Quoi de neuf à l Espace Compétences? - n 87 du lundi 19 avril 2004

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Quoi de neuf à l Espace Compétences? - n 87 du lundi 19 avril 2004"

Transcription

1 *************************************************************************************************** Quoi de neuf à l Espace Compétences? - n 87 du lundi 19 avril 2004 *************************************************************************************************** Sommaire 1 ) Nos dernières acquisitions 2 ) Vu pour vous dans l actualité RECONNAISSANCE ET VAILDATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE FORMATION ET TIC FORMATION A DISTANCE POLITIQUE DE L EMPLOI ET DE LA FORMATION EN FRANCE FORMATION DES PERSONNES HANDICAPEES OUTILS D EVALUATION EGALITE HOMMES / FEMME 3 ) Nous organisons pour vous Le dispositif d insertion professionnelle des travailleurs handicapés, le 4 mai 2004 à Aix en Provence ou le 18 mais 2004 à Avignon Compréhension des discriminations sur le marché du travail, les 12,13 mai et 7 juin 2004 Bâtir un référentiel de formation, les 25, 26 mai et 29 et 30 juin 2004 Conduire un entretien d évaluation, 27 mai, 18 juin, 1 er juillet et 5 octobre 2004 Comment intégrer la notion de prévention des risques professionnels dans les formations, les 6, 7 et 28 juin 2004

2 1 - Nos dernières acquisitions L'insertion durable : pratiques et conceptions BELAOUANE Rachid ; BLANES Pierre (de) ; CARMIGNANI Elisabeth ; CHARNAY-HEITZLER Christine ; FOURNIER Marie-Claude ; GUELLIL Akim ; GUERLAIN Sylvie ; KHARRAT Raouda ; LINOSSIER Monique ; MARTIN Claude ; POUZACHE Philippe ; SCHIANO Isabelle ; STENGEL Bruno ; SUE Hervé, L'Harmattan, pp.1-185, 2002 Résumé : Plusieurs millions de personnes subissent les multiples formes de la rupture du lien social. Agir dans le champ de l'insertion aujourd'hui, c'est vouloir et c'est pouvoir améliorer le sort d'une infime frange de la population en détresse. Mais c'est aussi, pour les auteurs, s'interroger sur le sens de leur action, les enjeux qu'elle soulève. Entre courants urgentistes et accueil temporaires une alternative se fait jour dans les politiques de lutte contre les exclusions : L'insertion durable par le logement. Voici une réflexion sur ces expériences et les conceptions qu'elles sous-tendent.ouvrage - Réf Bilan personnel et insertion professionnelle : une approche psychanalytique SALA Florian, L'Harmattan, pp.1-432, 2000 Résumé : Psychanalyse et éducation, psychologie des groupes et enseignement supérieur constituent les quatre piliers fondamentaux de cet ouvrage consacré aux jeunes diplômés et à leur intégration dans le monde du travail. L'insertion professionnelle de la jeunesse est à la mode. L'éducation, puis l'insertion dans le monde du travail, de la jeunesse en général et de son élite diplômée en particulier, présentent des caractères obligatoires. Tout homme est censé posséder une vocation personnelle, se développer lucidement, volontairement et, après une période d'apprentissage plus ou moins réussie, s'insérer positivement dans la société dans laquelle il appartient. Cette étrange aventure rencontrera, selon les cas, les destins les plus divers. C'est d'ailleurs à la suite d'un douloureux travail, d'études, de contrôles, d'évaluations, de stages et d'expériences de la vie que l'insertion de la jeune fille ou du jeune homme se fera favorablement ou pas. Ce processus long et douloureux est rempli d'embûches car derrière ces élèves et ces étudiants brillants, il y a des enfants en souffrance et des adultes en gestation.ouvrage - Réf L'insertion : plaidoyer pour une clinique anthropologique MEMERY Liliane, L'Harmattan, pp.1-163, 2003 Résumé : A quoi servons-nous? Qu'avons-nous à transmettre? Au nom de quoi fait-on ce qu'on fait? sont les questions que se posent les professionnels de l'insertion. En les suivant dans leur quête de sens, on s'aperçoit que trouver sa place et son identité est une problématique qui dépasse le champ même de l'insertion. Par contre, l'insertion, production sociale datée et située, est un révélateur " en négatif " de ce qu'est devenue notre socio-culture et ce qu'elle pourrait devenir si elle était réhumanisée. C'est qu'il y a dans cette quête de sens la nostalg ie d'un moi-monde révolu qui sollicite en son centre dépressionnaire l'émergence d'une nouvelle socialité. D'un point de vue symbolique, il s'agit d'un contrat narcissique convenable qui garantit à l'individu et à la socioculture une humanité en partage. Il s'agit d'un nouveau rituel initiatique, qui inscrit l'individu dans le champ social et l'horizon temporel. En prenant soin de l'humanité en partage chez les individus et dans la civilisation qui se construit, l'insertion devient une clinique anthropologique qui ne se limite pas à sa fonction sociale. Sa fonction symbolique a une inquiétante familiarité avec un conte de fée pour adultes et une nouvelle ruse de la civilisation.ouvrage - Réf Analyse économique et insertion BORDONE Jacques, MB Editions, pp.1-337, 09/2002 Résumé : La crise économique, les différents phénomènes d'exclusion et la décentralisation ont fait de l'insertion un thème central de l'action des pouvoirs publics. ; et pourtant, est-ce une priorité, une évidence de l'action publique? Quid oit mettre en œuvre les actions d'insertion? Les pouvoirs publics? Les associations? Comment sont-elles sélectionnées, organisées? Quelle politique d'évaluation peut affiner les dispositifs actuels? Quel est le degré de rationalité et l'intérêt à agir de chacun des acteurs de l'insertion, élus, travailleurs sociaux, agents administratifs, personnes privées? Quel rôle accorder à la subvention? Quelle définition retenir de l'intérêt général? Cet ouvrage donne à réfléchir sur une approche théorique de l'insertion en comparant des systèmes de pensée économique aux choix qui président aux orientations politiques.ouvrage - Réf GIP Espace Compétences - page 2

3 Des jeunes dans la discrimination REBZANI Mohammed, Eyrolles Editeur, pp.191, 09/2002 Résumé : Le chômage est un mal qui ne frappe décidément pas au hasard. Diverses variables physiques, démographiques, professionnelles et psychologiques influent sur le degré d'employabilité des personnes à la recherche d'un emploi. Parmi les catégories vulnérables, les études ont repéré depuis longtemps les femmes (d'une manière générale), les personnes handicapées et les hommes de plus de cinquante ans. Les immigrés et les étrangers ne sont pas épargnés non plus par les processus discriminatoires. Une analyse de l'ined de 1992 démontre en effet sans ambiguïté qu'à niveau de qualification égal, les jeunes âgés de 20 à 29 ans nés à l'étranger ou nés en France d'un parent lui-même né à l'étranger ont une plus grande probabilité d'être privés d'emploi que la moyenne des jeunes Français. Le cas des jeunes Algériens est le plus critique. Au moment de l'enquête, 37 % des sujets titulaires d'un diplôme inférieur au bac n'exerçaient pas d'emploi contre 15 % en moyenne nationale. Mais, même à un niveau de formation plus élevé, les jeunes d'origine non européenne éprouvent de sérieuses difficultés à intégrer le monde du travail. L'absence de capital relationnel particulièrement utile pour se frayer un chemin efficace vers l'emploi leur fait, bien souvent, cruellement défaut. Au vu de ces chiffres, la discrimination basée sur des critères ethniques est un phénomène que l'on peut difficilement nier. Certaines études, à prendre cependant avec précaution, estiment que la moitié des offres d'emploi émanant de petites entreprises, d'artisans ou de commerçants serait discriminatoire, l'apparence ethnique constituant à cet égard le facteur discriminant majeur. Le modèle français d'intégration basé sur l'égalité des chances est, de toute évidence, bien malmené. La discrimination revêt diverses formes, de la plus officielle aux plus subtilement sournoises, que l'auteur passe en revue. Néanmoins, le recours à la coercition à l'encontre des employeurs " indélicats " ne semble pas être la meilleure solution, car cela peut avoir pour effet une amplification du phénomène. Mohammed Rebzani préconise plutôt de privilégier des actions pédagogiques d'accompagnement faisant intervenir les techniques de médiation pour tenter d'apporter des améliorations. La méthode du " premier pas " qui consiste à faire évoluer le comportement des employeurs de manière progressive semble particulièrement adaptée.ouvrage - Réf Les jeunes dans les villes : de la formation à l'emploi BERGOUGNOUX Jean ; CAZES Mélanie ; LUCAS Jean -Marc, La Documentation française, pp.255, 06/2001 Résumé : Les évolutions relatives à la jeunesse survenues au cours des dernières décennies, qu elles touchent au mode de vie familial, aux études ou au travail, sont nombreuses. Il est ainsi de plus en plus ardu de définir les jeunes en tant que catégorie ou classe d âge. D autre part, la ville se caractérise par une concentration de personnes susceptibles d engendrer à la fois l isolement et le rassemblement. Lieu de progrès technologique et intellectuel important, elle facilite l innovation, la créativité et le non conformisme ; lieu de rassemblement, si elle permet la mise en commun de ces innovations et de ces créations, elle concentre également des difficultés de tous ordres. C est au confluent de ces deux problématiques que se situe la réflexion du GERI. A travers cette étude, les tendances lourdes concernant la formation, l emploi et le chômage des jeunes sont examinées au niveau national ; leur évolution au cours des trente dernières années, mais aussi leurs inflexions récentes sont soulignées. De plus, les principales disparités géographiques sont mises en exergue. Celles des différents pays de l Union européenne, entre zones urbaines et zones rurales, entre agglomérations, mais aussi, à l intérieur des villes, celles entre les quartiers classés comme prioritaires (zones urbaines sensibles) et le reste de l agglomération. L analyse s attache à identifier des environnements plus ou moins propices à un niveau de formation relativement élevé avec un taux de chômage restant modéré.l étude menée par le GERI, qui fournit des instruments de veille statistiques et sociologiques, peut ainsi constituer un outil d aide des politiques publiques en direction de la jeunesse.ouvrage - Réf Jeunes et entreprise : noces ambiguës SERIEYX Hervé, Eyrolles Editeur, pp.168, 12/2002 Résumé : Essai sur les jeunes face au monde du travail. Qui sont-ils? Que sont devenues les entreprises? Comment se passe la rencontre? Comment pourrait-on rendre les noces plus fructueuses? ". " Dans un pays qui vieillit, il serait dramatique que les entreprises enferment les jeunes dans des modes de management révolus, alors même qu'ils manifestent des aspirations différentes ", juge Hervé Sérieyx qui a été délégué interministériel à l'insertion des Jeunes en 1997 et L'écart de perception entre générations se creuse, au risque d'exclure les jeunes les plus "décalés" et de tuer toute forme de créativité. Pour l'auteur, chef d'entreprise, qui a été haut fonctionnaire et professeur d'université, l'entreprise est guettée par cette frilosité qui conduit en France chaque monde, privé ou public, social ou économique, éducatif ou productif, à récuser tout ce qui vient "du camp d'en face" ou diffère de ses propres normes. Pour autant, sans faire du "jeunisme béat", il nous aide à comprendre la richesse de la génération montante.ouvrage - Réf GIP Espace Compétences - page 3

4 2 - Vu pour vous dans l actualité RECONNAISSANCE ET VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE VAE, les diplômes nouveaux sont arrivés MASSIEU Sophie, Courrier cadres, pp.40-42, 01/04/2004 Résumé : La VAE commence à prendre son rythme de croisière : récit de l'expérience de validation des acquis menées par des cadres. Article Hôtellerie -Restauration : Le patronat s'engage à développer la VAE et l'alternance ZADUNAYSKI Sandrine, Inffo flash, pp.10, 16/03/2004 Résumé : Le 10 mars 2004, lors du plan d'allègement des charges des entreprises du secteur de l'hôtellerie et de la restauration, le patronat s'est engagé à revaloriser le SMIC, à améliorer les conditions de travail, à redynamiser la profession grâce au développement et à la diffusion de contrat en alternance ainsi que par la mise en place d'une politique de valorisation des acquis de l'expérience.article Plus de personnes informés par les " points relais conseil " en 2003 ZADUNAYSKI Sandrine, Inffo flash, pp.24, 16/03/2004 Résumé : La mission orientation validation de la Délégation générale de l'emploi et à la formation professionnelle a réalisé un bilan des actions des activités des points relais conseils en VAE en personnes sont venues se renseigner auprès de ces cellules régionales.article L'expérience est-elle formatrice? SCHWARTZ Yves, Education Permanente, pp.11-24, 03/2004 Résumé : S'interroger sur la fonction formatrice de l'expérience renvoie à une série de questions : qu'est-ce que l'" expérience "? S'agit-il de former celui qui " fait " expérience ou celui qui n'a pas cette expérience? Former pour quoi faire? Comment faire " parler " l'expérience? Quelle est l'articulation possible entre le pôle du savoir formel et celui de l'expérience? L'auteur aborde ces questions en regardant l'histoire philosophique du concept d'expérience. Ce passage par la philosophie indique qu'il faut penser autre chose que ce qui a été pensé jusque -là par " expérience " pour pouvoir donner un sens à la question de savoir si elle est formatrice. [Extrait Education permanente]article La VAE, un nouveau tremplin pour la formation? CUVILLIER Bruno, Education Permanente, pp , 03/2004 Résumé : L'engagement dans une démarche de VAE, caractérisé par une analyse de son activité (professionnelle ou extraprofessionnelle), s'accompagne de multiples bénéfices attestés par les candidats interviewés. Débordant la seule dimension identitaire, la répartition de ces bénéfices semble en étroite relation avec l'environnement de travail, favorisant diversement le regard critique sur son activité. Paradoxalement, le processus de VAE ouvre à de nombreux candidats des perspectives de formation, fréquemment occultées lors de leur engageme nt dans cette démarche. [Extrait Education permanente]article Entre intention et réalité, les obstacles à la validation des acquis PRESSE Marie-Christine, Education Permanente, pp , 03/2004 Résumé : Des entretiens, réalisés auprès de personnes engagées dans une procédure de reconnaissance et de validation des acquis professionnels, ont permis d'identifier les obstacles empêchant la réussite du parcours. Le premier type d'obstacle est lié à l'information et sa gestion. Le second type tient aux implicites du parcours : motivation et projection dans l'avenir. Le troisième type d'obstacle est constitué des prérequis indispensables à la réussite. Le dernier tient à l'usage du référentiel diplôme comme outil de référence. Ces obstacles rendent difficile, voire impossible, par cette voie l'accès à la qualification des publics non qualifiés. [Extrait Education permanente]article Une autre évaluation, une autre validation pour l'expérience FEUTRIE Michel, Education Permanente, pp , 03/2004 Résumé : La VAE propose une rupture. Il est demandé aux jurys de se prononcer à partir d'évaluations appuyées non pas sur un contrôle de connaissances mais sur une expérience concrète portée par un individu. Cela implique une nouvelle GIP Espace Compétences - page 4

5 conception de l'évaluation qui renverse les processus issus de la formation initiale, en particulier dans l'enseignement supérieur, où la plupart des formations ne reposent pas sur des référentiels. Les jurys ont à adopter de nouvelles postures et surtout de nouveaux critères. Une analyse des approches mises en œuvre par les premiers jurys de VAE permet de dégager un certain nombre de principes qui guident la décision : la nécessité d'adopter une approche dynamique et globale de l'expérience dans une logique de développement, de prendre comme repères des incontournables, de mesurer la capacité d'autoformation du candidat et sa capacité à construire un dossier convaincant et adopter une attitude réactive face au jury. [Extrait Education permanente]article FORMATION ET TIC ; FORMATION A DISTANCE Aéronautique : la British Airways compte proposer le tiers de ses formations via le e-learning DUCHAMP Cyril, AEF, pp.1, 25/03/2004 Résumé : La British Airways s'est fixée comme objectif d'ici 2005 de proposer à ses salariés un plus grand nombre de formations en e-learning. En effet, le e-learning permet au personnel de gérer leur propre parcours de formation, il permet d'élargir l'offre et de mettre l'accent sur la logique de formation tout au long de la vie. Article La formation ouverte et à distance dans le réseau des GRETA HAEUW Frédéric, La Lettre Algora, pp.1-2, 01/03/2004 Résumé : Dans le contexte actuel de la formation des adules, la réunion annuelle du 4 février 2004 des correspondants FOAD du réseau des GRETA, organisée par la DESCO (Direction de l'enseignement scolaire), revêtait sans doute une importance particulière. Ces évolutions du contexte sont en effet autant d'opportunités pour développer la FOAD de manière significative dans toutes les régions. Les participants se sont attachés à en analyser les enjeux afin d'adapter l'offre des GRETA dans ce domaine. Les regroupements inter académiques, initiés depuis quelques années apparaissent comme un élément de structuration particulièrement efficace. Article POLITIQUE DE L EMPLOI ET DE LA FORMATION EN FRANCE Formation professionnelle : Les branches aux commandes GEOFFROY Anne-Cécile, Liaisons Sociales Magazine, pp.63-74, 04/2004 Résumé : Définition des publics cibles, déterminer des actions prioritaires dans le cadre du plan de formation des entreprises et du nouveau droit individuel à la formation, détermination des conditions d'accueil et d'insertion dans le milieu professionnel des jeunes et des adultes en contrat ou période de professionnalisation, fixation des financements alloués à l'apprentissage et aux contrats de professionnalisation... tous ses sujets sont désormais du ressort des branches. Présentation des dispositifs et actions en cours ou menés par les différentes branches d'activité en matière de formation professionnelle.article Que peut faire Borloo de l'héritage Fillon? VEGA Marie -Pierre, Entreprise & carrières, pp.16-23, 13/04/2004 Résumé : En deux ans, François Fillon a réformé tous les champs couverts par son ministère : création du RMA, suspension des emplois-jeunes, assouplissement des 35 heures... Il a, surtout, mené à son terme la réforme des retraites, avec quatre grands axes : l'allongement de la durée de cotisation, l'augmentation des cotisations vieillesse, la convergence des systèmes entre public et privé, et la liberté de choix pour les assurés de la date de fin d'activité. C'est essentiellement sur le terrain de la formation continue que le bilan de François Fillon est le plus consensuel. Il a transformé en loi un accord national interprofessionnel, signé par les cinq confédérations, qui était en gestion depuis quatre ans.article Les régions face à l'exigence de formation HELLER Grégory, La Tribune, pp.28-29, 03/03/2004 Résumé : Au 1er janvier 2005, la quasi-totalité des prérogatives en matière de formation sera transférée aux régions. Une mission capitale compte tenu de la fin de l'emploi à vie et du besoin de qualification dans le monde du travail. Les régions consacrent à la formation des budgets deux fois plus importants que la dotation de l'etat. Mais les politiques sont très variables d'une région à l'autre.article GIP Espace Compétences - page 5

6 FORMATION DES PERSONNES HANDICAPEES Le centre de réadaptation de Mulhouse : un centre de formation comme un autre? DENOUAL Alain, Actualité de la formation permanente, pp.52-54, 07/2003 Résumé : Le centre de réadaptation de Mulhouse est l'émanation de l'association pour la réadaptation et la formation professionnelle (ARFP). Il emploie 440 salariés et se compose aujourd'hui d'un Centre de réadaptation fonctionnelle, d'un centre de préorientation et d'un centre de rééducation professionnelle. Sa capacité hôtelière est de 470 chambres. Outre les formateurs, y interviennent des médecins, infirmières, psychologues, assistances sociales. Le responsable du service Orientation, Alain Denoua l, présente les trois axes stratégiques du CRM. Tout d'abord, le renforcement et la promotion des compétences des stagiaires sont menés à bien dans le cadre d'un système pédagogique individuel et modulaire, et notamment, de l'alternance renforcée. La création d'une fonction de " formateur - accompagnant " en entreprise est à l'étude. Le deuxième axe est le développement de la capacité du centre à être prospectif et novateur, dans un environnement incertain : recherche en permanence des opportunités de nouve lles formations, enrichissement des prestations d'orientation, etc. Enfin le CRM souhaite piloter et optimiser son organisation comme une entreprise du monde concurrentiel. Déjà certifié Iso 9001, il entend poursuivre la démarche qualité. Un système de communication et de gestion par Intranet va être prochainement mis en place. Une politique de formation aux techniques du management, d'entretiens individuels annuels, de gestion des compétences, permet de renforcer les équipes. Le centre de réadapatation de Mulhouse est un organisme de formation comme un autre, mais qui veut inscrire son ambition dans la " mission de service public " qui est la sienne.article If formation : " des chemins reconstruits, des barrières surmontées PARIS Magali ; GESBERT Marylin e, Actualité de la formation permanente, pp.55-56, 07/2003 Résumé : If formation, organisme de formation situé dans le 13ème arrondissement de la capitale, accueille des stagiaires handicapés. Ces dernières années, explique Magali Paris, gérante de cette petite SARL, il a assisté à la nette augmentation et à l'aggravation de leurs carences psychologiques. If formation dispense trois types de formation. Tout d'abord, la bureautique, dans le cadre de formation en alternance, ou d'un atelier permanent qui accueille des demandeurs d'emploi, des CES et des salariés dans le cadre de modules de courtes durée. Depuis 2002, une formation nouvelle et transversale concerne les métiers de services. Son objectif est la construction d'une identité professionnelle, pour les personnes qui ont les compétences nécessaires, mais n'aboutissent pas dans leur recherche d'emploi. If formation propose également une initiative intitulée " bureautique, outil de diagnostic ", qui aide à proposer un reclassement ou une évolution. Sur la centaine de stagiaires formés chaque année, ceux sortant des sessions bureautiques s'intègrent plus facilement. Des partenariats avec les entreprises facilitent les stages pratiques et le recrutement. Mais la situation de l'organisme lui-même reste précaire, et nécessite une recherche permanente de financeurs. Il entend représenter une alternative aux grandes structures de droit commun, car sa taille le rend plus accessible et convivial, ce qui peut être précieux pour certains types de handicaps.article Formation des personnes handicapées : Rhône Alpes s'implique HAUTIER Marie-Noëlle, Actualité de la formation permanente, pp.64-66, 07/2003 Résumé : Le conseil régional de Rhône-Alpes a inscrit le développement de services adaptés aux personnes handicapées au nombre de ses priorités. La Région, explique la responsable de son service de presse, Marie Noëlle Hautier, intervient d'une manière transversale pour promouvoir l'accès à une plus grande autonomie, autour de trois grands domaines : la vie éducative, la vie professionnelle et sociale. Elle favorise l'accès des jeunes handicapés à une offre de formation diversifiée et de droit commun. Elle soutient la création d'emploi dans les structures du milieu protégé, mais aussi les actions visant à passer dans le milieu ordinaire. La Région finance des opérations de détection de postes. Elle apporte son aide à la formation et à l'insertion professionnelle des sportifs de haut niveau. Dans ses propres services, elle a mis en place un dispositif d'aide à l'insertion professionnelle de travailleurs handicapés (AITPH) - en plus de son obligation d'emploi. Mais c'est le Schéma régional de la formation professionnelle des personnes handicapées qui est l'une des principales clés de cette politique. Son animation a été confiée au CRDI Rhône-Alpes (Centre de ressources documentaires et d'information Rhône-Alpes), qui comprend notamment une cellule d'animation et de coordination pour promouvoir l'accès des jeunes handicapés à l'apprentissage, via les CFA. Les personnes handicapées accèdent à la formation professionnelle en plus grand nombre. La prise en compte spécifique des difficultés liées au handicap s'illustre dans le nombre croissant de demandes d'aménagement de postes de travail et de locaux.article GIP Espace Compétences - page 6

7 OUTILS D EVALUATION Quoi de neuf à l Espace Compétences? - n 87 du lundi 19 avril 2004 Une typologie des outils d'évaluation des personnes FARCHY Isabelle, Actualité de la formation permanente, pp.14-16, 09/2003 Résumé : Pour la plupart issus des travaux de chercheurs d'outre-atlantique, mais adaptés en France par des éditeurs spécialisés, les outils d'évaluations répondent à un besoin croissant, tant des entreprises que des personnes. Ils permettent de détecter des potentiels, d'identifier des préférences, de valider des choix. La palette et la finalité de ces outils se sont élargies. Isabelle Farchy, chargée d'études au Centre Inffo, en présente une typologie. Le Sosie, notamment, ou le MBTI, sont des tests de personnalité. L'Inventaire à faire face aux pressions. Parmi les outils d'analyse de l'emploi, sont cités le F- Jas, qui fait ressortir les aptitudes nécessaires à la tenue du poste, et le PAS, qui se concentre sur les activités repérables dans le travail. L'inventaire et le questionnaire de " climat " fournissent des indices quantitatifs sur les perceptions des équipes de travail. Les deux questionnaires d'intérêts présentés, le Strong et le logiciel Orient expert, s'appuient sur l'approche de Holland. Le 360 est un questionnaire croisé qui fournit un " feddback " sur les compétences à partir de différentes perceptions. Les assessment centers identifient, notamment au travers d'exercices, les compétences clés que la personne mobilise dans un contexte donné. Mais quel que soit l'outil, l'entretien de restitution des résultats au candidat par l'évaluateur est essentiel. Il est du reste nécessaire que celui-ci suive une formation spécifique.article Le test Sosie : fiabiliser l'évaluation des personnes NOCI Stéphanie, Actualité de la formation permanente, pp.17-20, 09/2003 Résumé : Basé sur les travaux de Leonard V Gordon, le teste Sosie est une création des éditions du Centre de psychologie appliquée (EPCA). Stéphanie Noci, responsable de son département RH, souligne le souci de fiabilité de ses concepteurs, et présente ce questionnaire qui permet de dégager le profil d'un candidat. Les trois tests de Leonard V Gordon qui composent Sosie mesurent 9 " traits " de personnalité et 12 " valeurs " qu'il s'agit de mettre en relation pour comprendre la dynamique de chaque individu. La personne est confrontée à 98 séries de phrases (évaluation de la personnalité, puis du système de valeurs), et doit choisir ce qui la décrit le mieux, le moins bien, ce qu'elle considère comme le plus important dans la vie, et le moins. Sosie fait ainsi partie des tests dits " à choix forcée ". Les dimensions évaluées sont créditées de points La note standard permet à l'évaluateur de situer le score du candidat par rapport à ceux obtenus par des personnes ayant les mêmes caractéristiques que lui. C'est à partir de l'analyse de l'ensemble des notes qu'il pourra faire des hypothèses sur les traits de personnalité et les valeurs qui caractérisent chacun. Au total, quatre styles de comportement ont pu être mis en évidence. L'entretien de " restitution " des résultats au candidat est essentiel. Le professionnel peut s'appuyer sur le cahier de restitution Sosie.Article Une utilisation du Sosie en cabinet conseil BARILLER Christine, Actualité de la formation permanente, pp.21-23, 09/2003 Résumé : La mise en œuvre du Sosie, test de personnalité des ECPA, permet de mettre l'accent sur la dynamique de la personne évaluée, ses motivations. Les points " à travailler " peuvent être précisément définis. Le Sosie apparaît très adapté en matière de bilan ou de coaching. Christine Bariller, consultante spécialisée dans le conseil en recrutement de cadres, le souligne : c'est un outil de dialogue, et seul l'échange permet de valider les hypothèses qui se dégagent. Elle présente trois cas. Ici, des notes extrêmes ont révélé une personne découragée, à la recherche de sens, mais qui ne laissait pas facilement apparaître sa face cachée. Remobilisée par le travail d'évaluation, elle a montré un vrai désir de réconciliation avec elle - même. Une autre personne a manifesté un fort besoin de retour sur son investissement personnel, mais aussi de nombreuses contradictions. Le Sosie a été l'élément déterminant d'un travail à long terme. Une troisième, très à l'aise en groupe, s'est révélée " jouer un rôle ", aucune note ne ressortant vraiment. Elle s'est refusée à faire preuve d'introspection. Christine Bariller insiste : la réceptivité du candidat conditionne la qualité du dialogue. Il faut être prudent dans l'interprétation, et le candidat doit accepter de révéler ses contradictions. Article Un changement organisationnel et humain en " 3D " JEHL Martine, Actualité de la formation permanente, pp.33-36, 09/2003 Résumé : La réussite du changement repose sur la capacité à évaluer " la compétence globale de l'entreprise ". Cas pratique : dans une entreprise du secteur de l'assurance, le développement d'un nouveau système d'information destiné à mieux satisfaire la clientèle a induit une transformation radicale des processus de travail et des métiers. Avec une équipe interne, la consultante Martine Jehl est intervenue pour assurer un " accompagnement organisationnel et humain ", à l'aide de trois outils interactifs : le PAQ (Position analysis questionnary) pour décrire un poste en cours de création, le MBTI (Myers- Briggs type indicator) pour mettre en valeur les différences entre les personnes, et un questionnaire basé sur l'approche de Holland pour éclairer le champ des intérêts personnels et professionnels. La démarche a été expliquée, puis les données ont GIP Espace Compétences - page 7

8 été recueillies par sous-groupes de travail. Ont suivi des entretiens individuels de restitution, l'analyse des informations et leur interprétation, et la présentation des résultats sous formes d'arbres des métiers, avec des propositions de mobilité et un projet de plan de formation. Depuis, la " carte des emplois " élaborée par le PAQ alimente les réflexions. A chaque création ou modification du contenu et des méthodes de travail d'un poste, son analyse par le PAQ permet de vérifier l'adéquation de la fiche de poste et de la classification. Article Le 306 feedback : développement personnel au sein de l'entreprise FARCHY Isabelle, Actualité de la formation permanente, pp.40-42, 09/2003 Résumé : Le 360 feedback permet, explique Isabelle Farchy, chargée d'études au Centre Inffo, de décoder les situations avec l'aide du regard des autres. Aussi appelé " bilan multi perspectives " ou " diagnostic à évaluateurs multiples ", il se présente sous forme d'un questionnaire auquel la personne à évaluer doit répondre. Mais elle est placée au centre d'un cercle (sur 360 ) : son responsable (n+1), certains de ses collègues et ses collaborateurs (n-1) le renseignent eux aussi. Le principe est de comparer les réponses, guidées par des perceptions et des systèmes de représentation différents. Les questionnaires sont adressés pour traitement à l'organisme éditeur du test. Un entretien avec un consultant permet de comprendre et de mettre en lumière les points dégagés. Le processus de développement personnel commence alors. Il existe de nombreux tests 306 feedback sur le marché, notamment Compétences pour un public de cadres moyens, et Triptyque pour les cadres moyens, et Triptyque pour les cadres confirmés et les dirigeants. Tous deux ont été créés par Claude Lévy-Leboyer. Dans les cas, la présence d'un consultant externe permet d'assurer la confidentialité et la fiabilité. En lien avec cet article, Isabelle Loss, consultante spécialiste des outils d'évaluation et de développement des personnes, présente son expérience d'utilisation du 360.Article Siemens en France : l'histoire du lancement du 360 BENAMMAR Patrick ; FLANDRE Lucien, Actualité de la formation permanente, pp.43-45, 09/2003 Résumé : Le 360, méthode consistant à faire évaluer les cadres par leur entourage professionnel, se développe en France. Patrick Benammar, directeur du développement des ressources humaines de Siemens SAS, et Lucien Flandre, psychologue du travail, ont participé à sa mise en œuvre au sein de cette entreprise. Le projet s'est déroulé en quatre phases : expérimentation avec un groupe pilote, pour mesurer sa pertinence et appréhender les réticences éventuelles ; identification d'un référent interne, et communication ; déploiement du programme ; et enfin, intégration dans les processus de ressources humaines de Siemens SAS. Les salariés concernés doivent être volontaires. La confidentialité des résultats obtenus est garantie par l'entreprise et par le consultant. Le travail d'analyse, grâce au support du guide de développement personnel à l'appui du consultant, permet de déboucher sur un plan d'action et de développement personnel. Le 360 permet au cadre d'anticiper les difficultés relationnelles, d'objectiver la construction de son parcours individuel de formation - et de relativiser les évaluations faites par son responsable hiérarchique, à travers les points de vue de ses pairs et de ses collaborateurs, qui le côtoient au quotidien. Article Les assessment centers BEAUJOUAN Yves-Marie, Actualité de la formation permanente, pp.46-49, 09/2003 Résumé : La méthode mise en œuvre dans le cadre des " assessment centers " permet d'obtenir, de manière aussi objective et rationnelle que possible, une connaissance approfondie des personnes susceptibles d'entrer ou de changer de poste dans l'entreprise. La définition d'un bon modèle de compétences en amont de la phase d'évaluation est indispensable à la réussite de l'assessment center, souligne Yves-Marie Beaujouan, consultant associé dans le cabinet SHL. Elles doivent être clairement déterminées, exhaustives par rapport à l'objectif recherché, homogènes. Chacune doit être assortie d'indicateurs (positifs et négatifs) ou de comportements liés. Ensuite, vient le choix des exercices : par exemple, en groupe ou non, des études de cas avec des objectifs à atteindre ; des exercices de " recherche de faits " (le candidat doit poser des questions à l'observateur) ; les " in basket " ou exercices de la corbeille (un ensemble d'informations hétérogènes, à organiser pour prendre des décisions). Ces simulations peuvent être complétées par des questionnaires et des tests. Les évaluateurs s'efforcent de comprendre le " fonctionnement " du candidat. Lors de la restitution, les interprétations sont confrontées à l'avis du participant. Il convient de réaliser un réel approfondissement, car il constitue la base du développement du participant. Article Assesment center chez Auchan : " une très grande fiabilité pour les nominations " GUILLEMONT Chrisitine, Actualité de la formation permanente, pp.50-51, 09/2003 Résumé : Auchan France utilise les assesment centers pour recruter par promotion interne ses futurs directeurs de magasin. C'est une méthode objective, souligne Christine Guilleminot, responsable de la gestion des carrières. Trois ans avant la prise de poste, un bilan d'orientation permet de valider si le choix d'orientation est pertinent. C'est l'année suivante que se tient GIP Espace Compétences - page 8

9 l'assesment center. Les observateurs évaluent les compétences au travers d'exercices de nature différentes, et sans connaître les candidats qu'ils observent. Chez Auchan France, la journée comprend un exercice de présentation libre préparé à l'avance, un exercice managérial et un autre de groupe (des cas d'entreprise), un entretien structuré et un test de personnalité. L'assessment center permet de rendre un avis, non une décision - laquelle est prise en réunion de direction générale des ventes au regard de cet avis, croisé avec celui du manager. Si elle est favorable, le candidat est nommé directeur adjoint et suit pendant deux ans un cursus de formation spécifique à son emploi futur. Avec le bilan d'orientation, l'assesment center, l'avis de la hiérarchie, la formation et l'accompagnement managérial individuel, Auchan France observe une grande fiabilité dans la nomination de ses directeurs de magasin. Article EGALITE HOMME / FEMME La journée de la femme : Coup d'accélérateur pour l'égalité pro fessionnelle FRANCHET Sandrine, Entreprise & carrières, pp.6-8, 02/03/2004 Résumé : Le 26 février 2004, Jacques Chirac et Nicole Ameline, ministre déléguée à la Parité et à l'egalité professionnelle, recevaient les DRH et des salariés de cinq grandes entreprises : Crédit Lyonnais, Gravaleau, PSA Peugeot Citroën, Renault et Thalès, ayant conclu des accords relatifs à l'égalité professionnelle. Le Président souhaite presser les partenaires sociaux de se montrer ambitieux dans les négociations sur l'égalité professionnelle, tandis que la déléguée ministre prévoit plutôt de récompenser les entreprises jouant le jeu de la parité.article Briser le plafond de verre : les femmes aux postes de direction, Bureau International du Travail, pp.84, 02/2004 Résumé : Ce rapport étudie l'évolution statistique de la situation globale des femmes en matière d'accès aux postes de direction dans les domaines professionnel et politique. Malgré certains progrès, un constat demeure : plus on monte dans la hiérarchie d'une organisation, moins on y trouve de femmes Rapport - Réf Egalité professionnelle : Renault chouchoute les parents FRANCHET Sandrine, Entreprise & carrières, pp.34, 02/03/2004 Résumé : L'accord sur l'égalité professionnelle et l'équilibre vie professionne lle et vie familiale signé le 18 février 2004 par quatre organisations syndicales pour les salariés de Renault prévoit un droit à la formation pendant les congés parentaux.article Renault trouve un quasi-consensus sur l'égalité professionnelle hommes-femmes, ; pas sur les salaires DUCOURTIEUX Cécile, Le Monde, pp.17, 19/02/2004 Résumé : Une journée en matière de dialogue social pour Renault a été organisée le 17 février Le constructeur automobile a signé un accord avec quatre syndicats sur la non-discrimination entre les sexes. En revanche la proposition sur l'égalité des salaires entre hommes-femmes n'a pas fait l'unanimité. Article Promouvoir la mixité dans les entreprises de travail temporaire BILLY Knock, Inffo flash, pp.20, 01/03/2004 Résumé : Plusieurs accords cadres portant sur l'égalité professionnelle entre les hommes et les femmes ont été signés entre le ministère chargé de ce dossier et Adia et Adecco, deux entreprises de travail temporaire en février Article Bâtiment: la FFB Nord-Pas -de -Calais milite pour "la féminisation des chantiers" et s'adresse aux collégiens MARCELLI Sylvain, AEF, pp.1, 24/03/2004 Résumé : La fédération française du bâtiment Nord-Pas-de-Calais a organisé du 22 au 26 mars 2004 une action de valorisation des métiers du bâtiment. La profession plaide pour une embauche des femmes afin d'essayer de combler la pénurie de main d'œuvre.article L'avenir de l'automobile passe par les femmes, Liaisons Sociales Magazine, pp.78, 04/2004 Résumé : Pour doper l'emploi féminin, et compenser les départs à la retraite de 2005, PSA a conclu un accord sur l'égalité professionnelle.article GIP Espace Compétences - page 9

10 3 Nous organisons pour vous LE DISPOSITIF D INSERTION PROFESSIONNELLE DES TRAVAILLEURS HANDICAPES OBJECTIFS Connaître le dispositif d'insertion professionnelle des travailleurs handicapés. PUBLICS : Les référents des organismes de formation mobilisés dans le cadre du Programme Régional de Formation des Personnes Handicapées (PRFPH). Nouveaux référents, conseillers des Missions Locales, autres personnels des organismes de formation CONTENUS Le Programme Régional de Formation des Personnes Handicapées, le dispositif partenarial sur le département (PDITH), réflexion autour de la notion de handicap, la COTOREP, le réseau des CAP EMPLOI, L AGEFIPH, la formation des personnes handicapées, le rôle et les missions du référent. DATES ET LIEUX Pour le département du 13 : Le 04 mai 2004, Domaine de Tournon, Route des Pinchinats, Aix en Provence Pour les département du 84 : Le 18/05/04, Université d Avignon, Service Formation Continue, 1 av Saint Jean, AVIGNON Cette formation est gratuite, les modules ont été élaborés dans le cadre du programme Régional de Formation des Personnes Handicapées Provence Alpes Côte d Azur (PRFPH PACA) en collaboration avec les Programmes Départementaux pour l Insertion des Travailleurs handicapés (PDITH). Ils sont co-financés par l AGEFIPH. Vous pouvez consulter l ensemble du dispositif de professionnalisation des acteurs de la formation 2004 sur notre site Internet : Pour tout renseignement veuillez contacter : Le pôle professionnalisation des acteurs de la formation et NTIC par téléphone au : ou par mail : GIP Espace Compétences - page 10

11 COMPREHENSION DES DISCRIMINATIONS SUR LE MARCHE DU TRAVAIL OBJECTIFS Comprendre les formes et les mécanismes de la discrimination, interroger son propre système de représentation et ses pratiques ; Connaître les textes juridiques de référence (directives européennes et leurs transpositions dans le droit français) ; Connaître l historique de l émergence de la discrimination dans l espace public français ; Comprendre la dimension systémique du phénomène, le rôle des intermédiaires du marché de l emploi ; Comment agir face à l expression de la discrimination PROBLEMATIQUE: La discrimination dans le monde du travail, qu elle soit fondée sur le sexe, la race, l apparence physique, etc, est restée pendant longtemps un phénomène mal connu car difficilement mesurable. Des études scientifiques ont montré que la discrimination est un véritable système impliquant des acteurs, souvent malgré eux, et notamment les professionnels de l insertion dits «intermédiaires du marché du travail». Cette position d intermédiaire peut induire ce que l on désigne désormais la coproduction de la discrimination. CONTENUS La formation proposée se déroule en deux temps distincts. Le premier temps donne les éclaircissements théoriques et conceptuels indispensable à la compréhension du phénomène de la discrimination sur le marché du travail ainsi que la connaissance du traitement législatif et juridique qui cadre la lutte contre les discriminations. Le deuxième temps permet aux participants de passer des concepts à l action, en ayant un espace pour s interroger sur ses représentations et ses pratiques, de s approprier le fonctionnement concret de la discrimination (l argumentaire des employeurs, le phénomène de victimisation) afin de co-construire une posture professionnelle permettant un égal accès à l emploi ou à la formation professionnelle. Cette formation est organisée à raison sous forme de module. Cette formation est organisée à raison sous forme de modules. Le 1 er module a pour objectif de présenter les textes de références en matière de lutte contre les discriminations sur le marché du travail : La notion de discrimination, Les principes fondamentaux de la lutte contre les discriminations : Les moyens de lutte contre les discriminations, Exemples et étude de cas Le 2 ème module est une approche sociologique de la discrimination, il aborde la place des représentations dans les politiques publiques (ou la transposition des problèmes publics en problèmes des publics) Le 3 ème module permet le passage entre les concepts (présentés dans les module 1 et 2) et l action INTERVENANT Henri MADEUF pour Capacité, Frédéric BERTUCCI pour AS2E, Olivier NOEL pour ISCRA Méditerranée, Khalid AMDANI pour Forum Formation DATES ET LIEUX Les 12, 13 mai et 7 juin 2004 A l Espace Compétences, Centre de vie Agora Bat A, ZI les paluds, AUBAGNE Vous pouvez consulter l ensemble du dispositif de professionnalisation des acteurs de la formation 2004 sur notre site Internet : Pour tout renseignement veuillez contacter : Le pôle professionnalisation des acteurs de la formation et NTIC par téléphone au : ou par mail : GIP Espace Compétences - page 11

12 BATIR UN REFERENTIEL DE FORMATION OBJECTIFS Ce module permettra aux participants de pouvoir mieux construire un référentiel de formation à partir d un référentiel diplôme et / ou d activités. Au terme de cette formation, les participants seront capables de : Repérer et identifier dans un référentiel d activités ou de diplôme les différents domaines de compétences professionnelles ; Savoir déterminer des étapes d apprentissage dans le processus d acquisition des compétences professionnelles identifiées ; Savoir définir et formaliser des objectifs de formations : objectifs généraux, objectifs opérationnels PUBLICS : Responsables de formation, coordonnateurs d actions de formation, formateurs CONTENUS Analyse d exemples de conversion de référentiels de diplôme ou d activités dans des domaines différents Apports méthodologiques liés à la construction d une démarche de conversion de référentiels métiers en référentiels de formation : Compréhension du contexte des référentiels métiers : acquis de formation, activités d un métier, compétences requises, Définition des objectifs professionnels des acteurs concernés par le référentiel métier, Construction des étapes d apprentissage en fonction des objectifs professionnels, Élaboration et définition des procédures d évaluation Application de la démarche méthodologique générale sur des cas concrets Évaluation de l appropriation de la démarche proposée METHODE ET ORGANISATION PEDAGOGIQUE Ce module sera réalisé avec une alternance d apports méthodologiques et d études de cas pratiques. La formation s appuiera sur les situations / exemples apportés par les participants INTERVENANT Pour le CUEEP, Isabelle GHESQUIERE, Ingénieur d'etudes/ DESS Ingénierie de l'education et Responsable au CUEEP du département Ingénierie -Conseil DATES ET LIEUX Les 25, 26 mai et 29, 30 juin 2004 A l Espace Compétences, Centre de vie Agora Bat A, ZI les paluds, AUBAGNE Vous pouvez consulter l ensemble du dispositif de professionnalisation des acteurs de la formation 2004 sur notre site Internet : Pour tout renseignement veuillez contacter : Le pôle professionnalisation des acteurs de la formation et NTIC par téléphone au : ou par mail : GIP Espace Compétences - page 12

13 CONDUIRE UN ENTRETIEN D EVALUATION OBJECTIFS A l issue de la formation, les participants doivent être capables de : Mettre en place une démarche d évaluation, de développement et de suivi des compétences Préparer et assurer la mise en place d un entretien d évaluation des compétences en situant l entretien dans le système de Gestion des Ressources Humaines de la structure Conduire l entretien d évaluation des compétences Utiliser l entretien d évaluation des compétences afin d assurer le suivi du collaborateur et d exploiter les "résultats" de l'entretien (élaboration du plan de formation, projet VAE, etc) PUBLICS : Directeurs, responsables des ressources humaines, responsables d équipe pédagogique ayant au moins une année d expérience dans cette fonction CONTENUS La démarche d évaluation des compétences La place de l entretien d évaluation des compétences dans la Gestion des Ressources Humaines ; Les objectifs de l entretien d évaluation ; Les outils spécifiques (fiches de poste et de fonction, guide et support d entretien) La préparation préalable à l entretien L information et la préparation du collaborateur ; La connaissance du collaborateur (parcours, réalisations, points forts et points sensibles ) ; Le contenu de l'entretien ; Le support de préparation de l entretien et le form ulaire d entretien ; Les valeurs sous-jacentes à l entretien (pour l évaluateur, le collaborateur, la structure) L entretien d évaluation et les étapes clés L accueil et la mise en confiance ; Le démarrage : rappel des objectifs et du cadre de l entretien ; La présentation et l utilisation du support ; Le respect des étapes -clés de l entretien ; La formalisation de l entretien La conclusion de l entretien Le récapitulatif des points clés abordés au cours de l entretien ; Les points de suivi et les modalités du suivi sur l année à venir ; Le contrôle de l accord du collaborateur sur les points clés, le suivi, etc ; La conclusion positive Les comportements pendant l entretien L attitude managériale ; Les techniques propices au dialogue (écoute active, laisser le collaborateur s exprimer, se centrer sur les faits, recentrer sur les compétences du collaborateur, etc) ; La gestion des situations délicates (mutisme, obje ction, désaccord, opposition, etc) Le suivi du collaborateur Les objectifs et les modalités du suivi ; La prise en compte et la gestion des "résultats" de l'entretien. METHODE ET ORGANISATION PEDAGOGIQUE Cette formation sera orientée vers l acquisition d un savoir-faire proche des préoccupations réelles des participants. Elle se déroulera en deux phases : la première sera centrée sur un travail de formalisation du support d entretien, la deuxième phase permettra aux partic ipants de confronter leurs pratiques de l entretien d évaluation, d exprimer les difficultés rencontrées, d ajuster leurs comportements et savoir-faire pour renforcer l efficacité de l entretien. Les travaux proposés permettront d alterner entre : apports techniques et méthodologiques de la formatrice, travaux de réflexion individuels et en sous-groupes, mises en situation et analyse de conduite d entretien à partir d études de cas proposées par la formatrice et par le groupe INTERVENANT Pour MUTANDIS : Mireille TROUCHE consultante en gestion des ressources humaines, DESS de Gestion des Ressources Humaines et DU de Management Relationnel, DESS d Administration des Entreprises DATES ET LIEUX Les 27 mai, 18 juin, 1 er juillet et 5 octobre 2004 A l Espace Compétences, Centre de vie Agora Bat A, ZI les paluds, AUBAGNE Vous pouvez consulter l ensemble du dispositif de professionnalisation des acteurs de la formation 2004 sur notre site Internet : Pour tout renseignement veuillez contacter : Le pôle professionnalisation des acteurs de la formation et NTIC par téléphone au : ou par mail : GIP Espace Compétences - page 13

14 COMMENT INTEGRER LA NOTION DE PREVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS DANS LES FORMATIONS OBJECTIFS Prendre conscience des facteurs de risques dans le travail et de leurs préventions et intégrer cette dimension dans les formations alternées. A l issue de la formation les participants seront en mesure de : Repérer les enjeux de la Prévention des Risques Professionnels dans l enseignement transmis ; Identifier les différents facteurs de risques dans les situations de travail ; Évaluer la place des conditions de travail dans la construction de la prévention de la santé ; Évaluer l évolution de l appréhension des risques professionnels par les apprenants dans les situations d alternance et l utiliser dans des situations de formation en centre PUBLICS : Responsables de formation, coordonnateurs d actions de formation, formateurs CONTENUS 1 - La prévention des risques professionnels Le dispositif de prévention des risques professionnels en France : Les acteurs et textes réglementaires essentiels, la réalité des accidents du travail et des maladies professionnelles, les conditions de travail : état des lieux Réflexion sur la terminologie et les différents concepts : Santé, prévention, sécurité, organisation du travail, travail prescrit / travail réel, risques / danger Les conditions de travail dans la construction de la santé : La santé dans ses composantes physiques et mentales, les atteintes à la santé : accidents du travail, risques professionnels, les notions de nuisance, de risques et de prévention (outil vidéo présentant les risques auxquels tout salarié peut être exposé) L approche des différents risques professionnels liés aux conditions de travail : Les TMS (Troubles Musculo-Squelétiques) liés à l activité physique, les différentes ambiances (thermiques, sonores, lumineuses), la charge mentale, les risques chimiques, biologiques ou microbiologiques et ionisants, 2 L intégration de la prévention des risques dans les situations de formation Intégration de cette dimension dans l enseignement au niveau conceptuel ; Évaluation de la prise en compte de la prévention des risques au poste de travail par les apprenants dans les situations de formations alternées ; Outils méthodologiques pour le repérage de l évolution et l intégration de cette dimension dans l apprentissage en centre de formation ; Travail sur l acquisition de «bonnes pratiques» METHODE ET ORGANISATION PEDAGOGIQUE Ce module sera organisé autour d apports théoriques, et d échanges avec les participants, mais aussi autour d'exercices et d'étude de cas en sous-groupe avec l analyse de supports vidéo INTERVENANT : Pour Émergences : Philippe BOUAZIZ DATES ET LIEUX Les 6, 7 mai et 28 juin A l Espace Compétences, Centre de vie Agora Bat A, ZI les paluds, AUBAGNE Vous pouvez consulter l ensemble du dispositif de professionnalisation des acteurs de la formation 2004 sur notre site Internet : Pour tout renseignement veuillez contacter : Le pôle professionnalisation des acteurs de la formation et NTIC par téléphone au : ou par mail : ************************************************************************************************* Pour dire deux mots au modérateur et pour se désabonner : Vous pouvez consulter les archives sur le site Internet de l Espace Compétences : ************************************************************************************************* Cette lettre vous est proposée par le pôle documentation, ressources multimédia de l Espace Compétences, Centre de vie Agora bât A, ZI les paluds, BP 1002, Aubagne cedex, tél /30, ************************************************************************************************* GIP Espace Compétences - page 14

ACCORD CADRE DE PARTENARIAT

ACCORD CADRE DE PARTENARIAT ACCORD CADRE DE PARTENARIAT Entre L Association pour la formation professionnelle des adultes ( AFPA) 13 place du Général de Gaulle - 93108 Montreuil Cedex Représentée par : Son directeur général, Philippe

Plus en détail

Licence Gestion des ressources humaines

Licence Gestion des ressources humaines Licence Gestion des ressources humaines Objectif de la formation : La licence en Gestion des Ressources Humaines a pour objectif de former des collaborateurs en gestion des ressources humaines assurant

Plus en détail

Formation - VAE TITRES PROFESSIONNELS VAE. Trois nouveaux titres professionnels accessibles par la VAE sont créés

Formation - VAE TITRES PROFESSIONNELS VAE. Trois nouveaux titres professionnels accessibles par la VAE sont créés Formation - VAE TITRES PROFESSIONNELS VAE Trois nouveaux titres professionnels accessibles par la VAE sont créés Arrêtés du 21 et 22 octobre 2003, JO du 08/11/03 Pour rappel les titres professionnels constituent

Plus en détail

Public cible : DRH et Responsables RH. Objectifs visés : jurisprudentielles les plus significatives, impactant la relation au travail.

Public cible : DRH et Responsables RH. Objectifs visés : jurisprudentielles les plus significatives, impactant la relation au travail. Public cible : DRH et Responsables RH. Objectifs visés : Identifier les apports des réformes législatives, règlementaires ainsi que les évolutions jurisprudentielles les plus significatives, impactant

Plus en détail

REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS

REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS Référentiel d activités Le référentiel d activités décline les activités rattachées aux six fonctions exercées par l encadrement

Plus en détail

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES SEILLER EMPLOIV CONSEILLER EMPLOI FORMATION INSERTION REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES FONCTION 1 : INTERVENTION AUPRÈS DES PERSONNES ÉLABORATION DE PROJETS ET ACCOMPAGNEMENT DE PARCOURS D INSERTION

Plus en détail

CATALOGUE DES PRESTATIONS HANDICAP

CATALOGUE DES PRESTATIONS HANDICAP CATALOGUE DES PRESTATIONS HANDICAP 2014 / 2015 ACCOMPAGNEMENT DE LA GESTION DU HANDICAP EN ENTREPRISE Syn@pse Consultants 30 Avenue de la Paix 67000 STRASBOURG 03 88 35 10 14 Satisfaire l Obligation d

Plus en détail

MASTER MENTION COMMUNICATION DES ORGANISATIONS PARCOURS COMMUNICATION ET RESSOURCES HUMAINES (EN APPRENTISSAGE)

MASTER MENTION COMMUNICATION DES ORGANISATIONS PARCOURS COMMUNICATION ET RESSOURCES HUMAINES (EN APPRENTISSAGE) MASTER MENTION COMMUNICATION DES ORGANISATIONS PARCOURS COMMUNICATION ET RESSOURCES HUMAINES (EN APPRENTISSAGE) RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine : Sciences humaines et sociales

Plus en détail

Mener des entretiens professionnels

Mener des entretiens professionnels Formations Mener des entretiens professionnels Durée :... 2,5 jours - 18 heures Personnel concerné :... tout responsable hiérarchique ayant à mener des entretiens d évaluation Méthode pédagogique :...

Plus en détail

Préparation au concours d'infirmier

Préparation au concours d'infirmier Impression à partir du site https://offredeformation.picardie.fr le 26/11/2015. Fiche formation Préparation au concours d'infirmier - N : 9880 - Mise à jour : 16/11/2015 Préparation au concours d'infirmier

Plus en détail

Appel à propositions d'actions pour le Plan Local Pour L'Insertion et l'emploi de La Rochelle. Année 2014 ANNEXE 1

Appel à propositions d'actions pour le Plan Local Pour L'Insertion et l'emploi de La Rochelle. Année 2014 ANNEXE 1 Appel à propositions d'actions pour le Plan Local Pour L'Insertion et l'emploi de La Rochelle Année 2014 ANNEXE 1 THEME 1 Cahier des charges de la relation entreprise. MISSION DE PROSPECTION ET PLACEMENT

Plus en détail

Conseiller en insertion professionnelle

Conseiller en insertion professionnelle Impression à partir du site https://offredeformation.picardie.fr le 05/01/2016. Fiche formation Conseiller en insertion professionnelle - N : 0076831 - Mise à jour : 07/12/2015 Conseiller en insertion

Plus en détail

CYCLE MANAGEMENT DE L INET

CYCLE MANAGEMENT DE L INET CYCLE MANAGEMENT DE L INET Conseiller formation : Anne GERARD Contact inscription : Delphine Marcangeli 03 83 19 22 05 Delphine.marcangeli@cnfpt.fr 1 CYCLE MANAGEMENT DE L INET OBJECTIFS DU CYCLE Ce cycle

Plus en détail

Annexe 8 : Référentiel de formation représentant du personnel au CHSCT

Annexe 8 : Référentiel de formation représentant du personnel au CHSCT Annexe 8 : Référentiel de formation représentant du personnel au CHSCT REFERENTIEL INTERMINISTERIEL DU REPRESENTANT DU PERSONNEL AU CHSCT (DOCUMENT DE BASE : HORS RIME) Annexe 8 Référentiel de formation

Plus en détail

- Référentiel de formation CHSCT -

- Référentiel de formation CHSCT - - Référentiel de formation CHSCT - On peut distinguer quatre grands types de fonctions assurées par les membres des CHSCT : 1) Implication dans la démarche globale de prévention des risques : a) Comprendre

Plus en détail

Programme détaillé BTS ASSISTANT DE MANAGER. Objectifs de la formation DIPLÔME D ETAT

Programme détaillé BTS ASSISTANT DE MANAGER. Objectifs de la formation DIPLÔME D ETAT Programme détaillé BTS ASSISTANT DE MANAGER Objectifs de la formation Le Brevet de Technicien Supérieur d'assistant de Manager est un diplôme national de l enseignement supérieur dont le titulaire exerce

Plus en détail

Bachelier - AESI en sciences

Bachelier - AESI en sciences Haute Ecole Léonard de Vinci Programme du Bachelier - AESI en sciences Année académique 2015-2016 Contenu 1. Identification de la formation... 2 2. Référentiel de compétences... 3 3. Profil d enseignement...

Plus en détail

GUIDE DE LA GESTION PRÉVISIONNELLE DES EMPLOIS ET DES COMPÉTENCES

GUIDE DE LA GESTION PRÉVISIONNELLE DES EMPLOIS ET DES COMPÉTENCES Françoise KERLAN GUIDE DE LA GESTION PRÉVISIONNELLE DES EMPLOIS ET DES COMPÉTENCES Préface de Jean-Louis Muller Directeur à la CEGOS Ancien responsable de Formation à l Université Paris 9 Dauphine Deuxième

Plus en détail

Contribution du CRFB à la professionnalisation de la fonction RH

Contribution du CRFB à la professionnalisation de la fonction RH Contribution du CRFB à la professionnalisation de la fonction RH 1 Levier essentiel dans le pilotage des grands changements que conduit l Institution, la fonction RH doit, du fait de ce positionnement

Plus en détail

Master SCIENCES DE L EDUCATION STRATÉGIE ET INGÉNIERIE DE FORMATION D ADULTES (SIFA) SCIENCES HUMAINES

Master SCIENCES DE L EDUCATION STRATÉGIE ET INGÉNIERIE DE FORMATION D ADULTES (SIFA) SCIENCES HUMAINES SCIENCES HUMAINES Master SCIENCES DE L EDUCATION STRATÉGIE ET INGÉNIERIE DE FORMATION D ADULTES (SIFA) Objectifs former des spécialistes en ingénierie de formation dans les trois niveaux de cette ingénierie

Plus en détail

CATALOGUE FORMATION 2014

CATALOGUE FORMATION 2014 CATALOGUE FORMATION 2014 AT-Talents 56, rue du Ruisseau 75018 Paris 01 42 52 35 35 www.at-talents.com AT-Talents est enregistré en tant qu Organisme de Développement Professionnel Continu auprès de l OGDPC

Plus en détail

Appel à projets. Aidons tous les collégiens à réussir! Ensemble contre le décrochage scolaire. Développer la connaissance

Appel à projets. Aidons tous les collégiens à réussir! Ensemble contre le décrochage scolaire. Développer la connaissance Appel à projets 2011 Aidons tous les collégiens à réussir! Ensemble contre le décrochage scolaire En partenariat avec le ministère de l Éducation nationale, de la Jeunesse et de la Vie associative Avec

Plus en détail

Management - Ressources humaines Exemples de formations

Management - Ressources humaines Exemples de formations Management - Ressources humaines Exemples de formations Management - Ressources humaines - Animation d'équipes - Les entretiens professionnels d'évaluation - L'intégration de nouveaux salariés - Anticiper

Plus en détail

Lancement de la campagne Entretien Professionnel (EP) 2015

Lancement de la campagne Entretien Professionnel (EP) 2015 INSTRUCTION n 2015-25 du 6 mars 2015 Lancement de la campagne Entretien Professionnel (EP) 2015 Emetteurs : Direction des Ressources humaines et des Relations sociales - Direction du Développement RH Correspondants

Plus en détail

Votre Capital Humain Votre première richesse. Conseil Coaching Formation Assessment

Votre Capital Humain Votre première richesse. Conseil Coaching Formation Assessment Votre Capital Humain Votre première richesse Conseil Coaching Formation Assessment Créé en 2009, le Cabinet Ellitis propose son accompagnement aux organisations publiques et privées, dans les domaines

Plus en détail

Bâtir et améliorer son système d appréciation

Bâtir et améliorer son système d appréciation Bâtir et améliorer son système d appréciation Bâtir et faire évoluer son système d'appréciation, Se doter de critères pertinents pour son entreprise, Se positionner en tant que conseil dans l'entretien

Plus en détail

Formation statutaire des personnels d encadrement pédagogique promotion 2015

Formation statutaire des personnels d encadrement pédagogique promotion 2015 Formation statutaire des personnels d encadrement pédagogique promotion 2015 Les 3 objectifs de la formation 1 - La construction des compétences et des capacités qui relèvent du : cœur de métier ; cadre

Plus en détail

Master spécialité «Communication et ressources humaines» : formation par la voie de l apprentissage

Master spécialité «Communication et ressources humaines» : formation par la voie de l apprentissage Master spécialité «Communication et ressources humaines» : formation par la voie de l apprentissage [document mis à jour le 3.05.13] Ce document présente la formation en apprentissage. Il est à lire avant

Plus en détail

Catalogue des Formations

Catalogue des Formations 67, Rue Aziz Bellal, Etage 3, N 2, Maarif. 32, Avenue Abdelali Benchekroune, Etage 5, N 20. Nos atouts formation Thèmes de formation En partenariat avec un réseau national et International, nous dispensons

Plus en détail

Politique d emploi. des personnes. handicapées : le diagnosticconseil

Politique d emploi. des personnes. handicapées : le diagnosticconseil Politique d emploi des personnes handicapées : le diagnosticconseil Ce document s adresse particulièrement aux établissements, entreprises et groupes de plus de 250 salariés qui souhaitent s engager dans

Plus en détail

STRATEGIE ET INGENIERIE EN FORMATION D ADULTES (SIFA)

STRATEGIE ET INGENIERIE EN FORMATION D ADULTES (SIFA) Sciences humaines et sociales Master à finalité professionnelle MENTION : SCIENCES DE L EDUCATION SPÉCIALITÉ STRATEGIE ET INGENIERIE EN FORMATION D ADULTES (SIFA) Objectifs : Former des spécialistes en

Plus en détail

Conseillers en produits et services RH

Conseillers en produits et services RH Conseillers en produits et services RH démarrage mardi 7 avril 2015 Présentation SKEMA BUSINESS SCHOOL SKEMA est une école de management née en 2009 de la fusion du CERAM et du groupe ESC Lille. Une école

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/DGP/ERH4/CP/FG/DEJ/N 13-21( 1 bis) Equipe RH 4 01 43 93 89 45 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : DIRECTION ET SERVICE : CATEGORIE

Plus en détail

L entretien professionnel annuel

L entretien professionnel annuel L entretien professionnel annuel Informations-repères pour la mise en œuvre du décret du 17 septembre 2007 et de l arrêté du 10 avril 2008 portant sur l appréciation de la valeur professionnelle des fonctionnaires

Plus en détail

Par conséquent, l année 2010 a été la dernière année d organisation du dispositif Accompagnement +.

Par conséquent, l année 2010 a été la dernière année d organisation du dispositif Accompagnement +. CIRCULAIRE Agirc 2011-04- DAS Objet : Nouveau partenariat Apec - Agirc Madame, Monsieur le directeur, Depuis 2003, le partenariat Apec - Agirc avait pour objet la mise en place de sessions d accompagnement

Plus en détail

PREALABLE : ARCHITECTURE DE LA FORMATION : RESPIRE

PREALABLE : ARCHITECTURE DE LA FORMATION : RESPIRE DE JEPS Animation socio éducative ou culturelle Développement de s, territoires et réseaux Blois 2014 2016 PREALABLE : Cette formation concerne principalement des professionnels occupant des postes de

Plus en détail

Construire une identité professionnelle : Identités professionnelles et compétences

Construire une identité professionnelle : Identités professionnelles et compétences Construire une identité professionnelle : Identités professionnelles et compétences -> Synthèse des écrits des participants lors de l'animation d'accolades 3 questions : - Comment améliorer les pratiques

Plus en détail

Quartier Jeunes. 16h-18h. Projet : «Lycée de la nouvelle chance Auvergne» Porteur : GIP Auvergne ACADEMIE DE CLERMONT-FERRAND

Quartier Jeunes. 16h-18h. Projet : «Lycée de la nouvelle chance Auvergne» Porteur : GIP Auvergne ACADEMIE DE CLERMONT-FERRAND Quartier Jeunes 16h-18h Projet : «Lycée de la nouvelle chance Auvergne» Porteur : GIP Auvergne ACADEMIE DE CLERMONT-FERRAND Le GIP Auvergne Le porteur Le porteur Le GIP FCIP Auvergne a pour vocation de

Plus en détail

PLAN D AMELIORATION DE LA QUALITE DES PARCOURS DE FORMATION 2013 / 2015

PLAN D AMELIORATION DE LA QUALITE DES PARCOURS DE FORMATION 2013 / 2015 PLAN D AMELIORATION DE LA QUALITE DES PARCOURS DE FORMATION / 2015 Dans un contexte où la sécurisation des parcours professionnels est devenue une priorité absolue, la qualité de la formation apparaît

Plus en détail

Pour en savoir plus sur le projet initial : www.qualicarte.ch

Pour en savoir plus sur le projet initial : www.qualicarte.ch Le projet QualiCarte a été initié par la Conférence suisse de la formation professionnelle en collaboration avec des organisations suisses du monde du travail, et plus particulièrement l Union suisse des

Plus en détail

LA DEMARCHE COMPETENCE

LA DEMARCHE COMPETENCE LA DEMARCHE COMPETENCE Chapitre 6 : Les actions de la Démarche Compétence Chapitre 6 : Les actions de la Démarche Compétence... 1 6.1. Évaluation des compétences... 2 6.1.1 Mesure des écarts entre compétences

Plus en détail

PUBLIC CONCERNE Toute personne chargée de recruter dans le cadre du placement, du recrutement et de l intérim

PUBLIC CONCERNE Toute personne chargée de recruter dans le cadre du placement, du recrutement et de l intérim v020513 Code : FONDREC DU RECRUTEMENT A LA DELEGATION, LES FONDAMENTAUX D'UNE STRATEGIE CANDIDAT PERFORMANTE OBJECTIFS A l issue de la formation les stagiaires seront capables de : Maîtriser le process

Plus en détail

FICHE N 11 : ANALYSER LA COMPOSITION ET LA SÉLECTION DES CANDIDATURES REÇUES

FICHE N 11 : ANALYSER LA COMPOSITION ET LA SÉLECTION DES CANDIDATURES REÇUES FICHE N 11 : ANALYSER LA COMPOSITION ET LA SÉLECTION DES CANDIDATURES REÇUES De quoi s agit-il? L examen d un CV, un entretien téléphonique ou en face à face, constituent autant d étapes qui peuvent donner

Plus en détail

103.5 La station Radio E2C AUVERGNE

103.5 La station Radio E2C AUVERGNE 103.5 La station Radio E2C AUVERGNE Communiqué de presse 15 mai 2012 Radio E2C : 103.5 Une semaine dans la peau des animateurs radio, c est le challenge que vont relever les stagiaires de l E2C Du 21 au

Plus en détail

Document de référence des activités et compétences des membres du CHSCT

Document de référence des activités et compétences des membres du CHSCT Document de référence des activités et compétences des membres du CHSCT Au niveau national comme au niveau régional, les partenaires sociaux ont la capacité de fixer les orientations qui seront mises en

Plus en détail

«Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» Démarche GPEC

«Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» Démarche GPEC «Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» «La sécurité, c est la capacité de réagir à toute éventualité» Horemis Paris : 19 rue du Général Foy 75008 Paris - Tel: 33 (1) 55 06 01 51

Plus en détail

PARCOURS MANAGEMENT RESSOURCES MANAGERS

PARCOURS MANAGEMENT RESSOURCES MANAGERS La transversalité des compétences managériales Un parcours sur 3 niveaux pour tous les managers du Groupe selon leur expérience dans la fonction. Cette segmentation a pour objectif de doter les managers

Plus en détail

DEROULEMENT PEDAGOGIQUE ET CONTENU DE LA FORMATION

DEROULEMENT PEDAGOGIQUE ET CONTENU DE LA FORMATION DEROULEMENT PEDAGOGIQUE ET CONTENU DE LA FORMATION 1 ère journée Durée : 6 heures sur les expériences de chacun, Travail en sous-groupes et Synthèse collective. 1. Prise de contact Créer les conditions

Plus en détail

REFERENTIEL STRATEGIQUE DES COMPETENCES DU RESPONSABLE DE FORMATION EN ENTREPRISE INTERVENTION DU 13 OCTOBRE DE VERONIQUE RADIGUET GARF (*) FRANCE

REFERENTIEL STRATEGIQUE DES COMPETENCES DU RESPONSABLE DE FORMATION EN ENTREPRISE INTERVENTION DU 13 OCTOBRE DE VERONIQUE RADIGUET GARF (*) FRANCE REFERENTIEL STRATEGIQUE DES COMPETENCES DU RESPONSABLE DE FORMATION EN ENTREPRISE INTERVENTION DU 13 OCTOBRE DE VERONIQUE RADIGUET GARF (*) FRANCE Le monde de la formation est en plein bouleversement,

Plus en détail

Fiche emploi-cible GPEC Accompagnateur de démarches de développement durable

Fiche emploi-cible GPEC Accompagnateur de démarches de développement durable Fiche emploi-cible GPEC Accompagnateur de démarches de développement durable Le tableau ci-après décline : - dans la colonne «Tronc commun», le profil de base, à travers la finalité du poste, les missions,

Plus en détail

Formations Management

Formations Management Formations Management MANAGEMENT ET COMMUNICATION Ecole du Management : Cycle Animateur d équipe Ecole du Management : Cycle Maîtrise Ecole du Management : Cycle Coordinateur Technique Animateur (trice)

Plus en détail

Charte des ressources humaines

Charte des ressources humaines Charte des ressources humaines ANTICIPER Pour être acteurs stratégiques du changement ACCUEILLIR Savoir identifier, attirer, choisir et fidéliser les collaborateurs RECONNAÎTRE Apprécier les compétences

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur :

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur : COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : C* Dernière modification : 11/09/2008 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Management d équipe(s) autonome(s) I OBJECTIF

Plus en détail

L entretien professionnel annuel (EPA)

L entretien professionnel annuel (EPA) INSTRUCTION n 2012-43 du 21 février 2012 L entretien professionnel annuel (EPA) Emetteurs : DGA RH Direction gestion des carrières et politique de rémunération Correspondants : Marie BALLAND Isabel IBANEZ

Plus en détail

S5 - MANAGEMENT. 511 L organisation notion d organisation modèles organisationnels

S5 - MANAGEMENT. 511 L organisation notion d organisation modèles organisationnels S5 - MANAGEMENT Le Management est un élément central de la formation. C est d ailleurs la fonction n 1 du référentiel des activités professionnelles. Il mobilise non seulement des savoirs issus de la psychologie,

Plus en détail

Cahier des charges - cadre. Volet 1 : Contexte et Orientations. Plan académique de la. formation continue. des personnels.

Cahier des charges - cadre. Volet 1 : Contexte et Orientations. Plan académique de la. formation continue. des personnels. Délégation académique à la formation des personnels de l Éducation nationale [Dafpen] Cahier des charges - cadre Volet 1 : Contexte et Orientations ************* Plan académique de la formation continue

Plus en détail

FICHE DE PROFIL DE POSTE

FICHE DE PROFIL DE POSTE FICHE DE PROFIL DE POSTE POSTE : Agent de développement sportif et/ou socio-sportif de secteur ou de bassin d activité CONVENTION COLLECTIVE : CCNS GROUPE : 1 METIER : Agent de développement Comité STRUCTURE

Plus en détail

LIVRET D ACCOMPAGNEMENT DU TUTEUR

LIVRET D ACCOMPAGNEMENT DU TUTEUR LIVRET D ACCOMPAGNEMENT DU TUTEUR Nom de l étudiant(e) : Structure d accueil : Nom du tuteur : STAGE BTS AM Lycée Marie Curie 70 avenue de Paris 78000 VERSAILLES 01 39 24 69 24 www.lyc-curie-versailles.ac-versailles.fr

Plus en détail

EDUCATEUR SPECIALISE ANNEXE 1 : REFERENTIEL PROFESSIONNEL

EDUCATEUR SPECIALISE ANNEXE 1 : REFERENTIEL PROFESSIONNEL 1.1 DEFINITION DE LA PROFESSION ET DU CONTEXTE DE L INTERVENTION L éducateur spécialisé, dans le cadre des politiques partenariales de prévention, de protection et d insertion, aide au développement de

Plus en détail

Quelles clés pour choisir un cabinet de reclassement?

Quelles clés pour choisir un cabinet de reclassement? Quelles clés pour choisir un cabinet de reclassement? L organisation Livre blanc Objectif du document : Ce document a pour objectif de présenter les principaux éléments de choix d un cabinet de reclassement

Plus en détail

Mention Communication des organisations

Mention Communication des organisations MASTER Mention Communication des organisations Parcours «Communication et ressources humaines» en Formation continue Responsable : Isabelle AURIEL Secrétariat : Khedidja KHAMADJ tél : 01 49 40 32 72 mail

Plus en détail

Un GSI plénier est prévu en juin 2001 au cours duquel devra être présenté un document élaboré à partir des travaux du groupe de travail.

Un GSI plénier est prévu en juin 2001 au cours duquel devra être présenté un document élaboré à partir des travaux du groupe de travail. Contrats éducatifs locaux missions et la formation des coordonnateurs de cel Réflexions du groupe de travail relevant du groupe de suivi interministériel des cel 1. Informations L'outil informatique de

Plus en détail

Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS

Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS Institut du Travail Social de Tours Cellule VAE Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS Annexe I de l arrêté du 2 août 2006 relatif au Diplôme d État d Ingénierie Sociale

Plus en détail

Développer son expertise en tant que Responsable Formation

Développer son expertise en tant que Responsable Formation 1 Développer son expertise en tant que Responsable Formation Environnement et fondamentaux de la formation professionnelle L environnement de la formation professionnelle revêt un caractère de plus en

Plus en détail

LE TITRE PROFESSIONNEL ASSISTANT(E) RESSOURCES HUMAINES

LE TITRE PROFESSIONNEL ASSISTANT(E) RESSOURCES HUMAINES LE TITRE PROFESSIONNEL ASSISTANT(E) RESSOURCES HUMAINES Dispositif innovant de formation et d acquisition de compétences RH au service de votre Entreprise! Notre organisme de formation propose depuis 2009,

Plus en détail

Formation diplômante

Formation diplômante 75 Bd Lamartine 72 000 Le Mans 06 11 71 88 45 / 02 43 47 00 30 Formation diplômante Technicien Médiation de Services Titre professionnel inscrit au Registre National des Certifications Professionnelles

Plus en détail

BPJEPS Spécialité Loisirs Tous Publics. Du 3 novembre 2014 au 15 décembre 2015. Avignon. Marseille BPJEPS. Loisirs Tous Publics

BPJEPS Spécialité Loisirs Tous Publics. Du 3 novembre 2014 au 15 décembre 2015. Avignon. Marseille BPJEPS. Loisirs Tous Publics Spécialité Loisirs Tous Publics Du 3 novembre 2014 au 15 décembre 2015 Avignon Marseille Loisirs Tous Publics Les métiers de l animation Depuis plus de vingt ans, nous formons les professionnels de l animation

Plus en détail

BILAN DE CARRIERE. La convergence de 2 mondes : Les Ressources Humaines Le développement personnel & l engagement relationnel www.elansol.

BILAN DE CARRIERE. La convergence de 2 mondes : Les Ressources Humaines Le développement personnel & l engagement relationnel www.elansol. - 1 - Conseil RH et Formation BILAN DE CARRIERE La convergence de 2 mondes : Les Ressources Humaines Le développement personnel & l engagement relationnel www.elansol.fr L heure est au changement et, pour

Plus en détail

Qu est-ce que la Gestion des Ressources Humaines?

Qu est-ce que la Gestion des Ressources Humaines? Qu est-ce que la Gestion des Ressources Humaines? Chapitre 1 La gestion des ressources humaines (GRH) peut être définie comme la gestion des hommes au travail dans des organisations (Martory et Crozet,

Plus en détail

CONSEIL INGENIERIE FORMATION MANAGEMENT

CONSEIL INGENIERIE FORMATION MANAGEMENT CONSEIL MANAGEMENT Assurer la responsabilité opérationnelle d une équipe Développer son leadership au sein d une équipe Pratiquer la délégation Conduire une réunion Conduire un entretien individuel-professionnel

Plus en détail

Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Résumé descriptif de la certification

Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Résumé descriptif de la certification Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Résumé descriptif de la certification Intitulé BP : Brevet professionnel de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport spécialité

Plus en détail

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur Les Assessment Centers.

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur Les Assessment Centers. Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur Les Assessment Centers. Apparus dans les armées allemande et britannique durant la seconde guerre mondiale, puis développés aux USA et dans le Royaume- Uni

Plus en détail

Titre professionnel - Commercial (Commercial itinérant)

Titre professionnel - Commercial (Commercial itinérant) Impression à partir du site https://offredeformation.picardie.fr le 08/01/2016. Fiche formation Titre professionnel - Commercial (Commercial itinérant) - N : 16493 - Mise à jour : 05/01/2016 Titre professionnel

Plus en détail

MISE EN PLACE D UNE DEMARCHE CQP / CQPI AU SEIN D UNE BRANCHE

MISE EN PLACE D UNE DEMARCHE CQP / CQPI AU SEIN D UNE BRANCHE MISE EN PLACE D UNE DEMARCHE CQP / CQPI AU SEIN D UNE BRANCHE Guide méthodologique à usage des CPNE Guide validé par le CPNFP du 16 mars 2012 1 PLAN De quoi parle-t-on? Synthèse du processus d élaboration

Plus en détail

Cahier des charges du stage d observation et de pratique accompagnée pour les étudiants inscrits en 1 ère année de Master MEEF 2 nd degré

Cahier des charges du stage d observation et de pratique accompagnée pour les étudiants inscrits en 1 ère année de Master MEEF 2 nd degré Cahier des charges du stage d observation et de pratique accompagnée pour les étudiants inscrits en 1 ère année de Master MEEF 2 nd degré à destination des chefs d établissements, des formateurs, des professeurs

Plus en détail

entre l Académie d Aix-Marseille et RTE Sud-Est

entre l Académie d Aix-Marseille et RTE Sud-Est Convention de Partenariat entre l Académie d Aix-Marseille et RTE Sud-Est CONVENTION DE PARTENARIAT Entre les soussignés : L Etat, représenté par le Recteur de l'académie d'aix-marseille, Jean-Paul DE

Plus en détail

ECOLE DU MANAGEMENT - Niveau 3 Cycle Supérieur Industriel

ECOLE DU MANAGEMENT - Niveau 3 Cycle Supérieur Industriel Responsables opérationnels débutants ou expérimentés en lien direct avec le comité de direction. Responsables d unités de production. Responsables de projet (technique, organisation, industrialisation).

Plus en détail

Termes de références de l Appel d Offre National PAQ-CG N 01/2011

Termes de références de l Appel d Offre National PAQ-CG N 01/2011 MINISTERE DE L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE Programme d'appui à la Qualité - Capacité de Gestion (PAQ-CG) Intitulé du Projet: '' Programme d'harmonisation de l'administration,

Plus en détail

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DU TITRE D EXPERT EN PROTECTION DES ENTREPRISES ET EN INTELLIGENCE ECONOMIQUE NIVEAU I

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DU TITRE D EXPERT EN PROTECTION DES ENTREPRISES ET EN INTELLIGENCE ECONOMIQUE NIVEAU I REFERENTIEL PROFESSIONNEL DU TITRE D EXPERT EN PROTECTION DES ENTREPRISES ET EN INTELLIGENCE ECONOMIQUE NIVEAU I I - Métiers, fonctions et activités visés A. Désignation du métier et des fonctions Expert

Plus en détail

par le Réseau Anact avec le département d ergonomie de l université de Bordeaux

par le Réseau Anact avec le département d ergonomie de l université de Bordeaux Des difficultés à investir le champ des conditions de travail L évolution du monde du travail montre la prégnance des conditions et de l organisation du travail dans le de nouveaux risques. Ces questions

Plus en détail

UN NOUVEAU PROGRAMME.. .. LES COMPETENCES PROFESSIONNELLES AU CŒUR DE LA FORMATION

UN NOUVEAU PROGRAMME.. .. LES COMPETENCES PROFESSIONNELLES AU CŒUR DE LA FORMATION UN NOUVEAU PROGRAMME.... LES COMPETENCES PROFESSIONNELLES AU CŒUR DE LA FORMATION LA FORMATION SE DEROULE SUR 3 ANS SOIT 6 SEMESTRES Rentrée en septembre, sortie en juin Semestre 1 -> 15 semaines à l IFSI

Plus en détail

FORMATION PARCOURS CERTIFIANT RH CHARGE DE DEVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES

FORMATION PARCOURS CERTIFIANT RH CHARGE DE DEVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES Durée : 11 jours (soit 77h00) FORMATION PARCOURS CERTIFIANT RH CHARGE DE DEVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES Le public : Nouveau manager d unité technique, commerciale, ou administrative ou manager d

Plus en détail

ECOLE DU MANAGEMENT - Niveau 3 Cycle Supérieur Industriel

ECOLE DU MANAGEMENT - Niveau 3 Cycle Supérieur Industriel Responsables opérationnels débutants ou expérimentés en lien direct avec le comité de direction. Responsables d unités de production. Responsables de projet (technique, organisation, industrialisation).

Plus en détail

Accueil et formation des professeurs et CPE stagiaires du 2 nd degré «mi-temps» Sommaire : 1. Affectation

Accueil et formation des professeurs et CPE stagiaires du 2 nd degré «mi-temps» Sommaire : 1. Affectation Accueil et formation des professeurs et CPE stagiaires du 2 nd degré «mi-temps» 2015 2016 Sommaire : 1. Affectation 2. Principes généraux de la formation L alternance intégrative Formation disciplinaire

Plus en détail

COMPÉTENCES DÉSORMAIS SOUS LA MÊME ENSEIGNE

COMPÉTENCES DÉSORMAIS SOUS LA MÊME ENSEIGNE ENTREPRISES TOUTES NOS COMPÉTENCES DÉSORMAIS SOUS LA MÊME ENSEIGNE les-industries-technologiques.fr Malgré le contexte économique actuel, le sujet de préoccupation qui arrive en tête pour les chefs d entreprise

Plus en détail

Licence Sciences de l éducation

Licence Sciences de l éducation Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Sciences de l éducation Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin, président

Plus en détail

LICENCE PROFESSIONNELLE CHARGE DE PROJETS DE SOLIDARITE INTERNATIONALE ET DEVELOPPEMENT DURABLE

LICENCE PROFESSIONNELLE CHARGE DE PROJETS DE SOLIDARITE INTERNATIONALE ET DEVELOPPEMENT DURABLE LICENCE PROFESSIONNELLE CHARGE DE PROJETS DE SOLIDARITE INTERNATIONALE ET DEVELOPPEMENT DURABLE Contacts Présentation En collaboration avec le Département de Géographie et la Chaire de l'unesco sur la

Plus en détail

Master Domaine Droit, Économie, Gestion Mention Économie des Organisations et Gouvernance M2 Etudes et Conseil

Master Domaine Droit, Économie, Gestion Mention Économie des Organisations et Gouvernance M2 Etudes et Conseil UFR d'economie et de Gestion 10, placette Lafleur BP 2716 80027 Amiens Cedex 1 www.u-picardie.fr Objectifs Publics Débouchés Modalités d'accès Organisation Contrôle des connaissances Formation continue

Plus en détail

MASTER MENTION COMMUNICATION DES ORGANISATIONS PARCOURS COMMUNICATION ET RESSOURCES HUMAINES (FORMATIONS INITIALE ET CONTINUE)

MASTER MENTION COMMUNICATION DES ORGANISATIONS PARCOURS COMMUNICATION ET RESSOURCES HUMAINES (FORMATIONS INITIALE ET CONTINUE) MASTER MENTION COMMUNICATION DES ORGANISATIONS PARCOURS COMMUNICATION ET RESSOURCES HUMAINES (FORMATIONS INITIALE ET CONTINUE) RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine : Culture et

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT ET SOINS DES ENFANTS ET DES ADOLESCENTS EN INSTITUTION. Accompagnement et soins des enfants et des adolescents en institution

ACCOMPAGNEMENT ET SOINS DES ENFANTS ET DES ADOLESCENTS EN INSTITUTION. Accompagnement et soins des enfants et des adolescents en institution Accompagnement et soins des enfants et des adolescents en institution Les souffrances des adolescents sont réelles et conséquentes, dans une période du développement de la personne, empreinte de bouleversements.

Plus en détail

COMMENT ELABORER VOTRE PLAN DE FORMATION

COMMENT ELABORER VOTRE PLAN DE FORMATION COMMENT ELABORER VOTRE PLAN DE FORMATION SOMMAIRE 1 DEFINITION, CONTENU ET MODALITES DE FINANCEMENT... 2 1.1 DEFINITION... 2 1.2 CONTENU... 2 1.3 MODALITES DE FINANCEMENT... 3 2 LA MISE EN PLACE D UN PLAN

Plus en détail

ENQUÊTE SUR LA FORMATION PROFESSIONNELLE DANS LES ENTREPRISES

ENQUÊTE SUR LA FORMATION PROFESSIONNELLE DANS LES ENTREPRISES ENQUÊTE SUR LA FORMATION PROFESSIONNELLE DANS LES ENTREPRISES Synthèse des principaux résultats Conseil Régional Centre Septembre 2003 1 Afin de poursuivre l'élaboration de son Plan Régional de Développement

Plus en détail

Cahier de gestion CODE : TITRE : POLITIQUE DE GESTION DES. Date d adoption : Le 13 juin 2007. Nature du document :

Cahier de gestion CODE : TITRE : POLITIQUE DE GESTION DES. Date d adoption : Le 13 juin 2007. Nature du document : Cahier de gestion TITRE : POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES CODE : Nature du document : Règlement X Politique Directive administrative Procédure Date d adoption : Le 13 juin 2007 X C.A. C.E.

Plus en détail

CONVENTION D ADHESION A LA DEMARCHE «ACCOMPAGNEMENT A LA PREVENTION DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX» DU CENTRE DE GESTION DE VAUCLUSE

CONVENTION D ADHESION A LA DEMARCHE «ACCOMPAGNEMENT A LA PREVENTION DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX» DU CENTRE DE GESTION DE VAUCLUSE ENTRE : CONVENTION D ADHESION A LA DEMARCHE «ACCOMPAGNEMENT A LA PREVENTION DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX» DU CENTRE DE GESTION DE VAUCLUSE Le Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale de Vaucluse

Plus en détail

Profil de recrutement

Profil de recrutement Profil de recrutement Intitulé de la fonction Conseiller pédagogique Conditions d accès En tant que Conseiller pédagogique, vous êtes désigné comme «expert pédagogique et technique» dans une fonction enseignante

Plus en détail

MASTER MAE MANAGEMENT

MASTER MAE MANAGEMENT MASTER MAE MANAGEMENT Parcours INGÉNIERIE DE PROJET N habilitation de la formation au RNCP : 20070790 Présentation de la formation Année 2016 1 Public Cible Diplômés de niveau Bac +4 1 souhaitant acquérir

Plus en détail

Salon Préventica Lille 2013

Salon Préventica Lille 2013 Centre de gestion de la Fonction Publique Territoriale du Nord www.cdg59.fr Risques psychosociaux : méthodologie d intervention pluridisciplinaire du pôle prévention du CDG 59 Salon Préventica Lille 2013

Plus en détail

FORMATION DE FORMATEUR

FORMATION DE FORMATEUR FORMATION DE FORMATEUR Finalité : Il s'agit d'amener des formateurs et intervenants occasionnels ayant des missions pédagogiques à développer les compétences humaines et techniques facilitant le développement

Plus en détail

CONDUIRE OU PARTICIPER AU PROJET GPMC DE SON ETABLISSEMENT LOT 1 RÉGION DATES

CONDUIRE OU PARTICIPER AU PROJET GPMC DE SON ETABLISSEMENT LOT 1 RÉGION DATES CONDUIRE OU PARTICIPER AU PROJET GPMC DE SON ETABLISSEMENT LOT 1 RÉGION Conduire ou participer au projet GPMC de son établissement LOT 1 OBJECTIFS PEDAGOGIQUES Définir la stratégie de mise en place de

Plus en détail

Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012»)

Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012») Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012») Axes / Mesures / Sous-mesures Axe 1 : Contribuer à

Plus en détail