SEMINAIRE DU GROUPE NEPHROLOGIQUE DE PEDAGOGIE ET DE FORMATION CONTINUE Et du COLLEGE UNIVERSITAIRE des ENSEIGNANTS de NEPHROLOGIE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SEMINAIRE DU GROUPE NEPHROLOGIQUE DE PEDAGOGIE ET DE FORMATION CONTINUE Et du COLLEGE UNIVERSITAIRE des ENSEIGNANTS de NEPHROLOGIE"

Transcription

1 SEMINAIRE DU GROUPE NEPHROLOGIQUE DE PEDAGOGIE ET DE FORMATION CONTINUE Et du COLLEGE UNIVERSITAIRE des ENSEIGNANTS de NEPHROLOGIE Champéry 8-10 Mars 2009 Présents : B Hurault de Ligny, G Choukroun, P Ronco, Q Meulders, P Rieu, E Rondeau, P Merville, C Vigneau, P Deteix, B Moulin, JJ Boffa, H François, M Büchler, M Godin, MN Peraldi, C Combe, C Isnard Bagnis, L Frimat, L Juillard. Excusés : O Kourilsky, E Morelon, A Dürrbach, P Zaoui, Y Pirson, B Canaud, M, Laville, C Pouteil Noble, E Daugas, C Noël, B Canaud, V Esnault Dimanche 18h30-20h Introduction Assemblée générale : Bruno Hurault de Ligny Le GNPFC a été créé il y a 30 ans par le Pr Jean-Michel SUC. BHL rappelle les principales actions et créations initiées par ce groupe : site informatique de la Société de Néphrologie, CUEN, livre du CUEN «Néphrologie», cahier de l interne, etc Le bureau du GNPFC est reconduit. C Combe remplacera O Kourilsky en 2011 au poste de trésorier. Rapport d activité du CUEN : Bruno Moulin 1) CR de la réunion des 7 coordonnateurs du DES de Néphrologie - Formation des internes : Séminaires nationaux (2/an), qui rassemblent 90 DES et 10 AFSA et traitent 4 thèmes (physiologie rénale et troubles hydro-électrolytiques, glomérulopathies, transplantation rénale et dialyse). Séminaires régionaux (2 à 4/an selon les régions). Idéalement, le programme doit compléter l enseignement national et une homogénéisation est souhaitable sur la base d une liste indicative à rédiger par les coordinateurs pour la prochaine réunion début Juillet Formations des CCA : Réunion annuelle, les CCA préparent les interventions qui sont de qualité. L audience représente CCA et pourrait être facilement augmentée à partcipants. A proposer également aux assistants spécialistes. - Démographie : 33 mémoires de DES soutenus en 2007, 55 en Mise en place d une organisation pour le dénombrement en temps réel des soutenances de mémoires par les coordinateurs. - Modalités de soutenance : Variables suivant les régions, évolution souhaitée de la forme des mémoires, à présenter sous forme d article, prêt pour soumission, notamment dans N&T. Eviter la redondance entre mémoires (master II, DES, thèse d exercice), pas de règle définie. 1

2 - P Ronco annonce la création des prix par le laboratoire Boeringher attribués aux meilleurs résumés soumis à la SN dont le premier auteur est un interne. - Disparité du nombre de DES par région, de plus en plus dépendent de la régulation imposée par les tutelles pour respecter l adéquation aux besoins locaux. P Deteix annonce un renforcement prochain de la filiarisation de l accès aux spécialités. 2) Apports au site du CUEN - Cours des enseignements interrégionaux disponibles en ligne en format PDF. - Mémoires de DES en format PDF - Accessible aux HU de néphrologie, accès restreint par mot de passe. - L accord des auteurs (cours et mémoires) est vérifié avant diffusion 3) Rappel de l invitation aux Assises de Néphrologie Universitaires le 14/05/09, en remplacement du 19 Mars (mouvement de grève national) Points d actualité universitaires : Patrice Deteix. 1) P Deteix rapporte le différent entre Conseil de l Ordre et Université. Le Conseil de l Ordre souhaite étendre ses prérogatives et donner à nouveau des qualifications sans diplôme universitaire. En effet se pose actuellement la question de l acquisition de compétences au cours de sa vie professionnelle ou au moins de la reconnaissance officielle d une expertise dans un domaine non compris dans le diplôme initial. Par exemple les dermatologues qui pratiquent beaucoup la cancérologie peuvent avoir des difficultés à faire reconnaitre cette activité et à obtenir la possibilité de gérer eux-mêmes leurs traitements par chimiothérapie. La réponse de l université est la possibilité pour des commissions interrégionales de spécialité (qui délivrent actuellment les DES et DESC) de valider des acquis d expérience et éventuellement de demander un supplément de formation afin de délivrer un diplôme de type DESC plusieurs années après la fin de la formation initiale. Les Universitaires défendent le fait que seules les universités sont habilitées à délivrer des diplômes, ils s opposent à ce que le système des compétences ordinales supprimé depuis plusieurs années soit rétabli. 2) P Deteix nous informe qu une loi va permettre à l ARH devenue ARS d investir d une mission de service public des établissements privés à but lucratif avec la possibilité d ouvrir des stages d interne dans ces établissements. Les cliniques privées ont distribué un tract très provocant expliquant aux jeunes médecins leur nette supériorité pour la formation, notamment dans le domaine chirurgical. Cette évolution pose de nombreuses questions notamment sur la balance entre formation et activité. Les doyens et les commissions d agrément qu ils président auront la responsabilité de donner les agréments, après visite sur place et avis du coordonnateur. Ces agréments devront désigner une équipe spécifique et non un établissement. Une grande rigueur appliquée à l agrément des services de l hospitalisation privée devra s accompagner de la même rigueur pour l agrément des équipes de l hospitalisation publique.. Les agréments seront renouvelés régulièrement après évaluation. 2

3 3) P Deteix. évoque les réformes à venir dans les CHU. La loi HPST actuellement en discussion au parlement sera peut-être amendée au Sénat par des éléments de réflexion de la commission présidée par notre collègue Marescaux. Les mots-clés de l évolution à venir seront : évaluation individuelle régulière des enseignants-chercheurs hospitalo-universitaires, masse critique et nécessité de poursuivre les collaborations interrégionales, présence au sein du directoire des CHU d une personne ressource «recherche» à côté du doyen, évolution du mode de fonctionnement du CNU qui devrait toujours être une structure de qualification. Lundi 8h30-12h30 Evaluation professionnelle : Eric Rondeau E Rondeau présente une réflexion sur l évaluation à l hôpital. Après un rappel général sur les notions pédagogiques (distinction entre connaissance/compétence/performance, enseignant/formateur, évaluation/validation/qualification), ER présente les différentes méthodes managériales utilisées en entreprise : évaluation par le n+1, autoévaluation, 360 (évaluation collective), 540 (collective+externe), entretien individuel/collectif, «assessment center». L évaluation peut utiliser un support (formulaire, grille). Les objectifs portent sur l activité/les tâches, le comportement et les résultats. En entreprise, l évaluation est systématique (annuelle ou semestrielle) avec n+1/2 et discussion des objectifs. Evaluation des étudiants hospitaliers +/- internes Savoir (cours, référentiel, examen écrit +/- oral) : correcte avec réserve sur l'ecn Savoir faire: pas liste d'objectifs ni référentiel, évaluation délicate (Examen pratique? Oral?) Savoir être: comportement envers les patients, l'équipe paramédicale et l équipe médicale : très difficile à évaluer, faite de façon intuitive, n existe pas d'objectifs, de référentiel. Présentation des grilles d évaluation de Sherbrooke et Montréal (Cf site du CUEN) Evaluation des MCU-PH et des PU-PH Hospitalière: inexistante Universitaire : sondage à la fac, classement de l'ecn Recherche: SIGAPS (mais il existe des «sans papiers»), encadrement, contractualisation. Evaluation la plus aboutie. Rôle du CNU: actuellement recrutement et promotion. Une fois la barre franchie, il y a une diminution du nombre de publication Rôle de l'université : inexistante pour l instant Évaluation des PH: AUCUNE!! Evaluation hospitalo-universitaire : Bruno Hurault de Ligny 3

4 BHL présente les résultats d un questionnaire sur l évaluation des étudiants, des PH et des HU ( 50% de réponse). Une grande majorité des réponses est favorable à une évaluation portant sur l ensemble des étudiants, internes, CCA, PH et PU, de l équipe médicale dans son ensemble. Mais elle est loin d être faite dans les CHU. L évaluation est correcte et réciproque (voire obligatoire) pour les étudiants hospitaliers, devient pauvre pour les services hospitaliers, pour les internes (25%), quasi inexistante pour les CCA et PH. Pour les PU, elle est faible (Sigaps, PubMed, CNU, rapport quadriennal très peu fait et de toutes les façons pas de retour). Discussion: P Ronco : Les PU devraient être évalués par le CNU: plutôt en faveur d experts étrangers qui feraient un rapport servant de base pour la discussion au CNU, car le CNU est trop une «famille». En pratique cela ferait environ 25 évaluations par an. P Deteix : Evaluations prévues dans la loi Pécresse avec évaluation tous les 4 ans mais avec nécessité de réorganisation du CNU. La recherche sera évaluée au niveau national et l'enseignement au niveau des universités. Qui dit évaluation, dit «alerte» et éventuellement «sanction». Postes assistants spécialistes: 200 validés par Bercy. Pas dans toutes les facs (absent Lyon, Marseille, Nice). Le poste d AS donne accès au secteur 2 mais les gardes d'as sont moins bien payées que les gardes de CCAs. Le doyen souhaite remplacer des postes de CCAs qui ne font actuellement pas ou très peu d'enseignement et de recherche par des AS. Évaluation de l'équipe médicale : Permettrait d'impliquer un peu tout le monde dans le rapport d'activité pour le renouvellement de chefferie de service. Discussion sur le n+1: CCA pour l'interne: difficile de le laisser évaluer seul, d'autant qu'il est «temporaire» donc plutôt raisonner en personnel permanent et faire n+1 et n+2 Conclusions et actions: Etudiants hospitaliers: BHL et ER vont proposer une liste d'objectifs pratiques évaluables lors d'un stage de néphrologie, à partir des grilles déjà existantes. Feront circuler pour finalisation fin Internes: un nouveau livret sera bientôt disponible et distribué aux coordinateurs et aux internes (séminaire du CUEN). Les fiches seront disponibles sur le site du CUEN. CCA : Liste d'objectifs à faire (cf fiche Caen BHL) à proposer au départ pour définir les objectifs propres de chaque CCA en insistant sur leur coté universitaire, avec entretien mi parcours type entretien d'entreprise. Rapport financier : B Hurault de Ligny (en remplacement d O Kourilsky) La subvention AES-Pfizer n est plus renouvelée (chaque année elle était de euros) Le Coût de cette réunion 2009: euros pour 20 personnes (609 /pers/48h/tout compris), participation du GNPFC (53%) et le CUEN assurera (47%), d où un solde GNPFC de 3 177,03. Discussion sur le financement des prochaines réunions : appel à d autres sponsors, paiement intégral par les participants, subvention du CUEN. B Moulin indique que le CUEN peut financer en partie les prochaines réunions. 4

5 Discussion sur le manque de représentativité. Le groupe apprécierait la présence d un représentant par ville. La présence des coordinateurs interrégionaux est également souhaitée. Discussion sur le problème de l'éloignement, du prix des trajets mis en balance avec la convivialité du site... même discussion chaque année et décision de rester à Champéry (dimanche 7 au mardi 9 mars 2010). BHL présentera aux Assises du CUEN-CNU du 14 mai un historique de ce groupe. Conclusion : Lieu important de discussions et d échanges sur la pédagogie et l enseignement où la présence d HU est souhaitée. Réformes des études médicales : Patrice Deteix, vice-président de la Commission de Pédagogie Nationale des Etudes Médicales. En préambule le groupe discute de l'accueil des étudiants étrangers : Au Maroc, un stage d un an en France est obligatoire dans le cursus de néphrologie Un accord bilatéral entre la France et l Arabie Saoudite permet à des étudiants saoudiens sélectionnés de s inscrire en DES et de suivre strictement le même cursus que les DES français. Cet accord inclut l impossibilité pour les lauréats du DES d exercer en France et le financement intégral du séjour par l Etat Saoudien. Cet accord provoque un débat animé entre les enseignants favorables à cet accord (rayonnement international, pas de frais) et ceux défavorables (dérogation d accès au DES inadmissible pour motifs financiers). MN Peraldi a refusé une inscription après avis de la responsable des DES de l'ap-hp. Comment accueillir les médecins étrangers? La réforme des AFS est très compliquée. La DFMS (Directive formation médicale spécialisée, parue au JO mais applicable que l'année prochaine) prévoit un concours dans les ambassades (niveau de français et médical), les étudiants auront un diplôme à titre étranger. Réforme des études médicales Très probablement mise en application repoussée par les parlementaires avec l accord de la Ministre sur les amendements), mise en place du L1 santé. Ouverture vers 4 professions : Médecine, pharmacie, odontologie et maïeutique. L1 (ex P1) découpée en deux semestres avec examens intermédiaires. Concours en fin de L1 avec coefficients différents selon la profession choisie. (cf dia P Deteix en fin de document). En L2 et L3 la néphrologie apparaît dans l enseignement intégré de L2 L3: rein et voies urinaires correspondant à 7 ECTS, soit environ 70 heures. 5

6 Lundi 17h45 20h00 Sémiologie et physiologie rénale : B Moulin Constat : absence de document de référence rénale en physiologie rénale. Physiologie Sémiologie Document écrit CAEN 2h en P1 4h ROUEN 2 ou 3h en P2 APP sémio physio histo non RENNES 2 ou 3 h en P2 1h en amphi et 6h/étudiant «au lit du malade» LYON P2 par physiologiste P2 par interniste NANCY? mais peu 13h avec de la physio rénale REIMS? 8h avec troubles hydro électrolytiques TENON et PITIE Ens intégré par app : 15h physio néphro en D2 BORDEAUX ST LOUIS 10h en D1 dont tr hydro 8h en P2 électrolytiques et acide base Ens intégré 22h: 2h anat, 2h embryo, 6h sémio, 12h physio AMIENS P2 nombre h? 6h en P2 8h désordres hydro électrolytiques TOURS P2: 12 a 14h cours magistraux P2 : 6 a 8h de semio generale BICETRE P2 h? P2: 7h STRASBOURG 12h D1: 6h physiopathol Oui sur le site de la fac L3 en nov : 8h physiopatho, 2h histo, 8h sémio Manque de coordination entre la physio et la sémiologie. Il faut réfléchir plutôt en intégrant dans le L2 L3 (items = Débit sanguin renal, DFG, régulation, Physiologie du tubule renal, élaboration de l urine). Nécessité d'un document rédigé par les cliniciens avec les bases nécessaires de physiologie rénale. Décision de faire un livre du CUEN de physiologie rénale en collaboration avec les physiologistes et les urologues. Nouvelle édition (4 ème ) du livre du CUEN en cours. Attention à bien coller aux recommandations de l'has. P2: 3h 6

7 Mardi 8h30-12h Débat sur la rédaction d un référentiel pour le Conseil de l Ordre pour l obtention de la la qualification en néphrologie : Pierre Ronco P Ronco, en qualité que Président de la SN interroge le GNPFC sur la réponse à donner à la lettre de J Chanard et A Baumelou (Groupe de travail Vie professionnelle de la SN et SFD) demandant l avis de la SN sur un référentiel métier en néphrologie pour le Conseil de l Ordre. Chaque année, la Commision de Qualification de première instance et d appel du Conseil de l Ordre étudie les dossiers d environ 20 candidats, étranger ou français au parcours atypique, pour l obtention de la qualification de néphrologie. Le Conseil de l Ordre souhaite que les avis soient motivés selon des critères objectifs définis dans un référentiel. Cette demande du CO intervient dans le contexte général d un conflit entre le CO et l Université pour l attribution des qualifications, plutôt actuellement arbitré en faveur du CO. Le référentiel proposé est une copie du livret de l interne du GNPFC et du CUEN avec quelques modifications. L obtention de la qualification dépend en plus de l assistance aux séminaires de CUEN et aux séminaires d enseignement régionaux, l acquisition des connaissances du livre du CUEN, le même cursus que les internes (3 semestres de néphro et un de réa) Discussion : Aspect positif : le contenu s inspire largement du livret de l'interne donc du travail du CUEN et du GNPFC! Qui doit qualifier: le CO ou l'université?? Les candidats à cette qualification ont des profils et parcours très différents. Problème de temps pour valider les 4 séminaires nationaux, du nombre de place limités aux séminaires du CUEN. Proposition de B Moulin: qu une commission universitaire reçoivent les candidates par anticipation pour donner leur avis sur les candidats. En effet, chaque cas est différent et l évauation doit également tenir compte du parcours de chacun. On pourrait proposer à l'issue de cette commission de demander au candidat de faire un complément de formation. MNP propose qu'il y ait 2 rapporteurs universitaires pour chaque dossier. En pratique : pas de réponse par manque d information (nombre et typologie des candidats). Au final, nécessité de discuter directement avec A Baumelou et J Chanard. B Moulin va appeler AB pour connaître l'urgence, le nombre de candidats concernés, la typologie des candidats qui demande cette qualification. Conclusion générale (M Godin): «Mieux vaut une bonne magouille qu une mauvaise grille». Tarification à l acte en soins continus : Pierre Ronco P Ronco sollicite l avis du GNPFC sur les actions à entreprendre après la parution au JO des pathologies justifiant de la prise en charge des patients en soins continus Glossaire: JO du 29 Janvier Discussion faite surtout avec la SFAR sans la SN. 7

8 Les tarifs sont différents selon la déclaration du lit: réa, soins intensifs, soins continus Unité de soins intensifs: monodéfaillance viscérale (par ex de néphro). Si le patient a une 2 nde défaillance, on peut le garder par ex intubé mais pas plus de 48h Unité de soins continus: jusqu'à récemment pas de texte, defini dans le JO de Janvier : patients qui sortent de réa ou selon l'indice de gravité IGS2 (avec des pondérations selon l'age...), OK pour soins continus si IGS>15 ou un code diagnostic ou un acte spécifique (cf liste JO) Dans ces 2 listes il n'y a ni IRA, ni IRC et dans la liste des actes, il n'y a pas la dialyse. Soins continus Soins intensifs rea remarques AMIENS + pour greffes + TOURS + pour greffes AVIGNON 4 lits CAEN 3 lits pour greffes uniquement La direction veut mettre les greffes en rea chir LYON Rea med orientation nephro dans le batiment RENNES Greffes en rea chir Strasbourg 8lits Greffes en chir TENON 8 lits Chronologiquement : Réaction du syndicat des néphros libéraux (lettre JP Ortiz) 5 Février 2009 à Mme Podeur (Directrice DHOSS) Pas de prise en charge dans les soins continus d'un IRC! Lettre commune Société de Néphrologie et Société Française de Dialyse à Mme Podeur 13 Février Reprise des arguments d'ortiz et élargissement de la discussion aux IRA Pas de réponse de Mme Podeur à ce jour P Simon en qualité de conseiller général au ministère de la santé 26 Février 2009 «les IRC sévères n'ont pas été oubliés» «c'est l'arh qui sera amené à créer ces USC polyvalentes par contrat avec l'établissement demandeur» Discussion: Le groupe vie professionnelle (A Baumelou ; Q Meulders) va répondre au ministère après avoir défini notre interlocuteur : FHOS ou CNAM? Il faut essayer d argumenter pour pouvoir conserver des lits de soins intensifs : faire une enquête dans tous les services de néphro de France reprendre les codages pour montrer que nos patients sont plus lourds que les patients d autres disciplines 8

9 comparer avec d autres situations comme la prise en charge des insuffisants respiratoires chroniques démontrer que l absence de prise en charge par les néphro d une IRA entraine une perte de chance pour les patients (biblio) définir des critères pour former des «USINe» comme sont définies les USIC ou les USIvasculaire Présentation du forum sur le site de la SN : Quentin Meulders Sur le site de la société de néphrologie, chaque membre d un groupe de travail reçoit l'adresse de son forum (même mot de passe que SN). Attention, il faut aller se connecter sur le forum, pas de transfert direct sur son (sauf réponse à son propre message). Assises de la Néphrologie : Bruno Moulin. Remplace le déjeuner du CNU et du CUEN pendant la SN. Objectif : réunir un maximum de PU pour discuter de la pédagogie Date initiale le 19 mars (50 réponses positives soit 2/3 des universitaires) mais grève donc changement pour le 14 Mai (Méridien Montparnasse, 10h30-17h30) Formation et enseignement de la Nephro (B Moulin) : Discussion sur dossier ECN non demandé aux candidats du PréCNU. Les carrières universitaires en Néphrologie (B Charpentier) : Réflexion sur le fonctionnement du CNU Recherche en néphrologie (P Ronco) Discussion : ECN: comment augmenter le nombre de dossiers dans la banque? Demander aux candidats du CNU? Demander aux PU ayant déjà corrigé l'ecn? En fait, meilleure organisation depuis la participation effective de 9 PU-PH de néphrologie aux réunions de validation des dossiers du CNCI. Cécile VIGNEAU, Rennes Laurent JUILLARD, Lyon Bruno MOULIN, Strasbourg Bruno HURAULT de LIGNY,Caen Noter la date du GNPFC-CUEN de 2010 Champéry : dimanche 7 au mardi 9 mars

10 10

11 11

Comment devenir hospitalo-universitaire en pharmacie clinique?

Comment devenir hospitalo-universitaire en pharmacie clinique? 1 ères Journées SFPC/ANEPC Lyon 10-11 Avril 2013 ASSOCIATION NATIONALE DES ENSEIGNANTS DE PHARMACIE CLINIQUE Comment devenir hospitalo-universitaire en pharmacie clinique? Marie-Claude Saux, PU-PH en Pharmacie

Plus en détail

Invité: JM Chabot DIMANCHE 17 MARS 2013 18H30

Invité: JM Chabot DIMANCHE 17 MARS 2013 18H30 34 EME SEMINAIRE DU GROUPE NEPHROLOGIQUE DE PEDAGOGIE ET DE FORMATION CONTINUE Et du COLLEGE UNIVERSITAIRE des ENSEIGNANTS de NEPHROLOGIE Courchevel 17-19 Mars 2013 Présents : JJ Boffa, M Büchler, G Choukroun,

Plus en détail

CONFEDERATION DES PRATICIENS DES HOPITAUX La loi HPST sortie de l Assemblée Nationale

CONFEDERATION DES PRATICIENS DES HOPITAUX La loi HPST sortie de l Assemblée Nationale 1 CONFEDERATION DES PRATICIENS DES HOPITAUX La loi HPST sortie de l Assemblée Nationale I. Montet, J.-P Salvarelli, J.-C Pénochet, J. Trévidic. Discutée du 10 février au 18 mars, la loi HPST votée à l

Plus en détail

Conseil National des Universités Sous-section 50 01 Rhumatologie

Conseil National des Universités Sous-section 50 01 Rhumatologie 1 MODALITES DU CONCOURS DE ET DE VERSION DE SEPTEMBRE 2014 Les épreuves du concours d aptitude aux fonctions de, et Professeur associé à temps plein (candidats français) en comportent : - l analyse de

Plus en détail

Guide de l année-recherche

Guide de l année-recherche Guide de l année-recherche Destiné aux Internes de Médecine Générale Mars 2011 Mis à jour Octobre 2013 Co signé en octobre 2013 par : Page 2 sur 20 SOMMAIRE I. Introduction 5 II. Définition de l année-recherche

Plus en détail

GUIDE MASTER 2. Radiothérapie-Oncologie

GUIDE MASTER 2. Radiothérapie-Oncologie GUIDE MASTER 2 Radiothérapie-Oncologie Master 2 (M2) : carte d identité -Niveau requis : Bac + 5 -Durée : Un an -S inscrit dans le cadre de la réforme dite LMD (Licence Master Doctorat) Remplace le DEA

Plus en détail

Licence Informatique décisionnelle et statistique (IDS)

Licence Informatique décisionnelle et statistique (IDS) Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Informatique décisionnelle et statistique (IDS) Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le

Plus en détail

MEDECIN DANS LA FONCTION PUBLIQUE HOSPITALIERE : Statuts, carrière et salaire

MEDECIN DANS LA FONCTION PUBLIQUE HOSPITALIERE : Statuts, carrière et salaire DOCUMENTATION MEDECIN HOSPITALIER 05 49 44 57 96 www.cgtlaborit.fr Email : contact@cgtlaborit.fr MEDECIN DANS LA FONCTION PUBLIQUE HOSPITALIERE : Statuts, carrière et salaire DOCUMENT EDITE PAR LE SYNDICAT

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Biologie et bioingénierie crâniennes, faciales, et dentaires de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation

Plus en détail

ETRE MEDECIN DANS UN ETABLISSEMENT DE SANTE PUBLIC

ETRE MEDECIN DANS UN ETABLISSEMENT DE SANTE PUBLIC ETRE MEDECIN DANS UN ETABLISSEMENT DE SANTE PUBLIC Présentation des modes d exercice hospitalier! Organisation du concours de praticien -------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

4- Type d activité prise en compte : activité de soins, d enseignement, ou de recherche (article 3 de l arrêté du 23 juillet 2003)

4- Type d activité prise en compte : activité de soins, d enseignement, ou de recherche (article 3 de l arrêté du 23 juillet 2003) FICHE TECHNIQUE RELATIVE AUX CONDITIONS DE MOBILITE EXIGEES DES CANDIDATS AU CONCOURS DE PROFESSEUR DES UNIVERSITES - PRATICIEN HOSPITALIER DES CENTRES HOSPITALIERS ET UNIVERSITAIRES Textes de références

Plus en détail

GUIDE DE L INTERNE EN CHIRURGIE DIGESTIVE

GUIDE DE L INTERNE EN CHIRURGIE DIGESTIVE GUIDE DE L INTERNE EN CHIRURGIE DIGESTIVE Vous avez choisi la chirurgie Digestive : Excellent choix!.c est une spécialité très riche, variée, en constant progrès et passionnante. Elle nécessite un lourd

Plus en détail

Syndicat National des Internes en Odontologie

Syndicat National des Internes en Odontologie Syndicat National des Internes en Odontologie Président en charge du Présents : Compte-rendu de la réunon du 19 mars 2014 avec les coordonnateurs des DES Mr le Professeur Robert GARCIA (Président de la

Plus en détail

DFMS DFMSA P r C h C ri r st s ophe e C h C ag a nau a d

DFMS DFMSA P r C h C ri r st s ophe e C h C ag a nau a d DFMS DFMSA Pr Christophe Chagnaud Service de Radiologie et Imagerie Médicale Marseille Objectifs affichés DFMS DFMSA Améliorer la qualité de la formation en réservant un contingent national de postes de

Plus en détail

Internes de la Subdivision Océan Indien DOSSIER DE CANDIDATURE ANNEE RECHERCHE 2014-2015

Internes de la Subdivision Océan Indien DOSSIER DE CANDIDATURE ANNEE RECHERCHE 2014-2015 Internes de la Subdivision Océan Indien DOSSIER DE CANDIDATURE ANNEE RECHERCHE 20142015 Merci de compléter ce dossier et de le déposer ou l envoyer à : Direction de l UFR SANTE 1 allée des AiguesMarines

Plus en détail

GUIDE DE PREPARATION D'UN PROJET DE FORMATION UNIVERSITAIRE FRANCOPHONE Master délocalisé 2012

GUIDE DE PREPARATION D'UN PROJET DE FORMATION UNIVERSITAIRE FRANCOPHONE Master délocalisé 2012 GUIDE DE PREPARATION D'UN PROJET DE FORMATION UNIVERSITAIRE FRANCOPHONE Master délocalisé 2012 L'Agence universitaire de la Francophonie (AUF) soutient le développement de formations délocalisées de niveau

Plus en détail

REGLEMENT D INDEMNISATION AUX ETUDIANTS INSCRITS DANS LES FILIERES MEDICALES

REGLEMENT D INDEMNISATION AUX ETUDIANTS INSCRITS DANS LES FILIERES MEDICALES REGLEMENT D INDEMNISATION AUX ETUDIANTS INSCRITS DANS LES FILIERES MEDICALES «Partir, revenir» Page 1 PREAMBULE Avec un déficit médical abyssal (v. tableau ci-joint transmis par l Observatoire Régional

Plus en détail

Commission de la Formation et de la Vie Universitaire

Commission de la Formation et de la Vie Universitaire Commission de la Formation et de la Vie Universitaire Séance du 11 mars 2014 Point 5 de l ordre du jour Règles générales relatives aux modalités d évaluation des étudiants en Licence et en Master pour

Plus en détail

Développement et maintien des compétences infirmière en dialyse

Développement et maintien des compétences infirmière en dialyse Formation Développement et maintien des compétences infirmière en dialyse Durée : 42 Heures Contexte : Ces 15 dernières années 47 personnes ont bénéficiées d une formation «dialyse» soit à peine 30 % de

Plus en détail

Enseignement de la réanimation en France Education to Critical Care Medecine in France

Enseignement de la réanimation en France Education to Critical Care Medecine in France Réanimation 13 (2004) 378 384 www.elsevier.com/locate/reaurg Article spécial Enseignement de la réanimation en France Education to Critical Care Medecine in France M. Thuong a, *,b, C. Gibert b, J.Y. Fagon

Plus en détail

Master Droit, Economie, Gestion Mention droit des affaires

Master Droit, Economie, Gestion Mention droit des affaires Master Droit, Economie, Gestion Mention droit des affaires SPECIALITE : CONTRATS D AFFAIRES ET DU CREDIT Master année 2 Arrêté d habilitation : 20100063 REGLEMENT DU CONTRÔLE DES CONNAISSANCES ANNEES 2013

Plus en détail

ZOOM ETUDE Les études médicales. Auditorium de l Institut Français du Bénin 31 octobre 2015

ZOOM ETUDE Les études médicales. Auditorium de l Institut Français du Bénin 31 octobre 2015 ZOOM ETUDE Auditorium de l Institut Français du Bénin 31 octobre 2015 L enseignement supérieur français - santé Études de médecine, pharmacie et odontologie : Universités en partenariat avec des CHU (Centres

Plus en détail

Pour une faculté de pharmacie moderne et tournée vers l avenir.

Pour une faculté de pharmacie moderne et tournée vers l avenir. Pour une faculté de pharmacie moderne et tournée vers l avenir. Le 14 Mai prochain sera élu le nouveau doyen de la faculté de pharmacie. Celui-ci sera en charge pour les 5 prochaines années, du développement

Plus en détail

Formation à la réanimation: où en sommes nous début septembre 2010? M. Wolff, 6 & 7 septembre 2010

Formation à la réanimation: où en sommes nous début septembre 2010? M. Wolff, 6 & 7 septembre 2010 Formation à la réanimation: où en sommes nous début septembre 2010? M. Wolff, 6 & 7 septembre 2010 Commission Nationale de l Internat et du Post Internat Fr Pruvot Fév 2010 Mais Mme R. Bachelot-Narquin,

Plus en détail

Institut Régional de management en santé de l Océan Indien

Institut Régional de management en santé de l Océan Indien LA RÉUNION, TERRE D AVENIR www.regionreunion.com Institut Régional de management en santé de l Océan Indien DOSSIER DE PRESSE 8 DÉCEMBRE 2014 OUVERTURE DE L IRMS-OI EN 2015 Sommaire 3 PRÉSENTATION GÉNÉRALE

Plus en détail

REGLEMENT DU DIPLOME DE MASTER DROIT ECONOMIE GESTION MENTION "ECONOMIE APPLIQUEE"

REGLEMENT DU DIPLOME DE MASTER DROIT ECONOMIE GESTION MENTION ECONOMIE APPLIQUEE REGLEMENT DU DIPLOME DE MASTER DROIT ECONOMIE GESTION MENTION "ECONOMIE APPLIQUEE" SPECIALITE FINANCE DE MARCHE, EPARGNE INSTITUTIONNELLE ET GESTION DE PATRIMOINE (Dispositions générales Contrôle des connaissances

Plus en détail

MASTER 2 SEJOUR A L ETRANGER. Baptiste Kurtz, Centre Hospitalier Universitaire de Rouen, Service de Cardiologie. (François Tournoux, CHU Montréal)

MASTER 2 SEJOUR A L ETRANGER. Baptiste Kurtz, Centre Hospitalier Universitaire de Rouen, Service de Cardiologie. (François Tournoux, CHU Montréal) 13 éme Séminaire National de Cardiologie et Maladies Vasculaires MASTER 2 SEJOUR A L ETRANGER Baptiste Kurtz, Centre Hospitalier Universitaire de Rouen, Service de Cardiologie (François Tournoux, CHU Montréal)

Plus en détail

Diplôme de formation médicale spécialisée et diplôme de formation médicale spécialisée approfondie

Diplôme de formation médicale spécialisée et diplôme de formation médicale spécialisée approfondie Diplôme de formation médicale spécialisée et diplôme de formation médicale spécialisée approfondie NOR : ESRS0800237A RLR : 432-3c arrêté du 8-7-2008 ESR - DGES B3-3 Vu code de l'éducation ; code de la

Plus en détail

Ministère de la santé, de la jeunesse, des sports et de la vie associative

Ministère de la santé, de la jeunesse, des sports et de la vie associative Ministère de la santé, de la jeunesse, des sports et de la vie associative Direction de l hospitalisation et de l organisation des soins Sous-direction de la qualité et du fonctionnement des établissements

Plus en détail

Directives de la Direction. Directive de la Direction1.13. Cahier des charges des enseignants. Texte de référence: LUL, art. 47

Directives de la Direction. Directive de la Direction1.13. Cahier des charges des enseignants. Texte de référence: LUL, art. 47 Directives de la Direction Directive de la Direction1.13. Cahier des charges des enseignants Texte de référence: LUL, art. 47 1.13.1. Principes généraux Le cahier des charges d'un enseignant doit prendre

Plus en détail

Mémoire pour le Diplôme Inter-Universitaire de PEDAGOGIE MEDICALE

Mémoire pour le Diplôme Inter-Universitaire de PEDAGOGIE MEDICALE UNIVERSITES PARIS VI, PARIS V, PARIS XI, PARIS XII Année 2009-2010 Mémoire pour le Diplôme Inter-Universitaire de PEDAGOGIE MEDICALE par François LHUISSIER Université Paris 13 DESC de médecine du sport

Plus en détail

RÉGLEMENTATION D EXAMEN DE LA FACULTÉ DE DROIT D ÉCONOMIE ET DE GESTION D ORLÉANS COMMUNE AUX MASTERS DROIT ÉCONOMIE GESTION

RÉGLEMENTATION D EXAMEN DE LA FACULTÉ DE DROIT D ÉCONOMIE ET DE GESTION D ORLÉANS COMMUNE AUX MASTERS DROIT ÉCONOMIE GESTION RÉGLEMENTATION D EXAMEN DE LA FACULTÉ DE DROIT D ÉCONOMIE ET DE GESTION D ORLÉANS COMMUNE AUX MASTERS DROIT ÉCONOMIE GESTION Chapitre 1 : DISPOSITIONS GÉNÉRALES Article 1 : Le cursus de master est organisé

Plus en détail

Charte des Maîtres de Stage des Universités (MSU), en médecine générale

Charte des Maîtres de Stage des Universités (MSU), en médecine générale 1 Charte des Maîtres de Stage des Universités (MSU), en médecine générale Préambule L objectif du stage de deuxième cycle en médecine générale est d appréhender les grands principes et les spécificités

Plus en détail

Introduire les pratiques avancées en France: contribution du master en sciences cliniques infirmières

Introduire les pratiques avancées en France: contribution du master en sciences cliniques infirmières Conférence de l IUFRS Université de Lausanne 18 décembre 2012 Introduire les pratiques avancées en France: contribution du master en sciences cliniques infirmières C.Debout,, Inf, PhD Département des Sciences

Plus en détail

Cadre supérieur de santé formateur en IFCS

Cadre supérieur de santé formateur en IFCS PROFIL DE POSTE Cadre supérieur de santé formateur en IFCS. Informations sur le poste. Date de parution : - 28/04/2015. Lieu : - IFCS région Auvergne CHU Clermont-Ferrand. Type de contrat : - Fonction

Plus en détail

SOMMAIRE I. UNE STRUCTURE... 3 II. TROIS MISSIONS... 3. A. Informer...3 B. Représenter...3 C. Défendre...3

SOMMAIRE I. UNE STRUCTURE... 3 II. TROIS MISSIONS... 3. A. Informer...3 B. Représenter...3 C. Défendre...3 Plate-forme de travail de l ISNAR-IMG Juin 2012 286 rue Vendôme 69003 LYON Tél. 04 78 60 01 47 06 73 07 53 00 - Fax 04 78 60 27 14 administration@isnar-img.com - www.isnar-img.com SOMMAIRE I. UNE STRUCTURE...

Plus en détail

REGLEMENT DES ETUDES et contrôle des aptitudes et des connaissances

REGLEMENT DES ETUDES et contrôle des aptitudes et des connaissances Année 2015/2016 REGLEMENT DES ETUDES et contrôle des aptitudes et des connaissances Application de l'arrêté du 25 avril 2002 relatif au diplôme national de Master et de la décision du conseil d'administration

Plus en détail

Référentiel métier de Directeur des Soins en établissement et en institut de formation mars 2010

Référentiel métier de Directeur des Soins en établissement et en institut de formation mars 2010 Référentiel métier de Directeur(trice) des soins Ce référentiel intègre à la fois le métier Directeur(trice) des soins en établissement et celui de Directeur(trice) des soins en institut de formation paramédicale.

Plus en détail

S inscrire à l ISFEC pour devenir professeur des écoles Les concours les formations l alternance l accord collégial

S inscrire à l ISFEC pour devenir professeur des écoles Les concours les formations l alternance l accord collégial S inscrire à l ISFEC pour devenir professeur des écoles Les concours les formations l alternance l accord collégial www.isfec-montpellier.org Rentrée 2015 L Institut Saint Joseph : un ISFEC Devenir professeur

Plus en détail

Charte des Thèses. Préambule

Charte des Thèses. Préambule Charte des Thèses Préambule Le cycle du doctorat est organisé au sein des centres d'études doctorales accrédités dans les établissements de l'université Moulay Ismaïl conformément à la loi 01-00 et aux

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE CHIRURGICALE DE BORDEAUX-MÉRIGNAC. 9, rue Jean-Moulin 33700 MERIGNAC

COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE CHIRURGICALE DE BORDEAUX-MÉRIGNAC. 9, rue Jean-Moulin 33700 MERIGNAC COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE CHIRURGICALE DE BORDEAUX-MÉRIGNAC 9, rue Jean-Moulin 33700 MERIGNAC Août 2003 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU D ACCREDITATION»... p.3 PARTIE 1 PRESENTATION

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION CLINIQUE DURIEUX

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION CLINIQUE DURIEUX COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION CLINIQUE DURIEUX ZAC Paul-Badré 100, rue de France 97430 Le Tampon Juin 2004 Agence nationale d accréditation et d évaluation en santé SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Management hôtelier de l Université d'avignon et des Pays de Vaucluse Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master 2 professionnel Soin, éthique et santé Mention Philosophie

www.u-bordeaux3.fr Master 2 professionnel Soin, éthique et santé Mention Philosophie www.u-bordeaux3.fr Master 2 professionnel Soin, éthique et santé Mention Philosophie Une formation approfondie à la réflexion éthique appliquée aux secteurs du soin et de la santé En formation continue,

Plus en détail

L externat en médecine générale L exemple de Paris V

L externat en médecine générale L exemple de Paris V L externat en médecine générale L exemple de Paris V Mémoire DIU Pédagogie Médicale 2010 Dr Olivier Benainous CCA médecine générale Dr Mirna Salloum Urgentiste 1 Sommaire I. Externat en médecine générale

Plus en détail

SANTE DE L ENFANT. (Diplôme Interuniversitaire de) avec Besançon et Nancy. Durée : 1 an Nombre de places : 30 places par faculté

SANTE DE L ENFANT. (Diplôme Interuniversitaire de) avec Besançon et Nancy. Durée : 1 an Nombre de places : 30 places par faculté SANTE DE L ENFANT (Diplôme Interuniversitaire de) avec Besançon et Nancy 15.01.2015 Objectifs : Préciser les notions de pédiatrie pratique pour les généralistes. Durée : 1 an Nombre de places : 30 places

Plus en détail

OFFRE DE FORMATION ODONTOLOGIE 2015/2016 WWW.UMONTPELLIER.FR

OFFRE DE FORMATION ODONTOLOGIE 2015/2016 WWW.UMONTPELLIER.FR OFFRE DE FORMATION ODONTOLOGIE 2015/2016 WWW.UMONTPELLIER.FR OFFRE DE FORMATION / ODONTOLOGIE Sous réserve d accréditation LISTE DES FORMATIONS PROPOSÉES EN ODONTOLOGIE DIPLOMES NATIONAUX DIPLOME D ETAT

Plus en détail

1. PRESENTATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT. La durée totale de l enseignement recouvre 200 heures d enseignement réparties sur 2 ans.

1. PRESENTATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT. La durée totale de l enseignement recouvre 200 heures d enseignement réparties sur 2 ans. ENSEIGNEMENT ET VALIDATION DU DESC DE REANIMATION MEDICALE Approuvé par les enseignant de réanimation médicale des 2 inter-régions Rhône-Alpes et Sud-Est 1. PRESENTATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT Le DESC

Plus en détail

Fédération Nationale des Syndicats d Internes en Pharmacie et en Biologie Médicale

Fédération Nationale des Syndicats d Internes en Pharmacie et en Biologie Médicale Fédération Nationale des Syndicats d Internes en Pharmacie et en Biologie Médicale president@fnsip.fr Tél : 06.10.28.39.18 5, rue Frederick Lemaître 75020 Paris www.fnsip.fr Twitter : @fnsip Fédération

Plus en détail

CHARTE RELATIVE AUX DIPLÔMES EN PARTENARIAT INTERNATIONAL ET AUX FORMATIONS DÉLOCALISÉES

CHARTE RELATIVE AUX DIPLÔMES EN PARTENARIAT INTERNATIONAL ET AUX FORMATIONS DÉLOCALISÉES CHARTE RELATIVE AUX DIPLÔMES EN PARTENARIAT INTERNATIONAL ET AUX FORMATIONS DÉLOCALISÉES L Université de Reims Champagne-Ardenne, Soucieuse d accompagner l internationalisation grandissante de l enseignement

Plus en détail

Les nouveaux statuts : validation des acquis de l expérience? Universitarisation des diplômes?

Les nouveaux statuts : validation des acquis de l expérience? Universitarisation des diplômes? Le Congrès Infirmiers. Infirmier(e)s anesthésistes diplômé(e)s d état 2012 Sfar. Tous droits réservés. Les nouveaux statuts : validation des acquis de l expérience? Universitarisation des diplômes? Jean-Louis

Plus en détail

REGLEMENT DES ETUDES

REGLEMENT DES ETUDES REGLEMENT DES ETUDES LICENCES PROFESSIONNELLES Année universitaire 2015/2016 Règlement adopté par le conseil d IUT dans sa séance du 11 juin 2015 Règlement adopté par le CFVU de l UJF dans sa séance du

Plus en détail

Modalités de contrôle des connaissances des Formations, Diplômes d établissement, Licence et Master 2014-2015 votées au CA du jeudi 25 septembre 2014

Modalités de contrôle des connaissances des Formations, Diplômes d établissement, Licence et Master 2014-2015 votées au CA du jeudi 25 septembre 2014 Modalités de contrôle des connaissances des Formations, Diplômes d établissement, Licence et Master 2014-2015 votées au CA du jeudi 25 septembre 2014 Cette charte présente les règles générales de contrôle

Plus en détail

Le règlement intérieur du Centre d Etudes Doctorales (CED) de la Faculté des Lettres et des Sciences Humaines de l Université Hassan II de Casablanca

Le règlement intérieur du Centre d Etudes Doctorales (CED) de la Faculté des Lettres et des Sciences Humaines de l Université Hassan II de Casablanca Le règlement intérieur du Centre d Etudes Doctorales (CED) de la Faculté des Lettres et des Sciences Humaines de l Université Hassan II de Casablanca 1. Dispositions communes : Article 1: Identification

Plus en détail

Évaluation de la formation conduisant au diplôme d Etat d infirmier anesthésiste, en vue de la délivrance du grade de master

Évaluation de la formation conduisant au diplôme d Etat d infirmier anesthésiste, en vue de la délivrance du grade de master Section des Formations et des diplômes Évaluation de la formation conduisant au diplôme d Etat d infirmier anesthésiste, en vue de la délivrance du grade de master 2012 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE Arrêté du 11 mars 2013 relatif au régime des études en vue du diplôme d Etat de sage-femme NOR : ESRS1301419A

Plus en détail

Parcours : DISTRIBUTION PHARMACEUTIQUE

Parcours : DISTRIBUTION PHARMACEUTIQUE CURRICULUM 204-205 MASTER PROFESSIONNEL (M2) Domaine : Sciences Technologie Santé Mention : Sciences de la Vie et de la santé Spécialité : «Produits de Santé : Développement et Distribution» Parcours :

Plus en détail

REGLEMENT DES ETUDES

REGLEMENT DES ETUDES REGLEMENT DES ETUDES LICENCES PROFESSIONNELLES Année universitaire 2015/2016 Règlement adopté par le conseil d IUT dans sa séance du 11 juin 2015 Règlement adopté par le CFVU de l UJF dans sa séance du

Plus en détail

CampusFrance. Les études de médecine en France

CampusFrance. Les études de médecine en France CampusFrance Les études de médecine en France Qualité de la formation Formation combinant étroitement théorie (savoirs) et pratique Assurée par des universitaires qui sont, en même temps, médecins de terrain

Plus en détail

DIPLOME D'ETUDES SPECIALISEES EN MEDECINE BUCCO- DENTAIRE

DIPLOME D'ETUDES SPECIALISEES EN MEDECINE BUCCO- DENTAIRE DIPLOME D'ETUDES SPECIALISEES EN MEDECINE BUCCO- DENTAIRE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : DES médecine Domaine ministériel : Sciences, Technologies, Santé DIPLOME D'ETUDES SPECIALISEES EN MEDECINE

Plus en détail

Licence professionnelle Logistique globale

Licence professionnelle Logistique globale Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Logistique globale Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier

Plus en détail

UNIVERSITE DE TOULON UFR FACULTE DE DROIT

UNIVERSITE DE TOULON UFR FACULTE DE DROIT UNIVERSITE DE TOULON UFR FACULTE DE DROIT REGLEMENT D EXAMEN ANNEE 2012/2017 LICENCE PROFESSIONNELLE ACTIVITES JURIDIQUES METIERS DU DROIT DE L IMMOBILIER Les présentes règles s inscrivent dans le cadre

Plus en détail

DEMANDE D AGRÉMENT DES SERVICES POUR LE TROISIÈME CYCLE DES ÉTUDES ODONTOLOGIQUES _=_=_=_=_ MEDECINE BUCCO-DENTAIRE _=_=_=_

DEMANDE D AGRÉMENT DES SERVICES POUR LE TROISIÈME CYCLE DES ÉTUDES ODONTOLOGIQUES _=_=_=_=_ MEDECINE BUCCO-DENTAIRE _=_=_=_ DEMANDE D AGRÉMENT DES SERVICES POUR LE TROISIÈME CYCLE DES ÉTUDES ODONTOLOGIQUES _=_=_=_=_ MEDECINE BUCCO-DENTAIRE _=_=_=_ Année universitaire 2015-2016 (Uniquement pour les nouvelles demandes d agrément,

Plus en détail

Cadre général pour les successions de chefs de service au sein de l'aphp: Proposition des PCMEL, 10 Février 2014

Cadre général pour les successions de chefs de service au sein de l'aphp: Proposition des PCMEL, 10 Février 2014 Cadre général pour les successions de chefs de service au sein de l'aphp: Proposition des PCMEL, 10 Février 2014 Justifications et conditions du recours à l'appel à candidature Modalité de recours à l'appel

Plus en détail

PRIX LINE POMARET DELALANDE 2014

PRIX LINE POMARET DELALANDE 2014 PRIX LINE POMARET DELALANDE 2014 [Notice explicative] 1. Critères communs pour le financement de chercheurs participant à un projet de recherche A/ Règles générales Pour toutes les aides : - Les équipes

Plus en détail

PRIX LINE POMARET DELALANDE 2015

PRIX LINE POMARET DELALANDE 2015 PRIX LINE POMARET DELALANDE 2015 [Notice explicative] 1. Critères communs pour le financement de chercheurs participant à un projet de recherche Constitution d un dossier Qui doit faire la demande? La

Plus en détail

Appel d offres pour la mise en place de cursus intégrés franco-allemands binationaux et trinationaux à compter de l année universitaire 2015-2016

Appel d offres pour la mise en place de cursus intégrés franco-allemands binationaux et trinationaux à compter de l année universitaire 2015-2016 Appel d offres pour la mise en place de cursus intégrés franco-allemands binationaux et trinationaux à compter de l année universitaire 2015-2016 Date limite pour l annonce du dépôt d une demande de soutien

Plus en détail

LICENCE PROFESSIONNELLE Assurance, Banque, Finance

LICENCE PROFESSIONNELLE Assurance, Banque, Finance LICENCE PROFESSIONNELLE Assurance, Banque, Finance Spécialité : CARRIERES DE L IMMOBILIER Arrêté d habilitation : 20014018 REGLEMENT DU CONTRÔLE DES CONNAISSANCES 2013-2015 VU la loi 84-52 du 26 janvier

Plus en détail

LICENCE PROFESSIONNELLE. Activités et techniques de communication Formation en apprentissage

LICENCE PROFESSIONNELLE. Activités et techniques de communication Formation en apprentissage LICENCE PROFESSIONNELLE Activités et techniques de communication Formation en apprentissage Spécialité : Communication institutionnelle corporate Arrêté d habilitation : 20044173 REGLEMENT DU CONTRÔLE

Plus en détail

Guide pour la rédaction, la défense et l'évaluation des travaux de fin d'étude (TFE) dans le cadre de la formation Did@cTIC

Guide pour la rédaction, la défense et l'évaluation des travaux de fin d'étude (TFE) dans le cadre de la formation Did@cTIC Guide pour la rédaction, la défense et l'évaluation des travaux de fin d'étude (TFE) dans le cadre de la formation Did@cTIC Afin de finaliser son parcours de formation Did@cTIC, chaque participant-e au

Plus en détail

Réseau National de Laboratoires * * * * * * * * * *

Réseau National de Laboratoires * * * * * * * * * * République du Sénégal Ministère de la Santé et de l Action Sociale Direction Générale de la Santé Direction des Laboratoires Réseau National de Laboratoires * * * * * * * * * * PLAN DE FORMATION DES PERSONNELS

Plus en détail

NB : Les appels d offres «Amorçage de jeunes Equipes 2016» et «Equipes labellisées FRM 2017 présélection 2016» seront diffusés en février 2016.

NB : Les appels d offres «Amorçage de jeunes Equipes 2016» et «Equipes labellisées FRM 2017 présélection 2016» seront diffusés en février 2016. PROGRAMME 2016 ESPOIRS DE LA RECHERCHE Le programme Espoirs de la recherche de la Fondation pour la Recherche Médicale soutient des projets de recherche dans tous les domaines de la biologie et de la santé.

Plus en détail

REGLES COMMUNES AUX EXAMENS

REGLES COMMUNES AUX EXAMENS REGLES COMMUNES AUX EXAMENS Ces règles constituent un cadre de référence pour l organisation des examens au sein de l université de Caen Basse-Normandie conformément aux textes réglementaires. Elles rappellent

Plus en détail

L impact des avis des usagers sur l amélioration de la prise en charge du patient dans un CHU

L impact des avis des usagers sur l amélioration de la prise en charge du patient dans un CHU L impact des avis des usagers sur l amélioration de la prise en charge du patient dans un CHU Michèle WOLF, MCU-PH, Direction de la qualité, de la coordination des risques et des relations avec les usagers,

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DU CENTRE ALMA SANTE

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DU CENTRE ALMA SANTE COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DU CENTRE ALMA SANTE Chemin de l Étrat BP 57 42210 MONTROND-LES-BAINS Février 2004 Agence nationale d accréditation et d évaluation en santé SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU

Plus en détail

Voir Annexe 2 : Objectifs scientifiques et pédagogiques de chacun des parcours type

Voir Annexe 2 : Objectifs scientifiques et pédagogiques de chacun des parcours type DOMAINE NIVEAU??? MENTION : Sante 4 Pages max par formation Voir Annexe 1 : Structuration de la mention Voir Annexe 2 : Objectifs scientifiques et pédagogiques de chacun des parcours type Voir Annexe 3

Plus en détail

UNIVERSITE DE STRASBOURG INSTITUT D ETUDES POLITIQUES

UNIVERSITE DE STRASBOURG INSTITUT D ETUDES POLITIQUES UNIVERSITE DE STRASBOURG INSTITUT D ETUDES POLITIQUES Master «DROIT» Mention «Droit de l Union européenne» Spécialité «Droit de l économie et de la régulation en Europe» Adopté à l unanimité par le Conseil

Plus en détail

REGLEMENT DES ETUDES

REGLEMENT DES ETUDES REGLEMENT DES ETUDES LICENCES PROFESSIONNELLES Année universitaire 2015/2016 Règlement adopté par le conseil d IUT dans sa séance du 11 juin 2015 Règlement adopté par le CFVU de l UJF dans sa séance du

Plus en détail

ATELIER Droits et Devoirs de l Internel. Véronique Annaix, Bastien Langrée

ATELIER Droits et Devoirs de l Internel. Véronique Annaix, Bastien Langrée ATELIER Droits et Devoirs de l Internel Gaël Grimandi,, Pascal Odou, Véronique Annaix, Bastien Langrée Statut de l interne Enseignement Cursus Hospitalier Le statut de l interne de pharmacie D abord un

Plus en détail

Guide Pratique A l usage du Conseil départemental V.A.E ORDINALE

Guide Pratique A l usage du Conseil départemental V.A.E ORDINALE Guide Pratique A l usage du Conseil départemental Conditions dans lesquelles les médecins qualifiés spécialistes peuvent obtenir une extension de leur droit d'exercice dans une spécialité non qualifiante

Plus en détail

Mémoire de fin d études en Sciences dentaires Année académique 2015-2016. Table des matières

Mémoire de fin d études en Sciences dentaires Année académique 2015-2016. Table des matières Mémoire de fin d études en Sciences dentaires Année académique 2015-2016 Table des matières 1. Travail de fin d'études: "Mémoire de fin d'études"...2 1.1. Définition du mémoire... 2 1.2. Mémoires de recherche

Plus en détail

BTS COMMUNICATION VISUELLE options A et B CALENDRIER - SESSION 2012

BTS COMMUNICATION VISUELLE options A et B CALENDRIER - SESSION 2012 Annexe I BTS COMMUNICATION VISUELLE options A et B CALENDRIER - SESSION 2012 EPREUVES DATES HORAIRES Culture générale et expression Lundi 14 mai 2012 14h00-18h00 ECRITS Démarche créative Mardi 15 et mercredi

Plus en détail

Pôle Universitaire Lille-Nord de France Guide des études 2011-2012

Pôle Universitaire Lille-Nord de France Guide des études 2011-2012 Pôle Universitaire Lille-Nord de France Guide des études 2011-2012 Faculté de Droit de Boulogne sur Mer Centre universitaire Saint Louis 21, rue Saint Louis BP 774 62327 Boulogne sur Mer Sommaire 1. Les

Plus en détail

Orthoptiste. Le Métier d Orthoptiste. Concours et Formation. Concours Prépa Santé

Orthoptiste. Le Métier d Orthoptiste. Concours et Formation. Concours Prépa Santé CP Concours Prépa Santé Optimum : 728 h/an Access : 644 h/an de septembre à mai Orthoptiste Le Métier d Orthoptiste L orthoptiste prend en charge tous les troubles de la vision qu ils soient causés par

Plus en détail

Présentation de la Note d analyse «La mobilité internationale des professionnels de santé : quels enjeux pour le système de soins français?

Présentation de la Note d analyse «La mobilité internationale des professionnels de santé : quels enjeux pour le système de soins français? Paris, le 4 décembre 2012 Présentation de la Note d analyse «La mobilité internationale des professionnels de santé : quels enjeux pour le système de soins français?» Mardi 4 décembre 2012 Intervention

Plus en détail

DROIT ECONOMIE - GESTION DROIT PUBLIC ET DROIT PRIVE JURISTE DES COLLECTIVITES TERRITORIALES

DROIT ECONOMIE - GESTION DROIT PUBLIC ET DROIT PRIVE JURISTE DES COLLECTIVITES TERRITORIALES 215-22 Niveau : MASTER année Domaine : Mention : DROIT ECONOMIE - GESTION DROIT PUBLIC ET DROIT PRIVE M2 Spécialité : JURISTE DES COLLEIVITES TERRITORIALES 12 ES Volume horaire étudiant : 354 h h h h h

Plus en détail

Formation en Apprentissage - Formation Initiale - Formation Continue. Année universitaire 2013-2015

Formation en Apprentissage - Formation Initiale - Formation Continue. Année universitaire 2013-2015 Arrêté d habilitation : 20100056 DOMAINE DROIT, ECONOMIE, GESTION MASTER MENTION «COMPTABILITE, CONTRÔLE, AUDIT» Formation en Apprentissage - Formation Initiale - Formation Continue REGLEMENT DU CONTROLE

Plus en détail

Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne Adopté par la CFVU du 4 juin 2015 Master Professionnel (M2) «Administration générale» (VET209E)

Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne Adopté par la CFVU du 4 juin 2015 Master Professionnel (M2) «Administration générale» (VET209E) Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne Adopté par la CFVU du juin 015 Master Professionnel (M) «Administration générale» (VET09E) Domaine Droit, Science politique Mention Administration publique Spécialité

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Informatique de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

MASTER PROFESSIONNEL (2 ème année)

MASTER PROFESSIONNEL (2 ème année) C U R R I C U L U M 04-05 MASTER PROFESSIONNEL ( ème année) Domaine : Sciences Technologies Santé Mention : Sciences de la Vie et de la Santé Spécialité : Produits de Santé : développement et distribution

Plus en détail

Vous partez en stage, votre FAQ!

Vous partez en stage, votre FAQ! Vous partez en stage, votre FAQ! Modalités Gratification Couverture sociale Obligations de stagiaire Textes de référence Université d Angers Direction des enseignements et de la vie étudiante 40 rue de

Plus en détail

Année universitaire 2014-2015

Année universitaire 2014-2015 MODALITES DE CONTROLE DES CONNAISSANCES ET DES APTITUDES - FONCTIONNEMENT DES JURYS POUR L OBTENTION DES DIPLÔMES DE LICENCE DU DOMAINE SCIENCES TECHNOLOGIE SANTÉ DE L UNIVERSITÉ PARIS-SUD Année universitaire

Plus en détail

e-santé du transplanté rénal : la télémédecine au service du greffé

e-santé du transplanté rénal : la télémédecine au service du greffé e-santé du transplanté rénal : la télémédecine au service du greffé Professeur Michèle Kessler CHU de Nancy et réseau Néphrolor L une des applications de la télémédecine est la télésurveillance à domicile,

Plus en détail

Formation d Educateur de Jeunes Enfants Information aux stagiaires

Formation d Educateur de Jeunes Enfants Information aux stagiaires Avenue du Général de Croutte 31100 TOULOUSE Tél : 05.61.19.09.49 Fax : 05.61.19.09.40 Site : www.institutsaintsimon.com E-mail : accueil.institutstsimon@arseaa.org Albi Toulouse Tarbes Formation d Educateur

Plus en détail

EDUCATION THERAPEUTIQUE DU PATIENT

EDUCATION THERAPEUTIQUE DU PATIENT EDUCATION THERAPEUTIQUE DU PATIENT Chloë Bezel HL Le Vigan Armelle Develay-Rambourg CHU Nîmes Eric Jobard CH St Brieuc Claire Pollet EPSM Armentières Edgar Tissot CHS Novillars Définition «L ETP vise à

Plus en détail

Charte des Maitres de Stage Universitaires (MSU) Du Département de Médecine Générale de la Faculté de Médecine de RENNES.

Charte des Maitres de Stage Universitaires (MSU) Du Département de Médecine Générale de la Faculté de Médecine de RENNES. Charte des Maitres de Stage Universitaires (MSU) Du Département de Médecine Générale de la Faculté de Médecine de RENNES 1 Préambule L objectif du Diplôme d'études Spécialisées (DES) de médecine générale

Plus en détail

DESC de Pathologie Infectieuse Clinique et Biologique. Portfolio Version 2012. PORTFOLIO 2012

DESC de Pathologie Infectieuse Clinique et Biologique. Portfolio Version 2012. PORTFOLIO 2012 DIPLOME D ETUDES SPECIALISEES COMPLEMENTAIRE PATHOLOGIE INFECTIEUSE CLINIQUE ET BIOLOGIQUE PORTFOLIO 2012 1. - INTRODUCTION Ce document a été établi par le Conseil National du DESC du CMIT (Collège des

Plus en détail