Décentralisation énergétique: quel rôle pour les acteurs de l énergie? L énergie GPL au service de la transition énergétique des territoires

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Décentralisation énergétique: quel rôle pour les acteurs de l énergie? L énergie GPL au service de la transition énergétique des territoires"

Transcription

1 Décentralisation énergétique: quel rôle pour les acteurs de l? L au service de la transition énergétique des territoires Intervention de Joel Pedessac, Directeur général du Comité Français du Butane et du Propane 21 novembre 2013

2 Les : une à re-découvrir Raffinage PETROLE BRUT 30 % Butane et Propane Champs 70 % GAZ NATUREL Utilisations 2/3 1/3 pétrochimie Bouteilles Réservoirs Réseaux Carburant Répartition de la consommation de en France en

3 L, beaucoup d dans peu de volume une faible part dans le mix énergétique 1,2 % d s primaires et une grande puissance disponible 50 GW = 30 EPR > Correspond à la puissance délivrée par les installations en clientèle Pour que le parc de production électrique soit capable de délivrer la même puissance, il faudrait l augmenter de : 40 % 3

4 Une du quotidien Des usages essentiels Un combustible utilisé par: 10 millions de foyers 30% de la cuisson 2% de la production de chaleur et d eau chaude Source : Données CEREN 2013/CFBP dont 1 sur 2 enterrée réseaux 200 délégations de service public Complémentarité avec le gaz naturel Sur l ensemble du territoire : Une stockable & disponible Un maillage complet des territoires 100 % Points de vente

5 Les, beaucoup d dans peu de volume Energie contenue Puissance disponible 165 kwh (6 mois de cuisson pour une famille de 4 personnes) Bouteille de 13 kg 5 kw (gazinière: 4 kw) kwh (6 mois de consommation pour 3 usages maison 115m2 240 kwh/m2/an) Citerne de kg 160 kw (chaudière = 24kW) 5

6 L au service de la transition énergétique des territoires 6

7 Réduire les émissions de GES [1] ADEME : Le contenu en CO2 du kwh électrique [2] Base Carbone 7

8 Renforcer l efficacité énergétique Rénovation d un bâtiment, patrimoine de la commune de Préveranges (Cher) en : une poste, une mairie, 4 logements sociaux Objectif > Dans un budget de : Dynamiser le centre bourg et conserver le patrimoine Réduire les consommations d Réduire les émissions de gaz à effet de serre Garantir le confort TRAVAUX BÂTI - MURS : Plafond & plancher : 300 mm de laine de roche entre chaque plancher et sous la toiture Murs : isolation par l intérieur : 120 mm de laine de roche Vitrage : passage du simple au double vitrage avec huisserie bois Flocage du sous-sol mairie prochainement pour passer en classe B > Niveau BBC Rénovation SYSTÈME DE CHAUFFAGE : Changement d du fioul au propane 1 chaudière 40kW à condensation pour la mairie / poste 1 chaudière 24 kw murale à condensation / logement Mise en place d une citerne enterrée 8

9 Renforcer l efficacité énergétique Atteindre le niveau BBC Rénovation AVANT TRAVAUX APRES TRAVAUX Division par 4 du budget Division par 4 des conso; d Division par 7 des émission de GES 9

10 Accompagner le développement des s renouvelables Les objectifs : 23 % d EnR en 2020 La problématique : A court terme, les EnR peuvent difficilement se substituer massivement aux s fossiles Intermittence Faible maturité technologique de certaines d entre elles Coût d investissement élevé Rapport Terra Nova : Europe : 105 Mds d /an pour atteindre 20 % d EnR alors que 31 Mds d investis en 2011 La réponse des : Couplage des s renouvelables aux (solaire thermique, PV, éolien) 10

11 Joël Pedessac Directeur Général Tél : +33 (0) Gsm : + 33 (0) Emilie Coquin Relations Extérieures Tél : +33 (0) Gsm : + 33 (0) Comité Français du Butane et du Propane 8 terrasse Bellini Puteaux cedex

GPL énergie ex e c x e c p e ti p on o n n e n l e le

GPL énergie ex e c x e c p e ti p on o n n e n l e le Émissions de gaz à effet de serre Efficacité énergétique consommer mieux Sobriété énergétique : consommer moins Le développement des s renouvelables 1850 1950 1990 2050 Découverte du pétrole Développement

Plus en détail

Les GPL & Les enjeux dans le bâti existant

Les GPL & Les enjeux dans le bâti existant Les & Les enjeux dans le bâti existant L efficacité énergétique par l exemple Convention AFG 20 mars 2013 Joel PEDESSAC Directeur Général du CFBP 1 Les, une à re-découvrir 2 Les : une à re-découvrir 40

Plus en détail

Transformation d un hôtel-restaurant en mairie, agence postale et logements sociaux à Préveranges, Cher :

Transformation d un hôtel-restaurant en mairie, agence postale et logements sociaux à Préveranges, Cher : Vendredi 8 novembre 2013 Transformation d un hôtel-restaurant en mairie, agence postale et logements sociaux à Préveranges, Cher : La place du propane dans la rénovation énergétique Intervenants: Jacques

Plus en détail

Gaz Naturel. Energie Carbone Coûts Court Terme Moyen Terme Long Terme. Sa place dans les bâtiments d aujourd hui et de demain

Gaz Naturel. Energie Carbone Coûts Court Terme Moyen Terme Long Terme. Sa place dans les bâtiments d aujourd hui et de demain Gaz Naturel Energie Carbone Coûts Court Terme Moyen Terme Long Terme Sa place dans les bâtiments d aujourd hui et de demain 0 Actuellement, quelle est la place du gaz naturel dans le Bâtiment? La place

Plus en détail

Rénovation énergétique des maisons individuelles : Quels travaux? Quelles performances? Quels coûts?

Rénovation énergétique des maisons individuelles : Quels travaux? Quelles performances? Quels coûts? Rénovation énergétique des maisons individuelles : Quels travaux? Quelles performances? Quels coûts? InterClima, le 12 février 2010 Rénovation énergétique des maisons individuelles par Joël Pedessac et

Plus en détail

L histoire du gaz de réseau : une transition historique

L histoire du gaz de réseau : une transition historique Volume L histoire du gaz de réseau : une transition historique Ressource Vecteur Usages Charbon H 2 + CO Eclairage Cuisson Gaz naturel CH 4 Chauffage, ECS, Industrie Organisation Ressource centralisée

Plus en détail

travaux en maison individuelle et en logement collectif

travaux en maison individuelle et en logement collectif Tout savoir sur Les rénovations performantes : Focus sur les meilleurs bouquets de travaux en maison individuelle et en logement collectif www.energies-avenir.fr Rénovation énergétique des logements par

Plus en détail

L énergie est notre avenir, économisons-la!

L énergie est notre avenir, économisons-la! L énergie est notre avenir, économisons-la! www.propane-monamour.fr 2 Bonnes raisons de faire du propane un partenaire d avenir dès à présent 3 Le propane s adapte à tous les besoins énergétiques et permet

Plus en détail

TP N 14 : RÉDUCTION DE LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE D UN BÂTIMENT ETT 1.2.3

TP N 14 : RÉDUCTION DE LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE D UN BÂTIMENT ETT 1.2.3 Centres d'intérêt abordés Niveau d analyse Objectifs pédagogiques Connaissances Activités (2 H) Ressources matérielles Comportemental 1.2.3 Utilisation raisonnée des ressources Efficacité Réduction de

Plus en détail

Février 2013 L ENERGIE GPL DANS LA TRANSITION ENERGETIQUE

Février 2013 L ENERGIE GPL DANS LA TRANSITION ENERGETIQUE Février 2013 L ENERGIE GPL DANS LA TRANSITION ENERGETIQUE SOMMAIRE INTRODUCTION 1 LES GPL : UNE ENERGIE MECONNUE 1.1 Une énergie présente dans le quotidien de 30 millions de Français 1.2 Des spécificités

Plus en détail

Profil énergie et gaz à effet de serre Communauté de Communes Aunis Sud

Profil énergie et gaz à effet de serre Communauté de Communes Aunis Sud Profil énergie et gaz à effet de serre Communauté de Communes Aunis Sud Amandine Loëb, loeb.a@arec-na.com Hervé Philippot, philippot.h@arec-na.com 27 juin 2017 Agence Régionale d Evaluation environnement

Plus en détail

Bilan thermique et social simplifié

Bilan thermique et social simplifié Bilan thermique et social simplifié Fiche descriptive logement 9 Maître d Ouvrage d Insertion : SNL 94 35 rue du chemin vert 94 100 Saint Maur des Fossés Adresse logement : 35 bd de Créteil 94 100 St Maur

Plus en détail

PATRIMOINE AUDITE. N Commune N Commune 1 ARBUS 11 LAROIN 2 ARTIGUELOUVE 12 LOURDIOS-ICHERE 3 AUBERTIN 13 MORLANNE

PATRIMOINE AUDITE. N Commune N Commune 1 ARBUS 11 LAROIN 2 ARTIGUELOUVE 12 LOURDIOS-ICHERE 3 AUBERTIN 13 MORLANNE CONSEIL D ORIENTATION ENERGETIQUE SDEPA juin 2008 PATRIMOINE AUDITE N Commune N Commune 1 ARBUS 11 LAROIN 2 ARTIGUELOUVE 12 LOURDIOS-ICHERE 3 AUBERTIN 13 MORLANNE 4 AUSSEVIELLE 14 NAVAILLES-ANGOS 5 AYDIUS

Plus en détail

Rénovation énergétique des logements en collectif

Rénovation énergétique des logements en collectif 10 mars 2011 Synthèse de l étude Rénovation énergétique des logements collectifs à chauffage collectif www.energies-avenir.fr Quelles solutions? Quels investissements? Quelles performances? Quelle priorité?

Plus en détail

Formation-initiation «Maîtrise de l énergie et énergies renouvelables dans les établissements de soin» 21 janvier 2014

Formation-initiation «Maîtrise de l énergie et énergies renouvelables dans les établissements de soin» 21 janvier 2014 Les énergies renouvelables dans les établissements de soin Formation-initiation «Maîtrise de l énergie et énergies renouvelables dans les établissements de soin» 21 janvier 2014 Enjeux et exemples Introduction

Plus en détail

Bilan thermique et social simplifié

Bilan thermique et social simplifié Bilan thermique et social simplifié Fiche descriptive logement 7 Maître d Ouvrage d Insertion : SNL 94 35 rue du chemin vert 94 100 Saint Maur des Fossés Adresse logement : rue de l espérance 94 800 Villejuif

Plus en détail

Bilan thermique et social simplifié

Bilan thermique et social simplifié Bilan thermique et social simplifié Fiche descriptive logement 10 Maître d Ouvrage d Insertion : SNL 94 35 rue du chemin vert 94 100 Saint Maur des Fossés Adresse logement : rue de l espérance 94 800 Villejuif

Plus en détail

L amélioration de l efficacité énergétique des constructions du secteur hospitalier

L amélioration de l efficacité énergétique des constructions du secteur hospitalier L amélioration de l efficacité énergétique des constructions du secteur hospitalier 20 septembre 2016 ADEME Direction Régionale Centre-Val de Loire 1. «Facteur 4» et transition énergétique 2. Consommations

Plus en détail

57. SOLAIRE THERMIQUE

57. SOLAIRE THERMIQUE 57. SOLAIRE THERMIQUE Études (obligatoire) et travaux d équipement thermiques valorisant l énergie solaire, pour des bâtiments ayant une performance énergétique minimum (classe A, B ou C pour la rénovation

Plus en détail

Gaz naturel: un projet pour la collectivité. Réunion SIGERLy Le 10/02/2010

Gaz naturel: un projet pour la collectivité. Réunion SIGERLy Le 10/02/2010 Gaz naturel: un projet pour la collectivité Réunion SIGERLy Le 10/02/2010 Le marché et les systèmes de décision changent Un marché façonné par des choix politiques imposés Objectif «Facteur 4» : diviser

Plus en détail

Bilan thermique et social simplifié

Bilan thermique et social simplifié Bilan thermique et social simplifié Fiche descriptive logement 12 Maître d Ouvrage d Insertion : SNL 94 35 rue du chemin vert 94 100 Saint Maur des Fossés Adresse logement : 35 bd de Créteil 94 100 St

Plus en détail

Analyses autour de la Stratégie Nationale Bas Carbone

Analyses autour de la Stratégie Nationale Bas Carbone Analyses autour de la Stratégie Nationale Bas Carbone Analyses de sensibilité de la trajectoire du scénario SNBC de référence des pouvoirs publics et analyses de couverture de la demande de pointe Présentation

Plus en détail

Pour vos logements collectifs, un système de chauffage qui offre 160 % de rendement, 40 % d EnR, ça existe et ça protège notre environnement...

Pour vos logements collectifs, un système de chauffage qui offre 160 % de rendement, 40 % d EnR, ça existe et ça protège notre environnement... P o m p e à c h a l e u r à a b s o r p t i o n g a z n a t u r e l Pour vos logements collectifs, un système de chauffage qui offre 160 % de rendement, 40 % d EnR, ça existe et ça protège notre environnement...

Plus en détail

Bilan thermique et social simplifié

Bilan thermique et social simplifié Bilan thermique et social simplifié Fiche descriptive logement 14 Maître d Ouvrage d Insertion : SNL 94 35 rue du chemin vert 94 100 Saint Maur des Fossés Adresse logement : 87 bd de Strasbourg 94 130

Plus en détail

> EMPREINTE CARBONE ÉNERGÉTIQUE

> EMPREINTE CARBONE ÉNERGÉTIQUE > EMPREINTE CARBONE ÉNERGÉTIQUE IDENTITE DE L ENTREPRISE Mairie de Brignac 56 430 Brignac SIREN : 156 448 922 Numéro de client : 456-D PERIMETRE Nombre de sites étudiés 2 EDF Direction Commerce Origine

Plus en détail

Cohérence des Interventions pour réaliser des Bâtiments de Logements basse Energie

Cohérence des Interventions pour réaliser des Bâtiments de Logements basse Energie 3 ème appel à projets Entretien et rénovation en continu de patrimoines immobiliers dans l optique du facteur 4 de réduction des émissions de gaz à effet de serre Cohérence des Interventions pour réaliser

Plus en détail

Bilan énergétique martiniquais

Bilan énergétique martiniquais 1 Bilan énergétique martiniquais VALORA - Village du développement durable à la Martinique 15 Avril 2016 Contact : rosamont.p@energie.mq www.energie.mq 0696 26 16 13 14/04/2016 Sommaire 1. Contexte énergétique

Plus en détail

> EMPREINTE CARBONE ÉNERGÉTIQUE

> EMPREINTE CARBONE ÉNERGÉTIQUE > EMPREINTE CARBONE ÉNERGÉTIQUE IDENTITE DE L ENTREPRISE Mairie de Brignac 56 430 Brignac SIREN : 156 448 922 Numéro de client : 456-D PERIMETRE Nombre de sites étudiés 2 Votre Empreinte Carbone Energétique

Plus en détail

REHABILITATION DES IMMEUBLES SIS 19 rue des Plantes Paris Selon les objectifs du Plan Climat de la Ville de Paris

REHABILITATION DES IMMEUBLES SIS 19 rue des Plantes Paris Selon les objectifs du Plan Climat de la Ville de Paris REHABILITATION DES IMMEUBLES SIS 19 rue des Plantes Paris 75014 Selon les objectifs du Plan Climat de la Ville de Paris 1. Présentation de la résidence : 1 - Note de présentation VF L opération se situe

Plus en détail

Bilan thermique et social simplifié

Bilan thermique et social simplifié Bilan thermique et social simplifié Fiche descriptive logement 11 Maître d Ouvrage d Insertion : SNL 94 35 rue du chemin vert 94 100 Saint Maur des Fossés Adresse logement : 87 Bd de Strasbourg 94 130

Plus en détail

Quelles énergies durables pour réussir notre transition énergétique?

Quelles énergies durables pour réussir notre transition énergétique? Quelles énergies durables pour réussir notre transition énergétique? Christian Ngô Edmonium edmonium@gmail.com www.edmonium.fr Transparents Rubrique conférences Fichier «Nice2012» Mot de passe CRDP Le

Plus en détail

Les énergies renouvelables pour dynamiser mon territoire ASSOCIATION POUR LE DEVELOPPEMENT DE L ALSACE DU NORD

Les énergies renouvelables pour dynamiser mon territoire ASSOCIATION POUR LE DEVELOPPEMENT DE L ALSACE DU NORD Les énergies renouvelables pour dynamiser mon territoire ASSOCIATION POUR LE DEVELOPPEMENT DE L ALSACE DU NORD Déroulé Contexte L énergie à l échelle de la CCVK Ateliers pratiques «commune à énergie positive»

Plus en détail

MAISONS INDIVIDUELLES Coûts globaux et pertinences économiques des solutions thermiques en rénovation

MAISONS INDIVIDUELLES Coûts globaux et pertinences économiques des solutions thermiques en rénovation DOCUMENTATION TECHNIQUE Édition Septembre 2016 MAISONS INDIVIDUELLES Coûts globaux et pertinences économiques des solutions thermiques en rénovation L énergie est notre avenir, économisons-la! sommaire

Plus en détail

RESTITUTION COLLECTIVE

RESTITUTION COLLECTIVE RESTITUTION COLLECTIVE 14 conseils d orientation énergétique Michaël Pinault GLEIZE ENERGIE SERVICE GLEIZE ENERGIE SERVICE www.gleize-energie.com Aide à la conception de bâtiment haute performance Audit

Plus en détail

Colloque DDT novembre Bruno Duplessis Centre Énergétique et Procédés - Mines ParisTech

Colloque DDT novembre Bruno Duplessis Centre Énergétique et Procédés - Mines ParisTech Colloque DDT 77 22 novembre 2012 Bruno Duplessis Centre Énergétique et Procédés - Mines ParisTech France = 0,9 % de la population mondiale Réserves fossiles : 23 Mtep soit 0,01 % des réserves mondiales

Plus en détail

Usages de l électricité et gestion du système électrique

Usages de l électricité et gestion du système électrique Usages de l électricité et gestion du système électrique 22 juin 2011 Alain Burtin (EDF-R&D) Les rencontres de l USINE NOUVELLE ENERGIE 22 juin 2011, PARIS. Usages et gestion du système électrique page

Plus en détail

PROGRAMME Bois énergie en Pays de la Loire une énergie disponible, rentable et

PROGRAMME Bois énergie en Pays de la Loire une énergie disponible, rentable et BOIS ENERGIE BÂTIMENTS COLLECTIFS PROGRAMME Bois énergie en Pays de la Loire une énergie disponible, rentable et L É N E R G I E B O I S, U N E L O G I Q U E D AVA N C E Le bois-énergie pour vos bâtiments

Plus en détail

L ÉNERGIE FIOUL VOUS LIVRE SES 4 VÉRITÉS ET PLUTÔT 6 FOIS QU UNE.

L ÉNERGIE FIOUL VOUS LIVRE SES 4 VÉRITÉS ET PLUTÔT 6 FOIS QU UNE. IDÉES REÇUES FAKE NEWS PRÉJUGÉS L ÉNERGIE FIOUL VOUS LIVRE SES 4 VÉRITÉS ET PLUTÔT 6 FOIS QU UNE. #1 est dépassé. #2 est plus polluant que les autres énergies. NON. Près de 4 millions de logements sont

Plus en détail

Plan Climat Energie Territorial Pays des Vosges Saônoises 15 avril 2013

Plan Climat Energie Territorial Pays des Vosges Saônoises 15 avril 2013 Plan Climat Energie Territorial Pays des Vosges Saônoises 15 avril 2013 1 2 Plan de la présentation à l échelle du Pays : transports, agriculture, habitat, industrie, tertiaire d ici 2020 3 Approche cadastrale

Plus en détail

Thématique : Environnement

Thématique : Environnement Séquence 1: TP 2 h Sciences de l Ingénieur Thématique : Environnement Diminuer les ressources matérielles nécessaires à la réalisation et au fonctionnement d un système A1 analyser le besoin Problématique

Plus en détail

Transition énergétique : du vent ou une réalité?

Transition énergétique : du vent ou une réalité? Transition énergétique : du vent ou une réalité? Christian Ngô Edmonium edmonium@gmail.com www.edmonium.fr www.edmonium.com http://edmonium.wordpress.com Constat La population augmente ( 200 000 habitants/jour)

Plus en détail

Plan de la présentation

Plan de la présentation 5 mai 2015 Plan de la présentation Introduction générale (PF21) Réhabilitation thermique des logements : Enjeux énergétiques et environnementaux (ADIL63) De l analyse du bâtiment au choix des systèmes

Plus en détail

Bilan thermique et social simplifié

Bilan thermique et social simplifié Bilan thermique et social simplifié Fiche descriptive logement 44 Maître d Ouvrage d Insertion : CALD 44 rue Faventines 26 010 Valence Adresse logement : 26 450 Roynac Informations générales Occupation

Plus en détail

Bilan thermique et social simplifié

Bilan thermique et social simplifié Bilan thermique et social simplifié Fiche descriptive logement 19 Maître d Ouvrage d Insertion : Monde en Marche Monde en Marge 38 rue de Lormoy 91310 Longpont sur Orge Adresse logement : 8 rue de censive

Plus en détail

BILAN ENERGETIQUE DU PATRIMOINE IMMOBILIER DE L ENAC. Bilan 2016

BILAN ENERGETIQUE DU PATRIMOINE IMMOBILIER DE L ENAC. Bilan 2016 BILAN ENERGETIQUE DU PATRIMOINE IMMOBILIER DE L ENAC Bilan 2016 Consommations énergétiques de l ENAC Sommaire 1. Rappel des objectifs de réduction des consommations énergétiques 2. Consommation globale

Plus en détail

Loi de Finances 2009 :

Loi de Finances 2009 : Loi de Finances 2009 : Crédits d impôt et Prêt à taux zéro appliqués au système de boucle à eau chaude par Aristide BELLI, Energies et Avenir LYON Eurexpo - 25 février 2009 Énergies et Avenir regroupe

Plus en détail

Les Solutions gaz naturel innovantes et performantes dédiées au neuf

Les Solutions gaz naturel innovantes et performantes dédiées au neuf Les Solutions gaz naturel innovantes et performantes dédiées au neuf Congrès U.S.H. (Toulouse, le ) Ateliers techniques du Pavillon du Développement Durable Les solutions gaz naturel en construction neuve

Plus en détail

Les pompes à chaleur au cœur de la transition énergétique

Les pompes à chaleur au cœur de la transition énergétique Les pompes à chaleur au cœur de la transition énergétique Benoit LEMAIGNAN Consultant Senior Carbone4 benoit.lemaignan@carbone4.com Merci qui? Merci l énergie! La transition énergétique, c est d abord

Plus en détail

Scénario négawatt

Scénario négawatt Scénario négawatt 2017-2050 2017-2025 : les premières années de la trajectoire négawatt Thomas LETZ Association négawatt Soutenu par la Fondation Charles Léopold Mayer pour le progrès de l Homme Contenu

Plus en détail

Point presse du 30 novembre 2015

Point presse du 30 novembre 2015 Point presse du 30 novembre 2015 Les objectifs chiffrés de la convention des maires Réduire ses consommations de 20% Développer la part d'énergie renouvelable à 20 % Diminuer les émissions de gaz à effet

Plus en détail

Bilan thermique et social simplifié

Bilan thermique et social simplifié Bilan thermique et social simplifié Fiche descriptive logement 13 Maître d Ouvrage d Insertion : SNL 94 35 rue du chemin vert 94 100 Saint Maur des Fossés Adresse logement : 35 bd de Créteil 94 100 St

Plus en détail

Par Michel Morin Coordonnateur à l énergie et l entretien Commission scolaire des Samares. ColloqueMulti Énergies Avril 2016

Par Michel Morin Coordonnateur à l énergie et l entretien Commission scolaire des Samares. ColloqueMulti Énergies Avril 2016 Applications avec les accumulateurs thermiques et technologies pour aider à réduire la consommation de combustibles fossiles Par Michel Morin Coordonnateur à l énergie et l entretien Commission scolaire

Plus en détail

ErP Energy related Products

ErP Energy related Products ErP Energy related Products DIRECTIVE 2009/125/CE DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL du 21 octobre 2009 établissant un cadre pour la fixation d exigences en matière d écoconception applicables aux produits

Plus en détail

Bilan thermique et social simplifié

Bilan thermique et social simplifié Bilan thermique et social simplifié Fiche descriptive logement 18 Maître d Ouvrage d Insertion : SNL 78 25 rue du maréchal de Lattre 78 150 Le Chesnay Adresse logement : 7 rue Ditte 78 470 St Remy des

Plus en détail

Baisse des consommations d énergies de chauffage dans les logements depuis 2001 Maurice Girault (MEEDDAT)

Baisse des consommations d énergies de chauffage dans les logements depuis 2001 Maurice Girault (MEEDDAT) Baisse des consommations d énergies de chauffage dans les logements depuis 2001 Maurice Girault (MEEDDAT) La consommation d énergie du secteur résidentiel diminue nettement depuis 2001. Auparavant elle

Plus en détail

Deuxième partie LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE POUR LES BÂTIMENTS EXISTANTS «ÉLÉMENT PAR ÉLÉMENT»

Deuxième partie LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE POUR LES BÂTIMENTS EXISTANTS «ÉLÉMENT PAR ÉLÉMENT» Deuxième partie LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE POUR LES BÂTIMENTS EXISTANTS «ÉLÉMENT PAR ÉLÉMENT» Arrêté du 3 mai 2007 relatif aux caractéristiques thermiques et à la performance énergétique des bâtiments

Plus en détail

La cogénération gaz raccordée en basse tension : Quelles sont ses perspectives?

La cogénération gaz raccordée en basse tension : Quelles sont ses perspectives? Conférence sur La cogénération gaz raccordée en basse tension : Quelles sont ses perspectives? Organisé par le LYON EUREXPO 29 NOV. > 2 DEC. #CONFPollutec2016 #LTPollutec2016 Une forte évolution de la

Plus en détail

Première partie CONTEXTE ET POLITIQUES PUBLIQUES

Première partie CONTEXTE ET POLITIQUES PUBLIQUES Première partie CONTEXTE ET POLITIQUES PUBLIQUES Le contexte énergétique et environnemental Les politiques énergétiques Tous les dispositifs : réglementer sensibiliser inciter Première partie CONTEXTE

Plus en détail

Appels à Projets Énergies 2016 Rénovation énergétique Énergies renouvelables. Conférence de presse 25 octobre 2016

Appels à Projets Énergies 2016 Rénovation énergétique Énergies renouvelables. Conférence de presse 25 octobre 2016 Appels à Projets Énergies 2016 Rénovation énergétique Énergies renouvelables Conférence de presse 25 octobre 2016 Cartographie des 45 projets lauréats depuis le lancement des Appels à Projets 6 projets

Plus en détail

Marché des micro et mini-cogénération Journée micro / mini cogénération 2016 Régis Contreau, Chef de

Marché des micro et mini-cogénération Journée micro / mini cogénération 2016 Régis Contreau, Chef de Journée micro / mini cogénération 2016 Régis Contreau, Chef de Produits @Regis_Contreau En route vers les bâtiments à énergie positive avec la RE 2020 GRDF, acteur de la transition énergétique, agit à

Plus en détail

L Espace INFO ÉNERGIE de Limousin Nature Environnement

L Espace INFO ÉNERGIE de Limousin Nature Environnement Comment améliorer la performance énergétique chez vous? en LIMOUSIN L Espace INFO ÉNERGIE de Limousin Nature Environnement Emilie RABETEAU Anthony BROC Jean Jaques RABACHE Conseiller INFO ÉNERGIE Qu est

Plus en détail

Bilan thermique et social simplifié

Bilan thermique et social simplifié Bilan thermique et social simplifié Fiche descriptive logement 17 Maître d Ouvrage d Insertion : SNL 78 25 rue du maréchal de Lattre 78 150 Le Chesnay Adresse logement : 7 rue Ditte 78 470 St Remy des

Plus en détail

Sommaire. Partie 1 Bilan énergétique des bâtiments. Introduction La problématique de la consommation d énergie dans les logements...

Sommaire. Partie 1 Bilan énergétique des bâtiments. Introduction La problématique de la consommation d énergie dans les logements... Sommaire Partie 1 Bilan énergétique des bâtiments Introduction... 3 Quelques chiffres... 3 Répartition des types de propriétaires... 4 Référentiel de calcul des étiquettes Énergie et Climat... 4 1 La problématique

Plus en détail

Construction Bois & Logement Social : du passif au positif

Construction Bois & Logement Social : du passif au positif Construction Bois & Logement Social : du passif au positif J.-M. Gremmel 1 Construction Bois & Logement Social : du passif au positif Dynamik der Niedrigenergiegebäude Perspektiven für den Holzsektor Jean-Marc

Plus en détail

Les agences du Grand Est

Les agences du Grand Est Les agences du Grand Est le territoire de l agence de Chalons 4 domaines de compétence Développement territorial Formation des demandeurs d emploi Construction du plan régional et annuel de formation Programme

Plus en détail

Notre ambition. Contribuer activement aux objectifs de la transition énergétique dans le bâtiment

Notre ambition. Contribuer activement aux objectifs de la transition énergétique dans le bâtiment Qui sommes-nous? 10 acteurs de la filière gaz Industriels, énergéticiens et professionnels convaincus de la pertinence de la transition énergétique 165 000 emplois 65 milliards d euros de chiffre d affaires

Plus en détail

AUDIT ENERGETIQUE. OIKOTECH - Tél.: (+352) ou (+352) Quentin De Man

AUDIT ENERGETIQUE. OIKOTECH - Tél.: (+352) ou (+352) Quentin De Man AUDIT ENERGETIQUE Nom : DE MAN Prénom : QUENTIN Ville : Namur Référence : B5-6 OIKOTECH - Tél.: (+5) 6 66 ou (+5) 6 44 4 - Quentin De Man - 6, rue Xavier Brasseur - L-44 Esch-sur-Alzette Imprimé le 5//

Plus en détail

Christian Ngô.

Christian Ngô. Économies d énergie! Et demain? Christian Ngô Edmonium edmonium@gmail.com www.edmonium.fr Consommation mondiale d énergie primaire Gtep = milliard de tonnes équivalent pétrole 1800 1800 0,2 Gtep/an? 1

Plus en détail

Bilan énergétique 2016 ville. Tramayes. Patrimoine Bâti

Bilan énergétique 2016 ville. Tramayes. Patrimoine Bâti VILLE : Tramayes PAGE : 1/35 Bilan énergétique 2016 ville Tramayes Patrimoine Bâti VILLE : Tramayes PAGE : 2/35 Bilan patrimoine bâti Evolution des consommations, des dépenses et des émissions de GES du

Plus en détail

Complémentarité des réseaux d énergie Les atouts du gaz

Complémentarité des réseaux d énergie Les atouts du gaz Complémentarité des réseaux d énergie Les atouts du gaz Pessac, le 23 novembre 2018 Mix énergétique local équilibré : une source de flexibilité systémique La complémentarité entre les réseaux énergétiques

Plus en détail

Audit énergétique des bâtiments départementaux et collèges

Audit énergétique des bâtiments départementaux et collèges Audit énergétique des bâtiments départementaux et collèges Principaux résultats AUEG - 2 juin 2015 LES BATIMENTS CONCERNEES Tous les bâtiments propriétés du Département Collèges Périmètre : 97 collèges

Plus en détail

AREC Agence Régionale d Evaluation environnement et Climat

AREC Agence Régionale d Evaluation environnement et Climat TRAVAUX DE L OBSERVATOIRE RÉGIONAL ENERGIE ET GAZ A EFFET DE SERRE Travaux réalisés et en cours de l OREGES Bilans état des lieux en matière d énergie et de gaz à effet de serre en Poitou-Charentes Bilan

Plus en détail

Tableau de bord. de l énergie et du climat. de la Martinique

Tableau de bord. de l énergie et du climat. de la Martinique Tableau de bord de l énergie et du climat de la Martinique Tableau de bord de l énergie et du climat de la Martinique En développant en 2009 un tableau de bord de l énergie et du climat, l ADEME souhaite

Plus en détail

Bilan thermique et social simplifié

Bilan thermique et social simplifié Bilan thermique et social simplifié Fiche descriptive logement 31 Maître d Ouvrage d Insertion : Pact Métropole Nord 25 rue de Lille 59 057 Roubaix Adresse logement : Cours Degriek 59 100 Roubaix Informations

Plus en détail

L avenir du chauffage électrique. Bordeaux septembre 2011

L avenir du chauffage électrique. Bordeaux septembre 2011 L avenir du chauffage électrique Bordeaux 27. 28. 29 septembre 2011 Le Grenelle Environnement Réduire les émissions de CO² Diminuer les consommations énergétiques des logements S appuyer sur un bouquet

Plus en détail

L Avesnois : des patrimoines remarquables

L Avesnois : des patrimoines remarquables La filière bois-énergie du bocage en Avesnois Mardi 3 mai 2016 Parc naturel régional de l Avesnois Louis CHEVALLIER L Avesnois : des patrimoines remarquables Bocage, forêt, eau Biodiversité Produits du

Plus en détail

Pourquoi une maison passive?

Pourquoi une maison passive? Pourquoi une maison passive? L évolution des réglementations thermiques sous les directives du parlement européen nous amène progressivement vers des bâtiments où les besoins de chauffage sont si faibles

Plus en détail

SEQUENCE N 07 SCIENCES DE L INGENIEUR 1S La thermique Analyse du besoin

SEQUENCE N 07 SCIENCES DE L INGENIEUR 1S La thermique Analyse du besoin Depuis la mise en place d une réglementation thermique (1974), la consommation énergétique des constructions neuves a été divisée par 2. Le Grenelle Environnement prévoit de la diviser à nouveau par 3

Plus en détail

- Reporting Préfet -

- Reporting Préfet - Bilan des Emissions de Gaz à Effet de Serre (GES) Année 2011 - Reporting Préfet - Etude réalisée pour le compte de la société Côte d Azur Habitat Référence EnvirOconsult : 2012-0114E Date de réalisation

Plus en détail

1. QUE DIT LA RÈGLEMENTATION EN MATIÈRE DE RÉNOVATION? 2. DIAGNOSTIQUER LE NIVEAU DE PERFORMANCE INITIAL 3. QUELS SONT MES OBJECTIFS DE RÉNOVATION?

1. QUE DIT LA RÈGLEMENTATION EN MATIÈRE DE RÉNOVATION? 2. DIAGNOSTIQUER LE NIVEAU DE PERFORMANCE INITIAL 3. QUELS SONT MES OBJECTIFS DE RÉNOVATION? 1 SOMMAIRE 1. QUE DIT LA RÈGLEMENTATION EN MATIÈRE DE RÉNOVATION? 2. DIAGNOSTIQUER LE NIVEAU DE PERFORMANCE INITIAL 3. QUELS SONT MES OBJECTIFS DE RÉNOVATION? 4. QUELQUES SOLUTIONS POUR ATTEINDRE LES OBJECTIFS

Plus en détail

Programmation Pluriannuelle de l Énergie

Programmation Pluriannuelle de l Énergie Programmation Pluriannuelle de l Énergie Une dynamique d action cohérente pour la transition énergétique 3 Vers la neutralité carbone à l horizon 2050 Les consommations d énergie considérées sur ce graphique

Plus en détail

Réussir son projet. Batimat Novembre 2007

Réussir son projet. Batimat Novembre 2007 Réussir son projet Batimat Novembre 2007 1 Le besoin Une demande importante des acteurs du terrain Comment aller vers des bâtiments basse consommation? L association a choisi de rédiger un premier guide

Plus en détail

Mission de diagnostics énergétiques du patrimoine bâti ~ Des communes adhérentes au SYDESL ~

Mission de diagnostics énergétiques du patrimoine bâti ~ Des communes adhérentes au SYDESL ~ COMMUNE : TRAMAYES PAGE : 1 SUR 16 Commune de TRAMAYES BUVETTE DU STADE COMMUNE : TRAMAYES PAGE : 2 SUR 16 SOMMAIRE 1. GENERALITES...3 2. DESCRIPTIF...4 Présentation de l établissement...4 Caractéristiques

Plus en détail

RETOUR D EXPERIENCE Rénovation exemplaire : «Des études (audit. granulés de bois» ECOLE ELEMENTAIRE ELSA TRIOLET Commune de LE FOUSSERET (31)

RETOUR D EXPERIENCE Rénovation exemplaire : «Des études (audit. granulés de bois» ECOLE ELEMENTAIRE ELSA TRIOLET Commune de LE FOUSSERET (31) RETOUR D EXPERIENCE Rénovation exemplaire : «Des études (audit énergétique et boisénergie) au chauffage à granulés de bois» ECOLE ELEMENTAIRE ELSA TRIOLET Commune de LE FOUSSERET (31) 1 Le PETR du Pays

Plus en détail

CONTRE LES IDÉES REÇUES RÉTABLISSONS LA VÉRITÉ SUR LE AU FIOUL DOMESTIQUE

CONTRE LES IDÉES REÇUES RÉTABLISSONS LA VÉRITÉ SUR LE AU FIOUL DOMESTIQUE CONTRE LES IDÉES REÇUES RÉTABLISSONS LA VÉRITÉ SUR LE AU FIOUL DOMESTIQUE n 1 La fin des énergies fossiles, c est pour bientôt! TOUJOURS PLUS DE RÉSERVES 10 milliards de tonnes de réserves de pétrole estimées

Plus en détail

SCENARIOS ENERGETIQUES DE L ANCRE

SCENARIOS ENERGETIQUES DE L ANCRE SCENARIOS ENERGETIQUES DE L ANCRE Nathalie Alazard-Toux, Patrick Criqui, Jean-Guy Devezeaux de Lavergne Alain Le Duigou, Alban Liegeard, Philippe Ménanteau, Henri Safa, Olivier Teissier 4 Juin 2013 Journée

Plus en détail

P e r f o r m a n c e. résultats de l étude. P r é s e n t a t i o n d e s. Energétique du Parc Social

P e r f o r m a n c e. résultats de l étude. P r é s e n t a t i o n d e s. Energétique du Parc Social P e r f o r m a n c e Energétique du Parc Social P r é s e n t a t i o n d e s résultats de l étude Contexte 2007 : Groupe de travail Habitat Durable (Région, CDC, ADEME, ARSEM, AROSH PC) Réflexion commune

Plus en détail

A la recherche du meilleur scenario de rénovation:

A la recherche du meilleur scenario de rénovation: A la recherche du meilleur scenario de rénovation: Focus sur les bouquets de travaux les plus pertinents en logements collectifs et dans les bureaux climatisés www.energies-avenir.fr L association Énergies

Plus en détail

L énergie Maîtriser les déperditions énergétiques dans un bâtiment

L énergie Maîtriser les déperditions énergétiques dans un bâtiment L énergie Maîtriser les déperditions énergétiques dans un bâtiment Travaux Dirigés 01 Les enjeux de l isolation des bâtiments Comprendre les objectifs et les exigences de la réglementation thermique RT2012

Plus en détail

La transition énergétique Quel avenir sur le Pays Barrois? Communauté de communes Triaucourt Vaubecourt Le Mercredi 10/04/2013

La transition énergétique Quel avenir sur le Pays Barrois? Communauté de communes Triaucourt Vaubecourt Le Mercredi 10/04/2013 La transition énergétique Quel avenir sur le Pays Barrois? Communauté de communes Triaucourt Vaubecourt Le Mercredi 10/04/2013 1 Sommaire 1- Les enjeux de la transition énergétique 2- Etat des lieux des

Plus en détail

Bilan thermique et social simplifié

Bilan thermique et social simplifié Bilan thermique et social simplifié Fiche descriptive logement 8 Maître d Ouvrage d Insertion : SNL 94 35 rue du chemin vert 94 100 Saint Maur des Fossés Adresse logement : rue de l espérance 94 800 Villejuif

Plus en détail

GÉOTHERMIQUE A SAVOIR : N Azur Coût d un appel local. Pour en savoir plus : L installation nécessite un dimensionnement adapté,

GÉOTHERMIQUE A SAVOIR : N Azur Coût d un appel local. Pour en savoir plus : L installation nécessite un dimensionnement adapté, SOURCES Illustration AQC LA POMPE A CHALEUR GÉOTHERMIQUE L installation nécessite un dimensionnement adapté, du matériel performant (NFPAC) et l expérience d un professionnel (QUALIPAC), www.qualipac.org.

Plus en détail

va-t-elle dynamiser la production d électrons et de calories solaires? Démarche de maîtrise des charges et réduction de CO2 Richard LOYEN Enerplan

va-t-elle dynamiser la production d électrons et de calories solaires? Démarche de maîtrise des charges et réduction de CO2 Richard LOYEN Enerplan L autoconsommation va-t-elle dynamiser la production d électrons et de calories solaires? Démarche de maîtrise des charges et réduction de CO2 Richard LOYEN Enerplan L innovation au service de la performance

Plus en détail

Bois énergie des ménages en Midi-Pyrénées

Bois énergie des ménages en Midi-Pyrénées Bois énergie des ménages en Midi-Pyrénées Éléments d analyse et de prospective Juin 2006 Étude financée dans le cadre du programme PRELUDDE Le bois- énergie une place importante en Midi-Pyrénées 13% des

Plus en détail

Performance énergétique des bâtiments neufs et labels HPE

Performance énergétique des bâtiments neufs et labels HPE Performance énergétique des bâtiments neufs et labels HPE Olivier Servant Direction Générale de l Urbanisme, de l Habitat et de la Construction Chef de projet Réglementation Thermique Performance énergétique

Plus en détail

Rénovation performante des bâtiments L exemple de l école Victor Hugo (site du Calvaire)

Rénovation performante des bâtiments L exemple de l école Victor Hugo (site du Calvaire) Rénovation performante des bâtiments L exemple de l école Victor Hugo (site du Calvaire) à Clapiers (Hérault) par Michel Chastaing Maire-adjoint de la Commune de Clapiers Contexte démographie / bâtiments

Plus en détail

Val d Oise énergie Espace Info Energie Economies d énergie

Val d Oise énergie Espace Info Energie Economies d énergie Val d Oise énergie Cergy, le 12 décembre 2012 S O M M A I R E Les espaces info énergie Contextes Démarche de rénovation Maîtrise de l énergie L énergie chez soi Priorités en rénovation Le bâti Les équipements

Plus en détail

J économise mon énergie CHAUFFAGE. HABITER DURABLE - Edition n octobre 2012 (nouvelle collection)

J économise mon énergie CHAUFFAGE. HABITER DURABLE - Edition n octobre 2012 (nouvelle collection) J économise mon énergie CHAUFFAGE HABITER DURABLE - Edition n 0 1 - octobre 2012 (nouvelle collection) Je m informe Le chauffage central Qu il soit individuel ou collectif, le chauffage central est une

Plus en détail

Le mix énergétique. Enjeux et perspectives. 23 octobre DELEGATION STRATEGIE REGULATION

Le mix énergétique. Enjeux et perspectives. 23 octobre DELEGATION STRATEGIE REGULATION Le mix énergétique Français Enjeux et perspectives DELEGATION STRATEGIE REGULATION 23 octobre 2012 1 Spécificité du mix français Mix primaire EU 27 Mix primaire France Mix de production avec une forte

Plus en détail