Évaluation (HTA) de l'imagerie 3D à faisceau conique (CBCT) pour l'imagerie dentomaxillofaciale. Emmanuel Charpentier, Anne-Florence Fay, Natalie

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Évaluation (HTA) de l'imagerie 3D à faisceau conique (CBCT) pour l'imagerie dentomaxillofaciale. Emmanuel Charpentier, Anne-Florence Fay, Natalie"

Transcription

1 Évaluation (HTA) de l'imagerie 3D à faisceau conique (CBCT) pour l'imagerie dentomaxillofaciale. Emmanuel Charpentier, Anne-Florence Fay, Natalie Vongmany, Antoinette Césari, Laurence Rolland-Burger, Catherine Montagnier-Pétrissans. Secrétariat Scientifique du CEDIT - Assistance Publique - Hôpitaux de Paris 1

2 CBCT : généralités Réalisation récente d'un principe très ancien : Photostéréogrammes : dès le XIX siècle... Idée d'application à la radiologie dès les années Irréaliste à l'époque (moyens de calcul, récepteurs). Utilisation dans le domaine industriel depuis les années Applications humaines médicales : 1997 (domaine dentaire). Utilisation notamment en radiothérapie (guidage par l'image). 2

3 Motifs de l'évaluation Intérêt des services d'odontologie de l'ap- HP Pitié-Salpêtrière Bretonneau Inconnu des services de Radiologie de l'ap- HP en 2006 Saisine des Prs Azerad et Ménard (Pitié- Salpêtrière). 3

4 Health Technology Assessment Méthode d'évaluation structurée d'une technologie sanitaire (au sens large) : dispositif médical, médicament, procédure médicale ou chirurgicale, organisation hospitalière ou sanitaire Méthodologie internationalement standardisée Quatre aspects principaux : Technique Médical Économique Organisationnel et juridique 4

5 Plan et méthodes Quatre aspects principaux : Technique Médical Économique Organisationnel et juridique Méthodes : Revue systématique de la littérature, synthèse Enquête auprès des industriels Calculs de coûts Revue systématiques des textes juridiques 5

6 ( I ) Aspects techniques Principe : reconstitution d'un volume-image à partir d'une collection d'images planes. TDM (à gauche) vs CBCT (à droite) : Empilement de coupes vs reconstitution d'un volume 6

7 ( II ) Aspects techniques Une seule rotation nécessaire pour l'ensemble du volume d'examen. Face : peu de contrainte de temps. ==> réalisation mécanique simple, complexité et coût a priori inférieurs à ceux d'un TDM. Deux types de réalisation : Le plus fréquent : adaptation de dispositifs d'orthopantomographie Parfois : construction à table d'examen 7

8 ( III ) Aspects techniques Résolution en contraste : plus faible que celle des TDM (numérisation sur 8 à 12 bits ( constructeurs suivant les Résolution spatiale : égale ou supérieure à ( 3 celle des TDM (voxel de 90 à 360 µm Précision géométrique : plusieurs études sur fantômes et pièces anatomiques concordent à estimer la précision des CBCT égale ou supérieure à celle des TDM et téléradiographies. 8

9 ( IV ) Aspects techniques Dosimétrie : plusieurs études comparant CBCT à TDM, orthopantomogramme et incidences intra- et extra-orales. Limites des études: Matériels un peu anciens Méthodes de références pas toujours parfaitement spécifiées. Cependant, conclusions concordantes : la dose efficace d'un CBCT est supérieure à celle d'un OPG d'un ordre de grandeur et inférieure à celle d'un TDM d'un ordre de grandeur. 9

10 Aspects techniques (V) : offre commerciale Industriels nombreux (11 modèles recensés mi-2007), marché en évolution rapide. Les appareils proposés diffèrent par : Leur réalisation (examen patient assis vs patient ( couché Le détecteur employé (ampli de brillance vs ( plan CCD vs détecteur Champ d'examen (de 30x40 mm jusqu'à ( mm 300x300 ( secondes Temps d'acquisition (10 à 70 Résolution spatiale... 10

11 Aspects techniques (VI) : Diffusion La majorité des systèmes commercialisés visent spécifiquement le marché dentaire. Diffusion difficile à estimer précisément, mais rapide : en à systèmes dans le monde Dont au moins 100 en France Estimation 2007 d'un industriel : marché mondial de à unités sur les 4 à 5 ans à venir. 11

12 Aspects médicaux (I) : Principales méthodes d'imagerie de référence Imagerie conventionnelle : Incidences intra-orales (très utilisées dans nombre d'indications, assez irradiantes du fait de ( grilles l'absence d'écran et de ( traumatologie ) Incidences extra-orales Panoramique dentaire (très utilisé, image ( délicate riche mais d'interprétation parfois TDM (nombreuses indications potentielles mais «coût» radiologique élevé). 12

13 Aspects médicaux (II) : Imagerie 3D dans les référentiels Guide des examens d'imagerie médicale (SFR) : Traumatologie : indications de 2 intention Sinusites chroniques Tumeurs Pas de mention des CBCT Guide de bon usage de la HAS Quelques indications de TDM en seconde intention Les CBCT sont «expérimentaux» 13

14 Aspects médicaux (III) : ( I ) Littérature Méthodes : Recherche systématique dans MEDLINE, EMBASE, Pascal, DataStar, etc... Rétrorecherche dans les bibliographies des articles retrouvés Recherche des articles rapportant des résultats originaux ou synthétisant de façon formelle (méta-analyse) des publications de résultats originaux. sélection de 81 références 14

15 Aspects médicaux (IV) : Littérature : Odontologie I Cariologie : Études sur fantômes et matériel d'extraction tendant à attribuer aux CBCT des performances proches de celles des incidences rétrocoronaires. Endodontie : Plusieurs petites séries de cas et rapports de cas Une étude rétrospective confrontant CBCT et incidences rétroalvéolaires, démontrant un apport informationnel mais sans vérification clinique directe systématique. 15

16 Aspects médicaux (V) : Littérature : Odontologie II Parodontie : 1 étude de «lisibilité» TDM vs CBCT (30 paires d'examens), défavorable à ce dernier, mais dans des conditions rendant l'interprétation difficile et difficilement extrapolable Quelques études sur pièces anatomiques favorisant le CBCT par rapport aux incidences ( référence ) rétroalvéolaires Quelques cas cliniques intéressants Contradictions à lever... 16

17 Littérature (VI) : Littérature : Odontologie III Pathologie buccale et petite chirurgie : Plusieurs séries de cas parfois importantes montrant un apport informationnel important des CBCT Une étude de niveau I (CBCT vs OPG avec vérification clinique systématique) démontrant l'intérêt du CBCT pour la planification des avulsions de dents de sagesse inférieures. ODF : plusieurs déclarations d'intention et études de possibilité, mais aucun résultat clinique étayé. 17

18 Aspects médicaux (VII) : ( IV ) Littérature : Odontologie Implantologie : Etudes sur pièces anatomiques documentant les performances théoriques de différents procédés d'imagerie Utilisation dans des séries de cas et autres études d'implantologie, les résultats des CBCT étant admis sans discussion Aucune étude clinique des résultats d'imagerie... 18

19 Aspects médicaux (VIII) : Littérature : chirurgie maxillofaciale I Plusieurs séries de cas en planning ou en évaluation des résultats de chirurgie orthognatique 1 petite série de cas tendant à valider un algorithme de prise en charge des traumas faciaux s'appuyant sur le CBCT en remplacement du TDM Quelques cas pour diagnostic de tumeurs mandibulaires 19

20 Aspects médicaux (IX) : Littérature : chirurgie maxillofaciale II Imagerie peropératoire ou postopératoire immédiate : plusieurs séries (dont une de 179 patients) par au moins deux équipes allemandes. Matériel = fluoroscope motorisé modifié, informatique spécifique. Démonstration de faisabilité et d'intérêt potentiel. Petite série de 12 cas de navigation chirurgicale s'appuyant sur un CBCT préopératoire. 20

21 Aspects médicaux (X) : Littérature : chirurgie maxillofaciale III Plusieurs études sur pièces anatomiques puis clinique validant la faisabilité d'un examen CBCT des ATM (intérêt potentiel des appareils à petit champ haute résolution). Quelques séries d'utilisation pour le suivi postopératoire de fentes labiopalatines (avec apport informationnel par rapport aux techniques de référence). 21

22 Aspects médicaux (XI) : En résumé Pas de mention utilisable des CBCT dans les référentiels actuels Faisabilité et intérêt potentiel démontrés dans plusieurs indications odontologiques ou chirurgicales ; mais Les preuves solides manquent. 22

23 Aspects économiques I Coûts : Equipement : 220 à 300 K suivant le constructeur (Acquisition traitement station de travail). Maintenance et contrôle qualité : 9 à 15 k par an. ==> Coûts fixes estimés à 48 k par an ( hospitalier (usage 23

24 Aspects économiques II Coûts d'investissement : 32 /examen pour 1500 examens/an, 16 /ex pour 3000 ex/an. Consommables : coûts faibles (1-4 /ex). Personnel : estimation par examen : 15 min de personnel médical 15 min de personnel paramédical 10 minutes de secrétariat Coût estimé du personnel : 28,32 /examen. 24

25 Aspects économiques III Estimation du coût total par examen : Pour ex/an : 78 à 81 / examen Pour ex/an : 45 à 48 / examen. Comparaison à substitutions possibles : Vs bilan long cône (CCAM : 74,5 ) : rentable dès examens/an Vs «tomographie de l'atm» (CCAM : 45,55 ) : rentable dès examens / an. 25

26 Aspects économiques IV MAIS Le CBCT ne figure pas à la CCAM Pas de possibilité de coter par assimilation (décision du 6-XII-2005, JO du 5-IV-2006). ==> problème de financement de cette activité dans le cadre de l'hôpital public... 26

27 Aspects économiques V Actes CCAM auxquels le CBCT pourrait se substituer (en tout ou partie) : Radiographie intrabuccale : HBQH003 (12 incidences et + : 74,88 ) ) HBQH005 (1 ou 2 ( : 5,32 incidences LBQK001 : tomographie unilatérale ou bilatérale ( (45,82 l'atm de LAQK013 : Scanographie de la face (25,13 ) (! (pas pour bilan implantaire YYYY308 : Tomographie de l'appareil ( (46,55 coupe ostéoarticulaire, premier plan en Rien à la NGAP (chirurgiens-dentistes). 27

28 Aspects juridiques I Les CBCT ne relèvent pas du régime des équipements lourds. «Droit commun» de la réglementation relative aux équipements de radiodiagnostic dentaire (catégorie «E», récemment munie de la sous-catégorie E4 pour les CBCT). Comme toute installation radiologique, agrément (ASN) conditionnant le remboursement. 28

29 Aspects juridiques II Obligations communes à toute activité de radiodiagnostic : Formation des personnels à la radioprotection (art R du CSP, impérative à partir du 18- VI-2009). Radioprotection ( doses Des patients (optimisation des Du personnel Contrôle de qualité Obligations générales : compte-rendu, dossier médical, archivage. 29

30 Recommandations du CEDIT I Intérêt certain du fait du caractère tridimensionnel et du gain dosimétrique sur la TDM. L'évaluation doit se poursuivre Dans les disciplines où cette technique est déjà utilisée Mais aussi dans celles où elle pourrait présenter un intérêt potentiel (ORL, pédiatrie). Nécessité d'interroger les tutelles sur le financement de cette activité 30

31 Recommandations du CEDIT II Recommandation d'installation d'un appareil dans un site de l'ap-hp permettant une évaluation multidisciplinaire Cette installation, associant radiologues et cliniciens, doit être mutualisée au sein de l'ap-hp. 31

32 Évolution depuis octobre 2007 Saisine de la HAS par l'ap-hp pour demande de remboursement temporaire de cet acte Instruction par la HAS en cours. 32

33 Pour en savoir plus La recommandation du CEDIT : chercher la recommandation 06.03/Re1/07. Le dossier CEDIT : à demander à Mise à jour 2008 de la littérature : séance L21 des JFR lundi 27 octobre 16h30 salle

TOMOGRAPHIE VOLUMIQUE A FAISCEAU CONIQUE DE LA FACE (CONE BEAM COMPUTERIZED TOMOGRAPHY)

TOMOGRAPHIE VOLUMIQUE A FAISCEAU CONIQUE DE LA FACE (CONE BEAM COMPUTERIZED TOMOGRAPHY) TOMOGRAPHIE VOLUMIQUE A FAISCEAU CONIQUE DE LA FACE (CONE BEAM COMPUTERIZED TOMOGRAPHY) TEXTE COURT DURAPPORT D EVALUATION TECHNOLOGIQUE Décembre 2009 Service évaluation des actes professionnels 2 avenue

Plus en détail

Tomographie volumique a faisceau conique de la face (cone beam)

Tomographie volumique a faisceau conique de la face (cone beam) Tomographie volumique a faisceau conique de la face (cone beam) Note de cadrage Juin 2009 Service Évaluation des actes professionnels 2 avenue du Stade de France 93218 Saint-Denis La Plaine CEDEX Tél.

Plus en détail

Un tout nouveau regard sur vos patients.

Un tout nouveau regard sur vos patients. Un tout nouveau regard sur vos patients. Système de radiographie numérique à faisceau conique 3D Réduire les coûts tout en améliorant les résultats. La toute dernière technologie 3D offre des images de

Plus en détail

Optimisation de la Dose en Radiologie. C. SALVAT, A. JEAN-PIERRE, J. RAGOT Service de Radioprotection et de Physique Médicale AP-HP

Optimisation de la Dose en Radiologie. C. SALVAT, A. JEAN-PIERRE, J. RAGOT Service de Radioprotection et de Physique Médicale AP-HP Optimisation de la Dose en Radiologie C. SALVAT, A. JEAN-PIERRE, J. RAGOT Service de Radioprotection et de Physique Médicale AP-HP Principes en radioprotection du patient Toute exposition du patient aux

Plus en détail

La 3D grand champ repensée

La 3D grand champ repensée La 3D grand champ repensée 9500 Système cone beam 3D Kodak 9500 GRAND CHAMP La 3D grand champ repensée L imagerie 3D est désormais devenu le diagnostic standard pour les disciplines dentaires les plus

Plus en détail

ENFIN, UN SYSTÈME POLYVALENT D'IMAGERIE ORL ET DENTAIRE

ENFIN, UN SYSTÈME POLYVALENT D'IMAGERIE ORL ET DENTAIRE CS 9300 ENFIN, UN SYSTÈME POLYVALENT D'IMAGERIE ORL ET DENTAIRE Conçu pour de multiples applications cliniques, le système CS 9300 fournit des images panoramiques de très grande qualité, ainsi que des

Plus en détail

CS 9300. La puissance de la flexibilité

CS 9300. La puissance de la flexibilité CS 9300 La puissance de la flexibilité Nouveau système d'imagerie numérique 3D CS 9300 de Carestream Dental L incertitude n est plus de mise. Le CS 9300 tout-en-un est le système d'imagerie le plus flexible

Plus en détail

Cone beam pratique en odontostomatologie Partie II

Cone beam pratique en odontostomatologie Partie II Cone beam pratique en odontostomatologie Partie II Principe, technique, qualité d image, artéfacts, types d appareil, indications Auteur_ Dr Norbert Bellaïche, France Fig. 27 Fig. 28 Fig. 27_Dose absorbée

Plus en détail

VE - 15.1 - FR FRANCAIS. QR srl - Via Silvestrini, 20-37135 Verona Italy Tel. +39 045 8202727-045 583500 info@newtom.it www.newtom.

VE - 15.1 - FR FRANCAIS. QR srl - Via Silvestrini, 20-37135 Verona Italy Tel. +39 045 8202727-045 583500 info@newtom.it www.newtom. VE - 15.1 - FR FRANCAIS QR srl - Via Silvestrini, 20-37135 Verona Italy Tel. +39 045 8202727-045 583500 info@newtom.it www.newtom.it PREMIERS DANS LES RÉSULTATS, CONSTANTS DANS LA MÉTHODE. Technologies

Plus en détail

Système d'imagerie extra-orale KODAK 9000 3D. Nouveau : maintenant disponible avec le programme Stitching 3D

Système d'imagerie extra-orale KODAK 9000 3D. Nouveau : maintenant disponible avec le programme Stitching 3D Système d'imagerie extra-orale KODAK 9000 3D Nouveau : maintenant disponible avec le programme Stitching 3D Pourquoi l'imagerie 3D? 2 Imagerie 3D et imagerie 2D Source de l'image : Conebeam.com 2D Dans

Plus en détail

PAN CEPH 3D. Panoramiques numériques 2D-3D

PAN CEPH 3D. Panoramiques numériques 2D-3D PAN CEPH 3D Panoramiques numériques 2D-3D PANORAMIQUE CÉPHALOMÉTRIQUE IMAGERIE 3D CONE BEAM I-MAX TOUCH L imagerie panoramique tactile et naturellement intuitive Privilégiez la simplicité de fonctionnement

Plus en détail

Flexible Convivial Compétitif

Flexible Convivial Compétitif Flexible Convivial Compétitif SCANORA 3Dx - Système compact de tomodensitométrie à faisceau conique et à large champ de visualisation pour l'imagerie de la tête et du cou SCANORA 3Dx. La solution. Le système

Plus en détail

Nouvelle version du Guide du bon usage des examens d'imagerie médicale

Nouvelle version du Guide du bon usage des examens d'imagerie médicale 1 er février 2013 Nouvelle version du Guide du bon usage des examens d'imagerie médicale Limiter l exposition des patients aux rayonnements ionisants Améliorer la qualité des soins Promouvoir l interdisciplinarité

Plus en détail

Gamme I-Max Touch. Panoramique numérique PAN / CEPH / 3D. Panoramique évolutif 3 en 1

Gamme I-Max Touch. Panoramique numérique PAN / CEPH / 3D. Panoramique évolutif 3 en 1 Gamme I-Max Touch Panoramique numérique PAN / CEPH / 3D Panoramique évolutif 3 en 1 3D Une nouvelle dimension pour un diagnostic complet I-MAX TOUCH 3D Evolutive, simple, rapide La panoramique réalise

Plus en détail

Définition de l activité de radiothérapie

Définition de l activité de radiothérapie Equipe médicale : Dr Claudine BEAUMONT-RAYMOND : 03 25 49 48 87 (secrétariat) Dr Dominique EYCHENNE : 03 25 49 47 56 (secrétariat) Dr Ulrich NIEWOEHNER : 03 25 49 47 82 (secrétariat) Définition de l activité

Plus en détail

Systèmes d imagerie pour l insertion d implants en temps réel. GPS intra-osseux

Systèmes d imagerie pour l insertion d implants en temps réel. GPS intra-osseux Systèmes d imagerie pour l insertion d implants en temps réel Systèmes d imagerie pour l insertion d implants en temps réel Le système d imagerie pour implants en temps réel (IRIS-100) utilise l imagerie

Plus en détail

Ligne Dentaire. Système Dentaire Panoramique et 3D

Ligne Dentaire. Système Dentaire Panoramique et 3D Ligne Dentaire Système Dentaire Panoramique et 3D La Société Villa Sistemi Medicali est fière de présenter son nouveau panoramique Rotograph Evo 3D, un système d'imagerie dentaire avec fonctionnalité 3-en-1:

Plus en détail

«Etat de la radioprotection en milieu médical : le point de vue de l ASN» Jean-Luc Godet Direction des Rayonnements Ionisants et de la Santé ASN

«Etat de la radioprotection en milieu médical : le point de vue de l ASN» Jean-Luc Godet Direction des Rayonnements Ionisants et de la Santé ASN «Etat de la radioprotection en milieu médical : le point de vue de l ASN» Jean-Luc Godet Direction des Rayonnements Ionisants et de la Santé ASN SFRP Tours 22 juin 2011 1 Introduction Etat de la radioprotection

Plus en détail

FRANÇAIS. Planmeca ProMax 3D Mid

FRANÇAIS. Planmeca ProMax 3D Mid FRANÇAIS Planmeca ProMax 3D Mid De véritables appareils tout en un Planmeca ProMax 3D Mid est un appareil de tomographie volumétrique à faisceau conique (CBVT) permettant d acquérir des images par CBVT

Plus en détail

UN SYSTÈME POLYVALENT D'IMAGERIE ORL ET DENTAIRE. CS 9300 / CS 9300C

UN SYSTÈME POLYVALENT D'IMAGERIE ORL ET DENTAIRE. CS 9300 / CS 9300C CS 9300 / CS 9300C UN SYSTÈME POLYVALENT D'IMAGERIE ORL ET DENTAIRE. Conçu pour de multiples applications cliniques, le système CS 9300 fournit des images panoramiques de très grande qualité, ainsi que

Plus en détail

Sommaire Introduction... XI

Sommaire Introduction... XI Sommaire Introduction... XI 1. Qu'est-ce que la radioprotection?... 2. Quels sont les objectifs de la radioprotection? 3. Qui est concerné par la radioprotection dans le domaine médical? 4. Quelles sont

Plus en détail

MODULE D EXERCICE PROFESSIONNEL NOTION MÉDICO-ÉCONOMIQUE DES DE RADIOLOGIE ET IMAGERIE MÉDICALE. Dr F Lefèvre (1-2), Pr M Claudon (2)

MODULE D EXERCICE PROFESSIONNEL NOTION MÉDICO-ÉCONOMIQUE DES DE RADIOLOGIE ET IMAGERIE MÉDICALE. Dr F Lefèvre (1-2), Pr M Claudon (2) MODULE D EXERCICE PROFESSIONNEL NOTION MÉDICO-ÉCONOMIQUE DES DE RADIOLOGIE ET IMAGERIE MÉDICALE Dr F Lefèvre (1-2), Pr M Claudon (2) 1 - SCP Radiolor 2 - CHU de Nancy MODE D EXERCICE DU PRATICIEN Choix

Plus en détail

à Mesdames et Messieurs les Agents Comptables Médecins Conseils Régionaux Chef de service Pour mise en oeuvre immédiate

à Mesdames et Messieurs les Agents Comptables Médecins Conseils Régionaux Chef de service Pour mise en oeuvre immédiate CIRCULAIRE CIR-27/2011 Document consultable dans Médi@m Date : 20/12/2011 Domaine(s) : gestion des prestations en nature à Mesdames et Meieurs les Directeurs CPAM CARSAT UGECAM CGSS CTI Agents Comptables

Plus en détail

Retour sur investissement d un PACS: l expérience de l Institut Curie Journées Françaises de Radiologie Octobre 2008

Retour sur investissement d un PACS: l expérience de l Institut Curie Journées Françaises de Radiologie Octobre 2008 Retour sur investissement d un PACS: l expérience de l Institut Curie Journées Françaises de Radiologie Octobre 2008 1- - Introduction (1) Institut Curie Centre de Lutte Contre le Cancer 177 lits d hospitalisation

Plus en détail

Le GRAND CONSEIL de la République et canton de Genève décrète ce qui suit :

Le GRAND CONSEIL de la République et canton de Genève décrète ce qui suit : Secrétariat du Grand Conseil PL 10507 Projet présenté par le Conseil d Etat Date de dépôt : 26 juin 2009 Projet de loi ouvrant un crédit au titre d'indemnité d'investissement de 3 300 000 F pour financer

Plus en détail

Orthodontie et enfants malades

Orthodontie et enfants malades Orthodontie et enfants malades Atelier Presse du jeudi 25 septembre 2008 Avec la participation des docteurs Brigitte Vi-Fane et Jean-Baptiste Kerbrat Contact presse : BV CONSEiL Santé Alexandra Dufrien

Plus en détail

Une parfaite connaissance de l anatomie

Une parfaite connaissance de l anatomie FRANÇAIS Une parfaite connaissance de l anatomie Planmeca propose une gamme exceptionnelle d équipements ProMax 3D pour toute l imagerie maxillo-faciale. Le Planmeca ProMax 3D répond à toutes les demandes

Plus en détail

Convivial Polyvalent Rentable. Faisceau conique 3D et imagerie panoramique numérique combinés en un système unique.

Convivial Polyvalent Rentable. Faisceau conique 3D et imagerie panoramique numérique combinés en un système unique. Convivial Polyvalent Rentable Faisceau conique 3D et imagerie panoramique numérique combinés en un système unique. Un meilleur rapport qualité-prix SOREDEX fabrique des systèmes de radiographie de qualité

Plus en détail

CR 30-Xm. Unité de numérisation CR 30-Xm

CR 30-Xm. Unité de numérisation CR 30-Xm U n i t é d e n u m é r i s at i o n CR 30-Xm 'Solution complète' de mammographie numérique et pour toutes les applications de radiographie générale L unité CR 30-Xm est une unité de radiographie numérisée

Plus en détail

Traitement chirurgical et radiothérapique. du cancer du sein en un jour. Véronique Vaini-Cowen et Didier Cowen

Traitement chirurgical et radiothérapique. du cancer du sein en un jour. Véronique Vaini-Cowen et Didier Cowen Traitement chirurgical et radiothérapique du cancer du sein en un jour Véronique Vaini-Cowen et Didier Cowen Place de la radiothérapie dans le cancer du sein - Après chirurgie conservatrice pour un cancer

Plus en détail

La CCAM pour l activité bucco-dentaire. Cahier d exercices. au quotidien, quelques exemples

La CCAM pour l activité bucco-dentaire. Cahier d exercices. au quotidien, quelques exemples La CCAM pour l activité bucco-dentaire Cahier d exercices au quotidien, quelques exemples Obturation 3 faces sur 46 NGAP Cavité composée, traitement global intéressant trois faces et plus SC 17 CCAM HBMD038

Plus en détail

CPAM REGLES D ASSOCIATION DES ACTES

CPAM REGLES D ASSOCIATION DES ACTES CPAM REGLES D ASSOCIATION DES ACTES Règle générale L'association de deux actes au plus, y compris les gestes complémentaires, peut être tarifée. L'acte dont le tarif hors modificateurs est le plus élevé,

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DE LA PROTECTION SOCIALE Arrêté du 18 mai 2004 relatif aux programmes de formation portant sur la radioprotection des patients exposés

Plus en détail

TOMOGRAPHIE VOLUMIQUE A FAISCEAU CONIQUE DE LA

TOMOGRAPHIE VOLUMIQUE A FAISCEAU CONIQUE DE LA TOMOGRAPHIE VOLUMIQUE A FAISCEAU CONIQUE DE LA FACE (CONE BEAM COMPUTERIZED TOMOGRAPHY) AVIS SUR LES ACTES Classement CCAM / NGAP : non classé code : non codé Décembre 2009 Service évaluation des actes

Plus en détail

Programme DPC des chirurgiens-dentistes

Programme DPC des chirurgiens-dentistes Catalogue de formations de la FNFCEPPCS pour l année 2015 Programme DPC des chirurgiens-dentistes Le catalogue peut évoluer en cours d année ; nous vous en tiendrons informés. 1 PÉDODONTIE Enregistré par

Plus en détail

GESTION D UN SCANNER

GESTION D UN SCANNER MODULE D EXERCICE PROFESSIONNEL NOTION MÉDICO-ÉCONOMIQUE GESTION D UN SCANNER DES DE RADIOLOGIE ET IMAGERIE MÉDICALE Dr F Lefèvre (1-2-3), Pr M Claudon (2-3) 1 - Radiolor 2 - CHU de Nancy 3 GCS Bois le

Plus en détail

ASSISES DU MEDICAMENT. Contribution de la Fédération des Syndicats Pharmaceutiques de France FSPF

ASSISES DU MEDICAMENT. Contribution de la Fédération des Syndicats Pharmaceutiques de France FSPF ASSISES DU MEDICAMENT Contribution de la Fédération des Syndicats Pharmaceutiques de France FSPF La Fédération des Syndicats Pharmaceutiques de France, syndicat majoritaire des pharmaciens titulaires d

Plus en détail

Planmeca ProMax 3D s Planmeca ProMax 3D FRANÇAIS

Planmeca ProMax 3D s Planmeca ProMax 3D FRANÇAIS Planmeca ProMax 3D s Planmeca ProMax 3D FRANÇAIS De véritables appareils tout en un Les appareils Planmeca ProMax 3D s et Planmeca ProMax 3D ont été conçus pour obtenir des informations complètes sur l

Plus en détail

Expertise de la chirurgie viscérale hautement spécialisée Résultats intermédiaires

Expertise de la chirurgie viscérale hautement spécialisée Résultats intermédiaires Expertise de la chirurgie viscérale hautement spécialisée Résultats intermédiaires Esther Waeber-Kalbermatten Cheffe du Département de la santé, des affaires sociales et de la culture Mandat d expertise

Plus en détail

ossier e presse Mardi 11 Juillet 2006

ossier e presse Mardi 11 Juillet 2006 ossier e presse Mardi 11 Juillet 2006 1. OU EN EST LE CENTRE HOSPITALIER DE LOURDES? En dépit du contexte difficile que connaît le milieu de la santé, le Centre Hospitalier de Lourdes poursuit sa progression.

Plus en détail

AVIS DU CONSEIL SUPERIEUR DE LA SANTE N 8705

AVIS DU CONSEIL SUPERIEUR DE LA SANTE N 8705 AVIS DU CONSEIL SUPERIEUR DE LA SANTE N 8705 Dental Cone Beam Computed Tomography 02 février 2011 1. INTRODUCTION ET QUESTION Le (CSS) a reçu du cabinet de Madame la ministre Onkelinx, Ministre des Affaires

Plus en détail

Annexe 2 Formation approfondie en neuroradiologie diagnostique. 2. Durée, structure et dispositions complémentaires

Annexe 2 Formation approfondie en neuroradiologie diagnostique. 2. Durée, structure et dispositions complémentaires SIWF ISFM Annexe 2 1. Généralités La formation approfondie selon le présent programme doit permettre au spécialiste en radiologie d approfondir ses connaissances en radiologie diagnostique du système nerveux

Plus en détail

TOMOGRAPHIE VOLUMIQUE A FAISCEAU CONIQUE DE LA FACE (CONE BEAM COMPUTERIZED TOMOGRAPHY)

TOMOGRAPHIE VOLUMIQUE A FAISCEAU CONIQUE DE LA FACE (CONE BEAM COMPUTERIZED TOMOGRAPHY) TOMOGRAPHIE VOLUMIQUE A FAISCEAU CONIQUE DE LA FACE (CONE BEAM COMPUTERIZED TOMOGRAPHY) RAPPORT D EVALUATION TECHNOLOGIQUE Décembre 2009 Service évaluation des actes professionnels 2 avenue du Stade de

Plus en détail

Le zonage en radiologie conventionnelle

Le zonage en radiologie conventionnelle Le zonage en radiologie conventionnelle Présenté par Jean-luc REHEL Jean-luc.rehel@irsn.fr Système de management de la qualité IRSN certifié 6 èmes Rencontres des Personnes compétentes en radioprotection

Plus en détail

LES CAPTEURS PLAN : MARTINO Mickaël Élève manipulateur Service de coronarographie, clinique Claude Bernard.

LES CAPTEURS PLAN : MARTINO Mickaël Élève manipulateur Service de coronarographie, clinique Claude Bernard. LES CAPTEURS PLAN : MARTINO Mickaël Élève manipulateur Service de coronarographie, clinique Claude Bernard. GENERALITES : La radiologie standard a connu d importantes évolutions vers sa numérisation grâce

Plus en détail

Révision des descriptions génériques Comment monter un dossier?

Révision des descriptions génériques Comment monter un dossier? DISPOSITIFS MEDICAUX Révision des descriptions génériques Comment monter un dossier? Guide pour le dossier déposé par les fabricants/distributeurs Adopté en séance de la CEPP* le 13 juillet 2005 *CEPP

Plus en détail

Diplôme Universitaire d Implantologie Franco-Canadien (DUIFC) Niveau avancé REGLEMENT DU CONTRÔLE DES CONNAISSANCES

Diplôme Universitaire d Implantologie Franco-Canadien (DUIFC) Niveau avancé REGLEMENT DU CONTRÔLE DES CONNAISSANCES Diplôme Universitaire d Implantologie Franco-Canadien (DUIFC) Niveau avancé REGLEMENT DU CONTRÔLE DES CONNAISSANCES Vu la loi 84-52 du 26 janvier 1984 sur l enseignement supérieur ; Vu le décret n 84-573

Plus en détail

Note d'information base CCAM version 25. Les mises à jour de la base CCAM (version 25) peuvent être faites selon votre procédure habituelle.

Note d'information base CCAM version 25. Les mises à jour de la base CCAM (version 25) peuvent être faites selon votre procédure habituelle. CNAMTS / DDGOS 12/12/2011 Note d'information base CCAM version 25 Objet : Diffusion de la version 25 de la base CCAM Les mises à jour de la base CCAM (version 25) peuvent être faites selon votre procédure

Plus en détail

L EXPÉRIENCE POUR L AUTONOMIE

L EXPÉRIENCE POUR L AUTONOMIE L EXPÉRIENCE POUR L AUTONOMIE Depuis plus de 10 ans, l association Actis dentaire formation a pour objectif de former des praticiens à la chirurgie orale, parodontale et implantaire. L expérience pour

Plus en détail

La Tomodensitométrie

La Tomodensitométrie La Tomodensitométrie Du plan à la coupe Nous vivons dans un monde tridimensionnel, mais l image que nous avons de ce monde se forme sur le plan (2D) de notre rétine. La vision binoculaire nous donne l

Plus en détail

7 Bistouri électrique HP pagewriter200. Pompe à perfusion W. Allyn Monito Multi. Pompe IVAC Pan

7 Bistouri électrique HP pagewriter200. Pompe à perfusion W. Allyn Monito Multi. Pompe IVAC Pan TRAVAUX DE MAINTENANCE PREVENTIVE ET CURATIVE EFFECTUES N DESIGNATION MARQUE MODEL 1 ECG HP 2 Pompe à perfusion Alaris PAN 3 Bistouri électrique 4 Pousse seringue Vial PSE 5 Pousse seringue Vial Pilot

Plus en détail

Apport de la numérisation de la dosimétrie d un service scanner

Apport de la numérisation de la dosimétrie d un service scanner Apport de la numérisation de la dosimétrie d un service scanner Jean-Marc TREUTENAERE Istres France Mail: treutenaere@hotmail.com Objectif Exposer notre expérience de la mise en place d un système de gestion

Plus en détail

Etude du tiers apical des canaux endodontiques de la première molaire (16 ou 26) supérieure par CBCT

Etude du tiers apical des canaux endodontiques de la première molaire (16 ou 26) supérieure par CBCT Dr Ninon LEBRAT, Dr Jérôme BRUY, mémoire du DU d'imagerie Université Paul Sabatier, TOULOUSE, année 2011-2012 Etude du tiers apical des canaux endodontiques de la première molaire (16 ou 26) supérieure

Plus en détail

Anatomie et imagerie : de la rétroalvéolaire à la 3D

Anatomie et imagerie : de la rétroalvéolaire à la 3D Anatomie et imagerie : de la rétroalvéolaire à la 3D Eric BONNET DIFFERENTS EXAMENS RADIOGRAPHIQUES Examen Panoramique dentaire tomographie Cliché rétroalvéolaire - plans parallèles - angulateur Scanner

Plus en détail

La justification de la radioprotection pour l imagerie médicale chez les patients de plus de 50 ans

La justification de la radioprotection pour l imagerie médicale chez les patients de plus de 50 ans La justification de la radioprotection pour l imagerie médicale chez les patients de plus de 50 ans Professeur Michel Bourguignon Commissaire de l Autorité de Sûreté Nucléaire Professeur de biophysique

Plus en détail

La Physique Médicale : Hier, Aujourd'hui, Demain 13h15 17h30, Institut Curie, 75005 Paris

La Physique Médicale : Hier, Aujourd'hui, Demain 13h15 17h30, Institut Curie, 75005 Paris 1 ère journée internationale de physique médicale. 7 novembre 2013 La Physique Médicale : Hier, Aujourd'hui, Demain 13h15 17h30, Institut Curie, 75005 Paris Dominique LE DU, Physicien Médical Hôpital Européen

Plus en détail

PROBLEMATIQUE IRRADIATION PATIENT/CHIRURGIEN/BLOC Littérature

PROBLEMATIQUE IRRADIATION PATIENT/CHIRURGIEN/BLOC Littérature PROBLEMATIQUE IRRADIATION PATIENT/CHIRURGIEN/BLOC Littérature COURS DE DES NEUROCHIRURGIE CAP HORNU 8 ET 9 OCTOBRE 2015 LAURA TERRIER SOMMAIRE I- RAPPORT ASN 2014 1) Introduction 2) Réglementation 3) Contrôle

Plus en détail

Livre blanc Système d imagerie LLI (Long-Length Imaging) CARESTREAM DirectView DR avec assemblage automatique et manuel

Livre blanc Système d imagerie LLI (Long-Length Imaging) CARESTREAM DirectView DR avec assemblage automatique et manuel Un traitement de l image avancé avec un assemblage automatique et des fonctions d ajustement pour une image composite complète, sans ligne de jonction Analyse de la géométrie dans le cas d une imagerie

Plus en détail

DOSSIER EVALUATION D UN DISPOSITIF MEDICAL STERILE (DMS) COMITE DES DISPOSITIFS MEDICAUX STERILES (CODIMS) CENTRAL AP-HP

DOSSIER EVALUATION D UN DISPOSITIF MEDICAL STERILE (DMS) COMITE DES DISPOSITIFS MEDICAUX STERILES (CODIMS) CENTRAL AP-HP DOSSIER EVALUATION D UN DISPOSITIF MEDICAL STERILE (DMS) COMITE DES DISPOSITIFS MEDICAUX STERILES (CODIMS) CENTRAL AP-HP Préambule important aux industriels: ne pas déposer de dossier directement auprès

Plus en détail

SOMMAIRE I. INTRODUCTION 4 II. SOURCES D INFORMATION 5

SOMMAIRE I. INTRODUCTION 4 II. SOURCES D INFORMATION 5 SOMMAIRE I. INTRODUCTION 4 II. SOURCES D INFORMATION 5 2.1. ETUDES REALISEES PAR LES SERVICES DES CAISSES D ASSURANCE MALADIE 5 2.2. ANALYSE DE LA LITTERATURE 5 2.3. ANALYSE DES VENTES 6 2.4. COMPARAISONS

Plus en détail

Système de Tomographie Volumique à Faisceau Conique. Intuitif par excellence...

Système de Tomographie Volumique à Faisceau Conique. Intuitif par excellence... Système de Tomographie Volumique à Faisceau Conique Intuitif par excellence... Tout devient plus clair et plus simple avec un grand champ. LE VOLUME DENTO-MAXILLO-FACIAL COMPLET PRET POUR VOTRE DIAGNOSTIC

Plus en détail

Tableaux de bord : Enquête sur les pratiques radiothérapie Etapes du processus

Tableaux de bord : Enquête sur les pratiques radiothérapie Etapes du processus Etapes du processus Identification du patient utilisateur 48.33% 50% moyenne nationale 78.02% 76.63% Réalisation d'une RCP avant de valider l'indication de radiothérapie utilisateur 93.33% 100% moyenne

Plus en détail

POELAERT Mauranne POTIER Elise 4 ème pédiatrique. Pathologie chirurgicale : amplificateur de brillance. Travail de groupe.

POELAERT Mauranne POTIER Elise 4 ème pédiatrique. Pathologie chirurgicale : amplificateur de brillance. Travail de groupe. POELAERT Mauranne POTIER Elise 4 ème pédiatrique Pathologie chirurgicale : amplificateur de brillance. Travail de groupe. Professeur : Mr Erpicum Année scolaire 2014-2015 1 Table des matières Définition

Plus en détail

VGi - R14.1 - FR FRANCAIS. QR srl - Via Silvestrini, 20-37135 Verona Italy Tel. +39 045 8202727-045 583500 info@newtom.it www.newtom.

VGi - R14.1 - FR FRANCAIS. QR srl - Via Silvestrini, 20-37135 Verona Italy Tel. +39 045 8202727-045 583500 info@newtom.it www.newtom. VGi - R14.1 - FR FRANCAIS QR srl - Via Silvestrini, 20-37135 Verona Italy Tel. +39 045 8202727-045 583500 info@newtom.it www.newtom.it PREMIERS DANS LES RÉSULTATS, CONSTANTS DANS LA MÉTHODE. Acquisition

Plus en détail

FORMATION 5 JOURS. 1ère SESSION

FORMATION 5 JOURS. 1ère SESSION FORMATION 5 JOURS La formation a pour objectif la transmission des bases fondamentales de l implantologie ainsi que la maîtrise des protocoles innovants qui autorisent le remplacement immédiat des dents

Plus en détail

Depuis l'an 2000, le Ministère de la Santé Publique (MSP) a mis en place une procédure d accréditation pour améliorer la qualité des services

Depuis l'an 2000, le Ministère de la Santé Publique (MSP) a mis en place une procédure d accréditation pour améliorer la qualité des services Depuis l'an 2000, le Ministère de la Santé Publique (MSP) a mis en place une procédure d accréditation pour améliorer la qualité des services hospitaliers. Ce projet d amélioration de la qualité porte

Plus en détail

SYNTHESE DE L EVALUATION DES IRM DEDIEES ET A CHAMPS

SYNTHESE DE L EVALUATION DES IRM DEDIEES ET A CHAMPS SYNTHESE DE L EVALUATION DES IRM DEDIEES ET A CHAMPS MODERE < 1T JUIN 2008 Service évaluation des dispositifs Service évaluation économique et santé publique 2 avenue du Stade de France 93218 Saint-Denis

Plus en détail

N/Réf. : CODEP-PRS-2014-044604 Espace dentaire FOCH 2 bis avenue Foch 94160 ST MANDE

N/Réf. : CODEP-PRS-2014-044604 Espace dentaire FOCH 2 bis avenue Foch 94160 ST MANDE RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE PARIS Paris, le 30 septembre 2014 N/Réf. : CODEP-PRS-2014-044604 Espace dentaire FOCH 2 bis avenue Foch 94160 ST MANDE Objet : Inspection sur le thème de la radioprotection

Plus en détail

Méthodes et outils de l analyse des pratiques professionnelles

Méthodes et outils de l analyse des pratiques professionnelles Méthodes et outils de l analyse des pratiques professionnelles Dr Nelly LE REUN, DIU soignant en gérontologie, Brest, 9 mai 2012 11/05/2012 1 Formation initiale Formation continue: acquisition de nouvelles

Plus en détail

Assistant administratif et comptable niveau 4

Assistant administratif et comptable niveau 4 LA GESTION DU DEVELOPPEMENT INDIVIDUEL Assistant administratif et comptable niveau 4 EVALUATION GDI DU SALARIE Assistant administratif et comptable niveau 4 NOM : PRENOM : Période d'activité : Matricule

Plus en détail

Le projet technique S9

Le projet technique S9 Le projet technique S9 Définition du projet (annexe IIIc du référentiel) Le projet technique de seconde année a une double finalité: Compléter les acquis dans des situations particulières qui ont intérêt

Plus en détail

J ai l honneur de vous communiquer ci-dessous la synthèse de l inspection ainsi que les principales demandes et observations qui en résultent.

J ai l honneur de vous communiquer ci-dessous la synthèse de l inspection ainsi que les principales demandes et observations qui en résultent. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE PARIS Paris, le 18 juillet 2012 N/Réf. : CODEP-PRS-2012-039782 Monsieur le Directeur Hôpital Pitié-Salpêtrière 83, boulevard de l'hôpital 75013 PARIS Objet : Inspection

Plus en détail

Evolution des financements en radiothérapie et leurs impacts

Evolution des financements en radiothérapie et leurs impacts 17 nov 2014 Evolution des financements en radiothérapie et leurs impacts B. Chauvet Coût de la radiothérapie en France Environ 800 M en 2012 > 400 M en secteur sous TAA pour 52% des traitements < 400 M

Plus en détail

UNIVERSITE DES SCIENCES & DE LA TECHNOLOGIE d'oran USTO M.B Faculté des Sciences. Parcours de Licence : Physique Appliquée Aux Sciences de la Vie

UNIVERSITE DES SCIENCES & DE LA TECHNOLOGIE d'oran USTO M.B Faculté des Sciences. Parcours de Licence : Physique Appliquée Aux Sciences de la Vie UNIVERSITE DES SCIENCES & DE LA TECHNOLOGIE d'oran USTO M.B Faculté des Sciences Département de Physique Parcours de Licence : Physique Appliquée Aux Sciences de la Vie Un choix progressif et personnalisé

Plus en détail

HAS : mission de la CEPP. Observatoire du marché et des prix des aides techniques (CNSA)

HAS : mission de la CEPP. Observatoire du marché et des prix des aides techniques (CNSA) HAS : mission de la CEPP Observatoire du marché et des prix des aides techniques (CNSA) CEPP une des 7 commissions de la Haute Autorité de Santé 2 LA CEPP Missions : Trois missions encadrées par un décret

Plus en détail

ATTENTE DE LA HAS L évaluation des dispositifs médicaux. Mme Catherine Denis Chef du service évaluation des dispositifs médicaux - HAS

ATTENTE DE LA HAS L évaluation des dispositifs médicaux. Mme Catherine Denis Chef du service évaluation des dispositifs médicaux - HAS ATTENTE DE LA HAS L évaluation des dispositifs médicaux Mme Catherine Denis Chef du service évaluation des dispositifs médicaux - HAS 2 01 Les Dispositifs Médicaux Euro-Pharmat - Lille - 09, 10 & 11 octobre

Plus en détail

Sources : Définition de la radiologie conventionnelle. Remarques :

Sources : Définition de la radiologie conventionnelle. Remarques : Tarification : Exemples faisant intervenir les nouvelles règles concernant la radiologie conventionnelle Décision UNCAM du 5 mars 2009 (article III-3 B) Définition de la radiologie conventionnelle Par

Plus en détail

On peut avancer différentes explications

On peut avancer différentes explications Ostéonécrose de la mâchoire associée à un traitement par bisphosphonates : extraits du rapport de la task force de l ASBMR et recommandations françaises Risque méconnu, désinformation, rumeur : la mauvaise

Plus en détail

Quelques exemples d'utilisation de la modélisation stochastique en imagerie médicale

Quelques exemples d'utilisation de la modélisation stochastique en imagerie médicale Quelques exemples d'utilisation de la modélisation stochastique en imagerie médicale Christine Graffigne Université René Descartes Traitement d'images Sciences pour l'ingénieur, informatique et mathématiques

Plus en détail

MAÎTRISE UNIVERSITAIRE D ÉTUDES AVANCÉES EN MÉDECINE CLINIQUE SPECIALISATION ANESTHESIOLOGIE

MAÎTRISE UNIVERSITAIRE D ÉTUDES AVANCÉES EN MÉDECINE CLINIQUE SPECIALISATION ANESTHESIOLOGIE MAÎTRISE UNIVERSITAIRE D ÉTUDES AVANCÉES EN MÉDECINE CLINIQUE SPECIALISATION ANESTHESIOLOGIE 1. Objectifs généraux La Maîtrise universitaire d études avancées en médecine clinique (en anglais Master of

Plus en détail

Assemblée e générale de Seine et Marne 1 er février 2007

Assemblée e générale de Seine et Marne 1 er février 2007 Assemblée e générale g de Seine et Marne 1 er février 2007 Programme MACSF Rapport d activité Rapport financier Convention Contrôles d activité Radioprotection Formation continue Retraite et ASV (Guy Morel)

Plus en détail

Sources: CNAMTS (Point de repère n 26, page 4 -donn ées 2008)

Sources: CNAMTS (Point de repère n 26, page 4 -donn ées 2008) Scanner RX Bases médico-économiques économiques Michel Claudon, Nancy DES de Radiologie et Imagerie Médicale Paris / Janvier 2010 Le coût annuel de l imagerie en France secteur public- secteur libéral

Plus en détail

DEMANDE D AGRÉMENT DES SERVICES POUR LE TROISIÈME CYCLE DES ÉTUDES ODONTOLOGIQUES _=_=_=_=_ MEDECINE BUCCO-DENTAIRE _=_=_=_

DEMANDE D AGRÉMENT DES SERVICES POUR LE TROISIÈME CYCLE DES ÉTUDES ODONTOLOGIQUES _=_=_=_=_ MEDECINE BUCCO-DENTAIRE _=_=_=_ DEMANDE D AGRÉMENT DES SERVICES POUR LE TROISIÈME CYCLE DES ÉTUDES ODONTOLOGIQUES _=_=_=_=_ MEDECINE BUCCO-DENTAIRE _=_=_=_ Année universitaire 2015-2016 (Uniquement pour les nouvelles demandes d agrément,

Plus en détail

6 ème Congrès 18 19 octobre 2007 St Denis

6 ème Congrès 18 19 octobre 2007 St Denis 1 Le Dossier Patient : Définitions Définition du «dossier» / dictionnaire Ensemble de documents relatifs à une même affaire, à une même personne, et classés dans une chemise de carton au dos de laquelle

Plus en détail

Dents de sagesse : quand les enlever?

Dents de sagesse : quand les enlever? 45èmes Journées de Formation Médicale M Continue Jeudi 13 septembre 2007 Dents de sagesse : quand les enlever? Florent Sury Service de Chirurgie Maxillo-faciale et Stomatologie Pr D.Goga,, Dr B. Hüttenberger

Plus en détail

DÉCLARATION DE DÉTENTION/UTILISATION D APPAREILS ÉLECTRIQUES GÉNÉRANT DES RAYONS X

DÉCLARATION DE DÉTENTION/UTILISATION D APPAREILS ÉLECTRIQUES GÉNÉRANT DES RAYONS X DEC/GX DÉCLARATION DE DÉTENTION/UTILISATION D APPAREILS ÉLECTRIQUES GÉNÉRANT DES RAYONS X Ce formulaire de demande concerne les déclarations prévues aux 1 et 3 de l article R.1333-19 du code de la santé

Plus en détail

des fentes labio-alvéolopalatines

des fentes labio-alvéolopalatines CLINIQUE FENTES LABIO-ALVÉOLOPALATINES Le rôle de l orthodontiste dans la prise en charge des fentes labio-alvéolopalatines (FLAPs) Docteur Brigitte Vi-Fane Docteur Pascal Garrec En collaboration avec

Plus en détail

Paris, le 28 octobre 2014

Paris, le 28 octobre 2014 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE PARIS Paris, le 28 octobre 2014 N/Réf. : CODEP-PRS-2014-048773 Cabinet dentaire 18 passage Du Guesclin 75015 PARIS Objet : Inspection sur le thème de la radioprotection

Plus en détail

Lecture critique et pratique de la médecine

Lecture critique et pratique de la médecine 1-00.qxp 24/04/2006 11:23 Page 13 Lecture critique appliquée à la médecine vasculaireecture critique et pratique de la médecine Lecture critique et pratique de la médecine Introduction Si la médecine ne

Plus en détail

La Classification Commune des Actes Médicaux

La Classification Commune des Actes Médicaux La Classification Commune des Actes Médicaux 1 2 Julie 3.31.0.65 Cher Docteur, Vous trouverez ci-dessous les explications concernant la mise à jour Julie version 3.31.0 (65). Cette version comprend la

Plus en détail

Session d EPP au cours d un congrès

Session d EPP au cours d un congrès Basée sur les pratiques FMC et EPP sont indissociables Quels outils d évaluation des pratiques des participants? PrJacques Barrier, Président de la FSM Paris 23 janvier 2005 Planification Etape 1: choix

Plus en détail

VistaScan Mini Scanner pour écrans à mémoire

VistaScan Mini Scanner pour écrans à mémoire VistaScan Mini Scanner pour écrans à mémoire AIR COMPRIMÉ ASPIRATION IMAGERIE ODONTOLOGIE CONSERVATRICE HYGIÈNE La vitesse de manipulation d'un capteur, la souplesse en plus Le scanner pour écrans à mémoire

Plus en détail

PLATEFORME HORIZONS EMPLOI. Métiers et professions

PLATEFORME HORIZONS EMPLOI. Métiers et professions PLATEFORME HORIZONS EMPLOI Métiers et professions Technicien/technicienne en imagerie médicale (24211 ) Informations sur le groupe de métiers Les métiers du groupe Technologue en imagerie médicale....................................

Plus en détail

Dans le cadre du contrôle de la radioprotection en France, l Autorité de sûreté nucléaire s est rendue dans votre établissement le 5 novembre 2014.

Dans le cadre du contrôle de la radioprotection en France, l Autorité de sûreté nucléaire s est rendue dans votre établissement le 5 novembre 2014. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE STRASBOURG Strasbourg, le 16 décembre 2014 N/Réf. : CODEP-STR-2014-056642 Centre de radiothérapie de la Robertsau 184, route de la Wantzenau 67000 STRASBOURG Objet : Inspection

Plus en détail

Haïti, Projet d appui technique en Haïti (PATH) Houcine AKHNIF & Lucien ALBERT Avril 2015

Haïti, Projet d appui technique en Haïti (PATH) Houcine AKHNIF & Lucien ALBERT Avril 2015 ETUDE DES COÛTS DES ACTES MEDICAUX EN HAÏTI: Résultats préliminaires et perspectives d utilisation dans la prise de décision Haïti, Projet d appui technique en Haïti (PATH) Houcine AKHNIF & Lucien ALBERT

Plus en détail

12-243-22W NOUVEAUX TESTS DE CONTRÔLE DE LA QUALITÉ EN MAMMOGRAPHIE NUMÉRIQUE RÉALISÉS PAR LES TECHNOLOGUES EN IMAGERIE MÉDICALE

12-243-22W NOUVEAUX TESTS DE CONTRÔLE DE LA QUALITÉ EN MAMMOGRAPHIE NUMÉRIQUE RÉALISÉS PAR LES TECHNOLOGUES EN IMAGERIE MÉDICALE 12-243-22W NOUVEAUX TESTS DE CONTRÔLE DE LA QUALITÉ EN MAMMOGRAPHIE NUMÉRIQUE RÉALISÉS PAR LES TECHNOLOGUES EN IMAGERIE MÉDICALE Édition : La Direction des communications du ministère de la Santé et des

Plus en détail

CATALOGUE FORMATIONS COURTES ODONTOLOGIE 2015

CATALOGUE FORMATIONS COURTES ODONTOLOGIE 2015 CATALOGUE FORMATIONS COURTES ODONTOLOGIE 2015 Directeur UFR Odontologie : Professeur Reza ARBAB-CHIRANI Inscription : Service Universitaire de Formation Continue et d Education Permanente Pôle Formation

Plus en détail

Chirurgie extractive :

Chirurgie extractive : Chirurgie extractive : subtilités et avantages de la CCAM Pour éviter les erreurs et parfaitement comprendre la CCAM, notre spécialiste Me Rudyard Bessis a décortiqué toute la Classification commune médicaux.

Plus en détail

TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR. Séance : Les systèmes de climatisation Date :

TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR. Séance : Les systèmes de climatisation Date : TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR Tâche T4.2 : Mise en service des installations Compétence C1.2 : Classer, interpréter, analyser Thème : S5 : Technologie des installations frigorifiques

Plus en détail

Exposition médicale aux rayonnements ionisants en radiodiagnostic

Exposition médicale aux rayonnements ionisants en radiodiagnostic Exposition médicale aux rayonnements ionisants en radiodiagnostic Les rayonnements ionisants, c est quoi? Dans le domaine du radiodiagnostic, les rayonnements ionisants sont des rayons X produits à partir

Plus en détail