Le Marché Pharmaceutique dans le Monde et en France : Bilan 2010 et Perspective

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le Marché Pharmaceutique dans le Monde et en France : Bilan 2010 et Perspective"

Transcription

1 Le Marché Pharmaceutique dans le Monde et en France : Bilan 2010 et Perspective Présentation Intelligence.360

2 Une vision stratégique du marché pharmaceutique issue de l alliance des données et des consultants IMS Un réseau international, des expertises locales Présence dans plus de 100 pays employés, dont consultants, tous dédiés exclusivement à la Santé et au Médicament La vision globale La compréhension de chaque marché

3 Agenda Une croissance mondiale qui revient, tirée par les pays émergents et les produits de spécialité Un marché français éthique et OTC stagnant Une politique du médicament de plus en plus volontariste Une industrie confrontée aux défis de l innovation

4 Agenda Une croissance mondiale qui revient, tirée par les pays émergents et les produits de spécialité Un marché français éthique et OTC stagnant Une politique du médicament de plus en plus volontariste Une industrie confrontée aux défis de l innovation

5 Un marché pharmaceutique mondial croissant à un taux moyen annuel de 3-6% d ici 2015 et dépassant les 1000 Mds de dollars Montant et croissance du CA mondial 876,3 918,6 Marchés matures TMCA Etats-Unis 0-3% Marchés Pharmerging TMCA Tier % Japon 2-5% Allemagne 1-4% France 0-3% Italie 1-4% Canada -2-1% Espagne 1-4% UK -1-2% China 19-22% Tier % Brazil 10-13% Russia 11-14% India 14-17% Tier % Matures 1-4% Pharmerging 13-16% Source: IMS Health Market Prognosis, March 2011 Provisional forecast. For ROW, Egypt and Ukraine, 2015 sales estimated using CAGR as per Sept 2010 forecasts.

6 D ici 2015 la Chine remplacera les USA comme principal contributeur à la croissance mondiale. Part de marché des ventes mondiales par région en 2015 Contribution des régions à la croissance mondiale BRIC: 17% 62% EU 5: 15% Source: IMS Health Market Prognosis, Mars *2015 sales estimated using CAGR Sept 2010 for Egypt & Ukraine in Tier 3 and ROW

7 Un nouveau classement mondial d ici 2014 imposant des décisions sur les investissements des multinationales 2004 Rank 2009 Rank 2014 Rank 1 United States 1 United States 1 United States 2 Japan 2 Japan 2 Japan 3 France 3 Germany 3 China 4 Germany 4 France 4 Germany 5 Italy 5 China 5 France 6 United Kingdom 6 Italy 6 Brazil 7 Canada 7 Canada 7 Italy 8 Spain 8 Spain 8 Canada 9 China 9 United Kingdom 9 Spain 10 Brazil 10 Brazil 10 India 11 Mexico 11 Russia 11 Russia 12 Australia 12 Mexico 12 United Kingdom 13 South Korea 13 India 13 Venezuela 14 India 14 Australia 14 Turkey 15 Netherlands 15 Turkey 15 South Korea 16 Belgium 16 South Korea 16 Australia 17 Poland 17 Greece 17 Mexico 18 Turkey 18 Poland 18 Argentina 19 Greece 19 Netherlands 19 Poland 20 Russia 20 Belgium 20 Greece Source: IMS Health MIDAS, Market Prognosis September 2010; Market size ranking in Constant US$.

8 La croissance des médicaments de spécialistes continue de dépasser celle des médicaments de généralistes Prévision du marché du top 5 Europe par spécialités CAGR Sales (LC USD Bn) Spécialité 4% 7% 6% Général. 2% 5% 4% Périmètre médicament de spécialité : Mal. d Alzheimer, Epilepsie, Mal. de Parkinson, Sclérose en plaque, DMLA, Diabète, Arthrite rhumatoïde, Mal. de Crohn, Psoriasis, VIH, Douleurs chroniques, Obésité, Glaucome, maladies du sang, Hypertrophie Bénigne de la Prostate, Maladies génétiques, Ostéoporose, Psychoses, Hémophilie, Chirurgie esthétique, Oncologie

9 10 aires thérapeutiques constituent 50% environ du marché total aujourd hui Parts de marchés des aires thérapeutiques $591B 8% 6% 5% 5% 4% 4% 4% 4% 3% 3% 100% Oncology Asthma/COPD Hypertension Psychosis Hyperlip Antibacterials Diabetes GERD Vascular Dis RA 3% each $1,009B 12% 7% 5% 4% 4% 4% 4% Oncology Diabetes Asthma/COPD Vascular Dis Hypertension Antibacterials RA Pain HIV Psychosis L oncologie et le diabète augmenteront leur part de marché (de 12 à 19%) Le cholestérol et les troubles gastro-intestinaux quitteront le Top-10 des aires thérapeutiques Ils seront remplacés par la douleur et par le VIH, caractérisés par : Des besoins insatisfaits Une érosion limitée 52% 31 Other DAs 51% 31 Other DAs Des innovations dans les pipelines 2010E 2020E

10 Un marché pharmaceutique mondial dominé (en CA) par des produits généricables à faible échéance Classement mondial 2010 Les premiers produits mondiaux sont génériqués à court terme Aucun produit de spécialité ne dépasse aujourd hui la moitié du CA du Tahor/ Lipitor Source: IMS Health MIDAS CMA Décembre 2010

11 Depuis 2007, les génériques dépassent, en unités, les princeps avec une croissance en CA 4 fois supérieure à celle du marché global VENTES en Mds US$ VOLUME STANDARD UNITS en Mds Source : IMS HEALTH, MIDAS, CMA DEC 2010, Prescription uniquement

12 L impact sur le marché des pertes de brevet dans les 5 ans est estimé à environ 90 Mds $ TOP 8 Exposition des expirations de protection et impact sur le marché sur Lovenox, Lipitor, Flomax Lipitor, Plavix, Advair Diskus, Zyprexa Seroquel, Singulair, Actos, Lexapro Oxycontin $165 milliards Nexium, Cymbalta, Celebrex Principaux produits 2010 Lovenox, Aricept, Flomax, Lipitor, Taxotere 2011 Lipitor, Plavix, Advair Diskus, Zyprexa 2012 Seroquel, Singulair, Actos, Lexapro, Diovan 2013 Oxycontin, Diovan, Aciphex, Aricept -$91milliards 2014 Nexium, Cymbalta, Celebrex, Copaxone Source: IMS Health, MIDAS, Market Segmentation, Juin *Impact des années antérieures inclu

13 La croissance mondiale de l OTC passe devant celle de la Pharma Croissance du marché de l OTC et du marché total Chronic Source: IMS Audits plus estimates

14 Les biologiques maintiennent une croissance supérieure à celle de l industrie pharma Source: IMS Health, MIDAS, MAT Dec 2010, Biologic market only

15 Les biologiques: un marché de 138,4 Mds $ concentré sur quelques happy few CA Part de Marché (Mds$) % CA Part de Marché (Mds$) % 1. Roche 21,4 15,5 2. Amgen 14,8 10,7 3. Sanofi-Aventis 11,5 8,3 4. Novo Nordisk 8,8 6,4 5. Abbott 7,4 5,4 6. J& J 6,7 4,8 7. Merck & Co 6,6 4,8 8. Pfizer 6,2 4,5 9. Lilly 5,9 4,3 10. Novartis 5,4 3,9 Top 10 94,9 68,6 1. Enbrel 6,2 4,5 2. Remicade 6,0 4,4 3. Humira 6,0 4,3 4. Avastin 5,5 4,0 5. Mabthera 5,0 3,6 6. Lantus 4,7 3,4 7. Lovenox 4,3 3,1 8. Herceptin 4,2 3,0 9. Neulasta 3,8 2,8 10. Epogen 3,3 2,4 Top 10 49,0 35,4

16 Agenda Une croissance mondiale qui revient, tirée par les pays émergents et les produits de spécialité Un marché français éthique et OTC stagnant Une politique du médicament de plus en plus volontariste Une industrie confrontée aux défis de l innovation

17 Une industrie française du médicament fortement exportatrice 1990 CA total = 11,7 Mds 2000 CA total = 26,9 Mds 2010 CA total = 51,5 Mds Officine Hôpital Export Source : LEEM

18 Un marché de ville français en croissance nulle Faible croissance du prescrit remboursable de +0,3%. Pas d effet favorable de la pathologie hivernale. Source: IMS Health LMPSO GEN Décembre 2010

19 38% de la prescription officinale provient de la prescription hospitalière et spécialisée Source: IMS Health SDMSpé & LMPSO GEN CMA Décembre 2010

20 Un marché des génériques en progression mais un taux de pénétration qui stagne Les génériques : 14% du marché total en valeur Elargissement du Répertoire. Source: IMS Health LMPSO GEN, Décembre 2010

21 Certains des produits leaders sont généricables à court terme et vont quitter le classement des 10 premiers produits Source: IMS Health LMPSO, Décembre 2010, IMS Life Cycle 2010

22 La vitesse de pénétration des génériques s est accentuée MOPRAL PLAVIX ZOCOR Source: IMS Health Xponent Hebdo, Septembre 2010

23 L autre pôle du marché, l hôpital, ne résiste pas à l érosion Erosion de la croissance à +2% Gestion dynamique de la liste en sus et génériques Politique achats CA hôpital (millions ) Source : AFSSAPS, Décembre 2010

24 En France, un marché officinal à +0,1% qui est essentiellement un marché de médicaments Marché pharmaceutique en Prix Public (Mds ) ,2% - 0,3% Une automédication en léger recul (1,9 Mds et -0,8%) en semi-éthique (-1,3%) comme en OTC (-0,7%) Des prix publics bien maitrisés en OTC strict: 5,63 (+0,4%) Une bonne dynamique des produits sans AMM (5 à 10% pour certains): Alimentation entérale Laits infantiles Contention Gluco-tests Dermo-cosmétique Source: IMS Health, PharmaTrend Micro, Décembre 2010

25 I 360 Une croissance mondiale qui revient, tirée par les pays émergents et les produits de spécialité Un marché français éthique et OTC stagnant Une politique du médicament de plus en plus volontariste Une industrie confrontée aux défis de l innovation

26 Une pression générale sur les prix résultant de la concurrence des génériques et des mesures de régulation China Brazil Turkey South Korea India Venezuela 30.5% Price UK Spain Thailand South Africa 14.1% Vol Japan France Italy Canada Germany Poland US Indonesia Russia Argentina 12.5% Price 7.5% Vol Mexico Source: IMS Health, Market Prognosis, Mar 2010

27 En France, une repli historique des prix et des consommations par habitant Indice des prix des médicaments remboursables et Indice de la consommation pharmaceutique par habitant

28 Partout en Europe, l accès et les prix sont déterminés par des évaluations post-amm (Health Technolgy Assessment) Niveau d impact direct de l évaluation HTA sur le P&R L AMM ne garantit plus un accès au marché économiquement intéressant L HTA, une étape clé de la vie des produits Population cible Prix Recommandations d usage Un facteur de fragmentation en Europe Méthodes Institutions Résultats **Based on IMS assessment of >50 products across 5-7 HTAs

29 Les Incertitudes de l HTA : Nationale ou européenne? Médicale ou médico-économique? Intégration Européenne EMEA «Petits Pays» EMEA Coordination Européenne Degré de centralisation FRANCE Commission Européenne ALLEMAGNE HAS-NICE-IQWIG? UK «Relative Effectiveness: the extent to which an intervention does more good than harm compared to one or more alternatives when provided under the usual circumstances of healthcare practice» Evaluation Nationale Type d évaluation Relative Efficacy Relative Effectiveness Rapport Coût- Efficacité Source: Publiques + Interviews et analyses IMS

30 La difficulté des payeurs à gérer l incertitude sur la valeur thérapeutique des innovations se traduit par une augmentation des accords de «risk-sharing» Contenu Médicoéconomique Contenu économique Ristournes si les ventes dépassent un seuil prédeterminé -France : clause de sauvegarde Limite sur le coût par patient - Lucentis en UK : Novartis paye si plus de 14 injections - -Traitements orphelins de / an en France Accord prix-volumes Coût par patient plafonné Le «bio-marker» Les critères intermédiaires Résultat individuel Résultat populationnel Le remboursement est conditionné par le résultat à un test biomarker - Ex type: Her2+ Prise en charge conditionnée par l atteinte individuelle d un critère intermédiaire - Sutent ou Nexavar en Italie, basé sur la réponse tumorale - Merck et Cigna US pour Januvia: garantie HbA1c et compliance Garanties d atteinte de l objectif thérapeutique - Aclasta (bisphosphonate) en Allemagne: remboursement en cas de fracture sous traitement - Sanofi US pour Actonel: remboursement des coûts de prise en charge des fractures Garantie d atteinte d objectifs de long terme sur une population (et non sur un individu) - Traitement de la sclérose en plaques en UK Importance des données en vie réelle pour l application des accords

31 Les Evénements allant impacter significativement le marché français en 2011 Fixation du taux d évolution des dépenses de la liste en sus par établissement à 8% (mars 2010) Entrée en vigueur des ARS 1 er Avril Ajout à l ONDAM 2010 : 600 millions d économies prévues dont 100 millions sur le poste médicaments Janvier Mars Avril Mai Nov. 200 produits à 15% Sortie de la «liste en sus» et intégration dans les GHS de molécules anticancéreuses génériquées (paclitaxel, vinorelbine, oxaliplatine, epirubicine, fludarabine) Source: IMS Lifecycle, IMS Knowledge Link Mission Hubert : Médecine de proximité Maitrise médicalisée 2010 (Règlement arbitral commun - mai 2010) «C=CS=23euros» Consultation à 23 euros au 1 er janvier 2011 Un ONDAM 2011 à 2,9% 14 Novembre 2010 Remaniement ministériel : Xavier Bertrand devient Ministre du Travail, de l Emploi et de la Santé, Roselyne Bachelot devient Ministre de la Solidarité et de la Cohésion sociale

32 : Croissance des dépenses de santé et réduction des déficits Objectifs de dépenses et de recettes pour les régimes obligatoires d assurance-maladie -10,4 Source: LFSS pour 2011 Une conjoncture ambiguë : à la fois plus de croissance et plus de maîtrise Une dépense appelée à croitre au rythme de 3%/an d ici 2014 soit un rythme sensiblement équivalent au PIB en valeur Un effort de réduction du déficit qui portera sur : Les dépenses pour en maintenir la tendance spontanée dans les limites des 3% Les recettes qui croitront au rythme de 3,5%

33 PLFSS 2011 : un plan de maitrise de 2 Mds dont 1 pour le médicament Un ONDAM 2011 à 2,9% Médicaments et Biens de santé Professionnels de santé et médico-sociaux Patients et assurés sociaux Janvier Février Nov. Déc. Baisse des prix des produits de santé : 425 M Taux K fixé à 0,5% au lieu de 1% (43 M ) Maîtrise médicalisée des prescriptions: 468 M «Thèmes récurrents» «Thèmes nouveaux» Total : 936 M Tarifs des radiologues et des biologistes en baisse: 170 millions d euros Optimisation performance hospitalière : 174 M Convergence tarifaire ciblée (hôpital) : 174 M Le secteur médico-social réfrène ses appétits: 300 millions d euros Réévaluation de 91 à 120 du seuil du forfait de 18 : 81 M Diminution de 35% à 30% des médicaments «vignettes bleues» : 81 M Diminution de 65% à 60% du remb. des DM : 85 M Forfait bandelettes (diabète) : 30 M Réforme ALD Sortie HTA modérée : 17 M Fin transports 100% : 17 M Source: LFSS, 2011

34 La mise en œuvre : le Plan National de Gestion de Risque de l assurance-maladie Adopté par le Conseil de l UNCAM en Février 2011 Application de la LFSS Montant total de 550 M Complété par d éventuelles dispositions conventionnelles (30 juin 2011) Médicament : 226 M Thèmes récurrents (ATB, statines, IPP, IEC et sartans, anxiolytiques et hypnotiques, antiagrégants plaquet.) : 181 M Thèmes nouveaux : antalgiques, antidépresseurs, EPO, anti-tnf alpha, antidiabétiques, ostéoporose : 75 M DM : 10 M Bandelettes et appareils respiratoires Actes médicaux: 30 M (recommandation HAS sur la radiographie et l ostéodensitométrie) Transports : 90 M Indemnités journalières : 75 M Actes kinésithérapie : 50 M Ordonnancier bizone ALD : 40 M

35 Le CAPI : un succès relatif Actuellement médecins adhérents Premier bilan 09/09-09/10 Avenir Taux d atteinte des objectifs 43% Prime moyenne : 3100 Système déficitaire Extension? Proposition conventionnelle SML-CSMF pour une option «qualité médicale individuelle»? Indicateurs cliniques, organisation du cabinet, prévention et santé publique, efficience Prime jusqu à 20% de la rémunération du médecin Classe thérapeutique Prescriptions dans le répertoire Objectif Réalisé Statines 70% 75%* IPP 80% 64% Anti Hypertenseurs 65% 70% Antidépresseurs 80% 59% Antibiotiques 90% 72% IEC-AA2 45% Commentaires Effet «générique» - peu d effet CAPI Un effet CAPI au 3 ème trimestre Objectif dépassé dès le début 2010 Peu d impact CAPI. Arrivée de nouvelles molécules (Valdoxan en mai 2010) L objectif n est pas atteint en 2010 L objectif n est pas atteint en 2010 * 75% réalisé : effet Tahor qui est entré au répertoire en octobre 2010

36 Le Mediator : une affaire de pharmacovigilance devenue une affaire d Etat Une analyse approfondie du système français à travers les Assises du Médicament Groupe 1: améliorer les conditions d'octroi de l AMM Groupe 2: renforcer le système de surveillance des médicaments Groupe 3: encadrer les prescriptions hors AMM Groupe 4: développer l'information sur les produits de santé Groupe 5: optimiser la gouvernance et clarifier les missions des organismes intervenant dans les produits de santé Groupe 6: renforcer le contrôle et l'évaluation des dispositifs médicaux Des retombées sur l industrie encore mal évaluées Dégradation de l image Baisse des prescriptions? Accès au marché plus difficile Développement de la surveillance post-marketing Encadrement/limitation de l effort promotionnel Relations publiques plus difficiles «Code de conduite» avec les experts

37 Les Assises du Médicament : continuité institutionnelle et renforcement des règles et procédures Groupe 3 : Encadrer les prescriptions hors AMM Détecter et suivre les prescriptions hors AMM Améliorer les recommandations de prescriptions hors AMM Compléter l Art. 56 (CSS) définissant les dispositifs dérogatoires (ATU) Informer les patients et les professionnels de santé Groupe 4 : Développer l'information sur les produits de santé Une formation continue transparente et évaluée Prescription en DCI Rémunération des délégués (part variable indexée sur la qualité) Objectifs quantitatifs en termes de bon usage (malus-bonus) Objectifs quantitatifs sur certains médicaments Renforcer la qualité et la transparence de l information Black box warning Service public d information en santé Indications sur les ordonnances Groupe 5: Optimiser la gouvernance et clarifier les missions des organismes Maintien du dispositif actuel de pharmacovigilance (AFSSAPS) Maintien du dispositif d évaluation des médicaments (CT) Sunshine Act Gestion plus rigoureuse des liens d intérêt

38 Agenda Une croissance mondiale qui revient, tirée par les pays émergents et les produits de spécialité Un marché français éthique et OTC stagnant Une politique du médicament de plus en plus volontariste Une industrie confrontée aux défis de l innovation

39 Le défi de l innovation Invention / Nouvelle idée Innovation / Industrialisation Progrès Medical Economique Social

40 à l aune des 4 fondamentaux du monde du médicament Le développement de médicament: un process long, cher et risqué Le monde de la Santé: un monde non équitable Trois grandes maladies défient encore les chercheurs Cancer Maladies cardiovasculaires Diabète et une multitude de maladies rares Le médicament : un enjeu de propriété intellectuelle Patent protection LoE Growth Maturity Decline

41 Changer d ère! L évolution du business model Produit Diversification audelà du médicament Biotech Génériques Services Pays émergents Génériques Thérapies cellulaires Vétérinaire Medical Devices Le développement de médicament: un process long, cher et risqué Information (NTIC) Le monde de la Santé: un monde non équitable Trois grandes maladies défient encore les chercheurs Le médicament : un enjeu de propriété intellectuelle Bien-être Princeps Blockbusters Me too Pays matures Biotech Diagnostic Auto médication Food Client Médecin Payeur / régulateur Patient / pathologie Consommateur

42 Une reprise des fusions qui bouleverse peu le classement top 10 des laboratoires Rang US$ Mds % Part de Marché % Croissance CAGR Monde 831, PFIZER NOVARTIS MERCK & CO SANOFI AVENTIS ASTRAZENECA GLAXOSMITHKLINE ROCHE JOHNSON & JOHNSON ABBOTT LILLY Top , Source: IMS Health, MIDAS, CMA Décembre 2010

43 Changer d ère! L accès au marché: La clef qui influence la façon dont le médicament est Prioritisé => décision de Go-no go Développé Positionné => choix des comparateurs => dans la démarche thérapeutique Autorisé => AMM + «Risk management» Recommandé => définition des populations ( «HTA») Remboursé => évaluation coût-efficacité Tarifé => négociation de prix «Risk-sharing» Prescrit => paiement à la performance Distribué => gérer les circuits de distribution Vendu => combien, à qui, à quelle dose? Consommé => mesure et suivi de l observance Apprécié => et donc recommandé Médecin Circuits de distribution Patient

44 Changer d ère! L accès au marché: La clef qui influence en amont et en aval la façon dont le médicament est Prioritisé => décision de Go-no go Développé Positionné => choix des comparateurs => dans la démarche thérapeutique Autorisé => AMM + «Risk management» Recommandé => définition des populations ( «HTA») Remboursé => évaluation coût-efficacité Tarifé => négociation de prix «Risk-sharing» Prescrit => paiement à la performance Distribué => gérer les circuits de distribution Vendu => combien, à qui, à quelle dose? Consommé => mesure et suivi de l observance Apprécié => et donc recommandé Payeur Régulateur Médecin Circuits de distribution Patient

45 Changer d ère! Le maintien sur le marché: Une démarche évolutive Réévaluations Investigators sponsorred trials Libellés d AMM Pharmaco-vigilance ATU, PTT, RBU La réévaluation permanente Avec ses risques et ses opportunités Autorisation => AMM + «Risk management» Autorisation => AMM + «Risk management» Recommandation Autorisation => => définition AMM + des «Risk populations management ( «HTA»») Recommandation Autorisation => => définition AMM + des «Risk populations management ( «HTA»») Remboursemant Recommandation => => évaluation définition coût-efficacité des populations ( «HTA») Remboursemant Recommandation => => évaluation définition coût-efficacité des populations ( «HTA») Tarification Remboursemant => => négociation évaluation de coût-efficacité prix «Risk-sharing» Tarification=> Remboursemant négociation => évaluation de prix «coût-efficacité Risk-sharing» Tarification=> négociation de prix «Risk-sharing» Tarification=> négociation de prix «Risk-sharing»

46 Changer d ère! Plus de clients à satisfaire et trois enjeux stratégiques Autorités Sécurité sanitaire et efficience Guidelines et positionnement Lutte contre les inégalités d accès Patients / Consommateurs... Besoin d information Exigence et défiance Prise en charge globale Médecins Reconnaissance et recrutement Information / formation sur les progrès de la pathologie Etre conforté dans leur pratique (judiciarisation) Les nouveaux acteurs d accompagnement Pharmaciens Infirmières Délégations de tâches Accès au marché / Maintien sur le marché Europe France Région Approche par pathologie Stratégie de franchise Stratégie de leader Stratégies marketing nouvelles Nouveaux modèles commerciaux Nouveaux acteurs (distribution -> accompagnement) NTIC

47 Changer d ère! L évolution des stratégies marketing Les Les blockbusters du marché MG MG de ville: le progrès le progrès médical Le Le Progrès progrès médical, économique économique et et social social Une stratégie de volumes Les Mega sales force: une bataille de part de marché et de quête de nouveaux patients Les patients sont chez les prescripteurs (MG) Une image déplorable Un modèle à bout de souffle et saturé Un marketing essentiellement axé sur un canal unique: la VM Une stratégie de valeur Une stratégie de service et de satisfaction des clients Moins de patients 2 e ou 3 e ligne chez les spécialistes Trouver ses patients chez les prescripteurs et ailleurs Les fidéliser Une image à reconstruire Evaluer l impact sur les pratiques des NTIC

48

Le circuit économique et l évaluation médico-économique du médicament

Le circuit économique et l évaluation médico-économique du médicament Le circuit économique et l évaluation médico-économique du médicament Présenté par Hans-Martin Späth Département pharmaceutique de Santé Publique, ISPB, Université Lyon 1 Plan L Autorisation de Mise sur

Plus en détail

La pharma face à ses transitions

La pharma face à ses transitions La pharma face à ses transitions Pharma mondiale : cap sur l Asie 26 à 29 Le recul des marchés dits «matures» 26 Des pertes massives de brevets, des génériques en hausse 27 La montée en puissance des pays

Plus en détail

ANNEXE 1 PLAN NATIONAL DE GESTION DU RISQUE

ANNEXE 1 PLAN NATIONAL DE GESTION DU RISQUE ANNEXE 1 PLAN NATIONAL DE GESTION DU RISQUE UNCAM 2011 PREAMBULE...3 I- CONTEXTE...4 1. LE CONTRAT D OBJECTIFS ENTRE L ETAT ET L UNCAM...4 2. LE PROGRAMME PLURIANNUEL REGIONAL DE GESTION DU RISQUE...4

Plus en détail

L industrie du médicament m une mission de santé,

L industrie du médicament m une mission de santé, L industrie du médicament m : une mission de santé, des métiers m passionnants Dr Sophie Ravoire SR Consulting Présidente de la Commission Formation de l Alliance pour la Recherche et l Innovation des

Plus en détail

La pharma face à ses transitions

La pharma face à ses transitions La pharma face à ses transitions Marché mondial : les pays émergents sauvent la pharma 1 Les ambitions des Big Pharma dans les pays émergents 1 Etats-Unis : une position de leader entamée par les pertes

Plus en détail

2.4. Les médicaments de la «liste en sus»

2.4. Les médicaments de la «liste en sus» 2.4. Les médicaments de la «liste en sus» Dans le cadre de la tarification à l activité (T2A), le financement des médicaments administrés au cours d un séjour hospitalier est assuré selon plusieurs modalités.

Plus en détail

Secteur bancaire Enjeux d image

Secteur bancaire Enjeux d image Secteur bancaire Enjeux d image Étude mondiale Luc Durand Président Ipsos, Québec Luc.Durand@ipsos.com Plan de la présentation Sommaire méthodologique Portrait global La surveillance des banques Quand

Plus en détail

Sommaire. 1. Introduction p.3. 2. Objectif 2017 p.13 3. Les 7 axes de la promotion du médicament générique p.15

Sommaire. 1. Introduction p.3. 2. Objectif 2017 p.13 3. Les 7 axes de la promotion du médicament générique p.15 mars 2015 Sommaire 1. Introduction p.3 Dates et chiffres clés p.4 Evolution en France p.5 Comparaison internationale p.8 Jalons des travaux p.12 2. Objectif 2017 p.13 3. Les 7 axes de la promotion du médicament

Plus en détail

Un regard international: Politiques et expériences étrangères

Un regard international: Politiques et expériences étrangères Un regard international: Politiques et expériences étrangères Valérie Paris - OCDE Rencontres Economiques, Mardi 16 octobre 2012 «Le système de santé français à l épreuve de la crise» LES POLITIQUES DE

Plus en détail

Web Analytics. des Visiteurs en Ligne? Raquel de los Santos, Business Consultant Forum emarketing 2012

Web Analytics. des Visiteurs en Ligne? Raquel de los Santos, Business Consultant Forum emarketing 2012 Web Analytics Comment Valoriser la Connaissance des Visiteurs en Ligne? Raquel de los Santos, Business Consultant Forum emarketing 2012 Agenda comscore en Quelques Chiffres Réseaux Sociaux : Etat des lieux

Plus en détail

Chapitre IV La maîtrise des dépenses de médicaments

Chapitre IV La maîtrise des dépenses de médicaments 109 Chapitre IV La maîtrise des dépenses de médicaments LA MAITRISE DES DEPENSES DE MEDICAMENTS 111 PRESENTATION La réforme de la politique du médicament annoncée en juin 2011 par le gouvernement a tenu

Plus en détail

Le Médicament Mémento - édition 2010

Le Médicament Mémento - édition 2010 Le Médicament Mémento - édition 2010 Le Mémento Médicament de la Mutualité Française fournit chaque année aux acteurs du système de santé, les principales données sur le marché du médicament et son financement

Plus en détail

Assurance Maladie Obligatoire Commission de la Transparence des médicaments. Avis 2 23 Octobre 2012

Assurance Maladie Obligatoire Commission de la Transparence des médicaments. Avis 2 23 Octobre 2012 Assurance Maladie Obligatoire Commission de la Transparence des médicaments Avis 2 23 Octobre 2012 Titre I : Nom du médicament, DCI, forme pharmaceutique, dosage, présentation HUMIRA (DCI : Adalimumab

Plus en détail

La nouvelle convention médicale. Un nouveau partenariat en faveur de la qualité des soins

La nouvelle convention médicale. Un nouveau partenariat en faveur de la qualité des soins La nouvelle convention médicale Un nouveau partenariat en faveur de la qualité des soins La convention a été signée le 26 juillet 2011 par trois syndicats représentatifs (CSMF, MG France, SML) et l assurance

Plus en détail

Note de synthèse Assurance Maladie. Information des professionnels de santé sur les produits de santé mars 2011

Note de synthèse Assurance Maladie. Information des professionnels de santé sur les produits de santé mars 2011 Note de synthèse Assurance Maladie Information des professionnels de santé sur les produits de santé mars 2011 Au début des années 2000, l Assurance Maladie a commencé à construire puis développer une

Plus en détail

Projections des coûts des médicaments pour les régimes privés d assurance-médicaments de IMS Brogan Rapport commandité par Rx&D

Projections des coûts des médicaments pour les régimes privés d assurance-médicaments de IMS Brogan Rapport commandité par Rx&D Plus de 20 millions de Canadiens comptent sur les nouveaux médicaments et vaccins pour les aider à rester en bonne santé et productifs, tant au travail qu à la maison. Les employeurs profitent aussi de

Plus en détail

Utilisation du contrôle de qualité

Utilisation du contrôle de qualité Bio-Rad Laboratories Contrôle de qualité Utilisation du contrôle de qualité Les fondements d un haut niveau de soins des patients passent par l amélioration des performances au laboratoire Bio-Rad Laboratories

Plus en détail

Ministère de la santé, de la jeunesse, des sports et de la vie associative

Ministère de la santé, de la jeunesse, des sports et de la vie associative Ministère de la santé, de la jeunesse, des sports et de la vie associative Direction de l'hospitalisation et de l'organisation des soins Sous-direction qualité et fonctionnement des établissements de santé

Plus en détail

Les réseaux de santé Alain Grand

Les réseaux de santé Alain Grand Les réseaux de santé Alain Grand Section 1 : les réseaux de santé Devant le constat d un cloisonnement excessif du système de santé, susceptible d induire des «pertes de chance» vis-à-vis de certaines

Plus en détail

La branche pharmaceutique face à ses mutations

La branche pharmaceutique face à ses mutations La branche pharmaceutique face à ses mutations Pharma mondiale : Le marché baisse de vitesse Vers la croissance zéro La dynamique des marchés clés Le salut passe par l Asie et les produits de spécialités

Plus en détail

DELEGUE PHARMACEUTIQUE MEDICO PHARMACEUTIQUE TECHNICO-COMMERCIAL SECTEUR SANTE

DELEGUE PHARMACEUTIQUE MEDICO PHARMACEUTIQUE TECHNICO-COMMERCIAL SECTEUR SANTE DELEGUE PHARMACEUTIQUE MEDICO PHARMACEUTIQUE TECHNICO-COMMERCIAL SECTEUR SANTE Titre enregistré par le Ministre au Répertoire National des Certifications Professionnelles par arrêté publié au journal officiel

Plus en détail

F. BILLION-REY V. LACROIX

F. BILLION-REY V. LACROIX Centre Hospitalier de Lons le Saunier Service Pharmacie et Stérilisation Centrale Plaidoyer pour le développement de la Pharmacie Clinique au Centre Hospitalier de Lons le Saunier F. BILLI-REY V. LACRIX

Plus en détail

QUELLES SPECIFICITES?

QUELLES SPECIFICITES? QUELLES SPECIFICITES? Une organisation tournée vers les patients, adaptée au cycle de vie des médicaments Le marketing pharmaceutique est très spécifique : du fait des réglementations entourant les médicaments

Plus en détail

PROGRESSEZ EN SPORT ET EN SANTÉ. Mieux vivre avec ma maladie chronique, Me soigner par l activité physique Programmes Santé

PROGRESSEZ EN SPORT ET EN SANTÉ. Mieux vivre avec ma maladie chronique, Me soigner par l activité physique Programmes Santé PROGRESSEZ EN SPORT ET EN SANTÉ Mieux vivre avec ma maladie chronique, Me soigner par l activité physique Programmes Santé À chacun son stade! Votre profil est unique, votre réponse à l exercice physique

Plus en détail

LA GLOBALISATION DES LEADERS PHARMACEUTIQUES

LA GLOBALISATION DES LEADERS PHARMACEUTIQUES LA GLOBALISATION DES LEADERS PHARMACEUTIQUES Nelly Weinmann Chargée de mission Direction Générale des Entreprises Observatoire des Stratégies Industrielles Mission prospective Septembre 2005 Du même auteur

Plus en détail

Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013

Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013 Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013 Perspectives de croissance de l industrie des Médias et des Loisirs 25 Juin 2009 01 François ANTARIEU, Associé PwC, Responsable France de l Industrie Médias

Plus en détail

Résultats annuels 2006-2007

Résultats annuels 2006-2007 L esprit de service Résultats annuels 2006-2007 20 décembre 2007 Présentation du Groupe 1. LVL Médical en quelques chiffres 2. France 3. Allemagne LVL Médical Groupe en quelques chiffres 1 300 collaborateurs

Plus en détail

Master UP 6. Mention Santé Publique et Management de la Santé. Spécialité Pharmacologie Clinique. Construire une carrière dans l industrie

Master UP 6. Mention Santé Publique et Management de la Santé. Spécialité Pharmacologie Clinique. Construire une carrière dans l industrie Master UP 6 Mention Santé Publique et Management de la Santé Spécialité Pharmacologie Clinique Construire une carrière dans l industrie pharmaceutique Alain Leclerc, CTPartners 3 mars 2009 Your Executive

Plus en détail

«Politique des ARS pour les seniors»

«Politique des ARS pour les seniors» «Politique des ARS pour les seniors» Claude EVIN, Directeur Général de l Agence Régionale de Santé d Ile-de-France XX/XX/XX L ARS, acteur majeur de la politique de santé et d accompagnement au service

Plus en détail

Hiver 2013. Paysages changeants, produits en voie de commercialisation et conséquences pour les promoteurs de régimes

Hiver 2013. Paysages changeants, produits en voie de commercialisation et conséquences pour les promoteurs de régimes Hiver 2013 Paysages changeants, produits en voie de commercialisation et conséquences pour les promoteurs de régimes Paysages changeants, produits en voie de commercialisation et conséquences pour les

Plus en détail

Dépenses en médicaments prescrits au Canada 2012 : regard sur les régimes publics d assurance-médicaments

Dépenses en médicaments prescrits au Canada 2012 : regard sur les régimes publics d assurance-médicaments Dépenses et main-d œuvre de la santé Notre vision De meilleures données pour de meilleures décisions : des Canadiens en meilleure santé Notre mandat Exercer le leadership visant l élaboration et le maintien

Plus en détail

La prise en charge. de votre affection de longue durée

La prise en charge. de votre affection de longue durée La prise en charge de votre affection de longue durée Comment fonctionne la prise en charge à 100 %? Quels sont les avantages pour vous? À quoi vous engagez-vous? Comment êtes-vous remboursé? Votre médecin

Plus en détail

Service ENX BT Infonet

Service ENX BT Infonet Service ENX BT Infonet Présentation ENX 25 Mai 2005 Paul Lenfant Fabrice Leclerc paul.lenfant@fr.bt.infonet.com fabrice.leclerc@fr.bt.infonet.com AGENDA! BT Infonet! Le service ENX de BT Infonet! Modèle

Plus en détail

Tendances et défis dans la gestion des régimes d assurance médicaments Johanne Brosseau Conseillère principale

Tendances et défis dans la gestion des régimes d assurance médicaments Johanne Brosseau Conseillère principale Entre experts 2013 Tendances et défis dans la gestion des régimes d assurance médicaments Johanne Brosseau Conseillère principale 1 Tendances et défis Nous avons tous intérêt à travailler ensemble Défis

Plus en détail

Entretiens Pharmaceutiques en Oncologie : Où en sommes nous en 2014, au CHPC

Entretiens Pharmaceutiques en Oncologie : Où en sommes nous en 2014, au CHPC Entretiens Pharmaceutiques en Oncologie : Où en sommes nous en 2014, au CHPC 2éme Journée des Infirmiers de Basse-Normandie Jeudi 9 Octobre 2014 Florence BANNIE, Pharmacien CHPC, CHERBOURG Déclarations

Plus en détail

Point sur la stratégie

Point sur la stratégie Point sur la stratégie Marc de Garidel Président-Directeur Général Christel Bories Directeur Général Délégué Conférence de presse 02/07/2015 Introduction Marc de Garidel La stratégie engagée depuis 2011

Plus en détail

La situation en matière de pension privées et de fonds de pension dans les pays de l OCDE

La situation en matière de pension privées et de fonds de pension dans les pays de l OCDE La situation en matière de pension privées et de fonds de pension dans les pays de l OCDE Colloque Protection sociale d entreprise Paris, 26 mars 2010 http://www.irdes.fr/espacerecherche/colloques/protectionsocialeentreprise

Plus en détail

Tout savoir sur le médicament générique. Par le laboratoire Zydus France avec la participation de votre pharmacien.

Tout savoir sur le médicament générique. Par le laboratoire Zydus France avec la participation de votre pharmacien. Tout savoir sur le médicament générique Par le laboratoire Zydus France avec la participation de votre pharmacien. * P le m thé, votre partenaire générique Laboratoire de médicaments génériques, Zydus

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 2 avril 2014 DERMOVAL, gel flacon de 20 ml (CIP : 34009 326 130 4 5) DERMOVAL 0,05 POUR CENT, crème tube de 10 g (CIP : 34009 320 432 9 3) Laboratoire GLAXOSMITHKLINE

Plus en détail

ENTREPRISES - PROTECTION DES DONNÉES

ENTREPRISES - PROTECTION DES DONNÉES ENTREPRISES - PROTECTION DES DONNÉES PIERRE ANGULAIRE DE LA PÉRENNITÉ DES ENTREPRISES André Kudelski Meyrin, 27 mai 2014 AGENDA La BIG picture Valeur ajoutée Un Monde Hyperconnecté Se protéger dans le

Plus en détail

ET DE LA STRATEGIE. Note de Synthèse. Domaine : Financement Version : 1 Mise à jour : 04/03/2012

ET DE LA STRATEGIE. Note de Synthèse. Domaine : Financement Version : 1 Mise à jour : 04/03/2012 DIRECTION DES AFFAIRES INSTITUTIONNELLES ET DE LA STRATEGIE Note de Synthèse CAMPAGNE TARIFAIRE 2012 : ENVELOPPE MIGAC Domaine : Financement Version : 1 Mise à jour : 04/03/2012 Diffusion: Vos contacts

Plus en détail

The Brand Market Access Plan

The Brand Market Access Plan The Brand Market Access Plan La méthode appliquée à la France 1, rue Houdart de Lamotte 75015 Paris France Tel.: +33 6 11 96 33 78 Fax: +33 1 45 57 46 59 E-mail: jmpeny@smart-pharma.com Website: www.smart-pharma.com

Plus en détail

Contraintes liées aux aspects économiques, impact de la T2A : le point de vue de l industriel

Contraintes liées aux aspects économiques, impact de la T2A : le point de vue de l industriel Contraintes liées aux aspects économiques, impact de la T2A : le point de vue de l industriel Jean-Michel Hotton Directeur des relations institutionnelles Laboratoire Pfizer 10 ème Journées Nationales

Plus en détail

Éthique et cadres réglementaires en Recherche clinique

Éthique et cadres réglementaires en Recherche clinique Éthique et cadres réglementaires en Recherche clinique Évolutions avec la loi Jardé et aspects éthiques particuliers Pr D. DEPLANQUE Département de Pharmacologie médicale EA 1046 et CIC 9301 INSERM-CHU,

Plus en détail

ETUDE SUR LA CONCURRENTIABILITE DU SECTEUR DE L INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE

ETUDE SUR LA CONCURRENTIABILITE DU SECTEUR DE L INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE ETUDE SUR LA CONCURRENTIABILITE DU SECTEUR DE L INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE RAPPORT DE SYNTHESE SOMMAIRE INTRODUCTION... 3 VOLET 1 : ANALYSE DE L ETAT DES LIEUX DU MARCHE... 5 1. PRESENTATION GENERALE DU

Plus en détail

État de la situation: dépenses en médicaments au Québec, comparaison canadienne et internationale

État de la situation: dépenses en médicaments au Québec, comparaison canadienne et internationale Journée d étude - Contrôle du coût des médicaments : cible prioritaire pour les finances publiques Union des consommateurs, 21 octobre 2010. État de la situation: dépenses en médicaments au Québec, comparaison

Plus en détail

La commercialisation et la diffusion

La commercialisation et la diffusion Le Leem Les Entreprises du médicament (Leem) représentent l industrie pharmaceutique dans son ensemble. Il assure l étude et la défense des intérêts économiques, industriels, sociaux et commerciaux de

Plus en détail

Les médias sociaux au service de la santé

Les médias sociaux au service de la santé Les médias sociaux au service de la santé Summary Introduction... 2 Les médias sociaux, un nouveau paradigme pour la santé... 3 Des millions de retours de patients à exploiter... 4 Détection et traitement

Plus en détail

Rapport. ctivité 2011. La santé progresse avec vous

Rapport. ctivité 2011. La santé progresse avec vous Rapport ctivité 2011 La santé progresse avec vous Sommaire Une réforme structurelle et progressive p. 4 Une gestion du risque intensifiée p. 8 Un service de qualité et homogène p. 24 Une politique d efficience

Plus en détail

La prise en charge de votre affection de longue durée

La prise en charge de votre affection de longue durée La prise en charge de votre affection de longue durée Édition 2012 LA PRISE EN CHARGE DE VOTRE AFFECTION DE LONGUE DURÉE Sommaire Votre protocole de soins en pratique p 4 Comment êtes-vous remboursé? p

Plus en détail

La télémédecine, complément nécessaire de l exercice médical de demain. Dr Pierre SIMON Président de l Association Nationale de Télémédecine (ANTEL)

La télémédecine, complément nécessaire de l exercice médical de demain. Dr Pierre SIMON Président de l Association Nationale de Télémédecine (ANTEL) La télémédecine, complément nécessaire de l exercice médical de demain Dr Pierre SIMON Président de l Association Nationale de Télémédecine (ANTEL) Angers FHF 13 septembre 2012 Ce qui a changé dans l exercice

Plus en détail

L évaluation médico-économique. Les études microéconomiques. Julien GUIGNET CHU/CH Montmorillon

L évaluation médico-économique. Les études microéconomiques. Julien GUIGNET CHU/CH Montmorillon L évaluation médico-économique Les études microéconomiques Julien GUIGNET CHU/CH Montmorillon Arbitrage et Aide à la décision (1) Ressources limitées du secteur sanitaire Nécessité de faire des choix Développement

Plus en détail

Liste des sigles et abréviations 1

Liste des sigles et abréviations 1 Liste des sigles et abréviations 1 CHAPITRE INTRODUCTIF Pourquoi s'intéresser au marketing des produits de santé? 3 Actualités des produits de santé 5 Des chiffres paradoxaux dans l'industrie du médicament

Plus en détail

GENERIQUES EN TUNISIE

GENERIQUES EN TUNISIE GENERIQUES EN TUNISIE Situation comparaison avec biosimilaires et problèmes de substitution Pr A.TOUMI 04 novembre 2011 Loi n 2008-32 du 13 mai 2008, modifiant et complétant la loi n 73-55 du 3 Août 1973

Plus en détail

Historique de la politique du médicament en France. Mise à jour : Mars 2015

Historique de la politique du médicament en France. Mise à jour : Mars 2015 Reproduction sur d autres sites interdite mais lien vers le document accepté : Toutes nos synthèses sont disponibles à cette adresse : Mise à jour : Mars 2015 Définition du médicament... 1 Le circuit du

Plus en détail

Régime Premier. Adhérents CFE - États-Unis Tableau des prestations. Détails du régime Réseau Conventionné Réseau non-conventionné

Régime Premier. Adhérents CFE - États-Unis Tableau des prestations. Détails du régime Réseau Conventionné Réseau non-conventionné Régime Premier Adhérents CFE - États-Unis Tableau des prestations Détails du régime Zone de couverture États-Unis États-Unis Montant annuel maximal des garanties Illimité Illimité Franchises annuelles

Plus en détail

v i e L engagement est une force Prêts à grandir ensemble? Volontariat Entreprise International

v i e L engagement est une force Prêts à grandir ensemble? Volontariat Entreprise International Volontariat L engagement est une force Prêts à grandir ensemble? v olontariat PROFIL Un leader mondial de la santé N 1 dans les marchés émergents (1) avec une présence étendue et équilibrée Environ 105

Plus en détail

Analyse sectorielle. Secteur de la «Santé / Pharma» 16 Avril 2009

Analyse sectorielle. Secteur de la «Santé / Pharma» 16 Avril 2009 Analyse sectorielle Secteur de la «Santé / Pharma» 16 Avril 2009 Liminaires Ce document a pour objet de dresser une analyse prospective de la filière «Santé / Pharma» ses grands enjeux, ses forces en présence,

Plus en détail

Les technologies de l information, support de la réorganisation territoriale

Les technologies de l information, support de la réorganisation territoriale Les technologies de l information, support de la réorganisation territoriale Pierre Simon Président de l Association Nationale de Télémédecine (ANTEL) De quoi parlons-nous? Le cadre de la santénumérique

Plus en détail

Initiative de recherche clinique précoce au Québec: une opportunité à saisir.

Initiative de recherche clinique précoce au Québec: une opportunité à saisir. Initiative de recherche clinique précoce au Québec: une opportunité à saisir. 1 er Forum sur le médicament Jacques Turgeon, B.Pharm., Ph.D., Membre Académie canadienne des sciences de la santé, Membre

Plus en détail

Remboursement des médicaments

Remboursement des médicaments REMBOURSEMENT DES MÉDICAMENTS / 5 Remboursement des médicaments En 2011, l État a affecté 2,77 milliards d euros au remboursement des médicaments délivrés en pharmacie. Les dépenses concernaient 111,4

Plus en détail

PIB : Définition : mesure de l activité économique réalisée à l échelle d une nation sur une période donnée.

PIB : Définition : mesure de l activité économique réalisée à l échelle d une nation sur une période donnée. PIB : Définition : mesure de l activité économique réalisée à l échelle d une nation sur une période donnée. Il y a trois approches possibles du produit intérieur brut : Optique de la production Optique

Plus en détail

Recommandations Temporaires d Utilisation (RTU) Principes et éléments d information sur les modalités d élaboration et de mise en œuvre par l ANSM

Recommandations Temporaires d Utilisation (RTU) Principes et éléments d information sur les modalités d élaboration et de mise en œuvre par l ANSM Recommandations Temporaires d Utilisation (RTU) Principes et éléments d information sur les modalités d élaboration et de mise en œuvre par l ANSM Octobre 2012 2 Sommaire Préambule 3 Identification du

Plus en détail

Fiche Produit Profils Médicalisés PHMEV

Fiche Produit Profils Médicalisés PHMEV Guide méthodologique développé par l équipe de projets ci-dessous : Fiche Produit Profils Médicalisés PHMEV EQUIPE PROJET Chef de projet : Maryline CHARRA, Pharmacien Conseil Responsable de la mission

Plus en détail

LES TRANSPORTS Enjeux et résultats. Journée des instances paritaires du 20 novembre 2008

LES TRANSPORTS Enjeux et résultats. Journée des instances paritaires du 20 novembre 2008 LES TRANSPORTS Enjeux et résultats Un enjeu économique important : En 2007, le régime général a remboursé 2,3 milliards d euros au titre des transports. Dépenses de transports remboursées en 2007 par le

Plus en détail

Conseil des ministres du 12 octobre 2005

Conseil des ministres du 12 octobre 2005 Ministère de la Santé et des Solidarités Ministère délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille Conseil des ministres du 12 octobre 2005 Présentation du

Plus en détail

Case study Méthodologie d enquête et développement d une Great Place To Work

Case study Méthodologie d enquête et développement d une Great Place To Work Case study Méthodologie d enquête et développement d une Great Place To Work Histoire 1991 2002 1998 2011 Réseau Global 3 NORTH AMERICA United States Canada LATIN AMERICA Argentina Bolivia Brazil Central

Plus en détail

Le rôle des mutuelles dans le développement de l éducation thérapeutique du patient.

Le rôle des mutuelles dans le développement de l éducation thérapeutique du patient. Le développement des programmes d éducation thérapeutique du patient 2 ans après la loi Hôpital, patients, santé, territoire : quel bilan? Le rôle des mutuelles dans le développement de l éducation thérapeutique

Plus en détail

Loi de Financement de la Sécurité Sociale pour 2014

Loi de Financement de la Sécurité Sociale pour 2014 Loi de Financement de la Sécurité Sociale pour 2014 Rappel du calendrier : Projet de loi déposé : 9 octobre 2013 Voté en première lecture à l Assemblée Nationale : 29 octobre 2013 Rejeté en première lecture

Plus en détail

La franchise médicale en pratique

La franchise médicale en pratique Information presse le 26 décembre 2007 La franchise médicale en pratique La franchise médicale s applique à partir du 1 er janvier 2008 sur les boîtes de médicaments, les actes paramédicaux et les transports

Plus en détail

Etude sur l évolution des organisations des forces terrain et des métiersm au sein des entreprises du médicament en France. Paris, 8 novembre 2011

Etude sur l évolution des organisations des forces terrain et des métiersm au sein des entreprises du médicament en France. Paris, 8 novembre 2011 Etude sur l évolution des organisations des forces terrain et des métiersm au sein des entreprises du médicament m en France Paris, 8 novembre 2011 Les objectifs et le périmètre de l étude prospective

Plus en détail

2. PANORAMA DU SECTEUR DE LA SANTE

2. PANORAMA DU SECTEUR DE LA SANTE Page 7 SOMMAIRE 1. AVANT PROPOS 9 1.1 DONNES GEOGRAPHIQUES ET DEMOGRAPHIQUES 9 1.2 DONNES INSTITUTIONNELLES ET POLITIQUES 10 1.3 DONNES MACROECONOMIQUES ET REGLEMENTAIRES 11 2. PANORAMA DU SECTEUR DE LA

Plus en détail

Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge Pôle de santé du Canton d Aulnay de Saintonge MSP Aulnay et Néré PROJET D AULNAY PSP

Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge Pôle de santé du Canton d Aulnay de Saintonge MSP Aulnay et Néré PROJET D AULNAY PSP Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge PROJET D AULNAY MSP PSP Réseau de santé de proximité Historique Objectifs Particularités Avenir Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge MAISON DE SANTE

Plus en détail

Améliorer la qualité du système de santé et maîtriser les dépenses : propositions de l Assurance maladie pour 2015

Améliorer la qualité du système de santé et maîtriser les dépenses : propositions de l Assurance maladie pour 2015 Améliorer la qualité du système de santé et maîtriser les dépenses : propositions de l Assurance maladie pour 2015 Rapport au ministre chargé de la sécurité sociale et au Parlement sur l'évolution des

Plus en détail

ETUDE SUR LA RÉPUTATION DES ENTREPRISES DU CAC40. Synthèse 2010-2014

ETUDE SUR LA RÉPUTATION DES ENTREPRISES DU CAC40. Synthèse 2010-2014 ETUDE SUR LA RÉPUTATION DES ENTREPRISES DU CAC40 Synthèse 2010- # UNE METHODOLOGIE QUI FAIT REFERENCE Excellent/Top tier 80+ Strong/Robust 70-79 Average/Moderate 60-69 Weak/Vulnerable 40-59 Poor/Low est

Plus en détail

Une gestion novatrice des médicaments sur ordonnance mise au point par la Great-West. Jean-François Langlais Directeur Régional

Une gestion novatrice des médicaments sur ordonnance mise au point par la Great-West. Jean-François Langlais Directeur Régional Une gestion novatrice des médicaments sur ordonnance mise au point par la Great-West Jean-François Langlais Directeur Régional Au programme Aperçu du contexte actuel de l assurance médicaments Mécanismes

Plus en détail

ABL and Evivar Medical for Strategic Partnership and Alliance in HIV and Hepatitis

ABL and Evivar Medical for Strategic Partnership and Alliance in HIV and Hepatitis ABL and Evivar Medical for Strategic Partnership and Alliance in HIV and Hepatitis Conférence de Presse ABL SA - Chambre de Commerce de Luxembourg - Mardi 29 Septembre 2009, 18h Annonce de Presse ABL and

Plus en détail

COMITE ECONOMIQUE DES PRODUITS DE SANTE RAPPORT D ACTIVITE 2012

COMITE ECONOMIQUE DES PRODUITS DE SANTE RAPPORT D ACTIVITE 2012 COMITE ECONOMIQUE DES PRODUITS DE SANTE RAPPORT D ACTIVITE 2012 Septembre 2013 TABLE DES MATIERES PREMIERE PARTIE LES VENTES ET LES DEPENSES DE PRODUITS DE SANTE EN 2012 -------------------------9 CHAPITRE

Plus en détail

Conseil et Etudes de Marché du pareil au même? Audrey Chemin audrey.chemin@pfizer.com European Market Analytics Manager Oncology

Conseil et Etudes de Marché du pareil au même? Audrey Chemin audrey.chemin@pfizer.com European Market Analytics Manager Oncology Conseil et Etudes de Marché du pareil au même? Audrey Chemin audrey.chemin@pfizer.com European Market Analytics Manager Oncology Mon Curriculum Sept 09 - auj Sept 08 Aug 09 Sept 06 Aug 08 Sept 06 Feb 06

Plus en détail

PLAN CANCER 1 ET EVALUATION DE l INNOVATION Robert Launois

PLAN CANCER 1 ET EVALUATION DE l INNOVATION Robert Launois PLAN CANCER 1 ET EVALUATION DE l INNOVATION Robert Launois Correspondance : Pr Robert LAUNOIS 28 rue d Assas 75006 PARIS Email : launois.reesfrance@wanadoo.fr - Site internat : http://www.rees-france.com

Plus en détail

Référentiel Officine

Référentiel Officine Référentiel Officine Inscrire la formation dans la réalité et les besoins de la pharmacie d officine de demain - Ce référentiel décrit dans le cadre des missions et des activités du pharmacien d officine

Plus en détail

2013S é c u r i t é s o c i a l e

2013S é c u r i t é s o c i a l e 2013S é c u r i t é s o c i a l e Projet de loi de financement de la Sécurité sociale - plfss annexe 1 Programmes de qualité et d efficience Maladie www.economie.gouv.fr www.social-sante.gouv.fr PROGRAMME

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 2 juin 2010

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 2 juin 2010 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 2 juin 2010 Examen du dossier des spécialités inscrites pour une durée de 5 ans à compter du 14 juin 2005 (JO du 28 avril 2006) ARTOTEC 50 mg/0,2 mg, comprimé B/30 -

Plus en détail

LES ÉTUDES de LA MUTUALITé FRANçAISE. Bilan de 25 ans de politique du médicament générique. Propositions pour une politique plus ambitieuse.

LES ÉTUDES de LA MUTUALITé FRANçAISE. Bilan de 25 ans de politique du médicament générique. Propositions pour une politique plus ambitieuse. LES ÉTUDES de LA MUTUALITé FRANçAISE Bilan de 25 ans de politique du médicament générique. Propositions pour une politique plus ambitieuse. octobre 2008 Plan de l étude Résumé... 4 Note de problématique...

Plus en détail

Speexx Basic Anglais, Français, Allemand, Italien, Espagnol,

Speexx Basic Anglais, Français, Allemand, Italien, Espagnol, Pour une démo, ctrl +clic pour suivre le lien : http://www.speexx.com/portal/media/softwaredemo/fr/demostart.htm http://www.speexx.com/onlinedemo/english/ Speexx Basic Anglais, Français, Allemand, Italien,

Plus en détail

Télésurveillance à domicile de patients chroniques et pratiques collaboratives : arrêt sur image vu d un Industriel

Télésurveillance à domicile de patients chroniques et pratiques collaboratives : arrêt sur image vu d un Industriel Télésurveillance à domicile de patients chroniques et pratiques collaboratives : arrêt sur image vu d un Industriel Colloque Tic Santé,11 février 2010 Dr France Laffisse, Orange Healthcare Plan Télésurveillance

Plus en détail

Contribution de la Mutualité Française Centre à la Stratégie Nationale de Santé. Tours

Contribution de la Mutualité Française Centre à la Stratégie Nationale de Santé. Tours Contribution de la Mutualité Française Centre à la Stratégie Nationale de Santé Tours Débat régional du 13 février 2014 Chantier n 1 du programme Gaspar : développer les conventionnements tiers payant

Plus en détail

Marketing. des produits de santé

Marketing. des produits de santé Marketing des produits de santé Marketing des produits de santé Marie-Paule SERRE Déborah WALLET-WODKA 2 e édition Maquette de couverture : Chloé Lerebours http://graphi-chlo-blogspot.com/ Illustrations

Plus en détail

Orange Healthcare vers un système de santé connecté

Orange Healthcare vers un système de santé connecté Orange Healthcare vers un système de santé connecté Orange est conscient que les grands établissements de santé doivent évoluer pour améliorer la prise en charge des patients, coordonner l ensemble des

Plus en détail

EVALUATION DES TECHNOLOGIES DE SANTÉ ANALYSE MÉDICO-ÉCONOMIQUE. Efficacité et efficience des hypolipémiants Une analyse centrée sur les statines

EVALUATION DES TECHNOLOGIES DE SANTÉ ANALYSE MÉDICO-ÉCONOMIQUE. Efficacité et efficience des hypolipémiants Une analyse centrée sur les statines EVALUATION DES TECHNOLOGIES DE SANTÉ ANALYSE MÉDICO-ÉCONOMIQUE Efficacité et efficience des hypolipémiants Une analyse centrée sur les statines Juillet 2010 Mise à jour Septembre 2010 1 Le rapport complet

Plus en détail

LES ETUDES DE LA. MUTUALITE FRANÇAISE La prise en charge des dépenses de santé : les évolutions du poids des différents acteurs depuis 2000

LES ETUDES DE LA. MUTUALITE FRANÇAISE La prise en charge des dépenses de santé : les évolutions du poids des différents acteurs depuis 2000 LES ETUDES DE LA MUTUALITE FRANÇAISE La prise en charge des dépenses de santé : les évolutions du poids des différents acteurs depuis 2000 -Analyse réalisée à partir des comptes nationaux de la santé 2011-

Plus en détail

L évolution de la communication des laboratoires pharmaceutiques

L évolution de la communication des laboratoires pharmaceutiques L évolution de la communication des laboratoires pharmaceutiques Cédric Romand To cite this version: Cédric Romand. L évolution de la communication des laboratoires pharmaceutiques. Pharmaceutical sciences.

Plus en détail

Filière de soin Maladies rares

Filière de soin Maladies rares Filière de soin Maladies rares Les maladies rares en chiffres - 5000 à 7 000 pathologies - Elles concerneraient 3 millions de personnes en France et près de 25 à 30 millions en Europe. Le terme maladie

Plus en détail

Evaluation de la politique française des médicaments génériques

Evaluation de la politique française des médicaments génériques Inspection générale des affaires sociales RM2012-115P Evaluation de la politique française des médicaments génériques RAPPORT Établi par Dorothée IMBAUD Dr. Sylvain PICARD Alain MORIN François TOUJAS Membres

Plus en détail

La politique européenne de la Mutualité Française en matière de dispositifs médicaux

La politique européenne de la Mutualité Française en matière de dispositifs médicaux La politique européenne de la Mutualité Française en matière de dispositifs médicaux Assises du Médicament GT 6 Sabine Bonnot Chargée de mission Politique des produits de santé 6 avril 2011 Sommaire: -

Plus en détail

PARTIE I - Données de cadrage. Sous-indicateur n 9-1 : Nombre de consultations de médecins par habitant, perspective internationale

PARTIE I - Données de cadrage. Sous-indicateur n 9-1 : Nombre de consultations de médecins par habitant, perspective internationale Indicateur n 9 : Consommation de soins par habitant Sous-indicateur n 9-1 : Nombre de consultations de médecins par habitant, perspective internationale Le nombre moyen de consultations médicales par habitant

Plus en détail

SYNTHESE Rapport Les comptes nationaux de la santé en 2012 - Edition 2013 -

SYNTHESE Rapport Les comptes nationaux de la santé en 2012 - Edition 2013 - MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE ET DES FINANCES MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL SYNTHESE Rapport Les comptes

Plus en détail

Le secteur des EHPAD Définition, évolution et organisation

Le secteur des EHPAD Définition, évolution et organisation Le secteur des EHPAD Définition, évolution et organisation DU et Capacité «médecin coordonnateur en EHPAD» Le 15 décembre 2010 Katy Jarny Responsable Conseil & Formation - I - Les différentes formules

Plus en détail

Communiqué de presse. Direct Medica 31, rue des Longs Prés 92100 Boulogne Billancourt Tél. : +33 (0) 1 70 95 64 00 www.directmedica.

Communiqué de presse. Direct Medica 31, rue des Longs Prés 92100 Boulogne Billancourt Tél. : +33 (0) 1 70 95 64 00 www.directmedica. ARS : un an après leur création, l Observatoire de la Régionalisation dresse un premier bilan de leurs actions et de la montée en charge de la loi HPST et Direct Research créent l Observatoire de la Régionalisation.

Plus en détail