Evolution récente et à venir de l environnement réglementaire européen: Quelle implication pour le secteur carrier?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Evolution récente et à venir de l environnement réglementaire européen: Quelle implication pour le secteur carrier?"

Transcription

1

2 Evolution récente et à venir de l environnement réglementaire européen: Quelle implication pour le secteur carrier?

3 1) La Directive «Mining waste» 2) La Directive IPPC et PRTR 3) Les Directives «Climate Change» 4) La Stratégie sur les matières premières nonénergétiques 5) Natura 2000 et la biodiversité 6) L Accord de Dialogue Social

4 1)La Directive «Mining waste» 2) La Directive IPPC et PRTR 3) Les Directives «Climate Change» 4) La Stratégie sur les matières premières nonénergétiques 5) Natura 2000 et la biodiversité 6) L Accord de Dialogue Social

5 1) La Directive «Mining waste» Origine: accidents miniers en Espagne et Roumanie, causés par des écoulements de cyanure dans des rivières voisines Objectifs: Harmoniser les règles en matière d autorisation et de gestion des déchets miniers et des «déchets de l activité de carrière»: terres de découverture «stériles» et autres résidus de l extraction bassins de décantation

6 1) La Directive «Mining waste» Contenu: obligation de disposer d un permis pour une «installation de gestion de déchets» plan d exploitation phasage: «Etablissement d un Plan de gestion des déchets : dispositif de sécurité interne, devoir d information, prévention des effets sur environnement» identification des matériaux: «Procédure de caractérisation des déchets» analyse de risque: «classification des installations de déchets ( si classe A, établissement d un plan d urgence externe + suivi de impact sur l eau )» cautionnement du réaménagement: «Garanties financières» suivi des réaménagements: «Inspection révision post-gestion»

7 1) La Directive «Mining waste» En cours: en principe avant mai «Comitologie» sur les aspects techniques de la directive: caractérisation des «déchets» définition de déchet inerte classification des «installations de gestion de déchets» garanties financières - Transposition en législations nationales ou régionales

8 1) La Directive «Mining waste» 2)La Directive IPPC et PRTR 3) Les Directives «Climate Change» 4) La Stratégie sur les matières premières nonénergétiques 5) Natura 2000 et la biodiversité 6) L Accord de Dialogue Social

9 2) La Directive IPPC: - objectifs: harmonisation des procédures de permis (info du public, durée, ), des références techniques (BAT) pour les émissions dans l air, l eau et le sol issues de certains secteurs industriels - installations concernées: notamment ciment, chaux, céramique, - cas particulier: BREF (BAT reference doc) «gestion des déchets miniers» - mise en place d un inventaire européen des émissions appelé EPER (European Pollution & Emission Registry)

10 EPER est devenu E-PRTR (Eu- Pollution Release & Transfer Registry) Activités d exploitation en carrière: nouvelle activité visée par le PRTR 2007 : 1er monitoring des données 2008 : 1er reporting des données Collaboration entre les Autorités wallonnes et FORTEA pour définir comment mesurer et communiquer ces données

11 Zone d extraction Les activités d exploitation en carrière sont visées par le Réglement PRTR lorsque la superficie du site où sont effectuées des opérations d extraction est supérieure ou égale à 25Ha. Le document d orientation européen spécifie que:

12 Zone d extraction Réserves Opérations d extraction Zone réhabilitée

13 Transferts de déchets

14 1) La Directive «Mining waste» 2) La Directive IPPC et PRTR 3)Les Directives «Climate Change» 4) La Stratégie sur les matières premières nonénergétiques 5) Natura 2000 et la biodiversité 6) L Accord de Dialogue Social

15 3) Les Directives «Climate Change» Package portant sur le système d échange de quotas (Emission Trading System), sur les bio-carburants et énergies renouvelables et sur la capture et la séquestration du CO2. Impact de ces directives sur le secteur: chaux, ciment, céramique transport électricité

16 3) Les Directives «Climate Change» GHG Target 2020 GHG Target: -20% compared to % compared to 2005 EU ETS -21% compared to 2005 Non ETS sectors -10% compared to Member State targets, stretching from -20% to +20%

17 3) Les Directives «Climate Change» Objectif européen de réduction 2083 Mtyr Gradient: -1.74% -20% Sans accord international -30% Avec accord international

18 1) La Directive «Mining waste» 2) La Directive IPPC et PRTR 3) Les Directives «Climate Change» 4)La Stratégie sur les matières premières non-énergétiques 5) Natura 2000 et la biodiversité 6) L Accord de Dialogue Social

19 4) La Stratégie sur les matières premières non-énergétiques Objectif général Examiner les facteurs qui affectent l approvisionnement durable de matières premières non-énergétiques dans l UE Assurer une approche politique cohérente

20 4) La Stratégie sur les matières premières non-énergétiques Les 5 piliers 1. Augmenter la durabilité de l approvisionnement en matières premières de sources européennes 2. Assurer la durabilité des approvisionnements provenant de pays tiers 3. Encourager la formation dans les pays en développement 4. Encourager une utilisation plus performante des ressources 5. Etablir une base de connaissances adéquate concernant les matières premières

21 4) La Stratégie sur les matières premières non-énergétiques 1. Assurer un approvisionnement durable de matières premières d origine européenne Problèmes Facteurs affectant la compétitivité des industries extractives: accès aux ressources minérales, exploration, R&D, H&S, manque de main d oeuvre qualifiée, Actions Echange de bonnes pratiques, guidelines (e.a. Natura 2000), approche guichet unique (meilleure réglementation) Soutien des initiatives d exploration, amélioration de R&D et innovation, amélioration des performances H&S, soutien des initiatives de développement de compétences

22 4) La Stratégie sur les matières premières non-énergétiques 5. Etablir une base de connaissances adéquate concernant les matières premières Problème Manque de connaissances géologiques sur les gisements en UE Mise à disposition limitée des données au niveau des politiques et des décideurs (planning) Actions Recherche de possibilités pour mieux coordonner/ intégrer les différentes sources de données et de reporting à différents niveaux (UE, EM, industries, études géologiques, etc)

23 4) La Stratégie sur les matières premières non-énergétiques Planning Q Consultation publique Q Analyse des résultats de la consultation publique consultation des intervenants, projet de communication Q Finalisation du projet et consultations interservices Q Publication de la Communication

24 1) La Directive «Mining waste» 2) La Directive IPPC et PRTR 3) Les Directives «Climate Change» 4) La Stratégie sur les matières premières nonénergétiques 5)Natura 2000 et la biodiversité 6) L Accord de Dialogue Social

25 5) Natura 2000 / Biodiversité Contexte DG ENV a identifié le réseau Natura 2000 comme un élément important à prendre en compte dans le contexte de la préparation de la stratégie européenne sur les matières premières nonénergétiques. Au niveau EU, Natura 2000 est souvent pointé du doigt comme difficulté principale pour l accès aux ressources par l industrie extractive. Les Directives* n excluent pas ces activités dans les sites Natura 2000, cependant une guidance spécifique sur les activités extractives dans les zones Natura 2000 doit être développée sur base des termes des Directives.

26 5) Natura 2000 / Biodiversité Objectifs Développer une guidance pour assurer que les activités extractives sont projetées en limitant les dommages éventuels aux sites Natura 2000 Les guidelines doivent couvrir toutes les phases des activités extractives: Exploration et sélection des lieux Plan de travail Conception de l activité Construction et opération Réaménagement Les travaux sont supervisés par un groupe de travail ad hoc présidé par la Commission Européenne et composé d experts des Etats Membres, des ONG et de l industrie La Commission sera assistée par un consultant externe : le groupe N2K * Birds and Habitats Directives

27 5) Natura 2000 / Biodiversité Nombre de zones protégées Nombre d espèces en danger Source: Chape, S., Harrison, J., Spalding, M., and Lysenko, I Measuring the extent and effectiveness of protected areas as an indicator for meeting global biodiversity targets Phil. Trans. R. Soc. B, 360, Adapted from: Butchart, S.H.M., Stattersfield, A.J., Baillie, J., Bennun, L.A., Stuart, S.N., Akçakaya, H.R., Hilton-Taylor, C., and Mace, G.M Using Red List Indices to measure progress towards the 2010 target and beyond Phil. Trans. R. Soc. B, 360,

28 The Business Case is changing Les attentes augmentent La réglementation prend de l ampleur La responsabilité et l analyse de risque demandent de plus en plus d attention et de moyens Beaucoup de stakeholders demandent aux entrprises de porter plus d attention à leur impact sur la biodiversité la confiance aussi Les entreprises ont pris conscience de leurs responsabilités et les intègrent dans leurs politiques et compétences Save Biodiversity! Les partenariats entreprises/associations sont de plus en plus courants

29 Les objectifs de Countdown 2010 Encourager et aider la mise en place des accords internationaux et des actions nécessaires pour sauver la biodiversité; Démontrer clairement les progrès engendrés dans l atteinte des objectifs que l Europe s est fixée pour Conscientiser le public à travers l Europe sur le challenge de la sauvegarde de la biodiversité pour Save Biodiversity! Partnerships Assessment Communication

30 1) La Directive «Mining waste» 2) La Directive IPPC et PRTR 3) Les Directives «Climate Change» 4) La Stratégie sur les matières premières nonénergétiques 5) Natura 2000 et la biodiversité 6)L Accord de Dialogue Social

31 6) Accord de dialogue social sur la silice cristalline NEPSI Multi sectoral Negotiation Platform on Silica Premier accord social pour l industrie européenne Première initiative multi-sectorielle Soutien de la Commission européenne pour assurer: Protection de la santé des travailleurs Réduction de l exposition à la silice cristalline en appliquant les bonnes pratiques Amélioration de la connaissance des effets potentiels pour la santé de la silice cristalline

32 6) Accord de dialogue social sur la silice cristalline NEPSI 5 secteurs de l extraction CEMBUREAU :The European Cement Association EUROMINES :European Association of Mining Industries UEPG : Aggregates IMA-Europe : Industrial Minerals EuroRoc : Natural Stones 9 secteurs de l utilisation Leurs représentants syndicaux : EMCEF & EMF Les partenaires sociaux sont responsables pour l implémentation de l Accord.

33 Conclusions: Le secteur carrier a fortement évolué ces dernières années par une dynamique interne mais aussi sous l impulsion de nouvelles réglementations tant régionales que (de plus en plus ) européennes. Résultat: beaucoup d adaptations dans les entreprises une meilleure connaissance des impacts environnementaux plus de monitoring et de reporting une professionnalisation accrue Le secteur y est parvenu avec succès et continuera à améliorer son efficacité et ses performances.

34 Merci pour votre attention

Evolution de la politique wallonne de l environnement relative aux entreprises

Evolution de la politique wallonne de l environnement relative aux entreprises Evolution de la politique wallonne de l environnement relative aux entreprises Marianne PETITJEAN, Directrice Département des Permis et Autorisations Direction de Liège UWE - Namur, 2 décembre 2014 Contexte

Plus en détail

Présentation de la Boîte à Outiles du IOMC pour la Prise de Décisions sur la Gestion de produits Chimiques

Présentation de la Boîte à Outiles du IOMC pour la Prise de Décisions sur la Gestion de produits Chimiques Le projet est Présentation de la Boîte à Outiles du IOMC pour la Prise de Décisions sur la Gestion de produits Chimiques Mars 2015 Programme inter-organisations pour la gestion rationnelle des produits

Plus en détail

AEE _ Biodiversity NRC_EIONET 5-7 Novembre 2012

AEE _ Biodiversity NRC_EIONET 5-7 Novembre 2012 AEE _ Biodiversity NRC_EIONET 5-7 Novembre 2012 Représentant SOeS pour le NRC: Guillaume Malfait The objectives of this NRC meeting, Ivone Pereira Martins, head of Biodiversity group, EEA D une manière

Plus en détail

GONDWANA: LA SEULE SOCIÉTÉ CONSEIL SPÉCIALISTE DE LA BIODIVERSITÉ

GONDWANA: LA SEULE SOCIÉTÉ CONSEIL SPÉCIALISTE DE LA BIODIVERSITÉ GONDWANA: LA SEULE SOCIÉTÉ CONSEIL SPÉCIALISTE DE LA BIODIVERSITÉ 1 GONDWANA PRINCIPAUX : LE OBJlElCTIFS PARTENAIRE BIODIVERSITÉ DES ENTREPRISES Société indépendante créée en 2005 ; Gondwana est une société

Plus en détail

Point de Contact National. Assurer l approvisionnement en matières premières non énergétiques et non agricoles

Point de Contact National. Assurer l approvisionnement en matières premières non énergétiques et non agricoles Point de Contact National Assurer l approvisionnement en matières premières non énergétiques et non agricoles Répartition du sujet selon les thématiques 1 Calls Waste Water Inno. Low carbon, ressource

Plus en détail

SEMINAIRE DE L IFE. Un système de management environnemental basé sur ISO 14001. Presenté par Manoj Vaghjee

SEMINAIRE DE L IFE. Un système de management environnemental basé sur ISO 14001. Presenté par Manoj Vaghjee SEMINAIRE DE L IFE Un système de management environnemental basé sur ISO 14001 Presenté par Manoj Vaghjee Qu est-ce que l Environnement? INTRODUCTION - ISO 14001 Pourquoi le management environnemental?

Plus en détail

Granulats marins : mise en place d une stratégie nationale de gestion

Granulats marins : mise en place d une stratégie nationale de gestion Laure Simplet, Ifremer Brest REM/GM/LES Granulats marins : mise en place d une stratégie nationale de gestion Les Granulats c est quoi? Pourquoi une stratégie nationale? Comment élaborer une stratégie

Plus en détail

Feuilles de route captage, transport et stockage géologique du CO 2

Feuilles de route captage, transport et stockage géologique du CO 2 Feuilles de route captage, transport et stockage géologique du CO 2 Les nouvelles technologies énergétiques devant faire l objet de démonstrateurs de recherche de façon prioritaire ont été identifiées,

Plus en détail

Capture et stockage du CO2 (CCS)

Capture et stockage du CO2 (CCS) European Technology Platform for Zero Emission Fossil Fuel Power Plants (ZEP) Capture et stockage du CO2 (CCS) Une solution majeure pour combattre le changement climatique 50% de réduction des émissions

Plus en détail

Le Pacte des Etats et des Régions (The Compact of States and Regions) Questionnaire 2015. Version Française

Le Pacte des Etats et des Régions (The Compact of States and Regions) Questionnaire 2015. Version Française (The Compact of States and Regions) Version Française Nous vous invitons à répondre aux questions suivantes. La date limite pour envoyer votre réponse est le 15 Mai 2015. Veuillez répondre à la demande

Plus en détail

METHODE D AUTOEVALUATION 3 PRESENTATION DE L ENTREPRISE 5

METHODE D AUTOEVALUATION 3 PRESENTATION DE L ENTREPRISE 5 Sommaire METHODE D AUTOEVALUATION 3 PRESENTATION DE L ENTREPRISE 5 I. STRATEGIE ET BUSINESS MODEL 6 I.A. Vision globale du développement durable 6 I.A.1. Vision et Mission 6 I.A.2. Objectifs et stratégie

Plus en détail

Evolution du système d échange de quotas de CO2

Evolution du système d échange de quotas de CO2 Evolution du système d échange de quotas de CO2 DREAL PACA Service Prévention Risques Unité Risques Chroniques et Sanitaires Un système européen (EU ETS) Elément central de la politique européenne climatique

Plus en détail

Introduction au droit international sur les changements climatiques

Introduction au droit international sur les changements climatiques Introduction au droit international sur les changements climatiques Montréal, juin 2009 Dr. Nicola Notaro, Chef d éd équipe, Négociations N Internationales Climat Commission européenne, enne, DG Environnement

Plus en détail

Mémorandum. Elections Fédérales 10 juin 2007 FEBEG. Fédération Belge des Entreprises Electriques Gazières

Mémorandum. Elections Fédérales 10 juin 2007 FEBEG. Fédération Belge des Entreprises Electriques Gazières lections Fédérales 10 juin 2007 et FB Fédération Belge des ntreprises lectriques azières INTRODUCTION n vue des élections fédérales du 10 juin 2007, la FB, Fédération Belge des ntreprises lectriques et

Plus en détail

CHARTE MAGHREBINE POUR LA PROTECTION DE L ENVIRONNEMENT ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE

CHARTE MAGHREBINE POUR LA PROTECTION DE L ENVIRONNEMENT ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE CHARTE MAGHREBINE POUR LA PROTECTION DE L ENVIRONNEMENT ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE Véme Session du Conseil de la Présidence de l UMA Nouakchott, 11 novembre 1992 1 INTRODUCTION A notre époque, les questions

Plus en détail

Septembre 2013. Le schéma des carrières de la Guadeloupe enjeux et perspectives

Septembre 2013. Le schéma des carrières de la Guadeloupe enjeux et perspectives Septembre 2013 Le schéma des carrières de la Guadeloupe enjeux et perspectives Si le recours aux matériaux recyclés ou aux déchets inertes progresse, les secteurs d activité du bâtiment ou des travaux

Plus en détail

5 Evaluation simplifiée AFAQ 26000

5 Evaluation simplifiée AFAQ 26000 Le Groupe AFNOR et ses métiers www.afnor.org Comprendre la norme ISO 6000 Lignes directrices relatives à la Identifier, valoriser, évaluer, soutenir le déploiement & la diffusion de «solutions de référence»

Plus en détail

Point de Contact National Défi 5 Action climatique, environnement, efficacité des ressources et matières premières

Point de Contact National Défi 5 Action climatique, environnement, efficacité des ressources et matières premières Point de Contact National Défi 5 Action climatique, environnement, efficacité des ressources et matières premières Poitiers - 2/02/205 Horizon 2020 Défi sociétal n 5 Présentation des sujets «Déchets» Poitiers

Plus en détail

Modélisation et décision publique au travers l'expérience européenne

Modélisation et décision publique au travers l'expérience européenne Conseil Français de l Energie 3 décembre 2008 Modélisation et décision publique au travers l'expérience européenne Daniel Delalande Direction Générale de l Energie et du Climat 1 Plan Le contexte Une modélisation

Plus en détail

Collecte des données et mise en œuvre des méthodes

Collecte des données et mise en œuvre des méthodes Cluster Francophone partie prenante du Partenariat International sur l Atténuation et le MRV Collecte des données et mise en œuvre des méthodes Retour d expérience de l Allemagne Oscar Zarzo, GIZ projet

Plus en détail

Abschlusskonferenz OUI Biomasse / Conférence de clôture OUI Biomasse. www.oui-biomasse.info 1 26.06.2015

Abschlusskonferenz OUI Biomasse / Conférence de clôture OUI Biomasse. www.oui-biomasse.info 1 26.06.2015 Umweltauswirkungen durch Biomassenutzung Etude d impact de l utilisation de la biomasse sur l environnement 26.Juni 2015 / 26 juin 2015 Akademiehotel Karlsruhe Abschlusskonferenz OUI Biomasse / Conférence

Plus en détail

Le Nord du N.-B. Investissement au N.-B. $16.8 millions en investissement. Avril 2014. Scieries

Le Nord du N.-B. Investissement au N.-B. $16.8 millions en investissement. Avril 2014. Scieries Le Nord du N.-B. $16.8 millions en investissement Avril 2014 Scieries Scierie Grande Rivière (Saint Léonard) $2.5 millions en investissement Nouveau tamis et système de convoyeur pour copeaux Scierie Kedgwick

Plus en détail

Protection environnementale Lois sur la restauration des sites miniers

Protection environnementale Lois sur la restauration des sites miniers Protection environnementale Lois sur la restauration des sites miniers Séminaire sur le droit minier Chaire en entrepreneuriat minier UQAT-UQAM Lundi 17 mars 2014 Hélène Trudeau Université de Montréal

Plus en détail

Mettre les richesses minérales au service du développement durable le point de vue de l UE

Mettre les richesses minérales au service du développement durable le point de vue de l UE 21-22 mars 2012 Kinshasa Mettre les richesses minérales au service du développement durable le point de vue de l UE Gestion des ressources naturelles en Afrique subsaharienne Conférence de Kinshasa Défis

Plus en détail

Agro-environmental Monitoring: a Tool for Evaluation and Support of Decision-making in Swiss Agricultural Policy

Agro-environmental Monitoring: a Tool for Evaluation and Support of Decision-making in Swiss Agricultural Policy Département fédéral de l économie DFE Office fédéral de l agriculture OFAG Agro-environmental Monitoring: a Tool for Evaluation and Support of Decision-making in Swiss Agricultural Policy, Federal Office

Plus en détail

Secrétariat permanent de la Plateforme 7 mai 2014 Martin Boekstiegel

Secrétariat permanent de la Plateforme 7 mai 2014 Martin Boekstiegel Secrétariat permanent de la Plateforme 7 mai 2014 Martin Boekstiegel Traduction non officielle du texte diffusé fin avril 2014 par le Conseil du Développement Durable (Allemagne) dans le cadre de la consultation

Plus en détail

Les indicateurs de développement durable de l industrie de l aluminium en Europe

Les indicateurs de développement durable de l industrie de l aluminium en Europe Les indicateurs de développement durable de l industrie de l aluminium en Europe Faits et chiffres clés 2012 Notre engagement pour une croissance durable Note au lecteur L Association européenne de l aluminium

Plus en détail

Stratégie nationale pour la gestion durable des granulats terrestres et marins et des matériaux et substances de carrières

Stratégie nationale pour la gestion durable des granulats terrestres et marins et des matériaux et substances de carrières Ministère de l écologie, du développement durable, des transports et du logement Ministère de l industrie, de l énergie et de l économie numérique Stratégie nationale pour la gestion durable des granulats

Plus en détail

www.pwc.com/lu/sustainability progena by PwC Une nouvelle approche du développement durable 31 mars 2011

www.pwc.com/lu/sustainability progena by PwC Une nouvelle approche du développement durable 31 mars 2011 www.pwc.com/lu/sustainability progena by PwC Une nouvelle approche du développement durable 31 mars 2011 L impératif du développement durable va transformer tous les secteurs économiques Capacité écologique

Plus en détail

3 Guide pour développer un plan national de gestion des déchets de soins médicaux

3 Guide pour développer un plan national de gestion des déchets de soins médicaux 3 Guide pour développer un plan national de gestion des déchets de soins médicaux (111) Cette section présente une liste d actions recommandées qui devraient être mises en place par le gouvernement central

Plus en détail

3 rd ORGANIC PROCESSING CONFERENCE

3 rd ORGANIC PROCESSING CONFERENCE 3 rd ORGANIC PROCESSING CONFERENCE FUTURE CHALLENGES: Sustainability, Quality, Integrity & New Regulation Yvonne Henkel AöL Rapporteur for Sustainability 17 18 November, Paris New environmental management

Plus en détail

Approche coût global réflexions, éléments méthodologiques, exemples

Approche coût global réflexions, éléments méthodologiques, exemples Approche coût global réflexions, éléments méthodologiques, exemples 1 1 La démarche en coût global «Tarte à la crème» de la conception environnementale (le «coup» global)? Moyen de véritable optimisation

Plus en détail

Formation prise de conscience de l Environnement

Formation prise de conscience de l Environnement Formation prise de conscience de l Environnement Objectifs Satisfaire aux exigences de la formation ISO 14001 Formation et connaissances nécessaires aux activités actuelles et futures Impliquer tout le

Plus en détail

Compte rendu d activité 2007 sur la loi sur les énergies renouvelables (EEG)

Compte rendu d activité 2007 sur la loi sur les énergies renouvelables (EEG) Compte rendu d activité 2007 sur la loi sur les énergies renouvelables (EEG) conformément à l article 20 de la loi EEG - Projet du BMU - Résumé 5.7.2007 1 Résumé du projet du BMU de compte rendu d activité

Plus en détail

Data issues in species monitoring: where are the traps?

Data issues in species monitoring: where are the traps? Data issues in species monitoring: where are the traps? French breeding bird monitoring : Animations locales : - dealing with heterogenous data - working with multi-species multi-sites monitoring schemes

Plus en détail

Rapport Développement Durable 2012 En Bref

Rapport Développement Durable 2012 En Bref Rapport Développement Durable 2012 En Bref En septembre 2012, CWT est devenu signataire du Pacte Mondial des Nations Unies et s est engagé par la même à soutenir et appliquer les Dix Principes relatifs

Plus en détail

OBSERVATIONS VIGEO REPORTING DES ENTREPRISES FRANCAISES COTEES

OBSERVATIONS VIGEO REPORTING DES ENTREPRISES FRANCAISES COTEES OBSERVATIONS VIGEO REPORTING DES ENTREPRISES FRANCAISES COTEES Vigeo Mars 2014 Notre référentiel d analyse couvre l ensemble des sujets à couvrir selon l article 225 2. Ressources humaines - Promotion

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE INITIATIVE GDF SUEZ RASSEMBLEURS D ENERGIES

DOSSIER DE CANDIDATURE INITIATIVE GDF SUEZ RASSEMBLEURS D ENERGIES DOSSIER DE CANDIDATURE INITIATIVE GDF SUEZ RASSEMBLEURS D ENERGIES L initiative GDF SUEZ Rassembleurs d Energies est inédite par son mode d intervention. En effet trois leviers d action complémentaires,

Plus en détail

YMAGIS SA RESPONSABILITE SOCIETALE DE L ENTREPRISE (RSE) 2014

YMAGIS SA RESPONSABILITE SOCIETALE DE L ENTREPRISE (RSE) 2014 YMAGIS SA RESPONSABILITE SOCIETALE DE L ENTREPRISE (RSE) 2014 Les données sociales, sociétales et environnementales présentées concernent, sauf exception explicitement mentionnée, l ensemble des sociétés

Plus en détail

isrs 7 Améliorer la performance Sécurité, Environnement et Opérationnelle

isrs 7 Améliorer la performance Sécurité, Environnement et Opérationnelle isrs 7 Améliorer la performance Sécurité, Environnement et Opérationnelle 2 isrs 7 : pour la santé de votre entreprise Pour répondre à l accroissement des multiples exigences de vos Parties Intéressées,

Plus en détail

Entretiens de la Sorbonne Actualités du droit de l environnement. Petit-déjeuner Débat

Entretiens de la Sorbonne Actualités du droit de l environnement. Petit-déjeuner Débat Entretiens de la Sorbonne Actualités du droit de l environnement Petit-déjeuner Débat L'Europe en ordre de bataille avant la conférence de Copenhague C.E.R.D.E.A.U. Le point de vue des milieux d affaires

Plus en détail

PARTENARIAT POUR LES FORÊTS DU BASSIN DU CONGO

PARTENARIAT POUR LES FORÊTS DU BASSIN DU CONGO PARTENARIAT POUR LES FORÊTS DU BASSIN DU CONGO 9ème Committee Consultatif Régional Bujumbura, 26 mai 2011 Présentation du Programme Régional pour l Environnement en Afrique Centrale (CARPE) 1. CARPE II

Plus en détail

Les indicateurs de la SNTEDD (stratégie nationale de la transition écologique vers un développement durable)

Les indicateurs de la SNTEDD (stratégie nationale de la transition écologique vers un développement durable) Les indicateurs de la SNTEDD (stratégie nationale de la transition écologique vers un développement durable) S. Moreau CGDD/SOeS CNIS - le 26 mai 2014 Des indicateurs à définir pour le suivi de la SNTEDD

Plus en détail

JOURNÉE I-TÉSÉ 2010 EFFICACITÉ DES SYSTÈMES ÉNERGÉTIQUES

JOURNÉE I-TÉSÉ 2010 EFFICACITÉ DES SYSTÈMES ÉNERGÉTIQUES JOURNÉE I-TÉSÉ 2010 EFFICACITÉ DES SYSTÈMES ÉNERGÉTIQUES Les stratégies des entreprises face au changement climatique : le cas du CO2 A Managerial Perspective on the Porter Hypothesis: The Case of CO 2

Plus en détail

CEMEX : ISO 14001. Certification

CEMEX : ISO 14001. Certification CEMEX : Certification ISO 14001 CEMEX 2 rue du Verseau - Silic 423-94583 Rungis Cedex Tél : 01 49 79 44 94 - Fax : 01 49 79 86 07 www.cemex.fr - www.cemexbetons.fr Dossier de presse CEMEX Certification

Plus en détail

DOCUMENT UNIQUE D EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS

DOCUMENT UNIQUE D EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS CADRE LÉGISLATIF DOCUMENT N 1 DOCUMENT UNIQUE D EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS Secteur de la poissonnerie DOC N1.indd 1 21/11/2014 10:49 OBLIGATIONS DE L EMPLOYEUR Article L4121-1du code du travail

Plus en détail

La gestion environnementale : levier de performance pour l'entreprise. Table des matières

La gestion environnementale : levier de performance pour l'entreprise. Table des matières La gestion environnementale : levier de performance pour l'entreprise Table des matières Préface Avant-propos PREMIERE PARTIE Le diagnostic des risques environnementaux Introduction _ Les risques industriels,

Plus en détail

Politique et Standards Santé, Sécurité et Environnement

Politique et Standards Santé, Sécurité et Environnement Politique et Standards Santé, Sécurité et Environnement Depuis la création de Syngenta en 2000, nous avons accordé la plus haute importance à la santé, à la sécurité et à l environnement (SSE) ainsi qu

Plus en détail

Valeur de normation pour les indicateurs environnementaux

Valeur de normation pour les indicateurs environnementaux Valeur de normation pour les indicateurs environnementaux RECORD 01-1009/1A juillet 2002 RECORD ETUDE N 01-1009/1A VALEUR DE NORMATION POUR LES INDICATEURS ENVIRONNEMENTAUX RAPPORT FINAL juillet 2002 E.

Plus en détail

Note de présentation du projet de loi n 33-13 relative aux mines

Note de présentation du projet de loi n 33-13 relative aux mines Note de présentation du projet de loi n 33-13 relative aux mines La législation minière actuellement en vigueur au Maroc est consacrée par le dahir du 9 rejeb 1370 (16 avril 1951) portant règlement minier.

Plus en détail

UNEP WCMC. pour la prise en compte de la biodiversité dans le projet REDD PAC

UNEP WCMC. pour la prise en compte de la biodiversité dans le projet REDD PAC UNEP WCMC Outils, données et approches pour la prise en compte de la biodiversité dans le projet REDD PAC Plan de la présentation: ti Présentation du PNUE WCMC et du programme Changement Climatique & Biodiversité

Plus en détail

Séminaire de restitution des conférences CCS 2010

Séminaire de restitution des conférences CCS 2010 Séminaire de restitution des conférences CCS 2010 IEAGHG Social Research Network: Le 2 ème séminaire du SRN s est tenu à Yokohama, au Japon, 17 et 18 novembre 2010. -En bref- Par Gilles Mardon, CIRED Chaire

Plus en détail

LES OBLIGATIONS SST DECLINÉES SELON LE CONTEXTE. 1 Conférence EXPOPROTECTION - 05 novembre 2014 www.prevention-risquespro.fr

LES OBLIGATIONS SST DECLINÉES SELON LE CONTEXTE. 1 Conférence EXPOPROTECTION - 05 novembre 2014 www.prevention-risquespro.fr Intitulé Conférence Philippe de FAUCAMBERGE au salon EXPOPROTECTION PARIS 05 11 2014 Manager la Sécurité et la Santé au Travail et améliorer les performances de l Entreprise en utilisant le Document Unique

Plus en détail

MINISTERE DE L INDUSTRIE ET DES MINES ACTIONS EN MILIEU DE TRAVAIL DES STRUCUTURES DE CONTROLES

MINISTERE DE L INDUSTRIE ET DES MINES ACTIONS EN MILIEU DE TRAVAIL DES STRUCUTURES DE CONTROLES MINISTERE DE L INDUSTRIE ET DES MINES ACTIONS EN MILIEU DE TRAVAIL DES STRUCUTURES DE CONTROLES I- INTRODUCTION I-1 CADRE JURIDIQUE, RATTACHEMENT HIERARCHIQUE ET ORGANISATION I-2 ATTRIBUTIONS I-3 MISSIONS

Plus en détail

NBN Academy. ISO 14001: compréhension des enjeux et des apports de la version 2015. Alain Maes UWE 9/10/2015. Alain Maes

NBN Academy. ISO 14001: compréhension des enjeux et des apports de la version 2015. Alain Maes UWE 9/10/2015. Alain Maes NBN Academy ISO 14001: compréhension des enjeux et des apports de la version 2015 Alain Maes UWE 9/10/2015 Les participants Alain Maes - Formateur NBN Academy et BVT - Senior consultant ECN et BDO - Lead

Plus en détail

Résolution XII.10. Label Ville des Zones Humides 1 accréditée par la Convention de Ramsar

Résolution XII.10. Label Ville des Zones Humides 1 accréditée par la Convention de Ramsar 12 e Session de la Conférence des Parties à la Convention sur les zones humides (Ramsar, Iran, 1971) Punta del Este, Uruguay, 1 er au 9 juin 2015 Résolution XII.10 Label Ville des Zones Humides 1 accréditée

Plus en détail

Directive IED : la france peut-elle faire entendre sa voix dans l élaboration des conclusions sur les mtd?

Directive IED : la france peut-elle faire entendre sa voix dans l élaboration des conclusions sur les mtd? CHRONIQUE Directive IED : la france peut-elle faire entendre sa voix dans l élaboration des conclusions sur les mtd? la directive ue n 2010/75 du 24 novembre 2010, dite IED (Industrial Emission Directive),

Plus en détail

LE RÔLE DES HYDROCARBURES DANS LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

LE RÔLE DES HYDROCARBURES DANS LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE LE RÔLE DES HYDROCARBURES DANS LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE 1 LE RÔLE DES HYDROCARBURES DANS LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE : «CONSOMMER MOINS - CONSOMMER MIEUX» Évolutions du mix énergétique (Monde / Europe /

Plus en détail

PRINCIPES ET METHODOLOGIE DE CONCEPTION DU RESEAU DE SURVEILLANCE DE L ETAT CHIMIQUE

PRINCIPES ET METHODOLOGIE DE CONCEPTION DU RESEAU DE SURVEILLANCE DE L ETAT CHIMIQUE DIRECTION GENERALE DES RESSOURCES NATURELLES ET DE L ENVIRONNEMENT DIVISION DE L EAU Direction des Eaux souterraines Directive-Cadre de l eau PRINCIPES ET METHODOLOGIE DE CONCEPTION DU RESEAU DE SURVEILLANCE

Plus en détail

TRAVAUX RÉGLEMENTAIRES INTERNATIONAUX

TRAVAUX RÉGLEMENTAIRES INTERNATIONAUX TRAVAUX RÉGLEMENTAIRES INTERNATIONAUX Agence internationale de l énergie atomique Résolutions adoptées par la Conférence générale de l AIEA (2004)* La 48 ème session de la Conférence générale de l AIEA

Plus en détail

Gestion intégrée des risques technologiques émergents

Gestion intégrée des risques technologiques émergents Gestion intégrée des risques technologiques émergents Bruno Debray Délégué scientifique Direction des risques accidentels GIS 3SGS 2011 DCO 17/10/2011 1 / 1 Contexte Les risques émergents : une préoccupation

Plus en détail

Annonces internes. Sonatrach recherche pour sa Direction Coordination Groupe Associations :

Annonces internes. Sonatrach recherche pour sa Direction Coordination Groupe Associations : Bourse de l emploi Annonces internes Sonatrach recherche pour sa Direction Coordination Groupe Associations : ASSOCIATION SONATRACH / CNPC, GROUPEMENT OC-TOUAT : Un Directeur Adjoint Développement, Un

Plus en détail

Le pilotage et les outils du développement durable

Le pilotage et les outils du développement durable Le pilotage et les outils du développement durable ANCI Création mars 2010 PRESENTATION DU GROUPE Les 4 engagements Présentation du Groupe PRESENTATION DU GROUPE Les 4 engagements 4 engagements prioritaires

Plus en détail

«Le secteur carrier: un monde en (R)évolution» La carrière du Romont: un exemple de réaménagement agricole

«Le secteur carrier: un monde en (R)évolution» La carrière du Romont: un exemple de réaménagement agricole «Le secteur carrier: un monde en (R)évolution» La carrière du Romont: un exemple de réaménagement agricole Philippe Delporte, CBR - Licences, real estate & quarry manager René Vansnick, Fédération wallonne

Plus en détail

VII RÉUNION DES MINISTRES DE L AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM DÉCLARATIONS FINALES

VII RÉUNION DES MINISTRES DE L AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM DÉCLARATIONS FINALES VII RÉUNION DES MINISTRES DE L AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM DÉCLARATIONS FINALES 1. L agriculture et la pêche sont des secteurs essentiels pour le développement social et économique

Plus en détail

Guide d utilisation des indicateurs de performance développement durable de l industrie de la terre cuite

Guide d utilisation des indicateurs de performance développement durable de l industrie de la terre cuite Guide d utilisation des indicateurs de performance développement durable de l industrie de la terre cuite Version 1.3 2013 Version 1.3 page 1 Version 1.3 page 2 SOMMAIRE Introduction 5 Indicateurs de Performance

Plus en détail

MISE À JOUR SUR LES PROGRÈS CONCERNANT L ÉVALUATION DES PERFORMANCES (RÉSOLUTION 09/01)

MISE À JOUR SUR LES PROGRÈS CONCERNANT L ÉVALUATION DES PERFORMANCES (RÉSOLUTION 09/01) MISE À JOUR SUR LES PROGRÈS CONCERNANT L ÉVALUATION DES PERFORMANCES (RÉSOLUTION 09/01) PREPARE PAR : SECRETARIAT DE LA CTOI, 27 MARS 2013 OBJECTIF Fournir au d Application (CdA) une opportunité de mettre

Plus en détail

Le management de l environnement selon la série de normes ISO 14000 et la certification SQS

Le management de l environnement selon la série de normes ISO 14000 et la certification SQS Documentation SQS partie management de l environnement Le management de l environnement selon la série de normes ISO 14000 et la certification SQS 26 mai 2008 Table des matières 1. Introduction 2. Objectifs

Plus en détail

The evolution and consequences of the EU Emissions Trading System (EU ETS)

The evolution and consequences of the EU Emissions Trading System (EU ETS) The evolution and consequences of the EU Emissions Trading System (EU ETS) Jon Birger Skjærseth Montreal 27.10.08 reproduction doivent être acheminées à Copibec (reproduction papier) Introduction What

Plus en détail

A PATRIMOINE CULTUREL ET DEVELOPPEMENT LOCAL

A PATRIMOINE CULTUREL ET DEVELOPPEMENT LOCAL Pays : Nom de la personne de contact au sein de la mairie Nom de la Ville Fonction : Superficie de la Téléphone commune : Nb d habitants Email 1. Personnel de votre commune 1.1) Nb de conseillers municipaux?

Plus en détail

EN/FR. Europaudvalget 2013 Rådsmøde 3229 - transport, tele og energi Bilag 3 Offentligt COUNCIL OF THE EUROPEAN UNION. Brussels, 11 March 2013 7342/13

EN/FR. Europaudvalget 2013 Rådsmøde 3229 - transport, tele og energi Bilag 3 Offentligt COUNCIL OF THE EUROPEAN UNION. Brussels, 11 March 2013 7342/13 Europaudvalget 2013 Rådsmøde 3229 - transport, tele og energi Bilag 3 Offentligt COUNCIL OF THE EUROPEAN UNION Brussels, 11 March 2013 7342/13 TRANS 106 INFORMATION NOTE from: General Secretariat to: Council

Plus en détail

(Partie française située sur le territoire du bassin Rhin-Meuse)

(Partie française située sur le territoire du bassin Rhin-Meuse) DIRECTIVE 2000/60/CE DU PARLEMENT EUROPEEN ET DU CONSEIL DU 23 OCTOBRE 2000 ETABLISSANT UN CADRE POUR UNE POLITIQUE COMMUNAUTAIRE DANS LE DOMAINE DE L EAU (Partie française située sur le territoire du

Plus en détail

Principaux domaines d'expertise

Principaux domaines d'expertise Principaux domaines d'expertise Élaborer des stratégies, programmes, plans et indicateurs de durabilité Politiques, procédures et plans environnementaux et/ou de durabilité de la société Les règlements

Plus en détail

Les mesures compensatoires des atteintes à la biodiversité en France

Les mesures compensatoires des atteintes à la biodiversité en France Les mesures compensatoires des atteintes à la biodiversité en France Paris, 22 septembre 2010 SIFEE Delphine MORANDEAU Chargée de mission biodiversité Ministère de l écologie, de l énergie, du développement

Plus en détail

Bachelors Technologiques

Bachelors Technologiques Bachelors Technologiques Mines et Carrières - Gestion et Maintenance de Parc de Matériels de Travaux Publics - QHSE Qualité Hygiène Sécurité Environnement www.2ie-edu.org Institut International d Ingénierie

Plus en détail

TRANSPARENCE ET GESTION DURABLE DES RESSOURCES NATURELLES AU SENEGAL: EXPERIENCE DE L ONG L

TRANSPARENCE ET GESTION DURABLE DES RESSOURCES NATURELLES AU SENEGAL: EXPERIENCE DE L ONG L TRANSPARENCE ET GESTION DURABLE DES RESSOURCES NATURELLES AU SENEGAL: EXPERIENCE DE L ONG L LA LUMIERE LALUMIERE - ABATTOIRS BP: 310 TAMBACOUNDA SENEGAL TEL./ FAX: +221 33 981 01 01 EMAIL: sabodala2004@yahoo.fr

Plus en détail

Entreprises Citoyennes: Sécurité et Risques Industriels. Journées Annuelles du Pétrole. Christiane Muller, Air Liquide. Les Hydrocarbures de l extrême

Entreprises Citoyennes: Sécurité et Risques Industriels. Journées Annuelles du Pétrole. Christiane Muller, Air Liquide. Les Hydrocarbures de l extrême Journées Annuelles du Pétrole Entreprises Citoyennes: Sécurité et Risques Industriels Christiane Muller, Air Liquide Air Liquide en bref Fournisseur de gaz industriels & médicaux et de services associés

Plus en détail

Contribution des industries chimiques

Contribution des industries chimiques Contribution des industries chimiques au débat national sur la transition énergétique Les entreprises de l industrie chimique sont des acteurs clés de la transition énergétique à double titre. D une part,

Plus en détail

LES NORMES INTERNATIONALES DU TRAVAIL ET LA DÉCLARATION DE PRINCIPES TRIPARTITE SUR LES ENTREPRISES MULTINATIONALES ET LA POLITIQUE SOCIALE

LES NORMES INTERNATIONALES DU TRAVAIL ET LA DÉCLARATION DE PRINCIPES TRIPARTITE SUR LES ENTREPRISES MULTINATIONALES ET LA POLITIQUE SOCIALE LES NORMES INTERNATIONALES DU TRAVAIL ET LA DÉCLARATION DE PRINCIPES TRIPARTITE SUR LES ENTREPRISES MULTINATIONALES ET LA POLITIQUE SOCIALE GithaRoelans, Cheffe d unité Entreprises Multinationales, Département

Plus en détail

ENTREPRISES, BIODIVERSITÉ ET SERVICES ÉCOSYSTÉMIQUES QUELLES INTERACTIONS ET STRATÉGIES? QUELLES

ENTREPRISES, BIODIVERSITÉ ET SERVICES ÉCOSYSTÉMIQUES QUELLES INTERACTIONS ET STRATÉGIES? QUELLES ENTREPRISES, BIODIVERSITÉ ET SERVICES ÉCOSYSTÉMIQUES QUELLES INTERACTIONS ET STRATÉGIES? QUELLES COMPTABILITÉS? JOËL HOUDET Soutenance de thèse CIFRE Spécialité : Sciences de gestion 18 Octobre 2010 1-

Plus en détail

Domaines clés d expertise

Domaines clés d expertise Domaines clés d expertise Évaluation de l'impact sur l'environnement Évaluation de site Échantillonnage environnemental et travail analytique Durabilité Communications et gestion des liaisons avec des

Plus en détail

«Shining examples» : des exemples à suivre la Casa Municipal Do Ambiente, Almada

«Shining examples» : des exemples à suivre la Casa Municipal Do Ambiente, Almada Newsletter n 2 «Shining examples» : des exemples à suivre la Casa Municipal Do Ambiente, Almada Prix «Towards Class A» Editorial La Towards Class A newsletter électronique vous informera sur les activités

Plus en détail

Certificat en Gestion Durable des Mines et Pétrole (GDMP)

Certificat en Gestion Durable des Mines et Pétrole (GDMP) Le secteur des mines, des carrières et hydrocarbures joue un rôle fondamental dans le développement économique de l Afrique. Environ deux-tiers des pays du continent concentrent des activités minières

Plus en détail

"Exploitation et Environnement Miniers"

Exploitation et Environnement Miniers Source : CESSEM Centre d'etudes Supérieures pour la Sécurité et l Environnement Miniers (CESSEM) Mastère Spécialisé à finalité professionnelle d'une durée de 1 an en : "Exploitation et Environnement Miniers"

Plus en détail

Bien vivre, dans les limites de notre planète

Bien vivre, dans les limites de notre planète isstock Bien vivre, dans les limites de notre planète 7e PAE le programme d action général de l Union pour l environnement à l horizon 2020 Depuis le milieu des années 70, la politique environnementale

Plus en détail

Flood risk assessment in the Hydrographic Ebro Basin. Spain

Flood risk assessment in the Hydrographic Ebro Basin. Spain Flood risk assessment in the Hydrographic Ebro Basin. Spain Évaluation du Risque d Inondation dans la Démarcation Hydrographique de Congrès SHF, Evénements extrêmes fluviaux et maritimes, Paris, 1-2 février

Plus en détail

Matériaux biosourcés dans la construction Enjeux et actions de la Région

Matériaux biosourcés dans la construction Enjeux et actions de la Région Matériaux biosourcés dans la construction Enjeux et actions de la Région Atelier de l innovation: éco-rénovation - 13 octobre 2015 Quels sont les enjeux? RESSOURCES DECHETS GIER Plan national déchets 2014-2020

Plus en détail

Les conférences INERIS

Les conférences INERIS Les conférences INERIS Forum Risques & Management Environnemental Forum B (Déchets) Forum Industrie Durable Forum Qualité de l Air Forum Biogaz L INERIS vous accueille sur son stand - Hall 3 /F223 Mardi

Plus en détail

EESC - GROUP I. European Economic and Social Committee Employers' Group CESE - GROUPE I. Comité économique et social européen Groupe des Employeurs

EESC - GROUP I. European Economic and Social Committee Employers' Group CESE - GROUPE I. Comité économique et social européen Groupe des Employeurs EESC - GROUP I European Economic and Social Committee Employers' Group CESE - GROUPE I Comité économique et social européen Groupe des Employeurs New work - 1-2014 Nouveaux travaux - 1-2014 1 - INT/729

Plus en détail

SRP-2.01-SP-11NNNN-008

SRP-2.01-SP-11NNNN-008 APPROUVÉ POUR UTILISATION INTERNE Rév. 000 Dossier n o 2.01 E-Docs n o 3407129 PROCÉDURES D EXAMEN POUR LE PERSONNEL : Demande de permis de préparation de l emplacement pour une nouvelle centrale nucléaire

Plus en détail

Date: 20 02 2007 Ref: 071/07/OL. Architecture et durabilité

Date: 20 02 2007 Ref: 071/07/OL. Architecture et durabilité Architecture et Société - TA 3 anglaise Architecture et durabilité Le secteur de la construction joue un rôle clé dans toute politique visant un développement durable pour le 21ème siècle. L environnement

Plus en détail

White Paper. «Digital Trust - Towards excellence in ICT» Jean-Philippe HUMBERT ILNAS

White Paper. «Digital Trust - Towards excellence in ICT» Jean-Philippe HUMBERT ILNAS White Paper «Digital Trust - Towards excellence in ICT» Jean-Philippe HUMBERT ILNAS 11 juin 2012 Sommaire L ILNAS et le service de la confiance numérique NormaFi-IT : projet de recherche sur le thème de

Plus en détail

Principes européens et code de conduite. Préparer et gérer des restructurations pour un avenir durable

Principes européens et code de conduite. Préparer et gérer des restructurations pour un avenir durable Principes européens et code de conduite Préparer et gérer des restructurations pour un avenir durable Une proposition du réseau IRENE Préambule Le réseau IRENE réunit des praticiens, experts, chercheurs,

Plus en détail

Aperçu de l utilisation de l information environnementale par la Banque africaine de développement

Aperçu de l utilisation de l information environnementale par la Banque africaine de développement Atelier sur les statistiques de l'environnement en appui à la mise en œuvre du Cadre pour le Développement des Statistiques de l'environnement Lomé, 19-23 novembre 2015 Aperçu de l utilisation de l information

Plus en détail

Rejoignez-nous sur @CarrefourEau et débattez sur #CGLE16

Rejoignez-nous sur @CarrefourEau et débattez sur #CGLE16 Rejoignez-nous sur @CarrefourEau et débattez sur #CGLE16 Organisé par En partenariat avec «Quels effets des programmes de restauration des zones humides sur l état des eaux?» Laurent VIENNE Chargé de mission

Plus en détail

Les partenariats entreprises du WWF-France

Les partenariats entreprises du WWF-France Les partenariats entreprises du WWF-France La philosophie des partenariats entreprises du WWF Le constat! Si les entreprises sont à la source d impacts environnementaux,! elles représentent aussi un levier

Plus en détail

La Responsabilité sociétale d entreprise est une démarche

La Responsabilité sociétale d entreprise est une démarche La Responsabilité sociétale d entreprise est une démarche volontaire de l entreprise, d intégration des enjeux du développement durable dans son modèle et dans son offre qui va au-delà du respect de la

Plus en détail

Livre bleu. Vers une politique maritime nationale intégrée

Livre bleu. Vers une politique maritime nationale intégrée Livre bleu Vers une politique maritime nationale intégrée Rouen, 30 mars 2010 France et politique maritime Jusqu en 2009, pas de véritable politique maritime en France superposition de politiques sectorielles,

Plus en détail

L Incorporation et l utilisation des données spatiales et la cartographie dans le cadre des SPANB: Directives pour appuyer les praticiens des SPANB

L Incorporation et l utilisation des données spatiales et la cartographie dans le cadre des SPANB: Directives pour appuyer les praticiens des SPANB L Incorporation et l utilisation des données spatiales et la cartographie dans le cadre des SPANB: Directives pour appuyer les praticiens des SPANB INTRODUCTION 09 juillet 2014 Pourquoi incorporer des

Plus en détail

Qualité de l information sur la responsabilité d entreprise et le développement durable

Qualité de l information sur la responsabilité d entreprise et le développement durable Qualité de l information sur la responsabilité d entreprise et le développement durable Vérification interne et externe : exemples et bénéfices 25 novembre 2009 Institut de la Gestion Financière du Canada:

Plus en détail