominative

Plus en détail

ETAPES 1. Prescription : ensemble de traitement a administrer Modification de prescription : molecule,, posologie, galénique, horaire.

ETAPES 1. Prescription : ensemble de traitement a administrer Modification de prescription : molecule,, posologie, galénique, horaire. INTRODUCTION Autour du patient Finalité: administrer le bon médicament, a la bonne dose, au bon moment, au bon patient et dans de bonnes conditions Règlementation Code de la sante publique Arrêté du 31

Plus en détail

Le circuit du médicament

Le circuit du médicament Le circuit du médicament S102PHARMA20AL Dr Anne Lacoste 13 mars 2015 Le circuit du médicament Il comporte 2 circuits : clinique : prescription, validation et dispensation, administration logistique : achat

Plus en détail

Le circuit du médicament

Le circuit du médicament Le circuit du médicament S102PHARMACO17AL Dr Anne Lacoste 11 mars 2014 Le circuit du médicament Il comporte 2 circuits : clinique : prescription validation et dispensation - administration logistique :

Plus en détail

Quelques chiffres Mortalité routière en 2015 : environ 3600 décès

Quelques chiffres Mortalité routière en 2015 : environ 3600 décès Quelques chiffres Mortalité routière en 2015 : environ 3600 décès UE 2.11 S1 Les médicaments sont à l origine d au moins 10 000 décès et de 130 000 hospitalisations par an. 1 2 3 4 52 % sont des erreurs

Plus en détail

9 journée Plénière de l OMéDIT: Exemple d Analyse de Risques du Circuit du Médicament

9 journée Plénière de l OMéDIT: Exemple d Analyse de Risques du Circuit du Médicament 9 journée Plénière de l OMéDIT: Exemple d Analyse de Risques du Circuit du Médicament Dr Isabelle HERMELIN-JOBET, pharmacien PH, responsable PUI La Source Mme Nadège TESSIER, Ingénieur Qualité et Gestion

Plus en détail

BON USAGE DES MEDICAMENTS ANTALGIQUES EN MILIEU HOSPITALIER

BON USAGE DES MEDICAMENTS ANTALGIQUES EN MILIEU HOSPITALIER BON USAGE DES MEDICAMENTS ANTALGIQUES EN MILIEU HOSPITALIER Dr. Eric BRANGER Pharmacien - C.H. Plöermel Journée IRD Pays Loire / Bretagne - REDO - Vannes 29 Janvier 2010 1) RAPPELS REGLEMENTAIRES Circuit

Plus en détail

Dispensation nominative manuelle au CH René Pleven de DINAN Service de SSR

Dispensation nominative manuelle au CH René Pleven de DINAN Service de SSR Conférence régionale des pharmaciens des EDS de Bretagne Dispensation nominative manuelle au CH René Pleven de DINAN Service de SSR 23 Juin 2011 Sommaire Schéma d organisation CH DINAN Type de support

Plus en détail

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) CLINIQUE FRANÇOIS 1 ER. 12 Rue François 1 er Saint-Dizier ET DE LA

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) CLINIQUE FRANÇOIS 1 ER. 12 Rue François 1 er Saint-Dizier ET DE LA ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) 2 ÈME PROCÉDURE CLINIQUE FRANÇOIS 1 ER 12 Rue François 1 er 52100 Saint-Dizier ET DE LA CLINIQUE DE LA RENAISSANCE 41 43 Rue du Bac 51300

Plus en détail

Prévention des erreurs médicamenteuses en anesthésie

Prévention des erreurs médicamenteuses en anesthésie Prévention des erreurs médicamenteuses en anesthésie Bertrand Décaudin Pharmacien MCU-PH Conflit d intérêt Aucun conflit d intérêt relatif à ce travail Plan Quelques définitions Les principaux types d

Plus en détail

PROJET Harmonisation de l étiquetage des ampoules de solution injectable de médicaments 2 ème version

PROJET Harmonisation de l étiquetage des ampoules de solution injectable de médicaments 2 ème version Direction de l'évaluation des Médicaments et des Produits Biologiques Département de la surveillance du risque, du bon usage et de l information sur les médicaments Dr Anne CASTOT I. Contexte PROJET Harmonisation

Plus en détail

Recrutement d un poste de pharmacien assistant spécialiste DES pharmacie hospitalière

Recrutement d un poste de pharmacien assistant spécialiste DES pharmacie hospitalière Le Centre Hospitalier Auban-Moët d Epernay recrute un pharmacien assistant spécialiste,, à compter du 1 er novembre 2017, pour une durée initiale de 2 ans qui pourra être renouvelée et aboutir, à terme,

Plus en détail

Contribution Du Pharmacien Hospitalier Aux Bonnes Pratiques De Prescriptions Des Antibiotiques

Contribution Du Pharmacien Hospitalier Aux Bonnes Pratiques De Prescriptions Des Antibiotiques Contribution Du Pharmacien Hospitalier Aux Bonnes Pratiques De Prescriptions Des Antibiotiques Retour d expérience : Pharmacie à Usage Intérieur CH de GIVORS Journée annuelle d échanges des réseaux de

Plus en détail

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) HOPITAL LOCAL PIERRE HURABIELLE

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) HOPITAL LOCAL PIERRE HURABIELLE ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) 2 ÈME PROCÉDURE HOPITAL LOCAL PIERRE HURABIELLE 165, RUE PASTEUR 27310 BOURG-ACHARD Septembre 2010 PARTIE 1 PRÉSENTATION DE L ÉTABLISSEMENT

Plus en détail

La Pharmacie Hospitalière à l heure des GHT : quelle articulation entre sites supports et sites de proximité

La Pharmacie Hospitalière à l heure des GHT : quelle articulation entre sites supports et sites de proximité La Pharmacie Hospitalière à l heure des GHT : quelle articulation entre sites supports et sites de proximité Guide thématique Avril 2018 Document élaboré par les représentants des établissements membres

Plus en détail

Circuit du médicament : résultats de la certification des établissements de santé version 2:2007

Circuit du médicament : résultats de la certification des établissements de santé version 2:2007 Circuit du médicament : résultats de la certification des établissements de santé version 2:2007 N. Abdelmoumène Ministère de la santé et des sports, DHOS, bureau E2 Réunion du 30 octobre 2009 Actualité

Plus en détail

L erreur médicamenteuse. E ECCHER M D Dziubich IFITS Neuilly sur marne DU 2009

L erreur médicamenteuse. E ECCHER M D Dziubich IFITS Neuilly sur marne DU 2009 L erreur médicamenteuse E ECCHER M D Dziubich IFITS Neuilly sur marne DU 2009 PLAN Définition Origine des erreurs médicamenteuses Recommandations pour éviter erreur médicamenteuse Recommandations européennes

Plus en détail

DEFINITION DEFINITION PLAN. L erreur A QUEL MOMENT L ERREUR MEDICAMENTEUSE PEUT- ELLE ETRE COMMISE?

DEFINITION DEFINITION PLAN. L erreur A QUEL MOMENT L ERREUR MEDICAMENTEUSE PEUT- ELLE ETRE COMMISE? L erreur M D Dziubich CIADE IFITS Neuilly sur marne DU 2008 PLAN Définition Recommandations pour éviter erreur Recommandations européennes d administration de reconstitution d étiquetage de voies d administration

Plus en détail

La prise en charge des erreurs médicamenteuses à l ANSM. Les évènements qui ne devraient jamais arriver en établissements de santé ou «Never Events»

La prise en charge des erreurs médicamenteuses à l ANSM. Les évènements qui ne devraient jamais arriver en établissements de santé ou «Never Events» La prise en charge des erreurs médicamenteuses à l ANSM Les évènements qui ne devraient jamais arriver en établissements de santé ou «Never Events» Dorothée DURAND Référent Erreurs Médicamenteuses Pôle

Plus en détail

IFSI CARCASSONNE 3 ANNEE

IFSI CARCASSONNE 3 ANNEE CIRCUIT DU MEDICAMENT ET DOTATION GLOBALE IFSI CARCASSONNE 3 ANNEE le circuit du medicament! Cadre general! Arrêté du 6 avril 2011 relatif au management de la qualité de la prise en charge médicamenteuse

Plus en détail

Bonnes pratiques d administration des spécialités utilisées en Anesthésie Réanimation au bloc opératoire. Version 2 - Juillet 2014

Bonnes pratiques d administration des spécialités utilisées en Anesthésie Réanimation au bloc opératoire. Version 2 - Juillet 2014 Bonnes pratiques d administration des spécialités utilisées en Anesthésie Réanimation au bloc opératoire Version 2 - Juillet 2014 Introduction 2 «L erreur d administration de spécialités utilisées en anesthésie

Plus en détail

CONTRAT D AMELIORATION DE LA QUALITE ET DE L EFFICIENCE DES SOINS (CAQES) DOSA PSH Unité Efficience. Grande ré g ion

CONTRAT D AMELIORATION DE LA QUALITE ET DE L EFFICIENCE DES SOINS (CAQES) DOSA PSH Unité Efficience. Grande ré g ion CONTRAT D AMELIORATION DE LA QUALITE ET DE L EFFICIENCE DES SOINS (CAQES) DOSA PSH Unité Efficience Grande ré g ion Nouvelle ARS Source image : http://www.college-paysdesabers-lannilis.ac-rennes.fr/spip.php?article622

Plus en détail

Journées Qualité/sécurité de l ARS Nouvelle Aquitaine

Journées Qualité/sécurité de l ARS Nouvelle Aquitaine Observatoire régional des dysfonctionnements des ordonnances exécutées en ville, un outil pour progresser Retour d expérience Poitou-Charentes et extension ALPC Journées Qualité/sécurité de l ARS Nouvelle

Plus en détail

Centre Hospitalier St-Jacques

Centre Hospitalier St-Jacques Centre Hospitalier St-Jacques de Saint-Céré «Prendre soin en Haut-Quercy» Sécurisation de l administration des médicaments «Je suis IDE» Quelques exemples d erreurs liées aux médicaments : - absence de

Plus en détail

Circuit du médicament en établissement de santé : de la certification V2007 à la V2010

Circuit du médicament en établissement de santé : de la certification V2007 à la V2010 Circuit du médicament en établissement de santé : de la certification V2007 à la V2010 N. Abdelmoumène Réunion OMEDIT CENTRE Sécurisation de la prise en charge médicamenteuse du patient 24 novembre 2009

Plus en détail

Le circuit du médicament : La prescription médicale et son application par l infirmier

Le circuit du médicament : La prescription médicale et son application par l infirmier Le circuit du médicament : La prescription médicale et son application par l infirmier Pierrick BEDOUCH Pharmacie clinique CHU Grenoble & Faculté de Pharmacie Institut de Formation en Soins Infirmiers

Plus en détail

Ministère des affaires sociales et de la santé

Ministère des affaires sociales et de la santé Ministère des affaires sociales et de la santé Direction générale de l offre de soins Sous-direction de la régulation de l offre de soins Bureau Plateaux techniques et prises en charge hospitalières aiguës

Plus en détail

Politique du médicament en Bretagne: Approche territoriale et contractualisation via le CAQES

Politique du médicament en Bretagne: Approche territoriale et contractualisation via le CAQES Politique du médicament en Bretagne: Approche territoriale et contractualisation via le CAQES Gilles PIRIOU Rennes le 5 avril 2018 Sommaire Politique du médicament et axes du CAQES : Approche par indicateur

Plus en détail

UE 3.9 PRODUITS RADIOPHARMACEUTIQUES 7_DISPENSATION ADMINISTRATION TRACABILITÉ

UE 3.9 PRODUITS RADIOPHARMACEUTIQUES 7_DISPENSATION ADMINISTRATION TRACABILITÉ UE 3.9 PRODUITS RADIOPHARMACEUTIQUES 7_DISPENSATION ADMINISTRATION TRACABILITÉ Karine Félice - radiopharmacien Centre hospitalier René Dubos PONTOISE (95) 1 PLAN Préambule I. Dispensation d un MRP II.

Plus en détail

UE 2.11.S5: Pharmacologie et Thérapeutique «Circuit du médicament»

UE 2.11.S5: Pharmacologie et Thérapeutique «Circuit du médicament» UE 2.11.S5: Pharmacologie et Thérapeutique «Circuit du médicament» Dr Thierry LE MAREC Pharmacien Assistant Spécialiste Service: Pharmacie Pôle: PREBLOCS Groupe hospitalier Universitaire Saint Louis Lariboisière

Plus en détail

Prise en charge médicamenteuse : comment concilier autonomie du patient et sécurisation du circuit du médicament?

Prise en charge médicamenteuse : comment concilier autonomie du patient et sécurisation du circuit du médicament? Prise en charge médicamenteuse : comment concilier autonomie du patient et sécurisation du circuit du médicament? Retour d expérience V2010 sur l hôpital de jour de psychiatrie aux Hôpitaux Universitaires

Plus en détail

POLITIQUE Politique relative à la gestion des échantillons de médicaments 1. FONDEMENTS Loi sur la pharmacie CONSULTATIONS

POLITIQUE Politique relative à la gestion des échantillons de médicaments 1. FONDEMENTS Loi sur la pharmacie CONSULTATIONS POLITIQUE Code : DSP-001 Instance responsable : Direction des services professionnels Approuvée par : Approuvée au comité de direction le : 15-10-2015 Adoptée par le conseil d administration le : (s il

Plus en détail

Rex Automate FOS 4 Etablissements bretons

Rex Automate FOS 4 Etablissements bretons Rex Automate FOS 4 Etablissements bretons Coordination projet Responsable projet Dr Cécile PARTANT CHIC Quimper-Concarneau Etablissements associés : CH Vitré - Dr Stéphanie CHANTEL CH Douarnenez - Dr Ronan

Plus en détail

PREPARATION CENTRALISEE DES ANTICANCEREUX INJECTABLES SOUS ISOLATEUR

PREPARATION CENTRALISEE DES ANTICANCEREUX INJECTABLES SOUS ISOLATEUR PREPARATION CENTRALISEE DES ANTICANCEREUX INJECTABLES SOUS ISOLATEUR DR FERDINAND BADIBOUIDI Pharmacien Praticien Hospitalier DES de Pharmacie Hospitalière et des Collectivités DEA de Pharmacologie option

Plus en détail

(Bon) usage des insulines dans les services de soins d un établissement de santé : sécurisons le circuit!

(Bon) usage des insulines dans les services de soins d un établissement de santé : sécurisons le circuit! Journées ADPHSO-LAROPHA 2018 Jeudi 14 Juin Gruissan (Bon) usage des insulines dans les services de soins d un établissement de santé : sécurisons le circuit! AUTEURS Aurélie LEGRIS (Pharmacien Assistant)

Plus en détail

Les métiers «pharmacien»

Les métiers «pharmacien» Les métiers «pharmacien» Pharmacien, spécialiste des produits de Santé Le médicament : de l aspirine aux traitements issus des biotechnologies Les dispositifs médicaux : de la seringue aux puces à ADN

Plus en détail

Retour d expérience de la Polyclinique des Longues Allées

Retour d expérience de la Polyclinique des Longues Allées La référence r rence 20 de la certification V2010 Retour d expérience de la Polyclinique des Longues Allées Odile CADART Pharmacien Malaïsy DHAMMARATH RAQ Vendredi 25 novembre 2011 La Polyclinique des

Plus en détail

Horaires et Organisation de la Pharmacie Hôpital de Soultz

Horaires et Organisation de la Pharmacie Hôpital de Soultz HOPITAL DE SOULTZ N S.PT.S.023.2 Horaires et Organisation de la Pharmacie Hôpital de Soultz SERVICES DESTINATAIRES CLASSEUR 1 : CLASSEUR 2 : CLASSEUR 3 : CLASSEUR 4 : CLASSEUR 5 : CLASSEUR 6 : CLASSEUR

Plus en détail

ENQUETE Harmonisation de l'étiquetage des ampoules de solution injectable de médicaments

ENQUETE Harmonisation de l'étiquetage des ampoules de solution injectable de médicaments . ENQUETE Harmonisation de l'étiquetage des ampoules de solution injectable de médicaments Introduction : Rappel du contexte Il y a près d un an et demi, l Afssaps a engagé une démarche pour harmoniser

Plus en détail

Contrat de bon usage des médicaments et produits et prestations

Contrat de bon usage des médicaments et produits et prestations Contrat de bon usage des médicaments et produits et prestations Introduction Amélioration de la qualité et de la sécurité des soins = bon usage Maîtrise des dépenses de santé = juste coût Organisation

Plus en détail

Le circuit du médicament, réglementation et organisation. Le médicament dans la prise en charge thérapeutique

Le circuit du médicament, réglementation et organisation. Le médicament dans la prise en charge thérapeutique détaillé Réf. Internet Pages Partie 1 Le circuit du médicament, réglementation et organisation La gouvernance Comment est organisée la gouvernance du médicament à l hôpital?...5210 Les contrats de pôles

Plus en détail

07/10/2013. Préparation des médicaments injectables. Chronologie de la préparation. Chronologie de la préparation. Chronologie de la préparation

07/10/2013. Préparation des médicaments injectables. Chronologie de la préparation. Chronologie de la préparation. Chronologie de la préparation REGLES DE PREPARATION DES MEDICAMENTS EN ANESTHESIE REANIMATION Préparation des médicaments injectables Stéphanie Mosnier-Thoumas Pharmacien Chronologie de la préparation 1/ Prendre connaissance de la

Plus en détail

B.I.P. n 9 Juin Bulletin d information pharmaceutique. pharmaciecolson.co.cc. Psychotropes : retraits et nouveautés SOMMAIRE

B.I.P. n 9 Juin Bulletin d information pharmaceutique. pharmaciecolson.co.cc. Psychotropes : retraits et nouveautés SOMMAIRE 1 La pharmacie est heureuse de vous proposer ce 9 ème numéro du BIP qui a pour objectifs principaux de diffuser à tous les soignants de l hôpital des informations pharmaceutiques. Bonne lecture à tous!

Plus en détail

RAPPORT DE CERTIFICATION VISITEURS SUITE A VISITE CIBLÉE. Centre Hospitalier Spécialisé Interdépartemental

RAPPORT DE CERTIFICATION VISITEURS SUITE A VISITE CIBLÉE. Centre Hospitalier Spécialisé Interdépartemental RAPPORT DE CERTIFICATION VISITEURS SUITE A VISITE CIBLÉE 2 ÈME PROCÉDURE Centre Hospitalier Spécialisé Interdépartemental 6 bis rue du pavé- BP 03 03360 AINAY Le CHATEAU Novembre 2008 PARTIE 1 PRÉSENTATION

Plus en détail

Livret thérapeutique informatisé AP-HP

Livret thérapeutique informatisé AP-HP Livret thérapeutique informatisé AP-HP Cadre Enjeux Organisation Contraintes - Besoins Céline MAGNEUX Service EPBU, AGEPS Conférence API - 06/10/2015 Plan de la présentation Quel cadre? Systèmes d informations

Plus en détail

L intégration de l informatisation dans la gestion hospitalière : les robots de dispensation et de préparation

L intégration de l informatisation dans la gestion hospitalière : les robots de dispensation et de préparation L intégration de l informatisation dans la gestion hospitalière : les robots de dispensation et de préparation 38 ème Journées Nationales de Formation des Préparateurs en Pharmacie Hospitalière 1 Robots

Plus en détail

Conférence Régionale des Pharmaciens des EDS de Bretagne. Implantation et gestion d un automate de PDA par déconditionnement Conseils pratiques

Conférence Régionale des Pharmaciens des EDS de Bretagne. Implantation et gestion d un automate de PDA par déconditionnement Conseils pratiques Conférence Régionale des Pharmaciens des EDS de Bretagne Implantation et gestion d un automate de PDA par déconditionnement Conseils pratiques Service de pharmacie Dr. Frédéric REY Pharmacien des hôpitaux

Plus en détail

NOR: MESP A. Version consolidée au 26 août 2011

NOR: MESP A. Version consolidée au 26 août 2011 Le 26 août 2011 ARRETE Arrêté du 31 mars 1999 relatif à la prescription, à la dispensation et à l administration des médicaments soumis à la réglementation des substances vénéneuses dans les établissements

Plus en détail

Élaboration d un indicateur de non identification du médicament lors de l administration au patient Mai 2008

Élaboration d un indicateur de non identification du médicament lors de l administration au patient Mai 2008 Élaboration d un indicateur de non identification du médicament lors de l administration au patient Mai 2008 CONTTEEXTTEE La sécurité du circuit du médicament signifie, entre autre, la sûreté d administrer

Plus en détail

Préambule. La prise en charge médicamenteuse est un processus. Détention Et stockage. Préparation

Préambule. La prise en charge médicamenteuse est un processus. Détention Et stockage. Préparation Contexte Le 24 décembre 2008, un enfant de 3 ans a reçu par erreur une injection IV d une solution de chlorure de magnésium concentrée en lieu et place d une solution de glucosé et a conduit au décès dans

Plus en détail

Les Bonnes Pratiques de réalisation des Piluliers dans les établissements médicosociaux approvisionnés par une Pharmacie à usage intérieur

Les Bonnes Pratiques de réalisation des Piluliers dans les établissements médicosociaux approvisionnés par une Pharmacie à usage intérieur Les Bonnes Pratiques de réalisation des Piluliers dans les établissements médicosociaux approvisionnés par une Pharmacie à usage intérieur Décembre 2015 Guide "Les Bonnes Pratiques de réalisation des piluliers

Plus en détail

SECURISATION DU CIRCUIT MEDICAMENT CBUS- CERTIFICATION

SECURISATION DU CIRCUIT MEDICAMENT CBUS- CERTIFICATION SECURISATION DU CIRCUIT MEDICAMENT CBUS- CERTIFICATION 20/01/2011 CMP CONTRAT DE BON USAGE DES PRODUITS DE SANTE AMBITION Augmenter le niveau de sécurisation des circuits Engagement de la structure de

Plus en détail

/ ç. )(i jii liï; Mode de diffusion Papier Informatique. Modalité de diffusion Réunion Messagerie. .irn Tii.

/ ç. )(i jii liï; Mode de diffusion Papier Informatique. Modalité de diffusion Réunion Messagerie. .irn Tii. . DU MEDICAMENT ET DES COMMISSION I Code : PRC-COMEDIMS- I 004/V1 Création: 27 Février2015 )(i jii liï; Pour application : Personnel infirmier, Praticiens, toute personne qualifiée pour l administration

Plus en détail

Retour d expérience sur le Management de la prise en charge médicamenteuse

Retour d expérience sur le Management de la prise en charge médicamenteuse Etablissement Public de Santé Mentale Lille Métropole Retour d expérience sur le Management de la prise en charge médicamenteuse V2014 réalisée du 20 au 24 avril 2015 BOURGEOIS Eliane Directrice qualité

Plus en détail

Sécurisation du circuit des anticancéreux injectables en essais cliniques

Sécurisation du circuit des anticancéreux injectables en essais cliniques Sécurisation du circuit des anticancéreux injectables en essais cliniques Retour d expérience du pharmacien Drs Véronique Priou & Sophie Tollec 1 Pharmaciens CHR Orléans Journée Oncocentre Jeudi 4 Décembre

Plus en détail

Le médicament Quelques aspects règlementaires

Le médicament Quelques aspects règlementaires Le médicament Quelques aspects règlementaires I. Le code de la santé publique Il est divisé en 6 parties : - Protection générale de la santé (recherches biomédicales) - Santé de la famille, de la mère

Plus en détail

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) 2EME PROCÉDURE CLINIQUE DE LA MISÉRICORDE

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) 2EME PROCÉDURE CLINIQUE DE LA MISÉRICORDE ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) 2EME PROCÉDURE CLINIQUE DE LA MISÉRICORDE 15 Fosses Saint Julien - BP 100 14008 Caen Cedex MAI 2011 PARTIE 1 PRÉSENTATION DE L ÉTABLISSEMENT

Plus en détail

GRILLE DE RECUEIL DES DONNEES GARANTIR LA SÉCURITÉ DE L ADMINISTRATION

GRILLE DE RECUEIL DES DONNEES GARANTIR LA SÉCURITÉ DE L ADMINISTRATION GRILLE DE RECUEIL DES DONNEES GARANTIR LA SÉCURITÉ DE L ADMINISTRATION Date :.. Heure : Nom de l évaluateur : Durée de l audit :.. Établissement / Service :. Identification du patient : les premières lettres

Plus en détail

Quel apport du numérique pour l administration des médicaments? Commission PA

Quel apport du numérique pour l administration des médicaments? Commission PA Quel apport du numérique pour l administration des médicaments? 09 09 2015 Commission PA 1 Rappel des constats 30% d erreur toutes étapes confondues en EHPAD de la prescription à la délivrance,la préparation,

Plus en détail

Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière

Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière Les pages qui suivent constituent les Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière. Elles représentent l expression consensuelle de ce que

Plus en détail

Annexe 5. Éléments de vérification des critères 20a. et 20a.bis

Annexe 5. Éléments de vérification des critères 20a. et 20a.bis Éléments d appréciation Structuration : périmètre d investigation Critère 20a - Management de la prise en charge médicamenteuse du patient 20a E1 L établissement de santé a formalisé sa politique d amélioration

Plus en détail

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE VISITE CIBLÉE) Centre Hospitalier Pierre Le Damany. BP Lannion cedex

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE VISITE CIBLÉE) Centre Hospitalier Pierre Le Damany. BP Lannion cedex ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE VISITE CIBLÉE) 2 ÈME PROCÉDURE Centre Hospitalier Pierre Le Damany BP 248 22303 Lannion cedex Septembre 2008 PARTIE 1 PRÉSENTATION DE L ÉTABLISSEMENT Dates de

Plus en détail

Évaluation de la prise en charge de l anémie en Centre d Hémodialyse

Évaluation de la prise en charge de l anémie en Centre d Hémodialyse Évaluation de la prise en charge de l anémie en Centre d Hémodialyse Dr. A. Hermelin, Dr. Z. Kouchakipour, B. Ricouard, Service Néphrologie-Dialyse Jeanne Lacroix, Pharmacie G. Dumesnil, Service Qualité

Plus en détail

Nutrition Parentérale : instruction DGOS du 20 mars 2015

Nutrition Parentérale : instruction DGOS du 20 mars 2015 Nutrition Parentérale : instruction DGOS du 20 mars 2015 S. Neuville, CHRU Lille 9 avril 2015 S. Neuville, CHRU Lille Nutrition Parentérale : instruction DGOS du 20 mars 2015 9 avril 2015 1 / 17 1 Actions

Plus en détail

MEDIEVAL - AUDITS CBU

MEDIEVAL - AUDITS CBU MEDIEVAL - AUDITS CBU Propositions d évolution des grilles d audit Titre Sous-titre OMEDIT, Brignoles, 21 septembre 2016 DQRE / CVSGDR / Pôle Pharmacie 1 Contrat de bon usage des médicaments et des produits

Plus en détail

«La chambre des erreurs»

«La chambre des erreurs» Août 2013 OUTIL DE SIMULATION EN SANTE : «La chambre des erreurs» Unité de coordination de l OMéDIT Bretagne Dr Gilles PIRIOU Pharmacien Dr Mélanie CHACOU LEPRINCE - Pharmacien Kerpape Emmanuelle LE CAIGNEC

Plus en détail

CONTRIBUTION DE LA PHARMACIE HOSPITALIÈRE A LA QUALITÉ DES SOINS. Hôpitaux Universitaires de Genève. Pr Pascal BONNABRY Pharmacien-chef

CONTRIBUTION DE LA PHARMACIE HOSPITALIÈRE A LA QUALITÉ DES SOINS. Hôpitaux Universitaires de Genève. Pr Pascal BONNABRY Pharmacien-chef Programme d introduction à la pharmacie hospitalière Hôpitaux Universitaires de Genève Pr Pascal BONNABRY Pharmacien-chef CONTRIBUTION DE LA PHARMACIE HOSPITALIÈRE A LA QUALITÉ DES SOINS Etre les premiers

Plus en détail

Contribution d un système de délivrance électronique des médicaments dans un bloc opératoire

Contribution d un système de délivrance électronique des médicaments dans un bloc opératoire Contribution d un système de délivrance électronique des médicaments dans un bloc opératoire Plan Rita Dessouroux CHC Resp. Pharmacie Cadre légal pharmaceutique Comment est géré le médicament aujourd hui

Plus en détail

Michèle WALDVOGEL Responsable assurance qualité et gestion des risques GROUPE HOSPITALIER DU CENTRE ALSACE (GHCA) COLMAR

Michèle WALDVOGEL Responsable assurance qualité et gestion des risques GROUPE HOSPITALIER DU CENTRE ALSACE (GHCA) COLMAR Michèle WALDVOGEL Responsable assurance qualité et gestion des risques GROUPE HOSPITALIER DU CENTRE ALSACE (GHCA) 68003 COLMAR Plan Présentation du Groupe Hospitalier du Centre Alsace Contexte et objectifs

Plus en détail

Le rôle du cadre de santé dans l EPP

Le rôle du cadre de santé dans l EPP Le rôle du cadre de santé dans l EPP Adeline Krikilion, Cadre de santé Service des Brûlés Annie Couton, Cadre supérieure de Santé Nicolas Pruvot, Directeur des soins Groupement hospitalier Cochin-Hôtel

Plus en détail

Amélioration de la prise en charge médicamenteuse en EHPAD

Amélioration de la prise en charge médicamenteuse en EHPAD Amélioration de la prise en charge médicamenteuse en EHPAD Gouvernance en matière de PECM et schématisation de l organisation : Appropriation et diffusion de la représentation schématique de la PECM (Outil

Plus en détail

Préparation et Administration des médicaments dans les unités de soins

Préparation et Administration des médicaments dans les unités de soins Page 1/7 Indice A B C Objet nature des modifications Création Mise à jour Mise à jour Rédacteur Vérificateur Approbateur Groupe de travail (1) Janvier 2011 N. DUPRE, CS V. SMOLAREK, Adjointe à la direction

Plus en détail

Amal LISFI, Julie TEIL, Brigitte PAULMIER - pharmaciens Centre Hospitalier de SAUMUR

Amal LISFI, Julie TEIL, Brigitte PAULMIER - pharmaciens Centre Hospitalier de SAUMUR Amal LISFI, Julie TEIL, Brigitte PAULMIER - pharmaciens Centre Hospitalier de SAUMUR Centre hospitalier de SAUMUR Comporte 403 lits : 152 lits MCO, 37 lits SSR, 24 lits Psychiatrie 190 lits EHPAD Une PUI

Plus en détail

La nécessaire implication des acteurs - Identifier et prévenir la iatrogénie médicamenteuse -

La nécessaire implication des acteurs - Identifier et prévenir la iatrogénie médicamenteuse - La nécessaire implication des acteurs - Identifier et prévenir la iatrogénie médicamenteuse - Barbara HELLUIN (Pilote du processus du circuit du médicament Clinique Saint Gatien et Clinique de l'alliance

Plus en détail

SWISSLOG SOLUTIONS DE DISPENSATION NOMINATIVES ROBOTISÉES

SWISSLOG SOLUTIONS DE DISPENSATION NOMINATIVES ROBOTISÉES SWISSLOG SOLUTIONS DE DISPENSATION NOMINATIVES ROBOTISÉES Agen le 29/09/2015 Agenda 1. Présentation de Swisslog 2. Dispensation nominative 3. Dispensation globale 4. Exemple de dispensation globale et

Plus en détail

HARMONISATION DES ETIQUETAGES Le point de vue d un industriel

HARMONISATION DES ETIQUETAGES Le point de vue d un industriel HARMONISATION DES ETIQUETAGES Le point de vue d un industriel SOMMAIRE AGUETTANT en quelques chiffres, Historique des différentes étapes d harmonisation des étiquetages Focus sur la Morphine, Les 2 vagues

Plus en détail

Rôle de la pharmacie dans la Recherche Clinique - BPC

Rôle de la pharmacie dans la Recherche Clinique - BPC Rôle de la pharmacie dans la Recherche Clinique - BPC Audrey Castet-Nicolas DFASP2 S2 option INTERNAT Mai 2017 1 Pharmacies hospitalières Textes relatifs aux PUI - L. 5126-1, L.5126-5 et L. 5126-11 du

Plus en détail

Guide d utilisation. Fiche régionale de déclaration d erreur médicamenteuse

Guide d utilisation. Fiche régionale de déclaration d erreur médicamenteuse Guide d utilisation Fiche régionale de déclaration d erreur médicamenteuse Page 1/4 Août 2013 L OMEDIT Nord Pas de Calais a mis en place en 2009 le Groupe de travail sur la prévention des erreurs médicamenteuses,

Plus en détail

Réception et gestion des erreurs médicamenteuses à l Afssaps

Réception et gestion des erreurs médicamenteuses à l Afssaps Réception et gestion des erreurs médicamenteuses à l Afssaps Anne CASTOT/ Angélique ARNOUX Avec la collaboration de Dorothée Durand et Jeanne Stirnweiss Service de l évaluation, de la surveillance du risque,

Plus en détail

Pour ou contre la robotisation des stocks de médicaments à la pharmacie centrale. Brigitte Sabatier - Alain Chevallier

Pour ou contre la robotisation des stocks de médicaments à la pharmacie centrale. Brigitte Sabatier - Alain Chevallier Pour ou contre la robotisation des stocks de médicaments à la pharmacie centrale Brigitte Sabatier - Alain Chevallier 1 Ce qui fait qu on pourrait à priori être POUR Centraliser pour mieux contrôler? :

Plus en détail

Détention des médicaments et DM dans les services de soins

Détention des médicaments et DM dans les services de soins Détention des médicaments et DM dans les services de soins Dr Bastien Langrée Pharmacien - Service de pharmacie Centre Hospitalier Guillaume Régnier Rennes b.langree@ch-guillaumeregnier.fr Evaluons la

Plus en détail

METHODOLOGIE DES AUDITS DU CAQES

METHODOLOGIE DES AUDITS DU CAQES METHODOLOGIE DES AUDITS DU CAQES V2-AOUT 2018 SOMMAIRE AUDIT 1... 2 ANALYSE DES PRESCRIPTIONS DE SORTIES : INFORMATISATION... 2 INDICATEUR 1.1.1 : TAUX DE PRESCRIPTIONS DE SORTIE INFORMATISEES SUR UN LAP...

Plus en détail

ORMEDIMS POITOU CHARENTES Propositions commissions sécurisation du circuit du médicament juin 2011

ORMEDIMS POITOU CHARENTES Propositions commissions sécurisation du circuit du médicament juin 2011 ORMEDIMS POITOU CHARENTES Propositions commissions sécurisation du circuit du médicament juin 2011 ACTIONS EN ETABLISSEMENT DE SANTE POUR AMELIORER LE BON USAGE DES AVK Contexte : En France au moins 600

Plus en détail

L automatisation en marche

L automatisation en marche L automatisation en marche Historique, Etat des lieux, Recommandations Cécile PERRIN - Pharmacien Contexte Circulaire du 30 janvier 1986 : «Dispensation du médicament [ ] sous forme unitaire et individuelle»

Plus en détail

Elodie CARTET-FARNIER

Elodie CARTET-FARNIER Elodie CARTET-FARNIER Jeudi 16 juin 2016 Journée ACOPHRA PLAN Contexte Etablir la liste des médicaments à risque Sécuriser le circuit des médicaments à risque Exemple de l'héparine sodique Discussion Conclusion

Plus en détail

Management de la prise en charge médicamenteuse dans les établissements de santé Arrêté du 6 avril 2011

Management de la prise en charge médicamenteuse dans les établissements de santé Arrêté du 6 avril 2011 Management de la prise en charge médicamenteuse dans les établissements de santé Arrêté du 6 avril 2011 Journée des référents du 4 décembre 2012 04/12/2012 2 L arrêté du 6 avril 2011- une nouvelle approche

Plus en détail

Jeudi 8 mars Maison du Barreau

Jeudi 8 mars Maison du Barreau Jeudi 8 mars 2007 Maison du Barreau Rencontres du CIP Le médicament dans la réforme hospitalière : Quels impacts sur la gouvernance des achats et des approvisionnements? Émergence de nouvelles solutions

Plus en détail

Séance de restitution

Séance de restitution Séance de restitution Vendredi 23 Mai 2008 POLYCLINIQUE à POITIERS du 20 au 23 Mai Avant-propos La restitution ne donnera pas lieu à un débat. Retransmission «à chaud» des observations réalisées par l

Plus en détail

La certification des logiciels d aide à la prescription hospitaliers. Cadrage du projet- premières questions posées. IFIS, 10 juin 2008

La certification des logiciels d aide à la prescription hospitaliers. Cadrage du projet- premières questions posées. IFIS, 10 juin 2008 La certification des logiciels d aide à la prescription hospitaliers Cadrage du projet- premières questions posées IFIS, 10 juin 2008 Plan 1. Quels enjeux? 2. Quel périmètre? 3. Quelle procédure de certification?

Plus en détail

Erreur sur le remède, REMED à l erreur

Erreur sur le remède, REMED à l erreur Journée ATELIERS Conférence des pharmaciens des EDS de Bretagne 21 juin 2012 Erreur sur le remède, REMED à l erreur CH René Pleven DINAN 645 lits 20 UF 2.5 ETP pharmacien dont le responsable management

Plus en détail

Guide de la prise en charge du médicament en HAD dans le cadre de la certification V 2014

Guide de la prise en charge du médicament en HAD dans le cadre de la certification V 2014 Guide de la prise en charge du médicament en HAD dans le cadre de la certification V 2014 La FNEHAD, en s appuyant sur un groupe d experts issus d établissements d HAD, a réalisé un document destiné à

Plus en détail

GUIDE D UTILISATION DU SUPPORT UNIQUE DE PRESCRIPTION ADMINISTRATION DES MEDICAMENTS

GUIDE D UTILISATION DU SUPPORT UNIQUE DE PRESCRIPTION ADMINISTRATION DES MEDICAMENTS Référence : PR/PHA/006-A Page :Page 1 sur 11 Objet : Ce document a pour objet d'expliciter la tenue et l utilisation de la fiche de prescription et d administration des médicaments. Ce support unique est

Plus en détail