AVIS de l Association des centres de réadaptation en dépendance du Québec

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "AVIS de l Association des centres de réadaptation en dépendance du Québec"

Transcription

1 AVIS de l Association des centres de réadaptation en dépendance du Québec EN RÉACTION AU DOCUMENT DE CONSULTATION SUR LE PLAN D ACTION EN SANTÉ MENTALE Déposé dans le cadre du Forum national sur le Plan d action en santé mentale Janvier 2014

2 L ACRDQ en bref L Association des centres de réadaptation en dépendance du Québec (ACRDQ) regroupe tous les centres publics de réadaptation en dépendance (CRD) du réseau de la santé et des services sociaux. Une référence incontournable en matière de services spécialisés de réadaptation en dépendance Répartis sur l ensemble du territoire québécois, les CRD constituent une référence incontournable en matière de services spécialisés de réadaptation des personnes aux prises avec des problèmes sévères d abus et de dépendance à l alcool, aux drogues ou au jeu. Ils offrent des services d accueil, d évaluation et d orientation, des services de désintoxication, des services de réadaptation externes ou avec hébergement, des services de soutien à l entourage, des traitements de substitution et de la réinsertion sociale. Chaque année, les centres interviennent auprès d environ personnes, dont des adultes, des jeunes et leur entourage. Depuis 2007, l Association compte parmi ses membres un établissement ayant obtenu la désignation d institut universitaire, le CRD de Montréal Institut universitaire. Depuis plus de 20 ans, l ACRDQ exerce un leadership soutenu dans le déploiement de l offre de services en dépendance au Québec, en faisant la promotion d une meilleure complémentarité des services avec les réseaux communautaire et privé, en normalisant l offre de services des CRD, et en assurant un meilleur continuum de services avec les instances de première ligne. DOCUMENT DE CONSULTATION SUR LE PLAN D ACTION EN SANTÉ MENTALE Page 2

3 L expertise développée par les centres de réadaptation en dépendance auprès des personnes présentant un trouble concomitant Depuis trois ans, l Association des centres de réadaptation en dépendance du Québec (ACRDQ) a profité de toutes les tribunes qui lui étaient offertes et a multiplié les représentations pour faire reconnaître la cooccurrence très fréquente des troubles mentaux et des dépendances, de même que leur influence mutuelle. Du point de vue de l Association, cette comorbidité de problèmes de dépendance et de santé mentale commande une organisation de services particulière qui doit nécessairement mettre à contribution l expertise des centres de réadaptation en dépendance (CRD) car, de l avis de l Association, les CRD sont les mieux placés au Québec pour offrir une réponse adaptée aux personnes souffrant d un trouble concomitant de dépendance et de santé mentale. De ce fait, ils sont aujourd hui un partenaire incontournable pour les acteurs de santé mentale. Plus de 50 % de la clientèle des centres de réadaptation en dépendance du Québec présente un problème de santé mentale, plus souvent léger ou modéré. Cette réalité a obligé les CRD à revoir leur offre de service de manière à mieux répondre aux besoins de cette clientèle. Parmi les mesures mises en place par les CRD, mentionnons : Le déploiement d une nouvelle batterie d outils d évaluation spécialisée dans les CRD, le GAIN, qui en plus d évaluer le niveau de sévérité des problèmes de dépendance, fournit des impressions cliniques sur les problèmes mentaux qui l accompagnent; Le déploiement d équipes de liaison hospitalière spécialisées en dépendance (il y a aujourd hui 27 équipes de liaison déployées dans 10 régions du Québec); La mise en place de certaines mesures visant à soutenir la motivation et la stabilisation des clientèles; Une concentration d expertise en trouble concomitant de santé mentale et de dépendance autour de certains professionnels reconnus comme des experts, idéalement des psychologues, qui jouent à la fois un rôle conseil auprès de leurs collègues et de répondant pour les partenaires dans la communauté (équipes de suivi intensif, équipes de santé mentale en première ligne, psychiatre répondant). Nous sommes actuellement à réfléchir, avec le soutien de l INESSS et de l AQESSS, à différents modes d intervention ou modalités de services intégrés mettant à contribution les CRD et les équipes de santé mentale en première ligne, de manière à décloisonner les services et à offrir une réponse plus adaptée aux besoins particuliers de la clientèle qui présente une dépendance et un trouble mental léger ou modéré. DOCUMENT DE CONSULTATION SUR LE PLAN D ACTION EN SANTÉ MENTALE Page 3

4 Réactions de l ACRDQ au document de consultation 1. Le suivi des personnes présentant une comorbidité Considérant la cooccurrence fréquente des troubles mentaux et des dépendances, ainsi que la prévalence de ces problématiques parmi la clientèle des CRD, nous considérons important qu une section du document porte exclusivement sur les interventions que les troubles concomitants commandent et sur les modalités de collaboration qu il faut nécessairement mettre en place entre les CRD et les équipes de santé mentale en première ligne pour bien desservir ces clientèles. En outre, les CRD ne sont pas les seuls à desservir une clientèle présentant un trouble concomitant de santé mentale. Les centres jeunesse vivent la même réalité, bien que la comorbidité se présente sous une forme différente. Les centres de réadaptation en déficience intellectuelle également. De notre point de vue, le suivi des personnes présentant une comorbidité, peu importe qu elles soient en centre de réadaptation en dépendance, en centre jeunesse ou en centre de réadaptation en déficience intellectuelle, nécessite une organisation de service différente. Cette organisation de service doit faire appel à l expertise de ces différents acteurs et pas seulement celle en santé mentale, et la mettre à contribution. Nous le répétons, la cooccurrence des problèmes de dépendance et de troubles mentaux s inter-influence et nécessite l expertise combinée des CRD et des équipes de santé mentale. Recommandation 1 : Nous recommandons qu une section du plan d action soit consacrée exclusivement au suivi des personnes présentant une comorbidité. Cette section devrait couvrir toutes les formes de comorbidité, qu elles soient en centre de réadaptation en dépendance, en centre jeunesse ou en déficience intellectuelle. 2. Déploiement de la fonction de professionnel répondant en troubles concomitants de dépendance et de troubles mentaux Le document de consultation, tout comme le premier plan d action en santé mentale, met beaucoup d emphase sur les troubles mentaux les plus sévères et persistants (schizophrénie, psychose, personnes suicidaires, etc.). Conséquemment, certaines mesures privilégiées jusqu ici, soit le suivi intensif dans le milieu ou le soutien d intensité variable, ont été mises en place avec un certain succès pour répondre aux besoins spécifiques de ces clientèles. DOCUMENT DE CONSULTATION SUR LE PLAN D ACTION EN SANTÉ MENTALE Page 4

5 La nouvelle mesure de professionnel répondant en santé mentale, lequel est un intervenant de CH ou de CSSS qui a pour rôle de soutenir les partenaires dans les cas de situations cliniques particulières ou complexes en santé mentale est intéressante, mais elle ne s adresse encore une fois qu à une petite partie des clientèles présentant des troubles concomitants de dépendance et de santé mentale, soit les plus sévères et persistants. Or, la très grande majorité des clientèles qui fait appel aux CRD présente plutôt un trouble mental léger ou modéré, soit des troubles de l humeur, des troubles anxieux ou des troubles de la personnalité. Cette forme de cooccurrence la plus fréquente a obligé les CRD à concentrer une expertise particulière en troubles concomitants autour d un certain nombre de professionnels, idéalement des psychologues, qui exercent à peu près la même fonction que le professionnel répondant en santé mentale. Ainsi, le professionnel répondant expert en troubles concomitants déployé en CRD a pour rôle de soutenir les partenaires internes et externes dans le suivi des personnes qui présentent à la fois une dépendance et un trouble mental léger ou modéré. Le soutien à l interne ou à l externe peut prendre différentes formes : formation, conseils cliniques, participation aux études de cas, élaboration de PSI, liaison avec les partenaires, etc. Pour les CRD, le déploiement de professionnels répondants experts en troubles concomitants constitue un des moyens de mettre à profit l expertise développée en centre de réadaptation pour venir en aide aux personnes présentant une comorbidité, favoriser le développement des compétences parmi les professionnels des CRD et faciliter le suivi des clientèles présentant une comorbidité. Dans une optique de réseaux intégrés de services, la contribution des différents partenaires doit être reconnue et bidirectionnelle. Les équipes de santé mentale doivent soutenir le réseau des CRD dans le suivi de certaines clientèles, mais le contraire est aussi vrai. Les professionnels des CRD doivent être reconnus pour l expertise qu ils ont développée autour des troubles concomitants et ils doivent être soutenus dans la mise en place de mesures susceptibles de mieux répondre aux besoins de leurs clientèles. Le défi pour mettre en réseau les experts de la santé mentale et de la dépendance repose le plus souvent sur des problèmes d aiguillage et d arrimage, d où l importance de dédier des ressources humaines à cette fonction à la fois au sein des équipes de santé mentale et au sein des centres de réadaptation en dépendance. DOCUMENT DE CONSULTATION SUR LE PLAN D ACTION EN SANTÉ MENTALE Page 5

6 Recommandation 2 : Bien que la fonction de professionnel répondant en santé mentale soit intéressante pour certaines clientèles présentant des troubles mentaux plus sévères, l ACRDQ recommande aussi le déploiement de professionnels répondants en troubles concomitants, soit des professionnels œuvrant en CRD détenant à la fois une expertise en dépendance et une expertise en santé mentale, lequel répondant serait également très utile aux équipes de santé mentale en première ligne et aux équipes de suivi intensif dans le suivi des clientèles présentant une comorbidité. 3. Le recours aux médecins spécialistes répondants en psychiatrie et aux omnipraticiens À plusieurs reprises, l ACRDQ a déploré le fait que les CRD n avaient pas accès aux psychiatres répondants ni aux omnipraticiens pour le suivi de leurs clientèles, plus particulièrement celles aux prises avec un trouble concomitant. Nous l avons dit, plus de 50 % des clientèles qui font appel aux services des CRD présente aussi un problème de santé mentale. La très grande majorité de ces clientèles n a pas de diagnostic de trouble mental et n est ni suivie ni traitée pour son trouble mental ou les problèmes associés de santé physique. Ainsi, dans une optique de réseaux intégrés de services, il serait utile et nécessaire que les CRD puissent avoir accès, pour certaines clientèles, à l expertise des psychiatres répondants, des omnipraticiens ou des pédopsychiatres, quand il est question de mineurs. L implantation et le déploiement des équipes de liaison spécialisées en dépendance dans les urgences hospitalières du Québec a amené une clientèle en CRD qui présente souvent un portrait clinique plus complexe de comorbidité, dont notamment la présence plus fréquente de crise suicidaire et de troubles mentaux. Or, faute de pouvoir avoir accès à un psychiatre répondant ou à un omnipraticien, le CRD doit souvent se résoudre à retourner la clientèle à l hôpital pour obtenir un avis spécialisé ou pour confirmer un diagnostic de trouble mental. Voilà bien une façon inefficace et coûteuse d assurer le suivi des clientèles présentant une comorbidité. Recommandation 3 : L ACRDQ recommande que les CRD puissent avoir accès aux psychiatres répondants pour les soutenir auprès de certaines clientèles présentant une comorbidité. L ACRDQ recommande par ailleurs d accorder des AMP spécifiques en dépendance aux omnipraticiens afin qu ils puissent assurer le suivi des clientèles en collaboration avec les intervenants des CRD. DOCUMENT DE CONSULTATION SUR LE PLAN D ACTION EN SANTÉ MENTALE Page 6

7 4. Des corridors spécifiques pour les clientèles présentant des troubles concomitants de dépendance et de santé mentale Dans le cadre des consultations menées par la Direction de la santé mentale du MSSS à l occasion de l évaluation de l implantation du premier plan d action en santé mentale, l ACRDQ avait fait plusieurs constats, dont celui que les CRD, un réseau de services spécialisés de 2 e ligne, ne pouvaient diriger leur clientèle aux prises avec un trouble mental vers les services de 2 e et de 3 e ligne en santé mentale ou faire appel directement à ces services. Les CRD doivent d abord s adresser aux services de première ligne. Cette réalité, nous l avions déjà dit, est contre-productive pour les clientèles présentant des troubles concomitants de dépendance et de santé mentale et confirme le fait que l on sous-estime à la fois la prévalence de la cooccurrence des troubles mentaux et de dépendance dans les CRD et l expertise développée par leurs professionnels pour venir en aide à ces personnes. Les guichets d accès en première ligne ne priorisent pas les clientèles ayant déjà un suivi spécialisé de 2 e ligne en dépendance. Dans une perspective de services intégrés et de manière à offrir le service le plus adapté aux besoins de cette clientèle, il y a lieu de revoir ce fonctionnement et de prévoir des corridors spécifiques aux clientèles présentant des comorbidités. Recommandation 4 : L ACRDQ recommande l établissement de corridors et de mécanismes d accès aux services formalisés et bidirectionnels entre les partenaires de la santé mentale et de la dépendance qui soient respectueux de l expertise de chacun. DOCUMENT DE CONSULTATION SUR LE PLAN D ACTION EN SANTÉ MENTALE Page 7

8 Conclusion Le document de consultation préparé dans le cadre du Forum national sur le Plan d action en santé mentale présente une série d orientations, d enjeux et de priorités qui serviront à l élaboration du 2 e plan d action. Bien que plusieurs des cibles nous apparaissent intéressantes, l ACRDQ demande qu une place plus importante soit accordée au suivi des clientèles présentant une comorbidité et qu une reconnaissance plus grande soit faite aux acteurs de la dépendance dans l établissement de réseaux intégrés de services. Bien que l organisation de ce forum soit une belle occasion de réagir aux orientations générales, nous aurions souhaité avoir accès aux différents axes d intervention de même qu aux actions plus concrètes qui seront privilégiées dans le 2 e plan d action. Ainsi, considérant les nombreux commentaires et suggestions qui seront formulés dans le cadre de ce Forum, nous croyons utile qu une autre ronde de consultations soit organisée par le MSSS auprès des principaux partenaires, afin de leur donner l occasion de réagir de façon plus concrète aux pistes d action qu entend prioriser le MSSS au cours des cinq prochaines années. LM/ra DOCUMENT DE CONSULTATION SUR LE PLAN D ACTION EN SANTÉ MENTALE Page 8

PLANIFICATION STRATÉGIQUE COMPLÉMENT 2013-2015 DU CENTRE JEUNESSE DE LAVAL ET DU CENTRE DE RÉADAPTATION EN DÉPENDANCE LAVAL

PLANIFICATION STRATÉGIQUE COMPLÉMENT 2013-2015 DU CENTRE JEUNESSE DE LAVAL ET DU CENTRE DE RÉADAPTATION EN DÉPENDANCE LAVAL PLANIFICATION STRATÉGIQUE COMPLÉMENT 2013-2015 DU CENTRE JEUNESSE DE LAVAL ET DU CENTRE DE RÉADAPTATION EN DÉPENDANCE LAVAL PLANIFICATION STRATÉGIQUE Complément 2013 2015 du Centre jeunesse de Laval et

Plus en détail

d infirmières et d infirmiers Pour être admissible au répit spécialisé sur référence Des services spécialisés intégrés en

d infirmières et d infirmiers Pour être admissible au répit spécialisé sur référence Des services spécialisés intégrés en DES SERVICES DES INTERVENTIONS DE RÉADAPTATION CIBLÉES ET SPÉCIFIQUES VISANT LE DÉVELOPPEMENT OPTIMAL DE LA PERSONNE ET AYANT COMME OBJECTIFS de favoriser l intégration et la participation sociales de

Plus en détail

Édition. Rédaction : Lucie Raymond Supervision : Michèle Pelletier Mise en page : Anne Le Menn

Édition. Rédaction : Lucie Raymond Supervision : Michèle Pelletier Mise en page : Anne Le Menn Édition Rédaction : Lucie Raymond Supervision : Michèle Pelletier Mise en page : Anne Le Menn Association québécoise d établissements de santé et de services sociaux Direction de l organisation des services,

Plus en détail

PLANIFICATION STRATÉGIQUE

PLANIFICATION STRATÉGIQUE PLANIFICATION STRATÉGIQUE Le CRDITED de Montréal est une organisation innovante qui vise l excellence. Il contribue significativement, avec ses partenaires, à la participation sociale des personnes ayant

Plus en détail

Politique de soutien à l intégration des enfants avec des besoins particuliers. Centre de la petite enfance Les petits lutins de Roussin

Politique de soutien à l intégration des enfants avec des besoins particuliers. Centre de la petite enfance Les petits lutins de Roussin Politique de soutien à l intégration des enfants avec des besoins particuliers Centre de la petite enfance Les petits lutins de Roussin Janvier 2010, Révisée en octobre 2012 1 BUT POURSUIVI PAR LA POLITIQUE

Plus en détail

Standards d accès, de continuité, de qualité, d efficacité et d efficience

Standards d accès, de continuité, de qualité, d efficacité et d efficience Standards d accès, de continuité, de qualité, d efficacité et d efficience Ligne provinciale d intervention téléphonique en prévention du suicide 1 866 APPELLE Octobre 2014 Table des matières Contexte...

Plus en détail

Un Cadre de référence qui fait la différence : la dépendance, l'affaire de tous

Un Cadre de référence qui fait la différence : la dépendance, l'affaire de tous Un Cadre de référence qui fait la différence : la dépendance, l'affaire de tous Présentation par Josée Woods, spécialiste en activités cliniques et Mélissa Sénécal, infirmière en dépendances Présentation

Plus en détail

Planification stratégique 2012-2015

Planification stratégique 2012-2015 DE CHAUDIÈRE-APPALACHES Planification stratégique 2012-2015 Reprendre du pouvoir sur sa vie. 23681_CRDCA_Planification 2012.indd 1 Description de la démarche La démarche de planification stratégique du

Plus en détail

Direction réseau personne perte d autonomie

Direction réseau personne perte d autonomie Mai 2012 Véronique Fortin, Arh CSSS du Suroît CLSC Salaberry-de-Valleyfield Direction réseau personne perte d autonomie Suivi préventif dans le cadre d une relocalisation en résidence privée pour personnes

Plus en détail

Soins partagés : un modèle de collaboration

Soins partagés : un modèle de collaboration Soins partagés : un modèle de collaboration Quatrième colloque interétablissements en psychiatrie et en santé mentale. 5 octobre 2007 Soins partagés : un modèle de collaboration Plan de présentation Le

Plus en détail

GUIDE DE PRATIQUE. «L intervention précoce. auprès des enfants de 2. à 5 ans présentant un. retard global de. développement»

GUIDE DE PRATIQUE. «L intervention précoce. auprès des enfants de 2. à 5 ans présentant un. retard global de. développement» GUIDE DE PRATIQUE «L intervention précoce auprès des enfants de 2 à 5 ans présentant un retard global de développement» Ce GUIDE DE PRATIQUE (GP) «L intervention précoce auprès des enfants de 2 à 5 ans

Plus en détail

Les centres de réadaptation

Les centres de réadaptation Les centres en déficience physique et en déficience intellectuelle ont pour mission d'offrir des services d'adaptation ou de réadaptation et d'intégration sociale à des personnes qui ont des besoins particuliers

Plus en détail

Conférence plénière Un réseau intégré au service de l urgence. Michèle Dussault et Louise Potvin

Conférence plénière Un réseau intégré au service de l urgence. Michèle Dussault et Louise Potvin Conférence plénière Un réseau intégré au service de l urgence Michèle Dussault et Louise Potvin Un réseau intégré au service de l Urgence Michèle Dussault, MD B.Sc. Chef intérimaire Département d Urgence

Plus en détail

Soyez déjà assurés de notre totale collaboration pour que l implantation de ce nouveau plan d action en santé mentale soit une réussite.

Soyez déjà assurés de notre totale collaboration pour que l implantation de ce nouveau plan d action en santé mentale soit une réussite. COMMENTAIRES DE L ORDRE DES CONSEILLERS ET CONSEILLÈRES D ORIENTATION ET DES PSYCHOÉDUCATEURS ET PSYCHOÉDUCATRICES DU QUÉBEC SUITE À LA CONSULTATION DU MSSS SUR LE PLAN D ACTION EN SANTÉ MENTALE 2005-2008

Plus en détail

FICHE D INFORMATION À L INTENTION DES PARENTS. Volet 2 - Les options résidentielles

FICHE D INFORMATION À L INTENTION DES PARENTS. Volet 2 - Les options résidentielles FICHE D INFORMATION À L INTENTION DES PARENTS Volet 2 - Les options résidentielles LES OPTIONS RÉSIDENTIELLE La Fiche d information à l intention des parents porte sur différents sujets susceptibles d

Plus en détail

La planification stratégique

La planification stratégique 1 Ordre du jour Mot de bienvenue A. La planification stratégique B. La population du territoire C. Les programmes 0-18 ans et jeunes en difficultés: validation de l état de situation D. Les enjeux et les

Plus en détail

Le secteur spécialisé «assuétudes» wallon et la Réforme des soins en santé mentale

Le secteur spécialisé «assuétudes» wallon et la Réforme des soins en santé mentale Le secteur spécialisé «assuétudes» wallon et la Réforme des soins en santé mentale 1 L offre de soins en santé mentale dans l accord gouvernemental L accord gouvernemental du 9 octobre 2014 prévoit en

Plus en détail

Partenariat patient-pair aidant-équipe soignante, un trio gagnant favorisant l espoir du rétablissement.

Partenariat patient-pair aidant-équipe soignante, un trio gagnant favorisant l espoir du rétablissement. Partenariat patient-pair aidant-équipe soignante, un trio gagnant favorisant l espoir du rétablissement. Automne 2014 MOT DE BIENVENUE ET PRÉSENTATION DES FORMATRICES Réjeanne Bouchard Guylaine Cloutier

Plus en détail

Stratégie de positionnement et de promotion des directeurs des services professionnels (DSP) Bilan des activités du dossier marketing DSP

Stratégie de positionnement et de promotion des directeurs des services professionnels (DSP) Bilan des activités du dossier marketing DSP Stratégie de positionnement et de promotion des directeurs des services professionnels (DSP) Bilan des activités du dossier marketing DSP [Septembre 2009] Table des matières CONTEXTE ---------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Alliance pour la solidarité et l inclusion sociale 2012-2015

Alliance pour la solidarité et l inclusion sociale 2012-2015 Alliance pour la solidarité et l inclusion sociale 2012-2015 Version Finale 4 juin 2012 1 MISE EN CONTEXTE ALLIANCES Le Plan d action gouvernemental pour la solidarité et l inclusion sociale 2010-2015

Plus en détail

Services aux enfants présentant des retards de développement

Services aux enfants présentant des retards de développement Services aux enfants présentant des retards de développement 29 octobre 2015 Geneviève D Amours Chantal Monette CISSS de l Outaouais Objectif du projet Adopter une trajectoire de service accessible, continue

Plus en détail

une gouvernance repensée & favorable à l autodétermination Enjeu Le financement Les pistes de solutions

une gouvernance repensée & favorable à l autodétermination Enjeu Le financement Les pistes de solutions Le financement Les Premières Nations ne disposent pas de ressources financières autonomes qu elles pourraient utiliser selon leurs spécificités, leurs priorités et leurs besoins réels. Sources de financement

Plus en détail

Fiche d information à l intention des parents. Volet 2 Les options résidentielles

Fiche d information à l intention des parents. Volet 2 Les options résidentielles Centre de réadaptation en déficience intellectuelle de Québec (CRDI de Québec) 7843, rue des Santolines Québec (Québec) G1G 0G3 Téléphone : 418 683-2511 Télécopieur : 418 683-9735 www.crdiq.qc.ca Fiche

Plus en détail

PROGRAMME RÉGIONAL DE RÉADAPTATION POUR LA PERSONNE ATTEINTE DE MALADIES CHRONIQUES. Sommaire de la démarche de réorganisation

PROGRAMME RÉGIONAL DE RÉADAPTATION POUR LA PERSONNE ATTEINTE DE MALADIES CHRONIQUES. Sommaire de la démarche de réorganisation PROGRAMME RÉGIONAL DE RÉADAPTATION POUR LA PERSONNE ATTEINTE DE MALADIES CHRONIQUES Sommaire de la démarche de réorganisation SOMMAIRE Le programme régional Traité santé offre des services de réadaptation

Plus en détail

Plan Stratégique 2008-2013

Plan Stratégique 2008-2013 Plan Stratégique 2008-2013 Version finale Adopté le 26 septembre par le Conseil d administration Septembre 2008 Mission La Société Santé en français est un chef de file national qui assure, en étroite

Plus en détail

Programme de l atelier Cadre bâti sain

Programme de l atelier Cadre bâti sain Programme de l atelier Cadre bâti sain Ce document est destiné à servir de modèle pour un atelier s adressant aux professionnels de la santé environnementale. Cet atelier nécessite un animateur et un conférencier.

Plus en détail

Réseau d aide aux personnes seules et itinérantes de Montréal. Plan d action 2012-2013

Réseau d aide aux personnes seules et itinérantes de Montréal. Plan d action 2012-2013 Réseau d aide aux personnes seules et itinérantes de Montréal Plan d action 2012-2013 adopté à l AGA du 7 juin 2012 Afin de faciliter la compréhension, ce qui constitue une orientation de notre action

Plus en détail

et son évolution Serge Lavoie Direction des programmes-clientèles 21 novembre 2013 Avec la collaboration de

et son évolution Serge Lavoie Direction des programmes-clientèles 21 novembre 2013 Avec la collaboration de Le programme Arrimage et son évolution Serge Lavoie Direction des programmes-clientèles 21 novembre 2013 Avec la collaboration de M me Myriam-Nicole Bilodeau, conseillère-clinique cadre 1. Le CSSS de Chicoutimi

Plus en détail

Equipe mobile SMES CH Sainte-Anne (Paris)

Equipe mobile SMES CH Sainte-Anne (Paris) Equipe mobile SMES CH Sainte-Anne (Paris) 1. Contexte local Géographie La psychiatrie adulte de l hôpital Sainte-Anne est orientée vers 7 secteurs psychiatriques adultes, que ce soit pour les hospitalisations,

Plus en détail

RÔLE DU GESTIONNAIRE ET CHEF D ÉQUIPE SI

RÔLE DU GESTIONNAIRE ET CHEF D ÉQUIPE SI RÔLE DU GESTIONNAIRE ET CHEF D ÉQUIPE SI GESTIONNAIRE SI CHEF D ÉQUIPE SI Vision et connaissance du modèle Vision et connaissance du modèle Établit la structure et la vision du programme en fonction des

Plus en détail

Plan de transfert de connaissance sur l intervention de proximite en CSSS

Plan de transfert de connaissance sur l intervention de proximite en CSSS Plan de transfert de connaissance sur l intervention de proximite en CSSS Communauté de pratique sur l intervention de quartier du CSSS-IUGS et les interventions de proximité en CSSS Auteurs : Jean-François

Plus en détail

GUIDE D ACCOMPAGNEMENT ET DE DÉPLOIEMENT DE L OUTIL

GUIDE D ACCOMPAGNEMENT ET DE DÉPLOIEMENT DE L OUTIL GUIDE D ACCOMPAGNEMENT ET DE DÉPLOIEMENT DE L OUTIL GUIDE DE SOUTIEN À LA DÉCISION CLINIQUE EN SANTÉ MENTALE ADULTE L OUTIL ALLIANCE alliancesantementale.org À QUI S ADRESSE CE GUIDE ET POURQUOI UN GUIDE

Plus en détail

HÔPITAL RIVIÈRE-DES-PRAIRIES

HÔPITAL RIVIÈRE-DES-PRAIRIES HÔPITAL RIVIÈRE-DES-PRAIRIES L Hôpital Rivière-des-Prairies (HRDP), situé dans le nord-est de l île de Montréal, est un centre hospitalier de soins psychiatriques, d'enseignement et de recherche, affilié

Plus en détail

LE RÔLE DE LA DIRECTION DES SOINS INFIRMIERS EN CONTEXTE DE RÉORGANISATION DU RÉSEAU

LE RÔLE DE LA DIRECTION DES SOINS INFIRMIERS EN CONTEXTE DE RÉORGANISATION DU RÉSEAU LE RÔLE DE LA DIRECTION DES SOINS INFIRMIERS EN CONTEXTE DE RÉORGANISATION DU RÉSEAU Geneviève MÉNARD, inf., M.Sc., inf., M.Sc. (A.) Directrice-conseil, Affaires externes Ordre des infirmières et infirmiers

Plus en détail

mesures efficaces et nécessaires

mesures efficaces et nécessaires 10 mesures efficaces et nécessaires Association québécoise de prévention du suicide UnE réduction majeure DU SUiciDE EST possible, nécessaire et urgente appel volonté urgence évitable Trois suicides sont

Plus en détail

Implanter le soutien aux études pour les personnes vivant avec un trouble mental

Implanter le soutien aux études pour les personnes vivant avec un trouble mental XVI e Colloque de l AQRP Rétablissement et pleine citoyenneté : du discours à l action Implanter le soutien aux études pour les personnes vivant avec un trouble mental Bernard Deschênes Agence de la santé

Plus en détail

Les services de crise et d urgence psychiatrique pour adultes

Les services de crise et d urgence psychiatrique pour adultes Trousse d information Mars 2009 PHASE 2 La transformation des services en santé mentale Les services de crise et d urgence psychiatrique pour adultes LA FORCE DES LIENS Agence de la santé et des services

Plus en détail

Modèle de profil de compétences en organisation communautaire en CSSS

Modèle de profil de compétences en organisation communautaire en CSSS Modèle de profil de compétences en organisation communautaire en CSSS Novembre 2010 La création d un profil de compétences en organisation communautaire en CSSS 1 s est imposée comme un des moyens pour

Plus en détail

Implanter le soutien aux études pour les personnes vivant avec un trouble mental

Implanter le soutien aux études pour les personnes vivant avec un trouble mental XVI e Colloque de l AQRP Rétablissement et pleine citoyenneté : du discours à l action Implanter le soutien aux études pour les personnes vivant avec un trouble mental Bernard Deschênes Agence de la santé

Plus en détail

La 1 re ligne montréalaise en action Une responsabilité pour tous et chacun

La 1 re ligne montréalaise en action Une responsabilité pour tous et chacun La e en action Une responsabilité pour tous et chacun Jacques Ricard, M.D., M.Sc. Directeur général adjoint par intérim Directeur des services généraux et des maladies chroniques Plan de la présentation

Plus en détail

PLAN D AFFAIRES. Personnes en perte d autonomie 2010-2015

PLAN D AFFAIRES. Personnes en perte d autonomie 2010-2015 C1_PAuton-CSSS2M_Layout 1 11-04-19 11:35 Page 1 PLAN D AFFAIRES Personnes en perte d autonomie 2010-2015 Ce document a été produit à la suite des rencontres du comité de pilotage du Plan d affaires de

Plus en détail

PRÉSENTATION A MONTRÉAL SUPÈRE CONFÉRENCE 20 FÉVRIER 2014

PRÉSENTATION A MONTRÉAL SUPÈRE CONFÉRENCE 20 FÉVRIER 2014 PRÉSENTATION A MONTRÉAL SUPÈRE CONFÉRENCE 20 FÉVRIER 2014 (Message : MO répond à des besoins concrets que le réseau seul ne peut combler : un toit, un support à la reconstruction MO est une ressource complémentaire

Plus en détail

Organisation des services de première ligne au Québec

Organisation des services de première ligne au Québec Organisation des services de première ligne au Québec Départements régionaux de médecine générale (DRMG) Benoît Gervais, M.D., DRMG de la Mauricie et du Centre-du-Québec Louise Quesnel, M.D., DRMG de la

Plus en détail

Comment soutenir les efforts d un patient dans son projet de réinsertion

Comment soutenir les efforts d un patient dans son projet de réinsertion V o l e t r é a d a p t a t i o n e t r é i n s e r t i o n Comment soutenir les efforts d un patient dans son projet de réinsertion Serge Carrier, ps.éd. Jacques Grégoire, éd.spéc. XVII colloque de l

Plus en détail

Leçons apprises à la suite de la fusillade au Collège Dawson : l organisation des services psychosociaux d urgence

Leçons apprises à la suite de la fusillade au Collège Dawson : l organisation des services psychosociaux d urgence Cette présentation a été effectuée le 24 novembre 2014 au cours de la journée «De New York à Lac-Mégantic : accompagner le rétablissement de la communauté après un sinistre» dans le cadre des 18 es Journées

Plus en détail

Sylvie Boutin CSSS de Saint Léonard et Saint Michel 23 septembre 2010

Sylvie Boutin CSSS de Saint Léonard et Saint Michel 23 septembre 2010 Journée e dialogue Le réseau r de l Est l de Montréal al chef de file en santé mentale GUICHET D ACCÈS AUX SERVICES EN SANTÉ MENTALE Présentation en plénière Sylvie Boutin CSSS de Saint Léonard et Saint

Plus en détail

OBSERVATOIRE QUÉBÉCOIS SUR LA MALTRAITANCE ENVERS LES ENFANTS

OBSERVATOIRE QUÉBÉCOIS SUR LA MALTRAITANCE ENVERS LES ENFANTS OBSERVATOIRE QUÉBÉCOIS SUR LA MALTRAITANCE ENVERS LES ENFANTS Décembre 2013 Pourquoi un observatoire sur la maltraitance? Sérieux problème Multitude d acteurs Fragmentation Besoin de convergence La maltraitance

Plus en détail

Une école adaptée à tous ses élèves

Une école adaptée à tous ses élèves PRENDRE LE VIRAGE DU SUCCÈS Une école adaptée à tous ses élèves PLAN D'ACTION EN MATIÈRE D'ADAPTATION SCOLAIRE Québec Ministère de l'éducation Une école adaptée à tous ses élèves PRENDRE LE VIRAGE DU SUCCÈS

Plus en détail

Réponses de la Fédération des chambres de commerce du Québec

Réponses de la Fédération des chambres de commerce du Québec Réponses de la Fédération des chambres de commerce du Québec Consultation du Groupe conseil sur l actualisation de la Stratégie québécoise de la recherche et de l innovation 8 septembre 2009 Préambule

Plus en détail

DESCRIPTION DE FONCTIONS TRAVAILLEUR SOCIAL

DESCRIPTION DE FONCTIONS TRAVAILLEUR SOCIAL DESCRIPTION DE FONCTIONS TRAVAILLEUR SOCIAL Description sommaire «Intervenir auprès des personnes, des familles, des groupes et des collectivités dans le but de favoriser leur fonctionnement social». (Code

Plus en détail

Journée e dialogue al chef de file en santé mentale

Journée e dialogue al chef de file en santé mentale Journée e dialogue Le réseau r de l Est l de Montréal al chef de file en santé mentale UN PROCESSUS DE TRANSFERT DE LA CLIENTÈLE ENTRE LES ÉTABLISSEMENTS DE L EST DE MONTRÉAL POUR ASSURER LA CONTINUITÉ

Plus en détail

tières Services infirmiers Services médicaux Services aux enfants, aux parents et aux familles Services aux jeunes Services aux aînés

tières Services infirmiers Services médicaux Services aux enfants, aux parents et aux familles Services aux jeunes Services aux aînés Table des matières Services infirmiers 2 Services médicaux 4 Services aux enfants, aux parents et aux familles 5 Services aux jeunes 7 Services aux aînés 8 Services de soutien à domicile 9 Services pour

Plus en détail

CSSS DES SOURCES REDDITION DE COMPTES 2014-2015

CSSS DES SOURCES REDDITION DE COMPTES 2014-2015 RAPPORT ANNUEL DE GESTION ANNEXE 4 Fiches de reddition de comptes CSSS DES SOURCES REDDITION DE COMPTES Juin 2015 Chapitre IV Chapitre IV Fiche de reddition de comptes Objectifs de résultats Services

Plus en détail

POLITIQUE : 5-12 TITRE: POLITIQUE RELATIVE À LA VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE À LA COMMISSION SCOLAIRE DU LAC-SAINT-JEAN

POLITIQUE : 5-12 TITRE: POLITIQUE RELATIVE À LA VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE À LA COMMISSION SCOLAIRE DU LAC-SAINT-JEAN POLITIQUE : 5-12 Services éducatifs Entrée en vigueur : 19 avril 2011 (CC110419-10) TITRE: POLITIQUE RELATIVE À LA VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE À LA COMMISSION SCOLAIRE DU LAC-SAINT-JEAN

Plus en détail

Transformer le plomb en or: l alchimie de la psychiatrie communautaire dans le canton de Vaud

Transformer le plomb en or: l alchimie de la psychiatrie communautaire dans le canton de Vaud 2 ème rencontre du Réseau Santé Psychique Suisse Transformer le plomb en or: l alchimie de la psychiatrie communautaire dans le canton de Vaud Charles Bonsack SFr. 4'500'000.00 SFr. 4'000'000.00 SFr. 3'500'000.00

Plus en détail

Le laboratoire d expérimentation des technologies du CRDITED de Montréal: Un lieu de co-construction et de soutien à l innovation

Le laboratoire d expérimentation des technologies du CRDITED de Montréal: Un lieu de co-construction et de soutien à l innovation Le laboratoire d expérimentation des technologies du CRDITED de Montréal: Un lieu de co-construction et de soutien à l innovation Plan de la présentation Contexte de création du laboratoire et structure

Plus en détail

Ensemble pour une meilleure transition vers la vie adulte pour la clientèle de 12 à 25 ans Présentant un trouble primaire du langage

Ensemble pour une meilleure transition vers la vie adulte pour la clientèle de 12 à 25 ans Présentant un trouble primaire du langage Pratique de pointe Ensemble pour une meilleure transition vers la vie adulte pour la clientèle de 12 à 25 ans Présentant un trouble primaire du langage Présenté par les Programmes de Soutien à l intégration

Plus en détail

Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements et la défense des droits. Société canadienne de la sclérose en plaques

Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements et la défense des droits. Société canadienne de la sclérose en plaques Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements Société canadienne de la sclérose en plaques Juin 2009 Table des matières Contexte... 3 1.0 Mission de la Société canadienne de la sclérose en

Plus en détail

tières Services infirmiers Services médicaux Services aux enfants, aux parents et aux familles Services aux jeunes Services aux aînés

tières Services infirmiers Services médicaux Services aux enfants, aux parents et aux familles Services aux jeunes Services aux aînés Table des matières Services infirmiers 2 Services médicaux 4 Services aux enfants, aux parents et aux familles 5 Services aux jeunes 7 Services aux aînés 8 Services de soutien à domicile 9 Services pour

Plus en détail

Code de conduite en matière de jeu responsable

Code de conduite en matière de jeu responsable Code de conduite en matière de jeu responsable 1 Notre mission Loto-Québec a pour mission première d exploiter dans l ordre et la mesure les jeux de hasard et d argent au Québec. Créée en 1969 afin d implanter

Plus en détail

Prenez note que l horaire est maintenant de 8 h 30 à 16 h

Prenez note que l horaire est maintenant de 8 h 30 à 16 h LES JEUDIS DE L INSTITUT (Jeudis CDC-IUD) PROGRAMMATION 2013-2014 Formation, consultation et enseignement INITIATION AUX CONCEPTS DE BASE EN DÉPENDANCE 26 septembre 2013 SENSIBILISATION À L APPROCHE MOTIVATIONNELLE

Plus en détail

Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010

Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010 Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010 Commissariat aux relations internationales et à l immigration Table des matières Page Déclaration d

Plus en détail

Plan d action DE développement durable 2014-2015. de l Administration portuaire de Québec

Plan d action DE développement durable 2014-2015. de l Administration portuaire de Québec Plan d action DE développement durable 2014-2015 de l Administration portuaire de Québec 1 Plan d action DE développement durable 2014-2015 L Administration portuaire de Québec (APQ) publie son premier

Plus en détail

Ministère de la Santé et des Services sociaux

Ministère de la Santé et des Services sociaux Ministère de la Santé et des Services sociaux Projet de loi modifiant l organisation et la gouvernance du réseau de la santé et des services sociaux notamment par l abolition des agences régionales Contexte

Plus en détail

DESCRIPTION DE FONCTIONS INFIRMIÈRE CLINICIENNE

DESCRIPTION DE FONCTIONS INFIRMIÈRE CLINICIENNE DESCRIPTION DE FONCTIONS INFIRMIÈRE CLINICIENNE Description sommaire Article 36 de la Loi sur les infirmières et les infirmiers «L exercice infirmier consiste à évaluer l état de santé d une personne,

Plus en détail

Conférence québécoise sur la violence envers les aînés : Agir en collectivité 14 avril 2003 Présenté par Sylvie Biscaro et Nathalie Lamy

Conférence québécoise sur la violence envers les aînés : Agir en collectivité 14 avril 2003 Présenté par Sylvie Biscaro et Nathalie Lamy Conférence québécoise sur la violence envers les aînés : Agir en collectivité 14 avril 2003 Présenté par Sylvie Biscaro et Nathalie Lamy Les Centres d aide aux victimes d actes criminels au service des

Plus en détail

Processus d implantation d une veille technologique sur les aides techniques

Processus d implantation d une veille technologique sur les aides techniques Ministère de la Santé et des Services sociaux Direction générale des services sociaux Processus d implantation d une veille technologique sur les aides techniques Gaétan Matte, MSSS Johanne Trahan, IRDPQ

Plus en détail

ÉQIIP SOL. Pourquoi une équipe d intervention intensive de proximité? 2014-11-13

ÉQIIP SOL. Pourquoi une équipe d intervention intensive de proximité? 2014-11-13 ÉQIIP SOL Équipe d intervention intensive de proximité Pourquoi une équipe d intervention intensive de proximité? Présence d un plateau technique de traitement en santé mentale et en toxicomanie : CHUM

Plus en détail

La mission du Carrefour de formation, de recherche et de référence de l AQRP Fusionner et diffuser les savoirs pour changer les pratiques

La mission du Carrefour de formation, de recherche et de référence de l AQRP Fusionner et diffuser les savoirs pour changer les pratiques La mission du Carrefour de formation, de recherche et de référence de l AQRP Fusionner et diffuser les savoirs pour changer les pratiques Nature du projet Mise en place d un Carrefour de formation, de

Plus en détail

Programme Transit. Visant à soutenir les apprentissages à la vie autonome des personnes adultes présentant une déficience intellectuelle

Programme Transit. Visant à soutenir les apprentissages à la vie autonome des personnes adultes présentant une déficience intellectuelle Programme Transit Visant à soutenir les apprentissages à la vie autonome des personnes adultes présentant une déficience intellectuelle Développé par l Association des personnes handicapées de la rive-sud

Plus en détail

Portrait du recours aux services de santé mentale avant et après une hospitalisation pour tentative de suicide : Schizophrénie & Dépression

Portrait du recours aux services de santé mentale avant et après une hospitalisation pour tentative de suicide : Schizophrénie & Dépression Portrait du recours aux services de santé mentale avant et après une hospitalisation pour tentative de suicide : Schizophrénie & Dépression Danielle Routhier, MSc Nicole Leduc, PhD Alain Lesage, MD, PhD

Plus en détail

tières Services infirmiers Services médicaux Services aux enfants, aux parents et aux familles Services aux jeunes Services aux aînés

tières Services infirmiers Services médicaux Services aux enfants, aux parents et aux familles Services aux jeunes Services aux aînés Table des matières Services infirmiers 2 Services médicaux 4 Services aux enfants, aux parents et aux familles 5 Services aux jeunes 7 Services aux aînés 8 Services de soutien à domicile 9 Services pour

Plus en détail

Vous êtes médecin traitant?

Vous êtes médecin traitant? Programme Vous êtes médecin traitant? Que représente ce programme... - pour vous? - pour votre patient? Saviez-vous que...? Chaque année, plus de 30 000 personnes remplissent une demande d indemnité suite

Plus en détail

HEBERGEMENT SOCIAL ET ADDICTIONS

HEBERGEMENT SOCIAL ET ADDICTIONS HEBERGEMENT SOCIAL ET ADDICTIONS Pourquoi et comment une porte d entrée par la précarité dans une association qui a centré ses activités sur l addictologie? C PEQUART F MOISAN Association CHARONNE 1 logique

Plus en détail

Présenté devant la Commission des finances publiques du Québec Dans le cadre des consultations sur le Projet de loi 130

Présenté devant la Commission des finances publiques du Québec Dans le cadre des consultations sur le Projet de loi 130 POUR LE MAINTIEN DU CONSEIL DES AÎNÉS Présenté devant la Commission des finances publiques du Québec Dans le cadre des consultations sur le Projet de loi 130 1 er février 2011 Réseau FADOQ Responsables

Plus en détail

MANUEL DE GESTION GESTION DU CENTRE DE DOCUMENTATION

MANUEL DE GESTION GESTION DU CENTRE DE DOCUMENTATION SCECR-DIR-07-01 MANUEL DE GESTION TITRE : GESTION DU CENTRE DE DOCUMENTATION TYPE DE DOCUMENT : DIRECTIVE ET PROCÉDURE Expéditeur : Conseillère-cadre à l évaluation, aux communications et à la recherche

Plus en détail

Le CRISA est une instance de concertation de la Direction régionale de santé publique.

Le CRISA est une instance de concertation de la Direction régionale de santé publique. Le CRISA est une instance de concertation de la Direction régionale de santé publique. Mandats Conseiller l Agence sur les orientations et les actions à privilégier en sécurité alimentaire; Planifier,

Plus en détail

LANCEMENT DU RNE-TED ÉCHANGES AUX ATELIERS DE TRAVAIL

LANCEMENT DU RNE-TED ÉCHANGES AUX ATELIERS DE TRAVAIL LANCEMENT DU RNE-TED ÉCHANGES AUX ATELIERS DE TRAVAIL ATELIER #2 Organismes communautaires L. St-Charles 1. ÉVALUATION DES BESOINS DE LA PERSONNE ET DE SA FAMILLE 2. PRÉOCCUPATION DE L IDENTIFICATION DES

Plus en détail

Politique de soutien à la réussite aux études de 1 er cycle

Politique de soutien à la réussite aux études de 1 er cycle ANNEXE 2006-CA505-09-R5077 Politique de soutien à la réussite aux études de 1 er cycle Décanat des études de premier cycle Février 2006 Énoncé de politique l Université s engage à soutenir l étudiant dans

Plus en détail

QUESTIONS-RÉPONSES GÉNÉRAL. 1. Que signifie l acronyme CRDS? Centre de Répartition des Demandes de Service (CRDS)

QUESTIONS-RÉPONSES GÉNÉRAL. 1. Que signifie l acronyme CRDS? Centre de Répartition des Demandes de Service (CRDS) QUESTIONS-RÉPONSES GÉNÉRAL 1. Que signifie l acronyme CRDS? Centre de Répartition des Demandes de Service (CRDS) 2. Pourquoi avoir mis un tel centre de répartition en place? Le CRDS de l Ouest a été mis

Plus en détail

Soutenir les communautés des Premières Nations du Québec qui traversent des périodes de crises sociales.

Soutenir les communautés des Premières Nations du Québec qui traversent des périodes de crises sociales. TABLE DE CONCERTATION SUR LES PROBLÉMATIQUES DE CRISES SOCIALES DANS LES COMMUNAUTÉS DES PREMIÈRES NATIONS DU QUÉBEC TERMES DE RÉFÉRENCE INTRODUCTION La Table de concertation est le résultat d un partenariat

Plus en détail

Commentaires de l Association des intervenants en toxicomanie du Québec à la ministre de l Emploi et de la Solidarité sociale

Commentaires de l Association des intervenants en toxicomanie du Québec à la ministre de l Emploi et de la Solidarité sociale Projet de règlement Loi sur l aide aux personnes et aux familles Chapitre A-13.1.1, a. 131 à 136 et 190 Commentaires de l Association des intervenants en toxicomanie du Québec à la ministre de l Emploi

Plus en détail

POLITIQUE DE FORMATION CONTINUE du Regroupement québécois de la danse pour le secteur de la danse professionnelle au Québec

POLITIQUE DE FORMATION CONTINUE du Regroupement québécois de la danse pour le secteur de la danse professionnelle au Québec POLITIQUE DE FORMATION CONTINUE du Regroupement québécois de la danse pour le secteur de la danse professionnelle au Québec 1. PRÉSENTATION DE LA POLITIQUE DE FORMATION CONTINUE En avril 2005, le Regroupement

Plus en détail

L autonomie pour tous : Livre blanc sur la création d une assurance autonomie

L autonomie pour tous : Livre blanc sur la création d une assurance autonomie L autonomie pour tous : Livre blanc sur la création d une assurance autonomie Commentaires à l intention de la Commission de la santé et des services sociaux Novembre 2013 Livre blanc Assurance autonomie

Plus en détail

Les meilleures pratiques de promotion et de prévention en contexte scolaire québécois. Catherine Martin 14 mai 2009

Les meilleures pratiques de promotion et de prévention en contexte scolaire québécois. Catherine Martin 14 mai 2009 Les meilleures pratiques de promotion et de prévention en contexte scolaire québécois Catherine Martin 14 mai 2009 Sommaire de la présentation 1. Comment définir les meilleures pratiques et les inscrire

Plus en détail

Plate-forme collaborative Page 1

Plate-forme collaborative Page 1 MARS 2013 Plate-forme collaborative Page 1 Lieu de coordination associant les acteurs du champ sanitaire et social du territoire Monts et Barrages, dans le but d assurer aux personnes prises en charge

Plus en détail

PLAN AUTISME 2013-2017. Synthèse

PLAN AUTISME 2013-2017. Synthèse PLAN AUTISME 2013-2017 Synthèse Plan d actions régional Océan Indien En adoptant le 3ème Plan Autisme en mai 2013, la ministre des affaires sociales et de la santé répondait à une attente forte des personnes

Plus en détail

Les programmes des Services éducatifs complémentaires. Juin 2006 R A. Services éducatifs particuliers et complémentaires

Les programmes des Services éducatifs complémentaires. Juin 2006 R A. Services éducatifs particuliers et complémentaires E Les programmes des Services éducatifs complémentaires X Juin 2006 T Services éducatifs particuliers et complémentaires R A OBJECTIF 3.1 Accompagner l élève, de façon continue, dans la construction de

Plus en détail

Bienvenue au. 10e Congrès québécois de réadaptation

Bienvenue au. 10e Congrès québécois de réadaptation Bienvenue au 10e Congrès québécois de réadaptation Accessibilité du Centre sportif de Gatineau : partage d expertise d une équipe interdisciplinaire travaillant en CRDP au profit de la communauté Katie

Plus en détail

«L HYGIÈNE DENTAIRE POUR TOUS» MÉMOIRE L AUTONOMIE POUR TOUS LIVRE BLANC SUR LA CRÉATION D UNE ASSURANCE AUTONOMIE

«L HYGIÈNE DENTAIRE POUR TOUS» MÉMOIRE L AUTONOMIE POUR TOUS LIVRE BLANC SUR LA CRÉATION D UNE ASSURANCE AUTONOMIE CSSS 034M C.P. Livre blanc L'autonomie pour tous «L HYGIÈNE DENTAIRE POUR TOUS» MÉMOIRE PRÉSENTÉ À LA COMMISSION DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX SUR L AUTONOMIE POUR TOUS LIVRE BLANC SUR LA CRÉATION

Plus en détail

Toutefois, certains enjeux ont amené le CSSS-IUGS à mettre en place un projet de réorganisation du travail en soins infirmiers :

Toutefois, certains enjeux ont amené le CSSS-IUGS à mettre en place un projet de réorganisation du travail en soins infirmiers : ANNEXE 22 Adopté au comité directeur paritaire le 27 avril 2009 PLAN DE COMMUNICATION Organisation du travail et revalorisation des pratiques en soins de longue durée 1) Contexte Né du regroupement successif

Plus en détail

Évaluation du Fonds international pour la diversité culturelle

Évaluation du Fonds international pour la diversité culturelle Évaluation du Fonds international pour la diversité culturelle 1 Contexte La Fédération pour la diversité culturelle regroupe 43 coalitions nationales, dont près du deux tiers se trouvent dans des pays

Plus en détail

REFORME DES SOINS DE SANTE MENTALE ET CPAS Organisation et enjeux. Fédération des CPAS 11-09-2014

REFORME DES SOINS DE SANTE MENTALE ET CPAS Organisation et enjeux. Fédération des CPAS 11-09-2014 REFORME DES SOINS DE SANTE MENTALE ET CPAS Organisation et enjeux Fédération des CPAS 11-09-2014 1 PLAN DE L EXPOSÉ L offre des soins de santé mentale en Wallonie La santé mentale : un secteur en constante

Plus en détail

CHARTE DE L EXPERT DU COMITE FRANÇAIS DE L UICN

CHARTE DE L EXPERT DU COMITE FRANÇAIS DE L UICN CHARTE DE L EXPERT DU COMITE FRANÇAIS DE L UICN (approuvée par le 8 ème congrès français de la nature 26 mai 2008) L Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) est le plus important

Plus en détail

La prévention du suicide au Québec : Mettre en œuvre les mesures efficaces

La prévention du suicide au Québec : Mettre en œuvre les mesures efficaces La prévention du suicide au Québec : Mettre en œuvre les mesures efficaces Synthèse des besoins et recommandations Dans le document «La prévention du suicide au Québec : Mettre en œuvre les mesures efficaces»,

Plus en détail

LOCAUX ET RÉGIONAUX 2014-2015

LOCAUX ET RÉGIONAUX 2014-2015 APPEL DE PROJETS LOCAUX ET RÉGIONAUX 2014-2015 GUIDE DE PRÉSENTATION D UNE DEMANDE DE FINANCEMENT DATE LIMITE DE DÉPÔT : 19 SEPTEMBRE 2014, 17 h APPEL DE PROJETS dans le cadre de l entente spécifique ADAPTATION

Plus en détail

Cahier des charges de l appel à contributions. L évolution de la politique Déchets de la Cub

Cahier des charges de l appel à contributions. L évolution de la politique Déchets de la Cub Politique Déchets de la CUB Cahier des charges de l appel à contributions - Vous êtes une association, un collectif ou un organisme partenaire des politiques communautaires; - Vous êtes intéressé par la

Plus en détail

DESCRIPTION DE POSTE

DESCRIPTION DE POSTE DESCRIPTION DE POSTE 1. IDENTIFICATION DE L'EMPLOI 1.1 Titre d'emploi : Agente ou agent de planification, de programmation et de recherche 1.2 Direction : Direction de la santé publique 1.3 Supérieur immédiat

Plus en détail

L équipe itinérance de Trois-Rivières

L équipe itinérance de Trois-Rivières L équipe itinérance de Trois-Rivières Une réponse aux situations complexes de rupture sociale Danny Lacroix Centre Le Havre de Trois-Rivières Jacques Boucher CRD Domrémy MCQ Nadia L Espérance CRD Domrémy

Plus en détail

CADRE DE RÉFÉRENCE Pour créer des environnements favorables à la saine alimentation, au jeu actif et au développement moteur en services de garde

CADRE DE RÉFÉRENCE Pour créer des environnements favorables à la saine alimentation, au jeu actif et au développement moteur en services de garde CADRE DE RÉFÉRENCE Pour créer des environnements favorables à la saine alimentation, au jeu actif et au développement moteur en services de garde éducatifs à l enfance Isabelle Desbiens Responsable de

Plus en détail